FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

F

Rechercher

A
B
C
D
E
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

f

nm sixième lettre de l’alphabet ; en wallon, elle représente toujours le son « f », y compris le son représenté par la graphie française « ph »

 

C60

fa

nm fa

 

C60

fable

nf fauve ; petite fable, fauvirète

 

C60

fable

[nf] (o-c) fauve, (e) fåve

 

G100

fabricant

, ante n fabricant (-e) ; un fabricant de parapluies, on fabricant d’ paraplis

 

C60

fabrication

nf c’est de la fabrication à la main, c’ èst faît à l’ mwin ; je ne donne pas le secret de fabrication, dji n’ di nin comint ç’ qu’ on l’ faît ; c’est une jupe de ma fabrication, c’ èst mi qu’ a faît ç’ cote-là

 

C60

fabrique

nf (usine) fabrike ; travailler à la fabrique, travayî à l’ fabrike ; ouvrier de fabrique, ovrî d’ fabrike (f ovrêre di _); prix de fabrique (prix à la sortie de l’usine), pris d’ fabrike ; fabrique d’église, fabrike d’ èglîje ; conseil de fabrique, consèy di fabrike

 

C60

fabriquer

v fabriker, façoner, fé ; que fabriques-tu là ?, qwè-ce qui vos fioz là ?;  je me demande ce qu’il fabrique encore, dji m’ dimande bin ci qu’ (i) faît co

 

C60

fabriquer

[v] (e-c) fabriker, (o) fabrikî

 

G100

fabulateur

, trice n boureû d’ crakes (f boureûse di _), conteû d’ crakes (f conteûse di _)

 

C60

fabuleux

, euse adj (invraisemblable) à n’ nin crwêre

 

C60

fabuliste

nm,fieû d’ fauves

 

C60

façade

nf (face d’un bâtiment) divant (m), divanture ; en façade  , su li d’vant; une belle façade ancienne, one bèle vîye d(i)vanture ; la façade latérale, li costé ; (apparence) ce n’est qu’une façade, ci n’ èst qu’ po fé dîre, po fé chonance

 

C60

façade

[nm] (o-c) divanture [nf], (e) façade

 

G100

face

nf (visage) visadje (m.) ; il a été touché à la face, il a stî djondu à s’ visadje ; détourner la face, toûrner s’ tièsse su l’ costé ;  (chacun des côtés d’une chose) costé (m) ; les faces d’un dé, lès costés d’ on dé ; la face interne, l’ en-d’dins ; cracher à la face de , ratchî au nez ; face à face, baube à baube, buk à buk ; de face, su l’ costé; en face de, au drwèt di; en face de ma maison, au drwèt di m’ maujone ; en face de la fenêtre, pa-d’vant l’ finièsse, au drwèt dè l’ finièsse ; « Il èstin.n achîs à one tauve, jusse au drwèt dè l’ finièsse » (J. Selvais) ; jouer à pile ou face  , djouwer ome ou lète, djouwer pîye ou lète, djouwer pêye ou tchin ; « Ci qui r’tchèyeûve pêye èsteûve por li, ci qui r’tchèyeûve tchin èsteûve rimachî. » (J. Houziaux) ; perdre la face, ièsse à l’ afront ; regarder quelqu’un en face, riwaîtî one saquî dins sès- ouys ; voir les choses en face, veûy lès-afaîres come èles sont ; se voiler la face, si catchî

 

C60

facette

nf, costé (m)

 

C60

fâché

, ée adj mwaîs (f mwaîje); il a l’air fâché, il a l’ aîr mwaîs, on dîreûve qu’ il èst mwaîs ; être fâché contre qn, ièsse mwaîs après one saquî, su one saquî

 

C60

fâcher

(se) v si mwaîji, si mauveler, si toûrminter, machî; il se fâche, i s’ mwaîjit; il se fâche encore, i mache co ; action de se fâcher, mwaîjichadje (m), mauveladje (m), toûrmintadje (m ; (expr) foute one vîye, faire une vie, se fâcher ; gn-a ldiâle qui mousse è m’ frake, il y a le diable qui rentre dans mon habit, la moutarde me monte au nez, je me fâche tout rouge

 

C60

fâcher  (se)

[v] (c) si mwaîji, (o) s’ mwéji, (e) si måveler, (c) si mauveler, si toûrminter, (o) s’ tourminter, (e) si toûrmèter

 

G100

fâcheux

, euse adj c’est bien fâcheux, c’ è-st-embêtant ; rien de fâcheux ?, gn-a rin qu’ va mau ? ; une fâcheuse affaire, one maleureûse afaîre ; être dans une situation fâcheuse, ièsse dins one nasse

 

C60

facile

[adj] (o) auji, aujîle, (c) aujîy, e, (e) åhèye

 

G100

facile

ad, (qui se fait sans peine) auji (, aujîy) (-e); c’était très facile, c’ èsteûve auji au-d’là ; facile à dire, auji à dîre; (expr) c’ èsteûve auji à pinser, c’était facile à prévoir ; l’ awè bèle, avoir la vie facile

 

C60

facilement

[adv] (o) aujîlemint, (c) aujîyemint, (e) åhèyemint

 

G100

facilement

adv aujîyemint, come po rin , come po rîre  come rin ; on le fera facilement, on l’ frè aujîyemint; cela passe facilement, ça passe come rin ; cela se défait facilement, ça s’ disfaît come po rin ; il fait cela facilement, i faît ça come po rîre

 

C60

facilité

[nf] avoir de la _ :  (o-c) awè aujîy, (o) awè auji, (e) aveûr åhèye

 

G100

facilité

nf (qualité de ce qui se fait sans peine) il fait cela avec facilité, i fait ça aujîyemint, i fait ça come po rîre ; nous le faisons avec plus de facilité, nos l’ fians pus aujîyemint ; vous avez remarqué la facilité de ce travail, vos-avoz bin vèyu qu’ c’ è-st-one aujîye bèsogne; il a beaucoup de facilité, il a aujîy come tot ; (moyen qui permet d’ agir sans peine) à cet endroit, vous aurez la facilité de vous reposer, vélà, vos vos pôroz r’pwaser aujîyemint; vélà, vos-auroz tot ç’ qu’ i faut po vos r’ pwaser ; je lui ai donné toutes les facilités, dj’ a tot faît po qu’ il eûche aujîy; on lui a donné des facilités de paiement, i n’ dwèt nin tot payî d’ on côp ; (disposition à agir sans peine) il parle avec facilité, i cause aujîyemint ; il a trop de facilité, il a trop aujîy ; avec facilité, come po bwâre on côp, (comme pour boire une fois) ; (expr) i faît ça come po rîre, il fait cela comme pour rire ; i va qwer ça come one puce à s’ tchausse, il va chercher cela comme une puce à sa chaussette ; ça a stî come one lète à l’ posse, cela a été comme une lettre à la poste ; sins pus d’ afaîre qui ça, sans plus d’affaire que cela

 

C60

faciliter

v rinde pus auji (, aujîy ); j’ai fait cela pour lui faciliter la besogne, dj’ a faît ça po qu’ il eûche pus aujîy; il a facilité notre rencontre, c’ èst grâce à li qu’ on s’ a rèscontré ; cela ne va pas faciliter les choses, ça n’ va nin arindjî lès bidons

 

C60

façon

[nf] façon, môde

 

G100

façon

nf (manière d’être ou d’agir) maniére ; en voilà des façons !, vo-’nnè-là dès manières !; dire sa façon de penser, dire ci qu’ on pinse ; (de façon) de cette façon, di ç’  maniére-là ; de quelle façon cela s’ est-il passé?, comint ç’ qui ça s’ a passé ? ; (de façon à, de façon que) po ; il s’ est mis de façon à être vu, i s’ a mètu po ièsse vèyu,  po qu’ on l’ veûye bin ; (à la façon de, de la même façon que) conte ; elle parle à la façon d’ un notaire, èle cause come on notaîre ; il marche de la même façon que son père, i rote come si pa ; (travail de l’ artisan) travailler à façon, travayî à façon ; pl (manières affectées) afaîres, façons, flaflas (mpl) chichis (mpl) grimaces ; faire des façons, avoir des manières affectées, fé dès façons, fé dès chichis ; (loc) agir à sa façon , fé à s’ môde ; de toute façon, di tote maniére ; d’une façon comme de l’autre, d’ on costé come di l’ ôte ; non merci, sans façon, mèrci tot d’ bon ; façon de parler, maniére di dîre ; recevoir sans façon, riçûre tot simplèmint, sins pont fé d’ tralalas, sins pont fé d’ chichis ; un petit souper sans façon, on p’tit soper tot simpe, on p tit afaîre ; (expr) faut lèyi lès façons po lès tayeûrs (iron), il faut laisser les façons pour les tailleurs, ne faites pas de façons ; ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou, ce n’est pas la bonne façon d’agir

 

C60

façonnage

nm façonadje

 

C60

façonner

v (travailler qqch) façoner,  fé, fé d’ à façon ; façonner grossièrement, fastrouyî ; (former peu à peu qqn) scoler

 

C60

facteur

n (agent des postes) facteûr

 

C60

faction

nf (groupe) groupe (m), pârti (m) ; (faction d’ un soldat en armes) gârde ; être de faction, ièsse di gârde

 

C60

facture

nf (pièce comptable) facture ; (manière dont une chose est exécutée) un travail de bonne facture, one bèsogne bin faîte, one bèle besogne

 

C60

facturer

v on ne me l’a pas encore facturé, on n’ m’ a nin co avoyî 1’ facture ; il s’imagine sans doute que je ne vais pas lui facturer, i pinse quékefîye qui dji n’ lî va nin fé payî

 

C60

facultatif

, ive adj s’ on vout, po l’ cia qui vout ; c’est un cours facultatif, c’ è-st-on coûrs po l’ ci qu’ î vout aler, c’ è-st-on coûrs qui n’ èst nin obligatwêre ; à cet endroit, c’est un arrêt facultatif (du bus), vêlà, li bus’ n’ arète qui si vos fioz sine

 

C60

faculté

nf (possibilité de faire qqch) drwèt (m) ; on lui accorde la faculté de passer, on lî laît l’ drwèt d’ passadje ; nous avons la faculté de racheter la maison, nos-avans l’ drwèt d’ racheter l’ maujone, nos plans racheter l’ maujone si c’ èst noste idéye ; (capacité) il a une grande faculté d’adaptation, i s’ faît aujîyemint ; il n’a plus toutes ses facultés, i n’ èst pus t’t-à faît présint à li, i pièd one miète li tièsse, i lî manke one bwache, il a one bwache foû di s’ fagot, i n’ a nin tos sès bwès, il a tos sès bwès mins si n’  sont nin bin loyîs èchone ; (partie d’une université) faculté ; à la faculté des sciences, à l’ faculté dès syinces

 

C60

fada

adj et n bardouchî (-ye), rwèd sot (f fine sote)

 

C60

fadaise

nf bièstrîye, bwagne conte (m), carabistouye, galguisoûde

 

C60

fade

adj (qui manque de goût) ; c’est fade, ça n’ a pont d’ gout, c’ èst doûcras, c’ èst do ripipi

 

C60

fagne

nf fagne

 

C60

Fagnolles

npr Fagnole

 

C60

fagot

[nm] fagot, (e) fahène [nf]

 

G100

fagot

nm fwès d’ bwès, fagot ; fagot de boulanger (constitué de grosses bûches), fagot d’ bolèdjî ; fagot de bois fin, rabin d’ aye, feuwéye (f) ; confectionner des fagots, fagoter ; (expr) i gn-a fagot èt fagot, il y a fagot et fagot (ils ne se ressemblent pas tous) ; il a on bwès foû di s’ fagot, il a un bois hors de son fagot, il n’ a pas tous ses sens ; il a trové on fagot o rèsselî, il a trouvé un fagot dans le râtelier (ce qu’on faisait pour se débarrasser d’un prétendant) ; lèvez vos pîds, fagot ! (dit-on à qqn qui traîne les pieds) ; djoûwe, one caute ou on fagot!, joue, une carte ou on fagot ! (dit-on au joueur de cartes hésitant) ; on fagot qu’ a d’ l’ âme, un fagot qui a de lame (se dit d’un fagot bien fourni en bois) ; por li, ostant bwache qui fagot, pour lui, autant bûche que fagot, il manque de discernement

 

C60

fagotage

nm (accoutrement) agadeladje, agayoladje

 

C60

fagoté

, ée adj, (mal habillé) aburtaké (-ye), agadelé (-ye), aguincheté (-ye), à l’ ôrlicote, à pôrtemantau, disbrauyelé (-ye) ; (expr) as-se promètu l’ vôye insi ?, as-tu promis le pèlerinage ainsi ?, demande-t-on à qqn de fagoté

 

C60

fagoteur

nm fagotî

 

C60

faible

[adj] (o-c) flauwe, (e) flåwe, (o-c) fwèbe

 

G100

faible

adj (qui manque de force) flauwe, fwèbe ; se sentir faible, si sinte fwèbe ; avoir les jambes faibles, awè sès djambes flauwes ; (qui manque de capacités intellectuelles) fwèbe, nin fwârt assez ; il est trop faible en arithmétique, i n’ èst nin fwârt assez dins lès cârculs ; (qui manque de solidité) tinre ; cette planche est trop faible, ci plantche-ci èst trop tinre ; (qui manque d’acuité) il a la vue faible, i n’ vèt nin bin ; (peu considérable) il a de faibles revenus, i n’ gangne wêre, i n’ a wêre di caurs ; il n’ en a donné qu’ une faible quantité, i ‘nn’ a d’né qu’ one picîye ; (qui manque d’énergie, de force) il est faible avec ses enfants, i n’ sét fé choûter sès- èfants ; c’est un faible, c’ è-st-on moflasse, i n’ a pont d’ niêrs ; c’est un faible d’esprit, i n’ èst nin tot jusse ; (choses) une faible lumière, one tinre lumiére, one fine lumiére ; il y avait un vent faible, gn-aveûve one miète di vint, gn-aveûve on p’tit vint ; elle nous a parlé avec sa faible voix, èle nos-a causé avou s’ pitite vwès ; point faible, fwèblèsse (nf)

 

C60

faible

nm fwèbe ; défendre les plus faibles, disfinde lès pus fwèbes

 

C60

faiblesse

[nf] (o-c) fwèblèsse, (e) fèblèsse, flåweté

 

G100

faiblesse

nf (manque de force) fwèblèsse; c’est sa faiblesse, c’ èst s’ fwèblèsse ; il est encore d’une grande faiblesse, il èst co fwârt fwèbe; (malaise, action de faiblir) flauweû, flauwichadje (m)

 

C60

faiblir

[v] (o-c) flauwi, (e) flåwi, (o-c) fwèbli ; v. évanouir (s’)

 

G100

faiblir

v bachî, flauwi, fwèbli ; faiblir à nouveau, riflauwi; action de faiblir, flauwichadje (m) ; ses forces faiblissent, sès fwaces bachenut, gn-a sès fwaces qu’ è vont ; son cœur faiblit, si keûr flauwit, gn- a s’ keûr qui flauwit

 

C60

faïence

nf, fayence (, fayince)

 

C60

failli

, ie adj et n être failli , ièsse mârké (-ye) aus protèts

 

C60

faillible

adj tout homme est faillible, tot l’ monde si pout brouyî

 

C60

faillir

v (manquer à) manker à ; il a failli à ses devoirs, il a manké à sès d’vwêrs ; je n’y faillirai pas, dji n’ î mankerè nin ; (+ inf) bin manker ; il a failli tomber, il a bin manké d’ tchaîr ; j’ai bien failli y aller, dj’ a bin manké d’ î aler

 

C60

faillite

nf fayite ; faire faillite , fé fayite

 

C60

faim

[nf] (o-c) fwin, (e) fin

 

G100

faim

nf fwin ; la faim règne dans ce pays, dins ç’ payis-là, il ont fwin, lès djins ont fwin, lès djins morenut d’ fwin ; (loc) avoir faim , awè fwin ; mourir de faim, moru d’ fwin ; rester sur sa faim, dimèrer su s’ fwin ; (expr) awè on boya d’ cane, avoir un intestin de canne, avoir toujours faim ; dji n’ a nin pus fwin qu’ Moûse a swè, je n’ai pas plus faim que la Meuse n’a soif, dit-on quand on n’est pas bien ; (dans les régions où la Meuse ne passe pas, dji n’ a nin pus fwin qu’ l’ êwe a swè) ; i faut mindjî po l’ fwin à v’ nu, il faut manger pour la faim à venir (dit-on à qqn qui prétend ne pas avoir faim) ; i faureûve dèdja awè fwin d’ djote po mougnî l’ burton, il faudrait déjà avoir faim de choupour manger la tige (dit la jeune fille d’ un amoureux quelle ne trouve pas à son goût) ; i n’ faut nin awè fwin po mougnî on bokèt d’ taute, il n’est pas nécessaire d’avoir faim pour manger un quartier de tarte; ni nin ièsse à r’pache, ne pas être à repaître, avoir toujours faim ; awè dès longs dints, avoir de longues dents, avoir faim; awè chôpe sès dints, avoir les dents qui démangent, id ; li batch vûde faît grognî l’ pourcia, l’auge vide fait grogner le cochon, la faim entraîne des rouspétances ; li fwin tchèsse li leup foû do bwès, la faim chasse le loup du bois,  de sa tanière

 

C60

faine

nf fayène   

 

C60

fainéant

, ante adj et n fénèyant (-e), nawe, payasse, poûri (f poûrîye) ; c’est un fainéant, c’ è-st-on fénèyant ; il est fainéant à l’extrême, c’ è-st-on poûri tchin ; c’ est fainéant que tu es !, c’ èst fènèyant qu’ t’ ès ! ; (expr) i faut todi ièsse à s’ cu, il faut toujours être à son derrière (pour le faire travailler) ; i gn-a rin d’ pus subtil qu’ on fénèyant qui s’ brûle, il n’y a rien de plus vif qu’un paresseux qui se brûle; il èst co pus nawe qui l’ mwès d’ awous’, il est encore plus fainéant que le mois d’août ; il in.me mia deûs « auwe » qu’ on « yû » , il préfère qu’ on lui dise deux fois d’ arrêter plutôt qu’ une fois d’ avancer ; i n’ a jamaîs pont câssé d’ mantche d’ ostèye, il n’ a jamais cassé aucun manche d’outil ; i n’ a jamaîs couru après l’ tonwâre avou one sipritchoule, il n’a jamais poursuivi le tonnerre avec une seringue, il est paresseux ; i s’ laîreûve mougnî pa lès pûs, il se laisserait manger par les poux (tant il est paresseux) ; i vôreûve bin fé l’ mèstî d’ pormwinrneû, mins i n’ a pont d’ baston, il voudrait bien faire le métier de promeneur, mais il n’ a pas de bâton

 

C60

fainéant, e

[adj-nm] fènèyant, e, (o) lâche, (e) poûri, èye ;  v. paresseux

 

G100

fainéanter

v baloûjener, bate si flème, fénèyanter

 

C60

faire

[v]

 

G100

faire

v  ; (présent) dji faî, ti faîs, i faît, nos fians, vos fioz, is faîyenut ; (imparfait) dji fieûve, ti fieûve, i fieûve, nos fyin.n, vos fyîz, is fyin.n ; (futur) dji frè, ti frès, i frè, nos frans, vos froz, is front ; (conditionnel) dji freûve, ti freûve, i freûve, nos frin.n, vos frîz, is frin.n ; (subjonctif présent) qui dj’ faîye ; (subjonctif imparfait) qui dj’ fyiche ; (réaliser qqch) faire une maison, fé one maujone ; faire du pain, fé do pwin ; (produire de soi) faire un enfant, fé on-èfant ; faire sa ponte, fé s’ ponéye ; faire ses dents, fé sès dints ; (effectuer un travail) faire la vaisselle, fé l’ bagadje, fé lès chwèles, fé lès tèchons ; faire ses devoirs, fé sès d’vwêrs ; faire sa besogne, fé s’ bèsogne ; (exercer un métier) que fait-il comme métier ?, qwè-ce qu’ i faît di s’ mèstî ? ; il fait des études, i faît dès studes ; (exécuter une action) faire une bonne action, fé one saqwè d’ bin ; faire une mauvaise action, fé one saqwè d’ mau ; faire un mensonge, dîre one minte ; (faire bien de + inf) vous feriez bien de partir, vos frîz bin d’ ènn’ aler, vos duvrîz ‘nn’ aler ; (arranger, disposer, nettoyer) faire les lits, fé lès léts ; faire les chambres, fé lès tchambes ; faire les souliers, fé lès solés ; (avec sujet impers) il fait bon, i faît bon ; il fait chaud, i fieûve tchôd ; (loc) cela commence à bien faire, ci côp-ci, c’ è-st-assez ! ; cela fait mal, ça faît do mau ; cela me fait peur, ça m’ faît awè peû ; c’est bien fait ! (c’est fait correctement), c’ èst bin faît!; c’est bien fait (tant mieux), bin faît !; c’ èst bon manèplèyî ; chemin faisant, tot rotant ; pour bien faire, po bin fé ; faites comme chez vous !, fioz come è vosse maujone ! ; il n’y a rien à faire, gn-a rin à fé ; qu’est-ce que ça fait ?, qwè-ce qui ça faît ? ; qu’est-ce que cela peut me faire ?, qwè-ce qui ça m’ pout fé ? qu’est-ce que ça peut faire !, boute èt boute ; ne rien à voir à faire, n’ awè rin à fé, trayener ; (expr) cès deûs-là, c’ ènn’ èst qu’ onk, ces deux-là n’ en font qu’ un ; on n’ è saureûve fé ni fiêr ni clau, (avec cela) on ne saurait faire ni du fer ni des clous, c’est sans valeur ; (se) v si fé ; (se faire + adj devenir) divenu ; se faire vieux, divenu vî, si fé vî ; se faire rare, divenu râre ; (se faire + adj se transformer) se faire belle, si fé bèle ; se faire toute petite, si fé tote pitite ; (se faire à) se faire aux coutumes de la maison : si fé à l’ maujone ; il ne se fait pas à ce genre de travail, i n’  si faît nin à ç’ bèsogne-là ; (former en soi) se faire à l’ idée : si fé à l’ idéye ; se faire des idées, si fé dès-idéyes ; se faire du mal, si fé do mau ; se faire valoir, si fé valu ; (loc) s’en faire, s’ è fé ; il ne s’en fait pas, i n’ s’ è faît nin ; il ne faut pas s’en faire, i n’  s’ è faut nin fé ; ne vous en faites pas, ni v’s-è fioz nin ; on ne s’en fait pas pour si peu, on n’ si disbautche nin po si wêre ; (expr) dji n’ vou nin matener m’ lacia po si wêre, je ne veux pas faire tourner mon lait pour si peu, je ne veux pas m’ en faire

 

C60

faire-part

nm faîre-pârt (lète di skèpiadje; … di mâriadje, ; … di mwârt)

 

C60

fair-play

[nm] (o-c) franc-djeu, (e) franc-djeû (néol.)

 

G100

fair-play

adj il n’a pas été fair-play, i n’ a nin djouwé franc-djeû

 

C60

faisan

[nm] (c) faîsan, (e) fêsan, (o) fésan

 

G100

faisan

, ane n faîsan, cok (di) faîsan (f pouye di faîsan) ; (expr) quand lès faîsans criyenut, c’ èst po ploûre, quand les faisans crient, cela annonce la pluie

 

C60

faisander

v cwârner, si rècrachî

 

C60

faiseur

, euse n fieû (-se) ; faiseur d’embarras, fieû (-se) d’ imbaras

 

C60

fait

nm (action de faire) rien déjà que le fait de rire, rin d’djà qui d’ rîre ; (ce qui est arrivé) c’est un fait rare, on n’ vèt nin ça tos lès djoûs ; c’ est un fait habituel, de nos jours, ça s’ faît tofêr, au djoû d’ audjoûrdu ; il y a un fait nouveau, gn-a one saqwè d’ novia ; il m’a rapporté les faits, i m’ a raconté ç’ qui s’ a passé ; il m’a mis devant le fait accompli, come i m’ a là pris, dji n’  saveûve pus fé autrumint ; je jugerai sur les faits, dji jujerè quand dj’ aurè vèyu ç’ qui s’ a passé ; fait répréhensible, faîtindje, fétinse ; «Matante rapiceûve tot d’ sûte sès rascrauwes di-d-dins l’ timps ; dès fétinses da zèles deûs, Victorine. » (A. Laloux) ; (loc) au fait, vormint ; et votre père, au fait, il va bien ?, èt vosse pa, vormint, ça lî va ? ; c’est un fait, c’ èst sûr ; il est coutumier du fait, il a l’ abitude di fé ça ; de ce fait, à cause di ça ; de fait, come d’ èfèt ; en fait, po dîre li vraî; en fait de, po ç’ qu’ èst di ; en fait de mensonge, il n’est pas le dernier, po ç’ qu’ èst d’ dire dès mintes, i n’ èst nin l’ daîrin; par son fait, di s’ difaute ; on l’ a pris sur le fait, on l’ a pris su l’ tchôd faît; il connaît tous mes faits et gestes, i sét bin tot ç’  qui dj’ faî ; prendre fait et cause pour qqn, prinde pârti por one saquî, … paurt por one saquî ; du fait de sa présence, come il èsteûve là ; tout à fait, tot-à faît ; ce n’est pas tout à fait fini, ci n’ èst nin t’ t-à faît tot ; se mettre au fait, prinde conechance, si mète au d’faît

 

C60

fait

, e adj faît (-e) ; bien fait, bin faît; mal faite, mau faîte ; du tout-fait, do tot faît ; du fait sur mesure, do faît fé, do faît su mèseure

 

C60

faîtage

nm fièstadje, maîsse-viène (f)

 

C60

faîte

nm (la partie la plus élevée) fine copète, mére copète (f), pure copète ; au faîte de l’arbre, à l’ fine copète di l’ aube, à l’ mére copète di l’ aube, à l’ pure copète di l’ aube ; le faîte d’un toit, li crèsse d’ on twèt, li fièsse d’ on twèt ; « Dès bleuwes clokins ! Il è crècheûve su l’ fièsse do twèt »! (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr)

 

C60

faîtière

adj poutre faîtière, maîsse viène, maîsse montant (m) ; tuile faîtière, colemint (m), pane di crèsse

 

C60

faix

nm fwès

 

C60

fakir

nm fakîr

 

C60

Falaën

npr Falayin

 

C60

falaise

nf falîje (carrière à ciel ouvert)

 

C60

Falisolle

npr Farjole

 

C60

fallacieux

, euse adj faus (-se)

 

C60

falloir

[v] (o-c) falu, (e) faleûr

 

G100

falloir

v falu ; il faut, i faut, il fallait, i faleûve, il faudra, i faurè ; il faudrait, i faureûve, qu’il faille, qu’ i faluche; qu’il fallut, qu’ i faliche ; il m’en faut beaucoup, i m’ è faut bran.mint ; il faut le boire, i l’ faut bwâre ; il fallait me le dire, i mè l’  faleûve dîre ; que faut-il que je fasse ?, qwè-ce qu’ i m’ faut fé ? ;  que vous faudrait-il ?, qwè-ce qui vos faureûve ? ; il faut que tu le fasses, i faut qu’ vos l’ fioche ; comme il faut, come i faut

 

C60

Falmagne

npr Falmagne

 

C60

Falmignoul

npr Falmignoul

 

C60

falsification

nf trimacherîye

 

C60

falsifier

v trimachî ; falsifier le lait, mète di l’ aîwe dins s’ lacia ; falsifier la date, candjî d date ; falsifier des pièces, truker dès papîs

 

C60

famélique

adj ètike, flantchu (f flantcheuwe) ; (expr) flantchu come on tch’vau d’ barakî, efflanqué comme un cheval de forain ; il a dès massales come dès fèsses di gade, il a des joues comme des fesses de chèvre ; il aurè binrade si boutroule à s’ dos, il aura bientot son nombril au dos; i n’ a pus qu’ lès-acoplûres, il n’a plus que les articulations; i n’ tint pus pîces èchone, il ne tient plus vêtements ensemble, il est famélique; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il parviendrait à passer entre le papier (de tapisserie) et le mur (tant il est mince) ; i va piède on-oucha, il va perdre un os ; mwinre come one èrièsse , maigre comme une arête ; sètch come on clau, sec comme un clou ; sès-ouchas lî trawenut s’ pia, ses os lui trouent la peau, il est famélique

 

C60

Famenne

nf Faumène

 

C60

fameusement

adv crânemint, fameûsemint, furieûsemint, on fameûs côp, rudemint ; il a fameusement grossi, il a grochi on fameûs côp ; (copieusement) come i faut, fameûsemint ; on les a calomniés fameusement, on l’s-a rabiyî come i faut

 

C60

fameux

, euse adj crâne, fameûs (-e), rude ; il est fameux, votre café !, c’ èst do crâne, vosse cafeu ! ; « Ti t’ brouyes on crâne côp. » (L. Pirsoul); c’est un fameux diable, c’ è-st-on fameûs diâle ; c’est un fameux travail, c’ è-st-one rude bèsogne ; il a reçu une fameuse correction, il a ieû one danse di pèrmission ; ce n’est pas fameux, ci n’ èst rin d’ râre

 

C60

fameux, euse

[adj] fameûs, e, rude, (e) clapant, e

 

G100

familial

, ale adj une réunion familiale, on raploû d’ famile ; il a des ennuis familiaux, il a dès miséres avou s’ famile ; elle a reçu les allocations familiales, èlle a ieû l’s-alocâcions po sès-èfants, èlle a r’çû …

 

C60

familiariser

v abituwer, aroutiner

 

C60

familiariser

(se) v (devenir familier avec qqn) hanter, socener ; il ne se familiarise pas facilement, i n’ hante nin voltî lès djins, i n’ socenéye nin aujîyemint avou one saquî ; (s’habituer à qqch) s’ abituwer, s’ afaîti, s’ aroutiner

 

C60

familier

, ière adj et n (bien connu) c’est une voix familière, c’ è-st-one vwès qu’ on coneut bin ; les endroits qui me sont les plus familiers, là èwoù-ce qui dj’ conè l’ mia ; c’est une langue qui lui est familière, c’ è-st-on lingadje qu’ i conèt fwârt bin ; (abordable) familiér’ (f  familiére) ; c’est un petit animal très familier, c’ è-st-one pitite bièsse fwârt familiére

 

C60

familier, ière

[nm-adj] familiér, e

 

G100

famille

[nf] (e-c) famile, (o) famîye

 

G100

famille

nf famile ; la propre famille, li (prôpe) famile : la belle-famille, li bèle-famile, li famile do costé d’ l’ ome, li famile do costé dè l’ feume (suivant le cas); mère de famille, mére di famile ; nom de famille, nom d’ famile ; sa famille, sès djins ; recevoir sa famille, rawè sès djins, riçûre sès djins ; retourner dans sa famille, raler mon sès djins ; (expr) il î est po fé valu ses djins, il sait faire valoir les mérites de sa famille

 

C60

famine

nf famène

 

C60

fanal

nm lampe di stauve (f)

 

C60

fanatique

adj et n c’ est un fanatique du jeu de cartes, c’ è-st-on assoti aus cautes ; (expr) i djoûwereûve aus cautes li cu dins on saya d’ aîwe, il jouerait aux cartes le derrière dans un seau d’eau, c’est un fanatique des jeux de cartes

 

C60

fane

nf (de pommes de terre) baou (m) ranche, tirant (m) ; bien pourvu en fanes, ranchu (f rancheuwe) ; (de carottes, de betteraves, de navets) cheûve

 

C60

fané

, ée adj diflani (f diflanîye) ; flani (f flanîye) ; un visage fané, on visadje tot disflani

 

C60

faner

v (retourner un végétal fauché, pour le faire sécher) fèner ; faner l’ herbe pour avoir du foin, fèner l’ ièbe po fé do foûr ; (faire perdre sa fraîcheur à une plante) diflani, flani ; le vent a fané les fleûrs, li vint a flani lès fleûrs ; (se) v (fleur) diflani, disflori, flani ; la rose se fane, gn-a l’ rôse qui d’flanit ; son visage se fane, gn-a s’ visadje qui flanit

 

C60

faner (se)

[v] (o-c) flani, (c) d(i)flani, (e) flouwi

 

G100

faneur

, euse n fèneû (-se)

 

C60

fanfare

nf fanfâre, musike

 

C60

fanfaron

, onne adj et n forvanteûs (-e), vantârd ; (expr) dès vantârds, gn-aveûve dèdja d’vant l’ guêre, des vantards, il y en avait déjà avant la guerre

 

C60

fanfaronnade

nf vantîse

 

C60

fanfaronner

v si fé valu, si forvanter, si palanter, si pirlanter, si pawiner, si vanter

 

C60

fanfreluche

nf fanfirlouche, finfirlouche, tchîyerîyes (pl)

 

C60

fange

nf bèrdouye, fagne

 

C60

fanion

nm pitit drapia

 

C60

fantaisie

nf (chose originale et peu utile) cacaye ; un magasin de fantaisies, on botike di cacayes ; (goût passager) c’est quand la fantaisie m’en prend, c’ èst quand dj’ ènn’ a l’ idéye ; c’est une fantaisie qui m’a pris, c’ è-st-one zine qui dj’ a ieû insi ; vivre selon sa fantaisie, viker à s’ môde ; (originalité) elle manque de fantaisie, avou lèye, c’ èst todi l’ min.me ; elle est pleine de fantaisie, avou lèye, c’ èst plaîjant; èlle a todi tot plin dès- idéyes, èle trove todi one saqwè po ragaîyi

 

C60

fantasque

adj brake (n)

 

C60

fantassin

nm piyote, sôdârt à pîds

 

C60

fantastique

adj (incroyable) fantastike, à n’ nin crwêre; c’est fantastique, c’ è-st-à n’ nin crwêre ; (formidable) c’est une idée fantastique, c’ è-st-one fèle idéye ; c’est fantastique, ce que vous faites, c’ èst bin, ci qu’ vos fioz, c’ è-st-au d’ là dès bins, ci qu’ vos fioz

 

C60

fantôme

[nm] (e) spér, (c) riv’nant, (o) r’vènant

 

G100

fantôme

nm rivenant, spir

 

C60

faon

nm sauvadje gadot ; « Mi bèle-fèye l’ a batijî Bambi, à l’ môde d’ on sauvadje gadot qu’ èlle a vèyu passer au cinéma. » (J. Rivière)

 

C60

farce

nf couyonâde, crake, fafiûte, fârce, carbonâde, couye ; « Ci n’ èsteûve nin one carbonâde à djouwer. » (A Laloux)

 

C60

farceur

, euse n et adj (qui raconte des farces) blagueû (-se), boureû d’ crakes (nm; nf boureûse …), chinète (nf), crakeûs (-e) ; « Batisse, vos l’ conechoz bin don one chinète come i gn-a pont.» (R Hostin) ; (qui fait des farces) ârsouye (nf)

 

C60

fard

nm coleûr (f), poûde (f) ; (loc) sans fard, naturélemint, tot simplèmint ; piquer un fard, divenu tot (-e) rodje

 

C60

farde

nf (chemise) fârde

 

C60

fardeau

[nm] (o) fârdia, (c) faurdia, (e) fårdê (au moral);  v. charge

 

G100

fardeau

 nm dosséye (f), faurdia, tane (f), tchèdje (f), kèdje (f) ; (sens figuré) èplausse (f) ; quel fardeau !, quéne èplausse !

 

C60

farder

v mète dè l’ coleûr (à one saquî), tchauborer ; « one comére d’ en vile tote tchauboréye, avou dè l’ coleûr su sès-ouys, sès lèpes, sès-ongues èt min.me su ses dôyes » (A Henin) ; (se) v mète dè l’ coleûr (su sès massales, su sès lèpes, su sès-ouys)

 

C60

farfouiller

v fârfouyî, nifeter, trifouyî; « Lès djoûs d’ plouve, il aleûve nifeter su lès sovrondes do gurnî po r’trover totes sôtes di vîs lîves. » (J Houziaux)

 

C60

farine

[nf] farène

 

G100

farine

nf farène ; farine de froment, farène di frumint ; farine d’épeautre, farène di spiate ; farine de lin, lineûse ; de la farine très légère, dè l’ sote farène ; farine blutée, fleûr ; marchand de farine : farènî ; tamiser la farine, tamejî l’ farène ; du sucre farine, do suke farène ; (expr) il è-st-ossi vif qu’ on lumeçon dins l’ farène, il est aussi vif qu’ une limace dans la farine ; on direûve veûy on molon dins l’ farène, on dirait voir un ver dans la farine (, il est tout perdu) ; tot faît farène au bon molin, tout fait farine au bon moulin ; vinde mia s’ laton qui s’ farène, mieux vendre le son que la farine, marier d’abord la plus jeune de ses filles

 

C60

fariner

v farèner

 

C60

farineux

, euse adj farènasse ; une pomme de terre farineuse, on canada farènasse

 

C60

farinier

nm farènî

 

C60

farouche

adj warache ; « warache come on mouchon qui son.ne » (J. Guillaume)

 

C60

fascine

nf fachène, hurète ; (expr) il a on bwès foû di s’ fachène, il a un bois hors de sa fascine, il lui manque un grain

 

C60

fasciste

n et adj fachisse

 

C60

fastueux

, euse adj avou bran.mint dès tralalas

 

C60

fatal

, ale adj (qui donne la mort) ce fut le coup fatal, c’ èst l’ côp què l’ a faît moru ; (inévitable) c’était fatal, ça d’veûve aler insi

 

C60

fatalement

adv come di jusse

 

C60

fatalité

nf c’est la fatalité, c’ èst qu’ ça d’veûve aler insi, on n’ a jamaîs qui ç’ qu’ on dwèt awè ; (expr) c’ èst là èwoù-ce qu’ on l’ dwèt, di-st-i l’ pîd tot spotchant on blanc viêr, c’ est où on le doit, dit le pied en écrasant un ver blanc

 

C60

fatigant

, ante, adj odis’ (f odisse), naujichant (-e), scrandichant (-e) ; ce fut une journée fatigante, ç’ a stî one djoûrnéye scrandichante ; qu’il est fatigant!, qu’ il èst naujichant !, qué tchît-viêrs !

 

C60

fatigant, e

[adj] (o-c) scrandichant, e, (c) naujichant, e, (e) nåhihant, e

 

G100

fatigue

[nf] (c) scrandichûre, (o) scrandichure, (c) drincéye, (c) tane; fatigue

 

G100

fatigue

nf drincéye, scrandichûre, tane ; (expr) ènn’ awè à s’ pène, en avoir (jusqu’)à la visière, être saturé de fatigue; ènn’ awè jusqu’à l’ pupe,  jusqu’à la pipe, id ;  plin sès guètes, plein les guêtres, id ;  s’ tane,  sa charge, id ; s’ compte,  son compte, id ; ièsse crèvé nauji, être mort de fatigue ; être épuisé de fatigue, ièsse drâné, ièsse drincî, ièsse rilin.né

 

C60

fatigué

, ée adj nauji (f naujîye), odé (-ye), scrans (f scranse) ; (expr) awè sès-ouys tot gros, avoir les yeux bouffis, être fatigué ; awè dès-ouys come dès kikines di poupousse, avoir les yeux comme des testicules de chat, avoir les yeux bouffis ; dwârmu d’ astampé, dormir debout ; ièsse nanti come on saurteû, être fatigué comme un défricheur ; ièsse odé come on vî pôve, être fatigué comme un vieux mendiant ; i n’ aureûve pus seû dîre: do pwin, il était incapable de dire : du pain (tant il était fatigué)

 

C60

fatiguer

[v] (o-c) scrandi, (o-c) nauji, (e) nåhi

 

G100

fatiguer

v nauji, scrandi ; fatiguer à l’ extrême, drâner, drincî ; nous étions fatigués à l’ extrême, nos-èstin.n drincîs ; fatiguer qqn à lui demander qqch, taner ; il me fatiguait, i m’ taneûve ; (se) v si nauji, si scrandi; se fatiguer à l’excès, si fé crèver, si forbouter, si fornauji, si bouter foû ; action de se fatiguer, scrandichadje (m), naujichadje (m)

 

C60

faubourg

nm forbot

 

C60

faubourien

, ène adj forbotî (f forboterèsse)

 

C60

fauchage

nm fautchadje, soyadje

 

C60

faucher

[v] soyî (au foûr, (e) å foûr), (o-c) fautchî

 

G100

faucher

v fautchî, soyî ; faucher à la main, fautchî à l’ mwin ; faucher à la faucille, fautchî à l’ séye ; faucher à la faux, fautchî à l’ fau ; faucher à la machine, fautchî à l’machine ; faucher à voie étroite, fautchî à strwète vôye ; faucher à voie large, fautchî à laudje vôye ; faucher irrégulièrement, fé dès chaurds ; (faire tomber) staurer ; le vent a tout fauché, li vint a tot stauré ; (voler) scroter, zwèper ; ils ont fauché ma bourse, il ont zwèpé m’ boûse

 

C60

faucheur

n fautcheû (-se), soyeû (-se)

 

C60

faucheuse

nf (machine agricole destinée à faucher) fautcheûse, machine

 

C60

faucheux

nm adèle (f), aragne-di-têre (f), fautcheû

 

C60

faucille

nf séye , séle ; faucher à la faucille, fautchî à l’ séye, soyî à 1 séye

 

C60

faucon

nm falcon, mouchèt-sint-èsprit, mouchon d’ sint Djan

 

C60

faufilage

nm faufiladje

 

C60

faufiler

v (coudre provisoirement) aboti, èfaufiler, faufiler ; (se) v s’ aler stitchî

 

C60

faufilure

nf èfaufilûre, faufilûre

 

C60

faulde

nf faude

 

C60

Faulx-les-Tombes

npr Fau

 

C60

faune

nf la faune, lès bièsses (pl)

 

C60

fausser

v (rendre faux) il a faussé la vérité, i n’ a nin dit l’ vraî ; ce livre lui a faussé l’ esprit, c’ è-st-on lîve que lî a v’ nu brouyî totes sès-idéyes ; (déformer un objet) fausser une clé, fwârcî one clé ; fausser compagnie, ènn’ aler sins rin dîre, fritchî (èvôye)

 

C60

fausseté

nf faustrîye

 

C60

faute

[nf] (o-c) faute, (e) fåte, (o-c) d(i)faute

 

G100

faute

nf difaute, faute ; c’est une grosse faute, c’ è-st- one grosse faute ; c’est sa faute, c’ èst di s’ difaute ; c’est votre faute, c’ èst d’ vosse difaute ; (loc) sans faute, sins manke ; j’irai sans faute, dj’ îrè sins manke ; faute de (à défaut de), faute di ; (péché) pètchi (m) ; pour réparer nos fautes, po racheter nos pètchis ; (expr) faute di bûre, on mougne do fromadje, faute de beurre, on mange du fromage ; faute di taute, on mougne do pwin, faute de tarte, on mange du pain, faute de grives, on mange des merles, on se contente de ce qu’ on a ; faute d’ on clau, Martin a pièrdu s’ bourike, faute d’un clou, Martin a perdu son âne (se dit à qqn à qui il manque toujours qqch) ; one faute come on tch’vau, une faute comme un cheval, une grosse faute; li cia qui n’ a jamaîs tchèyu ni s’ a jamaîs r’ lèvé, celui qui n’est jamais tombé ne s’est jamais relevé (dit-on pour excuser une faute)

 

C60

fauteuil

nm fautèl , fastrou ; «Èles ont stî rascoude dès bokèts di stwèles po-z-è fé dès djanes fastrous. » (J. de Lathuy) ; « Vosse fautèl ni v’ ratind pus .» (Ed. Tillieux-, Dins mès cayaus)

 

C60

fautif

, ive adj et n (qui est en faute) il est fautif, c’ èst di s’ difaute ; c’est lui le fautif, c’ èst li lès causes ; (qui renferme des erreurs) ce calcul est fautif, ci cârcul-là n’ èst nin jusse

 

C60

fauve

adj et nm (couleur) rossia (f rossète) ; (animal) sauvadje bièsse

 

C60

fauvette

[nf] (e) fåbite, (c) faubite, (o) fauvète

 

G100

fauvette

nf faubite, grûlote ; (fauvette babillarde) tirliri (m)

 

C60

faux

, fausse, adj faus (-se) ; fausse couche, fausse coûtche ; fausse dent, faus dint ; faire un faux message, fé one fausse comission ; (loc) porter à faux, pwârter à faus; chanter faux, tchanter faus; faire fausse route, ièsse foû vôye, si brouyî ; faire un faux pas, mète si pîd d’ truviès, manker d’ tchaîr ; (expr) il èst faus come on navia, il est faux comme un navet (cela ne se voit pas de l’extérieur) ; i s’ a fiyî su one fausse cwade, il s’est confié à une mauvaise corde, il a été imprévoyant 

 

C60

faux

nf faus (comprenant : la lame, li lame, la partie tranchante de la lame, le fil, li tayant ; la partie opposée au fil, li dos ; la poignée, li pougnîye ; la poignée supérieure, li craune ; le manche, li faumwin ; le coffin, li boyèt ; la pierre à aiguiser, li keû) ; battre une faux, ribate one faus ; (expr) i n’ faut nin mète si faus dins lès dispouyes d’ aus-ôtes, il ne faut pas mettre sa faux dans les moissons d’ autrui, il ne faut pas fourrer son nez dans les affaires des autres

 

C60

faux, fausse

[adj] (o-c) faus, se, (e) fås, se

 

G100

faveur

nf faveûr; en faveur de qqn, po one saquî ; c’est une faveur qu’il vous fait, c’ è-st-one faveûr qu’ i vos faît ; voulez-vous bien m’accorder une faveur?, vos v’loz bin fé one saqwè por mi ? ; faites-moi la faveur d’y aller, fioz-me li plaîji d’ î aler

 

C60

favorable

adj (animé d’une bonne disposition) les gens lui étaient favorables, lès djins èstin.n avou li ; (à l’avantage de) bon ; le moment était favorable, c’ èsteûve li bon momint ; c’est un terrain favorable à la pomme de terre, c’ è-st-on tèrin qu’ èst bon po lès canadas ; (expr) li feu èst dins lès scroules, le feu est dans les copeaux, l’occasion est favorable ; li têre è-st- amoureûse, la terre est favorable pour le semis

 

C60

favori

, ite adj et n (objet de prédilection) c’est son enfant favori, c’ èst si p’tit gâté ; c’est mon livre favori, c’ èst l’ lîve qui dj’ lî l’ pus voltî ; (considéré comme devant gagner) c’est lui le favori, c’ èst li qui d’vreûve gangnî

 

C60

favoris

[nm-pl] (e-c) favoris, (o) pîds-d’-gayole

 

G100

favoris

nmpl, pîds-d’-gayole ; laisser pousser ses favoris, lèyî crèche sès pîds-d’-gayole

 

C60

favoriser

[v] (e-c) favoriser, (o) supôrter, souteni ; v. soutenir

 

G100

favoriser

v (agir en faveur de) aîdî ; être favorisé, awè dès poûssants ; il a été favorisé, il a stî aîdî, il a ieû dès poûssants ; (être favorable) le temps l a favorisé, li timps èsteûve avou li

 

C60

fax

nm facs’, tèlècopîye (f)

 

C60

faxer

v facser, tèlècopier ; je vais vous le faxer, dji m’ vos l’ va facser

 

C60

fébrile

adj (fiévreux) fwèbe ; il était encore trop fébrile, il èsteûve co trop fwèbe

 

C60

fécondé

, ée adj (animal) plin.ne ; la vache est fécondée, li vatche èst plin.ne ; (qui passe de la fleur au fruit après fécondation d’une plante) nuké (-ye)

 

C60

fécule

nf fécule de pomme de terre, farène di canada

 

C60

fédéraliste

adj et n fèdèralisse

 

C60

fédération

nf fèdèrâcion

 

C60

fée

nf blanke dame

 

C60

feindre

v fé chonance, fé lès cwanses ; feindre la joie, fé chonance d’ ièsse binauje ; inutile de feindre !, nin lès pwin.nes di fé chonance ! ; « I faît lès cwanses di vôy voltî Sofîye. » (L. Maréchal)

 

C60

fêlé

, ée adj chaurdé (-ye), chèlelé (-ye), crèvaudé (-ye), findu (f findeuwe) ; une tasse fêlée, one jate chaurdéye; un mur fêlé, on meur crèvaudé ; une côte fêlée, one cwasse bîléye ; (un peu fou) sot (-e) ; (expr) il a tos ses bwès mins is n’ sont nin bin loyîs èchone, il a tous ses bois mais ils ne sont pas bien liés ensemble, il est fêlé ce mec !

 

C60

fêlé, e

[adj] (bois) (c) bîlé, éye, (o) bîlè, éye, (e) bîlé, éye ; v. casser

 

G100

Felenne

npr Fèlène

 

C60

fêler

v chaurder, chèteler, crèvauder, finde

 

C60

Félicie

npr Félicîye (diminutif, Cîye)

 

C60

félicitations

nf pl toutes mes félicitations !, complimints ! (, complumints) !, proficiat’ ! ; recevoir des félicitations, riçûre dès complimints

 

C60

féliciter

[v] (e-c) compluminter, (o) compliminter

 

G100

féliciter

v bistoker, compliminter

 

C60

félin

nm c’est un félin, il èst dè l’ famile dès tîgues èt dès tchèts

 

C60

Félix

npr Félis’

 

C60

fêlure

nf (dans du bois) bîlûre, (autre) chète

 

C60

femelle

[nf] (e) frumèle, (c) f(e)umèle, (o) feumèle

 

G100

femelle

nf fumèle ; le mâle et la femelle, li maule èt l’ fumèle ; rechercher la femelle, fumeler

 

C60

féminin

, ine adj (propre à la femme) fèminin, di feume ; des vêtements féminins, dès moussemints d’ feume; enfilez une robe, c’est plus féminin, mètoz on foûrau, ça fait d’pus feume; c’est une réflexion bien féminine, gn-a qu’ one feume po-z-è dîre ostant

 

C60

féminin

nm (genre grammatical) ce nom est du féminin, c’ è-st-on nom qu’ è-st-au fèminin

 

C60

féministe

adj fèminisse

 

C60

femme

[nf] feume, (c) comére, (o) coumére, (e) k(i)mére, (e) feumerèye

_e de mauvaise vie [nf]: trôye, (o) trouye, (e) åmaye, trute

 

G100

femme

nf (par opposition à homme) feume, comére,; une brave femme, one brâve feume ; c’est une belle femme, c’ è-st-one bèle feume ; une jolie petite femme, one bèle pitite feume ; elle n’est pas femme à s’en laisser conter, ci feume-là, vos n’ lî froz nin acrwêre tot ç’ qui vos v’loz ; une très grande femme, one grande bringue ; une femme dégingandée, one grande bike ; une très petite femme, one pitite padjote ; une femme de mauvaise vie, one bisaude, one trôye ; pauvre (vieille) femme !, pôve mivèce ! ; (loc) courir les femmes, couru après lès feumes ; femme de petite vertu, cèréjî d’ viladje ; (expr) c’ è-st-avou l’ linwe di comére qu’ on faît lès mèyeûs dès s’mèles (iron), c’est avec la langue de femme qu’on fait les meilleures semelles ; linwe di comére èt linwe di curé, c’ èst dè l’  sitofe à n’ sawè d’chirer, langue de femme et langue de curé, c’est de l’étoffe à ne pouvoir déchirer ; (épouse) feume ; il est venu avec sa femme, il a v’nu avou s’ feume ; cette femme, c’est ma femme, ci comére-là, c’ èst m’ feume ; (expr) aus feumes èt aus vîserîyes, gn-a todi one saqwè à r’dîre, aux épouses et aux vieilleries, il y a toujours quelque chose à reprocher (iron) ; c’ èst s’ feume qui pwate lès culotes, c’est sa femme qui porte les culottes (qui commande) ; lès feumes, c’ èst todi cause èt cause, les femmes bavardent sans cesse ; l’ ome c’ èst l’ feu, li feume c’ èst li stope èt l’ diâle c’ èst l’ soflèt, l’ homme, c’ est le feu, la femme, l’ étoupe et le diable, le soufflet; one feume, quand èle n’ a nin mau, èlle a chôpe, quand elle n’a pas mal, une femme éprouve des démangeaisons, souffre toujours de qqch ; on s’ è rapwaterè au consèy (iron), on s’en rapportera au conseil (communal), je demanderai à ma femme ; (profession) femme de ménage, feume di mwin.nadje, feume à (l’) djoûrnéye

 

C60

fémur

nm fémûr

 

C60

fenaison

nf fènadje (m) ; faire la fenaison : fèner ; c’ est du temps propice à faire la fenaison, i faît fènant ; li fènaud mwès, le mois de la fenaison, le mois de juin ; stades de la fenaison : faucher, fautchî, soyî ; retourner le foin, ritoûrner l’ foûr ; le mettre en tas, li ramonceler ; faire des petites meules arrondies, fé dès cus-d’-tchin, dès ougnètes ou dès mulias (suivant l’ importance de la meule) ; faire des rouleaux de foin, fé dès roles ; rentrer le foin au fenil, rimète li foûr o cina

 

C60

fendiller

v (le bois) bîler, chèteler ; « Mi scwace èst trop bîléye po qu’ on m’ vègne co fé crwêre à dès novias solias. » (J. Guillaume)

 

C60

fendre

[v] finde

 

G100

fendre

v chèter, finde ; fendre du bois, finde do bwès, chèter do bwès ; fendre de tous côtés, cofinde ; fendre en petits morceaux,  cochèter ; action de fendre, chètadje (m), cochètadje (m) ; (expr) tu me fends le cœur, vos m’ fioz brâmint dè l’ pwin.ne ; (se) v (bois) bîler ; action de se fendre, bîladje (m) ; (terre, mur) si crèvauder

 

C60

fendu

, ue, adj (coupé) chèté (-ye) ; du bois qui a été fendu, do bwès qu’ a stî chèté ; (qui présente une fêlure) bîlé (-ye) ; la tasse est fendue, li jate èst bîléye ; (ouvert) findu (f findeuwe) ; il a la lèvre fendue, il a s’ lèpe qu’ èst findeuwe; une jupe fendue, one cote findeuwe

 

C60

fenêtre

[nf] (c) finièsse, (e) f(i)nièsse, (o) fènièsse

 

G100

fenêtre

nf fènièsse (, finièsse) ; (comprenant : le châssis, li tchèssis ; l’ouvrant, li batant ; l’imposte, li bajoûr ; la vitre, li cârau) ; la fenêtre est ouverte, li fènièsse èst douviète, è-st-au laudje ; fenêtre de toit, bârdakène, lonkète, tabatiére ; (expr) dji vôreûve ièsse dins one nmujone sins fènièsse, je voudrais être dans une maison sans fenêtre (tant je suis découragé) ; s’ on l’ fout à l’ uch pa l’ uch, i rintère pa l’ fènièsse, si on le met dehors par la porte, il rentre par la fenêtre, il arrive toujours à ses fins ; taper lès caurs èvôye pa lès-uchs èt pa lès fènièsses, jeter l’argent par les portes et les fenêtres

 

C60

fenil

[nm] cina

 

G100

fenil

nm cina

 

C60

fenouil

nm fèno

 

C60

fente

[nf] (o-c) craye, (e) crêye, (o) crèvure, (e) crèveûre

 

G100

fente

nf (ouverture étroite) craye ; laisser une fente à la porte, lèyî one craye à l’ uch ; (fissure) finte, kèrnate ; (fissure dans le bois sec) bîlûre ; (fente résultant d’ un coup) pète ; une jupe fendue, one cote qu’ èst findeuwe ; la fente d’ une jupe, li findadje d’ one cote

 

C60

fer

[nm] (o-c) fiêr, (e) fiér

 

G100

fer

nm fiêr ; morceau de fer, bokèt d’ fiêr ; la voie de chemin de fer, li tch’ min d’ fiêr ; fer-blanc, blanc-fiêr ; fer galvanisé, fiêr chlèk ; vieux fers (ferraille), vîs fiêrs ; plaque de fer, plake di fiêr ; fer pour ferrer les chevaux, fiêr po fèrer lès tch’vaus ; fer à cheval, fiêr di tch’vau ; un fer de bêche, on fiêr di locèt ; fer à souder, fiêr à sôder ; fer à friser, fiêr à croles ; fer à repasser, fiêr à ristinde ; fer à gaufres, fiêr à galètes ; terre à minerais de fer, têre à fiêr à mine ; travailleur du fer, fèron ; (expr) c’ èst l’ pot d’ têre conte li pot d’ fiêr, c’est le pot de terre contre le pot de fer ; i n’ vaut nin lès quate fiêrs d’ on tchin, il ne vaut pas les quatre fers d’ un chien, il ne vaut rien ; on n’ è saureut fé ni fiêr ni clau, (avec cela) on ne saurait faire ni du fer ni des clous, c’ est sans valeur ; voler lès quate fiêrs è l’ aîr, voler les quatre fers en l’air, tomber à la renverse ; bate li fiêr tant qu’ il èst tchôd, battre le fer tant qu’ il est chaud ; m pl les fers du prisonnier, lès tchin.nes do prîjenî

 

C60

ferblantier

nm tchôdronî

 

C60

Ferdinand

npr Fèrdinand (diminutif, Nand)

 

C60

Ferdinande

npr Fèrdinande (diminutif, Nande)

 

C60

férié

, ée adj (di) fièsse ; c’est un jour férié, c’ è-st-on djoû d’ fièsse ; aujourd’hui, c’est jour férié, audjoûrdu, c’ èst fièsse ; travailler dimanches et jours fériés, travayî fièsses èt dîmègnes ; le lendemain d’ un jour férié, londi ; le 26 décembre, li londi do Noyé

 

C60

fermage

nm rindadje ; payer ses fermages, payî sès rindadjes

 

C60

ferme

[nf] cinse

 

G100

ferme

adj et adv (qui a de la consistance) un fruit bien ferme, on bia frût ; (qui se tient sans fléchir) c’est un enfant bien ferme sur ses jambes, c’ è-st-on-èfant bin rwèd su ses djambes, … bin stok ; rendre ferme, radeuri ; (qui a de l’assurance) nous marchions d’un pas ferme, nos roti.nn bon pas ; (qui ne se laisse pas influencer) soyez ferme!, tinoz bon! ; c’ est une valeur ferme, c’ è-st-on tite qu’ on s’ î pout fiyî ; (expr) je l’attends de pied ferme, èt qu’ i vègne, asteûre !

 

C60

ferme

nf cinse ; (composition de la ferme : le corps de logis, li cwârp di lojis (li maujone) ; les écuries et les étables, lès stauves ; la grange, li grègne ; les soues, lès rans (d’ pourcias) ; le poulailler, li poli ; le chartil, li tchèri ; l’ appentis, l’ abatu ; le fenil, li cina) ; diriger une ferme, ièsse su one cinse ; (expr) ça s’ a passé à l’ cinse èwoù-ce qui l’ tchin bat l’ bûre avou s’ queuwe, cela s’est passé à la ferme où le chien bat le beurre avec la queue, je ne crois pas ce que vous dites ; qué novèle à l’ cinse ? (iron), comment allez-vous?; i va mau à l’ cinse (iron), ça va mal

 

C60

fermé

, ée adj cloyu (f cloyeuwe), sèré (-ye) ; la porte est fermée, l’ uch èst sèré, l’ uch èst cloyu ; fermé à clé, sèré à l’ clé ; elle a les yeux fermés, èlle a sès-ouys sèrés

 

C60

fermement

adv rwèdemint ; il y est allé fermement, il î a sti rwèdemint

 

C60

fermenter

[v] travayî, (o) djèter, (e) ovrer

 

G100

fermenter

v travayî; laisser fermenter un mélange, lèyî travayî one machure ; (agitation fiévreuse) il y a longtemps que cela fermentait, gn-a longtimps qu’ ça brèsseûve, gn-a longtimps qu’ ça djômieûve

 

C60

fermer

[v] sèrer, clôre

 

G100

fermer

v clôre, sèrer ; la fenêtre est fermée, li fènièsse èst sèréye, èst cloyûwe ; fermer à la clenche, clitcheter; fermer à clé, sèrer à l’ clé; le magasin est fermé, li botike èst clôs; fermer boutique, sèrer botike ; (expr) clôre si bouche, fermer la bouche, se taire ; clôre sès-ouys, fermer les yeux, mourir ; i n’ a pus qu’ sès-ouys à clôre, il n’ a plus qu’ à fermer les yeux, il est prêt à mourir ; sère ti boûsse, c’ èst mi qui paye (iron), ferme ta bourse, c’ est moi qui paie, ta braguette est entrouverte ; (se) v si clôre, si sèrer ; se fermer au loquet, au cadenas, si loketer ; se fermer à la clenche, si clitchî, si clitcheter

 

C60

fermeté

nf (état de ce qui est ferme) on sent qu’il n’a aucune fermeté dans les jambes, on sint bin qu’ sès djambes si laîyenut aler, i n’ a pont di rwèdeû dins sès djambes, i n’ èst nin fwârt sitokasse su sès djambes ; il y a beaucoup de fermeté dans ces fruits, c’ èst dès bias frûts plins d’ tchau ; (autorité) ils manquent de fermeté envers leur enfant, is laîyenut leûs-èfants tot fé ; il est d’une grande fermeté, avou li, on n’ faît nin ç’ qu’ on vout

 

C60

fermette

nf pitite cinse ; de belles vieilles fermettes blanches, dès bèlès vîyès blankès p’titès cinses

 

C60

fermeture

nf (voir les différentes sortes de fermeture : clenche, cadenas, serrure, tirette, bouton, pression) réparer la fermeture de la porte, rifé l’sère di l’ uch ; une fermeture de sûreté, one sûreté ; mettre une fermeture éclair à une jupe, mète one tirète à one cote ; on parle de la fermeture de l’usine, on dit qu’ l’ ûsine pôreûve co bin sèrer ; les ouvriers sont contre la fermeture de l’usine, lès-ovrîs n’ volenut nin qu’ on sère l’ ûsine

 

C60

fermier

, ère n cinsî (f cinserèsse) ; petit fermier, pètron

 

C60

fermier, ière

[n] cinsî, cinserèsse, (o) le féminin peut aussi être cinsiêre

 

G100

Fernand

npr Fèrnand (diminutif, Nand)

 

C60

Fernande

npr Fèrdinande (diminutif, Nande)

 

C60

Fernelmont

npr Fèrnémont

 

C60

féroce

adj (animal) mèchant (-e), sauvadje ; il a été mordu par une bête féroce, il a stî hagnî pa one sauvadje bièsse ; (personne) mèchant (-e ) ; il avait un regard féroce, il aveûve dès mèchants-ouys ; il n’ y a pas plus féroce que lui, gn-a nin pus mèchant qu’ li ; (féroce en paroles) aspik ; un appétit féroce, one fwin d’ leup

 

C60

férocement

adv sauvadjemint

 

C60

ferrage

nm fèradje ; le ferrage d’ un cheval, li fèradje d’ on tch’vau ; il est occupé au ferrage de son cheval, i fère si tch’vau

 

C60

ferraille

nf fèraye, vîs fiêrs (m pl) ; c’ est bon pour la ferraille, c’ èst bon po l’ fèraye, c’ èst bon à foute èvôye ; un tas de ferraille, on moncia d’ vîs fiêrs ; il est dans le commerce de la ferraille, i vind dès vî fiêrs

 

C60

ferrailleur

nm mârtchand d’ lokes

 

C60

ferré

, ée, adj (garni de fer) fèré (-ye) ; (instruit) fèré (-ye), fwârt (f fwate)

 

C60

ferrer

[v] fèrer

 

G100

ferrer

v (garnir de fer) fèrer ; ferrer à nouveau, rifèrer ; ferrer un cheval, fèrer on tch’vau ; ferrer une roue de chariot, fèrer one reuwe di tchaur, mète lès bindadjes à one reuwe di tchaur ; ferrer le poisson, fèrer, piker

 

C60

ferret

nm (chaussure) fèrète (f)

 

C60

ferreux

, euse, adj di fiêr

 

C60

ferronnier

nm fèron

 

C60

ferroviaire

adj do tch’min d’ fiêr; les lignes ferroviaires, lès lignes di tch’min d’ fiêr, li tch’min d’ fiêr

 

C60

ferrugineux

, euse, adj ènêri (f,ènêrîye) ; c’est de l’eau ferrugineuse, c’ èst d’ l’ aîwe avou do fiêr didins

 

C60

ferrure

nf fèrûre

 

C60

fertile

[adj] 1 (c) qui rind bin, (o) qui rind bén, (e) rapwèrtant, e, abondant, e

2 (d’une terre) cråsse,  (c) ritche

3 (d’un arbre fruitier) (o) tchancîle

 

G100

fertile

adj (qui donne de bonnes récoltes) bon (-e), ritche, valureûs (-e) ; c’est une terre fertile, c’ è-st-one bonne têre, c’ è-st-one têre qu’ èst ritche ; (subtil) c’est une imagination fertile, i n’ èst jamaîs à coût d’ idéyes ; (fertile en) c’est une année fertile en événements, s’ i nos faureûve raconter tot ç’ qui s’ a passé ç’t-anéye-ci ! (, s’il nous fallait raconter tout ce qui s’est passé cette année-ci)

 

C60

féru

, ue adj (très épris) fin (-e) sot (-e) ; elle en est férue, èlle ènn’ èst fine sote ; (expr) il aureûve djouwé aus cautes li cu dins on saya d’ aîwe, il aurait joué aux cartes le derrière dans un seau d’eau, il était féru de jeux de cartes ; il è mougnereûve su l’ tièsse d’ on tigneû, il en mangerait sur la tête d’un teigneux, il est féru de ce mets

 

C60

férule

nf (baguette) makète ; (expr) il est sous sa férule, il èst d’zos  maîsse, i rote à l’ baguète

 

C60

ferveur

nf avec ferveur, di tot s’ keûr

 

C60

Feschaux

npr Fèchau

 

C60

fesse

[nf] fèsse

les fesses (, le derrière) : brodî [nm]

 

G100

fesse

nf fèsse; les fesses, li brodî (m), lès fèsses ; (expr) awè dès fèsses come dès sclipes d’ a, avoir les fesses comme des gousses d’ail,  longues et fines; awè dès fèsses come on cu d’ costri, avoir des fesses comme un derrière de couturière,  plantureux; awè su sès fèsses, être frappé sur les fesses (en punition); ça n’ va qu’ d’ one fèsse, ça ne va que d’une fesse,  qu’ à moitié ; il a dès massales come dès fèsses di gade, il a des joues comme des fesses de chèvre,  très minces ; il a dès fèsses corne dès massales di gade , il a des fesses comme des joues de chèvre ; c’ èst come s on l’zî hagnereûve one pîce foû d’ leû fèsse (à l’zî d’mander one saqwè) , c’ st comme si on leur arrachait un morceau de la fesse, en les mordant (quand on leur demande qqch), ils sont avares ; fé dès tchôdès fèsses, frapper sur les fesses ; il èst come onk qu’ a lèyî sès fèsses à l’ buwéye, il est semblable à qqn qui aurait laissé ses fesses à la lessive, il est très amaigri ; on n’ lî agne nin on bokèt di s’ fesse à fé ça, on ne lui mord pas un morceau de la fesse à faire cela, on ne comprend pas sa réaction négative alors qu’ on ne lui fait pas de mal

 

C60

fessée

nf pètéye à s’ cu; recevoir une fessée, awè su sès fèsses

 

C60

fesser

v diner one fèsséye, diner one pètéye à s’ eu, fé dès tchôdès fèsses, fèsser

 

C60

fessier

v. derrière, cul

 

G100

festin

nm j’ai fait un festin de roi, dj’ a din.né come à l’ dicauce , dj’ a mougnî su tos mès dints ; (expr) on din.ner d’ curés, un dîner de prêtres, un repas plantureux ; on din.ner d’ adorâcion, un dîner d’ adoration, id

 

C60

festivités

nf pl fièsses

 

C60

fête

[nf] (du village ou de la paroisse) (c) dicauce, (o) ducace, (s) dicâce

 

G100

fête

[nf] fièsse

 

G100

fête

nf fièsse ; un jour de fête, on djoû d’ fièsse ; la fête des mères, li fièsse dès momans ; se rendre à l’endroit de la fête, aler su l’ fièsse ; (expr) ci n’ èst nin tos lès djoûs fièsse, ce n’est pas fête tous les jours ; fé (dè l’) fièsse à, faire la fête à (qqn), bien accueillir ; i gn-a si p’tite fièsse qui n’ eûche nin s’ londi, il n’est si petite fête qui n’ait son lundi, une fête se prolonge toujours un peu ; il è va d’ crèsse come on tchin qui r’vint d’ à l’ fièsse, il marche de travers comme un chien revenant de la fête ; ni nin ièsse à l’ fièsse, ne pas être à la fête, être en mauvaise posture ; il ont faît fièsse divant l’ dicauce, ils ont fait la fête avant la ducasse, elle a conçu avant le mariage; on danse bin min.me qui ç’ n’ èst nin fièsse, il n’ est pas nécessaire d’attendre une occasion pour s’ amuser ; travayî fièsses èt dîmègnes, travailler fêtes et dimanches, travailler tous les jours ; cela va être ta fête, gâre à vos ! ; nous étions à la fête, nos-èstins binaujes ; il s’en faisait déjà une fête, i s’ è rafieûve dèdja ; (quelques jours de fête) li preumî d’ décimbe, on fièstéye sint-Èlwè, c’ èst l’ djoû d’ fièsse dès-ôrlodjîs, dès mârchaus èt dès-ovrîs do tch’min d’ fiêr, le premier décembre, on fête saint Eloi, c’est le jour de fête des horlogers, des maréchaux et des ouvriers du chemin de fer ; li quate di décimbe, on fièstéye sinte Bâbe, c’ èst l’ djoû d’ fièsse dès-ovrîs do batimint èt dès-ovrîs dè l’ fosse, le quatre décembre, on fête sainte Barbe, c’ st la fête des ouvriers du bâtiment et de la mine ; li chîj di décimbe, on fièstéye sint Nicolès, c’ èst 1’ fièsse dès-èfants, le six décembre, on fête saint Nicolas, c’est la fête des enfants

 

C60

fêter

[v] (o-c) fièster, (e) fièsti, (o) bustokî, (c) bistoker, (e) buskinter

 

G100

fêter

v fièster, fé fièsse ; action de fêter, fièstadje (m) ; digne d’être fêté, fièstauve ; fêter l’ anniversaire, bistoker

 

C60

fétiche

nm amulète (f)

 

C60

fétide

adj puwant (-e) ; il y avait une odeur fétide, ça sinteûve mwaîs

 

C60

fétidité

nf puwanteû

 

C60

fétu

[nm] (c) fistu, (e) fistou, (o) fèstu

 

G100

fétu

nm fistu (, fustu) ; (expr) faus come on fistu, faux comme un fétu ; si mète su sès quate fistus, être tiré à quatre épingles

 

C60

feu

 [nm]: (o-c) feu, (e) feû

 

G100

feu

nm feu ; pierre à feu, pîre à feu ; allumer du feu, alumer do feu ; (loc) brûler à petit feu, flameter ; action de brûler à petit feu, flametadje (m) ; cuire à feu vif, cûre à plin feu ; cuire à petit feu, tener ; être pris entre deux feux, ièsse pris inte deûs feus ; faire long feu, fé long feu ; laisser prendre le feu, lèyî alumer l’ feu ; laisser s’éteindre le feu, lèyî distinde li feu ; mettre au feu, mète au feu ; porter  le feu à (incendier) bouter l’ feu, mète li feu à ; «I n’ aveûve pont d’ mwaîjès-avisances è l’ capotine come dès cias qu’ i gn-a qui boutenut l’ feu auzès mwéyes di foûre ou qui faîyenut awè peû lès vîyès djins à l’ vièspréye. »(E. Gilliard) ; s’enflammer, prinde feu ; sonner au feu, donner l’alarme en cas d’incendie, soner au feu ; (genres de feux) feu allumé dans les champs pour brûler les fanes de pommes de terre ou autres, fornia ; feu de paille, feu di strin ; feu dormant, fouyon ; grand feu, allumé le premier dimanche de carême pour fêter la fin de l’ hiver, grand feu ; torche allumée à l’occasion du grand feu, aumerale (f) ; petit feu de bûcherons, vèyate (f) ; feu follet, lumerote ; « Li présince dès nûtons tchèsseut èvôye lès mwaîs-èsprits èt distoûrner lès lumerotes qu’ atirenut lès-omes aviè lès-vèvîs d’ maleûr. » (A. Marchal); contre-feu, feu d’ aroke ; (expr) faire mourir à petit feu, fé moru à p’ tit filé (mourir à petit fil) ; awè l’ feu au cu, avoir le feu au derrière ; ça a stî cût su l’ feu, cela a été cuit sur le feu, c’est très chaud ; dji n’ î a vèyu qu’  do feu, je n’y ai vu que du feu ; feu di strin n’ dure nin longtimps, feu de paille ne dure pas longtemps, colère violente est vite apaisée ; i tire lès marons foû do feu, avou 1’ pate do tchin, il retire les marrons du feu au moyen de la patte du chien, il se sert des autres pour arriver à ses fins ; on-z-î coureûve come au feu, on s’y précipitait comme pour éteindre un incendie ; à noste âdje, on-z-in.me ostant one aîr di feu qu’ on-aîr di viole, à notre âge, on préfère un air de feu à un air d’orgue de barbarie ; li ci qui n’ si vout nin brûler, qu’ i n’ vaye nin au feu, celui qui ne veut pas se brûler, qu’il n’aille pas au feu, il ne faut pas tenter le diable ; li feu n’ èst pus dins lès scroules, le feu n’ st plus dans les copeaux, l’occasion est passée ; li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’ enflamme facilement, gare au démon de midi ! ; l’ ome c’ èst l’ feu, li feume c’ èst li stope èt l’ diâle c’ èst l’ sqflèt, l’homme, c’est le feu, la femme, l’étoupe et le diable, le soufflet ; mète si mwin au feu, mettre sa main au feu (pour prouver qu’on est certain de ce qu’ on dit) ; one maujone sins feu, c’ è-st-on cwârps sins-âme, une maison sans feu, c’ est un corps sans âme ; ratchî do feu, cracher du feu, être hors de soi ; rimète lès fiêrs au feu, remettre les fers au feu, se réconcilier (en parlant d’ amoureux) ; rodje come do feu, rouge comme du feu ; taper d’ l’ ôle su l’ feu, jeter de l’ huile sur le feu ; au grand feu, lès chijes au feu, au grand feu, les soirées au feu, fini les soirées ; (feu provenant d’une arme) une arme à feu, on canon, on fusik, on révolvêr ; faire feu, tirer ; j’ ai entendu un coup de feu, dj’ a ètindu on côp d’ fusik ; ce sont eux qui ont ouvert le feu, c’ èst zèls qu’ ont c’mincî à tirer, c’ èst zèls qu’ ont tiré lès preumîs ; on a cessé le feu, on-z-a arèté d’ tirer ; (source de lumière) lampe (f), lumiére (f) ; les feux de la ville, lès lumiéres dè l’ vile ; (signal lumineux) il est passé alors que le feu était rouge, il a passé qui l’ feu èsteûve au rodje ; le feu n’était pas encore vert, li feu n’ èsteûve nin co au vèt’ ; il a eu le feu vert, il a ieû l’ pèrmission ; feu mon père, paix à son âme, mi pa, qui l’ Bon Diè eûche si-t-âme; mi pa, qui l’ Bon Die i mète è s’ potche; cela appartenait à feu mon père, c’ èsteûve da m’ papa qu’ èst mwârt asteûre; c’ èsteûve da m’ papa, qui l’ bon Diè l’ mète è s’ paradis

 

C60

feuillage

[nm] (c) fouyadje, (e) fouyèdje, (o) fouyâdje, (c) cheûve [nf], (e) heûve  [nf] (o-c) fouyes [nf-pl]

 

G100

feuillage

nm fouya, fouyes (f pl) ; (expr) c’ è-st-on fwès d’ fouya, c’est un fagot de feuillage, c’est une personne sans parole

 

C60

feuillaison

nf action de se couvrir de feuilles, fouyadje (m) ; se couvrir de feuilles, si fouyî ; les arbres sont en pleine feuillaison, lès-aubes si fouyenut

 

C60

feuille

[nf] fouye, (e) foye

 

G100

feuille

nf (partie de végétal) fouye ; se couvrir de feuilles, si fouyî ; action de se couvrir de feuilles, fouyadje (m) ; perdre ses feuilles, si disfouyî ; une feuille de chêne, one fouye di tchin.ne ; une feuille de chou, one fouye di djote ; faire du huit dans le feuillage, richeler; « tant d’ couchas qui richelin.n » (J. Guillaume) ; (expr) quand on-z-a peû dès fouyes, on n’ va nin o bwès, quand on a peur des feuilles, on ne va pas au bois ; tron.ner come one fouye (di plope), trembler comme une feuille (de peuplier) ; (morceau de papier) fouye ; une feuille de papier, one fouye di papî ; feuille d’ impôt, papî d’ contribucions

 

C60

Feuillen

npr Fouyin

 

C60

feuillet

nm fouya, fouye (f)

 

C60

feuilleter

[v] fouyeter

 

G100

feuilleter

v (tourner les pages) riwaîtî ; je n’ ai pas lu ce livre, je l’ai seulement feuilleté, dji n’ a nin lî ç’ lîve-là, djè l’ a (tot) jusse riwaîtî

 

C60

feuilleton

nm feuyeton

 

C60

feuillu

, ue, adj fouyu (f fouyeuwe)

 

C60

feutrage

nm feûtradje

 

C60

feutre

nm feûte

 

C60

feutrer

v feûtrer ; action de feutrer, feûtradje (m)

 

C60

feutrine

nf feûtrine ; jupe de feutrine, cote di feûtrine

 

C60

fève

[nf] féve

 

G100

fève

nf cropète, féve ; fèves des marais, grossès fèves (pl) ; (expr) i done on pwès po rawè one fève, il donne un pois pour obtenir une fève ; aus Rwès, on mougne li gatau dès rwès èt on tire li fève, au jour des rois (6 janvier), on mange le gâteau des rois et on tire la fève

 

C60

féverole

nf favète, fèverole

 

C60

février

[nm] (o-c) fèvri, (e) fèvrîr, (o) fèviè

 

G100

février

nm fèvri, li p’tit mwès ; (expr) à l’ Tchandeleûse, mitan grin, mitan strin, à la Chandeleur, moitié grain, moitié paille ; au grand feu lès chîjes au feu, à la Chandeleur, c’en est fini des grandes soirées ; au mwès d’ fèvri, vaut mia veûy on leup à l’ campagne qu’ on laboreû, au mois de février, il est préférable de voir un loup à la campagne qu’un laboureur; ci qu’ fèvri n’ done nin à l’ tièsse, i l’ dôrè à l’ queuwe, ce que février ne donne pas au commencement du mois, il le donnera à la fin ; fèvri lès fossés plins, à l’ awous’ lès gurnîs plins, si les fossés sont remplis en février, la moisson sera bonne ; fèvri li r’bot,  quand i s’ î mèt, c’ èst l’ pus laîd d’ tot, février le nain, quand il s’y met c’est le plus laid de tous ; dè l’ nîve di fèvri, c’ èst d’ l’ aîwe dins on parti, de la neige de février, c’est de l’eau dans un panier, la neige de février ne laisse aucune trace bénéfique ; quand fèvri c’mince come on liyon, i finit come on moton, quand février commence comme un lion, il se termine comme un mouton ; s’ i n’ ploût nin à l’ Sint-Blaîse, ou s’ i n’ nîve nin, tè l’ aurès sûr au mars’, ni t’ è faîs nin, s’ il ne pleut pas à la saint Biaise (3 février) ou s’ il ne neige pas, tu l’auras en mars à coup sûr; sint Matias’ sipîye li glace, s’ i n’ è trove pont, il è faît à s’ façon, saint Mathias casse la glace, s’il n’en trouve pas, il en fait (la Saint-Mathias, 24 février) ; s’ i ploût l’ doze do p’tit mwès, po chîs samwinnes, va t’ mète au r’ cwè , s’il pleut le douze du petit mois, va te mettre à l’abri pour six semaines ; tonwâre di fèvri, abondance au gurnî, tonnerre en février, abondance au grenier ; vaut mia on bribeûs o gurnî qu’ on-ome è pur au mwès d’ fèvri, il vaut mieux un voleur au grenier qu’ un homme en bras de chemise au mois de février

 

C60

fiable

adj (digne de confiance) fiyauve ; il n’est pas fiable, i gn-a pont d’ fiyâte à li, il n’ y a aucune confiance à avoir en lui ; (expr) c’ è-st-on-ome come on fisik à deûs côps, c’est un homme comme un fusil à deux coups, fiable

 

C60

fiacre

nm vijilante (f)

 

C60

fiançailles

nfpl, courtisadje (m sing) frékentadje (m sing), intréye (sing) ; fêter les fiançailles, fièster l’ intréye ; essayer de courtiser, tinde à l’ amourète ; faire sa demande (aux parents), dimander l’ intréye; être accepté (par les parents), awè s’-t-intréye ; s’intéresser à une jeune fille pour la courtiser, toûrner autoû di, ièsse aus cotes da ; rompre ses fiançailles, si diswaibyî

 

C60

fiancé

, ée n le fiancé, li galant ; la fiancée, li comére, li crapôde, li mayon, li pouyète ; « one cousène, ci n’ èst nin one mayon » (J. Houziaux) ; les fiancés, le fiancé et sa fiancée, lès galants ; « Tos lès galants ni s’ marîyenut nin. » (A. Lurquin) ; (expr) raler à mèsse, retourner à la messe, abandonner sa fiancée

 

C60

fiancé, e

[n] galant, e ; au fém. : (c) comére, (o) coumére

 

G100

fibreux

, euse adj scoriasse

 

C60

ficeler

v mète one ficèle, mète one cwade

 

C60

ficelle

nf ficèle ; pelotte de ficelle, lignole

 

C60

fiche

nf (destinée à recevoir des renseignements) fiche ; (cheville) broke

 

C60

fiché

, ée adj stampé (-ye) ; (expr) i d’meûre sitampé come on bolau, il reste fiché en terre comme une borne, immobile

 

C60

ficher

v foute ; il s’est fait ficher à la porte, i s’ a faît foute à l’ uch ; ficher le camp, foute li camp ; (introduire) stitchî ; (se _ de) si cayî di, si foute di ; je m’en fiche, dji m’ è fou, dji m’ è caye

 

C60

fichier

nm fichier

 

C60

fichu

, ue adj foutu (f fouteuwe) ; c’est du fichu temps, c’ èst do foutu timps, c’ èst do fayé timps ; mon manteau est fichu, mi paletot èst foutu, mi paletot èst bon po l’ diâle; c’est un fichu imbécile, c’ è-st-one sacréye bièsse ; (capable) il n’est pas fichu de le faire, i n’ èst nin capâbe dè l’ fé, i n’ èst nin foutu dè l’ fé

 

C60

fichu

nm fichu, mouchwè d’ tièsse (, mokwè d’ tièsse)

 

C60

fiction

nf (fait imaginé) c’est de la fiction, ci n’ èst nin l’ vraî

 

C60

fidèle

adj fidéle ; il nous a toujours été fidèle, i nos-a todi stî fidèle ; être fidèle à sa parole, tinu parole ; si ma mémoire est fidèle, si dj’ tin bin ; elle est fidèle à son mari, èle ni pout mau d’ tromper s’-t-ome

 

C60

Fidèle

npr Fidéle

 

C60

fidélité

nf fidèlité

 

C60

fief

nm fî, fié, têres (f pl)

 

C60

fieffé

, ée adj sacré (-ye), sâpré (-ye), tèribe

 

C60

fiel

nm (bile) bîle (f) ; (des animaux) amér

 

C60

fiente

[nf] (e-c) polène, (o) poulène, (o-c) chite (di pouye, di mouchon), (e) hite (d’ ouhê)

 

G100

fiente

nf (de volaille) chite, polène

 

C60

fier

(se) v si fiyî ; je ne me fie pas à lui, dji n’ mi fîye nin à li, … sur li, dji n’ a pont d’ fiyâte à li ; il ne faut pas s’y fier, i n’ s’ î faut nin fiyî ; (expr) dji n’ mi fîye nin d’ pus à li qu’ au diâle, je ne me fie pas plus à lui qu’au diable ; i s’ a fiyî su one fausse cwade, il s’est fié à une corde de mauvaise qualité, il a été imprévoyant

 

C60

fier

, fière, adj fiér (-e) (, fîr (-e)) ; (expr) awè one tièsse come on tch’vau godin, avoir une tête comme un cheval de carrousel, être fier sans raison ; fiér come on cok (su s’-t-ansènî), fier comme un coq (sur son fumier) ; t’ è-st- on-ome, di-st-i l’ bièrdjî à s’ tchin, tu es un homme, dit le berger à son chien, je suis fier de toi

 

C60

fier, fière

[adj] (o-c) fiér, e, (e) fîr, e

 

G100

fièremint

adv fiéremint

 

C60

fierté

[nf] (e) fîrté, fîristé, (c-o) fiérté

 

G100

fierté

nf fiérté

 

C60

fièvre

[nf] fîve, (o) fiève

 

G100

fièvre

nf fîve, fîves borguètes (pl) ; trembler de fièvre, tron.ner lès fîves borguètes ; avoir une fièvre de cheval, awè one fîve di tch’vau ; prendre la température, prinde li fîve (mète li tèrmomète) ; fièvre aphteuse, cocote ; (vive agitation) fîve ; il a la fièvre de l’ écriture, scrîre, por li, c’ è-st-one vraîye fîve !

 

C60

fiévreux

, euse adj bolant(-e), fîvreûs (-e) ; être fiévreux, ièsse bolant, ièsse fîvreûs, ratchî do feu

 

C60

fifre

nm fife

 

C60

fifrelin

nm filé ; un fifrelin plus loin, on filé pus lon

 

G0

figé

, ée adj (a)stamburné (-ye)

 

 

figer

(se) v (se cailler, se coaguler, en parlant du sang) prinde ; (épaissir) prinde ; la sauce se fige, li sauce prind

 

C60

fignolage

nm fignoladje

 

C60

fignoler

v fignoler

 

C60

fignoleur

 

, euse nm fignoleû (-se)

C60

figue

nf figue ; (expr) fé lès figues à, faire les figues à, tourner en ridicule ; i tè l’ a stauré plat come one figue, il te l’a étendu plat comme une figue

 

C60

figuier

nm figuî, aube à figues

 

C60

figure

[nf] (c) visadje, (e) visèdje, (o) visâdje

 

G100

figure

nf (partie antérieure de la tête de l’ homme) visadje (m) ; se laver la figure, lâver s’ visadje ; cracher à la figure, ratchî au visadje, ratchî au nez ; il a une figure qui ne me revient pas, il a one tièsse qui n’ mi r’vint nin ; ne faites pas cette figure-là!, ni fioz nin ç’ tièsse-là ! ; il faisait bonne figure, il aveûve l’ aîr binauje ; faire figure de, passer po ; il a fait figure de pleutre, il a passé po on couyon ; (représentation d’ une forme) fôrme ; une figure bizarre, one drole di fôrme ; (personnalité marquante) ce fut une des grandes figures de notre ville, ç’ a stî onk dès grands-omes di nosse vile

 

C60

figurer

v (représenter) riprésinter ; (se) v awè idéye, pinser, si mète è l’ tièsse, veûy ; je ne me figurais pas cela ainsi, dji n’  vèyeûve nin ça insi ; il ne se figurait pas que c’était aussi beau, i n’ pinseûve nin qu’ c’ èsteûve si bia qu’ ça ; vous ne pouvez vous figurer ce que j’en souffre, vos n’ avoz nin idéye come ça m’ faît mau ; c’ est vous qui vous figurez ça, c’ èst vos qui s’ mèt ça è s’ tièsse

 

C60

figurer (se)

[v] (e) s’ imådjiner, (c) si mète è l’ tièsse, (o) s’ mète dins s’ tièsse, (c) awè idéye, (o) awè l’ idéye ; v. s’imaginer

 

G100

figurine

nf posture

 

C60

fil

[nm] fil, fi, (o-c) file

 

G100

fil

nm (brin de matière textile) filé ; du fil de coton, do filé d’ coton ; du fil de soie, do filé d’ sôye ; du fil à coudre, do filé po keûse, … po keûde ; un fil de laine noire, on filé d’ nwâre lin.ne ; une aiguillée de fil, one awîye di filé ; une bobine de fil, one bobène di filé ; le fil à couper le beurre, li filé à côper l’ bûre ; fil à plomb, fil à plomb ; (loc) de fil en aiguille, p’tit à p’ tit ; ne tenir qu’à un fil, ni t’nu qu’ a on filé ; donner du fil à retordre,  diner do lin à stwade ; j’ai perdu le fil de mes idéees, dji n’ sé pus ci qu’ dji d’djeûve ; c’est cousu de fil blanc, va dîre ça à on tch’vau d’ bwès, i t’ pite, va dire ça à un cheval de bois, il se cabre ; au fil :  au fil de mes lectures, tot lîjant; au fil de l’eau, au-d-dilong d’ l’ aîwe, tot l’ long d’ l’ aîwe; au fil du temps, au-d-dilong dè 1’ vicaîrîye , tot l’ long dè l’ …; (expr) avou dès-ous, i freûve bin dès scaugnes, avec des œufs, il ferait bien des écailles, il n’ a pas inventé le fil à couper le beurre ; – Qwè-ce  qui dj’ aleûve dîre, on, mi ?Nin mèsse portant pusqui dji n’ so nin co curé!, qu’ allais-je dire, donc, moi ? pas messe puisque je ne suis pas encore curé (iron), j’ai perdu le fil de mes idées ; Qwè-ce qui dj’ aleûve dîre, on, mi?One minte dandjereû!, qu’ allais-je dire, donc, moi ? Un mensonge sans doute (puisque je ne me rappelle plus ce que j’allais dire), id ; dj’ a dwârmu d’ on filé, j’ai dormi d’ un fil,  d’ une traite ; fé moru à p’tit filé, faire mourir à petit fil,  à petit feu ; il n’a pas inventé le fil à couper le beurre, avou dès- ous, i freûve bin dès scaugnes (, avec des œufs, il ferait bien des écailles) ; (matière métallique) fil ; fil de fer, fi d’ ârka ; fil de cuivre, fil di keûve ; fil de fer barbelé, ronches (f pl) ; fils électriques, trèsses (f) ; (sens) suivre le fil du bois, sûre li fil do bwès ; (téléphone) passer un coup de fil, tèlèfoner ; fil d’ araignée, toile d’araignée, aragnerîyes (f pl), arincrin, galant ; (cours, enchaînement) au fil de l’eau, tot l’ long d l’ aîwe ; au fil des jours, à faît qu’ on-z-avance ; au fil de mes lectures, tot lîjant, à faît qui dj’ lî

 

C60

filage

nm (action de filer) filadje

 

C60

filandre

nf fil de la Vierge, filé d’ l’ Aviêrje, saîson

 

C60

filandreux

, euse adj scoriasse

 

C60

filature

nf filature, fabrike di filé

 

C60

file

nf drigléye, queuwéye ; il y avait une file de gens au magasin, gn-aveûve one queuwéye di djins o botike ; vous faisiez la file, vos fyîz l’ queuwe ; « Li batimint, c’ èstéve li prîjon. On vèyeûve one queuwéye d’ omes toûrniker è l’ coû. » (E. Gilliard) ; (loc) à la fille, en file, onk padrî l’ ôte, à queuwéye ; attelage de plusieurs chevaux l’un derrière l’autre, atèléye en file ; de file, d’ afiléye, di sûte, di file, di rote ; prendre la file, si mète dins 1’ rang, sûre li rang ; prenez la file, mètoz vos padrî l’s-ôtes

 

C60

filer

[v] (o-c) chorer, (o) chometer, skiveter, (e) filer;  v. enfuir (s’)

 

G100

filer

vt (transformer en fil) filer; action de filer, filadje (m) ; filer de la laine, filer dè l’ lin.ne ; (suivre qqn pour le surveiller) porsûre, ièsse aus trousses da ; il suit un voleur, il è-st-aus trousses d’ on voleûr ; (expr) awè s’ linwe qui file, saliver; tot l’ monde file po s’ molin, tout le monde file pour son rouet, tout le monde prêche pour sa chapelle ; vi (prendre la forme d’un fil) filer ; action de filer, filadje (m); il faisait trop chaud, les plantes ont filé, i fieûve trop tchôd, lès plantes ont filé ; (aller vite) biser èvôye, chorer, filer, fritchî, pèter èvôye ; on l’a vu filer, on l’ a vèyu biser ; le temps file, li timps passe rade ; (expr) filer à l’ anglaise, chwiner, chwineter

 

C60

filet

nm (écoulement fin et continu) courot, courote (f), richotia, rivelote (f) ; notre robinet ne donne plus qu’un mince filet d’eau, gn-a pus qu’ one pitite courote à nosse robinèt ; pendant la sécheresse, le petit ruisseau n’était plus qu’un petit filet d’ eau, quand il a faît si sètch, li richot n’ èsteûve pus qu’ one pitite rivelote ; vous ajoutez un filet de vinaigre, vos vûdîz one lètchète di vinaîgue ; un filet de voix, one pitite tène vwès ; (filet de la langue) filèt dè l’ linwe ; (boucherie) filèt ; filet d’Anvers, filèt d’ Anvêrs’  ; côte au filet, cwasse au filèt; rôti au filet, rosti au filèt; filet de l’ épaule, buftèk au filèt ; filet à cheveux, rèsau ; mettre un filet pour se protéger les cheveux, mète on rèsau po garanti sès tch’vias ; filet à poissons, filèt, nasse (f) ; pêche au filet, pèche au filèt, pèche à l’ nasse ; filet de tennis (de table), de volley, filèt ; (expr) ièsse è l’ nasse, être dans le filet, être angoissé (ou être sans le sou) ; filet à provisions, cabas, saclèt

 

C60

fileur

, euse n fileû (-se)

 

C60

fille

[nf] 1 (parenté) (e-c) fèye, (o) fîye,

2 (sexe)(c) bauchèle, (e) båcèle, (o) tchote

 

G100

fille

nf (parenté) fèye ; c’est la fille de Jean, c’ èst l’ fèye da (, dau) Djan ; la fille aînée, li pus vîye dès fèyes ; la fille cadette, li pus djon.ne dès fèyes; c’est une fille unique, èlle èst tote seûle di fèye; Martine, c’est leur seule fille, is n’ ont pont d’ ôte fèye qui Mârtine ; (opposé à garçon) bauchèle, (Rochefort, bwêçale), crapôde, gamine, maraye ; nous avons deux filles, nos-avans deûs bauchèles ; c’est un beau brin de fille, c’ è-st-one bèle bauchèle ; c’est une belle petite fille, c’ è-st-one bèle pitite maraye, crapôde ; c’est une brave fille, c’ è-st-one djintiye crapôde ; c’est une jeune fille, c’ è-st-one djon.ne fèye; c’est une pauvre fille, c’ è-st-one pôve mivèce ; (expr) one bauchèle, on valèt, li sowaît d’ on rwè, (avoir) une fille (et) un garçon, (c’est) le souhait d’un roi ; la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a, on n’  aureûve sôrti foû do satch qui ç’ qu’ i gn-a d’ dins (, on ne pourrait sortir du sac que ce qui s’y trouve) ; i n’ sôrtirè jamaîs pont d’ blanke farène d’ on satch di laton (, il ne sortira jamais de farine blanche d’un sac de son) 

 

C60

fillette

nf pitite bauchèle, pitite crapôde, maraye ;

 

filleul

, eule n fiyou (f fiyoule)

 

 

film

nm film

 

 

filmer

v filmer

 

 

filou

nm filou (-te), tricheûs (-e)

 

 

filleul, e

[nm] (o-c) fiyou, fiyoule, (e) fiyou, fiyoûle

 

G100

fils

[nm] fis, valèt, (o) gârçon

 

G100

fils

nm (parenté) fis (, gârçon ); c’est le fils de Marie, c’ èst l’ fis da Marîye ;« C’ èstéve li fis d’ on jendârme .» (E. Gilliard) ; c’est le fils des époux Jaumin, c’ èst l’ fis Djaumin ; le fils aîné, li pus vî dès fis ; le fils cadet, li pus djon.ne dès fis ; il est fils unique, il èst tot seû d’ fis ; (garçon) gamin, valèt ; ils ont deux fils, il ont deûs gamins, valèts ; il est beau, votre fils, c’ è-st-on bia p’ tit valèt ; (expr) c’est un fils à papa, il a dè l’ chance qui s pa a v’ nu au monde divant li ; tel père, tel fils, on djon.ne di tchèt mougne voltî dès soris (, un jeune de chat mange volontiers des souris) ; come lès vîs chufèlenut, lès djon.nes tchantenut (, comme les vieux sifflent, les jeunes chantent)

 

C60

filtre

nm filtre tressé, trèsson ; chaussette à café, ramponau ; filtre pour le lait, colwè

 

C60

filtrer

vt filtrer le lait, coler l’ lacia (au moyen d’ un colwè) ; filtrer le café, passer l’ cafeu, ramponer ; vi le café filtre trop vite, li cafeu passe trop rade ; l’ eau filtre à cet endroit, l’ aîwe sûne pâr là

 

C60

fin

[nf] (c) d(i)fin, (o) d(i)fén, (e) fin, (o) fén

 

G100

fin

nf difin ; vers la fin du mois, su l’ difin do mwès ; en fin d’après-midi, su l’ fin d’ l’ après-non.ne, su l’ difin d’ l’ après-non.ne ; (bout) coron (m), dibout (m) ; je n’en verrai pas la fin, dji n’ è vièrè nin li d’bout ; (loc) s’acheminer à sa fin,  aler à l’ fin, vinu à s’ fin ; en être à sa fin, ièsse à s’ fin ; vers la fin, su l’ difin ; en fin de compte, à l’ fin dès fins, à l’ longue dès longues, en dèfinitive, po fini ; que voulez-vous dire, en fin de compte?, po fini, qwè-ce qui vos v’loz dîre ? ; c’est à n’en pas voir la fin, c’ è-st-à n’ è nin veûy li fin ; il faut une fin à tout, i faut one fin à tot ; sans fin, sins fin, ad étèrnam ; il arrive toujours à ses fins, s’ on l’ fout à l’ uch pa l’ uch, i rintère pa l’ fènièsse (, si on le met à la porte par la porte, il rentre par la fenêtre) ; (expr) ariver au d’ bout d’ sès rôyes, arriver au bout de ses sillons, arriver au but, arriver à la fin, arriver au bout de ses peines ; quand on vout bate on tchin, on trouve todi bin on baston, quand on veut battre un chien, on trouve toujours un bâton, qui veut la fin veut les moyens ; awè one pîce po mète au trau, avoir une pièce pour mettre au trou, avoir le mot de la fin ; gn-a pont d’ si long djoû qui l’ nût vègne, il n’ y a pas de si long jour que la nuit vienne, tout arrive à sa fin

 

C60

fin

, fine adj (qui est de la meilleure matière) fin (f fine) ; du linge fin, do fin lindje ; un fin morceau de poisson, on bia bokèt d’ pèchon ; le fin des fins, tot ç’ qu’ i gn-a d’ mèyeû; d’or fin, di fin ôr ; (dont les éléments sont très menus) fin (-e); du sucre fin, do fin suke ; du sel fin, do fin sé ; une pluie fine, one fine plouve ; (mince) fin (-e), tène ; elle est fine, èlle èst tène ; de fins cheveux, dès fins tch’vias ; avoir le visage fin, awè on fin visadje ; une aiguille fine, one fine awîye ; de fines lèvres, dès tènès lèpes ; (expr) tène come po trawer, fin au point de trouer ; (d’une grande acuité) il a l’oreille fine, il ètind tot ; (qui excelle dans une activité) c est un fin connaisseur, i s’ î coneut là d’dins ; (expr) jouer fin jeu, djouwer sèré ; jouer au plus fin, djouwer au pus fin ; awè dès finès lèpes, avoir des lèvres fines, médire facilement; pus fin qu’  li, c’ èst dè l’ sôye, plus fin que lui, c’est de la soie, il est très perspicace ; fin conte fin, gn-a pont d’ doblûre, fin contre fin ne vaut rien pour doublure, s’associer à une personne aussi rusée que soi est une mauvaise affaire ou, il n’y a pas de gagnant ; sawè l’ fin mot, savoir le fin mot, savoir exactement ce qui s’ est passé

 

C60

fin

adv (complètement) fin (-e) ; elle est fin prête, èlle èst fine prèsse ; elle était fin saoule, èlle èsteûve fine sôle ; (expr) ti t’ plins èt t’ ès fin craus, tu te plains et tu es complètement gras

 

C60

fin, ne

[adj] (c) fin, e, (e) fin, fène, (o) fén, fine

 

G100

final

, ale adj daîrin (f daîrène) ; la lettre finale, li daîrène lète ; et mettre un point final, èt mète on pwint po fini

 

C60

finale

nf (dernière épreuve) finâle ; nous avons été voir la finale, nos-avans stî veûy li finâle

 

C60

finale

nm (dernier morceau d’un opéra) daîrin bokèt ; nous sommes arrivés pour le finale, nos-avans arivé po l’ daîrin bokèt

 

C60

finalement

adv à l’ fin, finâlemint, po fini ; et finalement il n’ est pas venu, èt po fini, i n’ a nin v’nu ; (loc) à l’ fin dès fins, finalement ; vas-tu te taire finalement ?, alez vos taîre, à l’ fin dès fins ?

 

C60

finaliste

n et adj finalisse

 

C60

finance

nf finance ; le ministre des finances, li minisse dès finances ; (expr) être dans la finance, ièsse dins lès caurs ; moyennant finance, en payant (ç’  qu’ i faut)

 

C60

financement

nm financemint, prustadje, prèt ; il a obtenu un financement, il a ieû on prustadje, … on prèt

 

C60

financer

v diner dès caurs, être financé, riçûre dès caurs

 

C60

financièrement

adv financiéremint, costé finance, po ç’ qu’ èst dès caurs; financièrement, cela peut aller, costé caurs, ça va co

 

C60

finaud

, aude adj fin r’naud, malin (-e)

 

C60

fine

nf gote

 

C60

finement

adv une plume qui écrit finement, one plume qui scrît fin ; il a finement préparé son coup, il a bin aprèsté s’ côp

 

C60

fini

, ie adj (terminé) faît (-e) ; complètement terminé, tot faît ; tout est fini, gn-a tot qu’ èst faît ; aurez-vous bientot fini ?, alez d’ abôrd awè faît ? ; c’ est fini, oui ?, c’ èst tot, asteûre ? ; (expr) il in.me mia l’ ovradje qu’ èst faît qui l’ cia qu’ è-st-à fé, il préfère la besogne finie que celle qui reste à faire ; (fieffé) sâcrè, sâcré (-ye), sâprè, sâpré (-ye), tèribe ; c’est un menteur fini, c’ è-st-on sâpré minteû ; c’est un voyou fini, c’ è-st- on sâcré vaurin ; (révolu) oute, iute ; ce temps-là est fini, ci timps-là èst iute

 

C60

finir

[v] fini

 

G100

finir

v fini ; action de finir, finichadje (m) ; avoir fini, awè faît ; avoir fini complètement, awè tot faît ; je vais avoir fini, dji m’ va awè faît ; la messe est finie, mèsse èst faîte ; (loc) à n’en plus finir, jusqu’ à todi ; « inte dès grands bwès qui gripèt jusqu’ à todi » (J. Houziaux) ; (expr) dj’ a faît, j’ai fini (on répond ironiquement à cette assertion 🙂 si v’ s-avoz faît, mètoz dès cindes dissus (allusion au chat qui recouvre ses excréments)

 

C60

finissage

nm finichadje

 

C60

finissant

, ante adj qu’ arive à s’ difin

 

C60

finisseur

, euse n finicheû (-se)

 

C60

finlandais

, aise adj et n finlandès (-se)

 

C60

Finnevaux

npr Finevau

 

C60

FIorefFe

npr Florèfe

 

C60

fioriture

nf tralalas (m pl)

 

C60

firmament

[nm] (o-c) stwèlî, (e) steûlî, ban.ne dè cîr

 

G100

firmament

nm aîr (f), ciél, stwalî (, stwèlî)

 

C60

Firmin

npr Firmin; « À l’ Sint-Firmin (11 di mârs’ ), lès piètris sont-st-acopléyes po tote l’ anéye. » (A. Laloux)

 

C60

fisc

nm contribucions (fpl)

 

C60

fissure

nf (dans le bois sec) bîlûre ; (dans un mur) craye, finte, kèrnate ; (résultat d’ un coup) pète, pètûre ; (crevasse sur la peau) crèvaude

 

C60

fissurer

(se) v (bois sec) le bois sec se fissure facilement, li sètch bwès bîle aujîyemint ; (vaisselle) la tasse est fissurée, li jate èst pètéye ; (peau) il a la peau fissurée, il a s’ pia tote crèvaudéye

 

C60

fixe

adj (position ) fèctif, qui n’ boudje nin ; il avait les bras fixes, sès brès n’ boudjin.n nin ; en position fixe, sins boudjî ; c’est une fenêtre à châssis fixe, c’ è-st-one fènièsse qu’ on n’ sét douviè ; il avait le regard fixe, i d’mèreûve sins fé boudji sès-ouys ; sans domicile fixe, sins maujone po-z-î d’ mèrer ; (état) cela revient à date fixe, ça r’vint tofêr à l’ min.me date ; il faut manger à heures fixes, i faut ièsse aeûré ; chez lui, c’est une idée fixe, ça l’ sût, c’ è-st-one burlûre por li

 

C60

fixer

v (attacher) astoker, fé t’nu ; je l’ai fixé avec des punaises, djè l’ a faît t’nu avou dès punaîses ; il n’a pu le fixer, i n’ l’ a seû fé t’nu ; fixer avec des liens, loyî ; fixer avec des clous, clawer ;  fixer ses idées sur le papier, mète sès-idéyes su papî; « dismètant qu’ lès-omes astokin.n leûs barakes» (E Gilliard) ; (savoir à quoi s’en tenir) il n’est pas encore fixé, i n’ sét nin co qwè ; (régler) mète ; fixer des règles, mète dès régues ; fixer une heure, mète one eûre ; fixer une date, mète one date ; fixer un prix, mète on pris ; (se) v (vivre) il est allé se fixer à la campagne, il è-st-èvôye dimèrer à l’ campagne ;  c’est pour s’y fixer, c’ èst po-z-î d’mèrer ; (regarder) tous les regards étaient fixés sur lui, tot l’ monde li r’waîteûve

 

C60

flageller

v scoryî, tchèneter

 

C60

flageoler

v divenu flauwe, ni nin t’nu su sès djambes, tron.ner su sès djambes

 

C60

flageolet

nm (flûte) flûte (f) ; (haricot) manje-tout

 

C60

flagorner

v blader, blaguer, flater, rabèli, rablader, riblaguer

 

C60

flagorneur

, euse n blagueû (-se), flataud(-e), flateû (-se)

 

C60

flagrant

, ante adj qu’ on n pout niyî ; on l’a pris en flagrant délit de vol, on l’ a pris qu’ i voleûve ; (expr) come li pougn au mitan do visadje, comme le poing au milieu du visage, c’est flagrant

 

C60

flair

[nm] (o-c) vène [nf], (e) oda, (c) o(u)da

 

G100

flair

nm (faculté de discerner par l’odeur) oda, vèna, vène (f) ; un chien qui a du flair, on tchin qu’ a d’ l’ oda ; (clairvoyance) avoir du flair, veûy clér

 

C60

flairer

v (reconnaître par l’odeur) oder, vèner ; action de flairer, odadje (m) ; il ne peut me flairer, i n’ mi sét oder, i n’ mi sét sinte ; (expr) vèner come on tchin, flairer comme un chien ; oder ça come one vôte au laurd, flairer ça comme une crêpe au lard ; (trouver par intuition) ad’viner, diviner, sinte ; je l’ avais flairé, djè l’ aveûve sintu

 

C60

flaireur

, euse n odeû (-se), vèneû (-se)

 

C60

flamand

, ande adj et n flamind (-e), (Sombreffe, f flamindje) ; parler avec l’accent flamand, chirlamer, flameter, flamèneter ; « èt qu’ on-z-ètindot flameter dins lès botikes » (A. Henin) ; essayer de parler néerlandais, flamindjî

 

C60

flambant

, ante adj (qui flambe) qui blame, qui flame ; (loc) flambant neuf, pètant noû

 

C60

flambeau

nm aumerale (f), lampe di pôrcèssion (f)

 

C60

flambée

nf (feu) blaméye, feuwéye, flambia (m), ignéye, tchèraude; « Li bièsse èst r toûrnéye èt l’ touweû rf’aît one novèle tchèraude. » (J. Houziaux) ; flambée de bûcherons, vèyate

 

C60

flamber

[v] (e-c) blamer, (o) flamer

 

G100

flamber

vi (prendre feu) blamer, flamer, prinde feu ; tout flambait, gn-a tot qui blameûve ; la maison a flambé, li maujone a pris feu ; flamber à petites flammes, blameter ; « Dèviès l’ fin d’ sètimbe, on lès vèt blameter, èt dji r’waîte voltî leûs blankès fumêres qui sont come lès twatches dè l’ mwârt di l’ èsté . » (G. Bernard) ; (passer à la flamme) flamber un cochon, brûler, rosti on pourcia ; flamber sa fortune, dispinser tos sès caurs

 

C60

flamichc

nf flamitche

 

C60

flamme

[nf] (c) blame, (o) flame

 

G100

flamme

nf blame, flame ; en flammes, à blames ; les flammes ont tout détruit, li feu a tot distrût ; (expr) ça n’ a faît qu’ one flame, cela n’a fait qu’une flamme, cela a été très vite ; c’ èst l’ batch qui r’toûne dissu l’ pourcia, c’est le bac qui se retourne sur le cochon, c’est un retour de flamme

 

C60

flammèche

nf flamauche (, flamouche)

 

C60

flan

nm crin.me (f)

 

C60

flanc

[nm] (e-c) costé, (o) costè, (c) acosté, (o) acostè

 

G100

flanc

nm costé, flanc ; (expr) bate sès flancs, se battre les flancs, traîner en besogne ; ièsse su l’ flanc, être sur le flanc, être alité

 

C60

flancher

v si lèyî aler; ce n’ est pas le moment de flancher, ci n’ èst nin l’ momintdi s’ lèyî aler

 

C60

flanchet

nm (boucherie) flanc, flantchèt, flantchis’, ragout, trèyis’

 

C60

Flandre

nf payis flamind (m) ; mon oncle habite en Flandre, mi mononke dimère dins l’ payis flamind

 

C60

flanelle

nf flanèle

 

C60

flâner

[v] (o) barlôrer, bèrzouyî, (c) loûjener, d(i)mèrer à rin, baloûjî, (e) balziner, cotî

 

G100

flâner

v baloûjener, baloûjî, baloûrder, bate si flème, bèrlander, èsse à rin, fé l’ tchèt, loûjener, flèmer, ièsse à rin ; (se promener sans but) bèrlander, traugneler, trôyener

 

C60

flâneur

, euse n bèrlandeû (-se), baloûjeneû (-se), loûjeneû (-se), loûjenaud (-e)

 

C60

flanquer

v foute ; flanquer une gifle, foute one pètéye ; flanquer à la porte, foute à l’ uch ; il a tout flanqué en l’air, il a tot foutu è l’ aîr ; flanquer la frousse, fé awè peû ; (expr) foute à l’ uch come on stron su one palète, flanquer à la porte comme un étron sur une pelle à charbon ; foute à l’ uch come on sint-mwaîs, flanquer à la porte comme un puant ; (se) v si daurer ; « Is n’ savenut pus èwou daurer dispeûy qui l’ deur iviêr flache lès prîjenîs come dès mouches. » (T & W)

 

C60

flaque

[nf] (o-c) potia [nm], (e) pote [nm], (o-c) basse, (o) wache, (e) lapis’ [nm]

 

G100

flaque

nf basse, potia (m) ; patauger dans une flaque d’eau, roter dins one basse d’ aîwe ; (expr) c’ èst come s’ on pètereûve dins one basse, c’est comme si on faisait un pet dans une flaque d’eau, cela ne sert à rien ; ièsse plin come one basse, être plein comme une basse, être complètement saoul ; mârs’ laît sès potias come i lès trouve, mars laisse les flaques d’eau comme il les trouve

 

C60

flasque

adj flatche, flitche, qui s’ laît aler, moflasse, ole; « Li stofe fine èt ole nè l’ avetéye qu’ one miète. » (A. Laloux) ; (expr) mole èt flitche come one loke, molle et flasque comme une loque

 

C60

flatter

[v] (o-c) fé bèbèle, (o-c) blader, (c) blaguer, (o) blaguî, (e) flater

 

G100

flatter

v blader, blaguer, fé bèbèle avou, flater ; ce n’est pas pour te flatter, ci n’ èst nin po vos taper dès fleûrs ; (expr) dji n’ tape pont d’ fleûrs, savoz ! , je ne jette pas de fleurs, vous savez !, je ne dis pas cela en termes de flatterie

 

C60

flatterie

nf marimince ; « Po rîre, i faît lès cwanses di vôy voltî Sofîye. I lî done dès doûs noms èt lî fé totes sôrtes di mariminces. » (L. Maréchal)

 

C60

flatteur

, euse n et adj biabia (m), bladeû (-se), blagueû (-se), flataud (-e), flateûs(-e) ; « Taîjoz-vos, va, blagueû !» (Ch. Denis)

 

C60

Flavion

npr Flavion

 

C60

Flawinne

npr Flawène

 

C60

fléau

nm (instrument à battre les céréales) flaya (il comprend : le batail, li batêre (f), le manche, li mantche, le cuir, li scorion ou li tchape (f), la lanière, l’ acope (f) ) ; (calamité) flèyau, maleûr, pitié (f), rascrauwe (f)

 

C60

flèche

nf flèche,  traît (m) ; jeu de flèches, djeu d’ flèches ; (expr) aler corne on traît d’ aurbalète, aller comme une flèche d’arbalète, aller très vite

 

C60

fléchir

vi flitchî; action de fléchir, flitchadje ; fléchir sous la charge, drâner ; (expr) se laisser fléchir, si lèyî adîre ; vt plèyî, ployî ; fléchir les genoux, plèyî lès gngnos

 

C60

flegme

, phlegme, nm (caractère) il lui a fait perdre son flegme, i lî a faît piède pacyince ; (mucosité) aîweléye, flin.me, glaîre

 

C60

flemmard

, arde, adj nawe ; (expr) ièsse nawe come li mwès d’ awous’ , être flemmard comme le mois d’août

 

C60

flemme

nf flème (, flin.me) ; battre sa flemme, bate si flème ; avoir la flemme, awè lès bèdéyes (NB à ne pas confondre avec « foute lès bèdéyes », provoquer l’ angoisse)

 

C60

flétan

nm èlbote (f)

 

C60

flétri

, ie, adj flani (f flanîye)

 

C60

flétrir

v d(is)flani, diflani, flani

 

C60

flétrissement

nm d(is)flanichadje, diflanichadje, flanichadje

 

C60

fleur

[nf] fleûr

 

G100

fleur

nf fleûr ; bouquet de fleurs, boukèt d’ fleûrs ; fleur de pleine terre, fleûr di plin.ne têre ; fleur de serre, fleûr di sêre ; des fleurs en pot, one potéye di fleûrs ; fleur artificielle (suivant le cas), fleûr di papî, fleûr di sôye ; marchande de fleurs, mârtchande di fleûrs ; perdre ses fleurs, disflori ; action de perdre ses fleurs, disflorichadje (m) ; pomme de belle-fleur, pome di bèle-fleûr,  di bon pomî ; (variétés) fleûr d’ alumwâre, fleur d’éclair, centaurée bleuet ; fleûr di cwarème, fleur de carême, giroflée ; fleûr di mwârt, fleur de mort, pervenche ; fleûr di sinte Tèrése, fleur de sainte Thérèse, aster ; fleûr di p’tit Jésus, fleur de petit Jésus, myosotis ; fleûr di sint Djôsèf, fleur de saint Joseph, lilas blanc ; fleûr di tonwâre, fleur de tonnerre, coquelicot ; passe-fleûr, anémone Sylvie ; (ce qu’ il y a de meilleur) la fine fleur, li fine fleûr ; fleur de chêne, chêne scié sur quartier, fleûr di tchin.ne ; une fleur d’ homme, one fleûr d’ ome, one crin.me d’ ome ; (expr) awè l’ fleûr su s’ -t-ouy, avoir la fleur sur l’œil, être en forme ; nos-avans pièrdu l’ pus bèle fleûr di nosse tchapia, nous avons perdu la plus belle fleur de notre chapeau,  le meilleur d’entre nous; taper dès fleûrs, flatter; si douviè come one fleûr, s’ouvrir comme une fleur, très facilement ; (exploitation) à fleur de terre, à l’  discombe

 

C60

fleurer

v sinte bon ; cela fleure la rose, ça sint bon l’ rôse

 

C60

fleuret

nm (sorte d’épée) florèt

 

C60

fleureter

v tinde à l’ amourète

 

C60

fleuri

, ie, adj flori (f florîye) ; florîye Pauke, Pâque fleurie, dimanche des rameaux ; (expr) c’ èst dès maniéres di flori tchèt, c’est des manières de chat fleuri, ce sont des manières inconvenantes; on n’ divise jamaîs d’ one florîye vatche s’ èle n’ a pont d’ tatches, on ne parle jamais d’ une vache fleurie si elle n’a des taches, il n’y a pas de fumée sans feu (one florîye vatche, une vache tachetée)

 

C60

fleurir

[v] flori

 

G100

fleurir

vi flori ; action de fleurir, florichadje (m) ; les arbres fleurissent, lès-aubes florichenut ; (expr) tot ç’ qui florit bin ni meûrit nin, tout ce qui fleurit bien ne mûrit pas ; (orner de fleurs) vt fleurir qqn, diner dès fleûrs à one saquî; fleurir une tombe, mète (/ pwârter) dès fleûrs su one fosse ; maman a été fleurie, moman a r’çû dès fleûrs

 

C60

fleurissant

, ante, adj florichant (-e)

 

C60

fleuriste

n mârtchand d’ fleûrs (f mârtchande di fleûrs)

 

C60

Fleurus

npr Fleûru

 

C60

fleuve

[nm] fleûve

 

G100

fleuve

nm (rivière) fleûve ; (abondance) c’ était un fleuve de sang, ci n’ èsteûve qui do song; un roman fleuve, on lîve à n’ nin ariver au coron, à n’ è nin veûy li d’bout

 

C60

flexible

[adj] (e-c) ployant, e, (c) plèyant, e, (e) vèrdjant, e

(à la fois souple et résistant) coriant, e

 

G100

flexible

adj (qui se laisse plier) plèyant (-e), ployant (-e), vèrdjasse (vient du mot « vèrdjon », branche de jonc qui se plie très facilement)

 

C60

flic

nm ajent d’ police

 

C60

flingue

nm révolvêr

 

C60

flirter

v rîre, riyoter ; « I riyéve dèdjà avou one pitite bauchèle d’ après Tamène. » (E. Gilliard)

 

C60

floche

nf (erreur) flitche

 

C60

flocon

[nm] (de neige) (e-c) flotche [nf], (c) flotchîye [nf], payète [nf], (o) plomion, (e) ploumetion

 

G100

flocon

nm (neige) (du plus gros au plus petit )flotche (f) (gros et duveteux), plomion, flotchîye (f), mouche d’ iviêr (f), payète (di nîve) (f) (fin) ; « Èstoz bin sûr qui lès flotchîyes sont d’djà rovîyes ? » (J. Guillaume) ; (touffe de laine, soie, coton) flotchète (f), flotchîye (f) ; un flocon de soie, one flotchète di sôye

 

C60

floconneux

, euse, adj (nuage) moutoné (-ye) ; (expr) aîr moutonéye n’ èst nin d’ longue duréye, ciel floconneux n’est pas de longue durée

 

C60

flopée

nf masse ; une flopée de gens, one masse di djins

 

C60

floraison

nf (fleurs) florejon ; « Rauyî lès florejons, frochî lès frûts à tinrejon. » (J. Guillaume)

 

C60

Florée

npr Floréye

 

C60

Florennes

npr Florène

 

C60

Florifïbux

npr Florifoû

 

C60

florissant

, ante adj un commerce florissant, on botike qui va bin ; un pays florissant, on ritche payis ; une santé florissante, one bo(u)ne santé

 

C60

Flostoy

npr Flostwè

 

C60

flot

nm (masse d’eau en mouvement) wéye, wakeléye ; nous avons été renversés par le flot, nos-avans stî r’vièssés pa l’ aîwéye ; les flots de la mer, lès wagues dè l’ mér, … dè l’ grande basse ; (quantité) un flot des voyageurs, one wakeléye di voyadjeûs ; un flot de souvenirs, one masse di sovenances ; (loc) revenir à flot, n’ awè pupont d’ dètes

 

C60

flotte

nf (navires) la flotte, lès batias (mpl) ; (flotteur) bouchon (m), flote ; (eau) aîwe (Sombreffe, Basse-Sambre, eûwe) ; boire de la flotte, bwâre di l’ aîwe ; il tombe de la flotte, i ploût

 

C60

flottement

nm (mouvement) il y a du flottement dans vos rangs, ça boudje co dins vos rangs ; (hésitation) il y a du flottement, on balzinéye

 

C60

flotter

v (être porté sur l’ eau) floter ; un papier flotte sur l’eau, gn-a on papî qui flote su l’ aîwe ; (loc) mète à bagn, mettre flotter sur l’eau ; (dans les airs) floter ; les drapeaux qui flottent, lès drapias qui flotenut ; v impers, (pleuvoir) il flotte, i ploût, i drache

 

C60

flotteur

nm bouchon, flote (f)

 

C60

fluctuer

v candjî ; les prix fluctuent énormément, lès pris candjenut bran.mint

 

C60

fluet

, ette adj finète (f), finot (-e), grêy(-e), tène ; une petite femme fluette, one pitite grêye comére ; avec une voix fluette, avou s’ tote pitite grêye vwès, tène vwès

 

C60

fluidifier

v racléri

 

C60

fluor

nm fluwôr

 

C60

flûte

nf flûte ; (expr) quand c’ èst nin dè l’ flûte, c’ èst do tambour, quand ce n’est pas de la flûte, c’est du tambour, quand ce n’est pas une chose, c’est l’autre ; il èst do bwès qu’ on faît lès flûtes, il est du bois avec lequel on fait les flûtes, il est accommodant

 

C60

flûte !

interj boute ê boute !

 

C60

flûtiste

n, djouweû d’ flûte (f djouweûse di flûte)

 

C60

flux

nm masse (f) ; flux d’argent, masse di caurs ; flux de gens, masse di djins ; flux d’eau, wakeléye (f)

 

C60

Focant

npr Focant

 

C60

fœtal

, ale adj membrane fœtale, amelète (nf), cwèfe (nf), vwèle (nm) ; en position fœtale, rabouloté (-ye), racovissî (-ye)

 

C60

foi

[nf] fwè

 

G100

foi

nf (confiance en qqn) il est digne de foi, on l’ pout crwêre ; on peut avoir foi en lui, on pout awè fiyâte à li, on s’ î pout fiyî ; (faire foi) c’est le document qui en fait foi, c’ èst l’ papî què l’ prouve, c’ èst ç’ papî-là qu’ a fwè, ci papî-là c’ èst l’ bone preûve ; (expr) ma foi, ma fwè, ma fritche ; il y en a pour tout le monde, ma foi, gn-a po tortos, ma fwè ; il était de bonne foi, i pinseûve bin qu’ c’ èsteûve li vraî, i pinseûve qu’ il èsteûve dins l’ bon ; il est de mauvaise foi, i sét bin qu’ c’ èst dès mintes, i n’ èst nin à tch’vau su s’ preumêre minte (, il n’est pas à cheval sur son premier mensonge), i sét fwârt bin qu’ il a twârt ; (religion) fwè ; avoir la foi, awè l’ fwè ; (expr) i n’ a ni fwè ni lwè, il n’ a ni foi ni loi

 

C60

foie

[nm] (o-c) féte, (e) feûte, (o) fwè

 

G100

foie

nm féte ; avoir le foie malade, awè mau s’ féte ; avoir les calculs au foie, awè lès pîres au féte ; du foie de porc, do féte di pourcia

 

C60

foin

[nm] foûr

 

G100

foin

nm foûr ; retourner le foin, ritoûrner l’ foûr ; tas de foin, mulia, ougnète (f) ; « Lès ougnètes avint quausu gâté su pîd. » (A. Henin) ; (différentes manières de mettre le foin en tas : mettre en tas, ramonceler ; faire des petits tas arrondis, fé dès cus-d’-tchins ; faire des tas plus importants, fé dès ougnètes,  ougneter ; faire des monceaux, fé dès mulias ; faire des meules, fé dès môyes, môyeler ; faire des rouleaux, fé dès roles) ; (expr) fèner lès wayins d’ vant lès foûrs, faner le regain avant les foins, marier la plus jeune de ses filles avant l’ aînée; gn-a branmint dès bièsses qui n’ mougnenut pont d’ foûr (iron), il y a beaucoup de bêtes qui ne mangent pas de foin, être bête à manger du foin ; ni faî nin l’ bièsse, li foûr èst trop tchêr ! ; ne fais pas la bête, le foin est trop cher ! ; one èwîye dins one bote di foûr, une aiguille dans une botte de foin ; quand l’ foûr s’ èlève, c’ èst po ploûre, quand le foin est aspiré par l’air, c’est signe de pluie

 

C60

foire

[nf] (o-c) fwêre, (e-c) fôre

 

G100

foire

nf (marché public) fôre, fwêre ; la foire aux chevaux, li fwêre aus tch’vaus; « li fôre aus tch’vaus à Cînè » (A. Laloux) ; (expr) ils s’entendent comme larrons en foire, is s’ ètindenut corne dès côpeûs d’ boûsses (=  comme des voleurs) ; (fête foraine) dicauce ; (expr) li fwêre èst lèvéye, la foire est levée, c’est trop tard

 

C60

foirer

v chiter

 

C60

foireux

, euse adj chitaud (-e)

 

C60

fois

[nf] côp, (e) fèye, (c) fîye

 

G100

fois

nf côp (m) (, fîye) ; deux fois, deûs côps ; maintes fois, mwints côps ; tout d’une fois, tot d’ on côp : plusieurs fois, saquants côps ; sept fois neuf, sèt’ côps noûf; une fois l’an, on côp par an ; une fois par mois, on côp tos lès mwès ; on ne doit pas lui dire deux fois, on n’ lî dwèt nin dîre deûs côps ; cette fois-ci, ci côp-ci ; la prochaine fois, li côp qui vint ; l’autre fois, l’ ôte côp, l’ ôte fiye ; nous verrons bien une autre fois, nos vièrans bin on-ôte côp ; une fois pour toutes, on côp po tot ; (loc) une fois que, quand, on côp qui ; une fois qu’il est parti, on ne le retient plus, on côp qu’ il èst ‘nn’ alé, on nè l’ sét pus rastinu ; une fois qu’il a une idée en tête, quand il a one idéye è s’ tièsse ; à la fois, en min.me timps, d’ on côp ; une chose à la fois, one afaîre d’ on côp ; ils parlent tous à la fois, is causenut tortos en min.me timps ; en une fois ; ravoir tout en une fois, rawè totes sès mitches èn-on pwin, ravoir toutes ses tartines en un pain ; « I gn-aurè qui rauront totes leûs mitches èn-on pwin quand l’ guêre sèrè finîye. » (E. Wartique) ; (expr) au trwèsyin.me côp, on vèt lès maîsses, à la troisième fois, on voit les maîtres ; des fois, afîye; si, des fois, vous y alliez, si v’s-îrîz afîye ; non, mais des fois !, èt co qwè ? ; (expr) une fois n’est pas coutume, ci n’ èst nin por on côp

 

C60

foison

[loc] à _: à make, (o-c) à r’laye, (e) timpèsse

 

G100

foison

(à) loc, à chipe chovéye, à make, à massake, à n’ nin crwêre, à oupète, à r’laye, à tchèréyes, à tchîr dissus, à tot crèvé, à tot-ècrase, qui po-z-arèdjî, qui po-z-assoti, tot grèlé; « Lès clokes vègnenut d’ soner à r’lâye su lès batayes. » (J. Guillaume)

 

C60

foisonner

v cela foisonnait, gn-aveûve à make, … à chupe chovéye (voir : à foison)

 

C60

folâtrer

v tchineter

 

C60

folichon

, onne, adj gaîy (-e) ; ce n’était pas folichon, ci n’ èsteûve nin gaîy

 

C60

folie

[nf] (o) soterîye, (e) soterèye, (e-c) folîye

 

G100

folie

nf il a la folie des grandeurs, i vèt todi fwârt grand, i pète voltî pus hôt qui s’ cu ; il a la folie de la persécution, i pinse qui tot l’ monde lî vout do mau ; c’est folie de vouloir y aller, ci sèreûve fin fou d’ î v’lu aler ; je n’aurai pas la folie de faire cela, dji n’so nin fou assez (qui) po fé ça ; il l’aime à la folie, i ‘nn’ èst bleuw ; une folie de jeunesse, one bièstrîye come on-z-è faît quand on-z-èst djon.ne

 

C60

folklore

nm folklôre

 

C60

follement

adv c’est follement beau, c’ èst fwârt bia ; il en est follement amoureux, i ‘nn’ èst rwèd sot ; elle en est follement amoureuse, èlle ènn’ èst fine sote

 

C60

Folx-les-Caves

npr Fau-lès-Cauves

 

C60

foncé

, ée adj foncé (-ye)

 

C60

foncer

vt (mettre un fond) foncer un tonneau, mète on fond à on tonia ; (rendre plus sombre) nwâri; foncer un meuble, nwâri on meûbe ; vi (se jeter sur) plonker ; il a foncé sur moi, il a plonké sur mi ; foncer à travers tout, flachî au-d’ truviès d’ tot, roufeler ; « Djipèle, sofèle, zoubèle, roufèle, tos l‘s-ans pus djon.ne, tos l’s-ans pus fèl. » (J. Guillaume)

 

C60

fonceur

, euse adj et n c’est un fonceur, ça n’ a peû d’ rin

 

C60

foncièrement

adv dins l’ fond ; foncièrement, il n’est pas méchant, dins l’ fond, i n’ èst nin mèchant

 

C60

fonction

nf (exercice d’ une charge) il s’acquitte toujours de ses fonctions à la perfection, i faît todi fwârt bin ç’ qu’ i dwèt fé; sa fonction n’est pas facile, si bèsogne n’ èst nin aujîye à fé; il a envoyé sa candidature pour cette fonction, il a scrît po-z-awè ç’ place-là ; il a accepté cette fonction, il a bin v’lu prinde ci place-là ; il s’ est démis de ses fonctions, il a d’né s’ dèmission ; ils sont entrés en fonction, lundi, il ont c’mincî à travayî, londi; il fait fonction de directeur, il èst dîrècteûr en ratindant (l’ novia), c’ èst li qui sièt d’ dîrècteûr, c’ èst li qu’ faît l’ dîrècteûr; cela fait fonction de bureau, ça sièt come bûrau, ça sièt d’ bûrau ; (loc) en fonction de, d’ après ; en fonction de ce qui s’est passé, d’ après ç’ qui s’ a passé

 

C60

fonctionnaire

n être fonctionnaire, ièsse foncsionaîre, travayî po l’ Ètat, po l’ Réjion, (iron) ièsse foncsione-wêre (litt. fonctionne-peu)

 

G0

fonctionnement

nm (manière de fonctionner) je vais vous en montrer le fonctionnement, dji m’ vos va mostrer comint ç’ qu’ on l’ faît aler ; (action de fonctionner) cette machine a un bon fonctionnement, c’ è-st-one machine qui va bin ; le fonctionnement de l’usine est au maximum, li fabrike ni saureûve aler mia qu’ èle ni va, ni saureûve toûrner pus rade qui ça

 

C60

fonctionner

v aler ; elle ne fonctionne plus, èle ni va pus ; elle fonctionne bien, èle va bin

 

C60

fond

[nm] fond

 

G100

fond

nm fond, cu, bassêre (f) ; le fond de la bouteille, li cu dè l’ botèye; le fond d’ un pantalon, li fond d’ one culote ; le fond du tonneau, ce qui reste dans le tonneau, li fond do tonia ; le fond du tonneau, la partie inférieure du tonneau, li cu do tonia ; au fond du puits, au fond do pus’ ; il voudrait connaître le fond de ma pensée, i vôreûve bin sawè l’ fond di m’ pinséye ; (loc) à fond, à fond ; à fond de train, à fond d’ trin ; au fond, dins l’ fond ; au fond, il a raison, dins l’ fond, il a raîson ; tout au fonod, au fin fond ; (expr) conèche li fond èt l’ trèfond, connaître le fond et le tréfond,  tous les éléments de la situation ; piède fond, ne plus toucher le fond de l’eau ; quand gn-a pus, gn-a co, quand il n’y en a plus, il y en a encore, c’est un vase sans fond ; vo-le-là r’tchèyu au fond di s’ gayole, le voilà retombé au fond de sa cage, il est anéanti par l’échec ; (ce qui reste) il a bu le fond, il a bèvu l’ rèstant ; il en reste un fond, il è d’mère one miète ; (profondeur) il n’y a pas suffisamment de fond pour nager, ci n’ èst nin fond assez po sawè bagnî ; (partie la plus reculée) fond ; tout au fond de l’église, o fin fond d’ I’ èglîje ; le fond de l’œil, li fond d’ l’ ouy

 

C60

fondant

, ante adj fondant ; du chocolat fondant, do fondant chôcolat, do nwâr chôcolat; une poire fondante, one pwâre qui fond è s’ bouche

 

C60

fondateur

, trice n et adj il est le fondateur de la société, c’ èst li qu’ a mètu l’ soce dissus pîds

 

C60

fondation

nf (construction) fondâcions (pl), tèrassemints (mpl) ; les fondations d’ une maison, lès fondâcions d’ one maujone ; on est en train de faire les fondations, on faît lès tèrassemints ; (création) la fondation de cette ville est récente, c’ è-st-one vile qu’ a stî faîte gn-a wêre di timps ; (religion) messe résultant d’une fondation, messe fondée, mèsse di fondâcion

 

C60

fondé

fondé de pouvoir, nm fondé d’ pouvwêr

 

C60

fondement

nm fondemint, bâse (f)

 

C60

fonder

v (faire édifier) fonder une école, fé bâti one sicole ; (instituer) mète su (, dissus) pîds ; (baser) il fonde ses espoirs sur la chance, i compte su l’ chance po-z-ariver à sès fins ; c’ est un bruit non fondé, c’ è-st-on brût qui n’ ripwase dissus rin, gn-a rin què lî faît dîre ça ; je suis fondé à croire que c’est vrai, dj’ a totes lès raisons d’ pinser qu’ c’ èst l’ vraî ; (se) v sur quoi vous fondez-vous pour dire cela ?, qwè-ce qui vos faît dîre ça ?

 

C60

fonderie

nf fonderîye ; travailler à la fonderie, travayî à l’ fonderîye ; petite fonderie, casserole ; ouvrier de fonderie, ovrî d’ fonderîye ; ouvrier de petite fonderie, ovrî d’ casserole

 

C60

fondeur

nm fondeû

 

C60

fondre

vt (rendre liquide) fé fonde, mète fonde (, fé fonre, , mète …) ; fondre l’acier, fé fonde l’ aci ; fondre la levure, mète fonde lès lîyes (, … lès lîdjes) ; laisser fondre en bouche, lèyî fonde è s’ bouche ; on le fond facilement, on l’ faît fonde aujîyemint ; vi la neige est en train de fondre, gn-a l’ nîve qui fond ; (loc) fondre en larmes, si pèter à braîre ; (expr) fonde come do bûre au solia, fondre comme beurre au soleil, fondre rapidement ; fonde come on crèton è l’ paîle, fondre comme un morceau de lard dans la poêle, idem

 

C60

fondrière

nf fondréye

 

C60

fonds

nm (bien immeuble) têre (f), tèrin ; (capital) caurs (pl) c’est lui le bailleur de fonds, c’ èst li qu’ prustéye lès caurs ; il est rentré dans ses fonds, il a r’tro(u)vé sès caurs

 

C60

fondu

, ue, adj fondu (f fondeuwe) ; du beurre fondu, do bûre fondu ; (expr) avou do bûre fondu, lès galètes ni lèvenut nin, avec du beurre fondu, les galettes ne lèvent pas

 

C60

fontaine

[nf] (e-c) fontin.ne, (o) fontène

 

G100

fontaine

nf fontin.ne ; cresson de fontaine, crusson d’ fontin.ne ; eau de fontaine (eau de source), aîwe di fontin.ne ; (expr) pus grande li fontin.ne, mèyeûse qui l’ aîwe èst, plus grande est la fontaine, meilleure est l’eau ; fontaine, je ne boirai pas de ton eau, dijans todi quékefîye ! (, disons toujours peut-être) ; (fontanelle) fontin.ne

 

C60

fontainier

nm fontenî

 

C60

fontanelle

nf fontin.ne

 

C60

fontange

nf flotche

 

C60

fonte

nf (le fait de fondre) après la fonte des neiges, quand l’ nîve sèrè tote fondûwe, quand gn-aurè pupont d’ nîve ; (alliage) (s)crufiêr (m); casserole en fonte, casserole di scrufiêr ; (expr) il è-st-ossi poli qu’ one casserole di scrufiêr, il est aussi poli qu’une casserole en fonte (la fonte ne se polissant pas)

 

C60

Fontenelle

npr Fontenèle

 

C60

football

nm football (, fotbal); jouer au football, djouwer au football

 

C60

footballeur

n djouweû d’ football (f djouweûse di football)

 

C60

for

nm dans mon for intérieur, dins mi-min.me ; en son for intérieur, dins li-min.me

 

C60

forage

nm aforadje, foradje

 

C60

forain

, aine, adj fête foraine, dicauce (nf) ; baraque foraine, barake (nf) ; (attractions foraines) balançoires, balonçwêres ; carrousel à chevaux, toûnikèt à tch’vaus ; carrousel à chaînes, toûrnikèt à tchin.nes ; cartomancienne, tapeûse di cautes ; échoppe aux bonbons, botike aus boubounes ; marchand de nougats, tchouk-tchouk nougat ; pêche dans la sciure de bois, tirlipipi ; tir aux pipes, tir à pupes ; « scooters », scotêrs

 

C60

forain

, aine n barakî (f barakerèsse), cabânetî (f cabânetrèsse)

 

C60

forçat

nm prîjenî , prîjonî ; (expr) travailler comme un forçat, bouter,  travayî à s’ fé moru, à s’ fè crèver, come on tch’vau

 

C60

force

 [nf]: (c) fwace, (e) fwèce, (o) fô(r)ce

 

G100

force

nf fwace ; avoir de la force, awè de l’ fwace ; être sans force, n’ awè (pu)pont d’ fwace ; ce qui fait sa force, si fwace da li ; gagner en force, s’ ayîver; il est dans la force de l’âge, c’ è-st-à ç’t-âdje-là qu’ on-z-èst l’ pus fwârt ; il ne sent pas sa force, i n’  sint nin sès fwaces ; ils ne sont pas de force, is n sont nin fwârts assez ; lutter à force égale, lûter fwârt au fwârt ; « Justumint, gn-aveûve trwès qu’ èstinn’ fwârt au fwârt èt qui n’ dimandin.n nin mia. » (L. Namèche); ménager ses forces, si spaurgnî ; nous y sommes venus en force, nos-î avans v’nu à bran.mint ; nous y sommes arrivés par la force, nos-î avans arivé tot fwarçant ; par la force de l’ habitude, par abitude ; par la force des choses, tot naturélemint, come di jusse ; reprendre des forces, rivenu à li ; (loc) à force de, à fwace di ; à force de tomber, à fwace di tchaîr ; à force de patienter, à l’ longue dès longues ; à toute force (absolument), absolumint, à tote fwace ; ils ont voulu à toute force que j’y aille, il ont v’lu à tote fwace qui dj’ î aliche ; de force (en forçant), di fwace ; nous l’avons eu de force, nos l’ avans ieû d’ fwace ; ils m’y ont amené de force, is m’ î ont amwinrné d’ fwace ; par force : ils l’ont eu par force, is l’ ont fwârcî ; êetre à bout de force, ni sawè pus aye, ièsse djus d’ fwace ; de toutes ses forces, di totes sès fwaces ; (expr) sèrer à fwace, serrer à force, serrer au maximum ; fé pîre qui fwace, utiliser toutes ses forces ; il a d’vu fé pîre qui fwace, il a dû utiliser toutes ses forces ; ci n’ èst nin dès mantches po mès brès, ce ne sont pas des manches pour mes bras, ce travail est au-dessus de mes forces ; aflachî come one charogne , affaissé comme une bête crevée, sans force ; bouter s’ sîdje, pousser son siège, jeter toutes ses forces dans la balance ; taper l’ atche èt l’ matche, id ; jambe de force, djambe di fwace

 

C60

forcé

, ée adj fwârcî (-ye), oblidjî (-ye) ; des semences forcées, dès fwârcîyès s’minces; avoir un nerf forcé, awè on niêr fwârcî ; elle a bien été forcée, èlle a bin stî oblidjîye ; c’était forcé, ça n’ aureûve seû aler ôtrumint ; il a fait un atterrissage forcé, il a stî oblidjî d’ atèri ; (feint) on voyait bien que c’était un rire forcé, on vèyeûve bin qu’ i s’ fwârceûve po rîre

 

C60

forcément

adv forcémint, naturélemint

 

C60

forceps

nm lès fiêrs ; on a dû lui mettre les forceps, on lî a d’vu mète lès fiêrs

 

C60

forcer

[v] (c) fwârcî, (e) fwèrci, (o) fôrcî

 

G100

forcer

v fwârcî, oblidjî ; action de forcer, fwârçadje (m), fwârcichadje (m) ; dji fwârcîye, nos fwârçans, is fwârcîyenut ; dji fwârceûve, dji fwârcîyerè, dji fwârcîyereûve, qui dj’ fwârcîye, qui dj’ fwârciche, fwârçant ; il y est arrivé sans forcer, il a faît ça come po rin,  come po rîre ; me voilà forcé de partir, là qu’ i m’ faut ‘nn’ aler ; on l’a forcée, on l’ a fwârcî ; personne ne l’a forcé, gn-a pèrson.ne què l’ a fwârcî ; vous avez forcé la dose, vos ‘nn’ avoz mètu d’trop, vos n’ avoz nin r’waîtî à one twatche ! ; se forcer, si fwârcî, s’ oblidjî ; se forcer à l’extrême pour faire qqch, fé pîre qui fwace ; « Èle faît pîre qui fwace po sorîre. » (R. Hostin)

 

C60

forer

v forer (, aforer, foryî) ; (expr) il a s’ gosî bin aforé, il a le gosier bien foré, il boit facilement

 

C60

forestier

, ière adj et n dès bwès ; un arbre forestier, on-aube dès bwès ; garde forestier, gârde

 

C60

forêt

[nf] (c) (grand) bwès, (o) bos, (e) forèt (rare) ; v. bois

 

G100

forêt

nf bwès (m)

 

C60

foreur

nm foreû

 

C60

foreuse

 nf foreûse, forerîye

 

C60

forge

[nf] (o-e) fôdje, (c) fwadje

 

G100

forge

nf fwadje ; travailler à la forge, travayî à l’ fwadje ; (l’atelier de forge comprend : four, fornia ; soufflet avec levier et poignée, pour activer le four, soflèt avou l’ tirant èt l’ manote; cheminée d’aération, tchiminéye ; bac pour refroidir les outils, batch à l’ aîwe ; l’établi, li banc ; l’ enclume, l’ èglume ; le travail, li trava )

 

C60

forger

[v] (o-e) fôrdjî, (c) fwârdjî

 

G100

forger

v fwârdjî ; je forge, dji fwârdjîye, nous forgeons, nos fwârdjans, ils forgent, is fwârdjîyenut ; je forgeais, dji fwârdjeûve ; je forgerai, dji fwârdjîyerè ; je forgerais, dji fwârdjîyereûve ; forgeant, fwârdjant ; forger le fer, bate li fiêr, mârchauder ; (se) v si fé ; se forger une idée, si fé one idéye

 

C60

forgeron

nm fôrdjuron

 

C60

forgeur

, euse n fwârdjeû (-se)

 

C60

forière

nf forêre

 

C60

formalité

nf (opération prescrite par la loi) les formalités à remplir, lès fôrmalités, lès papîs ; nous avons dû faire toutes les formalités, nos-avans d’vu rimpli one masse di papîs ; (acte sans grande importance) vous verrez, ce n’est qu’une formalité, vos vièroz, gn-a rin d’ malaujîy à ça ; nous sommes passés sans aucune formalité, nos-avans passé come one lète à l’ posse

 

C60

format

nm (imprimé) fôrmat ; un livre de petit format, on lîve di p’tit fôrmat

 

C60

formation

nf (écolage) scoladje (m) ; il a suivi toute sa formation à Namur, il a faît tot si scoladje à Nameur ; (mouvement militaire) c’était une formation en ligne, on s’ aveûve mètu onk à costé d’ l’ ôte

 

C60

forme

[nf] (o-c) cougne, (e) cogne, (e-c) foûme

 

G100

forme

nf (apparence) cougne, fôrme, foûme ; ça n’a pas de forme, ça n’ a pont d’ fôrme, ça n’ a pont d’ cougne ; une forme bizarre, one drole di fôrme ; cela commence à prendre forme, ça c’mince à r’choner à one saqwè ; (loc) en forme de, come ; être en forme, ièsse d’ atake ; un nez en forme de trompette, on nez come one trompète ; on lui a prescrit des médicaments sous forme de pilules, lès mèdicamints qu’ on lî faît prinde, c’ èst dès pilûres ; (ce qui sert à donner une forme) fôrme, foûrne ; mettre sur forme, mète su fôrme ; prendre forme, prinde fôrme ; une forme pour soulier, one foûme di solé ; forme à beurre, èssègne, lîve, lîvrète ; forme à tartes, platène à tautes ; (organisation) sôte ; c’est une nouvelle forme de gouvernement, c’ è-st-one novèle sôte di gouvèrnèmint ; (manière d’être ou d’agir) il me l’a dit sans y mettre des formes, i m’ a dit ça platèzak ; avec lui il faut y mettre des formes, avou li, i faut waîti à ç’ qu’ on dit ; on me l’a renvoyé pour vice de forme, on m’ l’ a rèvoyî pace qui ç’ n’ èsteûve nin faît come i faleûve ; pour la forme, pace qu’ i faleûve bin ; (expr) être en forme, ièsse d’ atake ; en forme ?, vos-èstoz d’ atake ? ; il a l’air en forme, on dîreûve qui ça lî va ; un haut de forme, on tchapia-bûse

 

C60

formel

, elle adj (précis) il a été formel, il a stî clér, i l’ a dit clér èt nèt’  ; c’ est une décision formelle, gn-a pus à riv’ nu là d’ ssus

 

C60

former

v (développer, façonner) fé, fôrmer ; former qqn, scoler; cela forme un carré, ça faît on câré ; il forme bien ses lettres, i faît bin sès lètes; il ne sait pas former ses phrases, i n’ sét fé one frâse come i faut ; (faire exister) ; former une bibliothèque, fé one bibliyotéke ; (expr) les voyages forment la jeunesse, c’ èst tot voyadjant qu’ on-z-aprind

 

C60

formidable

adj (imposant) il y en avait un nombre formidable, c’ èsteûve à n’ lès sawè compter ; (épatant) clapant (-e) ; c’est formidable (ce qui m’ arrive), dji so bin binauje ; il est formidable, c’ èst si plaîji d’ li, c’ è-st-on clapant gamin, c’ è-st-on gamin jamaîs parèy ; vous êtes formidable, vos-èstoz binamé (-ye) ; c’est un film formidable, c’ è-st-on bia film ; il n’y a rien de formidable à ça, gn-a nin d’ qwè criyî; c’était une pièce formidable, c’ èsteûve one bêle pîce, c’ èsteûve bin au-d’là, c’ èsteûve one clapante pîce ; (expr) c’ è-st-one feume come gn-a pont d’ ome (et vice versa), c’est une femme comme il n’y a pas d’homme, c’est une femme formidable

 

C60

formidablement

adv (énormément) au d’là, fwârt, jamaîs ; « Èlle èst boune, jamaîs, noste aîwe. » (E. Gilliard) ; « Tot èstéve richuré, à noû, dispûs lès d’zeûs d’ Vèlin.ne èt d’ Fleûru jusqu’à l’ abîye di Florèfe èt co pus lon vêla, do costé d’ Nameur. Bleuw au d’là .» (id.)

 

C60

formulaire

nm papî ; formulaire à remplir, papî à rimpli

 

C60

formule

nf (parole rituelle) il ne connaît pas la formule magique, i n’  sét nin ç’  qu’ i faut dîre, i n’ coneut nin lès mots qu’ i faut dîre ; (solution type) il y a bien une formule pour y arriver, gn-a bin on moyin po-z-î parvinu ; il a trouvé la bonne formule, il a trové l’ mèyû dès moyins ; ce n’ est pas la bonne formule, ci n’ èst nin insi qu’ faut fé

 

C60

formuler

v formuler une ordonnance, ôrdoner dès drogues ; formuler une demande, dimander one saqwè ; formuler un souhait, sowaîtî one saqwè ; il ne pouvait formuler exactement ce qu’il ressentait, i n’ saveûve dire au jusse ci qui r’ssinteûve

 

C60

fornication

nf cougnaterîye

 

C60

forniquer

v cougnî, planter on stape, (, … on stipe), mète on stipe

 

C60

fort

, e adj fwârt (f fwate), rètu (f rèteuwe), skèrpu (f skèrpeuwe) ; il est grand et fort, il èst grand èt fwârt ; du café fort, do fwârt cafeu, do cafeu à côper au coutia ; de la liqueur forte, do fèl ; de la moutarde forte, dè l’ fèle mostaude ; (expr) ci n’ èst nin todi lès pus grands lès pus fwârts, ce ne sont pas toujours les plus grands les plus forts ; èlle a on fameûs stomak, èlle a on fameûs djîvau, elle a une fameuse tablette de cheminée, elle a un fameux balcon, elle est forte de poitrine ; fé l’ fwârt, jouer à l’homme fort ; fwârt come on tch’vau, fort comme un cheval ; fwârt come on tchi.nne, fort comme un chêne ; fwârt come on boû, fort comme un bœuf ; quand on n’ èst nin fwârt, faut ièsse malin, quand on n’ est pas fort, il faut être intelligent ; si fwârt qu’ on fuche, on trouve todi s’ maîsse, si fort soit-on, on trouve toujours son maître ; (loc) se faire fort de, si fé fwârt di ; à plus forte raison, raîson d’ pus, labèle si ; à plus forte raison s’ il ne vient pas, labèle s’ i n’ vint nin ; être plus fort que soi ièsse pîre qui fwace ;  (expr) c’est un peu fort !, c’ è-st-one miète fwârt!, c’ èst pus fwârt qui d’ djouwer au bouchon ;  être fort en gueule, awè one grande gueûye ; prêter main forte, diner on côp d’ mwin ; (force intellectuelle) fwârt (f fwate)calé (-ye) ; (qui résiste à la force) de la colle forte, dè l’ fwate cole ; un château fort, on tchèstia ; un coffre-fort, on cofe-fôrt ; (intense) le vent est fort, li vint èst fwârt ; une forte fièvre, one fwate fîve ; une haleine forte, one fwate alin.ne ; une lumière forte, one fwate lumiére

 

C60

fort

nm (côté fort) fwârt ; au fort de la forêt, au mitan do bwès ; (personne de grande force) le fort aura encore raison, c’ èst l’ fwârt qu’ aurè co todi raîson ; (expr) la raison du plus fort est toujours la meilleure, c’ èst todi li p’tit qu’ on spotche (, c’est toujours le petit qu’ on écrase) ; ci n’ èst nin dès mantches po mès brès (, ce ne sont pas des manches pour mes bras), ce n’est pas mon fort ; (fortification) fôrt

 

C60

fort

adv de manière, fwârt; frapper fort, taper fwârt ; criez plus fort !, criyîz pus fwârt ! ; vous y allez un peu fort, vos-î alez one miète fwârt ; (expr) ièsse fwârt èchone, être fort intimes; s’ i bawîye fwârt, i n’ a co jamais hagnî, s’il aboie fort, il n a encore jamais mordu, n’ayez crainte ! ; adv de quantité, bran.mint, fwârt ; très fort, pêrcé (-ye) ; cela m’étonne fort, ça m’ sibâre bran.mint ; j’en doute fort, ça m’ sibârereûve ; il est fort riche, il èst fwârt ritche, il èst pêrcé ritche ; « Dji sé ça pêrcé bin, Téche. » (François Raynaud, Li Mârcote)

 

C60

fort, e

[adj] (c) fwârt, fwate, (e) fwért, fwète, (o) fôrt, e

 

G100

fortement

adv fwârt ; frapper fortement, taper fwârt

 

C60

forteresse

nf tchèstia (m)

 

C60

fortifiant

, ante adj et nm la viande est un fortifiant, dè l’ tchau, ça done dès fwaces ; le docteur m’ a prescrit un fortifiant, li docteûr m’ a d’né one saqwè po r’prinde dès fwaces

 

C60

fortifier

v (rendre fort) diner dè l’ fwace ; (donner de la solidité à) rèfwârcî; fortifier un toit, rèfwârcî on twèt

 

C60

fortiori

(a) loc à preume, à pus fwate raîson, labèle si, c’ èst seülemint (adon) !

 

C60

fortuitement

adv c’est arrivé fortuitement, ça a v’nu insi qu’ on n’ s’ î ratindeûve nin

 

C60

fortune

nf (sort) chance ; la fortune ne lui a pas souri, i n’ a pont ieû d’ chance ; il a eu la bonne fortune de vous rencontrer, il a ieû l’ chance di vos rèscontrer ; (richesse) fôrtune, pèrou (m), sint-crèspin (m) ; avoir la fortune, awè l’ sou ; faire fortune, fé fôrtune ; (loc) à la fortune du pot, sins pont fé d’ façon ; (expr) il a do foûr dins sès botes (, il a du foin dans ses bottes), il èst bin dins sès papîs (, il est bien dans ses papiers), i n’ a qu’ à pougnî (, il n’a qu’à puiser), i n’ èst nin sins rin (, il n’est pas sans rien), il a de la fortune ; is n’ ont nin gangnî crausse soupe, ils n’ont pas gagné soupe grasse, ils n’ont pas fait fortune ; nosse fortune èst todi faîte, notre fortune est quand même faite, nous ne gagnerons pas plus d’argent avec ça ; avou ifortune, on pout fé chîler l’ pêle à l’ deure èt à l’ tinre lune, avec la fortune, on peut faire sonner la poêle à pleine qu’on veut quand on veut

 

C60

fortuné

, ée adj être fortuné, awè d’ qwè, awè l’ finance, awè l’ moyin, awè bin lès moyins, awè s’ pwin cût, awè do foûr dins sès botes, ièsse bin dins sès papîs, n’ awè qu’ à pougnî, n’ awè qu’ à pûjî, ni nin ièsse sins rin

 

C60

Fortuné

npr Fôrtuné

 

C60

fosse

[nf] fosse

 

G100

fosse

nf (trou) fosse, trau (m) ; fosse à purin, fosse à bigau (, fosse à godau) ; (tombe) fosse ; fleurir une fosse, flori one fosse ; (expr) il a on pîd dins 1’ fosse, il a un pied dans la fosse, il est prêt à mourir ; fosse nasale, narène

 

C60

fossé

[nm] (e-c) fossé, (o) fossè, coulote [nf], (c) nûwe [nf]

 

G100

fossé

nm fossé, neuwe (f), porôye (f) ; culbuter dans le fossé, staurer o fossé

 

C60

Fosses-la-Ville

npr Fosse

 

C60

fossette

nf (creux) fossale ; un menton à fossette, on minton à fossale ; la fossette de ses joues, li fossale di sès massales ; (cavité) jouer à la fossette (jeu de bille), djouwer au poté

 

C60

fossile

nm fossile

 

C60

fossois

, oise n et adj fosswès (f fosswèse)

 

C60

fossoyeur

nm fossieû, foswèyeû

 

C60

fou

, folle, adj et n fou (f : néant), sot (-e) ; complètement fou, fin fou, rwèd sot (f fine sote) ; légèrement fou, bârdouchî (f bardouchîye) ; à moitié fou, diméy sot (f diméye sote) (nm), diméy-cougnî (nm), trwès-quârts-sot (nm) ; être ou devenir fou, awè ieû on côp d’ djusse, awè on bwès foû di s’ fagot, awè one baloûje, ièsse djondu do p’tit Zidôre, ni nin ièsse d’ aplomb, ni nin ièsse d’ assène, ni nin ièsse di sqwêre, piède li boule, piède li tièsse ; rendre fou, fé toûrner à bourike ; la vache folle (maladie), li sote vatche, li disgrapetéye vatche; (loc) à en devenir fou, à divenu arèdjî ; courir comme un fou, couru come on dislachî ; être fou de qqn, ièsse bleuw di ; être fou de joie, ni s’ pus sinte, ièsse binauje au d’là, ni pus djonde têre, ièsse binauje jamaîs parèy, ièsse binauje di ièsse contint; « Dispûs l’ timps qu’ èle ratindeûve qu’ i lî cause, qu’ i lî dîye qwè, èle ni s’ sinteûve pus. » (E. Gilliard) ; faire le fou, l’ sot ; fou à lier, fou à loyî ; il a dépensé un argent fou, c’ è-st-à n’ nin crwêre, lès caurs qu’ il a dispinsé ; il y avait un monde fou, i gn-aveûve one masse di djins,  one copicherîye di djins, dès djins à massake ; j’ ai eu un mal fou pour y arriver, dj’ a ieû on mau d’ tos lès diâles po-z-î ariver ; nous avons eu un fou rire, nos-avans ieû on riya à n’ s’ è sawè rawè, nos djipin.n à n’ nos sawè rawè ; c’est fou ce qu’il peut m’énerver, c’ èst tèribe ci qu’ i m’ pout fé arèdjî ; (expr) c’ èst lès fous qui faîyenut lès môdes, èt gn-a one masse di pus fous èco, po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes, et il y a un tas de gens plus fous encore pour les suivre ; i gn-a nin dandjî d’ sèmer lès fous, is crèchenut bin tot seûs, il n’y a pas besoin de semer les fous, ils poussent bien seuls ; i gn-a s’ baloûje qui grawîye co, son hanneton le démange encore, il a une araignée au plafond ; il èst pus fou qu’ malin, il est plus fou qu’intelligent ; i n’ a nin sès cink locîyes, il n’a pas ses cinq louches,  es cinq sens ; po fé l’ fou, i faut ièsse malin, pour simuler la folie, il faut être intelligent; il a sûremint ieû on côp d’ mayèt, il a sûrement reçu un coup de maillet, un coup sur la tête

 

C60

fou, folle

[adj] sot, e, (c) fô, fole

 

G100

foudre

[nf] (o) tonwêre, (c) tonwâre, (e) tonîre

 

G100

foudre

nf l’éclair, l’ alumwâre (, alumwêre) ; le tonnerre, li tonwâre (, tonwêre) ; la foudre éclate, li tonwâre bouche ; la foudre est tombée sur la maison, l’ alumwâre a tchèyu su l’ maujone ; avec la rapidité de la foudre, vif come l’ alumwâre

 

C60

foudroyant

, ante adj ce fut foudroyant, ça a v’nu come on côp d’ fiik ; un regard foudroyant, dès-ouys come dès bales di fisik

 

C60

foudroyer

v (par la foudre) il a été foudroyé, il a stî touwé pa l’ alumwâre ; (mourir rapidement) il a été foudroyé, ça lî a pris come on côp d’ fisik

 

C60

fouet

[nm] (o-c) scorîye, (e) corîhe

 

G100

fouet

nm (de cuir) scorîye (f), (de chanvre) tchène (f), (cravache) trike (f), bout de corde à l’extrémité du fouet, scwassêre ; « I bacheut s’ tièsse pa-d’zos li scorîye. » (H. Matterne) ; (expr) il est sètch come on côp d’ trike, il est sec comme un coup de fouet ; c’ èst todi li tch’vau qui mwin.ne l’ atèléye qu’ atrape lès côps di scorîye, c’est toujours le cheval qui conduit l’attelage qui reçoit les coups de fouet, le travail à responsabilités amène les critiques ; c’ èst l’ awin.ne li mèyeû dès scorîyes, c’est l’avoine le meilleur des fouets, c’est la récompense qui est le meilleur incitant ; i n’ èst d’ si vî tchèron qu’ i n’ faîye co voltî pèter si scorîye, il n’y a de si vieux charron qui ne fasse encore volontiers claquer son fouet, qui ne retrouve avec plaisir sa verdeur

 

C60

fouettard

adj le père fouettard, Bâbou, li Nwâr Pièrot, li Père Fwètârd, li Nwâr Chove

 

C60

fouetter

[v] (o-c) scoryî, (c) sclindjî, (e) bate a côps d’ corîhe

 

G100

fouetter

v scoryî, tchèneter, tîjener, triketer ; action de fouetter, scoriadje (m), tchènetadje (m), triketadje (m) ; fouetter les mollets, tchèneter lès bodènes ; (battre vivement) bate ; fouetter les œufs, bate lès-ous

 

C60

fougère

nf fètchêre (, fètchîre)

 

C60

fougue

nf (ardeur) il était plein de fougue, il èsteûve plin d’ feu ; (expr) is s’ rabrèssenut come s’ is sèri.nn à pîces, ils s’embrassent comme s’ils étaient engagés à un travail à la pièce, ils s’embrassent avec fougue

 

C60

fougueux

, euse adj warache

 

C60

fouille

nf ils ont fait des fouilles (archéologiques), il ont cauvelé l’ place, il ont r’ssatchî l’ têre èt fougnî d’dins, il ont r’ssatchî l’ têre èt tot tamejî ; ils ont fait des fouilles (judiciaires), il ont tot r’toûrné po (sayî d’) trover one saqwè, il ont r’nachî dins tos lès papîs po trover one saqwè

 

C60

fouiller

[v] (fureter) (c) fougnî, (o) foûgnî, (c) r(i)nachî, (o) r’nachi, (e) nahî

 

G100

fouiller

v forguiner, fougneter, fougnî, ranchî, rinachî; « Ça ranche, ça r’nache èt r’waîtî tos costés après totes sôtes di vîs tchinis’. » (E. Gilliard) ; action de fouiller, forguinadje (m), fougnetadje (m), fougnadje (m); il a fouillé dans mes poches, il a stî fougnî dins mès potches ; elle va fouiller partout, èle va forguiner pa tos costés ; les policiers ont fouillé toute la maison, lès policiers ont fougneté dins tote li maujone

 

C60

fouilleur

, euse n forguineû (-se), fougneteû (-se), fougneû (-se)

 

C60

fouillis

nm tchinis’, tchètî   ; (expr) on tchèt ni r’ trouvereûve nin sès djon.nes, (dans un tel fouillis) un chat n’y retrouverait pas ses petits

 

C60

fouine

[nf] (e-c) fawène, (o) fowène

 

G100

fouine

nf fawène

 

C60

fouiner

v ramechî, trifouyî ; je fouine, dji ramechîye, dji trifouye ; nous fouinons, nos ramechans, nos trifouyans ; ils fouinent, is ramechîyenut, is trifouyenut

 

C60

fouineur

adj et n ramechaud (-e)

 

C60

fouir

v fougnî

 

C60

foulard

nm fichu, foulârd, mouchwè d’ cô, mouchwè d’ tièsse ; « I s’ a astaurdjî po-z-arindjî on gros nuk su l’ costé di s’ cô avou s’ bia mouchwè d’ sôye. » (E. Thirionet)

 

C60

foule

[nf] masse di djins, (o) contrèmasse, (e) flouhe, (c) froche

 

G100

foule

nf acheléye, djins (pl) ; quand j’ai vu la foule, quand dj’ a vèyu l’ masse di djins, quand dj’ a vèyu l’ acheléye ; il n’ y a pas foule, i gn-a nin grand djin ; il y a foule, i gn-a dè l’ djin ; nous étions perdus dans la foule, nos-èstin.n pièrdus dins lès djins; il n’aime pas la foule, i n’ in.me nin d’ ièsse dins lès djins, i n’ èst nin voltî dins lès djins

 

 

foulée

nf (enjambée) ascauchîye, asdjambléye, asplane, bate ; (expr) à bate di tch’vau, à foulées de cheval, à toute allure ; il a one fameûse asplane, il a une fameuse foulée

 

C60

fouler

[expr] _ aux pieds : (o-c) pèstèler ; (e) tripeler d’zos sès pîds

 

G100

fouler

v (marcher sur) mète lès pîds su ; (piétiner) pèstèler ; (fouler avec les pieds dans un but précis) pèsseler ; (se) v (se donner de la peine en travaillant) bouter, dayî, s’ èchiner, si bouter foû, si foler, si fé suwer ; travailler sans se fouler, travayî su s’ pwèd ; (expr) i n’ a jamais pont câssé d’ mantche d’ ostèye, il n’a jamais cassé le manche d’un outil, il ne s’est jamais foulé au travail ; (se blesser) stwârtchî ; se fouler le pied, stwârtchî s’ pîd

 

C60

foulque

nm cok d’ aîwe

 

C60

foulure

[nf] (o) (ri)stikelâdje [nm], (c) foleure, afolûre, (e) fwèrciheûre

 

G100

foulure

nf afolûre, èfwacemint (m), folûre, forbatûre, gros niêr (m), musse (m) (, muske (m))

 

C60

four

[nm] (c-e) for, (o) four

_ à chaux : (e) tchafôr, (c) tchafor, (o) tchaufour

 

G100

four

nm for ; four à chaux, tchafor ; « Èlle èst nwâre come on tchafor, èlle a one bouche come on for. » (extr chanson populaire) ; résidu dur de four à chaux, nuk di tchafor ; cendre de four, cinde di for ; chauffer un four, tchaufer on for ; cuire au four, cûre dins l’ for, … o for ; (expr) on ne peut être à la fois au four et au moulin, on n’ saureûve soner et co sûre li pôrcèssion (, on ne peut sonner et suivre la procession en même temps) ; on n’ saureûve braîre èt co t’nu l’ tchandèle (= on ne saurait pleurer et tenir la chandelle) ; one bouche come on for, une bouche comme un four ; i vêrè cûre à m’ for , il viendra cuire à mon four, il fera ce que je lui dirai ; nwâr come dins on for, noir comme dans un four

 

C60

fourbe

adj djudas, , pilâte, traîte, djwif (ce terme est malheureusement uitilisé (G0))

 

C60

fourberie

nf foûberîye, traîtise

 

C60

fourbi

nm (attirail) bataclan ; (expr) prinde sès clikes èt sès clakes, prendre son fourbi ; (choses en désordre) assonre (f) ; quel fourbi !, quéne assonre !, qué bousin !, qué tchètî !, qué tchinis’ ! ; il y en a un de fourbi dans ta chambre !, qué tchinis’ dins vosse tchambe !

 

C60

fourbu

, ue, adj crèvé (-ye) naujî (-ye), , crèvé (-ye) mwârt (mwate), , drâné (-ye) ; (expr) i n’ aureûve pus seû dire : do pwin (, il n’aurait plus pu dire : du pain), il était fourbu ; il èst nauji come d’ awè stî aus canadas tote li djoûrnéye, il est fatigué comme d’avoir été arracher des pommes de terre toute la journée, il est fourbu ; on direûve onk qu’ a stî au tchèrbon, on dirait qqn qui a été à la mine, il a l’ air fourbu

 

C60

fourche

[nf] (e-c) fotche, (o) foutche

 

G100

fourche

nf fotche ; fourche en fer à deux dents, fortchèt (m) ; fourche en fer à trois dents, trèyin (m) ; fourche en bois à trois dents, pour la moisson, fotche d’ awous’ ; une dent de fourche, on dint d’ fotche; celui qui travaille à la fourche, fortcheû (-se) ; (expr) awè dès fotches dins s’ dos, avoir des fourches dans le dos, avoir le dos fatigué à force de manier la fourche ; comprinde à fotche, comprendre à fourche, comprendre de travers ; la fourche des jambes, li fotche dès djambes

 

C60

fourchée

nf fortchîye

 

C60

fourcher

v (travailler avec la fourche) prendre avec la fourche, fortchî; prendre le fumier, fortchî l’ ansène ; remuer la paille avec la fourche, fotcheter ; (lapsus) chiper; la langue lui a fourché, gn-a s’ linwe qu’ a chipé

 

C60

fourchetée

nf fortchètéye

 

C60

fourchette

nf fortchète ; remuer à la fourchette, fortchèter ; piquer avec la fourchette, piker avou s’ fortchète; pêcher à la fourchette, pèchî à l’ fortchète ; (expr) c’est une bonne fourchette, c’ è-st-on bon mougneû ; il mange avec la fourchette du père Adam, i mougne avou ses dwèts ; (fourchette pour cueillir les myrtilles) screûpia (m) ; (partie antérieure du sabot du cheval) fortchète ; (sternum) fortchète, fôrçale

 

C60

fourchu

, ue, adj fôrtchu (f fortcheuwe) ; un cheveu fourchu, on tch’via qu’ èst fôrtchu ; (expr) chake pwèl a s’ gote èt lès fôrtchus ‘nn’ ont deûs, chaque poil a sa goutte de sueur et les fourchus en ont deux, ce qu’ on transpire !

 

C60

fourgon

nm (longue tige de boulanger) forgon ; (expr) c’ èst l’ rauve qui va veûy après l’ forgon, c’est le râble qui cherche le fourgon, ils perdent beaucoup de temps ensemble ; (voiture) fourgon ; le fourgon du train, li fourgon do trin

 

C60

fourgonner

v (remuer avec le fourgon) forguiner, èforguiner ; (fouiller en dérangeant tout) forguiner; action de fourgonner, forguinadje (m) ; celui qui fourgonne, forguineû (-se)

 

C60

fourmi

[nf] (c) copiche, (o) coupiche, (e) frumihe

 

G100

fourmi

nf capichot (m), copiche ; fourmi ailée, capichot volant (m) ; (expr) ça coureûve come dès copiches, ça courait comme des fourmis

 

C60

fourmilière

[nf] (o) nid d’ coupiches, (c) nid d’ copiches, (e) nid d’ frumihes, (c) copicherîye, (o) coupichî

 

G100

fourmilière

nf frimoûje (, framoûje)

 

C60

fourmillement

nm rimûwerîye (f)

 

C60

fourmiller

v (pulluler) frumejî, cela fourmille de tous les côtés, ça frumejîye di tos lès costés ; (démanger) chôpyî

 

C60

fourneau

[nm] (c) fornia, (o) fournia, (e) fornê

 

G100

fourneau

nm fornia ; (expr) c’ èst dins lès vis fornias qu’ on faît l’ mèyeû dès sopes, c’est dans les plus vieux fourneaux qu’on fait les meilleures soupes

 

C60

fournée

nf cûjenéye, fornéye ; une fournée de pains, one fornéye di pwins ; deux fournées par jour, deûs cûjenéyes par djoû

 

C60

fournil

nm forni

 

C60

fournir

v foûrni ; action de fournir, foûrnichadje (m)

 

C60

fournisseur

, euse n foûrnicheû (-se)

 

C60

fourniture

nf foûrniture ; fournitures scolaires, tot ç’ qu’ i faut por on-èfant aler è scole ; lès cayès, lès lîves, lès croyons, lès gomes, lès lates, èt tchik èt tchak

 

C60

fourrage

nm foûradje, mèlon.nes (fpl) ; les animaux mangent du fourrage, lès bièsses mougnenut do foûradje

 

C60

fourrager

, ère adj plantes fourragères, lès foûradjes ; les betteraves fourragères, lès bétrâles (di vatches), (les betteraves sucrières, lès bétrâles à suke)

 

C60

fourré

nm (taillis fourré) bouchenis’‘ (m pl)

 

C60

fourré

, ée adj (garni de fourrure) des gants fourrés, dès wants avou  l’ foûrûre ; (garni intérieurement) un petit pain fourré, (le wallon précisera) on pistolèt avou do fromadje, avou do jambon

 

C60

fourreau

nm (d’ épée) foûria ; (robe de dame) foûrau

 

C60

fourrer

[v] stitchî, (o-e) tchoûkî, (c) tchôkyî

 

G100

fourrer

v (faire entrer) bourer, stitchî, tchôkî ; (mettre) foute, mète,  stitchî ; où ai- je encore été le fourrer ?, èwoù l’ a-dje co stî mète ?,  … co stî foute ?, … co stî stitchî ? ; (se) v se fourrer en tête, si bourer è l’ tièsse, si foute, si mète, si stitchî, si tchôker ; il ne savait plus où se fourrer, i n’ saveûve pus èwoù s’ aler catchî

 

C60

fourrière

nf rimouye

 

C60

fourrure

nf foûrure ; manteau de fourrure, mantia d’ foûrure

 

C60

fourvoyer

v mète foû vôye ; (se) v si brouyî, ièsse foû vôye

 

C60

foutaise

nf c’est de la foutaise, c’ èst dès contes avou rin d’dins, c’ èst dès bwagnes contes, c’ èst dès bièstrîyes

 

C60

foutoir

nm tchinis’, tchinistrîyes (f pl) ; il y en a un de foutoir, dans ta chambre !, i gn-a dès tchinistrîyes, dins vosse tchambe !; i gn-a onk di tchinis’, dins vosse tchambe !

 

C60

foutre

v fé, foute ; foutre une baffe, foute one tchofe ; qu’est-ce que ça peut me foutre ?, qwè-ce qui ça m’ pout fé ? ; (expr) si fé foute à l’ uch come on stron su one palète, se faire mettre à la porte comme un étron sur une pelle à charbon,  comme un indésirable ; (se) v si foute ; vous vous foutez de moi, vos vos foutoz d’ mi ; (expr) fé one saqwè come po s’ foute, fé one saqwè à la dji n’ vou dji n’ pou, agir comme pour se foutre ; i s’ è fout come di l’ an quarante, il s’en fout comme de l’an quarante, complètement ; (loc) s’en foutre, s’ è cayî (famil), s’ è foute ; je m’en fous, dji m’ è caye, dji m’ è fou

 

C60

foutu

, ue adj (damnée) foutu (f fouteuwe), nom-di-djo (n), sâcré ; il a une foutue chance, il a one sâcréye chance ; « avou tos cès nom-di-djo d’ traus d’ fougnants-là » (E. Gilliard) ; (cassé) foutu (f fouteuwe), po l’ diâle ; c’est foutu, c’ èst po l’diâle ; (expr) ci côp-ci, dj’ so po l’ diâle, cette fois-ci, je suis pour le diable, je suis foutu, je vais mourir ; c’est foutu (, à l’eau) c’ èst clète, c’ èst broke, clète Mariète !

 

C60

fox-terrier

nm focs’

 

C60

foyer

nm (âtre) aîstréye (f), culot ; passer la soirée près du foyer, passer l’ chîje o culot do feu (au coin du feu) ; (foyer d’incendie) ils ont découvert le foyer d’incendie, il ont vèyu èwoù-ce qui l’ feu aveûve pris ; (lieu servant d’ abri) il a un foyer, il a on twèt ; dans notre foyer, dins nosse mwin.nadje ; un jeune foyer, on djon.ne mwin.nadje ; (expr) quand on n’ a nin l’ keûr gaîy, i n’ si faut nin aler foute dins l’ culot dès djins, quand on n’a pas le cœur gai, il ne faut pas aller se fourrer dans le foyer des gens

 

C60

Foy-Notre-Dame

npr  Fôy

 

C60

frac

nm frake (f), frake à pans (f), queuwe-d’-aronde (f)

 

C60

fracas

nm grand brût

 

C60

fraction

nf (math) fracsion ; (partie) en une fraction de seconde, su pont d’ timps, su rin d’ timps ; une fraction importante des gens n’était pas contente, gn-a bran.mint qu’ n’ èstin.n nin contints ; (liturgie) après la fraction du pain, quand on-z-a ieû côpé l’ pwin

 

C60

fracture

nf fracture ; c’ est une fracture, c’ è-st-one fracture ; il a une fracture au bras, il a câssé s’ brès

 

C60

fracturer

v câsser

 

C60

fragile

[adj] (o-c) casuwél, e, (e) spiyant, e

 

G100

fragile

adj capôtiauve, casuwél (-e), dèlicât’  (f dèlicâte), tinre ; « Ça èst si capôtiauve qu’ i l’ faut t’nu rècwèti .» (R. Viroux) ; c’est fragile, c’ è-st-one saqwè d’ casuwél ; c’est fragile comme du verre, ça câsse come do vêre ; cet enfant est trop fragile, c’ è-st-on-èfant qu’ èst trop tinre ; il a une santé fragile, i n’ a nin one bonne santé ; (expr) dèlicât’ come dè l’ pôrçulin.ne, fragile comme de la porcelaine ; il a on stomakc di pome cûte, il a un estomac de pomme cuite, il a l’ estomac fragile

 

C60

fragilité

nf tinreû ; il a la fragilité du verre, i câsse come do vêre

 

C60

fragment

nm bokèt ; un fragment de pierre, on bokèt d’ pîre ; je vais vous lire le fragment d’ une lettre, dji m’ vos va lîre li bokèt d’ one lète

 

C60

fragmenter

v côper à bokèts

 

C60

frai

nm covin, frôye (f) ; frai de poisson, covin ; frai de grenouille, covin d’ guèrnouye

 

C60

fraîchement

[adv] (e-c) novèlemint, (o) nouvèlemint, (e) frissemint

 

G100

fraîchement

adv (depuis peu de temps) novèlemint ; (expr) c’ èst do tchôd modu, c’est du chaud trait, c’est du lait fraîchement recueilli et non encore bouilli

 

C60

fraîcheur

nf (qualité de ce qui est légèrement froid) on sent la fraîcheur de l’air, on sint qu’ l’ aîr èst frisse ; (qualité d’une chose neuve) mon manteau n’est plus de première fraîcheur, mi paletot n’ èst pus tot noû

 

C60

fraîchir

v rafrèdi; il fraîchit, i rafrèdit, li timps rafrèdit

 

C60

fraie

nf froyadje (m)

 

C60

Fraire

npr Frêre

 

C60

frais

[nm-pl] (dépense) (e-c) costindje [nf], (o) coustindje [nf]

 

G100

frais

, fraîche adj (légèrement froid) fris’ (f frisse) ; un petit vent frais, on p’tit fris’ vint; une cave bien fraîche, one cauve bin frisse ; mettre le beurre au frais, mète li bûre èwoù-ce qu’ i faît fris’ ; (récent) les nouvelles fraîches, lès daîrènès novèles; la peinture est encore fraîche, li coleûr n’ èst nin co sètche ; (consommé sans conservation) des légumes frais, dès vèrdeûs qui vègnenut d’ ièsse coudûwes ; je préfère les noix fraîches, dj’ in.me ostant lès gayes quand èles ni sont nin co r’ssètchîyes ; (nouvellement fait) du pain frais, do novia pwin ; (qui vient d’ être mis) la couleur est encore fraîche, li coleûr n’ èst nin co tote sètche ; (sain) avoir le teint frais, awè on roselant visadje ; être frais et dispos, ièsse d’ atake ; (expr) fris’ come on boton d’ rôse, frais comme un bouton de rose; è bin! ç’ côp-ci, nos-èstans bias !, eh bien! cette fois nous voilà frais !

 

C60

frais

nm pl costindje (f sing), fraîs ; faire des frais, fé dès fraîs, si mète dins lès fraîs ; payer les frais, payî l’ costindje ; (loc) à grands frais, en payant tchêr ; à peu de frais, sins trop dispinser

 

C60

frais

adv (récemment) il est frais débarqué, i vint jusse d’ ariver ; frais émoulu, tchôd modu ; (légèrement froid) il fait frais, i faît fris’, i faît one miète frèd

 

C60

frais, fraîche

[adj] fris’, frisse

 

G100

fraise

[nf] (o-c) fréje, (e) fréve

 

G100

fraise

nf (fruit) fréje, fraise des bois, fréje dès bwès ; tarte aux fraises, taute aus fréjes ; (expr) nos-î èstans à l’ taye aus fréjes, nous y sommes, à la taille aux fraises, nous sommes devant la difficulté

 

C60

fraisier

[nm] (o-c) fréjî, (e) frévî

 

G100

fraisier

nm fréjî ; stolon de fraisier, filèt, coulant d’ fréjî ; fraisier des bois, sauvadje fréjî

 

C60

framboise

nf amande, frambwèse

 

C60

framboisier

[nm] (o-c) frambaujî, (e) frambwèsî, neûr åmonî, (c) amandî

 

G100

framboisier

nm amandî, frambwèsî

 

C60

franc

, franche adj franc (f franke) ; jouer franc jeu, djouwer franc djeu ; il a les coudées franches, i pout bin fé ç’ qu’ i vout ; (expr) franc come on tigneûs, franc comme un teigneux, sans aucune retenue

 

C60

franc

nm franc ; cent francs, cint francs

 

C60

franc, che

[adj] franc, franke

 

G100

français

, aise adj et n francès (-e)

 

C60

France

nf France ; cela vient de France, ça vint d’ France ; en France, è l’ France, en France

 

C60

franchement

adv (sans détour) franchemint ; dites-le franchement, dijoz-le franchemint ; (sans hésitation) allez-y franchement, n’ eûchoz nin peu d’ î aler

 

C60

franchir

v (passer par-dessus) ascauchî; franchir un mur, ascauchî on meur ; (aller au delà) passer; franchir la porte, passer l’ uch ; (traverser un passage) trivièsser ; franchir le pont, trivièsser l’  pont

 

C60

franchise

[nf] (e) frankisté, (o) franchîje, (c) franchise

 

G100

franchise

nf (qualité de celui qui est franc) franchise ; (expr) franchise po franchise, confidence pour confidence ; (immunité) il a la franchise postale, i n’ dwèt pont mète di timbe

 

C60

franciscain

, aine adj franciskin (f franciskin.ne)

 

C60

franc-maçon

, onne n franc-maçon (-e)

 

C60

François

npr Françwès, Tchantchès (,Chanchèt) (diminutif, Chès, Çwès)

 

C60

Françoise

npr Françwèse, Nanèsse; « à l’ Sinte-Françwèse (9 di mârs), li tchauwe-soris èst rèwèyîye.» (A. Laloux)

 

C60

francophone

n francofone, qui cause li francès

 

C60

franc-tireur

nm franc-tireûr

 

C60

Franc-Waret

npr Franc-Warèt

 

C60

frange

nf frindje ; (de cheveux) chiène

 

C60

frangipane

nf franchipane

 

C60

Franière

npr Furnêre

 

C60

frappant

, ante adj tèribe ; c’est frappant comme il lui ressemble, c’ èst tèribe come i lî r’chone ; (expr) ça s’ vèt come li pougn au mitan do visadje, cela se voit comme le poing au milieu de la figure

 

C60

frappement

 nm tapemint

 

C60

frapper

[v] taper, (o-c) bouchî, (e) bouhî,

(frapper à coups redoublés) (c) r(i)layî, (o) r’layî

(à la porte) toker, (o-c) bouchî, (e) bouhî

 

G100

frapper

v (donner un ou plusieurs coups sur qqn) taper ; on ne frappe pas un enfant, on n’  tape nin su on-èfant ; le boxeur frappe fort, li bocseû tape fwârt ; (donner un ou plusieurs coups sur qqch) toker ; frapper à la porte, toker à l’ uch ; frapper légèrement à la porte, toketer à l’ uch ; le soleil frappe dur, li solia toke fèl ; la pluie frappe les vitres, li plouve toke aus câraus ; (frapper violemment sur qqch) rilayî; « L’ oradje a r’layî su lès-aubes à fèls côps d’ saupe. » (J. Guillaume) ; frapper violemment à la porte, bouchî à l’ uch ; (frapper violemment qqn) maker, mayî,  ploter, rilater, rilayî, taner ; il a été fameusement frappé, il a stî fameûsemint r’layî ; frapper à tour de bras, assommer, flabaurder ; frapper dans les environs de la rate) nissî ; (donner une gifle) foute one pètéye, foute one tchofe, foute one târlouche ; (donner des coups de poing) doguer ; (frapper du pied) piter ; (frapper de toutes ses forces) flachî su, flayî su, mayî su ; (frapper des coups de couteau) couteler, lârder ; (frapper à coups de bâton) diner dès côps d’ baston ; (frapper à travers tout) flachî ; (atteindre d’un mal) awè ; il a été frappé d’apoplexie, il a ieû one atake ; (impressionner) sbârer ; ce qui me frappe dans ce conte, ci qui m’ sibâre dins ç’  conte-là

 

C60

Frasnes-lez-Couvin

npr Fraune

 

C60

frasque

nf bièstrîye, frawe ; «Maîs ci n’ èst co todi qu‘ one soterîye come li bon timps è faît tant fé : one frawe di djon.nèsse. » (L. Namèche)

 

C60

fraterniser

v socener

 

C60

fratricide

adj qui tûwe si frére, qui tûwe si soû

 

C60

fraude

nf baltrîje, baltrîjerîye, fraude ; c’est de la fraude, c’ èst dè 1’ baltrîje ; acquérir en fraude, awè su fraude ; passer en fraude, passer su fraude

 

C60

frauder

v baltrîji

 

C60

fraudeur

, euse n baltrîjeû (-se)

 

C60

frauduleusement

adv ils ont passé du vin frauduleusement, il ont passé do vin su fraude

 

C60

frayer

vt (tracer un chemin) afroyî ; ils ont frayé un chemin dans les broussailles, il ont afroyî on tch’min dins lès bouchenis’ ; pour lui frayer passage, por li sawè passer ; il essayait de se frayer un chemin à travers la foule, i sayeûve di froyî on tch’min dins lès djins ; vi (poisson) froyî; c’est le moment où les poissons frayent, c’ èst 1’ momint qu’ lès pèchons froyenut

 

C60

frayeur

nf tchôde ; il a eu une fameuse frayeur, il a ieû one fameuse tchôde ; il tremble de frayeur, i tron.ne télemint qu’ il a peû ; il a été pris d’une grande frayeur, il a ieû peû, jamaîs parèy ! ; (expr) on n’ duvreûve jamaîs ièsse sins gote !, on ne devrait jamais être à court d’alcool (dit-on après une frayeur),

 

C60

fredaine

[nf] (c) furdin.ne, (e) firdin.ne, (o) fèrdène

 

G100

fredaine

nf brîje, furdin.ne

 

C60

Frédéric

npr Frédéric (diminutif, Dèric)

 

C60

fredonner

[v] (o-c) mûsener, (e) grusiner

 

G100

fredonner

v museliner, mûsener, mûser

 

C60

frein

nm sèra, frin, mècanike (arch) ; mettre le frein, sèrer l’ mècanike, mète li sèra ; « One cloke qui sone. One mècanike ou l’ ôte qui grâcîye. » (E. Gilliard) ; frein de la langue, filèt dè l’ linwe

 

C60

freinage

nm frin.nadje

 

C60

freiner

v sèrer, frin.ner ; il est descendu sans freiner, il a d’chindu sins sèrer ; faire du bruit en freinant, crin.ner

 

C60

frelater

v ribatijî (, ribatiser) ; c’est du vin frelaté, c’ èst do vin r’batijî

 

C60

frêle

adj (fragile) grêy (-e), tinre

 

C60

frelon

[nm] (c) malton, (e) wasse di tch’vå, (o) bime [nf]

 

G100

frelon

nm bruwant, malton

 

C60

frémir

v frumejî ; tout son corps frémit, il a tot s’ cwârp qui frumejîye

 

C60

frémissement

nm frumejîyemint

 

C60

frêne

nm frin.ne ; de la tisane aux feuilles de frêne, do té aus fouyes di frin.ne ; (expr) quand l’ frin.ne boute, l’ iviêr èst oute, quand le frêne bourgeonne, l’hiver est fini

 

C60

fréquemment

adv sovint

 

C60

fréquent

, ente, adj c’est quelque chose de fréquent, c’ è-st-one saqwè qu’ arive sovint ; j’ en ai un usage fréquent, dji m’ è siè sovint

 

C60

fréquentable

adj socenauve

 

C60

fréquenter

[v] (o-c) hanter, habiter, (e) håbiter, canler avou

 

G100

fréquenter

v (aller souvent dans un lieu) je ne fréquente pas ces endroits, dji n’ va jamaîs vêlà ; (avoir des relations habituelles) abiter, anter ; il fréquentait beaucoup les voisins, il anteûve fwârt sès vèjins, il abiteûve fwârt ses vèjins ; « I faut dîre qu’ èles ni s’ antin.n pus wêre. » (E. Gilliard) ; se lier d’amitié, socener ; (courtiser) courtiser, frékenter

 

C60

frère

[nm] fré, (o-c) frére,

(o) fré + un nom: fré Djan

 

G100

frère

nm fré, frére (, monfrére) ; son frère aîné, li pus vî d’ sès fréres ; c’est comme si c’ était mon frère, c’ èst come si ç’ sèreûve mi frére ; nous sommes tous frères, nos-èstans tortos dès fréres ; (expr) dîre li vraî come à s’ monfrére, dire la vérité comme à son frère ; (ordre religieux) frére, pitit frére ; l’école des frères, li scole dès fréres, dès p’tits fréres

 

C60

fressure

nf dispouye ; de la fressure pour le chat, dè l’ dispouye po l’ tchèt

 

C60

fret

nm payer le fret, payî 1’ transpôrt, payî po fé v’nu

 

C60

frétillement

nm wèspiadje

 

C60

frétiller

v wèspyî ; nous frétillons, nos wèspians ; ils frétillent, is  wèspîyenut ; le chien frétille de la queue, li tchin faît aler s’ queuwe ; (poisson) fritchî ; (expr) les pieds lui frétillent, i pèstèle, i n’ tint pus su place ; la langue lui frétille, i vôreûve p’lu causer, i vôreûve dîre one saqwè ; taper l’ blanc, frétiller ; si covèriner come one inwîye, frétiller comme une anguille ; se sauver en frétillant, fritchî (èvôye)

 

C60

fretin

nm (poisson) du menu fretin, do gravî (, do grèvî)

 

C60

friable

adj qui câsse, qui skète aujîyemint

 

C60

friand

, ande, adj glot (-e) ; il est friand de poisson, il èst glot après do pèchon ; (expr) i câssereûve si loyin po ‘nn’ awè, il casserait ses liens pour en avoir; i chètereûve sès pates po ‘nn’ awè, il se casserait les pattes pour en avoir

 

C60

friandise

nf boubounes (pl), brigauses (pl), gueûserîyes (pl), gougouyes (pl), lètcherîyes (pl) ; « Nosse tchaur èst tot oupé d’ gueûserîyes : dès-ous d’ suke, di chôcolat. » (E. Gilliard)

 

C60

fricandeau

nm rosti à l’ hantche

 

C60

fricassée

nf fricasséye ; une fricassée d’ oignons, one fricasséye aus-agnons ; une fricassée d’ œufs, one fricasséye ; (expr) quéne fricasséye di mousons !, que de baisers échangés !

 

C60

fricasser

v fricasser ; fricasser des œufs, fricasser dès-ous

 

C60

friche

nf trî (m) ; une terre restée en friche, one têre dimèréye à trî, one têre dimèréye à rôye, one têre banâle

 

C60

frictionner

v froter ; on lui a frictionné le genou à l’ onguent, on lî a froté si gngno avou dè l’ crache; frictionner un veau avec de la paille, bouchoner on via avou do strin

 

C60

frigo

nm frigo, frijidaîre

 

C60

frigorifier

v mète o frigo ; (expr) dj’ a mès pîds come dès grognons d’ tchin, j’ai les pieds comme des museaux de chien, je suis frigorifié,

 

C60

frileux

, euse adj frîleûs (-e)

 

C60

frileux, euse

[adj](c) frîleûs, e,  (e) froûleûs, e, (o) rafrèdi, îye

 

G100

frimousse

nf mouson (m) ; une belle petite frimousse, on bia p’tit mouson

 

C60

fringale

nf mwaîje fwin

 

C60

friper

v friper

 

C60

fripier

n mârtchand d’ lokes (f mârtchande di lokes), vî-wari (f vî-warrèsse)

 

C60

fripon

, onne adj (enfant malicieux) ârsouye (nf), canaye (nf) ; c’est un petit fripon, c’ è-st-one pitite canaye

 

C60

fripouille

nf canaye, rèni (m) (, roni (m), runin (m))

 

C60

frire

v fricasser, frîler ; frire du poisson, fricasser do pèchon ; les morceaux de lard frissent dans la poêle, lès crètons frîlenut è l’ paîle ; des pommes de terre frites, dès frites ; (expr) on est frit, nos-èstans foutus, nos-èstans r’faîts

 

C60

frisage

nm (action de friser les cheveux) frîjadje

 

C60

frisé

, ée adj (artificiellement) frîjî (-ye) ; je frise, djî frîje ; (naturellement) crolé (-ye) ; une tête frisée, one croléye tièsse; une belle petite frisée, one bèle pitite croléye ; (expr) crolé come on bèdot, frisé comme un mouton; (m) crolé (-ye), mon frisé, ma frisée, ternie d’amitié ; (légume) endive, frîjîye, indîve  (frîjîye)

 

C60

friser

v (boucler artificiellement) frîjî ; friser les cheveux, fé dès croles, frîjî lès tch’vias ; se friser les moustaches, fé sès cros ; (naturellement) croler ; (expr) ils frisent le ridicule, is vont fé rîre di zèls, li cia qui vout pèter pus hôt qui s’ cu, i faît on trau à s’ dos (, celui qui veut péter plus haut que son derrière se fait un trou au dos, frise le ridicule) ; friser la catastrophe,  manker ; nous avons frisé la catastrophe, nos-avans bin manké, co one miète !

 

C60

frisette

nf crole

 

C60

frisquet

, ette adj frèd ; (expr) il a d’djà faît pus tchôd qu’ on n’ aleûve nin bagnî, il a déjà fait plus chaud qu’on n’allait pas se baigner, il fait frisquet

 

C60

frisson

[nm] (o) frîson, (c) frumejon, (e) frusion

 

G100

frisson

nm frumejon

 

C60

frissonnement

nm frumejîyemint

 

C60

frissonner

[v] (o-c) frumejî, (e) frusi

 

G100

frissonner

v (trembler) frèsiner ; « lès fouyes frèsinantes dès blancs-bwès èt dès-aurnias » (A. Marchal) ; (avoir des frissons) frumejî

 

C60

frisure

nf frîjûre

 

C60

frit

, frite adj fricassé (-ye)

 

C60

frite

nf frite ; un paquet de frites, on satchot d’ frites ; une portion de frites, one alonéye di frites (, contenu d’une passoire à frites)

 

C60

friterie

nf friture, barake à frites

 

C60

friteuse

nf friteûse, casserole à frites

 

C60

friture

nf (action de frire) fricasséye ; une friture de poissons, one fricasséye di pèchons ; (mat ière grasse) crache, crauche, ôle

 

C60

froid

, -e adj frèd (-e) (, freud (-e)) ; du lait froid, do frèd lacia ; les pays froids, lès payis qu’ il î faît frèd ; (expr) dj’ a mès pîds come dès grognons d’ tchin, j’ai les pieds comme des museaux de chien, j’ai les pieds très froids ; il a stî prusti à l’ frède aîwe, il a été pétri à l’ eau froide, c’ est un oisif ; i faît one camusole pus frèd tos lès djoûs, il fait un veston plus froid tous les jours, pour supporter le froid il est nécessaire de mettre tous les jours un vêtement supplémentaire ; il èst frèd come dè l’ glace, il est froid comme de la glace ; i n’ faît nin bolant, il ne fait pas bouillant, il fait froid ; la vengeance est un plat qui se mange froid, dji t’ raurè bin sins couru ; (indifférent) ça me laisse froid, qwè-ce qui ça n’ pout fé ? ; cela ne me fait ni chaud ni froid, ça n’ mi faît ni stitche ni broke

 

C60

froid

nm frèd, frèdeû (f) (, freud); avoir froid aux pieds, awè frèd sès pîds ; être pris par le froid, pèter d’ frèd ; prendre froid, atraper frèd ; souffrir du froid, awè frèd, ièsse èdjalé (-ye) ; trembler de froid, tron.ner d’ frèd ; (loc) être en froid : nous sommes en froid, nos n’ nos causans pus

 

C60

froid, e

[adj] (o-c) frèd, e,  (e) freûd

 

G100

froidement

adv (avec froideur) sètchemint ; il a été reçu froidement, il a stî r’çû sètchemint

 

C60

froidure

nf frèdeû

 

C60

froisser

[v] cafougnî, (c) frochî, (e) frohî,  (o) frouchî ; v. offenser, chiffonner

 

G100

froisser

v cafougnî,  capôtyî (, èfouwer) ; froisser intensément,  racafougnî ; froisser à nouveau, ricafougnî, ricapôtyî; action de froisser, cafougnadje (m), capôtiadje (m), racafougnadje (m) ; (endommager par frottement) frochî, racafougnî ; un fruit froissé, on frût qu’ èst frochî ; l’ herbe a été froissée, l’ ièbe a stî frochîye ; un vêtement froissé, on moussemint tot (ra)cafougnî ; (blesser dans son amour propre) choker ; j’ai été froissé, dj’ a stî choké ; (se) v si (ra)cafougnî ; un vêtement qui ne se froisse pas, on moussemint qui n’ si (ra)cafougne nin ; (être blessé dans son amour propre) il est vite froissé, on n’ lî pout rin dîre, il èst rade choké, i n’ lî faut wêre di cûr po fé one bride (, il ne lui faut guère de cuir pour faire une bride)

 

C60

frôlement

nm rifladje, rifetadje

 

C60

frôler

[v] (o-c) riveter, (e) adûser

 

G100

frôler

v rèper, rifler, rifeter ; il m’a frôlé le visadje, il a riflé m’ visadje ; il m’a frôlé, i m’ a rifeté ; il a frôlé la mort, il a manké d’ moru

 

C60

fromage

[nm] (c) fromadje, (o) fromâdje, (e) froumadje

à part ces termes génériques, il en existe quantité d’autres pour des fromages spéciaux: stofé, cassète, bolète, makéye

 

G100

fromage

 nm fromadje ; fromage gras fermenté, bolète (f), cassète (f), craus stofé ; fromage blanc, stofé ; fromage blanc liquide, makéye (f) ; fromage de Herve, puwant ; de la tarte au fromage, l’ taute au stofé

 

C60

froment

[nm] grin, (e-c) frumint, (o) fromint

 

G100

froment

nm frumint ; farine de froment, farène di frumint; froment de mars, frumint d’ mârs’ ; froment d’ hiver, frumint d’ iviêr

 

C60

fronce

nf fronce, rafronçadje (m)

 

C60

froncer

v (plisser) froncî, rèfroncî ; action de froncer, (rè)fronçadje (m) ; froncer le nez, rissatchî s’ nez ; (plisser un vêtement) fé dès fronces, froncî ; action de froncer, fronçadje (m)

 

C60

fronde

nf (jouet d’ enfant) fronde, lance-pîres (m), tapa (m)

 

C60

front

[nm] front

 

G100

front

nm front ; s’essuyer le front, rissuwer s’ front ; (expr) faire marcher de front deux besognes, fé deûs bèsognes d’ on côp ; il fait front aux maisons, il èst jusse pa-d’vant lès maujones ; il peut marcher le front haut, i pout ièsse fiér ; vous avez le front de le dire, vos l’ wasoz dîre

 

C60

frontière

nf frontiére

 

C60

frottage

nm frotadje, rifrotadje

 

C60

frottée

nf (volée de coups) dispoûsseléye, daublûre, frotéye (, racléye, trempe)

 

C60

frottement

nm frotemint ; (difficultés) il y a du frottement entre eux, inte zèls, ça n’ va qu’ dissus one fèsse

 

C60

frotter

[v] froter

(c) r(i)churer, (o) scurer

 

G100

frotter

v (exercer une pression) froter ; frotter à nouveau, rifroter ; frotter vigoureusement, broyî ; il faut frotter plus fort, i faut froter pus fwârt ; action de frotter, frotadje (m) ; (rendre plus propre) frotter le parquet, rinètyî (, riniètî) ; frotter les cuivres, fé lès keûves, richurer, fé r’lûre ; (expr) frotter la manche, froter l’ mantche ; (se) v si froter ; il vaut mieux ne pas s’y frotter, i vaut mia n’ s’ î nin froter

 

C60

frotteur

, euse n froteû (-se)

 

C60

frottoir

nm frotwè ; (de faucheur ou de cordonnier) stritche (f)

 

C60

froussard

, arde adj couyon (-e)

 

C60

frousse

nf sèrâde ; avoir la frousse, awè one sèrâde, awè l’ pèpète, awè one chandîye, awè one tchôde, awè l’ vèssète, sèrer sès fèsses ; « C’ èst mi qu’ ènn’ a ieû one di chandîye, èyîr, à l’ vièspréye.» (A. Laloux)

 

C60

fructifère

adj gurné (-ye)

 

C60

fructueux

, euse adj c’est une opération fructueuse, c’ è-st-one saqwè qu’ rapwate

 

C60

fruit

[nm] (o-c) frût, (e) frut, frût’, (o) fwît

(ensemble de fruits) (c) frûtiadje, (e) frûtèdje

 

G100

fruit

nm frût, ensemble de fruits, frûtiadje ; fruit à pépins, frût à pèpins ; fruit à noyau, frût à pirète ; fruit à noyau en formation, pècau ; amateur de fruits, frûtiaud (-e) ; (expr) blanc conte on pècau, blanc comme un fruit à noyau qui n’est pas mûr ; c’ è-st-au frût qu’ on vèt l’ aube, c’est au fruit qu’on voit l’arbre ; (revenu) il en récolte tous les fruits civils, tot ç’ qui ça rapwate, c’ èst por li

 

C60

fruitier

, ière adj arbre fruitier, aube à frûts

 

C60

frustrer

v (priver d’ un bien) fé bastaud (-e) ; il a été frustré lors de l’héritage, quand ça a stî po-z-èriter, on l’ a faît bastaud ; (priver d’une satisfaction) il a été frustré, il a stî ieû (f èlle a stî ieûte), i n’ a nin ieû tot ç’ qu’ i v’leûve

 

C60

fuchsia

nm flocsia

 

C60

fugitif

, ive, adj et n (qui s’enfuit) ils ont rattrapé le fugitif, il ont ratrapé l’ ci qu’ aveûve foutu l’ camp ; (qui s’écoule rapidement) l’heure est fugitive, li timps passe (trop) rade

 

C60

fugue

nf (composition musicale) fûgue ; j’ai écouté une fugue de Bach, dj’ a choûté one fûgue da Bach ; (action de s’enfuir) ses fugues sont nombreuses, i fout l’ camp bin sovint

 

C60

fuir

[v] (o) couri èvôye, (c) couru èvôye, (e) cori èvôye, (o) skiveter; v. enfuir (s’)

 

G100

fuir

v couru èvôye, foute li camp, lèver l’ pîd, … l’ guète,  … li s’mèle, … l’ pèton, … l’ pantoufe

 

C60

fuite

nf prendre la fuite, (voir : fuir) ; mettre en fuite, fé pèter èvôye ; il y a une fuite d’ eau, gn-a l’ aîwe qui coûrt ; une fuite de courant, one piète di courant ; une fuite de gaz, one fwite di gâz ; une fuite dans le tuyau, on trau dins l’tuyau ; il y a eu des fuites à la commission, gn-a one saquî dè l’ Comission qu’ a stî raconter ç’ qu’ i n’ p’leûve nin

 

C60

fulminer

v (se laisser emporter) monter dins one radje (, râje), monter dins one fîve, … one furîye, ratchî do feu, ièsse foû d’ li

 

C60

fumage

nm (pourvoir de fumier) ransinadje

 

C60

fumée

[nf] (e) foumîre, (o) feumêre, (c) fumêre, ignîre, (o) ignére

 

G100

fumée

nf fumêre, fuméye, ignêre (, ignîre) ; (dégager de la fumée), fumyî, ignî ; le bois de sapin brûle facilement mais il dégage beaucoup de fumée, li sapin brûle bin maîs i fumîye bran.mint ; (expr) ignî come on fornia, dégager de la fumée comme un feu de fanes ; il n’y a pas de fumée sans feu, on n’ cause jamaîs d’ one florîye vatche s’ èle n’ a pont d’ tatches (, on ne parle jamais d’ une vache fleurie si elle n’est pas tachetée) ; lès pomes ni tchaîyenut jamaîs lon do pomî (, les pommes ne tombent jamais loin du pommier)

 

C60

fumer

[v] 1 (dégager de la fumée) (e) foumî, (o) feumyî, (c) f(e)umyî, (c) funkî, (o) funkyî

2 (tabac) (o) feumer, (c) fumer, (e) foumî

 

G100

fumer

v (tabac) fumer ; fumer la pipe, fumer l’ pupe ; je ne fume que la cigarette, dji n’ fume qui dès cigarètes ; action de fumer, fumadje (m) ; (fumer la terre) ansinî, ècrachî l’ têre (, ècrauchî l’ têre), ransiner ; (fumer de la nourriture) èfumyî ; (expr) èfumyî come on sorèt, fumé comme un hareng saur ; (exhaler des vapeurs) brèssî; « I fiéve bia ossi l’ dîj di maîy quand Sambe brèsséve asto d’ nosse maujone èt qu’ ça fumiéve jusqu’à Furnêre. » (E. Gilliard)

 

C60

fumeterre

nf f(r)umètêre ; de la tisane de fumeterre, do té d’ frumètêre

 

C60

fumeur

, euse n fumeû (-se) ; un fumeur de pipe, on fumeû à l’ pupe ; un fumeur de cigarette, on fumeû d’ cigarètes

 

C60

fumier

[nm] ansène [nf], (o) feumî

 

G100

fumier

nm ansène (f) ; tas de fumier, ansènî (, ansènîye (f), ansègnî(ye) (f)); épandre du fumier, staurer d’ l’ ansène ; enlever le fumier de l’étable, djèter ; (expr) on n’ saureûve fé l’ ansènî qui dins l’ coû, on ne saurait mettre le fumier que dans la cour, soyons logiques

 

C60

fumigène

adj qui faît dè l’ fumêre; une bombe fumigène, one bombe qui faît dè l’ fumêre

 

C60

funèbre

adj employé des pompes funèbres, croke-môrt ; il y avait un silence funèbre dans la maison, c’ èsteûve come s’ i gn-aureûve ieû on mwârt è l’ maujone

 

C60

funérailles

[nf-pl] (o-c) ètèremint, (e) ètéremint

 

G100

funérailles

nf pl ètèremint (ms) ; une messe de funérailles, one mèsse d’ ètèremint

 

C60

funéraire

adj pierre funéraire, pîre ; monument funéraire, monumint

 

C60

funeste

adj j’ai un pressentiment funeste, dji n’ a nin bone idéye; son audace lui a été funeste, c’ è-st-ârdièsse què l’ a touwé

 

C60

fur

nm au fur et à mesure, à faît, à mèseure, faît-à faît, faît-à mèseure

 

C60

furet

nm furèt ; chasser au furet, fureter ; celui qui chasse au furet, fureteû

 

C60

fureter

v (chasser au furet) fureter ; (farfouiller) nicheter, ramechî,  ranchî, rinachî

 

C60

fureteur

, euse adj et n (qui chasse au furet) fureteû ; (qui farfouille) ramechaud (-e), ranchaud (-e)

 

C60

fureur

nf radje (, râje)

 

C60

Furfooz

npr Furfô

 

C60

furibond

, onde adj distêrminé (-ye), furieûs (-e)

 

C60

furie

nf furîye , radje (, râje)

 

C60

furieux

, euse adj distêrminé (-ye), furieûs (-e), mwaîs (f mwaîje) ; il était furieux, il èsteûve distêrminé

 

C60

furoncle

nm clau

 

C60

furtivement

adv à catchète, è catchète, sins rin dîre ; regarder furtivement, cwèsyî; « peû qu’ is n’ s’ aurint d’mandé ci qu’ i cwèsieut insi » (A. Laloux)

 

C60

fusain

nm fusin

 

C60

fuseau

nm fûsia ; fuseau de dentellière, cayèt, fûsia

 

C60

fusée

[nf] (o-c) fuséye, (e) fusêye

 

G100

fusée

nf fuséye

 

C60

fuser

v (couler) couru ; (jaillir comme une fusée) passer come one fuséye

 

C60

fusible

nm plomb ; remettre un fusible, rimète on plomb

 

C60

fusil

[nm] (e-c) fisik, (o) fusik

 

G100

fusil

nm fisik (, fusik) ; (comprenant : la crosse, li crosse ; le canon, li canon ; le chien, li tchin ; la détente, li gachète) ; un coup de fusil, on côp d’ fisik ; (expr) ça m’ a pris come on côp d’ fisik, cela m’a pris comme un coup de fusil, très vite ; c’ èst l’ kèdje di m’ fisik, c’est la charge de mon fusil, c’est exactement ce dont j’ai besoin ; c’ è-st-on-ome come on fisik à deûs côps, c’est un homme fiable ; ci n’ èst qu’ à on côp d’ fisik, ce n’ est qu’à un coup de fusil, c’est très proche ; il a stî cassî come one bale di fisik, il a été chassé comme une balle de fusil ; i n’ vout nin l’ côp d’ fisik, il ne vaut pas le coup de fusil (pour le tuer) ; mettre le fusil à la bretelle, tchôker l’ crampe à s’ dos (A Laloux)

 

C60

fusillade

nf côps d’ fisik (mpl)

 

C60

fusiller

v mète au meur, tuwer à côps d’ fusik

 

C60

fusil-mitrailleur

nm fusi-mitrayeûr

 

C60

fusionner

v mète èchone, rachoner ; les deux banques ont fusionné, lès deûs bankes s’ ont mètu èchone

 

C60

fustiger

v (corriger à coups de bâton) diner dès côps’ baston, … dè l’ trike ; (blâmer) chapitrer, rimostrer

 

C60

fût

nm (tonneau) tonia

 

C60

futé

, ée adj malin (-e), sûtî (-ye)

 

C60

futile

 adj discours futile, causadje qui n’ vout rin dîre, causadje avou rin d’dins ; s’occuper de choses futiles, passer s’ timps à dès bièstrîyes ; (expr) i rèlît dès viêrs foû do sé, il retire des vers hors du sel, il passe son temps à des futilités

 

C60

futilité

nf bièstrîye, tchîtchéye

 

C60

futur

[adj] (o) à-v’ni, (c) à-v’nu, (e) à div’ni

 

G100

futur

adj et n les générations futures, lès djins qui sèront là d’ mwin, nos-èfants ; les futurs époux, lès cis qui s’ vont mârier, lès galants, lès prétindus ; c’est sa future épouse, c’ èst lèye qui va ièsse si feume, c’ èst s’ prétindeuwe ; c’est mon futur beau-fils, c’ èst m bia-fis à divenu, c’ èst m’ bia-fis prétindu; c’est un futur avocat, il èst po ièsse avocat ; c’est un futur champion, c’ èst po-z-è fé on champion ; personne ne connaît le futur, gn-a pèrson.ne qui sét dîre cu qu’ ariverè d’mwin ; le futur simple, li futur simpe ; « Li lèdemwin, Françwès, one miète sitrindu, mousse èmon sès bias-parints prétindus. » (E. Thirionet)

 

C60

futuriste

adj futurisse

 

C60

fuyard

, arde adj et n on a rattrapé le fuyard, on-z-a ratrapé l’ cia qui pèteûve èvôye, qui fouteûve li camp

 

C60

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!