MORPHOLOGIE

 

I L’ARTICLE

 

ARTICLES DEFINIS

 

Comme en français, il n’y a qu’un seul article qui est « èl » pour le masculin. Au féminin il fait « la ». Au pluriel, « lès » pour les deux genres (article simple). Devant un mot commençant par une voyelle ou une H muette, la voyelle de l’article fait place à une apostrophe pour les articles « le » et « la » (article élidé « l' »). (l’ aumâre, l’ houôrlodje).

Parfois, l’article élidé s’emploie devant un mot commençant par une con­sonne (euphonie ; ex : l’ bos èst sètch, l’ pîè èst deur — le bois est sec, le pain est dur.)

Devant un mot masculin singulier commençant par une consonne ou une H aspirée, on met « au » pour « à le » comme en français — « don » pour « de le », « aux » pour « de les » (art. contractés). Exception : on dira par ex. : « Djè r’vin d’ au bos » pour  « je reviens du bois ».

Remarque : L’article « le », combiné avec « par » donne « pon » ou « pau ».

Ex. : Passéy pon mèych, ou : pau mèych. : Passez par le jardin.

L’article « lès » (masc. ou fém.) combiné avec « par » donne « paus ».

Ex. : Passéy  paus mèychs. : Passez par les jardins.

Passéy paus-âjances.: Passez par les aisances.

 

ARTICLES INDEFINIS

 

–  in :  un (masculin)  

Ex. : in djou, in- oume: un jour, un homme.

– ène = une (féminin)

Ex. : ène niûtie, ène feume: une nuit, une femme.

Cf l’adjectif numéral « ink » = un (utilisé seul)

Ex. : Djè n’ an-a qu’  ink. : Je n’en ai qu’un.

– eune = une. Ex. : Dj’ an-a eune.  : J’en ai une.

 

(à suivre)