FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

V

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
W
X
Y
Z

v

nm vingt-deuxième lettre de l’alphabet ; se prononce, en wallon, « f » devant un e muet ; exemple tauve se prononce /tof/

 

C60

v

(lettre) (anc. vu F)

 

E0

v

nom de la lettre v,

 

S0

va

du verbe aler, va pour cent euros, d’ acôrd po cint-z-eûros;(expr.) à la va comme je te pousse, come li vint lî boute

 

C60

vacance

nf sg (état d’un poste vacant) il attend la vacance du poste, i ratind qui l’ place fuche libe ; nf pl (vacances scolaires) vacances ; les grandes vacances, lès grandès vacances ; les vacances de Pâques, lès vacances di Pauke ; des devoirs de vacances, dès d’vwêrs di vacances; (temps de repos accordé aux employés); (congé) condjî, vacances ; il est en vacances, il è-st-è vacances, il è-st-è condjî ; bonnes vacances, bo(u)nès vacances, bon condjî ; vivement les vacances !, rademint lès condjîs ! ; c’est un beau pays de vacances, c’ è-st-on bia payis po-z-î aler passer sès vacances; (repos) vous avez surtout besoin de vacances, vos-avoz surtout dandjî d’ vos r’pwèser

 

C60

vacance

, -ant, -e vacance, -ant, -e

 

E0

vacances

vacances ; ça s’rè co vite lès vacances ; lès-afants sont en vacances

 

S0

vacancier

nm tourisse

 

C60

vacant

, ante, adj (qui n’a pas de titulaire) le poste est vacant, li place èst libe; (qui est libre) le logement est vacant, li maujone èst libe

 

C60

vacant

, -ante adj vacant, -ante ; la plèce èst vacante ; le terrain est _ (libre d’occupation), li tèrin èst vacant

 

S0

vacarme

nm abranle (f), arèdje (f), bardoucherîye (f), disdût, trayin ; quel vacarme !, qué disdût !, qué trayin! ; « Li bardoucherîye qu’ on-z-ètind v’nu d’ au lon, à crwêre qui l’ tchôdronerîye s’ a mètu à l’ bèsogne tote èchone audjoûrdu. » (J. Gilson)

 

C60

vacarme

voy. tapage

 

E0

vacarme

_ causé par des personnes qui parlent assez haut, djawîrîe ; qué djawîrîe là-d’dins !

 

S0

vacation

vacåcion

 

E0

vaccin

nm vacsin ; on lui a fait son dernier vaccin, on lî a faît s’ daîrin vacsin

 

C60

vaccin

vacsin ; il è one crape, c’ èst signe quu l’ vacsin è pris

 

S0

vaccination

nf, vacsinadje (m)

 

C60

vaccination

vacsinâcion ; one sèyance di vacsinâcion

 

S0

vaccine

vacsène

 

E0

vacciner

v vacsiner ; il a été vacciné contre la diphtérie, il a stî vacsiné conte li croup’ ; (expr) èlle a stî vacsinéye avou one awîye di grafofone, elle a été vaccinée avec une aiguille de gramophone, elle parle beaucoup

 

C60

vacciner

mète lès pokes (, pokètes ; plokes Am., Du. ; wahèles Ma.), vacsiner ; voy. variole

 

E0

vacciner

vt vacsiner ; lès-afants ont stî vacsinés po la variole

 

S0

vache

nf vatche ; génisse, aumaye, djini  ; petit de la vache (veau), via ; très petit veau, aumé ; vache noire, morète ; vache tachetée, florîye vatche ; vache laitière, vatche à lacia ; une vache maigre, flantchûwe, rètassîye, scoute vatche ; vache large de poitrail, vatche qu’ a do d’vant ; vache large de hanche, vache qu’ a do drî ; vache qui aime jouer, masète ; vache stérile, monse ; vache menaçante, cougnaude ; vache taurelière, torelante, vatche qui torèle ; conduire une vache au taureau, mwinrner one vatche à twa ; vache prête à vêler, asmètante ; vache qui a un comportement bizarre, disgrapetéye vatche; une vache dont la denture est complète, one vatche qu’ a s’  bouche faîte ; une vache de maigre rendement, one tène vatche ; une vache traite à fond, one formoudûwe vatche; une vache qui n’a plus de lait, one vatche qu’ èst sètche ; étable à vaches, stauve (m), stauve dès vatches (m) ; traire les vaches, mo(u)de lès vatches ; marchand de vaches, mârtchand d’ vatches; lait de vache, lacia d’ vatche ; mener paître les vaches, mète lès vatches au tchamp, è pature; (différentes parties) museau, musia ; fanon, gorlète ; molaires, molin ; nuque, hanète, atia (m) ; corne, cwane ; poitrine, brosse ; pis, pés ; vulve, nature ; matrice, moron (m) ; bout touffu de la queue, chovîye (f), plumèt (m); frapper des pattes, piter; s’écorner, si scwârner ; donner un coup de corne, suker ; donner des coups de queue,  queuwyî; ruminer, reûmyî ; vêler, fé s’via, vêler; (cri) beûladje, gueûladje ; li vatche gueûle, ou bin èle beûle ; (expr) au boutchî, totes lès vatches sont boûs, au taneû, tos lès boûs sont vatches, pour le boucher, toutes les vaches sont des bœufs, pour le tanneur, tous les bœufs sont des vaches ; i prind todi boû po vatche, il prend toujours bœuf pour vache, il comprend toujours de travers ; nos crèchans come lès queuwes di vatche, après têre (iron), nous croissons comme les queues de vache, vers la terre, nous vieillissons ; quand c’ èst bon, on-z-in.me ostant vatche qui via, quand c’est bon, on préfère vache que veau, … une grosse quantité à une petite ; quand lès vatches è vont aus tchamps, c’ èst l’ pus bèle qui rote pa-d’vant, quand les vaches reviennent de la pâture, c’est toujours la plus belle qui marche par devant, il faut mettre le meilleur à l’honneur ; quand on vint d’ au lon, lès vatches ont todi dès gros pés, quand on vient de loin, les vaches ont toujours de gros pis, à beau mentir qui vient de loin ; lès vatches d’ au lon donenut todi brâmint do lacia, les vaches qui sont loin donnent toujours beaucoup de lait, id. ; on n’ cause jamaîs d’ one florîye vatche s’ èle n’ a pont d’ tatches, on ne parle jamais d’une vache fleurie si elle n’a des taches sur la robe, il n’y a pas de fumée sans feu ; ostant mode one vatche dins one passète, autant traire une vache dans une passoire, c’est inutile d’insister ; s’ i vos promèt one vatche, couroz rademint qwêre li loyin ! (iron), s’il vous promet une vache, courez vite chercher le lien ! (pour l’emmener de suite) ; vos n’ l’ aurîz nin co po one bleuwe vatche, vous ne l’auriez pas encore pour une vache bleue; (personne méchante) chamau (m), rosse ; ne soyez pas vache !, ni fuchîz nin rosse !

 

C60

vache

[nf] vatche

 

G100

vache

vatche, (t enf) håhå (Tr.) ; les _s, lès rotchès bièsses (ard ) ; ensemble des _ d’une ferme, atèlêye ; acheter des _, s’ atèler ; vendre ses _s, si d’tèler ; quantité de _ convenant à une ferme,  tuneûr (Th. : i-a su t’neûr) ; tout ce qui concerne les _s, lu vatchulerèye (Th.) ; fermier qui tient quelques _s, vatchelî (nf), f vatchulerèsse (herv ) ; _ pleine, vatche qu’ èst plinte, opp à vûde vatche ; _ de mauvaise qualité pour la boucherie, brûte ; vieille _ en mauvais point, on vî cûr, one véye harkéye (Ja., one vîhe hèrkèye La , syn on vî hârkê, hèrvê, hurlin) ; _ maigre et chétive, haguète, crakète (Th.), rakète, crikète, rikète (Ja., Sart) ; _ dé­passant deux ans sans vêler, forpassêye ; _ stérile, monse, (anc.) brouhagne ; race de petites vaches à l’usage des petites gens, condrosète (Fi. ); _ maîtresse du troupeau, mêsse-vatche ; noms pr donnés aux _s : aguèce, bichète, blanc-pîd, blankète, bridone, brunète, char­mante, cocote, djalofrène, djolèye, djoli-keûr, flaminète, florèye, grîsète, hêmêye,  hêmote, marcote marmoie, masète, morèle, moutone, neûrète, pt-d’ôr, pirou, pitchète, rodjète, rôsète, steûlêye, steûlète, … ; cri pour appeler les _s, nmè nmè nmè (Vo.), (ard) tè tè tè , tè vin-è ; manger de la _ enragée, magnî dès deûrs bokèts ; voy. CHALEUR, LAIT, LAITIÈRE, PATURE, -ER, PIS, PRIMIPARE, QUEUE, VÊLER

 

E0

vache

vatche ; _ dont la robe est de couleur rouge ; nom donné à cette _, rodjète ; _ qui produit beaucoup de lait, dèneû, -eûse ; c’ è-st-one boune dèneûse, çusse vatche-là ; (adj et n) _ taurelière (qui est fréquemment en rut), toreleûse ; çusse vatche-là è divenou toreleûse ; c’ è-st-one toreleûse, èlle èst à vinde ; une _ taurelière, one beûrlâde ; _ efflanquée, bike ; la nware, c’ è-st-one vrê bike ; _ qui pissote, picheûse ;

la vatche riva à gayèt ; la vatche èst plin.ne ; la vatche è vêlé (ou è fêt l’ vê) ; la vatche è tapé l’ vê ; moûde lès vatches ; on tchin d’ vatche ; li stâve dès vatches ; lès vatches bisant ; lès vatches beûrlant ; mindji do l’ vatche arèdji ; prinde boû po vatche ; nom donné à une _, Bèla ; nom donné à une _ de robe blanche, Blanke, Blankète ; vènoz, Blankète ! ; nom donné à une _ de couleur noire, Nwarète (Neûrète) ; interj cri pour appeler les _s, ta ; ta, fèye, ta !

 

S0

vachement

adv drole(di)mint, fameûsemint ; c’est vachement difficile, c’ èst droledimint malauji; c’est vachement cher, c’ èst fameûsemint tchêr

 

C60

vacher

, ère n boutî, bovî  vatchî (f bouterèsse vatcherèsse, fèye di cinse) ; bâton de vacher, pèrlin d’ boutî

 

C60

vacher

, -ère vatchî, vatchelî, h(i)èrdî, f hièderèsse (hèrdî, hèderèsse St.; ièrdî, ièderèsse Ja., Fa.), loukeû ås vatches (Fl.)

 

E0

vacher

, -ère n vatchî, -erèsse ; èlle avot stî vatcherèsse à hût’ ans ; empl comme inj t’ è-st-on vatchî !

 

S0

vacherie

nf (étable à vaches) stauve (m);(méchanceté) lostrîye

 

C60

vachette

nf pitite vatche

 

C60

vacillant

, ante adj (qui vacille) il avait les genoux vacillants, il aveûve sès gngnos qui tron.nint ; il était vacillant, i n’ tineûve nin su sès djambes ; (qui scintille) une lumière vacillante, one blawetinante lumiére; (qui est indécis) il est vacillant, i n’ sét nin ç’ qu’ i vout

 

C60

vaciller

v (en équilibre instable) bèrlondjî, bloncî, awè l’  dôrnis’ ; action de tituber, bèrlondjadje, blonçadje ; ils titubent, is bèrlondjenut, is bloncenut ; (expr) blond come one sôléye vaciller comme un ivrogne; (scintiller faiblement) blaweter,  blawetiner ; la bougie vacille, li tchandèle blawetéye ; (être incertain) il vacille, i n’ èst nin sûr di li

 

C60

vaciller

(d’une lumière) cligneter floupeter (La.), flapeter (GdH.) ; voy. BALANCER, CHANCELER

 

E0

vaciller

(sous le poids d’une charge trop lourde) crankyi ; i crankîe, c’ èst trop pèsant por lu

 

S0

vadrouille

(en) loc il est toujours en vadrouille, il èst todi su tchamps su vôyes ; (expr) on n’ vèt qu’ li èt lès tchins su lès vôyes, on ne voit que lui et les chiens sur les routes, il est toujours en vadrouille

 

C60

vadrouille

une _, one halcrosse (St.) etc., voy. coureur, vaurien

 

E0

vadrouille

(sortie en bande (généralt bien arrosée)) vadrouye ; is sont todi en vadrouye

 

S0

vadrouille

être en _, sèy à l’ briscande (Te.)

 

S0

vadrouiller

v bèrôler, tchineter ; ils sont toujours en vadrouille, is bèrôlenut tofêr, is tchinetéyenut tofêr

 

C60

vadrouiller

vi (sortir en bande) vadrouyi ; il vadrouille, i fêt la vadrouye

 

S0

vadrouilleur

, euse, adj et n bèrôleûs (-e)

 

C60

vadrouilleur

, -euse n vadrouye ; ni va nin avou ç’ grande vadrouye-là 

 

S0

va-et-vient

[nm] (e-c) convôye [nf], (o) convoye [nf]

 

G100

va-et-vient

nm (passage) convôye (f) ; c’est un va-et- vient continuel, toute la journée, ci n’ èst qu’ one convôye tote li djoûrnéye

 

C60

va-et-vient

voy. allée

 

E0

va-et-vient

(passage) va-èt-vyint ; i gn-è avou do va èt vyint tote la sîse amon lès vèjins ; (dispositif qui permet qu’une porte s’ouvre dans les deux sens) va-èt-vyint ; i fârot mète on va-èt-vyint à l’ uch

 

S0

vagabond

, onde n bèrôleû (-se), brakenaud (-e), crève-fwim, rôleû (-se), tch(i)minau (m) ; (expr) ièsse harnachî come on brakenaud, être dépenaillé comme un vagabond ; agayolé come on rôleû, affublé comme un vagabond

 

C60

vagabond

vagabond, baligand, brakeneû, rôleû, rôbaleû, coratî, catî, håroneû (Vot., Gl.), crahelî, Rêkèm ; voy. coureur, vaurien

 

E0

vagabond

, -onde n (personnage peu recommandable) barakî (péj), camp-volant, galvaudeû (, -eûse), rôleû (, -eûse), vagabond (, -onde) ; c’ èst tos barakîs dins ç’ famile-là ; ni va nin avou zèls, c’ èst dès vrês camps volants ; sèroz lès-uchs, gn-è co dès rôleûs avâr là ; _ qui dormait dans le fenil des maisons où on l’accueillait) on tchèt d’ traveûre

 

S0

vagabond, e

[n] (c) rôleû, se, (o) roûleû, se, (e) rôbaleû, se, baligand, e, (o) albran

 

G100

vagabondage

nm rôladje

 

C60

vagabondage

(errance) vagabondèdje ; (petite délinquance) vagabondèdje ; dins l’ timps, i gn-avot mwins’ di vagabondèdje qu’ asteûre

 

S0

vagabonder

v bèrôler, rôler, trin ner ; où as-tu encore été vagabonder ?, èwoù avoz co stî trin ner ?

 

C60

vagabonder

, -age vagabonder, baligander, -èdje ; baricåder (-gåder, -årder), brakener, -èdje ; corater, -erèye ; caram­boler, rôbaler, cori lès vôyes, rôler s’ bosse, håroner (Vot., Her., Gl.), roudiner (Hu.), èsse à l’ brakène (Ve.), aler à l’ bariguin.ne (Vo.) ; voy. courir

 

E0

vagabonder

vi vagabonder

 

S0

vagin

_ de truie, vache, etc., pètrote ; voy. vulve

 

E0

vagir

v cwinkyî ; l’enfant vagissait, l’ èfant cwinkieûve

 

C60

vagir

, -issement wigneter, -èdje ; raweter, -èdje (Le.) ; enfant qui vagit, voy. bébé

 

E0

vague

[nf] (e-c) wague, (o) vague

 

G100

vague

adj terrain vague, trîs (nm pl) ; (indéterminé) il est resté vague, i n’ a nin dit qwè au jusse ; je n’en ai qu’une vague idée, dj’ ènn’ a qu’ one pitite idéye

 

C60

vague

nf wague ; des vagues de cinq mètres, dès wagues di cink mètes hôt

 

C60

vague

nm j’ai horreur du vague, dji vè èvi tot ç’ qui n’ èst nin clér ; (loc) le vague à l’âme, li diloûjance (f)

 

C60

vague 1

(terrain, chien) wåke, voy. inculte ; j’en ai une _ idée, dj’ ènn’ a ‘ne pitite (, flåwe) îdèye ; nm regarder dans le _, loukî bin lon (, dè long) di s’ narène, loukî à ståre (Tr.)

 

E0

vague 2

(d’eau) on gros hi(y)on d’ êwe ; des _ de la Meuse, dès wagues di Moûse (Amp.), Moûse fêt dès gros houyaus (Hu.), vague

 

E0

vague 3

(de brasseur) nf vague

 

E0

vaguement

adv il m’en a parlé vaguement, i m’ ènn’ a causé one miète, i m’ ènn’ a causé insi sins m’ è dîre di pus

 

C60

vaillamment

valian.mint, valureûsemint, corèdjeûsemint

 

E0

vaillance

nf coradje (m)

 

C60

vaillance

valiance, (anc.) valiantîse ; Voy. COURAGE, ÉNERGIE

 

E0

vaillant

, ante adj (brave) coradjeûs (-e), vayant (-e), vayaule ; « Èt m’ sintant l’ keûr vayaule, dj’ a stî r’ toûrnè l’ vèrgna. » (G. Smal) ; (vigoureux) stokassse ; (loc) n’avoir pas un sou vaillant, ni nin awè one fayéye mastoke

 

C60

vaillant

, -e : il n’a pas un sou _, i n’ a nin on patår valiant, (anc.) tos sès bins sont so l’ gravî dès Bèr’pås, voy. argent ; je suis si peu _ aujourd’hui, dji so si clicote oûy, dji n’ so né rèsse oûy (Vo.) ; voy. courageux, valeureux

 

E0

vaillant

adj vayant ; ne plus  / pas avoir un sou _, ni pus / nin avèr on sou vayant

 

S0

vaillant, e

[adj] (c) coradjeûs, e, (e) corèdjeûs, e, (o) couradjeûs, e

 

G100

vain

[loc] en  _ : (c) po rin, (o) pou rén, (e) à l’ vûde, à målvå

 

G100

vain

, vaine adj ce sont de vaines paroles, c’ èst dès mots qui n’ volenut rin dîre ; ce ne sont pas de vaines paroles, c’ èst po d’ bon qu’ djè l’ di, qu’ i vos l’ dit ; c’est faire de vains efforts, c’ èst dès-èfôrts qui n’ sièvenut à rin, ostant taper dès cayaus è l’ aîwe (, autant jeter des cailloux dans l’eau), ostant mode one vatche dins one passète (, autant traire une vache dans une passoire), ostant p’chî dins one banse (, autant pisser dans une manne), ostant p’chî è Moûse (, autant pisser dans la Meuse) ; il est vain de vouloir y aller, ça n’ sièt à rin d’ î v’lu aller ; (expr) ça n’ sièt à rin d’ v’lu r’ niètî one colêre timps d’ l’ oradje , cela ne sert à rien de nettoyer une gouttière pendant l’orage ; èst-ce qui t’ tignereûve bin on diâle qui n’ a pont di tch’vias ?, peux-tu prendre par les cheveux un diable qui n’en a pas ? ; (loc) en vain, po rin, bèrnike , (interjections 🙂 broke !, brosse !, tutûte ! ; j’ai réclamé une augmentation mais en vain, dj’ a d’mandé d’ ièsse raussî, mins broke !, …bèrnike !, … brosse !, … tutûte !

 

C60

vain

, -e, voy. inutile ; vaine pâture, voy. pature ; en _, voy. vainement

 

E0

vaincre

[v] gangnî, bate, vinke

 

G100

vaincre

v (battre) bate ; pour les vaincre, il faudra des armes, po lès bate, i nos faurè dès-ârmes ; ils ont été vaincus, il ont stî batus ; (dominer) maîstri ; il faut vaincre ses mauvais penchants, i s’ faut maîstri

 

C60

vaincre

vinke ( vinki) ; voy. supplanter ; s’avouer vaincu, voy. céder ; être vaincu, èsse bouhî ås vèdjes, èsse so s’ panse, èsse fotou,  båhî brésète ; voy. flamber ; il m’a vaincu (à la marche, à la lutte, etc.), i m’ a fêt djêver (, guêver ; guêvi Je. : i guêvîye, il renonce à lutter)

 

E0

vaincre

vt vinke ; lès-Alemands ont stî vinkus, mês ç’ astot dès tèribes sôdârts ; lorsqu’on a vaincu une grande difficulté, on doit pouvoir en dépasser une plus petite, li ci qu’ a potchè ute do leûp deût potchè ute do l’ quawe (Te.)

 

S0

vaincu

, ue adj il s’avoue vaincu, i r’conèt qu’ il a pièrdu ; il a été vaincu, il a stî batu ; n pièrdant (-e)

 

C60

vaincu

, -ue adj et n vinku

 

S0

vainement

à l’ vûde, à målvå ; faire attendre _ qn, tini l’ bètch è l’ êwe (à qn) ; voy. LEURRER

 

E0

vainqueur

nm gangnant ; on a remis le prix au vainqueur, on-z-a r’ mètu l’ pris au cia qu’ aveûve gangnî

 

C60

vainqueur

vinkeûr

 

E0

vainqueur

adj et n vinkeûr ; gn-è pontavou d’ vinkeûr, ni d’ vinku

 

S0

vairon

nm (poisson) djote di procureû (f), gravî, grèvî, mougne-viêrs

 

C60

vairon

, véron (poisson) grèvî

 

E0

vairon

(petit poisson de rivière) grèvî

 

S0

vaisseau

nm (sanguin) win.ne (f) ; (navire) batia

 

C60

vaisseau

grand batê ; voy. auge, USTENSILE, VAISSELLE

 

E0

vaisselée

(t de foulon) vahelêye

 

E0

vaisselier

nm bûrî, drèsswè ; planches intérieures du vaisselier, halî, taîlî

 

C60

vaisselier

drèsse (nf), hièlî, (anc.); _ de cabaret, mènajer (Fi. , Od ) ; voy. buffet, égouttoir

 

E0

vaisselle

[nf] (o-c) bidons [nm-pl], (c) cayèts [nm-pl], bagadje, (e) hièles [nf-pl], (s) chèles

faire la _ : fé lès bidons, …

 

G100

vaisselle

nf (ensemble des récipients de cuisine) agayons (m pl), bidons (m pl), mwin.nadje (m) ; casser la vaisselle, spiyî l’ mwin.nadje ; remettre la vaisselle dans l’armoire, rimète lès bidons dins l’ ârmwêre ; (ensemble d’ustensiles de table à laver) bagadje ; faire la vaisselle, fè lès chèles, fé l’ bagadje ; venez faire la vaisselle avec moi, vinoz fé l’ bagadje avou mi ; essuie de vaisselle, drap d’ bagadje ; lavette pour faire la vaisselle, lâvète, manète

 

C60

vaisselle

la _, lès hièles (hèles Wa., Es., St.; hèles ou hélons Du.; lès catés (Fi. , Vo.), (ard) lès vahûlemints (Fa.), lès tahons (Che.) ; que de _ à laver !, qué hèlis’ qui dj’ a à r’lâver ! (GdM.) ; débris de _, hèrvê, tèstê ; _ de cuivre, lès keûves (, keûverèyes) ; voy. égouttoir

 

E0

vaisselle

(ensemble des plats et ustensiles qui doivent être lavés) chèles (n pl) (sk- Ba., …) ; faire la _, fé lès chèles ; lâver lès chèles ; choûrbi lès chèles ; (anc.) bassin à laver la _, li bassin di chèles ; faire la ­_, rilâver lès tupins

 

S0

val

nm (vallée) la rue du val, li reuwe à l’ vau ; (loc) par monts et par vaux, tot tchamps-payis

 

C60

val

(nf), dans les noms de lieux : au Val-Benoît, à l’ Vå-M’neûte ; au Val-Dieu (Cha.), à l’ Vå-Djè ; mais : au Val-St-Lambert (Se.), å Val ; voy. vaux ;  par monts et par vaux, voy. mont

 

E0

valable

adj (qui remplit les conditions pour être accepté) bon (-e) ; le billet est encore valable, li biyèt èst co bon ; cela n’est plus valable, ça n’ vaut pus rin ; c’est un ouvrier valable, c’ è-st-on-ovrî qui n’ travaye nin mau ; c’est le seul outil encore valable, c’ èst l’ seûle ostèye qui vaut co one saqwè

 

C60

valable

valåbe ; (bulletin) non _, qui n’ våt rin, qui n’ compte nin, qu’ èst pièrdou ; (ordt bon) non _, måva

 

E0

valablement

valåbemint (-blumint)

 

E0

Valentin

npr Valentin (diminutif, Lentin) ; Valentin, c’ èst l’ patron dès galants, on l’ prîye ossi po lès rumatisses (A. Laloux)

 

C60

Valentin

, -ine Valentin, -ine (-lin-)

 

E0

Valentine

npr Valentine (diminutif, Tine)

 

C60

valériane

nf ièbe di tchèt, moudéyes (pl)

 

C60

valériane

_ officinale, ièbe du tchèt (Ma.); _ des jardins, ièbe du tchèpetî (Fa.)

 

E0

valériane

ièbe di tchèt

 

S0

Valérie

npr Valèrîye

 

C60

Valéry

npr Valèri

 

C60

valet

nm (cartes à jouer) pwarteû d’ sope, valèt ; valet de pique, valèt d’ pike ; valet gardé, valèt èt gârde, valèt gârdé ; tierce au valet, tiéce au valèt ; (valet de ferme) vaurlèt ; le fermier a un nouveau valet, li cinsî a on novia vaurlèt ; (valet de meunier) tchèsse-mon.néye, tchèsse-farène ; (dispositif) valet de menuisier, valèt

 

C60

valet

(au jeu de cartes) padje, valèt ; dame et _ d’atout, basse brûte ; _ de chambre, dômèstike ; _ de ferme, vårlèt, voy. DOMESTIQUE, MAITRE, PORCHER, vacher ; _ de saint Nicolas, Hanscroufe (Hâstroufe Ma.) ; (t de men) _ d’établi, vårlèt

 

E0

valet

(figure du jeu de cartes) padje, valèt ; li padje keûr, … (,  li valèt d’ keûr, …, ou valèt keûr, …) ; _ de pique, machuré (Ra.) (, puwant, nwar-valèt, valèt d’ pike) dans le jeu de cartes où intervient cette figure, laquelle fait perdre la personne qui l’ a conservée dans son jeu ; djouwer â puwant ; (à la matche) nom du _ de carreau, li lorin (Te.), du _ de pique, mac-mahon (Te.) ; (plaist) les quatre _s du jeu de cartes, lès quate pwarteûs d’ sope (litt. « les quatre porteurs de soupe »)

 

S0

valétudinaire

halcrosse, voy. maladif

 

E0

valeur

nf (prix) valichance, valeûr ; la valeur d’un manteau, li valeûr d’ on paletot ; je n’en connais pas la valeur, dji n’ è conè nin l’ valichance, dji n’ sé nin ç’ qui ça pout valu ; cela a diminué de valeur, ça n’ vaut pus ostant ; c’est sans valeur, ça n’ vaut rin ; c’est un objet de grande valeur, c’ è-st-one saqwè (d’ râre) ; (loc) mettre ne valeur, riparète ; elle mettait toujours bien en valeur les vêtements quelle portait, èle riparèteûve todi bin tot ç’ qu’ èlle aveûve sur lèye ; le meuble est mis en valeur à cette place-là, li meûbe faît mia à ç’ place-là ; si vous surlignez les mots, ils seront mis en valeur, si vos potchîz lès mots, is r’ssôrtiront ; avoir une grande valeur, coster tchêr, ni nin ièsse di paye ; (mérite) c’est une personne de valeur, c’ è-st-one saquî ; (expr) la valeur n’attend pas le nombre des années, on vint au monde vayant, on nè l’ divint nin ; on n’ è saureûve fé ni fiêr ni clau, (avec cela) on ne saurait faire ni du fer ni des clous, c’est sans valeur ; (quantité approximative) ajoutez la valeur d’un demi litre de lait, rimètoz-î aviès one pinte di lacia ; (argent) des valeurs mobilières, dès valeûrs, dès rintes

 

C60

valeur

valeûr, (anc.) valissance ; voy. précieux, prix, valoir ; cartes sans _, voy. carte ; individu sans _, voy. nul, vaurien

 

E0

valeur

valeûr ; c’est un personnage de peu de _, c’ è-st-on rabat d’ col ; chacun à sa valeur, tot l’ monde èst bon po s’ pris ; chacun a sa _ personnelle, si minime soit-elle, tot l’ monde èst bon po s’ pris ; personne ou objet sans _, clète (nf) ; c’ è-st-one vî clète qu’ i t’ è vindou là ; comint-ce qu’ èle pout viker avou one clète parèye ? [du bruxellois klette, idiot, imbécile] ; individu de peu de _, kikdjaye (, tchik-), pèn’tutu, rin ; tês’ -tu, sacré pèn’tutu ! ; i nos frè passer po dès rins ; on reconnaît la _ de l’ouvrier à celle de son travail, à l’ ovrèdje, on rik’nuche l’ ovrî ; objet de peu de _, tchinis’ ; t’ ès co acheté on tchinis’ ; objet de peu de _, marchandise de mauvaise qualité, kicaye ; on magasin d’ kicayes ; on ne connaît la _ d’un objet que lorsqu’on l’a utilisé, c’ èst dins lès vîs casseroles qu’ on fêt la mèyeûre dès sopes ;  çusse mâjon-là n’ è pus pont d’ valeûr ; c’est une ferme d’une très grande valeur, c’ è-st-one cinse qui n’ è pont d’ pris ;  

 

S0

valeureux

, euse adj coradjeûs (-e), vayant (-e)

 

C60

valeureux

, -euse, -ement valureûs, -e, -emint

 

E0

valide

 adj (en bonne santé) bin pwârtant (-e), di stok, vayauve ; c’est un homme valide, c’ è-st-on-ome bin pwârtant ; (valable) votre passeport n’est plus valide, vosse passepôrt n’ èst pus bon

 

C60

valide

valide ; voy. fort, robuste, solide

 

E0

valide

adj (en bonne santé) valide ; il èst co valide ; (réglementaire) valide ; çu tèstamint-là èst valide

 

S0

valider

vt (légaliser) valider ; dj’ê stî fé valider l’ papî à l’ comune

 

S0

validité

(caractère réglementaire) validité

 

S0

 

valise

nf, valîse (,valîje) ; porter ses valises, pwârter sès valîses ; valise en osier, bodèt (m) ; (expr) one valise come on mârtchand d’ lunètes , une valise comme un marchand de lunettes, … bien remplie

 

C60

valise

valîse

 

E0

valise

valise ; discingler la valise ; fé sa valise ; (contenu d’une valise) valise ; i lî pwartot todi one valise di boûre

 

S0

vallée

nf fonds (m pl), valéye ; ils habitent dans la vallée, is d’mèrenut dins lès fonds ; le brouillard couvrait toute la vallée, li brouliârd rascouvieûve li valéye ; le long de la vallée de la Meuse, tot l’ long do rivadje di Moûse

 

C60

vallée

valéye, fond (nm), fonderèye (La. , -êye Es., Cha., Fl. ; foncerèye Ra.) ; la _ est inondée, is sont nèyîs là-d’zos ; voy. val, vallon ; la _ de la Meuse, de Flône à Liège, (pour les habitants du voisinage) li rivadje ; ses habitants, lès rivadjwès

 

E0

vallon

on p’tit fond, one fonderèye (Ja.) ; _ peu accusé, fås fond ; foncê (, -zê ; fonzia Mar.)

 

E0

vallonné

, ée adj avou dès bosses èt dès fosses ; c’est une région très vallonnée, c’ è-st-on payis à bosses èt à fosses

 

C60

valoir

[v] (o) vali, valwêr, (c) valu, (e) valeûr

 

G100

valoir

v (avoir telle valeur) valu ; je vaux, dji vau ; il vaut, i vaut ; nous valons, nos valans ; vous valez, vos valoz ; ils valent, is  valenut ; il valait, i valeûve ; il vaudra, i vaurè ; il vaudrait, i vaureûve ; qu’il vaille, qu’ i vale ; qu’il valût, qu’ i valiche ; ça vaut 100 euros mais je vous le laisse pour 90, ça vaut 100 eûros mins dji vos l’ laî po 90 ; cela ne vaut pas cher, ça n’ vaut nin bran.mint, ça n vaut nin grand tchôse, ça n’ vaut wêre ; faire valoir, fé valu, diner dè l’ valeûr, … dè l’ valichance ; faire valoir ses droits, fé valu ses drwèts ; se faire valoir, si fé valu ; elle a le tour pour se faire valoir, èlle a l’ toû  po s’ fé valu ; (expr) ça n’ vaut nin li d’mèradje è dandjî , cela ne vaut pas la peine de s’en priver ; ça n’ vaut nin one tchitche, cela ne vaut pas un quartier de pomme séché au four, cela ne vaut pas un clou ; di l’ aîwe, ça n’ vaut d’djà rin dins lès solés, de l’eau ce n’est déjà pas bon pour les souliers (dit-on à qui propose un verre d’eau) ; i n’ vaut nin l’ cwade po l’ pinde , il ne vaut pas la corde pour le pendre, il ne vaut rien ; i n’ vaut nin one atatche, il ne vaut pas une épingle ; is n’ valenut nin d’djà d’ l’ ansène di tchin, ils ne valent même pas du fumier de chien ; dji n’ vau pus one mastoke, je ne vaux plus un sou, je suis sans ressource morale ou physique ; dji n’ vau rin du tout, je ne vaux rien du tout, je suis absolument sans force ; i n’ faut nin pèter pus hôt qui s’ cu, il ne faut pas péter plus haut que son derrière, il ne faut pas chercher à paraître plus qu’on ne vaut ; li mèyeû n’ vaut rin, le meilleur ne vaut rien, ils sont tous mauvais ; on s’ vaut bin qu’ on n’ si convint nin, on peut avoir la même valeur sans pour autant se convenir ; vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, il vaut mieux (avoir) un oiseau dans la main que deux sur la haie, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ; (loc) pôreûve valu ! , pourrait valoir, ah ! si c’était vrai !, si cela pouvait arriver ! ; rien qui vaille, rin d’ râre ; vaille que vaille, insi insa ; valoir la peine, valu lès pwin nes ; cela ne vaut pas la peine, ça n’ vaut nin lès pwin nes ; cela ne vaut pas le coup, ça n’ è vaut nin lès pwin.nes ; (être équivalent) valu ; je le vaux bien, djè l’ vau bin ; un service en vaut un autre, on sêrvice è vaut on-ôte ; personne ne peut les valoir, i gn-a pont po lès valu ; (être nuisible) cela ne lui vaut rien, ça n’ lî vaut rin ; valoir mieux, valu mia ; il vaut mieux qu’il n’y aille pas, i vaut mia qu’ i n’ î  vaye nin ; cela vaut mieux que de la pluie, i vaut mia ça qu’ dè l’ plouve ; il vaut mieux ne pas s’y frotter, i vaut mia n’ s’ î nin froter ; (expr) vaut mia bèle panse qui bèle mantche, mieux vaut belle panse que belle manche, ventre garni vaut mieux que bel habit ; vaut mia ça qu’ one djambe câsséye èt lès bokèts pièrdus, mieux vaut cela qu’une jambe cassée et les morceaux perdus ; vaut mia ièsse bin avou li qui d’ l’ awè à spales , mieux vaut être bien avec lui que de l’avoir sur les épaules, … est redoutable ; vaut mia ièsse sô qu’ sot, on-z-èst pus rade rifaît (iron), mieux vaut être saoul que sot, on est plus vite guéri ; vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, il vaut mieux un oiseau dans sa main que deux sur la haie, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ; vaut mia rîre qui braîre, li chinéye est pus bèle, mieux vaut rire que pleurer, la grimace est plus belle ; (se) si valu ; ils se valent bien, is s’ valenut bin ; (expr) on s’ vaut bin qu’ on n’ si convint nin, on s’ vaut bin sins s’ convenu, on peut être de même valeur, de même rang et ne pas s’entendre

 

C60

valoir

valeûr (-eû Gl. ; -i Ol., Ta. ; -ou Fl., Ber. ; -u Od , Ho. ; -eû Hu.), coster, voy. cher ; ils ne valent pas mieux l’un que l’autre, is n’ valèt nin mî onk qui l’ ôte, c’ èst tos-oûhês dè l’ min.me coleûr, c’ èst tos botons parèys å drap (, à l’ abit) ; il ne vaut plus rien, c’ èst fini po l’ guète, lès botons sont djus ; un rien qui vaille, voy. vau­rien ; vaille que vaille, hasård hasète, à tot hasård (, risse), qu’ i vasse come i s’ vôye, voy. arriver ; ce livre-là vaut d’être gardé, i våt l’ wårder, ç’ lîve-là (Ja.) ; cela ne vaut rien, est de nulle valeur, çoula n’ våt rin, nin tripète, nin l’ diâle, nin l’ramasser, nin lès qwate fiérs d’ on tchin, nin on pèt d’ cane, on fènin (, on casse, on vî casse, on doze-sôs), nin ‘ne djèye (, catche, deûtche, pènêye ; on stritchou Vo.) ; voy. liard

 

E0

valoir

vi valèr (valeur Te.) ; kibin-ce quu ça vât ? ; ça vât s’ pèsant d’ ôr ; ça n’ vât nin tripète ; li djeû n’ a vât nin la tchandèye ; ça n’ a vât nin la pon.ne ; on-ome prévenou a vât deûs ; ça n’ vât nin mî one sôrte quu l’ ôte ; ça vât mî qu’ one djambe câssé (on ajoute parfois: èt lès bokèts pièrdous !) ; dji n’ vâ pus rin ; i n’ vât nin la cwade po l’ pinde ; i n’ vât nin l’ êwe qu’ i bwat ; la gote ni m’ vât pus rin ; fé valèr sès drèts ; v impersonnel il vaut mieux (il est préférable), i vât mî ; i vât mî di s’ têre quu d’ mâ pârler ; vât mî on p’tit chez-lu qu’ on grand dès-ôtes ; il ne vaut pas grand-chose, c’ èst pau d’ tchôse di sa camisole ; cela ne vaut pas grand-chose (se dit d’un travail effectué sans soin, d’une aide peu efficace, etc.), ça n’ vât nin on mèrci ; cela ne vaut rien, ça n’ vât nin lès quate fièrs d’ on tchin ; il ne vaut pas grand-chose, i n’ è pont d’ bèle quâlité, (vulg.) i n’ vât nin s’ cou plin d’ êwe ; tu ne vaux pas grand-chose !, t’ è-st-on gosâ sins poume ! ; ils ne valent pas mieux un que l’autre !, (grossier) on stron su onk, one mèrde su l’ ôte ! ; se _, si valèr ; ils se valent (ils sont de valeur égale), is s’ valant 

 

S0

valoriser

v valoriser un terrain, diner dè l’ valichance à on tèrin

 

C60

valse

 nf valse

 

C60

valse

, -er, -eur, -euse valse, -er, -eû, -eûse

 

E0

valser

v valser ; action, valsadje (m)

 

C60

valser

vi (danser la valse) valser ; èle valserot lès deûs pîds dins l’ êwe ; (ramasser une raclée) valser ; i va co valser quand i rintèrerè ; (être expédié, voler) valser ; valser à l’ uch ; ils font _ l’argent (ils dépensent largement leur argent), is f’jant valser lès sous

 

S0

valseur

, euse n valseû (-se)

 

C60

valseur

, -euse n valseû, -eûse 

 

S0

 

vampire

nm vampîre

 

C60

van

nm (panier pour vanner) van ; passer au van, vaner

 

C60

van

van (wan Ma., Fa.) ; petit _, vanète (wa- Ma., wè- Fa.) ; voy. VANNER, -URES

 

E0

van

van

 

S0

vandale

nm warache ; ah, les vandales !, â ! lès waraches !

 

C60

vandale

vandale, bouhe-tot-djus, (anc.) branscateû

 

E0

vandalisme

nm c’est par pur vandalisme que cela a été détruit, ci n’ èst qu’  po l’ plaîji d’ distrûre qu’ il ont faît ça

 

C60

Vandendyck

 (n de famille) Van’dèn’dik

 

S0

Vanderguens

 (n de famille) Van’dèrguês’

 

S0

vandoise

(poisson) rêyon (, rêgnon, qqf règnon)

 

E0

vanille

nf vanile ; bâton de vanille, baston d’ vanile

 

C60

vanille

vanile

 

E0

vanille

vanile ; do l’ crin,me à l’ vanile ; do l’ tâte à l’ vanile

 

S0

vanillé

, ée adj à l’ vanile, avou dè l’ vanile

 

C60

vanité

nf grandiveûseté ; il n’y a en lui que vanité, i n’ a qu’ dè l’ grandiveûseté ; pour ménager sa vanité, po qu’ i n’ si sinte nin rabachî ; il a fait cela par vanité, il a faît ça po s’ fé valu ; il n’a pas à tirer vanité de cela, i n’ a nin à s’ vanter d’ ça ; je le dis sans vanité, djè l’ di sins m’ vanter

 

C60

vanité

voy. gloriole

 

E0

vanité

sentiment de _ (, de suffisance), glware 

 

S0

vaniteux

, euse adj fieû d’ rinkinkins (f fieûse di rinkinkins), grandiveûs (-e), rinflé (-ye), spotche-broû ; (expr) i s’ crwèt li rwè dès vias èt i n’ èst nin co l’ cia dès pourcias, il se croit le roi des veaux et il n’est même pas celui des porcs

 

C60

vaniteux

, -euse, voy. fier, préten­tieux

 

E0

vaniteux

, -euse adj et n glorieûs (, -eûse), grandiveûs (, -eûse) ; un personnage _, c’ è-st-on glorieûs tchin ; dji n’ pou sinte çu grandiveûs-là ; il est _ à l’extrême, il è one glware o cwarp qu’ i n’ si sint nin

 

S0

vannage

(des grains) vanèdje

 

S0

vanne

nf pale ; la vanne de l’étang, li pale do vèvî ; vantail de vanne, vinta (m)

 

C60

vanne

vinta (nm)

 

E0

vanne

(sur un cours d’eau; sur le bief du moulin) vane (vène Te., Vau., No.) ; à l’ Vane, lieu-dit à Lutrebois (commune de Bastogne)

 

S0

vanneau

nm kîwit’, pâpe-tchin

 

C60

vanneau

(oiseau) pîwitche (, pîwite), kîwite : _ huppé, pîwitche à houpe (Vi.) ; _ suisse, pîwitche d’ êwe, qqf tchîripe (Vi.)

 

E0

vanneau

_ huppé, pîwitche ; i gn-è dès pîwitches plin l’ tchamp

 

S0

vanner

[v] vaner

 

G100

vanner

v (secouer dans un van) vaner ; vanner du froment, vaner do frumint ; action de vanner, vanadje (m) ; (éreinter) fornauji ; ils nous ont vannés, is nos-ont fornauji ; il est vanné, elle est vannée, il èst crèvé nauji, èlle èst crèvéye naujîye)

 

C60

vanner

, -age vaner, -èdje (wa- Ma., wé- Fa.); voy. secouer, tarare

 

E0

vanner

vt (secouer dans un van) vaner (vè- No.) ; dj’ ê vané d’ l’ avon.ne  ; (au part passé), être vanné, être crevé, sèy vané

 

S0

vannerie

nf vanerîye ; travail de vannerie, banseladje

 

C60

vannerie

banselèdje, tchènelèdje (Sto.)

 

E0

vannette

vanète ; voy. van

 

E0

vanneur

, euse n et adj vaneû (-se)

 

C60

vanneur

vaneû

 

E0

vannier

[nm] banselî, (o) mandèrlî

 

G100

vannier

nm banselî

 

C60

vannier

banselî, tchènelî (Sto ), tchineleûr (La.)

 

E0

vannier

banselî

 

S0

vannures

vaneûres, crinces (Han.)

 

E0

vantail

nm batant ; le vantail de la fenêtre est resté ouvert toute la nuit, li batant dè l’ finièsse a d’mèré douviè tote li nût ; (pour les portes pourvues d’un petit vantail supplémentaire, découpé dans le grand) petit vantail, uchelèt (m) ; grand vantail, pèrnia ; vantail de vanne, vinta ; vantail arrière de chariot, de tombereau, tape-cu

 

C60

vantail

_ de vanne, vinta ; _ de charrette, de tombereau (surtout _ de derrière) ouhelèt (, oufelèt) ; de porte coupée, le _ inférieur, ouh (,ouf), purnê ; le _ supérieur, ouh di d’zeûr, ouhelèt (ouhelèt dès-arantches Co.), witchèt (Vo.), mêsse ouvrant (Fl.)

 

E0

vantail

(d’une vanne de moulin) vinta; lèver l’ vinta ; le _ placé à l’arrière du tombereau, qui doit être retiré avant de basculer ce dernier, cou ; _ supérieur d’une porte (qui en comporte deux superposés), purnê (Te.) ; èlle èstéve â purnê d’ l’ uch

 

S0

vantard

, arde n vantârd  c’est un vantard, i s’ vante aujîyemint ; c’est une vantarde, èle in.me bin di s’ vanter ; elle n’est pas vantarde, èle n’ èst nin po s’ vanter ; (expr) c’ ènn’ èst co onk po-z-abate dès staurés (iron), en voilà encore un qui ne saurait faire tomber que des gens qui sont déjà par terre, c’est un vantard ; dès vantârds, gn-aveûve d’djà d’vant l’ guêre (iron), des vantards, il y en avait déjà avant la guerre ; è s’ maujone, totes sès pouyes, c’ est dès-auwes (iron), (à l’en croire) chez lui, toutes ses poules sont des oies

 

C60

vantard

, -e vanteû, -eûse, -erèsse ; vanterê ; bråcleû, -eûse ; un _, on ràyeû d’ årmå (, d’ godje), on råyeû, on råye-nouk, on harlake, on harlahå, on charlatan ; on grand vantrin sins quowètes ; il a pus d’ bètch qui d’ cou ; voy. fanfaron, HABLEUR

 

E0

vantard

, –arde adj et n vantârd, -ârde ; c’est un _, c’ è-st-on canari do l’ grosse sôrte, il è l’ êr di d’ tot èt i n’ èst rin ; (« compliment » à l’adresse d’un _) t’ è-st-on-ome come Césâr ! (litt. «  tu es un homme comme César ! ») ; c’est un _ incapable de réaliser ses projets, (vulgaire) il èst jusse bon po fé dès moches a deûs cous, èt qui n’ tchîrant nin co pa onk

 

S0

vantard, e

[adj-nm] (o-c) vantârd, arde, (e) vanteû, se, (c) tantafaîre, (e) bråcleû, se

 

G100

vantardise

nf vantârdîse, vantîse

 

C60

vantardise

vanterèye, vantîse, voy. HABLER

 

E0

vantardise

vantârdîje

 

S0

vanter

v vanter, fé valu ; (se) si fé valu, si palanter, si pawiner, si pirlanter, si vanter, fé d’ sès-imbaras, …d’ sès rinkinkins, … di s’ ian’ ,  … do michcadin ; action de se vanter, vantadje (m), palantadje (m), pawinadje (m), pirlantadje (m) ; se vanter à l’excès, si forvanter ; action…, forvantadje (m) ; il n’y a pas de quoi se vanter, i gn-a nin à s’ vanter ; ils n’ont pas à se vanter, is  n’ ont nin à s’ vanter ; il ne risquait pas de s’en vanter, i n’ p’leûve bin mau dè l’ dîre ; (expr) i n’ si faut nin vanter d’ one bèle djoûrnéye s’ èle n’ èst nin iute, il ne faut pas se vanter d’une belle journée si elle n’est pas finie ; on n’ gangne rin à s plinde et co mwins’ à s’ vanter, on ne gagne rien à se plaindre et encore moins à se vanter

 

C60

vanter

vanter, louwer, louwanjer, èbådi, rèclamer (anc.), dîre dè bin (de qn) ; _ sa marchandise, préhî, fé l’ årtike ; se _, si vanter,  bråcler, qqf si quålifiyî ; il ne faut jamais se _, i n’ fåt nin dîre dji so trim’ ou tram’ ; voy. iiabler, VANTARD

 

E0

vanter

vt (louer avec excès) vanter; èle vante todi sès-afants ; (se dit à l’adresse de qqn qui se vante d’avoir prévu tel événement) celui qui pourrait prévoir l’avenir serait riche, li ci qui sârot todi tot n’ pièdrot jamês rin

 

S0

vanter (se)

[v] (c) si vanter, (o) s’ vanter, (e) bråcler

 

G100

vanterie

, -eur, -euse, voy. vantard, -DISE

 

E0

va-nu-pieds

nm crève-fwin, tchiminau

 

C60

va-nu-pieds

c’est un _, i n’ a ni tchåsses ni solés ; voy. déchaux

 

E0

vapeur

[nf] (o-c) vapeûr, (e) wapeûr

 

G100

vapeur

nf vapeûr ; machine à vapeur, machine à vapeûr ; (loc) à toute vapeur, di tos sès pus rade ; les trains roulaient à toute vapeur, lès trins alin n di tos leûs pus rade ; des pommes de terre cuites à la vapeur, dès canadas stuvés ; train à vapeur, vapeûr (m)

 

C60

vapeur

wapeûr (, vapeûr) ; _ bitumineuse, voy. bitume ; elle a des _s, èlle a l’ matrice (qui r’monte), ou dès wapes

 

E0

vapeur

(ensemble de très fines gouttelettes d’eau en suspension dans l’ air) vapeûr ; i gn-è do l’ vapeûr plin li stâve ; (d’eau portée à ébullition) vapeûr ; dji m’ ê broûlé à l’ vapeûr do cokemâr ; (energie obtenue par l’eau amenée à un état gazeux) vapeûr ; on trin à vapeûr ; on tram’ à vapeûr ; lâchi la vapeûr ; (exhalaison, émanation) vapeûr ; dès vapeûrs d’ amognake (au pl) dj’ ê dès vapeûrs

 

S0

vaporisateur

nm spritchoule (f)

 

C60

vaporiser

v spritchouler

 

C60

vaquer

_ à son ouvrage, vaker à s’ bèsogne ; voy. occuper

 

E0

varech

nm ôstére ; un matelas de varech, on matras d’ ôstére

 

C60

varech

varèch

G0

vareuse

nf casake (m)

 

C60

vareuse  

vareûse

 

S0

 

 

variable

adj c’est du temps variable, c’ èst do timps qui candje aujîyemint ; elle est d’humeur variable, avou lèye, on n’ sét jamaîs su qué pîd qu’ i faut danser ; ils sont de grandeurs variables, is sont d’ difèrin.nès grandeûs ; (expr) i faît Djan qui rît èt Djan qui braît, il fait Jean qui rit et Jean qui pleure, notre temps est variable

 

C60

variable

våriyåbe

 

E0

variable

variâbe ; li timps èst variâbe 

 

S0

variant

, -e våriyant, candjant, -e

 

E0

variation

nf candjemint (m) ; les variations de température sont énormes dans cette région, dins ç’ payis-là, on-z-a sovint dès grands candjemints d’ timps, li timps candje fwârt d’ on djoû à l’ ôte ; à cette époque de l’année, il arrive que le temps varie quatre fois par jour, à ç’ saîson-ci, i candje co bin d’ timps quate côps pâr djoû

 

C60

variation

våriyåcion, candjemint ; (houill) _ dans l’allure de la couche, on d’fèrint d’ ovrèdje, on k’tapé (, lêd, måssî våriyé) ovrèdje

 

E0

varice

nf varice

 

C60

varice

varice, von.ne hoûsêye

 

E0

varice

varice ; èlle è dès varices à l’ djambe

 

S0

varicelle

nf plokètes volante, pokètes volantes (pl) ; avoir la varicelle , awè lès plokètes volantes

 

C60

varicelle

la _, lès pokes d’ êwe (plokes d’ êwe Hu., Li., Com.), lès blankès pokes (Od , Cha.), lès wahiètes d’ êwe (Vi., Bo.)

 

E0

varicelle

la _, lès plokes d’ êwe

 

S0

varié

, iée adj di tos les jenres, di totes lès sôtes ; des fruits variés, dès frûts d’ totes lès sôtes, totes sûtes di frûts ; ce n’est pas très varié comme menu, on n’ candje nin sovint d’ amougnî ; ils jouent de la musique variée, is djouwenut one miète tos lès jenres di musike

 

C60

varier

vt candjî ; elle varie souvent sa tenue, èle candje sovint d’ moussemints ; vi les prix peuvent varier du simple au double d’un magasin à l’autre, d’ on botike à lote, vos pôrîz d’vu payî do simpe au dobe ; la couleur varie en fonction de la lumière, li coleûr candje d’ après l’ lumiére ; les opinions varient à ce sujet, tot l’ monde n’ èst nin d’ acôrd avou ça

 

C60

varier

våriyî, voy. changer ; des engins variés, tote sôr d’ indjins

 

E0

varier

vi (changer (d’ opinion)) varyi ; i varîe co bin dins sès dîres ; vt (qqch) varyi ; i fârot varyi l’ meunu

 

S0

variété

nf (changement) sô(r)te, vârièté ; vous trouverez chez moi toutes les variétés de pommes de terre, vos trouveroz è m’ maujone totes lès sôtes di canadas ; pl une émission de variétés, (one èmission avou) dè l’ musike, dès tchansons ; avez-vous regardé l’émission de variété, hier à la télévision ?, avoz r’waîtî lès tchansons ayîr au nût à l’ télévision ?

 

C60

variété

il a une _ de coqueluche, ine brantche di cokeluche ; nouvelle _ de poules, etc., ine novèle sôr di poyes, etc., voy. sorte

 

E0

variété

une _ de grosses betteraves, one grosse sôrte di pètrâves

 

S0

variole

[nf] (o-c) nwêrès pokètes [nf-pl], (c) nwârès pokètes, nwêrès plokètes [nf-pl], (e) neûrès pokes [nf-pl]

 

G100

variole

nf plokètes (pl) ; avoir la variole, awè lès plokètes ; (expr) awè on visadje come one chimerète , avoir le visage comme une écumoire, avoir une figure marquée par la variole ; awè on visadje come on fiêr à galètes, … comme un gaufrier, id.

 

C60

variole

(petite vérole) lès neûrès pokes (plokes Li., Com. , lès gnûrès plokes Hu.), lès neûrès wahètes (St., Ma., wèhiotes Fa.); voy. grêlé, VARICELLE, VACCINER, ROUGEOLE

 

E0

variole

variole ; si fé vacsiner po la variole

 

S0

 

 

varlet

(pièce de fer coudée fixée sur l’établi du menuisier)

valèt,  vârlèt (Te.) [forme anc. par rapport à valèt

 

S0

varlope

nf vârlope

 

C60

varlope

djonderèce (djwin- Be., Cou.), warlope (Bert.) ; raboter à la _, drèssî

 

E0

varlope

(utilisée après la coûrerèce) djonderèce

 

S0

varron

(larve), voy. œstre

 

E0

varron

(larve de l’hypoderme) waraba ; çusse djon.ne bièsse-là èst plin.ne di warabas

 

S0

vase

nf sankes (pl) ; au bout de la prairie, il y a de la vase, au coron dè l’ pâture, gn-a dès sankes ; s’embourber dans la vase, s’ èssankyî ; action de s’embourber dans la vase, èssankiadje (m)

 

C60

vase

nm pot, vâse ; le vase est cassé, li vâse èst spiyî ; mettre des fleurs dans un vase, mète dès fleûrs dins on vâse ; (en vase clos) rèssèré (-ye) ; (expr) c’est un vase sans fond, quand gn-a pus, gn-a co ; vase de nuit, piche-pot, pot d’ tchambe

 

C60

vase 1

nm vase d’ornement; _ de nuit, pot d’ tchambe, pihe-pot; _ de cuisine, voy. RÉCIPIENT, USTENSILE, VAISSELLE

 

E0

vase 1

vâse ; dj’ ê gangni çu p’tit vâse-là à l’ tombola ; on bê vâse

 

S0

 

 

vase 2

nf voy. boue, bourbe ; (pêch) remuer la _, voy. bouiller

 

E0

vase 2

l’eau à un goût de _, l’ êwe è on gout d’ marès

 

S0

vaseline

nf vaseline

 

C60

Vaselle

la _ (cours d’eau), la Vâsèle, la grande êwe (litt. « la grande eau » à Sibret)

 

S0

vaseux

, euse adj (qui est formé de vase) sankis’ (f sankisse) ; (qui se trouve dans un état de faiblesse) fayé (-ye), pèsant (-e) ; (expr) dj’ in me ostant qu’ on m’ lome Zidôre, cela m’est parfaitement égal qu’on m’appelle Isidore (tellement je suis vaseux)

 

C60

vasistas

nm bawète (f)

 

C60

vasque

nf batch (m) ; une vasque de fleurs, on batch di fleûrs

 

C60

vaste

adj grand (-e), laudje ; c’est un vaste état, c’ è-st-on grand payis ; (expr) va dîre ça à on tch’vau d’ bwès, i t’ piterè, va dire cela à un cheval de bois, il ruera, c’est de la vaste blague

 

C60

vaste

grand, -e ; voy. énorme, grand

 

E0

vat

Dieu) loc qui ça vaye come ça vouye, … come ça vout, arive ci qui plante

 

C60

va-tout

nm jouer son va-tout, djouwer ‘s daîrène caute

 

C60

va-tout

jouer son _, voy. double

 

E0

Vaucelles

npr Vaucèle

 

C60

vaudeville

nm (théâtre) comèdîye ; un magnifique vaudeville, one bèle comèdîye ; (fig) paskéye (f) ; quel vaudeville !, qué paskéye !

 

C60

vau-l’eau

(à) loc à rin, à cu d’ pouyon, à l’ gueûye di rin ne ; aller à vau-l’eau, toûrner à rin, toûrner à cu d’ pouyon ; « C’ èst seûlemint zèls qu’ ènn’ alin.n à l’ gueûye di rin ne ; su leûs quate èfants, is n’ avin.n waurdè qu’ on p’ tit valèt.  Èt l’ an passé, il a moru dè l’ minéye. » (A. Laloux)

 

C60

vau-l’eau

à _, voy. avau

 

E0

vau-l’eau

ce ménage va à _, tot toûne en compote dins ç’ mènadje-là

 

S0

 

 

 

vaurien

, enne n (voyou) vaurin (-e), garot (m), losse (m), sins-gougne,

 

C60

vaurien

vårin, rin-n’-våt, on wê-d’-tchwè, prôpe-à-rin, toûne-à-rin (ard), arsouye (nf), baligand, bandit, bôdård, briyosse (nf),  (brigosse Du., Li., Fa.), cabê, calfurtî, calihosse, calin, canaye (nf), catî, catula (Ve.), clicotî (Gl.), coratî, coreû d’ pavêyes, quowèt, cûrèye (nf), halbôsså (Wa., Ta.), halcotî, halcrosse (nf)  (St., GdH.; ‘m , Li.), halfèssî (Ba.), halosî (Ve.), såvion (Ve.), hape-lopin, janfèsse, janfoute, kas’keure (He.), lètcheû d’ bay, mâdjis’ (Se.), magneû d’ pan-payård, mârodjedint (Ba.), napê, nouk (Bo.), noulu (Ma.), pacant (anc.), pôfrin (Fi. ), ragognasse (nf) (War.), rapaye (nf), råye-nouk, on Rêkèm, on sint-Lînå, on Vilvôr, on va-t’-fêre-foute (Bo.), on tchinis’, (argot) on vanak ; (iront) on hêtî pièle (, govion), ine bèle cåye ; faire le _, brigander, filer l’ cwède, brigosser (Har. = fé l’ brigosse) ; une vaurienne, ine charogne, cûrèye, savate, voy. déver­gondé ; un petit _, on p’tit capon, leûp-warou, sélèrat, ine pitite ustèye ; voy. CANAILLE, POPULACE, GIBIER

 

E0

vaurien

(mauvais sujet, personne de peu de valeur, chenapan) chmèrlap’, han’s’, hapelopin, vârin ; grand chmèrlap’ ! [du néerl. smeerlap, salaud] ; sacré _ !, sacré grand han’s’ ! ; c’ è-st-on drole d’ hapelopin ; ni t’ mèt nin avou dès hapelopins parèys !  [type < happe-lopin >, de la famille de haper] : c’est un _, i n’ vât nin l’ êwe qu’ i bwat ; on n’ pout nin s’ fiyi à ç’ vârin-là ; c’ è-st-one grande vârin [correspond au fr vaurien, avec une acception péj moins marquée]

 

S0

vaurien, ne

[n] (c) vaurin, e, (o) vaurén, ène, (e) rin-n’-våt

 

G100

vautoir

(t de tiss) vôtê (Ve., -ia Havelange)

 

E0

vautour

nm vautoûr

 

C60

vautrer

(se) v (se coucher, s’étendre en se roulant) si cotrouyî, si tripouyî, si watrouyî ; action de se vautrer, cotrouyadje, tripouyadje, watrouyadje ; « lès guèrnouyes qui s’ cotrouyin.n dins lès broûs » (E. Gilliard) ; (s’avachir) si staurer ; vautré dans le fauteuil, stauré dins l’ fautèl ; se vautrer dans la poussière, si vaner

 

C60

vautrer

(se) si k’trågn(gn)er, si k’hoûtri (-dri Es., Gl., Du., s’ kihoûrdi Hu.; su hoûtrer ou su k’hoûtrer Che.), si hoûdrer ou si k’hoûdrer (GdM.), si k’hoûtriner ou si k’poûtriner (Am.), si k’vôtri (War., Com., …), si vôtri (voû-), su k’vôti (Ja., Sto .),  si vôtî (Xh., Bo.), si rôler, si k’rôler, si carôler (Bom.), si k’bèrôler (Mar.), si wèler (Wa., Ber), s’ kiwèler (Ho.), s’ kiwin.ner (Re., Ke.), si wastrouyî (Ba.) ; (spécialt de la poule qui se vautre dans la pous­sière) si k’hoûtriner (Ju.), su foûtrer (Cha.), si bagnî (Bo.), si vaner (Ho., Wa., Ber.), s’ èfoy (La.), si poûsseler (GdH.) ; (du porc dans la mare de purin) su k’lôdriner (Li. ) ; voy. PICOTIN, ROULER

 

E0

vautrer

se _, si castrôyi ; lès porcês s’ ont stî castrôyi dins la bôsse ; (en parlant des poules) se _ dans la poussière, si cahôdriyè (Te.) ; lès poyes si cahôdriyant d’zos lès gurzalîs [à rapprocher du lg kihoûtri, -dri, se vautrer (dans la poussière)]

 

S0

vautrer (se)

[v] (c) si cotrouyî, (o) s’ (cou)trouyî, (c) si tripouyî, (e) si k’trågngner, si k’hoûtri

 

G100

Vaux

(village de la commune de Bastogne, anct commune de Noville)  ; surnom des habitants : lès leûps (parce que, dans ce village, on « mange le saint »; voir sint) ; (village de la commune de Vaux-sur-Sûre, anct commune de Vaux-lez-Rosières), ; la grote di Vâ, la grotte de Notre-Dame de lourdes à Vaux-sur-Sûre ; surnom des habitants : lès râwiês ; (village de la commune de Gouvy, anct commune de Cherain)

 

S0

Vaux-Chavanne

è l’ Vå (d’ Hiavan), village

 

E0

Vaux-et-Borset

à Vå ; à Borsèt, village

 

E0

Vaux-sous-Chèvremont

è Vå (d’zos Tchîvrimont), village

 

E0

Ve.iers

Vèrvî ; (habitant) Vérvîtwès, -e

 

E0

veau

[nm] (o-c) via, (e) vê

 

G100

veau

nm (petit de la vache) via ; très jeune veau, aumé ; une muselière de veau, on musia d’ via ; (expr) audjoûrdu on via, dimwin one aumaye, aujourd’hui un veau, demain une génisse, on veut toujours avoir davantage ; braire come on via, pleurer comme un veau, … à chaudes larmes ; gn-a nin dandjî d’ lî mète li dwèt come au via, il n’est pas nécessaire de lui présenter le doigt comme on fait au veau pour lui donner envie de boire, c’est un ivrogne ; ièsse rilètchî come on via qu’ a deûs méres, être léché comme un veau qui a deux mères, être bien habillé (ou, suivant les régions) être dorloté ; i n’ faut nin aprèster l’  loyin d’vant d’ awè l’ via, il ne faut pas apprêter le lien avant d’avoir le veau, chaque chose en son temps ; i s’ crwèt li rwè dès vias, i n’ èst nin co l’ ci dès pourcias, il se croit le roi des veaux, il n’est même pas celui des porcs ; on parèy à li, il è faut sèt’ po tchèssî on via foû do stauve, un pareil à lui, il en faut sept pour faire sortir un veau d’une étable, il est peu doué ; li cia qu’ èst via, c’ èst por on-an, li cia qu’ èst bièsse, c’ èst po todi , celui qui est veau l’est pour un an, celui qui est bête le restera toujours ; phrase à répéter plusieurs fois de suite, qué bia blanc via, quéne bèle blanke pia qu’ il a, ç’ bia blanc via-là ; (viande) via ; du jarret de veau, do djèrèt d’ via ; (expr) c’ è-st-on via qu’ a faît sès Paukes, c’est un veau qui a fait sa communion, cette viande de veau est dure ; quand ça èst bon, on-z-in me ostant vatche qui via, quand c’est bon, on préfère vache que veau, … une plus grosse quantité

 

C60

veau

(via Hu., Han.) ; voy. génisse ; jeune _, bodèt (hesb ) ; (t enf) bisou, qqf bousou ; _ qu’on engraisse, cråhi (Ja.) ; _ d’un an, djône bièsse ; voy. bouvillon ; (bouch ) du _ ou du bœuf, tchår di grosse bièsse ; ragoût de _, blankète ; ris de _, cwasse di vê

 

E0

veau

vê, vatchot ; nosse vatche è fêt l’ vê, èlle è tapé l’ vê ; il ont brâmint dès p’tits vatchots ;

 

S0

veau

_ médiocre, manant ; _ au pis, tèteû ; _ dont l’arrière-train arrondi rappelle celui du poulain, vê cou-d’-polin (ou cou-d’-polin) (litt. « veau cul-de-poulain ») ; _ qui a déjà été nourri avec du foin ou de l’herbe (et non plus seulement avec du lait), et dont la chair commence à rougir, vê magnant (litt. « veau mangeant ») [part présent de magni, manger, inusité à Bastogne où l’on emploie la var. mougni] ; (peut se dire d’un veau dont la chair a commencé à rougir parce qu’il a déjà été nourri avec du foin ou de l’herbe ; comp. [vê] magnant ; peut se dire pour du bétail qui n’a pas été bien saigné) si touwer rodje (litt. « se tuer rouge ») 

 

S0

Vecquée

(la) li Vèkêye; l.-.d.

 

E0

vécu

, ue adj c’est une histoire vécue, c’ è-st-one saqwè qu’  s’ a passé

 

C60

vedette

nf (personnage renommé) vèdète ; c’est devenu une vedette, c’ èst divenu one vèdète ; c’est une vedette de cinéma, c’ è-st-on-acteûr di cinéma ; (loc) se mettre en vedette , si fé valu

 

C60

vedette

vèdète

 

E0

vedette

veudète

G0

vedette

veudète ; se mettre en _ (en valeur), si mète en veudète

 

S0

Vedrin

npr Vèdrin

 

C60

végétal

nm ièrbéye (f), plante (f) ; ce sont des huiles végétales, c’ èst dès-ôles qui provègnenut d’ plantes

 

C60

végétal

plante ; voy. charbon, gou­dron

 

E0

végétal

, -ale adj vèjètâl, -âle ; do gôdron vèjètâl

 

S0

végétalien

, enne adj une alimentation végétalienne, dès ièrbéyes (nf pl) ; n mougneû (-se) d’ ièrbéye (iron) ; c’est un végétarien, c’ è-st-on mougneû d’ ièrbéyes

 

C60

végétarien

, enne adj un dîner végétarien, on din ner sins tchau, on din ner qui gn-a pont d’ tchau ; n qui n’ mougne pont d’ tchau ; c’est un végétarien, i n’ mougne jamaîs pont d’ tchau

 

C60

végétation

nf vèjètâcion ; dans cet endroit, il y a peu de végétation, véla, i gn-a quausu rin qui crét ; toute la végétation y pousse, tot î crét bin ; (adénoïdes) on l’a opéré des végétations, on l’ a opèré dès amidales èt dès polipes

 

C60, G0

végétation

époque de la _, boutåhe, crèhåhe ; temps favorable à la _, crèhant timps

 

E0

végéter

v (languir) croufyî ; cela fait vingt ans qu’il végète dans ce coin perdu, ça faît vint’ ans qu’ i croufîye dins ç’ trau-là

 

C60

végéter

lanwi, langourer (Hu.), voy. vivoter

 

E0

véhicule

nm vè.icule (auto, camion, …)  ; ils ont acheté un petit véhicule, il ont acheté one pitite auto ; il conduit un véhicule de l’armée, i mwin ne on vè.icule (on camion, one djip, on tank, …) di l’ ârméye

 

C60, G0

véhicule

_ à deux roues pourvu d’une porte basculante, servant au transport du bétail, rododo ; aprèter l’ rododo po mon.ner l’ gayèt ; petit _ à 3 ou 4 roues servant au transport du matériel agricole), hîrtcheû (qqf -è)

 

S0

véhiculer

v (transporter avec un véhicule) mwinrner ; il l’ont véhiculé jusqu’à Charleroi, is l’ ont mwinrné jusqu’ à Châlèrwè

 

C60

véhicules

(servant au travail rural) lès hèrnas (lès harnès To.) ; voy. CHARIOT, CHARRETTE, CHARRIER, -AGE, CONSTRUIRE, TOMBEREAU

 

E0

veille

[nf] djoû di d’vant

 

G100

veille

nf (action de veiller) wiyadje (m) ; toutes ces veilles l’ont fatigué, tos cès wiyadjes-là l’ ont scrandi ; (moment sans sommeil) chîje ; il a passé toutes ses veilles à étudier, il a passé totes sès chîjes à studyî ; (jour qui en précède un autre) djoû di d’vant (m) ; la veille de Noël, li djoû di d’vant Noyé ; l’avant-veille de Pâques, deûs djoûs d’vant Pauke ; (expr) ce n’est pas demain la veille, ci n’ èst nin co po d’mwin ; (dans la période qui précède) à la veille de, one miète divant ; cela s’est passé à la veille de la guerre, ça s’ a passé one miète divant l’ guêre, ça s’ a passé qu’ ça aleûve ièsse li guêre ; vous verrez que nous sommes à la veille d’un changement, vos vièroz qu’ gn-aurè bin rade do candjemint ; (état d’une personne qui ne dort pas) il était en état de veille, i n’ dwârmeûve nin

 

C60

veille

la_, li djoû di d’vant (lu djoûr dè d’vant Ja.; lu djoûr duvant St.), li nêt (Com. ; à Hu., nêt se dit de la _ d’une fête : li nêt dè l’ fièsse, li nêt d’ may, du 1er mai, li nêt d’ Noyé, de Noël ; à La Gleize, lu neût l’ Tossint, lu neût l’ Noyé) ; en général, cette expression subsiste pour la veille ou veillée de Noël : li nut’ dè Noyé (Liège ; nut’ do Noyé Ma.), neûr Noyé (St.), lès matènes (Ve., …)

 

E0

veille

la _, li djoûr di d’vant ; (dans quelques loc.) vèye ; c’ èst l’ lendemwin do l’ vèye ! ; cela n’est pas encore demain la _ ! (cela ne risque pas d’ arriver de sitôt !), c’ èst nin co d’mwin la vèye !

 

S0

veillée

[nf] (o-c) chîje, (e) sîze, (o) scrène

 

G100

veillée

nf (temps qui se situe entre le moment du souper et celui du coucher) chîje ( < à compter d’ chîj eûres au nût) ; aller passer la veillée, aler à l’ chîje ; passer la veillée, chîjeler ; action de passer la veillée, chîjeladje (m) ; participant à la veillée, chîjeleû (-se) ; ensemble des participants à la veillée, chîjeléye (f) ; (action de veiller un malade, un mort) wiyadje (m) ; fatigué par la veillée, diwiyî (-ye) ; le lendemain, elle était encore fatiguée par la veillée, li lèd’mwin, èlle èsteûve co tote diwiyîye ; (expr) on-z-èst brâmint d’wiyî après one chîje trawéye, on est fort fatigué par une soirée de veille

 

C60

veillée

_ mortuaire, veûyèdje, voy. veil­ler ; aller à la _, surtout en hiver, aler à l’ sîse, aler sîser ; la réunion, li sîse, li sîselêye ; en été, _ devant la porte, voy. frais, soirée ; _ de Noël, voy. VEILLE

 

E0

veillée

(soirée passée à la maison en compagnie de proches (durant la mauvaise saison)) sîse ; lès longues sîses vont k’minci ; aler à l’ sîse ; il est venu après la _ (vers 10.30- 11.30), il è v’nou après sîse ; passer la _ en compagnie de proches, sîsener ; dj’ ons co sîsené bin târd ; personne qui participe à la _, sîseneû, -eûse ; i gn-è todi brâmint dès sîseneûs amon l’ vèjin  

 

S0

veiller

[v] (faire une veillée) (o-c) chîjeler, (e) sîzer

(un mort) (c) wiyî, (e) veûyî, (o) vèyî

 

G100

veiller

vi (rester volontairement éveillé pendant les heures de sommeil) wiyî ; action de veiller, wiyadje ; nous avons veillé toute la nuit, nos-avans wiyî tote li nût ; (être de garde) waîtî à ; il veille aux enfants, i waîte aus-èfants ; (faire la veillée) passer l’ chîje ; vt (passer la nuit auprès d’un malade ou d’un mort) wiyî ; il doit toujours avoir qqn. pour le veiller, i lî faut todi one saquî po l’ wiyî ; (prendre garde à) waîtî à ; veiller à la bonne entente du personnel, waîtî à ç’ qui tot l’ monde s’ ètinde ; veiller à ce que tout aille bien, waîtî à ç’ qui tot vaye bin

 

C60

veiller

_ un mort, un malade, veûyî (veûlî Ve., Ar.) ; _ pour tra­vailler, dimorer so pîd, passer l ’nut’, sîser tote nut’ po-z-ovrer, veûyi (La , St.) ; (pour s’amuser ensemble) aler à l’ sîse, sîser, sîseler (Fl., Gl.) ; reprendre les veillées d’hiver, rissîser ; _ tard, résî, rôsiner (Sto , GdH.), brèneler, rèner (Ja.) ; veiller à ou sur qn, qch, avu sogne di, loukî à, voy. surveiller

 

E0

veiller

_ à, wêti à ; veillez à ne rien dire, wêtoz à vos ; vt (anc.) (passer la nuit auprès de) wayi, vôyi (Com., Mi., … ; veûyè Ber., Te; vôyè Li., Si.) ; wayi on mwart ; wayi one vatche qui va vêler ; n personne qui veillait un mort, wayeû, -eûse, vôveû, -eûse Com., Ra., … ; veûyeû, -eûse Ber., Te.) ; v’là lès wayeûs qu’ arivant 

 

S0

veilleur

nm wiyeû (f wîyerèsse) ; « Mins poqwè fauréve-t-i qu’ nos sèrin.n todi là come on wiyeû su l’digue ? » (E. Gilliard)

 

C60

veilleur

, -euse (d’un mort, d’un malade), veûyeû, -erèsse ; qui va à une veillée ou qui travaille tard, siseû, -erèsse ; sîseleû, sîsèlerèsse (Gl.) ; qui veille tard, résieû, -eûse ; _ de nuit dans une usine, etc. vèlieûr (, går) di nut’ ; nf veilleuse, petite lampe, sîsèt, lampe di nut’, vèlieûse

 

E0

veilleuse

nf (lampe) lumerote, vèlieûse

 

C60

veilleuse

vèyeûse ; distinde la vèyeûse ; la ­_ du Saint Sacrement (à l’église), la lampe do tâbèrnake

 

S0

veillote

(petit tas de foin) gossê (Ju., Vot.), cossèt (Es., Herv.), hopê (Ho.), hougnetê (Ar., Da., Tr.), houletêye (War.), hourjnèle (Hu., Du.), pércie (La. , Ma., -ée Wa , Fa.), cou-d’-tchin (Pailhe), houpiron (Li., Bo., GdM., hop- Vi.) ; grosse _ ou meulon, hougnète (Ar. Es. , ho- Gl.), copèt, copale (Sart) ;  cropète, hoûsê (Ja.) ; houpirnê (St.), houpiron (St., Ma.), houlê (Li., Vi., Bo.), môyelète (Re., meû- Fl., môliète Hu.), moulèt (GdM., -ot Fro.), moulia (Bas., Cou.) ; faire des _s,  hougneter (les défaire, di-, les refaire, ri-, ra-) ; voy. rouleau

 

E0

veinard

, arde adj chançârd (m) ; quel veinard !, qué chançârd ! ; c’est une veinarde, c’ è-st-one qu’ a dè l’ chance

 

C60

veinard

, -e, voy. chançard

 

E0

veine

[nf] (o-c) win.ne, (e) von.ne

 

G100

veine

nf (vaisseau sanguin) win.ne ; on voit ses veines, on vèt sès win.nes ; (expr) qui voit ses veines voit ses peines, li cia qui vèt ses win.nes vèt sès pwin.nes ; (chance) tu en as de la veine, vos ‘nn’ avoz dè l’ chance ; avoir une veine de pendu, awè dè l’ cwade di pindu è s’ potche ; (filon mince d’un minerai) win.ne ; une veine de charbon, one win.ne di tchèrbon;(veine blanche dans la pierre bleue) limé (m)

 

C60

veine

von.ne (vône Ve. ; vwin.ne Hu., Ber. ; win.ne Am.) ; _ dans la pierre, le bois, etc., rêde (anc.) ; Voy. CHANCE, GUIGNE

 

E0

veine

(vaisseau sanguin) von.ne ; i s’ è drovi lès von.nes ; avèr li mèstî dins lès von.nes ; (prov) li ci qui vèt sès von.nes vèt sès pon.nes ; (filon (d’un minéral)) one von.ne di pîre ; i gn-è one bèle von.ne dins l’ mârbe

 

S0

veiner

v (imiter les veines du bois) bwèser ; action de veiner, bwèsadje (m) ; nous avons veiné les escaliers, nos-avans bwèsé les montéyes

 

C60

veinette

nf plantche à bwèser

 

C60

veinette

(houill) låyète, von.nète, pitit pleû d’ von.ne ; _ de charbon dur, sans valeur, crohå ; voy. couche

 

E0

vêlage

nm vêladje ; à chaque vêlage, la corne de la vache se garnit d’une nouvelle raie, one vache a one rôye à s cwane à chake vêladje

 

C60

vêlage

vêlèdje ; dj’ ons avou on vêladje çusse nut’-ci ; notre génisse est encore loin du _, nosse djunu èst co londjin.ne ;

machine qui aide à tirer le veau lors du _, vêleûse

 

S0

Velaine-sur-Sambre

npr Vèlin ne

 

C60

vêler

[v] (e-c) vêler, (o) véler ; v. mettre bas

 

G100

vêler

v fé s’ via, vêler ; notre vache a vêlé, nosse vatche a faît s’ via, … a vêlé ; se préparer à vêler, s’ asmète ; vêler avant terme, s’ avancî

 

C60

vêler

, -age vêler, -èdje ; fé l’ vê, diner s’ vê ; s’apprêter à _, (s’) asmète, voy. signe

 

E0

vêler

 

vi vêler, fé l’ vê ; èlle èst lâdje do l’ creûjelîre, èle vêlerè facilemint ; èle ni vêlerè nin co çusse nut’-ci ; notre génisse à vêlé, nosse djunu è l’ vê ; votre vache n’est pas encore prête à _, vosse vatche è co lon a-z-aler (litt. « votre vache a encore loin à aller »)

 

S0

 

vélin

vèlin

 

E0

Vellereux

le (village de la commune d’Houffalize, anct commune de Mabompré) ; surnom des habitants : lès tchèts

 

S0

vélo

[nm] vélo, (o-c) (familier) bècson

 

G100

vélo

nm vélo ; je vais en vélo, dji va à vélo ; coureur à vélo, coureû à vélo ; course à vélo, coûsse à vélo

 

C60

vélo

vèlo (qqf vélo) ; aler a vèlo ; one course di vèlos 

 

S0

véloce

adj subtil

 

C60

vélocipède

vélo

 

E0

vélocipède

(bicyclette) vèlocipêde (qqf vé-)

 

S0

vélodrome

nm vélodrome

 

C60

vélodrome

vélodrome

G0

vélomoteur

nm vélomoteûr

 

C60

velours

[nm] v(è)loûr

 

G100

velours

nm v(è)loûr, vroûle ; un pantalon de velours, one culote di vroûle ; c’est du velours, c’ èst do v’loûr ; (loc) faire patte de velours, fé l’ blanc dos ; c’est du velours, c’ èst li p’tit Jésus è culote di v’loûr

 

C60

velours

v’loûr (vroûl Ve., Hu., Ber.)

 

E0

velours

v’loûr (vroûl Te.) ; on pantalon d’ v’loûr ; du _ côtelé, do v’loûr à cwasses, do v’loûr côtelé ; du _ uni, do v’loûr chifon ; (au fig) fé pate di v’loûr ; sèy su do v’loûr

 

S0

velouté

, ée adj (doux au toucher) doûs (f doûce) ; (doux au goût) doûs

 

C60

velouté

, -ée v’loûrté, -êye ; _ de la prune mûre, bruneûr

 

E0

Velroux

Vèrloû, village

 

E0

velu

, ue adj (qui a les poils très abondants) pouyu (f pouyeuwe) ; (expr) pouyu come on sindje , velu comme un singe ; (garni de poils) pouyu ; le gendarme avec son bonnet garni de poils, li jendâme avou s’ pouyu bonèt

 

C60

velu

, -ue poyou, -owe

 

E0

velu, e

[adj] (c) pouyu, ûwe, (e) poyou, owe, (o) pwèyu, ûwe

 

G100

venaison

voy. gibier

 

E0

venant

voy. venir

 

E0

Vencimont

npr Vèn’cîmont

 

C60

vendable

adj vindauve, vindicîre ; ce n’est pas vendable, ça n’ si saureûve vinde

 

C60

vendable

vindâve (, -åbe), -ûle (vindicîre Hu.) ; voy. vente

 

E0

vendable

(qqf -âbe) adj vindâle ; çusse mâjon-là n’ èst nin vindâle

 

S0

vendange

nf vindindje

 

C60

vendange

vindindje

 

E0

vendanger

, -eur, -euse vindindjî, -eû, -eûse, -erèsse 

 

E0

vendeur

, euse n vindeû (-se) ; (expr) gn-a d’pus d’ sots-acheteûs qui d’ sots vindeûs, il y a plus de sots acheteurs que de sots vendeurs

 

C60

vendeur

, -euse vindeû, -eûse, -erèsse

 

E0

vendeur

, -euse n vindeû, -eûse ; i gn-è pus d’ fous acheteûs quu d’ fous vindeûs ; _ qui tente d’obtenir un prix supérieur à celui que vaut réellement sa marchandise, sayeû ; wête à twa, c’ è-st-on sayeû !

 

S0

vendition

vindicion ; voy. vente

 

E0

vendre

[v] vinde

_  à crédit : (e-c) vinde à l’ crôye, (o) vinde à ‘l croye, (o) vinde à l’ ârdwèse

 

G100

vendre

v vinde ; action de vendre, vindadje (m) ; j’ai vendu ma maison, dj’ a vindu m’ maujone ; elle est vendue depuis un mois, èlle èst vindeuwe dispûs on mwès ; cela se vend bien, ça s’ vind aujîyemint ; vendre à perte, vinde à piète ; ils ont vendu à perte, il ont vindu à piète ; vendre des livres, vinde dès lîves ; revendre, rivinde ; action de revendre, rivindadje (m) ; annoncer la vente, mète à l’ afiche ; vendre en vente publique, vinde à l’ baguète ; faire une vente publique, fé one passéye ; je suis allé à une vente publique, dj’ a stî à one passéye ; remettre en vente publique, ripasser ; vendre en bloc, vinde tot d’ on moncia ; vendre en sous-main, vinde dizos mwin ; vendre avec déclaration de command, aspasser ; vendre en surévaluant le bien, forvinde ; vendre à bon compte, vinde por à mitan rin ; vendre en faisant du bénéfice, fé on sou di, fé on bénéfice ; (expr) ça s’ vind come li pwin au bolèdjî, cela se vend comme le pain chez le boulanger, … facilement ; i n’ faut nin aprèster l’ loyin d’vant d’ awè l’ via, il ne faut pas préparer le lien avant d’avoir le veau, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ; (trahir) vinde

 

C60

vendre

vinde, rivinde, lèyî ravu ; _ à vil prix, bazårder, brader ; _ en bloc et en tâche, voy. bloc ; _ à tout prix et au premier venu, vinde ås Tîhons ås Walons ; _ sans que l’acheteur ne puisse rien réclamer après coup, vinde foû èt oute (La.) ; _ tout sans songer à rien se réserver, su forvinde (Ja.) ; combien les vendez-vous ?, kibin lès fez-ve ? ; voy. cher, COMPTE, CRÉDIT, DÉTAIL, ENCHÈRES, REVENDRE, SURVENDRE

 

E0

vendre

 

 

vt 1 vinde : 1) (céder moyennant un prix convenu); dj’ ê dès crompîres à vinde ; il è vindou deûs boûs à l’ fware ; dj’ ê vindou çusse vatche-là po rosse ; il èst télemint malin qu’ i t’ vindrot èt qu’ i t’ rivindrot èt qu’ tu n’ âros co rin vèyou ! ; empl absolt vinde sins rèclame ; vinde bokèt pa bokèt ; vinde dizos mwin ; vinde do l’ mwin à l’ mwin ; vinde â comptant ; vinde à l’ crôye ; vinde à pris d’ ôr ; vinde fwart tchîr ; vinde bon martchî ; vinde à piète ; c’ èst l’ momint d’ vinde ; _ sans passer par un intermédiaire, vinde do l’ mwin à l’ mwin ; _ sans laisser le droit à l’acheteur de réclamer, vinde sins rèclame ; _ sans possibilité de réclamation (pour vice caché p.ex.) vinde foûr èt oûte [litt. « fors et outre »] avec -r étymologique (lat. foris)] ;

 

2) (faire le commerce de) vinde ; i vind dès solés (dès moussemints, dès soukes, etc.) ; _ le pain dans les villages, pwarter lès pwins s’ lès vièdjes ; j’ai vendu cette vache telle qu’elle était (sans possibilité de réclamation de la part de l’acheteur), dj’ ê vindou çusse vatche-là po rosse (ou po téle ou téle quéle) ;

 

3) se _ (être vendu), si vinde ; ça s’ è vindou come dès p’tits pwins ; ça s’ vind come do pwin bèni ; se _ (se trahir), si vinde ; il è pârlé d’trop, i s’ è vindou ;

 

2 se _, aler ; le bétail se vend cher, lès bièsses vont tchîr ; lès porcês vont bin, po l’ momint ;

 

S0

 

vendredi

[nm] vinrdi

 

G100

vendredi

nm vinrdi ; vendredi saint, bon vinrdi, vinrdi sint ; à vendredi !, jusqu’à vinrdi ! ; (expr) laîd vinrdi, grigneûs sèmedi, bia dîmègne, laid vendredi suivi d’un samedi maussade entraînent un beau dimanche

 

C60

vendredi

vinrdi (, vêrdi), (anc. deûvêre Fa.);, (plaist) li djoû qu’ on va hanter lès vèves, li djoû dès vèves ; voy. saint

 

E0

vendredi

vinrdi ; li vinrdi, c’ èst l’ djoûr do pèchon ; le V_ Saint, li Vinrdi Sint, li Vinrdi mêgue (où l’on ne mange pas de viande) ; quand i djale li Vinrdi Sint, la djalêye pièrd sa vèrtu

 

S0

vendu

, ue adj (chose) vindu (f vindeuwe) ; tout a été vendu, gn-a tot qu’ a stî vindu ; (personne) traîte ; c’est un vendu, c’ è-st-on traîte

 

C60

vendu

(individu sans honneur) vindou ; c’ è-st-on vindou, ni t’ amantche nin avou lu !

 

S0

venelle

nf r(o)uwalète

 

C60

vénéneux

, euse adj une plante vénéneuse, one plante qu’ a l’ pwèson ; des champignons vénéneux, dès mwaîs-aubwissons

 

C60

vénéneux

, -euse : plante _, måle jèbe, plante èpwèsonêye (, pwèsoneûse Da., Ra. ; vènimeûse Sp.), plante di pwèson (, qu’ èst pwèson, qui done li pwèson, qu’ a l’ pwèson)

 

E0

vénérable

adj vènèrâbe ; d’un âge vénérable, fwârt vî

 

C60

vénérer

v adorer, rinde bon d’vwêr ; il a toujours vénéré son père, si popa, ça a todi stî s’ bon Diè

 

C60

vénérer

, -able, -ation vènèrer, -åbe, -åcion

 

E0

vénérien

, enne adj (loc) maladie vénérienne, maladîye di sôdârt

 

C60

vénérien

mal _, voy. syphilis

 

E0

venette

nf vèssète, pèpète ; avoir la venette, awè l’ cu strwèt, awè l’ flaîre, awè l’ pèpète, awè l’ vèssète

 

C60

venette

voy. frousse

 

E0

venette

(trouille) vèssète ; dj’ ê avou one bèle vèssète

 

S0

vengeance

nf il a agi de la sorte par vengeance, il a faît ça po si r’vindjî ; il a l’esprit de vengeance, i s’ vout r’vindjî ; la vengeance est un plat qui se mange froid, dji v’ raurè bin sins couru

 

C60

venger

v vindjî, rivindjî ; venger son honneur, vindjî s’-t-oneûr ; (se) si vindjî, si r’vindjî ; il s’est vengé, i s’ a r’vindjî ; je me vengerai, dji m’ rivindjerè

 

C60

venger

, -eance, -eur vindjî, -ince, -eû ; rivindjî, rivindje, -eû ; je me vengerai, i mè l’ deût, djè l’ rårè, voy. payer

 

E0

venger

vt (réparer une offense (à la place de qqn d’autre)) rivindji, vindji ; il è r’vindji si p’tit frére ; il è vindji s’ pére ; se _ (prendre sa revanche), fé justice li min.me ou si fé justice li min.me, régler s’ compte, si rivindji , si vindji ; je vais me _ de lui, dji va lî régler s’ compte ; _; po s’ rivindji, i lî è touwé s’ tchin ; i s’ è r’vindji sur lèye ; i s’ è vindji sur mi 

 

S0

venger (se)

[v] (e-c) si r’vindjî, (o) s’ èr’vindjî

 

G100

véniel

, -elle véniyél, -e

 

E0

véniel

, -elle adj vénièl, -èle ; on pèché vénièl

 

S0

venimeux

, -euse vîl’meûs, -e ; vènimeûs, pwèsoneûs (Com.) ; voy. CRAPAUD, VÉNÉNEUX

 

E0

vénimeux

, euse adj (qui a du venin) c’est un serpent venimeux, c’ è-st-on sèrpint qu’ a do vènin ; (qui a de la méchanceté) langue venimeuse, mwaîje linwe, linwe d’ aspik

 

C60

venin

nm (substance toxique) vènin ; du venin de guêpe, do vènin d’ wèspe

 

C60

venin

vènin (, vèlin ; dè vulmin Ar.) ; voy. crapaud, enve­nimer, poison

 

E0

venin

vènin ; la coloûve n’ è pont d’ vènin ; (au fig) (méchanceté, fiel) vènin ; èlle è cratchi s’ vènin tote la sîse ; (personne malveillante) vènin ; c’ è-st-on vrê vènin

 

S0

venir

[v] (e) v(i)ni, (o) v(è)ni, (c) v(i)nu ; v. accourir

 

G100

venir

v (marque un déplacement) vinu ; je viens, dji vin ; il vient, i vint ; nous venons, nos v’nans ; vous venez, vos v’noz ; ils viennent, is vègnenut ; il venait, i v’neûve ; il viendra, i vêrè ; il viendrait, i vêreûve ; qu’il vienne, qu’ i vègne ; qu’il vînt, qu’ i v’niche ; venant, vinant ; venu, vinu (f vineuwe) ; vous venez ? vos v’noz ?, vinoz ? ; il est venu à passer, il a v’nu à passer ; il viendra demain matin, i vêrè d’mwin au matin ; si qqn venait à passer, s’ i passereûve jamaîs one saquî ; si vous veniez à passer, si vos vêrîz jamaîs à passer, si vos passerîz jamaîs ; il vient de sortir, i vint d’ sôrti ; je ne fais qu’aller et venir, dji n’ faî qui l’ vôye ; je vous ai fait venir, dji v’s-a faît v’nu ; voici venir l’orage, là l’ oradje ! ; je te vois venir avec tes gros sabots, dji vos vè v’nu avou vos gros plats pîds ; faire venir l’eau à la bouche, fé glèter l’ minton ; je viens vous chercher, dji vos vin qwé ; le voilà qui vient, vo-le-là ; demain vous viendrez chez nous, dimwin, vos vêroz è nosse maujone ; (loc) venir à bout, vinu à coron, vinu à d’bout ; venir à l’esprit, vinu à l’ idéye ; cela ne m’est jamais venu à l’esprit, ça n’ m’ a jamaîs v’nu à l’ idéye ; vernir à parler, vinu à d’vise ; où voulez-vous en venir ?, qwè v’loz dîre avou ça ?  ; delà vient que … , c’ èst po ça qui  ; d’où vient que … ?, douvint qui ? ; (expr) faire venir l’eau à la bouche, fé glèter ; (se produire, survenir) venir au monde, vinu au monde ; quand la guerre est venue, quand gn-a ieû l’ guêre ; l’heure est venue d’y aller, c’ èst l’ momint d’ î aler ; quand vint son tour, quand ç’ a stî s’ toû ; les générations à venir, lès cias qu’nos sûront, lès cias qu’  vêront après nos ; le jour venu, quand ç’ a stî l’ djoû  au djoû dit ; la nuit venue, à l’ anaîti

 

C60

venir

v(i)ni (, m’ni) ; aller et _, voy. aller ; _ brusquement, au trot, etc., voy. accourir, arriver ; il vient souvent chez nous, i håbite è nosse mohone ; en _ à bout, voy. bout ; [raconter] à tout venant, au premier venu, à Piére à Pôl, à m’ tchin à m’ tchèt ; cet enfant vient bien, cist-èfant-là profite bin, voy. former ; enfant mal venu, in-awatron, on p’tit crawé, on lêd p’tit potche-è-bansetê ; viens te chauffer, vin-se ti tchåfer (vin s’ tu tchâfe Ja.; vin-è su t’ tchâfe La)

 

E0

venir

vi vèni (vènou Te.) ; i fârot qu’ dj’ ann-îrins divant qu’ i n’ vènuche ; i vinrè d’mwin à l’ mâjon ; vènoz j’qu’ à-r-ci ; il est encore venu nous ennuyer toute la soirée, i nos-è co v’nou soyi tote la sîse (ou il è co v’nou nos soyi tote la sîse) ; combien est-il venu t’en vendre ?, i t’ ann’ è v’nou vinde cubin ? (ou il è v’nou t’ a vinde cubin ?) ; il est venu lui donner un coup de main, i lî è v’nou d’ner on côp d’ mwin (ou il è v’nou lî d’ner on côp d’ mwin) ; tu ne vas pas encore _ te fâcher, tu n’ ti vas nin co v’ni mâvrer ! (ou tu n’ vas nin co t’ vèni mâvrer ! ou tu n’ vas nin co v’ni t’ mâvrer !) ; vin l’ dîre voci ! ; vèni â monde ; leûs patures vènant j’qu’ à conte dès nosses ; il ont fêt v’ni l’ docteûr ; cela est venu à point nommé, ça nos-è v’nou bin à pont ; je vous vois _ !, dji v’s-atind v’ni avou vos gros sabots ! ; c’est comme ça vient, c’ èst come ça s’ atrape ;  _ chez (qqn) pour obtenir son aide, vèni à ; vèni â docteûr ; _ de (provenir), vèni di ; ça lî vint d’ sa matante ; ça vint do fond do keûr ; empl impersonnel (survenir, arriver) vèni ; i vinrè on djoûr quu ça toûnerè mâ ; i m’ è v’ni à l’ idée d’ aler à l’ fware ; i vint dès côps qu’ on s’ troûve tot bièsse ; _ de (+ infinitif, pour indiquer un passé proche), vèni di ; i vint d’ a raler ; dji vin do l’ vèy i gn-è dîj minutes ; _ à (+ infinitif, pour indiquer une éventualité),  vèni ; si dji v’no à mori, wêtoz di n’ nin vos margayi assone ; s’il venait à pleuvoir (si par hasard il pleuvait), s’ i v’not a ploûre ; s’ i vint à ploûre, ni rovioz nin d’ rintrer lès bagues ; d’où vient-il que _ ? (pourquoi ?), doû vint quu ?, doû vint-ce quu ? ; doû vint-ce qu’ il èst voye ? ;  interj venez, vina (litt. « viens-en ») ; vina, tês’ ! ; venez, voyons !, vina foû !

 

S0

vénitien

, -ienne adj vènicyin, -iène 

 

S0

vénitienne

lampe _ lampe di sint Måcrawe (Liège)

,

E0

Vennes

aux _, ås Vènes, l -d de Liège

 

E0

vent

[nm] vint

 

G100

vent

nm vint ; vent du nord, bîje (f) ; action de la bise, bîjeladje (m. ; vent du nord-est, nwâre bîje (f), hôte bîje (f), bîje di mârs’ (f) ; «  Il aveûve comincî à sofler d’ hôte bîje, on vint à vos côper è deûs, todi pus fèl, todi pus hagnant. » (L. Namèche) ; vent du sud, bon vint ; vent d’ouest, mwaîs vint ; vent du sud-ouest, vint d’ plouve, vint d’ France ; vent du nord-ouest, vint d’ chwache ; (NB les désignations sont souvent locales ; chaque village qualifie les vents d’après sa situation géographique ; ex. vint d’ après Gôdène ; vint d’ Lovagne vent de Louvain, vent du nord pour les habitants de Namur ; « Non.na, savoz, c’ èst vint d’ Flawène, c’ èst co po ploûre. » (Albin Souldo) ; coup de vent, côp d’ vint ; souffle de vent, passe di vint (f) ; rafale de vent, ouféye di vint ; le vent se lève, li vint s’ lève ; le vent siffle, li vint chufèle ; … chasse, tchèsse ; … fouette, scorîye ; … gronde, grûle ;    souffle, sofèle ; … hurle, hûle ;… faiblit, flauwit ; … tombe, tchaît ;     s’apaise, s’ rapauje ; un moulin à vent, on molin au vint ; marcher contre le vent, roter conte li vint ; il ne savait pas d’où soufflait le vent, i n’ saveûve nin d’ èwoù-ce qui l’ vint sofleûve ; (loc) avoir vent de, awè vint di ; contre vents et marées, à tote fwace, maugré tot ; être dans le vent, ièsse à l’ (novèle) môde ; quel bon vent vous amène ?, tin, quî vola ? ; faire du vent, causer po n’ rin dîre ; filer plus vite que le vent, aler co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje ; être coiffé en coup de vent, awè one tièsse à la capoule ; passer en coup de vent, passer rouf-rouf ; s’être coiffé en coup de vent, s’ awè pingnî avou on rèstia ; (expr) après on parèy din ner, on pout roter conte li vint d’ bîje, nous avons si bien mangé que nous pouvons affronter le vent du nord ; bîje à Pauke, bîje à l’ Pintecosse, quand il y a vent du nord à Pâques, il y en à la Pentecôte ; chwache, c’ èst pîre qui bîje, le vent du N.O. est pis que vent du nord ; il a v’nu au monde on djoû d’ grand vint, il est né un jour de grand vent, c’est un exalté ; i pète èvôye èco pus rwèd qui l’ vint d’ bîje, il détale plus vite encore que la bise ; i sofèle di bîje, c’est vent du Nord ; one bîje à côper on tch’vau è deûs , un vent à couper un cheval en deux, un vent à décorner les bœufs ; pitite plouve faît tchaîr li vint, petite pluie abat grand vent ; tin, co on vint qu’ a tchèyu sins plouve, tiens, encore un vent qui est tombé sans pluie, encore une colère qui est tombée subitement (ou sans larmes) ; wêre di plouve èt bran.mint do vint , peu de pluie et beaucoup de vent, ce sont des paroles inconsistantes ; (pet bruyant) proute (f), (pet odoriférant mais sans bruit) vèsse (f)

 

C60

vent

vint ; bon _, bon vint, bone êr ; mauvais _, måva vint, måle êr, êr må-hêtèye, måle hurêye (Ar.), mâle wêre (Herv., Tr.), måle bîhe, voy. ABRITER, BISE, BRISE, EST, NORD, ouest, sud ; coup de _, houssê, hiyon d’ êr (Ma.); voy. bourrasque, ouragan, tempête, tourbillon ; arriver en coup de _, aroufler, voy. accourir ; le _ tombe, li vint s’ abat’ ; [aller] le nez au vent, avou l’ tièsse è l’ êr ; exposé au vent, voy. exposé ; _ coulis, voy. coulis

 

E0

vent

1 êr (nf) ; (types de vents) l’ êr èst doûce, frède, tchôde ; il fait grand vent, i fêt grande êr (, i fêt hoûleûs ; lès macrales sont distchin.nés (litt. « les sorcières sont déchaînées »)) ; le vent souffle en rafales, l’ êr tchèsse ; c’est une nuit où le _ souffle en tempête, c’ è-st-one nut’ di macrales ; il y a un léger vent, i coûrt di l’ êr ; le vent est tombé, l’ êr è toumé ; le vent est propice à la fenaison, l’ êr èst fènante ; on côp d’ êr è fouté la tchminêye djus ;

 

2 (directions du vent) le _ vient de l’ ouest, c’ èst d’ l’ êr di pleûve ou l’ êr vint d’ pleûve ; le _ vient du nord, c’ èst d’ l’ êr di bîje ou l’ êr vint d’ bîje ; le vent vient de nouveau du nord, il fera beau demain, l’ êr rivint d’ bîje (ou rivint à l’ bîje ou èst r’voye à l’ bîje), i frè bon d’mwin ; le vent vient de nouveau de l’ ouest, l’ êr rivint d’ pleûve (ou rivint à l’ pleûve ou èst r’voye à l’ pleûve) ; le _ a tourné au nord, l’ êr è toûrné à l’ bîje ; dj’ avo l’ êr à l’ figure, dins l’ dos ; j’ai le _ de face, dj’ ê l’ êr â nez (opp. à avèr l’ êr â dos ou l’ êr su l’ costé) ;

 

3 (observation de la météorologie pop.) le _ dominant le jour du grand feu sera celui de toute l’année, come l’ êr vint l’ djoûr do grand feû, èlle î vint lès trwas quârts di l’ année ; (observation de la météorologie pop.) lorsque le soleil se lève dans un ciel rougeoyant, c’est signe de grand _, quand li slo s’ lîve rodje, c’ èst signe di grande êr ; pètite pleûve abat grande êr ; grande êr, grande pleûve ;

 

4 moulin à _, molin à vent

 

S0

vente

[nf] vinte

 

G100

vente

nf vinte ; revente, rivinte ; la vente de la maison, li vinte dè l’ maujone ; vente aux enchères, passéye ; vente publique, vindicion ; vente au rabais, braderîye ; mettre en vente, mète à vinde ; la maison est mise en vente, li maujone è-st-à vinde ; c’est un médicament en vente libre, c’ è-st-on mèdicamint qu’  i n’ faut pont d’ ôrdonance

 

C60

vente

vinte, vindèdje (nm) ; voy. en­chères ; faire une _ aléatoire, vinde hasård èt tot ; de _ facile, voy. venda­ble ; être à point, bon pour la _, èsse à vindâye (GdH.) ; première _ de la journée, que fait un marchand, strème (, streume)

 

E0

vente

vinte ; one vinte fwarci ; mète à vinte

 

S0

venter

v fé do vint ; qu’il pleuve ou qu’il vente, qu’ i plouve ou qu’ i faîye do vint

 

C60

venter

vinter, (ordt) fé dè vint, fé d’ l’ êr, sofler, tchèssî, hûser, voy. siffler, souffler ; _ du nord, bihî, voy. bise; _ vers celui qui parle, ahûser, -eler ; voy. vent, -eux

 

E0

venter

v impersonnel (souffler) biser ; c’ è-st-one plèce qu’ il î bise ossu ; _ du nord ou du nord-est (faire de la bise), bîji ; ça fène tot seû quand i bîje 

 

S0

venteux

, -se vinteûs, -e (rare) ; il fait un temps _, i tchèsse, i fêt såvadje (on timps so l’ såvadje), hûsès’, wèrahe (Ma.), grande êr, êreûs, on hûsant timps (Cha.), in-arèdjî vint, on vint d’ tos lès diâles (, à bouhî in-ome djus), i sofèle qui po-z-assoti, on s’ fêt k’ssofler (St.)

 

E’

venteux

, -euse adj venteûs, -eûse ; il fait _, i fêt sâvadje (, venteûs, warache), li timps èst venteûs ; adv i fêt

 

S0

ventilateur

nm ventilateûr

 

C60

ventilateur

vintilateûr ; (houill) petit _, diâle

 

E0

ventilateur

(aérateur qui s’adapte à une fenêtre) ventilateûr ; dj’ ons fêt mète on ventilateûr à l’ cûjine 

 

S0

ventilation

nf (action de ventiler) ranaîrichadje

 

C60

ventiler

v (aérer) ranaîri

 

C60

ventiler

, -ation, voy. aérer, -age

 

E0

ventouse

nf ventoûse

 

C60

ventouse

bwète (à sètch (sèche), à côper (scarifiée)), (anc.) garsète (Tr.)

 

E0

ventouse

ventoûse, visicatware (vé- Te.) ; mète dès ventoûses

 

S0

ventouser

mète dès bwètes, (anc.) garsî (Ve., Ma., -er Fa.)

 

E0

ventouseuse

mèteûse di bwètes, feume ås bwètes, (anc.) garsirèsse (Ju., Tr. ; garséyerèsse Ja.)

 

E0

ventre

[nm] vinte

à plat _: à plat vinte, (o-c) à pansète, (e) acwati, èye

 

G100

ventre

nm vinte ; (fig) capotine (f), coco, panse (f) ; à plat ventre, à plat vinte ; rentrer le ventre, rintrer s’ vinte ; on ne sait pas ce qu’il a dans le ventre, on n’ sét nin ç qu’ il a è s’ capotine, on n’ sét nin ç’ qu’ il a dins s’ coco ; bedaine, badrike ; avoir mal au ventre, awè mau s’ vinte ; avoir des maux de ventre, awè mau dins s’ vinte ; avoir le ventre plein, ièsse ripachî ; remettre du cœur au ventre, rid’ner do coradje ; se mettre sur le ventre, si mète su s’ vinte ; couché sur le ventre, en traîneau, à pansète ; cela lui fait mal au ventre de me voir mieux que lui, ça lî faît mau s’ vinte di veûy qui dj’ so mia qu’ li ; tu n’as rien dans le ventre, vos n’ avoz pont d’ âme è vosse capotine ; je voudrais savoir ce qu’il a dans le ventre, dji vôreûve bin sawè ç’ qu’ il a è s’ capotine ; (loc) ièsse à s’ vinte, être à son ventre, être gourmand ; ièsse guèdé (-ye), avoir le ventre plein ; n’ awè rin su si stomak, ne rien avoir sur l’estomac, avoir le ventre creux ; pèler l’ vinte (grossier), peler le ventre, énerver ; plin s’ vinte , plein son ventre, abondamment ; (expr) awè on vinte come one afiche , avoir le ventre comme une affiche, n’avoir pas de ventre ; awè on vinte come one tone , avoir le ventre comme un tonneau, … proéminent ; awè on vinte come on satch di laton, … comme un sac de son, … volumineux et flasque ; awè on vinte di bwès, … contracté ; awè sès-ouys pus grands qui s’ vinte, avoir les yeux plus grands que le ventre ; èrer è s’ capotine, tchèssî è s’ capotine, se mettre dans le ventre, se gaver ; il a one panse come on badou, il a un ventre comme un tonneau à purin, … gros: li pia di m’ vinte è-st-aclapéye à m’ dos, j’ai la peau du ventre qui me colle au dos ; on n’ sét jamaîs ç’ qu’ i gn-a è l’ panse do juje , on ne sait jamais ce qu’il y a dans le ventre du juge, il ne faut pas présumer du jugement ; li batch vûde faît grognî l’ pourcia, le bac vide fait crier le cochon, ventre creux n’a pas d’oreilles ; on tûwereûve on pû su s’ vinte, on tuerait un pou sur son ventre, son ventre est rebondi ; po s’ vinte, i dismantchereûve si dos, pour son ventre il se démonterait le dos ; rimète si vinte dissus fôrme (iron), remettre son ventre sur forme, bien manger ; si vinte ni faît pont d’ pli, son ventre ne fait aucun pli, il ne se tracasse pas ; vaut mia bèle panse qui bèle mantche, mieux vaut beau ventre que belle manche ventre garni vaut mieux que bel habit ; bas-ventre de l’homme, pârtîyes (f pl) ; ventre d’enfant, botike ; il montrait son petit ventre, i mostreûve si p’tit botike ; giron, choû ; elle était sur sa chaise, avec un enfant sur son giron, èlle èsteûve su s’ tchèyêre, avou on-èfant su s’ choû

 

C60

ventre

vinte, (péjort ou plaist) panse, voy. bedaine ; gros _, vintrêye, panselêye, bodène, (plaist) sètch à l’ farène, (t enf) bodèt (hesb), bèdot (Fl.) ; se soulager le _, vûdî s’ sètch ; avoir le _ creux, avu l’ boyê vû, voy. creux ; avoir le _ enflé, le carreau, avu ‘ne panse d’ arègne ; se mettre à plat _, s’ aplati, s’ acwati come ine rin.ne ; rire à _ débou­tonné, si d’lahî à rîre ; tomber sur le _, voy. mordre

 

E0

ventre

vinte, bodake, (plaist) tonê di r’lâveûres, (d’un être humain; trivial) panse ; si mète à plat vinte ; avèr mâ l’ vinte ; avèr lès-ûs pus grands quu l’ vinte ; il èst fwart po s’ vinte ; vinte afamé n’ è pont d’ orèye ; i vât mî lî tchèrdji l’ dos quu l’ vinte ; à Marvîe, on va à l’ porcèssion do l’ Sint-Fiake, po l’ mâ d’ bodake ; (inj. à l’adresse d’une personne qui à un gros ventre) grosse panse d’ arègne ! ; il ne vit que pour son _, i n’ vike quu po la bouchtifaye

 

S0

ventrée

nf panseléye, vintréye

 

C60

ventrée

voy. portée

 

E0

ventrière

nf sous-ventrière, sous-vente, dizos-vinte

 

C60

ventrière

vintrîre (-îye Or., Oleye, Ber. ; vintelîre La , Fa.), vintrî (nm) (Amp., Vo.), d’vintrîre (Cou., -îye Fe.), panselîre (Ja., Sart, Ma.) ; voy. sous-ventrière

 

E0

ventriloque

n vintriloke

 

C60

ventriloque

vintriloke

 

E0

ventriloque

n ventriloke

 

S0

ventripotent

, ente adj bodé (-ye), bouloufe, pansu (f panseuwe) ; (expr) i lî boute on vinte di tchènon ne, il lui pousse un ventre de chanoine, il est ventripotent

 

C60

ventrouiller

(se), voy. vautrer

 

E0

ventru

voy. bedonnant, obèse, pansu

 

E0

ventru

, -ue adj et n bodrou, -oûye ; une personne de petite taille et _e, on p’tit bodrou (, on p’tit tonê)

 

S0

venue

vinowe, voy. allée ;_ d’eau alimentant une pompe, noûriteûre

 

E0

venue

vènoûye ; i nos-è anoncé sa v’noûye ; dès-alées èt v’noûyes ; (manière de se développer) vènoûye ; d’une belle _, d’ one bèle vènoûye ; one hèsse qu’ èst d’ one bèle vènoûye ; d’une seule _ (d’un seul jet), d’ one seûle vènoûye ou tot d’ one vènoûye ; èlle è dit sa dèclamâcion d’ one seûle vènoûye

 

S0

Vénus

(planète) steûle dè b(i)èrdjî, steûle du l’ Avièrje (Herv.)

 

E0

Vénus

l’ Ètwale do Bèrdjî

 

S0

 

 

venvole

à la _, voy. étourdiment

 

E0

vêprée

à la _, voy. crépuscule, FRAIS, NUIT, SOIR

 

E0

vêpres

[nf-pl] vèpes

 

G100

vêpres

nf pl vèpes (, veupes) ; aller aux vêpres, aler à vèpes ; « Po l’  momint, on tchanteûve vèpes. » (E. Gilliard)

 

C60

vêpres

aller à _, aler à vèpes (veu- Mar., Fa., …), (anc.) aler à gråces (Ja.) ; sonner les _, soner à vèpes ; chanter _, tchanter vèpes

 

E0

vêpres

(célébrées dans l’ après-midi) vèpes ; i sone à vèpes ; aler à vèpes ; tchanter lès vèpes ; lès vèpes do l’ Tossint [qui voyaient se succéder lès p’tites vèpes, destinées aux enfants, et lès grandes vèpes, plus solennelles, pour les adultes] ; lès vèpes di Tâvèrneû

 

S0

ver

[nm] (o-c) viêr, (e) viér

 

G100

ver

[nm] _ luisant: (o-c) viêr-goyèt, (e) mohète di sint Tch’han [nf], mohe à feû [nf], (o) viêr lûjant, (c) lume-goyèt

 

G100

ver

nm viêr ; ver à soie, cossin-do-bon-Diè ; ver blanc, asticot, blanc viêr, molon ; ver rouge, rodje viêr ; ver de terre, viêr di têre ; ver de vase, bièsse di ri ; ver de la pomme de terre, vin.mion ; ver luisant, lume-goyèt, viêr dè l’ sint-Djan, viêr-goyèt ; ver solitaire, viêr solitêre ; allobophore fétide, viêr di plouve ; anthicine, viêr d’ ansène ; ascaride lombrical, viêr dè l’ botroûle ; ascaride lombricoïde, viêr dès-èfants ; bruche des pois, viêr dès pwès ; calandre du blé, viêr di grin ; dermeste du lard, viêr di laurd ; dracuncule, viêr dè l’ pia ; lombric, viêr di têre ; mégatome, viêr d’ aube ; phrygane, viêr d’ aîwe ; larve de l’adoxe obscur, viêr di trimblin.ne ; larve de l’apodère des coudriers, viêr dès neûjes ; larve de l’éristale entêté, viêr à queuwe ; larve des xylophages, viêr di bwès ; larve du pyrauste, viêr di cabu ; larve de la piéride du chou, viêr di cabu ; larve de la téphrite, ciron, viêr di cassète ; larve du ténébrion, viêr di farène ; lithochore, viêr di rotche ; nématode, viêr di cwârps ; oxyure, viêr di cwârp ; pentastome des chiens, viêr di tchin ; proscarabée, viêr di maîy ; ptiline des livres, viêr dès lîves ; taenia, viêrs (pl), viêr solitêre ; tyroglyphe, viêr di fromadje ; (expr) il è-st-ossi contint qu’ one pouye qui tchaît su on viêr, il est aussi content qu’une poule qui trouve un ver ; i rèlit lès viêrs foû do sé, il trie les vers du sel, il fait un travail imaginaire ; là po fé crèver lès viêrs ! , voilà de quoi faire crever les vers (dit-on d’un alcool fort) ; quand on rote su l’ queuwe d’ on viêr, i s’ ritoûne, quand on marche sur la queue d’un ver, il se retourne, ne soyez pas étonné de voir sa réaction ; va-z-è aus viêrs, il a ploû ! , va-t’en aux vers, il a plu !, laisse-moi tranquille ! ; (loc) tirer les vers du nez, disapyî ; (expr) se tortiller comme un ver, si covèriner

 

C60

ver

viér (-èr Se.; -êr Ve.) ; voy. HANNETON, LARVE, LOMBRIC, LUCIOLE, solitaire ; frêne piqué des _s, frin.ne siplawené ; _ intestinal, sèyète (Ja.)

 

E0

ver

(de terre) vièr ; on vièr di tère ; _ luisant, moche dè (, di) feû (Ho., Lu., …), moche di sint Djan (Te.), vièr lûjant ; pèchi â vièr ; sèy nou come on vièr ; (se dit plaist d’une personne très âgée) comint-ce quu lès vièrs ni l’ ont nin co avou ! ; (parasite de l’homme ou des animaux) vièr ; le _ solitaire, le ténia, li vièr solitêre (qqf . li vièr) ; tirer lès vièrs foû do nez ; on vièr di djambon ; l’ ègré èst ataké par lès vièrs ; on vièr lûjant ; on vièr à swaye

 

S0

véracité

nf je vérifierai la véracité de ses dires, dji waîterè s’ il a dit l’ vraî

 

C60

véranda

nf vèran’da

 

C60

verbal

, ale adj ce n’est qu’une promesse verbale, ça n’ a nin stî mètu su papî quand ça a stî promètu ; un procès-verbal, on procès

 

C60

verbal

, -e, -ement verbål, -e, -emint

 

E0

verbal

, -ale adj vèrbâl, -âle (m pl -âls) ; c’ è-st-one promèsse vèrbâle

 

S0

verbaliser

v foute on procès

 

C60

verbaliser

voy. contravention

 

E0

verbaliser

vt vèrbâliser ; li policier è v’nou vèrbâliser

 

S0

verbe

nm (mot) vêrbe ; conjuguer un verbe, conjuguer on vêrbe ; un verbe du premier groupe, on vêrbe do preumî groupe ; (ton de voix) il a le verbe haut, i crîye todi fwârt

 

C60

verbe

N il a le verbe haut et fort, i pâle come on djoli tchin

 

S0

verbiage

nm ramadjadje ; ce sont tous verbiages, c’ èst tos ramadjadjes ; avoir un verbiage creux, causer po n’ rin dîre

 

C60

verbiage

anoyant pårlèdje, ramadjôye (nf), long rîmê, long brouwèt,  råtchå, on grand long régomê (, râvelê) (La. ; rigomê St.) ; voy. discours, prêche

 

E0

verbiage

(bavardage) pârlumint ; a v’là dès pârlumints po n’ rin dîre !

 

S0

verdâtre

adj vèrdausse (, vèrdasse)

 

C60

verdâtre

vèrdasse, qu’ èst so l’ vért

 

E0

verdâtre

vèrdasse ; do l’ coleûr vèrdasse

 

S0

verdeur

vèrdeûr

 

E0

verdict

nm on attend le verdict des juges, on ratind d’ veûy ci qu’ lès jujes ont dècidé ; on ne connaît pas encore le verdict, on n’ sét nin co ç’ qu’ a stî dècidé ; le verdict a été sévère à son égard, lès jujes ont stî deurs avou li

 

C60

verdier

nm (oiseau) vèrdin, vèrlinèt

 

C60

verdier

vért lignerou (, -oû), vért, gros vért ; voy. linot

 

E0

verdir

v divenu vèt’, vêrdi ; ils verdissent, is d’vègnenut vèt’s , is vêrdichenut ; action de verdir, vêrdichadje

 

C60

verdir

vèrdi ; _ de nouveau, ravèrdi

 

E0

verdir

vi (verdoyer) vèrdi; lès r’champs vèrdichant djà

 

S0

verdissage

nm vêrdichadje

 

C60

verdoyant

, -e vèrdihant, -e

 

E0

verdoyer

voy. verdir

 

E0

verdure

 nf (arbres, plantes, herbes) vêrdeû ; les animaux qui mangent de la verdure, lès bièsses qui mougnenut dès vêrdeûs ; il y a un écran de verdure tout autour, i gn-a dès aubes tot-autoû ; un tapis de verdure, one sitindéye d’ ièbes ; (plante potagère que l’on mange crue) on nous a servi un plat de verdures, nos-avans ieû one platenéye di vêrdeûs

 

C60

verdure

vèrdeûr ; voy. légume

 

E0

verdure

(végétation) vèrdure ; qué vèrdure qu’ i gn-è djà !

 

S0

verdurier

, -ière martchand d’ (martchande di) légumes

 

E0

véreux

, euse adj attaqué par les vers, viêreûs (-e) ; la pomme était véreuse, li pome èsteûve viêreûse, gn-aveûve on viêr dins l’  pome ; (pommes de terre) vin.myî (-ye) ; les pommes de terre sont véreuses, lès canadas sont vin.myîs ; (foncièrement malhonnête) c’est une affaire véreuse, c’ è-st-one afaîre qui n’ èst nin clére du tout

 

C60

véreux

, -euse (fruit) vièreûs, -e ; vièrmouyeûs (, -oyeûs), -oyou (Ho., Ol.), vièrmoleûs (Sp., Tr.) ; devenir _, vièri (Fl. : ine pome vièrîe) ; des dettes véreuses, dès måles dètes

 

E0

véreux

, -euse adj (qui contient des vers) vièreûs, -eûse ; lès poumes sont totes vièreûses ; lès rècines sont vièreûses, çuste année-ci

 

S0

 

 

verge

nf (baguette) baguète, vèdje ; il a reçu de la verge, il a ieû dè l’ baguète ; (expr) li bon Diè a one longue vèdje, Dieu a une longue verge, Dieu punit tôt au tard ; li tch’vau di d’zos vèdje , li tch’vau d’ à mwin, le cheval de droite, dans un attelage ; i n’ èst d’ si vî tchèron qui n’ faîye co voltî pèter si scorîye, il n’est de si vieux charron qui ne fasse encore volontiers claquer son fouet ; (pénis) kète, vét (m), stape (m), stipe (m), vèdje ; petite verge, kèkète ; (plante) verge d’or, vèdje d’ ôr ; (ancienne mesure) grande verge, 4,73 ares, grande vèdje ; petite verge, 23 centiares, pitite vèdje

 

C60

verge

vèdje ; faire passer qn par les _s, voy. baguette ; mesurer à la _, voy. verger 2 ; _ d’ancre, brès’ ; _ d’or (plante), vèdje d’ ôr ; (membre viril) vèdje, brokète, kète, vét, quowe, (t d’argot)  chîfe, brankemårt, hèye-cou (particulièrement développé), bardafe, pîmâye, tchuflûte ; _ de petit garçon, kèkète (, ki- ; ni- Ve.), pikète (Me.), mîzwète (bizwète Ve.), trûtchète, tchûtchète, tchûtchûte, bisûte (Fr.)

 

E0

verge 1

(en bois) vèdje ; mesurer en utilisant une _ de bois (que l’on tient par le milieu et à laquelle on fait décrire des demi-cercles en touchant successivement le sol des deux bouts), mèsurer à l’ vèdje ; (organe viril) vèdje 

 

S0

verge 2

(membre viril) (plaist) canari, kèkète [peut-être var. dénasalisée de kinkin, petit enfant, bébé (connu en picard, en nam , etc.], kète ; (plaist) li célèri, ça fêt r’lèver l’ canari

 

S0

verger

[nm] (o) pachî, (c) pachi, (e) wêde [nf], pré

 

G100

verger

nm pachis ; les pommiers du verger, lès pomîs do pachis ; aller à la maraude dans le verger, aler à maraude o pachis

 

C60

verger

vèrjer

 

S0

verger 1

nm pré, wêde (Es., Ve., Herv.), djårdé (Th.), corti (Gl., Od.),  assîse, voy. prairie, herber

 

E0

verger 2

vt mèserer à l’ vèdje 

 

E0

verglas

[nm] (c) wârglas, (e) warglèce [nf], (o) nwârglas

 

G100

verglas

nm wârglas ; il y a du verglas sur la route, i gn-a do wârglas su l’ vôye ; des plaques de verglas, dès plakes di glace, dès plakes di wârglas, do wârglas pa plakes, dè l’glace

 

C60

verglas

dè l’ warglèce (wèr- Mar. ; mwèr- Ve., Ba.), mwète glèce (La. , Li., Vi. ; mwate glace St., Ma.), vète glèce (Fa.), gneûre glèce (Be.)

 

E0

verglas

vèrglas ; i toume do vèrglas

 

S0

vergogne

nf (loc) mentir sans vergogne, minti plin s’ bouche

 

C60

vergogne

vèrgogne, voy. dévergondé

 

E0

vergogne

(honte) vèrgogne ; i n’ è pont d’ vèrgogne ; c’ è-st-on sins vèrgogne

 

S0

vergue

(bat) råye, sprét’

 

E0

véridique

adj être véridique, ièsse di bon, ièsse li vraî ; c’est véridique, c’ èst l’ vraî, c’ èst d’ bon ç’ qui dj’ vos di, c’ èst come dji vos l’ di

 

C60

vérificateur

, trice n vèrificateûr

 

C60

vérification

nf carwaîtadje (m) ; vérification des comptes, rindadje dès comptes (m)

 

C60

vérification

vèrificâcion ; après vèrificâcion, on-è r’trové l’ èreûr

 

S0

vérifier

v carwaîtî ; tout a été vérifié, tot a stî carwaîtî ; « Maugré qu’ dj’ a bin carwaîtî, dji n’ vè  nin on seûl maule qui saye dè l’ ridjonde ou di v’nu paîyî. » (A. Bacq) ; il prétend avoir terminé : voulez-vous vérifier ?, i dit qu’ il a tot faît : vos v’loz bin veûy si c’ èst l’ vraî ? ; nous irons vérifier les travaux, nos-îrans veûy si l’ bèsogne a stî bin faîte ; j’ai vérifié le niveau d’eau du radiateur, dj’ a r’waîtî s’ i gn-aveûve co d’ l’ aîwe assez dins l’ radiyateûr ; ce n’est pas facile à vérifier, ci n’ èst nin aujîy à veûy

 

C60

vérifier

, -ication vèrifiyî, -icåcion ; _ les travaux, ripasser (, visiter) lès-ovrèdjes ; (houill) _ la verticalité du puits, ploumer l’ beûr ; voy. inspection

 

E0

vérifier

vt (contrôler) vèrifier ; dj’ ê vèrifié lès comptes ; se _ (s’avérer exact), si vèrifier ; çu qu’ dj’ avo dit, ça s’ vèrifîe

 

S0

vérin

nm vèrin

 

C60

vérin

vèrin, (plaist) l’ ome di fiér

 

E0

vérin

vèrin

 

S0

véritable

adj vraî (-ye) ; c’est une véritable peste, c’ è-st-one vraîye pèsse ; son véritable nom, c’est Durand, si vrai nom, c’ èst Durand ; ce sont des perles véritables, c’ èst dès vraîs pièles ; nous l’avons vu sous son véritable jour, nos l’ avans vèyu come il èst po d’ bon

 

C60

véritable

, -ement vèritåbe (anc. -åve), –emint ; vrêye, vrêmint ; voy. vrai, vrai­ment

 

E0

véritable

(authentique) vèritâbe ; one jate en porceulin.ne vèritâbe ; c’ èst d’ l’ ôr vèritâbe ; (qui mérite son nom) vèritâbe ; c’ è-st-one vèritâbe crapule ; la banque (jeu de cartes), c’est un jeu de _s voleurs, la banke, c’ è-st-on djeû d’ francs voleûrs

 

S0

véritablement

adv véritablement, je ne le con­naissais pas, po dîre li vraî, dji nè l’ conecheûve nin ; ce n’était pas véritablement le même, ci n’ èsteûve nin t’t-àfaît l’ min me

 

C60

vérité

[nf] vèrité, (c) vraî, (o) vré

 

G100

vérité

nf vraî (m) ; dire la vérité, dîre li vraî ; cacher la vérité, ni nin dîre li vraî ; dire à qqn ses quatre vérités, dîre sès vraîs à one saquî ; vérité, vèrité ; ce terme ne s’emploie que dans l’expression « c’ èst l’pure vèrité »; (loc) en vérité, po dîre li vraî ; (expr) dji vou bin ièsse gade si dj’ a minti, je veux bien être transformé en chèvre si j’ai menti, je dis la vérité ; faut sawè dîre one minte po sawè on vraî, il faut savoir mentir pour apprendre la vérité ; li vraî, c’ èst come li bon pwève, c’ èst mwints côps pikant, la vérité, c’est comme le bon poivre, c’est parfois piquant ; li vraî n’ èst nin todi bon à dîre, la vérité n’est pas toujours bonne à dire ; on n’ dit si bin l’ vraî qu’ tot riyant, on ne dit jamais aussi bien la vérité qu’en riant ; on n’ douve nin s’ bouche pus grande po one minte qui po on vraî, on n’ouvre pas davantage la bouche pour dire un mensonge que pour dire la vérité ; quand i dit l’ vraî, i lî tchaît on dint , quand il dit la vérité, il a une dent qui tombe, il ment continuellement ; qui çoci m’ siève di pwèson si ç’ qui dj’ di n’ èst nin l’ vraî, que ceci me serve de poison si ce que je dis n’est pas la vérité

 

C60

vérité

vèrité ; dire la _, dîre (li) vrêye (vrâye Ar., Gl. ; lu veûre Ve., Stav,) ; je lui ai dit ses _s, dji lî a huflé totes sès vrêyes (veûres Ve.,) ; en _, å vrêye (, à l’ veûre Vil.), voy, vraiment ; je vous le dis en _, dji v’s-èl di di bônå fîdé ; est-ce la _ ?, èst-ce di vrêye (,  po d’ bon) ? ; voy. CHAIRE, VRAI

 

E0

vérité

1 vèrité ; dîre la vèrité ; c’ èst la pure vèrité ; la vèrité n’ èst nin todi boune à dîre ; la vèrité sôrt’ do l’ boutche dès-afants ; on n’ droûve nin la boutche pus grande po dîre one minte qu’ one vèrité ; quand i dit one vèrité, il è one dint qui lî toume foû do l’ boutche ; la tchèyîre di vèrité ;

 

2 vrê ; dju sû dins l’ vrê ; je ne veux pas en faire une _ d’évangile (sous-entendu mais c’est quand même la _), dji n’ vou nin-z-a fé on vrê ; en _, à dîre vrê ; il m’a affirmé cela comme étant la _, i m’ è dit ça po on vrê ;

 

3 je lui ai dit ses quatre _s, dji lî ê dèbité s’ complîmint, dji lî ê disbobiné s’ tchapelèt, dji lî ê dit sa planète ; dire ses quatre _s à qqn, dîre si aplâsse à quéke onk 

 

S0

Vériter

 (n de famille) Vèritèr

 

S0

verjus

vèrdjus

 

E0

verjus

(liqueur) vèrjus (vèrdjus Te.) ; vûdoz-me on vêre di vèrjus

 

S0

Verlaine

Vèrlin.ne, villages

 

E0

Verlaine

(village de la commune de Neufchâteau, anct commune de Toumay et n de famille) Vêrlin.ne

 

S0

Verlée

npr Vèrléye

 

C60

Verlée

Vèrléye, village

 

E0

Vermeesch

 (n de famille) Vèrmèch

 

S0

vermeil

, eille adj roselant (-e) ; des joues vermeilles, dès roselantès massales

 

C60

vermeil

, -eille roselant (, rosse-), -e ; rodje, -åte ; qui a le teint bien _, qu’ èst bê-z-èt roselant, qu’ èst rodje è visèdje ; un visage _,  brillant de santé, on visèdje (qui r’lût) come li cou sint-R’mèy ; du _, dè doré

 

E0

vermeil

qui a le teint _ (, éclatant) adj roselant, -ante ; one roselante pèyisante

 

S0

vermicelle

n vèrmicé

 

C60

vermicelle

vèrmichéle

 

E0

vermicelle

 

 

_ dont les pâtes ont la forme des lettres de l’alphabet, alfabèts ; dj’ ê mètou dès-alfabèts dins l’ bouyon

 

S0

 

 

vermicelle

vèrmichèle ; do fin vèrmichèle ; do gros vèrmichèle ; mète do vèrmichèle dins l’ bouyon

 

S0

vermifuge

nm poûde po lès viêrs

 

C60

vermifuge

on poûde po lès viérs, dè l’ simince di viérs

 

E0

vermifuge

poûde po lès vièrs

 

S0

vermiller

fougnî ; voy. fouiller, ron­ger

 

E0

vermine

[nf] (o) vièrmin [nm], (e) vèrmène

 

G100

vermine

nf (insecte) bièsses (pl) ; mangé par la vermine, mougnî pa lès bièsses (voir : pou, puce ver…)

 

C60

vermine

vèrmène (, -ine), vièrmin (nm) (Fr., Pe.), (en gén) måva bisteû ; voy. pou, puceron

 

E0

vermine

(insectes parasites) bibisses (pl), misére, vèrmine ; à scole, il ont dès bibisses ; lès bièsses sont plin.nes di misére ; i gn-è do l’ vèrmine o corti ; (fripouille) vèrmine ; c’ è-st-one vrê vèrmine, çuste ome-là

 

S0

vermisseau

vièrtê

 

E0

vermouler

(se) si vièrmouyî , si vièmi, fèri è viérs ; voy. vermoulu

 

E0

vermoulu

, ue adj mouloné (-ye), tcheû (-te) è poûre, vièrmolu (f vièrmoleuwe)

 

C60

vermoulu

, -ue vièmi, -èye ; vièri (Or.), vièrmouyi (Od.) ; vièrmolou, -owe (-oyou Ber., -oleûs, -e War., Sp., -ouyeûs Gl., vèrmoyou, -ouyeûs Ho.) ; ce bois devient tout _, ci bwès-là s’ kimagne tot, (, s’ mîle ou s’ miloke Ma.)

 

E0

vermoulu

-ue adj (qui est mangé(e) par des larves d’insectes) vièrmoulou, -oûye ; on-uch tot vièrmoulou

 

S0

vermoulure

vièmiheûre, vèrmouyèdje

 

E0

verne

, vergue (arbre) aunê ; (dans des l.-d.) vièrnê

 

E0

verni

, -ie adj (qui est enduit(e) de vernis) vèrni ; dès solés vèrnis ; adj et n (qui a de la chance) vèrni ; dj’ ê stî vèrni di r’trover si vite di l’ ovrèdje ; c’ è-st-on vèrni ; il est _, il è pus d’ chance qu’ on brâve ome

 

S0

vernir

v vêrni, mète è vêrnis

 

C60

vernir

, -issage vièrni, -ihèdje ; _ des souliers, laker

 

E0

vernir

vt (enduire de vernis) vèrni ; vèrni on meûbe

 

S0

vernis

nm vêrnis

 

C60

vernis

vièrnis ; _ de copal, (vièrnis) copal ; _ de Chine, lake ; _ noir, dè vurlak (War., veûrlak Th.)

 

E0

vernis

vèrnis ; mète one coûtche di vèrnis ; do vèrnis à ongues

 

S0

vernissé

, ée adj èdaglé (-ye) ; « Bin striyîs, avou leûs sabots èdaglés èt dès novèlès-atèléyes. » (M. Neuville)

 

C60

vérole

nf la petite vérole, lès nwârès plokètes

 

C60

vérole

voy. syphilis, variole

 

E0

vérole

(syphilis) vèrole ; il è atrapé la vèrole ; la petite _, lès plokes ;

(se dit de qqn dont le visage est marqué par la petite _) il a stî batisè d’ on tayeû d’ pîre (Te.) (litt. « il a été baptisé par un tailleur de pierre »)

 

S0

véron

nm djote di procureû (f), gravî, grèvî, mougne-viêrs

 

C60

véron

voy. vairon

 

E0

Véronique

npr Véronike (diminutif, Ronike)

 

C60

véronique

(plante) ièbe du bon (Ma.)

 

E0

Véronique

église Sainte-_, à Liège Sinte-Vèrone (, Sinte-Vèronike)

 

E0

verrat

nm godî, godu, roguin, vèrat ; jeune verrat, robin ; rechercher le verrat (truie), vèreter ; action…, vèretadje (m)

 

C60

verrat

vèråt, godi (Be., To.); voy. chatrer

 

E0

verrat

(porc mâle) vèrât ; personne qui parcourait les villages avec un _ (pour la saillie), vèrâtî

 

S0

verre

[nm] 1 (matière) (o-c) vêre, (e) veûle

2 (objet) vêre

 

G100

verre

nm (substance) vêre ; du verre blanc, do blanc vêre ; verre à vitre, cârau ; une tuile en verre, one pane di vêre ; casser du verre, spiyî do vêre ; (expr) se briser comme du verre, câsser come do vêre  ;(plaque protectrice) vêre ; un verre de lampe, on vêre di lampe ; un verre de montre, on vêre di monte, one casse di monte ; (verre optique) un verre de lunettes, on vêre di bèrikes ; porter des verres, mète dès bèrikes, mète dès lunètes ; (expr) i waîte pa-d’zeû sès lunètes po n’ nin ûser sès vêres, il regarde par-dessus ses lunettes pour ne pas user ses verres ; (récipient) verre à confiture, jâre (f) ; un verre à moutarde, on bocau po l’ mostaude;(récipient à boire) vêre ; prendre un verre, prinde on vêre ; payer un verre, payî on vêre ; verres à bière, vêre à bîre, chope (f), pinte (f), potia ; un demi (, 25 cl), diméye pinte (f) ; verre à vin, vêre à vin ; verre à liqueur, vêre à gote, catî, grande gote (f) ; verre à liqueur sans pied, pitite gote (f), diméy catî, vèrkin ; « Lès- ovrîs avint sogne di bwêre on bon catî èmon Babète. » (E. Gillain) ; vider son verre, taper djus ; « Li gosî bin aforé, c’ è-st-onk dès grands pwints po polu bin viker.  On parèy gosî avale èrièsses èt tot. Alons, Colas, tapez djus. » (Albin Souldo) ; (loc) avoir un verre dans le nez, ièsse bèrzingue, ièsse chifeté (-ye), ièsse pompète ; (expr) i n’ sét sofri lès vêres plins, co mwins’ lès vûdes, il ne peut supporter les verres remplis, encore moins ceux qui sont vides ; papier de verre, papî d’ vêre

 

C60

verre

(matière) dè (ou souvent dè l’) veûle (dè vûle Hu.), do vêre (Fa.) ; des _s de lunettes, dès veûles di lunètes ; papier de _, voy. papier ; polir avec du _, veûleter ; des débris de _, dès veûletèdjes ; (verre à boire) vêre ; _ à bière, voy. pinte ; ancien _ à bourgogne, frésé ; grand _ de genièvre ou de liqueur, ine grande (gote), on cohî (, cålice, jendarme), (spécialt) on djåke ou pèta (Hu.), one ragognasse (St.) ; petit_ de genièvre, etc., ine (pitite) gote, on hûfion, on d’mèy (, hèna, hènetê, vêrkin),  ine halbote ; _ sans pied, bas-cou, plat-cou ; voy. chopine, roouille ; petit _ de bienvenue, etc., lohê (Ju., -èt Ve. ; nohèt) ; dernier _ pris au cabaret, tchèsseûte, viroûle ; _ payé par certain joueur de cartes, tchikèt, napê (Visé, Se.) ; prendre un _ de trop, voy. gris

 

E0

verre

1 (substance) vêre ; on-û d’ vêre ; do l’ lin.ne di vêre ; do papî d’ vêre ; ça câsse come do vêre ;

 

2 (récipient en _) (pour boire) vêre ; li pîd, li cou do vêre ; on vêre à gote ; on vêre à vin ; rimpli lès vêres ; tchoker lès vêres ; (prov) li ci qui câsse lès vêres, lès paye ; on vêre à confiture ; _ à alcool à fond épais, tchikèt ; i gn-è nin grand tchôse dins cès tchikèts-là ; (contenu de ce verre) tchikèt ; bware on p’tit tchikèt ; _ à alcool pourvu d’un fond très épais, on gros-cou ; un _ à alcool à fond plat (sans pied), on plat-cou 

_ à alcool pourvu d’un fond plat (sans pied), plat-cou ;

 

3 (contenu d’un _) vêre ; vûdoz-me on vêre ; tu vous bware on vêre d’ êwe ? ; avèr on vêre dins l’ nez ; (plaque ou lame en verre) vêre ; dès vêres di lunète ; on vêre di monte ; payer le dernier _, payi l’ tchèsseû (ou la djèrin.ne) ; il faut boire un second _ avant de partir, on n’ a r’va nin su one djambe ! (var. il a fât one po chake djambe !) (et si l’invité – ou son hôte- veut prolonger le plaisir, il déclare: rimètoz-a one trwasime, lès deûs-ôtes sont voye dins la min.me djambe ou rimètoz-a one trwasime, c’ èst po sèparer lès deûs-ôtes

 

S0

verrerie

nf vêrerîye

 

C60

verrerie

, -ier vêrerèye, vêrerî

 

E0

verrier

nm et adj vèrî ; un souffleur de verre, on sofleû d’ vêre ; un ouvrier verrier, on-ovrî d’ vêrerîye ; cueilleur, kèyeû ; « Li kèyeû , li vèrî qui va qwé li vêre bolant dins l’ pot avou l’ cwane a sofler. » (E. Wartique)

 

C60

verrière

veûlîre

 

E0

verroterie

nf cacayerîye

 

C60

verrou

[nm] (o-c) vèra, (o) vèria, (e) fèrou

 

G100

verrou

nm vèra ; mettre le verrou, mète li vèra ; (loc) être sous les verrous, ièsse è l’ prîjon, o ioio ; mettre qqn sous les verrous, rèssèrer one saquî ; (expr) c’ èst tchôd come lès vèras d’ l’ infêr, c’est chaud comme les verrous de l’enfer ; ci n’ èst nin quand on-z-a v’ nu zwèper l’ couchèt qu’ i faut sondjî à mète li vèra , ce n’est pas quand on est venu voler le cochon qu’il faut songer à mettre le verrou ; i n’ èst nin craus d’ awè tèté l’ vèra dè l’ cauve, il n’est pas gras d’avoir tété le verrou de la cave, il mange beaucoup

 

C60

verrou

fèrou (vèrou Hu., Du., Vi. ; fi- Ve., Am.), fèra (Ma.), sèra (Bo.), witchèt (Herv. : mète lu witchèt)

 

E0

verrou

clitchèt, vèrou ; un _ à tige plate, on vèrou d’ l’ uch do l’ grègne ou plat vèrou ; un _ à tige ronde, on rond vèrou ; li vèrou do fusik ; ; mètoz l’ clitchèt à l’ uch ; (morceau de bois que l’on fait glisser pour verrouiller une porte de grange d’étable ; petit _ de bois tournant autour d’un axe et servant à fermer une porte d’armoire) pèle ; (tige en fer que l’on fait passer dans deux anneaux pour verrouiller une malle) pèle 

 

S0

verrouiller

v (fermer à l’aide d’un verrou) mète li vèra; (enfermer) rèssèrer ; (se) si rèssèrer

 

C60

verrouiller

mète (, sètchî) l’ fèrou, sèrer l’ ouh å fèrou

 

E0

verrouiller

vt vèrouyi ; vèrouyi l’ uch

 

S0

verrue

[nf] (o-c) poria , (e) porê

 

G100

verrue

nf bourlote, pôria (m) (, poûria) ; herbe aux verrues, ièbe aus pôrias

 

C60

verrue

porê (nm) (-ia Hu.), pokerê (Sart)

 

E0

verrue

(poireau) porê

 

S0

vers

[prép] (o-c) (a)viè, (e) vè(r), (c) dèviè (temporel)

 

G100

vers

nm écrire en vers, fé dès powèsîyes

 

C60

vers

prép (en direction de) après, do costé di, su ; le train qui va vers Liège, li trin qui va su Lîdje ; quand je l’ai vu, il allait vers Namur, quand djè l’ a vèyu, il aleûve après  Nameur ; (approximation dans le lieu) après, aviès, do costé di ; ils habitent vers Charleroi, is d’mèrenut aviès Châlèrwè, do costé d’ Châlèrwè ; c’est vers cet endroit-ci, c’ è-st-avaur-ci, avièr-ci ; c’est vers cet endroit-là, c’ è-st-avaur-là, avièr-là  ; (approximation dans le temps) aviès, dèviès, èviès, viès ; il est venu vers quatorze heures, il a v’nu aviès deûs-eûres di l’ après non ne ; nous irons vers Pâques, nos-irans aviès Pauke

 

C60

vers 1

nm vêrs (anc. vêrs’) ; pièce de _, rîmê

 

E0

vers 1

prép 1 (à peu près à (telle époque, tel moment)) divès ; il èst voye divès Pâke ; dji sôrtîrê d’vè cink eûres ; ç’ astot d’vès la nut’ ; il èst d’vès quatre eûres ;

2(temps) su ; i va su sès nonante ans 

 

S0

vers 2

prép aller vers Liège, vers la Meuse, aler vès (, après, so) Lîdje ou Moûse ; vers cet endroit-ci, vèrs-chal, vès-d’-tot-chal, opp à vèrs-là, vès-d’-tot-là ; voy. côté ; [se retourner] vers le public, so lès djins ; vers midi, vès (, d’vès) lès doze eûres (, èvès Fl., Od , Du. ; avès Wa., Ber., Cou. ; d’ èvè Hu.)

 

E0

vers 2

vêrs ; composer en vers, fé dès vêrs ; (se dit plaist de qqn qui rimaille ou qui, spontanément, a produit un énoncé rimé) i fêt dès vêrs sins-ann’ avèr l’ êr !

 

S0

Versailles

(ville de France) Vèrsaye ; le traité de Versailles, li trêté d’ Vèrsaye

 

S0

versant

nm costé, crèstia ; cela s’entendait d’un versant à l’autre, ça s’ ètindeûve d’ on costé à l’ ôte

 

C60

versant

_ de colline, costé, pinte, tiér (, tchér ; -èr Se. ; -êr Ve.), ruvièrsin.ne (St.) ; _ boisé, (nf) ; sur l’autre _ de la colline, å d’là dè tiér, pus lon qui l’ tiér ; voy. côte, descente, montée ; toit à un seul _, teût à sânî

 

E0

versant

_ d’une toiture qui se prolonge au-delà du mur, ravalêye (Te.) ; on teut à ravalêye

 

S0

versatile

adj il est versatile, i candje d’ idéye come di tch’mîje , il change d’idée comme de chemise ; c’ è-st-one rabanêre, c’est une girouette

 

C60

versatile

candjant, -e, voy. capricieux

 

E0

versatile

il est d’humeur _, il èst co bin variâbe (ou variant) ; personne _ (, changeante), tchindjâ, -âde ; c’ è-st-on tchindjâ, il è fêt trente-chî mèstîs ; individu _ dans ses opinions, ritoûrneû -eûse (dans quelques loc.) ; on r’toûrneû d’ paletot, on r’toûrneû d’ camisole, on toûrneû d’ camisole (, d’ casake)

 

S0

 

verse

(à) loc pleuvoir à verse, drachî, ploûre à make, à r’lache, à r’laye, à sayas, à tot spiyî ; (expr) i tchaît dè l’ rabat-djôye, il tombe du rabat- joie, il pleut à verse

 

C60

verse

pleuvoir à _, voy. pleuvoir

 

E0

versé

, ée adj maîsse ; il est versé en wallon, c’ è-st-on maîsse dins l’  walon

 

C60

versé

, -ée, voy. expert

 

E0

versement

nm payemint ; il ne me reste plus que deux versements à effectuer, dji n’ a pus qu’ deûs payemints à fé

 

C60

versement

(paiement) vèrseumint ; fé on vèrseumint

 

S0

verser

[v] (faire couler un liquide d’un récipient)

vûdî, (c) wîdî

 

G100

verser

vt (renverser) riviêrser ; l’homme était versé hors du lit, l’ ome èsteûve r’viêrsé foû do lét ; les froments étaient versés, lès frumints èstin.n flachîs, … sitaurés ; (expr) flachî come lès dinréyes après l’ acheléye, versé comme les céréales après l’averse ; (faire couler un liquide d’un récipient) vûdî ; verser à boire, vûdî à bwâre ; versez-moi un peu de vin !, vûdoz-me one miète di vin ! , vûdîz-me … ! ; verser des larmes, braîre ; (apporter de l’argent) verser de l’argent sur son compte, mète dès caurs su s’ compte ; on lui a versé ses intérêts, on lî a payî sès-intèrèts ; verser par-dessus, tiper ; action de verser par-dessus, tipadje (m) ; celui qui verse par-dessus, tipeû ; ils ont versé les sacs par-dessus le camion, il ont tipé lès satchs foû do camion ; (expr) tiper l’ bègnon, verser le tombereau, faire cul blanc ; (incorporer) mète ; il a été versé dans la première équipe, il a stî mètu dins l’ preumêre èkipe ; vi (culbuter) bèrwèter ; la voiture a versé au fossé, li vwèture a bèrwèté o fossé

 

C60

verser

_ un champ, ritoûrner, voy. laBourer ; _ un véhicule, divièrser, rivièrser, voy. crouler, culButeR ; _ les blés, flahî, coûkî ; _ une étendue de blés versés, on flahis’, flahèdje, flahård, ine flahåhe (Ju.), one èwalåcion d’ grins (Ja.), one payâsse (ard ); quand les blés sont entremêlés, versés en tout sens, lès grins sont hoûdris (Villers-S -G ; ils forment dès hoûdris’ Mar.) ; l’avoine est versée, l’ avon.ne èst k’vêlèye (Ra.) ; _ un liquide, vûdî ; _ à boire, vûdî (, taper, sinker) l’ gote, taper à beûre ; _ goutte à goutte, lèyî goter, vûdî (ou lèyî toumer) gote à gote ; _ la dernière goutte d’une bouteille, ragoter (, ristwède) ine botèye ; _ de l’argent, payî, vèrser

 

E0

verser

1 vt (un liquide) vûdi ; vûdoz-me on vêre ; _ de l’eau bouillante (sur le café), pourer l’ cafè ; _ de l’eau bouillante (pour allonger le café), ripourer (vi) ; ripourer su l’ cafè ; _ de l’eau sur de la chaux non pulvérisée) (do l’ tchâs en rok), couler la tchâs ( on obtient alors do l’ tchâs coulé (pour plafonner)) ; _ de nouveau (une matière liquide), ricouler ; dji va r’couler do ciment dins la crêye ;

 

2 vi (se coucher sur le sol) (en parlant des céréales dont l’épi, parvenu à maturité, se casse à la base et entraîne la tige vers le sol) gadeler ; lès dinrêyes sont trop meûses, èles gadelant ; (sous l’effet d’une forte pluie ou d’un vent violent, en parlant de végétaux à hautes tiges flexibles) flachi ; l’ avon.ne è flachi ; l’ orèdje è fêt flachi lès foûres ;

 

3 vt (de l’argent) vèrser ; vèrser sa quôte-pârt

 

S0

versificateur

nm fieû d’ rimes, powête

 

C60

versificateur

rîmeû, feû d’ rîmês

 

E0

versification

rîmèdje

 

E0

version

nf (manière de rapporter) ils ont tous des versions différentes, i gn-a nin deûs po (v’nu) dîre li min.me ; si on écoute sa version, ils étaient deux, à l’ ètinde, il èstin.n à deûs ; je préfère quand le film est en version originale, dj’ in.me ostant quand l’ film èst r’mètu dins l’ langue d’ orijine

 

C60

verso

nm au verso, di l’ ôte costé, padrî ; regardez ce qui est écrit au verso, waîtîz ç’ qu’ èst scrît padrî

 

C60

versoir

nm (de charrue) rîse (f), riyisse

 

C60

versoir

_ de charrue, rîsse (ordt nm) ; appareil pour élargir le _, rîstreû (War.) ; _ double pour butter ou labourer profondément, fougnå (hesb) ; partie antérieure du _ prolongeant le soc dans les charrues à pied, plake (Ja.), stoumak (St.), bote (GdH.), massale (Cou., Les.)

 

E0

versoir

(de charrue) rîsse ; i fârot bin one novèle rîsse à l’ tchèroûe [du moy. néerl. riester, versoir de charrue]

 

S0

vert

, verte adj (couleur) vèt’ (f vète) ; une porte verte, on vèt’  uch ; un pantalon vert, one vète culote ; des groseilles vertes, dès vètès grusales ; des légumes verts, dès légumes, dès vêrdeûs (f), dè l’ vêrdeû (f sg) ; de la soupe verte, dè l’ vète sope ; (signal) au feu vert, quand l’ feu è-st-au vèt’ ; (qui a de la vigueur), virlitche ( vèrlitche) ; malgré son âge, il est encore très vert, maugré lès-ans, il èst co virlitche ; (expr) i gn-a nin on vèt’ diâle què l’ saurè , il n’y a pas un diable vert qui le saura, je ne le dirai à personne ; vèt’ come porète, vert comme le poireau perpétuel ; vos ‘nn’ èstoz, dès vèt’s , là, vos-ôtes ! , vous en êtes de verts vous !, quels zigotos vous faites ! ; (qui n’est pas mûr) cette pomme est encore verte, ci pome-ci èst co vète ; (expr) c’ è-st-one saqwè inte li vèt’ èt l’ sètch, c’est qqch. entre le vert et le sec, … de qualité moyenne ; ètur li vèt’ èt i sètch , à moitié ; il è raconte dès vètes , il en raconte des vertes

 

C60

vert

nm vous êtes bien dans le vert, ça vos va bin, l’ vèt’ ; se mettre au vert, aler à l’ campagne ; les verts, les écolos, lès vèt’s ; il a voté pour les verts, il a vôté po lès vèt’s 

 

C60

vert

, -e vért (vèrt Se.; vêrt Ve.), f vète (au masc vèt’ Han., Cr.) ; du bois _, dè frèh bwès ; des pois _s, dès novês peûs ; voy. brusque, galant

 

E0

vert

, verte adj (qui est de couleur verte) vèrt, vète (qqf vèrte au f) ; les pâtures ont une couleur _ foncé, lès parures sont vètes come porète ; do l’ vète sope ; dès vètes-ièbes (vètès-ièbes Te.) ; lès crompîres n’ ont nin stî bin r’lèvés, i gn-è brâmint dès vèrtes ; il èst tot vèrt di frèd ; (qui a encore de la sève, qui n’est pas encore sec) vèrt, vète ; do vèrt bwès ; (qui n’est pas mûr(e)) vèrt, vète ; ni coudoz nin lès biokes, èles sonr co totes vètes ; on n’ fâtcherè nin lès-avon.nes asteûre, èles sont co vètes ; (acide, aigre (en paroles)) vèrt, vète ; èlle èst co bin vète ; c’ è-st-on vèrt bok ;  (vigoureux, -euse ; vaillant, -ante) vèrt, vète ; il èst co vèrt po si âdje ; n (couleur verte) mète la bârîre en vèrt

 

S0

vert, e

[adj] (o) vêrt, vèrte, (c) vèt’, vète, (e) vért, vète

 

G100

vert-de-gris

nm vêrt-di-gris

 

C60

vert-de-gris

vért-di-gris

 

E0

vert-de-gris

vèrt-di-gris ; i gn-è do vèrt-di-gris su cès sous-là

 

S0

 

Verté

(n de famille) Vèrté

 

S0

vertébral

, ale adj la colonne vertébrale, li chine, li crèsse

 

C60

vertébrale

colonne _, voy. épine

 

E0

vertèbre

nf rène ; les vertèbres, lès rènes, lès rènes do dos ; vertèbre caudale des bovidés, du cochon, queuwî (m)

 

C60

vertébré

, ée adj qu’ a dès-ochas ; les vertébrés, lès vèrtèbrés (, lès bièsses qu’ ont dès-ochas)

 

C60

vertèbres

crons-ohês, crons-os (anc. pour l’homme ; encore usité pour les bêtes), ohês di scrène (Fl.), crins di scrène (Com.), crins d’ crèsse (Bert.), voy. échinée, épine ; (ard) clons (os sail­lants du bassin) ; _ cervicales, voy. nuque

 

E0

vertement

vètemint ; voy. rabrouer

 

E0

vertement

(sans ménagement) vèrteumint (qqf -umint; vètemint) ; il è stî vèrteumint r’mètou à plèce

 

S0

vertical

, ale adj d’ aplomb ; (debout) en position verticale pour un homme, d’ astampé (-ye)

 

C60

verticale

au football, expédier le ballon à la _, fé one tchandèye (ou one bote à l’ êr)

 

S0

verticalement

adv d’ aplomb

 

C60

verticalité

vérifier la _ du puits de mine, ploumer l’ beûr, lèyî d’hinde in­aplomb è beûr ; être dans la _, èsse d’ aplomb (, di climpe, di climpeûre) ; hors de la _, foû plomb, foû climpe, foû climpeûre (houill : èsse diclimpé Se.) ; voy. APLOMB, BIAIS, NIVEAU, OBLIQUE

 

E0

vertige

[nm] (o) stoûrbiyon, (c) stoûrbion, (e) toûbion, (o) stoûrnioule [nf], (c) dôrnion

 

G100

vertige

nm stoûrbion ; avoir des vertiges, être pris de vertiges, ièsse loûde, ièsse dôrnis’  awè dès stôurbions, awè l’ toûrniole ; à donner des vertiges, à-z-awè s’ tièsse qui toûne

 

C60

vertige

toûbion, voy. étourdisSEMENT

 

E0

vertige

pris(e) de _, toûrnis’, -isse (Te.) ; i n’ fât nin sèy toûrnis’ po montè su ç’ teut-là ; dji n’ danse nin ça, dji su toûrnisse

 

S0

vertigineuse

avec une rapidité _, timpèsse

 

E0

vertigo

vèrtigo

 

E0

vertu

nf (courage) âme ; il n’a pas de vertu, i n’ a pont d’ âme (è s’ capotine) ; (disposition morale) c’est sa grande vertu, c’ èst s’ bia costé ; il n’a pas que des vertus, i n’ a nin qu’ dès bias costés ; (chasteté) elle est d’une vertu chancelante, èle si laîreûve co fé aujîyemint ; c’est une femme de petite vertu, c’ è-st-one bisaude ; c’est une vertu irréprochable, gn-a rin à dîre di lèye ; (loc) en vertu de, en vèrtu di ; (efficacité, propriété) plante à vertu curative, ièrbéye

 

C60

vertu

vèrtu ; suivre le chemin de la _, tchèrî dreût, sûre li dreûte vôye ; en _ de quoi ?, à l’ oneûr di qué sint ?

 

E0

vertu

(efficacité) vèrtu ; ce sont des gens dont la vertu fait l’unanimité, (anc.) c’ èst dès bons catolikes ; elle est de petite _, èlle èst sinte jusqu’ âs gnos, èt pus hôt, c’ èst da tortos (ou èlle èst catolike jusqu’ âs gnos, èt l’ rèsse, c’ èst do bon Dju)

 

S0

vertugadin

nm faus-cu, toûrnûre (f)

 

C60

verve

nf il a de la verve, il a dè l’ babèye

 

C60

verve

feû ; mis en _, ènondé ; voy. EMBALLEE

 

E0

verve

il a retrouvé sa _, i rè l’ cakèt ou i rè l’ cakèt bon

 

S0

verveine

[nf] (e-c) vèrvin.ne, (o) vèrvène

 

G100

verveine

nf vèrvin ne

 

C60

verveine

vèrvin.ne

 

E0

verveine

vèrvin.ne ; do té d’ vèrvin.ne

 

S0

verveux

(filet de pêche) vivroû (wi- Ma., wè- Rob.), vièrveû (Hu.)

 

E0

Verviers

npr Vèrvî

 

C60

Verviers

(ville de la province de Liège) Vèrvî ; do drap d’ Vèrvî

 

S0

Verviétois

, -oise n Vèrvîtwas, -wase (adj verviétois, -oise adj vèrvîtwas, -wase)

 

S0

vesce

nf vèces (pl) ; semer des vesces, sèmer dès vèces

 

C60

vesce

(plante et graine) vèce ; _ sauvage, cwèrvèce, voy. trèfle

 

E0

vesce

_ sauvage, mèlkin ; l’avon.ne èst plin.ne di mèlkins [de la famille de mèler, avec suffixe dépréciatif -kin (d’orig. néerl.)] ; (cultivée) vèce ; il è sèmé dès vèces 

 

S0

Vesdre

la _, li Vèsse, l’ êwe di Vèsse

 

E0

vésicatoire

nm mouche (f)

 

C60

vésicatoire

mouche, mohe d’ Èspagne, vésicatwére (, vi-)

 

E0

vésicule

nf (vésicule biliaire) amér (m) ; (loc) bouter s’-t-amér, pousser sa vésicule, se mettre à bout; (lésion de la peau) boton (m), dôse

 

C60

vésicule

clokète, vèssèye ; voy. ampoule

 

E0

vésicule

 

 

_ du fiel, amér ; l’ amér do boû, do porcê, do cok ; t’ ès côpé l’ amér ?

 

S0

 

 

vespasienne

nf pichelote

 

C60

vesprée

voy. crépuscule, frais, nuit, soir

 

E0

vesse

, -er, -eur, -euse vèsse, -î, -å, -åde, qqf -eû, -eûse ; leûser, lacher ‘ne leûse (Wa., Ber.) ; vesse-de-loup, vèsse-di-leûp

 

E0

vesse

(pet) vèsse ; èlle è todi pète ou vèsse

 

S0

vesse-de-loup

nf vèsse-di-leup ; (expr) i pinseûve mète si mwin su on-aubwisson èt ç’ n’ asteûve qu’ one vèsse- di-leup, il croyait mettre la main sur un champignon et ce n’était qu’une vesse-de-loup, ses espérances sont déçues

 

C60

vesse-de-loup

vèsse-di-leûp

 

S0

vesser

vi (lâcher un pet) vèssi 

 

S0

 

 

vessie

[nf] (o-c) vèssîye, (e) vèssèye

 

G100

vessie

nf vèssîye ; des pierres à la vessie, dès pîres à l’ vèssîye ; faire une blague à tabac avec une vessie de porc, fé one blague au toubak avou one vèssîye di couchèt

 

C60

vessie

vèssèye (-êye Ve., -iye Hu., -ie St.; vèhie Ma.)

 

E0

vessie

vèssîe ; (anc.) fé one blague à toubak avou one vèssîe d’ porcê ; j’ ai la _ pleine à se rompre, dj’ ê la vèssîe come on tchapau boule ; il è dès pîres à l’ vèssîe ; prendre des _s pour des lanternes (croire à des absurdités), prinde dès vèssîes po dès lantiènes ; _ desséchée dont on faisait un sac (à tabac p. ex.), bavèsse 

 

S0

veste

nf (vêtement) camisole, casake (m), casake (m) ; enfiler sa veste, mète si casake ; un tourne-veste, on toûne-casake ; (loc) laisser tomber la veste, si mète è pur, à purète ; (échec) couye, dispoûsseléye, ratôrtîye ; il a eu une fameuse veste aux élections, i ‘nn’ a ieû one di dispoûsseléye

 

C60

veste

paletot ; esp de _, (anc.) carma­gnole

 

E0

veste

une ­_trois-quarts, on p’tit paletot ; _ courte en ratine, portée par les hommes, mastrokèt ; il a retourné sa _, il è r’toûrné l’ tchâr

 

S0

vestiaire

vèstiaîre

G0

vestibule

nm (hall) aléye (f), colidôr, intréye (f) ; il a laissé son chapeau dans le vestibule, il a lèyî s’ tchapia à l’ intréye ; on l’a fait patienter dans le vestibule, on l’ a faît ratinde dins l’ colidôr

 

C60

vestibule

voy. entrée

 

E0

vestibule

(de maison) pwace ; sère l’ uch do pwace

 

S0

vestige

nm ce sont les vestiges de la civilisation étrusque, c’ èst ç’ qui d’mère dès-Ètruskes ; ce sont les vestiges d’une maison romaine, c’ èst lès rwines d’ one maujo romin.ne, c’ èst ç’ qui d’mère d’ one maujo romin.ne

 

C60

vestige

voy. trace

 

E0

veston

[nm] (c) camusole [nf], (e) camisole [nf], (o-c) casake [nf], djakète [nf]

 

G100

veston

nm camisole (f), casake ; un veston de laine, one camisole di lin.ne

 

C60

veston

_ d’intérieur, (anc.) chassine

 

E0

vêtement

[nm] (o-c) abîyemint, (o-c) lokes [nf-pl], (c) moussemint, moussûre, (e) moussemint (pour femme), mousseûre [nf] (pour homme)

 

G100

vêtement

nm moussemint, moussûre (f), cayèt, guènîye (f), loke (f), mètûre (f) ; où avez-vous caché mes vêtements ?, èwoù-ce avoz catchî mès lokes ?, … mès moussemints ?, …mès moussûres ? ; fringues, foufes ; frusques, sint-fruskin (m sg) ; vêtement de jour de fête, bias bidous, bias moussemints, bonès lokes (f pl) ; vêtements ordinaires, moussemints d’ tos lès djoûs ; vêtement de confection, moussemint tot faît ; vêtement sur mesure, moussemint su mèseure ; vêtement ridicule, agayolemint ; des vêtements à la mode, dès moussemints à l’ môde ; laver des vêtements, rilâver dès moussemints ; raccommoder des vêtements, rapètassî, rapîceter ; laver des vêtements, rilâver dès moussemints ; repasser des vêtements, ristinde dès moussemints ; mettre des vêtements, se vêtir, si moussî, mète one saqwè su s’ dos ; retirer ses vêtements, si dismoussî, si disboter ; je vais me dévêtir, je vais changer de vêtements, dji m’ va disboter ; placard à vêtements, copinderîye (iron) (f), gârdi-rôbe (f) ; principaux vêtements : bas, tchausses (f) ; bérèt, bèrèt, calote (f) ; bonnet, bonète (f) ; blouse, taye ; caleçon, scaneçon ; caraco, caracô ; casquette, calote ; châle, chabrake (f) ; chandail, tèchu ; chapeau, tchapia ; chaussettes, tchaussètes ; chemise, tchimîje ; combinaison, cote di d’zos ; corsage, cwârsadje ; corset, corsèt ; culotte, pitite culote ; écharpe, èchêrpe ; étole, chabrake (f) ; jean, djin’, bleuwe culote ; jupe, cote ; manteau d’homme, paletot ; manteau de dame, mantia ; pantalon, culote (f), marones (f pl) (, pantalon) ; pardessus, pârdèssus ; peignoir, timpe-èt-taurd ; pull­over, pulovêr, tèchu ; pyjama, pijama ; robe étroite, foûrau ; robe ample, cote, rôbe ; singlet, pitite tchimîje (f) ; t-shirt, t-shirt ; veste, camisole, casake (m )

 

C60

vêtement

voy. costume, habit, hardes

 

E0

vêtement

(pièce d’habillement) 1 baguèdje ; one ârmwêre à baguèdjes ; c’ èst tos vîs baguèdjes dins l’ gurnî ; ensemble des _s et effets personnels, bagues (nf pl) ; ripindoz vos bagues ; _s supplémentaires, radobes ; tu ‘nn’ ès, dès dobes èt dès radobes ;

 

2 (types de vêtements) _s, frakes ; il è mètou sès bèles frakes ;

_s portés lors du deuil, doû ; acheter les _s de deuil, acheter l’ doû ; porter les vêtements de deuil, pwarter l’ doû ; _ en flanelle ou en laine, qui protège la poitrine, cache-keûr ;

 

3 (locutions) remettre des _s propres (se rendre plus présentable), si raprôpriyi ; si raprôpriyi po-z-aler à l’ dicâce ; (se dit lorsque qqn porte un vêtement étriqué) t’ ès ploré po l’avèr (litt. « tu as pleuré pour l’avoir ! ») ; va chercher des vêtements propres, va quèri dès prôpes-afêres ; revêtir des vêtements trop chauds, si moussi trop fwart ; mettre les vêtements du dimanche, si moussi à dîmègne ;

 

S0

vétéran

nm et adj ancyin (f ancyin.ne, anciène) ; un vétéran de l’armée, on-ancyin d l’ ârméye

 

C60

vétéran

vètèran

 

E0

vétéran

(vieux soldat) vètèran ; les vétérans de la guerre 1914-18, lès vètèrans d’ quatôrze dîj-ût’ ; (sportif ayant dépassé l’âge senior) vètèran ; lès vètèrans do fotbal

 

S0

vétérinaire

[nm] (c) vètèrinaîre, (o) vètèrinére, (e) årtisse, (o) ârtisse (plaisant)

 

G100

vétérinaire

n ârtisse, vètèrinaîre, médecin po lès bièsses

 

C60, G0

vétérinaire

årtisse, vètèrinêre ; voy. empirique

 

E0

vétérinaire

vètèrinêre ; il è falou apèler l’ vètèrinêre

 

S0

 

 

vétille

nf tchipoterîye, tchîtchéye, tchîyerîye ; il a encore ergoté sur des vétilles, il a co trové à r’dîre po dès tchîtchéyes

 

C60

vétille

, -er, -eur, voy. bagatelle, CHIPOTER, -IER, NIAISER, -ERIE, TATILLON

 

E0

vétilles

ils se sont querellés pour des _, is s’ ont margayi po dès pètes di tchèt

 

S0

vétilleux

, euse adj totin (-e) ; qu’il est vétilleur !, qué totin, m’-n-ome !

 

C60

vêtir

v moussî ; (se) si moussî, s’ abiyî, si boter, si niper, mète ses moussemints ; ils se vêtent, is s’ moussenut ; nous nous vêtirons, nos nos mous­serans

 

C60, G0

vêtir

voy. habiller

 

E0

veto

veto

G0

vêtu

, ue adj moussî (-ye) ; elle était bien vêtue, èlle èsteûve bin moussîye ; être mal vêtu, ièsse mau foutu (f mau fouteuwe), ièsse agadelé (-ye), ièsse ègayolé (-ye) ; être court vêtue, ièsse moussîye fwârt coût

 

C60

vêtu

être _ de façon voyante, excentrique, sèy moussi come one marionète

 

S0

vétuste

adj fwârt vî (-ye), vî-vî (f vîye-vîye), qu’ èva è poûre ; la maison était vétuste, c’ èsteûve one vîye-vîye maujone ; un escalier en bois vétuste, dès montéyes qu’ ènn alin.n è poûre

 

C60

vétusté

, -é, voy. décrépit, vieux, VIEILLESSE

 

E0

veuf

, veuve n et adj veuf (f veuve)

 

C60

veuf

, veuve vèf, vève (veuf, veuve Har., Com., …) ; (d’une veuve qui fait la coquette) èle ribiketêye (Ber.) ; voy. VENDREDI

 

E0

veuf

, veuve n veuf, veuve (vèf, vève Te.) ; il è marié one veuve

 

S0

veuf, ve

[n] (e-c) veuf, ve, vèf, vève, (o) vêf, vève, veuf, veûve

 

G100

veule

adj lache

 

C60

veule

terre _, hole tére ; pomme de terre _, voy. aqueux ; voy. flasque, mou

 

E0

veuvage

vèverèye

 

E0

veuvage

(temporaire) veuvaje ; je suis temporairement en veuvage (séparé de ma femme ou de mon mari) dji sû o veuvaje ; mettre les pigeons en veuvage (séparer les couples de pigeons avant l’enlogement pour un concours), mète lès pîjons o veuvaje

 

S0

 

 

vexer

v choker ; j’ai été vexée, dj’ a stî chokéye ; c’est vexant, c’ èst chokant ; (se) ièsse choké, si mwaîji ; on ne se vexe pas pour si peu, allons!, on n’ si mwaîjit nin po si wêre, va ! ; il se vexe facilement, il èst rade choké

 

C60

vexer

voy. contrarier, tourmenter,

 

E0

vexer

vi se _ (prendre la mouche) (avec une mimique qui rappelle celle de qqn qui prise ; comp. houmer) chnoufer ; i chnoufe po rin

 

S0

Vezin

npr Bjin

 

C60

viable

adj (apte à vivre) il était viable, il aureûve seû viker ; (qui présente les conditions pour durer) ce n’est pas viable, ça n’ saureûve durer

 

C60

viable

bin vikant, bin à vike

 

E0

viaduc

nm viyaduk

 

C60

viaduc

viyaduk

 

E0

viager

, -ère adj vi(y)ajer, -ère ; one rente viyajère ; il è mètou sa mâjon en viajer

 

S0

viagère

rente _, rinte viyajére

 

E0

viande

[nf] (o-c) tchau, (o) tchâr, (e) tchår

 

G100

viande

nf tchau ; une pièce de viande, one pîce di tchau ; avez-vous mangé de la viande pour souper ?, avoz mougnî dè l’ tchau po soper ? ; manger de la viande de porc, mougnî dè l’ tchau d’ pourcia, … do couchèt ; manger de la viande de veau, mougnî do via ; de la viande de bœuf, dè l’ grosse bièsse, dè l’ tchau d’ boû, do boû

 

C60

viande

tchår ; mauvaise _, brûte, casmadroye, furtoye, gadroye, macoye ; voy. lambeau ; _ fraîche, dè l’ doûce tchår ; des _s, toutes sortes de _s, dès tchârerèyes (Ma.)

 

E0

viande

tchâr ; do l’ blanke tchâr ; do l’ rodje tchâr ou do l’ tchâr di rodje bièsse ; do l’ novèle tchâr ; do l’ croûse tchâr ; do l’ cûte tchâr ; do l’ coriante tchâr ; do l’ tinre tchâr ; do l’ sètche tchâr ; do l’ tchâr djuteûse ; do l’ tchâr astchâfé ; la tchâr èst djà bin avanci, èle sint ; i fât saler la tchâr ; one awîe d’ tchâr ;  on molin à tchâr ; c’ èst la sâce qui fêt la tchâr ; c’ èst do l’ tchâr sins-och ; de la _ cuite, do l’ tchâr cûte ; de la _ impropre à la consommation, provenant d’une bête échauffée au moment de l’abattage ou saignée trop tardivement, do l’ tchâr cûte ; de la _ de volaille ou de jeune veau qui est encore nourri au lait, do l’ blanke tchâr ; de la _ de boeuf, de vache, do l’ tchâr di rodje bièsse ; _ hachée, haché ; aloz quèri do haché po fé dès boulètes ; _ conservée avec du sel, salêye ; dji mindjerins bin on p’tit bokèt d’ salêye ; i fât dis’saler l’ bokèt d’ salêye ; de la _ provenant d’un bovidé (boeuf, vache) qui a déjà été en pâture et dont la chair est rouge, do l’ tchâr di rodje bièsse ou do l’ rodje tchâr ; dj’ ê mètou do l’ rodje tchâr dins la sâçusse

 

S0

 

 

 

viatique

nm brôstike ; « Nos nos mètrans èchone po vos d’ner vos brôstikes. » (J. Gilson)

 

C60

viatique

(porter, recevoir le _) li bon Diu

 

E0

vibrant

, e adj tron.nant (-e), triyanant (-e)

 

C60

vibration

vîbrâcion

G0

vibre

vîbrer

G0

vibrer

v tron.ner, triyaner ; la maison vibrait à chaque passage d’un train, li maujone tron.neûve à chake trin qui passeûve ; il nous a fait vibrer, i nos-a muwé ; je vibrais en la sentant à mes côtés, dji triyaneûve tot l’ sintant à costé d’ mi 

 

C60

vibrer

rouhî ; voy. bruire

 

E0

vicaire

nm vicaîre

 

C60

vicaire

vikêre

 

E0

vicaire

 

 

vikêre ; voilà le _ qui passe, (sans mention du patronyme), v’là l’ abé qui passe ; li vikêre rawâr po sèy dwayin

 

S0

 

 

vice

nm (mauvais penchant) laîd costé, malice (f), (mwaîs) vice ; il est rempli de vices, i n’ a qu’ dès mwaîs vices ; il n’a aucun vice, i n’ a pont d’ mwaîs costé ; (défectuosité) dèfaut

 

C60

vice

vice, calinerèye ; voy. défaut

 

E0

vice

(disposition au mal) vice ; il èst plin d’ vices ; (prov) pôvèrté n’ èst nin vice ; (mauvaise habitude) vice ; çu tch’vau-là è on vice, i mward tot l’ timps ; (défaut (technique)) vice ; gn-è on vice à ç’ machine-là

 

S0

vice versa

loc et vice versa, èt l’ contraîre èto, èt l’ ôte min me parèy

 

C60

vice-amiral

vice-amirâl

G0

vice-consul

vice-consul

G0

vice-consulat

vice-consulat

G0

vice-présidence

vice-prèsidince

G0

vice-président

vice-prèsidint

G0

vice-présidint

, ente nm vice-présidint (-e) 

 

C60

vice-recteur

vice-rècteûr

G0

vice-roi

vice-rwè

G0

vice-royauté

vice-rwèyauté

G0

vicié

, ée adj (entaché de nullité) c’est un acte vicié, c’ è-st-on ake qui n’ vaut rin ; (impur) l’air est vicié, ci n’ èst nin dè l’ bone aîr ; le sang est vicié, li song èst trop tène , le sang est trop léger ; li song toûne à aîwe , le sang tourne en eau ; li song s’ mache avou l’ aîwe, le sang se mêle à l’urine ; il a l’ song èpwèsoné, il a le sang empoisonné

 

C60, G0

vicier

gåter ; air vicié, ine måle êr, må-hêtèye

 

E0

vicieux

, euse adj (pervers, cochon) bouksin (nm), godî (nm) ; c’est un cercle vicieux, gn-a nin moyin d’ è rèche

 

C60

vicieux

, -euse vicieûs, -e ; calin, -ène ; poûri d’ vice

 

E0

vicieux

, -euse adj et n (pervers, -erse) vicieûs, -eûse

 

S0

vicinal

, -e vicinål, -e

 

E0

vicomte

nm vicomte 

 

C60

vicomte

vicomte

 

E0

vicomte

vicomte

G0

vicomté

vicomté

G0

vicomtesse

nf vicomtèsse

 

C60

victime

nf j’ai été victime d’une hallucination, dj’ a ieû one burlûre ; j’ai été victime d’une agression, on m’ a ataké ; ils sont victimes de la famine, is môrenut d’ fwin ; l’avalanche a provoqué de nombreuses victimes, gn-a ieû bran.mint qu’ on stî pris dins l’ acheléye, … dins l’ drigléye ; l’accident n’a pas fait de victimes, gn-a pèrson.ne qu’ a stî djosté dins l’ acsidint

 

C60

victime

voy. accident, déception

 

E0

victoire

nf victwêre ; la victoire de Wellington à Waterloo, li victwêre di Wellington à Watèrlo ; il a obtenu la victoire, il a gangnî ; il ne faut pas crier trop vite victoire , i n’ si faut nin vanter trop rade

 

C60, G0

Victoire

npr Victwêre

 

C60

victoire

, -orieux, -euse, -ement victwére ; victorieûs, -e, -emint

 

E0

Victoire

, Victor, -ine Victwére ; Victôr, Tôr, Totôr ; Victorine, Torine

 

E0

Victor

npr Victôr (diminutif, Tôr) ; (expr) s’ i ploût à l’ Sint-Victôr, l’ awous’ ni vaut nin d’ l’ ôr, s’il pleut à la Saint-Victor (2l juillet), la moisson ne sera pas terrible

 

C60

victorieux

, euse adj l’équipe victorieuse, l’ èkipe qu’ a gangnî ; il est victorieux, il a gangnî

 

C60

Victorin

npr Victorin (diminutif, Torin)

 

C60

Victorine

npr Victorine (diminutif, Torine)

 

C60

victuaille

voy. vivres

 

E0

victuailles

nf pl amonucion (sg), amougnî (m sg), (Sombreffe, Basse-Sambre, amindjî) ; on lui a donné des victuailles, il a ieû d’ l’ amougnî

 

C60

vidange

nf faire la vidange d’une citerne, vûdi l’ citêrne ; (verre consigné) botèye vûde ; ils reprennent les vidanges, is r’pudenut lès botèyes vûdes 

 

C60

vidange

_ de fosse d’aisances, vûdièdje (, nètièdje) di sècrétes (anc.) ; _ de coupes de bois, sêwe, -èdje ; chemin de _, vôye di sêwe ; faire la _, vûdî ; _ des éclats de pierre (t de carr ), sêwe (Es.)

 

E0

vidanger

v vûdî (, wîdî)

 

C60

vidangeur

nm bègneteû, bèrnatî

 

C60

vidangeur

vûdieû (, nètieû) d’ sècrétes (anc.)

 

E0

vide

[adj] vûde, (c) wîde

 

G100

vide

adj vûde (, wîde) ; le verre est vide, li vêre èst vûde ; la maison est vide, li maujone èst vûde ; la chambre était vide, gn-aveûve pèrson ne dins l’ tchambe ; les rues sont vides, gn-a pèrson ne avau lès vôyes ; un verre vide, on vêre vûde ; une bouteille vide, one botèye vûde ; avoir la tête vide, awè s’ tièsse tène ; « Il a co s’ tièsse tène, mins ça va bin. » (H. Matterne) ; avoir l’estomac vide, ni rin awè su si stomak ; (expr) i n’ sét sofri lès vêres plins, co mwins’  lès vûdes, il ne peut supporter les verres pleins, vide fait grogner le porc, quand on n’a rien à manger, on est de mauvaise humeur ; quand lès tch’vaus s’ batenut, c’ èst qui l’ crèpe èst vûde , quand les chevaux se battent, c’est que la mangeoire est vide

 

C60

vide

nm faire le vide autour de soi, ritchèssî tot l’monde ; faire le vide dans sa tête, ni pus sondjî à rin ; regarder dans le vide, riwaitî sins rin veûy; parler dans le vide, causer po n’ rin dîre ; remplir les vides, bouchî lès traus ; son départ a créé un grand vide, quand èlle a ‘nn’ alé, dji m’ a sintu tot d’sseûlé, … sintu mièr seû ; (loc) à vide : le bus est parti à vide, gn-aveûve pèrson.ne dins l’ bus’ quand il a ‘nn’ alé ; j’ai eu un passage à vide, dji n’ saveûve pus qwè, dj’ in.meûve ostant qu’ on m’ lomiche Zidôre

 

C60

vide

, f vûde (au masc vûde Hu., Wa., Com.), voy. vider; un _ (dans une culture : endroit où une plante n’a pas poussé ou est morte) låke (nf) (Hu.), hård (hesb ) ; voy. semer ; le bateau est _, li batê èst lûté ; (houill) nos magasins sont _s, nos-èstans lûtés ; laisser des _s dans le remblai de la taille, lèyî dès vûs, dès stås, dès d’zêrts, qqf dès leûps

 

E0

vide

adj (qui ne contient rien) vûde ; la botèye èst vûde ; noste ârmwêre èst vûde ; a raler lès mwins vûdes ;

lès tonês vûdes sonant pus fwart quu lès plins ; quand l’ batch èst vûde, li porcê groûle ; avoir la tête vide, avèr la tièsse vûde ; (où l’on ressent l’absence de qqn) vûde ; la mâjon sone bin vûde dupûs qu’ èlle èst voye ;  n (espace qui ne contient rien,) vûde ; i gn-è djà on bê vûde dins l’ tas d’ foûre ; i gn-è on vûde dins la hèye ; taper dins l’ vûde ; à _, à vûde ; ruveni à vûde avou la tchèrète ; le porte-monnaie est _, li porte-manôye sint la twaye (litt. « le porte-monnaie sent la toile ») ; (à l’ adresse de qqn qui ne vient pas les mains _s) li ci qu’ apwate èst todi l’ binvenou (litt. « celui qui apporte est toujours le bienvenu ») ; il est venu les mains _s, (grossier) i n’ è v’nou qu’ avou sa gueûye ; adv tourner à _, toûrner fou ; on boulon qui toûne fou ;

 

S0

vide-bouteille

vûde-botèye ; _ dans un vignoble, cabinèt (Hu.)

 

E0

vidéo

adj vidéyo

 

C60

vidéo-clip

vidèyoclip’

G0

vidéogramme

vidèyograme

G0

vidéothèque

vidèyotéke

G0

vider

[v] vûdî, (c) wîdî

 

G100

vider

v vûdi (, wîdî) ; vider ses poches, vûdî sès potches ; action de vider les poches, vûdadje (m); vider à nouveau, rivûdî ; action de…, rivûdadje (m) ; vider sans soin, witchî ; …  à nouveau, riwitchî ; vous pouvez vider l’eau, vos p’loz witchî l’ aîwe foû ; vider d’un récipient dans un autre, trèvûdî ; (loc) vider son sac, vûdî s’ satch ; vider les lieux, ènn’ aler, si ramasser ; être vidé, ièsse crèvé nauji

 

C60

vider

vûdî ; _ com­plètement son verre, bouter foû, vûdî (, beûre) si vêre foû, fé raszibus’ ; _ sa gourde, un bateau, lûter s’ flache, on bâtê ; _ sa bourse, sin.nî s’ boûsse ; videz les lieux, vanez foû d’ chal, voy. déguerpir ; se _ (foirer) à l’extrême, si vûdî (, si hiter) mwért ; voy. épuiser, foirer

 

E0

vider

vt _ le contenu (d’un contenant, d’un lieu), vûde (vûdè Te.) ; dji va vûde li moûdè ; vûde tès potches ! ; dji vûderans la traveûre ; dj’ ê vûdou l’ ètang ; _ son sac (dire ce que l’on a sur le cœur) ; vûde si sètch ; (boire) vûdoz vosse vêre ; videz vos assiettes, ni lêssoz nin l’ avon.ne o batch ; vt _ jusqu’à la dernière goutte, rasgoter ; dj’ ê bin rasgoté la botèye ; _ complètement (un récipient) (en enlever tout le liquide), disvûde ; disvûde one cuvèle ; se _ les intestins, si divûde ; dji m’ ê bin d’vûdou ; (vidanger) dispûji ; dispûjoz ç’ trau-là ; dji va dispûji la citêrne ; (retirer les entrailles (d’un animal, pour le rendre propre à la consommation)) vûde one poye, on pèchon, on tchèvreû ; (évacuer (un endroit) vûde lès lieûs ; vt _ de nouveau (remettre à sec), rivûde ; il ont r’vûdou l’ ètang ;  

se _ (perdre son contenu), si vûde ; l’ ètang s’ è vûdou su deûs-eûres di timps ; lès grîves qu’ on-è pris si vûdant totes seûles ; les vaches se vident complètement (en déféquant) quand elles sortent au printemps, lès vatches su chitant totes voye quand èles sôrtant â prétimps

 

S0

vie

[nf] 1 (o-c) vîye, (e) vèye

2 (vie envisagée dans le temps, existence) (c) vikaîrîye, (o) vikérîye, (e) vikårèye

3 (mode de vie) (c) vikadje, (o) vikâdje, (e) vikèdje

 

G100

vie

nf 1 (terme général) vîye, vicance ; le temps d’une vie, vîye di djin ;

2 durée de vie, vicaîrîye ; pendant toute sa vie, tote si vicaîrîye;

3 manière de vivre, vicadje (m) ; il a mené une drôle de vie, il a ieû on drôle di vicadje ;

 la vie est chère, i faît tchêr viker ; (loc) reprendre vie, raviker ; action…, ravicadje (m) ; en vie, è vike ; il est en vie, il èst vicant, il è-st-è vike ; il est sans vie, il èst mwârt ; il ne donne pas signe de vie, i n’ faît ni sine ni mine ; il ne donnait plus signe de vie, i n’ rimuweûve pus ni pîd ni pate ; il est entre la vie et la mort, il a d’djà on pîd d’ l’ ôte costé, … on pîd dins l’ fosse ; avoir la vie facile, l’ awè bèle, l’ awè pus bèle qu’ on-èfant d’ bone maujone , avoir plus facile qu’un enfant riche ; avoir la vie dure, awè fwate à fé ; faire la vie, mwinrner la vîye ; jamais de la vie, jamaîs d’ la vîye ; je n’ai jamais vu cela de ma vie, dji n’ a jamaîs vèyu ça di m’ vîye ; laisser la vie sauve à qqn, lèyî è vike, lèyî viker ; vous m’avez  sauvé la vie, vos m’ avoz chapé ; la chance de ma vie, li chance di m’ vîye ; ça c’est ma vie privée, ça, c’ èst mès-afaîres ; à vie, à vîye ; c’est un appareil à vie, c’ è-st-one ostèye po durer ; il est nommé à vie, il èst lomé po tote si vicaîrîye ; la vie conjugale, li vicadje d’ one cope ; gagner sa vie, gangnî s’ crosse ; pourvu que Dieu lui prête vie, plaî-st-à Diè ; (expr) tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, tant qu’ i gn-a vîye, i gn-a èspwêr ; pour une petite vie qu’on a ! , po one pitite vîye qu’ on-z- a ! ; Vos-avoz one bêle vîye, vos! – Ci n’ èst nin one bêle vîye qu’i m’ faureûve, c’ è-st-one bèle djon ne ! (iron), (jeu de mots basé sur « vîye » vie ou vieille) – Vous avez une belle vie vous ! – Ce n’est pas une belle vieille qu’il me faudrait, c’est une jeune ; mwinrner la vîye come lès-agaces qu’ ont vèyu on r’naud , faire du tapage comme les pies qui ont vu un renard

 

C60

vie

vèye (vêye Ve.; véye Ja., Fa.; viye Hu.; vîe Fl., Od , Wa.) ; vicårèye ; mener une pauvre _, miner ‘ne pôve vèye (, vicårèye), ine vèye di tchin, voy. vivoter ; faire la _, mener joyeuse _, miner l’ vèye, (anc). forviker ;_ déréglée, voy. déréglé ; gagner sa _, gangnî s’ vèye (, s’ crosse), (anc.) si (k’)tchèvi ; le dommage fait la _ chère, li damadje fêt l’ tchîr timps ; le mariage lui a fait la _ belle (il a épousé une dot), li marièdje lî a fêt l’ pêrê bê (expr. de bouilleur) ; il a bonne _, c’ è-st-on bèl-à-fé (Ho.), voy. aisance ; être entre la _ et la mort, èsse pîd foû pîd d’vins ; il est bien en _, il èst bin vlkant, bin à vike, voy. vif ; il n’a pas beaucoup de _ (énergie) dans le corps, i n’ a wêre di vike è cwèrp (, è cûr) (Ber.), voy. énergie

 

E0

vie

(fait de vivre) vîe (vîye Te.) ; piède la vîe ; i n’ fêt nin signe di vîe ; il èst intèr la vîe èt la mwart ; (plaist) ostant d’ mori quu d’ piède la vîe ; (existence) vîe ; il è stî mâlureûs tote sa vîe ; i n’ vikerè nin la vîe d’ on cwarbâ ; i n’ frè jamês rin d’ bon d’ sa gârce di vîe ! ; il è mon.né one vîe d’ tchin ; (genre de vie) vîe, vicârîe ; i mon.ne grande vîe ; i mon.ne mâvêse vîe  ; jamês do l’ vîe ! ; (tapage) vîe, arèdje ; lès bièsses mon.nant one vîe d’ tos lès diâles ; il a mon.nant one, di vîe, amon lès vèjins ! ; il est entre la vie et la mort, i n’ pout ni viker ni mori

 

S0

vieil

, vieille, adj (f vîye) ; un vieil homme, on vî ome ; une vieille femme, one vîye feume ; la pauvre vieille, li pôve vîye âme, li pôve vîye djin ; (expr) c’ èst dins lès vîyès mârmites qu’ on faît l’ mèyeû dès sopes, c’est dans les vieilles marmites que la soupe est la meilleure

 

C60

vieillard

nm vî ome ; les vieillards, lès vîyès djins

 

C60

vieillard

, vieille, voy. vieux

 

E0

vieillard

un _, on vî cwarp, on vî documint, on vî bokèt, on vî machin ; (inj à l’ adresse d’un _) vî chnouf ! [rattaché à l’all. Schnupftabak]

 

S0

vieillard, e

[n] (o-c) vîye djin [nf], (e) vîle djin [nf], (o-c) vî ome, vîye feume

 

G100

vieillerie

nf vîjerîye (, vîserîye); (expr ) aus feumes èt aus vîjerîyes, gn-a todi one saqwè à r’dîre (iron) , il y a toujours qqch à reprocher aux épouses et aux vieilleries

 

C60

vieillerie

gådibiè (, hå-) ; des _s, dès vîs camadjes (, rahis’, hèrvês, bardahis’, bardaherèyes, tape-djus, fonds d’ cåve ou d’ grinî, rikètes, tchinis’), vîserîyes (Hu.), raclapins (Be.-, voy. rapiécer), voy. ANTIQUAILLE, REBUT

 

E0

vieillerie

(rebut) haridèle, rahis’ (Te.) [du lat. *rasicare, raser], rikète ; wâde totes tès vîs haridèles ! ; c’ èst totes vîs rikètes ! ; c’ èst bon à foute âs rikètes ; je n’en ai que faire, de votre _, dji ‘nn’ ê qwè-z-a fé, di vosse rikète

 

S0

vieillesse

[nf] vîyèsse, (o) vièlièsse

 

G100

vieillesse

nf viyèsse, vîs djoûs (m pl) ; ils ont eu une vieillesse heureuse, il ont stî eûreûs dins leûs vîs djoûs ; la vieillesse d’un âne, li viyèsse d’ on baudèt ; (expr) is sont dè l’ min me viyèsse, ils sont de la même vieillesse, … du même âge (en parlant de personnes très âgées)

 

C60

vieillesse

vîyèsse (St., Ma.; vîlèsse Ve., Gl. Od.), vîhème (Fa.), voy. age ; à l’hospice de la _, ås vèyès djins, (anc. ou péjor) ås-incuråbes, ås vîs-omes, ås vèyès feumes

 

E0

vieillesse

vièyèsse (vîyèsse Te.) ; nosse tchèt èst mwart di vièyèsse ; çu gamin-là, c’ èst leû baston d’ vièyèsse

 

S0

vieillir

[v] (c-e) avîyi, (o) s’ avièyi, (c) div’nu vî, vîye, (e) div’ni vî, vîle

 

G100

vieillir

vi aviyi ,divenu vî, raler après têre ; action de vieillir, aviyichadje (m) ; nous vieillissons, nos divenans vîs ; votre père vieillit, vosse pa d’vint vî ; il est beaucoup vieilli, il èst bran.mint aviyi ; il faut laisser vieillir le vin, i faut lèyi l’ vin aviyi ; (expr) nos-èstans come lès queuwes di vatches, nos-è ralans après têre (iron), nous sommes comme la queue des vaches, nous allons après terre, nous vieillissons ; vt aviyi ; c’est un vêtement qui la vieillit, c’ è-st-on moussemint què l’ aviyit ; vous me vieillissez d’un an, vos m’ fioz on-an pus vî

 

C60

vieillir

rinde (, diveni) vî, vîyi, avîyi (vîhi, a- St., Ma.; avîheni Fa.; vîli Ve., Ar., Gl., Sp.) ; (plaist) ènnè raler, crèhe après têre come lès quowes di vatche ; il vieillit fort, il avîyih fwért (i vîhih fwêrt La.), i ‘nnè r’va (La ) ; _ davantage, ravîyi ; voy. décliner, enfance ; [habit] vieilli outre mesure, forvîli

E0

vieillir

 

 

 

vi (décliner) avîyi, vîyi ; èlle avot fwart avîyi dupûs la mwart di si-ome ; vt (faire paraître plus vieux) çusse cote-là v’s-avîyit fwart ; i vîyit fwart ; vos n’ vîyichoz nin !

 

S0

 

 

 

vieillissement

nm aviyichemint

 

C60

vielle

nf tièsse-di-tch’vau

 

C60

vielle

(anc.) vièrlète, tièsse di dj’vå

 

E0

Vielsalm

npr Lu Vî-Sâm

 

C60

Vielsalm

à _, à l’ Vî-Sâm’ ; voy. salm

 

E0

Vielsalm

(localité de l’arrondissement de Bastogne) Vî-Sâm’ (appellation locale : Lu Vî-Sâm) ; Vî-Sâm’, c’ èst do costé do l’ Barake Frêture ; dj’ îrans à l’ Vî-Sâm’ ; lès djins do l’ Vî-Sâm’ ; gentilé: lès Sâmiots

 

S0

Viemme

Vième, village

 

E0

Vierge

[nf] (religion) Aviêrje

 

G100

vierge

nf (relig) Aviêrje ; le manteau de la vierge, li mantia d’ l’ Aviêrje ; avez-vous vu les petites niches avec des vierges dedans ?, avoz vèyu lès potales avou l’ Aviêrje didins ? ; bien-aimée Sainte Vierge, binaméye Sinte Viêje, binin.méye Sinte Viêje ; (loc) fil de la vierge, filé d’ l’ aviêrje

 

C60

vierge

adj noû (f noûve) ; une terre vierge, one noûve têre ; une ligne vierge, one blanke ligne ; une vigne vierge, one vigne viêrje ; (femme) elle est encore vierge, èlle a co s’ vèrjinité, èlle èst co djon.ne-fèye ; elle s’est mariée vierge, èlle a arivé tote noûve au mâriadje

 

C60

vierge

elle est encore _, (plaist) èlle a co l’florète so l’ oûy ; elle n’est plus _, (plaist) èlle a l’florète djus d’ l’ oûy, on lî a k’frohî s’ bansetê, èlle a cassé s’ hièle (, s’ sabot), èlle è-st-abwèssenêye ; la Sainte _, li Sinte Vièrje (, Avièrje), (li) Notru-Dame, qqf li Vièrje-Marèye ; voy. FILANDRES, PUCELLE

 

 E0

vierge

adj et n vièrje ; elle est encore _, èlle èst co vièrje, èlle è co la fleûr su l’ û ; la Vierge Marie, la Vièrje ou la sinteVièrje ; (statue de la Vierge) sinte Vièrje ; la sinte Vièrje n’ èst pus dins sa potale ; les jeunes filles chargées de porter la statue de la _ Marie lors des processions en son honneur, lès pwarteûses do l’ sinte Vièrje

 

S0

Vierset

Vièrsèt, village

 

E0

Vierves-sur-Viroin

npr Vièpe

 

C60

vietnamien

viètnamyin

G0

vieux

, vieil, vieille adj vî, vîy (f vîye) ; un vieil arbre on vî aube,; une vieille maison, one vîye maujone ; un vieux couple, one vîye cope ; le vieux grand-père, li vî pârin ; devenir vieux, divenu vî ; on vit vieux dans votre famille, on vike vî dins vosse famile ; il est vingt ans plus vieux que moi, il èst vint-ans pus vî qu mi ; vieux jeu, djeu ; vieux camarade !, scorion ! (vieux lacet de cuir) ; sto ! (vieille souche d’arbre) ; (loc) dins l’ vî timps, dans le vieux temps, jadis ; c’ èst do vî timps, c’est du vieux temps, c’est du temps maussade ; (expr) citèle-là, èlle èst vîye, èlle a dè l’ baube au minton, celle-là, elle est vieille, elle a de la barbe au menton (dit-on d’une histoire connue depuis longtemps, c’est vieux comme les chemins, cette histoire) ; il èst co pus vî qu’ lès vôyes, il est encore plus vieux que les chemins ; i gn-a si vî tchèron qui n’ faît co voltî pèter si scorîye, il n’est si vieux charretier qui n’aime toujours faire claquer son fouet, … qui aime retrouver sa verdeur ; on n’ a jamaîs mèyeû sès pids qu’ dins sès vîs solés, les pieds ne sont jamais plus à l’aise que dans des chaussures usagées ; on n’ aprind nin à on vî tchin à-z-aler à l’ lache, on n’apprend pas à un vieux chien à se laisser attacher ; on-z-a dès novias maus tos lès djoûs èt co waurder lès vîs, on a de nouveaux maux chaque jour et on garde encore les anciens ; pus vî èst-ce qui l’ boû èst, pus deure èst-ce qui l’ cwane èst , plus vieux est le bœuf, plus dure est la corne, plus on est vieux, plus on est têtu ; todi l’ vî djeu, là ! , toujours le vieux jeu, il n’y a pas de changement ; come lès tch’mins,  vieux comme les chemins ; come Matîsalé, vieux comme Mathusalem ; nos divenans vîs ! , nous devenons vieux (phrase à laquelle on répond) vîs, c’ èst co rin, mins laîds èt grigneûs, là ! (iron.), vieux, cela passe encore, mais laids et grincheux, là !

 

C60

vieux

, vieille n les vieux, lès vîyès djins ; pauvre vieille, pôve mi-vèce ; pauvre vieux, pôve mi-vét ; un petit vieux, on p’tit vî ome ; une petite vieille, one pitite vîye feume ; (exp) come lès vîs chufelènut, lès djon.nes tchantenut, comme les vieux sifflent, les jeunes chantent, les habitudes passent d’une génération à l’autre ; li pôve vîye âme, le pauvre vieux ou la pauvre vieille ; « Ti pous bin rîre po ç’ qui t’ as braî, va, pôve vîye âme si t’ as co l’ keûr di v’lu ièsse gaîye maugré qu’ on t’ laî si wêre di djoûs po r’fé t’ bouneûr. » (E. Gilliard) ; (terme familier) mon vieux, valèt, mi vét ; ma vieille, mi fèye ; vieille branche, vî sto

 

C60

vieux

, vieille vî, vèye (ou vîle ; véye Ja.; vîye Hu.; vîhe Es., St., Ma., etc.) ; une vieille route, voy. ancien ; on a beau être _, le tendron fait le larron, i n’ a si vî tchèron qui n’ clapetêye voltî on côp ; un vieil homme, un vieux, on vî ome, on vî bounome (Ma., -ame Ve.), on (vî) påpa (, påpére, grand-pére, grand-pére totoye, vî palelot ; vî mådje Cou. ; vî gayèt Ja.) ; une vieille, ine vèye djint (, åme, feume), ine (vèye) mama, grand-mére, grand-mére totoye, ine vîle pène ; une vieille réjouie, on vî troubadoûr (, troupin) ; une vieille sorcière, voy. désagréabLe ; une vieille décrépite, voy. décrépit ; une vieille fille, ine vèye djon.ne fèye, voy. coiffer ; un vieux garçon, voy. garçon ; comment vas-tu, mon vieux ?, kimint va-t-i, vî strouk ? ; voy. CAMARADE

 

E0

vieux

, vieille adj (vî, vîye Te.) ; on vî ome ; one pôve vî fème ; dès vîs djins (dès vîyès djins Te.) ; il èst tot’ si vî qu’ Matusalèm’ ; il èst vî assez po fé on mwart ; dès vîs tchinis’ ; dès vîs rikètes ; dès vîs stofes ; i k’nuche tos lès vîs rimês ; ça èst vî come lès tch’mins ; i n’ frè nin dès vîs-ochs dins sès vîs djoûrs ; on n’ sét nin doû-ce qu’ on-îrè ; is sont co à l’ vî môde, cès djins-là ; one cwafure à l’ vî môde ; lès vîs paletots ; (dans des interpellations plaisantes à l’adresse d’un pair) bondjoûr, vî frére ! ; qué novèle, vî stok ! ; (âgé, -ée) vî ; mi frére èst pus vî qu’ mi ; dji sû dîj ans pus vî qu’ lu ; â pus vî l’ oneûr ; elle a vécu vieille (longtemps), èlle è viké vî ; i wête lès deûs vîs qui passant ; un _ garçon, on vî djon.ne ome ; une vieille fille, one vî djon.ne fèye ; c’est très vieux, c’ èst vî come lès tch’mins ;

(qui fait paraître plus vieux) avîyichant, -ante ; on moussemint avîyichant ;

(se dit plaist d’une personne âgée) c’ è-st-on vî porê asteûre ; va-z-a, va, vî porê ! ; (inj) _ bonhomme !, vî machin !;

vieil homme inactif, lanchtourne ; ça va, vî lanchtourne ? [all. Landsturm] ; vieille femme, grîsète ; (désignation inj. d’une vieille femme) vî capsule, vî caramèle, vî machine,  vî pètrote, vî tchèna, vî trompète ; c’ èst djà one vî machine qu’ il è marié là ! ; une vieille femme désagréable, one vî toupîe ; vieille rabougrie (péj), vî kètche ; une vieille femme débauchée, on vî trawé tchèna

 

S0

vieux, vieille

[adj] (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle / vèye

 

G100

Vieuxville

à l’ Vî(he)-vèye, village

 

E0

Vieux-Waleffe

à Vî-Walèfe, village

 

E0

vif

, vive adj (éveillé) aviné (-ye), spitant (-e) ; « sès p’ tits nwârs-ouy avinés èt spitants » (E. Gilliard) ; (expr) pus mwârt qu’ è vike, plus mort que vif ; vif come li poûre , vif comme la poudre ; vif come on lumeçon dins l’ farène (iron), vif comme un limaçon dans la farine ; (agile) il est vif à la course, il èst vif à l’ coûsse ; (emporté) vous êtes trop vif, vos-èstoz trop vif ; ( intense) une lumière vive, one fwate lumiére ; (mordant, piquant) hagnant (-e), vif ; le vent est vif, li vint èst vif ; il ressentait une vive douleur, il aveûve mau au d’là ; (rapide) il a l’esprit vif, i vèt tot d’ sûte qwè ; vif comme l’éclair, vif come l’ alumwâre ; (qui a de la vivacité) enfant vif, èfant spitant ; (loc) à vif : il avait les nerfs à vif, il èsteûve su sès niêrs, il èsteûve come on nièrson broucheté au r’viêrs

 

C60

vif

nm il a été pris sur le vif, il a stî pris imwin dins l’ satch ; vous l’avez piqué au vif, vos l’ avoz djondu jusse èwoù-ce ç’ qu’ i faleûve, vos l’ avoz cwachî

 

C60

vif

, vive vîf, vîve ; à chair vive, à vîve tchâr ; [brûler, enterrer] tout _, vikant, è vike ; des couleurs vives, dès vikantès coleûrs ; à vive arête, voy. arête ; ce propos l’a piqué au _, cisse -parole-là l’ a hagnî ; trancher dans le _, voy. trancher; (prompt et animé) vîf, vîve ; abèye, subtil, vigreûs, voy. alerte, ardent, impétueux ; enfant vif et pétulant, voy. remuant ; des yeux vifs, dès-oûys di spirou, dès-ûs tchacants (Fa.: i louke tchacant) ; d’une allure vive, d’ ine reûde abalowe, d ‘on bê lèvê, reût-à-bale ; le froid est vif, i pice, i hagne ; (emporté) vîf come dè poûre, tièsse di hoye, voy. emporté ; personne vive, qui crie à tort et à travers, on sot brouwèt (Vo.)

 

E0

vif

, vive adj (intense) vîf (, vîve), vikant (, -ante) ; one hèye vîve ; une pierre à arête vive, one pîre à vîve [-f] arèsse ; do l’ tchâs vîve ; (qui a de la vivacité) vîf, vîve ; il èst vif come la poûde ; à _,  â vif (litt. « au vif ») ;  avèr li fondemint â vif ; enfant _ et remuant, spirou ; c’ è-st-on p’tit spirou ; le froid est vif, i strind (Te.) ; dès coleûrs vikantes ; il a encore 1’oeil _ (partic. pour lorgner du côté des femmes), il è co l’ û vikant ; le froid est _, i fêt pikant (ou piçant)

 

S0

vif-argent

nm vif-ârdjint

 

C60

vif-argent

dè vîv-ârdjint

 

E0

vif-argent

(mercure) vîf-ârdjint

 

S0

vigilance

nf il n’a jamais relâché sa vigilance, il a todi ieû lès-ouys dissus

 

C60

vigilant

, ante adj je serai vigilant, dj’ aurè todi mès-ouys dissus ; il a reçu des soins vigilants, il a stî sognî on n’ saureûve mia

 

C60

vigilant

, -e, voy. attentif, atten­tion ; vigilante » (nf) (anc.) vijilante

 

E0

vigile

vidjîle (, vijîle)

 

E0

vigne

nf vigne ; vigne vierge, vigne viêrje

 

C60

vigne

vègne (vigne Hu.), vignôbe (Od ) ; pleurs de la _, êwe di vègne, voy. CEP, TREILLE

 

E0

vigne

vigne

 

S0

vigneron

vigneron (vègnuron ; vigneuron Hu.)

 

E0

vignette

(petite vigne) vignète, surtout dans les n. de 1.

 

E0

vignoble

nm vignèt, vigneroule (f), vignoule (f) (NB de source unique non confirmée (C60))

 

C60

vignoble

vignôbe (m ou f Hu.) ; voy. vigne

 

E0

vigoureusement

adv (avec force) fwârt ; il a frappé vigoureusement, il a tapé fwârt

 

C60

vigoureux

, euse adj d’ atake, di stok, stokasse, skèrpu (f skèrpeuwe), vîgreûs (-e) ; un homme vigoureux, on-ome stokasse ; il est encore vigoureux pour son âge, il èst co d’ atake po s’-t-âdje

 

C60

vigoureux

, -euse, -ement vigreûs, -e, -emint ; trapu et _, doguès’, stokès’ (-as’ St., Ma.); coup _, atote (nf) ; voy. FORT, ROBUSTE SOLIDE

 

E0

vigoureux

, -euse adj et n (costaud, -aude) bayârd, chèrpou (, -ouye) (Te.) fornoûri ; ; qué bayârd ! ; (interpellation plaisante, à l’adresse d’un homme âgé) sacré vî bayârd ! ; personnage _, turco ; on chèrpou valèt [de l’a. frq. *kippjan, picorer la coquille de 1’oeuf]

 

S0

vigoureux, euse

[adj] (o-c) stokasse (e) stokèsse, (e-c) vîgreûs, e

 

G100

vigueur

nf fwace ; reprendre vigueur, si ragrabouyî, riprinde fistu, si rènonder ; « Li vint d’ bîje ni s’ aveûve nin rènondé dè l’ nût. » (E. Gilliard) ; « Li bwès a r’pris fistu dès deûs costés. » (A. Laloux) ; « On rèvoyeûve l’ abé d’ au sèminaîre one toûrnéye, po s’ vinu r’pwèser, si ragrabouyi èt r’prinde fistu. » (A. Laloux) ; serrer avec vigueur, sèrer fwârt ; (loc) en vigueur :  c’est une loi qui est toujours en vigueur, c’ è-st-one lwè qu’ ègzistéye co ; elle entre en vigueur demain, il è faurè t’nu compte à dater di d’mwin

 

C60

vigueur

vigueûr, fwèce, rèsdeûr (Rol.) ; reprendre _, en parlant du feu, etc., raviker, rèsprinde, rèsdjårbi (Wa.), si rènånimer (Vo.)

 

E0

vigueur

vigueûr ; i n’ è pont d’ vigueûr ; riprinde vigueûr ; rendre de la _ (vitalité), ranêrer ; on vêre di gote, ça ranêre

 

S0

viking

viking

G0

vil

, vile adj (laid) laîd (-e) ; de viles actions, dès laîdès djèsses ; (sans valeur) il l’a eu à vil prix, i l’ a ieû po quausu rin

 

C60

vil

, -e bas, basse ; crapuleûs, -e ; un _ individu une crapule, ine canaye, voy. canaille, vaurien ; _ débauché, voy. putassieR ; vendre à _ prix, bazårder, brader, vinde po ‘ne pèce di pan

 

E0

vilain

, aine adj (méprisable) laîd (-e), vilin (f vilin ne) ; c’est vilain de mentir, c’ èst laîd d’ dîre dès mintes, ci n’ èst nin bia d’ dîre   ; (mauvais) il a une vilaine maladie, il a one laîde maladîye ; être dans de vilains draps, ièsse dins d’ laîds draps ; du vilain temps, do mwaîs timps ; jouer un vilain tour, djouwer on mwaîs toû ; (désagréable à regarder) elle n’est pas vilaine, èle n’ èst nin laîde  ; nm il va y avoir du vilain, ça va mau toûrner

 

C60

vilain

, -e, -ement vilin, -in.ne, -emint ; lêd, -e, -emint, voy. laid ; une _ plaie, ine léde vilin.ne plåye ; jouer un _ tour à qn, voy. tour 2 ; un_ petit homme pansu, on lêd p’tit bounakê ; voy. INDIVIDU, MERLE

 

E0

vilain

, -aine adj (méprisable), vilin, -in.ne ; c’ èst dès vilin.nes manîres ; on n’ dit nin dès vilins mots ; il m’a regardé d’un _ œil, i m’ è rwêti lêdemint ; c’est un _ coco, c’ è-st-on lêd machin ; (prov) djeû d’ mwins, djeû d’ vilins ; fê do bin à on vilin, i t’ tchîrè dins la mwin

 

S0

vilainement

adv laîdemint ; il a été vilainement touché, il a stî laîdemint djondu

 

C60

vilainement

(laidement) vilin.nemint ; il è stî vilin.nemint arindji

 

S0

vilebrequin

nm (outil à mèche) libèrkin, tèrauje (f) ; (arbre d’un moteur) vilebrèkin

 

C60

vilebrequin

windê (wê- Ve.) ; la monture, li toûr di windê, la mèche, mohe, mèche di windê, tèrwale (nf) (Hu., Am., Cou.), la monture, li toûr di tèrwale, fustèye (Sto , Li. ; fis-St.; -aye Fa.) ; la mèche, lu windê du l’ fustèye

 

E0

vilebrequin

torbîe, toûrwale (Te.) ; mèche à l’ torbîe ; _ pourvu d’un système permettant un mouvement ininterrompu vers la droite ou vers la gauche, racagnak ; forer avou l’ racagnak

 

S0

vilenie

vilin.nerèye, crasse

 

E0

vilipender

voy. décrier, injurier

 

E0

village

[nm] (c) viladje, (o) vilâdje, (e) viyèdje

 

G100

village

nm viladje ; un beau petit village, on bia p’tit viladje ; c’est la fête au village, c’ èst l’ fièsse au viladje ; les vieux du village, lès vîyès djins do viladje ; c’est un village fort étendu, c’ è-st-on viladje fwârt sitauré ; (loc) aler su lès viladjes, fé lès viladjes, circuler de village en village (se dit du marchand ambulant) ; cèréjî do viladje , cerisier du village, femme de mauvaise vie ; (expr) i faut lèyî l’ èglîje au mitan do viladje , il faut laisser l’église au milieu du village ; i s’ crwèt l’ cok do viladje, il se prend pour le coq du village, … supérieur aux autres

 

C60

village

viyèdje (-adje Fa.), (anc.) vèye, resté dans les l.-d. ; quartier du _, vinåve, ravèt (To.) ; voy. hameau

 

E0

village

(agglomération rurale) vièdje ; on vièdje fwart sitâré ; c’ èst lu l’ cok do vièdje ; (prov) i fât qu’ l’ èglîje dimeûre â mîtan do vièdje ; tèni l’ clotchî â mîtan do vièdje ;( ensemble des habitants d’un village) vièdje ; tot l’ vièdje li savot d’vant mi

 

S0

villageois

lès djins d’ å viyèdje ou d’ å payîsan ; payîsan, -ante ; voy. campagne, -ard

 

E0

villageois

les _, lès djins d’ â vièdje, lès djins dès vièdjes

 

S0

ville

[nf] (o-c) vile, (e) vèye

 

G100

ville

nf vile ; les gens de la ville, lès djins d’ à l’ vile ; c’est une ville de cent mille habitants, c’ è-st-one vile di cint mile djins ; je pars en ville, dji m’ va à l’ vile ; hôtel de ville, maujo d’ vile, hôtél di vile 

 

C60

ville

vèye (vêye Ve., véye Ja., Po., Lat.) ; [aller] à la _, à l’ vèye ; en _, è l’ vèye ; les gens de la _ voy. citadin

 

E0

ville

vèye ; ils habitent la _, is d’morant à l’ vèye ; nous irons faire un petit tour en _, dj’ îrans fé on p’tit toûr à l’ vèye

 

S0

Ville-en-Hesbaye

à Vèye, (, Véye), village

 

E0

Villers

Viyé (ard : écart de St.) ; Villers-Ste-Gertrude, Viyé ; _-la-Tour Viyåtoûr ; (hesb  Vilé: _-le-Bouillet, Vilé-l’-Boulèt ou Vilé-d’zos-Hu ; _-l’Evêque, Vilé-l’-Vèke ; _-le-Peuplier, Vilé-l’-Plope ou Vilé-d’vant-Hanout ; _-le-Temple, Vilé-lès-Timpes ; _-Saint-Siméon, Vilé-Sint-Simèyon

 

E0

Villers-en-Fagne

npr Vile-è-Fagne

 

C60

Villers-la-Bonne-Eau

(village de la commune de Bastogne) Vilé (Viyè anc.); surnom des habitants : lès djènisses

 

S0

Villers-la-Ville

npr L’ Abi

 

C60

Villers-le-Gambon

npr Vilé-l’ -Gambon 

 

C60

Villers-lez-Heest

npr Vilé-lès-Ès’ 

 

C60

Villers-sur-Lesse

npr Viè

 

C60

Villettes

Viyètes (èzès V.), dépend. de Bra

 

E0

vin

[nm] (e-c) vin, (o) vén

 

G100

vin

nm vin ; c’est du bon vin, c’ èst do bon vin ; du vin blanc, do blanc vin; du vin rouge, do rodje vin; du vin rosé, do rôsé ; une bouteille de vin, one botèye di vin ; un verre à vin, on vêre à vin ; du vin de fruits, do vin d’ frûts ; du vin de cerises, do vin d’ cèréjes ; (expr) on vêre di vin, c’ èst mèyeû qu’ on côp d’ pougn (iron), un verre de vin, c’est meilleur qu’un coup de poing ; do vin d’ mouchon, du vin d’oiseau, de l’eau ; quand t’ as mougnî l’ diâle, i t’ faut mougnî lès cwanes , quand tu as mangé le diable, tu dois manger les cornes, quand le vin est tiré, il faut le boire ; i faurè mougnî l’ faute come èlle aurè stî cûte, il faudra manger la tarte comme elle aura été cuite, id.

 

C60

vin

vin ; _ du terroir, vin d’ payis, payis (Hu.), briyolèt (Hu.) ; mauvais _, pikète ; être entre deux _, voy. gris

 

E0

vin

1 vin ; do vin rodje ; do vin blanc ; do l’ sâce â vin ; (au fig) mète di l’ êwe dins s’ vin ; 2 du _, do vinêgue ; do vinêgue di poume ; t’ ârès one baguète trimpé dins do vinêgue

 

S0

vinaigre

[nm]  (c) vinaîgue, (e) vinêgue, (o) vinégue

 

G100

vinaigre

nm vinaîgue ; vinaigre d’alcool, blanc vinaîgue ; vinaigre de vin, vinaîgue

 

C60

vinaigre

vinêgue

 

E0

vinaigre

vinêgue ; on ne prend pas les mouches avec du _ (un peu de diplomatie est souvent nécessaire), on n’ atrape nin lès moches avou do vinêgue

 

S0

vinaigrer

v rnète do vinaîgue

 

C60

vinaigrer

_ la salade, mète dè vinêgue avou l’ salåde

 

E0

vinaigrette

nf vinaîgrète 

 

C60

vinaigrette

såce å vinêgue

 

E0

vinaigrette

vinêgrète ; de la _, do l’ sâce â vinêgue

 

S0

vinaigrier

nm botèye au vinaîgue 

 

C60

vinaigrier

botèye å vinêgue

 

E0

Vinalmont

Vinåmont, village

 

E0

vinâve

l.-d. è vinåve, è hôt-vinåve ; è Vinåve-d’-Île, rue de Liège

 

E0

Vincent

Vincint (Vé- Ju., Ve. ; Vî- ou Vin- Hu.), Vinçent

 

E0

Vincent

Vincint (-cent) ; saint _ de Paul (fêté le 19 juillet), sint Vincint

 

S0

vindas

voy. cabestan, treuil ; ( appareil de gymn) pas volant

 

E0

vindicatif

voy. rancunier

 

E0

vineux

, -euse vinès’ (ou vignès’), -èsse

 

E0

vingt

adj num (devant consonne) vint ; vint femmes, vint feumes ; vingt chiens, vint tchins ; (à la pause et dans des dates) vint’ ; le 20 juillet, li vint’ di julèt’ ; il y en a vingt, i gn-a vint’ ; (suivi d’un autre chiffre) vint’ ; vingt-deux, vint’-deûs ; vingt-neuf, vint’-noûf, sauf vingt et un, vint-y-onk ; (suivi d’un mot d’une syllabe commençant par une voyelle, sauf an et eûre) vint-z- ; vingt arbres, vint-z-aubes ; vingt œufs, vint-z-ous ; vingt hommes, vint-z-omes ; (mais 🙂 vingt ans, vint’ ans ; pendant vingt heures, vint’ eûres au lon ; quatre-vingts, quatrè-vints ; quatre-vingt-un, quatrè-vint onk ; quatre-vingt-deux, quatrè-vint deûs ; (heure) il est huit heures vingt, il èst iût’ eûres èt vint’ ; il est vingt heures, il èst iût’ eûres au nût ; (juron) vingt dieux !, di djou, di dju !, vint Dieûs, cré vint Dieûs, laîd vint Dieû, (ô) laîd pètârd

 

C60

vingt

vint (vint-ans, vint francs), vint’ à la pause et dans li vint’ dè meus, vint’-deûs, vint’-treûs, etc. ; vingt et un, vint-onk ; (vét, vét’ Fl., Ve.); nous étions plus de _, nos-èstîs (à) pus d’ nos vint’ ; vingt-six œufs ou noix, on qwåtron d’ oûs ou d’ djèyes

 

E0

vingt

adj numéral vint’ [var. contextuelles: vint, vint’] vint devant un mot à initiale consonantique : vint eûros ; vint vatches ; vint’ devant un mot à initiale vocalique ou à la pause, vint’ ans ; vint’-èt-onk ; vint’-ût’ ; dj’ astins nos vint’ ; dîj noûf , c’ èst onk pus bas quu l’ vint’ ; vint’ dans vint’-deûs, vint’-trwas, vint’-quate, etc. ; vint’ (forme unique) ; li vint’ di fèvri ; dins lès-anées vint’

 

S0

vingt et un

adj vint-y-onk ; vingt et une, vingt-y-one

 

C60

vingt et unième

adj vint’-y-onyin me

 

C60

vingtaine

nf vintin.ne ; une vingtaine de personnes, one vintin.ne di djins

 

C60

vingtaine

vintin.ne ; elle a une _ d’années, èlle a åtoû d’ vint-ans

 

E0

vingtaine

vintin.ne ; èlle è one vintin.ne d’ anées ; il approche déjà de la _, il aprotche djà dès vint’ ans

 

S0

vingt-cinq

adj vint’-cink

 

C60

vingt-cinquième

adj vint’-cinkyin.me

 

C60

vingt-deux

adj vint’-deûs

 

C60

vingt-deux

désignation du chiffre 22 au jeu de loto, lès deûs kènes (allusion à la forme du chiffre 2, ressemblant au profil d’une cane), li rédjimint dès crapuleûs

 

S0

vingt-deuxième

adj vint’-deûzyin me

 

C60

vingt-et-un

(jeu de cartes où les joueurs tentent d’avoir 21 points en main, ou de s’en approcher) vint’-èt-onk ; djouwer â vint’-èt-onk

 

S0

vingt-huit

adj vint’-iût’ (à la pause, devant «ans » et « eûres »), vint’-iût-z- (devant voyelle), vint’-iût (devant consonne).

 

C60

vingt-huitième

adj vint’-iûtyin me

 

C60

vingtième

adj num vintyin.me ; le vingtième siècle, li vintyin.me siéke

 

C60

vingtième

, -ement vintin.me, -emint; voy. unième

 

E0

vingtième

adj et n vintime ;  i s’ è classé vintime

 

S0

vingt-neuf

adj vint’-noûf 

 

C60

vingt-neuvième

adj vint’-noûvyin me 

 

C60

vingt-quatre

adj vint’-quate (, vint’-qwate), vint’-quatre (devant une voyelle dans un mot d’une seule syllabe)

 

C60

vingt-quatrième

adj vint’-quatyin me 

 

C60

vingt-sept

adj vint’-sèt’  

 

C60

vingt-septième

adj vint’-sètyin.me

 

C60

vingt-six

adj vint’-chîj (à la pause, devant « ans » et « eûres »), vint’chîs, vint-chîs- (voir « six »)

 

C60

vingt-sixième

adj vint’-chîjyin.me 

 

C60

vingt-trois

adj vint’-trwès 

 

C60

vingt-troisième

adj vint’-trwèzyin.me

 

C60

viol

nm fwârçadje ; le viol d’une femme, li fwârçadje d’ one feume

 

C60

viol

, violation viol, violåcion, violèdje

 

E0

viol

viol

 

S0

violacé

, ée adj violausse

 

C60

violation

vi(y)olâcion ; one viyolâcion d’ frontîre

 

S0

violâtre

violasse, violåte,  so l’ violé

 

E0

viole

nf viole ; joueur de viole, djouweû d’ viole ; (loc) djouwer on-aîr di viole à one saquî, jouer un air de viole à qqn, lui en faire voir de toutes les couleurs ; (expr) à noste âdje, on-z-in.me ostant one aîr di feu qu’ on-aîr di viole, à notre âge, on aime autant un air de feu qu’un air de viole ; c’ èst broke di viole,  c’est cheville de viole, c’est l’échec assuré ; i faut danser come li viole djoûwe , il faut danser en suivant le rythme de la viole ; i gn-a one brike dins l’ viole, il y a une brique dans la viole, rien ne va plus ; mète one mastoke dins l’ viole , « mets deux tunes dans 1’ bastringue »

 

C60

viole

voy. vielle

 

E0

viole

(orgue de barbarie, limonaire) viole ; danser à l’ viole ; on toûrneû d’ viole ; rimonter la viole

 

S0

violemment

adv bin, byin, come i faut ; il a été violemment touché, il a stî djondu come i faut, … bin djosté ; frapper violemment, taper à tot skèter, cassî, flayî, pingnî ; se débattre violemment, si cocheûre come on diâle

 

C60

violemment

rudemint, violen.mint

 

E0

violemment

à make ; frapper _ sur le piquet, bouchi à make su l’ pikèt ; il m’ a _ pris à partie, il astot come on démon sur mi

 

S0

violence

nf (force brutale des gens) on ne voit plus que de la violence, on n’ vèt pus qu’ dès boûriatadjes, … dès tuwadjes ; exercer la violence, boûriater ; il a subi des violences physiques, on lî a faît totes (on l’a coupé, on l’ a cwachî ; on l’a brûlé, on l’ a rosti ; on lui a donné des coups, on l’ a comoûdri ; on l’a écorché, on l’ a chwarchî, … distchaurné) ; faire violence, fwârcî, oblidjî ; se faire violence, si maîstri ; (force brutale des choses, des phénomènes) fwace ; il a été déraciné par la violence du vent, il a stî rauyî avou l’ fwace do vint

 

C60

violence

violence, rudeûr ; apostropher avec _, alouwer come on tchin, adragoner (Es., Sp., St., Ma.)

 

E0

violence

vi(y)olence

 

S0

violent

, ente adj c’est un violent, c’ è-st- on distêrminé, c’ è-st-one saquî qui monte rade, i n’ faît nin bon ièsse adlé li quand i s’ mwaîji ; il s’est montré violent avec son épouse, il a boûriatè s’ feume ; il y a eu un violent accrochage entre les policiers et les manifestants, lès policiers s’ ont fameûsemint capougnî avou lès manifèstants ; il avait un violent désir de manger du chocolat, il aureûve chèté ses pates po mougnî do chôcolat ; on annonce un vent violent, on dit qu’ i va awè tempête ; il va y avoir de violents orages, i va awè d’s-oradjes qui vont fé dès dègats ; il y eut un bruit violent, i gn-a ieû on brût d’ tos lès diâles ; c’est un peu violent, ce que vous dites, c’ è-st- one miète fwârt ci qu’ vos d’djoz là ! ; (expr) i fieûve on vint à discwârner lès boûs , il faisait un vent à décorner les bœufs, le vent était violent ; i fieûve one bîje à côper on tch’vau è deûs , il faisait une bise à couper un cheval en deux, la bise était violente

 

C60

violent

, -e violent, -e ; rude ; fèl, -e ; amour, colère _ et de courte durée, houhou, houfa (Gl.) ; un _ coup de poing, on mêsse côp d’ pogne ; le vent est _, i fêt in-arèdjî vint, voy. VENTEUX

 

E0

violent

, -ente adj et n vi(y)olent, -ente ; c’ è-st-on violent ; one mwart viyolente ; de tempérament _, empôrté ; on-empôrté démon !

 

S0

violent, e

1 [adj] (e) viyolent, e ,(c) sauvadje,

2 [nm] (o) léd mamâr, (c) léd mama, sauvadje

 

G100

violenter

v boûriater ; il violente tout le monde, i boûriatéye tot l’ monde

 

C60

violenter

fwèrci (, fôrci, fôrcer)

 

E0

violer

v violer une femme, fwârcî one comére ; se faire violer, ièsse fwârcîye ; violer les lois… les règles, ni nin sûre lès lwès, lès réglèmints ; … un secret, diswalper on scrèt ; violer le domicile de quelqu’un, moussî d’ fwace dins one maujone, fwârcî l’ intréye ; violer des tombes, distrûre dès fosses

 

C60

violer

violer ; _ une enfant, difwèrci

 

E0

violer

vt (commettre un viol sur) (qqn), abûser, vi(y)oler ; il è abûsé d’ lèy ; èle s’ è fêt violer ; (un traité) (ne pas en respecter les clauses), vi(y)oler ; lès-Alemands ont violé la neûtrâlité do l’ Bèljike

 

S0

violet

, ette adj violèt (-e)

 

C60

violet

, -ette violé, -êye ; bleu _, bleû d’ åcolète

 

E0

violet

, -ette adj vi(y)olèt, -ète ; il avot lès léves totes viyolètes di frèd ; ça tire su l’ viyolèt

 

S0

violette

nf violète, violète dès quate saîsons ; violette des bois, violète di tchin, tchausse-pîd  ;(expr) c’ èst totès rôses èt totès violètes, c’est toutes roses et toutes violettes, tout va bien

 

C60

violette

violète ; _ sauvage, violète di tchin (, di håye) ; _ odorante, violète d’ odeûr (Ma.); _ pensée, pinsêye, dobe violète (Ma.) ; plant de _, violetî

 

E0

violette

(fleur) vi(y)olète ; dj’ ê rapwarté dès bèles viyolètes

 

S0

violeur

nm (de femmes, d’enfants) fwârceû ; (de sépultures), distrûjaud d’ fosses

 

C60

violier

voy. giroflée

 

E0

violon

nm (instrument de musique) violon ; jouer du violon, djouwer do violon, violoner ; (expr) c’ èst do bwès qu’ on faît lès violons, c’est du bois dont on fait les violons, il est de bonne composition ; violon d’Ingres, dada ; (prison) ioio ; il a passé la nuit au violon , il a passé l’ nût au ioio

 

C60, G0

violon

violon ; manche du _, quowîre (nf) ; chevalet du _, bôkê ; payer les _s de la fête, payî lès vièrlètes (, lès galètes), voy. vielle ; racler du _, voy. racler ; mettre au _, miner å violon (, à l’ pèrmanence) ; aller dormir au _, s’ aler coûkî so Madame Sapin ; voy. cachot, prison

 

E0

violon

(instrument de musique) vi(y)olon ; djouwer do violon ; i fât danser come li violon djoûe ; one boune êr di feû vât mî qu’ one êr di violon ; (violoniste) vi(y)olon ; il èst deûsime viyolon

 

S0

violoncelle

nm violoncéle

 

C60

violoncelle

, -iste violoncèle, -isse

 

E0

violoncelle

violoncèle

G0

violoncelliste

n djouweû d’ violoncéle (f djouweûse di …)

 

C60

violoncelliste

violoncèlisse

G0

violoniste

n violoneûs (-e)

 

C60

violoniste

violonisse ; _ de village, violoneû

 

E0

violoniste

violonisse

G0

viorne

nf bwès d’ leup

 

C60

viorne

bwès d’ leûp (Ja.), bwas d’ macrale (Ma., le fruit peûs d’ macrale) ; variété cultivée : boule-de-neige, matonî, la fleur, maton

 

 

vipère

nf (serpent) vipére ; (personne) aspik (uniquement dans l’expression : langue de vipère, mwaîje linwe, linwe d’ aspik

 

C60

vipère

vipére ; voy. langue

 

E0

vipère

vipêre ; i s’ è fêt mwade pa one vipêre ; (au fig) avèr one linwe di vipêre (ou one linwe di sèrpent) ; c’ est une langue de _, c’ è-st-on vrê sèrpent ou c’ è-st-one linwe di sèrpent ; (personne malfaisante) qué vipêre, çusse fème-là !

 

S0

vipérine

nf sauvadje bourache

 

C60

virage

nm (courbure d’une route) catoû, toûrnant ; c’est une route où il y a beaucoup de virages, c’ è-st-one vôye qu’ i gn-a bran.mint dès catoûs ; prendre son virage, toûrner ; quand il a amorcé son virage, quand il a c’mincî à toûrner

 

C60

virago

nf jendârme (m) ; cette femme, c’est une virago, ci comére-là, c’ è-st-on vraî jendârme

 

C60

virago

voy. hardi

 

E0

virée

il est encore et toujours en _, il èst co todi en roule

 

S0

Virelles

npr Virèle

 

C60

virement

nm viremint ; il a payé par virement, il a payî avou on viîremint

 

C60

virer

vt (verser une somme) payî avou on viremint ; j’ai viré la somme hier, dj’ a payî ayîr ; (expulser) foute à l’ uch ; je me suis fait virer, dji m’ a faît foute à l’ uch ; vi  (tourner) toûrner ; il a viré à gauche, il a tourné à gauche ; (changer) candjî ; cela vire, ça candje di coleûr ; cela vire au rouge, ça d’vint rodje

 

C60

virer

_ de bord pour quitter la rive (bat), fourwèster; (tourner) (le chariot sur place) rantchî, voy. pivoter, tourner

 

E0

virer

vt (mettre à la porte) vîrer ; il ont vîré leû domèstike ; i s’ è fêt vîrer do l’ posse

 

S0

virevolte

, -er caracole, -er, -åde, -èdje

 

E0

Virginie

npr Vèrjinîye (diminutif, Ninîye)

 

C60

Virginie

Vèrjinîye (, Vir-)

 

E0

virginité

nf vèrjinité

 

C60

virginité

voy. puceau, -elle

 

E0

virgule

 nf (signe de ponctuation) crole  ;(loc) sans change ruine virgule, sins rin candjî

 

C60

virgule

coma (nm); voy. ponctuer, point

 

E0

virgule

virgule

G0

virguler

virguler

G0

viril

, ile adj soyez plus viril !, fuchîz pus ome ! ; c’est une femme virile, c’ è-st-one feume omasse

 

C60

viril

un homme _, in-ome ètîr

 

E0

virilement

agir _, adji come in-ome

 

E0

virilité

fwèce di l’ adje ; le voilà à l’âge de la _, vo-le-là in-ome tot fêt

 

E0

virole

nf fèrone, toûrbale, viroule

 

C60

virole

_ d’outil, de faux, etc., viroûle (, vè-), fèrome (Or., Vo.) ; _ de bâton, fèrome

 

E0

virole

_ de la truelle, bague do l’ trouwale ; _ (de tuyau de poêle) qui s’ajuste au trou de la cheminée, lunète ; (de  la faux) vèroûle ; la vèroûle do l’ fâs

 

S0

virtuose

 

n c’est un virtuose, c’ è-st-on maîsse

 

C60

virus

nm virus’ 

 

C60

vis

[nf] vis’ ([nm] à l’ est)

 

G100

vis

nf vis’ (m) ; donnez-moi les petites vis, dinez-me lès p’tits vis’ ; vis d’Archimède, scargot (m)

 

C60

vis

vis’ (nm) ; _ à tête plate, ine plate tièsse ; petite _ à tête mi-sphérique, ine gote di sèw ; _ à tête ronde sur le chien du fusil, bonèt

 

E0

vis

vis’ (vich As., Va., …) (nf) ; on pas d’ vis’ ; sèrer one vis’ ; dis’sèrer one vis’ ; la vis’ di mècanike ; (t meunerie) la vis’ do l’ potence (Vau.) ; adapter des vis aux fers pour que l’animal ne glisse pas sur la glace, fèrer a glèce ; (au fig) serrer la vis (adopter une attitude plus sévère), sèrer la vis’

 

S0

visa

voy. viser 2

 

E0

visage

[nm] (c) visadje, (o) visâdje, (e) visèdje, (c) guisike [nf]

 

G100

visage

nm visadje ; un beau visage, on bia visadje ; vous avez un meilleur visage vos-avoz on pus bia visadje ; avoir le visage brûlé par le soleil, awè s’ visadje tot rayî (do solia) ; (expr) awè on visadje come dè l’ crôye ,     comme de la craie, … blême ; awè on visadje come do papî machî, … comme du papier mâché, … défait ; awè on visadje come on bon Diè d’ pitié , avoir un visage comme un bon Dieu de pitié, … émacié ; awè on visadje come on coutia , … mince et allongé ; awè on visadje come one chimerète, avoir un visage comme une passoire, avoir un visage marqué par la variole ; awè on visadje come on fiêr à galètes , avoir un visage comme un gaufrier, id. ; awè on visadje come on for, avoir le visage comme un four, … rutilant ; awè on visadje tot racosu, avoir un visage marqué de cicatrices ; awè on visadje tot rôtyî, avoir le visage tout ratatiné ; faut ôte tchôse qu’ on bia visadje po fé on bia mwin nadje, il faut autre chose qu’un joli visage pour faire un bon ménage ; faut fé bia visadje dissus mwaîjès djambes, il faut faire beau visage sur mauvaises jambes, faire belle mine malgré les difficultés ; i t’ a on visadje come plin.ne lune, il a un visage comme pleine lune, … plein de santé ; li cia qui chète si nez, i chète si visadje , celui qui se casse le nez se casse le visage, pensez aux conséquences de vos actes ; trover visadje di bwès , trouver visage de bois, … une mine fermée ; (personne) il y a de nouveaux visages, i gn-a dès novias visadjes

 

C60

visage

voy. figure ; trouver _ de bois, voy. clore

 

E0

visage

visèdje ; on vivèdje plin d’ balafes ; on vivèdje tot tiré ; c’est un homme à deux _s, c’ è-st-on-ome à deûs figures (, à deûs visèdjes, à deûs faces)

 

S0

vis-à-vis

loc (face à face) baube à baube, buk à buk, nez à nez ; nous étions vis-à-vis, nos-èstin.n baube à baube, … buk à buk ; (face à) au drwèt di ; la maison vis-à-vis de la nôtre, li maujone au drwèt dè l’ nosse ; vis-à-vis de (à l’égard de), à l’ adrwèt di, au drwèt di ; (en comparaison de) au r’gârd di ; vis-à-vis de la vôtre, ma maison est petite, mi maujone èst p’tite au r’gârd dè l’ vosse ; (envers) avou ; il fait le fort vis-à- vis des filles, i faît l’ fwârt avou lès crapôdes

 

C60

vis-à-vis

nm je n’osais regarder mon vis-à-vis, dji n’ waseûve riwaîtî l’ ci qu’ èsteûve pa-d’vant mi ; nous avons une pâture comme vis-à-vis, nos-avans on pachi jusse pa-d’vant nosse maujone

 

C60

vis-à-vis

voy. face

 

E0

viscères

divins, groûe [divins correspond au fr. dedans forme empr. pour Bastogne: comp. didins]

 

S0

Visé

Vîsé

 

E0

Visé

(ville de la province de Liège) Vîsé

 

S0

visée

vîsêye ; voy. viser 1

 

E0

viser

[v] (e-c) lignî, (o) alignî, (o) aguignî

 

G100

viser

v lignî, tchiker ; « Sèrant on-ouy po lignî, on bokèt d’ linwe ètur ses lèpes, li René d’ èmon l’ gros Nèsse èsteûve li pus adrwèt à ç’ djeu-là. » (H. Matterne) ; il n’avait pas visé, i n’ aveûve nin lignî ; (loc) viser juste, réussir son coup, tchiker ; « Èlle aveûve bin tchiké s’ djeu, en wastant tot doûcètemint tot ç’ qu’ aureûve p’lu astaurdji s’ frére. » (A. Laloux) ; (avoir en vue) sayî di, waîtî po ; il visait la place de chef de bureau, i waîteûve po ièsse chèf di bûrau ; (s’appliquer à) ce qu’il a dit vise tout le monde, ci qu’ ‘l a là dit, c’ èst po tot l’ monde ; il s’est senti visé , il a pris ça por li

 

C60

viser

vt (qqn ou qqch) (pointer une arme dans leur direction) vîser ; il è vîsé l’ cwarbâ, mês i l’ è raté ; empl absolt tu n’ vîses nin jusse ; (au fig) _ haut (avoir de grandes ambitions), vîser hôt

 

S0

viser 1

(un but) lûgnî (li- ; lûner Ma.), vîrer, vîser (au but) ; _ à, qwèri (, sondjî, tûser) à, avu dès vuwes so

 

 

viser 2

(un écrit) vîser, mète li viså

 

E0

visible

adj (qui peut être vu) il n’est plus visible, on nè l’ sét pus veûy ; c’est visible à la loupe, on l’ sét veûy avou one loupe ; (flagrant) c’est visible, il me semble !, ça s’ vèt, non ? ; c’est visible qu’il ne viendra pas, c’ èst clér qu’ i n’ vêrè nin ; (en état d’être vu) je ne suis pas visible avant 9 heures, dji n’ mi mostère nin d’vant 9 eûres

 

C60

visible

, -ement visibe, -emint (, -blumint) ; vèyåve

 

E0

visible

visibe

 

S0

visiblement

adv à ç’ qu’ on pout veûy

 

C60

visiblement

visîbleumint (qqf -umint; visibemint) ; visîbleumint, i n’ astot pus à lu

 

S0

visière

nf (d’une casquette) pène ; (d’un cheval) waîtroule, waîtwêre ; (fig) waîtroule, waîtwêre

 

C60

visière

visîre ; _ de casquette, pène, (plaist) teûtê ; _ de fusil, voy. mire

 

E0

visière

(qui s’attache autour de la tête) visîre ; (de casquette) pène ; la pène do l’ calote

 

S0

vision

nf (hallucination) vûsion ; j’ai eu une vision, dj’ a ieû one vûsion ; tu as des visions vos divenoz sot ; (perception) ma vision n’est plus très bonne, dji n’ vè pus fwârt bin

 

C60

vision

vûsion (, vî- ; anc. vûjon)

 

E0

vision

(hallucination) vûsion ; avèr dès vûsions

 

S0

visionnage

visionadje

G0

visionnaire

vûsionêre

 

E0

visionner

visioner

G0

Visitation

N.-D. de la _, Notru-Dame di djulèt’

 

E0

visite

nf aller rendre visite, aler dins lès djins, dire on p’tit bondjoû ; recevoir de la visite, awè dès djins, awè dè l’ djin, awè dè l’  visite ; les visites lui sont interdites, on nè l’ pout nin co aler veûy ; il y a une visite, i gn-a one saquî (qu’ èst là) ; rendre une visite mortuaire, aler au mwârt ; (se rendre auprès d’un malade, pour un médecin) le médecin fait ses visites, li docteûr faît sès visites ; carte de visite, cârte di visite

 

C60

visite

rendre _, rinde (, fé) visite (à qn), aler vèy (qn), aler dîre bondjou, voy. voisiner ; faire une courte _, s’ achîr so ‘ne fèsse ; _ des travaux, voy. ins­pection ; _ domiciliaire, tchèsse-manèdje (nm)

 

E0

visite

 

 

visite ; dj’ ons avou do l’ visite âdjoûrdu ; rinde visite ; aler en visite ; li feû spite, c’ èst signe di visite ; il a fait une courte _, il è mostré l’ bout d’ l’ orèye ; (à l’adresse de qqn qui fait de fréquentes et longues _s dans un endroit donné) tu prindrès co vite ti lît avou ! ; aller voir (qqn), lui rendre visite, visiter on malâde ; j’ai reçu la _ du docteur pendant que vous étiez dans les champs, dj’ ê avou l’ médecin timps qu’ vos-astîz âs tchamps ; le jour réservé aux _s, li djoûr di visite ; cârte di visite; aller à la _ médicale, aler à l’ visite

 

S0

 

 

visiter

v aler veûy ; visiter un malade, aler veûy on malade ; (examiner, en parlant du médecin) visiter

 

C60

visiter

visiter ; _ les travaux, ripasser (, vèrifiyî) lès-ovrèdjes

 

E0

visiter

vt (un lieu), aller voir (qqch), visiter ; il ont visité tote la mâjon

 

S0

visiteur

, euse n (touriste) tourisse ; (personne qui rend visite) ils ont des visiteurs, il ont dès djins ; voilà un visiteur, là one saquî ; (ch. de fer) visiteur de gare, visiteû ; une infirmière visiteuse, one infirmiére qui va èmon lès djins

 

C60

visiteur

visiteû ; _ des travaux, ripasseû, visiteû ; _ des pauvres (anc.), mêsse dès pôves

 

E0

visiteur

, -euse, n visiteûr, -eûse ; v’là co on visiteûr po la mâjon ; le chef visiteur de machines (au chemin de fer, p. ex.), li chèf visiteûr, -eûse 

 

S0

vison

nm vison

 

C60

visqueux

, euse adj glaîrieûs (-e), glumiant (-e)

 

C60

visqueux

voy. gluant, trace

 

E0

visser

v vistrer ; visser dans du bois, vistrer dins do bwès ; action de visser, vistradje (m)

 

C60

visser

vistrer (, visser ; visseler, viseler Ve., St.; vister Fl., Gl., Ber. ; viser Fa., Li.)

 

E0

visser

vt viser (vichè  As., Va., …) ; ni vise nin trop fwart

 

S0

Vissoul

Vissoûl, village

 

E0

Vissoule

La Visseroûle, c’ è-st-on vièdje addé Taveni ; aler à l’ Visseroûle ; lès djins do l’ Visseroûle

 

S0

visuel

, elle adj il a une mémoire visuelle, i r’tind aujîyemint ç’ qu’ il a vèyu

 

C60

vit

nm vét

 

C60

vit

surtout dans l’expr m’ vét (euphém anc. m’ hé)

 

E0

vital

, ale adj ce n’est pas vital, on s’ è sét bin passer ; il n’ont pas le minimum vital, is n’ ont nin d’ qwè viker ; pour moi, c’est vital, dji n’ saureûve fé sins

 

C60

vitalité

vèye ; voy. viable, vie

 

E0

vitam aeternam

(ad) loc âd étèrnam’

 

C60

vitamine

nf vitamine

 

C60

vitamine

vitamine

G0

vitaminer

vitaminer

G0

vitaminique

vitaminike

G0

vite

[adv] (e-c) rade, (o) râde, (o-c) rwèd, (e) reûd

 

G100

vite

adv (en se déplaçant) rade, rademint (, raddimint), rwèd, vitemint ; pas si vite, nin si rwèd, nin si rade ; allons-y vite, alans-î rademint ; (en peu de temps) rade ; vous avez eu vite fini, vos-avoz ieû rade faît ; vite et bien, subtilemint ; vite et sans soin , à l’ vole ; le plus vite qu’il peut, di tos sès pus rade ; (expr) acouru come on bolèt d’ canon, arriver comme un boulet de canon, … très vite ; come on dislachî, … comme qqn libéré de sa chaîne ; come on tchin squeuwé, … comme un chien écoué ; come on vint, … comme un vent ; ça n’ a faît qu’ on timps , cela n’a fait qu’un temps, cela a été très vite ; ça prind come on côp d’ fisik, cela prend comme part un coup de fusil, … très vite ; come on trait d’ aurbalète, comme une flèche d’arbalète, … très vite ; co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje, encore plus vite que le vent de bise ; dijoz-le rademint, divant d’ minti, dites le vite, avant de mentir, je ne crois pas ce que vous allez me dire ; il a faît s’ côp qu’ on tchèt n’ a nin levé s’ queuwe, il a fait son coup avant qu’un chat n’ait pu lever la queue ; i l’ faut dîre rade po n’ nin minti longtimps , il faut le dire vite pour ne pas mentir longtemps (iron) ; su nin d’djà deûs bauyes, sur à peine le temps de deux bâillements, très vite ; (interj  d’impatience) abîye !, djans’ ! ; vite, dépêchons-nous, abîye, insi!, alez, à dadaye !, djans’, insi ! ; (au bout d’une courte durée) rade ; nous serons encore vite au bout, nos sèrans co rade au d’bout

 

C60

vite

vite, vitemint, rade, reûd, voy. rapidement, vitesse ; (anc.) twèt, voy. tot ; mauvaise herbe croît _, lès måles jèbes crèhèt voltî ; vite !, vite !, abèye !, hay abèye !, abèye hay ! ; venez _, vinez so l’ côp ; sortez _, abèye èvôye (, foû d’ chal), voy. déguerpir ; courir le plus _ possible, cori d’ sès pus reûds, à l’ (, å pus) abèye, à l’ arèdje, à l’ pus rade (Rob.), à l’ pus hâsse (Bi.), à (grande) dadaye (Fl.), voy. courir, trotter

 

E0

vite

(rapidement) vite ; lès mâvêses-ièbes crèchant vite; li timps passe vite; i n’ va nin pus vite qu’ on no l’ poûsse ; il è stî si vite voye ! ;  ça è arivé pus vite quu dju n’ pinso ; au plus vite, à l’ pus vite, â pus vite ; dji  vinrans â pus vite, dj’ ons rintré l’ foûre â pus vite ; ils travaillent très vite, c’ èst dès zêbes po travayi

 

S0

vitellus

nm djane d’ ou

 

C60

vitelotte

(pomme de terre) cwène-di-gade

 

E0

vitesse

nf rwèdeû ; « Lès samwin nes è vont d’ one riwèdeû ! » (A. Henin) ; faire de la vitesse, aler rade, mwinrner rwèd ; il aime faire de la vitesse, il in.me bin d’ aler rade, i va voltî rade ; il a été pris pour excès de vitesse, il stî pris pace qu’ il aleûve trop rwèd ; j’ai fait cela en vitesse, dj’ a faît ça au pus rade, … rouf-rouf, … à l’ va-rade ; c’est un avion qui ne dépasse pas la vitesse de 900 km /heure, c’ è-st-on-aviyon qui n’ faît nin d’pus d’ 900 km à l’ eûre ; réduis un peu ta vitesse, n’ alez nin si rwèd ; il est déjà en perte de vitesse , i n’ va d’djà pus si rade ; (loc) à toute vitesse, en quatrième vitesse, di tos sès pus rade, à tot-écrâse, bon-z-èt rwèd ; il est parti à toute vitesse, il a pèté vôye di tos sès pus rade, … à tot- écrâse ; en vitesse, abîye, à l’ vole, rademint ; je me sauve en vitesse, dji m’ è va rademint, dji m’ è va abîye ; il est passé en vitesse , il a passé rouf-rouf ; nous allons voir ça en vitesse, nos-alans veûy ça à l’ vole, … rademint ; en pleine vitesse, à plin ne chârje ; (expr) (voir également les expressions reprises au mot « vite ») il a v’ nu paye à s’ cu et l’ feu d’dins, il est arrivé avec la paille à son derrière et le tout en flamme, … à toute vitesse ; ti n’ as nin l’ timps di r’toûrner t’ chike qui l’ afaîre est faîte, tu n’as même pas le temps de retourner ta chique que l’affaire est faite ; prendre quelqu’un de vitesse, aler pus rwèd qui ; je l’ai pris de vitesse, dj’ a stî pus rade qui li ; changement de vitesse, candjemint d’ vitèsse ; boîte de vitesses, bwèsse di vitèsses

 

C60

vitesse

vitèsse ; gagner qn de _, passer à l’ coûsse ; [aller] en vitesse, à l’ vitèsse, à tote vitèsse, à coûsse, come li vint, reût-à-bale, voy. rapidement, vite ; (bat ) donner plus de _ au bateau, diner dè vårt

 

E0

vitesse

vitèsse

G0

vitesse

vitèsse ; prinde do l’ vitèsse ; ariver à tote vitèsse ; ils ont tous été là en rivalisant de _, il ont stî tortos là à l’ pus vite ; on a fait cela en _, on-è fêt ça hay dadaye si tu avais vu à quelle _ il courait !, si t’ avos vèyou la vitèsse qu’ i courot !

(avec « hay ! », mot-phrase qui incite à l’action) ; à toute _, hay dadaye ; dj’ ons fêt ça hay dadaye ! [à rattacher à l’all. dahlen, folâtrer] ; ils rivalisaient de ­, il astint tortos à l’ pus vite

 

S0

Vith

(= Guy) Vi 

 

S0

vitrage

vitrèdje, veûlîre (nf)

 

E0

vitrail

nm cârau 

 

C60

vitrail

veûlîre (nf), voy. rosace

 

E0

vitre

[nf] (o-c) cârau [nm], (e) cwårê [nm], (c) cwêria [nm]

 

G100

vitre

nf cârau (m), qwêria (m) ; casser les vitres, câsser lès câraus ; une armoire vitrée, one ârmwêre avou on (dès) cârau(s) ; (expr) boudjîz-vos di m’ djoû, vos-èstoz trop spès po fé on cârau ! , bougez-vous de mon jour vous êtes trop épais pour faire une vitre (dit- on à qqn qui se trouve dans votre jour)

 

C60

vitre

carreau de _, cwårê d’ veûle, ou veûle ; voy. carreau, verre

 

E0

vitré

partie _e d’une armoire, vitraje ; rindjoz cès papîs-là dins l’ vitraje ; armoire vitrée, il ont on bê vitraje à l’ tchambe

 

S0

vitrée

porte, armoire _, ouh, årmå à glace

 

E0

vitrerie

, -ier veûletrèye (veûletirêye Ve.), veûletî ; voy. hotte

 

E0

vitreux

, -euse veûleté, -êye ; pomme de terre _, voy. aqueux

 

E0

vitrier

nm vêrî, qwêrî

 

C60

vitrier

veûletî (Te.), vitriyer (vitrî Lu.) ; on martê d’ vitriyer

 

S0

vitrine

nf wèrène, boucaniére ; la vitrine de l’horloger, li wèrène di l’ ôrlodjî ; « Tos lès volèts dès boucaniéres sont sèrés. » (E. Wartique) ; « Dj’ a stî à l’ wèrène. » (J. de Lathuy)

 

C60

vitrine

vitrine (-ène Ba. ; vètrine La )

 

E0

vitrine

(étalage) vitrine ; lètchi lès vitrines ; il ont r’fêt leû vitrine po l’ Noyé 

 

S0

vitriol

nm vitriyol

 

C60

vitriol

vitriyol

 

E0

vitriol

vitriyol

G0

vitriolage

vitriyoladje

G0

vitrioler

(du blé) tchåstrer

 

E0

vitrioler

vitriyoler

G0

vitrioleur

vitriyoleû

G0

vitulaire

fièvre _, fîve di lècê

 

E0

vivace

(qui produit pendant plusieurs années) sâvadje ; do célèri sâvadje

 

S0

 

 

vivacité

nf (entrain) vivacité ; il est d’une grande vivacité, i t’ a one vivacité d’ tos lès diâles ; c’est un enfant qui a de la vivacité, c’ è-st-on-èfant qu’ èst spitant ; vivacité d’esprit, subtilité, subtilité ; quelle vivacité d’esprit pour son âge ! il comprend tout, quéne subtilité po s’-t-âdje ! ça comprind tot ; (force) fwace ; la vivacité du vent, li fwace do vint

 

C60

vivacité

 

 

vivâcité ; i n’ è pont d’ vivâcité ; il è la vivâcité d’ one poye prèt à crèver ; ce cheval est sans aucune _ (par antiphrase), çu tch’vau-là, c’ è-st-one vrê ârbalète ; fille ou femme manifestant peu de _, dondin.ne

 

S0

 

 

vivandière

(anc.) markitin.ne ; voy. CANTINIÈRE

 

E0

vivant

, ante adj (en vie) è vike, vicant (-e) ; ils sont vivants, is sont-st-è vike ; je ne sais pas s’ils sont encore vivants, dji n’ saureûve dîre s’ is vikenut co ; il est toujours vivant, il èst todi paurlant vicant ; (plein de vie) vicant ; c’est un enfant bien vivant, c’ è-st-on-èfant bin vicant,on-èfant qu’ èst spitant ; c’est un bon vivant, c’ è-st-on bon vicant, i vike bin ; (ressemblant) c’est le portrait vivant de son père, c’ èst s’ pa tot ratchî ; vous en êtes la preuve vivante, vos ‘nn’ èstoz l’ bone preûve ; (animé d’une sorte de vie) ce sont des rues vivantes, c’ èst dès reuwes qu’ i gn-a do daladje,… qu’ i gn-a tofêr dè l’ djin

 

C60

vivant

nm (personne qui vit) les vivants et les morts, lès cias qu’ vikenut èt lès cias qu’ sont mwârts, lès vicants èt lès mwârts ; (expr) ça n’ arive qu’ aus vicants, cela n’arrive qu’aux vivants, ne nous plaignons pas, nous sommes en vie ; (bon vivant) (expr) ièsse come sint Tîbaut qui bwèt bin èt qui n’ mougne nin mau, être comme saint Thibaut qui boit bien et ne mange pas mal, … un bon vivant ; i s’ faît do laurd, il se fait du lard, c’est un bon vivant ; (du vivant de qqn.) de son vivant, (do) timps qu’ i vikeûve

 

C60

vivant

, -ante adj (en vie) vikant, -ante ; il è stî atèré vikant ; c’ è-st-on mwart vikant ; vos p’loz d’mander à ci-là, il èst co pârlant èt vikant ; (qui a de la vivacité) vikant, -ante ; on-afant bin vikant ; li feû n’ èst nin vikant ; n (personne en vie) vikant, -ante ; quand on rêve dès mwarts, on vèt dès vikants ; du _ de (pendant la vie de), do vikant di ; do vikant di s’ pére, tot astot bin arindji ; n (personne qui a de la vivacité) vikant, -ante ; c’ è-st-one vikante po travayi

 

S0

vivant 1

du _ de sa femme, dè vikant (, dè timps) di s’ feume, qwand s’ feume vikéve co

 

E0

vivant 2

, -e vikant, e

 

E0

vivant, e

[adj] vikant, e

 

G100

vivat

vivåt

 

E0

vive

interj vîve ; (expr) vîve nos-ôtes èt lès tchins d’ tchèrète ! , vive nous et les chiens de charrette !

 

C60

vive

interj vîve ; vîve li rwa! ; vîve nos-ôtes ! (on ajoute parfois èt lès tchins d’ tchèrète !)

 

S0

Vivegnis

(village) à Vign’gnis (qqf Vignis, Vivegnis) ; rue _, à Liège, è M’gnis’, è l’ tchåssèye di M’gnis’

 

E0

vivement

adv (avec vivacité) elle marchait si vivement qu’on avait peine à la suivre, èle roteûve si rademint qu’ on nè l’ saveûve quausu sûre ; (avec force, avec intensité) nous avons vivement regretté son départ, nos-avans stî fwârt disbautchis quand il a ‘nn’ alé ; il s’est retourné vivement, i s’ a r’toûrné d’ one trake ; sa jupe était vivement colorée, si cote aveûve dès bèlès coleûrs

 

C60

vivement

vîvemint, reûdemint, à l’ vole, voy. alertement, rapidement, vite

 

E0

vivement

(rapidement) vîvemint ; rivin vîvemint ; interj vîvemint ; vîvemint la dicâce ! ; vîvemint qu’ on-avuche fini !

 

S0

vivement !n

excl (dans un ordre, un souhait) abîye !, ardans !

 

C60

vivier

nm vèvî ; des poissons de vivier, dès pèchons d’ vèvî

 

C60

vivier

vèvî (, vi-) ; petit _, vèvrê (Na.) ; voy. abreu­voir, ÉTANG, MARE

 

E0

vivier

vèvî ; aler quèri dès makètes o vèvî ; li Vèvî, le côté droit de la grand-rue de Bastogne (lorsqu’on la descend) ; is d’morant â Vèvî (voir Pavêye) ; â Grand Vèvî, lieu-dit à Flamierge (commune de Bastogne, anct commune de Bertogne)

 

S0

vivoter

v vicoter ; action de vivoter, vicotadje (m)

 

C60

vivoter

vicoter, lanwi, langourer (Hu.), må viker, viker p’titemint (, pôvriteûsemint, misèråbe (-bemint)), miner ‘ne vèye di tchin (, ine pôve vicårèye), (Gl avu pon.ne èt misére, potchî d’ ine cohe so l’ ôte, ni savu loyî lès deûs corons, ni sèpi ni (d) djus ni (d’) sus,  sètchî l’ diâle po l’ quowe, ni poleûr ni l’ hay ni l’ trote, dimori à stok (, è knép)., Ba.), s’ è tirer målåhèyemint, si k’ssètchî come on pout, malårder, bronketer (Wa.)

 

E0

vivoter

vi vikoter ; ça n’èst pus viker qu’ i fêt, c’ èst vikoter

 

S0

vivre

[v] (e-c) viker, (o) vikî

 

G100

vivre

v viker ; (loc) viker acoplé , vivre en concubinage ; viker à paurt , vivre à part, … séparés ; viker au rastrindu, vivre petitement ; viker d’ l’ aîr do timps, vivre de l’air du temps, se laisser vivre ; viker d’ sovenances, vivre de souvenirs ; viker po s’ vinte, vivre pour son ventre, être gourmand ; viker su l’ bribe, vivre de rapines ; viker su l’ èspwêr, vivre d’espoir ; viker su sès niêrs , vivre sur les nerfs ; viker su sès rintes, vivre de ses rentes ; viker su s’ pension, vivre de sa pension ; viker tot seû, vivre seul ; (expr) ça li apudrè ç’ qui c’ èst d’ viker, cela lui apprendra ce que c’est de vivre ; faît bon s’ mârier po-z-aprinde à viker, il est bon de se marier pour apprendre à vivre ; i faut qu’  tot l’ monde vike, il faut que tout le monde vive, ils ont tous des chances égales ; i gn-a nin âme qui vike , il n’y a pas âme qui vive, il n’y a personne ; il ont ieû l’ pausse è l’ mwin po bin viker , ils ont eu la pâte en main pour bien vivre, ils sont responsables de leur pauvreté ; i n’ frè nin dès vîs-ouchas, il ne fera pas de vieux os, il ne vivra pas vieux ; i n’ si sinteûve pus viker, il ne se sentait plus vivre, il était inquiet ; i vikerè co après awè minti, il vivra encore après avoir menti, ce n’est pas la première fois qu’il ment ; lès ritches apudenut lès pôves à viker, les riches apprennent aux pauvres à vivre, leur vie est souvent plus frugale ; li ci qu’ èst mwârt, i n’ vike pus, celui qui est mort ne vit plus, profitons donc de la vie ; po conèche lès djins, faut viker avou, pour connaître les gens, il faut vivre avec eux ; quand on-z-èst mwârt, c’ èst po longtimps, quand on est mort, c’est pour longtemps ; quand nos sèrans mwârts, nos n’ vikerans pus , quand nous serons morts, nous ne vivrons plus, il faut profiter de l’heure présente, on ne vit qu’une fois ; lès cias qu’ il a tuwé vikenut co ; ceux qu’il a tués sont toujours en vie, c’est un faux violent ; – Tin, on vike co, là! (et l’interlocuteur répond:) – Poqwè ? Avîz payî po m’ fé moru ? , – Tiens, on vit encore! (dit-on en guise de bonjour) – Pourquoi ? Aviez-vous payé pour me faire mourir ? ; viker come on monsieû, vivre comme un seigneur ; viker come on mènîr (iron), id., vivre très bien ; viker come on tchin, vivre comme un chien, … à l’écart ; viker su s’ crache come on tasson, vivre sur sa graisse, comme un blaireau, … en autarcie

 

C60

vivre

viker ; à peine a-t-on acquis de quoi _, la mort arrive, apontî d’ viker, apontî d’ mori ; _ dans l’aisance, _ de son bien, de ses rentes, voy. aisance, etc. ; _ sans rien faire, viker so on rôlié cossin ; _ de peu, avou pô d’ tchwè ; _ largement, grandement, à l’ lådje, opp à bordjeûsemint; il n’a pas trop pour _, i lî fåt bin totes sès plomes po voler, i compte so tos sès deûts, il èst strindou, i vike so balance ; _ au jour le jour, so bouf ; _ sur le commun, so l’ comeune ; _ de l’allocation de chômage, so l’ chômèdje ; il ne peut ni_ ni mourir, i n’ pout ni (d’) sus ni (d’) djus, voy. vivoter

 

E0

vivre

vi 1 (être en vie) viker ; i n’ è viké qu’ deûs-eûres ; èlle è viké vî ; i n’ è pus wêre di timps à viker ; li ci qui vikerè, vièrè ! ; li ci qu’ èst mwart ni vike pus ; prèt’ à viker, prèt’ à mori ; i fât viker d’vant d’ mori ; il ne vivra pas très longtemps (allusion à la longévité du corbeau), i n’ vikerè nin la vîe d’ on cwarbâ ;

 

2 (passer son existence) viker ; dji n’ ê nin savou viker avou lu ; i fât viker avou lès vikants, on n’ vike nin avou lès mwarts ; i fât qu’ tot l’ monde vike ! ; i n’ vike quu po s’ vinte ; i n’ vike quu po l’ sou ; i n’ vike quu por lu ; dji va lî aprinde çu qu’ c’ èst d’ viker ; il faut prendre le temps de vivre, i fât viker d’vant d’ mori ;

 

3 (habiter) viker ; is vikant dins on vrê taudis ;

 

4 (avoir tel mode de vie) viker ; c’ è-st-one pôve vî djint qui vike tote seûle ; _ misérablement, dans la déchéance, viker come on tchin ;  _ luxueusement, viker come on prince, come on baron, come on nôbe, viker à grandes guides ; viker lâdje ; viker tot p’titemint ;

 

5 (se procurer les moyens de subsister) viker ; i n’è qu’sès brès po viker ; i n’ è qu’ sa p’tite djoûrnêye po viker ; i fêt dur viker ; il ont tot p’titemint po viker ; il vit de la générosité de la société saint-Vincent, i vike do l’ Sint-Vincint, i vike di sès rintes (ou i vike di sès craches Te.) ; is vikant d’ l’ êr do timps ; i vike todi su l’ compte dès-ôtes ; i vike âs crotchèts d’ sès parints ; j’ai de quoi vivre, dj’ ê po viker ; _ à grands frais (en mangeant bien et en s’habillant somptueusement, fé bèle panse èt bèle mantche ; _ sans travailler, viker lès mwins dins lès potches

 

6 vt (mener (telle vie), connaître (tels événements)) viker ; is vikant one pôve vîe ; il avint viké la guère, zèls

 

S0

vivres

nm pl dinrêyes, amagnî, vîves, (argot) chicaye ; voy. nourriture

 

E0

vivres

(provisions) vîves ; lès vîves kiminçant à manker ; couper les _ (cesser toute aide financière) côper lès vîves

 

S0

vizir

nm vizîr

 

C60

vizirat

visîr

G0

vizirat

visirat

G0

vlan

patch, pingn (qqf pign, pègn, pèn’)

 

E0

vocabulaire

nm le vocabulaire, lès mots, li vocabulaîre

 

C60

vocal

, ale adj un groupe vocal, one soce di tchanteûs, one tchanterîye ; on y apprend les techniques vocales, on-z-î aprind à tchanter come i faut

 

C60

vocal

vocâl

G0

vocalement

vocâlemint

G0

vocalisation

vocalisâcion

G0

vocation

nf vocâcion ; il n’avait pas la vocation, i n’ èsteûve nin faît po ça ; sa vocation était d’enseigner, il èsteûve faît po scoler l’s-ôtes

 

C60

vocation

vocåcion

 

E0

vocation

vocâcion ; il è todi avou la vocâcion d’ sèy curé

 

S0

vociférer

v bwêrler ; il vocifère, i bwêrléye ; ils vocifèrent, is bwêrléyenut ; il vociférait, i bwêrleûve ; il vociférera, i bwêrléyerè ; il vociférerait, i bwêrléyereûve ; qu’il vocifère, qu’ i bwêrléye ; qu’il vociférât, qu’ i bwêrliche

 

C60

Vodecée

npr Vôdecêye

 

C60

Vodelée

npr Vôdelêye

 

C60

vodka

nf vodka

 

C60

vœu

nm (souhait) présenter ses vœux de nouvel an, sowaîtî l’ bone anéye, dîre si complimint ; tous mes bons vœux !, one bone anéye ! ; c’est son vœu le plus cher, c’ èst ç’ qu’ i d’mande li d’pus, c’ èst ç’ qu’ i sowaîte li d’pus ; mon vœu a été exaucé, dj’ a ieû ci qu’ dji v’leûve ; tous mes vœux vous accompagnent, di tot keûr avou vos ; (expr) c’ èst dè l’ mwârt qu’ i vout moru , c’est de la mort qu’il veut mourir, c’est son vœu le plus cher ; (promesse faite à une divinité) faire le vœu, promète ; il a fait le vœu de ne plus fumer s’il était guéri, il a promètu di n’ pus filmer s’ il èsteûve rifaît ; (entrée en religion) prononcer ses vœux, passer sès veûs

 

C60

vœu

veû, accomplir son _, tini s’ promèsse ; faire _ d’aller en pèlerinage à, promète li vôye à

 

E0

voeu

(engagement religieux) veû ; fé l’ veû d’ pôvreuté ; (au pl) _x (souhaits adressés à qqn), veûs ; dji v’ prèsente mès bons veûs ; (en parlant d’un prêtre, d’un religieux) il a prononcé ses _x, il è fêt l’ pas

 

S0

Vogenée

npr Vôjenêye

 

C60

vogue

en vogue, à l’ môde ; avoir la vogue, ièsse à l’ môde

 

C60

vogue

vôgue ; avoir de la _, èsse en vôgue, èsse riqwèrou (, riloumé), aveûr lu hu (St.) ; _ passagère, houhou (nm), houfa (Gl.); voy. mode, renom

 

E0

voguer

nêvî, aler so l’ êwe ; vogue la galère, voy. arriver

 

E0

voici

[prép] (c) voci, (e) vochal, (o) (è)v’ci

 

G100

voici

prép voci ; voici des fleurs, voci dès fleûrs ; me voici, vo-me-ci ; le voici, vo-le-ci ; nous voici, vo-nos-ci ; vous voici, vo-ve-ci ; les voici, vo-lès-ci ; en voici, vo-z-è-ci, vo-’nnè-ci ; en revoici, vo-z-è-r’ci, vo-’nnè-r’ci ; me revoici, vo-me -rici ; le revoici, vo-le-rici ; nous revoici, vo-nos-r’ci ; vous revoici, vo-ve-rici ; les revoici, vo-lès-r’ci

 

C60

voici

vochal, (anc. vocial ; voci ou volà Ve., Herv., Ja.; volà St., etc.) ; en _, vo-‘nnè-chal ; me _, le _, …, vo-me-chal, vo-le-chal, etc. ; les _, vo-lès-chal (, vo-l’zès-chal) ; _ l’agent, sauvons-nous !, chal l’ ajent, zayetans !

 

E0

voici

(qui se présente sous une forme scindée dans les contextes suivants; comp. volà) ; combiné avec un pron. personnel régime : me voici, te voici, etc., vo-me-ci, vo-te-ci, vo-le-ci, vo-nos-ci, vo-ve-ci, vo-lès-ci ; combiné avec re- + un pron. personnel régime : me revoici, te revoici, etc., vo-me-rici, vo-te-rici, vo-le-rici, vo-nos-r’ci, vo-ve-rici, vo-lès-r’ci ; combiné avec en, en voici, vo-‘nnè-ci, en revoici, vo-‘nnè-r’ci

 

S0

voie

[nf] 1 (chemin) vôye

2 _ lactée : (o) tch(i)min-sint-Djâke [nm], (c) vôye-sint-Djauke, (e) tète-di-l’Avièrje, (o) tchausséye romène

 

G100

voie

nf (chemin) vôye ; suivre sa voie, sûre si vôye ; perdre sa voie, piède si vôye ; dégager la voie, rinde li vôye libe ; se frayer une voie, afroyî one vôye, afroyî l’ passadje ; dégager la voie, rissatchî ç’ qu’ èst su l’ vôye ; (loc) être par voies et par chemins, ièsse todi su tchamps su vôyes; voie ferrée, ligne, tchimin d’ fiêr, vwè ; sur la voie ferrée, su li tch’min d’ fiêr, su lès rayes, su l’ vwè ; une seule voie de chemin de fer, one seûle ligne ; il est défendu de circuler sur les voies, on n’ pout nin roter su lès vwès ; le train est à la voie quatre, li trin èst su l’ quatyin me vwè ; la voie lactée, li vôye sint Djauke ; (conduite, suites d’actes orientés vers une fin) il faut marcher dans telle voie, c’ è-st-insi qu’ faut fé ; nous lui avons montré la voie, nos lî avans mostré comint-ce qu’ i lî faleûve fé ; il est sur la bonne voie, il îrè lon ; il n’a pas encore trouvé sa voie, i n’ sét nin co au jusse ci qu’ i va fé ; c’est en voie d’exécution, on s’ ènn’ ocupe ; (intermédiaire) il l’a appris par une voie sûre, c’ è-st-one saquî qu’ on s’ î pout fiyî què lî a dit ; ils vont devoir passer par la voie hiérarchique, is vont d’vu passer pa tos lès chèfs ; (largeur d’un trait de scie) donner de la voie à un outil, avoyî, diner dè l’ vwès, diner d’ l’ avenûwe ; les voies navigables, lès- aîwes qu’ on-z-î pout aler d’ssus à batia ; les voies digestives, lès vôyes pà èwoù-ce qu’ on dijère ;par voie aérienne, pa aviyon ; par voie buccale, pa s’ bouche ; frayer la voie, afroyî l’ passadje ; par voie de conséquence, insi, come ça ; en voie de : en voie de guérison, su l’ bone vôye, po ièsse rifaît ; en voie de disparition, qu’ i gn-a todi mwins’, qu’ i gn-a pus wêre

 

C60

voie

vôye, voy. chaussée, chemin, route, sentier ; la _ la plus courte, li vôye dès boterèsses, voy. traverse ; _ charretière, tchèrå (vôye) ; _ qui n’a pas la largeur d’une charrette, vôye qui n’ a nin l’ båne ; _ dont l’entrée est voûtée, in-årvau ; _ lactée, voy. lactée ; suivre une mauvaise _, èfiler ‘ne måle vôye ; (houill) _ de roulage, rôlèdje ; toutes les _s d’un même étage, lèvê d’ rôlèdje ; double _ de roulage, lådje candjèdje ; _ transversale, cwèsterèce ; _ pour exploiter un sous-niveau grâle; *_ de herchage h(i}èrtchèdje ; élargir la _, si taper å lådje ; mener fort loin des _s du fond, fé dès lonkès portchèsses ; _ ferrée dans la mine, vôye guidelêye, marche (, vôye) di guides, minèdje (Fl.) ; donner de la _ à une scie, hêyî lès dints dè l’ sôye, rinde dè l’ vôye (, du l’ hêye St.) à l’ sôye, avoyî (Vo.) ; voy. tourne-a-gauche

 

E0

voie 1

(chemin) voye (voir chemin) ; _ charretière, bâne ; (ferrée) vwa ; la vwa do tram’ ;  lès vwas do tchmin d’ fièr ;

 

S0

voie 2

(d’une scie) voye ; rinde do l’ voye à l’ soye ; instrument (svt une lime) permettant de rendre de la _ à une scie, voyeû (Te.) ; donner de la voie (à une scie) avoyi (vt) ; avoyi la soye ; rendre de la _ (à une lame dentée) ravoyi ; ravoyi la soye ; instrument (svt une lime) permettant de rendre de la _ à une scie,  avoyeû 

 

S0

voilà

[prép] (e-c) volà, (o) (è)v’là

 

G100

voilà

prép là, volà ; voilà ma famille, volà m’ famile ; me voilà, vo-me-là ; le voilà, vo-le-là ; nous voilà, vo-nos-là ; vous voilà, vo-ve-là ; les voilà, vo-lès-là ; en voilà, vo-z-è-là, vo-’nnè-là ; me revoilà, vo-me-rilà ; le revoilà, vo-le-rilà ; nous revoilà, vo-nos- r’là ; vous revoilà, vo-ve-rilà ; les revoilà, vo-lès-r’là ; en revoilà, vo-z-è-r’là, vo-’nnè-r’là ; « Lèstin ! Vo-le-là ! » (L. Pirsoul) ; « Vo-te-là mau pris asteûre. » (R. Hostin) ; « Vo-z-è-là co one di iute. » (Jean Servais) ; nous y voilà, nos-î èstans ; tiens, voilà autre chose !, tin, là ôte tchôse ! ; (loc) en veux-tu en voilà, à chipe chovéye, à make, à r’laye, à tchîr dissus (grossier) ; voilà-t-il pas, volà-t-i nin, là-t-i nin ; il a déménagé voilà un mois, il a bagué volà on mwès, … i gn-a on mwès di-d-ci ; voilà vingt-cinq ans que je le connais, i gn-a vint-cink ans qu’ djè l’ conè, ça faît vint-cink ans … ; (désignant les choses dont on vient de parler) … et il m’a regardé de travers ; voilà l’homme, èt i m’ a r’waîtî d’ triviès ; là come il èst ; voilà bien les hommes !, c’ èst bin lès-omes, ça !

 

C60

voilà

volà (von’là Ma.) ; _ notre homme, volà (, v’là ou là) noste ome ; le _, vo-le-là ; m’y _, vo-me-î-là ; les _, vo-lès-là (, vo-l’zès-là) ; en _, vo-‘nnè-là (, anc. vo-z-è-là) ; _ qui est fait, là qu’ èst fêt ; _ donc pourquoi il n’est pas venu !, là bèle qu’ i n’ èst nin v’nou ! ; _ notre homme qui revenait, vo-r’-laveût noste ome ; _ la lettre qu’il envoyait, volà-veût s’ lète ; _ que nous serons de nouveau au même point, vo-nos-r’lårè è minme pleû ; _ que nous descendons, vo-nos-là d’hinde ; voy. revoila, VOICI

 

E0

voilà

, voici : (sans distinction à Bastogne)

1 v(o)là ; tin ! quî volà ! (ou quî v’là ! ) ; voilà, tiens, une affaire, v(o)là, wê, one afêre ! ; v(o)là ôte tchôse, tins ! ; v(o)là longtimps qu’ on n’ l’ è pus vèyou !; a v’là co onk ; v(o)là qu’ i ploût ; v(o)là-t-i nin qu’ il èst voye à l’ dicâce ! ;

 

2 vo-…-là : combiné avec les pron. personnels régimes

1) ME, TE, LA, LE, NOUS, LES, v(o)là se scinde : vo-me-là bin avanci ; vo-te-là tot l’ min,me ; vo-le-là voye ; vo-nos-là djà â prétimps ; vo-lès-là djà ;

 

2) avec VOUS, seule la forme non scindée : vos v’là co ;

 

3) avec une négation : ça s’ è passé vo-ne-là nin longtimps ; vo-ne-là wêre di timps ; la forme non scindée également possible : ça s’ è passé v’là nin longtimps : v’là wêre di timps ;

 

4) avec le préf. RE- :

(1) ruv’là l’ bon timps ;

(2) RE- + les pron. personnels régimes

– ME, TE, LA, LE, NOUS, LES :

vo-le-rilà , vo-te-rilà, vo-la-r’là, vo-le-rulà, vo-nos-r’là, vo-lès-r’là (aussi possibles, les formes non scindées mi riv’là, tu riv’là, la rivla, li riv’là, nos riv’là, vos riv’là) (forme unique :  lès riv’là)

– + NE + les pr. personnels régimes ME, TE, LA, LA, LE, NOUS, VOUS, LES :

vo-n’-lu-r’là-t-i nin co (ou nu l’ ruv’là-t-i nin co), ne me revoilà-t-il pas encore ; vo-n’-tu-r’là-t-i nin co (ou nu t’ ruv’là-t-i nin co), ne te revoilà-t-il pas encore ; vo-n’-la r’là-t-i nin co (ou ni la riv’là-t-i nin co), ne la revoilà-t-il pas encore ; vo no l’ rila-t-i nin co (ou vo-n’-li-r’là-t-i nin co (avec NE + LE analytique) ou no l’-riv’là-t-i nin co ou ni l’ riv’là-t-i nin co, avec NE + LE analytique), ne le revoilà-t-il pas encore ; vo-n’-nos-r’v’là-t-i nin co afagnis ! (ou ni nos r’v’là-t-i nin co afagnis ! ), ne nous revoilà-t-il pas encore embourbés ! ; vo-n’-vos-r’v’là-t-i nin co (ou ni vos r’v’là-t-i nin co), ne vous revoilà-t-il pas encore ; vo n’ lès r’là-t-i nin co (ou ni lès r’v’là-t-i nin co), ne les revoilà-t-il pas encore ; combiné avec Y + un pr. personnel régime : vo-l’-î-là ; vo-t’- î-la ; vo-l’ -î-là (m ou f), vo-nos-î-là ; vo-v’s-î-là ; vo-lès-î-là (ou vo-l’s-î-là) (on trouve aussi les formes non scindées : m’ î v’là, t’ î v’là, l’ î v’là (m ou f), nos-î v’là, vos-î v’là, lès-î ‘vlà) ;

 

– + Y + un pron. personnel régime : vo-l’-î-r’là, vo-t’-î-r’là, vo-l’-î-r’là (m ou f), vo-nos-î-r’là, vo-v’s-î-r’là, vo-lès-î-r’là (ou vo-l’s-î-r’là

 

(on trouve aussi les formes non scindées m’ î riv’là, t’ î riv’là ; l’ î riv’là (m ou f), nos-î riv’là, vos-î riv’là, lès-î riv’là ;

combiné avec EN, v(o)là ne se scinde pas à Bastogne : a v’là onk ; a v’là, wê, dès manîres ; a ruv’là onk ; n’ a ruv’là-t-i nin onk ; par contre, on note pour Tenneville des formes scindées : vo-‘nnè-là onk ; vo-‘nnè-r’là on-ôte qu’ arive)

 

S0

voilage

nm (pour fenêtre) ridau  ridia ; (pour chapeau) vwèle

 

C60

voile

1 [nf-nm] vwèle

2 (de bateau) (o-e) smak [nm]

 

G100

voile

nm vwèle ; voile de deuil, vwèle di doû ; voile de mariée, vwèle di mâriéye ; (pour une religieuse) prendre le voile, prinde li vwèle, intrer mon lès bèguènes ; (abstrait) il a levé le voile sur cette affaire, il a dit tot ç’ qu’ i gn-aveûve padrî ça ; maintenant que le voile est levé, asteûre qu’ on sét bin ç’ qu’ i gn-aveûve padrî ça

 

C60

voile

nf vwèle ; bateau à voile, batia à vwèle : naviguer à la voile, nêvyî avou l’ vint ; le bateau faisait voile sur Anvers, li batia ‘nn’ aleûve su Anvêrs’ ; (loc) mettre les voiles, foute li camp, lèver l’ dache, si ramasser

 

C60

voile

(qui recouvre la tête) vwale (vwèle Te.) ; (anc.) (en signe de deuil) à l’ mwart do pére, èlle ont pwarté l’ vwale on-an ; (de bateau) vwale ; on batau à vwales ; mettre les _s (s’en aller), mète lès vwales

 

S0

voilé

, ée adj (recouvert d’un voile) la femme était voilée, li feume èsteûve vwèléye, … aveûve on vwèle su s’ visadje ; les yeux voilés de larmes, sès-ouys près’ à braîre ; (rendu moins clair) le ciel était voilé, li ciél èsteûve brouyî, … ènûlé ; la photo est voilée, li foto èst brouyîye ; il nous a dit en termes voilés qu’il allait partir, il a sayî d’ nos fé comprinde qu’ il aleûve ènn’ aler ; il parle en termes voilés, i dit sins dîre

 

C60

voilé

-ée adj (dissimulé, -ée) vwalé ; pârler à mots vwalés ; la lune est _e (par des nuages), la lune èst vwalé ; voilée (en parlant d’une roue), vwalé ; la roûe di m’ vèlo èst vwalé

 

S0

voile 1

nm vwèle (de crêpe, etc.)

 

E0

voile 2

nf grande _ de bateau, smak (nm) ; petite _ triangulaire, mårticot (nm) ; _ au bout du mât, topzèle (nf) ; voy. TOILE

 

E0

voiler

v vwèler ; (se) se voiler le visage, mète on vwèle dissus s’ visadje ; se voiler la face, ni nin v’lu veûy ; sa voix se voile, on n’ l’ ètind pus fwârt, si vwès flauwit ; le ciel se voile, li ciel s’ ènûle

 

C60

voiler

(se) vt et pr ((se) couvrir d’un voile) (si) vwaler 

 

S0

voiler 1

(couvrir d’un voile) vwèler

 

E0

voiler 2

(gauchir) vwèler, voy. dé­former

 

E0

voilette

nf vwèlète

 

C60

voilette

vwèlète

 

E0

voilette

(petit voile transparent) vwalète ; èlle è one pètite vwalète à s’ tchapau

 

S0

voir

[v] (e-c) vèy, (o) vîr, (e) vèyî, (c) vôy, veûy

 

G100

voir

v veûy, (Florennes, vèy ; Fosses, vôy) ; je vois, dji veu ; il voit, i veut ; nous voyons, nos vèyans ; vous voyez, vos vèyoz ; ils voient, is vèyenut ; il voyait, i vèyeûve ; il verra, i vièrè ; il verrait, i vièreûve ; qu’il voie, qu’ i veûye ; qu’il vît, qu’ i vèyiche ; je l’ai vue hier soir, djè l’ a vèyu èyîr au nût ; nous verrons cela plus tard, nos vièrans ça pus taurd ; que vois-je ?, què -ce qui dj’ vè ? ; il faut que je voie cela, i faut qui dj’ veûye ça ; une maison vois-tu, c’est…, one maujo, veus-se, …, vèyoz, c’ èst … ; je voudrais le voir, djè l’ vôreûve bin vôy ; « C’ èst dès vijins qu’ on n’ a jamaîs pont d’ mârgaye avou zèls, vos vièroz. » (E. Gilliard) ; « Monsieû Henri Gilson, li pus brâve gârçon dè l’ têre, i m’ vint vôy tos les djoûs. » (L. Pirsoul) ; « Dji vè raviker, dins m’ sondjerîye, li timps mwârt. » (Gabrielle Bernard) ; (loc) voir clair, veûy clér ; comme je peux voir, à ç’  qui dj’ pou veûy ; c’est à voir, c’ èst d’ veûy ; essaie pour voir, sayîz po veûy ; il faisait semblant de ne pas me voir, i fieûve chonance di n’ mi nin veûy ; il croyait voir un revenant, i pinseûve veûy on rivenant ; je vois tout tourner, dji veu tot qui toûne ; vous m’en voyez ravi, dji so bin binauje ; je voudrais vous y voir, dji vôreûve bin veûy ci qu’ vos frîz à m’ place ; c’est une chose à voir, ça vaut lès pwin.nes d’ ièsse vèyu ; j’irai le voir demain (pour lui rendre visite), djè lî îrè dîre bondjoû d’mwin ; j’irai le voir demain (pour lui demander qqch) djè l’ îrè trouver d’mwin ; faites-moi voir ! , mostrez-me one miète ! ; n’y voir que du feu, n’ î vôy qui do feu ; qui vivra verra, on vièrè bin, s ‘ apinse li cia qu’ aveûve mètu s’ tchèt à cover (iron) (on verra bien! comme dit celui qui a mis son chat à couver) ; se faire voir, si fé awè ; voir le jour, vinu au monde ; voir distinctement, veûy clér ; voir trente-six chandelles, ièsse sitorné ; voir plus loin que le bout de son nez, veûy pus Ion qui l’ bètchète di s’ nez ; (loc) aler veûy lès coméres, aller voir les jeunes filles, courtiser ; à n’ è nin veûy li fin, à ne pas en voir la fin ; ièsse bin vèyu , être bien vu, être apprécié ; on dîreûve veûy, on croirait voir ; si fé bin veûy, se faire bien voir, provoquer la sympathie ; veûy dobe , voir double, avoir bu ; veûy voltî, aimer ; veûy èvi, détester ; (expr) en faire voir des vertes et des pas mûres, è fé veûy dès rodjes èt dès vètes, è fé veûy dès grîjes, … dès bèles, … di totes lès sôtes, … di totes lès coleûrs ; je ne peux plus le voir en peinture, dji nè l’ sé pus sinte ; je te vois venir avec tes gros sabots, dji vos vè v’nu avou vos gros plats pîds ; voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre qui est dans le sien, veûy li moche dins l’ ouy d’ on-ôte èt n’nin veûy li tch’vau qu’ èst dins l’ sink (voir la mouche dans l’œil d’un autre et ne pas voir le cheval qui est dans le sien) ; va te faire voir chez les Grecs, va-z-è t’ fé cayî pau Grèks , alez one miète pus Ion po veûy si dj’ î so (, allez voir un peu plus loin si j’y suis) ; li cia qui n’ vèt rin, i n’ dit rin, celui qui ne voit rien ne va répéter ; tout ce qu’il ne faut pas voir !, tot ç’ qu’ i n’ faut nin veûy avou s’-t-ouy, di-st-i l’ bwagne (iron) (, tout ce qu’il ne faut pas voir avec son œil, dit le borgne) ; dj’ in me ostant veûy sès talons qu’ sès bètchètes , j’aime autant voir ses talons que ses pointes, je préfère le voir partir qu’arriver ; il a vèyu l’ coup d’ temps, il a vu la manœuvre (qu’on lui préparait en douce) ; i n’ faut nin veûy trop lon, il ne faut pas voir trop loin, … trop de soucier de l’avenir ; i n’ î a vèyu qu’ do feu, il n’y a vu que du feu ; i n’ passe nin on mouchon è l’ aîr qu’ i nè l’ vèt, il ne passe pas un oiseau sans qu’il ne le voie, il est perspicace ; i va todi sins veûy et sins r’ conèche, il va toujours sans regarder ni sans reconnaître, c’est un irréfléchi ; i vèt todi tot au pus laîd , il voit toujours tout sous son laid jour, c’est un pessimiste ; li cia qui n’  vèt rin, i n’ dit rin , celui qui ne voit rien ne dit rien, il faut agir prudemment ; li cia qui vèt sès win nes vèt sès pwin.nes, celui qui voit ses veines voit ses peines ; on n’ a co jamaîs vèyu lès djon.nes di mouchons pwârter l’ bètchîye à leû mére, on n’a pas encore vu les oiselets porter la nourriture à leur mère, on ne contraint pas la nature ; on n’ dimande nin à on-aveûle s’ i vout veûy clér, on ne demande pas à un aveugle s’il veut retrouver la vue… ou à qui a soif s’il désire boire ; on n’ vèt qu’ li èt lès tchins su lès vôyes, on ne voit que lui et les chiens sur les routes, il est toujours en route ; on vèt d’djà bin à l’ auje ci qu’ c’ èst do pachis, on voit déjà bien à la barrière la valeur du pré ; quand on s’ vèt d’trop, on n’ si vèt pus , quand on se voit trop, on ne se voit plus ; quand on veut tot ç’ qu’ on veut audjoûrdu, quand on voit tout ce qu’on voit (tout ce qui se passe) aujourd’hui ; ti dîreûve veûy one saquî ! , tu dirais voir qqn, il se donne des airs ; tenez-vous correctement voyons !, mètoz-vos come i faut, on ! ; voyons, qu’est-ce que vous faites là?, è bin, qwè-ce qui vos fioz là ? ; ben voyons !, tin là, rin ! ; voyons voir, vèyans ça ; avoir qqch à voir, awè one saqwè à veûy ; je n’ai rien à voir là-dedans, dji n’ a rin à veûy la-d’dins ;  (se) si veûy ; je me vis dans l’eau, dji m’ a vèyu dins l’ aîwe ; elle ne s’est pas vue partir, èle ni s’ a nin vèyu ‘nn’ aler ; ça ne se voit pas, ça n’ si vèt nin ; je ne te vois pas, là-bas, dji n’ vos vè nin, véla ; (avec réciprocité) nous nous voyions chaque vendredi, nos nos vèyin.n chake vinrdi  ;(loc) je ne plus la voir en peinture, dji nè l’ sé pus sinte ; (expr) ça se voit comme le nez au milieu de la figure, si l’ leup pièd s’ pouyadje, i n’ pièd nin s’ visadje (, si le loup perd son apparat, il n’en perd pas moins son apparence de loup) ; se faire voir, si mostrer ; il essaie de ne pas se faire voir, i saye di n’ si nin mostrer ; qu’il aille se faire voir !, qu’ i vaye au diâle ! ; va-z-è-t-au diâle ! , va au diable !

 

C60

voir

vèy (, vèyî, veûy (ce dernier surtout à Se., Hu., Es., et hesb) ; vî Ja.) ; _ juste, de travers, voy. ber­lue, juste, travers ; je ne vois plus clair, dji n’ veû pus clér (, djoû) , dji veû spès (, bablou) ; n’y voir goutte, (plaist) èsse bwègne d’ in-oûy èt aveûle di l’ ôte ; feindre de n’avoir rien vu, fé l’ bwègne èt l’ aveûle ; _ tout en noir, brêre måle wêre (Tr., Herv.) ; on ne voit que des fleurs, ci n’ èst qu’ sîr(ès) fleûrs, voy. ne ; le voilà, voyez-vous, vo-le-là, vèy (, parèt) ; faites _, (on) pô vèy ; il est bien vu du chef, il èst bin (vèyou) dè mêsse ; vu que, voy. comme 2 ; voir à, loukî di ; voyez à ce que tout soit prêt, loukîz qu’ tot-à-fêt seûye prèt’

 

E0

voir

vt 1 vèy ; dj’ ê vèyou r’passer lès vèjins ; dji n’ vè pus gote ; dji vè tot bablou ; i n’ vèt nin foû d’ sès-ûs ; dji vè tot brouyi ; dji vè dobe ; vos n’ vèyoz nin clér ; dji vè clér dins s’ djeû ; mousse didins, tu vièrès foû ; quand on vèt lès-ôtes, on-èst contint d’ sèy come on-èst ; quand on vèt la crwas dès-ôtes, on rabrèsse la sîne ; i vèt lon ; dj’ ê vèyou rodje ; i n’ è jamês rin vèyou ; tu n’ ès co rin vèyou ; dji n’ î ê vèyou qu’ do feû ; ni vèyoz nin l’ mâ doû-ce qu’ i n’ èst nin ; ils ne voient que le beau côté des choses, is n’ vèyant quu l’ bê costé, ; i n’ vèt qu’ lès sous ; (prov) li ci qui vèt sès von.nes vèt sès pon.nes ; quand on n’ vèt nin, i fât sinte ; qui vivra, verra, li ci qui vikerè, vièrè ; dj’ ême mî do l’ crère quu do l’ vèy ! ; dj’ ê vèyou l’ diâle po rintrer l’ auto ; i m’ è fêt vèy lès sèt’ crwas ; elle lui en fait _ de toutes les couleurs !, èle lî a fêt vèy dès grîses ! ; èle lî ann’ è fêt vèy tote sa vîe ; dj’ îrê vos vèy à l’ novèle anée ; j’avais trop de choses à voir, dj’ avo trop pauk di mès deûs-ûs po r’wêti ; vous êtes là, vous, à ce que je vois ?, vos-astoz-là, parit , vos ? ;

 

2 (supporter) (qqn) vèy ; èle no l’ pout vèy ; dji n’ sârê jamês l’ vèy ;

 

3 (imaginer, se représenter) i vèt tot en grand ; èle vèt tot en nwar ; tu vois ça d’ ici (tu imagines la situation) !, tu vès ça di d’ ci ! ; il voit le mal partout, i vèt todi mâ ; dji n’ vè nin çu qu’ vos v’loz dîre ;

 

4 (considérer, apprécier) vèy ; i fât vèy come ça toûnerè ; reste à voir le temps qu’il fera, c’ èst d’ vèy li timps qu’ i frè ; nous verrons (apprécierons) la situation, dji vièrans bin qwè ; si fé bin vèy, si fé mâ vèy ; il est bien vu du doyen, il èst dins la mantche do dwayin ;

 

5 n’avoir rien à _ (n’avoir aucune relation), n’ avèr rin à vèy ; ça n’ è rin à vèy avou nos-ôtes ; dji n’ ê rin à vèy avou zèls ;

 

6 (savoir, éprouver) vèy ; saye on pauk, po vèy ! ; se _,  si vèy ; on n’ si vèt pus, avou ç’ foumîre-là ;

 

7 se _ (se rencontrer), si vèy ; son frère et lui ne se rencontrent plus, is n’ si vèyant pus, avou s’ frére ; la tètche si vèt co ;

 

8 se _ (s’imaginer), si vèy ; i s’ vèyot djà mayeûr ; si _ (se  produire), si vèy ; dès triplés, ça n’ si vèt nin sovint ; 

 

9 (rendre visite à) vèy ; i vint nos vèy di temps-en temps ; on peut dire que plus rien ne surprend, c’ èst l’ cas d’ dîre qu’ on lès vèt totes ! ;

 

10 vu, vue adj (considéré, -ée) vèyou, -oûye ; il èst bin vèyou do dwayin ;  c’est tout vu !, c’ èst tot vèyou !

 

11 interj (mot-phrase qui traduit la non-adhésion du locuteur par rapport à la situation) âwèt’ ; voyons, il n’y a pas de danger que cela arrive âwèt’, ça n’ pout mâ d’ ariver ; bouge-toi, voyons !, boudje-tu, don! ; il ne court aucun danger, voyons, i n’ pout mâ, don ! ; ce n’est pas compliqué voyons !, ça n’ èst nin l’ diâle, don !

 

12 va te faire _ !, va t’ fé prinde do mâ d’ arèdje ! ; va te faire _ !, va te faire _ !, cratche dissus èt mèt-le à l’ djalêye !, (grossier) wête pa l’ trau di m’ cou si m’ tchapau èst bin mètou !

 

S0

voire

adv èt min me ; j’y resterais des jours voire des années, dj’ î d’mèrereûve bin dès djoûs ètîrs, èt min me dès-anéyes 

 

C60

voire

(même) disqu’à min.me, è l’ min.me

 

E0

voirie

nf (ensemble des voies) vôye(s)  ;  il entretient la voirie, il ètèrtint lès vôyes ; (lieu où sont déposées les immondices) traît aus man.nèstés

 

C60

voirie

jeter à la _, taper èvôye ou à l’ ouh ; voy. rebut

 

E0

voisin

, ine adj la maison voisine, li maujone d’ à costé ; ce sont des espèces voisines, c’ èst d’s-èspéces qui s’ richonenut ; n vijin (f vijène) ; avez-vous vu nos nouveaux voisins ?, avoz vèyu nos novias vijins ?

 

C60

voisin

, -e vwèsin (, wèsin), -ène (vèhin GdM., Bi.) ; il demeure dans la maison _e, i d’meûre djondant (, è  l’ mohone djondant) ; fréquenter ses _s, håbiter sèes vwèsins ; courir chez le _, cori å vwèsin ; voy. voisinage

 

E0

voisin

, -ine n vèjin, -ine (vèhin Te. ; vwasin Be., Fa., Ju.) ; dji sons vèjins avou l’ mayeûr ; c’est mon plus proche voisin, c’ èst m’ pus près vèjin (ou m’ purmî vèjin) ; (pour demander un service, obtenir une denrée) courir chez le _, couri â vèjin ; les voisins ont droit à certains égards, lès vèjins n’ sont nin dès tchins ; vos n’ astoz jamês si trankile quu l’ vèjin l’ vout bin ; (favoriser et entretenir des relations suivies avec ses voisins) si ravèjiner ; is’ ravèjinant voltî ; être entouré de bons (ou de mauvais) _s ; sèy bin (ou ) avèjiné

 

S0

voisin, e

[n] (o-c) vijin, ène; (c) vwèzin, ène, (e) wèzin, ène

 

G100

voisinage

[nm] (c) vijenadje,  vwèzinadje, (e) vwèzinèdje, (o) vijenâdje, vwèzinâdje, (c) vijenauve

 

G100

voisinage

nm (ensemble des voisins) lès vijins (, lès vèjins) ; nous ne fréquentons pas le voisinage, nos n’ alans nin mon lès vijins ; ils vivent en bon voisinage, is s’ ètindenut bin ; (environs) vijenadje, vijenauve (, vwèsinadje) ; il fait calme dans le voisinage, i faît paujêre dins l’ vij’nauve ; ils habitent dans le voisinage, is n’  dimèrenut nin lon di-d-ci

 

C60

voisinage

vwèsinèdje (wè- ; vèhinèdje GdM.), vinåve, barnèdje, ravèt (Du., To., Oc.), (plaist) bèguinèdje (Vo.) ; aller au _ (surtout chez la voisine) pour bavarder, souvent sous prétexte d’emprunter quelque in­grédient de ménage, aler à l’ vihenåhe (-åve Ve., -âye Fr.), à l’ vihène (wihène Ar., Od , Es., Sp. ; vèhène Le., To., Bo., vèhine Stré., GdH., GdM.), à l’ kimére (Wa., Fl., Am.), à l’ brake (Cou.), à l’ câse (Vi.), à l’ porète, aler vihener (vîhenerVe., vèhiner ou vèhener Hu.) ; qui aime à courir ainsi au _, vihenant, -e, -eû, -eûse, vihinerèsse (vèhinerèsse To.)

 

E0

voisinage

(environs) vèjinèdje ; lès-afants do vèjinèdje ; (ensemble des voisins) vèjinèdje ; il è d’zoûrné tot l’ vèjinèdje ; (ensemble de gens vivant dans le même quartier) ravèt (Te.) ; tous les gens du voisinage traversaient la route, tot l’ ravèt passéve li voye

 

S0

voisiner

v (fréquenter ses voisins) hanter, vijener ; (être placé près de) ièsse à costé di

 

C60

voisiner

(v)wèsiner ; voy. voisin, -age

 

E0

voiturage

vwaturèdje

 

S0

voiture

[nf] (o-c) vwèture, (e) vwètûre

 

G100

voiture

nf (automobile) auto, vwèture ; j’ai acheté une nouvelle voiture, dj’ a acheté one novèle vwèture ; une voiture de course, one auto d’ coûsse ; une voiture militaire, one auto d’ l’ ârméye ; voiture à bras, tchèrète ; (expr) pôves nos-ôtes et lès tchins d’ tchèrète ! , pauvres de nous ! ; voiture d’enfant, poûssète, vwèture d’ èfant ; voiture de chemin de fer, vwèture, wagon ; en voiture !, en vwèture ! ; une voiture de première, on wagon d’ preumêre ; les voitures de chemins de fer étaient de couleur verte, lès wagons èstin.n vèt’s

 

C60

voiture

_ de maître, de place, vwètûre (anc. -eûre) ; ancienne _ de place, vijilante ; ancienne _ publique, voy. diligence ; _ légère à deux roues, birouche, birouchète (Hu.) ; mauvaise _, halbote (-ute) ; _ à bras, tchèrète à l’ min ;_ de transport à deux roues, tchèrète ; voy. char, chariot, charrette, TOMBEREAU, VÉHICULE

 

E0

voiture

(véhicule sur roues (hippomobile ou à bras)), vwature (vwèture Ar , Te., …) ; one vwature à tch’vau ; one vwature à chofla ; la vwature è volé la panse a l’ êr ; (tirée par des chevaux au début du XXe siècle, puis motorisée par la suite) qui transportait du courrier, des marchandises légères et des voyageurs, male, male-posse 

 

S0

voiturée

voy. charretée

 

E0

voiturer

vwèturer (vot- ard ), tchèrî, miner (a-, è-) ; _ de divers côtés, kitchèrî, (plaist) kibèrwèter ; _ de l’eau, vôturer à l’ êwe (Ja.) ; voy. charrier, mener

 

E0

voiturer

vt (transporter au moyen d’une voiture) vwaturer ; vwaturer do bwès ; vwaturer dès pîres ; (empl absolt) i vwature po lès djins

 

S0

voiturier

tchèron ; vwèturî, -ron (vôturon Ma.) ; faire le _, vôturer (ard ) ; voy. CHARRETIER

 

E0

voiturier

vwaturier ; il est _ de profession, i tchèrîe po lès djins

 

S0

voix

[nf] vwès

 

G100

voix

nf vwès ; une voix jeune, one djon.ne vwès ; une grosse voix, one grosse vwès ; une voix aiguë, one pwinteuwe vwès ; une voix criarde, one criyaude vwès ; une voix rauque, one rôgue vwès, one rôguiante vwès ; une voix chevrotante, one triyanante vwès ; une voix bégayante, one bèguiaude vwès ; une voix pleurnicharde, one brèyaude vwès ; une voix plaintive, one pîlaude vwès ; (loc) à voix basse, tot bas ; à haute voix, tot hôt ; à mi-voix, inte li hôt èt l’ bas ; élever la voix, si mwaîji ; perdre la voix, ni pus sawè causer ; on entendait des éclats de voix, on-z-oyeûve criyî ; rester sans voix, dimèrer moya ; (expr) awè one vwès come li tonwâre, avoir une voix comme le tonnerre ; il a one bèle vwès po scrîre, il a une belle voix pour écrire, il n’a pas une belle voix ; (la personne qui parle) on entendit une voix qui disait, on-z-a ètindu one saquî qui d’djeut ; (abstrait) vous devez écouter la voix de votre conscience, i faut choûter vosse consyince ; il a écouté la voix de son cœur, il a choûté s’ keûr ; il n’a pas voix aux chapitre, i n’ a rin à dîre (là d’dins) ; (suffrage) vwès ; il lui manque une voix pour passer, i lî manke one vwès po passer

 

C60

voix

vwès ; _ mélodieuse, (anc.) vûse (Ve., Ma.)

 

E0

voix

vwas (, vwès) ; avèr la vwas câssé ; avèr la vwas qui mûe ; èle n’ è pont d’ vwas ; one ècstincsion d’ vwas ; à vwas hôte ; à vwas basse ; rester sans voix, avèr li clapa côpé ; (suffrage) i n’ ârè nin ma vwas 

 

S0

vol

nm (larcin) bribe (f) ; vivre de petits vols, viker su l’ bribe (se dit également de celui qui vit de mendicité) ; (vol important) hapadje, bosadje, scrotadje, zwèpadje ; les vols sont nombreux en fin d’année, on vole bran.mint à l’ difin d’ l’ anéye ; (bénéfice excessif) cent euros, je trouve que c’est du vol, cint-z-eûros, dji trouve qui c’ èst trop tchêr ; (volatile) èvoladje ; le vol des oiseaux, l’ èvoladje dès mouchons ; prendre son vol, èvoler ; (quantité d’oiseaux qui se déplacent) nous avons vu un vol de canards, nos-avans vèyu one voléye di canârds ; (avion) nous regardions le vol des avions, nos r’waîtin.n lès-aviyons voler ; en plein vol, (adon) qu’ i voleûve ; il a été touché en plein vol, il a stî djondu qu’ i voleûve ; (déplacement en vol) c’est son premier vol, c’ èst l’ preumî côp qui monte dins one aviyon

 

C60

vol

(d’oiseau, …) vol; prendre son _, voy. envoler, voler, volée ; tirer (un oiseau) au _, tirer à l’ vole ; trou de _ de la ruche, trau d’ vol, bocå (Tr.), bocale (Ja., Sp., Du., …), volîre (Fr. ; vou- Sart), voleroû (nm) (Vi., Bo.), turlûre (La.) ; (larcin) vol ; commettre un _, haper ; voy. voler, -ERIE

 

E0

vol  1

vol ; tirer on-ûjê â vol ; vol plané, vol plâné ; il a fait un vol plané (une chute en avant),il è pris on vol plâné

 

S0

vol 2

(larcin) vol ; i gn-è avou on vol à l’ èglîje

 

S0

volage

candjant, -e ; hûsès’, voltrûle (Es.), on flote-so-l’-êwe, volaje [-a∫] ; voy. capricieux écervelé, ÉTOURDI, ÉVAPORÉ, LÉGER

 

E0

volage

adj (frivole) volâje ; èlle èst co bin volâje

 

S0

volage

elle est _, èle riquîrt todi lès-omes

 

S0

 

 

volaille

[nf] (o-c) pouyeterîye, (e) poyeterèye

 

G100

volaille

nf pouyetrîye ; il s’occupe de ses volailles, i passe si timps avou s’ pouyetrîye ; le marché à la volaille, li mârtchi aus pouyes

 

C60

volaille

poyeterèye, voy. poulailler 2

 

E0

volailleur

, euse n pouyetî (f pouyetrèsse

 

C60

Volaiville

village de la commune de Léglise, anct commune de Witry) Vlêvèye

 

S0

volant

, ante adj (capable de s’envoler) poisson volant, pèchon qui vole ; camp-volant, capharnaum ; crapôd-volant, engoulevent ; à pania volant, en pan de chemise ; plokètes volantes, varicelle

 

C60

volant

nm (d’une voiture) vièrna ; il n’était plus maître de son volant, i n’ èsteûve pus maîsse di s’ vièrna ; tenir le volant, mwinrner l’ auto ; (tissu) une jupe à volants, one cote à volants

 

C60

volant 1

, -e volant, -e

 

E0

volant 1

, -ante adj volant, -ante ; dès capiches volantes ; èsse à panê volant 

 

S0

volant 2

nm volant ; _ de cheminée, voy. rideau ; _ plissé du chapeau arden-nais, voy. bavolet

 

E0

volant 2

(en tissu) volant ; one cote à volants ; mète on volant â ridau

 

S0

volant 3

(d’un véhicule) volant

 

S0

volapük

volapük

G0

volatiliser

(se) v (devenir de la vapeur) divenu dè l’ vapeûr ; (disparaître) ènn’ aler, fritchî èvôye

 

C60

volatiliser

vt (faire disparaître) volatiliser ; li hangâr è stî volatilisé ; se _ , si volatiliser ; la turbentine, ça s’ volatili se

 

S0

vol-au-vent

nm vîdé

 

C60

vol-au-vent

barkète ; li purmî plat, ç’ astot dès barkètes

 

S0

volcan

nm volcan ; un volcan qui se réveille, on volcan qui s’ rèwîye

 

C60

volcan

volcan

G0

volcanologie ou vulcanologie

volcanolojîye

G0

volcanologue ou vulcanologue

volcanologue

G0

vole

faire la _ au jeu de cartes, fé vole, ordt fé dobe (, ine dobe, ine doblète ; ine doblêye (Fl.)), fé tos lès pleûs

 

E0

volée

nf (le fait de voler) une volée d’oiseau, one voléye di mouchons ; (loc) à la volée, à l’ vole ; attraper une balle à la volée, rascoude one bale à l’ vole ; semer à la volée, sèmer au rwèd brès ; lancer à toute volée, lancî à l’ vole ; les cloches sonnaient à toute volée, lès clokes tribolin.n ; (grande quantité) une volée d’enfants, one voléye d’ èfants ; une volée d’escaliers, one voléye di montéyes ; une volée d’oiseaux, one voléye di mouchons ; une volée de souvenirs, one flopéye di sovenances ; (suite de coups) il lui a flanqué une de ces volées, i lî a foutu one acheléye di tos lès diâles

 

C60

volée

volêye ; [semer] à la _, à l’ volêye, à l’ min (al hinêye Ho.) ; jeter à la _, voy. GRIBOUILLETTE, HASARD ; ramasser à la _, sans façon, ramasser à l’ vole, à l’ houpe, à l’ banse ; _ de coups, voy. raclée; _ de cloche, doblêye ; sonner à toute _, soner à toûr, soner à grantès doblèyes ; cheval de _, li dj’vå di d’vant (, d’ cwèrdê) ; petite _ de linots, on stroukê d’ lignerous (Vot. ; moyenne, ine boule, considérable, ine volêye)

 

E0

volée

(groupe d’oiseaux) volêye ; one volêye di cwarbâs ; one volêye di sprêwes ; (ribambelle) volêye ; il ont one volêye d’ afants ;  à la _,  à l’ volêye ; sèmer à l’ volêye ; à toute _, à tote volêye ; lès clotches sonint à tote volêye ; _ (de coups), i ‘nn’ è ramassé one, di volêye !

 

S0

voler

[v] (dérober) (o-c) scroter, (c-e) haper

 

G100

voler

[v] (intrans.) voler ; v. s’envoler

 

G100

voler

v (prendre) haper, boser, scroter, voler, zwèper ; action de voler, hapadje, bosadje, scrotadje, voladje, zwèpadje ; il a volé la caisse en plein jour, il a scroté l’ caîsse à plin djoû ; tu m’as volé mon idée, vos m’ avoz scroté mi-idéye ; (expr) il ne l’a pas volé, c’ èst bon manèplèyî ; (expr) i n’ vole nin mins i coûrt rade ; (jeu de mots avec les deux sens de voler) il ne vole pas mais il court vite ; on voleûr qu’ èst volé, ça faît rîre li bon Diè, un voleur qui se fait voler fait rire Dieu ; voler on voleûr, ci n’ èst nin voler, voler un voleur n’est pas voler ; (se déplacer dans l’air) voler ; les oiseaux volent, lès mouchons volenut ; on entendrait voler les mouches, on-z-ètindreûve lès moches voler ; (loc) voler en éclats, (si) spiyî ; les vitres ont volé en éclats, lès câraus s’ ont spiyî ; (expr) voler de ses propres ailes, ièsse à s’ compte (, être à son compte), ièsse à ses crosses (, être à ses croûtes)

 

C60

voler

_ dans l’air, voler ; (vers celui qui parle) avoler ; voy. envoler ; courez vite, volez !, mètez dès-éles à vos talons ; pigeon qui vole bien, on bon voleû ; _ en agitant bruyamment les ailes (pigeon), clapeter ; voy. planer ; _ qch, haper (hapi, il a hapou Ke., Re., Od , Ber., Or.) ; se _ la part de nour­riture (en parlant du bétail), su d’fôrer (Ja.) ; voy. dérober, étriller, FILOUTER, PILLER

 

E0

voler 1

vi (se mouvoir dans l’air) voler ; lès-arondes volant bas, c’ èst signe di pleûve ; (au fig) i lî fât bin totes sès plumes po voler voler d’ sès prôpes-êles ; (être projeté dans l’air) voler ; lès papîs ont volé voye ; (se déplacer très rapidement) voler ; i n’ courot nin, i volot !

 

S0

voler 2

(dérober) apicer, haper (Lu., Ra., Te.), raboter, voler ; li vèjin s’ è fêt apicer totes sès poyes ; i l’zî è stî haper dès sous (Lu.) ; on-z-a stî hapè a leû mohon (Te.) ; i s’ è fêt raboter tos sès sous ; il avot volé dès sous o tchèstê d’ Losindje ; dji nos-ons fêt voler l’ bê vâse en cristâl ; prinde, c’ èst voler ; (prov) li ci qui vole on-oû vole on boû

 

S0

volerie

volerèye

 

E0

volet

nm volèt ; battantes, batantes ; persienne à claire-voies, rayène (f) ; fermer les volets, sèrer lès volèts ; « On-z-a sèré lès deûs rayènes. » (J. Guillaume) ; (trier sur le volet) rèlîre ; on les a triés sur le volet, on l’s-a rèlî

 

C60

volet

volèt, vantilion (Lig., Bo.) ; _ du pigeonnier, hapå

 

E0

volet

 (de fenêtre) volèt ; drovi lès volèts

 

S0

voleter

voleter, -iner ; faire _ en tout sens, kuvoler (Ja.) ; voy. ballotter

 

E0

voleter

vi voleter ; lès ptites-arondes kiminçant à voleter

 

S0

voleur

, euse n hapeû (-se), côpeû d’ boûse (m), pate-à-grawes (f), pice-crosse, pice-sous, picot, voleû(r) (f voleûse, volerèsse), picot (m), zwèpeû (-se) ; méfiez-vous, c’est un voleur, dimèfioz-ve, c’ è-st-on picot ; il est un peu voleur sur les bords, il è-st-one miète pice-crosse ; un voleur de grand chemin, on ratindeû di tch’min  ;(expr) on voleûr qu’ èst volé, ça faît rîre li bon Diè, un voleur qui est volé, cela fait rire le bon Dieu ; voleûr come one agace, voleur comme une pie

 

C60

voleur

, -euse voleûr, -eûse ; filou, -oute ; (anc.) låron, lårenèsse (ou låne-) ; on hapeû, on pistagrawe, on pak’fas’ ; un franc _, on vréye Cartouche ; il est _, il a lès deûts à crok, c’è -st-on vî rascroteû, i li fåt l’ dêrin patår (Be.)

 

E0

voleur

, -euse n voleûr, -eûse ; criyer â voleûr ; c’ è-st-on voleûr, on duvrot l’ raclôre ! ; être _, avèr lès dèts afilants (, lès deuts à crâwe Te.) à crâwe ; il est parfois _, il è co bin lès dèts longs ; on prind todi lès p’tits voleûrs èt on lêsse couri lès grands ; li ci qu’ èst minteûr èst voleûr ; èsse honteûs come on voleûr ; la banke, c’ è-st-on djeû d’ francs voleûrs ; nous avons eu des _s, dj’ ons avou dès visiteûrs ; quand un voleur se fait escroquer, personne ne le plaint, quand on voleûr ann’ atrape on-ôte, li djâle a rît ; (jeu de poursuite) djouwer âs jendârmes èt âs voleûrs 

 

S0

voleur, euse

[n] voleûr, eûse, (c-e) hapeû, se

 

G100

volière

nf rèssèré (po lès mouchons) (m), volerîye

 

C60

volière

volîre

 

E0

volière

volière (voliére Te.)

 

S0

volige

nf late à panes (f), latia (m) (, volije) ; mettre des voliges, later (, volijer)

 

C60, G0

volige

late, volîje (Wa.; -îhe Ba.), dêle

 

E0

volley

volley

G0

volley-ball

volley-ball

G0

volley-ball,

nm volley(-ball)

 

C60

volleyeur

volèyeû

G0

volontaire

adj (délibéré) c’est un acte volontaire, ç’ a stî faît èsprès ; c’est un acte volontaire de sa part, i l’ a faît èsprès ; ce n’est pas volontaire, ça n’ a nin stî faît èsprès ; (expr) c’ èst dè l’ mwârt qu’ i vout moru , c’est de la mort dont il veut mourir, c’est ce qu’il veut ; (décidé, opiniâtre) être volontaire, ièsse câré, ièsse rèsolu, awè do caractêre ; n (engagé volontaire) volontaîre ; un volontaire de la guerre de 40, on volontaîre di quarante

 

C60

volontaire

volontêre, voltrûle

 

E0

volontaire 1

adj (intentionnel, -elle) volontêre ; i m’ è d’né on côp d’ pîd volontêre ; (décidé, -ée ; opiniâtre) volontêre ; il èst volontêre po travayi ; (qui reprend facilement (en parlant d’une plante), qui pousse volontiers) volontêre ; li cièrfou, c’ èst volontêre 

 

S0

volontaire 2

n (engagé militaire) volontêre, (anc. et péj.) gamèle ; il astot volontêre di guère ; c’ è-st-one gamèle, i s’ è aguèdji ; (personne qui se présente spontanément (pour accomplir une tâche)) i m’ fârot on volontêre po distchèrdji â foûre ;

 

S0

volontairement

adv èsprès ; nous l’avons fait volontairement, nos l’ avans faît èsprès

 

C60

volontairement

volontêremint, di bone voleté ; voy. exprès

 

E0

volontairement

(intentionnellement) volontêremint ; il è fouté l’ feû volontêremint

 

S0

volonté

[nf] (e-c) vol’té, (c) volonté, (o) volontè, (c) r(i)vindje [nf]

 

G100

volonté

nf volonté, volté, caractêre ; il a la volonté de terminer, il a l’  volonté d’ awè faît, i vout awè faît ; il a de la volonté, il a do caractêre ; bonne volonté, bon voulwêr (m) ; mauvaise volonté, mwaîs voulwêr ; il est de bonne volonté, il èst d’ bon voulwêr ; vous y mettez de la mauvaise volonté, vos-èstoz d’ mwaîs voulwêr ; si vous n’y mettez pas un peu de bonne volonté, si vos n’ èstoz nin d’ bon voulwêr ; il lui fait ses quatre volontés, èle lî freûve bate l’ aîwe (, elle lui ferait battre l’eau), èle lî freûve bin s’ baube sins razwè (, elle le raserait bien sans rasoir) ; il y a du pain à volonté, i gn-a do pwin tant qu’ on vout ; voici mes dernières volontés, voci m’ tèstamint ; avec la meilleure volonté, je n’y arrive pas, dj’ a bau sayî tant qui dj’  vou, i gn-a nin moyin

 

C60

volonté

voleté

 

E0

volonté

1 (résolution) volonté ; les dernières _s (exprimées par un défunt), lès djèrin nes volontés ; 2 sèy di boune volonté, di mâvêse volonté (, di mâvêse grâce) ; il faudra que vous fassiez preuve de bonne _, i fârè qu’ vos-î mètîche do vosse ; il faudra que nous fassions preuve de bonne _, i fârè qu’ dj’ î mètinche do nosse ; ; 3 c’est selon votre ­_, c’ è-st-a vosse bon voulwar ; 4 à _ (à foison), à r’laye (Te.) ; ç’te anêye-ci, gn-a dès crompîres à r’laye [à rattacher au lat. laxare, lâcher]

 

S0

volontiers

[adv] voltî

 

G100

volontiers

, adv (par plaisir) voltî ; il partait volontiers en promenade, i ‘nn’ aleûve voltî pormwinrner ; il y allait volontiers, il î aleûve voltî ; j’irais volontiers, ça m’ îreûve d’ î aler ; (en réponse) – Désirez-vous un peu de vin ? – Oui volontiers, – V’loz one miète di vin ? – Oyi, dji vou bin, – Oyi, avou plaîji, – Dji n’  rifuse qui lès côps d’ baston ; (avec un verbe d’état) lui qui était volontiers calme, li, d’ abitude si paujêre

 

C60

volontiers

voltî (voul- Am., Je., La , Li. ; oul’tt Fa.); je le lui souhaite _, dji lî keû bin ; il me l’accorde peu _, i mè l’ mèskeût

 

E0

volontiers

(avec plaisir) voltî (vou- Te.) ; is s’ vèyant voltî ; dji bwa voltî on ptit vêre ; i vèt voltî lès djon.nes fèyes ; vous nous accompagnez ? oui, volontiers !, vos v’noz avou nos-ôtes ? – ây, dj’ ême ostant ! ; je le crois très _, djo l’ crè bin

 

S0

volt

nm volt 

 

C60

voltage

nm voltadje

 

C60

voltaïque

voltayike

G0

voltaire

voltaîre

G0

volte-face

nf (action de se retourner pour faire face) il a fait volte-face pour regarder la foule, i s’ a r’ toûrné po r’ waîtî lès djins ; (changement d’opinion) ce n’est pas sa première volte-face, ci n’ èst nin l’ preumî côp qui toûne casake

 

C60

volte-face

faire _, fé voltè-face, ratoûrner

 

E0

voltige

nf un avion qui fait de la voltige, one aviyon qui faît dès toûs èt dès catoûs 

 

C60

voltige

voltije

G0

voltiger

v voltijer 

 

C60

voltiger

voleter, -iner

 

E0

voltigeur

nm (armée) voltijeû

 

C60

voltigeur

voltijeûr

G0

voltmètre

voltmète

G0

volubile

adj (qui parle avec abondance) qu’ a bran.mint  dè l’ babèye, tchawète (nf)

 

C60

volubile

(se dit du babil de qqn qui est très _) ça chiyetèye come dès djayes dins on platê (litt. « cela tinte comme des noix dans un plateau »)

 

S0

volubilis

nm tchimîje-di-l’-Aviêrje (f)

 

C60

volume

nm (livre) lîve, tôme ; en un seul volume, dins on seul lîve ; il y a douze volumes, i gn-a dîs tômes ; (masse) il y a un volume de travail considérable, i gn-a dè l’ bèsogne à n’ è sawè rèche, i gn-a one masse di besogne ; (partie de l’espace qu’occupe un corps) place (f) ; ce meuble a un trop grand volume, ci meûbe-ci prind d’trop d’ place ; rendez-vous compte du volume qu’il a ? vos v’ rindoz compte dè l’place qu’ i va prinde ? , … dè  l’  place qu’ i va falu ? ; (ampleur du son) mettez plus de volume, mètoz l’ posse pus fwârt ; sa voix manque de volume, èlle a one trop p’ tite vwès, si vwès èst trop tène, èle n’ a quausu pont d’ vwès

 

C60

volume

adj qui a du _ (non compact, -acte), houf, houfe ; li foûre èst bin fèné ; dj’ ê lâvé mès tch’vès, is s’ tènant houfs

 

S0

volumineux

, euse adj c’est un meuble volumineux, c’ è-st-on meûbe qui prind dè l’ place, c’ è-st-on gros meûbe

 

C60

volumineux

hânûle (, hannûl) (ard) ; _ et mal tassé, voy. compact, consistant, meuble ; _ et léger, hûselès’ (Ja.)

 

E0

Volvert

(n de famille) Volvèrt’

 

S0

vomir

[v] vômi, (c) r(i)nauder, (o) r’nauder, (e) r(i)nârder (grossier), (e-c) r(i)mète, (o) r’mète

 

G100

vomir

v (régurgiter) (chien, chat…) rinauder ; action de vomir, rinaudadje ; le chien a vomi, li tchin a r’naudé ; (personne) rimète, rinde, vômi ; action de vomir, rimètadje (m), rindadje (m), vômichadje (m) ; vomir à nouveau, rivômi ; action…, rivômichadje (m) ; vomir d’avoir trop mangé, rinaker ; (loc) avoir envie de vomir, awè mau s’ keûr, awè l’ keûr pitit, awè s ‘  keûr qui lève ; (expr) mète keûr su cârau, mettre cœur (estomac) sur carreau (dalle de pavement), vomir

 

C60

vomir

, -issement (ri)vômi, -ihèdje, -ihemint ; rimète, rinde, -èdje ; (t grossier, d’un chien, chat, ivrogne) rinårder ; vomir à l’extrême, su for’nårder (Ja.), -eûre ; (anc.) fé R’nârdî, taper leûpêye, rinde tripes èt boyês ; (plaist, surtout d’un ivrogne) rimèserer (rimurzî Bo.), rinde sès comptes, fé cwak (, babawe), riwaguer (Ber.), bate grand-mére (Bo. ; su grand-mére Che.), taper on r’nåd (Gl.), fé dès pês (Vi., d’où plaist taner Ma.) ; _ et aller à la selle, aler (, rinde) po d’zeûr èt po d’zos ; manger à en _, magnî à r’nake ; _ des injures, digueûyî, voy. injurier

 

E0

vomir

 

vt rimète, rinde, vômi ; il è r’mètou s’ soper ; ; il è rindou tot s’ soper ; rinde tripes èt boyês (ou satch èt boyês Te.) ; èle vômichot do sang ; il è vômi tote la nut’ ; (proférer avec violence) èlle è vômi totes sès mèchancetés ; il vomit et il a la colique, i va pa-dzeûr èt pa-dzos ; (en parlant d’animaux tels que le chat ou le chien) rinâder ; _ violemment (en parlant d’un être humain), rinâder il è r’nâdé tot s’ soper [correspond au fr. renarder, _ à la manière d’un renard] ; _ abondamment, rinde tripes èt boyês ; _ violemment, fé dès pês (litt. « faire des peaux ») ; (de qqn qui a vomi à la suite d’un excès de boisson) i n’ fèjot nin confiance o cafetî, il è falou qu’ i r’mèsuruche (litt. « il ne faisait pas confiance au cafetier, il a fallu qu’il mesure de nouveau »)

 

S0

 

vomissure

nf rinaudûre

 

C60

vomissure

rinâdeûre, vômicheûre

 

S0

vomitif

nm on lui a donné un vomitif , on lî a d’né one saqwè po fé r’ mète

 

C60

vomitif

vômitif, on r’méde po vômi

 

E0

Vonêche

npr Von.nèche

 

C60

vorace

adj (personne) galafe, galoufe, à s’ panse, à s’ vinte ; plus vorace que cela, je n’en connais pas, pus galafe qui ça, dji n’ è conè pont ; un appétit vorace, on-apétit d’ tos lès diâles ; (expr) i mougne à s’ fé pèter , il mange à se faire éclater ; à s’ fé chèter, à se faire déchirer ; i mougne come on rauyeû , il mange comme un arracheur de (de dents), il est vorace ; (animal) qui mougne ; une loutre c’est vorace, on lote, ça mougne, vos !

 

C60, G0

vorace

, -ement, -ité vorace, -emint, -ité (-aceté) ; voy. goinfre, -erie

 

E0

vorace

adj et n (qui mange avec avidité) vorace

 

S0

voracement

adv il mange voracement, i mougne come on tchin d’ barakî, … comme un chien de forain ; come on tchin d’ taneû , comme un chien de tanneur

 

C60

Voroux

Voroû, villages

 

E0

vos

adj vos ; vos bas, vos tchausses ; vos vêtements, vos moussemints ; vos arbres, vos-aubes ; vos enfants, vos-èfants

 

C60

votant

, -e vôtant, -e ; vôteû, -eûse

 

E0

votant

, -ante n vôtant, -ante

 

S0

vote

nm vôtadje, vôte

 

C60

vote

, -er, -ation vôte, -er, -èdje

 

E0

vote

vôte ; on buletin d’ vôte

 

S0

voter

v vôter ; voter à nouveau, rivôter 

 

C60

voter

vi (exprimer son suffrage) vôter ; dj’ ons vôté po lès chambes l’ anée passé ; l’ anée qui vint, on vôterè po la comune ; vt (décider par un vote) il ont vôté la lwa po lès tchèdrons ; _ de nouveau, rivôter ; on r’vôte l’ anée qui vint po la province ; dji n’ rivôterê pus por lu  

 

S0

votre

adj (devant un nom commençant par une consonne) vosse ; votre chemise, vosse tchimîje ; devant un nom commençant par une syllabe), voste ; votre armoire, voste ârmwêre ; votre mari, voste ome

 

C60

votre

voste devant voyelle : voste èfant ; vosse devant consonne : vosse fré ; pl vos frés, vos-èfants ; à _ santé !, à vote santé !, (anc. ou plaist) sanctus’ 

 

E0

votre

adj poss

 

S0

votre

(vos) adj. poss. 1 vosse [allomorphes: vosse, voste, vos, vos-] :

 

1) vosse (m et f sing) (+ consonne) ; dj’ ê vèyou vosse frére ; vosse mâjon vât tchîr asteûre ;

2) voste (m et f sing) (+ voyelle) ; lès djins d’ voste âdje ; voste ârmnwêre èst vûde ;

 

3) vos m et f pl (+ consonne) vos bièsses ont moussi foû do l’ pature ;

4) vos- (m et f pl )(+ voyelle) ; vos-afants sont voye

 

2 vote  (dans quelques loc figées employées comme interj,) : à vote sèrvice ! ; à vote santé !

 

S0

vôtre

pron li vosse ; c’est le vôtre, c’ èst l’ vosse ; la vôtre est plus jolie, li vosse est pus bèle ; ce sont les vôtres, c’ èst lès vosses ? ; à la vôtre , à l’ vosse

 

C60

vôtre

n les vôtres (vos parents), vos djins ; demain vous serez avec les vôtres, dimwin, vos sèroz avou vos djins ; je ne serai pas des vôtres, dji n’ sèrè nin avou vos-ôtes

 

C60

vôtre

le, la _, li vosse ; les _s, lès vosses, lès cis d’à vosse (, d’à vos-ôtes) ; je ne serai pas des _s, dji n’ sèrè nin dès vosses, dji n’ îrè nin avou vos-ôtes

 

E0

vôtre

(accompagné de l’ art) pron possessif vosse [allomorphes: li vosse, la vosse, lès vosse] ; le _ (m sing), li vosse; la _ (f sing), la vosse ; les _s (m et f pl), lès vosses

 

S0

Vottem

Votèm (, -eum), village

 

E0

voucher

voucher

G0

vouer

v (destiner irrévocablement) c’est voué à l’échec, ça n’ saureûve aler, c’ èst pièrdu d’ avance ; (se) (se consacrer) il s’est voué au théâtre, il a travayî tote si vicaîrîye po l’ tèyâte ; il ne sait plus à quel saint se vouer, i n’ sét pus qwè fé, i n’ sét pus qué sint qu’ i lî faut huker

 

C60

vouer

vouwer, promète

 

E0

vouer

vt (consacrer) vouwer ; vouwer on-afant à l’ sinte Vièrje ; se _ (à qqn) (avoir recours (à qqn)), si vouwer ; i n’ savot pus à qué sint s’ vouwer

 

S0

vouloir

[v] (c) v(o)lu, (e) voleûr, (o) voulwêr, v(ou)lu

 

G100

vouloir

v v(o)lu ; je veux, dji vou ; il veut, i vout ; nous voulons, nos v’lans ; vous voulez, vos v’loz ; ils veulent, is volenut ; il voulait, i v’leûve ; il voudra, i vôrè ; il voudrait, i vôreûve (bin) ; qu’il veuille, qu’ i vouye ; que nous le voulions, qui nos l’ v(o)lanche ; que vous le vouliez, qui vos l’ v(o)loche ; qu’ils le veuillent, qu’ is l’ volenuche ; qu’il voulût, qu’ i v’liche ; voulant, v(o)lant ; voulu, v(o)lu ; que voulez- vous ?, qwè v’loz ? ; (au conditionnel, le wallon ajoute un « bin » pour exprimer une certaine condescendance) je voudrais une tartine, dji vôreûve bin (awè) one târtine ; mais : je voudrais te voir mort, dji vôreûve qui v’ sèrîz mwârt ; je voudrais qu’il eût des poux, dji vôreûve qu’ il aureûve dès pûs ; je ne veux pas que tu y ailles, dji n’ vou nin qu’ vos-î aloche, … qui v’s-î aloche ; fais ce que tu voudras, fioz ç’ qui vos v’loz ; il est inutile de vouloir s’y opposer, i gn-a pont d’ avance di v’lu aler conte ; (loc) en vouloir à, è v’lu après ; il m’en veut , il è vout après mi ; en veux-tu en voilà, à dike-èt-daye, à make, à tchîr dissus, à tot spiyî, à tot-écrâse ; (expr) ça va come on vout ?, cela va comme on veut ?, … comme vous le désirez ? ; come dji n’ vou dji n pou, comme je ne veux je ne peux, sans soin, sans allure ; i faut mwints côps plèyî èwoù-ce qu’ on n’ si v’leûve nin abachî, il faut souvent plier là où on ne voulait pas s’abaisser ; il èst come dji vou dîre, il est comme je veux dire, … comme je pense, il n’est pas très malin ; l’ aube clince todi do costé qu’ i vout tchaîr, l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber, l’envie détermine le comportement ; li cia qui brûle si cu n’ a qu’ à s’ assîr su lès clokètes , celui qui se brûle le derrière n’a plus qu’à s’asseoir sur les cloques, tu l’as voulu, tu l’as eu ; nin malin quî vout ! , n’est pas intelligent qui veut ; on baudèt qui faît à s’ tièsse, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture , un âne qui n’en fait qu’à sa tête est déjà à moitié nourri… ; on vint come on vout, on-z-è r’va come on pout, on vient comme on veut, on retourne comme on peut ; vouloir que, v(o)lu qui ; comment veux-tu que je fasse, comint v’loz qui dj’ faîye ? ; s’en vouloir, s’ è v’lu ; je m’en veux, dji m’ è vou ; vouloir dire, v(o)lu dîre ; ce n’est pas ce que nous voulons dire, ci n’ èst nin ci qu’ nos v’lans dîre ; (permettre) bin v’lu ; voulez-vous me passer le sel, v’loz bin m’ passer l’ sé ? ; (id. avec un ordre) voulez-vous vous taire !, vos vos v’loz bin taîre !, vos v’s-alez taîre !

 

C60

vouloir

nm selon son bon vouloir, s’ i vout bin ; cela dépend de son bon vouloir, c’ è-st-à veûy s’ i vout bin

 

C60

vouloir 1

v voleûr (-eû Gl.; -i ou -eûr Es., Ta. ; -i Amp., Mar. ; -eû Wa., Hu., Am. ; -ou Fl., Od , Ho., Ber., Wa. ; v’leûr Ma., Li., Bo.) ; _ de nouveau, rivoleûr; il fait ce qu’il veut, i fêt çou qu’ i vout, çou qu’ lî plêt (, stitche), çou qu’ a-st-îdèye (, qu’ il a è l’ îdèye) ; je ne veux pas, i n’ mi plêt nin ; je voudrais bien voir ( que vous oseriez) !, vos wèserîz bin !, voy. oser ; je voudrais ravoir mon argent, dji r’vôreû bin mès cens’ ; je veux redevenir comme auparavant, dji r’vou dimeni come d’ avance

 

E0

vouloir 1

vt 1 (être décidé à, avoir l’intention de) v’lèr ; dji voûro vèy vosse djunu ; i n’ vout nin m’ choûter ; i pout dîre tot ç’ qu’ i vout ; il voulait venir la prendre, i la v’lot v’ni prinde ; elle veut aller en chercher un également, èlle a vout ‘nn’ aler quèri onk ossu ; on n’a pas voulu lui en prêter, on n’ lî ann’ è pont v’lou pruster ; veux-tu parier qu’il reviendra tout seul ?, vous-se’ guèdji qu’ i r’vinrè tot seû ? ; veux-tu te taire !, vous-se ti têre ! ; empl absolt _, c’est pouvoir, v’lèr, c’ èst p’lèr ; i n’ sufit nin d’ v’lèr, i fât p’lèr ; on dji vou, dji n’ pou ; je ne veux pas, i n’ mi plêt nin ; je ne veux pas repartir maintenant, i n’ mi plêt nin d’ a raler asteûre ; je veux avoir raison, i m’ plêt d’ avèr rêson ; i fêt tot à sa manîre èt l’ rèsse come i lî plêt ;

 

2 (désirer, souhaiter) dji voûro quu l’ djâle t’ ârot , dju no l’ voûro nin po gros ; çu quu fème vout, li bon Dju l’ vout ; _ voulez-vous du jambon ? – oui, j’en veux bien, vos v’loz do djambon ? – ay, dj’ ême ostant ; je n’en voudrais pas, si riche qu’elle puisse être, dji n’ a voûro pont, quand èlle ârot co l’ cou d’ ôr èt la tièsse d’ ârdjint ; _ en retour (ce que l’on a prêté), i r’vout sès sous ; dji r’vou ma châle ; cela ne va pas comme il le voudrait, ça n’ va nin à si idée ; je n’en veux pas, même pour un prix dérisoire, dji n’ dènero nin on vèrt sou po l’ avèr ;

 

3 bien _ (accepter), v’lèr bin ; dji vou bin t’ dèner on côp d’ mwin ;

 

4 _ dire (signifier), v’lèr dîre ; tu vous dîre qu’ èlle èst voye ? ; qu’ èst-ce quu ça vout dîre ? ;

 

5 vi _ (de qqch ou de qqn) (accepter de les prendre, de les recevoir) dji n’ vou pus d’ lu ; dji n’ a vou pont, du ç’ vî machin-là ; 

 

6 aen _ (à qqn) (lui garder rancune) a(nna) v’lèr ; i m’ anna vout à mwart ; dji n’ lî anna vou nin po ç’ qu’ i m’ è fêt

 

S0

vouloir 2

nm voulwér (bon, måva voulwér); voy. complaisance

 

E0

vouloir 2

voulwar ; dji n’ vou nin dèpende do bon voulwar di ç’ mossieû-là 

 

S0

voulu

, ue adj v(o)lu ; (exigé) nous le ferons au moment voulu, nos l’ frans au momint v’lu, quand ç’ sèrè l’ momint ; (intentionnel) ça, c’est voulu, ça, c’ èst faît èsprès

 

C60

vous

pron (pluriel réel ou de politesse) vos (voyelle + v’s- + voyelle ; voyelle + v’ / vos + consonne) ; vous partez, vos ‘nn’ aloz, vos ‘nn’ alez ; s’il vous plaît, s’ i vos plaît ; regardez-vous, waîtîz-vos, waîtoz-vos ; il ne tient qu’à vous, i n’ tint qu’ à vos ; je vous attends, dji v’ ratind, dji vos ratind ; je vous ai vu, dji v’s-a vèyu ; vous-même(s), vos-min.me(s) ; faites-le vous-même !, fioz-le vos-min me ! ; (dans une répétition d’un pluriel de politesse) vos ; vous, vous restez ici vos, vos d’mèrez véci ; (dans une répétition d’un pluriel réel) vos-ôtes ; vous, ne vous disputez pas, vos-ôtes, ni vos batoz nin ; (id. en fin d’une interrogation si on ne reprend pas le verbe) j’y vais, et vous ?, dj’ î va, èt vos ? ; (pluriel de politesse) ; dj’ î va, èt vos ? ; (pluriel réel) dj’ î va, et vos-ôtes ? ; (suppression possible dans des interrogations) pensez-vous qu’il viendra ?, (èst-ce qui vos) pinsez qu’ i va v’ nu ? ; désirez-vous un livre ?, v’loz on lîve ? ; lavez-vous vu ?, l’ avoz vèyu ? ; viendrez-vous?, vêroz ? , èst-ce qui vos vêroz ?

 

C60, G0

vous

(sujet) _ dites, vos d’hez ; _ êtes, vos-èstez (, v’s-èstez ; v’ èstoz Fa.); êtes-_ là ?, èstez-ve là ? ; si _ passez, si v’ passez ; (attribut) c’est _ qui avez (pl de politesse), c’ èst vos qu’ a ; (pl réel) c’ èst vos-ôtes qu’ a , fam tès-ôtes ; (compl de prép ) avec _ tous, avou tos vos-ôtes ; c’est à vous de jouer, c’ è-st-à vos à djouwer ; c’est à _, cela vous appartient, c’ èst d’à vosse ; une parente à _, ine parinte d’à vosse ; (compl dir ou indirect) au début de la phrase : vous verra-t-on ?, vis veûrè-t-on ? ; vous a-t-on dit cela ?, vis-a-t-on dit çoula ? ; (à Ve., vus, vus- ; à St., Ma. vos, vos-) ; après syll fém : elle _ voit ou _ a vu, èle vis veût ou èle vis-a vèyou (à Ve. vus, vus-) ; après syll masc : on _ a vu, on v’s-a vèyou ; on vous voit, on v’ veût 

 

E0

vous

pron. personnel I (sujet) vos [allomorphes vos, vos-, v’s-, v’, -ve] :

 

1 vos (+ consonne) : vos vikoz co ? ; vos m’ divoz l’ rèspèt ;

2 vos- (+ voyelle) : vos-avoz rêson ;

3 v’s- (entre 2 voyelles) : doû-ce quu v’s-aloz ? ; si v’s-avîz dès sous ;

4 v’ (qqf. en débit rapide, entre une voyelle et une consonne ou entre une pause et une consonne) : si v’ l’ avoz djà fêt ; si v’ m’ avîz dit ça pus vite ; si v’ rintroz vosse quad ;

5 -ve postposé : pinsoz-ve ?, vinrez-ve ? (Te.), savez-ve qu’ il èst là ? (Te.) (parfois, le sujet peut être omis : il èst là, savoz ; viendrez-vous demain ?, vinroz d’mwin ?) ;

 

II vos (régime direct ou indirect, antéposé) [allomorphes vos, vos-, v’s-, v’, -ve] :

 

1 vos (fis Te.) (+ consonne) : dji n’ vos vou nin ; ça n’ vos r’gârde nin ;

2 vos- (entre une consonne et une voyelle) : nosse pére nos-è vèyou ayîr ;

3 v’s- (entre 2 voyelles) : on v’s-è batou ; dji v’s-ê vèyou ;

4 v’ (entre une voyelle et une consonne) : dji v’ l’ ê dit ; i v’ prindrè avou lu ; dj’ ê co dès fotos à v’ mostrer ;

5 -ve (régime direct, postposé) : têjoz-ve ; mètoz-ve voci ;

 

III vos (tonique non conjoint) :

 

1(désigne un seul interlocuteur) (pl de politesse) vos, têjoz-ve ! ; c’ èst vos qu’ è fêt ça ? ; c’ è-st-à vos d’ djouwer ; c’ èst da vos (c’est à vous (cela vous appartient) ou c’ èst da vosse (ou c’ èst da vos-ôtes pl réel)) ;

2 (désigne plusieurs interlocuteurs) :

(1) (précisé par un numéral cardinal) bondjoûr, vos deûs ! ; ça s’rè todi po vos trwès ; vos-astîz vos quate ? ;

(2) (pour marquer l’affectivité) â vos golètes ! (bande d’assoiffés !) ; vos sâvadjes quu v’s-astoz ! (bande de sauvages !) ;

 

IV vos-ôtes (tonique non conjoint ; désigne plusieurs interlocuteurs) 

 

bondjoûr, vos-ôtes ! ; vos-ôtes, vos vinroz avou nos ; c’ èst vos-ôtes qu’ ont avoyi on SMS ? ; c’ èst da vos-ôtes (ou … da vosse) ; i fârè-z-î aler vos-ôtes min.mes ; on s’ passerè d’ vos-ôtes ; dji n’ ê nin poûr di tos vos-ôtes (ou di vos-ôtes tortos)

 

S0

voussoyer

voy. vouvoyer

 

E0

voussure

nf vôssète

 

C60

voussure

vôsseûre

 

E0

voussure

(voûte) voûsseûre (vôsseûre Te.)

 

S0

voûte

[nf] (c) vôssûre, (e) vôsseûre, (o) vôssure

 

G100

voûte

nf (élément architectural) vôssûre ; la voûte céleste, li calote do ciél ; (la partie supérieure) li d’zeû ; la voûte du four, li d’zeû do for

 

C60

voûte

vôsseûre ; _ de pont, åtche ; _ d’entrée de cave, årvau d’ cåve ; réparer une _, rivôsser (, -î) ; (houill) _ d’une bacnure, cîr d’ ine trintche

 

E0

voûte

petite _, voûssète (vôssèteTe.)

 

S0

voûté

, -ée adj voûssé (vôssè Te.) ; dès câves voûssés

 

S0

voûter

v vôssî ; action de voûter, vôssadje (m) ; le dos voûté, à bachète ; « Sins dîre on mot, à bachète, dji m’ a trin né dins on cwin. » (H. Matterne)

 

C60

voûter

vôsser (, ) ; de nouveau ri- ; passage voûté, årvau ; il a le dos voûté, il a dès gros rins, il èst tot bahou (,tot rèné) ; voy. courber

 

E0

voûter

vt (cintrer) voûsser (vôssè Te.) ; voûsser one câve ; (se dit d’une personne qui se voûte en vieillissant) il èst come lès quawes di vatche, i crèche après la tère

 

S0

vouvoyer

v dîre vos (NB  Le vouvoiement est la forme normale en wallon, le tutoiement « atuwadje » est réservé pour des expressions bien spécifiques : « ti n mi vêrès nin dîre qui » ou lorsque que l’on se parle à soi- même : « ci côp-ci, ti d’vins sote ! », ou encore, dans certaines régions, entre camarades masculins du même âge.)

 

C60

vouvoyer

dîre vos, avoser (anc. Ma., Fa.)

 

E0

vouvoyer

vt vouvwayer ; dj’ ê todi vouvwayé mès parints à Bastogne ; on n’ si vouvwa nin intèr camarâdes

 

S0

vox populi

vox populi

G0

voyage

[nm] voyadje /voj-/, (e) voyèdje, (o) vwèyâdje, voyadje

 

G100

voyage

nm voyadje ; un long voyage, on long voyadje ; un voyage en chemin de fer, on voyadje au trin ; pendant le voyage, timps do voyadje ; lors de mon voyage en Flandre, quand dj’ a stî mon lès Flaminds

 

C60

voyage

voyèdje (, vwèyèdje ; voyadje Fa.); [il est] en _, å (, è, en) voyèdje, avå lès vôye, èvôye å lon; voy. PÈLERINAGE

 

E0

voyage

voyadje (voyèdje) ; aller en _, aler à voyèdje, ; il ont fêt on bê voyèdje à l’ mér

 

S0

voyager

[v] (c) voyadjî /voj-/, (e) voyèdjî, (o) vwèyadjî, voyajer

 

G100

voyager

v voyadjî ; il voyage beaucoup, i voyadje bran.mint, i circule bran.mint ; (expr) voyadjî come li Djwif èrant, voyager comme le juif errant

 

C60

voyager

, -eur, -euse voyèdji, -eû, -eûse (vwèyajer, -eûr, -eûse) ; il a beau­coup voyagé, il a stu (, il a cotî, … rôlé) long èt lådje, il a rôlé s’ bosse tot costé ; faire _ des pigeons pour un concours, mète dès colons à tape, qqf taper dès colons ; pigeon voyageur, colon d’ tape

 

E0

voyager

vi voyèdji (vovadjè, -i) ; i voyèdje brâmint

 

S0

voyageur

, euse n voyadjeû (-se) ; voyageur de commerce, riprésintant ; de la publicité pour attirer les voyageurs, dè l’ rèclame po fé v’nu lès tourisses

 

C60

voyageur

, -euse n voyadjeû, -eûse (, vwayajeûr, -eûse) ; on trin d’ vwayajeûrs ; adj un pigeon _, on pîjon vwayajeûr (opp à pîjon d’ coûr); un commis _ (un _ de commerce), on comis vwayajeûr

 

S0

voyageur, euse

[n] (c) voyadjeû, se, (e) voyèdjeû, se, (o) vwèyadjeû, se

 

G100

voyagiste

voyadjisse

G0

voyant

, ante adj ce sont des couleurs voyantes, c’ èst dès coleûrs qu’ on vèt d’ au lon ; c’est voyant, ça s’ vèt ; n (personne qui voit) le voyant, li cia qui vèt clér ; (qui prédit l’avenir) voyante, tapeûse di cautes ; il est allé trouver un voyant, i s’ a stî fé taper lès cautes

 

C60

voyant

, -e vwèyant, -e ; parètant, -e ; voy. BARIOLÉ, BIGARRÉ

 

E0

voyant 1

, -ante adj (criard, -arde) vwayant, -ante ; one coleûr vwayante ; n (personne ayant vu une apparition) vwayant, -ante ; lès vwayants d’ Baurin, les voyants de Beauraing (ayant vu les apparitions de la Vierge à cet endroit)

 

S0

voyant 2

n ensemble _ (assortiment douteux) (d’habits, d’enjolivures), camadjôles ; èlle astot moussi avou totes camadjôles

 

S0

voyelle

nf sonante, vwèyèle ; on met un tiret devant une voyelle, on mèt one loyûre pa-d’vant one sonante

 

C60

voyelle

vwèyèle

 

E0

voyelle

vwayèle

 

S0

voyeur

nm c’est un voyeur, c’ è-st-on vî boucsin

 

C60

voyou

nm ârsouye (f), canaye (f), vaurin

 

C60

voyou

on vwayou, on crapuleûs, ine crapule, voy. vaurien

 

E0

voyou

vwayou, c’ èst l’ purmî vwayou qu’ la tère n’ è jamês pwarté

 

S0

Voz

(n de famille) Vôs’

 

S0

vrac

(en) loc (pêle-mêle, en désordre) bèrlik-bèrlok, di stik  di stok ; tout était en vrac dans le camion, tot èsteûve bèrlik-bèrlok dins l’camion; (au poids) au pwèd ; j’ai acheté des pommes en vrac, dj’ a acheté dès pomes au pwèd

 

C60

vrac

en _, voy. bloc, pêle-mêle

 

E0

vrai

, vraie adj (véritable) di bon ; (loc), vraî (-ye)  ; c’est une histoire vraie, c’ è-st-one vraîye histwêre,  c’ è-st- one saqwè qu’ s’ a passé po d’ bon ; il est vrai que, c’ èst l’ vrai qui ; il n’en est pas moins vrai que, èt portant ; adv li vraî (nm) ; c’est vrai, c’ èst l’ vraî ; ce n’est pas vrai!, ci n’ èst nin l’ vraî ! ; nm li vraî (nm) ; pour savoir le vrai, po sawè l’ vraî ; (loc) à vrai dire, po dîre li vraî ; pour de vrai, po d’ bon

 

C60

vrai

, -e vrêy (vråy Ar., Gl.), (anct à Liège) veûr (qui s’emploie encore comme attribut à Ve., St., Ma., Vi. : c’ èst veûr ; épithète : c’ è-st-on vrê sot, one vrê bièsse ; à Ja. on vråye sot, one vrâye bièsse, à Malmedy vrâye : c’ èst do vrâye (c’est du véritable)); pour cela, c’est bien _ !, dôminé, çoula ! ; n’est-ce pas _ ?, èdon mutwèt ? ; voy. VÉRITÉ, VÉRITABLE

 

E0

vrai

, vraie adj vrê, vrâle ; (qui est conforme à la vérité) tu pous l’ crère, c’ èst vrê ; c’ èst vrê quu v’s-avoz avou on p’tit valèt ? ; nin vrê ? ; (authentique) c’ èst do vrê cûr ; à dire vrai, à dîre vrê ; pour de vrai, po do vrê ; c’ èst po do vrê qu’ tu l’ dis, ça ? ; cela peut être _, dji n’ vou nin co dîre (litt. « je ne veux pas encore dire »)

 

S0

vrai, e

[adj] (c) vraî, ye, (e) vrêy, e, (o) vré, ye

 

G100

vraiment

[adv] 1 (absolument) (c) vraîmint, (e) vrêmint, (o) vrémint

2 (assurément) (e-c) vormint

 

G100

vraiment

adv (absolument) pâremint, todi, vraîmint ; c’est vraiment trop, c’ èst pâremint d’trop ; on n’est vraiment tranquille que quand il dort, on n’ èst vraîmint trankile qui quand i dwat ; c’est du temps vraiment idéal, c’ èst do timps vraîmint à l’ idéye ; c’est vraiment un petit diable, c’ è-st-on démon todi  ; (assurément) vormint ; c’en est une (de nouvelle), vraiment !, c’ ènn’ èst one, vormint ! ; vraiment, je l’ai vu, djè l’ a vèyu, vormint ; je ne sais vraiment plus quoi, dji n’ sé pus qwè vormint

 

C60

vraiment

vrêmint (, vrêyemint ; vråyemint, qqf vråye : i fêt vråye bon Ja.; vrâyemint Ba., Rob.; vrâyedjeumint Fa.); c’est _ dommage, c’ èst qu’arape damadje ; je ne sais _ que faire, dji n’ sé å diâle (,  å monde di Diu) qwè fé ; tra­vailler n’est rien, ne rien gagner, c’est _ le diable, ovrer n’ èst rin, ni rin gangnî c’ èst pôr li diâle ; (ordt en exclamation = en vérité) vormint (vèr- Fa., Vi.) : il est _ si laid !, il èst vormint (, par Diu) si lêd ! ; imbé­ciles, _, que vous êtes !, vos bièsses vormint qui v’s-èstez ! ; non _ !,b nèni vormint ! ; oui _ !, awè vormint !, (iront) wèy ! (Ans, Se.), voy. certes ; _ [= mais à propos] j’oubliais de vous dire,  vormint, dji roûvîve di v’ dîre ; voy. propos

 

E0

vraiment 

1 vrêmint ; dju sons vrêmint amacralés ; dji sû vrêmint contint d’ avèr fini ; c’ èst vrêmint bin fêt ; c’ est _ bien tombé (par antiphrase = c’est très dommage) qu’il était parti, c’ èst djà bin toumé qu’ il astot voye ; c’ est _ malin (par antiphrase = c’est tout à fait idiot) de partir quand il pleut ainsi !, c’ èst djà malin d’ ann’ aler quand i ploût come ça ! ; (empl avec la négation, pour souligner une impossibilité) ni …djà ; je ne pourrais _ rien dire d’autre, dji n’ dîro djà rin d’ ôte (ou dji n’ sâro djà rin dîre d’ ôte) ; vous ne pourriez _ pas l’empêcher de partir, vos n’ l’ aspétcherîz djà d’ ann’ aler (ou vos n’ sârîz djà l’ aspétchi d’ ann’ aler) ; je n’ai ­ pas de courage, dji n’ ê par pont d’ corèdje ; je ne sais _ pas ce qu’il veut, dji n’ sé â diâle çu qu’ i vout ; _ possible, crwayâbemint possibe ; èst-ce quu c’ èst crwayâbemint possibe, one afêre insi ? ;

 

2 (pour souligner une affirmation;) voremint ; â ! voremint, tu l’  avos dit ! ; i n’ pout mâ, voremint ! ; fê tot doûs, vormint ! ; comp. vrêmint

 

S0

vraisemblable

adj crwèyauve ; ce n’est pas vraisemblable, ci n’ èst nin crwèyauve, c’ è-st-à n’ nin crwêre, ça n’ tint nin d’ assène

 

C60

vraisemblable

, -ablement, -blance, voy. APPARENCE, PEUT-ÊTRE, PROBABLE ; ce n’est pas vraisemblable, ça n’ pout èsse vrêye , ça n’ si pout creûre

 

E0

vraisemblable

vrêssemblâbe

 

S0

vraisemblablement

adv dandjureû ; il partira vraisemblablement demain, i ‘nn’ îrè d’mwin dandjureû

 

C60

vraisemblablement

vrêssemblâbleumint  (qqf -umint) ; c’ èst vrêssemblâbleumint lu qu’ è fêt l’ côp

 

S0

vraisemblance

vrêssemblance

 

S0

Vresse-sur-Semois

npr Vrèsse

 

C60

vrille

nf (outil) vrile

 

C60

vrille

_ de la vigne, crankion (cron- Hu.) ; (outil) drèle (d’armurier) ; ordt mèche ou mohe (mèche à mwin Be., à pougnète GdH., à tire-bouchon Fl.), windê (La. , Bo.; windê à l’ min Bi.),  tèrwale à l’ mwin (Lat., Cr.), on p’tit tèré (Ar.), on p’tit forioû (St.), ine forerèce (Vi.), frinse (Com.), vrile (vrèle Gl.) ; voy. tarière, vilebre­quin

 

E0

vrombir

v (moteur) ronfler ; le moteur vrombit, li moteûr ronfèle

 

C60

vu

, vue adj vèyu (f vèyeuwe) ; bien vu, bin vèyu ; c’est du déjà vu, ci n’ èst nin novia ; c’est tout vu, nos n’ rivêrans nin là-d’ssus

 

C60

vu

prép vu qu’il était là, come il èsteûve là

 

C60

vue

nf (un des cinq sens) vûwe ; avoir une bonne vue , awè one bone vûwe, bin veûy ; avoir mauvaise vue , awè one mwaîje vûwe  veûy mau ; avoir la vue brouillée , veûy brouyî, … troûbe ; sa vue baisse , i n’ vèt pus si clér ; perdre la vue, divenu aveûle ; (loc ) à perte de vue , ossi lon qu’on sét veûy, à n’ è sawè veûy li fin ; il change à vue d’oeil, on l’ vèt candjî tos lès djoûs ; à vue de nez , à l’ urlûre ; en vue de, po ; en vue de mon déménagement, po quand dj’ baguerè ; tirer à vue, tirer sins lignî ; en mettre plein la vue, asbleuwi ; (étendue de ce qu’on peut voir) il est hors de vue, on nè l’ vèt pus ; la vue n’est pas très belle, ci n’ èst nin fwârt bia, ç’ qu’ on vèt ; la gare sera bientôt en vue, on vièrè bin rade li stâcion ; il a une situation en vue, il èst bin mètu, il a one bèle place ; ainsi vous avez une vue d’ensemble, insi, vos vèyoz à pau près qwè ; (le fait de regarder) à sa vue, je rougis, quand djè l’ a vèyu, dj’ a divenu tote rodje ; porter la vue sur, riwaîtî ; je le connais de vue, djè l’ a d’djà vèyu ; point de vue, idéye (f) ; c’est votre point de vue ?, c’ èst voste idéye ? ; nous avons eu un échange de vues, nos-avans causé, nos-avans dit chake noste idéye ; avoir de grandes vues, awè dès grandès-idéyes ; (loc) à première vue, à preumêre vûwe ; (dessein) il a des vues sur elle, i sondje à lèye po s’ mârier,  i s’ vôreûve bin mârier avou

 

C60

vue

vuwe ; avoir la _ basse, avu ‘ne basse vuwe ; perdre la _, piède li vuwe ; un beau point de _, une belle _ on bê côp d’ oûy ; je ne le connais que de _, dji nè l’ kinoh qui dè l’ vèyî ; croître à _ d’œil, crèhe à l’ oûy, frudjî à stok ; évaluer à _, èstimer tih tt tah, à l’ avîr, voy. bloc ; courtiser en _ du mariage, hanter so l’ marièdje ; c’est l’homme le plus en _ du quartier, c’ èst l’ Pirou dè quårtî ; perdre (qch) de vue, avu foû dè l’ tièsse

 

E0

vue

(faculté de voir) vûe (vuwe Te.) ; dj’ ê la vûe qui bache ; ma _ se voile, dji vè tot brouyi ; i pièrd la vûe ; (ce que l’on perçoit par l’oeil depuis le lieu où l’on est) vûe (vuwe Te.) ; qué bèle vûe padrî leû mâjon ! ; à perte de vue, à piète di vûe ; i gn-è dès tchamps à piète di vûe ; tirer à vue, tirer a vûe ; avoir en vue (envisager de façon précise (pour tel projet)), avèr en vûe ; dj’ ê ç’ mâjon-là en vûe ; _s (desseins), vûe (vuwe Te .) ; dj’ ê dès vûes su ç’ tèrin-là ; il è dès vûes su ç’ djon.ne fèye-là

 

S0

vulcanisation

vulcanisâcion

G0

vulcaniser

vulcaniser

G0

vulgaire

adj (répandu) une vulgaire petite robe d’été, one fayéye pitite cote d’ èsté ; (grossier) grossiér’(f grossiére) (, grossîr (-e)) ; ce sont des gens vulgaires, c’ èst dès grossiérès djins

 

C60

vulgaire

comun, -eune ; grossîr, -e ; plat, -e ; voy. banal

 

E0

vulgaire

vulgaîre

G0

vulgaire

adj (grossier, -ière) vulguêre ; il è co stî vulguêre duvant tot l’ monde ; c’ è-st-one vulguêre crapule ; personne _, plat ; il est _ dans ses propos, c’ è-st-on plat po pârler

 

S0

vulgarisateur

vulgariseû

G0

vulgarisation

vulgarisâcion

G0

vulgariser

vulgariser

G0

vulgarité

vugarité

G0

vulnérable

adj vulnèrâbe : on est _, on n’ èst nin d’ fièr

 

S0

vulpin

nm (des champs) queuwe-di-rat 

 

C60

vulpin

du _ (désigne également la féole, avec laquelle la confusion est fréquente), dès quawes-di-rat

 

S0

vulve

nf cane, craye, mosète ; (bétail) nature

 

C60

vulve

(surtout de vache, etc.) nate, natore (La., Ja..) ; _ de vieille femme, tayår ; voy. sexe

 

E0

vulve

(d’une vache) natère ; nosse vatche n’ è pont d’ natère ; èlle è la natère tote gonflé ; (de brebis) picha ; (de truie) pèta, pètrote ; nosse troye è la pètrote rodje, èle ricoûrt 

 

 

S0

Vyle-et-Tharoul

à Vîle-Tèroûle, village

 

E0

Share This