FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

T

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
U
V
W
X
Y
Z

t

 (lettre)

 

E0

t

nm vingtième lettre de l’alphabet ; n’est jamais redoublée en wallon sauf si elle se prononce de telle manière

 

C60

T

nom de la lettre T,  ; fer en forme de T, on fièr té ; il me faudrait deux mètres de fer en forme de T, i m’ fârot deûs mètes di té

 

S0

 

T.S.F.

(anc.) T.S.F. ;  choûter la T.S.F. 

 

S0

ta

adj poss ti (le tutoiement est à éviter ; il se fait entre amis) ; ta tasse, ti jate ; dans ta maison, dins t’ maujone (on dira plus poliment,dans tous les autres cas : vosse jate ; dins vosse maujone)

 

C60

tabac

[nm] (o-c) toubak, (e) toûbak

 

G100

tabac

toûbak (nf) (ton- Am., Cou., Han.) ; mauvais _, dè l’ canasse ; _ à priser, dè l’ sinoufe ; prise de _, pènéye ; chique de _, ine role, ine tchike di role ; fabricant ou marchand de _, toûbakî ; ancienne marque lié­geoise de _, lès bounakês

 

E0

tabac

nm toubak ; du tabac fort, do fwârt toubak ; tabac à priser, chnouf (m), toubak à pèneter, pènéye (f) ; une boîte de tabac à priser, one bwèsse au chnouf ; tabac pour la pipe, toubak à l’ pupe ; tabac à chiquer, toubak à chiker, chike (f), role (f) ; mâcher le tabac, chiker ; action de mâcher du tabac, chikadje (m.) ; mâcheur de tabac, chikeû ; priseur de tabac, chnoufeû, pèneteû ; action de priser, pènetadje (m.) ; plant de tabac, plante di toubak (f) ; poignée de feuilles de tabac séchées, marote ; sachet de tabac, cawote (f) di toubak ; marchand de tabac, toubakî; (expr.) c’ èst dè l’ pure carote, c’est de la pure carotte, c’est de l’excellent tabac; do toubak come do foûr, du tabac comme du foin, de mauvaise qualité ; c’ èst do wayin, c’est du regain, idem; fé toubak, faire tabac, s’arrêter de travailler, le temps d’allumer une pipe ; i n’ vaut nin one chike di toubak, il ne vaut pas une chique de tabac, il ne vaut rien; i t’ a on nez conte on pakèt d’ toubak, il a un nez comme un paquet de tabac, … épaté ; vîve Nameur po tot, po l’ toubak èt po l’ satchot, vive Namur pour tout, pour le tabac et le sachet; passer quelqu’un à tabac, rilayî, rilin.ner, târlouchî

 

C60

tabac

toubak ; do bon toubak ; do fwart toubak ; do lèdjîr toubak ; one chike di toubak ; one blague à toubak ; one bwèsse di toubak ; on pakèt d’ toubak ; one pupe di toubak ; cigarette de _ blond, blonde ; i foume dès blondes ; _ à priser (nm ; f à Te.), chnouf ; one bwèsse à chnouf ; prinde one pènêye di chnouf [rattaché à l’all. Schnupftabak] ; (anc.) marque de _, du nom de la firme arlonaise qui le commercialisait, bârnich ; foumer do bârnich

 

S0

tabagie

(réunion de fumeurs) foumerèye (fo-), blausîre (Ja.), voy. fumée

 

E0

Tabar(d)

, Tabart (n de famille) Tabâr

 

S0

tabasser

v rilayî, rilin.ner, taner, târlouchî ; ils étaient deux pour le tabasser, il èstin.n à deûs po taner d’ssus

 

C60

tabatière

bwète à l’ sinoufe (, à l’ pènéye) ; fenêtre à _, voy. lucarne

 

E0

tabatière

nf (petite boîte de tabac à priser) bwèsse au chnouf; (lucarne) tabatiére

 

C60

tabatière

tabatière [concurrence la forme bâbicine]

 

S0

tabernacle

tåbèrnake

 

E0

tabernacle

nm tabèrnake

 

C60

tabernacle

(d’église) tâbèrnake ; veilleuse du _, lampe do tâbèrnake

 

S0

tablature

tåblateûre ; avoir de la _, aveûr dè l’ quinoye ; voy. besogne

 

E0

table

[nf] (e) tåve, (c) tauve, (o) tâbe

 

G100

table

tåve ; _ pliante, voy. pliant ; se mettre à _, voy. attabler ; il aime mieux la _ que la danse, il in.me mî l’ panse qui l’ danse ; _ du pressoir à vin, tåve ou sale (Hu.)

 

E0

table

nf fauve ; petite table, tauvelète ; grande table, établi, tauvelî (m.) ; table d’opération, tauve ; table de nuit, tâbe di nwît ; une table avec un tiroir, one tauve avou on ridant ; dresser la table, mète li tauve ; ensemble de personnes autour d’une table, tauveléye ; s’attabler, si mète à l’ tauve ; «Au lèver do ridia, Filipe èt Henri sont-st-à l’ tauve » (J. Gilson) ; avoir le pied de la table, awè l’ pîd dè l’ tauve; mète coutia su tauve, mettre couteau sur table, s’attabler ; rapide à l’ tauve, rapide à l’ ovradje, rapide à la table, rapide à l’ouvrage; table de conversation, tauveléye

 

C60

table

1 tâve (tâle As., B., Fa., Va., … ; taule Ju.) ; lès pates (ou lès pîds) do l’ tâve ; one ronde tâve ; one longue tâve ; one tâve à ralonje ; one tâve qui s’ riploye (ou one tâve ployante) ; one tâve di cujine ; one tâve di nut’ ; aprèter la tâve ; mète la tâve ; ramasser la tâve ; rastrinde la tâve ; rimète la tâve ; si mète à l’ tâve ; si lèver foû d’ tâve ; sèy prôpe à l’ tâve ; fé oneûr à l’ tâve ; èlle è toumé s’ la cwane do l’ tâve ; se mettre à _, si mète à l’ tâve ;

 

2 tâbe (dans quelques loc.) ; la tâbe dès matières ; lès tâbes di multiplicâcion 

 

3 _ de communion, banc d’ comugnon

 

S0

tableau

[nm] (c) tauvia, (e) tåvlê, (o) tâblau

 

G100

tableau

tåvelê ; _ noir (d’école, etc.), plantche, tâblau

 

E0

tableau

nm (œuvre picturale) tauvia ; nous en ferons un beau tableau, nos-è frans on bia tauvia ; encadrer un tableau, mète on câde à on tauvia; (panneau plat) panau ; le tableau d’affichage des heures des trains, li panau avou lès-eûres dès trins; (expr) on ne saurait pas gagner sur les deux tableaux, on n’ saureûve gangnî dès deûs costés; (tableau noir) tâblau ; écrivez-moi cela au tableau !, scrîjoz ça su l tâblau !; (support plat) tâblau ;  quand vous sortirez, vous remettrez votre clé au tableau, quand vos sôrtiroz, ripindoz vosse clé au tâblau ; le tableau d’honneur, li tâblau d’ oneûr; (tableau de désolation) assonre (f), tâblau ; je vois encore le tableau, dji vè co l tâblau ; quel tableau!, quéne assonre!; (expr) vous voyez le tableau d’ici, vos vèyoz ça di-d-ci ; et, pour achever le tableau, èt, au-d’zeû do mârtchi; tableau de bord, tâblau d’ bôrd

 

C60

tableau

(ouvrage de peinture) tâblau ; il ont acheté on tâblau avou on-afant qui pleûre ; (spectacle, scène) tâblau ; tot l’ monde astot k’machi, vos vèyoz l’ tâblau !

 

S0

tablée

tåvelêye

 

E0

tablée

nf tauveléye

 

C60

tablée

tâvelêye ; dj’ astins one boune tâvelêye

 

S0

tabler

(sur qch) tåbler, ordt compter

 

E0

tablette

[nf] _ de cheminée : (e) djîvå [nm], (c) djîvau [nm], (o) mantia,  tâblète

 

G100

tablette

tåblète (qqf tåvelète) ; voy. CHEMINÉE, ÉTAGÈRE

 

E0

tablette

nf (petite table) tauvelète; (petite planche horizontale) plantche ; elle se trouve sur la tablette de droite dans l’ armoire, èlle èst su l plantche di drwète dins l’ ârmwêre; (tablette de médicaments) pastile; tablette intérieure de fenêtre, aspouya (m), tâblète

 

C60

tablette

(planche horizontale) tâblète ; one tâblète di tch’minêye ; la tâblète do l’ fignèsse ; une _ d’armoire, one plantche di drèsse ; _ de cheminée (ouverte), djîvâ (Ber., Te.) ; su l’ djîvâ, i gn-a l’ tèlèvision ; (produit alimentaire de forme rectangulaire et aplatie) tâblète ; one tâblète di jujube 

 

S0

tablier

[nm] (c) d(i)vantrin, (o) d(è)vantrén, (e) vantrin, (c) cindrî, (o) cindrén,  scoû

 

G100

tablier

_ d’étoffe, vantrin (d’vontrin Mar., Be., Cou.) ; voy. bavette, coin, cordon ; _ de toile de sac ou fait d’un sac, vantrin d’ balot, vantrin d’ bale (La.), vantrin d’ sètch (Ber.) ; _ de cuir ou de peau non tannée, vantrin d’ cûr, pê d’ marhå (, d’ cloyeû, d’ hayeteû), banète di cûr (Fa.), vaneûre (To., vanwêre Be.) ; _ de semeur, sèmeû ; _ de bélier, vantrin d’ bassî ; un _ plein (d’herbe, de pommes), voy. giron, trousse

 

E0

tablier

nm (vêtement) catche-misére, divantrin ; tablier à plastron, divantrin à bavète ; tablier en toile avec poche, divantrin à tache ; tablier qui ceint le corps, cindrî ; tablier en cuir de maréchal-ferrant, vanwâre, divantrin d’ cûr; (expr) c’ è-st-on laudje divantrin sins cwârdia, c’est un tablier large sans cordon, c’est un homme de belle présentation mais de piètre rapport

 

C60

tablier

chorsè (-eû Be., Va., …), vantrin ; on chorsè d’ sètch ; on blanc chorsè (po lès sièrveûses, po lès botchîs) ; on chorsè a quawètes ; (quantité contenue dans le tablier) chorsè ; on chorsè d’ bwès , d’ poumes, d’ pwès [de la famille de choûr, comp. a. fr. escorçuel, tablier voir *excurtiare] ; quantité contenue dans le _, chorsêye ; aler quèri one chorsêye di chètes ; _ en toile grossière ou en cuir, qui se noue à la taille, one banète di marchâ, di sèrwî ; rapporter des pommes dans son _, rapwarter dès poumes dins s’ choûr

 

S0

tabouret

[nm] (o-c) passèt, (e) passète [nf], (o-c) chame, (e) hame

 

G100

tabouret

passète (nf), hame ; voy. banc, escabeau

 

E0

tabouret

nm chame ; tabouret bas pour poser les pieds, passèt ; tabouret pour traire, chame, passèt à mo(u)de ; tabouret de bar, chame di cabarèt

 

C60

tac

(onom) tak ; voy. riposter

 

E0

tac

nm tak; (loc) du tac au tac, dîrèk, sins tchiketer, do tak au tak

 

C60

tache

[nf] (o-c) tatche, (e) tètche

 

G100

tache

tètche (ta- Fa.); grosse _ (d’encre, etc.), placård (nm), flatche (Tr.) ; _ de bave, glèteûre ; petite _, surtout dans tissu, acseûre, voy. souil­lure ; _ d’humidité (linge), de moisissure (pomme), èmîleûre, -èdje ; tout ce qui fait _ sur autre chose, tampê (Herv.), tåpale (Com., tâ- Le.) ; _ rouge aux jambes trop rapprochées du feu, patår (nm) ; _ ou bouton annonçant un furoncle, florète ; _ sur l’œil, voy. taie ; _ de rousseur, voy. rousseur, tavelé ; _ blanche au mufle des bovidés, steûle (plus grande : håmeûre (hêmâre Ve.; hêmore ard) ; la vache hêmée s’appelle hêmote en Ardenne) ; _ à la réputation, hate

 

E0

tache

nf tatche ; tache de naissance (naevus), tatche di naîssance, tatche di vin ; tache de rousseur, tatche di djudas, tatche di solia ; éphélide des vieillards, tatche di vîyès djins ; tache des ongles (tache blanche) tatche, minte ; à taches, tatchu (f tatcheuwe) ; tache de moisissure, tatche di tchamossé; (loc) à tatches, par taches, très peu ; i gn-aveûve à tatches ; il y en avait par-ci par-là; (expr) on n divise jamaîs d’ one florîye vatche s’ èle n’ a pont d’ tatches, on ne parle jamais d’une vache fleurie si elle n’a des taches sur la robe, il n’y a pas de fumée sans feu

 

C60

tache

 

1 (marque naturelle sur la peau) tatche (tè- Ba.) ; une _ de vin (un angiome plan), one tatche di nêssance (ou tatche di vin) ; _s de rousseur, chites-d’-aguèce ; _ blanche qui apparaît sur les ongles (et que les enfants associaient aux péchés ; la grandeur de cette tache était, dit-on, proportionnelle à la gravité de la faute), pê ; 2 (marque qui salit) tatche (tè- Ba.) ; one tatche di crèche ; one tatche di coleûr ; one tatche d’ enke ; grosse _­ d’encre, pâté ; gn-è dès pâtés plin t’ cayèt ; nettoyer les _s, tirer lès tatches

 

S0

 

taché

, ée, adj tatchî, à tatches ; taché de rouille, èrignî (-ye), èruni ; taché (-e) de moisissure, ènîssé (-ye)

 

C60

taché

, -ée adj (sali, -ie) tatchi (-è ; tè- Ba.) ; on paletot tot tatchi d’ coleûr

 

S0

tâche

[nf] (o-c) bouye, (e) dag’ [nm], payèle, (o) tchôke, (c) à-fé [nm] ; v. travail, besogne

 

G100

tâche

ovrèdje, voy. besogne, ouvrage, travail ; accomplir sa _ quotidienne (de la ménagère), fé s’ sogne, (de l’ouvrier) fé s’ dag’, fé s’ qwite (Ve.), (houill ) fé s’ payèle (, s’ manêye) ; travailler à la _, ovrer à sès pèces ; à chaque jour suffit sa _, dimin c’ èst co on djoû ; en bloc et en _, voy. bloc

 

E0

tâche

nf bouye ; à chacun sa tâche !, (à) chake si bouye ! ; il a rempli sa tâche, il a faît ç’ qu’ i d’veûve fé ; c’était pour lui faciliter la tâche, c’ èsteûve po qu’ il eûche pus aujîy ; « Dins l’minâbe maujo / Èwoù-ce qu’ is fyin.n leû bouye. » (J. Guillaume); à la tâche, à pîce (à pièce) ; il travaille à la tâche, i travaye à pîce ; il travaille pour un salaire proportionnel au rendement, i travaye à façon ; (loc) prendre à tâche de, awè à keûr di

 

C60

tâche

faire la lessive et tout cela, c’étaient des _s pour les femmes, fé la bouwêye èt tot ça, ç’ astot dès-ovrèdjes di fème ; fèrer lès tch’vaus, c’ è-st-one ovrèdje di marchâ, ça ; qqn qui fait accomplir les _s difficiles ou compromettantes par d’autres, on-embuské (litt « un embusqué ») ; celui qui ne peut accomplir une _ ne peut en exiger le salaire, li ci qui n’ sét nin côper s’ pwin n’ sét nin l’ gangni

 

S0

Tacheny

(n de famille) Tâchenî

 

S0

tacher

[v] (o-c) machurer, (e) mahurer, (o-c) tatchî, (e) tètchî, tètcheter

 

G100

tacher

tètchî, ordt tètcheter, ètètchî, abîmer, voy. salir, souiller ; _ d’humi­dité, de moisissure, èmîler, piker, èmîsser (hesb )

 

E0

tacher

v cotatchî, fé dès tatches, fé dès mèdayes, tatchî ; tacher ses vêtements, tatchî sès moussemints ; tacher le linge de moisissure, ènîsser ; tacher de rouille, èruni

 

C60

tacher

vt (salir) tatchi (-è ; tè- Ba.) ; dj’ ê tètchi m’ pantalon avou do l’ crèche ; se _, si tètchi ; dji m’ ê tètchi avou l’ daguèt do l’ roûe ; _ de sang (toute une surface), kissin.neter ; il avot k’ssin.neté tot l’ drap

 

S0

tâcher

[v] _ de : (o-c) cachî à, (o) asprouver di, (c) waîtî di, (o) wétî di, (o-c) assayî di, (e) sayî di ; v. essayer

 

G100

tâcher

sayî, loukî di, tacher (mwèyin) ; voy. efforcer, essayer

 

E0

tâcher

v sayî; tâchez de terminer pour demain !, sayîz d’ awè faît po d’mwin !

 

C60

tacheté

, ée adj à tatches, moucheté (-ye) ; vache tachetée, florîye vatche

 

C60

tacheté

, -ée (en parlant d’un animal) (dont le pelage est _) caflori ; one vatche caflori ; on tchèt caflori ; (en parlant de la robe blanche d’un animal), flori ; une vache à la robe blanche _e de rouge (_e de noir, _e de bleu), one flori rodje (one flori nware, one flori bleû) ; dont le pelage est tacheté, pètrisé ; gn-è la pètrisé qui va vêler [type < perdris-é >, forgé sur perdrix, w. piètris (allusion au plumage de cet oiseau)] 

 

S0

tacheté, e

[adj] (c) mayeté, éye, (e) mayeté, êye, (o) mayeté, éye, (o-c) tatchu, ûwe

 

G100

tacheter

tètcheter, mayeter ; voy. ta­cher ; tacheté, moucheté, tètchelou (-lé Fa.), tètchou, djoli, flori, mayeté, maketé (Tr.), tavelé (Com., etc.), tâbâré (La. ; voy. irisé), sprouweté (Lat.), staflé (Fa.), tiketé (tihené Gl. ; tikené GdH. ; tîkené Les.) ; voy. rousseur, tavelé ; [pigeon]_ flori, mayeté, moûhî ; cuire les tartes au riz de façon qu’elles soient tachetées, en chauffant le four avec de la paille, fé flori lès blankès dorêyes (Re. ; ces mouchetures sont des fleurs)

 

E0

tacheter

v fé à tatches, moucheter, tatcheter

 

C60

tachygraphe

takigrafe

G0

tachygraphie

takigrafîye

G0

taciturne

mus’, qui n’ èst.nin d’ grande divise, qui n’ a nole divise ; voy. bou­deur, MAUSSADE, PENSIF

 

E0

taciturne

adj taîjeûs (-e) ; il est taciturne, i n’ cause wêre

 

C60

taciturne

(individu maussade) boû-d’-fagne

 

S0

tacot

nm tchèrète (f) ; un vieux tacot, one vîye tchèrète

 

C60

tact

[nm] tak

 

G100

tact

tak ; voy. toucher 2

 

E0

tact

nm avoir du tact, awè l’ maniére ; il a manqué de tact, i lî a bin stî trop rwèd, i n’a nin ieû l’ maniére, il î a dit ça avou sès gros plats pîds (, il lui a dit cela avec ses gros pieds plats) ; agir avec tact, mète dès mantches (, mettre des manches) ; il lui a dit avec tact , il a mètu dès mantches po lî dîre

 

C60

tact 

tak ; i n’ è wêre di tak

 

S0

 

tactique

une belle _ (de joueur), ine bèle djowe, voy. jeu

 

E0

tactique

 nf c’est la bonne tactique, c’ è-st-insi qu’ faut fé

 

C60

taffetas

tafetas

 

E0

tag

nm bârbouyadje

 

C60

tagète

(plante) passe-di-v’loûr, passe-v’loûr (La.)

 

E0

tagetes

, tagète ou tagette tajète

G0

tagger

nm bârbouyeû (f barbouyeûse)

 

C60

tagine

ou tajine tajine

G0

tahitien

tahicyin

G0

taie

[nf] tîke

 

G100

taie

_ d’oreiller, tîke, tîkelète (Ho., … ; tîguelète Ro.), wâde (Arb.),  tirâde (Fa., où tîke = enve­loppe de paillasse) ; _ du large coussin pour deux personnes, tièstîre (Am., St., Bo.) ; voy. oreiller, traversin ; (tache sur la cornée) florète, tètche è l’ oûy, fleur so l’ oûy, li fleûr èt l’ dragon

 

E0

taie

nf (taie d’oreiller) tièsture, tîke; (tache de la cornée) florète

 

C60

taie

tîke ; une _ de traversin, one grande tîke ; une _ d’oreiller, one pètite tîke (syn. tîkète) ; tchindji lès tîkètes [du moy. néerl. tîke, taie] ; avoir une _ sur l’œil, (anc.) avèr la fleûr èt l’ dragon ; une _ à la cornée, one tatche su l’ û

 

S0

taïga

tayiga

G0

taillade

cwaheûre ; voy. balafre, cou­pure, cran

 

E0

taillade

nf côpûre, cwachûre, kèrnache, skèrnache

 

C60

taillader

taliårder, siketer, kisiketer, fièmeter (Tr.), hwèrci, mascåcer,  tchèpeter ; _ de manière à enlever l’écorce, les aspérités d’un bâton, etc., cåti (Ja.; câti Sart) ; voy. char­cuter, DÉCHIQUETER

 

E0

taillader

v côper

 

C60

taillanderie

ouhène di feû d’ tèyants ; (anc.) sème, dans les l.-d.

 

E0

taillandier

feu d’ tèyants

 

E0

taillant

tèyant

 

E0

taillant

nm (partie tranchante) tayant

 

C60

taille

[nf] (grandeur) taye, (o-c) grandeû, wôteû

 

G100

taille

tèye (taye seult dans corsage de femme, stature, etc.) ; _ de plume (anc.), para (nm) ; _ des haies, ciselèdje (çuse-), voy. émonder ; _ de la vigne, taye (Hu.: taille courte, taye à hacons ; taille longue, taye à plôye) ; personne d’une _ démesurée, ine longue pîce (, bardahe), voy. dégingandé ; d’estoc et de _, voy. estoc ; (houill) tèye ; front de _, vî-tiér ; taille de boulanger, tèye (di boledjî)

 

E0

taille

nf (opération qui consiste à tailler) pierre de taille, pîre di taye ; taille d’un arbre, voir : élagage; (expr) nos-î èstans à l’ taye aus fréjes, nous y voilà à la taille aux fraises, nous y sommes dans les difficultés; (redevances) payer ses tailles, payî sès tayes; (hauteur du corps humain) grandeû, hôteû ; de haute taille, fwârt grand ; une femme de petite taille, one pitite feume ; il a la taille requise pour être policier, il èst grand assez po ièsse policier; être de taille à, ièsse capâbe di; (de taille) c’est une erreur de taille, c’ è-st- one fameûse faute; (ceinture) cinture; il faudra reprendre à la taille, i faurè r’prinde à l’ cinture; il lui a pris son tour de taille, i l’ a mèsuré à s’ cinture; (dimension) elle n’avait plus que cette taille-là, èle n’ aveûve pus qu’ ça come grandeû; c’est la taille qui me convient, c’ èst ç’ qu’ i m’ faut come grandeû.

 

C60

taille 1

(partie du tronc entre les côtes et les hanches) taye ; èlle èst fwate di taye ; èlle è one fine taye ; èlle è one taye di guèpe ; prinde li toûr di taye ; une personne de haute _ (censément capable de dépendre les andouilles accrochées au plafond) (litt. « un dépendeur d’andouilles »), on duspindeû d’ androuyes ; un homme de petite _, on p’tit ome

 

S0

taille 2

(opération qui consiste à tailler) taye ; li taye dès-âbes ; vo-l’-î-là, à l’ taye âs fréses !

 

S0

taille-crayon

taye-crèyon

 

S0

tailler

tèyî (ri-) ; _ menu, kitèyî ; _ en pièces, kihatchî ; _ en forme de dents, dinteler ; _ le pain, un vêtement, etc., côper, voy. couper, trancher ; _ la pointe des pieux, awehî (r-), atèyi lès pâs (La. ) ; _ arbre, haie, ricèper, ciseler, voy. élaguer, émonder ; _ la vigne, tèyî l’ vigne (Hu.); _ des pièces de bois, tchèpe’ter ; (anc.) _ une plume d’oie, parer (anc. ; usité pour le crayon à Ja.) ; _ un bloc de pierre, sbate, spincî, spigoter (Ta.) ; _ une bavette, voy. causer, -ette

 

E0

tailler

v (couper les branches d’un arbre) ricôper, ritayî, scârbiner; tailler un arbre, scârbiner on-aube ; tailler grossièrement à la serpe, spèner ; action, spènadje (m) ; tailler une haie, rabiner,  aurber ; action, rabinadje (m); « dins leûs ayes qu’ on-z-aurbeûve bin di sqwêre, à l’ brosse, deûs côps su l’ an » (A. Laloux) ; « Dj’ a rabiné fwârt bas mès ayes. » (A. Bacq) ; tailler un crayon, fé one pwinte à on croyon, ripârer on crèyon; tailler du pain, cotayî do pwin ; tailler la pierre, cwâteler ; tailler un tissu, côper; (loc) tailler une bavette, taper one divise ; (se) se tailler les ongles, côper sès-ongues; (partir) foute li camp, pèter èvôye; se tailler la part du lion, prinde li pus grosse paurt por li

 

C60

tailler

vt tayi ; tayi lès rôsîs ; tayi lès pîres ; tayi one bavète ; se _  (s’enfuir), si tayi ; dji m t ê tayi jusse duvant qu’ lès policiers n’ arivinche ; (une haie) ciseler, côper, tonde ; tonde lès hèyes ;    (en suivant un patron) discôper ; discôper one sitofe ; aller tailler une bavette, aler à l’ carasse [p.-ê. à rapprocher du moyen fr. caros, action de boire et de provoquer à boire dans une réunion]

 

S0

tailleur

[nm] (e-c) talieûr, (o) tayeûr

 

G100

tailleur

_ de pierres, etc., tèyeû d’ pîres ; _ d’habits, talieûr, (anc). coturî, parmètî (ce dernier encore connu à Wa , Fa., Rob.)

 

E0

tailleur

nm (artisan qui fait des vêtements sur mesure) talieûr; (expr) faut lèyî lès façons po lès talieûrs (iron), il faut laisser les façons pour les tailleurs, ne faites donc pas de façons; tailleur de haie, ayeteû, riclôyeû d’ ayes, spineû; tailleur de pierre: dépeceur, cwateleû ; épinceur, spincieû, spigoteû, tayeû d’ pîre

 

C60

tailleur

(artisan) tayeûr (talieûr Te.) ; on tayeû d’ pîres ; one late di tayeûr ; (costume) tayeûr (talieûr Te.) ; _ d’habits pour homme) cotèrî

 

S0

tailleuse

costîre, neûre costîre, talieûse

 

E0

taillis

tèye ; bois _, rasse (nf) (ard ); tot de _ à vendre, côpe

 

E0

taillis

nm taye ; partie où l’on coupe le taillis, côpe (f) ; il est allé se cacher dans le taillis, i s’ a stî catchî dins l’ taye; (expr) nos-î èstans à l’ taye aus fréjes ! , nous y sommes au taillis aux fraises !, c’est ici que nous sommes devant les difficultés

 

C60

taillis

voir bosquet

 

S0

tailloir

, voy. tranchoir

 

E0

taire

têre ; se _, si têre, dimorer boke cosowe, (plaist) clôre si badjawe (grossier : si djêve ou gueûye), avaler s’ rètchon, sèrer s’ hapå

 

E0

taire

v catchî ; taire la vérité, catchî l’ vèrité ; (se) ni rin dîre, si taîre, taîre si linwe, clôre si mouson ; je préfère me taire, dj’ in.me mia  rin dîre, vaut mia s’ taîre; il a fini par se taire, po fini, i s’ a taî; allez-vous vous taire?, èst-ce qui vos v’s-alez taîre ? ; il faut savoir se taire, i faut sawè t’nu s’ linwe ; tais-toi !, taiîe-tu! ; taisez-vous!, taîjoz-vos! ; (expr) rin dîre, c’ èst s’ taîre, ne rien dire, c’est se taire, je suis de commerce, je ne dis rien ; vaut mia s’ taîre qui d’ mau causer, il est préférable de se taire que de dire du mal d’autrui

 

C60

taire

se _, si têre ; qu’ èle si têche, don ! ; vât mî s’ têre quu d’ mâ pârler ; taisez-vous devant vos enfants (surveillez vos paroles en présence des enfants) ; têjoz-ve divant lès-afants ; têjans-nos, ça vârè mi ; (avec ellipse du pr. personnel) tu n’ sâros djà fé têre lès djins ; mieux vaut se _ lorsqu’on n’est pas informé, quî n’ sét rin, n’ dit rin ; il ferait mieux de se taire !, i frot mî d’ passer su sa linwe !; tais-toi !, clô t’ babètch !

 

S0

 

taire (se)

[v] (c) si taîre, (e) si têre, (o) s’ tére, (c) ni nin moufter, (o) n’ nén moufter, (c) ni nin moti

 

G100

taiseux

, euse n taîjeûs (-e) ; c’est un taiseux, on n’ l’ ètind nin, c’ è-st-on sins brût; « On-ome sins brût qu’ i n’ causeûve jamaîs dès djins qui pofé l’ flatau. » (A. Laloux)

 

C60

taiseux

, -euse adj et n (taciturne) têseûs, -eûse (têheûs, -eûse Te.) ; ci-là, c’ e-st-on têseûs, i n’ dit jamês rin

 

S0

Talbot

(n de famille) Talbot

 

S0

talc

nm talk

 

C60

talc

talk ; dj’ ê mètou do talk dins mès tchâsses

 

S0

talent

talent

 

E0

talent

nm elle a du talent, c’ è-st-on maîsse ; c’est un écrivain de grand talent, come sicrîjeû, c’ è-st-on maîsse ; et maintenant vous allez nous montrer tous vos talents, èt asteûre, vos nos-alez mostrer ç’ qui vos savoz fé

 

C60

taliban

taliban

G0

talisman

talisman

G0

talisman

voy. porte-bonheur

 

E0

talisman

nm amulète (f)

 

C60

talkie-walkie

talkie-walkie

G0

taller

s’ abohener, taper à bo(u)hèye (ou bo(u)hîye en hesb), brantchi (Gl.)

 

E0

taller

vi (en parlant des céréales) brochi ; lès-ôrdjes brochant bin

 

S0

talmud

talmud

G0

talmudique

talmudike

G0

taloche

taupin.ne (dau-) ; tårtêye, -inêye ; lopin, zafe, zévène (Xh.), zévelin.ne (Com.), canote (Ma.; kè- Ja., Fa.); voy. coup, gifle, -eR, rosser; bruit d’une série de _, zif (èt) zaf

 

E0

taloche

nf alape, bafe, basoufe, bèrlafe, calote, caramèl, clatche, lafe, pètéye, târlouche, tchofe, warloufe ; (en maçonnerie) taloche

 

C60

taloche

(calotte) calote ; il è ramassé one bèle calote ; ramasser une _, si fé ravôtyi one mwin dins la djêve

 

S0

 

 

 

talocher

v (gifler) foute one pètéye, … one târlouche, târlouchî; (travailler avec la taloche en maçonnerie) talocher

 

C60

talon

talon; _ de bois, cayèt (anc.); amas de neige ou de terre collée au _, clavê, cwayot, voy. amas ; je te broie la tête à coups de _, dji t’ trèpane à mès pîds ; il est toujours sur mes _s, i m’ sût todi å cou, c’ èst m’ sèwe-cou (Ma.); _ de la canne à pêche, cou d’ vèdje ; _ de la charrue, voy. cep ;  _ au jeu de cartes, forpå (Hu.; -årt, -åte

 

E0

talon

nm (partie postérieure du pied) talon ; des talons hauts, dès hôts talons ; des talons plats, dès plats talons ; un talon aiguille, on tot fin talon ; marcher sur les talons, roter su sès talons ; remettre des talons, rimète dès talons ; faire claquer ses talons (de colère), fé pèter sès talons ; (loc) lèver l’ talon , s’éclipser ; j’étais sur ses talons, dj’ èsteûve jusse padrî li; (expr) dj’ in.me mia veûy sès talons qu’ sès pontes, … qu’ sès bètchètes , je préfère voir ses talons que ses pointes, je préfère le voir partir que le voir arriver ; i n’ lî arive nin d’djà au talon d’ sès botes, il n’arrive même pas au talon de ses bottes, il est loin de le valoir; (partie du pied de cheval) talon; (partie d’une chaussette qui enveloppe le talon) talon; (expr) djè lî a r’faît sès tchausses aus talons, je lui ai reprisé ses chaussettes aux talons, je lui ai montré ses défauts; (reste d’un jeu de cartes) forcaute (f)

 

C60

talon

(partie postérieure du pied) talon ; dj’ ê one clotche â talon ; il è toûrné lès talons ; dj’ ême mî sès talons qu’ sès bitchètes ; il est toujours sur mes _s, il èst todi su mès talons ; (partie d’un bas, d’une chaussette, qui enveloppe le talon) talon ; fé dès dobes talons à lès tchâsses ; lès tchâsses sont tènes â talon, i fârè lès rassèrci ; (d’une chaussure) talon ; dès plats talons, dès hôts talons ; (extrémité de certains objets) talon ; one pince à talon ; li talon do l’ fâs ; li talon do l’ hamêde ; (cartes non distribuées) forpâle ; il è pris one triyonfe dins l’ forpâle [litt. « hors (w for-) part »]

 

S0

talonner

taloner, tchèssî å cou, kitchèssî, kissûre, kitroter, sèrer

 

E0

talonner

v (suivre de très près) sûre di près ; (harceler) ièsse todi padrî ; son voisin le talonne continuellement pour avoir l’argent prêté, si vijin èst todi padrî li po rawè sès caurs

 

C60

talonner

(se) vt et pr ((se) suivre de près) taloner ; à scole, is s’ talonint todi

 

S0

talonnette

talonète

 

E0

talonnette

nf talonète

 

C60

talonnette

(placée sous le talon) talonète ; dj’ ê fêt r’mète dès talonètes à mès solés 

 

S0

talonnière

nf taloniére

 

C60

talquer

v mète do talk

 

C60

talquer

vt (enduire de talc) talker ; dj’ ê talké lès fèsses do l’ pètite

 

S0

talus

[nm] (o-c) huréye [nf] (e) hurêye [nf], (o) cripèt

 

G100

talus

_ de démarcation entre deux champs, voy. ligne ; _ de chemin, hoûrlê, hurêye (hou- Fl., Ve., Du.), tèra (La , Sto , …), fossé (Vot., Ba., …), havêye (Vo., Od , Ber. ; = talus herbeux de chemin encaissé ; syn tîdje Les : les deux tîdjes de la havêye ou chemin encaissé) ; _ du chemin de fer, talus, ramblê

 

E0

talus

nm (terrain en pente aménagé par des travaux de terrassement) uréye (f), talus ; sur les talus, su lès-uréyes ; un talus de chemin de fer, on talus di tch’min d’ fiêr, on remblaî di tch’min d’ fiêr; façonneur de talus, taluteû ; façonner un talus, taluter; (terrain en pente) pindis’ (f)

 

C60

talus

talus ; li talus do tchmin d’ fièr (syn remblés) ; il è carôlé à l’ valêye do talus ; (du chemin de fer) remblé ; la locomotive à mis le feu au talus, la machine è fouté l’ feû dins l’ ramblé ; _ au bord d’un chemin, hoûrlê ; n’ aloz nin si près do hoûrlê, li tchâr culbuterè 

 

S0

tamanoir

tamanwêr

G0

tambour

tabeûr (-or Fl.), tamboûr; voy. flute ; _ de basque, tamboûr di basse ; celui qui joue du _, taburî, tambourî, tamboûr ; mener _ battant, miner reût-à-bale (une affaire), à l’ baguète (qn) ; petit vestibule entre deux portes, voy. entrée ; cylindre sur lequel s’enroule un câble, tamboûr, toûrnikèt

 

E0

tambour

nm tambour, pitite caîsse ; le tambour avec les baguettes, li tambour avou lès makètes ; joueur de tambour, tambourî; « Djokez-ve one miète, ont-i criyî à Gagou qui fieûve li tambourî tot bouchant su on-hèna vûde. » (E. Gilliard); (expr) ci qui vint dè l’ flûte è r’va au tambour, ce qui vient de la flûte retourne au tambour, bien mal acquis ne profite jamais ; quand c’ èst nin dè l’ flûte, c’ èst do tambour, quand ce n’est pas de la flûte, c’est du tambour, quand ce n’est pas une déconvenue, c’en est une autre, il a tous les malheurs; (cylindre pour torréfier le café) brûlwè, tambour

 

C60

tambour

(instrument) tambour ; on rôlemint d’ tambour ; bate li tambour ; bouchi do tambour ; sins tambour ni trompète ; l’ afêre è stî mon.né tambour batant ; (celui qui bat du tambour)    tambour ; les gens de maison qui apportaient le _ (voir ce mot) aux enfants des familles aisées placés en pension au Séminaire de Bastogne, lès pwarteûs do Séminêre

 

S0

tambourinage

nm tambourinadje, tambouradje

 

C60, G0

tambourinage

tambourinèdje

 

S0

tambouriner

, -ajje tambouriner, -èdje; (anc.) roubiner, -èdje

 

E0

tambouriner

v (jouer du tambour) djouwer do tambour, tambouriner, tambourer ; (publier bruyamment une nouvelle) il a été le tambouriner, i l’ a stî criyî pa tos costés

 

C60, G0

tambouriner

vi tambouriner ; tambouriner su l’ uch

 

S0

tambourineur

nm tamboureû, tambourî

 

C60, G0

tambour-major

nm tamboûr-majôr

 

C60

tambour-major

tambour-mâjôr

 

S0

tamier

nm ièbe aus feumes bateuwes

 

C60

Tamines

npr Tamène

 

C60

tamis

tamis, (anc.-ih), passète (Wa.), passeû (Sp.) ; _ du tarare, rèdjes (ard ), crîles (Méa.), (hesb) cleûses, griles, rèstês, tamis, trèyes ; voy. BLUTOIR, CLAIE, CRIBLE, TAMISER

 

E0

tamis

nm (instrument de cuisine) tamis ; le tamis en crin pour la farine, li tamis d’ crin po l’ farène; (passoire) passète (f); (tamis de jardin) crîle ; le tamis pour les cendres, li crîle po lès cindes

 

C60

tamis

tamis, trèyin (Te.) ; passer do sâbe â tamis ; on trèyin à sâbe (à farine, à laton, etc.) ; _ de la machine à battre, qui trie les graines grâce à un mouvement saccadé, choyeû ; _ servant à passer les cendres, de manière à récupérer le charbon non brûlé, passe-cènes ; (anc.) petit _ utilisé pour passer le café, passe-cafè, passè [on mettait le café moulu et la chicorée dans la cafetière, on y versait de l’eau bouillante et, après décoction, on vidait le café en utilisant le passe-cafè pour retenir le marc; ce procédé a précédé l’utilisation du ramponau] ; petit _ pour passer le café, passè (passeû Te.)

 

S0

tamisage

nm (tamisage de la farine) tamejadje; (tamisage de cendres, sable, terre…) crîladje

 

C60

tamiser

[v] (c) tamejî, (o) tamijî, (e) tamehî

 

G100

tamiser

, -age tamehî, -h(i)èdje ; passer (lès cindes, crouler dès cindes (, dès hoyes) avou l’ croûleû (Th.), fé lès s’mayes (du foûre) (en passant les déchets du fenil avec un tamis placé dans le grand rèdje (Ja.) ; voy. bluter, cribler

 

E0

tamiser

v (en cuisine) tamejî ; il tamise, i tamejîye ; il tamisait, i tamejieûve ; il tamisera, i tamejîyerè ; il tamiserait, i tamejîyereûve ; qu’il tamise, qu’ i tamejîye ; qu’il tamisât, qu’ i tamejiche; en tamisant, tot tamejiant; tamisé, tamejî (-ye) ; elle voudrait qu’il tamise toute la farine, èle vôreûve bin qu’ i tamejîyereûve tote li farène; (en jardinage, cendres, sable, terre…) crîler, passer ; tamiser les cendres, passer lès cindes, crîler lès cènes ; « Moman crîléye lès cènes au pègnon. » (A. Laloux); (bien que ce terme signifie avant tout tamiser quelque chose de très fin, le verbe « tamejî » est employé à certains endroits pour les opérations de travaux ou de jardinage : « tamejî dès cindes », « tamejî do sauvlon »)

 

C60

tamiser

vt tamiser ; tamiser do l’ farine ; tamiser do l’ tère ; _ de la chaux (pour en éliminer les grumeaux), passer do l’ tchâs ; _ de nouveau, ritamiser, ripasser lès cènes; ritamisoz la farine, i d’meûre co dès groumions d’dins 

 

S0

tamiseur

, euse n (personne qui tamise) tamejeû

 

C60

tamoul

tamoul

G0

tamoul

ou tamil tamoul

G0

tampon

tampon, tapon (anc.), stopa ; voy. ronde

 

E0

tampon

nm (petite masse d’ouate, de gaze ou autre, pour nettoyer une plaie ou étaler un liquide) toupion ; un tampon d’ouate, on toupion d’ wate; (petite plaque de métal gravée que l’on encre pour imprimer le timbre) catchèt ; passez-moi le tampon, dinez-me li catchèt; le tampon de la poste, li catchèt dè l’ posse; (cheville de bois ou de métal pour la fixation de vis) broke (f) ; si vous n’enfoncez pas préalablement un tampon dans le mur, la vis ne tiendra pas, si vos n’ mètoz nin d’ abôrd one broke dins l’ meur, li vis’ ni têrè nin; plaque métallique servant à fermer une ouverture) stopa; tampon de wagon de chemin de fer, butwêr

 

C60

tampon

_ en tôle fermant l’orifice de la cheminée, trau do cou (syn. bouchon di tch’minêye)

 

S0

tamponnement

nm bukadje, caramboladje, tukadje

 

C60

tamponner

v (heurter violemment) buker, tuker ; il est allé tamponner le mur , il a stî buker conte li meur, i s’ a stî foute conte li meur; (timbrer) vous irez faire tamponner votre feuille d’examen, vos-îroz fé mète li catchèt su vosse fouye d’ ègzamin; essuyer avec un tampon, rinètyî avou on toupion, … avou on bokèt d’ loke; essuyer avec un tampon, rissuwer avou…; (étendre un liquide) tamponner une plaie avec de la teinture d’iode, mète dè l’ tinteure d’ iyode avou… on bokèt d’ wate ; (se) buker onk conte l’ ôte ; les deux voitures se sont tamponnées, lès deûs-autos ont bukè one conte l’ ôte

 

C60

tam-tam

nm tam’-tam’

 

C60

tan

du _, dès hwèces (dès wèces Fe., Bas. ; dol hwace Ma.), dè tan ; moulin à _, molin ås hwèces, hwèrçå ; briquettes de _ épuisé qu’on brûle, hotchèts d’ troufe (Hu.; St., surtout grosse briquette informe; ordt one troufe à St.) ; ouvrier pétrissant ces briquettes, troufleûr (St.)

 

E0

tan

nm chwache (f), moulin à fabriquer le tan, molin à chwaches ; (expr) c’ è-st-on vraî molin à chwaches, c’est un véritable moulin à tan, c’est un grand bavard; (le mot « chwache » signifie originairement l’écorce du chêne ; il désigne ensuite les lanières d’écorce de chêne découpées en vue de la fabrication du tan ; il désigne, enfin, ce qui reste de ces écorces quand elles sont passées par le moulin : le tan)

 

C60

tanaisie

tènehèye (-hîre Le., Am. ; -hée Ja. ; tanehie Ma.), djène sâdje (Ja.), boton-d’-ôr (Ma.), (spécialt) jèbe di porcèchon (Liège)

 

E0

tanaisie

nf tanesîye, ièbe aus viêrs, ièbe di mwârt

 

C60

tanaisie

tanêsîe

 

S0

tancer

voy. gronder, réprimandéR

 

E0

tancer

v brûtyî ; son père l’a tancé de belle façon, gn-a s’ pa què l’ a fameûsemint brûtyî

 

C60

tancer

vt (admonester) somonè (Te ; -er Lu.) ; tu vas encore te faire _ !, tu vas co t’ fé apèler Achile!

 

S0

tanche

tintche

 

E0

tanche

nf tintche

 

C60

tanche

(poisson) tanche

 

S0

tandem

nm tandèm

 

C60

tandis

[conj] _ que : (e-c) dismètant qui, (o) dèsmètant qui, (o-c) (su l’) timps qui, (e) (so l’) timps qui, (o) tèrmètant qui, (e) tot fant qui

 

G100

tandis

_ que (alors que), tandis quu, quu ; is prétindint tortos la min.me tchôse tandis qu’ mi, dji d’djo l’ contrêre ; je n’ ai jamais le rhume tandis que la gamine, elle, l’a encore souvent, dji n’ ê jamês l’ matcherê quu la gamine, lèy, l’ è co sovint

 

S0

tandis que

voy. alors, pendant

 

E0

tandis que

loc (dans le même moment que) come, dismètant qui, (do) timps qui, qui ; il est arrivé tandis que je parlais, il a arivé do timps qui dj’ causeûve ; il a sonné tandis que jetais prêt à partir, il a soné qu’ dj’ èsteùve po ‘nn’ aler ; il a sonné tandis que je partais, il a soné come dj’ ènn’ aleûve; (marque l’opposition) adon qui, au r’gârd qui ; elle n’a jamais rien fait tandis que moi, j’ai travaillé toute ma vie, èle n’a jamaîs rin faît, au r’gârd qui mi, dj’ a travayî tote mi vîye ; il a eu la place, tandis que je devais attendre, il a ieû l’ place, adon qu’ mi, i m’ faleûve ratinde

 

C60

tangent

, ente adj (qui se fait de justesse) strapant (-e), tot jusse ; cela a été tangent, ç’ a stî strapant, ç ‘a stî tot jusse, on-z-èsteûve à chipète (, on était en équilibre instable)

 

C60

tangente

tanjente

G0

tangente

nf, (loc) prendre la tangente, chwiner, foute li camp sins rin dîre, si chimer

 

C60

tangible

adj (que l’on peut connaître en touchant) c’est tangible, on l’ pout djonde; (dont la réalité est évidente) c’est tangible, gn-a rin d’pus sûr

 

C60

tango

nm tango

 

C60

tango

(danse) tango

 

S0

tanguer

v bloncî; le bateau est en train de tanguer, gn-a l’ batia qui blonce; tout tanguait autour de moi, gn-a tot qui blonceûve autoû d’ mi

 

C60

tanière

trau ; dans les n. de 1. tèssenîre

 

E0

tanière

nf trau (m) ; le renard rentre dans sa tanière, li r’naud rintère dins s’ trau ; tanière de blaireau, tass(o)niére ; tannière du loup, coyite (m)

 

C60

tanière

(de loup, de renard) bôre ; dj’ ê trové one bôre à l’ cwane do bwas ; à l’ Tchandeleûse, quand li slo lût su l’ âté, li leûp r’mousse à l’ bôre po chî s’mwin.nes

 

S0

tanin

nwar do bwès,  tanin 

 

S0

tank

nm tank

 

C60

tannage

nm tanadje

 

C60

tannage

(des peaux) tanèdje

 

S0

tannant

voy. fatigant, raseur

 

E0

tannant

, ant adj (qui lasse) tanis’ (f tanisse)

 

C60

tannant

, -ante adj et n (importun, -une) tanant, -ante ; qué tanante gârce quu c’ èst ça ! ; c’ èst-on tanant !

 

S0

tanné

, -ée adj (qui a subi le tannage ; basané, -ée) tané ; il è la pê tote tané 

 

S0

tannée

(raclée) tanêye ; ramasser onne tanêye 

 

S0

tanner

, -age, -erie, -eur tèner (ta- St., Ma.), -èdje, -erèye, -eû ; tannerie de cuirs corroyés, corwèrîye (Hu.) ; rue des Tanneurs, à Liège, è Tèneûrowe

 

E0

tanner

v (préparer les peaux avec du tan) taner; tanner une peau, taner one pia; (importuner) embêter, en.mèrder, fé malade, rinde malade, soyî, taner ; depuis le temps qu’il nous tanne, dispûs l’ timps qu’ i nos tane; (tanner le cuir, rosser) daubler, nissî, târlouchî, târter, tchèneter ; on lui a tanné le cuir, il a stî tchèneté ; tanné par le soleil (lieu), ribatu do solia; (rendre tanné, hâlé), rayî (-ye) ; on voit que vous revenez de vacances, vous êtes tannée, on vèt bin qu’ vos rivenoz d’ condjî, vos-èstoz tote rayîye

 

C60

tanner

vt (agacer) taner ; i m’ è tané tote l’ après-non.ne po p’lèr aler à l’ dicâce ; (les peaux) (les préparer avec du tan) taner ; taner lès pês 

 

S0

tannerie

nf piaterîye, tanerîye

 

C60

tannerie 

tanerîe 

 

S0

tanneur

n taneû ; un couteau de tanneur, on coutia d’ taneû

 

C60

tanneur

taneûr

 

S0

tanneur, euse

[n] taneû, se

 

G100

tant

tant, télemint (, si télemint ou même tant si télemint) ; on en raconte _, on ‘nnè raconte si télemint ; [il ne savait que dire] _ il était fâché, fwèce qu’ (, télemint qu’) il èsteût måva ; pourquoi avez -vous _ tardé ?, qu’ ave toti d’manou ? (anc.) ; il me revient encore _, dj’ a co ot’tant d’ bon ; à _ la pièce, à ot’tant l’ pèce ; [on en mettra] _ ici et _ là, ot’tant chal èt ot’tant là ; tant et plus, tant-èt pus’, ènnè vous-se èt vo-‘nnè-là ; voy. autant

 

E0

tant

adv (employé avec un verbe ou avec un nom pour marquer l’intensité ou la quantité) tant, télemint, si télemint; tu m’en diras tant!, tant m’ dîrès !, vos m’ è dîroz tant ; il vous aimait tant, i vos vèyeûve si télemint voltî ; je voudrais tant le voir, djè l’ vôreûve si télemint veûy ; il travaille tant, i boute si télemint ; il a tant de travail, il a si télemint dè l’ bèsogne ; (loc) tant de, tant dès, télemint dès ; on lui a pris tant de choses, on lî a télemint pris d’s-afaîres ; j’ai vu tant d’accidents, dj’ a télemint vèyu d’s-acsidints ; il y est allé tant de fois, il î a stî télemint dès côps ; « Tant dès bribeûs ont v’nu d’mander one crosse di pwin. » (L. Namèche) ; « Tant dès caurs qu’ on lî d’veûve. » (François Raynaud, Li mârcote) ; tant de … que …, si télemint… qui ; elle éprouvait tant d’amitié à son égard qu’elle la considérait comme sa fille, èle li vèyeûve si télemint voltî qu’ èle fieûve come si c’ èsteûve si prôpe fèye ; tant qu’à faire, po tant fé qui d’ fé ; (expr) po tant fé qui d’ fé, ostant fé po bin fé, tant qu’à faire, autant le faire convenablement; (exprimant une quantité) ostant ; il est payé à tant par mois, il èst payî ostant pâr mwès; tant que (tellement) ; il souffre tant qu’il ne peut s’empêcher de crier, il a si télemint mau qu’ i lî faut criyî; il a acheté tant de livres qu’il n’a plus de place pour les mettre, il a acheté télemint dès lîves qu’ i n’ a pupont d’ place po lès mète; tant … que (autant que) : vous ne l’aimez pas tant que moi, vos nè l’ vèyoz nin ossi voltî qu’ mi ; je n’ai pas tant de livres que lui, dji n’ a nin ostant d’ lîves qui li ; il y en a tant que cela ?, gn-a ostant qu’ ça ? ; tant … que (aussi bien que) ; ossi bin… qui, ostant qui ; les deux sont jolies, tant la rouge que la noire, èles sont bèles totes lès deûs, ostant l’ rodje qui l’ nwâre ; tant avec lui qu’avec les autres, ossi bin avou li qu’ avou l’s-ôtes; tant que (aussi longtemps que) ; il y restera tant que ce sera possible, il î d’mèrerè ossi longtimps qu’ i gn-aurè moyin ; tant que je saurai, tant qui dj’ saurè ; tant qu’il y a vie, il y a espoir, tant qu’ i gn-a vîye, i gn-a d’ l’ èspwêr ; nous irons ainsi tant que nous pourrons, ci sèrè jusqu’à tant qu’ ça îrè; tant bien que mal : il le fait tant bien que mal, i l’ faît come i pout ; cela va tant bien que mal, ça va come ça pout aler; tant qu’à : tant qu’à faire, tant qu’ à fé ; tant mieux, tant mieûs ; tant pis, tant pîre; tant et si bien, tantia ; tant et si bien qu’il a dû partir, tantia qu’ il a d’vu ‘nn’ aler; tant il y a que, si bin qui ; il réclame continuellement tant il y a qu’on ne le supporte plus, i bèrdèle tofêr si bin qu’ on nè l’ supwate pus; si tant est que, por ostant qui, à condicion qui; j’irai sûrement si tant est que je sois en bonne santé, sûr qui dj’ îrè à condicion di n’ nin ièsse malade; tant et plus, tant qu’ à mile, à tchîr dissus, à dike èt daye, à chipe chovéye, à massake, à r’gouléye, à r’laye ; il y en avait tant et plus, i gn-aveûve tant qu’ à mile

 

C60

tant

adv (pour indiquer le grand nombre, l’intensité) 1 tant ; ni boudje nin tant ; i nos-è fêt tant do mâ ! ; dji l’ ê rascontré tant dès côps ! ;  ni fèjoz nin tant dès-ambaras ! ; ç’ n’ èst nin tant d’ afêres di fé ça ; pas tant d’histoires !, nin tant d’ discussions ! ; tant et plus, tant-èt pus’ ; (pour indiquer l’égalité) tant ; i gn-avot nin tant d’ mâjons alôrs’ qu’ asteûre ; dji n’ mindje nin tant qu’ lu ; i bouchot tant qu’ i p’lot ; tortos, tant qu’ i sont, is n’ valant nin grand tchôse ; tant bien que mal, tant bin qu’ mâ ; tant pis, tant pîs ; tant mieux, tant mî ; tant mieux pour lui !, tant mî vât por lu ! (litt. « tant mieux vaut pour lui ») ; tant pis pour toi, tant pîs vât por ti ! (litt. « tant pis vaut pour toi ») ; tant que ( aussi longtemps que), tant quu ; tant qu’ on-ome sét sâteler on strin à pîds djondous, c’ èst qu’ il èst co bon ;

2 ostant ; c’est _ le mille, c’ èst ostant l’ mile (ou do mile) ;  ça m’ è costé ostant la dozin.ne ; c’ èst ostant lès-uchs, mês l’ placemint n’ èst nin compté

 

S0

 

tant mieux

loc tant mieûs

 

C60

tant pis

loc tant pîre

 

C60

tantaliser

fé djêrî, fé djêver (Se.) (qn), diner må s’ coûr (à qn) ; voy. crève-cœur

 

E0

tante

[nf] matante

 

G100

tante

matante, (anc.) antin

 

E0

tante

nf (parente) matante ; notre tante vient demain, gn-a nosse matante qui vint d’mwin ; tante religieuse, tante seûr ; ensemble des oncles et tantes, matanterîye (f) ; tous les oncles et tantes étaient là, tote li matanterîye èsteûve là; (mont-de-piété) matante ; j’ai été le déposé chez tante (au mont-de-piété) dj’ a stî l’ mète èmon matante

 

C60

tante

matante ; une _ à héritage, one matante di souke ; _ restée célibataire ou qui n’ a pas eu d’enfant, vî matante ; la vî matante è v’ni marèder avou nos-ôtes [litt « ma-tante » comp. mononke]

 

S0

tantième

tantyin.me

 

E0

tantième

nm tantyin.me

 

C60

tantinet

un_, on tot p’tit pô (ard on tot pô ou on tot pôk), tant swèt pô ; ine gote (, îdèye, miyète, qqf lipète, nokète), ine pitite îdèye, ine tote pitite miyète, qqf ine tote miyète ; voy. peu

 

E0

tantinet

nm un tantinet, one miète (f) ; c’est un tantinet trop grand, c’ è-st-one miète trop grand

 

C60

tantot

adv (il y a peu de temps) ènawêre (, anawêre) ; nous y sommes allées tantot, nos-î avans stî ènawêre; (dans peu de temps) tot-à  l’ leûre ; nous irons tantot, nos-îrans t’t-aleûre ; à tantôt, à t’t-aleûre; (bientôt) bin rade, quausu ; après tantôt un an, après quausu on-an ; il y aura tantôt un an, i gn-aurè bin rade on-an; tantôt… tantôt, dès côps… dès côps; il est tantôt bien, tantôt mal, dès côps qu’ il èst bin, dès côps qu’ il èst mau ; il vous dira tantôt oui, tantôt non, dès côps qu’ i vos dîrè ayi, dès côps qu’ i vos dîrè non

 

C60

tantôt

[adv] 1 (futur) (e-c) tot rade, (c) t(o)t-à-l’-eûre, (o) taleûr,

2 (passé) (c) ènawêre, (o) ènawére

 

G100

tantôt

tot rade, tot-asteûre ; à _ !, (dis)qu’à tot-rade ! ; voy. bientot ; _ bien _ mal, voy. couci-couci ; _ …, _,  tot-rade…,  tot-rade ; on côp …., l’ ôte côp ; tot d’ on côp …, tot d’on côp ; tantwèt …, tantwèt (Ja.) ; one fie …, l’ ôte dès fies (Ma.)

 

E0

tantôt

tot rade ; à _ !, qu’ à tot rade !

 

S0

 

 

taoïsme

taoïsme

G0

taoïste

taoïste

G0

taon

tahon, loûrdau (Ar., Ve., La , St., Vi. ; -on Ja.), tinant (L ; GdH.), mohê (Sp., -et Har., Xh.), mohe di dj’vå, grosse mohe

 

E0

taon

nm tayan ; taon des bois, panauche (f) ; notre chat a été mordu par un taon, nosse tchèt a stî hagnî pa one panauche ; larve de taon, varon; « Lès varons, c’ èst dès gros molons d’ tayan qui s’  mètenut su l’ dos dès bièsses, ètur li cûr èt l’ tchau. » (L. Léonard)

 

C60

taon

rayî (rayîr No., Ra.), tayan ; lès bièsses bisant avou lès rayîs

 

S0

 

tapage

[nm] arèdje [nf], (o-c) disdût, (e) disdut, (c) trayin, (o) trèyin ; v. bruit

 

G100

tapage

tapadje, arèdje, bardouherèye (-his’), boucan, carilion, disdut, margaye, samerou, tlintamåre, (anc.) tracas, tridin.ne,   trihèlerèye (, tridonce) (Vo.), trîmår, ariole, ariya (Ja.) ; faire du _, fé (, miner) bacanål (, bacara, carnadje,  l’ abîme, l’arèdj, l’ tridon, l’ vèye, l’vicårèye), fé on fameûs trin (, ine fîre trikebale, ine musike d’ arèdjîs, on sabat d’ possèdés), fé ine bèle zin.ne (, bastringue) (Lie., Ber.), bardahî, bardouhî, bouriner, hurlubèrler, trikebaler, rouheler (La.), fé do roumahe Ma.), voy. bruit, charivari, COHUE, REMUE-MÉNAGE

 

E0

tapage

nm brût, ram’dam’, randacherîye (f), trayin, tribouye-martia ; faire du tapage, mwinrner la vîye, foute on trayin ; vous en avez fait du tapage, cette nuit-ci !, vos ‘nn’ avoz foutu on trayin, ç’ nût-ci! ; tapage publicitaire, brût; avec tout le tapage publicitaire qu’ils ont fait, avou tot l’ brût qu’ il ont faît avou ça

 

C60

tapage

 

(tumulte, vacarme) arèdje, disdut (Te.), tapaje ; faire grand _, mon.ner l’arèdje ; faire un _ infernal, mon.ner one arèdje di tos lès diâles ; lès poyes mon.nant one arèdje di tos lès djâles ; fé on disdut d’ tos lès diâles ; qué disdut su l’ traveûre avou lès tchèts ! ; fé do tapaje ; mon.ner grand tapaje po rin ; femme qui mène grand _, mon.neûse d’ arèdje

 

S0

 

tapageur

mineû d’ arèdje, forsôlé (fwèr-), casseû d’ assiètes, randahe ; voy. remuant ; luxe _, flafla, tape-à-l’-oûy, voy. luxe

 

E0

tapageur

, euse n et adj brûtiaud (-e), randachaud (-e)

 

C60

tape

tape, clape, patche, voy. CLAQUE, GIFLE, TALOCHE

 

E0

tape

nf tchofe, pètéye ; donner des tapes sur la figure, foute dès tchofes

 

C60

tape-à-l’œil

tape-à-l’-oûy ; faire du _, taper dè l’ poûssîre divins lès-oûys

 

E0

tape-à-l’oeil

tape-à-l’-û ; c’ èst tot tape-à-l’-û, dins ç’ magasin-là

 

S0

tapecul

tape-cou

 

E0

tapecul

nm tape-cu

 

C60

tapée

voy. foule, ribambelle, troupe

 

E0

tapée

nf (quantité importante) tapéye ; une tapée d’enfants, one tapéye d’ èfauts

 

C60

tapement

nm (action de taper) tapemint ; on entendait des tapements de mains, on-z-ètindeûve dès tapemints d’ mwins

 

C60

taper

taper, bate, bouhî, fèi, voy. frapper ; _ des fruits, voy. poire, pru­ne

 

E0

taper

v (frapper du plat de la main) taper; (expr) c’est à se taper la tête contre les murs, c’ è-st-à s’ foute si tièsse au meur; (produire un bruit en tapant) taper à la porte, toker à l’ uch ; taper doucement ou par petits coups, toketer; (se servir d’une machine à écrire) taper une lettre à la machine, taper one lète à l’ machine; taper sur les nerfs, taper su lès niêrs ; (donner un ou plusieurs coups sur qqn) taper ; on ne tape pas un enfant, on n’ tape nin su on-èfant ; le boxeur tape fort, li bocseû tape fwârt; taper dans l’œil, bin rivenu, taper dins l’ ouy; je lui ai tapé dans l’œil, djè lî r’vin bin, djè lî a tapé dins l’ ouy; (chauffer très fort) le soleil tape dur, li solia toke fèl; (expr) gn-a l’ solia qui pète è mi-ouy, le soleil me tape dans l’œil, m’éblouit; taper à tour de bras, flachî ; taper à travers tout, au hasard, flachî au d’truviès d’ tot ; taper au hasard, taper à gayes ; (se) (s’offrir qqch de bon) se taper un bon repas, fé crausse eûréye; (faire un travail, une corvée) c’est encore lui qui s’est tapé tout le travail, c’ èst co li qu’ a ieû tot su s’ dos; (se priver de qqch) il peut toujours se taper, i pout todi couru; (expr) c’ è-st-à s’ foute si tièsse au meur, c’est à se taper la tête au mur

 

C60

taper

tchèssi ; i s’ è tchèssi on côp d’ martê su l’ pôce ; dji l’ ê tchèssi la tièsse conte li sûmî ; _ violemment, pèter ; i s’ è stî pèter la tièsse conte do mour

se _ (une corvée, une tâche rebutante), si taper ; il è falu s’ taper on bon bokèt do tch’min à pîd 

 

S0

tapette

(instrument d’appel, crécelle à marteau) maca (Da., Che.), clabot (Es., Strée, Hu., Sto , d’où le v claboter, agiter le clabot),  clapète (Fl., Ja.), clapia (Lat.), clibotia (Cr.), clicotia (Pa.),  ratata (Fa.) ; voy. crécelle

 

E0

tapette

nf (raquette pour tuer lès mouches) tapète ; (bavard) rakète, tapète, tchawète; (pédéraste) bok-èt-gade

 

C60

tapette 1

 _ pour tuer les mouches, tchakète

 

S0

tapette 2

(pédéraste) tapète ;

 

S0

tapeur

, euse n (qui emprunte souvent de l’argent) c’est un tapeur, i vint todi chiner après dès caurs

 

C60

tapi

, ie adj (caché) catchî (-ye) ; il restait tapi dans un coin, i d’mèreûve catchî dins on cwin

 

C60

tapinois

en _, souwêyemint, subtilemint, è catchète, so lès bètchètes (dès pîds), pate à pate ; voy. cachette, esquiver

 

E0

tapinois

(en) loc à bavole

 

C60

tapioca

tapioca

G0

tapioca

nm tapioca

 

C60

tapir

tapîr

G0

tapir

(se), voy. blottir

 

E0

tapir

nm (mammifère) tapîr

 

C60

tapir

(se) v si catchî

 

C60

tapis

tapis ; petit _ mobile, carpète ; [mettre une question] sur le _, å djoû ; amuser le _, amûser lès djins

 

E0

tapis

nm tapis ; marchand de tapis, tchouk-tchouk ; (loc) mettre sur le tapis, mète su l’ tapis

 

C60

tapissage

nm tapissadje ; nouveau tapissage, ritapissadje

 

C60

tapisser

, -age, -erie, -ier tapisser, -èdje, -erèye, -î ou -eû ; voy. papier

 

E0

tapisser

v tapissî ; tapisser le living, tapissî l’ bèle place; tapisser à nouveau, ritapissî ; il serait temps de tapisser à nouveau la chambre, i sèreûve timps di r’tapissî l’  tchambe

 

C60

tapisser

vt (couvrir d’un papier peint) tapisser ; one plantche à tapisser ;  fé dès brîes po tapisser ; action de _ (; son résultat), tapissèdje

 

S0

tapisserie

nf tapisserîye ; papier-peint, papî d’ tapisserîye; (loc) faire tapisserie, fé plantchî

 

C60

tapisserie

(au fig) elle a fait _ toute la soirée, èlle è tapissé tote la sîse

 

S0

tapissier

, ière n tapisseû (-se)

 

C60

tapissier, ière

[n] tapisseû, se

 

G100

tapotement

nm tapuradje

 

C60

tapoter

bouheter, halkiner à l’ ouh (Vo.) ; voy. toc toc

 

E0

tapoter

v tapurer ; il tapotait sa cigarette sur la table, i tapureûve si cigarète su l’ tauve ; « On-z-ôt Gaguite qui tapure su lès payasses. » (E. Gilliard)

 

C60

taquage

(houill) take, -èdje; plat d’ takes, vani

 

E0

taque

take

 

E0

taquet

takèt

 

E0

taquet

nm takèt

 

C60

taquin

takin, mâlînant (Fl.), chakineû (Fl.)

 

E0

taquin

, ine adj et n canaye (nf), capon (nm) ; cet enfant, c’est un petit taquin, c’ è-st-one pitite canaye, cit-èfant-là

 

C60

taquin

, -ine n naguiâ (, -âde), takinâ (, -âde), tikenâ (, -âde) ; arète on côp, don, naguiâ ! 

 

S0

 

 

taquiner

[v] fé assoti, (c) fé aler, (o) fé daler, couyoner, (c) fé endêver

 

G100

taquiner

takiner, mâlîner (Fl.), chakiner (Fl.), (ki)dagder (Gl.), fé aler, fé assoti, voy. chicaner, tourmenter ; se plaire à _, su plêre è dizôr (Ja.)

 

E0

taquiner

v couyoner. fé aler. fé assoti ; il n’a pas cessé de me taquiner, i n’ a nin lachî di m’ fé assoti

 

C60

taquiner

 

vt (faire enrager) baleter, fé aler, naguyi [gji], takiner ; i la fêt todi aler ; i tikène todi lès-ôtes ; personne qui aime _ les autres, baletâ, -âde

 

S0

 

taquinerie

takinerèye, chakinèdje (Fl.), moulièsse

 

E0

taquinerie

nf couyonadje (m) ; je déteste ses taquineries, dji vè èvi sès couyonadjes ; il fait cela par taquinerie, i faît ça po vos couyoner,… po vos fé assoti

 

C60

taquinerie

takinerîe ; petite _, strabot (Te.)

 

S0

tarabuster

kihasllner ; voy. houspil­ler, TOURMENTER

 

E0

tarabuster

v (importuner par des interventions renouvelées) rataker ; ils me tarabustent pour que je finisse par partir, is ratakenut tofêr po sayî di m’ fé ’nn’ aler; (préoccuper vivement) grabouyî, tchipoter ; c’est un sujet qui me tarabuste, c’ è-st-one afaîre qui m’ grabouye; cela me tarabuste, ça m’ tchipote

 

C60

tarare

diâle, diâle-volant, soflå (Ho.) ; _ perfectionné, lucifêr (Es., Com., Ta., Har.) ; tamis du _, voy. tamis ; passer le grain au _, sofler (, nètî) l’ grin, passer å diâle-volant, diåler (Du.; djårler Hu.), fé lèvêye (Ta., Com., Har., Xh.j

 

E0

tarare

nm diâle; le tarare comprend : la trémie, li trimouye; la soufflerie, li soflèt (m); les tiroirs, lès ridants ; le van, li van ; le crible, li rèdje ; le crible à tiroirs, li sèrpint

 

C60

tarare

diâle-volant (Te.)

 

S0

 

 

taraud

tarot (Tr. ; tè- L. ; Ja.) , taroûle, taraudeû (Vi.) ; voy. TARIÈRE

 

E0

taraud

nm taraud ; taraud alésoir, taraud alézwêr

 

C60

taraud

taraud

 

S0

taraudasse

nm taraudadje, tèraujadje

 

C60

tarauder

scråwer, taroûler

 

E0

tarauder

v tarauder ; tarauder avec le vilebrequin (avou l’ tèrauje), avec la tarière (avou l’ tèrére), tèraujî

 

C60

tarauder

vt (fileter) tarauder ; _ de nouveau (une matière dure), ritarauder ; ritarauder on fièr di tch’vau 

 

S0

taraxacum

såvadje cécorèye ; voy. pis­senlit

 

E0

Tarchamps

(village du Grand-Duché, proche de la frontière belge) Târtchamp

 

S0

tard

[adv] (e) tård, (o) târd, (c) taurd

 

G100

tard

tård ; pas plus _ que demain, nin pus lon qui d’min ; sur le _, å (, so l’) tård ; au plus _, po l’ pus tård ; bien _, très _, bon (ou bê)-z-èt tård

 

E0

tard

adv taurd ; c’est trop tard, c’ èst trop taurd ; c’est un peu tard, c’ è-st-one miète taurd; plus tard ; bien plus tard, bran.mint pus taurd ; le plus tard possible, li pus taurd possibe ; ce sera pour plus tard, ci sèrè po pus taurd, … por on-ôte côp ; il ne faut pas remettre à plus tard, i n’ faut nin r’mète à pus taurd, … à d’mwin ; quelques minutes plus tard, saquants minutes après ; pas plus tard qu’hier, nin pus taurd qu’ èyîr ; cela ira mieux plus tard, il îrè mia pus taurd; tôt ou tard, on djoû ou l’ ôte ; vous y viendrez tot ou tard, vos-î vêroz on djoû ou l’ ôte; (loc) matin mataurd, jusqu’à toutes les heures; (expr) adiè po l’ blé, lès frumints sont meûrs , adieu pour le seigle, les blés sont murs, c’est trop tard; c’ èst dè l’ mostaude après din.ner, c’est de la moutarde après le dîner, cela arrive un peu tard ; il arive todi quand lès violons sont rèvôye , il arrive toujours quand les violons sont partis, il arrive toujours trop tard (comme les carabiniers d’Offenbach) ; li cok ni sèrè pus su l’ ansènî quand nos r’vêrans , le coq ne sera plus sur le tas de fumier quand nous reviendrons, nous reviendrons tard; li fwêre èst lèvéye, la foire est levée, c’est trop tard ; li salut èst sgoté, le salut est terminé, idem ; mèsse èst faîte, la messe est terminée, idem ; totes lès neûjes sont coudeuwes, toutes les noisettes sont cueillies, idem; nm sur le tard, su l’ taurd

 

C60

tard

adv târd ; c’ èst djà târd po sèmer lès pwès ; ni r’vin nin trop târd ;  trop târd à l’ sope ! ; i n’ èst jamês trop târd po bin fé ; i vât mî târd quu jamês ; il èst todi târd èt matin ; avâr là ; tôt ou târd, t’ î vinrès ossu ; li pus târd possibe ; vènoz à chîj eûres â pus târd ; sur le _, su l’ târd ; il ont avou ç’t-afant-là su l’ târd

 

S0

tarder

[v] (e) tårdji, (o) târdjî, (c) taurdjî ; v. traîner

 

G100

tarder

tårdjî (, står-), djoker ; il tarde bien à revenir, i d’meûre longtimps èvôye, i hole bin avå lès vôyes ; pourquoi avez-vous tant tardé ?, qu’ ave tot d’manou (anc.) (, djoké) ?; sans _, sins wêster, voy. aussitot, bientot ; il me tarde de le revoir, dj’ a l’ timps long (, dji m’ rafèye, dji moûr) dè l’ rivèyî, dji n’ fê nou bin ; voy. arrêter, attarder, HÉSITER, LAMBINER, RETARDER

 

E0

tarder

v (être lent à faire qqch) ratinde di trop ; il a tardé à consulter un médecin, il a ratindu d’trop d’vant d’ aler veûy on docteûr ; et surtout ne tardez pas à nous rendre visite, èt surtout, ni ratindoz nin d’trop d’vant di v’nu ; il ne va pas tarder à repartir, i va bin rade è raler; (expr) fé l’ long cu, faire le long cul, tarder à faire quelque chose; (être lent à venir, à se produire) et votre lettre qui tarde, èt vosse lète qui n’ arive nin ; cela n’a pas tardé, ça n’ a nin frapyî ; tarder à qqn (sembler long) il me tarde d’avoir ta visite, dji m’ agrance di vos veûy è l’ maujone

 

C60

tarder

vi târdi, târdjè (Te.) ; is n’ vont nin târdi à v’ni ; ni târdjez nin ! ; il me tarde de la revoir, dj’ ê l’ timps long après lèye

 

S0

tardif

, -ive tådrou, -owe, voy. RETARD

 

E0

tardif

, ive adj taurdu (f taurdeuwe) ; des pommes de terre tardives, dès taurdus canadas ; rentrer à une heure tardive, rintrer à n’ impôte quéne eûre, rintrer à totes lès-eûres ; c’est une heure tardive pour moi, c’ èst taurd por mi; (expr) taurdeuwès Paukes, timpreuwès campagnes, Pâques tardives, denrées tôt levées

 

C60

tardif

, -ive (opp. à hâtif, w. avanci) târdi ; dès târdis crompîres

 

S0

tardif, ive

[adj] (e) tâdrou, owe, (o) târdu, ûwe, (c) taurdu, ûwe

 

G100

tardivement

å (ou so l’) tård, tådrowemint ; voy. tard

 

E0

tardivement

adv su l’ taurd ; il a commencé tardivement, i s’ î a mètu su l’ taurd

 

C60

tare

voy. déchet, défaut

 

E0

tare

nf (poids) pwèd d’ l’ èbaladje (m); (ce qui diminue la valeur de qqch) dèfaut (m), vice (m); (ce qui diminue la valeur de qqn) pwèd ; il porte une lourde tare, il a on pwèd à sopwârter

 

C60

taré

, ée adj et n (atteint d’une tare) tous ces politiciens sont tarés, tos cès politicyins-là, c’ èst dès poûris; (imbécile) bwârgnasse, fin fou (f fine sote), pèté (-ye) ; tu n’es qu’un taré, ti n’ ès qu’ on bwârgnasse; (expr) il èst pèté à l’ limodje, il est fou au-delà, il est taré ; i n’ a nin tos sès bwès, il n’a pas tous ses bois, il est taré

 

C60

tarer

, -eur (de betteraves) tarer, -eû (hesb )

 

E0

tarer

v tarer un camion, cârculer l’ pwèd d’ on camion vûde

 

C60

targette

plat fèrou ; voy. birloir

 

E0

targette

nf plat vèra (m), târjète

 

C60

Targnon

Tårgnon, villages

 

E0

targuer

(se) v (se vanter) si vanter di ; vous qui vous targuez d’y être allé, vos qui s’ vante d’ î awè stî

 

C60

tari

, ie adj à sètch ; le ruisseau est tari, li richot è-st-à sètch

 

C60

tarière

on tèré (-ère Ve., St., Ma., Hu., Du.) (nm) ; (houill) horelète; (charron ) pour forer le moyeu, on se ser­vait de la horelète (po horeler), puis de la hore (po horer) ; _ terminée en vrille, quowe-di-pourcê ; voy. taraud

 

E0

tarière

nf amôrçwè (m), foreûse, tèrauje ; tarière de fer, tèrére

 

C60

tarière

tèrére (nm) ; _ pourvue d’une vrille à son extrémité, on tèrére à vis’ ; _ dont l’extrémité a la forme d’une cuillère, on tèrére à lèce ; forer dins l’ montant avou on gros tèrére

 

S0

 

tarif

nm lès pris ; ils n’ont pas mis le tarif, is n ‘ont nin mètu lès pris; il ne payait que demi-tarif, i n’ payeûve qui d’méy-pris ; vous devez compter cinq à six mille euros, c’est le tarif actuel, vos d’voz compter cink à chîs mile eûros, c’ èst ç’ qui ça costéye asteûre

 

C60

tarin

sîsèt (si- Ar. ; -sê Ju. ; sisê Ve., Li.), sîselèt (Vi. ; si- Bo.), sîserê (Ma.)

 

E0

tarin

nm sisèt

 

C60

tarin

sisèt ; dj’ ê stî tinde âs sisèts [du flam. sijsje, tarin]

 

S0

tarir

, -issable tari, -ihåve ; [le puits, le ruisseau est] tari, à sètch ; (houill , anc., en parlant d’une araine) tarie, lohe

 

E0

tarir

vt (faire cesser de couler) mète à sètch ; ils ont tari le puits, il ont mètu l’ pus’ à sètch; vi la conversation tarit rapidement, is n’ ont wêre causé èchone; ne pas tarir ; il ne tarit pas d’éloge à son égard, i ‘nn’ a plin s’ bouche ; il ne tarit pas sur cette affaire, i n’ lache nin d’ causer d’ ça, i cause todi d’ ça, i r’vint todi là-d’ssus ; (se) la source se tarit, li soûrdant done todi mwins’ d’ aîwe ; la source s’est tarie, li soûrdant è-st-à sètch

 

C60

tarir

vt (mettre à sec) tari ; lès fonds sont taris ; la production de lait de notre vache se tarit, nosse vatche va à sètch (Te.)

 

S0

tarissable

adj (expr) ça n’ durerè. nin todi ostant qu’ lès contribucions, cela ne durera pas autant que les contributions, c’est tarissable

 

C60

tarlatane

(étoffe) tarlatane

 

S0

 

tarots

nm pl cautes (f) ; demander son horoscope par le tarot, si fé taper l’ caute

 

C60

tarse

nm (plat du pied) plat (do pîd)

 

C60

tartare

adj tartâre

 

C60

tarte

[nf] (o-c) taute, (o) tarte, (e) dorêye, (c) doréye

 

G100

tarte

dorêye, flåye (Ke.), flèyon (nm) (Ma.; flon (nm) Vi., GdH., Bo.) ; _ couverte de rubans de pâte formant treillis, dorêye à trèye (, à trèyis’ Wa., à p’titès trèyes ou à cwèrdês Da.) ; _ au flan, tûte (Vis.) ; _ au sucre, sèche et croquante, sètchène, flamitche (Fl.), galète (Ma.), hufenale (Ta.) ; _ aux fruits, ronde et couverte, ronde tåte, tåte ås pomes, râve (nm) (Ma.), toûte (Du., HU.), goså (Hu.; -â Cou., golzå Ar., Tr.), dorêye à deûs covras (Li.) ; _ aux fruits, demi-circulaire et couverte, goså (golzå Gl.), cwèrnou goså (Hu.) ; plus petite, gosète (golzète Ba.), râvelê (Pe.) ; moule à _, platène ; découper la pâte en pâtons, fé lès mêrons ; les aplatir au rouleau, stårer lès dorêyes ; faire des _, doreler (Co.)

 

E0

tarte

nf taute ; un morceau de tarte, on bokèt d’ taute ; tarte à la cassonade, taute au suke di pot ; tarte à la semoule, taute à l’  simouye ; tarte aux fruits, taute aus frûts ; tarte au sucre, taute au suke ; tarte au fromage blanc, taute au stofé ; tarte au riz, doréye, taute au riz ; tarte aux pommes, recouverte, barban’wèse; tarte au fromage gras et aux œufs (spécialité dinantaise), flamitche ; manger de la tarte, tauteler ; j’aime manger de la tarte, dji tauteléye voltî ; amateur de tarte, tautî ; série de tartes, tauterîye ; préparer la pâte des tartes, toûrner lès tautes; (expr) faute di taute, on mougne do pwin , à défaut de tarte, on mange du pain; i n’ faut nin awè fwin po mougnî on bokèt d’ taute, ô ! , il ne faut pas avoir faim pour manger un morceau de tarte (dit-on à celui qui refuse le morceau de tarte qu’on lui présente, sous prétexte de ne pas avoir faim); i n’ faut nin gâter s’ taute por on-ou , il ne faut pas gâter sa tarte pour un œuf, … échouer par imprévoyance

 

C60

tarte

tâte ; do l’ tâte âs-abricots, âs biokes, à l’ crin me, âs-oûs, âs poumes, â riz, à l’ rubârbe, â souke, à l’ simoule, à l’ vanile one tâte à dobe hagna (ou à deûs hagnas) ; one tâte à covra ; faire les _s, fé lès tâtes (syn tâteler) ; rôler lès tâtes; une vieille _ (une vieille décrépite), one vî tâte ; une _ bien garnie, one crâsse tâte ; __recouverte d’une sorte de flan, tâte âs-oûs ; _ garnie avec des quartiers de pomme et des raisins de Corinthe, saupoudrée de sucre de cassonnade et de cannelle, le tout étant recouvert d’une épaisseur de pâte (li covra), tâte à covra (litt. « tarte à couvercle ») ; une _ recouverte d’une épaisseur de pâte, one tâte à dobe hagna (ou à deûs hagnas) ; confectionner les _s, tâteler ; dji va tâteler po la dicâce

personne qui confectionne volontiers des _s, tâteleû, -eûse

nous avons cuit six _s, dj’ ons cût chî pêles (du nom donné à la plaque sur laquelle on moule et cuit les tartes)

 

S0

tartelette

pitite dorêye, voy. tarte

 

E0

tartelette

nf tautelète

 

C60

tartine

[nf] (c) taye, (o) tâye, (c) fadéye, (e) tåte

 

G100

tartine

tåte ; _ très fine, tåte di bèguène ; _ beurrée du côté le moins large, tåte di måråsse ; grosse _, pile, grosse tèye di pan, horkèye, dårdihe (Od.), tarlatche (War.), on famieûs cougnèt (Fl.), one fameûse wèrlike (Du.), brigosse (Mar., Na.), boune cagne (Cou.) ; voy. quignon, tran­che ; _ faite avec beurre, caillebotte et « sirop », å boûre, à l’ makêye et à l’ sirôpe: stron-d’-poye (Sp.)

 

E0

tartine

nf (tranche de pain à beurrer) taye, trintche ; couper une tartine, côper one taye di pwin, … one trintche di pwin ; grosse tranche de pain, bringue ; fine tartine, târtine di d’mwèsèle; (tranche de pain recouverte de beurre, confiture, …) fadéye, marinde, târtine ; une tartine de confiture ; one târtine di jèléye ; ensemble de deux tartines superposées que l’on emporte au travail, mitche ; tartine grillée, rostîye ; tartine fine, târtine di bèguène ; tartine très fine, târtine di d’mwèsèle, fouye di papî (iron) ; excédent de tartines rapportées sèches du travail, pwin d’ agace; (long développement oral ou écrit) rametadje (m) ; il nous a fait toute une tartine sur ce sujet, i nos-a faît on rametadje là-d’ssus

 

C60

tartine

fadêye (Te.), târtine ; une _ au beurre, one târtine di boûre, one fadêye di bûre ; one fadêye di sayin; une _ garnie de sirôpeone târtine di sirôpe ; une _ bien garnie (de beurre), one crâsse târtine ; _ très épaisse, twargnon ; t’ ès co côpé dès fâmeûs twargnons  [type < tourn-ill-on >] ; une _ très épaisse, one târtine à dobe hagna ; ne coupe pas des _s trop fines, ni côpe nin co dès chlipètes (di pwin) [probt du rhénan Schlipp, pointe]

 

S0

tartiner

v mète do bûre su s’ pwin ; mettre du beurre avec excès, plaker do bûre su l’ pwin, plafoner; (expr) vosse pa èst plafoneû ?, votre père est-il plafonneur ? (demande-t-on à qqn qui met trop de beurre sur sa tartine); du fromage à tartiner, do fromadje po stinde su s’ pwin

 

C60

tartre

dès cristaus, vin-pîre (anc.)

 

E0

tartufe

nm mougneû d’ bon Diè èt tchiyau d’ diâle, pîpî

 

C60

tartuffe

djan’nèsse, doûs-dièw ; voy. FOURBE, HYPOCRITE

 

E0

tarzan

tarzan

G0

tas

[nm] (c) moncia, (o) moncha, (e) hopê

 

G100

tas

hopê, moncê (-cia Hu.), qqf hôt ; un beau _, ine bèle monceléye (Be.) ; très petit _, potchèt ; voy. AMAS, ENTASSER, RAMASSIS ; (houill) _ de charbons ou de pierres, élevé en atten­dant les berlaines vides, tièsse ; _ de bois, de foin, etc., voy. betterave, bran­chage, BUCHER, DIZEAU, ÉCHALAS, FAIS­CEAU, FOIN, FUMIER, GERBIER, LITIÈRE, PILE, ROUIR, TOURBE, VEILLOTE

 

E0

tas

nm (amas de matériaux, de morceaux) moncia ; un tas de briques, on moncia d’ brikes ; un tas d’ordures, on moncia d’ man.nèstés ; tas de gerbes de lin, tassia ; tas de trèfle, marionète (f) ; petit tas de foin, cu-d’-tchin ; tas de foin plus imposant, hougnète (f), hourète (f) ; « I flache on bon côp… su one hourète di sètchès coches qu’ one vîye feume dandjureû aveûve là lèyî. » (J. Houziaux) ; (grande quantité) un tas de gens, one masse di djins ; il s’intéresse à un tas de choses, il èst pwârté po one masse d’ afaîres,… po totes sôtes d’ afaîres

 

C60

tas

(amoncellement) 1 hopê, hôt, moncê ; on hopê d’ fouyes ; dès hopês d’ foûre ; mète li foûre à hopês ; on hopê d’ djins ; dj’ ê co on fâmeûs hopê d’ ansine à mon.ner ; ça fêt djà on fâmeûs hôt ; on moncê d’ pîres ; on moncê d’ crompîres ; on moncê d’ sous ; 2 tas ; on tas d’ bwès ; on tas d’ pîres ; 3

(t. d’ agriculture) tas de gerbes (de seigle, qqf de froment), au nombre de douze ou treize, que l’on assemble autour du bâdèt, croupète ; petit tas de foin, hopiron (houpiron Te. ; hopion He., Lu., …) ; on hopiron, c’ èst jusse one crâwêye ; mète li foûre à hopirons ; _ de gerbes, rectangulaire ou carré (comp. môye), édifié en plein air ou dans la grange, pârçon ; on pârçon d’ avon.ne ; avou ç’ tchèrêye-là, dj’ ârans fini l’ pârçon

 

S0

Tasiaux

(n de famille) Tasiau ; l’avenue _ (à Bastogne), l’ avenûe Tasiau

 

S0

tasse

[nf] jate

 

G100

tasse

tasse, jate ; voy. jatte

 

E0

tasse

nf (récipient) jate ; une belle petite tasse blanche, one bèle pitite blanke jate; (contenu d’une tasse) nous avons bu une tasse de lait, nos-avans bwèvu one jate di lacia

 

C60

tassé

, ée adj rètassé (-ye)

 

C60

tassé

il est déjà tout _ (à cause de la vieillesse), il èst djà tot racrapoté

 

S0

tasseau

(charp) aguèce

 

E0

tassement

nm ètassemint, rètassemint ; il y a eu un tassement des terres, i gn-a ieû on rètassemint dès têres

 

C60

tasser

ascasser (Ve.; acasser Ja.), watchi (avadji Ja.), sèrer ; voy. BOURRER, COMPRIMER, ENTASSER ; _  des pierres qu’on casse, ècasser dès pîres (Vo.) ; _ la terre ensemencée, voy. battre, rouler ; se _, fé si r’trêt, s’ adjîre (Ja. ; -ére), (houill), s’ adji : le terrain se tasse, li tèrin s’ adjih, lès tèrins sont-st-adjis ; bien tassé, bien rempli, bôkî, hopé, hope, gosselé ; non tassé, hol, voy. compact, consistant, MEUBLE

 

E0

tasser

v (comprimer) ètassî, rètassî, ridamer; action de tasser, ètassadje (m), rètassadje (m), ridamadje (m) ; tasser les gerbes, ètasser lès djaubes ; nous étions tassés dans le tram, nos-èstin.n  rètassîs dins l’ tram; le camion a tassé la terre, li camion a r’damé l’ têre; bien tassé (bien rempli) un verre bien tassé, on vêre bin rimpli; bien tassé (bien fort) un café bien tassé, one jate di fwârt cafeu ; (se) (personnes) si rètassî; il était tassé sur sa chaise, il èsteûve rètassî su s’ tchèyêre; (s’envoyer) ce qu’on s’est tassé de bonbons, ci qu’ on s’ ènn ‘a foutu one bosse di boubounes, ci qu’ on-z- a tchèssî dès boubounes è s capotine, … è s’ vinte, … è s’ casake; (revenir à un état normal) cela finira par se tasser, po fini, ça s’ va arindjî

 

C60

tasser

 

 

 

vt (comprimer, écraser) acaser (acassè Te.), baler ; acaser l’ foûre (syn baler) ; acaser l’ ansine ; baler l’ foûre (syn acaser) ; baler la tère (syn damer) ; baler la djote avou la piyote ; se _ (s’ affaisser sur soi-même), s’ acaser, si rassîr ; i s’ acase djà ; la tère s’ è rassî ; se _ (se ramasser sur soi-même), rap’titi, si rassîr ; i k’mince à s’ rassîr ; je me tasse tout doucement, dji rap’titi tot doûcemint ; se _ fortement (en parlant d’une personne), si racaser ; èle si r’case djà fwart 

 

S0

 

 

 

tatami

tatami

G0

tâte-au-pot

voy. ménage

 

E0

tâter

[v] (o-c) sinte, (e) sinti, (o) patrouyî

 

G100

tâter

sinti (kis-) ; voy. sonder ; _ indiscrètement, voy. chiffonner, manier

 

E0

tâter

v (toucher, explorer de la main) sinte ; tâtez un peu, pour vous rendre compte que c’est doux, sintoz one miète come c’ èst doûs ; il m’a tâté le pouls, il a sintu m’ pôs’ ; je lui tâtai la main, elle était froide, djè lî a sintu s’ mwin, èlle èsteûve tote frède ; (fig) nous allons tâter le terrain, nos-alans sayî d’ veûy ; nous devrons tâter l’opinion, nos d’vrans sayî d’ veûy ci qu’ on-z-è pinse; (expr) taper dès pwès d’vant lès colons , jeter des pois avant les pigeons, tâter le terrain ; s’ on n’ vèt pus, on sinterè, là ! (iron), si on ne voit plus, on tâtera, n’est-ce pas ! ; (se) (hésiter) il se tâte, i n’ sét nin co ç’ qu’ i va fé

 

C60

tâter

vt kipôcyi (Mi.)

 

S0

tatillon

, -onne, -er tchipot, -e, -er ; pitchoter: -eû ; spèpi, -ieû (Be.) ; compteû d’ peûs è pot; voy. chipoter, -tier

 

E0

tatillon

, onne adj et n spèpieûs (-e) ; il n’y a pas plus tatillon, i gn-a nin pus spèpieûs qu’ li

 

C60

tatillon

, -onne n naguiâ, -âde ; être _ (dans son travail) naguyi [gji]

 

S0

tatillon, onne

[adj] (c) bèsin, ine, (o) bèsin, ène, (e-c) tchipot, e, (o) totin, ène, (c) pôtiaud, e

 

G100

tâtonnement

nm (action de tâtonner) en sintant; (essai hésitant et renouvelé) saye (f) ; après quelques tâtonnements, après saquants sayes

 

C60

tâtonner

aler (, roter, qwèri) tot sintant ou à sinti (à sinte Hu., Du.)

 

E0

tâtonner

v aler tot sintant, aler è sintant, kèneter; « Lès dwèts da Françwès quènetin.n po l’ bin t’nu pa l’ hanète. » (A. Laloux) ; il se mit à tâtonner le long du mur, il aleûve tot sintant, tot l’ long do meur ; tchiketer ; « I faleûve tchiketer one eûre divant d’ ariver à mète li fiêr. » (H. Matterne) ; pautyî ; « Arbaud pautîye dins l’ nwâr èt cachî après l’ lampe. » (E. Gilliard)

 

C60

tâtons

à _, voy. tatonner

 

E0

tâtons

(à) loc (à l’aveuglette) à l’ tachelète ; (en sentant) tot sintant

 

C60

tâtons

avancer à _, avanci â sintant

 

S0

tatou

tatou

G0

tatouage

tatouwadje

G0

tatouage

nm tatouwadje

 

C60

tatouer

tatouwer

G0

tatouer

v tatouwer

 

C60

tatoueur

tatouweû

G0

tatouille

(correction) tatouye ; ramasser one tatouye

 

S0

taudis

trau, traudion (tau-), casemate, bôme (nf), cafouma, caterèye (anc.), pinake, ståminå (Co.)

 

E0

taudis

nm trau, tchètê ; il habitait un vrai taudis, i d’mèreûve dins on vrai tchètê

 

C60

taudis

casemate [kasmat] (nf), taudis ; is vikint dins on vrê taudis  c’ è-st-one vrê casemate, quand t’ intères dins ç’ mâjon-là

 

S0

taule

nf (chambre d’hôtel) tchambe ; louer une taule, louwer one tchambe; (prison) yoyo (m), grande cinse, prîjon ; on l’a mis en taule, on l’ a rèssèré è l’ grande cinse

 

C60

taupe

[nf] (e) foyon [nm], (o) fouyon [nm], (c) fougnant [nm], (o) fuwant [nm]

 

G100

taupe

foyon (foyant Ju., Ve., Sp. ; fouyant Du., fouyon Hu., To.) ; voy. étaupiner, galerie, taupinée

 

E0

taupe

nf fougnant (m) ; une peau de taupe, one pia d’ fougnant ; galerie de taupe, fougnûre; (expr) vivre comme une taupe, viker rèssèré ; « Lès fougnants boutenut à chîj eûres. » (L. Léonard)

 

C60

taupe

foyant ; lès foyants boutant, c’ èst signe di pleûve ; on trau d’ foyant ; i va v’ni mète dès cèp’s po lès foyants

 

S0

taupé

, -ée adj taupé ; un chapeau _, on tchapau taupé

 

S0

taupe-grillon

voy. courtilière

 

E0

taupier

hapeû d’ foyons

 

E0

taupière

cèp’, picète, trape ås foyons

 

E0

taupière

nf cèp’ (au fougnant)

 

C60

taupin

(insecte) potcha (Hu.)

 

E0

taupinée

, -ière hôt d’ foyon, boute di foyon (Na., etc.), boutèdje di foyant (Ju.), bouteure di foyon (Wa., etc.), boutéye di fouyon (Cou.), fougneûre di fouyon (To.), mouyeure di foyon (Ba),  foumouhe (foumoye (Od , Or. ; fru- Ber.), moufawe (Herv., Pet.), mofioûle (St., Ma., Vi. ; mouf- Li., Fa., GdH.), moflûhe (Bo.), mouhale (Fro.)

 

E0

taupinière

nf flamoûje, frimoûje, mote, trau d’ fougnant ; étendre la terre des taupinières, staurer lès frimoûjes

 

C60

taupinière

furnûje (fèrnoûje He.; fèrnûje Ar., Bi., Wa., ….; framoûje Be., Fa., Va., …; fromoûje Li., Lu., … ; froumoûje Ber., Te.) ; stârer lès furnûjes avou l’ houyeû [du lat. *formica, fourmi (qui a désigné primitivement la fourmilière)] ; former des _s, bouter ; lès foyants ont bouté brâmint

vi former de nouvelles taupinières, ribouter ; lès foyants r’boutant co, c’ èst signe di pleûve 

 

S0

taureau

[nm] (o-c) toria, (e) torê, (o) taur, (c) twa

 

G100

taureau

torê (-ia Hu.), gayèt ; jeune _, voy. taurillon ; désirer le _, aler à torê, toreler, voy. chaleur

 

E0

taureau

nm gayèt, twa ; rechercher le taureau (en parlant de la vache) toreler ; notre vache recherche le taureau, nosse vatche torèle ; … recherchera le taureau, torèlerè ; action de rechercher le taureau, toreladje (m) ; vache qui recherche le taureau, torelante (nf) ; conduire (une vache) au taureau, mwinrner à gayèt, … à twa; le taureau beugle, li twa beûle ; anneau attaché aux naseaux du taureau, moraye (f); (expr) awè one hanète come on twa , avoir une nuque de taureau, … imposante

 

C60

taureau

gayèt ; fé potchi la vatche pa l’ gayèt ; avèr one fwace di gayèt ; nom donné à un _ qui présente un pelage où le noir domine : Morê

 

S0

taurelière

vache _, torelante (ou beûrlåde) vatche

 

E0

taurillon

gayèt

 

E0

taurillon

nm djon.ne gayèt, djon.ne twa

 

C60

taux

råte (anc.)

 

E0

taux

nm le taux de l’impôt a encore augmenté cette année, on paye co d’pus d’ tayes cit-anéye-ci; quel taux d’intérêt payez-vous?, qu’ èst-ce qui vos payîz come intèrèts ? ; le taux de scolarisation augmente dans le pays, gn-a todi d’pus qui vont è scole, dins l’ payis

 

C60

tavaïolle

drap d’ batème

 

E0

tavaïolle

la _ que les fidèles tenaient sous leur menton au moment de la communion, la nape do banc d’ comugnon

 

S0

tavelé

mayeté, pîtelé (pé- Ve.), tavelé ; voy. rousseur, TACHETÉ

 

E0

tavelure

ou tache de rousseur, voy. rousseur

 

E0

tavelure

nf tavelure ; se couvrir de tavelure, si taveler ; être atteint de tavelure, ièsse tavelé ; action de se taveler, taveladje (m)

 

C60

taverne

, -ier taviène, tavenî (anc.)

 

E0

taverne

tavèrne

 

S0

Taverneux

(village de la commune d’Houffalize, anct commune de Mont) Tâvèrneû

 

S0

Tavier

Taviêr, village

 

E0

Taviers

npr Taviè

 

C60

Tavigny

(village de la commune d’Houffalize) Taveni

 

S0

 

taxation

tacsâcion

G0

taxation

tacsâcion

 

S0

taxe

tacse

G0

taxe

tacse (, take) ; frauder les _s, frawetiner les dreûts ; _ foncière, li foncîre

 

E0

taxe

nf taye ; payer ses taxes, payî sès tayes ; percevoir les taxes, lèver lès tayes

 

C60

taxe

tacse

 

S0

taxer

tacser

G0

taxer

v (fixer une taxe) mète dès tayes ; si on les laisse faire, ils finiront par taxer le bonheur, s’ on lès laît fé, is vont mète dès tayes su l’ boneûr; taxer qqn de (accuser de), traîtî ; on le taxe de menteur, on l’ traîte di minteû

 

C60

taxer 

vt tacser

 

S0

taxi

nm tacsi ; chauffeur de taxi, tchaufeû d’ tacsi ; il conduit les taxis, i mwin.ne lès tacsis ; le taxi vous attendait, li tacsi vos ratindeûve

 

C60

taxidermie

nf èbaumemint

 

C60

taxidermiste

n èbaumeû (-se)

 

C60

taximètre

nm compteûr (di tacsi) ; le taximètre indiquait dix euros, c’ èsteûve sicrît dîs-eûros su l’ compteûr

 

C60

tchador

tchadôr

G0

tchécoslovaque

tchècoslovake

G0

tchèque

tchèke

G0

tchèque

adj tchèke

 

C60

tchètchène

tchètchène

G0

tchin

tchin’

G0

tchin-tchin

tchin’-tchin’

G0

te

elle te voit, èle ti (tu Ve., St) veût ; il te voit, i t’ veût ; veux-tu te marier ?, ti (tu Ve.) vous-s’ marier ? (it’ vous-se… Se., Es., Ber.); te le fera-t-il, tè l’ (tu l’ St) frè-t-i ? ; te les fera-t-il ?, ti lès (, t’ èlzès) frè-t-i ?) ; voy. toi, tu

 

E0

te

pron pers ti (le tutoiement étant exceptionnel, on emploiera plus généralement « vos ») ; cela te va bien, (ça t’ va bin,) ça vos va bin; je te le donnerai, (dji tè l’ dôrè,) dji vos l’ dôrè ; je vais te dire qqch, (dji t’ va dîre one saqwè,) dji vos va dîre one saqwè ; ne t’en fais pas, (ni t’ è faî nin,) ni v’s-è fioz nin ; te voici, (vo-t’-ci,) vo- v’-ci ; te revoilà, (vo-t’-rilà,) vo-v’-rilà

 

C60

te

pron. personnel (régime direct ou indirect, antéposé) ti (tu Ba.) [allomorphes : ti, t’]

1 ti (+ consonne) : dji n’ ti vou nin ; èle ti r’wête ; va ti r’pîgni !; 

t’ (+ voyelle ou entre une voyelle et une consonne) : quu l’ diâle t’ arèdje ! ; dji t’ vè ;

to (combiné avec LE (+ consonne): to l’ ; i to l’ dit ; ça n’ èst nin po to l’ riprotchi ; li pére to l’ dinrè (à Bastogne, cette forme enclitique est concurrencée par la forme analytique tu lu ; i t’ lu dit ; ça n’ èst nin po t’ lu r’protchi ; lu pére tu l’ dinrè

 

S0

(objet en forme de T) ; _ de garde-robe, crotchèt pindeû

 

E0

te deum

te deum

G0

Te Deum

Té Dèyom’

 

E0

Te Deum

 nm Té déyom ; chanter un Te Deum, tchanter on Té déyom’

 

C60

Te deum

Té dèyom’ ; dj’ ons stî â Té dèyom’

 

S0

team

nm èkipe (f)

 

C60

technétium

tècnéssiom’

G0

technicien

tècnicyin

G0

technicien

, ienne n tècnicyin (f tècnicyin.ne, tècniciène) ; technicienne de surface, feume di mwin.nadje, feume à l’ djoûrnéye

 

C60

technique

tècnike

G0

technique

adj tècnike ; une école technique, one sicole tècnike; nf tècnike ; je vais vous expliquer la technique du théâtre, dji vos va mostrer contint-ce qu’ on faît au tèyâte ; vous n’employez pas la bonne technique, ci n’ èst nin insi qu’ i vos faut fé, ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote (, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou)

 

C60

techno

tècno

G0

technocrate

tècnocrate

G0

technocratique

tècnocratike

G0

technologie

tècnolojîye

G0

technologique

tècnolojike

G0

technoratie

tècnocracîye

G0

teck

ou tek tèk

G0

teckel

tèkèl

G0

teckel

nm tèkèl

 

C60

tectonique

tèctonike

G0

tee-shirt

tee-shirt

G0

tee-shirt

nm tee-shirt

 

C60

teigne

(insecte) voy. charançon, mite ; (maladie) tègne

 

E0

teigne

nf tigne ; couvert de teignes, tigneûs (-e)

 

C60

teigne

(maladie du cuir chevelu) tigne ; dj’ ê do l’ tigne dins lès tch’vès

 

S0

teigneux

, -se tigneûs, -se

 

E0

teigneux

, euse adj et n tigneûs (-e) ; (expr) dj’ è mougnereûve su l’tièsse d’ on tigneûs, j’en mangerais sur la tête d’un teigneux (tellement j’en raffole) ; franc come on tigneûs, franc comme un teigneux, qui n’a peur de rien

 

C60

teiller

, -age spindjî, -èdje (anc.), voy. écouche, -er

 

E0

teiller

vt (le chanvre, le lin) spindjè (Te.) ; spindjè l’ tchanve [du rhénan spinzelen, carder, peigner]

 

S0

teindre

[v] tinde

 

G100

teindre

tinde (, tîde ; téde Fl., Ve.), ri- ; action de _, tindèdje

 

E0

teindre

v tinde ; action de teindre, tindadje (m) ; je teins, dji tind ; il teint, i tind ; nous teignons, nos tindans ; vous teignez, vos tindoz ; ils teignent, is tindenut ; il teignait, i tindeûve ; il teindra, i tinderè ; il teindrait, i tindereûve ; qu’il teigne, qu’ i tinde ; qu’il teignît, qu’ i tindiche ; teignant, tindant ; teint, tindu (f tindeuwe); avoir les cheveux teints, awè sès tch’vias tindus ; (se) se teindre les cheveux, tinde sès tch’vias ; se faire teindre les cheveux, fé tinde sès tch’vias

 

C60

teindre

vt tinde ; tinde lès-oûs d’ Pâke ; tinde one cote en nwar ; se _ (les cheveux), si tinde ; èle si tint  

 

S0

teint

tint, ordt coleûr ; il a le _ coloré, il a dès coleûrs ; il a mauvais _s, il a ‘ne lêde coleûr

 

E0

teint

nm (nuance de l’aspect du visage) avoir le teint coloré, awè dès coleûrs ; il a un teint rouge, il èst rodje di visadje ; vous avez le teint basané, vos-èstoz tot rayî

 

C60

teint

, teinte, adj tindu (f tindeuwe) ; c’est de la laine teinte, c’ èst dè l’ lin.ne qu’ a stî tindeuwe ; mes cheveux sont teints, mès tch’vias sont tindus

 

C60

teint

(couleur du visage) tint ; il è on lêd tint ; èlle avot l’ tint cireûs

 

S0

teinte

, -er tinte, -er (téte, -er Ve.); _ en bois, bwèser

 

E0

teinte

nf coleûr ; quelle teinte préférez-vous ?, qué coleûr qui v’s-in.moz l’ mia ? ; j’ai choisi un teint bien plus clair, dj’ a tchwèsi one coleûr bin pus clére qui ça

 

C60

teinte

tinte ; vos-avoz chwasi one bèle tinte

 

S0

teinter

v tinter; action de teinter, tintadje (m)

 

C60

teinture

tinteûre (, tît- ; tétâre Ve.) ; voy. iode

 

E0

teinture

nf (action de teindre) tindadje (m) ; la teinture des cheveux, li tindadje dès tch’vias; (substance colorante) tinteure (, tinture) ; de la teinture pour les cheveux, dè l’ tinteure po lès tch’vias ; (préparation pharmaceutique) teinture d’ iode, tinteure d’ iyode

 

C60

teinture

(colorant) tinture ; fé on brouwèt d’ tinture (po lès moussemints; po lès-oûs d’ Pâke) ; (médicament liquide) do l’ tinture d’ iyode

 

S0

teinturerie

tinteûrerèye, tinderèye (tédunerêye Ve.)

 

E0

teinturerie

tinturerîe

 

S0

teinturier

tindeû (tî- ; té- Ve.), tinturî ; bain de _, brouwèt d’ tindeû ; ouvrier_, matchèt (Ve.)

 

E0

teinturier

, ère n tinturî (-re)

 

C60

teinturier

, -ière n tinturier, -ière

 

S0

Teise

(n de famille) Tîse

 

S0

tel

, telle tél (qqf té), téle; une telle action [ne saurait s’excuser] ine parèye (ou ine si-fête) keûre ; [il a dit] telle et telle chose, tél èt télemint ; ne dites pas de telles choses, ni d’hez nin dès s’-fêtes, ni djåsez nin come çoula ; un homme tel que moi, on s’-fêt qu’ mi (, qu’ ine saquî), on parèy qui mi, voy. pareil ; un tel, une telle, on té, ine téle ; tel quel, tél quél ; tel père tel fils, té pére té fis, (anc.) qué pére qué fis ; c’est.à moi et à tel autre, c’ èst d’à meune èt d’à Pènêye ; rien de tel qu’un laid chien pour bien aboyer, rin d’ té (, d’ parèy ; n’ a parèy) qu’ on lêd tchin po bin hawer ; qui a jamais vu un tel homme ?, qu’ èst-ce qu’ a måy vèyou on tél ome (, on parèy, in-ome insi) ? ; qui a donc eu une telle audace ?, quî don (qu’) a stu franc assez po fé ‘ne paréye !

 

E0

tel

, telle adj (marque la similitude) parèy (-e) ; je n’avais jamais vu de telles maisons, dji n’ aveûve jamaîs pont vèyu d’ parèyès maujones; tel… tel : tel père, tel fils, té(l) pa, té(l) fis ; (marque la comparaison) come ; elle le soigne telle une mère, èle li sogne come one moman; tel que, come; laissez-les tels qu’ils sont, lèyîz-lès come is sont ; un homme tel que son père, on-ome come si pa ; s’il est tel que vous me dites, s’ il èst come vos m’ dijoz ; je le prends tel qu’il est, djè l’ prind come il èst ; tel quel; laissez-le tel quel!, lèyîz-le insi ! ; je l’ai retrouvé tel quel, djè l’ a r’trové insi ; (marque l’intensité) parèy (-e), sifaît (-e), tél (-e); un tel ouvrage mérite bien un prix, on s’faît ovradje vaut bin on pris ; à tel point, à té(l) pwint; (indéf) té, tél (-e) ; il m’a dit qu’il arriverait tel jour à telle heure, i m’ a dit qu’ il arivereûve té djoû  à téle eûre ; pron indéf té, tél (-e) ; je l’ai toujours connu tel, djè l’ a todi conu tél, djè l’ a todi conu insi ; c’est un tel qui me l’a dit, c’ è-st-on té(l) qu’ mè l’ a dit, c’ è-st-on té(l) qui m’ l’ a dit; j’ai rencontré un tel, dj’ a rèscontré on té(l) ; (expr) rin d’ té qu’ on laîd tchin po bin bawyî , rien de tel qu’un chien laid pour bien aboyer ; lès djon.nes di tchèt mougnenut voltî dès soris, les jeunes de chats aiment manger des souris, tel père, tel fils ; ci qui vint d’ pouye grète , ce qui vient de poule gratte, id.

 

C60

tel

, telle adj 1 (marquant l’intensité) tél, téle ; rin d’ tél qu’ one boune gote po v’ rastchâfer ; ç’ astot à on tél pwint qu’ i n’ si p’lint pus sinte ; la forme apparaît : rien de tel que, rien d’égal à, rink té quu ; gn-è rink té qu’ zèls po ‘nna fé one parèye ! ; gn-è rink té qu’ Bastogne po l’ djambon ! ;

 

2 (marquant la ressemblance, la similitude) tél, téle ; tél pére, tél fis ; téle mére, téle fèye ; tél abite-t-on, tél duvint-on ; dji lî ê raconté l’ afêre téle qu’ èlle astot ; i gn-è wêre d’ ome tél quu lu ; dji l’ ê vindou po tél (ou tél quél) ; pr indéfini ontél, onetéle ; c’è-st-on tél qu’ è v’nou

 

S0

tel, -le

[adj] tél, e

(o) rén d’ té (rien de tel), (c) on té a v’nu (un tel est venu), (e) c’ è-st-on té qui m’ l’ a dit (c’est un tel qui me l’a dit)

 

G100

télé

nf posse (m) ; il vient de fermer la télé, i vint d’ sèrer l’ posse

 

C60

télécommande

nf télécomande

 

C60

télécommunication

tèlècomunicâtion

G0

télégramme

tèlègrame, dèpêche

 

E0

télégramme

nm tèlègrame, dèpèche (f) ; nous lui envoyions des télégrammes, nos lî èvoyin.n dès dèpèches

 

C60

télégramme

tèlègrame ; avoyi on tèlègrame

 

S0

télégraphe

, -ier tèlègrafe ; èvoyî (anc. fé djouwer) ‘ne dèpêche

 

E0

télégraphe

nm sèmafore, tèlègrafe

 

C60

télégraphe

tèlègrafe ; (anc. service dont dépendent les transmissions télégraphiques) tèlègrafe ; i travayot o tèlègrafe

 

S0

télépathe

tèlèpate

G0

télépathie

tèlèpatîye

G0

télépathique

tèlèpatike

G0

téléphérique

tèlèfèrike

G0

téléphérique

nm tèlèfèrike

 

C60

téléphone

[nm] tèlèfone

 

G100

téléphone

tèlèfone

G0

téléphone

, -er télèfone, -er

 

E0

téléphone

nm tèlèfone ; il a raccroché le téléphone, il a r’clapé l’ tèlèfone; il attend un coup de téléphone, i ratind on côp d’ tèlèfone ; téléphone portable, tèlèfone di potche

 

C60

téléphone

tèlèfone ; la ligne do tèlèfone ; lès potaus do tèlèfone ; (anc.) lès fils do tèlèfone zûnint ; (service qui assure la gestion des communications téléphoniques) tèlèfone ; èle travaye o tèlèfone

 

S0

téléphoner

v soner, tèlèfoner ; j’ai oublié de lui téléphoner, dj’ a rovyî d’ lî soner, … tèlèfoner

 

C60

téléphoner

vt tèlèfoner ; i m’ è tèlèfoné qu’ i s’rot là d’mwin ; dji  lî ê tèlèfoné di v’ni do côp ; vi (communiquer (avec qqn) par téléphone) dj’ ê sayi d’ lî tèlèfoner mês i n’ astot nin là

 

S0

téléphonique

tèlèfonike

G0

téléphoniquement

tèlèfonikemint

G0

téléphoniste

tèlèfonisse

G0

téléphore

(insecte) sin.nète (nf) (Fi., syn. médecin)

 

E0

tèlèscoper

tèlèscope

G0

téléscopique

tèlèscopike

G0

Télesphore

Télèsfôre ; (diminutif) Télès’ ; sint Télèsfôre 

 

S0

téléviser                     

tèlèviser

G0

télévision

[nf] (c) tèlèvision, tèlèvusion, (e) tèlèvûsion, (o) télévision

 

G100

télévision

nf (procédé technique) tèlèvision ; il travaille comme journaliste à la télévision, il èst gazètî po l’ tèlèvision; (récepteur) posse (m), tèlèvision ; il reste des heures entières devant sa télévision, i d’mère dès-eûres ètîres pa-d’vant s’ posse

 

C60

tellement

télemint, voy. tant ; _ quellement, voy. COUCI-COUCI

 

E0

tellement

adv télemint, si, si télemint ; (marquant l’intensité) elle est tellement belle, èlle èst si télemint bèle ; il a tellement changé, il a si télemint candjî ; il a été tellement content, il a stî si byin binauje, il a stî si télemint binauje; pas tellement, nin tant qu’ ça; il n’est pas tellement gentil, i n’ èst nin si djinti qu’ ça; il n’est pas tellement grand, i n’ èst nin si grand qu’ ça; plus tellement, pus tant ; il n’y en a plus tellement, i gn-a pus tant qu’ ça ; (marquant la conséquence) il allait tellement vite qu’il n’a pu s’arrêter, il aleûve (si) télemint rade qu’ i n a seû stater ; il a tellement fumé qu’il en a été malade, il a télemint fumé, qu’ i ‘nn’a stî malade; tellement de :  il avait tellement de travail qu’il n’a pu venir, il aveûve télemint dè l’ bèsogne qu’ i n’ a seû v’nu ; nous n’avons pas tellement de travail, nos n’ avans nin tant d’ bèsogne qui ça; (avec le verbe) vous y tenez tellement ?, vos-î t’noz tant qu’ ça ? ; je voudrais tellement y aller, dj’ î vôreûve tant aler

 

C60

tellement

si, télemint ; il èst co si djon,ne ! ; il èst télemint abatou qu’ i n’ èst pus à rik’nuchi ; dj’ avo mâ lès costés télemint qu’ dji riyo ; il èst télemint bièsse qu’ i n’ èst bon po mète nule pârt ; ça s’rot télemint mî si ç’ astot r’nètyi ; ça t’ va ? – nin télemint ; loc conj (tant) télemint quu ; télemint qu’ il è tchèssi, li mour èst tot frèch ; dj’ ê d’vou m’ raspwaser one eûre, télemint qu’ dj’ asto las’ ; (en corrélation avec quu) il èst si bièsse qu’ i n’ vèt nin qu’ on rît d’ lu

 

S0

 

 

Tellin

npr Tèlin

 

C60

tellurique

adj secousse tellurique, tremblèmint d’ têre, tron.nemint d’ têre

 

C60, G0

téméraire

, -ement, -ité tèmèrêre, -emint, -ité, voy. audace, hardi, etc.

 

E0

téméraire

adj (hardi jusqu’à l’imprudence) franc diâle, franc tigneûs ; c’est un téméraire, il devrait prendre garde, c’ è-st-on franc diâle s’ i gn-a onk, i duvreûve waîtî à li; (inspiré par une audace extrême) c’est une entreprise téméraire, c’ è-st-one saqwè d’ fwârt riské; c’est un jugement téméraire, là, vos-alez one miète trop lon !

 

C60

téméraire

adj et n tèmèrêre ; on tèmèrêre démon ; i fât sèy tèmèrêre po monter su l’ clotchî

 

S0

témérité

tèmèrité

 

S0

témoignage

nm (déclaration de ce qu’on a vu ou entendu) selon le témoignage de Monsieur, ils étaient deux, d’ après ç’ qui Mossieû nos dit, il èstin.n à deûs; nous voudrions écouter votre témoignage, nos vôrin.n bin qu’ vos nos raconterîz tot ç’ qui v’s-avoz vèyu ; (le fait de donner des marques extérieures) en témoignage de mon affection, po vos mostrer qui dj’ vos vè voltî ; en témoignage de ma reconnaissance, po vos mostrer mi r’conichance

 

C60

témoignage

tèmwagnèdje ; il è fêt ou fâs tèmwagnèdje ; (se dit lorsqu’on en appelle au _ d’autrui) vos p’loz d’mander à ci-là, il èst co pârlant èt vikant (litt. « vous pouvez demander à celui-là, il est encore parlant et vivant »)

 

S0

témoigner

, -age tèmwègnî, -èdje

 

E0

témoigner

v (certifier qu’on a vu ou entendu) elle a témoigné les avoir vus, èlle a acêrtiné qu’ èlle lès-aveûve vèyu ; témoigner en justice, ièsse come tèmwin ; il accepte d’aller témoigner, i vout bin aler come tèmwin ; (exprimer) mostrer; il nous a témoigné sa reconnaissance, i nos-a mostré si r’conichance; témoigner de l’intérêt pour qqn, fé autoû (d’ one saquî), fé après (one saquî) ; vous auriez vu comme il lui témoignait de l’intérêt, vos-aurîz vèyu come i fieûve après; témoigner de ; il était là, je peux en témoigner, il èsteûve là, djè l’ pou acêrtiner

 

C60

témoigner

vi (en justice) tèmwagner ; aler tèmwagner â tribunâl

 

S0

témoin

[nm] (o-c) tèmwin, (e) tèmon

 

G100

témoin

tèmon (tèmwin Hu.) ; je vous prends à _ que, dji v’ prind po tèmon qui

 

E0

témoin

nm tèmwin ; faux témoin, faus tèmwin ; faites entrer les témoins! , fioz intrer lès tèmwins ! ; il a été témoin de l’accident, il a vèyu l’ acsidint

 

C60

témoin

(en justice) tèmwin (tèmon Te.) ; on tèmwin à charje, on tèmwin à dècharje ; on fâs tèmwin ; rècuser on tèmwin ; (qui atteste l’exactitude d’une déclaration) tèmwin ; dj’ ê stî tèmwin à leû marièdje ; être le _ de scènes intimes, tèni la tchandèye (ou la boujîe) (litt. « tenir la chandelle ») ; (pour la déclaration d’un nouveau-né) (à la commune), tèmwin ; sèy tèmwin po one nêssance, ; prinde à tèmwin

 

S0

tempe

[nf] (o) timplî [nm], (c) timpli [nm], (e) timpe

 

G100

tempe

li timpli (Du.), li tempe ; à la _, à l’ timpe dè l’ tièsse, å tinre dè l’ tièsse ;

 

E0

tempe

nf timpli (m) ; « filés-d’-l’-aviêrje à mès timplis » (G. Bernard)

 

C60

tempe

tempe ; il è ramassé l’ côp à l’ tempe

 

S0

tempérament

timpèran.mint ; d’un _ froid, prusti à l’ freûde êwe ; voy. acabit

 

E0

tempérament

nm (caractère d’une personne) c’est son tempérament, c’ èst s’ caractêre insi; il est d’un tempérament susceptible, il èst rade à tch’vau ; il est d’un tempérament timide, c’ è-st-on timide; il est d’un tempérament actif, i n’ sét d’mèrer à rin ; (personnalité) c’est un tempérament, c’ è-st-one saquî ; s’esquinter le tempérament, distrûre si santé; vente à tempérament, vinte à crédit

 

C60

tempérance

timpèrance

 

E0

tempérant

, ante adj (qui fait preuve de tempérance) c’est un tempérant, i s’ sét t’nu come i faut

 

C60

température

nf (degré de chaleur ou de froid de l’atmosphère) la température est légèrement en hausse, i faît one miète pus tchôd ; la température était élevée, i fieûve (pètant d’) tchôd ; on dirait que la température baisse, on dîreûve qu’ i n’ faît pus là si tchôd ; désirez-vous que j’augmente la température ?, v’loz qu’ dji mète one miète di pus d’ tchaufadje ?, v’loz qui dj’ rimète one paletéye ? ; (chaleur du corps) fîve ; il n’a pas de température, i n’ a pont d’ fîve ; il fait facilement de la température, il a aujîyemint dè l’ fîve ; prendre la température, mète li tèrmomète, prinde li fîve ; je vais prendre votre température, dji vos va mète li tèrmomète

 

C60

température

(degré de chaleur du corps humain) tempèrature ; prinde la tempèrature ; nosse gamin fêt do l’ tempèrature (ou do l’ fîve) ; (réflexion plaisante lorsque la température est très basse) il è djà fêt pus tchôd qu’ on n’ s’ alot nin bagni (litt. « il a déjà fait plus chaud qu’on n’allait pas se baigner »)

 

S0

tempérer

voy. modérer

 

E0

tempérer

v (adoucir) on a dû tempérer son ardeur, on l’ a d’vu rastinu ; vous devriez tempérer vos propos, vos duvrîz waîtî à ç’ qui vos d’djoz; on lui donne cela pour tempérer la douleur, on lî done ça po qu’ il eûche mwins’ mau

 

C60

tempête

timpèsse (nm), tempète, grand vint ; (bat ) margaye; voy. bour­rasque, TOURBILLON

 

E0

tempête

nf timpète ; on annonce une tempête possible, parèt qu’ on-z-aureûve co bin one timpète ; la tempête se soulève, li timpète si solève ; (expr) c’est une tempête dans un verre d’eau, c’ èst bran.mint do brût po rin

 

C60, G0

tempête

quelle _ !, quine awarâcion ! ; le vent souffle en _, bièsse bodelèt ; la bièsse bodelèt èst avâr-là (du nom d’un croquemitaine, bodelèt, associé au grand vent)

il souffle un vent de _, li diâle èst dins lès-êrs

 

S0

 

tempêter

timpèster

 

E0

tempêter

v tempêter contre qqn, si mwaîji su one saquî

 

C60

tempêter

vi (fulminer) tempèster (timpèstè Te.) ; il è tempèsté sur mi tote la djoûrnêye ; il est encore venu _, (grossier) il è co v’nou râyi sa gueûye (litt. « il est encore venu ouvrir démesurément sa gueule »)

 

S0

temple

nm tempe

 

C60

temple

tempe

 

S0

temple 1

timpe dans Vilé-lès-timpes, village ; å Timpe, à Rosoux ; _ protestant, tempe

 

E0

temple 2

(t de tiss) timpe (Ve., Hav.) (nf)

 

E0

templette

timplète, bin.ne di tièsse

 

E0

templier

timplî (anc.), rodje mon.ne (Ma., anc.); boire comme un _, beûre come on Lolå (anc.)

 

E0

Temploux

npr Timplou

 

C60

temporaire

adj ils prétendent que c’est temporaire, is prétindenut qu’ ça n’  durerè nin,… qui ç’ n’ èst qu’ po on momint ; il est nommé à titre temporaire, il èst lomé come temporaîre

 

C60

temporairement

adv po on momint, po l’ momint

 

C60

temporel

, -elle, -ement timporél, -e, -emint

 

E0

temporiser

gangnî dè timps, (anc.) wangnî timps ; (plaist) lèyî d’goter lès makêyes, lèyî pihî l’ mouton

 

E0

temporiser

v ratinde; il a essayé de me faire temporiser, il a sayî di m’ fé ratinde one miète

 

C60

temporiser

gangni do timps

 

S0

temps

[nm] timps

 

G100

temps

timps, trèvint, voy. entre­faites, ENTRETEMPS, ÉPOQUE, LAPS, MO­MENT ; de _ en _, di timps-in-timps, à tchokes, ine fèye inte lès côps, du fî-qu’-à ôte (Fa.) ; voy. parfois ; au bout d’un _, ami on timps ; en un rien de _, voy. clin ; _ d’arrêt, voy. halte, pause ; de notre _, voy. aujourd’hui, ; dans l’ancien _, voy. autrefois ; vous êtes du _ passé, vos-èstez d’ l’ an trinte ; il est.temps que vous partiez, il èst vosse timps ; il y a beau _ de cela, i n-a bèle lurète di çoula, il a passé bråmint d’ l’ êwe dizos l’pont d’s-åtches dispôy ; tuer le _, touwer l’ timps,  balziner (, trôlier) l’ timps èvôye, voy. fainéanter, flaner ; se donner du bon _, prinde sès-êwes di Spå ; il fait un _ humide et froid, i fêt crou (, houreûs) ; un _ impossible, abominable, i n’ î fêt nouk (Es., etc.), (plaist) c’ è-st-on timps do bon Diu, mins c’ è-st-onk du sès pus lêds (St.) ; un _ superbe, i lût lès qwate solos ; voy. assombrir

 

E0

temps

nm (durée globale) avoir le temps, awè bin l’ timps; ne pas avoir le temps, ni nin awè l’ timps; n’avoir pas de temps pour, n’ awè pont d’ timps po ; perdre son temps, piède si timps ; gagner du temps, gangnî do timps ; c’est une perte de temps, c’ è-st-one piète di timps ; être presque temps, ièsse d’ abôrd timps ; il est presque temps de partir, il èst d’ abôrd timps d’ ènn’ aler; il est grand temps, abîye !, dispêtchoz vos!, dispêtchîz vos ! (, dispêtchoz-ve !) ; il est grand temps de partir, nous sommes en retard !, nos-èstans taurdus, abîye, insi ! ; djans’ ! (interj) ; il est grand temps de terminer votre travail, dispêtchîz-vos d’ achèver vosse bèsogne! ; depuis tout un temps, dispeûy tot-on timps ; peu de temps avant, one miète divant ; peu de temps après, à peu de temps de là, à quelque temps de là, quelque temps après, one miète après ; dans peu de temps, di-d-ci wêre, dins wêre di timps, bin rade ; j’irai dans peu de temps, dj’ îrè bin rade ; depuis quelque temps, dispûs on p’tit timps ; en un rien de temps, su pont d’ timps ; en peu de temps, su wêre di timps ; cela a duré un bout de temps , ça a duré on p’tit momint ; c’est bien peu de temps pour faire cela, c’ èst coûrt timps po fé ça ; (expr) en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ç’ a stî come on côp d’ alumwâre (, cela a été comme un coup d’éclair) ; co pus rade qu’ on tchin aureûve rilèvé s’ queuwe (, encore plus vite qu’un chien aurait relevé la queue) ; avou l’ timps èt lès protècsions, il îrè mia, avec le temps et les protections, ça ira mieux, patience ! ; ci n’ èst nin po ponre, c’ èst po cover, ce n’est pas pour pondre, c’est pour couver; dismètant qui l’ botike sèrè monté, li dicauce sèrè iute, sur le temps que le magasin sera monté, la fête sera finie, il lui en faut, du temps ! ; gn-a timps à tot , il y a un temps pour tout, chaque chose en son temps ; gn-a rin qu’ nos tchèsse, rien ne nous chasse, rien ne nous presse, nous avons le temps ; il èst come on maule d’ agace, il a todi bin l’ timps, il est comme un mâle de pie, il a toujours le temps ; li cia qu’ ratind n’ a nin hausse, celui qui attend n’est pas pressé (puisqu’il peut se permettre d’attendre) ; nos-avans mia l’ timps qui l’moyin , nous avons mieux le temps que les moyens, … que d’argent; on n’ tchante nin veupes divant matènes, on ne chante pas les vêpres avant les matines, chaque chose en son temps; su mwins’ di timps qu’ i faut po ratchî s’ chike à l’ têre, sur moins de temps qu’il ne faut pour cracher à terre le tabac qu’on a en bouche, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire (portion limitée de cette durée globale) ; un temps d’arrêt, one taudje (f) ; temps de repos, ripwèséye (f) ; temps de station debout, stampéye ; laps de temps, hapéye (f) ; un fameux bout de temps, one sinte hapéye ; bout de temps, bokèt, trokèt ; cela n’a duré qu’un temps, ça n’ a stî qu’ on timps ; il y a déjà un bout de temps que ça s’est passé, ça faît d’djà on bokèt qu’ça s’ a passé ; cela s’est passé il y a si peu de temps, ça s’ a passé là co si pont d’ timps ; les trois quarts du temps, lès trwès quârts do timps, au pus sovint ; quel est votre emploi du temps ?, qwè fioz po passer vosse timps ? ; le temps me semble long, li timps m’ chone long; pendant ce temps, su ç’ timps-là, dismètant, susmètant, tèlmètant, tèrchèdon ; depuis le temps qu’on vous le dit, dispûs l’ timps qu’ on vos l’ dit; êtes-vous venu pour quelque temps ?, èstoz v’nu po d’mèrer ? ; travailler à mi-temps, travayî à d’méy timps ; travailler à plein-temps, travayî à plin timps ; travailler à trois-quarts-temps, travayî à trwès-quârts timps ; (le temps de + infîn.) prendre le temps d’y aller, prinde li timps d’ î aler ; vous avez tout le temps de manger, vos-avoz tot l’ timps d’ mougnî; (époque) en ce temps-là, di cès trèvints-là, di ç’ trèvint-là ; je vous le dirai en temps utile, dji vos l’ dîrè quand ç’ sèrè l’ momint; il faut être de son temps, i faut viker avou s’ timps ; le temps passé, li vî timps ; le bon vieux temps, li bon vî timps ; par le temps qui court, come ça va asteûre ; en temps normal, d’ abitude ; en temps normal, il arrive à dix heures, d’ abitude, il èst là po dîj eûres; (employé comme adv) les premiers temps, tout allait bien, au c’mincemint, tot aleûve bin ; je ne l’ai plus rencontrée ces temps-ci, dji n’ l’ a pus rèscontré d’ cès djoûs-ci ; ces derniers temps ont été pénibles, lès daîrins timps ont stî deurs; (loc) à temps, à timps ; dans le temps, dins l’ timps ; de temps en temps, dès côps qu’ i gn-a, (di) tanawète, (di) tènawète, di timps-in timps; en tout temps, todi, tofêr ; entretemps, su ç’ timps-là, tèrchèdon ; entretemps, il aura plu, tèrchèdon, il aurè ploû (expr), il y aura beaucoup d’eau qui sera passée sous les ponts; en ce temps-là, di ç’ timps-là, di cès trèvints-là ; (état de l’atmosphère) timps ; du bon temps, do bon timps ; du mauvais temps, do mwaîs timps, do fayé timps ; du temps gris, do grigneûs timps ; c’est du temps maussade, c’ èst do vî timps ; du très mauvais temps, do poûri timps ; le temps devient gris, gn-a l’ timps qui s’ brouye, … qui s’ machure; le temps est passable, i faît à pau près ; changement de temps, candjemint d’ timps; (expr) ci n’ èst nin assez d’ one aronde po fé l’ bon timps, une hirondelle ne fait pas le printemps ; i frè bia d’mwin, li laîd a tchèyu audjoûrdu , il fera beau demain, le laid est tombé aujourd’hui, après la pluie, le beau temps ; i n’ faut qu’ one bârbauje po l’ timps candjî, il suffit d’un petit nuage pour que le temps change ; li timps è-st-au consèy , le temps est au conseil (communal), le temps est incertain ; i pièed s’ timps, li cia qui s’ plind do timps, il perd son temps, celui qui se plaint du temps

 

C60

temps 1

(durée, époque) 1 timps ; passer s’ timps ; i passe si timps po rin ; on passemint d’ timps ; piède si timps ; li timps pièrdou ni s’ ratrape jamês ; prinde si timps ; ça prind do timps d’ arindji l’ corti ; le _ s’écoule inexorablement, i gn-è rin qui va pus vite quu l’ timps ; qui exige du _, londjin ; sèmer âs p’tites suminces, c’ èst londjin ; do timps passé ; ça è arivé do timps d’ mèsse (ou timps do l’ mèsse) ; timps d’ sa maladîe, il astot grigneûs ; _ de repos au milieu d’un match, tîme ; il ont co marké on gôl après l’ tîme ; mi-temps (d’un match), li purmî tîme ; li deûzime tîme [altération de l’angl. time] :

en peu de _, su wêre di timps ; en un rien de _, su rin d’ timps ou su pont d’ timps ; à _, à timps ; dj’ ê stî prèt’ à timps ;

en même _, â min.me timps ; dji rapwaterê lès comissions â min.me timps ;  de tout _, di tot timps ; di tot timps, ça è stî insi ; dans le _ (autrefois), dins l’ timps ; dins l’ timps, on vikot brâmint mî ; on vî camarâde di-d-dins l’ timps ;

tout le _ (continuellement), tot l’ timps ; il èst tot l’ timps tchôki doû-ce qu’ i n’ fât nin ; depuis le _ que, dupûs l’ timps quu ; dipûs l’ timps qu’ djo l’ dimande, ça d’vrot djà sèy fêt ; dans les premiers _ que, â dèbut quu ; â dèbut qu’ dj’ asto à l’ posse, ça alot bramint mîs ; dans les premiers _ que, â c’mincemint quu ; â c’mincemint qu’ il astot à l’ posse, i passot dins lès vièdjes ;

 

2 temps (dans quelques loc,) ; (litt. « le coup de temps », ce qui va arriver) li côp d’ temps ; j’ ai vu le « coup de temps » d’ici (j’ai prévu ce qui allait se passer), dj’ ê vèyou l’ côp d’ temps di d’ ci ;

 

3 laps de _ (de travail), eûrêye ; nous avons travaillé un bon bout de _, dj’ ons fêt one boune eûrêye ; bout de temps, hapêye ; v’là djà one boune hapêye qu’ i n’ è pus v’nou ;

 

4 (expressions) (formules stéréotypées à l’ adresse de qqn qui se plaint de manquer de temps) quand on n’ è nin l’ timps, on l’ prind ! ou tu prindrès bin l’ timps d’ mori ! ; dji n’ ê nin l’ timps d’fé ça asteûre ; il è bin l’ timps d’ rawârder ; on-è mî l’ timps quu l’ mwayin ; il lî a fât, do timps ! ; li timps, c’ èst d’ l’ ârdjint ; gn-è rin qui va pus vite quu l’ timps ; gangni do timps ; touwer l’ timps ; i s’ è d’né do bon timps ; je trouve le _ long, dj’ ê l’ timps long ; avou l’ timps, i d’vint pus ome ; fé s’ timps d’ sôdârd ; il è fêt s’ tèrme divant s’ timps ; vos m’ froz mori d’vant m’ timps ; la djon.nèsse n’ è qu’ on timps ; gn-è djà do timps qu’ on n’ l’ è pus vèyou ; j’ai été souvent absent ces derniers _, dj’ ê stî sovint voye tos cès timps-ci ; (réflexion plaisante qui accompagne une invitation à prendre un peu de temps pour discuter, pour se détendre) on-è mîs l’ timps quu l’ mwayin (litt. « on a mieux le temps que le moyen ») ; il était grand _, il astot mwins cink ; avec le _, il comprendra, à l’ longue do timps, i comprindrè ; en ce _-là, di ç’ timps-là ; (formules par lesquelles on invite son interlocuteur à prendre son _) il faut faire chaque chose en son _, i gn-è on timps po tot, i gn-è pus d’ djoûrs quu d’ sumwin.nes ou i gn-ârè co dès djoûrs quu dji n’ s’rans pus là ou c’èst co on djoûr dimwin ou i gn-è dès djoûrs po tot ;

 

S0

temps 2

(état de l’atmosphère) timps ; qué timps fêt-i ? ; _ lourd, pèsanteûr ; il a fêt one, di pèsanteûr ! ; le _ est propice pour la végétation (chaud et humide), i fêt crèchant, c’ èst do timps crèchant (ou do (bon) crâs timps) ; mousse-tu d’ après l’ timps ; li timps èst grigneûs, qué nicheté d’ timps ! ; li timps s’ brouye ; li timps brunit ; li timps s’ gâte ; li timps s’ alêdit ; li timps s’ raspèchit ; li timps s’ ranwarit ; li timps s’ rinètîe ; li timps s’ rimèt (ou s’ ritape) â bê (,â clér, à l’ djalêye, etc.) ; c’ èst do timps d’ tchin ; c’ èst do timps do bon dju, mês ça n’ èst nin di s’ mèyeûr ! ; c’ èst do bon timps po lès canârds ! ; vous partez par un _ pareil ?, vos-ann’ aloz di ç’ timps-là ? ; après la pleûve vint l’ bon timps ; fé la pleûve èt l’ bê timps ; (se dit à qqn qui se montre pessimiste) tu prétches todi l’ mâvês timps ! ; vous n’ allez pas partir par du _ pareil, vos n’ aloz nin-z-ann’ aler di ç’ timps-là

 

S0

tenace

[adj] (e) tènace, (c) achârné, éye, (o) acharné, éye ; v. têtu

 

G100

tenace

, -ement, -ité tènace, -emint, -ité ; maladie _, ine tènisse maladèye ; voy. ENTÊTER, -EMENT

 

E0

tenace

adj (qui persiste) ce sont des odeurs tenaces, cès-odeûrs-là, ci n’ èst nin aujîy di s’ è fé quite; (obstiné) il a les idées tenaces, vos n’ lî saurîz fé ètinde raîson ; il a une volonté tenace, quand il a one idéye è l’ tièsse, i n’ l’ a nin ôte paut ; quand i vout one saqwè, i l’ a

 

C60

tenaille

ine tricwèse (one tricôse Ma.), lès tricwèses (Bas., eune ètricwèse Be. ; lès-ètricwèses Bo.), ine picète (Ar., Tr.), lès picètes (Ba.)

 

E0

tenaille

_(s) (tricoise(s)), tricwase ; râyi lès pontes à l’ tricwase ; il è dès pougns come dès tricwases ; monter les sacs en utilisant une grande _ qui leur pince la gueule, monter lès sètchs à l’ tricwase

 

S0

tenailler

v (faire souffrir) toûrminter ; cela le tenaille, ça l’ toûrminte

 

C60

tenailles

[nf-pl] (o-c) ètricwèsse [nf], (e) tricwèsse [nf], (o) peut aussi être pluriel

 

G100

tenailles

nf pl ètricwèsse (sing) ; donnez-moi les tenailles !, dinez-me l’ ètricwèsse ! ; tenailles de forgeron, èknéyes, tènayes; (expr) awè dès mwins come dès-èknéyes, avoir les mains puissantes

 

C60

tenancier

, ière n patron (-e) ; le tenancier de l’hôtel, li patron d’ l’ hôtél; tenancier de cabaret, cabaretî ; tenancière de cabaret, cabaretîre, bâzine (du néerlandais : « bazin »)

 

C60

tenancier

, -ière n (d’un cabaret) câbaretî, -îre (qqf câbaretier, -tière)

 

S0

tenant

nm t(i)nant ; [dix hectares] d’un seul _, d’ on seûl tinant, d’ ine pèce, d’on seû wazon 

 

E0

tenant

, ante adj séance tenante, sèyance tènante, tot d’ sûte ; n  (tenancier) le tenant du café, li cabaretî ; (sport) le tenant du titre, li cia qu’ èst champion po l’ momint; (personne qui soutient) c’est un tenant du parti, c’ è-st-onk qu’ èst po l’ pârti; d’un seul tenant, d’ one seûle pîce ; il a acheté deux hectares de terre d’un seul tenant, il a acheté on bokèt d’ têre ( / one têre) di deûs hèctâres ; (joignants) lès djondants ; il est allé voir tous les tenants (de sa terre) il a stî veûy tos lès djondants; il voudrait connaître les tenants et les aboutissants, i vaureûve bin sawè lès pondants et lès djondants

 

C60

tenant

d’un seul _, d’ on seûl teunant ; il ont dès tères d’ on seûl teunant 

 

S0

tendance

nf (ce qui porte à être, à agir) il a une tendance à la méchanceté, i sèreûve co aujîyemint mèchant ; il essaie de dominer ses mauvaises tendances, i saye di maîstri sès mwaîs costés; (avoir tendance à + inf.) il a tendance à grossir, i prind aujîyemint do pwèd, i grochit aujîyemint ; il a plutôt tendance à se taire, il èst pus rade po n’ rin dîre; (orientation) à quelle tendance politique appartient-elle ?, di qué pârti è-st-èle ? ; la tendance de la mode est encore pour le court, c’ èst co l’ môde dès coûtès cotes; (évolution) les prix ont tendance à monter, lès pris ont co l’ aîr di v’lu raussî

 

C60

tendancieux

, euse adj c’est, de votre part, une interprétation tendancieuse, vos compurdoz ça à voste idéye

 

C60

tendelle

voy. piège

 

E0

tender

nm (de locomotive) tèndêr

 

C60

tenderie

, -eur aux oiseaux, voy. ciseler, -eur

 

E0

tenderie

nf tinderîye ; la tenderie aux grives, li tinderîye aus tchaupwin.nes ; (expr) tinderîye à l’ amourète, tenderie à l’amourette, recherches galantes

 

C60

tenderie

(pour les oiseaux) (ensemble des pièges disposés par l’ oiseleur) tinderîe ; il è monté sa tinderîe su Sans-Souci ; (action de capturer les oiseaux) tinderîe ; c’ èst l’ momint do l’ tinderîe ; pratiquer la _ aux grives, tinde âs grîves

 

S0

tendeur

nm (personne faisant de la tenderie) tindeû ; (celui qui tend qqch) tinkieû; (appareil) tinkiârd

 

C60

tendeur

un _ (aux grives), on mèteû d’ lès (litt. « lacs » (sorte de piège))

 

S0

tendinite

tindinite

G0

tendon

[nm] (o-c) niêr, (e) niér

 

G100

tendon

tindon

G0

tendon

voy. nerf ; les tendons ischiatiques de la vache se sont relâchés (avant le vêlage), li vatche èst djus d’ niérs ; ils sont de nouveau tendus, èlle èst r’montêye di niérs

 

E0

tendon

nm niêr

 

C60

tendre

[adj] tinre

 

G100

tendre

[v] (tirer, allonger) tingler, (e-c) tinkî, (o-c) tinkyî

 

G100

tendre

adj (qui peut être facilement coupé) tinre; de la viande tendre, dè l’ tinre tchau ; (expr) tinre come di l’ aubwisson, tendre comme le bolet ; tinre come dè l’ roséye , tendre comme la rosée ; c’ è-st-on via qu’ a faît sès Paukes, c’est un veau qui a fait sa communion, cette viande n’est pas tendre; de couleur tendre, di coleûr clére ; (affectueux) amitieûs (-e) ; elle a toujours été tendre, èlle a todi stî amitieûse ; vous n’avez pas été tendre avec lui, vos-avoz stî deur avou li; (sensible) c’est une âme tendre, c’ è-st- on p’tit keûr

 

C60

tendre

v (tirer pour garder droit) tinkyî ; tendre une corde, tinkyî one cwade ; tendre à l’excès, fortinkyî; (porter en avant) stinde ; tendre la main, stinde si mwin ; tendre le cou, stinde si cô ; (présenter) tendre un paquet de bonbons, présinter dès boubounes ; (loc) tendre le dos, si lèyî fé ; tendre l’oreille, sayî d’ ètinde; (allonger) tendre un drap de lit, stinde on linçoû ; (raidir) rwèdi ; tendre ses muscles, rwèdi sès musses ; (dresser) tendre une tente, monter one tente ; tendre un piège à qqn, sayî d’ atraper one saquî ; (avoir pour but) vous devez tendre à la perfection, i faut sayî d’ fé l’ mia possibe ; (se) tinkyî ; action de se tendre, tinkiadje (m) ; il a la peau qui se tend, gn-a s’ pia qui tinkîye

 

C60

tendre 1

vt _ avec effort une corde, tinkî (-er Sp., Ve.), tingler (tinkeler La., Sto), qqf tinde, stinde ;_ des filets aux oiseaux, tinde ås-oûhês, mète dès lès’, voy. Oiseler ; _ la main, abouler, stinde, stitchî l’ min ; lever à bras tendu, lèver à reûd brès’ (à rûd brès Hu., Ta., Strée) ; tendez-moi votre assiette, aboutez (, astitchîz) voste achète ; tendez-moi la branche [pour que je cueille les fruits], atindez-me li cohe ; voy. détendre

 

E0

tendre 1

adj 1 (qui se laisse facilement couper) tinre ; couper do tinre bwès ; dès tinres-ièbes ; (qui est facile à mâcher) tinre ; do l’ tinre tchâr ; one tinre poume ; (peu résistant(e)) tinre ; lès bièsses sont co trop tinres (parce qu’elles n’ont pas encore été en pâture ; comp. dur) ; çu tch’vau-là èst tinre à l’ gueûye ;

2 (sensible) tinre ; i n’ èst nin tinre avou sès-afants ; il è l’ keûr tinre

 

S0

tendre 2

adj tinre (têre Fl., Ve., Ma.) ; du pain _, dè novê pan ; de la viande _, dè l’ tinrûle tchår (rare) ; dès ma plus _ enfance, si (, qui) djône qui dj’ åye situ ; (délicat) tinrûle (La., d’une peau fine et délicate, one tinrûle pê (tê- Sart, té- Ja., d’un fruit trop tendre, vite gâté, de qn sen­sible au froid) ; tendre (cœur, regard, voix), sensible (au moral), tinrûle ; voy. ramollir, sensible

 

E0

tendre 2

vt (qqch) (le tenir dans un état d’allongement) tinde, splinker ; tinde on r’ssôrt ; tinde on cèp’ ; çu fil-là, i fârè l’ siplinker come i fât ; (porter en avant, allonger (une partie du corps)) tinde ; la gamine m’ è tindou lès brès ; (au fig) je lui ai tendu la main (j’ai fait un geste à son égard), dji lî ê tindou la mwin ; (présenter (qqch à qqn)) tinde ; i m’ è tindou on papî ; _ à fond (bander), dingler (qqf tingler, tinkler) ; vt dingler la tchin.ne ; dingler one cwade ; purdoz l’ tire-diâle po dingler lès fils ; vi (des filets, des pièges) pour capturer des oiseaux (oiseler), tinde ; tinde âs grîves ; tinde âs mochons ; tinde à l’ vèrdjaye ; _ de nouveau, ristinde ; ristinde lès fils do l’ hèye ; la tchin.ne n’ èst nin rède assez, ristind-là

 

S0

tendrement

di tot s’ coûr, tinrûlemint ; je l’aime _, djè l’ veû pus voltî qu’ mès deûs-oûys

 

E0

tendresse

[nf] (c) tinrèsse, (o) tindrèsse, (e) tinrûlisté

 

G100

tendresse

tinrûlisté

 

E0

tendreté

tinristé (tinresuté ard )

 

E0

tendreté

nf tinreû

 

C60

tendron

(jeune pousse) tinron ; voy. cartilage ; au fig un beau petit _, on nosé p’tit poyon, one bèle pitite purnale (Ma.)

 

E0

tendu

, ue adj (rendu droit par traction) tinkyî (-ye) ; la corde est tendue, li cwade èst tinkîye; (peau de personne ou d’animal) tendu tellement on est gros, tèsé (-ye) ; « Li pia di s’ vinte èst tèséye, èle va djon.neler. » (E. Gilliard) ; (qui menace de rompre) tendu à craquer, bôguyî (-ye), guèdé (-ye) ;  (que l’on tend) faire qqch le bras tendu, fé one saqwè au rwèd brès

 

C60

tendu

adj à bras _, à rwad brès [var. de rède, raide]

 

S0

ténèbres

voy. obscurité ; office reli­gieux, lès distindowès matènes

 

E0

ténèbres

nf pl (obscurité profonde) nwâreû (sg); (enfer) infiêr (m sg)

 

C60

ténèbres

(offices du mercredi, du jeudi et du vendredi de la semaine sainte) tènêbes [autrefois, pour inviter les fidèles à ces offices, en l’absence des cloches “parties pour Rome”, les enfants montaient la grand-rue de Bastogne en agitant leurs crécelles et en chantant, sur la mélodie du te rogamus audimos (dans les litanies des saints): âs tènêbes po l’ purmî côp ! ; ils redescendaient en chantant: âs tènêbes po l’ deûsime côp !]

 

S0

ténébreux

voy. obscur

 

E0

ténébreux

, euse adj (obscur pour l’esprit) c’est une ténébreuse affaire, i gn-a one saqwè padrî ça, c’ è-st-one saqwè qu’ n’ èst nin clére ; (personne sombre) c’est un ténébreux, i n’ rît jamaîs , i n’ rît qui quand i s’ brûle èt i n’ si tchaufe jamaîs

 

C60

ténébrion

(confondu avec la blatte) neûre bièsse ; larve de _, viér di farène ; voy. blatte

 

E0

ténébrion

nm (insecte) viêr di farène

 

C60

teneur

_ d’un écrit, tineûr

 

E0

teneur

nf (contenu exact) il m’a raconté la teneur de la lettre, i m’ a raconté ç’ qu’ on d’djeûve dins l’ lète; (ce qu’un mélange contient d’un corps particulier) la teneur de sucre dans son sang, li suke qu’ il a dins s’ song

 

C60

ténia

voy. solitaire

 

E0

ténia

nm (viêr) solitaîre ; j’ai eu un ténia après avoir mangé du filet américain, dj’ a ieû l’ solitaîre d’ awè mougnî do filèt amèrikin, dj’ a ieû l’ viêr

 

C60

ténia

(ver solitaire) vièr solitêre (qqf. vièr)

 

S0

tenir

[v] (e) t(i)ni, (o) t(è)ni, (c) t(i)nu

 

G100

tenir

tini (, tinre ; tére Ve., Wa., tîre Ber.) ; tiens ! qui voilà !, tin ! (,  èy, èy dê, îy dê !) quî volà ! ; le voilà, tiens !, vo-le-là, louke ! (, (hesb) vèye ; loke Ve., St.) ; un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, våt mîs l’ tini qui d’ l’ avu bon, våt mîs ‘n-oûhê è l’ min qui deûs so l’ håye ; _ boutique, tini (, fé) botike ; _ un enfant sur les fonts baptismaux, lèver in-èfant ; _ qn de près,  sèrer, splinkî, tini à gogne (, so cou) ; _ le coup, tini côp ; ne pas _ le jeu, ribouter ; _ quitte qn de qch, qwiter, tini qwite ; ménage bien tenu, manèdje bin t’nou (, intritenou, rimètou, prôpe), un ménage mal tenu, on k’tapé manèdje ; vi _ bon, tini bon, tini bon stok, sins låker ; il tient à l’argent, i tint ås cens’,  sès-êdants lî t’nèt tchôd ; _ à, être contigu, apparenté, ateni à ; ne plus _ qu’à un fil, pinde à l’ åwe, èsse â clâ d’ toumer (Ma.) ; elle en tient (elle est.touchée au cœur), èlle a l’ pèpin

 

E0

tenir

vt (avoir à la main avec soi) tinu (, tinre) ; je tiens, dji tin ; nous tenons, nos t’nans ; ils tiennent, is tègnenut ; je tiendrai, dji têrè ; je tenais, dji t’neûve ; je tiendrais, dji têreûve ; que je tienne, qui dj’ tègne; que je tinsse, qui dj’ tiniche ; j’ai tenu, dj’ a t’nu ; tenez !, tènoz ! ; il tenait son chapeau en main, il t’neûve si tchapia dins s’ mwin, il aveûve si tchapia dins s’ mwin; il la tenait par le bras, i l’ tineûve pa s’ brès ; il la tenait dans ses bras, i l’ tineûve dins sès brès ; (garder) il sait tenir sa langue, i sét bin t’nu s’ linwe ; il ne peut tenir son sérieux, i n’ sét d’mèrer sins rîre; (rester dans un état, garder) il tenait les yeux baissés, i waurdeûve sès-ouys bachîs ; vous tiendrez la porte fermée, vos-waudroz l’ uch sèré ; (faire rester dans un état) il lui tenait la tête sous l’eau, i lî t’neûve s’ tièsse dins l’ aîwe ; (saisir ce qui s’échappe) tinu (, tinre) ; cette fois, nous le tenons, ci côp-ci, nos l’ tinans; ils tiennent le coupable, il ont atrapé l’ cia qu’ a faît l’ côp ; (avoir en sa possession) awè ; je tiens ma revanche, dj’ a m’ rivindje; il tient un bon rhume, il a on bon reûme; tiens !, tenez !, prends!, prenez!; tinoz ! ; tenez, prenez-le !, tinoz, purdoz-le ! ; tiens! (pour marquer l’étonnement) tin !, tènoz ! ; tiens ! vous êtes là ?, tènoz, vos-èstoz là ? ; tiens, qui voila ?, tin, qui v’là ? ; tenir qqch de qqn (apprendre) ; de qui tenez-vous cela ?, quî-ce qui v’s-a dit ça ? ; tenir qqch de qqn (avoir reçu en héritage) ; il le tenait de son grand-père, i l’ aveûve èrité di s’ pârin ; (occuper un lieu) tenez votre droite !, dimèrez bin su vosse drwète ! ; il devait tenir le lit, i d’veûve d’mèrer coûtchî ; (loc) tenir lieu de, sièrvu di ; cela lui tient lieu de maison, ça lî sièt d’ maujone ; tenir à l’oeil, tinu à l’ ouy, tinu à gougne ; tenir au courant, tenir informé, dîre qwè; vous me tiendrez au courant?, vos m’ dîroz qwè  ? ; (remplir une activité) il tient un café, i tint on cabarèt ; c’est lui qui tient la caisse, c’ èst li qu’ tint l’ caîsse; (observer fidèlement une promesse) il a tenu parole, il a faît ç’ qu’ il aveûve dit ; (considérer) tenez-vous-le pour dit!, dji n’ vos l’ dîrè nin on deûzyin.me côp ; vi il ne tenait plus debout, i n’ tineûvepus su sès djambes ; son histoire ne tient pas debout, ci qu’ i raconte, ça n’ tint nin d’ assène; cela tiendra mieux, ça têrè mia ; cela ne tient presque plus, ça n’ tint quausu pus ; il faut tenir bon, i faut t’nu bon; (être au comble de l’impatience) il ne saurait plus tenir, i n’ saureûve pus ratinde ; tenir à qqch, à qqn, tinu à one saqwè, tinu à one saquî; (vouloir absolument) je tenais à les voir, djè lès v’leûve veûy ; il tenait à nous recevoir, i nos v’leûve riçûre ; il tenait à ce qu’on y aille, i t’neûve à ç’ qu’ on-z-î aliche ; j’irai, si vous y tenez, dj’ îrè, s’ i vos v’loz ; je n’y tiens pas, dji n’ î tin nin; il ne tient qu’à moi d’y aller, i n’ tint qu’ à mi d’ î aler ; s’il ne tenait qu’à moi, s’ i n’ têreûve qu’ à mi; (ressembler) il a de qui tenir, il a d’ quî t’nu ; (expr) un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, il vaut mieux (tenir) un oiseau dans la main que deux sur la haie ; (se) se tenir bien, si tinu come i faut, si mète come i faut ; tenez-vous bien, mètoz-vos come i faut !; se tenir à qqch, si ritenu à one saqwè ; il se tenait à la corniche, i s’ riteneûve à l’ côrniche; (demeurer dans une position) se tenir debout, dimèrer astampé ; se tenir à genoux, dimèrer à gngnos ; se tenir caché, dimèrer catchî; se tenir tranquille, ni nin boudjî; ne pouvoir se tenir de, ni s’ sawè ritenu di ; il ne pouvait se tenir de rire, i n’ si saveûve ritenu d’ rîre ; se tenir à l’écart, dimèrer su l’ costé; (s’en tenir à qqch) je m’en tiendrai à cela, dji m’ continterè d’ ça ; je m’en tiendrai à ce que vous avez dit, dji n’ îrè nin pus lon (po sawè qwè) ; (être informé) je ne sais pas à quoi m’en tenir, dji n’ sé nin ç’ qu’ i m’ faut fé ; (se tenir l’un l’autre) se tenir par la main, si tinu pa l’ mwin ; ils se tenaient par la main, is s’ tinin.n pa l’ mwin

 

C60

tenir

 

 

vt 1 (sujet est qqn) tèni (tinre, tènè, -i, -ou, -u : As., Fa., Sa., …) ; tènoz bon la châle ! ;  tèni l’ tchin à l’ lache ; dji n’ asto nin là po t’ni la tchandèye ; i m’ è t’ni la djambe ; i tint la tièsse hôte ; i m’ tint tièsse ; il faut que je tienne l’œil (que je surveille), i fât qu’ dji t’nuche l’ û ; i fât todi li t’ni à l’ û ; dji l’ tin à gougne ; i sét t’ni sès-afants ; dji lî ê t’ni compagnîe ; il tient (a reçu) ce bien de sa mère, i tint ça d’ sa mére ; tèni consèy ; èle tint bin s’ mènadje ; is vont t’ni botike su l’ Câré ; c’ èst sa fame qui tint la boûsse ; i tint l’ lît ; dji tin ma guèdjeûre ; il è t’ni parôle ; i tint s’ rang ; promète èt t’ni, c’ èst deûs ; i fât t’ni compte di lu ; i n’ sét nin t’ni sa linwe ; (prendre le parti (de qqn)) tèni avou ; dji tin avou lu ; _de  (ressembler), tèni di ; i tint d’ sa mére ; (apprendre de) tèni di ; j’ai appris cela auprès du curé, dji tin ça do curé ; se _ (se retenir), si tèni ; tin t’ bon à l’ rampe ; (au fig) (être de connivence ; demeurer dans telle position, être dans tel état) si tèni ; tin t’ drèt ; i s’ tint cwè ; i n’ sét nin su t’ni à l’ ovrèdje ; (être à tel endroit) si tèni ; i s’ tint todi d’ costé ; si t’ni à l’ cwane do feû ; savoir à quoi s’en tenir, savèr a qwè s’ tèni ; tiens-toi bien (= attends-toi à être surpris) je vais t’en raconter une !, tin t’ tu bin, dji va t’ a raconter one ! ; _ compte de, riwêti à ; ne tiens pas compte de lui, ni r’wête nin à lu ; il ne faut pas tenir compte du qu’en-dira-t-on, i n’ fât nin r’wêti à lès djins ; il tient plus solidement sur ses jambes, i s’ asgurit s’ sès djambes ; il tient une ferme à Rachamps, i fêt aler one cinse à Ratchamp ; _ son rang, sûre si rang ; il faut _­ bon (il faut être ferme), i fât t’ni l’ pîd o solé ;  _ sa langue, rateni sa linwe ; _ le coup, durer ; èst-ce qu’ i durerè, à tant travayi ?; je lui ai tenu tête, dji lî ê t’ni côp ; un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras », on-ûjê à l’ mwin vât mî quu deûs s’ la hèye ;

 

2 _ (le sujet est qqch), tèni ; on paletot qui tint tchôd ; çu bayut-là tint brâmint do l’ plèce ; dji sû t’ni tote la djoûrnêye avou la gamine ; vi _ à, _ de, tèni ; i tint à sès sous ; dji tin à ma vîe ; dji n’ tin nin à m’ mèler d’ ça ; dji tin à t’ dîre quu c’ èst l’ djèrin côp ; ça n’ è t’ni qu’ à on tch’vè ; l’ afêre lî tint à keûr ; si cela ne tenait (dépendait) que de moi, ça serait déjà fait, si ça n’ tènot qu’ à mi, ça s’rot djà fêt ; i n’ tint qu’ à vos ça tint do mirâke ; (être fixé solidement, résister) tèni ; li mour ni tint pus ; gn-è pus rin qui tint voci ; dji n’ tin pus s’ mès djambes ; i n’ tint nin su plèce ; ce mariage paraît avoir des chances de _, ça è l’ êr quu ça tinrè, ç’ marièdje-là ; la coleûr ni tint djà pus ; tu pinses quu la tchèdje tinrè ? ; (être attenant (à qqch)) tèni avou ; li corti tint avou la mâjon ; c’ è-st-one pature qui tint avou nos bokèts ;

vi _de nouveau, être de nouveau fixé solidement ou consolidé, riteni ; avou one novèle poûtrèle, ça r’tinrè mî ;

 

3 interj (pour marquer la surprise) tiens !, tin! ; tin! quî v’là ! ; c èst novê, tin ça ! ; (en donnant qqch) tiens, tenez, tin, tènoz ; tènoz, v’là cink eûros ! ; interj tiens ! (mot-phrase qui sollicite l’attention de l’interlocuteur (litt. « regarde »), wête  qqf ) ; a v’là, wête (ou ), dès manîres! ; c’ èst ci-là, wê(te) qu’ i nos fârot ; tu v’là prôpe, wê(te), asteûre !

 

S0

 

 

Tenneville

(commune de l’arrondissement de Marche) T’nîvèye ; surnom des habitants : lès tchacâs

 

S0

tennis

nm tènis’ ; jouer au tennis, djouwer au tènis’ ; une balle de tennis, one bale di tènis’

 

C60

tennisman

nm djouweû d’ tènis’

 

C60

tenon

awèye (nf) ; enlever le _, diholer ; voy. ÉPAULEMENT, MORTAISE

 

E0

tenon

 

awîe, teunon

 

S0

 

tenonner

vt (une pièce de bois) languèter ; languèter one plantche

 

S0

ténor

tènôr

 

E0

ténor

nm ténôr ; une voix de ténor, one vwès d’ ténôr

 

C60

ténor

(chanteur) ténôr ; i tchante come on ténôr

 

S0

tensiomètre

 nm tinsiomète (, tensiomète)

 

C60

tension

(d’une corde, chaîne) tinkèdje, tinglèdje (ard tinkelèdje)

 

E0

tension

nf (état d’une substance souple tendue) tinkiadje (m) ; vérifier la tension d’une corde, riwaîtî l’ tinkiadje d’ one cwade; (pression) tension artérielle, tinsion ; prendre la tension, prinde li tinsion; tension nerveuse, strindadje (m), strinse ; il est sous tension, il èst strindu, … tinkyî ; « Il èst strindu. One sitrinse qui d’mère è s’ gôje come one èrièsse. » (E. Gilliard) ; (électricité) tinsion ; haute tension, hôte tinsion ; basse tension, basse tinsion

 

C60

tentant

, -c, -ation tèm’tant, -e, -åcion

 

E0

tentant

, -ante adj (alléchant, -ante) tentant, -ante ; c’ èst tentant, sés-se, totes cès bèles botikes-là !

 

S0

tentation

nf il ne faut pas céder à la tentation, i n’ si faut nin lèyî tinter ; (expr) pus-ce qu’ i gn-a d’ cayaus, pus-ce qu’ on trèbuke, plus il y a de cailloux, plus on trébuche, plus il y a de tentations, plus on succombe

 

C60

tentation

(envie) tentâcion ; li tentâcion è stî trop fwate

 

S0

tentative

nf saye ; c’est ma dernière tentative, c’ èst m’ daîrène saye ; nous avons fait plusieurs tentatives, nos-avans sayî saquants côps, nos-avans faît saquants sayes

 

C60

tente

tinte

 

E0

tente

nf tente ; dormir sous la tente, dwârmu dins one tente

 

C60

tente

tinte ; il ont monté one tinte à l’ pature ; (buvette de fortune, installée à l’occasion d’une fête) tinte ; aler bware on vêre à l’ tinte

S0

tenter

_ qn, tèm’ter, tinter (Hu.) ; se laisser _, voy. séduire ;_ qch, voy. ESSAYER

 

E0

tenter

v tinter; on se laisserait bien tenter, on s’ laireûve bin tinter, … adîre; cela ne me tente pas, ça ‘n mi dit rin ; il ne faut pas tenter le diable, i n’ faut nin tinter l’ diâle; (expr) tant qui v’s-èstoz à ça, li diâle ni v’ tinte nin, tant que vous êtes occupé à cela, le diable ne vous tente pas; (essayer) elle a tout tenté pour y parvenir, èlle a tot sayî po-z-î pârvinu ; il a tenté de se tuer , i s’ a v’lu touwer

 

C60

tenter

vt (éprouver) tenter ; i n’ fât nin tenter l’ diâle ; (plaire, allécher) tenter ; dji va m’ lêssi tenter pa ç’ bokèt d’ tâte-là ;  ça n’ mi tente nin d’ ann’ aler ; _ l’impossible, prinde la lune avou sès dints ; _ de, riwêti di ; riwêtans d’ nos-atinde! ; èt ç’ côp ci, riwêtoz d’ ariver à timps ; voir essayer

 

S0

 

tenture

nf gourdène (, gourdine) ; une tenture bleue, one bleuwe gourdène

 

C60

tenu

, ue adj être tenu à, divu ; il était tenu de rester, i d’veûve dimèrer; vous êtes tenu d’ obéir, vos d’voz choûter; (expr) à l’impossible nul n’est tenu, èst-ce qui t’ saureûve bin tignî on diâle qui n’ a pont di tch’vias ? (, saurais-tu tirer par les cheveux un diable qui n’en a pas ?)

 

C60

tenu

, -ue adj tènou, -oûye ; one mâjon bin t’noûye ; ainsi, tu ne seras pas tenu d’ouvrir la fenêtre, come ça, tu s’rès quite di drovi la fignèsse ; cette maison est bien _e, i fêt hêti dins ç’ mâjon-là

 

S0

ténu

, -e tène ; devenir _, s’ atèni, diveni tène ; voy. mince

 

E0

ténu

, ue adj tène ; un fils ténu, on tène filé

 

C60

tenue

nf (le fait de tenir séance) à partir de demain c’est la tenue des assises, à dater di d’mwin, lès-Assises ripudenut ; (la manière de gérer un établissement) c’est lui qui veille à la bonne tenue de l’école, c‘ èst li qui dwèt r’waîtî à ç’ qui tot vaye drwèt dins li scole ; elle veille à la bonne tenue de sa maison, èle waîte à ç’ qui s’ maujone fuche todi bin en-ôrde ; parce que la tenue d’une maison, ce n’est pas une sinécure, pace qui, ètèrtinu one maujone, ci n’ èst nin rin, là ! ; on lui confiera la tenue des comptes, c’ èst li qui têrè lès comptes; (action de se tenir) il a de la tenue, i s’ tint bin ; c’est qqn qui a de la tenue, c’ è-st-one saquî d’ come i faut; (manière de se tenir) avoir une bonne tenue, si mète come i faut ; il lui reprocha sa mauvaise tenue à table, i lî a faît r’mârker qu’ i n’ si mèteûve nin come i faut à l’ tauve ; quelle tenue !, vo-‘nnè-là one di maniére di s’ mète ! ; (manière dont une personne est habillée) quelle tenue !, vo-‘nnè-là onk d’ agayolemint ! ; avoir une tenue négligée, ièsse mau agadelé (f -ye), … atélé (-ye), …foutu, (f fouteuwe), ièsse à l’ aurlicote ; il a toujours une tenue impeccable, il èst todi bin nipé, il èst todi su sès quate fistus; (habillement particulier à une profession, une activité) nous étions en tenue militaire, nos èstin.n moussîs à sôdârt ; j’étais en tenue de ville, dj’ èsteûve bin moussî, dj’ aveûve mètu mès bias moussemints, … mès bonès lokes ; il était en tenue de soirée, il aveûve mètu s’ frake ; elle était en tenue de soirée, èlle aveûve mètu s’ longue cote; nous avons changé de tenue, nos-avans candjî d’ moussemints ; elle était en petite tenue, èle n’ aveûve quausu rin sur lèye

 

C60

tenue

(manière dont qqn est habillé) teunûe ; one bèle teunûe d’ sôdârt ;  sèy en t’nûe ; il était en grande _ (en grand uniforme), il astot en grande teunûe ; (manière de se conduire) teunûe ; i n’ è wêre di t’nûe

 

S0

ténuité

voy. minceur

 

E0

tequila

tequila

G0

ter

adv (trois fois) trwès côps ; (troisième fois) trwèzyin.me côp

 

C60

tercer

, terser, tiercer v (donner un troisième labour à une terre) têrcyî; action de tercer, têrciadje (m)

 

C60

térébenthine

tèrbentène (, -ine ; t(o)urbentine, tèrbinténe (-ine Hu)),  tourmintène)

 

E0

térébenthine

nf toûrbentine

 

C60

tergiversation

nf balzinadje (m), tchiketadje (m) ; nous en avons assez de vos tergiversations, nos ‘nn’ avans nosse sô d’ tos vos tchiketadjes

 

C60

tergiverser

, -ation, voy. balancer, BARGUIGNER, HÉSITER

 

E0

tergiverser

v tchiketer, tèrbaler ; il a répondu sans tergiverser, il a rèspondu sins tchiketer ; ne tergiversez pas tant !, ni tèrbalez nin tant, va !

 

C60

tergiverser

hossi ; ni hosse nin tant ! ; personne qui tergiverse, hiketâ, -âde ; personne qui tergiverse beaucoup, tchipotâ, -âde ; personne qui tergiverse sans cesse, hossâ, -âde

 

S0

terme

être au _ de sa course, voy. bout, fin ; mettre un _ à une querelle, mète fin à ‘ne quarèle ; payer son _ (de location), payî s’ qwårt d’an, s’ lôcål, s’ louwi, s’ tèrmène, voy. bail, échéance, loyer ; il n’y fera pas un long _, i n’ î f’rè måy on long stut’ (Od , Ber.) ; mettre bas avant _, fordjèter ; accoucher avant _, si forpouner ; enfant venu avant _, èfant v’nou d’vant (s’) timps ; être au _ de sa grossesse, voy. grossesse ; vache qui sera vite à son_, vatche qu’ èst plinte bin-n-avant, (ard) qu’ è-st-avant-plin.ne ; qui a vêlé avant _, vatche disièrtêye (Tr.) ; pl , modérez vos _, modèrez vos paroles

 

E0

terme

nm (limite fixée dans le temps) on lui a fixé un terme pour le remboursement de sa dette, i d’vrè awè payî po l’ date qu’ on lî a mètu ; passé ce terme, je lui envoie l’huissier, s’ i n’ a nin payî po ç’ date-là, djè lî èvôye l’ uchî ; il a mis un terme au contrat, il a câssé l’ contrat ; il a mis un terme à nos relations, i n’ mi cause pus; à court terme, dins wêre di timps ; il faut voir à plus long terme, i faut veûy po pus lon qu’ ça; (somme due au terme) il lui devait trois termes, i lî d’veûve trwès payemints ; vendre à terme, vinde à crédit; (dernier stade de qqch) coron, dibout, fin (f) ; au terme de sa vie, à l’ difin di s’ vicaîrîye, au coron di s’ vicaîrîye; arriver à terme pour mettre bas, ièsse à s’ timps; (terme de l’accouchement) l’enfant est venu quinze jours avant terme, l’ èfant a v’nu quinze djoûs trop timpe, … divant s’ timps; (terme pour la reproduction du bétail) vêler avant terme, s’ avancî ; dépasser le terme, passer s’ timps, si forpasser ; action de dépasser le terme, forpassadje (m); (disposition envers qqn) ils étaient en bons termes, is s’ ètindin.n bin ; ils n’étaient pas en très bons termes, is n’ s’ étindin.n nin co là si bin qu’ ça; (mot ou expression) c’est le terme exact, c’ èst l’ mot jusse; relisez les termes du contrat!, rilîjoz ç’ qu’ èst scrît su l’ papî ! ; ce n’est pas le terme exact qu’il a employé, ci n’ èst nin tot-à faît ç’ mot-là qu’ il a dit; ce sont des termes scientifiques, c’ èst dès mots d’ syincieûs

 

C60

terme 

 

 

tèrme ; il est né avant _, il è v’nou d’vant tèrme ; animal (ou qqf enfant) né avant _, avorton ; wête on pauk, nosse pètit avorton, come il è bin v’nou ! ; elle dépasse le _ (de la gestation, de la grossesse), èle passe la date ; il est en bons _s avec son frère, il èst bin avou s’ frére ; le _ de notre vie est fixé, dj’ ons tortos noste eûre di marké 

 

S0

 

 

terminaison

nf fin, queuwe; la terminaison d’un mot, li queuwe d’ on mot

 

C60

termine

, ée adj iute (, oute), tot faît (f tote faîte) ; c’est terminé, n’en parlons plus, tot ça èst oute, n’ è causans pus ; il ne sera jamais terminé, ce dictionnaire !, i n’ sèrè jamaîs tot faît, ç’ lîve di mots-là !

 

C60

terminé

, -ée oûte (adv) ; v’là co ç’ mwès-ci oûte ; la mèsse èst oûte

 

S0

terminer

[v] fini

avoir terminé: (o-c) awè (tot) faît  / fét, (e) aveûr fêt

 

G100

terminer

voy. achever, cesser, finir ; _ un différend, une affaire, voy. bout

 

E0

terminer

v achèver, (tot) fé ; je termine mon travail, dj’ achève mi bèsogne ; si ce n’est pas terminé aujourd’hui, vous terminerez demain, si ç’ n’ èst nin tot faît audjoûrdu, vos-achèveroz d’mwin ; j’aimerais pouvoir le terminer pour demain, djè l’ vôreûve bin awè faît po d’mwin ; je vais bientôt terminer, dji va bin rade awè faît ; (expr) volà 1′ fauve foû, vos-auroz li scaugne èt mi l’ ou ! , voilà l’histoire terminée, vous aurez l’écaille et moi l’œuf (dit-on quand on a terminé de raconter une blague) ; (se) (prendre fin dans l’espace) la route se termine à l’entrée du bois, li vôye ni va nin pus lon qu’ l’ intréye do bwès; (prendre fin dans le temps) la messe venait de se terminer, li mèsse vineûve di ièsse faîte ; cela se terminera mal, ça finirè mau; (avoir pour dernier élément dans l’espace) le chapeau se termine par un ruban, au d’bout do tchapia, gn-a on ruban; (avoir pour dernier élément dans le temps) la soirée se termine sur le « Bia Boukèt», po fini l’  swèréye, on tchante « li Bia Boukèt »

 

C60

terminer

 

 

_ des préparatifs (achever un travail), asmète ; i t’ a fât do timps po-z-asmète !

 

S0

 

 

terminer

(se) vt et pr (si) tèrminer ; dji vons tèrminer çusse pârtîe-là ; nosse dicsionêre si tèrmine ; one istware qui s’ tèrmine bin ; il termine ses études, il èst en finâle ; ils ont terminé les caves, is sont à fleûr dès câves ; voilà l’affaire terminée, v’là co l’ diâle â diâle ; _ la meule, clôre la môye ; se _ doucement, lâspi (Te.) ; dj’ ons lêssi lâspi la convèrsâcion ; voir finir

 

S0

terminologie

tèrminolojîye

G0

terminologique

tèrminolojike

G0

terminologue

tèrminologue

G0

terminus

nm dibout; je vais jusqu’au terminus, dji va jusqu’au d’bout

 

C60

termite

nm blanke copiche (f)

 

C60

terne

adj mat’, -e

 

E0

terne

adj (qui manque de brillant) pâlausse ; ce sont des couleurs ternes, c’ èst dès pâlaussès coleûrs

 

C60

ternir

flouwi ; voy. faner, flétrir

 

E0

ternir

passer ; lès ridaus sont tot passés pa li slo

 

S0

terra incognita

terra incognita

G0

terrage

_ de la charrue, voy. entRuRe

 

E0

terrain

[nm] (e-c) tèrin, (o) tére [nf]

 

G100

terrain

tèrin ; _ plat, planeûr; (houill) terrains broyés, fayis’ ; Voy. ARGILEUX BANAL, BOUEUX, BROUSSAILLEUX, DÉFRICHÉ, FERTILE, IN­CULTE

 

E0

terrain

nm tèrin ; terrain plat, plat tèrin ; terrain plat entouré de maisons, batî ; terrain en pente, pindis’ (f) ; terrain à bâtir, tèrin (à bâti) ; j’ai acheté un terrain à bâtir, dj’ a acheté on tèrin ; c’est, un terrain en friche, c’ è-st-one têre dimèréye à trî ; terrain inculte qu’on laisse en jachère, têre pûnîye (f); je ne vous suivrai pas sur ce terrain, dji n’ so nin d’ acôrd avou vos su ç’ pwint-là ; ils ont trouvé un terrain d’entente, il ont rèyussi à s’ arindjî èchone ; je vais toujours tâter le terrain, dji va todi sayî, dji va todi sayî d’ veûy qwè

 

C60

terrain

bokèt d’ tère, tèrin ; un _ très en pointe, on bokèt d’ tère fwart bètchou ; on tèrin plin d’ raspadjes ; on tèrin pîrchiveûs ; dès tèrins à bâti ; portion de terrain qui jouxte un mur de pignon (volé), volé ; dj’ ê stî m’ assîr â volé ; _s accompagnant la ferme, cinse 

 

S0

terrasse

tèrasse ; (dans un terrain en pente) hèsse

 

E0

terrasse

nf (levée de terre) tèrasse; une terrasse de jardin, one tèrasse di djârdin ; (balcon) balcon, tèrasse ; (emplacement sur le trottoir d’une voie publique) divanture ; nous nous sommes rencontrés sur la terrasse d’un magasin, nos n’s-avans rèseontré su li d’vanture d’ on botike

 

C60

terrasse

(sur le trottoir) tèrasse ; il astint à l’ tèrasse do cafè ; (travail du terrassier) tèrasse ; travayi à l’ tèrasse

 

S0

terrassement

tèrassemint

 

E0

terrassement

nm tèrassemint ; faire des terrassements, tèrassî, fè dès tèrassemints, fé… ; travayî à l’ tèrasse

 

C60

terrassement

tèrassemint 

 

S0

 

terrasser

(chemin, etc.) tèrasser ; _ qn, bouhî (, fèri, mohî, taper) djus, mète so cou ; voy. ABATTRE, CULBUTER, RENVERSER

 

E0

terrasser

v (faire des terrassements) cauveler, fé dès tèrassemints, travayî à l’ tèrasse ; (jeter à terre) foute à l’ têre, taper à l’ têre ; (rendre incapable de réagir) il a été terrassé par la maladie , il a ieû s’ croke ; il était terrassé , on-z-aureûve dit qu’ il aveûve vèyu l’ diâle

 

C60

terrasser

vi (réaliser des travaux de terrassement) tèrasser, fé on tèrassemint

 

S0

terrassier

[nm] (e-c) tèrassier, (o) tèrassiè

 

G100

terrassier

tèrassier (-eû, -î)

 

E0

terrassier

tèrassier

 

S0

terre

[nf] (e-c) têre, (o) tére, (c) dagne [nf], (o) dègne [nf]

 

G100

terre

têre (, tére ; tère ard , hesb) ; _ de remblai, ritchèrdjèdje ; _ en friche, trîhe, voy. inculte ; une belle _, on bê bokèt d’ bin ; voy. languette ; qui _ a guerre a, qui a dè bin a dè må.; se coucher par _, si coûkî à l’ têre ; je suis tombé par _, dj’ a tourné à l’ têre ; [mon chapeau est.tombé] à _, à l’ têre, (houill) à dèye (dit même à la surface), voy. sol ; jeter qn par _, voy. terrasser ; il lui a fait toucher _, i l’ a mètou djus ; _ cuite, crameû (Li. ; cafetière en _ cuite, bolète du crameû), voy. terrine

 

E0

terre

nf (planète du système solaire) la lune est plus petite que la terre, li leune èst pus p’tite qui l’ têre; (séjour des vivants) dagn, têre ; tant que nous sommes sur terre, tant qu’ nos-èstans (co) d’ssus (l’) têre, tant qui n’s-èstans (co) vikants; que vient-il faire sur la terre?, qwè-ce qu’ il a v’nu fé su l’ dagn  ? ; (expr) i d’mère èwoù-ce qui l’ têre a stî ralonguîye avou dès plantches , il habite là où la terre a été allongée avec des planches, … très loin ; on n’ èst nin su l’ têre po-z-èfiler dès pièles, on n’est pas venu sur la terre pour enfiler des perles, il faut travailler; (surface solide sur laquelle on se déplace) s’asseoir par terre, s’ assîr à l’ têre ; avoir les deux pieds sur terre, awè lès deûs pîds d’ssus têre ; laisser tomber à terre, lèyî tchaîr à l’ têre ; on ne se couche pas par terre, on n’ si coûtche nin à l’ têre; (expr) i n’ djondeûve pus têre, il ne touchait plus terre, il était ravi, il ne se sentait plus; i n’ laît rin tchaîr à l’ têre , il ne laisse rien tomber par terre, il tire profit de tout ; on pout bin baujî l’ têre èwoù-ce qu’ il a passé , on peut bien baiser la terre sur laquelle il est passé, … le remercier pour ce qu’il a fait ; tchaîr d’ au ciél à l’ têre , tomber du ciel à la terre; (étendue de terrain appartenant à qqn) vendre une terre, vinde one têre ; c’est une bande de terre qui nous appartient, c’ è-st-on djin d’ têre qu’ èst da nos-ôtes; un peu plus loin, nous avons une terre de près de deux hectares, one miète pus lon, nos-avans one têre di quausu deûs bonîs, … deûs-hèctâres ; terre en friche, têre dimèréye à trî ; une terre semée d’avoine, one têre d’ awin.ne ; une terre semée de froment, one têre di frumint ; (élément où poussent les végétaux) une bonne terre, one bone têre ; une terre argileuse, one fwate têre (difficile à travailler) ; des terres faciles à travailler, dès doûcès têres ; de la terre maigre, dè l’ maîgue têre ; terre durcie, dagn (m) ; motte de terre durcie, burute, ruke ; terre durcie après labour, têre èssancréye ; c’est une terre meuble, c’ è-st-one têre qu’ èst lèdjêre; la terre redevient meuble, li têre ri.ole ; une fleur de pleine terre, one fleûr di plin.ne têre (par opposition à une fleur de serre ou d’intérieur); (expr) dè l’ têre come do chnouf , de la terre comme du tabac à priser, … très meuble ; deur come on dagn , dur comme de la terre durcie ; il a dè l’ têre didins sès potches, il a de la terre dans les poches, il a déjà un pied dans la tombe ; lès têres sont tortotes rimètûwes , les terres sont toutes labourées ; li têre è-st-amoureûse , la terre est amoureuse, la terre est dans la condition idéale pour recevoir les semis ; li têre n’ a pont d’ ameû , la terre manque de consistance ; nos crèchans come lès queuwes di vatche, après têre (iron), nous croissons comme les queues de vache, vers la terre, nous vieillissons ; nos ralans après têre , nous retournons vers la terre, idem; si fond qu’ on mèt on cayau è têre, vint todi on momint qu’ on l’ rimèt à djoû, aussi profondément que l’on enfouisse un caillou, vient toujours un moment où il revient à la surface; (matière pulvérulente que l’on trouve dans le sol) terre plastique, dièle ; fosse d’extraction des terres plastiques, fosse à l’ dièle ; pipe de terre, pupe di têre ; une bille de terre cuite, one maye di têre ; carreau en terre réfractaire, tîlia ; (expr) c’ èst l’ pot d’ têre conte li pot d’ fiêr, c’est le pot de terre contre le pot de fer

 

C60

terre

(surface du globe) tère ; si coûtchi à l’ tère ; toumer à l’ tère ; à fleûr di tère ; à ras’ di tère ; il est par _, il èst s’ sa kêsse ; il serait rentré sous terre !, il ârot r’moussi d’zos tère ! ; (se dit lorsqu’on doit se baisser pour ramasser un objet) la terre est basse !, la tère èst basse ! ; la tère si findrot à deûs qu’ is rîrint co, cès djins là ! ; la T_ Sainte, la Tère Sinte ; (matière qui forme la couche superficielle du globe) tère ; do l’ lèdjîte tère ; do l’ fwate tère ; do l’ djène tère (ou do l’ tère à sâbe) ; de la terre prélevée à l’endroit des « faudes » (w. fâde), que l’on utilisait pour recouvrir les tombes, do l’ nware tère (Lu.) ; do l’ tère batoûye ; do l’ tère à brike ; _ de remblais, remblès ; amon.ner do remblès (qqf dès remblès) ; one pupe di tère ; c’ èst l’ pot d’ tère conte li pot d’ fièr ; (sol cultivable) tère ; lêssi couri l’ leûp d’ssus one tère ; les récoltes sont à la mesure de ce que l’on a mis dans la terre, tu n’ tromperos djà la tère ; il ont dès tères d’ on seûl teunant ; les _s (accompagnant la ferme) sont épuisées, la cinse èst tiré ; mète dès cwins d’ tère âs-ovrîs ; (séjour des vivants) tère ; il è bin gangni s’ paradis s’ la tère ; on l’a porté en _, il èst voye lès pîds d’vant

 

S0

terreau

tèrau (, tèrot)

 

E0

terreau

nm tèrau ; repiquer dans du terreau, ripiker dins do tèrau

 

C60

terreau

tèrau ; aler quèri do bê tèrau dins lès bwas

 

S0

terre-plein

nm (levée de terre) pèrèt, tèrasse (f)

 

C60

terrer

se _, si tèrer, si rèbaumer ; voy. BLOTTIR, CACHER

 

E0

terrer

(se) v si mète è cwète, si rècwèter; action de se terrer, rècwètadje (m); il se terre dans sa maison comme s’il était un malotru, i s’ rècwète dins s’ maujone come s’ i sèreûve on vaurin

 

C60

terrestre

tèrèsse

 

E0

terrestre

adj la vie terrestre, li vîye su l’ têre; le paradis terrestre, li paradis su l’ têre ; le globe terrestre, li têre

 

C60

terrestre

tèrèsse ; li globe tèrèsse ; li paradis tèrèsse

 

S0

terreur

tèreûr, hisse, crîse, hoûle ; voy. FRAYEUR, FROUSSE, PEUR

 

E0

terreur

nf il était muet de terreur, i n’ saveûve pus douviè s’ bouche, télemint qu’ i moreûve di peû ; il m’inspire de la terreur, i m’ faît awè peû ; il a la terreur des policiers, i n’ sét veûy on policier sins awè one chandîye

 

C60

terreur

tèreûr ; on n-avot la tèreûr dès-Alemands

 

S0

terreux

, euse adj (qui appartient à la terre) cela à un goût terreux, on dîreûve vraîmint qu’ on mougne dè l’ têre; (souillé de terre) le voici encore avec ses chaussures terreuses, vo-le-ci co avou ses solés plins d’ têre,… plin d’ broûs

 

C60

terrible

tèribe, fameûs, fèl ; voy. ÉNORME, EXTRÊME

 

E0

terrible

adj (qui inspire de la terreur) à fé awè peû, à-z-awè peû, jamaîs parèy (-e), dji n’ vos di qu’ ça!, do diâle, tèribe ; il a un visage terrible, il a on visadje à fé awè peû, i t’ a on visadje à fé awè peû ; nous avons entendu un bruit terrible, nos-avans oyu on brût a fé rèwèyî on mwârt, … on brût d’ tos lès diâles ; ce n’est pas si terrible que cela à faire, ci n’ èst nin i diâle di fé ça ; (sens affaibli) c’est terrible de ne pouvoir compter sur lui, c’ èst tot l’ min.me maleureûs qu’ on n’ pout compter sur li ; c’est un enfant terrible, c’ è-st-on vraî p’tit diâle, c’ è-st-on diâle tot faît

 

C60

terrible

(tragique) afreûs, tèribe ; ça è stî on tèribe [-p] îvièr ; c’ è-st-afreûs come i gn-è dès biokes ! ; la guère, c’ èst quéke tchôse di tèribe ; (fameux, -euse) tèribe ; dès tèribes bièsses (tèripès bièsses Te.) ; dj’ ons fêt one tèribe djoûrnêye

 

S0

 

terriblement

tèribemint (-blè-, -blu-) ; voy. ÉNORMÉMENT, EXTRÊMEMENT

 

E0

terriblement

adv fwârt, jamaîs, jamaîs parèy, tèribemint ; il faisait terriblement chaud, i fieûve fwârt tchôd ; « I fieûve bon, jamês ! » (E. Gilliard) ; « Èrnaujes jamês parèy. » (E. Gilliard)

 

C60

terriblement

tèribleumint (qqf -umint, tèribemint) ; il è tèribleumint tchindji

 

S0

terrien

, ienne adj (qui possède des terres) c’était un grand propriétaire terrien, il aveûve bran.mint dès têres; (qui habite la campagne) il était de souche terrienne, i proveneûve di payisans, c’ èsteûve one djin da l’ campagne

 

C60

terrier

[nm] (o-c) tèréye, (e) tèrêye

 

G100

terrier

tèrêye (nf) (térére (nf) Sp.), trau, bôme (nf)

 

E0

terrier

nm (de lapin, de renard) tèréye (f), trau ; (de blaireau) tasseniére (f)

 

C60

terrier

_ de lapin, trau d’ lapin

 

S0

 

terrifiant

, ante adj à fé awè peû, à-z-awè peû, tèribe ; c’est terrifiant, c’ è-st-à-z-awè peû ; il a un visage terrifiant , il a on visadje à fé awè peû ; c’était un bruit terrifiant, c’ èsteûve on brût a fé couru arèdjî ( , èradjî)

 

C60

terrifier

voy. épouvanter, effrayer

 

E0

terrifier

v fé awè peû, fé couru èradjî

 

C60

terril

, terri nm tèri

 

C60

terrine

_ à lait, crameû, têle (Hu., Am., Mar.) ; quantité de crème fournie par une terrine, sâmon d’ crin.me (GdM., GdH., Bo.); grande _ à deux anses, crawe, êwî, cråwê (cra-), goflète

 

E0

terrine

nf taîle, taîlète (, taîye) ; contenu d’une terrine, taîléye (f); (expr) awè dès lèpes come dès bwârds di taîle, avoir des lèvres comme des bords de terrine, … épaisses ; qui n’ èst-ce one taîle ! , que n’est-ce une terrine (dit-on en levant son verre – jeu de mots avec la formule du néerlandais « gezondheid »)

 

C60

terrine

tèrine ; one tèrine di pâté d’ fwa ; _ dans laquelle on laisse reposer le lait pour qu’il crème, crameû

 

S0

terrinée

_ de lait, on crameû d’ lècê ; voy. TERRINE

 

E0

terris

tèris’

 

E0

territoire

têre ; _ des anciennes com­munautés rurales, (hesb) håteû (nf) (-eûr), (herv, ard) ban

 

E0

territoire

nm (pays) payis ; défendre son territoire, disfinde si payis; (zone qu’un animal se réserve) il montre qu’il est sur son territoire, i mostère qu’ il est su sès têres

 

C60

terroir

tèreû (anc.) ; goût de _, gos’ di payis ; voy. parage 2, pays, vin

 

E0

terroir

nm (région rurale) payis ; c’est une bière du terroir, c’ è-st-one bîre do payis ; c’est la langue du terroir, c’ èst l’ lingadje do payis

 

C60

terroriser

v fé awè peû

 

C60

terroriste

adj et n tèrorisse

 

C60

terser

v (voir : tercer)

 

C60

tertre

mote, copale, hotê (Fa.), hotelèt (Ja.) ; voy. butte, colline, TALUS, TUMULUS

 

E0

tertre

nm tîdje, tiène

 

C60

tertre

(butte) tèra (Te.) ; lès gamins djouwint su l’ tèra

 

S0

Terwagne

Tèrwagne, village

 

E0

Terwagne

(n de famille) Tèrwagne

 

S0

tes

adj poss tès ; dans tes mains, dins tès mwins (le tutoiement étant exceptionnel, on emploiera plus généralement « vos »), dins vos mwins

 

C60

tesla

tesla

G0

tesson

tèstê, hèrvê ; _ servant de jouet, voy. jouet

 

E0

tesson

nm un tesson de bouteille, on bokèt d’ vêre

 

C60

tesson

tèsson ; li plantchî astot plin d’ tèssons d’ botèye 

 

S0

test

nm ègzamin, èpreûve (f), saye (f) ; on va lui faire passer un test, on lî va fé passer on-ègzamin, on lî va fé fé one saye

 

C60

testament

[nm] tèstamint

 

G100

testament

nm tèstamint ; faire son testament, fé s’ tèstamint, fé sès papîs ; il est décédé sans testament, il èst mwârt sins pont awè faît d’ papî

 

C60

testament

tèstamint ; li notêre è lî l’ tèstamint ; il a rédigé son _, il è fêt sès papîs ; dji n’ ons nin savou la contenance do tèstamint ; câsser on tèstamint ; l’ Ancien T_, l’ Ancyin Tèstamint ; le Nouveau T_, li Novê Tèstamint

 

S0

 

tester

, -ament tèster, tèstater, fé tèstamint

 

E0

tester

v faire un testament, fé on tèstamint, fé sès papîs ; (soumettre à un test) (personnes); fé passer one èpreûve, … on-ègzamin ; (choses) sayî ; je vais tester l’appareil, dji va sayî l’ indjole

 

C60

testicule

[nm] (e-c) coyon, (o) couye [nf], bulus’

 

G100

testicule

coyon, coye (caye Ve.), kinê, (plaist) cusin, (argot) roupète

 

E0

testicule

nm coye (f)) (, couye (f)), coyon, kinikes (pl), pèsia, pèsètes (f pl) zinguèzaurs (pl)

 

C60

testicules

 

agrémints (npl), djôyes, radadas ; il è ramassé l’ balon dins lès-agrémints ; tirer lès djôyes à lès pochelons ; dj’ ê ramassé on côp d’ pîd dins lès radadas

 

S0

 

testostérone

tèstostèrone

G0

têt

voy. tesson

 

E0

tétanos

tètanos’

G0

tétanos

nm tétanos’

 

C60

têtard

(de grenouille) makelote (, maclote), makète (Ba., Boi., Ol.),  popioûle (Ar., Ve.; pè- Es., Sp., St., To., pou- Li., Fa.), popion (Vi.), tchabot (Sart, Ma.), bise-à-quawe (Ja.), sanserôwe (Sol.-Sart) ; (arbre) åbe à tièsse (, côpé so tièsse), brohon (St., Ma.),  one bohote (Sto , La , -ète Rob.), on vî mådje (Cou.)

 

E0

têtard

nm maclote (f) (, makelote)

 

C60

têtard

makète (nf) ; nous avons été chercher des _s, dj’ ons stî âs makètes

 

S0

tétasse

voy. mamelle (pendante)

 

E0

tète

tièsse ; (plaist) bale, bouchon, boule, boussole, caboce, cibole, makelote, makète, navê (Ra.), råbosse (Ra.) ; grosse _, cahoûte ; _ chauve, pèlêye makète ; _ de Germain, cwårêye tièsse ; _ légère, ine marionète, voy. écervelé ; perdre la _, voy. facultés, sang-froid ; j’y perds la _, dj’ î pièd’ mi sins ; avoir la _ aux champs, avu l’ tièsse avå lès cwåres ; en faire à sa _, fé di s’ tièsse ; tenir _ à qn, tini tièsse, tini côp (, à gogne), mostrer lès dints ; _ en bois ou en carton, mahote ; (bouch ) _ de mouton, cuite sans langue, tièsse di mouwale ; _ de bœuf servant d’enseigne, tièsse-boû (Hu.) ; têtes des fèves de marais, hopes di grossès féves (Hu.) ; _ d’un arbre, houpi (nm) (St., -î GdM.), coronis’ (Ma.) ; chef ou _ d’une étoffe, timplé (-i St., -eû Ja.) ; _ de loup (brosse), boubou ; _ d’aiguille, cou d’ awèye ; _ d’épingle, make d’ atètche ; _ de clou, makète di clå ; _ du bateau, plétê, voy. proue ; (houill) _ du chargeage, make dè tchèrdjadje ; arranger la _ (ou copète) d’un dizeau, d’une meule, acopeler (ard ; la refaire racopeler)

 

E0

tête

[nf] tièsse

 

G100

tête

nf tièsse; (péjoratif) cabèche, caboche, cabus (m), makète ; tête baissée, tièsse è têre ; nu-tête, tièsse neuwe ; il s’en va nu-tête, il èva avou s’ tièsse neuwe, avou rin su s’ tièsse; avoir mal la tête, awè mau s’ tièsse ; une tête de mort, one tièsse di mwârt ; mettre le chapeau sur la tête, mète si tchapia su s’ tièsse ; la tête lui tourne, il a s’ tièsse qui toûne ; il a tourné la tête, il a toûrné s’ tièsse ; il a acquiescé de la tête, il a faît sine qu’ oyi (avou s’ tièsse) ; baisser la tête, bachî s’ tièsse; lever la tête, lèver s’ tièsse ; pencher la tête, clincî s’ tièsse ; des pieds à la tête, dès pîds jusqu’à l’ tièsse ; la tête rentrée dans les épaules, à bachète (loc) ; « Èt dj’ a stî, à bachète, su m’banc. » (H. Matterne) ; (considérée comme siège de la pensée) tête en l’air, tièsse è l’ aîr, balbusète ; c’est une tête en l’air, c’ è-st-one balbusète ; avoir la tête vide, awè one tièsse come one cawoûte ; tenir tête, tinu tièsse ; il a une idée derrière la tête, il a one idéye padrî s’ tièsse ; c’est une tête (intelligente) !, c’ è-st-one boule ! ; donner de la tête; qwè fé, dârer (, daurer) ; il ne sait plus où donner de la tête, i n’ sét pus qwè fé, i n’ sét pus èwoù dârer; (loc) perdre la tête, piède li tièsse; enfoncer dans la tête, tchôkî è l’ tièsse, mayeter è l’ tièsse ; « C’ èst ç’ qui Dofe a mayeté è l’ tièsse da Mârdjôsèf. » (A. Laloux) ; (expr) awè lès tch’vias près dè l’ tièsse , avoir les cheveux près de la tête, avoir la tête près du bonnet ; awè one tièsse come on cabouyau , avoir une tête comme un galet, … chauve ; awè one tièsse come one make d’ atatche , … comme une tête d’épingle, … fine ; awè one tièsse come one pane di vêre, … comme une tuile en verre, … chauve et luisante ; awè one tièsse come on ritchaud , … comme un geai, … ébouriffée ; awè one tièsse come on nid d’ agace, … comme un nid de pie, … mal soignée ; awè one tièsse come one houlote, … comme une chouette, … ahurie ; awè one tièsse come on saya, avoir une tête comme un seau ; awè one tièsse come on tch’vau godin, … comme un cheval de carrousel, … fière sans raison ; awè s’ tièsse tène , avoir la tête vide; i rote todi avou s’ tièsse è l’ aîr come on couchèt qui passe l’ aîwe , il marche toujours la tête en l’air comme un cochon qui traverse la rivière, il passe toujours sans rien voir ; vos pûs vont awè l’ tos’ , vos poux vont se mettre à tousser, couvrez-vous la tête; (loc) en avoir par-dessus la tête, ènn’ awè jusqu’à l’ pupe, ènn’ awè jusqu’au d’zeû l’ tièsse ; tirer la tête, fé one tièsse come one pwate di grègne, faire une tête comme une porte de grange ( … de prison, en français) ; fé one mawe à fé r’toûrner one porcèssion, avoir une tête à faire retourner une procession; (traits, expression) il a une tête sympathique, i m’ rivint bin; (personne) djin; c’est cent euros par tête, c’ èst cint-z-eûros por one djin ; (personne qui dirige) c’est lui la tête, c’ èst li qu’ èst l’chèf ; (tête de bétail) bièsse ; il a plus de cent têtes de bétail, il a d’pus d’ cint bièsses ; (partie supérieure) dizeû (m), tièsse ; toute la tête de l’arbre, tot li d’zeû d’ l’ aube; (partie terminale) une tête d’ail, one chipe d’ a; une tête d’épingle, one make d’ atatche ; (partie antérieure) la tête du train, li d’vant do trin ; le wagon de tête, li preumî wagon ; la tête de liste, li preumî dè l’ lisse ; il est premier de classe, il èst preumî di s’-t-anéye; (hauteur) il a une tête de plus que vous, il è-st-one tièsse pus grand qu’ vos; (charcuterie) tête pressée, tièsse prèsséye ; tête-bêche,  ponte-èt-make ; tête de loup, boubou (m)

 

C60

tête

1 (extrémité supérieure du corps) tièsse (tésse Be., Ju.) ; avoir une _ énorme, avèr one tièsse come one bièle ; avoir la tête prête à éclater, avèr la tièsse come on boulèt d’ canon ; il è todi la calote su la tièsse ; il a va todi nou tièsse ; one tièsse di singlé ; (en fr. de Belgique) tête pressée (fromage de tête), tièsse prèssé  (syn tronlâ) ; i m’ è r’wêtou dès pîds à l’ tièsse ; i m’ è fêt signe do l’ tièssse ; dîre ây do l’ tièsse ; piker one tièsse dins l’ êwe ; i s’ è fêt sâteler la tièsse ; il a une grosse tête, il è one tièsse come on boû ou il è one tièsse come on cabus (ou come one pètrâve) ; grosse tièsse, mês rin d’dins ! ; il a une _ sympathique, il è one boune tièsse ; i tire one drole di tièsse ; lès tièsses cârés ; dji ‘nn’ ê jusqu’ à l’ copète do l’ tièsse ; dji mètro ma tièsse a côper qu’ c’ èst lu ; i m’ fêt couri s’ ma tièsse ; i pout t’ni la tièsse hôte ; dji n’ ons nin à bachi la tièsse divant zèls ; on quîrt tortos d’ avèr on tèt su sa tièsse ; l’ èglîje ni lî toumerè nin s’ la tièsse ; dj’ ê mâ la tièsse ; dj’ ê la tièsse qui m’ find ; dj’ ê la tièsse qui toûne ; dj’ ê la tièsse pèsante ; fé one tièsse (au football) ;

 

2 (siège de la pensée, esprit)  tièsse ; doû-ce quu t’ ès la tièsse ; ça m’ è moussi foû do l’ tièsse ; i pièrd la tièsse ; i n’ è nin la tièsse à lu ; dji n’ ê nin la tièsse à rîre ; dji n’ sé nin ç’ qui lî è passé pa la tièsse ; i s’ è mètou à l’ tièsse di vinde la mâjon ; on lî è astchâfé la tièsse conte sès parints ; il è fêt ça d’ on côp d’ tièsse ; faire la _, fé la houre ; tirer la _, tirer la houre ; faire à sa _, fé d’ sa tièsse ; il n’en fait qu’à sa _ (il n’écoute aucun conseil), i fêt tot à sa manîre, èt l’ rèsse come ça lî plêt ; avoir la _ près du bonnet, avèr lès tch’vès tot près do l’ tièsse ; perdre la _, piède la cartouche ; dji lî ê t’ni tièsse ; i lî è fêt toûrner la tièsse ; avoir la tête près du bonnet (s’emporter facilement), avèr la tièsse près do bonèt ou avèr lès tch’vès tot près do l’ tièsse ; quand on n’ l’ è nin à l’ tièsse, i fât l’ avèr dins lès djambes (répartie à l’ adresse de qqn qui, ayant oublié qqch , doit retourner sur ses pas) ; li ci qui n’ è pont d’ tièsse n’ è nin bèzwin d’ bonète ; il n’en fait qu’à sa tête, i fêt d’ sa tièsse ; se casser la tête (se faire des soucis), si câsser la tièsse ; one fwate tièsse ; one mâvêse tièsse ; c’ è-st-one tièsse à l’ êr ; c’ è-st-one tièsse di linote (ou one tièsse d’ ûjê) ;

 

3 (partie supérieure de qqch) (1) tièsse ; la _ du lit, li fronton (, tièsse) do lît ; la tièsse do l’ pupe ; one tièsse di pont, di gargouye, d’ akèduc ; on clau sins tièsse ; on clau à plate tièsse ; la tête du marteau (partie opposée à la panne), la tièsse do martê ; ça n’è ni cou ni tièsse ; (2) _ (par ext. le trou) de l’aiguille, cou d’ l’ awîe (syn. tchès, trau) ; (3) (d’épingle) make ; c’ èst si gros qu’ one make d’ atètche

 

4 (première place) tièsse ; il èst à l’ tièsse do l’ musike ;

 

5 (caboche) margoulète ; i l’ è apici pa la margoulète ; dji n’ mu câsse nin la margoulète po ça ;

 

6 acheter, vendre à la _ (litt. « aux bouts ») en évaluant le poids de la bête (opp, à â kilo (litt. « au kilo» ) en pesant la bête.), acheter, vinde âzès bouts

 

S0

tête-à-queue

nm l’auto a fait un tête-à queue et s’est lancée contre un arbre, l’ auto a tourné d’ssus place èt s’ aler foute su on-aube

 

C60

tête-à-tête

adv (face à face) buk à buk ; je voudrais le voir tête-à-tête, djè l’  vôreûve bin veûy buk à buk ; ils étaient là en tête-à-tête, il èstint là zèls deûs; nm je souhaiterais un tête-à-tête avec elle, ça m’ îreûve di m’ ritrover tot seû avou lèye

 

C60

tête-bèche

ponte (, meûre Ve.) èt make, di pîd à tièsse, cou à tièsse

 

E0

tête-bêche

loc ponte-èt-make

 

C60

tête-bêche

vt placer en position tête-bêche, bètch-vêsser ; bètch-vèsser lès bièsses dins lès vagons ; bètch’vèsser lès wéres su l’ tèt

 

S0

tètebleu

têtidiéne (anc.)

 

E0

tête-de-loup

boubou ; tu dènerès on côp d’ boubou dins ç’ cwane-là po ramasser lès ranteûyes

 

S0

tête-de-nègre

adj et n tête-di-nêgue ; lès fignèsses sont mètoûyes en tête-di-nêgue

 

S0

téter

, -eur, -euse tèter, -eû, -eûse, -å, -åde ; une tétée, ine tète ; voy. sein

 

E0

téter

v tèter, prinde li tète (vulg.) ; action de téter, tètadje (m); (expr) i n’ èst nin craus d’ awè tèté l’ vèra dè l’ cauve, il n’est pas gras d’avoir tété le verrou de la cave, c’est un grand mangeur

 

C60

téter

 vt tèter ; i tète co sa mére ; empl absolt, li vê tète co ; mète tèter lès cossèts ; donner à _ (à un enfant, à un petit) (allaiter), atèter ; èlle atète co ç’ grand gamin-là; la troye è bin atèté sès cossèts 

 

S0

têtière

_ de nouveau-né, tièstîre, tstroûle (To.), drap d’ tièsse ; _ de cheval, tièslîre (tièstîre St., Bert.), bride ; _ de bovidé, cabaçon (La. , Xh., Bo.), mûsê (Ja., mous- St.)

 

E0

têtière

nf (pour cheval) tièsture

 

C60

têtière

_ pour conduire les bovidés, cabaçon ; (du cheval harnaché) tièsselîre ; mète la tièsselîre o tch’vau

 

S0

tétin

mamuron ; voy. sein

 

E0

tétin

bout ; èle n’ è pont d’ bout

 

S0

tétine

sucète, amûsète (Be.), tute, tutute ; voy. biberon

 

E0

tétine

nf amûsète, bout (m), sucète, suçote, tute ; il a toujours sa tétine en bouche, il a todi s’ tute è s’ bouche

 

C60

tétine

(indépendante du biberon) (en langage enfantin) tute, tutute ; i trin.ne todi sa tute dins totes lès nichetés 

 

S0

téton

voy. mamelle

 

E0

tétras

cok di brouwîre (co d’ brèyîre Vi.)

 

E0

tétras

nm cok di brouwêre

 

C60

tette

voy. mamelon, trayon

 

E0

têtu

, -ue tièstou, -owe, voy. ENTÊTÉ

 

E0

têtu

, ue adj deur cayau, tièstu mulèt, tièstu bok, tièstu (f tièsteuwe), à s’ môde, à s’ tièsse; «Il è-st-one miète à s’ môde, savoz, l’ présidint. » (Albin Souldo, Lès Rabètes); (expr) tièsse di cabus ! , têtu ! ; tièstu come on bok, têtu comme un bouc ; tièstu come one bourike, têtu comme une bourrique ; on baudèt qui faît à s’ tièsse (… à s’ môde), c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un baudet qui fait à sa tête (à sa mode), c’est la moitié de sa nourriture, tu l’as voulu, tu l’as eu ! ; quand min.me on n’ duvreûve pus dîre mèsse, dji frè à m’ môde, même si (à cause de cela) on ne devait plus dire la messe, je ne changerai pas d’ idée ; tièsse di cwârnayî , tête de cornouiller, têtu(e) ! (le cornouiller a la réputation d’être un bois très dur)

 

C60

têtu

 

, -ue (borné, -ée) arèté, tièstou (, -oûye) ; c’ è-st-on-arèté démon ; il èst tièstou come on bâdèt (ou come one mule ou come on mulèt) ; mieux vaut ne pas contrarier un têtu, on bâdèt ki fêt à sa tchèsse, c’ è-st-à mîtan noûriture (litt. « un baudet qui fait à sa tête, c’est à moitié nourriture ») ; c’est un _, il è one tièsse si dure qu’ on basin (litt. «  bélier ») ; être _(e), avèr one tièsse come one bièle

 

S0

 

têtu, e

[adj] (o-c) tièstu, ûwe, (e) tièstou, owe, (e) maketé, êye

 

G100

teuton

, -onne tîhon, f tîhe (ard ; tièhe Ja.) ; voy. thiois

 

E0

texte

nm tècse, ci qu’ èst scrît ; j’ai relu le texte, dj’ a r’lî ç’ qu’ èsteûve sicrît ; apprendre son texte (rôle), aprinde si role ; ce sont de vieux textes du temps passé, c’ èst dès vîs scrîjadjes di dins l’ timps ; c’est un texte qui a été choisi, c’ è-st-on bokèt qu’ a stî tchwèsi ; le texte d’une chanson, lès paroles d’ one tchanson

 

C60

texte

_ à réciter, dèclamâcion ; èlle avot rovyi on bokèt do l’ dèclamâcion 

 

S0

textile

tècstile

G0

textile

partie _ du lin et du chanvre, l’ oûve (ard anc.) ; voy. ligneux

 

E0

textuellement

sins rin candjî, mot à mot

 

E0

Th.

Tîmistêr, village

 

E0

thalamique

talamike

G0

thalamus

talamus’

G0

thallium

taliom’

G0

thé

; voy. tisane

 

E0

thé

nm ; du thé de sureau, do té d’ sayu ; un sachet de thé, on satchot d’ té

 

C60

thé

 ; do té d’ Chine ; (infusion, tisane) té ; do té d’ tiyou ; do té dès quate sêsons ; do té d’ pièdrône ; _ réunissant des plantes recueillies à diverses époques de l’année, té dès quate sêsons

 

S0

théatral

tèyatrâl

G0

théâtral

, ale adj (qui appartient au théâtre) une œuvre théâtrale, one pîce di tèyâte ; pendant la saison théâtrale, tot l’ timps d’ l’ anéye qu’ on djoûwe au tèyâte

 

C60

théâtre

[nm] (o-c) tèyâte, (e) tèyåte

 

G100

théâtre

tèyâte

G0

théâtre

tèyåte, comèdèye ; pièce de _, pièce di comèdèye (, di tèyåte) ; _ des marionnettes, tèyåte dès marionètes (jouant la Nativité à Verviers : Bètlèyèm)

 

E0

théâtre

nm tèyâte ; la scène du théâtre, li sin.ne do tèyâte ; à la sortie du théâtre, à l’ sôrtîye do tèyâte ; un décor de théâtre, on dècôr di tèyâte

 

C60

théâtre

tèyâte ; djouwer one pièce di tèyâte

 

S0

théière

tèyére (, tétière)

 

E0

théière

nf pot au té (m)

 

C60

thème

tin.me

 

E0

thème

nm (exercice scolaire) tin.me ; il avait un thème à faire, i d’veûve fé on tin.me; (sujet qu’on développe) le grand thème qu’il y développe, c’est le besoin d’amour chez chacun de nous, li grande idéye qu’ i gn-a là-d’dins, c’ èst qu’ on-z-a tortos dandjî d’ veûy voltî èt d’ ièsse vèyu voltî

 

C60

Théodore

Tièdôre (Tio-, Tchè-, Tcho-), (anc.) Dôye

 

E0

Théodore

Tchèdôre

 

S0

Théodule

Tiodule (Tcho-)

 

E0

Théodule

Tchodule

 

S0

théologie

tèyolojîye

G0

théologien

tèyolojyin

G0

théologique

tèyolojike

G0

Théophile

Tiofile (Tcho-)

 

E0

Théophile

Tchofile ; (diminutifs) Tété, Téyo

 

S0

théorème

tèyorin.me

G0

théorie

tèyorîye

G0

théorie

nf ce sont des théories scolaires, c’ èst ç’ qu’ on-z-aprind è scole ; si on veut suivre sa théorie, s’ on l’ vout sûre ; c’est très beau en théorie, mais quand il s’agit de le faire, c’est plus difficile, c’ èst bia quand on vèt ça su papî, maïs quand i l’ faut fé, c’ è-st-one ôte paîre di mantches

 

C60

théorique

tèyorike

G0

théoriquement

téyorikemint

G0

thérapeute

tèrapeûte

G0

thérapeutique

tèrapeûtike

G0

thérapeutiquement

tèrapeûtikemint

G0

Therer

(n de famille) Tèrér

 

S0

Thérèse

Tèrése

 

E0

Thérèse

npr Tèrése (diminutif, Téje)

 

C60

thermique

tèrmike

G0

thermocouple

tèrmocope

G0

thermogène

adj de l’ouate thermogène, dè l’ wate tèrmojin.ne

 

C60

thermomètre

tèrmomète

G0

thermomètre

nm tèrmomète; (expr) mète li tèrmomète, prendre la température

 

C60

thermomètre

tèrmomète ; i fêt do l’ tempèrature, dji va lî mète li tèrmomète

 

S0

thermonucléaire

tèrmonuclèyaîre

G0

thermos

tèrmos

G0

thermostat

nm tèrmostat ; mettez le thermostat sur la position 2, mètoz l’ boton (do for, … do tchaufadje…) su l’ deûs ; j’ai dû racheter un thermostat pour le chauffage, i m’ a falu racheter on tèrmostat po m’ tchaufadje ; c’est un four à thermostat, c’ è-st-on for avou tèrmostat

 

C60

thésauriser

voy. épargner

 

E0

thésauriser

v (mettre de l’argent de côté sans le dépenser ni le faire fructifier) fé s’ niyau, lès-ètassî ; il a thésaurisé toute sa vie, i lès-a ètassî tote si vîcaîrîye au long

 

C60

thésauriser

fé sa navète (voir provision)

 

S0

thèse

têse

G0

thèse

têse

 

E0

thèse

nf (théorie particulière qu’on défend) idéye ; si on veut suivre sa thèse, s’ on vout sûre si-t-idéye ; à l’appui de cette thèse, je vais vous dire ceci, po vos bin prouver qu’ dj’ a raîson, dji vos va dîre çoci ; (ouvrage présenté pour l’obtention d’un grade universitaire) têse ; c’est demain qu’il défend sa thèse, c’ èst d’mwin qu’ i disfind s’ têse

 

C60

thèse

(opinion argumentée) têse ; disfinde sa têse

 

S0

 

Theux

Teû, village

 

E0

Thibaud

Tîbâ

 

E0

Thibaut

npr Tîbaut ; (expr) sint Tîbaut qui bwèt bin et qui n’ mougne nin mau, saint Thibaut qui boit bien et ne mange pas mal

 

C60

Thibaut

(n de saint ; fêté le 30 juin) Tîbât

 

S0

Thier-à-Liège

å Tiér-à-Lîdje, l.-d. de Liège

 

E0

Thiernesse

Tièrnèsse, l.-d. d’Angleur

 

E0

Thierry

, Thiry Tîri, n. de fam.

 

E0

Thilmany

(n de famille) Tilmani

 

S0

Thimotée

(n de famille) Timoté

 

S0

thiois

tîhon ; tchè dans è tchè payis (l.-d. entre Emael et Sussen) et dans Eûr-li-tchè, Heur-le-Tixhe ; voy. teuton

 

E0

Thirion

(n de famille) Tirion

 

S0

Thiry

(n de famille) Tîri

 

S0

Thisnes

Tîne, village

 

E0

Thomas

Toumas

 

E0

Thomas

npr Tomas (, Toumas) ; (expr) à l’ Sint-Tomas, djoûs au pus bas , à la Saint-Thomas (2l’ décembre), jours au plus bas, … les jours sont les plus courts

 

C60

Thomas

Tomas ; saint _ (fêté le 21 décembre), sint Tomas 

 

S0

 

thon

ton

G0

thon

nm ton ; la pêche au thon, li pèche au ton ; une boîte de thon, one bwèsse di ton

 

C60

Thon

npr Ton

 

C60

Thonus

(n de famille) Tônus’

 

S0

thoracique

toracike

G0

thorax

toracs’

G0

thorax

cofe (dè stoumak)

 

E0

thorax

nm cofe ; il a un fameux thorax, i t’ a on fameûs cofe

 

C60

Thorembais-les-Béguines

npr Torèbay-Lès-Bèguënes

 

C60

Thorembais-Saint-Trond

npr Torèbay-Sint-Trond

 

C60

thrombose

nf trombôse

 

C60

Thuin

Twin ; bateau, batelier de _, twinti (Hu.)

 

E0

Thuin

npr Twin

 

C60

thulium

tuliom’

G0

thune

anc. pièce de cinq francs, tune ; voir bèlga

 

S0

 

 

thuriféraire

ècinseû

 

E0

thuya

tuya

G0

Thy-le-Baudouin

npr Tî-l’-Baudwin

 

C60

Thy-le-Château

npr Tî-l’-Chatau

 

C60

thym

[nm] (o) poulieu, (c) pilé, (e) tin, (o) pougnoû

 

G100

thym

_ des jardins, tin, tîmus’ (i- Ma.), poli (Hu.) ; voy. serpolet

 

E0

thym

 nm pilé ; une tasse de thé de thym ; one jate di té d’ pilé ; du thym sauvage (du serpolet), do sauvadje pilé

 

C60

thym

tin ; mète do tin dins la sâce

 

S0

thymus

ris ; li ris do vê

 

S0

thyroïde

tiroyide

G0

thyroïdien

tiroyidyin

G0

Thys

Tis’, village

 

E0

tiare

tiyâre

G0

tibétain

tibètin

G0

tibia

mustê (mou- Wa., La , St., Ma., Vi.), (plaist) wice qui lès Flaminds n’ ont nin dè l’ tchår (Ho.) ; l’arête du _, li crèsse (, l’ awéye Amp. ; li hinon Str., Mar., Du. dè l’ djambe; contusion au _, voy. meur­trissure

 

E0

tibia

 nm gréve (f), grèvéye (f), mustia ; il a reçu un coup de pied sur le tibia, il a ieû on côp d’ pîd su s’ gréve

 

C60

tibia

tibia (qqf tî-)

 

S0

tic

tik ; voy. tiquer

 

E0

tic

nm (mouvement convulsif) tik ; il a un tic ; sa bouche qui va continuellement sur le côté, il a on tik: si bouche qu’ i faît todi aler su l’ costé ; (habitude, manie) manîye (f) ; c’est un vrai tic : il ne peut terminer une phrase sans ajouter : « C’est pour te dire ! » ; one vraîye manîye qu’ il a di n’ sawè achever sès causadjes sins-î mète on « c’ èst po vos dîre ! »

 

C60

tic

(nerveux) tik ; i ‘nn’ è onk, di tik ! 

 

S0

ticket

nm (billet d’entrée) tikèt ; j’ai deux tickets pour le théâtre, dj’ a deûs tikèts po l’ pîce di tèyâte ; il va chercher son ticket (de chemin de fer), i va qwé s’ coupon

 

C60

ticket

tikèt ; on tikèt d’ cinéma ; on tikèt d’ fotbal

 

S0

tic-tac

tik-tak

 

E0

tic-tac

nm tiketadje ; faire tic-tac, tiketer ; on entendait le tic-tac de l’horloge, on-z-oyeûve li tiketadje di l’ ôrlodje, on-z-ètindeûve l’ ôrlodje tiketer

 

C60

tic-tac

tik-tak ; çuste ôrlodje-là è on bê tik-tak

 

S0

 

Ticx

(n de famille) Tics’

 

S0

tie-break

tie-break

G0

tiédasse

cette bière est _, çusse bîre-là èst tchôde come do l’ pichate di moton

 

S0

tiède

[adj] tiène, (o) tène

 

G100

tiède

tène (tiène Es., Hu., Wa., Du., Sp., ard ) ; eau _, doûze êwe (Ja.; syn de tiène êwe)

 

E0

tiède

adj (d’une chaleur atténuée) tiène ; de l’eau tiède, dè l’ tiène aîwe ; du café tiède, do tiène cafeu ; elle était encore tiède, èlle èsteûve co tiène ; (qui a peu d’ardeur) c’est un tiède, c’ è-st-on nawe, c’ è-st-on pau cût (, c’est un trop peu cuit)

 

C60

tiède

tiène (tiède Ba.) ; do l’ tiène êwe  ; la température est _, i fêt tiène ; devenir _, tièdi, tièni ; li timps tièdit 

 

S0

tiédeur

tèneûr (tièneûr Sp., etc.), tènisté

 

E0

tiédeur

nf (état de ce qui est tiède) tièneû ; (défaut d’ardeur) je ne comprends pas une telle tiédeur, dji n’ comprind nin qu’ on pout ièsse ossi nawe qui ça

 

C60

tiédir

diveni tène (tiène Es., etc.), tèni (Ve., Vo.; tièni Es. ; tiènevi St., Ma.); _ (de l’eau), atèni (atiènevi St., Ma.), brîhi (en versant de l’eau bouillante dans l’eau froide : Ja.) ; l’air tiédit, l’ êr s’ atènih

 

E0

tiédir

v (devenir tiède) tièni ; action de tiédir, tiènichadje (m) ; tiédir à nouveau, ratièni ; action de tiédir à nouveau, ratiènichadje (m) ; je vais le mettre tiédir, djè l’ va mète po tièni ; son ardeur à l’ouvrage tiédit fameusement, i n’ èst d’djà pus si diâle qui ça à l’ ovradje

 

C60

tiédir

vt (rendre tiède) tièdi, tièni ; _ l’eau, câsser (, tièdi) l’ êwe ; (ce qui s’est refroidi) ritièdi ; ritièdi l’ êwe ; _ l’eau (qui s’est refroidie), rachandi (ou ritièdi) l’ êwe

 

S0

tien

, -ne : le _, li tonk, -e (teûk Les. ; ton.n Ar., ton’ Tr. ; teûn’ Je., teun’ Am., Ju. ; tin’ Hu.; tén’ Ve. ; tîn’ ard , plus poliment twèn’ Ja., La , S., …t)

 

E0

tien

, tienne adj poss li tèn’, li tink (, li twèn’) (f tène (, twène)) ; donne-moi le tien, done-mi l’ tèn ; c’est la tienne, c’ èst l’ tène (le tutoiement étant exceptionnel, on emploiera plus généralement « li vosse ») ; donez-me li vosse, donoz-me …, c’ èst l’ vosse ; à la tienne!, à vosse santé !, santé !, à l’ vosse ! ; n du tien : tu devrais y mettre du tien, vos d’vrîz fé on p’tit èfwârt ; les tiens ; as-tu pensé aux tiens ?, avoz sondjî à vos djins ? ; des tiennes ; tu as encore fait des tiennes ! , il a co falu qu’ vos vos fyîche rimârker ! ; (expr) un tien vaut mieux que deux tu l’auras, i l’ vaut mia awè qui l’ awè bon, i vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye

 

C60

tien

pron. possessif le _, tîne (tin.ne Te.) (accompagné de l’art.) [allomorphes: li tîne, la tîne, lès tînes] ; m sing li tîne ; dj’ ême ostant l’ mîne quu l’ tîne ; à toi, da tîne ; ces veaux sont-ils à toi (t’appartiennent-ils) ?, c’ èst da tîne, cès vês-là ? ; f sing la tienne, la tîne ; èlle è quâsi la min.me cote quu la tîne ; m et f pl les tiens, les tiennes, lès tînes ; mès crompîres ont soûrdou pus vite quu lès tînes [la forme féminine s’est imposée au masculin]

 

S0

tiens

(interj) voy. tenir

 

E0

tierce

(au jeu de cartes) treûsin.me

 

E0

tierce

nf (trois cartes de même couleur qui se suivent) awè one tiéce hôte, avoir une tierce haute, avoir as, roi et dame ; awè one tiéce au rwè , avoir une tierce au roi, avoir roi, dame et valet ; awè tiéce à madame, avoir dame, valet, dix ; awè tiéce au valèt , avoir valet, dix, neuf

 

C60

tierce

(série de trois cartes consécutives de la même couleur) tièrce

 

S0

tiercé

nm (pari mutuel) tièrcé ; si on pouvait avoir le tiercé dans l’ordre!, s’ on pôreûve jamaîs awè l’ tièrcé dins l’ ôrde !

 

C60

tiercer

v. (voir : tercer).

 

C60

Tiernes

(n de famille) Tièrnès’ (, Tchèr-)

 

S0

tiers

[adj] (e) tîs’, (c) tiés’, (o) tiers

 

G100

tiers

tîs’ ; entrer dans le _ ordre, prinde lu pèçot (Ma.)

 

E0

tiers

, erce adj une tierce personne, one trwèzyin.me djin, one ôte djin ; nm (proportion) tiés’ ; je vous en donnerai le quart ou même le tiers, dji v’s-è dôrè l’ quârt ou bin min.me li tiés’ ; (troisième personne) one saquî, one ôte djin ; ils étaient trois : mon frère, sa femme et un tiers, il èstin.n zèls trwès : mi frére, si feume èt one ôte (djin) ; nous avons appris qu’il a fait un don d’argent à un tiers, nos-avans ètindu dîre qu’ il aveûve diné dès caurs à one saquî

 

C60

tiers

tîrs ; il ont avou chacun on tîr di l’ èritèdje ; se fiche du _ comme du quart, si foute do tîrs èt do quârt

 

S0

tiers-point

voy. lime

 

E0

tifosi

tifosi

G0

tige

[nf] (c) burton [nm], (e) bodje

 

G100

tige

_ végétale, bodje, voy. tronc ; _ d’oseille, etc., bordon d’ surale, etc. (bour- hesb ) ; _ de betterave, carotte, pomme de terre, céréale, voy. fane ; _ de fève, houblon, rantche ; _ de chardon à foulon, rin d’ pingne ; _ de graminée desséchée sur pied, fènèsse ; _ d’aubépine, stok ; _ de chou, toûr di djote (toû d’ djote Fl.), toû d’ cô (Fl.), strouk di djote, touwê (Sp., War., touya Hu.), sto (Am.), boûr (Hu., bour Wa.), boûrlon (Cou.; bourla To.), burtê (Lantin), crosse (La.), crossète (St., Ma.),  râgosse (Li.) ; voy. trognon de chou, confondu souvent avec la tige ; _ de soulier, etc., tîdje ; _ d’ancre, brès’ ; _ de clef, bordon ; _ du chien de fusil, stife

 

E0

tige

nf (partie allongée des plantes) grosse tige du chou, burton (m) ; une tige de chou, on burton d’ cabus ; tige feuillue des légumes racines, cheûve ; des tiges de betteraves, dès cheûves di béterâles ; « Jaume a mawyî dès cheûves di minte pikante. » (E. Gilliard) ; tige rigide, baston (m) ; deux tiges de rhubarbe, deûs bastons d’ reûbârbe ; tige sèche de clématite, rampioule ; avoir la tige creuse (légume), buseler, ièsse à busia ; action de se creuser (tige de légume), buseladje (m) ; arbre à haute tige, aube di plin vint; (partie d’une chaussure) tîdje ; une tige de bottine, one tîdje di botine ; (partie mince et allongée) une tige de fer, one tîdje di fiêr

 

C60

tige

(d’une plante) tîje ; un arbre de haute tige, on hôte tîje ; un arbre de basse _, on basse tîje ; on biokî à hôte tîje ; on poumî à basse tîje ; fine _ de graminée séchée sur pied, fènèsse ; ç’ n’ èst qu’ dès fènèsses dins ç’ foûre-là ; dès fènèsses di bwas (variété plus petite que celle des prairies) ; _s (de certains légumes), dès _s di cabus ; _ pointue (de céréale), morceau (de bois) effilé, strikion ; il è fâtchi trop hôt, i d’meûre dès grands strikions ; ricôpe on pauk li strikion à ç’ soke-là ; (de certaines plantes) baston ; i fât côper lès tchèdrons quand is sont à baston avou lès gurzês ; totes lès pâtes sont djus, i n’ dimeûre pus qu’ lès bastons ; une _ d’oignon, one quawe d’ ognon ; _ rigide terminée en pointe, awîe ; une _ d’acier de forme octogonale biseautée à une extrémité que l’on utilise pour creuser à la main les trous de mine, one bâre à mine ;

(d’une chaussure) tîje ; la tîje do solé ; dès solés à basse tîje (ou dès basses tîjes) ; dès solés à hôte tîje (ou dès hôtes tîjes) ;

 point de _ (en broderie), pwint d’ tîje ;

 

S0

tignasse

voy. chevelure

 

E0

tignasse

nf tièsse à la capoule, … come on boubou, … come on nid d’ agace

 

C60

tignasse

hourasse, tignasse ; tu ‘nn’ ès one, di hourasse ! ; èles s’ ont apicé pa la hourasse ; t’ îrès arindji ç’ tignasse-là !

 

S0

Tignée

Tègnéye, village

 

E0

tignonner

(se), voy. cheveu, crêpage

 

E0

tigre

[nm] tîgue

 

G100

tigre

, -esse, -é, -ée tîgue, tîgrèsse, tîgré, -êye

 

E0

tigre

nm tîgue ; la chasse au tigre, li tchèsse au tîgue

 

C60

tigre

tîgue ; on drèsseû d’ tîgues

 

S0

tigré

, ée adj à rôyes ; un pelage tigré, one pia à rôyes

 

C60

tigré

, -ée adj tîgré ; on tchèt tîgré

 

S0

tigresse

nf tîgrèsse

 

C60

tigresse

(femelle du tigre) tîgrèsse

 

S0

Tihange

Tîhandje (-ondje), village

 

E0

Tihange

npr Tîhondje

 

C60

Tîl

(n de famille) Thill

 

S0

Tilf

npr Tif

 

C60

Tilff

Tif, village

 

E0

Tilkin

Tîlkin, prénom anc. et n de fam

 

E0

tiller

voy. teiller

 

E0

Tillet

(village de la commune de Sainte-Ode) Tiyèt ; surnom des habitants : lès gayèts

 

S0

tilleul

[nm] tiyou

 

G100

tilleul

tiyou (-oû St., Ma.; tèyou Ha., To., Li.) ; infusion de _, té d’ tiyou (, å tiyou, ås fleûrs di tiyou)

 

E0

tilleul

nm tiyou ; une tasse de tilleul, one jate di té d’ tiyou

 

C60

tilleul

tiyoû (-ou Te.) ; dins l’ timps, lès-âbes su l’ Câré, ç’ astot dès tiyoûs ; bware do té d’ tiyoû

 

S0

Tilleur

Tîleû, village

 

E0

timbale

, -ier timbale, -î 

 

E0

timbale

nf (instrument à percussion) platène ; un joueur de timbale, on djouweû d’ platène; (gobelet en métal) gobelèt, potia (m) ; il est allé chercher deux timbales en argent, il a stî qwé deûs potias d’ ârdjint

 

C60

timbalier

nm djouweû d’ platène

 

C60

timbre

timbe (tébe Ve.)

 

E0

timbre

nm (petite cloche métallique frappée par un marteau) chîlète ; alors, il appuya sur le timbre et tout le monde se tût, adon, il a aspouyî s’ dwèt su l’chîlète èt tot l’ monde s’ a taî ; (son) son ; le timbre du piano, li son do piyanô ; j’aime entendre le timbre de sa voix, djè l’ choûte voltî tchanter ; (cachet que doivent porter certains documents officiels auxquels est appliqué une taxe) le notaire fait ses actes sur des timbres de dimension, li notaîre faît sès-akes su do papî à ake ; (instrument qui sert à imprimer un cachet) catchèt ; un timbre de cuivre, on catchèt d’ keûve ; (timbre-poste) timbe ; il avait oublié de mettre un timbre sur l’enveloppe, il aveûve rovyî d’ mète on timbe su l’ envèlope ; (timbre fiscal) timbe

 

C60

timbré

, ée adj avou on timbe dissus ; une enveloppe timbrée, one envèlope avou on timbe dissus ; (un peu fou) djondu (f djondeuwe) ; (expr) il èst djondu do p’tit Zidôre , il est touché du petit Isidore, … du diablotin, il est timbré ; il a on bwès foû di s’ fachène , il a un bois sorti de son fagot, id. ; il a tos sès bwès mins is n’ sont nin bin loyîs èchone, il a tous ses bois mais ils ne sont pas bien liés ensemble, id. ; i n’ a nin sès cink locîyes , il n’a pas ses cinq louchées, id.

 

C60

timbré 1

, -ée adj timbré ; (marqué(e) d’un timbre officiel) timbré ; (do papî timbré ; du papier non _, do papî libe

 

S0

timbré 2

, -ée adj et n (un peu fou, folle) timbré

 

S0

timbre(-poste)

timbe ; aler quèri dès timbes à l’ posse ; les _s (vignettes permettant d’obtenir du ravitaillement) (en période de guerre), lès timbes di ravitayemint ou lès timbes di râcionemint

 

S0

timbrer

, -age timbrer, -èdje ; il est timbré, il a le timbre fêlé, voy. fou

 

E0

timbrer

v (mettre des timbres) mète on timbe,… dès timbes ; (tamponner) vous irez faire timbrer votre feuille, vos-îroz fé mète li catchèt su vosse fouye

 

C60

timbrer

vt (affranchir) timbrer 

 

S0

 

timide

[adj] (c) timide, chitaud, (e) timide, (o) ombradjeûs, e ; v. peureux

 

G100

timide

, -ité timide, -emint, -ité ; [enfant] _, sauvage, strègne (ard) ; petite femme _ et délicate, ine pitite boteroûle di souke

 

E0

timide

adj timide

 

C60

timide

adj et n (qui manque d’assurance) timide ; èlle èst timide ; èle ni wase jamês rin dîre 

 

S0

timidité

timidité ; il è raté à câse di sa timidité

 

S0

timon

tamon, volant (Bert.), vèdje ou viène (hesb ) dans tchivå di d’zos vèdje ou d’zos viène, cheval à droite du _, syn li dj’vå d’ hôte ou di d’foû min ; l’autre est li dj’vå d’ panê ou d’ hår ou d’ à l’ min ; tous deux sont drîtrins quand ils sont précédés d’un divantrin ; _ de l’ancienne charrue à roues, fotche, påye (nf) (Ja.) ; (barre du gouvernail) voy. gouvernail

 

E0

timon

nm timon (, tamon) ; il s’asseyait sur le timon, i s ‘achideûve su l’ timon

 

C60

timon

hutike ; li coûrt hutike ; li long hutike

 

S0

timonier

cheval _, voy. timon ; (pilote) vièrneû, pilote

 

E0

timorais

timorès

G0

timoré

, ée adj timide, couyon (-e)

 

C60

tin

(t de houill) tin

 

E0

Tinant

(n de famille) Tinant

 

S0

tine

voy. cuvieR

 

E0

tinet

_ de brasseur, crok di brèsseû, slin (Hu.) ; voy. portereau

 

E0

tinet

nm (longue perche employée pour le transport par deux hommes marchant l’un derrière l’autre, dont l’extrémité repose sur l’épaule des porteurs) crok, tiné

 

C60

tinette

_ de brasseur, hadrê ; (demi-seau en bois) tapkène

 

E0

Tinlot

Tinlot, village

 

E0

tintamarre

tintamåre ; voy. tapage

 

E0

tintamarre

 nm daladje, disdût, rim’ram’, trayin ; il y a eu un tintamarre, gn-a ieû on brût d’ tos lès diâles

 

C60

tintamarre

tintamâre ; is ‘nn’ ont mon.né onk, di tintamâre ! 

 

S0

Tintange

(village de la commune de Fauvillers) Tîtindje

 

S0

tintement

nm chîletadje, dègnetadje

 

C60

tintement

onom qui imite le _ des cloches, ding’-dong’

 

S0

 

tinter

[v] (o-c) chîleter, (e) hiyeter, (c) dègneter

 

G100

tinter

, -ement hiyeter (, hî-), higneter (hileter Ve.), -èdje ; gligneter ; drildiner, digneter, di-ng’ter (, danketer), toketer ; voy. drelin ; les grelots tintent, lès roudions ramehièt (, randelèt La , Ma. ; roudjelèt Sto. ; roudionèt GdM.), voy. copter, sonner ; les oreilles me tintent, voy. bourdonner, bruire, corner

 

E0

tinter

v chîleter, dègneter ; cela tinte encore dans mes oreilles, ça chîletéye co dins mès-orèyes ; « Li clotche do tch’vau dègnetéye. » (E. Gilliard)

 

C60

tinter

vi (sonner) chigneter ; lès clabots chignetant ; fé chigneter dès sous dins sès mwins ; lès tchikes chignetint dins sa potche

 

S0

tinter

vi (sonner) chiyetè (Te.) ; lès rudjons chiyetant

S0

tintouin

voy. cure, inquiétude, PEINE, SOUCI, TABLATURE

 

E0

tintouin

nm arèdje (f), trayin

 

C60

tintouin

(vacarme) twin-twin ; i gn-avot on bê twin-twin là-d’dins !

 

S0

tipule

(insecte) crokê (nm), grand-mére (Hu.)

 

E0

tique

(insecte) tikèt, tinant 

 

E0

tique

nf tikèt (m)

 

C60

tique

(du chien) tike, tikèt ; nosse tchin è dès tikes

 

S0

tiquer

[v] (o) tikî, (e) tiketer, (c) r(i)ssatchî s’ visadje

 

G100

tiquer

(avoir le tic) tiketer

 

E0

tiquer

v (manifester son dépit) j’ai bien vu que ça le faisait tiquer, dj’ a bin vèyu à s’ mawe qui ça n’lî plaîjeûve nin, dj’ a bin vèyu qu’ i r’ssatcheûve si visadje

 

C60

tiquer

vi (manifester son mécontentement) tiker ; il è tiké quand dj’ ê pârlé d’ ça ; personne qui tique souvent, qui est vite agacée, tikeû, -eûse

 

S0

tiqueté

, -ée, voy. tacheté

 

E0

tir

_ à la cible, tîr, trêrèye (nf) (anc.); le _ des mines (houill), li tirèdje dès mènes

 

E0

tir

nm (le fait de tirer) tir ; tir à l’arc, tir à l’ aurbalète ; concours de tir, concours di tir ; la puissance de tir, li fwace do tir; (emplacement) tir aux pipes, tir à pupes, … aus pupes ; nous nous sommes rencontrés au tir aux pipes, nos n’s-avans rèscontré au tir à pupes

 

C60

tir

(action de tirer (avec une arme à feu)) tir ; régler l’ tir ; on posse di tir ; _ forain, tir ; i fêt lès dicâces avou on tir

 

S0

 

 

 

tirade

tiråde, èfilåde

 

E0

tirade

nf tirâde; il devait apprendre de longues tirades, i d’veûve aprinde dès longuès tirâdes

 

C60

tirage

tirèdje ; la cheminée n’a pas de _, li tch’minêye ni tére nin, n’ a nou tirant (, tirèdje), nole tiraye (Herv.) ; _ au sort pour la conscription, tirèdje dè l’ milice ; _ pour une loterie, tirèdje,  pougnèdje ; _ entre ouvriers, bahèdje, voy. sort

 

E0

tirage

nm (déplacement) des chevaux de tirage de bateau, dès tch’vaus po satchî lès batias; (difficultés, frottements) il y a du tirage entre eux, inte zèls, ça n’ va qu’ dissus one pate, … one fèsse ; (combustion) tiradje ; c’est une cheminée qui a un bon tirage, c’ è-st-one tchiminéye qu’ a on bon tiradje ; (le fait de reproduire par impression) c’est un tirage limité, on ‘nn’ a imprimé qu’ saquantes ; c’est le premier tirage, c’ èst l’ preumî côp qu’ on l’ imprime ; (fait de tirer au hasard) tiradje ; le tirage de la tombola, li tiradje dè l’ tombola

 

C60

tirage

(circulation d’ air) tirèdje ; la tch’minêye è on bon tirèdje ; (désignation par le sort) tirèdje ; li tirèdje do l’ loterîe ; (impression) tirèdje ; one gazète à gros tirèdje 

 

S0

tiraillement

tirayemint (à l’estomac, etc.)

 

E0

tiraillement

(douleur spasmodique) tirayemint ; dj’ ê dès tirayemints à l’ èstoumak

 

S0

tirailler

(qn), kissètchî, kicinsî, kiråyî, kihustiner, voy. houspiller ; se _, si (k’)toûrsî ; _ qch, toûrsi åtoû di (Fl.) ; _ des coups de feu, tiralier

 

E0

tirailler

v (tirer à plusieurs reprises en plusieurs directions) cossatchî ; action de…, cossatchadje (m) ; on le tiraillait de tous côtés, on l’ cossatcheûve di tos lès costés, c’ èsteûve dès cossatchadjes di tos lès costés ; (tirs au fusil) on entendait tirailler dans le bois, on-z-ètindeûve tènawète tirer èt cotirer d’ on costé ou l’ ôte dins l’  bwès

 

C60

tirailler 1

vi (tirer souvent et sans ordre) tirayer ; ça tirayot dins totes lès cwanes 

 

S0

tirailler 2

vt (solliciter) tirayer ; il èst tirayé d’ tos lès costés

 

S0

tiraillerie

(de coups de feu), voy. fu­sillade

 

E0

tirailleur

tiralieûr

 

E0

tirailleur

nm tirayeûr ; les tirailleurs sénégalais, lès tirayeûrs sènègalès

 

C60

tirant

(de bottes, etc.) tirant, sètchant, tirète ; (charp ) poûte

 

E0

tirant

nm (ce qui sert à tirer) tirant

 

C60

tirasse

(filet) hèrna ; voy. filet

 

E0

tiré

, ée adj (qui a été tiré, tendu) il avait les cheveux tirés en arrière, il aveûve sès tch’vias r’ssatchîs su s’-t- anète; (amaigri par la fatigue, la maladie) il est tout tiré, c’ ènn’ èst pupont; être tiré à quatre épingles, ièsse su sès quate fistus (, être sur ses quatre fétus); (imprimé) tiré à part, imprimé à paurt ; (loc) il est tiré d’affaire, il èst chapé ; ils sont à couteaux tirés, is sont à hignes èt hagnes

 

C60

tiré

, -ée adj tiré ; un visage _, on visèdje tot tiré ; elle a les traits _s, èlle èst tote tiré

 

S0

tire-balle

_ d’armurier (anc.), tire-bale

 

E0

tire-botte

tire-bote, tirète

 

E0

tire-botte

tire-bote

 

S0

tire-bouchon

tire-bouchon

 

E0

tire-bouchon

nm tire-bouchon

 

C60

tire-bouchon

tire-bouchon ; en _, en tire-bouchon

 

S0

tire-bourre

tire-boûre

 

E0

tire-braise

nm (râble) picètes (f pl), rauve ; (expr) c’ èst l’ rauve qui va veûy après l’ forgon, c’est le tire-braise qui recherche le fourgon, ils perdent beaucoup de temps ensemble

 

C60

tire-clou

tire-clå

 

E0

tire-fond

tire-fond ; attacher des rails au moyen de _ (houill), tirefoner dès guides

 

E0

tire-fond

nm tire-fond; mettre un tire-fond dans la traverse de chemin de fer, mète on tire-fond dins l’ bile

 

C60

tire-fond

tire-fond

 

S0

tire-larigo

à _, à tal’larigo

 

E0

tire-larigot

(à) loc à chipe chovéye, à dike et daye, à r’lache, à r’laye, à talarigo (, à târlarigo)

 

C60

tire-larigot

à _ (en grande quantité), à tallarigotà tire-larigot ; bware à tallarigot ; danser à tire-larigot ; mindji à tire-larigot 

 

S0

tire-ligne

tire-ligne

 

E0

tirelire

spågne-må (spangne-måye Hu.; spåye-måye Ve.) (nm), spågne-pote (Ba.), blo (St. ; blok Fa.) (nm), halbote

 

E0

tirelire

nf spaugne-maugne (m) (, spaugne-mauye (m))

 

C60

tirelire

tirelîre ; câsser sa tirelîre

 

S0

tire-pavé

esp. de jouet, placård

 

E0

tire-pied

_ de cordonnier, strî

 

E0

tirer

[v] (o-c) satchî, (e) sètchî

 

G100

tirer

sètchî, hètchî ;_ à soi, (r)assètchî, (r)ahètchî ; _ en tout sens, voy. tirailler ; tirez la table à vous, sètchîz l’ tåve après vos ; _ à la main (de l’herbe, une charrette, etc.), tchèrpi (GdH.) ; _ (coup de feu, ligne, portrait, vin), tirer ; (houill) faire monter à la surface, trêre ; _ par petites quantités, ploketer ; par petits coups secs, voy. saccade ; _ la langue, linweter, djêrî, voy. haleter, langue ; _ les cartes, voy. cartes ; _ ses grègues, voy. déguerpir ; _ les taches, aveûr lès tètches djus ou foû ; on ne saurait rien _ de lui, on n’ såreût rin avu foû d’ lu ; être tiré à quatre épingles, voy. épingle ; _ à la courte paille, sètchî (,  pougnî) à coûrt fistou, hètchî ås fistous (Ber.), tirer ås fistous (Ve.), voy. paille, sort ; se _ d’embarras, si sètchî (, hètchî, horer, sêwer, tirer) foû d’ imbaras, foû di spèheûr, ènnè v’ni foû ; je m’en suis tiré, dji m’ ènn’ a tiré (, k’téré Sp.), dju m’ ènn’ a ètiré (St.), dji m’ a d’hiêrpi (Vi.), dji so horé, voy. DANGER, DÉPÊTRER

 

E0

tirer

vt (exercer une force sur qqch pour le tendre) nous allons tirer les draps, nos-alans satchî lès linçoûs, … stinde lès linçoûs ; tirez les rideaux, satchîz lès ridaus ; (ramener, attirer vers soi) assatchî, satchî ; action de tirer, assatchadje (m), satchadje (m) ; tirer un chariot, satchî on tchaur ; tirer la porte, sèrer l’ uch ; tirer à nouveau, rassatchî ; action de…, rassatchadje (m) ; tirer en tous sens, cossatchî; action de…, cossatchadje (m); (expr) on satche tortos l’ aîwe après s’ molin , on tire tous l’eau vers son moulin, on tire tous la couverture à soi; (retirer qqch d’où il est) il a tiré son mouchoir de sa poche, il a satchî s’ mouchwè foû di s’ potche ; (loc) se faire tirer l’oreille, si fé satchî l’ orèye ; tirer la langue, mostrer s’ linwe ; se tirer d’épaisseur, tirer s’ plan; (faire sortir d’un état) tirer qqn du sommeil, dispièrter, rèwèyî ; tirer qqn du lit, fé r’lèver one saquî; tirer un chèque, fé on chèke; il va en tirant la jambe, il è va tot satchant s’ djambe; (choisir en se remettant au hasard) tirer ; tirer un bon numéro, tirer on bon numèrô ; tirer à la loterie, tirer à l’ loterîye ; tirer au sort, tirer à l’ bouchète ; tirer l’horoscope, tirer lès cautes ; tirer les rois, tirer lès rwès ; « Li chîj di janvier, on mougne li gatau dès rwès, on tire li féve ou on tire lès rwès. » (L. Léonard) ; (loc) tirer l’affaire au clair, tirer l’ afaîre au clér; (lancer un projectile) caloner, tirer; tirer un coup de fusil, tirer on côp d’ fisik ; tirer à blanc, tirer à blanc ; tirer en l’air, tirer à l’ vole ; tirer vers le sol, tirer è têre ; « Li bossu l’ caloneûve avou dès toûrchons d’ pome. » (E. Robin) ; (imprimer) imprimer ; il a été tiré la semaine passée, il a stî imprimé l’ samwin.ne passéye ; ce journal tire à cent mille exemplaires, ci gazète-là, on ’nn’ imprime cint mile tos lès djoûs; vi (exécuter une traction) satchî ; tirer sur la corde, satchî su l’ cwade; tirer sur sa pipe, satchî su s’ pupe; « Jaume satche deûs côps su s’ pupe ; èlle èst distindeuwe. » (E. Gilliard) ; tirer à sa fin, ièsse bin rade tot, ièsse bin rade faît ; c’est une besogne qui tire à sa fin, c’ è-st-one bèsogne qui sèrè binrade faîte ; (tirer à conséquence) cela ne tire pas à conséquence, i gn-a rin avou ça; tirer par les cheveux, tignî ; action de…, tignadje (m) ; tirer par les cheveux à plusieurs reprises, cotignî; action de…, cotignadje (m); (expr) èst-ce qui t’ tignereûve bin on diâle qui n’ a pont di tch’vias ? , saurais-tu tirer par les cheveux un diable qui n’a pas de cheveux ?, à l’impossible nul n’est tenu; tirer d’embarras, disburtaker, discramyî, dismacraler, diswaîbyî, , tirer d’ èbaras ; (se) s’en tirer, è rèche, è sôrti, s’ èbouter ; se tirer d’affaire, si distraper, tirer s’ plan

 

C60

tirer 1

vt (entraîner derrière soi, exercer une traction sur) sètchè (Te.), tirer ; _ par saccades, hiketer ; _ avec force, tirer à blame ; lès tch’vaus tirint à blame ; çu tch’vau-là n’ èst nin franc d’ trêt ; i hiketèye todi u qu’ li tch’vau pwate, i no l’ tire nin ; tire l’ uch padrî twa ; tire li clitchèt ; se faire _ l’oreille (se montrer réticent), si fé tirer pa l’ orèye ; _ la jambe (avoir des difficultés pour marcher), tirer (ou trin.ner) la djambe ; vi (exercer une traction) tirer ; (au fig) quand on-èst marié, i fât tirer tos lès deûs à l’ min.me cwade ; is tirant tortos po leû tortê ; tirer su sa chike ; avèr li keûr qui tire ; (à, après, sur) (aller (vers), se rapprocher (de)) tirer ; ça tire à sa fin ; cela tire vers (se rapproche de) la couleur noire, ça tire su l’ nwar ; vt (traîner) kitirer ; i s’ è fêt k’tirer d’ tos lès costés ; s’en tirer, s’ a kitirer ;  dji m’ ann’ ê k’tiré come dj’ ê p’lou ; les chevaux ne tirent pas ensemble, lès tch’vaus n’ purdant nin assone ;  je l’ai tiré d’un mauvais pas, (trivial) dji lî ê tiré l’ cou foû do stron ; vi _ au flanc (esquiver un travail ou une corvée), caroter

 

S0

tirer 2

vt (faire sortir, extraire) tirer ; tirer l’ vê ; vi (avoir une bonne circulation d’ air) tirer ; nosse tchiminêye ni tire pus bin

; (au fig) i s’ è fêt tirer lès vièrs foû do nez ; il è tiré lès mârons foû do feû ; tu n’ tirerès rin d’ bon foû d’ lu ; _ une traite, tirer one trête ;   (au part passé) être à couteaux tirés, èsse à coûtês tirés ; se _ (de) (sortir (de)), si tirer di ; tire-tu d’ là quu dj’ l’ î mète ; i s’ è tiré foû dès côps ; s’en _, se _ d’affaire, s’ a tirer ; ni t’ tracasse nin, i s’ a tirerè co ç’ côp-ci ; je m’en tirerai avec une somme de cent euros, dj’ a s’rê quite po cent eûros (ou avou cent eûros) ; il n’y en a pas un à _ du lot, i gn-ann’ nin onk à tirer foû ; vt (imprimer) tirer ; c’ èst lu qu’ è tiré totes lès-afiches ;  (prendre au hasard dans un ensemble) tirer ; tirer la tombola ; tirer la loterîe ; tirer â sôrt ; tirer à l’ bouche ;  _ le gâteau des rois (à l’Épiphanie), tirer lès rwas ; _ son épingle du jeu, riprinde

 

S0

tirer 3

vi (au moyen d’une arme) tirer ; tirer à l’ ark ; tirer â fusik ; tirer à blanc ; tirer à l’ êr ; vt (faire partir (une arme à feu), faire exploser) tirer ; tirer l’ canon ; tirer dès campes ; tirer dès mines ; (atteindre avec une arme à feu) tirer ; tirer on-ûjê â vol ; dj’ ê tiré deûs lîves ; il s’est tiré une balle dans la tête, i s’ è fêt sâteler la tièsse ; (en parlant d’un homme) _ son coup (avoir un rapport sexuel), tirer s’ côp

 

S0

tire-sac

tire-sètch (dè moûnî), tire-bale (Ve., pour balles de laine)

 

E0

tiret

nm loyûre (f) ; n’oubliez pas de mettre un tiret !, ni rovyîz nin d’ mète one loyûre !

 

C60

tiretaine

tiretin.ne (tiretâne Ja., Ma.), mohåde

 

E0

tiretoire

voy. traitoire

 

E0

tirette

(esp de dentelle) tirète

 

E0

tirette

nf tirète

 

C60

tirette

(fermeture à glissière) tirète ; dj’ ê câssé la tirète di ma cote

 

S0

tireur

(de vin, ou avec arme à feu) tireû ; _ de pigeons voyageurs, (anc.) flankeû ; tireuse de cartes, voy. cartomancienne

 

E0

tireur

, euse n (personne qui se sert d’une arme à feu) tireû (-se) ; c’est un bon tireur, c’ è-st-on bon tireû

 

C60

tireur

, -euse n tireû, -eûse ; on bon tireû ; on tireû à l’ ark

 

S0

 

Tirlemont

Tirlèmont (-li-)

 

E0

tiroir

[nm] ridant, (o) tirwè

 

G100

tiroir

ridant ; _ du moulin à café, låsse, -ète ; harbote (Be.), prèhale (Du.)

 

E0

tiroir

nm ridant; fermer le tiroir, sèrer l’ ridant; remettre la cuiller dans le tiroir, rimète li couyî dins l’ ridant ; (du moulin à café) crabot; fond de tiroir, fond d’ ridant ; il ne restait plus que des fonds de tiroir, i gn-aveûve pus qu’ dès fonds d’ ridants

 

C60

tiroir

ridant (Ber., Mi., …), tirant ; drovi l’ tirant ; riclôre li tirant ; i ramechîe todi dins lès tirants ; on ridant d’ armê (Te.) ; on ridant d’ tâve ; mète lès cwîs o ridant [part. prés. du v. rider, glisser] ; _ sur le côté d’un coffre, clôsê (He., Mi., Te.)

 

S0

 

 

tiroir-caisse

nm caîsse (f) ; il a vidé le tiroir-caisse, il a vûdî l’ caîsse

 

C60

tisane

[nf] [nm], (e) tisåne, (o) tisène

 

G100

tisane

tisåne ; infusion ou décoction (de tilleul, …), (nm)

 

E0

tisane

nf (m) ; une tasse de tisane de tilleul, one jate di té d’ tiyou

 

C60

tisane

tisâne ; èle si sogne todi avou dès tisânes 

 

S0

 

tison

[nm] (o-c) tijon, (e) tihon

 

G100

tison

tihon (anc. ; Vi.), côpon (La. , Bo., To.)

 

E0

tison

nm tijon

 

C60

tisonner

[v] (o-c) tîjener, (e-c) grawyî, (o) grasener

 

G100

tisonner

grawî (, grèter, grabouyî) è feû, tchèvener (hèvener), hèrbuner l’ feû (Wa ), hèmeler l’ feû (Wand.), hèvî è feû (Fl.) ; (ri)stroukî l’ feû (, è feû), par le dessus (ib ); tihener (Lig. ; tikener GrM.) ; voy. attiser, raviver

 

E0

tisonner

v grawyî, tchèrbiner, tîjener ; action de tisonner, grawiadje (m), tîjenadje (m) ; alors, il se mit a tisonner le feu, adon, i s’ a mètu a grawyî l’ feu ; (expr) gn-a s’ baloûje qui grawîye co, son hanneton tisonne encore, il a une araignée au plafond

 

C60

tisonner

vi (fourgonner) forguiner, tisoner  ; forguine on pauk dins l’ feû ; _ le feu, grabouyi dins l’ feû, grawyi (dins) l’ feû, grèter o feû

 

S0

tisonnier

fiér di stoûve (, di feû), grawèye, graw(i)ète, grawê (grawia Po.), grawe-feû (Ba.), crok du stoûve (War., Cha.), foreû (Ar., Da., Tr.), forèt (Fl., Le.), brokeû (Gl.), tchèveneû (Da.)

 

E0

tisonnier

nm grawîye (f) ; petit tisonnier, grawiète (f)

 

C60

tisonnier

tikena

 

S0

 

 

tisonnier

grawiète ; il è r’çû on côp d’ grawiète ; la danse du _ (variante du jeu des chaises musicales, où le signal pour gagner un siège est donné en laissant tomber un tisonnier sur le sol) la danse do l’ grawiète

 

S0

 

 

tissage

nm tèchadje

 

C60

tissage

(assemblage de bandelettes de couleur entrecroisées) tissèdje ; à scole, dj’ ons fêt do tissèdje

 

S0

tisser

[v] (c) tèche, (e) tèhe, (o) tèchî

 

G100

tisser

, -age tèhe, -èdje ; qqf tèhî (Ma.); voy. métier

 

E0

tisser

v (fabriquer par tissage) tèche ; tisser de la laine, tèche dè l’   lin.ne ; métier à tisser, machine à tèche ; vêtement tissé, tèchu

 

C60

tisser

vt (un tissu, une toile) tèchè ou tèche (Ber., Si., Te. ; tèchi Com., Be., Lu., Ra.), tisser; l’ arègne tisse sa twaye

 

S0

tisserand

, -erie tèheû, tèherèye

 

E0

tisserand

nm tècheû

 

C60

tisserand

tècheû (Ra., Si.), tèchî (He., Te.) ; (anc.) amon l’ tèchî (Te.)

 

S0

tissu

tissu ; _ de coton duveté, hanscote ; fin _ de soie et de coton, sôliète ; voy. étoffe

 

E0

tissu

nm (textile) stofe (f), on.nadje ; c’est du tissu en laine, c’ è-st-one sitofe di lin.ne ; c’est du tissu qui se laisse aller, c’ è-st-one sitofe qui n ‘a pont d’ sôrtinance ; je vais prendre un mètre de ce tissu, dji va prinde on mète di ç’t-on.nadje-là ; (suite ininterrompue de choses désagréables) c’est un tissu de mensonges, i gn-a qu’ dès mintes, là-d’dins ; (ensemble de cellules ayant la même structure) le tissu nerveux, lès niêrs ; le tissu osseux, lès-ochas (, lès-ouchas)

 

C60

tissu

tissu   ; _ bouclé qui imite la fourrure, tèdi ; on mantau en tèdi [probt de l’angl. teddy(-bear)] ; _ de laine peignée (, peigné), pêgné (ou drap d’ Vèrvî) ; _ en coton imprimé, tobralco ; dès bèles cotes en tobralco [nom de firme] ; _ utilisé dans la confection des sous-vêtements, intèrlok ; one normale en-intèrlok [de l’angl. interlock] ; _ léger, employé dans la confection des pantalons, printagnère (Te.) [correspond au fr. printanière]

 

S0

tissure

tèhèdje ;_ en croix, creûhelèdje

 

E0

titillation

nf kèkiadje (m)

 

C60

titiller

v, kèkyî ; nous le titillons, nos l’ kèkians

 

C60

titre

tite

 

E0

titre

nm (nom, désignation d’une œuvre) tite ; c’est le titre de son livre, c’ èst l’ tite di s’ lîve ; je ne lis que les grands titres, dji n’ lî qu’ lès grands tites ; (dénomination d’une charge) il a le titre de président, il èst présidint ; il est le président en titre, c’ èst li qu’ èst présidint ; il était là à titre de sénateur, il èsteûve là come sènateûr ; (document établissant un droit) titre de propriété, ake ; il a remis le titre de propriété de sa maison au notaire, il a d’né l’  ake di s’ maujone au notaîre ; titre de transport, coupon; titre d’Etat, rinte (f); (loc) à ce titre, po ç’ raîson-là ; à juste titre, avou raîson, come di jusse, come di jusse èt d’ raîson

 

C60

titre

(désignation d’une fonction, d’un rang) tite ; il avot l’ tite di baron ; à tite onorifike ; à tite postume ; (désignation d’un livre, d’un chapitre) tite ; dji n’ sé pus l’ tite, mês ç’ astot on bê live ; (certificat représentatif d’une valeur mobilière) tite ; il avot brâmint dès tites

 

S0

 

titrer

v (donner un titre) ce livre est titré « L’image », li tite di ç’ lîve-là, c’ èst « L’ imaudje »

 

C60

tituber

voy. chanceler

 

E0

tituber

v bèrlondjî, bloncî, awè l’ dôrnis’ ; action de tituber, bèrlondjadje (m), blonçadje (m) ; ils titubent, is bèrlondjenut, is bloncenut ; « Gn-a l’ ièbe qui bèrlondje come l’ aîwe dè l’ mér. » (E. Gilliard)

 

C60

tituber

bambyi, zigzaguer ; i zigzagot s’ la pavêye ; état de qqn qui titube, bambîye (Te.) ; dj’ ê atrapè l’

 

S0

titulaire

tîtulêre

 

E0

titulaire

adj et n (personnellement nommé à telle fonction) il est devenu titulaire du cours de mathématique, c’ èst li qu’ a stî lomé po l’ coûrs di matèmatike ; (qui possède juridiquement) tous les titulaires d’un abonnement, tos lès cias qu’ ont on-abonemint

 

C60

titulariser

v lomer (, nomer) ; il va être bientôt titularisé, i va ièsse binrade lomé, i sèrè binrade lomé

 

C60

Tivoli

lieu-dit à Bastogne, lu Tivoli (qui a donné son nom à la rue du Tivoli) ; lès gamines djouwant â Tivoli [du n de la ville talienne de Tivoli ; ce mot était répandu en Wallonie et à Bruxelles où il désignait généralt des lieux de détente ou de plaisir ; à Bastogne, le Tivoli était à la fin du XIXe siècle un grand jardin avec des jeux de quilles et une buvette]

 

S0

TNT

ou T.N.T. TNT

G0

toast

nm (tranche de pain grillée) rostîye (f); (action de lever son verre) nous allons porter un toast à sa santé, nos-alans bwâre à s’ santé

 

C60

toboggan

tobogan

G0

toboggan

nm tobogan

 

C60

toc

nm (onomatopée) tok ; (imitation) des bijoux en toc, dès-atricayes (f pl), dès faustrîyes (f pl) ; elle ne porte jamais que des bijoux en toc, èle n’ a jamaîs qu’ dès faustrîyes dissur lèye ; « Dj’ î pinse tofêr quand djè lès vè moussî foû d’ l’ auto avou leûs-atricayes. » (A. Henin) ; « Lisa n’ mèt qu’ dès faustrîyes, dès faus dints dès tchinistrîyes. » (extr. chanson populaire)

 

C60

toc

c’est du toc ! (jeu de mots avec le fr. ordure), c’ èst d’ l’ ôr dur !

 

S0

toc toc

tok-tok, tak-tak, cak-cak (à la porte) ; faire _, caker à l’ ouh ; voy. tapo­ter

 

E0

tocard

(cheval peu performant dans son travail) tocârd ; on tocârd, c’ è-st-on tch’vau qui n’ èst nin franc d’ trêt

 

S0

 

tocsin

sonner le _, ricôper

 

E0

tocsin

nm sonner le tocsin , soner à mwârt, soner l’ transe, … lès transes, … l’ transe londjin.ne

 

C60

tocsin

tocsin ; soner l’ tocsin

 

S0

togolais

togolès

G0

Tohogne

Tohogne., village

 

E0

tohu-bohu

voy. cohue, désordre, MÊLÉE, PÊLE-MÊLE

 

E0

tohu-bohu

nm disdût

 

C60

toi

ti (considéré comme grossier, sauf à Ma.), forme plus polie, twè : toi, va-t’en !, ti (ou twè), va-z-è ; prends garde à toi, louke à ti (ou twè) ; c’est toi qui me l’as dit, c’ èst ti (ou twè) qui m’ l’ a dit ; c’est à toi (cela t’appartient), c’ èst d’à tonk (tîn’ ard) ; (complt placé après l’impératif à finale fém) sauve-toi, såve-tu ; tais-toi, tês-se tu ; (après finale masc ) tiens-toi droit, tin-te dreût ; assieds-toi, assî-te, ordt assî-t-tu

 

E0

toi

pron pers twè (famil), ti (grossier), ti min.me (très grossier) ; (le tutoiement étant exceptionnel, on emploiera plus généralement « vos ») ; je passe devant toi, dji passe pa-d’vant vos ; non, eh, toi !, non, ô, vos ! ; (compl. d’un verbe à l’ impératif) tu ; dépêche-toi !, dispêtchoz-vos! (, dispêtchîz-vos!), dispêtche-tu ! ; toi qui (suivi d’un verbe à la deuxième personne du singulier) toi qui es, vos qu’ èst (troisième personne du singulier, en wallon) ; toi qui regardes, vos qui r’waîte; toi dont, twè qui, vos qui ; toi dont la porte est ouverte, vos qu’ a s’-t-uch au laudje; (attribut) te voilà!, vo-te-là!, vo-ve-là ! ; si j’étais toi, si dj’ sèreûve à vosse place, si dj’ sèreûve di vos

 

C60

toi

pron. personnel 1 twè (tonique non conjoint) (dans les villages proches de Bastogne, l’usage du ti est considéré comme grossier (et comme caractéristique de Bastogne) ; on lui substitue la forme twè (ou twa), jugée plus polie ; par contre à Ba., où le tutoiement est ressenti comme un trait identitaire, la forme twa est peu usitée); mi èt twè ; tu vinrès, twè ; dès parèy quu twè, i gn-ann’ è brâmint ; rwête à twè ; tu as fait cela toi seul ?, t’ ès fêt ça à twè tot seû ? ; riwête-tu twè-min.me ; poqwè-ce quu tu dis ti à mi ? (taquinerie à l’adresse de qqn qui vient d’employer le ti) mi qu’ è stî si bon por twè (litt. « pourquoi me dis-tu “tu”, moi qui ai été si bon pour toi ? »)

(à Bastogne, twa (twè Te.) ; twa, tu n’ dîrès pus rin ; c’ èst por twa ; r’wête à twa ! [ressenti comme plus poli que ti, partic. là où l’on répugne au tutoiement ; peu usité à Bastogne, où l’usage du ti est ressenti comme un trait identitaire (sic) [NDLR vraisemblablement parce que les locuteurs interrogés considéraient le wallon comme une langue inférieure au français]

 

2 tu (régime direct ou indirect, postposé) [allomorphes: tu, te, t’] : tu (derrière consonne) coûtche-tu là ; sâve-tu ! ; tês’-tu ! ; rapèle-tu on pauk comint-ce qu’on l’ apèlot ;  t’ (derrière voyelle) : mèt-te là ; tin-te drèt ; assî-te voci ; dimèfîe t’ a ! ; (forme renforcée de t’) te tu (derrière voyelle) : mè-te tu là ; tin-te tu drèt ; assî-te tu voci 

 

S0

toile

[nf] (o-c) twèle, (e) teûle

 

G100

toile

teûle (teûye Es., Sp., Du., ard ; tûle Lat., Les ; tûye Hu., Vi.); _ à carreaux, voy. coutil ; _ grossière d’emballage, voy. serpillière ; grosse _ raide servant de doublure, dè reûd, dè trilié, dè l’ grîse teûle ; _ jaune lustrée envelop­pant les pièces de drap (anc.), swèlih ; _ à voile ou de bateau, teûle di bale, dè smak (, dè l’ teûle di smak) ; _ sous la char­rette du roulier, ourdouh, voy. panier ; _ à demi-brûlée qui servait d’amadou, stofe, wike (Tr.) ; voy. ARAIGNÉE, FILANDRES

 

E0

toile

nf twèle (, twèye) ; un sac de toile, on satch di twèle ; un costume de toile bleue, on costume di bleuwe twèle ; toile d’araignée, aragnerîye, arincrin (m), galants (m pl), (Rochefort, rantwaye), rantwèle ; enlever les toiles d’araignée, fé lès-aragnerîyes

 

C60

toile

twaye (teûye Lu., No., Te. ; twale Be., Co., …) ; (tissu) twaye ; do l’ twaye di swaye ; do l’ twaye di jute ; dès draps d’ twaye ; on chorsè en bleûse twaye ; do l’ twaye ciré ; mi pantalon èst ûsé j’qu’ à l’ twaye ; _ de protection, banète ; one banète d’ embalaje ; _ d’araignée, 1 rantwaye (-toûye Co., Va., … ; -tôye As., Si. ; -twale Be., Ju. ; -teûye Ber., Mi., Te.,… ; -toûye Co., Va., …) ; prinde lès rantwayes avou la breûsse ; quand lès rantwayes sont drètes (= construites verticalement), c’ èst signe di pleûve (l’ êwe pout couri à l’ valêye) ; quand lès rantwayes sont coûtchis (= construites horizontalement), c’ èst signe di bon timps [du lat. aranea tela ] ;  2 _ d’araignée (qui est considérée comme un présage d’amour), galant ; i gn-è plin d’ galants â plafond  

 

S0

toilette

faire _, fé (dè l’) twèlète ; se mettre en _, si fé gåy, si hågn(gn)er ; être en _,  èsse gåy moussî ; fille qui fait de la _, damesulète ås gågåyes ; [elle a fait son entrée] en grande _, en grant-apanaje ; homme qui aime de faire _, in-ome qu’ èst curieûs åtoû d’ lu (, di s’ cwérp) ; votre _ est toute dérangée, vos-èstez tote digadelêye ; belle _, ventre affamé, bèle mantchète, pitite pansète ; voy. ATOURS, ATTIFER, PARER, -URE ; (t de bouch ), voy. épiploon

 

E0

toilette

nf (ensemble des soins de propreté du corps) twèlète ; faire sa toilette, fé s’ twèlète, si lâver ; gant de toilette, want ; passer le gant de toilette sur le visage, passer l’ want su s’ visadje ; du savon de toilette, do savon ; le cabinet de toilette, li sale di bagn ; (le fait de s’habiller et de se parer) faire toilette, fé s’ crèsse, s’ astiker, si fé bia (f … bèle), si r’lètchî, si mète su s’ quinze, … su sès quate fistus; action de faire toilette, asticadje (m), rilètchadje (m); les toilettes (W.C.), lieû (m sg), cabinèt (m sg), tchiyote (f sg) (vulgaire) ; là, ce sont les toilettes, vêlà, c’ èst l’ cabinèt, … li lieû ; où sont les toilettes ?, èwoù-ce qu’ il èst, li lieû ?, èwoù-ce  qu’ is sont, lès cabinèts ?, èwoù-ce qu’ on pout bin lachî l’ aîwe ?

 

C60

toilette

 

elle a une _ bien assortie, èlle è tot à l’ avenant

 

S0

 

toilette

(action de se laver) twalète ; fé sa twalète ; on gant d’ twalète ; (parure, habillement) faire _  (revêtir de beaux vêtements), fé twalète ; _s, basse tchambe, cabinèt, vécé, doubleu vécé ; aler doubleu vécé ; aller aux _s, aler à l’ uch, (plaist) aler amon Jule, aller aux toilettes, (anc.) aler à l’ (ou à la) coûr ; prinde do té po-z-aler à l’ uch ; je vais aux toilettes, dji va doû-ce quu l’ rwa va à pîd (litt. « je vais où le roi va à pied ») ; être aux toilettes, sèy su l’ trône ; (à l’adresse de qqn qui avertit la compagnie de ce qu’il se rend aux _s) on tchin î va bin sins l’ dîre ! (litt. « un chien y (= aux toilettes) va bien sans le dire ! »)

 

S0

toise

teûse (, twèse)

 

E0

toise

nf twèse ; se mettre sous la toise , si mète pa-d’zos l’ twèse

 

C60

toise

twase (twèse Te.) ; passer à l’ twase

 

S0

toiser

teûser (, twèser) ; (t de tresseur de paille, à Gl.) mesurer la tresse de paille, toser au moyen du toseû ; au fig. elle vous toise curieu­sement, èle vis r’louke come ine catèdråle

 

E0

toiser

v (regarder avec dédain) twèser; action de toiser, twèsadje (m); toiser à nouveau, ritwèser ; action…, ritwèsadje (m) ; (se) (se regarder avec méfiance) si cwârgnî

 

C60

toiser

vt (qqn) (le mesurer à la toise ; toiser (qqn), le regarder avec défi ou mépris) twaser (twèsè Te.) ; i m’ è twasé dès pîds à l’ tièsse

 

S0

toison

cote di lin.ne ou simplt lin.ne, on vêre [de laine] (Bern., La , Bo. ; vâre Mal. ; d’vêre Es., Sp., Com. ; d’vâre Fa.)

 

E0

toison

nf (pelage du mouton) cote di lin.ne, twèson ; (poils abondants) pwèls (m pl); (chevelure abondante) tignasse, twèson

 

C60

toison

(chevelure abondante) twason ; t’ îrès fé côper ç’ twason-là ! ; (­_ pubienne (de la femme)) twason, wazon; èlle ann’ è one, di twason !

 

S0

toit

[nm] (o-c) twèt, (e) teût

 

G100

toit

teût (tét Hu.; teut Rob., Fa. ; tût Je., Mar., Vi., Bo. ; mettre sous _, ateûter, mète dizos teût ; _ en saillie, avant-teût, teûtê ; voy. pignon ; _ à une seule pente, teût à sånî ; _ de tuiles avec torchettes de paille (anc.) teût d’ twèrtchètes (, d’ popes), (auj.) teût d’ panes à r’coûvrèmint où les tuiles se recouvrent partiellement aux jointures ; petit _ rond d’un puits, tchape di pus’ ; _ à porcs, voy. porcherie ; _ de la porte d’entrée d’une cour de ferme ou de château, teûle ; _ d’une échoppe, teûtê ; _ fait de paillassons, voy. abri ; (briq) inclinaison du sommet de la « haie », teûtèdje ; (houill) le « toit » de la couche de houille, teût ; le _ et le mur, lès måhîres dè l’ tèye (, dè l’ vôye)

 

E0

toit

nm (surface supérieure d’un édifice) twèt ; un toit de tuiles, on twèt d’ panes ; un toit d’ardoises, on twèt di scayes ; un toit de zinc, on twèt d’ zink ; un toit de chaume, on twèt di strin ; le toit de la maison, li twèt dè l’ maujone; la saillie du toit, l’ auspléye (f) ; faire un toit de paille pour s’abriter, fé dès hayons po s’ mète à iute; (expr) lès violons sont su lès twèts, les violons sont sur les toits, tout va pour le mieux; (maison, abri) recevoir sous son toit, riçûre è s’ maujone ; il est sans toit, i n’ a pont d’ maujone po-z-î p’lu aler dwârmu

 

C60

toit

tèt ; on tèt di strin ; on tèt d’ chèrbins ; on tèt d’ chèyes ; on fèt d’ twîles ; on tèt en tôle ; la crèsse (, li crèstê, li fête) do tèt ; lès viènes do tèt ; li tèt n’ è wêre di pinte ; (se dit pour signifier qu’ on n’ acquittera pas le paiement de son ardoise) tu scrîrès ça su l’ tèt quand i ploûrè ! (litt. « tu écriras cela sur le toit quand il pleuvra ! ») ; tout le monde cherche à avoir un toit (une maison) pour s’abriter, on quîrt tortos d’ avèr on tèt su sa tièsse ; i n’ ârè jamês pont d’ tèt su sa tièsse (s. e. parce qu’il est dépensier et donc incapable de se payer une maison) ; (anc.) _ pliant (de calèche p. ex.), one vwature à chofla

 

S0

toiture

teût ; voy. toit

 

E0

toiture

nf twèt (m), twèture ; il faudra remettre une nouvelle toiture, i faurè r’mète on novia twèt ; (expr) twèt èrèlé vaut mia qui twèt èvolé, toiture givrée vaut mieux que toiture envolée (dit le chenu)

 

C60

tôle

tole, platène; (houill) plancher en _ sur lequel on fait glisser les char­bons ou les pierres, tole di boutèdje

 

E0

tôle

nf tole ; un toit en tôle, on twèt d’ tole

 

C60

tôle

tôle ; dès plates tôles ; dès tôles ondulés ; clawer lès tôles ; on tèt en tôle ; lès tôles do hangâr arègnetant djà

 

S0

tolérable

adj ce n’est pas tolérable, on nè l’ pout nin admète, ça n’ va nin

 

C60

tolérable 

tolèrâbe

 

S0

tolérance

nf c’est une simple tolérance, on l’ admèt, tot simplèmint ; vous faites preuve de trop de tolérance à son égard, vos l’ lèyoz tropfè, vos l’ lèyîz trop fé ; maison de tolérance, bôrdê

 

C60

tolérance

tolèrance

 

S0

tolérant

, ante adj ses parents sont trop tolérants, sès parints l’ laîyenut trop fé ; je serai tolérant pour cette fois, nos passerans là d’ssus po ç’ côp-ci

 

C60

tolérant

, -ante adj lâdje d’ idée, tolèrant (, -ante)

 

S0

tolérer

, -ance, -ant, -e tolèrer, -ance, -ant, -e ; voy. endurer, souffrir, sup­porter

 

E0

tolérer

v (permettre) je ne peux le tolérer, dji nè l’ pou admète ; et vous tolérez cela ?, èt vos-admètoz ça ? ; (supporter qqch) sopwârter ; tolérer un médicament, sopwârter on mèdicamint ;  (se) si sopwârter

 

C60

tolérer

vt (admettre) tolèrer ; dji n’ tolère nin qu’ i v’nuche voci

 

S0

tôlerie

, -ier platinerèye, -neû

 

E0

tollé

nm ce fut le tollé général, tot l’ monde a stî conte

 

C60

tomate

tomate, pome d’ amoûr

 

E0

tomate

nf tomate, pome d’ amoûr ; ce sera bientôt le moment de semer les tomates, i va ièsse timps d’ sèmer sès tomates

 

C60

tomate

tomate ; sèy rodje come one tomate ; avèr on nez come one tomate

 

S0

tombant

, -e à la nuit _, voy. cré­puscule, nuit, soir

 

E0

tombe

tombe, fosse ; dans les n. de lieu, tombe, -ale, tombê (dérivé : tombeû)

 

E0

tombe

nf (lieu où l’on ensevelit un mort) fosse, tombe ; il a suivi sa femme dans la tombe, il a moru wêre di timps après s’ feume ; « Di qwè gârni lès fosses à l’ cimintiére po l’ Tossint. » (J. Houziaux) ; (expr) il a dè l’ têre didins sès potches, il a de la terre dans les poches, il a déjà un pied dans la tombe; (pierre tombale) pîre, monumint (m) ; nous lui ferons mettre une tombe, nos lî frans mète one pîre

 

C60

tombe

(au cimetière) fosse, tombe ; à l’ Tossint, on va s’ lès fosses ; il a déjà un pied dans la tombe, il è djà on pîd dins la fosse ; nous avons été arranger la _ au cimetière, dj’ ons stî arindji la plèce â ç’mitîre ; il est au bord de la _, il è on pîd foû èt on pîd d’dins (litt. « il a un pied dehors et un pied dedans ») ; i gn-è rin qu’ là qu’ on n-èst tortos égâls (litt. « il n’y a que là qu’ on est tous égaux » (= dans la _))

 

S0

tombeau

(anc.) sårcau, monunint; être aux portes du _, èsse å bwérd dè l’ fosse

 

E0

tombeau

nm fosse (f)

 

C60

tombée

toumêye ; à la _ de la nuit, voy. crépuscule

 

E0

tombée

nf la tombée du jour, li vièspréye tote basse, l’ anûtî (, l’ anaîtî)

 

C60

tombée

toumée ; i fât aroser l’ corti à l’ toumée do djoûr ; j’ai travaillé jusqu’à la tombée du jour, dj’ ê travayi j’qu’ à l’ nut’

 

S0

tomber

[v] (c) tchaîr, (o) tchér, (e-c) toumer

 

G100

tomber

toumer ; (surtout par suite d’une secousse) heûre ; (t enf) fé totome, fé bourdoûse ; voy. culbuter, patatras ; (d’un ivrogne qui manque de _ à tout instant) il a l’ touma ; (plaist) tomber et vomir par suite d’ivresse, fé Toumas èt R’nårdî ; _ vers celui qui parle, atoumer, aheûre, qqf aploûre, apeûteler ; [les fruits] tom­bent dru de l’arbre, aplovèt, ahoyèt, trûlèt, toumèt à banses djus d’ l’ åbe, voy. dru, foison ; il est tombé de l’échelle, il a toumé djus dè l’ håle ; un pot de fleurs est tombé de la fenêtre, il a hoyou ‘ne potéye djus dè l’ fignèsse ; (houill) il tombe de l’eau dans le puits, i heût à l’ êwe avå l’ beûr ; la nuit tombe, li nut’ atome ; le jour tombe, li djoû d’tome ; la fièvre tombe li fîve distint, voy. décroître, diminuer ; le vent tombe, li vint s abat’ ; c’est bien tombé, c’ èst bin-n-atoumé (, bin d ‘atoume, bin (à pont) toumé), voy. hasard ; _ mal à propos, mèstoumer, (ordt) må toumer ; faire _, sètchî djus, fé v’ni djus (une pierre), fé heûre des fruits, …,  voy. ABATTRE ; _ dans le puits de mine, ploumer l’ beûr ; _ du ciel, toumer dè l’ ban.ne dè cîr (, d’ å cîr à l’ tére) ; _ lourdement dans l’eau, fé plouf è l’ êwe ; _ brusquement ou comme une masse, bardouhî, bardôser, ploketer, waguer, voler à l’ valéye, voy. dégringoler, ébouler, écrouler ; _ brusquement vers, glouper, aplokî, aploketer, aplonkî, voy. foncer ; _ goutte à goutte, goter, -eler, -iner, agoter, voy. goutte ; _ en pluie de miettes, flimeter, miyeter, ploketer, voy. miette ; _ en morceaux, voy. morceau ; _ de façon continue (eau), trûtchi (Ja., -eler La ) ; se laisser _, si lèyî djus, voy. abattre, affaisser ; se laisser _ doucement dans l’eau, si lèyî goter è l’ êwe ; _ en défaillance, en enfance, d’épilepsie, dans la misère, etc., voy. DÉFAILLANCE, ENFANCE, ÉPILEPSIE, MISÈRE, PARESSE, PÉTRIN

 

E0

tomber

v si staurer, si stinde, tchaîr, (Rochefort, toumè; Andenne, Eghezée, toumer) ; action de tomber, tchèyadje (m) ; je tombe, dji tchaî ; il tombe, i tchaît ; nous tombons, nos tchèyans ; vous tombez, vos tchèyoz ; ils tombent, is tchèyenut ; il tombait, i tchèyeûve ; il tombera, i tchaîrè ; il tomberait, i tchaîreûve ; qu’il tombe, qu’ i tchaîye ; qu’il tombât, qu’ i tchèyiche ; en tombant, tot tchèyant ; tombé (-e), tchaî, tchèyu, tcheû (f tchaîte, tchèyeuwe, tcheûte); tomber dans l’eau, plouketer ; « Il ètind plouketer l’ aîwe è l’ colêre. » (E. Gilliard) ; (loc) tomber à court, tchaîr à coût (, toumer dè coût) ; tomber à l’eau, tchaîr è l’ aîwe ; tomber à la renverse, tchaîr au r’viêrs, volé l’ cu au hôt, voler lès quate fiêrs è l’ aîr ; tomber d’accord, tchaîr d’ acôrd ; tomber dans les convulsions, tchaîr dins lès corwéyes ; tomber d’épuisement, tchaîr foûrbu ; tomber endormi, tchaîr èdwârmu ; tomber en morceaux, tchaîr à bokèts; tomber faible, tchaîr flauwe ; tomber par terre, tchaîr malade; tomber mort, tchaîr mwârt; tomber par terre, tchaîr à l’ têre ; tomber sans connaissance, tchaîr dins lès cropècènes, … dins lès cropècindes, … dins one astaurdjîye, … dins lès bolîyes; faire tomber, fé tchaîr ; (expr) awè tchèyu l’ cu dins l’ bûre, être tombé le cul dans le beurre, être né pour la chance ; i frè bia d’mwin, li laîd a tcheû audjoûrdu (iron), il fera beau demain, le laid est tombé aujourd’hui (dit-on quand qqn tombe) ; (autre sens), après la pluie le beau temps ; l’ aube clince todi do costé qu’ i vout tchaîr , l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber, l’envie détermine le comportement ; pitite plouve faît tchaîr li vint, petite pluie fait tomber le vent; si l’ ciél tchaîreûve è l’ aîwe, gn-aureûve bran.mint dès-aulouwètes prîjes, si le ciel tombait sur la terre, nombreuses seraient les alouettes prises, les naïfs sont nombreux ; tchaîr à l’ astchèyance, come li boneûr è l’ aîr, tomber au hasard, comme le bonheur en l’air; tchaîr come dès mouches, … comme des mouches ; tchaîr come on côp di scorîye, … comme un coup de fouet, … sèchement; tchaîr come one masse , … comme une masse; tchaîr come one plouve d’ oradje , … comme une pluie d’orage, … dru ; tchaîr come mârs’ è cwarème , … comme mars en carême, … sans conteste ; tchaîr dè l’ rabat-djôye, tomber de la rabat-joie, tomber une pluie fine et froide ; tchaîr d’ on bwagne su on-aveûle , … d’un borgne sur un aveugle, empirer; vos n’ ritchaîroz nin pus bas, vous ne tomberez pas plus bas (dit-on à qqn qui se relève après une chute); (loc) bien tombé !, bin-astcheû !, bin-astchèyu ! ; c’est comme ça tombe, c’ è-st-à l’ astchèyance ; laisser tomber les bras, lèyî baler ses brès ; « Seûlemint, po gangnî, il èst rèkis di n’ nén lèyî baler sès brès. » (E. Gilliard) ; laisser tomber la veste, si mète è pur; se laisser tomber, clouper ; « Li troupe, lèye, cloupeûve li drî dins lès ièbes. » (H. Matterne); (rencontrer) tchaîr dissus; (expr) contint come one pouye qui tchaît su on viêr, content comme une poule qui rencontre un ver

 

C60

tomber

I vi 1 (chuter, dégringoler) 1) toumer (teumè Be., Fa., Ju., Va.; tumè Co., Ho., Li., Me., Sa.) toumer à l’ tère ; _ à la renverse, toumer an-èrî ; toumer à l’ valêye do l’ châle ; toumer djus do l’ tchèdje ; toumer foû do lît ; toumer à tch’vau ; toumer di s’ moto ; (par terre) (s’étaler) si stârer ; i s’ è stâré tot’ si long qu’ il astot vèni djus ; toumer à plat vinte ; toumer d’ on côp (ou d’ one pîce) ; toumer  come one masse ; _ brusquement en avant, voler à l’ tère ; _ brusquement à la renverse, voler lès quate fièrs a l’ êr ou (vulgaire) voler la panse à l’ êr ; je suis tombé sur la route en glissant, dj’ ê chové la route ; (se dit plaist lorsqu’on risque de _ sur un sol glissant, de trébucher) on s’ câsserot l’ vêre do l’ monte ! ; je suis tombé en glissant, (plaist) dj’ ê stî cheuvè come one flate su one choupe (Te.) (litt. « j’’ai été balayé comme une bouse sur une pelle ») ; (se dit plaist lorsqu’un objet tombe par terre) ça n’ toumerè nin pus bas !; ils tombaient comme des mouches, (ils s’écroulaient en grand nombre), is toumint come dès moches ; toumer s’ la cwane do l’ tâve, su one bote di spines ; ça lî è toumé su l’ dos come la pôvreuté su l’ monde ; èle lî è toumé à l’ û ; (descendre vers le sol) (en parlant des précipitations atmosphériques) toumer ; li brouyârd toume ; la nut’ toume ;

le jour tombe, i k’mince à fé sombe ; le soir tombe, i fêt brune ; le vent tombe, l’ êr molit ; pas moyen de le faire _, i n’ fêt nin à l’ avèr djus ; une étoffe qui tombe bien, one sitofe qui s’ mèt bin ; la charge va tomber, la tchèdje va v’ni djus ; (langage enfantin) il est tombé, il è fêt boum ;

 

2) (à la suite d’une secousse, d’un coup de vent) cheûre ; lès fouyes kiminçant à cheûre ; les fils laissent _ des parcelles de givre, lès fils choyant quand i gn-è do l’ djèvronde ; faire _ (en secouant), cheûre ; cheûre lès poumes ; cheûre l’ îvièr djus dès-âbes ; cheûre l’ îvièr djus do tèt ; faire _ les prunes, cheûre âs biokes ; lès biokes choyant à make ;

 

2 (perdre de son intensité) toumer ; la fîve è toumé ; l’ êr toume ; quand l’ êr toumerè, i ploûrè ;

 

3 (devenir) toumer malâde ; toumer mwart ; toumer forbu ;  toumer flâwe ; toumer voye ; toumer d’ acôrd ; (passer d’un état physique normal à un état déficient) toumer ; toumer d’ convulzions ; toumer dins on mâ (ou toumer d’ on mâ) ; toumer d’ on côp d’ sang ; (se réduire à l’état de) toumer ; toumer à bokèts ; toumer à cassons ; toumer en compote ;

(se trouver dans une situation de pénurie, dans un contexte défavorable) toumer sins feû ; toumer sins-êwe ; toumer sins loumîre ; toumer à coûrt di pwin ; toumer coûrt di farine ; toumer en disgrâce : toumer à l’ afront : il è toumé bin bas : ça n’ toumerè nin pus bas ; il est tombé bien bas (après une mésaventure financière p.ex.), il èst brâmint rabachi ; être mal tombé (bien mal servi par le hasard), sèy bin mâ toumé ; il est tombé de haut, il èst si p’tit qu’ il è stî grand ; il est tombé bien bas, il è rid’dchindou bin bas ; (d’une personne qui laisse _ les bras devant un travail important, p.ex.) li tch’vau tape li cou à l’ coulîre (litt. « le cheval jette le cul à la culière » : le cheval refuse d’avancer)

 

4 (arriver, survenir) toumer ; li quinze d’ awous’ toume on dîmègne çuste anée-ci ; (tomber sur) il è toumé su one boune ocâsion ; (rencontrer) il est encore tombé sur qqn qui l’a retenu (pour converser), il è co rascontré on tchin avou on tchapau (ou il è co rascontré one ronche)

 

5 interj mot-phrase imitant le bruit d’un liquide jeté avec force ou d’un corps tombant dans l’eau, clatch ; clatch ! tot l’ moûdè d’ êwe â visèdje ; èt clatch ! i toume à l’ êwe !

 

II v impersonnel il tombe de la neige, i toume di l’ îvièr ; il tombe une pluie fine, i toume di l’ êwe ; il tombe une pluie fine (ou une neige fine), ça toume fin ; _ goutte à goutte (en parlant de la pluie), gotiner ; i k’mince à gotiner ; tomber sur (rencontrer par hasard), toumer su ; dj’ ê toumé sur lu après non.ne ; il tombera encore de la neige, i gn-a rârè co d’ l’ îvièr

 

S0

tombereau

[nm] (o-c) bègnon, (e) clitchèt, (o) barot

 

G100

tombereau

clitchèt, tchèrète à l’ hoye, hèrna, bègnon, tape-cou ; _ sans brancards, à 3 ou 4 roues, pèrkègn (Or., syn clitchèt sins brès) ; petit _ à 2 roues pour aller chercher des pulpes, barou (Hor., anc.) ; amenez-moi un _ de houille, aminez-me ine vôye (, tchérêye) di hoye ; voy. barre, culbuter, cons­truire

 

E0

tombereau

nm bègnon ; basculer le tombereau, mète li bègnon à cu ; contenu d’un tombereau, bègnon ; un tombereau de sable, on bègnon d’ sauvlon; (expr) li mâriadje, c’ è-st-on bègnon d’ miséres satchî pa deùs grossès bièsses (iron), le mariage est un tombereau de misères tiré par deux grosses bêtes

 

C60

tombereau

bignon (bègnon Te.) ; (contenu d’un _) bignon ; on bignon d’ pètrâves

 

S0

tombola

nf tombola

 

C60

tombola

tombola ; on biyèt d’ tombola ; tirer la tombola

 

S0

tome

tôme

 

E0

tome

nm tôme ; le deuxième tome, li deûzyin.me tôme

 

C60

ton

[nm] ton ; v. couleur

 

G100

ton

adj poss ti (le tutoiement est à éviter) ton père, ti pa ; dans ton jardin, dins t’ corti (mais on dira plus poliment : vosse pa, dins vosse corti)

 

C60

ton

nm (hauteur de la voix) ton, vwès (f) ; ne me parlez pas sur ce ton, ni m’ causez nin su ç ton-là !, waîtiz d’ ièsse pus poli ! ; il a haussé le ton, il a causé pus fwârt, il a pris one grosse vwès ; j’ai tout de suite reconnu son ton pleurnichard, dj’ a tot d’ sûte rimètu s’ brèyaude vwès ; il l’avait compris à mon ton, i l’  aveûve bin compris à m’ vwès ; il m’ a dit cela d’un ton dédaigneux, i m’ a dit ça come po s’ foute ; il me l’a répété sur tous les tons, i m’ l’ a r’dit d’ totes lès maniéres; (couleur) coleûr ; c’est un beau ton, c’ è-st-one bèle coleûr ; j’ai choisi un ton plus clair, dj’ a tchwèsi one pus clére coleûr

 

C60

ton 1

, ta adj ti (tu Ve., ard); ton père et ta mère, ti pére èt t’ mére ; ton homme, ton enfant, ti-ome, ti-èfant [tj-] (exception : à ton idée, à t’ îdèye) ; (pour l’élision qqf devant voyelle, voy. mon) ; pl tes parents, tes enfants, tès parints, tès-èfants

 

E0

ton 1

, ta, tes adj. possessif ti (tu Ba) [allomorphes: tu, ta, ti, t’, tès, tès-]

1 ti m sg : ti gayèt ; ti pére ; ti ome n’ èst nin là

t’ m sing (entre une voyelle et une consonne) : c’ èst t’ bê-fis qu’ è v’nou po t’ tchivau ;

 

2 ta f sg  (ti Te.) (+ consonne) : ta bwêcèle ; ta mâjon ;

ti (+ voyelle) : fâtche ; ti avon.ne ;

 

3 tès m et f pl : (+ consonne) : tès vatches : tès tchamps ;

 tès- (+ voyelle) ; tès-ongues ; tès-awîes

 

S0

ton 2

nm ton ; retrouver le _, ritoumer so l’ ton ; se donner trop de _, yoy. PRÉTENTIEUX, -TION

 

E0

ton 2

(manière de parler) ton ; i ‘nn’ è onk di ton po t’ pârler ! ; i fârè tchindji d’ ton avou mi, sés-se ! ; (manière de se comporter) ton ; ça n’ èst nin d’ bon ton d’ avèr fêt ça ; (style) ton ; qué ton èst-ce qu’ i s’ dène ! ; (en musique) ton; dèner l’ ton ; is  tchindjint d’ ton à tot momint

 

S0

tondaison

tondåhe, (ri)tondèdje

 

E0

tondeur

tondeû

 

E0

tondeur

(d’animaux) tondeû ; li tondeû d’ motons

 

S0

tondeuse

(appareil) tondeûse, tonderèce; voy. forces

 

E0

tondeuse

nf tondeûse

 

C60

tondeuse

(appareil pour couper les cheveux, les poils) tondeûse

 

S0

 

tondre

[v] tonde, (c) tchèveler

 

G100

tondre

tonde (ri-) ; _ le drap, sopî ; _ les haies, voy. élaguer, émonder ; _ l’herbe, en parlant du bétail qui a brouté tout le pâtis, brosder, pèler, rinètî, tonde, rèser (Ja., etc.), rapèwier Li., GdM., -yî Bo.), rèper Cou. ; ri- Sp., Fa.), voy. brouter, paitre ; (anc.) mouton tondu entre juin et octobre, tosê ; crâne tondu, pèlêye makète

 

E0

tondre

v tonde (, tonre) ; tondre les haies, tonde lès ayes, rabiner lès ayes ; tondre un mouton, tonde on bèdot ; action de tondre, tondadje (m) ; celui qui tond, tondeû

 

C60

tondre

vt (couper à ras) (des cheveux, des poils, de la laine) tonde ; tonde la crignère do tch’vau ; tonde lès motons ; on n’ tond rink quu lès motons ; _ les poils à la naissance de la queue des vaches, ciseler la quawe à lès vatches ; (couper à ras) (de l’herbe) tonde ; lès bièsses ont tondou la pature ; vt _ à ras une surface couverte d’herbe, galer ; lès motons ont galé tote la parure ; (qqn) (lui faire subir une lourde perte financière) pêgner

 

S0

tondu

, ue adj tondu (f tondeuwe)

 

C60

tondu

, -ue rasé, tondou (, -oûye) ; la pature èst bin rasé ; il èst tondou come on moton trwas

 

S0

Tongres

Tongue

 

E0

Tongres

(ville du Limbourg belge, connue pour le culte qui y est rendu à l’Enfant Jésus) Tongue (en néerlandais Tongeren); de l’huile de l’Enfant Jésus de _, do l’ sinte ôle di Tongue

 

S0

Tongrinne

npr Tongrène

 

C60

tonifier

v rèwèyî, ravigoter ; c’est un climat qui tonifie, c’ è-st-one aîradje qui ravigote

 

C60

tonique

adj qui rèwîye

 

C60

tonitruant

, ante adj brûtiaud (-e), avou on disdût d’ tos lès diâles, come on côp d’ tonwâre

 

C60

tonnage

nm (capacité de transport) quel est le tonnage de ce wagon ?, combin d’ tones qu’ on pout mète dins ç’ wagon-là ?

 

C60

tonne

tone, (anc).toûlasse ; (anc.) une _ et demie de bière, ine in.me di bîre

 

E0

tonne

nf tone ; il pesait quelques tonnes, i pèseûve saquants tones

 

C60

tonneau

[nm] (o-c) tonia, (e) tonê

grand _: tone [nf]

 

G100

tonneau

tonê ; _ à eau de pluie, tonê à l’ gotîre ; _ à purin, tonê à l’ pissène, (ard) tonê â digâ (, d’ digâ), voy. purin ; petit _ à purin, etc., monté droit sur 2 roues ou porté droit comme sur une civière, râvelète (hesb), badou (Hu.) ; _ de vin, in.me (Hu.: tonneaude vin du pays ou d’alcool de 180 litres, éme (Ma.), ocsau (Vi.), fut (GdM.), voy. pièce, tonne ; _ coupé en deux baquets, voy. baille, baquet ; (houill , anc.) _ pour épuiser les eaux, guiyot

 

E0

tonneau

nm tonia ; tonneau de cinquante litres, diméye-tone (f) ; défoncer un tonneau, fé passer l’ cu oute à on tonia ; tonneau à eau de pluie, tonia à aîwe di gotêre ; tonneau à purin, badou; (expr) bwâre come on tonia sins cèkes , boire comme un tonneau décerclé ; dji bwêreûve cèkes èt tonia, je boirais cercles et tonneau (tellement j’ai soif)

 

C60

tonneau

tonê ; li tonê d’ gotîre ; lès cèkes do tonê ; li fond, li d’zeûr do tonê ; la broke (ou la crâne) do tonê ; mète la crâne o tonê (ou abrokè l’ tonê Te.) ; rimpli l’ tonê ; disvûde li tonê ; (prov) ce sont les _x vides qui font le plus de bruit, lès tonês vûdes sonant pus fwart quu lès plins ; (contenu d’un _) tonê ; on tonê d’ djote ; on tonê d’ bîre ; on tonê d’ vin ; (voiture légère et découverte) tonê 

 

S0

tonnelier

tonelî, coûvelî (proprt fabri­cant de cuves et cuviers) ; voy. chevalet, douve

 

E0

tonnelier

nm tonelî

 

C60

tonnelier

tonelî

 

S0

tonnelle

gloriète

 

E0

tonnelle

nf glôriyète ; sous la tonnelle, pa-d’zos l’ glôriyète

 

C60

tonner

toner, craker ; il tonne, i tone (tonèye Gl.) ; (plaist) c’ èst l’ bon Diu qui djowe ås bèyes ; voy. gronder

 

E0

tonner

v bouchî, craker, pèter ; tonner à nouveau, ribouchî, ricraker, ripèter; tonner avec répétition de l’écho, roumediner ; action de tonner, tonadje (m) ; écoutez comme il tonne !, choûtez ça come i bouche !; (expr) gn-a sint Piêre qui djoûwe aus guîyes (dit-on lorsqu’il tonne), saint Pierre est en train de jouer aux quilles ; nos n’ è rècherans nin sins tonadje , nous n’en sortirons pas sans qu’il ne tonne ; s’ i tone au mwès d’ avri, li grègne si rimplit, s’il tonne au mois d’avril, la grange se remplit

 

C60

tonner

v impersonnel bouchi, toner ; il tonnait partout, ça bouchot d’ tos lès costés ; i splètit mês i n’ tone nin ; il è toné, dji n’ rèyussîrê nin ma covêye di poyons ; (allusion aux coups de tonnerre que l’on entend à la fin de l’automne et à la fin de l’hiver) quand i tone foû sêson, ça sèpare lès sêsons (litt. « quand il tonne hors saison, cela sépare les saisons ») ; quand il tonne (plaist), c’ èst sint Pière qui djoûe âs guîes ; _ de nouveau, ribouchi ; ça è co r’bouchi on fâmeûs côp !

 

S0

tonnerre

[nm] (o-c) tonwêre [nf], (c) tonwâre [nf], (e) tonîre [nf]

 

G100

tonnerre

tonîre (nf) (tonî Gl., Cha. ; tou- Amp., Li.; toneûre Hu., Cou.) ; voy. gronder

 

E0

tonnerre

nm tonwâre (f) ; un coup de tonnerre, on côp d’ tonwâre

 

C60

tonnerre

tonîre (-êre Co., Fa., Li., Sa.; -eûre Te.) (nf) ; on côp d’ tonîre ; la tonîre è findou la hèsse ; la tonîre è toumé su l’ clotche ; pendant l’orage, il y a eu un fameux coup de _ !, timps d’ l’ orèdje, ça è craké on fâmeûs côp !

 

S0

Tonny

(hameau de la commune de Sainte-Ode, anct commune d’Amberloup) Toni

 

S0

tonrbier

(ard) troufleûr, f troufèlerèsse (, -fule-)

 

E0

tonsure

corone di priyèsse, tonseûre

 

E0

tonsure

tonzure ; il è djà one tonzure 

 

S0

tonsurer

coroner

 

E0

tonte

tondèdje (ri-) ; tonderèye (des moutons) ; époque de la _, tondåhe

 

E0

top

nm (signal sonore) je n’avais pas entendu le top, dji n’ aveûve nin oyu l’ top’

 

C60

toper

(dans la main) tope là !, c’est marché conclu, makez-mè le là, cakez-me è l’ min, cakez(-mè le) là, c’ èst martchî fêt, tope là !, voy. MARCHÉ

 

E0

toper

tope là !, on tchake ! (formule qui ponctue le marché conclu entre deux marchands de bétail, accord qu’ils scellent symboliquement en se tapant dans la main)

 

S0

topette

(petite bouteille plate contenant de l’alcool) topète (Lu.) ; il avot todi la topète à l’ potche

 

S0

topinambour

canada (anc.), topi­namboûr

 

E0

topinambour

nm topinamboûr

 

C60

topographe

topografe

G0

topographie

topografîye

G0

topographique

topografike

G0

topologie

topolojîye

G0

topologique

topolojike

G0

toponyme

toponime

G0

toponymie

toponimîye

G0

toponymie

nf toponimîye, stude dès noms d’ places

 

C60

toponymique

toponimike

G0

toquade

voy. caprice, lubie

 

E0

toquade

nf fougue, molon (m), zine ; sa toquade à lui, c’est de fouiller dans les vieux papiers, si molon, li, c’ èst d’ rinachî dins lès vîs papîs; ce n’est qu’une toquade !, ça lî passerè, ô !

 

C60

toque

, ée adj djondu (f djondeuwe), djondu do p’tit Zidôre, pèté (-ye) ; elle est complètement toquée, èlle èst pètéye sote, èlle èst rwède sote ; (expr) il a tos ses bwès, mins is n’ sont nin bin loyîs èchone, il a tous ses bois mais ils ne sont pas bien liés ensemble, il est toqué ; il a sûremint ieû on côp d’ mayèt , il a sûrement reçu un coup de maillet, il est toqué; toqué de (amoureux de) bleuw di ; il en est toqué, i ’nn’ èst (fin) bleuw

 

C60

toque

toke ; one toke d’ astragan

 

S0

toqué

, -ée adj et n (dingue, cinglé, -ée) mastok (, -oke), mastouche, toké, zaza ; t’ ès tot mastok ! ; èlle èst tote mastouche ; èlle èst a mîtan toké ; c’ è-st-on toké ; être _ de (être amoureux fou de), sèy toké di ; i ‘nn’ èst vrêmint toké di ç’ bwêcèle-là : èlle èst à mîtan zaza

 

S0

toquer

(se) v si fé sot après ; il s’était toqué de la voisine, i s’ aveûve faît sot après l’ vijène

 

C60

toquer

vi _ à la porte, tchoker à l’ uch ; (frapper légèrement (à la porte)) toker ; quî-ce qui toke à l’ uch à ç’te eûre-ci ?; personne qui s’amuse à toquer à la porte, tokâ, -âde ; dimeûre trankile, sacré tokâ !

 

S0

toquer 1

_ à la porte, voy. frapper, toc toc

 

E0

toquer 2

se _ de, s’ abouhî (, si toke, si cwèfer) di ; il est.toqué, voy. fou

 

E0

torche

_ de paille, twètche ; petite _, voy. torchette ; _ pour éclairer, voy. falot, flambeau ; _ de laine, twètche di lin.ne, voy. écheveau

 

E0

torche

nf twatche ; une torche de laine, one twatche di lin.ne, one marote ; (torche de paille pour garnir les tuiles d’un toit) poupe, twatche ; fabriquer des torches, à cet effet, fé dès poupes ; garnir les tuiles de torches de pailles, poupeter lès panes ; (expr) ça n’ vint nin à one twatche, cela ne vient pas à une torche, ce n’est pas à cela près ; i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, il fait cela sans compter, sans mesurer

 

C60

torche

(tortis de paille) twartchon (stwartchon Te.), twatche ; mète on twartchon di strin po stoper on trau ; one twatche di strin 

 

S0

torche-nez

_ pour cheval, twètche-nez, morèye (nf) (Ho.) ; voy. anneau

 

E0

torcher

horbi, voy. nettoyer ; se _ le cul, horbi (, rissower) s’ cou ; au fig., twèrtchî (un ouvrage), voy. bousiller

 

E0

torcher

v (travailler grossièrement) twârtchî ; torcher son travail, twârtchi s’ bèsogne

 

C60

torchette

_ de paille pour toit ou pignon de chaume, wå, wåmê (, wåmale) (Ja.) ; _ sous les tuiles, twètche, twèrtchète, pope ; voy. chaume ; _ indiquant défense de passsage, voy. brandon ; net comme _, nèt’ come pinète

 

E0

torchette

nf twârtchîye

 

C60

torchis

(esp de mortier) stramé, payou (payerou War., pariou Gl., Ar., pariou Es., St.; paroû Od ), påsté (Les.), pâston (Fl.) ; mur de _, meûr di payou, etc., meûr d’ årzèye (, di têre ; di fèssèdje Har. ; moûr di vèrdjèdje Lat.), mour di parû (Bo. : on parioû = on cwârê d’ paru ; on cwayou à Ma.) ; construire en _, stramer, palio(u)ter (, pariouter Gl. ; -ioter Sto ; pålioter Hu.), ce qui signifie, par ext, remplacer le torchis par des briques, syn briketer

 

E0

torchis

nm twârtchon

 

C60

torchis

(mortier de terre grasse malaxée avec de la paille hachée (qqf avec addition de chaux) payerou ; on mour en payerou

 

S0

torchon

[nm] (o-c) lagnèt, (e) drap d’ mohone, (o) r’loketwè, (o-c) loke [nf], (c) twârtchon

 

G100

torchon

_ de paille, wåmale ; (linge pour laver le plancher, serpillière) drap d’ mohone (d’ mohon Du., d’ mahon Li.), clicote di manhon (Bo.), wite (nf) (Ve., Herv., Spa) ; _ de cuisine (pour essuyer la vaisselle), drap d’ min, drap d’ couhène, drap ås tasses (ou vêres), drap ås hièles, drap d’ hièles (voy. lavette) ; _pour essuyer la poussière, _ pour récurer, voy. linge ; voy. SALOPE, SOUILLON

 

E0

torchon

nm (morceau de toile qui sert à essuyer la vaisselle) drap d’ bagadje; essuyer les assiettes avec le torchon, rissuwer l’s-assiètes avou l’ drap d’ bagadje; (pour nettoyer le sol, serpillière) loke à r’loketer ; elle a simplement donné un coup de torchon, èlle a jusse passé avou l’ loke à r’loketer ; (petit torchon pour faire la vaisselle et essuyer la table) lagnèt, manète (f)  (, lâvète (f)) ; essuyer la table avec le torchon, rifroter l’ tauve avou l’ lagnèt ; (expr) man.nèt come on lagnèt, sale comme un torchon; (petit torchon pour prendre les poussières) loke à poûssêres; entre eux, le torchon brûle, il ont dès bisbrouyes, … dès bisbisses ; (travail mal présenté) qu’est-ce que c’est que ça pour un torchon ?, qwè-ce qui c’ èst d’ ça por one pourciaterîye ?

 

C60

torchon

 _ (« essuie ») pour essuyer la vaisselle (fr .rég. drap de vaisselle), drap di chèles

 

S0

torchonner

v (bâcler une besogne) twârtchî

 

C60

torcol

(oiseau) twètche-cô (nm), twètcheroûle (nf), coloûve du tchêne (Ve.)

 

E0

torcol

nm cwagne-cô, twatcheroule (f), cô-twatche

 

C60

tordage

twèrdèdje (de la laine) ; stwèrdèdje (du linge mouillé, etc.)

 

E0

tord-boyaux

nm (eau-de-vie très forte) one gote di fwârt, one gote di fèl ; (eau-de-vie de basse qualité) pichate di canari

 

C60

tordeur

twèrdeû

 

E0

tord-nez

voy. torche-nez

 

E0

tord-nez

(instrument à l’aide duquel on saisit le cheval par le nez pour le rendre plus docile) torche-nez

 

S0

tordoir

voy. garrot

 

E0

tordoir

_ que l’on passe dans une chaîne pour assujettir une charge, splinke (Te.)

 

S0

tordre

[v] 1 (c) twade, (e) twède, (o) tôde

2 (pour extraire quelque chose (p. ex. une serpillière pour en extraire l’eau)) (c) stwade, (e) stwède, (o) stôde

 

G100

tordre

(fil, laine, corde) twède ; du fil tors, de twèrdou fi ; du fil bien tordu et bien ciré, dè fi qu’ èst bin lifé (Tr.) ; _ en tout sens (fil, arbre, etc.), kitwède, crankî (-tchî), voy; tortiller ; _ une hart de fagot, pôcî one hårt (Har., Du.) ; l’essieu est tordu, l’ èssi èst pwècî (Ar., Tr.) ; planche toute tordue, plantche tote kipwècêye (Ar.), voy. déformer ; objet tout tordu, on twèrtchis’ ; (houill) se _ en parlant du boisage, broyî, si twèrtchî ; _ une aiguille, houler ine awèye ; _ le linge mouillé, stwède li bouwêye, twèrtchî on drap po l’ sitwède ; _ le cou, twèrtchî l’ cô ; se _ le pied, si twèrtchî l’ pîd, voy. ENTORSE, FOULER, LUXER ; se _ comme un ver, si k’twèrtchî come on viér (, on d’zi (un orvet), ine anwèye (une anguille)), voy. CARACOLER

 

E0

tordre

v stwade, twârtchî; je tords , dji stwad, dji twârtchîye ; il tord , i stwad, i twârtchîye ; nous tordons , nos stwârdans, nos twârtchans ; vous tordez , vos stwârdoz, vos twârtchoz ; ils tordent , is stwadenut, is twatchenut ; il tordait , i stwârdeûve, i twârtcheûve ; il tordra, i stwaderè, i twatcherè ; il tarderait, i stwadereûve, i twatchereûve ; qu’il torde, qu’ i stwade, qu’ i twatche; qu’il tordît, qu’ i stwârdiche, qu’ i twârtchiche ; tordant, stwârdant, twârtchant ; tordu, stwârdu, twârtchî; (soumettre une partie du corps à une torsion) stwade ; action de tordre, stwârdadje (m) ; tordre le cou, stwade li cô ; je vais lui tordre le bras, djè lî va stwade si brès; (soumettre un corps à une torsion pour en extraire qqch) stwade ; il faudra tordre le torchon, i faurè stwade li loke à r’loketer ; tordre, à la main, du linge lessivé, spaumer ; action…, spaumadje (m); (expr) i ’nn’ î a d’né, do lin à stwade, il lui en a donné, du lin à tordre, … du fil à tordre; (déformer par flexion) ployî, twade ; tordre un morceau de fer, ployî on bokèt d’ fiêr ; tordre à nouveau, ritwade ; action…, ritwârdadje (m); (plier brutalement une articulation en la forçant) stwârtchî, twade ; action de tordre, stwârtchadje (m) ; tordre à fond, cotwade ; action de…, cotwârdadje (m) ; il s’est tordu le pied, il a stwârtchî s’ pîd ; il a peur de se tordre le pied, il a peû d’ twade si pîd; (mettre en torche, déformer par torsion) twârtchî ; mettre une écharpe en torche, twârtchî one èchêrpe; tordre à nouveau, ritwârtchî ; action…, ritwârtchadje (m) ; tordre à fond, cotwârtchî ; action…, cotwârtchadje (m) ; (se) se tordre le pied, stwade si pîd, stwârtchî s’ pîd; se tordre de douleur, si fé laîd; se tordre de rire, chirer d’ rîre, rîre à chirer, rîre à skèter sès botenîres

 

C60

tordre

vt (soumettre à une torsion) twade ; twade one hârt ; twade on fil ; dji lî twadro l’ cô ; un linge mouillé) stwade ; stwade lès bagues ; _ un drap ou un grand linge à deux, en imprimant à chaque extrémité un mouvement de torsion en sens inverse, jusqu’à ce le linge ou le drap s’enroule sur lui-même, stwade à fache ; (pour donner la forme d’une torche) twartchi ; twartchi do strin ; _ à plusieurs tours, kitwartchi ; la bâre astot tote kitwartchi ; se _ (se plier) (sous l’effet de la douleur), si twade ; i s’ twardot à l’ tère télemint qu’ il avot mâ ; (faire un faux mouvement qui plie violemment une articulation) dji m’ê twardou l’ pîd ; vi se _ (suivre une ligne sinueuse) twade ; l’ âbe tward on pauk à l’ mîtan ; (se) _ en tous sens (se tortiller), si kitwade ; i s’ è k’twardou d’ mâ tote la nut’ ; i s’ kitward come on dzi

 

S0

tordu

, ue adj chalé (-ye), cotwârdu (f cotwârdeuwe), gauyelé (-ye), twârdu (f twârdeuwe), twârtchî (-ye) ; « Miyin sûveûve avou sès gauyeléyès djambes. » (A. I.aloux) ; il avait la bouche tordue, il aveûve s’ bouche su l’ costé ; (expr) cotwârdu come one couche di vigne, tordu comme une branche de vigne

 

C60

tordu

, tordue adj (qui n’est pas droit(e)) kitwart (, kitwate), twardou (, -oûye) ; on poumî tot k’twart ; (contrefait, -aite) èle a va tote kitwate ; (en parlant d’un arbre) qui est _ (, qui va de travers), bisgwargnou, -oûye ; on tchin,ne tot bisgwargnou ; l’ âbe èst tot twardou 

 

S0

torero

nm torèro

 

C60

torgnole

voy. coup

 

E0

torgnole

nf bafe, clatche, pètéye

 

C60

tormentille

toûrmintène, môrsûredè-diâle ; rècène di diâle, rècène quu l’ diâle rutèye (St., Ma.)

 

E0

tornade

nf tornâde

 

C60

toron

(t de drap) coyeûte (nf) ; _ de corde, twér

 

E0

torpédo

nm torpédo

 

C60

torpille

nf torpîye

 

C60

torque

nf torque de tabac, role

 

C60

torréfacteur

nm brûlwè, tambour, tambourinèt ; un torréfacteur à café, on brûlwè à cafeu

 

C60

torréfacteur

_ à café, broûle-cafê (Lu.), broûleû à cafè

 

S0

torréfié

adj café d’orge torréfié, cafeu à l’ toréyaline

 

C60

torréfier

_ le café, broûler l’ cafè

 

E0

torréfier

v brûler

 

C60

torréfier

broûler do cafè

 

S0

torrent

rouwå (Ferrières) ; _ de boue, dès lavasses (Bo., Rob)

 

E0

torrent

nm (cours d’eau à forte pente) ruwau ; « On dèboule à p’tits côps tant qu’ on n’ a nin mètu pîd au fin fond d’ on ruwau à sètch. » (E. Gilliard) ; (écoulement rapide et brutal) pleuvoir à torrents, ploûre à tot spiyî, … à sayas

 

C60

torride

adj pètant d’ tchôd; là-bas, il fait torride, véla, i faît pètant d’ tchôd ; (expr) i fieûve on solia à fé disclôre lès-ous , il faisait un soleil à faire éclore les œufs ; i fieûve on solia à fé fonde dès crètons è l’ paîle , il faisait un soleil à faire fondre des morceaux de lard dans la poêle, il faisait une chaleur torride ; chake pwèl a s’ gote èt lès fortchus ’nn’ ont deûs, chaque poil a sa goutte (de sueur) et les fourchus en ont deux (tellement il fait torride)

 

C60

torride

adj makant, -ante ; li slo èst makant ; il fait _, on pout cûre lès-oûs â slo

 

 

S0

 

 

tors

, -e : fil _, twèrdou fi ; jambes torses, houlêyès (ou cråwêyès) djambes, kitwètes come dès crâwes, dès djambes à cråwe (, totès cråwes), dès cråwes ; il a des jambes torses, i cråwe ; voy. tordre

 

E0

tors

, torse adj twârtchu (f twârtcheuwe)

 

C60

torse

nm (partie supérieure du corps humain) li d’zeû do cwârps ; (poitrine) cofe, pwètrine (f), stomak

 

C60

torse

_ nu, sans chemise (ou la chemise largement ouverte.) (à) pur (pour Te.) ; si mète à pur

 

S0

torsion

twèrdèdje (ki-), twèrtchèdje (ki-, ri-), qqf -eûre

 

E0

torsion

nf (action de tordre ; voir : tordre)

 

C60

tort

[nm] (c) twârt, (e) twért, (o) tort

 

G100

tort

twért ; avouer ses _s, avouwer qu’ on-z-a twért ; faire _ à qn ou à qch, fé blåme ; faire du _, fé de twért, voy. DÉGÂT, DÉTRIMENT, ENDOMMAGER ; [les deux conjoints] ont des _s réciproques, onk qui fêt djusse èt l’ ôte posson ; [parler, agir] à _ et à travers, brik è brok, dalvî-dalvasse, à l’ visse à l’ vasse, davî-davå (Her.), lavî-lavå (Lant.), roubièssemint, roubî-roubègn (Vo.) ; frapper à_ et à travers, flahî tot-avå, bwèheler (Hu.), voy. hasard

 

E0

tort

nm twârt ; faire tort, fé do twârt ; cela ne fait pas de tort, ça n’ faît pont d’ twârt ; il n’a pas tort, i n’ a nin twârt ; il n’a pas tous les torts, i n’ a nin tos lès twârts ; on aurait tort de se plaindre, ça ne va pas trop mal, on-z-aureûve twârt di s’ plinde; (loc) à tort, à non-syince ; à tort et à travers, sins veûy ni r’conèche ; parler à tort et à travers, causer sins veûy ni r’conèche; (expr) li cinsî qui s’ tchaufe au mwès d’ janvî a twârt di s’ plinde , le fermier qui se chauffe au mois de janvier a tort de se plaindre, un mois de janvier froid favorise les récoltes

 

C60

tort

(situation de la personne qui a commis une action blâmable) twart (tôrt Ba.) ; sèy en twart ; il èst dins sès twarts ; i fât rik’nuchi sès twarts ; avoir _, avèr twart ; li ci qu’ èst absent è todi twart ; il è twart di fé à sa tièsse ; donner _,  dèner twart ; dji n’ lî dène nin twart d’ avèr raspondou ; parler à _ et à travers, avèr la lanwe (ou la gueûye) divant lès dints ; (dommage, préjudice) twart ; i nos-è fêt brâmint do twart ; ils ont des _s réciproques, is n’ si d’vant rin [duvant : du v. duvèr : devoir) ; il ne faut pas se causer du _, même pour en occasionner un plus grand à d’autres, i n’ fât nin s’ fé bwagne po rinde on-ôte aveûle ; à _ (injustement), à twart ; on lî è r’protchi ça à twart ; à _ ou à raison, à twart ou à rêson ;

 

S0

torticolis

avoir un _, aveûr on toûr di cô (, di hatrê), ine reûde hanète (,   on reûd hatrê), aveûr må èzès niêrs do cô (La.), torticolis

 

E0

torticolis

nm avoir un torticolis, awè on rwèd cô

 

C60

tortiller

kitwède, (ki)twèrtchî, crankî, rabrôdî, voy. chiffonner ; se _, voy. tordre ; il n’y a pas à _, i n’ a nin à crankî, à toûrner åtoû (dè pot), halkiner, toûrniker, tchiketer, marchander, balziner, voy. BALANCER, BARGUIGNER, BIAI­SER, HÉSITER

 

E0

tortiller

vt (tordre à plusieurs tours) cotwade ; elle tortillait son mouchoir, èle cotwârdeûve si mouchwè; vi tortiller des hanches, wignî do cu, vèriner ; « Lès vatches zoublin.n en vèrinant do cu. » (A. I.aloux) ; (se) si cocheûre, si cooûdri, si covèriner; (expr) si covèriner come on viêr , se tortiller comme un lombric ; si cooûdri come one coloûte, … comme une couleuvre ; si cocheûre come on viêr qu’ a ieû on côp d’ locèt, se tortiller comme un lombric qui a reçu un coup de bêche

 

C60

tortillon

crankion (-tchon), twèrtchis’, vôtion ; petit _ (de filasse, de laine), twèrtchète, poupèye, bôdjète (Vo.); coussinet pour porter un panier sur la tête, twètche

 

E0

tortillon

nm (linge tortillé) twârtchon ; faire un tortillon avec une écharpe, fé on twârtchon avou s’-t-èchêrpe; (bourrelet qu’on pose sur la tête pour porter un panier), cossète (f)

 

C60

tortionnaire

n boûria

 

C60

tortis

_ de paille que l’on introduit dans la bouche des ruminants souffrant de météorisme, pour faciliter l’évacuation des gaz, bâyâ, hârt (Com.) ; mète on bâyâ à l’ vatche po la fé disgonfler

 

S0

tortoir

voy. garrot

 

E0

tortoir

nm tinkion

 

C60

tortoir

_ en bois qui permet de brâyeler, brâyeleû

 

S0

tortu

adj cron (f crombe)

 

C60

tortue

nf tôrteuwe

 

C60

tortuer

cråwer ; voy. tordre

 

E0

tortueux

, -euse houlé, -êye ; (anc.) kitwért, -ète ; voy. détour

 

E0

tortueux

, euse adj (sinueux) un chemin tortueux, one vôye qui toûne tofêr ; (expr) one vôye come li vôye di Hu , une route comme la route de Huy, … tortueuse; (plein de détours) il a des explications tortueuses, i n’ èst nin franc dins ç’ qu’ i dit, i n’ sét dîre lès-afaîres platèzak

 

C60

torture

torteûre (tôr-)

 

E0

torture

torture ; il èst mwart su la torture

 

S0

torturer

v (infliger la torture) boûriater; (faire beaucoup souffrir) toûrminter

 

C60

torturer

vt torturer ; il è stî torturé pa lès-Alemands

 

S0

torve

adj lancer des regards torves, biketer ; il a des yeux torves, il a dès-ouys à cwin

 

C60

tôt

[adv] timpe, matin

 

G100

tôt

timpe, twèt (ard ; twat ou du timps d’ eûre St., Ma.); se lever _, si lèver matin ou (tot) timpe, (ard) (tot) twèt ; plus _, pus timpe, pus matin, (ard) pus twèt ou pus-à timps ; se lever _, se mettre_ à l’ouvrage ou en route, su d’goudji (Ja.; su d’coutchi Sart)

 

E0

tôt

adv (de bonne heure) (tot) timpe ; il s’est levé tôt , i s’ a lèvé tot timpe ; vous arrivez tôt !, vos-èstoz matin !, vos-èstoz timpru ! ; tôt le matin, timpe au matin ; très tôt, tot timpe, à pont d’ eûre ; il était très tôt, il èsteûve tot timpe, i n’ èsteûve pont d’ eûre; (expr) coûtche-tu tot timpe, lève-tu matin, ti mè l’ dîrès si t’ as pau d’ pwin , couche-toi très tôt, lève-toi très tôt, tu me le diras si tu manques de pain ; il a p’chî è s’ lét dandjureû ! , il a pissé dans son lit, sans doute ! (pour s’être levé si tôt) ; i s’ lève qui l’ diâle n’ a nin co mètu sès culotes, il se lève alors que le diable n’a pas encore mis son pantalon, … très tôt; i va coûtchî avou lès pouyes, il va coucher avec les poules, … très tôt; on n’ danse nin co, savoz! , on ne danse pas encore, vous savez !, vous êtes un peu tôt ; por mi, ça n’ va nin avou l’ feume , à mon avis, il s’est disputé avec sa femme ; vos-avoz v’nu avou lès parints ? (iron), vous êtes venus avec la famille ? (qui arrive la première à l’enterrement), vous arrivez bien tôt; (avant) ça s’est passé beaucoup plus tôt, ça s’ a passé bran.mint d’vant ça ; si vous me l’aviez dit un jour plus tôt, si vos m’ l’ aurîz dit on djoû pus rade ; au plus tôt; je viendrai au plus tot, dji vêrè l’ pus rade possibe ; revenez au plus tot !, rivenoz bin rade ! ; tôt ou tard, on djoû ou l’ ôte ; il viendra tot ou tard, i r’vêrè on djoû ou l’ ôte

 

C60

tôt

adv 1 twèt (Ar , Ber., …) ; il èst trop twèt ; il s’est levé très tôt, i s’ è lèvé tot twèt (Ar.) ; 2 timpe (dans quelques loc.) ; timpe ou târd, i fârè bin qu’ on-î passe ; ce n’est pas trop tôt !, ça n’ èst nin trop timpe ! ; se lever tôt, si lèver matin ; 3 nous dînerons plus tôt (que d’habitude), dji nos-avancerans po dîner 

 

S0

total

, -e,ité totål, -e, -ité

 

E0

total

, ale adj la hauteur totale, tote li hôteû ; il a nia confiance totale, il a tote mi confyince, dji m’ fîye tot-à faît à li ; c’était le silence le plus total, on n’ ètindeûve rin, on n’ ètindeûve nin one moche ; c’était l’obscurité totale, on n’ vèyeûve pus rin; nm au total, en additionnant, en comptant tot èchone; au total, tout compte fait, tot compte faît

 

C60

total

, -ale adj totâl, -âle (m pl -âls) ; one èclipse totâle ; n (addition) totâl ; fèjoz-me li totâl

 

S0

totalement

adv tot-à faît

 

C60

totaliser

voy. sommer 2

 

E0

totaliser

v (rassembler en un total) fé l’ totâl; nous avons totalisé les entrées, nos-avans faît l’ totâl dès-intréyes, nos-avans compté totes lès-intréyes; (compter au total) awè ; c’est lui qui totalisait le plus de points, c’ èst li qu’ aveûve l’ pus d’ ponts

 

C60

totalitaire

totalitaîre

G0

totalitarisme

totalitarisme

G0

totalité

nf elle lui a donné la totalité de son argent, èlle lî a d’né tos sès caurs ; c’est lui qui en a reçu la totalité, c’ èst li qu’ a ieû tot-à faît tot

 

C60

totalité

totâlité ; acheter la _, acheter la masse

 

S0

totem

totèm

G0

totémique

totèmike

G0

totémisme

totèmisme

G0

toton

1 (jeu d’enfant, pirouette, bouton traversé d’une tige, allumette, etc.) bisawe, bisète (Comm.), bizwéye (Tr., Th.), bidèt (Bi.),  pèrwèye (Du., Xh. ; pîw- Re.) ; 2 toton, pîwèye, pîwitche (Hu.),  pé-prind (Tr.), prin-prin (Cha.), pran-tout (Du.), tourbèye (Ra.; tor- La ), mirlipipi (Xh.), voy. toupie, tourner

 

E0

touarèg

touwarèg

G0

toubib

nm docteûr, médecin

 

C60

toucan

toucan

G0

touchant

, -e touchant, -e ; prép , voy. propos

 

E0

touchant

prép à propôs di, avou, po ç’ qu’ èst di ; il faut le mettre au courant, dans cette affaire touchant le tracteur, i l’ faut mète au d’ faît, avou l’ tracteûr

 

C60

touchant

, ante adj muwant (-e) ; c’était touchant, c’ èsteûve muwant ; c’est une histoire touchante, c’ è-st-one muwante histwêre

 

C60

touchau

nm pîre di touche (f)

 

C60

touche

(de piano) touche ; pour la « touche » d’écolier, voy. crayon

 

E0

touche

nf (coup léger) il faut y aller par petites touches, c’ è-st-à pwin.ne s’ i l’ faut djonde ; (pêche, action du poisson qui touche) j’ai une touche, i bètche ; je n’ai pas eu la moindre touche , i n’ a nin d’djà bètchi on côp ; (sport) la balle est sortie en touche, li bale est sôrtîye, li bale a passé l’ ligne ; c’est une rentrée en touche, c’ è-st-one rintréye; (chacune des notes d’un clavier) note; ce n’est pas la bonne touche, ci n’ èst nin l’ bone note; (pour écrire sur une ardoise) touche ; écrire à la touche, scrîre avou one touche; pierre de touche, pîre di touche

 

C60

touche 1

(de piano) touche

 

S0

touche 2

(à la pêche) touche ; (au fig,) faire une _ (se faire remarquer par qqn en éveillant son désir) fé one touche

 

S0

touche-à-tout

nm c’est un touche-à-tout !, (enfant) i faut todi qu’ i vaye mète sès mwins pa tos costés ! ; (qui se disperse en activités) i faît d’djà bran.mint d’s-afaîres, i tchipote voltî

 

C60

Touchèque

(n de famille) Touchèke

 

S0

toucher

[v] 1 (o-c) djonde, (o-c) touchî,

2 (du doigt) (e) aduser

 

NB adjonde : le préfixe a- insiste sur le mouvement de rapprochement, cf avoler, avoyî, assatchî / assètchî…

 

G100

toucher

v (entrer en contact physique avec qqn ou qqch) adjonde, djonde ; action de toucher, adjondadje (m), djondadje (m) ; sans le vouloir, j’ai touché sa main, sins l’ fé èsprès, dj’ a djondu s’ mwin ; la balle ne l’a pas touché, li bale nè l’ a nin djondu ; sa joue touchait la mienne, si massale èsteûve conte li mène ; attention, votre chaise touche le mur!, (a)tincion, gn-a vosse tchèyêre qu’ èst conte li meur ! ; il n’a jamais touché une cigarette, i n’ a jamaîs fumé di s’ vîye ; il n’a jamais touché une carte , i n’ a co jamaîs djouwé aus cautes ; (expr) dji nè l’  vôreûve nin djonde avou dès picètes, je ne voudrais pas le toucher avec des pincettes ; i n’ djondeûve pus têre, il ne touchait plus terre, il était ravi; (être contigu) djonde; ma maison touche la sienne, mi maujone djond l’ sène; (atteindre, blesser) atraper, djonde, djoster, prinde ; il a été touché par une auto, il a stî atrapé pa one auto ; il a été touché au genou, il a stî atrapé à si gngno ; ce n’est pas à la tête qu’il a été touché, ci n’ èst nin à s’ tièsse qu’ il a stî pris ; il a bien été touché, il a stî fameûsemint djosté ; (communiquer) awè ; vous l’avez touché ?, vos l’ avoz ieû  ? ; je n’ai pas encore réussi à le toucher, dji n’ l’ a co seû awè; (aborder) atauchî ; « C’ èst come si one saquî / L’ aveûve atauchî / Po lî fé comprinde / Qui ç’ côp-ci, ç’ n’ èsteûve pus dès mintes. » (J. Guillaume); (entrer en possession d’une somme d’argent) touchî, lèver; toucher sa pension, touchî s’ pension ; il est allé toucher son argent, il a stî lèver sès caurs; (émouvoir) fé one saqwè, m(o)uwer; on voit bien que cela l’a touché, on vèt bin qu’  ça lî a faît one saqwè, on vèt bin qu’ il a stî muwé ; cela ne me touche pas, ça n’ mi faît rin, ça n’ mi faît ni stitche ni broke; (expr) c’ èst come li tchin da Djauke, i n’ dit rin mins i n’ è pinse nin mwins’ , c’est comme le chien de Jacques, il ne dit rien mais il n’en pense pas moins, cela le touche malgré les apparences ; (concerne) le chômage touche également les jeunes, gn-a dès djon.nes èto qui n’ ont pont d’ ovradje; (dire) il lui en a touché un mot, i ’nn’ î a causé ; à votre place, je lui en toucherais un mot, à vosse place, djè lî causereûve di ça ; toucher à (porter la main sur) on a touché à nos fruits, on-z-a stî autoû d’ nos frûts ; ne touchez pas à la casserole !, ni djondoz nin l’casserole ! ; je vous défends de toucher à cela, dji vos disfind d’ mète vos mwins là-d’ssus ; ne pas toucher à de l’argent mis de côté, ni nin boudjî à dès caurs mètus à pont ; je lui avais mis une écuelle de viande mais il n’y a même pas touché, djè lî aveûve mètu one sicwèle plin.ne di tchau mins i n’ a nin d’djà stî autoû ; (atteindre, arriver à) cela touche à sa fin, ci sèrè bin rade faît, … bin rade tot; (apporter des modifications) n’y touche plus!, lèyîz-le insi ! ; sans avoir l’air d’y toucher, à môde di rin ; (se) si djonde, bukeler; les piquets se touchent, lès pikèts bukèlenut

 

C60

toucher

vt (qqn ou qqch) (entrer en contact avec eux) toucher ; dji v’ disfind di m’ toucher ; on no l’ toucherot nin avou dès picètes ; (atteindre au moyen d’un projectile) toucher ; dji dè l’ avèr touché padrî la spale ; se _ (être en contact), si toucher ; deûs mâjons qui s’ touchant (ou qui t’nant assone) ; vi (à qqch) toucher à ; ni touche nin à mès papîs ; ni touche nin à l’ uch, gn-è do l’ coleûr dissus ; (effleurer) adouser (adusè Te.) ; on n’ l’ adouserot nin avou dès picètes, télemint qu’ il èst niche ! ; çusse fame-là, dji n’ l’ adousero nin ; _ à, aler âtoûr di ; les souris n’ont pas touché au poison, lès surus n’ ont nin stî âtoûr do pwason ; toucher à (porter la main sur), ni boudjoz nin à ma fâs ; (de l’argent) toucher ; dji dè toucher mès sous ; toucher lès-arièrés ; _ (encaisser) un chèque, toucher on chèke ; _ terre, ritoumer à l’ tère

 

S0

 

 

toucher 1

vt _ du doigt, aduser, sinti avou s’ deût ; [je vous défends de me] _, aduser, djonde (djwinde Mar.), adjonde, toucher, atoucher, ahourter (St.) ; Voy. BLESSER, COGNER, EFFLEURER, froler, heurter ; on n’a qu’à le _ pour l’irriter, on n’ a qu’ à l’ aduser (, rogni Fl.) po l’ fé måveler ; il est vite touché il est vite aduzé, voy. froisser, suscep­tible ; _ avec le bec, la bouche, la pointe, bètchî ; _ à la bonne place, acsûre, tètchî : vous l’avez touché à l’endroit sensible, vos l’avez tètchî (, acsû) wice qu’ il a må ; il a bien touché, il a touché juste, il a tapé djusse, i l’ a bin adjèrcî (, assèné), voy. réussir ; (d’un projectile) acsûre, kissûre, voy. attein­dre ; au jeu de billes,_ vivement de sa bille celle de l’adversaire, pèter ; au jeu de cartes, _ son partenaire en entrant dans son jeu, assèner ; il lui a fait _ terre, i l’ a mètou djus ; _ de l’argent, lèver, toucher, riçûre ; elle est touchée au cœur, èlle ènnè tint, èlle a l’ pèpin ; cela le touche vivement, çoula lî va à l’ åme (, å coûr) ; cela ne me touche pas, çoula n’ mi r’garde nin, dj’ ènn’ a d’ keûre, dj’ ènn’ a ni crås ni mêgue ; _ un mot à qn, voy. mot ; vi n’y touchez pas, n’ alez nin åtoû ; mon pré touche au vôtre, mi pré djont l’ vosse, nos deûs prés s’ djondèt ; mon bonnier touche à la route, mi bounî djont (, bat’) à l’ vôye ; vos planches ne se touchent pas, vos planches ni (s’) djondèt nin, voy. jointif

 

E0

toucher 2

nm sens du _, sintèdje

 

E0

touche-touche

(jouer à) loc djouwer à l’ cope

 

C60

toue

nf nauke ; « Les p’tits plats batias, les naukes, come on dit, sont satchîs pa des tch’aus èt sovint les bilandes avou. » (L. Maréchal)

 

C60

touer

, -eur, voy. remorquer, -eur

 

E0

touffe

[nf] 1 (c) topéye, topèt [nm], (e) toupe, flotche

2 (herbes) (o) bousséye

3 (végétation plus grosse) stokéye

 

G100

touffe

_ de cheveux, poils, plumes, toupe, flotche, bouhote (Hu.), bossèt (Ma.), bossète (Che.), popêye (Vo.) ; petite _, toupion, flotchète, lotchèt, -ète ; voy. huppé, mèche, tortillon ; _ d’her­be, lopèt (Es.), bossèt (La , Ma.), voy. fourrure ; _ de molinie, esp d’herbe des fagnes, tièsse-du-mwért (Ja.), tièsse-du-boû (Ma.), tièsse-du-torê (Ma.) ; _ de ronces, etc., rantin (Er., râ- Ja., Coo), bossète (Sto ) ; _ de racines d’arbre, rècinêye ; _ de salade, etc., stlokêye ; _ de pommes de terre, de noisetier, etc., boudjèye (bodjêye Ve.), bouhèye (bohêye Sp., bohée ard), on hôt d’ crompîres, on trêt d’ crompîres (hesb), ine fosse di crompîres Vo.); se former en _, voy. taller

 

E

touffe

nf (de fleurs, de plantes) boyéye (, bowéye) ; il a arraché une touffe de violettes , il a rauyî one boyéye di violètes; « Ci n’ èst pus qu’ one èsclamûre pa t’t-avau lès boyéyes di fleûrs. » (E. Gilliard) ; (de poils) topèt (m) topéye , une touffe de poils, on topèt d’ pwèls, one topéye di pwèls ; (de cheveux) houpe, houpète, topéye

 

C60

touffe

(assemblage de tiges (d’une même plante)) bowêye (bohêye Te.) ; one bowêye di crompîres ; one bowêye di sèton ; pratiquer une première éclaircie dans les betteraves (avant de les dissévrer), en ne laissant que des _s de deux ou trois plantes, mète lès pètrâves à bowêye ; _ de poils ou mèche de cheveux dont la forme circulaire évoque une rose, rôse, rôsace ; wêtoz la bèle rôse qu’ il è dins lès tch’vès ! ; poils qui repoussent en _s de forme circulaire (chez une vache qui a eu la gale, p. ex.), rôse ; li pwal ricrèche à rôse ; _ d’herbe plus vigoureuse qui croît aux endroits engraissés par les bouses de vache qui n’ont pas été étalées, et que le bétail délaisse, cou-d’-flate, topèt (Te.)

 

S0

touffu

, -ue spès, -èsse ; il a les cheveux _s, il èst spès di dj’vès ; voy. dru, fourré

 

E0

touffu

, ue adj oufu (f oufeuwe) ; « On bouchon d’ ronchis’ , oufu s’ i gn-a. » (E. Gilliard)

 

C60

touillage

nm touyadje

 

C60

touiller

voy. mélanger

 

E0

touiller

v touyî ; touiller les œufs, toûyî dès-ous ; touiller la salade, machî l’ salade

 

C60

touiller

vt (remuer, agiter) (une pâte, un liquide) touyi ; touyi l’ cassemint

 

S0

toujours

todi (, todi måy, todi èvôye), tofér, djoûrmåy, djoûr-èt-måy,  voy. cesse ; il est parti pour _, il è-st-èvôye po tot (, dè l’ tot Sp.) ; depuis _, dispôy qui l’ monde èst monde

 

E0

toujours

adv (continuellement) todi (à certains endroits, tofêr) ; c’est toujours vous qui avez raison, c’ èst todi vos qu’ a raîson ; il marche toujours la tête en l’air, i rote todi avou s’ tièsse è l’ aîr; ici, on travaille toujours !, véci, c’ èst todi iû ! ; il lui en faut toujours plus, i ‘nn’ î faut todi d’pus ; ils sont toujours plus nombreux, i gn-a todi d’pus ; il retombe toujours sur les pattes, i r’tchaît todi su sès pates ; si on savait toujours tout !, s’ on saureûve todi tot ! ; (expr) on vèt todi quand dj’ so plin, on n’ vèt jamaîs quand dj’ a swè, on voit toujours quand j’ai bu mais jamais quand j’ai soif; (périodiquement) tofêr (à certains endroits, todi) ; presque toujours, quausu tofêr ; il se trompe toujours, i s’ brouye tofêr ; ils choisissent toujours la même place, is tchwèsichenut tofêr li min.me place; (généralement) toi qui es toujours si matinale, vos qu’ èst todi si timpreuwe (ou tofêr suivant les endroits); toujours est-il que …, todi è-st-i qui… (, itèm è-st-i qui…) ; il arrive toujours à midi, il èst todi là po doze eûres;  de toujours : ce sont les amis de toujours, c’ èst todi lès min.mes soçons; depuis toujours, dispûs todi ; – Depuis quand ?  – Depuis toujours, – Dispûs quand ? – Dispûs todi ; (encore maintenant) co ; malgré tout, j’y vais toujours, maugré tot, dj’ î va co ; il n’est toujours pas venu, i n’ a nin co v’nu; (en tout cas, de toute façon) todi ; (expr) si fond qu’ on mète on cayau è têre, i vint todi on momint qu’ on l’ rimète à djoû , aussi, profondément qu’on enfonce un caillou en terre, il vient toujours un moment où on le remet à l’air; (expr. famil.) c’est toujours ça de pris, c’ èst todi ça d’ pris ; tu peux toujours courir, ti pous todi bin couru ; cause toujours !, oyi, tè l’ as dit ! ; (à la fin d’une phrase négative) ce n’est pas moi, toujours !, ci n’ èst nin mi, todi !

 

C60

toujours

(en toute occasion) todi (tou- Te.) ; èlle èst todi bin mètouye ; is s’ quèrant todi ; is f’jant todi ç’ qu’ i n’ fât nin ; il è todi la pîce po mète o trau ; il èst todi doû-ce qu’ i n’ fât nin fé èt disfé ; c’ èst todi travayi ; li ci qui sârot todi tot n’ pièdrot jamês rin ; i lî fât todi l’ bon bokèt ; comme _, come todi ; come todi, c’ èst lu qui s’ è fêt amantchi ; (encore, sans cesse) todi ; i coûrt todi ; t’ ès todi là ? ; èt co todi ! ; pour _ (éternellement, po todi ; dji n’ sons nin là po todi ; il est parti pour _ (il est mort), il èst voye po todi ; (en tout cas, en tout état de cause) todi ; si la mwart ni l’ abèlit nin, i frè todi on lêd mwart ; tu n’ îrès nin todi l’ vèy ; c’ èst todi ostant d’ gangni ; c’ èst todi quéke tchôse di drole ; tês’ todi qu’ i vinrè ! ; ça n’ èst nin mi todi ! ; èst-ce qu’ il èst mwart? – dji n’ pinse nin todi ; _ est-il que, todi èst-i quu ; todi èst-i qu’ dji nos-ons trové assone ; c’est toujours cela de pris, c’ èst todi ostant d’ pris

 

S0

toupet

toupèt, voy. touffu ; avoir du _, voy. AUDACE

 

E0

toupet

nm (touffe de cheveux) houpe (f), houpète (f) topéye (f); (hardiesse) audace (f), front, toupèt; il a eu le toupet de venir me le demander, il a ieû l’ front d’ mè l’ vinu d’mander ; il ne manque pas de toupet, il a totes lès-audaces, il a on toupèt d’ diâle

 

C60

toupet

(touffe de cheveux) toupèt ; èlle avot piké one fleûr dins s’ toupèt ; (hardiesse) toupèt ; il è on bê toupèt ; èlle è tos lès toupèts

 

S0

toupie

[nf] (o-c) toûrpène, (e) toûrnê [nm], trocale [nf], (o) dope, (c) pâralmwin

 

G100

toupie

grosse _ ronflante, campinér, diâle, zûnå (Ju.) ; _légère, bisawe, cocrale (Ar. ; crocale Gl., Ja.), trocale (Ve.), toûrnê,  kèle di tchin, bisård ou platê (Pet. ; platia Hu.), cwèrnê ou peûre (de forme conique) (Ju.), sånî (de forme massive) (Ju.),  grand-mére (Pet.), gadot (Ber.), pîre à l’ cwède (Hu.), pîwèye (Fl., Ho. ; pir- Ha., Ol., pèr- Wa., Du.), tourbale (Wa.), toûrbèye (St., tor- La , Li.), solê (Ke., Mom.), riboulète (Bo.), carikèye (, rakikèye) (Ma.) ; voy. toton

 

E0

toupie

nf (jouet, terme général) toûrpène; (à lancer à la main) pâralmwin, pîrwitche (, pwâre à l’ mwin)

 

C60

toupie

(jouet) toupîe ; (artisanale) (toton) pèrwîe (-iye Te.) ; djouwè avou one pèrwîye 

 

S0

toupiller

toûrniker, voy. tour­nailler

 

E0

toupillon

toupion ; voy. touffe

 

E0

tour

[nm] toûr, (c) toû

 

G100

tour

nf toû (, toûr) ; petite tour, tourète ; la tour du château, li toû do tchèstia

 

C60

tour

nm (limite d’un corps) toû (, toûr) ; le tour de poitrine, li toû d’ pwètrine ; mesurer le tour de tête, mèsurer l’ toû di s’ tièsse; il faudra lui prendre son tour de taille, i l’ faurè mèsurer à s cinture ; (pourtour) nous avons fait le tour du bois, nos-avans faît l’ toû do bwès ; le tour de France, li toû d’ France; (promenade, déplacement) toû (, toûr) ; tours nombreux, toûs èt ratoûs ; tours nombreux et en tous sens, racatoûs ; circonvolution, catoû ; aller faire un petit tour, aler fé on p’tit toû, … one tourène ; faire demi tour, ratoûrner, toûrner l’ pîd ; (loc) li tch’vau do long toû , le cheval du long tour, le cheval de droite; (mouvement de rotation d’un corps autour de son axe) toû (, toûr) ; un tour d’horloge, on toû d’ ôrlodje ; faire un tour au carrousel, aler on toû à toûrnikèt ; (loc) en un tour de main, dissus pont d’ timps, su rin d’ timps ; à tours de bras, di totes sès fwaces ; tour de reins, toû d’ rins; (rangs successifs) toû ; allez-y, c’est votre tour, alez-î, c’ èst vosse toû ; plus souvent qu’à son tour, pus sovint qu’ à s’ toû ; (expr) à chake si toû come à cofèsse , à chacun son tour comme au confessionnal; (exercice d’adresse) des faiseurs de tours, dès fieûs d’ toûs ; avoir le tour de main, awè l’ mwin faîte; (expr) il a trwès toûs d’ pus qui l’ diâle , il possède trois tours en plus que le diable, c’est un roublard; (action habile ou perfide) toû (, toûr) ; jouer des tours, djouwer dès quintes, djouwer dès toûs ; jouer un bon tour, djouwer cink lignes, awè ; subir un mauvais tour, awè one quinte ; jouer un mauvais tour, djouwer on scorion, fé dès mariminces; (manière dont qqch évolue) cela prend un mauvais tour, ça toûne mau ; cela prend un meilleur tour que prévu, ça va mia qu’ on-z-aureûve ieû pinsé ; attendons le tour des événements!, ratindans d’ veûy comint ç’ qui ça îrè ! ; (manière propre d’exprimer les choses) tour de phrase, maniére di causer; (mécanique) toû (, toûr) ; un tour d’horloger, on toû  d’ ôrlodjî ; un tour à bois, on toû po l’ bwès

 

C60

tour

(machine-outil) toûr ; travayi su l’ toûr

 

S0

tour

_ de prestidigitation, truk 

 

S0

tour 1

nf toûr ; ancien jeu de hasard, toûr di Babilône

 

E0

tour 1

(mouvement sur soi-même) toûr ; sèrer l’ uch à dobe toûr ; à _ de bras (avec acharnement), à toûr di brès ; bouchi à toûr di brès ; un _ de rein, on toûr di rin ; (circonférence) toûr ; li toûr di cô ; li toûr di taye ; li toûr di hantches ; c’ èst tos coûrts toûrs dins ç’ bokèt-là ; inn-è fêt, dès toûrs èt dès catoûrs ! ; (action de parcourir le pourtour; parcours ainsi accompli) toûr ; dj’ ê stî fé l’ toûr do l’ dicâce ; aler fé on toûr à l’ fware ; fé l’ toûr di l’ ôrlodje li toûr di France ; li toûr di nwaces

 

S0

tour 2

nm toûr, voy. détour ; machine du potier, du tourneur, toûr ; (instruments pour tourner les rais, pour marquer la place des frettes et des mortaises du moyeu tourneurs Ja.) ; frapper à _ de bras, fèri à toûr di brès’ (, à toûrnant brès’) ; en un _ de main, voy. tourne-main ; faire un _ de promenade, fé on toûr (, ine porminåde) ; faire demi-tour vers celui qui parle, ratoûrner ; faire le tour des maisons pour recueillir des signatures ou pour collecter, toûrner (ard ) ; fermer la porte à double _, sèrer l’ ouh à dobe sêre; chaque chose vient à son tour, i n’ a nou sint qui n’ åye si djoû ; c’est à son _ de jouer, c’ è-st-à lu à djouwer ; _ à _, toûr à toûr ; chacun à son _, chake à toûr ; [se donner] un _ de reins, on toûr di rins ; jouer un _ à qn, djouwer on toûr, on bê coyon, ine fameûse aubåde, ine bèle zafe ; fé ‘ne crasse, ine quinte, ine dondin.ne (dè- Ju.), ine firdin.ne (, fèr-, fur- ; furdèle Ve., Herv..), lêde frågne (Ha.), pûnote (La.), toûpe (Vot., Gl.) ; voy. farce, gaminerie ; il a tous les _s dans son sac, èls-a totes è cwérp, voy. truc

 

E0

tour 2

1 (exercice difficile à exécuter) toûr ; on toûr di passe-passe ; on toûr di fwace ;

2 (action habile, pour mystifier ou tromper qqn) toûr ; i m’ è djouwé on toûr ; i m’ ê fêt on toûr di youyou ; jouer des _s (sans méchanceté) (faire des farces), fé dès toûrs di turlupimpin [de turlupin, surnom d’un personnage de farce ; pour la réduplication de la finale, comp fr. perlimpinpin] ; _ pendable, couyonâde ; i nos-ann’ è djouwé one, di couyonâde ! ; jouer un vilain _ (à qqn), djouwer one quawe di trûte (à quéke onk), … one quinte (t. tiré d’un jeu de cartes) ; i n’ è nin on bon toûr ; li ci qui n’ è rèk qu’ on toûr ni vike qu’ on djoûr ; il a tous les _s (toutes les astuces), il è tos lès toûrs ;

3 (manière (de s’y prendre)) toûr ; la gamine è atrapé l’ toûr po loyi sès solés

 

S0

tour 3

(moment où qqn accomplit qqch dans une succession d’actions du même genre) toûr ; chakun à s’ toûr ; chakun s’ toûr, come a k’fèsse ! ; passer s’ toûr

 

S0

tour 4

(bâtiment) toûr ; tour de Babel, toûr di Babèl ; (au fig) c’est une vraie tour de Babel (quelle cacophonie) ici, on ne s’entend plus, c’ è-st-one vrê toûr di Babèl voci, on n’ s’ atind pus

 

S0

touraille

_ de brasseur, tèrèye

 

E0

tourbe

_ à brûler, troufe ; (ard ) saison où l’on va troufeler ( = chercher la _), troufelâye ; briquette de _ faite en fagne (ard), one troufe ; tas plus ou moins grands de briquettes, faits pour les sécher en fagne, (grand) hôt (Ja.) ; copèt, sôdârt (Sart) ; amonturon, cropèt, mont (Ma.) ; voy. sécher ; _ de tan, voy. tan ; tas de tourbes, grand hôt (ard)

 

E0

tourbe

nf troufe, têre d’ Olande

 

C60

tourbe

troufe ; broûler do l’ troufe

 

S0

tourbeux

, euse adj troufieûs (-e)

 

C60

tourbière

troufelîre, trau (, fosse) di troufes ; (ard : Ja.) dans la _, chaque ménage a sa troufèleréye ou plèce di troufes

 

E0

tourbière

nf troufîre

 

C60

tourbillon

_ de vent, toûbion (toûr- Du., torbèyon Fa., stourbion St.), toûbionemint d’ vint (Ha.), houyot d’ vint (Od.), houyon d’ êr (Bi.), wague di vint (Da.), poûssia (Mar.), vôtion (Xh.), hoursê d’ vint (Ma.), houfa (Gl.), hoûfion d’ vint (Bom.), voy. bourrasque ; _ de poussière, neige, foin, damabôme, stron-d’-pourcê (Ja.) ; arriver en _ de poussière, apoûsseler

 

E0

tourbillon

nm (air) stoûrbion ; des tourbillons de poussière, dès stoûrbions d’ poûssêre; (eau) ayis’, gofe (f) ; « En vos clinçant su one gofe, vos vièroz tènawète one bèle trûte tote tapinéye di rodje èt d’ nwâr. » (J. Houziaux)

 

C60

tourbillon

_ de poussière, stron-d’-porcê 

 

S0

tourbillonnement

nm stoûrbion

 

C60

tourbillonner

toûbyî (toûrbi Hu.), rabîyeter (hesb), toûbioner (Ha.), poûsseler

 

E0

tourbillonner

v toûrbyî; action de tourbillonner, toûrbiadje (m) ; cela tourbillonne, ça toûrbîye

 

C60

tourbillonner

vi catoûrner ; lès fouyes catoûrnant, c’ èst signe di pwave

 

S0

tourelle

torète (, toû-)

 

E0

tourelle

nf (petite tour) tourète

 

C60

touret

(de chaîne) torèt, tôrnant (Fa.)

 

E0

touret

nm touret à polir, toû à poli

 

C60

tourillon

(pivot) tombale (nf) ; voy. PIVOT, TOURET

 

E0

tourillon

_ de l’arbre tournant qui s’ancre dans l’anille (w. anile) pour faire tourner la meule supérieure du moulin, boton (Vau.)

 

S0

Tourinne-la-Chaussée

Toûrène (-ine), village

 

E0

tourisme

nm ils voyagent uniquement pour faire du tourisme, is  voyadjenut rin qu’ po veûy do payis ; c’est le tourisme qui fait vivre ce village, c’ èst lès tourisses qui faîyenut viker ç’ viladje-là

 

C60

touriste

toûrisse

 

E0

touriste

n tourisse ; on n’y rencontre que des touristes , on n’ î rèscontère qui dès tourisses ; j’y vais en touriste, dj’ î va po m’ plaîji

 

C60

touriste

n tourisse ; on fêt l’ tourisse, là ?

 

S0

 

touristique

adj (qui concerne les voyages) un guide touristique, on guide po lès voyadjes; (relatif au tourisme) ils ont de nombreuses acrivités touristiques, il ont d’ qwè po fé discouviè l’ payis ; (qui attire les touristes) c’est une ville touristique, c’ è-st-one vile qui gn-a bran.mint dès tourisses

 

C60

tourment

toûrmint, (anc.) toûrmintène ; donner du _ à qn, fé disôr, fé dès displits (duspits St., -plits Ve.)

 

E0

tourment

nm toûrmint ; se faire du tourment , si fé do toûrmint; (expr) pitits-èfants, p’titès misères, grands-èfants. grands toûrmints, petits enfants, petits ennuis, grands enfants, grands tourments

 

C60

tourmente

nf (tempête) timpète

 

G0

tourmente

voy. bourrasque, tem­pête

 

E0

tourmenter

[v] (o-c) fé dâner, (e) fé dåner ; v. agacer, ennuyer

 

G100

tourmenter

toûrmèter (qqf -inter), fé toûrmèter, fé assoti, fé aler, tracasser, tèmeter (tameter Vot.), voy. enrager, taquiner ; cela le tourmente, çoula lî grawèye è coûr ; elle est tourmentée, èlle èst tote kipicèye, voy. inquiéter, pré­occuper ; se _, si toûrmèter, råmer, su gårmèter (Ve.), si målîner (Vo.) ; voy. martel, sang ; du bois qui se tourmente, dè bwès qu’ oûveûre, voy. DÉFORMER

 

E0

tourmenter

v (causer une souffrance morale ou physique) grabouyî,  toûrminter; cela le tourmente, ça l’grabouye, il èst toûrminté avou ça; (expr) toûrminté co pîre qu’ one wèspe qu’ a l’ cu spotchî, encore plus tourmenté qu’une guêpe dont le derrière est écrasé ; toûrminté come one pouye qu’ a pièrdu s’-t-ou , aussi tourmenté qu’une poule qui a perdu son œuf; (persécuter) margougnî (, mârguignî, mârguiner) ; il ne cesse de me tourmenter, i n’ lache nin di m’ mârgougnî ; (se) s’ è fé, si fé do mau ; il se tourmente énormément à cause de cela, i s’ faît bran.mint do mau avou ça ; ne vous tourmentez pas avec cela !, ni v’s-è fioz nin avou ça !

 

C60

tourmenter

 

S0

tourmenter

vt (moralement) grabouyi, grawyi ; ça l’ grabouye ; cela me tourmente depuis longtemps, ça m’ grawîe l’ keûr dipûs longtimps ; cela me tourmentait depuis longtemps, ça m’ grawiot l’ keûr dipûs longtimps

 

S0

tourmenteur

, euse n toûrminteû (-se)

 

C60

tournage

nm (action de tourner) toûrnadje ; le tournage d’un film, li toûrnadje d’ on film

 

C60

Tournai

npr Tournè

 

C60

Tournai

(ville de la province de Hainaut) Tournê

 

S0

tournailler

toûrner, toûrniker, tchipoter ; _ dans la maison, toûrner avå l’ mohone, mahener, marner, carmasser (Vo.), canevèsser (, kène-) (Er.) ; voy. chipoter

 

E0

tournant

toûrnant, toûrnêye ; voy. coin, détour

 

E0

tournant

, ante adj (qui tourne sur soi-même) une plaque tournante, one toûrnante plake; faire passer la locomotive sur la plaque tournante pour quelle se présente dans l’autre sens, fé passer l’ machine su l’ toûrnante plake po l’ awè dins l’ ôte sins ; (qui tourne) un escalier tournant, one montéye à caracole

 

C60

tournant

nm toûrnant ; dans cette rue, il n’y a que des tournants, dins ç’ reuwe-là, ci n’ èst qu’ dès toûrnants ; il a mal pris son tournant , il a mau pris s’ toûrnant; (loc) rattraper au tournant, ratraper au toûrnant,  rawè sins couru ; je le rattraperai au tournant, djè l’ raurè bin sins couru

 

C60

tournant

, -ante adj (qui tourne) toûrnant, -ante ; raweji l’ coûtê su la pîre toûrnante ; (virage) toûrnant ; c’ è-st-on lêd toûrnant

 

S0

tourne

(t du jeu de cartes) toûne (ri-)

 

E0

tourné

, ée adj toûrné (-ye) ; être bien ou mal tourné, ièsse bin ou mau toûrné ; une salade tournée, one salade toûrnéye

 

C60

tourne-à-droite

(ou -à-gauche) dans des voies ferrées, toûne-à-drwète (ou –à-gauche) ; tourne-à-gauche pour scies, hèyeû (nm), hêye (nf), voyeû ; (type moder­ne): picète à avoyî, picète à vôye ; voy. voie

 

E0

tourne-à-gauche

nm toûne-à-gauche

 

C60

tournebride

toûne-bride

 

E0

tourne-disque

nm toûne-diske, toûne-plake

 

C60, G0

tournée

[nf] (o-c) toûrnéye, (e) toûrnêye

 

G100

tournée

toûrnêye, toûr (nm) ; _ de bois­son (après marché conclu, etc.) toûrnêye, lohê (Ju., -èt Ve.)

 

E0

tournée

nf (voyage) toûrnéye ; en tournée, avau lès tch’mins, avau lès vôyes ; il est en tournée, il è-st-avau lès vôyes ; (ensemble des consommations offertes par qqn) toûrnéye ; je paie la tournée, dji paye li toûrnéye

 

C60

tournée

(voyage dont l’itinéraire est fixé) toûrnêye ; li pètrolî è fini sa toûrnêye ; (ensemble des consommations offertes par qqn) toûrnêye ; li ci qui pièrd paye la toûrnêye

 

S0

tournemain

en un _, so on toûne-min, so rin dè monde di timps, so ‘ne kike

 

E0

tournemain

(en un) loc come po rîre, dissus pont d’ timps, su rin d’ timps, qu’ on tchin n’a nin lèvé s’ queuwe

 

C60

tourner

[v] toûrner

 

G100

tourner

toûrner ; _ de nouveau, ritoûrner, ratoûrner ; _ en tout sens, kitoûrner ; _ les pains, voy. rouler ; _ une lourde pierre (t de carrier) baudeler ; _ le chariot sur place, rantchî (lontchi Fi. , Vo.) ; _ le bateau, fourwèster ; _ casaque, voy. opinion ; mal tourné (de méchante humeur), må toûrné, mèstoûrné, voy. grincheux ; vi _ de travers, toûrner à cråwe (, à tchin), voy. rien ; tout lui tourne mal, tot lî toûne li cou, tot li mèstoûne (Ja.), tot lî mèstome ; le jeu tourne mal, li djeû flêre ; faire _ en bourrique, voy. abrutir ; la tête me tourne, voy. étourdissement ; le lait tourne, voy. cailler ; cela fait _ le cœur, voy. nausée ; en dansant, _ dans le sens contraire, danser à distwèrtchî ; endroit du Champ où la charrue doit _ voy. forière ; endroit profond où l’eau tourne, voy. tournoiement ; (au jeu de cartes) il tourne cœur, i toûne dès coûrs

 

E0

tourner

vt toûrner ; je tourne, dji toûne ; il tourne, i toûne ; nous tournons, nos toûrnans ; vous tournez, vos toûrnoz, vos toûrnez ; ils tournent, is toûnenut ; il tournait, i toûrneûve ; il tournera, i toûnerè ; il tournerait, i toûnereûve ; qu’il tourne, qu’ i toûne; qu’il tournât, qu’ i toûrniche; tourne, toûne; tourné, toûrné (-ye) ; (façonner au tour) toûrner; tourner un pied de chaise, toûrner on pîd d’ tchèyêre; action de tourner, toûrnadje (m); tourner un compliment, twârtchî on complumint; c’était un discours bien tourné, c’ èsteûve on prêtchemint bin twârtchî; (faire mouvoir autour d’un axe) toûrner ; tourner la clé, toûrner l’ clé ; action de tourner, toûrnadje (m) ; tourner en tous sens, catoûrner, fé dès toûs èt dès catoûs ; tourner en tous sens et à plusieurs reprises, racatoûrner; cette femme lui tourne la tête, ci feume-là lî faît toûrner l’ tièsse,… piède li tièsse; (mettre à l’envers, présenter en sens inverse) toûrner ; tourner à nouveau, ritoûrner; tourner le dos, toûrner s’ dos; tourner les pages, toûrner lès pâdjes; (expr) lès-ouys toûnenut avou l’ môde , les yeux tournent avec la mode ; toûrner casake, tourner casaque, changer d’avis; (diriger vers) tourner les yeux vers, riwaîtî; (loc) tourner en plaisanterie, fé toûrner à riséye ; tourner qqn en ridicule, si foute d’ one saquî, toûrner à bourike ; faire tourner en bourrique, fé toûrner à bourike, fé bate l’ aîwe ; il la ferait tourner en bourique, i l’ freûve toûrner à bourike, i lî freûve bate l’ aîwe ; vi (exécuter un mouvement de rotation) toûrner; avoir la tête qui tourne, awè s’ tièsse qui toûne ; la terre tourne autour du soleil, li têre toûne autoû do solia ; les aiguilles tournent, lès-èwîyes toûnenut ; tourner court, toûrner tot coût ; devenir aigre en parlant du lait, matener; (expr) dji n’ vou nin matener m’ lacia po si wêre , je ne veux pas faire tourner mon lait pour si peu, je ne veux pas m’en faire ; toûrner come one pîrwitche, … come one toûrpène, tourner comme une toupie ; toûrner come one rabanêre , tourner comme une girouette ; toûrner à cu d’ pouyon , tourner à cul de poussin, tourner à la faillite; (loc) tourner autour, toûrner autoû ; tourner autour du pot, toûrner autoû do pot ; tourner autour d’une femme, ièsse aus cotes d’ one feume; tourner à, toûrner à ; tourner à rien, toûrner à rin ; tourner à l’échec, toûrner à cu d’ pouyon ; notre temps tourne à la pluie, nosse timps toûne à êwe , … tire à aîwe ; (expr) awè l’ song qui toûne à aîwe , avoir le sang qui tourne à eau, avoir de l’anémie; marîye tu, ni t’ marîye nin, ti toûnerès todi à rin (iron), marie-toi ou ne te marie pas, tu tourneras quand même à rien ; (fonctionner) tourner mal, toûrner mau ; (se) (se mettre en sens inverse) si r’toûrner ; elle s’est tournée de l’autre côté, èle s’ a r’toûrné d’ l’ ôte costé

 

C60

tourner 1

(sens concret) 1 vt (qqch) (lui imprimer un mouvement de rotation) toûrner ; toûrner la clé do l’ bûse ; dji n’ savo d’ qué costé toûrner la tièsse ; si toûrner lès pôces ; il è toûrné lès talons ; i m’ è toûrné l’ dos (ou l’ cou) ; dji  n’ toûnero nin la mwin po-z-avèr ça ; toûrnans la pâje, n’ a pârlans pus ; quand ça n’ va nin, tu pous t’ toûrner come ti vous ; toûrner lès pwins ; toûrner (ou ritoûrner) camisole ; il lui a tourné la tête (il l’a gagné à son point de vue), i lî è toûrné la tièsse ; (tourner, façonner au tour) toûrner ; toûrner dès pîds d’ tâve ; _ (le linge) à la machine à lessiver, machiner ; machiner lès bagues ;

 

2 vi (se mouvoir, se déplacer circulairement) toûrner ; la roûe toûne su l’ achi ; i vint co bin toûrner âtoûr do l’ mâjon ; avèr la tièsse qui toûne ; ça toûne coûrt (en parlant d’un virage) ; li boulon toûne fou ; ça toûne à vûde ; le chariot à une roue qui tourne dans le vide, li tchâr èst à djok ; ça n’ toûne nin rond ; vt _ en tous sens (manipuler en retournant), catoûrner, kitoûrner ; ni catoûne nin la martchandîje come ça !; kitoûrner l’ pèchon dins la chapelure ; i k’toûne tot, èt i n’ achète rin ; se _ en tous sens, si kitoûrner ; dji m’ ê k’toûrné tote la nut’ 

 

S0

 

tourner 2

(sens abstrait) vi (évoluer de telle ou telle façon) toûrner ; ça è toûrné coûrt ; on djoûr ou l’ ôte, ça toûnerè mâ ; _ à rien, toûrner à rin, toûrner à cou d’ botèye (ou à cou d’ poyon) ; tout tourne à rien, tot toûne à cassons ; toûrner à rosse, à charogne ; i toûne casake ; èlle è bin toûrné ; mal _ (suivre une mauvaise voie), toûrner à casake ; i m’ fêt toûrner à bourike ; la prîsure fêt toûrner l’ lacê à makêye ; li lacê è toûrné, il è fêt trop tchôd ; faire _ la tête (étourdir), maker ; èle make, çusse gote-là ; il a tourné casaque, il è r’toûrné s’ paletot ; vt (présenter de telle manière) toûrner ; il avot bin toûrné sa lète ; i sét bin toûmer lès complîmints ; qui est tourné(e), rédigé(e) d’une certaine façon, toûrné ; one lète bin toûrné

 

S0

tournesol

(plante) solo, grand solo, solo d’ mér (Com.) ; (matière colorante) dè l’ lakmoûse, dè bleû d’ maçon

 

E0

tournesol

nm solia

 

C60

tournesol

(soleil) slo (Li., Te.), solèy; quand lès solês èstint mawours, is dèpassint lès mours do courti (Te.) 

 

S0

tournette

_ d’écurueil, gayoûle di spirou ; voy. dévidoir (à pivot vertical)

 

E0

tourneur

toûrneû ; _ de manivelle, trèyeû, f trêrèsse

 

E0

tourneur

nm toûrneû

 

C60

tourneur

(ouvrier qui travaille au tour) toûrneû

 

S0

tournevis

toûne-vis’, toûrne-à-vis’ (Ar., Tr.)

 

E0

tournevis

nm toûnevis’ (, toûrnavis’)

 

C60

tournevis

toûne-vis’

 

S0

tourniquer

v toûrniker

 

C60

tourniquer

vi (tournailler) toûrniker ; i toûrnike todi avâr là

 

S0

tourniquet

toûrnikèt ; voy. BIRLOIR, MOULINET

 

E0

tourniquet

nm toûrnikèt

 

C60

tourniquet

(placé à une entrée) toûrnikèt ; (attraction foraine constituée par une roue tournant sur un axe, que l’on actionne à la main et qui s’arrête sur une case, désignant ainsi le cadeau gagné par le joueur) toûrnikèt

 

S0

tournis

(maladie du mouton) toûrnis’

 

E0

tournis

nm toûrniole (f), toûrnis’ ; avoir le tournis, awè l’ toûrniole, ièsse dôrnis’, ièsse loûde

 

C60

tournis

(maladie de certains animaux qui les fait tourner convulsivement) toûrnis’ ; nosse porcê è l’ toûrnis’ ; (vertige) toûrnis’ ; dj’ ê l’ toûrnis’ su ç’ tèt-là ; le porc a le _, li porcê toûne

 

S0

tournoi

nm toûrnwè

 

C60

tournoiement

_ de l’eau, toûrnis’ (Hu.), trêteû (To., Ma.), lèyis’ (nm) (nèyis’ Hu. ; lèyîhe Ju.), èyîhe (nf), agolina (Ve.)

 

E0

tournoyer

toûrner, -iker

 

E0

tournoyer

v toûrniker ; action de tournoyer, toûrnikadje (m) ; tournoyer en volant, cavoler ; les corbeaux tournoyaient au-dessus de nos têtes, lès cwârbaus cavolin.n pa-d’zeû nos tièsses

 

C60

tournure

toûrneûre, cogne, voy. air, façon, mine ; (bouffant) fâs cou

 

E0

tournure

nf (apparence) cougne, toûrnûre ; cela prend une drôle de tournure, ça prind one drole di cougne; je n’ apprécie pas cette tournure d’esprit, dji n’ in.me nin ç’ maniére-là d’ jujer ; (évolution) attendons la tournure des événements, ratindans d’ veûy comint ç’ qui ça îrè ; cela commence à prendre tournure, on c’mince à veûy à qwè-ce qui ça r’chone ; (maintien du corps) elle a une tournure élégante, èle si tint bin; (expression, groupe de mots) ratoûrnûre ; ce sont des tournures qui nous sont propres, c’ èst dès ratoûrnûres da nos-ôtes

 

C60

tournure

(allure) toûrnure ; l’ afêre prind toûrnure

 

S0

tourte

voy. tarte, ainsi que pomme (cuite dans la pâte)

 

E0

tourte

nf taute ; une tourte aux poireaux, one taute aus pôrias

 

C60

tourteau

tortê, hufenale ; _ de marc de raisin, tortia (Hu.), voy. marc

 

E0

tourteau

nm tortia ; du tourteau de colza pour le bétail, do tortia d’ golza po lès bièsses

 

C60

tourteau

(aliment pour le bétail) tourtau

 

S0

 

tourterelle

turturèle (anc. tûterale Spa)

 

E0

tourterelle

nf toûrtèrèle (, toûrtourèle, toûrturèle)

 

C60

tourtière

nf platène (à taute)

 

C60

tous

, toutes pron tortos (f tortotes) ; je les ai tous vus, djè l’s-a vèyu tortos ; elles ont toutes été contentes, èlle ont stî tortotes binaujes

 

C60

tous

adj indéf m pl to

 

S0

tous

au revoir vous _ ,! â r’vèy mès djins !

 

S0

 

tous

, toutes sans exception : pron. indéfini pl 1 (le référent est un être humain) tortos, tortotes ; i gn-è dès mâleûrs po tortos ; bonsoir à _ (la compagnie) !, bonswar tortos ! ; tchantans tortos assone ; tortos, tant qu’ is sont, c’ èst dès minteûrs ; elles étaient toutes belles à l’envi, èlle astint tortotes à l’ pus bèle ; nos-ôtes tortos, vos-ôtes tortos, zèls tortos, zèles tortotes ; _ disaient qu’il valait mieux partir, is d’djint tortos qu’ i valot mî-z-ann’ aler ; is sont tortos d’ acôrd ; il n’y en a pas pour _, i gn-è nin po tortos ;

2 (le référent est un être humain ou non) tos, totes ; cès tèrins-là, i m’ lès fât tos ; tous sans exception ont menti, tos ostant qu’ is sont, il ont minti ; èles dijint totes quu ç’ astot lu la fâte ; èlle astint totes d’ acôrd ; i coûrt après totes ; cès patures-là, dji lès vou totes ; c’ èst la djèrin.ne di totes 

 

S0

tous, toutes

[pron] (tout le monde) (c) tortos, tortotes, (e) turtos, turtotes, (o) tèrtous, tèrtoutes

 

G100

Toussaint

li Tossint, qqf li djoû d’ tos lès sints

 

E0

Toussaint

nf Tossint ; à la Toussaint , à l’ Tossint; (expr) c’ èst do timps d’ Tossint , c’est du temps de Toussaint, c’est du temps brumeux, gris; d’ à l’ Tossint aus-Avints, jamaîs trop d’ aîwe, jamaîs trop d’ vint, de la Toussaint jusqu’à l’Avent, jamais trop d’eau, jamais trop de vent ; à l’ Tossint, frèdeû d’ tchin, à la Toussaint, froid de chien ; à l’ Tossint, li fouye au vint, à la Toussaint, la feuille au vent ; tot d’ sûte après l’ Tossint, c’ èst l’ èsté Sint-Maurtin, tout de suite après la Toussaint, c’est l’été de la Saint Martin (1l novembre)

 

C60

Toussaint

Tossint ; le jour de la _ (le premier novembre), li djoûr do l’ Tossint ; à l’ Tossint, on sonot l’ glas dupûs lès vèpes jusqu’ à mînut’ ; à l’ Tossint, lès cinsîs payint l’ trècins ; (prénom m et n de famille) Toussint

 

S0

tousser

[v] (c) tossî, (e) tosser, (o) toussi ; v. éternuer

 

G100

tousser

tosser (-i St., Ma.), (péjort ou fam) hawer ; (surtout des animaux) roher (Er. ; -î Du.) ; voy. toux

 

E0

tousser

v awè l’ tos’, tossî (, tosser) ; action de tousser, tossadje (m); (expr) quand èle tosse, i ratche , quand elle tousse, il crache, il ne prend aucune initiative ; tossî come on vî r’naud , tousser comme un vieux renard

 

C60

tousser

vi tosser ; elle tousse, èlle è la tos’ ; il a une toux grasse, i tosse crâs ; il a une toux sèche, i tosse sètch

 

S0

tousserie

tosserèye ; tossa, -èdje (nm), voy. toux

 

E0

tousseur

, -euse tosså, -åde ; -eû, -eûse

 

E0

tousseur

, euse n tossaud (-e), tosseû (-se)

 

C60

tousseur

, -euse n (personne qui tousse (ou qui toussote) fréquemment) tossâ, -âde ; arète don, tossâ !

 

S0

toussotement

nm hèmeladje ( , hèmetadje), tossetadje

 

C60

toussotement

hèmelèdje ; çu hèmelèdje-là, i l’ è po l’ rèstant d’ sès djoûrs ; onom. imitant un _, hèm’ 

 

S0

 

toussoter

, -ement, -eur hèmeler (hèmeter ard ), -a ou –èdje, -eû

 

E0

toussoter

v hèmeter (, hèmeler), tosseter ; il toussote, il hèmetéye ; il toussotait, il hèmeteûve ; il toussotera, il hèmetéyerè ; celui qui toussote, hèmeteû ; « I taudje one miète et rataker à hèmeler. » (E. Gilliard)

 

C60

toussoter

vi hèmeler ; i hèmelèye todi ; il è hèmelé tote la nut’ ; personne qui toussote, hèmelâ, -âde

 

S0

tout

, -e tot, -e, pl tos, totes ; toute la nuit et tout le jour, tote nut’ èt tote djoû ; il ne fait que toutes sottises, i n’ fêt qu’ tot (ou totès) bièstrèyes ; une fois pour toutes, ine fèye po tot ; adv tout de suite, voy. aussitot ; tout à coup, tot d’ on côp, so l’ côp ; tout au plus, tot-å pus (, pus’), à hipe ; tout entier, tot-ètîr ; tout de même, tout nu, tout seul, etc., voy. même, nu, seul ; tout en courant, tot corant ; je suis tout à fait bien, dji so foû bin ; il est tout à fait fou, il èst fin (, reûd) sot ; c’est tout à fait pareil, c’ èst fin (, tot fî) parèy, voy. complètement ; nm tout ou rien, rien du tout, voy, rien ; absolument tout, tot-à-fêt, (ard, t’tafê(te)mint ; (Fa.) vrây’djeumint) ; tout lui est hostile, tot-à-fêt li toûne li cou ; tout va bien, tot-à-fêt va bin ; parler de tout, diviser d’ traze à quatwaze ; il lui faudrait tout, i li fåreût tot-à-fêt, … l’ sètch èt lès peûres, … l’ åwe èt l’ åwon (Vo.) ; risquer le tout pour le tout, fé qwite ou dobe ; [avoir, dégoûté, …] de tout, d’ tot (, qqf di-d-tot ; du-d-tot ard ) ; il ne me plaît pas du tout, i n’ mi r’vint nin ‘ne gote (, miète), ni pô ni gote ; tous, toutes, npl tos, totes (, turtos), -otes (tortos La ; tourtos Ja.; liég anc. tèrtos ; tos’, turtos’) ; tous ensemble, tos (, turtos) èsson.ne ; avec eux tous, avou tos zèls, avou zèls turtos ; ils sont tous venus, is sont v’nous leû turtos, is sont v’nis leû tos (La.) ; [nous sommes] tous [venus], nos turtos (nos tos La.) ; tous ensemble et sans exception, à djé (Cha. : côper lès frût’s à djé ; on lêt lès bièsses foû à djé)

 

E0

tout

, toute adj tot (-e) ; tout le monde le dit, tot l’ monde li dit ; tous les hommes, tos lès-omes ; toutes les femmes, totes lès feumes ; tous les deux, tos lès deûs ; j’ y suis resté toute la nuit, dj’ î a d’mèré tote li nût ; il y est resté toute une nuit, il î a d’mèré one nût ètîre ; de tout son cœur, di tot s’ keûr; c’est tout bénéfice, c’ èst tot bènèfice ; tout le temps, tot l’ timps; (expr) ci n’ èst nin totès rôses , ce ne sont pas toutes roses, il n’y a pas que de beaux côtés; (loc) pour,tout : il n’avait que du pain pour toute nourriture, por li mougnî, i n’ aveûve qui do pwin; pour tout vêtement, il n’avait qu’une vieille couverture, po mète su s’ dos, i n’ aveûve qu’ one vîye couvêrte ; pour toute réponse, il a eu un « non », li seule rèsponse qu’ il a ieû, c’ èst « non »; adj indéf à tout moment, à n’ impôrte qué momint ; à tout âge, à totes lès-âdjes ; à toute allure, di tos sès pus rade ; à toute force, à tote fwace ; contre toute attente, contraîremint à ç’ qu’ on pinseûve ; de toute façon, di tote maniére ; de toutes sortes, di totes lès sôtes ; toutes sortes de, totes sôtes di ; « Pa t’t-avau li tch’minéye, totes sôtes di vîs biblots, qu’ i faureûve prèsqu’ on djoû po lès r’waîtî tortos. » (extr. chanson populaire) ; de tout genre, di tos lès jenres ; de toute beauté, bia au-d’là, (f bèle au-d’là) ; de toute éternité, dispûs todi ; de tout temps, todi, tofêr ; de tout temps cela a été ainsi, ça a todi stî insi, ça a tofêr sitî insi ; en tout cas, dins tos lès cas ; en toute simplicité, sins pont d’ chichis ; selon toute apparence, probâblèmint ; tout compte fait, tot compte faît,  tot compté, tot rabatu ; tout un chacun, tot l’ monde, n’ impôrtè quî (, n’ impôte quî)

 

C60

tout

pron tot ; ce n’est pas tout, ci n’ èst nin tot ; il avait tout vu, il aveûve tot vèyu ; une fois pour toutes, on côp po tot ; (expr) il faut de tout pour faire un monde, i faut qu’ tot bwès s’ tchèrîye (, il faut que tout bois se charrie); (pour ce qui est du pronom au pluriel, voir : « tous »)

 

C60

tout

adv tot (-e) ; il était tout jeune, il èsteûve tot djon.ne ; elle est toute petite, èlle èst tote pitite ; elles ont été tout étonnées, èlle ont stî totes sibaréyes ; tout bas, tot bas ; tout doucement, tot doûcemint ; tout juste, tot jusse; tout à fait, fin (-e), mièr…, pêrcé (-ye), rwèd (-e), tot-à faît ; tout à fait seul, mièr seû ; tout à fait nue, mièr neuwe ; tout à fait fou, pêrcé sot, rwèd sot (f fine sote) ; tout à fait vide, fin vûde ; tout à fait mouillé, fin frèch (f fine frèche); tout à fait tout, li coût èt l’ long ; « Po dîre li coût èt l’ long, dès coméres, Djan ènn’ a todi ieû come one miète peû. »  (A. I,aloux ); (devant un gérondif) tot (, è, è tot, en) ; tout en parlant, tot causant ; tout en regardant sa mère, tot r’waîtant s’ moman ; « Èt c’est tot ça qui dj’ rivè tot choûtant lès clokes. » (E. Gilliard); (loc) tout à coup, tot d’ on côp ; tout au plus, tot-au d’pus ; tout d’abord, tot d’ abôrd, po c’mincî ; tout de même, tot l’ min.me, todi ; la journée est tout de même fichue, li djoûrnéye èst todi gâtéye ; tout de suite, tot d’ sûte ; tout à l’heure :  (indiquant le passé) ènawêre (, anawêre) (< i gn-a wêre di timps) nous nous sommes vus tout à 1’  heure, nos n’s-avans vèyu ènawêre; tout à l’heure; (indiquant le futur) tot-à l’ eûre ; nous nous verrons tout à l’heure, nos nos vièrans t’t-à l’ eûre

 

C60

tout

nm tout; cela ne vaut plus rien du tout, ça n’ vaut pus rin du tout ; il n’aura rien du tout, i n’ aurè rin du tout ; il y a une différence du tout au tout, i gn-a one difèrince do djoû à l’ nût ; il est changé du tout au tout, il èst tot-à faît candjî, i n’ èst pus à r’conèche; le tout est de bien travailler, ci qui compte, c’ èst d’ bin travayî ; ce n’est pas le tout de le dire, c’ èst rin dè l’ dîre

 

C60

tout 1

, toute adj indéfini tot, tote (pl tos, totes) ; on-aprind à tot-âje ;  à tot momint ; di tot timps ; tot compte fêt, dj’ î gangnerê co ; à tote vitèsse ; c’est tout ce qu’il faut, c’ èst tant qu’ i fât ; di tote manîre ; à tote alure ; èlle astot moussi avou totes camadjôles ; dj’ ê wayi tote nut’ (ou tote la nut’) ; i gn-è totes sôrtes di bièsses ; c’ èst tos grands-awarés assone ; c’ èst tos coûrts toûrs dins ç’ bokèt-là ; dj’ ons avou totes bounes novèles âdjoûrdu ; c’ èst totes bèles vatches ; c’ èst totes jentis djon.nes fèyes ; tot l’ monde li savot ; tot l’ bazâr è broûlé ; c’ èst tot l’ contrêre di zèls ; tu ‘nn’ ès tot l’ êr ! ; dj’ ê bèrwèté tote la djoûrnêye ; il è nivé tote la nut’ ; il è bwat tote one botèye ; tos lès Bastognârds p’lant l’ dîre ; is sont voye tos lès deûs ; i falot s’ arèter tos lès dîj mètes ; dji  m’ rawayo totes lès deûs-eûres ; i lî fât totes lès valêyes ; tu m’ sipites tot ; èle va s’ anicheter tote ; èle tronlot tote voye ; dji  soûe tot voye ; rind-me ma gazète, tu m’ la k’chires tote ! ; dimeûre trankile, tu t’ anichetrès co tote !; èle martche tote su l’ costé ; i va tot d’ triviès ; dji m’ fou d’ tos vos-ôtes (ou d’ vos-ôtes tortos) ; di tos nos-ôtes (ou di nos-ôtes tortos), gn-è nin onk qui sârot l’ fé ; gn-è pont d’ fin, avou tos zèls (ou avou zèls tortos) ; dj’ ê fêt ça po tos zèls (ou por zèls tortos) ; dji n’ ê nin poûr di totes zèles (ou di zèles tortotes)

 

S0

tout 2

pron. indéfini 1 tot (sans référent précis) ; dji  n’ pou nin tot savèr ; i vout todi tot fé ; i gn-è do timps po tot ; dj’ ons pârlé on pau di-d-tot ; une fois pour _es, on côp po tot ; être homme à _ faire, aler sièrvi amon lès djins ; c’est le dernier de

_ (c’est le comble de l’infortune, c ‘èst l’ djèrin d’ tot ; après _, après tot ; après tot, i n’ vât nin mî qu’ lès-ôtes ; comme _ (extrêmement), come tot ; il èst malin come tot ; c’est _ comme, c’ èst tot come ; la mâjon n’ è nin vrêmint broûlé, mês c’ èst tot come ;

 

2 t(o)t-a fêt (litt. « tout à fait ») (syn de tot, avec valeur intensive) ; absolument _ lui réussit, t(o)t-a fêt lî rèyussit ; toutes les portes étaient fermées, t(o)t-a fêt astot sèré

c’est tout à fait pareil, c’ èst tot fin parèy

 

S0

tout 3

 

adv (toute, toutes) 1 tot (+ un adj m commençant par une consonne) c’ èst co tot tchôd ; tu r’vinrès tot drèt ; c’ èst s’ pére tot ratchî ; i gn-ann’ avot tot plin ; il astint tot seûs ; dj’ ê lès tch’vès tot acramyis ; tot vî qu’ il èst, i lît co sins lunète ;

 

2 tot ou qqf tot- (+ un adj m commençant par une voyelle) : dj’ ê l’pîd tot adjalé ; il è arivé tot awaré ; il astot djà tot inflé ; on-ome tot-oûte ; il è divenou tot-ôte ; dju l’ ramon.nerans tot-atîr ;

 

3 tot-  (+ un adj f commençant par une voyelle) : c’ èst tot-ôte tchôse ; dj’ ê la massale tot-inflé ; lès vatches astint tot-awarés ; dj’ ê lès mwins tot-adjalés ; il è mindji one tâte tot-atîre ;

 

4 tote(s) (+ un adj f commençant par une consonne) : èle s’ è mâvré tote rodje ; èle vike tote seûle ; lès fames astint moussis totes nwares ; elle tremblait de tout son corps, èle tronlot tote voye ; lès biokes sont totes meûses ; tote grande qu’ èlle èst, èlle èst co bin inocin.ne ;

 

5 tot (qqf tot-) (+ un adv ou une prép) : c’ èst tot près tot simpleumint ; pârloz tot bas ; tot ostant avou onk qu’ avou l’ ôte ; c’ èst la mâjon tot dins l’ fond do vièdje ; lès foûres sont coûtchis tot à rôse ; i fârè ‘nn’ aler tot-â matin ; un tout autre, une tout autre, tot-on-ôte, tot-one ôte ; il è fêt ça di tot-one ôte manîre ; c’ èst tot-on-ôte problème ; 

 

6 tout autant, tot’ si (litt. « tout aussi ») ; il èst tot’ si vî qu’ Matusalèm’ ; c’ èst tot’ si bon insi qu’ ôtreumint ; èlle èst tot’ si lâdje quu hôte ;

 

7 tot, tote (+ un nom) : c’ èst tot fièr, c’ èst tote lin.ne ; (entre l’auxiliaire avoir et le part. passé d’un temps composé, on observe tantôt tot, tantôt l’alternance tot / tote : tot (forme unique) entre l’auxiliaire avoir et le part passé, lorsque le v. composé régit un infinitif : j’ai tout à fait terminé de nourrir le bétail, dj’ ê tot fini d’ sogni ; lorsqu’elle a dit tout ce qu’elle devait dire, elle n’a rien dit (s. e. d’intéressant), quand èlle è tot fini d’ pârler, èle n’ è rin dit ; lorsque le v. composé régit un complément direct, on observe la forme tot sauf lorsque ce complément et le sujet sont au f : i m’ è tot k’chiri ma cote (il a entièrement déchiré ma robe) ; çu démon-là m’ è tot disboulé la lin.ne (ce démon a entièrement défait ma boule de laine) ; èle m’ è tot c’chiri m’ pantalon (elle a complètement déchiré mon pantalon) ; èle m’ è tote disboulé ma lin.ne ; èle m’ è tote kichiri ma cote ;

 

8 lorsque le v. composé n’est pas suivi d’un infinitif ou d’un  complément direct, on dira tot / tote ; èlle è tote rî divant di s’ lèver (litt. « elle a entièrement ri avant de se lever ») (se dit de qqn qui ne rit jamais) ; il è tot rî divant di s’ lèver ;

 

9 tout d’un coup, tot d’ on côp ; d’une seule traite, tot d’ on trêt ; tout autour, tout autour de, t(o)t-âtoûr, t(o)t-âtoûr di ; partout où, tot doû ; tout à fait, t(o)t-à fêt ; tout de même, tot l’ min.me ; tout de suite, tot d’ sûte ; tout au plus, t(o)t-â pus’ ;  tout à l’heure, t(o)t-à l’ eûre ; tout au long de, t(o)t-â long di 

 

S0

tout 4

n tot ; li tot, c’ èst qu’ i f’juche bon ! ; il è tchindji di tot â tot 

c’est tout ou rien, c’ èst carosse ou beusace (litt. « c’est carrosse ou besace ») ; (en contexte négatif) tout ; is n’ si r’ssonant nin du tout ; dji n’ vè rin du tout

 

S0

tout, e

[adv-pr] (e-c) tot, e, (o) tout, e

 

G100

toutefois

portant, mågré çoula, totefwès, totefèye, qwèke ça

 

E0

toutefois

adv si toutefois il le demandait, si maugré ça i l’ dimandereûve, s’ i l’ dimandereûve jamaîs ; c’était toutefois sans le vouloir, c’ èsteûve portant sins l’ vlu ; toutefois, il faudra lui dire, seûlemint, i lî faurè dîre

 

C60

toutou

tata (t enf), voy. chien

 

E0

toutou

toutou ; èle mon.ne si ome come on p’tit toutou

 

S0

tout-venant

(charbon non trié) tot-v’nant ; i m’ è amon.né on bignon d’ tot-v’nant

 

S0

toux

[nf] (e-c) tos’, (o) tous’

 

G100

toux

tos’ (nm, qqf f), tossa, -èdje (nm) ; grosse _ caverneuse, roha (nm) (Erezée) ;_ des animaux, roha (nm) (Spa ; -ia Mar.)

 

E0

toux

nf tos’ ; série de quintes de toux, tosserîye; avoir des quintes de toux, awè dès quintes; (expr) c’ èst trop tchôd po vosse tos’ , c’est trop chaud pour votre toux, allez-y donc prudemment ! ; vos pûs vont awè l’ tos’ , vos poux vont avoir la toux, couvrez-vous la tête !

 

C60

toux

tos’ ; il è one lêde tos’ ; dj’ ê atrapé one mâvêse tos’

 

S0

toxicologie

tocsicolojîye

G0

toxicologique

tocsicolojike

G0

toxicologue

tocsicologue

G0

toxicomane

tocsicomane

G0

toxine

tocsine

G0

toxine

nf pwèson (m)

 

C60

toxique

tocsike

G0

toxique

adj c’est toxique, c’ èst do pwèson

 

C60

trac

avoir le _, avu l’ trak

 

E0

trac

(tout à) loc tot d’ one trake

 

C60

trac

nm avoir le trac, awè l’ cu strwèt, awè l’ pèpète (f), awè peû ; vous lui fichez le trac, vos l’ fioz awè peû

 

C60

trac

trak ; avèr li trak

 

S0

traçage

nm traçadje

 

C60

tracas

[nm] (e-c) tracas, (o-c) trècas, (o) trèyins [nm-pl] ; v. ennui

 

G100

tracas

, -asser tracas, -asser ; voy. PRÉOCCUPER, TOURMENTER

 

E0

tracas

nm anôye (f), anôyemint, embêtemint, tracas, tracassemint, tracasserîye (f) ; « Li vîye est plin.ne di rascrauwes, di tracas èt d’ misères di totes sôtes. » (E. Gillain) ; (expr) i n’ a qu’ sès-orèyes à cheûre, il n’a d’autre souci que de secouer ses oreilles, il n’a pas de tracas

 

C60

tracas

tracas ; qué tracas, avou ç’ poûri djon.ne-là ! ; celui qui est sans _ n’ est pas pour toujours à l’abri de l’adversité, li ci qui n’ è pont d’ pon.ne à rawâr ; avoir des _, avèr dès câssemints d’ tièsse

 

S0

tracasser

v grabouyî, toûrpiner, tracasser, trèbouler, tribouyer; cela me tracasse, ça m’ grabouye; c’est qqch qui tracasse, c’ è-st-one saqwè d’ tracassant ; tracasser fort, taner ; « Li médecin n’ aureûve rin à r’dîre si c’ èst ça qui toûrpineûve si-t-ome. » (E. Gilliard) ; (se) si tracasser, si fé do mwaîs song, si fé dè l’ bîle, ni pont fé d’ bin; qui se tracasse facilement, transichant ; qui se tracasse à tout propos, transichaud (-e) ; vous ne devez pas vous tracasser avec cela, vos n’ avoz pont d’ tracas à-z-awè avou ça ; ne vous tracassez pas pour si peu !, ni v’ tracassez nin vosse tièsse po ça !

 

C60

tracasser

(se) vt et pr ((se) préoccuper, tourmenter) (si) dalosè (Te.) ruminer,  (si) tracasser ; se casser les méninges (se tracasser), si câsser (ou si fouler) la nènète ; ça m’ è ruminé tote la nut’ ; c’ èst ç’ marièdje-là qui l’ rumine,  i s’ tracasse todi po dès rins ; ni t’ tracasse nin, ça îrè mî ; il ne faut pas se _ pour cela, i n’ fât nin s’ bouchi la tièsse â mour po ça ; cette affaire me tracassait beaucoup, dji n’ a viko pus (litt . « je n’en vivais plus ») ; cela l’a tracassé, ça lî è travayi à l’ tièsse ; rien ne sert de se _, on frè come a Lîdje, on lêsserè ploûre (litt. « on fera comme à Liège, on laissera pleuvoir ») ;

 

S0

tracasserie

tracassemint (, -erèye), displit, må d’ tièsse

 

E0

tracasserie

tracasserîe ; c’ èst totes tracasserîes qu’ on n’ ârot nin bèzwin

 

S0

tracassier

enfant _ et pétulant, on grusê, càd. méchant comme la grêle, mètchant come on grusê ; voy. remuant

 

E0

tracassin

nm tracassin

 

C60

trace

trace ;_ de pas formant traînée dans la neige, les grains, etc., waye (Tr. Che. ; wâye La ; voy. piétiner) ; suivre qn à la _,  sûre so l’ pîd ; suivre la _ du gibier, sûre li pisse (, li rote, l’ arote) ; dans une haie ou un fossé, froheûre ; _ visqueuse de limace, rote, doreû, glêrion, glêgnon (Tr.) ; _ de coup de bec dans un fruit, bètcheûre ; _ de la herse sur un champ, plène ; _ profonde des roues dans un terrain ou dans une ornière, bahe, folin (Fa), potale (Bo), horâ (GdM.), voy. ornière

 

E0

trace

nf (suite d’empreintes) rote ; suivre à la trace, sûre à l’ rote ; on voyait encore la trace de ses pas dans la neige, on vèyeûve co sès pas dins l’ nîve; trace de roue, rôlin.ne; (marque, reste) il restait des traces de brûlure, on vèyeûve co qu’ ça aveûve sitî brûlé ; il y avait des traces de sang, i gn-aveûve do song ; il n’y avait aucune trace de freinage, i gn-aveûve rin qui mostreûve qu’ il aveûve frin.né; (loc) marcher sur les traces de, sûre li vôye di

 

C60

trace

trace ; dj’ ê vèyou dès traces di singlé ; il y a des _s de pas dans la neige, i gn-è dès pas dins l’ îvièr ; _ laissée par les animaux qui fouillent le sol, fûjeneûre (foû- Te.) ; c’ èst plin d’ fûjeneûres du singlé fumè (Co., Sa., …) ;   ensemble des _s laissées par les animaux qui fouillent le sol, fûjenèdje (foûjenadje Te.) ; qué fûjenèdje dins ç’ tchamp-là ! ; _ laissée par la couture, coseûre ; on t’ vèt la coseûre

 

S0

tracé

nm il nous a montré le tracé de la route, i nos-a mostré l’ plan dè l’ vôye

 

C60

tracé

tracé ; il ont fêt l’ tracé do l’ novèle route

 

S0

tracer

tracer ; _ des lignes de craie, voy. crayonner ; [racine] traçante, qui keûs’ li tére ; (pour le houblon, (anc.) ine coriète)

 

E0

tracer

v (mener une ligne) fé, tracer; action de tracer, traçadje (m) ; tracer à nouveau, ritracer; action de tracer à nouveau, ritraçadje (m) ; tracer une ligne droite, tracer one drwète ligne, fé one drwète ligne ; tracer une circonférence, fé on rond; (frayer) afroyî ; tracer une route, afroyî one vôye ; « dès rouwales à pwin.ne afroyîyes » (E. Gillain) ; (donner l’exemple) c’est son père qui lui a tracé le chemin, c’ èst s’ pa què lî a mostré l’ vôye

 

C60

tracer

vt (former (une ligne)) tracer ; traçoz one bèle ligne ; tracer â bleû ; (au part passé) du bétail tracé (avec pedigree), dès bièsses tracés ; _ un sillon, tirer one roye

 

S0

trachée-artère

bûsê, tchinale dè cô (anc. Ve.)

 

E0

trachée-artère

nf bûsia (m)

 

C60

traçoir

nm pwintau

 

C60

tracteur

nm tracteûr

 

C60

traction

ce cheval exerce une traction régulière (sans interrompre son effor)t çu tch’vau-là èst franc d’ trêt (opp. à dogueû)

 

S0

 

tradition

nf (manière de penser, de faire ou d’agir transmise depuis des générations) ûsance ; c’est une tradition dans ce pays, c’ è-st-one ûsance dins ç’ payis-là

 

C60

tradition

respectez les traditions, les usages établis de longue date, lêssoz la pîre come Charleumagne l’ è planté (litt, « laissez la pierre comme Charlemagne l’a plantée »)

 

S0

traditionnel

, elle adj come d’ abitude, qu’on faît d’ abitude ; suivant les conceptions traditionnelles, come on l’ faît d’ abitude

 

C60

traducteur

, trice n traducteûr (f traductrice), tradwîjeû (f tradwîjeûse)

 

C60, G0

traduction

nf nous en avons la traduction wallonne, nos l’ avans è walon ; c’est une traduction du français, ça a stî r’mètu do francès

 

C60

traduire

[v] _ en : mète è

(c) li lîve est mètu è francès, (e) li lîve est mètou è francès, (o) èl lîve est mètu è francès

 

G100

traduire

mète (francès è néèrlandès, etc.)

 

E0

traduire

v (faire dans une autre langue) rimète ; traduire un texte en wallon, rimète on scrîjadje è walon ; cela a été traduit du français, ça a stî r’mètu do francès; (exprimer) des mots qui traduisent sa satisfaction, dès mots qu’ mostèrenut bin qu’ il èst binauje

 

C60

trafic

trafik, trafikèdje ; voy. commerce, négoce

 

E0

trafic

nm (commerce plus ou moins clandestin) mârtchotadje ; trafic de stupéfiants, mârtchotadje di drogues; faire trafic de ses charmes, tinu botike pa-d’zos sès cotes; (circulation) arèdje (f), daladje ; il y avait un trafic inimaginable, i gn-aveûve on daladje di tos lès diâles

 

C60

trafic

(commerce illégal) trafik ; on trafik di cigarètes ; on trafik d’ alcol ; (mouvement intense, circulation) trafik ; i gn-ann’ è onk di trafik, dins ç’ mâjon-là !

 

S0

traficoter

v mârtchoter

 

C60

trafiquant

, ante n mârtchoteû (-se), mârtchotî, rapinant

 

C60

trafiquant

, -ante n (personne qui se livre à un commerce illicite) trafikant, -ante

 

S0

trafiquer

, -icant trafiker, -ant, -eû ; fé handèle ; handeler, -eû

 

E0

trafiquer

v mârtchoter

 

C60

trafiquer

vi (se livrer à des opérations peu licites) trafiker ; i trafikot brâmint avou l’ Grand-Duché ; vt (manigancer) trafiker ; qu’ èst-ce qu’ is trafikant co zèls deûs ?

 

S0

tragédie

trådjudèye                        

 

E0

tragédie

nf drame (m) ; cette fois, ils jouent une tragédie, ci côp-ci, is  djoûwenut on drame

 

C60

tragédie

(événement funeste) trâjèdîe ; piède sès-afants, c’ è-st-one vrê trâjèdîe

 

S0

tragi-comédie

nf (expr) i gn-a d’ qwè braîre avou s’ pania è s’ bouche, c’est pour pleurer avec le pan de sa chemise en bouche, c’est de la tragi-comédie

 

C60

tragique

adj (de la tragédie) c’est un auteur tragique, c’ è-st-onk qui scrît dès drames; (funeste, terrible) c’est tragique, c’ è-st-on maleûr, c’ èst tèribe ; ce n’est pas tragique, gn-a rin d’ grâve là d’dins; (expr) vos fioz todi l’ leup pus laîd qu’ il èst , vous voyez toujours le loup plus laid qu’ il n’est, vous prenez toujours tout au tragique

 

C60

tragique

adj et n trajike ; i prind todi tot â trajike

 

S0

 

trahir

[v] trayi ; vinde

 

G100

trahir

trayi (, traï) ; il m’a trahi, i m’ a vindou come on Djudas ; se _ en parlant, voy. parler ; au jeu de cartes, _ ou laisser deviner son jeu, si fé (, si lèyî) d’veûy (Fl.) ; voy. traitre

 

E0

trahir

v (livrer) trayi, vinde ; il a trahi un ami, il a trayi on soçon ; pour de l’argent, il trahirait son père, po dès caurs, i vindreûve si pa; (abandonner) ses nerfs l’ont trahie, sès niêrs l’ ont lachî ; (laisser voir) de peur de trahir sa joie, di peû d’ mostrer qu’ ’l èsteûve binauje ; (se) mostrer s’ djeu, si vinde ; vous vous êtes trahi, vos v’s-avoz vindu ; il s’est trahi, il a mostré s’ djeu

 

C60

trahir

vt trayi ; il è trayi s’ payis ; se _ (vendre la mèche), si trayi (syn. si vinde) ; il a été trahi, i s’ è fêt dobler ; se _ en parlant trop, si forpârler ; i s’ è forpârlé

 

S0

trahison

trayison (traïson), trêtîse

 

E0

trahison

nf traîtîse, trayichadje

 

C60, G0

trahison

trayison

 

S0

 

 

train

[nm] trin

 

G100

train

(bat ) _ de bois flotté, (anc.) djîvêye, bossèye, bosselêye ; _ de ba­teaux, d’animaux de trait, atèlêye, quowéye ; _ sur des rails, trin ; prendre le _, prinde li trin, li convwè, (anc.) li wapeûr ; _ express, l’ èsprès’, (anc.) li vitèsse; (houill) _ de berlaines, råme (, quowéye) di bèrlin.nes ; aller bon _, aler bon trin, aler (, roter) (d’) on bê (, mêsse) lèvê; mettre en _, mète en trin (, èn-alèdje), abwèssener (un travail), mète è han (qn), mète adram’ (Se.) ; voy. branle ; je suis en_ de traire les vaches, dju so â moûde (ard ) ; faire du _, voy. ARRIÈRE-TRAIN, AVANT-TRAIN, BRUIT, TAPAGE, 

 

E0

train

nm (allure plus ou moins rapide) trin ; aller son petit train, aler si p’tit trin ; aller bon train, aler bon trin, aler on trin d’ tos lès diâles ; (marche des choses) au train où cela va, do trin qu’ ça va; (loc) en train : être en train, ièsse d’ atake ; le plus difficile est la mise en train, li pus malaujîy, c’ èst d’ ataker ; en train de : il est en train de travailler, po l’ momint, i travaye; vous qui êtes en train de marcher, vos qu’ èst là qui rote; il est en train de repeindre la barrière, il è-st-à r’pinde li baurîre ; le vent est en train de souffler, gn-a l’ vint qui sofèle ; l’eau est train de couler, gn-a l’ aîwe qui coûrt ; votre père est en train de s’endormir, gn-a vosse pa qu’ s’ èssoketéye; (moyen de communication) trin, convwè ; le train à vapeur, li (trin à) vapeûr ; le train de voyageurs, li trin d’voyadjeûs (, li vwèyajeûr) ; le train de marchandises, li trin d’ mârtchandîjes (, li mârtchandîje) ; le train express, l’ èsprès’ ; le train omnibus, li banlieû ; c’est un train qui s’arrête à toutes les gares, c’ è-st-on trin qu’ faît banlieû ; un billet de train, on coupon; (expr) on dîreûve qu’ i n’ a jamaîs vèyu l’ trin, on dirait qu’il n’a jamais vu le train

 

C60

train 1

(ensemble de wagons traînés par une locomotive) trin ; on trin d’ martchandîjes ; on trin d’ vwayajeûrs ; monter su l’ trin ;

_ omnibus ; banlieû ; dj’ ê pris l’ banlieû po riveni

ramener à un _ de vie moins somptueux, ribrider ; il è stî fâmeûsemint r’bridé dipûs qu’ il è tchindji d’ mèstî

ils mènent un grand train de vie, is vikant à grandes guides

(d’un véhicule) trin ; le _ avant, li trin di d’vant (syn avant-trin) ; le _ arrière, li trin di drî (syn arière-trin) ; _ express, ècsprès’ ; prinde l’ ècsprès’ ; mener un _ de vie dépensier, rôler carosse ; (plaist) _ qui circulait entre Bastogne et le Grand-Duché, bikète

 

S0

train 2

(allure) trin ; aler (ou mon.ner) on trin d’ enfêr ; à fond d’ trin ; (manière de vivre) trin ; is vont grand trin ; _ de vie (genre de vie), trin d’ vîe ; il è on trin d’ vîe abôminâbe ; en _ (en action), en trin ; dji va ‘nn’ aler l’ mète en trin à l’ tchèroûe ; en _ de, en trin di ; dj’ astins en trin d’ fâtchi 

 

S0

traînage

h(i)èrtchèdje (de berlaines, etc.)

 

E0

traînailler

v bèsiner (, bèsener), fé l’ long cu, lamburner, lumeciner, trôyener

 

C60

traînailler

vi (errer inoccupé) lâspiner ; qu’ èst-ce qu’ i lâspine co avâr là ? ; il traînaille dans les environs, i trin.ne sès savates avâr-là

 

S0

traînant

, ante adj qui trin.ne

 

C60

traînard

, -e trin.nå, -åde ; voy. lambin

 

E0

traînard

, arde adj londjin (f londjin.ne), long trin (nm), lôsâr (m), ploncenaud (-e), trin.nârd (m)

 

C60

traînard

, -arde n trin nâ, -âde ; çu trin.nâ-la è todi fini après lès-ôtes ; envoyer un _ en rappeler un autre, voyi l’ mantche après la cougnîe

 

S0

traînasse

(plante), voy. renouée

 

E0

traînasser

v bèsiner (, bèsener), fé l’ long cu, trôyener; « Quéne vèspréye ! à tourner è l’ maujone, trôyener en lîjant one vîye gazète. » (A. Laloux)

 

C60

traîne

trin.ne, quowe di rôbe

 

E0

traîne

nf trin.ne

 

C60

traîne

(partie d’un vêtement qui traîne par terre) trin.ne ; èlle avot one bèle trin.ne po s’ marier ; à la _, à l’ trin.ne ; il èst todi à l’ trin.ne

 

S0

traîneau

[nm] (o-c) sclide [nf], (e) sployon

 

G100

traîneau

1 _ de cultivateur, èsplayon (Ba.), hèrtcheû (Ho., hîr- Ja., Sp., Du.), tchårê (Che.), ligue [lïI] (La. , Ra.), ligot (Ma.), sclite Bert. ; hlite [χl-] GdH. ; conduire le fu­mier sur le _, hlider (GdH.) à l’ ansine) ;

2 _ d’enfant pour glisser sur la neige,: sployon (splè- St., Ma., splon Fa., scloyon Wa., Or., Am.),  sclèyon (To., scliyon Mar. Str.), hlède (Pe., Bo.), hamê (Sp., Ve., Ja., …), babètch (Bert.) ; _ à plusieurs places, ligue (Herv.) ; _ pour circuler sur la glace (boulanger, etc.), ligue (Ja.); _ pour dévaler les bois, ligue (Ja.),  sclèyon (Fer.) ; voy. chasse-neige ; (houill) (petit chariot à patins) batch à royons

 

E0

traîneau

nm petit traîneau d’enfant, sclisse (f), sclîye (f), sclûse (f), sglite (f) ; grand traîneau de ferme, sglisse (f), sclite (f) ; petit traîneau sur lequel on chargeait de la houille, scloyon ; être à plat ventre sur un traîneau, ièsse à pansète ; glisser en traîneau, aler à sglite,  sclissî, sclûser

 

C60, G0

traîneau

(jouet d’enfant) sclèyon (No., Ra.; scliyon Te), trênau ; _ utilisé pour transporter de lourdes charges en hiver, chlite (nf), sclèyon ; _ utilisé pour déblayer la neige, sclèyon [de l’a. frq. *slido, traîneau] ; mon.ner à l’ ansine avou la chlite ; (jouet d’enfant)  on durchindot la tchèrâvoye en trênau ; (véhicule à patins) trênau ; le _ servant à transporter le brabant, li trênau do brabant

 

S0

traîne-buisson

(oiseau), voy. accenteur

 

E0

traînée

­_ sur le sol, h(i)èrtchèye, hîtche (Sp., hé- St., Du.) ; voy. trace ; _ de nuages ou cirrus, voy. NUAGE

 

E0

traînée

nf (trace laissée sur une surface) hièrtchîye, ridache, trin.néye ; une traînée de poudre, one trin.néye di poûre ; le fagot avait laissé une traînée sur 1’herbe, li fagot aveûve lèyî one hièrtchîye su lès ièbes; (femme de mauvaise vie) cèréji d’ viladje (m), chura (m), poufiasse, ribaude ; « Por on chura, one rin-du-tout qu’ a stî a Saint-Hubêrt, qu’ a faît causer d’ lèy avou l’ fis d’ on paurlî. » (E. Thirionet)

 

C60

traînée

trin.nêye ; one trin.nêye di sang

 

S0

traîner

[v] 1 (tarder) (o-c) trin.ner, (e-c) londjiner, (o) loûsener, (c) trôyener ; v. tarder

2 (tirer) (e-c) h(i)èrtchî, (o-c) trin.ner; v. tirer

 

G100

traîner

h(i)èrtchî, hètchî (hîrtchî Sp., hèrtchi St.) ; _ vers celui qui parle, ah(i)èrtchî ; _ en tout sens, dans la boue, etc., kih(i)èrtchî, kitrågn(gn)er, kivårtchî ; se _ jusque chez soi, si rèh(i)èrtchî ; _ la jambe, roter à l’ reûde djambe ; _ l’aile, (lèyî) pinde l’ éle ; _ négligemment ses vêtements, etc., trågn(gn)er, mastrouyî, voy. chiffonner, gaspiller ; vi pendre en balayant le sol, h(i)èrtchî, trin.ner ; _ dans la rue ou en route, s’attarder, trôyeler (, trôlier), trågn(gn}er avå l’ pavêye, s’ amûser avå lès djeûs (, barnakins), voy. FAINÉANTER, FLANER, LAMBINER ; [venir] en traînant londjin.nement ;_ sur le feu (rôti), djômi, gôti, voy. mijoter ; l’affaire traîne en longueur, l’ afêre fêt l’ long (, londjin) feû ; laisser _ ses objets en désordre, voy. désordre ; _ en parlant, parler d’une voix traînante, djåser loyåve (Vo.)

 

E0

traîner

vt (tirer après soi), ièrtchî (, èrtchî), trin.ner, èrer; action de traîner, ièrtchadje (m), trin.nadje (m) èradje (m); traîner à nouveau, rètrin.ner, ritrin.ner ; traîner en tous sens, cotrin.ner ; action de traîner en tous sens, cotrin.nadje (m) ; il traînait une chaise derrière lui, i hièrtcheûve one tchèyêre padrî li ; notre porte traîne, noste uch hièrtchîye ; traîner lès pieds, hièrtchî sès pîds ; « Mi vikant, i n’ vêrè nin èrer s’ laîd grognon è nosse maujone. » (A. Laloux) ; (expr) hièrtchî come on satch d’ astales, traîné comme un sac de copeaux ; i s’ laîreùve trin.ner su s’ cu po-z-è rawè , il se laisserait traîner sur le derrière pour en ravoir; (ne pas parvenir à se débarrasser) ni s’ sawè fé quite ; voilà deux mois qu’il traîne un zona, ça faît deûs mwès qu’ i n’ si sét fé quite dès cingues; (faire durer) fé trin.ner ; elle traîne les choses en longueur, èle faît trin.ner l’s-afaîres ; vt (pendre à terre) trin.ner à l’ têre ; sa jupe traîne, gn-a s’ cote qui trin.ne à l’ têre; (être en désordre) ièsse cu d’zeû cu d’zos, ièsse li cu au hôt, … brik-brok, trin.ner ; dans cette maison, tout traîne, dins ç’ maujone-là, gn-a tot qu’ èst cu d’zeû cu d’zos; (durer trop longtemps) c’est une affaire qui traîne, c’ è-st-one saqwè qu’ n’ avance nin ; cela n’a pas traîné, ça n’ a nin bambyî, ça n’ a nin frapyî, ça n’ a nin tchamossé, ça n’ a nin tèrbalé; (rester à l’arrière d’un groupe) ce sont toujours les mêmes qui traînent, c’ èst todi lès min.mes qui d’mèrenut pa-drî; (aller trop lentement, s’attarder) trin.ner; revenez tout de suite, ne traînez pas!, rivenoz tot d’ sûte, ni trin.nez nin ! ; traîner pour faire qqch, fé l’ long cu ; (expr) trin.ner l’ pantoufe, … l’ savate , traîner la pantoufle; (flâner, aller sans but, traîner en route) trôyener; il traîne sur les routes des heures durant, i trôyenéye su lès vôyes, dès-eûres au long ; (ne pas pouvoir se rétablir) croufyî, trin.ner; voilà des mois qu’il traîne, ça faît dès mwès qu’ i croufîye; (expr) trin.ner ses pènas , traîner les ailes, être mal en point ; (se) si hièrtchî, si hièrtchî su s’ vinte, si trin.ner ; se traîner péniblement, si cotrin.ner; (expr) si hièrtchî come on lumeçon, se traîner comme une limace

 

C60

traîner

1 vt (déplacer en tirant) trin.ner (trînè Be., Fa., Va.  …), hîrtchi ; hîrtchi (, trin.ner) lès pîds ; ni hîtche nin lès pîds insi don ! ; il traîne la jambe, i trin.ne la djambe ; empl intr trin.ner âs bwès ; (tirer après soi) hatchi ; tire-moi de là, hatche-mu foû ;  _ de nouveau (déplacer (en tirant) une nouvelle fois), rihîrtchi ; i fârot r’hîrtchi ça on pauk pus lon ;

 

2 se _, si trin.ner, si hîrtchi ; ni lêssoz nin l’ gamin s’ trin.ner à l’ tère ; i s’ è hîrtchi foû do l’ câve ; se _ (marcher à grand-peine), si rahîrtchi ; dji m’ ê rahîrtchi come dj’ ê p’lou ;

 

3 vi 1) (s’attarder) trin.ner ; ni trin.noz nin po rintrer l’ foûre ; fé trin.ner en longueûr ; c’ è-st-one afêre qu’ è trin.né ; (lambiner (surtout dans l’exécution d’un travail)) lôsiner ; il è lôsiné brâmint po monter ç’ mour-là ; _ à ne rien faire, djôkiner ; qu’ èst-ce qu’ i djôkine co avâr là ? ; (battre le pavé) bate sa strâte ; doû-ce qu’ il èst co voye bate sa strâte ? ; voilà six mois qu’il nous traîne en longueur (en ne payant pas sa dette, en n’accomplissant pas le travail promis, etc.), volà chî mwès qu’ i nos pormine (Te.) ; personne qui traîne face au travail, toûrnâ, -âde ;

2) (pendre jusqu’à terre) trin.ner; li tire-diâle trin.ne à l’ tère ; 3) (aller sans but) trin.ner ; cès-afants-là trin nant todi tos costés ;

4)(être en désordre) trin.ner ; totes sès machines trin.nant avâr là

5) (dépérir, languir) trin.ner ; v’là djà longtimps qu’ i trin.ne

 

S0

 

traînerie

toûnerèye ; voy. lanternerie, LENTEUR

 

E0

traîne-savates

n bèrlandeû

 

C60

training

[nm] training

 

G100

traintrain

(marche d’une affaire) tik-tak, trin-bèrlin ; voy. habitude, routine ; c’est toujours le même _, c’ èst todi l’ vî djeû (, l’ minme guinguin.ne Vot., Vis.)

 

 

E0

train-train

nm vî djeu, rime-rame, trime-trame; (expr) c’ èst todi l’ vî djeu , c’est toujours le train-train

 

C60

train-train

(routine) trim’-tram’, trin-trin; dji va m’ pètit trim’-tram’ tot l’ timps ; le _ habituel, li vî djeû ; c’ èst todi l’ vî djeû 

 

S0

traire

[v] (c) mode, (o) môde, (e) moûde

 

G100

traire

moude (, mode) (moûd- Ve., St., Ma., .. ; môde Fa.) ; _ jusqu’à la dernière goutte, ragoter, raploketer ; quand les vaches donnent peu de lait, on n’ fêt pus qui d’ ploketer ; amener le lait dans les trayons au début de la traite, atrêre lu vatche (Th., Ja.) ; voy. enclos, lait, seau

 

E0

traire

v mode , moude ; il trait, i mo(u)d ; ils traient, is mo(u)denut ; il trayait, i mo(u)deûve; il traira, i mo(u)derè ; trait, mo(u)du (f  mo(u)deuwe) ; la vache est traite, li vatche èst modeuwe ; celui qui trait, modeû (, moudeû) (f moderèsse (, mouderèsse)) ; traire à fond, formoude ; du lait qui vient d’être trait, do tchôd mo(u)du ; siège pour traire, chame, passèt; (expr) ostant mode one vatche dins one passète, autant traire une vache dans une passoire, c’est chose inutile

 

C60

traire

vt moûde ; moûde lès vatches ; l’escabeau pour traire, li p’tit banc po moûde ; i fârè s’ avanci po moûde ; c’ èst l’ eûre di moûde ; do lacê tchôd moûdou ; tu n’ vas nin vite assez, tu moûs sins choume ; _ de nouveau, rimoûde ; i fârè r’moûde après la sîse po l’ vê ; (après un v. de mouvement qui exprime le retour à un endroit que l’on a quitté) je retourne (en courant) pour traire, dji coûr rimoûde ; il faut _ les vaches à fond, sinon elles attrapent la mammite, i fât bin rasgoter lès vatches, ôtreumint èlle atrapant do l’ mamite

 

S0

trait

trêt ; les _s du cheval, lès trêts (pour le labour ou le tombereau à 3 roues : lès copes hesb), voy. empêtrer ; d’un _ (d’un seul effort), hayètemint ; [partir] comme un_, reût-à-bale, reûd come ine bale ; _ de craie, rôye di crôye ; _ de scie, trêt d’ sôye, côp d’ fiér ; un _ piquant, voy. brocard

 

E0

trait

nm (projectile) flèche ; lancer des traits, lancî dès flèches; (longe) traît ; tirer sur les traits, satchî su lès traîts ; un cheval de trait, on tch’vau d’ traît; (ligne) tracer de gros traits, fé dès grossès lignes ; on voit encore le trait de scie, on vèt co l’ mârke dè l’ sôliète ; trait d’union, loyûre (f) ; il faut un trait d’union entre les deux mots, i faut one loyûre ètur lès deûs mots; (physionomie) avoir de fins traits, awè on bia fin visadje ; avoir les traits tirés, awè on visadje odé, ièsse mârké ; avoir des traits de, awè dès-aîrs da; (signe) il a eu un trait de génie, il a ieû one fwârt bone idéye, il a ieû one idéye di tos lès diâles ; (loc) boire d’un trait, bwâre d’ one trake, … d’ one alin.ne, … d’ one lampéye ; dormir d’un trait, dwârmu d’ on filé (, … d’un seul fil), passer l’ nût d’ on côp d’ fèrèt (, passer la nuit d’un coup de gaffe) ; partir comme un trait, filer come one bale ; avoir trait à ; cela avait trait à notre réunion, c’ èsteûve rapôrt à nosse raploû

 

C60

trait 1

(d’attelage) trêt ; one pêre di trêts ; li tch’vau s’ è acramyi dins lès trêts ; on tch’vau qu’ èst franco d’ trêt ; on tch’vau d’ trêt ; partie antérieure de chaque _, partant du collier, avant-trêt  [elle comprend lès baguètes d’ avant-trêt, la dossîre d’ avant-trêt et la sous-vente d’ avant-trêt ; l’ensemble des deux « avant-traits », one pwêre d’ avant-trêts] ;

 

S0

trait 2

(ligne) trêt ; tracer on trêt ; (au fig) il faut tirer un _ (considérer comme appartenant au passé) cette affaire, i fât tirer on trêt su ç’te afêre-là ; (de ressemblance) trêt ; il è brâmint dès trêts di s’ pére ; (prov) bien des _s des parents se retrouvent chez leurs enfants, la fouye ni toume nin lon arî d’ l’ âbe (litt. « la feuille ne tombe pas loin de l’arbre ») ; d’un _ (sans s’arrêter), d’ on trêt ; bware si vêre d’ on trêt ; i m’ è dit ça tot d’ on trêt ; j’ai fait cela d’un _, dj’ ê fêt ça d’ one alon.ne ;

 

S0

trait d’union

nm loyûre (f) ; vous avez oublié le trait d’union, vos-avoz rovyî d’ mète li loyûre

 

C60

traitable

trêtåve (, -åbe) ; voy. accom­modant

 

E0

traitant

adj m c’est elle mon docteur traitant, c’ èst lèye mi docteûr, c’ èst lèye li docteûr qui dj’ î va d’ abitude

 

C60

traite

_ de commerce, trête ; _ des vaches, etc. (action et quantité obtenue), mo(u)dèdje, -éye, moûdåhe (Ja.), voy. lait ; parcours, trotte, trake, trote ; d’une _, tot d’ ine trake (, trote), d’ ine afilêye (, tchôde) ; voy. cesse ; faire la nuit d’une _, voy. dormir

 

E0

traite

nf (action de traire) modéye (, moudéye) ; c’est la deuxième traite, c’ èst l’ deûzyin.me mo(u)déye; (expr) quéne modéye ! , quelle traite !, quelle quantité d’urine il a lâchée !; (trajet effectué sans arrêt) c’était une longue traite, c’ èsteûve one fameûse trote ; cela a été fait d’une traite, ç’ a stî faît d’ one trake ; passer la nuit d’une traite, passer l’ nût d’ on côp d’ fèrèt, dwârmu d’ on filé, … d’ one trake; (commerce d’esclaves) il faisait la traite des blanches, i fieûve vinu dès feumes po lès r’vinde,… po l’zî fé rapwârter dès caurs

 

C60

traité

_ d’alliance, etc., trêté

 

E0

traité

(convention) trêté; li trêté d’ Vèrsaye

 

S0

traite 1

quantité de lait qu’une vache donne en une _, moûdêye ; dj’ ê avou one boune moûdêye çu côp-ci

 

S0

traite 2

trête ; d’une (seule) _, sans interruption, d’ one (seûle) trête, il è v’nou d’ one seûle trête ; bware si vêre d’ one trête ; vous avez encore une longue _ à faire ?, v’s-avoz co lon à fé ? ;

 

S0

traite 3

(financière) trête ; tirer dès trêtes

 

S0

traitement

trêtemint ; _ d’une maladie, keûre, cûre ; mauvais _ ; måltrêtèdje, voy. MALTRAITER

 

E0

traitement

nm (manière d’agir envers qqn) il subissait de mauvais traitements, on li d’neûve dès côps ; il a joui d’un traitement de faveur, il èsteûve bin mia traîtî qui l’s-ôtes; (manière de soigner un malade) traîtemint ; il doit suivre un nouveau traitement, i dwèt sûre on novia traîtemint; (rémunération d’un fonctionnaire) mwès, traîtemint ; recevoir son traitement, touchî s’ mwès

 

C60

traitement

(rémunération) trêtemint ; i touche djà on fâmeûs trêtemint

 

S0

traiter

[v] (c) traîtî, (e) trêtî, (o) trétî

 

G100

traiter

trêtî ; _ une affaire, négôcî, èmantchî in-arindjemint ; l’affaire est traitée, on-z-a fêt martchî ; _ qn de cousin, acusiner; _ avec égard, adègnî ; _ qn avec dureté, måltrêtî, kihustiner ; tout le monde le traite durement, tot l’ monde lî lome deûr ; _ avec dédain, voy. dédaigner, mépriser ; _ qch avec rage, arèdjî, voy. saccager

 

E0

traiter

v (se conduire de telle manière avec qqn) il l’a traité gentiment, il a stî amistauve avou li ; il l’a traité durement, il a stî deur avou li ; il l’a traité méchamment, il a stî mèchant avou li; (soigner par un médicament) sognî ; le médecin qui l’a traité, li docteur què l’ a sognî ; (donner un qualificatif péjoratif) traîtî ; traiter d’idiot, traîtî d’ bièsse ; traiter de tous les noms, traîtî d’ tos lès noms ; (régler les conditions d’un marché) traiter un marché, fé (on) mârtchi ; j’ai traité un marché avec eux, dj’ a faît mârtchi avou zèls ; (transformer une matière) transfôrmer, travayî ; (avoir pour sujet) de quoi cela traite-t-il ?, di qwè-ce qui ça cause ?, ça a rapôrt avou qwè ?

 

C60

traiter

vt (qqn) (se comporter envers lui de telle manière) trêter ; i nos-è trêté come dès tchins ; dj’ ê todi stî bin trêté ; i trête mâ sès-ovrîs ; (qualifier, appeler) (de tel ou tel nom) trêter ; i m’ è trêté d’ tos lès noms ; il m’a traité avec beaucoup de mépris, i m’ è acompté come lu djèrin dès djèrins ; (soigner) trêter ; trêter on-âbe qu’ èst malâde ; (régler (une affaire) en négociant) trêter ; on n’ è nin bon d’ trêter avou lu 

 

S0

traiteur

trêteû (, -eûr)

 

E0

traiteur

nm traîteû

 

C60

traitoire

_ de tonnelier [et outil de for­geron], tire-cèke

 

E0

traître

[v] (c) traîte, (o) tréte, (o-c) vindu

 

G100

traître

, -esse tréte, vindou, fås Djudas, Ca(y)ife, Gadèlô (Herv.), voy. faux ; ouvrier _ à ses compagnons, djène, djwif ; voy. grève, rapporteur

 

E0

traître

, traîtresse n djudas, faus tchin, faus visadje, traîte ; (loc) prendre en traître, prinde en traîte; adj (expr) awè dès maniéres di rossia tchin , avoir des manières de chien roux, … de traître; traîte come dès dints d’ rèstia, traître comme des dents de râteau (dents en l’air); il n’a pas dit un traître mot, i n’ a nin d’djà douviè s’ bouche (, il n’a même pas ouvert la bouche)

 

C60

traître

adj et n trête ; c’ è-st-one likeûr qu’ èst trête ; il m’a pris en traître, i m’ è pris à trête

 

S0

traîtreusement

adv en traite, pa-drî ; il agit toujours traîtreusement, i faît todi tot pa-drî

 

C60

traîtreusement

trêteûsemint (qqf trêtr-) ; is m’ î ont avou trêteûsemint

 

S0

traîtreux

, -euse, -eusement trêt(r}eûs, -e, -emint

 

E0

traîtrise

voy. trahison

 

E0

traîtrise

nf traîtîse

 

C60

traîtrise

trêtrîje

 

S0

trajectoire

nf raye

 

C60

trajet

vôye ; voy. distance, parcours, traite

 

E0

trajet

nm vôye (f) nous ferons le trajet ensemble, nos alans fé l’ vôye èchone

 

C60

trajet

dj’ ê co deûs treûs voyes à fé avou l’ bègnon

 

S0

tralala

(sorte de refrain) tral’lala

 

E0

tralala

nm chichi, mirlifice, tralala ; sans tralala, sins pont d’ chichi; «Nos n’ frans wêre di mirlifices. » (R. Hostin)

 

C60

tralala

(finale d’un refrain de chanson) tralala ; _s (chichis), tralalas ; is font brâmint dès tralalas

 

S0

tram

nm tram ; partir en tram, ènn’ aler au tram

 

C60

tram

tram’ ; dj’ a r’vons o tram’ ; aler quèri dès colis â tram’ ; i travaye su lès tram’s à Lîdje

 

S0

trame

_ d’étoffe, tråme (, tra-, trin.me, trême, trè- St., tréme Ma.) ; (complot) trame ; complot, -èdje ; voy. INTRIGUE

 

E0

trame

trame ; la trame do l’ sitofe

 

S0

tramer

tramer ; il se trame qch, i s’ trame (ou i trimpe) ine saqwè ; voy. MANIGANCER

 

E0

tramer

v (préparer secrètement) manigancer

 

C60

tramer

vt (ourdir) (des desseins suspects) tramer, trichemârder ; c’ èst zèls qu’ ont tramé tote l’ afêre ; se _, si tramer ; i s’ trame quéke tchôse ; il ont trichemârdé dès droles d’ afêres zèls deûs [d’orig. obscure, croisement de tricher et trimârder ?]

 

S0

tramontane

trèmontrance

 

E0

tramway

tram’ (nm, qqf f)

 

E0

tramway

nm tram

 

C60

tranchage

nm (action de trancher) tayadje, discotayadje

 

C60

tranchant

, -e cwahant, -e ; [parler] d’un ton _, d’ on ton cassant ; nm tèyant

 

E0

tranchant

, ante adj (qui peut couper) afilant (-e), côpant(-e) ; (expr) afilant come on razwè , coupant comme un rasoir; (qui décide de façon péremptoire) il a été tranchant, i l’ a dit tot sètch

 

C60

tranchant

nm tayant; le tranchant de la lame, li tayant dè l’ lame

 

C60

tranchant

(taillant) tayant ; li tayant do l’ cougnîe ; li tayant do l’ fâs ; li tayant do fièrmint ; c’est une arme à double _, c’ è-st-on coûtê à deûs tayants

 

S0

tranche

[nf] (e-c) trintche, (o) trinche

 

G100

tranche

trintche ; _ de pain, pèce di pan, voy. quignon, tartine ; grosse _ de lard, de jambon, etc., tarlatche (Hu., Wa.), dårdihe (Vo.), tampin.ne (St) ; _ de lard, voy. fri­cassée ; _ de pomme séchée au four, orèye-di-bèguène ; _ de pomme pelée, rôtie sur le couvercle du poêle, patår (ard ) ; _ verticale de tourbe, sté (Ja., Fa.) ; _ d’ongle qu’on enlève au pied du cheval pour le ferrer, dès guimbîres d’ ongue (Bo.) ; _ de forgeron, tranche

 

E0

tranche

nf (morceau d’une matière comestible coupé mince) taye, trintche ; une tranche de pain, one taye di pwin ; une tranche de lard, one trintche di laurd ; tranche coupée grossièrement, chwane ; couper une tranche de jambon, côper one chwane di djambon ; grosse tranche de pain, bringue ; ensemble de deux tranches de pain superposées, mitche ; couper en tranches, côper à trintches ; (partie d’une opération de longue haleine) la première tranche est terminée, li preumêre pârtîye èst faîte; (bord mince) bwârd ; une tranche de vie, on bokèt d’ vicaîriye, saquants-ans foû d’ one vicaîrîye

 

C60

tranche

(de pain, de jambon, etc.) trintche, splinke (nm) (Te.) ; on one trintche (, on splinke Te.) di pwin ; one trintche di djambon ; soyè su trintche (Te.) ; (ciseau d’acier emmanché sur lequel on frappe pour couper le fer) trintche

 

S0

tranchée

(pour l’écoulement des eaux) sohe, voy. drain, -eR ; (colique) picète di må d’ vinte

 

E0

tranchée

nf (jauge) tchôke; (excavation peu profonde, sillon) royon (m); petite tranchée pour l’écoulement des eaux, saîwe (, seûwe) ;  (boyau, retranchement) tranchéye

 

C60

tranchée

tranchée ; il è passé quatre ans dins lès tranchées (durant la guerre 1914-1918) ; tranchées rouges (coliques violentes du cheval) tranchée rouje (sing) ; nosse cavale è crèvé di tranchée rouje

 

S0

trancher

[v] (c) trintchî, (e) hotchî, côper

 

G100

trancher

(couper net) hotchî ; dans un jeu, _ la tête de l’oie, séler l’ tièsse à l’ åwe, lî èvoler l’ tièsse djus, voy. oie ; au fig _ dans le vif, fé come Béwîr, d’ on côp d’ hèpe i fêl ‘ne tchèyîre ; _ du maître, fé l’ mêsse, fé do mêsse (St.)

 

E0

trancher

vt (séparer d’une manière nette au moyen d’un instrument tranchant) côper, tayî; action de trancher, côpadje (m), tayadje (m) ; trancher en plusieurs morceaux, cotayî ; action…, discotayadje (m) ; trancher la gorge, côper l’ gôje ; trancher la tête, foute li tièsse djus ; (résoudre en prenant une décision rapide) prinde one dècision, dècider; c’est lui qui a tranché, c’ èst li qu’ a dècidé; vi (former un contraste) rissôrti; cela tranchait sur le reste, ça r’ssôrticheûve su l’ rèstant

 

C60

tranchet

trintchèt

 

E0

tranchet

nm trintchwè (, tranche (f)) ; un tranchet de bourrelier, on trintchwè d’ gorlî

 

C60

tranchet

_ de bigorne qui s’adapte sur l’enclume et qui permet de couper du métal, trintche ; (pour couper le cuir) trintchèt

 

S0

tranchoir

tèyeû, tâvelî (St.)

 

E0

tranchoir

nm (instrument tranchant) trintchwè

 

C60

tranquille

[adj] (o-c) paujêre, (e) påhûle, (o) rachîd, e, (c) rassîd, e, (o-c) trankile

 

G100

tranquille

trankile, påhûle, keû (, voy. COI paisible), in.mètou (Tr.) ; rester _ (d’un enfant), si k’dûre, voy. cesser ; les eaux _s, lès keûtès-êwes, voy. stagnante

 

E0

tranquille

adj (paisible) paujêre, qwèy, tranquile ; un coin tranquille, on cwin paujêre ; ce sont des voisins tranquilles, c’ èst dès paujêres vijins; il ne sait pas rester tranquille, i n’ sét d’mèrer trankile; il y fait tranquille, il î faît qwèy; (sans inquiétude) trankile ; nous ne serons pas tranquilles tant qu’il ne sera pas rentré, nos n’ sèrans nin trankiles tant qu’ i n’ sèrè nin rintré; on n’est vraiment tranquille que quand il dort, on n’ èst vraîmint trankile qui quand i dwat; laissez-la tranquille!, lèyîz-le trankile! ; (expr) trankile come Batisse (iron), tranquille comme Jean-Baptiste ; i faît paujêre come s’ i gn-aureûve on mwârt è l’ maujone , il fait calme comme s’il y avait un mort à la maison

 

C60

tranquille

adj trankile ; on trankile afant ; tin t’ trankile ! ; tu pous sèy trankile ; adv il fait _ (calme), i fêt trankile [concurrence la forme pâjoûle] ; tiens-toi _, poûsse ta chike èt fê l’ mwart !

 

S0

tranquillement

trankilemint, påhûlemint, keûtemint

 

E0

tranquillement

adv paujêremint, trankilemint

 

C60

tranquillement

trankilemint ; dj’ ons achèvé d’ rintrer l’ bwès bin trankilemint

 

S0

tranquillisant

nm câlmant

 

C60

tranquilliser

[v] (o-c) (r)apaujî ; (e) (r)apåfeter, (r)apåheter

 

G100

tranquilliser

trankiliser ; voy. apaiser, calmer

 

E0

tranquilliser

v aqwèyi, rapauji ; (expr) dwârmu su ses deûs-orèyes, dormir sur les deux oreilles, être tranquillisé ; tinoz vosse keûr à l’ auje  ! , mettez votre cœur à l’ aise !, soyez tranquillisé ! ; (se) ni s’ è pus fé, s’ aqwèyi, si rapauji

 

C60

tranquilliser

(se) vt et pr (si) trankiliser ; trankilise-tu, ça s’ arindjerè

 

S0

tranquillité

[nf] (c) paujêreté, (o) paujéretè, (e) påhûlisté, trankilité, (o) trankilitè

 

G100

tranquillité

trankilité, påhûleté, påye ; Voy. CALME, PAIX

 

E0

tranquillité

nf paujêreté, trankilité ; avec tranquillité, paujêremint

 

C60

tranquillité

trankilité ; amûsemint dès-afants, trankilité dès parints ; votre _ dépend de votre voisinage, vos n’ astoz jamês si trankile quu l’ vèjin l’ vout bin

 

S0

transaction

nf (accord) arindjemint (m) ; ils ont fait une transaction, il ont pris arindjemint; (opération commerciale ou boursière) mârtchi (m) ; c’est une mauvaise transaction, c’ è-st-on mwaîs martchi

 

C60

transcription

nf (action de transcrire) copîye ; il en a fait la transcription, i ‘nn’ a faît l’ copîye

 

C60

transcrire

discrîre, copî

 

E0

transcrire

v (reproduire par l’écriture) copyî, scrîre ; je l’ai transcrit sur mon cahier, djè l’ a scrît su m’ cayè

 

C60

transe

transe ; voy. angoisse, inquié­tude, PEINE

 

E0

transe

nf (inquiétude) transe(s) ; être dans les transes, ièsse dins lès transes, transi

 

C60

transe 1

être dans les _, être très inquiet, sèy dins lès transes

 

S0

transe 2

(sonnerie de cloche (pour annoncer un décès)) transe ; po quî-ce qu’ i sone one transe ? 

 

S0

transférer

v candjî d’ place, mète ôte paut; on a transféré le corps, on-z-a candjî l’ cwârp di place ; ils l’ont transféré à Namur, is l’ ont stî mète à Nameur ; j’ai été transférée à Namur, asteûre, dji travaye à Nameur; … dj’ a m’ bûrau à Nameur

 

C60

transfert

nm candjemint ; il a obtenu son transfert, il a ieû s’ candjemint ; il y a eu transfert de propriété, ça a candjî d’ propiètaîre ; les transferts d’argent se font continuellement d’un pays à l’autre, lès caurs passenut tofêr d’ on payis à on-ôte

 

C60

transfigurer

v il est complètement transfiguré, i n’ èst pus à r’conèche

 

C60

transformation

[nf] candjemint

 

G100

transformation

nf candjemint (m), transfôrmâcion ; je n’ai pas remarqué de transformations, dji n’ a pont vèyu d’ candjemint ; il fait des transformations à sa maison, i faît dès transfôrmâcions dins s’ maujone (, il a candjî s’ cûjène, il a mètu dès novias câraus, il a faît one tchambe dins s’ gurnî…)

 

C60

transformer

[v] _ en : candjî à

 

G100

transformer

candjî, transfôrmer

 

E0

transformer

v candjî, transfôrmer ; il est complètement transformé, il èst tot candjî ; ils l’ont transformé en magasin, is ’nn’ ont faît on botike ; (se) (prendre une autre forme) l’œuf s’est transformé en poule, l’ ou a divenu one pouye ; (devenir différent) candjî ; il se transforme, i candje (bran.mint)

 

C60

transfuge

nm (déserteur en temps de guerre) disârteû, traîte ; c’est un déserteur, c’ è-st-on d’sârteû ; (celui qui quitte son parti pour rallier le parti adverse) toûne-casake

 

C60

transfuser

v rimète do song

 

C60

transfusion

nm on lui a fait une transfusion, on lî a r’mètu do song

 

C60

transgresser

aler conte (li lwè)

 

E0

transgresser

v transgresser la loi, aler conte li lwè

 

C60

transi

, ie adj (de froid) èdjalé (-ye), grèlé (-ye), rafrèdi (f rafrèdîye), ravèssu (f ravèsseuwe), vèssu (f vèsseuwe); (expr) vèssus conte dès pièrots qui sont r’tchèyus au fond d’ leû nid, transis comme des moineaux retombés au fond du nid; « Lès sauvèrdias tot ravèssus tchîpelin.n tot pèneûs, astampés dins lès pwârîs. » (E. Gillain) ; « I faut raler, vèssu dins l’ bîje. » (J. Guillaume) ; (de peur) il èsteûve sèré jusqu’à l’ daîrène maye, il était serré jusqu’à la dernière maille, il était transi de peur

 

C60

transiger

v côper l’ pwâre è deûs, fé on-arindjemint

 

C60

transir

, -issement transi, -ihèdje, -ihemint ; il est tout transi, il èst tot vért di freûd, tot vèssou

 

E0

transir

v (voir : transi).

 

C60

transir

vi (être pénétré(e) d’un sentiment de forte anxiété) tranzi ; on tranzit todi po sès-afants ; dji tranzicho d’ angwasse après zèls

 

S0

 

transistor

nm pitit posse ; tu veux bien allumer le transistor ?, v’loz bin mète li p’tit posse ?

 

C60

transition

nf (passage d’un état à un autre) candjemint (m) ; la transition fut brusque, ç’ a stî on fameûs candjemint; (manière de passer d’une idée à une autre) loyin (m) ; j’ai beaucoup aimé la transition qu’il a faite entre les deux idées, dj’ a bin in.mé l’ loyin qu’ il a faît po passer d’ one idéye à l’ ôte; et maintenant, sans transition, je vais vous parler du temps, èt asteûre, nos passons à ôte tchôse, dji vos va causer do timps

 

C60

transitoire

adj (qui ne dure pas) ce sera transitoire, ça n’ durerè nin; (qui constitue une transition) c’est transitoire, c’ è-st-en ratindant

 

C60

translucide

adj (expr) tène come po veûy au d’triviès, mince comme pour voir à travers, translucide

 

C60

transmettre

transmète, rimète

 

E0

transmettre

v (faire passer d’une personne à une autre) rimète ; nous lui avons transmis le message, nos lî avans r’mètu l’ mèssadje; (faire passer un germe pathogène) diner, passer ; il lui a transmis le microbe, i li a d’né s’ microbe ; (se) (se propager) ce sont des maladies qui se transmettent, c’ èst dès maus qu’ rôlenut, … qui s’ atrapenut; (passer d’une personne à une autre par voie légale) cela se transmet par succession, ça passe d’ onk à l’ ôte pa èritadje

 

C60

transmettre

vt transmète ; transmète on colis ; transmète on tèlègrame : se _ (en parlant d’une maladie contagieuse), si kipwarter ; li cocote, ça s’ kipwate voltî

 

S0

transmission

rimètèdje (d’une maison, etc.)

 

E0

transmission

nf depuis hier, il y a transmission de pouvoirs, dispûs èyîr, c’ è-st-on-ôte qu’ èst chèf; transmission de pensée ; nous avons eu une transmission de pensée, nos-avans ieû l’ min.me idéye ; (remise) il attend la transmission du message, i ratind qu’ on lî r’mète li mèssadje; (organe d’un véhicule) transmission

 

C60

transmissions

nf pl service des _s (à l’ armée), transmissions

 

S0

transparence

nf aîreû ; « Avou dès pièles di creuweû pa t’t-avau qui r’glatichin.n à l’ aîreû. » (E. Gilliard)

 

C60

transparent

, -ence clér, cléristé ; voy. diaphane

 

E0

transparent

, ente adj qu’ on vèt au d’triviès

 

C60

transpercer

v (percer de part en part) pêrcer, pêrcer pâr

 

C60

transpiration

nf s(o)uweû, s(o)uwéye, s(o)uwadje ; tout humide de transpiration, tot frèch di tchôd ; être en transpiration pour un humain, ièsse sankènaîwe ; … pour un cheval, ignî; transpiration du cheval, ignadje (m)

 

C60

transpiration

la _ lui coulait sur le visage, l’ êwe lî courot à l’ valêye do l’ figure

 

S0

transpirer

, -ation souwer, -eûr, voy. suer, -eur ; au fig, il transpire qch, i brutène ine saqwè ; il transpirera qch, on-z-ôrè brutiner

 

E0

transpirer

v s(o)uwer; transpirer abondamment, suwer one tchimîje ; transpirer à grosses gouttes, suwer à gotes ; transpirer des pieds, awè dès crus pîds; (expr) chake pwèl a s’ gote èt lès fortchus ‘nn’ ont deûs (iron), chaque poil a sa goutte (de sueur) et les fourchus en ont deux

 

C60

transpirer

vi souwer, transpirer ; je transpire abondamment, dji soûe tot voye, dji soûe dès gotes come dès pwès; _ de nouveau, rissouwer

 

S0

transplantation

nf (plante) riplantadje (m); (organe) grèfe

 

C60

transplanter

, -ation riplanter, -èdje

 

E0

transplanter

v (plante) riplanter ; l’arbre qui poussait près du sentier, je l’ai transplanté au bout de la prairie, l’ aube qui crècheûve dilé l’ pîd-sinte, djè l’ a r’planté au d’bout do pachis; (organe) grèfer ; on lui a transplanté un rein, on lî a grèfé on rin ; (se) (se transporter d’un pays dans un autre) vinu d’mèrer; cette famille s’est transplantée dans notre pays, il y a dix ans, tote ci famile-là a v’nu d’mèrer dins nosse payis, là dîj ans di-d-ci

 

C60

transplanteur

nm (plante) riplanteû

 

C60

transport

[nm] (c) tchèriadje, (e) tchèrièdje, (o) tchèriâdje, (o) transpôrt

 

G100

transport

_ de marchandises, etc., trans­pôrt, (a)minèdje, (a)pwèrtèdje, tchèr(i)èdje, vwèturèdje (vot- Ma.); frais de _, vwèteûre (-tûre) ; _ au moyen de mannes, banselèdje ; voy. colère, enragé, -er

 

E0

transport

nm (action de transporter) le transport maritime serait moins coûteux, ci sèreûve mwins’ tchêr dè l’ èvoyî pa batia ; quel moyen de transport allez-vous choisir ?, comint comptez l’ èvoyî ? ; on a fait le transport à dos d’hommes, on l’ a pwârté à dos ; le transport sera malaisé, ça va ièsse malaujîy dè l’ pwârter ; l’ordinateur a été détérioré pendant le transport, l’ ôrdinateûr a stî abumé timps do voyadje ; c’est un camion pour le transport de marchandises, c’ è-st-on camion po pwârter lès mârtchandîjes ; pour le transport, nous avons un wagon, po l’ p’lu pwârter, nos-avans on wagon ; c’est un transport de troupes, c’ èst po-z-èmwinrner dès sôdârts ; transport par brouette, bèrwètadje ; transport par chariot, tchèriadje ; transport par charrette, tchèretadje ; transport par tombereau, tchèriadje

 

C60

transport

transpôrt ; i fârè payi l’ transpôrt 

 

S0

transporter

[v] 1 (en véhicule) tchèryî

2 (à bout de bras) (c) pwârter, (e) pwèrter, (o) porter

 

G100

transporter

pwèrter (ki-) ; voy. char­rier ; _ au moyen de mannes, banseler ; (ois.) appareil servant à _ les cages, djivolèt ; se _ par la pensée, si r’pwèrter (au passé) ; il est transporté de colère, il arèdje, i n’ si sint pus, i possède, voy. colère, enragé, -er

 

E0

transporter

v (déplacer d’un lieu à un autre en portant) transporter sur le dos, pwârter à dos ; transporter sur les bras, pwârter à brès d’ ome ; transporter sur l’épaule, pwârter à spales ; transporter à brouette, bèrwèter ; transporter sur une charrette, tchèreter ; transporter à nouveau sur une charrette en s’éloignant de chez soi, rètchèreter ; transporter à nouveau sur une charrette en revenant chez soi, ratchèreter ; transporter sur un tombereau, bègneter; transporter par chariot, tchèryî ; « trwès-quate sôdârts tchèriant à l’ êwe » (T. & W.) (ce verbe est de plus en plus employé dans un terme général de transport : ils transportent cela sur des bateaux, is tchèrîyenut ça su dès batias) ; ce train transporte des voyageurs, c’ è-st-on vwèyajeûr ; ce train transporte des marchandises, c’ è-st-on mârtchandîje ; les porcs ont été transportés en camion, lès couchèts ont stî èmwinrnés pa camion; (agiter par un sentiment violent) nous étions transportés, on n’ si sinteûve pus, nous n djondin.n pus têre ; (se) aler; nous nous y sommes transportés tout de suite, nos-î avans stî tot d’ sûte

 

C60

transporter

vt _ avec soi (déplacer), kipwarter, transpôrter ; li tchèt è k’pwarté sès djon.nes pus lon ; i transpôrte lès colis à l’ gâre ; il è stî transpôrté à l’ clinike ; _ de l’eau, tchèryi à l’ êwe ; faire _ les paquets par le train, mète lès pakèts o trin ; _ le fumier, mon.ner à l’ ansine

 

S0

 

transporteur

_ métallique, etc., (t de houill) trin.ne (nf))

 

E0

transporteur

nm (personne) (par camion) camioneû

 

C60

transporteur

il est _, i fêt dins lès transpôrts

 

S0

transposer

v (placer en invertissant l’ordre) candjî d’ place ; les mots ont été transposés, lès mots ont stî candjîs d’ place; (music.) j’ai transposé cette musique, dj’ a r’mètu ç’ musike-là su on-ôte ton

 

C60

transvasement

nm trèvûdadje (, trèwîdadje), trèvûdemint

 

C60

transvaser

vûdî (, rivûdî) (ine botèye divins ine ôte), mète d’ on tonê è l’ ôte

 

E0

transvaser

v trèvûdî (, trèwîdî) ; ils transvasent l’eau dans un tonneau, is trèvûdenut l’ aîwe dins on tonia

 

C60

transversale

voie _ (houill), cwèsterèce

 

E0

trantran

voir TRAINTRAIN

 

E0

trapèze

trapéze

 

E0

trapèze

nm trapêze

 

C60

trapèze

(figure géométrique) trapêze ; (appareil de gymnastique) trapêze

 

S0

trapéziste

trapêzisse

 

S0

trappe

trape, voy. piège ; _ de cave, tape-cou ; _ de pigeonnier, hapå

 

E0

trappe

nf (panneau qui ferme une ouverture) take, tape-cu (m) ; couvercle d’une trappe, abatant; (piège) trape ; trappe à souris, trape aus soris ; couvercle d’une trappe, clapète (f); (ordre religieux des trappistes) Trape ; entrer à la Trappe, moussî à l’ Trape

 

C60

trappe

(piège) trape ; (ouverture percée dans le sol du rez-de-chaussée, qui donne accès à la cave et qui est bouchée par le tape-cou) trape ; la trape do l’ câve èst co drovi ; (ouverture pratiquée dans le plafond du fenil) (pour jeter le foin directement dans l’étable ; elle est bouchée par le tape-cou) trape ; taper l’ foûre pa la trape do l’ traveûre

 

S0

trappiste

nm trapisse

 

C60

trapu

, -ue bloknès’, -èsse (D ; Ja.; blokès’ Vo.), blokê (çoula èst si blokê) ; _ et vigoureux, doguès’, stokès’, -èsse (-as’ St., Ma.), voy. BOULOT, COURTAUD

 

E0

trapu

, e adj (personne courte et large avec impression de force) bloknasse, bodé (-ye) ; c’est un petit homme trapu, c’ è-st-on p’tit bodé; (chose) bloknasse ; le bâtiment n’était pas large mais trapu, li batimint n’ èsteûve nin laudje mins bloknasse

 

C60

traque

trake

 

E0

traque

nf (chasse) bateuwe, trake ; organiser une traque, fé one bateuwe, fé one trake ; chasser à la traque, tchèssî à l’ trake

 

C60

traque

trake ; aler à l’ trake

 

S0

traquenard

voy. piège

 

E0

traquenard

nm atrape (f) ; il m’a fait faire une dictée remplie de traquenards, i m’ a faît fé one dictéye avou one masse d’ atrapes

 

C60

traquer

traker ; _ qn, trakener ; voy. chasser

 

E0

traquer

v traker; il traque, i trake; il traquait, i trakeûve ; il traquera, i trakerè ; il traquerait, i trakereûve ; qu’il traque, qu’ i trake ; qu’il traquât, qu’ i trakiche ; nous avons traqué le gibier toute la journée, nos-avans traké l’ jibier tote li djoûrnéye

 

C60

traquer

vt (du gibier) (svt empl, absolt) traker ; dj’ ons stî traker tote la djoûrnêye ; la mort le traquait, la mwart li k’tchèssot

 

S0

traquet

pâtre (ou rubicole) et _ tarier, ordt confondus, matchot (matchèt Gl., Fl., Wa.), tchakèt (St.), tchokâr (Ma.), tchak-mårtê (Du.),  (bleû) tchak-tchak (Vi., Bo.), tchik-tchak (Ve. [= tarier; neûr tchik-tchak = rubicole], Har., Fa.), tchû-tchak (Sp. ; tchî-trak Bas.), wî-tchak Cher., Str.), wignetrak (Am., Fi.) ; _ motteux, voy. motteux

 

E0

traquet-motteux

nm blanc-cu, blanke-queuwe

 

C60

traquet-pâtre

nm croulaud, grûlaud, triktrak, ûtchak

 

C60

traqueur

trakeû

 

E0

traqueur

nm trakeû

 

C60

traqueur

trakeû

 

S0

traumatisme

nm traumatisse (, traumatisme)

 

G0

travail

[nm] (c) ovradje, (e) ovrèdje, (o) ouvrâdje ; v. tâche, besogne

 

G100

travail

nm (activité humaine) bèsogne (f), djob, ovradje; il a trouvé du travail, il a trové d’ l’ ovradje; travail énervant, trayin ; travail manuel, labeûr ; travaux légers et variés, bricoles (f) ; les travaux ménagers, li mwin.nadje ; des gros travaux, dè l’ deure bèsogne ; travail de femme, ovradje di feume ; pendant la durée des travaux, tot l’ timps qu’ on-z-î travaye ; les travaux scolaires, ci qu’ on dwèt fé po l’ sicole ; ils font des travaux de construction, is bâtichenut ; il est occupé aux travaux des champs, i travaye à campagne ; faire des travaux légers et variés, bricoler,  tchicoter ; faire du mauvais travail, brichôder ; j’ai beaucoup de travail, dj’ a bran.mint dè l’ bèsogne, dj’ a bran.mint à fé; aller au travail, aler à s’ besogne ; faire son travail, fé s’ bèsogne, fé s’ bouye; se tuer au travail, si forbouter ; être sans travail, n’ awè pont d’ bèsogne, … pont d’ place ; se mettre au travail (commencer la besogne), atèler, ataker, comincî, si mète à l’ ovradje, … à l’ bèsogne, prinde li goria, ritrossî ses mantches ; mettons-nous au travail !, atakans ! ; recommencer à nouveau le travail après une interruption, ratèler, rataker, riprinde ; nous allons devoir encore nous remettre au travail, i nos faurè co bin fé one ratèléye ; arrêter momentanément le travail (petite pose pour se reposer), fé one pwase ; idem pour manger, fé malète ; idem pour fumer, fé toubak ; cesser le travail, arèter, distèler, lachî, lauker, djoker, stater, lèyî ouve; maintenant, nous allons arrêter le travail, asteûre, nos-alans djoker ; hier, à l’usine, les syndiqués ont arrêté le travail pendant deux heures, èyîr, à l’usine, lès sindikés ont staté deûs-eûres au long; terminer un travail, awè faît, mète li cougnèt (mettre le coin), mète li boukèt (mettre le bouquet comme les maçons qui ont terminé le gros œuvre) taper djus ; je termine dans deux minutes, dji va awè faît dins deûs munutes ; « I faleûve taper djus d’vant l’ nût. » (H. Matterne); (expr) c’est un travail de longue haleine, c’ è-st-one bèsogne qui va durer (longtimps) ; il préfère le travail fait que celui qui est à faire, il in.me ostant l’ ovradje qu’ èst faît qui l’ cia qu’ è-st-à fé; il ne s’est jamais tué au travail, i n’a jamaîs pont cassé d’ mantche d’ ostèye; i n’èst nin cor au d’bout d’ sès rôyes, il n’est pas encore au bout de ses lignes, … de son travail; (le travail de qqch) il aime le travail du bois, i travaye voltî l’ bwès; (manière dont un travail est exécuté) c’est du beau travail, c’ èst dè l’ bèle bèsogne ; c’est du travail d’amateur, c’ èst dè l’ besogne qu’ a stîfaîte à l’ tachelète; travail de maréchal-ferrant, trava

 

C60

travail

1 ovrèdje, beusogne ; j’en ai pour une journée de _, dji ‘nn’ ê po on djoûr d’ ovrèdje ; il déblaie un _ considérable, c’ è-st-on démon po l’ ovrèdje ;

 

2 pon.nes (pl) (litt. « peines ») ; tu n’ ès qu’ à compter tès pon.nes ; c’est pour rétribuer ton _, c’ èst po ta pon.ne ; je suis insuffisamment payé pour mon _, dji n’ ê nin po mès pon.nes ; travailler sans en retirer du bénéfice, piède sès pon.nes ;

 

3 travaux, travaus ; (type de travaux) li conducteûr dès travaus ; v’là l’ inspècteûr dès travaus finis ; lès travaus forcés ; on a terminé les travaux des champs, on-è fini la sêson ; _ en commun (service que l’on rend gratuitement), kèrwêye ; petit _ (bricolage), olivète ; dj’ ê fêt quékes-olivètes avâr là ; i m’ è d’mandé d’ fé one pètite olivète por lu ; _ d’un sculpteur, scultèdje ; _ fastidieux, tchipotèdje, tchipoterîe ; ni passe nin t’ timps à ça, c’ èst do tchipotèdje ; i m’ dimeûre co quékes pètites tchipoterîes à fé avâr là ; _ pénible à effectuer, crîve-djins, toûe-djins ; il n’aime pas le _ (manuel), i n’ ême nin l’ mantche ; s’occuper avec succès de divers travaux manuels, mète la mwin à tot ; effectuer un _ préliminaire (dans un champ), aroyi : je vais faucher le premier tour du morceau d’avoine (pour permettre le passage des chevaux,  dji va aroyi l’ bokèt d’ avon.ne (syn. fé lès voyes) ; se mettre à (un _ aratoire), s’ aroyi à ; il faut se mettre au _, i fât pougni d’dins ;

 

4 période de _, distèlêye ; dji vons-ann’ aler d’ boune eûre à non.ne po fé one boune distèlêye

 

5 au _ !, brèsse didins !

 

6 personne acharnée au _, râyeû ; c’ è-st-on râyeû ! ; i mougne po deûs, come on râyeû (Te.)

 

S0

travail 1

(machine de maréchal ferrant) trava

 

E0

travail 2

ovrèdje, voy. besogne, jour­née, LABEUR, OEUVRE, OUVRABLE, -AGE, supplément, tâche ; mettre le _ en train, atèler, abwèssener ; commencer le _, ataker ; cesser le _, ditèler, lèyî oûve, voy. cesser; reprendre le _, rataker, ratèler, rovrer ; ennemi du _, hét-l’-ovrèdje ; être au _, èsse à l’ batéye  (Ja.) ; faire un _ inutile, voy. inutile ; aller sur les travaux, aler so l’ travau ; arrêter les _ d’exploitation (houill), taper (, claper) l’ ouh so l’ beûr ; faire de menus_ de ménage, tihener  ; les _ agricoles, lès såhons (Vil.) ; être en _ d’enfant, voy. douleur

 

E0

travail 2

(de maréchal ferrant) trava ; mète li tch’vau o trava ; fèrer li tch’vau dins l’ trava 

 

S0

travailler

[v] (o-c) travayî, (e-c) ovrer, (o-c) bouter

 

G100

travailler

travayî, ovrer ; _ de nouveau, rovrer; _ sans goût, sans but, travayî bèrlî-bèrlok, sins nol agrè ; pôti (Tr.), voy. bousiller, chipoter, fai­néanter, FLANER, LAMBINER ; _ dur, vivement, voy. arrache-pied, éver­tuer ; _ à la lumière, sîser ; il y a de quoi _ sans répit, i n-a dè l’ quinoye (, dè l’ kitèye) ; le bois travaille, voy. déformer ; la pâte, la bière travaille, voy. fermenter

 

E0

travailler

v (exercer une activité) ovrer, travayî ; commencer à travailler,  atèler, ataker, comincî, si mète à l’ ovradje, si mète à l’ bèsogne, prinde li goria, ritrossî sès mantches ; recommencer à travailler après une interruption, ratèler, rataker, riprinde ; arrêter momentanément de travailler (petite pose pour se reposer), fé one pwase ; idem pour manger, fé malète ; idem pour fumer , fé toubak ; cesser de travailler, arèter, distèler, lachî, lauker, djoker, stater, lèyî ouve, taper djus ; terminer de travailler, awè faît, mète li cougnèt (mettre le coin), mète li boukèt (mettre le bouquet), taper djus ; travailler à la douce, caroter ; travailler sans se fouler, travayî su s’ pwèd; travailler sans constance, travayî à fougue ; travailler sans goût, brichôder ; travailler dur, arbintchî, drameter, taper, trimer ; travailler avec ardeur, bouter, grèter, rèner ; travailler à l’excès, si forbouter, travayî sins r’lèver s’ tièsse; travailler très tard, fé djoûrnéye plin.ne ; travailler vite, ièsse à mârtchi, avoir un rendement comme s’il s’agissait d’un marché ; travailler les sept jours de la semaine, travayî fièsses èt dîmègnes, travayî dîmègne èt tot ; faire de menus travaux, tchicoter, tchipoter ; travailler à l’heure en différentes maisons, fé dès places ; travailler la terre, laborer ; travailler une assiette de cuivre, d’étain, ovrer; « dès keûves èt dès stins ovrés » (J. Gilson) ; travailler à la lumière artificielle, witchî; faire l’apprentissage, fé do; il apprend à travailler comme menuisier, i faît do munusier; travailler à son compte, ièsse à s’ compte, ièsse à sès crosses, travayî po s’ compte, … por li; travailler pour un patron, travayî d’zos maîsse, … po patron ; travailler à la journée, travayî à l’ djoûrnéye ;…. à la pièce, .. à pîce ; (expr) c’ èst ç’ qu’ on pout dîre brider si tch’vau pa l’ queuwe, c’est ce qui s’appelle brider son cheval par la queue , … travailler en dépit du bon sens; i n’ a nin mindjî s’ pwin dins on satch,  il n’a pas mangé son pain dans un sac, il a travaillé dur ; one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume ne craint pas le marteau, un bon ouvrier n’a pas peur de travailler ; ovrer come on-ome, travailler comme un homme, … de belle manière; ovrer come on tchin d’ clawetî , travailler comme un chien de cloutier, travailler durement ; travayî come on nêgue , travailler comme un nègre, idem ; travayî come on boû , travailler comme un bœuf, idem ; travayî come on tch’vau, travailler comme un cheval, idem ; travayî come quate, travailler comme quatre, idem ; travayî come po s’ foute , travailler de manière négligente ; travayî po li rwè d’ Prusse, travailler pour le roi de Prusse, … des prunes ; (soigner, chercher à perfectionner) travayî ; il travaille son anglais, i travaye si-t-anglès; (préoccuper) grabouyî ; cela me travaille depuis un petit temps, ça m grabouye dispûs on bokèt ; (se déformer) boudjî ; le bois travaille, gn-a l’ bwès qui boudje

 

C60

travailler

1 vi (œuvrer) travayi : travayi do djoûr, travayi do l’ nut’ ; travayi à l’ vûde, à mâlvâ, à façon, à p’tit bènèfice ; travayi à l’ foûtche ; travayi à s’ fé crèver ; travayi come on-arèdji ; travayi â martchî ; travayi à l’ pîce ; travayi à l’ eûre ; travayi à l’ djoûrnêye ; travayi à s’ compte ; travayi po on patron ; fé èt disfé, c’ èst todi travayi ; li ci qui mindje bin travaye bin ; li ci qui mindje vite travaye vite ; is travayant po l’ payis ; _ de nouveau (pour améliorer le résultat d’un travail antérieur), ritravayi ; dji va r’travayi âtoûr di ç’t-uch-là ; _ au forfait (opp. à travayi à l’ djoûrnêye, à l’ eûre), travayi â martchî ; j’ai encore été _ pour des prunes, dj’ ê co stî travayi po dès biokes ;

 

2 (autres verbes et expressions) j’ai travaillé toute la nuit, dj’ ê stî su pîd tote la nut’ ; _ avec célérité, tricoter ; il è tricoté, sés-se , po-z-avèr fini !; _ d’arrache-pied (s’affairer au travail), râbyi (râbiè Te.) ; dj’ ê râbyi tote la djournêye ; _ du matin au soir, fé plin.ne djoûrnêye ; _ avec ardeur (se dépenser au travail), trameter ; èle trametèye todi ; vi _ ferme (s’activer), tchèvenè (Te.) ; èle tchèvenèye toudi ; is racontint dès flâwes tot-â tchèvenant po-z-aprètè l’ lendemwin ; (à des occupations mal définies) boutiker ; ça f’jot one eûre qu’ is boutikint avâr là ; c’est qqn qui travaille comme un forçat, c’ è-st-one âme dâné ; il faut _ durement pour subsister, i fât bin grèter po viker :

 

3 (effectuer certains types de travaux) travailler superficiellement la terre, bètcheter ; _ mécaniquement (une pièce de bois), machiner ; _ le bois en amateur, avec maladresse, i k’mince a tchèrpèter on pauk ;

 

4 (se déformer sous l’action de certains éléments) travayi ; li bwès travaye ; li plantchî travaye ; vt (un matériau) travayi ; dji n’ ême nin travayi l’ bwès ;

 

5 (personne 🙂 qui travaille dur, chtrameteû (, -eûse) , hârpieû (, -ieûse), trimeû (, -eûse) ; qui aime _ , bouloteû, -eûse ; qui travaille lentement, en s’arrêtant à des vétilles, tchipotâ, -âde 

 

S0

 

travailleur

, -euse : c’est un _, il èst.djinti (f èlle èst djintèye) à l’ ovrèdje ; il èst tchèvihant (, voyant La ), c’ è-st-in-abateû d’ ovrèdje ; quel _ robuste et infatigable !, quénès tchårlîres !, voy. infatigable ; une bonne travailleuse, ine bone oûvurrèsse (, ovrîre Vo.), travalieûr ; voy. ouvrier

 

E0

travailleur

, euse adj ayauve, bouteû (-se), d’ atake, djinti (f djintîye), rènant (-e), rind-pwin.ne, trimeû (-se), vayant (-e) ; «  nosse coradjeûse èt ayauve mére » (A. Lurquin) ; (expr) quand lès nawes s’ î mètenut, lès djintis sont saîsis, quand les paresseux s’y mettent, les travailleurs sont étonnés ; si v’s-èstoz djinti, v’s-îroz au ciél sins chaule, si vous êtes travailleur, vous irez au paradis sans échelle, directement; n ovrî (f ovrêre) ; les travailleurs font grève, lès-ovrîs faîyenut grève

 

C60

travailleur

, -euse n (qui aime le travail, qui abat de la besogne), abateû (, -eûse), travayeû (, -eûse) ; c’est une travailleuse, c’ è-st-one abateûse d’ ovrèdje ; il è marié one travayeûse ; _ associé à un autre, copleû ; ç’ astot m’ copleû ; c’est un _ acharné (qui ne perd pas un instant), i n’ è nin one mînute ; _ rapide (dans ses mouvements), tricoteû ; un _ qui est souvent absent de son travail le lundi, on f’jeû d’ londis ; _ dépourvu de compétence technique, (péj) bricoleû ; ça è stî fêt pa on bricoleû

 

S0

travée

voy. entrevous

 

E0

travers

[prép] à _ : (c) au d’triviès, (o) au triviès, (e) å d’triviès

 

G100

travers

en _, è (d’)triviès ; à _, au _, triviès, ordt å (d’)triviès ; on voit à _, on veût (h)oute ; voy. passer ; à tort -et à _, voy. tort ; avoir les jambes de _, voy. tors ; marcher de _, roter è cwèsse (, è hinfèsse, hinkèp(l)ink), crâwer, voy. biais, -eR ; tout marcher de _, tot-à fêt rote li cou-z-å hôt ; [comprendre, répondre] de _, li cou-z-å hôt, boûf po vatche ; tourner de _, toûrner à cråwe (, à tchin) ; voir de _, voy. berlue ; regarder qn de _, (ri)loukî seûr (, seûremint, di triviès, è cwèsse) ; avaler de _, voy. engouer ; [mettre son chapeau] de _, dè contråve costé ; cela est fait de _, voy. grossièrement ; aller de _, wingni (Hu.: d’une charpente faussée, roue voilée, tissu défectueux) ; nm dèfaut, mèhin

 

E0

travers

nm (défaut) dèfaut, mwaîs costé ; il a quelques travers , il a saquants mwaîs costés ; (loc) à travers, au travers de qqch, au d’triviès (, au d’truviès) ; taper à travers tout, taper au d’triviès d’tot ; il va toujours à travers tout, i va todi au d’triviès d’tot ; on voit au travers, on vèt au d’triviès; aller à travers champs, trèvautchî lès campagnes ; de travers, di triviès ; comprendre de travers, comprinde à fotche, comprinde di triviès, comprinde boû po vatche; faire tout de travers , fé tot d’ triviès ; il regarde de travers, i r’waîte di triviès, … di crèsse ; il marche de travers, i rote di triviès ; il répond toujours de travers, i rèspond todi d’ triviès; (expr) gn-a tot qui m’ toûne li cu , tout me tourne le derrière, tout va de travers ; gn-a tot qui va d’ triviès, tout va de travers ; i n’ saureûve aler pîre qui d’ triviès, cela ne pourrait aller pis que de travers, cela ne pourrait aller plus mal ; se mettre en travers de qch, aler conte one saqwè, ièsse conte, gauyeler ; il s’est mis en travers de mon projet, il a stî conte mès-idéyes ; « On djon.ne nwâr tchin, trop hôt su pates èt qu’ i v’leûve gauyeler. » (A. I.aloux)

 

C60

travers

triviès (trèvêrs Be., Ju.; trèviès As. , Va., …) ;

à _, oûte (ute Te.) ; la stofe èst si tène qu’ on vèt oûte ;

de _, 1 di triviès ;  martchi d’ triviès ; avaler d’ triviès (syn. s’ acrouker) ; comprinde di triviès ; mète sa calote di triviès ;

2 à l’ avièrs ; il m’a répondu de _, i m’ è rèspondou à l’ avièrs ;

3 su l’ costé ; il se tient tout de _, i s’ tint tot su l’ costé ;

4 à l’ riboulète ; i n’ fât nin prinde ça à l’ riboulète ;

5 su bisgwargnante ; t’ès r’piké lès porètes su bisgwargnante ; i ‘nn’ alot su bisgwargnante (à cause de la boisson) ;

6 comprendre de _, prinde dès-afronts po dès complîmints ;

 

S0

traverse

prendre la _, le chemin de _, prinde (, côper) å coûrt, trècôper (Ja., St., Ma.), prinde ine travèrse, ine vôye di triviès (,on triviès Hu. ; di trivièsse Je., di triviérs Vi.), ine coûte vôye, on pasê å coûrt (, à l’ adrèsse Fa.) ;_ horizontale de charpente, lisse ; _ de fenêtre, creûhelåde ; _ de bateau, avèrgan ; _ d’échelle, plat hayon, spèye ; _ supérieure d’une barrière, grèle (nm) (Th., Ja.) ; _ du joug, voy. joug ; _ de chariot, de civière, etc., en forme de latte, voy. latte ; _ verticale renforçant les côtés de la charrette ou du tombereau, sto (Hor.), stikèt (Gl.),  spêye (Bert.), (Or.) ; _ unissant les ridelles, voy. trésaille ; _ de l’armon, voy. sassoire ; _ reposant sur la longe et soutenant le fond du char, lès ponts (Vo.), lès p’tits hamês (Or.) ; _ de la herse, anseû (nm) (Ja.), anseroûle (nf) (La.) ; voy. herse ; _ en bois sous les rails du chemin de fer, bile ; (houill) _ de porte, lisse ; _ de voie ferrée, soû d’ guides, bouteû, tchôkeû, hètcheû ; (obstacle, revers), voy. ces mots

 

E0

traverse

nf (élément de construction) colèbale ; les traverses de la fenêtre, lès colèbales dè l’ finièsse; traverse de herse, triviès (m); traverse de lit, bwès (m); traverse pour tenir les deux ridelles du chariot, tèzwè (m); de traverse ; nous avons pris le chemin de traverse, nos-avans pris l’ racoûti, nos-avans côpé au coût; traverse de chemin de fer, bile ; faire un renouvellement des traverses, mète dès novèlès biles

 

C60

traverse

_ en bois supportant une voie ferrée, bile ; lès biles do tram’, do tchmin d’ fièr ; avou lès vîs biles, on pout fé dès bons pikèts d’ cwane ; _ en bois sur laquelle on pose les bois à charger, de manière à pouvoir glisser facilement par-dessous un câble ou une chaîne pour assujettir la charge, coulète ; _ placée en oblique par rapport à des bois à décharger ou à empiler, sur laquelle on fait rouler les troncs, coulète ; la _ qui unit et consolide les ridelles d’une charrette, la bâre dès châles

 

S0

traversée

[nf] (o-c) passéye, (e) passèye, (o) trivièrséye, (c) trèvautchadje, trivièrsadje [nm]

 

G100

traversée

passêye ; _ en sens inverse, ripassêye ; voy. voyage

 

E0

traversée

nf trèvautchadje (m), trèvièrsadje (m) (, trivièrsadje (m))

 

C60

traverser

[v] (e-c) trivièrser, (o) trivèrser, (c) trèvautchî

 

G100

traverser

trivièrser, passer (h)oute, trècôper (St., Ma.) ; _ la foule, passer d’vins l’ flouhe di djins ; voy. enjamber, franchir

 

E0

traverser

v (d’un côté à l’autre) trèvautchî, trèvièrser (, trivièrser) ; vous devez traverser la rue quand le feu est vert, i vos faut trèvièrser l’ vôye quand l’ feu è- st-au vèt’ ; traverser un fleuve, une rivière, passer l’ aîwe ; traverser un champ, une forêt, un bois…, trèvautchî on tchamp, on bwès… ; le ruisseau traverse le parc, li richot trèvautche li pârk; traverser en tous sens, ribate; pénétrer de part en part, pêrcer (pâr) ; la pluie a traversé mes vêtements, avou l’ plouve, mès moussemints ont stî pêrcés pâr; (passer par) traverser de pénibles moments, passer lès pas ; cela me traversa l’esprit, ça m’ a passé pa l’ tièsse

 

C60

traverser

vt (passer d’un côté à l’autre de) travèrser ; li tchèt s’ è fêt spotchi en travèrsant la route ; _ la rivière, passer l’ êwe ;

(faire traverser, mener de l’autre côté de) travèrser ; travèrsoz lès p’tits oûte do bî ; (au jeu de quilles) _ tout le jeu sans renverser de quille, forer, trawer ; (idem) traverser le jeu une nouvelle fois sans renverser la moindre quille, ritrawer, riforer

 

S0

traversin

[nm] (o-c) travêr, (e) tchèvecî

 

G100

traversin

_ de lit (anc.) tchèf’cî (, tchèp’cî ; hièf’cî Fa.), travèrsin (travièrsin Cou., tri- Am., Bi.), travèrse (Ho.), triviès (Ta., Xh., To.), tièstîre (La. , St., …), gros cossin (Li.), long cossin (Rob.); voy. oreil­ler, taie

 

E0

traversin

nm travêrs

 

C60

traversin  

travèrsin

 

S0

travesti

nm c’est un travesti, c’ è-st-on-ome moussî à feume; bal travesti, bal maské

 

C60

travesti

, -ie adj et n (qui porte un déguisement) travèsti

 

S0

 

 

 

travestir

, -issement travèsti, -ihemint ; voy. déguiser

 

E0

travestir

v (déformer) vous avez travesti mes paroles, vos-avoz tot-à faît candjî ç’ qu’ i dj’ aveûve dit ; (se) si disguîjî

 

C60

travestissement

nm disguîjadje

 

C60

travouil

(dévidoir pour mettre en écheveaux), voy. dévidoir

 

E0

trayeur

, -euse mo(u)deû, -erèsse ; mauvais _, mo(u)deû d’ gade

 

E0

trayeur

, euse n (personne) modeû (-se) (, moudeû (-se) ; (trayeuse mécanique) machine po mo(u)de

 

C60

trayeur

, -euse n moûdeû, -eûse

 

S0

trayon

tète (nf)

 

E0

trayon

nm tète (f) ; une vache à quatre trayons, one vatche à quate tètes

 

C60

trayon

tète ; li lacê stritchot foû dès tètes ; nosse vatche è mâ lès tètes ; nosse troye n’ è qu’ doze tètes po trâze cossèts

 

S0

trébucher

[v] (o-c) trèbuker, (e) trèbouhî, (o) tchoper

 

G100

trébucher

, -ement si trèbouhî, -èdje, -emint (si trèbouki Du., Hu.; -kî Vi., -ker Li., Fa.; si tribouhi Or., -ki Cou., Han.), aler à stok ; j’ai trébuché, dji m’ a trèbouhî ; [le cheval] a buté ou trébuché, s’ a trèbouhî, a stu à stok, a buké (Wa.), a-st-aroké (Ba.), s’ a astoki (St. ; -kî Ma., -ké Fa.), a stroukî

 

E0

trébucher

v (è)trèbuker, s’ ètrèbuker, si trèbuker; action de trébucher, trèbucadje (m), ètrèbucadje (m); (expr) pus-ce qu’ i gn-a d’ cayaus, pu-ce qu’ on s’ trèbuke, plus il y a de cailloux, plus on trébuche ; trèbuker come one sôléye, trébucher comme un ivrogne

 

C60

trébucher

 

(s’) s’ astrabouker ; s’ astrabouker su one pîre 

 

S0

 

trébuchet

(piège) clitchèt; prendre au _, èclaper ; (balance)

 

E0

Trécourt

(écart de la commune de Bastogne, anct commune de Wardin) Trècoûrt ; li molin do Trècoûrt

 

S0

tredame

binamêye Notru-Dame (ås blancs-abits) ! , binamêye sinte Marèye !, binamêye !, sinte Ane à Diu ! ; etc.

 

E0

tréfilage

nm trèfiladje

 

C60

tréfiler

, -erie, -eur trèfiler, -erèye, -eû

 

E0

tréfiler

v trèfiler

 

C60

tréfilerie

nf trèfilerîye.

 

C60

tréfileur

, euse n trèfileû (-se)

 

C60

trèfle

[nf] (o-c) triyanèle, (e-c) trimblène, (o) roudjès flotches [nf-pl], (c) calauve, clâves [nf-pl]

 

G100

trèfle

trimblène (nf) (, -in.ne ; -ine Am., Fa., Li. ; -tune Ju., War., Cha.), trèfe (nm) (Hu.), (grand) coucou (hesb ), clåve (Han., Bert.) : petit _, blanc coucou d’ pré, blanc coucou, pitit coucou ;_ filiforme ou nain, cwèrvèce ; _ incarnat, rotchès makètes, coucou d’ France, trimblène di France,  trimblène du dj’vau (St.), incarné (Ber.); _ jaune, djène coucou, trin.nård, minète, trimblinète (Sp.) ; _ hybride, ébride (To.), suwéde (Ma.); _ d’eau, trimblène du fagne (Ma.), pîd-d’-åwe (Ma.), trimbline du maras’ (Ja.); (au jeu de cartes) make; jouer du _, djouwer dès makes

 

E0

trèfle

nm clâves (pl) (, trèfe (f)) ; trèfle incarnat, clâves d’ Èjipe, rodjès makètes, trimblène di France ; trèfle blanc, coucou, triyanèle (f) ; trèfle jaune, djane coucou ; trèfle d’eau, triforiom’ ; faire des tas de gerbes de trèfle, fé dès marionètes; (cartes à jouer) make (f), trèfe (m et f); (expr) quand c’ èst nin dès pikes, c’ èst dès makes, quand ce ne sont pas des piques, ce sont des trèfles, quand ce n’est pas un déboire, c’est un autre ; fé dès pikes èt dès makes , faire des méchancetés

 

C60

trèfle

trèfe, trimbline ; _ des prés, _ rouge, trimbline ; sèmer do l’ trimbline ; fâtchi la trimbline ; la trimbline èst bin maketé ; i n’ fât nin mète lès vatches dins do l’ djon.ne trimbline ; (pour obtenir de la semence) bate la trimbline; champ où pousse du _ rouge, trimbline ; il ont one bèle trimbline ; trèfle à quatre feuilles, trèfe à quate fouyes ; dj’ ê trové on trèfe à quate fouyes, ça pwate bouneûr ; petit _ à fleurs blanches, coucou; la pature èst tote blanke di coucous ; petit _ jaune (trifolium dubium ou trifolium minus), minète [correspond au fr. minette, qui désigne une plante proche, la luzerne lupuline] ;

(t. du jeu de cartes, concurrencé par make dans certains contextes) trèfe ; il î va dès trèfes (ou dès makes) ; dj’ avo on bê djeû en trèfes (ou en makes) ; l’ as (le roi, la dame, le valet) de trèfle, l’ as’ (li rwa, la dame, li valèt) trèfe ou l’as’ (li rwa, la dame, li valèt) di trèfe

 

S0

tréfoncier

(anc.) trèfoncî

 

E0

tréfonds

trèfond

 

E0

tréfonds

nm fin-fond, trèfond; jusqu’au tréfonds de son cœur, jusqu’au fin-fond di s’ keûr ; il lui a raconté le tréfonds de ses malheurs, i lî a raconté l’ trèfond d’ sès miséres

 

C60

Treignes

npr Trègne

 

C60

treillage

trèye, voy. tressage

 

E0

treillage

nm (clôture à claire voie) baye (f)

 

C60

treille

lêbe (anc.)

 

E0

treillis

trèye (nf), trèyis’, trilièdje, tralié (, trè-) (nm) ; _ de branches mortes, tramaye (nf), voy. claie ; (grosse toile) trilié, teûle di sètch

 

E0

treillis

nm trèyis’ ; j’ai entouré mon poulailler de treillis, dj’ a rèssèré m’ poli avou do trèyis’

 

C60

treillis

trèyis ; mète do trèyis âtoûr do corti

 

S0

treize

[adj] (o-c) trêze, (e) traze

 

G100

treize

traze ; _ œufs, on d’mèy qwåtron d’ oûs ; réunion de _ unités, ine trazin.ne

 

E0

treize

adj trêze ; treize à table, trêze à l’ tauve; (expr) awè doze mèstîs èt trêze miséres, avoir douze métiers et treize misères, être dans une situation pénible; gn-a trêze à l’ dozin.ne, il y en a treize à la douzaine, … beaucoup ; il èst monté come trêze qui nè l’ sont nin, il est outillé comme treize qui ne le sont pas, il est dénué de tout; groupe de treize, trêzin.ne

 

C60

treize

trâze ; dj’ astins nos trâze à l’ tâve ; li trâze di jun ; réunion d’ environ _ unités, trâzin.ne ; il è one trâzin.ne d’ anées

 

S0

treizième

, -ement trazin.me, -emint

 

E0

treizième

adj trêzyin.me

 

C60

treizième

adj et n trâzime

 

S0

treizièmement

adv trêzyin.memint

 

C60

tréma

dobe pikèt

 

E0

tréma

nm tréma

 

C60

tréma

tréma ; on-î tréma ; on-û tréma

 

S0

trémail

(filet de pêche) pîrçâ (GdH., Bo.)

 

E0

trémater

(bat ) trèmater

 

E0

tremblaie

dans des l.-d. tronleû (troneû Rob.)

 

E0

tremblant

, -e tronlant, -e; je suis tout _, dji tronle tot (f tote), voy. inquiet

 

E0

tremblant

, ante adj triyanant (-e), tron.nant (-e)

 

C60

tremble

voy. peuplier

 

E0

tremble

nm blanc bwès, tronle ; chauffer le four avec du tremble, tchaufer l’ for avou do tronle

 

C60

tremble

(arbre) tronle

 

S0

tremblement

tronlèdje, -emint (-onn-), tronla ; _ de terre, trimblumint ; _ sénile ou fébrile, de froid, de peur, etc., balzin, voy. gRelotter ; _ d’émotion, mouwèdje ; et tout le _, voy. boutique

 

E0

tremblement

nm (agitation du corps) tron.nemint ; tremblement sénile, balzin; (secousse répétée qui agite une chose solide) tron.nemint (, trimblèmint) ; un tremblement de terre, on tron.nemint (, trimblèmint) d’ têre, li têre si cocheût; (loc) et tout le saint tremblement, èt tot l’i sint trimblèmint, èt tot l’i sint tchinis’

 

C60

tremblement

(du corps humain) tronla ; être atteint d’un _ sénile, avèr li tronla ; (de terre) trembleumint ((anc.) trimblumint) ; i gn-è avou on trembleumint d’ tère au Marok ; (pour clôturer une énumération) et tout le _ (et tout le bazar), èt tot l’ sint trembleumint 

 

S0

trembler

[v] (c) tron.ner, (e) tronler, (o) tran.ner, (c) triyaner, (o) triyanè; v. tressaillir, frissonner

 

G100

trembler

tronler (, tron.ner ; trôler Ve., trôner Fa.), avu l’ tronla ; voy. frissonner, grelotter ; _ d’émotion, mouwer

 

E0

trembler

v tron.ner, triyaner,; action de trembler, tron.nadje (m), triyanadje (m) ; trembler de fièvre, tron.ner, tron.ner lès fîves, tron.ner lès fîves borguètes ; trembler de froid, tron.ner d’ frèd, triyaner ; trembler de peur, tron.ner (dins sès culotes) ; (expr) tron.ner come one fouye , trembler comme une feuille ; tron.ner come one fouye di plope, trembler comme une feuille de peuplier ; tron.ner come on tchin qui tchît , … comme un chien qui se soulage ; tron.ner come on tchin qui tchît dès bloukes, … comme un chien constipé qui se soulage ; tron.ner su sès djambes , trembler sur ses jambes; (terre) « quand l’ têre s’ a cocheû dèviè 1907 » (E. Gilliard)

 

C60

trembler

vi tronler ; tronler come one fouye ; èle tronlot tote voye ; (à cause du froid, de la fièvre, de la peur, etc.,) tronler d’ frèd (, d’ poûr, etc.), avèr li tronla

 

S0

Trembleur

Trimbleû, village

 

E0

trembleur

, -euse tronlå, -åde ; voy. PEUREUX, PLEUTRE, POLTRON

 

E0

trembloter

(de la lumière), voy. vacil­ler

 

E0

trémie

trimouye (-oye Fl. ; trèmoye Wa..) (nf), trimou (Ju., trè- Es., St., Ma., Du.) (nm)

 

E0

trémie

nf (de ferme ou de moulin) trimouye ; vider l’avoine dans la trémie, vûdî l’ awin.ne dins l’ trimouye

 

C60

trémie

(réservoir à grains en forme de pyramide renversée, placé au-dessus des meules du moulin) trèmeû (Te. ; -mu Vau.)

 

S0

 

trémière

voy. rose

 

E0

trémière

adj rose trémière, rôse di mér

 

C60

trémois

trimeûs (anc.)

 

E0

trémousser

(se) si trèmoussî (tri-), si k’hiner, si k’taper

 

E0

trémousser

(se) v si fé aler ; il dansait en se trémoussant, i danseûve tot s’ fiant aler; c’est plus fort que lui, il ne saurait pas rester assis sur une chaise sans se trémousser, c’ èst pus fwârt qui li, i n’ saureûve dimèrer su s’ tchèyêre sins s’ fé aler ; quand elle marche, elle se trémousse du derrière, quand èle rote, èle wigne do cu

 

C60

trempage

nm trimpadje

 

C60

trempage

(de l’acier) trimpèdje

 

S0

 

 

trempe

, -age trimpe, -èdje

 

E0

trempe

nf (traitement thermique) tchôde, trimpe; (valeur) il n’est pas de la même trempe, i nè l’ vaut nin ; (volée de coup) trimpe

 

C60

trempé

, ée adj distrimpé (-ye), fin frèch (f fine frèche), trimpé (-ye)

 

C60

trempe 1

(raclée) trimpe ; ramasser one trimpe

 

S0

trempé 1

, -ée (qui est très mouillé(e)), trimpé ; dj’ asto trimpé come one sope ; j’ai les pieds trempés, dj’ ê lès pîds come dès basses ;

(par la pluie) canè (Te.) ; is rivenint canès ; le sol est _ d’eau à certains endroits, i gn-è dès plèces qu’ i fêt frèch

 

S0

 

 

trempe 2

(de l’acier) trimpe ; la cougnîe è one boune trimpe

 

S0

 

trempé 2

, -ée ; (qui est durci(e) par la trempe) trimpé ; on-acî bin trimpé

 

S0

 

 

trempée

(volée de coups, rossée) distrimpêye, trimpêye ; tu vas ramasser one boune distrimpêye ; dji lî ê fouté one boune trimpêye 

 

S0

tremper

[v] trimper

 

G100

tremper

trimper ; _ son pain, voy. trempette ; faire _ le linge, voy. essanger ; trempé de sueur, voy. sueur ; _é par la pluie, rêwî, såcé, tot passé, tot nèyî, tot d’pèhî (Th.), pèrcé disqu’à l’ ohê  (jusqu’aux os) ; (plaist, à celui qui est ainsi trempé) li plêve èst bone so l’ wazon

 

E0

tremper

v trimper ; action de tremper , trimpadje (m.) ; tremper à nouveau , ritrimper ; action de tremper à nouveau , ritrimpadje (m) ; mettre tremper du linge en vue de la lessive , mète trimper l’ buwéye ; tremper de l’acier , trimper d’ l’ aci ; tremper dans l’eau bouillante, mète dins dè l’ aîwe bolante ; trempé de chaud, frèch di tchôd ; trempé de transpiration, sankènaîwe; (expr) trimpé come one sope, trempé comme une soupe ; nèyî come on canârd , noyé comme un canard, trempé jusqu’aux os; (participer à une affaire malhonnête) cela m’étonnerait qu’elle ait trempé dans cette affaire ; ça m’ sibârereûve qu’ èlle aureûve à veûy là d’dins,… qu’ èle s’ aureûve mètu là d’dins ; (se) se tremper la tète dans l’eau, mète si tièsse è l’ aîwe

 

C60

tremper

vt _ (qqch) dans un liquide, trimper ; trimper lès bagues ; trimper sès mwins dins l’ êwe ; trimpè l’ sope (Te.) ; trimper la cougnîe ; vi (demeurer quelque temps dans un liquide) distrimper, trimper ; mète distrimper lès féves ;  fé trimper la bouwêye ; mète trimper lès pwès 

 

S0

trempette

faire _, fé mamoye, mamouyî s’ tåte

 

E0

trempette

nf (tremper du pain dans du liquide) faire trempette, fé trimpète ; (entrer en partie dans l’eau) fé trimpète

 

C60

trempette

trimpète (qqf trem- Te.) ; faire trempette (prendre un bain rapide ou partiel), fé trimpète ;

 

S0

trempette

faire une _ (mélanger des morceaux de pain avec du café et du sucre) (svt pour le [petit] déjeuner), fé one brîje (brîjée Lu.) (, one trempinète (, one trimpêye Te.)

 

S0

 

trempeur

(armurier) trimpeû

 

E0

tremplin

tremplin

 

E0

tremplin

nm plantche à r’ssôrts (f)

 

C60

trench-coat

trèn’ch (qqf trèn’ch-cwat’) ; purdoz vosse trèn’ch, i va ploûre

 

S0

trentain

(série de trente messes dites pour un défunt durant trente jours consécutifs) trentin ; fé dîre on trentin

 

S0

trentaine

trintin.ne

 

E0

trentaine

nf trintin.ne ; ils étaient une trentaine, il èstin.n à one trintin.ne

 

C60

trentaine

(groupe d’environ trente unités) trentin.ne ; il è one trentin.ne di bièsses ; (messe qui se célèbre à l’intention d’un défunt trente jours après le décès) mèsse di trentin.ne ; (âge de trente ans) trentin.ne ; il astot dins la trentin.ne ; il approche déjà de la _, il aprotche djà dès trinte ans

 

S0

 

trente

[adj] trinte

 

G100

trente

trinte ; trente et un euros, trinte-on eûros ; se mettre sur son trente et un, si moussî so ses trinte deûs

 

E0

trente

adj trinte ; je n’irai pas trente-six fois, dji n’ îrè nin trinte-chîs côps ; un jeu de trente-deux cartes, on djeu d’ trinte-deûs cautes; (expr) trinte-chîs mèstîs, trinte-chîs miséres, trente-six métiers, trente-six misères

 

C60

trente 

trente ; il astot dins lès trente purmîs ; ça è stî distrût dins lès-anées trente 

 

S0

trente deux

adj trinte-deûs

 

C60

trente et un

adj trinte-y-onk; (expr) se mettre sur son trente et un, si mète su s’ quinze, …su s’ trinte deûs

 

C60

trente-cinq

adj trinte-cink

 

C60

trente-cinquième

adj trinte-cinkyin.me

 

C60

trente-deuxième

adj trinte-deûzyin.me

 

C60

trente-et-un

trente-èt-onk ; se mettre sur son _ (revêtir ses plus beaux vêtements), si mète su s’ trente-èt-onk

 

S0

trente-huit

adj trinte-iût’ (, trinte-ût) ; trinte-iût, trinte-iût-z- (utilisation : voir huit) ;  trente-huit enfants, trinte-iût-z-èfants

 

C60

trente-huitième

adj trinte-iûtyin.me (, … ûtyin.me)

 

C60

trentenaire

adj qui dure trinte ans ; n onk (f one) dins lès trinte èt dès-ans

 

C60, G0

trente-neuf

adj trinte-noûf

 

C60

trente-neuvième

adj trinte-noûvyin.me

 

C60

trente-quatre

adj trinte-quate (trinte-quatre + voyelle dans un mot d’une seule syllabe)

 

C60

trente-quatrième

adj trinte-quatyin.me

 

C60

trente-sept

adj trinte-sèt’

 

C60

trente-septième

adj trinte-sètyin.me

 

C60

trente-six

adj trinte-chîj (trinte-chîs, trinte-chîs- (utilisation : voir « six ») ; trente-six hommes, trinte-chîs-omes; trente-six femmes, trinte-chîs feumes ; trente-six ans, trinte-chîj ans

 

C60

trente-six

trente-chî (pour indiquer un grand nombre indéterminé) ; dj’ ê vèyou trente-chî tchandèyes

 

S0

trente-sixième

adj trinte-chîjyin.me

 

C60

trente-trois

adj trinte-trwès

 

C60

trente-trois

(désignation du chiffre 33 au jeu de loto) li trente-trwas, c’ èst lès deûs bossous

 

S0

trente-troisième

adj trinte-trwèzyin.me

 

C60

trentième

trintin.me

 

E0

trentième

adj trintyin.me

 

C60

trentième

adj et n trentime

 

S0

trépan

vrîe ; forer on trau avou la vrîe

 

S0

trépaner

trèpaner (tri-)

 

E0

trépaner

v trèpaner

 

C60

trépaner

vt trèpaner ; il è falou l’ trèpaner

 

S0

trépas

, -asser, -ement trèpas, -asser, -emint ; passer l’ pas, aler è l’ ôte monde, voy. mort, mourir ‘, les fidèles trépassés, lès pôvès-âmes

 

E0

trépas

nm mwârt (f)

 

C60

trépas

trèpas ; passer d’vîe à trèpas

 

S0

trépassé

, -ée n trèpassé ; la mèsse dès trèpassés 

 

S0

trépasser

v moru, passer, trèpasser ; action de trépasser, trèpassadje (m) ; il était trépassé, il èsteûve mwârt; tous les trépassés, tos lès (cias qu’ sont) mwârts ; le jour des trépassés, li djoû dès mwârts

 

C60

trépasser

vi pètaler, trèpasser ; il è pètalé (, trèpassé) ; (au jeu de couyon qui passe, lorsqu’un partenaire a déjà annoncé qu’il passait, on dit plaist, pour signifier que l’on passe également) èt bin mi, dji trèpasse !

 

S0

trépidant

, ante adj troupelant (-e) ; c’est une danse trépidante, c’ è-st-one danse qu’ i faut tofêr troupeler; il a une vie trépidante, i n’ lache jamaîs, i n’ si djoke jamaîs

 

C60

trépider

v si cocheûre

 

C60

trépied

_ de maçon, trèpîd ; _ de peintre, tchivolèt ; _ à lessiver, trèpîd,  treûs-pîds (hesb )

 

E0

trépied

nm trèpîd

 

C60

trépied

(support à trois pieds) trèpîd (treû- Ber., Com., ….; trwa- Wa.) ; mètoz la cuvèle su l’ trèpîd ; faire le _(en fr. de Belgique) (rester en équilibre la tête au sol), fé la tchandèye (ou la tch’minêye)

 

S0

trépignement

nm pîtiadje

 

C60

trépigner

, -ement de colère, pîteler, -èdje (pitî Ve., -ler Fa.), tripeler (, tru-) (dès pîds), -èdje ; triper (Ma., Ho., -î Ber., Oleye ; trupî Gl.), pèsseler (Be., Cou.), pitrouyî (Du., To.), pitener (Bas.) ; _ de joie impatiente, trèfiler, trèfèyemint (-file-)

 

E0

trépigner

v pîtyî ; et nous qui trépignions, èt nos-ôtes qui pîtieûve

 

C60

trépigner

vi (piaffer) bate dès pîds, patiner, pîtèrner, toupyi; i pîtèrnot d’ rèdje ; èle toupîe todi ; la vatche patine (signe d’un vêlage imminent) dj’ ons stî djaweté l’ polin : i patinot, sés-se ! (à cause de la douleur)

 

S0

trépointe

bin.ne

 

E0

très

[adv] (c) fwârt, (e) fwért, (o) fôrt

 

G100

très

adv (anc.) très, auj fwért, qqf fin ou foû ; je suis _ bien, dji so foû bin ; je me suis _ bien amusé, dji m’ a crånemint bin plê ; il est _ riche, il èst foû ritche ; _ pauvre, pôve come Djob ; c’est _ bon, c’ èst fin bon ; voy. extrêmement

 

E0

très

adv (devant un adj.) fwârt ; il est très grand, il èst fwârt grand; il est très fort (dans sa branche), c’ è-st-on maîsse; il est très fort (il a de la force), il èst fwârt au d’là; (on accentue encore en remplaçant le « fwârt » par « fin (e) », pêrcé (-ye) ; tu es très gras, t’ ès fin craus ; il était encore très jeune, il èsteûve co fin djon.ne ; elle a été très contente, èlle a stî fine binauje ; il est très fort, il èst fwârt, il èst pêrcé fwârt, c’ è-st-on maîsse; pas très grand, nin foû grand; « C’ èsteûve on-ome nin foû grand, mins stokasse. » (J. Houziaux) ; (devant un participe passé) il était très gêné, il èsteûve fwârt jin.né, il èsteûve jin.né au-d’là ; (devant un adv.) il est venu très tot, il a v’nu fwârt timpe, il a v’nu tot timpe ; c’est très mal, c’ èst fwârt mau ; nous en avons très peu, nos ‘nn’ avans fwârt wêre

 

C60

très

adv 1(fort) fwart : èlle èst fwart maline ; il èst co fwart pètit po fé ça ; c’est très semblable, c’ èst fwart li-min.me ;

 

2 (fort) mo ; i parèt mo vî ; le voilà brusquement très (, bien) généreux, vo-le-là mo jènèreûs, tot d’ on côp ; vous vous êtes faites très belle aujourd’hui (vous voilà toute en beauté aujourd’hui), vos v’s-avoz fêt mo bèle âdjoûrdu ;

 

2 (en contexte négatif) trop ; il n’est pas très malin, i n’ èst nin trop malin ; je n’ai pas de très belles pommes de terre, dji n’ ê nin dès trop bèles crompîres ; je n’ai plus de très bons yeux (ma vue a faibli), dji n’ ê pus dès trop bons-ûs ;

 

3 il est très gras, il èst poûri crâs (avec connotation péj.)

 

S0

trésaille

(pièce de bois unissant le sommet des ridelles devant et derrière le chariot) tèseû (nm)

 

E0

Trèsfontaines

(hameau de la commune de Tenneville, anct commune d’Emeuville) Trèfontin.ne

 

S0

trésor

trèsôr (, tré-) ; mon petit _ (t d’aff), mi p’tit cint-mèyes ; [ il ne tra­vaille plus,] il a sans doute trouvé un _, il a sûremint trové ‘ne bôme (Hu.), ordt ine boûsse

 

E0

trésor

nm trésôr; (profits amassés patiemment) plote (f)

 

C60

trésor

trésôr ; trover on trésôr ; (t d’affection) mi p’tit trésôr

 

S0

trésorerie

, -rier trèsôrerèye, trèsôrî

 

E0

trésorerie

trèsorerîe

 

S0

trésorier

, ère n caurlî (m)

 

C60

trésorier

trèsorier

 

S0

tressage

nm.fèssadje, trèlaçadje, trèssadje

 

C60

tressaillement

nm frumejon, trèssinadje ; il sentit comme un tressaillement, il a sintu come on frumejon

 

C60

tressaillir

[v] (o-c) trèssiner, (e) trèssèyi

 

G100

tressaillir

, -ement trèssèyi, -ihemint (ou trèssèyemint), (anc.) frusi (de joie) ; voy. FRÉMIR, FRISSONNER

 

E0

tressaillir

v awè dès frumejons, frumejî, trèssiner ; faire tressaillir, fé trèssiner ; action de tressaillir, trèssinadje (m)

 

C60

tressauter

potchî è hôt

 

E0

tressauter

v trèssiner ; il m’a fait tressauter, i m’ a faît trèssiner

 

C60

tresse

_ de cheveux, trèsse ; _ de chanvre (houill), trèsson (nm) ; _ de paille pour faire des chapeaux, trèye, cwèsselin.ne, mal faite, brodale (Gl.,)

 

E0

tresse

nf (cheveux) trèsse ; dénouer les tresses, distrèssî ; action de dénouer les tresses, distrèssadje (m); tresse de paille, trèsson (m)

 

C60

tresse

(cheveux entrelacés) trèsse ; fé dès trèsses dins sès tch’vès ; i m’ è tiré lès trèsses ; _ d’ail, djambe d’ a (Te.)

 

S0

 

tresser

[v] (o-c) trèlacî, (e-c) trèssî

 

G100

tresser

, -age trèssî (ses cheveux), trèssener (Ja.) ; _ de la paille, tèhe ; trèyî, -èdje, -a (Ro. ; triyî Gl.) ; _ du coudrier pour paniers, tchèneler, oûrdi on tchèna (Sto.), tèhe avou lès hinons, fèssî (, trèssî) dès hinons, trèsseler (GdM.), fèssener (Vi.) ; voy. entre­lacer

 

E0

tresser

v fèssî, trèlacî, trèssî; action de tresser, trèssadje (m) ; tresser à nouveau, ritrèssî ; action de…, ritrèssadje (m) ; un panier en osier tressé, on pani à trèyes, on panî d’ osêre, on pani d’ aurdêye

 

C60

tresser

vt trèssi ; trèssi la crignère do tch’vau avou do rafia ; trèssi sès tch’vès ; trèssi do l’ cwade

 

S0

tresseur

, -euse de paille, trèyeû, -erèsse (Ro. ; tri- Gl.)

 

E0

tresseur

nm trèsseû

 

C60

tréteau

trèsse (nf) ; [monter] sur les _s, so li scanfår ; voy. échafaudage, ESTRADE, HOURD

 

E0

tréteau

nm trètau

 

C60

treuil

[nm] bourikèt, (c) mècanike [nf], (e) toûr

 

G100

treuil

_ dans la mine, toûr,(anc.) torèt), à deux manivelles ou coûbes, manœuvré par deux trèyeûs ; _ de puits, etc., bourikèt, toûr, toûrnikèt, qqf trèyeû, moulin (Wa.), chéf (nm) (Com.), has’ di pus’ (anc. Pe.) ; voy. CHÈVRE, MONTE-CHARGE, POULIE J _ pour serrer la charretée de gerbes, rôlê, fwêrt diåle (Har.) ; (t de carr) _ à main pour remonter les pierres, tchèt (Com.)

 

E0

treuil

nm bourikèt ; un treuil serait nécessaire pour le faire sortir de là, i faureûve bin on bourikèt po l’ awè foû d’ là; treuil de carrière, capèstran; (expr) il a stî èlèvé au bourikèt (iron), il a été mal élevé (jeu de mots : « èlèver », lever ou éduquer)

 

C60

treuil

treuy ; la manivèle do treuy ; (du puits) (cylindre de bois autour duquel vient s’enrouler la chaîne) rolus’, bourikèt, toûrnikèt

 

S0

trêve

sans _, voy. cesse ; _ de com­pliment, lèyans là lès complumints

 

E0

trêve

nf (relâche) taudje ; s’accorder une trêve, fé one taudje; n’avoir ni paix ni trêve, ni ièsse jamaîs trankile; sans trêve, tofêr ; trêve de plaisanterie, causans sérieûsemint

 

C60

Trèves

(ville d’Allemagne) Tréve ; la porte de Trèves (à Bastogne, l’ancienne porte basse, dernier vestige des remparts qui entouraient la ville), la pwate di Tréve

 

S0

Trêves

Trêve (Trîve Ma.)

 

E0

tri

, triage 1, voy. trier

 

E0

tri

nm (action de trier) rèlîjadje, rilîjadje ; nous avons fait le tri des pommes de terre, nos-avans faît li r’lîjadje dès canadas, nos-avans rèlî nos canadas

 

C60

tri

_ (à la main) des pommes de terre, sâclèdje ; dji sons en plin sâclèdje po l’ momint

 

S0

triage

nm rèlîjadje, rilîjadje ; le triage du charbon, li r’lîjadje do tchèrbon ; la gare de triage, li gâre di di triyadje

 

C60

triage

triyèdje ; one gâre di triyèdje

 

S0

triage 2

_ de garde forestier, triyèdje, -aje (ard )

 

E0

triangle

triyangue ; (instr de musique) cramiète ; musicien qui en joue bateû d’ cramiète

 

E0

triangle

nm triyangue

 

C60

triangle

(figure géométrique) triyangue ; _ de bois, tracté par des chevaux, que l’on utilisait pour déblayer la neige, sorcîre ; passer avou la sorcîre 

 

S0

triangulaire

à treûs costés, à treûs cwènes ; [terrain] de forme _, qui fêt li d’mèy norèt ou l’ qwårtî d’ dorêye ; herse _, îpe à cwènes ; voy. lime

 

E0

triangulaire

adj à trwès cwanes, à trwès costés

 

C60

triangulaire

triyangulêre ; one lime triyangulêre

 

S0

triathlète

triyatléte

G0

triathlon

triyatlon

G0

tribart

creûs (St., Ma.), creûhê (Ve., War.,) creûhelê (St.), lamê (Fl., Od , Am.), hårkê ( -à- ; hârkia Marchin, Cou.), èknèye (Fr.) ; voy. billot

 

E0

tribart

nm fotche (f)

 

C60

tribart

(entrave triangulaire placée au cou de certains animaux pour les empêcher de passer au travers des haies) gorê, hârkê (Te.); dj’ê mètou on gorê o moton po qu’ i n’ si sâvuche pus 

 

S0

tribouiller

triboler

 

E0

tribu

nf tribu

 

C60

tribu

tribu ; (famille dont les membres sont très solidaires) tribu ; c’ èst-one tribu, sés-se, cès-là !

 

S0

tribulation

troûblåcion ; voy. mal­heur, peine

 

E0

tribulations

nf pl toûrmints (m)

 

C60

tribulations

tribulâcions ; c’ èst totes tribulâcions qu’ on s’ passerot bin !

 

S0

tribunal

tribunål (qqf trè-) ; voy. assi­gner, justice

 

E0

tribunal

nm tribunâl ; être cité en justice ; se faire traîner devant le tribunal, ièsse calindjî; « Dji sèrè quékefîye calindjî. » (L. Moreau).

 

C60

tribunal

tribunâl ; aler â tribunâl ; dj’ ê stî cité â tribunâl ; comparète â tribunâl ; un individu qui a volontiers recours au _ pour défendre ses intérêts, on-ome di tribunâl

 

S0

tribune

nf tribune

 

C60

tribune

tribune ; il ont monté one tribune su l’ câré ; il astot à l’ tribune d’ oneûr

 

S0

tributaire

adj être tributaire de, dèpende di ; je suis tributaire de sa bonne volonté pour me reconduire, dji dèpend d’ li po rivenu è m’ maujone, dji n’ saureûve rivenu è m’ maujone s’ i n’ mi r’tape nin

 

C60

tricentenaire

nm on fête le tricentenaire de cette société, on fièstéye ci soce-là qu’ a skèpyî gn-a d’djà trwès cints-ans, on fièstéye lès trwès-cints-ans di ç’ soce-ci

 

C60

tricéphale

adj à trwès tièsses

 

C60

triche

triche, tricherie ; i gn-è avou brâmint do l’ triche là-d’dins 

 

S0

tricher

[v] (o-c) trichî, (e) frawetiner, (o) agoner, (c) baletrîjî

 

G100

tricher

, -erie, -eur (surtout au jeu de cartes), fé dès frawes (frå- Har., Wa., Or.), fraweter, -èdje, -erèye, -eû, -eûse (fla- Am., frå- Wa.), ordt frawetiner, -èdje, (frå- Es., Com., Du. ; flå- Xh.), fé haguète, djower fås djeû, djower frawète (Ma.), fé frawète (Fa.; un tricheur = one frawète Ma.), baeter, haper å djeû (Hu.); truker, -èdje, -eû (Bas.), truketer (Cou., Ma., tri- Ve., Fl.) ; foûteler, -eû (Ar., War., Ve.; froû- Se.) ; filouter, -eûr (Sto ) ; hoker (Li. ; -yî Bo.) ; tricher, -eûr ; _ en faisant des grimacer, fé dès hègnes ; faire passer une mauvaise carte, fé passer on lîve (Fe.) ; appuyer sur une carte que l’on joue, siner, (, signer) ; au jeu de cartes, pour indiquer-que la fraude est permise, on dit : truk-èt tot

 

E0

tricher

v baleter, baletrijî, frawetiner, trichî, truker ; il ne sait pas jouer sans tricher, i n’ sét djouwer sins trichî; « Vos m’ètindoz bin : ‘Foû !’, pace qu’ i n’ faut nin frawetiner ! » (R. Viroux)

 

C60

tricher

vi frawtiner, tricher ; i frawtine todi [du lat. fraudare, tromper] ; tricher âs cwâtes

 

S0

tricherie

[nf] (o) agonerîye, faustriyâdje [nm], (e) frawe, (c) tricherîye

 

G100

tricherie

nf baletrîje, baletrîjerîye, filouterîye, tricherîye, trûladje (m) ; c’est de la tricherie, c’ èst trichî ; ne venez pas encore avec vos tricheries, ni v’noz nin co avou totes vos tricherîyes ; il a gagné par tricherie , il a gangnî pace qu’ il a trichî

 

C60

tricherie

triche, tricherîe

 

S0

tricheur

, euse n baleteû(-se), baletrîjeû (-se), tricheû (-se), trûleû (-se), trukeû (-se) ; je ne joue pas avec un tricheur, dji n’ djoûwe nin avou on tricheû

 

C60

tricheur

, -euse n frawetineû (, -eûse), tricheû (, -eûse ; dji n’ djoûe pus avou cès tricheûs-là

 

S0

tricheur, euse

[n] (o) agon, agoneû, se, faustriyeû, se, (e) frawetineû, se, (c) tricheû, se

 

G100

tricoises

voy. tenaille

 

E0

tricolore

tricolôre

 

E0

tricolore

adj di trwès coleûrs ; un drapeau tricolore, on drapia d’ trwès coleûrs

 

C60

tricolore

tricolôre ; li drapau tricolôre

 

S0

tricorne

tricwène (di curé), tchapé à treûs cwènes

 

E0

tricorne

nm tchapia à trwès cwanes

 

C60

tricot

nm (action de tricoter) tèchadje, tricotadje ; pour passer le temps, elle s’adonnait au tricot, po passer s’ timps, èle fieûve do tèchadje, … èle fieûve do tricotadje, èle tècheûve; (vêtement en tricot) jèrsè, tèchu, tricoté ; il a enfilé son nouveau tricot, il a mètu s’ novia tèchu

 

C60

tricot

(ouvrage que l’on tricote) tèchadje (Te.), tricot ; mète si tèchadje o bansetê ; dj’ ê pris m’ tricot po passer m’ timps

 

S0

 

 

tricot 1

voy. baton, gourdin, ron­din

 

E0

tricot 2

, -er, -age, -eur, -euse tricot, -er, -èdje, -eû, -eûse ou -erèsse ; tèhe (Du., La , … ; tèche, Wa., Amp. ; tèhi St.); fé à l’ tchûsse (Vi.); objet tricoté, tricot, -èdje, tèhèdje (Sp., Du., Wa) ; _ fait par les enfants, tchin.ne, -ète ; voy. affiquet, aiguille, maille ; tricoter des jambes, trikenoter, ènn’ aler trikenonote, voy. jambe

 

E0

tricotage

nm tèchadje, tricotadje

 

C60

tricotage

(action de tricoter) tèchadje (Te.)

 

S0

tricoter

[v] tricoter, (c) tèche, (e) tèhe, (o) tèchî

 

G100

tricoter

v tèche, tricoter ; aiguille à tricoter, èwîye à tricoter ; elle tricotait des bas, èle tècheûve dès tchausses ; elles tricotent à quatre aiguilles, èles tricotenut avou quate awîyes

 

C60

tricoter

vt (exécuter au tricot) 1 tricoter ; tricoter one pètite lin.ne ; tricoter trop sèré ; tricoter trop lâdje ; on fièr a tricoter ; _ le bout de la chaussette, rassèrer one tchâsse ;

2 (anc.) tèchè ou tèche (Ber., Si., Te. ; tèchi Com., Be., Lu., Ra.) ; one awîye à tèche ; dj’ ê passè m’ timps à tèchè dès tchâsses ; vi _ des jambes (se hâter), tèche (, …) ; riwête come i tèche !;

3 vt _ de nouveau, ritricoter (ce qui a été détricoté ce qui est usé) ; i fât r’tricoter tote la mantche ; ritricoter on pîd à la tchâsse (syn. rapîtener) ;

4 vi (des jambes) (se hâter à) tricoter ; wête come i tricote !tèchè

 

S0

tricoteur

, euse n (personne qui tricote) tècheû (-se), tricoteû (-se)

 

C60

tricoteuse

(femme qui tricote) tricoteûse

 

S0

tricoteuse

tècheûse (Te.) ; c’ è-st-one tècheûse !

 

S0

tricycle

nm tricike, vélo à trwès reuwes, trwès-reuwes ; il portait ses marchandises sur un tricycle, i pwârteûve sès mârtchandîjes su on vélo à trwès reuwes

 

C60, G0

trident

trèyin (, -int) ; _ avec pointes mouchetées, voy. fourche ; _ recourbé, crâwe (GdH.) (nm), crâwète-(GdM., Bi.),  cas’ ou hawê (To.) ; voy. croc

 

E0

trident

nm trèyin ; il remuait la paille avec son trident, i fotcheteûve li strin avou s’ trèyin

 

C60

triennal

, ale adj c’est un prix triennal, c’ è-st-on pris qu’ on r’mèt tos lès trwès ans

 

C60

triennat

nm trwèsin.ne (f)

 

C60

trier

[v] (o-c) rèlîre, (o-e) triyî, (o) inlîre

 

G100

trier

, -age, -eur, -euse triyî, -èdje, -eû, -eûse ou -erèsse, voy. cribler ; _ les cendres du foyer craheIer ; _ la laine à la main, plokî, ploketer, -èdje, -eû, -erèsse ; _ les pommes de terre, èlére, rèlére, -éhèdje, -eû, -eûse ou –erèsse (èlé Gl. ; rèlîre Hu., Sto , Du.; -ûre Har., To.; ru- La , -îhe Wa , -éhe St., -ûre Li.)   rilîyeter (Be.), riqwèri (Wa., …), rutchûsi (Ma.), sèvrer (GdH.; -î Vi., lors de la récolte ; rilîhe au printemps)

 

E0

trier

v (sortir du lot) rèlîre ; nous allons devoir trier nos pois, nos-alans d’vu rèlîre nos pwès ; (expr) i rèlît lès viêrs foû do sé, il trie les vers qui sont dans le sel, il ne fait rien; (ranger dans un certain ordre) rindjî

 

C60

trier

vt (les aliments que l’on a dans son assiette.) spèpyi ; i spèpîe tot ç’ qu’ il ême bin 

 

S0

trier

vt (cribler) triyi (triyè, trîr) ; passer (les balles d’avoine) au crible, rilîre (Te.) ; vt _ à la main (les pommes de terre) après l’arrachage, en fonction de leur grosseur, rilîre (Te.), sâcler ; dj’ ê sâclé on fâmeûs tas d’ crompîres âdjoûrdu ; _ les aliments pour sélectionner les meilleurs morceaux (empl absolt), plouker,  splouker ; plouker lès mèlkins foû d’ l’ avon.ne ; ni splouke nin tant dins ti assiète ; _ les aliments qu’on ne veut pas manger (par manque de goût ou d’ appétit), plouker ; ni plouke nin tant, don ! : personne qui trie les aliments (qu’elle ne veut pas manger), ploukâ (, -âde spèpiâ (, -âde ; sploukâ (, -âde) ; nosse Fanîe, c’ è-st-one sipèpiâde ! ; personne qui trie (à la main) les pommes de terre, sâcleû, -eûse

 

S0

trieur

(calibreur) triyeûr ; triyi lès crompîres â triyeû

 

S0

trieuse

(t. de meunerie) _ utilisée pour séparer le grain d’épeautre de ses bractées, chossîre (Vau.)

 

S0

trifouiller

, -age, -eur, -euse trifouyî, -ougnî, -èdje, -eû, -eûse, -erèsse ; voy. tripoter

 

E0

trifouiller

v ramechî ; celui (celle) qui trifouille, ramechaud (-e)

 

C60

trifouiller

vt (mettre en désordre) trifouyi ; il è trifouyi tos mès papîs ; vi (farfouiller) quî-ce qu’ è stî trifouyi dins l’ ârmwêre ? 

 

S0

trifouilleur

, -euse n trifouyeû, -eûse ; on trifouyeû d’ papîs 

 

S0

trigonométrie

nf trigonomètrîye

 

C60

trille

trågnêye

 

E0

trilogie

trilojîye

G0

trimbaler

(qn en voiture) (plaist) kibèrwèter, trikebaler

 

E0

trimbaler

v cobèsacî ; action de trimbaler, cobèsaçadje

 

C60

trimbaler

vt (transporter, emmener avec soi)) bringuebaler, trimbaler ; dji l’ ons bringuebalé dins tot Bastogne avou nos-ôtes ; èle trimbale todi tos sès djon.nes avou lèye ; çu gamin-là è stî trimbalé d’ tos lès costés ; empl absolt où as-tu encore été trimbalé (traîné) ?, doû-ce quu t’ ès co stî trimbaler ? ; (emmener avec soi) trinkebaler ; dj’ ê trinkebalé ç’ cofe-là tote la djoûrnêye avou mi ; i trinkebale çusse tos’-là d’pûs quinze djoûrs [forme issue d’un croisement entre trimbaler et brinkebaler] ; (transporter çà et là) kihatchi ; cès-afants-là ont stî k’hatchis d’ tos lès costés

 

S0

trimer

trîmer, trimârder (Li.), bèsècî, tramehî, voy. évertuer ; _ à certains jeux de billes, cayeler, sameter

 

E0

trimer

v arbintchî, taper, trimer; il a trimé toute sa vie, il a trimé tote si vicaîrîye ; trimer comme un nègre, travayî come on nêgue, … come on boû

 

C60

trimer

vi (s’activer sans relâche, travailler dur) chârer, chtrameter,  trimer; fé chtrameter lès tch’vaus ; il è co châré tote la djoûrnêye ; avèr chtrameté tote sa vîe po-z-ann’ -ariver là !; çu vî chorsè-là, c’ èst todi bon po chtrameter à l’ mâjon ; (s’activer, se dépêcher) chtrameter, hârpyi ; il astot timps di chtrameter, sés-se, po fé lès foûres ; i chtrametot po couri voye [de l’all. stramm, raide] ; il ont d’vou hârpyi po-z-achèver lès foûres 

 

S0

trimestre

trîmèsse, qwårt d’ an

 

E0

trimestre

nm trwès mwès (loc) ; tout un trimestre, trwès mwès au long ; le dernier trimestre, lès trwès daîrins mwès

 

C60

trimestre

trimèsse ; payi s’ trimèsse

 

S0

trimestriel

, elle adj (qui dure trois mois) po trwès mwès, qui dure trwès mwès ; c’est un travail trimestriel, c’ è-st-one bèsogne po trwès mwès ; (tous les trois mois) tos lès trwès mwès

 

C60

trimestriel

, -elle adj trimèstriyèl, -èle

 

S0

tringle

tringue, rèye ; _ qui soutient les rideaux de fenêtre, baguète di f’gnèsse ; _ de filet de pêche ou d’oisellerie, boûsson (, boûrson ; bôsson Sart) ; (marque au cor­deau) (t de charp) trêt

 

E0

tringle

nf tringue; (pour soutenir les rideaux de fenêtres) baguète

 

C60

tringle

(tige métallique) tringue ; une _ à rideau, one tringue (, baguète) di ridau ; (barre de bois mince et étroite) tringue ; clawer dès tringues

 

S0

tringler

_ une pièce de bois, djèter (, taper) l’ trêt

 

E0

Triniane

(n de famille) Trignane

 

S0

trinité

trînité (trè-)

 

E0

Trinité

nf Trinité

 

C60

Trinité

(fête en l’honneur du mystère de la _ (célébrée le premier dimanche après la Pentecôte)) Trinité ; la Sinte Trinité 

 

S0

trinquer

trinker (dr-), caker (, choker) lès vêres, fé doguer lès gotes eune asconte di l’ ôte ; quand, au lieu de _, chacun lève son verre en guise de salut, on dit : is s’ ont vèyou

 

E0

trinquer

v (boire après avoir choquer les verres) choker ; « Gn-aveûve  pus d’ vingt djins qu’ avin.n choké avou zèls au cabarèt. » (L. Namèche) ; (subir les désagréments) ièsse li deûs ; c’est elle qui buvait mais c’est moi qui trinquais, c’ èst lèye qui bwèveûve mins c’ èst mi qu’ èsteûve li deûs, … c’ èst mi qui d’veûve rinètyî pace quelle aveûve sitî malade,…

 

C60

trinquer 

vi (choquer son verre contre celui d’un autre) tchoker, trinker ; tchoker lès vêres ; dji vons trinker on côp ! ; empl absolt trinquons !, tchokans ! ; (écoper) trinker ; c’ èst todi lès min mes qui trinkant

 

S0

trinqueur

(individu qui boit volontiers) trinkeû

 

S0

trio

triyô, (anc.) triyolèt ; d’un _ de nigaudes, (anc.) vos dîrîz l’ åté d’ sinte Djulène

 

E0

trio

nm trèpîd ; c’est un fameux trio, c’ è-st-on fameûs trèpîd

 

C60

triolet

triyolèt

 

E0

triomphal

, -ale adj triyonfal, -âle (m pl -âls)

 

S0

triomphalement

triyonfâlemint ; il è stî r’çû triyonfâlemint

 

S0

triomphant

, -ante adj triyonfant, -ante

 

S0

triomphe

, -er, -ant, -e triyonfe, -er, -ant, -e

 

E0

triomphe

nm c’est le triomphe du plus fort, c’ èst l’ pus fwârt qu’ a gangnî; cette pièce est un triomphe, c’ è-st-one pîce qu’ a do sucsès ; il a remporté un vrai triomphe , il a ieû on sucsès d’ tos lès diâles ; ils l’ont porté en triomphe, is l’ ont lèvé bin hôt po qu’ on l’ vèyiche èt qu’ on clatchiche dins sès mwins

 

C60

triomphe

(victoire éclatante) triyonfe ; c’ è stî on triyonfe por lu ; il è stî pwarté en triyonfe

 

S0

triompher

v (remporter une victoire) gangnî ; c’est lui qui triomphera, c’ èst li qu’ va gangnî; triompher de, ièsse pus fwârt qui, bate ; il a triomphé de la mort, il a stî pus fwârt qui l’ mwârt; il a triomphé de son ennemi, il a batu s’-t-in.nemi; (éprouver un sentiment de triomphe) ne triomphons pas trop vite !, ni criyans nin trop rade victwêre !

 

C60

triompher

vi triyonfer

 

S0

tripaille

tripaye, -erèye ; macoye

 

E0

tripaille

nf tripaye, triperîye

 

C60

tripartite

nf tripârtite

 

C60

tripatouillage

nm tchipotadje

 

C60

tripatouiller

v tchipoter

 

C60

tripe

tripe, boyê ; voy. boudin, vomir

 

E0

tripe

nf (boyaux d’un animal) tripe ; mauvaise tripe, tripète ; ensemble des tripes, tripaye, triperîye

 

C60

triperie

, -ier triperèye, tripî, voy. CHARCUTERIE

 

E0

tripes

_s (boyaux (d’un animal)), tripes ; tirer, discèkeler, chaver, chofler, bôrer lès tripes ; (boyaux (d’un être humain)) tripes 

 

S0

 

tripette

tripète ; voy. valoir

 

E0

tripette

cela ne vaut pas _, ça n’ vât nin tripète

 

S0

triphasé

, ée adj trifâsé

 

C60

triphtongue

triftongue

G0

triple

tripe