FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

Q

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

q

nm dix-septième lettre de l’alphabet

 

C60

q

(lettre) ku

 

E0

q

nom de la lettre q,

 

S0

quadragénaire

adj et n qu’ a dins lès quarante ans, quarantenaîre

 

C60

Quadragésime

li dîmègne dè grand feû, etc., voy. BRANDON , FEU

 

E0

quadriennal

, ale adj qui dure quatre ans

 

C60

quadrilatère

nm quadrilatére (voir : carré, rectangle, losange…)

 

C60

quadrille

nm (danse) câré, lancier, quadrile ; les quadrilles, lès câréyès danses

 

C60

quadrille

(danse) (nm) quadrile (nf)

 

E0

quadrille

quadrî (quadrile Mi., Te., Wa.) ; li quadrî dès lanciers

 

S0

quadrillé

, ée adj carôyelé (-ye), à câraus ; du papier quadrillé, do papî à câraus ; une jupe quadrillée, one cote carôyeléye

 

C60

quadrillé

, -ée adj quadriyé ; on cayè quadriyé

 

S0

 

 

quadrimoteur

n quadrimoteûr

 

C60

quadrisaïeul

tayon

 

E0

quadrupède

nm c’est un quadrupède, il a quate pates

 

C60

quadruple

adj au quadruple, quate côps ostant

 

C60

quadruple

au _, qwate fèyes ot’tant

 

E0

quadrupler

v son capital a quadruplé, il a ieû quate côps d’pus d’ caurs

 

C60

quadruplés

, ées n pl ils ont eu des quadruplés, il ont ieû quatre èfants d’on côp

 

C60

quai

nm pèrèt, quaî; le train est à quai, li trin è-st-à quaî ; attendre sur le quai, ratinde su l’ quaî; billet de quai, tikèt d’ quaî,  (quais situés le long du fleuve) rivadje ; le quai Monsieur à Rouyon, li rivadje Monsieû à Rouyon

 

C60

quai

quê ; sur le _ de la Batte, so l’ bate, voy. digue ; sur le _d’Avroy (anc.), sor Avreû

 

E0

quai

quê ; li vagon èst à quê po distchèrdji ; mète lès bièsses à quê

 

S0

qualifiable

adj ce n’est pas qualifiable, i gn-a pont d’ mot po l’ dîre

 

C60

qualification

(diplôme attestant une qualification professionnelle) quâlificâcion ; èlle è avou sa quâlificâcion

 

S0

qualifié

, ée adj (qui satisfait aux conditions) il est qualifié pour la course, il èst ratenu po l’ coûsse ; il n’est pas qualifié, i n’ a nin stî ratenu

 

C60

qualifier

v (appeler) il m’a qualifié de voleur, i m’ a traîtî d’ voleûr ; on ne trouvait pas de mot pour qualifier sa conduite, on n’ trouveûve pont d’ mot po dîre ci qu’ ‘l aveut là faît

 

C60

qualifier

quålifiyî

 

E0

qualifier

vt (appeler) apèler, quâlifier ; mi, dj’ apèle ça dès bièsses djins ! ; dji m’ ê fêt quâlifier d’ tos lès noms ; rendre _ (surtout au part passé) i n’ èst nin quâlifié po fé çuste ovrèdje-là ; se _(obtenir sa qualification (dans une joute sportive)), si quâlifier ; l’ èkipe di Bastogne s’ è quâlifié po la finâle

 

S0

qualitativement

adv po ç’ qu’ èst dè l’quâlité

 

C60

qualité

nf (choses) quâlité ; bonne qualité, bone quâlité, do bon (m.) ; d’excellente qualité, d’ ûsadje ; c’est un outil de qualité, c’ è-st-one ostèye qu’ on ’nn’ aurè d’ l’ ûsadje ; c’est un manteau de bonne qualité, c’ è-st-on paletot d’ bone quâlité, c’ è-st-on bon paletot ; c’est un récipient d’excellente qualité, c’ è-st-on caté qui tint bin bruwèt ; maintenant, ils ont amélioré la qualité, asteûre, is faîyenut one saqwè d’ mèyeû,  (nourriture et boisson) c’est de la nourriture de qualité, c’ èst do bon, c’ èst dè l’ bone noûriture ; c’est un aliment de médiocre qualité, c’ èst dè l’ djote, do papi machî ; c’est une boisson de mauvaise qualité, c’ èst dè l’ pichate di canari, dè 1’ chalabréye ; c’est de l’alcool de qualité, c’ èst do crâne,  (personnes) : qualité, bia costé ; les qualités et les défauts, lès bias èt lès laîds costés ; elle a toutes les qualités, èle n’ a qu’ dès bias costés ; (expr.) li tchêr, c’ èst sovint l’ bon mârtchi, ce qui coûte cher est souvent ce qui revient bon marché, la qualité se paie mais elle est rentable ; vaut mia on côp bin qu’ deûs côps mau, mieux vaut une fois bien que deux fois mal, la qualité est préférable à la quantité ; en (sa) qualité de, come ; il est là en qualité d’ouvrier, il èst là come ovrî

 

C60

qualité

[nf] (o-c) quâlité, (e) quålité, (c) bia costé, (o) bia costè

 

G100

qualité

quålité ; il n’a aucune belle _, i n’ a nole bèle quålité, (iront) nou bê vice ; des gens de _, dès djins d’ adreût, voy. convenable ; du vin de la meilleure _, dè vin dè l’ mèyeû tîre ; des vaches de bonne _, dès vatches d’ on bon gådin ; prendre la seconde _ après la première, mète sint pîre so l’ bon Diu

 

E0

qualité

(manière d’être) quâlité ; c’ èst dès poumes di purmîre quâlité ; (mérite, aptitude) quâlité ; il è totes lès quâlités ; je préfère la _ à la quantité, dj’ ême mi deûs-oûs qu’ one (grosse) crompîre ; il y a peu de gens de cette _ à Bastogne, gn-è wêre di si bin qu’ zèls dins Bastogne ; la _ d’un produit se paie, tote martchandîje è s’ pris ; pour réaliser un bon travail, il faut des matériaux en qualité et en quantité suffisantes, on n’ fêt rin avou rin ou avou rin, tu n’ fros djà rin

 

S0

quand

[conj-adv] (o-c) quand, (e) qwand

 

G100

quand

conj quand ; je pars quand il crie, dji m’ è va quand i crîye ; il nous a parlé de quand il était petit, i nos-a causé di d’ quand qu’ il èsteut p’tit ; (loc) quand même, po ça, tot l’ min.me ; la journée est quand même fichue, li djoûrnéye èst tot l’ min.me fouteuwe; tu arrives quand même !, vos arivez tot l’ min.me ! ; n’ allez quand même pas trop vite !, n‘ alez nin trop rwèd po ça, savoz ! ; je l’ aime bien quand même, djè l’ veu voltî po ça ; il est quand même intelligent, il èst malin po ça ; quand bien même, min.me ; quand bien même il ne serait pas là, min.me s’ i n’ sèreûve nin là

 

C60

quand

adv inter quand comptez-vous venir ?, quand comptoz v’nu ?, quand comptez v’nu ? ; depuis quand?, dispûs quand?; jusqu’à quand?, j(us)qu’à quand?; c’est pour quand?, c’ èst po quand ?, c’ èst po qué djoû ? ; n’ importe quand, n‘ impôrtè quand (, n’ impôte quand)

 

C60

quand

qwand (quand Es. , Fl., Wa., To., … ; quond Gl., Hu., Han., …) ; on dit souvent : qwand c’ èst qui (qwand quu La., St., Ma., …) ; quand (ou : une fois qu’)il vient, qwand ine fèye i vint ou qwand i vint ine fèye, ou ine fèye qu’ i vint ; quand il est venu, qwand ‘l a v’nou ; quand elle est venue, qwand ‘lle a v’nou ; n’importe quand, tot qwand qui ç’ seûye

 

E0

quand

conj (au moment où ) quand ; quand t’ ârès fini avou m’ coûtê, tu mo l’ rindrès ; on-a va quand vos v’loz ; quand on n’ è nin l’ timps, on l’ prind ; quand on pâle avou lu, c’ èst come si on pârlot à on mour ; ça fêt plêsîr quand on-î r’pinse ; quand dji pinse qu’ il èst voye avou ma fème ; adv interrogatif (à quelle époque) quand ; quand-ce quu vos v’noz ? ; c’ èst po quand-ce qu’ èle rawâr ? ; èt d’pûs quand-ce qu’ il èst mwart ? ; jusqu’ à quand-ce qu’ il èst voye ?; dji n’ pou nin dîre quand-ce quu dji r’vinrê ? (à Bastogne, le -d final du quand conjonctif est généralt muet, même devant voyelle: quand / on-afant)

 

S0

 

 

 

quant

[adv] _ à : tant qu’ à

 

G100

quant

à, loc tant qu’ à, tant qu’ au(s), po ç’ qu’ èst di, rapôrt à ; quant à moi, c’est autre chose, tant qu’ à mi, c’ è-st-one ôte afaîre ; quant aux autres, il s’en fiche, tant qu’ aus-ôtes, i s’ è caye ; « Èt tant qu’ au pélèrin, c’ èst li qu’ a pris lès pwin.nes d’ aler qwé … » (J. Gilson) ; quant à ce que j’ai dit hier, rapôrt à ç’ qui dj’ a dit èyîr ; quant à son caractère, po ç’ qu’ èst di s’ caractêre

 

C60

quant

_ à (en ce qui concerne, pour ce qui est de) quant-à, tant quu ; quant-à mi, dji no l’ frê nin ; quant-à ça, dji t’ ê dit brâmint dès côps çu qu’ dj’ a pinso ; tant qu’ à lu, i s’ è têt ; tant qu’ à mi, c’ èst todi bon ; _ à (+ inf.), po ; _ à avoir des gens, ils en auront, po-z-avèr dès djins, is ‘nn’ ârant !

 

S0

quant 1

, -e adj qwant’, -e (quant’ Fl.) ; quantes fois l’ai-je aidé !, qwantes fèyes qui dj’ l’ a êdî !, voy. combien

 

E0

quant 2

adv _ à moi, tant qu’ à mi, por mi (, quant-à mi) ; oh ! _ à cela, non !, o, nèni, çoula !

 

E0

quantième

adj inter c’est le quantième (verre que vous buvez) ?, ça faît d’djà combin (d’ vêres qui vos bèvoz) ? ; c’est la quantième fois que je vous le dis ?, ça faît combin d’ côps qui dj’ vos l’ di ?, combin d’ côps qu’ dji v’ l’ a d’djà dit ?

 

C60

quantième

n le quantième sommes-nous ?, li combin-ce ç’ qu’ on-z-èst ?

 

C60

quantième

qwantrin.me (quan- Fl.) ; le _ êtes-vous sur la liste ?, li qwantrin.me (ou li qwant’ ou li k’bin) èstez-ve so l’ lisse ? ; quel _ du mois avons-nous ?, li qwantrin.me (ou li qwant’ ou li k’bin) dè meûs èstans-gne ?

 

E0

quantième

adj et n quantrime ; le _ es-tu à l’école ?, li c’bin (ou li quantrime) èst-ce quu t’ ès a scole ? ; il èst quantrime su la lisse ? ; la quantrime quu t’ astos à scole ? ; le _ sommes-nous ?, li quant’ quu dj’ sons ? [correspond au fr. quant]

 

S0

quantité

[nf] (c) quantité, (o) quantitè

 

G100

quantité

nf (grand nombre) il y avait des quantités de chaises, gn-aveûve one masse di tchèyêres ; des quantités de gens, one masse di djins, one pèkeléye di djins ; (mesure) quantité importante, tapéye ; quantité prélevée grossièrement, one queuwéye ; une petite quantité, one lètchète, one miète, on pwèl, one tchitche, one faflote ; mettez- moi une petite quantité d’alcool, sièrvoz-me one lètchète; ne m’en mettez qu’une petite quantité, ni m’ è mètoz qu’ one miète; je n’ en veux qu’ une petite quantité, dji n’ è vou qu’ one tchitche, …qu’ one miète, … qu’ on pwèl ;   (quantité contenue sur ou dans un objet) quantité contenue dans un giron, one choûrchîye; dans une assiette, one assiètéye; dans un plat, one platenéye ; dans une manne, one banseléye ; … dans un chariot, one tchèréye,… dans une charrette, one tchèretéye, … dans un sac, one satchîye, … dans une brouette, one bèrwètéye ; … dans une hotte, one dosséye ; … dans une besace, one bèséye ; … dans une musette, one musèteléye; … dans un chapeau, one tchapurnéye ; … dans un chaudron, one tchôdronéye ; … sur une pelle, one chipeléye ; … sur une petite pelle à charbon, one paletéye ; dans un cornet, one cawotéye, one satchotéye ; … dans une écumoire, one chimerètéye ; … dans une louche, one locîye ; (loc) en quantité, à r’lâye, à r’lâye dès boucs (< à r’ laye di blouke)

 

C60

quantité

grande _ (de personnes), voy. foule ; prendre en grande _ ? prinde à pougnèyes, à cåkêyes ; pougnî d’vins, voy. poignée ; en _, voy. foison ; _ d’objets épars ? stårêye ; _ minime de qch, gros come on peûs, ine nokète, ine îdèye , voy. bribe, brin, pincée ; _ enlevée à l’aide du râble, d’où grande råvelèye; _ portée en un voyage, hottée, charretée, etc., vôye ; _ contenue dans un pot, d’où, fam , _ (d’enfants, …), potêye, voy. BANDE, FOULE, RIBAMBELLE, TROUPE ; _ de vaches convenant à une ferme, tineûr ; (houill) _ de charbon abattue chaque jour, payèle

 

E0

quantité

 

 

1 j’en ai encore vu en _ innombrable, dji ‘nn’ ê co vèyou dès cents èt dès mile ;

 

2 grande _ (abondance), flache ; une grande _ de (un grand nombre de), on-assaut di (Te.) ; i gn-avéve on-assaut d’ djins à l’ atèremint ; en grande _ (à foison), tant quu l’ diâle (litt. « autant que le diable ») ; dj’ ons one pètite vatche qui dène tant quu l’ diâle ; gn-è dès tchèdrons tant quu l’ diâle ;

 

3 petite _, bitchète ; i fârot one bitchète di sé ; petite _, nokète ; one nokète di boûre (syn. plokète) ; one nokète di sèyin ;  petite _ (d’une boisson), lârmète ; dène m’ a co jusse one lârmète ; petite _ (d’une denrée), marcotê ; marcotêye (malcotêye Te.); on marcotê d’ avon,ne ; il è r’pris on marcotê d’ crompîres po-z-a raler ; one pètite marcotêye di trimbline po lès lapins ; petite _, râreté ; c’èst la râreté qui fêt l’ pris

 

4 _ infime, tchitchète (Te.) 

 

5_ (de qqch) que l’ on peut transporter en un trajet, voye ; aler quèri one voye d’ êwe

 

S0

 

 

quarantaine

nf quarantin.ne ; mettre en quarantaine, d(is)seûler

 

C60

quarantaine

quarantin.ne (qwè- Ve. , …) ; voy. giroflée

 

E0

quarantaine

(nombre d’environ quarante) quarantin.ne ; one quarantin.ne di bièsses ; (âge de quarante ans) quarantin.ne ; il è bounemint la quarantin.ne ; il approche déjà de la _, il aprotche djà dès quarante ans ; (situation d’isolement) quarantin.ne ; on l’ è mètou en quarantin.ne

 

S0

 

quarante

adj quarante ; les quarante Molons, lès quarante Molons ; quarante et un, quarante-y-onk ; quarante-deux, quarante-deûs

 

C60

quarante

, -ième quarante (qwè- Ve. , Ja., Ma. ), -in.me (-îme Ma.)

 

E0

quarante

adj numéral quarante ; èlle è djà quarante-èt-on-an ; les prières des quarante heures (dites à l’occasion du carnaval, en expiation de tous les péchés commis lors de ces réjouissances qui étaient condamnées par le clergé), lès priyères dès quarante eûres ; je m’en moque comme de l’an _ (je ne m’en soucie pas du tout), dji m’ en fou  come di l’ en quarante ; c’ èst l’ quarante qui gangne

 

S0

 

quarante et un

adj quarante-y-onk ; quarante et une, quarante-y-one

 

C60

quarante et unième

adj quarante-y-onyin.me

 

C60

quarante-cinq 

adj quarante-cink

 

C60

quarante-cinquième

adj quarante-cinkyin.me (, quarante-cinkin.me)

 

C60

quarante-deux

adj quarante-deûs

 

C60

quarante-deuxième

adj quarante-deûzyin.me

 

C60

quarante-huit

adj quarante-iût’ (à la pause, devant « ans » et « eûres »), quarante-iût-z- (devant voyelle), quarante-iût (partout ailleurs).

 

C60

quarante-huitième

adj quarante-iûtyin.me (, quarante-iûtin.me)

 

C60

quarante-neuf

adj quarante-noûf

 

C60

quarante-neuvième

adj quarante-noûvyin.me (, quarante-noûvin.me)

 

C60

quarante-quatre

adj quarante-quate, quarante-quatre (+ voyelle dans un mot d’une seule syllabe)

 

C60

quarante-quatrième

adj quarante-quatyin.me (, quarante-quatin.me)

 

C60

quarante-sept

adj quarante-sèt’

 

C60

quarante-septième

adj quarante-sètyin.me (, quarante-sètin.me)

 

C60

quarante-six

adj quarante-chîj (à la pause, devant « ans » et « eûres »), quarante-chîs

 

C60

quarante-sixième

adj quarante-chîjyin.me (, quarante-chîjin.me)

 

C60

quarante-trois

adj quarante-trwès

 

C60

quarante-troisième

adj quarante-trwèsyin.me (, quarante-trwèsin.me)

 

C60

quarantième

adj et n quarantyin.me (, quarantin.me)

 

C60

quarantième

quarantime

 

S0

quart

[nm] (o-c) quârt, (e) qwårt

 

G100

quart

nm quârt : un quart d’heure, on quârt d’ eûre ; une heure moins le quart, li quârt d’ one eûre ; une heure et quart, one eûre èt quârt ; les trois-quarts, lès trwès quârts ; « Volà l’ quârt di iût’ eûres ! … Il èst timps d’ è sôrti … ; Comin va-dje fé, mon Diè, faurè-t-i d’djà minti ! » (L. Pirsoul) ; « Arivé d’ssus l’ Grand Mârtchi, gn-aveûve co on quârt divant 5 eûres à l’ ôrlodje dè l’ Réjence. » (E. Robin); (expr.) bîje à Pauke, bîje à l’ Pintecousse, bîje lès trwès quârts di l’ anéye, bise à Pâques, bise à la Pentecôte, bise les trois-quarts de l’ année ; nos-îrans co fé on quârt, nous irons encore nous remettre au travail pour un quart (de journée) ; pèter on quârt, somnoler un quart d’ heure

 

C60

quart

qwårt ; (anc.) _ de setier, d’aune, de journal, qwåte (nf) ; _ de quarte, po(u)gnoû ; _ de bouteille de vin, scriftôr

 

E0

quart

quârt (qwârt Te.) ; un _ de la journée de travail, on quârt di djoûr ; on quârt d’ eûre ; i sone li quârt ; quatre eûres èt quârt ;  quatre eûres mwins l’ quârt ; passer on lêd quârt d’ eûre ; lès trwas quârts ; ration d’un _ de litre, on quârt (, quâr(e)lèt) di pèkèt ; unité de superficie valant un _ de djournâ, soit 9 ares,  planter on quârt di crompîres

 

S0

 

quart-de-rond

nm quârt-di-rond

 

C60

quarte

nf (ancienne mesure de capacité) quaute

 

C60

quarte

qwåte

 

E0

quarteron

nm quauteron ; un quarteron d’œufs (, 26 œufs), on quauteron d’ ous

 

C60

quarteron

qwåtron

 

E0

quarteron

un _ d’ oeufs (24 oeufs à Bastogne, ; 26 oeufs à Te.), qwâteron d’ oûs

 

S0

 

 

quartier

[nm] (e) qwårtî, (o) quartî, (c) quaurtî

 

G100

quartier

nm (portion) un quartier de tarte, on bokèt d’ taute ; un quartier d’ orange, on bokèt d’ oranje ; un quartier de viande, one pîce di tchau (pièce de viande, morceau important); (partie de la lune) quaurtî ; premier quartier, preumî quaurtî; (partie du pis de la vache) le pis a quatre quartiers, li pés a quate quaurtîs; (division administrative) quârtier ; ils habitent un beau quartier, is d’mèrenut dins on bia quârtier; (loc) prendre ses quartiers, aler d’mèrer ; et ils ont pris leurs quartiers à Namur, èt il ont stî d’mèrer à Nameur; (expr.) et pas de quartier !, èt sins r’nike !

 

C60

quartier

qwårtî ; _ de tarte, de la lune, qwårtî d’ dorêye, qwårtî dè l’ leune; _ de la ville, quårtî ; les enfants du _, lès-èfants dèe vinåve (dè ravèt Oc., To. ), voy. voisinage; _ de noix, djambon d’ djèye ; mettre en _, voy. écarteler ; (houill) _ de la mine, cwè, voy. CHANTIER

 

E0

quartier

(portion d’environ un quart) quârtî (qwârtî Te.) ; on quârtî d’ poume, d’ tâte ; on quârtî d’ bièsse ; (phase de la lune) quârtî ; li purmî, li djèrin quârtî do l’ lune ; (masse importante détachée d’un ensemble) quârtî ; i gn-è on quârtî d’ rotche qui s’ è distètchi ; soyi su quârtî ; (d’une ville) quârtier (à Ba. : li quârtier d’ pa là-y-ôt ; li Quârtier Latin) ; _ du bas de la ville de Bastogne (comp. pa la-y-ôt), li pa lâvâ, (litt. « le par là en bas ») [litt. « là-aval »]

 

S0

quartz

nm qwartz

 

C60

quasi

adv d’ abôrd, quausu, quausumint ; c’était quasi vide, c’ èsteûve d’abôrd vûde ; il était quasi le seul, il èsteûve quausu(mint) tot seû ; quand je l’ai rencontré, il avait quasi trente ans, quand djè l’ a rèscontré, il aveûve d’ abôrd trinte ans; « V’là qu’ tos lès musicyins riplôyenut leûs musikes. Dji so d’abôrd tot seû, lès-ôtes ont d’vu sôrti. » (R. Clinias).

 

C60

quasi

nm (boucherie) chélî

 

C60

quasi

, quasiment, voy. presque

 

E0

quasiment

adv à pau près, à peû près, d’ abôrd, quausumint; c’était quasiment désert, c’ èsteûve d’abôrd vûde

 

C60

quasiment 

quâsîmint ; c’ èst quâsîmint ça ; il ne fume _ pas, i n’ foume nin, po dîre

 

S0

Quasimodo

ou Pâques closes, voy. paQues

 

E0

quasimodo

le dimanche de _ (qui clôt le temps pascal), à l’ clôse Pâke (Te.)

 

S0

 

 

quaterne

(au jeu de loto) quatêre (anc. quadêre)

 

E0

quaterne

(au jeu de loto) quadêr

 

S0

quatorze

[adj] (o-c) quatôze, (e) quatwaze

 

G100

quatorze

adj quatôze ; groupe de quatorze, one quatôzin.ne; le quatorze août, li quatôze d’ awous’ ; (expr) il ont quinte èt quatôze, ils ont quinte et quatorze, ils ont tous les maux ; Inocint quatôze !, Innocent XIV idiot ! ; quinte èt quatôze èt l’ pont bon !, quinte et quatorze et le point bon, nous avons tout pour réussir

 

C60

quatorze

, -aine, -ième quatwaze, -in.ne, -in.me (quètwaze Fa.)

 

E0

quatorze

adj numéral quatôrze ; la guerre de 1914-1918, la guère di quatôrze ; quèri mînut’ à quatôrze eûres ; li quatôrze, c’ èst la fware dès djèyes ; n groupe d’environ _ unités, quatôrzin.ne ; il è one quatôrzin.ne d’ anées

 

S0

quatorzième

adj et n quatôzyin.me (, quatôzin.me)

 

C60

quatorzième

quatôrzime

 

S0

quatrain

nm quatrin

 

C60

quatrain

(litt) quatrin (qwa-)

 

E0

quatre

[adj] (o-c) quate, (e) qwate

devant voyelle d’un mot d’une seule syllabe:

quatre omes /qwatre omes, quatre ous / qwatre oûs…

 

G100

quatre

adj quate (, qwate) ; quatre femmes, quate feumes ; quatre fois sur la journée, quate côps pâr djoû ; quatre armoires, quate ârmwêres ; quatre enfants, quate èfants ; « Dji n’ a dandjî qu’ d’ on p’tit côp d’ mwin po rapîceter mès qwate gobèyes. » (G. Smal) ; (devant une voyelle dans un mot d’une seule syllabe) quatre, quatre ; quatre hommes, quatre omes ; quatre œufs, quatre ous ; quatre heures, quatre eûres ; un groupe de quatre, one quatrin.ne ; « Volà qwatre ans dèdja, qwate longuès-anéyes qu’ on n’ si r’pache qui d’ timps lon èt d’ angoche. » (R. Hostin); (expr) entre quatre yeux, ètur quate-z-ouys; être tiré à quatre épingles, ièsse su sès quate fistus ; faire les quatre cents coups, fé lès quate cints côps ; se couper en quatre, si chèter è quate ; couper les cheveux en quatre, cachî après li p’tite bièsse ; il lui a dit ses quatre vérités, i lî a dit sès vraîs ; marcher à quatre pattes, roter à quate pates ; dji n’ a nin quate brès, là!, je n’ai pas quatre bras, savez-vous !, il m’est impossible de faire tout ce que vous me demandez ; è deûs mots quate paroles, en bref; i lût lès quate solias, il luit les quatre soleils, il fait très chaud ; i côpereûve one cens’ è quate, il couperait une pièce de deux centimes en quatre + les cheveux en quatre ; i n’ vaut nin lès quate fiêrs d’ on tchin, il ne vaut pas les quatre fers d’ un chien, il ne vaut rien ; mète inte quate plantches, mettre entre quatre planches, mettre dans le cercueil; (lieu-dit) aus Quatès R’wales, aux Quatre Ruelles

 

C60

quatre

qwåte (qwète Ja., La., Fa., Li., Du. ) ; qwatre (ailleurs qwètre) devant mono­syllabes commençant par voyelle: ans, åbes, eûres, omes, … ; nous étions _, nos-èstîs (à) nos qwate ; il y a trois ou _ ans, i n-a treûs qwatre ans, ine qwatrin.ne d’ an.nêyes ; se mettre en _, si mète (, hiner, hiyî) è qwate, voy. écarteler ; les _-temps, lès qwate-timps (, quatrè-timps) ; jouer aux _ coins, voy. coin

 

E0

quatre

adj numéral quate (qwate Te.) [var. contextuelles: quate , quatre, quate -z- ; quate devant consonne ou à la pause ; quate mours ; quate sêsons ; dji ‘nn’ ê quate ; èlle èst todi intèr sès quate mours ; martchi à quate pates ; li v’là lès quate fièrs à l’ êr ; dji lî ê dit sès quate vèrités ; i mindje come quate ; durchinde lès-ègrés quate à quate ; i s’ côperot à quate po v’ rinde sèrvice ;  quatre [katr] ou quate -z- [kadz] devant un monosyllabe à initiale vocalique ; quatre omes ou quate-z-omes ; quatre oûs ou quate-z-oûs ; intèr quate-z-ûs (forme unique) ; quatre ans (forme unique) ; quate ou quate -z- devant un polysyllabe à initiale vocalique : quate ovrîs ou quate -z-ovrîs ; quate afants ou quate-z-afants  ; deûs èt deûs font quate ; li quate di ç’ mwès-ci ; la preûve par quate ; (au jeu de cartes) li quate di pike ; n groupe d’environ _ unités, quatrin.ne (qw- Te.) ; one quatrin.ne di sapins dins one quatrin.ne di mwès

 

S0

quatre-de-chiffre

nm quate-en-chife

 

C60

quatre-quarts

nm quate-quârts

 

C60

quatre-quarts

(gâteau) quate-quârts

 

S0

quatre-vingt

adj quatrè-vint ; (s’accorde de la même façon qu’en français) quatre-vingt-deux personnes, quatrè-vint-deûs djins ; quatre-vingts personnes, quatrè-vints djins ; quatre-vingt-dix, nonante

 

C60

quatre-vingt(s)

quatreu-vint(s) ; quatreu-vints-ans ; quatreu-vint-onk, quatreu-vint-deûs, etc. ; ça cosse quatreu-vints-eûros

 

S0

quatre-vingt-cinq

adj quatrè-vint-cink

 

C60

quatre-vingt-cinquième

adj quatrè-vint-cinkyin.me (, quatrè-vint-cinkin.me)

 

C60

quatre-vingt-deux

adj quatrè-vint-deûs

 

C60

quatre-vingt-deuxième

adj quatrè-vint-deûzyin.me (, quatrè-vint-deûzin.me)

 

C60

quatre-vingt-dix

adj nonante

 

C60

quatre-vingt-huit

adj quatrè-vint-iût’ ; quatre-vingt-huit hommes, quatrè-vint-iût-z-omes ; quatre-vingt-huit filles, quatrè-vint-iût bauchèles ; il y en a quatre-vingt-huit, i gn-a quatrè-vint-iût’

 

C60

quatre-vingt-huitième

adj quatre-vint-iûtyin.me (,quatrè-vint-iûtin.me)

 

C60

quatre-vingtième

adj et n quatre-vintyin.me (,quatrè-vintin.me)

 

C60

quatre-vingtième

ûtantin.me (anc. ; -îme Ma.), (ordt) quatrè-vintin.me

 

E0

quatre-vingtième

quatreu-vintime

 

S0

 

 

 

quatre-vingt-neuf

adj quatre-vint-noûf

 

C60

quatre-vingt-neuvième

adj quatre-vint-noûvyin.me (,quatrè-vint-noûvin.me)

 

C60

quatre-vingt-quatre

adj quatre-vint-quate ; quatre-vingt-quatre hommes, quatrè-vint-quatre-omes ; quatre-vingt-quatre femmes, quatre-vint-quate feumes

 

C60

quatre-vingt-quatrième

adj quatre-vint-quatyin.me (,quatrè-vint-quatin.me)

 

C60

quatre-vingts

ûtante (anc. à Ve. ; usuel à Ma., Rob , Fa. ; iût- Ar.), (ordt) quatrè-vints ; il a _ ans, il a quatrè-vints-ans ou sès-ût creûs ; réunion d’environ _ unités, ûtantin.ne (anc.) ; un porc de cent _ livres, on pourcê qui peûse hoûv-vints ; quatre-vingt-dix, voy. nonante

 

E0

quatre-vingt-sept

adj quatre-vint-sèt’

 

C60

quatre-vingt-septième

adj quatre-vint-sètyin.me (,quatrè-vint-sètin.me)

 

C60

quatre-vingt-six

adj quatre-vint-chîj ; quatre-vingt-six ouvriers, quatre-vint-chîs-ovrîs ; quatre-vingt-six chaises, quatre-vint-chîs tchèyêres ; il y en a quatre-vingt-six, i gn-a quatre-vint- chîj

 

C60

quatre-vingt-sixième

adj quatre-vint-chîjyin.me (, quatrè-vint-chîjin.me)

 

C60

quatre-vingt-trois

adj quatre-vint-trwès (, quatrè-vint-trwèsin.me)

 

C60

quatre-vingt-troisième

adj quatrè-vint-trwèzyin.me (, quatrè-vint-trwèzin.me)

 

C60

quatre-vingt-un

 une adj quatrè-vint-on(k) ; quatre-vingt-un arbres, quatrè-vint on-aubes ; il y en a quatre-vingt-un, i gn-a quatrè-vint-onk ;  quatre-vingt-une fleurs, quatre-vint-one fleûrs ; il y en a quatre-vingt-une, i gn-a quatre-vint-one

 

C60

quatre-vingt-unième

adj quatre-vint-onyin.me (, quatrè-vint-onin.me)

 

C60

quatrième

[adj] (c) quatyin.me, (o) quatyème, (e) qwatrin.me

 

G100

quatrième

adj et n quatyin.me ; le quatrième homme, li quatyin.me ome ; (expr) en quatrième vitesse, di tos sès pus rade ; co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje

 

C60

quatrième

, -ement qwatrin.me, -emint (qwè- Ja., …) ; voy. deuxième

 

E0

quatrième

adj numéral et n quatrime (qw- Te.)

 

S0

quatrièmement

adv quatyin.memint

 

C60

quatrièmement

quatrimemint (qw- Te.)

 

S0

que

[pron-conj] qui

 

G100

que

conj (introduit des propositions subordonnées) qui; nous disons que c’est vrai, nos d’djans qu’ c’ èst lvraî ; nous disons que c’est ainsi, nos d’djans quî c’ è-st-insi; (interrog) est-ce que nous y allons ?, èst-ce qui n’s- î alans ?, î alans-ne ? ; (locutions conjonctives) qui ; à mesure que nous arrivions, à faît qu’ nos-arivin.n ; je n’ arriverai que dans huit jours, dji n’ ariverè qu’ dins iût djoûs; (introduit le second terme d’une comparaison) qui); il est plus grand que mois, il èst pus grand qu’ mi

 

C60

que

adv (introduit une phrase exclamative) qui ; que c’est beau !, qui c’ èst bia !; qu’ il fait tranquille, ici !, qu’ i faît paujêre véci !; (expr) qui t’ ès bièsse po on-èfant d’ curé !, que tu es bête pour un enfant de curé ?, je te croyais plus intelligent; (pourquoi ?) que ne l’a-t-elle dit?, poqwè-ce qu’ èle ne l’ a nin dit ?; (combien?) que gagne-t-il ?, combin-ce qu’i gangne ?

 

C60

que

pron rel qui ; la femme que j’aime, li comére qui dj’ vè voltî ; un enfant qui ne mange pas, on-èfant qui n mougne nin

 

C60

que

pron inter qui, qwè ; qu’en dis-tu?, qu’ è dis-se ? ; que veux-tu, qwè-ce  qui t’ vous ?, qui vous-se ?, qwè vous-se  ?, qwè vloz ? ; je ne sais que faire, dji n’ sé qwè fé ; que sais- je ?, qwè-ce qui dj’ sé ?: qu’y a-t-il?, qwè-ce qu’ i gn-a ?, qu’ èst-ce  qu’ i gn-a ?, qui gn-a-t-i ?

 

C60

que 1

pron relatif qui (quu Ve.) ; prenez celle que vous voulez, prindez l’ cisse (ou l’ quéle) qui v’ volez ; ce que je fais, çou qui dj’ fê ou çou qu’ dji fê; ce que vous faites, çou qui v’ fez ou çou qu’ vos fez ; ce qu’il fait, çou qu’ i fêt ; pron interr que veux-tu?, qui vous-se?, qu’ èst-ce qui ti vous? ; qu’a-t-il ?,  qu’ a-t-i ?, qu’ èst-ce qu’il a ? ; qu’y a-t-il ?, qu’ a-t-i ?, qui gn-a-t-i ?, qu’ èst-ce qu’ i n-a (ou gn-a) ? ; qu’est-ce ?, qu’ èst-ce ? ou qwè(-z-)èst-ce ? ; que vois-je ?, qui veû-dje ? ou qu’ èst-ce qui dj’ veû ? ; que faire ? je ne sais que faire, qwè fé ?, dji n’ sé qwè fé ; voy. quoi

 

E0

que 1

pr relatif que quu [allomorphes: quu devant consonne ; qu’ devant voyelle ou entre une voyelle et une consonne ] ; di ç’ quu tu pinses ; i fêt ç’ qu’ i pout ; çu qu’ t’ ès fêt là èt rin, c’ èst l’ compte ; i m’ payerè po ç’ qu’ i m’ è dit ; ça prinrè l’ timps qu’ i fârè ; dès cis qu’ i gn-è ; laquéle quu vos v’loz ? ; il è l’ pantalon qu’ èst trawé ; dj’ ê lès solés qui pûjant ; èlle astot là qui n’ boudjot pus (ou èlle astot là qu’ èle ni boudjot pus) ; dji la vèyo qui r’montot la pavêye (ou dji la vèyo qu’ èle rimontot la pavêye) ; c’est le couteau que j’utilise pour couper le jambon, c’ èst l’ coûtê quu dj’ prind po côper l’ djambon 

 

 

S0

 

que 2

conj qui (quu Ve., …) ; je vois que je perds ma peine, dji veû qui dj’ pièd’ mes pon.nes ; je pensais qu’il allait tomber mort, dji pinséve qu’ alahe toumer mwért ; afin que, ne que, pendant que, …, voy. afin, ne, pendant, … ; adv interr ou exclam (= pourquoi) : que ne restez-vous ? qui n’ dimorez-ve chal ? ; que ne suis-je riche !, qui n’ so-dje ritche ! ; (= combien) qu’es-tu laid !, qu’ ès-se lêd ! ; que les méchants sont nombreux !, qu’ a-t-i tot d’ capons ! ; que de fois je l’ai aidé !, qwantes fèyes qui dj’ l’a êdî ! ; que de gens !, que de neige !, (ard) totes cès djins ‘, tote ciste îvièr !

 

E0

que 2

pr interrogatif 1 quu (dans quelques loc. figées) [allomorphes: quu devant consonne ; qu’ devant voyelle] ; qu’en dis-tu ?, qu’ a dis-se ? ; que vous semble-t-il ? , quu v’ sone-t-i ? ; le tour périphrastique qu’ èst-ce quu (ou qwè-ce quu) est largement dominant : qu’ èst-ce quu t’ ès apwarté ? ; qu’ èst-ce qu’ i vout ? ; qu’ èst-ce quu c’ èst qu’ t’ ès là ? ; qu’ èst-ce quu c’ èst qu’ cès botons-là ? ;

 

2 qwè ; je ne sais _ dire, dji n’ sé nin qwè dîre ; tu ne sais que faire pour bien faire, tu n’ sés qwè fé po bin fé

 

S0

 

que 3

conj 1 quu [allomorphes: quu devant consonne ; qu’ devant voyelle ou entre une voyelle et une consonne] ; dji sé qu’ i n’ èst nin là ; èle pinse quu ç’ èst po l’ mwès qui vint ; vos compurdoz bin qu’ c’ èst fini ; i fât qu’ il ann’ aluche ; i m’ sonot qu’ ç’ astot pus lon ; (dans un échange débutant par qu’  èst-ce qu’ i gn-è ?, la réponse est:) çu qu’ i gn-è ? i gn-è qu’ dj’ ê spiyi la surus d’ l’ ôrdinateûr ; i n’ mankerot pus qu’ ça qu’ i n’ m’ inviterot nin ! ; c’ èst drole qu’ is n’ vènant nin ; c’ èst qu’ i ploût, valèt, asteûre ! ; rivenoz d’mwin, qu’ on-a discute ; va quèri dès frambwêjes, qu’ on ‘nn’ avuche on pauk po la dicâce ; èle n’ astot nin co atèré qu’ is s’ margayint djà ; probâbe qu’ i vinrè ; co bin qu’ il astot là ! ; one chance quu l’ uch astot drovi ! ; dîre qu’ il èst voye sins moussemint ! ; v’là qu’ dj’ arive ; la terre se fendrait en deux que ces gens riraient encore, la tère si findrot à deûs qu’ is rîrint co, cès djins-là ; i n’ è nin fêt d’ pus’ avou onk qu’ avou l’ ôte ; dji m’ fou d’ vos-ôtes, tos ostant quu v’s-astoz ; qu’ i vègne ou qu’ i n’ vègne nin, ça s’rè tot fin parèy ; qu’ on djuche çu qu’ on vout, c’ è-st-on brâve ; quand i r’vinrè èt qu’ dji r’s’rê on pau pus vayant, dj’ atakerans lès hèsses ; come c’ èst l’ îvièr èt qu’ vos-avoz bin l’ timps, vos froz dès rawètes ; s’ i vint dîmègne èt qu’ i fêt bon dj’ îrans à l’ pèche ; on pout dîre quu s’ i vout s’ mète su lès lisses, qu’ i s’rè dur à bate ; c’ èst sûr quu si on l’ lêsse fé qu’ i va mon.ner l’ arèdje dins tot l’ vièdje ; vous le connaissez tout aussi bien que moi, vos l’ kinuchoz tot’ si bin qu’ mi 

 

2 … quu : quékefîe quu, quékefîe bin quu ; d’ â pus lon quu ; mâgré quu ; (di) manîre quu ; à mèsure quu, au fur èt à mèsure quu ; min.me quu ; â momint quu ; do momint quu ; à mwins quu ; ou quu ou bin quu ; pace quu ; à pârt quu ; po quu ; si pau(k) quu ; porveû quu ; di poûr quu ; po la boune rêson quu ; sâf quu ; sins quu ; â pus sovint quu ; surtout quu ; tote sûte quu ; tandis quu ; tant quu ; jusqu’ à tant quu ; télemint quu ; tês’ quu ; timps quu, do timps quu, su l’ timps quu, â min.me timps quu ; tot quu ; su l’ trèvint quu ; â pus vite quu ; pus vite quu ; si vite quu

 

S0

 

que 4

adv exclamatif et interrogatif 1 (= pourquoi) quu [allomorphes: quu devant consonne ; qu’ devant voyelle ] ; quu n’ sû dje-t-i nin à sa plèce ! ; quu n’ èst-i â diâle! ; (dans le tour périphrastique) qu’ èst-ce’ quu qu’ èst-ce qu’ il avot bèzwin d’ fôrer s’ nez là-d’dins ? ; qu’èst-ce qu’ i coûrt co là, don ?

 

2 (introducteur d’une optative) quu ; qu’ i vache â diâle ! ; s’ is  ‘nna v’lant pont, qu’ is s’ a passint ! ; paye lu, èt qu’ il a vache ! ; qu’ i choûte, si i vout ! ; quu l’ diâle t’ arèdje !

 

3 que tu es bête !, bè t’ ès bièsse !; que du contraire, bin do contrêre

 

S0

 

 

quel

, quelle, adj exclam qué, (devant un féminin commençant par une voyelle, quéne ; devant un autre féminin, qué, quéne) ; quel bel homme !, qué bia ome! ; quelle belle femme!, qué(ne) bèle comére ! ; quelle affaire!, quéne afaîre ! ; quelle chaleur!, qué(ne) tchaleûr ! ; adj inter qué (devant un féminin commençant par une voyelle, quéne ; devant un autre féminin, qué, quéne) quel jour sommes-nous ?, qué djoû èstans-ne ? ; quelle semaine ?, qué(ne) sam.win.ne ? ; quelle heure?, quéne eûre? ; de quel côté?, do qué costé ?; quel âge a-t-il, votre fils?, quéne âdje (f) a-t-i, vosse fis ? ; quelle tasse voulez-vous ? qué(ne) jate v’loz ? ; quelle heure est-il ?, quéne eûre è-st-i ?; à quelle heure viendrez-vous?,  à quéne eûre alez v’nu?, … vêroz ? ; ne pas savoir sur quel pied danser, ni sawè su qué pîd qu’ i faut danser; adj relat quel qu’il soit, je le retrouverai, quî qui ç’ fuche, djè l’ ritrouverè ; quel que soit le respect qu’on lui doit, maugré tot l’ rèspèt qu’ on lî dwèt;  pron inter quel est le plus grand des deux ?, quî-ce  qu’ èst l’ pus grand dès deûs ?, liquéke dès deûs qu’ èst l’ pus grand ?; (expr) il a ètindu braîre on via mais i n’ sét nin dins qué stauve, il a entendu braire un veau mais il ignore dans quelle étable, il dit des bêtises ; qué chame !, quel boute-en-train ! ; qué wayin !, quel regain !, quel mauvais tabac !

 

C60

quel

, quelle quél devant voyelle (quin- Fa. ), qué devant consonne ; f quéle ou -éne (quine Fa. ) : quel nez tu as !, qué nez ou quéle narène, qui t’ as ! ; (exe : quelle nouvelle ?, qué novèle ?) ; quel homme est-ce ?, quél ome (ou on qué) èst-ce ?; quî èst-ce (ci-là) po onk ? (ard qu’ èst-ce po-y-onk?) ; quelle fleur est-ce ?, quéle ou quéne fleûr èst-ce ? ; qu’ èst-ce (qui c’ èst) po ‘ne fleûr ? ; quelle est cette jeune fille ?, quî èst-ce cisse bâcèle-là ? ; quel âge avez-vous ? qwantre ans avez-ve ? ; de quel côté est-il ?, tot wice è-st-i ? ; tel quel, tél quél ; quelle paire (quel trio) de vilains !, lès qués deûs (treûs) lêds ! ou lès deûs (treûs) qués lêds ! ; voy. IMPORTER, LEQUEL, QUANTIÈME

 

E0

quel 1

(quelle, quels, quelles) I adj interrogatif ou exclamatif qué [allomorphes: qué, qués, quin-, quine, qués– ] ;

 

1 m et f sing qué (devant consonne) : di qué drèt èst-ce qu’ i frot ça ? ; qué jate quu tu vous ? ; qué novèle ? ; qué moto qu’ il è là ! ; qué pon.ne po lès parints ! ; qué timps qu’ il è fêt ! ; quelle haute maison !, qué hôteûr di mâjon ! ; quelle longue étable !, qué longueûr di stâve ! ; _ jour sommes-nous ?, li c’bin (ou li quante) quu dj’sons ? ;

 

2 m et f pl qués (devant consonne) : qués bièsses qui s’ ont sâvé ? ; qués bês solés ! ;

 

3 m sing quin-, f sing quine (devant voyelle) : quine eûre qu’ il èst ? ; à quine adrèsse èst-ce quu dj’ dè avoyi la lète? ; quin-ome ! ; – m et f pl qués (devant voyelle) : wête on pauk, qués-atouchemints ! ; qués-âmon.nes quu t’ ès ramassé ! ;

 

4 quel que soit … que (+ subjonctif), qué … quu : quel que soit le temps, j’irai, qué timps qu’ i suche, dj’ îrê ; quelle que soit l’heure, je serai là, quine eûre qu’ il astuche, dji s’rê là ; n’importe quel, n’ impôrte qué ; n’ impôrte qué vêre frè l’ afêre ; n’ impôrte quin-afant èst pus fwart quu lu ; n’ impôrte qués-ârbes ârint câssé avou ç’ côp d’ êr-là

 

II adj interrogatif

1 (empl. avec un déterminant défini) (pour exprimer une identité) quél, quéle ; liquél vêre quu c’ èst da mîne ? ; tu vous lèsquéls solés ? ; laquéle avon.ne quu t’ ès fâtchi ? ; c’ èst lès quéles jates quu t’ ès spiyi ? ;

 

2 (empl. avec un déterminant indéfini) (pour exprimer une qualité)) on quél ome èst-ce quu ç’ astot ? ; one quèle lame quu t’ ès acheté ? ; dès quéles poumes èst-ce quu tu vous ? ; dès quéls vêres èst-ce qu’ i v’ fârot ? ; (dans tous les exemples qui précèdent, la structure < déterminant + QUEL + nom > peut être remplacée par < QUEL + nom > (voir qué et ses allomorphes) : qué vêre quu c’ èst da mîne ? ; quine avon.ne quu t’ ès sèmé ? ; qués poumes èst-ce quu tu vous ? ; (la structure < déterminant indéfini + QUEL + nom > peut être remplacée par une périphrase <qu’est-ce que c’est pour un(e) + nom >) qu’ èst-ce quu ç’ astot po on-ome ? ; qu’ èst-ce quu c’ èst po one lame, la ci qu’ t’ ès acheté ? ; qu’ èst-ce quu c’ èst po dès poumes, lès cis qu’ vos v’loz ? ; qu’ èst-ce quu c’ èst po dès vêres, lès cis qu’ i v’ fârot ? ; (au m (sg et pl, seult devant consonne), on peut observer qqf les formes qué, qués ; li qué vêre quu c’ èst da mîne ? ; dès qués solés qu’ i v’ fârot ? ;

 

_ costume vous faut-il ?, qu’ èst-ce qu’ i v’ fât po on costume ?

 

S0

 

 

quel 2

, quelle pron. interrogatif quél, quéle ; empl, avec un déterminant défini) (pour exprimer une identité) lequel, laquelle, lesquelles, auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles : liquél, laquéle, lèsquéles, â quél, à laquéle,  â lèsquéls, âs lèsquéles ; liquél qu’ i v’s-è d’né ? ; laquéle quu t’ êmes li mî ? ; dji m’ dimande lèsquéles qui vont rariver lès purmîres ; â quél èst-ce quu tu pinses ? ; à lèsquéles èst-ce qu’ i fârot s’ adrèssi ? ; empl, avec un déterminant indéfini (pour exprimer une qualité) on quél, one quéle, dèsquéls, dèsquéles ; çust-ome-là, on quél quu ç’ astot ?, quel genre d’homme était-ce ? ; one quéle quu t’ ès vèyou ? ; il è pârlé d’ crompîres, mês dji n’ sé nin dèsquéles qu’ i vout, il a parlé de pommes de terre, mais je ne sais quelle variété il veut ; n’importe lequel, laquelle, etc., n’ impôrte liquél, laquéle, lèsquéls, lèsquéles ou tot l’ min.me liquél, laquéle, etc. ; tel quel, telle quelle, … (dans son état actuel, sans réclamation possible), tél quél, téle quéle, …; dji l’ ê vindou tél quél (ou po tél)

 

S0

quelconque

adj indéf (n’importe lequel) pour une raison quelconque, po one raison ou l’ ôte (, pour une raison ou l’ autre) ; à un endroit quelconque, à one place ou l’ ôte (, à une place ou l’ autre); adj qual (ordinaire) c’est très quelconque, ça n’ a rin di spéciâl; c’est un homme quelconque, c’ è-st-on-ome come i gn-a bran.mint

 

C60

quelconque

un homme _ (= il n’importe quel homme, le premier venu), n’ impôrtè quî, li prumî v’nou ; d’une manière _, d’ ine manîre ou d’ l’ ôte ; une chose _, ine sôr ou l’ ôte ; voy. impor­ter

 

E0

quellement

tellement _, tél èt télemint, come ci come ça ; voy. couci-couci

 

E0

quelque

[adj] (e-c) saqwant, e, (o-c) saquant, e, (e-c) quéke

quelque chose: cf chose

 

G100

quelque

adj (devant un nom singulier) il y a de cela quelque temps, i gn-a d’ ça one miète di timps; il a montré quelque surprise, ça l’ a one miète sibâré; (loc) quelque chose, one saqwè; quelque part, one sadju, one sawoù-ce; (devant un nom pluriel) saquants (, saqwants) ; quelques hommes et quelques femmes, saquants-omes èt saquants coméres, il a commis quelques erreurs, il a faît saquants fautes ; les quelques personnes présentes, lès saquants djins qu’ èstin.n là; (loc) quelques fois, saquants côps, on côp ou l’ ôte, tanawète, tènawète on côp; (quelque… que) quelques belles promesses qu’il m’ait faites, je ne veux plus le voir, maugré lès bèlès promèsses qu’ i m’ a faît, dji nè l’ vou pus veûy; adv à pau près, à peû près, dins lès ; il y a quelque six ans, i gn-a à pau près chîj ans; (loc) et quelques, èt dès, èt dès poûssires, èt one faflote, èt one rawète

 

C60

quelque

quéke ; il y a _ temps, i n-a quéke timps d’ çoula, voy. naguère ; [aller] _ part, quéke pårt ou ine sawice (sa-ouce Hu. ; sadjuce Tr.) ; _ chose, ine saqwè, quéke saqwè (ard) ; voy. quelqu’un ; il me reste _s sous, _s pièces, dj’ a co quékes-êdants, quékès pèces ; j’en ai trente et quelques, dj’ ènn’ a trinte èt dès ; [il fau­drait] quelque trente euros, on trinte eûros, ordt ine trintin.ne d’ eûros ; _ part que ce soit, tot wice ou tot là qui ç’ seûye ; adv _ grand qu’il soit, si grand qu’ i seûye ; _ peu que ce soit, si pô ou qui pô qui ç’ seûye

 

E0

quelque 1

adj indéfini (au sing) quéke ; is d’morant quéke pârt, mês dji n’ sé nin doû ; i gn-è quéke timps di-d-ci ; (au pl) quelques :  quékes (m et f) devant consonne ; quékes- (m et f) devant voyelle ; c’ èst lèsquékes eûros qu’ dj’ avo ?; dj’ îrê quékes côps s’ l’ anée ; i fârè co quékes-eûres po-z-achèver ; purdoz lès quékes-afêres qui d’morant là ; i gn-è quékes-omes qui rawârdant ; quékes-anées

 

S0

quelque 2

 

 

 

_ chose (empl seul ou suivi d’une relative) pron. indéfini

 

1 âk, quéke tchôse ; fé âk lès-ûs sèrés ; il è âk su sès cwanes ; (suivi d’un adj m) la bèyôle, c’ èst âk di lèdjîr ; c’ èst âk di malêji à fé ; dji va t’ dîre quéke tchôse ; v’là quéke tchôse qui m’ plêt ; mindji quéke tchôse di lèdjîr ; tu nos-ès fêt quéke tchôse di bon ? ; il a _ _ (une blessure (ou une maladie)) à la tête, il è quéke tchôse à l’ tièsse ; il a _ _ sur le coeur (il est préoccupé), il è quéke tchôse su l’ keûr ; c’ èst quéke tchôse di fwart, çusse gote-là ; tchôse [apparaît sous la forme qué tchôse à Te. ; à Ba., quéke tchôse est concurrencé dans tous les emplois pr par âk, cette forme étant seule usitée dans les villages au sud de Ba.] ;

 

2 il y a toujours _ chose qui cloche avec lui, i gn-è todi one sôrte ou l’ ôte avou lu ; il y a toujours _ chose (ceci ou cela) pour te faire enrager, i gn-è todi one sôrte ou l’ ôte po t’ fé arèdji

 

S0

 

 

 

quelque 3

adv (avec valeur concessive) ca ; quelque petite chose que vous possédiez, il vous ramassera tout, ca p’tite afêre quu v’s-avîche, i v’ ramasserè tot 

 

S0

quelque chose

loc one saqwè ; dites-moi quelque chose, dijoz-me one saqwè ; quelque chose de bon, one saqwè d’ bon; personne ne sait quelque chose, i gn-a pèrson.ne qui sét rin, i gn-a pèrson.ne qui sét one saqwè; (exp.) à quelque chose malheur est bon, i n’ èst nu timpèsse qui n’ vègne à pont, il n’est nulle tempête qui ne vienne à point

 

C60

quelque part

loc one sadju, one sawoù-ce (, one sawi-ce)

 

C60

quelque peu

loc one miète ; elle est quelque peu changée, èlle a one miète candjî

 

C60

quelquefois

adv (de temps en temps) afîye, dès côps qu’ i gn-a ; j’en mange quelquefois, djè mougne afîye, … dès côps qu’ i gn-a, … di timps-in timps, … tanawète, … tènawète ; (par hasard) d’asârd, dès côps, jamaîs ; si quelquefois nous n’étions pas là, si dès côps nos n’ sèrin.n nin là ; si quelquefois il arrivait, si jamaîs i vêreûve ; j’y vais, quelquefois quelle serait arrivée, dji m’ î va, quékefiye qu’ èle sèreûve là

 

C60

quelquefois

voy. parfois

 

E0

quelques-uns

, quelques-unes pr. indéfini quékes onk, quékes ones ; i gn-ann’ avot quékes onk qu’ astint-là ; èlle astint a quékes ones qui r’nètyint l’ sale

 

S0

quelqu’un

[pron] (c) one saquî, (o) ène saqui, (e) ine saquî

 

G100

quelqu’un

, une pron one saquî ; quelqu’un d’autre, one saquî d’ ôte ; il y a quelqu’un dehors, (i) gn-a one saquî à l’ uch ; c’est quelqu’un de bien, c’ è-st-one saquî ! ; il se croit quelqu’un, i s’ prind po one saquî ; quelques-uns, saquantes (, saqwantes) ; quelques-unes, saquantes (, saqwantes) ; j’ en ai vu quelques-uns, dj’ ènn’ a vèyu saquantes ; quelques-uns ont pris le train, gn-a saquantes qu’ ont pris l’ trin; il cherche toujours querelle à quelqu’un, i chêrchéye todi onk ou l’ ôte

 

C60

quelqu’un

il y a _, i n-a ‘ne saquî, i gn-a djin ; [je vous enverrai] _, ine saquî, onk ou l’ ôte, onk (ard), quéqu’onk (ard ; quéqu’ôk Ve.) ; c’est _ de Verviers, c’ è-st-onk (ou c’ èst ‘ne saquî) d’ Vèrvî ; voilà _ que je connais, volà onk (ou ‘ne saquî) qui dji k’noh ; quelqu’un ? (cri pour appeler le marchand dans sa boutique) qu’ èst ci?, å botike ! ; voici _, voci djin (Ja.) ; quelques-uns, quék’onk (, quékes-onks), f quék’eunes (, quékes-eunes) ; voy. plu­sieurs, un ; j’en ai examiné quelques-uns, dj’ ènn’ a r’loukî onk ou l’ ôte

 

E0

quelqu’un

pr, indéfini m sing quéke onk ; vos rawârdoz quéke onk à ç’te eûre-ci ? ; c’ èst quéke onk d’ onête ; il se prend pour _ (pour une célébrité), i s’ prind po quéke onk ; c’est _ d’étonnant quand-même, savez-vous, c’ èst quéke onk quand min.me, savoz ; il y a _ qui vous attend, i gn-a one djin qui choûte après vos

 

S0

quémander

vt dimander, pîler ; quémander de l’argent, dimander dès caurs, pîler po-z- awè dès caurs ; « Oh! mins dji n’ vous nin dîre qu’ on-z-èst mau à Sint-Djîle. Dji sés qui po-z-intrer, i gn-a pus d’ onk qui pîle. » (E. Robin); vi briber

 

C60

quémander

, -eur, -euse briber, -eû, -eûse, -erèsse ; pîler (après qch), -åd, -åde, -eû, -erèsse ; quémandeur insatiable, ine sansowe ; voy. mendier

 

E0

quémander

vt _ (de la nourriture, de l’argent) auprès de ses voisins, de ses proches, aler à l’ apronte (, à l’ chine, à l’ hêche), hêchi, quèter ; i vint todi hêchi one sôrte ou l’ ôte ; èlle è co v’nou quèter ; vt (de la nourriture, un service)) aler à l’ bribe, briber ; èle m’ è co v’nou briber do souke ; personne qui vient _, bribeû, -eûse ; qu’ èst-ce qu’ èle vout co, don, ç’ bribeûse-là ? : viker d’ chine èt d’ rapine

 

S0

quémandeur

, -euse n chineû (, -eûse), hêcheû (, -eûse)

 

S0

 

 

 

qu’en-dira-t-on

nm ci qu’ on dîrè ; je me fiche du qu’en-dira-t-on, dji m’ fou di ç’ qu’ on dîrè, ci qu’ on dîrè, dji m’ è caye; (expr) li cia qui cause à m’ dos, i cause à m’ cu (grossier), celui qui parle dans mon dos parle à mon derrière, je me fiche de ce qu’on dit derrière mon dos

 

C60

qu’en-dira-t-on

[se moquer] du _, di çou qu’ on dit

 

E0

quenotte

dasot (nm) ; voy. dent

 

E0

quenouille

[nf] (e) quinoye, (c) quonôye, (o) quènoye

 

G100

quenouille

nf hausplwè (m.), quènôye

 

C60

quenouille

quinoye

 

E0

quenouille

quinoye (Wa.)

 

S0

quenouillée

cèron (nm), dè fi plin s’ quinoye, one quinoyée d’ fiyèdje

 

E0

querelle

nf dispite; (loc) chercher querelle, cachî misère, chêrcher ; voilà longtemps qu’il nous cherche querelle, là longtimps qu’ i nos chêrchéye ; il faut toujours qu’il cherche querelle, i faut todi qu’ i cache misére

 

C60

querelle

quarèle (què-), quarelèdje (nm), brète, dispute, algaråde, astrapåde, di(s)fête, margaye ; voy. algarade, bagarre, dispute, rixe ; être en _ avec qn, avu dès d’vises ; chercher _, voy. chicane, noise

 

E0

querelle

 

arèdje (nf), margaye ; gn-ann’ avot one d’ arèdje, âs vèjins ! ; i fout la margaye tos costés ; i m’ quîrt margaye 

 

S0

 

quereller

(se) v si disguèrmèter, si dispètrognî, si dispètroner, si dispiter

 

C60

quereller

_ qn, quareler (què- Ve. ), voy. GRONDER, RÉPRIMANDER ; se  _ avec qn, si quareler, si gårmèter , si d’gårmèter, vini à gogne ; voy. CHAMAILLER, CHICANER, NOISE

 

E0

quereller

 

se _, s’ apougni, sèy à l’ pike, si margayi, si monter su l’ och (ou su la panse) (litt. « se monter sur l’os (ou sur le ventre) »), si prîser ; se _ pour des riens, s’ apougni po dès rins ; se _ (en paroles), si rastrogni ; il se querelle sans arrêt, i mon.ne todi margaye ; is s’ margayant todi, is sont todi à l’ pike ; dji m’ prîse todi avou lu ; is sont todi en trin di s’ prîser ; ils se sont querellés, il ont avou dès comptes assone ; se _ de nouveau, si rimargayi ; is n’ astint nin djà d’ deûs minutes assone qu’ is s’ rimargayint djà 

 

S0

 

quereller (se)

[v] (e) si quareler, (o-c) awè ‘ne brète, (c) si disguèrmèter, (o) s’ dismalfuter

 

G100

querelleur

, euse adj et n disguèrmèteû (-se), dispètroneû (-se), dispiteû (-se)

 

C60

querelleur

, -euse quareleû, -eûse (què-Ve. ), qwèreû d’ miséres,  èmantcheû d’ quarèles, voy. grondeur, chicaneur

 

E0

quérir

v qwé

 

C60

quérir

qwèri ; voy. chercher

 

E0

question

nf (interrogation) question, qwè et qu’ èst-ce ; poser une question, dimander one saqwè ; il pose toujours beaucoup de questions, i lî faut todi sawè lès pondants èt lès djondants, i lî faut todi sawè qwè èt qu’ èst-ce ; il pose toujours la même question, i d’mande todi l’ min.me; répondez à la question, rèspondoz à ç’ qu’ on vos d’mande ; c’est une question idiote, c’ èst bièsse, ci qu’ vos d’mandez là; (affaire, point, problème) ça, c’est une autre question, ça, c’ è-st-one ôte afaîre ; ce n’est pas la question, ci n’ èst nin d’ ça qu’ on vos cause ; là n’ est pas la question, i n’ èst nin quèstion d’ ça; être remis en question, rivenu d’ssus l’ aîwe ; ensuite, il fut question des salaires, adon, on-z-a causé dès traîtemints ; il est question de lui comme président, on cause di li po ièsse présidint ; la personne en question, li djin qui dj’ vos cause ; c’est à se poser des questions, c’ è-st-à s’ dimander qwè ; (expr) fé l’curé èt l’ madjustêr, faire le prêtre et le marguillier, faire les questions et les réponses ; là l’ neûd, di-st-i, l’ soyeû, voilà le nœud, dit le scieur, voilà toute la question; question de, po ç’ qu’ èst di

 

C60

question

, -onner, -eur, -euse quèstion, -er, -eû, -eûse ; une _ mérite une réponse, ine arin.ne våt ‘ne rèsponse ; poser mille _s, dimander dès kèsses èt dès mèsses ; cela ne fait pas _, çoula n’ fêt non pleû ; qu’il n’en soit plus _, qui d’ rin n’ è seûye, qu’ on l’ mète foû rin.ne, voy. côté ; c’est une _ douteuse, c’ èst dè vèyî, d’ à vèy (St.), c’ èst ç’ qu’ i fåreût prover

 

E0

question

(demande d’information) quèstion ; arète avou tès quèstions ; (sujet à traiter, propos) quèstion ; l’ afêre en quèstion ; _ de (à propos de), quèstion di ; quèstion di ç’ tèrin-là, qu’ èst-ce qu’ il advint ? ; _ de (pour ce qui est de) jouer, là il est fort, quèstion d’ djouwer, ça, i sét djouwer ; il est _ que (il s’agit que), il èst (d’) quèstion quu ; il èst (d’) quèstion qu’ ç’ astuche bin fêt ; il n’est pas _ que, i n’ èst nin (d’) quèstion quu ; i n’ èst nin (d’) quèstion qu’ dju fèjuche ça

 

S0

questionnaire

nm quèstionaîre

 

C60

questionnaire

quèstionêre ; rimpli on quèstionêre

 

S0

questionner

v dimander, quèneter ; on l’a questionné sur tous les points, on lî a d’mandé tot ç’ qu’ on pout sondjî ; nous avons été questionnés, on nos-a d’ mandé one masse d’ afaîres ; « – Li man a co rametè èt brouyî èt kèneter : «  Qu’ a-t-i dit ? »  – Èt qu’ avoz rèspondu ? – Il a bin falu qu’ Mètwin.ne si cofèsse tot-ute. » (A. Laloux)

 

C60

questionner

vt quèstioner ; i s’ è fêt quèstioner pa s’ pére

 

S0

 

questionneur

, -euse n (personne qui harcèle de questions (svt indiscrètes)) quèstionâ, -âde (qqf -eû, -eûse)

 

S0

 

quête

nf (collecte) portchès (m), portchèssadje (m) ; faire la quête, fé  l’  portchès, … l’ portchèsse, …l’ portchèssadje ; (loc) en quête de : il est en quête d’ouvrage, i cache après dè l’ bèsogne

 

C60

quête

, -er quète, -er ; colèke, -ècter ; quêter à l’église, aler à l’ portchèsse avou l’ halbote, aler à l’ halbote (har-), aler l’ bonèt,  à l’ bonète, toûrner (avou l)’ bonète, quèter avou ‘ne housse ou avou ‘ne mahète (Ar. ; = boîte avec un manche) ; (anc.) le 5 janvier, veille des Rois, des hèyeûs allaient quêter aux portes en chantant des couplets traditionnels hèyî , fé lès héyes (hélî , fé lès hèles Ve.) ; à Ja., c’était à la nouvelle année que les hêyeûrs allaient ainsi hêyî pour avoir une gaufre ; à Vo. , la veille de la fête des villages voisins, les jeunes gens de même y alîn’ tchanter ås dorêyes ; …

 

E0

quête

(collecte (pour une oeuvre)) quète ; li curé avot fêt la quète po la basilike di Koukeulbèrk ; ils n’ont pas fait la _ (à l’église), is n’ ont nin passé avou la chalbote ; personne qui fait la _, quètâ, -âde

 

S0

 

quêter

vi (collecter) quèter ; is quètant todi po lès-eûves

 

S0

 

 

quêteur

nm portchèsseû

 

C60

quetsche

(variété de prunes ovales, de couleur violette.) qwètche

 

S0

queue

[nf] (o-c) quèwe, queuwe, (e) quowe

 

G100

queue

nf queuwe, (, quèwe, quawe) ; petite queue, queuwète; donner des coups de queue, queuwyî ; action de donner des coups de queue, queuwiadje (m.) ; soupe à base de queue de porc, soupe au queuwî ; appareil pour couper la queue des poulains, queûtwêre; (loc) à la queue leu leu, cu à cu, à l’ queuwéye, onk padrî l’ ôte ; sans queue ni tête, sins cu ni tièsse ; brider son cheval par la queue, brider si tch’vau pa l’ queuwe ; faire la queue, fé l’ file ; queue d’orage, queuwe d’ oradje ; pour des queues de cerise, po one vèsse mau toûrnéye ; s’en aller la queue entre les jambes, ièsse ossi pèneûs qu’ on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa one pouye, être aussi piteux qu’un renard pris par une poule ; tirer le diable par la queue, lodjî l’ diâle è s’ boûsse, loger le diable dans sa bourse; (expr) ça s’ a passé à l’ cinse èwoù-ce qui l’ tchin bat l’ bûre avou s’ queuwe, cela s’est passé dans la ferme où le chien bat le beurre avec sa queue, c’est inimaginable ce que vous dites là ; c’ èst come one queuwe di ramon qui va, c’est comme une queue de balai qui marche, elle est maigre ; c’ èst co mwints côps l’ queuwe li pus malaujîy à chwârchî, c’est souvent la queue, la partie la plus difficile à écorcher, c’est souvent dans la conclusion que réside la difficulté ; il a faît s’ côp qu’ on tchèt n’ a nin r’ lèvé s’ queuwe, il a fait son coup avant qu’un chat n’ait levé la queue, … très vite ; il a rivenu avou s’ queuwe dins sès djambes come lès tchins, il est revenu la queue entre les jambes, comme les chiens, … gêné ; il èst l’ daîrin à l’ queuwe, il est le dernier à la queue, … bon dernier; i n’ a qu’ à fé come lès tchins, hagnî dins s’ queuwe èt djouwer avou lès bokèts, il n’a qu’à faire comme les chiens, se mordre la queue et jouer avec les morceaux, … s’en prendre à lui-même et se résigner ; i ‘nn’ a nin d’mèré l’ quèwe d’ onk, il n’en est pas resté la queue d’un, il n’est absolument rien resté ; li queuwe do tchèt a bin v’nu, la queue du chat a fini par arriver ; nos crèchans come lès queuwes di vatche, après têre (iron.), nous croissons comme les queues de vache vers la terre, nous vieillissons ; on s’ mèt sovint mau d’acôrd po dès queuwes di cèréje, on se querelle souvent pour des queues de cerises ; quand on rote su l’ queuwe d’ on viêr, i s’ ritoûne, quand on marche sur la queue d’un ver, il se retourne, sa réaction est tout à fait normale; tinu l’ queuwe dè l’ paîle, tenir la queue de la poêle, être au fourneau ; si on tchin aureûve ça su s’ queuwe, i coûrt arèdjî (iron.), si un chien avait cela sur la queue, il s’ enfuit enragé, cette nourriture est mauvaise ; tinu l’ tchèt pa s’ queuwe, tenir le chat par la queue, rester blotti au coin du feu

 

C60

queue

quowe (quawe Ve. , St., Ma., Vi., Wa. ) ; _ de cheveux, derrière la tête, quiwe ; serrant la _ et portant bas l’oreille, li quowe è cou èt tot bahant l’ orèye ; couper la _ d’un poulain, d’un chien, voy. écouer ; _ de la chèvre, touwê (Li., Bo.) ; extrémité de la _ de la vache, moha (ard) ; espèce de paralysie de la vache dont on incise alors la _, li leûve è l’ quawe (To. ; lu leûse … Cha., Ja., St.) ; file de personnes, quowe, quowêye, voy. file ; à la _ leu leu, à l’ quowêye ; esp de jeu, à l’ quowe-di-mouton ; [qch] sans _ ni tête, sins cou ni tièsse, sins rime ni rame ; _ de rat, esp de lime, quowe-di-rat ; _ d’aronde, esp de tenon, quowe-d’-aronde ; voy. fré­tiller

 

E0

queue

(prolongement de la colonne vertébrale) quawe (keûe Be., Co.,  Fa., Va., …) ; li tchin djoûe do l’ quawe ; lès porcês s’ mougnant la quawe (symptôme du cannibalisme) ; (extrémité du corps) quawe ; _ de cheval (dans les cheveux) ; quawe di tch’vau ; lès makètes pièrdant leû quawe quand èles divenant dès rin.nes ; (membre viril) quawe ; (pédoncule, tige) quawe ; la quawe do l’ poume, do l’ tchèrîje ; des _s de cerise (des broutilles, des choses insignifiantes), dès quawes di tchèrîje ; is s’ ont margayi po dès quawes di tchèrîje ; (manche, poignée) quawe ; la quawe do pêlon ; la quawe (ou l’ anse ou l’ orèye) do l’ jate ; _ de billard,  quawe di biyârd ; (extrémité, dernière partie) quawe ; _ de l’orage, la quawe di l’ orèdje (, li quawêye di l’ oradje (Te.) ; faire la _ (faire la file), faire la _, fé la file (, la quawe) ; fé la quawe à l’ botike ; il est reparti la _ entre les pattes, i ‘nn’ è ralé quawe o cou ou la quawe â cou ; quand on parle du loup on en voit la queue, quand on pâle do leûp, la quawe n’ èst nin lon ou on n’ djâse nin do leûp sins vèy si quawe (Te.) ; cela n’a ni _ ni tête, ça n’ è ni cou ni tièsse 

 

S0

 

 

queue-de-pie

 

(frac à basques plongeantes) quawe-d’-aronde

 

S0

 

queue-de-pie,

nf (habit) pète-cu (m), frake à pans

 

C60

queue-de-rat

nf (lime) queuwe-di-rat

 

C60

queue-de-renard

nf (plante) queuwe-di-r’naud

 

C60

queue-d’hirondelle

nf queuwe-d’-aronde, frake à cisète

 

C60

Queue-du-Bois

à l’ Quowe-dè-Bwès, village (Quawe-…)

 

E0

queuter

(au billard) quoweter

 

E0

queuwée

(houill) quowêye, forcoûche; fin d’une _, tchapemint

 

E0

queux

nf (pierre à aiguiser) queû

 

C60

queux

(pierre à aiguiser la faux) pîre di fås, … di skèye ou à sin.mî (Wa.), queû, po keûssi l’ fås, (Be.), lu bouletê (Th.)

 

E0

qui

[pron] quî, (interrogatif) quî

 

G100

qui

pron rel (sujet) qui ; c’est elle qui viendra, c’ èst lèye qui vêrè ; la chaise qui est là, li tchèyêre qu’ èst vêla; (compl direct) embrassez qui vous voulez, rabrèssîz quî-ce qui vos v’loz,… quî qu’ vos v’loz; (compl indirect ou circonstanciel) l’homme à qui tu as donné la main, l’ ome qui v’ lî avoz d’né l’ mwin ; le patron pour qui je travaille, li maîsse qui dj’ travaye por li ; le menuisier avec qui tu parles, li munusier qui vos causez avou ; sa mère sur qui nous comptons, si moman, qui nos comptans sur lèye; (qui que) qui que ce soit, quî qui ç’ fuche, quî qui ç’ seûye ; qui que vous soyez, quî qu’ vos fuchoche; pron inter quî, quî-ce qui; qui vient avec moi?, quî-ce qui vint avou mi ? ; qui voulez-vous avoir?, quî v’loz awè ? ; qui est-ce ?, quî-ce c’ èst ?

 

C60

qui

pron relatif, qui (qu’ devant voyelle ; qui ou qu’ après voyelle d’appui) : l’homme qui viendra, l’ ome qui vêrè ; ce qui est fait, çou qu’ èst fêt ; celui qui viendra, li ci qui (ou qu’) vêrè ; on l’entend qui piaille, on l’ ôt qu’ i (ou qu’ èle) tchawe ; c’est vous qui avez fait cela ?, c’ èst vos qu’ a fêt çoula ?,  oui, c’est moi qui l’ai fait, awè, c’est mi qu(i) l’ a fêt ; pron interr ou rel indéf quî : qui est là ?, quî èst là ?, quî èst-ce qu’est là ? , (quî) qu’ èst là ? ; qui demandez-vous ?, après quî d’mandez-ve ? ; qui que ce soit, (tot) quî qui ç’ seûye ; l’aura qui voudra, (tot) quî vôrè l’ årè ; c’est à qui se croit le plus malin, on s’ creût turtos à l’ (ou å) pus malin ; parier à qui boira le plus, wadjî dè beûre å pus d’ vêres ; voy. quiconque

 

E0

qui 1

pron. relatif qui (sujet) [allomorphe : qu’] ;

 

1 qui  (+ consonne) : choûte li p’tit qui pleûre ; l’ anée qui 2 vint ;

 

2 qu’  (+ voyelle); v’là nosse pére qu’ arive ; çu qu’ èst fêt èst fêt ; entre une voyelle et une consonne, on observe qui ou qqf qu’ (en débit rapide) ; lès djins qui sont voci ou … qu’ sont voci ; li ci qui vinrè ou … qu’ vinrè ; lès cis qui sont voci ou … qu’ sont voci ; gn-è dès cis qui sont bièsses ou … qu’ sont bièsses ; en composition avec li ci, la ci, lès ci (voir ci) ;

 

3 qui + v. met à la 3ème p., quel que soit l’antécédent, mais l’accord en nombre est respecté : c’ èst mi qu’ èst ; vos-ôtes qu’ ont acheté l’ tèrin ; c’ èst vos-ôtes qu’ ont dit ça ; nos-ôtes qui sont dès djins onêtes ; vos-ôtes qu’ astint dès libèraus, v’s-avoz r’toûrné casake ?

 

4 QUI + LE (+ consonne), quo l’ (enclise de « qui le ») : c’ èst mi quo l’ dit ; c’ èst l’ mayeûr quo l’ prindrè (à Bastogne, cette forme enclitique est concurrencée par la forme analytique : qui lu ; c’ èst mi qui l’ dit ; c’ èst l’ mayeûr qui l’ prindrè)

 

5 qui (ou quu + pronom. personnel) : elle était là qui ne bougeait plus, èlle astot là qui n’ boudjot pus (, èlle astot là qu’ èle ni boudjot pus) ; je la voyais qui remontait la grand-rue, dji la vèyo qui r’montot la pavêye (, dji la vèyo qu’ èle rimontot la pavêye)

 

S0

qui 2

pron. relatif indéfini 1 (sujet ou complément) quî ; quî n’ ramasse rin n’ è rin ; quî s’ rissone si rassone ; quî qu’ ç’ astuche, i s’rè pûni ; tot quî qu’ ça sèye, on l’ ritroûverè ; pârloz à quî qu’ vos v’loz ; i troûverè à quî pârler :

 

2 à qui, quu ; s’il s’agit de celle à qui je pense, tu seras vite remplacé, si c’ èst la ci qu’ dji pinse, tu s’rès vite remplacé ; la fille de celui à qui j’ai vendu la pâture, c’est la gamine de Georges, la fèye do ci qu’ dji lî ê vindou la pature, c’ èst la gamine da Jorje

 

S0

qui 3

pron. interrogatif (sujet ou complément) dans les tours périphrastiques quî ; qui est-ce qui, qui est-ce que, quî (èst)-ce qui, quî (èst)-ce quu ou quî c’ èst qui, quî c’ èst quu ; quî èst-ce qu’ è k’minci ? ; quî c’ èst qui vint ? ; quî-ce qu’ èst là ; quî-ce quu vos v’loz qu’ ç’ astuche ? ; à quî èst-ce quu tu pinses ? ; dji n’ sé nin quî-ce qu’ è fêt ça ; les tours réduits quî qu(i), quî quu sont également observés : quî qu’ è fêt ça ? ; quî qu’ vos v’loz qu’ ça sèye ?  – qui qu’il soit, il n’entrera pas, quu ça sèye quî qu’ ça v’luche, i n’ intèrerè nin ; n’importe qui, n’ impôrte quî

 

qui qu’il soit, il n’entrera pas, quu ça sèye quî qu’ ça v’luche, i n’ intèrerè nin

 

S0

 

 

quia

à _, loc à broke, asto, astok ; rester à quia, dimèrer à broke,  … asto, … avou s’ bouche au laudje; (expr) l’ awè trop coûte èt trop pau longue, l’avoir trop courte et trop peu longue, rester à quia

 

C60

quia

réduire à _, mète à qwiya (-å), bloker, (anc.) fé maticus’ ; rester à _, dimani à qwiya (-å), à rèsta, à stok, (à) ståmus’, avu l’ boke cosowe ou l’ cou stopé

 

E0

quia

à _ (dans l’impossibilité de répondre ou de réagir), à quouyâ ; li v’là à quouyâ ; être à _ (être dans une mauvaise situation), sèy à quouyâ [altération de quia] ; on l’ a réduit à _, il è stî cou cosou (litt. « il a été cul cousu »)

 

S0

quibus

avoir du _, avu dès qwîbus’ ou dès qwårts, …, voy. argent, aisance, riche

 

E0

quiche

nf taute ; une quiche aux poireaux, one taute aus porias

 

C60

quiconque

pron relat quiconque parlera sera puni, li ci qui causerè sèrè pûni, li cia qui …; (expr) quî sût lès môdes n’ èst nin moké, quiconque suit la mode n’est pas moqué; pron indéf il ferait cela aussi bien que quiconque, i freûve ça tot-ossi bin qu’ n’ impôrtè quî ; je n’ai jamais fait de mal à quiconque, dji n’ a jamaîs pont fait d’ mau à one saquî

 

C60

quiconque

_ le voit, tot quî què l’ veût ou tot quî l’ veût ; _ vous dira cela ; quî qui ç’ seûye qui v’ dèye çoula

 

E0

quidam

nm un quidam, one saquî

 

C60

quidam

un _, on cèrtin qwîdam’, on tolu ; voy. individu

 

E0

quiet

, quiète adj paujêre, qwèy (-e)

 

C60

quiétude

nf paujêreté, sauvrité; en toute quiétude, sins awè peû

 

C60

quiétude

quiètude ; is vikant en tote quiètude

 

S0

quignon

nm chikèt, cougnèt, crochon

 

C60

quignon

_ de pain, brikèt, croston, crosse, gros bokèt ou grosse pèce di pan, pèçot, crostê, crusion (Vi.), houyot, gougnot d’ pan, gougnon ou cougnoû d’ pan, gougnèt (c-), cagne (nf), brigôsse, tchantê (Fa.), lohî, cwayot, toûgnon (Ve.), grosse têye ou tarlatche du pan (War.) , clibot d’ pan (Fr., Ra.) ; on côp-d’-pogn, qwårti ou hwèrnon d’ pan (Ja. ; hwèrgnon Sait), on strouk di pan ; voy. tartine

 

E0

quignon

(de pain) gougnon ; dj’ ê jusse mindji on gougnon d’ pwin po ma djoûmêye 

 

S0

 

 

 

quille

nf (jeu) guîyes ; jeu de quilles, djeu d’ guîyes ; mettre les quilles en quinconce, planter lès guîyes, rastamper …, stamper lès guîyes ; le préposé à cette tâche, li planteû aus guîyes ; renverser les quilles, staurer lès guîyes ; (expr) gn-a sint Pîre qui djoûwe aus guîyes, saint Pierre joue aux quilles (dit-on quand il tonne) ; il a arivé come on tchin dins on djeu d’ guîyes, il est arrivé comme un chien dans un jeu de quilles (, comme un cheveux dans la soupe); (fin de service militaire) il est de la quille, il a tot faît s’ timps

 

C60

quille

bèye (béye Ja., Be., Cou.) ; jeu de _, djeû d’ bèyes ; (emplacement) rôlîre (Fa. ; rôlî (nf), Ve.) ; jouer aux _s, djouwer ås bèyes, à l’ bole, l’ rôli (Th.) ; _ du milieu, dame, macrale ou macrê ; les deux _s laté­rales, lès bèyes dè l’ cane ; intervalle de la première _ à la deuxième, fotche (aug­menter, diminuer cet intervalle, drovi, sèrer l’ fotche) ; abattre toutes les _s, fé noûf , fé totes lès bèyes ; abattre la pre­mière _ et les deux du milieu sur les côtés arrière, fé l’ tchapê ; ne pas prendre la première _ et en abattre d’autres derrière fé l’ drî-min ; n’abattre aucune _, fé bèrwète, vèssî, fé vèssote ; redresser les _s, bèyeter, bîyeter (ri-) ; riplanter, rilèver ou ridrèssî lès bèyes ; biketer (Ans), tâche du bèyeteû (bîye-), li r’lèveû d’ bèyes (Wa., où bèyeteû = joueur ou amateur de quilles)

 

E0

quille

 

 

1 guîe ; li djeû d’ guîes ; disposer les _s ; drèssi (ou planter) lès guîes ; redresser les _s qui ont été renversées, ridrèssi (ou riplanter) lès guîes ; la personne qui redresse les _s après chaque lancer et qui renvoie les boules aux joueurs, li drèsseû (ou li planteû ou li tapeû) âs guîes ; (au fig.) sèy come on tchin dins on djeû d’ guîes ; j’ai été jouer aux _s, dj’ ê stî taper l’ bol (nm = boule) ; personne qui assiste les joueurs de _s (en redressant les quilles abattues et en renvoyant la boule aux joueurs), tapeû ; la disposition habituelle des _s dans le prolongement de la planche, li djeû drèt (opp. à djeû d’ fotche) ; le jeu de _s disposé en oblique par rapport à la planche (opp. à djeû drèt), li djeû d’ fotche ; djouwer à fotche, donner à la boule une trajectoire oblique par rapport à la planche (pour réussir à atteindre une des extrémités latérales du jeu de quilles p.ex.) (opp. à djouwer drèt) ;

la _ proche du lanceur, la purmîre (li prèmîre Te., la preumîre Bo.) ; la plus éloignée du lanceur, la dièrin.ne ;

 

2 jeux de _s :

1) au jeu de _s, nom des deux _s placées aux extrémités gauche et droite du jeu, gades : la gade di gâtche, la gade di drète ; combinaison au jeu de _s, li pîd-d’-gade (litt. « le pied de chèvre »); combinaison formée par la purmîre et les deux gades, nâle ; abattre ces trois _s [si le joueur abat la purmîre et une seule des deux gades, il lui est permis de tenter de renverser la seconde gade sans que sa boule ne suive obligatoirement le tracé de la planche], fé l’ nâle ; nom des deux _s placées après la première : li tchapê d’ drète ; li tchapê d’ gâtche ; li p’tit tchapê, combinaison formée par la purmîre et les deux tchapês ; abattre ces trois _s, fé li p’tit tchapê ;

 

2) jeu miniature, dressé sur une table légèrement inclinée, biyârd (Be., Co., Fa., Ju., Me., Va.), clitchète riboulète, tchike ; djouwer à l’ riboulète (, à l’ tchike) ; djouwer on djambon à l’ clitchète jeu de _s miniature, dressé sur une table légèrement inclinée ; individu qui joue au jeu de quilles miniature, tchiketeû, clitcheteû ;

(à la clitchète) nom des deux _s placées après la première et des deux quilles placées à l’arrière, mîtrin.ne (Bo.) [comp. moy. fr miterrain, qui est central, et à fr. emettrain, qui se trouve entre deux autres] ; nom des _s situées aux deux extrémités latérales du jeu, cwanes ;  _ située à l’arrière du jeu, la cwane di drî (ou la djèrin.ne) (Bo.) ;

 

3) (au jeu de cinq _s) nom de la première _, rwa (syn. li prèmîre)  (Te.) ;

 

4) (au jeu de neuf _s) rang de trois _s placées transversalement, andê ; renverser un rang de trois _s, fé l’ andê ; nom des deux _s placées à l’arrière et qui précèdent la dernière, mîtrin.ne ; lès deûs mîtrin.nes di drî

 

S0

 

 

quiller

såmer (ås bèyes) ; voy. abuter

 

E0

quilles

[nf-pl] (o-c) guîyes, (e) bèyes

 

G100

quillier

pîre dè djeû d’ bèyes ; (grosse tarière de charron) hore

 

E0

quinaud

voy. confus

 

E0

quincaille

quincaye ; vieille _, harboye

 

E0

quincaillerie

nf (ensemble des ustensiles) lès-agayons (m pl), lès bidons (m.pl.), lès canetias (m pl), lès clicotias (m pl); (commerce) mârtchand d’ canetias; (bijoux de pacotille) cacayes.

 

C60

quincaillerie

quincayerèye

 

E0

quincaillerie

quincayerîe

 

S0

quincaillier

quincalier (-ayî)

 

E0

quincaillier

quincayer

 

S0

quinconce

nm en quinconce, à pîds d’ pot, à pîds d’ pouye, di crwèjeladje ; il faut les mettre en quinconce, i lès faut mète à pîds d’ pot ; mettre des pierres en quinconce, crwèjeler dès pîres

 

C60

quinconce

en _, à dints d’ îpe, à pates di poye, à pîds d’ fåstroû, à pîd-d’-pot

 

E0

quine

nm (t du jeu de loto) kine (nf)

 

E0

quinine

nf quinine

 

C60

quinine

cachet de _, catchèt

 

E0

quinquagénaire

n c’est un quinquagénaire, il a dins lès cinkante ans

 

C60

quinquagésime

li dîmègne dè carnaval

 

E0

quinquennal

, ale adj (qui a lieu tous les cinq ans) qui s’ faît tos lès cink ans; (qui s’ étale sur cinq ans) po cink ans

 

C60

quinquet

nm (lampe) quinkèt ; s’éclairer au quinquet, si lumer au quinkèt; (expr) fé dès-ouys come dès quinkèts, faire des yeux comme des quinquets, être étonné; (devinette / advinia) – Qu’ èst-ce qui n’ èst nin pus gros qui m’ pôce èt qui rimplit tote li maujone ? – Li lumiére do quinkèt, – Qu’ est-ce qui n’ est pas plus gros que mon pouce et qui remplit toute la maison ? – La lumière du quinquet.

 

C60

quinquet

quinkèt ; voy. lampe et œil

 

E0

quinquina

nm quinkina

 

C60

quinte

nf (accès de toux) quinte, tosserîye; (suite de cinq cartes de même couleur) quinte ; quinte haute, as, roi, dame, valet, dix, quinte hôte ; quinte à la dame, quinte à madame ; quinte au valet, quinte au valèt; (expr) il ont quinte èt quatôze, ils ont quinte et quatorze, ils ont tous les maux

 

C60

quinte

quinte

 

E0

quinte 1

(de toux) quinte ; one quinte di tos’

 

S0

 

quinte 2

(suite de cinq cartes de la même couleur) quinte ; (expr. du jeu de pikèt) quinte èt quatôrze èt l’ pwint èst bon !

 

S0

 

quinteux

voy. grincheux, maussade

 

E0

quinteux

, -euse adj (qui est de caractère difficile) quinteûs, -eûse ; wête à ti, il èst co bin quinteûs

 

S0

 

quintuple

nm il a payé le quintuple, il a payî cink côps d’ pus

 

C60

quintuple

au _, cink fèyes ot’tant

 

E0

quinzaine

[nf] (c) quinzin.ne, (e) qwinzin.ne, (o) quinjène

 

G100

quinzaine

nf (nombre de quinze) quinzin.ne ; une quinzaine d’ ouvriers, one quinzin.ne d’ ovrîs ; on se reverra d’ici une quinzaine (de jours), on s’ rivièrè di-d-ci one quinzin.ne ; la première quinzaine du mois, li preumêre quinzin.ne; (salaire de quinze jours) quinzin.ne ; toucher sa quinzaine, lèver s’ quinzin.ne ; payer par quinzaine, payî à l’ quinzin.ne; (expr) on djoûwe avou s’ quinzin.ne, on joue avec sa quinzaine, on se paie sa tête

 

C60

quinzaine

qwinzin.ne ; (houill) le dernier jour de la _, li djoû d’ so(u)-mèdje, (plaist) li djoû dè l’ cråsse tåte

 

E0

quinzaine

quinzin.ne (qwinzin.ne Te.) ; il è one boune quinzin.ne di tchèts ; aller chercher son salaire de la quinzaine, aler quèri sa quinzin.ne

 

S0

 

 

quinze

adj quinze (, qwinze) ; dans quinze jours, dins quinze djoûs; le quinze août, li quinze d’ awous’ ; demain en quinze, dimwin è quinze ; « Vos-è r’planteroz quékès lignes èviè l’ quinze do mwès qui vint. » (R. Hostin); (expr.) dj’ a todi quinze dissur li, j’ai toujours quinze sur lui, … un avantage ; si mète su s’ quinze, se mettre sur son quinze, faire toilette (, se mettre sur son trente et un).

 

C60

quinze

, -ième, -ement qwinze, -in.me, -emint (qwéze Ve. , Fa.) ; nous sommes _, nos-èstans (à) nos qwinze ; le _ mai, li qwinze di may ; [nous sommes] au _ du mois, li qwinze dè meûs

 

E0

quinze

adj numéral quinze (qwinze Te.) ; is sont voye zèls quinze ; li quinze d’ awous’ ; vous payerez au _ du mois prochain, vos payeroz li quinze do mwès qui vint

 

S0

quinzième

adj quinzyin.me (, quinzin.me)

 

C60

quinzième

adj numéral et n quinzime (qw- Te.)

 

S0

 

 

quinzièmement

adv quinzyin.memint

 

C60

quiproquo

nm c’est un quiproquo, on n’  s’ a nin bin compris, on s’ a mau compris

 

C60

quiproquo

voy. bévue

 

E0

Quirin

Qwèlin (, Qwirin)

 

E0

Quirin

(n de saint; fêté le 4 juin) Qwalin ; li mâ sint Qwalin, sorte de chancre

 

S0

quittance

nf quitance, riçu (m.) ; je lui ai demandé une quittance, djè lî a d’mandé on r’çu

 

C60

quittance

qwitance ; _ définitive, raqwitèdje (nm)

 

E0

quittance

quittance ; li facteûr lî è prèsenté la quitance

 

S0

quittancer

v fé one quitance, fé on r’çu

 

C60

quitte

adj être quitte, ièsse dè quite ; quitte ou double, quite ou dobe ; quitte et libre, quite èt libe; (loc) se faire quitte de, si fé quite di ; dji m’ è vôreûve fé quite, je voudrais m’en débarrasser

 

C60

quitte

qwite ; en être _ (de qch), ènn’ èsse qwite (quite Du., Vi.) ; je vous en tiens _, dji v’s-èl qwite, dji v’s-è tin qwite ; nous som­mes _ à _, nos-èstans (dès) qwites; _ ou double, voy. double

 

E0

quitte

quite ; dji sû quite di lèy ; nous sommes _s l’un envers l’autre, quite po quite ! ; _ à (au risque de), quite à ; dji t’ va dîre come ça quite à l’ fé passer po on minteûr ; _ ou double, quite ou dobe ; djouwer quite ou dobe ; être _ (d’un travail), sèy chapé

 

S0

quitter

[v] (o-c) quiter, (e) qwiter

 

G100

quitter

v (se séparer provisoirement de qqn) quiter ; il faudra se quitter, i s’ faurè quiter ; il faut que je vous quitte, i faut qui dj’ vos laîye; (se séparer définitivement) aband(o)ner, lèyi là, lèyî là planté, planter là ; il l’a quittée, i l’ a lèyî là ; ils se sont quittés, is n’  sont pus èchone, is n’ vikenut pus èchone; (s’en aller d’un lieu) en quittant son bureau, tot sôrtichant do bûrau ; quitter son pays, ènn’ aler foû di s’ payis ; il doit quitter sa maison, i dwèt ‘nn’ aler foû di s’ maujone ; il a quitté sa maison, i l’ a lèvé, il a mètu l’ clé d’ zos l’ uch ; la voiture a quitté la route, l’ auto a stî foû dé l’ vôye ; il lui est interdit de quitter la chambre, i dwèt (absolumint) d’mèrer è s’ lét; (enlever) ils ont quitté le deuil, is  n’ pwatenut pus l’ doû ; il a quitté son veston, il a r ssatchî s’ camusole

 

C60

quitter

(libérer qn de qch) qwiter ; je vous quitte de votre dette, dji v’ qwite di çou qu’ vos m’ divez, ou ordt dji v’s-èl qwite ; je vous quitte les intérêts, dji v’ tin qwite dès-intèrèts ; (laisser qn, qch) : _ un amoureux, dilèyî ou lèyî là, planter là on galant ; il ne la quitte pas d’une semelle, i nè l’ qwite nin d’ ine simèle ou d’ on pas, i n’ bodje nin èrî d’ lèy, il èst tot l’ timps à s’ cou ; voy. attaché ; je ne pourrais _ le coin du feu, dji n’ såreû (bodjî) èrî dè feû ; _ la place, voy. décamper, déguerpir ; qui quitte sa place la perd, quî va à mèsse pièd’ si plèce (…, voy. chasse) ; _ l’ouvrage, voy. cesser ; _ l’usine riprinde si lîvrèt, sès-ustèyes ou sès djon.nes ; _ le pays, qwiter l’ payis, ènn’ aler foû (dè) payis

 

E0

quitter

1 vt (partir de) quiter ; il è quité l’ payis ; (abandonner, délaisser) abandoner, quiter ; abandoner sa fème ; tês’ qu’ i n’ è nin quité sa fème ; _ le domicile conjugal, biser voye ; sa fème è bisé voye ; il a quitté ses parents (il s’est rendu indépendant de ses parents (en les quittant et en trouvant des moyens de subsistance)), il è quité sès parints èt il èst voye à s’ pwin ;; _ la table, si lèver foû d’ tâve ; se dit à l’adresse de celui qui est le dernier à quitter la table) c’ èst todi l’ pus lêd porcê l’ djèrin â batch (litt. « c’est toujours le plus laid cochon [qui reste] le dernier à la mangeoire ») ;

2 vi (qqn d’une obligation) (lui céder ce à quoi on pourrait avoir droit) quiter ; dji t’ quite çu qu’ tu l’ dès 

 

S0

qui-vive

loc être sur le qui-vive, ièsse su l’ qui-vîve

 

C60

qui-vive

quî-vîve

 

E0

qui-vive

quî-vîve (qqf quî-vî) ; sèy su l’ quî-vîve ; i vikant su l’ quî-vîve

 

S0

 

 

 

quoi

[pron] qwè

 

G100

quoi

pron rel qwè ; il a de quoi vivre, il a d’ qwè viker ; pour quoi faire ?, po qwè fé ? ; c’est en quoi vous vous trompez, c’ èst là qu’ vos vos brouyîz ; ce sont des choses à quoi vous ne vous attendiez pas, c’ èst dès-afaîres qui vos n’ vos-î ratindîz nin ; après quoi il partit, èt adon, il è-st-èvôye; pron inter à cause de quoi ?, à cause di qwè ? ; à quoi pensez-vous ?, à qwè sondjîz ? ; à quoi cela sert-il ?, à qwè-ce qui ça sièt ? ; de quoi ?, di qwè ? ; quoi détonnant ?, qwè-ce qu’ i gn-a di sbârant à ça ? ; quoi faire ?, qwè fé ? ; vous disiez quoi ?, qwè d’ djîz ?; interj qwè ! ; (quoi que) quoi qu’il dise, qwè qu’ i dîye ; quoi que ce soit, one saqwè (ou l’ ôte), one sôte ou l’ ôte, qwè qui ç’ fuche ; si vous aviez besoin de quoi que ce soit, si v’s-aurîz jamais dandjî d’ one saqwè ou l’ ôte, … di qwè qui ç’ fuche ; quoi que ce soit pour une sorte de bois, qwè qui ç’ fuche po do bwès ; il n’ y aurait pas été pour quoi que ce soit, i n’ î aureûve nin stî po bin d’ qwè; (loc) n’importe quoi, , n’ impôrtè qwè (, n’ impôte qwè) ; des quoi et d es comme, dès qu’èst-ce èt dès mèsses

 

C60

quoi

qwè ; n’importe _, voy. importer ; après _, voy. puis ; avoir de _ vivre, avu po viker, avu dè pan so l’ plantche ou è l’ årmå  ; …, voy. aisance, argent ; il nous faut de _ faire la fête, i nos fåt po fé l’ fièsse ; dites à _ vous pensez, dihez à qwè qu’ vos pinsez ; il n’y a pas de quoi [me remercier], çoula n’ våt nin lès pon.nes, ci n’ èst rin d’ çoula, di rin ; quoi qu’il arrive, voy. arri­ver ; quoi qu’on dise, qwè qu’ on dèye, qu’ on dèye çou qui ç’ vôye ; quoi qu’il m’en coûte, qui tot qu’ i m’ ènnè cosse (anc.) ; quoi qu’on sache, on n’est qu’un âne, tant qu’ on sèpe, on n’ èst qu’ ine ågne ; interj , eh quoi ! tu es fou sans doute !, pa ! t’ ès sot sûremint !

 

E0

quoi 1

pron. interrogatif qwè : qwè-ce quu c’ èst ? ; qwè-ce quu d’ ça ? ; qwè-ce qu’ il è divenou ; v’s-avoz fêt avou lu ? ; avec _ est-ce fait ?, di qwè-ce quu c’ èst fêt ? ; à qwè-ce quu tu sondjes ? ; su qwè-ce qu’ il astot mètou ? ; tu pous m’ dîre à qwè-ce qu’ i pinse ? ; dji n’ sé pus à qwè m’ anna t’ni ; et je ne sais _ encore (pour clore une énumération), èt dji n’ ti sé tot qwè ; à quoi bon ?, quine avance ?

 

S0

quoi 2

pron. relatif 1 qwè ; v’là à qwè-ce quu dj’ ons arivé ; c’ èst su qwè dju n’ sons pus do min.me avis ; il ont d’ qwè (s. e. viker) ; i gn-è pont d’ qwè (s. e. m’ rimèrcyi) ; come qwè, tu n’ pous pus t’ fiyi à pèrsone ; sins qwè, tu poûros bin tirer t’ plan tot seû ;

2 _ que (à valeur concessive), qwè quu ; qwè qu’ i d’djuche ou qwè qu’ i f’juche, ça s’rè todi parèy

 

S0

 

quoi 3

interj. qwè : qwè ! i va v’ni voci !

 

S0

quoi 4

 

n’importe _, n’ impôrte qwè ; voir n’importe

 

S0

 

Quoilin

(n de famille) Qwalin

 

S0

 

quoique

[conj] qwèqui, (e) mågré qui, (c) maugré qui, (o) maugrè qui

 

G100

quoique

conj bin qui, maugré qui ; quoiqu’il fasse son possible, maugré qu’ i faîye si possibe

 

C60

quoique

_ ce soit, loc quoique ce soit lui qui l’ait dit, maugré qu’  c’ èst li qu’ l’ eûche dit

 

C60

quoique

conj qwèki (, qwèqui ; tot quu Ma.), mågré qui (avec l’ind ou le subj)

 

E0

quoique

conj qwèki ; dji lî dîrê, qwèk’ avou lu, i gn-è rin à lî fé rintrer dins la tièsse 

 

S0

 

quolibet

quolibèt’ (qwo-)

 

E0

quote-part

nf paurt ; nous avons payé notre quote-part, nos-avans payî nosse paurt

 

C60

quote-part

quôte-pårt, scot, tèye (Vis.) ; voy. ÉCOT, PITANCE

 

E0

quote-part

quôte-pârt ; vèrser sa quôte-pârt ; (anc.) percevoir la _ des danseurs, lèver (ou ramasser) lès danses  [cette opération était l’apanage du lèveû (ou ramasseû) d’ danses, qui intervenait au milieu de chaque danse] ; personne qui percevait la _ des danseurs (« ramassait » les danses) lors d’un bal, li ramasseû d’ danses

 

S0

 

 

quotidien

le lot _ varie beaucoup, (prov) tos lès djoûrs ni s’ rissonant nin 

 

S0

quotidiennement

adv tos lès djoûs ; nous y allons quotidiennement, nos-î alans tos lès djoûs

 

C60

quotité

nf paurt ; on a calculé les quotités, on-z-a compté lès paurts

 

C60

Share This