FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

P

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

p

nm, seizième lettre de l’alphabet ; en français, « p » est associé à « h » pour former le son « f ». Ce n’est jamais le cas en wallon. Une photo, one foto.

 

C60

p

 

(lettre)

E0

p

nom de la lettre p,  

 

S0

pacage

nm (terre où l’on fait paître les bestiaux) tchamp

 

C60

pacage

pahis’ ; voy. paturage

 

E0

pacager

v (faire paître les vaches) mète lès vatches au tchamp, fé pache lès bièsses ; (brouter dans une pâture) pache ; les animaux pacagent, lès bièsses pachenut

 

C60

pacant

voy. rustre

 

E0

pacemaker

nm pile (f.) ; on lui a mis un pacemaker, on lî a mètu one pile

 

C60

pacha

nm pacha

 

C60

pacha

pacha ; i vike come on pacha

 

S0

pachyderme

pachidèrme 

 

S0

pacifier

v (ramener un pays à l’état de paix) rimète li paîs, pacifyî ; c’est lui qui a pacifié le pays, c’ èst li qu’ a r’mètu l’ paîs dins l’ payis ; (rendre calme) pacifier les esprits, rapauji lès djins, arindjî lès bidons

 

C60

pacifique

adj et n pacifike, paujêre, qu’ in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre ; c’est un pacifique, c’ è-st-on paujêre, il in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre

 

C60

pacifique

d’humeur _, voy. paisible

 

E0

pacifique

il est _, il èst doûs come on moton

 

S0

pacifiquement

adv pacifikemint, sins s’ mwaîji

 

C60

pacifiste

adj et n qu’ èst po l’ paîs ; c’est un pacifiste, c’ è-st-onk qu’ èst po l’ paîs

 

C60

pacotille

nf, cacaye, cacayerîye ; c’est une pacotille, c’ è-st-one cacaye ; c’est de la pacotille, c’ èst dè l’ cacayerîye

 

C60

pacotille

pacoterèye, voy. camelote ; or et argent de _, ôr di cou, årdjint d’ filou ; toute la _, (plaist) tot l’ houdin

 

E0

pacotille

pacoterîe ; qu’ èst-ce quu t’ ès ramassé po do l’ pacoterîe ?

 

S0

pacte

nm, arindjemint, mârtchi ; faire un pacte, convenu ; nous avons fait un pacte, nos-avans faît mârtchi èchone ; faire un pacte avec le diable, fé avou l’diâle, fé pakèt avou l’ diâle

 

C60

pacte

pake

 

E0

pactiser

v convenu, fè mârtchi, fé on-arindjemint ; pactiser avec le diable, fé avou l’ diâle, fé pakèt avou l’ diâle

 

C60

pactiser

paketer, fé pake

 

E0

pactiser

fé ; il pactise avec le diable, i fêt avou l’diâle

 

S0

pactole

nm il a trouvé le pactole, il a tchèyu su on pot d’ caurs

 

C60

Padoue

(ville d’Italie) Padou ; saint Antoine de _, sint-Antwane di Padou

 

S0

paella

nf paella

 

C60

paf

onom paf ; être _, voy. gris

 

E0

paf

interj mot-phrase qui exprime un bruit de chute, de coup, paf !vo-le-là su s’ vinte !

 

S0

paf !

interj paf!

 

C60

pagaie

nf, (pour pagayer) rame

C60

pagaille

, pagaïe, pagaye, nf (en grande quantité) en pagaille, à chupe chovéye, à n’ lès sawè compter ; (grand désordre) assonre ; quelle pagaille vous m’avez faite !, quéne assonre qui v’ m’ avoz foutu là !

 

C60

pagaille

margaye, voy. désordre

 

E0

pagayer

v ramer

 

C60

page

[nf] (o-c) pâdje, (e) pådje

 

G100

page 1

nf pâdje (, paudje) ; la première page, li prumêre pâdje ; vous le lirez en page 3, vos l lîroz à l’ trwèsyin.me pâdje ; en fin de page, au d’bout dè l’ pâdje ; il manque une page, gn-a one pâdje qui manke ;  tourner la page, rovyî; il faut tourner la page, cela ne sert à rien de ruminer tout ça, (i) faut rovyî tot ça, pus ç’ qu’ on r’mûwe on stron, pus ç’ qu’ i pûwe

 

C60

page 1

nm voy. valet

 

E0

page 1

(côté d’une feuille de papier) pâje ; on live di deûs cents pâjes ; ça èst scrît su la purmîre pâje ; toûrner lès pâjes ; tourner la _ (oublier le passé), toûrner la pâje ; être à la _ (comme il convient), sèy à l’ pâje ; elle est toujours à la _ (bien habillée), èlle èst todi à l’ pâje

 

S0

page 2

nm pâdje ; (expr.) il è-st-ossi afronté qu’ on pâdje di cour, il est aussi effronté qu’un page de cour, il est insolent ; prôpe corne on pâdje, propre comme un page

 

C60

page 2

nf pådje

 

E0

page 2

(jeune noble) padje (dans quelques loc. fig.) ; grossîr come on padje di coûr 

S0

pagination

nf numèrô d’pâdje (, d’ paudje) (m)

 

C60

paginer

v mète dès numéros auzès paudjes, numèrôter lès pâdjes

 

C60

paginer

påtchener

 

E0

pagne

nm pagne

 

C60

pagnouf

, -e n (personne mal dégrossie) pagnouf, -e ; one grosse pagnoufe ; lêd pagnouf ! [var. du fr. pignouf]

 

S0

Pagnoul

Pagnoûl, n de fam

 

E0

pagode

nf pagôde

 

C60

paie

, paye nf paye, payemint (m) ; jusqu’à la paie, jusqu‘au payemint

 

C60

paie

paye ; jour de _, djoû d’ påyemint ; (plaist) c’ èst sinte touche, li djoû dès bidouches ; toucher une bonne _, lèver ‘ne-bone qwinzin.ne

 

E0

paie

(paiement des salaires) pèye ; çu mwès-ci, la pèye toume li quinze ; li djoûr do l’ pèye, c’ èst la sinte-Touche (litt. « la sainte-Touche ») ; (salaire) pèye ; il è avou dobe pèye ; i ramon.ne djà one boune pèye à l’ mâjon 

 

S0

paiement

[nm] (o-c) payemint, (e) påyemint, (c) payadje, (o) payâdje, (e) payèdje

 

G100

paiement

, payement, nm payemint ; il attend son paiement, i ratind après s’ payemint

 

C60

paiement

payèdje, påyemint

 

E0

paiement

payemint ; fé on payemint à l’ posse ; (se dit pour signifier qu’on n’acquittera pas le _ dont il est question) marke ça su one fouye di djote, èt t’ la dinrès à l’ gade ! (litt. « inscris cela sur une feuille de chou et tu la donneras à la chèvre ! »)

 

S0

païen

, -enne, adj et n payin (f  payin.ne, payène)

 

C60

païen

, -enne payin, -in.ne 

 

E0

païen

, -ïenne adj et payin, payène ; n is vikant come dès payins ; i djure come on payin

 

S0

Paifve

Pêve, village

 

E0

paillage

nm payadje

 

C60

paillard

, -er, -ise payård, payårder, -îse, -erèye ; aler à l’ prate (Ve.) ; un vieux _, on vî cati (Ja.) ; voy. LIBERTIN, RIBAUD, SATYRE

 

E0

paillard

sacré vieux _ !, sacré vî marou !

 

S0

paillasse

[nf] payasse

 

G100

paillasse

nf payasse

 

C60

paillasse

payasse (-åsse Com., Du., Cou. ; -âsse La., Ma., St. ), parfois réservé à la _ [de paille] proprt dite (syn plaist matelas d’ plomes di sî pîds), payî , payèt , désignant proprt la _ de balles d’avoine, puis aussi de feuilles, de touffes de molinie ou de plumes (voy. encore matelas) ; dormir sur une _ posée sur le sol, dwèrmi à l’ payasse, fé  l’ payasse à l’ tére ; (anc.) (de paille ou de varech) (pour l’accou­chement) lét d’ misére

 

E0

paillasse

payâsse ; une _ remplie de balles d’avoine, one payâsse di payes ; une _ remplie de flocons de laine, one payâsse di flocons ; une _ remplie de paille, one payâsse di strin ; (personne indolente, paresseuse) payâsse ; c’ è-st-one grosse payâsse ; lîve-tu, payâsse ! (se dit à l’ adresse de qqn qui reste

tard au lit) ; (femme qui accorde volontiers ses faveurs) payâsse ; c’ è-st-one vrê payâsse

 

S0

paillasson

nm payasson ; s’essuyer les pieds sur le paillasson, rifroter sès pîds su l payasson; mettre la clé sous le paillasson, baguer, ènn’ aler, foute li camp

 

C60

paillasson

payasson ; _ de table, cleûsète ; abri fait de _, voy. ABRI

 

E0

paillasson

(pour s’essuyer les pieds) payasson 

 

S0

paille

[nf] strin [nm]

 

G100

paille

nf strin (m) ; un homme de paille, on-ome di strin ; un fétu de paille, on fistu di strin ; un chapeau de paille, on tchapia di strin ; boire à la paille, bwâre avou on fistu ; faire des liens avec de la paille, fé dès loyins avou do strin ; hacher la paille avec le hache-paille, hatchî lès strins avou l’ leup ; remuer la paille à la fourche, fotcheter li strin; (loc) être sur la paille, être ruiné, ièsse su li strin ; se mettre sur la paille, se ruiner, si mète su li strin ; tirer à la courtre paille, tirer à l’ bouchète; (expr) anéye di strin, anéye di rin, année où la paille est abondante n’ apporte pas de céréales ; à l’ Tchandeleûse, mitan grin, mitan strin, à la Chandeleur, les réserves de grain et de pailles sont à demi épuisées ; avou do timps et do strin, lès mèspes meûrichenut, avec du temps et de la paille, les nèfles finissent par mûrir ; ça roteûve come dès strins au molin, ça marchait comme des pailles au moulin,  très vite ; ça va come on pèchon dins one djaube di strin, cela va comme un poisson dans une gerbe de paille, ça ne va pas; feu di strin n’ dure nin lontimps, feu de paille ne dure pas longtemps, colère violente est vite apaisée ; on-ome di strin vaut one comére d’ ârdjint, un homme de paille vaut une femme d’argent, un homme a plus de valeur qu’une femme (expr. misogyne) ; on ritche qu’ è-st-avâre c’ è-st-one bourike kèrdjîye d’ awinne èt qui mougne do strin, un riche qui est avare, c’est une bourrique chargée d’ avoine et qui mange de la paille ; ostant waîtî après one atatche dins one djaube di strin, autant rechercher une épingle dans une gerbe de paille,  une aiguille dans une botte de foin ; voir la paille dans l’ œil de son voisin et pas la poutre qui est dans le sien, veûy li moche dins l’ ouy d’ on-ôte et nin li tch’vau qu’ èst dins l’ sink ; « Dins l’ timps, on mèteûve à paurt li pus bia strin d’ swèle po aumer lès twèts èt fé lès loyins, », (Dans le temps, on mettait en réserve la plus belle paille de seigle pour couvrir les toits et fabriquer les liens.) (L. Léonard)

 

C60

paille

de la _, dès strins ; dormir sur la _, dwèrmi so li strin ou ordt so lès strins ; botte, brin, fétu de _, …, voy. botte, chaume, fétu ; débris de _, voy. déchet ; lien de _, voy. lien ; _ hachée, dè l’ haksèle (hè- Ve., Wa., Vi. ), dè haksin ou hatchin (Gl.), voy. Hache-paille ; feu de _, feû di strinhouhou, houfa (Gl.) ; torche ou bouchon de _, twèrtchète ; torchon de _, wåmale ; chaise, chapeau de _, tchèyîre, tchapê d’ paye, (rural) tchèteûre (, -eûte), qf tchapê d’ solo ; _ destinée au tressage, stou (nm) (Gl.) ; tresser la _, trèyî (, triyî)  ; tresse de _, trèye ; touffe de _, topèt (nm) (Gl.) ; homme de _, ome di bwès ; [tirer] à la courte paille, å court fistou, å coûrt èt long, coûrt å long (Ju., Es.), lès fistous (Le. ; ås f. Ve., Wa., âs f. St., Ma.), à l’ bouhe (Du.; à b. La..), à l’ bouhète (Han., To. ; ås bouchètes Les.), ås cayèts (Har.)

 

E0

paille

(au sing) (tige des céréales) 1 strin ; do strin d’ grin ; do strin d’ blé ;  do bê strin ; stièrnichoz avou do prôpe sitrin ; one môye di strin ;  one bote di strin ; fé meûri dès poumes su do strin ; fé do l’ haksèle avou do strin ; vatche di strin, vatche di rin ; one payâsse di strin ; on tchapau di strin (, d’ paye) ; _ hachée destinée au bétail, haksèle ; dins l’ timps, on passot sès sîses à fé d’ l’ haksèle [de l’all. Haksel, paille hachée] ; _ mélassée (destinée aux chevaux), sucréma ; couche de _ aménagée par la truie avant de mettre bas, wa (wè Te.) ; la troye fêt s’ wa, èle va cosseler ; (au fig) un homme de _, on-ome di bwès ; il est sur la _, il èst su li strin ; tant qu’ on-ome sét sâteler on strin a pîds djondous, c’ èst qu’ il èst co bon ; (chalumeau) strin ; bware one limonâde avou on strin ; tirer à la courte _, tirer à l’ bouche ; remettons-nous-en au sort (en tirant à la courte _), eûreûs la bouche (litt. « heureux (= chanceux) la courte paille ») ;

2 paye ; une _ (peu de chose), one paye ; mile eûros, por lu c’ è-st-one paye, tês’ ; _ de fer, paye di fièr ; un homme de _ (un prête-nom), on-ome di paye

 

S0

pailler

v (envelopper de paille) mète do strin

 

C60

pailler

_ les bouteilles, mète lès payassons s’ lès botèyes

 

S0

pailletage

nm(action de pailleter) payetadje

 

C60

pailleter

v (couvrir de paillettes) payeter

 

C60

paillette

nf payète

 

C60

paillette

payète

 

E0

paillon

_ pour les bouteilles de vin, de liqueur payasson 

 

S0

pain

[nm] (o-c) pwin, (e) pan

 

G100

pain

nm, pwin ; du pain blanc, do blanc pwin ; du pain gris, do gris pwin ; du pain complet, do gris pwin ; du pain de froment, do pwin d’ frumint ; du pain grillé, do rosti pwin; du pain cuit au four, do pwin cût su l’ for ; du pain cuit sur la pierre, do pwin cût su l’ tîlia ; du pain au lait, do pwin au lacia ; du pain fait à la maison, do pwin d’ cûjéye (par rapport au pain de boulanger, pwin d’ bolèdjî) ; petit pain genre de sandwich mais plus petit,  crèné, pwin d’ bouche ; petit pain rond, pistolèt ; petit pain rond et plat, faluche (f) ; petit pain sucré, mitchot, moniche, pwin d’ suke; pain à la grecque, croquet; petit pain en pâte feuilletée contenant une saucisse, avisance (f) ; petit pain contenant une pomme, raubosse (f) ; pain perdu, matoufèt, pwin pièrdu; pain d’épice, pwin d’ amande, pwin d’ tchin, pwin d’ èpice ; pain azyme, pwin d’ jwif; du pain bien levé, do pwin bin rivenu ; pain mal levé, pwin rèclawé ; pain dont la croûte se soulève, pwin  baoté ; la croûte du pain, li crosse do pwin ; la mie, li chume ; une miette, one grumiote ; un quignon, on tchikèt d’ pwin, on cougnèt d’ pwin ; une tranche de pain, one taye di pwin ; une grosse tranche de pain, one bringue ; un croûton de pain, on crochon ; une tranche de pain à beurrer, one taye, one trintche di pwin ; une tartine, one târtine, one fadéye ; deux tranches de pain superposées, one mitche ; excédent de tartines rapportées par l’ouvrier, pwin d’ agace, pwin d’ coucou ; ensemble des pains d’une cuisson, one fornéye di pwins ; forme à pain en métal, paîlète, platène à pwin ; forme à pain en paille, ponète di strin ; signer le pain, sègnî l’  pwin ; entamer un pain, èdaumer on pwin ; du pain qui ne rassasie pas, do pwin qui n’ èst nin r’pachant; (loc) avoir du pain sur la planche, awè do pwin su l’ plantche, awè do four su l’ cina, avoir du foin sur le fenil ; avoir son pain cuit, awè s’ pwin cût ; bon comme le pain, bon come li pwin ; ça ne mange pas de pain ça n’ mougne todi pont d’ pwin ; ça se vend comme des petits pains, ça s’ vind come dès pwins au bolèdjî ; c’est pain bénit, c’ èst tot pwin bènit ; long comme un jour sans pain, long come one samwin.ne sins pwin ; manger son pain avant son pain noir, mougnî s’ blanc pwin d’vant s’ nwâr ; mettre au pain sec, mète au pwin tot sètch ; pour une bouchée de pain, po(r) à mitan rin; (expr) awè on stomak come on pwin (d’ chîs lîves), avoir un estomac comme un pain (de trois kilos), avoir l’ estomac lourd ; ièsse po l’ pwin po l’ tchau, être pour le pain pour la viande, être incapable d’intérêt intellectuel, ou aimer autant manger n’ importe quoi ; djè l’ a ieû po pîce di pwin, je l’ai eu pour pièce de pain,  pour presque rien ; dji n’ aureûve pu seû dîre do pwin, je n’ aurais plus su dire « du pain », je n’ aurais plus su dire « ouf! » (tellement j’étais fatigué) ; faute di taute, on mougne do pwin, à défaut de tarte on mange du pain, faute de grive on mange du merle ; il èst co pus r’tchèyu qu‘ on pwin mau rivenu, il est encore plus retombé qu’ un pain mal levé, il est fameusement appauvri ; il îrè mia pus taurd, nos ratraperans totes nos mitches èn-on pwin, cela ira mieux plus tard, nos récupérerons toutes nos tartines en un seul pain; « Lès cias qui n’ ont pont ieû d’ chance ratrapenut totes leûs miches ènn on pwin. » (T & W) ; i n’ a nin mougnî s’ pwin dins on satch, il n’ a pas mangé son pain dans un sac, il a travaillé dur ; i promèt pus d’ bûre qui d’ pwin, il promet plus de beurre que de pain, il promet sans se soucier d’exécuter ses promesses ; i vos r’ssatchereûve bin l’ pwin foû d’ vosse bouche, il vous retirerait bien le pain de la bouche; li cia qui n’ sét discôper l’ pwin n’ èst nin co bon po l’ gangnî, celui qui ne peut pas couper le pain n’est pas encore apte à gagner sa vie (à se mettre en ménage); noûri d’ taute, li stomak braît, noûri d’ pwin, i rît, nourri de pain, l’ estomac pleure, nourri de pain, il rit ; on blanc-mwârt, c’ è-st-on pau cût, on bossu èst trop ruvenu, un pain blême est trop peu cuit, celui qui est enflé a levé trop fort ; on n’ gangue nin s’ pwin à r’waîtî passer lès baloûjes, on ne gagne pas sa vie à regarder passer les hannetons, à ne rien faire; on n’ si ode jamaîs d’ pwin, on ne se fatigue jamais de pain

 

C60

pain

pan (pwin Hu., Han. ; pin Wa.), (plaist) dorêye à deûs crosses ; petit _, pistolèt, flûte, hufenale ; voy. miche ; petit _ pétri au lait, pan molèt, cwårelèt (anc. ; à Ja., c’était un pain blanc d’un kilo), panehê (anc.) ; _ blanc de 2 kg, tîsselèt (anc.) ; _ dont la croûte est brûlée, cou-d’-tchapê ; _ mal levé et dur comme fer, dè pan r’fèré, do fèré pan (La.) ; ayant perdu son humidité, bin sêwé ; voy. boursouflé, ferme, rassis ; du fait en tartines, emporté de la maison par le père puis y rapporté, que les enfants mangent en le croyant meilleur, do pan d’ coucou (St.), dè pan d’ oûhê (Ja.) ; petit creux au centre du _, botroûle ; _ perdu, pan doré ; voy. épice ; _ à chanter, voy. hostie ; c’est _ bénit pour lui, voy. bénit

 

E0

pain

petit _ sucré, mitchot

 

S0

pain

1 pwin ; la crosse do pwin ; la miète do pwin ; on gougnon d’ pwin ; on twargnon d’ pwin ; on bokèt d’ pwin ; dès miètes di pwin ; la bwêjeûre do pwin ; do pwin d’ mènadje ; do pwin d’ boulanjer ; do blanc pwin ; do nwar pwin ; do gris pwin ; do pwin d’ frumint ; do pwin d’ blé ; do pwin d’ grin ; do pwin d’ sârt (Te.) ; do pwin âs crompîres ; do pwin molèt ; do pwin cût s’ la pêle ; do pwin cût su platine ; du _ cuit sur le pavé du four, do pwin cût s’ la brike ; du _ que l’on à fait cuire dans le coffre de la cuisinière en le déposant sur une brique réfractaire, do pwin cût su one brike rèfractêre ; do novê pwin ; do pwin rassîs ; do pwin sètch ; manger son _ sans que celui-ci ne soit garni (de beurre, de confiture), mindji s’ pwin sètch ; do pwin tot makas’ ; li pwin èst sur ; li pwin file ; adoumer l’ pwin ; sègni l’ pwin ; côper l’ pwin ; il ne faut pas gaspiller le _, i n’ fât nin c’taper l’ pwin do bon Dju ; fé bèni l’ pwin à l’ Tchandeleûse ; do pwin d’ coucou ; long come on djoûr sins pwin ; i gangne su pwin à l’ souweûr di s’ front ; mindji s’ blanc pwin divant l’ nwar ; il è st pwin tot cût ; acheter pour une bouchée de _, acheter po pîce di pwin (ou po on bokèt d’ pwin) ; ça s’ vind come dès p’tits pwins ; ça s’ vind come do pwin bèni ; avèr do pwin s’ la plantche ; avèr totes sès mitches à on pwin ; _ dont la pâte n’a pas bien levé, calebasse ; du _ cuit sur la brique, do pwin cût su l’ èsse (pavé du four) ; _ fabriqué par la ménagère, pwin d’ mènadje (opp. à do pwin d’ boulanjer) ; _ d’épice, pwin (ou pin) d’ èpice ; donner (aux pâtons) la forme du _, rimwêrer (rimêrè Te.) ; rimwêrer lès pwins (ou toûrner lès pwins) [forme préfixée d’un v. mwêrer, inusité dans la région de Ba., mais connu ailleurs comp. a. fr. mairier, lg mêrî ; mwêron] ; celui qui n’est pas capable de couper son _ n’est pas capable de le gagner (se dit à l’adresse de qqn qui coupe maladroitement le pain), li ci qui n’ sét nin côper s’ pwin n’ sét nin l’ gangni

(anc.) du _ qui n’avait pas été mangé lors d’une collation servie pendant le travail aux champs et que l’on donnait aux enfants mis en appétit par cette dénomination, do pwin d’ coucou

 

2 pin (dans quelques loc.) ; des _s perdus, dès pins pèrdus ; du _ d’épice, do pin (plus svt do pwin) d’ èpice

 

S0

pair

nm hors pair, come i gn-a pont, râre ; vous êtes un homme hors pair, vos-èstoz on-ome come gn-a pont d’ feume (et vice versa), v’s-èstoz on-ome tot-oute (f  tote oute); « Vos vos trompez, Chanchès, c’ è-st-on râre djouweû. » (Alphonse Sacotte, Li dèclarâtion da Chanchès) ; aller de pair avec, aler èchone avou

 

C60

pair

, -e pêr, -e ; [jouer] à _ ou impair, à pêr ou mons ; s’en aller de _ ensemble, ènn’ aler kipére à k’pagnon

 

E0

pair 1

, paire adj pêr, pêre ; on nombe pêr 

 

S0

pair 2

t. plaisant pour s’adresser à un _, confré (Com.) ; qué novèle, confré ?

 

S0

paire

[nf] (c) paîre, (e) pére, (o) père ; v. couple

 

G100

paire

nf paîre ; une paire de chaussures, one paîre di solés ; une paire de gants, one paîre di wants ; une paire de lunettes, dès bèrikes, dès lunètes ; une paire de ciseaux, one cisète ; une paire de pigeons, one cope di colons ; c’est une paire d’amis, c’ èst deûs soçons; (loc) c’est une autre paire de manches, c’ è-st-one ôte afaîre ; les deux font la paire, sint Rok n’ è va jamaîs sins s’ tchin (= saint Roch ne part jamais sans son chien)

 

C60

paire

pêre ; une _ de ciseaux, ine cisète ; les deux font la _, lès deûs fèt l’ pêre, c’ èst l’ boton parèy à l’ abit

 

E0

paire

(réunion de deux choses identiques ou symétriques) pêre (pwêre Ba.) ; one pêre di lècètes, di lunètes, di solés, di tchâsses ; (au fig) c’ è-st-one ôte pêre di mantches ; (réunion de deux personnes) pêre ; les deux font la paire (ils ont les mêmes défauts), lès deûs f’jant la pêre ; les deux font la _, avou on tonê, on fêt deûs cuvèles (litt. avec un tonneau, on fait deux cuvelles)

 

S0

paisible

[adj] (o-c) paujêre, (e) påhûle

 

G100

paisible

adj paujêre (, paujîre) ; paraître paisible, awè l’ aîr paujêre; ici il fait plus paisible, véci, i faît pus paujêre ; vivre paisible, viker paujêrement

 

C60

paisible

, -ement påhûle, -emint (påhîre Be., Cou.) ; voy. calme, coi, TRANQUILLE

 

E0

paisiblement

adv paujêremint (, paujîremint)

 

C60

paisiblement

il s’est éteint _, i s’ è distindou come one tchandèye

 

S0

paisseau

voy. échalas

 

E0

paisson

voy. glandée

 

E0

paître

[v] (c) pache, (e) pahe, (o) tchampyî

 

G100

paître

v pache ; mener paître les vaches, mète lès vatches au tchamp; (loc) envoyer paître, èvoyî à l’ djote, … au diâle

 

C60

paître

vi pahe (pahî Fl., Od., -i Amp., Cou., Ho.), pahener, wêdî,  (anc). wêbî (Le.), tchampi (Com., Ta.), magnî, -eter è pré ; voy. BROUTER, PATURER, PICORER, TONDRE ; aller _ sur les terres d’autrui, aler à må-wèrant (Vil.) ; mener _ le bétail, aler ordt ås tchamps ou ås vatches, è tchamp (Ja.) ; voy. champ ; envoyer _, voy. diable

 

E0

paître

vi (en parlant du porc) pachener ; li porcê pachène bin (comp. pasturer) ; (lieu où les cochons paissent) pature (nf) dès porcês

 

S0

paix

[nf] (e) påy, (o) pés, (c) paîs

 

G100

paix

nf paîs ; faire la paix, fé l’ paîs ; juge de paix, juje di paîs ; je préfère la paix à la guerre, dj’ in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre; (loc) avoir la paix, ièsse trankile ; foutre la paix, lèyî trankile ; fichez-moi la paix, lèyîz-me trankile ; avoir la conscience en paix, ièsse drwèt dins sès botes; (expr) li brouyîye aîwe si va todi raclérit, l’eau trouble va toujours s’éclaircir, les disputes finissent par s’apaiser

 

C60

paix

påye ; néol, juge de _, djudje di pês ; _ à ses cendres, pês à sès cindes, voy. feu 2 ; mettre la _ autour de soi, mète li bin åtoû d’ lu ; voy. calme, tranquil­lité, patène

 

E0

paix

(entente) pês ; fèjoz la pês assone !; j’ai l’âme en _ (la conscience tranquille) dj’ ê l’ âme en pês ; pês à si âme ! ; lêsse-mu la pês ! ; on juje di pês ;  fiche-moi la _ !, bwêje la lète qui sût l’ pé ! (litt. « baise la lettre qui suit le p (= le q) »), (grossier) pâle à m’ cou, ma tièsse èst malâde; (anc.) (se dit à l’ adresse d’enfants qui veulent s’immiscer dans la conversation des grands) laissez-nous en _ !, dijoz vos priyères ! (dites vos prières !)

 

S0

Paix-Dieu

à la _, à l’ På-Diè, anc abbaye de Jehay

 

E0

pal

nm (pieu) pau, pikèt

 

C60

pal

; voy. pieu

 

E0

palabre

nf ramadjadje (m), rametadje (m), tchafetadje (m), tchaketadje (m), tchatcha (m); (loc) se perdre en palabres inutiles, causer po n’ rin dîre              

 

C60

palace

nm palace

 

C60

palais

[nm] (c) palaîs, (o) palés, (e) palå

 

G100

palais

nm (édifice) palaîs ; palais royal, palaîs do rwè; palais de justice, palaîs d’ justice; (partie supérieure interne de la bouche) lampa; (loc) avoir le palais fin, awè one fine bouche

 

C60

palais 1

(du prince-évêque, du roi, de justice, …) palås

 

E0

palais 1

(de la bouche) palês ; dji m’ ê broûlé l’ palês

 

S0

palais 2

(de la bouche) palås

 

E0

palais 2

(édifice) palês ; li palês rwayâl

 

S0

palan

nm,palan

 

C60

palan

tåkène (, tankène), blok di tankène ; voy. POULIE, TREUIL

 

E0

palanche

(anc.) coûbe, tinå (nm), pwèterê ; voy. joug

 

E0

palancon

palemint (ard ; paremint Ja., Vil.)

 

E0

palastre

twèson

 

E0

palatin

palantin (-intin Ma.)

 

E0

palatine

palatène (anc.)

 

E0

pâle

adj (teint) pâlausse, pâle ; il était tout pâle, il èsteûve tot pâlausse ; il est devenu tout pâle, il a divenu tot blanc; (qui a peu d’ éclat) un bleu pâle, on pâle bleu, on bleuw fwârt tène

 

C60

pâle

påle, blanc come on lîçou (, on mwért, ine makêye), voy. blême ; [le soleil est] tout _, [il a] pâli, tot blanc, flåwe, (k’)mahî, malåde, påle, blâw (Ve., Li., Bi.), blankès’ (Ve.),  blètch (Ja., GrH. ; blatch Fa. ; zblètch GdM.), palot (Com., Xh.), on blanc ou mwért solo ; il a påli, blanki, flåwi, hoyou,  blâwi (Li., Bi.) , i d’cwèlih

 

E0

pâle

adj (peu coloré, blême) (en parlant du teint) blaw (, -e), pâle, sblèdje [zbl-] (sbladje Lu., qqf à Ba.) [à rattacher à l’all. bleich, pâle]; il astot tot pâle ; èlle è rivenou pâle come one mwate ; (de qqn qui a le teint _) (grossier) i tchîe dès vièrs po lès-ûjês (Com.) (litt. « il chie des larves pour les oiseaux ») ; (de peu d’intensité) pâle ; do vèrt pâle ; li slo èst pâle ;   ç’t-afant-là èst tot blaw ; (de peu d’intensité) blaw (, -e) ; li slo èst blaw ; le soleil est _, c’est signe de pluie, li slo èst malâde (ou èst pâle), c’ èst signe di pleûve ;

 

S0

palefrenier

nm vaurlèt

 

C60

palefrenier

sogneû di dj’vås, palefurnî

 

E0

paléontologie

palèyontolojîye

G0

paléontologue

palèyontologue

G0

paleron

paluron

 

E0

Palestine

li Têre Sinte

 

E0

palestinien

palèstinyin

G0

palet

palå (anc.) ; [jouer] au petit _, å p’tit palå, å fiér à tèyeû (anc.) ; petit _ pour jouer à la marelle, tahê, palèt (St.), caye ou cayå (Bas.), pîre (Ja., La., Du.) ; voy. marelle

 

E0

paletot

paletot

 

E0

paletot

(veste) paletot ; abotener s’ paletot

 

S0

palette

palète ; _ de roue, élète, plantchète ; _ en buis pour mélanger les confitures, …, en ébullition, mahète ; voy. PELLE, PLATROIR, TRUELLE

 

E0

palette

(instrument en bois, de forme plate et allongée) palète ; les _s en bois avec lesquelles on façonne les mottes de beurre, lès palètes di boûre ; arindji l’ boûre avou lès palètes

 

S0

pâleur

nf pâleû

 

C60

pâleur

påleûr ; _ cadavéreuse, blanc-mwèristé ; _ du soleil, pâlisté do solo (Ma.) ; voy. pâle

 

E0

pâleur

pâleûr ; il astot d’ one pâleûr, télemint qu’ il astot arèdji !

 

S0

palier

nm (d’escalier) apas, pas d’ gré ; la porte qui donne sur le palier, l’ uch qu’ èst su l’ pas d’ gré; (loc) par paliers, faît-à faît, à faît

 

C60

palier

_ d’escalier, pas d’ gré, apas d’ montêye, plat d’ gré ; _ dans le tas du gerbier ou la meule pour passer les gerbes plus haut, gré, pas, apastrapète (nf), cråne ; (houill) polî ; _ pour la vache à l’étable, lét (La.), ôtenâre (Cha.)

 

E0

palier

(d’escalier) palier ; lès solés sont su l’ palier 

 

S0

palière

ou marche _, bossê

 

E0

Paligot

(n de famille) Paligot

 

S0

 

palinodie

voy. opinion

 

E0

pâlir

v pâli, divenu tot blanc, … tot pâle ; je pâlis, dji pâli ; nous pâlissons, nos pâlichans ; ils pâlissent, is pâlichenut ; je pâlissais, dji pâlicheûve ; je pâlirai, dji pâlirè ; pâlissant, pâlichant ; pâli, pâli ; action de pâlir, pâlichadje (m)

 

C60

pâlir

påli, dimeni påle, blanc, voy. DÉTEINDRE, PÂLE

 

E0

pâlir

vi (blêmir) il è pâli quand dj’ lî ê dit la vèrité ; (perdre son éclat) (en parlant d’une couleur) pâli ; li bleû è pâli â slo

 

S0

 

palis

, palissade påfis’ (nm), palissåde

 

E0

Paliseul

npr Palijû

 

C60

palissade

nf (barrière de bois) clôye

 

C60

palissade

palissâde

 

S0

palisser

(un arbre) riminer

 

E0

paliure

le _, la spine do Cris’

 

S0

 

palladium

paladiom’

G0

pallier

v nous allons essayer de pallier à cela, nos-alans sayî d’ fé one saqwè

 

C60

palme

nf (symbole de victoire) pompon (m) ; elle a remporté la palme, c’ èst lèye qu’ a ieû l’ pompon

 

C60

palmé

, ée adj come one pate di canârd

 

C60

palmier

nm palmier

 

C60

Palmyre

npr Palmîre

 

C60

palombe

voy. ramier

 

E0

palon

voy. écope

 

E0

palonnier

nm pour fixer les traits des chevaux) andon, coplî, landon ; grand palonnier, dobe landon ; palonnier simple, lamia

 

C60

palonnier

1 _ simple, cope (nm), qqf copê (copia Cou. ; coplê Fl., Gl., Ho. ; coupli Ja., La. ), lamê, lamète, trèyant (Bo.), wèrbiyon (Li.,GrH., Bi.), wiban (Wan., Ma.) ; 2 _ double, balance [à deûs], lame, trèpsin, lamê, håtroû, dobe coupli (St.), dobe wèrbiyon (Arb.), dobe wiban (Wan., Rob.) ; _ attaché au bout du timon, simpe kimougna (Bert.) ; 3 _ triple : balance à treûs, trèpsin (Sp., Ba., Od.), landon ; _ triple attaché au bout du timon, grand cope ou k’mounê (Com. ; k’mounia Be., Cou., Grehen ; dobe kimougna Bert.) ; 4 en Hesbaye, quand on attelle à six chevaux, dont quatre au bout du timon, on emploie une balance à qwate (, on k’mounia d’ qwate Bert. ; haveroûle, (nf) Cip.) ; 5 faux palonnier, voy. baton

 

E0

palonnier

_ simple, trèpsin ; acrotcheter l’ trèpsin à l’ balance ; _ double, balance ; grand _ pour trois chevaux, muni d’une crémaillère permettant de répartir la traction en fonction de la force des chevaux; il est relié à un palonnier simple (lu trèpsin) et à un palonnier double (la balance) landon (andon Te.)

 

S0

 

 

 

 

 

 

pâlot

, otte adj bladjot (-e)

 

C60

pâlot

, -e, voy. lourdaud

 

E0

pâlot

, -e on pô påle ; l’enfant est _, li p’tit èst tot blèt’; voy. pâle

 

E0

pâlot

, -otte adj pâlot (, -ote), sblèdje [zbl-] (sbladje Lu., qqf à Ba.) ; èlle èst bin pâlote ; elle est toute _te, cette gamine, èlle èst tote sblèdje, çusse gamine-là [à rattacher à l’all. bleich, pâle] (de peu d’éclat) ; li slo èst pâlot

 

S0

palpable

adj qu’ on sét sinte, … djonde, … pougnî d’ dins, … frochî dins sès mwins

 

C60

palper

v sinte (avou sès mwins) ; moi, je dois le palper, mi, i mè l’ faut sinte

 

C60

palper

kissinti ; voy. sentir, toucher

 

E0

palper

vt (tâter) kipôcyi (Mi.), spôcyi (Lu., Vau.) ; spôcyi do l’ sitofe ; spôcyi la farine po vèy si èle n’ èst nin à nokètes (Vau.)

 

S0

palpitation

nf batemint d’ keûr (m)

 

C60

palpitations

avoir des _s, avèr dès batemints d’ keûr ; j’ai des _s, dj’ ê l’ keûr qui bouche, dj’ ê l’ keûr qui bat la bèrloke

 

S0

palpiter

v bate, frapyî, toketer ; il a le cœur qui palpite, il a s’ keûr qui toketéye

 

C60

palpiter

, -ation påpî, -ièdje ; voy. HALETER

 

E0

palplanche

båtchemint ; (houill) béssèle

 

E0

paltoquet

halcotî, marlatcha ; voy. argoulet

 

E0

pâmer

(se) v paumer

 

C60

pâmer

, -oison påmer, -èdje (, -eûre), (ordt) flåwi, toumer flåwe, (plaist) toumer d’ pâmwèson ou di s’ makelote ; voy. DÉFAILLANCE

 

E0

pâmoison

nf paumadje (m); tomber en pâmoison, paumer

 

C60

pamphlet

panflèt

G0

pamplemousse

nm pamplèmousse

 

C60

pampre

voy. sarment, surgeon

 

E0

pan

nm (de chemise) pagna ; on voit le pan de ta chemise, on vèt vosse pagna, gn-a vosse pagna qui passe ; en pan de chemise, à pagna volant; (expr) gn-a d’ qwè rîre avou s’ pagna è s’ bouche, il y a de quoi rire avec le pan de sa chemise en bouche, c’est de la tragi-comédie (iron); pan de mur, bokèt d’ meur, burton d’ meur, meurtia

 

C60

pan

interj pan !, panf !, pign ! ; (expr) pign su s’-t-ouy !, pan, sur son œil ! (dit-on d’un coup adroitement donné)

 

C60

pan 1

_ de chemise, panê (pagna Hu.), voy. chemise ; _ d’habit, voy. basque ; _ de mur, bokèt d’ meûr, plakê

 

E0

pan 1

(de chemise) panê (pè- villages); le pan de derrière, li grand panê ; le pan de devant, li p’tit panê

 

S0

pan 2

(onom) pingn, pin-n’, pèn’, pègn, pign ; (d’une détonation) paf ; pif, paf, pouf ; (d’une chute), voy. pata­tras ; et COGNER, FRAPPER, HEURTER, ROSSER

 

E0

pan 2

(versant, pente (de toit)) pan ; on tèt à quate pans

 

S0

 

pan 3

interj, mot-phrase 1) qui exprime un bruit sec, une détonation, pan ! ; 2) qui imite le bruit d’un coup qui claque sèchement (une gifle p. ex.) pègn ! ; pègn ! a v’là co one !

 

S0

panacée

nf c’est la panacée, c’ èst bon po tot, ça r’faît tot

 

C60

panache

, -er, -age panache, _er, -èdje ; un panache, on ploumasse (Rob.) ; voy. PLUMET, STRIÉ

 

E0

panaché

(de boissons) panaché ; prinde on panaché

 

S0

panacher

vt (composer avec des éléments divers) panacher ; empl absolt _ une liste électorale, panacher ; dins l’ timps, on p’lot panacher

 

S0

 

 

panade

panêye

 

E0

panade

panâde ; fé la panâde po l’ pètit

 

S0

panafricain

panafrikin

G0

panais

nm panauche, pastinaude (f) ( , pastinauke (f)) ; « D’abôrd qu’ èles ni vont nin co broker dins mès pastinaukes. » (E. Gilliard)

 

C60

panais

panåhe (nf) (-âche Amp., -åke Wa., -åte Ve., Gl., Ho., Ber. ; pènåhe Hu.), pastinåke (Han.), patenêye (St., Ma.) ; _ sauvage, voy. berce

 

E0

Panam

(Paris en argot) Paname ; dj’ ons stî a Paname 

 

S0

panama

nm (chapeau de paille) panama, tchapia d’ paye

 

C60

panama

(chapeau) panama

 

S0

Panama

Panama (pays) 

 

S0

panaméricain

panamèrikin

G0

panard

adj (cheval) panârd

 

C60

panard

cheval _, on dj’vå panå, qui rote francès, qu’ èst francès, qui tape trop lådje à roter; voy. cagneux, che­ville

 

E0

panard

un cheval _, on tch’vau francès (opp. à comtwas

 

S0

 

panaris

[nm] (o-c) blanc dwèt, (e) blanc deût, (c) parfi

 

G100

panaris

nm  blanc dwèt, pârfi

 

C60

panaris

_ superficiel, blanc deût, måva deût ; _ profond, pwèrfi

 

E0

panaris

blanc dèt

 

S0

Panaye

rue _, rowe Panêye, à Liège

 

E0

pancarte

nf (écriteau) pancârte

 

C60

pancarte

pancârte

 

S0

Pancrace

saint _, sint Pancrace, sint Måcrawe

 

E0

Pancrace

(n d’un des « saints de glace », fêté le 12 mai) Pancrace

 

S0

pancréas

_ du porc, norèt (Le.) ; voy. panne 2

 

E0

pancréas

pancrèyas’

G0

panda

panda

G0

pandour

(nom d’un ancien jeu de cartes) pandour ; dins l’ timps, is djouwint o pandour [jeu qui se pratiquait avec un système de surenchère dans les annonces des points; celui qui espérait récolter la totalité des points mis en jeu criait « Pandour! »] [vorrespond au fr. pandour, homme dont les manières sont rudes et impolies (Littré)]

 

S0

paner

(des côtelettes) paner

 

E0

paner

vt paner ; paner dès côtelètes ; do mèrlan pané

 

S0

panerée

banselêye ; _ d’épinards, etc., exposée en vente, fa (nm)

 

E0

panetière

_ de berger, malète di bièrdjî

 

E0

paneton

_ de paille tressée, catwére, banselète, bohenète, caté, cwèrbèye, foûme ås pans, goflète, pani, picotègn (Ho., Han.), pognoû (Lan.), ponète, vanète, vaneure, mèseure (Vil.) ; _ de tôle, catwére, goflète, pêle, platène, wagon (Wa., Har., Du.)

 

E0

paneton

corbîe ; mète lèver l’ pwin dins one corbîe

 

S0

paneton

corbîe (nf) à pwin

 

S0

paneuropéen

paneûropèyin

G0

panicaut

(plante) bleû stièrdon

 

E0

panier

[nm] tchèna, (e) bansetê, (c) bansetia, (o) kèrtin, (e-c) bodèt

 

G100

panier

nm pani ; panier très large, tchèna ; petit panier, tchètin ; panier en osier tressé, pani à trèyes, panî d’ aurdéye ; panier à fruits, tchèna à frûts ; « I gn-aveûve todi on grand tchèna à frûts è l’ cûjène. » (E. Gilliard) ; panier rond en paille destiné au chat, ponète (f) ; « Nos p’tits soçons, is v’nin.n è nosse maujone quand nos n’ èstin.n nin là èt qui l’ tchèt èsteûve mièrseû à s’ ponète addé li stûve. » (E. Gilliard); panier du chien, pani, pani do tchin ; panier à couverts, rèspe ; panier- alise, bodèt ; filet à provisions, cabas, saclèt ; panier à linge, manne, banse ; coussin pour porter un panier sur la tête, cassète ; contenu d’un panier, panéye, (f), pani, panisseléye (f) ; un panier de pommes, one panéye di pomes; (expr) dè l’ nîve di fèvri, c’ èst d’ l’ aîwe dins on pani, de la neige au mois de février, c’est de l’eau dans un panier, elle n’a aucun effet bénéfique; panier de basket, filèt

 

C60

panier

_ d’osier tressé, à une anse, bansetê, plat bansetê, (ard) tchèna ; _à deux anses cabas, bansetê ; grand _ de maraîchère, tchèté (ou banse à qwate orèyes) ; petit _ de maraîchère, cabasse, nahê, (pitit) tchèté, rimanant (Hu.), tîsselète ; grand _ de paille tressée, pour conserver le grain, …, (ard) strama (-mou St.) ; _ pour cueillir les pommes, …, voy. cueilloir ; _ de pêcheur, bansetê, bahaude (Er.) ; _ servant à semer, (ard) banse sèmerèce ; grand _ à couvercle avec cadenas, bodèt ; (houill) bodèt, (anc.) bondif, pani ; _ pour le transport d’un coq chanteur ou de combat, bot ; grand _ plat pour le transport de pigeons mis au concours, létê (y mettre les pigeons : èholer lès colons) ; _ pour le transport de volaille, tchêve, voy. cage ; long _ (ou toile), attaché(e) sous la charrette du roulier,  ourdouh (,roûdouh), fôrant-drèp (Ja., -drap Ma.) ; _ roulant pour enfant, gadot, voy. chariot ; _ sans fond, rèhon ; au fig, _ percé, banse sins cou ; panier, dans quelques expressions :  panier ås colons, panier d’ oneûr, panier à bour­gogne ; voy. corbeille, CORBILLON, HOTTE, MANNE, PANETON, PICOTIN, PONDOIR

 

E0

panier

_ en osier allongé et plat, muni d’une anse mais dépourvu de couvercle, tchèna ; on f’jeû d’ tchènas ; (son contenu) tchèna ; on tchèna d’ bwès ; on tchèna d’ oûs ; (prov) il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même _, i n’ fât nin mète tos sès-oûs dins l’ min.me tchèna ; on n’ va nin quèri d’ l’ êwe avou on tchèna ; _ en fer à mailles entrelacées, tchèna ;

ramasser lès crompîres avou l’ tchèna d’ fièr ; i fât quate tchènas po fé cinkante kilos d’ crompîres (le contenu d’un tchèna de pommes de terre étant évalué à 12 kg) ; petit _ d’osier tressé, pourvu d’une anse, satchot, bansetê ; (son contenu) bansetê ; on bansetê d’ rècines ; grand _ plat, à clairevoie, utilisé pour le transport des volatiles, des pigeons de concours, etc., hote (nf)

 

S0

paniquard

, arde adj chitaud (-e)

 

C60

panique

nf tchandîye, tchôde, vèssète, peû d’ tos lès diales ; on-z-a ieû peû, dji n’ vos di qu’ ça! ; être pris de panique : voir « paniquer » ; se remettre après une panique, rawè sès songs ; mouvement de panique, èfoufiadje di tos lès diâles, ènondadje di tos lès diâles

 

C60

panique

hoûle ; voy. déroute, fRAYEUR, FROUSSE, PEUR

 

E0

paniquer

v être gagné par la panique, awè l’ pèpète, awè l’ vèssète, awè l’ keûr pitit, awè l’ cu strwèt, ièsse sitrindu, ièsse tinkî,  rissèrer sès fèsses, ni pus viker, chiter ; je paniquais, dji n’  vikeûve pus; (expr) il èsteûve pus mwârt qu’ è vike, il était plus mort que vif, il paniquait ; vos n’ lî aurîz pus seû awè one gote di s’ song, vous n’ auriez pu lui tirer une goutte de sang, idem ; s’ il aureûve ieû on liârd dins sès fèsses, i n’ aureûvet nin ieû tchèyu (iron), il aurait eu une pièce de monnaie entre les fesses, elle ne serait pas tombée, idem

 

C60

panne

nf (du marteau) pène; (graisse de porc) pane; (arrêt de fonctionnement) pane ; la machine est en panne, li machine è-st-en pane, li machine ni va pus ; il y a une panne d’électricité, i gn-a pupont d’ courant

 

C60

panne

voy. décavé

 

E0

panne 1

esp d’étoffe, pane ; graisse du porc, fin.ne (fêne Ve.), pane di sèyin (Cou.), sèyin (Be.), norèt (Amp.) ; voy. ÉPIPLOON, SAINDOUX

 

E0

panne 1

(pièce de la charpente qui supporte les chevrons) viène ; is k’minçant à mète lès viènes su l’ tèt ; la _ faîtière, la mêsse viène

 

S0

panne 2

rester en _ dimani à rèesta ; (houill) la cage est en _ dans le puits, li trêt èst ramanou ; voy. arrêter, EMBOURBER, HALTE

 

E0

panne 2

(de marteau) pène ; on mârtê à pène ; one masse à pène

 

S0

panne 3

(t de charp) viène ; _ faîtière, voy. faitage

 

E0

panne 3

_ du porc (amas de graisse qui entoure les rognons), pan (nm) ; tirer lès pans d’ sèyin ; des résidus de la _ de porc que l’on fait fondre puis que l’ on broie pour entrer dans la composition du boudin, dès curtons d’ crèche

 

S0

panne 4

_ du marteau, pène

 

E0

panne 4

(arrêt de fonctionnement) pane ; one pane jènèrâle ; one pane d’ élèctricité ; toumer en pane ; en _ (immobilisé dans un travail (à la suite d’un incident technique), en rake ; il èst todi en rake avou sa machine 

 

S0

panneau

nm (indicateur) panau

 

C60

panneau

_ d’étoffe, de chemise, panê, voy. pan ; filet tendu pour prendre le gibier, voy. filet ; donner dans le _, si mète divins, voy. piège ; _ de porte, panê d’ ouh ; (bat) _ qui ferme l’écoutille, rame

 

E0

panneau

panau ; on panau d’ uch ; _ d’affichage public, placârd ; li placârd èst tot rimpli d’afiches

 

S0

panneauter

voy. ciseler

 

E0

panneresse

panerèce

 

E0

panneresse

(pierre ou brique placée en parement) (opp. à boutisse) panerèce ; une rangée de _s, on tas d’ panerèces

 

S0

panneton

_ de clef, paneton

 

E0

panonceau

pènecê (anc.)

 

E0

panorama

nm vûwe (f)

 

C60

pansard

, -e, voy. pansu, goinfre

 

E0

panse

[nf] panse

 

G100

panse

nf (ventre) panse ; contenu de la panse, panseléye (f)

 

C60

panse

panse ; petite _ bien ronde, pansète, -elète

 

E0

panse

(ventre (d’un ruminant)) panse

 

S0

pansement

nm binde (f), loke (f), pîce (f); pansement placé à un doigt, pôcerou ; être couvert de pansements, ièsse tot bindelé, … tot raloyî

 

C60

pansement 

pansemint ; on pansemint d’ gâze

 

S0

panser

[v] bindeler, (e-c) médyî

 

G100

panser

v (mettre un pansement) bindeler; (panser un malade) fachî; panser à nouveau, rifachî; action de panser, fachadje (m) ; « Les côps qu’ i racoureûve, en son.nant, mi fé fachî sès gngnos d’chavés ou bin sès dognons tot chwârchîs. » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr); (bouchonner un cheval) bouchoner on tch’vau

 

C60

panser

, -ement (d’un blessé), médî, -(i)èdje ; bindeler, -èdje ; _ ses blessures et se résigner, lètchî sès plåyes

 

E0

panser

vt (un cheval) panser ; panser li tch’vau ; vt (appliquer un pansement sur) panser ; panser one plêye

 

S0

pansu

, ue adj (qui a un gros ventre) bouloufe (s), pansu (f panseuwe), poûri craus (f poûrîye crausse); (expr) il a one panse come on satch di laton, il a un ventre comme un sac de son ; i lî boute on vinte di tchènon.ne, il lui pousse un ventre de chanoine ; on tûwereûve on pû su s’ vinte, on tuerait un pou sur son ventre (tellement il est tendu)

 

C60

pansu

, -ne pansou (, -elou), -owe ; bouteille pansue à vin, lîdjwèse ou grosse-panse (Hu.)

 

E0

pansu

, -ue adj (renflé, -ée) pansou, -oûye ; one pansoûye botèye

 

S0

Pansy

à Pan’sî, l.-d. de Montegnée

 

E0

pantalon

[nm] marone [nf], (e) cou-d’-tchåsse, (e-c) pantalon

 

G100

pantalon

nm (d’homme) culote (f), marone (f), hosète (f) (plaisant); (de femme) pantalon; (expr) c’ èst li p’tit Jésus qui d’chind è m’ gosî à culotes di v’loûrs (iron), c’est le petit Jésus qui me descend dans le gosier en culottes de velours, je trouve cela excellent ; c’ èst s’ feume qui pwate lès culotes, c’est sa femme qui porte les pantalons, qui commande ; i s’ lève qui l’ diâle n’ a nin co mètu sès culotes, il se lève alors que le diable n’a pas encore enfilé son pantalon,  très tôt

 

C60

pantalon

pantalon, cou-d’-tchåsses (anc. ou plaist), qqf marone ; (anc.) _ à pont, pantalon à håhê, voy. pont-levis

 

E0

pantalon

pantalon ; on pantalon boufant ; on pantalon à bûse ; on pantalon golf ; mète su pantalon ; tirer s’ pantalon ; abotener s’ pantalon ; lès djambes do pantalon ; la brâyète do pantalon ; lès potches do pantalon ; li fond do pantalon ; il è l’ pantalon tot trawé ;  rimète on gno o pantalon ; i n’è rin dins l’ pantalon, litt. « il n’ a rien dans le pantalon» (se dit d’un homme qui est stérile) ; i n’ è qu’ à pinde si pantalon â pîd do lît, èt ça î èst ! (se dit de qqn qui a une nombreuse progéniture) ; _ de velours côtelé, particulièrement résistant [d’ après la marque de fabrique “Lafont”], lafont ; pantalons bouffant au niveau des cuisses et serrés au-dessous des genoux (par un lacet ou des boutons), pantalons jambonau (ou pantalons cavalier) ; un _ collant, on pantalon à bûse ; _ de service, pantalon d’ masse ; (de qqn qui porte des _s trop courts) il è l’ êwe à l’ câve

 

S0

panteler

voy. haleter

 

E0

panthéon

pantèyon

G0

panthère

nf pantêre

 

C60

pantin

nm gugusse

 

C60

pantin

(fig) mårticot, marionète, poûrichinéle, harlikin ; secouer qn comme un _, fé danser lès marionètes (à qn) ; voy. marionnette

 

E0

pantin

pantin ; i s’ è fêt disloker come on pantin

 

S0

pantois

, oise adj cacame, maké (-ye), paf

 

C60

pantois

voy. confus

 

E0

pantomime

pantomine (-ène)

 

E0

pantomime

(comportement ridicule, attitude outrée) pantomine ; djouwer one pantomine ; is ‘nn’ ont mon.né one, di pantomine !

 

S0

pantomine

nf (manège ridicule) pantomine; (expr) is ‘nn‘ ont faît one di pantomine ! , ils en ont fait une de pantomine !

 

C60

pantouflard

, arde adj qui d’mère voltî è s’ maujone, malaujîy (-e) à sôrti foû d’ sès wêbes

 

C60

pantouflard

adj et n pantouflârd

 

S0

pantoufle

[nf] pantoufe

 

G100

pantoufle

nf pantoufe ; se chausser de ses pantoufles, mète sès pantoufes ; marcher en pantoufles, roter avou sès pantoufes; (expr) lèver l’ pantoufe, lever la pantoufle, s’éclipser ; trin.ner l’ pantoufe, traîner la pantoufle, être en médiocre état ; vos-avoz mètu vos pantoufes di voleûr, vous avez mis vos pantoufles de voleur, on ne vous a pas entendu arriver

 

C60

pantoufle

pantoufe

 

E0

pantoufle

pantoufe ; dène-mu mès pantoufes ; dès pantoufes di lisîre ; dès pantoufes di cwade (po lès briketeûs) ; dès pantoufes di jimmastike ; (calcéolaire, plante d’appartement dont les fleurs évoquent la forme d’une pantoufle, d’un sabot) pantoufe ; wête la bèle pantoufe qu’ i m’ è apwarté ! ; _ sans quartier (mule), clapète ; on t’ atind d’ â lon, avou tès clapètes

 

S0

 

 

panzer

panzer

G0

paon

[nm] (o-c) pawon, (e) påwe [nf]

 

G100

paon

nm pawon; (loc) fiér pawon, fier paon, orgueilleux personnage

 

C60

paon

påwe (nf), pawon (påvion Cou., Str., Cr.), pan (Hu., Ber., Mar.) ; f paonne,  frumèle påwe, pane (Mar., To.) ; _ pigeon paon, voy. pigeon

 

E0

paon

, paonne n pan, poye (f) do pan ; li pan fêt la roûe ; èlle èst fiète come on pan

 

S0

papa

nm papa (, popa), nosse pa (nuance respectueuse) ; je vais le demander à (mon) papa, djè l’ va d’mander à nosse pa; « Ci n’ èst nin l’ cafeu qui n’ vaut rin, nosse pa, c’ èst l’ êwe qu’ i gn-a d’ trop. » (A. Laloux)

 

C60

papa

papa, popa, pére ; voy. grand-père

 

E0

papa

papa ; doû-ce qu’ èst vosse papa ? ; fèjoz bèbèle à vosse papa ! ; (t d’interpellation) pa ; pa, doû-ce quu v’s-astoz ! ; vos n’ avîz qu’ a v’ni, pa !

 

S0

papal

, ale adj do pâpe ; la croix papale, li crwès do pâpe

 

C60

paparazzi

nm pl paparazzi

 

C60

papauté

nf il aspire à la papauté, i vôreûve bin divenu pâpe ; pendant la papauté de Pie XII, timps qu’ Pîye XII èsteûve pâpe

 

C60

papaye

nf papaye

 

C60

pape

nm pâpe ; monnaie de pape, manôye-do-pâpe; (expr) i n’ faut nin ièsse pus catolike qui l’ pâpe, il ne faut pas être plus catholique que le pape, pas d’excès de zèle ; va-z-è sièrvu l’ pâpe !, va servir le pape !, cherche un métier facile !

 

C60

pape

påpe

 

E0

pape

pâpe ; il è vèyou l’ pâpe à Rome ; (litt. « ne te fais pas plus catholique que le pape ! »), ni t’ fê nin pus catolike quu l’ pâpe (ne fais pas d’excès de zèle !) ; is s’ ont disputé po dès couyes di pâpe

 

S0

papegai

påpigåy (-guêy) ; voy. perroquet ; _ du tir à l’arc, cok

 

E0

papelard

fås djubèt ; voy. bigot, DÉVOT, HYPOCRITE

 

E0

paperasse

nf papîs (m pl) ; j’en ai mon compte de toute cette paperasse, dj’ ènn’ a m sô d’ tos cès papîs-là

 

C60

paperasse

paperasse ; dj’ ê broûlé on tas d’ vîs paperasses

 

S0

paperasserie 

paperasserîe ; i fât rimpli brâmint do l’ paperasserîe

 

S0

paperasses

vîs papîs

 

E0

papeterie

nf papèterîye, papinerîye

 

C60

papeterie

(manufacture) papinerèye, papèterèye

 

E0

papeterie

(commerce de papier de petits articles de bureau, etc.) papèterîe ;  i tint one papèterîe

 

S0

papetier

, ière n mârtchand d’ papî (f  mârtchande di papî)

 

C60

papetier

(ouvrier) papineû, f -erèsse ; (marchand) papelî, martchand d’ papîs

 

E0

papetier

martchand d’ papî

 

S0

papier

[nm] papî

 

G100

papier

nm papî ; une feuille de papier, one fouye di papî ; un morceau de papier, on bokèt d’ papî ; un bateau en papier, on batia d’ papî ; un sac en papier, on satchot d’ papî ; du papier à cigarette, do papî d’ cigarète ; du papier buvard, do papî d’ potche, do papî d’ tatches ; du papier crépon, do papî crèpe ; du papier de soie, do papî d’ sôye; du papier émeri, do papî d’ vêre ; di papier gommé, do papî d’ cole ; du papier gris, do gris papî ; du papier mâché, do papî machî ; du papier ministre, do papî minisse ; du papier parcheminé, do papî à bûre ; du papier-peint, do papî à tapisserîye, dè l’ tapisserîye ; du papier peint à fleurs, dè l’ tapisserîye avou dès fleûrs; (expr) c’ èst d’djà dès vîs papîs, ce sont déjà de vieux papiers, c’est une vieille affaire ; fé sès papîs, faire ses papiers, faire son testament ; ièsse bin dins sès papîs, être bien dans ses papiers, être pourvu ; ièsse réglé come do papî d’ musike, être réglé comme du papier à musique, être ponctuel; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre le papier de tapisserie et le mur, il est maigre; li papî s’ laît scrîre, le papier se laisse écrire, on écrit ce qu’on veut, ce n’est pas un gage de vérité; vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), vous perdez vos papiers, vous ne serez plus mayeur (dit-on à qqn qui perd ses papiers ou, dont le pan de chemise sort du pantalon); un sans-papiers, on tch’minau

 

C60

papier

papî ; _ à lettre, papî d’ posse ; _ brouillard ou buvard, voy. brouil­lard ; _ de verre, papî d’ veûle, dè lèmeri, dè papî lèmeri ou såbré ; _ peint, papî d’ tapisserèye ou tapis

 

E0

papier

papî ; do rodje papî ; do nwar papî ; do gris papî ; do papî d’ embalaje ; one fouye di papî ; one rame di papî ; do papî d’ musike ; do papî à lètes ; do papî d’ cigarètes ; du _ journal, do papî d’ gazète ; du _ légèrement glacé destiné à emballer les mottes de beurre, do papî d’ boûre ; un _ qui enveloppe un caramel, on papî d’ caramèle ; un papier-parchemin, on papî parcheumin ; do papî po r’covri lès lives ; do papî mâché ; do papî buvârd ; do papî d’ vêre ; do papî èmeri ; do papî calke ; do papî timbré (opp. à papî libe) ; récolter les vieux _s, ramasser lès vîs papîs ; (document) papî ; rimète lès papîs â clér ; j’ai perdu mes _ (d’identité), dj’ ê pièrdou mès papîs ; dj’ ê r’çû mès papîs d’ contribucion ; _ mâché, papî mâché ; _ vélin, papî vèlin ; prinde do papî vèlin po scrîre â minisse ; sorte de papier odoriférant que l’on faisait brûler lorsqu’un mort était exposé dans la maison, do papî d’ Ârménîe ; _ peint, tapis ; un papier peint décoré de carreaux, on tapis à câraus ; il ont mètou do tapis anichetant, po one cûjine ; i s’ distapisse bin, ç’ tapis-là ; _ sur lequel on copie des extraits de la matière à étudier et qui est utilisé pour frauder à un examen, copion ; eûreûsemint qu’ dj’ avo mès copions, ca sins ça dj’ asto po l’ diâle

 

S0

papilionacé

papilionacé

G0

papillon

[nm] (o) palvole [nf], papouyète [nf], (e) påvion, (c) pawion, papilion

 

G100

papillon

nm pawion, papiyon ; papillon de nuit, pawion ((lieu-dit) Pin.wiére, endroit d’où sortent les papillons

 

C60

papillon

påvion (pa- Ve., Vot. ; påwion Sp. ; pawion Ja., St., Ma.), pîpion (Fi.), pâlion (Fl.) ; ârtîtche (nf), grand papillon multicolore (Fl.) ; _ bigarré, macrale (Vot.) ; petit _ de nuit, andje, voy. phalène ; (meun) spinète

 

E0

papillon

papiyon (pawiyon Te.) ; on papiyon d’ nut’ ; _ de nuit dont les ailes sont couvertes d’une poussière blanchâtre, monî

 on filèt à papiyons ; un noeud _ , on neûd papiyon 

 

S0

papillonner

v zoubler d’ one couche su l’ ôte

 

C60

papillote

(morceau de papier autour duquel on enroule une mèche de cheveux pour la faire friser) [procédé qui a précédé l’utilisation des bigoudis] papiyote ; si mète dès papiyotes po do l’ nut’

 

S0

papin

voy. bouillie

 

E0

papotage

nm ramadjadje (m), rametadje (m), tchafetadje (m), tchaketadje (m)

 

C60

papoter

v ramadjî, rameter, tchafeter, tchaketer ; il papote, i ramadje, i rametéye, i tchafetéye, i tchaketéye ; ils papotent, is ramadjenut, is rametéyenut, is tchafetéyenut, is tchaketéyenut

 

C60

papoter

tchaketer ; voy. bavarder

 

E0

papoteur

, -euse n jaspinâ, -âde

 

S0

 

 

paprika

nm paprika

 

C60

papyrus

nm papirus’

 

C60

Paquay

(n de famille) Pâkê

 

S0

Pâque

, Pâques n f pl, nm sg Pauke(s) (sg ou pl suivant le cas) ; des œufs de Pâques, dès-ous d’ Pauke ; la semaine de Pâques, li samwin.ne di Pauke ; Pâques fleuries (dimanche des rameaux), florîye Pauke ; faire ses pâques, fé ses paukes ; de joyeuses Pâques, dès bonès fièsses di Pauke; (expr) au cia qu’ a dès caurs à payî à Pauke, cwarème est sovint trop coût, pour celui qui a des dettes à payer à Pâques, le carême est souvent trop court; c’ è-st-on via qu’ a faît sès paukes, c’est un veau qui a fait ses pâques, cette viande de veau n’est pas très tendre; vèt’ Noyé, blankès Paukes, Noël au balcon, Pâques au tison

 

C60

paquebot

nm batia

 

C60

paquebot

pakebot

G0

pâquerette

[nf] (e-c) pitite marguèrite, (o) pètite marguèrite, (e) magriyète, (o) magrite

 

G100

pâquerette

nf mârguèrite, pitite mârguèrite

 

C60

pâquerette

voy. marguerite

 

E0

pâquerette

pâkerète, pètite marguèrite ; lès pâkerètes florichant djà

 

S0

Pâques

[nf] (e) Påke, (o) Pâke, (c) Pauke

 

G100

Pâques

à _, à Påke, à l’ grande Påke, li djoû d’ Påke , âs grantès Pâkes (Am.) ; à _ fleuries, à l’ florèye Påke, âs vètès Pâkes (Am.) ; à _ closes, à l’ clôse Påke, à l’ sèréye Pâke (Hu.), âs sèréyès Pâkes (Am.), âs clôzès Pâkes (Pe.), âs blankès Pâkes (Li.), (plaist) li djoû dès moûnîs ; oeuf de _, cocogne (nf) ; faire ses _, voy. COMMUNIER

 

E0

Pâques

Pâke ; la fièsse di Pâke ; quand Pâke èst târdi, l’ anée èst târdi ; lès-oûs d’ Pâke ; j’ai reçu cela en guise de cadeau de _, dj’ ê avou ça po mès-oûs d’ Pâke ; le temps à été beau à _, c’ è stî dès bèles Pâkes (pl) ; _ closes (le dernier jour où l’on peut accomplir son devoir pascal) li djoûr dès monîs (litt. « le jour des meuniers »)

 

S0

paquet

nm (assemblage) pakèt ; un paquet de tabac, on pakèt d’ toubak ; (loc) fé sès pakèts, faire ses paquets, se préparer à mourir ; risker l’ pakèt, risquer le paquet ; (grande quantité de) masse (f) ; il a touché un joli paquet, il a touchî (one masse di caurs)

 

C60

paquet

pakèt ; voy. amas, faisceau, trousse ; faire des _s, paketer ; _ assez lourd, malkê ; _ de tartines de l’ouvrier, brikèt ; _ de plusieurs écheveaux de laine, twètche di lin.ne ; _ de foin, de fumier, …, clavê ; elle a son _, voy. enceinte ; petit _ (esp de jeu) banke

 

E0

paquet

pakèt ; on pakèt d’ cigarètes, d’ toubak, d’ chicorêye, d’ chocolât ; i gn-è on fâmeûs pakèt d’ îvièr ; il è toumé dès pakèts d’ êwe ; mettre le _ (employer les grands moyens), mète li pakèt ; risquer le _ (le tout pour le tout), risker l’ pakèt

 

S0

paqueter

paketer ; voy. emballer, -AGE, EMPAQUETER, DÉPAQUETER

 

E0

Pâquette

n pr Påkète

 

E0

par

[prép] 1 (o-c) pa, (e) po, (e-c) di, (o) pô (e-c)

2 di introduit l’agent (surtout animé) d’un verbe passif:

(c) l’étant a stî barboté di s’pa;

(e) l’èfant a stu barboté di s’ pére;

(o) pau introduit l’agent animé d’un verbe passif:

il a sti vu pau champète, paus-èfants, pauzès djins

 

G100

par

prép (devant un nom de localité) pa ; retourner par Gembloux, (è) raler pa Djiblou ; revenir par Namur, rivenu pa Nameur; (devant un substantif féminin) (se rapportant à une partie du corps, pa s’ ; prendre par la nuque, prinde pa s’-t-anète ; tenir par la main, tinu pa s’ mwin ; dans les autres cas, pa ; dans la région de Fosses, au pluriel, pauzès ; sortir par la fenêtre, sorti pa l’ finièsse ; par la route de Sombreffe, pa l’ vôye di Sombrèfe ; par les sentiers, pauzès pîd-sintes; (devant un substantif masculin) – se rapportant à une partie du corps, pa s’ ; prendre par le cou, prinde pa s’ cô; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; – dans les autres cas, pau (sing), paus (pl), pa l’ (+ substantif masc commençant par une voyelle) ; passer par la vitre, passer pau cârau (m) ; passer par le village, passer pau viladje ; par les bois, paus bwès ; par la porte, pa l’ uch (m); (loc) par-dessous, pa-d’zos ; par en-dessous, pa pa-d’zos ; par-dessus, pa-d’zeû ; par au-dessus, pa pa-d’zeû ; par dedans, pa-d’dins ; par derrière, pa padrî ; par la porte ou par la fenêtre, de toute façon, pâr bèle ou pâr laîde ; par chance, heureusement, pâr chance ; par ma faute, di m’ faute, di m’ difaute ; par morceaux, à bokèts ; par tous les temps, à tos lès timps; prend un « r » dans certaines expressions, pâr : par là, pâr là, brik-brok ; de-ci de-là, pâr-ci pâr-là ; par en dedans, pâr en d’dins ; par dehors, pâr en d’foû ; par jour, pâr djoû ; par semaine, pâr samwin.ne ; par mois, pâr mwès ; par coeur, pâr keûr; (prend un « r » devant un pronom monosyllabique) ça été fait par vous, par moi, par lui, ç’ a stî faît pâr vos, pâr mi, pâr li ; mais : on va commencer par vous, on va c’mincî pa vos-ôtes; (au moyen de) avou ; prendre par le manche, prinde avou l’ mantche ; par le train, avou l’ trin

 

C60

par

[passer] par les prairies, po lès wêdes ; [entrer] par la fenêtre, po l’ fignèsse ; par devant, par derrière, po-d’vant, po-drî ou po-po-drî ; par dedans, par dehors, po-d’vins, po-d’foû ; par­dessus, par-dessous, po-d’zeûr, po-d’zos ; par delà les monts, po-d’là lès tièrs ; par delà l’eau, à d’là l’ êwe ; par tout côté, partout, po tot costé ; [dans un espace déterminé] tot-avå ; [courir] par les rues, avå lès rowes ; courir par monts et par vaux, cori lès tiérs èt lès valêyes ; par ici, par là, par chal, par là, voy. côté ; [voyager] par tous les temps, di tos lès timps ; par ce temps-ci tout va croître, di ç’ timps-là, tot va crèhe ; sortez-vous par cette pluie ?, ènn’ alez-ve di ç’ plêve-là ? ; tué par la foudre, touwé dè l’ tonîre ; battu par sa femme, batou di s’ feume ; grondé par sa mère, barboté di s’ mére ; par ma faute, di m’ fåte ; par haine (moquerie, mégarde), par hayîme (, mokerèye, mègår), voy. parce que ; par trop, par trop’ ou par qui trop’ ; voy. trop ; prendre par le bras, par les cheveux, prinde po l’ brès’, po lès dj’vès ; [que voulez-vous dire] par là ?, avou çoula ; [partir] par le premier train, avou l’ prumî trin ; [être renversé] par les eaux, avou lès-êwes ; de par qui l’a-t-il fait ?, di på quî l’ a-t-i fêt ? (anc. ; du pâ quî … ard) ; [couper] par morceaux, à bokèts ; par poignées, à pougnèyes ; par douzaines, à dozin.nes ; gagner tant par semaine, gangnî ot’tant l’ samin.ne

 

E0

par

prép I pa (pa, par ou po, por Te.) 

1 (lieu) 1) pa (pa, par ou po, por Te.)  (po Te.) par-devant, pa d’vant ; par-derrière, pa podrî ; par-dessus, pa d’zeûr ; par-dessous, pa d’zos ; par dehors, pa d’foû ; par dedans, pa d’dins ; par en bas, pa lâvâ ; par en haut, pa la-y-ôt ; dji passerans pa Lîdje ; dj’ ons passé pa totes lès routes ; il è passé pa d’zeûr mi ; pa plèce, c’ èst tot rossê ; la forme par (por Te.) s’observe devant ci et  : vènoz par ci ; il èst voye par là ; par ici (dans ces parages-ci), avâr-ci,; par là (dans ces parages-là) avâr-là ; qu’ èst-ce quu t’ bâkîes co avâr-ci ? ; li lacê è stî spârdou t’t-avâr-là ; i gn-è dès romanichèls pa t’t-avâr-là ;

 

2) à : lès poumes toumant à l’ tère ;

 

2 (temps) (pa Te.) ; i gn-è rin qui crèche, pa do timps parèy ;

 

3 (distribution) (par Te.) par ; martchoz par deûs ; i vint nos vèy deûs côps par an ; dji mindjans doze pwins par sumwin.ne ; divise ça par quate ;

 

4 (agent) 1) pa : dj’ ê stî pûni pa l’ mwêsse ; i s’ è fêt mwade pa l’ tchin ; il è k’tchèssi pa l’ ovrèdje ; ça s’rè fêt pa nos-ôtes ; la forme par s’observe devant les pr. personnels monosyllabiques (mi, ti, twa, lu, lèy, vos, zèls, zèles) : ça n’ s’rè nin fêt par twa, mês pa nos-ôtes ; c’ èst par lu qu’ dji l’ ê savou ;

2) di ; j’ai été dominé par elle, dj’ ê stî conrè d’ lèye (Te.) ; il a été décoiffé par un coup de vent, il è stî discaloté d’ on côp d’ êr ;

3) par le, do (à Ba., surtout dans des loc. figées ; fréquent à Tenneville, devant un nom ou un pr personnel monosyllabique) do ; dji sû tot broûlé do slo ; il a stî pûni do mêsse (Te.) 

vous n’ allez pas partir par du temps pareil, vos n’ aloz nin-z-ann’ aler di ç’ timps-là ;

4) par les, dès ; j’ai été piqué par les abeilles, dj’ ê stî piké dès moches ; èlle astot tote piké dès kichâdes ; lès cabus ont stî mougni dès holines ;

 

5 (manière, moyen, cause) pa (po, pa Te.) : tènoz l’ pa la pate ; vinde bokèt pa bokèt ; pa tos lès mwayins ; avoyi on pakèt pa la posse ; rasponde pa ây ou pa nèni ; dj’ asto là pa l’pus grand dès hasârds ; dj’ ê pèché pa imprudence ; la forme par concurrence pa dans de nombreux exemples : il è fêt ça par venjence ; aprinde par keûr ; consigner par ècrit ; par ègzempe ; par abitude ; par hasârd ; par pîtié ; par principe ; dji va rintrer m’ bwès , par crinte qu’ i n’ plovuche ;

 

6 (avec les v. fini, kiminci et syn.) pa : is finîrant pa s’ touwer ; dji c’mincerê pa l’ pètit bokèt d’ avon.ne ; la forme par s’observe devant les pr. personnels monosyllabiques et devant ci et  : dji c’mincerê par lu ; dji finîrê par là ;

 

7 par trop (vraiment trop), par trop ; il èst par trop bièsse ; vos-astoz par trop bon ; on n’ pout pus s’ a sièrvi, c’ èst par trop vî ; il è par trop d’ gueûye ; il è mindji par trop, c’ èst po ça qu’ il èst malâde

 

S0

parabole

nf (récit) imaudje ; faire comprendre par parabole, fé comprinde avou dès-imaudjes; prendre par le cou, prinde pa s’ cô ; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; prendre par le cou, prinde pa s’ cô ; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; (récit sacré) c’est une parabole de l’évangile, c’ è-st-one parabole di l’ èvanjîle

 

C60

parabole

parabole

G0

parabole

parabole ; la parabole di l’ afant prodîgue

 

S0

parabolique

parabolike

G0

parachever

ripasser ; voy. achever, fIGNOLER, FION

 

E0

parachutage

parachutèdje

 

S0

parachute

nm parachute

 

C60

parachute

parachute ; sâteler en parachute

 

S0

parachuter

v parachuter ; parachuter du ravitaillement, parachuter d’ l’ amougnî

 

C60

parachuter

vt parachuter

 

S0

parachutiste

nm parachutisse

 

C60

parachutiste

adj et n parachutisse

 

S0

parade

nf (pour se faire valoir) parâde ; ce qu’ il fait, c’est pour la parade, ci qu’ i faît, c’ èst po parâde, … c’ èst po parète; (défilé militaire) dèfilé ; un défilé de militaires, on dèfilé militaîre, on dèfilé d’ sôdârts

 

C60

parade

, -er paråde, -er ; parader amou­reusement, preûtî

 

E0

parade

parâde ; dj’ ons stî vèy la parâde dès nins o cirke

 

S0

parader

v (se donner un air avantageux) fé l’ cok, si palanter

 

C60

parader

(se pavaner) si crâner ; i s’ crâne avâr là avou s’ novê tchapau

 

S0

paradigme

paradigme

G0

paradis

nm paradis ; aller au paradis, aler au paradis ; être au paradis, ièsse o paradis ; tous les saints du paradis, tos lès sints dau paradis; (expr) si v’s-èstoz djinti, v’s-îroz au paradis sins chaule , si vous êtes gentil, vous irez au paradis sans échelle, directement ; vos n’ l’ èpwateroz nin o paradis, vous ne l’emporterez pas au paradis, vous ne profiterez pas de votre méfait; mi papa, qui l’ bon Diè l’ mète è s’ paradis, feu mon père, Dieu ait son âme; pommier de paradis, pomî d’ paradis

 

C60

paradis

paradis ; les saints du _, lès sints d’ paradis ; voy. ciel ; (au théâtre) li colèbîre ; l.-d. de Liège : å (p’tit) Paradis ou à l’ tchapèle dè Paradis ; rue _, rowe Paradis (anc. rouwale dès hoûrs)

 

E0

paradis

paradis ; le _ terrestre, li paradis tèrèsse ; il ne l’emportera pas en _, i no l’ pwaterè nin en paradis ; il invokot tos lès sints do paradis

 

S0

paradisier

ûjê do paradis

 

S0

paradoxal

, ale adj c’est paradoxal, ce que vous dites, ça n’ tint nin, ç’ qui vos d’djoz là

 

C60

paradoxal

paradocsâl

G0

paradoxe

paradocse

G0

parafe

, paraphe nm,parafe

 

C60

parafe

parafe ; mète si parafe

 

S0

 

parafer

vt parafer

 

S0

paraffine

nf parafine

 

C60

parage

(voisinage) pâradje ; i d’meûre dins ç’ pâradje-là ; je l’ ai vu dans ces _s-ci, dji l’ ê vèyou avâ voci

 

S0

parage 1

de haut _, di hôte volêye

 

E0

parage 2

dans nos _s, avå (ou après, èvè, amon) nos-ôtes, di nos costés, avår-chal, vèr-chal, divins nosse ravèt (Oc.) ; voy. chez, côté, dépaysé, QUARTIER

 

E0

parages

nm pl (loc) dans les parages, avaur-ci, avaur-là ; vous habitez dans les parages ?, vos d’ mèrez avau-rci ?; il doit être dans les parages, i n’ dwèt nin ièsse lon

 

C60

paragraphe

nm paragrafe

 

C60

paraître

[v] parète ; v. sembler

 

G100

paraître

v (se présenter à la vue) ariver, si mostrer ; lorsque l’enfant paraît, quand l’ èfant arive; quand le soleil paraît, quand l’  solia s’ mostère; (être édité) parète; faire paraître un nouveau journal, fé parète one novèle gazète ; c’est paru la semaine passée, ça a parètu l’ samwin.ne passéye ; cela paraîtra la semaine prochaine, ça va parète li samwin.ne qui vint, ça parètrè l’ samwin.ne qui vint; (être visible, être vu) bientôt, il n’y paraîtra plus, binrade, vos n’ vièroz pus rin; (laisser paraître) mostrer ; il doit laisser paraître sa colère, i dwèt mostrer qu’ il èst mwaîs; (se donner en spectacle) il aime paraître, il in.me bin di s’ mostrer; (être vu sur un certain aspect) awè l’ aîr, chone ; paraître maussade, awè l’ aîr règrignî ; elle paraît pleurer, i m’ chone qu’ èle braît, on dîreûve qu’ èle braît ; il paraît jeune, i faît djon.ne ; cela me paraît bizarre, ça m’ chone drole; je vais vous paraître vieux jeu, vos-alez dîre qui dj’ so-st-à l’ vîye mode ; j’ai vu des gens qui me paraissaient marcher courbés, dj’ a vèyu dès djins qui m’ choneûve qu’ is rotin.n à bachète; paraître étonné, fé l’ saîsi ; il paraît plus beau de loin, i parèt mia d’ au lon; (expr) à môde di rin, sans paraître y toucher ; i n’ èst nin si bièsse qu’ i ‘nn’ a l’ aîr, il n’est pas si bête qu’il le paraît; (avec un infinitif) elle paraît nous avoir vus, on dîreûve qu’ èle nos-a vèyu ; elle paraît avoir encore vingt ans, ti dîreûve qu’ èlle a co sès vint’ ans; (se faire passer pour) fé, fé l’ aparince di, parète; il voudrait paraître plus jeune, i vôreûve bin fé pus djon.ne ; c’est pour paraître, c’ èst po parète; (impers) à ce qu’ il paraît, à ç’ qu’ i parèt, parèt; vous l’avez gagné à la loterie, paraît-il !, vos l’ avoz gangnî à l’  loterîye, parèt !

 

C60

paraître

parète ; il paraît qu’il est mort, i parèt (, dj’ ô bin) qu’ il èst mwért ; avoir l’air, avu l’ êr, aviser, sonler (ou son.ner) ; [la terre en hiver] paraît morte, avise d’ èsse mwète

 

E0

paraître

vi (en parlant d’une publication) parète ; la gazète n’ è nin parètou ayîr ; (sembler) parète ; i m’ è parètou vî ; èle ni parèt nin si âdje ; elle paraît en bonne santé, èlle è l’ êr quu ça lî va bin ; emploi impersonnel i parèt qu’ tu ‘nn’ ès co fêt one bèle ; i parèt qu’ ça va mî

 

S0

parallèle

adj et nf paralèle

 

C60

parallèle

paralèle

G0

parallèlement

adv (d’une manière parallèle) parallèlement au pied, dins l’ sins do pîd, paralèlemint au pîd ; (en même temps) en min.me timps, èchone

 

C60

parallèlement

paralèlemint

G0

parallélisme

paralèlisme

G0

parallélogramme

paralèlograme

G0

paralympique

paralimpike

G0

paralysant

, ante adj c’est un poison paralysant, c’ è-st-on pwèson qui vos rwèdit tot, … qui v’s-ècwadeléye, … qui vos n’ savoz pâr pus boudjî

 

C60

paralysé

, ée adj paralisé ; le pays a été entièrement paralysé suite à la grève des cheminots, i gn-a pus rin qu’ boudjeûve dins l’ payis à cause dès grèves dès trins; j’étais paralysée de peur, dj’ èsteûve astamburnéye télemint qu’ dj’ aveûve peû; il est paralysé des jambes, i n’  sét pus fé boudjî sès djambes, il a l’ mau sint Stampe ; il est paralysé des bras, i n’ sét pus fé boudjî sès brès; (expr) on n’ m’ aureûve pus seû awè one gote di song, on n’aurait plus pu me retirer une goutte de sang, j’étais paralysé d’émotion

 

C60

paralyser

v paraliser ; voir paralysé

 

C60

paralyser

, -sie, -tique paråliser, -isèye, -itike ; avoir un bras paralysé, avu on brès’ mwért ; un chien paralysé de l’arrière-train, on tchin qui pièd’ li trin di drî ; paralysie de l’arrière-train de la vache, voy. queue ; voy. aussi impotent ; _ d’étonnement, ècèper ; voy. abasourdir

 

E0

paralyser

vt parâliser ; il è toumé parâlisé ; notre chien est paralysé de l’arrière-train, nosse tchin pièrd li drî

 

S0

paralysie

[nf] (e) parålisèye, (c) paralisîye

 

G100

paralysie

nf paralisîye ; paralysie des jambes, mau sint Stampe

 

C60

paralysie

paralisîye

G0

paralysie

parâlisîe

 

S0

paralytique

adj et n parâlitike

 

S0

paranoïa

paranoya

G0

paranoïaque

paranoyake

G0

paranormal

paranormâl

G0

parapet

nm baye (f), parapète (f)

 

C60

parapet

voy. barrière mur

 

E0

parapet

parapèt ; li parapèt do pont

 

S0

paraphe

ou parafe parafe

G0

parapher

v mète si parafe, mète si ratchatcha (iron)

 

C60

parapher

ou parafer parafer

G0

parapheur

ou parafeur parafeû

G0

parapluie

[nm] (o-c) parapwî, (c) parapli, (e) paraplu

 

G100

parapluie

nm parapli, parapwî ; parapluie à baleines, parapli à balin.nes; (expr) fabricant d’ paraplis po lès sôdârts, fabricant de parapluies pour les soldats, amateur de sinécure

 

C60

parapluie

paraplu (, qqf parapwi), (plait) foye-di-djote

 

E0

parapluie

parapwi ; drovi s’ parapwi ; clôre si parapwi ; one balin.ne di parapwi ; li foûrau do parapwi

 

S0

parapsychologie

parapsicolojîye

G0

parascolaire

parascolaîre

G0

parasite

nm (animaux) se reporter aux divers parasites; (bruit parasite) brût; je n’ ai pu écouter l’émission à cause des parasites, dji n’ a seû choûter l’ posse à cause dès brûts qu’ i gn-aveûve didins

 

C60

parasite

voy. écornifleur

 

E0

parasite

parasite

G0

parasol

nm parasol

 

C60

parasol

voy. ombrelle

 

E0

parasol

parasol ; si mète à l’ ombe dizos l’ parasol

 

S0

paratonnerre

nm paratonêre, paratonwâre

 

C60

paratonnerre

paratonîre (, -êre) (nm)

 

E0

paratonnerre

paratonêre

G0

paratonnerre

paratonêre

 

S0

parâtre

påråsse

 

E0

paravent

nm (meuble) paravint ; aller se mettre derrière le paravent, s’ aler mète padrî l’ paravint; (ce qui protège en cachant) un paravent de cheminée de forge (qui en protège la cheminée d’aération) paravint po l’ tchiminéye

 

C60

parbleu

parblu, pardiène, par-dju, padiè ; oui, _ !, awè, m’ quowe ! ; voy. morbleu

 

E0

parbleu

interj parblu

 

S0

parbleu !

interj môrdiène !

 

C60

parc

nm (étendue boisée et clôturée) pârk ; le parc du château, li pârk do tchèstia ; le parc à gibier, li pârk à jibier ; aller se promener dans le parc, s’ aler porminer dins l’ pârk

 

C60

parc

park ; (houill) pêre (nf) ; _de jardin, pårtchèt, voy. carré

 

E0

parc

(enclos pour le bétail) park ; le parc des moutons, li park âs motons ; (pour les enfants en bas âge) park ; li p’tit djoûe dins s’ park ; (étendue de terrain boisé et clos) on park d’ agrémint

 

S0

 

 

parce

[conj] _ que : pace qui

 

G100

parce

conj _ que, pace quu ; i fârè s’ dispétchi pace quu dj’ sons târdis ; dji l’ frê pace qu’ i m’ plêt do l’ fé ; c’ èst bin pace quu c’ èst vos ! ; mèfîe t-tu, pace quu t’ vas avèr ma mwin su l’ nez ! ; (en réponse à une interrogation énoncée par le locuteur lui-même) lès quéles quu vos v’loz ? – pace quu dj’ ê dès p’tites èt dès grandes ; avou quî-ce quu v’s-aloz ? – pace quu mi, dji n’ î va nin 😉 (pour marquer le refus ou l’impossibilité de répondre) pace quu ; poqwè don ? – pace quu ! ; c’est _ que c’est vous (s. e. et personne d’autre), c’ èst bon qu’ c’ èst vos

 

S0

parce que

loc pace qui; parce que c’est la vérité, pace qui c’ èst l’ vraî ; parce qu’il faut bien, paçe qu’ i faut bin

 

C60

parce que

pace qui, po (qqf di) çou qui, (à) cåse qui, là qui, å rèspèt qui, (anc.) p’ l’amou qui, por tant qui ; [je ne saurais travailler] _ je suis fatigué, å èsse nåhi (Du.)

 

E0

parcelle

nf bokèt (m), lipète, neûje, neûjète ; de petites parcelles de pain (des miettes), dès grimiotes ; parcelle de beurre, nokète di bûre; une parcelle de terre de culture, on bokèt d’ têre, one pîce di têre ; une parcelle de terrain à bâtir, on bokèt d’ tèrin, on tèrin ; une parcelle de bois, one pîce di bwès

 

C60

parcelle

parcèle (, pår-) (de terrain) ; voy. BRIN, LANGUETTE

 

E0

parcelle

(portion de terrain) parcèle ; il ont acheté one grande parcèle à l’ route di Mâtche ; on-alignemint d’ parcèles

 

S0

parchemin

nm paurtchumin, pautchemin

 

C60

parchemin

påtchemin, parchèmin

 

E0

parchemin

parcheumin ; ça astot scrît su on papî parcheumin

 

S0

parcimonie

nf avec parcimonie, au pus strwèt, au rastrindu ; ils dépensent avec parcimonie, is vikenut au rastrindu ; je mets du beurre avec parcimonie sur ma tartine, dji n’ mèt wêre di bûre su m târtine

 

C60

parcimonie

, -eux, voy. apre, économe, ÉPARGNE, -ER

 

E0

parcimonieux

, euse adj (expr) dji n’ pou mau di stron.ner avou ç’ qu’ i m’ a là d’né (iron), je ne risque pas d’étrangler avec ce qu’il m’a donné (tant il a été parcimonieux) ; ça tchaîreûve jamaîs su vosse pîd, vos-aurîz on bleuw (iron), si cela devait tomber sur votre pied, vous auriez une ecchymose, vous avez été servi avec parcimonie ; i n’ a nin r’waîtî à one twatche, il n’a pas été parcimonieux ; on vos l’ a sûr plindu, on vous l’a certainement plaint, id

 

C60

parcimonieux

il est très _ dans ses dépenses, i n’ loye nin sès tchins avou do l’ sâçusse

 

S0

 

parcmètre

nm pârkmète

 

C60

parcourir

v (aller dans toutes les parties) il a parcouru tout le pays, il a stî dins tot l’ payis, il a faî tot l’ payis; (accomplir un trajet) c’est une fameuse distance à parcourir, c’ è-st-one fameûse vôye à fé ; nous avons parcouru toute la distance à pied, nos-avans faît tote li vôye à pîds; (lire rapidement) taper on côp d’ ouy ; j’ai parcouru le journal, dj’ a tapé on côp d’ ouy su l’ gazète

 

C60

parcourir

parcori, aler avå ou tot-avå (l’ payis), bate, ribate (lès bwès, lès tchamps, lès viyèdjes, tote li vèye) ; distance à _, tape ; voy. courir

 

E0

parcourir

j’ai parcouru la grand-rue (de Bastogne) de long en large pour le retrouver, dj’ ê batou tote la pavêye po l’ ritrover ; _ de nouveau, ribate ; il è batou èt r’batou tote la campagne po l’ ritrover

 

S0

parcours

nm vôye (f) ; effectuer le parcours, fé l’ vôye ; c’était sur notre parcours, c’ èsteûve su nosse vôye

 

C60

parcours

parcoûrs, vôye ; _ d’un charretier, tchèr(i)èdje, vôye ; (anc.) _ du coureur de pigeons, corèdje ; (houill) _ suivi par un hercheur, h(i)èrtchèdje

 

E0

parcours

(trajet) parcoûrs; li parcoûrs do l’ porcèssion 

 

S0

par-derrière

loc pa padrî ; vous n’aurez qu’à venir par derrière, vos n’ auroz qu’ à v’nu pa padrî

 

C60

par-dessous

loc pa pa-d’zos ; mettez-le par- dessous !, mètoz-le pa pa-d’ zos !

 

C60

pardessus

[nm] paletot, (o-c) pârdèssus, (e) pardèssus

 

G100

pardessus

nm pârdèssus, surtout ; mettre son pardessus, mète si pârdèssus

 

C60

pardessus

pardèssus, paletot

 

E0

pardessus

(d’homme) pardeussus 

 

S0

par-dessus

loc pa-d’zeû ; je l’ai mis par-dessus, djè l’ a mètu pa pa-d’zeû

 

C60

par-dessus

, par-dessous, voy. dessous, DESSUS

 

E0

par-dessus

_ le marché, à l’ copète do martchî ; il a des vaches, et de belles par-dessus le marché, il è dès vatches, èt dès bèles, co

 

S0

par-devant

loc pa pa-d’vant

 

C60

pardi

, pardienne, voy. morbleu, morDIENNE, PARBLEU

 

E0

pardi !

interj tin !, pûrdiène !

 

C60

pardieu

interj pârdiène !, pârdiche !

 

C60

pardieu

interj pardjène (Com.)

 

S0

pardon

[nm] (o-c) pârdon, (e) pardon

 

G100

pardon

nm pârdon ; accorder le pardon, diner s’ pârdon ; demander pardon, dimander pârdon ; obtenir le pardon, awè s’ pârdon; (expr) vos n’ aurîz nin vosse pârdon, vous n’auriez pas votre pardon, je vous en voudrais

 

C60

pardon

pardon ; je vous demande _, dji v’ dimande pardon (ou èscuse), ordt abrégé en : mande èscuse, èscusez !

 

E0

pardon

(action de pardonner) pardon ; dimander pardon ; i n’ ârè nin l’ pardon ; empl comme formule de politesse ou comme exclamation emphatique, pardon ; dji v’ dimande pardon ; pardon ! dj’ asto d’vant vos !

 

S0

pardonnable

pardonåbe, -åve, èscusåbe, -åve

 

E0

pardonnable 

pardonâbe ; ça n’ èst nin pardonâbe di bate sès-afants come ça

 

S0

pardonner

v pârdoner, fé one crwès d’ssus ; je ne lui pardonnerai jamais, dji n’ lî pârdonerè jamaîs ; c’est bon, je vous pardonne, c’ èst bon, nos frans one crwès d’ssus; (expr) il a dès laudjès mantches, il a de larges manches, il pardonne facilement

 

C60

pardonner

_ à qn, pardoner (qn), èscuser ; Dieu me pardonne !, qui l’ bon Diu mè l’ qwite èt mè l’ pardone ! ; voy. excuse

 

E0

pardonner

vt (qqch à qqn) (ne pas lui en tenir rigueur) pardoner ; (formule qui tempérait une parole dure à l’égard de qqn) quu l’ bon Dju mo l’ pardone ; tu es tout pardonné (excusé), t’ ès tot pardoné ; fâte avouwé èst à mîtan pardoné ; (répartie plaisante à l’adresse de qqn qui dit fréquemment pardon, p. ex., en passant et en repassant devant une personne) on n’ pardone pus, on toûe ! (litt. « on ne pardonne plus, on tue ! ») ; vi _ à (qqn) (oublier ses torts), pardoner ; si pére ni lî è jamês pardoné ; c’è-st-on-inocint, i fât lî pardoner ; (en contexte négatif) ne pas _(avoir des conséquences funestes), ni nin pardoner ; on côp parèy, ça n’ pardone nin

 

S0

paré

, -ée adj (qui est bien vêtu(e)) gây, gâye ; èle s’ è fêt gâye po la dicâce ; vos astoz bin gây âdjoûrdu

 

S0

pare-brise

nm pâre-brîje ; dans le pare-bise de ma voiture, dins l’ pâre-brîje di mi-auto

 

C60

pare-chocs

nm pâre-choks

 

C60

pareil

, eille adj (semblable) parèy (-e), li min.me, sifaî t(-e), come ça; c’est exactement pareil, c’ èst tot fin parèy ; ils ne sont pas tout à fait pareils, ci n’ èst nin t’t-à faît lès min.mes ; cela n’est pas pareil, ça, c’ è-st-ôte tchôse; c’est toujours pareil, c’ èst todi l’ min.me ; demain à pareille heure, dimwin à ç’t-eûre-ci ; comment avez-vous pu faire une bêtise pareille ?, comint avoz p’lu fé one parèye bièstrîye ? ; je n’avais jamais vu un pareil travail, dji n’ aveûve jamaîs vèyu one sifaîte ovradje ; une pareille maladie, one sifaîte maladîye ; un homme pareil, cela n’existe plus, on parèy à li, gn-a pupont ; mettez-en un pareil, mètoz-è onk come ça ; il croit les autres pareils à lui, i pinse lès-ôtes come li; « Dji n’ aureûve jamaîs stî pinser one parèye afaîre. «  (R. Hostin); (expr) c’ èst come quate aîdants on patâr, c’est comme quatre liards par rapport à un patard, c’est pareil ; c’ èst lès min.mes quand on lès r’waîte di-d-drî, ce sont les mêmes quand on les regarde de derrière, ils ne sont pas pareils ou c’est une fausse ressemblance ; c’ èst Pîron parèy, c’est pareil ; c’ èst todi l’ min.me diâle, s’ apinse li mârtchand d’ bondiès (iron), c’est toujours le même diable, comme dit le marchand de crucifix, c’est pareil ; dès parèys à li, on ‘nn’ a trêze à l’ dozin.ne, des pareils à lui, on en a treize à la douzaine; (de même nature, de cette sorte) quelque chose de pareil, dins ç’ gout-là, dins ç’ jenre-là ; à pareil âge, à dès parèyès-âdjes, à cès-âdjes-là ; dans pareil cas, dins ç’ cas-là

 

C60

pareil

n il n’a pas son pareil, i gn-a pont come li ; je voudrais avoir la pareille, dji vôreûve bin awè l’ min.me ; c’est du pareil au même, c’ èst l’ min.me parèy, c’ èst parèy au min.me

 

C60

pareil

, -eille parèy, -èye ; un homme _ à lui, on parèy qui lu, on s’-fêt qui lu ; mes pareils, dès s’-fêts qu’ ine saquî ; [je n’ai jamais vu] une affaire pareille, rin d’ parèy, rin di s’-fêt, ine si-fête, ine afêre (ou ine saqwè) insi ou come çoula ; à _ heure, on ne frappe pas chez les gens, à ine eûre insi on n’ bouhe nin à l’ouh dès djins ; rendre la _, rinde li parèye, fé rèciproke ou parèy ; dji li f’rè ‘ne tåte di s’ prôpe boûre ; i rårè ou dji lî r’plakrrè (ristamperè, rèst-) çoula so s’ tèyeû ; i rårè l’ manôye di s’ pèce ; dji lî rindrè dè l’ manôye po s’ pèce ; voy. payer ; quî m’ pite, djè l’ ripite ; quî m’ tripe, djè l’ ritripe ; voy. semblable, tel ; il n’a pas son _, voy. incomparable

 

E0

pareil

, pareille adj (semblable) parèy, parèye ; i d’vinrè parèy quu s’ pére ; c’ èst tot fin parèy ; c’est du _ au même, c’ èst tchik-tchak èt bèrdoûche ; (tel, telle) parèy, parèye ; ne dis pas de pareilles bêtises, ni di nin dès bièstrîjes insi ; ; (de cette sorte) parèy, parèye ; vos moussoz foû pa do timps parèy ? ; tu rintères à one eûre parèye ? ; n (personne semblable, égale) parèy, -e ; avou tos parèys assone, l’ ovrèdje n’ avancerè wêre ; èle n’ è nin sa parèye ; des _s à nous, dès parèys quu nos-ôtes ; dès parèys quu zèls, il ont bin l’ mwayin ; (chose semblable, égale) parèy, -e ; c’ èst do parèy â min.me ; rendre la _ (traiter de la même façon), rinde la parèye ; je lui rendrai la pareille !, dji lî r’vârê ça !

 

S0

pareil, le

[adj] parèy, e, (c) sifaît, e,(e) s(i)fêt, e,

insi (adv. utilisé comme adj.): une voiture pareille: ène /ine/one vwètûre insi ; v. tel

 

G100

pareillement

adv (de la même manière) dè l’ min.me façon, dè l’ min.me maniére, sifaîtemint; (aussi) èto, parèyemint ; à vous pareillement, à vos-ôtes èto

 

C60

pareillement

parèyemint (, parèlièmint) ; et moi _, voy. AUSSI, ÉGALEMENT

 

E0

pareillement

adv parèyeumint (qqf parèymint, parèlieumint) ; boune anée ! – èt vos parèyeumint !

 

S0

parelle

n poraule (, porâle)

 

C60

parelle

(Rumex patientia) poråle (Hu. ; -âle Fl., Am. ; pou- Du.),  pacyince, pâdrone, såvadje surale, surale di pré, surale di vatche (, di tchin, di vê, di bèrbis, di bièrdjî, di gade, di dj’vå)

 

E0

parement

nm (maçonnerie) pâremint; (face supérieure d’un pavé) pâremint; (étoffe) gârniture (f) ; parement de manche, gârniture di mantche ; parement d’autel, gârniture d’ autél

 

C60

parement

paremint ; brique placée en _, panerèce

 

E0

parement

(de vêtement) pâremint ; i fârot mète on bê pâremint su ç’ cote-là ; (de construction) il ont fêt on pâremint d’ pîres 

 

S0

parent

[nm] parint

 

G100

parent

, ente n parint ; mes parents, mès parints ; les grands-parents, lès grands-parints ; les beaux- parents, lès bias-parints ; ses beaux-parents, sès bèlès-djins, sès bias-parints ; les parents proches, lès près-parints ; les parents éloignés, lès parints d’ au lon ; obéir à ses parents, choûter sès parints ; il retourne chez ses parents, il è r’va dé sès djins ; ils sont parents par le mari, is sont parints do costé d’ l’ ome; traiter en parent pauvre, fé passer po mwins’ qui rin; (expr) dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’ misére, habiter chez ses parents, c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; djon.nes dints, djon.nes parints, jeunes dents, jeunes parents, avoir de jeunes enfants vous donne toujours l’impression d’être jeune ; lès parints, ç’ n’ èst nin dès bokèts d’ taîye, les parents, ce ne sont pas des débris de terrine, des objets sans valeur ; li cia qu’ a bran.mint dès caurs a todi bran.mint dès parints, celui qui a beaucoup d’argent a toujours beaucoup de parents, est fort courtisé ; li cia qui faît do bin à sès parints, i sèrè r’compinsé d’ l’ ôte costé, celui qui fait du bien à ses parents sera récompensé de l’autre côté; parint à l’ deûzyin.me botenîre, parent à la deuxième boutonnière, au quatrième degré ; parint au quatyin.me ribond, parent au quatrième bond, au huitième degré

 

C60

parent

, -e parint, -e; obéir à ses _s, hoûter sès parints ; entretenir ses _s, noûri sès parints (, sès djins, sès vîhès djins) ; aller revoir ses _s, aler r’vèy sès parints, (plaist) aler r’prinde ine tète ; de vilains _s ont de beaux enfants, foû dès lêds bouhons, i vint dès bês r’djètons ; nous sommes _s, nous nous traitons de _, nos nos-aparintans ; c’est un de ses _s, c’ è-st-onk di sès-apartinants (-tè­nants) ou atenants ; je ne suis nullement _ avec lui, dji n’ lî atin d’ rin ; c’est mon _, dji so parint avou lu ou il èst parint avou mi ; les proches _s, lès près (ou dreûts) parints ; des _ éloignés, dès parints d’ lon, dès londjins parints, dès lon parints, dès p’tits parints ; tous mes _s, tos mès parints ou totes mès djins ; voy. BEAUX-PARENTS, COUSIN, PARENTÉ, PRO­CHE

 

E0

parent

(membre de la parenté) parint ; un parent proche, on près parint ; un parent éloigné, on lon parint ; ce sont des parents éloignés, c’ èst dès parints d’ nos djins ; ce sont des _s éloignés c’ èst dès parints d’ nos djins ; des _s qu’on ne rencontre qu’à l’occasion des deuils familiaux, dès parints d’ atèremint ; il est retourné voir ses _s, il èst r’voye à l’ tète ; il a hâte de revoir ses _s, il è l’ timps long après la tète ; (plaist de _s qui ont une nombreuse progéniture) is travayant po l’ payis ! ; nous sommes tous parents si l’on remonte à Adam, on-z-èst tortos parints do costè d’ Adam (Te.) ; ce sont des _s qu’on.ne voit qu’à l’occasion des enterrements, c’ èst dès parints d’ atèremint ; adj èlle èst co parint avou nos-ôtes ; ce sont de prétendus _s, is sont parints do l’ gâtche fèsse ; ce sont des _s très éloignés, is sont parints à l’ dîj-ûtime brâyète ; (au pl,) _s (père et mère), parints ; i fât choûter sès parints ; il è bin sogni sès parints 

 

S0

parentage

, parenté parintèdje, parinté (-êye), atenance, apartinance (-tènance)

 

E0

parente

nf parinte ; dj’ ê co one vî parinte à Cpogne

 

S0

parenté

nf parintéye ; c’est de la parenté de notre belle-fille, c’ èst dè l’ parintéye di nosse bèle-fèye ; c’ èst de la parenté (à nous), c’ èst dès djins d’ nos djins; de la parenté très éloignée, dès parints do costé do pére Adam, des parents du côté du père Adam ; nous sommes de parenté éloignée, nos-èstans parints èchone do costé dè l’ vîye grègne (iron), nous sommes parents ensemble du côté de la vieille grange

 

C60

parenté

parintêye ; on-è invité tote la parintêye ; mettre en valeur des liens de _ entre les membres de sa famille, s’  aparinter, si racousiner si raparinter; ils cherchent volontiers à se trouver des liens de _ avec tel ou tel, is s’ aparintant (, s’ racousinant, s’ raparintant) voltî (comp. ratchèturer, ravèjiner) ; les liens des _ entre ces personnes sont très ténus, c’ èst dès parints do costé do l’ coûte pate (litt. « ce sont des parents du côté de la courte patte (= la verge) ») ; il n’y a aucun lien de _ entre lui et moi, i n’ èst nin pus parint avou mi quu l’ diâle ou i n’ èst nin pus parint avou mi qui l’ diâle avou l’ bènite êwe (Te.) ; les liens d’ amitié sont plus forts que ceux de _, on bon camarâde vât mî qu’ on près-parint ; des étrangers à la famille valent parfois mieux que la parenté, dès-ètranjér’s valant pa dès côps mî qu’ lès parints ; la _ a droit à certains égards, lès parints n’ sont nin dès tchins

 

S0

parenthèse

nf (digression) je vous le dis par parenthèse, dji vos l’ di insi,  …  en passant; (signe typographique) cwane ; mettre entre parenthèses, mète dins dès p’titès cwanes

 

C60

parenthèse

parentêse

G0

parenthèse

 (signe de ponctuation) parentêse ; mète on mot intèr parentêses ; (remarque incidente) parentêse ; par parenthèse, il ne m’a pas encore payé, ente parentêses, i n’ m’ è nin co payi ; (digression) parentêse ; cloyans la parentêse

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

parer

v (orner) gârni ; parer une chambre d’enfant, gârni one tchambe d’ èfant ; (se) s’ aprèster, s’ atriker

 

C60

parer

se _, fignoler ; elle se pare ; èle fignole

 

S0

parer 1

parer, agadeler, afistoler, agadroner, agali (à Ja., agali = coquettement habillé ; må agali, mal habillé), astiker, ficeler, flotcheter, gålioter, pimper, pimponer, tchiker (Ve.), voy. ACCOUTRER, ATOURS, ATTIFER, ÉLÉ­GANT, orner, pimpant ; paré, bien vêtu, gåy, -e ; parée à l’excès, gåye come in-åté d’ confrêrèye ; se _ des plumes du paon, si fé gåy avou lès plomes dè l’ påwe ; _ les légumes, …, voy. éplucher ; (t de maréchal-ferrant) parer (l’ pîd)

 

E0

parer 1

vt (éviter) pârer ; _ le coup, pârer l’ côp ; dj’ ê pâré l’ côp ; ils ont paré [la maison] pour les noces, il ont fêt dès gâgâyes po lès nwaces ; se _ pour voir du nécessaire si pârer ; èlle astot pâré come one princèsse 

 

S0

parer 2

(un coup) parer, bårer, hiwer

 

E0

parer 2

(se) (se faire beau) si pârer  si pimper, si racrèster ; èle si pimpe todi bin ; tu t’ ès stî racrèster

 

S0

paresse

[nf] (o-c) nawerîye, (e) nawerèye, (o) faderîye, fènèyandîje

 

G100

paresse

nf nawerîye fènèyantîse (, flème)

 

C60

paresse

parèsse, nawerèye, nawisté ; balzinèdje, -erèye ; cropihèdje ; flème (ou fleume) ; s’accoutumer à la _,  s’ atrouwander; se livrer à la _, voy. fai­néantise, OISIVETÉ, PARESSEUX

 

E0

paresse

parèsse

 

S0

paresser

v ploncener, bate si flème

 

C60

paresser

bate si flème, nawer, -eter, voy. FAINÉANTER, LAMBINER

 

E0

paresseusement

voy. indolemment

 

E0

paresseux

, euse,adj et n fénèyant (-e), nawe ; paresseux invétéré, poûri tchin ; c’est un paresseux, c’ è-st-on fénèyant; tu n’es qu’un paresseux, ti n’ ès qu’ on nawe; c’est paresseux, que tu es !, c’ èst fènèyant, qu’ t’ ès! ; (expr) fénèyant qu’ i drane, paresseux au point de succomber sous le poids de sa paresse ; il èst co pus nawe qui l’ mwès d’ awous’ , il est encore plus paresseux que le mois d’ août; i n’ a jamaîs couru après l’ tonwâre avou one sipritchoule, il n’a jamais couru après le tonnerre avec une seringue, il est paresseux ; i n’ a nin d’djà l’ coradje di cheûre sès puces, il n’ a même pas le courage de secouer ses puces; i n’ a nin peu d’ l’ ovradje, i s’ coûtche dissus, il n’a pas peur de l’ouvrage, il se couche dessus (dit-on ironiquement d’un paresseux) ; i s’ ripwase divant d’ ièsse sicrans, il se repose avant d’être fatigué (tant il est paresseux) ; quand lès nawes s’ î mètenut, lès djintis sont saîsis, quand les paresseux s’y mettent, les courageux sont étonnés

 

C60

paresseux

, -eûse nawe ; poûri, -èye ; loyå (lô-, loû-), -åde ; triple _, archi-nawe ou -poûri ; c’est un _, c’ è-st-on nawê, on poûri tchin, on hét-l’ovrèdje, on loyå mèn’zik, on prôpe (ou toûne)-à-rin, on lètcheû d’ baye, on Tch’han l’ nåhi ou l’ poûri, (anc.) in-èfoumé tihon ; il a dè l’ mwète ou poûrèye tchår (, dè må, dès-oûs) d’zos sès brès’; il èst come li poûri bièrdjî qu’acsègne li vôye avou s’ pîd ; il a lès nawès fîves (Ju.) ; i n’ èst bon à nole såce ; ci n’ sèrè rin di s’ cwérp ; sès tchårlîres ont todi stu reûdes ; quel _ !, quéle nåse ! ; faire le _, si taper à l’ loubraye, si coûkî ou dwèrmi so l’ovrèdje, cover so sès-oûs, cropi so sès cindes, voy. fainéant, -er, FléMARD, INDOLENT, NONCHALANT, VAURIEN

 

E0

paresseux

, -euse adj et n parèsseûs, -eûse ; faire le _, si coûtchi s’ l’ ovrèdje

 

S0

paresseux, euse

[adj] naw, (o) fènèyant, e, lache

 

G100

parfaire

voy. parachever

 

E0

parfait

, aite adj c’est parfait, c’ èst bin ; c’est un travail parfait, c’ è-st-one (fwârt) bèle bèsogne ; c’est loin d’être parfait, ça pôreûve ièsse bran.mint mia ; il est loin d’être parfait, i n’ a nin qu’ dès bias costés ; leur entente est parfaite, is s’ ètindenut bin ; c’est l’exemple parfait, c’ èst l’ mèyeû dès-ègzimpes ; c’est un parfait filou, c’ è-st- on vaurin s’ i gn-a onk ; c’est un homme parfait, c’ è-st-on-ome tot-ute

 

C60

parfait

, -e parfêt, -e ; qch de _, ine saqwè qu’ a pîds èt mins ; avec cela, ce sera _, avou coula, ci sèrè à l’ îdèye, ci sèrè l’ tchak (Es.) ; un homme _, in-ome tot-oute, voy. incomparable

 

E0

parfait

, -aite adj (sans défaut) parfêt, -ête ; gn-è pèrsone qu’ èst parfêt ; c’ èst parfêt come ça, n’ î boudjoz pus ; (qui est tel(le)) ; accompli, -ie) parfêt, -ête ; c’ è-st-on parfêt démon ; n (personne qui s’ arroge toutes les qualités, qui prétend surpasser les autres) parfêt, -ête ; ci-là, c’ è-st-on parfêt !

 

S0

parfaitement

adv (d’une manière parfaite) à l’ lècsion, au pére dès pôces, fwârt bin ; il a parfaitement fait cela, il a faît ça à l’ lècsion, il a faît ça au pére dès pôces ; il connaît parfaitement le wallon, i cause li walon à l’ lècsion ; nous comprenons parfaitement, nos compurdans fwârt bin; (entièrement) cela m’ est parfaitement égal, por mi, c’ èst kine ; cela va parfaitement, ça va tot-à faît ; je suis parfaitement d’accord avec lui, dji so t’t-à faît d’ acôrd avou li; (bien sûr) bin sûr!, oyi ça!; vous y serez, comme promis? parfaitement !, vos-î sèroz come vos l’ avoz promètu ? bin sûr! tènawète, di timps-in timps, mwints côps, pa côps ; il vient parfois chez moi, i vint, afîye è l’ maujone ; nous y allons parfois, nos-î alans tènawète; ils en mangent parfois, il è mougnenut d’ timps-in timps ; parfois, nous écoutons la radio, nos choûtans l’ posse, dès côps qu’ i gn-a, afîye, nos choûtans l’ posse

 

C60

parfaitement

parfêtemint, à l’ îdèye, à l’ lècsion ; je le connais _, djè l’ kinoh foû bin, dji n’ kinoh nol ôte ; [un vêtement] qui va _, qui va come pondou

 

E0

parfaitement

parfêtemint ; dj’ ê parfêtemint compris

 

S0

parfois

[adv] (o-c) pacôps, afîye, (o) télcôp, (e) télefèye, (o-c) (di) tènawète

 

G100

parfois

à fèyes (à fîyes Hu. ; à l’ fî St. ; c’ à l’ fî Ma.), quékefèyes, télefèye, télès fèyes (télefî ou atélefî St.), dès fèyes, dès fèyes (ou côps) qu’ i n-a, ine fèye inte lès côps, di timps-in timps, tènawète (Be. ; di tènavite Bende), à hinêyes à hikèts, à rèvutes (Vil.) ; il vient _ à la soirée, i vint co bin à l’ sîse

 

E0

parfois

(quelquefois) co bin (litt. « encore bien »), dès côps qu’ i gn-è (litt. « des coups qu’il y a »), pa momint (ou par …), pa dès côps ; il se trompe _ dans ses comptes, i s’ brouye co bin dins sès comptes ; il arrive _ qu’il gèle au mois de juin, i vint co bin dès côps qu’ i djale o mwès d’ jun ; pa dès côps, i pièrd la tièsse

 

S0

parfum

nm pârfum, odeûr (f), sint-bon ; un flacon de parfum, one botèye d’ odeûr, one botèye di sint-bon ; se mettre du parfum, mète do sint-bon; (loc) mettre au parfum, fé sawè, mète au courant; ils sont au parfum depuis hier, is séyenut bin qwè dispû ayîr

 

C60

parfum

sinteûr, (bone) odeûr ; voy. FUMET, ODEUR

 

E0

parfum

sint-bon ; aler quèri one botèye di sint-bon 

 

S0

parfum

odeûr, parfum ; one botèye d’ odeûr, mète do parfum

 

S0

parfumé

, ée adj pârfumé, qui sint bon ; c’est une fleur parfumée, c’ è-st-one fleûr qui sint bon

 

C60

parfumer

v ces fleurs parfument le jardin, ça sint bon dins tot l’ djârdin avou cès fleûrs-là ; (se) mète do sint-bon ; elle s’est parfumée, èlle a mètu do sint-bon

 

C60

parfumer

, -erie, -eûr parfumer (-ou-, -mî), -erèye, -eûr ; de l’eau parfumée, di l’ êwe di sinteûr (ou d’ odeûr) ; voy. EMBAUMER

 

E0

parfumer

(se) vt et pr (si) parfumer, (si) mète di l’ odeûr, mète do sint bon (, do parfum)

 

S0

parfumerie

nf pârfumerîye, botike di sint-bon (m)

 

C60

pari

nm wadjûre (f) ; perdre un pari, piède one wadjûre

 

C60

pari

faire un _, fé ‘ne wadje (, ‘ne wadjeûre) ; je tiens le _, dji tin l’ wadjeûre ; voy. GAGEURE

 

E0

pari

guèdjeûre, pari ; gangni on pari ; piède si pari ; je tiens le _, dji fê l’ pari ; je tiens mon _, dji tin ma guèdjeûre

 

S0

parier

[v] wadjî, (o) gadjî

 

G100

parier

v (engager dans un pari) fé one wadjûre, wadjî ; parier à nouveau, riwadjî; on parie dix euros, on wadje po dîs-eûros ; je l’aurais parié, djè l’ aureûve (ieû) wadjî; (expr) dji n’ wadje nin, quand on wadje, gn-a todi on pièrdant (iron), je ne parie pas, quand on parie il y a toujours un perdant, réponse négative à qui propose : vous-se wadjî ?, veux-tu parier ?; (affirmer avec vigueur) je veux bien parier qu’il ne viendra pas, dji vou bin wadjî qu’ i n’ vêrè nin ; il y a gros à parier qu’il va pleuvoir, à pau près sûr qu’ i va ploûre

 

C60

parier

wadjî (wèdjî Ve.), tini po ou so (qn) ; _ sa tête, wadjî so s’ tièsse, mète si tièsse so l’ blok ; manie de _, wadjerèye ; _ souvent, wadjeter

 

E0

parier

vt paryi ; dji parîe cent eûros qu’ tu n’ l’ ârès nin ; dji parîe dobe conte simpe qu’ is gangnerant l’ match ; dji parîe ma tièsse à côper qu’ c’ èst lu la câse ; dji parîe qu’ il èst voye o cafè 

 

S0

pariétaire

_ de Corse (plante), pèrike

 

E0

parieur

, euse n wadjeû (-se)

 

C60

parieur

, -eûse wadjeû (wè- Ve.), -eûse, -erèsse

 

E0

parieur

parieû

 

S0

Paris

Paris ; dès pontes di Paris

 

S0

parisette

(plante) peûs du r’nârd (Ma.)

 

E0

parisien

, enne adj et n parisyin (f parisiène, parisyin.ne)

 

C60

parité

être à _ (au jeu), èsse ou fé bouf ; voy. égal, -ité

 

E0

parjure

n c’est un parjure, il a ravalé s’ sièrmint, … s’ sèrmint

 

C60

parjure

pardjeûre

 

E0

parjure

(faux serment) parjure ; il è stî condâné po parjure ; (personne qui viole son serment) parjure

 

S0

parjurer

(se) v ravaler s’ sèrmint, … s’ sèrmint

 

C60

parjurer

(se) si pardjurer

 

E0

parjurer

(se) si parjurer ; i s’ è parjuré â tribunâl 

 

S0

parka

nm pârka

 

C60

Parkeûr

o Parkeûr, lieu-dit à Bastogne (près de 1’embranchement de la route de Wiltz et de la rue de la Chapelle)

 

S0

parking

[nm] pârking’ , (c) pârkadje, (o) parkâdje, (e) parkèdje (néol.)

 

G100

parking

nm pârking

 

C60

Parkinson

npr avoir la maladie de Parkinson, awè l’ balzin

 

C60

parlant

, ante adj (qui parle) causant (-e) ; elle n’est pas très parlante, èle n’ èst nin fwârt causante, èle ni cause wêre

 

C60

parlant

, -e pårlant, djåsant, -e, voy. parler

 

E0

parlant

, -ante adj (qui est doué(e) de parole) pârlant, -ante 

 

S0

 

 

parlement

nm pârlèmint

 

C60

parlement

, -er pårlèmint (-lu-), -er

 

E0

parlement

pârlèmint

G0

parlement

(assemblée exerçant le pouvoir législatif) pârleumint

 

S0

parlementaire

n (membre du parlement) pârlèmintaîre (sènateûr (f sènatrice) ; député, dèputé ( f dèputéye ))

 

C60

parlementaire

pârlèmintaîre

G0

parlementer

v pârlèminter, discuter

 

C60

parlementer

pârlèminter

G0

parlementer

vi (négocier) pârleuminter ; dj’ ê stî pârleuminter avou lu

 

S0

parler

[v] (e) djâser, (c) causer, (o) d(è)viser, (e) pårler, (o) pârler, (c) paurler

 

G100

parler

v causer, conter, copiner, diviser, djâser (, djauser), paurler ; «  C’ èst tot ç’ qui dj’ ènn-a ètindu d’viser asteûre, èt dji n’ sé nin co asteûre, si ç’ sôrte-là a jamaîs ègzisté. » (L. Maréchal) ; action de parler, causadje (m), contadje (m), paurladje (m), racontadje (m) ; parler à nouveau, ricauser, riconter; action de parler à nouveau, ricausadje (m), ricontadje (m) ; c’est de lui dont je veux parler, c’ èst li qui dj’ vou dîre ; (parler tout seul) bèrdèler, causer tot seû (f  tote seûle) ; il se parle à lui-même, i cause tot seû ; (être le seul à parler) bèrdèler, ièsse tot seû à causer (f tote seûle) ; je vais beaucoup parler aujourd’hui mais la prochaine fois, ce sera à votre tour, dji va bran.mint bèrdèler audjoûrdu, mins l’ côp qui vint, ci sèrè à vosse toû; ne plus savoir parler, ni pus sawè causer; entendre parler de qqch, entendre dire des bruits à propos de qqch, ètinde brûtyî; « Vos-avoz ètindu brûtyi d’ one saqwè, Simone ? » (R. Hostin) ; ne pas parler, ne pas dire mot, ni nin moufeter; « Bon, nos n’ moufetéyerans pus. » (R. Hostin); (loc) réussir à faire parler; j’ai réussi à le faire parler, djè lî a seû fé douviè s’ bouche ; bien parler, bin causer; parler de manière inconvenante, mau causer; cès nom-di-dio-là, qui m’ faîyenut mau causer !, ces sacripants, qui me font mal parler ! ; en parler à son aise, bin dîre ; vous en parlez à votre aise, vous !, vos d’djoz bin, vos!; éprouver des difficultés pour parler, causer à spèsse linwe ; faire parler de soi, fé causer d’ li; n’en parlons plus, n’ è causans pus; parler bas, causer tot bas ; parler beaucoup, tchafyî ; parler du gros des dents, causer do gros dès dints ; parler du nez, causer do nez, gnoufeter ; butter sur les mots, chiper; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’ tènawète su lès mots è latin. » (E. Gilliard); parler en donnant beaucoup d’explications, causer à grandès-aîwéyes,  à grands afflux d’eau ; parler en vitupérant, bèrdèler ; parler grossièrement, mau causer, causer come on barakî ; parler pour ne rien dire, causer po n’ rin dîre ; sans parler (sans dire un mot), sins moti ; reparler toujours des mêmes choses, ragadeler, ratchafyî; (expr) awè s’ linwe qui va come on lagnèt au cu d’ on pot, avoir la langue qui court comme un torchon au derrière d’un pot, parler à tort et à travers ; causez come on vos- a apris !, parlez comme on vous a éduqué ! ; causer come on lîve, parler comme un livre, être savant ; c’ èst come si dj’ causereûve au meur, c’est comme si je parlais au mur, ce que je dis ne sert à rien ; dj’ a manké d’ mau causer, j’ai manqué de parler de manière inconvenante, de jurer ; dji di ça èt dji n’ di rin, je dis cela et je ne dis rien, je parle sans engagement ; èlle a stî vacsinéye avou one èwîye di grafofone, elle a été vaccinée avec une aiguille de gramophone, elle parle sans arrêt ; i cause come on lîve, il parle comme un livre ; i cause come on-aurmonak, il parle comme un almanach ; i cause come on-avocat, il parle comme un avocat; lès coméres, c’ èst todi cause èt cause; les femmes, c’est toujours parle et parle,  bavardent continuellement ; lèyîz causer lès djins èt bawyî  lès tchins !, laissez parler les gens et aboyer les chiens ! ; li ci qui cause à m’ dos, i cause à m’ cu, celui qui parle à mon dos, parle à mon derrière, j’ai du mépris pour celui qui parle derrière mon dos ; li cia qui cause sème, li cia qui choûte mèchenéye, celui qui parle sème, celui qui écoute moissonne; on-z-è cause come dè l’ sitwèle à queuwe, on en parle comme de la comète,  comme d’une chose surprenante ; quand i cause, c’ èst tot suke, quand il parle, c’est tout sucre, ce sont des paroles mielleuses (méfiez-vous !) ; riwaîtîz-vos d’vant d’ causer dès-ôtes !, regardez-vous avant de parler des autres !,  avant de médire ; vos p’loz bin dîre, vos !, vous pouvez parler, vous !

 

C60

parler

nm causadje, maniére di causer (f)

 

C60

parler 1

v pårler, djåser, diviser ou si d’viser, cåser (Cou., Les., Lat., Ge., Dar.) ; _ de nouveau, ripårler, ridjåser, rid’viser; _ contre qn, voy. décrier ; _ pour défendre qn, ripårler (qn), voy. intervenir ; se fourvoyer ou se trahir en parlant, si forpårler, djåser trop lon, si mèsdjåser ; _ étourdiment, di(s)djåser, voy. divaguer ; _ dans le désert, prétchî (ou prédjoter) à l’ vûde ; _ de qch avec insistance, rameter, rîmer, -eter (sur qch), voy. rabacher ; en _ avec excès, ènn’ avu plin s’ boke ; il parle beaucoup, i n’ a nin l’ pèpèye ; il n’a pas osé _, i n’ a wèsou ni moti ni kik(et)er ; _ à mots couverts, voy. bruit, mot ; _ avec aigreur, hagnî d’ qwate costés ; _ en catimini, en minaudant, fafouyî, voy. chuchoter ; _ d’un ton enfantin, djåser tchitchå ; _ allemand , flamand , français, namurois, voy. ces mots ; _ une langue bizarre, djåser hanke (Hu.) ; _ de tout, de ceci, de cela, diviser d’ traze à quatwaze, djåser bric-brok ; _ de Pierre et de Paul, djåser d’ Tîbî et d’ Gåtî ; _ avec affec­tation, djåser dè l’ (ou so l’) bètchète dè l’ linwe (ou dès dints) ; on est venu pour vous _, on-z-a m’nou vèy après vos; qu’on n’en parle plus ; voy., BABILLER, BALBUTIER, BARAGOUINER, BAVARDER, BÉGAYER BREDOUILLER, CA­QUETER, CAUSER, CONVERSER, côté, GRAS­SEYER, JASER, NASILLER, ZÉZAYER

 

E0

parler 1

vi causè (Ju., câsè Ne.), copiner (Te.), djâser (, -è) (Ber., Mi., Te., …), pârler ;

 

1) (articuler des paroles) causer, djâser pârler ; pârler tot bas ; pârler do nez ; pârler intèr sès dints ; pârler foû d’ sès dints ;

 

2) (exprimer sa pensée par la parole) causer, djâser, pârler ; i m’ è causè dè ç’te afêre-là ; djo lî ê djâsé âdjoûrdu po l’ prèmî côp dispôy on mwès ; djâsans pau mês bin ; li ci qui djâse drî mi djâse à m’ cou )) ; pârler ; pârler crâs (ou pârler crâssemint) ; pârler sètch (ou pârler sètchemint) ; pârler niche (ou pârler nichemint) ; c’ è-st-on niche po pârler ; pârler plat (ou pârler platemint) ; c’ è-st-on plat po pârler ; pârler lèdjîr (ou pârler lèdjîremint) ; pârler à l’ lèdjîte ; pârler tot seû ; li ci qui pâle tot seû è todi rêson ; pârler à d’mèy-mot ; pârler à mots vwalés ; pârler come on-avocât ; pârler come on djoli tchin ; pârler come on live ; pârler come on-anje ; pârler come on pèrokèt ; tout le monde a le droit de faire connaître son opinion, tot l’ monde è l’ drèt d’ pârler ; i fât rèflèchi deûs côps d’vant d’ pârler ; i fât toûrner sa linwe sèt’ côps dins sa boutche divant d’ pârler ; pâle pô, mês pâle bin ! ; vât mî s’ têre quu d’ mâ pârler ; _ français avec affectation, pèter l’ francès ; (se dit à l’adresse de qqn qui use maladroitement du français ou qui se pique de parler français alors que l’emploi du wallon serait plus adéquat) parle wallon, pâle come on t’ è apris (litt. « parle comme on t’ a appris ») ; (se dit à l’adresse de qqn qui abuse de mots savants et compliqués, le plus svt en français) parle de manière plus accessible, pâle come on t’ è apris ;

 

3 _ à (qqn) (lui adresser la parole, converser), causer, copiner, djâser, pârler ; nosse pére ni v’ copine pus ?; dji lî ê pârlé come s’ i gn-avot rin avou ; i troûverè à quî pârler ; _ de (qqch , qqn) (en faire le sujet d’une conversation) pârler di d’ tot èt di d’ rin ; dji ‘nn’ âro ostant s’ la bitchète do l’ linwe ; dji n’ a pâlero nin djà ; on ‘nna pâle long èt lâdje, intèr nos deûs ; nu pâle nin d’ ça ; parlons d’autre chose (changeons de sujet de conversation) pârlans d’ ôte tchôse ; quand on pâle do leûp, la quawe n’ èst nin lon ; li ci qui pâle drî mi pâle à m’ cou ; l’ ome quu dji t’ pâle èst mwart ;

 

4 vt (une langue) causer, djâser,  pârler ; causer  (, djâser) walon ; i sét pârler l’ walon èt l’ francès ; i pâle francès come one vatche èspagnole ;;

 

5 se _ (s’adresser la parole ; échanger des propos), si causè (Ju. ; câsè Be.), si copinè (Te.), si pârler ; is n’ si causant pus ; vos n’ fis copinez pus ? ; is n’ si pârlant pus d’pûs la mwart do l’ matante ; il parle à tort et à travers, il è la linwe (ou la gueûye) divant lès dints ; il parle d’abondance, il è one gueûye a trente-chî toûrnants ; il parle bien, il èst à l’ pâje po pârler ; il parle facilement et d’ abondance, i pâle come on-avocât, il è one gueûye d’ avocât ; nous avons parlé de tout et de rien, dj’ ons pârlé d’ trâze èt quatôrze ; il parle de façon savante, i pâle come on live ;

 

6 n personne qui parle abondamment, djawiâ, -âde ; personne qui parle d’ abondance (svt pour colporter des méchancetés) raguèt, -ète ; ni choûte nin çusse raguète-là !

 

S0

parler 2

nm voy. langage

 

E0

parler 2

n (langage) pârlèdje, pârler ; qué drole di pârler !

 

S0

parleur

, euse n causeû (-se), conteû (-se) ; bavard, bèdelaud (-e), tchafiaud (-e) ; « On l’ a à l’ bone quand li vîye clotche côpe li chuflèt aus vis bèdelauds d’ maîsses qui n’ ont jamais tot dit. » (A. Henin)

 

C60

parleur

pårleû, djåseû, voy. discoureur

 

E0

parleur

 

, -euse n pârleû, -eûse ; i s’ è lêssi adwarmi pa ç’ bê pârleû-là ; être un beau _, pârler come on-anje ; c’est un beau _ et rien de plus, (trivial) i n’ è qu’ la gueûye di bon

 

S0

 

parloir

nm pârlwêr ; il nous attend au parloir, i nos ratind o parlwêr

 

C60

parloir

parlwêr (, pålwêr)

 

E0

parloir

pârlwar ; dj’ ons stî r’çûs o pârlwar

 

S0

 

 

parlote

, parlotte nf copine, djâse, divise ; faire la parlote, taper one divise

 

C60

parmesan

nm pârmèsan

 

C60

parmi

[prép] inte, (o-c) dins, (e) d(i)vins, (o-c) avau, (e) avå

 

G100

parmi

prép avau, avou, di, dins, èmon, au mitan di ; il était parmi eux, il èsteûve avou zèls ; parmi les arbres, dins lès-aubes ; plusieurs parmi eux, saquantes di zèls ; elle est parmi les premières, èlle èst dins lès preumêres ; et parmi ceux-ci, un roux, èt èmon cèti-ci, on rossia, èt dins cèti-ci, … ; « Èt sès tch’vias blonds, crolés, sont tot-avau lès tchamps. » (L. Namèche)

 

C60

parmi

_ les bois et les champs, avå lès bwès èt lès tchamps ; _ les chemins, avå lès vôyes ; il a vécu _ nous, il a viké avou nos-ôtes; est-il qn _ vous qui ?, ènn’ a-t-i onk divins (ou foû d’) vos-ôtes qui ? ; choisissez _ ces livres, tchûsihez d’vins (ou foû d’) cès lîves-là; voy. emmi

 

E0

parodie

parodîye

G0

parodier

v chiner, sindjî

 

C60

parodier

parodyî

G0

parodique

parodike

G0

paroi

nf pârwè; contre la paroi de la chambre, conte li pârwè de l’ tchambe; la paroi d’un sabot, li pârwè d’ on sabot

 

C60

paroi

pareûse (-eûye Ve. ; -eû La., St., Ma. ; -wè Hu.), (souvt) meûr (nm), qqf måhîre ; _ de séparation, inte-deûs (nm) , voy. cloison, torchis ; le seau trappe les _s du puits, li sèyê pète ås måhîres ; (houill) hantche, måhîre, pareûse

 

E0

paroi

parwa (pareu Te.) ; lès parwas do pus’  

 

S0

paroir

nm pârwè

 

C60

paroir

grand _ (de sabotier), plane (Te.) ; su l’ cape, i gn-ave li grand coutê qu’ on louméve li plane, avou on crotchèt â coron qu’ on-z-intréve dins on-ènê po fé contreupwèd

 

S0

paroisse

[nf] (c) parotche, (e) porotche, (o) parwèsse

 

G100

paroisse

nf parotche, parwèsse ; (expr) i prêtche po s’ parotche, il prêche pour sa paroisse, pour sa chapelle ; il n’est pas de la paroisse, i n’ èst nin di-d-ci

 

C60

paroisse

porotche (pa- Hu.), parwèsse

 

E0

paroisse

parwasse, parotche (Te.) ; li lêde parotche (Te.) (litt. « la laide paroisse ») (= la paroisse de Tenneville, ainsi dénommée parce qu’elle est très dispersée)

 

S0

paroissial

je vais à la messe à l’église _e, dji va à mèsse à l’ parwasse (ou à l’ grande èglîje)

 

S0

paroissiale

fête _, li fièsse dè l’ porotche (pl lès fièsses di _)

 

E0

paroissien

, enne n parotchin (f  parotchin.ne), parwèssyin (f  parwèssyin.ne)

 

C60

paroissien

, -enne parwèssyin -in.ne ; lès djins dè l’ porotche

 

E0

paroissien

, -ienne n parotchî, parotcherèsse (Te.), parwassyin, -iène ; c’ è-st-one boune parwassiène

 

S0

parole

[nf] d(i)vise, (o) d(è)vise

 

G100

parole

nf parole ; la facilité de parole, li babèye, li cakèt (m), li lokince ; paroles vaines, mèsaumènes ; adresser la parole à qqn, causer avou one saquî; couper la parole, côper (s’ chuflèt), côper l’ chike; que je vous coupe la parole, qui dj’ vos côpe; il lui a coupé la parole, i lî a côpé s’ chuflèt, … s’ chike ; vous avez la parole, vos p’loz causer ; celui qui ne tient pas parole, halcotî ; une parole à double sens, one parole à dobe ètinte ; ce sont ses propres paroles, c’ èst li (/ lèye) què l’ a dit ; et je mesure mes paroles, èt dji pèse mès mots ; je comprends le sens de ses paroles, dji comprind ç’ qu’ il a v’lu dîre; (loc) c’est un moulin à paroles, c’ è-st-on molin à chwache (, c’est un moulin à écorces); donner sa parole, diner s’ parole; il buvait ses paroles, i l’ choûteûve dipus avou s’ bouche qu’ avou sès-orèyes (, il l’écoutait plus avec la bouche qu’avec les oreilles); renier sa parole, rimougnî s’ parole; (expr) è deûs mots quate paroles, en bref ; i n’ a jamaîs one parole pus hôte qui l’ ôte, il n’a jamais une parole plus haute que l’autre, il ne s’énerve jamais ; one bone parole a todi s’ place, un encouragement fait toujours plaisir; one bone parole faiît d’pus d’ bin qu’ on côp d’ sabot (iron), une bonne parole fait plus de bien qu’un coup de sabot, est plus efficace

 

C60

parole

parole, mot, divise, voy. mot, RASON ; couper la _, voy. inter­rompre ; renier sa _, manquer à sa _, måker d’ parole, rimagnî s’ parole, fé di s’ boke si cou ; des _ malséantes, dès lêds mèssèdjes

 

E0

parole

(mot que l’on prononce) parôle ; dîre dès lêdes parôles ; c’ è stî sès djèrin.nes parôles ; c’ è-st-on vrê molin à parôles ; i n’ m’ è nin adrèssi la parôle ; dèner sa parôle ; tèni parôle ; mindji (ou rimindji ou riniyi) sa parôle (syn si disdîre) ; la _ donnée vaut un engagement par écrit, one parôle d’ ome vât on-ècrit d’ notêre; à twa la parôle ! ; i m’ è pris la parôle ; i m’ è côpé foû parôle ; _ drôle, drole ; il a dit dès droles, pa dès côps ; (faculté de parler) parôle ; piède la parôle ; çu tchin-là, i n’ lî manke quu la parôle ; avèr la parôle facile ; je lui ferai rentrer les _s dans la gorge, dji lî frê r’mindji sès parôles ; débiter des _s d’un ton monocorde, maltoner ; il est surtout efficace en _s, il è brâmint do l’ gueûye èt wêre d’ èfèt (var. il a pus d’ gueûye qui d’ èfèt Te.) ; tenir des _s en l’air, pârler po fé d’ l’ êr

 

S0

 

 

parolier

, ière, n qu’ a scrît lès paroles, scrîjeû (-se)

 

C60

parquer

v mète ; je vais parquer la voiture, dji m va mète l’ auto ; (se) si mète ; il n’ y a pas de place pour se parquer, i gn-a pont d’ place po s’ mète

 

C60

parquet

nm pârkèt

 

C60

parquet

, -er, -age, -erie, -eur parkèt, -èter, -èdje, -erèye, -eû

 

E0

parquet 1

(plancher) parkèt ; on bê parkèt en tchin.ne ; cirer l’ parkèt

 

S0

parquet 2

(magistrature debout) parkèt

 

S0

parqueter

v mète on pârkèt

 

C60

parrain

[nm] (o-c) pârin, (e) pårin

 

G100

parrain

nm pârin ; être parrain de baptême, ièsse pârin d’ batème; c’est le parrain de mon fils, c’ èst l’ pârin do gamin

 

C60

parrain

pårin (-ègn hesb) ; être _ d’un enfant, tini ou lèver in-èfant ; être _ de confirmation (anc.), loyî l’ bindê à in-èfant

 

E0

parrain

(homme qui présente un enfant au baptême ou à la confirmation) pârin ; c’ èst m’ pârin d’ batème ; il ont chwasi l’ nom do pârin ; on pârin d’ confirmâcion ; (homme qui préside au baptême d’un ouvrage d’art, d’une cloche, etc.) pârin ; dj’ ê stî pârin d’ one dès clotches di Bastogne ; (grand-père) (le grand-père était traditionnellement parrain d’un ou de plusieurs petits-enfants) pârin ; pârin nos-è d’né dès sous po-z-aler à l’ dicâce

 

S0

 

 

parsemer

[v] (c) cossèmer, (e) k(i)ssèmer, (o) pârsèmer

 

G100

parsemer

v (semer de ci, de là) cossauyî, cossèmer ; action de parsemer, cossauyadje (m), cossèmadje (m) ; (par taches) mayeter

 

C60

parsemer

kissèmer ; voy. éparpiller

 

E0

part

[loc] nulle _ : (e) nole påt, (c) nule paut, (o) nule part, nule vârt

 

G100

part

[loc] quelque _ : (e) ine sawice, (c) one sawouce, one sadju, (o) ène sadju, (c) quéke paut, (e) quéke påt

 

G100

part

[nf] (e) pårt, (o) part, (c) paurt

 

G100

part

nf (ce qui revient à qqn) paurt ; la plus grosse part, li grosse paurt ; à chacun sa part, chake si paurt ; avoir sa part, awè s’ paurt ; faire les parts, fé lès paurts ; il a fait sa part, il a faît s’ paurt; (loc) à part entière, tot-à faît; autre part, ôte paut; avoir part, awè drwèt ; faire part de qqch à qqn, fé sawè one saqwè à one saquî ; faire la part des choses, veûy tot ; il faut faire la part des choses, i faut tot veûy; part de frères, paurt di fréres ; pour ma part, tant qu’ à mi; prendre part à un jeu, djouwer avou ; prendre part à un travail, travayî avou; (expr) dji vos l’ djure su m paurt di paradis, je vous le jure sur ma part de paradis ; î d’mèrer s’ paurt, y rester sa part, y rester longtemps ; i n’ èsteûve nin là quand on-z-a faît lès paurts, il n’était pas là quand on a fait les parts, il n’est pas fort intelligent ; i n’ pout mau d’ diner s’ paurt au tchin, il n’a garde de donner sa part au chien ; lès grandès hièdes faîyenut lès p’titès paurts, les grands troupeaux (, les familles nombreuses) rendent les parts plus petites ; mi, dj’ a faît m’ paurt, moi, j’ai fait ma part,  j’ai terminé; (loc) à part, à paurt, su l’ costé ; à part que, à paurt qui ; à part soi, dins li min.me ; se dire à part soi, si dîre dins li-min.me; de mauvaise part, di mwaîje paurt; awè dès gouts à paurt, avoir des goûts à part, des goûts bizarres ; awè one tièsse à paurt, avoir une tête à part, être doué, ou être têtu ; c’ èst dès djins à paurt, ce sont des gens à part, des gens qui ne font pas comme tout le monde; (partie d’un lieu) autre part, ôte paut ; d’autre part, d’ on-ôte costé ; de part en part, tot-oute, d’ on costé à l’ ôte ; de toute part, de toutes parts, di tos costés ; nulle part, nule paut ; quelque part, one sadju, one sawoù-ce; (expr) fé lét à paurt, faire lit à part, dormir séparément ; i n’ èst co nule paut, il n’est encore nulle part, il est encore trop jeune ; quand il a one idéye è l’ tièsse, i n’ l’ a nin ôte paut, quand il a une idée en tête, il ne l’a pas autre part

 

C60

part

pårt ; plus on est, plus les _ sont petites, lès grantès hièdes fèt lès p’titès pårts ; à chacun sa _, chake si-oûhê ; mon frère a reçu la maison pour sa _, mi fré è-st-aloumé à l’ mohone ; _ à deux !, pårt à nos deûs ! ; _ dans un charbon­nage (anc.) pårçon ; voy. lot, partie; pour ma _, je refuse, po m’ pårt, dji n’ vou nin, voy. quant ; le prendre en mauvaise _, il prinde di måle pårt ou di-d-triviès ; de toute _, di tot costé ; de _ et d’autre, dès deûs costés ; autre _, ôte påt (, ôte pårt ard) ; quelque _, nulle _, quéke påt, nole påt, voy. nul, quelque ; allez-y de ma _, alez-î di m’ pårt ou so m’ nom ; de la _ de qui venez-vous ?, di påt quî v’nez-ve ? ; prendre à _, prinde à pårt ou so l’ costé ; mettre à _, mète foû ; je me dis à _ moi, dji m’ di è (ou d’vins) mi-min.me

 

E0

part

(portion) il è vindou sa pârt bokèt pa bokèt ; dène lî ma pârt di gatau ; fé l’ pârt do diâle (Te.) ; il lui faut toujours la meilleure _, i lî fât todi lès crâs bokèts ; (ce qui revient à qqn) pârt ; une _ de la succession me revient, dj’ ê pârt dins la sucsèssion ; c’était notre _ (cela nous était destiné), ça nos v’not ; prinde pârt o djeû ; fé pârt d’ one novèle ; de la _ de (au nom de), di la pârt di ; dijoz lî qu’ vos vnoz d’ ma pârt ; de mauvaise _ (en mal), di mâvêse pârt ; ni purdoz nin ça d’ mâvêse pârt ; la plus belle _ est à celui qui se sert en premier lieu, (prov.) c’ èst l’ purmî â bènitî qui s’ sègne (litt. « c’est le premier au bénitier qui fait le signe de croix » (suivant une ancienne tradition à l’église)) ; (somme mise en jeu) (aux quilles, à la clitchète) pârt ; quéke pârt ; nule pârt ; ôte pârt ; il n’est bien nulle _, i n’ è pont d’ boune plèce ; à _ (séparément), à pârt ; i fêt todi bande à pârt ; is f’jant lît à pârt ; i gn-è on bon Dju à pârt po lès sôlêyes ; c’ è-st-one fème à pârt ; lâver lès bleûs à pârt ; mètoz çusse bièsse-là à pârt ; à _ (excepté), à pârt ; à pârt lu, quî-ce quu tu vous mète ?; èt à pârt ça, qué novèle ? ; de _ en _ (d’outre en outre), d’ oûte en-oûte ; trawer d’ oûte en-oûte

 

S0

partage

nm paurt (f), paurtichadje, paurtadje, dispaurtichadje ; faire le partage, fé lès paurts

 

C60

partage

pårtèdje (, pårtihèdje St. ), pårtaje (de biens)

 

E0

partage

pârtèdje ; is n’ ont nin co fêt l’pârtèdje ; ils sont engagés dans une procédure de _ (de l’héritage), is sont à pârtèdje

 

S0

partagé

, ée adj paurti (f  paurtîye), paurtadjî (-ye)

 

C60

partager

[v] (e) parti, (c) paurti, (o) pârtadjî, (c) paurtadjî, (e) pårtèdjî

 

G100

partager

v paurti, paurtadjî ; je partage, dji paurti, dji paurtadje ; il partage, i paurtit, i paurtadje ; nous partageons, nos paurtichans, nos paurtadjans ; vous partagez, vos paurtichoz, vos paurtadjîz; ils partagent, is paurtichenut, is paurtadjenut ; il partageait, i paurticheûve, i paurtadjeûve ; il partagera, i paurtirè, i paurtadjerè ; il partagerait, i paurtireûve, i paurtadjereûve ; qu’ il partage, qu’ i paurtiche, qu’ i paurtadje ; qu’ il partageât, qu’ i paurtichiche, qu’ i paurtadjiche ; partagé, paurti (f  paurtîye), paurtadjî, dispaurti ; partager équitablement, fé paurts di fréres ; (se) si paurtadjî ; se partager un héritage, fé sès paurts

 

C60

partager

, -eant, -e pårti, -iheû, -eûse, -erèsse ; pårtèdjî (, -ajer), -ant, -e, -eû -eûse ; _ de nouveau ripårti, ripårtèdjî ; _ en quatre, pårti è qwate ; je partage votre idée, dji so d’ voste îdèye

 

E0

partager

vt (diviser en parts) pârtajer, pârti ; pârtajoz l’ bokèt à quate ; i n’ pârtaje nin voltî ; dji vons pârti l’ afêre à deûs ; il ont pârti lès meûbes intèr zèls ; je partage votre avis, dji sû d’ voste idée ; (au jeu de cartes) _ le paquet en deux avant la donne, côper l’ djeû, pougni ; pougne, valèt ! ; _ inégalement le paquet de cartes avant la donne en ne prenant qu’une seule carte, pèler l’ djeû ; (avoir en commun) pârtajer ; dji n’pârtaje nin sès-opinions ; se _ (se diviser), si pârti (Te.) ; li cortêje s’ a pârti à deûs ; se _ (entre soi), si pârtajer ; is s’ avint pârtajé l’ gatau d’vant

 

S0

partance

(en) (loc) il est en partance, il èst po ‘nn’ aler, i va ‘nn’ aler

 

C60

partant

nm les partants, lès cis qu’ è vont; adj je ne suis pas partant, nin por mi, dji n’ so nin d’ acôrd, dji n’ î va nin, dji nè l’ frè nin ; je suis partant, dji vou bin

 

C60

partant

adv ossu, insi don, po çoula min.me

 

E0

partenaire

ome, kipagnon ; voulez-vous être mon _ ?, volez-ve fé avou mi ?

 

E0

parterre

_ de jardin, voy. carré

 

E0

parterre

partêre ; on bê partêre di bégognas

 

S0

parti

[loc] prendre _ : (c) prinde pârti, (e) prinde pårti, (o) bouter avè

 

G100

parti

nm pârti ; n’être d’aucun parti, ièsse sins pârti ; (loc) en prendre son parti ; il devra bien en prendre son parti, i n’ saureûve todi fé autrumint ; j’en ai pris mon parti, dji faî avou ; prendre parti : il a pris parti pour X, il a pris paurt po X; il ne veut pas prendre parti, i n’ vout nin t’nu d’pus avou onk qu’ avou l’ ôte ; prendre le parti de : il a pris le parti d’ en rire, i s’ a dit qu’ il è valeûve mia rîre ; tirer parti de ; on ne s’imagine pas le parti qu’on peut tirer d’un simple bout de papier, on n’ saureûve sondjî tot ç’ qu’ on sét fé avou on p’tit bokèt d’ papî; (expr) ci n’ èst nin on bon pârti, c’ è-st-on mwaîs rivenu (iron), ce n’est pas un bon parti, c’est un mauvais revenu ; rimète si keûr au botike, remettre son cœur au magasin, chercher un nouveau parti (un nouveau fiancé); parti pris : il a du parti pris, i n’ èst nin jusse, i tint d’pus avou onk qu’ avou l’ ôte ; je vous le dis sans parti pris, dji vos l’ di come djè l ‘ pinse, dji vos l’ di tot d’ bon

 

C60

parti

nm pårti ; faire à qn un mauvais _, voy. maltraiter ; prendre le _ de qn, ou _ pour qn, prinde (pårti) po, èsse ou riprinde po, riheûre (Le.), ripårler (qn) ; servir deux _s contraires, bouwer à deûs tines, tèhe à deûs stâs (Ma.) ; servir tous les _s, bate à tos lès stås (Jalhay)

 

E0

parti

(formation politique) pârti ; li pârti catolike ; li pârti libèrâl ; prendre de nouveau le _ de (qqn), riteni ; i r’tint avou l’ mayeûr ; (décision, résolution) pârti ; il è pris l’ pârti di n’ rin dîre ; i gn-è do pârti-pris là-d’dins ; il è pris pârti po l’ dwayin ;  il faut prendre son _ (de telle situation), i fât lêssi ploûre ; tirer _ du calendrier (pour fixer les échéances, p. ex.), djouwer s’ lès djoûrs ; (personne à marier (considérée du point de vue de sa situation sociale)) pârti ; on bon pârti 

 

S0

partial

[adj] (c) parciâl, e, (e) parciål, e

 

G100

partial

, ale adj il est partial, i n’ èst nin jusse

 

C60

partial

, -e, -ité parciål, -e, -ité

 

E0

partial

, -ale adj parciâl, -âle (m pl -âls)

 

S0

partialité

parciâlité

 

S0

participant

_ à un concours, fèjeû d’ concoûrs (syn. concoureû)

 

S0

participe

nm pârticipe

 

C60

participer

v (prendre part à) il a participé à notre jeu, il a djouwé avou nos-ôtes ; il a participé à notre réunion, il èsteûve là à nosse raploû ; toutes les réunions auxquelles j’ai participé, tos lès raploûs qu’ dj’ èsteûve là ; (payer sa part) participer aux frais, payî s’ paurt dins lès fraîs ; participer aux bénéfices, awè s’ paurt dins lès bènèfices

 

C60

participer

prinde pårt (à qch)

 

E0

participer

 

_ à, mète ; _ à la mise, mète avou ; nous participons à la mise, dji mètans avou

 

S0

 

particulariser

(se) v il doit toujours se particulariser, i n’ saureûve jamaîs fé come tot l’ monde

 

C60

particularité

pårticulårité (-lia-)

 

E0

particularité

pârticulârité

 

S0

particule

nf (infime quantité) gnougnou; (particule nobiliaire) avoir un nom à particule, awè on p’tit « de »

 

C60

particule

fine _ (poussière), fraumince ; dès frauminces du toubak ; dès frauminces du foûre ; dj’ ê one fraumince di foûre dins l’ û

 

S0

particulier

, ère adj (qui appartient en propre) cela lui est particulier, c’ èst da li (tot seû) ; ils ont une manière particulière de faire cela, il ont leû maniére da zèls po fé ça; (qui ne concerne qu’un individu) à paurt ; il a des droits particuliers, il ont dès drwèts à paurt ; je lui ai demandé un entretien particulier, dj’ a d’mandé po lî p’lu causer à li tot seû ; nous avons reçu des leçons particulières, on nos-a d’né dès leçons à paurt; (loc) en particulier (, surtout), à preume, principâlemint ; elle en particulier, à preume lèye ; (, à part), à paurt, su l’ costé; je lui ai parlé en particulier, djè lî a causé su l’ costé

 

C60

particulier

, -ère, -ement pårticulier, -iére, -emint ; être servante chez des _s, chèrvi amon lès djins

 

E0

particulier

, -ière adj pârticulier, -ière ; c’ èst l’ sècrètêre pârticulier do minisse ; n (personne privée) pârticulier ; dj’ ê r’vindou la loyeûse à on pârticulier

 

S0

particulièrement

adv (d’une manière particulière) à preume; (d’une manière intime) je ne le connais pas particulièrement, dji nè l’ conè nin d’pus qu’ ça

 

C60

partie

[nf] (o-c) pârtîye, (e) pårtèye ; v. part

 

G100

partie

nf bokèt (m), pârtîye, paurt ; avoir une partie de plaisir, awè one paurt di plaîji ; les cinq parties du monde, lès cink pârtîyes do monde ; je n’en ai qu’une partie, dj’ ènn’ a qu’ on bokèt; la partie centrale, li keûr, li mitan (m) ; sur la partie latérale, su l’ costé (m) ; la partie inférieure, li d’zos (m) : la partie supérieure, li d’zeû (m) ; la partie terminale, li d’bout (m); (loc) une petite partie, one miète ; une grande partie, bran.mint ; en partie, nin tot ; je ne l’ai eu qu’en partie, dji n’ l’ a nin ieû tot ; en majeure partie, (êtres vivants) quausu tortos, (choses) quausu tot ; il était de la partie, il î èsteûve ; prendre à partie, ataker; (jeu) paurt ; une partie de dames, one paurt aus dames ; une partie de cartes, one paurt aus cautes, one mache; « Aviè nos-oûtes, lès payisans chîjeléyenut po conter dès prautes, / Po d’viser avou Piêre ou Djan, / Ou fé quékefîye one mache di cautes. » (J. Guillaume) ; (sport) match (m), djeu (m) ; une partie de tennis, on match di tènis’ ; ils ont perdu cette partie, il ont pièrdu ç’ djeu-ci; (branche) dans sa partie, dins s’ mèstî; (élément constitutif d’un corps) pârtîye; les parties génitales, lès pârtîyes

 

C60

partie

pårtèye ; les _ sexuelles, lès partages, voy. nudité ; _ de devant, de derrière, voy. arrière-train, avant-train ; _ à travailler (bêcher, faucher, déhouiller, …), manèye, sté (Ja.) ; voy. ligne; _ d’un corps de ferme, on pårçon (ard) ; _ de terre qu’on laboure en une fois, voy. portion ; _ ajoutée, ajoute (r-) (, adjoute (r-)) ; _ de jeu, pårt, mantchète, voy. carte ; tenir la _, aler avou ; faire _ égale, èsse ou fé bouf, voy. égalité ; _ au jeu de barres, ine poûrèye ; (anc.) au jeu de crosse, h(i)èrlêye

 

E0

partie

(élément d’un tout) pârtîe ; v’là djà one boune pârtîe d’ l’ ovrèdje qu’ èst fête ; c’ è-st-en pârtîe à câse di lu qu’ ça è arivé ; i fêt pârtîe do l’ brigâde dès piyocheûrs ; (spécialité) pârtîe ; tchèrouwer, c’ èst sa pârtîe ; elle ne connaît plus qu’une _ de la récitation, èle ni sét pus qu’ on bokèt do l’ dèclamâcion ; (durée d’un jeu) pârtîe ; djouwer one pârtîe d’ cwâtes ; dj’ ê pièrdou la pârtîe ; is sont do l’ pârtîe ; ce n’est que _ remise, ça n’ èst qu’ pârtîe r’mètou ; il ont pârtîe loyi zèls deûs ; _s (organes génitaux masculins) pârtîes ; il è r’çû on côp d’ pîd dins lès pârtîes ; partie intime d’une personne, on lî vèyot tote sa misére ; catchoz vosse misére 

 

S0

partiellement

adv en partie, nin tot ; je ne l’ai eu qu’en partie, dji n’ l’ a nin ieû tot, dji n’ l’ a ieû qu’ à mitan

 

C60

partir

[v] (e-c) ènn’ aler, (o) èdaler, (o) pârti, (c) paurti ;v. s’en aller

 

G100

partir

vi ènn’ aler, paurti (il vaut mieux éviter ce verbe pour la raison qu’ il signifie également « partager »); ènn’ aler ; je pars, dj’ è va ; il part, il è va ; nous partons, nos ‘nn’ alans ; vous partez, vos ‘nn’ aloz, vos ‘nn’ alez ; ils partent, il è vont ; il partait, i ‘nn’ aleûve ; il partira, i ‘nn’ îrè ; pars, va-z-è ; partons, alans(-ne)-z-è ; partez, aloz-è, alez-è ; qu’il parte, qu’ il è vaye; qu’ il partît, qu’ i ‘nn’ aliche ; il est parti, il è-st-èvôye; paurti : je pars, dji paute, dji paurti ; il part, i paute, i paurtit ; nous partons, nos paurtans, nos paurtichans ; vous partez, vos paurtoz, vos paurtichoz ; ils partent, is pautenut, is paurtichenut ; il partait, i paurteûve i paurticheûve ; il partira, i pauterè, i paurtirè ; que je parte, qui dj’ paute, qui dj’ paurtiche ; en partant, paurtant, paurtichant ; parti, paurti; ils vont partir, is vont ‘nn’ aler ; il devait partir, i d’veûve èn’ naler; l affaire est mal partie, l’ afaîre èst mau èmantchîye ; c’est mal parti, ça c’mince mau; (loc) lèver l’ guète, … li s’mèle, … l’ pèton, … l’ pantoufe, … l’ talon, .. l’ dache, li lèver, si ramasser, trossî l’ guète, partir ; ièsse su s’ dèpârt, ièsse po ‘nn’ aler, se disposer à partir; « I m’ choneûve portant qu’ djè l’ lèvûve, come on barakî qu’ ènn’ a s’ soû d’ fé rîre maugré qu’ fuche di doû, èt qu’ è r’va viè s’ taîle di jènéve. » (J. Guillaume); à partir de, à c’mincî di, à paurti di; à partir d’aujourd’hui, à paurti d’ audjoûrdu, à c’mincî d’ audjoûrdu; (expr) dj’ in.me mia veûy sès talons qu’ sès pontes, je préfère voir ses talons que ses pointes, je préfère voir ses talons que la pointe de ses souliers, je préfère le voir partir qu’ arriver ; dj’ in.me ostant veûy sès talons qu’ sès bètchètes, je préfère voir ses talons que ses pointes, id ; il a ‘nn’ alé en bachant s’-t-orèye, il est parti en baissant l’ oreille; on n’ è va nin su one djambe, on ne part pas sur une jambe (dit-on au visiteur pour qu’il accepte un deuxième verre); vt paurti ; avoir maille à partir avec qqn, awè on-ou à pèler avou one saquî

 

C60

partir

vt pårti, voy. partager ; avoir maille à _ avec qn, voy. difficulté; vi (anc.) pårti, ordt ènn’ aler (qqf qwiter : avant que vous partiez, divant qu’ vos n’ qwitése) ; il est parti, il è-st-èvôye ; partons!, èvôye ! djans-è ; _ comme un trait, ènn’ aler come ine bale ou reût-à-bale, biser èvôye, voy. DÉGUERPIR, ENFUIR, SAUVER ; faire _ une canonnière, fé r’potchî ‘ne bouhale ; à de ce jour, à pårti (ou à compter) di ç’ djoû-là, dispôy adon ; voy. depuis, dès

 

E0

partir

 

ann’ aller, lèver la guète ou lèver l’ pîd ; être parti, sèy voye ; il èst voye coûtchi ; dj’ asto voye fèner ; pas moyen de le faire _, i n’ fêt nin à l’ avèr foû ; je préfère le voir _ que le voir arriver, dj’ ême mî sès talons qu’ sès bitchètes (ou qu’ sès dôyes) ; pas moyen de faire _ ces sales taches, nin mwayin d’ ravèr cès niches tètches-là ; partons !, hay djans-a ! (avec « hay ! », mot-phrase qui incite à l’action) ; à _  du, à pârtîr di ; à pârtîr d’ âdjoûrdu, dji n’ vou pus qu’ i vègne voci ; is ranonçant do bon timps à pârtîr di d’mwin

il est parti bien loin, il èst èvoye â diâle èt co pus lon, [litt. « en voie »]

 

S0

 

partisan

, ane adj et n pârtisan (-te)

 

C60

partisan

être _ de, èsse po , voy. parti

 

E0

partisan

, -ane adj pârtisan, -ante ; (qui est favorable à une idée) pârtisan, -ante ; dji sû pârtisante d’ î aler

 

S0

partition

nf (de musique) pârticion, musike ; déployer les partitions, displèyî (, disployî) lès pârticions, … lès musikes

 

C60

partout

[adv] (e-c) tot costé, (o) pa tous costès, (e) tot-avå, (c) tot-avau

 

G100

partout

adv long èt laudje, (pa) tos costés, pa t’t-avau, tot-avau ; j’ai regardé partout, dj’ a r’waîtî pa tos costés ; cela venait de partout, ça v’neûve di tos lès costés; vous en avez répandu partout, vos ‘nn’ avoz stauré pa t’t-avau ; partout où je suis allé, dins totes lès places qui dj’ a stî; il est connu partout, il èst conu long èt laudje

 

C60

partout

tot costé ; aller _, aler po tot costé, hår èt hote ; (dans un espace déter­miné) avå, tot-avå ; chercher _, bate tot foû

 

E0

partout

 

 

 

 

 

1 adv partout, tos costés, tot-avâ (litt. « tout à val ») ; il è lès-ûs partout ; i fout la rogne partout doû-ce qu’ i va ; ni va nin martchi t’t-avâ ; ça è scrît t’t-avâ ; 2 loc prép (sur, dans, chez), tot-avâ ; i gn-è do foûre tot-avâ la route ; dji va loyi la gade po qu’ èle ni p’luche nin couri t’t-avâ l’ pré ; il è stî c’tapé t’t-avâ lès djins ; il è dès claus t’t-avâ l’ cwarp ; (sur, dans, chez), pa t’t-avâ (litt « par tout à val ») (syn de tot-avâ) ; i gn-è do foûre pa t’t-avâ la route; i gn-è dès djins pa t’t-avâ la vèye [avâr (avâ Lu., Te.) variété contextuelle du précédent, observée devant les  -ci et -là)] ; _ à la ronde (de tous les côtés), long èt lâdje ; il è k’nuchou long èt lâdje ; on ‘nna pâle long èt lâdje ; is v’nint d’ long èt d’ lâdje [dans certains de ces énoncés, peut-être s’agit-il plutôt de lon èt lâdje ( litt. « loin et large »)]

 

S0

 

 

 

 

 

 

parturition

nf timps ; aller vers la parturition, aler à s’ timps

 

C60

parure

nf gârniture ; une parure de lit, one gârniture di lét ; les dames avaient revêtu leurs parures, lès madames avin.n mètu leûs bias moussemints èt leûs- ôrerîyes

 

C60

parure

pareûre, atîtotèdje, fignolèdje, voy. atours, parer, toilette ; aimer la _, èsse voltî gåye, in.mer lès gåyerèyes ; _ exagérée : qué flahård a-t-èle so s’ tièsse ?

 

E0

parure

pârure

 

S0

parution

nf dès sa parution (future), ossi rade qu’ i sèrè parètu ; je me souviens de sa parution, dji m’ sovin bin (d’) quand qu’ il a parètu

 

C60

parvenir

[v] (o-e) aveni, (c) avenu, (e) parvini, (c) pârvinu, (o) pârvèni

 

G100

parvenir

v (arriver en se déplaçant) ariver; nous parvenons à un petit sentier, nos-arivans à one pitite pîd-sinte; (arriver à destination) (chose) votre lettre m’est bien parvenue, dj’ a bin ieû vosse lète, bin r’çû vosse lète ; on me l’a fait parvenir, on m’ l’ a avoyî; (arriver à un résultat) avinde, avenu, parvinre, pârvinu ; je n’ y parviens pas, dji n’ î avin nin ; on n’est pas parvenu à l’attraper, on n’ a nin pârvinu à l’ awè ; il parvient toujours à arranger les choses, i pârvint todi à-z-arindjî lès bidons ; c’est bien malgré elle si elle n’y parvient pas, c’ èst maugré lèye s’ èle n’ î avint nin ; s’il y parvient, c’est qu’il est fort, s’ il î avint, c’ èst qu’ il èst fwârt; (expr) i pârvêrè, il a dès gros gngnos, il parviendra, il a de gros genoux (habitués à se traîner)

 

C60

parvenir

parvini, aveni ; un parvenu, on parvinou

 

E0

parvenir

vi _ à (réussir à), parvèni à ; i n’ è nin parvènou à boudji la pîre ; dji n’ parvin nin à comprinde çu qu’ i dit ; i parvint todi à sès fins ; il è falou do timps, mês dj’ ons parvènou à l’ avèr ; dj’ î ê parvènou (qqf dj’ î sû parvènou) ; le temps ne parvient pas à se mettre à la pluie, i n’ sét nin ploûre ; (réussir socialement) parvèni ; il è dès gros gnos, i parvinrè !

 

S0

parvenu

, ue adj et n pârvinu (f pârvineuwe) ; un parvenu, on monsurlèt, on-acapareû, on pârvinu

 

C60

parvenu

, -ue n parvènou, -oûye

 

S0

parvis

nm pas’, pôrtal ; sur le parvis de l’ église, su l’ pas’  di l’ èglîje; « Su l’ pas’ di l’ èglîje, on-z-a taurdjî. » (A. Laloux)

 

C60

parvis

parvis

 

E0

parvis

pârvis ; li pârvis d’ l’ èglîje

 

S0

pas

[nm] pas ; v. enjambée

 

G100

pas

nm pas ; les premiers pas, lès preumîs pas ; enjambée, ascauchîye (f); (loc) à quelques pas d’ici, à saquants-ascauchîyes di-d-ci ; à pas de loup, à pates di tchèt, sins pont fé d’ brût, pite à pate  ; « Li rossia avanceûve tot doûcètemint, pit’ à pat’, come on tchèt. » (L. Namèche) ; « Li man s’ aveûve lèvé à pates di tchèt èt v’nu choûter d’ à l’ copète dès montéyes. » (A. Laloux) ; à petits pas, à p’titès- ascauchîyes ; avancer au pas (lentement), avancî piyâne-miyâne ; avancer pas à pas, aler pate à pate ; avancer le pas, se presser, avancî l’ pas ; c’est à deux pas d’ici, c’ èst véci tot près; c’est le premier pas qui coûte, c’ èst l’ prumî côp qui bouche, c’est le premier coup qui explose ; j’ y vais de ce pas, dji m’ î va tot d’ sûte; faire quelques pas en avant, avancî on pas ; faire quelques pas en arrière, r(è)culer on pas ; faire un faux pas(trébucher), manker s’ pîd ; faire le premier pas, fé l’ preumî pas ; faire le grand pas, moru ; faire les cent pas, pèstèler, transi; marcher d’un bon pas, roter bon pas ; mettre au pas, mète au pas ; il faut les mettre au pas, i lès faut mète au pas ; prendre le pas sur quelqu’un, passer pa-d’vant one saquî ; quatre pas plus loin, un peu plus loin, quate pas pus lon ; salle des pas perdus, sâle d’ atente; (expr) baujî lès pas di, baiser les pas de, marquer sa reconnaissance à ; on pout bin baujî sès pas, on lui doit une fière chandelle; (passage) le pas de la porte, li sou d’ l’ uch, li pas d’ l’ uch ; le pas de vis, li pas d’ vis’

 

C60

pas

adv nin ; je n’y vais pas, dji n’ î va nin ; je ne dis pas, dji n’ di nin ; il n’est pas venu, i n’ a nin v’nu; pourquoi pas ?, poqwè nin ? ; ce n’est pas vrai, ci n’ èst nin l’ vraî ; (ne se dit pas avec les verbes « sawè » (intr) et « wasu » ; il ne saurait pas le dire, i nè l’ saureûve dîre ; je n’ ose pas, dji n’  wase ; vous n’oseriez pas, vos n’ waserîz ; je ne sais pas le faire, dji nè l’ sé fé; (pas de) pont, nu ; il n’y a pas de pain, (i) gn-a pont d’ pwin ; il n’y en a pas, (i) gn-a pont ; je n’en veux pas, dji n’ è vou pont ; nous n’en avons pas, nos ‘nn’ avans pont ; « Dîj eûres ; nu brût. » (Jh Laubain) ; « Â ! lès-omes ! bin heûreûses, lès cènes qu’ ènn’ ont pont! » (Albin Souldo, Lès Rabètes) ; (loc) n’est-ce pas?, don, dwaî, èn’don, nèdon ?

 

C60

pas  1

n (mouvement pour se déplacer) pas ; martchi à p’tits pas, à grands pas ; nosse pètite è fêt sès purmîs pas ; i fêt lès cent pas d’vant l’ uch ; faire un faux pas : 1 (glisser) fé on fâs pas ; 2  (fig.) (commettre un écart de conduite) fé on fâs pas ; un faux pas peut arriver, même au meilleur, i gn-è si bon tch’vau qui n’ s’ astrabouke ; un faux pas n’est pas mortel, on s’ astrabouke bin sins toumer ; elle a fait un faux pas (elle s’est mal conduite), èlle è chipé su l’ costé [de l’ a. frq. * slippen, glisser] ; (prov) c’ èst l’ purmî pas qui cosse ; ritoûrner su sès pas ; i d’meûre à deûs pas di-d-voci ; (façon de marcher) pas ; pas d’ course ; o pas d’ jimmastike ; aler d’ on bon pas ; martchi â pas ; (au fig) je l’ai mis au pas, dji l’ ê mètou â pas (, su l’ ton) ; on pas d’ danse ; (passage) si tirer foû d’ on lêd pas ; _ de la porte, pas d’ l’ uch ;

 

S0

pas 1

nm pas; marcher _ à _, roter pate à pas (, pate à pate ; pît-à pate Hu.) ; à pas comptés, dèm-dè-dèm ; à grands pas, à grantès-ascohèyes, voy. enjambée ; à pas de loup, voy. tapi­nois ; faire le grand (mourir, se marier), fé l’ grande ascohèye ; faire un faux _, sauter le _ (fille), hiper, fé hipète ou ‘ne hipète, fé l’ coupèrou ; il a le _ sur moi, il est plus âgé, i va d’vant mi, il èst pus vî ; trace de _, voy. em­preinte ; _ de géant (appareil de gyrnn), pas volant

 

E0

pas 2

adv de nég nin ; pourquoi _ ?, poqwè nin ? ; n’est-ce _ ? voy. être ; _ encore, nin co ; pas grand-chose, nin grand tchwè ; pas du tout, voy. nullement ; je ne le connais _, dji nè l’ kinoh ; il ne sait _ ce qu’il dit, i n’ sét çou qu’ i dit ; n’ayez _ peur, n’ åyîz nole sogne ; il n’y a _ de danger, i n’ a nou risse, on n’ pout må ; il n’a _ d’énergie, n’ a nole èhowe ; il n’a pas de sous, i n’ a nole cens’, i n’ a nin dès cens’ ; ce n’est _ un homme (il ne vaut rien), ci n’ èst nouk ; cela n’a _ la moindre pente, çoula n’ a ni pinte ni rin

 

E0

pas 2

adv 1 ne … pas : 1) ni… nin ; i n’ î sondje nin ; dji n’ î va nin ; i n’ pout nin djà fé si ovrèdje ; dji n’ pou nin rascouler ; i n’ vinrè nin avou mi ; i n’ vout nin d’ vosse pature ; i n’ ârè nin on-eûro addé mi ; on n’ èst nin à on quârt d’ eûre ; dji n’ a pâlerê nin ; tu n’ vous nin djà-z-a raler ? ; i n’ vout nin min.me martchi ; i n’ sét nin seûlemint scrîre si nom ;  (avec suppression facultative di nu, seult avec le présentatif c’ est) c’ èst nin fwart èlègant d’ leû pârt (ou ç’ n’ èst nin fwart èlègant) ; c’ èst nin l’ momint d’ à pârler (ou ç’ n’ èst-nin l’ momint), c’ èst nin dès rêsons à v’ni dîre voci (ou ç’ n’ èst nin dès rêsons) ; quî-ce quu c’ èst si c’ èst nin lu ? (ou si ç’ n’ èst nin lu) ; (empl seul) nin ; nin si vite, don ! ; nin possibe ! ; nin vrê ? ; pas grand-chose, nin grand tchôse ; i s’ kitward brâmint po nin grand tchôse ; gn-è nin à l’ avèr foû ; gn-è nin onk à r’tirer do l’ bande ;  je suis très content, elle pas (pas elle), dji sû fwart contint, lèy nin (ou nin lèy) ; pourquoi pas ?, poqwè nin ? ;

 

2) ni…pont (ne… point) (second élément de la négation) pont (en corrélation avec ni, se substitue à nin ; lorsqu’il se combine avec un DE immédiatement suivi du n) : is n’ ont pont d’ afant ; dji n’ ê pont d’ timps à piède ; si ça n’ ti fêt pont d’ bin, ça n’ ti frè pont d’ mâ ; absolument pas du tout (de), pont du tout (di) ; i gn-è pont du tout d’ champignons çuste anée-ci ; (en corrélation avec ni, concurrence nin ; lorsqu’il se combine avec EN) : dji n’ a vou pont (ou dji n’ a vou nin) ; i n’ lî a fât pont (ou i n’ lî a fât nin) ; (empl seul) avou lu, pont d’ problème !

 

2 nèni : il a été malade, moi pas, il è stî malâde, mi nèni ; pas encore, nèni co

 

S0

pas d’ âne

nm  (tussilage) pas-d’-âne, padâne

 

C60

Pasau

, Paso (n de famille) Pasau

 

S0

pascal

, ale adj di Pauke ; le temps pascal, li timps d’ Pauke

 

C60

pascal

, -e : temps, semaine _e, timps, samin.ne di Påke

 

E0

Pascal

npr Pascål, (anc.) Påkê ; voy. paquette

 

E0

pascal

pascal

G0

pascal

accomplir son devoir _, fé sès Pâkes

 

S0

pas-d’âne

(plante) pas-d’-ågne (nf) (-âne St., Ma., Du.), pas-d’-bådèt,  foye Sint-Djôsèf, ièbe di sint Djôzèf, fleûr Sint-z-Anton.ne, ; foye di sint-z-Antône, tchapê-d’-êwe 

 

E0

pas-d’âne

(tussilage) pas-d’-âne (nf) ; gn-è djà dès p’tites pas-d’-ânes su l’ talus

 

S0

pasquille

(, pasquinade) paskèye (-êye Ve., St., …)

 

E0

passable

adj c’est passable, ça pout co aler

 

C60

passable

, -ement passåbe, -blumint (, -blèmint) ; rêsonåbe, -åve, -åbemint (, -åblumint), à d’mèye ; faire qch de _, fé à d’mèye mwètiåve ; il y en a passa­blement, ènn’ a assez bin ; voy. couci-COUCI, MOITIÉ, OH

 

E0

passable

passâbe ; c’ èst co passâbe, têjans-nos ! ; ce sont des gens _s, c’ èst dès djins à pau près

 

S0

passablement

(moyennement) passâbleumint (qqf -umint, passâbemint) ; il astot passâbleumint contint ; (pour indiquer une restriction, une précision) co ; ça va ?  – ça va_, , ça va ? – ça va co

 

S0

passade

nf (aventure) c’est une passade, ça lî passerè

 

C60

passade

passåde ; voy. caprice

 

E0

passade

(toquade) passâde ; c’ è-st-one passâde qui lî passe 

 

S0

passage

[nm] (c) passadje, (o) passâdje, (e) passèdje

 

G100

passage

nm (action de passer) passadje ; il attend le passage du train, i ratind l’ passadje do trin, i ratind qui l’ trin passe ; un examen de passage, on-ègzamin d’ passadje ; un passage à niveau, on passadje à nivau ; c’est l’heure de passage du train, c’ èst l’ eûre qui l’ trin passe; après le passage des avions, après l’passadje dès-aviyons ; j’étais de passage, dji passeûve pâr là ; c’est un passage interdit, c’ èst disfindu d’ passer pâr là ; c’est sur mon passage, c’ èst su m’ vôye; payer le passage, payî l’ passadje; (endroit par où on passe) c’est sur mon passage, c’ èst su m’ vôye ; ils doivent laisser un passage, is duvenut lèyî one place po passer

 

C60

passage

passèdje ; frayer un _, voy. frayer ; faciliter le _ des véhicules dans un endroit marécageux en disposant des perches, des branches, lontener (Sart), londjener (Ja.), ramer (Fa.) ; inter­dire le _, voy. BRANDON, -ONNER ; _ d’oiseaux migrateurs, flouhe (ard flohe) ; passe, -åde, -åhe ; ripasse, -èdje ; _ voûté, årvau ; _ couvert, rowe di veûle ; (houill) le _ est trop étroit, on sére inte lès måhîres ; _ de schiste charbonneux, bèsî

 

E0

passage

(action de passer) passèdje ; on drèt d’ passèdje ; entrez à la maison lorsque vous serez de _, passoz pa la mâjon ; _ des oiseaux migrateurs, ripassèdje; li r’passèdje dès groûes ; (endroit où l’on passe) passèdje ; il èst todi dins l’ passèdje ; (à l’ entrée d’un champ) aménager un _  sans obstruer l’écoulement d’eau dans le fossé) fé on passèdje en bôrant dès coches (dins lès fossés) ; o Lêd Passèdje, lieu-dit ainsi dénommé parce qu’il désigne un endroit où le _ est difficile, et dont on trouve plusieurs mentions dans la région de Bastogne (à Renval, près du chemin de Mont, etc.) ; un _ à niveau, on passèdje à nivau ; (extrait) (d’un texte, d’une partition) passèdje ; nosse pére nos lîjot tos lès djoûrs on passèdje dins l’ Novê Tèstamint ; _ accidentel d’animal domestique (dans un champ), rote ; tès bièsses ont v’nou fé plin d’ rotes dins mi avon.ne ; branche ou petit piquet que l’on fiche en terre pour interdire le _, stampê ; ça n’ èst nin sès trwas quate sitampês qui m’ aspétcherant d’ passer

 

S0

 

 

passager

, ère adj (dont la durée est brève) ce n’est que passager, ça n’ durerè nin ; un bonheur passager, on boneûr qui n’ dure wêre ; oiseau passager, mouchon d’ passe; ce n’est qu’une averse passagère, ci n’ èst qu’ one nûléye

 

C60

passager

, ère n djins (pl) les passagers à destination de Londres, lès djins qu’ è vont su Londe ; je peux prendre trois passagers dans ma voiture, dji pou bin prinde trwès djins avou mi dins mi-auto, dji sé prinde …

 

C60

passager

(oiseau) passant, qui n’ fêt qu’ passer ; (plaisir, joie, …) coûrt, coûte ; engouement qui sera _, ci n’ èst qu’ ine passe, on houhou

 

E0

passant

, ante n (personne qui passe) nous avons vu quelques passants, nos-avans vèyu saquants djins qui passin.n ; ici, les passants sont rares, véci, gn-a wêre di djins qu’ passenut ; nm (anneau de courroie) passant

 

C60

passant

, -e passant, -e

 

E0

passant

, -ante n (piéton) passant, -ante ; (bande étroite de tissu fixée au pantalon et dans laquelle glisse la ceinture) lichète ; lichète di pantalon

 

S0

passation

nf (d’un acte, d’un contrat) demain, c’est la passation de l’acte, dimwin, on sine l’ ake

 

C60

passe

nf (action de passer) passe ; mot de passe, mot d’ passe ; maison de passe, bousin (m), ratind-tot (m); (action de passer la balle à un partenaire) il a fait une passe à Jean, il a passé l’ bale à Djan; (endroit où l’on passe) passadje (m); (loc) être en passe de partir, ièsse po ‘nn’ aler

 

C60

passe

passe ; _ d’oiseaux, voy. pas­sage ; une mauvaise _, au fig, voy. moment ; _ de bonnet de femme, timplète, bin.ne di tièsse

 

E0

passe

(au football) passe ; fé one passe o gôl ; (période, moment) passe ; il èst dins one boune passe ; maison de _, mâjon d’ passe ; mot de _, mot d’ passe ; (bord d’un chapeau) passe ; la passe di vosse tchapau èst disfête

 

S0

passé

[nm] vî timps, (e-c) passé

 

G100

passé

nm vî timps ; cela, c’est le passé, ça, c’ èst l’ vî timps ; c’est très loin dans le passé, c’ èst do timps do vî bon Diè (iron)

 

C60

passé

prép iute, passé ; à passé midi, à passé doze eûres ; passé la ferme, vous verrez un sentier, iute dè l’ cinse, vos vièroz one pîd-sinte

 

C60

passé

, ée adj (qui n’est plus) passé (-ye) ; la semaine passée (la semaine dernière), li samwin.ne passéye ; il est midi passé, il èst passé doze eûres, il èst doze eûres passé ; ce qui est passé est passé, ci qu’ èst iute èst iute; (couleur) passé (-ye), distindu (f distindeuwe) ; ce sont des couleurs passées , lès coleûrs sont passéyes, … ont distindu

 

C60

passé

nm passé ; dans le _, voy. anciennement, autrefois ; on ne con­naît rien de son _, on n’ sét quî l’ vèssa quî l’ pouna

 

E0

passé 1

, -ée adj (qui est révolu(e)) passé ; lès fièsses do timps passé ; la s’mwin.ne passée, dj’ ê foyi l’ corti ; gn-avot cent kilos passés (ou gn-avot passé cent kilos) ; il est dix heures _es, i passe dîj eûres

 

S0

passé 2

n il a un _ chargé, il è dès royes su sès cwanes

 

S0

passé 3

prép (avant le n) (après) passé ; passé dîj eûres, dji sû dins m’ lît ; n (temps écoulé) passé ; ni rivenans nin su l’ passé

 

S0

passe-avant

passe-avant (, pase-avant)

 

E0

passe-avant

passe-avant ; dins l’ timps, po deûs lites di gote, i falot on passe-avant

 

S0

passe-café

ramponau

 

E0

passe-cheval

bådje (nf)

 

E0

passe-droit

nm passe-drwèt, faveûr (f)

 

C60

passe-droit

passe-dreût

 

E0

passée

nf passêye ; voy. empreinte ; (t de tiss) dûte

 

E0

passe-fleur

voy. anémone

 

E0

passe-lacet

nm passe-cwârdia

 

C60

passe-lacet

passe-cwèrdê, passe-lècète, awèye à lècî, èfilète (Du.)

 

E0

passe-lacet

passe-cordon ; i m’ fât l’ passe-cordon po loyi l’ balon

 

S0

passement

nm (galon de vêtement) galon

 

C60

passement

(t de cout, de houill) passemint ; (t de tann) bassemint

 

E0

passementer

, -erie, -ier passeminter, -èdje, -î

 

E0

passe-montagne

nm,passe-montagne

 

C60

passe-montagne

passe-montagne ; ma mére m’ è tricoté on bê passe-montagne

 

S0

passe-partout

nm clé (f), passe-partout

 

C60

passe-partout

passe-partout ; (de scieur), vov scie

 

E0

passe-partout

(clef) passe-partout, passe ; il è drovi l’ uch avou on passe(- partout) ; (grande scie sans monture, munie de deux poignées aux extrémités, permettant de scier transversalement un tronc d’arbre) ricèpe

 

S0

passe-passe

nm passe-passe ; un tour de passe-passe ; on toû (di passe-passe) ; celui qui fait un tour de passe-passe, on fieû d’ toûs

 

C60

passe-passe

tour de _, toûr di passe-passe

 

E0

passe-passe

tour de _, toûr di passe passe

 

S0

passe-pied

(anc danse) passe-pîd

 

E0

passepoil

nm passepwèl

 

C60

passepoil

passepwèl

 

E0

passeport

[nm] passepôrt

 

G100

passeport

nm passepôrt

 

C60

passeport

passepôrt

 

E0

passeport

passepôrt ; dimander on passepôrt à l’ comune

 

S0

passer

[expr] _ le temps: passer l’ timps, (e-c) touwer l’ timps, (o) tuwer l’ timps

se _ de : fé sins, (e-c) si passer di, (o) s’ passer di

 

G100

passer

[v] passer

 

G100

passer

v (circuler, traverser) passer ; action de passer, passadje (m) ; passer à nouveau, ripasser; action de passer à nouveau, ripassadje (m) ; passer à de nombreuses reprises, rapasser ; action de …, rapassadje (m) ; faire passer, fé passer ; passer l’eau, passer l’ aîwe ; laissons-le passer, lèyans-le passer ; je suis passé par là, dj’ a passé pâr là ; je passerai voir, dj’ îrè veûy; (se trouver dans tel état) passer de vilains jours, passer dès laîds djoûs ; on a passé un vilain quart d’heure, on-z-a passé on laîd quârt d’ eûre; (couler à travers un filtre) passer : passer le café, passer l’ cafeu; le café passe, gn-a l’ cafeu qui passe ; passer la soupe, passer l’ sope; (passer pour) passer pour un sot, passer po one bièsse; (être admis) passer; à présent, il est passé maître, asteûre, il èst passé maîsse; (s’écouler) les heures passent, lès-eûres passenut; la douleur est en train de passer, dji n’ a d’djà pus si mau, ça passe; (faire aller d’un lieu dans un autre) fé passer; passer du tabac en fraude, fé passer do toubak su fraude; (omettre) passer, rovyî ; vous avez passé un mot, vos-avoz rovyî on mot; (employer du temps) passer son temps, passer s’ timps ; passer ses vacances, passer sès vacances; (étendre sur une surface) mète ; passer une couche de peinture, mète one coûtche di coleûr; (se vêtir) passer une robe, mète on foûrau; (dépasser) son jupon passe, gn-a s’ cote di d’ zos qui passe; (loc) passer la soirée, chîjeler ; action de passer la soirée, chijeladje (m) ; passer la nuit, passer l’ nût; passer outre, passer iute di ; passer du coq à l’ âne, passer d’ Hérôde à Pilâte, potchî d’ one coche su l’ ôte ; passer un mauvais quart d’heure, passer lès bourdouches ; j’en passe et des meilleures, dji n’ vos di qu’ ça; passer l’éponge sur quelque chose, rovyî, fé one crwès su; (expr) contintemint passe ritchèsse, contentement surpasse richesse ; dîrîz bin ç’ qui lî passe è l’ tièsse ?, diriez-vous bien ce qui lui passe par la tête ? ; èt mi, dji passe Moûse ?, et moi, je passe la Meuse ?, vous me laissez tomber comme ça sans vous occuper de moi?; gn-a d’ si long djoû qui l’ nût vègne, il n’est de jour si long que la nuit ne vienne, cela finira bien par passer; i n’ passe nin on mouchon è l’ aîr qui nè l’ vèt, il ne passe pas un oiseau en l’air qu’il ne le voie, il est très attentif ; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre le papier de tapisserie et le mur (tellement il est maigre) ; i rote todi avou s’ tièsse è l’ aîr come on couchèt qui passe l’ aîwe, il marche toujours tête en l’air comme un cochon qui passe l’eau ; lèyans-le passer, on passe bin dès pwès, laissons-le passer, on passe bien des pois (au tamis), il ne faut pas s’en préoccuper; li bon Diè n’ î a mauy passé, le bon Dieu n’y est jamais passé, c’est un chemin impraticable ; nos-avans passé pa on p’tit trau, nous sommes passés par un petit trou, nous avons eu de la chance ; nos n’ v’lans nin passer mwins’ qui l’s-ôtes ; nous ne voulons pas passer pour moins que les autres ; po viker contint, i t’ faut passer su bran.mint d’s-afaîres, pour vivre heureux, il faut passer sur beaucoup de choses; vos passeroz pa m’ chaule, là!, vous passerez par mon échelle, là !, vous vous plierez à mes exigences ; (se) (avoir lieu) si passer; il ne s’est rien passé de répréhensible, i n’ s’ a rin passé d’ contraîre; (expr) ça s’ a passé à l’ cinse èwoù-ce qui l’ tchin bat l’ bûre avou s’ queuwe, cela s’ est passé à la ferme où le chien bat le beurre avec sa queue, je ne vous crois pas; (s’ écouler) trois jours se sont passés depuis, gn-a d’djà trwès djoûs qu’ ont passé dispûs ; (expr) il faut que jeunesse se passe, ça lî passerè, ô ! ; se passer de, si passer di, fé sins ; on s’en passera, nos frans sins ; (expr) brosse, il faut s’en passer ; « Po l’ rèstant, brosse! » (A. Laloux); (expr) cela se passe de commentaire, nin dandjî d’ fé on dèssin

 

C60

passer

passer; _ à gué, wayî, voy. guéer ; _ à travers, en parlant de l’eau, de l’air, trèbate ; (t de houill) ripasser; voy. prendre (eau) ; _ à travers une haie, voy. brosser ; _ (au jeu de cartes), ribouter; _ en justice, passer l’ tribunål ; faire _ (une habitude à qn), heûre ; se _ de qch, si passer di ; se _ de servante, fé sins chèrvante ; je puis m’en _, dji f’rè bin sins ; vt _ au crible, au tamis, voy. crible, -er ; _ [des légumes, des pommes de terre, la soupe] passer, spater ; _ le linge au bleu, mète è bleû ; _ l’éponge sur qch (fig), passer å bleû ; _ la main dans le dos (fig), voy. flatter ; _ qch par profits et pertes, loyî à s’ djambe ; _ son sarrau, tchåssî s’ sårot ; _ la veillée, sîser ; _ le temps à ne rien faire, trôyeler l’ timps èvôye ; vous êtes du temps passé, vos-èstez d’ l’ an trinte, voy. passé

 

E0

passer

1 vi (aller d’un lieu à un autre) passer ; passe devant (marche en tête), passe divant ; il è passé oûte di mi ; ça lî è passé d’zos l’ nez ; i frot mî d’ passer su sa linwe ! ; i fêt tot ç’ qui lî passe pa la tièsse ; tu passerès pa mès mwins ! ;  _ à de multiples reprises, rapasser, capasser ; il ont passé èt rapassé d’vant l’ uch ; _ en justice, passer â tribunâl ; dji n’ fê qu’ passer, dji n’ arète nin ; vosse pére è passé timps do l’ sumwin.ne ; doû-ce quu l’ brèsseû passe, li boulanjer n’ passe nin ; _ la nuit à la belle étoile, lodji à l’ bèle ètwale ; il vient _ la nuit, i vint po lodji ; je ne fais que _, dji n’ arète nin ; laisser _ (par distraction), si rovyi ; il faudra voir ce qui va se _, c’ èst d’ vèy come ça toumerè ; vi _ son temps (à des occupations mal définies) nézyi ; dj’ ê nézyi avâr là tote l’ après-non.ne ; de la soupe non passée, do l’ grosse sope ; _ dans chaque maison pour demander le denier de saint Pierre, toûrner po l’ deugner d’ sint Pière ; passe encore pour cette année, mais pas pour l’année prochaine, c’ èst bon po ç’te anée ci, mês nin po l’ anée qui vint ; (mourir) passer ; tout le monde y passe (ou doit y passer) (la mort est le lot commun), tot l’ monde î passe (ou tot l’ monde dèt-z-î passer) ; (s’écouler) (en parlant du temps) passer ; come li timps passe ! ; v’là djà one sumwin.ne di passé ; (avoir une durée limitée, cesser d’être) passer ; li cos’ fêt passer l’ gos’ ; c’èst passé d’ môde ; vt (franchir, traverser) passer ; (subir) passer ; passer on-ègzâmin ; passer po on zérô ; i s’ fêt passer po ç’ qu’ i n’ èst nin ; y passer, î passer ; _ sans transition du rire aux larmes, plorer d’ on-û èt rîre di l’ ôte ;

 

2 vt (donner, remettre) passer ; passe-mu l’ djambon ; passe-mu l’ rustê, dji va t’ mostrer ; il è passé la mâjon à sa fame ; (dépasser (une limite spatiale ou temporelle)) passer ; èle ni passerè nin la nut’ ; i n’ passerè nin tos lès-îvièrs ; (omettre, sauter) passer ; il è passé s’ toûr ; dj’ ê passé one roye ; (laisser s’écouler) (en parlant d’un temps) passer ; _ son temps (s’occuper), passer s’ timps ; i passe si timps à n’ rin fé ; dj’ ons passé la sîse amon Pasau ; passer on mâvês quârt d’ eûre ; se _ (avoir lieu), si passer qu’ èst-ce qui s’ passe voci ? ; tot s’ passe bin jusqu’ asteûre ; (prov) i fât qu’ djon.nèsse si passe ; (s’abstenir de) i s’ passerè d’ mindji ; i s’ è passé d’ foumer ; i s’ ârot bin passé d’ fé ça ; nous nous passerons de lui, dji frans sins lu ; _ one visite ; (soumettre à l’action de) passer ; passer lès bagues â bleû ; passer lès mours à l’ tchâs ; (faire traverser un filtre, un tamis) passer ; passer l’ cafè ; passer la sope ; (anc.) _ les cendres au tamis (pour récupérer le charbon non consumé), passer lès cènes ; il ne laisse rien _ (il est intraitable), i n’ lêsse rin passer ; ça lî passerè ; i passerè co brâmint d’ l’ êwe dizos l’ pont ; empl tr passe ton chemin (va-t’en), je ne te connais pas !, passe ti tch’min, dji n’ ti k’nuche nin !;

 

3 _ sur (ne pas tenir compte de), passer su ; son père lui passe tous ses caprices, si pére passe su tot avou lèy ; _ pour, passer po, être considéré comme ; vât mî d’ passer po couyon qui di s’ fé maker ;

4 je vais vous expliquer ce qui se passe, dji v’ va raconter l’ cas ; il ne peut se passer de fumer des cigarettes, il èst èsclâve di sa cigarète

 

S0

passerage

voy. cresson

 

E0

passereau

(en général) mochon ; gn-è dès mochons plin la hèye ; tinde âs mochons [du lat muscio, moineau]

 

S0

passerelle

nf passerèle, pont (m)

 

C60

passerelle

passerèle

 

E0

passe-rose

voy. rose trémière

 

E0

passet

nm passèt

 

C60

passe-temps

nm passemint d’ timps, passe-timps

 

C60

passe-temps

passe-timps, passemint d’ timps

 

E0

passe-temps

(divertissement) passemint d’ timps, passe-timps ; aler à l’ pèche, c’ èst s’ passe-timps ; nètchi l’ corti, c’ è-st-on bê p’tit passe timps ; (activité qui réclame beaucoup de temps) passe-timps ; splouker lès p’tites crompîres, c’ è-st-on passe-timps !

 

S0

passe-thé

nm passe-té

 

C60

passette

voy. passoire

 

E0

passeur

, euse n passeur d’ eau, passeû d’ aîwe

 

C60

passeur

passeû (d’ êwe)

 

E0

passe-velours

(amaranthe) passe-vèloûr

 

E0

passif

, ive adj (qui n’agit pas, manque d’énergie) il est resté passif, il a d’mèré sins rin fé ; ne restez dons pas passif !, fioz one saqwè !

 

C60

passif

personne qui est très passive, qui n’a guère de réaction, wazon ; c’ è-st-on vrê wazon !

 

S0

passiflore

fleûr dè l’ Passion

 

E0

passing-shot

passing-shot

G0

passion

nf (amour) il lui témoigne sa passion, i lî mostère qu’ i ‘nn’ èst bleuw, qu’ i ‘nn’ èst fin fou ; (objet de cet amour) cet homme, c’est sa passion, cit-ome-là, c’ èst s’ bon Diè ; elle a été la grande passion de sa vie, i ‘nn’ a stî sot tote si vikaîrîye; (expr) gn-a l’ bwès qui boute , le bois travaille, la sève (de la passion) monte; (vive inclination) dada (m), fîve ; la lecture, c’est sa passion, lîre, c’ èst s’ dada ; il a la passion des voitures, il èst po l’s-autos, il a l’ fîve dès-autos; (états affectifs) dominer ses passions, si maîstri; la Passion : la semaine de la Passion, li pèneûse samwin.ne, li samwin.ne di Pauke

 

C60

passion

passion ; dimanche de la Passion, dîmègne dè l’ Passion, (anc.) li rèspouné dîmègne ; _ des pigeons, colèberèye ; _ des jeux de hasard, trimelèdje (trè- Ve., ard), trèmulerèye (Tr.)

 

E0

passion

(vive inclination) passion ; il è la passion dès cwâtes ; il a la _ des timbres, il è la maladîe dès timbes ; l’âge n’empêche pas la _ amoureuse, c’ èst nin pace qu’ i gn-è d’ l’ îvièr su la tchminêye qu’ i gn-è pus pont d’ feû à l’ mâjon (litt. « ce n’est pas parce qu’il y a de la neige sur la cheminée qu’il n’y a plus de feu dans la maison ») ;

(du Christ) P_,  Passion ; le dimanche de la Passion (qui précède la semaine sainte) li dîmègne do l’ Passion ; il èst k’nuchou come Barabas’ à l’ Passion ;

 

S0

passionant

, -ante adj passionnant, -ante

 

S0

passionémint

passionnément

 

S0

passionnant

, ante adj c’est passionnant, c’ èst plaîjant au d’là

 

C60

passionné

, ée adj et n assoti (f assotîye) ; c’est un joueur de cartes passionné, c’ è-st-on assoti aus cautes ; il est passionné de télévision, il a l’ fîve po l’ tèlèvision; (expr) i djoûwereûve aus cautes li d’drî dins on saya d’ aîwe, il jouerait aux cartes le derrière dans un seau d’eau (tellement il en est passionné)

 

C60

passionné

, -ée passioné, -êye ; _ pour le genièvre, …, afreûs (, abôminåbe, môrtél, tèribe) après l’ pèkèt, … ; _ pour la pêche, rapide po l’ pèhe ; _ en amour, tchôd, -e ; tchorleûs, -e ; il (ou èlle) a l’ blanc feûte, voy. ardent

 

E0

passionné

 

-ée pour : abôminâbe po ; il èst abôminâbe po l’ fotbal ; il est _ de musique, il è la musike à l’ tièsse

 

S0

 

passionnément

passionémint ; embras­ser _, rabrèssî come on pièrdou ; aimer _, voy. FOLLEMENT

 

E0

passionner

v plaîre au d’là ; c’est un livre qui me passionne, c’ è-st-on lîve qui m’ plaît bin au d’là ; (se) awè d’ l’ agrès po, prinde gout ; il se passionne pour son travail, il a d’ l’ agrès po s’ bèsogne, i travayereûve fièsses èt dîmègnes ; sa besogne ne le passionne pas, i n’ a pont d’ gout po s’ bèsogne

 

C60

passionner

(se) si passioner (pour) ; voy. passionné

 

E0

passionner

 

 

(se) vt et pr (devenir plein d’entrain) s’ animer, passioner ; i s’ passione po l’ fotbal ; on se passionne pour ces jeux-là, on s’ anime à cès djeûs-là ; (d’un joueur qui se passionne pour la partie en cours) i djoûe sûr po one cinse ! (litt. « il joue certainement pour [gagner] une ferme ! »)

 

S0

 

 

passoire

nf passète, passwè (m), purwè (m) ; contenu d’une passoire, passèteléye (f) ; passoire pour filtrer le lait, colwè (m); (expr) on n’ va nin veûy lès coméres li vinrdi, oudôbin on va compter lès traus dè l’ passète, on ne va pas courtiser le vendredi sous peine de devoir compter les trous de la passoire (car la fiancée doit s’occuper des travaux domestiques, ce jour-là) ; ostant moude one vatche dins one passète, autant traire une vache dans une passoire, c’est inutile; (advinia) Au d’pus qu’ i gn-a, au mwins’ qui ça pèse. Qwè-ce qui c’ èst ? – Dès traus dins one passète. (Plus il y en a, moins cela pèse ; qu’est-ce ? Des trous dans une passoire.)

 

C60

passoire

passwére (de cuisine) ; petite _, passète ; espèce de _, siverèie (Tr.) ; _ pour légumes, pareû (deûpoureû Fa.) ; _ pour lait, coleû ; _ pour fromage, frèseû (He.), pureû, houmeû (Th.)

 

E0

passoire

_ utilisée pour égoutter des aliments, pour passer de la soupe ou pour écraser des pommes de terre (en employant la piyote: ce procédé est antérieur à l’utilisation du passe-vite) passète ; passer lès crompîres dins la passète ; purdoz la passète po-z-aler coude lès gurzês ; (contenu d’une passoire) passète ; ramasser one passète di biokes ; (pour le lait) (couloir) coleû (colè Ba.) ; coler l’ lacê dins l’ colè ; le filtre de la _, la pèce do coleû

 

S0

pastel

voy. guède

 

E0

pastèque

nf pastèke

 

C60

pasteur

nm (berger) bièrdjî (f bièdjerèsse); (prêtre) pasteûr

 

C60

pasteur

_ protestant, voy. ministre

 

E0

pasteuriser

v pasteûriser

 

C60

pastille

nf pastile

 

C60

pastille

pastile ; voy. menthe

 

E0

pastille

pastile ; dès pastiles di mente ; dès pastiles po la tos’ ; cès pastiles-là m’ ont fêt d’ l’ èfèt

 

S0

pastis

nm pastis’

 

C60

pastoureau

nm pasturia; (ritournelle) « Auluwète qui monte au hôt, qui prîye Diè po qu’ i faîye tchôd, po lès pôves pitits pasturias qui n’ ont ni tièsse ni osias, qui n’ ont qu’ dès p’titès lambosètes. » (Alouette qui monte en haut, qui prie Dieu pour qu’il fasse chaud, pour les pauvres petits pastoureaux qui n’ont ni tête ni houseaux, qui n’ont que de mauvais petits couteaux.)

 

C60

pastourelle

nf pastourèle

 

C60

pastourelle

(anc danse) pasturèle

 

E0

patagon

nm patacon

 

C60

patagon

(anc monnaie) patacon

 

E0

patapouf

nm (personne) un gros patapouf, on gros bouloufe, on gros  patap(l)ouf, one grosse dondon, one grosse poulote

 

C60

patapouf

voy. patatras, pataud

 

E0

patapouf

(personne lourde et embarrassée) patapouf ; c’est un gros _, c’ è-st-on gros fwaye, on gros patapouf

 

S0

pataquès

patakès’, cûr, v’loûr, macå (-ård Ve.) ; voy. bévue

 

E0

patard

nm patârd ; (expr) c’ èst come quate aîdants on patârd, c’est comme quatre liards par rapport à un patard, c’est la même chose (un patard, un sou ou quatre liards) ; conu come on mwaîs patârd, connu comme un mauvais sou; i lî faut todi l’ daîrin patârd, il lui faut toujours le dernier patard, il est âpre au gain

 

C60

patard

(anc monnaie) patård

 

E0

patate

nf canada (m) ; peler les patates, pèler lès canadas; (expr) en avoir gros sur la patate, ènn’ awè pèsant, ènn’ awè gros su si stomak

 

C60

patate

voy. pomme (de terre)

 

E0

patate

(pomme de terre) patate (rare, voir crompîre) ; dji ‘nn’ ê assez d’ cès vîs patates-là ; (personne balourde) patate ; qué grosse patate ! ; en avoir gros sur la patate (avoir le coeur lourd de chagrin), ann’ avèr pèsant s’ la patate

 

S0

patati

_ patata, onom èt patatî èt patata, èt tchik èt tchak

 

C60

patati

interj _ et patata (pour évoquer un long bavardage), èt patati èt patata

 

S0

patati-patata

patatî-patata, (èt) patati èt patata , tati-tata, patchi-patcha ; c’ èst çouci, c’ èst çoula ; èt trim’ et tram’ èt vos nn’ årez ; èt vo-‘nnè-chal èt vo-‘nnè-là ; èt dès ci èt dès là (Ve.) ; pèrtî-pèrtin.ne (Vo. ; purtin’ èt purtén’ Ja.), purtik èt purtak (La.) ; purti-purtin, dè cafè po deûs djins (Se.)

 

E0

patatras

patatra, -ak, -af ; bardah, bèrdah, ordt -af (qqf barlaf) ; bardouh (, bèr-), -ouf ; bardoûs (‘, bèr-, bour-) (Ve.) ; baf, paf, bouf, pouf, plouf

 

E0

patatras

interj (mot-phrase qui exprime un bruit de lourde chute)  bèrdaf !, patatrak ; èt patatrak ! v’là lès tupins à l’ tère ! ;  _, le voilà par terre, bèrdaf ! lu v’là à l’ tère

 

S0

patatras !

interj bardaf !

 

C60

pataud

, aude adj spate-broûs (nm); (expr) ossi subtil qu’ on tchin d’ plomb (iron), aussi agile qu’un chien de plomb ; ossi vif qu’ on molon dins l’ farène , aussi vif qu’un ver dans la farine

 

C60

pataud

, -e on gros patapouf ; ine grosse patapouf di feume

 

E0

pataud

 

il marche de manière pataude, i martche come one âwe

 

S0

 

patauger

[v] (o) pètachî, (c) gaudrouyî, (e) wayî

 

G100

patauger

v (marcher dans l’eau ou dans la boue) bèrdachî, brèchî, bricheler, brôtchî, lapoter, pètrouyî, tchapoter ; patauger dans les eaux de nettoyage, pèstèler dins lès-aîwes ; « D’ awè brèchî lès broûs èt plaker sès mwins su tote li cruweû, on s’ sintéve mau è s’ pia. » (E. Gilliard); (expr) on tchapote su l’ vôye co pîre qui s’ on-z-î aureûve ieû spaumé, on patauge sur le chemin plus encore que si l’ on y avait rincé du linge; (s’empêtrer) il était en train de patauger, i n’ saveûve pus qwè

 

C60

patauger

_ dans la boue, …, wayî (wâ-Ve. ; wåyi Ja. ; wâyi St. ; wèyî Du.), wayeter (wâyeler La.), triper, tripeler, p(l)atcheter, flatchî, -eter, fé flitch-flatch (fr-), pitch-patch (pl-), witch-watch, bricayî, brisseler, brôlier (brôyeler Mar.), brôtcheler, claboter, tchapoter, patrouyî, patchî, pèsseler, fagneter, paltaurjer (Fl.), trifoler ; on patauge, en temps de dégel, …, i fêt flatchetant (Ja.), … watchelant (GrH.), voy. BARBOTER, BOUE, -EUX, BOURBE0IER

 

E0

patauger

vi (dans l’eau) fé flitch-flatch, wayè (Te.) ; wayè dins l’ êwe

 

S0

patch

nm patch

 

C60

pâte

[nf] (o-c) pausse, (e) påsse

 

G100

pâte

nf (préparation à base de farine et destinée à la cuisson) pausse ; reste de pâte, rèstant d’ pausse ; pétrir la pâte, prusti l’ pausse ; triturer la pâte pour faire évacuer l’air, fé vèssî l’ pausse ; faire lever la pâte, fé rinfler l’ pausse ; laisser lever la pâte, lèyî travayî l’ pausse ; rassembler la pâte, rilèver l’ pausse ; reste de pâte cuit dans la poêle, avec du lard, tortia (m) ; boulette de pâte cuite à l’eau, couye-di-swisse; (loc) awè dès mwins d’ pausse, avoir des mains de pâte, être malhabile de ses mains ; ièsse d’ one bone pausse, être d’une bonne pâte, être de bonne composition; (expr) il a todi ieû l’ cu dins l’ pausse, il a toujours eu le derrière dans la pâte, il n’a jamais dû faire le moindre effort ; is sont gros come dès pausses, ils sont gros comme des pâtes ; mète sinte Marîye è  l’ maî, mettre sainte Marie dans le pétrin, mettre trop d’eau dans la pâte; (pâte alimentaire) macaroni, spaguèti, vêrmicé; (matière molle collante) pape ; la nourriture était tellement cuite que ce n’était plus que de la pâte, l’ amougnî èsteûve télemint cût, ci n’ èsteûve pus qu’ dè l’ pape

 

C60

pâte

påsse, voy. pétrir ; une livre de _, ine copèye (-êye Ve., He.) ; de la _ légère, réussie, dè l’ påsse qu’ èst come dè l’ flote ; morceau de _ cuit dans la poêle, tortê è l’ pêle (Du.) ; voy. tour­teau ; _ liquide pour gaufres, …, påsse pour gaufres dures, brouwèt pour crêpes et gaufres molles ; lawèt (Es., St., Du.), groumê (Ja., Ma.), amouyeûre (Be., Bas.), kibateûre (Cou., Str.; -eûre Wa.), kibatin (Gl.), kubatou (Pet.), li mahe (Mar.) ; _ cuite au four, enrobant une pomme, voy. pomme ; une bonne _ d’homme, ine bone påsse, on bon coyin

 

E0

pâte

pâsse ; do l’ pâsse di pwin ; do l’ pâsse di tâte ; do l’ pâsse à galètes ; fé la pâsse dins la mwê ; ritoûrner la pâsse (syn rimwêrer) ; li pâsse èst bin lèvé ; li  passe ritoume ;  _ à gaufres ou à crêpes, côrin ; vosse côrin èst trop clér, lès vôtes vont coler [à rattacher au lat. colorare, colorer] ; de la _ compacte, non levée, do l’ pâsse come do plakis’ ; (au fig) mète lès mwins à l’ pâsse ; c’est une bonne pâte (c’est une personne bonasse), c’ è-st-one boune pâsse ; _ feuilletée, pâte feuyeté ; _ à gaufres ou à crêpes, lawèt (Com., Te.) ; (t. de fabrication du pain) mettre trop d’eau dans la _, fouter sint Pîre à l’ mê ; _s à potage de forme ronde, glingonètes ; dj’ ê mètou dès glingonètes dins l’ bouyon [de l’all. klingen, tinter]

 

S0

pâté

nm (charcuterie) pâté; (pâtisserie) pausté

 

C60

pâté

påté (, påsté) ; _ de hachis de veau, furzêye (Ve.) ; _ de maisons, påstê ; _ de vieilles maisons, on vî mastê d’ mohones ; voy. gateau]

 

E0

pâté

(de viande) pâté ; do pâté d’ fwa gârni ; li pâté (d’ fwa) avou la vwalète do porcê ; (petit gâteau à la crème) pâté ; èlle alot quèri one bwèsse di pâtés tos lès dîmègnes

 

S0

pâtée

nf pour la basse-cour, pas’ (graines, déchets cuits, eau et son); (pour le porc) pas’ (glands moulus grossièrement trempés d’eau) ; brouet, caboléye

 

C60

pâtée

_ d’oiseau, amagnî ; _ du bétail, amagnî dès bièsses, payèye, -êye (payîye Hu.), brènêye (ou burnêye), lès passes (Sp.), pastê (Tr.) ; _ des porcs, lofèt (Ho., Od., Ber.), pastê (Ja.) ; _ des poules, dès passes (To.), påstê (Vot.), groumê (Ra.) ; _ du chat, mouyote (Hu.) ; voy. barbotage, BRANÉE, CHAUDRONNÉE

 

E0

pâtée

­_ pour le bétail (avoine et orge moulues) ou pour la volaille (farine d’orge, son et pommes de terre bouillies), pas’ ; môre do pas’ po lès vatches ; po lès poyes, i fât fé l’ pas’ bin sètch èt bin tchôd ; _ épaisse pour le bétail (mélange de pommes de terre, d’orge, de betteraves hachées et de lait écrémé), pâstê (Te.)

 

S0

patelin

nm viladje

 

C60

patelin

, -e, -er fafouye, -eû, -eûse, -erèsse ; fafouyî, fé l’ paulèt,  voy. hypocrite

 

E0

patène

nf platène ; baiser la patène, baujî l’ platène

 

C60

patène

platène (dè calice), (anc.) pâye (La., St.)

 

E0

patenôtre

nf pâtêr

 

C60

patenôtre

voy. pater

 

E0

patenôtres

vi débiter des _, pâtèrner ; i pâtèrnèye todi

 

S0

patente

nf patinte ; payer sa patente, payî s’ patinte

 

C60

patente

, -é, -ée patinte, -é, -êye

 

E0

patente

(impôt) patente ; payi la patente (po t’ni on cafè) ;, essieu à _ (essieu dont la fusée tourne dans une boîte de disposition particulière, qui à pour effet de diminuer le frottement), achi à patente

 

S0

patenté

, -ée adj (qui paie une patente) patenté ; il èst patenté po vinde do l’ gote

 

S0

pater

nm (oraison dominicale) notrè-pêre ; réciter le pater, dîre li notrè-pêre

 

C60

pater

påtêr (, -ér) (nf), Notru-Pére, påtenôte (-ôsse, -osse) ; voy. marmotter

 

E0

pater

(oraison dominicale) pâtèr (nf) 

 

S0

patère

nf crotchèt (m)

 

C60

patère

patére

 

E0

paternel

, elle adj do popa ; du côté paternel, do costé do popa ; « one vîye matante do costé di s’ papa » (E. Gilliard)

 

C60

paternel

, -elle, -ement, -ité påtèrnél, -e, -emint, -ité

 

E0

paternel

, -elle adj pâtèrnèl, -èle ; la mâjon pâtèrnèle ; ma grand-mére pâtèrnèle ; n (père) pâtèrnèl ; quand l’ pâtèrnèl l’ è dit, i fât choûter

 

S0

paternellement

adv come on pa

 

C60

paternellement

pâtèrnèlemint

 

S0

paternité

pâtèrnité

 

S0

pâteux

, euse adj come dè l’ pausse ; comme c’est pâteux, vos dîrîz de l’ pausse; (loc) avoir la bouche pâteuse, awè dès bolîyes plin s bouche

 

C60

pâteux

, -euse påteûs, -e (pâsteûs) ; påssenas’, -asse (Ma.) ; papinès’, -èsse ; du pain _, do pan qu’ èst watchelant (GrH.) ; voy. mollasse

 

E0

pâteux

, -euse adj pâteûs, -eûse ; dj’ ê la boutche pâteûse (, crâsse) ; (en parlant d’un ivrogne) avoir une articulation pâteuse, avèr la linwe supèsse

 

S0

pathétique

adj muwant (-e) ; il était pathétique, il èsteûve muwant

 

C60

pathologique

patolojike

G0

pathologique

patolojîye

G0

pathologiquement

patolojikemint

G0

patibulaire

face _, visèdje di potince, di brigand, di moudreû, di pindård; il a l’ êr d’ on lêd djubèt ; voy. gibier

 

E0

patiemment

adv avou pacyince

 

C60

patiemment

pacyin.mint

 

E0

patiemment

paciamint ; atinde paciamint 

 

S0

patience

[nf] pacyince

 

G100

patience

nf (qualité morale) pacyince ; perdre patience, piède pacyince ; prendre patience, pacyinter, prinde pacyince ; avoir une patience d’ange, awè one pacyince d’ andje ; il n’a pas de patience, c’ è-st-on sins pacyince ; il faut s’armer de patience, gn-a dès pacyinces à prinde ; c’est souvent question de patience, c’ èst sovint afaîre di pacyince ; c’est un travail de patience, c’ è-st-on-ovradje di pacyince; (expr) avou dè l’ pacyince, on vint au d’bout d’ tot, avec de la patience on vient à bout de tout, on vainc toute difficulté ; avou vos, ç’ n’ èst jamaîs quand-quand, c’ èst tot d’ sûte, avec toi, ce n’est jamais quand-quand (, plus tard), c’est toute de suite, un peu de patience, que diable ! ; on-z-a l’ timps d’ awè dès longs dints, on a le temps d’avoir les dents longues, on doit s’exercer à la patience ; avou l’ timps èt lès protècsions, il îrè mia, avec le temps et les protections, cela ira mieux, prenez patience, patience et longueur de temps; avou l’ timps èt do strin, lès mèspes meûrichenut, avec du temps et de la paille, les nèfles mûrissent ; i faut lèyî blèti lès mèspes, il faut laisser mûrir les nèfles, il faut prendre patience ; i faut lèyî pichî l’ bèdot, c’ èst-one bièsse qui piche longtimps, il faut laisser pisser le mouton, c’est un animal qui pisse longtemps, idem ; « Alons, valèt, one miète di pacyince, nos-alans d’ abôrd ariver ! » (E. Wartique); (jeu de cartes) rèyussite ; faire des patiences, fé dès rèyussites; (plante) patience à écusson, surale di damesèle ; patience à feuilles obtuses, surale di vatche

 

C60

patience 1

pacyince, (anc.) atimprance ; prendre _, lèyî cori l’ êwe so l’ molin, voy. attendre ; prendre son mal en _, broyî s’ må,  lètchî sès plåyes ; il me fait perdre _, i m’ fêt piède li misse ; il n’a pas de _, voy. impatience, -ient ; il a mis ma _ à bout, i m’ a fêt crèhe foû d’ mès bagues, … potchî foû d’ mès clicotes

 

E0

patience 1

pacyince ; avèr one pacyince d’ anje ; prinde pacyince ; piède pacyince ; s’ ârmer d’ pacyince ; prinde si mâ en pacyince ; c’ è-st-one ovrèdje di pacyince ; i fât ‘nn’ avèr do l’ pacyince avou lu ! ; il faut être solidement armé de patience avec lui, i fât djà avèr brâmint dès-induljences avou lu

 

S0

patience 2

(plante), voy. parelle

 

E0

patience 2

(fleur) (rumex obtusifolius, svt confondu avec le rumex crispus) pièdrône (-one Ch., Co., Va., … ; pâdrône Ber., Te. ; pâdrone Fa.: pêdrone Be., Ju.) ; une hampe de _, on baston d’ pièdrône ; i gn-è nin mwayin d’ s’ avèr foû d’ cès niches pièdrônes-là [de la famille du néerl. paard, cheval] ; cette pâture est remplie de _s, ça n’ èst qu’ one pièdrône, dins ç’ pature-là ; (variété de laitues qui ne montent pas en graine) pacyince 

 

S0

patient

, ente adj (qui a de la patience) il est patient, il a dè l’ pacyince; (qui ne se lasse pas) il faut savoir être patient, i faut sawè ratinde ; soyez patient, j’arrive, ratindoz one pitite minute, dj’ arive; (expr) li cia qui ratind n’ a nin hausse, celui qui est patient n’est pas pressé

 

C60

patient

, ente n (client du médecin) malade

 

C60

patient

, -e, -er pacyint, -e, -er ; patientez un moment, (plaist) achez-ve ine gote, l’ êwe va cûre

 

E0

patient

, -ente adj pacient, -ente ; il faut se montrer _, li ci qui ratind n’ a nin hasse (Te.) (litt. « celui qui attend n’est pas pressé »)

 

S0

patienter

v pacyinter, prinde pacyince, ratinde, taurdjî ; il a dû patienter quelques minutes, il a d’vu ratinde saquants munutes ; patiente un peu, va !, taudje one miète, va !

 

C60

patienter 

vi pacienter ; i m’ è fêt pacienter deûs-eûres â long 

 

S0

patin

nm patin ; patins à glace, patins à glace ; patins à roulettes, patins à rôlètes; (patin de frein) blokia

 

C60

patin

patin; (houill) _ du banc de hercheur ou du traîneau, royon (rè- Fl.)

 

E0

patin

(chaussure) patin ; dès patins à glèce ; dès patins à rôlètes ; aler en patins ; (semelle en fer que l’on ajustait sous une roue de la charrette (généralt la roue arrière gauche) au moment d’entamer une forte descente ; ce dispositif, en bloquant la roue, ralentissait le véhicule et a été abandonné lors de l’apparition des freins) patin ; (cale utilisée au chemin de fer pour immobiliser un wagon à l’ arrêt sur les rails) patin ; _ d’un frein, patin ; lès patins do l’ mècanike

 

S0

patinage

nm patinadje

 

C60

patinage

patinèdje

 

S0

patine

nf (dépôt) patine

 

C60

patiner

v (glisser sur la glace) aler à patins, rider (, glissî), patiner ; patiner en tournant sur soi-même, rider en fiant l’ solia, … l’ toûrnikèt ; faire des rayures dans la glace, fé dès froyaudes ; patiner à roulettes, aler à patins à rôlètes; (couvrir de patine) patiner

 

C60

patiner

vi (glisser avec des patins) (sur de la glace p. ex.) patiner ; il è bin djalé, on pout patiner s’ l’ ètang ; (glisser, déraper) patiner ; la roûe patine

 

S0

patiner 1

, -age, -eur, -euse aler à patins ; patiner, -èdje, -eû, -eûse, -erèsse ; voy. déraper

 

E0

patiner 2

(une fille) kipautî, voy. CHIFFONNER

 

E0

patineur

, euse n patineû (-se), rideû (-se) (, glisseû (-se))

 

C60

patineur

, -euse n patineû, -eûse

 

S0

patinoire

nf patinwêre

 

C60

patinoire

patinware ; la route èst come one patinware

 

S0

pâtir

v pâti ; il en pâtira, il è pâtirè ; je pâtis, dji pâti ; il pâtit, i pâtit ; nous pâtissons, nos pâtichans ; vous pâtissez, vos pâtichoz ; ils pâtissent, is pâtichenut ; il pâtissait, i pâticheûve ; il pâtira, i pâtirè ; qu’il pâtisse, qu’ i pâtiche ;  qu’ il pâtit, qu’ i pâtichiche ; pâti, pâti ; pâtissant, pâtichant; (expr) li cia qui bâtit pâtit, celui qui bâtit pâtit

 

C60

pâtir

påti, ènnè vèyî dès grises, passer dès deûres ; voy. endurer, souffrir

 

E0

pâtir

vi pâti ; c’ èst mi qu’ a pâtîrè co, di ç’te afêre là ! ; i n’ s’ è nin atindou avou sa fème èt i ‘nn’ è pâti tote sa vîe ; (prov) si l’ grin n’ vout nin meûri, l’ avon.ne n’ a pout nin pâti

 

S0

pâtis

nm pachis

 

C60

pâtis

pahis’, voy. paturage

 

E0

pâtis

(terrain vague sur lequel on fait paître le bétail) pachis ; lès motons ont rasé l’ pachis ; (anc.) le pâtis du pa la-y-ôt (situé à l’emplacement du parc Merceny à Bastogne) li pachis d’ pa la-y-ôt ; le pâtis du pa lâvâ (situé à l’emplacement de l’ ancien marché couvert à Bastogne, li pachis d’ pa lâvâ ou li park âs motons

 

S0

pâtisserie

nf gougouye, gueûserîye, lètcherîye, sucrâde, pausté (m) ; c’est une mangeuse de pâtisserie, c’ è-st-one mougneûse di gougouyes

 

C60

pâtisserie

påtisserèye, (anc.) påstèdjerèye ; grosse _, mitchoterèye ; voy. GATEAU, CRAQUELIN, MACARON, …

 

E0

pâtisserie

(gâteau) pâtisserîe ; èle mindje trop d’ pâtisserîes ; _ sucrée en forme de s ou de 8, britsèle ; il è mindji totes lès britsèles à lu tot seû ; (magasin où l’on fabrique et où l’ on vend des gâteaux) pâtisserîe ; is t’nant one bèle pâtisserîe su l’ Câré

 

S0

pâtissier

, ère n et adj paustèdjî (f paustèdjerèsse), pâtissî (f pâtissiére)

 

C60

pâtissier

påtissier, (anc.) påstèdjî

 

E0

pâtissier

pâtissier

 

S0

patois

nm (péjoratif) patwès

 

C60

patois

patwès ; le _ allemand, li plat alemand

 

E0

patois

patwas (mot péjoratif, en français comme en wallon, en général pour désigner erronément une langue, un dialecte ou un parler qui n’est pas le français, sur le domaine aussi occupé par ce dernier)

 

S0

pâton

bokèt d’ påsse ; (pour pain ou tarte) mêron

 

E0

pâton

(morceau de pâte mis en forme en vue de la cuisson) (en parlant du pain, des tartes, des galettes) mêron (mwêron Ba.), pwin ; toûrner (ou rimwêrer) lès mêrons (, lès pwins) ; mète lèver lès pwins ; aforner lès pwins ; disforner lès pwins 

 

S0

patraque

adj (un peu malade) fayé (-ye) ; je suis patraque, dji so fayé; (fichu) c’est patraque, ça n’ va pus, c’ èst foutu, … po l’ diâle

 

C60

patraque

nf vieille montre détraquée, cayau (m)

 

C60

patraque

nf patrake ; être _, voy. INDISPOSÉ

 

E0

patraque

adj (souffrant, -ante) patrake ; dji sû tote patrake âdjoûrdu

 

S0

pâtre

nm (berger) bièrdjî (f bièdjerèsse); (gardien de troupeau) hièrdî (f  hièdrèsse)

 

C60

pâtre

hièrdî ; voy. BERGER

 

E0

pâtre

_ chargé du troupeau commun, hèrdî (hièrdî Te.) [de l’a. frq. *herda, troupeau]

 

S0

patriarche

nm vî pére, vî pa

 

C60

patriarche

påtriyarche

 

E0

patrie

[nf] (o-c) patrîye, (e) patrèye

 

G100

patrie

nf payis (m) ; c’est sa deuxième patrie, c’ èst s’ deûzyin.me payis; mort pour la patrie, mwârt po s’ payis

 

C60

patrie

patrèye, payis

 

E0

patrie

patrîe ; il èst mwart po la patrîe

 

S0

patrimoine

nm patrimwin.ne

 

C60

patrimoine

påtrimwin.ne (, -mon.ne)

 

E0

patrimoine

patrimwane ; il ont do patrimwane

 

S0

patriote

adj patriyote

 

C60

patriote

, isme påtriyote, -isse

 

E0

patriote

patriyote

G0

patriote

adj et n patriyote ; c’ èst dès bons patriyotes, cès djins-là

 

S0

patriotique

patriyotike

G0

patriotique

patriyotike

 

S0

patriotiquement

patriyotikemint

G0

patriotisme

patriyotisme

G0

patriotisme

patriyotisse

 

S0

patron

[nm] patron

 

G100

patron

, onne n maîsse, patron (m) (f patrone) ; travailler pour un patron, travayî po on patron, travayî d’zos maîsse ; être son propre patron, ièsse si maîsse; (expr) lès maîsses, c’ èst lès maîsses, les patrons, ce sont les patrons, il est question de leur obéir ; patronne de cabaret, bâzine

 

C60

patron

patron, mêsse, (argot) bos’ ; bonjour, _, bondjoû, nosse mêsse ; travailler chez un _, ovrer à mêsse ou à l’ djoûrnêye ; _ difficile, qui n’aime pas l’ouvrier, on hêt-l’-ovrî, on måva ; la patronne, li dame, li patrone ; (modèle) patron

 

E0

patron

, -onne n (d’une entreprise) patron, -one ; c’ è-st-on bon patron po sès-ovrîs ; il èst l’ brès drèt do patron ; c’est le grand _, c’ èst l’ grand mêsse ; bonjour, _ ! (anc.) bondjoûr, mêsse ! ; le _ reste le _ (en dépit des contestations), li ci qu’ èst mêsse èst mêsse, la grandeûr n’ î fêt rin ; (maître, maîtresse de maison) patron, -one ; dimandoz à l’ patrone si èle vout bin ;  (saint ou sainte dont on porte le nom, que l’on vénère comme protecteur) sint Michèl, c’ èst m’ sint patron ; sinte Bârbe, c’ èst la patrone dès maçons ;

 

S0

patron 2

(modèle (pour fabriquer certains objets)) patron ; fé on patron po one cote ; sûre li patron 

 

S0

patronage

nm (protection) sous le patronage de monsieur le ministre, avou on côp di spale da mossieû l’ minisse; (groupement pour jeunes) patronadje; quand nous allions au patronage, quand nos-alin.n au patronadje

 

C60

patronage

patronèdje

 

E0

patronage

(appui) patronèdje ; li mayeûr è d’né s’ patronèdje ; (oeuvre de bienfaisance) patronaje ; la ruelle du Patronage, la rouwale do Patronaje, (à Bastogne, la ruelle qui longeait les locaux du _ saint Louis, devenus l’(ancien) café Patton)

 

S0

patronat

nm le patronat, lès chèfs, lès maîsses, lès patrons

 

C60

patronner

, -esse patroner, -èsse

 

E0

patronner

vt patroner ; c’ èst lès-ancyins qui patronant l’ bal do rèvèyon

 

S0

patronyme

nm nom d’ famile

 

C60

patrouille

nf patrouye; chef de patrouille, chèf di patrouye ; patrouille motorisée, patrouye à moto

 

C60

patrouille

patrouye (, -oye) ; aller en _, voy. PATROUILLER

 

E0

patrouille

patrouye ; aler en patrouye ; sèy di patrouye

 

S0

patrouiller

v patrouyî

 

C60

patrouiller

patrouyî, fé (ou bate) patrouye ; action de _, patrouyèdje

 

E0

patrouiller

vi patrouyi ; lès policiers patrouyant avâr là

 

S0

patrouilleur

nm patrouyeû

 

C60

patrouillis

voy. BOURBIER

 

E0

patte

[nf] pate

 

G100

patte

nf pate ; patte arrière, pate di drî ; patte antérieure, pate di d’vant ; avoir mal la patte, awè mau s’ pate ; être court de pattes, ièsse coût apaté ; un cheval qui lance la patte en avant pour ruer, on tch’vau qui tape, on tch’vau qui pite ; patte de cheval, djambe ; « on tch’vau avou dès finès djambes èt one quèwe di longûwès sôyes » (H. Matterne); (loc) lever la patte, lèver s’ pate ; marcher à quatre pattes, roter à quate pates ; ruer des deux pattes (cheval), ruwer do cu ; se graisser les pattes, s’enrichir malhonnêtement, ècrachî sès pates ; traîner la patte, trin.ner sès pènas (, traîner les ailes), fé l’ long cu (, faire le long derrière) ; ne plus remuer ni pied ni patte, ni pus r’muwer ni pîd ni pate ; retomber sur ses pattes, ritchaîr su sès pates ; voler les quatre fers en l’air, voler lès quate fiêrs è l’ aîr; (expr) come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, comme la moitié d’un chien sur ses deux pattes (répond-on à qui demande des nouvelles de votre santé), médiocrement; dins sès pates, lès caurs fondenut come do bûre au solia, dans ses pattes, les sous fondent comme du beurre au soleil, comme neige au soleil, elle dépense facilement ; il èst come lès tchèts, i r’tchaît todi su sès pates, il est comme les chats, il retombe toujours sur ses pattes, il sait toujours se dépêtrer d’une situation embarrassante; i n’ faît nin bon tchaîr dins sès pates, il ne fait pas bon tomber dans ses pattes, c’est qqn de méchant ; i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il retire les marrons du feu avec la patte du chien, il profite des autres ; on baudèt pèrit todi pa sès pates, un âne périt toujours par les pattes ; on sint bin qui l’ couchèt î a trimpé sès pates, on sent bien que le cochon y a trempé les pattes, on sent bien que le potage est à base de viande ; s’ i boudje d’ one pate, djè lî câsse l’ ôte, s’il bouge une patte, je lui casse l’ autre (, menace d’un vantard); (patte de soulier) riclape

 

C60

patte

pate ; _ du cheval, djambe (qqf. aussi du bovidé) ; _ du chien, paute ; _-d’-oie (rides), voy. OIE ; _ d’ancre, pate, palète ; _ du levier, talon dè l’ haminde ; bou plat de divers outils, paluron ; _ à glace, espèce de grand clou, plat-stok, havasse (nf) (Gl.) ; _ de casquette, riclape ; _ de soulier, voy. LANGUETTE

 

E0

patte

(d’animal) pate ; lès pates di d’vant ; lès pates di drî ; dj’ ê ramassé on côp d’ pate ; li gayèt s’ è câssé one pate ; li vê è one pate di cok ; s’ i ramasse on djoûr one gade d’ ôr, èlle ârè dès fines pates ; martchi à quate pates ; il a de petites pattes, il èst coûrt apaté ; le veau se donne des coups de _ dans la panse (, le ventre) (signe qu’il souffre de coliques), li vê pite après sa panse ; notre veau à une _ exagérement tendue (parce que le tendon est trop court), nosse vê è one pate di cok ; (jambe (d’un être humain) (svt trivial, voir djambe) pate ; il èst coûrt su pates ; va-z-a, chalé pate ! ; i trin.ne la pate dipûs longtimps ; (formule de menace) si tu boudjes d’ one pate, dji t’ câsse l’ ôte ! ; (main (d’un être humain)) (dans quelques loc ; voir mwin) pate ; bas lès pates ! ; (au fig.) fé pate di v’loûr ; on lui à graissé la _ (on l’a corrompu), on lî è acrèchi la pate, gn-è nin mwayin d’ s’ avèr foû d’ sès pates (ou foû d’ sès grâwes) ; (d’un objet) pate ; lès pates do l’ tâve ; lès pates do chame ; patte d’épaule, pate di tchmîje ; _ d’épaulette (d’un vêtement militaire), spalîre ; passer l’ baudrî dins la spalîre ; _ de casquette qui se rabat pour protéger la nuque et les oreilles, clapa (nm) ; one calote à clapa ; (clou dont une extrémité est aplatie et qui sert à fixer des objets d’un certain poids) plat-stok ; gn-è trwas plats-stoks di chake costé do l’ fignèsse

 

S0

patte-d’ oie

nf pate-d’-auwe

 

C60

patte-pelu

voy. DOUCEREUX

 

E0

pattu

, ue adj apaté (-ye), paté (-ye)

 

C60

pattu

(pigeon) hoselé (, hosselé)

 

E0

pâturage

nm (pâture) pachis, pature, tchamp ; mettre les vaches au pâturage, mwinrner lès vatches au tchamp

 

C60

pâturage

pasturèdje (Ma., Bo. ; pat- Tr.), pateure (Ju., …), pahis’ (Wa., Od., Ho.) ; _ clôturé, wêde (He., Ve., …), wêrdîre (Sart, Ja.), wêdièdje (Ar., Ja., … ; -dèdje La., GdH. ; -dadje Rob.), corti (Gl.), pré, tchamp (ard., _ plus sec qu’un pré) ; _ surtout des poules, tchampihèdje (War., Du.), wêbèdje (Se., Ho., Ber.) ; _ banal, bati, warehê (wè-) (St.), trîhê (Ha.), voy. AISANCE, HERBE, PRAIRIE ; à Pâturage, hameau d’Antheit, å Pasteurèdje

 

E0

pâture

[nf] (pré) (o-c) pature, (c) pachis [nm], (o) pachîs [nm], (e) pahis’ [nm], (e) wêde, (e) wêdèdje [nm]

 

G100

pâture

nf pâture clôturée, pature ; mettre en pâture, mète è pature ; pâture non clôturée, pachis, tchamp (m) ; mettre les bêtes en pâture, mète lès bièsses au tchamp

 

C60

pâture

voy. FAINE, GLANDÉE, NOURRITURE, PATURAGE ; vaine _, pré (, tchamp) banåve ; livrer les terres à la vaine _, dibaner, mète à l’ dibane ; à l’époque de la vaine _, à l’ dibane ; mettre le bétail en _ [au sortir de l’hiver], mète lès bièsses foû

 

E0

pâture

(lieu de pâturage) pature ; mète lès bièsses en pature ; refaire des _s dans la propriété (p. ex. pour un métayer obligé, avant son départ, de remettre les terrains dans l’état où ils se trouvaient au début du bail), rimète la cinse à patures (litt. « remettre la ferme en pâtures »)

 

S0

pâturer

v pache, tchampyî, paturer

 

C60

pâturer

pasturer (pat-), wêdî, voy. PAITRE, PICORER ; _ un pré (y mettre du bétail), wêdî (, tchampi) on pré (Es.) ; vache qui pâture, wêdirèsse (Th.)

 

E0

pâturer

vi (paître (en parlant du bétail; comp pachener)) pasturer ; li vê k’mince à pasturer ; la vatche pasture bin

 

S0

paturin

nm baron

 

C60

paturon

nm bolèt

 

C60

paturon

fayon (, fagnon Sart, Bern.), fagneleure (Da.), paturon ; quand le _ est trop long ou trop court, le cheval est dit long-jointé ou court-jointé : trop long ou trop hôt d’ fayon, trop coûrt ou trop d’ fayon (ou d’ pougnèt), trop hôt ou trop coûrt pougnî, hôt ou coûrt djondou, trop hôt ou trop coûrt fagnelé (Da. ; fagnegné GdH.), fayoné hôt ou coûrt (Bo.) ; i fagnêye (Sart), il èst (trop fwêrt) fagneûs (Sart), opposé à i bouletêye, il èst trop pô fagneûs ; il èst bouleté (War.), i mosteure su boulèt (War.) ; apwiyé, opposé à dreût so l’ boulèt (Méa.)

 

E0

paturon

(du cheval) fagnon, paturon

 

S0

Paul

npr Pôl

 

C60

Paul

Paul ; (exception) cathédrale Saint-Paul (Liège) : catèdråle Sint-Pau ; [raconter] à Pierre et à Paul, à Piére à Paul, à Tîbî à Gåtî, à m’ tchin à m’ tchèt

 

E0

Paul

Paul ; saint _, sint Paul ; (observation de la météorologie pop.) à la Saint-_, l’hiver reprend vigueur ou s’estompe, à l’ Sint-Paul, l’ îvièr rimonte à tch’vau ou s’ câsse li cô (le 25  janvier, fête de la conversion de saint _)

 

S0

Paula

Paula

 

S0

Paulette

Paulète

 

S0

Pauline

Pauline

 

S0

Paulus

(n de famille) Paulus’

 

S0

paume

nf paume, plat (m) ; sur la paume de la main, su l’ plat di s’ mwin ; remettre la paume d’un gant, paumer on want

 

C60

paume

_ de la main, påme (pâ- St., Li. ; pan.me Hu.), tchåcê (Ar., Gl., Ve. ; tchan- Po., Tr. ; tan- L., Ma. ; tårcê (L.)) dè l’ min, voy. PHLEGMON ; (t. de jeu) voy. BALLE ; (t de charp) assembler en _, djonde (, assimbler) à påmale, èpåmer, fé in-èpåmèdje ; réparer en _, rèpåmer

 

E0

paume

pâme ; la pâme do l’ mwin

 

S0

 

 

paumé

, ée adj (perdu) pôve, pièrdu (f  pièrdeuwe) ; elle était complètement paumée, èlle èsteûve tote pièrdeuwe

 

C60

paumelle

nf (ferrure) paumale

 

C60

paumelle

(espèce de gant) cûrê, manote, manike ; voy. POUCIER ; espèce de penture de porte, påmale

 

E0

paumer

_ la gueule à qn, fé pèter (, fé crohî) l’ gueûye (, l’ musê) à ; je lui paumerai la gueule, il årè dès pogns è s’ gueûye, dji lî tchåsserè m’ pogn so s’ gueûye

 

E0

paupière

[nf] (e) påpîre, (c) paupêre, (o) paupière

 

G100

paupière

nf paupêre (, paupîre)

 

C60

paupière

påpîre, covièke (, covra) dès-oûys ; voy. CILLER

 

E0

paupière

covra d’ l’ û ; dj’ ê mâ l’ covra d’ l’ û

 

S0

pause

nf pwase, taudje ; faire une pause, fé one taudje, … one pwase ; faire une pause pour fumer une cigarette ou allumer sa pipe, fé toubak ; faire une pause pour manger un bout, fé malète ; une légère pause, on p’tit rèpit ; sur la pause de midi, timps d’ prandjêre

 

C60

pause

pwèsêye (ri-), pwèse (GdM.), voy. HALTE ; (t de mus) pause

 

E0

pause

(interruption dans le travail) pause ; fé one pause ; faire une _ pour rouler sa cigarette ou pour bourrer sa pipe, fé toubak ; faire une _ (pour manger), fé malète ; (cri par lequel on annonce le début de la _ pour manger; comp. toubak) malète !

 

S0

pauvre

[adj] pôve

 

G100

pauvre

adj pôve (pôvre + ome) ; pauvre hère, pôve diâle, pôve mivét, pôve laîd m’ vét, pôvre ome ; pauvre femme, pôve mivèce ; une pauvre vieille, one pôve vîye âme ; être pauvre, ièsse pôve ; une pauvre maison, one pôve maujone ; c’est un pauvre gueux, c’ è-st-on pèle-chochin ; ce sont de pauvres gens, c’ èst dès pôves; (expr) il èst pôve à couru d’vant l’ djoû, il est pauvre à courir devant le jour, au point de devoir se cacher dans l’obscurité ; pôves nos-ôtes èt lès tchins d’ tchèrète ! , pauvres de nous et des chiens de trait!; t’ as bau fé, quand ti sôtes d’ one pôve culote !, ton humble origine te voue à l’ échec ; ièsse sôrti d’ one pôve culote, être né de parents pauvres, être d’origine modeste

 

C60

pauvre

n pôve ; collecter pour les pauvres, portchèssî po lès pôves ; l’assistance publique, li tauve dès pôves; (expr) c’ èst todi au pôve li bèsace, la besace est destinée au pauvre, on n’échappe pas à son destin ; deûs pôves qui s’ copèlenut, ça faît rîre li bon Diè, deux pauvres qui s’ entraident, cela fait rire Dieu ; ièsse odé come on vî pôve, être épuisé comme un vieux mendiant ; lès ritches apudenut lès pôves à viker , les riches apprennent aux pauvres à vivre (parce qu’ils ont souvent une vie frugale) ; on pôve n’ èst nin nareûs di s’ bèsace, un pauvre n’est pas honteux de sa besace

 

C60

pauvre

pôve, voy. MENDIANT ; _ par avarice, pèlé, pouyeûs ; très _, pèlé come on rat ; un _ diable ou hère, on pôve diâle (, hêre, mèn’hêr (, qqf. -îr), harbouya, cwérp, lazåre), on pôve mi-quowe (, -coye, -vét) ; _ poète, rimeû à l’ djusêye ; voy. MECHANT, MEDIOCRE ; je ne suis qu’un _ sire, on m’ lome Djihan tot coûrt (, tot plat) ; une _ vieille, ine pôve vèye åme

 

E0

pauvre

adj et n (nécessiteux, -euse) pôve ; on pôve [-f] mènadje ; on pôve [-f] afant ; on pôve [-f] ovrî ; on pôvre ome ; on pôvre êre ; is sont pôves come Job ; quand deûs pôves s’ êdant, li bon Dju ‘nn’ a rît ; (se dit plaist à l’adresse de personnes qui mènent un train de vie somptueux) i gn-è pus pont d’ pôves ! ; _s de nous !, pôves nos-ôtes ! (on ajoute parfois: èt lès tchins d’ tchèrète / èt lès fèmes à biciclète !) ; il ont avou one pôve vîe ; c’est un _ diable, c’ è-st-on pôve mâlureûs ; ce sont des gens _s, c’ èst dès p’tites djins 

 

S0

pauvrement

adv pôvrèmint, pôvriteûsemint ; ils vivent pauvrement, is  vikenut pauvriteûsemint ; il était pauvrement vêtu, i n’ aveûve qui dès gobîyes su s’ dos

 

C60

pauvrement

vivre _, viker pôvrèmint (-umint) ou pôvriteûsemint, compter so tos sès deûts po viker ; voy. VIVOTER

 

E0

pauvrement 

pôvemint (, pôvreumint (qqf -umint)) ; viker pôvemint ; (piètrement) pôvèrteûsemint ; is vikant pôvèrteûsemint 

 

S0

pauvresse

voy. MENDIANT

 

E0

pauvret

, ette n et adj pôvriteûs (-e) ; de manière pauvrette, pôvriteûsemint

 

C60

pauvret

, ette pôvriteûs, -e (-vru- Ja. ; -vur- St., Ma.)

 

E0

pauvreté

nf vivre dans la pauvreté, viker dins l’ misére ; pauvreté n’est pas vice, ci n’ èst nin pètchi qui d’ ièsse pôve

 

C60

pauvreté

pôvrité (-vru- Ja. ; -vur- St. Ma .)

 

E0

pauvreté

(surtout dans des loc fig) pôvèrté (qqf pôvreuté) ; ça lî è toumé su l’ dos come la pôvèrté su l’monde ; (prov) pôvèrté n’ èst nin vice

 

S0

pavage

nm pavadje ; le pavage de notre rue, li pavadje di nosse reuwe

 

C60

pavage

pavèdje

 

E0

pavage

(action de paver ; revêtement en pavés) pavèdje

 

S0

pavaner

(se) v si pawiner ; ce sont des gens qui aiment se pavaner ,  c’ èst dès djins qui s’ pawinenut voltî

 

C60

pavaner

se _, fé l’ fîr, su palintiner (Ma.) ; voy. DANDINER

 

E0

pavé

[nm] (c-e) pavé, (o-c) pavè

 

G100

pavé

nm (bloc de pierre) pavè ; faire des pavés, fé dès pavès ; poser des pavés, mète dès pavès ; le pavé était glissant, lès pavés èstin.n ridants; (loc) avoir un pavé sur être jeté sur le pavé , ièsse foutu à l’ uch ; tenir le haut du pavé, ièsse au preumî rang

 

C60

pavé

, pavée adj pavé (-ye) ; c’est une route pavée, c’ è-st-one vôye pavéye, one route pavéye

 

C60

pavé

pavé, pîre di pavêye, voy. DALLE ; _ plat en terre cuite ; voy. CARREAU ; le _ du four, voy. AIRE, FOUR ; chemin pavé, pavêye (nf) ; être sur le _, èsse so pavêye ; battre le _, voy. BATTRE, COURIR

 

E0

pavé

(petite dalle) pavè ; gn-è dès pavès à l’ cûjine qui sont findous ; _ du four, èsse (Te.) ; l’ èsse èstéve trop tchôde [correspond au fr. âtre]

 

S0

pavement

nm pavemint, pavéye (f) ; nous avons mis un nouveau pavement, nos-avans mètu on novia pavemint ; dans le salon, c’est du pavement, dins l’ bèle place, c’ èst dè l’ pavéye

 

C60

pavement

pavemint ; _ autour de l’âtre (anc.), lisse

 

E0

pavement

pavè, pavemint ; un _ en pierre de schiste, on pavè d’ bleûse pîre ; c’ è-st-on lêd pavemint à r’nètyi

 

S0

paver

v paver, mète dès pavès ; paver une rue, paver one reuwe ; action de paver, pavadje (m)

 

C60

paver

paver, -eû

 

E0

paver

vt paver ; paver la cûjine, paver li stâve ; (au part passé) il ont one bèle coûr pavé 

 

S0

paveur

nm paveû

 

C60

paveur

paveû

 

S0

pavillon

nm (petit bâtiment) chalèt; (construction destinée à servir d’abri) cwète (f); (de l’oreille), pègnon; (expr) èle lî mougnereûve lès pègnons d’ sès-orèyes, elle lui mangerait les pavillons des oreilles, elle exagère ses démonstrations de tendresse; (drapeau) hisser le pavillon, hauspler l’ drapia; baisser le pavillon, dischinde li drapia

 

C60

pavillon

pavilion ;  _ de chasse, cabinèt (Be.), barake (Ja.) ; voy. DRAPEAU, KIOSQUE, VIDE-BOUTEILLES

 

E0

pavillon

(maisonnette) paviyon ; on paviyon d’ tchèsse

 

S0

pavoiser

v (orner de drapeaux) mète dès drapias ; toutes les maisons étaient pavoisées, i gn-aveûve dès drapias à totes lès maujones; (manifester une grande joie) mostrer qu’ on-z-è binauje

 

C60

pavoiser

gålioter, voy. ORNER, PARER

 

E0

pavot

nm fleûr d’ alumwâre (f), fleûr di tonwâre (f), pawè

 

C60

pavot

pavwér (-êr Ve. ; -vôr Wa., …), dobe pavwêr (Da. ; … pavôr Cou., Cr.), pavot, solo (Ma.), fleûr du solo (Ma.) ; huile de _, ôliète ; voy. COQUELICOT

 

E0

pavot

pavot

 

S0

payable

adj c’est payable fin de mois, c’ è-st-à payî po l’ difin do mwès ; payable par mensualités, à payî tos lès mwès

 

C60

payable

payåbe, -åve (pèy-)

 

E0

payable

pèyâbe ; c’ èst pèyâbe dins lès trwas mwès

 

S0

 

payant

, ante adj (qu’il faut payer) c’est une entrée payante, i faut payî po-z-intrer; (qui rapporte) ce n’est pas payant, ça n’ rapwate rin

 

C60

payant

, ante n c’est nous les payants, c’ èst nos-ôtes qui paye

 

C60

payant

, -e payant, -e

 

E0

paye

, paie nf paye, payemint (m) ; jusqu’à la paie, jusqu’au payemint; aujourd’hui, c’est jour de paye, audjoûrdu, c’ èst l’ djoû qu’ on paye; toucher sa paie (salaire mensuel), touchî s’ mwès; (salaire d’une quinzaine), touchî s’ quinzin.ne ; (gratification hebdomadaire) awè s’ dîmègne

 

C60

paye

, payement voy. PAIE, PAIEMENT

 

E0

payement

, paiement nm payemint

 

C60

payen

voy. PAÏEN

 

E0

payer

[v] payî

 

G100

payer

v payî ; action de payer, payadje (m) ; payer cher, payî tchêr ; payer comptant, payî à faît ; payer par petites tranches, payî à p’tits côps ; payer par mois, payî au mwès ; payer à l’heure, payî à l’ eûre ; payer par semaine, payî à l’ samwin.ne ; payer avec de la fausse monnaie (ou des pièces sans valeur), payî avou dès caurs di scaye ( de la monnaie d’ardoise) ; payer pour qqn, subvinu ; payer ses dettes, raquiter ; payer au-delà du prix normal, forpayî ; payer ses impôts, payî sès tayes ; les congés payés, lès condjîs payîs; (loc) payer le droit d’ouverture d’un commerce (payer la patente), payî patinte ; payer les pots cassés, payî lès pots câssés ; payer sa bienvenue, payî s’ binveneuwe ; payer son fermage, payî s’ rindadje; (expr) au cia qu’ a dès caurs à payî à Pauke, cwarème èst sovint trop coût, pour celui qui a une dette à payer à Pâques, le carême est souvent trop court ; au pris qui l’ bûre va, c’ èst po rin, au prix où on paie le beurre, c’est pour rien ; ièsse payî avou dès pâtêrs di tchin, être payé avec des prières de chien, essuyer des reproches ; i saurè bin po combin!, il saura pour combien!, il le paiera cher; i va come s’ i sèreûve payî à pîces, il court comme s’ il était payé à la pièce ; li cia qui rèspond paye, celui qui se porte garant doit s’ attendre à payer ; li tchêr, c’ èst sovint l’ bon mârtchi, ce qui coûte cher est souvent ce qui revient le meilleur marché, la qualité se paie mais elle est rentable ; on n’ paye nin pus tchêr po s’ assîr, on ne paie pas plus cher pour s’asseoir (dit-on à qui s’obstine à rester debout); pwârtez-vos bin, dji payerè l’ médecin (iron), portez-vous bien, je paierai le médecin ; sère ti boûsse, c’ èst mi qui paye, ferme ta bourse, c’est moi qui paie, ta braguette est entrouverte ; combin l’ avoz payî ?, combien l’avez-vous payé ? (et l’interlocuteur répond:) li pris d’ deûs-omes contints, le prix de deux hommes contents, ça ne vous regarde pas ; (se) si payî ; cela se paie, ça s’ paye; (loc) se payer la tête de, si foute di

 

C60

payer

payî (-i Hu., Ho., … ; pay Fa., Li., …) ; _ de nouveau, ripayî ; _ en trop, forpayî ; ne pouvoir _, avoir de quoi _, voy. ARGENT ; _ à boire, payî à beûre, … l’ gote ; (anc.) _ les violons de la fête, payî lès vièrlètes (, lès galètes) ; _ toutes ses dettes, fé rôye å dreût ; elle a pour se _ des toilettes complètes, èlle a po qu’ tot-à fêt s’ ûse ; (anc.) se _ un remplaçant à l’armée, si ratcheter ; il faut qu’il me paie, djè l’ frè dausser, i fåt qu’ i daussêye, dji lî frè tchinker (Arb.) ; il payera tout ensemble, i rårè (ou påyerè) totes sès mitches èn-on pan ; il me le payera, djè l’ rårè (sins cori), i nè l’ pwèterè nin è paradis, ènn’ årè lès pîds tchôds, dji lî r’mètrè so s’  tèyeû (, so si-achète), i m’ deût ‘ne bèye, dji l’ a è m’ mantche, c’ è-st-ine atètche so m’ mantche, i m’ rivårè (, ruguêberè Ma.) çoula ! ; voy. PAREIL

 

E0

payer

 

 

1 vt (verser (la somme due)) payi ; i m’ ê fêt payi l’ dobe ; si t’ a payes one, dj’ a r’paye one ! ; il è payi la gote ; _ le dernier verre, payi la djèrin.ne (ou l’ tchèsseû); li ci qui paye sès dètes s’ aritchit ; (prov) c’ èst lu qu’ è payi lès pots câssés ; empl absolt payi comptant (ou â comptant) ; payi crâssemint, rwayâlemint ; _ en retour, tu r’payerès l’ rèsse la s’mwin.ne qui vint ; (formules employées par qqn qui ne veut pas ou qui ne peut pas payer son ardoise) marke ça su one fouye di djote èt t’ la dinrès à l’ gade ou tu markerès ça à l’ crôye su l’ tèt (s. e. et la pluie viendra l’effacer) ; il tombe toujours trop court lorsqu’il doit payer, (anc.) i lî manke todi on sou po fé l’ franc (ou dîj-noûf sous po fé l’ franc) ; _ ses dettes, si rakiter ; i s’ è rakité d’ tot ç’ qu’ i m’ divot co ; tu ne seras jamais payé !, c’ èst l’ grand Turk (càd. le sultan) qui to l’ payerè ; _ en location, rinde ; kibin-ce qu’ is rindant par mwès ? ; (anc.) _ avec de la monnaie qui a cours légal (entre les deux guerres, on désignait ainsi la monnaie émise après 1918), payi avou dès bons sous ; recevoir une invitation à _ (une facture, une feuille d’impôts, etc.), (iron) ramasser one bèle îmâdje ; celui qui paie exactement ce qu’il doit n’encourt aucun reproche, li ci qui paye â rés d’ on sou paye bin (litt. « au plus près d’un sou ») ;

 

2 (donner (à qqn) ce qui lui est dû) payi ; i n’ è nin stî payi d’ sès pon.nes ; il è stî payi avou on côp d’ pid â cou ; il è stî payi avou do l’ manôye di sindje ; il è stî payi do l’ min.me manôye ;

 

3 vi (être de bon rapport) payi ; c’ è-st-on mèstî qui paye bin ;

 

4 (subir les conséquences fâcheuses d’une faute) payi ; li bon paye sovint po l’ mâvês ; _ de sa personne, payi d’ sa pèrsone ; (formule de menace) tu me le paieras !, dji t’ rârê, dji t’ ratraperê ! ; il me le payera, i mo l’ payerè !,

dji lî r’pèterê ça su si assiète (litt. « je lui relancerai ça sur son assiette »)

 

5 se _ (s’offrir), si payi ; èle si paye do lindje ! ; tu t’ ann’ ès payi one, di pôrcion d’ payâsse ! ; se _ plus que le strict nécessaire, (si) forpayi ; i n’ pout mâ di s’ forpayi 

 

S0

 

 

payeur

, euse n payeû (-se) ; c’est un mauvais payeur, c’ è-st-one mwaîje paye

 

C60

payeur

payeû ; bon ou mauvais _, bone ou måle påye ; (employé comptable) pèyeûr

 

E0

payeur

payeû ; n mauvais _ (débiteur, -trice non solvable), himpaye (hé- Te.), mâvês payeû ; dins çusse famile-là, c’ èst tos himpayes [type hait-paye, cf lg. hét-l’-ovrèdje] ; lès consieûs n’ sont nin lès payeûs

 

S0

pays

[nm] payis, (e) payîs

 

G100

pays

nm payis ; être de retour au pays, rivenu o payis ; notre pays, nosse payis ; dans un pays étranger, à l’ ètranjér’; (expr) chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mode

 

C60

pays

payis (, -îs) ; dans les _-bas, è bas payis, avå lès bas-payis ; (payis dès rwès (anc.), appliqué à des territoires ayant fait aprtie des anciens Pays-Bas) ; voy. LOINTAIN ; vin du _, voy. VIN

 

E0

pays

1 (territoire national) payis ; 2 (région) 1) payis ; li payis d’ Bastogne ; li payis d’ lâvâ ; lès payis rèdimés ; dj’ ê quèri dins tot l’ payis po l’ ritrover ; vos-astoz rivenou o payis ? ; il è quité l’ payis ; pèrsone n’ èst proféte dins s’ payis ; chake payis chake môde ; c’ è-st-on vrê payis d’ cocagne ; (patrie) payis ; il è bin sièrvi s’ payis ; le _ de Herve, li bon payis ; _ rédimés (territoires germanophones à l’est de la Belgique, rattachés à celle-ci après la guerre 1914-18), payis rèdimés ; i vint dès payis rèdimés ; 2) lâvâ (litt. « là en bas, là dans le fond ») ; les petites vaches noires du pays de Herve, lès p’tites nwares vatches do payis d’ lâvâ

 

S0

paysage

nm payisadje

 

C60

paysage

payîsèdje

 

E0

paysage

pèyisèdje ; â v’nant d’ Bastogne, li pèyisèdje èst fwart bê

 

S0

paysan

, anne adj (rustre) payisan (f payisante)

 

C60

paysan

, anne n payisan (f payisante) ; « Vos-avoz v’lu d’mèrer li p’tite payisante. » (J. Guillaume); (expr) on n’ sét nin d’ quî qu’ on pout awè dandjî, d’djeûve-i on payisan qu’ aveûve alumé one tchandèle à Notrè-Dame di Hal èt one à sint Mitchî (iron), on ne sait pas de qui on peut avoir besoin, disait un paysan qui faisait brûler une chandelle à Notre-Dame de Hal et une autre à saint Michel

 

C60

paysan

, -anne payîsan (-isan Fl., Com., …), -ante ; manant, -e ; être élevé à la paysanne, èsse aclèvé so l’ payîsan ; voy. CAMPAGNARD, RURAL

 

E0

paysan

, -anne n pèyisan, -ante (payisan, -ante Ar., Co., Mi., No., Te.) ; one roselante pèyisante ; lès pèyisans d’ â vièdje (dénomination péj des villageois, émanant des citadins de Bastogne) ; un _ (un habitant des villages), on dur tchapau ; c’est un paysan (une paysanne), c’ è-st-on dur (one dure)

 

S0

péage

nm payadje ; nous avons dû donner vingt euros francs de péage, nos-avans d’vu payî vint-z-eûros po p’lu aler su l’ autostrâde

 

C60

péage

payèdje, dreût d’ passèdje

 

E0

péager

riciveû d’ passèdje (, d’ payèdje) ; voy. BARRAGER

 

E0

peau

[nf] (o-c) pia, (e) pê, (o) basane

 

G100

peau

nf pia ; des gants de peau, dès wants d’ pia ; peau de lapin, pia d’ lapin ; détacher la peau d’un animal, dispiater ; petite excroissance bénigne et rosée de la peau provoquée par une inflammation, dôse; (loc) être sensible de peau, ièsse tinre di pia ; n’avoir que la peau sur les os, n’ awè qui l’pia su sès- ouchas ; PRENDRE PAR LA peau du DOS,prinde pa l’ pia di s’ dos; risquer sa peau, risker s’ vîye; avoir qqn dans la peau, ièsse bleuw d’ one saquî ; je ne voudrais pas être dans sa peau, dji n’ vôreûve nin ièsse à s’ place; (expr) il a la peau trop étroite, il ne saurait grossir, c’ è-st-one sôte di longus, vos nè l’ saurîz awè craus ; il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, i n’ faut nin aprèster l’ loyin d’vant d’ awè l’ via (, il ne faut pas préparer le lien avant d’ avoir le veau); il a one pia come do lacia, il a la peau très blanche ; il a one pia come do v’loûrs, il a la peau très douce ; il èsteûve foû di s’ pia, il était hors de sa peau, il était en colère ; i tûwereûve on pû po-z-awè s’ pia, il tuerait un pou pour en avoir la peau, c’est un avare ; on lî frè pus d’ oneûr qu’ à on via, on l’ ètèrerè avou s’ pia, on lui fera plus d’honneur qu’à un veau, on l’enterrera avec sa peau, il vaut moins qu’un veau dont la peau a une valeur; (enveloppe extérieure des fruits) pèlake ; enlever la peau, rauster l’ pèlake, pèler; en tannerie, côté de la peau où le poil a été enlevé, fleûr (f)

 

C60

peau

pê ; [elle a] la,peau blanche, ine blanke  ; [porter de la flanelle] sur la _, à vîve tchår ; empoigner par la _ du dos, apougnî po cou so tièsse ; qui n’a que la _ sur les os, pêcelou, -owe, voy. DÉCHARNÉ, PELLICULE ; _ d’une bête, coyin (Ja.), voy. CUIR ; en sa _ mourra le renard, on tchèt pièd’ (bin) sès poyèdjes, mins n’ pièd’ nin (ou n’ heût) nin sès lêtès (ou målès) manîres

 

E0

peau

1 pê ; 1) dj’ ê la pê rèche ; èlle è one doûce pê ; i n’ è qu’ la pê s’ lès-ochs ; dji l’ ê apicé pa la pê do dos ; il crève dans sa _  (tellement il est gros), i chire dins sa ; il est mal dans sa _, i n’ èst nin bin dins sa pê ; sauver sa _, sâver sa ; (cuir d’animal) pê ; one pê d’ gade ; one pê d’ moton ; one pê d’ foyant ; one pê d’ lapin ; i n’ fât nin vinde la pê d’ l’ oûrs’ divant d’ l’ avèr touwé ; i chwacerot on pû po-z-avèr la ; 2) (pelure) pê ; one pê d’ banane ; 3) (membrane) lame (nf) ; notre génisse a beaucoup de _ au pis (ce qui est l’indice que le pis sera volumineux au moment du vêlage et que la production de lait sera abondante), nosse djunu è one bèle lame di pis ; je l’ai saisi par la _ du dos, dji l’ ê apougni pa l’ houssê do dos ;

 

2 (d’être humain) cûr ; li spine èstéve plantêye inte cûr èt tchâr (Te.) ; un bovidé à la _ épaisse ne profite pas si bien qu’un autre à la _ plus fine on spès cûr ni profite nin si bin qu’ on fin cûr ; cet animal (ou cet individu) n’ a que la _ sur les os, c’ è-st-on vrê cûr ;

 

S0

peaufiner

v fignoler ; action de peaufiner, fignoladje (m)

 

C60

peau-rouge

n indyin

 

C60

peaussier

nm piachelî

 

C60

peaussier

pêcelî

 

E0

peautre

voy. ETAIN, FER-BLANC

 

E0

pécari

pècari ; dès gants en pècari

 

S0

peccadille

ine pitite (, lèdjîre) fåte, ine hipète, on p’tit pètchî ; voy. FAUTE

 

E0

pêche

nf (fruit) pèche ; le fruit du pêcher, li frût do pèchî; (manière de prendre les poissons) pèche ; aller à la pêche, aler à l’ pèche ; la pêche est ouverte, li pèche est douviète ; la pêche est fermée, li pèche èst lèvéye; (matériel de pêche) canne à pêche, baguète, ligne, vèrdjon (m) ; crin, crin, crin marin ; fil, fil ; flotteur, flote (f), bouchon ; hameçon, anzin ; moulinet, molète, molinète ; (genre de pêche) la pêche au filet, li pèche au filèt ; la pêche à la ligne, li pèche à l’ baguète, li pèche au vèrdjon ; la pêche à la ligne de fond, li pèche à l’ ligne di fond ; la pêche à la fourchette, li pèche à l’ fortchète ; la pêche à la main, li pèche à l’ mwin ; la pêche à la nasse, li pèche à l’ nasse ; la pêche au panier, li pèche au pani ; (amorces pour la pêche, amwaces po l’ pèche) ver, asticot, blanc viêr, molon ; ver de vase, bièsse di ri ; ver rouge, rodje viêr ; éphémère, warmaye ; fourmi ailée, capichot volant ; mouche, mouche ; moelle, môle ; pomme de terre, canada ; avoine, awin.ne ; chanvre, tchène ; froment, frumint ; « S’ i gn-a one trûte, do côp, i sint on bètchadje qui faît hiketer l’ baguète. i laît aler l’ crin èt, quand l’ pèchon èva avou l’ amwace, i done on côp d’ pougnèt. » (J. Houziaux)

 

C60

péché

[nm] (o-c) pètchi, (e) pètchî

 

G100

péché

nm pètchi ; confesser ses péchés, dîre sès pètchis; (expr) laîd come li pètchi, laid comme le péché; péché de jeunesse, frawe di djon.nèsse

 

C60

péché

nm pètchî

 

E0

péché

pèché ; on p’tit pèché ; on pèché vénièl ; on gros pèché ; on pèché mortèl ; c’ è-st-on pèché d’ djon.nèsse ; il èst si lêd quu l’pèché

 

S0

pêche 1

[nf] (action de pêcher) (o-c) pèche, (e) pèhe

 

G100

pêche 1

(fruit) pîhe (, pîche Re.), péche (Hu., Wa. ; pétche Be.), pèche

 

E0

pêche 1

(capture de poissons) pèche ; la pèche èst drovi ; la pèche èst clôse ; aler à l’ pèche ; fé one boune pèche

 

S0

pêche 2

[nf] (fruit) pèche, (e) pîhe

 

G100

pêche 2

aller à la _, aler pèhî, aler à l’ pèhe (pèche Amp., Wa., …) ; voy. AMORCER, HAMEÇON, LIGNE, …

 

E0

pêche 2

(fruit) pèche ; (coup violent) pèche ; il è ramassé one pèche en plin.ne gueûye

 

S0

pécher

v fé pètchi; « C’ èst m’ frére qu’ a faît pètchi èt c’ èst mi qu’ paye l’ aminde èt vos n’ dijoz rin vos moman. » (R. Hostin) ; (expr) que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre, divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte o murwè ; èt qu’ il apice li preumêre pîre, li cia qu’ n’ a rin à r’churer

 

C60

pécher

pètchî, fé pètchî ; _ contre le sacrement de mariage, fé on hård è sacrèmint

 

E0

pécher

vi pècher ; dj’ ê pèché pa imprudence ; il èst pûni pa doû-ce qu’ il è pèché

 

S0

pêcher

nm (arbre) pèchî

 

C60

pêcher

v pèchî ; action de pêcher, pèchadje (m) ; pêcher la truite, pèchî l’ trûte ; « On pèche ossi au filé, à l’ avroûle, à l’ ligne di fond, mais nin ostant èt ça n’ amûse nin les gamins. » (L. Maréchal)

 

C60

pêcher

vt pèchi ; pèchi la trûte ; pèchi dès blancs ; pèchi à l’ mwin, à l’ lèce, à l’ fortchète, à l’ foûtche, à l’ banse, à l’ botèye, à l’ ligne, âs vièrs, âs-asticots ; _ [les poissons] en restant au bord de l’eau, pèchi su l’ bord ; _ en pleine profondeur, pèchi su l’fond ; (au fig) doû-ce qu’ il è stî pèchi ç’ vî troupète-là ? 

 

S0

pêcher 1

[nm] (arbre fruitier) (c) pètchî, (o-c) pèchî, (e) pîhî

 

G100

pêcher 1

nm pîhî (pé- Hu., Am.), pétchi (Ban.), pêcher (pè- Com., Du.)

 

E0

pêcher 2

[v] (prendre du poisson) (o-c) pèchî, (e) pèhî

 

G100

pêcher 2

vt pèhî ; _ à la ligne, pèhî à l’ vèdje (, à l’ flote, å bouchon) ; _ en mettant un ver à l’hameçon, pèhî å (ou l’ ) viér ; _ à la ligne dormante, p. à  djîr ; _ à la ligne volante, p. à l’ volîre ; _ en agitant constamment sa ligne pour faire remuer l’appât, pèhî à l’ dandinète ; _ avec trop de fil, pour que l’appât « roule » sur le gravier, p. å rôler (ou l’ rôler) ; _ en lançant un caillou, pèhî à l’ tchouke, voy. CHOC, FALOIT, FILET, LIGNE, …

 

E0

pêcherie

nf pècherîye

 

C60

pêcherie

pèherèye

 

E0

pécheur

, pécheresse, adj et n nous sommes pécheurs, nos-avans pètchi

 

C60

pécheur

, -eresse pècheûr, -erèsse

 

E0

pêcheur

, euse n pècheû (-se), marcatchou (m) ; « L’ aîwe di Lèsse qui catoûne autoû d’ leûs tiènes lès-a faît tortos marcatchous. » (J. Houziaux) ; « Li marcatchou su l’ bwârd a satchî su s’ baguèt. » (Joseph Gilson, À l’ môde da)

 

C60

pêcheur

pèheû ; mauvais _, pèhå ; type du pêcheur liégeois, Marcatchou

 

E0

pêcheur

pècheû ; c’ è- st-one famile di pècheûs ; lès pècheûs à l’ botèye

 

S0

pêcheur, euse

[n] (o-c) pècheû, se, (e) pèheû, se

 

G100

pécore

bouhale, bièsse, voy. BÊTE

 

E0

pecque

voy. SOTTE

 

E0

pécule

nm (économie) niyau, tchin ; se faire un petit pécule, fé s’ tchin; pécule de vacance, condjîs payîs ; tu as touché ton pécule de vacance ?, avoz touchî vos condjîs payîs ?

 

C60

pécule

(d’un soldat, d’un prisonnier) masse ; voy. MAGOT

 

E0

pécule

(allocation (d’un soldat, d’un prisonnier)) masse ; on lî r’tint s’ la masse

 

S0

pécune

voy. ARGENT

 

E0

pécuniaire

adj il a des embarras pécuniaire, il a dandjî d’ caurs; il a reçu une aide pécuniaire, on lî a d’né dès caurs

 

C60

pécuniairement

adv po ç’ qu’ èst dès caurs; pécuniairement, il n’a pas à se plaindre, po ç’ qu’ èst dès caurs, i n’ si dwèt nin plinde ; il a été aidé pécuniairement, on lî a d’né dès caurs, il a ieû one miète di caurs

 

C60

pédagogie

pèdagojîye

G0

pédagogique

pédagojike

G0

pédagogiquement

pèdagojikemint

G0

pédagogue

pèdagogue

G0

pédale

nf (de véhicule) pèdale ; pédale de vélo, pèdale di vélo; (de machine à coudre) bale-pîd (m); (de rouet) butant (m), plantchète; (loc) perdre les pédales, ni pus sawè qwè

 

C60

pédale

pèdale ; _ du chevalet de charron, etc., pîd ; _ d’ orgue, de rouet (anc.), passe-pîd, passète

 

E0

pédale

pèdale ; lès pèdales do vèlo ; la pèdale do l’ machine à keûse ; (au fig) il è pièrdou lès pèdales ; (repose-pied) pèdale ; lès pèdales do l’ moto

 

S0

pédaler

v (actionner les pédales) pèdaler; (marcher très vite) aler rade ; vous avez pédalé, vos-avoz stî rade

 

C60

pédaler

vi pèdaler

 

S0

 

 

pédaleur

, euse n pèdaleû (-se)

 

C60

pédalier

nm (de bicyclette) pèdales (f pl)

 

C60

pédalier

pèdalier

 

S0

pédalo

nm pèdalo

 

C60

pédant

, ante adj pète-cu ; il est un peu pédant, il è-st-one miète pète-cu ; (expr) c’ èst dès-omes qui mètenut dès cols di tch’mîje à balin.nes, ce sont des hommes qui mettent des cols de chemise à baleines, ce sont des hommes pédants

 

C60

pédant

, -e pèdant, -e

 

E0

pédant

-ante adj et n pèdant -ante ; qué pèdant sindje !

 

S0

 

 

pédant, e

[adj-n] (e) pédant, e, (c) pèle-chochin [n], (o) sint-mwés [n]

 

G100

pédéraste

nm bok-èt-gade

 

C60

pédérastie

mantchète

 

E0

pédestre

voyage _, voyèdje à pîd

 

E0

pédiatre

n pédiâte, docteûr po l’s-èfants, spécialisse po l’s-èfants

 

C60

pédiculaire

_ dès bois, ièbe à pious ; _ naine, sucète du brèyîre (Ma.), sâvadje sucète (ma.)

 

E0

pédicure

n pèdicure

 

C60

pédicure

(anc.) råyeû(-se) d’ aguèces

 

E0

pedigree

avoir un bon _, avèr di l’ orijine

 

S0

pédologie

pèdolojîye

G0

pédoncule

nm (fleur) queuwe (f)

 

C60

pédophile

n pèdofile, mârgougneû d’ èfant

 

C60

pédophile

pèdofile

G0

pédophilie

pédofilîye

G0

peignage

_ de la laine, …, pingnèdje (pé- Ve.)

 

E0

peigne

nm pingne ; une dent de peigne, on dint d’ pingne ; un coup de peigne, one pingnéye; (expr) sès tch’vias n’ ont jamaîs vèyu l’ pingne, ses cheveux n’ont jamais vu le peigne, il n’est jamais peigné; on n’ a jamais mètu l’ pingne didins, on n’a jamais mis le peigne dans ses cheveux, idem; peigne à démêler, discrameû

 

C60

peigne

pingne (pé- Ve., Ma., Wa., Fl., … ; péne La., Fa. ; pîne Li., Vi.) ; _ fin, fin pingne, pingne ås pious ; _ à démêler, voy. DÉMÊLOIR ; (tiss.) (-s)

 

E0

peigne

pîgne (pîne Te.) ; lès dints do pîgne ; _ à dents fines et très serrées, utilisé pour décrasser les cheveux (partic. pour en enlever les lentes), dècrasswar, fin pîgne ou pîgne a deûs costés, pîgne à pûs ; la boîte dans laquelle on range le _, les épingles à cheveux, etc. , et qui se trouve sur la table de toilette, la bwèsse à pîgne ; on fin pîgne ; on pîgne à deûs costés ; un _ utilisé pour décrasser les cheveux, on pîgne à pûs (ou dècrasswar) ; un _ pour la crinière du cheval, on pîgne di tch’vau ; niche come on pîgne ; tot è stî passé â pîgne fin ; un _ à myrtilles, on pîgne à frambwêjes, one mwin (Com.), one rèpse 

 

S0

peigné

du _, do drap d’ Vèrvî, (syn pêgné)

 

S0

peignée

pingnèye (pégnêye Ve.) ; voy. HOUSPILLER, RACLÈE, ROSSER

 

E0

peigner

[v] pingnî, (o) discoumeler ses tch’vias ; v. démêler

 

G100

peigner

v pingnî ; action de peigner, pingnadje (m) ; (se) fé ses tch’vias, si pingnî; (expr) i n’ si pingne nin avou on clau !, il ne se peigne pas avec un clou, il ne regarde pas à la dépense

 

C60

peigner

pingnî (pé- Ve., Wa., … ; péner Fa. ; pîner Li.), dimèler sès dj’vès ; elle est mal peignée, èle s’ a pingnî avou on clå, èlle ‘ne toupe come ine bouboute (Ju.) ; voy. DÉCOIFFER, ÉCHEVELER

 

E0

peigner

 

S0

peigner

vt _ de nouveau, ripîgni ; ripîgni (ou rudrusser) do l’ lin.ne

 

S0

peigner

(se) vt et pr ((se) coiffer avec un peigne) (si) pîgni (pînè Te.), (si) wâker (Com.) ; pîgnoz vos tch’vès ! ; pîgni la crignère do tch’vau (avant un concours, p. e.) ; pîgni one tchèdje di foûre ; _ (carder de la laine), pîgni do l’ lin ne ; se _ (se coiffer), si pîgni ; il s’est peigné très sommairement, i s’ è pîgni avou one ponte ; se _ (remettre de l’ordre dans sa chevelure), riwâkè (Te.) ; dji m’ ê stî r’wâkè ; (au part passé) èlle èstéve à pon.ne riwâkêye 

 

S0

peignoir

nm timpe-èt-taurd

 

C60

peinard

, pénard, arde adj trankile ; se tenir peinard, dimèrer trankile

 

C60

peinardement

(tranquillement) pèpêremint ; il astint bin pèpêremint assîs su l’ banc

 

S0

peindre

[v] (e) ponde, (e-c) mète è coleûr, (o) mète à / è couleûr, (c) pinturer

 

G100

peindre

v (couvrir avec de la peinture) mète è coleûr, pinturer ; il peint un beau tableau, i faît on bia tauvia ; peindre en rouge, mète è coleûr rodje ; peindre une maison, i mèt l’ maujone è coleûr, i pinture li maujone ; il s’essaie à peindre, i faît do pinte; maculer par suite d’avoir dépassé le support à peindre, dauborer

 

C60

peindre

ponde ; je les ai peints en vert (, jaune, rouge, …), djè l’s-a pondou vérts (, djènes, rodjes, …) ; _ en imitant le bois, bwèser en tchin.ne ; papier peint, papî d’ tapisserèye, tapis

 

E0

peine

[nf] (c) pwin.ne, (o) pwène, (e) pon.ne ; v. difficulté, mal

 

G100

peine

nf (souffrance morale) pwin.ne ; peine de cœur, pwin.ne di keûr; avoir de la peine, awè dè l’ pwin.ne ; laisser en peine, lèyî è pwin.ne ; faire de la peine, fé dè l’ pwin.ne ; être dans la peine, ièsse pèneûs (-e) ; (expr) on sét sès pwin.nes, on n’ sét nin lès cènes daus-ôtes, on connaît ses peines, on ne connaît pas celles des autres; (sanction à titre de punition) il a reçu une peine sévère, il a stî fwârt pûni ; on lui a infligé une peine, il a stî condâné; (activité qui coûte) ça demandait de la peine, i faleûve fé on-èfwârt ; ça ne vaut pas la peine, ça n’ vaut nin lès pwin.nes ; cela ne vaut guère la peine, ça n’ vaut nin dès masses lès pwin.nes ; (loc) avec peine, malaujîyemint ; être au bout de ses peines, ièsse au d’bout d’ sès rûses, ièsse au coron d’ sès rôyes ; rendre peine, se dépenser, rinde pwin.ne ; sans peine, aujîyemint, sins mau sins rûse (, sans mal sans difficulté) ; sans compter ses peines, sins pwin.ne ni duréye (, sans peine ni durée) ; peine perdue, boute èt boute ; « Boute è boute ! c’ èst come si dj’ tchantereûve. » (A. Henin); (expr) li cia qui vèt sès win.nes vèt sès pwin.nes, celui qui voit ses veines voit ses peines (les veines sur le dos de la main montre le travail fourni) ; nos-avans d’pus d’ pwin.ne qui d’ awin.ne, nous avons plus de peine que de nourriture, la récolte n’a pas été bonne ; one miète qui vaye, un peu qui vaille (la peine); vos n’ èstoz nin co èwoù-ce qui li p’tit ome s’ a r’pwèsé, vous n’êtes pas encore où le petit homme s’est reposé, vous n’êtes pas encore au bout de vos peines; (difficulté) il a de la peine à marcher, il a malaujîy po roter, i rote malaujîyemint; (loc) à peine ; il y a huit jours à peine, i gn-a seûlemint iût djoûs, i gn-a d’djà qu’ iût’ djoûs ; il a à peine de quoi manger, i n’ a qu’ tot jusse di qwè mougnî ; nous commençons à peine, là qu’ nos c’minçans ; à peine était-il couché, à pwin.ne èsteûve-i coûtchî

 

C60

peine

pon.ne (pône Ve. ; pwin.ne Hu.) ; être dans la _, avu måva, avu dè l’ pon.ne (, dè displit (dus- Ve. ; duspit St.)), dè toûrmint) ; se mettre en _ pour qn, si toûrmèter , su tèm’ter (Ve.), ni fé nou bin ; avoir plus de peines que de bonheus, avu pus d’ creûs qui d’ boneûrs ; pas de maison qui n’ait sa _, n-a nole si p’tite mohinète qui n’ åye si p’tite creûhète, i n-a dès spènes po tot l’ monde ; autant de joies, autant de _, ot’tant d’ traus, ot’tant di dj’vèyes ; il n’est pas au bout de ses _s, i n’ èst nin co là qu’ lès qwate boûfs ont passé ; cela lui a fait beaucoup de _, çoula lî a toumé deûr, … lî a crèvé l’ coûr, ènn’ a disqu’à l’ åme (, disqu’å coûr) ; il me fait _, je prends part à sa _, dji m’ fé (, i m’ fêt) må d’ lu ; il a _ à donner, i tint fwért, i n’ èst nin d’nant ; on a de la _ à marcher, à vivre, …, on-z-a (, i fêt) målåhèy (dè) roter (, viker, …), on-z-a dè må (, dè l’ pon.ne, dès rûses, dè l’ kinoye) à (ou d’) gangnî s’ vèye ; cela m’a coûté de la _, çoula m’ a d’né dè l’ kinoye (, dès rûses) ; se donner beaucoup de _, voy. ÉVERTUER, PEINER ; être hors de , èsse horé, voy. DANGER ; c’est _ perdue, c’ èst laver l’ môriåne ; il a à_ de quoi vivre, il a à pon.ne (, à hipe, à hape, à hate) di qwè viker ; je suis à _ remis  qu’il m’arrive autre chose, dji so à preume rimètou d’ ine sôr qu’ i m’ arive l’ ôte, on n’ èst nin r’ssouwé d’ ine bouwêye à l’ ôte ; j’étais à _ au pont, j’ èsteû à rûse å pont (He.) ; voy. AFFLICTION, CHAGRIN, EMBARRAS, INQUIÉTUDE, MALHEUR, PEINER

 

E0

peine

 

 

1 (chagrin, souffrance morale) pon.ne ; èlle è fêt brâmint do l’ pon.ne à sa mére ; i m’ è raconté totes sès pon.nes ; on k’nuche sès pon.nes, mês on n’ sét nin lès cis dès-ôtes (s. e.  lesquelles peuvent être bien plus grandes encore) ; nos _s paraissent bien légères comparées à celles des autres, on rabrèsse sès pon.nes an-aveur lès cisses dès-ôtes (Te.) ; (prov) quî vèt sès von.nes vèt sès pon.nes ; vos dîrîz one âme en pon.ne ; tu es seulement au début de tes _s, tu n’ ès co rèk qu’ à l’ â ; il n’est pas encore au bout de ses peines, i n’ èst nin co â coron d’ sès royes, i n’ è nin co k’chiri sa djèrin.ne tchimîje (litt. « il n’a pas encore déchiré sa dernière chemise ») ;

 

2 (effort, fatigue) pon.ne ; i s’ rind brâmint do l’ pon.ne ; dj’ ariverans, mês ça n’ s’rè nin sins pon.ne ; on n’ è rin sins pon.ne ; pus d’ pon.nes, pus d’ mèrite ; i n’ à vât nin la pon.ne ; ça n’ vât nin la pon.ne d’ à raler asteûre ; cela ne vaut guère la _ de le revendre, ça n’ èst nin fwart la pon.ne do l’ rivinde ; à _, à pon.ne ; i gn-avot à pon.ne cent kilos ; i pout à pon.ne martchi ; se donner de la _ (se dépenser sans compter), si rinde do mâ (ou do l’ pon.ne) ; i s’ è rindou bin do mâ po nin grand tchôse ; on s’ rind bin do mâ po mâ viker ; il ne veut se donner aucune _, i rawâr quu lès-âlouwètes lî touminche totes prètes ; j’ai eu de la _ à fendre mon bois, dj’ ê avou do mâ d’ finde mi bwès ;

 

3 (sanction) pon.ne ; sèy condâné à l’ pon.ne di mwart ;

 

4  à _ (péniblement) pètitemint ; ils ont à _ de quoi vivre, il ont tot p’titemint po viker ; il y a à _ vingt ans que cela est arrivé, i gn-è tot p’titemint vint’ ans qu’ ça è arivé ; il a à _ un an, il è tot p’titemint on-an

 

S0

 

 

peiné

cela m’a profondément _, ça m’ è stî lon

 

S0

peiner

[v] (causer du chagrin) (c) fé dè l’ pwin.ne, (o) fé d’ èl pwène, (e) fé dè l’ pon.ne

 

G100

peiner

v (faire de la peine) fé dè l’ pwin.ne, pwin.ni; cela m’a beaucoup peiné, ça m’ a faît bran.mint dè l’ pwin.ne; (se donner de la peine en travaillant) rinde pwin.ne, drâner ; on voyait qu’il peinait, on vèyeûve bin qu’ i rindeûve pwin.ne ; « On-z-a drâné dîj eûres au long en s’ rafiant d’ ièsse à l’ vièspréye. » (J. Guillaume) ; (chose) le moteur peinait dans les montées, li moteur drâneûve dins lès tiènes

 

C60

peiner

fé dè l’ pon.ne à (qn) ; il me peine de ne plus le voir, i m’ ènn’ èst di nè l’ pus vèyî ; il me peine de vous quitter, i m’ ènn’ èst (, dj’ a dè må) di v’ qwiter ; vi si d’ner dè l’ pon.ne (, dè må, dès rûses, …), si rinde dè l’ pon.ne (, (ard) do mâ), trîmer, måtî (Gl., Ba.) ; voy. GRATTER, SOUFFRIER, TRAVAILLER

 

E0

peineuse

la semaine _, li pèneûse samin.ne

 

E0

peintre

[n] (o-c) pinte, (e) pondeû, se

 

G100

peintre

nm pinte ; peintre en bâtiment, pinte po lès maujones

 

C60

peintre

pondeû ; mauvais _, barbouyeû

 

E0

peintre

pinte ; dj’ ons avou l’ pinte âdjoûrdu

 

S0

peinturage

pondèdje

 

E0

peinture

nf (couche de couleur) coleûr; un pot de peinture, on pot d’ coleûr ; de la peinture à l’eau, dè l’ coleûr à l’ aîwe ; mettre de la peinture sur la boiserie, mète li munuserîye è coleûr ; passer une couche de peinture, mète one coûtche di coleûr ; la peinture est encore fraîche, li coleûr n’ èst nin co sètche; (expr) je ne peux pas le voir en peinture, dji nè l’ sé veûy

 

C60

peinture

pondeûre, pinteûre ; mauvaise _, barbouyèdje ; attention à la _ !, atincion à l’ coleûr !

 

E0

peinture

1 coleûr ; mettre en _, mète en coleûr ; de la _ qui vient d’être posée, do l’ novèle coleûr ; 2 (tableau peint) pinture ; dji lî ons payi one bèle pinture ; je ne peux plus le voir en _ (je ne peux plus le supporter), dji n’ pou pus l’ vèy en pinture 

 

S0

peinturer

v pinturer

 

C60

peinturer

, -turlurer, -eur pinturlurer, -eû ; voy. BARBOUILLER, -EUR

 

E0

peinturlurer

v barbouyî

 

C60

peinturlurer

vt pinturlurer ; lès-afants ont pinturluré tot l’ mour

 

S0

péjoratif

, ive adj po rabache

 

C60

Pékin

npr Pèkin

 

C60

pékin

pèkin

 

E0

pékinois

nm pèkinwès

 

C60

Pékus

(n de famille) Pékus’

 

S0

pelade

nf pèlâde

 

C60

pelade

avoir la _, piède sès dj’vès (, sès poyèdjes), si d’ploumeter ; voy. CHAUVE, VOIX

 

E0

pelade

(maladie des cheveux) pèlâde

 

S0

pelage

nm pouyadje, pwèls (pl)

 

C60

pelage

voy. POIL

 

E0

pelage

(ensemble des poils) pwal ; vosse tchivau è on bê pwal avèr lu ; pwal sètch ; avèr li pwal lûjant ; li pwal ricrèche à rôse

 

S0

Pélagie

npr Pèlajîye

 

C60

Pélagie

Pèlajîe

 

S0

pelard

bois _, pèlwè, pèlé bwès, bwès d’ pèlèdje, pèletia (Hu.), kèywè (Da.) ; (chêneau dont la partie supérieure a été recourbée pour être écorcée) gade, gadelé (ard) ; (branchette de chêne écorcée au maillet) cayebote (ard)

 

E0

pelé

, ée adj (qui a perdu ses poils, ses cheveux) pèlé (-ye) ; une tête pelée, one pèléye makète ; un chien complètement pelé, on tchin tot pèlé; (expr) ièsse pèlé come on rat d’ èglîje, être pelé comme un rat d’église, être sans le sou; on n’ a jamaîs vèyu on baudèt ièsse pèlé, on n’a jamais vu un âne chauve (dit le chauve à qui se moque de lui); (n) pèlé (-ye), pèlot ; un vieux pelé, un vieux chauve, on vî pèlé ; mon petit pelé, mi p’tit pèlot

 

C60

pelé

, -ée adj (qui est privé(e) de ses poils, de ses cheveux) pèlé ; lès lapins v’nant â monde tot pèlés ; il èst pèlé come on navê ; (qui est dépourvu(e) d’herbes) pèlé ; la pature èst pèlé

 

S0

pêle-mêle

adv bèrlik-bèrlok, cu d’ zeû cu d’ zos, d’ avin d’ avau, di stik di stok, di rif èt d’ raf, pâr ci pâr là, pêlmî pêlmèl

 

C60

pêle-mêle

pèlè-mèle ; jeter _, taper hatch èt match (, bèrdî-bèrdah, bèrlî-bèrloke, valzî-valzaf, neûr èt make, so m’ pére èt so m’ mére) ; nm kimèlåde, -lêye, -lion ; mahis’, vôtion, voy. BROUILLAMINI, COHUE, DÉSORDRE, MÊLÉE, MIC–MAC

 

E0

pêle-mêle

(çà et là) bèrlike-bèrloke, hatch èt match (Te.), pèle-mèle ; c’ èst todi tapé là bèrlike-bèrloke ; ramassè hatch èt match [voir moy. néerl. hacke, houe], tot l’ bazâr astot pèle-mèle avâr là 

 

S0

peler

v pèler ; peler les légumes, pèler lès légumes ; peler une poire avant de la manger, pèler one pwâre divant dè l’ mougnî; peler un arbre, pèler on-aube, scwacî on-aube; vi pèler ; mes doigts pèlent, dj’ a mès dwèts qu’ pèlenut

 

C60

peler

pèler ; voy. ÉCORCER, ÉPLUCHER ; pelé, voy. CHAUVE

 

E0

peler

vt (ôter la peau) pèler ; pèler lès crompîres ; pèler one oranje ; vi (perdre son épiderme par petites parcelles) pèler ; dj’ ê la pê qui pèle ; lès tièsses di bâdèt grîsenant, mês n’ pèlant nin ! ; joueur ou joueuse qui, aux cartes, pèle le jeu avant la donne, pèlâ, -âde

 

S0

pèlerin

nm pèlèrin

 

C60

pèlerin

pèlèrin ; _ de Saint-Roch, on Sint-Rokî

 

E0

pèlerin

pèlèrin

 

S0

pèlerinage

nm pèlèrinadje, vôye (f) ; faire un pèlerinage à saint Hubert, fé l’ vôye à sint Hubêrt; à qqn qui se promène bizarrement accoutré, on dit : as-se promètu l’ vôye insi ? , as-tu promis le pèlerinage ainsi ? (iron)

 

C60

pèlerinage

pèlèrinèdje ; dj’ ons fêt on pèlèrinèdje à Walcoût ; le _ qui mène les pèlerins allemands de Cologne à Saint-Hubert, li pèlèrinèdje dès-Alemands (ou la porcèssion dès-Alemands)

 

S0

pèlerine

(collet de manteau) pèlèrine ; petite _, pèluron (nm)

 

E0

pèlerine

(manteau sans manches qui couvre les épaules) pèlèrine

 

S0

pèlèrine

 

nf manteau à pèlerine, clotche

C60

pèleriner

pèlèriner, -èdje ; fé l’ vôye à … ; bèrguinèdje (Gl.) ; promettre le _, promète li vôye ; aller en _ à tous les saints du pays, aler à tos lès sints dè payis ; baguette de _, djoli pikerê ; bourdon du pèlerinage de Saint-Roch, bordon d’ Sint-Rokî

 

E0

pelisse

nf pèlisse

 

C60

pelisse

pèlisse

 

E0

Pellaines

Pèlin.ne, village

 

E0

pelle

[nf] (o) scoupe, palot [nm], (c) chipe, (e) truvèle

 

G100

pelle

nf chipe; un coup de pelle, on côp d’ chipe; travailler à la pelle, chipeler ; action de travailler à la pelle, chipeladje (m) ; celui qui travaille à la pelle, chipeleû, pèleteû ; petite pelle, palète ; contenu d’une pelle, chipeléye (f) ; contenu d’une petite pelle, paletéye ; pelle à enfourner le pain, fornwâre ; ramasser à la pelle, ramasser à l’ chipe; (loc) à la pelle, à chipe chovéye; (expr) awè dès dints come dès chipes, avoir des dents comme des pelles ; foute à l’ uch come on stron su one palète, mettre à la porte comme un étron sur une pelle (grossier); il a dès ongues come dès palètes, il a les ongles comme de petites pelles, il a de grands ongles ; rimètoz one paletéye !, remettez une pelle (de charbon sur le feu) !, augmentez le chauffage ! (et par extension, en remettre une couche)

 

C60

pelle

_ à feu, palète d’ êsse (, å cindes, å tchåfèdje, à l’ hoye, à feû, di stoûve ; du cuhène Ma.), truvèle d’ êsse (Gl.), trouvelète (tru- Fl., Vo.) ; _ à four, (è)forneûse (, -eûre), paluron (nm) (Ve.), panîre (St., Li., Vi.), panûle (, pâle) du boledjî (Ma.) ; voy. ENFOURNER ; _ de brasseur, vague ; _ de bois pour remuer le blé, etc., strivê (stru- (anc.)), poûheû à l’ farène (Vil.) ; _ de terrassier, …, escoupe, houpe (ch- Li.), truvèle (trouvale Hu.), trouvê (Od. ; -via Ge.), trouvelê (Ber. ;  tru- Ho.) ; voy. BÊCHE ; large escoupe, tchèdjerèce ; manœuvrer la _, houpeler, paleter, truveler ; petite _ pour ramasser la poussière, …, ramassète, ramasse-poussîre ; ramasser (de l’or) à la _, aråveler, ramasser à l’ palète ; c’est la _ qui se moque du fourgon, c’ èst l’ crama qui tome li tchôdron neûr cou

 

E0

pelle

choupe (chwape As., Va., …), touwale (Lu., Mar., Vi.) ; one choupe di tèrassier ; one choupe à tchèrbon, à grin.nes ; ramasser dès sous à l’ choupe ; _ à enfourner le pain, aforneûre (Fa., Li.; forneûre Co., Te.), forneûse (Va.), panîre (pè- Mi., No., Wa.) ; petite _, palète ; la _ à charbon, la palète di houye, la palète à tchèrbon

 

S0

pelletée

nf chipeléye ; (de pelle à charbon) paletéye ; remettez une pelletée (de charbon) !, augmentez le chauffage !, rimètoz one paletéye ! (se dit même quand c’est un chauffage au mazout ou à l’ électricité) ; ce sont de fameuses pelletées, c’ èst dès fameûsès chipeléyes

 

C60

pelletée

paletêye, truvelêye, houpelêye ; _ de mortier, de boue, …, cåkêye (kê- Ve., -éye Hu.), tårtêye

 

E0

pelletée

choupelêye, paletée ; one choupelêye di sâbe ; one paletée d’ tchèrbon ; one paletée d’ tère ; taper one paletée d’ cènes su la glèce

 

S0

pelleter

vt choupeler ; va choupeler l’ îvièr ; empl absolt dj’ ons choupelé tote la djoûrnêye ; vt _ de nouveau, richoupeler ; il ont r’chouplé la tère foû do trau

 

S0

pelleteur

nm celui qui travaille à la pelle, chipeleû, pèleteû

 

C60

pelleteur

choupeleû ; c’ è-st-on bon choupleû

 

S0

pelleteuse

nf pèleteûse

 

C60

pelletier

, -terie pèletier, -erèye ; voy. FOURRURE, PEAUSSIER

 

E0

pellicule

nf (dans le cuir chevelu) scaye ; ses cheveux sont remplis de pellicules, il a tot plin dès scayes dins sès tch’vias; (petite peau) fine pellicule, pèlake ; la pellicule adhérant à l’écaille de l’œuf, li blanke pèlake d’ one sicaugne d’ ou; (photo) film : acheter quelques pellicules, acheter saquants films

 

C60

pellicule

_ d’oignon, de poireau, fin.ne ; _ d’œuf, rive d’ oû ; _ sur le lait, rive (Vot. anc.), roufe (Vo.) ; _ sur le vinaigre, teûle, cote (Je.) ; très fine _ de glace sur l’eau, rive ; _ du cuir chevelu, dès hayis’

 

E0

pellicule

mince _ (fine couche), fouyète, rèson ; i gn-è one fouyète di glèce ; dji va mète one fouyète di boûre ; i gn-avot on rèson d’ îvièr ; _ due à la fermentation, qui se forme à la surface du tonneau de choucroute, au goulot des bouteilles de bière (de fabrication artisanale), etc., tchape ; gn-è one tchape su la cuvèle di djote ; _ de crème qui se forme à la surface du lait que l’on fait bouillir, drapê ; dji n’ vou nin l’ drapê dins ma jate ; dènoz-me li drapê s’ ma târtine

 

S0

Pellus

(n de famille) Pèlus’

 

S0

peloir

_ de chêneaux, voy. ÉCORÇOIR ; _ de la charrue, pèleû, pitit hî ; voy. SOC

 

E0

peloir

le _ (de la charrue), li p’tit chî ; ti p’tit chî prind trop parfond

 

S0

pelote

nf (coussinet pour planter épingles et aiguilles) cossète ; mettre une épingle sur la pelote, mète one atatche su l’ cossète; (boule de laine) bole, bolèt (m) une pelote de laine, one bole di lin.ne ; pelote de ficelle, lignole; (masse ronde) bole ; une pelote de neige, one bole di nîve; (épargne) faire sa petite pelote, fé si p’ tit niyau; (jeu de balle) jouer à la balle pelote, djouwer à l’ bale (au long)

 

C60

pelote

_ à jouer, voy. BALLE ; _ de neige, voy. BOULET ; _ de fil, de laine, lonhê ; fig. faire sa _, voy. MAGOT ; _ à épingles, boufèt (, bo-), boufetê (Ar., Tr., Cha. ; -tèt War. ; bofetèt ma.), cossète (Ben.), p’lote ås-atètches

 

E0

pelote

(à aiguilles, à épingles) bofêt (Mi., Te.), boteû (Be., Va., …),  plote ; tchèt (As., Sa.) ; one plote di springues ; pikoz l’ awîe à l’ plote ; _ de laine, luchê (lonchê Te.) ; luchê (nm) d’ lin.ne (ou one boule di lin.ne)

 

S0

peloter

v (de la laine) boler, boliner, bouloter; (au jeu de balle, se renvoyer la balle sans engager une partie) baloter, fé saquants bales ; (toucher sensuellement) cafougnî, cotaper (one feume) (NB Les verbes wallons «ploter» signifient frapper violemment, tandis que « si ploter » signifient se battre ; « ploteû », batailleur ; « Èt li, c’ èst tos lès djoûs qui s’ rafiéve dè l’ polu rabrèssî / Cafougnî s’ cwârp èt l’ racafougnî / Capougnî s’ tchau. / I djêriéve, l’ apôte. » (E. Gilliard)

 

C60

peloter

(manier la pelote) (jeu), voy. BALLE ; _ qn, voy. BATTRE, ROSSER ; _ (une fille), voy. CHIFFONNER

 

E0

peloter

 

astiker ; il astot en trin d’ l’ astiker dins one cwane ; (se) vt et pr ((se) caresser) si ploter ; il astint là qui s’ plotint dins la cwane 

 

S0

 

peloton

nm (groupe de personnes) ploton ; un peloton de trente coureurs cyclistes, on ploton d’ trinte coureûs à vélo

 

C60

peloton

_ de fil, de laine, voy. PELOTE ; _ de chenilles, voy. CHENILLE _ de soldats, p’loton

 

E0

peloton

ploton ; li ploton dès coureûs ; li ploton d’ ègzécucion

 

S0

 

pelotonnement

nm rakinkiadje

 

C60

pelotonner

v ramèchener, ramonceler ; (se) (se ramasser en boule) si rabouloter, si racrapoter, si racovissî, si rafùrler, si ramonceler ; action de se ramasser en boule, raboulotadje (m), racrapotadje (m), ramonceladje (m)

 

C60

pelotonner

_ de la laine, bouler, -eter (ri-) ; vôtî (ri-, ra-) ; voy. BOULE ; se _, voy. BLOTTIR, RECROQUEVILLER ; le hérisson se pelotonne, li lurson rimousse (, rivaè s’ croufe, voy. CARAPACE

 

E0

pelouse

[nf] (o-c) r(i)mouye, (o) ramouye, (e) pèloûse ; v. herbe, gazon

 

G100

pelouse

nf rimouye; (loc) mète à l’ rimouye, étendre le linge sur la pelouse, pour le faire sécher (après la lessive) ; tondre la pelouse, tonde lès ièbes, tonre ; je vais tondre la pelouse, dji m’ va tonre

 

C60

pelouse

pèloûse ; une belle _, on bê wazon, on bê vért (vêrt Ve., Ho., … ; on bia vêrt Hu.), on bê rèhe (Am. ; on bia rèche Han.) ; une belle _ pour le linge, on bê curèdje, ine bèle rimouye ; voy. GAZON, HERBE, -ER

 

E0

peluche

nf plomion (m) ; des peluches sous le lit, dès plomions pa-d’zos l’ lét

 

C60

peluche

dè (l’) p’luche

 

E0

peluche

pluche ; c’ èst fêt avou do l’ pluche ; on tchin en pluche

 

S0

pelure

[nf] (o-c) pèlake, (e) pèlote, (o) pèlate

 

G100

pelure

nf pèlake ; une pelure d’oignon, one pèlake d’ agnon : des pelures de pommes de terre, dès pèlakes di canadas ; cuire des pommes de terre dans la pelure ( en chemise), cûre dès canadas è l’ pèlake, dins leûs pèlakes

 

C60

pelure

_ d’oignon, pèlote d’ ognon ; voy. ÉPLUCHURE

 

E0

pelure

(épluchure) pèlate (-ote Te.) ; dès pèlates di crompîre ; one pèlate di poume ; one pèlate (ou plus svt chafiote ; chafieûre Te.) d’ ognon (, d’èchalote) ; one pèlate d’ oranje 

 

S0

pénal

code _, côde pènål

 

E0

pénal

, -ale adj pènâl, -âle ; li côde pènâl

 

S0

 

pénalisation

nf il a eu une pénalisation, il a stî pûni

 

C60

pénaliser

v pûni ; être pénalisé, ièsse pûni

 

C60

pénaliser

vt pènâliser

 

S0

penalty

nm pènalti ; siffler un penalty, choufler on pènalti

 

C60

penalty

penalty

G0

penalty

pènalti ; il è raté on pènalti

 

S0

pénates

nf pl pènates; (loc) regagner ses pénates, (è) raler è s’ maujone, (è) raler dins sès cayaus

 

C60

pénates

regagner ses _, si rassètchî vès s’ lodjis’, raprèpî wêdèdje (Es.) ; voy. DÉPAYSÉ

 

E0

penaud

, aude adj tot (-e) bièsse, pèneûs (-e), pènu (f pèneuwe) ; il était tout penaud, il èsteûve tot pènu ; il regardait, tout penaud, i r’waîteûve, tot bièsse; (expr) come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa ‘ ne pouye, comme un renard qui aurait été pris par une poule ; ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovyî s’ nom, aussi penaud qu’un âne qui a oublié son nom

 

C60

penaud

, -e pèneûs, -e, voy. CONFUS

 

E0

penaud

, -aude adj (contrit, -ite) pèneûs, -eûse ; il astot tot pèneûs dins one cwane [type < pein-eux > comp. pon.ne]

 

S0

penchant

nm il a un penchant pour la boisson, i bwèt voltî on p’tit vêre èt min.me deûs ; j’ai un penchant pour la bonne chair, dji mougne voltî, dji sèreûve co bin glot, dj’ in.me mia deûs-ous qu’ on canada ; tu as un penchant pour la lecture, vos lîjoz voltî, lîre, c’ èst vosse dada; (expr) l’ aube clince todi do costé qui vout tchaîr, l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber, nous écoutons trop souvent nos mauvais penchants

 

C60

penchant

nm voy. PENTE ; au fig., penchant

 

E0

penchant

(inclination) penchant ; il è ou p’tit penchant por lèye ; (prov) on suit toujours ses mauvais _s, l’ âbe penche todi do costé qu’ i vout toumer

 

S0

penché

, ée adj clincî (-ye) ; la Tour de Pise est penchée, li Toû d’  Pîse èst clincîye

 

C60

penché

elle va toute _e, èlle a va tote djus

 

S0

pencher

[v] (o-e) clintchî, (o-c) clincî, (o) bikî

 

G100

pencher

vt clincî ; action de pencher, clinçadje (m) ; pencher la tête, clincî s’ tièsse; vi clincî ; le mur penche de ce côté, gn-a l’  meur qui clince pâr ci; (expr) l’ aube clince todi do costé qui vout tchaîr, l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber; (pencher pour, avoir une tendance à choisir) je pencherais pour la rouge, dji pudreûve pus rade li rodje ; (se) (s’incliner) si clincî ; défense de se pencher, on n’ si pout nin clincî ; elle marche en se penchant sur le côté, èle rote en chaîbiant ; il marche en se penchant vers l’avant, il è va à bachète; (se pencher en ayant le corps lâche) baler; (expr) baler come one sau, se pencher comme un saule; (s’intéresser à) je me pencherai sur la question, dji r’waîterè à ça

 

C60

pencher

, -ement pinde, -èdje ; clintchî, -èdje ; bahî, -èdje ; flahî, -èdje ; si lèyî aler, èsse houlé (, foû plomb, è cwèsse), voy. APLOMB, BIAIS, -ER, OBLIQUE, -ER ; (houill.) flahî, -èdje ; _ (une branche) vers celui qui parle, abahî, aclintchî ; se _ pour regarder à terre, si bahî, s’ abahî, s’ ap’tihî ; voy. ABAISSER, INCLINER

 

E0

pencher

vi (être incliné) bètchi (Te.), pencher ; li tchapê bètche po d’vant ; vi _ vers l’extérieur, vaner ; lès chalètes do tchâr vanant on pauk ; li mour penche ; li tèrin penche do costé do l’ route ; (prov) l’ âbe penche todi do costé qu’ i vout toumer  vt (incliner) pencher ; penche on pauk la casserole ; se _, si pencher ; ni t’ penche nin à l’ fignèsse ;

 

S0

pendable

pindåve (, -åbe)

 

E0

pendable

tour _, toûr di youyou ; i m’ è djouwé on toûr di youyou

 

S0

pendage

(houill.) pindèdje ; voy. AMONT-PENDAGE, AVAL-PENDAGE

 

E0

pendaison

pindèdje ; [condamner] à la _, à èsse pindou

 

E0

pendant

[prép]

1 pendant :

(o) du, d’ èl : pendant trois jours: trwès djoùs t-au lon, à ‘l chûte, d’asto

(c) do, dè l’ : au matin: do matin; pendant la journée: dè l’ djoûrnéye; pendant trois jours: trwès djoûs è rote,

(e) so, dè l’: pendant la matinée: so l’ å-matin; pendant la journée: dè l’ djoûrnéye

2 pendant que [conj]: timps qui, (e-c) dismètant qui, (o) dèsmètant qui, (e) tot fant qui, tot-èstant qui, (c) su l’ timps, do timps qui, (e) so l’ timps, dè timps qui, (o) tèrmètant qui

 

G100

pendant

, ante adj (qui pend) qui pind ; le chien avait la langue pendante, li tchin aveûve si linwe qui pindeûve ; marcher avec les bras pendants (ballants), roter avou sès brès banâls

 

C60

pendant

nm (boucle d’oreille) pindant; (le pendant de) c’est le pendant de l’ autre, c’ èst l’ min.me qui l’ ôte

 

C60

pendant

prép dismètant, do timps, su l’ timps, timps, dè l’ ; pendant midi, timps d’ prandjêre; pendant qu’il parlait, dismètant qu’ i causeûve ; j’y suis allé pendant la guerre, dj’ î a stî dè l’ guêre ; cela s’est passé pendant sa maladie, ça s’ a passé do timps qu’ il èsteûve malade; pendant quatre mois, quate mwès au long; (loc) pendant que, dismètant qui, s(us)mètant qui, su l’ timps qui, tant qui, tèlmètant qui, tèrchèdon ; « L’ aulouète cheût d’ sès-éles one creuweû qui n’ tchaît nin, tèrchèdon qui l’ solia tchèsse li lune qui sokîye. » (Jh Laubain) ; pendant qu’il en est encore temps, tant qu’ il èst co timps ; pendant qu’il est parti, dismètant qu’ il è-st-èvôye, su l’ timps qu’ il è-st-èvôye ; pendant ce temps, su ç’ timps-là, dismètant, s(us)mètant, tèlmètant, tèrchèdon ; il n’a rien   pendant toute la journée, i n’ a rin faît d’ tote li djoûrnéye ; j’irai sur ce temps-là, dj’ îrè tèrchèdon ; et pendant ce temps, il regardait la télé, èt dismètant, i r’waîteûve li posse

 

C60

pendant

, -e pindant, -e ; prép _ le jour, dè djoû, pindant l’ djoû (rare) ; _ la matinée, (dè timps) dè l’ matinêye ; _ la messe, (dè) timps d’ mèsse ; _ l’été, etc., voy. EN 1 ; _ ce temps-là, voy. ENTRETEMPS, ENTREFAITES, DURANT ; _ que, so l’ timps (, so l’ trèvint) qui, tot fant qui, (tot-)èstant qui, (anc. dismètant qui (dusmètin (ou dismitin) quu Ja.)) ; _ que vous y êtes, tant qu’ vos-î èstez ; nm _ d’oreille, voy BOUCLE ; c’est son _, c’ èst s’ parèy

 

E0

pendant 1

1 do trèvint do ; il est venu ­ le mois de février, il è v’nou do trèvint do mwès d’ fèvri ; 2 _ le, do ; travayi do djoûr ; lêssoz la fignèsse â lâdje po do djoûr ; dji la r’clôrans po do l’ nut’ ; 3 su : _ ce temps-là (au même moment), su ç’ timps-là ; 4 _ que (au moment où), su l’ timps quu ; _ qu’il était parti, su l’ timps qu’ il astot voye ; su l’ timps qu’ il îrant â cinéma, dji wêterans one sèrîe ; _ que, timps quu ; timps qu’ tu foyerès, dj’ îrê quèri lès s’minces ; timps qu’ dj’ î pinse, dji va sèrer lès poyes ; timps qu’ t’ î ès, riwête à l’ moto

 

S0

pendant 2

(d’ oreille) pindant ; dj’ ons acheté dès bês pindants d’ orèyes 

 

S0

pendard

pindård, voy. GIBIER ; ah ! le _ !, l’ arawé m’-quowe ! ; vieux _ (appellation joviale), vî voleûr !, poûri voleûr qui v’s-èstez !, voy. CAMARADE

 

E0

pendard

(coquin) pendârd ; sacré pendârd ! ; c’est un petit pendard (garçon espiègle et farceur), c’ è-st-on p’tit pendârd

 

S0

pendeloque

barloka (nm), barloke, gli-ng’-glan, glingota (Ja.), gliweta (Ja.), voy. BIJOU

 

E0

pendentif

nm pindant

 

C60

pendentif

(anc.) sintimint

 

E0

penderie

pinderèye

 

E0

penderie

(placard où l’on suspend les vêtements) pinderîe ; dj’ ê r’pindou lès bons moussemints dins la pinderîe

 

S0

pendiller

barloker, halcoter, walcoter, warloker, pinde à l’ åwe ; voy. BALANCER, BALLOTTER, BRANDILLER

 

E0

pendouiller

v copinde

 

C60

pendre

[v] pinde

 

G100

pendre

v pinde ; action de pendre, pindadje (m) ; veux-tu bien le pendre ?, li v’loz bin pinde ? ; pendre lâchement, baler ; les branches des saules pendent, lès couches dès saus balenut ; laisser pendre les bras, lèyî baler sès brès; (loc) pendre au nez, pinde au nez, ratinde ; on ne sait pas ce qui nous pend au nez, on n’ sét nin ç’ qui nos ratind ; pendre la crémaillère, pinde li crama ; je te souhaite pis que pendre, dji vôreûve qui t’ aureûve dès pûs (, je voudrais que tu aies des poux) ; qu’il aille se faire pendre ailleurs, qu’ i s’ vaye fé cayî ôte paut, qu’ i s’ vaye fé foute ; il est toujours pendu à notre porte, il èst todi à nosse clitche (, il est toujours à notre clenche); (expr) avou li, faureûve todi ièsse pindu au clau, avec lui, il faudrait toujours être pendu à un clou, à sa disposition ; awè s’ linwe bin pindeuwe, avoir la langue bien pendue, être loquace ; c’ èst pâr là qu’ on pind lès vias, c’est par là qu’on pend les veaux (dit-on en pinçant le tendon d’Achille) ; dji vou bin ièsse pindu, je veux bien être pendu (si ce que je dis n’est pas la vérité) ; i n’ vaut nin d’djà l’ cwade po l’ pinde, il ne vaut même pas la corde pour le pendre ; (se) si pinde; (expr) il èst todi pindu à l’ cafetiére, il est toujours pendu à la cafetière, il boit continuellement du café ; il est toujours pendu à notre porte, il èst todi pindu à nosse clitche; il était pendu à ses lèvres, i bwèveûve tot ç’ qu’ èle dijeûve (, il buvait ce qu’elle disait)

 

C60

pendre

pinde ; _ vers celui qui parle, apinde ; _ qch à un cou, atètchî ; _ à la potence (anc.), hanguiner ; une langue bien pendue, ine djêve d’ atotes, ine linwe qui va come ine pîre toûnerèce ; vi pinde ; _ de façon à balayer le sol, hièrtchî, trin.ner

 

E0

pendre

vt (suspendre) pinde ; pinde lès bagues ; pinde la bouwêye su l’ fil ; pinde li crama ; (mettre à mort par pendaison) pinde ; on l’a pendu, on lî è passé la cravate ; dji vou qu’ on m’ pinde si ç’ n’ èst nin vrê ! ;  i n’ vât nin la cwade po l’ pinde ; va t’ fé pinde ! ; se _ (se suicider par pendaison), si pinde ; i s’ è pindou dins l’ gurnî ; vi (être pendu, être suspendu) pinde ; lès djambons pindant â plafond ; cela te pend au nez ! (cela risque fort de t’arriver !), ça t’ pind â nez ! ; cela lui pend au nez, (trivial) ça lî pind â cou ; (tomber (trop bas)) pinde ; la cote lî pind quâsi jusqu’ à l’ tère ; (pencher) pinde ; l’ âbe pind s’ la route 

 

S0

pendre

vi _ à terre, hîrtchi ; i gn-è vosse cote qui hîtche à l’ tère

 

S0

pendu

, ue adj pindu (f pindeuwe) ; pendu au plafond, pindu au plafond; (loc) avoir la langue bien pendue, awè s’ linwe bin pindeuwe, awè one linwe à r’ssôrt, awè dè l’ babèye; avoir une chance de pendu, awè dè l’ cwade di pindu è s’ potche; (expr) avou li, faureûve todi ièsse pindu au clau, avec lui, il faudrait toujours être pendu au clou,  toujours être à sa disposition ; dji vou bin ièsse pindu !, je veux bien être pendu ! (ma tête à couper que c’est vrai)

 

C60

pendu

nm pindou

 

E0

pendu

, -ue adj (suspendu, -ue) pindou -oûye ; elle a la langue bien pendue, èlle è la djêve bin pindoûye ! ; n (mort par pendaison) pindou -oûye ; il è one chance di pindou

 

S0

pendule

nf (horloge) ôrlodje, pendule, régulateûr (m); nm (de sourcier) on pindule

 

C60

pendule

nf pendule

 

E0

pendule

pendule ;  rimonter la pendule

 

S0

pendulette

nf ôrlodje di voyadje

 

C60

pêne

nm lançant

 

C60

pêne

nm lançant, pièle (nm), pin.ne

 

E0

pêne

 _ d’une serrure, lançant, pène ; il è câssé l’ lançant ; la pène è câssé dins la sèrure

 

S0

pénétrant

, ante adj (qui procure une sensation) une odeur pénétrante, one fwate odeûr

 

C60

pénétrant

, -e pènètrant, -e

 

E0

pénétration

_ d’esprit, longuèsse

 

E0

pénétration

 

 

_ du soc dans le sol, atèremint ; lès chîs sont spès, la tchèroûe n’ è pus pont d’ atèremint

 

S0

 

 

pénétrer

[v] (e-c) moussî, (o) muchî, (o-e) brokî, (c) broker

 

G100

pénétrer

vi (entrer) intrer, moussî ; pénétrer dans une maison, moussî dins one maujone ; pénétrer dans un espace étroit, broker ; id vers soi, abroker ; viens ici (en pénétrant dans l’espace étroit) !, abroke véci !

 

C60

pénétrer

pènètrer, moussî d’vins ; _ de force dans la maison, brokî è l’ mohone ; voy. PASSER (à travers)

 

E0

pénétrer

vi (s’introduire) moussi ; gn-è nin mwayin d’ lî fé moussi âk à l’ tièsse ; fé moussi l’ passon dins la tère ; le soc de ma charrue n’a pas pénétré assez profondément dans le sol, dji n’ ê nin pris parfond assez

 

S0

pénible

adj (qui cause de la peine) pènibe ; c’est un événement pénible, c’ è-st-one saqwè d’ pènibe ; il m’est pénible de le voir ainsi, ça m’ faît dè l’ pwin.ne dè l’ veûy insi; (qui se fait avec peine) c’est une pénible besogne, c’ è-st-one deure bèsogne ; sa marche était pénible, il aveûve malaujîy po roter

 

C60

pénible

pènibe ; (d’un travail qui exige un grand effort physique) pon.nûle (ard) ; voy. DIFFICILE, DOULOUREUX, FATIGANT, PEINE, -ER ; il m’est _ de…, i m’ ènn’ èst di …, voy. INQUIETUDE ; [passer] des moments _s, dès deûrs hikèts, dès deûrès noukiotes (Ber.) ; ce n’est pas chose si _, ci n’ èst nin l’ mwért di Note-Signeûr

 

E0

pénible

(désagréable) 1 pènibe ; c’ èst pènibe di d’morer avou lu ; 2 coriant, -ante ; c’ è-st-âk di coriant à bware !; 3 être _ (, difficile), coster ; c’ èst l’ purmî pas qui cosse ; j’ai travaillé dans de _s conditions aujourd’hui, dj’ ê fêt one lêde djoûrnêye ; il est _ de, i fêt dur (suivi d’un infinitif); timps do l’ guère, i f’sot dur viker ; le temps est _ à supporter (soit parce qu’il fait trop chaud, soit parce qu’il fait trop froid), i fêt hârpiant ; cela lui est _, ça lî toume dur (adv)

 

S0

péniblement

adv (avec peine) hink èt pink ; il s’en allait péniblement, i ‘nn’ aleûve hink èt pink ; je marche péniblement, dj’ a malaujîy po roter; (à peine, tout juste) il a réussi péniblement, il a rèyussi tot jusse

 

C60

péniblement

pènibemint, målåhèyemint, fayêyemint, (ard) pon.nûlemint ; voy. PEINE, PÉNIBLE

 

E0

péniblement

pènibleumint (qqf -umint; pènibemint) ; i s’ rimèt pènibleumint ; ils vivent _, il ont dur à viker

 

S0

péniche

[nf] 1 (e) ponton [nm],

2 (de Sambre) (c) sambrwèsî,

3 (de Meuse) (c) moûsî [nm]; v. bateau

 

G100

péniche

nf bilande ; « Qué plaîji di r’waîtî maneûvrer lès batelîs, di vôy passer les queuwéyes di bilandes, aloyîyes à on r’môrkeû qui sofèle èt qui ansèle, à l’ montéye èt qu’ a l’ aîr di couru au pus rade avou l’ aîwe, quand c’ è-st-è d’chindant. » (L. Maréchal) ; un voyage en péniche, on voyadje su one bilande; péniche qui navigue sur la Meuse, moûsî (m) ; péniche qui voyage sur la Sambre, sambrwèsî ; bord droit du bateau sur lequel on marche, adjamberèce (f) ; cabine de timonier, bankia (m); (expr) awè dès pîds come dès bilandes, avoir les pieds comme des péniches, très grands

 

C60

péniche

voy. BATEAU

 

E0

pénicilline

pèniciline

G0

pénis

nm vét

 

C60

pénis

vèdje (nf) ; voy. VERGE

 

E0

pénis

biroute ; (d’un petit garçon) surus ; (injure) grosse biroute ! 

 

S0

pénitence

nf (profond regret) pènitince ; faire pénitence, fé pènitince ; recevoir le sacrement de pénitence, aler à c(o)fèsse; (châtiment, punition) pour votre pénitence, vous irez coucher sans souper, po vosse pènitince, vos-îroz coûtchî sins soper; (expr) c’ è-st-one pènitince avou vos, in!, c’est une pénitence avec vous, hein !, de devoir vous supporter

 

C60

pénitence

pènitince ; faire _, fé pènitince ; (en jeûnant) (plaist) magnî dès rècinètes ; sacrement de _, voy. CONFESSION

 

E0

pénitence

(contrition) pènitence ; fé pènitence ; (punition) pènitence ; c’ è-st-one pènitence di viker avou ç’ vî machin-là ; mète en pènitence

 

S0

pénitencier

nm prîjon

 

C60

pénitencier

pènitencier ; li pènitencier d’ Sint-Ubêrt

 

S0

pénitent

, -e pènitint, -e

 

E0

pénitent

, -ente n pènitent, -ente

 

S0

penne

nf (plume) pèna (m)

 

C60

penne

pène, vanê (nm) ; (t. de tiss.) voy. FIL

 

E0

penning

voy. PFENNIG

 

E0

pénombre

nf nwâreû (f) ; il se cachait dans la pénombre, i s’ catcheûve dins l’ nwâreû

 

C60

pensable

pensâbe

 

S0

pensant

adj mal pensant, mau-pinsant

 

C60

pensant

, -e [bien, mal] _, pinsant, -e ; il est toujours mal _, i pinse tofér må, c’ è-st-on må-pinsant, on må-sonlant

 

E0

pensée

[nf] (o-c) pinséye, (e) pinsêye

 

G100

pensée

nf pinséye ; lire dans les pensées, lîre dins lès pinséyes ; outrepasser sa pensée, aler trop lon ; dire le fond de sa pensée, conter sès raîsons ; je vous dirai le fond de ma pensée, dji vos conterè mes raîsons ; je voudrais bien connaître le fond de sa pensée, dji vôreûve bin sawè l’ fond di s’ pinséye ; il avait une arrière-pensée, il aveûve one saqwè padri s’ tièsse ; sans arrière mauvaise pensée, di bone afaîre ; j’ai agi sans arrière mauvaise pensée !, dj’ a faît ça d’ bone afaîre, savoz !; (expr) vos conteroz vos raîsons après awè compter vos liârds, vous direz le fond de votre pensée après avoir compté votre argent (homophonie de « conter » et « compter »), soyez circonspect quand vous parlez; (fleur) pinséye ; des pensées sauvages, dès sauvadjès pinséyes

 

C60

pensée

pinsêye ; voy. AVIS, IDÉE, VIOLETTE

 

E0

pensée 1

(idée) pinsêye ; avèr dès mâvêses pinsêyes ;  j’étais là plongé dans mes _s, dj’ asto là qu’ dji pinso dins mu-min.me ; adj et n dont les _s sont toujours tournées vers le mal, mâpinsant, -ante

 

S0

pensée 2

(fleur) pensée (-êye Te. ; pinsêye Com.) ; qué bèle bordeûre di pensées !

 

S0

penser

[v] pinser, sondjî, (e-c) tûser

 

G100

penser

v (penser, réfléchir) pinser, sondjî, tûser ; action de penser, pinsadje (m), sondjadje (m), tûsadje (m) ; il était en train de penser, il èsteûve dins sès sondjadjes, dins sès tûsadjes ; repenser, ripinser ; penser tout haut, sondjî tot hôt ; alors qu’on y pensait le moins, adon qu’ on-z-î sondjeûve li mwins’ ; c’est façon de penser, c’ èst maniére di pinser; vous ne pensez qu’à vous, vos n’ sondjîz qu’ à vos; dites ce que vous pensez, dijoz ç’ qui vos pinsez; dire sa façon de penser, dîre si façon d’ pinser; je le pensais sans oser le dire, djè l’ pinseûve sins l’  wasu dîre ; il faudra y penser, il î faurè sondjî, il î faurè tûser ; sans penser plus loin, sins sondjî pus lon ; j’ai autre chose à penser, dj’ a bin ôte tchôse à sondjî ; à quoi pensez-vous ?, à qwè tûsez ? ; on ne pense pas toujours à tout, on n’ tûse nin todi à tot ; penser à toutes sortes de projets, tûser tos plans ; je n’ai pas pensé à cela, dji n’ a nin tûsé à ça ; penser à part soi, si dîre dins li min.me; (expr) c’ èst l’ saya do pus’ qui n’ sondje qu’ à dispoûjî, c’est le seau du puits qui ne pense qu’à mettre à sec, c’est un prodigue ; il èst come li pinson da Djauke, i n’ dit rin mins i n’ è pinse nin mwins’ , il est comme le pinson de Jacques, il ne dit rien mais il n’en pense pas moins (jeu de mots); (croire, s’imaginer) je ne pense pas, dji n’ pinse nin ; nous pensions bien faire, nos pinsin.n bin fé ; il pense que les autres sont pareils à lui, i pinse lès-ôtes come li; c’était facile à penser, c’ èsteûve aujîy à pinser ; je n’aurais jamais pensé cela de lui, dji n’ aureûve jamais ieû pinsé ça d’ li ; il ne se mariera pas, tu penses bien, i n’ pout mau di s’ mârier, ti sins bin; (expr) i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense que c’est lui qui a pissé la Meuse ; i pinseûve mète si mwin su on-aubwisson èt ç’ n’ èsteûve qu’ one vèsse-di-leup, il pensait mettre la main sur un champignon et ce n’était qu’une vesse-de-loup, il a été déçu dans ses espérances ; li cia qui pinse mau, i pinse lès-ôtes come li, celui qui a l’esprit mal tourné se figure que tout le monde lui ressemble; (penser à, avoir l’intention de) awè l’ idéye di; que pensez-vous faire demain?, qu’ avoz l’ idéye di fé d’mwin ? ; je pensais semer des poireaux, dj’ aveûve l’ idéye di sèmer dès pôrias; (expr) vos l’ avoz sondjî dè l’ nût po l’ dîre do djoû, dandjureû !, vous l’avez pensé pendant la nuit pour le dire pendant le jour, sans doute !

 

C60

penser

pinser, sondjî ; _ à qch après coup, ripinser, rissondjî ; _mûrement, tûser, tûser èt ratûser ; voy. CROIRE, FIGURER, MÉDITER, RÉFLÉCHIR ; il ne faut pas _ à ses maux !, i fåt k’tchèssî sès mås ; pensez-vous encore mal de moi ?, dotez-ve co må d’ mi ou sor mi ? ; vous pensez, je n’avais pas le cœur au jeu, vos sintez bin, dji n’ aveû nin l’ coûr à djouwer ; je pense que (= il paraît que) …, dj’ ô bin qui … ; il pensa en mourir, i pinsa bin d’ ènnè mori, i s’ vèya pièrdou ; il ne pense qu’à lui, voy. ÉGOÏSTE

 

E0

penser

1 vi (exercer ses facultés intellectuelles) pinser ; dji pinse tot hôt ; lêsse pinser lès bèguines, èlle ont mî l’ timps qu’ ti ! ; (avoir telle ou telle opinion) je ne pense pas comme lui (je ne suis pas de son avis), dji n’ pinse nin come lu ; (formules qui mettent poliment en doute ce qui vient d’être dit) tu pinses ? ou vos pinsoz ? ; _ à (songer à), pinser à ; divant d’ pinser à lès-ôtes, dji pinse à mu-min.me ; on n’ pinse jamês à tot ; dji n’ î pinso nin d’pus’ quu d’ m’ aler pinde ; ça pout v’ni â mwins’ qu’ on n’ î pinse ; timps qu’ dj’ î pinse, dji va sèrer lès poyes ; fèjoz-me pinser à rapwarter do toubak ; je n’y pensais pas du tout (je n’en avais pas la moindre intention), dji n’ î pinso nin d’ pus’ quu d’ m’ aler pinde ; qu’ en penses-tu ?, qwè dis-se ? (litt, « que dis-tu ? ») ; je n’y pensais absolument pas, dji n’ î sondjo djà pus ; dji n’ î sondjéve nin d’pus qui d’ l’ alè foute à l’ êwe (Te.) ; faire _ à (qqn) (évoquer par une certaine ressemblance) fé pinser à ; quand djo l’ vè, i m’ fêt pinser o vî mononke ; vt (avoir dans l’esprit) pinser ; on n’ sét jamês ç’ qu’ i pinse ; (avoir telle conviction, croire) pinser ; pense ce que tu veux, ton avis m’indiffère, pinse ây ou nèni, c’èst la min.me tchôse por mi ; quand on est bon, on pense que les autres le sont aussi, quand on-èst brâve, on pinse tot l’ monde come lu ; dji pinse qu’ il èst timps d’ a raler ; dji pinso achèver â foûre ayîr, mês il è ploû ; il èst voye doû-ce quu dj’ pinse (litt. « il est parti où je pense » (c’est-à-dire à un endroit bien connu des deux interlocuteurs et qu’il n’est donc pas nécessaire de nommer) ; dj’ avo racoûrti la tchin.ne, pinsant qu’ ça îrot mî ; is l’ ont mètou à Lîdje, pinsant bin fé ; il ont acheté la pature, pinsant d’ avèr li bî avou ; (+ di + infinitif) dji n’ pinse nin d’ plèr-z-î aler ; (avoir l’intention de) pinser ; dji n’ pinso nin-z-î aller ; je ne pense pas pouvoir y aller, dji n’ pinse nin d’ p’lèr-z-î aller ; (exclamation) penses-tu, ây, duvine ! ; penses-tu, la porte était ouverte, ây, divine ! l’ uch astot drovi ;

 

2 vt (imaginer ; penser en profondeur) tûser ; il è tusé on mwayin di fé la machine ; dj’ ê tûsé çu qu’ dj’ alo fé ; qu’ èst-ce quu tu tûses co là ? ; vi (méditer, réfléchir) (à qqch) tûser ; dj’ ê tûsé èt ratûsé à ç’ problème-là, mês dji n’ vè nin qwè fé ;

 

3 (sens partic.) sinti ; vos sintoz bin (dont l’équivalent au sing. est la forme fr. tu sens bien), litt. « vous sentez bien », « tu sens bien » (incidentes qui traduisent la distance que prend le locuteur par rapport à l’information qu’il répète) : oui, tu penses bien qu’ils viendront demain !, ây, tu sins bin, qu’ is vinrant d’mwin ! ;

 

4 s’ apinser ; loc s’ apinse X (employée en incise lorsqu’on cite une parole ou une réflexion d’ autrui, parfois devenue proverbiale) il n’y a rien avec cela (= pas de quoi en faire un drame), pense Choumka (suivant la formule de Chouma), gn-è rin avou ça, s’ apinse Chouma ; cette loc. s’est figée, au point que l’accord grammatical n’est plus respecté : cela va mal tourner, pensez-vous (d’après vous), ça va mâ toûrner, s’ apinse vos ;

 

5 vi _ à de multiples reprises, rapinser ; dj’ ons pinsé èt rapinsé à ç’te afêre-là

 

S0

penseur

nm sondjeû, tûseû

 

C60

penseur

pinseû

 

E0

pensif

, ive adj sondjaud (-e), tûsaud (-e)

 

C60

pensif

, -ive pinsif, -ive ; sondjeû, -eûse, -erèsse ; tûseû, -erèsse ; mus’, musse ; museû ; tûsinå ; tûsin (St.) ; être _, tûser bin lon, tûsiner

 

E0

pensif

, -ive adj pensif, -ive ; vos-astoz bin pensif

 

S0

pension

nf (retraite) pension ; prendre sa pension, prinde si pension; (allocation) toucher sa pension, touchî s’ pension; (pensionnat) être en pension, ièsse en pension, ièsse dins on pensionat

 

C60

pension

, -onner, -at, -aire pension (pin-), -oner, -at, -êre ; ouvrier en pension dans une famille, lodjeû

 

E0

pension

(allocation) pension ; toucher one pension ; one pension d’ invalide ; (retraite) pension ; prinde sa pension ; (fait d’être logé, nourri, moyennant rétribution) pension ; prinde pension ; il astot en pension o séminêre ; (établissement où l’on prend pension) pension ; t’ îrès en pension si tu n’ choûtes nin ! ; one pension d’ famile

 

S0

pensionnaire

n pensionaîre

 

C60

pensionnaire

n pensionêre, lodjeû

 

S0

pensionnat

nm,pensionat

 

C60

pensionnat

(pour jeunes filles) pensionat

 

S0

pensionné

, ée n et adj pensioné (-ye) ; être pensionné, ièsse pensioné; (expr) il a faît sès flots, il a fait ses fredaines, il est pensionné ; c’ èst l’ daîrène brîje, c’est la dernière brise, idem ; i dispind l’ gayole, il dépend la cage, idem

 

C60

pensionné

, -ée adj et n (retraité, -ée) pensioné ; il èst pensioné do tch’min d’ fièr

 

S0

pente

[nf] (e-c) pinte, (c) pindis’ [nm], (e) pindêye, (o) pindant [nm], (c) d(i)chindéye, (e) d(i)hindêye, (o) diskinte

 

G100

pente

nf pindis’ ; en pente, è pindis’ ; être en pente, pinde ; le morceau de terre qui est en pente derrière le château, li bokèt d’ têre qui pind padrî l’ tchèstia ; là, il y a une légère pente, là, ça d’tchind one miète; (loc) être sur une mauvaise pente, toûrner mau ; il remonte la pente, ça lî va mia

 

C60

pente

pinte (syn. au sens propre pindêye), pindèdje, dihindêye ; en _, so valêye (opp. à so montêye) ; la route est toute en _, i s’ duhint tot l’ timps (ard), c’ èst tote dupinte (ard), voy. DESCENTE ; _ courte, mais prononcée, voy. CÔTE, RAIDILLON ; _ exposée au soleil, rabate (ri- Hu.) ; terrain en forte _, (ard) (nf) ; (houill) gråle, pindèdje, ridèdje ; supprimer une _, dipinde

 

E0

pente

(inclinaison) 1 dèclinêson ; la dèclinêson do tèrin èst trop fwate ; 2 pinte ; li tèt n’ è wêre di pinte ; one doûce pinte, one fwate pinte ; il èst s’ la mâvêse pinte ; il a la dalle en _, il è l’ gosî en pinte ; être en _ , pinde ; li tchamp pind, ça n’ s’rè nin âhi do l’ ritoûrnè (Te.) ;

 

S0

Pentecôte

[nf] (c) Cinqwème, (e) Céqwème, (c) Pintecosse, (o) Pintecousse

 

G100

Pentecôte

nf Pintecousse (, Pintecosse), Cinkwème; le dimanche de la Pentecôte, li dîmègne dè l’ Pintecousse ; (expr) bîje à Pauke, bîje à l’ Pintecousse, bîje lès trwès-quârts di l’ anéye, vent de bise à Pâques, vent de bise à la Pentecôte, vent de bise les trois-quarts de l’ année

 

C60

Pentecôte

Cincwème (Cî- ; Cé- Ve., …) (nm, qqf f), Pènecosse (Vi.) ; (npr de femme) Pintecosse, dimin. Cocosse

 

E0

Pentecôte

Cwème (Com.) [réduction d’une forme cinqwème du lat. quinquagesima], Pèn’cosse ; à l’ Pèn’cosse, c’ èst la dicâce do pa lâvâ

 

S0

pentu

, ue adj è pindis’ ; un chemin pentu, one vôye è pindis’

 

C60

penture

nf paumale

 

C60

penture

pinteûre, pindemint (nm) ; voy. PAUMELLE

 

E0

pénultième

adj avant-daîrin (f avant-daîrène (, avant-daîrine)) ; antépénultième, avant-avant-daîrin

 

C60

pénultième

voy. AVANT-DERNIER

 

E0

pénurie

nf trop pau (m), trop wêre (m) ; la pénurie de nourriture, li trop wêre di noûriture ; il y a pénurie de main-d’œuvre, i gn-a trop wêre d’ ovrîs

 

C60

pénurie

voy. DISETTE

 

E0

pépère

voy. (homme) SÉRIEUX

 

E0

pépère

pèpêre ; on vî pèpêre ; adj dji sons bin pèpêres voci 

 

S0

pépie

pèpèye, pèpin (nm), pipèye (Ba. ; -pie Ja., Ma., …), pèpion (Har.), blanc må (Or.)

 

E0

pépie

(maladie des oiseaux) pèpîe ; lès poyes ont la pèpîe

 

S0

pépiement

tchîpetèdje, tchipetîrîe, tchipîrîye (Te.) ; qué tchîpetèdje dins la hèye ! ; onom qui imite le _ de l’ oiseau, tchîrlip, tchîp-tchîp ; lès mochons f’jant tchîrlip ; l’ ûjê fêt tchîp-tchîp

 

S0

pépier

v tchîpeler, tchîpyî ; l’ oiseau pépie, li mouchon tchîpèle,  tchîpîye ; les moineaux pépient, lès pièrots tchîpèlenut, tchîpîyenut

 

C60

pépier

, -ement tchipeter (tchî-), tchiripeter, -èdje ; fé tchip’-tchip’ ou tchirip’ ; voy. GAZOUILLER

 

E0

pépier

vi tchîpeter, tchîpiè (Te.), tchîrliper; li mochon tchîpetèye ; lès poyons tchîpetant ; lès-ûjês tchîrlipant 

 

S0

pépin

nm pèpin ; un fruit à pépins, on frût à pèpins

 

C60

pépin

(de certains fruits) pîpion (Te ; Li.) ; (graine de certains fruits) pèpin ; dès pèpins d’ poume, dès pèpins d’ pware ; tirer lès pèpins ; (ennui, problème) pèpin ; il è avou dès pèpins avou s’ vèjin ; (parapluie) pèpin ; ni rovîe nin t’ pèpin 

 

S0

pépin 1

pèpin, pèpion (Re., Vi. ; pî- Li. ; pû- GdH., …), nawerîre (nf) (Fa.)

 

E0

pépin 2

(parapluie) foye di djote

 

E0

pépinière

, -ériste pèpinîre (-niére), -érisse ; pèpinerîe (Fl.)

 

E0

pépinière

pèpignère

 

S0

pépiniériste

pèpignèrisse

 

S0

Pepinster

Pèpinstèr, village

 

E0

pépite

nf pèpite

 

C60

péquet

voy. GENIÈVRE

 

E0

perçage

nm (action de percer) pêrçadje

 

C60

percale

pèrcale (anc. -aye) ; sorte de _ blanche, hâmanse

 

E0

percale

(tissu) pèrcale

 

S0

percaline

(tissu) pèrcaline

 

S0

perçant

, ante adj une voix très perçante (criarde), one vwès fwârt criyaude ; avoir une vue perçante, awè dès-ouys d’ oûlote (des yeux de hibou), awè dès-ouys di tchèt (des yeux de chat)

 

C60

perçant

, -e pèrçant, -e ; des yeux _s, dès-oûys qui v’ trawèt, dès-oûys d’ acîr ; cri _, tchawèdje, -erèye ; rendre un son _, voy. CRISSER ; un froid _, on freûd hagnant

 

E0

perçant

, -ante adj (dont le son est très aigu) pèrçant, -ante ; èlle è one vwas pèrçante ; poûsser on cri pèrçant ; il a des yeux _s, il è dès-ûs d’ tchèt

 

S0

perce

nf (loc) mettre en perce, abroketer, aforer ; action de mettre en perce, abroketadje (m), aforadje (m) ; il faudra mettre un tonneau en perce, i faurè aforer on tonia, … abroketer on tonia

 

C60

perce

mettre en _, abrokî (-er), abroketer, aforer, mète (, tchèssî) l’ cråne (, l’ broke) so l’ tonê

 

E0

perce

 

vt abrokè (Te.) ; mettre (un tonneau) en perce, abrokè l’ tonê, mète (on tonê) en pèrce

 

S0

 

percée

nf (ouverture pour un passage) trawéye ; ouvrir une percée dans un bois, fé one trawéye dins on bwès ; faire une percée dans un mur, fé on trau dins on meur; (action de percer) pêrçadje (m)

 

C60

percée

_ dans un bois, …, trawêye ; _ d’une rue, pèrcêye ; voy. CLAIRIÈRE, COUPE-FEU, TROUÉE

 

E0

percement

trawèdje

 

E0

perce-neige

nm bèguinète (f), cloke-d’-iviêr (f), pucèle (f)

 

C60

perce-neige

fleûr dès nîvayes (les _ vont bientôt fleurir, lès nîvayes vont bin vite flori), hiyètes di nîvaye, fleûr di mås’, hilète d’ ivièr (Fer.), fleûr di sint Djôsèf (Méa.)

 

E0

perce-neige

(fleur) pèrceu-nêje

 

S0

 

perce-oreille

[nm] (c) mousse-è-l’orèye, (o) bièsse-à-z-orèyes, (c) bièsse-aus-orèyes

 

G100

perce-oreille

nm bièsse-aus-orèyes (f), orèyelîre

 

C60

perce-oreille

mousse-è-l’-orèye (nm, qqf f) (-o-l’- St., Ma., Vi.), mouse-orèye (Fa.)

 

E0

perce-oreille

(insecte.) mousse-orèye ; c’ èst l’ momint dès mousse-orèyes [litt. « entre (dans l’) oreille »]

 

S0

 

perce-pierre

voy. LAMPRILLON, SAXIFRAGE

 

E0

percepteur

, trice n pêrcèpteûr (f pêrcèptrice)

 

C60

percepteur

pèrcèpteûr ; _ de barrière (anc.), bårioteû, voy. PÉAGER ; _ dans les bals de guinguette (anc.), lèveû d’ catchèts

 

E0

percepteur

pèrcèpteûr

 

S0

perceptible

adj (suivant le cas) qu’ on sét ètinde, qu’ on sét sinte, qu’ on sét veûy

 

C60

percer

[v] trawer, (o-e) pèrcer, (c) pêrcer

 

G100

percer

v (faire un trou dans) fé on trau dins, pêrcer, trawer ; action de percer, pêrçadje (m) ; percer de part en part, passer tot-oute ; percer un mur, fé on trau dins on meur ; percer les oreilles, pêrcer sès-orèyes, trawer sès-orèyes ; percer un tonneau, abroketer, aforer on tonia; avoir la poche percée, awè s’ potche trawéye; avoir les souliers percés, awè sès solés pêrcés ; percer un trou, fé on trau ; percer un tunnel, fé on tunél ; une chaise percée, one tchèyêre pêrcéye ; percer un anthrax, fé brotchî on bwagne clau, … on-antrak ; les os lui percent la peau, on vèt sès-ouchas ; percer les intentions de, lîre dins lès-idéyes da, tarauder ; « Deûs p’tits-ouys ârsouyes èt todi en mouvemint, on r’gârd qui vos taraudeûve.  » (J. Houziaux); (expr) dj’ a lî dins vosse lîve , j’ai lu dans votre livre, j’ai percé vos intentions; vi (se frayer un passage) le soleil essaie de percer, li solia s’ vôreûve bin mostrer; (atteindre une notoriété) il va percer, il ariverè; se déceler, se manifester) dans cette affaire, rien n’a encore percé, dins ç’t-afaîre-là, on n’ ôt co todi rin dîre, on n’ a co todi rin oyu dîre

 

C60

percer

trawer ; _ en tout sens, kitrawer ; _ de nombreux petits trous, (ki)traweter ; (spécialt de l’eau) pèrcer, trèbate (ard) ; voy. PRENDRE ; _ d’humidité, passer ; [l’abcès] percera bientôt, trawerè (, pèrcerè) vite, i sèrè vite à trawåye (Du., To.) ; _ un abcès, voy. INCISER ; _ d’une fourche, èfortchî, èbrotchî ; _ deux fenêtres (dans un mur), bouhî foû deûs fignèsses, (houill) forer oute ; voy. ABOUTIR, FORER

 

E0

percer

vt (trouer) pèrcer, trawer ; pèrcer one plantche ; li slo va trawer ; i fât trawer ç’t-abcès-là; se faire percer le lobe des oreilles, si fé _ lès-orèyes,; (traverser) pèrcer ; l’ êwe è pèrcé l’ mour ; (tremper) (au part passé) dji sû pèrcé jusqu’ à l’ och ; vi (commencer à apparaître) pèrcer ; l’ abcès va pèrcer ; (au fig) il a percé dans la vie (il a réussi dans la vie), il è pèrcé dins la vîe ; (laisser passer la pluie) (par des trous) pèrcer ; li tèt pèrce di tos costés  

 

S0

 

percevoir

[v] (saisir par un des sens) (e) pèrçûre ; v. toucher, recevoir

 

G100

percevoir

v (un bruit) ètinde on brût; (avec les yeux) adouyî; (comprendre) veûy qwè (, vôy qwè) ; (expr) lîre dins lès-idéyes, lîre dins l’ lîve da, lire dans les idées, dans le livre de, percevoir les intentions de ; dj’ a vèyu clér dins vosse djeu, j’ai vu clair dans votre jeu, j’ai perçu vos intentions ; dji v’s-ètind v’nu avou vos gros sabots, je vous entends venir avec vos gros sabots, je perçois vos intentions; (recevoir) lèver, touchî ; percevoir les impôts, lèver lès tayes

 

C60

percevoir

pèrçûre ; _ de l’argent, lèver dès cens’ ; _ les odeurs, voy. FLAIR, -ER

 

E0

percevoir

vt pèrçûre ; pèrçûre lès-impôts ; pèrçûre lès tacses ; _ les contributions, lèver lès sous

 

S0

perche

[nf] (o-c) pièce, (e) pîce, (o-c) bârdache, (e) bardahe

 

G100

perche

[nf] (poisson) (c) piètche, (e) pîtche, (o) pèrte [nm]

 

G100

perche

nf pièce, scôrson (m), stape (m), stapète, stièle (m) ; garnir de perches (haricots ou houblon) pièceler lès manje-touts, … l’ oubion ; action de garnir de perches, pièceladje (m) ; haricots à perches, manje-touts à pièces,à stapes, … à stapètes ; lieu où l’on entrepose les perches, piècelî; (loc) tendre la perche, diner l’ ocâsion; (expr) èlle a dès djambes come dès stapètes di pwès d’ Rome, elle a les jambes comme des perches à haricots, longues et minces ; grand come on scôrson, grand comme une perche ; il a dès djambes come dès scôrsons, idem ; l’ oubion a passé l’ pièce, le houblon a dépassé la perche, il a dépassé les limites de sa résistance; perche de batellerie, otieû (m); (poisson) piètche ; « I gn-a là on pècheû è bârkète qui tint on gros pèchon : tchivène, piètche, braune, brotchèt, bârbiyon. » (L Maréchal) ; petite perche, pèrcot (m) ; perche goujonnière, oudjî (m)

 

C60

perché

, ée adj à djok, à pièce, astapelé (-ye) ; « Pace qui l’ viladje è-st-astaplé su l’ cwane d’ on crètia (…). » (E. Gilliard) ; « wèspe à djoke dissus l’ fleûr d’ èsté » (J. Guillaume); (expr) t’ è-st-à djok su on crèton avou tès deûs pîds qui bagnenut è l’ sauce (iron), tu es perché sur un lardon avec les deux pieds qui baignent dans la sauce, tu es comme un coq en pâte ; à chipète, perché en équilibre instable

 

C60

perché

être _, sèy à djok ; dj’ asto à djok su one branche

 

S0

perche 1

(poisson) pîtche ; petite _, pîtchète, pèrcot (nm) ; _ goujonnière, voy. GRÉMILLE

 

E0

perche 1

(en bois) pèrche ; _ en bois qui serrait la charretée de foin ou de gerbes, pîce ; lès tchin.nerês, ça fêt dès bounes pîces ; dj’ ons câssé la pîce â pîrçant trop fwart ; (au fig) tendre la _ à qqn, stinde la pèrche a quéke onk ; qué grande pèrche !

 

S0

perche 2

pîce (pé- Hu., St. , Ma.) ; _ pour le tir à l’arc, pîce (Wa.) ; _ pour gauler, voy. GAULE ; _ à haricots, …, voy. ÉCHALAS ; _ qui maintient le fumier sur la charrette, haba ; _ soutenant la charretée aux quatre coins, bwès d’ cwènes (St.) montants d’ bwès (Ja.) ; _ de batelier, voy. GAFFE ; _ arquée qui soutient le gouvernail, reûdê ; _ horizontale formant la partie supérieure d’une barrière, grèle (nm) (Ja., Th.), _ horizontale dans une haie, prîme (Flé., Ho.), solôye, håmint (nm) (Ja.) ; _ fendue en deux, formant le fenil au-dessus de l’étable, coûkemint (nm) (Ja.) ; voy. CHARRETÉE, JUCHOIR

 

E0

perche 2

(poisson) pèrche

 

S0

 

 

 

 

 

 

percher

v ièsse à djok ; action de percher, djokadje (m); (loc) à spales, perché sur les épaules ; (se) s’ astapeler, si staper; se percher à nouveau, si r’djoker; action de se percher à nouveau, ridjokadje (m) ; descendre du perchoir, si disdjoker ; action de descendre du perchoir, disdjokadje (m)

 

C60

percher

, -oir voy. JUCHER, -OIR

 

E0

percher

(se) s’ adjoker , si pèrcher ; lès ramiers s’ pèrchant po la nut’ : (au part passé) il astot pèrché à l’ copète di l’ âbe, qui nos r’wêtot ; lès poyes s’ adjokant todi dins l’ ârbe ; pourquoi a-t-il été se percher là-haut (= dans une maison construite sur une éminence) ?, poqwè-ce qu’ i s’ è stî adjoker là-y-ôt ? ; (au part passé) sèy adjoké come on tchèt su on gursalî

 

S0

percher  (se)

[v] (e-c) si mète à djok, (o) s’ mète à djok, (e) s’ apîceter, (o) s’ mète à pièce, (e) si mète à pîce

 

G100

perchoir

nm djok, djokwè ; aller au perchoir, aler à djok

 

C60

perchoir

(pour les poules) djok ; dj’ ê fêt dès novês djoks ; lès poyes ni vont nin su l’ djok [de l’a. frq. *juk, perchoir] ; (dans une cage d’oiseau) pèrchwar

 

S0

perclus

voy. IMPOTENT

 

E0

perclus

, -use adj crampiou, -ioûye ; dji sû tot crampiou d’ avèr dimoré là trop longtimps 

 

S0

perçoir

forèt, foreû, traweû, voy. DRILLE 2, VRILLE

 

E0

percolateur

nm pèrcolateûr

 

C60

percuter

v (heurter) buker, tuker; la voiture est allée percuter un mur, l’ auto s’ a stî foute su on meur ; percuter la tête contre la porte, pèter s’ tièsse à l’ uch; (exploser en parlant d’un projectile) pèrcuter ; une cartouche non percutée, one cârtouche qui n’ èst nin pèrcutéye

 

C60

percuteur

nm pèrcuteû

 

C60

perdant

, ante adj et n pièrdant (-e) ; le perdant paie la tournée, li pièrdant paye li toûrnéye ; (expr) dji n’ wadje nin: quand on wadje, gn-a todi on pièrdant (iron), je ne parie pas : quand on parie, il y a toujours un perdant

 

C60

perdant

, -e pièrdant, -e ; voy. DÉCAVÉ

 

E0

perdant

, -ante adj et n pièrdant, -ante ; il èst pièrdant dins ç’ martchî-là ; i fât on gangnant èt on pièrdant ; c’ è-st-on lêd pièrdant

 

S0

 

perdition

pèrdicion, pèrihemint (dè l’ djonnèsse, …)

 

E0

perdition

pèrdicion ; one mâjon d’ pèrdicion ; sèy en pèrdicion

 

S0

 

 

perdre

[v] piède

 

G100

perdre

v piède : je perds, dji pièd ; tu perds, ti pièds ; il perd, i pièd ; nous perdons, nos pièrdans ; vous perdez, vos pièrdoz : ils perdent, is pièdenut ; il perdait, i pièrdeûve ; il perdra, i pièdrè ; ils perdront, is pièdront; il perdrait, i pièdreûve; qu’ il perde, qu’ i piède; qu’ il perdît, qu’ i pièrdiche ; perds, pièd ; perdons, pièrdans ; perdez, pièrdoz ; perdant, pièrdant ; perdu, pièrdu; (ne plus avoir) piède; perdre à nouveau, ripiède; perdre son emploi, piède si place ; perdre un bras, awè on brès djus ; perdre ses cheveux, piède sès tch’vias ; perdre ses forces, piède sès fwaces, s’ aflauwi ; perdre la tête, piède li tièsse,li boule, bagnî ; « Dès gadots, asteûre ? Û bin, m’ fis, vos bagnoz, dandjereû ! » (A. Laloux) ; perdre le goût, piède li gos’ (, … li gout) ; perdre les pédales, ni pus sawè qwè, piède balance ; perdre la vie, moru ; perdre patience, piède pacyince ; perdre pied (dans l’eau), piède pîd ; perdre les eaux, piède lès-aîwes ; perdre ses feuilles, si disfouyî ; perdre ses fleurs, disflori ; perdre courage, piède coradje ; vous ne perdez rien à attendre, vos n’ pièrdoz rin à ratinde, dji v’ raurè bin sins couru ; quand vous lui aurez tout appris, vous le perdrez, quand vos lî auroz tot apris, vos l’ pièdroz ; faire perdre du temps à qqn en l’entretenant de choses et d’autres, amûser ; je n’ai rien su faire parce que Pierre est venu bavarder tout l’après-midi, dji n’ a rin seû fé pace qui l’ Piêre m’ a v’nu amûser tot l’ après-din.ner; (être séparé de) piède ; perdre un camarade, piède on soçon ; quand on a perdu son conjoint, on a tout perdu, quand on-z-a pièrdu s’ compagnîye, on-z-a tot pièrdu; (égarer) piède ; perdre son chapeau, piède si tchapia; (gaspiller) piède ; perdre son temps, piède si timps; (laisser échapper) perdre son pantalon, piède sès culotes ; perdre de vue, rovyî ; (loc) n’avoir rien à perdre, ni rin awè à piède; (expr) c’ èst l’ onteûs qui pièd !, c’est celui qui est honteux qui y perd, ne faites pas de manière ; cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons, son indépendance ; il èst come one pouye qu’ a pièrdu s’-t-ou, il est comme une poule qui a perdu son œuf, désemparé; i rote avou s’ mwin è s potche, il a peû d’ piède sès-ongues, il marche la main en poche, il a peur de perdre ses ongles ; mètoz vos djambes è l’ aîr, vos n’ pièdroz nin vos tchausses (iron), mettez vos jambes en l’air, vous ne perdrez pas vos bas (dit-on à l’enfant dont les chaussettes retombent) ; on clau tchèsse l’ ôte, un clou chasse l’autre, un de perdu, dix de retrouvés; on pièd s’ savon à lâver l’ tièsse d’ on baudèt, on gaspille son savon en l’employant à laver la tête d’un âne, c’est peine perdue ; on-z-î pièdreûve si ratchon, on y perdrait sa salive, impossible d’y parvenir ; li ci qu’ saureûve todi tot n’ pièdreûve jamaîs rin, celui qui connaîtrait toujours tout ne perdrait jamais rien; si cu n’ téreûve nén, gn-a lontimps qu’ l’ aureûve pièrdu (iron), son derrière ne tiendrait pas, ça fait longtemps qu’il l’aurait perdu, il n’a pas d’ordre ; ti pièds tès papîs, ti n’ sèrès pus mayeûr (iron) tu perds tes papiers, tu ne seras plus bourgmestre; (ne pas gagner) piède ; il en faut toujours un pour perdre, il è faut todi onk po piède ; (se) si piède ; cela se perd, ça s’ pièd ; son petit garçon s’est perdu, si p’tit gamin s’ a pièrdu ; il s’y perd dans tous ces papiers, i s’ î pièd dins tos cès papîs-; (expr) i faît spès èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait noir là où il se perd, il est perspicace

 

C60

perdre

piède ; _ au jeu, voy. DÉCAVER ; ne _ ni gagner, fé bouf ; voy. ÉGALITÉ ; il a perdu sa place, sa femme, etc., il èst qwite di s’ plèce, di s’ feume ; il a perdu un bras, il a on brès’ djus ; il perdra ce défaut en grandissant, i crèherè çoula foû (, èvôye) ; _ fond (dans l’eau), toumer djus d’ fond ; _ du sang ; ses excréments, voy. SAIGNER, EXCRÉMENT ; _ son temps, voy. FLANER, LAMBINER ; laisser se _ ses denrées, lèyî d’manever sès dinrêyes (Flé.), voy. GASPILLER ; _ la tête, voy. FACULTÉS ; [le malade] a perdu connaissance, a pièrdou l’ hoûte, … n’a pus nole hoûte ; je suis perdu, voy. FLAMBER ; c’est une affaire perdue, l’ afêre èst so flote ( … avå l’ êwe), il a ploû d’ssus ; pain perdu, pan doré

 

E0

perdre

1 vt (cesser de posséder, d’avoir à sa disposition) piède ; piède sa plèce ; piède sès drèts ; vi _ ses fleurs, disflori ; lès joli-bwas disflorichant djà ; avoir perdu un bras, avèr on brès djus ; _ un fer, si disfèrer ; li tch’vau s’ è disfèré ; la vache a perdu les eaux, la vatche è tapé lès-êwes ; mon pneu était crevé, mais maintenant il ne perd plus, mi pneû astot crèvé mês i r’tint asteûre ; nous avons perdu une belle truie, dji ‘nn’ ons fêt po one bèle troye ; vi _ de sa consistance, de son volume, ritirer ; li foûre ritire (parce qu’il a été fauché alors qu’il était trop tendre) ; li rosti è fwart ritiré (à la cuisson) ; vi _ sa résistance (, s’altérer) (en parlant du bois) (surtout au part passé), brani ; vosse bwès n’ tchâferè wêre, il èst tot brani : vous n’avez rien perdu (d’un spectacle, d’une fête, etc.), vos n’ avoz rin manké ; il n’y a pas de temps à _, li rosti broûle ; (ne pas bénéficier d’un avantage) piède ; c’ èst l’ honteûs qu’ î pièrd ; tu ne perds rien pour attendre !, dji t’ rârê sins couri ! ; (subir une perte d’ argent) piède ; li ci qui n’ gangne rin, pièrd ; i n’ è ni pièrdou, ni gangni ; tchindje po tchindje, vos n’ pièdroz rin ;

 

2 vt (laisser échapper (une partie de soi-même, un caractère essentiel), être privé (d’une faculté), abandonner (un comportement), ne plus éprouver (un sentiment)) piède ; lès-âbes pièrdant leûs fouyes ; li leûp pièrd sès pwals, mês nin sès-abitudes ; piède one djambe ; piède sès tch’vès ; piède sès dints ; _ sa virginité, piède sa fleûr ; i vât mî d’ piède on brès quu tot l’ cwarp ; tu m’as fait _ le fil de mes idées, tu m’ ès côpé foû rêson ; _ connaissance, toumer là ; je pensais que j’ allais _ connaissance, dji pinso qu’ dj’ alo toumer là ; faire _, cheûre ; dji t’ cheûrê çusse manîre-là ;

 

3 vt (se dit de qqn qui égare souvent les objets) i pièdrot sa tièsse si èle n’ astot nin atètchi ; piède sès fwaces ; piède lès-êwes ; couri à piède alon.ne ; piède la parôle ; piède la vûe ; piède la tièsse ; piède la cârte (ou la boule, la boussole, la cartouche, li nôrd) ; piède si latin ; piède corèdje ; piède li morâl ; piède pacyince ;

 

4 vt (égarer) piède ; dj’ ê pièrdou mi awîe ;

 

5 vt (invocation traditionnelle à saint Antoine de Padoue) sint-Antwane di Padou, fèjoz-me ritrover çu qu’ dj’ ê pièrdou ; li ci qui sârot todi tot n’ pièdrot jamês rin ; (faire un mauvais usage de, ne pas profiter de) piède ; piède si timps ; dj’ ê pièrdou ma djoûrnêye à fé dès nêsîrîes ; i n’ pièrd rin po rawârder ;

 

6 vt (ne pas remporter) piède ; j’ai perdu la partie, dji sû cût il ont pièrdou l’ match ; piède la guère ; on peut _ une bataille sans perdre la guerre, on s’ astrabouke bin sins toumer ; (à un jeu de hasard) il a perdu beaucoup d’argent, i s’ è fêt grèler ; _ toute sa fortune, lé sès hosètes (Te.) ; il î a lé sès hosètes ; j’ai tout perdu (aux cartes, p.ex.), dji  sû nètyi ; (dans un marché, dans un jeu d’argent) ne rien _ ni ne rien gagner, fé bouf ; il a perdu tout son argent, i s’ è fêt sin.ner à blanc ; _ au change (faire un mauvais marché), tchandjè s ‘ coutê conte one lambinète (Te.) ;

 

7 vt (être séparé (de qqn) par la mort) piède ; piède sès parints ; quand on pièrd sa mére, on pièrd si keûr ; (se dit pour souligner l’impact du décès d’un père ou d’une mère) quand on pièrd si pére, on pièrd si oneûr ;

 

8 vi (avoir le dessous) piède ; fé ça, c’ èst piède divant di k’minci ;

 

9 se _ (s’égarer) si piède ; èle s’ è pièrdou dins l’ bwès ; dji m’ î pièrd dins tos cès papîs-là ! ; i fêt spès doû-ce qu’ i s’ pièrd ;

(avec ellipse du pr. personnel) i n’ fât rin lêssi piède ;

 

10 se _ (cesser d’être en usage), si piède ; c’ èst dès môdes qui s’ pièrdant ; _ la raison, si piède ; èle si pièrd ;

 

S0

 

perdreau

nm djon.ne di piètris (f)

 

C60

perdreau

piètrot, djône piètris, pèrdrot

 

E0

perdreau

un _, one djon.ne piètris

 

S0

perdrigon

voy. PRUNE

 

E0

perdrix

[nf] piètris, (o) pèrtris

 

G100

perdrix

nf piètris

 

C60

perdrix

piètris

 

E0

perdrix

piètris ; une volée de perdrix, one compagnîe d’ piètris 

 

S0

perdu

, ue adj pièrdu (f pièrdeuwe) c’est du temps perdu, c’ èst do timps pièrdu ; tout est perdu, i gn-a tot qu’ èst pièrdu; (expr) couru come on pièrdu, courir comme un perdu ; onk di pièrdu, dîj di r’trovés, un de perdu, dix de retrouvés, la perte n’est pas grande ; vaut mia ça qu’ one djambe câsséye èt lès bokèts pièrdus, cela vaut mieux qu’une jambe cassée et les morceaux perdus, restons optimistes

 

C60

perdu

, -ue adj (dont on est définitivement privé) pièrdou, -oûye ; gn-è co rin d’ pièrdou ! ; (formule de consolation à l’ adresse d’une amoureuse éconduite) onk di pièrdou, dîj di r’trovés ! ; à fond pièrdou ; (qui a été mal utilisé(e)) pièrdou, -oûye ; li timps pièrdou ni s’ ratrape jamês ; (qui est situé(e) à l’écart ; qui est isolé(e)) pièrdou, -oûye ; Cèturu, ç’ astot on trau pièrdou ; (décontenancé, -ée) pièrdou, -oûye ; èlle astot tote pièrdoûye ; (perturbé, -ée) dismèrvoyè, -êye (Te. ; dismèrvoyi Lu.; qqf dimèrvoyè Te.); li v’là tote dismèrvoyêye (Te.) ; dj’ èstéve tot dismèrvoyè (ou tot d’mèrvoyè) (Te.) ; il est tout _, il èst tot dismantchi

 

S0

père

[nm] pére, (o-c) (po)pa

 

G100

père

nm (qui a engendré) pa, papa (, popa) ; (avec nuance respectueuse) nosse pa, mon père ; (exempt de toute nuance respectueuse) pére ; mon père (avec de plus en plus de respect), mi pére, mi pa (, mi popa), nosse pa, nosse papa ; mon beau-père, mi bia-pére, mi bia-papa; (loc) de père en fils, di pére à fis ; « Lès Louviau ont stî, di pére à fis èt d’ mononke à nèveûs, mârchaus èt ôrganisses. » (J. Houziaux) ; (expr) il a ieû dè l’ chance qui s’ pa a v’nu au monde divant li, il a eu la chance que son père est né avant lui, il profite d’une situation acquise par son père ; on djon.ne di tchèt mougne voltî dès soris, un jeune chat aime manger des souris, tel père tel fils; (ancêtres) nos pères, nos tayons, nos ratayons; (religieux) Père ; les Pères Blancs, lès blancs curés

 

C60

père

pére ; mauvais _, påråsse ; voy. PAPA, GRAND-PÈRE

 

E0

père

(celui qui à un ou plusieurs enfants) pére ; c’ èst l’ pére da Jâke ; on n’ rèspond nin come ça à s’ pére ; tu n’ vinrès nin aprinde ti pére à fé dès djon.nes ! ; quand on pièrd si pére, on pièrd si oneûr ; tél pére, tél fis ; (suivi d’un nom propre pour désigner un homme d’un certain âge) qu’èst-ce qu’ il è dit, l’ pére Pasau ? ; (religieux, prêtre) pêre ; il è intré amon lès pêres ; assister à la messe dans l’église des Pères (de l’ordre des franciscains, à Bastogne), aler à mèsse amon lès Pêres ; un père missionnaire on pêre missionêre ; un père rédemptoriste, on pêre rèdemptorisse ; (nom donné à Dieu) Pêre ; o nom du Pêre ; Père Fouettard (personnage qui accompagne saint Nicolas et dont l’intervention est redoutée par 1es enfants peu sages) Père Fwètârd, Nwar Diâle (parce qu’il est généralt vêtu de noir))

 

S0

pérégrination

nf voyadje (m)

 

C60

perfectible

adj votre travail est perfectible, vos saurîz fé mia

 

C60

perfection

nf on a atteint la perfection, on n’ saureûve fé mia; (loc) à la perfection, à l’ lècsion, au pére dès pôces ; c’est un travail qui a été fait à la perfection, c’ è-st-one besogne qu’ a stî faîte au pére dès pôces

 

C60

perfection

pèrfècsion ; faire à la _, fé à l’ îdèye, à l’ lècsion ; parler à la _, djåser come ine andje, come on lîve ; soigner (un malade) à la _, sognî å pôce, voy. ACHEVER

 

E0

perfection

pèrfêcsion ; il ême quu ç’ astuche fêt à l’ pèrfècsion ; il è djouwé à l’ pèrfècsion

 

S0

perfectionnement

pèrfêcsionemint

 

S0

perfectionner

v fé mia ; il y a encore possibilité de perfectionner, i gn-a co moyin d’ fé mia ; vous devez perfectionner votre anglais, vos d’voz travayî voste anglès ; (se) suivant le cas : divenu mèyeû, divenu pus fwârt

 

C60

perfectionner

, -ement pèrfècsioner, -emint

 

E0

perfectionner

(se) vt et pr (si) pèrfêcsioner

 

S0

perfectionniste

adj et n pèrfècsionisse

 

C60

perfectionniste

adj et n pèrfêcsionisse

 

S0

perfide

adj (qui manque à sa parole) halcotî, sins-oneûr (nm)

 

C60

perfide

voy. FAUX, FOURBE, HYPOCRITE

 

E0

perfidie

nf (trahison) foûberîye, traîtîse; (mauvaise foi) avec perfidie, di mwaîje paurt

 

C60

perforatrice

nf machine à traus, pèrforeûse

 

C60

perforatrice

(houill) crik (nm)

 

E0

perforer

v trawer ; le couteau lui a perforé le poumon, li coutia lî a trawé s’ peûmon

 

C60

perforer

forer (, trawer) tot-oute

 

E0

perforer

pwinçoner 

 

S0

performance

nf c’est sa meilleure performance (de coureur), i n’ aveûve  jamaîs couru ossi rade ; (de sauteur) i n’ aveûve jamaîs zoublé si hôt, si lon ; on ne cherche pas la performance, on n’ saye nin d’ bate on r’côrd ; essaye d’égaler cette performance, sayoz d’ è fè ostant, sayîz d’ è fé ostant ; il n’a pas battu de performance aujourd’hui, ci n’ èst nin tèribe, ci qu’ il a là faît, audjoûrdu, ci n’ èsteûve nin s’ djoû, audjoûrdu ; c’est sa meilleure performance, i n’ a jamaîs couru si rade, djouwé si bin, zoublé si hôt, travayî si bin, si fwârt, si rade ; c’est la performance de l’année, on n’ a jamaîs faît si bin ç’t-anéye-ci

 

C60

perfusion

nf pikûre

 

C60

pergola

nf pèrgola

 

C60

péricliter

v ènn’ aler à l’disbautche, ènn’ aler à l’ dècadence, ièsse su s’ dèclin, toûrner à cu d’ pouyon, … à l’ rèpdèlèp, … à rin ; encore une usine qui périclite, co one ûsine qui toûne à rin

 

C60

péricliter

voy. DÉCLINER

 

E0

péricliter

ses affaires (ou sa situation, sa santé) périclitent, i hosse o mantche ; la ferme a périclité, la cinse è stî à mâlvâ

 

S0

péril

nm pèril ; en cas de péril, si c’ èst riskant, si ça va mau ; il est hors de péril, i n’ pout pus mau ; il brave les périls, i s’ fout d’ risker; (loc) courir des périls, risker s’ vîye ; au péril de sa vie, tot riskant s’ vîye; (expr) il n’y a pas péril en la demeure, i gn-a rin qui brûle !

 

C60

péril

, -illeux, voy. DANGER, -EREUX, DEMEURE

 

E0

péril

pèril ; il è fêt ça â pèril di sa vîe ; ça s’rè à tès riskes èt pèrils

 

S0

périlleusement

adv tot purdant dès risses, tot riskant

 

C60

périlleux

, euse adj danjeureûs (-e), riskant (-e) ; c’est une entreprise trop périlleuse, c’ è-st-one saqwè d’ pâr trop riskant

 

C60

périlleux

, -euse adj pèriyeûs, -eûse ; on saut pèriyeûs 

 

S0

périmé

, ée adj votre billet est périmé, vosse coupon n’ vaut pus rin ; ce sont des conceptions périmées, c’ èst bon dins l’ timps qu’ on pinseûve ça

 

C60

périmé

voy. SURANNÉ

 

E0

périmé

, -ée adj pèrimé ; vosse biyèt èst pèrimé

 

S0

périmètre

nm cotoû, pèrimète ; calculer le périmètre d’un carré, cârculer l’ pèrimète d’ on câré

 

C60

périnée

rôye dè cou, rôye-minète, inte-deûs dès fèsses

 

E0

périnée

nm roye (nf) do cou

 

S0

période

nf périôde ; pendant la période des vacances, (su l’) timps dès vacances ; pendant une longue période, longtimps ; nous avons eu une petite période de sécheresse, il a faît sètch on p’tit timps ; pendant la période électorale, quand c’ èst l’  momint dès-élècsions ; pendant la période romaine, do timps dès Romins

 

C60

période

voy. ÉPOQUE, LAPS, MOMENT, TEMPS

 

E0

période

(moment) passâde ; il ont one lêde passâde po l’ momint

 

S0

périodique

adj pèriodike, qui r’vint tos lès (le wallon précisera) ; il y va de façon périodique, il î va totes lès samwin.nes, deûs côps pâr samwin.ne, tos l’ s-ans

 

C60

périodique

nm pèriodike (gazète, rivûwe, magazine)

 

C60

périodiquement

adv pèriodikemint, tos lès (le wallon précisera) ; j’y vais périodiquement, dji m’ î va tos lès mwès, totes lès samwin.nes

 

C60

péripétie

nf (événement imprévu) paskéye ; il m’a conté la péripétie, i m’ a conté l’ paskéye

 

C60

périphérie

nf (ligne qui délimite une surface) cotoû (m) ; la périphérie d’un cercle, li cotoû d’ on rond; (quartiers éloignés du centre) Namur et toute sa périphérie, Nameur èt lès viladjes tot-autoû, Nameur èt avaur-là ; il habite la périphérie de Dinant, i d’mère après Dinant, dins l’ forbot d’ Dinant

 

C60

périple

nm toû, voyadje

 

C60

périr

[v] pèri

 

G100

périr

v pèri ; il périt, i pèrit; nous périssons, nos pèrichans ; vous périssez, vos pèrichoz ; ils périssent, is pèrichenut ; il périssait, i pèricheûve ; il périra, i pèrirè ; il périrait, i pèrireûve ; qu’il périsse, qu’ i pèriche; qu’il pérît, qu’ i pèrichiche ; périssant, pèrichant; (expr) on baudèt pèrit todi pa sès pates (iron), un âne périt toujours par les pattes (dit-on à qui se plaint d’avoir mal aux jambes)

 

C60

périr

pèri ; voy. MOURIR

 

E0

périr

vi pèri ; nosse grosse vatche è pèri ; (se dit de qqn qui vit dans une grande abondance de biens) i n’ pout pèri ! ; bon keûr ni pèrit nin

 

S0

périssable

adj qui n’ dure nin, qu’ on n’ consêrve nin (aujîyemint)

 

C60

périssable

pèrihåve, -åbe

 

E0

périssable

adj pèrichâle (qqf pèrichâbe) ; dès martchandîjes pèrichâles

 

S0

péritoine

hoûve (nf)

 

E0

péritoine

(enveloppe des intestins du porc ou du mouton) vwalète ; prinde la vwalète po gârni l’ pâté d’ fwa

 

S0

péritonite

nf misèréré (m)

 

C60

perle

[nf] pièle [nm]

 

G100

perle

nf pièle (m) ; un collier à deux rangées de perles, on colé à deûs rindjîyes di pièles ; enfiler des perles, èfiler dès pièles ; « Ci sèreûve pètchi d’ vos plinde : on fis qu’ èst profèsseûr, one djon.ne fèye come on pièle. » (R. Hostin); (expr) rilûjant come on pièle, reluisant comme une perle; on n’ èst nin su l’ têre po-z-èfiler dès pièles, on n’est pas sur la terre pour enfiler des perles, il faut travailler

 

C60

perle

pièle (nm) ; _ fausse, on fås pièle ; il a la _ des femmes, il a fleûr di feume, li passerote dès feumes

 

E0

perle

pèrle (pièle Te.) ; dès fâsses pèrles ; on colier d’ pèrles ; (petite boule décorative percée d’un trou) pèrle ; enfiler des _s, afiler dès pèrles ; (personne remarquable) pèrle ; qué pèrle, çust-ome-là ! ;  i vike avou one vrê pèrle di fème

 

S0

perler

v (se présenter sous forme de petites gouttes) mosiner,  pièrler; (transpirer) mosiner, suwer dès gotes

 

C60

permanence

nf (service chargé d’assurer le fonctionnement) gârde ; la permanence est assurée par, li gârde èst faîte pa ; être de permanence, ièsse di gârde, di stauve ; il y a toujours quelqu’un de permanence, i gn-a todi one saquî qu’ èst là; (loc) en permanence, todi

 

C60

permanence

(de police), pèrmanence, violon (nm) ; voy. CACHOT, PRISON

 

E0

permanence

pèrmanence ; on l’ è mon.né à l’ pèrmanence di police ; en _, en pèrmanence ; i fât l’ tèni à l’ û en pèrmanence

 

S0

permanent

, ente adj vous pouvez y aller, c’est permanent, vos-î p’loz aler, ça n’ lache jamais

 

C60

permanent

, -ente adj pèrmanent, -ente ; lès dèputés pèrmanents ; la dèputâcion pèrmanente

 

S0

permanente

nf faire une permanente, fé dès croles

 

C60

permanente

(pour les cheveux) pèrmanente ; su fé fé one pèrmanente

 

S0

 

 

perméable

adj qui laît passer; c’est un terrain perméable, c’ èst do sauvlon; ce monsieur est perméable à toutes les influences, cit-ome-là s’ laît aujîyemint à dîre

 

C60

permettre

[v] pèrmète

 

G100

permettre

v lèyî fé, bin v’lu, pèrmète ; il le permet, i vout bin ; il ne l’a pas permis, i n’ l’ a nin pèrmètu ; il pense que tout lui est permis, i pinse qu’ i pout fé tot ç’ qu’ i vout; vous permettez?, (vos) v’loz bin? ; je ne vous le permets pas, dji vos l’ disfind; (expr) avou l’ fôrtune, on pout fé chîler l’ paîle à l’ deure èt à l’ tinre lune, avec la fortune, on peut faire grésiller la poêle à la pleine lune et à la nouvelle lune, l’argent permet tout ; (se) je ne me permettrais pas, dji n’ pou (bin) mau ; je me suis permis de prendre votre crayon, dj’ a pris vosse crèyon, savoz !, il s’est permis de répliquer à son père, il a wasu rèsponde à s’ papa

 

C60

permettre

pèrmète, (anc.) acdiner, voy. AUTORISER ; puis-je me _ ?, me permettriez-vous… ?, wèsereû-dje bin … ? ; voy. PERMISSION

 

E0

permettre

vt (autoriser) pèrmète ; dji n’ vos pèrmèt nin d’ intrer voci ; i n’ lèzî è nin pèrmètou d’ passer pa sa pature ; (formule de politesse) permettez, pèrmètoz ; se _ (prendre la liberté) (de faire qqch) si pèrmète ; i s’ è pèrmètou d’ lèver la mwin su s’ pére ; dji n’ mi pèrmètrê jamês d’ pârler insi ; [avec l’auxiliaire être, le part. passé est pèrmis] ces gens se croient tout permis, tot l’zî èst pèrmis, à cès djins-là ; il n’est pas permis (c n’est pas tolérable) que de pareilles affaires arrivent, ça n’ èst nin pèrmis qu’ dès-afêres insi arivinche ; èst-i pèrmis â monde di bware come ça ? ; je ne permets pas, i n’ mi plêt nin je ne permets pas que tu ailles au bal, i n’ mi plêt nin qu’ t’ aluche â bal ; je ne te permets pas de rentrer à des heures pareilles !, dji t’ a dinrê, mi, d’ rintrer a dès-eûres parèyes !

 

S0

permis

nm pêrmis ; il a eu son permis, il a ieû s’ pêrmis

 

C60

permis

nm pèrmis

 

E0

permis

(autorisation) pèrmis ; on pèrmis d’ tchèsse ; on pèrmis d’ pèche

 

S0

permission

[nf] pèrmission

 

G100

permission

nf (action de permettre) pêrmission ; avoir la permission, awè l’ pêrmission, bin p(o)lu ; demander une permission, dimander one pêrmission ; il a fait cela sans permission, il a faît ça qu’ i n’ p’leûve nin ; vous avez la permission de m’ accompagner ?, vos p’loz bin v’nu avou mi ? ; (congé donné à un militaire) pêrmission ; avoir une permission, awè one pêrmission

 

C60

permission

pèrmission ; avoir la _, wèseûr ; il n’a pas la _ de sortir, i n’ wèse sôrti ; voy. CONGÉ, POUVOIR

 

E0

permission

(autorisation) pèrmission ; (se dit d’enfants peu soucieux d’obéir à leurs parents) quand is n’ ont nin la pèrmission, is la purdant ; (formule de politesse) avec votre _, avou vosse pèrmission ; avou vosse pèrmission, dj’ îrê avou vos ; (congé accordé à un militaire) pèrmission ; il è rivenou en pèrmission

 

S0

permuter

v discandjî ; permuter les formes dans le four, en cours de cuisson, en amenant vers l’entrée celles du fond et inversément, discandjî lès platènes

 

C60

permuter

candjî, discandjî

 

E0

pernicieux

, euse adj (personne) mau-fiant (-e) (n) ; prenez garde, il est pernicieux, waîtîz à vos, c’ è-st-on mau-fiant; chose dangereuse pour la santé) mwaîs (f mwaîje) ; ce sont des fièvres pernicieuses, c’ èst dès mwaîjès fîves

 

C60

péroné

nm awîye do pîd (f) (, èwîye do pîd (f))

 

C60

péroné

baguète do l’ djambe

 

S0

péronelle

madrombèle, masète, sossote, hèrvète, ine Marèye tchatcha, on p’tit hatcha ou tchatcha

 

E0

pérorer

v djâser, ramadjî, rameter, rècler, tchafeter ; action de pérorer, ramadje (m), rametadje (m), rècladje (m), tchafetadje (m)

 

C60

pérorer

prétchî, plétî

 

E0

Pérou

nm Pèrou ; ce n’est pas le Pérou, ci n’ èst nin l’ Pèrou

 

C60

Pérou

Pèrou ; ce n’est pas le _, ci n’ èst nin l’ Pèrou, ci n’ èst nin Hèsbaye

 

E0

Pérou

Pèrou ; (au fig) tu n’ ès nin gangni l’ Pèrou avou ça 

 

S0

perpendiculaire

adj di sqwêre avou; nf ligne di sqwêre avou

 

C60

perpendiculaire

voy. APLOMB

 

E0

perpendiculairement

adv di sqwêre avou

 

C60

perpétuel

, elle adj il recevra une rente perpétuelle, on lî payerè one rinte tote si vicaîrîye ; il a une perpétuelle jeunesse, i d’mèrerè todi djon.ne ; c’est un perpétuel changement, ça candje tofêr

 

C60

perpétuel

, -ellement, voy. CESSE, ÉTERNELLEMENT ; oignon _, ognon-todi

 

E0

perpétuellement

adv todi

 

C60

perpétuer

v perpétuer les traditions, waurder l’s-ûsances

 

C60

perpétuité

nf (loc) à perpétuité, po todi

 

C60

perpétuité

à _ (pour toujours), à perpète ; quand on est là (= au cimetière), c’est pour toujours, quand on-èst là, c’ è-st-à pèrpète

 

S0

perpignan

voy. FOUET

 

E0

perplexe

[adj] (e) so dotance, (o-c) rèyus’, sse

(c) être _ : (c) ni sawè qwè pinser 

 

G100

perplexe

adj être perplexe, ni sawè qwè pinser, ièsse su l’ incèrtin ; cette idée me rend perplexe, ça m’ grabouye, ça m’ tchipote

 

C60

perplexe

, -ité, voy. HÉSITER, INCERTITUDE

 

E0

perquisition

nf pêrkisicion

 

C60

perquisition

faire une _, fé tchèsse-manèdje, visiter

 

E0

perquisition

pèrkisicion

 

S0

perquisitionner

v pêrkisicioner

 

C60

perquisitionner

vi pèrkisicioner ; li police a v’nou pèrkisicioner dins la mâjon

 

S0

perron

nm pèron

 

C60

perron

pèron

 

E0

perron

pèron, (anc.) bayârd  ; li pèron do l’ mâjon ; s’ assîr su l’ pèron

 

S0

perroquet

nm pèrokèt, pabièt

 

C60

perroquet

parokèt (pè-), påpigåye (-guêye)

 

E0

perroquet

pèrokèt ; parler comme un _ (répéter la même rengaine), pârler come on pèrokèt ; nom donné à un _ : Coco

 

S0

perruche

nf (oiseau grimpeur de petite taille) pèruche; (perroquet femelle) fumèle di pèrokèt

 

C60

perruche

pèruche

 

E0

perruche

(femelle du perroquet) pèruche

 

S0

 

 

perruque

nf faus tch’vias (m pl), pèruke ; mettre une perruque, mète one pèruke; (expr) èscusez, pèruke, dji n’ saveûve nin qui v’s-avîz dès tch’vias ! (iron), excusez-moi, perruque, je ne savais pas que vous aviez des cheveux

 

C60

perruque

pèrike, -î

 

E0

perruque

pèruke ; vos savoz qu’ i mèt one pèruke ?

 

S0

pers

(anc.) pièr ; pigeon gris-bleu foncé, (anc.) pièr-bîhe ; voy. ARDOISÉ

 

E0

persécuter

v (harceler) cotaper, cotchèssî; (tourmenter) toûrminter

 

C60

persécuter

, -tion pérsécuter (-zé-), -cion ; kitchèssî, -èdje

 

E0

persécuter

vt pèrsécuter

 

S0

persécution

pèrsécucion ; il a la madie de la _ (il s’ acharne à tourmenter son prochain), il è la maladîe do l’ pèrsécucion

 

S0

persévérance

pèrsèvèrance ; i n’ è wêre di pèrsèvèrance ; li catèchisse di pèrsèvèrance

 

S0

persévérant

, -ante adj et n pèrsèvèrant, -ante

 

S0

persévérer

v (continuer à) continuwer; vous devez persévérer dans le travail, vos d’voz continuwer à travayî ; il faut persévérer, i n’ faut jamaîs r’noncî, i n’ faut jamaîs lachî, i faut continuwer

 

C60

persévérer

, -ance, -ant, -e, pèrsèvèrer, -ance (, -ince), -ant, -e

 

E0

persévérer

vi pèrsèvèrer ; po-z-ariver, i fât pèrsèvèrer

 

S0

persicaire

ièbe du sint-z-Èlôy (Ma.), ièbe du sint-z-Antône (Ma.), pîd-d’-bådèt (Ma.), linwe-du-moton (Ma.) ; voy. RENOUÉE

 

E0

persienne

nf batante ; persienne à claire-voie, rayène

 

C60

persienne

pèrsyin.ne

 

E0

persifler

, -age couyoner, -åde, -erèye, voy. MOQUER, RAILLER

 

E0

persifleur

n fouteû d’ djins (f  fouteûse di djins)

 

C60

persil

[nm] (c) pêrzin, (e) pièrzin, (o) pèrsin

 

G100

persil

nm pêrzin ; persil sauvage, sauvadje pêrzin; (expr) li cia qui r’pike do pêrzin, i r’pike sès parints, celui qui repique du persil enterre ses parents

 

C60

persil

pièrzin (pêr- Cr.)

 

E0

persil

pèrsil’ (pièrzin Te., Com.) ; sèmer do pèrsil’ 

 

S0

persister

[v] (c) s’ ètièster, (o) s’ atièster, (c) ni nin ployî, (o) n’ nén ployî, (e) pèrzister

 

G100

persister

v (rester inébranlable) continuwer à ; je persisterai, dji n’ branlerè nin; (chose qui dure) sa douleur persiste, il a todi rnau

 

C60

persister

pèrzister ; voy. ENTÊTER

 

E0

persister

vi pèrzister ; dju pèrzisse à crère quu dj’ avo rêson

 

S0

personnage

nm (personne en vue) ; c’est un personnage connu, c’ è-st-one saquî d’ conu; c’est un riche personnage, c’ è-st-on pèsant cu (iron) ; c’est un personnage important, ci n’ èst nin n’ impôrtè quî ; (expr) ti dîreûve veûy one saquî !, tu dirais voir quelqu’un, il se prend pour un personnage important; (rôle théâtral) acteûr, role ; dans cette pièce, il y a cinq personnages, dins ç’ pîce-là, gn-a cink acteûrs, cink roles; (personne considérée selon son comportement) apôte, apoticaîre, coco ; c’est un drôle de personnage, c’ è-st-on drole d’ apôte, … d’ apoticaîre, … di coco

 

C60

personnage

pèrsonèdje ; haut _, gros-bonèt, gros hêre, mèn’hêr ; riche _, milôrd, voy. RICHARD ; _ sans importance, pôve hêre, pôve diåle, haguète, halcotî ; c’est le . important, c’ èst l’ tchin à grand golé ; vilain _, voy. INDIVIDU ; sot _, hèn’diclitche (han-) ; _ cité dans des enfantines : Coufî-coufou, Colå-Roubin ; _ imaginaire, …, voy. CROQUEMITAINE, FANTASTIQUE, Fotrikèt, Hanscroufe, GÉNIE, LUNE, LUTIN, NICOLAS, TYPE

 

E0

personnage

(individu) (péj) pèrsonèdje ; c’ è-st-on lêd pèrsonèdje ; qué grossîr pèrsonèdje ! ; (figurine) pèrsonèdje ; mète lès pèrsonèdjes dins la crêche

 

S0

personnalité

nf (apparence d’une personne) elle a de la personnalité, èlle a one saqwè à dîre ; il affirme sa personnalité, i n’ si laît nin fé ; c’est une forte personnalité, c’ è-st-one tièsse; (personne en vue) c’est une personnalité, c’ è-st-one saquî

 

C60

personne

1 [nf] djin, (o-e) pèrsone (c) pèrson.ne ; v. quelqu’un

2 [pron] (c) nèlu, (o) nulu, (e) nolu, (e) nouk, (c) nuk, (o) pèrsone, (c) pèrson.ne ; v. quelqu’un

 

G100

personne

nf (individu) djin ; il n’y avait qu’une personne avant moi, i gn-aveûve qu’ one djin d’vant mi ; une personne de ma connaissance, one saquî qui dj’ conè bin ; des personnes de ma famille, dès djins di m’ famile ; les personnes âgées, lès vîyès djins; (femme ou demoiselle) c’est une jolie personne, c’ è-st-one bèle comére ; une gentille personne, one binin.méye comére, djin ; c’est une personne calme, c’ è-st-one saquî d’ paujêre; (loc) c’est le diable en personne, c’ èst l’ diâle tot faît ; le bourgmestre était là en personne, li mayeûr a v’nu li-min.me

 

C60

personne

pron pèrson.ne, nèlu, nin onk, nu, nuk (f nune), nul (-e), pont ; il n’y a personne pour le battre, i gn-a pont po l’ bate, i gn-a nuk po l’ bate, i gn-a pèrson.ne po l’ bate ; il n’y a plus personne, i gn-a pus pèrson.ne, i gn-a pus nuk, i gn-a pus nèlu, i gn-a pus nu, i gn-a pus nin onk ; il ne craint personne, i n’ a peû d’ pèrson.ne ; « I gn-a pus nuk di zèls qui sèreûve capâbe di vinde si parole. » (Albin Souldo, Louwis Barjot) ; (expr) dji n’ dwè rin à pèrson.ne, je ne dois rien à personne, je n’ai de leçon à recevoir de personne ; i n’ freûve nin on pas po pèrson.ne, il ne ferait un pas pour personne, c’est un égoïste ; is n’ volenut, pèrson.ne, awè l’ nom d’ ça, personne parmi eux ne veut être suspecté de cela ; on mèrci n’ a jamaîs cwachî l’ bouche da pèrson.ne, un merci n’a jamais meurtri la bouche de qqn, n’ayez pas peur de dire merci

 

C60

personne

pèrsone, djin ; c’est le diable en personne, c’ èst l’ diåle-tot-fêt ; _ du sexe, voy. FEMME, FILLE ; une vieille _, ine vèye djin ; une aimable _, ine binamêye djin ; _ frêle, chétive, on hèna d’ veûle ; _ nulle, voy. NUL, NULLITÉ ; il n’y a _, i n’ a nouk (, nolu (noulu Sp., Ma.)), i n’ a pèrsone (Hu., Wa., …) ; _ n’est venu, i n’ a nouk vinou ; _ ne peut me faire reculer, i n’ a nouk à m’ fé bodjî ; _ ne s’est encore mis à la besogne, i n’ a nouk d’ ataké ; je n’ai rencontré _, dji n’ a rèscontré nolu ; à _ qu’à moi, à nol ôte qu’ à mi ; je n’ai trouvé _ au logis, dj’ a fêt corwêye, dj’ a trové l’ ouh di bwès (, båbe di bwès ou di foûre, cou d’ pîre) ; voy. AUCUN, QUELQU’UN

 

E0

personne 1

pron. indéfini (aucun être humain (avec une négation)) pèrsone,  nolu (Co., Ni., Sû., Va. ; -ut’ rare à Ba.) nolu n’ rouspète ; i gn-avot nolu ; i n’ plêt a pèrsone ; i gn-è pèrsone avâr-là ; i n’ kinuche pus pèrsone dipûs qu’ il èst à l’ comune ; i n’ è pèrsone po l’ vèni vèy ; _ ne peut l’arrêter, i gn-è nin on diâle à l’ arèter ; _ n’est plus bête que lui, gn-è rin d’ si bièsse quu lu

 

S0

personne 2

n 1 (individu en général) djin (Te.) ;  les grandes _s, lès grandes djins ; il n’y avait pas encore de [grandes] _s, ce n’était guère que des enfants, i gn-avot co pont d’ djin, ç’ n’ astot wêre quu dès-afants ; 2 pèrsone ; èlle èst bin d’ sa pèrsone ; i paye di sa pèrsone ; 3 quel genre de _ est-ce ?, qu’ èst-ce quu c’ èst d’ ça po onk ?

 

S0

personnel

, elle adj da mi, da vos, da li, da nos-ôtes, da vos-ôtes, da zèls ; c’est personnel, c’ èst da mi ; ce sont ses effets personnels, c’ èst sès-afaîres da li ; c’est leurs idées personnelles, c’ èst leûs-idéyes da zèls ; nous avons tous nos idées personnelles, nos avans chake nos-idéyes ; il a pris cela pour une attaque personnelle, il a pris ça por li; (expr) s’ on vos l’ dimande, vos dîroz qu’ vos n’ è savoz rin, si on vous le demande, vous direz n’en rien savoir, cela ne vous regarde pas, c’est personnel

 

C60

personnel

nm le personnel, lès djins ; le personnel domestique, lès djins, lès dômèstikes, lès sudjèts ; ils ont réduit le personnel, il ont mètu dès djins à l’ uch

 

C60

personnel

, -elle, -ellement pèrsonél, -e, -emint ; (nm) embaucher du _, prinde dè l’ djin ; (houill) le _ de la surface, li hèrna, lès-ovrîs (, lès djins, lès cis) d’ å djoû, opp. à ceux du fond, … dè fond ; après la descente du _, après lès djins d’hindous ; travailler avec le _ complet, ovrer à plin hèrna

 

E0

personnel 1

, -elle adj (qui appartient en propre) pèrsonèl, -èle ; c’ èst pèrsonèl, vos no l’ sâroz nin ; (qui ne partage pas volontiers) pèrsonèl, -èle ; (au football, …) il est trop _ (il manque d’esprit d’équipe) ; il èst trop pèrsonèl po djouwer

 

S0

personnel 2

(d’une entreprise) pèrsonèl ; is payant bin leû pèrsonèl ; ils emploient beaucoup de _, il ocupant brâmint dès djins

 

S0

personnellement

adv (en personne) mi-min.me, vos-min.me, li-min.me (f lèye-min.me), nos-min.mes (nos-ôtes-min.mes), vos-min.mes (vos-ôtes-min.mes), zèls-min.mes (f  zèles-min.mes) ; je m’en occuperai personnellement, djè l’ frè mi-min.me ; ils devront y aller personnellement, il î duvront aler zèls-min.mes; (pour sa part) personnellement, je ne pense pas, tant qu’ à mi, dji n’ pinse nin

 

C60

personnellement

(en personne) pèrsonèlemint ; dji lî ê dit pèrsonèlemint ; (quant à soi, pour sa part (à soi)) pèrsonèlemint ; dji n’ ê rin a vèy là-d’dins

 

S0

 

personnifié

, ée adj c’est le diable personnifié, c’ èst l’diâle tot faît ; c’est la bonté personnifiée, c’ èst tot ç’  qu’ i gn-a d’ mèyeû come ome, come feume ; c’est la beauté personnifiée, vos n’ vièroz rin d’ pus bia

 

C60

personnifier

v riprésinter ; il personnifie la beauté, i r’présinte tot ç’ qu’ èst bia ; il personnifie la patience, i r’présinte li pacyince

 

C60

personnifier

, -ication, pèrsonifiyî, -icåcion

 

E0

perspective

nf (abstrait) rien que la perspective de son arrivée, rin d’djà qui d’ sondjî qu’ i va v’nu ; il a déjà des perspectives d’avenir, i sondje dèdja à ç’ qu’ i va fé pus taurd

 

C60

perspective

côp d’ oûy, pwint d’ vûwe

 

E0

perspicace

[adj] (e) sûti, èye, (o-c) subtil, e, (c) avizant, e, (c) qui v(w)èt clér, (o) qui wèt clér

 

G100

perspicace

adj qui vèt clér, fin ; c’est quelqu’un de perspicace, c’ è-st-one saquî qu’ vèt clér ; il n’y a pas plus perspicace, pus fin qu’ li, gn-a pont; (expr) c’ èst l’ ouy qu’ i nos faut douviè, èt l’ bon, di-st-i l’ bwagne, c’est l’œil qu’il faut ouvrir et le bon, dit le borgne, il faut être perspicace ; i comprind bin « minouche » sins qu’ on n’ dîye « nosse tchèt », il comprend bien « minet » sans qu’ on doive lui dire « notre chat », il est perspicace ; i faît nwâr èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait noir là où il se perd, il est perspicace ; on pout bin dîre qu’ i n’ a nin on stron è-st-ouy, on peut bien dire qu’il n’a pas un étron dans l’ œil (grossier), il voit clair, il est perspicace; pus fin qu’ li, c’ èst dè l’ sôye, plus fin que lui, c’est de la soie, il est très perspicace

 

C60

perspicace

, -cité ; voy. SAGACE

 

E0

persuader

v mète è l’ tièsse; il m’a persuadé de le suivre, i m’ a mètu è l’ tièsse d’ aler avou li ; être persuadé, awè dins l’ bon qui, awè dins l’ bone qui, ièsse dins l’ bone qui, ièsse sûr, si mète dins l’ idêye qui ; je suis persuadé qu’il viendra, dj’ a dins l’ bone qu’ i vêrè ; il s’est persuadé que ça marcherait, i s’ a mètu dins l’ idéye qui ça îreûve; je n’en suis pas persuadé, dji n’ è so nin pus sûr qui ça ; il en reste tout à fait persuadé, i n’ è vaut nin dèmorde ; « Audjoûrdu, lès djins ont dins l’ bon qui l’ uviêr èst vrêmint oute. » (E. Gilliard); (expr) dj’ ètind qu’ vos l’ dijoz, là !, j’entends que vous le dites, mais vous ne me persuadez pas; on n’ mè l’ saureûve todi awè foû di m’ tièsse, on ne pourrait quand même pas me le retirer de la tête, j’en suis persuadé ; (se) awè è l’ tièsse, si mète è l’ tièsse ; il s’ était persuadé qu’il devait partir, il aveûve è l’ tièsse qu’ i lî faleûve ènn’ aler; il reviendra, vous devez vous en persuader, i r’vêrè, mètoz bin ça dins vosse tièsse

 

C60

persuader

pèrsuwåder (-ou-)

 

E0

persuader

vt pèrsuwâder ; dji l’ ê pèrsuwâdé d’ vinde sa mâjon

 

S0

persuasif

, ive adj il a été persuasif, ci qu’ ‘l a là dit, on n’ saureûve todi aler conte ; vous êtes si persuasive que j’irai, dj’ îrè pusqui dji n’ saureûve aler conte vos raîsons

 

C60

perte

[nf] piète

 

G100

perte

nf piète ; une perte de temps, one piète di timps ; ce n’est pas une grande perte, ci n’ èst nin one grande piète ; il n’y a rien de plus triste que la perte d’un enfant, piède on-èfant, i gn-a rin d’ pus trisse ; il a subi de graves pertes d’ argent, il a pièrdu one masse di caurs ; il est en perte de vitesse, i n’ va d’djà pus si rade; (loc) à perte de vue, au pus lon qu’ on sét veûy, jusqu’ à todi ; en pure perte, à maulvau; (expr) nos-avans pièrdu l’ pus bèle dès plumes di nosse tchapia, nous avons perdu la plus belle plume de notre chapeau, nous avons perdu le meilleur des nôtres ; nos-èstans come lès queuwes dès vatches, nos-è ralans après têre (iron), nous sommes comme les queues de vache, nous retournons à la terre, nous sommes en perte de vitesse ; piète èt gangne, c’ èst frére èt soû, perte et gain sont frère et sœur, il faut toujours s’attendre à l’un et à l’autre

 

C60

perte

piète ; [agir] en pure perte, à l’ vûde, à målvå, po rin, po li rwè d’ Prûsse ; _ de temps, on pièd’-timps, voy. CONTRETEMPS ; _ insignifiante, on peûs foû d’ on stî ; passer par profits et pertes, loyî à s’ djambe ; conduire (qn) à sa _, miner ås lurcètes ; (houill) _ d’air, d’eau, ripassèdje

 

E0

perte

(fait de perdre (de l’argent)) piète ; vinde à piète ; à _ de vue, à piète di vûe ; cès tèrins-là, à piète di vûe, c’ èst lès cis do baron ; en pure _ (sans résultat), à mâlvâ, à l’ vûde ; travayi à mâlvâ ; bouchi à mâlvâ ; kichiri sès sous à mâlvâ ; travayi à l’ vûde ; pârler à l’ vûde ; _ financière importante, pètêye ; i n’ lî fârot nin deûs pètêyes come ça, sinon il èst po l’ diâle ; ubir une lourde _, gober on bê bouyon ; subir de lourdes _s financières, fé la culbute ; si cela n’apporte pas de bénéfice, cela n’entraînera pas non plus de _, s’ i n’ toume rin d’dins, i n’ toumerè rin foû (Te.) ; occasionner (à qqn) une lourde _ financière (en affaires, au jeu), essuyer une lourde _, si fé gorder, swaler la panse (à quéke onk) ; ; subir la _ de, a fé po (litt. « en faire pour ») ; ils ont encore perdu une vache, is ‘nn’ ont co fêt po one vatche ; quelle _ il a subie !, i ‘nn’ gobé one, di sâce !; travailler en pure _, piède sès pon.nes (Te.) ; subir la _ de, a fé po (litt. « en faire pour ») ; j’ai subi la _ de ma belle couveuse, dji ‘nn’ ê fêt po ma bèle coverèsse ; il y a subi une grosse _, il î è pièrdou sès culotes 

 

S0

pertinemment

adv il a parlé pertinemment, c’ èst fwârt bin ç’ qu’ il a là dit ; je le sais pertinemment, djè l’ sé fwârt bin

 

C60

pertinemment

pèrtinamint ; dji sé pèrtinamint bin qu’ c’ èst vrê

 

S0

pertinent

, ente adj (qui convient, judicieux) c’est une remarque pertinente, c’ è-st-one sûtîye rimârke ; il a donné une réponse pertinente, il a rèspondu come i faleûve; (expr) pign su s’-t-ouy !, pan sur son œil, c’est une remarque pertinente

 

C60

pertinnemment

pèrtinen.mint

 

E0

perturbation

nf mettre de la perturbation, foute l’ atèléye ; on annonce une perturbation atmosphérique, on-z-anonce do mwaîs timps

 

C60

perturbation

voy. BOULEVERSEMENT

 

E0

perturber

v (déranger) foute l’ atèléye ; il est encore venu tout perturber ici, il a co v’nu foute l’ atèléye véci ; tout est perturbé, i gn-a tot qu’ èst cu d’zeû cu d’zos; (troubler) vous le perturbez, vos lî fioz piède li tièsse ; vous voyez bien qu’il est perturbé, vos vèyoz bin qu’ i n’ sét pus qwè ; (hors de ses habitudes) foû d’ sès waîbes, d(is)waîbyî ; être perturbé par une idée lancinante ; il est perturbé, i gn-a one saqwè què l’ grabouye

 

C60

pervenche

[nf] (o) paukî d’ ayes [nm], (c) fleûr di mwârt, (c) paukî d’ pucèle [nm], (e) pèrvintche

 

G100

pervenche

n fleûr di mwârt, paukî d’ pucèle (m)

 

C60

pervenche

pèrvintche, vintche (La.), påkète dè hâye (Rob.)

 

E0

pervenche

(fleur) pèrvenche ; adj (de la couleur bleu clair ou bleu-mauve)  pèrvenche ; one bèle cote bleû pèrvenche

 

S0

pervers

, erse adj et n losse, mauvaîs byin (nm) ; c’est un être pervers, i n’ sondje qu’ à fé l’ mau ; c’est une perverse, c’ è-st-one mwaîje ; des attitudes perverses, dès laîdès maniéres

 

C60

pervers

, -e cålin, -ène ; voy. MÉCHANT, VAURIEN

 

E0

pervertir

v (rendre mauvais) disbautchî, fé toûrner mau ; c’est lui qui l’a pervertie, c’ èst li què l’ a faît toûrner mau

 

C60

pervertir

dibåtchî, gåter ; se _, toûrner à cråwe

 

E0

Perwez

npr Pèrwé

 

C60

Perwez-Haillot

npr Pèrwé

 

C60

Péry

au _, å Pèrî, l.-d. de Liège

 

E0

pesage

nm (action de peser) pèsadje ; pendant le pesage, timps do pèsadje ; on n’a pas encore effectué le pesage, on n’ a nin co faît l’ pèsadje; (détermination des poids) des appareils de pesage, dès machines po pèser, balance, pèzwè

 

C60

pesage

pôsèdje

 

E0

pesage

pèsèdje

 

E0

pesage

pèsèdje ; li pèsèdje dès judokas

 

S0

pesamment

adv di tot s’ pwèd; il est retombé pesamment, il a r’tchèyu d’ tot s’ pwèd

 

C60

pesamment

pèsan.mint ; qui se meut _, loûr, -e (loûr, loûde Ve., …), voy. LOURDEMENT

 

E0

pesamment

(d’un pas lourd) pèsamint ; i martche pèsamint (ou pèsant)

 

S0

pesant

, ante adj (qui pèse lourd) pèsant (-e) ; un panier pesant, on pèsant pani ; c’est assez pesant , ça a d’djà do pwèd; (loc) valoir son pesant d’or, valu tchêr; (pénible à supporter) cela devient pesant à supporter, ça d’vint pèsant à sopwârter ; en avoir pesant (ressentir douloureusement qqch), ènn’ awè pèsant, ènn’ awè gros su si stomak ; (qui donne une impression de lourdeur) il a une démarche pesante, il èst pèsant po roter ; il a la main pesante (il est malhabile), il a l’  mwin pèsante ; j’ai la tête pesante, i gn-a m’ tièsse qu’ èst pèsante

 

C60

pesant

pèsant, -e, voy. LOURD ; devenir _ (à porter), pèsanti ; avoir la tête _e, aveûr li tièsse pèsante, dès brouheûrs è l’ tièsse

 

E0

pesant

, -ante adj (lourd, lourde) pèsant, -ante ; dji la pinso pus pèsante ; c’ èst pèsant come do plomb ; j’ai la tête lourde, dj’ ê la tièsse pèsante ; je me sens lourd, dji sû pèsant ; il marche d’un pas _, i martche pèsant (ou pèsamint) ; valoir son _ d’or, valèr si pèsant d’ ôr

 

S0

pesanteur

nf pèsanteû

 

C60

pesanteur

pèsanteûr

 

E0

Pesche

npr Pèche

 

C60

Pesché

(n de famille) Pèché

 

S0

Peschon

(n de famille) Pèchon

 

S0

pèse-bébé

nm balance (f)

 

C60

pesée

nf pèséye ; effectuer la pesée, fé l’ pèséye, pèser

 

C60

pesée

pèsêye ; faire une _ (à l’aide d’un levier), djîstrer, fé ‘ne djîsse

 

E0

pesée

pèsêye ; aller à la _ des petits enfants (se rendre à la consultation des nourrissons), aler à l’ pèsêye dès p’tits-afants

 

S0

pèse-lait

peûse-lècê

 

E0

pèse-lettre

nm balance

 

C60

pèse-personne

nm balance

 

C60

peser

[v] pèser

 

G100

peser

vt (déterminer le poids) pèser ; peser une lettre, pèser one lète ; peser exactement, fé l’ traît ; peser au gramme près (pour être certain de ne pas donner plus qu’il ne faut), pèser s’-t-âme ; peser généreusement, forpèser ; tricher pour faire le poids, mète li boulon po fé l’ pwèd; (loc) tout bien pesé, tot compté tot rabatu ; peser le pour et le contre, bin tot pèser, bin tot compter, bin rèflèchi; (expr) i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, à un gramme près; vi pèser ; il pèse environ cent kilos, i pèse dins lès cint kilos ; cela pèse peu, ça n’ pèse wêre, c’ èst lèdjêr ; cela pèse lourd, c’ èst pèsant ; la solitude lui pèse, i ‘nn’ a pèsant d’ ièsse todi tot seû; (au figuré) compter ; à ses yeux, je ne pèse pas lourd, dji n’ compte nin por lèy ; cela ne pèse pas lourd dans la balance, c’ èst wêre di chôse ; ça èt rin, c’ èst l’ compte; (être pénible, difficile à supporter) pèser ; cela commence à peser, ça c’mince à ièsse pèsant; (appuyer) pwârter ; la pierre pèse sur le grain, li pîre pwate su l’ grin ; (se) si pèser

 

C60

peser

pèser ; _ outre mesure, forpèser ; voy. JUSTE ; acheter sans _, voy. BLOC ; cela me pèse, voy. CHARGE ; se laisser _ (au bras de qn, …) à, si lèyî (a)pèsanti

 

E0

peser

vt (déterminer le poids (de qqn ou de qqch)) pèser ; pèser trop p’titemint ; pèser trop fwart ; pèser rik èt rak ; pèser jusse ; i fârè pèser lès djambons ; dj’ ê pèsé lès sètchs su la bascule ; s’il faut _ (faire le compte exact des efforts de) chacun, il n’y a plus moyen de travailler ensemble, s’ i fât pèser, i gn-è pus mwayin d’ travayi assone ; vi (avoir tel poids) pèser ; ma vatche ni pèsot nin co tant qu’ ça ; vt _ de nouveau, ripèser ; i fât qu’ dj’ alinche ripèser l’ vê po vèy s’ il è bin profité ; (moralement) toumer dur ; tot lî toume dur ; ça lî toume dur d’ aler à l’ guère ; cela lui pesait de faire son service militaire, i ‘nn’ avot pèsant d’ aler sôdârt ; cela me pèse de partir, ça m’ vint mâ d’ ann’ aler (ou dji m’ a vin mâ d’ ann’ aler) (litt. « cela me vient mal de m’en aller » ou « je m’en viens mal de m’en aller ») ; _ (sur) (exercer une pression (sur)), pwarter ; (t. de meunerie) les pierres meulières exercent [sur le grain] la pression nécessaire (pour le broyer), lès pîres pwartant bin (Vau.) ; tout bien pesé, tu n’as qu’à le faire toi-même, tot bin compté, tu n’ ès qu’ à l’ fé ti-min.me ; tout bien pesé, vous n’avez qu’à le faire vous-même !, tot bin compté, vos n’ avoz qu’ à l’ fé vos-min.me !

 

S0

peseur

, euse n pèseû (-se)

 

C60

peseur

, -euse pèseû, -eûse ; préposé au pesage des véhicules, wagons, …, pèseû, basculeû

 

E0

peson

nm pèsia, pèzwè

 

C60

peson

voy. BALANCE

 

E0

peson

(balance romaine) pèsê ; lès martchands d’ lokes avint todi leû pèsê

 

S0

pessimisme

pèssimisse

 

S0

 

 

pessimiste

adj et n être pessimiste, awè mwaîje idéye, ni nin awè bone idéye ; je suis pessimiste, dj’ a mwaîje idéye, dji n’ a nin bone idéye ; n prétche-misére ; c’est un pessimiste, c’ è-st-on prétche-misére, i n’ a jamaîs bone idéye, i vèt todi tot nwâr; (expr) i vèt todi tot au pus laîd, il voit toujours tout au plus laid, c’est un pessimiste

 

C60

pessimiste

adj et n pèssimisse ; (formule qui introduit un avis _ quant à la suite des événements) dji n’ lî souwête pont d’ mâ, mês (…) (litt. « je ne lui souhaitepas de mal, mais (…) » ) ; (réplique à qqn qui vient d’émettre une supposition jugée exagérément _) si l’ cièl chire, dji s’rans nètyis tortos ! (litt. « si le ciel se déchire, nous serons tous foutus ! »)

 

S0

Pessoux

npr Pèssou

 

C60

peste

nf (épidémie) pèsse ; ils ont été atteints de la peste, il ont ieû l’ pèsse; (expr) je le crains comme la peste, dj’ ènn’ a peû come do vèt’ diâle, je le crains comme le diable vert; (méchante femme) gale, pwèson (m) ; c’est une peste, c’ è-st-one gale; (enfant espiègle) petite peste, ârsouye, glawine; (imprécation) la peste !, qu’ il soit maudit !, qui l’ diâle l’ apice !

 

C60

peste

pèsse, voy. EMPESTER, INFECTION, PUANTEUR ; fig. une petite _, ine pitite gale ; une vraie _, ine måle gale ; la _ soit de lui !, voy. DIABLE ; _ !, qu’il fait froid !, îy, qui dj’ arawe !, qu’ i fêt freûd !

 

E0

peste

pèsse ; djo l’ hê come la pèsse ! ; (personne ou chose nuisible, pernicieuse) pèsse ; cès chèdrons-là, c’ è-st-one e-st-one bèle pèsse ; one parèye, c’ èst la pèsse èt l’ colèrâ ! 

 

S0

pester

v ènn’ awè après, ènn’ awè su, ièsse mwaîs après, … autoû di,  … su, maroner; il pestait contre tout le monde, i ‘nn’  aveûve après tot l’ monde

 

C60

pester

pèster ; voy. ENRAGER

 

E0

pester

vi (fulminer) pèstèler ; i pèstèle todi sur mi 

 

S0

pesticide

nm pèsticide

 

C60

pestiféré

, ée, adj qu’ a l’ pèsse ; ce sont des pestiférés, il ont l’ pèsse

 

C60

pet

nm proute (f), vèsse (f) ; série de pets, pèterîye (f); (expr) ça ne vaut pas un pet, ça n’ vaut nin one tchitche, ça ne vaut pas une tranche de pomme séchée; il a ostant d’ idéyes è l’ tièsse qu’ on tchin à d’ vèsses o cu, il a autant d’idées dans la tête qu’un chien a de vesses dans le derrière, il n’a pas d’idée, il ne faut pas compter sur lui ; i n’ a nin one vèsse à foute, il n’a pas un pet à faire, il n’a rien à faire ; i n’ faut nin r’niyî s’ cu por one vèsse, il ne faut pas renier son derrière pour un pet, il faut assumer ses responsabilités ; tot ça po one vèsse mau toûrnéye, tout cela pour un pet mal tourné, pour rien ; tot ça po dès pèts d’ tchèt, tout cela pour des pets de chat, idem

 

C60

pet

prote (-ou-) (nf), trote (nf), pèt ; _ de maçon, pèt à flotche ; fig. pet-de-nonne, pouf

 

E0

pet

pèt, proute, trote, vèsse ; fé dès pèts ; (réflexion plaisante à l’adresse de qqn qui vient de lâcher un pet) (litt « si on chante comme ça à ton enterrement, il y aura plus de porcs que de gens ») si on tchante come ça à ti atèremint, i gn-ârè pus d’ porcês quu d’ djins ; fé one trote (syn. troter) ; (menace à l’adresse d’un jeune enfant) dji va t’ côper l’ filé do l’ trote ! (litt « je vais te couper le filet du pet ! ») ; il è todi pète ou trote ; onom. qui imite le bruit d’un _, proute ; pet malodorant, vèsse di tchin ; émettre un pet silencieux, spotchi one vèsse

 

S0

 

pétanque

nf djeu d’ boles, pètanke

 

C60

pétant

, ante adj pètant (inv) ; à midi pétant, à doze eûres pètant

 

C60

pétant

, -ante adj (sonnant, -ante) pètant, -ante ; il èst quatre eûres pètantes (ou pètant)

 

S0

pétarade

nf caboucherîye, copèterîye, pètarâde, rambouchadje (m)

 

C60

pétarade

pètåhe, quowêye (, trågnêye) di pèts, pro(u)telèdje, trotelèdje, tråtelèdje 

 

E0

pétarade

(anc.) faire une _ (de coups de fusil, de pétards) à l’occasion d’une noce), tirer lès campes

 

S0

pétarader

v pètârder, pingnî ; action de pétarader, cabouchadje (m), pètârdadje (m); (orage) bouchî, cabouchî, rambouchî, roumediner

 

C60

pétarader

pètårder, proter, pro(u)teler, pratcheler (Wa., Ber.), troteler, tråteler, (plaist) piède sès preunes (Wa.), hiyî l’ teûle (Fe.)

 

E0

pétarader

vi (faire entendre une suite de détonations) pètârder ; ça pètârdot dins totes lès cwanes

 

S0

pétard

nm  (explosif) pètârd ; lancer des pétards, lancî dès pètârds; (bruit, tapage) ils en ont fait un de pétard, il ont mwinrné la vîye, il ont faît one vîye, il ont foutu on trayin (d’ tos lès diâles) ; il va y avoir du pétard, ça va toûrner mau, ça va aler mau; ( derrière) fèssârd, pètârd

 

C60

pétard

, -er pètård, -er ; pétard d’enfant, crik-crak

 

E0

pétard

(petite charge explosive) pètârd ; fé pèter dès pètârds

 

S0

pétasite

tchapê-d’-êwe, tchapê-d’-macrale, paraplu, sâvadje rûbâbe (Ma.), cotrê d’ tîhe (Bév.-Xho.)

 

E0

pétasites

nm pl tchapia d’ aîwe

 

C60

pétaudière

nf brôdion (m), tribouye-mârtia (m) ; vous auriez vu cette pétaudière !, il aureûve falu veûy qué brôdion !

 

C60

pétaudière

margaye, tchêve di sots ; voy ; DÉSORDRE

 

E0

pet-de-nonne

pète-di-none (nf)

 

S0

péter

[v] vèssî, prouter

 

G100

péter

v (faire un pet) brodeler, pèter, prouter, vèssî; action de péter, brodeladje (m), pètadje (m), proutadje (m), vèssadje (m); (expr) c’ èst come s’ on pètereûve dins one basse, c’est comme si on pétait dans une mare, ça n’a aucun résultat ; li cia qu’vout pèter pus hôt qui s’ cu, i faît on trau à s’ dos (iron), celui qui veut péter plus haut que son derrière, il se fait un trou dans le dos, celui qui est vaniteux risque le ridicule ; va-z-è pèter è l’ èglîje, ti dîrès qu’ c’ èst lès sints, va-t’en péter à l’église, tu diras que ce sont les saints, tu n’es qu’un hypocrite; (éclater avec bruit) pèter, copèter

 

C60

péter

pèter, troter, proter, prouteler, craker, pèyî, fé aler s’ pèta ; _ fréquemment, aou l’ pèyate (, -ote) (Fl.) ; drogue pour faire _, pèya

 

E0

péter

vi (faire un pet) pèter, prouter, fé one proute, troter, (plaist) tirer l’ canon; i trotot come on vî tch’vau ; (éclater avec bruit) pèter ; fé pèter la scordjîre ; fé pèter dès pètârds ; empl impersonnel timps d’ l’ orèdje, il è pèté (ou craké ou bouchi) on fâmeûs côp ; (casser brusquement) pèter ; la plake do l’ cwisignère è pèté ; l’ ampoule è pèté

 

S0

péteur

, euse nm pètaud (-e), pèteû (-se), vèssaud (-e), vèsseû (-se)

 

C60

péteur

, -euse pètå, -åde, -eû, -eûse ; troteû, -eûse ; pèyå, -åde (Hu., Wa.) ; il a todi l’ pèyote â cou (Fl.) ; voy. FROUSSE

 

E0

péteur

, -euse n pètâ (, -âde), vèssâ (, -âde); gros pètâ ! ; pètârd [forme qui apparaît dans la rimaille citée sous Bastognârd comp. pètâ]

 

S0

péteux

, euse adj (personne peureuse) couyon (-e) ; (personne qui prend des airs) pèteûs (-e) ; (expr) i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il s’imagine avoir pisser la Meuse, il se croit sorti de la cuisse de Jupiter

 

C60

pétillant

, ante adj spitant (-e), qui spite ; de l’eau pétillante, dè l’  sipitante êwe, dè l’ aîwe qui spite ; des yeux pétillants, dès spitants-ouys

 

C60

pétillant

, -e : une gelée _e, ine hiyetante djalêye

 

E0

pétiller

v spiter ; de l’eau qui pétille, di l’ aîwe qui spite

 

C60

pétiller

, -ement pèter, -eler, -èdje

 

E0

pétiller

vi (en parlant du foin bien sec) chigneter ; li foûre cumince à chigneter, i s’rè co vite bon à rintrer ; le feu pétille, il annonce un visiteur, li feû pète, c’ èst signe di visite

 

S0

pétiole

un _ de rhubarbe, on baston d’ rubârbe

 

S0

petiot

, ote adj et n tchîtchî (-ye) ; (terme d’affection) mon petiot, pitchot (-e), pitchou (-ne), pitchounèt (-e), tchîtchî, tchoutchou

 

C60

petiot

, -e peûkèt (-tchèt), f peûkète (, pitchète)

 

E0

petit

, ite adj pitit (-e) ; une petite maison, one pitite maujone ; un petit chien, on p’tit tchin ; une petite fille, one pitite crapôde, on pitite maraye ; un petit enfant, on p’tit èfant; de petits enfants, dès p’tits- èfants ; un petit homme, on manikèt, on bas-cu (iron), onk qu’ èst bas dès potches (iron) ; un petit gros, on p’tit bas soflé, on pamplune, on skènok ; nos petits-enfants, nos p’tits-èfants ; ma petite-fille, mi p’tite-fèye ; mon petit-fils, mi p’tit-fis; quand j’étais petit, quand dj’ èsteûve pitit ; un petit coin tranquille, on p’tit cwin paujêre; (loc) aller son petit bonhomme de chemin, avancî tot bèlotemint ; au petit jour, au sint matin ; avoir une petite santé, ièsse dèlicât’ ; en petite tenue, à mitan tot nu, d’abôrd tot nu ; petit à petit, pate à pate, picote à migote, picote à midjote, pitchote à migote, p’tit à p’tit; « Picote à migote, li brune tèche si vwèle. » (E. Wartique); (expr) deûs pôces di djambes èt li d’drî tot d’ sûte, deux pouces de jambes et le derrière tout de suite après, cet homme est courtaud ; i faît hôt pa d’zeû li (iron), il fait haut par-dessus lui, il est petit ; il a coûtchî dins on lét trop coût, il s’est couché dans un lit trop petit ; il èst p’tit mins il a d’ l’ âdje come li couchèt da Marîye-Djène, il est petit mais il a de l’âge, comme le cochon de Marie-Jeanne, il est petit mais ça ne veut rien dire ; lès p titès bièsses ni mougnenut nin lès grosses (iron), les petites bêtes ne mangent pas les grosses ; lès p’tits n’ ont rin à gangnî à hanter lès grands, les petites gens n’ont rien à gagner à côtoyer les grands (qui ont souvent moins de qualités morales qu’eux)

 

C60

petit

, ite n (personne de petite taille ou en bas âge) pitit (-e) ; nous mettrons les petits devant, nos mètrans lès p’tits pa-d’vant; (de condition sociale inférieure) pitit (-e) ; c’est toujours le petit qu’on écrase, c’ èst todi li p’tit qu’ on spotche; (terme d’affection) mon petit, m’ tchot (m), m’ tchote (f), pitchote (f); (jeune animal) djon.ne ; faire ses petits, sès djon.nes

 

C60

petit

, -e pitit, -e ; un _ bout d’enfant, on tot p’tit bokèt (, gnongnon) d’ èfant ; voy. BOUT, HOMME, SOU, VARIOLE ; _ à _, (di) p’tit à p’tit, pitchote à migote (ou midjote), tchipote à mirgote (Ja.), fribote à migote (Tr.), (du) piyâne à miyâne (Ja.) ; nm petit d’un anima, djône ; faire ses _s, voy. BAS

 

E0

petit

, -ite 1 adj 1) (dont les dimensions sont inférieures à la normale) pètit, -ite ; do l’ pètite avon.ne ; on bê p’tit afant ; sacré p’tit argayon ; çu qu’ èst p’tit èst djinti ; vos-astoz co trop p’tit po mon.ner li tch’vau ;  je suis l’aîné de deux frères et d’une sœur dj’ ê deûs p’tits fréres èt one pètite seûr ; li p’tit dèt ; dès p’tits-ognons ; li monde èst p’tit ! ; c’est un individu de _e taille, c’ è-st-on sacré p’tit pîwitche !; femme de _e taille et rondelette, bodale (Ho., Te, Va., …) ; femme ou fille de _e taille, ramète ; qué p’tite ramète qu’ il è stî marier là !; il est _ et gros, c’ è-st-on p’tit pot d’ toubak ;

un _ bonhomme, (litt on p’tit bout d’ chike. « un petit bout de chique [de tabac] ») ;

 

2) (dont la valeur ou l’intensité est faible) pètit, -ite ; li p’tit ri ; one pètite pleûve ; on p’tit bènèfice ; i tint one pètite botike su l’ Câré ; il jouerait volontiers au _ chef à la maison, i frot co vite li p’tit mêsse à l’ mâjon ; il è on p’tit keûr  ; t’ ès on p’tit èstoumak ; i gn-è on p’tit timps qu’ il èst voye ; rawârdoz jusse one pètite minute ; rentrer aux _es heures, rintrer âs p’tites-eûres ;

 

3) (avec valeur affective) pètit, -ite ; mi p’tit keûr !;  ma p’tite fèye ! ;

 

2 adv 1 (de façon étriquée) pètit ; dj’ ê bâti trop p’tit ; _ à _ (progressivement), p’tit à p’tit ; p’tit à p’tit, l’ ûjê fêt s’ nid ;

 

3 n 1 (personne de petite taille) pètit, -ite ; mètoz lès pus p’tits pa-d’vant ; 2 (personne qui est moins âgée que les grands) pètit, -ite ; i fât qu’ lès p’tits gangninche leû djoûrnêye come lès grands ; lès p’tits comptant co mîs qu’ lès grands ; le plus _ (le plus jeune) va déjà à l’école, li pus p’tit va djà à scole ; (au pl) _es gens, pètits ; c’ èst todi lès p’tits qu’ on spotche ; devenir plus petit, rap’titi 

 

S0

Petit

(n de famille) Peutit

 

S0

petit, e

[adj] (e-c) p(i)tit, e, (o) p(è)tit, e

 

G100

petit-beurre

pètit-beûre

 

S0

petite-fille

[nf] (e-c) p(i)tite-fèye, (o) p(è)tite-fîye

 

G100

petite-fille 

pètite-fèye

 

S0

petitement

adv (à l’étroit) pititemint ; être petitement logé, ièsse pititemint lodjî; (chichement) à l’ rassatchète, au pus strwèt, au rastrindu ; ils vivent petitement, is vikenut au pus strwèt

 

C60

petitement

pititemint

 

E0

petitement

(à l’étroit) pètitemint ; is sont lodjis tot p’titemint

 

S0

petite-nièce

pètite-nèveûse

 

S0

petitesse

nf pititèsse, pititeû,

 

C60

petitesse

pititèsse

 

E0

Petit-Fays

npr Pitit-Fayis

 

C60

petit-fils

[nm] (e-c) p(i)tit-fis, (o) p(è)tit-fis, p(è)tit-gârçon

 

G100

petit-fils

, petite-fille n pitit-fis (f pitite-fèye) ; la petite-fille de Marie, li p’tite-fèye da Marîye

 

C60

petit-fils

, petite-fille pitit-fis, pitite-fèye ; lès p’tits-èfants d’ on grand-pére, … d’ one grand-mére

 

E0

petit-fils

pètit-fis

 

S0

petit-gris

nm (écureuil) spirou; (petits escargots bruns) caracole (f)

 

C60

Petit-Hallet

Pitit-Halèt (à P’tit-), village

 

E0

pétition

nf pèticion ; faire une pétition, fé one pèticion, pèticioner ; action de pétitionner, pèticionadje (m)

 

C60

pétition

, -onner, -onnement, -eur pèticion, -er, -èdje ou -emint, -eû

 

E0

pétition

pèticion ; dj’ ê signé la pèticion

 

S0

pétitionner

v fé one pèticion, pèticioner ; action de pétitionner, pèticionadje

 

C60

petit-lait

nm bûré

 

C60

petit-lait

dè p’tit (, clér, cramé) lècê, dè clé-lècia (Hu.) ; _ qui s’égoutte du fromage blanc, dè clér di makêye, dè clér, do clér-sor (St., …), di l’ êwe di makêye (Vo.) ; voy. BABEURRE

 

E0

petit-lait

pètit-lacê ; vos pwateroz li p’tit lacê à lès vês

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

petit-maître

voy. FRELUQUET

 

E0

petit-nègre

pètit-nêgue ; c’ èst do p’tit nêgue qu’ i pâle là

 

S0

petit-nerf

nm buftèk, filèt, pitit-niêr

 

C60

petit-neveu

, petite-nièce n pitit-nèveû, pitite-nèveûse

 

C60

petit-neveu

, petite-nièce pitit-nèveû, pitite-nèveûse

 

E0

petit-neveu

pètit-nèveû

 

S0

Petit-Rechain

Pitit-R’tchin (à P’tit)-, village

 

E0

petits-enfants

nm pl pitits-èfants

 

C60

petits-enfants

pètits-afants

 

S0

petit-suisse

nm makéye (f)

 

C60

Petit-Thier

Lu P’tit-Tièr (â P’tit-), village

 

E0

Petit-Thier

(localité de la commune de Vielsalm) Lu P’tit-Tièr

 

S0

pétoche

nf pèpète ; avoir la pétoche, awè l’ pèpète

 

C60

pétoche

(frousse) pèpète ; i ‘nn’ avot oune, sés-se, di pèpète !

 

S0

pétoire

nf (sarbacane de sureau) soflète

 

C60

pétoire

voy. CANNONIÈRE (jouet)

 

E0

peton

nm pîtot

 

C60

peton

pîpîd, pîkèt, pètot

 

E0

pétrifier

v (clouer sur place) astamburner, stamburner ; « Dj’ a d’mèré astamburnéye. » (A. Bacq) ; (expr) dji n’ vikeûve pus, je ne vivais plus, j’étais pétrifié ; il èsteûve pus mwârt qu’ è vike, il était plus mort que vivant, il était pétrifié

 

C60

pétrifier

, -ication pètrifiyî, -iyèdje ou -icåcion

 

E0

pétrin

nm maî; mélanger la pâte dans le pétrin, prusti dins l’ maî; (expr) èlle a mètu sinte Marîye è l’ maî, elle a mis sainte Marie dans le pétrin, elle a mis trop d’eau dans la pâte; se tirer du pétrin, si tirer do wachis’ , se tirer du bourbier

 

C60

pétrin

(nf), (anc.) prustin, pètrin ; être dans le _, èsse so ’ne måle cohe, divins ‘ne måssîte bouwêye, divins on bèl apanaje, è l’ cwate, è maras’ (Re.), è l’ logne (Ans, Se.), è låburin (lâbri Sart, labrê La.), toumer è l’ coufåde (anc.), èsse divins l’ pètrin ; voy. ARGENT, ATTRAPÉ, BESOIN, DRAP

 

E0

pétrin

(maie) mê (mwê Ba.) (nf) ; une table-_, one mwê su pîd

 

S0

pétrir

[v] (e-c) prusti, (o) prèsti

 

G100

pétrir

v (travailler la pâte) prusti ; action de pétrir, prustichadje (m) ; nous pétrissons, nos prustichans ; ils pétrissent, is  prustichenut ; il pétrissait, i prusticheûve ; il pétrira, i prustirè ; pétrissons, prustichans ; pétrissant, prustichant ; pétri, prusti ; pétrir de l’ argile, prusti d’ l’ aurzîye; (expr) il a stî prusti à l’ frède aîwe, il a été pétri à l’eau froide, c’est un indolent; (frotter la peau avec une pommade) plaustri

 

C60

pétrir

prusti, påstri, fé l’ påsse è l’ mê ; _ soigneusement, kiprusti ; (anc.) _ avec les mains un mélange de fine houille et de glaise, kimaketer dè l’ tèroûle po fé dès hotchèts, _ avec les pieds, tripeler lès hotchèts ; _ la tourbe de tan avec les pieds, troufeler (St.)

 

E0

pétrir

vt pâstriyi, pâstrifiyè (Te.) ; pâstriyi la pâsse

 

S0

pétrissage

, -eur, -euse prustihèdje, -eû, -eûse, -erèsse ; pétrisseur de tourbe de tan, troufeleûr (St.)

 

E0

pétrochimie

nf pètrochimîye

 

C60

pétrole

nm pètrole (f) ; du pétrole, dè l’ pètrole ; lampe à pétrole, lampe à l’ pètrole ; un poêle à pétrole, one sitûve à l’ pètrole ; réchaud à pétrole, pètroleûse (f)

 

C60

pétrole

pètrole (nf)

 

E0

pétrole

pètrole

G0

pétrole

pètrole (nf) ; li martchand d’ pètrole (syn pètrolî) ; on bidon d’ pètrole ; aler quèri do l’ pètrole ; one lampe à pètrole (syn kinkèt) ; (en apposition) one sitofe bleû pètrole

 

S0

Pétronille

npr Pètronîye ; (expr) s’ i ploût, sinte Pètronîye (preumî d’ jun), quarante djoûs d’ rote, lâve sès guènîyes, s’il pleut, sainte Pétronille, quarante jours de suite, lave ses guenilles

 

C60

Pétronille

Pétronèle (-inèle), Pènèle (Tr.) ; Nèle, Nènèle

 

E0

Pétronille

(prénom f) Pètronile ; (interpellation à l’adresse d’une petite fille) sacré p’tite Pètronile !

 

S0

pétulance

, -ant, -e pètulance, -ant, -e ; voy. REMUANT, TRACASSIER, TURBULENT

 

E0

pétulant

, ante adj abume (nf), ârlèkin (nm), ârwine, èyauve, gârnissaîre, rouf-tot-djus (nm) ; elle est pétulante, èlle è-st-èyauve ; qu’il est pétulant !, qué gârnissaîre, ci-là !, qué rouf-tot-djus !

 

C60

peu

[adv] , (e-c) wêre, (o) wére

 

G100

peu

adv pau, wêre ; il y en a peu, (i) gn-a wêre ; il y en a trop peu, (i) gn-a trop pau,  trop wêre; un peu, one miète, on pau, nin dès masses, nin grand tchôse, nin po criyî, nin po bin d’ qwè, nin po dîre, nin po s’ vanter, one idéye, one lârme, one gote, on filé ; un peu d’eau, one miète d’ aîwe, one lètchète d’ aîwe, one lârme ; j’en ai un peu, dj’ ènn’ a one miète ; un peu plus, one miète dipus ; un peu plus loin, quate pas pus lon; très peu, nin chîs côps d’ trop, nin dès masses, nin po criyî; (loc) à peu de choses près, à wêre près ; à peu près, à pau près, à peû près ; pour un peu, il s’en fallait de peu, co one miète; (peu de temps) avant peu, d’ici peu, divant wêre, dins wêre di timps, binrade ; depuis peu, dispûs wêre di timps ; en peu de temps, su pont d’ timps, su wêre di timps ; très peu de temps après, one miète pus taurd ; il nous reste deux jours, c’est peu, nos n’ avans pus qu’ deûs djoûs, c’ èst wêre di timps; (avec un verbe) peu importe, ça n’ faît rin ;  peu me chaut , qu’ èst-ce qui ça m’ pout fé ! ; il marche peu, i n’ rote wêre ; on en voit peu, on n’ è vèt wêre; nous y allons peu, nos n’ î alans nin sovint ; nous le voyons peu, nos n’ è l’  vèyans nin dès masses; (avec un adj) nous étions peu nombreux, nos n’ èstin.n nin à bran.mint; il paraissait peu content, i n’ aveûve nin l’ aîr fwârt binauje ; il est peu bavard, i n’ èst wêre causant; il n’était pas peu fier, i s’ rècrèsteûve; (avec un adv) peu souvent, nin sovint ; si peu que ce soit, si wêre qui ç’ fuche; (expr) faut côper d’vant d’ ièsse dobe, il faut couper avant d’être double (jeu de cartes), mieux vaut peu que rien ; i gn-a qui l’ trop wêre qui jin.ne, il n’y a que le trop peu qui gêne ; onk, c’ èst wêre, deûs, c’ èst bran.mint, trwès, c’ èst d’trop, un, c’est peu, deux, c’est beaucoup, trois, c’est trop ; on d’méy ou vaut mia qu’ one sicaugne, un demi œuf vaut mieux qu’une écaille, mieux vaut peu que rien; quand on-z-è-st-à pau près bin, il î faut d’mèrer, quand on est à peu près bien, il faut y rester, il faut savoir se contenter de sa situation de crainte d’ en avoir une plus mauvaise

 

C60

peu

(pôk à la pause ou qqf devant voyelle à Ve., St., Ma.) ; trop _, (trop) pô ; _ à _, voy. PETIT ; ni _ ni prou, ni pô ni gote ; un _, on pô, on tot p’tit pô, (ard) on tot pô(k), ine gote (, îdèye, miyète), ine pitite îdèye, voy. BRIN, TANTINET ; un _ (= plus ou moins) ; le vent est un _ au nord, li vint èst sakènemint è bîhe (Iz.) ; il est un _ roux, il èst sakinemint rossê (Ma.  GdH.) ; il y a si _ (à manger, à  boire) que ce n’est presque rien, i n-a lofète (Hu., Ro. ; lohète Tr., Cha., lovète Fa.), råhète (Ber. ; râyète Ber.) ; vos-ârez râyète (, crânète) avou çoula (Se.) ; voy. BRIBE, PINCÉE ; _ de chose, pô (, wê) d’ tchwè ; ce n’est pas _ de chose, ci n’ èst nin p’tite bîre, … dè l’djote, voy. CAMELOTE ; peu s’en faut, i gn-a wêre d’ adîre, i gn-a si pô qu’ rin ; sous _, divins pô, divins wêre, må pô d’ timps ; depuis _, dispôy wêre ; à _ près, à (ard â) pô près, so pô d’ tchwès près, åtoû d’ là, voy. ENVIRON ; il y en a trente ou quarante, un _ plus, un _ moins, ènn’ a trinte ou quarante ou té compte (Se.) ; un _ plus, je ne vous voyais pas, co on pô, dji n’ vis vèyéve nin ; homme de _, voy. HOMME ; fille de _, voy. DÉVERGONDÉE

 

E0

peu

adv 1 un peu, 1) on pauk ; il è ploû trop pau(k) ; pau(k) à pau(k) ; ça èst co on pau(k) niche ; vin on pau(k) voci ; choûte on pau(k) ; dji t’ dimande on pau(k) ! ;

2) un peu de (une petite quantité de), one miète di ; vûdoz-me one miète di cafè ; adv un _, one miète ; il èst one miète pus grand qu’ mi ; il paraît que tu as payé cela deux mille [euros] ? oui, et encore un peu plus, i parèt qu’ t’ ès payi ça deûs mile ? – ây, èt co la rawète ! ;

3) un peu trop (+ adj), one idée trop ; il a coupé la poutrelle un peu trop court, il è côpé la poûtrèle one idée trop coûte ; votre pantalon est un peu trop long, vosse pantalon èst one idée trop long ;

 

2 à peu près (approximativement), à pau près, saquinemint ; dj’ ê à pau près m’ compte ; il è à pau près fini ; à pau d’ tchôse près, ça èst jusse ; dins pau d’ timps ; su pau d’ timps, ça è stî fini ; i fât pau d’ tchôse pa dès côps ; c’ èst pau d’ tchôse di lu ; ç’ astot saquinemint ça ; dji vè saquinemint çu qu’ ça vout dîre ; je lis à peu près (j’arrive à déchiffrer) ce qui est écrit sur le papier, dji lî saquinemint çu qu’ èst scrît su l’papî ; à peu de chose près, co on pauk, (trivial) à one couye di pus’ près ; à _ de chose près, j’étais mort, co on pauk èt dj’ asto mwart ; à peu de chose près, je recevais la poutrelle sur la tête, c’ on pau(k), dj’ avo la poûtrèle su la tièsse ;

 

3 _ (de), wêre (di) ; à peu de chose près, il me vendait la pâture, à wêre près, i l’ vindot, la pature

 

4 très peu de personnes, trwas pèlés èt deûs tondous ; i gn-avot trwas pèlés èt deûs tondous à mèsse ; très peu de gens, pèlés èt deûs tondous (litt. « trois pelés et deux tondus ») ;

 

5 si peu de, ca pau(k) di ; si peu de neige qu’il y ait, ces souliers dérapent ; ca pauk d’ îvièr qu’ i gn-avuche, cès solés-là chiglant ; si peu que, ca pau(k) quu ; si peu que l’on se remue, on a chaud, ca pau qu’ on s’ rimouye, on-è tchôd ; si peu que ce soit ça fait toujours du bien, ca pauk quu ç’ astuche, ça fêt todi do bin ; ils sont trop peu nombreux pour faire fonctionner la ferme, is n’ sont pont d’ djins po fé aler la cinse

; si peu que ce soit, si pauk quu rin ;

 

6 si peu que, si pau(k) quu ; si pauk quu ça sèye (ou si pau qu’ ça sèye), ça fêt plêsîr ; si pauk quu rin, ça fêt do bin ; si peu de, ca pau(k) di ; si peu que, ca pau(k) quu ; empl nominalement : li pauk di sous (ou li pau d’ sous) qu’ il avot, i l’s-è mindji ; i fârot on pau(k) pus’ di timps ; wêtoz d’ avèr on pauk di pacyince (ou on pau d’ pacyince) ; dj’ ê trop pauk di foûre (ou trop pau d’ foûre) po passer l’ îvièr ; ça è on gout d’ trop pau(k) ; i s’ continte di pau(k)

 

S0

peuh

bo, pa

 

E0

peuplade

peûplåde

 

E0

peuplade

peûplâde

 

S0

peuple

[nm] peûpe

 

G100

peuple

nm peûpe, lès djins (pl) ; les coutumes d’un peuple, lès-ûsances d’ on peûpe ; il exploite le peuple, i profite dès djins; (expr) sôrti d’ one pôve culote, sortir d’une pauvre culotte, sortir du peuple

 

C60

peuple

peûpe ; le pauvre _ est accablé d’impôts, li pôve sårot påye tot

 

E0

peuple

(masse des gens) peûpe ; il ne dispose plus du soutien populaire, i n’ è pus l’ peûpe avou lu

 

S0

peuplé

, ée adj dè l’ djin (loc) ; c’était fort peuplé, i gn-aveûve dè l’ djin ; ce n’était pas fort peuplé, i gn-aveûve wêre di djins

 

C60

peuplement

peûpleumint

 

S0

peupler

v (pourvoir d’une population) peûpler ; peupler un pays, peûpler on payis, amwinrner dès djins dins on payis ; peupler un étang, mète dès pèchons dins on vèvî ; peupler à nouveau l’étang, rimète dès pèchons dins l’ vèvî ; peupler un bois, planter aus-aubes; (habiter) dimèrer ; les gens qui peuplent ce pays-là, lès djins qui d’mèrenut dins ç’ payis-là ; (se) si peûpler

 

C60

peupler

, -ement peûpler, -åhe

 

E0

peupler

(se) vt et pr (si) peûpler ; ç’ astot djà fwart peûplé d’vant la guère  

 

S0

peuplier

[nm] (o-c) pouplî, (e-c) plope

 

G100

peuplier

nm pouplî, plope, blanc bwès ; du bois de peuplier, do bwès d’ pouplî; (expr) tron.ner come one fouye di plope, trembler comme une feuille de peuplier

 

C60

peuplier

plope (, plopse Ma.), peûpier (L.), (vulgt) blanc bwès ; espèces : canada, franc picârd ; _ tremble, tronle (tron.ne), grîsård plope ; voy. TREMBLAIE

 

E0

peuplier

peûpliyer (peûplî Ber., Lo., Te. ; peûpié Ar., Sa., … ; peûpiè Be., Ju., Va.) ; li peûpliyer, c’ èst po fé dès fonds d’ tirant ou dès-intèrdeûs d’ ârmwêre

 

S0

peur

[nf] (o-c) peû, (e) pawou, sogne

 

G100

peur

nf peû, flaîr, chandîye, tchôde, vèsse, vèssète ; avoir peur, prendre peur, awè peû, awè l’ flaîr, awè l’ vèssète, awè sogne ; « N’ eûchîz nin sogne, vos duvrîz ièsse fiére dè pinser qu’ vosse prétindu va disfinde li payis et qui r’vêrè avou vosse brâve pére » (.L Pirsoul) ; faire peur, fé awè peû ; vous m’avez fait peur, vos m’ avoz faît awè peû; il n’a peur de personne, i n’ a peû d’ pèrson.ne; n’ayez pas peur, n’ eûchoz nin peû, n’ eûchîz nin peû ; c’est à avoir peur, c’ è-st-à-z-awè peû ; « I sèrè pus taurd qu’ il èst quand nos nos r’mètrans di ç’ tchôde-là. » (Jeanne Hubert); (loc) de peur de, (di) peû di ; de peur d’avoir froid, peû d’ awè frèd; de peur que, di peû qui; (expr) il a ossi peû d’ ça qui l’ diâle dè l’ bènite aîwe (iron), il a aussi peur de cela que le diable ne craint l’eau bénite ; quand on-z-a peû dès fouyes, on n’ va nin o bwès, quand on a peur des feuilles on ne va pas au bois ; one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume n’a pas peur du marteau, un bon ouvrier ne craint pas le travail; on n’ duvreûve jamaîs ièsse sins gote, on ne devrait jamais être sans alcool (dit-on après une grande frayeur) ; s’ il aureûve ieû on liârd ètur sès deûs fèsses, i n’ aureûve nin ieû tcheû, s’ il avait eu une pièce de monnaie entre les fesses, elle ne serait pas tombée (tellement il serrait les fesses de peur)

 

C60

peur

sogne (sè- Ve., Bo. ; seu- Fa., GdH.), pawe, pawou (powe Fa.) ; voy. FRAYEUR, FROUSSE ; prendre _, haper ’ne sogne ; une _ bleue, ine vète sogne ; une _ affreuse, ine fameûse sogne (, hisse, crîse, tèreûr) ; j’ai été pris de _, dj’ a stu strindou ; de _ de ou que, (di) sogne di (ou qui), pawou di ou qui ; il n’a pas _ (de l’ouvrage, du danger), il a (‘ne) bone moulète (Fl.)

 

E0

peur

(frayeur) poûr ; avèr poûr ; fé poûr ; qué poûr qu’ i m’ è fêt avèr ! ; j’avais _ que ce ne soit le covid, dj’ avo poûr po l’ covid ; (se dit partic. du risque d’une grossesse non désirée) que celui qui a _ d’un danger ne l’affronte pas, quu l’ ci qu’ è poûr dès fouyes n’ aluche nin o bwès ; avoir peur du chien, avèr poûr po l’ tchin ; avoir _, avèr tchôd dès fèsses ; de _ que, di poûr quu ; dji va loyi li tch’vau, di poûr qu’ i n’ pète â djâle ; interj mot-phrase utilisé pour faire _, hoûwoû !

 

S0

peureux

, euse adj couyon (-e), peûreûs (-e)

 

C60

peureux

, -euse, -ement paw(ou)reûs, -e, -emint (powereûs Fa.) ; pawetreûs (St.), voy. FAROUCHE, PLEUTRE, POLTRON

 

E0

peureux

, -euse adj (en parlant d’un être humain)  (timide, qui s’effraye facilement, trouillard, -arde) poûrâ (, -âde), sbèroûle (sba- Si., Te.), strègne ; ç’ poûrâ-là n’ waserot jamês duchchinde à l’ câve tot seû ; li tch’vau èst sbèroûle ; èlle èst fwart sbèroûle, çusse gamine-là ; one sitrègne gamine ; être très _, avèr poûr di si ombe (ou di si ombrîre) (litt. « avoir peur de son ombre »)

; n tchiyâ (, -âde) ; qué gros tchiyâ !; on tchiyâ bavèsse ; n (en parlant d’un animal) poûreûs, -eûse ; çu tch’vau-là èst trop poûreûs  

 

S0

 

 

peureux, se

[adj] couyon, e, (o-c) chitaud, e, (e) hitåd, e

 

G100

peut-être

[adv] (e) mutwè, (c) quékefîye, (o) p(u)tète, (e) télefèyes

 

G100

peut-être

adv quékefîye (, quétefîye), (Namur, id + moutwè ; Rochefort, motot; Ciney, m(o)utwè ; Sombreffe, id + pitète) ; il viendra peut-être, i vêrè quékefîye ; peut-être bien, quékefîye bin ; « Mutwè bin mins dins on keûr di ç’ qu’ on pout lomer one vraîye moman. » (R. Hostin); (expr) dijans todi quékefîye !, disons toujours peut-être, ce n’est pas sûr ; li cia qui dit quékefîye, i n’ mintit jamaîs, celui qui dit peut-être ne ment jamais

 

C60

peut-être

mutwèt (mo- Vi., Bo. ; mou- Hu., Wa., La., Li. ; moutwat St., Ma. ; motèt Fa.), quékefèye, télefèye (, tékefèye), (anc.) pou m’ âme (St., Sto. ; po … Ma.), à l’ fî (St.), à télefî (St.) ; il viendra _, i s’ pout qu’ i vêrè, i vêrè s’ pout-i (He.), i vêreût co bin ; vous direz _ que …, vos dîrez, dj’ ô bin, qui… ; voy. POSSIBLE, PROBABLEMENT

 

E0

peut-être

(d’ aventure) motwat (motwèt ;  moutwèt Te.), quékefie ; ça s’rè motwat po d’mwin ; c’ èst motwat bin vrê ; je pensais que vous viendriez peut-être avec moi, dji pinso motwat qu’ vos vinrîz avou mi ; ça n’ ti convint nin, motwat ? ; non, peut-être ? nèni, motwat ? ; _ que, motwat quu ; motwat qu’ i vinrè ; motwat bin qu’ c’ èst lu ; is vinrant quékefîe ; dji s’rans quékefîe nos dîj ; si quékefîe dju n’ s’ro nin-là, vos r’vinroz on-ôte côp ; si quékefîe, vos l’ vèyoz, fèjoz-lî mès complîmints ; _ bien, quékefîe bin ; i vinrè quékefîe bin à l’ nut’ ; loc conj _ bien que, quékefîe bin quu ; quékefîe bin qu’ dj’ îrê

 

S0

Péville

Pévèye, l.-d. de Grivegnée

 

E0

pfennig

nm fènich

 

C60

pfennig

(anc.) fènin, pènin

 

E0

phacochère

facochêre

G0

phalène

påvion d’ nut’, andje (Tr., Fl.), andje di cåvå (Od.) ; à Vo., on distingue lès-andjes (petits et blancs), lès diâles (gros et noirs) ; voy. MOUCHERON

 

E0

phalle

voy. CHAMPIGNON

 

E0

pharaon

nm faraon, farawon

 

C60

pharaon

faraon

G0

pharaonique

faraonike

G0

phare

nm lampe ; un phare de vélo, one lampe di vélo ; il n’a pas allumé ses phares, i n’ a nin mètu sès lampes; phare pour éblouir le gibier, bak à lumiére

 

C60

phare

fâre

G0

pharmaceutique

fârmaceûtike

G0

pharmacie

[nf] (o-c) fârmacerîye, (e) farmacerèye

 

G100

pharmacie

nf fârmacerîye; armoire à pharmacie, ârmwêre aus mèdicamints

 

C60

pharmacie

, -cien farmacerèye, -cyin ; voy. APOTHICAIRE

 

E0

pharmacie

farmacerîe ; i tint one farmacerîe su l’ Câré

 

S0

pharmacien

, enne n apoticaîre, fârmacyin (f fârmaciène, fârmacyin.ne), mârtchand d’ drogues, … d’ pilûres ; (expr) on bon-apoticaîre n’ èst nin nareûs d’ sès drogues, un bon pharmacien n’est pas dégoûté de ses médicaments ; c’ èst tos comptes d’ apoticaîre, ce sont des comptes d’apothicaire

 

C60

pharmacien

farmacyin , (anc.) apotikêre

 

S0

pharmacien, ne

[n] farmacyin, iène, (c) apoticaîre, (o) apotikére, (e) apoticåre

 

G100

pharmacologie

fârmacolojîye

G0

pharmacologique

fârmacolojike

G0

pharynx

[nm] (e) djèrson

 

G100

pharynx

nm bwagne-trau, trau-pâtêrs

 

C60

pharynx

djèrson

 

E0

phase

nf (période) momint (m) ; nous avons revu les principales phases du match, nos-avans r’vèyu lès principâls momints do match

 

C60

phase

fâse

G0

phénix

fénik, voy. INCOMPARABLE

 

E0

phénoménal

, ale adj (qui sort de l’ordinaire) à n’ nin crwêre, sbârant (-e) ; (grand) grand au d’là, foû grand ; il a une mémoire phénoménale, il a one mémwêre d’ èlèfant (, il a une mémoire d’ éléphant) ; cette voiture roule à une vitesse phénoménale, ci vwèture-là va co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje (, cette voiture va encore plus vite que le vent de bise)

 

C60

phénomène

fénomin.ne

 

E0

phénomène

fénomêne ; one tchanteûse parèye, c’ è-st-on vrê fénomêne

 

S0

philanthrope

n filantrope ; être philanthrope, awè bon keûr, ièsse midone, awè s’ keûr dissus l’ mwin

 

C60

philanthrope

filantrope

G0

philanthropie

filantropîye

G0

philanthropique

filantropike

G0

philatélie

nf filatèlîye, colècsion d’ timbes

 

G0

philatélie

filatèlîye

G0

philatélique

filatèlike

G0

philatéliste

nf filatèlisse, colècsioneû d’ timbes

 

C60

philatéliste

filatèlisse

G0

philharmonie

filârmonîe; la royale philharmonie, la rwayâle filârmonîe

 

S0

 

 

Philippart

(n de famille) Flipârt ; l’ avenue Philippart (à Bastogne), l’ avenûe Flipârt

 

S0

Philippe

npr Flupe

 

C60

Philippe

, -ine Flipe, Flipine, Pipine

 

E0

Philippe

Flipe

 

S0

Philippeville

npr Flipevile

 

C60

philippin

filipin

G0

Philippine

npr Flipine

 

C60

Philippine

Flipine

 

S0

Philoguet

(anc. personnage populaire) Filoguèt

 

E0

philologie

filolojîye

G0

philologique

filolojike

G0

Philomène

Filomin.ne, Lomin.ne

 

E0

Philomène

Filomin.ne

 

S0

philosophe

adj et n filosofe

 

C60

philosophe

filosofe

G0

philosophie

n filosofîye

 

C60

philosophie

filosofîye

G0

philosophique

filosofike

G0

philosophiquement

filosofikemint

G0

philtre

filte

G0

phlébite

nf flébite

 

C60

phlébite

flébite

G0

phlegme

, flegme nm (caractère) il lui a fait perdre son flegme, i lî a faît piède pacyince; (mucosité) aîweléye (f), flin.me, glaîre

 

C60

phlegmon

_ au doigt, voy. PANARIS (profond) ; _ à la paume, forbateûre, sbateure (Sp.) (batore St.), cwasseure (Gl.) cou-d’-poye (nm) (Be.)

 

E0

phlegmon

flègmon

G0

phlegmon

(panaris profond à la paume de la main) blanc mâ, pwarfi, sbateûre; on pwarfi, ça fêt pus mâ qu’ on blanc dèt ;

 

S0

phlox

nm dama

 

C60

phlox

grand _, lîlås d’ awous’, fleûr d’ awout (Fa.)

 

E0

phlox

(variété de fleurs) flocs’

 

S0

 

 

pholérite

(t de houill) hite-d’-aguèce

 

E0

Pholien

Saint-_, Sint-Foyin, église de Liège

 

E0

phonème

fonin.me

G0

phonétique

adj et n fonètike

 

C60

phonétique

fonètike

G0

phonétiquement

fonètikemint

G0

phonographe

nm grafofone; (expr) èlle a stî vacsinéye avou one èwîye di grafofone ; elle a été vaccinée avec une aiguille de phonographe, elle parle sans cesse

 

C60

phonographe

fonografe ; mète one plake su l’ fonografe ; danser sur la musique du _, danser â fonografe

 

S0

phonologie

fonolojîye

G0

phonologique

fonolojike

G0

phonologiquement

fonolojikemint

G0

phoque

nm foke

 

C60

phoque

foke

 

E0

phoque

foke

G0

phoque

foke

 

S0

phosphate

nm fosfate

 

C60

phosphate

fosfate : dè l’ _

 

E0

phosphate

fosfate

G0

phosphate

fosfate ; sèmer do fosfate ; semer du _ (engrais), sèmer do nwar

 

S0

 

 

phosphore

nm fosfôre

 

C60

phosphore

fosfôre : dè _

 

E0

phosphore

fosfôre

G0

phosphore

fosfôre

 

S0

phosphoreux

fosforeûs

G0

photo

[nf] foto ; v. portrait

 

G100

photo

foto ; on-albom’ di fotos ; aler fé fé one foto d’ identité ; sa foto astot su la gazète

 

S0

photocomposer

fotocompôser

G0

photocomposition

fotocompôsicion

G0

photocopie

nf fotocopîye

 

C60

photocopier

v fotocopyî, fé one fotocopîye

 

C60

photocopieur

, euse n fotocopieûse

 

C60

photographe

n fotografe

 

C60

photographe

fotografe

G0

photographe

fotografe

 

S0

photographie

, photo nf fotografîye, foto ; (personne, animal) portraît ; (paysage) vûwe ; prendre en photo (selon le cas), tirer en portraît, prinde li vûwe ; elle m’a donné sa photo, èle m’ a d’né s’ portraît

 

C60

photographie

fotografîye

G0

photographie

fotografîe

 

S0

photographier

v fotografyî, prinde, tirer (en portraît) ; il s’est fait photographier, i s’ a faît tirer en portrait

 

C60

photographier

vt fotografyi ; se faire _, si fé tirer en pôrtrêt ; se faire _ en buste, en pied, si fé fotografyi en busse, en pîd

 

S0

photographique

fotografike

G0

photographique

un appareil _, on-aparèy à fotos

 

S0

photosynthèse

fotosintêse

G0

photosynthétique

fotosintètike

G0

phragmite

_ des joncs, nm contrèfaîsan d’ marasse

 

C60

phrase

nf frâse ; faire de courtes phrases, fé dès coûtès frâses

 

C60

phrase

, -er fråse, -er ; faire des _s cérémonieuses, fé dès-ådiyos’, dès complumints, dès-ôrémus’, voy. FAÇON

 

E0

phrase

frâse

G0

phrase

frâse ; i fêt djà dès frâses, i fât qu’ on p’luche mète li mot dins one frâse

 

S0

phréatique

frèyatike

G0

phrygame

mohèt ; larve de _, voy. CASET

 

E0

phrygien

frijyin

G0

phtisie

nf ftisîye, tubèrculôse ; avoir la phtisie, awè l’ tubèrculôse, ièsse ètike

 

C60

phtisie

, -ique ; voy. LANGUEUR

 

E0

phtisie

ftisîye

G0

phtisique

adj ftisike, ètike

 

C60

phtisique

ftisike

G0

physalis

nm lantiène (f)

 

C60

physicien

, enne n fisicyin (f fisiciène, fisicyin.ne)

 

C60

physicien

fisicyin

G0

physicien

fisicyin

G0

physiologie

fisiolojîye

G0

physiologique

fisiolojike

G0

physiologiquement

fisiolojikemint

G0

physiologiste

fisiolojisse

G0

physionomie

[nf] fisionomîye, (o) filosomîye ; v. mine

 

G100

physionomie

fisionomîye

G0

physionomiste

fisionomisse

G0

physique

adj et nm fisike ; (qui concerne le corps humain) état physique, santé, santé ; avoir des troubles physiques, ièsse malade dè l’ tièsse; la culture physique, li culture fisike, li jimmastike ; ressentir un plaisir physique, awè bon; (aspect général) cwârp ; avoir un physique d’actrice, awè on cwârps d’ actrice ; elle a un joli physique, èlle èst bèle

 

C60

physique

nf fisike ; étudier la physique, studyî l’ fisike

 

C60

physique

fisike

G0

physiquement

adv (matériellement) il est diminué physiquement, i n’ èst pus ç’ qu’ il èsteûve; (au physique) physiquement, elle est bien, c’ è-st-one bèle feume

 

C60

physiquement

fisikemint

G0

phytoplancton

fitoplancton

G0

piaffer

v (cheval) piter; (personne) pîteler, pèstèler; celui (celle) qui piaffe, pèstèlaud (-e)

 

C60

piaffer

grèter, pîteler (Hu.), pafeter (Ja.)

 

E0

piailler

v (enfant) pîler ; ils n’arrêtent pas de piailler, is n’ faîyenut qui d’ pîler; (oiseau) pioupeter, tchîpeler, tchîpyî ; notre poule piaille, nosse pouye pioupetéye, elle lance ses « piou, piou » ; les oiseaux piaillent, lès mouchons tchîpèlenut, ils lancent leurs « tchip, tchip »

 

C60

piailler

, -erie, -eur tchaweter, -èdje, -erèye, tchawète ; pîweter (Ja.) ; voy. CRIAILLER ; _ pour quémander, pîler, -èdje, -erèye ; -å, -eû, f -åde, -erèsse

 

E0

piaillerie

nf (enfant) pîladje (m) ; avez-vous bientôt fini votre piaillerie !, c’ èst binrade tot avou vos pîladjes ! ; (oiseau) tchîpeladje (m), tchîpiadje (m)

 

C60

piaillerie

(bavardage incessant) tchafirîe ; i gn-avot one tchafîrîe à l’ tâve dès fèmes, abôminâbe !

 

S0

piailleur

, -euse n (pleurnichard, -arde) pîlâ, -âde ; tês’ qu’ i va s’ têre, çu poûri pîlâ-là !

 

S0

piane-piane

adv piyâne-miyâne, piyâne-piyâne

 

C60

pianissimo

adv tot bèlotemint, tot doûcemint

 

C60

pianiste

n piyanisse, djouweû d’ piyanô (f  djouweûse di piyanô)

 

C60

pianiste

piyânisse

 

S0

piano

nm piyanô ; jouer du piano, djouwer do piyanô; piano mécanique, viole (f)

 

C60

piano

(instrument) piyânô ; èlle aprind l’ piyânô ; djouwer do piyânô ; adv (doucement) piyânô ; aloz-î piyânô

 

S0

piano 1

adv piyånô, piânè-piâne, voy. DOUCEMENT

 

E0

piano 2

, -iste piyånô, (t enf) pign-pign, piyånisse

 

E0

piaulement

nm tchîpiadje, tchîpeladje

 

C60

piauler

v voir : piailler

 

C60

piauler

, -ement tchipeter, -èdje, voy. PÈPIER ; (du poussin, du jeune pigeon) pîler, pîweter, pîper, -èdje

 

E0

piauter

(cri du pinson vaincu) tchoukser

 

E0

pic

nm (oiseau) pic-vert, spwè ; pic épeiche, spwè couroné, djoli- pwè; (outil) pi

 

C60

pic

(à) loc (à point nommé, à propos) au bon momint, bin ; vous arrivez à pic, vos-arivez au bon momint ; vous tombez à pic, vos tchèyoz bin; (verticalement) il est tombé à pic dans le fond, il a tchèyu dîrèk dins l’ fond; ça monte à pic, ça monte fwârt ; une montagne à pic, one montagne tote drwète

 

C60

pic

à _ (verticalement), à pik ; ça d’dchind a pik ; couler à pik ; à _ (à point nommé), à pik ; toumer à pik 

 

S0

pic 1

bètche-fiér, bètche-på, pike-bwès, bètche-fè, polin dè bwès, spwè, grosse gripète, crîne-corå ; (spéct) pic-vert, (vért) bètche-fiér ou b.-på ; _ cendré, gris bètche-fiér ou b.-på ; _ noir, neûr bètche-fiér ou b.-på ; _ épeiche, djoti, pitit bètche-fiér ou b.-på ; _ épeichette, pitit djoli bètche-fiér ou b.-på

 

E0

pic 2

(outil) pi (, pik) ; (houill) haverèce (nf ou m), rivelin.ne (nf), (anc.) mabètch (Se. : pic à deux pointes) et côperê (pic léger) ; voy. HOUE, HOYAU, PIOCHE

 

E0

pica

djêre, djêrièdje ; avoir le _, djêrî

 

E0

picage

nm pica ; avoir le picage, awè l’ pica

 

C60

picaillon

voy. ARGENT

 

E0

picaillons

nm pl pècayons, pèdzoles

 

C60

picaillons

(argent) pècayons ; is sont plins d’ pècayons

 

S0

Picard

(n de famille) Picârd

 

S0

pichenette

nf pikenaude

 

C60

pichenette

voy. CHIQUENAUDE

 

E0

pickles

_ à la moutarde, picâlili ; on bocau d’ picâlili ; mète do picâlili su lès frites

 

S0

pickpocket

nm picot ; c’est un fameux pickpocket, c’ è-st-on fameûs picot

 

C60

picorée

tchampihèdje (nm), voy. PICORER

 

E0

picorer

v picorer dans les champs, tchampyî ; les poules picorent, lès pouyes tchampîyenut ; « On dîreûve qu’ is ‘nn’ ont leû sô d’ vôy tchampyî dès pouyes su lès-ansènîs. » (E. Gilliard)

 

C60

picorer

tchampi, wêdî, wêbî (Fl., Wa., …), pahi, broster, pahener, ramasser l’ pahon, picoter (Ma.), spèpi (Be.), bètcheter, grèter, qwèri à magnî, kèneter (Che., Vi.), pèwî (Har. : quéne pèwiâye ! , quelle quantité de poules picoreuses !) ; (dans le gravier ou les cendres) grévî ; voy. PATURER, -AGE

 

E0

picorer

vi _ dans les champs (en parlant de la volaille), kètener, pèpyi,  tchampiè (Te.) ; lès poyes kètenant brâmint, èles vont ponre ; lès poyes pèpiant su l’ pâdje ; lès-âwes tchampiant ; dj’ ârans dès-oûs, lès poyes vont tchampiè ; (plaist) (en parlant d’ un humain) i n’ mindje nin, i pèpîe ! personne qui picore sans beaucoup d’appétit, bètchetâ, -âde

 

S0

picot

 nm (marteau pointu du carrier) picot; (petite pointe) picot

 

C60

picot

(petit piquant) picot ; voy. PIQUANT, POINTE

 

E0

picotage

nm (action de picoter) picotadje

 

C60

picotement

nm picotemint ; il ressentait des picotements dans les jambes, i r’ssinteûve dès picotemints dins sès djambes

 

C60

picotement

picotemint ; dj’ ê dès picotemints dins lès mwins

 

S0

picoter

v (travailler avec le picot du carrier) picoter; (irriter comme par de légères piqûres) picoter ; cela me picote de tous côtés, ça m’ picote di tos lès costés

 

C60

picoter

, -ement picoter, -èdje, -emint ; bètcheter, kibètchî, -èdje ; (dans son assietete, …) piketer, -èdje ; (entre cuir et chair) agacer, -emint ; frumehî, -(i)èdje ; (houill) ricayeter, -èdje

 

E0

picoter

vt (irriter par de légères piqûres) picoter ; dj’ ê lès brès tot picotés pa lès kichâdes ; vi (éprouver des picotements) picoter ; dj’ ê la djambe qui picote, èlle èst tot-adwarmi

 

S0

picotin

nm picotin

 

C60

picotin

vanète (wa- Ma., wè- Fa.) (nf) ; gagner son _, en parlant du cheval qui se roule dans l’herbe, gangnî s’ mèlê, gangnî l’ avône, fé lès qwâtes d’ avône, fé lès mous d’ avon.ne (St., Vi. ; fé l’ mou d’ avon.ne La., Li, …)

 

E0

picotin

(ration d’ avoine) picotin ; nosse bayârd è bin mèrité s’ picotin

 

S0

pic-vert

, pivert nm spwè

 

C60

pie

[nf] (o-c) agace, (e) aguèce

 

G100

pie

nf agace ; pie grièche, crawieûse agace ; la pie jacasse, l’ agace rèkèle, … ramadje; (expr) awè one tièsse come on nid d’ agace, avoir une tête comme un nid de pie, ébouriffée; c’ è-st-on maule d’ agace, il a todi bin l’ timps, c’est une pie mâle ; il a toujours bien le temps, c’est un sans-souci ; curieûs come one agace, curieux comme une pie; on n’ vèt jamaîs èchone l’ agace èt l’ cwârbau, on ne voit jamais ensemble pie et corbeau, les caractères différents ne se côtoient pas; si l’ agace faît s’ nid fwârt hôt, sètch èsté èt co fwârt tchôd, si la pie fait son nid fort haut, été sec et fort chaud

 

C60

pie

aguèce (agace St., Ma.), mahote ; npr donné à une pie apprivoisé, Påkète ; la _ crie, l’ aguèce crêle (Od., Ke.), … câkstèye (Ma.) ; _-grièche, cråwêye aguèce (cra- ; crâwe a. La. St., …), moudreû d’ aguèces, moudriheû d’ aguèces (Gl.), moudrére d’ agaces ou gros moudrére (Ma.) ; (spécialt) _-grièche grise, aguèce du France (Ve.) ; _-grièche rousse, rossê moudreû d’ aguèce (Ve.) ; _-grièche écorcheuse, pitit moudreû d’ aguèces (Ve.), moudrére d’ aguèces (Vi., St.) ; adj [cheval, bovidé] neûr-aguèce

 

E0

pie

 

 

 

 

 

 

 

aguèce, pâkète ; (observation de la météorologie pop.) quand  lès-aguèces fèjant leû nid à l’ copète dès-âbes, c’ èst signe di bon timps ; quand èlle ol fèjant pus bas, c’ èst signe di pleûve ; dj’ ê vèyou lès-aguèces, c’ èst signe di mwart (certains précisent toutefois que le présage ne se vérifie qu’avec une condition supplémentaire: i fât quu l’ vî cwarbâ astuche avou zèles)

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

pièce

[nf] 1 (de tissu) (c) pîce, (e) pèce, (o) pièce

2 (de théâtre) (o-c) pîce, (e) pièce, (o) pièce

3 (de monnaie) (o-c) pîce, (e) pèce

4 (de maison) (o-c) place, (e) plèce

 

G100

pièce

nf (élément d’un ensemble) bokèt (m), pîce ; deux euros pièce, deûs-eûros l’ pîce ; on n’est pas aux pièces, on n’ travaye nin à pîces ; remettre des pièces à un soulier, rimète dès pîces à on solé; vendre une pièce de viande (morceau important), vinde one pîce di tchau; (loc) en pièces, à bokèts ; mettre en pièces, spiyî à bokèts; (expr) i va come s’ i sèreûve payî à pîces, il se démène comme s’il était payé à la quantité de pièces fournies; (morceau de tissu) pîce ; remettre une pièce à un vêtement, rimète one pîce à on moussemint,  rapîceter; (expr) il a todi l’ pîce po mète au trau, il a toujours la pièce pour mettre au trou, il a l’esprit d’à propos ; mète à pîces èt à bokèts, mettre en pièces et morceaux, morceler; (monnaie) pîce ; de fausses pièces, dès mwaîjès pîces ; pièce de menue monnaie, broke ; « Avou m’ comêrce, dj’ î so fwârcî. Èt si on pout gangnîsaquants brokes dissus l’ costé, c’ èst todi ostant po mète dissus l’ moncia. » (Jean Servais, Toûrnikèt) ; une pièce d’or, one pîce d’ ôr ; rendre la monnaie de sa pièce, rinde li manôye di s’ pîce ; ouvrage dramatique) pîce ; une pièce de théâtre, one pîce di tèyâte; (document écrit) pîce, papî (m) ; il ne m’a pas remis toutes les pièces (du dossier), i n’ m’ a nin r’mètu totes lès pîces,  tos lès papîs; ces personnes n’avaient aucune pièce d’identité, cès djins-là n’ avin.n pont d’ papîs sur zèls; (place dans une habitation) place, tchambe ; cette maison comprend cinq pièces bas et cinq pièces haut, dins ç’ maujone-là, i gn-a cink places à l’ valéye èt cink tchambes o là-hôt; (espace de terre emblavée) pîce ; une pièce de froment, une terre semée de froment, one pîce di frumint; (chacun des éléments d’un assemblage) certaines pièces manquent, i manke dès pîces, gn-a dès pîces qui mankenut ; pièce de charpente, mwèsse ; une pièce de rechange, one pîce di r’candje; (expr) c’est inventé de toutes pièces, i gn-a rin d’ vraî là d’dins

 

C60

pièce

voy. MORCEAU ; être payé à la _, èsse à pèce ; _ de bétail, de gterre, de ménage, d’étoffe, de monnaie, d’artillerie, …, pèce, voy. ÉTOFFE, MONNAIE, SOU ; petite _ d’étoffe (lambeau), pèçot (Ma.), fausse _ d’argent, pèce di plonk ; _ d’ or, voy. JAUNET ; _ de vin, pîce di vin, tonê, voy. TONNEAU ; _ de théâtre, de procédure, piéce ; _ rimée, rimê (nm) ; _ de bois cylindrique, rôlê, voy. TRONÇON ; _ de pain, bokèt, voy. TRANCHE ; _ de terre, pèce, bokèt, (ard) tâpê ; _ d’appartement, plèce, tchambe ; _ de cuir prise dans le flanc de l’animal, cou d’ nètche ; _ mise à un soulier, pèce, lapiote, nâye (ard), raplike (Ve.) ; _ mise à un vêtement, pèce, (péjort) blason (La., Ja.), voy. RAPIÉCER ; (surépaissseur) rècråhe ; _ à _, voy. PETIT ; [fait] de pièces et de morceaux, brik-brok ; mettre en _s, kihiyî, kipècî, kiråyî, spiyî à bokèts ; tomber en _s, toumer è (‘ne) blèsse, voy ; MORCEAU

 

E0

pièce 1

(d’habitation) plèce ; il y à quatre _s dans cette maison, deux _s au rez-de-chaussée et deux _s à l’étage, i gn-è quate plèces dins ç’ mâjon-là, deûs plèces bas èt deûs plèces hôt

 

S0

pièce 2

(de monnaie) pîce (pèce Te.) ; one pîce di deûs-eûros ; (anc.) des _s de 5 centimes (a désigné plus tard les pièces de 50 centimes), dès botons-d’-guète ; anc. _ de monnaie d’une valeur de cinq francs, bèlga ; _ de monnaie, groche ; dj’ ê r’trové one groche dins l’ tirant [empr à l’all. Groschen] ; (anc.) dénomination plaisante de la _ de 50 centimes, bikète (Lu.) 

 

S0

pièce 3

pièce (dans quelques loc.) ; one pièce di tèyâte ; on costume trwas pièces ; une _ montée (pâtisserie), one pièce monté

 

S0

pièce 4

(élément faisant partie d’un ensemble) pîce ; i manke one pîce à l’ machine ; (objet (considéré pour lui-même)) pîce ; leur horloge est une _ de valeur, leû-z-ôrlodje, c’ è-st-one bèle pîce ; _ réparant une déchirure, pîce ; (d’étoffe, de cuir ; le plus svt destinée à réparer un accroc) pèce ; mète one pèce o vantrin ; mète one pèce (ou one nèye) o solé ; mettre ses vêtements en _s, si kichiri ; dju m’ ê tot k’chiri â passant la hèye ; _ par _, bokèt pa bokèt ; il è vindou sa pârt bokèt pa bokèt ; _ de bois supportant un échafaudage, scellée dans le mur à une de ses extrémités, mani [comp. a. fr. mesnil, maison]

 

S0

piécette

nf pitite pîce ; quelques piécettes, saquants p’titès pîces

 

C60

pied

[nm] pîd

 

G100

pied

nm (partie de l’extrémité de la jambe) pîd, pate (f) (iron) ; un coup de pied, on côp d’ pîd ; une course à pied, one coûsse à pîds ; transpirer des pieds, awè dès crus pîds ; se laver les pieds, lâver ses pîds ; (parties du pied) le cou-de pied, li cô d’ pîd ; la plante (du pied), li plat (do pîd) ; le talon, li talon ; les orteils, lès dôyes (f), lès dwèts d’ pîd, lès-aurtès, lès-aurtias ; le gros orteil, li grosse dôye, li gros aurtè, li gros aurtia ; le creux postérieur externe, li clintche (f); (loc) aller à pied, aler à pîds, roter à pîds ; à pieds joints, à djonts pîds ; à pieds secs, à pîds sètchs ; au pied levé, su pîd su fotche; avancer d’un pied, avancî on pîd; avoir chaud aux pieds, awè tchôd sès pîds ; avoir des cors aux pieds, awè dès-agaces ; avoir froid aux pieds, awè frèd sès pîds ; avoir le pied à l’étrier, awè on pîd dins li strî ; avoir les pieds gonflés, awè sès pîds come dès cossins ; avoir les pieds plats, awè dès plats pîds ; avoir mal aux pieds, awè mau sès pîds ; avoir pied, awè fond ; avoir un pied dans la tombe, awè dè l’ têre dins sès potches, awè on pîd dins l’ fosse, ièsse à s’  daîrène ; bête comme ses pîeds, bièsse come sès pîds ; casser les pieds, taner ; chausse-pied, tchausse-pîd ; d’arrache-pied, fèl, sins lachî, tot rindant pwin.ne ; de plain pied, tot à plat, tot su l’ min.me plantchî; des pieds à la tête, dès pîds jusqu’à s’ tièsse; être nu-pieds, ièsse à pîds d’tchaus ; être pieds nus dans ses chaussures, ièsse è chape ; être sur pied, être levé, ièsse su pîds, ièsse rilèvé (-ye) ; être sur pied, être rétabli, ièsse rimètu (f  rimèteuwe); être sur pied d’égalité, baurer, ièsse rôye à rôye, ièsse su l’ min.me pîd; « I baure nos deûs, dispûs todi. » (L. Somme) ; « Èt asteûre, nos-èstans rôye à rôye èt tot l’ monde passe. » (R. Hostin) ; faire des pieds et des mains, fé d’ sès mwins èt d’ sès pîds fé d’ sès pîds èt d’ sès pougns; faire du pied à qqn, gougnî one saquî ; faire un croc en jambe, mète li pîd ; faire le plat pied, fé l’ plat pîd ; frapper du pied vers l’avant (cheval), piter ; action de frapper le pied vers l’avant, pitadje (m) ; jouer avec les pieds de, sinte lès pîds da ; lâcher pied, rinoncî ; marcher à pieds de bas, roter su sès tchausses ; marcher sur la pointe des pieds, roter su lès bètchètes di sès pîds, su sès copètes ; marcher sur les pieds de, roter su lès pîds da; mettre des chaussures aux pieds, mète dès solés dins sès pîds ; mettre le pied dehors, sôrti, rèche ; mettre les pieds dans le plat, dimander platèzak ; mettre pied à terre (d’une monture), d(is)chinde ; mettre pied à terre (d’un véhicule), sôrti foû; ne pas savoir sur quel pied danser, ni sawè su qué pîd danser, ni sawè qwè fé ; ne plus remuer ni pied ni patte, ni pus r’muwer ni pîd ni pate ; perdre pied, piède fond ; pied au plancher, di tos sès pus rade ; prendre son pied, awè bon ; se jeter à ses pieds, si lèyî tchaîr à sès pîds ; se lever du, pied gauche, si r’lèver l’ cu d’vant; se mettre sur le pied de, prendre l’habitude de, si mète su l’ pîd di ; se tordre le pied, stwârtchî s’ pîd ; trouver chaussure à son pied, trover tchaussûre à s’ pîd; (expr) avou li, on n’ sét jamaîs su qué pîd qu’ i faut danser, avec lui on ne sait jamais sur quel pied danser ; awè dès pîds come dès bilandes, avoir des pieds comme des péniches, très grands ; awè sès pîds come dès grognons d’ tchin, avoir les pieds comme des museaux de chien, très froids ; aye! gn-a dès pîds dins mès solés ! (iron), aie ! il y a des pieds dans mes souliers ! (dit-on à qui vous marche sur le pied) ; ç’ a stî faît su pîd su fotche, ça a été fait sur pied sur fourche, ça a été fait sans soin ; dj’ a ieû dès pîds d’ pourcia après m’ tièsse, j’ai reçu des pieds de porc à la tête, j’ai reçu des injures ; il a mètu s’ pîd dins on bia solé, il a mis le pied dans un beau soulier, il a fait un mariage avantageux ; il a sès quate pîds blancs, il a les quatre pieds blancs, il est irréprochable; i n’ a nin co waîtî s’ boutroule audjoûrdu, il n’a pas encore regardé son nombril aujourd’hui, il s’est levé du pied gauche ; i n’ èst nin l’ ome à s’ lèyî roter su sès pîds, il n’est pas homme à se laisser marcher sur les pieds ; i n’ faut nin taper à sès pîds ci qui tint dins sès mwins, il ne faut pas jeter à ses pieds ce qu’on a dans la main, il ne faut pas se défaire de son capital ; lès maladîyes, èles vègnenut à tch’vau èt èlle è r’vont à pîds, les maladies viennent à cheval et s’en retournent à pied ; on n’ a jamaîs mèyeû sès pîds qu’ dins sès vîs solés, on n’est jamais si bien à l’aise que dans ses vieilles chaussures ; on n’ a jamaîs on côp d’ pîd qu’ d’ one rosse, on ne reçoit jamais un coup de pied que d’un mauvais cheval,  des méchantes gens ; on n’ bwèstîye nin do pîd d’ on-ôte, on ne boîte pas du pied d’autrui ; quand on ratind après lès solés d’ on mwârt po mète dins sès pîds, on riskéye di couru lon su sès tchausses, quand on compte sur les souliers d’un mort pour se chausser, on risque de courir loin encore en chaussettes; rote su l’ Bèljike èt nin su sès-habitants ! (iron), marche sur la Belgique et pas sur ses habitants (dit-on à qui vous marche sur le pied) ; si v’ lî d’nez l’ pîd, i pudrè l’ djambe, si vous lui donnez le pied, il prendra la jambe, il veut toujours davantage ; va-z-è foû d’ mès pîds !, va-t’en d’ ici ! (tu m’empêches de travailler); (partie sur laquelle repose un objet) pîd ; le pied d’un verre, li pîd d’ on vêre ; un verre à liqueur sans pied, on catî, on vèrkin ; un pied de table, on pîd d’ tauve ; des pieds de lit, dès pîds d’ lét ; au pied de l’escalier, au pîd dès montéyes ; au pied du mur, au pîd do meur; (de plantes) dégager le pied d’une plante, dispîtyî ; action de dégager le pied d’une plante, dispîtiadje (m) ; un pied de céleri, on pîd d’ célèri; (mesure) pîd; pîd d’ sint-Hubêrt, 29 cm ; la servitude de pied d’échelle, li pîd d’ chaule; (grimace) pied de nez, chinéye (f)

 

C60

pied

pîd ; petit _, voy. PETON ; _ bot, voy. BOT ; de grands _s, dès pîds d’ mèssèdjî, … come dès batês, come dès faukes, dès samin.nes ; aller à _, aler à pîds (, d’ pîd ; à s’ pîd (Du.) : nos-îrans bin à nosse pîd) ; jouer des _s, les remuer vivement, pîteler, pîtî (Ve.) ; marcher les _s en dedans, èfiler dès- (, ås-)awèyes ; donner des coups de _, piter ; donner du _ au derrière de qn, diner dès côps d’ pîd è cou ; mettre sur _ (une société, …), èmantchî ; _-de-biche (de sonnette), pate-di-gade ; _de-veau (plante), voy. GOUET ; pied servant de mesure de longueur, pîd d’ sint Houbêrt, pîd d’ sint Lambêrt, pîd mèseré à l’ min ; _ carré, pîd ramoûrné ; pied de vigne, voy. CEP

 

E0

pied

1 (de l’être humain) pîd [les parties du pied: lès dôyes, la plante do pîd, lu cô d’ pîd ; li talon, la tch’vîe; avèr dès pîds come dès barkètes ; avèr on pîd come on p’tit pochelon ; avèr lès pîds plats ;  avoir un pied bot, avèr on pîd bot (on lêd pîd Te.) ; avoir des pieds déformés, avèr dès lêds pîds ; si twade li pîd ;  martchi s’ la bitchète dès pîds ; bate dès pîds ; être nu-pieds, sèy à pîds d’tchâs ; avoir un _ enflé, avèr on pîd come on p’tit pochelon ; avoir de très grands _s, avèr dès pîds come dès barkètes ; autrefois, nous avions toujours de gros souliers aux pieds, dins l’ timps, dj’ avins todi dès gros solés dins lès pîds ; dj’ ê lès pîds come do l’ glèce ; dj’ ê lès pîds come dès basses ; i m’ riwêtot dès pîds à l’ tièsse ; dji l’ ons r’moussi dès pîds à l’ tièsse ; il èst bièsse come sès pîds ; i nos câsse lès pîds ; i n’ si lêsse nin martchi su l’ pîd ; mète lès pîds dins l’ plat ; cela lui fera les pieds (cela lui servira de leçon), ça lî frè lès pîds ! ; il è todi bon pîd, bon-û ; il è djà on pîd dins la fosse ; dji n’ î r’mètrê pus lès pîds ; i n’ boudjot nin d’ on pîd ; i s’ è fêt côper lès-ièbes dizos lès pîds ; i danserot lès deûs pîds dins l’ êwe ; il ont tant fêt d’ leûs pîds èt d’ leûs mwins qu’ il ont avou la plèce ; on signerot dès deûs pîds èt dès deûs mwins po one afêre parèye ! ; mèsurer â pîd ; aler à pîd ; dji m’ fou d’ lu, à pîd èt à tch’vau ! ; rimète su pîd ; i n’ sét pus d’ssus qué pîd danser ; i dwart su pîd ; il è stî là su l’ pîd su l’ tchamp ; se faire photographier en pied, si fé fotografyi en pîd ; faire un pied de nez, fé on pîd d’ nez ; (à l’adresse de qqn qui se plaint d’avoir mal aux _s) pôve lêd vî Djèrâ Matî qui moûrrè pa sès pîds (« pauvre laid vieux Gérard Mathieu qui mourra par ses _s ») ;

 

2 (d’un animal) pîd ; mète on pîd d’ porcê dins la sope âs pwès ; _s de cochon, (plaist) pîds d’ jendârme ;

 

3 (de légume) un _ de céleri-rave, one boule (ou on pîd) d’ célèri

 

4 (base) pîd ; li pîd d’ l’ âbe ; çu tchin.ne-là è souwé su pîd ; â pîd do tchèr ; sèy â pîd do mour ; sèy à pîd d’ eûve ; pied

(d’un objet), pîd ; lès pîds do l’ tâve (ou lès pates do l’ tâve) ; li pîd do l’ châle ; on vêre à pîd ; le pied du lit, li pîd do lît ; vt refaire le _ de (un bas), rapîtener ;  rapîtener lès tchâsses ;  refaire le _ de (une construction), rapîtrer ; rapîtrer on mour ;

 

5 (mesure de longueur) pîd ; is n’ ont nin min.me on pîd d’ tère ; tu te reposeras quand tu auras six _s de terre sur la tête ! (= quand tu seras mort) tu t’ raspwaserès quand t’ ârès chî pîds d’ tère su la tièsse ! ; pied à coulisse, pîd à coulisse

 

6 (en toponymie) o pîd d’ Suré (lieu-dit à Lutrebois, commune de Bastogne) 

 

S0

pied-bot

nm pîd-d’-boû, pîd-di-tch‘vau

 

C60

pied-d’ alouette

nm pîd-d’-aulouwète

 

C60

pied-d’alouette

(dauphinelle) (plante ornementale) pîd-d’-âlouwète

 

S0

pied-de-biche

nm (outil) gobète (f)

 

C60

pied-de-biche

(levier à tête fendue) pied-d’-biche ; râyi one ponte avou l’ pied-d’-biche ; (de la machine à coudre) pied-d’-biche ; (pied galbé de meuble) pied-d’-biche 

 

S0

 

 

pied-de-loup

nm (lycopode) pîd-d’-leup

 

C60

pied-de-poule

(tissu) piéd-d’-poule ; on bê costume en piéd-d’-poule

 

S0

pied-droit

, piédroit nm le terme français qui représente un élément d’architecture n’a pas la même signification que son correspondant wallon « pîdrwèt » Ce dernier étant un étançon utilisé en maçonnerie et qui fait momentanément office de pied-droit.

 

C60

pied-droit

pîd-dreût

 

E0

piédestal

nm djok, djokwè ; « Li vî sint-Elwè èsteûve d’chindu di s’ djokwè. » (J. Houziaux) ; statue de saint sur le piédestal, statûwe di sint dissus l’ djok

 

C60

piédestal

piédèstål (pîdis-), pîd-stok, qqf pîd-di-stok ou pîd d’ soke, soke

 

E0

piédestal

piédèstal ; li nom do sint èst scrît su l’ piédèstal

 

S0

pied-noir

n piéd-nwâr

 

C60

piedsente

nf pîd-sinte

 

C60

piège

[nm] cèp’, (o) r’cèp’, (o-c) trape [nf], (e-c) atrape [nf]

 

G100

piège

nm (dispositif destiné à prendre les animaux) piège à ressort, cèp’, ricèpe ; cage dont la plaque d’entrée se rabat, clapète (f) ; collet, bricole (f) ; baguette de bouleau trempée dans de la glu, baguète di glu ; filet, filèt ; lacet de branche flexible, pléyerou ; nœud coulant, las’, courant las’ ; piège à souris (suivant la forme), quate-en-chife, trape à soris (f) ; piège à rats, nasse à rats (f) ; des lacets de bourdaine, dès pléyerous d’ nwâre broke; (artifice pour tromper qqn) atrape (f) il n’avait pas vu que c’était un piège, i n’ aveûve nin vèyu qu’ c’ èsteûve one atrape; (expr) li batch s’ a r’toûrné su l’ pourcia, le bac s’est retourné sur le cochon, il a été pris à son propre piège

 

C60

piège

atrape (nf), cèp’, lès’ ; prendre au _, atraper, prinde è cèp’ ; voy. FILET, LACET, PANNEAU, SOURICIÈRE, TRAPPE, TRÉBUCHET ; _ à chevreuil ou à biche, ridjète (Vi.) ; _ à faisan, bricole ; _ à grive, 1 placé près du sol, moussète, 2 formé d’une baguette en ovale dont un des bouts est inséré dans un tronc ou suspendu à une branche, lamê (Ja.), bôkê (Bo., Bi.), tch’nole (La.), 3 formé d’une baguette en demi-cercle dont les deux bouts sont insérés dans un tronc, plôyeroû, ployon (Str.), beûkê (Sart)

 

E0

piège

(pour les renards, les gros rongeurs, les rapaces, etc.) cèp’ ; on cèp’ di r’nâd ; on cèp’ di foyant ; on mèteû d’ cèp’ ; on ne prend pas qqn deux fois au même _ (à cause de l’expérience qu’il a acquise), on n’ atrape jamês deûs lîves à l’ min.me bricole ; _ à mouches (sorte de papier où viennent s’engluer les mouches), atrape-mouches 

 

S0

piéger

v (prendre) atraper, awè ; il a été piégé, il a stî ieû, … atrapé ; il s’ est laissé piéger, i s’ a lèyî prinde, i s’ a faît awè; (expr) ièsse pris come on pû ètur deûs-ongues, être pris comme un pou entre deux ongles, être piégé

 

C60

pie-grièche

nf (oiseau) crawieûse agace

 

C60

pie-grièche

voy. PIE

 

E0

Pierard

, Pierrard (n de famille) Pièrârd

 

S0

Pierlot

(n de famille) Pièrlot

 

S0

pierraille

nf pîrayes (pl) ; de la pierraille, dès pîrayes ; amas de pierrailles apportées par les pluies (, alluvions), lavauje, pîrwè (m)

 

C60

pierraille

(grenaille) racaye ; is stârint à l’ racaye tote la djoûrnêye

 

S0

Pierrard

voy. PIRARD

 

E0

pierre

[nf] pîre

 

G100

pierre

nf pîre; pierre bleue (grès), bleuwe pîre; banc de pierre bleue, castin.ne (f) ; veine blanche dans la pierre, limé ; tache bleue dans une pierre taillée, cratche ; gros éclat de pierre, chwagne (f) ; tailleur de pierre, tayeû d’ pîres, spigoteû, spligoteû ; concasseur de pierre, maketeû ; dépeceur de pierre, cwâteleû; épinceur, spincieû; ciseler la pierre de biais à coups irréguliers, chèpeler ; ciseler la pierre à coups réguliers, ritonde ; dépecer la pierre, cwâteler ; détailler, réduire en morceaux, discaurtuler ; réduire en morceaux, débiter, cwâteler ; cranter, crèner ; concasser, maketer ; ciseler en biais, taller la pierre, chèpeler ; extraire la pierre à la dynamite, roketer ; faire éclater les pierres au moyen d’un coin, discârtuler ; épincer la pierre, spincyî ; (quelques outils du tailleur de pierre, le « spigot » ou « spligot », le coin utilisé pour faire éclater la pierre ; le « bandan », gros coin pour id ; burin, èkiope, fèreû, fèreû-foû) ; « en-z-achèvant one pîre bin r’tondûwe ou bin chèpeléye » (Ae Laloux) ; ciselure provisoire de la pierre, totche; (fragment de pierre destiné à un usage particulier) pierre à aiguiser, pîre à rûjî,  à sin.myî ; pierre à aiguiser les faux, pîre à faus, queû ; pierre à chaux, pîre di tchaus’; pierre à feu, silex, pîre à feu ; pierre angulaire, angléye ; pierre d’attente, plaî-st-à-diè ; borne, bolau (m); grosse pierre située de chaque côté des portes cochères, bolau (m) ; pierre à laquelle on attache les bateaux, bolau (m) ; pierre de moulin, pîre (di molin) ; pierre de seuil, pîre di sou ; pierre de taille, pîre di taye; pierre de touche (bijouterie), pîre di touche ; pierre ponce, pîre ponce; (concrétion dans le corps humain) pîre ; avoir des pierres aux reins, awè dès pîres aus rins ; avoir des pierres à la vésicule, awè dès pîres au fwè; (loc) avoir un cœur de pierre, awè on keûr di pîre ; geler à pierre fendre, djaler à pîre finde ; jeter la pierre à qqn, taper l’ pîre; (expr) bagnî come one pîre à fond, nager comme une pierre au fond de l’eau, très mal ; i n’ mètreûve nin one pîre o l’ vôye da pèrsonne, il ne mettrait pas une pierre sur le chemin de qui que ce soit, il est incapable de méchanceté ; malureûs come lès pîres, malheureux comme les pierres ; on n’ saureûve fé son.ner one pîre, on ne saurait faire saigner une pierre, à l’impossible nul n’est tenu; faire d’une pierre deux coups, fé d’ one pîre deûs côps (on dit également : tuwer deûs mouches d’ on côp d’ savate, tuer deux mouches d’un coup de savate ; keûse deûs botons d’ on côp d’ awîye, coudre deux boutons d’un coup d’aiguille ; abate deûs gayes d’ on côp d’ baston, faire tomber deux noix d’un seul coup de bâton); (évangile) que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre, « Èt qu’ il apice li preumêre pîre, li cia qu’ n’ a rin à r’churer. » (L. Somme) ; « Divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte, don, o murwè. » (A. Lurquin) ; pierre d’achoppement, aroke

 

C60

Pierre

npr Piêre, Pîre; on fièstéye li Sint-Piêre li 18 di janvî ; solia èt tchaleûr à l’ Sint Piêre, ça n’ vout nin dîre : quite di l’ iviêr

 

C60

Pierre

Piére (, -ère, -êre), (anc.) Pîre (subsiste partout dans sint Pîre)

 

E0

pierre

pîre, voy. CAILLOU, MEULE, ROCHE, CHASSER, LAPIDER ; _ à aiguiser la faux, voy. QUEUX ; _ à broyer le seul, pîre à saler, pîre salerèce ; _ de taille, pîre di tèye (, di bassemint, di Nameûr) ; au fig., jeter la _ à qn, taper l’ hate (, l’ houwêye) ; (t de jeu) tchaketrèce, kêkète (Ber.) ; voy. PALET ; (houill) agå, brîhå, hura, hurêye, sîdje, warlokê ; voy. BANC, LIT ; (concrétion pierreuse, calcul) il a la _, il a lès pîres (ås r’nos, å feûte, …)

 

E0

Pierre

(prénom m et n de famille) Pière ; saint _ (fêté le 29 juin), sint Pière ; le denier de saint Pierre, li deugner d’ sint Pière ; il è co stî trin ner avou Pière ou avou Paul ; (dans quelques loc.) Pîre ; èlle èst todi avou tortos, avou Pîre, Paul, Djâke èt Mârtin

 

S0

pierre

pîre ; un banc de _ (couche rocheuse), on banc d’ pîre ; do l’ pîre di France (po fé lès pîres di molin) ; do l’ pîre di taye ; de la _ à chaux, do l’ pîre di tchâs ; do l’ pîre ponce ; _ ponce, pîre ponce ; des _s de quartz, dès blancs cayaus ; âs Blancs Cayaus, toponyme fréquent dans la région, qui désigne des terrains où ce type de pierre abonde ; le chemin est plein de [pierres] vives, li tch’min èst plin d’ crèsses ; c’est de la _ friable, c’ èst do l’ pîre poûri ; endroit recouvert de _s, pîrée (Co., Lu.) (-êve Bom., Mi., Te.) ; s’ lès Pîrêyes, lieu-dit à Compogne (commune de Bertogne) ; la _ à aiguiser, la pîre à (, di) rawîje ; la _ pour aiguiser le rasoir, la pîre di rèsè ; la _ pour aiguiser la faux, la pîre di fâs ; une _ à feu, one pîre di feû ; one pîre di fusik ; (t. de meunerie) une _ meulière, one pîre di molin ; partie centrale de la pierre meulière qui se distingue de la partie périphérique (w. filiére), keûr do l’ pîre, stoumak (Vau.) ; li grin s’ croke dins li stoumak do l’ pîre one pîre tombale ; _ d’alun, pîre d’ alun ; (calcul (rénal, biliaire)) pîre ; avèr dès pîres âs rins ; avèr dès pîres o fwaye ;

il è avou l’ û crèvé avou one pîre ; on tayeû d’ pîre ; i djale à pîre finde ; i n’ fât nin lî fouter la pîre ; il èst jusse bon po nos fouter dès pîres dins l’ corti ; c’ è-st-one pîre dins m’ corti ; i frot rîre deûs pîres (se dit d’un gai luron) ; il è one pîre à l’ plèce do keûr ; fé d’ one pîre deûs côps ; lès pîres à l’ makêye ; (anc.) chauffer les _s qui seront utilisées pour réchauffer le lit, mète lès pîres o feû ; rimète lès pîres o feû ;

petite _ que les enfants utilisent pour jouer à la marelle (; ils la poussent du pied tout en sautant à cloche-pied, de façon à ce qu’elle traverse chacune des cases tracées sur le sol (numérotées de 1 à 9)) pîrchète [du lat. petricus, de pierre]

 

S0

pierreries

nf pl ôrerîyes

 

C60

pierreries

pîrerèyes

 

E0

Pierret

(n de famille) Pièrèt

 

S0

pierrette

voy. CAILLOU

 

E0

Pierrette

Pièrète

 

S0

Pierreuse

rue _, è Pièreûse, à Liège

 

E0

pierreux

, euse adj di pîre ; chemin pierreux, brîsé, tchimin d’ pîre ; terre pierreuse, clavia (m)

 

C60

pierreux

, -euse pîreûs, -e (pîreheûs Ve., St., …), voy. ROCAILLEUX ; terrain _, hasîre, hadrène, ine hate tére, ine tére hadrineûse (La.)

 

E0

Pierron

voy. PIRON

 

E0

pierrot

nm pièrot

 

C60

Pierrot

Pièrot, qqf Pirou

 

E0

Pierrot

(prénom m ; nom du personnage de la pantomime), Pièrot

 

S0

Pierson

(n de famille) Pièrson

 

S0

piété

piyèté, dèvôcion, rilidjon

 

E0

piété

piyété

 

S0

piéter

(t de jeu) si t’ni à tape

 

E0

piétin

_ du mouton, blanc må, qqf pîton ; _ des céréales, dès blankès pautes, dè grin stronlé (Gl.)

 

E0

piétin

(maladie du pied du mouton) pîton

 

S0

piétinement

nm (action de celui qui piétine) (sur place) pîteladje ; en bougeant de place, pèstèladje ; piétinement long et bruyant, piyotemint

 

C60

piétiner

v pèstèler; piétiner sur place par énervement, pèstèler, pîtyî ; action de piétiner d’énervement, pèstèladje (m), pîtiadje (m) ; piétiner pour durcir la terre, dagnî; piétiner longuement en faisant du bruit, piyoter ; action de piétiner longuement, piyotadje (m) ; celui qui piétine, pèstèlaud (-e), pèstèleû (-se); frapper du pied (bêtes à cornes) piter ; frapper du pied à plusieurs reprises, copiter ; action de frapper du pied, pitadje (m), copitadje (m) ; écraser du pied méthodiquement et dans un but précis, pèsseler ; action, pèsseladje ; faire piétiner, par le bétail, le seigle qui lève, fé pèsseler lès swèles pa lès bièsses ; piétiner les lignes de carottes qui lèvent pour en favoriser le développement, pèsseler lès carotes; écraser du pied sans méthode, pètrouyî, tripler ; action de, pètrouyadje (m), tripladje (m)

 

C60

piétiner

_ les récoltes, …, (ki)tripeler, (ki)triper, pèsseler, tripouyi (Hu.), patrouyer (Bi.), basturner (Bi.), patiner (Na.), pîtî (Ve.), pîtener (Po.), piyî (Du., …), kipiyî (Bo.), piyârder (GdM.), kipiyârder (Bo.), wayî (Ta.), fé dès wayes tot-avâ (Ta.), wâyeler (ku-) (La., …), (ki)foler, voy. FOULER ; [les sangliers ont fait] dès wârtchîres tot-avâ (GdH.) ; terrain piétiné, tripelis’ ; _ la terre pour la tasser, voy. BATTRE ; vi agiter les jambes sur place, pîtî (Ve.), pîteler, voy. JAMBE ; _ dans la boue, voy. PATAUGER

 

E0

piétiner

vt balziner ; balziner lès dinrêyes, pitrouyi (pîtrouyè Te.); _ par des passages répétés, pastrouyi ; lès bièsses ont pastrouyi lès dinrêyes ; lès vatches ont pitrouyi tote l’ avon.ne [à rattacher au lat. pistrire, pétrir]

 

S0

piéton

, onne n et adj djin à pîds, passant, roteû (-se) ; un passage pour piétons, on passadje po lès djins à pîds; (fantassin) piyote, sôdârt à pîds

 

C60

piéton

pîton

 

E0

piéton

pièton

 

S0

piétonnier

, ère adj c’est un piétonnier, on n’ î pout aler qu’ à pîds

 

C60

Piétrain

npr Pîtrin

 

C60

piètre

adj fayé (-ye) ; c’est un piètre joueur, c’ è-st-on fayé djouweû, c’ è-st-on djouweû d’ pachis, c’ è- st-on p’tit djouweû ; matériel de piètre qualité, camelote (nf) miscoterîye (nf) ; un piètre travailleur, on-halcotî

 

C60

piètre

mèskin, -ène ; pôvriteûs, -e ; måva, f måle ; _ poète, rimeû à l’ djusèye ; _ avocat, sâvadje avocåt

 

E0

piètre

individu de _ allure, polak ; c’ è-st-on vrê polak [du mot « Polak », désignation péj. des Polonais]

 

S0

pieu

[nm] pikèt, (e) på, (c) pau, (o) pî

 

G100

pieu

nm pau, pikèt; (expr) ièsse su pau su fotche, être sur pieu sur fourche, en équilibre instable

 

C60

pieu

på, pikèt, passon (St., Fa.), voy. ÉCHALAS, PIQUET ; _ fourchu au sommet, stètche (nf) (La.) ; gros _ soutenant une haie, stape (nm) (Str.) ; _ de saule enfoncé dans une haie où il doit prendre racine, plançon (Th.), planton d’ så (Ju.) ; _ de barrière, voy. POTEAU, POTELET ; _ contre lequel se ferme la barrière, bate (nf) (Th.) ; (anc.) _ servant de repère, clawîre (nf) ; (bat) _ d’amarrage, pilot, boulå ; (t rural) _ soutenant les ridelles de la charrette, ronhe (nf), voy. RANCHE

 

E0

pieusement

piyeûsemint ; il èst mwart piyeûsemint

 

S0

pieuvre

nf pieûve

 

C60

pieux

, euse adj qui dit voltî ses pâtêrs

 

C60

pieux

, -eûse, -eûsenent piyeûs, -e, -emint ; voy. dévot

 

E0

pieux

, -euse adj piyeûs -eûse ; dès-îmâdjes piyeûses ; c’ èst dès djins piyeûs

 

S0

pif

nm (gros nez) cawoûte (f), courge

 

C60

pif

cheval _, ro

 

E0

pif 1

n (gros nez) pif ; il è on pif come one pètrâve

 

S0

pif 2

interj (suivie de paf ou panf) mot-phrase qui imite une suite de bruits secs (des détonations, p.ex.) pif ! ; pif paf ! li lîve astot nètyi !  

 

S0

pifer

, piffer v sinte ; je ne sais pas le piffer, dji nè l’ sé sinte

 

C60

pigeon

[nm] (e-c) colon, (o) coulon, (o-c) pidjon

 

G100

pigeon

nm colon, pidjon ; pigeon de concours, pidjon d’ colèbadje, pidjon d’ tape ; pigeon de cour, pidjon d’ coû ; pigeon bleu, bleuw; pigeon tacheté, mayeté ; pigeon à pattes emplumées, tahu ; colombe, colombin, pidjon d’ bwès; un pigeon mâle, on maule di pidjon ; un pigeon femelle, one fumèle di pidjon ; un pigeonneau, on djon.ne di pidjon ; élever des pigeons, colèber ; élevage de pigeons, colèbadje ; envoyer ses pigeons au concours, taper ; appareil vérificateur pour les concours, constateû ; ça fait que vous élevez des pigeons !, vos colèboz, insi !; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, c’est un ménage de mœurs légères ; on bon pidjon r’tchaît todi à nid, à l’ apas,  à plantche, un bon pigeon revient toujours au logis

 

C60

pigeon

colon ; (t de cuisine) pîvion (, pû- ); en élever, tini dès colons,  colèber, voy. aduibe ; amateur de _, colèbeû (péj -bå) ; passion pour les _s, colèberèye ; _ voyageur, colon d’ tape ; opp au _ vulgaire, colon d’ teût ; _ de basse-cour, colon d’ coûr, bastå, tchåwê (Od.) ; mauvais _ ou _ qu’on élève pour le manger, robète (ou cane) di teût ; _ à grosse gorge, grosse-face, facî (Wa.) ; _ haut sur pattes, hôt-volant ; voy. pattu ; _ huppé, capucin ; _ à plumes blanches aux ailes, blanc-vanê ; _ blanc, à ailes coloriées, acsi ; _ ardoisé, bleû-bîhe, voy. pers ; _ à ailes blanches marquées de deux ou trois lignes rougeâtres,  surlèt, rôlié (Amp.) ; _ mou­cheté, flori, moûhî, f -èye (gris, bleu, neûr moûhî) ; _ « écaillé » , mayeté ; _ fuyard, tchèsturlèt ; _ cravaté liégeois, bårbèt ; _ anversois, bèk ; _ croisé (liég -anv), crwèsé-bèk ; _ de race campinoise, campinêr ; _ paon, à queue étalée et relevée en éventail, trosse-quowe ; _ biset, biseû,  colon d’ tchamp, qqf burnèt ; _ sauvage, colon monså, voy. ramier ; _ colombin, pitit monså ; voy. aussi plume

 

E0

pigeon

(domestique) colon (Te.), pîjon ; un _ de cour, on pîjon d’ coûr ; un _ voyageur, on pîjon vwayajeûr ; tèni dès pîjons ; baguer lès pîjons ; enlojer lès pîjons ; lâchi lès pîjons ; i toume dès gurzês come dès-oûs d’ pîjon

 

S0

pigeonneau

nm djon.ne di pidjon

 

C60

pigeonneau

(nouveau-né) pîvion (, pû-) ; (dans la suite 🙂 djône colon ; pîpeû, pîpeleû (hesb), pîweteû (Ju.)

 

E0

pigeonneau

pîjonau, djon.ne pîjon

 

S0

pigeonner

v (duper) atraper, awè

 

C60

pigeonnier

nm colèbî, pidjonî ; entrée du pigeonnier (pour les pigeons), apas (m) ; entrée du pigeonnier ne permettant que l’entrée et non la sortie, moussète (f); (expr) i r’tchaît todi à l’ apas, il retombe toujours à l’entrée du pigeonnier, il revient toujours

 

C60

pigeonnier

colèbîre (nf) (-li- Ma.) ; volet de _, hapå ; appareil permettant au pigeon de rentrer au _ et l’empêchant d’en sortir, clakètes, clapètes

 

E0

pigeonnier

pîjogner

 

S0

piger

v (comprendre) comprinde

 

C60

pigne

nf (pomme de pin) carote di sapin, pome di pin

 

C60

pignocher

v (manger sans appétit) mougneter

 

C60

pignocher

voy. mangeotter

 

E0

pignon

nm pègnon ; le pignon du nez, li pègnon do nez ; le pignon de la maison, li pègnon dè l’ maujone ; le pignon du vélo, li pègnon do vélo ; réparer le pignon d’un mur, ripègneter on meur ; joindre les pignons d’un mur, rissèrer on meur

 

C60

pignon

_ de maison, pègnon ; mur latéral ordt terminé par un _, pègnon, hôt-volé, hôte-pareûse (nf), wan (Fa.) ; réparer ce mur, ripègneter (Flé. ; -pign- Ju.), rèpègneter (Sart, Ja. ; rèpèneter La.) ; voy. bord, Ch., croupe rampant, revêtement ; roue à _, rowe à pègnons

 

E0

pignon

(d’un bâtiment) ponte ; lès maçons k’minçant lès pontes do l’ mâjon

 

S0

pignon 1

(d’une maison) pignon ; lès maçons sont djà â pignon 

 

S0

pignon 2

(roue dentée) pignon ; one roûe à pignon ficse (opp. à roûe libe)

 

S0

pignouf

nm pagnouf

 

C60

pignouf

pagnouf, pignouf

 

E0

pilastre

nf pilasse

 

C60

pilastre

pilasse, cwåré pilé

 

E0

pilastre

pilasse ; lès pilasses do pont

 

S0

Pilate

Pilåte

 

E0

Pilate

(personnage historique) Pilâte

 

S0

pile

nf (pilier de maçonnerie) pile ; la pile d’un pont, li pile d’ on pont; (tas) pile ; une pile d’assiettes, one pile d’ assiètes; (source d’énergie) pile ; une radio fonctionnant au moyen de piles, on posse qui va avou dès piles ; mettre une nouvelle pile, mète one noûve pile ; une pile atomique, one pile atomike; (défaite) pile ; nous leur avons donné une pile, nos l’zî avans foutu one pile; (d’une pièce de monnaie) pîye; (loc) jouer pile ou face, djouwer ome ou lète, djouwer à l’  pîye èt au machî ; vous tombez pile, vos tchèyoz bin ; il a été arrêté pile, il a stî arèté nèt’ ; pile pour le train de dix heures, tot jusse po l’ trin d’ dîj eûres, à chipète po l’ trin d’ dîj eûres

 

C60

pile 1

_ de pont, pilé, pilasse ; _ d’objets, pile, hopê ; (t rural) _ de foin, de fumier, …, clavê ; _ de bûches, de fagots, crète (Ne., Fer.) ; (t de briq) rilahe

 

E0

pile 1

(côté d’une pièce de monnaie) pile ; djouwer à pile ou face

 

S0

pile 2

_ d’une pièce de monnaie, pèye ; voy. face

 

E0

pile 2

adv (exactement) pile ; il èst one eûre pile (ou one eûre pètant) ; i s’ è arèté pile divant la bârîre ; arriver _ (à point nommé), ariver pile

 

S0

pile 3

donner une _ à qn, voy. RACLÉE, ROSSER

 

E0

pile 3

(amas d’objets) pile ; one pile di lîves ; one pile d’ assiètes ; one pile di bwès ; (tas arrangé) crète (Te.) ; one fâmeûse crète di fagots ; one bèle crète di deûs cwades di hèsse

 

S0

pile 4

(produisant de l’électricité) pile ; tchindji la pile do l’ lampe di potche

 

S0

pile 5

(lourde défaite) pile ; qué pile qu’ on l’zî è fouté !

 

S0

piler

piyî, piler; voy. broyer, ÉCRABOUILLER, ÉCRASER, PILONNER

 

E0

piler 1

vt piyè (Te.) ; piyè l’ cabolêye ;  _ le sel (avec une bouteille), spotchi l’ sé (avou one botèye)

 

S0

piler 2

vt (qqn) (lui infliger une lourde défaite) piler ; Librâmont s’ è fêt piler pa l’ èkipe di Bastogne

 

S0

pilier

[nm] pilé, pilasse [nf]

 

G100

pilier

nm (massif de maçonnerie) pilé ; pilier d’église, pilé d’ èglîje ; pilier d’un pont, culéye (f), pilasse (f), pile (f); (qui fréquente habituellement un lieu) un pilier de comptoir, on-ome di cabarèt, on pilé d’ cabarèt

 

C60

pilier

pilé (, -er) ; _ faisant saillie, pilé boutant ; (houill) pilé, purlê, stok, troke ; _ d’étable, d’écurie, stamon (ard) ; voy. mangeoire ; fig, _ de cabaret, pilé ou cou d’ cabarèt ; _ de tripot, trimeleû (trè- Ve., …)

 

E0

pilier

1 pilé ; monter dès pilés po soteni l’ plafond do stâve ; 2 pilier (dans quelques loc fig,) ; un _ de comptoir (une personne qui fréquente assidûment les cafés), on pilier d’ comptwar ; un _ d’église (un catholique très pratiquant), on pilier d’ èglîje

 

S0

pillage

nm piyadje, raspèpiadje; le pillage d’une ruche, li piyadje d’ one ruche

 

C60

pillage

voy. pillerie

 

E0

pillage

piyèdje ; â k’mincemint do l’ guère, i gn-è avou brâmint do piyèdje

 

S0

pillard

, arde n piyeû (-se)

 

C60

pillard

hape-tchår ; abeilles pillardes, pîyerèsses

 

E0

piller

v piyî, sploussî, striyî ; ils ont tout pillé, il ont tot piyî, il ont tot sploussî ; ils ont pillé les magasins, il ont striyî tos lès botikes; les frelons pillent une ruche, lès bourdons pîyenut one tchètwêre

 

C60

piller

piyî, branscater ; voy. saccager ; pille ! (cri pour exciter un chien), piye là!, pice ou apice; kich, ordt akis’ ou kis’kis’ ou ksi ksi ! (ou kch !, ksss !)

 

E0

piller

vt piyi ; lès-Alemands piyint lès botikes

 

S0

pillerie

piyåhe, piyerèye, branscatèdje

 

E0

pilon

nm (ustensile) piyote (f), spatwè, spateroule (f), spotchwè ; pilon en fer, pilote (f) ; écraser les fruits au pilon, spotchî lès frûts avou l’ pilote ; pilon pour le sel, spîye-sé; (métallurgie) pilon pour écraser les produits en fusion, maca, mouton; (extrémité d’une jambe de bois) djambe di bwès

 

C60

pilon

pilon ; (spatule, broyeur pour couleurs, …) broyeû , spata,  brôyerèce (nf) ; _ d’égrugeoir, bata, maca, spata dè l’ cloke,  blèssu (Am.), piyète (Rob.) ; _ de baratte, bateroûle ; voy. baratte ; _ pour écraser la pâtée des porcs, pilote (Tr. ; piyote Es., Sp., St. ; piyète Fa.) ; mayote (Fl. ; mahote Na.),  bateroûle (Gl., Ba.), spotchû (Vi.), bouyète (Pe.), maheroûle (Cha.) ; voy. pilon­ner

 

E0

pilon

_ en bois servant à écraser les pommes de terre, à passer la soupe (dans la passète., etc., piyote ; écraser au moyen de la piyotepiyoter ; piyoter la cabolêye, spotchi la cabolêye avou la piyote ; passer la sope avou la piyote 

 

S0

pilonner

v (écraser avec un pilon) spater, spotchî; (écraser sous les obus) caloner

 

C60

pilonner

broyî, spater, voy. broyer, écraser, piler ; _ la pâtée des porcs, piyoter avec la piyote (Bi.), voy. pilon

 

E0

pilori

mettre au _, mète å carcan ; être condamné au _, monter so l’ hame

 

E0

piloselle

nf orèye-di-soris

 

C60

piloselle

voy. épervière

 

E0

pilot

nm (gros pieu) pilot ; enfoncer un pilot, bate pilot

 

C60

pilot

, -er, -is pilot (nm), pilote (nf) ; piloter, bate pilotes

 

E0

pilote

nm vièrneû

 

C60

pilote

, -er (un bateau) pilote, -er ; vièrneû, -er

 

E0

pilote

pilote ; on pilote d’ avion ; on pilote di course (d’ automobiles)

 

S0

piloter

v mwinrner ; piloter une voiture, mwinrner one auto; (un bateau) vièrner; (un avion) piloter

 

C60

piloter

vt piloter

 

S0

pilotis

nm pilot

 

C60

pilotis

pilotis ; bâti su pilotis

 

S0

pilou

nm pilou

 

C60

pilou

pilou ; voy. MOLLETON

 

E0

pilou

(tissu de coton pelucheux) pilou ; one cote en pilou

 

S0

Piloy

(n de famille) Pilwa

 

S0

pilule

nf pilûre ; marchand de pilules, mârtchand d’ pilûres

 

C60

pilule

pile (pèle Ve.)

 

E0

pilule

pilule ; prinde dès pilules po la gwadje ; (au fig.) on lî è doré la pilule ; on lui à fait avaler la _ (gober le mensonge), on lî è fêt avaler la pilule

 

S0

pimbêche

nf surale

 

C60

pimbêche

voy. mijaurée,

 

E0

piment

nm pimint

 

C60

piment

spéce di manèdje

 

E0

pimpant

, ante adj calé (-ye), rilètchî (-ye) ; (expr) ièsse rilûjant come on clau d’ keûve, être reluisant comme un clou de cuivre, être pimpant ; ièsse calé come on milôrd, ièsse caléye come one princèsse, être pimpant (-e)

 

C60

pimpant

, -e gåy, -e ; atîtoté, flotcheté, -êye ; pimpant, -e ; rendre _, flotcheter, apépurner, rapépurner (Sart) ; voy. élégant, parer

 

E0

pimpant

, -ante adj pimpant (, -ante), richuré ; èlle èst todi pimpante ;  depuis qu’elle travaille chez X, elle est toute _e, dupûs qu’ èle travaye amon X, èlle èst tote richuré

 

S0

Pimperné

(lieu-dit situé à la rue de la Chapelle à Bastogne) (en face de la fontaine publique) (o) Pimpèrné [probt de la famille de pépurnale]

 

S0

pimprenelle

(plante) pimpurnèle

 

E0

pin

nm sapin ; pomme de pin, carote di sapin

 

C60

pin

_ sylvestre, såvadje sapin, (pin) silvèsse, sapin (Bo., Vi.),  poyou sapin (Ve.) ; voy. ai­guille, cône

 

E0

pin

(résineux) pin ; un pin sylvestre, on pin silvèsse

 

S0

pin’s

nm pin’s

 

C60

pinçant

, -ante adj (en parlant du froid) piçant, -ante ; la bîje èst piçante (ou côpante ou pikante)

 

S0

pince

[nf] picète, (o-c) pince

 

G100

pince

nf pince, picètes (pl) ; pince à sucre, pince au suke ; pince de bourrelier pour étirer le cuir, pince à cûr ; pince de forgeron ou de tonnelier, ècnéyes (pl) ; pinces de cycliste, picètes (pl) ; un tisonnier et des pinces (accessoires de poêle), one grawîye èt dès picètes (dès-ècnéyes) di stûve; faire quelques pinces (à un vêtement), riprinde (one miète); (loc) serrer la pince, diner one pougnîye

 

C60

pince

picète ; voy. pincette ; _ à énouer le drap, nopète ; _ mise au groin du porc, voy. anneau, boucler ; _ de forgeron, èknèye, voy. traitoire ; _ de paveur, de carrier, …, voy. levier ; _ faite pour resserrer un vêtement, ployète

 

E0

pince

(outil servant à saisir (un objet) et à serrer) pince ; _ servant à retenir les cheveux, bârète ; one pince d’ ôrlodjî ; _ avec laquelle on place l’agrafe au groin du porc, bèrikeûse (Be., Ho.) ; one pince po fèrer lès porcês ; _ à linge, pince à lindje ; (partie du fer à cheval qui s’ ajuste sur la face antérieure du sabot) pince ; (pli cousu sur l’envers d’un vêtement) pince ; fé one pince po rastrèti la cote ; (t. de couture) picète ; fé one picète à l’ taye èt à l’ cingue (Te.) ; (anc.) une _ en bois pour retirer le linge de l’eau bouillante de la lessiveuse, one picète à bouwêye (Te.) ; les _s de cycliste, lès picètes di vèlo

 

S0

pinceau

nm (de peintre) brouche (f); (d’artiste-peintre) pinçau ; se mêler les pinceaux, machî sès pîds èchone (, se mélanger les pieds)

 

C60

pinceau

pincê (pécê Ve. ; spécê Fl., Ho., spincê Ber.) ; _ de cordonnier, hustumus’

 

E0

pinceau

pinçau; li gros pinçau ; li p’tit pinçau

 

S0

pincée

nf picîye ; une pincée de sel, one piciye di sé ; pincée de tabac à priser, pènéye

 

C60

pincée

picèye (-êye) ; _ de tabac à priser, pènêye ; petite _, plokète,  lotchète ; une _ de foin, one ploukète du foûre (La.), voy. BRIRE, BRIN

 

E0

pincée

picîe (picêye Te.) ; one picîe d’ sé ; one picîe d’ pwave

 

S0

pince-jupe

ine trosse-cote à l’ anglèse, on facile-åhèye

 

E0

pince-maille

pice-crosse ; voy. AVARE, LADRE

 

E0

pincement

nm piçadje; (expr) j’ai eu un pincement au cœur, ça m’ a faît one saqwè

 

C60

pincement

picèdje

 

E0

pince-nez

dès binokes

 

E0

pince-nez

(lorgnon) pince-nez ; il avot todi on pince-nez su l’ nez ; (samare (de frêne, d’érable) avec lequel les enfants font un pince-nez) pince-nez ; (appareil qui s’ajuste au nez d’un bovidé, pour rendre celui-ci plus docile) pince-nez ; purdoz l’ pince-nez po mon.ner l’ gayèt

 

S0

pincer

[v] picî, (o) straper

 

G100

pincer

v (serrer entre l’extrémité des doigts) picî ; pincer le mollet, picî l’ bodène; (arrêter un malfaiteur) picî, prinde ; se faire pincer, si fé picî, si fé prinde ; ils se sont fait pincer, is s’ ont faît picî ; il s’est pincé les doigts, il a picî sès dwèts; (serrer fortement) se pincer le nez, bouchî s’ nez ; (arracher ou couper en pinçant) picî, côper, tchapener ; pincer un jet (à une plante), picî on djèton; (pincer un vêtement) riprinde ; (ce vêtement) il faudra le pincer un peu ici, i l’ faurè r’prinde one miète véci; en pincer pour, ièsse bleuw di, ièsse sot di

 

C60

pincer

picî, apicî ; _ de nouveau, ripicî, rapicî ; _ à outrance, kipicî ; manière de _, piceûre, qqf pice (ordinaire en ard : on tchin qu’ a one bo(u)ne ou one måle pice) ; la porte m’a pincé les doigts dji m’a-st-èclawé lès deûts è l’ouh, djè m’ a aclassé à l’ uh (Rob.)

 

E0

pincer

vt picer ; i m’ è picé o brès ; empl absolt la tinture d’ iyode su one plêye, ça pice ; le froid pince aujourd’hui, ça pice âdjoûrdu ; la bise pince, la bîje èst côpante ; le froid pince, i fêt piçant (ou pikant) ; _ à de multiples reprises, capicer, kipicer ; i n’ è fêt quu di m’ kipicer tote la sîse ; (arrêter) picer ; i s’ è fêt picer pa lès douwâgners ; (coincer) asclawer ; i s’ è fêt asclawer lès dèts dins l’ uch ; (en pincer pour qqn, s’éprendre de lui) anna picer po quéke onk ; èlle ann’ è picé por lu ; en _ de nouveau pour qqn (être de nouveau amoureuse de lui), anna r’picer po quéke onk

 

S0

pincette

embrasser à _, båhî à picète ; petite pince, picète ; _ de foyer (une ou des _s), èknèye (ine èknèye