FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

P

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

p

nm, seizième lettre de l’alphabet ; en français, « p » est associé à « h » pour former le son « f ». Ce n’est jamais le cas en wallon. Une photo, one foto.

 

C60

pacage

nm (terre où l’on fait paître les bestiaux) tchamp

 

C60

pacager

v (faire paître les vaches) mète lès vatches au tchamp, fé pache lès bièsses ; (brouter dans une pâture) pache ; les animaux pacagent, lès bièsses pachenut

 

C60

pacemaker

nm pile (f.) ; on lui a mis un pacemaker, on lî a mètu one pile

 

C60

pacha

nm pacha

 

C60

pacifier

v (ramener un pays à l’état de paix) rimète li paîs, pacifyî ; c’est lui qui a pacifié le pays, c’ èst li qu ‘a r’mètu l’ paîs dins l’ payis ; (rendre calme) pacifier les esprits, rapauji lès djins, arindjî lès bidons

 

C60

pacifique

adj et n pacifike, paujêre, qu’ in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre ; c’est un pacifique, c’ è-st-on paujêre, il in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre

 

C60

pacifiquement

adv pacifikemint, sins s’ mwaîji

 

C60

pacifiste

adj et n qu’ èst po l’ paîs ; c’est un pacifiste, c’ è-st-onk qu’ èst po l’ paîs

 

C60

pacotille

nf, cacaye, cacayerîye ; c’est une pacotille, c’ è-st-one cacaye ; c’est de la pacotille, c’ èst dè l’ cacayerîye

 

C60

pacte

nm, arindjemint, mârtchi ; faire un pacte, convenu ; nous avons fait un pacte, nos-avans faît mârtchi èchone ; faire un pacte avec le diable, fé avou l’diâle, fé pakèt avou l’ diâle

 

C60

pactiser

v convenu, fè mârtchi, fé on-arindjemint ; pactiser avec le diable, fé avou l’ diâle, fé pakèt avou l’ diâle

 

C60

pactole

nm il a trouvé le pactole, il a tchèyu su on pot d’ caurs

 

C60

paella

nf paella

 

C60

paf !

interj paf!

 

C60

pagaie

nf, (pour pagayer) rame

C60

pagaille

, pagaïe, pagaye, nf (en grande quantité) en pagaille, à chupe chovéye, à n’ lès sawè compter ; (grand désordre) assonre ; quelle pagaille vous m’avez faite !, quéne assonre qui v’ m’ avoz foutu là !

 

C60

pagayer

v ramer

 

C60

page

[nf] (o-c) pâdje, (e) pådje

 

G100

page 1

nf pâdje (, paudje) ; la première page, li prumêre pâdje ; vous le lirez en page 3, vos l lîroz à l’ trwèsyin.me pâdje ; en fin de page, au d’bout dè l’ pâdje ; il manque une page, gn-a one pâdje qui manke ;  tourner la page, rovyî; il faut tourner la page, cela ne sert à rien de ruminer tout ça, (i) faut rovyî tot ça, pus ç’ qu’ on r’mûwe on stron, pus ç’ qu’ i pûwe

 

C60

page 2

nm pâdje ; (expr.) il è-st-ossi afronté qu’ on pâdje di cour, il est aussi effronté qu’un page de cour, il est insolent ; prôpe corne on pâdje, propre comme un page

 

C60

pagination

nf numèrô d’pâdje (, d’ paudje) (m)

 

C60

paginer

v mète dès numéros auzès paudjes, numèrôter lès pâdjes

 

C60

pagne

nm pagne

 

C60

pagode

nf pagôde

 

C60

paie

, paye nf paye, payemint (m) ; jusqu’à la paie, jusqu‘au payemint

 

C60

paiement

[nm] (o-c) payemint, (e) påyemint, (c) payadje, (o) payâdje, (e) payèdje

 

G100

paiement

, payement, nm payemint ; il attend son paiement, i ratind après s’ payemint

 

C60

païen

, -enne, adj et n payin (f  payin.ne, payène)

 

C60

paillage

nm payadje

 

C60

paillasse

[nf] payasse

 

G100

paillasse

nf payasse

 

C60

paillasson

nm payasson ; s’essuyer les pieds sur le paillasson, rifroter sès pîds su l payasson; mettre la clé sous le paillasson, baguer, ènn’ aler, foute li camp

 

C60

paille

[nf] strin [nm]

 

G100

paille

nf strin (m) ; un homme de paille, on-ome di strin ; un fétu de paille, on fistu di strin ; un chapeau de paille, on tchapia di strin ; boire à la paille, bwâre avou on fistu ; faire des liens avec de la paille, fé dès loyins avou do strin ; hacher la paille avec le hache-paille, hatchî lès strins avou l’ leup ; remuer la paille à la fourche, fotcheter li strin; (loc) être sur la paille, être ruiné, ièsse su li strin ; se mettre sur la paille, se ruiner, si mète su li strin ; tirer à la courtre paille, tirer à l’ bouchète; (expr) anéye di strin, anéye di rin, année où la paille est abondante n’ apporte pas de céréales ; à l’ Tchandeleûse, mitan grin, mitan strin, à la Chandeleur, les réserves de grain et de pailles sont à demi épuisées ; avou do timps et do strin, lès mèspes meûrichenut, avec du temps et de la paille, les nèfles finissent par mûrir ; ça roteûve come dès strins au molin, ça marchait comme des pailles au moulin,  très vite ; ça va come on pèchon dins one djaube di strin, cela va comme un poisson dans une gerbe de paille, ça ne va pas; feu di strin n’ dure nin lontimps, feu de paille ne dure pas longtemps, colère violente est vite apaisée ; on-ome di strin vaut one comére d’ ârdjint, un homme de paille vaut une femme d’argent, un homme a plus de valeur qu’une femme (expr. misogyne) ; on ritche qu’ è-st-avâre c’ è-st-one bourike kèrdjîye d’ awinne èt qui mougne do strin, un riche qui est avare, c’est une bourrique chargée d’ avoine et qui mange de la paille ; ostant waîtî après one atatche dins one djaube di strin, autant rechercher une épingle dans une gerbe de paille,  une aiguille dans une botte de foin ; voir la paille dans l’ œil de son voisin et pas la poutre qui est dans le sien, veûy li moche dins l’ ouy d’ on-ôte et nin li tch’vau qu’ èst dins l’ sink ; « Dins l’ timps, on mèteûve à paurt li pus bia strin d’ swèle po aumer lès twèts èt fé lès loyins, », (Dans le temps, on mettait en réserve la plus belle paille de seigle pour couvrir les toits et fabriquer les liens.) (L. Léonard)

 

C60

pailler

v (envelopper de paille) mète do strin

 

C60

pailletage

nm(action de pailleter) payetadje

 

C60

pailleter

v (couvrir de paillettes) payeter

 

C60

paillette

nf payète

 

C60

pain

[nm] (o-c) pwin, (e) pan

 

G100

pain

nm, pwin ; du pain blanc, do blanc pwin ; du pain gris, do gris pwin ; du pain complet, do gris pwin ; du pain de froment, do pwin d’ frumint ; du pain grillé, do rosti pwin; du pain cuit au four, do pwin cût su l’ for ; du pain cuit sur la pierre, do pwin cût su l’ tîlia ; du pain au lait, do pwin au lacia ; du pain fait à la maison, do pwin d’ cûjéye (par rapport au pain de boulanger, pwin d’ bolèdjî) ; petit pain genre de sandwich mais plus petit,  crèné, pwin d’ bouche ; petit pain rond, pistolèt ; petit pain rond et plat, faluche (f) ; petit pain sucré, mitchot, moniche, pwin d’ suke; pain à la grecque, croquet; petit pain en pâte feuilletée contenant une saucisse, avisance (f) ; petit pain contenant une pomme, raubosse (f) ; pain perdu, matoufèt, pwin pièrdu; pain d’épice, pwin d’ amande, pwin d’ tchin, pwin d’ èpice ; pain azyme, pwin d’ jwif; du pain bien levé, do pwin bin rivenu ; pain mal levé, pwin rèclawé ; pain dont la croûte se soulève, pwin  baoté ; la croûte du pain, li crosse do pwin ; la mie, li chume ; une miette, one grumiote ; un quignon, on tchikèt d’ pwin, on cougnèt d’ pwin ; une tranche de pain, one taye di pwin ; une grosse tranche de pain, one bringue ; un croûton de pain, on crochon ; une tranche de pain à beurrer, one taye, one trintche di pwin ; une tartine, one târtine, one fadéye ; deux tranches de pain superposées, one mitche ; excédent de tartines rapportées par l’ouvrier, pwin d’ agace, pwin d’ coucou ; ensemble des pains d’une cuisson, one fornéye di pwins ; forme à pain en métal, paîlète, platène à pwin ; forme à pain en paille, ponète di strin ; signer le pain, sègnî l’  pwin ; entamer un pain, èdaumer on pwin ; du pain qui ne rassasie pas, do pwin qui n’ èst nin r’pachant; (loc) avoir du pain sur la planche, awè do pwin su l’ plantche, awè do four su l’ cina, avoir du foin sur le fenil ; avoir son pain cuit, awè s’ pwin cût ; bon comme le pain, bon come li pwin ; ça ne mange pas de pain ça n’ mougne todi pont d’ pwin ; ça se vend comme des petits pains, ça s’ vind come dès pwins au bolèdjî ; c’est pain bénit, c’ èst tot pwin bènit ; long comme un jour sans pain, long come one samwin.ne sins pwin ; manger son pain avant son pain noir, mougnî s’ blanc pwin d’vant s’ nwâr ; mettre au pain sec, mète au pwin tot sètch ; pour une bouchée de pain, po(r) à mitan rin; (expr) awè on stomak come on pwin (d’ chîs lîves), avoir un estomac comme un pain (de trois kilos), avoir l’ estomac lourd ; ièsse po l’ pwin po l’ tchau, être pour le pain pour la viande, être incapable d’intérêt intellectuel, ou aimer autant manger n’ importe quoi ; djè l’ a ieû po pîce di pwin, je l’ai eu pour pièce de pain,  pour presque rien ; dji n’ aureûve pu seû dîre do pwin, je n’ aurais plus su dire « du pain », je n’ aurais plus su dire « ouf! » (tellement j’étais fatigué) ; faute di taute, on mougne do pwin, à défaut de tarte on mange du pain, faute de grive on mange du merle ; il èst co pus r’tchèyu qu‘ on pwin mau rivenu, il est encore plus retombé qu’ un pain mal levé, il est fameusement appauvri ; il îrè mia pus taurd, nos ratraperans totes nos mitches èn-on pwin, cela ira mieux plus tard, nos récupérerons toutes nos tartines en un seul pain; « Lès cias qui n’ ont pont ieû d’ chance ratrapenut totes leûs miches ènn on pwin. » (T & W) ; i n’ a nin mougnî s’ pwin dins on satch, il n’ a pas mangé son pain dans un sac, il a travaillé dur ; i promèt pus d’ bûre qui d’ pwin, il promet plus de beurre que de pain, il promet sans se soucier d’exécuter ses promesses ; i vos r’ssatchereûve bin l’ pwin foû d’ vosse bouche, il vous retirerait bien le pain de la bouche; li cia qui n’ sét discôper l’ pwin n’ èst nin co bon po l’ gangnî, celui qui ne peut pas couper le pain n’est pas encore apte à gagner sa vie (à se mettre en ménage); noûri d’ taute, li stomak braît, noûri d’ pwin, i rît, nourri de pain, l’ estomac pleure, nourri de pain, il rit ; on blanc-mwârt, c’ è-st-on pau cût, on bossu èst trop ruvenu, un pain blême est trop peu cuit, celui qui est enflé a levé trop fort ; on n’ gangue nin s’ pwin à r’waîtî passer lès baloûjes, on ne gagne pas sa vie à regarder passer les hannetons, à ne rien faire; on n’ si ode jamaîs d’ pwin, on ne se fatigue jamais de pain

 

C60

pair

nm hors pair, come i gn-a pont, râre ; vous êtes un homme hors pair, vos-èstoz on-ome come gn-a pont d’ feume (et vice versa), v’s-èstoz on-ome tot-oute (f  tote oute); « Vos vos trompez, Chanchès, c’ è-st-on râre djouweû. » (Alphonse Sacotte, Li dèclarâtion da Chanchès) ; aller de pair avec, aler èchone avou

 

C60

paire

[nf] (c) paîre, (e) pére, (o) père ; v. couple

 

G100

paire

nf paîre ; une paire de chaussures, one paîre di solés ; une paire de gants, one paîre di wants ; une paire de lunettes, dès bèrikes, dès lunètes ; une paire de ciseaux, one cisète ; une paire de pigeons, one cope di colons ; c’est une paire d’amis, c’ èst deûs soçons; (loc) c’est une autre paire de manches, c’ è-st-one ôte afaîre ; les deux font la paire, sint Rok n’ è va jamaîs sins s’ tchin (= saint Roch ne part jamais sans son chien)

 

C60

paisible

[adj] (o-c) paujêre, (e) påhûle

 

G100

paisible

adj paujêre (, paujîre) ; paraître paisible, awè l’ aîr paujêre; ici il fait plus paisible, véci, i faît pus paujêre ; vivre paisible, viker paujêrement

 

C60

paisiblement

adv paujêremint (, paujîremint)

 

C60

paître

[v] (c) pache, (e) pahe, (o) tchampyî

 

G100

paître

v pache ; mener paître les vaches, mète lès vatches au tchamp; (loc) envoyer paître, èvoyî à l’ djote, … au diâle

 

C60

paix

[nf] (e) påy, (o) pés, (c) paîs

 

G100

paix

nf paîs ; faire la paix, fé l’ paîs ; juge de paix, juje di paîs ; je préfère la paix à la guerre, dj’ in.me ostant l’ paîs qui l’ guêre; (loc) avoir la paix, ièsse trankile ; foutre la paix, lèyî trankile ; fichez-moi la paix, lèyîz-me trankile ; avoir la conscience en paix, ièsse drwèt dins sès botes; (expr) li brouyîye aîwe si va todi raclérit, l’eau trouble va toujours s’éclaircir, les disputes finissent par s’apaiser

 

C60

pal

nm (pieu) pau, pikèt

 

C60

palabre

nf ramadjadje (m), rametadje (m), tchafetadje (m), tchaketadje (m), tchatcha (m); (loc) se perdre en palabres inutiles, causer po n’ rin dîre              

 

C60

palace

nm palace

 

C60

palais

[nm] (c) palaîs, (o) palés, (e) palå

 

G100

palais

nm (édifice) palaîs ; palais royal, palaîs do rwè; palais de justice, palaîs d’ justice; (partie supérieure interne de la bouche) lampa; (loc) avoir le palais fin, awè one fine bouche

 

C60

palan

nm,palan

 

C60

pâle

adj (teint) pâlausse, pâle ; il était tout pâle, il èsteûve tot pâlausse ; il est devenu tout pâle, il a divenu tot blanc; (qui a peu d’ éclat) un bleu pâle, on pâle bleu, on bleuw fwârt tène

 

C60

palefrenier

nm vaurlèt

 

C60

pâleur

nf pâleû

 

C60

palier

nm (d’escalier) apas, pas d’ gré ; la porte qui donne sur le palier, l’ uch qu’ èst su l’ pas d’ gré; (loc) par paliers, faît-à faît, à faît

 

C60

pâlir

v pâli, divenu tot blanc, … tot pâle ; je pâlis, dji pâli ; nous pâlissons, nos pâlichans ; ils pâlissent, is pâlichenut ; je pâlissais, dji pâlicheûve ; je pâlirai, dji pâlirè ; pâlissant, pâlichant ; pâli, pâli ; action de pâlir, pâlichadje (m)

 

C60

Paliseul

npr Palijû

 

C60

palissade

nf (barrière de bois) clôye

 

C60

pallier

v nous allons essayer de pallier à cela, nos-alans sayî d’ fé one saqwè

 

C60

palme

nf (symbole de victoire) pompon (m) ; elle a remporté la palme, c’ èst lèye qu’ a ieû l’ pompon

 

C60

palmé

, ée adj come one pate di canârd

 

C60

palmier

nm palmier

 

C60

Palmyre

npr Palmîre

 

C60

palonnier

nm pour fixer les traits des chevaux) andon, coplî, landon ; grand palonnier, dobe landon ; palonnier simple, lamia

 

C60

pâlot

, otte adj bladjot (-e)

 

C60

palpable

adj qu’ on sét sinte, … djonde, … pougnî d’ dins, … frochî dins sès mwins

 

C60

palper

v sinte (avou sès mwins) ; moi, je dois le palper, mi, i mè l’ faut sinte

 

C60

palpitation

nf batemint d’ keûr (m)

 

C60

palpiter

v bate, frapyî, toketer ; il a le cœur qui palpite, il a s’ keûr qui toketéye

 

C60

pâmer

(se) v paumer

 

C60

pâmoison

nf paumadje (m); tomber en pâmoison, paumer

 

C60

pamplemousse

nm pamplèmousse

 

C60

pan

nm (de chemise) pagna ; on voit le pan de ta chemise, on vèt vosse pagna, gn-a vosse pagna qui passe ; en pan de chemise, à pagna volant; (expr) gn-a d’ qwè rîre avou s’ pagna è s’ bouche, il y a de quoi rire avec le pan de sa chemise en bouche, c’est de la tragi-comédie (iron); pan de mur, bokèt d’ meur, burton d’ meur, meurtia

 

C60

pan

interj pan !, panf !, pign ! ; (expr) pign su s’-t-ouy !, pan, sur son œil ! (dit-on d’un coup adroitement donné)

 

C60

panacée

nf c’est la panacée, c’ èst bon po tot, ça r’faît tot

 

C60

panais

nm panauche, pastinaude (f) ( , pastinauke (f)) ; « D’abôrd qu’ èles ni vont nin co broker dins mès pastinaukes. » (E. Gilliard)

 

C60

panama

nm (chapeau de paille) panama, tchapia d’ paye

 

C60

panard

adj (cheval) panârd

 

C60

panaris

[nm] (o-c) blanc dwèt, (e) blanc deût, (c) parfi

 

G100

panaris

nm  blanc dwèt, pârfi

 

C60

pancarte

nf (écriteau) pancârte

 

C60

panier

[nm] tchèna, (e) bansetê, (c) bansetia, (o) kèrtin, (e-c) bodèt

 

G100

panier

nm pani ; panier très large, tchèna ; petit panier, tchètin ; panier en osier tressé, pani à trèyes, panî d’ aurdéye ; panier à fruits, tchèna à frûts ; « I gn-aveûve todi on grand tchèna à frûts è l’ cûjène. » (E. Gilliard) ; panier rond en paille destiné au chat, ponète (f) ; « Nos p’tits soçons, is v’nin.n è nosse maujone quand nos n’ èstin.n nin là èt qui l’ tchèt èsteûve mièrseû à s’ ponète addé li stûve. » (E. Gilliard); panier du chien, pani, pani do tchin ; panier à couverts, rèspe ; panier- alise, bodèt ; filet à provisions, cabas, saclèt ; panier à linge, manne, banse ; coussin pour porter un panier sur la tête, cassète ; contenu d’un panier, panéye, (f), pani, panisseléye (f) ; un panier de pommes, one panéye di pomes; (expr) dè l’ nîve di fèvri, c’ èst d’ l’ aîwe dins on pani, de la neige au mois de février, c’est de l’eau dans un panier, elle n’a aucun effet bénéfique; panier de basket, filèt

 

C60

paniquard

, arde adj chitaud (-e)

 

C60

panique

nf tchandîye, tchôde, vèssète, peû d’ tos lès diales ; on-z-a ieû peû, dji n’ vos di qu’ ça! ; être pris de panique : voir « paniquer » ; se remettre après une panique, rawè sès songs ; mouvement de panique, èfoufiadje di tos lès diâles, ènondadje di tos lès diâles

 

C60

paniquer

v être gagné par la panique, awè l’ pèpète, awè l’ vèssète, awè l’ keûr pitit, awè l’ cu strwèt, ièsse sitrindu, ièsse tinkî,  rissèrer sès fèsses, ni pus viker, chiter ; je paniquais, dji n’  vikeûve pus; (expr) il èsteûve pus mwârt qu’ è vike, il était plus mort que vif, il paniquait ; vos n’ lî aurîz pus seû awè one gote di s’ song, vous n’ auriez pu lui tirer une goutte de sang, idem ; s’ il aureûve ieû on liârd dins sès fèsses, i n’ aureûvet nin ieû tchèyu (iron), il aurait eu une pièce de monnaie entre les fesses, elle ne serait pas tombée, idem

 

C60

panne

nf (du marteau) pène; (graisse de porc) pane; (arrêt de fonctionnement) pane ; la machine est en panne, li machine è-st-en pane, li machine ni va pus ; il y a une panne d’électricité, i gn-a pupont d’ courant

 

C60

panneau

nm (indicateur) panau

 

C60

panorama

nm vûwe (f)

 

C60

panse

[nf] panse

 

G100

panse

nf (ventre) panse ; contenu de la panse, panseléye (f)

 

C60

pansement

nm binde (f), loke (f), pîce (f); pansement placé à un doigt, pôcerou ; être couvert de pansements, ièsse tot bindelé, … tot raloyî

 

C60

panser

[v] bindeler, (e-c) médyî

 

G100

panser

v (mettre un pansement) bindeler; (panser un malade) fachî; panser à nouveau, rifachî; action de panser, fachadje (m) ; « Les côps qu’ i racoureûve, en son.nant, mi fé fachî sès gngnos d’chavés ou bin sès dognons tot chwârchîs. » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr); (bouchonner un cheval) bouchoner on tch’vau

 

C60

pansu

, ue adj (qui a un gros ventre) bouloufe (s), pansu (f panseuwe), poûri craus (f poûrîye crausse); (expr) il a one panse come on satch di laton, il a un ventre comme un sac de son ; i lî boute on vinte di tchènon.ne, il lui pousse un ventre de chanoine ; on tûwereûve on pû su s’ vinte, on tuerait un pou sur son ventre (tellement il est tendu)

 

C60

pantalon

[nm] marone [nf], (e) cou-d’-tchåsse, (e-c) pantalon

 

G100

pantalon

nm (d’homme) culote (f), marone (f), hosète (f) (plaisant); (de femme) pantalon; (expr) c’ èst li p’tit Jésus qui d’chind è m’ gosî à culotes di v’loûrs (iron), c’est le petit Jésus qui me descend dans le gosier en culottes de velours, je trouve cela excellent ; c’ èst s’ feume qui pwate lès culotes, c’est sa femme qui porte les pantalons, qui commande ; i s’ lève qui l’ diâle n’ a nin co mètu sès culotes, il se lève alors que le diable n’a pas encore enfilé son pantalon,  très tôt

 

C60

panthère

nf pantêre

 

C60

pantin

nm gugusse

 

C60

pantois

, oise adj cacame, maké (-ye), paf

 

C60

pantomine

nf (manège ridicule) pantomine; (expr) is ‘nn‘ ont faît one di pantomine ! , ils en ont fait une de pantomine !

 

C60

pantouflard

, arde adj qui d’mère voltî è s’ maujone, malaujîy (-e) à sôrti foû d’ sès wêbes

 

C60

pantoufle

[nf] pantoufe

 

G100

pantoufle

nf pantoufe ; se chausser de ses pantoufles, mète sès pantoufes ; marcher en pantoufles, roter avou sès pantoufes; (expr) lèver l’ pantoufe, lever la pantoufle, s’éclipser ; trin.ner l’ pantoufe, traîner la pantoufle, être en médiocre état ; vos-avoz mètu vos pantoufes di voleûr, vous avez mis vos pantoufles de voleur, on ne vous a pas entendu arriver

 

C60

paon

[nm] (o-c) pawon, (e) påwe [nf]

 

G100

paon

nm pawon; (loc) fiér pawon, fier paon, orgueilleux personnage

 

C60

papa

nm papa (, popa), nosse pa (nuance respectueuse) ; je vais le demander à (mon) papa, djè l’ va d’mander à nosse pa; « Ci n’ èst nin l’ cafeu qui n’ vaut rin, nosse pa, c’ èst l’ êwe qu’ i gn-a d’ trop. » (A. Laloux)

 

C60

papal

, ale adj do pâpe ; la croix papale, li crwès do pâpe

 

C60

paparazzi

nm pl paparazzi

 

C60

papauté

nf il aspire à la papauté, i vôreûve bin divenu pâpe ; pendant la papauté de Pie XII, timps qu’ Pîye XII èsteûve pâpe

 

C60

papaye

nf papaye

 

C60

pape

nm pâpe ; monnaie de pape, manôye-do-pâpe; (expr) i n’ faut nin ièsse pus catolike qui l’ pâpe, il ne faut pas être plus catholique que le pape, pas d’excès de zèle ; va-z-è sièrvu l’ pâpe !, va servir le pape !, cherche un métier facile !

 

C60

paperasse

nf papîs (m pl) ; j’en ai mon compte de toute cette paperasse, dj’ ènn’ a m sô d’ tos cès papîs-là

 

C60

papeterie

nf papèterîye, papinerîye

 

C60

papetier

, ière n mârtchand d’ papî (f  mârtchande di papî)

 

C60

papier

[nm] papî

 

G100

papier

nm papî ; une feuille de papier, one fouye di papî ; un morceau de papier, on bokèt d’ papî ; un bateau en papier, on batia d’ papî ; un sac en papier, on satchot d’ papî ; du papier à cigarette, do papî d’ cigarète ; du papier buvard, do papî d’ potche, do papî d’ tatches ; du papier crépon, do papî crèpe ; du papier de soie, do papî d’ sôye; du papier émeri, do papî d’ vêre ; di papier gommé, do papî d’ cole ; du papier gris, do gris papî ; du papier mâché, do papî machî ; du papier ministre, do papî minisse ; du papier parcheminé, do papî à bûre ; du papier-peint, do papî à tapisserîye, dè l’ tapisserîye ; du papier peint à fleurs, dè l’ tapisserîye avou dès fleûrs; (expr) c’ èst d’djà dès vîs papîs, ce sont déjà de vieux papiers, c’est une vieille affaire ; fé sès papîs, faire ses papiers, faire son testament ; ièsse bin dins sès papîs, être bien dans ses papiers, être pourvu ; ièsse réglé come do papî d’ musike, être réglé comme du papier à musique, être ponctuel; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre le papier de tapisserie et le mur, il est maigre; li papî s’ laît scrîre, le papier se laisse écrire, on écrit ce qu’on veut, ce n’est pas un gage de vérité; vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), vous perdez vos papiers, vous ne serez plus mayeur (dit-on à qqn qui perd ses papiers ou, dont le pan de chemise sort du pantalon); un sans-papiers, on tch’minau

 

C60

papillon

[nm] (o) palvole [nf], papouyète [nf], (e) påvion, (c) pawion, papilion

 

G100

papillon

nm pawion, papiyon ; papillon de nuit, pawion ((lieu-dit) Pin.wiére, endroit d’où sortent les papillons

 

C60

papillonner

v zoubler d’ one couche su l’ ôte

 

C60

papotage

nm ramadjadje (m), rametadje (m), tchafetadje (m), tchaketadje (m)

 

C60

papoter

v ramadjî, rameter, tchafeter, tchaketer ; il papote, i ramadje, i rametéye, i tchafetéye, i tchaketéye ; ils papotent, is ramadjenut, is rametéyenut, is tchafetéyenut, is tchaketéyenut

 

C60

paprika

nm paprika

 

C60

papyrus

nm papirus’

 

C60

Pâque

, Pâques n f pl, nm sg Pauke(s) (sg ou pl suivant le cas) ; des œufs de Pâques, dès-ous d’ Pauke ; la semaine de Pâques, li samwin.ne di Pauke ; Pâques fleuries (dimanche des rameaux), florîye Pauke ; faire ses pâques, fé ses paukes ; de joyeuses Pâques, dès bonès fièsses di Pauke; (expr) au cia qu’ a dès caurs à payî à Pauke, cwarème est sovint trop coût, pour celui qui a des dettes à payer à Pâques, le carême est souvent trop court; c’ è-st-on via qu’ a faît sès paukes, c’est un veau qui a fait ses pâques, cette viande de veau n’est pas très tendre; vèt’ Noyé, blankès Paukes, Noël au balcon, Pâques au tison

 

C60

paquebot

nm batia

 

C60

pâquerette

[nf] (e-c) pitite marguèrite, (o) pètite marguèrite, (e) magriyète, (o) magrite

 

G100

pâquerette

nf mârguèrite, pitite mârguèrite

 

C60

Pâques

[nf] (e) Påke, (o) Pâke, (c) Pauke

 

G100

paquet

nm (assemblage) pakèt ; un paquet de tabac, on pakèt d’ toubak ; (loc) fé sès pakèts, faire ses paquets, se préparer à mourir ; risker l’ pakèt, risquer le paquet ; (grande quantité de) masse (f) ; il a touché un joli paquet, il a touchî (one masse di caurs)

 

C60

par

[prép] 1 (o-c) pa, (e) po, (e-c) di, (o) pô (e-c)

2 di introduit l’agent (surtout animé) d’un verbe passif:

(c) l’étant a stî barboté di s’pa;

(e) l’èfant a stu barboté di s’ pére;

(o) pau introduit l’agent animé d’un verbe passif:

il a sti vu pau champète, paus-èfants, pauzès djins

 

G100

par

prép (devant un nom de localité) pa ; retourner par Gembloux, (è) raler pa Djiblou ; revenir par Namur, rivenu pa Nameur; (devant un substantif féminin) (se rapportant à une partie du corps, pa s’ ; prendre par la nuque, prinde pa s’-t-anète ; tenir par la main, tinu pa s’ mwin ; dans les autres cas, pa ; dans la région de Fosses, au pluriel, pauzès ; sortir par la fenêtre, sorti pa l’ finièsse ; par la route de Sombreffe, pa l’ vôye di Sombrèfe ; par les sentiers, pauzès pîd-sintes; (devant un substantif masculin) – se rapportant à une partie du corps, pa s’ ; prendre par le cou, prinde pa s’ cô; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; – dans les autres cas, pau (sing), paus (pl), pa l’ (+ substantif masc commençant par une voyelle) ; passer par la vitre, passer pau cârau (m) ; passer par le village, passer pau viladje ; par les bois, paus bwès ; par la porte, pa l’ uch (m); (loc) par-dessous, pa-d’zos ; par en-dessous, pa pa-d’zos ; par-dessus, pa-d’zeû ; par au-dessus, pa pa-d’zeû ; par dedans, pa-d’dins ; par derrière, pa padrî ; par la porte ou par la fenêtre, de toute façon, pâr bèle ou pâr laîde ; par chance, heureusement, pâr chance ; par ma faute, di m’ faute, di m’ difaute ; par morceaux, à bokèts ; par tous les temps, à tos lès timps; prend un « r » dans certaines expressions, pâr : par là, pâr là, brik-brok ; de-ci de-là, pâr-ci pâr-là ; par en dedans, pâr en d’dins ; par dehors, pâr en d’foû ; par jour, pâr djoû ; par semaine, pâr samwin.ne ; par mois, pâr mwès ; par coeur, pâr keûr; (prend un « r » devant un pronom monosyllabique) ça été fait par vous, par moi, par lui, ç’ a stî faît pâr vos, pâr mi, pâr li ; mais : on va commencer par vous, on va c’mincî pa vos-ôtes; (au moyen de) avou ; prendre par le manche, prinde avou l’ mantche ; par le train, avou l’ trin

 

C60

parabole

nf (récit) imaudje ; faire comprendre par parabole, fé comprinde avou dès-imaudjes; prendre par le cou, prinde pa s’ cô ; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; prendre par le cou, prinde pa s’ cô ; prendre par les cheveux, prinde pa sès tch’vias ; (récit sacré) c’est une parabole de l’évangile, c’ è-st-one parabole di l’ èvanjîle

 

C60

parachute

nm parachute

 

C60

parachuter

v parachuter ; parachuter du ravitaillement, parachuter d’ l’ amougnî

 

C60

parachutiste

nm parachutisse

 

C60

parade

nf (pour se faire valoir) parâde ; ce qu’ il fait, c’est pour la parade, ci qu’ i faît, c’ èst po parâde, … c’ èst po parète; (défilé militaire) dèfilé ; un défilé de militaires, on dèfilé militaîre, on dèfilé d’ sôdârts

 

C60

parader

v (se donner un air avantageux) fé l’ cok, si palanter

 

C60

paradis

nm paradis ; aller au paradis, aler au paradis ; être au paradis, ièsse o paradis ; tous les saints du paradis, tos lès sints dau paradis; (expr) si v’s-èstoz djinti, v’s-îroz au paradis sins chaule , si vous êtes gentil, vous irez au paradis sans échelle, directement ; vos n’ l’ èpwateroz nin o paradis, vous ne l’emporterez pas au paradis, vous ne profiterez pas de votre méfait; mi papa, qui l’ bon Diè l’ mète è s’ paradis, feu mon père, Dieu ait son âme; pommier de paradis, pomî d’ paradis

 

C60

paradoxal

, ale adj c’est paradoxal, ce que vous dites, ça n’ tint nin, ç’ qui vos d’djoz là

 

C60

parafe

, paraphe nm,parafe

 

C60

paraffine

nf parafine

 

C60

parages

nm pl (loc) dans les parages, avaur-ci, avaur-là ; vous habitez dans les parages ?, vos d’ mèrez avau-rci ?; il doit être dans les parages, i n’ dwèt nin ièsse lon

 

C60

paragraphe

nm paragrafe

 

C60

paraître

[v] parète ; v. sembler

 

G100

paraître

v (se présenter à la vue) ariver, si mostrer ; lorsque l’enfant paraît, quand l’ èfant arive; quand le soleil paraît, quand l’  solia s’ mostère; (être édité) parète; faire paraître un nouveau journal, fé parète one novèle gazète ; c’est paru la semaine passée, ça a parètu l’ samwin.ne passéye ; cela paraîtra la semaine prochaine, ça va parète li samwin.ne qui vint, ça parètrè l’ samwin.ne qui vint; (être visible, être vu) bientôt, il n’y paraîtra plus, binrade, vos n’ vièroz pus rin; (laisser paraître) mostrer ; il doit laisser paraître sa colère, i dwèt mostrer qu’ il èst mwaîs; (se donner en spectacle) il aime paraître, il in.me bin di s’ mostrer; (être vu sur un certain aspect) awè l’ aîr, chone ; paraître maussade, awè l’ aîr règrignî ; elle paraît pleurer, i m’ chone qu’ èle braît, on dîreûve qu’ èle braît ; il paraît jeune, i faît djon.ne ; cela me paraît bizarre, ça m’ chone drole; je vais vous paraître vieux jeu, vos-alez dîre qui dj’ so-st-à l’ vîye mode ; j’ai vu des gens qui me paraissaient marcher courbés, dj’ a vèyu dès djins qui m’ choneûve qu’ is rotin.n à bachète; paraître étonné, fé l’ saîsi ; il paraît plus beau de loin, i parèt mia d’ au lon; (expr) à môde di rin, sans paraître y toucher ; i n’ èst nin si bièsse qu’ i ‘nn’ a l’ aîr, il n’est pas si bête qu’il le paraît; (avec un infinitif) elle paraît nous avoir vus, on dîreûve qu’ èle nos-a vèyu ; elle paraît avoir encore vingt ans, ti dîreûve qu’ èlle a co sès vint’ ans; (se faire passer pour) fé, fé l’ aparince di, parète; il voudrait paraître plus jeune, i vôreûve bin fé pus djon.ne ; c’est pour paraître, c’ èst po parète; (impers) à ce qu’ il paraît, à ç’ qu’ i parèt, parèt; vous l’avez gagné à la loterie, paraît-il !, vos l’ avoz gangnî à l’  loterîye, parèt !

 

C60

parallèle

adj et nf paralèle

 

C60

parallèlement

adv (d’une manière parallèle) parallèlement au pied, dins l’ sins do pîd, paralèlemint au pîd ; (en même temps) en min.me timps, èchone

 

C60

paralysant

, ante adj c’est un poison paralysant, c’ è-st-on pwèson qui vos rwèdit tot, … qui v’s-ècwadeléye, … qui vos n’ savoz pâr pus boudjî

 

C60

paralysé

, ée adj paralisé ; le pays a été entièrement paralysé suite à la grève des cheminots, i gn-a pus rin qu’ boudjeûve dins l’ payis à cause dès grèves dès trins; j’étais paralysée de peur, dj’ èsteûve astamburnéye télemint qu’ dj’ aveûve peû; il est paralysé des jambes, i n’  sét pus fé boudjî sès djambes, il a l’ mau sint Stampe ; il est paralysé des bras, i n’ sét pus fé boudjî sès brès; (expr) on n’ m’ aureûve pus seû awè one gote di song, on n’aurait plus pu me retirer une goutte de sang, j’étais paralysé d’émotion

 

C60

paralyser

v paraliser ; voir paralysé

 

C60

paralysie

[nf] (e) parålisèye, (c) paralisîye

 

G100

paralysie

nf paralisîye ; paralysie des jambes, mau sint Stampe

 

C60

parapet

nm baye (f), parapète (f)

 

C60

parapher

v mète si parafe, mète si ratchatcha (iron)

 

C60

parapluie

[nm] (o-c) parapwî, (c) parapli, (e) paraplu

 

G100

parapluie

nm parapli, parapwî ; parapluie à baleines, parapli à balin.nes; (expr) fabricant d’ paraplis po lès sôdârts, fabricant de parapluies pour les soldats, amateur de sinécure

 

C60

parasite

nm (animaux) se reporter aux divers parasites; (bruit parasite) brût; je n’ ai pu écouter l’émission à cause des parasites, dji n’ a seû choûter l’ posse à cause dès brûts qu’ i gn-aveûve didins

 

C60

parasol

nm parasol

 

C60

paratonnerre

nm paratonêre, paratonwâre

 

C60

paravent

nm (meuble) paravint ; aller se mettre derrière le paravent, s’ aler mète padrî l’ paravint; (ce qui protège en cachant) un paravent de cheminée de forge (qui en protège la cheminée d’aération) paravint po l’ tchiminéye

 

C60

parbleu !

interj môrdiène !

 

C60

parc

nm (étendue boisée et clôturée) pârk ; le parc du château, li pârk do tchèstia ; le parc à gibier, li pârk à jibier ; aller se promener dans le parc, s’ aler porminer dins l’ pârk

 

C60

parce

[conj] _ que : pace qui

 

G100

parce que

loc pace qui; parce que c’est la vérité, pace qui c’ èst l’ vraî ; parce qu’il faut bien, paçe qu’ i faut bin

 

C60

parcelle

nf bokèt (m), lipète, neûje, neûjète ; de petites parcelles de pain (des miettes), dès grimiotes ; parcelle de beurre, nokète di bûre; une parcelle de terre de culture, on bokèt d’ têre, one pîce di têre ; une parcelle de terrain à bâtir, on bokèt d’ tèrin, on tèrin ; une parcelle de bois, one pîce di bwès

 

C60

parchemin

nm paurtchumin, pautchemin

 

C60

parcimonie

nf avec parcimonie, au pus strwèt, au rastrindu ; ils dépensent avec parcimonie, is vikenut au rastrindu ; je mets du beurre avec parcimonie sur ma tartine, dji n’ mèt wêre di bûre su m târtine

 

C60

parcimonieux

, euse adj (expr) dji n’ pou mau di stron.ner avou ç’ qu’ i m’ a là d’né (iron), je ne risque pas d’étrangler avec ce qu’il m’a donné (tant il a été parcimonieux) ; ça tchaîreûve jamaîs su vosse pîd, vos-aurîz on bleuw (iron), si cela devait tomber sur votre pied, vous auriez une ecchymose, vous avez été servi avec parcimonie ; i n’ a nin r’waîtî à one twatche, il n’a pas été parcimonieux ; on vos l’ a sûr plindu, on vous l’a certainement plaint, id

 

C60

parcmètre

nm pârkmète

 

C60

parcourir

v (aller dans toutes les parties) il a parcouru tout le pays, il a stî dins tot l’ payis, il a faî tot l’ payis; (accomplir un trajet) c’est une fameuse distance à parcourir, c’ è-st-one fameûse vôye à fé ; nous avons parcouru toute la distance à pied, nos-avans faît tote li vôye à pîds; (lire rapidement) taper on côp d’ ouy ; j’ai parcouru le journal, dj’ a tapé on côp d’ ouy su l’ gazète

 

C60

parcours

nm vôye (f) ; effectuer le parcours, fé l’ vôye ; c’était sur notre parcours, c’ èsteûve su nosse vôye

 

C60

par-derrière

loc pa padrî ; vous n’aurez qu’à venir par derrière, vos n’ auroz qu’ à v’nu pa padrî

 

C60

par-dessous

loc pa pa-d’zos ; mettez-le par- dessous !, mètoz-le pa pa-d’ zos !

 

C60

pardessus

[nm] paletot, (o-c) pârdèssus, (e) pardèssus

 

G100

pardessus

nm pârdèssus, surtout ; mettre son pardessus, mète si pârdèssus

 

C60

par-dessus

loc pa-d’zeû ; je l’ai mis par-dessus, djè l’ a mètu pa pa-d’zeû

 

C60

par-devant

loc pa pa-d’vant

 

C60

pardi !

interj tin !, pûrdiène !

 

C60

pardieu

interj pârdiène !, pârdiche !

 

C60

pardon

[nm] (o-c) pârdon, (e) pardon

 

G100

pardon

nm pârdon ; accorder le pardon, diner s’ pârdon ; demander pardon, dimander pârdon ; obtenir le pardon, awè s’ pârdon; (expr) vos n’ aurîz nin vosse pârdon, vous n’auriez pas votre pardon, je vous en voudrais

 

C60

pardonner

v pârdoner, fé one crwès d’ssus ; je ne lui pardonnerai jamais, dji n’ lî pârdonerè jamaîs ; c’est bon, je vous pardonne, c’ èst bon, nos frans one crwès d’ssus; (expr) il a dès laudjès mantches, il a de larges manches, il pardonne facilement

 

C60

pare-brise

nm pâre-brîje ; dans le pare-bise de ma voiture, dins l’ pâre-brîje di mi-auto

 

C60

pare-chocs

nm pâre-choks

 

C60

pareil

, eille adj (semblable) parèy (-e), li min.me, sifaî t(-e), come ça; c’est exactement pareil, c’ èst tot fin parèy ; ils ne sont pas tout à fait pareils, ci n’ èst nin t’t-à faît lès min.mes ; cela n’est pas pareil, ça, c’ è-st-ôte tchôse; c’est toujours pareil, c’ èst todi l’ min.me ; demain à pareille heure, dimwin à ç’t-eûre-ci ; comment avez-vous pu faire une bêtise pareille ?, comint avoz p’lu fé one parèye bièstrîye ? ; je n’avais jamais vu un pareil travail, dji n’ aveûve jamaîs vèyu one sifaîte ovradje ; une pareille maladie, one sifaîte maladîye ; un homme pareil, cela n’existe plus, on parèy à li, gn-a pupont ; mettez-en un pareil, mètoz-è onk come ça ; il croit les autres pareils à lui, i pinse lès-ôtes come li; « Dji n’ aureûve jamaîs stî pinser one parèye afaîre. «  (R. Hostin); (expr) c’ èst come quate aîdants on patâr, c’est comme quatre liards par rapport à un patard, c’est pareil ; c’ èst lès min.mes quand on lès r’waîte di-d-drî, ce sont les mêmes quand on les regarde de derrière, ils ne sont pas pareils ou c’est une fausse ressemblance ; c’ èst Pîron parèy, c’est pareil ; c’ èst todi l’ min.me diâle, s’ apinse li mârtchand d’ bondiès (iron), c’est toujours le même diable, comme dit le marchand de crucifix, c’est pareil ; dès parèys à li, on ‘nn’ a trêze à l’ dozin.ne, des pareils à lui, on en a treize à la douzaine; (de même nature, de cette sorte) quelque chose de pareil, dins ç’ gout-là, dins ç’ jenre-là ; à pareil âge, à dès parèyès-âdjes, à cès-âdjes-là ; dans pareil cas, dins ç’ cas-là

 

C60

pareil

n il n’a pas son pareil, i gn-a pont come li ; je voudrais avoir la pareille, dji vôreûve bin awè l’ min.me ; c’est du pareil au même, c’ èst l’ min.me parèy, c’ èst parèy au min.me

 

C60

pareil, le

[adj] parèy, e, (c) sifaît, e,(e) s(i)fêt, e,

insi (adv. utilisé comme adj.): une voiture pareille: ène /ine/one vwètûre insi ; v. tel

 

G100

pareillement

adv (de la même manière) dè l’ min.me façon, dè l’ min.me maniére, sifaîtemint; (aussi) èto, parèyemint ; à vous pareillement, à vos-ôtes èto

 

C60

parelle

n poraule (, porâle)

 

C60

parement

nm (maçonnerie) pâremint; (face supérieure d’un pavé) pâremint; (étoffe) gârniture (f) ; parement de manche, gârniture di mantche ; parement d’autel, gârniture d’ autél

 

C60

parent

[nm] parint

 

G100

parent

, ente n parint ; mes parents, mès parints ; les grands-parents, lès grands-parints ; les beaux- parents, lès bias-parints ; ses beaux-parents, sès bèlès-djins, sès bias-parints ; les parents proches, lès près-parints ; les parents éloignés, lès parints d’ au lon ; obéir à ses parents, choûter sès parints ; il retourne chez ses parents, il è r’va dé sès djins ; ils sont parents par le mari, is sont parints do costé d’ l’ ome; traiter en parent pauvre, fé passer po mwins’ qui rin; (expr) dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’ misére, habiter chez ses parents, c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; djon.nes dints, djon.nes parints, jeunes dents, jeunes parents, avoir de jeunes enfants vous donne toujours l’impression d’être jeune ; lès parints, ç’ n’ èst nin dès bokèts d’ taîye, les parents, ce ne sont pas des débris de terrine, des objets sans valeur ; li cia qu’ a bran.mint dès caurs a todi bran.mint dès parints, celui qui a beaucoup d’argent a toujours beaucoup de parents, est fort courtisé ; li cia qui faît do bin à sès parints, i sèrè r’compinsé d’ l’ ôte costé, celui qui fait du bien à ses parents sera récompensé de l’autre côté; parint à l’ deûzyin.me botenîre, parent à la deuxième boutonnière, au quatrième degré ; parint au quatyin.me ribond, parent au quatrième bond, au huitième degré

 

C60

parenté

nf parintéye ; c’est de la parenté de notre belle-fille, c’ èst dè l’ parintéye di nosse bèle-fèye ; c’ èst de la parenté (à nous), c’ èst dès djins d’ nos djins; de la parenté très éloignée, dès parints do costé do pére Adam, des parents du côté du père Adam ; nous sommes de parenté éloignée, nos-èstans parints èchone do costé dè l’ vîye grègne (iron), nous sommes parents ensemble du côté de la vieille grange

 

C60

parenthèse

nf (digression) je vous le dis par parenthèse, dji vos l’ di insi,  …  en passant; (signe typographique) cwane ; mettre entre parenthèses, mète dins dès p’titès cwanes

 

C60

parer

v (orner) gârni ; parer une chambre d’enfant, gârni one tchambe d’ èfant ; (se) s’ aprèster, s’ atriker

 

C60

paresse

[nf] (o-c) nawerîye, (e) nawerèye, (o) faderîye, fènèyandîje

 

G100

paresse

nf nawerîye fènèyantîse (, flème)

 

C60

paresser

v ploncener, bate si flème

 

C60

paresseux

, euse,adj et n fénèyant (-e), nawe ; paresseux invétéré, poûri tchin ; c’est un paresseux, c’ è-st-on fénèyant; tu n’es qu’un paresseux, ti n’ ès qu’ on nawe; c’est paresseux, que tu es !, c’ èst fènèyant, qu’ t’ ès! ; (expr) fénèyant qu’ i drane, paresseux au point de succomber sous le poids de sa paresse ; il èst co pus nawe qui l’ mwès d’ awous’ , il est encore plus paresseux que le mois d’ août; i n’ a jamaîs couru après l’ tonwâre avou one sipritchoule, il n’a jamais couru après le tonnerre avec une seringue, il est paresseux ; i n’ a nin d’djà l’ coradje di cheûre sès puces, il n’ a même pas le courage de secouer ses puces; i n’ a nin peu d’ l’ ovradje, i s’ coûtche dissus, il n’a pas peur de l’ouvrage, il se couche dessus (dit-on ironiquement d’un paresseux) ; i s’ ripwase divant d’ ièsse sicrans, il se repose avant d’être fatigué (tant il est paresseux) ; quand lès nawes s’ î mètenut, lès djintis sont saîsis, quand les paresseux s’y mettent, les courageux sont étonnés

 

C60

paresseux, euse

[adj] naw, (o) fènèyant, e, lache

 

G100

parfait

, aite adj c’est parfait, c’ èst bin ; c’est un travail parfait, c’ è-st-one (fwârt) bèle bèsogne ; c’est loin d’être parfait, ça pôreûve ièsse bran.mint mia ; il est loin d’être parfait, i n’ a nin qu’ dès bias costés ; leur entente est parfaite, is s’ ètindenut bin ; c’est l’exemple parfait, c’ èst l’ mèyeû dès-ègzimpes ; c’est un parfait filou, c’ è-st- on vaurin s’ i gn-a onk ; c’est un homme parfait, c’ è-st-on-ome tot-ute

 

C60

parfaitement

adv (d’une manière parfaite) à l’ lècsion, au pére dès pôces, fwârt bin ; il a parfaitement fait cela, il a faît ça à l’ lècsion, il a faît ça au pére dès pôces ; il connaît parfaitement le wallon, i cause li walon à l’ lècsion ; nous comprenons parfaitement, nos compurdans fwârt bin; (entièrement) cela m’ est parfaitement égal, por mi, c’ èst kine ; cela va parfaitement, ça va tot-à faît ; je suis parfaitement d’accord avec lui, dji so t’t-à faît d’ acôrd avou li; (bien sûr) bin sûr!, oyi ça!; vous y serez, comme promis? parfaitement !, vos-î sèroz come vos l’ avoz promètu ? bin sûr! tènawète, di timps-in timps, mwints côps, pa côps ; il vient parfois chez moi, i vint, afîye è l’ maujone ; nous y allons parfois, nos-î alans tènawète; ils en mangent parfois, il è mougnenut d’ timps-in timps ; parfois, nous écoutons la radio, nos choûtans l’ posse, dès côps qu’ i gn-a, afîye, nos choûtans l’ posse

 

C60

parfois

[adv] (o-c) pacôps, afîye, (o) télcôp, (e) télefèye, (o-c) (di) tènawète

 

G100

parfum

nm pârfum, odeûr (f), sint-bon ; un flacon de parfum, one botèye d’ odeûr, one botèye di sint-bon ; se mettre du parfum, mète do sint-bon; (loc) mettre au parfum, fé sawè, mète au courant; ils sont au parfum depuis hier, is séyenut bin qwè dispû ayîr

 

C60

parfumé

, ée adj pârfumé, qui sint bon ; c’est une fleur parfumée, c’ è-st-one fleûr qui sint bon

 

C60

parfumer

v ces fleurs parfument le jardin, ça sint bon dins tot l’ djârdin avou cès fleûrs-là ; (se) mète do sint-bon ; elle s’est parfumée, èlle a mètu do sint-bon

 

C60

parfumerie

nf pârfumerîye, botike di sint-bon (m)

 

C60

pari

nm wadjûre (f) ; perdre un pari, piède one wadjûre

 

C60

parier

[v] wadjî, (o) gadjî

 

G100

parier

v (engager dans un pari) fé one wadjûre, wadjî ; parier à nouveau, riwadjî; on parie dix euros, on wadje po dîs-eûros ; je l’aurais parié, djè l’ aureûve (ieû) wadjî; (expr) dji n’ wadje nin, quand on wadje, gn-a todi on pièrdant (iron), je ne parie pas, quand on parie il y a toujours un perdant, réponse négative à qui propose : vous-se wadjî ?, veux-tu parier ?; (affirmer avec vigueur) je veux bien parier qu’il ne viendra pas, dji vou bin wadjî qu’ i n’ vêrè nin ; il y a gros à parier qu’il va pleuvoir, à pau près sûr qu’ i va ploûre

 

C60

parieur

, euse n wadjeû (-se)

 

C60

parisien

, enne adj et n parisyin (f parisiène, parisyin.ne)

 

C60

parjure

n c’est un parjure, il a ravalé s’ sièrmint, … s’ sèrmint

 

C60

parjurer

(se) v ravaler s’ sèrmint, … s’ sèrmint

 

C60

parka

nm pârka

 

C60

parking

[nm] pârking’ , (c) pârkadje, (o) parkâdje, (e) parkèdje (néol.)

 

G100

parking

nm pârking

 

C60

Parkinson

npr avoir la maladie de Parkinson, awè l’ balzin

 

C60

parlant

, ante adj (qui parle) causant (-e) ; elle n’est pas très parlante, èle n’ èst nin fwârt causante, èle ni cause wêre

 

C60

parlement

nm pârlèmint

 

C60

parlementaire

n (membre du parlement) pârlèmintaîre (sènateûr (f sènatrice) ; député, dèputé ( f dèputéye ))

 

C60

parlementer

v pârlèminter, discuter

 

C60

parler

[v] (e) djâser, (c) causer, (o) d(è)viser, (e) pårler, (o) pârler, (c) paurler

 

G100

parler

v causer, conter, copiner, diviser, djâser (, djauser), paurler ; «  C’ èst tot ç’ qui dj’ ènn-a ètindu d’viser asteûre, èt dji n’ sé nin co asteûre, si ç’ sôrte-là a jamaîs ègzisté. » (L. Maréchal) ; action de parler, causadje (m), contadje (m), paurladje (m), racontadje (m) ; parler à nouveau, ricauser, riconter; action de parler à nouveau, ricausadje (m), ricontadje (m) ; c’est de lui dont je veux parler, c’ èst li qui dj’ vou dîre ; (parler tout seul) bèrdèler, causer tot seû (f  tote seûle) ; il se parle à lui-même, i cause tot seû ; (être le seul à parler) bèrdèler, ièsse tot seû à causer (f tote seûle) ; je vais beaucoup parler aujourd’hui mais la prochaine fois, ce sera à votre tour, dji va bran.mint bèrdèler audjoûrdu, mins l’ côp qui vint, ci sèrè à vosse toû; ne plus savoir parler, ni pus sawè causer; entendre parler de qqch, entendre dire des bruits à propos de qqch, ètinde brûtyî; « Vos-avoz ètindu brûtyi d’ one saqwè, Simone ? » (R. Hostin) ; ne pas parler, ne pas dire mot, ni nin moufeter; « Bon, nos n’ moufetéyerans pus. » (R. Hostin); (loc) réussir à faire parler; j’ai réussi à le faire parler, djè lî a seû fé douviè s’ bouche ; bien parler, bin causer; parler de manière inconvenante, mau causer; cès nom-di-dio-là, qui m’ faîyenut mau causer !, ces sacripants, qui me font mal parler ! ; en parler à son aise, bin dîre ; vous en parlez à votre aise, vous !, vos d’djoz bin, vos!; éprouver des difficultés pour parler, causer à spèsse linwe ; faire parler de soi, fé causer d’ li; n’en parlons plus, n’ è causans pus; parler bas, causer tot bas ; parler beaucoup, tchafyî ; parler du gros des dents, causer do gros dès dints ; parler du nez, causer do nez, gnoufeter ; butter sur les mots, chiper; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’ tènawète su lès mots è latin. » (E. Gilliard); parler en donnant beaucoup d’explications, causer à grandès-aîwéyes,  à grands afflux d’eau ; parler en vitupérant, bèrdèler ; parler grossièrement, mau causer, causer come on barakî ; parler pour ne rien dire, causer po n’ rin dîre ; sans parler (sans dire un mot), sins moti ; reparler toujours des mêmes choses, ragadeler, ratchafyî; (expr) awè s’ linwe qui va come on lagnèt au cu d’ on pot, avoir la langue qui court comme un torchon au derrière d’un pot, parler à tort et à travers ; causez come on vos- a apris !, parlez comme on vous a éduqué ! ; causer come on lîve, parler comme un livre, être savant ; c’ èst come si dj’ causereûve au meur, c’est comme si je parlais au mur, ce que je dis ne sert à rien ; dj’ a manké d’ mau causer, j’ai manqué de parler de manière inconvenante, de jurer ; dji di ça èt dji n’ di rin, je dis cela et je ne dis rien, je parle sans engagement ; èlle a stî vacsinéye avou one èwîye di grafofone, elle a été vaccinée avec une aiguille de gramophone, elle parle sans arrêt ; i cause come on lîve, il parle comme un livre ; i cause come on-aurmonak, il parle comme un almanach ; i cause come on-avocat, il parle comme un avocat; lès coméres, c’ èst todi cause èt cause; les femmes, c’est toujours parle et parle,  bavardent continuellement ; lèyîz causer lès djins èt bawyî  lès tchins !, laissez parler les gens et aboyer les chiens ! ; li ci qui cause à m’ dos, i cause à m’ cu, celui qui parle à mon dos, parle à mon derrière, j’ai du mépris pour celui qui parle derrière mon dos ; li cia qui cause sème, li cia qui choûte mèchenéye, celui qui parle sème, celui qui écoute moissonne; on-z-è cause come dè l’ sitwèle à queuwe, on en parle comme de la comète,  comme d’une chose surprenante ; quand i cause, c’ èst tot suke, quand il parle, c’est tout sucre, ce sont des paroles mielleuses (méfiez-vous !) ; riwaîtîz-vos d’vant d’ causer dès-ôtes !, regardez-vous avant de parler des autres !,  avant de médire ; vos p’loz bin dîre, vos !, vous pouvez parler, vous !

 

C60

parler

nm causadje, maniére di causer (f)

 

C60

parleur

, euse n causeû (-se), conteû (-se) ; bavard, bèdelaud (-e), tchafiaud (-e) ; « On l’ a à l’ bone quand li vîye clotche côpe li chuflèt aus vis bèdelauds d’ maîsses qui n’ ont jamais tot dit. » (A. Henin)

 

C60

parloir

nm pârlwêr ; il nous attend au parloir, i nos ratind o parlwêr

 

C60

parlote

, parlotte nf copine, djâse, divise ; faire la parlote, taper one divise

 

C60

parmesan

nm pârmèsan

 

C60

parmi

[prép] inte, (o-c) dins, (e) d(i)vins, (o-c) avau, (e) avå

 

G100

parmi

prép avau, avou, di, dins, èmon, au mitan di ; il était parmi eux, il èsteûve avou zèls ; parmi les arbres, dins lès-aubes ; plusieurs parmi eux, saquantes di zèls ; elle est parmi les premières, èlle èst dins lès preumêres ; et parmi ceux-ci, un roux, èt èmon cèti-ci, on rossia, èt dins cèti-ci, … ; « Èt sès tch’vias blonds, crolés, sont tot-avau lès tchamps. » (L. Namèche)

 

C60

parodier

v chiner, sindjî

 

C60

paroi

nf pârwè; contre la paroi de la chambre, conte li pârwè de l’ tchambe; la paroi d’un sabot, li pârwè d’ on sabot

 

C60

paroir

nm pârwè

 

C60

paroisse

[nf] (c) parotche, (e) porotche, (o) parwèsse

 

G100

paroisse

nf parotche, parwèsse ; (expr) i prêtche po s’ parotche, il prêche pour sa paroisse, pour sa chapelle ; il n’est pas de la paroisse, i n’ èst nin di-d-ci

 

C60

paroissien

, enne n parotchin (f  parotchin.ne), parwèssyin (f  parwèssyin.ne)

 

C60

parole

[nf] d(i)vise, (o) d(è)vise

 

G100

parole

nf parole ; la facilité de parole, li babèye, li cakèt (m), li lokince ; paroles vaines, mèsaumènes ; adresser la parole à qqn, causer avou one saquî; couper la parole, côper (s’ chuflèt), côper l’ chike; que je vous coupe la parole, qui dj’ vos côpe; il lui a coupé la parole, i lî a côpé s’ chuflèt, … s’ chike ; vous avez la parole, vos p’loz causer ; celui qui ne tient pas parole, halcotî ; une parole à double sens, one parole à dobe ètinte ; ce sont ses propres paroles, c’ èst li (/ lèye) què l’ a dit ; et je mesure mes paroles, èt dji pèse mès mots ; je comprends le sens de ses paroles, dji comprind ç’ qu’ il a v’lu dîre; (loc) c’est un moulin à paroles, c’ è-st-on molin à chwache (, c’est un moulin à écorces); donner sa parole, diner s’ parole; il buvait ses paroles, i l’ choûteûve dipus avou s’ bouche qu’ avou sès-orèyes (, il l’écoutait plus avec la bouche qu’avec les oreilles); renier sa parole, rimougnî s’ parole; (expr) è deûs mots quate paroles, en bref ; i n’ a jamaîs one parole pus hôte qui l’ ôte, il n’a jamais une parole plus haute que l’autre, il ne s’énerve jamais ; one bone parole a todi s’ place, un encouragement fait toujours plaisir; one bone parole faiît d’pus d’ bin qu’ on côp d’ sabot (iron), une bonne parole fait plus de bien qu’un coup de sabot, est plus efficace

 

C60

parolier

, ière, n qu’ a scrît lès paroles, scrîjeû (-se)

 

C60

parquer

v mète ; je vais parquer la voiture, dji m va mète l’ auto ; (se) si mète ; il n’ y a pas de place pour se parquer, i gn-a pont d’ place po s’ mète

 

C60

parquet

nm pârkèt

 

C60

parqueter

v mète on pârkèt

 

C60

parrain

[nm] (o-c) pârin, (e) pårin

 

G100

parrain

nm pârin ; être parrain de baptême, ièsse pârin d’ batème; c’est le parrain de mon fils, c’ èst l’ pârin do gamin

 

C60

parsemer

[v] (c) cossèmer, (e) k(i)ssèmer, (o) pârsèmer

 

G100

parsemer

v (semer de ci, de là) cossauyî, cossèmer ; action de parsemer, cossauyadje (m), cossèmadje (m) ; (par taches) mayeter

 

C60

part

[loc] nulle _ : (e) nole påt, (c) nule paut, (o) nule part, nule vârt

 

G100

part

[loc] quelque _ : (e) ine sawice, (c) one sawouce, one sadju, (o) ène sadju, (c) quéke paut, (e) quéke påt

 

G100

part

[nf] (e) pårt, (o) part, (c) paurt

 

G100

part

nf (ce qui revient à qqn) paurt ; la plus grosse part, li grosse paurt ; à chacun sa part, chake si paurt ; avoir sa part, awè s’ paurt ; faire les parts, fé lès paurts ; il a fait sa part, il a faît s’ paurt; (loc) à part entière, tot-à faît; autre part, ôte paut; avoir part, awè drwèt ; faire part de qqch à qqn, fé sawè one saqwè à one saquî ; faire la part des choses, veûy tot ; il faut faire la part des choses, i faut tot veûy; part de frères, paurt di fréres ; pour ma part, tant qu’ à mi; prendre part à un jeu, djouwer avou ; prendre part à un travail, travayî avou; (expr) dji vos l’ djure su m paurt di paradis, je vous le jure sur ma part de paradis ; î d’mèrer s’ paurt, y rester sa part, y rester longtemps ; i n’ èsteûve nin là quand on-z-a faît lès paurts, il n’était pas là quand on a fait les parts, il n’est pas fort intelligent ; i n’ pout mau d’ diner s’ paurt au tchin, il n’a garde de donner sa part au chien ; lès grandès hièdes faîyenut lès p’titès paurts, les grands troupeaux (, les familles nombreuses) rendent les parts plus petites ; mi, dj’ a faît m’ paurt, moi, j’ai fait ma part,  j’ai terminé; (loc) à part, à paurt, su l’ costé ; à part que, à paurt qui ; à part soi, dins li min.me ; se dire à part soi, si dîre dins li-min.me; de mauvaise part, di mwaîje paurt; awè dès gouts à paurt, avoir des goûts à part, des goûts bizarres ; awè one tièsse à paurt, avoir une tête à part, être doué, ou être têtu ; c’ èst dès djins à paurt, ce sont des gens à part, des gens qui ne font pas comme tout le monde; (partie d’un lieu) autre part, ôte paut ; d’autre part, d’ on-ôte costé ; de part en part, tot-oute, d’ on costé à l’ ôte ; de toute part, de toutes parts, di tos costés ; nulle part, nule paut ; quelque part, one sadju, one sawoù-ce; (expr) fé lét à paurt, faire lit à part, dormir séparément ; i n’ èst co nule paut, il n’est encore nulle part, il est encore trop jeune ; quand il a one idéye è l’ tièsse, i n’ l’ a nin ôte paut, quand il a une idée en tête, il ne l’a pas autre part

 

C60

partage

nm paurt (f), paurtichadje, paurtadje, dispaurtichadje ; faire le partage, fé lès paurts

 

C60

partagé

, ée adj paurti (f  paurtîye), paurtadjî (-ye)

 

C60

partager

[v] (e) parti, (c) paurti, (o) pârtadjî, (c) paurtadjî, (e) pårtèdjî

 

G100

partager

v paurti, paurtadjî ; je partage, dji paurti, dji paurtadje ; il partage, i paurtit, i paurtadje ; nous partageons, nos paurtichans, nos paurtadjans ; vous partagez, vos paurtichoz, vos paurtadjîz; ils partagent, is paurtichenut, is paurtadjenut ; il partageait, i paurticheûve, i paurtadjeûve ; il partagera, i paurtirè, i paurtadjerè ; il partagerait, i paurtireûve, i paurtadjereûve ; qu’ il partage, qu’ i paurtiche, qu’ i paurtadje ; qu’ il partageât, qu’ i paurtichiche, qu’ i paurtadjiche ; partagé, paurti (f  paurtîye), paurtadjî, dispaurti ; partager équitablement, fé paurts di fréres ; (se) si paurtadjî ; se partager un héritage, fé sès paurts

 

C60

partance

(en) (loc) il est en partance, il èst po ‘nn’ aler, i va ‘nn’ aler

 

C60

partant

nm les partants, lès cis qu’ è vont; adj je ne suis pas partant, nin por mi, dji n’ so nin d’ acôrd, dji n’ î va nin, dji nè l’ frè nin ; je suis partant, dji vou bin

 

C60

parti

[loc] prendre _ : (c) prinde pârti, (e) prinde pårti, (o) bouter avè

 

G100

parti

nm pârti ; n’être d’aucun parti, ièsse sins pârti ; (loc) en prendre son parti ; il devra bien en prendre son parti, i n’ saureûve todi fé autrumint ; j’en ai pris mon parti, dji faî avou ; prendre parti : il a pris parti pour X, il a pris paurt po X; il ne veut pas prendre parti, i n’ vout nin t’nu d’pus avou onk qu’ avou l’ ôte ; prendre le parti de : il a pris le parti d’ en rire, i s’ a dit qu’ il è valeûve mia rîre ; tirer parti de ; on ne s’imagine pas le parti qu’on peut tirer d’un simple bout de papier, on n’ saureûve sondjî tot ç’ qu’ on sét fé avou on p’tit bokèt d’ papî; (expr) ci n’ èst nin on bon pârti, c’ è-st-on mwaîs rivenu (iron), ce n’est pas un bon parti, c’est un mauvais revenu ; rimète si keûr au botike, remettre son cœur au magasin, chercher un nouveau parti (un nouveau fiancé); parti pris : il a du parti pris, i n’ èst nin jusse, i tint d’pus avou onk qu’ avou l’ ôte ; je vous le dis sans parti pris, dji vos l’ di come djè l ‘ pinse, dji vos l’ di tot d’ bon

 

C60

partial

[adj] (c) parciâl, e, (e) parciål, e

 

G100

partial

, ale adj il est partial, i n’ èst nin jusse

 

C60

participe

nm pârticipe

 

C60

participer

v (prendre part à) il a participé à notre jeu, il a djouwé avou nos-ôtes ; il a participé à notre réunion, il èsteûve là à nosse raploû ; toutes les réunions auxquelles j’ai participé, tos lès raploûs qu’ dj’ èsteûve là ; (payer sa part) participer aux frais, payî s’ paurt dins lès fraîs ; participer aux bénéfices, awè s’ paurt dins lès bènèfices

 

C60

particulariser

(se) v il doit toujours se particulariser, i n’ saureûve jamaîs fé come tot l’ monde

 

C60

particule

nf (infime quantité) gnougnou; (particule nobiliaire) avoir un nom à particule, awè on p’tit « de »

 

C60

particulier

, ère adj (qui appartient en propre) cela lui est particulier, c’ èst da li (tot seû) ; ils ont une manière particulière de faire cela, il ont leû maniére da zèls po fé ça; (qui ne concerne qu’un individu) à paurt ; il a des droits particuliers, il ont dès drwèts à paurt ; je lui ai demandé un entretien particulier, dj’ a d’mandé po lî p’lu causer à li tot seû ; nous avons reçu des leçons particulières, on nos-a d’né dès leçons à paurt; (loc) en particulier (, surtout), à preume, principâlemint ; elle en particulier, à preume lèye ; (, à part), à paurt, su l’ costé; je lui ai parlé en particulier, djè lî a causé su l’ costé

 

C60

particulièrement

adv (d’une manière particulière) à preume; (d’une manière intime) je ne le connais pas particulièrement, dji nè l’ conè nin d’pus qu’ ça

 

C60

partie

[nf] (o-c) pârtîye, (e) pårtèye ; v. part

 

G100

partie

nf bokèt (m), pârtîye, paurt ; avoir une partie de plaisir, awè one paurt di plaîji ; les cinq parties du monde, lès cink pârtîyes do monde ; je n’en ai qu’une partie, dj’ ènn’ a qu’ on bokèt; la partie centrale, li keûr, li mitan (m) ; sur la partie latérale, su l’ costé (m) ; la partie inférieure, li d’zos (m) : la partie supérieure, li d’zeû (m) ; la partie terminale, li d’bout (m); (loc) une petite partie, one miète ; une grande partie, bran.mint ; en partie, nin tot ; je ne l’ai eu qu’en partie, dji n’ l’ a nin ieû tot ; en majeure partie, (êtres vivants) quausu tortos, (choses) quausu tot ; il était de la partie, il î èsteûve ; prendre à partie, ataker; (jeu) paurt ; une partie de dames, one paurt aus dames ; une partie de cartes, one paurt aus cautes, one mache; « Aviè nos-oûtes, lès payisans chîjeléyenut po conter dès prautes, / Po d’viser avou Piêre ou Djan, / Ou fé quékefîye one mache di cautes. » (J. Guillaume) ; (sport) match (m), djeu (m) ; une partie de tennis, on match di tènis’ ; ils ont perdu cette partie, il ont pièrdu ç’ djeu-ci; (branche) dans sa partie, dins s’ mèstî; (élément constitutif d’un corps) pârtîye; les parties génitales, lès pârtîyes

 

C60

partiellement

adv en partie, nin tot ; je ne l’ai eu qu’en partie, dji n’ l’ a nin ieû tot, dji n’ l’ a ieû qu’ à mitan

 

C60

partir

[v] (e-c) ènn’ aler, (o) èdaler, (o) pârti, (c) paurti ;v. s’en aller

 

G100

partir

vi ènn’ aler, paurti (il vaut mieux éviter ce verbe pour la raison qu’ il signifie également « partager »); ènn’ aler ; je pars, dj’ è va ; il part, il è va ; nous partons, nos ‘nn’ alans ; vous partez, vos ‘nn’ aloz, vos ‘nn’ alez ; ils partent, il è vont ; il partait, i ‘nn’ aleûve ; il partira, i ‘nn’ îrè ; pars, va-z-è ; partons, alans(-ne)-z-è ; partez, aloz-è, alez-è ; qu’il parte, qu’ il è vaye; qu’ il partît, qu’ i ‘nn’ aliche ; il est parti, il è-st-èvôye; paurti : je pars, dji paute, dji paurti ; il part, i paute, i paurtit ; nous partons, nos paurtans, nos paurtichans ; vous partez, vos paurtoz, vos paurtichoz ; ils partent, is pautenut, is paurtichenut ; il partait, i paurteûve i paurticheûve ; il partira, i pauterè, i paurtirè ; que je parte, qui dj’ paute, qui dj’ paurtiche ; en partant, paurtant, paurtichant ; parti, paurti; ils vont partir, is vont ‘nn’ aler ; il devait partir, i d’veûve èn’ naler; l affaire est mal partie, l’ afaîre èst mau èmantchîye ; c’est mal parti, ça c’mince mau; (loc) lèver l’ guète, … li s’mèle, … l’ pèton, … l’ pantoufe, … l’ talon, .. l’ dache, li lèver, si ramasser, trossî l’ guète, partir ; ièsse su s’ dèpârt, ièsse po ‘nn’ aler, se disposer à partir; « I m’ choneûve portant qu’ djè l’ lèvûve, come on barakî qu’ ènn’ a s’ soû d’ fé rîre maugré qu’ fuche di doû, èt qu’ è r’va viè s’ taîle di jènéve. » (J. Guillaume); à partir de, à c’mincî di, à paurti di; à partir d’aujourd’hui, à paurti d’ audjoûrdu, à c’mincî d’ audjoûrdu; (expr) dj’ in.me mia veûy sès talons qu’ sès pontes, je préfère voir ses talons que ses pointes, je préfère voir ses talons que la pointe de ses souliers, je préfère le voir partir qu’ arriver ; dj’ in.me ostant veûy sès talons qu’ sès bètchètes, je préfère voir ses talons que ses pointes, id ; il a ‘nn’ alé en bachant s’-t-orèye, il est parti en baissant l’ oreille; on n’ è va nin su one djambe, on ne part pas sur une jambe (dit-on au visiteur pour qu’il accepte un deuxième verre); vt paurti ; avoir maille à partir avec qqn, awè on-ou à pèler avou one saquî

 

C60

partisan

, ane adj et n pârtisan (-te)

 

C60

partition

nf (de musique) pârticion, musike ; déployer les partitions, displèyî (, disployî) lès pârticions, … lès musikes

 

C60

partout

[adv] (e-c) tot costé, (o) pa tous costès, (e) tot-avå, (c) tot-avau

 

G100

partout

adv long èt laudje, (pa) tos costés, pa t’t-avau, tot-avau ; j’ai regardé partout, dj’ a r’waîtî pa tos costés ; cela venait de partout, ça v’neûve di tos lès costés; vous en avez répandu partout, vos ‘nn’ avoz stauré pa t’t-avau ; partout où je suis allé, dins totes lès places qui dj’ a stî; il est connu partout, il èst conu long èt laudje

 

C60

parturition

nf timps ; aller vers la parturition, aler à s’ timps

 

C60

parure

nf gârniture ; une parure de lit, one gârniture di lét ; les dames avaient revêtu leurs parures, lès madames avin.n mètu leûs bias moussemints èt leûs- ôrerîyes

 

C60

parution

nf dès sa parution (future), ossi rade qu’ i sèrè parètu ; je me souviens de sa parution, dji m’ sovin bin (d’) quand qu’ il a parètu

 

C60

parvenir

[v] (o-e) aveni, (c) avenu, (e) parvini, (c) pârvinu, (o) pârvèni

 

G100

parvenir

v (arriver en se déplaçant) ariver; nous parvenons à un petit sentier, nos-arivans à one pitite pîd-sinte; (arriver à destination) (chose) votre lettre m’est bien parvenue, dj’ a bin ieû vosse lète, bin r’çû vosse lète ; on me l’a fait parvenir, on m’ l’ a avoyî; (arriver à un résultat) avinde, avenu, parvinre, pârvinu ; je n’ y parviens pas, dji n’ î avin nin ; on n’est pas parvenu à l’attraper, on n’ a nin pârvinu à l’ awè ; il parvient toujours à arranger les choses, i pârvint todi à-z-arindjî lès bidons ; c’est bien malgré elle si elle n’y parvient pas, c’ èst maugré lèye s’ èle n’ î avint nin ; s’il y parvient, c’est qu’il est fort, s’ il î avint, c’ èst qu’ il èst fwârt; (expr) i pârvêrè, il a dès gros gngnos, il parviendra, il a de gros genoux (habitués à se traîner)

 

C60

parvenu

, ue adj et n pârvinu (f pârvineuwe) ; un parvenu, on monsurlèt, on-acapareû, on pârvinu

 

C60

parvis

nm pas’, pôrtal ; sur le parvis de l’ église, su l’ pas’  di l’ èglîje; « Su l’ pas’ di l’ èglîje, on-z-a taurdjî. » (A. Laloux)

 

C60

pas

[nm] pas ; v. enjambée

 

G100

pas

nm pas ; les premiers pas, lès preumîs pas ; enjambée, ascauchîye (f); (loc) à quelques pas d’ici, à saquants-ascauchîyes di-d-ci ; à pas de loup, à pates di tchèt, sins pont fé d’ brût, pite à pate  ; « Li rossia avanceûve tot doûcètemint, pit’ à pat’, come on tchèt. » (L. Namèche) ; « Li man s’ aveûve lèvé à pates di tchèt èt v’nu choûter d’ à l’ copète dès montéyes. » (A. Laloux) ; à petits pas, à p’titès- ascauchîyes ; avancer au pas (lentement), avancî piyâne-miyâne ; avancer pas à pas, aler pate à pate ; avancer le pas, se presser, avancî l’ pas ; c’est à deux pas d’ici, c’ èst véci tot près; c’est le premier pas qui coûte, c’ èst l’ prumî côp qui bouche, c’est le premier coup qui explose ; j’ y vais de ce pas, dji m’ î va tot d’ sûte; faire quelques pas en avant, avancî on pas ; faire quelques pas en arrière, r(è)culer on pas ; faire un faux pas(trébucher), manker s’ pîd ; faire le premier pas, fé l’ preumî pas ; faire le grand pas, moru ; faire les cent pas, pèstèler, transi; marcher d’un bon pas, roter bon pas ; mettre au pas, mète au pas ; il faut les mettre au pas, i lès faut mète au pas ; prendre le pas sur quelqu’un, passer pa-d’vant one saquî ; quatre pas plus loin, un peu plus loin, quate pas pus lon ; salle des pas perdus, sâle d’ atente; (expr) baujî lès pas di, baiser les pas de, marquer sa reconnaissance à ; on pout bin baujî sès pas, on lui doit une fière chandelle; (passage) le pas de la porte, li sou d’ l’ uch, li pas d’ l’ uch ; le pas de vis, li pas d’ vis’

 

C60

pas

adv nin ; je n’y vais pas, dji n’ î va nin ; je ne dis pas, dji n’ di nin ; il n’est pas venu, i n’ a nin v’nu; pourquoi pas ?, poqwè nin ? ; ce n’est pas vrai, ci n’ èst nin l’ vraî ; (ne se dit pas avec les verbes « sawè » (intr) et « wasu » ; il ne saurait pas le dire, i nè l’ saureûve dîre ; je n’ ose pas, dji n’  wase ; vous n’oseriez pas, vos n’ waserîz ; je ne sais pas le faire, dji nè l’ sé fé; (pas de) pont, nu ; il n’y a pas de pain, (i) gn-a pont d’ pwin ; il n’y en a pas, (i) gn-a pont ; je n’en veux pas, dji n’ è vou pont ; nous n’en avons pas, nos ‘nn’ avans pont ; « Dîj eûres ; nu brût. » (Jh Laubain) ; « Â ! lès-omes ! bin heûreûses, lès cènes qu’ ènn’ ont pont! » (Albin Souldo, Lès Rabètes) ; (loc) n’est-ce pas?, don, dwaî, èn’don, nèdon ?

 

C60

pas d’ âne

nm  (tussilage) pas-d’-âne, padâne

 

C60

pascal

, ale adj di Pauke ; le temps pascal, li timps d’ Pauke

 

C60

passable

adj c’est passable, ça pout co aler

 

C60

passade

nf (aventure) c’est une passade, ça lî passerè

 

C60

passage

[nm] (c) passadje, (o) passâdje, (e) passèdje

 

G100

passage

nm (action de passer) passadje ; il attend le passage du train, i ratind l’ passadje do trin, i ratind qui l’ trin passe ; un examen de passage, on-ègzamin d’ passadje ; un passage à niveau, on passadje à nivau ; c’est l’heure de passage du train, c’ èst l’ eûre qui l’ trin passe; après le passage des avions, après l’passadje dès-aviyons ; j’étais de passage, dji passeûve pâr là ; c’est un passage interdit, c’ èst disfindu d’ passer pâr là ; c’est sur mon passage, c’ èst su m’ vôye; payer le passage, payî l’ passadje; (endroit par où on passe) c’est sur mon passage, c’ èst su m’ vôye ; ils doivent laisser un passage, is duvenut lèyî one place po passer

 

C60

passager

, ère adj (dont la durée est brève) ce n’est que passager, ça n’ durerè nin ; un bonheur passager, on boneûr qui n’ dure wêre ; oiseau passager, mouchon d’ passe; ce n’est qu’une averse passagère, ci n’ èst qu’ one nûléye

 

C60

passager

, ère n djins (pl) les passagers à destination de Londres, lès djins qu’ è vont su Londe ; je peux prendre trois passagers dans ma voiture, dji pou bin prinde trwès djins avou mi dins mi-auto, dji sé prinde …

 

C60

passant

, ante n (personne qui passe) nous avons vu quelques passants, nos-avans vèyu saquants djins qui passin.n ; ici, les passants sont rares, véci, gn-a wêre di djins qu’ passenut ; nm (anneau de courroie) passant

 

C60

passation

nf (d’un acte, d’un contrat) demain, c’est la passation de l’acte, dimwin, on sine l’ ake

 

C60

passe

nf (action de passer) passe ; mot de passe, mot d’ passe ; maison de passe, bousin (m), ratind-tot (m); (action de passer la balle à un partenaire) il a fait une passe à Jean, il a passé l’ bale à Djan; (endroit où l’on passe) passadje (m); (loc) être en passe de partir, ièsse po ‘nn’ aler

 

C60

passé

[nm] vî timps, (e-c) passé

 

G100

passé

nm vî timps ; cela, c’est le passé, ça, c’ èst l’ vî timps ; c’est très loin dans le passé, c’ èst do timps do vî bon Diè (iron)

 

C60

passé

prép iute, passé ; à passé midi, à passé doze eûres ; passé la ferme, vous verrez un sentier, iute dè l’ cinse, vos vièroz one pîd-sinte

 

C60

passé

, ée adj (qui n’est plus) passé (-ye) ; la semaine passée (la semaine dernière), li samwin.ne passéye ; il est midi passé, il èst passé doze eûres, il èst doze eûres passé ; ce qui est passé est passé, ci qu’ èst iute èst iute; (couleur) passé (-ye), distindu (f distindeuwe) ; ce sont des couleurs passées , lès coleûrs sont passéyes, … ont distindu

 

C60

passe-droit

nm passe-drwèt, faveûr (f)

 

C60

passe-lacet

nm passe-cwârdia

 

C60

passement

nm (galon de vêtement) galon

 

C60

passe-montagne

nm,passe-montagne

 

C60

passe-partout

nm clé (f), passe-partout

 

C60

passe-passe

nm passe-passe ; un tour de passe-passe ; on toû (di passe-passe) ; celui qui fait un tour de passe-passe, on fieû d’ toûs

 

C60

passepoil

nm passepwèl

 

C60

passeport

[nm] passepôrt

 

G100

passeport

nm passepôrt

 

C60

passer

[expr] _ le temps: passer l’ timps, (e-c) touwer l’ timps, (o) tuwer l’ timps

se _ de : fé sins, (e-c) si passer di, (o) s’ passer di

 

G100

passer

[v] passer

 

G100

passer

v (circuler, traverser) passer ; action de passer, passadje (m) ; passer à nouveau, ripasser; action de passer à nouveau, ripassadje (m) ; passer à de nombreuses reprises, rapasser ; action de …, rapassadje (m) ; faire passer, fé passer ; passer l’eau, passer l’ aîwe ; laissons-le passer, lèyans-le passer ; je suis passé par là, dj’ a passé pâr là ; je passerai voir, dj’ îrè veûy; (se trouver dans tel état) passer de vilains jours, passer dès laîds djoûs ; on a passé un vilain quart d’heure, on-z-a passé on laîd quârt d’ eûre; (couler à travers un filtre) passer : passer le café, passer l’ cafeu; le café passe, gn-a l’ cafeu qui passe ; passer la soupe, passer l’ sope; (passer pour) passer pour un sot, passer po one bièsse; (être admis) passer; à présent, il est passé maître, asteûre, il èst passé maîsse; (s’écouler) les heures passent, lès-eûres passenut; la douleur est en train de passer, dji n’ a d’djà pus si mau, ça passe; (faire aller d’un lieu dans un autre) fé passer; passer du tabac en fraude, fé passer do toubak su fraude; (omettre) passer, rovyî ; vous avez passé un mot, vos-avoz rovyî on mot; (employer du temps) passer son temps, passer s’ timps ; passer ses vacances, passer sès vacances; (étendre sur une surface) mète ; passer une couche de peinture, mète one coûtche di coleûr; (se vêtir) passer une robe, mète on foûrau; (dépasser) son jupon passe, gn-a s’ cote di d’ zos qui passe; (loc) passer la soirée, chîjeler ; action de passer la soirée, chijeladje (m) ; passer la nuit, passer l’ nût; passer outre, passer iute di ; passer du coq à l’ âne, passer d’ Hérôde à Pilâte, potchî d’ one coche su l’ ôte ; passer un mauvais quart d’heure, passer lès bourdouches ; j’en passe et des meilleures, dji n’ vos di qu’ ça; passer l’éponge sur quelque chose, rovyî, fé one crwès su; (expr) contintemint passe ritchèsse, contentement surpasse richesse ; dîrîz bin ç’ qui lî passe è l’ tièsse ?, diriez-vous bien ce qui lui passe par la tête ? ; èt mi, dji passe Moûse ?, et moi, je passe la Meuse ?, vous me laissez tomber comme ça sans vous occuper de moi?; gn-a d’ si long djoû qui l’ nût vègne, il n’est de jour si long que la nuit ne vienne, cela finira bien par passer; i n’ passe nin on mouchon è l’ aîr qui nè l’ vèt, il ne passe pas un oiseau en l’air qu’il ne le voie, il est très attentif ; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre le papier de tapisserie et le mur (tellement il est maigre) ; i rote todi avou s’ tièsse è l’ aîr come on couchèt qui passe l’ aîwe, il marche toujours tête en l’air comme un cochon qui passe l’eau ; lèyans-le passer, on passe bin dès pwès, laissons-le passer, on passe bien des pois (au tamis), il ne faut pas s’en préoccuper; li bon Diè n’ î a mauy passé, le bon Dieu n’y est jamais passé, c’est un chemin impraticable ; nos-avans passé pa on p’tit trau, nous sommes passés par un petit trou, nous avons eu de la chance ; nos n’ v’lans nin passer mwins’ qui l’s-ôtes ; nous ne voulons pas passer pour moins que les autres ; po viker contint, i t’ faut passer su bran.mint d’s-afaîres, pour vivre heureux, il faut passer sur beaucoup de choses; vos passeroz pa m’ chaule, là!, vous passerez par mon échelle, là !, vous vous plierez à mes exigences ; (se) (avoir lieu) si passer; il ne s’est rien passé de répréhensible, i n’ s’ a rin passé d’ contraîre; (expr) ça s’ a passé à l’ cinse èwoù-ce qui l’ tchin bat l’ bûre avou s’ queuwe, cela s’ est passé à la ferme où le chien bat le beurre avec sa queue, je ne vous crois pas; (s’ écouler) trois jours se sont passés depuis, gn-a d’djà trwès djoûs qu’ ont passé dispûs ; (expr) il faut que jeunesse se passe, ça lî passerè, ô ! ; se passer de, si passer di, fé sins ; on s’en passera, nos frans sins ; (expr) brosse, il faut s’en passer ; « Po l’ rèstant, brosse! » (A. Laloux); (expr) cela se passe de commentaire, nin dandjî d’ fé on dèssin

 

C60

passerelle

nf passerèle, pont (m)

 

C60

passet

nm passèt

 

C60

passe-temps

nm passemint d’ timps, passe-timps

 

C60

passe-thé

nm passe-té

 

C60

passeur

, euse n passeur d’ eau, passeû d’ aîwe

 

C60

passif

, ive adj (qui n’agit pas, manque d’énergie) il est resté passif, il a d’mèré sins rin fé ; ne restez dons pas passif !, fioz one saqwè !

 

C60

passion

nf (amour) il lui témoigne sa passion, i lî mostère qu’ i ‘nn’ èst bleuw, qu’ i ‘nn’ èst fin fou ; (objet de cet amour) cet homme, c’est sa passion, cit-ome-là, c’ èst s’ bon Diè ; elle a été la grande passion de sa vie, i ‘nn’ a stî sot tote si vikaîrîye; (expr) gn-a l’ bwès qui boute , le bois travaille, la sève (de la passion) monte; (vive inclination) dada (m), fîve ; la lecture, c’est sa passion, lîre, c’ èst s’ dada ; il a la passion des voitures, il èst po l’s-autos, il a l’ fîve dès-autos; (états affectifs) dominer ses passions, si maîstri; la Passion : la semaine de la Passion, li pèneûse samwin.ne, li samwin.ne di Pauke

 

C60

passionnant

, ante adj c’est passionnant, c’ èst plaîjant au d’là

 

C60

passionné

, ée adj et n assoti (f assotîye) ; c’est un joueur de cartes passionné, c’ è-st-on assoti aus cautes ; il est passionné de télévision, il a l’ fîve po l’ tèlèvision; (expr) i djoûwereûve aus cautes li d’drî dins on saya d’ aîwe, il jouerait aux cartes le derrière dans un seau d’eau (tellement il en est passionné)

 

C60

passionner

v plaîre au d’là ; c’est un livre qui me passionne, c’ è-st-on lîve qui m’ plaît bin au d’là ; (se) awè d’ l’ agrès po, prinde gout ; il se passionne pour son travail, il a d’ l’ agrès po s’ bèsogne, i travayereûve fièsses èt dîmègnes ; sa besogne ne le passionne pas, i n’ a pont d’ gout po s’ bèsogne

 

C60

passoire

nf passète, passwè (m), purwè (m) ; contenu d’une passoire, passèteléye (f) ; passoire pour filtrer le lait, colwè (m); (expr) on n’ va nin veûy lès coméres li vinrdi, oudôbin on va compter lès traus dè l’ passète, on ne va pas courtiser le vendredi sous peine de devoir compter les trous de la passoire (car la fiancée doit s’occuper des travaux domestiques, ce jour-là) ; ostant moude one vatche dins one passète, autant traire une vache dans une passoire, c’est inutile; (advinia) Au d’pus qu’ i gn-a, au mwins’ qui ça pèse. Qwè-ce qui c’ èst ? – Dès traus dins one passète. (Plus il y en a, moins cela pèse ; qu’est-ce ? Des trous dans une passoire.)

 

C60

pastèque

nf pastèke

 

C60

pasteur

nm (berger) bièrdjî (f bièdjerèsse); (prêtre) pasteûr

 

C60

pasteuriser

v pasteûriser

 

C60

pastille

nf pastile

 

C60

pastis

nm pastis’

 

C60

pastoureau

nm pasturia; (ritournelle) « Auluwète qui monte au hôt, qui prîye Diè po qu’ i faîye tchôd, po lès pôves pitits pasturias qui n’ ont ni tièsse ni osias, qui n’ ont qu’ dès p’titès lambosètes. » (Alouette qui monte en haut, qui prie Dieu pour qu’il fasse chaud, pour les pauvres petits pastoureaux qui n’ont ni tête ni houseaux, qui n’ont que de mauvais petits couteaux.)

 

C60

pastourelle

nf pastourèle

 

C60

patagon

nm patacon

 

C60

patapouf

nm (personne) un gros patapouf, on gros bouloufe, on gros  patap(l)ouf, one grosse dondon, one grosse poulote

 

C60

patard

nm patârd ; (expr) c’ èst come quate aîdants on patârd, c’est comme quatre liards par rapport à un patard, c’est la même chose (un patard, un sou ou quatre liards) ; conu come on mwaîs patârd, connu comme un mauvais sou; i lî faut todi l’ daîrin patârd, il lui faut toujours le dernier patard, il est âpre au gain

 

C60

patate

nf canada (m) ; peler les patates, pèler lès canadas; (expr) en avoir gros sur la patate, ènn’ awè pèsant, ènn’ awè gros su si stomak

 

C60

patati

_ patata, onom èt patatî èt patata, èt tchik èt tchak

 

C60

patatras !

interj bardaf !

 

C60

pataud

, aude adj spate-broûs (nm); (expr) ossi subtil qu’ on tchin d’ plomb (iron), aussi agile qu’un chien de plomb ; ossi vif qu’ on molon dins l’ farène , aussi vif qu’un ver dans la farine

 

C60

patauger

[v] (o) pètachî, (c) gaudrouyî, (e) wayî

 

G100

patauger

v (marcher dans l’eau ou dans la boue) bèrdachî, brèchî, bricheler, brôtchî, lapoter, pètrouyî, tchapoter ; patauger dans les eaux de nettoyage, pèstèler dins lès-aîwes ; « D’ awè brèchî lès broûs èt plaker sès mwins su tote li cruweû, on s’ sintéve mau è s’ pia. » (E. Gilliard); (expr) on tchapote su l’ vôye co pîre qui s’ on-z-î aureûve ieû spaumé, on patauge sur le chemin plus encore que si l’ on y avait rincé du linge; (s’empêtrer) il était en train de patauger, i n’ saveûve pus qwè

 

C60

patch

nm patch

 

C60

pâte

[nf] (o-c) pausse, (e) påsse

 

G100

pâte

nf (préparation à base de farine et destinée à la cuisson) pausse ; reste de pâte, rèstant d’ pausse ; pétrir la pâte, prusti l’ pausse ; triturer la pâte pour faire évacuer l’air, fé vèssî l’ pausse ; faire lever la pâte, fé rinfler l’ pausse ; laisser lever la pâte, lèyî travayî l’ pausse ; rassembler la pâte, rilèver l’ pausse ; reste de pâte cuit dans la poêle, avec du lard, tortia (m) ; boulette de pâte cuite à l’eau, couye-di-swisse; (loc) awè dès mwins d’ pausse, avoir des mains de pâte, être malhabile de ses mains ; ièsse d’ one bone pausse, être d’une bonne pâte, être de bonne composition; (expr) il a todi ieû l’ cu dins l’ pausse, il a toujours eu le derrière dans la pâte, il n’a jamais dû faire le moindre effort ; is sont gros come dès pausses, ils sont gros comme des pâtes ; mète sinte Marîye è  l’ maî, mettre sainte Marie dans le pétrin, mettre trop d’eau dans la pâte; (pâte alimentaire) macaroni, spaguèti, vêrmicé; (matière molle collante) pape ; la nourriture était tellement cuite que ce n’était plus que de la pâte, l’ amougnî èsteûve télemint cût, ci n’ èsteûve pus qu’ dè l’ pape

 

C60

pâté

nm (charcuterie) pâté; (pâtisserie) pausté

 

C60

pâtée

nf pour la basse-cour, pas’ (graines, déchets cuits, eau et son); (pour le porc) pas’ (glands moulus grossièrement trempés d’eau) ; brouet, caboléye

 

C60

patelin

nm viladje

 

C60

patène

nf platène ; baiser la patène, baujî l’ platène

 

C60

patenôtre

nf pâtêr

 

C60

patente

nf patinte ; payer sa patente, payî s’ patinte

 

C60

pater

nm (oraison dominicale) notrè-pêre ; réciter le pater, dîre li notrè-pêre

 

C60

patère

nf crotchèt (m)

 

C60

paternel

, elle adj do popa ; du côté paternel, do costé do popa ; « one vîye matante do costé di s’ papa » (E. Gilliard)

 

C60

paternellement

adv come on pa

 

C60

pâteux

, euse adj come dè l’ pausse ; comme c’est pâteux, vos dîrîz de l’ pausse; (loc) avoir la bouche pâteuse, awè dès bolîyes plin s bouche

 

C60

pathétique

adj muwant (-e) ; il était pathétique, il èsteûve muwant

 

C60

patiemment

adv avou pacyince

 

C60

patience

[nf] pacyince

 

G100

patience

nf (qualité morale) pacyince ; perdre patience, piède pacyince ; prendre patience, pacyinter, prinde pacyince ; avoir une patience d’ange, awè one pacyince d’ andje ; il n’a pas de patience, c’ è-st-on sins pacyince ; il faut s’armer de patience, gn-a dès pacyinces à prinde ; c’est souvent question de patience, c’ èst sovint afaîre di pacyince ; c’est un travail de patience, c’ è-st-on-ovradje di pacyince; (expr) avou dè l’ pacyince, on vint au d’bout d’ tot, avec de la patience on vient à bout de tout, on vainc toute difficulté ; avou vos, ç’ n’ èst jamaîs quand-quand, c’ èst tot d’ sûte, avec toi, ce n’est jamais quand-quand (, plus tard), c’est toute de suite, un peu de patience, que diable ! ; on-z-a l’ timps d’ awè dès longs dints, on a le temps d’avoir les dents longues, on doit s’exercer à la patience ; avou l’ timps èt lès protècsions, il îrè mia, avec le temps et les protections, cela ira mieux, prenez patience, patience et longueur de temps; avou l’ timps èt do strin, lès mèspes meûrichenut, avec du temps et de la paille, les nèfles mûrissent ; i faut lèyî blèti lès mèspes, il faut laisser mûrir les nèfles, il faut prendre patience ; i faut lèyî pichî l’ bèdot, c’ èst-one bièsse qui piche longtimps, il faut laisser pisser le mouton, c’est un animal qui pisse longtemps, idem ; « Alons, valèt, one miète di pacyince, nos-alans d’ abôrd ariver ! » (E. Wartique); (jeu de cartes) rèyussite ; faire des patiences, fé dès rèyussites; (plante) patience à écusson, surale di damesèle ; patience à feuilles obtuses, surale di vatche

 

C60

patient

, ente adj (qui a de la patience) il est patient, il a dè l’ pacyince; (qui ne se lasse pas) il faut savoir être patient, i faut sawè ratinde ; soyez patient, j’arrive, ratindoz one pitite minute, dj’ arive; (expr) li cia qui ratind n’ a nin hausse, celui qui est patient n’est pas pressé

 

C60

patient

, ente n (client du médecin) malade

 

C60

patienter

v pacyinter, prinde pacyince, ratinde, taurdjî ; il a dû patienter quelques minutes, il a d’vu ratinde saquants munutes ; patiente un peu, va !, taudje one miète, va !

 

C60

patin

nm patin ; patins à glace, patins à glace ; patins à roulettes, patins à rôlètes; (patin de frein) blokia

 

C60

patinage

nm patinadje

 

C60

patine

nf (dépôt) patine

 

C60

patiner

v (glisser sur la glace) aler à patins, rider (, glissî), patiner ; patiner en tournant sur soi-même, rider en fiant l’ solia, … l’ toûrnikèt ; faire des rayures dans la glace, fé dès froyaudes ; patiner à roulettes, aler à patins à rôlètes; (couvrir de patine) patiner

 

C60

patineur

, euse n patineû (-se), rideû (-se) (, glisseû (-se))

 

C60

patinoire

nf patinwêre

 

C60

pâtir

v pâti ; il en pâtira, il è pâtirè ; je pâtis, dji pâti ; il pâtit, i pâtit ; nous pâtissons, nos pâtichans ; vous pâtissez, vos pâtichoz ; ils pâtissent, is pâtichenut ; il pâtissait, i pâticheûve ; il pâtira, i pâtirè ; qu’il pâtisse, qu’ i pâtiche ;  qu’ il pâtit, qu’ i pâtichiche ; pâti, pâti ; pâtissant, pâtichant; (expr) li cia qui bâtit pâtit, celui qui bâtit pâtit

 

C60

pâtis

nm pachis

 

C60

pâtisserie

nf gougouye, gueûserîye, lètcherîye, sucrâde, pausté (m) ; c’est une mangeuse de pâtisserie, c’ è-st-one mougneûse di gougouyes

 

C60

pâtissier

, ère n et adj paustèdjî (f paustèdjerèsse), pâtissî (f pâtissiére)

 

C60

patois

nm (péjoratif) patwès

 

C60

patraque

adj (un peu malade) fayé (-ye) ; je suis patraque, dji so fayé; (fichu) c’est patraque, ça n’ va pus, c’ èst foutu, … po l’ diâle

 

C60

patraque

nf vieille montre détraquée, cayau (m)

 

C60

pâtre

nm (berger) bièrdjî (f bièdjerèsse); (gardien de troupeau) hièrdî (f  hièdrèsse)

 

C60

patriarche

nm vî pére, vî pa

 

C60

patrie

[nf] (o-c) patrîye, (e) patrèye

 

G100

patrie

nf payis (m) ; c’est sa deuxième patrie, c’ èst s’ deûzyin.me payis; mort pour la patrie, mwârt po s’ payis

 

C60

patrimoine

nm patrimwin.ne

 

C60

patriote

adj patriyote

 

C60

patron

[nm] patron

 

G100

patron

, onne n maîsse, patron (m) (f patrone) ; travailler pour un patron, travayî po on patron, travayî d’zos maîsse ; être son propre patron, ièsse si maîsse; (expr) lès maîsses, c’ èst lès maîsses, les patrons, ce sont les patrons, il est question de leur obéir ; patronne de cabaret, bâzine

 

C60

patronage

nm (protection) sous le patronage de monsieur le ministre, avou on côp di spale da mossieû l’ minisse; (groupement pour jeunes) patronadje; quand nous allions au patronage, quand nos-alin.n au patronadje

 

C60

patronat

nm le patronat, lès chèfs, lès maîsses, lès patrons

 

C60

patronyme

nm nom d’ famile

 

C60

patrouille

nf patrouye; chef de patrouille, chèf di patrouye ; patrouille motorisée, patrouye à moto

 

C60

patrouiller

v patrouyî

 

C60

patrouilleur

nm patrouyeû

 

C60

patte

[nf] pate

 

G100

patte

nf pate ; patte arrière, pate di drî ; patte antérieure, pate di d’vant ; avoir mal la patte, awè mau s’ pate ; être court de pattes, ièsse coût apaté ; un cheval qui lance la patte en avant pour ruer, on tch’vau qui tape, on tch’vau qui pite ; patte de cheval, djambe ; « on tch’vau avou dès finès djambes èt one quèwe di longûwès sôyes » (H. Matterne); (loc) lever la patte, lèver s’ pate ; marcher à quatre pattes, roter à quate pates ; ruer des deux pattes (cheval), ruwer do cu ; se graisser les pattes, s’enrichir malhonnêtement, ècrachî sès pates ; traîner la patte, trin.ner sès pènas (, traîner les ailes), fé l’ long cu (, faire le long derrière) ; ne plus remuer ni pied ni patte, ni pus r’muwer ni pîd ni pate ; retomber sur ses pattes, ritchaîr su sès pates ; voler les quatre fers en l’air, voler lès quate fiêrs è l’ aîr; (expr) come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, comme la moitié d’un chien sur ses deux pattes (répond-on à qui demande des nouvelles de votre santé), médiocrement; dins sès pates, lès caurs fondenut come do bûre au solia, dans ses pattes, les sous fondent comme du beurre au soleil, comme neige au soleil, elle dépense facilement ; il èst come lès tchèts, i r’tchaît todi su sès pates, il est comme les chats, il retombe toujours sur ses pattes, il sait toujours se dépêtrer d’une situation embarrassante; i n’ faît nin bon tchaîr dins sès pates, il ne fait pas bon tomber dans ses pattes, c’est qqn de méchant ; i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il retire les marrons du feu avec la patte du chien, il profite des autres ; on baudèt pèrit todi pa sès pates, un âne périt toujours par les pattes ; on sint bin qui l’ couchèt î a trimpé sès pates, on sent bien que le cochon y a trempé les pattes, on sent bien que le potage est à base de viande ; s’ i boudje d’ one pate, djè lî câsse l’ ôte, s’il bouge une patte, je lui casse l’ autre (, menace d’un vantard); (patte de soulier) riclape

 

C60

patte-d’ oie

nf pate-d’-auwe

 

C60

pattu

, ue adj apaté (-ye), paté (-ye)

 

C60

pâturage

nm (pâture) pachis, pature, tchamp ; mettre les vaches au pâturage, mwinrner lès vatches au tchamp

 

C60

pâture

[nf] (pré) (o-c) pature, (c) pachis [nm], (o) pachîs [nm], (e) pahis’ [nm], (e) wêde, (e) wêdèdje [nm]

 

G100

pâture

nf pâture clôturée, pature ; mettre en pâture, mète è pature ; pâture non clôturée, pachis, tchamp (m) ; mettre les bêtes en pâture, mète lès bièsses au tchamp

 

C60

pâturer

v pache, tchampyî, paturer

 

C60

paturin

nm baron

 

C60

paturon

nm bolèt

 

C60

Paul

npr Pôl

 

C60

paume

nf paume, plat (m) ; sur la paume de la main, su l’ plat di s’ mwin ; remettre la paume d’un gant, paumer on want

 

C60

paumé

, ée adj (perdu) pôve, pièrdu (f  pièrdeuwe) ; elle était complètement paumée, èlle èsteûve tote pièrdeuwe

 

C60

paumelle

nf (ferrure) paumale

 

C60

paupière

[nf] (e) påpîre, (c) paupêre, (o) paupière

 

G100

paupière

nf paupêre (, paupîre)

 

C60

pause

nf pwase, taudje ; faire une pause, fé one taudje, … one pwase ; faire une pause pour fumer une cigarette ou allumer sa pipe, fé toubak ; faire une pause pour manger un bout, fé malète ; une légère pause, on p’tit rèpit ; sur la pause de midi, timps d’ prandjêre

 

C60

pauvre

[adj] pôve

 

G100

pauvre

adj pôve (pôvre + ome) ; pauvre hère, pôve diâle, pôve mivét, pôve laîd m’ vét, pôvre ome ; pauvre femme, pôve mivèce ; une pauvre vieille, one pôve vîye âme ; être pauvre, ièsse pôve ; une pauvre maison, one pôve maujone ; c’est un pauvre gueux, c’ è-st-on pèle-chochin ; ce sont de pauvres gens, c’ èst dès pôves; (expr) il èst pôve à couru d’vant l’ djoû, il est pauvre à courir devant le jour, au point de devoir se cacher dans l’obscurité ; pôves nos-ôtes èt lès tchins d’ tchèrète ! , pauvres de nous et des chiens de trait!; t’ as bau fé, quand ti sôtes d’ one pôve culote !, ton humble origine te voue à l’ échec ; ièsse sôrti d’ one pôve culote, être né de parents pauvres, être d’origine modeste

 

C60

pauvre

n pôve ; collecter pour les pauvres, portchèssî po lès pôves ; l’assistance publique, li tauve dès pôves; (expr) c’ èst todi au pôve li bèsace, la besace est destinée au pauvre, on n’échappe pas à son destin ; deûs pôves qui s’ copèlenut, ça faît rîre li bon Diè, deux pauvres qui s’ entraident, cela fait rire Dieu ; ièsse odé come on vî pôve, être épuisé comme un vieux mendiant ; lès ritches apudenut lès pôves à viker , les riches apprennent aux pauvres à vivre (parce qu’ils ont souvent une vie frugale) ; on pôve n’ èst nin nareûs di s’ bèsace, un pauvre n’est pas honteux de sa besace

 

C60

pauvrement

adv pôvrèmint, pôvriteûsemint ; ils vivent pauvrement, is  vikenut pauvriteûsemint ; il était pauvrement vêtu, i n’ aveûve qui dès gobîyes su s’ dos

 

C60

pauvret

, ette n et adj pôvriteûs (-e) ; de manière pauvrette, pôvriteûsemint

 

C60

pauvreté

nf vivre dans la pauvreté, viker dins l’ misére ; pauvreté n’est pas vice, ci n’ èst nin pètchi qui d’ ièsse pôve

 

C60

pavage

nm pavadje ; le pavage de notre rue, li pavadje di nosse reuwe

 

C60

pavaner

(se) v si pawiner ; ce sont des gens qui aiment se pavaner ,  c’ èst dès djins qui s’ pawinenut voltî

 

C60

pavé

[nm] (c-e) pavé, (o-c) pavè

 

G100

pavé

nm (bloc de pierre) pavè ; faire des pavés, fé dès pavès ; poser des pavés, mète dès pavès ; le pavé était glissant, lès pavés èstin.n ridants; (loc) avoir un pavé sur être jeté sur le pavé , ièsse foutu à l’ uch ; tenir le haut du pavé, ièsse au preumî rang

 

C60

pavé

, pavée adj pavé (-ye) ; c’est une route pavée, c’ è-st-one vôye pavéye, one route pavéye

 

C60

pavement

nm pavemint, pavéye (f) ; nous avons mis un nouveau pavement, nos-avans mètu on novia pavemint ; dans le salon, c’est du pavement, dins l’ bèle place, c’ èst dè l’ pavéye

 

C60

paver

v paver, mète dès pavès ; paver une rue, paver one reuwe ; action de paver, pavadje (m)

 

C60

paveur

nm paveû

 

C60

pavillon

nm (petit bâtiment) chalèt; (construction destinée à servir d’abri) cwète (f); (de l’oreille), pègnon; (expr) èle lî mougnereûve lès pègnons d’ sès-orèyes, elle lui mangerait les pavillons des oreilles, elle exagère ses démonstrations de tendresse; (drapeau) hisser le pavillon, hauspler l’ drapia; baisser le pavillon, dischinde li drapia

 

C60

pavoiser

v (orner de drapeaux) mète dès drapias ; toutes les maisons étaient pavoisées, i gn-aveûve dès drapias à totes lès maujones; (manifester une grande joie) mostrer qu’ on-z-è binauje

 

C60

pavot

nm fleûr d’ alumwâre (f), fleûr di tonwâre (f), pawè

 

C60

payable

adj c’est payable fin de mois, c’ è-st-à payî po l’ difin do mwès ; payable par mensualités, à payî tos lès mwès

 

C60

payant

, ante adj (qu’il faut payer) c’est une entrée payante, i faut payî po-z-intrer; (qui rapporte) ce n’est pas payant, ça n’ rapwate rin

 

C60

payant

, ante n c’est nous les payants, c’ èst nos-ôtes qui paye

 

C60

paye

, paie nf paye, payemint (m) ; jusqu’à la paie, jusqu’au payemint; aujourd’hui, c’est jour de paye, audjoûrdu, c’ èst l’ djoû qu’ on paye; toucher sa paie (salaire mensuel), touchî s’ mwès; (salaire d’une quinzaine), touchî s’ quinzin.ne ; (gratification hebdomadaire) awè s’ dîmègne

 

C60

payement

, paiement nm payemint

 

C60

payer

[v] payî

 

G100

payer

v payî ; action de payer, payadje (m) ; payer cher, payî tchêr ; payer comptant, payî à faît ; payer par petites tranches, payî à p’tits côps ; payer par mois, payî au mwès ; payer à l’heure, payî à l’ eûre ; payer par semaine, payî à l’ samwin.ne ; payer avec de la fausse monnaie (ou des pièces sans valeur), payî avou dès caurs di scaye ( de la monnaie d’ardoise) ; payer pour qqn, subvinu ; payer ses dettes, raquiter ; payer au-delà du prix normal, forpayî ; payer ses impôts, payî sès tayes ; les congés payés, lès condjîs payîs; (loc) payer le droit d’ouverture d’un commerce (payer la patente), payî patinte ; payer les pots cassés, payî lès pots câssés ; payer sa bienvenue, payî s’ binveneuwe ; payer son fermage, payî s’ rindadje; (expr) au cia qu’ a dès caurs à payî à Pauke, cwarème èst sovint trop coût, pour celui qui a une dette à payer à Pâques, le carême est souvent trop court ; au pris qui l’ bûre va, c’ èst po rin, au prix où on paie le beurre, c’est pour rien ; ièsse payî avou dès pâtêrs di tchin, être payé avec des prières de chien, essuyer des reproches ; i saurè bin po combin!, il saura pour combien!, il le paiera cher; i va come s’ i sèreûve payî à pîces, il court comme s’ il était payé à la pièce ; li cia qui rèspond paye, celui qui se porte garant doit s’ attendre à payer ; li tchêr, c’ èst sovint l’ bon mârtchi, ce qui coûte cher est souvent ce qui revient le meilleur marché, la qualité se paie mais elle est rentable ; on n’ paye nin pus tchêr po s’ assîr, on ne paie pas plus cher pour s’asseoir (dit-on à qui s’obstine à rester debout); pwârtez-vos bin, dji payerè l’ médecin (iron), portez-vous bien, je paierai le médecin ; sère ti boûsse, c’ èst mi qui paye, ferme ta bourse, c’est moi qui paie, ta braguette est entrouverte ; combin l’ avoz payî ?, combien l’avez-vous payé ? (et l’interlocuteur répond:) li pris d’ deûs-omes contints, le prix de deux hommes contents, ça ne vous regarde pas ; (se) si payî ; cela se paie, ça s’ paye; (loc) se payer la tête de, si foute di

 

C60

payeur

, euse n payeû (-se) ; c’est un mauvais payeur, c’ è-st-one mwaîje paye

 

C60

pays

[nm] payis, (e) payîs

 

G100

pays

nm payis ; être de retour au pays, rivenu o payis ; notre pays, nosse payis ; dans un pays étranger, à l’ ètranjér’; (expr) chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mode

 

C60

paysage

nm payisadje

 

C60

paysan

, anne adj (rustre) payisan (f payisante)

 

C60

paysan

, anne n payisan (f payisante) ; « Vos-avoz v’lu d’mèrer li p’tite payisante. » (J. Guillaume); (expr) on n’ sét nin d’ quî qu’ on pout awè dandjî, d’djeûve-i on payisan qu’ aveûve alumé one tchandèle à Notrè-Dame di Hal èt one à sint Mitchî (iron), on ne sait pas de qui on peut avoir besoin, disait un paysan qui faisait brûler une chandelle à Notre-Dame de Hal et une autre à saint Michel

 

C60

péage

nm payadje ; nous avons dû donner vingt euros francs de péage, nos-avans d’vu payî vint-z-eûros po p’lu aler su l’ autostrâde

 

C60

peau

[nf] (o-c) pia, (e) pê, (o) basane

 

G100

peau

nf pia ; des gants de peau, dès wants d’ pia ; peau de lapin, pia d’ lapin ; détacher la peau d’un animal, dispiater ; petite excroissance bénigne et rosée de la peau provoquée par une inflammation, dôse; (loc) être sensible de peau, ièsse tinre di pia ; n’avoir que la peau sur les os, n’ awè qui l’pia su sès- ouchas ; PRENDRE PAR LA peau du DOS,prinde pa l’ pia di s’ dos; risquer sa peau, risker s’ vîye; avoir qqn dans la peau, ièsse bleuw d’ one saquî ; je ne voudrais pas être dans sa peau, dji n’ vôreûve nin ièsse à s’ place; (expr) il a la peau trop étroite, il ne saurait grossir, c’ è-st-one sôte di longus, vos nè l’ saurîz awè craus ; il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, i n’ faut nin aprèster l’ loyin d’vant d’ awè l’ via (, il ne faut pas préparer le lien avant d’ avoir le veau); il a one pia come do lacia, il a la peau très blanche ; il a one pia come do v’loûrs, il a la peau très douce ; il èsteûve foû di s’ pia, il était hors de sa peau, il était en colère ; i tûwereûve on pû po-z-awè s’ pia, il tuerait un pou pour en avoir la peau, c’est un avare ; on lî frè pus d’ oneûr qu’ à on via, on l’ ètèrerè avou s’ pia, on lui fera plus d’honneur qu’à un veau, on l’enterrera avec sa peau, il vaut moins qu’un veau dont la peau a une valeur; (enveloppe extérieure des fruits) pèlake ; enlever la peau, rauster l’ pèlake, pèler; en tannerie, côté de la peau où le poil a été enlevé, fleûr (f)

 

C60

peaufiner

v fignoler ; action de peaufiner, fignoladje (m)

 

C60

peau-rouge

n indyin

 

C60

peaussier

nm piachelî

 

C60

pêche

nf (fruit) pèche ; le fruit du pêcher, li frût do pèchî; (manière de prendre les poissons) pèche ; aller à la pêche, aler à l’ pèche ; la pêche est ouverte, li pèche est douviète ; la pêche est fermée, li pèche èst lèvéye; (matériel de pêche) canne à pêche, baguète, ligne, vèrdjon (m) ; crin, crin, crin marin ; fil, fil ; flotteur, flote (f), bouchon ; hameçon, anzin ; moulinet, molète, molinète ; (genre de pêche) la pêche au filet, li pèche au filèt ; la pêche à la ligne, li pèche à l’ baguète, li pèche au vèrdjon ; la pêche à la ligne de fond, li pèche à l’ ligne di fond ; la pêche à la fourchette, li pèche à l’ fortchète ; la pêche à la main, li pèche à l’ mwin ; la pêche à la nasse, li pèche à l’ nasse ; la pêche au panier, li pèche au pani ; (amorces pour la pêche, amwaces po l’ pèche) ver, asticot, blanc viêr, molon ; ver de vase, bièsse di ri ; ver rouge, rodje viêr ; éphémère, warmaye ; fourmi ailée, capichot volant ; mouche, mouche ; moelle, môle ; pomme de terre, canada ; avoine, awin.ne ; chanvre, tchène ; froment, frumint ; « S’ i gn-a one trûte, do côp, i sint on bètchadje qui faît hiketer l’ baguète. i laît aler l’ crin èt, quand l’ pèchon èva avou l’ amwace, i done on côp d’ pougnèt. » (J. Houziaux)

 

C60

péché

[nm] (o-c) pètchi, (e) pètchî

 

G100

péché

nm pètchi ; confesser ses péchés, dîre sès pètchis; (expr) laîd come li pètchi, laid comme le péché; péché de jeunesse, frawe di djon.nèsse

 

C60

pêche 1

[nf] (action de pêcher) (o-c) pèche, (e) pèhe

 

G100

pêche 2

[nf] (fruit) pèche, (e) pîhe

 

G100

pécher

v fé pètchi; « C’ èst m’ frére qu’ a faît pètchi èt c’ èst mi qu’ paye l’ aminde èt vos n’ dijoz rin vos moman. » (R. Hostin) ; (expr) que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre, divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte o murwè ; èt qu’ il apice li preumêre pîre, li cia qu’ n’ a rin à r’churer

 

C60

pêcher

nm (arbre) pèchî

 

C60

pêcher

v pèchî ; action de pêcher, pèchadje (m) ; pêcher la truite, pèchî l’ trûte ; « On pèche ossi au filé, à l’ avroûle, à l’ ligne di fond, mais nin ostant èt ça n’ amûse nin les gamins. » (L. Maréchal)

 

C60

pêcher 1

[nm] (arbre fruitier) (c) pètchî, (o-c) pèchî, (e) pîhî

 

G100

pêcher 2

[v] (prendre du poisson) (o-c) pèchî, (e) pèhî

 

G100

pêcherie

nf pècherîye

 

C60

pécheur

, pécheresse, adj et n nous sommes pécheurs, nos-avans pètchi

 

C60

pêcheur

, euse n pècheû (-se), marcatchou (m) ; « L’ aîwe di Lèsse qui catoûne autoû d’ leûs tiènes lès-a faît tortos marcatchous. » (J. Houziaux) ; « Li marcatchou su l’ bwârd a satchî su s’ baguèt. » (Joseph Gilson, À l’ môde da)

 

C60

pêcheur, euse

[n] (o-c) pècheû, se, (e) pèheû, se

 

G100

pécule

nm (économie) niyau, tchin ; se faire un petit pécule, fé s’ tchin; pécule de vacance, condjîs payîs ; tu as touché ton pécule de vacance ?, avoz touchî vos condjîs payîs ?

 

C60

pécuniaire

adj il a des embarras pécuniaire, il a dandjî d’ caurs; il a reçu une aide pécuniaire, on lî a d’né dès caurs

 

C60

pécuniairement

adv po ç’ qu’ èst dès caurs; pécuniairement, il n’a pas à se plaindre, po ç’ qu’ èst dès caurs, i n’ si dwèt nin plinde ; il a été aidé pécuniairement, on lî a d’né dès caurs, il a ieû one miète di caurs

 

C60

pédale

nf (de véhicule) pèdale ; pédale de vélo, pèdale di vélo; (de machine à coudre) bale-pîd (m); (de rouet) butant (m), plantchète; (loc) perdre les pédales, ni pus sawè qwè

 

C60

pédaler

v (actionner les pédales) pèdaler; (marcher très vite) aler rade ; vous avez pédalé, vos-avoz stî rade

 

C60

pédaleur

, euse n pèdaleû (-se)

 

C60

pédalier

nm (de bicyclette) pèdales (f pl)

 

C60

pédalo

nm pèdalo

 

C60

pédant

, ante adj pète-cu ; il est un peu pédant, il è-st-one miète pète-cu ; (expr) c’ èst dès-omes qui mètenut dès cols di tch’mîje à balin.nes, ce sont des hommes qui mettent des cols de chemise à baleines, ce sont des hommes pédants

 

C60

pédant, e

[adj-n] (e) pédant, e, (c) pèle-chochin [n], (o) sint-mwés [n]

 

G100

pédéraste

nm bok-èt-gade

 

C60

pédiatre

n pédiâte, docteûr po l’s-èfants, spécialisse po l’s-èfants

 

C60

pédicure

n pèdicure

 

C60

pédoncule

nm (fleur) queuwe (f)

 

C60

pédophile

n pèdofile, mârgougneû d’ èfant

 

C60

peigne

nm pingne ; une dent de peigne, on dint d’ pingne ; un coup de peigne, one pingnéye; (expr) sès tch’vias n’ ont jamaîs vèyu l’ pingne, ses cheveux n’ont jamais vu le peigne, il n’est jamais peigné; on n’ a jamais mètu l’ pingne didins, on n’a jamais mis le peigne dans ses cheveux, idem; peigne à démêler, discrameû

 

C60

peigner

[v] pingnî, (o) discoumeler ses tch’vias ; v. démêler

 

G100

peigner

v pingnî ; action de peigner, pingnadje (m) ; (se) fé ses tch’vias, si pingnî; (expr) i n’ si pingne nin avou on clau !, il ne se peigne pas avec un clou, il ne regarde pas à la dépense

 

C60

peignoir

nm timpe-èt-taurd

 

C60

peinard

, pénard, arde adj trankile ; se tenir peinard, dimèrer trankile

 

C60

peindre

[v] (e) ponde, (e-c) mète è coleûr, (o) mète à / è couleûr, (c) pinturer

 

G100

peindre

v (couvrir avec de la peinture) mète è coleûr, pinturer ; il peint un beau tableau, i faît on bia tauvia ; peindre en rouge, mète è coleûr rodje ; peindre une maison, i mèt l’ maujone è coleûr, i pinture li maujone ; il s’essaie à peindre, i faît do pinte; maculer par suite d’avoir dépassé le support à peindre, dauborer

 

C60

peine

[nf] (c) pwin.ne, (o) pwène, (e) pon.ne ; v. difficulté, mal

 

G100

peine

nf (souffrance morale) pwin.ne ; peine de cœur, pwin.ne di keûr; avoir de la peine, awè dè l’ pwin.ne ; laisser en peine, lèyî è pwin.ne ; faire de la peine, fé dè l’ pwin.ne ; être dans la peine, ièsse pèneûs (-e) ; (expr) on sét sès pwin.nes, on n’ sét nin lès cènes daus-ôtes, on connaît ses peines, on ne connaît pas celles des autres; (sanction à titre de punition) il a reçu une peine sévère, il a stî fwârt pûni ; on lui a infligé une peine, il a stî condâné; (activité qui coûte) ça demandait de la peine, i faleûve fé on-èfwârt ; ça ne vaut pas la peine, ça n’ vaut nin lès pwin.nes ; cela ne vaut guère la peine, ça n’ vaut nin dès masses lès pwin.nes ; (loc) avec peine, malaujîyemint ; être au bout de ses peines, ièsse au d’bout d’ sès rûses, ièsse au coron d’ sès rôyes ; rendre peine, se dépenser, rinde pwin.ne ; sans peine, aujîyemint, sins mau sins rûse (, sans mal sans difficulté) ; sans compter ses peines, sins pwin.ne ni duréye (, sans peine ni durée) ; peine perdue, boute èt boute ; « Boute è boute ! c’ èst come si dj’ tchantereûve. » (A. Henin); (expr) li cia qui vèt sès win.nes vèt sès pwin.nes, celui qui voit ses veines voit ses peines (les veines sur le dos de la main montre le travail fourni) ; nos-avans d’pus d’ pwin.ne qui d’ awin.ne, nous avons plus de peine que de nourriture, la récolte n’a pas été bonne ; one miète qui vaye, un peu qui vaille (la peine); vos n’ èstoz nin co èwoù-ce qui li p’tit ome s’ a r’pwèsé, vous n’êtes pas encore où le petit homme s’est reposé, vous n’êtes pas encore au bout de vos peines; (difficulté) il a de la peine à marcher, il a malaujîy po roter, i rote malaujîyemint; (loc) à peine ; il y a huit jours à peine, i gn-a seûlemint iût djoûs, i gn-a d’djà qu’ iût’ djoûs ; il a à peine de quoi manger, i n’ a qu’ tot jusse di qwè mougnî ; nous commençons à peine, là qu’ nos c’minçans ; à peine était-il couché, à pwin.ne èsteûve-i coûtchî

 

C60

peiner

[v] (causer du chagrin) (c) fé dè l’ pwin.ne, (o) fé d’ èl pwène, (e) fé dè l’ pon.ne

 

G100

peiner

v (faire de la peine) fé dè l’ pwin.ne, pwin.ni; cela m’a beaucoup peiné, ça m’ a faît bran.mint dè l’ pwin.ne; (se donner de la peine en travaillant) rinde pwin.ne, drâner ; on voyait qu’il peinait, on vèyeûve bin qu’ i rindeûve pwin.ne ; « On-z-a drâné dîj eûres au long en s’ rafiant d’ ièsse à l’ vièspréye. » (J. Guillaume) ; (chose) le moteur peinait dans les montées, li moteur drâneûve dins lès tiènes

 

C60

peintre

[n] (o-c) pinte, (e) pondeû, se

 

G100

peintre

nm pinte ; peintre en bâtiment, pinte po lès maujones

 

C60

peinture

nf (couche de couleur) coleûr; un pot de peinture, on pot d’ coleûr ; de la peinture à l’eau, dè l’ coleûr à l’ aîwe ; mettre de la peinture sur la boiserie, mète li munuserîye è coleûr ; passer une couche de peinture, mète one coûtche di coleûr ; la peinture est encore fraîche, li coleûr n’ èst nin co sètche; (expr) je ne peux pas le voir en peinture, dji nè l’ sé veûy

 

C60

peinturer

v pinturer

 

C60

peinturlurer

v barbouyî

 

C60

péjoratif

, ive adj po rabache

 

C60

Pékin

npr Pèkin

 

C60

pékinois

nm pèkinwès

 

C60

pelade

nf pèlâde

 

C60

pelage

nm pouyadje, pwèls (pl)

 

C60

Pélagie

npr Pèlajîye

 

C60

pelé

, ée adj (qui a perdu ses poils, ses cheveux) pèlé (-ye) ; une tête pelée, one pèléye makète ; un chien complètement pelé, on tchin tot pèlé; (expr) ièsse pèlé come on rat d’ èglîje, être pelé comme un rat d’église, être sans le sou; on n’ a jamaîs vèyu on baudèt ièsse pèlé, on n’a jamais vu un âne chauve (dit le chauve à qui se moque de lui); (n) pèlé (-ye), pèlot ; un vieux pelé, un vieux chauve, on vî pèlé ; mon petit pelé, mi p’tit pèlot

 

C60

pêle-mêle

adv bèrlik-bèrlok, cu d’ zeû cu d’ zos, d’ avin d’ avau, di stik di stok, di rif èt d’ raf, pâr ci pâr là, pêlmî pêlmèl

 

C60

peler

v pèler ; peler les légumes, pèler lès légumes ; peler une poire avant de la manger, pèler one pwâre divant dè l’ mougnî; peler un arbre, pèler on-aube, scwacî on-aube; vi pèler ; mes doigts pèlent, dj’ a mès dwèts qu’ pèlenut

 

C60

pèlerin

nm pèlèrin

 

C60

pèlerinage

nm pèlèrinadje, vôye (f) ; faire un pèlerinage à saint Hubert, fé l’ vôye à sint Hubêrt; à qqn qui se promène bizarrement accoutré, on dit : as-se promètu l’ vôye insi ? , as-tu promis le pèlerinage ainsi ? (iron)

 

C60

pèlèrine

 

nf manteau à pèlerine, clotche

C60

pelisse

nf pèlisse

 

C60

pelle

[nf] (o) scoupe, palot [nm], (c) chipe, (e) truvèle

 

G100

pelle

nf chipe; un coup de pelle, on côp d’ chipe; travailler à la pelle, chipeler ; action de travailler à la pelle, chipeladje (m) ; celui qui travaille à la pelle, chipeleû, pèleteû ; petite pelle, palète ; contenu d’une pelle, chipeléye (f) ; contenu d’une petite pelle, paletéye ; pelle à enfourner le pain, fornwâre ; ramasser à la pelle, ramasser à l’ chipe; (loc) à la pelle, à chipe chovéye; (expr) awè dès dints come dès chipes, avoir des dents comme des pelles ; foute à l’ uch come on stron su one palète, mettre à la porte comme un étron sur une pelle (grossier); il a dès ongues come dès palètes, il a les ongles comme de petites pelles, il a de grands ongles ; rimètoz one paletéye !, remettez une pelle (de charbon sur le feu) !, augmentez le chauffage ! (et par extension, en remettre une couche)

 

C60

pelletée

nf chipeléye ; (de pelle à charbon) paletéye ; remettez une pelletée (de charbon) !, augmentez le chauffage !, rimètoz one paletéye ! (se dit même quand c’est un chauffage au mazout ou à l’ électricité) ; ce sont de fameuses pelletées, c’ èst dès fameûsès chipeléyes

 

C60

pelleteur

nm celui qui travaille à la pelle, chipeleû, pèleteû

 

C60

pelleteuse

nf pèleteûse

 

C60

pellicule

nf (dans le cuir chevelu) scaye ; ses cheveux sont remplis de pellicules, il a tot plin dès scayes dins sès tch’vias; (petite peau) fine pellicule, pèlake ; la pellicule adhérant à l’écaille de l’œuf, li blanke pèlake d’ one sicaugne d’ ou; (photo) film : acheter quelques pellicules, acheter saquants films

 

C60

pelote

nf (coussinet pour planter épingles et aiguilles) cossète ; mettre une épingle sur la pelote, mète one atatche su l’ cossète; (boule de laine) bole, bolèt (m) une pelote de laine, one bole di lin.ne ; pelote de ficelle, lignole; (masse ronde) bole ; une pelote de neige, one bole di nîve; (épargne) faire sa petite pelote, fé si p’ tit niyau; (jeu de balle) jouer à la balle pelote, djouwer à l’ bale (au long)

 

C60

peloter

v (de la laine) boler, boliner, bouloter; (au jeu de balle, se renvoyer la balle sans engager une partie) baloter, fé saquants bales ; (toucher sensuellement) cafougnî, cotaper (one feume) (NB Les verbes wallons «ploter» signifient frapper violemment, tandis que « si ploter » signifient se battre ; « ploteû », batailleur ; « Èt li, c’ èst tos lès djoûs qui s’ rafiéve dè l’ polu rabrèssî / Cafougnî s’ cwârp èt l’ racafougnî / Capougnî s’ tchau. / I djêriéve, l’ apôte. » (E. Gilliard)

 

C60

peloton

nm (groupe de personnes) ploton ; un peloton de trente coureurs cyclistes, on ploton d’ trinte coureûs à vélo

 

C60

pelotonnement

nm rakinkiadje

 

C60

pelotonner

v ramèchener, ramonceler ; (se) (se ramasser en boule) si rabouloter, si racrapoter, si racovissî, si rafùrler, si ramonceler ; action de se ramasser en boule, raboulotadje (m), racrapotadje (m), ramonceladje (m)

 

C60

pelouse

[nf] (o-c) r(i)mouye, (o) ramouye, (e) pèloûse ; v. herbe, gazon

 

G100

pelouse

nf rimouye; (loc) mète à l’ rimouye, étendre le linge sur la pelouse, pour le faire sécher (après la lessive) ; tondre la pelouse, tonde lès ièbes, tonre ; je vais tondre la pelouse, dji m’ va tonre

 

C60

peluche

nf plomion (m) ; des peluches sous le lit, dès plomions pa-d’zos l’ lét

 

C60

pelure

[nf] (o-c) pèlake, (e) pèlote, (o) pèlate

 

G100

pelure

nf pèlake ; une pelure d’oignon, one pèlake d’ agnon : des pelures de pommes de terre, dès pèlakes di canadas ; cuire des pommes de terre dans la pelure ( en chemise), cûre dès canadas è l’ pèlake, dins leûs pèlakes

 

C60

pénalisation

nf il a eu une pénalisation, il a stî pûni

 

C60

pénaliser

v pûni ; être pénalisé, ièsse pûni

 

C60

penalty

nm pènalti ; siffler un penalty, choufler on pènalti

 

C60

pénates

nf pl pènates; (loc) regagner ses pénates, (è) raler è s’ maujone, (è) raler dins sès cayaus

 

C60

penaud

, aude adj tot (-e) bièsse, pèneûs (-e), pènu (f pèneuwe) ; il était tout penaud, il èsteûve tot pènu ; il regardait, tout penaud, i r’waîteûve, tot bièsse; (expr) come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa ‘ ne pouye, comme un renard qui aurait été pris par une poule ; ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovyî s’ nom, aussi penaud qu’un âne qui a oublié son nom

 

C60

penchant

nm il a un penchant pour la boisson, i bwèt voltî on p’tit vêre èt min.me deûs ; j’ai un penchant pour la bonne chair, dji mougne voltî, dji sèreûve co bin glot, dj’ in.me mia deûs-ous qu’ on canada ; tu as un penchant pour la lecture, vos lîjoz voltî, lîre, c’ èst vosse dada; (expr) l’ aube clince todi do costé qui vout tchaîr, l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber, nous écoutons trop souvent nos mauvais penchants

 

C60

penché

, ée adj clincî (-ye) ; la Tour de Pise est penchée, li Toû d’  Pîse èst clincîye

 

C60

pencher

[v] (o-e) clintchî, (o-c) clincî, (o) bikî

 

G100

pencher

vt clincî ; action de pencher, clinçadje (m) ; pencher la tête, clincî s’ tièsse; vi clincî ; le mur penche de ce côté, gn-a l’  meur qui clince pâr ci; (expr) l’ aube clince todi do costé qui vout tchaîr, l’arbre penche toujours du côté où il veut tomber; (pencher pour, avoir une tendance à choisir) je pencherais pour la rouge, dji pudreûve pus rade li rodje ; (se) (s’incliner) si clincî ; défense de se pencher, on n’ si pout nin clincî ; elle marche en se penchant sur le côté, èle rote en chaîbiant ; il marche en se penchant vers l’avant, il è va à bachète; (se pencher en ayant le corps lâche) baler; (expr) baler come one sau, se pencher comme un saule; (s’intéresser à) je me pencherai sur la question, dji r’waîterè à ça

 

C60

pendant

[prép]

1 pendant :

(o) du, d’ èl : pendant trois jours: trwès djoùs t-au lon, à ‘l chûte, d’asto

(c) do, dè l’ : au matin: do matin; pendant la journée: dè l’ djoûrnéye; pendant trois jours: trwès djoûs è rote,

(e) so, dè l’: pendant la matinée: so l’ å-matin; pendant la journée: dè l’ djoûrnéye

2 pendant que [conj]: timps qui, (e-c) dismètant qui, (o) dèsmètant qui, (e) tot fant qui, tot-èstant qui, (c) su l’ timps, do timps qui, (e) so l’ timps, dè timps qui, (o) tèrmètant qui

 

G100

pendant

, ante adj (qui pend) qui pind ; le chien avait la langue pendante, li tchin aveûve si linwe qui pindeûve ; marcher avec les bras pendants (ballants), roter avou sès brès banâls

 

C60

pendant

nm (boucle d’oreille) pindant; (le pendant de) c’est le pendant de l’ autre, c’ èst l’ min.me qui l’ ôte

 

C60

pendant

prép dismètant, do timps, su l’ timps, timps, dè l’ ; pendant midi, timps d’ prandjêre; pendant qu’il parlait, dismètant qu’ i causeûve ; j’y suis allé pendant la guerre, dj’ î a stî dè l’ guêre ; cela s’est passé pendant sa maladie, ça s’ a passé do timps qu’ il èsteûve malade; pendant quatre mois, quate mwès au long; (loc) pendant que, dismètant qui, s(us)mètant qui, su l’ timps qui, tant qui, tèlmètant qui, tèrchèdon ; « L’ aulouète cheût d’ sès-éles one creuweû qui n’ tchaît nin, tèrchèdon qui l’ solia tchèsse li lune qui sokîye. » (Jh Laubain) ; pendant qu’il en est encore temps, tant qu’ il èst co timps ; pendant qu’il est parti, dismètant qu’ il è-st-èvôye, su l’ timps qu’ il è-st-èvôye ; pendant ce temps, su ç’ timps-là, dismètant, s(us)mètant, tèlmètant, tèrchèdon ; il n’a rien   pendant toute la journée, i n’ a rin faît d’ tote li djoûrnéye ; j’irai sur ce temps-là, dj’ îrè tèrchèdon ; et pendant ce temps, il regardait la télé, èt dismètant, i r’waîteûve li posse

 

C60

pendentif

nm pindant

 

C60

pendouiller

v copinde

 

C60

pendre

[v] pinde

 

G100

pendre

v pinde ; action de pendre, pindadje (m) ; veux-tu bien le pendre ?, li v’loz bin pinde ? ; pendre lâchement, baler ; les branches des saules pendent, lès couches dès saus balenut ; laisser pendre les bras, lèyî baler sès brès; (loc) pendre au nez, pinde au nez, ratinde ; on ne sait pas ce qui nous pend au nez, on n’ sét nin ç’ qui nos ratind ; pendre la crémaillère, pinde li crama ; je te souhaite pis que pendre, dji vôreûve qui t’ aureûve dès pûs (, je voudrais que tu aies des poux) ; qu’il aille se faire pendre ailleurs, qu’ i s’ vaye fé cayî ôte paut, qu’ i s’ vaye fé foute ; il est toujours pendu à notre porte, il èst todi à nosse clitche (, il est toujours à notre clenche); (expr) avou li, faureûve todi ièsse pindu au clau, avec lui, il faudrait toujours être pendu à un clou, à sa disposition ; awè s’ linwe bin pindeuwe, avoir la langue bien pendue, être loquace ; c’ èst pâr là qu’ on pind lès vias, c’est par là qu’on pend les veaux (dit-on en pinçant le tendon d’Achille) ; dji vou bin ièsse pindu, je veux bien être pendu (si ce que je dis n’est pas la vérité) ; i n’ vaut nin d’djà l’ cwade po l’ pinde, il ne vaut même pas la corde pour le pendre ; (se) si pinde; (expr) il èst todi pindu à l’ cafetiére, il est toujours pendu à la cafetière, il boit continuellement du café ; il est toujours pendu à notre porte, il èst todi pindu à nosse clitche; il était pendu à ses lèvres, i bwèveûve tot ç’ qu’ èle dijeûve (, il buvait ce qu’elle disait)

 

C60

pendu

, ue adj pindu (f pindeuwe) ; pendu au plafond, pindu au plafond; (loc) avoir la langue bien pendue, awè s’ linwe bin pindeuwe, awè one linwe à r’ssôrt, awè dè l’ babèye; avoir une chance de pendu, awè dè l’ cwade di pindu è s’ potche; (expr) avou li, faureûve todi ièsse pindu au clau, avec lui, il faudrait toujours être pendu au clou,  toujours être à sa disposition ; dji vou bin ièsse pindu !, je veux bien être pendu ! (ma tête à couper que c’est vrai)

 

C60

pendule

nf (horloge) ôrlodje, pendule, régulateûr (m); nm (de sourcier) on pindule

 

C60

pendulette

nf ôrlodje di voyadje

 

C60

pêne

nm lançant

 

C60

pénétrant

, ante adj (qui procure une sensation) une odeur pénétrante, one fwate odeûr

 

C60

pénétrer

[v] (e-c) moussî, (o) muchî, (o-e) brokî, (c) broker

 

G100

pénétrer

vi (entrer) intrer, moussî ; pénétrer dans une maison, moussî dins one maujone ; pénétrer dans un espace étroit, broker ; id vers soi, abroker ; viens ici (en pénétrant dans l’espace étroit) !, abroke véci !

 

C60

pénible

adj (qui cause de la peine) pènibe ; c’est un événement pénible, c’ è-st-one saqwè d’ pènibe ; il m’est pénible de le voir ainsi, ça m’ faît dè l’ pwin.ne dè l’ veûy insi; (qui se fait avec peine) c’est une pénible besogne, c’ è-st-one deure bèsogne ; sa marche était pénible, il aveûve malaujîy po roter

 

C60

péniblement

adv (avec peine) hink èt pink ; il s’en allait péniblement, i ‘nn’ aleûve hink èt pink ; je marche péniblement, dj’ a malaujîy po roter; (à peine, tout juste) il a réussi péniblement, il a rèyussi tot jusse

 

C60

péniche

[nf] 1 (e) ponton [nm],

2 (de Sambre) (c) sambrwèsî,

3 (de Meuse) (c) moûsî [nm]; v. bateau

 

G100

péniche

nf bilande ; « Qué plaîji di r’waîtî maneûvrer lès batelîs, di vôy passer les queuwéyes di bilandes, aloyîyes à on r’môrkeû qui sofèle èt qui ansèle, à l’ montéye èt qu’ a l’ aîr di couru au pus rade avou l’ aîwe, quand c’ è-st-è d’chindant. » (L. Maréchal) ; un voyage en péniche, on voyadje su one bilande; péniche qui navigue sur la Meuse, moûsî (m) ; péniche qui voyage sur la Sambre, sambrwèsî ; bord droit du bateau sur lequel on marche, adjamberèce (f) ; cabine de timonier, bankia (m); (expr) awè dès pîds come dès bilandes, avoir les pieds comme des péniches, très grands

 

C60

pénis

nm vét

 

C60

pénitence

nf (profond regret) pènitince ; faire pénitence, fé pènitince ; recevoir le sacrement de pénitence, aler à c(o)fèsse; (châtiment, punition) pour votre pénitence, vous irez coucher sans souper, po vosse pènitince, vos-îroz coûtchî sins soper; (expr) c’ è-st-one pènitince avou vos, in!, c’est une pénitence avec vous, hein !, de devoir vous supporter

 

C60

pénitencier

nm prîjon

 

C60

penne

nf (plume) pèna (m)

 

C60

pénombre

nf nwâreû (f) ; il se cachait dans la pénombre, i s’ catcheûve dins l’ nwâreû

 

C60

pensant

adj mal pensant, mau-pinsant

 

C60

pensée

[nf] (o-c) pinséye, (e) pinsêye

 

G100

pensée

nf pinséye ; lire dans les pensées, lîre dins lès pinséyes ; outrepasser sa pensée, aler trop lon ; dire le fond de sa pensée, conter sès raîsons ; je vous dirai le fond de ma pensée, dji vos conterè mes raîsons ; je voudrais bien connaître le fond de sa pensée, dji vôreûve bin sawè l’ fond di s’ pinséye ; il avait une arrière-pensée, il aveûve one saqwè padri s’ tièsse ; sans arrière mauvaise pensée, di bone afaîre ; j’ai agi sans arrière mauvaise pensée !, dj’ a faît ça d’ bone afaîre, savoz !; (expr) vos conteroz vos raîsons après awè compter vos liârds, vous direz le fond de votre pensée après avoir compté votre argent (homophonie de « conter » et « compter »), soyez circonspect quand vous parlez; (fleur) pinséye ; des pensées sauvages, dès sauvadjès pinséyes

 

C60

penser

[v] pinser, sondjî, (e-c) tûser

 

G100

penser

v (penser, réfléchir) pinser, sondjî, tûser ; action de penser, pinsadje (m), sondjadje (m), tûsadje (m) ; il était en train de penser, il èsteûve dins sès sondjadjes, dins sès tûsadjes ; repenser, ripinser ; penser tout haut, sondjî tot hôt ; alors qu’on y pensait le moins, adon qu’ on-z-î sondjeûve li mwins’ ; c’est façon de penser, c’ èst maniére di pinser; vous ne pensez qu’à vous, vos n’ sondjîz qu’ à vos; dites ce que vous pensez, dijoz ç’ qui vos pinsez; dire sa façon de penser, dîre si façon d’ pinser; je le pensais sans oser le dire, djè l’ pinseûve sins l’  wasu dîre ; il faudra y penser, il î faurè sondjî, il î faurè tûser ; sans penser plus loin, sins sondjî pus lon ; j’ai autre chose à penser, dj’ a bin ôte tchôse à sondjî ; à quoi pensez-vous ?, à qwè tûsez ? ; on ne pense pas toujours à tout, on n’ tûse nin todi à tot ; penser à toutes sortes de projets, tûser tos plans ; je n’ai pas pensé à cela, dji n’ a nin tûsé à ça ; penser à part soi, si dîre dins li min.me; (expr) c’ èst l’ saya do pus’ qui n’ sondje qu’ à dispoûjî, c’est le seau du puits qui ne pense qu’à mettre à sec, c’est un prodigue ; il èst come li pinson da Djauke, i n’ dit rin mins i n’ è pinse nin mwins’ , il est comme le pinson de Jacques, il ne dit rien mais il n’en pense pas moins (jeu de mots); (croire, s’imaginer) je ne pense pas, dji n’ pinse nin ; nous pensions bien faire, nos pinsin.n bin fé ; il pense que les autres sont pareils à lui, i pinse lès-ôtes come li; c’était facile à penser, c’ èsteûve aujîy à pinser ; je n’aurais jamais pensé cela de lui, dji n’ aureûve jamais ieû pinsé ça d’ li ; il ne se mariera pas, tu penses bien, i n’ pout mau di s’ mârier, ti sins bin; (expr) i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense que c’est lui qui a pissé la Meuse ; i pinseûve mète si mwin su on-aubwisson èt ç’ n’ èsteûve qu’ one vèsse-di-leup, il pensait mettre la main sur un champignon et ce n’était qu’une vesse-de-loup, il a été déçu dans ses espérances ; li cia qui pinse mau, i pinse lès-ôtes come li, celui qui a l’esprit mal tourné se figure que tout le monde lui ressemble; (penser à, avoir l’intention de) awè l’ idéye di; que pensez-vous faire demain?, qu’ avoz l’ idéye di fé d’mwin ? ; je pensais semer des poireaux, dj’ aveûve l’ idéye di sèmer dès pôrias; (expr) vos l’ avoz sondjî dè l’ nût po l’ dîre do djoû, dandjureû !, vous l’avez pensé pendant la nuit pour le dire pendant le jour, sans doute !

 

C60

penseur

nm sondjeû, tûseû

 

C60

pensif

, ive adj sondjaud (-e), tûsaud (-e)

 

C60

pension

nf (retraite) pension ; prendre sa pension, prinde si pension; (allocation) toucher sa pension, touchî s’ pension; (pensionnat) être en pension, ièsse en pension, ièsse dins on pensionat

 

C60

pensionnaire

n pensionaîre

 

C60

pensionnat

nm,pensionat

 

C60

pensionné

, ée n et adj pensioné (-ye) ; être pensionné, ièsse pensioné; (expr) il a faît sès flots, il a fait ses fredaines, il est pensionné ; c’ èst l’ daîrène brîje, c’est la dernière brise, idem ; i dispind l’ gayole, il dépend la cage, idem

 

C60

pente

[nf] (e-c) pinte, (c) pindis’ [nm], (e) pindêye, (o) pindant [nm], (c) d(i)chindéye, (e) d(i)hindêye, (o) diskinte

 

G100

pente

nf pindis’ ; en pente, è pindis’ ; être en pente, pinde ; le morceau de terre qui est en pente derrière le château, li bokèt d’ têre qui pind padrî l’ tchèstia ; là, il y a une légère pente, là, ça d’tchind one miète; (loc) être sur une mauvaise pente, toûrner mau ; il remonte la pente, ça lî va mia

 

C60

Pentecôte

[nf] (c) Cinqwème, (e) Céqwème, (c) Pintecosse, (o) Pintecousse

 

G100

Pentecôte

nf Pintecousse (, Pintecosse), Cinkwème; le dimanche de la Pentecôte, li dîmègne dè l’ Pintecousse ; (expr) bîje à Pauke, bîje à l’ Pintecousse, bîje lès trwès-quârts di l’ anéye, vent de bise à Pâques, vent de bise à la Pentecôte, vent de bise les trois-quarts de l’ année

 

C60

pentu

, ue adj è pindis’ ; un chemin pentu, one vôye è pindis’

 

C60

penture

nf paumale

 

C60

pénultième

adj avant-daîrin (f avant-daîrène (, avant-daîrine)) ; antépénultième, avant-avant-daîrin

 

C60

pénurie

nf trop pau (m), trop wêre (m) ; la pénurie de nourriture, li trop wêre di noûriture ; il y a pénurie de main-d’œuvre, i gn-a trop wêre d’ ovrîs

 

C60

pépier

v tchîpeler, tchîpyî ; l’ oiseau pépie, li mouchon tchîpèle,  tchîpîye ; les moineaux pépient, lès pièrots tchîpèlenut, tchîpîyenut

 

C60

pépin

nm pèpin ; un fruit à pépins, on frût à pèpins

 

C60

pépite

nf pèpite

 

C60

perçage

nm (action de percer) pêrçadje

 

C60

perçant

, ante adj une voix très perçante (criarde), one vwès fwârt criyaude ; avoir une vue perçante, awè dès-ouys d’ oûlote (des yeux de hibou), awè dès-ouys di tchèt (des yeux de chat)

 

C60

perce

nf (loc) mettre en perce, abroketer, aforer ; action de mettre en perce, abroketadje (m), aforadje (m) ; il faudra mettre un tonneau en perce, i faurè aforer on tonia, … abroketer on tonia

 

C60

percée

nf (ouverture pour un passage) trawéye ; ouvrir une percée dans un bois, fé one trawéye dins on bwès ; faire une percée dans un mur, fé on trau dins on meur; (action de percer) pêrçadje (m)

 

C60

perce-neige

nm bèguinète (f), cloke-d’-iviêr (f), pucèle (f)

 

C60

perce-oreille

[nm] (c) mousse-è-l’orèye, (o) bièsse-à-z-orèyes, (c) bièsse-aus-orèyes

 

G100

perce-oreille

nm bièsse-aus-orèyes (f), orèyelîre

 

C60

percepteur

, trice n pêrcèpteûr (f pêrcèptrice)

 

C60

perceptible

adj (suivant le cas) qu’ on sét ètinde, qu’ on sét sinte, qu’ on sét veûy

 

C60

percer

[v] trawer, (o-e) pèrcer, (c) pêrcer

 

G100

percer

v (faire un trou dans) fé on trau dins, pêrcer, trawer ; action de percer, pêrçadje (m) ; percer de part en part, passer tot-oute ; percer un mur, fé on trau dins on meur ; percer les oreilles, pêrcer sès-orèyes, trawer sès-orèyes ; percer un tonneau, abroketer, aforer on tonia; avoir la poche percée, awè s’ potche trawéye; avoir les souliers percés, awè sès solés pêrcés ; percer un trou, fé on trau ; percer un tunnel, fé on tunél ; une chaise percée, one tchèyêre pêrcéye ; percer un anthrax, fé brotchî on bwagne clau, … on-antrak ; les os lui percent la peau, on vèt sès-ouchas ; percer les intentions de, lîre dins lès-idéyes da, tarauder ; « Deûs p’tits-ouys ârsouyes èt todi en mouvemint, on r’gârd qui vos taraudeûve.  » (J. Houziaux); (expr) dj’ a lî dins vosse lîve , j’ai lu dans votre livre, j’ai percé vos intentions; vi (se frayer un passage) le soleil essaie de percer, li solia s’ vôreûve bin mostrer; (atteindre une notoriété) il va percer, il ariverè; se déceler, se manifester) dans cette affaire, rien n’a encore percé, dins ç’t-afaîre-là, on n’ ôt co todi rin dîre, on n’ a co todi rin oyu dîre

 

C60

percevoir

[v] (saisir par un des sens) (e) pèrçûre ; v. toucher, recevoir

 

G100

percevoir

v (un bruit) ètinde on brût; (avec les yeux) adouyî; (comprendre) veûy qwè (, vôy qwè) ; (expr) lîre dins lès-idéyes, lîre dins l’ lîve da, lire dans les idées, dans le livre de, percevoir les intentions de ; dj’ a vèyu clér dins vosse djeu, j’ai vu clair dans votre jeu, j’ai perçu vos intentions ; dji v’s-ètind v’nu avou vos gros sabots, je vous entends venir avec vos gros sabots, je perçois vos intentions; (recevoir) lèver, touchî ; percevoir les impôts, lèver lès tayes

 

C60

perche

[nf] (o-c) pièce, (e) pîce, (o-c) bârdache, (e) bardahe

 

G100

perche

[nf] (poisson) (c) piètche, (e) pîtche, (o) pèrte [nm]

 

G100

perche

nf pièce, scôrson (m), stape (m), stapète, stièle (m) ; garnir de perches (haricots ou houblon) pièceler lès manje-touts, … l’ oubion ; action de garnir de perches, pièceladje (m) ; haricots à perches, manje-touts à pièces,à stapes, … à stapètes ; lieu où l’on entrepose les perches, piècelî; (loc) tendre la perche, diner l’ ocâsion; (expr) èlle a dès djambes come dès stapètes di pwès d’ Rome, elle a les jambes comme des perches à haricots, longues et minces ; grand come on scôrson, grand comme une perche ; il a dès djambes come dès scôrsons, idem ; l’ oubion a passé l’ pièce, le houblon a dépassé la perche, il a dépassé les limites de sa résistance; perche de batellerie, otieû (m); (poisson) piètche ; « I gn-a là on pècheû è bârkète qui tint on gros pèchon : tchivène, piètche, braune, brotchèt, bârbiyon. » (L Maréchal) ; petite perche, pèrcot (m) ; perche goujonnière, oudjî (m)

 

C60

perché

, ée adj à djok, à pièce, astapelé (-ye) ; « Pace qui l’ viladje è-st-astaplé su l’ cwane d’ on crètia (…). » (E. Gilliard) ; « wèspe à djoke dissus l’ fleûr d’ èsté » (J. Guillaume); (expr) t’ ès-t-à djok su on crèton avou tès deûs pîds qui bagnenut è l’ sauce (iron), tu es perché sur un lardon avec les deux pieds qui baignent dans la sauce, tu es comme un coq en pâte ; à chipète, perché en équilibre instable

 

C60

percher

v ièsse à djok ; action de percher, djokadje (m); (loc) à spales, perché sur les épaules ; (se) s’ astapeler, si staper; se percher à nouveau, si r’djoker; action de se percher à nouveau, ridjokadje (m) ; descendre du perchoir, si disdjoker ; action de descendre du perchoir, disdjokadje (m)

 

C60

percher  (se)

[v] (e-c) si mète à djok, (o) s’ mète à djok, (e) s’ apîceter, (o) s’ mète à pièce, (e) si mète à pîce

 

G100

perchoir

nm djok, djokwè ; aller au perchoir, aler à djok

 

C60

percolateur

nm pèrcolateûr

 

C60

percuter

v (heurter) buker, tuker; la voiture est allée percuter un mur, l’ auto s’ a stî foute su on meur ; percuter la tête contre la porte, pèter s’ tièsse à l’ uch; (exploser en parlant d’un projectile) pèrcuter ; une cartouche non percutée, one cârtouche qui n’ èst nin pèrcutéye

 

C60

percuteur

nm pèrcuteû

 

C60

perdant

, ante adj et n pièrdant (-e) ; le perdant paie la tournée, li pièrdant paye li toûrnéye ; (expr) dji n’ wadje nin: quand on wadje, gn-a todi on pièrdant (iron), je ne parie pas : quand on parie, il y a toujours un perdant

 

C60

perdre

[v] piède

 

G100

perdre

v piède : je perds, dji pièd ; tu perds, ti pièds ; il perd, i pièd ; nous perdons, nos pièrdans ; vous perdez, vos pièrdoz : ils perdent, is pièdenut ; il perdait, i pièrdeûve ; il perdra, i pièdrè ; ils perdront, is pièdront; il perdrait, i pièdreûve; qu’ il perde, qu’ i piède; qu’ il perdît, qu’ i pièrdiche ; perds, pièd ; perdons, pièrdans ; perdez, pièrdoz ; perdant, pièrdant ; perdu, pièrdu; (ne plus avoir) piède; perdre à nouveau, ripiède; perdre son emploi, piède si place ; perdre un bras, awè on brès djus ; perdre ses cheveux, piède sès tch’vias ; perdre ses forces, piède sès fwaces, s’ aflauwi ; perdre la tête, piède li tièsse,li boule, bagnî ; « Dès gadots, asteûre ? Û bin, m’ fis, vos bagnoz, dandjereû ! » (A. Laloux) ; perdre le goût, piède li gos’ (, … li gout) ; perdre les pédales, ni pus sawè qwè, piède balance ; perdre la vie, moru ; perdre patience, piède pacyince ; perdre pied (dans l’eau), piède pîd ; perdre les eaux, piède lès-aîwes ; perdre ses feuilles, si disfouyî ; perdre ses fleurs, disflori ; perdre courage, piède coradje ; vous ne perdez rien à attendre, vos n’ pièrdoz rin à ratinde, dji v’ raurè bin sins couru ; quand vous lui aurez tout appris, vous le perdrez, quand vos lî auroz tot apris, vos l’ pièdroz ; faire perdre du temps à qqn en l’entretenant de choses et d’autres, amûser ; je n’ai rien su faire parce que Pierre est venu bavarder tout l’après-midi, dji n’ a rin seû fé pace qui l’ Piêre m’ a v’nu amûser tot l’ après-din.ner; (être séparé de) piède ; perdre un camarade, piède on soçon ; quand on a perdu son conjoint, on a tout perdu, quand on-z-a pièrdu s’ compagnîye, on-z-a tot pièrdu; (égarer) piède ; perdre son chapeau, piède si tchapia; (gaspiller) piède ; perdre son temps, piède si timps; (laisser échapper) perdre son pantalon, piède sès culotes ; perdre de vue, rovyî ; (loc) n’avoir rien à perdre, ni rin awè à piède; (expr) c’ èst l’ onteûs qui pièd !, c’est celui qui est honteux qui y perd, ne faites pas de manière ; cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons, son indépendance ; il èst come one pouye qu’ a pièrdu s’-t-ou, il est comme une poule qui a perdu son œuf, désemparé; i rote avou s’ mwin è s potche, il a peû d’ piède sès-ongues, il marche la main en poche, il a peur de perdre ses ongles ; mètoz vos djambes è l’ aîr, vos n’ pièdroz nin vos tchausses (iron), mettez vos jambes en l’air, vous ne perdrez pas vos bas (dit-on à l’enfant dont les chaussettes retombent) ; on clau tchèsse l’ ôte, un clou chasse l’autre, un de perdu, dix de retrouvés; on pièd s’ savon à lâver l’ tièsse d’ on baudèt, on gaspille son savon en l’employant à laver la tête d’un âne, c’est peine perdue ; on-z-î pièdreûve si ratchon, on y perdrait sa salive, impossible d’y parvenir ; li ci qu’ saureûve todi tot n’ pièdreûve jamaîs rin, celui qui connaîtrait toujours tout ne perdrait jamais rien; si cu n’ téreûve nén, gn-a lontimps qu’ l’ aureûve pièrdu (iron), son derrière ne tiendrait pas, ça fait longtemps qu’il l’aurait perdu, il n’a pas d’ordre ; ti pièds tès papîs, ti n’ sèrès pus mayeûr (iron) tu perds tes papiers, tu ne seras plus bourgmestre; (ne pas gagner) piède ; il en faut toujours un pour perdre, il è faut todi onk po piède ; (se) si piède ; cela se perd, ça s’ pièd ; son petit garçon s’est perdu, si p’tit gamin s’ a pièrdu ; il s’y perd dans tous ces papiers, i s’ î pièd dins tos cès papîs-; (expr) i faît spès èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait noir là où il se perd, il est perspicace

 

C60

perdreau

nm djon.ne di piètris (f)

 

C60

perdrix

[nf] piètris, (o) pèrtris

 

G100

perdrix

nf piètris

 

C60

perdu

, ue adj pièrdu (f pièrdeuwe) c’est du temps perdu, c’ èst do timps pièrdu ; tout est perdu, i gn-a tot qu’ èst pièrdu; (expr) couru come on pièrdu, courir comme un perdu ; onk di pièrdu, dîj di r’trovés, un de perdu, dix de retrouvés, la perte n’est pas grande ; vaut mia ça qu’ one djambe câsséye èt lès bokèts pièrdus, cela vaut mieux qu’une jambe cassée et les morceaux perdus, restons optimistes

 

C60

père

[nm] pére, (o-c) (po)pa

 

G100

père

nm (qui a engendré) pa, papa (, popa) ; (avec nuance respectueuse) nosse pa, mon père ; (exempt de toute nuance respectueuse) pére ; mon père (avec de plus en plus de respect), mi pére, mi pa (, mi popa), nosse pa, nosse papa ; mon beau-père, mi bia-pére, mi bia-papa; (loc) de père en fils, di pére à fis ; « Lès Louviau ont stî, di pére à fis èt d’ mononke à nèveûs, mârchaus èt ôrganisses. » (J. Houziaux) ; (expr) il a ieû dè l’ chance qui s’ pa a v’nu au monde divant li, il a eu la chance que son père est né avant lui, il profite d’une situation acquise par son père ; on djon.ne di tchèt mougne voltî dès soris, un jeune chat aime manger des souris, tel père tel fils; (ancêtres) nos pères, nos tayons, nos ratayons; (religieux) Père ; les Pères Blancs, lès blancs curés

 

C60

pérégrination

nf voyadje (m)

 

C60

perfectible

adj votre travail est perfectible, vos saurîz fé mia

 

C60

perfection

nf on a atteint la perfection, on n’ saureûve fé mia; (loc) à la perfection, à l’ lècsion, au pére dès pôces ; c’est un travail qui a été fait à la perfection, c’ è-st-one besogne qu’ a stî faîte au pére dès pôces

 

C60

perfectionner

v fé mia ; il y a encore possibilité de perfectionner, i gn-a co moyin d’ fé mia ; vous devez perfectionner votre anglais, vos d’voz travayî voste anglès ; (se) suivant le cas : divenu mèyeû, divenu pus fwârt

 

C60

perfectionniste

adj et n pèrfècsionisse

 

C60

perfide

adj (qui manque à sa parole) halcotî, sins-oneûr (nm)

 

C60

perfidie

nf (trahison) foûberîye, traîtîse; (mauvaise foi) avec perfidie, di mwaîje paurt

 

C60

perforatrice

nf machine à traus, pèrforeûse

 

C60

perforer

v trawer ; le couteau lui a perforé le poumon, li coutia lî a trawé s’ peûmon

 

C60

performance

nf c’est sa meilleure performance (de coureur), i n’ aveûve  jamaîs couru ossi rade ; (de sauteur) i n’ aveûve jamaîs zoublé si hôt, si lon ; on ne cherche pas la performance, on n’ saye nin d’ bate on r’côrd ; essaye d’égaler cette performance, sayoz d’ è fè ostant, sayîz d’ è fé ostant ; il n’a pas battu de performance aujourd’hui, ci n’ èst nin tèribe, ci qu’ il a là faît, audjoûrdu, ci n’ èsteûve nin s’ djoû, audjoûrdu ; c’est sa meilleure performance, i n’ a jamaîs couru si rade, djouwé si bin, zoublé si hôt, travayî si bin, si fwârt, si rade ; c’est la performance de l’année, on n’ a jamaîs faît si bin ç’t-anéye-ci

 

C60

perfusion

nf pikûre

 

C60

pergola

nf pèrgola

 

C60

péricliter

v ènn’ aler à l’disbautche, ènn’ aler à l’ dècadence, ièsse su s’ dèclin, toûrner à cu d’ pouyon, … à l’ rèpdèlèp, … à rin ; encore une usine qui périclite, co one ûsine qui toûne à rin

 

C60

péril

nm pèril ; en cas de péril, si c’ èst riskant, si ça va mau ; il est hors de péril, i n’ pout pus mau ; il brave les périls, i s’ fout d’ risker; (loc) courir des périls, risker s’ vîye ; au péril de sa vie, tot riskant s’ vîye; (expr) il n’y a pas péril en la demeure, i gn-a rin qui brûle !

 

C60

périlleusement

adv tot purdant dès risses, tot riskant

 

C60

périlleux

, euse adj danjeureûs (-e), riskant (-e) ; c’est une entreprise trop périlleuse, c’ è-st-one saqwè d’ pâr trop riskant

 

C60

périmé

, ée adj votre billet est périmé, vosse coupon n’ vaut pus rin ; ce sont des conceptions périmées, c’ èst bon dins l’ timps qu’ on pinseûve ça

 

C60

périmètre

nm cotoû, pèrimète ; calculer le périmètre d’un carré, cârculer l’ pèrimète d’ on câré

 

C60

période

nf périôde ; pendant la période des vacances, (su l’) timps dès vacances ; pendant une longue période, longtimps ; nous avons eu une petite période de sécheresse, il a faît sètch on p’tit timps ; pendant la période électorale, quand c’ èst l’  momint dès-élècsions ; pendant la période romaine, do timps dès Romins

 

C60

périodique

adj pèriodike, qui r’vint tos lès (le wallon précisera) ; il y va de façon périodique, il î va totes lès samwin.nes, deûs côps pâr samwin.ne, tos l’ s-ans

 

C60

périodique

nm pèriodike (gazète, rivûwe, magazine)

 

C60

périodiquement

adv pèriodikemint, tos lès (le wallon précisera) ; j’y vais périodiquement, dji m’ î va tos lès mwès, totes lès samwin.nes

 

C60

péripétie

nf (événement imprévu) paskéye ; il m’a conté la péripétie, i m’ a conté l’ paskéye

 

C60

périphérie

nf (ligne qui délimite une surface) cotoû (m) ; la périphérie d’un cercle, li cotoû d’ on rond; (quartiers éloignés du centre) Namur et toute sa périphérie, Nameur èt lès viladjes tot-autoû, Nameur èt avaur-là ; il habite la périphérie de Dinant, i d’mère après Dinant, dins l’ forbot d’ Dinant

 

C60

périple

nm toû, voyadje

 

C60

périr

[v] pèri

 

G100

périr

v pèri ; il périt, i pèrit; nous périssons, nos pèrichans ; vous périssez, vos pèrichoz ; ils périssent, is pèrichenut ; il périssait, i pèricheûve ; il périra, i pèrirè ; il périrait, i pèrireûve ; qu’il périsse, qu’ i pèriche; qu’il pérît, qu’ i pèrichiche ; périssant, pèrichant; (expr) on baudèt pèrit todi pa sès pates (iron), un âne périt toujours par les pattes (dit-on à qui se plaint d’avoir mal aux jambes)

 

C60

périssable

adj qui n’ dure nin, qu’ on n’ consêrve nin (aujîyemint)

 

C60

péritonite

nf misèréré (m)

 

C60

perle

[nf] pièle [nm]

 

G100

perle

nf pièle (m) ; un collier à deux rangées de perles, on colé à deûs rindjîyes di pièles ; enfiler des perles, èfiler dès pièles ; « Ci sèreûve pètchi d’ vos plinde : on fis qu’ èst profèsseûr, one djon.ne fèye come on pièle. » (R. Hostin); (expr) rilûjant come on pièle, reluisant comme une perle; on n’ èst nin su l’ têre po-z-èfiler dès pièles, on n’est pas sur la terre pour enfiler des perles, il faut travailler

 

C60

perler

v (se présenter sous forme de petites gouttes) mosiner,  pièrler; (transpirer) mosiner, suwer dès gotes

 

C60

permanence

nf (service chargé d’assurer le fonctionnement) gârde ; la permanence est assurée par, li gârde èst faîte pa ; être de permanence, ièsse di gârde, di stauve ; il y a toujours quelqu’un de permanence, i gn-a todi one saquî qu’ èst là; (loc) en permanence, todi

 

C60

permanent

, ente adj vous pouvez y aller, c’est permanent, vos-î p’loz aler, ça n’ lache jamais

 

C60

permanente

nf faire une permanente, fé dès croles

 

C60

perméable

adj qui laît passer; c’est un terrain perméable, c’ èst do sauvlon; ce monsieur est perméable à toutes les influences, cit-ome-là s’ laît aujîyemint à dîre

 

C60

permettre

[v] pèrmète

 

G100

permettre

v lèyî fé, bin v’lu, pèrmète ; il le permet, i vout bin ; il ne l’a pas permis, i n’ l’ a nin pèrmètu ; il pense que tout lui est permis, i pinse qu’ i pout fé tot ç’ qu’ i vout; vous permettez?, (vos) v’loz bin? ; je ne vous le permets pas, dji vos l’ disfind; (expr) avou l’ fôrtune, on pout fé chîler l’ paîle à l’ deure èt à l’ tinre lune, avec la fortune, on peut faire grésiller la poêle à la pleine lune et à la nouvelle lune, l’argent permet tout ; (se) je ne me permettrais pas, dji n’ pou (bin) mau ; je me suis permis de prendre votre crayon, dj’ a pris vosse crèyon, savoz !, il s’est permis de répliquer à son père, il a wasu rèsponde à s’ papa

 

C60

permis

nm pêrmis ; il a eu son permis, il a ieû s’ pêrmis

 

C60

permission

[nf] pèrmission

 

G100

permission

nf (action de permettre) pêrmission ; avoir la permission, awè l’ pêrmission, bin p(o)lu ; demander une permission, dimander one pêrmission ; il a fait cela sans permission, il a faît ça qu’ i n’ p’leûve nin ; vous avez la permission de m’ accompagner ?, vos p’loz bin v’nu avou mi ? ; (congé donné à un militaire) pêrmission ; avoir une permission, awè one pêrmission

 

C60

permuter

v discandjî ; permuter les formes dans le four, en cours de cuisson, en amenant vers l’entrée celles du fond et inversément, discandjî lès platènes

 

C60

pernicieux

, euse adj (personne) mau-fiant (-e) (n) ; prenez garde, il est pernicieux, waîtîz à vos, c’ è-st-on mau-fiant; chose dangereuse pour la santé) mwaîs (f mwaîje) ; ce sont des fièvres pernicieuses, c’ èst dès mwaîjès fîves

 

C60

péroné

nm awîye do pîd (f) (, èwîye do pîd (f))

 

C60

pérorer

v djâser, ramadjî, rameter, rècler, tchafeter ; action de pérorer, ramadje (m), rametadje (m), rècladje (m), tchafetadje (m)

 

C60

Pérou

nm Pèrou ; ce n’est pas le Pérou, ci n’ èst nin l’ Pèrou

 

C60

perpendiculaire

adj di sqwêre avou; nf ligne di sqwêre avou

 

C60

perpendiculairement

adv di sqwêre avou

 

C60

perpétuel

, elle adj il recevra une rente perpétuelle, on lî payerè one rinte tote si vicaîrîye ; il a une perpétuelle jeunesse, i d’mèrerè todi djon.ne ; c’est un perpétuel changement, ça candje tofêr

 

C60

perpétuellement

adv todi

 

C60

perpétuer

v perpétuer les traditions, waurder l’s-ûsances

 

C60

perpétuité

nf (loc) à perpétuité, po todi

 

C60

perplexe

[adj] (e) so dotance, (o-c) rèyus’, sse

(c) être _ : (c) ni sawè qwè pinser 

 

G100

perplexe

adj être perplexe, ni sawè qwè pinser, ièsse su l’ incèrtin ; cette idée me rend perplexe, ça m’ grabouye, ça m’ tchipote

 

C60

perquisition

nf pêrkisicion

 

C60

perquisitionner

v pêrkisicioner

 

C60

perron

nm pèron

 

C60

perroquet

nm pèrokèt, pabièt

 

C60

perruche

nf (oiseau grimpeur de petite taille) pèruche; (perroquet femelle) fumèle di pèrokèt

 

C60

perruque

nf faus tch’vias (m pl), pèruke ; mettre une perruque, mète one pèruke; (expr) èscusez, pèruke, dji n’ saveûve nin qui v’s-avîz dès tch’vias ! (iron), excusez-moi, perruque, je ne savais pas que vous aviez des cheveux

 

C60

persécuter

v (harceler) cotaper, cotchèssî; (tourmenter) toûrminter

 

C60

persévérer

v (continuer à) continuwer; vous devez persévérer dans le travail, vos d’voz continuwer à travayî ; il faut persévérer, i n’ faut jamaîs r’noncî, i n’ faut jamaîs lachî, i faut continuwer

 

C60

persienne

nf batante ; persienne à claire-voie, rayène

 

C60

persifleur

n fouteû d’ djins (f  fouteûse di djins)

 

C60

persil

[nm] (c) pêrzin, (e) pièrzin, (o) pèrsin

 

G100

persil

nm pêrzin ; persil sauvage, sauvadje pêrzin; (expr) li cia qui r’pike do pêrzin, i r’pike sès parints, celui qui repique du persil enterre ses parents

 

C60

persister

[v] (c) s’ ètièster, (o) s’ atièster, (c) ni nin ployî, (o) n’ nén ployî, (e) pèrzister

 

G100

persister

v (rester inébranlable) continuwer à ; je persisterai, dji n’ branlerè nin; (chose qui dure) sa douleur persiste, il a todi rnau

 

C60

personnage

nm (personne en vue) ; c’est un personnage connu, c’ è-st-one saquî d’ conu; c’est un riche personnage, c’ è-st-on pèsant cu (iron) ; c’est un personnage important, ci n’ èst nin n’ impôrtè quî ; (expr) ti dîreûve veûy one saquî !, tu dirais voir quelqu’un, il se prend pour un personnage important; (rôle théâtral) acteûr, role ; dans cette pièce, il y a cinq personnages, dins ç’ pîce-là, gn-a cink acteûrs, cink roles; (personne considérée selon son comportement) apôte, apoticaîre, coco ; c’est un drôle de personnage, c’ è-st-on drole d’ apôte, … d’ apoticaîre, … di coco

 

C60

personnalité

nf (apparence d’une personne) elle a de la personnalité, èlle a one saqwè à dîre ; il affirme sa personnalité, i n’ si laît nin fé ; c’est une forte personnalité, c’ è-st-one tièsse; (personne en vue) c’est une personnalité, c’ è-st-one saquî

 

C60

personne

1 [nf] djin, (o-e) pèrsone (c) pèrson.ne ; v. quelqu’un

2 [pron] (c) nèlu, (o) nulu, (e) nolu, (e) nouk, (c) nuk, (o) pèrsone, (c) pèrson.ne ; v. quelqu’un

 

G100

personne

nf (individu) djin ; il n’y avait qu’une personne avant moi, i gn-aveûve qu’ one djin d’vant mi ; une personne de ma connaissance, one saquî qui dj’ conè bin ; des personnes de ma famille, dès djins di m’ famile ; les personnes âgées, lès vîyès djins; (femme ou demoiselle) c’est une jolie personne, c’ è-st-one bèle comére ; une gentille personne, one binin.méye comére, djin ; c’est une personne calme, c’ è-st-one saquî d’ paujêre; (loc) c’est le diable en personne, c’ èst l’ diâle tot faît ; le bourgmestre était là en personne, li mayeûr a v’nu li-min.me

 

C60

personne

pron pèrson.ne, nèlu, nin onk, nu, nuk (f nune), nul (-e), pont ; il n’y a personne pour le battre, i gn-a pont po l’ bate, i gn-a nuk po l’ bate, i gn-a pèrson.ne po l’ bate ; il n’y a plus personne, i gn-a pus pèrson.ne, i gn-a pus nuk, i gn-a pus nèlu, i gn-a pus nu, i gn-a pus nin onk ; il ne craint personne, i n’ a peû d’ pèrson.ne ; « I gn-a pus nuk di zèls qui sèreûve capâbe di vinde si parole. » (Albin Souldo, Louwis Barjot) ; (expr) dji n’ dwè rin à pèrson.ne, je ne dois rien à personne, je n’ai de leçon à recevoir de personne ; i n’ freûve nin on pas po pèrson.ne, il ne ferait un pas pour personne, c’est un égoïste ; is n’ volenut, pèrson.ne, awè l’ nom d’ ça, personne parmi eux ne veut être suspecté de cela ; on mèrci n’ a jamaîs cwachî l’ bouche da pèrson.ne, un merci n’a jamais meurtri la bouche de qqn, n’ayez pas peur de dire merci

 

C60

personnel

, elle adj da mi, da vos, da li, da nos-ôtes, da vos-ôtes, da zèls ; c’est personnel, c’ èst da mi ; ce sont ses effets personnels, c’ èst sès-afaîres da li ; c’est leurs idées personnelles, c’ èst leûs-idéyes da zèls ; nous avons tous nos idées personnelles, nos avans chake nos-idéyes ; il a pris cela pour une attaque personnelle, il a pris ça por li; (expr) s’ on vos l’ dimande, vos dîroz qu’ vos n’ è savoz rin, si on vous le demande, vous direz n’en rien savoir, cela ne vous regarde pas, c’est personnel

 

C60

personnel

nm le personnel, lès djins ; le personnel domestique, lès djins, lès dômèstikes, lès sudjèts ; ils ont réduit le personnel, il ont mètu dès djins à l’ uch

 

C60

personnellement

adv (en personne) mi-min.me, vos-min.me, li-min.me (f lèye-min.me), nos-min.mes (nos-ôtes-min.mes), vos-min.mes (vos-ôtes-min.mes), zèls-min.mes (f  zèles-min.mes) ; je m’en occuperai personnellement, djè l’ frè mi-min.me ; ils devront y aller personnellement, il î duvront aler zèls-min.mes; (pour sa part) personnellement, je ne pense pas, tant qu’ à mi, dji n’ pinse nin

 

C60

personnifié

, ée adj c’est le diable personnifié, c’ èst l’diâle tot faît ; c’est la bonté personnifiée, c’ èst tot ç’  qu’ i gn-a d’ mèyeû come ome, come feume ; c’est la beauté personnifiée, vos n’ vièroz rin d’ pus bia

 

C60

personnifier

v riprésinter ; il personnifie la beauté, i r’présinte tot ç’ qu’ èst bia ; il personnifie la patience, i r’présinte li pacyince

 

C60

perspective

nf (abstrait) rien que la perspective de son arrivée, rin d’djà qui d’ sondjî qu’ i va v’nu ; il a déjà des perspectives d’avenir, i sondje dèdja à ç’ qu’ i va fé pus taurd

 

C60

perspicace

[adj] (e) sûti, èye, (o-c) subtil, e, (c) avizant, e, (c) qui v(w)èt clér, (o) qui wèt clér

 

G100

perspicace

adj qui vèt clér, fin ; c’est quelqu’un de perspicace, c’ è-st-one saquî qu’ vèt clér ; il n’y a pas plus perspicace, pus fin qu’ li, gn-a pont; (expr) c’ èst l’ ouy qu’ i nos faut douviè, èt l’ bon, di-st-i l’ bwagne, c’est l’œil qu’il faut ouvrir et le bon, dit le borgne, il faut être perspicace ; i comprind bin « minouche » sins qu’ on n’ dîye « nosse tchèt », il comprend bien « minet » sans qu’ on doive lui dire « notre chat », il est perspicace ; i faît nwâr èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait noir là où il se perd, il est perspicace ; on pout bin dîre qu’ i n’ a nin on stron è-st-ouy, on peut bien dire qu’il n’a pas un étron dans l’ œil (grossier), il voit clair, il est perspicace; pus fin qu’ li, c’ èst dè l’ sôye, plus fin que lui, c’est de la soie, il est très perspicace

 

C60

persuader

v mète è l’ tièsse; il m’a persuadé de le suivre, i m’ a mètu è l’ tièsse d’ aler avou li ; être persuadé, awè dins l’ bon qui, awè dins l’ bone qui, ièsse dins l’ bone qui, ièsse sûr, si mète dins l’ idêye qui ; je suis persuadé qu’il viendra, dj’ a dins l’ bone qu’ i vêrè ; il s’est persuadé que ça marcherait, i s’ a mètu dins l’ idéye qui ça îreûve; je n’en suis pas persuadé, dji n’ è so nin pus sûr qui ça ; il en reste tout à fait persuadé, i n’ è vaut nin dèmorde ; « Audjoûrdu, lès djins ont dins l’ bon qui l’ uviêr èst vrêmint oute. » (E. Gilliard); (expr) dj’ ètind qu’ vos l’ dijoz, là !, j’entends que vous le dites, mais vous ne me persuadez pas; on n’ mè l’ saureûve todi awè foû di m’ tièsse, on ne pourrait quand même pas me le retirer de la tête, j’en suis persuadé ; (se) awè è l’ tièsse, si mète è l’ tièsse ; il s’ était persuadé qu’il devait partir, il aveûve è l’ tièsse qu’ i lî faleûve ènn’ aler; il reviendra, vous devez vous en persuader, i r’vêrè, mètoz bin ça dins vosse tièsse

 

C60

persuasif

, ive adj il a été persuasif, ci qu’ ‘l a là dit, on n’ saureûve todi aler conte ; vous êtes si persuasive que j’irai, dj’ îrè pusqui dji n’ saureûve aler conte vos raîsons

 

C60

perte

[nf] piète

 

G100

perte

nf piète ; une perte de temps, one piète di timps ; ce n’est pas une grande perte, ci n’ èst nin one grande piète ; il n’y a rien de plus triste que la perte d’un enfant, piède on-èfant, i gn-a rin d’ pus trisse ; il a subi de graves pertes d’ argent, il a pièrdu one masse di caurs ; il est en perte de vitesse, i n’ va d’djà pus si rade; (loc) à perte de vue, au pus lon qu’ on sét veûy, jusqu’ à todi ; en pure perte, à maulvau; (expr) nos-avans pièrdu l’ pus bèle dès plumes di nosse tchapia, nous avons perdu la plus belle plume de notre chapeau, nous avons perdu le meilleur des nôtres ; nos-èstans come lès queuwes dès vatches, nos-è ralans après têre (iron), nous sommes comme les queues de vache, nous retournons à la terre, nous sommes en perte de vitesse ; piète èt gangne, c’ èst frére èt soû, perte et gain sont frère et sœur, il faut toujours s’attendre à l’un et à l’autre

 

C60

pertinemment

adv il a parlé pertinemment, c’ èst fwârt bin ç’ qu’ il a là dit ; je le sais pertinemment, djè l’ sé fwârt bin

 

C60

pertinent

, ente adj (qui convient, judicieux) c’est une remarque pertinente, c’ è-st-one sûtîye rimârke ; il a donné une réponse pertinente, il a rèspondu come i faleûve; (expr) pign su s’-t-ouy !, pan sur son œil, c’est une remarque pertinente

 

C60

perturbation

nf mettre de la perturbation, foute l’ atèléye ; on annonce une perturbation atmosphérique, on-z-anonce do mwaîs timps

 

C60

perturber

v (déranger) foute l’ atèléye ; il est encore venu tout perturber ici, il a co v’nu foute l’ atèléye véci ; tout est perturbé, i gn-a tot qu’ èst cu d’zeû cu d’zos; (troubler) vous le perturbez, vos lî fioz piède li tièsse ; vous voyez bien qu’il est perturbé, vos vèyoz bin qu’ i n’ sét pus qwè ; (hors de ses habitudes) foû d’ sès waîbes, d(is)waîbyî ; être perturbé par une idée lancinante ; il est perturbé, i gn-a one saqwè què l’ grabouye

 

C60

pervenche

[nf] (o) paukî d’ ayes [nm], (c) fleûr di mwârt, (c) paukî d’ pucèle [nm], (e) pèrvintche

 

G100

pervenche

n fleûr di mwârt, paukî d’ pucèle (m)

 

C60

pervers

, erse adj et n losse, mauvaîs byin (nm) ; c’est un être pervers, i n’ sondje qu’ à fé l’ mau ; c’est une perverse, c’ è-st-one mwaîje ; des attitudes perverses, dès laîdès maniéres

 

C60

pervertir

v (rendre mauvais) disbautchî, fé toûrner mau ; c’est lui qui l’a pervertie, c’ èst li què l’ a faît toûrner mau

 

C60

Perwez

npr Pèrwé

 

C60

Perwez-Haillot

npr Pèrwé

 

C60

pesage

nm (action de peser) pèsadje ; pendant le pesage, timps do pèsadje ; on n’a pas encore effectué le pesage, on n’ a nin co faît l’ pèsadje; (détermination des poids) des appareils de pesage, dès machines po pèser, balance, pèzwè

 

C60

pesamment

adv di tot s’ pwèd; il est retombé pesamment, il a r’tchèyu d’ tot s’ pwèd

 

C60

pesant

, ante adj (qui pèse lourd) pèsant (-e) ; un panier pesant, on pèsant pani ; c’est assez pesant , ça a d’djà do pwèd; (loc) valoir son pesant d’or, valu tchêr; (pénible à supporter) cela devient pesant à supporter, ça d’vint pèsant à sopwârter ; en avoir pesant (ressentir douloureusement qqch), ènn’ awè pèsant, ènn’ awè gros su si stomak ; (qui donne une impression de lourdeur) il a une démarche pesante, il èst pèsant po roter ; il a la main pesante (il est malhabile), il a l’  mwin pèsante ; j’ai la tête pesante, i gn-a m’ tièsse qu’ èst pèsante

 

C60

pesanteur

nf pèsanteû

 

C60

Pesche

npr Pèche

 

C60

pèse-bébé

nm balance (f)

 

C60

pesée

nf pèséye ; effectuer la pesée, fé l’ pèséye, pèser

 

C60

pèse-lettre

nm balance

 

C60

pèse-personne

nm balance

 

C60

peser

[v] pèser

 

G100

peser

vt (déterminer le poids) pèser ; peser une lettre, pèser one lète ; peser exactement, fé l’ traît ; peser au gramme près (pour être certain de ne pas donner plus qu’il ne faut), pèser s’-t-âme ; peser généreusement, forpèser ; tricher pour faire le poids, mète li boulon po fé l’ pwèd; (loc) tout bien pesé, tot compté tot rabatu ; peser le pour et le contre, bin tot pèser, bin tot compter, bin rèflèchi; (expr) i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, à un gramme près; vi pèser ; il pèse environ cent kilos, i pèse dins lès cint kilos ; cela pèse peu, ça n’ pèse wêre, c’ èst lèdjêr ; cela pèse lourd, c’ èst pèsant ; la solitude lui pèse, i ‘nn’ a pèsant d’ ièsse todi tot seû; (au figuré) compter ; à ses yeux, je ne pèse pas lourd, dji n’ compte nin por lèy ; cela ne pèse pas lourd dans la balance, c’ èst wêre di chôse ; ça èt rin, c’ èst l’ compte; (être pénible, difficile à supporter) pèser ; cela commence à peser, ça c’mince à ièsse pèsant; (appuyer) pwârter ; la pierre pèse sur le grain, li pîre pwate su l’ grin ; (se) si pèser

 

C60

peseur

, euse n pèseû (-se)

 

C60

peson

nm pèsia, pèzwè

 

C60

pessimiste

adj et n être pessimiste, awè mwaîje idéye, ni nin awè bone idéye ; je suis pessimiste, dj’ a mwaîje idéye, dji n’ a nin bone idéye ; n prétche-misére ; c’est un pessimiste, c’ è-st-on prétche-misére, i n’ a jamaîs bone idéye, i vèt todi tot nwâr; (expr) i vèt todi tot au pus laîd, il voit toujours tout au plus laid, c’est un pessimiste

 

C60

Pessoux

npr Pèssou

 

C60

peste

nf (épidémie) pèsse ; ils ont été atteints de la peste, il ont ieû l’ pèsse; (expr) je le crains comme la peste, dj’ ènn’ a peû come do vèt’ diâle, je le crains comme le diable vert; (méchante femme) gale, pwèson (m) ; c’est une peste, c’ è-st-one gale; (enfant espiègle) petite peste, ârsouye, glawine; (imprécation) la peste !, qu’ il soit maudit !, qui l’ diâle l’ apice !

 

C60

pester

v ènn’ awè après, ènn’ awè su, ièsse mwaîs après, … autoû di,  … su, maroner; il pestait contre tout le monde, i ‘nn’  aveûve après tot l’ monde

 

C60

pesticide

nm pèsticide

 

C60

pestiféré

, ée, adj qu’ a l’ pèsse ; ce sont des pestiférés, il ont l’ pèsse

 

C60

pet

nm proute (f), vèsse (f) ; série de pets, pèterîye (f); (expr) ça ne vaut pas un pet, ça n’ vaut nin one tchitche, ça ne vaut pas une tranche de pomme séchée; il a ostant d’ idéyes è l’ tièsse qu’ on tchin à d’ vèsses o cu, il a autant d’idées dans la tête qu’un chien a de vesses dans le derrière, il n’a pas d’idée, il ne faut pas compter sur lui ; i n’ a nin one vèsse à foute, il n’a pas un pet à faire, il n’a rien à faire ; i n’ faut nin r’niyî s’ cu por one vèsse, il ne faut pas renier son derrière pour un pet, il faut assumer ses responsabilités ; tot ça po one vèsse mau toûrnéye, tout cela pour un pet mal tourné, pour rien ; tot ça po dès pèts d’ tchèt, tout cela pour des pets de chat, idem

 

C60

pétanque

nf djeu d’ boles, pètanke

 

C60

pétant

, ante adj pètant (inv) ; à midi pétant, à doze eûres pètant

 

C60

pétarade

nf caboucherîye, copèterîye, pètarâde, rambouchadje (m)

 

C60

pétarader

v pètârder, pingnî ; action de pétarader, cabouchadje (m), pètârdadje (m); (orage) bouchî, cabouchî, rambouchî, roumediner

 

C60

pétard

nm  (explosif) pètârd ; lancer des pétards, lancî dès pètârds; (bruit, tapage) ils en ont fait un de pétard, il ont mwinrné la vîye, il ont faît one vîye, il ont foutu on trayin (d’ tos lès diâles) ; il va y avoir du pétard, ça va toûrner mau, ça va aler mau; ( derrière) fèssârd, pètârd

 

C60

pétasites

nm pl tchapia d’ aîwe

 

C60

pétaudière

nf brôdion (m), tribouye-mârtia (m) ; vous auriez vu cette pétaudière !, il aureûve falu veûy qué brôdion !

 

C60

péter

[v] vèssî, prouter

 

G100

péter

v (faire un pet) brodeler, pèter, prouter, vèssî; action de péter, brodeladje (m), pètadje (m), proutadje (m), vèssadje (m); (expr) c’ èst come s’ on pètereûve dins one basse, c’est comme si on pétait dans une mare, ça n’a aucun résultat ; li cia qu’vout pèter pus hôt qui s’ cu, i faît on trau à s’ dos (iron), celui qui veut péter plus haut que son derrière, il se fait un trou dans le dos, celui qui est vaniteux risque le ridicule ; va-z-è pèter è l’ èglîje, ti dîrès qu’ c’ èst lès sints, va-t’en péter à l’église, tu diras que ce sont les saints, tu n’es qu’un hypocrite; (éclater avec bruit) pèter, copèter

 

C60

péteur

, euse nm pètaud (-e), pèteû (-se), vèssaud (-e), vèsseû (-se)

 

C60

péteux

, euse adj (personne peureuse) couyon (-e) ; (personne qui prend des airs) pèteûs (-e) ; (expr) i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il s’imagine avoir pisser la Meuse, il se croit sorti de la cuisse de Jupiter

 

C60

pétillant

, ante adj spitant (-e), qui spite ; de l’eau pétillante, dè l’  sipitante êwe, dè l’ aîwe qui spite ; des yeux pétillants, dès spitants-ouys

 

C60

pétiller

v spiter ; de l’eau qui pétille, di l’ aîwe qui spite

 

C60

petiot

, ote adj et n tchîtchî (-ye) ; (terme d’affection) mon petiot, pitchot (-e), pitchou (-ne), pitchounèt (-e), tchîtchî, tchoutchou

 

C60

petit

, ite adj pitit (-e) ; une petite maison, one pitite maujone ; un petit chien, on p’tit tchin ; une petite fille, one pitite crapôde, on pitite maraye ; un petit enfant, on p’tit èfant; de petits enfants, dès p’tits- èfants ; un petit homme, on manikèt, on bas-cu (iron), onk qu’ èst bas dès potches (iron) ; un petit gros, on p’tit bas soflé, on pamplune, on skènok ; nos petits-enfants, nos p’tits-èfants ; ma petite-fille, mi p’tite-fèye ; mon petit-fils, mi p’tit-fis; quand j’étais petit, quand dj’ èsteûve pitit ; un petit coin tranquille, on p’tit cwin paujêre; (loc) aller son petit bonhomme de chemin, avancî tot bèlotemint ; au petit jour, au sint matin ; avoir une petite santé, ièsse dèlicât’ ; en petite tenue, à mitan tot nu, d’abôrd tot nu ; petit à petit, pate à pate, picote à migote, picote à midjote, pitchote à migote, p’tit à p’tit; « Picote à migote, li brune tèche si vwèle. » (E. Wartique); (expr) deûs pôces di djambes èt li d’drî tot d’ sûte, deux pouces de jambes et le derrière tout de suite après, cet homme est courtaud ; i faît hôt pa d’zeû li (iron), il fait haut par-dessus lui, il est petit ; il a coûtchî dins on lét trop coût, il s’est couché dans un lit trop petit ; il èst p’tit mins il a d’ l’ âdje come li couchèt da Marîye-Djène, il est petit mais il a de l’âge, comme le cochon de Marie-Jeanne, il est petit mais ça ne veut rien dire ; lès p titès bièsses ni mougnenut nin lès grosses (iron), les petites bêtes ne mangent pas les grosses ; lès p’tits n’ ont rin à gangnî à hanter lès grands, les petites gens n’ont rien à gagner à côtoyer les grands (qui ont souvent moins de qualités morales qu’eux)

 

C60

petit

, ite n (personne de petite taille ou en bas âge) pitit (-e) ; nous mettrons les petits devant, nos mètrans lès p’tits pa-d’vant; (de condition sociale inférieure) pitit (-e) ; c’est toujours le petit qu’on écrase, c’ èst todi li p’tit qu’ on spotche; (terme d’affection) mon petit, m’ tchot (m), m’ tchote (f), pitchote (f); (jeune animal) djon.ne ; faire ses petits, sès djon.nes

 

C60

petit, e

[adj] (e-c) p(i)tit, e, (o) p(è)tit, e

 

G100

petite-fille

[nf] (e-c) p(i)tite-fèye, (o) p(è)tite-fîye

 

G100

petitement

adv (à l’étroit) pititemint ; être petitement logé, ièsse pititemint lodjî; (chichement) à l’ rassatchète, au pus strwèt, au rastrindu ; ils vivent petitement, is vikenut au pus strwèt

 

C60

petitesse

nf pititèsse, pititeû,

 

C60

Petit-Fays

npr Pitit-Fayis

 

C60

petit-fils

[nm] (e-c) p(i)tit-fis, (o) p(è)tit-fis, p(è)tit-gârçon

 

G100

petit-fils

, petite-fille n pitit-fis (f pitite-fèye) ; la petite-fille de Marie, li p’tite-fèye da Marîye

 

C60

petit-gris

nm (écureuil) spirou; (petits escargots bruns) caracole (f)

 

C60

pétition

nf pèticion ; faire une pétition, fé one pèticion, pèticioner ; action de pétitionner, pèticionadje (m)

 

C60

pétitionner

v fé one pèticion, pèticioner ; action de pétitionner, pèticionadje

 

C60

petit-lait

nm bûré

 

C60

petit-nerf

nm buftèk, filèt, pitit-niêr

 

C60

petit-neveu

, petite-nièce n pitit-nèveû, pitite-nèveûse

 

C60

petits-enfants

nm pl pitits-èfants

 

C60

petit-suisse

nm makéye (f)

 

C60

pétoche

nf pèpète ; avoir la pétoche, awè l’ pèpète

 

C60

pétoire

nf (sarbacane de sureau) soflète

 

C60

peton

nm pîtot

 

C60

pétrifier

v (clouer sur place) astamburner, stamburner ; « Dj’ a d’mèré astamburnéye. » (A. Bacq) ; (expr) dji n’ vikeûve pus, je ne vivais plus, j’étais pétrifié ; il èsteûve pus mwârt qu’ è vike, il était plus mort que vivant, il était pétrifié

 

C60

pétrin

nm maî; mélanger la pâte dans le pétrin, prusti dins l’ maî; (expr) èlle a mètu sinte Marîye è l’ maî, elle a mis sainte Marie dans le pétrin, elle a mis trop d’eau dans la pâte; se tirer du pétrin, si tirer do wachis’ , se tirer du bourbier

 

C60

pétrir

[v] (e-c) prusti, (o) prèsti

 

G100

pétrir

v (travailler la pâte) prusti ; action de pétrir, prustichadje (m) ; nous pétrissons, nos prustichans ; ils pétrissent, is  prustichenut ; il pétrissait, i prusticheûve ; il pétrira, i prustirè ; pétrissons, prustichans ; pétrissant, prustichant ; pétri, prusti ; pétrir de l’ argile, prusti d’ l’ aurzîye; (expr) il a stî prusti à l’ frède aîwe, il a été pétri à l’eau froide, c’est un indolent; (frotter la peau avec une pommade) plaustri

 

C60

pétrochimie

nf pètrochimîye

 

C60

pétrole

nm pètrole (f) ; du pétrole, dè l’ pètrole ; lampe à pétrole, lampe à l’ pètrole ; un poêle à pétrole, one sitûve à l’ pètrole ; réchaud à pétrole, pètroleûse (f)

 

C60

Pétronille

npr Pètronîye ; (expr) s’ i ploût, sinte Pètronîye (preumî d’ jun), quarante djoûs d’ rote, lâve sès guènîyes, s’il pleut, sainte Pétronille, quarante jours de suite, lave ses guenilles

 

C60

pétulant

, ante adj abume (nf), ârlèkin (nm), ârwine, èyauve, gârnissaîre, rouf-tot-djus (nm) ; elle est pétulante, èlle è-st-èyauve ; qu’il est pétulant !, qué gârnissaîre, ci-là !, qué rouf-tot-djus !

 

C60

peu

[adv] , (e-c) wêre, (o) wére

 

G100

peu

adv pau, wêre ; il y en a peu, (i) gn-a wêre ; il y en a trop peu, (i) gn-a trop pau,  trop wêre; un peu, one miète, on pau, nin dès masses, nin grand tchôse, nin po criyî, nin po bin d’ qwè, nin po dîre, nin po s’ vanter, one idéye, one lârme, one gote, on filé ; un peu d’eau, one miète d’ aîwe, one lètchète d’ aîwe, one lârme ; j’en ai un peu, dj’ ènn’ a one miète ; un peu plus, one miète dipus ; un peu plus loin, quate pas pus lon; très peu, nin chîs côps d’ trop, nin dès masses, nin po criyî; (loc) à peu de choses près, à wêre près ; à peu près, à pau près, à peû près ; pour un peu, il s’en fallait de peu, co one miète; (peu de temps) avant peu, d’ici peu, divant wêre, dins wêre di timps, binrade ; depuis peu, dispûs wêre di timps ; en peu de temps, su pont d’ timps, su wêre di timps ; très peu de temps après, one miète pus taurd ; il nous reste deux jours, c’est peu, nos n’ avans pus qu’ deûs djoûs, c’ èst wêre di timps; (avec un verbe) peu importe, ça n’ faît rin ;  peu me chaut , qu’ èst-ce qui ça m’ pout fé ! ; il marche peu, i n’ rote wêre ; on en voit peu, on n’ è vèt wêre; nous y allons peu, nos n’ î alans nin sovint ; nous le voyons peu, nos n’ è l’  vèyans nin dès masses; (avec un adj) nous étions peu nombreux, nos n’ èstin.n nin à bran.mint; il paraissait peu content, i n’ aveûve nin l’ aîr fwârt binauje ; il est peu bavard, i n’ èst wêre causant; il n’était pas peu fier, i s’ rècrèsteûve; (avec un adv) peu souvent, nin sovint ; si peu que ce soit, si wêre qui ç’ fuche; (expr) faut côper d’vant d’ ièsse dobe, il faut couper avant d’être double (jeu de cartes), mieux vaut peu que rien ; i gn-a qui l’ trop wêre qui jin.ne, il n’y a que le trop peu qui gêne ; onk, c’ èst wêre, deûs, c’ èst bran.mint, trwès, c’ èst d’trop, un, c’est peu, deux, c’est beaucoup, trois, c’est trop ; on d’méy ou vaut mia qu’ one sicaugne, un demi œuf vaut mieux qu’une écaille, mieux vaut peu que rien; quand on-z-è-st-à pau près bin, il î faut d’mèrer, quand on est à peu près bien, il faut y rester, il faut savoir se contenter de sa situation de crainte d’ en avoir une plus mauvaise

 

C60

peuple

[nm] peûpe

 

G100

peuple

nm peûpe, lès djins (pl) ; les coutumes d’un peuple, lès-ûsances d’ on peûpe ; il exploite le peuple, i profite dès djins; (expr) sôrti d’ one pôve culote, sortir d’une pauvre culotte, sortir du peuple

 

C60

peuplé

, ée adj dè l’ djin (loc) ; c’était fort peuplé, i gn-aveûve dè l’ djin ; ce n’était pas fort peuplé, i gn-aveûve wêre di djins

 

C60

peupler

v (pourvoir d’une population) peûpler ; peupler un pays, peûpler on payis, amwinrner dès djins dins on payis ; peupler un étang, mète dès pèchons dins on vèvî ; peupler à nouveau l’étang, rimète dès pèchons dins l’ vèvî ; peupler un bois, planter aus-aubes; (habiter) dimèrer ; les gens qui peuplent ce pays-là, lès djins qui d’mèrenut dins ç’ payis-là ; (se) si peûpler

 

C60

peuplier

[nm] (o-c) pouplî, (e-c) plope

 

G100

peuplier

nm pouplî, plope, blanc bwès ; du bois de peuplier, do bwès d’ pouplî; (expr) tron.ner come one fouye di plope, trembler comme une feuille de peuplier

 

C60

peur

[nf] (o-c) peû, (e) pawou, sogne

 

G100

peur

nf peû, flaîr, chandîye, tchôde, vèsse, vèssète ; avoir peur, prendre peur, awè peû, awè l’ flaîr, awè l’ vèssète, awè sogne ; « N’ eûchîz nin sogne, vos duvrîz ièsse fiére dè pinser qu’ vosse prétindu va disfinde li payis et qui r’vêrè avou vosse brâve pére » (.L Pirsoul) ; faire peur, fé awè peû ; vous m’avez fait peur, vos m’ avoz faît awè peû; il n’a peur de personne, i n’ a peû d’ pèrson.ne; n’ayez pas peur, n’ eûchoz nin peû, n’ eûchîz nin peû ; c’est à avoir peur, c’ è-st-à-z-awè peû ; « I sèrè pus taurd qu’ il èst quand nos nos r’mètrans di ç’ tchôde-là. » (Jeanne Hubert); (loc) de peur de, (di) peû di ; de peur d’avoir froid, peû d’ awè frèd; de peur que, di peû qui; (expr) il a ossi peû d’ ça qui l’ diâle dè l’ bènite aîwe (iron), il a aussi peur de cela que le diable ne craint l’eau bénite ; quand on-z-a peû dès fouyes, on n’ va nin o bwès, quand on a peur des feuilles on ne va pas au bois ; one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume n’a pas peur du marteau, un bon ouvrier ne craint pas le travail; on n’ duvreûve jamaîs ièsse sins gote, on ne devrait jamais être sans alcool (dit-on après une grande frayeur) ; s’ il aureûve ieû on liârd ètur sès deûs fèsses, i n’ aureûve nin ieû tcheû, s’ il avait eu une pièce de monnaie entre les fesses, elle ne serait pas tombée (tellement il serrait les fesses de peur)

 

C60

peureux

, euse adj couyon (-e), peûreûs (-e)

 

C60

peureux, se

[adj] couyon, e, (o-c) chitaud, e, (e) hitåd, e

 

G100

peut-être

[adv] (e) mutwè, (c) quékefîye, (o) p(u)tète, (e) télefèyes

 

G100

peut-être

adv quékefîye (, quétefîye), (Namur, id + moutwè ; Rochefort, motot; Ciney, m(o)utwè ; Sombreffe, id + pitète) ; il viendra peut-être, i vêrè quékefîye ; peut-être bien, quékefîye bin ; « Mutwè bin mins dins on keûr di ç’ qu’ on pout lomer one vraîye moman. » (R. Hostin); (expr) dijans todi quékefîye !, disons toujours peut-être, ce n’est pas sûr ; li cia qui dit quékefîye, i n’ mintit jamaîs, celui qui dit peut-être ne ment jamais

 

C60

pfennig

nm fènich

 

C60

pharaon

nm faraon, farawon

 

C60

phare

nm lampe ; un phare de vélo, one lampe di vélo ; il n’a pas allumé ses phares, i n’ a nin mètu sès lampes; phare pour éblouir le gibier, bak à lumiére

 

C60

pharmacie

[nf] (o-c) fârmacerîye, (e) farmacerèye

 

G100

pharmacie

nf fârmacerîye; armoire à pharmacie, ârmwêre aus mèdicamints

 

C60

pharmacien

, enne n apoticaîre, fârmacyin (f fârmaciène, fârmacyin.ne), mârtchand d’ drogues, … d’ pilûres ; (expr) on bon-apoticaîre n’ èst nin nareûs d’ sès drogues, un bon pharmacien n’est pas dégoûté de ses médicaments ; c’ èst tos comptes d’ apoticaîre, ce sont des comptes d’apothicaire

 

C60

pharmacien, ne

[n] farmacyin, iène, (c) apoticaîre, (o) apotikére, (e) apoticåre

 

G100

pharynx

[nm] (e) djèrson

 

G100

pharynx

nm bwagne-trau, trau-pâtêrs

 

C60

phase

nf (période) momint (m) ; nous avons revu les principales phases du match, nos-avans r’vèyu lès principâls momints do match

 

C60

phénoménal

, ale adj (qui sort de l’ordinaire) à n’ nin crwêre, sbârant (-e) ; (grand) grand au d’là, foû grand ; il a une mémoire phénoménale, il a one mémwêre d’ èlèfant (, il a une mémoire d’ éléphant) ; cette voiture roule à une vitesse phénoménale, ci vwèture-là va co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje (, cette voiture va encore plus vite que le vent de bise)

 

C60

philanthrope

n filantrope ; être philanthrope, awè bon keûr, ièsse midone, awè s’ keûr dissus l’ mwin

 

C60

philatélie

nf filatèlîye, colècsion d’ timbes

 

G0

philatéliste

nf filatèlisse, colècsioneû d’ timbes

 

C60

Philippe

npr Flupe

 

C60

Philippeville

npr Flipevile

 

C60

Philippine

npr Flipine

 

C60

philosophe

adj et n filosofe

 

C60

philosophie

n filosofîye

 

C60

phlébite

nf flébite

 

C60

phlegme

, flegme nm (caractère) il lui a fait perdre son flegme, i lî a faît piède pacyince; (mucosité) aîweléye (f), flin.me, glaîre

 

C60

phlox

nm dama

 

C60

phonétique

adj et n fonètike

 

C60

phonographe

nm grafofone; (expr) èlle a stî vacsinéye avou one èwîye di grafofone ; elle a été vaccinée avec une aiguille de phonographe, elle parle sans cesse

 

C60

phoque

nm foke

 

C60

phosphate

nm fosfate

 

C60

phosphore

nm fosfôre

 

C60

photo

[nf] foto ; v. portrait

 

G100

photocopie

nf fotocopîye

 

C60

photocopier

v fotocopyî, fé one fotocopîye

 

C60

photocopieur

, euse n fotocopieûse

 

C60

photographe

n fotografe

 

C60

photographie

, photo nf fotografîye, foto ; (personne, animal) portraît ; (paysage) vûwe ; prendre en photo (selon le cas), tirer en portraît, prinde li vûwe ; elle m’a donné sa photo, èle m’ a d’né s’ portraît

 

C60

photographier

v fotografyî, prinde, tirer (en portraît) ; il s’est fait photographier, i s’ a faît tirer en portrait

 

C60

phragmite

_ des joncs, nm contrèfaîsan d’ marasse

 

C60

phrase

nf frâse ; faire de courtes phrases, fé dès coûtès frâses

 

C60

phtisie

nf ftisîye, tubèrculôse ; avoir la phtisie, awè l’ tubèrculôse, ièsse ètike

 

C60

phtisique

adj ftisike, ètike

 

C60

physalis

nm lantiène (f)

 

C60

physicien

, enne n fisicyin (f fisiciène, fisicyin.ne)

 

C60

physionomie

[nf] fisionomîye, (o) filosomîye ; v. mine

 

G100

physique

adj et nm fisike ; (qui concerne le corps humain) état physique, santé, santé ; avoir des troubles physiques, ièsse malade dè l’ tièsse; la culture physique, li culture fisike, li jimmastike ; ressentir un plaisir physique, awè bon; (aspect général) cwârp ; avoir un physique d’actrice, awè on cwârps d’ actrice ; elle a un joli physique, èlle èst bèle

 

C60

physique

nf fisike ; étudier la physique, studyî l’ fisike

 

C60

physiquement

adv (matériellement) il est diminué physiquement, i n’ èst pus ç’ qu’ il èsteûve; (au physique) physiquement, elle est bien, c’ è-st-one bèle feume

 

C60

piaffer

v (cheval) piter; (personne) pîteler, pèstèler; celui (celle) qui piaffe, pèstèlaud (-e)

 

C60

piailler

v (enfant) pîler ; ils n’arrêtent pas de piailler, is n’ faîyenut qui d’ pîler; (oiseau) pioupeter, tchîpeler, tchîpyî ; notre poule piaille, nosse pouye pioupetéye, elle lance ses « piou, piou » ; les oiseaux piaillent, lès mouchons tchîpèlenut, ils lancent leurs « tchip, tchip »

 

C60

piaillerie

nf (enfant) pîladje (m) ; avez-vous bientôt fini votre piaillerie !, c’ èst binrade tot avou vos pîladjes ! ; (oiseau) tchîpeladje (m), tchîpiadje (m)

 

C60

piane-piane

adv piyâne-miyâne, piyâne-piyâne

 

C60

pianissimo

adv tot bèlotemint, tot doûcemint

 

C60

pianiste

n piyanisse, djouweû d’ piyanô (f  djouweûse di piyanô)

 

C60

piano

nm piyanô ; jouer du piano, djouwer do piyanô; piano mécanique, viole (f)

 

C60

piaulement

nm tchîpiadje, tchîpeladje

 

C60

piauler

v voir : piailler

 

C60

pic

nm (oiseau) pic-vert, spwè ; pic épeiche, spwè couroné, djoli- pwè; (outil) pi

 

C60

pic

(à) loc (à point nommé, à propos) au bon momint, bin ; vous arrivez à pic, vos-arivez au bon momint ; vous tombez à pic, vos tchèyoz bin; (verticalement) il est tombé à pic dans le fond, il a tchèyu dîrèk dins l’ fond; ça monte à pic, ça monte fwârt ; une montagne à pic, one montagne tote drwète

 

C60

picage

nm pica ; avoir le picage, awè l’ pica

 

C60

picaillons

nm pl pècayons, pèdzoles

 

C60

pichenette

nf pikenaude

 

C60

pickpocket

nm picot ; c’est un fameux pickpocket, c’ è-st-on fameûs picot

 

C60

picorer

v picorer dans les champs, tchampyî ; les poules picorent, lès pouyes tchampîyenut ; « On dîreûve qu’ is ‘nn’ ont leû sô d’ vôy tchampyî dès pouyes su lès-ansènîs. » (E. Gilliard)

 

C60

picot

 nm (marteau pointu du carrier) picot; (petite pointe) picot

 

C60

picotage

nm (action de picoter) picotadje

 

C60

picotement

nm picotemint ; il ressentait des picotements dans les jambes, i r’ssinteûve dès picotemints dins sès djambes

 

C60

picoter

v (travailler avec le picot du carrier) picoter; (irriter comme par de légères piqûres) picoter ; cela me picote de tous côtés, ça m’ picote di tos lès costés

 

C60

picotin

nm picotin

 

C60

pic-vert

, pivert nm spwè

 

C60

pie

[nf] (o-c) agace, (e) aguèce

 

G100

pie

nf agace ; pie grièche, crawieûse agace ; la pie jacasse, l’ agace rèkèle, … ramadje; (expr) awè one tièsse come on nid d’ agace, avoir une tête comme un nid de pie, ébouriffée; c’ è-st-on maule d’ agace, il a todi bin l’ timps, c’est une pie mâle ; il a toujours bien le temps, c’est un sans-souci ; curieûs come one agace, curieux comme une pie; on n’ vèt jamaîs èchone l’ agace èt l’ cwârbau, on ne voit jamais ensemble pie et corbeau, les caractères différents ne se côtoient pas; si l’ agace faît s’ nid fwârt hôt, sètch èsté èt co fwârt tchôd, si la pie fait son nid fort haut, été sec et fort chaud

 

C60

pièce

[nf] 1 (de tissu) (c) pîce, (e) pèce, (o) pièce

2 (de théâtre) (o-c) pîce, (e) pièce, (o) pièce

3 (de monnaie) (o-c) pîce, (e) pèce

4 (de maison) (o-c) place, (e) plèce

 

G100

pièce

nf (élément d’un ensemble) bokèt (m), pîce ; deux euros pièce, deûs-eûros l’ pîce ; on n’est pas aux pièces, on n’ travaye nin à pîces ; remettre des pièces à un soulier, rimète dès pîces à on solé; vendre une pièce de viande (morceau important), vinde one pîce di tchau; (loc) en pièces, à bokèts ; mettre en pièces, spiyî à bokèts; (expr) i va come s’ i sèreûve payî à pîces, il se démène comme s’il était payé à la quantité de pièces fournies; (morceau de tissu) pîce ; remettre une pièce à un vêtement, rimète one pîce à on moussemint,  rapîceter; (expr) il a todi l’ pîce po mète au trau, il a toujours la pièce pour mettre au trou, il a l’esprit d’à propos ; mète à pîces èt à bokèts, mettre en pièces et morceaux, morceler; (monnaie) pîce ; de fausses pièces, dès mwaîjès pîces ; pièce de menue monnaie, broke ; « Avou m’ comêrce, dj’ î so fwârcî. Èt si on pout gangnîsaquants brokes dissus l’ costé, c’ èst todi ostant po mète dissus l’ moncia. » (Jean Servais, Toûrnikèt) ; une pièce d’or, one pîce d’ ôr ; rendre la monnaie de sa pièce, rinde li manôye di s’ pîce ; ouvrage dramatique) pîce ; une pièce de théâtre, one pîce di tèyâte; (document écrit) pîce, papî (m) ; il ne m’a pas remis toutes les pièces (du dossier), i n’ m’ a nin r’mètu totes lès pîces,  tos lès papîs; ces personnes n’avaient aucune pièce d’identité, cès djins-là n’ avin.n pont d’ papîs sur zèls; (place dans une habitation) place, tchambe ; cette maison comprend cinq pièces bas et cinq pièces haut, dins ç’ maujone-là, i gn-a cink places à l’ valéye èt cink tchambes o là-hôt; (espace de terre emblavée) pîce ; une pièce de froment, une terre semée de froment, one pîce di frumint; (chacun des éléments d’un assemblage) certaines pièces manquent, i manke dès pîces, gn-a dès pîces qui mankenut ; pièce de charpente, mwèsse ; une pièce de rechange, one pîce di r’candje; (expr) c’est inventé de toutes pièces, i gn-a rin d’ vraî là d’dins

 

C60

piécette

nf pitite pîce ; quelques piécettes, saquants p’titès pîces

 

C60

pied

[nm] pîd

 

G100

pied

nm (partie de l’extrémité de la jambe) pîd, pate (f) (iron) ; un coup de pied, on côp d’ pîd ; une course à pied, one coûsse à pîds ; transpirer des pieds, awè dès crus pîds ; se laver les pieds, lâver ses pîds ; (parties du pied) le cou-de pied, li cô d’ pîd ; la plante (du pied), li plat (do pîd) ; le talon, li talon ; les orteils, lès dôyes (f), lès dwèts d’ pîd, lès-aurtès, lès-aurtias ; le gros orteil, li grosse dôye, li gros aurtè, li gros aurtia ; le creux postérieur externe, li clintche (f); (loc) aller à pied, aler à pîds, roter à pîds ; à pieds joints, à djonts pîds ; à pieds secs, à pîds sètchs ; au pied levé, su pîd su fotche; avancer d’un pied, avancî on pîd; avoir chaud aux pieds, awè tchôd sès pîds ; avoir des cors aux pieds, awè dès-agaces ; avoir froid aux pieds, awè frèd sès pîds ; avoir le pied à l’étrier, awè on pîd dins li strî ; avoir les pieds gonflés, awè sès pîds come dès cossins ; avoir les pieds plats, awè dès plats pîds ; avoir mal aux pieds, awè mau sès pîds ; avoir pied, awè fond ; avoir un pied dans la tombe, awè dè l’ têre dins sès potches, awè on pîd dins l’ fosse, ièsse à s’  daîrène ; bête comme ses pîeds, bièsse come sès pîds ; casser les pieds, taner ; chausse-pied, tchausse-pîd ; d’arrache-pied, fèl, sins lachî, tot rindant pwin.ne ; de plain pied, tot à plat, tot su l’ min.me plantchî; des pieds à la tête, dès pîds jusqu’à s’ tièsse; être nu-pieds, ièsse à pîds d’tchaus ; être pieds nus dans ses chaussures, ièsse è chape ; être sur pied, être levé, ièsse su pîds, ièsse rilèvé (-ye) ; être sur pied, être rétabli, ièsse rimètu (f  rimèteuwe); être sur pied d’égalité, baurer, ièsse rôye à rôye, ièsse su l’ min.me pîd; « I baure nos deûs, dispûs todi. » (L. Somme) ; « Èt asteûre, nos-èstans rôye à rôye èt tot l’ monde passe. » (R. Hostin) ; faire des pieds et des mains, fé d’ sès mwins èt d’ sès pîds fé d’ sès pîds èt d’ sès pougns; faire du pied à qqn, gougnî one saquî ; faire un croc en jambe, mète li pîd ; faire le plat pied, fé l’ plat pîd ; frapper du pied vers l’avant (cheval), piter ; action de frapper le pied vers l’avant, pitadje (m) ; jouer avec les pieds de, sinte lès pîds da ; lâcher pied, rinoncî ; marcher à pieds de bas, roter su sès tchausses ; marcher sur la pointe des pieds, roter su lès bètchètes di sès pîds, su sès copètes ; marcher sur les pieds de, roter su lès pîds da; mettre des chaussures aux pieds, mète dès solés dins sès pîds ; mettre le pied dehors, sôrti, rèche ; mettre les pieds dans le plat, dimander platèzak ; mettre pied à terre (d’une monture), d(is)chinde ; mettre pied à terre (d’un véhicule), sôrti foû; ne pas savoir sur quel pied danser, ni sawè su qué pîd danser, ni sawè qwè fé ; ne plus remuer ni pied ni patte, ni pus r’muwer ni pîd ni pate ; perdre pied, piède fond ; pied au plancher, di tos sès pus rade ; prendre son pied, awè bon ; se jeter à ses pieds, si lèyî tchaîr à sès pîds ; se lever du, pied gauche, si r’lèver l’ cu d’vant; se mettre sur le pied de, prendre l’habitude de, si mète su l’ pîd di ; se tordre le pied, stwârtchî s’ pîd ; trouver chaussure à son pied, trover tchaussûre à s’ pîd; (expr) avou li, on n’ sét jamaîs su qué pîd qu’ i faut danser, avec lui on ne sait jamais sur quel pied danser ; awè dès pîds come dès bilandes, avoir des pieds comme des péniches, très grands ; awè sès pîds come dès grognons d’ tchin, avoir les pieds comme des museaux de chien, très froids ; aye! gn-a dès pîds dins mès solés ! (iron), aie ! il y a des pieds dans mes souliers ! (dit-on à qui vous marche sur le pied) ; ç’ a stî faît su pîd su fotche, ça a été fait sur pied sur fourche, ça a été fait sans soin ; dj’ a ieû dès pîds d’ pourcia après m’ tièsse, j’ai reçu des pieds de porc à la tête, j’ai reçu des injures ; il a mètu s’ pîd dins on bia solé, il a mis le pied dans un beau soulier, il a fait un mariage avantageux ; il a sès quate pîds blancs, il a les quatre pieds blancs, il est irréprochable; i n’ a nin co waîtî s’ boutroule audjoûrdu, il n’a pas encore regardé son nombril aujourd’hui, il s’est levé du pied gauche ; i n’ èst nin l’ ome à s’ lèyî roter su sès pîds, il n’est pas homme à se laisser marcher sur les pieds ; i n’ faut nin taper à sès pîds ci qui tint dins sès mwins, il ne faut pas jeter à ses pieds ce qu’on a dans la main, il ne faut pas se défaire de son capital ; lès maladîyes, èles vègnenut à tch’vau èt èlle è r’vont à pîds, les maladies viennent à cheval et s’en retournent à pied ; on n’ a jamaîs mèyeû sès pîds qu’ dins sès vîs solés, on n’est jamais si bien à l’aise que dans ses vieilles chaussures ; on n’ a jamaîs on côp d’ pîd qu’ d’ one rosse, on ne reçoit jamais un coup de pied que d’un mauvais cheval,  des méchantes gens ; on n’ bwèstîye nin do pîd d’ on-ôte, on ne boîte pas du pied d’autrui ; quand on ratind après lès solés d’ on mwârt po mète dins sès pîds, on riskéye di couru lon su sès tchausses, quand on compte sur les souliers d’un mort pour se chausser, on risque de courir loin encore en chaussettes; rote su l’ Bèljike èt nin su sès-habitants ! (iron), marche sur la Belgique et pas sur ses habitants (dit-on à qui vous marche sur le pied) ; si v’ lî d’nez l’ pîd, i pudrè l’ djambe, si vous lui donnez le pied, il prendra la jambe, il veut toujours davantage ; va-z-è foû d’ mès pîds !, va-t’en d’ ici ! (tu m’empêches de travailler); (partie sur laquelle repose un objet) pîd ; le pied d’un verre, li pîd d’ on vêre ; un verre à liqueur sans pied, on catî, on vèrkin ; un pied de table, on pîd d’ tauve ; des pieds de lit, dès pîds d’ lét ; au pied de l’escalier, au pîd dès montéyes ; au pied du mur, au pîd do meur; (de plantes) dégager le pied d’une plante, dispîtyî ; action de dégager le pied d’une plante, dispîtiadje (m) ; un pied de céleri, on pîd d’ célèri; (mesure) pîd; pîd d’ sint-Hubêrt, 29 cm ; la servitude de pied d’échelle, li pîd d’ chaule; (grimace) pied de nez, chinéye (f)

 

C60

pied-bot

nm pîd-d’-boû, pîd-di-tch‘vau

 

C60

pied-d’ alouette

nm pîd-d’-aulouwète

 

C60

pied-de-biche

nm (outil) gobète (f)

 

C60

pied-de-loup

nm (lycopode) pîd-d’-leup

 

C60

pied-droit

, piédroit nm le terme français qui représente un élément d’architecture n’a pas la même signification que son correspondant wallon « pîdrwèt » Ce dernier étant un étançon utilisé en maçonnerie et qui fait momentanément office de pied-droit.

 

C60

piédestal

nm djok, djokwè ; « Li vî sint-Elwè èsteûve d’chindu di s’ djokwè. » (J. Houziaux) ; statue de saint sur le piédestal, statûwe di sint dissus l’ djok

 

C60

pied-noir

n piéd-nwâr

 

C60

piedsente

nf pîd-sinte

 

C60

piège

[nm] cèp’, (o) r’cèp’, (o-c) trape [nf], (e-c) atrape [nf]

 

G100

piège

nm (dispositif destiné à prendre les animaux) piège à ressort, cèp’, ricèpe ; cage dont la plaque d’entrée se rabat, clapète (f) ; collet, bricole (f) ; baguette de bouleau trempée dans de la glu, baguète di glu ; filet, filèt ; lacet de branche flexible, pléyerou ; nœud coulant, las’, courant las’ ; piège à souris (suivant la forme), quate-en-chife, trape à soris (f) ; piège à rats, nasse à rats (f) ; des lacets de bourdaine, dès pléyerous d’ nwâre broke; (artifice pour tromper qqn) atrape (f) il n’avait pas vu que c’était un piège, i n’ aveûve nin vèyu qu’ c’ èsteûve one atrape; (expr) li batch s’ a r’toûrné su l’ pourcia, le bac s’est retourné sur le cochon, il a été pris à son propre piège

 

C60

piéger

v (prendre) atraper, awè ; il a été piégé, il a stî ieû, … atrapé ; il s’ est laissé piéger, i s’ a lèyî prinde, i s’ a faît awè; (expr) ièsse pris come on pû ètur deûs-ongues, être pris comme un pou entre deux ongles, être piégé

 

C60

pie-grièche

nf (oiseau) crawieûse agace

 

C60

pierraille

nf pîrayes (pl) ; de la pierraille, dès pîrayes ; amas de pierrailles apportées par les pluies (, alluvions), lavauje, pîrwè (m)

 

C60

pierre

[nf] pîre

 

G100

pierre

nf pîre; pierre bleue (grès), bleuwe pîre; banc de pierre bleue, castin.ne (f) ; veine blanche dans la pierre, limé ; tache bleue dans une pierre taillée, cratche ; gros éclat de pierre, chwagne (f) ; tailleur de pierre, tayeû d’ pîres, spigoteû, spligoteû ; concasseur de pierre, maketeû ; dépeceur de pierre, cwâteleû; épinceur, spincieû; ciseler la pierre de biais à coups irréguliers, chèpeler ; ciseler la pierre à coups réguliers, ritonde ; dépecer la pierre, cwâteler ; détailler, réduire en morceaux, discaurtuler ; réduire en morceaux, débiter, cwâteler ; cranter, crèner ; concasser, maketer ; ciseler en biais, taller la pierre, chèpeler ; extraire la pierre à la dynamite, roketer ; faire éclater les pierres au moyen d’un coin, discârtuler ; épincer la pierre, spincyî ; (quelques outils du tailleur de pierre, le « spigot » ou « spligot », le coin utilisé pour faire éclater la pierre ; le « bandan », gros coin pour id ; burin, èkiope, fèreû, fèreû-foû) ; « en-z-achèvant one pîre bin r’tondûwe ou bin chèpeléye » (Ae Laloux) ; ciselure provisoire de la pierre, totche; (fragment de pierre destiné à un usage particulier) pierre à aiguiser, pîre à rûjî,  à sin.myî ; pierre à aiguiser les faux, pîre à faus, queû ; pierre à chaux, pîre di tchaus’; pierre à feu, silex, pîre à feu ; pierre angulaire, angléye ; pierre d’attente, plaî-st-à-diè ; borne, bolau (m); grosse pierre située de chaque côté des portes cochères, bolau (m) ; pierre à laquelle on attache les bateaux, bolau (m) ; pierre de moulin, pîre (di molin) ; pierre de seuil, pîre di sou ; pierre de taille, pîre di taye; pierre de touche (bijouterie), pîre di touche ; pierre ponce, pîre ponce; (concrétion dans le corps humain) pîre ; avoir des pierres aux reins, awè dès pîres aus rins ; avoir des pierres à la vésicule, awè dès pîres au fwè; (loc) avoir un cœur de pierre, awè on keûr di pîre ; geler à pierre fendre, djaler à pîre finde ; jeter la pierre à qqn, taper l’ pîre; (expr) bagnî come one pîre à fond, nager comme une pierre au fond de l’eau, très mal ; i n’ mètreûve nin one pîre o l’ vôye da pèrsonne, il ne mettrait pas une pierre sur le chemin de qui que ce soit, il est incapable de méchanceté ; malureûs come lès pîres, malheureux comme les pierres ; on n’ saureûve fé son.ner one pîre, on ne saurait faire saigner une pierre, à l’impossible nul n’est tenu; faire d’une pierre deux coups, fé d’ one pîre deûs côps (on dit également : tuwer deûs mouches d’ on côp d’ savate, tuer deux mouches d’un coup de savate ; keûse deûs botons d’ on côp d’ awîye, coudre deux boutons d’un coup d’aiguille ; abate deûs gayes d’ on côp d’ baston, faire tomber deux noix d’un seul coup de bâton); (évangile) que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre, « Èt qu’ il apice li preumêre pîre, li cia qu’ n’ a rin à r’churer. » (L. Somme) ; « Divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte, don, o murwè. » (A. Lurquin) ; pierre d’achoppement, aroke

 

C60

Pierre

npr Piêre, Pîre; on fièstéye li Sint-Piêre li 18 di janvî ; solia èt tchaleûr à l’ Sint Piêre, ça n’ vout nin dîre : quite di l’ iviêr

 

C60

pierreries

nf pl ôrerîyes

 

C60

pierreux

, euse adj di pîre ; chemin pierreux, brîsé, tchimin d’ pîre ; terre pierreuse, clavia (m)

 

C60

pierrot

nm pièrot

 

C60

piétinement

nm (action de celui qui piétine) (sur place) pîteladje ; en bougeant de place, pèstèladje ; piétinement long et bruyant, piyotemint

 

C60

piétiner

v pèstèler; piétiner sur place par énervement, pèstèler, pîtyî ; action de piétiner d’énervement, pèstèladje (m), pîtiadje (m) ; piétiner pour durcir la terre, dagnî; piétiner longuement en faisant du bruit, piyoter ; action de piétiner longuement, piyotadje (m) ; celui qui piétine, pèstèlaud (-e), pèstèleû (-se); frapper du pied (bêtes à cornes) piter ; frapper du pied à plusieurs reprises, copiter ; action de frapper du pied, pitadje (m), copitadje (m) ; écraser du pied méthodiquement et dans un but précis, pèsseler ; action, pèsseladje ; faire piétiner, par le bétail, le seigle qui lève, fé pèsseler lès swèles pa lès bièsses ; piétiner les lignes de carottes qui lèvent pour en favoriser le développement, pèsseler lès carotes; écraser du pied sans méthode, pètrouyî, tripler ; action de, pètrouyadje (m), tripladje (m)

 

C60

piéton

, onne n et adj djin à pîds, passant, roteû (-se) ; un passage pour piétons, on passadje po lès djins à pîds; (fantassin) piyote, sôdârt à pîds

 

C60

piétonnier

, ère adj c’est un piétonnier, on n’ î pout aler qu’ à pîds

 

C60

Piétrain

npr Pîtrin

 

C60

piètre

adj fayé (-ye) ; c’est un piètre joueur, c’ è-st-on fayé djouweû, c’ è-st-on djouweû d’ pachis, c’ è- st-on p’tit djouweû ; matériel de piètre qualité, camelote (nf) miscoterîye (nf) ; un piètre travailleur, on-halcotî

 

C60

pieu

[nm] pikèt, (e) på, (c) pau, (o) pî

 

G100

pieu

nm pau, pikèt; (expr) ièsse su pau su fotche, être sur pieu sur fourche, en équilibre instable

 

C60

pieuvre

nf pieûve

 

C60

pieux

, euse adj qui dit voltî ses pâtêrs

 

C60

pif

nm (gros nez) cawoûte (f), courge

 

C60

pifer

, piffer v sinte ; je ne sais pas le piffer, dji nè l’ sé sinte

 

C60

pigeon

[nm] (e-c) colon, (o) coulon, (o-c) pidjon

 

G100

pigeon

nm colon, pidjon ; pigeon de concours, pidjon d’ colèbadje, pidjon d’ tape ; pigeon de cour, pidjon d’ coû ; pigeon bleu, bleuw; pigeon tacheté, mayeté ; pigeon à pattes emplumées, tahu ; colombe, colombin, pidjon d’ bwès; un pigeon mâle, on maule di pidjon ; un pigeon femelle, one fumèle di pidjon ; un pigeonneau, on djon.ne di pidjon ; élever des pigeons, colèber ; élevage de pigeons, colèbadje ; envoyer ses pigeons au concours, taper ; appareil vérificateur pour les concours, constateû ; ça fait que vous élevez des pigeons !, vos colèboz, insi !; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, c’est un ménage de mœurs légères ; on bon pidjon r’tchaît todi à nid, à l’ apas,  à plantche, un bon pigeon revient toujours au logis

 

C60

pigeonneau

nm djon.ne di pidjon

 

C60

pigeonner

v (duper) atraper, awè

 

C60

pigeonnier

nm colèbî, pidjonî ; entrée du pigeonnier (pour les pigeons), apas (m) ; entrée du pigeonnier ne permettant que l’entrée et non la sortie, moussète (f); (expr) i r’tchaît todi à l’ apas, il retombe toujours à l’entrée du pigeonnier, il revient toujours

 

C60

piger

v (comprendre) comprinde

 

C60

pigne

nf (pomme de pin) carote di sapin, pome di pin

 

C60

pignocher

v (manger sans appétit) mougneter

 

C60

pignon

nm pègnon ; le pignon du nez, li pègnon do nez ; le pignon de la maison, li pègnon dè l’ maujone ; le pignon du vélo, li pègnon do vélo ; réparer le pignon d’un mur, ripègneter on meur ; joindre les pignons d’un mur, rissèrer on meur

 

C60

pignouf

nm pagnouf

 

C60

pilastre

nf pilasse

 

C60

pile

nf (pilier de maçonnerie) pile ; la pile d’un pont, li pile d’ on pont; (tas) pile ; une pile d’assiettes, one pile d’ assiètes; (source d’énergie) pile ; une radio fonctionnant au moyen de piles, on posse qui va avou dès piles ; mettre une nouvelle pile, mète one noûve pile ; une pile atomique, one pile atomike; (défaite) pile ; nous leur avons donné une pile, nos l’zî avans foutu one pile; (d’une pièce de monnaie) pîye; (loc) jouer pile ou face, djouwer ome ou lète, djouwer à l’  pîye èt au machî ; vous tombez pile, vos tchèyoz bin ; il a été arrêté pile, il a stî arèté nèt’ ; pile pour le train de dix heures, tot jusse po l’ trin d’ dîj eûres, à chipète po l’ trin d’ dîj eûres

 

C60

pilier

[nm] pilé, pilasse [nf]

 

G100

pilier

nm (massif de maçonnerie) pilé ; pilier d’église, pilé d’ èglîje ; pilier d’un pont, culéye (f), pilasse (f), pile (f); (qui fréquente habituellement un lieu) un pilier de comptoir, on-ome di cabarèt, on pilé d’ cabarèt

 

C60

pillage

nm piyadje, raspèpiadje; le pillage d’une ruche, li piyadje d’ one ruche

 

C60

pillard

, arde n piyeû (-se)

 

C60

piller

v piyî, sploussî, striyî ; ils ont tout pillé, il ont tot piyî, il ont tot sploussî ; ils ont pillé les magasins, il ont striyî tos lès botikes; les frelons pillent une ruche, lès bourdons pîyenut one tchètwêre

 

C60

pilon

nm (ustensile) piyote (f), spatwè, spateroule (f), spotchwè ; pilon en fer, pilote (f) ; écraser les fruits au pilon, spotchî lès frûts avou l’ pilote ; pilon pour le sel, spîye-sé; (métallurgie) pilon pour écraser les produits en fusion, maca, mouton; (extrémité d’une jambe de bois) djambe di bwès

 

C60

pilonner

v (écraser avec un pilon) spater, spotchî; (écraser sous les obus) caloner

 

C60

piloselle

nf orèye-di-soris

 

C60

pilot

nm (gros pieu) pilot ; enfoncer un pilot, bate pilot

 

C60

pilote

nm vièrneû

 

C60

piloter

v mwinrner ; piloter une voiture, mwinrner one auto; (un bateau) vièrner; (un avion) piloter

 

C60

pilotis

nm pilot

 

C60

pilou

nm pilou

 

C60

pilule

nf pilûre ; marchand de pilules, mârtchand d’ pilûres

 

C60

pimbêche

nf surale

 

C60

piment

nm pimint

 

C60

pimpant

, ante adj calé (-ye), rilètchî (-ye) ; (expr) ièsse rilûjant come on clau d’ keûve, être reluisant comme un clou de cuivre, être pimpant ; ièsse calé come on milôrd, ièsse caléye come one princèsse, être pimpant (-e)

 

C60

pin

nm sapin ; pomme de pin, carote di sapin

 

C60

pin’s

nm pin’s

 

C60

pince

[nf] picète, (o-c) pince

 

G100

pince

nf pince, picètes (pl) ; pince à sucre, pince au suke ; pince de bourrelier pour étirer le cuir, pince à cûr ; pince de forgeron ou de tonnelier, ècnéyes (pl) ; pinces de cycliste, picètes (pl) ; un tisonnier et des pinces (accessoires de poêle), one grawîye èt dès picètes (dès-ècnéyes) di stûve; faire quelques pinces (à un vêtement), riprinde (one miète); (loc) serrer la pince, diner one pougnîye

 

C60

pinceau

nm (de peintre) brouche (f); (d’artiste-peintre) pinçau ; se mêler les pinceaux, machî sès pîds èchone (, se mélanger les pieds)

 

C60

pincée

nf picîye ; une pincée de sel, one piciye di sé ; pincée de tabac à priser, pènéye

 

C60

pincement

nm piçadje; (expr) j’ai eu un pincement au cœur, ça m’ a faît one saqwè

 

C60

pincer

[v] picî, (o) straper

 

G100

pincer

v (serrer entre l’extrémité des doigts) picî ; pincer le mollet, picî l’ bodène; (arrêter un malfaiteur) picî, prinde ; se faire pincer, si fé picî, si fé prinde ; ils se sont fait pincer, is s’ ont faît picî ; il s’est pincé les doigts, il a picî sès dwèts; (serrer fortement) se pincer le nez, bouchî s’ nez ; (arracher ou couper en pinçant) picî, côper, tchapener ; pincer un jet (à une plante), picî on djèton; (pincer un vêtement) riprinde ; (ce vêtement) il faudra le pincer un peu ici, i l’ faurè r’prinde one miète véci; en pincer pour, ièsse bleuw di, ièsse sot di

 

C60

pincette(s)

nf picètes ; un tisonnier et des pinces (accessoires de poêle), one grawîye èt dès picètes di stûve, èt dès-ècnéyes; (loc) diner on bètch à picètes, rabrèssî à picètes, embrasser qqn en pinçant les deux joues de celui qu’on embrasse; (expr) i n’ èst nin à prinde avou dès picètes, on nè l’ vôreûve nin co djonde avou dès picètes, il n’est pas à prendre avec des pincettes, il est mal tourné (ou il est sale) ; c’ èst come on baston d’chité, on n’ sét pa woù-ce qu’ i l’ faut prinde, c’est comme un bâton embrené, on ne sait pas par où il faut le prendre

 

C60

pinçon

nm pièrcèt

 

C60

pinède

nf bwès d’ sapin (m)

 

C60

pingouin

nm pingwin

 

C60

ping-pong

nm ping-pong

 

C60

pingre

adj et n rapiat (-e) (rare au féminin); (expr) il est laudje, mins c’ èst dès spales (iron), il est large, mais c’est d’épaules ; is n’ sont nin di D’néye, is sont di d’pus lon, ils ne sont pas de Denée, ils sont de plus loin (jeu de mots entre « Dinéye », Denée et « dinéye », donnée ; vos n’ aurîz nin d’djà l’ aîwe qu’ èlle a cût sès-ous, vous n’ auriez même pas l’eau dans laquelle elle a fait cuire ses œufs

 

C60

pinson

[nm] pinson

 

G100

pinson

nm pinson ; (onomatopées) batisse-queuwèt, botiscadia, crotchèt-vîdjeu, distriwitch, pichopot, rabatiscapiawe, risispalia, stîrwich ; un concours de pinsons, on concoûrs di pinsons ; amateur ou éleveur de pinsons, pinsonî; (interprétation du chant du pinson) ritchitchi batisse couyî, ritchitchi ramplanplan suslia; (expr) gaîy come on pinson, gai comme un pinson ; il èst come li pinson da Djauke, i n’ dit rin mins i n’ è pinse nin mwins’, il est comme le pinson de Jacques, il ne dit rien mais il n’en pense pas moins, il ne dit rien mais ça le touche quand même (jeu de mots « pinson » et « pinse »)

 

C60

pintade

nf bleuwète, pouye à cwane

 

C60

pinte

nf (ancienne mesure de capacité pour les liquides) pinte ; une pinte de lait, un litre de lait, one pinte di lacia; (récipient contenant une pinte) boire une pinte de bière, bwâre one pinte; (loc) se payer une pinte de bon sang, awè do plaîji, awè bon

 

C60

pinter

v pigneter ; « T’ as ieû twârt di t’ arèter avou tès bias soçons po-z-alè pigneter dès vêres dins on-hôtél. » (R. Hostin)

 

C60

piochage

nm piyochadje

 

C60

pioche

nf piyoche; (loc) tête de pioche, tièsse di cwârnayî, tête de cornouiller, têtu ; tièstu mulèt, têtu

 

C60

piocher

v (travailler avec une pioche) piyochî; (bûcher) studyî

 

C60

piocheur

nm piyocheû

 

C60

pion

nm (jeu) pion; (loc) damer le pion à qqn, foute one broke à one saquî

 

C60

pipe

[nf] (o-c) pupe, (e) pîpe

 

G100

pipe

nf pupe ; pipe de terre, pupe di têre ; pipe de racine de bruyère, pupe di br(o)uwêre ; pipe d’ écume, pupe d’ ècume ; pipe à bout d’ambre, pupe à bout d’ ambe ; tuyau de pipe, tiyau d’ pupe, queuwe di pupe ; la partie du tuyau que l’on met en bouche, crauwe (f), sucète (f) ; « Miyin aveûve lèyî raler l’ feu en tètant s’ crauwe. » (A. Laloux) ; tête de pipe, tièsse di pupe ; pipe de terre dont la tête représente un homme barbu, jâcob (m) ; pipée de tabac, pupe di toubak ; fumer la pipe, fumer l’pupe, puper ; un fumeur de pipe, on fumeû à l’ pupe ; aspirer une bouchée à la pipe, satchî su s’ pupe, satchî su l’ kinau ; tenir la pipe en bouche en la mordillant, tèter s’ pupe ; tirer une bouffée de la pipe, satchî one bouchîye à s’ pupe ; culotter une pipe, pêrcer one pupe ; fabricant de pipe, pupî ; le tir à pipes, li tir aus pupes, li tir à pupes ; se fendre la pipe, rîre à disfaufiler sès botenîres, rîre à skèter sès-aburtales, rîre plin s’ vinte; (expr) ènn’ awè jusqu’à l’ pupe, en avoir jusqu’à la pipe, être gavé ; li sôcièté dès longuès pupes, la société des longues pipes, un ramassis de vauriens; (juron) nom d’une pipe !, nom dèzo !, nom d’ totute !, nom di chtoup !

 

C60

pipeau

nm (flûte) flûte (f); (appeau) apèle (f)

 

C60

pipeline

nm pipeline

 

C60

pipette

nf pipète

 

C60

pipier

nm pupî (f  puperèsse)

 

C60

pipistrelle

nf tchau-soris

 

C60

pipit

, pitpit, nm pipit des arbres, aulouwète dès prés (f), bèguène; pipit des champs, bèdouye (f), grosse bèguinète (f)

 

C60

piquage

nm picadje

 

C60

piquant

, ante adj (qui donne une sensation de piqûre) fèl (-e), pikant (-e) ; votre sauce est piquante, vosse sauce, èlle èst fèle ; un froid piquant, on frèd pikant, … piçant ; une odeur piquante, on gout pikant; (qui pique au vif) aspik, pikant (-e) ; cette femme est piquante, c’ è-st-one linwe d’ aspik; tenir des propos piquants, ièsse aspik, ièsse lawant (-e) ; « Â ! is ‘nn’ ont onk d’ achèvé, ç’ côp-ci ! », di-st-èle one qu’ èsteûve lawante. » (A. Laloux); (expr) li vraî, c’ èst come li bon pwève, ça èst mwints côps pikant, la vérité, c’est comme le bon poivre, c’est parfois piquant

 

C60

piquant

nm (excroissance dure et acérée) picot ; des piquants de chardons, dès picots d’ tchèrdons; (expr) il a dès tch’vias come dès picots d’ nièrson, il a des cheveux comme des piquants de hérisson,  cheveux raides

 

C60

pique

nf (hampe garnie d’une pointe en fer) pike ; ils se défendaient avec des piques, is s’ disfindin.n avou dès pikes; (parole ou allusion blessante) côp d’ linwe (m,), fion (m), lawe, pike ; faire une pique à qqn, foute one pike à one saquî, lawer one saquî, dîre dès fions; (expr) il a dès finès lèpes, il a de fines lèvres, il lance facilement des piques; (carte à jouer) paîle, pike ; on joue des piques, i toûne dès paîles ; le valet de pike, li valèt d’ pike, li pwârteû d’ sope, li puwant; (expr) ièsse foutu à l’ as’ di pike, être fichu à l’as de pique, être mal habillé; quand ç’ n’ èst nin dès pikes, c’ èst dès makes, quand ce ne sont pas des piques, ce sont des trèfles, quand ce n’est pas une chose qui ne va pas, c’est l’autre ; i va toûrner dès pikes, ce sont des piques qui vont être les cartes maîtresses, il va y avoir une dispute

 

C60

piqué

, ée adj (cousu par un point de piqûre) piké (ye) ; j’ai piqué votre manche, dj’ a piké vosse mantche; (marqué de petites taches de moisissure) èmîssè (, ènîssé) (-ye), piké (-ye) ; l’essuie-vaisselle est piqué (de moisissure), li drap d’ bagadje è-st-èmîssé ; (troué) viêrmolu (f  viêrmoleuwe) ; la chaise est piquée par les vers, li tchèyêre èst tote viêrmoleuwe; (un peu fou) djondu (f djondeuwe) ; il est un peu piqué, il è-st-one miète djondu ; (expr) il a tos sès bwès mins is n’ sont nin bin loyîs èchone, il a tous ses bois mais ils ne sont pas bien liés, il est piqué

 

C60

piquer

[v] (c-e) piker, (o) pikî, (e) ponde

 

G100

piquer

vt (entamer légèrement ou percer avec une pointe) piker ; piquer avec la fourchette, piker avou l’ fortchète ; piquer une photo au mur, mète one foto au meur; (faire une piqûre) on a dû piquer le chien, on-z-a d’vu piker l’ tchin; (expr) me dirais-tu bien quelle mouche le pique?, dîrîz bin ç’ qui lî prind ? ; (donner la sensation de piquer avec une pointe) piker ; être piqué par des orties, ièsse piké paus-ôrtîyes, … paus wârtîyes : cela pique au nez, ça pike à s’ nez; (piquer à la machine) piker à l’ machine; (en parlant d’un aiguillon d’insecte) èwyî (, inwyî), piker; il a été piqué par une guêpe, il a sti èwyî pa one wèspe; (en parole) hagnî, clawer, lawer, piker ; il doit toujours piquer qqn, i faut todi qu’ i pike one saquî; (voler) prinde, scroter, zwèper ; c’est lui qui me l’a piqué, c’ èst li qui m’ l’ a zwèpé; vi (descendre brusquement) piker ; et soudain, l’avion piqua, èt tot d’ on côp, gn-a l’ aviyon qu’ a piké ; (se) (être légèrement blessé par piqûre) elle s’est piquée en remettant son aiguille, èle s’ a piké tot r’mètant s’-t-èwîye; (se faire une piqûre) si piker, si fé one pikûre; (se vexer) elle se pique facilement, èlle èst rade chokéye; (prétendre avoir une qualité) il se pique d’être le meilleur, il a dins l’ bon qu’ il èst l’ mèyeû, il a dins l’ bone qu’ il èst l’ mèyeû

 

C60

piquet

nm pau, pikèt ; piquet de clôture, pikèt d’ cloture ; un piquet destiné à une haie, on pau d’ haye ; raide comme un piquet, rwèd come on pikèt; (loc) su pau su fotche, sur pieu sur fourche, rudimentairement, tant bien que mal ; ièsse di pikèt, être de piquet ; être planté comme un piquet, ièsse astamburné; (expr) il èst rwèd come on pikèt, il est raide comme un piquet; (jeu de cartes) pikèt ; jouer une partie de piquet, djouwer on cint d’ pikèt

 

C60

piquette

nf brouwèt d’ tchitches (m), bruwèt d’ tchitches (m), pichate di canari, lavasse

 

C60

piqueur

, euse n pikeû (-se) ; ouvrière qui pique à la machine) pikeûse; (contremaître de la voie à la SNCB, assistant du conducteur des travaux publics) pikeû

 

C60

piqûre

nf pikûre ; l’aiguille pour faire une piqûre, l’ èwîye po fé one pikûre ; une piqûre d’ insecte, one pikûre d’ insèke

 

C60

pirate

nm pirate

 

C60

pire

[adv] pîre

 

G100

pire

adj et nm pîre ; c’est bien pire, c’ èst bin pîre ; cela pourrait être pire, ça pôreûve ièsse pîre; (loc) au pîre aler, en mettant les choses au pire; (expr) li diâle n’ èst nin pîre qui li, le diable n’est pas pire que lui

 

C60

pirouette

[nf] (c) pirwitche, (e) pirwète

 

G100

pirouette

nf (tour que l’on fait sur soi-même, sur la pointe ou le talon d’un seul pied) pirwitche

 

C60

pirouetter

v fé dès pirwitches

 

C60

pis

[adv] (e-c) pés, (o-c) pîre

 

G100

pis

 nm pés ; une vache qui a du pis, one vatche qu’ a do pés; (expr) quand on vint d’ au lon, lès vatches ont todi dès gros pés, quand on vient de loin, les vaches ont toujours de gros pis, à beau mentir qui vient de loin

 

C60

pis

adj et nm pîre, pus pîre; « Li pus pîre, c’ èst s’ djalouserîye. » (Ed. Tillieux, Dins mès cayaus) ; il y a pis, i gn-a pîre (qui ça) ; le pis de tout, li pîre di tot ; c’est pis que jamais, c’ èst pîre qui todi ; cela pourrait être pis, ça pôreûve ièsse pîre ; faire pis que mieux, fé pîre qui mia ; plus on crie pis c’est, (au) pus ç’ qu’ on crîye, pîre èst-ce qui c’ èst; (loc) au pis aller, au pîre aler ; tant îs, tant pîre; (expr) c’ èst co pîre qu’ one brocale, c’est encore pis qu’une allumette, il monte comme une soupe au lait; i n’ saureûve aler pîre qui d’ truviès , il ne pourrait aller plus mal que de travers, nous sommes vraiment dans la dèche

 

C60

pis-aller

nm (expr) faute di bûre, on mougne do stofé, à défaut de beurre, on mange du fromage, c’est un pis-aller ; il a tcheû d’ on bwagne su on-aveûle, il est tombé d’un borgne sur un aveugle, ce n’est qu’un pis-aller

 

C60

pisciculture

nf alèvadje di pèchons (m) ; il s’occupe de pisciculture, il alève dès pèchons : la pisciculture ne paie pas, l’ alèvadje dès pèchons, ci n’ èst nin ça qu’ faît gangnî s’ vîye

 

C60

pissement

nm pichadje

 

C60

pissenlit

[nm] (o-c) pichoulit, (e) pihå-è-lét, (o-c) chicoréye [nf], (e) (såvadje) cécorêye [nf]

 

G100

pissenlit

nm chicoréye (f), florin d’ ôr, pichoulit ; aller cueillir des pissenlits pour les lapins, aler coude dès chicoréyes po lès robètes; (expr) nos-îrans mougnî lès chicoréyes paus racènes (iron), nous irons manger les pissenlits par les racines (quand nous serons morts)

 

C60

pisser

v pichî ; fé pipisse (enf) ; lèver l’ pate, lachî l’ aîwe ; action de pisser, pichadje (m) ; couvrir d’urine, dipichî ; pisser au lit, pichî è s’ lét ; pisser du sang, pichî do song; (expr) à l’ novèl an, l’ aîwe piche voltî, à la nouvelle année l’eau coule souvent, il pleut souvent; c’ èst come s’ on pichereûve è Moûse, c’est comme si on pissait dans la Meuse, cela ne sert à rien ; c’ èst come s’ on pichereûve dins one banse, c’est comme si on pissait dans une manne, id ; ci n’ èst nin li qu’ a pichî Moûse, ce n’est pas lui qui a pissé la Meuse, il n’est ni intelligent ni courageux; dji n’ piche nin conte ça, je ne pisse pas contre ça, je ne m’oppose pas à cela ; faut lèyi pichî l’ bèdot, c’ è-st-one bièsse qui piche longtimps, il faut laisser pisser le mouton, c’est une bête qui pisse longtemps, ne brusquons pas les choses ; il è-st-ossi sérieûs qu’ one pouye qui piche, il est aussi sérieux qu’une poule qui pisse, il paraît sérieux mais il ne l’est pas ; i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense que c’est lui qui a pissé la Meuse, il se croit sorti de la cuisse de Jupiter

 

C60

pisseur

nm pichaud (-e) ; (expr) sint Mèdaud, li grand pichaud, saint Médard le grand pisseur

 

C60

pissoir

nm pichelote (f)

 

C60

pissoter

v picheloter ; action de pissoter, pichelotadje (m)

 

C60

pissotière

nf pichelote

 

C60

pistache

nf pistache

 

C60

piste

nf (trace que laisse un animal) vôye, rote ; suivre une piste de gibier, sûre (li jibier) à l’ rote; (chemin) vôye ; suivre la piste, sûre li vôye ; tracer une piste (dans la neige), afroyî ; action de tracer la piste, afroyadje (m) ; celui qui trace la piste, afroyeû

 

C60

pistolet

nm (arme) pistolèt, révolvêr; (petit pain) mitchot, pistolèt

 

C60

piston

nm (pièce cylindrique) piston, sècrèt d’ pompe; un piston de moteur, on piston d’ moteûr; (pièce mobile d’instrument) piston ; un trombone à pistons, on trombone à pistons; (appui, protection) poûssant ; il y est arrivé grâce à des pistons, il î a arivé avou dès poûssants

 

C60

pistonner

v intrer ; c’est le directeur qui l’a pistonné, c’ èst l’ dîrècteûr què l’ a faît intrer; être pistonné, awè on poûssant

 

C60

pitance

nf (nourriture) amougnî

 

C60

pitchpin

nm pichpin’ ; « I gn-aveûve di totes les sôrtes: gros bachots qui n’ saurin.n ritoûrner, longueuwès naçales di pichpin’, po l’ pormwinrnâde di dîmègne. » (L. Maréchal)

 

C60

piteusement

adv minâbe ; elle était piteusement habillée, èlle èsteûve moussîye bin minâbe

 

C60

piteux

, euse adj migneûs (-e) ; c’est piteux ce que vous avez là fait, ci n’ èst nin fameûs ç’ qui v’s-avoz là faît; en piteux état, mau atèlé (-ye), mau èmantchî (-ye) ; (pitoyable) migneûs (-e), pitieûs (-e)

 

C60

pitié

[nf] avoir _ : (c) si fé mau d’ one saquî, (e) si fé må d’ ine saquî, (o) awè pitié ; v. s’apitoyer

 

G100

pitié

nf (attendrissement devant la souffrance d’autrui) ; pitié ; – Sègneûr, prends pitié de nous !, Sègneûr, pitié por nos ! ; ils éprouvent de la pitié envers ces gens-là, il ont bran.mint do keûr po cès djins-là ; ils n’ont pas de pitié, is n’ ont pont d’ keûr ; ils sont sans pitié, c’ èst dès sins keûr; j’en ai pitié, dji m’ è faît mau ; j’ai pitié de lui, dji m’ faî mau d’ li; (expr) faut ièsse sins keûr po-z-è fé ostant ! , il faut être sans pitié pour faire ça!; (sentiment de commisération accompagnée de mépris) pènitince, pitié; c’est pitié!, c’ è-st-one pitié! (c’est une chose triste) ; c’est une pitié de devoir conduire dans Namur à l’ heure de pointe, c’ è-st-one pènitince di d’vu mwinrner dins Nameur à l’ eûre dès sots

 

C60

piton

nm piton ; visser un piton au mur, vistrer on piton dins l’ meur

 

C60

pitoyable

adj (digne de pitié) pitieûs (-e) ; elle était pitoyable, èlle èsteûve tote pitieûse; (qui inspire une pitié méprisante) votre devoir est pitoyable, vosse divwêr èst minâbe

 

C60

pitre

nm bièsse (f), sindje, sot ; faire le pitre, fé l’ bièsse, fé l’ sindje, fé l’ sot

 

C60

pitrerie

nf chimagrawe, grimace, sindjerîye; avez-vous bientôt fini vos pitreries ?, avoz binrade faît avou totes vos grimaces ? ; faire des pitreries dans le dos des gens, fé dès chimagrawes padrî l’ dos dès djins

 

C60

pituite

nf avoir la pituite, awè l’ mirin.ne

 

C60

pivert

, pic-vert nm spwè

 

C60

pivoine

[nf] piyaune

 

G100

pivoine

nf piyaune ; des racines de pivoine, dès racènes di piyaune; (expr) awè on visadje come one piyaune, avoir une figure comme une pivoine, très rouge

 

C60

pivot

nm pivot; un pivot de montre, on pivot d’ monte

 

C60

pivoter

v toûrner su li-min.me ; il pivota sur ses talons, il a toûrné su sès talons; (faire pivoter une pierre sur elle-même), baudeler

 

C60

pizza

nf pizza

 

C60

placage

nm placadje

 

C60

placard

nm (armoire murale) camoussau, placârd ; là, il y a un placard, là, i gn-a one ârmwëre dins l’ meur; c’est le placard à balais, c’ èst l’ camoussau aus brouches; placard à vêtements, copinderîye (f); (affiche) afiche ; mettre des placards, coler d’s-afiches

 

C60

placarder

v coler d’s-afiches

 

C60

place

[nf] (o-c) place, (e) plèce

 

G100

place

nf (lieu public) place, batî ; la place de l’église, li place di l’ èglîje ; « Li mayeûr aveûveve faît mète on banc su l’ batî d’ au d’zeû. » (E. Gilliard); (partie d’un espace) place ; à la bonne place, à l’ bone place ; sa place est ici, si place èst véci ; c’est une bonne place, c’ è-st-one bone place ; faire place, fé place ; laisser en place, lèyî à place ; prendre la place, prinde li place ; remettre les affaires en place, rimète lès cayèts è (leû) place ; mettre en place, mète à place; (pièce d’habitation) place; (loc) à la place de, è l’ place di; (expr) i durereûve bin qu’ on-z-îreûve travayî à s’ place, il supporterait bien qu’on aille travailler à sa place ; il l’a fait à ma place, i l’ a faît è m’ place ; être à la place de, ièsse di; si j’étais à ta place, si dj’ sèreûve di vos; rester en place, dimèrer trankile; il ne restait pas en place, i n’ saveûve dimèrer trankile, i n’ fieûve pont d’ bin; (siège dans une salle de spectacle ou un véhicule) place ; il y a encore une place, i gn-a co one place ; une auto à cinq places, one vwèture à cink places ; nous vous prions de rejoindre votre place, nos pos priyans d’ è raler à vosse place; (espace libre) place ; avoir place, awè place ; à une place quelconque, one place ou l’ ôte ; nous avons essayé de gagner un peu de place, nos-avans sayî di r’gangnî one miète di place; (situation dans un ensemble) place, rang (m) tenir sa place, tinu s’ place, tinu s’ rang; à votre place, à vosse place ; avoir une belle place, awè one bèle place ; je voudrais te voir à ma place, dji t’ vôreûve bin veûy è m’ place; (expr) lès monsieûs èt lès couchèts tègnenut leû rang (iron), les seigneurs et les cochons tiennent leur rang (jeu de mots, rang – rang ; ran, soue) ; li tch’vau o stauve, li trôye o l’ ran, le cheval à l’étable, la truie à la porcherie, une place pour chaque chose et chaque chose à sa place; (réprimander) rimète è s’ place ; il faut toujours le remettre à sa place, i l’ faut todi r’mète è s’ place

 

C60

placé

, ée adj mètu (f mèteuwe) ; je suis bien mis pour le savoir, dji so bin mètu po l’ sawè ; c’est mal placé, c’ èst mau mètu

 

C60

placement

nm (investissement) placemint ; c’est un excellent placement, c’ è-st-on fwârt bon placemint

 

C60

placenta

nm (bétail) purûre (f)

 

C60

placer

v (mettre à une certaine place) mète ; je vais vous placer ici, dji m’ vos va mète véci ; placer un vase sur la table, mète on vâse dissu l’ tauve ; on les a placés l’un près de l’ autre, on l’s-a mètu dilé n-on l’ ôte; (investir) placer (dès caurs), mète dès caurs dins ; placer son argent en titres d’état, mète sès caurs dins dès rintes ; (se) (se mettre à une place) si mète ; se placer près de la fenêtre, si mète dilé l’ finièsse

 

C60

placeur

, euse n placeû (-se)

 

C60

plafond

[nm] plafond

 

G100

plafond

nm (surface supérieure) plafond ; se cogner la tête au plafond, pèter s’ tièsse au plafond; (loc) avoir une araignée au plafond, awè s’ baloûje qui grawîye co, avoir son hanneton qui tisonne encore; (expr) ça èst bas d’ plafond (iron), c’est bas de plafond (dit-on quand qqn doit baisser la tête pour passer); (maximum) c’est un plafond, on n’ saureûve awè d’pus ; c’est le prix plafond auquel vous pouvez le vendre, vos nè l’ ploz nin vinde pus tchêr; (fond plat) le plafond de la corniche, li d’zos dè l’ corniche

 

C60

plafonnage

nm plafonadje ; le plafonnage s’effrite, gn-a l’ plafonadje qui s’ sicaye

 

C60

plafonner

v (garnir un plafond en plâtre) plafoner, plaker, plaustri

 

C60

plafonneur

nm plafoneû, plaustreû, plaustricheû ; être plafonneur de métier, fé l’ mèstî d’ plafoneû; (outil de plafonneur) une cuvelle de plafonneur, one tine di plaustreû ; une truelle de plafonneur, one planerèce ; un lissoir, on listia; (expr) vosse pa èst plafoneû ?, votre père est-il plafonneur ? (demande-t-on à qqn qui met beaucoup de beurre sur son pain)

 

C60

plafonnier

nm lampe (f) ; le plafonnier du vestibule, li lampe do colidôr

 

C60

plage

nf plâje

 

C60

plagiaire

n copieû (se)

 

C60

plagiat

nm copiadje

 

C60

plagier

v copyî

 

C60

plaider

v causer po, causer conte, plaîtyî, plaîdî ; l’avocat qui plaidait, l’ avocat qui plaîdeûve ; l’avocat qui plaide en faveur de qqn, l’ avocat qui disfind one saquî ; il a plaidé en sa faveur, il a causé por li

 

C60

plaidoirie

nf spitch (m) (iron) ; quand il eut terminé sa plaidoirie, quand il a ieû tot faît d’ causer, .. faît si spitch

 

C60

plaie

nf plaîye, plauke ; avoir des plaies, awè dès plaîyes ; appliquer sur la plaie, mète dissus l’ plaîye; (expr) faut bin qu’ on lètche si plaîye, il n’y a plus qu’à lécher sa plaie, qu’à se résigner ; retourner le couteau dans la plaie, causer d’ one cwade dins l’ maujone d’ on pindu; (chose ou personne insupportable) awè one bèle plauke, avoir une belle plaie, subir une épreuve terrible ; quelle plaie, cette fille !, ci bauchèle-là, quéne èplausse !, quelle emplâtre !

 

C60

plain

, plaine adj toutes les pièces sont de plain-pied, totes lès places sont-st-à l’ valéye ; je suis de plain-pied avec lui, nos-èstans tos lès deûs su l’ min.me pîd

 

C60

plaindre

v plinde ; je plains, dji plind ; nous plaignons, nos plindans ; ils plaignent, is plindenut ; je plaignais, dji plindeûve ; nous plaignions, nos plindin.n ; vous plaigniez, vos plindîz ; ils plaignaient, is plindin.n ; je plaindrai, dji plindrè ; nous plaindrons, nos plindrans; ils plaindront, is plindront; je plaindrais, dji plindreûve ; nous plaindrions, nos plindrin.n ; que je plaigne, qui dj’ plinde ; que nous plaignions, qui nos plindanche ; qu’ ils plaignent, qu’ is plindenuche ; que je plaignisse, qui dj’ plindiche, que nous plaignîmes, qui nos plindinche ; que vous plaignîtes, qui vos plindîche ; je vous plains, dji vos plin ; être à plaindre, ièsse à plinde ; se faire plaindre, si fé plinde ; plaindre l’argent que l’on dépense, si fé mau d’ sès caurs; (expr) on plind todi aus-ôtes si wêre di boneûr qu’ il ont, on jalouse toujours le bonheur des autres, si petit soit-il ; on n’ lî a sûr nin plindu l’ bûre !, on lui a mis du beurre au-delà de ses besoins ; on n’ gangne rin à s’ plinde èt co mwins’ à s’ vanter, on ne gagne rien à se plaindre et encore moins à se vanter ; (se) si plinde ; on ne devrait jamais se plaindre, on n’ si duvreûve jamaîs plinde; (expr) li cinsî qui s tchaufe au mwès d’ janvî a twârt di s’ plinde, le fermier qui se chauffe pendant le mois de janvier a tort de se plaindre (car un janvier froid favorise les récoltes) ; on n’ gangne rin à s’ plinde èt co mwins’ à s’ vanter, on ne gagne rien à se plaindre et encore moins à se vanter ; on-z-aureûve twârt di s’ plinde, on aurait tort de se plaindre, ça pourrait aller plus mal ; quand on s’ a tot plindu, on-z-a co sovint faît plaîji aus-ôtes, quand on a terminé de se plaindre, on s’ aperçoit que bien souvent, on a encore fait plaisir aux autres ; ti t’ plins èt t’ ès fin craus, tu te plains et tu es un gros pourri, sans raison; personne qui se plaint facilement, plindaud (-e)

 

C60

plaindre (se)

[v] (e-c) si plinde, (o) s’ plinde ; v. se lamenter

 

G100

plaine

nf plin.ne, stindéye ; la plaine des manœuvres, li plin.ne dès maneûves ; devant, c’était une grande plaine, pa-d’vant, c’ èsteûve one grande sitindéye

 

C60

plainte

nf (expression de mécontentement) plinte ; il y a eu une plainte, i gn-a ieû one plinte ; adresser une plainte à, si plinde à ; quel est le sujet de la plainte ?, poqwè s’ ont-is plindu ?; (expression de la douleur) dilamintadje (m), djèmichadje (m) ; ce n’était que plaintes, ci n’ èsteûve qui dès d’lamintadjes

 

C60

plaintif

, ive adj pîlaud (-e), plindaud (-e) ; avec sa petite voix plaintive, avou s’ pitite pîlaude vwès

 

C60

plaire

v (plaire à) plaîre, tchaîr è l’ ouy da ; je plais, dji plaî ; il plaît, i plaît ; nous plaisons, nos plaîjans ; vous plaisez, vos plaîjoz ; ils plaisent, is plaîjenut ; il plaisait, i plaîjeûve ; il plaira, i plaîrè ; il plairait, i plaîreûve ; qu’il plaise, qu’ i plaîje ; qu’il plût, qu’ i plaîjiche ; plaisant, plaîjant ; plu, plaît ; il m’a plu tout de suite, i m’ a tot d’ sûte tchèyu è l’ ouy, cela m’ a bien plu, ça m’ a bin plaît ; plaise à Dieu qu’il en soit ainsi, plaî-st-à Diè qui ç’ fuche come ça, plaî-st-à Dju, pôreûve valu ; elle cherche à plaire, èle saye di plaîre; (être agréable) aler ; cela vous plaît ainsi ?, ça vos va insi ? ; ça ne me plaît pas (qu’on agisse ainsi), ça n’ mi va nin (qu’ on faîye ça) ; ça ne me plaît pas (cette nourriture), ça n’ mi chone nin bon, ça n’ mi plaît nin ; il ne fait que ce qui lui plaît, i n’ faît qui ç’ qu’ i vout bin; faites comme il vous plaira, fioz come vos-avoz l’ idéye; (loc) s’il vous plaît, s’ i vos plaît ; plaît-il ?, s’ i vos plaît ? ; (expr) ci n’ èst nin l’ bia qu’ èst bia, c’ èst ç’ qui plaît, ce n’est pas le beau qui est beau, c’est ce qui plaît; i n faut wêre di chôse po plaîre èt co mwins’ po displaîre, il faut peu de chose pour plaire et encore moins pour déplaire ; i n’ faît nin aujîy continter l’ diâle èt s’ bèle-mére, il n’est pas facile de contenter le diable et sa belle-mère, tout le monde ; (se) si plaîre ; je me plais bien avec eux, dji m’ plaî bin avou zèls ; ils se plaisent l’un l’autre, is s’ vèyenut voltî n-on l’ ôte ; je m’y étais bien plue, dji m’ î aveûve bin plaît ; (expr) si plaîre ostant qu’ on pèchon dins one djaube di strin, se plaire autant qu’un poisson dans une gerbe de paille, ne pas se plaire

 

C60

plaisant

, ante adj (agréable) plaîjant (-e) ; c’est une femme plaisante, c’ è-st-one plaîjante feume; (engageant) ce n’est pas plaisant, ci n’ èst nin gaîy ; (drôle) écoutez ceci, c’est une histoire plaisante !, choûtez çoci, c’ è-st-one istwêre qui v’s-alez rîre !

 

C60

plaisanter

[v] baleter,  couyoner, (e) taper ‘ne couyonåde

 

G100

plaisanter

v couyoner, fé aler, rîre ; il plaisante à propos de tout, i rît avou tot ; je dis cela pour plaisanter, dji di ça po v’  couyoner,  po v’ fé aler, po rîre ; je ne plaisante pas, dji n’ di nin ça po rîre, dji n’ di nin avou ça ; vous plaisantez ?, v’loz rîre, dandjeureû ?

 

C60

plaisanterie

[nf] (o-c) couyonâde, (e) couyonåde, (o-c) praute, (e) riyote(rèye), baletèdje [nm]

 

G100

plaisanterie

nf (propos destiné à faire rire) bièstrîye, carabistouye, caribôdin.ne, colibète, couyonâde, crakerîye, faflûte, po rîre ; (loc) praute, riséye ; c’est une plaisanterie, c’ è-st-one bièstrîye, c’ è-st-one riséye, c’ èst po rîre ; il n’entend pas la plaisanterie, i n’ ètind nin l’ couyonâde, i n’ ètind nin l’ riséye; (loc) par plaisanterie, po rîre; (expr) i n’ rît qu’ quand i s’ brûle èt i n’ si tchaufe jamaîs, il ne rit que lorsqu’il se brûle et il ne se chauffe jamais, il ne comprend pas la plaisanterie

 

C60

plaisantin

nm boureû d’ crakes, crakeû

 

C60

plaisir

[nm] (c) plaîji, (o) pléji, (e) plêsîr, (o) bon timps

 

G100

plaisir

nm plaîji ; avoir du plaisir, awè do plaîji ; beaucoup de plaisir, bran.mint do plaîji ; il faut faire durer le plaisir, i faut fé durer l’ plaîji ; elle a essayé de vous faire plaisir, èlle a sayî d’ vos fé plaîji ; ressentir un plaisir physique, awè bon; (expr) c’ èst plaîji d’ li, c’est plaisir de lui, c’est un plaisir de parler (ou de travailler) avec lui ; on crwèt todi voltî ci qui vos faît plaîji, on aime à croire ce qui fait plaisir ; à cinkante ans, i faut rabotener ses culotes et douviè s’ keûr, à cinquante ans, il faut reboutonner son pantalon et ouvrir son cœur, remplacer les plaisir charnels par les joies du cœur; (loc) à plaisir ; il y en a à plaisir, i gn-a ostant qu’ on vout; i gn-a à chipe chovéye,à dike èt daye,à târlarigo ; il répondait à plaisir, i purdeûve si plaîji à rèsponde ; il complique les choses à plaisir, il in.me bin d’ fé l’ leup pus gros qu’ il èst; au plaisir !, jusqu’ à li p’tite dicauce!

 

C60

plan

[nm] 1 (dessin) plan

2 (surface plane) (c) plane [nf], (e) planeûre [nf]

 

G100

plan

, plane adj plan (-e) ; une ferrure complètement plane, one fèrûre tot-à faît plane ; sur un terrain plan, su l’ plat ; rendre plan, aplanir, asplani ; action de rendre plan, aplanichadje (m)

 

C60

plan

nm (représentation en projection horizontale) plan ; tracer des plans, fé dès plans ; lever un plan, lèver on plan ; le plan d’une maison, li plan d’ one maujone ; qui lève des plans, on lèveû d’ plans; (projet élaboré) plan; (expr) ça n’ a pont d’ bon plan, cela n’a pas de bon plan, il ne sait faire que des méchancetés ; tirer s’ plan, se tirer d’affaire, se débrouiller ; tirer on plan po-z-è rèche (monter on plan), tirer un plan pour en sortir, échafauder un plan pour en sortir; (loc) laisser en plan, planter là ; ils ont tout laissé en plan, il ont tot planté là; « Is tapenut la hatch èt match èt vo-lès-là tos lès trwès autoû d’ mi. » (E. Gillain)

 

C60

planaire

nm plat-viêr

 

C60

planche

[nf] plantche

 

G100

planche

nf plantche ; première ou dernière planche non écorcée d’un tronc, dosse, rilafe ; planche étroite (comprises entre la « dosse » et les planches les plus larges, flache ; planche à repasser, plantche à ristinde; (expr) èwoù-ce qui l’ têre a stî ralonguîye avou dès plantches, là où la terre a été allongée avec des planches, très loin d’ici ; gn-a do pwin su l’ plantche, il y a du pain sur la planche ; si mète dissus l’ plantche, se mettre sur la planche, se ruiner, si mète dissus li strin; (natation) faire la planche, fé l’ plantche

 

C60

planchéier

v plantchener ; action de planchéier, plantchenadje (m)

 

C60

plancher

[nm] plantchî

 

G100

plancher

nm plantchî ; mettre le plancher en couleur, mète è coleûr li plantchî; mettre un plancher de chêne, mète on plantchî d’ tchin.ne; (expr) débarrassez-moi le plancher!, foutoz-me li camp di-d-ci !

 

C60

planchette

nf plantchète

 

C60

plane

nf plane, coutia à deûs mwins (m)

 

C60

planer

v (aplanir) planer ; planer une planche, planer one plantche; (oiseau) fé l’Sint-Esprit, fé l’ mouchèt ; l’alouette plane sur les champs, l’ aulouwète faît l’ Sint-Esprit su lès campagnes; (dominer par la pensée) il plane au-dessus de tout ça, il è-st-au-d’zeû d’ tot ça

 

C60

planète

nf planète

 

C60

planeur

nm (ouvrier qui plane) planeû; (avion sans moteur) planeû

 

C60

planifier

v arindjî, plani

 

C60

planisphère

nm cârte do monde

 

C60

planque

nf catchète

 

C60

planquer

v catchî ; (se) si catchî

 

C60

plant

nm (végétal destiné à être repiqué) plante (f) ; j’ai trié mes plants, dj’ a rèlî m’ plante ; il a mis quelques plants de tomate, il a mètu saquants plantes di tomate ; voulez-vous quelques plants de fraisier ?, v’loz saquants plantes di fréjî ? ; (ensemble de végétaux de même espèce plantés dans un même terrain ; le terrain ainsi planté) plantis’

 

C60

plantain

nm linwe-di-pourcia (f), plantin

 

C60

plantation

nf (action de planter) plantadje (m); (terrain) plantis’ (m) ; une plantation de sapin, on plantis’ di sapins

 

C60

plante

[nf] plante

 

G100

plante

nf (végétal) plante; (plante du pied) plat do pîd (m)

 

C60

planter

[v] planter

 

G100

planter

v planter; action de planter, plantadje (m) ; planter à nouveau, riplanter ; action de planter à nouveau, riplantadje (m) (NB « planter » s’ emploie généralement avec la préposition « aus » : planter des pommes de terre, planter aus canadas, planter des betteraves, planter aus bétrâles, planter des sapins, planter aus sapins; (abandonner) planter là, lèyî là

 

C60

planteur

, euse n (personne qui plante) planteû (-se) ; des planteurs de pommes de terre, dès planteûs d’ canadas

 

C60

planteuse

nf machine po planter

 

C60

plantigrade

nm plantigrâde ; marcher à la façon des plantigrades, roter à plats pîds

 

C60

plantoir

nm plantwè

 

C60

planton

nm (soldat) planton; (situation de celui qui attend debout) être de planton, ièsse di pikèt

 

C60

plantureux

, euse adj faire un repas plantureux, fè on din.ner d’ curés (faire un dîner de prêtres), fé on din.ner d’ adôrâcion (faire un dîner d’adoration) ; c’est une femme plantureuse, c’ è-st-one comére qui s’ pwate bin ; elle a une poitrine plantureuse, èlle a on stomak come on pupite di notaîre ; elle a un derrière plantureux, èlle a on cu d’ costri

 

C60

plaque

nf (objet rigide peu épais) une plaque de chariot, one plake di tchaur ; une plaque de rue, one plake di reuwe ; une plaque de cheminée, one take di tch’minéye; une plaque d’égout, one take d’ ègout ; plaque de fermeture d’un conduit d’évacuation, grènouliére; (plaque portant une inscription) plake ; une plaque de voiture, one plake d’ auto; (tache) plake ; une plaque d’egzéma, one plake d’ ègzéma ; des plaques de verglas, dè l’ glace pa plakes; (loc) être à côté de la plaque, ièsse foû vôye; (technique) plaque tournante, toûrnante plake

 

C60

plaquer

v (appliquer fortement contre qqch) plaker; (abandonner) lèyî là, lèyî tchaîr ; il l’a plaquée, i l’ a lèyî là

 

C60

plaquette

nf (petite plaque) plakète

 

C60

plaqueur

, euse n plakeû (-se)

 

C60

plastic

nm plastik

 

C60

plasticine

nf aurzîye ; « Nos-avin.n riçû one bole d’ aurzîye. I l’ faleûve ramoli, adon l’ rôler po-z-è fé dès p’tits boudins. » (H. Matterne)

 

C60

plastifier

v plastifyî, ricouviè d’ plastik

 

C60

plastique

nm plastike (f) ; c’est flexible comme du plastique, ça s’ laît aler come dè l’plastike; adj terre plastique, dièle ; terre plastique grasse, crausse dièle

 

C60

plastron

nm (partie de vêtement) plastron, bavète (f)

 

C60

plastronner

v (protéger par un plastron) mète one bavète; (parader) fé l’ cok, si palanter

 

C60

plat

[nm] plat

 

G100

plat

, plate, adj plat (-e) ; une pierre plate, one plate pîre ; des clous à tête plate, dès claus à plate tièsse ; des souliers plats, dès plats solés ; avoir les pieds plats, awè dès plats pîds ; en pays plat, è plat payis ; en terrain plat, è plat tèrin; (loc) à plat; le pneu est à plat, li pneû èst disgonflé ; mettez-le à plat !, mètoz-le à plat ! ; je suis à plat (, sans force), dji so djus ; à plat ventre, coûtchî su s’ vinte, à pansète ; de l’eau plate, di l’ aîwe ; (expr) fé l’ plat-pîd, faire le pied plat, faire des bassesses ; i l’ a stauré plat come one rin.ne, il l’a étendu plat comme une rainette ; i l’ a stauré plat come one figue, plat conte one flate, il l’a étendu plat comme une figue,  comme une bouse de vache ; lès caurs sont faîts ronds po rôler èt plats po l’s-ètassî, les pièces de monnaie ont été faites rondes pour rouler et plates pour être entassées, il faut savoir se servir de l’ argent à bon escient; (noms composés existant en wallon) plate-binde, plate-bande ; plate-bûse, poêle-cuisinière ; plate cwasse, plate côte (morceau de bœuf) ; plate mosse, plate moule, huître ; fé l’ plate panse, fé l’ plat pîd, faire des bassesses ; plat vèra, targette

 

C60

plat

nm (la partie plate de qqch) le plat du pied, li plat do pîd; (loc) battre du plat, bate do plat, rablader, rablaguer; (récipient) plat ; un plat d’étain, on plat di stin ; manger à même le plat, mougnî au plat ; contenu d’un plat, platenéye (f) ; un plat de chou, one platenéye di djote; (expr) dj’ a lèyî l’ apétit au fond do plat, j’ai laissé l’appétit au fond du plat, j’ai encore faim; mettre les petits plats dans les grands, mète lès cossins su lès chames, mettre les coussins sur les sièges (pour faire honneur à celui qu’on reçoit); (mets) plat ; petits plats variés, miscoterîyes (f pl) ; « Lès feumes aprèstin.n totes sôtes di miscoterîyes. » (E. Gilliard) ; plats peu consistants, tchîyerîyes (f pl) ; c’est mon plat préféré, c’ èst ç’ qui dj’ in.me li mia, c’ èst ç’ qui dj’ mougne li pus voltî ; il en fait tout un plat, i faît tote one afaîre avou ça; (loc) des œufs sur le plat, dès-ous cûts dins l’ paîle; en faire tout un plat, è fé tote one afaîre; (expr) la vengeance est un plat qui se mange froid, dji v’ raurè bin sins couru (, je vous rattraperai bien sans courir)

 

C60

plat, e

[adj] plat, e

 

G100

platane

[nm] (o-c) plane, (e) plène (ou érable champêtre)

 

G100

platane

nm plane ; lieu planté de platanes, planwè

 

C60

plateau

[nm] (plat) (o-c) platia, (e) platê

 

G100

plateau

nm (support plat) platia ; servir sur un plateau, sièrvu su on platia ; plateau pour la collecte à l’église, platia, scwèle (f); (expr) i l’ aurè su s’ platia, il l’aura sur son plateau, on lui dira ses quatre vérités; (étendue plate mais en élévation) platia; il habite sur le plateau, i d’ meûre su l’ platia

 

C60

plate-bande

nf plate-binde

 

C60

platée

nf (contenu d’un plat) platenéye ; une platée de pommes de terre, one platenéye di canadas

 

C60

plate-forme

nf plate-fôrme

 

C60

platement

adv platemint, platèzak ; il lui a dit platement, i lî a dit platèzak

 

C60

plâtrage

nm plâtradje, plaustradje, plaustrichadje

 

C60

plâtras

nm bokèt d’ plafonadje

 

C60

plâtre

[nm] (o-c) plâte, (e) plåte

 

G100

plâtre

nm plâte; celui qui met le plâtre, plâtreû; enduire de plâtre de manière uniforme sur un mur, talocher ; la planche pour ce faire, li taloche

 

C60

plâtrer

v (mettre dans le plâtre) plâtrer ; plâtrer une jambe, plâtrer one djambe ; plâtrer à nouveau, riplâtrer

 

C60

plausible

adj c’est plausible, ça s’ pout bin, ça tint l’ vôye, ça tint d’ assène

 

C60

plein

, pleine adj (qui contient toute la quantité possible) plin (f  plin.ne) ; les bouteilles pleines, lès botèyes plin.nes ; un verre plein, on vêre plin, on vêre rimpli à bwârd ; à moitié pleine, à mitan plin.ne ; plein à craquer, bôké (-ye), bôkyî (-ye), oupé (-ye); « dès banses oupéyes di totès dinréyes di totes sôtes » (E. Gilliard) ; plein à ras bord de liquide, à stritche ; la pleine lune, li plin.ne leune, li plin.ne lune, li deure lune ; avoir les poches pleines d’argent, awè dès caurs plin sès potches ; il a tout plein d’ amis, il a one masse di soçons ; ce qu’il faudrait, c’est le plein emploi, ci qu’ faureûve, c’est d’ l’ ovradje po tot l’ monde; (ivre) plin ; il est encore plein, il èst co todi plin; (femelle en gestation) une vache pleine, one vatche plin.ne; (loc) à temps plein, à temps plin ; à plein tube, di tos sès pus rade ; en plein : en plein air, à l’ uch ; en plein jour, plin djoû plin.ne eûre ; en pleine nuit, dè l’ nût ; être en pleine santé, ièsse à plin.ne santé ; en plein milieu, à plin mitan ; en pleine rue, dins l’ reuwe ; en plein soleil, à plin solia ; en plein visage, à plin visadje ; il a été réveillé en plein sommeil, il a stî rèwèyî qu’ i dwârmeûve ; en plein sur la maison, jusse su l’ maujone; en avoir plein le dos, ènn’ awè plin sès guètes ; être plein aux as, ièsse pêrcé ritche; (expr) à l’ deure leune, i faut planter lès canadas, lès manje-touts èt lès pwès, il faut planter les pommes de terre, les haricots et les pois à pleine lune ; awè on visadje conte plin.ne lune, avoir un visage comme pleine lune, plein de santé; c’ è-st-on satch sins cu, i n’ èst jamaîs trop plin (iron), c’est un sac sans fond, il n’est jamais rempli, c’est un fameux mangeur ; ci qu’ èst plin n’ èst nin plindu, ce qui est plein n’est pas plaint,  n’est pas chichement mesuré; on vèt todi quand dj’ so plin èt jamaîs quand dj’ a swè (iron), on voit toujours quand je suis plein (ivre) et jamais quand j’ai soif ; ièsse plin come on-ou, être plein comme un œuf; (qui contient autant de personnes que possible) plin, rimpli (f rimplîye) ; tous les cafés étaient pleins, tos lès cabarèts èstin.n plins; (qui a sa plus grande force) de son plein droit, come i vout ; il donne pleine satisfaction, i n’ saureûve fé mia, on-z-èst fwârt contint d’ li ; il y est venu de son plein gré , il î a v’nu sins qu’ on lî d’mande; (plein de) c’était plein de fleurs, c’ èsteûve rimpli d’ fleûrs ; ses yeux étaient pleins de larmes, sès-ouys èstin.n tot frèchs ; j’ai vu plein d’ affaires, dj’ a vèyu tot plin dès-afaîres ; il y avait plein de gens, i gn-aveûve tot plin dès djins, gn-aveûve one masse di djins; (loc) en plein, à plin ; en plein milieu de l’après-midi, à plin mitan d’ l’ après-non.ne

 

C60

plein

nm plin ; faire le plein, fé l’ plin ; la lune est en son plein, li lune èst dins s’ plin

 

C60

plein, e

[adj] (c) plin, in.ne, (o) plin, ène, (e) plin, plinte

 

G100

pleinement

adv tot-à faît ; il est pleinement rétabli, il èst tot-à faît r’mètu ; nous ne sommes pas pleinement contents, nos n’ èstans nin t’t-àfaît binaujes

 

C60

pleur

nm (action de pleurer) brèyadje ; verser des pleurs, braîre; fondre en pleurs, si mète à braîre; sécher ses pleurs, richoûrbu sès-ouys, rissuwer sès-ouys ; les pleurs des enfants, li brèyadje dès-èfants

 

C60

pleurard

, arde adj brèyaud (-e), tchoûlaud (-e)

 

C60

pleurer

[v] tchoûler, (c) braîre, (o) brére, (e) plorer

 

G100

pleurer

v braîre ; action de pleurer, brèyadje (m) ; être sur le point de pleurer, ièsse près’ à braîre ; avoir une crise de larmes, fé one braîrîye ; pleurer à chaudes larmes, tchoûler, tchûler; action de pleurer à chaudes larmes, tchoûladje (m), tchûladje (m) ; se retenir de pleurer, si rastinu d’ braîre; (loc) c’est à pleurer, c’ è-st-à braîre, on braîreûve bin ; pleurer toutes les larmes de son corps, si braîre tot foû ; « Èle sét d’djà bin qu’ èle si va co braîre tot foû dimwin à l’ ètèremint. » (A. Henin); (expr) braîre come on-èfant , pleurer comme un enfant ; braîre come on via, pleurer comme un veau ; fé s’ bènitî, faire son bénitier, pleurer en avançant la lèvre inférieure ; gn-a pont d’ avance à braîre èt co mwins’ à s’ disbautchî, cela ne sert à rien de pleurer et encore moins de se décourager ; i braît come i piche, il pleure comme il urine,  facilement ; on n’ lî a lèyî qu’ sès-ouys po braîre, on ne lui a laissé que les yeux pour pleurer, il est entièrement démuni ; vaut mia rîre qui braîre, li chinéye èst pus bèle, il vaut mieux rire que pleurer, la grimace est plus belle ; tchoûler come one Madelin.ne, pleurer comme une Madeleine ; vaut mia rîre dins one grègne qui d’ braîre dins on tchèstia, il vaut mieux rire dans une grange que de pleurer dans un château; pleurer sur, si dilaminter; pleurer après qqch, djaîryî après one saqwè

 

C60

pleurésie

nf pleûrésîye

 

C60

pleureur

, euse adj (qui pleure facilement) tchoûlaud (-e), tchûlaud (-e)

 

C60

pleurnichard

, arde adj brèyaud (-e), plindaud (-e)

 

C60

pleurnicher

[v] tchoûler, pîler

 

G100

pleurnicher

v braîre, djèmeter, somadjî, brèyoter

 

C60

pleurnicherie

nf brèyotadje (m), brèyoterîye

 

C60

pleutre

nm couyon (-e)

 

C60

pleuvasser

, pleuviner, pleuvoter v goter, gotiner, plouveter, plouviner, tchaîr dès gotes ; il pleuvasse, i tchaît dès gotes, i gotine, i plouvetéye ; pleuvoir d’une pluie fine et à peine perceptible, mosiner; bruiner, brwiner

 

C60

pleuvoir

[v] ploûre, (o) pieûre

 

G100

pleuvoir

v ploûre ; il pleut, i ploût ; il pleuvait, i plouveûve; il pleuvra, i ploûrè ; il pleuvrait, i ploûreûve ; qu’il pleuve, qu’ i plouve ; qu’il plût, qu’ i plouviche; pleuvant, plouvant; plu, ploû; action de pleuvoir, plouvadje (m) ; pleuvoir à nouveau, riploûre ; action de pleuvoir à nouveau, riplouvadje (m); commencer à pleuvoir ou pleuvoir légèrement, plouveter, plo(u)viner, goter,  gotiner, tchaîr dès gotes ; action de pleuvoir légèrement, plo(u)vinadje (m), gotadje (m), gotinadje (m) ; pleuvoir, bruiner finement, mosiner ; pleuvoir à verse, drachî; pleuvoir abondamment, ploûre à make, … à r’laye (dès bouks), ploûre à tot spiyî, è r’lin.ner, rilater, tchaîr, vûdî ; «Ci n’ èst nin ploûre qu’ i fieûve. C’ èst vûdî.» (J. Selvais); pleuvoir à seaux, ploûre à sayas, tchair dè l’ rabat-djôye ; pleuvoir à grosses gouttes, ploûre à gros bouyons ; cesser de pleuvoir, djoker, lachî, lauker; (expr) djoke-tu, ti vas fé ploûre! (iron), cesse de chanter, tu vas faire pleuvoir ! ; il a bran.mint ploû dispû adon, il a beaucoup plu depuis lors, il y a longtemps de cela ; il a ploû su nos rôyes, il a plu sur nos sillons, nous avons échoué; i n’ a nin co ploû tot ç’ qui dwèt ploûre, il n’a pas encore fini de pleuvoir, il pleuvra encore ; i ploût do bûre èt do fromadje, il pleut du beurre et du fromage, c’est une pluie bienfaisante ; ploûre come s’ on l’ dinereûve po rin, pleuvoir comme si on le donnait pour rien, pleuvoir abondamment; por mi, i va tchaîr dès djon.nes di tchèt (iron), pour moi, il va tomber des chatons, (dit-on quand le ciel est très chargé) ; quand il aurè ploû one miète, i ploûrè pus aujîyemint, quand il aura plu un peu, il pleuvra plus facilement (phrase que l’on dit après une longue période de sécheresse); quand i n’ ploût nin, i gote, quand il ne pleut pas, il goutte, quand on n’a pas un gros lot, on en a un petit ; quand i ploût su l’ curé, i gote dissus l’ maurlî, quand il pleut sur le curé, il goutte sur le marguillier, quand le patron reçoit de l’argent, les ouvriers en reçoivent les bénéfices ; quand l’ foûr s’ èlève, c’ èst po ploûre, quand le foin s’élève, c’est qu’il va pleuvoir ; s’ i n’ ploût nin à Fleûru, i ploûrè à Auvelès, s’il ne pleut pas à Fleurus (le dimanche de Pâques), il pleuvra à Auvelais (le lundi de Pâques) dit-on, dans cette région, à la cavalcade parce qu’il pleut toujours, soit le dimanche, soit le lundi; s’ il a ploû à Fleûru, i n’ ploûrè nin à Auvelès, s’il a plu à Fleurus, il ne pleuvra pas à Auvelais

 

C60

plexus

nm plexus solaire, fossète do stomak

 

C60

pli

nm (partie repliée en double d’une matière souple) crètia, pli ; faire des plis à un vêtement, crèteler, fé dès crètias, fé dès plis ; action de faire des plis, crèteladje (m), plissadje (m) ; refaire un pli au fer à repasser, ricrèsser; (marque qui reste à ce qui a été plié) pli ; faire le pli d’un pantalon, ristinde lès plis d’ one culote; (faux pli) vôtion, (faus) pli ; (habitude) prendre le pli, s’accoutumer, prinde li pli ; prendre un bon pli, de bonnes habitudes, prinde on bon pli ; prendre un mauvais pli, de mauvaises habitudes, prinde on mwaîs pli; (expr) si vinte ni faît pont d’ pli, son ventre ne fait pas de pli, son ventre est bien rebondi, il vit bien ; ça ne fait pas un pli, ça n’ faît nin on pli ; on a vite pris un mauvais pli, on-z-a rade pris on mwaîs pli, one mwaije abitude; (levée aux cartes) pli ; le dernier pli, li daîrin pli ; assurer le pli, assûrer l’ pli : ne faire aucun pli, ièsse dobe ; gagner tous les plis, fé capot’ ; (loc) sous pli, dins one envèlope; mise en plis, mîse en plis

 

C60

pliable

adj qu’ on sét plèyî (, ployî), qui plôye aujîyemint

 

C60

pliage

nm plèyadje

 

C60

pliant

, ante adj un mètre pliant, on mète qui s’ ripléye (, qui s’ riplôye)

 

C60

pliant

nm plèyant ; le pliant du coude, li plèyant do coûtiron

 

C60

plie

nf baudje, plat-pèchon (m), playis’ (nm)

 

C60

pliement

nm pléyemint (, plôyemint) ; pliement accentué, copléyemint

 

C60

plier

[v] ployî, (c) plèyî, ployî

 

G100

plier

vt plèyî, ployî ; je plie, dji pléye, dji plôye ; il plie, i pléye, i plôye ; nous plions, nos plèyans, nos ployans ; vous pliez, vos plèyoz, vos ployîz ; ils plient, is pléyenut, si plôyenut ; il pliait, i plèyeûve, i ployeûve ; nous pliions, nos plèyin.n, nos ployin.n ; il pliera, i pléyerè, i plôyerè ; il plierait, i pléyereûve, i plôyereûve ; qu’ il plie, qu’ i pléye, qu’ i plôye ; qu’ il pliât, qu’ i plèyiche, qu’ i ployiche ; pliant, plèyant, ployant ; plié, plèyî, ployî ; (à remarquer que lorsque le radical se termine par un « e » muet, le « plè » devient «plé » et le «plo» devient «plô »); action de plier, plèyadje (m), ployadje (m) ; se plier en tous sens, si coplèyî ; action de se plier en tous sens, coplèyadje (m) ; plier à nouveau, riplèyî, riployî; plier la tente, riployî l’ tente; plier les genoux, plèyî sès gngnos; il faut plier devant lui, i faut plèyî pa d’vant li; (loc) plèyî l’ djambe, plier la jambe, s’asseoir ; plèyî bagadje, plier bagage; vi plèyî, ployî ; avec lui, il faut toujours plier, avou li, faut todi ployî; (expr) i faut mwints côps ployî èwoù-ce qu’ on n’ si vleûve nin abachî, il faut souvent plier là où on ne voulait pas s’ abaisser, il faut plier l’échine

 

C60

plieur

, euse n plèyeû (-se), ployeû (-se)

 

C60

plinthe

nf (archit) plinte

 

C60

plioir

nm (appareil servant à plier) pléyewè

 

C60

plissage

nm plissadje

 

C60

plissement

nm plissement terrestre, boûrelèt ; « C èst lauvau, ètur lès crètias, qui l’ coyène dè l’ têre s’ î coplôye à craus boûrelèts. » (E. Gilliard)

 

C60

plisser

v (arranger des plis) plissî, fé dès fronces ; plisser une jupe, plissî one cote; (faire des plis de manières à faire des formes de collines) crèteler; (froisser) cafougnî, fé dès plis ; attention, vous allez plisser votre robe, waîtîz à vos, vos-alez cafougnî vosse foûrau; (expr) sès tchausses è vont totes à hosètes, ses bas plissent en retombant; (contracter les muscles en formant un pli) rèfroncî, rissatchî; plisser le front, rissatchî s’ front

 

C60

plisser  (se)

[v] (e-c) si plissî, (o) s’ plissî, (e) si pleûtî, (o) s’ créncayî

 

G100

pliure

nf plèyûre, ployûre ; il est déchiré à la pliure, il èst d’chiré jusse à l’ plèyûre

 

C60

ploiement

nm plèyadje, ployadje ; le ploiement des jambes, li ployadje dès djambes

 

C60

plomb

[nm] (o-c) plomb, (e) plonk’

 

G100

plomb

nm (métal) plomb ; une soudure de plomb, one sôdûre au plomb ; fil à plomb, fil à plomb ; cartouche à plombs, cârtouche à plombs; (loc) de plomb : j’ai des jambes de plomb, dji so rwèd dins mès djambes, je suis raide dans les jambes ; il a un sommeil de plomb, i dwat come on tasson, il dort comme un blaireau, profondément; avoir un estomac de plomb, ènn’ awè pèsant su si stomak ; avoir des souliers de plomb, ènn’ awè pèsant ; à plomb, di sqwêre ; mettre un mur à plomb, mète on meur di sqwêre; (expr) awè on cu d’ plomb, avoir un derrière de plomb, avoir du poids ; il è-st-ossi subtil qu’ on tchin d’ plomb, il est aussi subtil qu’un chien de plomb, il est très lent; (fusible) plombn ; remettre un plomb, rimète on plomb; (loc) péter les plombs, divenu sot

 

C60

plombage

nm plombadje ; c’est le plombage qui est parti, c’ èst l’ plombadje qu’ è-st-èvôye

 

C60

plombagine

nf mine di plomb ; enduire de plombagine, miner, mète à l’  mine di plomb

 

C60

plombé

, ée adj plombé (-ye) ; c’est une dent qui a été plombée, c’ è-st-on dint qu’ a stî plombé

 

C60

plomber

v plomber ; plomber une dent, plomber on dint

 

C60

plomberie

nf plomberîye

 

C60

plombier

[nm] (c) plombî, (e) plonkî, (o) plombier(-zingleûr)

 

G100

plombier

nm plombî

 

C60

plongeon

nm (oiseau) rakèt; (action de plonger) plonkadje

 

C60

plonger

vt (tomber) plonger, la tête en avant, vers la terre, fougnî l’  tièsse è têre; (plonger dans un liquide) plonger la main dans l’eau, mète si mwin dins l’ aîwe, plonker s’ mwin dins l’ aîwe; plonger la tête dans l’eau, foute si tièsse è l’ aîwe ; plonger dans l’eau, potchî è l’ aîwe; (enfoncer dans une matière molle) tchôker ; je l’ai plongé dans le sable pour le refroidir, djè l’ a tchôké dins l’ sauvlon po l’ rafrèdi; (plonger une arme, enfoncer une arme) afoncî, èfoncer, èfoncî; vi (faire un plongeon dans l’eau) plonger dans l’eau, plonker è l’ aîwe; (sport) plonker ; plonger sur le ballon, plonker su l’ balon; (chose qui pend) votre jupe plonge par derrière, gn-a vosse cote qui pind pa padrî ; (se) (dans l’eau) moussî è l’ aîwe; se plonger dans la lecture, si mète à lîre

 

C60

plouf

interj splatch

 

C60

ployer

v baler, flitchî, ribaler ; les branches ploient, lès couches balenut; « jusqu’ à l’ blanke cinse èdwârmeuwe dins s’ cwète di pautes qui balin.n è blonçant au vint » (L. Namèche); (expr) flitchî come dè l’ bôle, ployer comme du bouleau ; flitchî come di l’ osêre, ployer comme de l’osier ; il ont v’nu l’ anéye qui lès coches di sau ont balé, ils sont venus l’ année où les branches de saule ont ployé, ils ne sont jamais venus; ployer sous une charge, drâner

 

C60

pluie

[nf] (o-c) plouve, (e-c) plêve

 

G100

pluie

nf plouve (, plove) ; bruine, bruwène ; eau de pluie, aîwe di gotêre, … di plouve ; pluie cinglante, bisaude ; petite pluie, plouvinète ; pluies en série, plouvinerîye ; pluie à verse, drache ; vent de pluie, vent d’ouest, vint d’ plouve ; attendre la fin de la pluie, lèyî passer l’ plouve ; être exposé à la pluie, ièsse à l’ plouve, ièsse ribatu dè l’ plouve ; se mettre à l’abri de la pluie, si mète à iute; (expr) c’est lui qui fait la pluie et le beau temps, c’ èst li qui faît l’ plouve èt l’ bia timps, c’ èst li qu’ a tot à dîre ; petite pluie abat grand vent, pitite plouve faît tchaîr li vint; i n’ èst nin tchèyu dè l’ daîrène plouve, il n’est pas tombé de la dernière pluie, il n’est pas si bête que ça ; lès plouves da l’ Sint Djan, s’ èles ni vègnenut nin d’vant, èles vègnenut après, les pluies de la Saint-Jean (24 juin), si elles ne précèdent pas la fête, elles la suivent ; lès plouves dè l’ Sint-Pîre, au fènadje on s’ è d’mèfîye, les pluies de la Saint-Pierre (29 juin), on s’ en méfie lors de la fenaison ; quand l’ foûr s’ èlève, c’ èst po ploûre, quand le foin s’élève, c’est signe de pluie ; tin, cor on vint qu’ est tchèyu sins plouve, tiens, encore un vent qui est tombé sans pluie, encore une colère qui est tombée subitement (ou sans larmes) ; t’ îrès fèner à l’ plouve, twè !, tu iras faire la fenaison alors qu’il pleut, toi !, tu n’ as pas de bon sens ; wêre di plouve et bran.mint do vint, guère de pluie et beaucoup de vent, beaucoup de paroles et peu d’actes

 

C60

plumage

nm (ensemble des plumes) plumadje; (expr) li bia plumadje faît l’ bia mouchon , le beau plumage fait le bel oiseau; (action de plumer) plumadje

 

C60

plume

[nf] 1 (o-e) plome, (c) plume

2 (pour écrire) [nf] pène

 

G100

plume

nf (d’oiseaux) plume ; plume de paon, plume di pan ; extrémité des plumes, pèna (m) ; perdre ses plumes, piède sès plumes, si displumer; (pour écrire) plome, plume ; porte-plume, pôrtè-plume; (expr) il èst kèrdjî d’ crauche come on crapôd d’ plumes, il est chargé de graisse comme un crapaud de plumes, il est maigre ; î lèyî (d’) sès plumes, y laisser (de) ses plumes, s’endetter; i n’ a d’ cure ni d’ pwèl ni d’ plume, il ne se soucie pas de savoir si ce sont des poils ou des plumes, il braconne tous les gibiers ; lèdjêr come one plume, léger comme une plume ; lès bèlès plumes faîyenut lès bias mouchons, les belles plumes font les beaux oiseaux ; vos n’ lî saurîz awè one plume foû sins tchôde aîwe, il est impossible de lui retirer une plume sans se servir d’eau chaude, il est avare

 

C60

plumeau

nm (bout touffu de la queue du bétail) chovîye (f), plumèt; (ustensile de ménage) spoûsselète (f)

 

C60

plumer

v (dépouiller un oiseau de ses plumes) plumer ; plumer une oie, plumer one auwe ; action de plumer, plumadje (m)

 

C60

plumier

nm plumî

 

C60

plupart

(la) nf la plupart du temps, au pus sovint ; la plupart du temps, je retournais chez mes parents, dj’ è raleûve au pus sovint dé mes parints ; la plupart des hommes portaient la cravate, quausu tos lès-omes avint mètu one cravate ; la plupart d’entre eux ne sont pas venus, i gn-a wêre di zèls qu’ a v’nu; pron indéf quausu tortos ; la plupart s’en vont, il è vont quausu tortos; pour la plupart, c’étaient des fermiers, pour la plupart d’entre eux, c’ èsteûve quausu tos cinsîs

 

C60

pluriel

nm pluriél ; mettre au pluriel, mète au pluriél; en wallon, le pluriel des substantifs et adjectifs se forme en ajoutant la finale « s » ; s’ il s’agit d’un adjectif féminin épithète, le « e » final devient « ès » ; une petite bête, one pitite bièsse ; de petites bêtes, dès p’titès bièsses

 

C60

plus

[adv] pus, (e) pus’

 

G100

plus

adv (indique une addition) èt ; six plus quatre, chîj èt quate; (indique un degré) pus ; il est plus malin que vous, il èst pus malin qu’ vos ; il lui en faudrait un plus grand, i lî faureûve on pus grand ; il fait de plus en plus chaud, i faît todi pus tchôd; (indique une quantité) dipus ; il en demande toujours plus, il è d’mande todi d’pus ; il lui en faut toujours plus, i ‘nn’ î faut todi d’pus ; il y en a de plus en plus, i gn-a todi d’pus ; et plus, èt au d’là, èt pa d’là, èt dès, èt avou, passant, passé ; « Quate cink eûres à pîd, c’ èst bran.mint po one vîye feume, min.me s’ èlle è-st-aroutinéye èt Mariye l’ èsteûve au-d’là. » (E. Gilliard); et un petit peu plus, èt dès poûssêres, èt one rawète ; il y en a un peu plus, i gn-a one miète avou; il y en a plus qu’il n’en faut, i gn-a à make, … à r’gouléye, à r’nake, à r’vinde, à tot spiyî,  à tchîr dissus, à dike èt daye, à chupe chovéye, à r’laye, au d’là, à (tot) crèver ; (loc) en plus, di rawète, au d’zeû do mârtchi ; plus ou moins, à pau près, à peû près ; sans plus, èt c’ èst tot ; tant et plus, bran.mint, tant qu’ à mile ; (tout) au plus, (tot) au d’pus; (indique la cessation) plus, pus; plus de, pupont; il n’a plus mal, i n’ a pus mau ; il n’en a plus (du tout), i ‘nn’ a pupont ; plus un seul, pupont, pus nin onk ; il n’ y avait plus une seule chaise, i gn-aveûve pupont d’ tchèyêre, … pus nin one tchèyêre; « Pus nin on diâle ni pout pus triviêrser l’ route. » (T & W) ; non plus, non pus, nè rin ; moi non plus, mi non pus, mi nè rin ; plus …, plus …, au d’pus qui …, au d’pus qui… (en degré ou en quantité) : plus il est grand plus il est beau, au d’pus qu’ il èst grand, au d’pus qu’ il èst bia ; plus on lui en donne, plus il lui en faut, au d’pus qu’ on ‘nn’ î done, au d’pus qu’ i ‘nn’ î faut; (expr) c’ ènn’ èst pupont, ce n’en est plus (dit-on de qqn qui a fortement maigri ; pus ?, pus tant, v’loz dîre ?, plus ?, plus autant, voulez-vous dire ? réplique donnée à celui qui a dit, à tort, « pus » au lieu de « pupont »

 

C60

plusieurs

[pron] plusieûrs, (o-c) mwints, (e-c) saqwants, (o-c) saquants

 

G100

plusieurs

adj mwints, saquants, tamwints ; plusieurs femmes, mwintès feumes ; plusieurs fois, mwints côps, saquants côps ; « Èle a stî hapéye à l’ èglîje là d’djà mwints-ans. » (J. Houziaux) ; « Dji vos a d’djà rèpèté tamwints côps qui si vos l’ vlîz, dji pôreûve mète saquants kulos d’ pus. » (Jean Servais, Toûrnikèt); pron il y en a plusieurs, i gn-a mwintes ; « Gn-a mwintes qui sont co do viyadje. » (A. Henin) ; plusieurs d’entre eux, mwintes di zèls ; être à plusieurs, ièsse li mwint’ ; si on se trouve à plusieurs, si c’ èst qu’ on-z-èst l’ mwint’ ; ils s’y sont mis à plusieurs, is s’ î ont mètu à saquantes

 

C60

plus-value

nf il a calculé la plus-value du terrain, il a cârculé ç’ qui l’ tèrin valeûve di pus

 

C60

plutôt

[adv] (c) pus rade, (o) pus râde, (e) pus vite

 

G100

plutôt

adv (de préférence) pus rade, putôt ; pourquoi moi plutôt qu’un autre ?, douvint-ce qui c’ èst mi pus rade qu’ on-ôte ?,  putôt qu’ on-ôte ? ; (expr) – S’ i choûte? Dijoz pus rade qu’ i choûte dîre (iron), – S’ il écoute ? Dites plutôt qu’il écoute dire ; vaut mia qu’ ‘l è vaye qui l’ bon timps, il est préférable que ce soit lui qui parte plutôt que le bon temps, c’est un être désagréable; (au lieu de) è l’ place di ; plutôt que de parler, vous feriez mieux d’écouter, è l’ place di causer, vos frîz mia d’ choûter; (ou plutot) il l’a mangé, ou plutot avalé, i l’ a mougnî, ou po dîre li vraî, i l’ a avalé; (passablement) one miète ; c’était plutot sec, c’ èsteûve one miète sètch

 

C60

pluvieux

, euse adj le temps est pluvieux, li timps è- st-à l’ plouve ; quand le temps est pluvieux, quand il èst po ploûre ; c’est un pays pluvieux, c’ è-st-on payis qu’ il î ploût sovint

 

C60

pluviner

v plouviner, ploviner ; il a continuellement pluviné, il a plouviné tot l’ timps

 

C60

pneu

nm pneû ; les deux pneus avant, lès deûs pneus di d’vant

 

C60

pneumonie

nf peûmonîye

 

C60

pochard

, arde n sôléye (f) ; c’est un pochard, c’ è-st-one sôléye; (expr) on sét todi tot dès-èfants èt dès sôléyes, on sait toujours tout par les enfants et les pochards

 

C60

poche

[nf] potche, (o) poche

 

G100

poche

nf potche ; contenu d’une poche, potcheléye ; mouchoir de poche, mokwè d’ potche, mouchwè d’ potche ; avoir des poches rebondies, awè sès potches qui boûsèlenut; avoir en poche, awè dins s’ potche; mettre les mains en poches, mète sès mwins dins sès potches ; retourner ses poches dans le but d’y retrouver qqch qui doit s’y trouver, raskakiner; (loc) argent de poche, sole (f); « Avou l’ sole do dîmègne, i

ramasseûve afîye one tampone. » (A. Laloux) ; n’avoir pas sa langue en poche, causer aujîyemint, awè dè l’ babèye ; payer de sa poche, payî avou sès caurs ; se remplir les poches, ècrachî ses pates, se graisser les pattes; (expr) conèche (one saquî ou bin one saqwè) come sès potches, connaître (qqn ou qqch) comme ses poches ; dès mèrcis èt d’s-induljences, il est faut d’djà bran.mint po rimpli s’ potche (iron), des mercis et des indulgences, il en faut déjà beaucoup pour se remplir les poches, ce n’est pas avec ça qu’on devient riche ; il a peû d’ piède sès-ongues, il a peur de perdre ses ongles (dit-on de qqn qui garde les mains en poche) ; i potchereûve è Moûse tot nu è rivenu au d’zeû plin sès potches di pèchons, il sauterait dans la Meuse tout nu et reparaître à la surface, des poissons plein les poches, il a de la chance ; li chance frè quétefiye dès bias-ouys à dès noûvès potches, la chance fera peut-être les beaux yeux à des poches neuves, mon nouvel habit me portera peut-être bonheur; po on mèrci, i n’ faut pont d’ potche, pour un merci, pas besoin de poche ; sès pougns sont gros èt sès potches sitrwètes, il a de gros poings mais des poches étroites, il est avare

 

C60

pocher

v pocher un œil à qqn, fé on nwâr ouy à one saquî ; avoir un œil poché, awè on nwâr ouy

 

C60

pochette

nf (petit mouchoir) pochète; (petite enveloppe) une pochette d’allumettes, one bwèsse d’ alumètes

 

C60

podium

nm èstrâde (f), plate-fôrme (f)

 

C60

poêle

[nm] 1 (chauffage) (o-c) stûve [nf], (e) stoûve

2 [nf] (à frire) [nf] (e-c) pêle, (o) payèle

 

G100

poêle

, poêle nm (appareil de chauffage) stûve (f) ; un poêle à charbon, one sitûve au tchèrbon ; sur le poêle, su li stûve; ancien poêle-cuisinière, plate-bûse (f) ; cuisinière, cwisiniére ; poêle-crapaud, crapôd; (expr) vos n’ î conechoz rin dins lès bûses di stûve, vous n’ y connaissez rien dans les buses de poêle, je ne peux me fier à votre avis

 

C60

poêle

nf (ustensile de cuisine) pêle ; petite poêle, pêlète ; contenu d’une poêle, pêléye) ; faire cuire dans la poêle, fé cûre è l’pêle, su l’ pêle ; faire du bruit avec les poêles, pêleter ; action de faire ce bruit, pêletadje (m); (expr) avou dès caurs, on pout fé chîler l’ pêle à l’ deure èt à l’ tinre leune,  avec de l’argent, on peut faire grésiller la poêle à pleine lune et à la nouvelle lune, en tout temps

 

C60

poêlée

nf pêléye; poêlée de légumes, chèléye

 

C60

poêlon

nm pêlon ; poêlon profond en fonte avec manche de bois, queuwèt ; poêlon à lait avec couvercle troué, canlète (f); (expr) li feu è-st-au queuwèt, le feu est dans le poêlon, il est plus que temps d’agir

 

C60

poème

[nm] (e) rimê, (o-c) powèsîye [nf], (e) powésèye, (c) powême, (o-c) powin.ne

 

G100

poème

nm powin.me

 

C60

poésie

[nf] (o-c) powésîye, (e) powésèye

 

G100

poésie

nf powèsîye

 

C60

poète

nm powéte, fieû d’ rimes

 

C60

poétique

adj bia (f  bèle), muwant (-e) ; ce sont des images poétiques, c’ èst dès bèlès-imaudjes

 

C60

poids

[nm] pwèd

 

G100

poids

nm (masse) pwèd; déterminer le poids, cârculer l’ pwèd ; perdre du poids (personne), ramwinri ; action de perdre du poids, ramwinrichadje (m) ; perdre du poids par dessication (fruit), fraîtyî ; action de perdre du poids, fraîtiadje (m) ; tricher pour faire le poids, mète li boulon po fé l’ pwèd; (loc) marcher sur son poids, roter su s’ pwèd; (charge) kèdje (f), tchèdje (f), pwèd ; c’est un fameux poids, c’ è- st-one fameûse kèdje; (charge pénible) pwèd ; avoir un poids sur l’estomac, awè on pwèd su si stomak ; il m’ a retiré un poids des épaules, i m’ a r’ssatchî on pwèd foû d’ mès spales

 

C60

poignant

, ante adj muwant (-e)

 

C60

poignard

nm coutia, pwègnârd ; un coup de poignard, on côp d’ pwègnârd

 

C60

poignarder

v couteler, diner on côp d’ coutia, pwègnârder; être poignardé (-e), riçûre on côp d’ coutia ; il a été poignardé, il a r’çû on côp d’ coutia

 

C60

poignée

[nf] (o-c) pougnîye, (e) pougnèye

 

G100

poignée

nf (quantité que peut contenir une main fermée) pougnîye ; une poignée de sel, one pougnîye di sé ; en mettre par poignée, è mète pa pougnîyes ; prendre par petites poignées,  pougneter; action de prendre par petites poignées, pougnetadje (m); (petit nombre de personnes) nous n’étions qu’ une poignée, nos n’ èstin.n qu’ à saquantes, nos n’ èstin.n qu’ one pougnîye; poignée de porte, clenche, clitche; poignée de main, pougnîye di mwin; (expr) one bone pougnîye, une bonne poignée, formule de politesse équivalente à : mes salutations distinguées (entre amis); (tissu servant à saisir les objets chauds) pougnète; (poignée de cuir) manique, manote ; c’est une poignée de cuir pour protéger la main, c’ è-st-one manote po garanti s’ mwin

 

C60

poignet

nm (partie du bras) pougnèt ; il a mal le poignet, il a mau s’ pougnèt; (partie de vêtement) pougnèt ; remettre des poignets à un vêtement, rimète dès pougnèts à on moussemint

 

C60

poil

[nm] (o-c) pwèl, (o) pwèy, (e) poyèdje [nm]

 

G100

poil

nm pwèl; des poils de chien, dès pwèls di tchin ; une touffe de poils, on topèt d’ pwèls; (loc) à poil, tot nu ; à un poil près, à rin près ; avoir un poil dans la main, ièsse fénèyant ; de tout poil, di totes lès sôtes ; être de mauvais poil, ièsse mau toûrné; être tous poils hérissés, ièsse come on nièrson qu’ a stî brouchetè au r’viêrs ; c’est au poil, c’est tot-à- faît ç’  qu’ i faut; monter un cheval à poil, monter à cru ; reprendre du poil de la bête, si rècrèster, si r’toûrner ; il faut reprendre du poil de la bête, i s’ faut r’toûrner ; tout est au poil, tot è-st-à l’ lècsion; (expr) candjî pwèl conte pwèl, changer poil contre poil, échanger bête contre bête ; chake pwèl a s’ gote èt lès fortchus ‘nn’ ont deûs (iron), chaque poil a sa goutte (de sueur) et les fourchus en ont deux (dit-on pour signaler qu’ on a eu très chaud) ; i n’ a d’ cure ni d’ pwèl ni d’ plume, il ne se soucie pas de savoir si ce sont des poils ou des plumes, il braconne tous les gibiers; (devinette / advinia) – Atontonracaton ? (à tonde on rat, qu’ a-t-on ?) – Dès pwèls, – A tondre un rat, qu’ a-t-on ? – Des poils; poil à gratter, grète-cu

 

C60

poilu

, ue adj pouyu (f pouyeuwe) ; pwèlu (f pwèleuwe)

 

C60

poilu, e

[adj] (c) pouyu, ûwe, (e) poyou, owe, (o) pwèlu, ûwe, pwèyu, ûwe

 

G100

poinçon

nm (instrument destiné à percer) pwinçon ; poinçon de forge, pwinçon à l’ mwin, … à mantche (pour travailler à chaud)

 

C60

poinçonner

v (perforer au moyen d’un poinçon) trawer; (billet de chemin de fer) controler

 

C60

poindre

v (commencer à sortir de terre) lèver, piker, ponde, pontyî,  pwinter ; action de poindre, pontiadje (m) ; les céréales commencent à poindre, lès dinréyes pontîyenut, … pikenut; « Èt d’zos m’ nîve, i pike dès passerôses. » (A Bacq) ; (en parlant du jour) cléri, ponde, pontyî ; on voyait poindre le jour, on vèyeûve cléri faît-à faît, on vèyeûve l’ aîreû pontyî

 

C60

poing

[nm] (c) pougn, (o) pougne [nf], (e) pogn

 

G100

poing

nm pougn ; un coup de poing, on côp d’ pougn ; donner un coup de poing dans la rate, nissî ; faire de ses pieds et de ses poings, fé d’ sès pîds èt d’ sès pougns; (loc) dimougnî sès pougns, se ronger les poings; hossî s’ pougn è s’ potche, secouer le poing dans la poche, se contenir; (expr) gros come mi pougn, gros comme mon poing ; on vêre di vin, c’ èst mèyeû qu’ on côp d’ pougn (iron), un verre de vin est meilleur qu’ un coup de poing; sès pougns sont gros èt sès potches sitrwètes, ses poings sont gros et ses poches, étroites, il est avare

 

C60

point

[nm] 1 pont, (o) pwint

2 _ de côté : (o) pwint d’ costè, (c) pont (dins l’ costé), (e) pwinte di costé [nf]

 

G100

point

nm (endroit, lieu) aller d’un point à un autre, aler d’ one place à one ôte ; de tous les points de l’horizon, di tos costés ; son point de départ est la gare de Namur, il è va dè l’ gâre di Nameur ; ce sera notre point d’attache, c’ èst là qu’ nos d’mèrerans ; c’est son point faible, c’ èst là qu’ il èst l’ pus fwèbe ; à cet endroit, il y a un point d’eau, vêla, gn-a d’ l’ aîwe; (loc) faire le point, veûy èwoù-ce qu’ on ‘nn’ èst; (situation) c’est toujours au point mort, i gn-a rin d’ novia ; nous en sommes toujours au même point, nos-èstans todi au min.me pwint, nos n’ èstans nin pus avancîs ; au point : mettre un moteur au point, (r)arindjî on moteûr ; nous avons eu une mise au point, nos n’s-avans èspliké; (moment déterminé) à point, à point nommé : c’est cuit à point, c’ èst cût jusse ci qu’ i faut; il est arrivé à point, il a arivé au bon momint ; vous arrivez à point nommé, vos-arivez au bon momint, vos tchèyoz bin, vos tchèyoz à buk; sur le point de , su l’ trèche; « Dimèfiante tot d’ on côp, one Mârdjôsèf, su l’ trèche di pinser qui l’ grand marion lî djoûwe on scorion. » (A. Laloux) ; nous étions sur le point de partir, nos èstin.n po ‘nn’ aler, nos-alin.n ènn’ aler; (différents degrés d’une échelle) à tel point que, au point que, télemint qui ; à ce point ?, ostant qu’ ça ? ; au dernier des points, au daîrin dès pwints ; je suis d’ accord jusqu’à un certain point, dji so d’ acôrd mins gn-a dès limites, don !; (action de poindre) je me suis levé au point du jour, dji m’ a levé à l’ pikète do djoû; (tricot) pont ; laisser échapper tous ses points, lèyî ‘nn’ aler tos sès ponts; (jeu, sport) pont : compter les points, compter lès ponts; (note attribuée à un élève) pont ; il lui manque un point, i lî manke on pont; (signe ponctuel) vous avez oublié de mettre un point, vos-avoz rovyî d’ mète on pont ; mettre les points sur les i, mète lès ponts su lès î; (élément d’un ensemble) c’est le point capital, c’ èst l’ principâl ; c’est un point acquis, c’ èst d’djà one afaîre qu’ i n’ faut pus rivenu d’ssus ; nous allons voir tout cela point par point, nos-alans veûy tot ça, chake afaîre d’ on côp ; sur ce point, di ç’ costé-là ; il est en tous points d’accord, il èst d’ acwârd avou tot; (loc) avoir beaucoup de points communs, ièsse à pau près l’  min.me ostèye; Jean a beaucoup de points communs avec Pierre, li Djan, c’ è-st-à pau près l’ min.me ostèye qui l’ Piêre; (en point) être (très) mal en point, ièsse po l’ diâle, être pour le diable, ièsse on mouchon po l’ tchèt, être un oiseau pour le chat, ièsse do qwandocéli, ièsse come on tchin qui stron.ne à l’ lache, come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, come on pèchon dins one djaube di strin, awè dè l’ têre dins sès potches, ètinde soner lès clotches (di l’ èglîje po l’ mèsse d’ ètèremint) ; être au même point, ièsse au min.me pwint ; au dernier des points, au daîrin dès pwints; c’est votre point de vue, c’ èst vosse pwint d’ vûwe, c’ èst voste idéye; (point de côté) pont ; avoir un point de côté, awè on pont dins s’ costé ; point de vue, nm (opinion) idéye (f), pwint d’ vûwe

 

C60

point

adv (pas) nin ; il ne te hait point, i n’ vos vèt nin èvi; je ne t’en veux point, dji n’ vos-è vou nin; (pas de) pont ; je n’en veux point, dji n’ è vou pont ; point de lumière !, pont d’ lampe !

 

C60

pointage

nm (action de pointer) pwintadje

 

C60

pointe

[nf] ponte, bètchète ; v. extrémité

 

G100

pointe

nf (extrémité d’un objet) bètchète, dibout (m), pwinte ; sur la pointe des pieds, su l’ bètchète di sès pîds, su sès copètes; (expr) dj’ in.me mia veûy sès talons qu’ sès pontes, … qu’ sès bètchètes, j’aime mieux voir ses talons que ses pointes, je préfère le voir partir qu’ arriver; (objet pointu) ponte ; casque à pointe, casse à ponte ; la pointe d’une épingle, li ponte d’ one atatche ; « À sès croyons èt à sès touches, gn-aveûve todi dès longueuwes èt finès pontes. » (E. Robin) ; refaire la pointe d’un outil, ripontyî ; user la pointe, dispontyî; (clou) clau ; mettre quelques pointes, mète saquants claus; la pointe du jour, li pikète do djoû; (action d’ aller en avant) je pousserai une pointe jusque là, dj’ îrè jusqu’à là; (petite quantité) une pointe d’ail, on p’tit bokèt d’ a, one chipe d’ a (une gousse d’ ail) ; il a dit cela avec une pointe d’ironie, il a dit ça avou l’ aîr di s’ foute; c’est l’ heure de pointe, c’ èst l’ eûre dès sots (iron)

 

C60

pointeau

nm (outil) pwintau

 

C60

pointer

v (aller au pointage) pwinter ; je suis allé pointer, dj’ a stî,  pwinter; (faire saillie) briker ; « Eles brikenut foû dès spès èt longus fustus d’ frumints. » (E. Gilliard) ; (se) ariver

 

C60

pointeur

, euse n pwinteû (-se)

 

C60

pointilleux

, euse adj spépieûs (-e) ; elle est très pointilleuse, èlle est spèpieûse au d’là

 

C60

pointu

, ue adj (qui se termine en pointe) afilant (-e), pondant (-e), pwintu (f pwinteuwe); ses dents sont fort pointues, sès dints sont fwârt pondants ; avec son chapeau pointu, avou s’ tchapia pwintu; (son, voix) pwintu

 

C60

pointu, e

[adj] (c) bètchu, ûwe, (e) bètchou, owe, (o-c) pwintu, ûwe

 

G100

pointure

nf pwinture ; quelle pointure chaussez- vous ?, combin-ce  qui c’ èst, vosse pwinture ?

 

C60

poire

[nf] (o-c) pwêre, (c) pwâre, (e) peûre

 

G100

poire

nf pwâre; (variétés) poire de bergamote, bèrgamote ; poire conférence, pwâre di calebasse ; poire de coing, pwâre di cwing ; poire de bon chrétien William, pwâre di bon crètyin ; beurré d’ Hardenpont, beûré d’ Hardenpont; Durondeau, durondau ; légipont, lèdjîpont; poire sauvage, pètia (m) ; confiture de poires, pwarèt (m) ; quartier de poire séché au four, figote, kitche ; pulpe expulsée de la peau, brotchon (m); (expr) c’ èst come do brouwèt d’ kitche, c’est comme du brouet de poire séchée, c’est tourné à rien ; c’ èst tos machadjes di pwarèt, ce sont tous mélanges de confiture de poire, ce sont des situations confuses ; côper l’ pwâre è deûs, couper la poire en deux, transiger; il ont r’mètu lès kitches (, ils ont remis les quartiers de poires séchés), il ont r’mètu lès fiêrs au feu, ils ont recommencé à courtiser après s’être disputés ; i l’zî faut l’ pwâre èt l’ satch, il leur faut la poire et le sac, il leur faut le beurre et l’argent du beurre; ils ont gardé une poire pour la soif, il ont one pitite sipaugne

 

C60

poireau

[nm] (o-c) poria, (e) porê, (o) porèt

 

G100

poireau

nm poria (, pôria (Rochefort, poré)) ; une soupe aux poireaux, one soupe aus porias ; poireau perpétuel, porète (f)

 

C60

poireauter

, poiroter v ratinde

 

C60

poirier

[nm] (o-c) pwêrî, (c) pwârî, (e) pérî, peûrî

 

G100

poirier

nm pwârî ; poirier sauvage, pètchalî, pètralî, sauvadje pwârî; jouer à faire le poirier, djouwer à fé l’ pwârî; (expr) i n’  riskéye rin à fé l’ pwârî, il ne risque rien à faire le poirier (parce que ses poches sont vides, il n’a pas le sou)

 

C60

pois

[nm] (o-c) pwès, (e) peûs

 

G100

pois

nm (plante) pwès ; pois nain, pitit pwès ; pois à rames, pwès à stièles ; pois chiche, pwès d’ suke ; pois de culture, pwès d’ campagne; tige de pois, pèsa, scotcha ; cosse de pois, cosse di pwès ; tuteur pour les pois, rame (f) ; soupe aux pois, soupe aus pwès ; écosser les pois, (di)sploussî lès pwès; action d’ écosser, (di)sploussadje (m); (loc) sofler dès pwès, dormir en expirant l’air bruyamment par la bouche (comme pour monder des pois) ; une purée de pois, do brouliârd come do lacia; (expr) ça vint come dès pwès foû d’ on satch, cela vient comme des pois hors d’un sac, il parle facilement ; c’ è-st-on pwès foû d’ on stî, c’est un pois à retirer d’un setier, ce n’est rien ; dès pwès come do suke, des pois comme du sucre, des pois bien sucrés ; i done on pwès po rawè one fève, il donne un pois pour avoir une fève en retour, il est intéressé ; lèyans-le passer, on passe bin lès pwès, laissons-le passer, on passe bien les pois, cet individu ne vaut pas la peine qu’on s’y attarde (jeu de mots avec les deux sens de « passer ») ; suwer dès gotes come dès pwès, suer des gouttes comme des pois; (devinette / advinia) s’ is vègnenut, is n’ vègnenut nin; s’ is n’  vègnenut nin, is vègnenut, s’ils viennent, ils ne viennent pas ; s’ils ne viennent pas, ils viennent (réponse : les moineaux et les pois car si les moineaux viennent, les pois ne viennent pas); (dessin) pwès ; une blouse à pois, one taye avou dès pwès

 

C60

poison

[nm] pwèson

 

G100

poison

nm (substance) pwèson ; avaler du poison, avaler do pwèson; (expr) qui çoci m’ siève di pwèson, que ceci me serve de poison (dit-on, en vidant un verre, pour prouver sa sincérité); (méchante personne) pwèson ; cette femme, c’est un poison, ci comére-là, c’ è-st-on pwèson

 

C60

poisse

nf guigne, guignon (m), pètche

 

C60

poisser

v (enduire de pois) aurpichî, mète di l’ aurpi, mète dè l’ péke; (salir) plaker

 

C60

poisseux

, euse, adj glumiant (-e) ; il avait les mains poisseuses, il aveûve ses mwins tote glumiantes

 

C60

poisson

[nm] (o-c) pèchon, (e) pèhon

 

G100

poisson

nm pèchon ; marchand de poissons, mârtchand d’ pèchons ; le poisson mord, li pèchon bètche ; du poisson à l’escavèche, do pèchon à l’ èscavèche ; panier pour mettre les poissons capturés lors de la pêche, banète (f) ; poisson d’avril, pèchon d’ avri ; poisson d’eau douce, blanc pèchon ; marché au poisson, apelé; (expr) awè do song d’ pèchon, avoir du sang de poisson, ne pas avoir de ressort ; ça va come on pèchon dins one djaube di strin, ça va comme un poisson dans une gerbe de paille, ça ne va pas du tout ; ièsse bin come on pèchon è l’ aîwe, être heureux comme un poisson dans l’eau; (poissons d’eau douce) ablette, aublète ; anguille, inwîye ; petite anguille, inwiale ; barbillon, bârbiyon ; bouvière, ponète ; brème, baune ; brochet, brotchèt ; carpe, cârpe ; chabot, tchabot; chevenne, tchivène; goujon, govion; lamproie, trawe-pîd (m) ; petite lamproie, prike ; perche, piètche ; petite perche, pèrcot (m) ; perche goujonnière, oudjî (m) ; rousse, rossète ; tanche, tintche ; truite, trûte; (poissons de mer) cabillaud, cabiliaud, cabouwau ; cabillaud séché, stokfich ; hareng, hèring ; hareng saur, sorèt ; merlan, mèrlan ; plie, playis’ (m), sole, sole

 

C60

poissonnerie

nf botike di pèchons (m)

 

C60

poissonneux

, euse adj c’est un endroit poissonneux , c’ è-st-one place qu’ i gn-a bran.mint dès pèchons

 

C60

poissonnier

, ère n mârtchand d’ pèchons (f mârtchande di pèchons)

 

C60

poitrail

nm (bétail) brosse (f), divant; (autres) tèterîye (f)

 

C60

poitrinaire

adj pwètrinaîre

 

C60

poitrine

[nf] pwètrine

 

G100

poitrine

nf pwètrine, stomak (m) ; un rhume de poitrine, on rume di pwètrine, on catâre ; une femme qui n’a pas de poitrine, one feume qui n’ a pont di stomak ; « I l’ faît spiter tot-autoû d’ li èt sur li èto : dins sès tch’vias, su lès pwèls di si stomak. » (E. Gilliard); (expr) awè one pwètrine come on djîvau, avoir une poitrine comme une tablette de cheminée,  forte ; awè one pwètrine come on pupite di rnusucyin, avoir une poitrine comme un pupitre de musicien, id ; awè on stomak come deûs côrintines dissu l’ tauve, avoir une poitrine comme deux raisins de Corinthe sur la table, invisible ; awè on stoumak come on pupite di notaîre, avoir une poitrine comme un pupitre de notaire, imposante ; one comére plate come one plantche, une femme qui n’a pas de poitrine; (boucherie) un bouilli de poitrine, on bouli à l’ pwètrine

 

C60

poivre

[nm] (o-c) pwève, (e) peûve

 

G100

poivre

nm pwève ; une pincée de poivre, one picîye di pwève ; moulin à poivre, molin au pwève ; poivrière, bwèsse à pwève ; poivre en grains, pwève à l’ bole ; le bon poivre fait éternuer, li bon pwève faît stièrni; (loc) po do pwève èt po do sé, pour du poivre et du sel, sans rétribution; (expr) li vraî, c’ èst come li bon pwève, ça èst mwints côps pikant, la vérité, c’est comme le bon poivre, c’est souvent piquant ; tchêr come do pwève, cher comme du poivre

 

C60

poivrer

v pwèvrer, mète do pwève ; action de poivrer, pwèvradje (m)

 

C60

poivrot

, ote n sôléye (f) ; c’est un poivrot, c’ è-st-one sôléye; (expr) gn-a on Bon Diè po lès sôléyes èt po l’s-èfants, il y a un Dieu pour les poivrots et pour les enfants ; on sét todi bin tot dès-èfants èt dès sôléyes, on connaît toujours tout par les enfants et les poivrots

 

C60

poix

nf aurpi, péke ; enduire de poix, aurpichî

 

C60

poker

nm pokêr; faire une partie de poker, djouwer one paurt au pokêr; (expr) coup de poker, baston aus gayes ; « C’ è-st-on baston aux gayes, voste èritance. » (Alphonse Sacotte, Li dèclarâcion da Chanchès)

 

C60

Pol

npr Pôl

 

C60

polaire

adj polaîre

 

C60

pôle

nm pôle ; le pôle nord, li pôle nôrd; (devinette / advinia) – Gn-a-t-i lon do pôle nôrd à l’ èqwateûr ? – Li longueû d’ on tchin, – Y a-t-il loin du pôle Nord à l’équateur ? – La longueur d’un chien (dont le museau est froid et le derrière chaud).

 

C60

poli

, ie adj (personne) come i faut, djinti (f djintîye), onête, onièsse, poli (f polîye) ; « Gn-a pont d’ «  Bin, pa ! ». Ci n’ èst nin come i faut, ç’ qui vos fioz-là. » (Jean Servais , Toûrnikèt) ; (expr) il è-st-ossi poli qu’ one casserole di scrufiêr (iron), il est aussi poli qu’une casserole en fonte (qui ne se polit pas) ; trop poli pour être honnête, trop poli po ièsse onête; (chose) poli (f polîye) cela a été poli, ça a stî poli

 

C60

police

nf police ; agent de police, ajent d’ police ; faire la police, fé l’ police ; avertir la police, prévenu l’police; police d’ assurance, police d’ assûrance

 

C60

polichinelle

nm chinèl, gugusse, poûrichinèl (-e) ; « Ça n’ richonerè nin co si mau à on tèyâte di poûrichinèls. » (Ed Wartique)

 

C60

Policier

[nm] policier

 

G100

policier

, ère adj et n policier, ajent d’ police

 

C60

policlinique

nf clinike

 

C60

poliment

adv polimint ; parler poliment, causer onêtrèmint, …  polimint ; il m’a répondu bien poliment, i m’ a rèspondu bin polimint

 

C60

polio

nf polio

 

C60

polir

v listrer, poli ; polir à nouveau, ripoli ; action de polir, polichadje (m) ; je polis, dji poli ; il polit, i polit ; nous polissons, nos polichans ; vous polissez, vos polichoz ; ils polissent, is polichenut ; il polissait, i policheûve ; il polira, i polirè ; il polirait, i polireûve ; qu’ il polisse, qu’ i poliche ; qu’ il polît, qu’ i polichiche ; polissant, polichant

 

C60

polissage

nm polichadje

 

C60

polisseur

, euse n policheû (-se)

 

C60

polissoir

nm (outil) polichwè

 

C60

polisson

, onne adj et n (enfant espiègle) ârsouye (nf), canaye (nf), mauvaîs byin ; c’est un petit polisson, c’ è-st-one pitite canaye; (méchant) losse; (grivois) vèrdasse

 

C60

polissonnerie

nf (action d’un enfant espiègle) canayerîye; (méchanceté) lostrîye

 

C60

politesse

[nf] (c) onêtrèté, (o) onétreutè, (e) ognèsseté, politèsse

 

G100

politesse

nf onièsseté, onêtrètè ; il n’ a aucune politesse, i n’ èst nin onièsse po deûs sous ; faire une visite de politesse à qqn, aler dîre bondjoû à one saquî ; une formule de politesse, saquants p’tits mots djintis; formule de politesse terminant une lettre à un ami : one bone pougnîye; (loc) brûler la politesse, foute li camp sins rin dîre

 

C60

politicaillerie

nf politicayerîye

 

C60

politicard

, arde adj des procédés politicards, dè l’ politicaye (nf)

 

C60

politicien

, enne adj et n politicyin (f politicyin.ne), politikepoliticayeû (iron)

 

C60

politique

nf politike ; il n’a jamais fait de politique, i n’ a jamaîs pont faît d’ politike ; il fait de la politique, il èst dins l’ politike; adj et nm c’est un homme politique, c’ è-st-on politicyin, on politike; un prisonnier politique, on prîjenî politike ; c’est un bon politique, c’ è-st-on bon politicyin

 

C60

polka

nf polka

 

C60

polluer

v man.ni ; je pollue, dji man.ni ; il pollue, i man.nit ; nous polluons, nos man.nichans ; vous polluez, vos man.nichoz ; ils polluent, is man.nichenut ; il polluait, i man.nicheûve ; il polluera, i man.nirè ; il polluerait, i man.nireûve; qu’il pollue, qu’ i man.niche ; qu’il polluât, qu’ i man.nichiche ; polluant, man.nichant ; pollué, man.ni; les usines polluent les rivières, lès-ûsines man.nichenut lès-aîwes ; les eaux sont polluées, lès-aîwes sont man.nètes

 

C60

polonais

, aise adj et n polonès (-se)

 

C60

poltron

, onne adj et n chitaud (-e), couyon (-e), pèyon (nm) ; (expr) i n’ èsteûve nin couyon pa tatches, il n’était pas poltron par taches, il l’était tout à fait

 

C60

poltron, ne

[adj] couyon, e, (o-c) chitaud, e, (e) hitåd, e

 

G100

polyclinique

nf policlinike, clinike

 

C60

pommade

[nf] (o) pômâde, (c) pomâde, (e) poumâde

 

G100

pommade

nf (médicament) crache, crauche, pômâde ; enduire de pommade, mète dè l’ crache, dè l’ crauche

 

C60

pomme

[nf] (e-c) pome, (o) peume, pun [nm]

_ de terre [nf]: (o-c) canada [nm], (e) crompîre [nf]

 

G100

pomme

nf pome ; (variétés) calville blanche, cwastrèce ; capendu (genre de petites reinettes) capindu ; gueule de mouton, pome di copète ; pomme de paradis, pome di paradis ; pomme de rambour,  di rambon ; de reinette, di rin.nète ; d’août (hâtive),  d’ awous’ ;  de bon pommier (pomme d’api), di bon pomî,  de belle fleur,  di bèle fleûr ; de rabael,  di rabaèl; pomme sauvage, pètia (m) ; des pommes cuites, dès cûtès pomes; trognon de pomme, toûrchon d’ pome ; compote de pomme, tchirou (m) ; cueilleur de pommes, coudeû aus pomes ; cueillir des pommes, coude aus pomes ; quartier de pomme, bokèt d’ pome ; tarte aux pommes, taute aus pomes ; tranche de pomme séchée au four, tchitche, orèye-di-bèguène ; chausson aux pommes, gosète (f) ; pâte brisée contenant une pomme, raubosse ; pulpe se dégageant d’une pomme trop mûre, brotchon (m); (expr) c’ èst clér come do bruwèt d’ tchitche, c’est clair comme du brouet de pommes séchées, c’est clair comme du jus de chique ; il a on stomak di pome cûte, il a un estomac de pomme cuite, fragile ; il èst todi atèlé come on coudeû aus pomes, il est toujours habillé comme un cueilleur de pommes, il porte toujours des vêtements peu soignés; ridé comme une vieille pomme, ratchîtchî (-ye) ; pomme de pin, carote di sapin, baramète ; « Dji waîte, drî nosse dos, li grande ôrlodje avou sès deûs pwèds come dès baramètes di mèlèze. » (L. Namèche); pomme épineuse, pome èpineûse; (loc) tomber dans les pommes, tchaîr dins lès bolîyes, … dins lès cropècènes ; c’est encore pour ma pomme, c’ èst co todi sur mi qu’ ça r’tchaît; (tête) pomme d’arrosoir, tièsse di rêwè, tièsse d’ arozwè ; pomme de chou, tièsse di cabus ; pomme de chou-fleur, tièsse di chou-fleûr; (pommes de terre) pommes frites, frites ; pommes vapeur, canadas fwârbolus (m) ; pommes purée, canadas passés (m)

 

C60

pomme de terre

nf canada (m) (Rochefort, crompîre); (variétés) corne (de chèvre), vitelotte, cwane-di-gade ; Désirée, Dèsîréye ; eersteling, èstèrling; industrie, industrîye; Nicolas, Colas ; roi Edouard, rwè-Edouwârd; pomme de terre sauvage, sauvadje canada ; fane de pomme de terre, baou (m) (, ba-u (m)), rancha (m), ranche (, rantche), tirant (m) ; fruit de la pomme de terre, bale di canada (f), balote (f) ; éplucher des pommes de terre, pèler dès canadas ; plant de pomme de terre, plante di canada ; pomme de terre hâtive, timpru canada, sogneûs canada ; pomme de terre écorchée par la fourche, canada èfortchî ; pomme de terre pourrie, poûri canada, gâté canada; pommes de terre trop petites pour la consommation, canadas d’ pourcia ; pommes de terre trop petites pour être ramassées, kinikes (m) ; pulpe pourrie qui s’échappe de la pelure, brotchon (m); (cuisson) pommes de terre à la pelure ou cuite dans la cendre, canadas è l’ pèlake, dins leû frake,  fwârbolus, pârbolus (, pârbolès) ; « I n’ faît pus auji trouver dès canadas po fé dès pârbolès, savoz moman .» (R. Hostin) ; pommes de terre au four, canadas pètés ; pommes de terre cuites sur le poêle, canadas su l’ bûse ; pommes de terre en purée, canadas passés ; pommes de terres frites, frites; pommes nature, canadas stuvés ou, à certains endroits pârbolus; planter des pommes de terre, planter aus canadas ; arracher des pommes de terre, rauyî aus canadas ; enlever les jets aux pommes de terre, disdjèter lès canadas ; décrotter les pommes de terre, scroter lès canadas ; secouer les fanes de pommes de terre, cheûre aus ranches ; trier les pommes de terre, rèlîre lès canadas; (expr) à l’ Sint-Djôsèf, on plante sès sogneûs canadas, à la Saint-Joseph (19 mars) on plante des pommes de terre hâtives ; awè dès canadas come dès gayes, avoir des pommes de terre très propres quand on les récolte ; awè dès canadas come dès mayes, avoir des pommes de terre comme des billes, très petites ; awè dès canadas come mi pougn, avoir des pommes de terre comme mon poing, très grosses ; dj’ in.me ostant deûs-ous qu’ on canada, je préfère deux oeufs à une pomme de terre, j’affectionne la bonne chère ; i n’ a jamaîs mougnî qu’ dès canadas dins leûs pèlakes; il n’a jamais mangé que des pommes de terre en chemise, il est pauvre ; nanti come d’ awè stî aus canadas, épuisé comme si on avait été ramasser les pommes de terre ; « Si vî cwârp tot ûsé èsteûve ratchitchi come on canada qu’ a djètè. » (J. Houziaux) ; « Is n’ mougnint dès crompîres qui l’ dîmègne. » (A. Henin) ; « Il aureûve bin v’lu-z-è raler vêla po r’mougnî dès pârbolèts avou one bone salate aus crètons èt one coyène di singlé. » (A. Marchal)

 

C60

pommeau

nm de porte ou de fenêtre, crossète (f)

 

C60

pommelé

, ée adj (couvert de taches grises) tapiné (-ye), pomelé (-ye) ; un cheval pommelé, on tch’vau pomelé; (moutonné) moutoné (-ye) ; (expr) aîr moutonéye n’ èst nin d’ longue duréye, ciel moutonné ne dure pas longtemps

 

C60

pommeler

(se) v (se couvrir de petits nuages) si moutoner

 

C60

pommier

[nm] (e-c) pomî, (o) peumî, (e) mèlêye [nf]

 

G100

pommier

nm pomî ; pommier sauvage, sauvadje pomî

 

C60

pompage

nm pompadje, pompeladje

 

C60

pompe

[nf] pompe

 

G100

pompe

nf (appareil servant à déplacer des liquides) pompe; joint de pompe, cûria d’ pompe; (air) pompe ; pompe à vélo, pompe di vélo; (expr) i pout bin alumer s’ pupe à l’ pompe, il peut bien allumer sa pipe à la pompe, finis les espoirs; serrure à pompe, sêre à r’ssôrt; (loc) avoir le coup de pompe, awè l’ flaya (, avoir le fléau)

 

C60

pomper

v pomper, pompeler ; pomper à nouveau, ripomper, ripompeler ; action de pomper à nouveau, ripompadje (m), ripompeladje (m) ; pomper à plusieurs reprises, rapomper, rapompeler ; action de pomper à plusieurs reprises, rapompadje (m), rapompeladje (m)

 

C60

pompette

adj gaîy (-e), chifeté (-ye)

 

C60

pompeux

, euse adj grandiveûs (-e)

 

C60

pompier

nm pompier

 

C60

pompiste

nm pompisse

 

C60

pompon

nm flotche (f), flotchîye (f) ; le pompon du bonnet, li flotchîye do bonèt ; « Dès nûtons pwârtin.n on bonèt d’ lin.ne à cwane avou one flotchîye què l’zî r’tchèyeûve su l’ orèye. » (J. Houziaux); (loc) avoir le pompon, l’emporter, awè l’  pompon; (expr) djè l’ tûwereûve à côps d’ flotchîye di barète (iron), je le tuerais à coups de pompon de bonnet de nuit

 

C60

pomponner

(se) v fé s’ crèsse, fé s’ toupèt, si fé bèle (/ bia)

 

C60

ponçage

nm polichadje

 

C60

ponce

nf pierre ponce, pîre ponce, tripoli (m)

 

C60

ponceau

nm poncia

 

C60

poncer

v poncer, broyî avou l’ pîre ponce, poli (avou l’ pîre ponce)

 

C60

ponction

nf (chirurgie) on lui a fait des ponctions, on lî a r’ssatchî d’ l’ aîwe

 

C60

ponctuel

, elle adj (exact) il est ponctuel, il èst todi là à l’ eûre; (assidu) i n’ pout mau d’ manker; (expr) ièsse réglé come one ôrlodje, être réglé comme une horloge, être ponctuel ; ièsse réglé come do papî d’ musike, être réglé comme du papier de musique, id

 

C60

ponctuel, le

[adj] (au repas) (c) aeûré, éye, (e) aeûré, êye, (o) aeûrè, éye

 

G100

pondeuse

adj une poule pondeuse, one poneûse

 

C60

pondoir

nm ponète (f), poni, pouyou

 

C60

pondre

[v] (e-c) ponre, (o) punre

 

G100

pondre

v ponde ; action de pondre, ponadje; (expr) i lî faut todi sawè quî què l’ a ponu, quî què l’ a cové èt quî què l’ disclôrè, il doit toujours savoir qui l’a pondu, qui l’a couvé et qui le fera éclore, il veut absolument tout savoir ; lès pouyes ponenut pau bètch, les poules pondent par le bec, les poules pondent en fonction de la nourriture reçue

 

C60

Pondrôme

npr Pondrome

 

C60

poney

nm bidèt, pitit tch’vau

 

C60

pont

nm (construction) pont ; petit pont, pontia ; sous les ponts, pa-d’zos lès ponts; (expr) il coulera de l’eau sous les ponts, tèrchèdon, il aurè ploû (, d’ici là, il aura plu) ; solide comme le Pont-Neuf, fwârt come on tch’vau, come on boû, come on tchin.ne; (pièce d’étoffe qui se rabat) culotte à pont, culote à pont

 

C60

ponte

nf pona (m), ponéye; action de pondre, ponadje (m); (expr) is vont todi sawè l’ pona èt l’ cova, il veut toujours connaître la ponte et la couvaison, il veut tout savoir

 

C60

pontife

nm (pape) pâpe

 

C60

Pontillas

npr Pontélias’

 

C60

pont-levis

nm pont-lèvis ; un château avec son pont-levis, on tchèstia avou s’ pont-lèvis’

 

C60

pop-corn

nm pop-corn

 

C60

popote

nf brouwèt (m), djote ; c’est leur popote, c’ èst leû djote, c’ èst leûs-afaîres; (tambouille) frichetouye

 

C60

popotin

nm drî, fèssârd

 

C60

populace

nf rascaye

 

C60

populaire

adj (du peuple) les masses populaires, lès p’tits, lès p’titès djins; (sympathique) populaîre ; il est très populaire, il èst fwârt populaîre avou lès djins

 

C60

popularité

nf il acquiert de la popularité, i c’mince à ièsse conu ; il a beaucoup de popularité, il èst vèyu voltî

 

C60

population

nf populâcion ; la population belge, li populâcion bèlje, lès Bèljes ; la population de ce pays-là, lès djins di ç’ payis-là ; la population active, lès djins qui travayenut ; la population scolaire, lès cis qui vont è scole

 

C60

populeux

, euse adj une ville populeuse, one vile qu’ i gn-a dès djins à n’ lès sawè compter, one vile qu’i gn-a dès djins à massake, qu’ i gn-a dès djins èt dès djins ; c’est un immeuble populeux, one copicherîye di djins, vos, qu’ i gn-a dins ç’  batumint-là !, dès djins èt dès djins

 

C60

porc

[nm] (o-c) pourcia, (e) pourcê, (o) pourcha

 

G100

porc

nm (animal) pourcia ; jeune porc mâle, robin ; truie, trôye ; jeune truie, troyète ; jeune truie châtrée, cotche ; verrat, godî, godu, rokin, vèrat ; jeune porc de six semaines, noûrin ; porc à l’ engrais, crachau ; porc engraissé, craus couchèt ; mâchoire inférieure du porc, babètche (f) ; marchand de porcs, cosson ; mettre bas, coucheler ; rechercher le verrat, vèreter ; brancard pour transporter les porcs, bèri ; engraisser un porc, fé on couchèt, ècrachî, ècrauchî ; une portée de cochons, one coucheléye ; crier, winkeler; grogner, grûzyî, rûtyî; (expr) ci n’ èst nin avou dè l’  clére aîwe qu’ on-z-ècrache lès pourcias, ce n’est pas avec de l’eau claire qu’on engraisse les porcs, pour réussir quelque chose, il faut y mettre le prix ; gn-a l’ batch qui r’toûne dissus l’ pourcia, le bac se retourne sur le porc, c’est un renversement de situation ; il a ieû dès pîds d’ pourcia après s’ tièsse, il a reçu des pieds de porc à la tête, il a été injurié ; lès monseûs èt lès couchèts tègnenut leû rang, les seigneurs et les cochons tiennent leur rang (jeu de mots entre « rang » rang et « ran » porcherie) ; li batch wîde faît grognî lpourcia, le bac vide fait grogner le porc ; li bin qu’ on faît à s’ couchèt, on l’ ritrouve au laurd, le bien qu’on fait à son cochon, on le retrouve dans le lard ; quand lès pourcias sont craus, lès navias sont seurs, quand les porcs sont gras, les navets sont surs, quand on a tout ce qu’on veut, on fait la fine bouche ; winkeler come on couchèt mau touwé, crier comme un cochon mal tué; (homme sale) pourcia, godî, man.nèt godî

 

C60

porcelaine

[nf] (e-c) pôrçulin.ne, (o) porcèlin.ne

 

G100

porcelaine

nf pôrçulin.ne

 

C60

porcelet

nm cossèt, (djon.ne) couchèt, gorèt, noûrin ; charrette pour marchand de porcelets, rododo

 

C60

porche

nm (d’une église) pwate (f)

 

C60

porcherie

nf ran ; petite porte basse de porcherie, uchelèt (m); (expr) li tch’vau o stauve, li trôye è l’ ran, le cheval à l’étable, la truie à la porcherie, une place pour chaque chose

 

C60

pore

nm trau dè l’ pia ; je sue par tous mes pores, dji sûwe pa tos lès traus di m’ pia

 

C60

poreux

, euse adj ce sont des pierres poreuses, c’ èst dès pîres qui braîyenut

 

C60

porion

nm porion

 

C60

pornographie

nf polakerîye, pourciaterîye, saloperîye

 

C60

port

nm (pour bateaux) pôrt; à Namur, port sur lequel se passait le marché au poisson, apelé; (loc) arriver à bon port, ariver à sauvrité ; mon port d’attache, c’est toi, on bon pidjon r’tchaît todi à plantche (, un bon pigeon revient toujours au pigeonnier); (action de porter) pwârtadje; (le fait de porter) le port d’arme est interdit, on n’ pout pont awè d’ ârme ; le port de la cravate est exigé, on dwèt mète one cravate; (prix du transport d’une lettre) timbe ; c’est franc de port, i n’ faut pont mète di timbe ; il n’ a pas payé le port, i n’ a pont mètu d’ timbe; (manière de se tenir) avoir un port de reine, si t’nu come one rin.ne

 

C60

portable

adj (qu’on peut porter) pwârtauve; c’est une machine portable, c’ è-st-one machine qu’ on sét pwârter ; ce vêtement est encore portable, c’ è-st-on moussemint qu’ on sét co mète; (qu’on peut emmener) un téléphone portable, on tèlèfone di potche ; un ordinateur portable, on-ôrdinateûr di malète

 

C60

portail

nm portâl, pwate (f) ; il m’ a accompagné jusqu’au portail, il a v’nu avou mi jusqu’à l’ pwate

 

C60

portant

, ante adj pwârtant ; bien portant, bin pwârtant ; il n’est pas bien portant, i n’ èst nin bin pwârtant; je ne me sens pas bien, dji n’ so nin fwârt d’ assène ; il est bien portant physiquement et moralement et pourtant il lui manque une case, il a tos ses bwès mins is n’ sont nin bin loyîs èchone ; (expr), il a tous ses bois mais ils ne sont pas bien liés ensemble; « Li ci qui n’ si plind nin, c’ èst qu’ il èst mau pwârtant. » (A. Henin) ; « Il a l’ aîr gâye, li nwâr Piêre, èt, portant, i n’ èst nin co d’ assène audjoûrdu. » (E. Thirionet) ; (expr) c’ è-st-on malade di Djiblou qui mougnereûve bin l’ pouye et l’ ou, c’est un bien portant qui s’ignore; nm (montant d’une ouverture) montant

 

C60

portant, e

[expr] être bien _ : (c) ièsse bin pwârtant, e, (e) èsse bin pwèrtant, e, (o) ièsse bén portant, e

 

G100

porte

[nf] 1 (de maison) (o-c) uch [nm], (e) ouh [nm]

2 (grande porte (grange, garage, ville…)) (c) pwate, (e) pwète, (o) pôrte

 

G100

porte

nf uch (m) ; une belle porte, on bia uch ; grande porte, portail, pwate ; porte de jardin, posti (m) ; « È nosse maujone, nos n’ avin.n pont d’ clé èt pont d’ vèra aus-uchs. » (E. Gilliard) ; porte extérieure, uch da l’ uch, uch d’ à reuwe; « Lès djins qui d’mèrenut pa-d’zos, addé l’ uch d’ à reuwe. » (E. Gilliard) ; la porte et ses accessoires, l’ ucherîye ; le seuil de la porte, li sou d’ l’ uch ; bourrelet placé au bas des portes pour éviter que le froid ne pénètre, boya, matrouchon ; porte d’écurie s’ouvrant en deux parties superposées ; le bas, li purnia (, li pèrnia) ; le haut, l’ uchelèt; petite porte permettant l’entrée des poules au poulailler, purnia (m) ; la porte est ouverte, l’ uch èst douviè, l’ uch è-st-au laudje ; entrouvrez la porte, s’il vous plaît !, fioz one pitite craye à l’ uch s’ i vos plaît ! ; ouvrez la porte toute grande!; tapez l’ uch au laudje ! ; fermer la porte à clé, sèrer l’ uch à l’ clé ; frapper à la porte, toker à l’ uch ; tambouriner à la porte, bouchî à l’ uch; trouver la porte de bois, trouver uch di bwès; porte d’une ville, pwate; « Pinsez qui ça n’ aureûve nin stî bia, li novia passadje dè l’ reuwe avou lvîye pwate come intréye ? » (E. Robin); (loc) faire du porte à porte, aler aus-uchs ; faire un bruit de porte, ucheler; compter lès claus d’ l’ uch, compter les clous de la porte, patienter devant la porte, avoir la porte de bois; (expr) amistauve come one pwate di prîjon, amical comme une porte de prison ; il è-st-abituwé d’ aler à l’ èglîje (iron), il est habitué d’aller à l’église, il ne referme pas les portes derrière lui ; s’ on l’ fout à l’ uch pa l’ uch, i rintère pa l’ fènièsse, si on le met à la porte par la porte, il rentre par la fenêtre, il est opiniâtre; à la porte, (à l’extérieur) à l’ uch ; il fait meilleur ici qu’à la porte, i faît mèyeû véci qu’ à l’ uch; (tout près) tot près ; les barbares étaient à notre porte, lès waraches èstin.n tot près ; ce n’est pas la porte à côté, ci n’ èst nin véci tot près ; foutre à la porte, foute à l’ uch ; prendre la porte, ènn’ aler, li lèver, rèche, sôrti ; portière d’automobile, pôrtiére

 

C60

porte-à-faux

(en) loc à chipète

 

C60

porte-aiguilles

nm boufa, canïbwèstia

 

C60

porte-à-porte

nm il fait du porte à porte, i va aus-uchs

 

C60

porte-avions

nm pôrte-aviyons

 

C60

porte-bagages

nm pôr-bagadjes

 

C60

porte-bonheur

nm pôr-bouneûr

 

C60

porte-cle(f)s

nm pôrtè-clés

 

C60

porte-drapeau

nm pôr-drapia, pwârteû d’ drapias

 

C60

portée

nf (ensemble des petits qu’une femelle porte et met bas en une fois) djon.neléye, pwârtéye ; portée de cochons, coucheléye; (expr) is sont dè l’ min.me coucheléye (iron), ils sont de la même portée, de la même branche; (distance) portée de fusil, côp d’ fisik ; ce n’est qu’à une portée de fusil d’ ici, ci n’ èst qu’ à on côp d’ fisik di-d-ci; (loc) je l’ai à portée de main, djè l’ a à mwin, djè l’ a d’zos mwin ; c’est à la portée de toutes les bourrses, c’ èst bon mârtchi ; c’est à la portée de tout le monde, tot l’ monde li saureûve fé ; ce n’est pas à ma portée (je n’en suis pas capable), ci n’ èst nin ça dès mantches po mès brès; (musique) pôrtéye, « dès fouyes di papî à cink rôyes » (J. Houziaux)

 

C60

portefaix

nm pwârteû aus satchs

 

C60

portefeuille

[mn] (o) pôrtèfeuye, (e) pôrtèfeûye, (c) pôrtèfouye

 

G100

portefeuille

nm pôrtèfouye

 

C60

portemanteau

nm bâre, bâre-à-boles, pôr-mantau ; il y a un portemanteau dans le hall, i gn-a on bâre-à-boles dins l’ aléye; je l’ai mise pendre au porte manteau, djè l’ a mètu pinde au pôr-mantau

 

C60

porte-monnaie

[nm] housse [nf], (o) pôrte-manoye, (e) pôr-manôye, (c) pwate-manôye

 

G100

porte-monnaie

nm pôr-manôye

 

C60

porte-pipes

nm rèsselî à pupes

 

C60

porte-plume

nm pôrtè-plume

 

C60

porter

[v] (c) pwârter, (e) pwèrter, (o) pôrter

 

G100

porter

v (soutenir) pwârter ; je porte, dji pwate ; il porte, i pwate ; nous portons, nos pwârtans ; vous portez, vos pwârtoz, vos pwârtez ; ils portent, is pwatenut ; il portait, i pwârteûve ; il portera, i pwaterè ; il porterait, i pwatereûve ; qu’il porte, qu’ i pwate ; qu’ il portât, qu’ i pwârtiche ; portant, pwârtant ; porté, pwârté; action de porter, pwârtadje (m ; porter à nouveau, ripwârter ; action de porter à nouveau, ripwârtadje (m) ; porter à l’aide de cordes en prenant appui sur les épaules, pwârter à chlin ; porter sur le dos, pwârter à dos ; porter sur les bras, pwârter à brès d’ ome ; porter sur l’ épaule, pwârter à spale ; porter sur les épaules, pwârter su ses spales ; porter à califourchon sur les épaules, pwârter à gorelète, à chipète ; porter en chaise à porteur (deux personnes mains croisées), pwârter à l’ civêre gotêre, … à tchèyêre di coucou; (supporter) c’est lui qui porte tout le poids de cette affaire, dins ç’t-afaîre-là, c’ èst li qu’ a tot su s’ dos; (avoir sur soi) il portait ses vieux vêtements, il aveûve moussî ses vîs cayèts ; elle portait ses habits de dimanche, èlle èsteûve mèteuwe à dîmègne ; porter le deuil, pwârter l’ doû ; les vêtements quelle portait, lès moussemints qu’ èlle aveûve sur lèye ; il portait une cravate rouge, il aveûve one rodje cravate ; il portait un chapeau, il aveûve on tchapia su s’ tièsse ; maintenant, il porte la barbe, asteûre, il a one baube; (geste) porter la main sur qqn, taper su one saquî ; (donner) porter la becquée, pwârter à nid ; il me porte de l’ amitié, i m’ vèt voltî ; nous lui avons porté secours, nos l’ avans aîdî; (porter sur) la prochaine leçon porte sur les animaux, li leçon d’ après, c’ èst su lès bièsses ; (exp) pwârter au ciél, porter au ciel, louanger ; pwârter s’ crwès, porter sa croix ;  (se) (vêtement) si mète, si pwârter; cela se porte large, ça s’ mèt laudje ; cela ne se porte plus, ça n’ si mèt pus, c’ èst passé d’ môde; (santé) il se porte mal, i va mau; (expr) i s’ pwate bin, èle si pwate bin, il est obèse, elle est obèse; pwârtez-vos bin èt dj’ payerè l’ médecin, portez-vous bien et dans ces conditions, je payerai le médecin ; si pwârter come sint Tîbaut qui bwèt bin èt qui n’ mougne nin mau (iron), se porter comme saint Thibaut qui boit bien et qui ne mange pas mal, se porter comme un charme ; si pwârter come on tchin à l’ lache, se porter comme un chien en laisse, se porter mal ; si pwârter come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, se porter comme la moitié d’un chien sur ses deux pattes, id

 

C60

porte-seaux

nm goria

 

C60

porteur

, euse n pwârteû (-se) ; porteur de télégrammes, pwârteû d’ dèpèches

 

C60

portier

, ère n pwârtî, uchî (f uchîre)

 

C60

portière

nf (tenture) pôrtiére; (porte de voiture) pôrtiére

 

C60

portillon

nm uchelèt

 

C60

portion

nf (part) paurt; il n’a reçu qu’une petite portion, i n’ a ieû qu’ one pitite paurt; (partie d’un tout) bokèt (m) ; une portion de route, on bokèt d’ vôye ; une portion de frites, one catinéye di frites, contenu d’une pelle à frites ; on dit aussi one alonéye di frites ; « Èle ni sondje dèdjà pus qu’ à l’ alonéye di frites qu’ on lî va sièrvu. » (E. Gilliard)

 

C60

portrait

[nm] (c) pôrtraît, (e) pôrtrêt, (o) pôrtrét

 

G100

portrait

nm (représentation d’une personne) portraît; (réplique) c’est tout à fait le portrait de son père, c’ èst s’ pa tot ratchî

 

C60

portugais

, aise adj portuguès (-e)

 

C60

pose

nf (action de poser) mètadje à place (m) ; j’ai assisté à la pose de la première pierre, dj’ èsteûve là quand on-z-a mètu l’ preumêre pîre ; (façon de se tenir) gardez la pose, ni boudjîz pus ; en voilà une de pose !, vo-’nnè-là one di maniére di s’ mète !

 

C60

posé

, ée adj (calme) paujêre; (placé) mètu (f mèteuwe) ; elle a été mal posée, èlle a stî mau mètûwe

 

C60

posément

adv doûcemint, paujêremint

 

C60

poser

vt (mettre en un endroit) mète ; je vais le poser ici, dji mè l’  va mète véci ; poser le pied sur la chaise, mète si pîd su l’ tchèyêre; (demander) poser une question, dimander one saqwè ; je peux te poser une question ?, dji vos pou d’mander one saqwè ? ; puis-je poser une question ?, èst-ce qui dj’ pou bin d’mander one saqwè?; il faut toujours qu’il pose trente-six questions, il lî faut todi d’mander one masse d’ afaîres ; cette question est mal posée, ci n’ èst nin insi qu’ vos l’ duvîz d’mander; (expr) i lî faut todi sawè quî-ce què l’ a ponu, quî-ce què l’ a cové èt qu-i-ce què l’ disclôrè, il faut toujours qu’il pose la question de savoir qui l’a pondu, qui l’a couvé et qui le fera éclore, il pose toujours beaucoup de questions ; i lî faut todi sawè l’ pona èt l’ cova, il doit toujours connaître la ponte et la couvaison, id; vi (être posé sur) la poutre qui pose sur le mur, li poûtrèle qui r’pwase su l’ meur ; (se) (se mettre) si mète ; l’oiseau se pose sur la branche, li mouchon s’ mèt su l’ couche; (devoir être posé) si mète ; un chapeau se pose sur la tête, on tchapia, ça s’ mèt su s’ tièsse; (exister, en parlant d’un problème) c’est une question qui va se poser tôt ou tard, c’ è-st-one saqwè qu’ il î faurè sondjî on djoû ou l’ ôte

 

C60

poseur

n (chargé de la pose d’un objet) pôseû ; un poseur de voies, on pôseû d’ rayes; (pédant) pète-cu, pèle-chochin ; c’est un poseur, c’ è-st-on pète-cu

 

C60

positif

, ive adj (à caractère de certitude) c’est un fait positif, on ‘nn’ a lès preûves ; je l’ai entendu dire mais il n’y a rien de positif, dj’ ènn’ a oyu causer mins gn-a rin d’ sûr là d’dins; (à caractère d’utilité pratique) cela pourrait avoir des avantages positifs pour nous, ça nos pôreûve sièrvu; (qui affirme du bien de qqn ou qqch) leur critique a été très positive, is ‘nn’ ont dit qu’ do bin; nm peu importe ce que vous lui direz ; ce qu’il lui faut, c’est du positif, vos li pôroz dîre ci qu’ vos vôroz; ci qui compte por li, c’ èst ç’ qui v’s-auroz faît

 

C60

position

nf (manière de se placer) actuellement, il est en deuxième position, po l’ momint, il èst deûzyin.me ; il a modifié la position des joueurs, il a candjî lès djouweûs d’ place; (maintien du corps) en position accroupie, d’ ascropu (f  d’ ascropeuwe) ; en position debout, d’ astampé (f  d’ astampéye) ; en position assis, achî (-de) ; en position couchée, coûtchî (-ye) ; en position précaire, à djok ; la position couchée lui est pénible, il a mau quand il est coûtchî; (circonstances spéciales dans lesquelles on se trouve) elle est en position, èle ratind (famile) ; c’est une position délicate que je ne lui envie pas, dji n’ vôreûve nin ièsse à s’ place ; (situation dans la société) dans sa position, il ne devrait pas dire cela, quand on-z-èst ç qu’ il èst, on s’ duvreûve taîre; (idées) je reste sur mes positions, dji n’ candje nin d’ idéyes

 

C60

possédant

, ant n, les possédants, lès cias qu’ ènn’ ont, lès pèsants

 

C60

possédé

, ée adj et n (dominé par une puissance occulte) infèrnâl (-e) ; (loc) possédé (-e) du démon, infêrnâl (-e) ; (expr) un vacarme de possédé, on disdût d’ confondu, … d’ tos lès diâles

 

C60

posséder

[v] (e) posséder ; v. avoir

 

G100

posséder

v (avoir en propriété) awè (da li) ; je possède une maison, dj’ a one maujone da mi ; ils possèdent un vélo, il ont on vélo; (avoir une connaissance parfaite) il possède l’anglais, i conèt  fwârt bin l’ anglès ; il possède son métier à la perfection, c’ è-st- on maîsse dins s’ mèstî; (duper) atraper, awè ; il s’est fait posséder, i s’ a faît awè ; être possédé du diable, ièsse tinu pau diâle; (expr) t’ ès trop malin po l’ bon Diè, li diâle t’ aurè, tu es trop malin pour le bon Dieu, le diable te possédera

 

C60

possesseur

nm li cia qu’ a, li ci qu’ a

 

C60

possession

nf la possession de la fortune n’empêche pas la maladie, ci n’ èst nin pace qu’ on-z-a dès caurs qu’ on n’ pout nin ièsse malade ; j’ai peur que ce livre tombe en sa possession, dj’ a peû qui ç’ lîve-ci tchaîye dins sès mwins ; ils ont pris possession de leur nouvelle maison, is sont dins leû novèle maujone ; il est revenu en pleine possession de ses moyens, il èst gayârd come divant

 

C60

possibilité

nf y a t-il possibilité ?, è-st-i possibe ? ; c’est dans le domaine des possibilités, ça s’ pout bin, c’ èst possibe ; ils ont donné selon leurs possibilités, il ont d’ né ç’ qu’ is savin.n ; (loc) avoir la possibilité, awè l’ crédit ; si nous en avons la possibilité, si nos ‘nn’ avans l’ crédit

 

C60

possible

[adj] possibe

 

G100

possible

adj (qui peut exister, se produire) possibe ; « È-st-i possibe qui dj’ eûche sitî ossi laîd qu’ ça ? » (Ed Tillieux, Dins mès cayaus) ; comment est-il possible ?, comint è-st-i possibe ?, è-st-i possibe au monde ?; si c’est possible, s’ i gn-a moyin ; ce n’est pas possible, i gn-a nin moyin ; il ne lui est pas possible de venir, i n’ saureûve vinu; c’est possible qu’il vienne, ça s’ pout bin qu’ i va v’nu, ça s’ pôreûve bin qu’ i vêreûve; (expr) è-st-i possibe au monde !, est-il possible au monde !, comment est-il possible (de dire ou de faire de pareilles choses); (qui représente une limite) le mieux possible, po on mia ; le plus vite possible, au pus rade ; le plus mal possible, on n’ saureûve pus mau ; nm faire son possible, fé s’ possibe ; au possible, au d’là; il est gentil au possible, il è-st-amistauve au d’là

 

C60

postal

, ale adj dè l’ posse, pa l’ posse ; nous avons reçu un colis postal, nos-avans ieû on colis pa l’ posse ; ils m’ont fait un envoi postal, is m’ l’ ont avoyî pa l’ posse

 

C60

poste

[nf-nm] posse

 

G100

poste

nf posse ; je cours à la poste, dji m’ è va rademint à l’ posse ; comme une lettre à la poste, come one lète à l’ posse

 

C60

poste

nm (lieu) posse ; être au poste, ièsse au posse; quitter son poste, quiter s’ posse, quiter ; un poste de garde, on posse di gârde ; relever un poste de garde, rilèver l’ gârde ; au poste de police, au bûrau d’ police; (fonction) place (f), posse ; il occupe un poste dans un bureau ; il a one place dins on bûrau ; le poste était vacant, li place èsteûve libe; (appareil récepteur) le poste de télévision, li posse, li tèlèvision ; le poste de radio, li posse ; je l’ai entendu au poste de radio, djè l’ a oyu au posse

 

C60

poster

v (placer à un poste) mète ; ils y ont posté des soldats, il î ont mètu dès sôdârts; (remettre à la poste) mète à l’ posse ; voulez-vous poster ma lettre ?, v’loz bin mète mi lète à l’ posse ? ; (se) si mète ; il s’était posté à la sortie, i s’ aveûve mètu à l’ sôrtîye

 

C60

postérieur

, eure adj (qui vient après) pus taurd; cette lettre est postérieure, c’ è-st-one lète qu’ a stî scrîte pus taurd, après ; nous verrons cela à une date postérieure, nos vièrans ça pus taurd; (qui est derrière) di (d’)drî; les pattes postérieures, lès pates di drî ; nm brodî, drî, fèssârd, fondemint ; (expr) awè on drî d’ costri, avoir un derrière de couturière, plantureux

 

C60

postérieur, e

[nm-adj] (e-c) drî, (o) d(è)rî, (e) [adj] drîtrin, in.ne

 

G100

postérieurement

adv après ; postérieurement au vôtre, après l’ vosse

 

C60

postérité

nf pour la postérité, po après, po l’s-èfants ; c’est entré dans la postérité, tot l’ monde s’ è sovêrè

 

C60

posthume

adj après l’ mwârt; c’est un enfant posthume, il a v’nu au monde qui s’ pa èsteûve mwârt, qui s’ pa n’ vikeûve pus

 

C60

postiche

 nm faus (-se) ; c’est une barbe postiche, c’ è-st-one fausse baube

 

C60

postier

, ère n postî ; le postier, l’ ome dè l’ posse ; la postière, li feume dè l’ posse ; le percepteur, li pèrcèpteûr; la guichetière, li feume à l’ bawète, l’ ome ; le facteur, li facteûr

 

C60

postillonner

v ratchoter

 

C60

postposer

v (mettre après) mète après ; vous devez postposer ce mot, ci mot-là, vos l’ duvoz mète après; (différer) rimète ; cela a été postposé , ça a stî r’mètu : il faudra le postposer, i l’ faurè r’mète (à pus taurd)

 

C60

postulation

nf dimande

 

C60

postuler

v (solliciter un emploi) il a postulé cet emploi, il a d’mandé à-z-awè ç’ place-là

 

C60

posture

nf (attitude du corps) en voilà une de posture !, là, tin, one di maniére di s’ mète !; (situation) il est en mauvaise posture, il èst dins dès laîds draps

 

C60

pot

[nm] pot, (c) posson

 

G100

pot

nm pot ; un pot de fleurs, on pot d’ fleûrs ; marchand de pot, possonî ; petit pot, posson, possinèt, potèt, potikèt; « Dji  vôreûve bin on bon p’tit posson d’ bîre. » (J. Gilson) ; pot au lait, pot au lacia (, paulaît) ; pot de chambre, pot d’ tchambe, piche-pot ; pot en grès avec pilon, bateroule (f); (expr) c’est le pot de terre contre le pot de fer, c’ èst l’ pot d’ têre conte li pot d’ fiêr ; découvrir le pot aux roses, discouviè l’ potéye ; être sourd comme un pot, ièsse soûrdèche come on pot ; payer les pots cassés, payî lès pots câssés ; tourner autour du pot, toûrner autoû do pot; c’ èst dins lès vîyès marmites qu’ on faît l’ mèyeû dès sopes, c’est dans les vieilles marmites qu’ on fait la meilleure des soupes, c’est dans les vieux pots que la soupe est la meilleure ; dîre platèzak, ne pas tourner autour du pot pour dire qqch ; èle faît aler s’ linwe come one lavète au cu d’ on pot, elle fait aller sa langue comme un torchon au derrière d’un pot ; ièsse ritche à pots, être riche à pots (de pièces d’or); li cia qui brûle si cu n’ a qu’ à s’ assîr dissu lès clokètes, celui qui brûle son derrière n’a qu’ à s’asseoir sur les ampoules, il faut payer les pots cassés ; mète à pîds d’ pot, placer en pieds de pot, en quinconce; tinu l’ pot drwèt, tenir le pot droit, garder la maison ; (enjeu pour des jeux d’argent) pot ; faire un pot, constituer un enjeu, fé on pot; (chance) c’est pas de pot, c’ èst pont d’ chance

 

C60

potable

adj (qui peut être bu) bon (-e)  (Sombreffe, f boune); c’est de l’eau potable, c’ èst dè l’ bone aîwe, c’ èst d’ l’ aîwe qu’ on pout bwâre ; (acceptable) c’est potable, ça pout co aler ; il est incapable de faire une besogne potable, i n’ saureûve rin fé d’ come i faut, i n’ saureûve rin fé à môde di djin

 

C60

potage

nm sope (f) (, soupe (f)) ; légumes destinés au potage, porèye (f) ; lier un potage, aloyî l’ sope, aloyî ; (loc) po tot potadje, pour tout potage, uniquement ; (expr) on sint bin qui l’ couchèt î a trimpé sès pates (iron), on sent bien que le porc y a trempé les pattes, que c’est du potage à base de viande

 

C60

potager

[nm] (e-c) corti, (o) courti, (e) cotehê ; v. jardin

 

G100

potager

nm corti ; ce sont des légumes de mon potager, c’ èst dès vêrdeûs di m’ corti

 

C60

potasse

nf potasse

 

C60

pot-de-vin

nm il a reçu des pots-de-vin, il a ieû l’ pîce, il a r’çû one envèlope

 

C60

pote

nm soçon

 

C60

poteau

[nm] (o) potia, (c) postia, (e)

 

G100

poteau

nm pikèt, potau, postia ; un poteau téléphonique, on potau d’ tèlèfone; un poteau indicateur, on potau indicateûr ; il a frappé la balle sur le poteau du but, il a tapé l’ bale su l’ pikèt; (loc) mettre au poteau, mète au meur

 

C60

potée

nf (contenu d’un pot) potéye ; quelques potées de fleurs, saquants potéyes di fleûrs; (mélange de pain dans du café au lait) potéye ; vous me ferez une potée pour déjeuner, vos m’ froz one potéye por mi d’djuner; (mélange de légumes et de pommes de terre) une potée au chou, one djote ; une potée aux carottes, one situvéye aus carotes ; une potée aux haricots, one situvéye aus manje-touts ; une potée aux poireaux, one salade aus pôrias

 

C60

potelé

, ée adj (en parlant d’un enfant) il est bien potelé, il èst bin rimpli, i profite bin, i s’ pwate bin

 

C60

potence

nf potince

 

C60

potentille

nf potentille ansérine, pate-d’-auwe, ièbe di froyon ; potentille tormentille, mwarsûre-di-diâle

 

C60

poterie

nf (fabrique) poterîye ; travailler à la poterie, travayî à l’ poterîye; (objet, ustensile en terre cuite) poterîye ; façonner une poterie au tour, toûrner one poterîye

 

C60

potier

nm potî

 

C60

potin

nm (commérage) cancan, racontâr, ramadje ; il est toujours en train de faire des potins sur quelqu’un, il èst todi en trin d’ fé dès ramadjes su onk ou l’ ôte; (tapage) arèdje (f), disdût, trayin ; faire un potin du diable, foute on trayin d’ tos lès diâles

 

C60

potiner

v fé dès ramadjes

 

C60

potion

nf botèye ; le docteur lui a prescrit une potion, li docteûr li faît prinde one botèye

 

C60

potiron

nm cawoûte (f)

 

C60

potron-minet

nm dès potron-minèt, qu’ i n’ èsteûve co pont d’ eûre

 

C60

pou

[n m] (o-c) , (e) piou

 

G100

pou

nm ; pou de brebis, bèrbijot ; être couvert de poux, ièsse plin d’ pûs; (expr) dji vôreûve qu’ il aureûve dès pûs !, je voudrais qu’il ait des poux ! ; gn-a d’pus d’ idéyes dins deùs tièsses qui dins one (et l’interlocuteur rétorque:) gn-a d’ pus d’ pûs èto, il y a plus d’ idée dans deux têtes que dans une oui, mais il y a plus de poux aussi (iron) ; ièsse come on pû ètur deûs-ongues, être comme un pou entre deux ongles,  dans une situation embarrassante ; i gn-a on pû o djeu, il y a un pou dans le jeu,  un accroc ; il èst dè l’ race dès pûs, po moru, i faut qu’ on l’ croke (iron), il est de la race des poux, pour qu’il meure on doit le croquer, il est solide ; i tûwereûve on pû po-z-è taner l’ pia, il tuerait un pou pour en tanner la peau (tellement il est intéressé) ; laîd come on pû, laid comme un pou ; on tûwereûve on pû su s’ vinte, on écraserait un pou sur son ventre (tant il est tendu); vos pûs vont awè l’ tos’ (iron), vos poux vont tousser, couvrez-vous la tête !

 

C60

poubelle

[nf] batch; on peut préciser: (o) batch à ‘l bèrnate, (c) batch aus miséres, (e) batch ås crasses

 

G100

poubelle

nf batch (m) ; c’est bon à mettre à la poubelle, c’ èst bon à foute o batch

 

C60

pouce

[nm] (e-c) pôce, (o) pouce

 

G100

pouce

nm pôce, gros dwèt ; sucer son pouce, suci s’ pôce ; sucer de son pouce, sucî di s’ pôce; (loc) donner un coup de pouce, aîdî, diner on côp di spale ; manger un morceau sur le pouce, mougnî on bokèt d’ astampé ; mettre les pouces, se soumettre, mète lès pôces ; se tourner les pouces, dimèrer à rin; (expr) deûs pôces di djambes èt l’ cu tot d’ sûte, deux pouces de jambes et le derrière tout de suite après, c’est un courtaud; (mesure) pôce; (expr) ça a stî faît au pére dès pôces, cela a été exécuté au père des pouces, au mieux; (loc) et le pouce, èt one rawète

 

C60

poucet

nm pôcèt

 

C60

poucettes

nf pl pôcètes

 

C60

poudre

[nf] 1 (en général) poûde

2 (explosif) [nf] poûre

 

G100

poudre

nf (substance pulvérisée) poûde ; de la poudre fine, dè l’ fine poûde ; lessive en poudre, poûde po l’ buwéye; poudre de riz, poûde di riz; (explosif) poûre ; poudre à canon, poûre à canon; (expr) vif come li poûre, vif comme la poudre ; de la poudre de perlimpinpin, dè l’ poûde di pèrlimpinpin ; prendre la poudre d’ escampette, ènn’ aler co pus rwèd qui l’ vint d’ bîje, foute li camp d’ tos sès pus rade

 

C60

poudrer

v (se farder) mète dè l’ poûde

 

C60

poudrerie

nf poûrerîye

 

C60

poudreux

, euse adj è poûde

 

C60

poudrier

nm wèsse à l’ poûde

 

C60

poudrière

nf (fabrique de poudre) poûrerîye

 

C60

pouf !

interj (bruit sourd de chute) pouf !, patap(l)ouf !, bèrdouf !

 

C60

pouffer

v acheler, pèter d’ rîre, rîre plin s’ vinte, rîre à skèter sès-aburtales, rîre à skèter sès botenîres

 

C60

pouffiasse

nf bisaude, poufiasse

 

C60

pouilleux

, euse adj (couvert de poux) plin d’ pûs (f plin.ne di pûs); (dans une extrême misère) pôve

 

C60

pouillot

nm tchik-tchak, tchif-tchaf, tchiwe-tchawe

 

C60

poulailler

[nm] (e-c) poli, (o) poulî

 

G100

poulailler

nm poli ; volière pour les poules, rèclôs dès pouyes, rèssèré ; baie permettant l’entrée des poules, purnia; ensemble des poules, pouyetrîye; (expr) quand on-z-a dès pouyètes, on rèssère li poli, quand on a des poulettes, on referme le poulailler, quand on a des jeunes filles, on les surveille

 

C60

poulain

nm polin ; la jument et son poulain, li cavale èt s’ polin; (expr) il èst dins l’ pachis aus polins, il est dans la prairie aux poulains, il a de la chance ; « Dins trwès quatre ans, i coûrrè dès polins ossi bias qu’ asteûre. », dans trois, quatre ans, il courra des poulains aussi beaux que ceux d’aujourd’hui (phrase dite à une jeune fille qu’on juge trop jeune pour le mariage) ; celle-ci répond : Oyi, mins lès cias d’ asteûre ni coûrront pus, oui, mais ceux qui courent maintenant ne courront plus ; (support pour tonneaux) djantî, polin

 

C60

poule

[nf] 1 (e-c) poye, (o-c) pouye

2 _  d’eau [nf]: (e-c) paye d’êwe, (c) po(u)ye d’ êwe, (o) pouye d’eûwe

 

G100

poule

nf pouye ; élever des poules, tinu dès pouyes ; poule d’eau, pouye d’ aîwe ; poule couveuse, coverèsse ; poule pondeuse, poneûse ; ensemble des poules, pouyetrîye ; marchand de poules, pouyetî ; la poule crétèle, li pouye rècléye ; la poule caquette, li pouye codâke, … codausse ; la poule glousse, li pouye clousse ; fiente de poule, polène di pouye ; aller dormir en parlant des poules, monter à djok, monter au perchoir; (expr) aller dormir avec les poules, aler coûtchî tot timpe ; avoir la chair de poule, awè l’ tchau d’ pouye ; mettre le chat dans les poules, foute li tchin dins lès pouyes (, mettre le chien dans les poules) ; quand les poules auront des dents, quand lès pouyes auront des dints, quand lès pouyes ponront dès grusales (, quand les poules pondront des groseilles) ; tu n’es qu’ une poule mouillée, vos n’ èstoz qu’ on pau cût (, tu n’es qu’un peu cuit); l’ anéye qui lès couches dès saus baleront, l’année où les branches des saules s’affaisseront; c’ èst l’ fis dè l’ blanke pouye, c’est un fameux veinard ; ci qui vint d’ pouye grète (péj), ce qui vient de poule gratte, mauvaise origine explique mauvaise action, c’est atavique ; fé l’ pouye crèvéye, faire la poule crevée, faire semblant d’être malade, d’être faible, simuler la maladie ou la faiblesse ; ièsse come one pouye qu’ a pièrdu s’-t-ou , être comme une poule qui a perdu son œuf, être inquiet ou affairé ; il èst binauje come one pouye qui tchaît su on viêr, il est content comme une poule qui tombe sur un ver; i faît dès-ouys come one pouye qui stron.ne d’ on viêr, il fait des yeux comme une poule qui étrangle avec un ver ; i n’ faut nin touwer tot ç’ qu’ èst craus, il ne faut pas tuer tout ce qui est gras, la poule aux œufs d’or ; lès pouyes ponenut pau bètch , les poules pondent par le bec, en fonction de la nourriture qu’ elles reçoivent ; ni pouye ni miète, ni poule ni miette, absolument rien ; pèneûs come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa one pouye, honteux comme un renard qui aurait été attrapé par une poule ; quand on tint l’ pouye, i l’ faut sawè plumer, quand on tient la poule, il faut savoir la plumer, quand on tient une situation intéressante, il faut pouvoir l’exploiter ; one pouye qui pond on-ou tos lès djoûs, c’ è-st- one bone pouye, une poule qui pond un œuf tous les jours, c’est une bonne poule ; rintrez vos pouyes, volà l’ fayène !, rentrez vos poules, voilà la fouine !, faites attention à vos jeunes filles, voici un jeune homme redoutable ! ; sérieûs come one pouye qui piche, sérieux comme une poule qui pisse (iron), il paraît sérieux alors qu’il ne l’est pas ; stron.ner l’ pouye sins l’ fé criyî, étrangler la poule sans la faire crier, faire son coup en douce

 

C60

poulet

, ette n cokia, pouyète; (expr) gâre à vos pouyètes, dji lache mès cokias, gare à vos poulettes, je lâche mes cochets ; quand on-z-a dès pouyètes, on rèssère li poli, quand on a des poulettes, on clôt le poulailler, quand on a des jeunes-filles, on les surveille

 

C60

pouliche

nf poûte

 

C60

poulie

nf tire-satchs (m)

 

C60

pouliner

v poûtener, poliner

 

C60

poulot

, otte n pèlot (-e) ; mon petit poulot, mi p’tit pèlot

 

C60

pouls

[nm] (e-c) pôs’, (o) poûs’

 

G100

pouls

nm pôs’ (, pou) ; tâter le pouls, sinte li pôs’ (, li pou)

 

C60

poumon

[nm] (o-c) peûmon, (e) poûmon

 

G100

poumon

nm peûmon

 

C60

poupard

nm pâpa

 

C60

poupée

[nf] (e) pope, (c) poupe, (o) poupène

 

G100

poupée

nf poupe, poupène

 

C60

Poupehan

npr Poupan

 

C60

pour

[prép] (e-c) po, (o) pou

 

G100

pour

prép po, pour la semaine prochaine, po l’ samwin.ne qui vint ; « por » devant un pronom monosyllabique : pour toi, pour lui, pour moi, por vos, por li, por mi ; pour vous, por vos, po vos-ôtes; (loc) pour le moins, po l’ mwins’ ; pour de bon, po d’ bon ; être pour, ièsse po ; être pour partir, ièsse po ‘nn’ aler; (pour + infinitif) qui po ; je suis trop jeune pour mourir, dji so trop djon.ne qui po moru ; je suis trop vieux pour jouer à ça, dji so trop vî qu’ po djouwer à ça; (expr) vîve Nameur po tot, vive Namur pour tout; (comme) come ; je l’ai eu pour élève, djè l’ a ieû come èlève; quant à) pour ma part, tant qu’  à mi ; pour ce qui est de, po ç’ qu’ èst di

 

C60

pour

nm pour; le pour et le contre, li poûr èt l’ conte

 

C60

pourboire

[nm] (e-c) dringuèle, (o) drénguèye

 

G100

pourboire

nm dringuèle (f)

 

C60

pourceau

nm godî

 

C60

pourcentage

nm quel est votre pourcentage de bénéfice, combin gangnoz là d’ssus ?,  combin gangnîz là d’ssus ? ; et vous touchez un pourcentage sur votre vente, èt vos-avoz one saqwè su ç’ qui vos vindoz ; il n’y avait qu’un faible pourcentage de présents, is n’ èstin.n là qu’ à saquantes

 

C60

pourchasser

v cotchèssî ; action de pourchasser, cotchèssadje (m) ; ils pourchassent tout le monde, is cotchèssenut tot l’ monde; (expr) ièsse arivé come li tchin au mârtchî, être arrivé comme le chien au marché, être pourchassé de toutes parts ; ièsse cotchèssî come on tchin d’ tchèrète, être pourchassé comme un chien d’ attelage

 

C60

pourlécher

(se) v si ralètchî ; il se pourlèche encore, i s’ ralètche co; (loc) se pourlécher les babines, fé goter l’ baube ; «» (A. Henin) Mâria Dèyi ! Qui c’ èst bon! Dè l’ arèye taute, on n’ è mougnerè pupont. Èt lès botèyes plin.nes di poûssîre avou leû bouchon tchamossé ! On-z-a faît goter l’ baube, mès djins !

 

C60

pourparler

nm nous avons eu des pourparlers à ce sujet, nos ‘nn’ avans discuté èchone

 

C60

pourpre

adj (expr) awè on visadje come one bole di feu, avoir un visage comme une boule de feu,  pourpre

 

C60

pourquoi

[adv-conj] (e-c) poqwè, d’ où vint, (o) pouqwè, d’ ‘yu vént 

d’ où vint / d’ ‘yu vént? : pour quelle(s) raison(s) ?

 

G100

pourquoi

adv (raison pour laquelle) po ça ; et c’est pourquoi nous sommes fiers d’être wallons, èt c’ èst po ça qu’ nos-èstans fiérs d’ ièsse walons ; c’est pourquoi il y est allé, c’ èst po ça qu’ il î a stî; (origine) douvint (, duvint); pourquoi vous fâchez-vous?, douvint qu’ vos v’ mwaîjichoz ? ; (but) dans ce cas, pourquoi y va-t-il ?, poqwè-ce qu’ il î va, d’ abôrd ? ; pourquoi pas?, poqwè nin ? ; (expr) li bon Diè pûnit lès djins èt i n’ dit nin poqwè, Dieu punit les gens et il ne dit pas pourquoi

 

C60

pourri

, ie adj poûri (f poûrîye), bouritche ; une pomme de terre pourrie, on poûri canada ; c’est un enfant pourri, c’ è-st-on poûri gâté èfant; « comme one vîye pome bouritche » (J. de Lathuy); (expr) c’ èst do poûri timps, c’est du temps pourri,  très mauvais

 

C60

pourrir

[v] poûri ; v. moisir

 

G100

pourrir

v gâter, poûri ; action de pourrir, gâtadje (m), poûrichadje (m) ; je pourris, dji poûri ; il pourrit, i poûrit ; nous pourrissons, nos poûrichans ; vous pourrissez, vos poûrichoz ; ils pourrissent, is poûrichenut ; il pourrissait, i poûricheûve ; il pourrira, i poûrirè ; il pourrirait, i poûrireûve ; qu’il pourrisse, qu’ i poûriche ; qu’ il pourrît, qu’ i poûrichiche ; pourrissant, poûrichant; (expr) quand i ploût à l’ Sint-Djan, lès neûjes poûrichenut, quand il pleut à la Saint-Jean (24 juin), les noisettes pourrissent

 

C60

pourriture

nf poûriture

 

C60

poursuite

nf porsûte ; aller à la poursuite de, couru après, lancî après ; aller à la poursuite de son chien, aler à l’ porsûte di s’ tchin; il y a eu des poursuites dans cette affaire, on n’ a nin lèyî ça insi, on l s-a calindjî; pour demain on prévoit la poursuite du travail, po d’mwin, on pinse continuwer l’ bèsogne

 

C60

poursuivant

, ante n (personne qui poursuit) li porsuveû (-se) ; je n’ai pas aperçu les poursuivants, dji n’ a nin vèyu lès cias qui courin.n  après

 

C60

poursuivre

[v] (e-c) porsûre, (o) pourchûre, couri après, (c) couru après, (e) cori après

 

G100

poursuivre

v (suivre pour atteindre) couru après, porsûre ; j’ai poursuivi ma sœur, dj’ a porsû m’ soû, dj’ a couru après m’ soû; je l’avais poursuivie, dj’ aveu couru après (lèye); (expr) il èst todi à ses guètes, il est toujours à ses guêtres, il la poursuit toujours ; il èst todi à s’ cu, il est toujours à son derrière, id; (continuer) continuwer, porsûre ; nous poursuivons nos études, nos porsûvans nos-studes ; vous pouvez poursuivre, vos p’loz continuwer; (turlupiner) grabouyî; j’ai une idée qui me poursuit, dj’ a one saqwè qui m’ grabouye; (poursuivre en justice) calindjî

 

C60

pourtant

adv portant ; et pourtant, èt portant, èt avou ça ; c’est pourtant simple, c’ èst tot simpe, portant ; je lui avais pourtant bien dit, djè lî aveûve bin dit, portant ; elle est vive mais gentille pourtant, èlle èst spitante mins c’ è-st-one brâve po ça

 

C60

pourtour

nm (co)toû

 

C60

pourvoir

v (fournir le nécessaire) ayèssî ; action de pourvoir, ayèssadje (m) ; pourvoir à nouveau, rayèssî ; action de pourvoir à nouveau, rayèssadje (m) ; être bien pourvu, être nanti, ièsse dins lès bins, ièsse pèsant, awè do foûr dins sès botes; (expr) li bon Diè pourvwèrè, d’djeûve-t-i, nosse pa, le bon Dieu pourvoira, disait mon père, la providence vous aidera au moment voulu

 

C60

pourvu

_ que loc (à condition de) do momint qui, pourvu qui, por ostant qui ; pourvu qu’on lui donne à manger, il est content, do momint qu’ on lî done à mougnî, il èst binauje; (espérons que) pourvu qu’il arrive !, pôreûve valu qu’ il arivereûve !

 

C60

pousse

nf (action de pousser) boutadje (m); (croissance d’un végétal) crèchadje; la pousse des mauvaises herbes, li crèchadje dès mwaîjès ièbes; (croissance de certaines parties d’un corps) crèchadje (m); la pousse des cheveux, li crèchadje dès tch’vias; (plante à son premier état de développement) poûsse ; on voit déjà de jeunes pousses, on vèt d’djà dès djon.nès poûsses

 

C60

pousse-café

nm gote (f)

 

C60

poussée

nf (pression exercée par le poids d’un corps) bouradje (m), boutadje (m), boutéye, tchôkadje (m) ; avec la poussée des eaux, avou l’ boutadje dès-aîwes; (expr) c’ è-st-one mwaîje boutéye, c’est une mauvaise poussée, faction est mal dirigée; (manifestation subite d’un mal) il a eu une poussée de fièvre, tot d’ on côp, il a ieû dè l’ fîve

 

C60

pousse-pousse

nm poûsse-poûsse, boute-èt-boute

 

C60

pousser

[v] (e) tchoûkî, (c) tchôkî, (o-c) bourer, (o-c) poûssf, (e-c) bouter

 

G100

pousser

v (exercer une pression) bourer, bouter, tchôker ; action de pousser, bouradje (m), boutadje (m), tchôkadje (m) ; nous étions poussés de toutes parts, nos-èstins bourés d’ tos lès costés ; ils nous ont poussés sur le côté, is nos-ont tchôké su l’ costé ; il ne va pas plus loin qu’on ne le pousse, i n’ va nin pus lon qu’ on nè l’ boute, … qu’ on nè l’ tchôke ; pousser vers celui qui parle, atchôker ; elle pousse toujours qqn chez nous, èle nos-atchôke tofêr one saquî; (loc) à la va comme je te pousse, come dji n’ vou dji n’ pou; faut pas pousser!, i n’ faut nin tot l’ min.me aler trop lon ; pousser à bout, fé potchî foû (d’ sès clicotes), taper su lès niêrs; (expr) bouter come on fougnant, pousser comme une taupe, fort ; ça lî vint sins bouter, ça lui vient sans pousser, facilement, sans effort; (croître, grandir) bouter, crèche (, crére) ; les froments poussent, lès frumints crèchenut; (expr) bouter come on cruwau, pousser comme une mauvaise herbe, vite ; i n’ crècherè jamaîs do foûr assez po stoper l’ gueûye dès djins, il ne poussera jamais suffisamment de foin pour obturer la bouche des gens; (inciter) pousser ; c’est lui qui m’a poussé à travailler, c’ èst li qui m’ a poûssé à travayî; (faire fonctionner plus vite) il a poussé son moteur, il a faît aler s’ moteûr pus rade; (laisser échapper par la bouche) pousser un cri, criyî; pousser un hurlement, ûler ; pousser des éclats de rire, chacheler ; (se) si boudjî; poussez-vous un peu !, boudjîz-vos one miète !

 

C60

poussette

nf (voiture d’ enfant) poûssète

 

C60

poussier

nm poûssier, tèroule (f) ; « Èst-èle didins l’ tèroule qui croule èt qui vos-èsèvelit vikant ? » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr)

 

C60

poussière

[nf] (e) poûssîre, (c) poûssêre, (o) poussière

 

G100

poussière

nf poûssêre, (Ciney – Rochefort, poûssîre) ; réduire en poussière, poûsseler, spoûsseler ; action de réduire en poussière, poûsseladje (m), spoûsseladje (m) ; ils ont réduit du sucre en poussière, il ont spoûsselé do suke ; pour le réduire en poussière, po l’ sipoûsseler ; se soulever en poussière, poûsseler ; regardez cela comme la poussière se soulève !, waitîz ça come i poûssèle ! ; couvrir de poussière,  èpoûsseler; avec vos saletés, la table est couverte de poussière, avou vos man.nèstés, li tauve èst tote èpoûsseléye ; en poussière, à poûssêre, poûsselant, è poûre ; tomber en poussière, tchaîr è poûre

 

C60

poussiéreux

, euse adj plin d’ poûssêre (f plin.ne di poûssêre)

 

C60

poussif

adj (en parlant d’un cheval) côrnârd

 

C60

poussin

[nm] (e-c) poyon, (o-c) pouyon

 

G100

poussin

nm pouyon ; la poule et ses poussins, li pouye èt sès pouyons; (loc) toûrner à cu d’ pouyon, tourner à cul de poussin, à l’échec, à rien; (expr) i va todi i n’ sét èwoù-ce, come li pouyon qui sôte di l’ ou, il va toujours sans savoir où, comme le poussin sortant de l’œuf

 

C60

poutre

[nf] (o-c) sômî, (e) soûmî

 

G100

poutre

nf (grosse pièce de bois) madriyer, poûtrèle, sômî ; poutre destinée à la construction du toit, viène ; poutre faîtière du toit, maîsse-viène; (en fer ou en ciment armé) poûtrèle ; une poutre en ciment armé, one poûtrèle di bèton; (expr) on voit toujours la paille dans l’œil de son voisin et jamais la poutre qui est dans le sien, on vèt todi l’ moche dins l’ ouy d’ on-ôte èt jamaîs li tch’vau qu’ èst dins l’ sink (, on voit toujours la mouche dans l’œil d’un autre et jamais le cheval qui est dans le sien)

 

C60

poutrelle

nf poûtrèle

 

C60

pouvoir

[nm] (o-c) pouvwêr, (e) pouvwêr

 

G100

pouvoir

[v] (c) p(o)lu, (o) poulu, (e) poleûr, (o) pouvwêr

 

G100

pouvoir

v (avoir la possibilité, être capable, savoir) sawè, sèpe, soyu ; je peux, dji sé (bin); il peut, i sét ; nous pouvons, nos savans (, nos sèpans) ; vous pouvez, vos savoz (, vos sèpoz) ; ils peuvent, is savenut (, is sèpenut) ; il pouvait, i saveûve (, i sèpeûve) ; il pourra, i saurè ; il pourrait, i saureûve; qu’il puisse, qu’ i seûche; qu’il pût, qu’ i seûchiche ; pouvant, savant, sèpant ; pu, seû (, soyu, sèpu) ; je lui demanderai s’il peut le faire, djè lî d’manderè s’ i l’ saureûve fé ; n’en plus pouvoir, ni sawè pus aye; je n’en peux plus, dji n’ sé pus aye; qui peut savoir?, quî-ce què l’ saureûve sawè ? ; aussi vite que vous pourrez le faire, ossi rade qui vos l’ sauroz fé ; on ne peut pas encore l’affirmer, on nè l’ saureûve co dîre; ils font cela comme ils peuvent, is faîyenut ça come i savenut (, come is sèpenut); dès qu’il le put, ossi rade qui ç’ a stî possibe ( NB  A la forme négative, le wallon ne met pas le « nin » ; je ne peux pas le faire, dji nè l’ sé fé; je ne peux pas le dire, dji nè l’ sé dîre ; il ne peut pas conduire à cause de sa jambe, i n’ sét mwinrner à cause di s’ djambe) ; (loc) on ne peut mieux, on n’ saureûve mia; (avoir le droit) p(o)lu ; je peux, dji pou; il peut, i pout; nous pouvons, nos p’lans ; vous pouvez, vos p’loz ; ils peuvent, is polenut ; il pouvait, i p’leûve ; il pourra, i pôrè ; il pourrait, i pôreûve; qu’il puisse, qu’ i pluche; qu’ils puissent, qu’ is p’luchenuche (< plu); qu’ is polenuche (< polu) ; qu’il pût, qu’ i pliche, qu’ i poliche ; pouvant, p(o)lant ; pu, p(o)lu ; on peut le supposer, on l’ pout crwêre ; nous ne pouvons pas l’abandonner, nos nè l’ plans nin lèyî là ; vous ne pouvez pas dire cela, vos n’ p’loz nin dîre ça; (impers) ça se peut, ça s’ pout bin ; il se pourrait qu’il pleuve demain, i ploûreûve co bin d’mwin; (loc) autant que faire se peut, po ostant qui ç’ fuche possibe ; advienne que pourra, arive ci qui plante; (avoir la permission) p(o)lu ; je ne peux pas y aller, dji n’ î pou nin aler ; je ne peux pas le faire, dji nè l’ pou nin fé ; puis-je vous accompagner ?, dji pou bin aler avou vos ?

 

C60

pouvoir

nm pouvwêr ; (le fait de pouvoir) ; prendre le pouvoir, si rinde maîsse, prinde li pouvwêr ; nous n’ avons même pas le pouvoir de parler, nos n’ p’lans d’djà rin dîre; s’ il en avait le pouvoir, s’ i l’ pôreûve ; c’est eux qui ont le pouvoir, c’ èst zèls qui sont maîsses ; ce n’est pas en son pouvoir, i nè l’ pout nin fé ; il a les pleins pouvoirs, i pout fé tot ç’ qu’ i vout ; ils sont sous son pouvoir, is l’ duvenut choûter ; adressez-vous au pouvoir, dimandez ça aus maîsses; le pouvoir exécutif, li gouvèrnèmint, lès minisses ; le pouvoir judiciaire, lès jujes ; le pouvoir législatif, lès cis qu’ faîyenut lès lwès

 

C60

prairie

nf pré ; faucher une prairie, fautchî on pré ; prairie à flanc de coteau, hayètes (pl) ; « Gn-a bran.mint dès meûres di tchin su lès hayètes. » (L. Léonard)

 

C60

praline

nf praline

 

C60

praticable

adj (où l’on peut passer sans difficulté) qu’ on-z-î sét (bin) passer; n’ayez crainte, c’est praticable, n’ eûchîz nin peû, on-z-î sét bin passer

 

C60

pratique

[adj] (e) ahèssâve, (c) ayèssauve, (o-c) pratike, (o) facile, (e) djinti, èye

 

G100

pratique

adj (commode) auji, aujîy (-e), intèrèssant (-e) ; cet outil est plus pratique, cit-ostèye-ci èst pus aujîye ; ce n’est pas pratique, ci n’ èst nin intèrèssant ; pour lui, c’est un horaire pratique, c’ èst dès-eûres què li convègnenut; (exercice d’applications) avant, il n’y avait que des cours théoriques ; maintenant, ils font des travaux pratiques, divant, on l’zî fieûve aprinde, asteûre, on l’zî faît fé

 

C60

pratique

nf (le fait d’exercer une activité) on lui a conseillé la pratique d’un sport, on li a consyî d’ fé do spôrt; (expérience) pratike ; il a la pratique de son métier, il a l’ pratike di s’ mèstî; (observation des prescriptions d’une religion) il ne pratique plus, i n’ va pus à mèsse; « Dji n’ a nin l’ idéye qu’ èlle èsteûve fwârt d’ èglîje. » (E. Gilliard)

 

C60

pratiquer

v (mettre en application) pratiquer le bien, fé l’ bin; (se rendre aux offices) ils ne pratiquent plus, is n’ vont pus à mèsse; (mettre en action) pratiquer un métier, fé on mèstî; quel métier pratique-t-il?, qwè-ce qu’ i faît di s’ mèstî ? ; (exécuter selon les règles prescrites) je vais vous montrer comment cela se pratique, dji m’ vos va mostrer comint-ce   qu’ on faît

 

C60

pré

[nm] pré, (c) pachi, (o) pachî, (e) wêde [nf]; v. pâture

 

G100

pré

nm (herbage destiné à être fané, prairie) pré, prèyis’ ; regain, wayin ; faucher le pré, fautchî l’ pré; (terrain sur lequel on fait paître le bétail, pâture) pré clôturé, pature ; mettre au pré, mète è pature ; pré non clôturé, pachis, tchamp (m) ; mettre les bêtes au pré, mète lès bièsses aus tchamps

 

C60

préalable

adj sans avis préalable, sins awè stî prévenu; nm il m’ a demandé sans préalable, i m’ a d’ mandé platèzak; (loc) au préalable, divant

 

C60

préalablement

adv divant; vous ne partirez pas sans m’ en avoir préalablement demandé l’autorisation, vos n’ è rîroz nin sins m’ l’ awè d’ mandé d’vant

 

C60

préau

nm (partie couverte d’une cour d’école) prèyau ; se mettre à l’abri de la pluie sous le préau, si mète à iute pa-d’zos l’ prèyau ; « Tot dè long dès batimints, c’ èsteûve li prèyau. » (J. Houziaux)

 

C60

préavis

nm (licenciement) on lui a donné son préavis, on lî a d’né sès djoûs; (avertissement) ils l’ont fait sans préavis, is l’ ont faît sins rin dîre divant; (droit) le locataire doit donner un préavis de trois mois, li locataîre dwèt prévenu trwès mwès d’ avance, … dwèt d’ner si r’non trwès mwès d’ avance

 

C60

précaire

adj c’est un emploi précaire, c’ è-st-one place qui n’ èst nin sûre ; sa santé est précaire, i n’ a nin one bone santé ; la beauté est un avantage précaire, li biaté, c’ è-st-one saqwè qui n’ dure nin; (loc) en position précaire, à djok

 

C60

précaution

[nf] précaucion

 

G100

précaution

nf sogne ; prendre ses précautions, prinde sès sognes ; sans aucune précaution, sins prinde sogne di rin, à l’ tachelète; (loc) avec précaution, pontieûsemint ; « Il a ramèchené pontieûsemint lès-ous. » (J. Selvais); (expr) on n’ laît nin fé do brût quand on va à l’ pèche, on ne laisse pas faire du bruit quand on va à la pêche, on prend ses précautions pour arriver à un résultat

 

C60

précédemment

adv divant; il y avait été précédemment, il î aveûve stî d’vant

 

C60

précédent

, ente adj di d’vant ; le jour précédent, li djoû di d’vant; nm il y a déjà eu des précédents, ci n’ èst nin l’ preumî côp qu’ on-z-a l’ cas ; cela va créer un précédent, quand on-z-aurè co l’ cas, on n’ saurè pus fé autrumint; (loc) sans précédent, jamaîs parèy (-e) ; un travail sans précédent, on-ovradje jamaîs parèy

 

C60

précéder

[v] (o) v(è)ni pa d’vant, (c) v(i)nu pa d’vant, (e) v(i)ni d’vant

 

G100

précéder

v ièsse divant ; il me précédait, il èsteûve divant mi ; nous devons les précéder, nos d’vans ariver d’vant zèls ; il faut oublier tout ce qui précède, i faut rovyî tot ç’ qu’ on-z-a dit d’vant

 

C60

précepte

nm lèçon (f) ; j’ai retenu ses préceptes, dj’ a ritenu sès lèçons

 

C60

préchauffer

v préchauffer le four à 180 degrés, tchaufer l’ for divant à 180 dègrés ; dans le four préalablement préchauffé à 200 degrés, dins l’ for qu’ aurè stî tchaufé à 200 dègrès

 

C60

prêche

nm (sermon) prétchadje, prétchemint

 

C60

prêcher

[v] prétchî

 

G100

prêcher

v (faire un sermon) fé on prétchemint, prétchî ; je prêche, dji prétche ; nous prêchons, nos prétchans ; vous prêchez, vos prétchoz, vos prêtchîz ; ils prêchent, is prétchenut ; il prêchait, i prétcheûve ; il prêchera, i prétcherè ; il prêcherait, i prétchereûve ; qu’ il prêche, qu’ i prétche; qu’ il prêchât, qu’ i prétchiche ; prêchant, prétchant; (expr) tot l’ monde prétche po s tchapèle , tout le monde prêche pour sa chapelle; i prétche po s’ parotche, il prêche pour sa paroisse; (conseiller par des paroles) prétchî ; on l’avait pourtant bien prêché, on l’ aveûve portant bin prétchî

 

C60

prêcheur

, euse n prétcheû (-se)

 

C60

prêchi-prêcha

nm prétchi-prêtcha

 

C60

précieux

, euse adj (de grande valeur) c’est un objet précieux, c’ è-st-one saqwè qu’ vaut tchêr; (auquel on attache une grande valeur) ce sont des moments précieux, c’ èst dès momints qu’  comptenut ; il m’est précieux, dji tin à li; précieuse nf  madame ; les Précieuses, lès Madames; (expr) c’ èst damadje qu’ èle piche, sinon on l’ mètreûve dizos on globe, c’est dommage qu’elle pisse, sinon on la mettrait sous un globe, elle joue les précieuses

 

C60

précieux, euse

[adj] (e) valureûs, e, (o) précieûs, e ; v. cher

 

G100

précipice

nm fosse (f), trau ; il est tombé dans le précipice, il a tcheû  dins 1’ fosse,  dins l’ trau ; au bord du précipice, au bwârd dè l’ fosse, do trau

 

C60

précipitamment

[adv] rouf-rouf, à l’ vole, (o) à ‘l dadâye, (c) à dadaye, (e) reût-à-bale

 

G100

précipitamment

adv rouf-rouf, vore-èt-vore ; « Èle s’ aveûve mârié vore-èt-vore, come gn-aureûve ieû qui ç’ti-là. » (A. Laloux)

 

C60

précipitation

nf (action de se précipiter) aroufèlemint (m), dâradje (m), roufladje (m), voradje (m) ; sans précipitation, à s’-t-auje

 

C60

précipité

, ée adj il avait une respiration précipitée, i tanfleûve ; il marchait à pas précipités, i roteûve tot tchôd tot rwèd ; il est trop précipité dans ses décisions, i va trop rade po dècider one saqwè

 

C60

précipiter

v (faire tomber d’un lieu élevé) on les a précipités en bas, on lès-a faît tchair à l’ valéye, … bouré à l’ valéye; (pousser avec violence) il a été précipité contre le mur, il a stî tchôké conte li meur ; (accélérer) précipiter le pas, avancî l’ pas ; précipiter son retour, avanci l’ djoû po rivenu ; (se) vers qqn ou qqch, dârer, roufler, si pèker, vorer ; action de se précipiter, dâradje (m), roufladje (m), voradje (m) ; « Is n’ savenut pus èwoù daurer dispeûy qui l’ deur iviêr flache lès prîjenîs come dès mouches. » (T & W) ; se précipiter vers soi, adârer, aroufler, avorer; action de se précipiter, adâradje (m), aroufladje (m), avoradje (m) ; ils se sont tous précipités sur le pain, il ont tortos dâré su l’ pwin ; il est venu se précipiter à ses pieds, i s’ a v’nu foute à ses pîds ; je l’ai vu se précipiter sur moi, djè l’ a vèyu avorer d’ssus mi ; (en parlant de l’eau) wakeler ; sur le coteau, on entendait le petit ruisseau se précipiter dans les fonds, su l’ crèstia, on-z- oyeûve li p’tit richot wacler jusqu’à dins lès fonds

 

C60

précis

, ise adj (clair, défini) quel est le sens précis de ce qu’il a dit ? , qu’ a-t-i v’lu dîre au jusse ? ; sans raison précise, sins sawè poqwè; (exactement calculé) au moment précis où il partait, jusse come i ‘nn’ aleûve ; à huit heures très précises, iût’ eûres pètant, tapant

 

C60

précisément

adv (avec précision) plus précisément, po dîre au jusse ; c’est sa cousine, plus précisément la cousine de sa femme, c’ èst s’ cousène, po dîre au jusse, c’ èst l’ cousène di s’ feume; (souligne une concordance entre deux faits) (tot) justumint ; c’est précisément la fille de ma voisine, c’ èst justumint l’ fèye di m’ vijène ; c’est précisément ce jour-là qu’il y est allé, c’ èst justumint ç’ djoû-là qu’ il î a stî ; « D’ l’ ètèremint di m’ matante, dji r’vin tot justumint (…) » (extrait d’une chanson populaire)

 

C60

préciser

v dîre au jusse ; ils m’ont demandé de préciser ma pensée, is m’ ont d’mandé ç’ qui dj’ pinseûve au jusse ; ils ont exigé que je précise la personne, il ont v’lu qui dj’ dîye quî qu’ c’ èsteûve au jusse ; (se) cela commence à se préciser, on c’mince à veûy qwè; on c’mince à veûy à qwè-ce qui ça r’chone ; le danger se précise, i strape

 

C60

précision

nf un travail de précision, one bèsogne di cayetrèsse ; cela a été calculé avec précision, ça a stî cârculé avou one balance d’ apoticaîre ; celui qui veut avoir des précisions peut les demander, li cia qu’ è vout sawè d’pus, i l’ pout todi d’mander ; on ne m’ a pas donné d’autres précisions, on n’ m’ a rin dit d’ ôte; indiquez votre pensée avec précision, dijoz au jusse ci qu’ vos pinsoz ; nous connaissons la précision de son tir, nos savans bin qu’ i n’ pout mau d’ tirer à costé

 

C60

précoce

adj (qui est mur avant le temps normal) divant timps, timpru (f  timpreuwe) ; c’est une variété précoce, c’ èst d’ one sôte di timprus; (expr) taurdeuwès Pauke, timpreuwès campagnes, Pâques tardives, denrées précoces; (qui survient plus tôt que d’habitude) les feuilles tombent déjà, l’hiver sera précoce, lès fouyes tchèyenut d’djà, nos-aurans l’ iviêr tot timpe ; cet enfant est précoce, cit-èfant-là è-st-avancî

 

C60

précocement

adv divant timps

 

C60

précompte

nm précompte ; retenir le précompte, ritenu l’ précompte

 

C60

préconçu

, ue adj il n’avait pas de plan préconçu, i n’ saveûve nin au jusse ci qu’ ‘l aleûve fé ; je l’avais préconçu, dj’ aveûve tot ça dins m’ tièsse

 

C60

préconiser

v ricomander ; il m’a préconisé un médicament, i m’ a r’comandé on mèdicamint

 

C60

précurseur

adj ce sont des signes précurseurs d’orage, c’ èst dès sines d’ oradje

 

C60

prédécesseur

nm li cia qu’ èsteûve divant; nous avons connu son précurseur, nos-avans bin conu l’ ci qu’ èsteûve d’vant

 

C60

prédestiné

, ée adj il était prédestiné à ça, c’ èsteûve si planète

 

C60

prédiction

nf c’était les prédictions pour l’an 2000, c’ èsteûve ci qu’ on d’djeûve qu’ il aleûve advinu è l’ an 2000

 

C60

prédire

v anoncî; les prophètes l’avaient prédit, lès profétes l’ avint anoncî ; il sait prédire l’avenir, i vos sét dîre ci qu’ i s’ va passer; il prédit l’avenir, i tape lès cautes

 

C60

prédisposé

, ée adj être prédisposé, ièsse sudjèt’ à (f sudjète à) ; elle est prédisposée aux maux de tête, èlle èst sudjète aus maus d’ tièsse ; il est prédisposé à la musique, il èst faît po l’ musike

 

C60

prédominer

v ce sont eux qui prédominent, c’ èst zèls lès pus fwârts ; dans ce tableau, le rouge prédomine, dins ç’ tauvia-là, c’ èst l’ rodje qui r’ssôrtit

 

C60

préfabriqué

, ée adj préfabriké (-ye)

 

C60

préface

nf préface

 

C60

préférable

adj c’est préférable, i vaut mia ; il est préférable de partir, i vaut mia ‘nn’ aler

 

C60

préféré

, ée adj c’est mon mets préféré, c’ èst m’ franc gout, c’ èst ç’  qui dj’ mougne li pus voltî ; c’est mon préféré, c’ èst l’ cia qui dj’ vè l’ pus voltî

 

C60

préférence

nf prèfèrince ; chacun a sa préférence, on-z-a chake si prèfèrince ; je n’ ai pas de préférence, por mi, onk c’ èst l’ ôte ; je donnerais la préférence au premier, dji tchwèsireûve li preumî; (loc) de préférence, pus rade ; de préférence, je prendrais celui-ci, dji pudreûve pus rade citi-ci

 

C60

préférer

[v] (o-c) in.mer mia, (e) in.mer mî, (o) awè mieu

 

G100

préférer

v in.mer mia, in.mer ostant ; je préfère les œufs à la viande, dj’ in.me mia dès-ous qu’ dè l’ tchau, dji mougne pus voltî dès-ous qu’ dè l’ tchau, dj’ in.me ostant dès-ous qu’ dè l’ tchau; c’est lui que je préfère, c’ èst li qu’ dj’ in.me li mia ; si vous préférez, j’irai, si v’s-in.mez mia, dj’ îrè ; faites comme vous préférez, fioz come i vos chone, fioz à vosse môde

 

C60

préfet

nm préfèt

 

C60

préfète

nf préfète

 

C60

préfixe

nm préficse, bètchète (f)

 

C60

préhistoire

nm préhistwêre

 

C60

préjudice

nm on lui a causé un préjudice, on lî a faît do twârt ; c’est encore à mon préjudice, c’ èst co todi mi qu’ èst l’ deûs

 

C60

préjugé

[nm] (c) sote crwèyance, (o) sote crwèyince, (e) sote crèyince

 

G100

préjugé

nm ils ont encore des préjugés, il ont co dès-idéyes totes faîtes, do pârti-pris ; c’est un préjugé en sa faveur, c’ è-st-one saqwè qu’ cause por li

 

C60

préjuger

v on ne peut encore rien préjuger sur cette affaire, on n’ saureûve co rin dîre là d’ssus ; on ne peut rien préjuger de bon, on n’ si pout nin ratinde à one saqwè d’ bon; (expr) on n’ sét jamaîs ç’ qu’ i gn-a è l’ panse do juje, on ne sait jamais ce qu’un juge a dans le ventre, il ne faut préjuger de rien

 

C60

prélasser

(se) v (expr) fé rinfler s’ pausse, faire lever sa pâte, se prélasser ; on n’ gangne nin s’ pwin à r’waîtî passer lès baloûjes , on ne gagne pas sa vie en se prélassant ; il in.me mia deûs-« auwes » qu’ on « iû », il préfère deux « ho » qu’un « hue »,  il préfère se prélasser que de travailler ; aide-moi, au lieu de te prélasser !, dinez-lî on côp d’ mwin è l’ place di r’waîtî passer lès baloûjes !

 

C60

prêle

, prèle, presle nf praule, tchèt-queuwe ; prêle des marais, queuwe-di-tch’vau

 

C60

prélever

v (prendre une partie d’un ensemble) prinde on bokèt,  rissatchî ; prélever grossièrement, cawyî ; action de, cawiadje (m); prélever à nouveau grossièrement, ricawyî; action de, ricawiadje (m) ; les as-tu vus prélever dans le sac ?, lès-avoz vèyu cawî dins l’ satch ? ; prélever des boutures, bouturer; (prendre dans une masse avant un partage) poûji, pûjî ; maintenant qu’il a prélevé ce qu’il voulait, il est d’accord qu’on partage le reste de l’héritage, asteûre qu’ il a bin stî poûjî, il in.me ostant qu’ on faîye lès paurts; prélever les impôts, lèver lès tayes

 

C60

préliminaire

nm aprèstadje, apontiadje, c(o)minçadje ; ils n’en sont encore qu’aux préliminaires, is n’ sont co qu’ aus-aprustadjes

 

C60

prématuré

, ée adj trop timpe ; c’est encore prématuré, c’ èst co trop timpe ; un enfant prématuré, on-èfant qu’ a v’nu trop timpe

 

C60

prématurément

adv (culture) à tinr(u)jon ; « Èstoz bin sûr qui lès flotchîyes sont d’djà rovyîyes èt qu’ lès pawions n’ ont nin ruvenu à tinrujon ? » (J. Guillaume) ; (enfant) il est né prématurément, il a skèpyî d’vant s’ timps, il a v’nu au monde trop timpe

 

C60

prémédité

, ée adj c’était prémédité, i gn-a longtimps qu’ il î sondjeûve, … qu’ il aveûve cârculé s’ côp

 

C60

premier

, ère adj preumî (f  preumêre); la première fois, li preumî côp ; le premier janvier, li preumî d’ janvî ; premier quartier, preumî quaurtî ; c’est leur premier enfant, c’ èst leû preumî èfant; il est parmi les premiers, il èst dins lès preumîs ; il est tombé la tête première, il a tchèyu l’ tièsse pa-d’vant; les morceaux de premier choix (boucherie), lès bias bokèts; (loc) à la première heure, tot timpe au matin; au premier abord, au preumî côp, à preumêre vûwe, po c’mincî; (expr) c’ èst l’ preumî côp qui bouche, c’est le premier coup qui explose, c’est le premier pas qui coûte; n preumî (f  preumêre) ; c’est lui le premier, c’ èst li l’ preumî ; le premier venu, li preumî v’nu, n’ impôrtè quî ; (expr) ci n’ èst nin l’ preumî qui s’ brouye, ce n’est pas le premier qui se trompe; ci n’ èst nin todi l’ aube qui hosse qui tchaît l’ preumî, ce n’est pas toujours l’arbre qui vacille qui tombe le premier ; quand on-z-èst lî tot seû, on-z-èst todi l’ prumî, quand on est seul (en classe) on est toujours premier

 

C60

premier, ière

[adj] (e) prumî, îre, (c) prumî, êre, (o) preumî, ière

 

G100

première

nf (semelle) divintrin.ne; (première classe) voyager en première, voyadjî en preumêre classe; (loc) de première (qualité) preumî ; c’est du tabac de première, c’ èst do preumî

 

C60

premièrement

[adv] (e-c) prumîremint, (o) preumîremint, au preume

 

G100

premièrement

adv apreume, preumêremint

 

C60

premier-né

, première-née adj et n c’était leur premier-né, c’ èsteûve i prumî d’ leûs-èfants, i pus vî

 

C60

prémonition

nf prèssintimint (m)

 

C60

prémontré

adj et n (père) blanc ; un couvent de Prémontré, on covint d’ Blancs, on covint d’ Péres Blancs

 

C60

prémunir

v garanti ; (se) si garanti

 

C60

prenable

adj purdauve

 

C60

prenant

, ante adj (émouvant) mouwant (-e), muwant (-e) ; c’est prenant, c’ èst muwant

 

C60

prendre

[v] prinde

 

G100

prendre

vt prinde ; je prends, dji prind ; il prend, i prind ; nous prenons, nos purdans ; vous prenez, vos purdoz; ils prennent, is pudenut ; il prenait, i purdeûve ; il prendra, i pudrè ; il prendrait, i pudreûve; qu’il prenne, qu’ i prinde ; qu’il prît, qu’ i purdiche ; prenant, purdant ; pris, pris (f  prîje); (saisir) prendre un livre, prinde on lîve ; prendre par le bras, prinde pa s’ brès,  pau brès; prendre par le cou, prinde pa s’ cô, prinde pa s’ gârguète ; idem en serrant, ègoreler ; action, ègoreladje (m) ; prendre par la peau du dos, prinde pa l’ pia di s’ dos; prendre à pleine main, pougnî d’dins ; prendre par la main, prinde pa s’ mwin ; prendre par les cheveux, tignî ; action de prendre par les cheveux, tignadje (m) ; prendre par les cheveux à plusieurs reprises, cotignî; action, cotignadje (m) ; prendre avec les dents, prinde avou sès dints; (emporter, se munir de) prendre un manteau, mète on paletot; (absorber) prendre un repas, mindjî, mougnî ; prendre un verre, bwâre on côp ; prendre le repas du matin, d(is)djuner; prendre le repas de midi, din.ner ; prendre le repas du soir, soper ; prendre un siège, s’ achîr (, s’ assîr) ; quand cela le prend, quand ça lî prind; (commencer) prendre feu, prinde (feu) ; (expr) li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’enflamme facilement, gare au démon de midi ; (intercepter) coude, prinde ; c’est là qu’il a été pris par les policiers, c’est là qu’il a stî coudu pa lès policiers ; (recueillir des informations) prendre des nouvelles, prinde dès novèles; (emprunter) prendre la première route à droite, prinde li preumêre vôye à drwète ; prendre son tournant, prinde si toûrnant ; il prend le prochain train, i prind l’ preumî trin qu’ arive; (évaluer) prendre mesure, prinde mèseure ; prendre la tension, prinde li tension; (s’emparer de, voler) haper, boser,  briber, prinde, scroter, voler ; action de prendre, hapadje (m), bosadje (m), bribadje (m) ; ils ont pris mon argent, il ont scroté mès caurs; (se faire donner) prendre des leçons de piano, prinde dès lèçons d’ piyanô; (contracter une maladie) prendre un rhume, atraper on reûme ; il a pris froid, il a ieû frèd; (devenir) il prend de l’âge, i d’vint vî; ils prennent du poids, is grochichenut; (engager) prendre du personnel à son service, prinde dès djins ; on ne prend plus personne, on n’ ègadje pus; (laisser pénétrer) ce sont des souliers qui prennent l’eau, c’ èst dès solés qui poûjenut; (prendre bien ou mal) il l’a mal pris, i l’ a mau pris; (prendre pour) prinde po ; je l’avais pris pour une femme, djè l’ aveûve pris po one feume ; pour qui me prenez-vous?, po quî-ce vos m’ purdoz ? ; prendre pour argent comptant, prinde po d’ bon ; prendre pour une plaisanterie, prinde po rîre; (saisir) qu’est-ce qui te prend ?, qu’ èst-ce qui vos prind ? ; ça lui prend souvent, ça lî boute sovint; c’est comme ça lui prend, c’ èst come ça lî stitche ; (loc) prendre l’avance, prinde l’ avance, si mète d’ avance ; prendre la fuite, foute li camp ; prendre congé, prinde condjî; prendre congé de, dîre à r’veûy,  à r’vôy ; prendre couleur, prinde coleûr ; prendre courage, prinde coradje ; prendre le deuil, si mète di doû; prendre son élan, prinde si lan; prendre forme, prinde fôrme; prendre des gants (agir délicatement), mète dès mantches ; prendre garde, waîtî à li; prendre goût, prinde gout; prendre contre son goût, prinde conte gout ; prendre l’habit (religieux), prinde li cote ; prendre l’habitude, prinde li pli, si mète su l’ pîd ; prendre de mauvaises habitudes, si mète su on mwaîs pîd; prendre au mot prinde au mot,; prendre la parole, prinde li parole ; prendre en mauvaise part, prinde di mwaîje paurt ; prendre à partie, arin.ner, atauchî ; prendre patience, prinde pacyince ; prendre peur, awè peû ; prendre pied, prinde pîd ; prendre la plume, scrîre ; prendre la porte, rèche, sôrti ; prendre les poussières, fé lès poûssêres; prendre ses précautions, prinde ses précaucions, prinde ses mèseures, fé atincion ; prenez bien vos précautions !, purdoz bin vos mèseures ! ; prendre racine (sens figuré), prinde racène; prendre racine (sens propre), s’ èracyî, s’ èraciner; action de prendre racine, èraciadje (m), èracinadje (m) ; prendre soin, prinde sogne ; prendre sur soi (supporter), prinde autoû d’ li ; prendre une chose pour une autre, confondre, prinde one sawè po one ôte, prinde one sôte po l’ ôte, prinde boû po vatche ; prendre une personne pour l’autre, prinde por on-ôte ; il me prend pour un autre, i m’ prind po on-ôte; se laisser prendre, si lèyî prinde; (expr) ça prind come on côp d’ fisik, cela prend comme un coup de fusil, cela vient très vite ; c’ èst l’ batch qui r’toûne dissus l’ pourcia, tel est pris qui croyait prendre; ci n’ èst nin disfindu d’ voler, mins c’ èst disfindu di s’ fé prinde (iron), ce n’est pas défendu de voler mais bien de se faire prendre ; ci qu’ èst bon à prinde èst bon à t’nu (iron), ce qui est bon à voler est bon à garder ; èle pudreûve on tchin avou on tchapia, elle prendrait un chien avec un chapeau, elle veut se marier à tout prix ; ièsse pris come on pû ètur deûs-ongues, être pris comme un pou entre deux ongles, se trouver dans une situation embarrassante ; i faut ièsse pris po ièsse apris, il faut être pris pour être enseigné,  pour avoir de l’ expérience ; i faut prinde li timps come i vint èt lès djins come is sont, il faut prendre le temps comme il vient et les gens comme ils sont ; lès-omes, faut lès prinde pau bètch, les hommes, il faut les prendre par le bec, en leur donnant ce qui est bon ; prinde li môrs aus dints, prendre le mors aux dents ; quand nos l’ aurans mia, nos l’ pudrans, quand nous l’aurons mieux, nous le prendrons, contentons-nous de ce que nous avons pour l’instant; vi (épaissir, se cailler, en parlant du lait) prinde ; le lait s’est caillé, li lacia a pris; (commencer la combustion) èsprinde, prinde ; le feu prend, gn-a l’ feu qui prind,  qu’ èsprind; (expr) quand èlle è-st-èvôye, li feu pout prinde à s’ gârdirôbe, quand elle est sortie, le feu peut prendre dans sa garde-robe, elle porte sur elle le peu qu’elle possède; (suivre une direction) prinde ; vous prenez à gauche, là, vos purdoz su vosse pawène ; (se) (être mis en main) si prinde ; un outil se prend par le manche, one ostèye, ça s’ prind pau mantche,  on l’ prind pau mantche; (se prendre pour) pour qui se prend-il ?, po quî qu’ i s’ prind ?; (s’ en prendre à) ataker, ènn’ awè ; il s’en prend toujours aux plus petits, c’ èst todi lès pus p’tits qu’ il atake, c’ èst todi aus pus p’tits qu’ i ‘nn’ a; (se prendre à) si mète à ; il se prend à songer, i s’ mèt à sondjî; (s’y prendre) s’ î prinde ; vous vous y prenez mal, vos v’s-î purdoz mau ; s’y prendre à deux fois, s’ î prinde à deûs côps ; savoir s’y prendre, awè l’ toû; il sait s’y prendre avec les enfants, il a l’ toû avou l’s-èfants ; il m’a montré comment m’y prendre, i m’ a mostré comint-ce qu’ i m’ faleûve fé; s’y prendre de toutes les façons, s’ î prinde di totes lès maniéres; (se tenir l’un l’autre) se prendre par la main, si prinde pa l’ mwin, si d’ner l’ mwin ; se prendre par le cou, si prinde pau cô ; se prendre par les cheveux, si cotignî; (expr) ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’il faut s’y prendre

 

C60

preneur

nm (acheteur) à ce prix-là je suis preneur, à ç’ pris-là, djè l’  vou bin (acheter); ils ne sont pas preneurs, ça nè l’zî dit rin; (locataire) locataîre, louweû (-se)

 

C60

prénom

[nm] (o) no d’ batème, (e-c) nom d’ batème, (e) p(i)tit no(m), (o) p(è)tit no(m), (c) p(i)tit nom

 

G100

prénom

nm prénom, pitit nom, nom d’ batème ; mon prénom est François, mi p’tit nom, c’ èst Françwès; (expr) bondjoû, Batème !, bonjour, Baptême (dit-on à qqn qui a le même prénom que soi)

 

C60

prénommé

, ée adj la personne prénommée, li djin qu’ on lome insi ; le prénommé Henry, li lomé Hinri

 

C60

prénommer

v lomer; on le prénomme Jules comme son père, on l’ lome Jules come si pa; je me prénomme, on m’ lome

 

C60

prénuptial

, ale adj il a dû passer un examen prénuptial, il a d’vu passer à l’ visite divant di s’ mârier

 

C60

préoccupant

, ante adj strindant (-e), tracassant (-e) ; c’est préoccupant, c’ è-st-one saqwè d’ tracassant

 

C60

préoccupé, e

[adj] (o) trècassè, éye, (c) tracassé, éye, amarvoyî, îye, (e) toûrmèté, êye

 

G100

préoccuper

v grabouyî ; cela me préoccupe, ça m’ grabouye ; (se) ne vous en préoccupez pas (en parlant d’une personne), ni fioz nin autoû; ne vous en préoccupez pas (en parlant d’une chose) ni v’s-ocupoz nin d’ ça, ni v’s-ocupez nin d’ ça; (expr) ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler !, ce qui ne cuit pas pour vous, laisser-le brûler, ne vous préoccupez pas de ce qui ne vous regarde pas ! ; dji n’ mèt nin pinde mès lokes à dès si bassès hayes, je ne mets pas pendre mes vêtements à de si basses haies, je ne me préoccupe pas de l’avis de gens si petits

 

C60

préparatif

nm aprèsse (f), aprèt

 

C60

préparation

nf (action de préparer qqch) aprèt (m), apontiadje (m) ; c’est un mets qui exige une longue préparation, c’ è-st-on plat qui d’mande bran.mint d’s-aprèts; (action de préparer qqn ou de se préparer) la préparation des élèves, li scoladje dès-èlèves

 

C60

préparer

[v] aprèster, apontyî

 

G100

préparer

v apontyî, aprèster, fé ; action d’apprêter, apontiadje (m), aprèstadje (m) ; préparer selon les règles, amôdurer ; je vais préparer le dîner, dji m’ va fé à din.ner; ils prépareront le mortier, il aprèstéyeront l’ mwârtî; il prépare ses examens, i studîye po sès-ègzamins ; (se) s’ aprèster ; vous pouvez bien vous préparer à une surprise, vos vos p’loz bin ratinde à-z-awè one surprîje ; il se prépare à partir, i s’ aprèstéye po ‘nn’ aler; je crois qu’ une averse se prépare, por mi, il è r’tchaufe cor one

 

C60

prépondérant

, ante adj sa voix est prépondérante, c’ è-st-one vwès qu’ a do pwèd, qui compte li d’pus ; un homme prépondérant, on-ome qu’ a l’ brès long

 

C60

préposer

v mète ; on l’a préposé aux machines, on l’ a mètu aus machines

 

C60

préposition

nf prépôsicion ; il ne faut pas se tromper de préposition, i n’ si faut nin brouyî d’ prépôsicion

 

C60

près

[prep] _de : (o-c) d(i)lé, (e) ad’lé ; v. contre

 

G100

près

adv près ; il n’est pas à cela près, i n’ èst nin à ça près; (loc) regarder près, waîti près; il n’ y regarde pas si près, i n’ î waîte nin là si près ; connaître de près ; il le connaît de près, i l’ conèt fwârt bin ; à un an près, à l’ après d’ on-an; prép (près de) addé, dé (, adlé, dilé), asto di ; venez près de moi, vinoz addé mi, … dé mi ; venez un peu près de moi, vinoz one miète dé mi ; il habite près de l’église, i d’mère dé l’ èglîje ; il y a un mur près de la maison, gn-a on meur asto dè l’ maujone ; (à peu près, presque) à peû près, à pau près, quausu ; j’en suis à peu près sûr, dj’ è so à pau près sûr; (à peu près, environ) aviès ; il y en a à peu près cent, i gn-a aviès on cint; (à peu de distance) c’est près d’ici, ci n’ èst nin lon èri d- d-ci ; tout près l’un de l’autre, asto onk di l’ ôte, asto d’ n-on-l’ôte; (à peu de chose près) à wêre près

 

C60

présage

[nm] (e) sène, (o-c) sine

 

G100

présage

nm sine ; quand on entend hululer la chouette, c’est un mauvais présage, quand on-z-ètind ûler l’ oulote, c’ èst mwaîs sine

 

C60

présager

v anoncî ; ça ne présage rien de bon, ça n’ anonce rin d’ bon

 

C60

presbytère

nm maujo d’ cure (f)

 

C60

prescription

nf prescription médicale, ôrdonance

 

C60

prescrire

v ôrdoner ; le médecin lui a prescrit des pilules, li docteûr lî a ôrdoné dès pilûres

 

C60

prescrit

, ite adj le jour prescrit, li djoû qu’ on-z-a dit ; vous ne pouvez pas dépasser la dose prescrite, vos n’ è p’loz nin prinde dipus qu’ c’ èst mètu, …. dipus qu’ on v’ s-a dit

 

C60

présence

nf ils ont remarqué ma présence, il ont vèyu qu’ dj’ èsteûve là ; il a fait acte de présence, il a passé one miète ; je sentais une présence, dji sinteûve bin qu’ i gn-aveûve one saquî ; avoir la présence d’esprit de, awè l’ èsprit di ; il n’avait plus sa présence d’esprit, i n’ èsteûve pus présint à li; (loc) en présence de ; feriez-vous ça en présence de votre père ?, èst-ce qui vos l’ frîz si vosse pa sèreûve là ? ; il a dit cela en ma présence, il a dit ça qu’ dj’ èsteûve là, il a dit ça qu’ dj’ î èsteûve

 

C60

présent

, ente adj (qui est dans le lieu dont on parle) être présent (-e), ièsse là ; j’ étais présent quand il est parti, dj’ èsteûve là quand il a paurti ; je ne puis certifier qu’il était présent, dji n’ saureûve dîre au jusse s’ il èsteûve là; (qui existe à l’époque où l’on parle) à l’heure présente, à ç’t-eûre-ci; (dont il est question) la présente lettre, ci lète-ci; (loc) à présent, nous partons, asteûre, nos ’nn’alans ; à présent que, asteûre qui ; d’à présent, d’ asteûre ; dès à présent, à paurti d’ asteûre ; jusqu’à présent, jusqu‘ asteûre

 

C60

présent

nm bistoke (f) ; recevoir un présent, riçûre one bistoke

 

C60

présent, e

[nm-adj] présint, e

 

G100

présentable

adj (personne) présintauve ; vous n’êtes pas présentable dans cet état, vos n’ èstoz nin présintauve come vos-èstoz là ; mettez-vous de manière présentable !, mètoz vos à môde di djin !; (vêtement) mètauve ; un vêtement qui n’est plus présentable, on moussemint qui n’ èst pus mètauve

 

C60

présentateur

, trice n (qui présente une émission) animateûr (f  animatrice), présintateûr

 

C60

présentation

nf présintadje ; je vais faire les présentations, dji va fé lès présintadjes; (expr) c’ è-st-on laudje divantrin sins cwârdia (iron), c’est un tablier large sans cordon, c’est une personne de belle présentation mais de piètre rapport

 

C60

présentement

adv asteûre, à l’ eûre qu’ il èst, po l’ momint

 

C60

présenter

[v] présinter

 

G100

présenter

vt (présenter une personne à une autre) présinter ; je vais vous présenter, dji vos va présinter; (mettre à la portée) diner ; il nous a présenté à boire, i nos-a d’né à bwâre ; nous lui avons présenté notre coupon, nos lî avans d’né nosse coupon; (faire connaître) on a présenté le nouveau film, on-z-a présinté l’ novia film; comme vous présentez les choses, come vos d’djoz lès-afaîres; (remettre) je leur ai présenté la note, djè l’zî a d’né l’ note; il présente des avantages, il a dès bias costés; présenter les armes, ièsse au pôrt d’ ârmes; vi il présente bien, il a bia jenre, il a bèle aîr; il présente mal, il a laîd jenre, i n’ a pont d’ alûre; (expr) waîte li bia qu’ c’ èst !, regarde, le beau que c’est !, quelle belle présentation !; (se) (personnes) (se faire connaître) si présinter, si d’ner à conèche ; je ne me suis pas présenté, dji n’ m’ a nin d’né à conèche; (venir) je ne m’ y suis pas présenté, dji n’ m’ î a nin présinté, dji n’ î a nin stî; (choses) il faut prendre cela comme cela se présente, i faut prinde ça come ça vint ; ça se présente bien, ça a bèle aîr

 

C60

présentoir

nm sous forme de petits casiers peu profonds, crabot

 

C60

préservatif

nm capote (f)

 

C60

préserver

v présêrver ; qu’ il nous préserve de tout malheur, qui nos présêrvéye di tos lès maleûrs ; préserver les carottes du gel, garanti lès carotes conte li djaléye

 

C60

présidence

nf ce qui l’intéresse, c’est la présidence, ci qu’ i vout, c’ èst ièsse présidint

 

C60

président

[n] présidint

 

G100

président

nm présidint ; c’est lui le président, c’ èst li qu’ èst présidint ; monsieur le Président, Présidint

 

C60

présidente

nf présidinte

 

C60

présider

v présider ; c’est lui qui présidait, c’ èst li qui présideûve ; celui qui présidait à la cérémonie, li ci qui mwinrneûve l’ afaîre

 

C60

presle

nf praule, tchèt-queuwe ; prêle des marais, queuwe-di-tch’vau

 

C60

présomption

nf il y a des présomptions qui pèsent sur lui, i gn-a d’s-afaîres qui léyenut pinser qu’ c’ èst li

 

C60

présomptueux

, euse adj djîvis’ (-se) ; « Èt Juliène, aureûve-èle bin v’lu, lèye, èrtchî on parèy djîvisse ? » (A. Laloux)

 

C60

presqu’ île

nf prèsqu’île

 

C60

presque

[adv] (c) quausu, (e) quåsi, (c) quausumint, (o) quasimint, (e) quåsîmint, (o-c) d’ abôrd

 

G100

presque

adv (quasi) quausu, quausumint, à pau près, à peû près, d’abôrd (, prèsqui) ; presque rien, quausu rin ; c’est presque certain, c’ èst quausu sûr, c’ è- st-à pau près sûr ; presque personne, quausu pèrson.ne; il était presque mort, il èsteûve quausumint mwârt ; il y allait presque tous les jours, il î aleûve d’abôrd tos lès djoûs,  à pau près tos lès djoûs, prèsqui tos lès djoûs, quausu tos lès djoûs ; à presque toutes les heures, à d’abôrd totes lès-eûres ; « Quand m’ djon.nèsse sèrè d’abôrd iute. » (J. Guillaume); (expr) quand on-z-è-st-à peû près bin, faut waîtî d’ î d mèrer , quand on est presque bien, il faut essayer d’y rester

 

C60

pressant

, ante adj (avec insistance) les ordres qu’il nous a donnés sont pressants, i nos-a bin faît comprinde qui c’ èsteûve insi èt nin autrumint; (urgent) prèssant ; aller au plus pressant, aler au pus prèssant ; il a un pressant besoin d’argent , il a dandjî d’ caurs tot d’ sûte; (expr) èt nin quand-quand, et pas quand-quand, c’est pressant (ce que je vous demande) ; il a strapé, c’était pressant, il était moins une; avoir un besoin pressant, awè ausse

 

C60

presse

nf (mécanisme destiné à exercer une pression) prèsse ; une presse à bras, one prèsse à brès ; mettre les fruits dans la presse, mète lès frûts è l’ prèsse; (machine destinée à l’impression) prèsse; (ensemble des journaux) gazètes ; s’ il fallait écouter la presse, s’ i faureûve choûter lès gazètes; il a bonne presse, on-z-è dit do bin

 

C60

pressé

, ée adj (qui a été pressé) pressé (-ye) ; tête pressée, tièsse prèsséye; (qui a de la hâte) ces gens-là sont toujours pressés, cès djins-là, i sont todi pressés; (loc) aller au plus pressé, fé ç qu’ èst l’ pus prèssant ; être pressé, awè l’ feu à si d’drî, au cu (vulgaire) ; marcher d’un pas pressé, roter bon pas; (expr) èlle èst prèsséye comme one covrèsse qu’ è r’va su sès-ous, elle est pressée comme une poule couveuse qui s’ en retourne sur ses œufs ; faut lèyî couru lès pus prèssés, il faut laisser courir les plus pressés ; i sint l’ awin.ne, il sent l’avoine, il est pressé de rentrer ; li cia qui ratind n’ a nin hausse, celui qui attend n’est pas pressé, est bien nanti

 

C60

presse-fruits

nm prèsse-frûts

 

C60

pressentiment

nm prèssintimint, sintimint ; j’ai le pressentiment qu’ils ne viendront pas, dj’ a l’ prèssintimint qu’ is n’ vêront nin, dj’ a l’ sintimint … ; j’en avais le pressentiment, dji m’ è doteûve bin

 

C60

pressentir

[v] prèssinti, (c) sinte

 

G100

pressentir

v prèssinti, sinte, sinte l’ agnon, sinte li gout ;  je le pressentais, djè l’  sinteûve; (expr) ça a mau tourné, dj’ aveûve sintu l’ gout, cela a mal tourné, je l’avais pressenti ; ça m’ goteûve o keûr, cela me dégoulinait dans l’estomac, je le pressentais

 

C60

presse-papiers

nm prèsse-papîs

 

C60

presse-purée

nm passe-vite

 

C60

presser

[v] (e-c) presser, (o) prèssî ; v. dépêcher (se)

 

G100

presser

vt (serrer de manière à extraire un liquide) prèsser ; presser des fruits, prèsser dès frûts; (serrer de manière à comprimer) sèrer; il la pressait dans ses bras, i l’  sèreûve dins sès brès; (appuyer) presser un bouton, aspouyî su on boton ; (harceler) ils le pressaient de questions, is n’ arètin.n nin d’ lî d’mander totes sôtes d’ afaîres; (hâter) ils ont pressé leur départ, il ont ‘nn’ alé pus rade ; presser les choses, prèsser lès cayèts; (loc) presser le pas, roter pus rade; (obliger à se hâter) fé dispêtchi,  tchèssî ; ils m’ont pressé, is m’ ont faît dispêtchi : rien ne nous presse, i gn-a rin qu’ nos tchèsse ; vi cela presse, ça prèsse, ça strape ; cela ne presse pas, i gn-a rin qui prèsse ; est-ce que c’est pressant ?, prèsse-t-i si fwârt ? ;  (se) avancî l’ pas, si dichombrer, si dispêtchî ; nous allons trop lentement, nous devrions nous presser un peu, nos n’ alans nin rade assez, nos d’vrin.n avancî l’ pas ; il ne risque pas de se presser, i n’ pout mau di s’ dispêtchi; (loc) sans se presser, su s’ pwèd, tot bèlotemint ; (expr) c’ èst l’ momint d’ mète sès djambes à spales, c’est le moment de se mettre les jambes sur les épaules, de se presser

 

C60

pression

nf (force exercée sur une surface) prèssion ; il faut augmenter la pression, i faut mète dipus d’  prèssion ; les bières ont été mises sous pression, lès bîres ont stî mèteuwes à prèssion; (contrainte) ils ont fait pression sur lui, il ont sayî d’ l’ oblidjî, il ont tot faît po l’ oblidjî ; (bouton-pression) prèssion (m ou f) ; remettre un bouton-pression, rimète one prèssion; (loc) avoir de la pression (brasserie), awè dè l’ tchèsse ; de la bière à la pression, dè l’ bîre au tonia

 

C60

pressoir

nm prèsswè ; pressoir à huile, ôlerîye (f), stwârdwè ; pressoir pour pommes à vinaigre et poires à poiret, préchale (f), prèsse (f)

 

C60

pressurer

v (presser pour en extraire le liquide) pressurer des fruits, prèsser dès frûts; (tirer ce qui est possible de qqn) cotwade ; quand il a bien pressuré son monde, il s’en débarrasse, lès djins, quand i l’s-a bin cotwardu, i lès fout èvôye

 

C60

prestance

nf avoir de la prestance, awè bèle alûre

 

C60

prestement

adv bon-z-èt rwèd, tot fin bèlemint

 

C60

prestidigitateur

, trice n fieû d’ toûs (f fieûse di toûs)

 

C60

présumer

v (donner comme probable) supôser, awè l’ idéye ; je présume que cela va aller mieux d’ici peu, dji supôse qui ça îrè mia d’vant wêre ; je présume qu’il va venir, dj’ a l’ idéye qu’ i vêrè ; il est présumé coupable, on pinse bin qu’ c’ èst li; il est pré­sumé innocent, on pinse bin qui ç’ n’ èst nin li, i gn-a rin qui dit qu’ c’ èst li; (avoir trop bonne opinion de) awè trop fiyadje à ; vous présumez trop de lui, vos-avoz trop fiyadje à li ; il ne faut pas présumer de ses forces, i n’ si faut nin prinde po pus fwârt qu’ on-z-èst; (expr) stinde sès brès pus lon qu’ sès mantches, étendre les bras plus loin que ses manches, présumer de ses forces ; awè sès-ouys pus grands qui s’ vinte, avoir les yeux plus grands que le ventre, présumer de son appétit

 

C60

présure

nf pruseure ; faire coaguler le lait au moyen de présure, fé prinde li lacia à l’ pruseure

 

C60

prêt

[nm] (c) prustadje, (o) prèstâdje, (e) prèt

 

G100

prêt

, prête adj (disposé à) près’ (f  prèsse), (Namur, prèt’ (f  prète)); elle était prête à rire, èlle èsteûve prèsse à rîre ; je suis prêt à l’aider, dji so près’ à lô d’ner on côp d’ mwin; elles étaient prêtes à partir, èlle èstin.n prèsses à ‘nn’ aler, èlle èstin.n po ‘nn’ aler ; il est prêt à tout (faire), il èst capâbe di tot ; il est prêt à tout (recevoir), i s’ ratind à tot; (dont la préparation est terminée) le souper est prêt, gn-a l’ soper qu’ èst près’ ; (expr) i n’ faut nin ratinde li porcèssion po r’churer lès tchandelés, il ne faut pas attendre la procession pour astiquer les chandeliers, il faut toujours être prêt

 

C60

prêt

nm (action de prêter) prustadje ; je lui ai consenti un prêt de cinq mille euros, djè lî a prusté cink mile eûros

 

C60

prêt, e

[adj] (o-c) près’, sse, (e-c) prèt’, te

 

G100

prêt-à-porter

nm moussemint tot faît, … acheté tot faît

 

C60

prêté

nm c’est un prêté pour un rendu, c’ èst l’ manôye di s’ pîce

 

C60

prétendant

nm galant, prétindu ; de nombreux prétendants tournent autour d’elle, gn-a one masse di galants qui coûrenut tot-autoû d’ lèye

 

C60

prétendre

v dîre, prétinde, v(o)lu ; il prétend qu’ il a raison, i vout qu’ il a raîson, i prétind qu’ il a raîson ; ne viens pas prétendre que c’est beau !, ni m’ vinoz nin dîre qui ça èst bia !; s’ il est l’homme qu’il prétend être, cela ira facilement, s’ il èst l’ ome qu’ i vout dîre, tot îrè aujîyemint ; est-ce vrai ce qu’on prétend ?, èst-ce li vraî ç’ qu’ on dit ? ; à ce qu’il prétend, s’ on l’ vout choûter; (expr) gn-a nin on diâle à lî awè foû dè l’  tièsse, aucun diable ne peut lui retirer cela de la tête, il ne prétend pas en démordre

 

C60

prétendu

, ue adj li cia qu’ on faît passer po ; j’ai rencontré le prétendu fou, dj’ a rèscontré l’ cia qu’ on faît passer por on sot; n (fiancé) prétindu (f prétindeuwe) on m’a montré sa prétendue, on m’ a mostré s’ prétindeuwe

 

C60

prête-nom

nm (homme de paille) ome di strin

 

C60

prétentieux

, euse adj spotche-broûs (nm); (expr) co onk qui pète pus hôt qui s’ cu !, encore un prétentieux!; i rote todi avou s’ tièsse è l’ aîr come on couchèt qui passe l’ aîwe, il marche toujours avec la tête en l’air comme un cochon qui traverse la rivière, c’est un prétentieux; i pinse qui c’ èst li qu’ a pichî Moûse, il s’imagine que c’est lui qui a pissé la Meuse, c’est un prétentieux

 

C60

prétentieux, se

[adj] prétincieûs, e, grandiveûs, e, (o) trop d’ gueûye

 

G100

prétention

nf avoir de la prétention, awè dès prétincions ; il a beaucoup de grandes prétentions, il a dès grandès vûwes ; il a dû revoir ses prétentions à la baisse, il a d’vu bachî sès pris ; c’est une petite maison sans prétention, c’ è-st-one pitite maujone come i gn-a bran.mint ; il ne sait parler qu’avec prétention, i n’ saureûve causer sins fé do ronflant

 

C60

prêter

[v] (e-c) pruster, (o) prèster

 

G100

prêter

v pruster ; je prête, dji prustéye ; il prête, i prustéye ; nous prêtons, nos prustans ; vous prêtez, vos prustoz, vos prustez ; ils prêtent, is prustéyenut ; il prêtait, i prusteûve ; il prêtera, i prustéyerè ; il prêterait, i prustéyereûve ; qu’ il prête, qu’ i prustéye ; qu’il prêtât, qu’ i prustiche ; prêtant, prustant : prêté (-e), prusté (-ye) ; action de prêter, prustadje (m); ils ne prêtent pas leurs outils, is n’ prustéyenut nin leûs-ostèyes; (loc) prêter attention, fé atincion ; prêter serment, lèver sès deûs dwèts ; (expr) i faît atincion à ç’ qu’ èle dit come à on boû qui pète, il fait attention à ce qu’ elle dit comme à un bœuf qui pète, pas du tout ; li diâle tchît todi su l’ pus gros moncia, le diable chie toujours sur le plus gros tas, on ne prête qu’ aux riches ; on n’ gangne jamaîs rin à pruster, on ne gagne jamais rien en prêtant

 

C60

prêteur

, euse adj et nm prusteû (-se) ; il cherche un prêteur, i cache après on prusteû ; la fourmi n’est pas prêteuse, li copiche ni prustéye nin

 

C60

prétexte

nm èscuse (f), raîson (f) ; ce n’est pas un prétexte pour s’absenter, ci n’ èst nin one raîson po n’ nin v’nu ; il parvient toujours à trouver un prétexte, il a todi one bone èscuse; (loc) sous aucun prétexte, po qwè qui ç’ fuche

 

C60

prétexter

v il n’est pas venu, il a prétexté une maladie, i n’ a nin v’nu, il a dit qu’ ‘l èsteûve malade

 

C60

prêtre

[nm] curé, (o) curè, (e) priyèsse, (o) prête

 

G100

prêtre

nm curé ; se faire prêtre, si fé curé; (expr) fé l curé èt l’  madjustêr, faire le prêtre et le marguillier, faire les questions et les réponses

 

C60

preuve

[nf] (o-c) preûve, (e) prouve

 

G100

preuve

nf preûve ; avoir des preuves, awè dès preûves ; fournir la preuve, diner lès preûves, fé lès preûves; il manque de preuves , i n’ a pont d’ preûves; c’est la preuve que, c’ èst bin lès preûves qui, c’ èst l’ bone preûve qui ; faire ses preuves, fé sès preûves

 

C60

prévaloir

v c’est son avis qui a prévalu, c’ è-st-idéye qu’ on-z-a choûté ; (se) il ne se prévaut jamais de ses exploits, i n’ si vante jamaîs d’ tot ç’ qu’ il a faît

 

C60

prévenant

, ante adj (personne) avenant (-e), ayèssauve, prévenant (-e)

 

C60

prévenir

v dîre, prévenu ; je préviens, dji prévin ; il prévient, i prévint ; nous prévenons, nos prévenans ; vous prévenez, vos prévenoz ; ils préviennent, is prévègnenut ; il prévenait, i préveneûve ; il préviendra, i prévêrè ; il préviendrait, i prévêreûve ; qu’ il prévienne, qu’ i prévègne ; qu’il prévînt, qu’ i préveniche; prévenant, prévenant ; prévenu, prévenu; et pourtant je l’avais prévenu, èt portant, djè lî aveûve dit ; s’il venait, prévenez-moi, s’ i vêreûve jamaîs, dijoz-mè le ; ne faites rien sans me prévenir, ni fioz rin sins mè l’ dîre, sins m’ l’ awè dit ; il n’a pas été prévenu, i n’ a nin stî prévenu, on n’ lî a nin dit

 

C60

préventivement

adv divant ; il faut se soigner préventivement, c’ èst d’vant di ièsse malade qu’ i s’ faut sognî

 

C60

prévenu

, ue n (inculpé) être prévenu, passer au tribunâl

 

C60

prévisible

adj c’était prévisible, on s’ î d’veûve ratinde ; ce n’était pas prévisible, i gn-a rin qu’ ‘l aureûve lèyî adviner

 

C60

prévision

nf les prévisions du temps, li timps ; je vais écouter les prévisions du temps, dji m’ va choûter l’ timps ; d’après mes prévisions, ce sera terminé dans un an, d’ après ç’ qui dj’ pinse, ci sèrè faît po dins on-an, d’ après mi, ci sèrè faît dins on-an ; mes prévisions ne se sont pas réalisées, ça n’ a nin stî come dji pinseûve; (loc) en prévision de, po quand qui ; en prévision de sa visite, po quand qu’ i vêrè ; couper du bois en prévision de l’ hiver, côper do bwès po è l’ iviêr ; au-delà de toute prévision, bin mia qu’ on-z-aureûve ieû p’lu pinser

 

C60

prévoir

[v] (e-c) aviser, (o) vîr pus lon, (c) vèy pus lon

 

G100

prévoir

v sondjî pus lon, tûser pus lon, veûy (pus) lon, waîtî pus lon ; vous auriez dû prévoir, vos-aurîz d’vu sondjî pus lon ; on pouvait facilement le prévoir, c’ èsteûve aujîy à pinser ; les parents prévoient davantage que les enfants, lès parints veûyenut pus lon qu’ leûs-èfants , les parents voient plus loin que leurs enfants; (loc) veûy li coup d’ temps, prévoir un événement ; je prévois que cela arrivera encore pendant mes congés, dji vè l’ coup d’ temps quand on-z-a v’nu zwèper l’ couchèt qu’ i faut sondjî à mète li vèra, ce n’est pas quand on est venu voler le cochon qu’ il faut penser à mettre le verrou, il faut tout prévoir ; i nos faut toûrner èt ratoûrner l’ afaîre, il nous faut tourner et retourner l’affaire,  prévoir toutes les issues possibles; on n’ sét nin d’ qwè qu’ on pout awè dandjî, on ne peut prévoir ce dont on aura besoin ; on n’ tape nin dès pwès è l’ aîwe qu’ i n’ rivègne dès bouyons, on ne jette pas des pois dans l’eau sans qu’il ne remonte des bulles, il faut prévoir les conséquence de ses actes ; trop taurd di r’ssèrer l’ gayole quand l’ mouchon è-st-èvolé, il est trop tard de refermer la cage quand l’oiseau est parti, il fallait prévoir

 

C60

prévoyance

nf il manque de prévoyance, i n’ vèt nin pus lon qui 1’ dibout di s’ nez; nous devrons user de prévoyance, i nos va falu waîtî à ça

 

C60

prévoyant

, ante adj être prévoyant, pinser po si en cas, riwaîtî à deûs côps, sondjî po si en cas, prinde atincion; (expr) i faut côper peû d’ ièsse dobe, il faut couper de crainte de ne faire aucun pli (au jeu de cartes), il faut être prévoyant ; i n’ faut nin mète tos sès-ous dins l’ min.me tchèna, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier; i n’ si faut nin vanter d’ one bèle djoûrnéye s’ èle n’ èst nin iute, il ne faut pas se vanter d’une belle journée si elle n’est pas terminée ; on bon tchèsseû ni lache mauy sès deûs côps èchone, un bon chasseur ne tire jamais ses deux cartouches en même temps

 

C60

prier

[v] priyî

 

G100

prier

v (dire des prières) dîre dès pâtêrs, priyî, pautri ; « lès stales èwoù-ce qu’ is v’nin.n pautri » (J. de Lathuy) ; prier pour les morts, dîre sès pâtêrs po lès mwârts ; prier Dieu, priyî l’ Bon Diè ; prier à voix basse, dîre sès pâtêrs tot bas ; marmonner ses prières, pâtêrliker, pâtêrnoter ; « Nosse brâve curé Hanoul, i patêrlikeûve si bréviaîre ètur lès grands paukîs. » (H. Matterne); (demander par grâce) il ne s’est pas fait prier, i n’ s’ a nin faît priyî ; je vous prie de m’excuser, si vos m’ v’loz bin èscuser ; je vous en prie !, s’ i vos plaît !; (inviter)  priyî ; ils nous ont priés à souper, i nos-ont priyî po soper; (expr) asteûre, priyîz l’ bon Diè qu’ i djale (iron), maintenant, priez le bon Dieu qu’ il gèle (dit-on quand on vient de recoller un objet) ; i n’ vos faut nin v’nu fé priyî véci, il ne faut pas vous faire prier ici, faites comme chez vous ; on n’ prîye qui lès sints, on ne prie que les saints (nous ne vous prierons donc pas), (jeu de mots entre « priyî », supplier et « priyî », prier) ; vaut mia priyî l’ bon Diè qu’ lès sints, il vaut mieux prier Dieu que les saints, il est préférable de demander qqch à celui qui détient l’autorité supérieure

 

C60

prière

[nf] (o-c) pâtêr [nf], (e) priyîre, (o) priyêre, (c) priyére

 

G100

prière

nf priyére, pâter ; dîre ses priyéres, … sès pâtêrs ; dire une petite prière, dîre one pâtêr ; la prière du soir, lès pâtêrs po-z-aler coûtchî; remâcher ses prières, rimawyî sès pâtêrs; marmonner ses prières, pâtêrliker; (expr) i conèt ça come sès pâtêrs, il connaît cela comme ses prières,  mot à mot ;  i n’ a nin gangnî ça à dîre dès pâtêrs, il n’ a pas gagné cela en disant des prières, il a dû travailler; (demande instante) j’ai une prière à vous faire, dj’ a one saqwè à vos d’mander; prière de rester tranquille, on vos d’mande di d’mèrer trankile ; prière de ne pas toucher aux objets, ni djondoz nin lès cayèts, s’ i vos plaît !

 

C60

prieuré

nm covint

 

C60

primaire

adj et n école primaire, scole primaîre, pitite sicole ; il n’avait  même pas terminé ses primaires, i n’ aveûve nin d’djà tot faît si scole primaîre

 

C60

prime

adj il a fait cela dans sa prime jeunesse, il a faît ça qu’ il  èsteûve co tot djon.ne; (loc) de prime abord, au prumî côp d’ ouy

 

C60

prime

nf prime ; une prime d’assurance, one prime d’ assûrance ; recevoir une prime, awè one prime, touchî one prime

 

C60

primer

v (l’emporter) c’est la force qui prime, c’ èst l’ fwace qui gangne, qu’ a li d’zeû; (gratifier d’une prime) diner one prime

 

C60

primeur

nm les primeurs, lès timprus légumes, lès sogneûs légumes, lès légumes qui vègnenut à tinr(i)jon (, à tinrdjon),  ; « lès preumêrès salades èt lès canadas rauyîs à tinrijon » (J. Houziaux)

 

C60

primevère

[nf] (c) brôye-di-tchèt, (o) braye-di-tchat, (e) clédiè [nm]

 

G100

primevère

nf officinale, brôye-di-tchèt, ouy-di-tchèt (m), clé-d’-notrè-dame; de jardin, chauvioli (m)

 

C60

primitif

, ive adj et n on a oublié sa forme primitive, on-z-a rovyî comint-ce qu’ èlle èsteûve po c’mincî; les hommes primitifs, lès preumîs-omes ; le sens primitif d’un mot, li preumî sins d’ on mot

 

C60

primitivement

adv au c’mincemint, dins lès prumîs timps

 

C60

primo

adv apreume

 

C60

primordial

, ale adj (de la première importance) c’est primordial, c’ èst ç’ qui compte li d’pus

 

C60

prince

nm prince

 

C60

princesse

nf princèsse; (expr) abiyîye come one princèsse, caléye come one princèsse, bien habillée

 

C60

principal

, ale adj et n principâl ; il nous a payé, c’est le principal, i nos-a payî, c’ èst l’ principâl, c’ èst ç’ qui compte

 

C60

principalement

adv apreume, fwârt avant, principâlemint

 

C60

principauté

nf principauté ; la principauté de Liège, li principauté d’ Lîdje ;  la principauté de Monaco, li principauté d’ Monaco  

 

C60

principe

nm (règle morale) on leur avait inculqué de bons principes, il avint bin stî apris ; ce n’est pas dans ses principes, ci n’ èst nin dins sès-abitudes; (expr) i n’ a rin d’ bon è s’ capotine, il n’a rien de bon en lui, il n’ a aucun principe (ou il est très malade); (proposition admise comme base) principe ; je pars du principe qu’il faut toujours dire la vérité, dj’ è va do principe qu’ i faut todi dîre li vraî; (connaissances élémentaires) j’en ai reçu quelques principes, on m’ a mostré one miète comint-ce qu’ on faît

 

C60

printemps

[nm] (e-c) prétimps, (o-c) bon timps, (o) mârs’, (c) maus’

 

G100

printemps

nm bon timps, prétimps ; nous devrons attendre jusqu’au printemps, i nos faurè ratinde jusqu’au bon timps; (expr) une hirondelle ne fait pas le printemps, ci n’ èst nin assez d’ one aronde po fé l’ bon timps

 

C60

prioritaire

adj c’est elle qui est prioritaire, c’ èst lèye qui passe divant

 

C60

priorité

nf en priorité, po c’mincî ; nous en discuterons en priorité, nos discuterans d’ ça po c’mincî ; c’est lui qui avait la priorité, c’ èst li qui p’leûve bin passer; nous pouvons passer, nous avons la priorité, nos plans bin passer, c’ èst nos-ôtes qu’ a drwèt

 

C60

pris

, prise adj (occupé) pris (f  prîje) ; ma place est prise, mi place èst prîje ; ce soir je suis pris, audjoûrdu au nût, dji n’ so nin libe; (affecté) être pris de fièvre, awè one montéye di fîve; (gelé) l’eau était prise, l’ aîwe èsteûve èdjaléye; nf (action de s’emparer) après la prise de la ville, quand il ont ieû pris i vile, quand il ont stî maîsse dè l’ vile; (action de prendre) prîje ; prise de sang, prîje di song ; prise de tabac à priser, pènéye; (action de tenir serrer) une prise de judo, one prîje di judo ; il a dû lâcher prise, i l’ a d’vu lachî; être aux prises, si bate avou; (loc) prise de bec, dispite ; on n’a pas prise sur eux, on n’ sét rin fé conte zèls; (endroit par lequel on prend qqn ou qqch) il n’y a pas de prise pour prendre cette charge, c’ è-st-one kèdje qu’ i gn-a nin moyin d’ apicî; (dispositif qui prend) une prise de courant, one prîje di courant ; une prise d’eau, one prîje d’ aîwe (on robinèt, one pompe, on tuyau, one vane; (au figuré) avoir une prise de contact, si rèscontrer po l’ preumî côp, causer avou po l’ preumî côp ; il a eu une prise de conscience, i s’ a rindu compte

 

C60

priser

v (aspirer du tabac par le nez) chnoufeter, pèneter ; action de prise, pènetadje (m) ; du tabac à priser, do toubak à pèneter, do chnouf, dè l’ pènéye (f)

 

C60

priseur

n (de tabac) chnoufeteû, pèneteû

 

C60

prison

[nf] (o-c) prîjon, (e) prîhon, (o-c) gayole, (e) gayoûle

 

G100

prison

nf prîjon (m), trau (m), yo-yo (m), garine (iron), gayole (iron), grande cinse (iron) ; une porte de prison, one pwate di prîjon ; faire de la prison, fé do prîjon; une prison comme un château, on prîjon come on tchèstia; (expr) il è-st-ossi bin ruvenant qu’ on-uch di prîjon, il est aussi agréable qu’une porte de prison

 

C60

prisonnier

, ère n et adj prîj(o)nî ; à l’époque où il était prisonnier, do timps qu’ il èsteûve prîjenî; (iron) ègayolé (-ye) ; « ègayolé è m’ bwèsse, mièrseû èt tot pièrdu » (G. Brener)

 

C60

prisonnier, ière

[nm] (c) prijenî, îre, (o) prij(o)nî, îre, (e) prisonîr, e

 

G100

privation

nf pendant la guerre, nous avons souffert de privations, timps dè l’ guêre nos-avans manké d’ tot

 

C60

privé

, ée adj (dont l’accès n’est pas admis) c’est un chemin privé, c’ è-st-one vôye qu’ on n’ î pout nin aler; (qui se déroule à part) ils ont eu un entretien privé, is s’ ont rèscontré inte zèls ; je lui ai parlé en privé, djè lî a causé qu’ on n’ èsteûve qui   nos deûs; (personnel) c’est sa vie privée, ça n’ rigârde qui li; (officieux) c’est un acte sous seing privé, c’ è-st-on-ake qu’ il ont siné insi inte zèls

 

C60

priver

v priver de nez, snaser ; priver de main, spougnî ; priver de crête, discrèster ; priver de meubles, dismeûbler ; priver ses enfants d’héritage, fé sès-èfants bastauds ; vous serez privés de sucreries, vos n’ auroz pont d’ boubounes ; (se) (renoncer volontairement à qqch) si passer di ; se priver en partie, si rastrinde ; ils ont essayé de se priver, il ont sayî di s’ rastrinde ; je m’ en priverai bien, dji m’ è passerè bin

 

C60

privilège

nm ils ont des privilèges, il ont dès drwèts qu’ lès-ôtes n’ ont nin

 

C60

privilégié

, ée adj nous avons été privilégiés, nos-avans ieû dè l’  chance

 

C60

prix

[nm] pris

 

G100

prix

nm  pris ; convenir d’un prix, tchaîr à pris ; à quel prix est-il ?, combin-ce qu’ i costéye ? ; il faut fixer un prix, i faut mète on pris ; ils ont diminué leurs prix, il ont bachî leûs pris ; consentir une diminution du prix, rabate li pris, fé one pitite saqwè ; nous avons augmenté nos prix, nos-avans raussî nos pris, haussî, r’monté ; c’est votre dernier prix ?, c’ èst vosse dérin pris ? ; nous l’ avons eu à bas prix, nos l’ avans ieû à mitan po rin, nos l’ avans ieû po pîce di pwin ; c’est un magasin dont les prix sont élevés, c’ è-st-on tchêr trau ; c’est un prix défiant toute concurrence, à ç’ pris-là, vos nè l’  vièroz nule paut ; c’est hors de prix, c’ è-st-à n’ sawè payî ; c’est notre prix coûtant, c’ èst l’ pris qu’ ça nos r’vint; je vous le donne pour le prix que cela me coûte, dji vos l’ done po l’ pris qu’ ça m’ cosse; c’est mon dernier prix, c’ èst m’ dérin pris; au prix où le beurre se vend, c’est pour rien, au pris qui l’ bûre va, c’ èst po rin; (loc) à aucun prix, po qwè qui ç’ fuche ; à tout prix, à tote fwace, pâr bèle ou pâr laîde ; ils ont voulu à tout prix que je rentre, il ont v’lu à tote fwace qui dj’ rintriche; il faut à tout prix que ça marche, pâr bèle ou pâr laîde, i faut qu’ ça vaye

 

C60

probable

[adj] (o-c) probâbe, (e) probåbe

 

G100

probable

adv probâbe ; c’est probable, ça s’ pout bin, ça s’ pôreûve co bin, i gn-a dès chances

 

C60

probablement

adv à peû près sûr, à pau près sûr, dandjureû, probâbe, probâblèmint ; probablement viendra-t-il demain, probâbe qu’ i vêrè d’ mwin ; c’est probablement le cas, dandjureû qu’ c’ èst l’ cas ; nous aurons probablement de la pluie avant ce soir, à pau près sûr qu’ i ploûrè d’vant au nût

 

C60

probe

adj brâve

 

C60

probité

nf consyince

 

C60

problème

nm (exercice scolaire) problème ; parvenir à résoudre un problème, sawè fé on problème; (difficulté) problème ; il n’y a pas de problème, i gn-a pont d’ problème avou ça, i gn-a rin avou ça ; ils ont des problèmes avec leurs enfants, il ont dès rûjes avou leûs- èfants

 

C60

procédé

nm ce n’est pas le bon procédé, ci n’ èst nin l’ bon moyin, ci n’ èst nin insi qu’ faut fé, ci n’ èst insi qu’ on mache li djote ; je n’aime pas leur procédé, dji n’ in.me nin leû maniére di fé

 

C60

procéder

v (agir) ; je vais vous montrer comment procéder, dji m’ vos va mostrer comint ç’ qu’ i faut fé ; comment procédez-vous ?, comint fioz ?

 

C60

procès

nm procès ; avoir un procès, awè on procès ; intenter un procès, calindjî, fé on procès ; gagner ou perdre un procès, gangnî ou piède on procès ; « Li gârde d’ aîwe, i parait qui ç’ t-ome-là calindje les cias qu’ tapenut des pîres è Moûse ! » (L. Maréchal) ; (expr) on mwaîs arindjemint vaut cint côps mia qu’ on bon procès, un mauvais accord vaut cent fois mieux qu’un bon procès

 

C60

procession

[nf] (e-c) porcèssion, (o) pôrcèssion

 

G100

procession

nf porcèssion ; suivre la procession, sûre li porcèssion; (expr) i n’ faut nin ratinde li porcèssion po r’churer lès tchandelés, il ne faut pas attendre la procession pour pour nettoyer les chandeliers, il faut s’y prendre à temps ; i faît one mofe à fé r’toûrner one porcèssion, il fait une moue à faire retourner une procession; on n’ saureûve soner lès clotches èt co sûre li porcèssion, on ne pourrait sonner les cloches et en même temps suivre la procession, faire deux choses à la fois

 

C60

procès-verbal

nm procès ; se voir dresser un procès-verbal, ièsse calindjî

 

C60

prochain

, aine adj qui vint ; jeudi prochain, djudi qui vint ; la semaine prochaine, li samwin.ne qui vint ; l’année prochaine, l’ anéye qui vint ; un jour prochain, onk di cès djoûs ; la prochaine fois, li côp qui vint ; mes prochaines vacances, quand dj’ pudrè co condjî ; ma prochaine voiture, quand dj’ achetéyerè co one auto ; la prochaine leçon porte sur les animaux, li lèçon d’ après, c’ èst su lès bièsses; nm le prochain, lès-ôtes

 

C60

prochainement

adv au preumî djoû, onk dès djoûs, onk di cès djoûs, binrade, d’abôrd ; nous serons prochainement fixés, nos saurans d’abôrd bin qwè, nos saurans bin rade qwè ; nous le ferons prochainement, nos l’ frans onk dès djoûs ; nous irons prochainement, nos-îrans au preumî djoû, onk dès djoûs

 

C60

proche

[adj] (e-c) djondant, e, (e-c) tot près, (o) tout près ; v. près, loin

 

G100

proche

adj (à peu de distance dans l’espace) (tot) près ; des proches parents, dès près-parints ; « Èt on près-parint èst quékefîye come lès queuwes di tchin, todi padrî. » (A Laloux) ; les voisins proches, lès près-vijins; son parent le plus proche, li pus près d’sès parints ; c’est ici tout proche, c’ èst véci tot près ; j’étais plus proche de vous, dj’ èsteûve pus près d’ vos ; ils sont très proches, is vikenut fwârt èchone; (loc) à one pichîye, à un jet d’urine, tout proche ; à on côp d’ fisik, id ; au plus proche, au pus près; (expr) c’ èst come li couchèt da sint-Antwin.ne (iron), c’est comme le cochon de saint Antoine (qui ne le quitte jamais) ; sint Rok n’ è va jamaîs sins s’ tchin, saint Roch ne part jamais sans son chien; (à peu de distance dans le temps) l’heure est proche, i sèrè bin rade timps ; la nuit est proche, i frè binrade nût; (qui est peu différent) ils sont très proches l’un de l’autre, i gn-a wêre di difèrinces ètur zèls

 

C60

proclamer

v criyî ; je le proclame bien haut, djè l’ crîye bin fwârt; on a proclamé les bans, on-z-a criyî lès bans

 

C60

procuration

nf procurâcion

 

C60

procurer

v diner, fé awè ; il m’a procuré le livre, i m’ a d’né l’ lîve ; il lui a procuré un emploi, i lî a faît awè one place ; (se) awè ; où vous 1’êtes-vous procuré ?, èwoù-ce qui v’ l’ avoz ieû ? ; c’est difficile de se le procurer, i faît malaujîy l’ awè

 

C60

procureur

nm procureû

 

C60

prodige

nm (événement) cela tient du prodige, ça tint do mirauke; (personne) c’est un prodige !, à s’ dimander èwoù-ce qu’ i va qwé ça !

 

C60

prodigieux

, euse adj (surprenant) èwarant (-e), sbârant (-e) ; c’est prodigieux, c’ èst tot-àfaît sbârant; (faramineux) di tos lès diâles ; une force prodigieuse, one fwace di tos lès diâles !

 

C60

prodigue

[adj] (o) brichôdeûs, e, (c) fûrleûs, e, (c) poûjaud, e, (e) prodigue ; v. gaspiller

 

G100

prodigue

adj et n fûrleûs (-e), galvaudeûs (-e) ; (loc) être prodigue, taper au laudje, ièsse à l’ laudje mèseure ; lès fé ronfler , les faire ronfler, dépenser sans compter; (expr) c’ èst come on pus’ à deûs sayas, c’est comme un puits à deux seaux, c’est un prodigue ; c’ èst l’ saya do pus’ qui n’ sondje qu’ à dispoûjî, c’est le seau du puits qui ne pense qu’à puiser, idem ; on l’s-a abituwé à mougnî dè l’ laume à l’ loce, on les a habitués à manger du miel à la louche, à dépenser facilement ; vos-î aloz rwèd avou lès caurs !, tu y vas rondement avec l’argent !, tu dépenses facilement

 

C60

prodiguer

v (dépenser avec prodigalité) il prodigue (voir : prodigue); (distribuer généreusement) il prodigue, i done aujîyemint ; il prodigue son énergie, i n’ a nin peu d’ sès pwin.nes

 

C60

prodiguer

(se) v il se prodigue, i n’ si spaugne nin

 

C60

producteur

, trice n producteûr (f productrice), prodwîjeû (f prodwîjeûse)

 

C60

productif

, ive adj qui rapwate ; c’est qqch de productif, c’ è-st-one saqwè qui rapwate

 

C60

production

nf producsion, prodwîjadje (m) ;(ouvrage de l’art) la production dramatique de ces dernières années, lès pîces di tèyâte di cès dêrènès-anéyes; (le fait de produire) ils ont arrêté la production de ces machines, is n’ fabrikenut pus cès machines-là ; la production de cette terre est médiocre, c’ èst-on epôve têre, c’ è-st-one têre qui n’ rapwate quausu rin

 

C60

produire

[v] (e-c) d(i)ner, (o-c) d(o)ner; v. faire

 

G100

produire

v (présenter) il a dû produire un certificat médical, il a d’vu présinter on papî do médecin; (être la source de) cela lui a produit une vive impression, ça lî a faît one saqwè; (composer une œuvre) produire une pièce de théâtre, scrîre one pîce di tèyâte, fé … ; (rapporter) cet arbre produit des fruits depuis longtemps, c’ è-st-on-aube qui pwate dispûs  longtimps; (assurer la production) ils produisent du froment, is plantenut do frumint ; dans cette région, ils produisent de la terre plastique, dins ç’ payis-là, i gn-a dès fosses à l’ dièle ; (se) se produire sur scène, monter su l’ sin.ne, djouwer do tèyâte ; (survenir) ariver ; cela peut se produire, ça pôreûve vinu, ça pôreûve ièsse insi

 

C60

produit

nm (production de l’industrie ou de l’agriculture) nous avons goûté de tous les produits de la ferme, nos-avans gosté d’ tot ç’ qu’ on fieûve à l’ cinse ; tous les produits de cette usine sont destinés à l’exportation, tot ç’ qu’ on faît dins ç’t-ûsine-là, c’ èst po l’ ètranjêr’ ; c’est un produit de grande consommation, c’ è-st-one saqwè qu’ on s’ è sièt bran.mint ; ce que vous voyez là ce sont des produits d’alimentation, tot ç’ qu’ èst là, c’ èst d’ l’ amougnî; les produits d’entretien, tot ç’ qui faut po r’nètyî ; ce sont des produits de luxe, c’ èst dès cayèts qu’ on s’ è passe bin

 

C60

proéminent

, ente adj il a le front proéminent, il a s’ front qui mousse foû di s’ tièsse

 

C60

profaner

v (le wallon précisera la profanation dont il s’agit) suivant le cas : skèter, abumer, distrûre, rivièsser

 

C60

proférer

v criyî, dîre ; proférer des injures, dîre dès mèchancetés

 

C60

professer

v (déclarer hautement) je le professe, djè l’ crîye bin fwârt; (enseigner) il professe la musique, c’ è-st-on professeûr di musike

 

C60

professeur

[nm] professeûr, (c) madjustêre

 

G100

professeur

nm profèsseûr; il était professeur de français, il èsteûve profèsseûr di francès

 

C60

profession

nf mèstî (m) ; quelle est votre profession ?, qwè fioz d’ vosse mèstî ? ; c’est une belle profession, c’ è-st-on bia mèstî; emblème d’une profession, plaque indiquant une profession, aflidje (f)

 

C60

professionnel

, elle profèssionél (-e), di mèstî ; adj une école professionnelle, one sicole po-z-aprinde on mèstî ; un coureur cycliste professionnel, on coureû à vélo d’ mèstî ; ses activités professionnelles le conduisent jusqu’en Amérique ; avou s’ mèstî, i lî faut co bin ‘nn’ aler jusqu’en-Amèrike; ses activités professionnelles ne lui laissent aucun temps libre, c’ è-st-on mèstî què lî prind tot s’ timps

 

C60

professionnellement

adv profèssionélemint, po ç’ qu’ èst di s’ mèstî ; on ne peut rien me reprocher professionnellement, on n’ a rin à m’  riprotchî po ç’ qu’ èst di m’ mèstî

 

C60

profil

nm (aspect d’un visage vu de côté) costé; son profil droit, li drwèt costé di s’ visadje; de profil, di costé ; quand on le regarde de profil, c’est tout à fait son père, quand on l’ riwaîte di costé, c’ èst s’ pa tot ratchî ; il a un profil d’artiste, il a one tièsse d’ ârtisse; (aptitude pour un emploi) je n’ai pas le profil de l’emploi, ci n’ èst nin ça dès mantches po mès brès, ce ne sont pas des manches pour mes bras

 

C60

profit

[nm] profit, (c) gangnadje, (o) gangnâdje, (e) gangnèdje, (o-c) rintréye, (e) rintrêye 

 

G100

profit

nm profit ; faire profit de, fé profit di ; priver de son profit,  dismoucheter ; c’est une source de profit, c’ è-st-on moyin po gangnî dès caurs ; avoir le profit de qqch, profiter d’ one saqwè ; mettre qqch à profit, profiter d’ one saqwè ; il y a du profit à cela, i gn-a à gangnî là d’dins ; elle sait tirer profit de, èle si sét sièrvu di ; tout doit tourner à profit, tot dwèt rapwârter ; il n’ y a pas de petits profits, i gn-a pont di p tits bènèfices ; c’est organisé au profit de notre société, c’ èst po l’ caîsse di nosse soce; (loc) placer à pertes et profits, fé s’ doû di; (expr) quand on tint l’ pouye, i l’ faut sawè plumer, quand on tient la poule, il faut savoir la plumer, il faut savoir tirer profit de la situation

 

C60

profitable

adj profitauve ; ce sera toujours profitable, ci sèrè todi profitauve, je souhaite que cela lui soit profitable, plaî-st-à Diè qu’ ça lî siève à one saqwè; cela lui sera peut-être profitable, ça lî sièvrè quékefîye à one saqwè

 

C60

profiter

v (tirer avantage) profiter ; profitons de l’occasion, profitans d’ l’ ocâsion ; j’ai profité que vous étiez là, dj’ a profité qu’  v’s-èstîz là ; il en a profité pour se sauver, i ‘nn’ a profité po pèter èvôye; (expr) ci qui vint d’ rif è r’va d’ raf, bien mal acquis ne profite jamais ; quand on tint l’ pouye, i l’ faut sawè plumer, quand on tient la poule, il faut savoir la plumer, il faut savoir profiter de l’occasion qui se présente ; il a r’batu l’ bouchon, on-ôte a pris l’  mouchon, il a rebattu le buisson, un autre a pris l’oiseau, un autre a profité de son travail; (se fortifier) bin prinde, bin v’nu ; cet enfant profite bien, cit-èfant-ci, i vint bin; c’ è-st-on-èfant qu’ vint bin; (profiter à) fé do bin, sièrvu; ce repos lui a beaucoup profité, ça lî a faît bran.mint do bin d’ si r’pwèser ; vous ne parlez que de ce qui pourrait vous profiter, vos n’ causez qui di ç’ qui vos pôreûve sièrvu

 

C60

profiteur

, euse n profiteû (-se), bièsse di grègne; (expr) i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il retire les marrons du feu avec la patte du chien, il profite des autres

 

C60

profond

, onde adj (dont le fond est très bas) fond, pârfond ; des poches profondes, dès fondès potches ; le trou était profond, li trau èsteûve pârfond; ce sont des racines profondes, c’ èst dès racines qui d’chindenut bas ; (expr) pârfond come on pus’ , profond comme un puits; (dont le fond est loin) c’est une forêt profonde, c’ è-st-on bwès qu’ on n’ è vèt nin li d’bout; (qui vient du fond des poumons) il a fait un profond soupir, il a faît on sospir come one banse ; d’une voix profonde, avou s’ grosse vwès; (qui va au fond des choses) c’est profond ce que vous dites là, ci n’ èst nin bièsse ci qu’ vos d’ djoz là

 

C60

profond, e

[adj] pârfond, e, (o) pèrfond, e, (o-c) fond, e

 

G100

profondément

adv fond ; aller plus profondément, aler pus fond; (expr) si fond qu’ on mèt on cayau è têre, vint todi on momint qu’ on l’ rimèt à djoû, si profondément qu’ on enterre un caillou, il vient toujours un moment où on le remet à jour, on ne contrarie pas son destin

 

C60

profondeur

nf pârfondeû (, profondeû) ; la profondeur du puits, li parfondeû do pus’ ; à une profondeur de vingt mètres, à vint mètes fond ; mon terrain a une profondeur de 95 m et une largeur de 18 m, mi tèrin èst 95 m (mètes) fond èt 18 m (mètes) laudje

 

C60

Profondeville

npr Pârfondevîye

 

C60

profusion

[loc] à _ : à make, à bèrwètes, (e) timpèsse

 

G100

profusion

nf ils ont reçu une profusion de cadeaux, il ont ieû on moncia d’ bistokes; (loc) à profusion, à blèfes di tchin, à chipe chovéye, à make, à dike-èt-daye, à massake, à tchîr dissus, à târlarigo, griblé, (tot) nwâr, tot grèlé ; « Il ont ieû tot à blèfes di tchin dispûs longtimps, èt dès-ayèsses èt dès gueûserîyes èt vos ‘nn’ auroz. » (E. Gilliard)

 

C60

progéniture

nf (personnes) ils n’ont pas de progéniture, is n’ ont pont d’ èfants ; (animaux) la chatte protège sa progéniture, li mére di tchèt garantit sès p’tits

 

C60

programme

nm programe ; j’ai regardé le programme, dj’ a r’waîtî l’ programe ; il y a un nouveau programme, i gn-a on novia programe

 

C60

programmer

v ils l’ont programmé pour la semaine prochaine, is l’ ont mètu po l’ samwin.ne qui vint

 

C60

progrès

nm (amélioration) il a fait beaucoup des progrès en écriture, i scrît bran.mint mia ; question de (sa) santé, il y a progrès, po ç’ qu’ èst di s’ santé, ça va mia; (évolution de l’humanité) progrès ; et cela s’appelle le progrès !, èt on lome ça l’ progrès !

 

C60

progresser

v cet enfant progresse à l’ école, cit-èfant-là travaye bran.mint mia è scole ; le mal progresse, c’ èst todi pîre ; progresser lentement, aler pate à pate ; l’ennemi progresse, l’ in.nemi avance

 

C60

progressivement

adv à faît, pate à pate, p’tit à p’tit

 

C60

prohibé

, ée adj disfindu (f disfindeuwe) ; c’est prohibé, c’ èst disfindu ; c’est une arme prohibée, c’ è-st-on ârme qu’ on n’ pout nin awè

 

C60

prohiber

v disfinde

 

C60

proie

nf prôye ; un oiseau de proie, on ma; la maison a été la proie des flammes, tote li maujone a stî brûléye ; être la proie du malheur, ni pont awè d’ chance ; (en proie à) il est en proie à l’inquiétude, il èst todi su l’ quî-vîve; (expr) i n’ faut nin lachî on bwagne po r’prinde on-aveûle, il ne faut pas lâcher un borgne pour reprendre un aveugle, lâcher la proie pour l’ombre ; i n’ faut nin candjî s’ coutia por one lambosète, il ne faut pas changer son couteau contre un couteau qui taille mal, id ; c’ èst l’ faîtindje da Gribouye qui mousseûve è l’ aîwe peû d’ ièsse creuwi pu l’ plouve, c’est l’ anecdote de Gribouille qui rentra dans l’eau de peur d’être mouillé par la pluie, il a lâché la proie pour l’ombre

 

C60

projecteur

nm lampe (f), projècteûr

 

C60

projet

[nm] (e) projèt ; v. idée, plan

 

G100

projet

nm (ce que l’on a l intention de faire) plan ; établir un projet, monter on plan ; et malgré son âge, il fait encore des projets, èt maugré s’-t-âdje, i tûse co à ç’qu’i pôreûve fé d’mwin; (loc) tûser tos plans, ruminer un tas de projets; (travail préparatoire, premier état) saye (f) ; ce que vous voyez là, ce n’est encore qu’un projet, ci qu’ vos vèyoz là, ci n’ èst co qu’ one saye; un projet de loi, one propôsicion di lwè

 

C60

projeter

v (jeter en avant, avec force) cayî, lancî ; ils ont pris des pierres pour les projeter bien loin, il ont ramassé dès cayaus et lès cayî bin lon; (envoyer des rayons lumineux, des images sur une surface) on nous a projeté un film, on nos-a faît passer on film; (former l’idée) awè l’ idéye ; nous avions projeté de faire un voyage, nos-avins l’ idéye di fé on voyadje

 

C60

prolétaire

nm ovrî

 

C60

proliférer

v peûpler ; les souris prolifèrent, lès soris, ça peûpléye ; actuellement, les grands magasins prolifèrent, asteûre, dès grands botikes, i gn-a pa tos costés; (expr) djon.neler come dès lapins, proliférer comme des lapins ; peûpler come one robète, id.

 

C60

prolifique

adj les lapins sont prolifiques, lès robètes, ça djon.neléye à n’ s’ è nin fé one idéye

 

C60

prolixe

adj il parle bien mais il est prolixe, i cause bin mins on nè l’ sét fé taîre ; il est prolixe, il a bran.mint dè l’ babèye

 

C60

prologue

nm comincemint, preumêre pârtîye

 

C60

prolongation

nf nous avons eu une prolongation de congé, on-z-a prolondjî nos condjîs, on nos-a r’mètu dès djoûs d’ condjî; (période supplémentaire d’un match) prolongâcion ; jouer les prolongations, djouwer lès prolongâcions

 

C60

prolongement

nm (action de prolonger dans l’espace) prolondjemint ; ils vont faire un prolongement, is vont fé on prolondjemint, is vont continuwer; ils ont décidé le prolongement de la route jusqu’à la ferme, il ont décidé d’ fé aler l’ vôye jusqu’ à l’ cinse; (dans le temps) je me demande quels seront les prolongements de cette affaire !, sobayî lès sûtes dins ç’t-afaîre-là !

 

C60

prolonger

v (dans l’espace) fé on prolondjemint, fé aler pus lon, fé continuwer, ralongui ; ils ont prolongé la route, il ont faît on prolondjemint à l’ vôye, il ont faît aler l’ vôye pus lon; (dans le temps) fé durer pus longtimps, prolondjî, trèlondjiner ; prolonger les congés, prolondjî lès condjîs ; nous avons essayé de les prolonger, nos-avans sayî d’ lès fé durer pus longtimps ; (se) (dans l’ espace) aler ; la route se prolonge jusqu’à l’orée du bois, li vôye va jusqu’ à l’ cwane do bwès; (dans le temps) durer ; c’est une affaire qui se prolonge, c’ è-st-one afaîre qui dure ; la réunion s’est prolongée jusqu’à bien tard, li raploû a duré jusqu’à totes lès-eûres

 

C60

promenade

[nf] (e) porminåde, (c) porminâde, pormwinrnâde, (o) pourmènâde ; v. tour

 

G100

promenade

nf porminâde, pormwinrnâde ; c’est une petite promenade, c’ è-st-one pitite porminâde ; une promenade solitaire, one pormwinrnâde tot seû ; il adore les promenades solitaires, i s’ pormwin.ne voltî tot seû

 

C60

promener

v porminer, pormwinrner ; promener son chien, porminer s’ tchin ;(conjug : voir mener) ; action de se promener,  porminadje (m), pormwinrnadje (m) ; je vais me pro­mener, dji va pormwinrner, dj’ è va pormwinrner; il se promène tous les matins, i s’ pormwin.ne tos lès djoûs au matin; (loc) envoyer promener, èvoyi porminer, èvoyî pomwinrner, évoyî au diâle

 

C60

promener (se)

[v] (e-c) si porminer, (o) s’ pourmèner, (c) si pormwinrner

 

G100

promeneur

nm pormineû (-se), pormwinrneû (-se) ; nous avons rencontré quelques promeneurs, nos-avans rèscontré saquants pormineûs, nos ‘nn’ avans rèscontré saquantes qu’ is s’ porminin.n ; (expr) il aureûve bin v’lu fé l’ mèstî d’ pormwinrneû mins i n’ aveûve pont d’ baston, il aurait bien aimé faire le métier de promeneur mais il n’avait pas de bâton, faire le métier de rentier mais il n’en avait pas les moyens

 

C60

promeneur, euse

[n] (e-c) pormineû, se, (o) pourmèneû, se, (c) pormwinrneû, se

 

G100

promesse

nf faire des promesses, promète ; ils ne tiennent pas leurs promesses, c’ èst tos promèteûs d’ bons djoûs; (expr) i s’ forboute à promète, il fait toujours beaucoup de promesses

 

C60

prometteur

, euse n promèteû (-se) ; (expr) c’ è-st-on promèteû d’ bons djoûs, c’est un prometteur de bons jours, il ne tient pas ses promesses

 

C60

promettre

[v] promète

 

G100

promettre

v (s’engager) promète ; nous ne leur avons rien promis, nos nè l’zî avans rin promètu; (loc) promettre la lune, promète d’ aler dispinde li lune ; promettre de faire un pèlerinage, promète li vôye; (expr) i promèt d’pus d’ bûre qui d’ pwin, il promet plus de beurre que de pain, il promet mais il sait bien qu’il ne tiendra pas ses promesses ; i s’ forboute à promète èt i s’ ratrape en n’ dinant rin , il s’échine à promettre et il se rattrape en ne donnant rien ; s’ i vos promèt one vatche, couroz rademint qwé l’ loyin, s’il vous promet une vache, courez vite chercher le lien (de crainte qu’il ne revienne sur sa promesse); (annoncer) anoncî ; ils promettent du beau temps pour demain, il anoncenut do bia timps po d’mwin ; cela ne promet rien de bon, ça n’ anonce rin d’ bon ; (se) si promète ; il s’était bien promis de revenir, i s’ aveûve bin promètu d’ rivenu; ils se sont promis de ne rien dire, is s’ ont promètu di n’ rin dîre

 

C60

promis

, ise adj l’argent promis, lès caurs qu’ on-z- aveûve promètu ; il est promis à un brillant avenir, il îrè lon ; n le promis et la promise, lès galants ; la promise, li comére, li mayon, li pouyète, li prétindeuwe (arch) ; le promis, li prétindu (arch), li galant

 

C60

promiscuité

nf ils vivent dans la promiscuité, is vikenut onk su l’ ôte

 

C60

promotion

nf (accession à un grade supérieur) avancemint (m) ; il a eu une promotion, il a ieû d’ l’ avancemint ; fêter sa promotion, fièster sès novias galons; (même année d’étude) ils étaient de la même promotion, il èstin.n dè l’ min.me anéye; (développement des ventes) les techniques actuelles de promotion, tot ç’ qu’ on faît asteûre po-z-ariver à vinde

 

C60

prompt

, prompte adj (sans tarder) il est prompt à l’injure, èt (il èst) tot d’ sûte avou sès méchancetés ; il est prompt à se battre, i s’ dispite aujîyemint ; il a la répartie prompte, il a tot d’ sûte li rèsponse su s’ linwe ; je vous souhaite un prompt rétablissement, dji v’ sowaîte di ièsse dissus pîds l’ pus rade possibe; (expr) avoir la main prompte, awè l’ mwin lèdjère ; prompt comme l’ éclair, vif come l’ alumwâre

 

C60

promptement

adv rade, rademint (, raddimint) ; partons promptement !, alans-è rademint !

 

C60

prôner

v vanter

 

C60

pronom

nm pronom

 

C60

prononcer

v (faire connaître une décision) prononcer un jugement, rinde on jujemint ; prononce ses vœux, passer ses veûs; (faire entendre) prononcer à voix basse, dîre tot bas ; prononcer un discours, fé on discoûrs ; prononcer un vœu, sowaîtî one saqwè; (articuler) il prononce mal les mots, i spotche lès mots, i mougne sès mots ; (se) diner s-t-idéye, si dècider

 

C60

prononciation

nf la prononciation est difficile, c’ èst malaujîy à dîre ; il a un défaut de prononciation (bégaiement), i bèguîye ; (nasillement) i cause do nez

 

C60

pronostic

nm pronostik

 

C60

pronostiquer

v il avait pronostiqué sa victoire, il aveûve dit qu’ ‘l aleûve gangnî ; il est encore trop tôt pour pronostiquer une amélioration, on n’ wasereûve co dîre si ça va aler mia

 

C60

propagande

nf propagande, rèclame ; ce discours, ce n’est que de la propagande, tos cès ramadjes-là, c’ èst dè l’ propagande ; ils font de la propagande pour un nouveau savon, is faîyenut dè l’ rèclame po one novèle savonète

 

C60

propager

v (répandre) propager un bruit, fé couru on brût ; (se) (se répandre) ce sont des maladies qui se propagent, c’ èst dès maus qui bèrôlenut, … qui rôlenut, … qui s’ atrapenut; ce sont des idées qui se propagent, c’ èst dès-idéyes qui coûrenut ; les ondes se propagent, lès-ondes rôlenut; (augmenter) l’incendie se propage, li feu è va todi pus lon, faît dè l’ vôye

 

C60

prophète

, prophétesse n proféte (m /f) ; Jérémie était prophète, Jérémîye, c’ èsteûve on proféte ; c’est une prophétesse, c’ è-st-one proféte, èle sét bin dîre ci qu’ va advinu; (expr) nul n’est prophète en son pays, lès sints n’ sont jamaîs adorés è leû viladje

 

C60

prophétie

nf toutes les prophéties de la cartomancienne, tot ç’ qui l’  tapeûse di cautes aveûve anoncî

 

C60

propice

adj bon ; c’est du temps propice, c’ èst do bon timps ; propice à la fenaison, fènaud ; le temps n’est pas propice à la promenade, ci n’ èst nin do timps po s’ pormwinrner; l’occasion est propice, c’ èst l’ (bon) momint ; agir au moment propice, sinte li coup d’ temps

 

C60

proportion

nf je n’ai pas calculé les proportions (pour le faire), dj’ a faît ça à m’ chonance ; nous avons mis exactement les proportions indiquées, nos-avans mètu tot jusse come c’ èsteûve scrît; c’est l’exacte proportion, c’ èst jusse ci qu’ i faut; il faut mettre la même proportion de sucre et de farine, i faut mète ostant d’ suke qui d’ farène ; cela a été fait dans les mêmes proportions, ça a stî faît avou lès min.mès mèseures; (loc) en proportion, à l’ rate, à l’ advinant ; cela bouge à proportion de la chaleur, ça boudje à faît qu’ ça tchaufe,  à mèseure qui ça tchaufe ; et le restant en proportion, èt l’ rèstant à l’ rate, à l’ advinant; en proportion de, au r’gârd di, d’ après ; il est payé en proportion des heures prestées, il èst payî d’ après lès-eûres qu’ i faît ; c’est peu, en proportion du danger, c’ èst wêre, au r’gârd do risse ; hors de proportion (choses), foû mèseure ; hors de proportion (personnes) dèmoné (-ye)

 

C60

proportionné

, ée adj (dans une proportion normale) les impôts devraient être proportionnés aux salaires, on divreûve tortos payî d’ après ç’ qu’ on gangne; (harmonieux) elle est bien proportionnée, èlle èst bin apatéye ; il est mal proportionné, il èst coût apaté, … mau foutu, … mau stitchî

 

C60

proportionnel

, elle adj le frottement est proportionnel au poids, au d’pus qu’ c’ èst pèsant, au d’pus qu’ ça frote; les primes sont proportionnelles à la besogne faite, au d’pus qu’ on boute, au d’pus qu’ on-z-a dès primes ; le traitement est proportionnel à l’ancienneté, is vos payenut d’ après lès-ans qu’ vos-avoz travayî por zèls

 

C60

proportionnellement

adv au r’gârd di, au prorata di ; ils ont été augmentés proportionnellement à leurs salaires, il ont stî raussîs au r’gard di ç’ qu’ is gangnin.n ; c’est peu, proportionnellement à ses capacités, c’ èst wêre au r’gârd di ç’ qu’ i sét fé

 

C60

proportionner

v propôrcioner ; ce n’est pas bien proportionné, ça n’ èst nin bin propôrcionè

 

C60

propos

nm ce sont des propos en l’air, c’ èst d’s-afaîres qu’ on dit insi, sins sawè au jusse ; ce sont de vains propos, c’ èst dès contes avou rin d’dins ; il a toujours l’esprit d’à propos, il a todi l’ pîce po mète au trau ; il n’a jamais que des propos licencieux, i n’ sét jamaîs dîre qui dès man.nèstés ; ses propos sont méchants, c’ èst mèchant ç’ qu’ il a là dit; (loc) à propos, à propôs, vormint ; et votre sœur, à propos ?, èt vosse soû, vormint ? ; à tout propos, tofêr ; il revient à tout propos sur ce sujet, i r’vint tofêr là d’ssus ; à quel propos ?, à quéne ocâsion ?, à propos d’ qwè ? ; de propos délibéré, èsprès ; il ne l a pas fait de propos délibéré, i n’ l’ a nin faît èsprès ; c’était mal à propos, ci n’ èsteûve nin l’ momint; il est hors de propos de, ci n’ èst nin l’ momint po

 

C60

proposer

v propôser; je n’osais vous le proposer, dji n’ vos l’ waseûve propôser ; ils proposent un arrangement entre eux, is propôsenut on-arindjemint inte zèls ; on lui a proposé un emploi, on lî a propôsé one place

 

C60

proposition

nf propôsicion ; une proposition de loi, one propôsicion di lwè ; nous lui avons fait des propositions, nos lî avans faît dès propôsicions

 

C60

propre

[adj] (e-c) nèt, e, (o) nèt’, te, (e-c) prôpe, (o) prope

 

G100

propre

adj (idée d’appartenance) lui remettre en mains propres, lî r’mète à li ; ce sont ses biens propres, c’ èst sès bins da li ; il les a payés de ses propres deniers, i lès-a payî avou sès caurs (da li) ; par sa propre faute, di s’ difaute ; ses propres parents, sès prôpes parints ; la propre famille, li prôpe famile; (qui convient) le mot propre, li mot qui convint; (propre à) il n’est pas propre à cet usage, i n’ a nin stî faît po ça; (loc) propre à rien, prôpe à rin, prôpe à tot, vieû dasse, laîd wasse; (qui n’est pas sale) nèt’ (f  nète), prôpe ; ce n’est pas propre, ci n’ èst nin prôpe ; j’ai mis une chemise propre, dj’ a mètu one prôpe tchimîje; (loc) sans amour-propre, à la mouchtenflûte, come po s’ foute; (expr) gn-a qu’ lès man.nèts qui s’ lâvenut (iron), il n’y a que ceux qui sont sales qui doivent se laver (dit-on pour s’excuser de ne pas l’avoir fait) ; nèt’ come one grintche, propre comme une cerise; nèt’ come on pièle, propre comme une perle ; rilètchî come on via qu’ a deûs méres, comme un veau que deux mères auraient léché pour faire disparaître toutes les impuretés de son corps, propre comme un sou neuf ; rilûjant come on clau d’ keûve, reluisant comme un clou de cuivre, id; nm c’est du propre!, c’ èst do prôpe!; c’est le propre des hommes, c’ èst bin lès-omes, ça !

 

C60

proprement

adv prôprèmint ; manger proprement, mougnî prôprèmint ; se conduire proprement, si t’nu à môde di djins

 

C60

propreté

[nf] (e) nètisté, (e-c) prôprèté, (o) proprèté

 

G100

propreté

nf prôpe (m), prôprètè ; remettre en état de propreté, raprôpriyî ; vous devriez voir quelle propreté !, vos duvrîz veûy come i ( / il î)  faît prôpe ! ; quant à la propreté, po ç’ qu’ èst d’ ièsse prôpe ; quand on entre, on sent la propreté, quand on-z-intère, on sint qu’ c’ èst prôpe

 

C60

propriétaire

[n] (c) prôpiètaîre, (e) prôpiètêre, (o) propiètére

 

G100

propriétaire

n prôpiètaîre ; c’est le propriétaire de la maison, c’ èst l’ prôpiètaîre dè l’ maujone; maintenant, ils sont propriétaires de la maison, asteûre, li maujone c’est da zèls; (expr) tot quî a do bin a do mau, tout propriétaire a du soucis

 

C60

propriété

nf prôpièté ; c’est une belle propriété, c’ è-st-one bèle prôpièté ; il n’a pas encore reçu son titre de propriété, i n’ a nin co r’çû l’ ake di s’ maujone ; il n’en a pas la propriété, ci n’ èst nin da li ; « Jusqu’ à tos lès pots d’ tchambe divègnenut m’ prôpièté. » (extrait d’une chanson populaire)

 

C60

propulser

v lancî ; c’est demain qu’ils propulsent la fusée, c’ èst d’mwin qui lancenut l’ fuséye

 

C60

prorata

_ de (au) loc à l’ rate di, au prorata di

 

C60

proroger

v (renvoyer à une date ultérieure) notre délai de paiement a été prorogé d’un mois, on nos-a co d’né on mwès d’pus po fé l’ payemint

 

C60

prose

nf prôse

 

C60

prospecter

v (étudier un terrain pour rechercher les richesses naturelles) ils prospectent le terrain, is faîyenut l’ analise dès têres ; ils prospectent la région dans l’espoir d’y découvrir du gaz, is cauveléyenut dins l’ payis pace qu’ is pinsenut bin qu’ i gn-a do gâz; (parcourir une région pour y découvrir une source de profit) ils ont prospecté toute la région pour voir si elle est rentable, il ont trèvautchî tot l’ payis po veûy s’ i gn-aureûve nin moyin d’ î fé dès caurs

 

C60

prospectus

nm anonce (f), fouyes (f pl), rèclame (f) ; avez-vous reçu le prospectus ?, avoz r’çû lès fouyes ?

 

C60

prospère

adj ce sont les années prospères, c’ èst lès bèlès-anéyes ; ils ont un commerce prospère, il ont one afaîre qui rote ; sa santé est prospère, il a one bone santé

 

C60

prospérer

v (progresser) prinde, prospèrer ; c’est une usine qui prospère, c’ è-st-one ûsine qui prospère ; il était impossible de prévoir que cela allait prospérer pareillement, on n’ aureûve jamaîs seû dîre qui ça aleûve prinde ossi bin qu’ ça

 

C60

prospérité

nf retrouver la prospérité, si r’noûri ; c’était l’époque de prospérité, c’ èsteûve lès bonès-anéyes ; c’est une affaire en pleine prospérité, c’ è-st-one afaîre qui va fwârt bin

 

C60

prostate

nf prostate

 

C60

prosterner

(se) v si mète à gngnos

 

C60

prostitué

, ée n bisaude, cèréjî do viladje, pinike, poufiasse, ribaude

 

C60

prostituer

(se) v tinu on p’tit botike pa-d’zos sès cotes, gangnî dès caurs avou s’ brodî, rîre avou tos lès-omes

 

C60

prostré

, ée adj (abattu, accablé) rascrauwé, rascauyî (-ye)

 

C60

protection

nf garantichadje (m), protècsion ; la protection des fraises contre la pluie, li garantichadje dès fréjes conte li plouve ; il est chargé de la protection de l’enfance, il a stî mètu po disfinde lès-èfants ; il jouit de certaines protections dans le parti, il a dès protècsions dins l’ pârti ; les enfants sont sous la protection de leur tante, c’ èst leû matante qui waîte aus-èfants ; prenez ce médicament, c’est une protection contre la grippe, purdoz ç’ mèdicamint-ci, c’ èst po vos garanti conte li gripe; (expr) avou l’ timps èt lès protècsions, il îrè mia, avec le temps et les protections, ça ira mieux, prenons patience; (protection contre le froid) rafûrladje (m), rèfârduladje (m)

 

C60

protégé

, ée adj foû dès côps, foû waîbes, garanti (f garantîye), saîwe ; les salades sont bien protégées, lès salades sont bin garantîyes ; à cet endroit, il sera protégé des coups, vêla, i sèrè foû dès côps, saîwe ; protégé de tout souci, foû waîbes; (expr) il èst saîwe come l’ èfant qui faît sès paukes , il est protégé moralement) comme l’enfant qui fait sa communion solennelle

 

C60

protéger

[v] garanti, (e) prôtèdjî ; v. envelopper, soutenir, défendre

 

G100

protéger

v (garantir, mettre à l’abri) garanti ; c’est une poignée de cuir pour protéger la main, c’ è-st-one manike po garanti s’ mwin; (mettre à l’abri des dangers) disfinde conte ; c’est nous qui l’avons protégé, c’ èst nos-ôtes què l’ a disfindu ; il a voulu me protéger, i m’ a v’lu disfinde; protéger contre le froid, emmitoufler, garanti, rafûrler, rèfârduler ; nous l’avons bien protégé (en l’emmitouflant), nos l’ avans bin rèfârdulé; (donner un appui matériel ou moral, pistonner) certaines personnes bien placées le protègent, il a dès protècsions vélà pus hôt ; (se) (se mettre à l’ abri de) se protéger du soleil, si mète è l’ ombe ; se protéger de la pluie, si mète à iute ; se protéger du vent, si mète au r’cwè ; se protéger contre le froid, si rafûrler; (expr) i s’ faut t’nu aus couches , il faut se tenir aux branches, il faut se protéger

 

C60

protéine

nf protèyine

 

C60

protestant

, ante n et adj protèstant (-e)

 

C60

protester

[v] (e) protèster, (o) s’ èrbèler, rouscayî

 

G100

protester

v (déclarer son opposition) ni nin ièsse d’ acôrd, … d’ acwârd ; je proteste, dji n’ so nin d’ acôrd ; il est venu protester à la maison, i s’ a v’nu plinde è l’ maujone ; il a bien le droit de protester, c’ èst s’ drwèt di n’ nin ièsse d’ acwârd ; vous avez beau protester, vos p’loz dîre ci qu’ vos v’loz; protester en douce, museliner; sans protester, sins  r’niketer

 

C60

protêt

nm protèt; (expr) ièsse mârké au lîve dès protèts, être inscrit au livre des protêts, être criblé de dettes

 

C60

prothèse

nf protêse ; une prothèse dentaire, dès faus dints ; une prothèse à la jambe, one djambe di bwès, one djambe ârtificiéle, one fausse djambe ; sa main gauche, c’est une prothèse, c’ è-st-on-aparèy què lî sièt d’ gauche mwin

 

C60

protocole

nm protocole ; ils doivent suivre le protocole, is divenut sûre li protocole

 

C60

proton

nm proton

 

C60

prototype

nm prototipe ; c’est un prototype, c’ èst l’ preumî qu’ on faît

 

C60

proue

nf pièté ; « Su l’ pièté, on mastia coûtchî au d’ zeû d’ l’ aîwe. » (L. Maréchal)

 

C60

prouesse

nf (action remarquable) ce qu’il a fait là, c’est une prouesse, one saqwè d’ râre qu’ il a là faît

 

C60

prouver

[v] (e) prover, (o) fé l’ preûve, (c) diner lès preûves ; v. montrer

 

G100

prouver

v diner lès preûves, fé ; il faudra prouver ce que vous dites, i faurè fé lès preûves di ç’ qui vos d’ djoz ; cela prouve bien que c’est la vérité, c’ èst bin lès preûves qui c’ èst l’ vraî; (expr) ça n’ vout nin dîre tchèrète, ça ne veut pas dire charrette, ça ne prouve rien

 

C60

provenance

nf c’est son pays de provenance, c’ èst di d’là qu’ i provint; le train en provenance de Namur, li trin (qui vint) d’ Nameur ; il en ignore la provenance, i n’ sét d’ èwoù-ce qu’ ça vint; j’en ai récolté de toutes provenances, dj’ ènn’ a ramèchené d’ pa tos costés

 

C60

provenir

[v] (o-e) proveni, (c) provenu

 

G100

provenir

v provenu, vinu ; il provient de Charleroi, i provint d’ Châlèrwè ; à se demander d’où proviennent leur fortune, à s’ dimander èwoù-ce ç’ qu’ il ont stî qwé tos leûs caurs

 

C60

proverbe

[nm] (e-c) spot, (o-c) rim’-ram’, (o) rébus’

 

G100

proverbe

nm spot ; c’est un proverbe de chez nous, c’ è-st-on spot d’ amon nos-ôtes

 

C60

providence

nf remettons-nous à la providence (de Dieu), fiyans-nos au Bon Diè ; vous êtes ma providence, eûreûsemint qui dj’ vos-a !

 

C60

providentiel

, elle adj (qui arrive opportunément) c’est providentiel, ça tchaît bin ; c’est une nouvelle providentielle, là one novèle qu’ arive au bon momint

 

C60

province

[nf] province

 

G100

province

nf province ; la province de Namur, li province di Nameur

 

C60

provincial

, ale adj dè l’ province

 

C60

proviseur

nm proviseûr

 

C60

provision

[nf] amonicion, (e-c) porvûzion

 

G100

provision

nf (réserve) provision ; faire ses provisions, fé sès provisions ; provision de nourriture, amonucion ; il a suffisamment de provisions pour l’hiver, il a d’ qwè passer l’ iviêr; ma provision de bois diminue, gn-a m’ moncia d’ bwès qu’ discrét ; panier à provisions, pani po lès comissions, … aus comissions; (acompte) avance ; nous avons dû lui payer une provision, nos lî avans d’vu d’ner one avance; il lui a donné un chèque sans provision, i lî a d’né on chèke avou rin su s’ compte

 

C60

provisoire

adj provizwêre, en ratindant ; un gouvernement provisoire, c’ è-st-on gouvèrnèmint provizwêre; c’est provisoire, ça n’ durerè nin, c’ è-st-en ratindant

 

C60

provisoirement

adv en ratindant, po l’ momint, provizwêre ; vous resterez ici provisoirement, vos d’ mèrerez véci en ratindant ; laissons-le là provisoirement, lèyans-le là po l’ momint; je l’ai mis provisoirement, djè l’ a mètu provizwêre

 

C60

provocant

, ante adj (qui incite à la violence) il avait des airs provocants, vos-aurîz ieû dit qu’ i v’s-aleûve apougnî, qu’il aleûve ataker, il aveûve li diâle è s’ capotine ; (qui incite au trouble des sens) elle a toujours des poses provocantes, èle si mèt todi pofé toûrner lès-omes ; (expr) avoir des airs provocants, awè l’aîr d’ awè d’ l’ awin.ne à vinde

 

C60

provoquer

[v] (quelqu’un) (o-c) cachî misére à, (e) qwèri misére à

 

G100

provoquer

v (inciter à faire qqch) poûsser ; ce sont eux qui l’ont provoqué, c’ èst zèls què l’ ont poûssé; (inciter à la violence) chêrcher; voilà longtemps qu’il nous provoque, là longtimps qu’ i nos chêrchéye ; il doit toujours provoquer qqn, i chèrchéye todi onk ou l’ ôte; (exciter le désir) fé flamer, fé blamer; elle a la manière pour provoquer les hommes, èlle a l’ toû po fé blamer on-ome; (provoquer qqch) c’est ce qui a provoqué l’incendie, ç’ a stî ça lès causes qu’ il ont ieû l’ feu ; c’est lui qui a provoqué ma colère, c’ èst li qu’ m’ a faît mwaîji ; c’est un médicament qui provoque des maux de tête, avou ç’ drogue-là, on-z-atrape aujîyemint dès maus d’ tièsse

 

C60

proxénète

n marlouf

 

C60

proximité

nf c’est à proximité du pont, c’ èst tot près do pont ; il habite à proximité de la gare, i n’ dimère nin lon dè l’ gâre ; je l’ai toujours à proximité pour ne pas devoir me relever, djè l’ a todi à mwin po n’ mi nin d’vu r’lèver

 

C60

prude

adj preûde ; elle fait la prude, èle faît l’ bèguène

 

C60

prudemment

adv il faut agir prudemment, i faut prinde sès précaucions; (expr) c’ èst trop tchôd po vosse tos’, c’est trop chaud pour votre toux, allez-y donc prudemment ! ; i n’ faut nin lachî on bwagne po r’prinde on-aveûle, il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre ; i nos faut drouvu l’ ouy, èt l’ bon di-st-i l’ bwagne (iron), il nous faut ouvrir l’œil, et le bon dit le borgne ; i n’ si faut nin mète tos lès tchèts à dos, il ne faut pas se mettre tous les chats à dos, il faut agir prudemment ; li cia qui n’ si vout nin brûler, qu’ i n’ vaye nin au feu, que celui qui ne veut pas se brûler n’aille pas au feu ; quand on-z-a peû do leup, on n’ va nin o bwès, quand on a peur du loup, on ne va pas au bois ; quand on-z-a peû dès spènes, on n’ va nin dins lès ronches, quand on a peur des épines, on ne va pas dans les ronces

 

C60

prudence

[nf] prudence

 

G100

prudence

nf agir avec prudence, prinde dès précaucions ; annoncez-lui avec prudence, mètoz dès wants po lî dîre; (expr) li cia qu’ chète si nez chète si visadje, celui qui se casse le nez se casse la figure, agissez avec prudence; pus-ce qu’ i gn-a d’ cayaus, pus-ce qu’ on trèbuke, plus il y a de cailloux, plus on trébuche ; pout mau a d’djà tcheû su s’ cu, « je ne risque rien » est déjà tombé sur son derrière ; pout mau a d’djà tchèyu è l’ aîwe èt s’ aler nèyî, « je ne risque rien » est déjà tombé à l’eau et s’est noyé

 

C60

prudent

, ente adj précaucionant (-e) ; il est prudent, il èst précaucionant ; être prudent, ièsse précaucionant, prinde sès précaucions ; soyez prudent, waîtoz à vos, waîtîz à ç’ qui vos fioz, r’waîtoz-î à deûs côps

 

C60

prudent, e

[adj] (c) avisant, e, (e) prudent, e, (c) précaucionant, e, (o) précaucioneûs, e, (o) qui s’ dèmèfîye, qui wéte à li

 

G100

prune

[nf] (c) pron.ne [nm], (o) prône [nm], (e) preune [nm], (c) bioke, (e-c) biloke, (o) buloke

 

G100

prune

nf (m dans certaines régions) pron.ne ; tarte aux prunes, taute aus pron.nes ; qq variétés : prune ronde rouge, bioke, biloke ; reine Claude, rin.ne-glaude ;  crottée, crotéye ; altesse, altèsse ; prunes séchées au four, sètchès pron.nes ; compote de prunes fraîches ou de pommes, ou des deux mélangées, tchirou (m) ; compote de prunes séchées, côrin (m) ; prunes au vinaigre, pron.nes au vinaîgue; (loc) pour des prunes, po dès gayes (, pour des noix) ; j’y ai été pour des prunes, dj’ î a stî po dès gayes ; se déplacer pour des prunes, fé bèrwète, fé corwéye ; travailler pour des prunes, travayî po li rwè d’ Prusse

 

C60

pruneau

nm tchitche (f) ; (prune séchée) sètche pron.ne (f), purnia

 

C60

prunelle

[nf] (fruit) (e-c) purnale, (o) pèrnèle

 

G100

prunelle

nf (fruit du prunellier) purnale ; cueillir des prunelles, coude dès purnales ; une liqueur de prunelle, one likeûr di purnales; (expr) i t’ a dès-ouys come dès purnales ètchèssîyes dins one flate (iron), il a des yeux comme des prunelles enchâssées dans une bouse de vache,  luisants sur fond mat; (œil) pupile, purnale ; la prunelle de ses yeux, li purnale di sès-ouys

 

C60

prunellier

nm purnalî ; des fleurs de prunellier, dès feûrs di purnalî; (expr) c’ èst l’ iviêr dès purnalîs, c’est l’ hiver des prunelliers, des arbres à pierre, période de froid qui arrive au moment de la floraison des arbres fruitiers à noyaux

 

C60

prunier

nm bilokî, pron.nî ; prunier donnant des reines-claudes, rin.ne-glautî; (expr) secouer comme un prunier, cheûre come on pron.nî

 

C60

Prusse

npr f Prusse; (expr) travayî po li rwè d’ Prusse, travailler pour le roi de Prusse, travailler pour des prunes

 

C60

prussien

, enne adj prussyin (f prussiène, prussyin.ne)

 

C60

Pry

npr Prî

 

C60

psalmodier

v dîre dès psaumes, tchanter dès psaumes

 

C60

psaume

nm psaume ; les psaumes des vêpres, lès psaumes dès vèpes

 

C60

pseudonyme

nm faus nom

 

C60

psychanalyste

n psicanalisse , pichanalisse (iron)

 

C60

psychiatre

n psikiâte, pichiâte (iron)

 

C60

psychologue

adj il n’est pas psychologue, i n’ èst nin malin assez po comprinde; n psicologue, pichologue (iron)

 

C60

ptose

nf dischinte ; une ptose stomacale, one dischinte di stomak

 

C60

puant

, ante adj (qui pue) puwant (-e), sint-mwaîs (nm) ; ce sont des bêtes puantes, c’ èst dès bièsses qui sintenut mwaîs; (expr) foute à l’ uch come on sint-mwaîs, mettre à la porte comme un puant; (vaniteux) flaîrant (-e), puwant (-e), poûri (f poûrîye), sint-mwaîs (nm), spotche-broû (nm)

 

C60

puanteur

nf flaîre, puwanteû, infècsion, pûwerîye

 

C60

puberté

nf c’est l’âge de la puberté, c’ èst l’ laîde âdje ; il est à l’âge de la puberté, il è-st-à l’ âdje qu’ on candje, qu’ on faît s’ maladîye

 

C60

public

, ique adj (qui concerne le peuple) l’opinion publique, ci qu’ lès djins è pinsenut ; il est de notoriété publique que, tot l’ monde sét bin qui; c’est une fille publique, c’ è-st-on cèréjî d’ viladje; (accessible à tous) sur la voie publique, su l’ vôye; une vente publique, one passéye, one vindicion ; vendre en vente publique, vinde à l’ baguète; ils l’ont