FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

O

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

o

nm quinzième lettre de l’alphabet ; elle obéit aux mêmes règles qu’en français ; en wallon, elle s’écrit « o » quand le son est bref (ex. spot, sot, co… (= surnom, sot, encore)) et « ô » pour le phonème situé entre « au » et « oû », utilisé en wallon central (ex. rôse, tchôd (= rose, chaud))

 

C60

ô !

interj ô !

 

C60

oasis

nf owasis’

 

C60

obéir

v choûter ; action d’obéir, choûtadje (m.) ; obéir à ses parents, choûter sès parints ; il ne sait pas se faire obéir, i n’ si sét fé choûter ; obéir sans murmurer, choûter sins moti ; obéir à sa conscience, choûter s’ consyince ; (expr.) il a co à ièsse discoucheté, il doit encore être ébranché, … apprendre à obéir; i faut danser come li viole djoûwe, il faut danser comme l’orchestre joue, il faut obéir ; i faut stron.ner à s’ loyinil faut étrangler à sa laisse, il faut absolument obéir ; i gn-a rin à lî fé comprinde, il n’y a rien à lui faire comprendre, il n’obéit jamais ; i l’ a faît sins mot dîre, il l’a fait sans dire un mot, il a obéi sans répliquer ; i n’ a nin d’pus d’ choûte qu’ one hawe (, qu’ one bwache, qu’ on bokèt d’ bwès, qu’ on djon.ne di tchin), il n’obéit pas plus qu’une houe (, qu’une bûche, qu’un morceau de bois, qu’un jeune chien); i n’a pont d’ rapèl, il ne sait pas obéir (quand on l’appelle) ; i n’ sè l’ faît nin dîre deûs côps, il ne se le fait pas dire deux fois, il obéit à la première fois ; i s’ faît todi satchî l’ orèye, il se fait toujours tirer l’oreille, il n’obéit pas facilement ; vos m dimandez s’ i choûte ? Dijoz pus rade qu’ i choûte dîre!, vous me demandez s’il obéit ? Dites plus vite qu’il écoute dire (jeu de mot entre les deux sens de « choûter » : obéir ou écouter).

 

C60

obéir

[v] (o-c) choûter, (e) hoûter

 

G100

obéissance

nf choûte (toujours dans un sens négatif) ; il n’a pas d’obéissance, c’ è-st-on sins choûte, i n’ a pont d’ choûte ; les enfants ont un devoir d’obéissance envers leurs parents, lès-èfants duvenut choûter leûs parints ; refus d’obéissance, ni nin v’lu choûter

 

C60

obéissant

, ante, adj bin aclèvè, bin alèvé (-ye), bin élèvé (-ye), bin apris (f bin aprîje), qui choûte bin ; (expr.) i choûte bin voste èfant ? S’ i choûte ? Dijoz pus rade qu’ i choûte dîre…, il obéit bien, votre enfant ? S’il obéit ? Dites plus vite qu’il écoute dire (jeu de mot entre les deux sens de « choûter » : obéir ou écouter) ; i n’ a nin d’pus d’ choûte qu’ on bokèt d’ bwès, il n’est pas plus docile qu’un morceau de bois

 

C60

obélisque

nm ôbélisse

 

C60

obèse

adj poûri craus ; elle est obèse, èlle èst poûrîye crausse ; (expr.) craus come on lote, gras comme une loutre ; i lî boute on vinte di tchènon.ne, il lui pousse un ventre de chanoine; i stofe didins s’crache, il étouffe dans sa graisse ; on tûwereûve on pû su s’vinte, on tuerait un pou sur son ventre (tant il est tendu) ; nm boufe-la-boule

 

C60

obèse

[adj] bouloufe, (c) craus, se au laurd, (e) crås, se å lård, (o-c) baumèl, e

 

G100

obit

nm mèsse d’ anéye (f)

 

C60

objecter

v (opposer une objection) dîre, rèsponde, ridîre ; je n’ai rien à objecter, dji n’ a rin à r’dîre à ça ; (expr.) dji n’ piche nin conte ça, je n’urine pas contre cela, je n’ai rien à objecter ; (opposer un argument) fé r’mârker, fé valu ; il a objecté son ignorance du fait, il a faît valu qu’ i n’ è saveûve rin

 

C60

objecter

[v] (e-c) trover à r’dîre, (o) trouver à r’dîre

 

G100

objectif

nm (but) but’ ; dans quel objectif?, dins qué but’ ? ; c’était son objectif, c’ èsteûve justumint ç’ qu’ i v’leûve ; je voudrais connaître son objectif, dji vôreûve bin sawè ç’ qu’ i vaut au jusse

 

C60

objection

nf vous avez une objection à cela ?, vos-avoz one saqwè à r’dîre à ça?; pas d’objection, rin à r’dîre ; si vous n’y voyez pas d’objection, si vos l’ v’loz bin ; (expr) dji n’ piche nin conte ça, je n’ai pas d’objection à cela

 

C60

objectivement

adv (d’une façon objective) sins prinde pârti

 

C60

objet

[nm] agayon, (e) ahèsse [nf], (c) ayèsse [nf], (e-c) cayèt, (e) èhale [nf] ; v. chose

 

G100

objet

nm cayèt, afaîre (f ou m), saqwè (f) ; objets sans valeurs, cacayes (f) ; elle avait laissé quelques objets, èlle aveûve lèyî saquants-afaîres ; ils ont des objets de valeur, il ont dès bèlès-afaîres ; ce sont de vieux objets, c’ èst dès vîs cayèts ; regardez quel beau petit objet !, waîtîz ça, qué bia p’tit afaîre !

 

C60

obligation

nf obligâcion ; mettre dans l’obligation, mète dins l’ obligâcion ; être dans l’obligation de, ièsse oblidjî di ; il n’y a aucune obligation d’y aller, on n’ èst nin oblidjî d’ î aler; j’ai des obligations, dj’ a d’s-obligâcions

 

C60

obligatoire

adj obligatwêre

 

C60

obligatoirement

adv absolumint, obligatwêremint, ça n’ saureûve ièsse ôtrèmint, on n’ saureûve fé ôtemint ; il faut obligatoirement passer par là, i faut absolumint passer pâr là

 

C60

obligé

, ée adj oblidjî (-ye) ; nous avons été obligés de partir, nos-avans stî oblidjîs d’ ènn’ aler, nos-avans d’vu ’nn’ aler, c’était obligé, ça d’veûve ariver

 

C60

obliger

[v] (e-c) oblidjî, (o) oblidji

 

G100

obliger

v (assujettir par une obligation) oblidjî ; j’oblige, tu…, dj’ oblidje, t’ oblidjes, il oblidje, nos-oblidjans, vos-oblidjîz (, vos-oblidjoz), il oblidjenut ; j’obligeais, dj’ oblidjeûve ; j’obligerai, dj’ oblidjerè ; rien ne vous y oblige, vos n’ èstoz nin oblidjî ; (pour faire plaisir) vous m’obligerez si vous venez, vos m’ froz plaîji si vos v’noz

 

C60

oblique

[adj] (o-c) clincî, îye, (e) clintchî, èye, (e) biscwèrnant, e, (o-c) di triviès

 

G100

oblique

adj à cwane, di crèsse, di truviès ; avoir un regard oblique, riwaîtî à cwane, riwaîtî d’ crèsse riwaîtî su l’ costé ; tracer une ligne oblique, fé one ligne di crèsse

 

C60

obliquement

adv di triviès (, di truviè(s))

 

C60

obliquer

v toûrner su l’ costé ; à cet endroit, la route oblique légèrement, vêlà, li vôye toûne one miète su l’ costé ; là, vous obliquez à droite, là, vos purdoz su vosse drwète

 

C60

oblitérer

v (un timbre) mète on cachèt ; le timbre n’a pas été oblitéré, i gn-a pont d’ cachèt su l’ timbe

 

C60

oblong

, ongue adj longu (f longueuwe) ; un visage oblong, on longu visadje

 

C60

obnubilé

, ée adj assoti (f assotîye) ; il est obnubilé par les femmes, il è-st-assoti après lès feumes ; lès feumes, i n’ a qu ça è s tièsse !

 

C60

obole

nf one mastoke, saquants sous (m) ; je lui ai donné une obole, djè lî a d’né saquants sous

 

C60

obscène

adj disgostant (-e), man.nèt (-e) ; il n’y a rien de plus obscène, i gn-a rin d’pus man.nèt ; il a eu des paroles obscènes, il a dit one saqwè d’ disgostant

 

C60

obscénité

nf, pourciaterîye

 

C60

obscur

, ure adj (privé de lumière) nwâr (-e), spès (-se) ; dans une chambre obscure, dins one tchambe qu’ il i fieûve nwâr ; (expr) i faît nwâr come dins on for, il fait obscur comme dans un four, (difficile à comprendre) malaujîy (-e) à comprinde ; c’est très obscur, c’ èst fwârt malaujîy à comprinde

 

C60

obscurcir

[v] (o-c) nwâri, nwêri, (e) èneûri, (o) s’ assombri

 

G100

obscurcir

v assombri ; obscurcir très fort, nwâri ; (s’) le temps s’obscurcit,  li timps s’règrigne, i rabrunit, li timps s’ machure

 

C60

obscurité

[nf] (c) spècheû, (e) spèheûr, (o-c) nwêreû, (c) nwâr(ich), (o) nût’té

 

G100

obscurité

nf (absence de lumière) nwâreû, nwâricheû, spès (m) ; dans l’obscurité, dins li spès; « Tote li maujone èst dins l’ nwâricheû. » (E. Gilliard) ; (expr) one nwâreû à côper au coutia, une obscurité à couper au couteau.

 

C60

obsédé

, ée adj qui n’ sondje qu’ à ça

 

C60

obséder

v grabouyî, tracasser; cela m’obsède, ça m’ grabouye

 

C60

obsèques

nf pl ètèremint (m sg) ; nous nous sommes rencontrés aux obsèques, nos n’s-avans vèyu à l’ ètèremint

 

C60

obséquieux

, euse adj il est obséquieux, c’ è-st-on lètche-bote, … one doûce alin.ne, i faît l’ plat pîd ; (expr) i faît l’ tchin po-z-awè on-oucha, il fait le chien pour avoir un os

 

C60

observation

nf (obéissance) je tiens à l’observation du règlement, dji vou qu’ on sûve li réglèmint ; (action de considérer avec attention) cela demande beaucoup d’observation, po ça, i faut bin r’waîtî ; (remarque) faire certaines observations, fé saquants r’mârkes ; pas d’observation ?, pont di r’mârke ? ; (surveillance) nous étions là en observation, nos-èstin.n là po veûy s’ i gn-aveûve rin d’ contraîre ; (loc.) il est mis en observation, on lî faît passer dès-ègzamins (à l’ clinike)

 

C60

observatoire

nm obsèrvatwêre

 

C60

observer

[v] (o-c) raviser, (o-c) lumer, (e) loukî, (o) guignî, (o) wêtî d’ asto, (c) rawaîtî ; v. regarder

 

G100

observer

v (se conformer à des règles) sûre ; observer la loi, sûre li lwè ; (regarder avec attention) bin r’waîtî; observez cet oiseau; r’waîtîz bin, ç’mouchon-là, waîtîz bin ç’ mouchon-là ! ; (examiner en surveillant) riwaîtî ; il observe tout ce que je fais, i r’waîte tot ç’ qui dj’ faî, (remarquer) il nous a fait observer que la porte était fermée, i nos-a faît r’mârker qu’ l’ uch èsteûve sèré

 

C60

obsession

nf pour lui, c’était devenu une obsession, i n’ saveûve pus fé rèche ça foû di s’tièsse

 

C60

obsolète

adj qu’ on n’ s’ è sièt pus, trop vî (-ye)

 

C60

obstacle

[nm] (o-c) astaudje [nf], (e) astådje [nf], racro, (o) ratena, rastèna, (o-c) aroke [nf]

 

G100

obstacle

nm aroke (f) ; malheureusement, il y avait un obstacle, maleûreûsemint, i gn-aveûve one aroke ; (loc) faire obstacle à, èspêtchî ; (expr) il franchit tous les obstacles, i gn-a rin qu’ l’ arète, pus ç’ qu’ i gn-a d’ cayaus, pus ç’ qu’ on trèbuke, plus il y a d’obstacles, plus il y a de chances de succomber

 

C60

obstiné

, ée adj tièstu (f tièsteuwe); c’est un obstiné, c’ è-st-on tièstu mulèt, vos n’ lî saurîz fé ètinde raîson

 

C60

obstiner

(s’) v il s’obstine à nier, i continûwe à dîre qui ç’ n’  èst nin l’ vraî; il va s’obstiner jusqu’au bout, i n’ branlerè nin

 

C60

obstruer

v stoper (, bouchî) ; tout est obstrué, gn-a tot qu’ èst stopé ; obstruer les trous d’arrivée d’eau, stoper lès traus pa èwoù-ce qui lès-aîwes vègnenut ; obstruer le passage, baurer l’ passadje

 

C60

obtenir

[v] (e) obtini, (c) obtinu ; v. avoir

 

G100

obtenir

v awè, obtinu ; il a obtenu son diplôme, il a ieû s’ diplome ; je n’ai pas pu l’obtenir, dji n’ l’ a seû awè ; vous n’obtiendrez rien de lui, vos n’ auroz rin da li, … d’ li

 

C60

obturation

nf bouchadje (m), stopadje (m)

 

C60

obturer

v stoper (, bouchî) ; obturer un trou, bouchî on trau

 

C60

obus

nm obus

 

C60

ocarina

nm ocarina

 

C60

occasion

[nf] (o-c) ocâsion, (e) ocåsion

 

G100

occasion

nf ocâsion ; c’est l’occasion, c’ èst l’ ocâsion ; quand vous aurez l’occasion, quand v’s-auroz l’ ocâsion ; il a sauté sur l’occasion, il a profité d’ l’ ocâsion ; (loc) à l’occasion, à l’ ocâsion, à l’ astchèyance, si ça tchaît; à l’occasion de la Noël, po l’ Noyé; à l’occasion, venez nous dire bonjour, à l’ astchèyance, vinoz nos dire bondjoû ; d’occasion, d’ ocâsion, di renconte, c’est un vélo d’occasion, c’ è-st-on vélo d’ renconte ; nous l’avons acheté d’occasion, nos l’ avans acheté d’ renconte ; (expr) i gn-a d’ si bèle aîwe qui n’ si troubèle, l’eau la plus belle finit par se troubler, l’occasion fait le larron ; quand on tint l’ pouye, i l’ faut sawè plumer, quand on tient la poule, il faut savoir la plumer, il faut profiter de toutes les occasions.

 

C60

occasionnellement

adv d’ astchèyance ; si occasion­nellement vous le voyiez, si d’ astchèyance vos l’ vièrîz

 

C60

occasionner

v ièsse lès causes di ; occasionner l’accident, ièsse lès causes di l’ acsidint

 

C60

occident

nm coûtchant, djondant

 

C60

occiput

nm li drî dè l’ tièsse

 

C60

occulter

v catchî, oculter ; pendant la guerre, nous devions occulter les fenêtres, timps dè l’ guêre, nos d’vin.n rissèrer lès volèts, … distinde totes lès lampes, catchî lès finièsses,…

 

C60

occupant

, ante adj et n l’occupant d’une maison, li cia qui d’mère dins l’ maujone; le premier occupant en devient propriétaire, li preumî qu’ î d’mère, c’ èst da li

 

C60

occupation

[nf] (o-c) ocupâcion, (e) ocupåcion ; v. tâche, métier

 

G100

occupation

nf (activité) bèsogne, passemint d’ timps (m); il cherche de l’occupation, i cache après one saqwè à fé ; il n’a aucune occupation, il èst todi à rin ; j’ai beaucoup d’occupations, dji n’ so jamaîs à rin ; (action de s’installer dans un territoire en temps de guerre) ocupâcion ; pendant l’occupation, timps d’ l’ ocupâcion

 

C60

occupé

, ée adj (qui se consacre à un travail) ocupé (-ye), ièsse à ; il est très occupé, il èst fwârt ocupé, il a todi brâmint à fé ; je suis occupé à le faire, dji so justumint à l’ fé, dj’ î so justumint ; tant que vous êtes occupée à faire la vaisselle, je vais promener le chien, tant qu’ vos-èstoz au bagadje, dji m’ va sôrti l’ tchin ; (dont on a pris possession) c’est occupé ?, gn-a one saquî ? ; cette place est occupée, i gn-a d’djà one saquî à ç’ place-là

 

C60

occuper

v (prendre possession de) les soldats occupent la ville, lès sôdârts sont maîsses dè l’ vile, (habiter) dimèrer ; les parents occupent l’étage, lès parints d’mèrenut au plantchî ; (employer son temps) pour occuper mes heures de loisir, po passer m ‘ timps ; (s’) (employer son temps, s’intéresser à) ; il s’occupe de politique, i faît dè l’ politike ; il s’occupe d’oiseaux, i faît dins lès mouchons ; (prendre soin de) bèsognî, prinde sogne ; il s’occupe de ses parents, i prind sogne di sès parints ; (se mêler de) je ne m’occupe pas de cela, dji n’ m’ ocupe nin d’ ça, dji n’ mi mèle nin d’ ça ; ne vous occupez pas de ça, ni vos mèlez nin d’ ça ; (expr) ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler, laissez brûler ce qui ne cuit pas pour vous, il ne faut pas s’occuper des affaires des autres

 

C60

occuper (s’)

[v] s’ ocuper

 

 

G100

occurrence

(en l’) loc ôtrèmint dit ; le responsable, en l’occurrence, le trésorier, li rèspon’sâbe, ôtrèmint dit, li caurlî

 

C60

océan

nm grande basse (f), ocèyan

 

C60

Océanie

nf Ocèéyanîye

 

C60

octante

adj iûtante

 

C60

octave

nf octâve

 

C60

Octave

npr Gustâve (diminutif, Tâve)

 

C60

octobre

[nm] octôbe

 

G100

octobre

nm octôbe ; le dix octobre, li dîj d’o ctôbe ; (expr) à l’ Sint-Simon, moche vaut moton, à la Saint-Simon, une mouche vaut un mouton (tellement c’est rare) ; à l’ Sint-Simon, nîve au coron, à la Saint-Simon, la neige est à l’horizon; da l’ Sint-Michél  jusqu’à l’ Tossint, à l’ tchèreuwe, ni t’ ripwèse nin, de la Saint-Michel jusqu’à la Toussaint, ne te repose pas, laboure ; l’ èsté da Sint-Djuraud, trwès p’tits djoûs, èt co, pau, l’été de la Saint- Gérard (2 octobre) dure trois petits jours et n’est pas généreux

 

C60

octogénaire

n c’est un octogénaire, il a dins lès quatrè-vints

 

C60

octroyer

v diner (, d(o)ner) ; on lui a octroyé, on lî a d’né

 

C60

oculaire

adj di l’ ouy ; une maladie oculaire, one maladîye di l’ ouy; c’est un témoin oculaire, i l’ a vèyu avou sès-ouys

 

C60

oculiste

n oculisse

 

C60

odeur

[nf] odeûr, (e) hinêye, (c) hinéye, (o-c) vènéye

 

G100

odeur

nf gout (m), hinéye ; mauvaise odeur, pènéye, mwaîs gout ; il y a une mauvaise odeur, ici, gn-a on mwaîs gout, véci ; bonne odeur, bon gout; « On bon gout kakîye lès narènes. » (J. Houziaux) ; dégager une bonne odeur, sinte bon ; répandre une odeur, sinte on gout ; des odeurs de cuisine, dès-hinéyes di cûjène ; une odeur de brûlé, on gout d’ brûlé ; une odeur de moisi, on gout d’ tchamossé, … d’ tchamagne ; une odeur de renfermé, on gout d’ rèssèré ; cela sent une certaine odeur, ça sint on gout ; pour faire disparaître les mauvaises odeurs, po s’ fé quite dès mwaîs gouts ; « li mwaîje hinéye dès man.nètès-eûwes di l’ Ornau qu’ on-z-odéye. » (E. Gilliard)

 

C60

odieux

, euse adj disgostant (-e) ; c’est odieux ce que vous avez fait là, c’ èst disgostant ç’ qui v’s-avoz là fait

 

C60

odieux, euse

[adj] (o-c) abôminâbe, (e) abôminåbe ; v. dégoûtant

 

G100

odontalgie

nf mau d’ dints (m)

 

C60

odorant

, ante adj ce sont des fleurs odorantes, c’ èst dès fleûrs qui sintenut

 

C60

odorat

nm oda

 

C60

œdème

nm blanke rôse (f)

 

C60

oeil

[nm] (o-c) ouy, (e) oûy, (o) î

 

G100

œil

nm ouy (comprenant ; la cornée, li blanc d’ l’ ouy ; le globe de l’œil, li bole (f) ; l’iris, li purnale (f) ; l’orbite, li trau d’ l’ ouy; la paupière, li paupêre ; la pupille, li pupile ; le sourcil, li soûrci ; un œil, on-ouy ; des yeux, dès-ouys ; chassie, tchîs-ouys ; vous avez de la chassie dans les yeux, vos-avoz dès tchîs-ouys ; (ou encore 🙂 cacas laîds-ouys ! ; clin d’œil, clignète (f), clougnète (f), clougn d’ ouy; avoir de bons yeux, awè dès bons-ouys, (loc) à l’oeil, po rin ; avoir un œil au beurre noir, awè on nwâr ouy, awè one cocâre (, … one cocâde) (iron) ; à vue d’oeil, à l’ urlûre ; écarquiller les yeux, scauyî sès-ouys ; fermer les yeux, sèrer sès-ouys ; je m’en bats l’oeil, dji m’ è caye, dji m’ è fou ; jeter un coup d’oeil, guèdyî, taper on côp d’ouy; il n’a pas froid aux yeux, i n’ a peû d’ rin ; mon oeil !, boute todi !, rastrind ! ; risquer un oeil, risker on-ouy; tenir à l’oeil, tinu à l’ ouy, tinu à gougne ; tomber dans l’oeil de, tchaîr dins l’ ouy da ; tourner de l’oeil, tchaîr dins lès cropècènes, … dins lès cropècindes, … dins lès boulîyes ;  (expr) awè bon pîd bon-ouy, avoir bon pied bon œil ; awè dès-ouys di boû, avoir des yeux de bœuf, … des yeux exorbités ; awè dès-ouys d’ oulote, avoir des yeux de chouette, … ronds et perçants ; awè l’ ouy dissus, guigner ; awè on nwâr ouy, avoir un noir œil, avoir l’œil poché ; awè sès-ouys tot gros, avoir les yeux bouffis ; awè dès-ouys come dès kikines di poupousse, avoir des yeux comme des testicules de chat, id. ; bachî sès-ouys, baisser les yeux ; braîre sès-ouys tot foû, pleurer toutes les larmes de son corps; choûrbu sès-ouys, richoûrbu…, rissuwer…, s’essuyer les yeux ; dint d’ l’ ouy, dent de l’œil, canine ; fé l’ ouy couchèt, avoir les yeux qui se ferment de sommeil; lèver sès-ouys au hôt, lever les yeux; riboûre dès-ouys, faire de grands yeux ; i faît dès-ouys come dès sârlètes, il fait des yeux comme des salières, il écarquille les yeux ; i faît dès-ouys come one caracole è coûtches, il fait des yeux comme une caracole en couches, il a des yeux exorbités ; i r’boleûve dès-ouys come on tchèt qui tchît dins lès cindes, il faisait des yeux comme un chat qui chie dans les cendrées, il avait les yeux très dilatés ; i r’waîte dipus avou s’ bouche qu’ avou sès-ouys, il regarde davantage avec la bouche qu’avec les yeux, il est bouche-bée ; i r’waîte su Lîdje po veûy si Nameur ni brûle nin, il regarde sur Liège pour voir si Namur ne brûle pas, il louche; i t’ a dès-ouys come dès purnales ètchèssîyes dins one flate, il t’a des yeux comme des prunelles enchâssées dans une bouse, … des yeux luisants dans un visage terne

 

C60

œil-de-bœuf

nm ouy-di-boû

 

C60

œil-de-perdrix

nm agace

 

C60

œillade

nf clignète, clougnète, clougn d’ ouy (m), ouyâde

 

C60

œillère

nf waîtroule, waîtwêre

 

C60

œillet

nm (fleur), djalofrène (f), djalofréye (f), djalofrin.ne (f), œillet quarantaine, quarantin, (terme de cordonnerie) ouyèt, trawèt, (vêtement) ouyèt

 

C60

œnologue

n maîsse po lès vins

 

C60

oesophage

[nm] gosî, (o) goyî, (c) gârgousète, tuyau do stomak, (e) avala

 

G100

œsophage

nm gârgousète (f), gosî

 

C60

œstre

nf wârbau (m)

 

C60

oeuf

[nm] (e-o) oû, (c) ou, (o) ieu

 

G100

œuf

nm ou (Sombreffe, Gembloux, oû) ; extrémité renflée de l’œuf, cu d’ l’ ou ; extrémité effilée, tièsse di l’ ou ; jaune de l’œuf, djane d’ ou, casse ; blanc de l’œuf, blanc d’ l’ ou, glaîre ; coquille d’œuf, scaugne ; pellicule intérieure, pèlake ; germe, vèrzin ; œuf dépourvu de coquille, ou sins scaugne, ou vèssu, wèsse ; œuf cuit dur, ou cût deur ; œuf cuit mollet, ou cût molèt ; œuf sur le plat, ou cût dins l’ paîle ; œufs brouillés, fricasséye (d’ ous), ous fricassés ; omelette, amelète ; battre les œufs, bate lès-ous ; série d’œufs en formation, tchapelèt d’ ous ; marchand d’œufs, outî; des œufs de Pâques, dès-ous d’ Pauke ; panier aux œufs, pani aus-ous; panier où les poules vont pondre, ponète (f) ; tarte aux œufs, taute aus-ous ; mirer des œufs, lumer (dès-ous) ; (expr) avoir un œuf à peler, awè on-ou à discafioter, awè dès gayes à scafyî (avoir des noix à peler) ; « Si on djoû, gn-a dès gayes a scafyî…, ni comptoz nin sur mi. » (R. Hostin) ; on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ; on n’ sét hatchî sins pont fé di skètes, il est impossible de hacher sans faire de morceaux; qui vole un œuf vole un bœuf, li cia qui prind bin l’ awîye pudrè bin l’ loucha, celui qui prend bien l’aiguille prendra bien la pelote, avou dès-ous, i freûve bin dès scaugnes, si on lui donnait des œufs, il saurait faire des coquilles, il n’a pas inventé le fil à couper le beurre ; èlle a l’ aîr di roter su dès-ous, on dirait qu’elle marche sur des œufs, elle a une démarche précieuse ; èlle èst prèsséye come one covrèsse qu’ è r’va su sès-ous, elle est pressée comme une poule couveuse qui retourne sur ses œufs ; il a touwé l’ pouye po-z-awè l’ ou, il a tué la poule pour avoir l’œuf, il a agi sans réfléchir; il èst come one pouye qu’ a pièrdu s’-t-ou, il est comme une poule qui a perdu son œuf, il n’est pas à son aise, ou il est en affaire; il in.me mia deûs-ous qu’ on canada, il préfère deux œufs à une pomme de terre, il aime ce qui est bon; i n’ faut nin compter su l’ ou qu’ è-st-au cu dè l’ pouye, il ne faut pas compter sur l’œuf qui est au derrière de la poule, il ne faut pas se fier sur l’incertain ; i n’ faut nin gâter s’ pausse por on-ou ; il ne faut pas gaspiller sa pâte pour un œuf, il ne faut pas échouer par imprévoyance ; i n’ faut nin mète tos sès-ous dins l’ min.me tchèna, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ; i n ‘ vaut nin l’ aîwe qu’ on-z-î a cût sès-ous, il ne vaut pas l’eau dans laquelle on a fait cuire ses œufs, il ne vaut rien ; i va todi i n’ sét èwou come li pouyon qui sôte di l’ ou, il va toujours sans savoir où, comme le poussin qui sort de l’œuf ; lès pouyes ponenut pau bètch, les poules pondent par le bec, la ponte dépend de la nourriture donnée aux poules; on d’méy ou vaut mia qu’ one sicaugne, un demi œuf vaut mieux qu’une écaille, mieux vaut peu que rien ; one pouye qui pond on-ou tos lès djoûs, c’ è-st- one bone pouye, une poule qui pond un œuf tous les jours est une bonne poule, à l’impossible nul n’est tenu ; plin come on-ou, plein comme un œuf, complètement ivre ; vos n’ aurîz nin co l’aîwe qu’ èlle a cût sès-ous, vous n’auriez pas encore l’eau dans laquelle elle a fait cuire ses œufs, elle est avare ; (advinia) – Comint-ce qu’ on pout taper on-ou è l’ aîr èt qu’ i r’tchaîye sins s’ câsser ? – En tapant l’ pouye avou !

 

C60

oeuvre

[nf] (o-c) eûve, (e) oûve

 

G100

œuvre

nf (action humaine) eûve ; pour les œuvres de charité, po lès-eûves di charité ; chef d’œuvre, pîce d ‘oûve, chè-d’eûve ; faire de bonnes œuvres, fé dès honès-eûves ;  (travail) eûve (, oûve) ; (loc) être à l’oeuvre, ièsse à l’bèsogne ; mettre en oeuvre, mète èn-oûve ; il a tout mis en œuvre pour y arriver, il a tôt fait po-z-î ariver ;  (création) c’est mon œuvre, c’ èst mi qu’ l’ a faît; c’est l’œuvre d’un grand artiste, li cia qu’ a faît ça, c’ è-st-one saquî; elle a les œuvres complètes d’Arthur Masson chez elle, èlle a tos lès lîves d’ Arthur Masson è s’maujone

 

C60

œuvrer

v ovrer, bouter

 

C60

offensant

, ante adj chokant (-e), pwèson (nm) ; c’est offensant, c’ èst chokant ; il (ou elle) est offensant(e), qué pwèson ! ; elle a été offensante, èlle a stî chokante

 

C60

offensé

, ée adj et n choké (-ye)

 

C60

offenser

[v] (e) ofinser, acsûre

 

G100

offenser

v (blesser dans sa dignité) choker ; ils ont été offensés, il ont stî chokés ; (s’) ièsse choké (-ye.), ièsse mwaîs (f ièsse mwaîje) ; vous pouvez lui dire, il ne s’offensera pas, vos lî p’loz dîre, i n’ si chokerè nin ; vous vous offensez de rien, vos-èstoz choké po rin

 

C60

offensive

nf passer à l’offensive, ataker ; ils continuent l’offensive, i continûwenut d’ ataker

 

C60

offertoire

nm ofèrtwêre

 

C60

office

nm (fonction) remplir l’office de secrétaire, fé foncsion d’ sècrètaîre ; (loc) d’office, sins l’ dimander, sins qu’ on l’ dîye ; il a été nommé d’office, il a stî nomé sins l’ dimander ; nous l’avons fait d’office, nos l’ avans faît sins qu’ on nos l’ dimande ; remplir son office, fé s’-t-èfèt ; faire office de, sièrvu di ; cela fait office de meuble, ça sièt d’ meûbe ; (charge civile) il a acheté un office de notaire, il a racheté one ètude, (service de table) manger à l’office, mougnî à l’ cûjène ; (cérémonie religieuse) ofice, mèsse (f)

 

C60

officiel

, elle adj oficiél (-e)

 

C60

officiellement

adv di maniére oficiéle

 

C60

officier

[nm] (e-c) oficî, (c) oficier, (o) oficiè, (c) maîsse-sôdâr, (o) mésse di sôdâr

 

G100

officier

v (célébrer un office religieux) dîre mèsse

 

C60

officier

nm oficier, maîsse-sôdârt (grades : lieûtenant, capitin.ne, majôr, colonèl, jènèrâl, lieûtenant-colonèl) ; sous-officier, sous-oficier, chèf

 

C60

officieux

, euse adj ce n’est encore qu’officieux, ci n’ èst nin so sûr, ça dwèt co ièsse garanti

 

C60

offrande

nf ofrande ; aller à l’offrande, aler à l’ ofrande

 

C60

offre

nf propôsicion ; on lui fait une offre de cinquante euros, on lî propôse cinkante eûros; il a reçu une offre pour le rachat de sa maison, il a ieû one propôsicion po (lî) racheter s’ maujone, on lî a propôsé on pris po (lî) racheter s’ maujone ; c’est votre dernière offre, c’ èst vosse dérin pris ; faire une nouvelle offre, rimète dissus

 

C60

offrir

[v] ofri

 

G100

offrir

v (donner en cadeau) diner (, d(o)ner), ofri ; regardez ce qu’on lui a offert, waîtoz ç’ qu’ on lî a ofri, waîtîz ç’ qu’ on lî a d’né ; je vous offre le choix, vos p’loz tchwèsi ; (proposer) on lui offre un bel emploi, on lî propôse one bèle place ; offrir l’occasion, diner l’ ocâsion ; (s’) (se payer) acheter, si payî ; je me suis offert une nouvelle jupe, dji m’ a payî one novèle cote

 

C60

offusquer

v choker ; il m’a offusqué, i m’ a choké ; (s’) ièsse choké (-ye) ; il s’offusque pour un rien, il èst rade choké

 

C60

ogive

nf (partie supérieur de projectile) tièsse ; une ogive de fusée, one tièsse difuséye

 

C60

ogre

, ogresse n (expr) manger comme un ogre, mougnî come on rauyeû, … comme un arracheur de pommes de terre

 

C60

oh

interj ô; oh ! que je suis contente !, ô ! qui dj’ so binauje ! ; oh là là !, ouch ti !

 

C60

Ohey

npr Oè (à-y-_)

 

C60

oïdium

nm blanc ; j’ai de l’oïdium dans mes fraisiers, dj’ a l’ blanc su mès fréjîs

 

C60

oie

[nf] (o-c) auwe, (e) åwe

 

G100

oie

nf auwe ; les oies sauvages, lès sauvadjès-auwes ; une plume d’oie, one plume d’ auwe ; oie cendrée, nwâre auwe

 

C60

Oignies-en-Thiérache

npr Wègnîye

 

C60

oignon

[nm] (o-e) ognon, (c) agnon

 

G100

oignon

nm agnon ; oignon de Paris (petit oignon blanc), agnon d’ Paris, pitit agnon; oignon de Mulhouse, muloûse ; je vais planter mes oignons de Mulhouse, dji m’ va mète mès muloûses; pelure d’oignon, pèlake d’ agnon ; rondelle d’oignon, bague d’ agnon ; soupe aux oignons, soupe aus-agnons ; on sème les oignons à la Saint-Grégoire, on sème sès-agnons à l’ Sint-Grégôre (12 di mârs’); (expr) dinez lî dès-agnons po l’ aîdî à braîre !, donnez-lui des oignons pour l’aider à pleurer !, ce sont des larmes de crocodile ; sinte l’ agnon, sentir l’oignon, pressentir qqch, aux petits oignons, au pére dès pôces ; ce ne sont pas vos oignons, ci n’ èst nin po vosse nez, ça n’ vos r’gârde nin, ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler ! (, ce qui ne cuit pas pour vous, laissez-le brûler !) ; ci n’ èst nin dè lbaube po vosse minton (, ce n’est pas de la barbe pour votre menton) ; (oignon de fleur) agnon ; un oignon de tulipe, on-agnon d’ tulipe

 

C60

oindre

v ôler, onde, (médicalement) plaustri; action d’oindre, plaustrichadje (m)

 

C60

oiseau

[nm] (o-c) mouchon, (e) oûhê

 

G100

oiseau

nm mouchon, ouja ; « Tèrchèdon qui l’ mame ristoke lès tîjons, vos sondjîz sins manke à l’ tinre saujon èwoù-ce qui lès-oujas covenut leû nitéye. » (J. de Lathuy) ; excrément d’oiseau, chite di mouchon ; une cage à oiseau, one gayole di mouchon ;  (expr) à chake si mouchon, à chacun son oiseau, … son dû ; c’ è-st-on mouchon po l’ tchèt, c’est un oiseau pour le chat, il est condamné ; c’ èst trop taurd di r’ssèrer l’ gayole quand l’ mouchon è-st-èvolé, trop tard pour refermer la cage quand l’oiseau s’est envolé, il faut prévoir à temps ; èwoù-ce qu’ i gn-a dès mouchons, gn-a dès plumeûs, là où il y a des oiseaux, il y a de gens pour les plumer, là où il y a un intérêt, il y a des candidats ; il a r’batu l’ bouchon, on-ôte a pris l’ mouchon, il a battu le buisson, un autre a pris l’oiseau; i n’ passe nin on mouchon è l ‘aîr qui nè l’ vèt, il ne passe pas un oiseau qu’il ne le voie, il voit tout, il est très attentif ; lès bèlès plumes faîyenut lès bias mouchons, les belles plumes font les beaux oiseaux ; li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon, la belle cage ne nourrit pas l’oiseau ; li mouchon qui tchante trop matin, li tchèt l’ prind, l’oiseau qui chante trop tôt le matin est pris par le chat, il faut agir avec réflexion ; li mouchon qui vole n’ a pont d’ maîsse, l’oiseau qui vole n’a pas de maître ; mougnî come on mouchon, manger comme un oiseau, … très peu ; on n’ a co jamaîs vèyu on djon.ne di mouchon pwârter l’ bètchîye à s’ mére, on n’a encore jamais vu un oisillon porter la becquée à sa mère ; quand lès mouchons lissenut leûs-éyes, c’ èst qu’ il èst po ploûre, lorsque les oiseaux lissent leurs ailes, c’est qu’il va pleuvoir ; vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, mieux vaut un oiseau dans la main que deux sur la haie, un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras » ; (les oiseaux de chez nous et d’autre part, lès mouchons d’è mon nos-ôtes èt d’ ôte paut) aigle, aîgue ; alouette, aulouwète ; alouette commune, mauviète ; alouette huppée, coclivi (m.) ; bergeronnette, bèguinète, morète, hosse-cu, hosse-queuwe ; bécasse, bègasse ; bécassine, bègassine ; bergeronnette jaune, djane hosse-cu (m) ; bouvreuil, pîlaud ; bruant jaune, djauserène (f) ; buse, bûse, busène; caille, cwaye ; canard, canârd ; canari, canari ; chardonneret, cardinâl, chèrbinia, tchèrdinia, tchèrdonî ; chouette, oulote ; ciserin, pâpe ; coq, cok ; coq de bruyère, cok di bruwêre ; corbeau, colas, cwârbau ; corneille, cwâke, tchauwe ; cygne, cîne ; dinde, dine ; dindon, dindon ; engoulevent, crapôd-volant ; étourneau, spreuwe (f) ; épervier, mouchèt ; petit épervier, cristalin ; faisan, faîsan ; fauvette, faubite ; fauvette babillarde, faubite d’ Èspagne, grûlote, tirliri (m) ; geai, cwagnaud, djèraud (, djuraud), djureû, ritchaud ; gobe-mouches, hapeû d’mouches ; gorge noire, nwâre-gwadje ; grimpereau, gripia ; grive, gréve, tchaupwin.ne ; grive musicienne, gréve musuciène ; gros-bec, gros-bètch ; grue, greuwe ; héron, héron ; hibou, duc d’ oulote ; hirondelle, aronde ; linotte, linèt (m) ; loriot, copére-lôriôt ; loriot jaune, colau-briyaud, mauvi d’ ôr; martinet, aubalèstrîye, nwâr-martia, èrtchîye (f) ; martin-pêcheur, mârtin- pècheû, rwè-pècheû ; merle, mauvi, mièle ; mésange à tête bleue, masindje bleuwe tièsse ; mésange charbonnière, tchèrboneûse ; mésange nonette, nonète; moineau domestique, mouchon d’ twèt, pièrot, sauvèrdia ; moineau des bois, gorin ; moineau friquet, tchabotrou ; oie, auwe ; oiseau-mouche, colibri ; paon, pawon ; perdrix, piètris ; perroquet, pabièt, pèrokèt; pie, agace ; pie grièche, crawieûse agace ; pigeon, colon, pidjon ; pinson, pinson, crotchèt-vîdjeû ; pintade, bleuwète, pouye à cwane, pintâde ; pivert, spwè ; pouillot, tchik-tchak ; ramier, colau mansau ; roitelet, rontia, mousse-è-ayes ; rouge-gorge, loûdène (f), rodje-gôje, rodje-golé ; rouge-queue, rodje-queuwe ; sarcelle, pouye d’ aîwe ; tarin, cisèt; torcol, cwagne-cô, twatcheroule ; troglodyte, contrèfaîsan ; verdier, vêrlinèt

 

C60

oiseleur

nm tindeû

 

C60

oisif

, ive adj à rin ; ne restez pas oisif, ni d’mèrez nin à rin

 

C60

oisillon

nm pèlot, pèlosia, djon.ne di mouchon

 

C60

oisiveté

[nf] (o-c) nawerîye, (e) nawerèye

 

G100

oisiveté

nf (prov) l’oisiveté est la mère de tous les vices, tant qu’vos-èstoz à ça, li diâle ni v’ tinte nin, pendant que vous faites cela, le diable ne vous tente pas

 

C60

Oizy

npr Wâjî

 

C60

olive

nf olive ; une olive noire, one nwâre olive ; une olive verte, one  vète olive ; huile d’olive, ôle d’ olive

 

C60

olivier

nm olivî; « Arbaud qu’ aveûve mètu ç’ vîye pîre-là au djoû tot rauyant on-olivî. » (E. Gilliard)

 

C60

Olivier

npr Olivier  (diminutif, I.ivier)

 

C60

Olloy-su-Viroin

npr Ôlwè

 

C60

olographe

adj un testament olographe, on tèstamint olografe

 

C60

ombilic

nm boutroule (f) (, botroule (f))

 

C60

ombilical

, ale adj po l’ boutroule; cordon ombilical, cwârdia ; bande ombilicale, binde po l’ boutroule, boudinwè

 

C60

ombrage

nm (ombre que donne le feuillage) ombradje ; sous l’ombrage, à l’ ombe dès-aubes ; (défiance) il en a pris ombrage, i ’nn’ a stî djalous

 

C60

ombragé

, ée adj èwoù-ce qu’ i gn-a d’ l’ ombe ; il faut rester dans un endroit ombragé, i faut d’mèrer èwoù-ce qu’ i gn-a d’ l’ ombe

 

C60

ombrager

v diner d’ l’ ombe

 

C60

ombrageux

, euse adj (personne) dimèfiant (-e), spaltreûs (-e) ; (cheval) cagnârd, winkieûs

 

C60

ombre

[nf] ombe, (e-c) ombion [nm], (e) åbion [nm], (o) ombrâdje [nm]

 

G100

ombre

nf ombe ; ombre légère, ombion (m) ; ombre donnée par un objet, ombrîre (, ombrîye) ; «  Astok, dins l’ ombrîre, on p’tit tch’vau tot brun. »  (H. Matterne) ; se mettre à l’ombre, si mète è l’ ombe, si rèculeter ; faire sécher à l’ombre, fé sètchi è l’ ombe, ; (loc) mettre à l’ombre, rèssèrer, mète o prîjon ; (expr) boudjîzvos di m’ djoû, vos-èstoz trop spès po fé on cârau !, retirez-vous de mon jour, vous êtes trop épais pour servir de vitre, vous me faites de l’ombre; quand l’ solia èst coûtchî, gn-a bran.mint dès bièsses è l’ ombe, quand le soleil est couché, il y a beaucoup de bêtes à l’ombre (jeu de mots), ce n’est plus que l’ombre de lui-même, ci n’ èst pus qu’ one idéye di ç’ qu’ il èsteûve ; il y a une ombre au tableau, i gn-a one aroke ; il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre, i n’ faut nin lachî on bwagne po r’prinde on-aveûle (, il ne faut pas lâcher un borgne pour reprendre un aveugle)

 

C60

ombre

nm blanke trûte (f)

 

C60

ombrelle

nf,parasol (m)

 

C60

omelette

nf amelète ; (expr) on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs, on n’ sét hatchî sins fé dès skètes, on ne peut hacher sans faire de morceaux

 

C60

omettre

v lèyî d’ costé, rovyî; j’ai omis de vous dire qu’il était en congé, dj’ a rovyî d’ vos dîre qu’ il èsteûve è condjî ; je l’ai omise volontairement, dj’ a faît èsprès di nè l’ nin mète, dj’ a faît èsprès dè l’ lèyî d’ costé

 

C60

Omezée

npr Ômezéye

 

C60

omnibus

adj et nm banlieû ; c’est un train omnibus, ci trin-ci fait banlieû

 

C60

omoplate

nf oucha dè l’ sipale, oucha d’ li spale

 

C60

on

pron on ; on est allé / a été à Berlin, on-z-a stî à Bèrlin ; on a demandé à maman, on-z-a d’mandé à moman ; on ne le fera plus, on nè l’ frè pus ; on dit que c’est beau, on dit qu’ c’ èst bia

 

C60

once

nf once

 

C60

oncle

[nm] (e-c) mon.nonke, (o) mononke

 

G100

oncle

nm mononke (, mon.nonke) ; oncle de sucre, mononke di suke ; ensemble des oncles et tantes, matanterîye (f)

 

C60

onction

nf plaustrichadje (m) ; extrême-onction, ôle dès malades ; « Matieû l’ a signî avou l’ ôle dès malades. » (A. Henin)

 

C60

onde

nf onde ; écouter la musique sur les grandes ondes, choûter l’ musike su lès grandès-ondes ; j’ai entendu cela sur les ondes, dj’ a ètindu ça au posse, nous deux, nous sommes sur la même longueur d’onde, nos-ôtes deûs, nos nos compurdans tot d’ sûte

 

C60

ondée

[nf] (c) plo(u)vinète, (e) plovinète, walêye, (o) lafréye, nuwéye

 

G100

ondée

nf avèrdin.ne

 

C60

on-dit

nm brût, cancan, racontâr, ramadje, rodelindje (f), tchatcha

 

C60

ondulation

nf (cheveux) crole ; faire des ondulations, fé dès croles

 

C60

ondulé

, ée adj crolé (-ye) ; avoir les cheveux ondulés, awè dès crolés tch’vias, awè sès tch’vias tot crolés

 

C60

onduler

vi la route ondule, li vôye toûne ; ses cheveux ondulent, èlle a sès tch’vias qui crolenut ; vt onduler ses cheveux, fé sès croles

 

C60

onéreux

, euse adj tchêr(-e) ; c’est trop onéreux pour moi, c’ èst trop tchêr por mi

 

C60

ongle

[nm] ongue [nf]

 

G100

ongle

nm ongue (f) ; la base de l’ongle, li racène ; la partie rosée de l’ongle, li navia (m) ; ongle noir, nwâre ongue ; tache blanche sur l’ongle, tatche, minte ; envie, invîye ; se couper les ongles, côper sès-ongues ; (loc) avoir sur les ongles, être puni, awè su sès-ongues ; se ronger les ongles, mougnî sès-ongues ; se curer les ongles, nètyî sès-ongues, (expr) awè dès man.nètès-ongues, avoir les ongles en deuil, avoir les ongles sales ; èlle a dès-ongues come dès palètes, elle a des ongles comme des pelles, … très grands ;, être pris comme un pou entre deux ongles, être ièsse pris come on pû inte deûs-ongues dans une situation embarrassante ; il a peû d’ piède sès-ongues, il a peur de perdre ses ongles (dit-on de qqn. qui marche avec les mains en poches) ; quand on ratind après lès-ongues d’ on-ôte po s’ grèter, on-z-a co chôpe longtimps, quand on attend les ongles d’autrui pour se gratter, on souffre encore longtemps de démangeaisons ; (griffe de carnassier : chien, chat, oiseau de proie) grawe, grife

 

C60

onglon

nm onglèt

 

C60

onguent

[nm] (o) pômade [nm], (c) pômâde [nf], (e) ôlemint [nm]

 

G100

onguent

nm crache (f), pômâde (f)

 

C60

Onhaye

npr On.aye

 

C60

Onoz

npr Ôno

 

C60

onze

adj onze ; groupe de onze, onzin.ne (f) ; le onze novembre, li onze di nôvimbe

 

C60

onzième

adj et n onzyin.me

 

C60

onzièmement

adv onzyin.memint

 

C60

opale

nf opale

 

C60

opaque

adj spès (-se) ; un brouillard opaque, on spès brouliârd

 

C60

opéra

nm opèra

 

C60

opérable

adj qu’ on pout opérer; il n’est pas opérable, on nè l’ pout nin opèrer

 

C60

opération

[nf] (o-c) opèrâcion, (e) opèråcion

 

G100

opération

nf (chirurgicale) opèrâcion ; dans la salle d’opération, dins l’ sâle d’ opèrâcion ; elle a subi une opération, èlle a stî opèréye ;  (arithmétique) cârcul ; faire une opération, fé on cârcul ; (acte) cette usine a arrêté toutes opérations ; dins ç’t- ûsine-là, on n’ faît pus rin ; cette machine fait la plupart des opérations, c’ è-st-avou ç’ machine-là qu’ on faît quausu tot

 

C60

opérer

v (soumettre à une opération chirurgicale) côper, douviè, fé passer su l’ tauve, opérer ; (accomplir une action) opérer un choix, tchwèsi ; ce n’est pas ainsi qu’il faut opérer, ci n’ èst nin insi qu’ faut fé

 

C60

opérette

nf opèrète

 

C60

ophtalmie

nf mau sinte Adèle (m)

 

C60

opiner

v (de la tête) fé oyi avou s’ tièsse, fé sine qu’ oyi

 

C60

opiniâtre

[adj] (c) arèté, éye (dins sès-idéyes), (o) arètè, éye (dins sès-idéyes), (e) arèsté, èye (divins sès-idéyes) ; v. têtu

 

G100

opiniâtre

adj (obstiné) tièstu (f tièsteuwe) ; (tenace) avoir un mal de tête opiniâtre, awè on mau d’ tièsse à n’ s’ è sawè fé quite

 

C60

opinion

[expr] changer d’ _ : (o-c) candjî d’ idéye, (e-c) r(i)toûrner l’ vièrna, (o) r’toûrner s’ frake ; v. avis (à mon -)

 

G100

opinion

nf idéye ; changer d’opinion, candjî d’ idéye ; il est impossible de connaître son opinion, vos n’ saurîz sawè s’-t-idéye ; (loc) donner son opinion, dîre si-t-idéye, (expr) il èst come li pinson dau Djauke, i n’ è pinse nin mwins’, il est comme le pinson de Jacques, il n’en pense pas moins, il a sa propre opinion même s’il ne la fait pas savoir.

 

C60

opium

nm opiom’

 

C60

opportun

, une adj au moment opportun, au bon momint ; en temps opportun, quand ç’ sèrè l’ momint

 

C60

opportunément

adv il est arrivé opportunément, il a arivé au bon momint ; vous arrivez opportunément, vos tchèyoz bin

 

C60

opportuniste

n profiteûs (-e) ; (expr) bate à totes lès grègnes, battre à toutes les granges, être opportuniste

 

C60

opposant

, ante n les opposants, lès cias qu’ sont conte

 

C60

opposé

, ée adj (qui s’oppose) conte (adv) ; je suis opposé à cette idée, dji so conte cit-idéye-là, (face à face) ôte ; du côté opposé, di l’ ôte costé ; (expr) on n’ vèt jamaîs èchone l’ agace èt l’ cwârbau, on ne voit jamais ensemble la pie et le corbeau, les caractères opposés ne sauraient s’entendre

 

C60

opposé

, ée n (contraire) soutenir l’opposé, sotenu l’ contraîre ; il est l’opposé de son frère, il èst t’t-à fait l’ contraîre di s’ frére ; (loc) à l’opposé, di l’ ôte costé ; le café se trouve à l’opposé, li cabarèt èst d’ l’ ôte costé

 

C60

opposer

v (alléguer) fé valu ; à cela il a opposé que, à ça, il a faît valu qui; conte ça, … ; (mettre face à face) on les a opposés l’un à l’autre, on l’s-a mètu baube à baube ; c’est une question d’argent qui les oppose, is sont-st-en brouye po dès caurs ; le match qui oppose le standard et le sporting, li match Standard-Sporting, li match ètur li Standard èt li Sporting ; (s’) (faire obstacle) bate conte, ièsse conte, ni nin v’lu ; ses parents s’opposent à leur mariage, sès parints sont conte leû mâriadje, … ni volenut nin qu’ is s’ marîyenuche ; je m’y oppose, dji n’ vou nin ; je ne m’y oppose pas, dji vou bin, dji n’ piche nin conte ça ; rien ne s’y oppose, i gn-a rin qu va conte ça

 

C60

opposer (s’)

[v] (e) s’ opôser, (c-o) r(i)niketer, (o) mète ôbèstake, (c) aler conte

 

G100

opposition

nf opôsicion ; ils marquent leur opposition ; is sont conte, is n’ volenut nin ;  travaillez! et pas d’opposition, travayîz ! èt sins r’nike ! ;  (en opposition) ils sont en opposition sur cette affaire, is n’ s’ ètindenut nin su ç’ tchapite-là ; (politique) il est dans l’opposition, il èst dins l’ opôsicion

 

C60

oppressant

, ante adj stofant (-e), stofe

 

C60

oppresser

v (gêné dans ses fonctions respiratoires) être oppressé, satchî après s’-t-alin.ne ; ièsse sèré, … sitrindu, (expr) ièsse sèré come one pouye qu’ a l’ pèpîye, être oppressé comme la poule qui a la pépie ; ièsse sèré come li tchin qui stron.ne (à l’ lache), être oppressé comme le chien qui s’étrangle (en laisse) ; (subir l’oppression d’un plus fort), ièsse mascaurdé (-ye), ièsse sipotchî (-ye)

 

C60

opprimer

v (soumettre à des mesures de violence) spotchî ; (expr) c’ èst todi l’ pus p’tit qu’ on spotche, c’est toujours le plus faible que l’on opprime ; (empêcher de s’exprimer) fé taîre

 

C60

opprobre

nf couvrir d’opprobre, nwâri

 

C60

opter

v tchwèsi

 

C60

opticien

, enne n mârtchand d’ bèrikes (f mârtchande di bèrikes)

 

C60

optimal

, ale adj c’est la qualité maximale, on n’ saureûve awè mèyeû,… awè mia

 

C60

optimiste

adj et n qu’ a bone idéye ; je suis optimiste, dj’ a bone idéye ; de l’avoir vu dans cet état, je ne suis pas optimiste, di l’ awè vèyu insi, dji n’ a nin bone idéye ; le docteur n’est pas trop optimiste, li docteûr n’ a nin fwârt bone idéye

 

C60

option

nf tchwès (m) ; prendre une option, fé on tchwès ; nous n’avions pas d’autre option, c’ èsteûve ça ou rin

 

C60

optique

adj optike, di l’ ouy ; nerf optique, niêr di l’ ouy ; du matériel d’optique, dès-ostèyes po lès-ouys

 

C60

opulence

nf (abondance de biens) ritchèsse ; (expr) ièsse pèsant, ièsse au d’là dès bins, ièsse poûri ritche, ièsse pêrcé ritche, nager dans l’opulence

 

C60

opulent

, ente adj (qui est dans l’opulence) ritche ; (gros) gros (-se)

 

C60

or

[nm] ôr

 

G100

or

nm ôr ; de l’or jaune, do djane ôr ; de l’or rouge, do rodje ôr ; pièce d’or, pîce d’ ôr ; de l’or blanc, do blanc ôr ; une bague en or, one bague d’ ôr ; des objets en or, dès-ôrerîyes ; (loc) être cousu d’or, ièsse fwârt ritche ; payer à prix d’or, payî fwârt tchêr ; valoir son pesant d’or, valu gros ; (expr) ci n’ èst nin d’ l’ ôr, c’ èst d’ l’ ôrdeure, ce n’est pas de l’or, c’est de l’ordure ; djane come di l’ ôr, jaune comme de l’or ; fé on côp d’ ôr, faire un coup en or, réaliser une bonne opération ; jusse come di l’ôr, juste comme de l’or, absolument exact; i n’ faut nin touwer tot ç’ qu’ èst craus, il ne faut pas tuer tout ce qui est gras, il ne faut pas tuer la poule aux œufs d’or ; nin co po one vatche d’ôr, … po one gade d’ôr, même pas pour une vache en or, … une chèvre en or, … pour tout l’or du monde, à aucun prix

 

C60

or

conj mins (, ôrs’)

 

C60

orage

[nm] (c) oradje, (o) orâdje, (e) orèdje

 

G100

orage

nm oradje ; nuage annonciateur d’orage, fleûr d’ oradje, nûléye d’ oradje (f) averse terminant un orage, queuwe d’ oradje (f), (expr) ça n’ siève à rin di v’lu r’nètyî lcolêre do timps d’ l’ oradje, cela ne sert à rien de nettoyer la gouttière pendant l’orage ; il faut attendre que l’orage (, la colère) soit passé(e) pour s’expliquer ; gn-a sint Piêre qui djouwe aus guîyes, saint Pierre joue aux quilles (dit-on quand il tonne) ; i gn-a d’ l’ oradje è l’ aîr, il y a de l’orage en air ; bièsse d’ oradje, bête d’orage, moucheron

 

C60

orageux

, euse adj (qui annonce l’orage) craus, oradjeûs, pèsant, swas’ ; il fait orageux, i faît pèsant; (tumultueux) la discussion a été orageuse, ça a monté on fameûs côp

 

C60

oraison

nf (prière) ôrémus’ (m), l’oraison dominicale, li Notrè-Pére (m) ; (loc) faire ses oraisons, fé sès-ôrémus’ ; (oraison funèbre) le bourgmestre a fait l’oraison funèbre, li mayeûr a faît on discoûrs

 

C60

oral

, ale adj (opposé à écrit) causé, orâl ; un examen oral, on-ègzamin orâl, … causé ; (de la bouche) à prendre par voie orale, à-z-avaler (pa s’ bouche)

 

C60

orange

n oranje, pome d’ oranje ; adj oranje ; couleur orange, coleûr oranje

 

C60

orangé

, ée adj oranje

 

C60

orangeade

nf oranjâde, spa-oranje

 

C60

oranger

nm oranjer

 

C60

orang-outan

nm orang-outan

 

C60

orateur

, trice n (qui prononce un discours) causeû (-se), orateûr (m); (personne éloquente) c’est un orateur, i cause come on-avocat,… come on lîve

 

C60

orbite

nf (cavité) trau (m) ; (expr) i faît dès-ouys come one caracole è coûtches, il fait des yeux comme un escargot en couches, il a les yeux exorbités (sèsouys ribolenut) ; i faît dès-ouys come one guèrnouye è coûtche, …comme une grenouille en couches, id

 

C60

orchestre

nm ôrkèsse ; chef d’orchestre, chèf d’ ôrkèsse

 

C60

orchestrer

v (composer une partition) fé l’ musike, (organiser) mwinrner ;  (expr) il a orchestré cela de main de maître, il a mwinrné ça come on maîsse

 

C60

orchidée

nf orkidéye

 

C60

Orchimont

npr Orcimont

 

C60

orchis

nm clédiè, monseû, sauvadje jacinte (f)

 

C60

orchite

nf grosse-couye

 

C60

ordinaire

adj ordinaîre ; une leçon ordinaire, one lèçon ordinaîre ; (loc) d’ordinaire, à l’ ôrdinaîre, d’ abitude, d’ ôrdinaîre, ôrdinairemint ; n il n’est pas comme à son ordinaire, i n’ èst nin come d’ abitude ; c’est supérieur à l’ordinaire, c’ èst mia qu’ d’ abitude

 

C60

ordinairement

adv d’ abitude, d’ ôrdinaîre, ôrdinairemint

 

C60

ordinateur

[nm] ordinateûr, computer

 

G100

ordinateur

nm ôrdinateûr ; travailler à l’ordinateur, travayî su l’ ôrdinateûr

 

C60

ordination

nf (liturg.) recevoir l’ordination, ièsse ôrdoné

 

C60

ordonnance

nf (militaire) ôrdonance ; (mise en ordre) arindjemint (m) ; il est chargé de l’ordonnance, c’ èst li qu’ faît tot l’ arindjemint ; (prescription) lwè, réglèmint (m) ; ils ont sorti une nouvelle ordonnance, il ont faît one tote novèle lwè ; (prescription médicale) le docteur lui a prescrit une ordonnance, li docteûr lî a ôrdoné dès drogues

 

C60

ordonner

[v] (c) ôrdoner, comander, (o) coumander,  (e) k(i)mander ; v. obliger

 

G100

ordonner

v (prescrire par ordre) ôrdoner, diner ôrde ; c’est lui qui l’a ordonné, c’ èst li qu’ a d’né l’ ôrde ; le médecin lui a ordonné des médicaments, li docteûr li a ôrdoné dès drogues ; (conférer le sacrement de l’ordre) ôrdoner ; (mettre dans un certain ordre) ordonner la maison, rindjî, rarindjî

 

C60

ordre

[nm] (o-c) orde, (c-e) ôrde

 

G100

ordre

nm (disposition logique) ôrde ; un bon ordre, on bon-ôrde ; dans un ordre croissant, do pus p’tit jusqu’au pus grand ;  (organisation) ôrde ; il n’y a pas d’ordre dans tout cela, i gn-a pont d’ ôrde là d’dins ; c’est fait sans ordre, ça èst faît rif-raf, c’ èst faît à la chîj quate deûs, … su fau su fotche ; (disposition la meilleure) remettre en ordre, rarindjî, rassonrer ; remettre de l’ordre dans sa chambre, rarindjî s’ tchambe; nous y mettrons bon ordre, nos-alans arindjî ça ; (norme) tout n’est pas encore rentré dans l’ordre, tot n’ èst nin co r’mètu come divant ; il a été rappelé à l’ordre, il a ieû su sès-ongues ; rétablir l’ordre, rimète di l’ ôrde ; (sorte) jenre, sô(r)te ; quelque chose de cet ordre-là, one saqwè di ç’ jenre-là, one saqwè qui r’chone à ça ; ils sont d’ordres différents, ci n’ èst nin dè l’ min.me sôte ; (loc) de premier ordre, èstra(association) l’ordre des avocats, li groupemint dès-avocats ; (injonction) donner ordre, diner ôrde, ôrdoner ; c’est lui qui a donné l’ordre, c’ èst li qu’ a d’né l’ ôrde ; un mot d’ordre, on mot d’ ôrde ; c’est un ordre formel, i gn-a nin à r’niketer ; le service d’ordre, li sèrvice d’ ôrde, li police ; il a obéi à l’ordre, il a choûté ; il ne sait pas obéir à un ordre, c’ è-st-on sins choûte ; (loc) jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à tant qu’ on vos l’ dîrè, jusqu’à novèl ôrde ; (expr) vos désirs sont des ordres, come vos v’loz, nos frans come vos l’ vôroz

 

C60

ordure

nf (crasse, immondices) man.nèsté(s) (, ôrdeure(s)), runins (m pl) ; sac à ordures, satch aus man.nèstés ;  (expr) ci n’ èst nin d’ l’ ôr, c’ èst d’ l’ ôrdeure, ce n’est pas de l’or, c’est de l’ordure (jeu de mots) (propos) il a écrit des ordures, il a scrît dès man.nèstés

 

C60

ordures

[nf-pl] (o-c) man.nèstés, (e) måssîstés, (c) ôrdeures, (o) ordures

 

G100

ordurier

, ière adj et n man.nèt (-e)

 

C60

orée

nf chinon (m), orêre, lisiére

 

C60

oreille

[nf] orèye, (o) orâye

 

G100

oreille

nf orèye, choûtwè (m), choûterale ; (comprenant: conduit, trau; pavillon, pègnon) ; avoir mal aux oreilles, awè mau sès-orèyes ; percer le lobe des oreilles, pêrcer sès-orèyes ; pendant d’oreille, pindant ; (loc) avoir les oreilles qui coulent, avoir une otite, awè sès-orèyes qui coûrenut ; avoir les oreilles qui bourdonnent, awè sès-orèyes qui chîlenut ; baisser l’oreille, bachî s’-t-orèye ; dire à l’oreille, dîre à s’-t-orèye ; dormir sur ses deux oreilles, dwârmu su sès deûs-orèyes ; dresser l’oreille, drèssî sès-orèyes ; être dur d’oreille, ètinde deur : être tout yeux, toute oreille, choûter come i faut ; faire la sourde oreille, fè l’ cia qu’ n’  ètind nin, taper lès côps foû ; n’écouter que d’une oreille, ni choûter qu’ à mitan ; l’oreille basse, bale l’ orèye ; « Et c’ èst hink èt pink èt bale l’ orèye qu’ il a moussî è l’ cûjène. » (A. Laloux) ; prêter l’oreille, choûter ; rebattre les oreilles, câsser lès-orèyes, ribate lès-orèyes, taner lès orèyes ; se faire tirer l’oreille, si fé priyî, (expr) awè après sès-orèyes, recevoir une réprimande ; awè dès-orèyes come dès volèts, avoir des oreilles comme des volets, … comme des pavillons ; come dès fouyes di djote, comme des feuilles de chou, … de grandes oreilles décollées ; awè l’ puce à l’ orèye, avoir la puce à l’oreille; ça lî intère pa one orèye èt sôrti pa l’ ôte, cela lui entre par une oreille et lui sort par l’autre, il oublie vite ; dji vos métrè vosse tièsse inte vos deûs-orèyes (iron.), je vous mettrai la tête entre les deux oreilles ; èle lî mougnereûve lès pègnons d’ sès-orèyes, elle lui mangerait les pavillons des oreilles, elle exagère ses démonstrations de tendresse; i n’ a qu’sès-orèyes à cheûre, il lui suffit de secouer ses oreilles, il n’a aucun souci ; i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes, il n’est pas encore essuyé derrière les oreilles, il est encore tout jeune ; i ‘nn’ a d’djà d’pus d’ one dissus l’ orèye, il en a déjà plus d’une sur l’oreille, il a bu plus que de raison ; i stritche dès-orèyes come on couchèt quand i tone, ses oreilles se dressent comme celles d’un cochon quand le tonnerre gronde ; si vos n’ alez nin è scole, i vos bouterè dès-orèyes di baudèt, si vous n’allez pas à l’école, il vous poussera des oreilles de baudet, oreille de panier, orèye, orion (m) ;  perce-oreilles, bièsse aus-orèyes (f)

 

C60

oreiller

[nm] (o-c) cossin, (o) coussin, ôrèlièr

 

G100

oreiller

nm cossin, tièsture (f)

 

C60

oreillons

[nm-pl] bouflètes, (o) mouflètes

 

G100

oreillons

nm pl bouflètes (f), gros-golé (sg) ; avoir les oreillons, awè lès bouflètes ; (chez le porc) gourmes

 

C60

ores

(loc) d’ores et déjà, d(è)djà ; vous pouvez d’ores et déjà commencer, vos p’loz d’dja bin c’mincî

 

C60

Oret

npr Ôrèt

 

C60

orfèvre

n ôrféve

 

C60

orfraie

nf brîje-ouchas (m)

 

C60

organe

nm voir les différents organes ; (voix) il a un bel organe, il a one bèle vwès ; (les organes génitaux masculins) lès pârtîyes ; (journal) gazète

 

C60

organisation

nf (action d’organiser) ôrganisâcion, arindjemint (m) ; il a l’esprit d’organisation, i s’ î coneut po-z-arindjî one saqwè ; il n’y a aucune organisation, ça èst faît rif-raf, c’ èst faît à la chîj quate deûs, … su fau su fotche ; (association) soce, sôcièté ; une organisation de voyage, one sôcièté qu’ ôrganise dès voyadjes ; association politique, pârti (m)

 

C60

organisé

, ée adj (disposé suivant un ordre) un voyage organisé, on voyadje ôrganisé ; c’est un esprit organisé, il est réglé come do papî d’ musike

 

C60

organiser

[v] èmantchî, (o) amantchî, (c) ôrganiser, (e) ôrgåniser, (c) mète su pîd

 

G100

organiser

v (soumettre à une méthode) adjancener, ôrganiser ; c’est lui qui organise le travail, c’ èst li qu’ adjancenéye li bèsogne ;  (préparer) arindjî, ôrganiser, mète su pîd ; organiser un voyage, ôrganiser on voyadje, mète su pîd on voyadje ; il a bien organisé ses activités, tot à stî studyî, i sét bin d’ avance ci qu’ i va fé

 

C60

organisme

nm (ensemble des organes) cwârp ; l’organisme ne le supporte pas, li cwârp nè l’ sopwate nin ; (ensemble organisé) sôcièté

 

C60

organiste

n ôrganisse, djouweû d’ ôrgue

 

C60

orge

[nf] (c) wadje, (e) wèdje

 

G100

orge

nf wadje (m) ; orge torréfiée, malt (m), torèyaline ; un pain d’orge, on pwin d’ wadje ; de l’eau d’orge, di l’ aîwe di wadje ; mettre l’orge en germination, mète djaurner l’ wadje

 

C60

orgelet

[nm] (o) tikète [nf], (c) kike [nf], (e) pokerê

 

G100

orgelet

nm kike (f) ; (expr) one kike come on pwès, un orgelet comme un petit pois

 

C60

orgue

[nf] (o-c) ôrgue, (e) ôr

 

G100

orgue

nm et f ôrgue (f) ; jouer de l’orgue, djouwer d’ l’ ôrgue ; orgue de barbarie, viole (f)

 

C60

orgueil

[nm] grandeû [nf], (c) grandiveûseté, (o) grandiveûsetè

 

G100

orgueil

nm grandeû (f), grandiveûseté (f) ; il n’en tire pas grand orgueil, ci n’ èst nin po ça qu’ i faît d’ sès rinkinkins ; regardez comme il se gonfle d’orgueil, waîtîz ça come i s’ rècrèstéye

 

C60

orgueilleusement

adv grandemint

 

C60

orgueilleux

, euse adj (qui a de l’orgueil) fiér (-e) (, fîr(-e)), grand, grandiveûs ; être orgueilleux, si fé valu ; (expr) i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense que c’est lui qui a pissé la Meuse, il se croit sorti de la cuisse de Jupiter ; i s’ crwèt l’ cok do viladje, il se croit le coq du village, il se prend supérieur aux autres ; li cia qui vout pèter pu hôt qui s’ cu, i faît on trau à s’ dos, celui qui veut péter plus haut que son derrière se fait un trou dans le dos, l’orgueil finit toujours par vous rendre ridicule ; i s’ prind po li rwè dès vias èt i n’ èst nin co l’ cia dès pourcias, il se prend pour le roi des veaux et il n’est pas encore le roi des porcs, (qui tire orgueil de) elle est orgueilleuse de son fils, èlle èst fiére di s’ fis

 

C60

orgueilleux, euse

[adj] grandiveûs, e, (e) ôrgulieûs, e

 

G100

orient

nm lèvant, ponant, pondant ; regarder du côté de l’orient, riwaîtî do costé d’ Lîdje

 

C60

orientation

nf (détermination d’un lieu) il n’a pas le sens de l’orientation, il èst tot d’ sûte pièrdu ; il a le sens de l’orientation, i vèt tot d’ sûte pa èwoù-ce qu’ i faut aler ; (action d’orienter dans le choix des études ou du métier) il est encore indécis quant à l’orientation à prendre, i n’ sét nin co ç’ qu’ i va fé ; (situation) cette maison a une bonne orientation, c’ è-st-one maujone qu’ èst toûrnéye do bon costé, … qu’ èst bin mèteuwe po l’ solia

 

C60

orienter

v (disposer par rapport à une direction) la maison est orientée au sud, li maujone èst bin mèteuwe po-z-awè l’ solia ; (indiquer la direction à prendre) mostrer l’ vôye ; (s’) (se tourner vers) si tourner su, waîtî su ; (déterminer sa position par rapport à des repères) tro(u)ver s’vôye, tro(u)ver l’bone vôye

 

C60

orifice

nm trau; boucher l’orifice, stoper l’ trau; l’orifice du puits, li trau do pus’, li gueûye do pus’, orifice ménagé dans le fût d’un rabot, pour faciliter la sortie des copeaux, lumiére (f)

 

C60

origan

nm marjolin.ne (f), sauvadje marjolin.ne (f)

 

C60

originaire

adj di ; être originaire de, ièsse di, provenu di; il est originaire de Namur, i provint d’ Nameur; elles proviennent de Sombreffe, èles provègnenut d’ Sombrèfe

 

C60

originairement

adv au c(o)mincemint, po c’mincî

 

C60

original

, ale adj (qui émane directement de l’auteur) ce ne sont que des copies mais nous avons encore la pièce originale, çoci, ci n’ èst qu’ dès copîyes, mins n’s-avans co l’ orijinâl ; (qui ne ressemble pas aux autres) il a des idées originales, il a dès bonès-idéyes, il a dès-idéyes qui tot l’ monde n’ a nin

 

C60

original

n (rédaction primitive) orijinâl ; ce n’est pas l’original, c’est une copie, ci n’ èst nin l’ orijinâl, c’ è-st-one copîye ; l’édition originale était en anglais, li preumî côp qu’ ça a parètu, c’ èsteûve èn-anglès ; (qui ne ressemble à rien d’autre) pour moi, cela n’a rien d’original, por mi, ça n’ a rin d’ novia ; (bizarre) c’est un original, c’ è-st-on drole, i n sét fé come tot l’ monde, i n’ èst nin come on-ôte

 

C60

originalité

nf l’originalité de ceci réside dans les couleurs, ci qu’ èst novia là d’dins, vèyoz, c’ èst lès coleûrs ; c’est une œuvre sans originalité, i gn-a rin là d’dins

 

C60

origine

[nf] (e) ôrijine, (c) c(o)mincemint [nm], (o) couminchemint [nm], (e) k(i)mincemint

 

G100

origine

nf on n’en connaît pas l’origine, on n’ sét nin d’ èwoù-ce qui ça vint ; il est d’origine modeste, i vint d’ one pôve culote ; je voudrais connaître l’origine de ce mot, dji vôreûve bin sawè d’ èwoù-ce qui ç’mot-là vint; essayez de connaître l’origine de l’appel téléphonique, sayîz d’ sawè quî-ce qu’ a tèlèfoné; on ne renie pas ses origines, on n’ rinôye nin sès racènes ; à l’origine, c’était un bois, au c’mincemint, c’èsteûve on bwès ; (loc) à l’origine, au c(o)mincemint, po c’mincî

 

C60

Orion

nm (astron.) le baudrier d’Orion, lès Trwès Rwès

 

C60

orme

nm ôrme ; du bois d’orme, do bwès d’ ôrme

 

C60

ornement

nm (ce qui orne) gârniture (f) ; un ornement de cheminée, one gârniture di tch’minéye ; elle était vêtue sans ornement, èlle èsteûve moussîye sins pont d’ tralalas ; le prêtre était déjà vêtu de ses ornements pour célébrer la messe, li curé èsteûve dèdjà moussî po dîre mèsse

 

C60

orner

[v] (c) atriker, (e) orner, (e) gålioter; v. garnir

 

G100

orner

v (garnir d’ornement) èbèli, gârni, rabiasi ; ils ont magnifiquement orné leur maison, il ont fwârt bin gârni leû maujone, … rabiasi leû maujone ; leur fenêtre était ornée de fleurs, il avin.n mètu dès fleûrs à leû finièsse; leur fenêtre était ornée d’un drapeau, il avin.n mètu on drapia à leû finièsse

 

C60

ornière

[nf] (e) ourbîre, (o) oubîre, (c) wârbêre, (o) routière

 

G100

ornière

nf ôrbêre, wârbêre ; ornière de boue, crolau (m); mettre le pied dans une ornière, mète si pîd dins one wârbêre, le voilà sorti de l’ornière, vo-le-là foû dès broûs

 

C60

orobanche

nf leup (m), seure ièbe

 

C60

orphelin

[nm] (e-c) ôrfulin, (o) ôrfèlin

 

G100

orphelin

, ine adj et n ôrfèlin (-e) (,ôrfulin (-e))

 

C60

orphelinat

nm ôrfèlinat (, ôrfulinat)

 

C60

orteil

[nm] (o-c) aurtia, (o) aurtè, (e) deût d’ pîd, (c) dwèt d’pîd

 

G100

orteil

nm aurtè (, aurtia), dwèt d’ pîd ; pouce, dôye (f) ; (expr) djouwer avou sès-aurtias po fé rîre sès pîds (iron), jouer avec ses orteils pour faire rire ses pieds

 

C60

orthographe

nf ôrtografîye ; l’orthographe wallonne, l’ ôrtografîye walone ; il n’en connaît pas l’orthographe, i n’ sét nin comint-ce qui ça si scrît; c’est l’orthographe correcte, c’ è-st-insi qu’ ça s’ sicrît; il est faible en orthographe, i n’ sét scrîre sins fautes; il est bon en orthographe, i n’ faît wêre di fautes ; c’est une faute d’orthographe, c’ è-st-one faute

 

C60

orthographier

v ôrtografyî, scrîre; il orthographie correctement, i scrît sins fautes ; (s’)  si scrîre; ça s’orthographie avec un k, ça s’ sicrît avou on k

 

C60

orthopédique

adj ôrtopèdike ; il porte un appareil orthopédique, il a on-aparèy à s’ djambe; il porte des chaussures orthopédiques, il a dès solés èsprès.

 

C60

ortie

[nf] (o-c) ôrtîye, (e) oûrtèye, (c) wârtîye

 

G100

ortie

nf ôrtîye (Sombreffe, Gembloux, Basse- Sambre, wârtîye) ; « à quate mètes èn-èri dins lès wârtîyes » (E. Gilliard) ; petite ortie, ôrtîye, crawéye, pitite ôrtîye ; frotter, fouetter au moyen d’orties : ôrtiyî ; action de frotter ou de fouetter avec des orties, ôrtiyadje (m.) ; on pout ôrtiyî lès pouyes po lès fé cover, on peut frotter d’orties la poitrine des poules couveuses qui abandonnent leurs œufs (selon L. Léonard); ortie blanche (lamier blanc), molin (m.), molinia (m.), blanke ôrtîye ; lamier jaune, djane ôrtîye ; ortie puante (épiaire des bois), flaîrante ôrtîye ; ortie dioïque, grande ôrtîye

 

C60

orvet

[nm] (c) colèvrot, (o) coulèvrot, (e) dzi, (o) couloûrdia

 

G100

orvet

nm colèvrot, scorlot

 

C60

os

[nm] (o) ocha, (c) oucha, (e) ohê

 

G100

os

nm oucha ; un os à moelle, on-oucha à l’ môle ; avoir les os qui se gâtent, awè sès-ouchas qui gâtenut ; (expr) co one miète, on rapwârteûve sès-ouchas dins one banse, il s’en est fallu de peu qu’on ne rapportât ses os dans une manne ; i faît l’ tchin po-z-awè dès-ouchas, il fait le chien pour avoir des os, il flatte pour obtenir une récompense ; il î lêrè tchau èt ouchas, il y laissera chair et os, … tout ; i n’ a pus qui l’ pia su sès-ouchas, il n’a plus que la peau sur les os; i nfrè nin dès vîs-ouchas, il ne fera pas de vieux os, il ne vivra pas vieux ; i promèt tchau èt ouchas, il promet viande et os, il promet tout en sachant bien qu’il ne s’exécutera pas ; i tint à sès-ouchas, il tient à ses os, … à la vie ; l’ aîwe vint todi r’qwé sès-ouchas, l’eau vient toujours rechercher ses os, une inondation est toujours suivie d’une autre ; on tchin qu’ n’ èst nin djalous di s’-t-oucha, c’ è-st-one rosse, un chien qui n’est pas jaloux de son os est un mauvais chien, il est normal d’être un peu jaloux de l’être aimé; sès-ouchas lî trawenut s’ pia, ses os lui trouent la peau, il est famélique

 

C60

osciller

v (se mouvoir par oscillations) hoskiner, hossî, (hésiter) balziner

 

C60

oseille

[nf] (e-c) surale, (o) surèle

 

G100

oseille

nf (légume) poraule, surale ; tige de l’oseille, djambon d’ surale; oseille sauvage, sauvadje surale, surale di tch’vau, (argent) caurs (mpl.) ; avoir de l’oseille, awè dès caurs ; (expr) c’ è-st-one vîye surale, c’est une vieille oseille, elle lance facilement des paroles aigres-douces; èvoyî à l’ surale, envoyer à l’oseille, envoyer promener

 

C60

oser

[v] (c) wasu, (e) wèseûr, (o) ôju, ôzwêr

 

G100

oser

v (avoir l’audace) wasu, awè l’ front ; ne pas oser, ni wasu ; il a osé venir chez moi, il a ieû l’ front di v’nu è m’ maujone ; il n’ose pas parler, i n’ wase causer ; vous n’oseriez pas, vos n’ waserîz ; il n’a pas osé, i n’ a wasu ; tu n’oserais pas le faire, vos l’ waserîz fé ; je le pensais sans l’oser dire, djè l’ pinseûve mins dj’ nè l’ waseûve dîre ; il n’aurait pas osé dire le contraire, i n’ aureûve wasu dîre ôtrèmint; oser à nouveau, riwasu ; (expr) c’ è-st-asârdeûs !, c’est osé ! ; il è-st-à nè l’ wasu djonde, il est à n’oser toucher, tel qu’il est, on n’oserait pas le toucher ; il è-st-à n’ wasu couyoner, on n’oserait pas le taquiner; i n’ wase bauyî peû d’ awè swè, il n’ose bâiller, de peur d’avoir soif (et de devoir acheter à boire, il est avare)

 

C60

osier

[nm] (c) wasîre [nf], (e) wèsîre [nf], (c) ôsêre [nf], (o) osiêre [nf]

 

G100

osier

nm osêre (, wasîre, wèsîre) ; un panier d’osier, on pani d’ aurdéye, on panî d’ osêre

 

C60

ossature

nf qui a une grosse ossature, ouchelé (-ye)

 

C60

osselet

nm jeu d’osselets, bètch

 

C60

ossements

nm pl ouchas

 

C60

osseux

, euse adj (qui est propre aux os) maladie osseuse, maladîye dès-ouchas, (dont les os sont saillants) oucheleûs (-e)

 

C60

ossifier

v (endurcir) radeuri

 

C60

ostensiblement

adv il faisait cela ostensiblement, i fieûve ça po qu’ on l’ veûye; il boîte ostensiblement, i n’ saureûve catchî qu’ i bwèstîye

 

C60

ostensoir

nm rimontrance (f), sint-sacrèmint ; (expr) pwârter come li sint-sacrèmint, porter avec précaution

 

C60

ostentatoire

adj il a une attitude ostentatoire, i faît tot po s ‘ mostrer

 

C60

ostéopathe

n ostèyopate

 

C60

otage

nm otâje

 

C60

ôter

[v] (c) rauster, (e) wèster, (o) r’tirer ; v. retirer, enlever

 

G100

ôter

v (enlever de la place qu’il occupe) rissatchî, rauster ; ôter la nappe, rissatchî l’ nape ; (enlever ce qui couvre) ôter son pantalon, rauster s’ culote ; ôter sa casquette, rauster s’ calote, quiter s’ calote ; ôter son pardessus, rissatchî s’ paletot ; (faire disparaître ce qui gêne) ôter les mauvaises herbes, rauyî lès cruwaus ; ôter les taches, rawè lès tatches ; (s’) ôtez-vous de là !, alez-è ôte paut !, rissatchîz vos d’ là !

 

C60

otite

nf mau d’ orèye (m) ; souffrir d’une otite, awè sès-orèyes qui coûrenut

 

C60

Ottignies

npr Okegnî

 

C60

ou

conj ou, ou bin, ou dôbin ; vous buvez de l’eau ou de la bière ?, vos bèvoz d’ I’ aîwe ou bin dè l’ bîre ? ; vous me payez ou je vous le reprends, vos m’ payîz, ou dôbin dj’ vos l’ riprind

 

C60

[adv-pr] (o) èyu, ayu, (c) èwou, (e) wice

 

G100

pron adv èwoù, èwoù-ce qui (, où-ce qui) ; où est-il?, èwoù-ce qu’ il èst ? (, w’è-st-i ?) ; où vas-tu ?, èwoù vas-se ? ; où va-t-il ?, èwoù-ce qu’ i va ? ; où vous voulez, èwoù-(ce) qu(i) vos v’loz ; on retient toujours d’où l’on vient, on r’tind todi d’ èwoù-ce qu’on d’vint ; où allez-vous ?, èwoù ’nn’ alez ? (, woù alez ?, w’ alez ?) ; (expr) faut todi grèter lès djins èwoù-ce qu’ il ont chôpe, il faut toujours gratter les gens où ils ont des démangeaisons

 

C60

ouaille

nf parwèssyin

 

C60

ouate

nf wate ; se mettre de l’ouate dans les oreilles, mète dè l’ wate dins sès-orèyes

 

C60

oubli

nm (action d’oublier) roviadje ; c’est un oubli, djè l’ a rovyî ; le temps apporte l’oubli, avou l’ timps, on rovîye ; je crains d’avoir fait un oubli, dj’ a peû d’ awè royvî one saqwè ;(expr) vos n’ avîz nin mètu vos bèrikes, vous n’aviez pas mis vos lunettes, votre oubli est excusable

 

C60

oublier

[v] (e) roûvî, (o) rouvyî, (c) rov(y)î, (o) roubliyî

 

G100

oublier

v rovyî; j’oublie, dji rovîye ; ils oublient, is rovîyenut ; j’oubliais, dji rovieûve ; nous oubliions, nos rovyin.n ; j’oublierai, dji rovîyerè ; en oubliant, tot roviant ; j’oublie l’heure, dji rovîye l’ eûre (qu’ il èst) ; (expr) dji n’ î a nin d’pus sondjî qu’ à moru, je n’y ai pas pensé davantage qu’à mourir, j’ai complètement oublié ; dji vikereûve co cint-z-ans qui dj’ nè l’ rovîyereûve nin, je vivrais cent ans que je ne pourrais l’oublier ; ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovyî s’ nom, aussi embarrassé (aussi humilié) qu’un âne qui a oublié son nom ; si t’ as mougnî do sindje, ni rovîye nin qu’ dj’ a ralètchî l’ casserole, si tu as mangé du singe, n’oublie pas que j’ai léché la casserole à fond, tu ne m’apprends rien ; (s’) (sens passif) tout s’oublie, gn-a tot qui s’ rovîye, on rovîye tot; cela ne s’oublie pas, ça n’ si rovîye nin, (manquer son lever ou être incontinent) si rovyî

 

C60

oubliettes

(mettre aux) loc lèyî d’ costé

 

C60

oublieux

, euse adj ravis’(f ravisse), rovyis’ (f  rovyisse), qu’ a one mémwêre di lîve

 

C60

ouest

nm coûtchant, djondant ; à l’ouest, au coûtchant ; vent d’ouest, mwaîs vint

 

C60

ouf !

interj ouch (ti) !, ouf (ti) !

 

C60

oui

[adv] (o-c) oyi, (e) awè, (o) wêy, wây, (c) ayi

 

G100

oui

adv â, ayi, oy, oyi ; oui ça !, ayi ça !; oui certes, ayi sûr ! ; bien sûr que oui, ayi, ô vos !, bin sûr qu’ ayi ; oui, da !, ayi, da ! ; oui, je vous le concède, ayi ô ! ; oui, et pourtant, ayi, èt avou ça ; oui eh, toi !, ayi ê, twè ! ; – Etes-vous satisfait ? – Oui et non !, – Èstoz contint ? – À mitan ! / – Oyi èt non !

 

C60

ouï-dire

nm de l’ awè ètindu dîre, … oyu dîre ; j’ai appris par ouï- dire, dj’ a ètindu dîre, dj’ a oyu dîre ; c’est par ouï-dire, que je le sais, djè l’ sé bin d’ l’ awè ètindu dîre

 

C60

ouïe

nf avoir l’ouïe fine, awè dès bonès-orèyes, ètinde clér ; « Lès mouchons s’ cotchèssenut è tchîpelant èt l’ vî Driyin, qui n’ ètind nin portant là si clér, jure sès grands Diès qu’ il a ètindu tchanter l’ coucou do costé d’ Goubièrmont. » (L. Namèche) ; je suis tout ouïe, dji vos choûte

 

C60

ouïe !

interj, ouye !, ouyouyouye !, aye !

 

C60

ouïr

v ôre, oyu ; j’ois, dj’ ô ; nous oyons, nos-oyans ; vous oyez, vos-oyoz ; ils oient, il ôyenut ; j’oyais, dj’ oyeûve ; oyant, oyant ; ouï, oyu

 

C60

ouragan

nm grand vint, ouragan; sauvadje vint (vent sauvage) ; stoûrbion (tourbillon) ; timpète, timpèsse (tempête)

 

C60

ourdir

v (tramer) manigancer

 

C60

ourler

v fé lès oûrlèts, fé lès bondis, fé lès costeures

 

C60

ourlet

nm bondi, bwârd, oûrlèt

 

C60

ours

[nm] oûrs’ [nf]

 

G100

ours

, ourse n oûrse (f) ; ours blanc, blanc oûrs’ ; (expr) il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, i n’ faut nin aprèster l’ loyin d’vant d’ awè l’ via, il ne faut pas apprêter le lien avant d’avoir le veau ; la grande Ourse, li tchaur Pôcèt, li tchaur da Dâvid, li tchaur dès-âmes ; ours en peluche, tintin

 

C60

ourson

nm djon.ne d’ oûrse

 

C60

out

adv iute, oute

 

C60

outarde

nf oûtar (m)

 

C60

outil

[nm] (o-c) osti, (c) ostèye [nf], (e) ustèye [nf]

 

G100

outil

nm ostèye (f) (, osti, èfwèche (f)); des outils d’horloger, dès-ostèyes d’ ôrlodjî; c’est un petit outil pratique, c’ è-st-one aujîye pitite ostèye ; affiler les outils, rûjî lès-ostèyes ; boîte à outils, bwèsse à ostèyes, clabot (m) ; manche d’outil, mantche d’ ostèye ; un outil qui a du jeu (dans le manche), one ostèye qui branle dins l’ mantche ; (loc) one ostèye qu’ a do côp, un outil qui est bien en main ; (expr) i n’ a jamaîs pont câssé d’ mantche d’ ostèye, il n’a jamais cassé de manche d’outil, il n’a jamais pris un outil en main ; on mantche d’ ostèye, on n’ l’ ûse nin, on l’ câsse, un manche d’outil, cela ne s’use pas, cela se casse

 

C60

outillage

nm ostèyerîye (f) ; privé de l’outillage nécessaire, discomôdé (-ye) ; manquer d’outillage, ièsse mau ostèyî ; se monter en outillage, si monter d’ ostèyes, s’ ayèssî

 

C60

outiller

v ayèssî, ostèyî; outiller à nouveau, rayèssî ; priver de l’outillage nécessaire, discomôder ; action de priver…, discomôdadje (m); il est bien outillé, il a tot ç’ qu’ i faut, il è-st-ayèssî ; (expr) gn-a on-ome di Lîdje qui s’ siève di ç’ qu’ il a, à Liège, il y a un homme qui se sert de ce qu’il a (réplique donnée à qqn qui critique la qualité de l’outil qu’on lui présente) ; (s) s’ ayèssî, si monter d’ ostèyes ; s’outiller à peu de frais, s’ ayèssî à bon compte ; (expr) il èst monté corne trêze qui nè l’ sont nin, il est outillé comme treize qui ne le sont pas, il est dénué de tout outil

 

C60

outrage

nm afront ; faire outrage, fé afront

 

C60

outre

[prép] oute, (e) houte, (o-c) iute

 

G100

outre

adv et prép oute, iute ; passer outre, passé oute, … iute ; (loc) outre que, non seûlemint ; outre mesure, trop fwârt ; il est rempli outre mesure, il èst rimpli à stritche ; et en outre, èt avou ça ; d’outre en outre, tot-oute

 

C60

outré

, ée adj (personne) choké (-ye) ; ils ont été outrés, il ont stî chokés

 

C60

Outre-Meuse

npr Djus-d’là (Moûse)

 

C60

outrepasser

v aler au d’là, aler trop lon

 

C60

ouvert

, erte adj douvièt (f douviète) (, d(r)ouviu (f d(r)ouvieuwe)), au laudje; son dossier est toujours ouvert aux Contributions à Charleroi, si dossier èst todi là aus Contribucions à Châlèrwè, ouvert d’esprit, laudje d’ idéyes

 

C60

ouverture

nf (action d’ouvrir) douviadje (m) ; ouverture de la chasse, ouverture; l’ouverture du magasin est à quatorze heures, on douve li botike à deûs-eûres di l’ après-non.ne ; (accès) il y a deux ouvertures, i gn-a deûs-intréyes ; une ouverture dans un mur, on trau dins on meur ; l’ouverture du puits, li gueûye do pus’ ; l’ouverture est étroite, il î faît strwèt po passer

 

C60

ouvrable

adj ovrauve ; les jours ouvrables, lès-ovrauves djoûs

 

C60

ouvrage

[nm] (c) ovradje, (e) ovrèdje (o) ouvrâdje ; v. tâche

 

G100

ouvrage

nm (besogne) bèsogne (f), ovradje (f et m) ; se mettre à l’ouvrage, si mète à l’ ovradje, si mète à l’ bèsogne; être sans ouvrage, ièsse sins bèsogne ; (expr) awè d’ l’ ovradje jusqu’à pa d’zeû s’ tièsse, avoir de l’ouvrage jusque par-dessus la tête; c’ èst dè l’ bèle ovradje, c’est un beau travail ; il in.me bin l’ ovradje faît, il affectionne le travail fini ; li keûr èst bon mins l’ ovradje èst fwârt, le cœur est bon mais l’ouvrage est rude ; li nawe n’ a nin peu d’ l’ ovradje, i s’ coûtche dissus (iron), le paresseux n’a pas peur de l’ouvrage, il se couche dessus ; on r’conè l’ ovrî à l’ ovradje, on reconnaît l’ouvrier à l’ouvrage ; (écrit) lîve

 

C60

ouvragé

, ée adj ovradjî (-ye)

 

C60

ouvrant

nm (d’une fenêtre) batant

 

C60

ouvrant

, ante adj qui douve, qui s’ adouve (, qui drouve) ; c’est un toit ouvrant, c’ è-st-on twèt qui s’ douve, … s’ adouve

 

C60

ouvre-boîte

 nm douve-bwèsses, indjole po douviè lès bwèsses (f)

 

C60

ouvre-bouteille

nm douve-botèyes, indjole po douviè lès botèyes (f)

 

C60

ouvrier

[nm] (e-c) ovrî, (o) ouvrî

 

G100

ouvrier

, ère adj et n ovrî (f ovrêre) ; un ouvrier d’usine, on-ovrî d’ fabrike; mauvais ouvrier, halcotî ; ouvrier de passage, compagnon, rôleû d’ travaus ; la classe ouvrière, lès-ovrîs ; (expr) on r’conèt l’ ovrî à l’ ovradje, on reconnaît l’ouvrier à l’ouvrage.

 

C60

ouvrir

[v] (o-c) drouvi, (e) drovi, (c) douviè ; v. entrouvrir

 

G100

ouvrir

v douviè, adouviè (, douvru, drouvu, drovu) ; j’ouvre, dji douve, dj’ adouve ; nous ouvrons, nos douvians, nos-adouvians ; ils ouvrent, is douvenut ; il ouvrait, i douvieûve ; il ouvrira, i douverè ; qu’il ouvre, qu’ i douve ; qu’il ouvrît, qu’ i douvyiche ; ouvrir la bouche, douviè s’ bouche ; ouvrir l’œil, douviè s’-t-ouy; ouvrir son cœur, disclitchî s’ coûr; ouvrir un magasin, douviè botike; action d’ouvrir, douviadje (m), adouviadje (m) ; entrouvrir, adouviè, fé one craye ; action d’entrouvrir, adouviadje (m) ; ouvrir à plusieurs reprises, radouviè ; action…, radouviadje (m) ; la porte est ouverte, l’ uch èst douvièt (, … douvru), l’ uch è-st- au laudje ; la fenêtre est ouverte, li finièsse èst douviète (, … douvreuwe) ; entrouvrez la porte, s’il vous plaît!, fioz one pitite craye à l’ uch s’ i vos plaît!; ouvrez la porte!, douvioz l’ uch!; ouvrez grand la porte!, tapez l’ uch au laudje ! ; ouvrez la bouche, douvioz vosse bouche ; il faut lui ouvrir la bouche, i lî faut douviè s’ bouche ; (expr) on n’ douve nin s’ bouche pus grande po one minte qui po on vraî, on n’ouvre pas davantage la bouche pour dire un mensonge que pour dire la vérité, (commencer) ouvrir une discussion, ataker; ouvrir un compte, douviè on compte, (brancher) alumer ; ouvrez la radio svp : alumez l’ posse, svp ; mon GSM n’est pas ouvert : mi GSM n’ èst nin alumé ; (s’) si douviè (, si douvru, si drouvu, si dovru) ; s’ouvrir complètement (en parlant d’une porte ou d’une fenêtre) si taper au laudje; s’ouvrir à nouveau, si r’douviè; s’entrouvrir, s’ adouviè

 

C60

ouvroir

nm ovrwè

 

C60

ovaire

nm ovaîre

 

C60

ovale

adj et nm ovale

 

C60

ovation

nf faire une ovation à qqn, fé fièsse à one saquî

 

C60

ovationner

v fé fièsse (à one saquî)

 

C60

oxalis

nm ièbe di coucou (f), pwin d’ coucou, surale di coucou (f), surale di bèrbis (f)

 

C60

oxyde

nm ocside ; _ de cuivre, nm vêrt-di-gris

 

C60

oxygène

nm ocsijin.ne, aîr (f) ; il manquait d’oxygène, i gn-aveûve pont d’ aîr

 

C60

oxygéner

(s’) v s’ ocsijin.ner, prinde l’ aîr ; s’oxygéner les cheveux, fé rablondi sès tch’vias

 

C60

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!