FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

N

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

naufrage

naufraje [-a∫]

 

E0

nauséabond

, onde adj (qui cause des nausées) flaîrant (-e), puwant (-e) ;  (répugnant) disgostant (-e)

 

C60

nauséabond

wake, wape, di(s)gostant, måssî, flêrant

 

E0

nausée

nf avoir la nausée, awè s’ keûr qui lève, awè mau s’ keûr ; rien que d’y penser, j’en ai la nausée, rin qu’ d’ î sondjî, dj’ a m’ keûr qui lève

 

C60

nausée

haussemint d’ coûr ; cela me donne des _, çoula m’ rimonte å gosî ; j’ai des _s, dj’ a må m’ coûr, li coûr mi monte (, mi haussih ou hausséye,  mi potche è gosî), dj’ a l’coûr êwis’ (, fayé, wape, wapis’, wake ; win Ja., Ma.)

 

E0

nausée

avoir des _s, avèr li keûr wape (adj) ; j’ai des _s, ça m’ rimonte, li keûr mi hâsse, dj’ ê l’ keûr qui lîve, dj’ ê mâ l’ keûr (pour : estomac),

 

S0

Nautet

(n de famille) Nautèt

 

S0

nautique

adj sport nautique, coûsse di batias ; ski nautique, ski nautike

 

C60

Navagne

Nêvagne, village

 

E0

naval

, ale adj école navale, scole di naîvieûs ; chantier naval, on chantier qu’on-z-î faît dès batias ; bataille navale, bataye su l’ mér ; jouer au combat naval, djouwer au combat naval

 

C60

naval

, -ale adj naval, -ale ; one bataye navale ; djouwer â combat naval

 

S0

navée

navêye, batelêye

 

E0

navet

[nm] (o-c) navia, (e) navê

 

G100

navet

nm (légume) navia ; (œuvre sans valeur) c’est un navet , ça n’  vaut rin du tout

 

C60

navet

navê (novia Hu.) ; jeunes _s encore tout en tiges, dès djotes (Ma.) ; voy. chou, évider

 

E0

navet

navê (nèvê villages) ; mète on navê dins l’ bouyon ; on n’ gosse nin lès navês dins vosse sope

 

S0

navette

nf (machine à coudre ou métier à tisser) canète, chiproule, navète ; (petit vase à encens) navète, scarbote ; (plante) grin.ne di mouchon ou simaye di mouchon, navète ; (expr) faire la navette, fé l’ vôye ; faire la navette avec un chargement d’eau, fé l’ vôye d’aîwe

 

C60

navette

(de machine à coudre) navète ; li navète èst vûde ; faire la _ (faire l’aller et retour), fé la navète ; dj’ ê djà fêt mwint’ côps la navète di d’ voci à l’ dréve

 

S0

navette 1

_ d’église, navète, (anc.) nåvicule, (plaist) sårlète (Vot.) ; _ de tisserand, de machine à coudre, navète

 

E0

navette 2

(esp de navet) navète ; huile de _,  ôle di navète ou di lampe

 

E0

navière

tére di (ou ås) navês, (anc.) navîre

 

E0

navigable

adj qui lès batias séyenut aler d’ssus

 

C60

navigateur

, trice n naîvieû (-se)

 

C60

navigation

nf navigâcion, naîviadje

 

C60

navigation

nêv(i)èdje (nm) ; voy. batel­lerie

 

E0

naviguer

v aler su l’ aîwe, aler su lès batias, naîvyî ; il n’a pas encore navigué, i n’ a co jamais stî su on batia

 

C60

naviguer

nêvî, aler so l’ êwe (, so mér, so lès batês) ; voy. batelier

 

E0

navire

nm batia

 

C60

navire

voy. bateau

 

E0

navrant

, ante adj à s’ disbautchî, disbautchant (-e) ; c’est navrant de voir cela, c’ èst disbautchant d’veûy ça

 

C60

navré

, ée adj au r’pintant ; il était navré de vous avoir oublié, il èsteûve au r’pintant d’ vos-awè rovyî ; je suis navré, dji m’ èscuse, savoz ! ; dji so-st-au r’pintant

 

C60

navrer

voy. affliger, blesser, déchi­rer, MEURTRIR

 

E0

nazi

, ie adj et n nazi (f nazîye)

 

C60

ne

, n’ adv ni (+ pronom commençant par la lettre l) ; ne… pas, ni … nin; ne… plus, ni … pus’ ; il ne mange pas, i n’ mougne nin; il ne mange plus, i n’ mougne pus ; ne me dites pas cela, ni m’ dijoz nin ça ; il ne faut pas, i n’ faut nin ; cela ne veut rien dire, ça n’ vout rin dîre ; il n’a pas cessé de pleuvoir, i n’ a nin lachî d’ ploûre ; il ne boit ni ne fume, i n’ bwèt nin èt i n’ fume nin ; si je ne me trompe, si dji n’ mi brouye nin ; il n’y a rien, i gn-a rin ; il n’y a personne, i gn-a pèrson.ne ; il n’y en a pas beaucoup, i gn-a wêre ; nous ne le savions pas, nos nè l’ savin.n nin ; (le «ne» explétif est au plus souvent supprimé) j’ai peur qu’il n’arrive, dj’ a peû qu’ il arive ; je ne suis pas plus surpris que vous ne l’êtes, dji n’ so nin pus sbâré qu’ vos l’ èstoz ; ce n’est pas si difficile que je ne pensais, ci n’ èst nin si malaujîy qui dj’ pinseûve, … qui djè l’ pinseûve ; on fait toujours le loup plus gros qu’il n’est, on faît todi l’ leup pus gros qu’ il èst

 

C60

ne

adv ni (nu Ve., St.) ; je ne le crois pas, dji nè l’ creû nin (, dju nu l’… St.) ; je ne vous connais pas, dji n’ vis k’noh ; pour qu’il ne vienne pas, po n’nin qu’ i vègne ; je ne fais que d’arriver, dj’ arive apreume, voy. seule­ment ; on ne voit que des épis, ci n’ èst qu’ ine paute, … qu’ sîrès pautes; on ne voit que de la neige, ci n’ èst qu’ (ine) sîre nîvaye ; il n’y a (ou : on ne voit) que cela (neige, épis, fautes, …), c’ ènn’ èst tot peur (Ja., tot pour St., …) ; voy. NULLEMENT, PAS, TROU

 

E0

ne

adv (pour marquer la négation) ni (nu Ba.) ; dji n’ ê d’ cure di rin fé ; dji n’ ê wâde d’ î aler ; on n’ pout mî ; dji n’ dîro djà ; dji n’ sé quî ; dji n’ sé qwè fé ; dji n’ l’ ê dit à pèrsone ; ça n’ nos cosse rin ; dji n’ pou mâ ; dji n’ a pou rin ; dji n’ î vè gote ; èle n’ è pus quu s’ valèt ; n’ impôrte doû ; n’ impôrte qwè ; empl avec les adv. nin, jamês, pont, pus, wêre, voir ces mots ; combiné avec LE (devant consonne), no l’ (ou nu lu) ; combiné avec IL Y A, IL Y EN A, voir avèr ; combiné avec VOILÀ, voir volà ; ne (explétif facultatif en wallon) : ni : c’ èst pus fwart quu dji (n’) pinso ; dj’ ê payi ça l’ tripe quu ça (n’) valot ; dj’ ê poûr quu ça (n’) toume ; i n’ èst nin pus malin qu’ i (n’) fât ; divant qu’ i n’ arive /  divant qu’ il arive ; qu’ i n’ a r’vache/ qu’ il a r’vache ; NE + LE : enclise devant consonne : no l’ ; dju no l’ crè nin ; i no l’ frè nin ; tchante-lu, si tu no l’ sés nin dîre ; sa mére no l’ vout pus à l’ mâjon (à Bastogne aussi : ni lu ; dju n’ lu crè nin i ; i n’ lu frè nin ; si tu n’ lu sés nin dîre ; sa mére ni l’ vout pus à l’ mâjon) ; … que, ni … quu di ; elle ne fait que pleurer, èle ni fêt quu d’ plorer ; tu n’as qu’à les vendre, tu n’ ès qu’ di lès vinde ; il n’y a que les porcs pour manger ainsi, c’ èst bon lès porcês qui mougnant insi ; il ne fait que des bêtises, i fêt todi totes bièstrîjes ; nous n’irons qu’ avec lui, dji n’ îrans rin qu’ avou lu ; je n’en veux qu’un seul, dji n’ a vou rin qu’ onk ; voir pas

 

S0

, née adj le premier-né, li pus vî ; le dernier-né, li pus djon.ne ; c’est un aveugle-né, il a v’nu au monde aveûle ; part passé je suis né(e) à, dj’ a v’nu au monde à, dj’ a skèpyî à ; celui qui pourrait faire cela n’est pas encore né, li cia qu’ saureûve fé ça n’ vike nin co, … i n’ èst nin co su l’ têre ; (expr) il n’est pas né d’hier, i n’ èst nin tchèyu dè l’ daîrène plouve

 

C60

, -ée né, néye ; seult dans novê-né, mwért-né ; il est né, il a m’nou å monde ; premier-né d’une génisse, primioûle, voy. primipare

 

E0

, née 1 adj  ; il èst né à Bastogne, c’ è-st-on vrê Bastognârd ; i fât sèy né cinsî po p’lèr tèni one cinse ; dji n’ sû nin né do l’ djèrin.ne pleûve ; il èst nez avou la cwafe ; 2 adj et n jeune animal ou enfant né avant terme, de constitution peu robuste, djèté ; c’ èst todi stî on p’tit djèté ome ; on p’tit djèté vê ; c’ è-st-on p’tit djèté, mês i n’ è jamês rin

 

S0

néanmoins

adv, maugré ça, maugré tot, portant ; néanmoins, il est gentil, il èst djinti maugré tot ; et néanmoins, il y est allé, èt portant, il î a stî

 

C60

néanmoins

mågré ça, qwèke ça, portant, nè pus nè mons

 

E0

néanmoins

(en dépit de cela) (suivi d’une pause, indique le scepticisme du locuteur face à ce qui vient d’être dit ou introduit une restriction de sa part) tot quu ; tot quu … i fârè quand min.me quu dj’ î aluche on djoûr ou l’ ôte ; tot quu … tot quu (avec répétition expressive, marque l’hésitation du locuteur à adhérer à ce qui vient d’être dit)

 

S0

néant

nm rin ; et là, c’est le néant, èt vêla, gn-a pus rin ; pour néant, po rin

 

C60

néant

nèyant

 

E0

néant

nèyant

 

S0

 

 

 

 

 

Néau

(= Eupen) Nèyaw (, -åw) (Ve. ; -au Ma.)

 

E0

nec plus ultra

nm ci qu’ i gn-a d’ mia; c’est le nec plus ultra, c’ èst ç’ qu’ i gn-a d’ mia

 

C60

nec plus ultra

c’est le _, c’ èst l’ passerote ; voy. incomparable

 

E0

nec plus ultra

il à choisi le _, il è pris â pus bê â mèyeûr

 

S0

nécessaire

adj il est nécessaire, on ’nn’ a dandjî, on n’ saureûve fé sins ; vous n’êtes plus nécessaire, on n’a pus dandjî d’ vos ; cela n’est plus nécessaire, i gn-a pus dandjî; il n’est pas nécessaire d’y aller, nin dandjî d’ î aler ; il est nécessaire d’en parler, il è faut causer ; il a jugé nécessaire de nous le dire, il a jujé qu’ i nos l’ faleûve dîre ; c’est un mal nécessaire, i faut bin passer pâr là ;    (expr) i gn-a nin d’pus dandjî qui d’ cink reuwes à on tchaur ; il n’y en a pas plus besoin que d’une cinquième roue à un chariot, ce n’est pas nécessaire

 

C60

nécessaire

nm (biens dont on ne peut se passer) il n’a que le nécessaire, i n’a qu’jusse çu qui faut ; (ce qui doit être fait) nous ferons le nécessaire, nos frans ç’ qu’ i faut ; (boîte renfermant les ustensiles indispensables) un nécessaire à ouvrage, one bwèsse à ovradje

 

C60

nécessaire

nècèssêre ; si c’est _, s’ i fåt absolumint ; si c’ è-st-oblidjî ; s m, préparer le _, apontî totes lès-ahèsses ; avoir tout le _, èsse bin monté (, ahèssî, atèlé) ; pourvoir du _ monter, ahèssî, atèler ; priver du _, dihèssî, dimonter (d’ ustèyes, …) ; entreprendre qch sans le _, aler å bwès sins cougnèye ; il craint de manquer du _, il a sogne qui l’tére ni lî mâke

 

E0

nécessaire

se pourvoir du _, si rimonter ; dji nos-ons r’monté en machines

 

S0

nécessairement

adv (par obligation) absolumint, sins manke ; il devait nécessairement y aller, il î d’veûve absolumint aler ; (par voie de conséquence) come di jusse ; et il passait nécessairement par là, èt i passeûve pâr là, come di jusse

 

C60

nécessairement

nècèssêremint, absolu­mint

 

E0

nécessairement

(forcément) nècèssêremint ; i n’ fât nin nècèssêremint choûter tot ç’ qu’ i dit ; i rvinrè nècèssêremint voci

 

S0

nécessité

nf dandjî ; c’est un objet de première nécessité, c’ è-st-one saqwè qu’ on ‘nn’ a fwârt dandjî ; ce n’était pas sans nécessité, i gn-aveûve dandjî ; c’est une nécessité absolue, il î faut absolumint passer ; (loc) j’ai accepté par nécessité, dj’ a bin stî oblidjî d’ dîre ayi ; (expr) nécessité fait loi, là èwoù-ce qu’ i gn-a dès gayes, gn-a rade on baston, là où il y a des noix, il y a vite un bâton

 

C60

nécessité

nècèssité ; voy. besoin

 

E0

nécessité

(besoin) nècèssité ; sèy dins la nècèssité

 

S0

nécessiter

v (impliquer) dimander; cela implique beaucoup de courage, ça d’mande bran.mint do coradje

 

C60

nécessiteux

, euse adj et n pôve, qui n’ a nin d’ qwè viker

 

C60

nécessiteux

voy. besoin, besogneux

 

E0

nécessiteux

, -euse adj et n nècèssiteûs, -eûse

 

S0

nécrologie

nf lisse dès mwârts

 

C60

nécromancien

, ienne n grimancyin (f grimancyin.ne)

 

C60

nécromancien

groumancyin (anc. grimåchin) ; voy. sorcier

 

E0

nécropole

nècropole

G0

nécrosé

il est _, il a do l’ mwate tchâr ; il a do l’ mwate tchâr  dizos lès brès (Te.)

 

S0

nectaire

sucète (nf)

 

E0

nectarine

nf nèctarine

 

C60

néerlandais

, aise adj (de Hollande) holandès (-e) ; (langue) il parle le néerlandais, i cause (li) néèrlandès (, (li) flamind) ; « Por li, li flamind n’ èsteûve nin l’ flamind, mins l’ néèrlandès. (J. Houziaux) ; essayer de parler le néerlandais, flamindjî

 

C60

néerlandais

le _, li flamind ; voy. BARAGOUINER, ainsi que HOLLANDAIS

 

E0

nef

nf (d’une église) nef centrale, néf, asante, asinte ; « Li p’tite porcèssion rid’chindeûve li grande néf . » (J. Houziaux) ; nef latérale, acosté (m), costé (m)

 

C60

nef

_ d’église, nåve (nê- ; nâ- St.)

 

E0

nef

(d’église) nèf ; la nef centrale (dans l’église), la grande nèf, la grande alée (dins l’ èglîje) ; lès p’tites nèfs

 

S0

néfaste

adj mwaîs (f mwaîje) ; c’est une année néfaste, c’ è-st-one mwaîje anéye ; néfaste à, mwaîs po ; il a une influence néfaste sur son frère, c’ è-st-on mwaîs ègzimpe po s’ frére

 

C60

néfaste

jour _, måva djoû, djoû d’ måleûr

 

E0

Neffe

(village de la commune de Bastogne) Nèfe ; li tchèstê d’ Nèfe ; surnom des habitants : lès fènèsses

S0

nèfle

[nf] (e) mèsse, (c) mèspe, (o) nèsse

 

G100

nèfle

nf mèspe ; (expr) avou l’ timps èt do strin, lès mèspes meûrichenut , avec le temps et de la paille, les nèfles mûrissent, avec le temps et les protections…

 

C60

nèfle

mèsse (mèpse Ma. ; mèche Ve., Fl. ), pome di mèsplî (Vo), peûre du mèsplî (Lig.)

 

E0

néflier

nm mèsplî ; des feuilles de néflier, dès fouyes di mèsplî

 

C60

néflier

mèsplî

 

E0

néflier

mèspli 

 

S0

 

négatif

, ive adj il a reçu une réponse négative, on lî a rèspondu qu’ non ; il m’a fait un signe de tête négatif, i m’ a faît non avou s’ tièsse ; nf  il a répondu par la négative, il a rèspondu qu’ non ;  dans la négative, si c’ èst non, s’ i n vout nin, s’ is n’volenut nin, s’ èles ni volenut nin

 

C60

négatif

nègatif

G0

négatif

, -ive adj nègatif, -ive ; n (cliché photographique) négatif

 

S0

négation

nègâcion

G0

négativement

adv répondez-lui négativement, rèspondoz-lî qu’ non

 

C60

négativement

nègativemint ; rèsponde nègativemint

 

S0

négligé

, ée adj c’est une personne négligée, c’ è-st-on(e) sins-alûre; son intérieur est négligé, si maujone n’ èst nin bin t’neuwe ; èle n’a nin sogne di s’ maujone ; un rhume négligé, on reûme qu’ on n’ sogne nin ; (expr) à la dji vou dji n’pou, à pôrte-mantau, à l’ aurlicote, dans une tenue négligée.

 

C60

négligé

nm néglijé (èsse en n.)

 

E0

négligé

adj qui est _(e) dans sa mise adj dishâmonè, -êye (Te.) [dér de hâmon, poignée (d’étoupe, d’épines), rattaché au néerl. halm, tige] ; n un personnage très _ dans sa mise, on pouyeûs tchin

 

S0

négligeable

adj qui n’ è vaut nin lès pwin.nes, nin grand tchôse

 

C60

négligemment

adv il a répondu négligemment, il a rèspondu sins d’djà sondjî à ç’ qu’ i d’djeûve ; il est habillé négligemment, il èst moussî à l’ aurlicote, … à pôrte-mantau ; il a fait son travail négligemment, il a travayî come po s’ foute,… come dji n’  vou dji m’ fou

 

C60

négligemment

néglidjen.mint ; voy. GROSSIÈREMENT

 

E0

négligence

nf c’est à cause d’une négligence qu’il y a eu un incendie, c’ èst pace qu’ is n’ avin.n nin pris sogne di (distinde lès tchandelés, sèrer l’ cwisiniére….) qu’ il ont ieû l’ feu

 

C60

négligence

néglidjince

 

E0

négligence

nèglijence (nèglidjence As., No., Te.) ; c’ èst do l’ nèglijence du sa pârt

 

S0

négligent

, ente adj vous êtes négligent dans votre travail, vos n’ purdoz nin sogne assez di vosse bèsogne, i gn-a brâmint à r’dîre su vosse bèsogne, vosse bèsogne a stî faîte à l’ varade,… à la dji n’ vou dji n’ pou

 

C60

négligent

, -e néglidjint, -e ; femme _e, on waltrou, ine trifogne

 

E0

négligent

, -ente adj et n nèglijent, -ente (nèglidjent, -ente As., No., Te.) ; femme _e, peu soignée, tautiche

 

S0

négligent, e

[adj] nèglidjent, e

 

G100

négliger

v (ne pas avoir soin de) il néglige sa santé, i n’ a nin sogne di li, i n’ prind nin sogne di li; il néglige ses enfants, i n’ prind nin sogne di sès-èfants ; (ne pas tenir compte de) ce n’est pas à négliger, ça è vaut lès pwin.nes ; il a négligé mon avis, i n’ a nin t’nu compte di ç’ qui dj’ lî aveûve dit ; (saisir l’occasion) il a négligé l’occasion, i n’ a nin profité d’ l’ ocâsion ; il ne néglige rien pour me faire plaisir, i faît tot po m’ fé plaîji

 

C60

négliger

néglidjî, forzoûmer, lèyî d’ fé … ; (houill) lèyî s’ nokète ; _ son travail, ènnè r’lèyî bran.mint ; se _ (tomber dans la paresse), si taper à l’ loubraye ; d’une femme qui se néglige, ile ravise Tritchou (Ve.) ; voy. oublier

 

E0

négliger

vt (ne pas prendre soin de) nèglidji ; t’ ès nèglidji çuste ovrèdje-là ; se _  (ne pas prendre soin de soi), si nèglidji ; i s’ nèglidje brâmint dupûs qu’ sa fème èst mwate

 

S0

négoce

nm comêrce

 

C60

négoce

négôce, comèrce ; trafik, -ikèdje ; (anc.) handèle (nf)

 

E0

négoce

nègoce ; il èst dins l’ nègoce

 

S0

négociant

, ante n botikî (f botikerèsse), mârtchand (-e)

 

C60

négociant

, -ante n nègociant, -ante ; on nègociant en grins

 

S0

négociateur

, trice n il a été désigné comme négociateur, il a stî mètu po-z-arindjî lès bidons

 

C60

négociation

nf arindjadje (m), arindjemint (m)

 

C60

négociation

nègociyâcion

 

S0

négocier

v arindjî, èmantchî ; je vais négocier l’achat de votre maison, dji va sayî d ‘arindjî lès bidons po qu’ vos-eûchoche vosse maujone au mèyeû pris, dji m’ va fé po qu’ vos-eûchoche…

 

C60

négocier

, -able, -ation, -ant, -e, -ateur, -atrice négôcî, èmantchî in-arindjemint ; négôci(y)åbe, -åve; -ci(y)åcion ; ci(y)èdje (nm) ; -ci(y)ant, -e ; –ci(y)eû, -eûse

 

E0

négocier

vt nègocyi ; il ont nègocyi ça intèr zèls deûs

 

S0

nègre

, négresse n nêgue (f nêgrèsse)

 

C60

nègre

nêgue, neûr nêgue, (anc.) môriåne ; on ne peut blanchir un _, on n’ såreût fé son.ner (saigner) ‘ne pîre ou avu dè l’ clére êwe foû d’ ine catche

 

E0

nègre

, négresse n nêgue (, nêgrèsse), nwar diâle, nwar démon ; il è marié one nêgrèsse ; travayi come on nêgue ; on n’ sârot nin blanki on nêgue

 

S0

négresse

négrèsse

 

E0

négus

(souverain éthiopien) négus’

 

S0

neige

[nf] (o-c) nîve, (e-c) nîvaye

 

G100

neige

nf nîve, nîvaye ; flocon, flotchîye (f) ; flocon ténu, payète (f) ; paquet de neige qui reste accroché à la chaussure, placârd di nîve ; banc de neige, banc d’nîve ; congère, consîye (f) ; faire des boules de neige, fé dès boles di nîve ; tracer des chemins dans la neige, fé dès vôyes è l’ nîve ; faire des bonshommes de neige, fé dès bolomes di nîve ; blanc comme neige, blanc come dè l’ nîve ; (expr) ci n’ èst jamaîs avri s’ i n’ a nîvé plin on corti, ce n’est jamais avril s’il n’y a eu de la neige plein un jardin; dè l’ nîve di fèvri, c’ èst d’ l’ aîwe dins on pani , de la neige en février c’est de l’eau dans un panier, … ça ne laisse pas de trace ; i gn-a pont d’si bia mwès d’ avri qu’ i gn-eûche dè l’ nîve dins lès cortis , il n’est si bel avril qu’il n’y ait de la neige dans les jardins ; li nîve qu’ èst todi là è ratind d’ l’ ôte, la neige qui est toujours là en attend de l’autre ; nîve su broûs, dè l’ djaléye divant trwès djoûs , de la neige après de la pluie annonce de la gelée dans les trois jours suivants; nîve su l’ djon.ne sèmadje, min.me sèrvice qu’ one bone tchôde pèlisse, neige sur jeune semis rend le même service qu’une bonne chaude pelisse ; quand l’ solia mougne li nîve, i l’ rinaude, quand le soleil mange la neige, il la vomit ; (loc) monter les œufs en neige, bate lès blancs d’ ous jusqu’à lès sawè côper avou on coutia

 

C60

neige

nîvaye, nîve (Be., Mar., Han.), (ard); îvièr (St., Ma. ; iviér Ja.) (nf) (m au sens d’hiver) ; voy. boulet, COUCHE, FLOCON, FRAYER, LANCER ; amas de _ sous le talon, voy. amas ; _ accu­mulée par le vent dans les creux, sur les talus, …, hopê d’ nîvaye, banc d’ nîve (Cr.), huréye di nîve Cou.), hougne d’ îvièr (Bo.), consîre (Ju., Tr., Es., Str., Sp., ard ; qqf conselîre St. ; consîye di nîve Be., Mar. ; consîdje d’ îvièr Vil.), soflèdje (Sto.), rabîyetèdje (Ho.), wîlèdje ; le vent fait tourbillonner la _, i rabîyetêye (Ho.), i nîvaliêye (Gl.) ; la _, chassée par le vent, s’introduit sous la porte, ou par les fentes du grenier, …, i wîlêye (Ju., Tr. )

 

E0

neige

îvièr (ivér Fa.; ivièr Co., Ho., Va.) (nf), nèdje (Be., Ju.); on tas d’ îvièr (comp. cronzîre) ; on boulèt (ou on sokê) d’ îvièr ; on bonome d’ îvièr ; i toume di l’ îvièr ; déblayer la _, taper l’ îvièr ; i gn-avot brâmint d’ îvièr çuste anée-ci ; la _ fond, l’ îvièr chite ; i gn-è jamês si bê mwès d’ avri qu’ i gn-è d’ l’ îvièr plin l’ corti ; dès bagues blankes come di l’ îvièr ; i gn-è l’ fornê qui hoûle, c’ èst signe d’ l’ îvièr ; c’ èst nin pace qu’ i gn-è d’ l’ îvièr su la tchminêye qu’ i gn-è pus pont d’ feû à l’ mâjon ; le sol est encombré d’une couche de _ fondante, i fêt brichelant ; vi avoir les chaussures (ou les sabots (cheval)) qui se chargent de petits blocs de _ durcie, sokeler ; lès tch’vaus sokelant ; (observation de la météorologie pop. à propos de la _ qui subsiste au fond des fossés ou dans des endroits exposés au froid ce qui laisse présager d’autres chutes de _) èlle a rawâr di l’ ôte (litt. « elle en attend de l’autre » _)

 

S0

neigeotter

nîveter, flimeter, flotcheter, miyeter (mî-), payeter

 

E0

neiger

[v] nîver, (o) tchér d’ èl nîve

 

G100

neiger

v nîver; neigeoter, nîveter, nîveloter ; action de neigeoter, nîvetadje, nivelotadje ; neiger sous forme de mies, mîyeter ; neiger en paillettes, payeter; neiger en flocons épars, flotcheter ; neiger à gros flocons, flotchî ; (expr) il a v’lu come po nîver, on aurait dit qu’il allait neiger ; quand i nîve divant l’ Tossint, l’ iviêr s’ a fordjèté , quand il neige avant la Toussaint, l’hiver a avorté

 

C60

neiger

nîver

 

E0

neiger

v impersonnel niver ; i nive dupûs l’ matin (ou i toume du l’ îvièr dupûs l’ matin) ; quand i nive su do l’ bôsse, c’ èst do l’ djalêye dins lès trwas djoûrs ; quand i nive su lès fouyes, l’ îvièr avorte [du lat *nivere, neiger]

 

S0

neigeux

le temps est _, li timps è-st-à l’ nîvaye, i vout nîver, (ard) i gn-a d’ l’ îvièr o l’ êr

 

E0

Nelly

Nèlli ; (diminutif) Lili

 

S0

 

nenni

adv nèni

 

C60

nenni

nèni ; voy. non

 

E0

nénufar

botèye-d’-êwe

 

E0

nénuphar

nm faux nénuphar, bat-l’-bûre (f)

 

C60

néologisme

nm (mot nouveau) noû mot, novia mot

 

C60

néologisme

novê mot, noû mot

 

E0

néon

nm nèyon

 

C60

néonazi

néyonazi

G0

néonazisme

nèyonazisme

G0

néophyte

adj et n novia (f novèle)

 

C60

népalais

nèpalès

G0

nèpe

(insecte) trawe-pîd (nm) ; voy. dytique

 

E0

népète

nf (nepeta) ièbe di tchèt

 

C60

nerf

[nm] (o-c) niêr, (e) niér

 

G100

nerf

nm niêr ; avoir du nerf, avoir de la force, awè do niêr ; être sur les nerfs, ièsse su sès niêrs ; vivre sur les nerfs, viker su sès niêrs ; crise de nerfs, atake ; taper sur les nerfs, bourer lès bèdéyes ; (expr) l’argent est le nerf de la guerre, sins caurs, c’ è-st-on laîd sint (, sans argent est un laid saint)

 

C60

nerf

niér (, gnér) ; petit _, gnèrê ; voy. cartilage, muscle

 

E0

nerf

gnèr ; il a les _s fragiles, il èst pris dès gnèrs ; une crise de _s, one atake di gnèrs ; un _ de boeuf (faisant office de matraque), on gnèr di boû ; il me met les _s en boule, i m’ fêt bouler ; vt rendre du _ (, de la vitalité), ragnèrvè (Te.) ; ragnèrvè li tch’vau (avou l’ baston) ; one pètite gote, ça ragnèrvèye !

 

S0

nerprun

nm brokèt

 

C60

nerprun

voy. bourdaine

 

E0

nerprun

nwar bwès (litt. « du bois noir ») (dont les branches sont utilisées  dans la confection des pièges à grives)

 

S0

 

nerveux

, euse adj (excité) il est très nerveux, ci n’ èst qu’ on niêr ; il est hyper nerveux, il est tinkî à blame ; (qui ne tient pas en place) sins nisse

 

C60

nerveux

, -euse gnèrveûs, -e ; il est solide et _, c’ èst tot gnér di s’ cwérp ; maladie nerveuse, maladèye di gnérs ; être (trop) _, voy. AGITER, IMPATIENT

 

E0

nerveux

, -euse adj et n (agité, -ée) nèrveûs, -eûse ; on nèrveûs bokèt ;  être _ (tourmenté), mochyi ; i mochîe, ca i n’ è nin avou sa pârt

 

S0

nervosité

nf lès niêrs (m pl) ; il est dans un état de grande nervosité, il èst su sès niêrs, i n’ èst nin à prinde avou dès picètes ; la nervosité des gens ne m’étonne pas, ça n’ mi sbâre nin qu’ lès djins fuchenuche su leûs niêrs

 

C60

nervure

nf rôye

 

C60

nervure

gnèrveûre

 

E0

nervure

(d’une feuille) nèrvure ; lès nèrvures do l’ fouye ; (petit pli décoratif) fé dès nèrvures su lès mantches d’ one cote

 

S0

Nessonvaux

Nèssonvå, village

 

E0

n’est-ce pas

voy. être

 

E0

n’est-ce pas ?

[loc] (o) èn’do ?, èno ?, (c) èn’don ?, don ?, (e) èdon ?

 

G100

n’est-ce pas!

interj dau !, don!, dwê!, èn’don !, in, twè!, (fam) n(è)don ! ; non, n’est-ce pas !, non, ê, twè ! ; n’est-ce pas?, èn’don ?

 

C60

net

, nette adj (propre) nèt’ (f nète) ; (expr) fé plat nèt’, faire plat net, vider le plat ; nète come one grintche, propre comme une griotte ; (clair) j’aime les situations nettes, dj’ in.me bin ç’ qu’ èst clér ; c’est déjà plus net, on-z-î vèt d’djà pus clér ; il y a une nette différence, i gn-a one fameûse difèrince ; (expr) en avoir le coeur net, è ièsse sûr ; je veux en avoir le cœur net, dj’ è vou ièsse sûr ; avoir la conscience nette, ièsse drwèt dins sès botes, ni pont awè d’ rôyes dissu sès cwanes ; se faire une idée nette, veûy clér

 

C60

net

adv nèt’ ; couper net, côper nèt’; refuser net, rifuser nèt’ ; il a été tué net, il a stî touwé su l’ côp ; nous lui avons parlé net, nos lî avans causé franchemint ; (loc) clair et net !, nèt’ come busète ! ; (expr) awè l’ alin.ne côpéye nèt’, avoir l’haleine coupée net

 

C60

net

, nette nèt, -e, voy. propre ; il faut faire plat _, i n’ fåt nin lèyî l’ avon.ne è batch ; adv il s’est tué _ ; i s’ a touwé nèt’ (, so l’ côp, dè côp, d’ on côp, so plèce, reûd mwért, freûd mwért, hêyenète (St., Ma.) ; [parler, dire] tout _, tot nèt’, tot crou, tot plat, nètemint, nèt’come pinète, plat’ kisak (, plakèzak, plate casake), voy. crument, détour

 

E0

net

, nette 1 adj (propre) nèt’, nète (qqf nèt) ; tu mètrès dès nètes-afêres ; (qui ne prête à aucune ambiguïté) nèt’, nète ; c’ èst clér èt nèt’ ! (on ajoute parfois : come do djus d’ chike ou come do bouyon d’ tripe) ; dji ‘nn’ ârê l’ keûr nèt ; (dont on à déduit tout élément étranger) nèt’, nète ; li bènèfice nèt’ ; li pwads nèt (opp. à pwads brut’ ; adv (tout d’un coup) nèt’ ; il è stî touwé nèt’ ; (sans ambiguïté) nèt’ ; i m’ l’ è dit tot nèt’ ; mettre au _, mète â nèt ; 2 adv tout _ (sans ambages), plat’cazak (Te.) ; djo l’zî ê dit plat’cazak çou qu’ dji pinséve [de l’all. platt gesagt, dit platement, dont l’altération est liée à l’interprétation de ce mot en < plate casake >] ; cela a été coupé _, ça è stî côpé coûrt

 

S0

nettement

adv clér èt nèt’

 

C60

nettement

nètemint, voy. net

 

E0

nettement

(clairement) nètemint ; i m’ l’ è dit tot nètemint

 

S0

netteté

nètisté, prôprèté

 

E0

Nettine

npr Nètène

 

C60

nettoyage

nm rinètiadje (, riniètadje) ; effectuer le nettoyage hebdomadaire, fé s’ sèmedi ; effectuer un nettoyage rapide, fé l’ pus gros

 

C60

nettoyage

(ri)nètièdje (ordt -tèdje), nètihèdje (St.)

 

E0

nettoyage

nètwayaje, rinètièdje ; fé l’ grand nètwayaje â prétimps ; dji ‘nn’ ons fêt onk di r’nètièdje là-d’dins ! ; faire le _ hebdomadaire de la maison, fé s’ sèmedi ; j’ai déjà fait le _ du samedi, dj’ ê djà fêt l’ sèmedi ; elle fait le _ chez les sœurs, èle rinètîe amon lès seûrs ; (se dit pour « excuser » un nettoyage rapide, lorsqu’on n’est pas passé dans les coins) si lès cwanes ni v’nant nin â mîtan, qu’ èles dimorinche là ;

 

S0

nettoyer

[v] (e-c) r(i)nètî, (o) r’nètyî, (o-c) rassonrer

 

G100

nettoyer

v (laver pour la première fois) nètyî (, nètyî), lâver; (ensuite) richurer, rinètyî (, riniètî), rilâver; nettoyer le trottoir, rinètyî l’ pavéye ; nettoyer à fond, rawè ; je n’ai pas pu le nettoyer à fond, dji n’ l’ a seû rawè ; nettoyer avec soin, rassonrer ; nettoyer avec un torchon, riloketer ; nettoyer l’étable, djèter (li stauve) ; (vider, lessiver) rassonrer; « I n’a pus ieû qu’ dès rames èt dès opes què l’ flachint. Rassonré, on-ome. » (A. Laloux) ; (se) si rassonrer, si richurer, si r’lâver, si r’nètyî, si  lâver; ça se nettoie facilement, ça s’ richure aujîyemint, c’ è-st- aujîy po l’ richurer

 

C60

nettoyer

(ri)nètî (-i St., -yi Ra., -yer Li.) ; _ au savon, savener (, samener) ; _ en frottant, hurer, rihurer ; _ avec une éponge, spondjî ; _ à fond le linge, vûdî l’ bouwêye, voy. lessive, -er ; _ du linge bien nettoyé, ine clére bouwêye ; _ à fond le ménage, rèboliner ; _ son ménage le samedi, fé s’ sèmedi ; _ la vaisselle, rilaver ou fé lès hièles ; _ le four, voy. écouvillonner ; _ l’étable, djèter lès bièsses ou simplement djèter, hièrtchî (Gl.), sètchî foû (Ber.) ; _ les fossés, vûdî, rilèver lès fossés (, horês, bîs) ; _ le tronc scié en enlevant les bavures (t de scieur de long), parer l’ bwès ; elle nettoie [la cuisine], èle lave (, léve, nète ou nètèye) (nètih St., rignète Du.) ; voy. balayer, essuyer, laver, PARER, RAMONER, TAILLER

 

E0

nettoyer

 

 

je n’ai pas pu mieux nettoyer cela, dji n’ ê nin p’lou avèr ça pus prôpe

 

S0

 

 

nettoyer

vt (rendre propre) nètyi ; nètyi la cûjine ; _ la chambre, fé la tchambe ; nètyi sès solés ; nètyi (ou handeler) lès porcês ; _ le poulailler, nètyi lès poyes ; _ l’étable des vaches, râveler li stâve (ou râveler lès vatches) ;

_ l’étable des vaches, l’écurie des porcs, handeler lès vatches, lès porcês ;

_ les sapins (débarrasser les (jeunes) sapins des herbes et des plantes qui gênent leur développement), nètyi lès sapins ; si nètyi lès pîds ; si nètyi lès-ongues ; (débarrasser (un lieu) de son contenu) nètyi ; le champ de foin a été rapidement nettoyé (débarrassé de son foin), li bokèt d’ foûre è stî vite nètyi ; (faire perdre (à qqn) une grosse somme d’ argent, le ruiner) nètyi ; (en frottant) (essuyer) richoûrbi ; richoûrbi lès chèles ; richourbi la tâve ; (remettre en état) ravèr ; li lacê è cût voye, dj’ ârê co do mâ d’ ravèr ma casserole ; _ de fond en comble, passè à l’ baguète (Te.) ; li mohon a stî passêye à l’ baguète ;

(une nouvelle fois) rinètyi ; rinètyi la cûjine ; _ le foyer, rinètyi l’ feû ; rinètyi d’ fond-en combe ; one boune douche, ça r’nètîe tot l’ cwarp ; se _, si rinètyi ; dji va m’ rinètyi ; _ de nouveau (à l’ aide du hawê) riquaweter ; dj’ ê r’quaweté lès crompîres ; personne qui nettoie, rinètieû, -eûse ; èlle astot r’nètieûse amon lès Fréres [plus usité que nètieû, -eûse] ; elle nettoie sans cesse, èlle è todi la loke à l’ mwin

 

S0

nettoyeur

, euse n rilâveu (-se) ; nettoyeur de vitres, rilaveû d’ câraus

 

C60

nettoyeur

, -euse (ri)nètieû (, -teû), -eûse, -trèsse

 

E0

nettoyeur

, -euse n (personne qui nettoie), nètieû, -eûse (syn plus usité: rinètieû, -eûse)

 

S0

neuf

[adj] noûf, (o) neuf

 

G100

neuf

adj num (règle générale) noûf ( prononcé /-v/ + « ans » et « eûres ») ; neuf cents, noûf cints ; il y en a neuf, gn-a noûf; compter jusqu’à neuf, compter jusqu’à noûf; le neuf juin, li noûf di jun ; il est neuf heures, il èst noûf eûres ; il a neuf ans, il a noûf ans ; neuf enfants, noûf èfants ; neuf armoires, noûf ârmwêres ; neuf hommes, noûf omes

 

C60

neuf

, neuve adj noû (f noûve) ; un costume neuf, on noû costume ; une robe neuve, on noû foûrau ; il est tout neuf, il èst fin noû ; flambant neuf, pètant noû ; il n’y a rien de neuf, i gn-a rin d’ noû ; Louvain la Neuve, (Li) Noû Lovin (m) ; nm je ne vends que du neuf, dji n’ vind qu’ do noû; faire du neuf avec du vieux, fé do noû avou do vî ; remettre à neuf, rimète à noû ; (expr) i s’ sint come on noû , il se sent comme un neuf, il se sent guéri ; li chance frè quékefîye dès bias-ouys à dès noûvès potches, la chance fera peut-être les beaux yeux à des poches neuves, mon nouveau costume me portera peut-être chance

 

C60

neuf 1

(nom de nombre) noûf ; _ heures (ans, enfants ), noûv eûres (, ans, èfants ; le _ mars, li noûf di mås’

 

E0

neuf 1

, neuve adj noû, noûve (concurrencé par novê dans les énoncés qui suivent) ; on bê noû camion ; one noûve cote ; dès noûs solés ; (noû forme unique dans les énoncés qui suivent) mi paletot èst come noû ; me voilà habillé de _, vo-me-là tot noû ; rimète à noû ; n il y a du neuf (se dit partic. pour annoncer une naissance), gn-è do novê ; vt remettre à _, ranoveler ;  i fârè ranoveler la façâde ; avou ç’ coleûr-là, c’ èst tot ranovelé 

 

S0

neuf 2

, neuve noû, noûve, voy. nouveau ; tout battant ou flambant _, tot batant (, hîyetant, pètant) noû ; quoi de _?, qui n-a-t‘-i d’ novê ? ; comme à l’ordinaire, rien de _, rin d’ novê (on ajoute plaist : ni d’ nos vatches), todi vî sistin.me èt vî djeû, ou todi l’ vî djeû

 

E0

neuf 2

adj numéral noûf ; il ont noûf afants ; noûf côps su dîj, il è rêson ; noûf va se prononcer [nuv] au contact d’une consonne sonore et parfois devant voyelle : il èst noûv eûres èt d’mèy ; on bay du noûf ans ; il astint a noûf omes ; les _ autres, lès noûf-z-ôtes ; renverser les _ quilles en un seul lancer, fé lès noûf ; dimwin, dji s’rans l’ noûf ; (au jeu de cartes) li noûf di keûr ; groupe d’environ _ unités, noûvin.ne ; dins one noûvin.ne di mwès, i s’rè là ; se saouler durant _ jours, fé la noûvin.ne ; c’ è-st-on f’seû d’ noûvin.nes

 

S0

neuf, ve

[adj] noû, ve, (o) nieu, ve

 

G100

Neufchâteau

npr Lu Tchèstê

 

C60

Neufchâteau

(en Ardenne) Noû-Tchèstê ; pour Aubin-Neufchâteau (prov de Liège), on dit ordt Åbin

 

E0

Neufchâteau

(ville de la province de luxembourg) Neûchatau (à Bastogne ; appellation normale : Li Tchèstê) ; aler â Tchèstê ; lès djins d’ â Tchèstê ; la route du Neûchatau ; (gentilé) lès Tchèstrolès, -èses

 

S0

neurobiologie

neûrobiolojîye

G0

neurobiologique

neûrobiolojike

G0

neurochirurgie

neûrochirurjîye

G0

neurochirurgien

neûrochirurjyin

G0

neurochirurgique

neûrochirurjike

G0

neuropsychiatre

neûropsikiâte

G0

neuropsychiatrie

neûropsikiatrîye

G0

neuropsychiatrique

neûropsikiatrike

G0

neuropsychologie

neûropsicolojîye

G0

neuropsychologique

neûropsicolojike

G0

neutraliser

v le mal a été neutralisé, li mau a stî arèté

 

C60

neutraliser

il faut _ ses efforts, i fåt cori so s’ djeû

 

E0

neutraliser

vt neûtrâliser

 

S0

neutralité

neûtrâlité

 

S0

neutre

adj neûte ; il veut rester neutre, i n’ vout nin prinde pârti ; une couleur neutre, one coleûr qui n’ crîye nin

 

C60

neutre

, neutralité neûte, neûtrålité

 

E0

neutre

(qui est dans l’état de neutralité) neûte ; la Bèljike astot neûte divant la guère ; dji sû neûte dins ç’te afêre-là

 

S0

neutron

neûtron

G0

neuvaine

nf noûvin.ne ; faire une neuvaine, fé one noûvin.ne

 

C60

neuvaine

(réunion de neuf unités) noûvin.ne ; (exercice de piété) noûvin.ne

 

E0

neuvaine

(de prières) noûvin.ne ; fé one noûvin.ne amon lès concèpsionisses

 

S0

Neuvice

(rue de Liège) è Noûvice, (vulgt) li rowe d’ ôr ; de même è Noûvice, à Montegnée

 

E0

neuvième

adj noûvyin.me

 

C60

neuvième

, -ement noûvin.me, -emint

 

E0

neuvième

adj noûvime

 

S0

neuvièmement

noûvimemint

 

S0

Neuville

(à l’) Noûve-Vèye, Noûvèye, villages

 

E0

Neuville

(n de famille) Neûvile

 

S0

 

 

Neuville-le-Chaudron

npr Neuvile.

 

C60

neveu

, nièce n nèveû (f nèveûse) ; ma nièce ne vient plus à la maison, mi nèveûse ni vint pus è m’ maujone

 

C60

neveu

nèveû

 

E0

neveu

, nièce n nèveû, nèveûse ; dj’ ê cink nèveûs èt trwas nèveûses

 

S0

neveu, nièce

[n] nèveû, se

 

G100

névralgie

nf lancemints (m pl), rumatisses (m pl)

 

C60

névralgie

må d’ niér

 

E0

névrosé

, ée adj c’est un névrosé, i n’ èst pus d’ assène

 

C60

new wave

new wave

G0

new-look

adj et n à l’ novèle môde

 

C60

newton

newton

G0

Ney

(n de famille) Nèy

 

S0

nez

[nm] nez, (e-c) narène [nf]

 

G100

nez

nm nez ; le bout du nez , li d’bout do nez ; cartilage du nez, pègnon ; faux nez, faus nez ; un petit nez en trompette, on p’tit nez qui r’crole, on p’tit à stritchète, on p’tit nez à r’broutchète ; orifice du nez, trau d’ nez, narène (f) ; parler du nez, causer do nez ; nasiller, gnoufeter ; il m’a refermé la porte au nez, il a r’clapé l’ uch à m’ nez ; privé de nez, snasé (-ye) ; (loc) avoir la goutte au nez, awè s’ nez qui coûrt; avoir le nez bouché,  awè s’ nez stopé ; à vue de nez, à l’ urlûre ; nez à nez , baube à baube, broke à broke, buk à buk ; faire de son nez, fé di s’ narène, fé di s’ ian’; « Aujîy di v’lu fé di s’ narène quand on n’ sét nin l’ souweû d’ on franc. » (G. Smal) ; mettre son nez dans, èrer s’ nez dins ; pendre au nez, pinde au nez ; saigner du nez, son.ner pau nez ; (expr) avou li, on n’ a nin l’ timps d’ grèter è s’ nez, avec lui, on n’a pas le temps de se curer le nez , … il faut que cela aille vite ; awè l’ nez fin , avoir le nez fin ; awè on nez come one cawoûte, … come one fréje, avoir le nez comme une courge, … comme une fraise  avoir un gros nez rouge ; awè on nez come on pakèt d’ toubak, avoir le nez comme un paquet de tabac , avoir le nez épaté ; awè on nez come on crapôd assîd su s’ cu, avoir un nez comme un crapaud assis sur son derrière , … épaté ; awè on nez come on cwarnèt à l’ poûre, avoir un nez comme un cornet à poudre , … épaté ; awè on nez come on pîd di stûve, avoir un nez comme un pied de poêle , … proéminent ; awè on nez come one pougnîye d’ èrére, avoir un nez comme une poignée de charrue , … long; awè on nez come on tchin d’ tchèsse, avoir un nez comme un chien de chasse, … sensible aux odeurs ; awè s’nez qui r’crole, avoir le nez qui se retrousse (en percevant une odeur agréable) ; li cia qui pète pus hôt qui s’ cu, i faît on trau à s’ dos, celui qui fait de son nez se fait remarquer ; grabouyî è s’ nez, grèter è s’ nez, tchipoter è s’ nez, se mettre le doigt dans le nez; i ’nn’ a one di tch’minéye !, il en a une de cheminée, il a un long nez ; i l’zî ratcherè o nez qu’ i n’ sèrè nin taurd , il leur crachera à la figure avant peu; i n’ vèt nin pus lon qui s’ nez, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez ; li ci qui chète si nez chète si visadje, celui qui se casse le nez se casse le visage, il faut toujours penser aux conséquences de ses actes ; quand on-z-a chôpe si nez, c’ èst sine qu’ on va mougnî dè l’ crausse sope, quand on a le nez qui démange, c’est signe qu’on va faire un bon dîner; quand s’ nez chôpîye, on-z-aurè dès novèles divant trwès djoûs, quand on a le nez qui démange, c’est signe qu’on aura des nouvelles avant trois jours ; ratchî o nez, cracher au visage; rissatchî s’ nez, froncer le nez; si ratchon lî a r’tchèyu su s’ nez, son crachat lui est retombé sur le nez, on est toujours puni par où on a péché ; sofler s’ nez, se moucher ; tènès lèpes èt bètchu nez, c’ èst sine di mwaîje tièsse, lèvres minces et nez crochu sont signe de mauvais caractère

 

C60

nez

nez, narène (nf) ; petit _ d’enfant, nazèt, nazot, nézèt, qqf nazou ; gros _ , nasse (nf), narène come ine pètêye crompîre ; _ en pied de marmite, narène come on pîd d’ pot ; _ bossu, narène à croufe ; _ pointu, bètchou nez ; _ long, on nez come ine pougnète d’ érére (Es. ) ; _ long et pointu, cwèrnèt ; saigner du _, son.ner po l’ narène ou po l’ nez ; se trouver _ à _, si trover båbe à båbe ; marcher le _ au vent, roter avou l’ tièsse è l’ êr ; [une Od.] qui prend au _, qui hape po l’ narène ; avoir du _, voy. flair ; parler du _, voy. NASILLER

 

E0

nez

nez ; l’ och do nez ; la bitchète do nez ; un nez pointu, on nez afilant ; un nez camus, on plat nez ; il a un nez énorme, il è on nez come one pètrâve ; il a un long nez, il è on nez come on cwanechê ou on nez à distinde lès tchandèyes ; elle a un petit nez retroussé, èlle è on p’tit nez qui r’crole ou on p’tit nez qu’ i ploût d’dins ; il a un gros nez rouge, il è on nez d’ boveû ; grawyi dins s’ nez ; j’ai le nez qui coule, dj’ ê l’ nez qui coûrt ; mon nez coule sans arrêt, dj’ ê on nez qui m’ rapwate pus’ quu ma bèle-mére ; dj’ ê l’ nez bouché ; sin.ner do nez ; fé on pîd d’ nez ; i s’ è fêt tirer lès vièrs foû do nez ; i s’ fêt mon.ner pa la bitchète do nez ; i n’ vèt nin pus lon quu l’ bout di s’ nez ;  il è v’nou mostrer l’ bout di s’ nez ; vos-avoz l’ nez d’ssus ! ; ça lî pind â nez ; avèr on vêre dins l’ nez ; (face, visage) nez ; il è ramassé su s’ nez ; nu fôre nin t’ nez dins mès-afêres ! ; i tchôke si nez tos costés ; on lî è rî â nez ; on lî è sèré l’ uch â nez ; ça lî è passé d’zos l’ nez ; (odorat) nez ; il è on nez come on tchin d’ tchèsse ; avèr li nez fin ; se trouver nez à nez avec qqn, si trover bârbe à bârbe avou quéke onk

 

S0

ni

conj ni ; il ne dit ni oui ni non, i n’ dit ni ayi ni non ; (loc) ni onk ni l’ ôte, ni l’un ni l’autre ; ni pus ni mwins’, ni plus ni moins ; (expr) ça n’ a ni cu ni tièsse, cela n’a ni cul ni tête, cela n’a pas de sens ; ça n’ a ni gout ni sauce, cela n’a ni goût ni sauce, c’est insipide ; ça n’ crwèt ni à Diè ni à diâle, cela ne croit ni à Dieu ni à diable; c’ ènn’ èst todi ni pus ni mwins’, c’en est toujours ni plus ni moins, cela ne tire pas à conséquence ; i n’ rimûwe pus ni pîd ni pate, il ne remue plus ni pied ni patte, il ne bouge plus

 

C60

ni

adv ni ; ni plus ni moins, nè pus nè mons ; [circuler sans papier] ni rien, nè rin (Vo.), voy. non

 

E0

ni

conj ni ; i n’ dène ni eûre ni momint ; dji n’ ê ni fin ni sè ; ça n’ mi fêt ni tchôd ni frèd ; i n’ sét ni lîre, ni scrîre ; ça n’ èst ni bê ni lêd ; ni même, ni min.me ; dji n’ sé pus lîre lès p’tites lètes, ni min.me lès grosses ; ni rien (du tout), ni rin (ou ni rin du tout) ; dji n’ ons pus d’ pwin, pus d’ boûre ni rin 

 

S0

niais

, niaise adj bâbau (nm), bauyaud (-e), djan-cocoye (nm), gadî (nm), lwagne, mârlin (nm), nouche, pâpàlaulau (nm), sossot (-e) ; avec son air niais, avou s’-t-aîr di djan-cocoye

 

C60

niais

, -e, boublin, cônård, qwan’dô, djågô, djodjo (Gl.), dodâ (Co.), lognård, Iwègne, nikedouye; Nikêse, påpå (pâpâr St.), tchitchå, -åde, Djîle pètoye, Colå (ou Colas’), bwègne Lucas’, sint-Médjau, sot Matî, sot mayèt, sot m’-vêt, sot Dèdè ; fille niaise, bouhale (di sawou), boub(l)ène, Djåkelène, doudène, don-din.ne, nana, loûde (Hu., Du. ; loûre Cou., Be. ), loûdine (Hu., Am., ) ; voy. benêt, imbécile lourdaud, nigaud

 

E0

niais

, niaise adj (empoté, -ée(qui a toujours l’air ébahi) (nigaud -aude)) awaré (, -ée), bâbau, bèdau,  bièrnâ (, -âde) (bièrlè, -êye Te.), lalé (qqf ; lalâ à Ba.; lâlâ Te.), (adj invar et n syn. de lalaye),  nanasse  sêsi  sûti (bâyâ, -âde  Lu.: sûti, -îye Te.) ; tê-se tu, grand awaré !; c’ è-st-on bâbau, i gn-è rin à tirer d’ lu ; i s’ è fêt amantchi come on bâbau ;  c’ èst l’ rwa dès bâyâs ! ; gros bèdau ! ; sacré biernâ qu’ t’ ès ! ; va-z-a, fou lalé ! ; on grand lalé ; çusse grande nanasse-là va s’ marier ; c’ è-st-on vrê sêsi ! [litt. « (qui est) saisi »] ; il èst pus sûti qu’ malin ; (envers un niais) tês’-tu, Zénobe !

 

S0

niais, e

[adj] (o) nanas’, se, (c) nanôye, (e) bènèt, e, (o) lolau, (c) daudé, éye, (e) bâbau, (o) bèyaud, e

 

G100

niaiser

foutrumasser, fotiner, macouyî, èfiler dès pièles ; voy. CHIPOTER

 

E0

niaiserie

néserèye, boubêrerèye, lwègnerèye, flause, copêrerèye ; voy. ABSURDITÉ, BAGATELLE, BALIVERNE, BÊ­TISE, SOTTISE

 

E0

Nicaise

Nikêse ; voy. niais

 

E0

Nicaise

(n de famille) Nikêse

 

S0

nicaraguayen

nicaragwayin

G0

niche

[nf] 1 (chien) (o) garène, (c) garine, (e) houbète

2 (statue) [nf] (e-c) potale, (o) p(è)tite tchapèle

 

G100

niche

nf (cavité dans un mur) potale ; (abri pour chien) garine di tchin, tchinis’, trau do tchin ; (farce) couyonâde, crake, faflûte, fârce ; faire des niches, fé d’s-èguignes

 

C60

niche 1

(dans un mur, …) potale, tchabote, harbote, niche ; voy. creux ; _ de chien, trau, houbète (-ote St. ), lôdje (Bo.), niche

 

E0

niche 1

(abri) niche ; la niche (ou la cadje) do tchin ; la niche do l’ sinte Vièrje ; la _ du chien, la cadje (ou la niche) do tchin ; _ dans un mur qui abrite une statue ; petite chapelle fixée sur un support, potale

 

S0

niche 2

voy. farce, tour

 

E0

niche 2

(tour) nache ; i m ‘fêt dès naches tot l’ timps

 

S0

nichée

[nf] (o-c) nitéye, (e) niyêye, (o) nicheléye

 

G100

nichée

nf nitéye ; élever sa nichée, èlèver s’ nitéye

 

C60

nichée

niyêye (nîyetée La., St. ; nitéye Hu.), niyå (nm), covêye ; _ de souris, potêye di soris ; _ d’enfants, voy. ribambelle

 

E0

nichée

(portée (de cochons, de lapins, de souris, etc.) nichêye ; one nichêye di cossèts ; one nichêye di lapins ; is ‘nn’ ont one, di nichêye d’ afants ; (portée de lapins, de souris) covêye ; l’élément le plus chétif de la _, on r’but d’ covêye (litt. « un rebut de couvée »)

 

S0

nicher

v (faire son nid) fé s’ nid, nichî, niter ; (se) (se cacher) s’ aler foute, si stitchî ; où s’est-il encore niché ?, èwoù-ce qu i s’a co stî foute ?

 

C60

nicher

fé s’ nid ; (fig) lodjî, djîstrer ; voy. DÉNICHER, FOURRER, NID

 

E0

nichet

nm niyau ; « I va rascoude lès-ous è l’ pouyetrîye en waîtant bin di n’ nin rapwarter l’ niyau, come ça lî a d’djà ariver. » (J. Houziaux)

 

C60

nichet

niyå, oû d’ crôye, oû d’ pîre, oû d’ plåte

 

E0

nichet

niyâ (syn oû d’ pîre) ; lès poyes vènant pus voltî ponre doû-ce qu’ i gn-è on niyâ

 

S0

nichoir

nm (cage) gayole (f)

 

C60

nichon

nichon, nènè, tète

 

S0

nickel

nm nikèl

 

C60

nickel

nikèl

G0

Nickels

(n de famille) Nikèls’

 

S0

Nicks

(n de famille) Niks’

 

S0

nic-nac

nm nik-nak (m/f)

 

C60

nicodème

voy. benêt, niais, nigaud

 

E0

Nicolas

npr Nicolas, Nicolès (diminutif, Colas)

 

C60

Nicolas

Nicolas, ordt Colas, (anc.) Colèy, Colas’ ; saint _, sint Nicolèy (-ès Ve., Hu., Wa., Du. ; -ês St., Ma., Vi. ) ; son valet,  Hanscroufe

 

E0

Nicolas

Nicolâs (prénom m et n de famille) ; saint _ (fêté le 6 décembre), bienfaiteur des enfants sages à qui il apporte des friandises et des jouets, sint Nicolâs (Nicolês Com., Ra.) ; placer ses souliers près de la cheminée, quelques jours avant le décembre, pour que saint _ y dépose quelques friandises qui donnent un avant-goût de la fête, mète lès solés po sint Nicolâs ; faire venir saint _ pour qu’il apporte des friandises et des jouets, fé passer sint Nicolâs ; préparer, le 5 décembre au soir, les assiettes destinées à recevoir les friandises offertes par saint Nicolas, mète lès-assiètes po sint Nicolâs ; l’ensemble des cadeaux apportés par saint Nicolas, lès-afêres di sint Nicolâs ; l’âne qui, traditionnellement, accompagne saint Nicolas pour porter les cadeaux et les friandises; à son intention, les enfants déposent à côté des assiettes une carotte, une betterave, de l’avoine, li bâdèt d’ sint Nicolâs ; sint Nicolâs è v’nou avou l’ père Fwètârd ; se déguiser en saint Nicolas, fé sint Nicolâs ; fête de Saint-Nicolas, Sint-Nicolâs ; c’ èst la Sint-Nicolâs âdjoûrdu ; aller chercher les cadeaux offerts à l’occasion de la Saint-Nicolas chez son parrain, aler quèri sa sint-Nicolâs addé s’ pârin

 

S0

Nicolay

(n de famille) Nicolayi

 

S0

nicotine

nf nicotine

 

C60

nicotine

nicotine, (anc.) -ène

 

E0

nicotine

nicotine

G0

nicotine

nicotine ; il è lès dèts djènes di nicotine

 

S0

nid

[nm] nid

 

G100

nid

nm nid ; nid d’hirondelle, nid d’ aronde ; faire son nid, fé s’ nid,   nichî ; tomber du nid, tchaîr foû do nid ; (expr) awè one tièsse come on nid d’ agace, avoir une tête comme un nid de pie, avoir une tête ébouriffée ; is sont tortos come dès pièrots r’tchèyus au fond d’ leû nid, ils sont comme des moineaux retombés au fond du nid, ils n’en reviennent pas ; on bon colon r’tchaît todi o nid, un bon pigeon revient toujours au colombier ; (abri que se construisent certains animaux) nid ; un nid de fourmis, on nid d’ capichots ; un nid de guêpes, on nid d’ wèspes ; un nid de souris, on nid d’soris baron, èrins ; être attaqué par la nielle, awè dès-èrins

 

C60

nid

nid ; _ plein d’œufs, niyå, voy. pondoir ; _ plein d’oisillons, voy. nichée ; chercher à faire son_, bate à covèdje, tchèssî à nid (, à covèdje) ; faire son _, pwèrter à nid, fé s’ nid ;

voy. ABANDONNER, DÉNICHER ; _ de chenilles, voy. chenille

 

E0

nid

nid ; on nid d’ ûjê ; on nid d’ surus ; on nid d’ lapin ; on nid d’ wèpses ; un _ de guêpes (à l’air libre), one boûsse di wèpses (litt. « une bourse de guêpes ») ; i gn-è one boûsse di wèpses qui pind à l’ grègne (comp. wèspîrîe) ; (repaire) nid ; çusse mâjon-là, c’ è-st-on vrê nid d’ brigands

 

S0

nid-de-poule

fochale, nid-d’-poye ; combler les nids-de-poule de la route, ristoper lès fochales do l’ route ; li tch’min èst plin d’ nids-d’-poye

 

S0

nièce

nèveûse

 

E0

Niedercorn

(village du Grand-Duché ; n de famille) Nédèrcorn’

 

S0

Nielen

(n de famille) Gnèlèn’

 

S0

nielle 1

(plante) baron (Coo, Hu., Wa., Han.), cålon (Liers, Ar., Gl.) ; niguion (Ber.), iyon (To., dès-iyons d’ grin Vil.) ; la fleur,  baron (Les.), sårot (Dar.) ; la semence noire, niguion (Dar.)

 

E0

nielle 2

(maladie de l’épi), du blé niellé ou carié, dès neûrs-cous ou dès neûrès pautes , dès pautes di diåle (Dar.), do neûr (GrH.) ; …)

 

E0

nier

[v] niyî, (e-c) noyî

 

G100

nier

v dîre qui ç’ n’ èst nin l’ vraî, niyî ; (nier de la tête ou de la main) fé sine qui non ; action de nier, niyadje ; il continue à nier, i continûwe à sotenu qui ç’ n’ èst nin l’ vraî; on prétend qu’il est venu mais il nie, on prétind qu’ il a v’nu mins i sotint qui ç’ n’ èst nin l’ vraî ; je ne nie pas que ce soit vrai, dji n’ di nin qui ç’ n’ èst nin l’ vraî ; il nie sa signature, i prétind qui ç’ n’ èst nin li qu’ a siné

 

C60

nier

noyî, dîre qui nèni ; je nie avoir dit cela, dji nôye d’ avu dit çoula ; _ ses dettes, (ri)noyî sès dètes

 

E0

nier

vt niyi ; dju no l’ nîe nin ; il nie (ne reconnaît pas) ses dettes, i nîe sès dètes ; on ne peut _ l’évidence des faits, (prov) çu qu’ èst nwar n’ èst nin blanc

 

S0

nietzschéen

nietzschèyin

G0

nigaud

, aude adj cwagnoule, djan-cocoye (nm), lwagne, nikedouye

 

C60

nigaud

voy. niais ; un _ qui parle beaucoup, on sot bègasse, on sot bègame (Co.) ; on dirait d’un _, on dîreût qu’ i ‘nnè sét seûlemint compter treûs, …qu’ i n’ sét treûs’ compter (ard) ; (d’un trio de nigaudes) vos dîrîz l’ åté d’ Sinte-Djulène ; taisez-vous, _ !, têhîz-ve’, nocint (ou ènocint quatwaze) ; tu es un beau _, t’ è-st-on bê (ou fameûs) Lînâ (Fl.)

 

E0

nigaud

, -aude n (niais) dâbô (Lu.) [du lux. Dabo, imbécile], nigaud (, -aude) ; ni toûne nin âtoûr di ç’ grande nigaude-là ; nom donné à un _ (, à un niais), Colâs ; empl dans des apostrophes péj. Colâs dès biokes, Colâs dès-ûjês ! (Lu.) , Colâs dès hayes ! (Te.) ; tês’-tu, va, Colâs Bièrnâd

 

S0

nigelle

nf nigelle des champs, aragne

 

C60

nigelle

_ de Damas (plante), arègne, voy. ARAIGNÉE

 

E0

Nimbermont

(village de la commune de Libramont-Chevigny, anct commune de Remagne) Nimbièrmont

 

S0

nimbus

nm ta.ûlia, grosse nûléye (f)

 

C60

nimbus

voy. nuage

 

E0

nimbus

(nuage sombre qui se résout rapidement en pluie) tawourê (tahourê Te.) ; qué tawourê qui s’ lîve là ! [de l’a. frq. *thak, toit]

 

S0

Ninette

Ninète

 

S0

nippe

nf (vêtement usé) hâdes (pl), loke, nipes (pl)

 

C60

nippe

toujours au pl nipes ; voy. harde

 

E0

nippé

, -ée adj triké ; il èst todi bin triké

 

S0

nipper

v rabiyî, rimoussî, riniper ; (se) si rabiyî, si r’moussî, si r’niper

 

C60

nipper

niper, nipeter ; être bien nippé, èsse triké come on milôrd ; voy. ACCOUTRER, HABILLER, RENIPPER

 

E0

nipper

vt surtout au part passé) niper ; il èst todi mâ nipé ; (se) _ de neuf vt et pr (si) riniper ; dju l’ ê stî r’nipé à Brussèle 

 

S0

nippes

nipes ; èle n’è qu’dès nipes à s’ mète

 

S0

nique

faire la _ à qn, voy. braver, NARGUER

 

E0

niquedouille

voy. niais

 

E0

niquedouille

nikedouye ; t’ è-st-on fâmeûs nikedouye !

 

S0

Nisen

(n de famille) Nîssèn’

 

S0

Nismes

npr Nime

 

C60

nitouche

sainte _, sinte nitouche ; voy. bégueule, mijaurée

 

E0

nitrate

nm nitrate ; nitrate d’argent, pîre infèrnâle ; nitrate de potasse, salpéte.

 

C60

nitrate

nitrate

G0

nitrate

(engrais) nitrate ; do l’ nitrate do Chili ; sèmer à l’ nitrate ; _ d’argent, pîre infèrnâle

 

S0

nitrite

nitrite

G0

Nivarlet

(n de famille) Nivârlèt

 

S0

niveau

[nm] (o-c) livia, (e) lèvê

 

G100

niveau

nm (instrument) livia, nivau ; mettre le niveau, mète li nivau ; niveau en bois pour égaliser une coulée de béton et en vérifier l’horizontale, rîle ; (loc) mettre de niveau, mète di sqwêre ; exactement de niveau, rik à rak, di nivau ; passage à niveau, passadje à nivau ; (degré d’élévation) rés’, hôteû (f) ; arriver à niveau, ariver au rés’, ariver à hôteû ; regarder le niveau de l’eau, waîtî li hôteû d’ l’ aîwe ; (loc) au niveau de, à rés’ di, au ré di, au rés’ di ; « tant qui l’ busète vièrè l’ cafeu à rés’ do trau » (Ed. Tillieux, Dins mes cayaus) ; (expr) voyî qwé li nivau à deûs boles, envoyer chercher le niveau à deux bulles d’air (blague faite à un ouvrier débutant, comme poisson d’avril).

 

C60

niveau

lèvê (, li- ; nivê Wa., -ia Hu.), nivau ; _ de maçon, lèvê d’ maçon ; mettre de _, mète di lèvê [, di climpe ou di climpeûre, proprt en plan droit : horizontal ou vertical, mète èwal (rare), ordt èwaler (r-), aplani (r-), afleûri ou aflori (Ja. : remettre de niveau en rabotant des planches assemblées ou clouées), rafleûri, arèser ; disposer de _ (les planches d’un plancher, …), arûler ; au _ de, å réz’ di ; qui n’est pas de _, qui n’ a pus nou lèvê, qu’ èst foû lèvê, foû climpe ou foû climpeûre (fou hlin, fou hlimpe, -eure Fa. ; foû sclimpe Les. ; foû sclintche Du.) ; charger au delà du _, hoûrder, voy. combler ; rester de _, wårder s’ lèvê

 

E0

niveau

(degré d’élévation) nivau ; li nivau dès-êwes è bachi ; il ont bâti pus bas quu l’ nivau do l’ route ; mettre au même _ (sur la même ligne), mète à nivau ; èsse foû nivau ; un passage à niveau, on passèdje à nivau ; (degré atteint dans un domaine) nivau ; ils sont au même _ (de même valeur), is sont â min.me nivau ; (instrument de mesure) nivau ; mettre le _ (vérifier l’horizontalité d’une surface), taper l’ nivau ; ne pas être de _, sèy foû nivau (ou foû plomb) ; mettre le mur au même _, mète li mour à fleûr ; le _ d’eau est élevé (ou sont basses), lès-êwes sont coûtes ; le _ d’eau est bas, lès-êwes sont fwates

 

S0

nivelage

nm arasadje, niveladje

 

C60

niveler

v (rendre horizontal) araser, mète à rès’, niveler ; (mettre le niveau) mète li livia, … li nivau ; (mettre au même niveau) mète à l’ min.me hôteû

 

C60

niveler

voy. aplanir,’ égaliser, ni­veau ; _ les sillons au printemps rabote, voy. herser

 

E0

niveler

vt (aplanir) mète di nivau, niveler ; niveler on tèrin

 

S0

nivellement

nm (action de niveler) arasadje, niveladje

 

C60

nivellement

nivèlemint, rèwalèdje ; aplanihèdje, -ihemint ; arèsèdje, -emint

 

E0

Nivelles

npr Nivèle

 

C60

Niverlée

npr Nivèrléye

 

C60

Nives

(village de la commune de Vaux-sur-Sûre) Nîve ; surnom des habitants : lès chouvions

 

S0

nobélium

nobèliom’

G0

noble

[adj] nôbe

 

G100

noble

adj ce sont de nobles sentiments, c’ èst dès bias sintimints

 

C60

noble

n (qui appartient à une classe privilégiée) monseû ; « Lès sans-culotes è vlint à mwârt aus monseûs èt aus curé.s » (J. Houziaux) ; (s’il demeure dans un château) tchèsturlin (f tchèsturlin.ne)

 

C60

noble

, -ement, -esse nôbe, nôblèmint (, -umint), nôblèsse

 

E0

noble

n nôbe ; vivre comme un _ (dans le luxe), viker come on nôbe

 

S0

noblesse

nf (condition sociale du noble) nôblèsse ; il fait partie de la noblesse, c’ è-st-one saquî dè l’ nôblèsse ; c’est de la vieille noblesse, c’ èst dè l’ vîye nôblèsse

 

C60

noblesse

nôblèsse

 

S0

noce

nf mâriadje (m), nwace ; « I va d’abôrd aler à l’ nwace. » (A. Laloux) ; célébrer ses noces, si mârier ; la nuit des noces, li nût do mâriadje ; aller à la noce de qqn, aler au mâriadje d’ one saquî ; noces d’argent, nwaces d’ ârdjint ; noces d’or, nwaces d’ ôr

 

C60

noce

nôce, lès nwèces (anc. ; Fer., Fro.)  ; voy. mariage, ribote

 

E0

noce

nwace (svt pl) ; i fârè s’ rimoussi po lès nwaces ; lès nwaces si f’jant à l’ mâjon ; il ont fêt dès grosses nwaces (ou one grosse nwace) ; ç’ astot dès bèles nwaces (ou one bèle nwace) ; le tout de _s (le voyage accompli par les jeunes mariés juste après leurs noces), li toûr di nwaces ; (ensemble des invités qui participent à la noce) nwace ; dj’ ê vèyou passer lès nwaces (ou la nwace) ; faire la _ (faire la java), fé la noce ; _s, noces ; dès noces d’ ârdjint ; dès noces d’ ôr ; fêter ses _s d’or, si rimarier ; is s’ rimariant dîmègne qui vint 

 

S0

nocer

, -eur, voy. ribote

 

E0

noces

[nf-pl] (c) mâriadje [nm], (o) mariâdje [nm], (e) marièdje [nm], (o) noces;  v. marriage

 

G100

noceur

adj ârlèkin (nm), brakenaud (-e), polak (nm), rôleû (-se) (n)

 

C60

nocif

, ive adj mwaîs (f mwaîje) ; nocif pour la santé, mwaîs po 1’ santé

 

C60

nocivité

nf nous n’en connaissons pas la nocivité, nos n’ savans nin jusqu’à qué pwint qu’ c’ èst mwaîs

 

C60

noctambule

n rote-au-nût

 

C60

nocturne

adj dè l’ nût; cela lui arrive de faire des promenades nocturnes, ça lî arive d’aler pormwinrner dè l’ nût ; un oiseau nocturne, on mouchon qui tchèsse dè l’ nût

 

C60

nodosité

voy. nœud

 

E0

nodule

nm burute (f)

 

C60

Noé

Noyé

 

E0

Noé

(personnage biblique) Nowé ; l’ arche di Nowé

 

S0

Noël

[nf] (e-c) Noyé, (o) Nowé

 

G100

Noël

nf Noyé (m) ; à la Noël, au Noyé ; le jour de Noël, li djoû do Noyé ; la fête de Noël, li fièsse di Noyé ; Joyeux Noël !, bone fièsse di Noyé !, on bon Noyé ! ; le Père Noël, li pére Noyé ;  (expr.) d’ aus-Avints au Noyé, jamaîs trop ploûre ni trop sofler, de l’Avent jusqu’à la Noël, il ne souffle ni ne vente jamais trop ; lès djoûs r’crèchenut à l ‘Sinte-Luce do saut d’ one puce, au Noyé, do pas d’ on tchin (/ d’ on-aumé / d’ on polèt), à l’ novèl an, do pas d’ on-èfant, èt aus Rwès, on s’ ènn’ apèrçwèt, les jours recroissent à la Sainte-Luce (ancien calendrier, 22 décembre) du saut d’une puce, à la Noël, du pas d’un chien (d’un veau, d’un poulet), au nouvel an, du pas d’un enfant, et aux Rois, on s’en aperçoit ; lès doze djoûs d’ au Noyé aus Rwès donenut l’ timps po lès doze mwès, les douze jours de Noël jusqu’à la fête des Rois prédisent le temps pour les douze mois ; quand il amaurléye po l’ Noyé, bran.mint dès frûts l’ anéye d’après , quand il givre pour la Noël, il y aura beaucoup de fruits l’année suivante ; vèt’ Noyé, blankès Paukes , Noël vert, Pâques blanches, Noël au balcon, Pâques au tison

 

C60

Noël

npr Noyé

 

C60

Noël

à la _, å Noyé ; chanson de _, on noyé ; voy. réveillon, veille ; le lendemain de la _, lu djoûr sint Stiène (ard) ; prénom masc Noyé; fém Noyète

 

E0

Noël

, -Noëlle (prénom m,) Noyé (forme anc.), Nowèl, Nowèle

; (célébré le 25 décembre) Noyé ; la nuit de _, la nut’ di Noyé ; à la _, â Noyé ; dji s’rans co vite â Noyé ; â Noyé, on mindje lès crâsses tripes èt lès cougnous ; un cantique de _, one tchanson d’ Noyé ; une rose de _ (ellébore noir qui fleurit à l’époque de Noël), one rôse di Noyé

 

S0

noeud

[nm] (e) nouk, (o-c) nuk, (o) neûd

 

G100

nœud

nm nuk, nukion (, nok) ; nœud coulant, courant las’ ; faire un nœud à sa cravate, fé on nuk à s’ crèvate ; faire un nœud à son mouchoir, fé on nuk à s’mouchwè ; (expr) fé l’ grand nuk, faire le grand nœud, se marier ; fé on nuk à s’ gosî , faire un nœud à son gosier, cesser de boire ; i freûve on nuk avou s’ cwârps , il ferait un nœud avec son corps, (tellement il est souple) ; là l’ nuk, di-st-i l’ soyeû , voilà le nœud, dit le scieur, c’est ici qu’est la difficulté ; li mâriadje, c’ è-st-on nuk qu’ on faît avou s’ linwe èt qu’ on n’ sét disfé avou sès dints , le mariage, c’est un nœud qu’on fait avec la langue et qu’on ne peut dénouer avec les dents ; on n’ sét fé dès gros nuks avou dè l’ fine cwade , on ne peut faire de gros nœuds avec de la fine corde, on ne saurait faire fortune avec de la petite monnaie   ruban noué, flotche (f), flotchîye (f) ; (matelassier) nœud de matelas, maselindje ; faire des nœuds de corde pour nouer les matelas, fé dès maselindjes ; (pâtisserie) neûd ; vous me mettrez six petits pains gris et un nœud, vos m’ mètroz chîs pistolèts èt on neûd, s’ i vos plaît? ; (protubérance végétale) nuk ; il y a un nœud dans le bois, i gn-a on nuk dins l’ bwès ; (marine) neûd

 

C60

nœud

nouk (nok Hu., Ve., Ma.), (ard) nokê ; faire beaucoup de _s,  nouketer ; plein de _, ènoukî , ranouketé, voy. nouer, -eûx ; _ coulant, lès’ ou corant lès’, fås nouk , on nouk à corant lès’ (, on nokê ou one nokore à corant lis’ Bo.), on hlau (St.) ; _ de bate­lier, maselindje (nf) ; lier à _ ferme, on dreût (ou bon, fwért) nouk, loyî à deûs nouks, noukî à fwért (ou dobe) nouk, fornokî (ou nokî à fèr nok) (Ma.) ; lier à _ lâche ou à boucle, loyî à flotche, -ète, -êye (,à flo Ma.), fé on flokèt ; _ de rubans, flokèt ; flotche, -ète ; garnir de ces _s, flotcheter ; _ dans les articulations, noukèye (no-), voy. arête ; _ dans le bois, nouk, noukerê, noukiote (nf), porê, bouberale (Th.), voy. ex­croissance ; _ dans le fil, bouberale (t de tiss, Ve.) ; au fig, _ de l’affaire, voy. hic

 

E0

noeud

(boucle) 1 nok ; fé on nok ; disfé on nok ; un _ double, on dobe nok ; un faux _ (qui se défait), on fâs nok (ou nok di tchin) ; un _ plat (celui qui est toujours utilisé avec les liens de paille) ; on nok di cravate (mais on neûd papiyon) ; fé on nok à s’ moutchwa (pour ne pas oublier) ; (au fig.) tomber sur un _ (une difficulté), toumè su on nok (Te.) ; (d’arbre) nok ; one plantche plin.ne di noks ; (nodosité rhumatismale) nok ; dj’ ê dès noks à tos lès dèts ; 2 neûd (dans quelques loc.) ; un _ papillon, on neûd papiyon ; 3 _ coulant, lèsserou ; dj’ ê fêt on lèsserou avou la cwade ; mète dès lèsserous po lès lîves ; 4 _double, fèrnok ; noker à fèrnok ; c’est rempli de nœuds, c’ èst tot nik à nok à fèrnok [litt. « fer(me) noeud »] ; _ qui se forme par la torsion d’un drap ou d’un grand linge [ce qui se produit lorsque deux personnes sont occupées à stwade à fache] ; fé dès twatches dins on linçoû ; qui est rempli de _s (en parlant d’un fil, d’un lien), ranoké ; èlle èst tote ranoké çusse lin.ne-là ; dj’ ê lès lècètes totes ranokés

 

S0

noir

, noire adj nwâr (-e) ; des cheveux noirs, dès nwârs tchivias ; des groseilles noires, dès nwârès grusales ; du boudin noir, dè l’ nwâre tripe ; du café noir, do nwâr cafeu ; du savon noir, do nwâr savon ; un ongle noir, one nwâre ongue ; un œil noir, un œil poché, on nwâr ouy ; (loc) à la nuit noire, à tote nêt; à taches noires, mayeté (-ye) ; il fait noir, i fait nwâr, i fait spès ; c’est écrit noir sur blanc, c’ èst scrît è totes lètes ; c’est noir de monde !, ci n’ èst qu’ one djin ! ; (expr) c’ èst todi l’ crama qui lome li tchôdron nwâr cu, c’est toujours la crémaillère qui appelle le chaudron cul noir, on n’est jamais sali que par plus sale que soi ; dji tûse sovint mwârt èt corwéyes, j’ai souvent des idées noires ; on n’ saureûve blanki on nwâr négue , on ne saurait blanchir ce qui est noir, … ce qui est mauvais ; (expr) fé toûrner à nwâre bièsse , faire changer en bête noire, énerver (qqn.); i fait nwâr èwou qu’ i s’ pièd , il fait noir là où il se perd, il est perspicace ; il ont mougnî leû blanc pwin d’vant leû nwâr , ils ont mangé leur pain blanc avant leur noir, ils ont eu le bonheur avant d’avoir la peine ; nwâr come gayète, noir comme du charbon ; nwâr come dins on for , noir comme dans un four ; nwâr come li diâle, noir comme le diable ; nwâr come on chovion, noir comme un écouvillon ; nwâr come on chove, … come on ramoneû, noir comme un ramoneur

 

C60

noir

nm nwâreû (f), nwâr(i)cheû (f), spècheû (f) ; je suis restée dans le noir absolu : dj’ a d’meuré dins li spècheû, dj’ a d’mèré dins l’ nwâreû ; il a peur dans le noir, il a peû quand i faît nwâr ; « Li pinson dins l’ nwâreû pignetéye èt tchante tot come s’ i sèreûve  bineûreûs ! » (Jh Laubain) ; (expr.) one nwâreû à côper au coutia, une obscurité à couper au couteau, … épaisse

 

C60

noir

, -e neûr, -e ; _ bleu, wêse (anc.) ; cheval ou bœuf _, morê ; jument, vache _e, morète ; figure _ et désagréable, cafouma (nm) ; un froid _, une bise _e, on neûr freûd, ine neûre bîhe ; voir tout en _, brêre måle wêre (Her.) ; du _ de fumée, dè l’ warsèle (anc.), do l’ chwarts’ (Ma. ; dè l’ swèrs’ Ve., swars’ Ja.) ; du _ animal, dè neûr lidjîr (Ja.)

 

E0

noir

, noire adj (de couleur foncée) (neûr, neûre Te.) ; nwar come on cwarbâ ; sèy si nwar quu l’ âme do diâle ; li cièl èst nwar ; à l’ nware nut’ ; one nware vatche ; du pain _, do nwar pwin ; do l’ nware tère ; li tchamp astot tot nwar di cwarbâs ; il astot fot nwar di côps ; (qui manifeste l’hostilité) nwar, nware ; i m’ è fêt dès nwars-ûs ; adv il y fait très noir, il î fêt nwar come dins l’ trau do cou d’ on nêgue ; n _(e) (qui appartient à la race noire) nwar, nware ; il èst missionêre amon lès nwars ; (couleur _e) nwar ; ça tire su l’ nwar ; (chose caractérisée par la couleur noire ou foncée) nwar ; s’habiller de _ (de vêtements foncés), si moussi en nwar ; un paquet de poudre colorante _e, on pakèt d’ nwar ; voir tout en _ (être très pessimiste), vèy tot en nwar ; broyer du _, broyi do nwar ; (se dit à l’ adresse de qqn qui est tout diâle, noir de crasse) sacré nwar !

 

S0

noir, e

[adj] (o-c) nwêr, e, (c) nwâr, e, (e) neûr, e

 

G100

noirâtre

neûråte (, nwè-)

 

E0

noiraud

, aude adj nwâraud (-e), nwârou (m)

 

C60

noiraud

, -e on neûr diâle, ine neûrète, (rare) neûris’, -isse ; nwèraud, -aude

 

E0

Noirbras

(petit affluent de l’Ourthe occidentale qui arrose la commune de Tenneville) Neûrbrès

 

S0

noirceur

neûristé (, neûrore (ard))

 

E0

noirceur

(dans le ciel) nwaricheûr (neûreûr Te.) 

 

S0

noircir

[v] (o-c) nwâri, nwêri, (e) neûrci

 

G100

noircir

v (mettre en noir) nwâri ; je noircis, tu…, dji nwâri, ti nwâris, i nwârit, nos nwârichans, vos nwârichoz, is nwârichenut ; je noircissais, dji nwâricheûve ; je noircirai, dji nwârirè ; je noircirais, dji nwârireûve; que je noircisse, qui dj’ nwâriche; noircissant, nwârichant ; noirci, nwâri ; noircir à nouveau, rinwâri ; noircir des souliers, nwâri dès solés ; noircir du papier, nwâri do papî ; (dénigrer) nwâri ; Joseph a encore été me noircir, Djôsèf m’ a co stî nwâri ; (devenir noir) nwâri ; sa peau noircit, gn-a s’ pia qui nwârit ; (expr.) c’ èst todi l’ crama qui lome li tchôdron nwâr cu , c’est toujours la crémaillère (toujours exposée au feu) qui appelle le chaudron noir cu, on est toujours noirci par plus noir que soi ; (se) nwâri ; les portes se noircissent , lès-uchs nwârichenut; le ciel se noircit , gn-a l’ ciél qui s’ machure

 

C60

noircir

neûri (ri-) (, neûrci), rèneûri ; le ciel se noircit, voy. assombrir; _ ses mains, si neûri (, mahurer, plaki, takener) lès mins, si fé dès neûrès mins, si dåborer lès mins totes neûres, si fé måssî sès mins, fé neûres (ou måssèyes) sès mins ; tout noirci par la fumée, tot èfoumî ou waswårdé ; action de _, neûrihèdje ; voy. salir

 

E0

noircir

vt (rendre noir) nwari (neûri Te.) ; nwari sès solés ; nwari l’ soubassemint (avou do nwar) ; se _ (se salir), si nwari ; si nwari lès mwins ; si nwari la figure ; se _(devenir noir), nwari ; quand l’ dèt nwarit conte la bague do l’ palète (do maçon), c’ èst signe di pleûve

 

S0

noircissement

nm nwârichadje, nwârichemint

 

C60

noircissure

mahureûre

 

E0

noire

nf  (note) nwâre ; il faut deux noires pour une blanche, i faut deûs nwâres por one blanke

 

C60

Noirot

(n de famille) Nwarô

 

S0

noise

nf bisbisses (pl) ; (loc) chercher noise, cachî misére, chakiner ; il me cherche noise, i m’ cache misére

 

C60

noise

chercher _, voy. chicane, -er

 

E0

Noiset

(n de famille) Nwasèt

 

S0

noisetier

[nm] (c) neûjî, (e) neûhî, (o) nojelî, nwèjetî

 

G100

noisetier

nm neûjî, nwèjî ; coudrier, côre ; jeune coudrier, côrète (f) ; une baguette de noisetier, on baston d’ neûjî

 

C60

noisetier

neûhî (neûhelî Wa., Cha.), côre (nf) (St. ; cône Ma. ; côre signifie seult belle baguette de _, à Méa., Fro.) ; voy. CHATON, COUDRIER

 

E0

noisetier

nûjî (neûjî Ar , Te., …; neûjiè Be., Ju.)

 

S0

 

 

 

 

 

noisette

[nf] (c) neûje, (e) neûhe, (o) nwèje, nojète

 

G100

noisette

nf  (fruit du noisetier) neûje, nwèje ; les noisettes sont à point, lès neûjes sont-st-à chayète ; croquer une noisette, crochî one neûje ; amande de noisette, neûja (m) ou navia d’ neûje (m) ;  (petite quantité) neûje, neûjète, nokète ; une noisette de beurre, one nokète di bûre ; (expr) à l’ Madelin.ne (22 d’ julèt), lès nwèjes sont plin.nes, à l’ Sint-Lorint (10 d’ awous) on r’waîte didins, à l’ Sint-Rok, on lès croke , à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines, à la Saint-Laurent, on regarde ce qu’il y a à l’intérieur, à la Saint-Roch on les croque ; ça, c’ èst l’ neûje ! , ça, c’est la noisette, c’est de la bonne qualité; c’ èst do bûre come dè l’ neûje , c’est du beurre comme de la noisette, … au goût excellent; quand i ploût à l’ Sint-Djan (24 di jun), lès neûjes poûrichenut , quand il pleut à la Saint-Jean-Baptiste, les noisettes pourrissent ; totes lès neûjes sont coudeuwes , toutes les noisettes sont cueillies, nous avons terminé la besogne, (ou) vous arrivez trop tard donner des noisettes à manger à ceux qui n’ont plus de dents, diner dès gayes à mougnî aus cias qui n’ ont pupont d’ dints (, des noix)

 

C60

noisette

neûhe (neû St., Ma., Du. ; neûche Hu., Wa.) ; petite _, neûhète ; _ cultivée, franke neûhe, voy. aveline ; amande de la _, nawê (nm) ; _ à deux amandes, on djama (Ma.), eûne djèrmale di neûche (Be.) ; _s jumelées par la croissance, èdjamées neûs (Fa.) ; ver de _, bèdot ; voy. involucre, mûr, TROCHET ; récolter les _s, ramasser lès neûhes, aler ås neûhes

 

E0

noisette

nûje (neûje Ar , Te., …) ; croker one nûje ; li nawê do l’ nûje do boûre come do nawê d’ nûje

 

S0

Noiseux

npr Nwèseû

 

C60

Noiseux

Nwèseû, village

 

E0

noix

[nf] (o-c) gaye, (e) djèye

 

G100

noix

nf  gaye, djaye ; chair de la noix , djambon d’ gaye (m) ; écale de noix , scaugne ; brou de noix , scafiote di gaye ; gauler des noix , bardachî dès gayes, sbassener dès gayes ; (loc) li côp aus gayes , le coup aux noix, le coup décisif ; taper à gayes , répondre au hasard ; (expr) à l’ Sint-Lambêrt (17 di sètimbe), lès gayes à têre , à la Saint-Lambert, les noix par terre; èwoù-ce qu’ i gn-a dès gayes, i gn-a rade on baston , là où il y a des noix, il y a vite un bâton, nécessité fait loi ; i n’ vaut nin one gaye , il ne vaut pas une noix, … pas grand-chose ; por mi, c’ èst dès gayes , pour moi, ce sont des noix, cela m’est égal ; t’ arindjes ça come dès gayes su on baston , tu arranges cela comme des noix sur un bâton, … sans réalisme, c’est une solution qui ne tient pas ; tot ça, c’èst dès gayes , tout cela, c’est des noix, ça ne rime à rien ; noix de muscade, némoscaude

 

C60

noix

djèye (djêye Ve., Es. ; djaye Fa. ; guèye Han. ) ; esp de grosse _, masindje (Hu.), wåyemåte (anc. Gl.), djèye di wasfåde ; zeste de _, zèsse ; _ de galle, _ muscade, voy. GALLE, MUSCADE ; voy. ABATTRE, BROU, COQUILLE, ÉGALER, JAMBON, noyer 1 ; (t de bouch) cascogne

 

E0

noix

1 (fruit du noyer) djaye (djèye) ; câsser dès djayes ; ça chiyetèye come dès djayes dins on platê (Te.) ; la foire aux noix (foire des amoureux) (à Bastogne), la fware âs djèyes (ou fware dès djèyes) [cette foire, qui se tenait en décembre, doit son nom à la coutume qui voulait qu’en cette occasion les jeunes gens offrent des noix (ou des noisettes) aux jeunes filles ; le lendemain de Noël, les prétendants pouvaient retourner auprès de l’élue de leur coeur: li lendwemin do Noyé, on-alot r’quèri sès djèyes] ; (morceau de la grosseur d’une noix) one djaye di boûre [du lat. (nux) gallica] ; 2 nwas (dans quelques loc.) ; one nwas d’ coco ; dès nwas d’ Éjipe ; 3 _ muscade, mâmuscâde (mémoscâde Mi., Te., Wa. ; mémuscâde Lu.) ; râper do l’ mâmuscâde

 

S0

nom

[nm] (o-e) no, (o-c) nom

 

G100

nom

nm nom ; nom de famille, nom d’ famile, vraî nom ; sobriquet, spot, sauvadje nom; prénom, nom d’ batème, pitit nom ; il répond au nom de Jean, on l’ lome Djan ; écrire son nom, scrîre si nom ; c’est un nom de fille, c’ è-st-on p’tit nom d’ bauchèle ; les noms de rues, lès noms d’ reuwes ; (loc) traiter de tous les noms, traitî d’ tos lès noms ; (expr) il è-st-ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovî s’nom ; il est aussi embarrassé qu’un âne qui a oublié son nom ; i n’ vaut nin qu’ on l’ lome, il ne mérite pas qu’on cite son nom ; (jurons) nom dèzo, nom di chtou, nom di chtouk, nom di chtoup, nom di chtoupète, nom di diâle, nom di dièle, nom di Dieû, nom di dio, nom di dius’, nom di dju, nom di dom’, nom di glu, nom di godfèrdome, nom d’ tonêre, nom d’ totute

 

C60

nom

nom (anc. no, encore usité à Ve., Fa., …) ; dans des jurons : nom di nom, …, voy. juron ; noms propres de fantaisie, voy. saint

 

E0

nom

(pour désigner un individu) nom ; li nom d’famile ; i n’ è nin v’lou dîre si nom ; il è tchindji d’ nom ; c’ èst m’ nom d’ djon.ne fèye ; c’ è-st-on nom à coûtchi foû ; (dénomination) (pour des êtres d’une même espèce) nom ; çusse fleûr-là è on nom, mês dji no l’ kinuche nin ; (réputation) nom ; il è on mâvês nom ; (jurons) nom di Dju, nom di diâle, nom di tonêre, etc. 

 

S0

nomade

[n] barakî, erèsse, (o-c) jupsyin, ène

 

G100

nomade

nomâde

G0

nomadisme

nomadisme

G0

nombre

nm (chiffre) chife ; dites un nombre, dijoz on chife ; un grand nombre, on grand chife ; (quantité) un grand nombre, one masse (f) ; un grand nombre de personnes, one masse di djins ; être en nombre, ièsse à one binde ; ils n’étaient qu’un petit nombre, is n’ èstin.n qu’ à saquantes ; ils étaient au nombre de quatre, il èstin.n à quate, il èstint zèls quate; dans le nombre, dins l’ moncia; serez-vous du nombre?, èst-ce qui vos-î sèroz ?; il y avaient des gens en nombre, i gn-aveûve dès djins à massake

 

C60

nombre

nombe ; faire _ avec les autres, fé hôt avou l’s-ôtes ; un bon _, voy. maint ; en grand _, voy. foison

 

E0

nombre

(concret) nombe ; nous étions au _ de vingt, dj’ astins â nombe di vint’ ; (pluralité) nombe ; j’étais là pour faire _, dj’ asto là po fé l’ nombe ; ils étaient du _ (de ceux qui étaient là), il astint â nombe di zèls

 

S0

nombrer

v cârculer; il était impossible de les nombrer, nin possibe di cârculer à combin ç’ qu’ il èstin.n

 

C60

nombrer

compter

 

E0

nombreux

[adj] (e-c) tot plin, (o) tout plin, (o-c) biacôp, (e) bêcôp, (e) bråmint, (c) brâmint, (o) bran.mint ; v. beaucoup

 

G100

nombreux

, euse adj ils étaient nombreux, il èstint à bran.mint, i gn-aveûve one masse ; ils vinrent nombreux, il ont v’nu à bran.mint ; merci d’être venus si nombreux, mèrci d’ ièsse tortos véci ; il y a de nombreuses années de cela, i gn-a dès-ans èt dès rasans ; une famille nombreuse, one grande famile

 

C60

nombreux

ils sont _, is sont leû bêcôp (ou … bråmint ou …tot plin),  leû-z-ine hiède (Com.) ; nous sommes trop _, nos-èstans nos trop’ ; nous sommes trop peu _, … nos (trop) pô ; nous n’étions guère _, nos n’ èstîs nos wêre ; comme nous sommes _ !, qu’ èstans-ne nos tos ! ; comme les vauriens sont _ !, qu’ a-t-i tot d’ capons !

 

E0

nombreux

ils étaient _ autour de lui, il astint à brâmint âtoûr di lu ; ils sont très peu _ pour faire marcher la ferme, is n’ sont pont d’ djins po fé ‘nn’ aler la cinse ; il l’a dit de nombreuses fois, i l’ è dit co trâze côps ; (se dit d’une femme qui a de nombreux enfants) èlle ann’ è trâze à l’ dozin.ne (litt. « elle en a treize à la douzaine ») 

 

S0

nombril

[nm] (e-c) botroûle [nf], (o) boutroule [nf], (o) ombri, (c) ombril

 

G100

nombril

m boutroule (f) (, botroule, botroûle); (expr) il a s’ boutroule disfaufiléye , il a le nombril défaufilé, il n’est pas à son aise ; il aurè binrade si boutroule à s’ dos , il aura bientôt son nombril au dos, il est très maigre ; i n’ a nin r’waîtî s’ boutroule en s’ lèvant , il n’a pas regardé son nombril en se levant, il s’est levé du mauvais pied; i s’ prind po l’ boutroule do monde, il se prend pour le nombril du monde.

 

C60

nombril

boteroûle (nf) (bou- La., Li., Fa., Am. ) ; _ ou œil d’un fruit, mohe (nf), moha, oûy, fleûr (nf), florète, corince (nf)

 

E0

nombril

botroûle (boutroûle Te.) ; èle su dècoletrot t’t-à l’ eûre jusqu’à l’ botroûle ! ; _ d’un fruit, moche ; la moche do l’ pware ; po wârder lès poumes, i fât mète la moche à l’ êr 

 

S0

nomenclature

nf (liste) lisse

 

C60

nomenclature

nomenclature

G0

nomenklatura

nomenklatura

G0

nominal

, ale adj la liste nominale, li lisse dès noms

 

C60

nominal

, -e, -ation nominål, -e, -åcion

 

E0

nominalement

adv pa s’ nom, pa leû nom; ils ont été appelés nominalement, on l’s-a uké pa leû nom

 

C60

nominatif

, ive adj à s’ nom; les places sont nominatives, lès places sont mètüwes d’après l’ nom

 

C60

nominatif

nominatif

G0

nomination

nf recevoir sa nomination, ièsse nomé (-ye) ; lors de sa nomination, quand il a stî nomé ; il attend sa nomination, i ratind po ièsse nomé ; il vient d’obtenir sa nomination, i vint d’ ièsse nomé ; il attend une nomination à un poste supérieur, i ratind po monter en grâde

 

C60

nomination

nominâcion

 

S0

nommé

, ée adj (désigné par un nom) lomé(-ye) ; le nommé Alexandre , li lomé Zande ; li ci qu’ on lome Zande, li cia qu’ on lome… ;     (loc) à point nommé , au bon momint ; vous arrivez à point nommé , vos tchèyoz bin!; il est arrivé à point nommé, il a arivé au bon momint

 

C60

nommer

[v] (o-c) lomer, (e) loumer

 

G100

nommer

v (désigner par un nom) lomer; il l’ont nommé Paul, is l’ ont lomé Paul ; (expr) gn-a d’pus d’ on tchin qu’ on lome Picârd, il y a plus d’un chien qu’on nomme Picard (NDLR je n’en connais aucun) ;  (indiquer une personne en disant son nom) dîre si nom ; on ne l’a pas nommé, on n’ a nin dit s’ nom ; pour ne pas le nommer, po n’ nin dîre si nom ; (choisir pour remplir une fonction) nomer ; c’est lui qui a été nommé bourgmestre, c’ èst li qu’ a sti nomé mayeûr ; il a été nommé président, il a stî  nomé prèsidint ; (se) (avoir pour nom) je me nomme Pierre, on m’ lome Piêre ; il se nomme Jean, on l’ lome Djan ; (dire son nom, se présenter) dîre si nom ; il s’est nommé en arrivant, il a dit s’ nom quand il a arivé

 

C60

nommer

lomer (, qqf noumer) ; _ de nouveau, riloumer; voy. appeler

 

E0

nommer

 

 

 

 

 

vt 1 apèler ; comint-ce qu’ on v’s-apèle ? ; comint-ce quu v’s-apèloz ça ? ; répartie à l’adresse de qqn qui cite en exemple l’attitude de X) litt. « je ne m’appelle pas X », je n’ai pas les réactions (ou les idées ou les moyens) de X, dji n’ m’ apèle nin X ; 2 (désigner) nomer ; il è stî nomé mêsse di scole ; ils l’ont nommé pour exercer un emploi à la commune, is l’ ont nomé à l’ comune

 

S0

 

 

 

 

 

non

[adv] 1 (o-c) non,

2 (suivant l’insistance de la question) non.na, (e) nèni, (e-c) non-fêt, (o) non-fét

 

G100

non

adv (suivant l’insistance de la question) non, nèni, non.na, non faît ; – Vous venez demain ? – Non, – Vos v’noz d’mwin ? – Non ! (ou Nèni !) ; – Vous ne mangez pas ? – Non !, – Vos n’ mougnoz nin ? – Non ! (ou Nèni !) ; – Vous allez manger, n’est-ce pas ! – Non, ça !, – Vos-alez mougnî, don !Non.na! ; – Mais si, vous allez manger! – Puisque je vous dis que non !, – Si faît, vos-alez mougnî ! – Bin non faît qui dj’ vos di! ; il ne sait pas dire non, i n’sét dire non ; (n’est-ce pas) don, èn’don, dwaî, n(è)don ; c’est triste, non !, c’ èst trisse, don ! ; (en phrase coordonnée ou juxtaposée) nin ; je regarde les hommes et non les femmes, dji r’waîte lès-omes èt nin lès feumes ; vous venez ou non?, vos v’noz ou vos n’ vinoz nin ? ; non plus, non pus ; dans les régions de Sombreffe et de la Basse Sambre : nè rin, non pus ; moi non plus, mi non pus, mi nè rin

 

C60

non

nèni ; est-ce oui ou non ?, èst-ce awè ou nèni ? (, wè ou non Wa. ; (plaist) wêy ou nêy Xh.) ; non.na (nô- Ve., Ma.) sert à contredire ou à protester ; syn rare non-fêt (anc. non-frè) ; non se dit dans : vôye non vôye (, vôye ou non ou nin), qu’on le veuille ou non, et dans : non pus, non plus (ou nin pus, à Ja. né pus’) ; à Vo., Je., Ber., non concurrence nèni dans les réponses, surtout pour le refus : non, dji n’ beûrè nin, mais nèni, ç’ n’ èst nin insi

 

E0

non

1 mais non (, absolument pas) (réponse négative pour contredire, pour protester, nèni, non.nè (non.na Te.) ; nèni, vos n’ l’ âroz nin ; nèni, sés-se ! ; viendra-t-il, oui ou _ ?, vinrè-t-i, ây ou nèni ?; espérons que non !, tês’ quu nèni ! ; dji pinse quu nèni ; nèni qu’ èle dit, dji n’ vou nin d’ ça ; èlle èst novèle ? – novèle, nèni, mês èlle è stî bin atèrtèni ; ay mês nèni valèt, tu l’ ârès nin ! ; non.nè, ça n’ si pout nin ; non.nè, savoz ! ; dji pinso qu’ ç’ astot lèye, èt bin non.nè ! [composé de non + è (ind prés, 3e p sg du v avèr) comp. siyè] ;

2 adv non plus, non pus ; i n’ vinrè nin, èt mi non pus ; dji n’ ê rin dit, èt lèy non pus ; Jorje non pus n’ î astot nin ; i n’ fât nin non pus fé la bièsse ; dji n’ vou nin non pus qu’ on d’juche ça d’ mi

 

S0

nonantaine

(groupe d’environ nonante unités) nonantin.ne ; one nonantin.ne di djins

 

S0

 

nonantc-neuf

adj nonante-noûf

 

C60

nonante

adj nonante ; nonante enfants, nonante èfants ; (groupe de nonante) nonantin.ne

 

C60

nonante

, -ième nonante, -in.me ; il a environ _ ans, il a ‘ne nonantin.ne d’ an.nêyes ; voy. QUATRE-VINGTS

 

E0

nonante

(quatre-vingt-dix) nonante ; èlle è dins lès nonante ans ; (désignation du chiffre 9 au jeu de loto) nonante ; nonante, c’ èst l’ pus vî do l’ bande

 

S0

nonante et un

adj nonante-y-onk

 

C60

nonante et unième

adj nonante-y-onyin.me

 

C60

nonante-cinq

adj nonante-cink

 

C60

nonante-cinquième

adj nonante-cinkyin.me

 

C60

nonante-deux

adj nonante-deûs

 

C60

nonante-deuxième

adj nonante-deûzyin.me

 

C60

nonante-huit

adj nonante-iût’ (, nonante ût’) ; il y en a nonante-huit , i gn-a nonante-iût’ ; il a nonante-huit ans , il a nonante-iût’ ans ; nonante-huit neveux , nonante-iût’ nèveûs ; nonante-huit arbres , nonante-iût-z-aubes (voir « huit »)

 

C60

nonante-huitième

adj nonante-iûtyin.me

 

C60

nonante-neuvième

adj nonante-noûvyin.me

 

C60

nonante-quatre

adj nonante-quate

 

C60

nonante-quatrième

adj nonante-quatyin.me

 

C60

nonante-sept

adj nonante-sèt’

 

C60

nonante-septième

adj nonante-sètyin.me

 

C60

nonante-six

adj nonante-chîj (voir « six »)

 

C60

nonante-sixième

adj nonante-chîjyin.me

 

C60

nonante-trois

adj nonante-trwès

 

C60

nonante-troisième

adj nonante-trwèsyin.me

 

C60

nonantième

adj nonantyin.me

 

C60

nonantième

nonantime ; èlle èst dins sa nonantime anée

 

S0

nonce

nm nonce

 

C60

Nonceveux

è Noncèveû (ou è Nan-), village

 

E0

nonchalamment

londjin.nemint, nawemint : il s’en va _, i ‘nnè va lôyeminôye ; voy. indolem­ment, lambin

 

E0

nonchalance

voy. indolence

 

E0

nonchalant

, ante adj dôrlin (f dôrlin.ne), londjin, brayî (m), nâwe ; « I s’ lèyeûve adôrloter tot dôrlin, come on- èfant qu’ a l’ fîve-lin.ne. » (A. Laloux)

 

C60

nonchalant

, -e houlpineû, balzineû, -eûse, -erèsse ; c’est une femme _e, c’ èst co ‘ne bèle-à-fé, c’ èst co ine « vochal mi tièsse, mi cou vêrè tot-rade » ; voy. indo­lent

 

E0

nonchalant

, -ante adj (sans énergie) (svt à cause d’un temps lourd et chaud) naw, nawe ; dji sû naw [du néerl. nauw, parcimonieux, insuffisant]

 

S0

nonchalant

personne _e, peu portée vers le travail, mâdelin.ne ; dji n’ voûro nin one mâdelin.ne parèye ; ni l’ apurdoz nin mâdelin.ne

 

S0

non-fumeur

, euse adj c’est un non-fumeur, i n’ fume nin ; ici, c’est non-fumeur, véci, on n’ pout nin fumer

 

C60

nonne

nf bèguène, none

 

C60

nonne

, -ette nonète, bèguène ; voy. sœur

 

E0

nonne

(religieuse) none 

 

S0

nonnette

nf (oiseau) bèguinète

 

C60

nonnette

(jeune nonne) nonète ; (nom d’un bonbon parfumé à l’anis ou à la réglisse) nonète

 

S0

nonobstant

adv maugré (ça)

 

C60

non-paiement

nm en cas de non-paiement, (suivant le cas) si dji n’ paye nin, si vos n’ payoz nin, s’ i n’ paye nin, s’ is n’ payenut nin

 

C60

non-sens

nm c’est un non sens, c’ èst bièsse ; (loc) à non-sens, à nonsyince

 

C60

non-stop

loc sins djoker, sins lachî, sins r’lache, à r’laye

 

C60

non-voyant

, ante adj et n aveûle

 

C60

nope

, -er, -eur, -euse nope, -er, -eû, -eûse ou -erèsse ; épincette pour noper, nopète

 

E0

nord

nm nôrd ; au nord, au nôrd ; juste au nord de Namur, jusse au d’zeû d’ Nameur ; le pôle nord, li pôle nôrd ; le vent du Nord, li bîje ; (loc) perdre le nord, piède li tièsse

 

C60

nord

nôrd ; vent du _, vint d’ bîhe ou bîhe (di Tongue, di Campène) ; venter du _, bîhî, qqf bîheler : i bîhe ou -èye (i bîhèle Le., Cou. ; bîler, i bîle Ve.), l’ êr (ou i) vint d’ bîhe, i fêt houreûs, c’ èst dreût(e) bîhe, måle ou freûde bîhe, (sans soleil) neûre bîhe, qu’ èst come on rèseû, lès mâlès-êrs (Bo.) ; vint d’ fagne ou mâle êr (Fa.) ; vent du NE, bîhe d’ Åhe (Ar.), dreûte bîhe (Hu., Tr.), dreûte ou hôte bîhe (Wa.) ; selon d’autres, basse bîhe ; vent du NO, vint d’ Lovaye [= ordt vent d’ouest], basse lovaye, hwèce-vint (Xh., To ; hwèce-vê (Sp., Sto.), vint dè måva trau (Ho.) ; voy. bise, est, ouest

 

E0

nord

nôrd ; li pôle nôrd ; perdre le _, piède li nôrd

 

S0

nord-est

nm le vent du nord-est, li nwâre bîje (f)

 

C60

nord-est

nôrd-ès’

G0

nord-ouest

nm vent du nord-ouest, vint d’ chwache

 

C60

nord-ouest

nôrd-wès’

G0

normal

, ale adj normâl ; c’est normal, c’ è-st-insi qu’ ça dwèt aler ; il mène une vie normale, i gn-a rin à r’dîre su s’ maniére di viker; c’est normal de vouloir dormir quand on est fatigué, vos saurîz, vos, dimèrer sins dwârmu quand v’s-èstoz scrans ? ; c’est tout à fait normal, c’ èst tot naturél; ce n’est pas normal, i gn-a one saqwè qui n’ va nin ; en temps normal, d’abitude ; il n’est pas dans son état normal, i n’ èst nin come d’abitude ; il n’est pas normal, i n’ èst nin come on-ôte ; (expr) gn-a on pû o djeu, il y a un poux dans le jeu, il y qqch d’anormal ; école normale, scole normâle

 

C60

normal

, -ale adj (conforme à ce qui est attendu, habituel) normâl, -âle (qqf -al, -ale ; m pl -âls) ; dji troûve normâl qu’ èle vègne à l’ mâjon ; is n’ sont nin normâls, cès djins-là ; à l’école _e, à l’ sicole normale ; n _e (état habituel), normâle ; ça è rivenou à l’ normâle deûs mwès pus târd ; il n’est pas _, i n’ èst nin come on-ôte

 

S0

normalement

adv normalemint, pâr drwèt

 

C60

normalement

normâlemint ; normâlemint, i deûrot djà sèy là

 

S0

normaliser

v normaliser ; (rendre uniforme) maintenant, elles sont normalisées, asteûre, c’ èst tortotes lès min.mes ; le wallon est une langue qui n’a pas encore été normalisée, li walon, c’è-st-one langue qu’ on n’ a nin co normâlisé ; (faire redevenir normal) la situation est normalisée, c’ èst ridivenu come divant

 

C60

normand

, ande adj normand (-e)

 

C60

norme

nf faire selon les normes, fé dins lès régues ; hors normes (trop grand), démoné (-ye)

 

C60

Norvège

nf Nôrvéje

 

C60

norvégien

, enne adj norvéjyin (f norvéjyin.ne)

 

C60

norvégien

norvéjyin

G0

nos

adj poss nos ; nos enfants, nos-èfants ; nos livres, nos lîves

 

C60

nos

m et f pl nos– (devant voyelle) ; nos-afants sont à scole 

 

S0

nostalgie

[nf] (o) mau du payis, (c) mau do payis, (e) må dè payis

 

G100

nostalgie

nf diloûjance ; il a la nostalgie de son village , il a s’ coûr gros quand i tûse à s’ viladje

 

C60

nostalgie

li må dè payis

 

E0

nostalgie

nostaljîye

G0

nostalgique

adj diloûji (f diloûjîye)

 

C60

notable

n les notables, lès gros, lès monsieûs

 

C60

notable

notåbe ; les _s, lès hôts (ou gros) bonèts, lès tapés ou hipés, lès gros hêres, lès grozès légumes

 

E0

notable

(personnage ayant une situation sociale élevée, personnage influent) 1 monsieû ; li monsieû d’ Nèfe (propriétaire de l’ancien château de Neffe) ; i vout fé l’ monsieû ; 2 notâbe ; lès notâbes astint à l’ purmîre rindjîe ; les _s, (péj.) lès grosses panses

 

S0

notablement

notåblèmint (, -blumint, -bemint)

 

E0

notaire

[nm] (c) notaîre, (e) notêre, (o) notére

 

G100

notaire

n notaîre

 

C60

notaire

, notariat notêre, notåriåt

 

E0

notaire

notêre ; dj’ îrans passer lès-akes addé l’ notêre ; one parôle d’ ome vât on-ècrit d’ notêre ; il èst co notêre 

 

S0

notamment

adv notamint

 

C60

notamment

notan.mint

 

E0

notamment

notamint ; on-è pârlé notamint po l’ afêre do l’ vinte

 

S0

 

notarial

, -ale adj notariâl, -âle (m pl -âls) ; dès-akes notariâls

 

S0

notariat

nm il se destine au notariat, i vout ièsse notaîre

 

C60

notarié

, ée un acte notarié, on-ake di notaîre

 

C60

notarié

, -ée adj notarié ; on-ake notarié

 

S0

note

nf (musique) note ; connaître ses notes, conèche sès notes ;  (brève indication) note ; prendre des notes, prinde dès notes

 

C60

note

, -er, -ation note, -er, -èdje ; il est mal noté, il a dès rôyes so sès cwènes ; voy. ÉCRIRE, INSCRIRE

 

E0

note

(de musique) note ; on-atind lès fâsses notes ; jouer une fausse _, fé one fâsse note ; (au fig.) faire une fausse _ (commettre une malversation), fé one fâsse note  ; (observation mise par écrit) note ; prinde dès notes ; prendre bonne _ de, tèni boune note di ; dji tinrê boune note di ç’ quu v’s-avoz dit ; (compte) note ; akiter one note ; (au propre et au fig.) payi la note ; (cote, résultat) note ; j’ai obtenu de belles _s en mathématique, dj’ ê avou on bê buletin en calcul ; il è avou dès mâvêses notes à scole ; _ à payer, (plaist) douloureûse ; dj’ê avou la douloureûse

 

S0

noter

v noter, prinde note, scrîre ; il note tout ce qu’il entend, i prind note di tot ç’ qu’ il ètind ; j’ai noté son adresse sur une feuille, dj’ a scrît s’-t-adrèsse su one fouye ; (prêter attention) notez bien que ce n’est pas vrai, waîtîz bin qui ç’ n’ èst nin l’ vraî ; (affecter d’une note) noter un élève, diner one note à on-èlève ; il a été bien noté, il ayeûve one bone note

 

C60

noter

vt (consigner par écrit) noter, marker ; (remarquer) noter ; note bin qu’ ça è djà arivé on côp ; (apprécier) (du point de vue du travail fourni) noter ; il èst bin noté

 

S0

 

Notet

(n de famille) Notèt

 

S0

notice

notice, notule

 

E0

notifier

v fé sawè

 

C60

notifier

, -ication nôtifiyî, -icåcion

 

E0

notifier

vt notifyi ; dji lî ê notifyi li r’nom po la pature

 

S0

notion

nf (connaissance élémentaire) il a des notions d’anglais, i conèt one miète d’ anglès ; (idée) idéye ; elle n’en a pas la moindre notion, èle n’ ènn’ a nin l’ pus p’tite idéye ; j’ai perdu la notion du temps, dji n’ sé pus quand ç’ qu’ on-z-èst

 

C60

notion

îdèye ; j’en ai quelque _, dj’ ènn’ a ‘ne pitite îdèye

 

E0

notoire

adj c’est notoire, tot l’ monde li sét bin

 

C60

notoire

un fait _, on fêt qu’ èst k’nohou

 

E0

notoriété

nf (loc) cela est de notoriété, tot l’ monde li sét bin ; d’après la notoriété publique, d’après ç’ qu’ on dit ; acte de notoriété, ake di notoriété ; (renommée) c’est ce qui lui a apporté la notoriété, c’ èst ç’ qui l’ a faît conèche

 

C60

notre

adj poss (devant une consonne) nosse ; (devant une voyelle) noste ; notre maison, nosse maujone ; notre pays, nosse payis ; notre enfant, noste èfant ; notre arbre, noste aube

 

C60

notre

nosse (devant consonne : nosse fré), noste (devant voyelle : noste èfant), pl nos frés, nos-èfants ; Notre-Seigneur, Note-Signeûr ; Notre-Dame, Notru-Dame, voy. assomption, nativité ; Notre-Père (oraison dominicale), Notru-Pére ; notre mère (titre donné à la supérieure d’un couvent), no-mére

 

E0

notre

, nos adj possessif nosse [allomorphes: nosse, noste, nos, nos-] ; m et f sing nosse (devant consonne) : gn-è do moron plin nosse corti : nosse mére èst voye à Maastricht ; nosse Toni èst rivenou ; m et f sing noste (devant voyelle) : c’ èst noste afêre èt v’là noste ome qui coûrt voye ; lès djins d’ noste âdje ; m et f pl nos (devant consonne) : nos crompîres ont atrapé l’ mildjou

 

S0

nôtre

pron poss le nôtre, la nôtre, li nosse ; c’est la nôtre, c’ èst l’ nosse, c’ èst da nos-ôtes ; soyez des nôtres, vinoz avou nos-ôtes

 

C60

nôtre

le, la _, li nosse ; pl lès nosses ; lès cis d’à nosse ou d’à nos-ôtes

 

E0

nôtre

(accompagné de l’art) pr possessif li nosse [allomorphes: li nosse, la nosse, lès nosses] ; le nôtre m sing li nosse ; la nôtre f sing la nosse ; les nôtres m et f pl lès nosses

 

S0

Notre-Dame

nf Notrè-Dame

 

C60

Notre-Dame

(la Vierge Marie) Notreu-Dame ; fé one noûvin.ne à Notreu Dame ; invocations de _ et n de chapelles placées sous son vocable à Bastogne: Notreu Dame do l’ dèlivrance, Notreu Dame di Boune Condwite, Notreu Dame do l’ Hale ; (statuette représentant la Vierge Marie) matante m’ avot rapwarté one Notreu-Dame di Lourdes

 

S0

Notre-Seigneur

(Jésus-Christ) Note-Sègneûr

 

S0

nouaison

nf nukadje (m)

 

C60

nouba

nf fièsse ; faire la nouba, fé l’ fièsse

 

C60

nouba

nouba (, noumba) ; faire la nouba (, la noce), fé la nouba (, la noumba) [altération de nouba, probt sous l’influence de rumba, w. roumba]

 

S0

noue

nf (pièce de charpente) nûwe

 

C60

noue

(de toit) nawe 

 

S0

noué

, ée adj (attaché) nuké (-ye) ; nouer au cou, nuker à s’ cô ; (contracté) strindu (f strindeuwe), tinkyî (-ye) ; j’étais noué, dj’ èsteûve sitrindu,… tinkyî

 

C60

noue 1

(terrain humide) lètche ; seult dans oms de lieu (Ayeneux, …) ; (terrain qui reste submergé après le retrait des eaux de crue) flèye (nf) (Fro.)

 

E0

noue 2

_ d’un toit, nowe

 

E0

nouer

[v] (c) nuker, (e) noukî, (o) nower, nuwer

 

G100

nouer

v fé dès nuks, nuker; nouer un ruban, faire une rosette, flotchî ; nouer les bouts, nuker lès corons èchone ; renouer, ranuker ; nouer sa cravate, fé on nuk à s’ crèvate ; (passer à l’état de fruit, nouaison) si nuker; action de se nouer, nukadje.

 

C60

nouer

noukî (no- Ve.) ; _ en plusieurs endroits, nouketer, noukî, ranoukî ; _ ses souliers, noukî (, atèler, anoker Na., ranoker Hu.) sès solés, voy. lacer, lier, nœud ; _ une corde à nœud coulant, lici one cwède, noker one cwède à corant lès’ (La., où lacer = lèci) ; se _, d’un fil trop tordu, si crankî ; (d’une fleur d’arbre fruitier) si spani, voy. épanouir

 

E0

nouer

vt noker, loyi ; _ à noeud double, fèrnokè (Te ; -er lu.)

 

S0

nouet

(anc.) le _ au bleu pour la lessive, li clicote å bleû ; [mettre dans une sauce] un _ de fines herbes, on boukèt d’ fènès jèbes ; _ à poudrer, dè l’ poûsselète

 

E0

nouet

_ au bleu (pour la lessive), sucète ; mète one sucète di bleû po rincer la bouwêye ; (anc.) _ au bleu (pour la lessive), pèce di bleû (Te.)

 

S0

noueux

, euse adj à nuk, nuké (-ye)

 

C60

noueux

bois _, bwès noukieûs, groubieûs, cagnès’, qu’ a tot-plin dès nouks ; gros bâton _, war(l)okê, voy. baton, nœud

 

E0

noueux

, -euse adj (qui est atteint(e) de rhumatisme déformant) crampiou, -ioûye (crampou, -ouye Te.) ; dès mwins crampioûyes ; (en parlant du bois) nokieûs, -eûse ; one plantche tote nokieûse ; (qui présente des nodosités rhumatismales) nokieûs, -eûse ; dj’ ê lès dèts tot nokieûs

 

S0

nougat

nm nougat

 

C60

nougat

nougat ; vos m’ rapwateroz one cayote di nougat do l’ dicâce

 

S0

nouille

nf (personne molle) londjin (f londjin.ne), moflasse pl (pâte alimentaire) nouyes

 

C60

nourrain

voy. PORC

 

E0

nourrain

(cochon de lait destiné à l’engraissement) noûrin

 

S0

 

 

nourri

, ie adj (alimenté) noûri (f noûrîye) ; être bien nourri, ièsse bin awin.né (iron)

 

C60

nourrice

[nf] noûrice

 

G100

nourrice

noûrice

 

E0

nourricier

père _, pére noûriciél

 

E0

nourrir

[v] noûri ; v. entretenir, repaître

 

G100

nourrir

v noûri, sognî, diner à mougnî ; je nourris, dji noûri, dji sogne ; nous nourrissons, nos noûrichans, nos sognans ; je vais aller nourrir les poules, dji m’ va sognî lès pouyes ; nourrir à l’excès, fornoûri ; nourrir à la cuiller, diner à mougnî avou on couyî ; nourrir ses oisillons, pwârter à nid, pwârter l’ bètchîye ; (expr) i gn-a si p’tit mèstî qui n’ noûriche si maîsse, il n’est si petit métier qui ne nourrisse son maître ; li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon, la belle cage ne nourrit pas l’oiseau, l’air ne fait pas la chanson; on l’ noûrit dins s’ mau, on lui passe tous ses caprices ; (se) si noûri, mindjî, mougnî (, magnî) ; (magnî se rencontre au plus souvent dans les régions qui se ressentent de l’influence liégeoise ; dans les régions de Sombreffe et de la Basse-Sambre mindjî est employé pour les personnes et mougnî pour les animaux) il ne se nourrit que de viande, i n’ mougne qui dè l’ tchau ; il se nourrit mal, i mougne mau

 

C60

nourrir

noûri (neû- Ve., Wa. ) ; voy. allaiter, CUISINE, -ER, ENTRETENIR, FOURRAGE, repaitre ; _ de nouveau, rinoûri ; trop bien nourri, fornoûri, forsôlé (qqf fwèr-) ; _ à des heures régulières, aeûrer ; _ au chènevis (poules, pigeons), tchèneter; _ à la béquée (pigeon), pasturer ; se _ par son travail, si (k’)tchèvi ; action de _, noûrihèdje ; _ à l’excès son bétail, voy. SURALIMENTER

 

E0

nourrir

vt (fournir les aliments pour vivre) noûri ; elle nourrit (donne le sein à) son enfant, èle noûrit si afant ; _ des chiots au biberon, noûri dès p’tits tchins à l’ mwin ; se _ (s’alimenter), si noûri ; i s’ noûrit come i fât ; (donner les moyens de subsister) noûri ; i gn-è si p’tit mèstî qui n’ noûriche si mêsse (ou si ome) ; (entretenir, pourvoir aux besoins (de qqn)) noûri ; i noûrit sa mére ; (animaux) sogni ; ils privilégient l’alimentation par l’avoine, is sognant fwart à l’ avon.ne ; (fournir (qqch) en guise de nourriture) sogni ; i sogne dès drèches po-z-acrèchi sès vatches ; on poûrè sogni do foûre çuste anée-ci ; _ abondamment (un animal), pour faire augmenter son poids juste avant de le vendre, fôrer ; dj’ avo acheté ç’ boû-là â kilo, mês l’ cinsî m’ l’ avot fôré ; vt _ de nouveau (surtout au part passé) ; rinoûri ; èlle èst djà bin r’noûri, çusse vatche-là ; se _ (se cicatriser), si rinoûri ;  one plêye qui s’ rinoûrit bin ; ce cheval est mal nourri, çu tch’vau-là, on lî mostère l’ avon.ne dins one botèye ; _ des chiots au biberon, noûri dès p’tits tchins à l’ mwin ; bien _ ses animaux, c’est s’assurer un bon rendement, (prov) lès poyes ponant pa l’ bètch èt lès vatches dènant pa la gueûye (litt. « les poules pondent par le bec et les vaches donnent [du lait] par la gueule ») ; c’est ruineux de le nourrir (parce qu’il mange beaucoup), i vât mî lî tchèrdji l’ dos quu l’ vinte (litt. « il vaut mieux lui charger le dos que le ventre « )

 

S0

nourrissage

nm noûrichadje

 

C60

nourrissant

, ante adj noûrichant (-e), ripachante (-e)

 

C60

nourrissant

, -e noûrihant, (ri)pahant, -e

 

E0

nourrissant

, -ante adj noûrichant, -ante ; li lacê, c’ èst-ce qu’ i gn-è d’ pus noûrichant ; ce n’est pas _, ça n’ tint nin o cwarp

 

S0

nourrissant, e

[adj] (o-c) noûrichant, e, (e) noûrihant, e, (c) r(i)pachant, e, (e) r(i)pahant, e

 

G100

nourrisson

nm èfant à l’ fachète, èfant à l’ tète

 

C60

nourrisson

noûreson

 

E0

nourrisson

 

un _, on p’tit afant

 

S0

 

nourriture

[nf] (c) amougnî [nm], (e) amagnî [nm], (o-c) mindjî [nm], (c) amindjî [nm]

 

G100

nourriture

nf  amonucion, amougnî (m), frichetouye, mougnadje (m), amindjî (m), mindjî (m) (ces deux derniers termes étant employés dans les régions de Sombreffe et de la Basse-Sambre et uniquement quand il s’agit de nourriture destinée aux humains), noûriture ; (loc) chercher sa nourriture, couru après amougnî ; (expr) lès pouyes ponenut pau bètch, les poules pondent par le bec, … suivant la nourriture quelle reçoivent ; on baudèt qui fait à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui fait à son idée, c’est la moitié de sa nourriture ; on n’ a co jamaîs vèyu lès djon.nes di mouchon pwârter l’ bètchîye à leû mére, on n’a pas encore vu les oisillons porter la nourriture à leur mère, il ne faut pas contrarier l’ordre naturel des choses ; quand c’ èst bon, on-z-in.me ostant mile qui cink cints, quand la nourriture est bonne on en prendrait davantage sans forcer ; quand c’ èst bon, ostant vatche qui via , quand c’est bon, autant vache que veau, id.

 

C60

nourriture

noûritûre (, -eûre ; neûritâre Ve. ), l’ amagnî, voy. aliment, manger 2, pâtée ; une bonne _, ine bone tåve, dès bons-amagnîis ; _ du bétail, fôre, -êye, fôrehon ; le brout est la _ de la chèvre, li brosse èst l’ magnerèye dè l’ gade (Heyd) ; être domestique pour sa _, chèrvi po sès dints ; personne difficile pour la _, on fin bètch, voy. délicat, MANGER

 

E0

nourriture

noûriture ; une _ de piètre qualité, one pôve noûriture ; i n’ fât nin k’taper la noûriture ; vi prendre un peu de _ avant d’ aller se coucher, ribanketer ;  dj’ ons r’banketé avou dès wâfes èt do cafè ; quantité importante de _, panselêye ; dji m’ ann’ ê fouté one boune panselêye ; dj’ ons rintré on pakèt d’ noûriture po lès bièsses à l’ îvièr ; _ (fourrage, céréales) (mise à l’abri pour alimenter le bétail en hiver) pasture (qqf pastère) ; dj’ ê rintré brâmint do l’ pasture çuste anée-ci ; _ fournie aux animaux domestiques, sognèdje ; do l’ farine di lin, c è-st-on bon sognèdje po lès vês ; donner un peu de _ (au cheval) à l’occasion de la dernière visite que le fermier fait à l’écurie avant d’aller se coucher, ribanketer ; dj’ ê stî r’banketer li tch’vau ; j’en ai très peu (de _), dji ‘nn’ ê rèk quu po m’ mète su one dint ; leur nourriture est trop riche, is mindjant trop bon ; quelle _ infâme !, qué brouwèt d’ porcê !; personne qui pourvoit à la _ du bétail, sogneûs, -eûse

 

S0

nous

pron nos, nos-ôtes ; regardez-nous, waîtiz-nos ; il nous l’a dit, i nos l’ a dit ; nous-mêmes, nos-ôtes min.mes ; c’est à nous, c’ èst da nos-ôtes ; nous le ferons nous-mêmes, nos l’ alans fé nos-ôtes min.mes ; à nous deux, cela ira, à nos-ôtes deûs, ça îrè ; (loc) chez nous, è nosse maujone, dins nos cayaus ; c’est notre petit chez nous, c’ èst nosse maujone, c’ èst nos cayaus ; nous qui (suivi d’un verbe à la 1re personne du pl) nous qui regardons, nos-ôtes qui r’waîte (+ 3e pers. du sg en wallon) c’est nous qui le disons, c’ èst nos-ôtes què l’ dit

 

C60

nous

(sujet) : nous disons, nos d’hans (dju d’hans La., Vi., GdM. ) ; [il faut] que nous jouions, qui n’ djouwanse ; nous avons, nos-avans (ou n’s-avans ; n’ avans Fa. ; dj’ avans La., …) ; avons-nous, avans-ne (ou -gne) ; qu’avons-nous donc fait ?, qu’ avans-ne dju fêt ? ; que disions-nous ?, qui d’hîs-ne (ou -gn’) ? (, d’hins-ne La., -gne Com., -dje St., Du. ) ; (compl) il nous voit, i nos veût ; asseyons-nous, assians-nos ; c’est nous qui avons, c’ èst nos-ôtes qu’ a (ou qu’ ont); avec, sans, pour, entre nous, avou, sins, po, inte nos-ôtes (syn nos à Hu. ; por nos ou po nos-ôtes) ; des gens comme nous, dès s’-fêts qu’ nos-ôtes ou dès djins come ine saquî ; un cousin à nous, on cusin d’à nosse ; c’ est à nous, cela, c’ èst d’à nosse (ou d’à nos-ôtes), çoula ; ce qui est à nous, çou d’à nosse (La.) ; bêtes que nous sommes !, nos bièsses qui n’s-èstans !

 

E0

nous

pr personnel 1 nos (régime direct ou indirect) : po quî-ce qu’ i nos prind !; i n’ nos pâle pus ; têjans-nos ! ; assians-nos voci ; prustoz-nos ça ; donne-le nous, dène-nos le ; (précisé par un numéral cardinal) dj’ astins nos dîj à l’ tâve ; i gn-ann’ è assez po nos quate ; (à) nous pr personnel (tonique non conjoint) : nos-ôtes ; nos-ôtes, dji sons quites ; dj’ ons fêt ça nos-ôtes min.mes ; li èt nos-ôtes, dji n’ sons nin parints ; nos-ôtes lès cinsîs, dji sons todi lès pus mâ payis ; dji sons nos-ôtes assez ; c’ èst nos-ôtes qu’ ont vèyou ça lès purmîs ; nous étions tous ensemble, dj’ astins tos nos-ôtes assone ; i frè l’ mârs’ sins nos-ôtes ; c’ è-st-a nos-ôtes à djouwer ; c’est à nous seuls, c’ èst da nos-ôtes tot seûs (ou c’ èst da nosse) ; pauvres de nous !, pôves nos-ôtes ! ;

 

2 dji (dju Ba.) (sujet) ; dji vinrans ; dj’ ons co do boûre ; dji l’zî pwaterans ; djo l’ prinrans ;

 

3 c’est à _, cela nous appartient, c’ èst da nosse ou c’ èst da nos-ôtes

 

4 interj. à nous ! (litt. «  à nous ! ») (se dit lorsque le ballon franchit la ligne de touche du terrain de football, quel que soit le bénéficiaire de la rentrée qui suivra) ; faire la rentrée en touche,  fé à nous

 

S0

nouveau

, nouvel, nouvelle adj novia, novèl (f novèle), (Rochefort, nové (f novèle)) ; c’est un tout nouveau, c’ è-st-on tot novia ; il a une nouvelle voiture, il a one novèle auto; à la mode nouvelle, à l’ novèle môde ; de nouveaux souliers, dès novias solés ; de nouvelles lunettes, dès novèlès bèrikes ; nouvelle lune, novèle lune, tinre lune, djon.ne lune ; rien de nouveau, rin d’ novia; le nouvel an, li novèl an; le nouveau testament, li novia tèstamint ; (loc) à nouveau, co(r) on côp ; regardez à nouveau, waitîz co on côp ; il est à nouveau malade, il èst co on côp malade ; de nouveau : on peut de nouveau passer par Gembloux, la route n’est plus barrée, on r’pout passer pa Djiblou, li vôye n’ èst pus bâréye ; il est de nouveau dans le jardin, il èst co todi dins l’ djârdin ; nouveau riche, pârvinu ; un nouvel arrivé, on novia visadje ; jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à quand qu’ on vos l’ dîrè; le nouvel an, li novèl an, li djoû dès faus visadjes (qui souhaitent une bonne année alors qu’ils ne le pensent pas) ; (expr) novia maîsse, novia ramon, nouveau maître, nouveau balai, nouveau maître manifeste sa personnalité ; novia maîsse, novia chuflèt , nouveau maître, nouveau sifflet, idem, autre personne, autre musique ; novia ramon chove voltî , nouveau balai balaie volontiers, idem ; on-z-a dès novias maus tos lès djoûs èt co-z-waurder lès vîs , on a de nouveaux maux chaque jour et on garde encore les anciens.

 

C60

nouveau

, -elle novê, -èle, souvent aussi noû, noûve ; voy. frais ; un _ cheval, on novê (ou noû) dj’vå ; la _ route, li noûve route ; _-né, novê-né ; [un chapeau] à la _ mode, à l’ novéle môde ; voy. an ; voilà du _, volà ôte tchwè d’ novê ; _ lune, novèle leune ; bouder de _, ribrognî ; s’accroupir de _, si racropi ; s’élancer de _, si rènonder ; le préfixe ri-, r- forme toute espèce de verbes analogues ; parfois aussi le préfixe ra- : dj’ a houkî èt rahoukî

 

E0

nouveau

, nouvelle adj (qui vient après qqch ou qqn pour les remplacer) 1 novê, novèle (-ale As., Vau., …) ; dj’ ê acheté on novê tch’vau ; on novê plantchî ; vos-avoz vèyou sa novèle fème ? ; des pommes de terre nouvelles, dès novèles crompîres (novèlès crompîres Te.) ; (prov) lès novês ramon chovant todi bin ; c’ èst la novèle môde ; gn-è rin d’ novê dins la gazète ; à l’ novèle anée ; la novèle lune ; li novê tèstamint [la forme novèl apparaît seult dans la loc. novèl an ; comp. novê èchevin, novê ègré] ; adj et n ( _, -elle ; novice) (dans une activité), novê, novèle ; dji sons trwas novês dins l’ èkipe ; il èst novê dins l’ mèstî ; de _, di novê ; c’ èst d’ novê lu qui r’vint ; ce n’est pas _, ç’ n’ èst nin novèlité ; soumettre de _ à telle action : rimète ; rimète tchâfer la sope ; rimète souwer lès bagues ; on manifeste toujours beaucoup de zèle lorsqu’on prend en charge de nouvelles fonctions, de nouvelles responsabilités, (prov) lès novês ramons chovant todi bin (litt. « les nouveaux balais brossent toujours bien ») ;

2 djon.ne ; il èst djon.ne dins l’mèstî

 

S0

nouveau, elle

[adj] (c) novia, èle, (e) novê, èle, (o) nouvia, èle

 

G100

nouveau-né

, nouveau-née n èfant à l’ fachète, èfant qui vint di v’nu au monde

 

C60

nouveau-né

, nouveau-née n novê-né

 

S0

nouveauté

nf novia (m) ; elle aime la nouveauté , èle in.me bin tot ç’ qu’ èst novia; c’est une nouveauté , c’ èst novia

 

C60

nouveauté

novêté, novèlité (-isté)

 

E0

nouveauté

novèlité ; il ont brâmint dès novèlités 

 

S0

nouvelle

nf novèle ; bonne nouvelle, bone novèle ; mauvaise nouvelle, mwaîje novèle ; venir aux nouvelles, vinu aus novèles ; avoir des nouvelles, awè dès novèles ; quelles nouvelles ?, qués novèles ? ; quelles nouvelles de vous voir ?, qués novèles di vos veûy ? ; des nouvelles fraîches, dès tchôdès novèles ; nous avons appris la nouvelle, nos-avans apris l’ novèle ; (expr) gn-a pont d’ novèles, gn-a qu’ dès vîyes (iron), il n’y a pas de nouvelles, il n’y a que des vieilles ; lès mwaîjès novèles coûrenut èt lès bones rotenut , les mauvaises nouvelles courent et les bonnes marchent ; lès mwaîjès novèles si séyenut todi trop rade , les mauvaises nouvelles s’apprennent toujours trop vite; pont d’ novèle, bone novèle , pas de nouvelle, bonne nouvelle ; qués novèles à Lîdje ? (iron), quelles nouvelles à Liège ? et l’interlocuteur répond : à Lîdje, c’ èst dès bonès lîdjes mins èles sont fwârt tchêres, à Liège, ce sont de bonnes levures mais elles sont fort chères.

 

C60

nouvelle

novèle ; vous m’en donnez la première _, vos m’ ènnè d’djunez (Sprimont) ; voy. incroyable

 

E0

nouvelle

n (information) novèle (-ale) ; vos k’nuchoz la novèle ? ; lès mâvêses novèles si savant todi vite ; mon nez me chatouille, des nouvelles sont imminentes, dj’ ê l’ nez qui m’ gatîe, c’ èst signe di novèle ; purmîre novèle ! ; (au pl) novèles ; aler âs novèles ; on n’ è pus avou d’ sès novèles ; pont d’ novèles, bounes novèles ; (un individu toujours au courant des nouvelles et qui les colporte, on raconteû d’ novèles ; (formule de menace) vous aurez de mes nouvelles !, vos-âroz d’ mès novèles ! ; goûtez de ce vin, vous m’en direz des _s, gostoz ç’ vin-là, vos m’ a dinroz dès novèles ; personne qui colporte les nouvelles, gazète ; c’ è-st-one vrê gazète !

 

S0

nouvellement

adv daîrènemint, novèlemint, dispû wêre di timps

 

C60

nouvellement

novèlemint ; voy. der­nièrement, fRAICHEMENT, NAGUÈRE, RÉ­CEMMENT

 

E0

nouvellement

(récemment) novèlemint ; lès pîres do molin ont stî novèlemint r’batous

 

S0

nouvelliste

on conteû d’ novèles, on tchêye-novèles

 

E0

novale

novelin (nm) (ard : c’ è-st-on pré avou on novê coyin)

 

E0

novembre

[nm] (e-c) nôvimbe, (o) nôvembe

 

G100

novembre

nm nôvimbe; le deux novembre, li deûs d’ nôvimbe ; (expr) à l’ Sint-Lînaud, li chine au tchôd, à la Saint-Léonard (6 novembre), l’échine au chaud; à l’ Tossint, frèdeû d’ tchin, à la Toussaint, froideur de chien; à l’ Toussint, li fouye au vint, à la Toussaint, la feuille au vent ; da l’ Tossint aus-Avints, jamaîs trop d’ aîwe, jamaîs trop d’ vint , de la Toussaint jusqu’à l’Avent, jamais trop d’eau, jamais trop de vent ; têres tchèrwéyes èt tot sèmé, li ciél pout bin nîver , quand les terres sont labourées et que tout est semé, il peut neiger; tot d’ sûte après l’ Tossint, c’ èst l’ èsté Sint-Maurtin , tout de suite après la Toussaint, c’est l’été de la Saint-Martin (11 novembre)

 

C60

novembre

nôvimbe ; en _, è meûs d’ nôvimbe

 

E0

novembre

nôvembe ; li purmî d’ nôvembe, c’ èst la Tossint ; le 2 novembre, li djoûr dès-âmes, li djoûr dès mwarts ;

li onze nôvembe, c’ èst l’ ârmistice do l’ Grande Guère

 

S0

novice

, -ciat nôvice, -ciât

 

E0

Noville

Novèye, village

 

E0

Noville

(village de la commune de Bastogne) Novèye ; surnom des habitants : lès câsseûs d’ botèye ou lès mougneûs d’ cabolêye

 

S0

Noville-les-Bois

npr Novîye-lès-Bwès

 

C60

Noville-sur-Mehaigne

npr Novîye-so-Magne

 

C60

noyade

nf il est mort par noyade, i s’ a stî nèyî

 

C60

noyade

nèyèdje (nm)

 

E0

noyale

teûle di smak ; voy. voile

 

E0

noyau

[nm] pîrète [nf], (o) noya, (e) pîre [nf]

 

G100

noyau

nm (de fruit) pîrète (f) ; un noyau de prune, one pîrète di pron.ne ; (expr) po dès pîrètes di pron.ne , pour des noyaux de prunes, pour rien, sans raison ; (de population) il ne restait qu’un petit noyau, i n’ è d’mèreûve qui saquantes ; (groupe) niyau ; (coeur) niyau

 

C60

noyau

_ de fruit, pîre, pîrète (pîr’hète Ve., Sp.), surtout de cerise ; crake, crakin, crakète, surtout de prune ; nawê (navia Bas. ; novia Hu.), surtout pour la partie comestible de la noisette, …, voy. amande

 

E0

noyau

(d’un fruit) nawê (nèyê Ar., Ra.; noyê He., Me.) ; on nawê d’ bioke ; (de cerise) pîre ; dès pîres di tchèrîje

 

S0

noyé

, ée adj et n nèyî (-ye) ; (expr) frèch come on nèyî, mouillé comme un noyé, … comme un canard

 

C60

noyé

, -ée n noyi ; on-è r’tiré on noyi d’ l’ ètang

 

S0

noyer

v nèyî (, noyî) ; je noie, dji néye (, dji nôye) ; nous noyons, nos nèyans (, nos noyans) ; qui veut noyer son chien l’accuse de la rage, quî vout nèyî s’ tchin dit qu’ il è-st-èradjî ; (se) si nèyî (, si noyî) ; il se noie , i s’ néye ; nous nous noyons , nos nos nèyans ; il se noiera , i s’ néyerè ; (expr) quand on n’ a pont d’chance, on s’ nèyereûve dins s’ ratchon , quand on n’a pas de chance, on se noierait dans son crachat

 

C60

noyer

nm gayî (Rochefort, djayî) ; une feuille de noyer, one fouye di gayî

 

C60

noyer (se)

[v] 1 (volontairement) (e-c) si nèyî, (o) s’ noyî (o-e) si nèyî / s’ noyî ; 2 (accidentellement) nèyî, noyî

 

G100

noyer 1

nm djèyî (dja- Fa. ; djèlî Gl., Od., Ber. ; guèyi Han.) ; voy. noix ; armoire de _, årmå d’ djèyî ; cadre de _, cåde di nwèyer

 

E0

noyer 1

djayî (djèyî) ; c’ èst nin l’ payis dès djayîs, voci

 

S0

noyer 2

vt nèyî (noyi St. ; noy Li., Vi.) ; il se noie [sui­cide], i s’ nèye (ard s’ nôye) ; [accident] i nèye (ard nôye) ; un noyé, retiré de l’eau, on rapèhî ; _ la pâte, y mettre trop d’eau pour la pétrir, fé (sinte) Marèye è l’ mê ; _ un clou avec le chasse-clous,  catcheter

 

E0

noyer 2

vt (faire périr par asphyxie dans l’eau) noyi (nèyè Te.) ; dj’ îrê noyi lès djon.nes tchèts dins l’ bî ; lès purmîs tchins, on lès noye ; _ le poisson, noyi l’ pèchon ; se _, si noyi ; dj’ ê poûr du m’ noyi ; (recouvrir d’une grande quantité d’eau) noyi ; toute la pature est noyée (sous eau), tote la pature èst noyi ; vi se _, noyi ; j’ai failli me _, dj’ ê bin manké d’ noyi 

 

S0

nu

, nue adj tot nu (f tote neuwe) ; (nu ne s’emploie jamais seul, il est toujours accompagné de l’adverbe tot, sauf dans la loc. nu-tête) ; entièrement nu, mièrnu (f mièrneuwe) ; nu-tête, tièsse neuwe ; être nu-pieds, ièsse à pîds d’tchaus ; le bas du corps dévêtu , à cu tot nu ; se mettre à nu, si mète tot nu ; (expr) nu comme un ver, tot nu come on viêr

 

C60

nu

, -e (tot) noû, [tote) nowe (nawe Ve. ; noue St., Ma.) ; absolument _, vréyemint tot noû, come on viér, tot mièrnou, fin mièrnou Be.), voy. dénue­ment ; à cul tout _, à cou bèbè ; nu-tête, à nowe tièsse ; nu-pieds, voy. déchausser ; nu-bras, à nous brès’, voy. chemise ; [monter un cheval] à _, à rossète

 

E0

nu

, nue adj (qui ne porte pas de vêtement) nou, noûye ; èle si mostrot tote noûye à l’ fignèsse ; sèy nou come on vièr ; aler à cou tot nou ; sèy a brès nous (ou sèy nou brès) ; si parmon.ner nou tièsse ; mettre à nu (mettre à découvert), mète à nou ; il ont mètou la dâle do pus à nou ; adj m pl à pieds nus, à pîds d’tchâs [tt∫a:] [correspond au fr déchaux]

 

S0

nu, e

[adj] (c) tot nu, tote nûwe, (o) tout nu, toute nûwe, (e) tot nou, tote nowe, (c) mièrnu, ûwe

 

G100

nuage

[nf] (c) nûléye, (e) nûlêye, (o) nuwéye, nuwâdje

 

G100

nuage

nm nuwadje (, nouwadje) ; nuage noir précurseur d’orage, machuria ; nuage de pluie, ta.ûlia ; gros nuage, bolome ; nuage qui donne de la pluie, aîwéye (f) ; petit nuage de beau temps (stratus), bârbauje (f) ; ciel couvert de nuages, ciél ènûlé ; ciel moutonneux, ciél moutoné ; nuage annonciateur d’orage, nûléye d’ oradje, fleûrs d’ oradje ; (expr) ièsse avau lès vôyes, être sur les chemins, avoir la tête dans les nuages ; awè l’ balbusète , id. ; por mi, i va tchaîr dès djon.nes di tchèt, à mon avis, il va tomber des jeunes de chat, le ciel est couvert de nuages noirs.

 

C60

nuage

nûlêye (noû- Ve., Du., -éye Hu., -êe St., …), nûlia (Bert., Les), ènoûle (Fa.) ; petit _ blanc mouton, bèrbisète, voy. moutonné ; _ noir, menaçant, nimbus, neûreûr (Li. ; -ore Ja., Ma.), tchapê (Fl., He., Ja.), tahou (Vis., Gl., Ba.), tahourê (, -hu- Ve.), walé (Ba.) ; gros _, blanc-tchèstê ; gros cumulus, houréye d’ oraje (Am.), nûlêye di tonîre ; cirrus, dès rêdes è l’ êr (Cha., Ja.), dès-rêdons (St.) ; il y a des cirrus, il pleuvra demain, lu solo trêt l’ êwe (Ja.) ; amas de _ figurant vaguement un arbre dans la direction du couchant, åbe-d’-Abra­ham ; le ciel est couvert de _s, li cîr èst tchèrdjî, voy. assombrir, ondée

 

E0

nuage

nuwaje ; li slo s’ coûtche podrî on gros nuwaje ; des _s menaçants se forment là-bas, i s’ fêt dès lêds nuwajes lâvâ ; (se dit des voiles de _s qui strient le ciel) i s’ rifêt djà dès tch’mins, li timps va tchindji (litt. « il se refait déjà des chemins, le temps va changer »)

 

S0

nuageux

, euse adj ènûlé (-ye)

 

C60

nuance

nf (couleur) coleûr; toutes les nuances étaient représentées, i gn-aveûve di totes lès coleûrs ; (différence) difèrince ; il y a des nuances entre elles, i gn-a dès p’titès difèrinces inte zèles ; attention, il y a une nuance, atincion, i gn-a one difèrince ;   (expr) on bat bin s’ tchin qu’ on nè l’ touwe nin, on bat bien son chien sans pour cela le tuer, il y a des nuances dans le châtiment

 

C60

nuance

nuwance (noû-), coleûr ; de toutes les _s,  di totes lès coleûrs

 

E0

nuance

nuwance

G0

nuancer

nuwancer

G0

nubile

fille _, båcèle bone à marier, …mariåve, (plaist) hayète

 

E0

nucléaire

nuclèyaîre

G0

nudiste

n nudisse ; camp de nudistes, camp d’ nudisses

 

C60

nudité

cachez votre _, catchîz vosse botike (, vos bèrlokes èt vos fligotes, furtoyes, cusins, miséres, se dit à un petit garçon)

 

E0

nudité

(à l’adresse d’un enfant) cache ta _, catche ta botike

 

S0

nue

nf nuwadje (m) (, nouwadje), waléye; « Lès bwès dansenut èt chorer lès bokèts d’ waléyes d’oradje. » (E. Gilliard) ; (loc) porter aux nues, pwârter au ciél ; tomber des nues, n’ è nin rivenu

 

C60

nue

être dans les _s, èsse divins lès­-asses ; voy. BAYER, NUAGE

 

E0

nuée

nf nûléye

 

C60

nuée

voy. nuage ; au fig voy. foule (nf) OISON, RIBAMBELLE

 

E0

nue-propriété

nf nûwe-prôpièté

 

C60

nuire

[v] (à quelqu’un) (c) fé do twârt, (o) fé du tôrt, (e) fé dè twért

 

G100

nuire

v fé do twârt ; (expr) qu’ on n’ si faîye nin bwagne po rinde on-ôte aveûle, qu’on ne se fasse pas borgne pour rendre un autre aveugle, qu’on ne se nuise pas ; (se) si fé do twârt

 

C60

nuire

nûre (anc.), fé dè må, dè twért ; voy. DÉGÂT, ENDOMMAGER

 

E0

nuisette

nf tchimîje di nût

 

C60

nuisible

[adj] (e-c) confrére, (o) contrére

 

G100

nuisible

adj (personne) maufiant (-e) ; c’est un individu nuisible, c’ è-st-on maufiant ; (chose) mwaîs (f mwaîje) ; c’est nuisible à la santé, c’ èst mwaîs po l’ santé ; (animal) qui faît do twârt

 

C60

nuisible

contrére ; animaux _s, måva bisteû (insectes, vermine, souris, …)

 

E0

nuit

[nf] (o) niût, (e) nut’, (c) nût, nêt

 

G100

nuit

nf, nût (, naît) ; pleine nuit, tote nût ; pendant la nuit, dè l’ nût, pâr nût ; travailler de nuit, fé l’ nût ; (loc) nuit et jour, nût-èt djoû ; à la nuit noire, à tote nût ; à la nuit tombante, à l’ anaîti, à l’ vèspréye tote basse ; quand la nuit arrive, il ne fait plus si chaud, à l’ anaîtî, i n’ faît pus si tchôd ; passer une nuit blanche, passer l’nût sins dwârmu ; (expr.) fé chîje trawéye, passer l’ nût, passer la nuit en réunion, passer une nuit de veille ; « Mwints côps fé chîje trawéye à fwace di lîre. » (A. Henin) ; passer l’ nût d’ on côp d’ fèrèt, passer la nuit d’une traite ; c’ èst dau djoû à l’ nût, c’est du jour à la nuit, c’est très différent ; i faut todi dwârmu one nût su s’ radje , il faut toujours dormir une nuit sur sa colère, la nuit porte conseil ; i gn-a si long djoû qui n’ arive à l’ nût , il n’est si long jour qui ne conduise à la nuit, tout a une fin ; li nût vêrè co d’vant l’ djoû, la nuit viendra encore avant le jour, je ne saurais pas terminer, aujourd’hui, le travail qui m’est imposé ; li vièspréye vint todi d’vant l’ nût , la soirée arrive toujours avant la nuit, chaque chose en son temps ; tè l’ as sondjî dè l’ nût po l’ diîre do djoû, tu l’as songé pendant la nuit pour le dire pendant le jour, tu dis des choses inimaginables.

 

C60

nuit

nut’ (neut Fa., Rob. [mais bonsoir, bo(u)ne nut'(, bounut’)]) ; nêt Cou., Cr.) ; obscurité de la _, spèheûr ; durée de la _, nutèye (, -êye) ; _ et jour, (tote) nut’ et (tote) djoû ; passer toute la _ au travail, sîser tote (li) nut’ à-z-ovrer, voy. veiller ; il gèlera la _, i djalerè dè l’ nut’ ou cisse nut’ (, ci nut’-ci Du., Str. ) ; marcher de _, roter dè l’ nut’ ; de _ comme de jour, dè l’ nut’ come dè djoû ; c’est la _, i fêt nut’ ou spès ; à la _ close, à l’ neûre ou sèrêye (sèråve Ve., touméye Mar.) nut’; jusqu’à la _ close, dusqu’à l’ tote nut’ (La.) ; à la _ tombante, voy. crépuscule ; commencer à faire _, s’ aneûti (La.) ; la _ tombe déjà, il fait sombre, i fêt raneûti (Ja., fa.) ; voy. ANUITER, ASSOMBRIR, VEILLÉE

 

E0

nuit

(temps entre le coucher et le lever du soleil) 1 nut’ ; la nut’ passé ; la nut’ qui vint ; dji vons passer (ou trawer) la nut’ ; il è ronfyi tote la nut’ ; dj’ ê stî rawayi en plin.ne nut’ ; dji n’ ê nin dwarmi tote ma nut’ ; la nut’ pwate consèy ; c’ è-st-on matineûs à l’ nut’ ; la nut’ di Noyé ; la nut’ di Pâke ; il gèlera encore pendant la nuit, i djalerè co do l’ nut’ ; recouvrez les salades pour la nuit, ricatchoz lès salâdes po do l’ nut’ ; on gârdjin d’ nut’ ; on papiyon d’ nut’ ; on bonèt d’ nut’ ; one tchimîje di nut’ ; one tâve di nut’ ; (obscurité) nut’ ; _ tombante, vèsprée (-êye Te.) ; dj’ îrê sâcler l’ corti à l’ vèsprée ; la nut’ toume ; à l’ toumée do l’ nut’ ; i k’mince à fé nut’ ; i fêt nware nut’ ; à l’ nware nut’ ; je suis de l’équipe de _, dji sû d’ nut’ ; cette nuit (= la nuit dernière), la nut’ passée (ou çusse nut’ -ci) (opp. à la nuit précédente, la nut’ di d’vant)

 

2 (veille d’une fête) nêt (Te.) ; li nêt do Noyè ; li nêt do Novèl An

 

S0

nuitamment

dè l’ nut’ ; déménager _, baguer sins tchandèle

 

E0

nuitée

nutéye (, -êye ; -îye Vo., …)

 

E0

nuitemment

adv dè l’ nût, pâr nût 

 

C60

nul

, nulle pron nèlu (inv), nu (inv), nuk (inv), pont (inv) ; nul n’y a été, gn-a nuk qu’ î a stî, gn-a pont qu’ î a stî ; adj la différence est nulle, gn-a pont d’ difèrince ; votre travail est nul, vosse bèsogne ni vaut rin ; il est nul en latin, i n’ vaut rin è latin ; il n’y a nul doute, i gn-a pont d’ doutance ; il n’y a nul risque, i gn-a nu risse ; il n’y a aucun mal, i gn-a nu mau ; il n’était nulle heure, il était très tôt, i n’ èsteûve pont d’ eûre ; (loc) faire coup nul, fé brosse, baurer ; match nul, i baure, c’ èst kine ; nulle part, nule paut ; (expr) ça èt rin, c’ èst deûs côps rins, ça et rien c’est deux fois rien, c’est nul ; c’ è-st-on rin-du-tout avou on grand mantche, c’est une personne sans valeur mais de belle présentation

 

C60

nul

, nulle adj déterm, voy. aucun ; nulle part, nole påt (noule påt Hu., To. ; noune påt Wa. ; noule pârt St., Ma. ; notune pât Li., Fa., Vi. ) ; pron nul d’entre eux, nouk di zèls; adj qual [= sans valeur], nul (ordt nûl), -e ; c’est chose nulle et non avenue, c’ è-st-ine kèsse mwète (, ine rôye rabalowe) ; vote _, vwès pièrdowe ; coup _, voy. coup ; homme _, ine canule, dè l’ faflote ; ci n’ èst nouk, c’ è-st-on nouk, on halcotî, ine haguète, on laverê (Ja.), voy. vaurien

 

E0

nul

, nulle adj nul, nule ; avant le n : i n’ èst bon po mète nule pârt ; i n’ èst co nule pârt ; après le : il ont fêt match nul ; li tèstamint èst nul ; èlle èst nule en calcul

 

S0

nul, -le

[adj-pr] (o-c) pont di, (o-c) nu, nule, (e) nou, nole

(o) i n’ a pus nu tch’veû, dji n’ in wè nule,

(c) i n’ a pus nu tch’via, dji n’ è vwè nule,

(e) i n’ a pus nou tch’vè, dj’ ènnè veû nole

 

G100

nullement

adv nin du tout ; ça ne me gêne nullement, ça n’ mi jin.ne nin du tout

 

C60

nullement

nolemint (, nû-), nin ‘ne gote, di nole manîre

 

E0

nullement

nulemint ; i n’ èst nulemint quèstion qu’ dji r’mètuche la cinse

 

S0

nullité

nf tu n’es qu’une nullité, vos n’ èstoz qu ‘on rin du tout

 

C60

nullité

nûlité (-isté) ; voy. nul

 

E0

nullité

nulité ; (individu minable) nolu ; èspéce di nolu !

c’ è-st-one nulité po travayi ;  passer pour une _, passer p’ on zérô

 

S0

nûment

nowemint

 

E0

numéraire

nm (argent) faire des apports en numéraire, apwârter dès caurs

 

C60

numération

nf (action de compter) cârculadje (m), comptadje (m)

 

C60

numérique

numèrike

G0

numériquement

numèrikemint

G0

numériser

numèriser

G0

numéro

[nm] (c-e) numèrô, (o) limèrô, (c) nimèrô

 

G100

numéro

nm numèrô ; (expr) tirer le bon numéro, tirer l’ bon numèrô

 

C60

numéro

, -oter, -age numèrô (ni-, li-, lu-), -ôter, -èdje

 

E0

numéro

1 (chiffre qui classe dans une série) numèrô ; is d’morant o numèrô quate do l’ route du Mâtche ; (au téléphone) j’ai composé un faux numéro, dj’ ê fêt on fâs numèrô ; (nombre marqué sur un billet, sur une boule, etc.) numèrô ; (anc.) (au tirage au sort pour la conscription) il avot tiré on bon numèrô ; dj’ ê pris dès numèrôs do l’ tombola do ping-pong ;

2 (d’un spectacle) numèrô ; dj’ ons stî vèy on bê numèrô d’ trapêze ; (au fig) faire son _ (se faire remarquer), fé s’ numèrô ; (personnage) c’ è-st-on fâmeûs numèrô, ç’ gamin-là ! ; elle connaît le _ (elle sait à qui elle a affaire), èle kinuche li numèrô

 

S0

numérotage

numèrôtèdje ; il ont fêt on novê numèrôtèdje po lès mâjons

 

S0

numéroter

v mète dès numèrôs ; n’oubliez pas de numéroter les pages, ni rovyîz nin d’ mète dès numèrôs aus pâdjes, …auzès pâdjes

 

C60

numéroter

vt numèrôter : numèrôter lès fouyes

 

S0

numéroteur

nm numèrôteû

 

C60

nummulalre

(plante) bê-solo

 

E0

nu-pieds

loc à pîds d’tchaus ; j’aime marcher nu-pieds, dji rote voltî à pîds d’tchaus

 

C60

nuptial

, ale adj di mâriadje ; messe nuptiale, mèsse di mâriadje

 

C60

nuptial

, -e, voy. alliance, cortège

 

E0

nuque

[nf] hanète, (o) nanète, (c) atia [nm], (e) hatrê [nm], coû [nm]

 

G100

nuque

nf (humain) hanète ; le soleil me chauffe la nuque, gn-a l’solia qui m’ pète à l’ hanète; avoir les cheveux sur la nuque, awè sès tch’vias è l’ hanète ; prendre par la nuque, prinde pa l’ hanète ;    (animal) atia (m)

 

C60

nuque

hanète (hè- Hu., Ve., Vi. ; qqf, surtout dans l’expr. se casser la _, tchinale dè cô (Ve. ; tch’nole … Ja.) ; (ard) _ d’animal et (plaist) de personne, hatrê ; voy. COU, gorge, occiput

 

E0

nuque

hanète (hè- Com., Mi., No., Ra.), tchinoule do cô (Te.) ; i m’ è apicé pa la hanète ; dj’ ê ramassé on côp d’ warokê padrî la hanète ; dji va lî twade la hanète  ; i s’ a câssè li tch’noule do cô  [var. de tchunôle]

 

S0

nursing

nursing

G0

nyctalope

qui veût mîs dè l’ nut’ qui dè djoû

 

E0

nylon

nm nilon

 

C60

nylon

nilon

G0

nymphe

ninfe

G0

nymphomane

nf et adj cavale (n), torelante

 

C60

nymphomane

, -ie tchôd-cou

 

E0

nymphomane

une _, on (p’tit) tchôd-cou

 

S0

Share This