FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

M

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

m

nm treizième lettre de l’alphabet ; se redouble en wallon uniquement pour des raisons d’euphonie ; pour le surplus, elle suit la même règle qu’en français ; la graphie « en » s’écrit « em » devant p et b. De même que les graphies « on » et « an » s’écrivent « om » et « am ».

 

C60

m

(lettre) èm

 

E0

m

nom de la lettre m, èm’

 

S0

m’as-tu-vu

nm pète-cu, pèteûs (-e), spotche-broû

 

C60

ma

adj f (devant une consonne et après une voyelle sonore ou nasale en wallon) m’, (dans les autres cas devant une consonne et après une pause) mi ; ma jupe, mi cote ; j’ai mis ma jupe, dj’ a mètu m’ cote ; ma femme est partie, mi feume è-st-èvôye ; je le dirai à ma femme, djè l’ dîrè à m’ feume; ma maison est grande, mi maujone èst grande ; on est bien dans ma maison, on-z-èst bin dins m’ maujone; (devant une voyelle) mi- /mj/, m’-n-,m’; mon armoire, mi-armwêre, dins mi-orèye, dins m’-n-orèye, dins m’ orèye

 

C60

ma

voy. mon

 

E0

Maaseik

Måsék

 

E0

Maastricht

Måstrék ; dans l.-d. Tré (vôye di Tré : Eben-Emael, …)

 

E0

Mabafoy

(lieu-dit entre Luzery et Foy (commune de Bastogne)) Mâbâfwè

 

S0

Mabille

Mabèye, prénom fém anc.

 

E0

Mabompré

(village de la commune d’Houffalize) Mâbompré

 

S0

maboul

, oule adj rwèd sot (f rwède sote)

 

C60

maboul

, -e adj et n maboul, – e ; il èst tot maboul ; c’ è-st-one maboule

 

S0

macabre

adj c’est une histoire macabre, c’ è-st-one histwêre à vos d’ner dè l’ tchau d’pouye, à vos fé awè peû; elle est plutôt macabre, votre histoire!, èle n’ èst nin gaîye, savoz, voste histwêre !

 

C60

macabre

adj macâbe ; c’ è-st-one mâjon qu’ è l’ êr macâbe ; adv i fêt macâbe dins ç’ cwane-là

 

S0

macadam

nm bitume, macadam’

 

C60

macadam

macadam’

G0

macadam

macadam’

 

S0

macadamiser

v mète do bitume, mète do macadam’

 

C60

macadamiser

macadamiser

G0

macadamiser

vt madacamiser

 

S0

Macaire

saint _, sint Måcrawe

 

E0

macaque

m macake

 

C60

macaque

macake

G0

macaque

(singe) macake ; (inj) sacré macake !

 

S0

macaron

m macaron

 

C60

macaron

espèce de _, rafiote

 

E0

macaroni

m macaroni

 

C60

macaroni

macaroni

 

E0

macaroni

macaroni

G0

macaroni

macaroni ; aler quèri on kilo d’ macaronis à pèser ; fé dès macaronis po soper ; (surnom péj. donné aux Italiens) M_, Macaroni

 

S0

macchabée

m cadâve, mwârt

 

C60

macchabée

(cadavre) macabé ; il ont stî r’trover on macabé dins l’ bwès

 

S0

macédoine

nf (de légumes cuits) macédoine de poireaux et de pommes de terre, salade aus pôrias; macédoine de carottes et de pommes de terre, stuvéye aus carotes ; macédoine de chou et de pommes de terre, djote; (de fruits) machadje di frûts (m.pl.) ; pour le surplus, le wallon précisera : j’ai fait une macédoine de légumes pour souper et une macédoine de fruit pour dessert, po soper, dj’ a faît dès carotes côpéyes à p’tits bokèts, dès nintes èt do cabus scrèpé, èt po après, on machadje di bananes côpéyes à bokèts, dès trintches d’ oranjes èt d’ ananas èt saquants cèréjes

 

C60

Macédoine

voy. angélique, rata­touille

 

E0

macérer

v (faire séjourner dans un liquide) (lèyî) trimper ; cela doit macérer une nuit dans du vin rouge, vos l’ duvoz lèyî trimper tote li nût dins do rodje vin

 

C60

macérer

voy. infuser

 

E0

mâche

nf doûcète, orèye-di-lîve

 

C60

mâche

[nf] (e-c) doûcète, (c-o) salade di blé

 

G100

mâche

(plante), voy. doucette

 

E0

mâche

de la _, dès-orèyes-di-lîve (syn doûcète)

 

S0

mâchefer

nm.craya ; produire des mâchefers, crayeler ; enlever les mâchefers, discrayî; (expr.) awè one bouche come on craya, avoir une bouche comme un mâchefer, être altéré ; awè sès lèpes come on craya, avoir les lèvres comme un mâchefer, avoir les lèvres sèches ; il èst poli come on craya, il est poli comme un mâchefer, c’est un impoli ; rosti à craya, rôtir à (devenir) mâchefer, calciner

 

C60

mâchefer

makefiér, crakin (Ve.), clavê (Tr. ; -ia Hu.)

 

E0

mâchefer

crâyê (crahê Te.) ; tirer lès crâyês foû do feû [dér du moy. h. all. Krahe, corneille (avec transfert sémantique dû à une métaphore reposant sur la couleur)]

 

S0

mâchement

nm mawiadje

 

C60

mâcher

[v] (o-c) mawyî, (e) k(i)déssi, (o) machî, (e) mâcher, (e) k(i)hagnî

 

G100

mâcher

v mawyî; je mâche, dji mawîye ; nous mâcherons, nos mawîyerans ; action de mâcher, mawiadje (m) ; mâcher à nouveau, rimawyî ; action de mâcher à nouveau, rimawiadje (m); (expr) il faut lui mâcher la besogne, i lî faut tot aprèster ; il n’a pas mâché ses mots, i n’ s’ a nin r’toûrné po lî dîre; mâcher du tabac, chiker; du papier mâché, do papî machî

 

C60

mâcher

kidåssî (anc. ; Es. ; kidårsi Hu. ; surtout avec soin ou effort) ; kihagnî, -eter ; kimoûre, macher ; je ne le lui ai pas mâché, dji n’ lî a nin hotchî, dji n’ a nin ravalé çou qu’ dj’ aveû so l’ coûr ; voy. machon­ner ; (t de drap. et couture) mâcher ou mâchurer, cwacî, mwèssî (Tr.), wèrcî (Vo.)

 

E0

mâcher

vt (mâchonner) mâwyi ; mâwyi on chiclèt, on baston d’ régolisse ; mâwyi one fènèsse

 

S0

machette

nm machète

 

C60

mâcheur

, euse n mawiaud (-e), mawieû (-se); mâcheur de tabac, chikeû

 

C60

machin

nm djindjole (f), indjole (f), machin

 

C60

machin

machin ; voy. chose, objet

 

E0

machin

(objet ou personne dont on ignore le nom ou qu’on.ne veut pas nommer) machin, quî-ce qu’ è apwarté ç’ machin-là ? ; dji n’ va nin m’ lêssi fé pa ç’ djon.ne machin-là !

 

S0

machinal

, -e, -ement machinål, -e, -emint

 

E0

machinal

, -ale adj machinâl, -âle (m pl -âls)

 

S0

machinalement

adv tot seû, sins sondjî ; cela vient machinalement, ça vint insi, tot seû ; j’ ai fait ça machinalement, dj’ a faît ça come ça, dj’ a faît ça sins sondjî

 

C60

machinalement

machinâlemint ; il è fêt ça machinâlemint

 

S0

machinateur

, -trice machineû, -eûse, -erèsse ; voy. intrigant

 

E0

machination

nm ils préparent encore une machination, il aprèstéyenut co on mwaîs côp

 

C60

machination

machinèdje ; voy. intri­gue

 

E0

machination

machinâcion ; monter one machinâcion

 

S0

machine

[nf] _ à coudre : (e-c) machine a keûse, (o-c) machine a keûde

 

G100

machine

nm machine ; machine à battre, bateûse, machine à bate ; machine à coudre, machine à keûde (, à keûse) ; machine à laver, wachote, machine à lâver ; machine à vapeur, machine à vapeûr ; coudre à la machine, keûde à l’ machine ; faucher à la machine, fautchî à l’ machine ; celui qui actionne la machine, machineû, wachoteû; (expr) mettre la machine en marche, mète li machine en route

 

C60

machine

machine (anc. -ène) ; _ ser­vant à manufacturer, mèstî (nm) ; _ à battre le blé, bateûse ; _ pour enfoncer les pilotis, roubin (nm) ; (houill) _ d’extrac­tion, mècanike

 

E0

machine

machine ; la machine à keûse ; la machine à lâver ; la machine à bate (syn bateûse) ; la machine à scrîre ; one machine à vapeûr ; scrîre à l’ mwin ; une _ à sous, on-aparèy à sous, one machine à sous ; _ dont l’utilisation est exténuante, crîve-djins, toûe-djins ; li haksèleû, c’ è-st-on crîve-djins ; râyi lès sokes, c’ è-st-on toûe djins ; _ usée, qui fonctionne mal, patrake ; c’ è-st-one vî patrake, çu vèlo-là

 

S0

machiner

voy. intriguer

 

E0

machinerie

machinerèye (d’usine, …)

 

E0

machinerie

(ensemble de machines) machinerîe ; i gn-avot one bèle machinerîe là-d’dins

 

S0

machineur

, -euse, voy. machinateur

 

E0

machiniste

n machinisse

 

C60

machiniste

machineû, machinisse

 

E0

machiniste

(conducteur (d’une locomotive)) machinisse

 

S0

machiste

adj et n machisse

 

C60

macho

nm et adj matcho

 

C60

mâchoire

[nf] (o-c) machwêre, (e) machwére, (c) gawe

 

G100

mâchoire

nm gagawe, gawe, machwêre, molin (m) ; articulation des mâchoires, acoplûre

 

C60

mâchoire

machwêre, djwahe (La., Ma., Fa.), djwèhå (nm) (Vot., Ba., Ho.), djinzèye (Rob.), voy. gencive ; _ inférieure, surtout du porc, babètch (nm), sapa (nm) (Ch., La., Er.), djwahe (Bo.) ; se démettre la _, si d’mantchî l’ machwére, su d’djwahi (St. ; -î ou -eler Ma.) ; jouer de la _ (manger ou bavarder), fé aler s’ gawe, djouwer dè l’ gawe

 

E0

mâchoire

mâchware ; bâyi à s’ discrotcheter la mâchware ; _ inférieure (du porc) djawî ;_ inférieure (du porc ou du veau, si celui-ci présente one gueûye di porcê, un museau rappelant celui d’un porc), babètch ; nosse porcê s’ è fêt atraper o babètch 

 

S0

mâchonnement

nm massiadje

 

C60

mâchonner

v massyî ; je mâchonne, dji massîye ; nous mâchonnerons, nos massîyerans ; action de mâchonner, massiadje (m)

 

C60

mâchonner

magneter (ki-), hagneter (ki-), groumî, groumeter (roumî Cha., roumeter Ar.), manwyi (sur qch) (La. ; mâwyi Vi. ; mâwi Har.), wåmi (Str., Ta.), kiwåmi (Com.), maweter, kumaweter (Ve., Ma. ; kumâweter St.) ; kimåssi, -eler (Be.) ; k’maufier (Fa.), k’mwèrhî (Bo.) ; voy. grignoter, macher, ruminer

 

E0

mâchonner

vt (avoir (qqch,) en bouche pour mâcher) (svt empl absolt), broufyi, groumer ; i broufie todi ; individu qui mâchonne sans cesse, mâwiâ ; il mâchonne toujours (des friandises, p. ex.), i groume todi ; personne qui a l’habitude de _, groumâ, -âde

 

S0

mâchure

_ du drap, cwaceûre

 

E0

mâchurer

(se) vt et pr (se) barbouiller (de noir, le plus svt)) (si) machurer ; il ont stî machurer l’ cèrke catolike ; il è la figure tote machuré ; i s’ è tot machuré avou l’ tchèrbon ; si machurer po fé lès cârnavals 

 

S0

mâchurer 1

_ le drap, voy. macher

 

E0

mâchurer 2

mahurer (, maherer), maswåder (Fl.), voy. BARBOUILLER, NOIRCIR ; le chaudron mâchure la poêle, c’ èst todi l’ tchôdron qu’ lome li crama (ou l’ crama qu’ lome li tchôdron) neûr cou

 

E0

Macoir

(n de famille) Mâcwar

 

S0

maçon

[nm] maçon

 

G100

maçon

nm maceneû, maçon ; aide-maçon, maneûve; do lacia-d’-maçon, du lait de maçon, du genièvre; (expr) c’ è-st-au meur qu’ on vwèt l’ maçon, c’est au mur qu’ on voit le maçon ; quand i n’ gote nin su l’ maçon, li mwârtî n’ prind nin, quand il ne goutte pas sur le maçon, le mortier ne prend pas, le bon mortier doit être suffisamment humide

 

C60

maçon

, maçonner, -age, -erie maçon, macener, -èdje ; maçonerèye ; il maçonne bien, c’ è-st-on bon maceneû ; _ grossièrement, hoûrder

 

E0

maçon

maçon ; c’est un _ spécialisé dans la construction en pierres (ou en briques), c’ è-st-on bon maçon à l’ pîre (ou à l’ brike) ; _ qui travaille avec le fil à plomb, plombeû ; il construit des murs parfaitement d’ aplomb, c’ è-st-on bon plombeû ; travailleur qui se trouve entre l’apprenti et le _, manœuvre, dimèy-maçon; maçon peu compétent, dimèy-maçon

 

S0

maçonnage

nm macenadje

 

C60

maçonnage

macenèdje (qqf maçonèdje)

 

S0

maçonner

v macener; (je maçonne, tu, il), dji macenéye, ti macenéyes, i macenéye, nos macenans, vos macenoz (-nez), is macenéyenut ; je maçonnais, dji maceneûve; je maçonnerai, dji macenéyerè; que je maçonne, qui dj’ macenéye ; que je maçonnasse, qui dj’ maceniche ; maçonne, maçenéye ; maçonné(e), maçené (-ye)

 

C60

maçonner

vt macener (qqf maço-) ; macener on mour ; empl absolt _ en utilisant des briques, des pierres, macener âs brikes, âs pîres ; maçonner sans mortier, macener à sètch ; vi _ les espaces entre le mur et le toit, une fois la charpente terminée, ravièrner ; lès maçons plant v’ni ravièrner ; _ un mur en veillant à imbriquer les pierres, les briques, riloyi on mour ; vt _ de nouveau, rimacener (qqf rumaçoner) ; i fârè r’macener (qqf r’maçoner) l’ pus’  

 

S0

maçonnerie

nm c’est une belle maçonnerie, c’ èst dès bias meurs ; la maçonnerie est terminée, tos lès meurs sont faîts ; c’est une maçonnerie de briques, c’ èst dès meurs di brikes

 

C60

maçonnerie

maçonerîe

 

S0

Macravivier

(hameau de la commune de Sainte-Ode, anct commune d’ Amberloup) Mâcrâvèvî

 

S0

macrocosme

macrocosme

G0

macrocosmique

macrocosmike

G0

macroéconomie

macroèconomîye

G0

macrostructure

macrostructure

G0

macula

macula

G0

maculer

v briboser, brichôder, machurer, man.ni; (je macule, tu, il  ) dji machure, ti machures, i machure, nos machurans, vos machuroz (machurez), is machurenut; dji man.ni, ti man.nis, i man.nit, nos man.nichans, vos man.nichoz, is  man.nichenut ; je maculais, dji man.nicheûve ;  je maculerai, dji man.nirè

 

C60

maculer

tètchî, -eler, ètètchî ; voy. tacher

 

E0

madame

nm feume ; je parle de madame Pouillon, dji cause dè l’ feume Pouyon ; madame, nosse dame ; bonjour madame, bondjoû nosse dame (en wallon, on emploie « nosse » pour marquer le respect) ; « Èt vos, nosse dame, i n’ tint qu’ à vos d’ monter lès p’titès-ayèsses » (E. Thirionet); (expr) fé l’ madame, se donner des grands airs

 

C60

madame

madame

 

E0

madame

madame (pl mèsdames) ; vos-îroz pwarter ça à madame Lambêrt

 

S0

madapolam

(étoffe de coton) madapolam’ (Te.) ; one gavêye di madapolam

 

S0

Madeleine

npr Madelin.ne ; (expr) da l’ Sinte-Madelin.ne au quinze d’ awous’ , li paute meûrit di nût èt d’ djoû, de la Sainte-Madeleine (22 juillet) jusqu’au 15 août, l’épi mûrit nuit et jour; à l’ Sinte-Madelin.ne, gayes à mitan èt neûjes fines plin.nes, à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines et les noix le sont à moitié; à l’ Madelin.ne, lès nwèjes sont plin.nes, à l’ Sint-Lorint, on r’waîte didins, èt à Sint-Rok, on lès croke, à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines, à la Saint-Laurent, on regarde dedans et à la Saint-Roch, on les croque

 

C60

Madeleine

Madelin.ne (anc. Masaliène, -in.ne) ; rue de la _, à Liège, so l’ Manelin.ne (anc.)

 

E0

Madeleine

Madelêne (qqf -in ne) ; pleurer comme une _ (abondamment),  plorer come one Madelêne 

 

S0

madeleine

(petit gâteau sucré) madelêne (qqf -in ne)

 

S0

mademoiselle

[nf] mamesèle ; v. fille, demoiselle

 

G100

mademoiselle

nm mamesèle

 

C60

mademoiselle

mamesèle (, mademwèsèle), (t enf) mwèsèle

 

E0

mademoiselle

mademwasèle (pl mèsdemwasèles),   mamesèle

 

S0

madone

nm la madone, l’ Aviêrje

 

C60

madone

avièrje

 

E0

madré

, -ée årgoté, -êye ; rûsé, -êye ; toûrsiveûs, -e ; mat’, -e (maté St.) ; un _, ine ficèle, on fin mådrê ; un vieux _, on vî r’nåd (,  govion, matchot, cåssenî) ; une madrée, ine ficèle, ine grigwèse ; voy. dissimulé, finaud, malin

 

E0

Madrichamps

lieu-dit entre Bertogne et Béthomont (commune de Bertogne), Mâdritchamp

 

S0

madrier

nm madriyer, poûtrèle (f) ; madrier placé à plat sur le faîte du mur pour recevoir les chevrons, plate (f)

 

C60

madrier

horon, (anc.) mêrin, qwårtî ; _ de 5 cm, ine fonceûre, de 4 cm, dimèye fonceûre ; on bârê a aussi 5 cm, mais il est moins large; (houill) dôsse (nf), voy. dosse ; (bat) pièle (nm ou f) ; _ posé à plat sur le faîte d’un mur, plate (nf) ; voy. sablière

 

E0

madrier

madriyer ; mète lès madriyers su dès gades (pour faire un échafaudage, p. ex.) ; le _ auquel la pompe (à eau) est fixée, li madriyer do l’ pompe

 

S0

Mafa

(n de famille) Mâfa

 

S0

Maffe

npr Mafe

 

C60

Maffe

Mafe, village

 

E0

maffia

nm mafia

 

C60

mafflé

ou mafflu, -e maflé, -êye ; voy. joufflu

 

E0

mafia

ou maffia mafia

G0

mafioso

ou maffioso mafioso

G0

magasin

nm botike ; petit magasin, botikia ; se rendre au magasin, aler au botike ; courir les magasin, fé lès botikes; tenir un magasin, tinu botike ; c’est un beau magasin, c’ è-st-on bia botike ; employée de magasin, dimwèsèle di magasin ; tenancière de magasin, botikerèsse ; boutiquier, botikî; (expr) po n’ rin gangnî, li botike èst sèré, pour ne rien gagner, le magasin est fermé

 

C60

magasin

magasin, botike ; _ de fripier, vî-warî ; _ de bois, hoûrd ; (houill) pêre (nf)

 

E0

magasin

magasin ; drovi on magasin

 

S0

magasinier

, ère n botikî (f botikerèsse)

 

C60

magasinier

magasineû (, -nî)

 

E0

magasinier

magasigner

 

S0

magazine

magazine

G0

mage

nm (sorcier) grimancyin, sôrcî; les rois mages, lès Rwès, lès rwès-mâjes ; la fête des Rois, li fièsse dès Rwès

 

C60

mage

les rois mages, lès treûs rwès mådjes (marionnettes liégeoises)

 

E0

mage

mâje ; lès rwas mâjes: Mèlkiyôr, Baltazâr èt Gaspar (personnages bibliques)

 

S0

Mageret

(village de la commune de Bastogne, anct commune de Wa.) Madjerèt ; la lêterîe d’ Madjerèt ; surnom des habitants, lès chafions 

 

S0

Magerotte

(village de la commune de Sainte-Ode, anct commune de Tillet ; n de famille) Madjerote

 

S0

maghrébin

magrèbin

G0

magicien

, ienne n fieû d’ toûs (f fieûse di toûs)

 

C60

magie

nm (enchantement) majîye ; faire de la magie, fé dès toûs; (expr) c’ èst pus fwârt qui d’ djouwer au bouchon, c’est plus fort que jouer au bouchon, c’est de la magie

 

C60

Magin

(n de famille) Mâjin

 

S0

Maginot 

Majinot : la ligne Maginot, la ligne Majinot

 

S0

magique

adj (qui tient de la magie) c’est magique, por mi, gn-a l’ diâle qui s’ ènn’ a mèlé; (qui produit des effets extraordinaires) sbârant (-e)

 

C60

magique

voy. lanterne

 

E0

Magis

n de pers Mådjis’

 

E0

magistral

, ale adj (qui convient à un maître) d’un ton magistral, vos dîrîz ètinde on maîsse; (digne d’un maître) il a réussi un coup magistral, on bia côp qu’ ‘l a là fait !

 

C60

magistralement

adv il a fait cela magistralement, il a bin faît ça

 

C60

magistrat

nm voir juge, procureur  

 

C60

magma

magma

G0

magmatique

magmatike

G0

Magnée

Mågnêye (, Man-), village

 

E0

magnésium

nm magnésiom’ 

 

C60

magnésium

magnèsiom’

G0

magnétique

magnètike

G0

magnétiser

v (hypnotiser) èdwârmu ; je magnétise, dj’ èdwâme ; je magnétisais, dj’ èdwârmeûve ; je magnétiserai, dj’ èdwâmerè; (tenir sous le charme) fé piède li tièsse

 

C60

magnétiser

magnètiser

G0

magnétisme

magnètisme

G0

magnéto

nm magnèto

 

C60

magnétophone

magnètofone

G0

magnificat

nm magnificat’ 

 

C60

magnificat

(cantique de la vierge marie) magnificat’ ; tchanter l’ magnificat’

 

S0

magnifier

v pwârter au cièl

 

C60

magnifique

[adj] (e) clapant, e, forfant, e, (o) magnifike ; v. beau

 

G100

magnifique

adj fwârt bia (f fwârt bèle), bia au d’là, vraîmint nin mau ; c’est une magnifique maison, c’ è-st- one fwârt bèle maujone, èle n’ èst vraîmint nin mau, ç’ maujone-là ; c’était magnifique, c’ èsteûve bia au d’là; vous avez fait une magnifique besogne, one bèle besogne qui v’s-avoz là faît !

 

C60

magnifique

clapant, forfant, mèrviyeûs, sins parèy ; voy. beau, superbe

 

E0

magnifique

magnifike

 

S0

magnifiquement

adv fwârt bin ; c’est magnifiquement fait, c’ èst fwârt bin faît

 

C60

magnifiquement

magnifikemint ; il è rèyussi magnifikemint

 

S0

magnolia

nm magnolia

 

C60

magnolia

magnolia

G0

magnum

nm magnom’ ; un magnum de champagne, on magnom’  di champagne, one grande botèye di champagne

 

C60

magot

nm (argent) magot, niyau ; il a un fameux magot, il a on fameûs niyau

 

C60

magot

(pécule) magot ; il è on bon magot 

 

S0

magot 1

(pécule) magot, calot, sint-crèspin, sint-fruskin, boûsse, p’lote, bouyote, tchèté (anc.), niyå, tchèt, gô (Ve., …) ; un bon _, on bon gômå, magzau, malkê, lopin), ine bèle bouyote, on p’tit paukèt (Ba.) ; faire son _, fé s’ magot

 

E0

magot 2

(petit homme mal bâti) magot, magoumê, on p’tit potikèt, on p’tit potche-è-bak ; voy. malbati

 

E0

magouille

nm djeu d’ tirlibibi ; « On n’ a jamaîs vèyu tos leûs djeus d’ tirlibibi. » (E.  Gilliard)

 

C60

Maguelonne

Maguilône

 

E0

Maguin

n de fam Maguin

 

E0

maharaja

ou mahradadjah maradja

G0

mai

nm maîy ; le cinq mai, li cink di maîy ; au mois de mai, au mwès d’ maîy; (expr) avri sins pautes, maîy sins fleûrs, avril sans épis, mai sans fleurs ; brouliârd di mârs’ , rèléye di maîy, brouillard en mars givre en mai ; maîy faît èt disfaît, mai fait et défait ; maîy apwate ci qu’ awous’ èpwate, mai apporte ce que août emporte; maîy au vint, ni t’ plind nin, vent en mai, ne te plains pas; ostant d’ brouliârd au maîy, ostant d’ djoâs, à l’ awous’ , di mwaîs, autant de jours de brouillard en mai, autant de mauvais jours en août ; s’ i ploût à l’ Sint-Djan, mauvaîse po tot l’ an, s’ il pleut à la Saint-Jean (6 mai), c’est une chose nocive pour toute l’ année ; tant qu’ maîy n’ èst nin au vint’-iût’ , l’ iviêr n’ èst nin co iute, aussi longtemps que le vingt-huit mai n’est pas passé, l’hiver n’est pas fini

 

C60

mai

may : en _, è ou à may ; è ou å meûs d’ may ; arbre de mai, may : planter dès mays, surtout pour la procession

 

E0

mai

mêy (may Lu., Mi., No., ra., te, Wa.) ; le mois de mai est consacré à la dévotion à la Vierge Marie, li mwès d’ mêy, c’ èst l’ mwès d’ Marîe ; on-ême bin l’ mwès d’ mêy frèd èt frèch ; li purmî d’ mêy, lès cinsîs baguint  

 

S0

maie

nm (pétrin) maî; (expr) mète sinte Marîye è l’ maî, mettre sainte Marie dans le pétrin, mettre trop d’eau dans la pâte

 

C60

maie

(pétrin) mê, (anc.) tåve-mê ; mettre trop d’eau dans la _ pour faire la pâte, (sinte) Marèye è l’ mê ; (caisse à claire-voie) banc ås hièles ; _ du pressoir, voy. ce mot

 

E0

maie

fé la pâsse dins la mê 

 

S0

maie

voir pétrin

 

S0

maïeur

nm mayeûr; (expr) vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), tu perds tes papiers, tu ne seras plus maïeur, le bout de ta chemise passe

 

C60

maïeur

mayeûr

 

E0

maigre

[adj] sètch, (c) mwinre, (o) mwénre, (e) mêgue, (o) mégue

 

G100

maigre

adj (dont le corps à peu de graisse) mwinre, sètch (-e) ; un petit homme maigre, on p’tit maîgurlèt (f maîgurlète); (expr) èlle a mougnî dès pèwions, elle s’est nourrie d’insectes, elle est très maigre ; elle est plate come one plantche, elle est plate comme une planche, très maigre ; i baujereûve bin one gade ètur ses cwanes, il saurait embrasser une chèvre entre les cornes (tellement il est maigre) ; i gn-a qu’ ça si s’ pia n’ trawe nin, c’est tout juste si sa peau ne troue pas ; il a dès massales come dès fèsses di gade, il a des joues comme des fesses de chèvre, il est très maigre ; i t’ a on vinte come one afiche, il t’a un ventre comme une affiche, id  ; il aurè bin rade si boutroule à s’ dos, il aura bientôt son nombril sur le dos, id  ; il èst craus come on cint d’ claus, il est gros comme une liasse d’ une centaine de clous (iron) ; il èst mwinre come on sorèt, il est maigre comme un hareng saur ; come one èrièsse, comme une arête; il èst mwinre qui trawe, il est maigre au point de trouer ; il èst kèrdjî d’ crausse come on crapôd d’ plumes, il est chargé de graisse comme un crapaud de plumes, il est maigre ; il èst sètch come on clau, il est sec comme un clou ; il èst sètch come on côp d’ trike, il est sec comme un coup de trique ; il è-st-ossi sètch qui dji n’ sé qwè , il est aussi maigre que je ne sais quoi, il est très maigre ; i n’ a qui s’ pia su sès-ouchas, il n’ a que la peau sur les os ; i n’ tint nin èchone, il ne tient pas ensemble ; i n’ tint pus pîces èchone, il ne tient plus pièces (de vêtements) ensemble, il est terriblement amaigri ; i n’ tint pus dins sès hosètes, il ne tient plus dans ses culottes ; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre la tapisserie et le mur ; i va piède on-oucha !, il va perdre un os ; on lî vèt sès cèkes, on lui voit les côtes ; waîte, one èwîye à tchausse qui rote! (iron), regarde, une aiguille à repriser les bas qui marche ! ; waîte, one èwîye à rassêrcî qui rote ! (iron), idem ; one queuwe di ramon qui va, une queue de balai qui se démène ; « C’ è-st-on pôve diâle, qui n’ tint quausu pus pèces èchones, què l’ a conu dins on camp èt qui vint d’ rintrer. » (R. Hostin); (qui ne contient pas de graisse) du lard maigre, do p’tit salé, do strwèt laurd, do trèlârdé ; un fromage maigre, on fromadje sins crauche, do stofé; (vache) rètassîye, scoute; (terre) maîgue ; terre plastique maigre, maîgue dièle

 

C60

maigre

mêgue (mêhe Fa.) ; faire _ chère, magnî dès rècinètes ou dès sètchs brikèts ; personne _, on mêgue haring, on fèné crèton ou scritchon (Fl.) ; femme _, ine sinte Anisèrpète ; elle a des jambes très _s, èlle a dès djambes come dès brocales, … come dès maniants d’ gayoûle, èlle èst come on hovion ; figure très _, voy. chétif, décharné, fure ; d’un individu grand et _, il a crèhou inte deûs pîres

 

E0

maigre

adj (qui a peu de graisse) mêgue ; on mêgue [-k] afant ; il est très _, il èst mêgue come come on clau (, on côp d’ trike, come on skeulète, come on sorèt), (plaist) i passerot bin intèr li mour èt l’ afiche sins la discoler, il èst si sètch qu’ on-atind craker sès-ochs ; individu ou animal _ et élancé, crikion ; qué lêd crikion ! ; (se dit de qqn qui est _) i fêt do l’ crache di gade (Te.) (litt. « il fait de la graisse de chèvre ») ; (se dit d’un faux _) il èst come lès gades, i catche sa crèche (litt. « il est comme les chèvres, il cache sa graisse ») ; elle est fort _ (elle n’a aucune forme), èle n’ è ni cou ni tète ; il était devenu très _, il èstéve divenou come on deut (Te. : litt. « doigt ») ; do mêgue [-k] lârd ; les jours _s (où l’on ne mange pas de viande), lès djoûrs mêgues (ou djoûrs di  mortificâcion) ; (pauvre en telle matière) mêgue ; de la houille _, do l’ mêgue [-k] houye ; (médiocre, peu abondant) mêgue ; dj’ ons avou on mêgue dîner ; (partie _ d’une viande) mêgue ; faire _, fé mêgue ; (de qqn qui est maigre) on dîrot qu’ i n’ è nin avou s’ sô d’ djote à mindji tos lès djoûrs (litt. « on dirait qu’il n’a pas eu du chou à satiété tous les jours») ; (se dit d’une personne très _) èle n’ è rèk quu lès-acopleûres (elle n’a que les articulations) ; (se dit d’une femme très _) èle passerot bin intèr li mour èt l’ afiche sins la discoler ; une grande femme _, one grande anwîe ; les jours _s, lès djoûrs di mortificâcion (ou djoûrs mêgues)

 

S0

 

 

 

 

 

maigrelet

, ette adj maîgurlèt (-e)

 

C60

maigrelet

, -ette mêgurlèt, -ète

 

E0

maigrelet

, -ette adj et n mêgreulèt, -ète

 

S0

maigrelette

adj et n finète ; c’ è-st-one pètite finète

 

S0

maigrement

mêguemint

 

E0

maigrement

(médiocrement) mêguemint [-km-] ; is vikant mêguemint

 

S0

maigreur

nm mwinreû ; il était d’une maigreur extrême, i n’ tineûve pus èchone (, il ne tenait plus ensemble), i n’ tineûve pus pîces èchone (, il ne tenait plus ses vêtements ensemble)

 

C60

maigreur

mêgreûr ; il est d’une _ effrayante, il èst d’ on grêye à v’ fé sogne, voy. décharné

 

E0

maigreur

mêgreûr ; il astot d’ one mêgreûr abôminâbe

 

S0

maigri

, ie adj ramwinri (f ramwinrîye) : elle est maigrie, èlle èst ramwinrîye ; j’ai maigri de dix kilos, dj’ a ramwinri d’ dîs kulos; (expr) c’ ènn’ èst pupont, c’ ènn’ èst pus rin, il (ou elle) a fort maigri

 

C60

maigrichon

, onn, adj maîgurlèt (-e)

 

C60

maigrichon

(à l’adresse d’un _) mêgue sorèt !

 

S0

maigrir

[v] (o-c) ramwinri, (o) raméri, (e) diveni sètch, (e) mègri

 

G100

maigrir

v cheûre, disgrochi, ramwinri ; action de maigrir, ramwinrichadje (m) ; il ne fait que maigrir, i n’ faît qui d’ cheûre ; (expr) si formougnî, se ronger de l’intérieur sans raison apparente ; piède sès plumes, perdre ses plumes, idem

 

C60

maigrir

mêgri, ramêgri (Ber., Le.), mwinri (Amp.), ramwinri (Hu., Wa., Du.), diveni mêgue, mwinde, tot sètch, come on deût ; ditoumer, dicwèli (ducouli Ma.), s’ atèni ; il est maigri, il èst tot fondou, … tot disfêt, i n’ a pus nou cou, i n’ tint pus d’vins sès bagues ; voy. DÉCHARNÉ, DÉPÉRIR

 

E0

maigrir

(fondre) cheûre, mêgri ; èlle è brâmint choyou d’ cès timps-ci ; dj’ ê mêgri d’ cink kilos ; dji l’ ê trové mêgri ; vi _ de nouveau, rumêgri ; i r’mêgrit co

 

S0

mail

(lourd marteau) ma ; voy. marteau

 

E0

maille

nm (boucle) maye (, mauye) ; perdre une maille, piède one maye, chaper one maye ; compter ses mailles, compter sès mayes; (expr) ièsse sèrè à l’ daîrène maye, être serré à la dernière maille, être très angoissé

 

C60

maille

(de tricot, d’étoffe, de filet) mâye, pont ; j’ai laissé filer une _ (de mon tricot), dj’ ê chapé one mâye, dj’ ê lêssi chaper on pont ; one bèle mâye di stofe ; faire un _ (de tricot) régulier, fé on bê pont ; reprendre les mailles, rilèver lès ponts ; ensemble de _s qui s’enchevêtrent dans la chaîne, voleûr ;

dusfèjoz l’ voleûr qu’ èst dins la tchin.ne ; (fleur du bois) camelot ; li camelot do bwès   

 

S0

maille 1

_ de filet, måye (nf), måyète ; _ de tricot, pont (pwint Hu.) ; _ du bois, camelot (nm), fleûr dè bwès ; _ sur l’œil, voy. taie

 

E0

maille 2

(anc. monnaie) måye ; il n’a ni sou ni _, i n’ a ni qwårt ni patår ; avoir _ à partir, voy. difficulté ; (anc. poids) louwète

 

E0

Maillen

npr Mauyin

 

C60

maillet

[nm] mayèt

 

G100

maillet

nm mayèt ; un maillet de bois, on mayèt d’ bwès

 

C60

maillet

mayèt (-ot Fa.) ; marteler à coups de _, mayeter ; (anc.) mayèt à bouriner

 

E0

maillet

(gros marteau en bois pourvu d’un manche court) (comp mayoche) mayèt ; on mayèt d’ mènûjî ; on mayèt d’ tayeû d’ pîres ; un _ à tête gaufrée qui est utilisé pour attendrir la viande, on mayèt à buftèk

 

S0

mailloche

nm (gros marteau) mayote; (marteau de carrier) massète, mayote; (baguette pour grosse caisse) mayote

 

C60

mailloche

(gros maillet en bois pour enfoncer les pieux, …) bièle,  bouhète, marlovète, mayote 

 

E0

mailloche

(maillet de bois pourvu d’un long manche) mayoche

 

S0

maillon

nm maye (, mauye) (f) ; un maillon de chaîne, one maye di tchin.ne

 

C60

maillon

mimbe di tchin.ne ; _ entrouvert, fås mimbe ; _ tournant, torèt, trnant ; voy. chaine

 

E0

maillon

mâyon ; la tchin.ne èst deûs trwas mâyons trop longue ; _ tournant dans une chaîne, pour empêcher que celle-ci ne se torde torèt ; li torèt do l’ tchunôle

 

S0

maillot

[nm] 1 (o-c) nadjète [nf]

2 (pour bébé) (c) fachète, (o) fache, fachau, (e) fahe

 

G100

maillot

nm (lange d’enfant) fachau, fachète (f) ; « Èt qu’ lès-èfants ni sorîyenut pus dins leû fachau. » (J. Guillaume); (vêtement collant) mayot ; un maillot de cycliste, on mayot d’ coureû à vélo

 

C60

maillot

fahe (nf), fahèdje ; enfant au _, èfant è (, à) l’ fahète (, è / à l’ fahe) ; voy. bébé

 

E0

maillot

1 _ de corps, camisole, tchimîjète ; dj’ avo la camisole tote frèche di souweûr ; 2 un enfant au _, on-afant à l’fache ; 3 (de bain) mayot ; on mayot d’ bin ; on mayot d’ fotbal 

 

S0

maillure

(du bois) mâye ; çu bwès-là è one bèle mâye

 

S0

main

[nf] (o-c) mwin, (e) min

 

G100

main

nm mwin ; la main droite, li drwète mwin, li bèle mwin ; la main gauche, li gauche mwin, li laîde mwin, li pawène; « I s’ aveûve faît quite di deûs deuts à s’ pawène. » (A. Laloux) ; essuie-mains, drap d’ mwins; être habile des deux mains, si sièrvu d’ sès deûs mwins ; faucher à la main, fautchî à l’ mwin ; mettre les mains en poche, mète sès mwins dins sès potches ; prendre des deux mains, prinde à deûs mwins ; se donner la main, si d’ner l’ mwin ; se laver les mains, lâver sès mwins ; tendre la main, stinde si mwin ; tenir par la main, diner l’ mwin à; privé de main, spougnî ; (loc) à main droite (vers la droite), à mwin drwète ; à main gauche, à mwin gauche ; « Deûs places à mwin gauche, li cûjène èt l’ tchambe. » (J.  Houziaux) ; l’avoir à portée de la main, l’ awè à mwin ; en venir aux mains, si capougnî; (expr) awè dès mwins come dès-èknéyes, avoir des mains comme des pinces de forgeron, puissantes ; awè dès mwins come dès platènes, avoir des mains comme formes à tarte, larges ; awè dès mwins come dès ramonéyes, avoir des mains de ramoneur, très noires de saleté ; awè l’ mwin lèdjêre, avoir la main légère, frapper facilement ; awè l’ mwin pèsante, avoir la main pesante, être malhabile ; awè one bone mwin, avoir une bonne main, être chanceux; fioz do bin à on vilin, i tchîrè è vosse mwin !, faites du bien à un vilain, il vous chiera dans la main ! ; il a s’ potche au mitan di s’ mwin, il a sa poche au milieu de la main, il est avare ; i pinseûve mète si mwin su on-aubwisson èt ç’ n’ èsteûve qu’ one vèsse-di-leup, il pensait mettre la main sur un champignon mais ce n’était une vesse-de-loup, il a été déçu ; lès mwins è l’ aîr !, haut les mains ! ; mète si mwin au feu, mettre sa main au feu ; mète si mwin d’ssus, mettre la main dessus, découvrir, (re)trouver ; mète si mwin su s’ consyince, mettre la main sur sa conscience, déclarer en toute sincérité; n’ awè, qui s’ mwin à mète dissus, n’avoir que la main à mettre dessus, trouver facilement; si d’ner l’ mwin, se donner la main, bien s’entendre ; vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, mieux vaut un oiseau dans la main que deux dans la haie, un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras »; main courante (, rampe) baye ; (, poignée) pougnîye

 

C60

main

min (mwin Hu.) ; grande et large _, palassen, (ine min come) ine tåpale (Vo.) ; frapper dans la _, voy. frapper ; donner la _, diner ‘ne påye (Vo., t enf et anc.) ; à portée de la _, à min ; hors de portée de la _, foû min ; faire _ basse, voy. bas ; servante à toute main, chèrvante po tot fé ; il n’y va pas de _ morte, si brès’ n’ èst nin èdwèrmou ; (instr) _ de fer, cramiète, damehèle (Ja.), codzèye (La.)

 

E0

main

mwin ; lès cink dèts do l’ mwin ; li dos (ou li niêr), li plat, la pâme, li creûs do l’ mwin ; la mwin drète, la mwin gâtche ; scrîre do l’ mwin gâtche ; donnez la « belle _» (la _ droite, pour les enfants), dènoz la bèle mwin ; des mains larges et puissantes, dès mwins come dès crâwes ou dès mwins d’ marchâ ; il è dès mwins d’ acoûtcheûse ; s’ anicheter lès mwins ; dj’ ê frèd dès mwins ; prinde pa la mwin ; stinde la mwin ; djonde lès mwins ; il è lèvé la mwin sur mi ; il è la mwin lèdjîte ; il n’y a pas été de _ morte  (il a agi sans ménagement), i n’ î è nin stî d’ mwin mwate ou i n’ î è nin stî do plat do l’ mwin ; il a la _ heureuse (dans les jeux de hasard), il è one boune mwin ; dèner one pougnîe d’ mwin ; dèner on côp d’ mwin ; mettre la _ à la pâte, mète la mwin à l’ pâsse ; (prov) djeû d’ mwins, djeû d’ vilins ; pèchi à l’ mwin (opp. à à l’ ligne) ; fâtchi à l’ mwin (opp. à à l’ machine) ; scrîre à l’ mwin ; rimète one lète di mwin à mwin ; vendre sous-_ (vendre en ne déclarant qu’une partie du prix de la transaction), vinde dizos mwin ; jouer à la main chaude, djouwer à l’ tchôde mwin ; à mwin drète, à mwin gâtche ; frèd âs mwins, tchôd â keûr ; il è l’ keûr su la mwin ; il è one bèle cârîre divant lès mwins ; dji m’ anna lâve lès mwins ; âs-inocints lès mwins plin.nes ; on l’ è pris la mwin o sètch ; i m’ è fwarci la mwin ; dji mètro ma mwin o feû qu’ c’ èst vrê ; prinde su corèdje à deûs mwins ; il è fêt tant d’ sès pîds èt d’ sès mwins qu’ il è avou la plèce ; on signerot dès deûs pîds èt dès deûs mwins po on martchî parèy ; on-ûjê à l’ mwin vât mîs qu’ deûs s’ la hèye ; il met la _ à tout, i pougne dins tot (Te.) ; avoir des _s aux doigts longs et fins, avèr dès mwins (, dès dèts) d’ acoûtcheûse ; il s’est fait forcer la _ pour se marier, i s’ è fêt passer l’ anê ; (dans quelques loc et mots composés) min ; fé min basse ; sèy riçû hôt la min ; il a des mains larges et puissantes, il è dès mwins come dès crâwes ; ils finiront par en venir aux mains (litt. « ils finiront par se trouver »), is finîrant pa s’ trover ; (qqn qui a les _s en poche) il è poûr di piède sès-ongues ; des _s larges et puissantes, dès mwins d’ marchâ ; quelles mains imposantes il possède ça !, qué palètes qu’ il è !

 

S0

main.morte

min-mwète

 

E0

main-d’ œuvre

nm ils ne trouvent plus de main-d’œuvre, is n’ trovenut pupont d’ ovrîs ; quand on a déjà payé la main-d’œuvre, quand on-z-a d’djà payî l’ ovrî (po l’ fé)

 

C60

main-d’œuvre

min-d’-eûve (anc. min-d’-oûve)

 

E0

main-d’oeuvre

min-d’-eûve (mwin d’oûve Te.); la min d’eûve cosse tchîr

 

S0

main-forte

nm côp d’ mwin (m) ; j’ai été lui prêté main forte, djè lî a stî d’né on côp d’ mwin

 

C60

main-forte

min-fwète

 

E0

mainlevée

nm nous avons demandé la mainlevée sur notre terrain, nos-avans d’ mandé d’ lèver l’ hipotèke su nosse tèrin

 

C60

mainlevée

min-lèvêye

 

E0

mainlevée

minleuvée ; dj’ ons d’vou payi la minleuvée

 

S0

 

mainmise

avoir la _ sur un marché, avèr la hôte mwin su on martchî

 

S0

maint

, mainte adj (plusieurs) mwints, tamwint ; j’y suis allé maintes fois, dj’ î a stî mwints côps; pron mwintes

 

C60

maint

, -e saqwant’, -e ; tamint, -e ; maintes fois, saqwants côps, co traze côps (ou fèyes), tamints côps

 

E0

maintenant

[adv] asteûre

 

G100

maintenant

adv asteûre ; dès maintenant, à paurti d’ asteûre ; il y est maintenant, il î èst po l’ momint ; maintenant que, asteûre qui

 

C60

maintenant

asteûre (ou à ç’te eûre), à ç’ moumint-chal ; c’est seulement _ que la vie est chère, c’ è-st-à preume oûy qu’ i fêt tchîr viker ; voy. aujourd’hui, heure

 

E0

maintenant

 

 

 

 

 

(aujourdhui) asteûre ; on n’ è jamês vèyou tant d’ voleûrs qu’ asteûre ; il èst chapé asteûre ; on n’ fâtcherè nin lès avon,nes asteûre, èles sont co totes vètes ; lès djon.nes d’ asteûre ; maintenant que, asteûre quu ; asteûre qu’ il èst mwart, la mâjon èst todi vûde

 

S0

 

 

 

 

 

maintenir

v (garder dans le même état) maintenir la paix, waurder l’ paîs; (affirmer) ridîre, sotenu ; nous l’avons dit et le maintenons, nos l’ avans dit èt nos l’ sotenans; (tenir dans la même position) tinu; maintenir une compresse trois jours, tinu one pîce trwès djoûs au long ; (se) il se maintient, ça lî va co

 

C60

maintenir

minteni

 

E0

maintenir

vt (affirmer avec force) minteni ; dji mintin ç’ quu dj’ ê dit ; se _ (rester dans le même état), si minteni 

 

S0

maintien

nm (manière de se tenir) surveillez votre maintien, tinoz vos come i faut !

 

C60

maintien

mintyin

 

E0

maints

, maintes 1 adj indéfini pl (un grand nombre de) mwint’ (, mwintes), tamwint’ (, tamwintes) ; i gn-è co (ta)mwint’ djoûrs divant d’ ann’ aler ; i gn-è mwintes èt mwintes sumwin.nes qu’ il èst voye ; il ocupant djà mwint’ ovrîs ; i gn-è co tamwint’ djoûrs à rawârder ; il è v’nou tamwint’ côps voci ; il ont djà tamwintes vatches ; il ont tamwint’ afants ; (devant voyelle, on observe parfois la liaison (au f) (ta)mwintes-anées (ou mwintes-r-anées) ; v’là djà tamwintes-anées (ou tamwintes anées) qu’ il èst voye ; pr. indéfini tamwint’ ; dj’ a k’nuche tamwint’ qui s’rint bin contints avou ça ;

2 pr. indéfini mwint’, mwintes ; i gn-ann’ è mwint’ qui voûrint sèy à ta plèce  

 

S0

mairain

, merrain mêrin, voy. madrier ; du _ pour douves de tonneaux, dès clapes

 

E0

maire

nm mayeûr; (expr) vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), dit-on à qqn  qui perd ses papiers ou dont la chemise sort du pantalon

 

C60

maire

mayeûr ; voy. bourgmestre, majeur ; la femme du _, li mêrerèsse (anc.)

 

E0

mairie

mêrerèye (t rare) ; voy. hotel, maison

 

E0

mais

conj mins (, maîs) ; (expr) wêre mins bon, peu mais de bonne qualité 

 

C60

mais

conj mins (, mês, mès) ; mais oui, vous dis-je !, bin awè, v’ di-dje ! ; des si et des _, voy. objection

 

E0

mais

conj (pour marquer une opposition, une précision) mês ; i pout l’ prinde, mês qu’ i fèye atencion à lu ; i n’ èst nin fwart, mês il èst corèdjeûs ; dji ‘nn’ ârê bèzwin, mês ça n’ èst nin po tote sûte ;  (pour renforcer) mês ; mês poqwè-ce quu t’ ès fêt ça ? ; nèni, mês c’ èst da lu quand min.me ; ây mês valèt, tu t’ trompes ! ; mês nèni don ! ; (pour marquer une transition) mês ; mês qu’ dj’ î pinse, tu n’ ès nin rovyi m’ toubak ? ; (objection) mês ; _ oui, voyons, bè ây, pari

 

S0

maïs

nm mayis’, frumint d’ turk, pwès d’ turk,

 

C60

maïs

mayis’, peûs d’ trouk

 

E0

maïs

mayis’ ; sogni â mayis’ ; po-z-atirer lès singlés, on mèt d’ l’ anis dins l’ mayis’

 

S0

maison

[nf] 1 (o) maujo, (c) maujon(e), (e) mohone, (o) méso

2 _  communale [nf]: (o-c) (maujo (d’)) comune, (e) comeune

 

G100

maison

nm maujone (, maujon, maujo); une belle maison, one bèle maujone ; (chez soi) on est bien dans sa maison, on-z-èst bin dins sès cayaus; (parties extérieures) corniche, côrniche ; fenêtre, finièsse (, fènièsse) ; girouette, rabanêre ; gouttière le long du toit, colêre ; gouttière descendant le long du mur, gotêre ; lucarne dans le toit, bârdakène ; mur, meur ; porche, posti ; porte, uch (m) ; seuil, sou ; soupirail, laurmî ; tabatière, tabatiére ; toit, twèt; (parties intérieures) cave, cauve ; chambre à coucher, tchambe à coûtchî ; corridor, colidôr ; cuisine, cûjène  (, coujène) ; étage, dizeû, là-wôt, plantchî ; grenier, gurnî; hall, aléye ; pièce, place ; plafond, plafond ; rez-de-chaussée, dizos, valéye (f) ; salle à manger, living, bèle place, tchambe ; (genres de maisons) maison communale, maujo d’ comune, maujo d’ vile, hôtél di vile (m), sâle comunâle, comune ; je suis allé à la maison communale, dj’ a stî à l’ comune ; maison en construction, bâtisse ; baraquement, barake (f) ; bicoque, cabou (m), cassine ; cabane, cabâne ; cahute, cayute, cayutia (m) ; cambuse, cambûse ; chalet, villa, vila; (expr) – È m’ maujone, c’ èst mi qu’ èst maîsse ! (et l’interlocuteur rétorque 🙂 – Oyi, mins èstoz maîsse tot seû ? (iron), – Chez moi, c’est moi le chef! – Oui, mais êtes vous le seul chef ? ; ça vaut mia qu’ dès ramadjes è s’ maujone, cela vaut mieux que des disputes à la maison; dji vôreûve ièsse dins one maujone sins finièsse, je voudrais être dans une maison sans fenêtre (pour être tranquille) ; fioz come è vosse maujone !, faites comme chez vous !, ne vous gênez pas ! ; lès caurs, c’ èst l’ clé d’ totes lès maujones, l’argent, c’est la clé de toutes les maisons, l’argent ouvre toutes les portes ; si fé dè l’ maujone, se faire de la maison, se comporter en habitué

 

C60

maison

mohone (, mohon Com., Har., Du. ; mahon Li., Arb., Bi. ; manhon Vi., GrH., Bo. ; mâhon Ve., St., Ma., Bo. ; måhon Jalhay), manèdje (nm) (Ve., Sp., ard ; en ard, mohon, mahon désigne spécialt la cuisine), (argot) barchîye ; à la _ com­munale, à l’ comeune, à l’ måhon comune (Ja.) ; voy. hotel ; _ massive, sans style, rédifice (nm) ; vieille _, on vî mastê ; un pâté de vieilles _s, on hopê d’ vîs mastês, on vî mastê d’ mohones ; vieille et grande _, on vî vahulemint d’ manèdje (Bi.) ; voy. batiment ; avoir sa _ à soi, avu sès treûs brikes, aveûr on teût d’zeû s’ tièsse ; demeurer à la maison, dimorer è s’ djîsse ; _ de tolérance, voy. lupanar

 

E0

maison

mâjon (mâhon Ha., Ra., Wi.; mwêjon Ba., …; mohon Te. ; maujon Ju.) ; mâjon d’ comêrce ; mâjon d’ ovrî ; mâjon d’ rentiè ; _ du défunt, mortuwêre ; dj’ ons stî dîre nosse tchapelèt à l’ mortuwêre ; une _ de maître (, une maison cossue), one mâjon d’ rentier ; la _ communale, la mâjon d’ vèye ou la mâjon comunâle ; _ de passe, bak à chnik ; petite _ (masure), cadjolète ; il abitint dins one pètite cadjolète â mîtan dès bwès ; _ de passe, bak à chnik ; is sont dins la mâjon d’ leûs parints ; one vî mâjon ; one mâjon bin prôpe ; rinètyi sa mâjon ; à la _ (chez soi), à l’ mâjon ; dj’ ê d’moré à l’ mâjon tote l’ advant-non.ne ; i n’ èst nin à l’ mâjon ; sint o cafè, diâle à l’ mâjon ; c’ èst lèye qu’ èst mêsse à l’ mâjon ; i n’ fât qu’ on mêsse à l’ mâjon ; c’ èst l’ tchin do l’ mâjon ; c’ èst li tch’vau do l’ mâjon ; une _ de passe, one mâjon d’ passe ; c’est une _ de confiance (du point de vue de la qualité de ses produits), c’ èst la mâjon do Bon Dju (litt. « c’est la maison du bon Dieu ») ; ils ont une _ à eux, is sont lodjis ; rentrer à la maison, rintrer à l’gayôle (litt. cage) ; ils viennent sans cesse à la _, is sont todi pindous à l’ uch (litt. « ils sont toujours suspendus à la porte »)

 

S0

maisonnée

nf mauj(o)néye

 

C60

maisonnée

manèdje (nm)

 

E0

maisonnette

nf cayute, pitite maujo

 

C60

maisonnette

mohinète (måhonète Sart ; …), pitite mohone, måhîre ; voy. hutte

 

E0

maisonnette

(anc.) _ mise à la disposition du garde-barrière par le chemin de fer, mêsonète ; is d’morint s’ la mêsonète ; à l’ mêsonète, lieu-dit où se trouvait une maisonnette de garde-mâjon

 

S0

maître

[nm] (c) maîsse, (e) mêsse, (o) mésse

 

G100

maître

nm maîsse ; c’est moi qui suis le maître, c’ èst mi qu’ èst maîsse; (loc) ièsse maîsse, être maître, commander ; ièsse si maîsse, être son maître, être indépendant ; si fé maîsse, se faire maître, dominer ; être seul maître à bord,  ièsse come on coq su s’-t-ansènî; trover s’ maîsse, trouver son maître, trouver plus fort que soi; (expr) djè lî frè veûy si maîsse, je lui ferai voir son maître, je lui montrerai que c’est moi le chef ; ièsse dizos maîsse, être sous un maître, être sous autorité; il è-st-à s’ daîrin maîsse, il est à son dernier maître, ses réserves diminuent; i n’ èst nin maîsse tos lès djoûs è s’ maujone, il n’est pas tous les jours maître chez lui ; i n’ èst si p’tit mèstî qui noûriche si maîsse, il n’est si petit métier qui ne nourrisse son maître ; lès maîsses, c’ èst lès maîsses, les maîtres, c’est les maîtres, il faut obéir à l’autorité ; li mouchon qui vole n’ a pont d’ maîsse, l’oiseau qui vole n’a pas de maître ; li tchin èst maîsse è s’ trau, le chien est maître chez lui ; novia maîsse, novia chuflèt , nouveau maître, nouveau sifflet une nouvelle autorité aime à se manifester ; on n’ èst nin maîsse divant di ièsse apris, on n’est pas maître avant d’avoir appris ; si fiwârt qu’ on seûye, on trove todi s’ maîsse, si fort soit-on, on trouve toujours son maître; (personne qui enseigne) maîsse, maîsse di scole, instituteur; (personne qui dirige) maîsse-ovrî, contremaître ; maîsse-sôdârt, officier; (artiste) un tableau de maître, on tauvia d’ grand pinte; (expert) c’ èst l’ maîsse dès cwabejîs, c’est le meilleur des cordonniers; (jeu de cartes) ièsse maîsse, être maître, posséder l’atout le plus fort

 

C60

maître

mêsse ; il veut toujours faire le _ (à certains jeux d’enfants où il y a un chef), i vout todi fé l’ bragård ; être _ de la situation tini l’ boûf po lès cwènes ; qui n’est pas _ de soi, qui n’ si sét mêstri, qui n’ a nole misse ; le _ passe avant le valet, li bordjeû va d’vant l’ hakin ; petit_, fignon ; maîtresse de la maison, dame ; elle est _ absolue chez elle, èlle èst mêsse èt dame è s’ manèdje ; bonne amie, voy. amie ; une maîtresse femme, ine mêsse feume ; maîtresse-vache, mêsse vatche ; le maître-autel, li mêste åté ; voy. chef, contre­maitre, principal

 

E0

maître

mêsse (mwêsse Ba.) ; li mèyeûr dès tch’vaus è touwé s’ mêsse ; gn-a si bon tchin qu’ i n’ a hagnè s’ mêsse (Te.) ; i vât mî d’ sèy pètit mêsse quu grand valèt ; c’ èst lèye qu’ èst mêsse à l’ mâjon ; il èst mêsse à l’ mâjon, quand sa fème vout bin ! ; on côp d’ mêsse ; ») (formule lancée après plusieurs insuccès, avant – ou après – le coup décisif) ; c’ è-st-â trwasime côp qu’ on vèt lès mêsses (litt. « c’est au troisième coup que l’on voit les maîtres ») ; (en apposition à un nom, 1 ou f); l’ atout _ du jeu, li mêsse atout ; maître du jeu (de cartes), franc ; l’as est tombé, le roi est maître du jeu, l’ as’ èst foû, li rwa èst franc ; il est _ et seigneur chez lui, il èst come on cok dissus s’ pâdje ; il est _ incontesté, il èst come on cok dissus s’ pâdje

 

S0

 

maître-chanteur

(personne qui exerce un chantage) mwêsse-tchanteû

 

S0

maîtresse

nm (amante) comére, crapôde ; c’est sa maîtresse, c’ èst s’ comére; (enseignante) dame di scole, dimwèsèle ; c’est la maîtresse de première année, c’ èst l’ dame di scole di preumêre anéye; (jeu de cartes) les maîtresses cartes, lès grosses, lès maîsses, lès trionfes

 

C60

maîtresse

adj f (qui a les qualités de maître) c’est une maîtresse femme, c’ è-st-one feume qui sét bin ç’ qu’ èle vout; (le premier en importance) la maîtresse branche du chêne, li pus grosse couche do tchin ne

 

C60

maîtresse

la _ de maison, la dame do l’ mâjon, nosse dame ; il a une _, il è one fème su l’ costé

 

S0

maîtrisable

adj qu’ on sét maîstri, qu’ on s’ è sét rinde maîsse

 

C60

maîtrise

nm il en a la maîtrise, il l’ sét maîstri ; il a exécuté cela avec maîtrise, il a faît ça come on maîsse ; il a toujours gardé toute maîtrise de lui-même, il a todi d’mèré maîsse di li

 

C60

maîtrise

mêstrîse ; avoir la _ pour, èsse passé mêsse po

 

E0

maîtriser

[v] (c) maîstri, (e) mêstri, (o) méstriyî

 

G100

maîtriser

v (se rendre maître de) maîstri,  ièsse maîsse di, si rinde maîsse di ; ils sont parvenus à maîtriser l’incendie, il ont fini pa maîstri l’ feu; (dominer, contenir) maîstri; maîtriser sa colère, si maîstri, si sawè ritenu, dimèrer maîsse di li ; « Il atake tot maistrîjant s’ mwin qui tron.ne. » (A. Marchal)

 

C60

maîtriser

mêstri ; voy. dominer

 

E0

maîtriser

vt (dompter) mètrîser, mêstriyè (Te.) ; mètrîser (, mêstriyè) on tch’vau ; mêstriyè on feû ; il a réussi à _ le feu, il è diveni mêsse do feû ; dji n’ ons nin savou mètrîser l’ feû ; i n’ fât nin s’ lé mêstriyè dès bièsses ; se _ (se dominer), si mêstriyè ; i n’ si sét mêstriyè

 

S0

maïzéna

nm mayizèna

 

C60

Maizeret

npr Maujerèt

 

C60

majeur

, eure adj (qui a atteint la majorité) elle est majeure, èlle est grande assez ; est-il déjà majeur ?, èst-ce qu’ il a d’djà ses dîj-ût’ ans ? ; (plus grand) la majeure partie ; la majeure partie y a été, il î ont stî quausu tortos; la majeure partie est restée ici, gn-a d’ abôrd pèrson.ne qu’ a ‘nn’ alé, il ont d’mèré véci quausu tortos; (musique) sol majeur, sol majeûr; (doigt) le majeur, li grand dwèt; (très important) mon souci majeur, ci qui m’ tracasse li d’pus

 

C60

majeur

, -e majeûr, -e

 

E0

majeur 1

, -eure adj et n (qui a atteint l’âge de la majorité légale) mâjeûr, -eûre; il èst mâjeûr, i fêt ç’ qu’ i vout 

 

S0

majeur 2

(médius) mâjeûr

 

S0

major

nm majôr

 

C60

major

måjor (, ma-)

 

E0

major

mâjôr

 

S0

majorer

v raussî; je majore, tu, il, dji rausse, ti rausses, i rausse, nos raussans, vos raussîz, is raussenut ; je vais majorer les prix, dji m’ va raussî mes pris

 

C60

majorette

nm majorète

 

C60

majoritaire

adj ils sont majoritaires, c’ èst zèls lès pus fwârts ; la laine est majoritaire, c’ èst dè l’ lin ne qu’ i gn-a li d’pus

 

C60

majorité

nm (âge légal) il a atteint sa majorité, il a sès dîj-ût’ ans; (voix d’un vote) majorité ; ils ont obtenu la majorité, il ont ieû l’ majorité ; les partis de la majorité, lès pârtis qu’ sont-st-au gouvèrnèmint; (le plus grand nombre) la réunion était composée en majorité d’écrivains, c’ èsteûve fwârt avant dès scrîjeûs qu’ èstin.n au raploû ; dans la majorité des cas, au pus sovint

 

C60

majorité

majôrité ; atteindre l’âge de la _, èsse à sès djoûs

 

E0

majorité 1

(le plus grand nombre) majôrité ; is f’jant ç’ qu’ is v’lant, il ont la majôrité

 

S0

majorité 2

(âge de la responsabilité légale) majôrité

 

S0

majuscule

nf grande lète ; c’ était écrit en majuscules, c’ èsteûve sicrît avou dès grandes lètes

 

C60

majuscule

adj, un A majuscule, on grand A

 

C60

mal

[nm-adv] (o-c) mau, (e) må

mal élevé : (o) mau alevé, (c) mau élèvé, (e) mål aclèvé

 

G100

mal

adv mau ; ça va mal, ça va mau, i va mau ; ça tombe mal, ça tchaît mau ; il écrit mal, i scrît mau; (loc) aller mal, aler mau ; aller plutôt mal, aler drole ; avoir mal la tête, awè mau s’ tièsse ; avoir mal au bras, awè mau s’ brès ; « Ti m’ faîs awè mau m’ vinte. » (E. Wartique) ; de mal en pis, todi pîre ; s’en foutre pas mal, s’ è cayî, s’ è foute pas mal ; être mal à l’aise, ièsse jin.né (-ye), ni nin ièsse à-st-auje ; être mal disposé, ièsse mau toûrné (-ye) ; être mal élevé,  ièsse mau apris (f mau aprîje) ; être mal en point, ièsse mau arindjî (-ye) ; être mal habillé, ièsse mau agadelé (-ye) ; être mal portant, ièsse fayé (-ye) ; être mal noté, mal vu, ièsse mau vèyu (f mau vèyeuwe) ; parler mal, causer d’ truviès ; se trouver mal, si sinte mau ; tourner mal, toûrner mau; (expr à n’ rin fé, on-z-aprind à mau fé, à ne rien faire on apprend à mal faire ; awè s‘ boutroule disfaufiléye, être mal à l’aise ; c’ èst todi lès cwabejîs lès pus mau tchaussîs, ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés ; i va mau à l’ cinse, cela va mal (, je ne sais plus ce que je fais) ; ça va come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, cela va comme la moitié d’ un chien sur ses deux pattes, cela va mal ; ça va come li scayeteû qui tchaît, cela va comme l’ ardoisier qui tombe, idem ; ça va come on pèchon dins one djaube di strin, cela va comme un poisson dans une gerbe de paille, idem ; ça va come on tchin à l’ lache, cela va comme un chien en laisse, idem ; ièsse mau foutu, être mal constitué, de santé chancelante ou de physique ingrat ; li cia qui pinse mau, i pinse lès-ôtes come li, celui qui pense à mal pense les autres comme lui ; quand l’ cwârps sofrit, li tièsse n’ èst nin à l’ dicauce, quand le corps a mal, le moral est bas ; vaut mia on côp bin qu’ deûs côps mau, mieux vaut une fois bien que deux fois mal

 

C60

mal

nm (souffrance) mau ; un mal de tête, on mau d’ tièsse ; un mal de ventre, on mau d’ vinte; (loc) être atteint d’un mal,  ièsse aflidjî ; faire du mal à, mau fé à, fé do mau à ; se faire du mal, si fé do mau ; souffrir continuellement de maux anodins, awè todi one sôte ou l’ ôte; (expr) gn-a pont d’ mau à ça, il n’y a pas de mal à cela ; gn-a pont d’ bia mau, il n’y a pas de beau mal ; li cia qui n’ a pont d’ maus è ratind, celui qui n’a pas de maux en attend ; quand ç’ n’ èst nin Djan, c’ èst Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, quand ce n’est pas une sorte de mal, c’en est une autre ; lès maus arivenut à tch’vau èt-z-èraler à pîds, les maux arrivent à cheval et repartent à pied ; c’ èst dès claus d’ vacha, ce sont des maux bénins; i faut bin sucî s’ mau, il faut sucer son mal, prendre son mal en patience ; ci n’ èst nin en grètant s’ mau qu’ on l’ rifaît, ce n’est pas en grattant son mal qu’on le guérit ; on n’ bwèstîye nin do pîd d’ on-ôte, on ne boîte pas avec le pied d’un autre, on ne sent pas le mal des autres; on n’ tape nin dès cayaus à quî tape batème, on ne jette pas des cailloux à qui donne le baptême, on ne rend pas le mal pour le bien; (contraire du bien) le bien et le mal, li bin èt l’ mau ; faire le mal, fé l’ mau ; il songe toujours à mal, i sondje todi à mau ; (expr) si ça n’ lî faît pont d’ bin, ça n’ lî frè todi pont d’ mau, si cela ne lui fait pas de bien, en tout cas, cela ne lui fera pas de mal

 

C60

mal 1

adj bon an _ an, bon-an mål an ; voy. gré, malebête, mauvais, MÉCHANT

 

E0

mal 1

adv (avec douleur physique ou morale) mâ ; dji m’ sin mâ ; i s’ è trové mâ ; (d’une façon défavorable, avec malveillance) mâ ; i pinse mâ d’ tot l’ monde ; il voit le mal partout, i vèt todi mâ ; il èst mâ vèyou ; on l’ è mâ jujé ; il est dans une situation difficile, il èst mâ pris ; il a mal pris ce que je lui ai dit, il è mâ pris ç’ quu dj’ lî ê dit ; (autrement qu’il convient) mâ ; il èst mâ toumé ; ça lî è mâ rèyussi ; il è mâ toûrné ; t’ ès mâ pîgni ; sèy mâ à mwin ; v’là co one mâjon qu’ èst mâ fête ; le soleil se couche mal (= derrière les nuages), c’est signe de pluie, li slo s’ coûtche mâ, c’ èst signe di pwave ; pas mal (de), assez bin (di) ; il a plu pas mal durant la nuit, il è ploû assez bin do l’ nut’ ; il y avait pas mal de monde à la messe, i gn-avot assez bin d’ monde à l’ mèsse ; pas _ (bien de sa personne), nin mâ ; èle n’ èst nin mâ, çusse pètite comére-là ; je lui ai donné pas _, dji lî ê d’né co bin ;  un personnage mal bâti (un gros mal fichu), on gros poûtrê ; pas mal (de), assez bin (du) ; je suis mal en point, dji sû come po mori

 

S0

mal 2

nm ; _ qu’on s’est attiré par sa faute må d’ aqwîr ; un petit _ vaut mieux qu’un grand, våt mîs dès pèces qui dès traus ; _ du pays, maladèye dè payis ; _ blanc, blanc må ; _ caduc, voy. épilepsie ; _ qui ronge, magnant må ; il a _ aux cheveux il a l’ êwelène divins lès dj’vès ; _ interne qui pèse sur l’organisme, malon (Ja. : i ‘nn’ a co sûremint on malon là) ; j’ai _ au pied, dj’ a må m’ pîd (qqf di m’ pîd, à ou è m’ pîd) ; se donner du _, si d’ner dè må, dè l’ pon.ne, dè l’ rûse ou dès ruses ; grêler; trimer, …, voy. éreinter, évertuer, peine ; on a du _ à vivre, on-z-a deûr (ou målåhèye) (dè) viker

 

E0

mal 2

adj invar bon gré, mal gré, bon gré, mâ gré ; mâl (+ voyelle) : boun-an, mâl an

 

S0

mal 3

adv ; être _ en point, pinde l’ éle ; aller de _ en pis, aler todi pés ; _ disposé, _ portant, voy. disposé, portant ; être (ou se mettre _) avec qn, èsse (ou su) må d’ onk (Ja.) ; tant bien que _, à bin qu’ à må (Ja.)

 

E0

mal 3

n (douleur physique)  ; j’ai mal à la tête, dj’ ê mâ la tièsse ; (réplique plaisante à qqn qui se plaint d’avoir mal à la tête) li mâ d’ tièsse, c’ è-st-on mâ d’ sègneûr ; dj’ ê mâ lès dints ; avoir mal aux dents, avèr li mâ d’ amour (qqf celui qui s’en plaint s’ attire cette répartie: èt lès tchins a crèvant !) ; il a mal au ventre (colique, p.ex.), il è mâ l’ vinte ; j’ai eu mal à la gorge, dj’ ê avou mâ la gwadje ; j’ai _ partout, j’ai mal partout , dj’ ê mâ tos mès membes (ou tos mès-ochs) ; notre vache à mal aux pattes, nosse vatche èst djus d’ pates ; les animaux sont pleins de maux, lès bièsses sont plin.nes di misére ; si ça n’ ti fêt pont d’ bin, ça n’ ti frè pont d’ mâ ; (réplique à qqn qui se plaint d’avoir mal à tel endroit) li ci qu’ è mâ ôte pârt n’ èst nin mîs ! ; (maladie)  ; on blanc mâ ; on mâ d’ sint ; (prov) âs grands mâs, lès grands r’médes ; tout mal est difficile à supporter, i gn-è pont d’ bê mâ ; (préjudice, malheur) mâ ; i m’ vout do mâ ; di deûs mâs, i fât chwasi l’ mèyeûr ; (difficulté, peine) mâ ; on n-è bin do mâ avou lu ; on n’ è rin sins mâ ; il è avou tot ç’ qu’ il è sins mâ ni crape ; i s’ dène bin do mâ po nin grand tchôse ; (ce qui est contraire au bien, à la vertu) mâ ; rinde lu bin po l’ mâ ; ni vèyoz nin l’ mâ doû-ce qu’ i n’ èst nin ; i dit do mâ d’ tortos ; _ du pays, maladîe do payis ; c’est là qu’est le _, c’ èst là qu’ èst l’ bâbâ ; un petit _ vaut mieux qu’un grand, vât mî dès pèces quu dès traus ; on ne peut empêcher les gens de dire du mal, on n’ sâreut aspétchè l’ linwe dès djins (Te.)

 

S0

malabar

(individu très costaud) malabâr ; on grand malabâr

 

S0

malade

[adj] 1 (e) malåde, (o) malâde, (c) malade,

2 (c) fayé, éye, (o) fayè, éye, (e) fayé, èye

 

G100

malade

adj malade ; être malade, ièsse malade ; être gravement malade, ièsse coudu (f ièsse coudûwe), ièsse foutu (f fouteuwe), ièsse po l’ diâle,  ièsse rascrauwé (-ye) ; tomber malade, tchaîr malade ; se rendre malade, si fé malade ; vous n’allez pas vous rendre malade pour ça !, vos n’ vos-alez nin fé malade avou ça ! ; être malade comme un chien, ièsse malade come on tchin; (expr) i n’ è môrrè qu’ lès pus malades (iron), n’en mourront que les plus malades (dit-on quand on abuse de qqch  de bon) ; malade èt co do mau !, malade et encore du mal, être très malade ; ièsse malade come on tchèt sins mére, être malade comme un chat sans mère, très malade ; trin.ner ses pènas, traîner les ailes, être malade ; awè s’ croke, être gravement malade; « Mins il aveûve si croke, ‘l èst sûr. I tosseûve qui po-z-assoti èt rôkyî èt tron ner lès fîves. » (E. Gilliard); être souffrant(e),  ièsse fayé (-ye),  ièsse patrake, si sinte drole, si sinte mau, ièsse dismètu, ièsse ramassé (-ye)

 

C60

malade

n les grands malades, lès grands malades ; visiter un malade, rinde visite à on malade

 

C60

malade

malåde ; il est très _, il èst fwért acsû, … bin acouyi (Ja.), acodou (Du.), djondou, picî, sèré, strindou ; dangereusement _, i n’ lî va nin reûd, il èst bin bas, … å pus må ; de quoi est-il _ ?, qu’ a-t-i po ‘ne maladèye ? ; se rendre _, si fé malåde ; chien _, surtout de la rage, må-sêve tchin, malåde (qqf -åve) tchin ; voy. alité, indisposé, IMAGINAIRE

 

E0

malade

adj malâde ; il est très _, il èst â pus mâ, il èst malâde come on tchin ; tomber _, toumer l’ cou â hôt ; i s’ fêt pus malâde qu’ i n’ èst ; ça m’ rind malâde rin qu’ d’ î pinser ; rire à s’en rendre malade, si rîre tot malâde ; n _ imaginaire, malâde imajinêre ou fâs malâde ; notre vache est _ des pattes, nosse vatche èst djus d’ pates

 

S0

maladie

[nf] (o-c) maladîye, (e) maladèye

 

G100

maladie

nm maladîye, mau (m) ; croke, racro (m) ; une maladie cardiaque, one maladîye di keûr ; maladies bénignes, claus d’ vacha, clous de cercueil ; maladie contagieuse, minéye ; des maladies qui se communiquent, dès maus qui s’ atrapenut, qui s’ donenut; collectionner les maladies, lès-awè totes; couver une maladie, cover one saqwè ; en faire une maladie, è fé one maladîye ; relever de maladie, si r’lèver; (expr) gn-a pont d’ bia mau, il n’y a aucune maladie qui soit agréable ; li mau d’ on-ôte ni r’faît nin l’ sink, la maladie d’autrui ne guérit pas celle qu’on a ; lès maladîyes, èlse vègnenut à tch’vau èt-z-èraler à pîds, les maladies arrivent à cheval et s’en retournent à pied, arrivent vite et durent longtemps ; s’ on n’ si sogne nin, ça toûne à misére, si on ne se soigne pas, cela tourne à misère, la maladie s’aggrave

 

C60

maladie

maladèye (ard -îhe) ; la goutte c’est la _ des riches, li gote,  c’ èst l’ mèhin dès ritches ; _ pour laquelle on invoque un saint, må d’ sint (spécialt l’épilepsie) ; couver une _, malårder, avu ‘ne saqwè so l’ cwérp ou so lès rins ; voy. épidémie, HONTEUX, INDISPOSITION

 

E0

maladie

_ imaginaire qui est « décrite » facétieusement comme suit, kîvis’, picole, ticot ; li kîvis’, c’ èst la botroûle qui s’ disvisse ! (le « kîvis »),  c’est le nombril qui se dévisse ! ; la pècole, c’ èst la pê do cou qui s’ discole ! ; il è l’ ticot

 

S0

maladie

maladîe ; one maladîe d’ keûr ; one maladîe d’ pê ; _ bénigne (en parlant d’un être humain), pèpîe ; èlle è todi la pèpîe (dont elle se plaint beaucoup) ; des _s infantiles, dès mâs d’ afant ; il souffre d’une _ de cœur, il èst malâde do keûr ; (d’une personne très marquée par la _, quoique toujours en vie) c’ è-st-on lêd qui vike ; il est atteint d’une _ incurable (par antiphrase), il è ramassé l’ gros lot ; la « _ » de celui qui est amoureux, li mâ d’ amour ; la _ qui se manifeste par une rétraction cicatricielle atteignant un carré de côtelettes du porc (ou quelquefois les deux), rendant la viande impropre à la consommation, la maladîe do câré ; notre chien a eu sa _ (affection virale qui frappe les jeunes chiens et les jeunes chats, nosse tchin è fêt sa maladîe ; i n’ fât nin-z-a fé one maladîe ; _ qui atteint la fourchette du sabot du cheval, crapôd ; nosse tchivau atake li crapôd ; quand lès tch’vaus atrapant l’ crapôd, i fât dispaver tot li stâve èt taper do l’ tchâs vîve

 

S0

maladif

, ive, adj, (personne) croufieûs (-e), maladieûs (-e) ; « Lès cias, pus lèdjêrs qui dès scaugnes, qu’ on-z-a spotchî.  Lès maladieûs, lès mwârts qu’ ont rî po qu’ on lès spaugne. » (J.  Guillaume); (animal) maîgreûs (-e), maladieûs (-e); (expr)  quand ç’ n’ èst nin Djan, c’ èst Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, il est maladif ; trin.ner l’ savate, trin.ner l’ pantoufe, être maladif

 

C60

maladif

, -ive maladieûs, -e (-iveûs Es., Com., St. ; malårdeûs Ar., Wa., -ieûs Hu.) ; måhêtî, -èye ; halcrosse, todi malåde, tofêr  dihayou (Am., Amp.), mâlèdûle (Wan.), mwèheneûs (Ar.) ; plouh’neûs (He.) ; hylèhy tx’^X] (GrH.) ; état _ malårdèdje ; être _, malårder, avu todi pète ou vèsse, n’ èsse måy sins-asticote ou so vète cohe; voy. CHÉTIF, FAIBLE, INDISPOSÉ

 

E0

maladif

, -ive adj et n maladif, -ive ; c’ èst dès djins maladifs ; il est _, i trin.ne sès savates avâr-là

 

S0

maladif, ive

[adj] (o-c) maladieûs, e, (e) malârdieûs, e

 

G100

maladrerie

nm maladerîye ; rue de la Maladrerie, reuwe dè l’ Maladerîye

 

C60

maladrerie

voy. léproserie

 

E0

maladresse

nm il a joué avec maladresse, il a mau djouwé ; j’ ai commis une maladresse en ne lui téléphonant pas, dj’ a faît one bièstrîye di n’ lî nin soner ; il a commis la maladresse de lui parler de son père, il a faît l’ bièstrîye dè lî causer di s’ papa; quelle maladresse de lui avoir demandé cela!, c’ èst (nin) malin d’ lî awè d’mandé ça !

 

C60

maladresse

maladrèsse ; voy. bévue

 

E0

maladresse 

 

arnâche, maladrèsse ; il è l’ djâle vèyou d’ fé dès-arnâches ; gn-è brâmint do l’ maladrèsse di leû pârt 

 

S0

 

maladroit

, oite adj (qui manque d’ adresse) cognète, djèmène, èpaustèdjî (-ye), èpolté (-ye), malapate, malasné (-ye), mau adrwèt(-e); vous n’êtes qu’un maladroit, vos n’ èstoz qu’ on malasné ; il est maladroit, i n’ s’ î sét prinde; c’est un geste maladroit, c’ è-st-one saqwè qu’ i n’ faleûve nin fé ; ne lui dites pas maintenant, ce serait maladroit !, nè lî d’djoz nin asteûre, ci n’ èst nin l’ momint ! ; « Nosse curé, come macheû d’ bènite eûwe, ci n’ èsteûve qu’ on djèmène. » (A. Laloux)

 

C60

maladroit

, -e, -ement måladrèt’, -e, -emint ; målédåve ; èmin.né, -êye ; lwègne, -emint ; (anc.) hagou ; il èst (ou c’ è-st-on) må d’ assène, roumahe (Ber.) ; voy. gauche

 

E0

maladroit

, -oite adj mâ adrèt (, -ète), maladrèt (, -ète),  mâlédâle (Te.) ; i n’ èst nin mâ adrèt po travayi ; je suis _ de mes mains aujourd’hui, dj’ ê lès mwins cûtes âdjoûrdu ; il est très _, i n’ sâreut discoplè deûs gades (Te.) ; je suis _ (en laissant échapper des objets de mes mains), dj’ ê lès mwins cûtes ; c’est un _, i s’ noyerot dins one gote d’ êwe (ou i s’ nèyereut dins one ratchote Te.) (litt. « il se noierait dans une goutte d’eau (ou il se noierait dans un crachat) ») ; personne _e, savate ; c’ è-st-one vrê savate ; personnage _ (, incapable), canule (nf) ; i fât sèy one vrê canule po djouwer come ça

 

S0

maladroit, e

[adj] (c) mau adrwèt, e (o) mau adwèt, e, (e) måladrèt’, te, (o) malapate, (e) èmin.né, éye, (c) malasné, éye

 

G100

maladroitement

adv il s’y prend maladroitement, i s’ î prind mau; il s’exprime maladroitement, i n’ sét causer come i faut

 

C60

maladroitement 

maladrètemint ; jouer _, djouwer come one banse ; jouer très _ (au jeu de quilles), djouwer come on trawe-pîd

 

S0

malais

malès

G0

malaise

nm (indisposition) avoir un malaise, si sinte drole, si sinte mau ; (sentiment pénible) on sentait un malaise général, on sinteûve bin qu’  lès djins n’ èstin.n nin contints

 

C60

malaise

målåhe (nf), asticote (hast-) ; éprouver un _, si trover må,  èsse mål à si-åhe ; elle a toujours un _ ou l’autre, èle si pwète fayêyemint, qwand ‘le n’ a nin çouci, èlle a çoula ; voy. défail­lance, INDISPOSÉ, MALADIF

 

E0

malaise

malêse, vapeûrs (pl) ; i m’ è pris on malêse à l’ mèsse ; je souffre d’un _ indéfinissable, dji m’ sin tot chôse

 

S0

malaisé

, ée adj malaujîy (-e) ; c’est une tâche malaisée, c’ è-st-one besogne qu’ èst malaujîye à fé

 

C60

malaisé

, -ée, -ément, voy. difficile

 

E0

malaisé

, -ée (difficile) malêji (malâhi Ra., Te. ; malâji Li., Lu., No.) ; c’ èst malêji à comprinde ; v’là âk di malêji à fé ‘nn’ aler ; li passèdje èst malêji ; on momint malêji à passer ; adv i fêt malêji d’ martchi ; dj’ ê avou malêji d’ ariver là ; n èle fêt co bin la malêji  

 

S0

malaisément

adv malaujîyemint

 

C60

malaisément

(difficilement) malêjîmint (malâhimint Ra., Te. ; malâjîmint Li., Lu., No.)

 

S0

malaisien

malaîsyin

G0

malandrin

nm aplopin

 

C60

malandrin

voy. brigand, vaurien

 

E0

malappris

, ise adj mau-apris (f mau-aprîje), mau-èlèvé (-ye)

 

C60

malappris

, -e målapris, -îse ; mål-aclèvé, må-heûlé, må-toûrné, -êye ; voy. GROSSIER, MALOTRU

 

E0

malappris

, -ise adj et n mâ-apris, -îse ; t’ è-st-one mâ aprîse !

 

S0

malaria

nm malaria

 

C60

malaria

maladîe do Congo

 

S0

malaria

il souffre de la _, il è la maladîe do Congo

 

S0

malart

mårlå

 

E0

malavisé

, ée adj j’ai été malavisé de lui téléphoner, dj’ a faît one bièstrîye dè lî soner

 

C60

malavisé

, -ée målavisé, -êye

 

E0

malaxer

v (pétrir une matière pour la rendre plus molle) ramoli ; malaxer de l’argile, ramoli d’ l’ aurzîye; (remuer ensemble des matières à mêler) comachî o

 

C60

malaxer

vt malacser ; malacser l’ boûre

 

S0

malaxeur

malacseûr ; passer l’ boûre dins l’ malacseûr

 

S0

malbâti

, -ie må-fêt, -e ; må-tapé, må-toûrné, crawé, -êye ; kitrêt, -e ; petit homme _, on p’tit mascråwé, p’tit potikèt, boudrikèt ; d’une personne _, (plaist) èlle a stu fête dè timps d’ l’eûre (= pendant le repos de midi) ; voy. chétif, contre­fait, DÉGINGANDÉ, DIFFORME, MAGOT

 

E0

malbâti

n personne qui est malbâtie, mâ-stitchi

 

S0

malchance

nm guigne, guignon (m), malchance ; il est poursuivi par la malchance, i n’ a qu’ dè l’ guigne; (expr) quand on-z-èst po l’ guignon, faî ç’ qui t’ vous, quand on est né pour la malchance, fais ce que tu veux ; s’ i gn-a one mwaîje ièbe au tchamps, c’ èst sovint à l’ bone bièsse qu’ èle tchaît , s’il y a une mauvaise herbe dans le pré, c’est souvent sur la bonne bête quelle tombe, c’est de la malchance ; on pinse cûre èt l’ for tchaît, on pense cuire et le four tombe en panne, c’est de la malchance

 

C60

malchance

måle chance, måle aweûr ; qui a de la _, må-tchanceûs,

-celeûs, -e ; voy. ENGUIGNONNER

 

E0

malchance

 

il a eu toutes les _s, i l’s-è avou totes ; la _ s’acharne contre moi, tot m’ toûne li cou

 

S0

 

malchanceux

, euse adj malchanceûs (-e) ; c’est vraiment malchanceux, c’ èst vraîmint pont d’ chance; il a toujours été malchanceux en amour, i n’ a jamaîs pont ieû d’ chance avou lès coméres; (expr) quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n au monde sins tièsse, quand tu es malchanceux, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête ; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti t’ nèyereûves dins t’ ratchon, quand tu es malchanceux, tu te noierais dans ton crachat

 

C60

malchanceux

c’est un _, i s’ noyerot dins one gote d’ êwe (ou i s’ nèyereut dins one ratchote Te.) (litt. « il se noierait dans une goutte d’eau (ou il se noierait dans un crachat) ») ; (d’une personne particulièrement malchanceuse) i s’ nèyereut dins one ratchote (litt. « il se noierait dans un crachat »)

 

S0

Malchus

Malcus’ (, qqt Marcus’)

 

E0

malcontent

, -e måcontint, -in.ne ; må d’ vinte ; tigneûs, -e ; (anc.) grignou ; voy. MÉCONTENT

 

E0

maldonne

fordinèdje

 

E0

male

adj f måle, voy. mauvaise, MÉCHANTE

 

E0

mâle

[nm] (o-c) maule, (o) mâle, (e) måye

 

G100

mâle

nm maule ; le mâle et la femelle, li maule èt l’ fumèle; (loc) mettre à mâle, mète à maule, mwinrner à maule; (expr) c’ è-st-on maule d’ agace, il a todi bin l’ timps, c’est un mâle de pie, il a toujours bien le temps ; faurè qui dj’ pwate mi boûsse à maule, il faudra que je fasse féconder ma bourse

 

C60

mâle

adj m un pigeon mâle, on maule di colon

 

C60

mâle

måye (måle Hu., Han. ) ; enfant _, valèt ; un bon _, on bon potcheû ; de certains animaux, lapins …, le _ se dit souvent li pére ; voy. chien, fEMELLE

 

E0

mâle

mâle ; nosse troye è avou chî cossèts, deûs troyes èt quate mâles ; li mâle ni vât nin mî qu’ la fèmèle ; _ de certains gallinacés, cok 

 

S0

 

malebête

måle bièsse

 

E0

malédiction

nm (malheur) il a toutes les malédictions, il l’s-a totes

 

C60

malédiction

malédicsion

 

E0

malédiction

malédicsion ; gn-è la malédicsion dins ç’ famile-là ; il ont avou totes lès malédicsions

 

S0

malefaim

voy. faim , fringale

 

E0

maléfice

nm mwaîs sôrt

 

C60

maléfice

sôrt ; être sous l’effet d’un _, tchårmer ; voy. ensorceler, sort

 

E0

malement

målemint

 

E0

malemort

måle mwért

 

E0

Malempré

Målimprèy, village

 

E0

malencontre

, -eux, voy. accident, Facheux

 

E0

malencontreusement

adv maleureûsemint

 

C60

mal-en-point

adj il est mal-en-point, il è-st-arindjî, il a s’ croke, c’ è-st-on mouchon po l’ tchèt, i n’ a pus wêre d’ ôle dins s’ crassèt

 

C60

malentendant

, ante adj soûrdèche, qu’ ètind deur

 

C60

malentendu

nm c’est un malentendu, on n’ s’ a nin bin compris, on s’ a mau compris ; je pense qu’il y a malentendu, dji pinse qu’ on n’ si comprind nin bin

 

C60

malentendu

målètindou

 

E0

malentendu

malentendu ; tot ça vint d’ on malentendu

 

S0

malfaçon

måle façon

 

E0

malfaisance

nm maufiance

 

C60

malfaisant

, ante adj, (dont les effets sont néfastes) des idées malfaisantes, dès mwaîjès-idéyes ; c’est un être malfaisant, c’ è-st-on mwaîs fieû

 

C60

malfaisant

, -e, voy. mauvais, méchant

 

E0

malfaisant

cet animal (ou cet individu) est un être _, c’ è-st-on vrê cûr

 

S0

malfaiteur

nm bandit, vaurin ; une bande de malfaiteurs, one binde di vaurins

 

C60

malfaiteur

målfêteûr ; voy. brigand, vaurien

 

E0

malfamé

voy. famé

 

E0

malfamé

, -ée mâfamé ; one rouwale mâfamé ; on cafè mâfamé

 

S0

malformation

la _ du pylore qui ne s’est pas développé, ce qui empêche l’ingestion des aliments, la fin do leûp ; un cheval souffrant de _, on tch’vau à dèfaut

 

S0

malgache

malgache

G0

malgré

[prép] (c) maugré, (o) maugrè, (e) mågré

 

G100

malgré

adv maugré ; c’est malgré moi, c’ èst maugré mi ; et malgré cela, èt maugré ça ; (loc) malgré tout, maugré tot

 

C60

malgré

mågré ; _ cela, mågré çoula, qwèke ça

 

E0

malgré

prép mâgré ; ma fèye s’ è marié mâgré mi ; mâgré l’ timps qu’ i fêt, dj’ îrans â bwès  ; _ que, mâgré quu ; mâgré qu’ il è ploû, dj’ ons avou fini à timps

 

S0

malhabile

adj être malhabile de ses mains, awè l’ mwin pèsante, awè dès mwins d’ pausse; je suis malhabile aujourd’hui, dj’ a dès mwins d’ pausse audjoûrdu

 

C60

malhabile

voy. maladroit

 

E0

malhabile

(d’une personne particulièrement _) i s’ nèyereut dins one ratchote (litt. « il se noierait dans un crachat »)

 

S0

 

 

malheur

[nm] (o-c) maleûr, (e) måleûr, (o-c) rascrauwe [nf], (e) rascråwe [nf]

 

G100

malheur

nm maleûr, mè.in, pètche (f), rascrauwe (f) ; un malheur brusque, one avelintche (f) ; c’est un grand malheur, c’ è-st-on grand maleûr ; je vais faire un malheur, dji m’ va fé on maleûr ; il est dans le malheur jusqu’ au cou, il èst dins l’ misére jusqu’au cô; (loc) jouer de malheur, n’ awè pont d’ chance; par malheur, maleûreûsemint ; porter malheur, pwârter maleûr ; (expr) li maleûr èst p’tit, le malheur est petit, cela aurait pu être pire ; quand on conèt lès miséres d’ aus-ôtes, on r’prind co lès sènes ; quand on connaît le malheur des autres, on préfère encore le sien ; spotchî one bièsse à bon Diè, ça apwate li pètche, écraser une coccinelle apporte le malheur ; il ont ieû quinte èt quatôze, ils ont eu quinte et quatorze, tous les malheurs; qué maleûr avou vos- ôtes !, quel malheur avec vous !

 

C60

malheur

måleûr, histou, rabrouhe (nf), rasbroufe (nf), rascråwe (nf), disgråce (nf), måle chance, måle aweûr, fwértène (nf) (La.),  hasård (Es.), rubote (nf) (Ja.) ; acca­bler de _s, rascråwer,  stråfler (on manèdje qu’ a stou stråflé) (Sto.) ; voy. accabler ; avoir tous les _s, passer lès baguètes ou lès roufes, avu ou ramasser totes lès creûs ou hasticotes, vèyî l’ diâle èt lès sèt’ creûs, il a passé totes lès guères dè l’ Hanôve (Vo.) ; un _ ne vient jamais seul, ine creûs n’ vint måy tote seûle ; à quelque chose _ est bon, n’ a nou timpèsse qui n’ vinse à pont ; pour comble de _, voy. comble ; et aussi anicroche, CRUEL, MÉSAVENTURE, PEINE

 

E0

malheur

(revers (physique ou moral)) mâleûr, mèyin (mèhin Te.) ; on mâleûr ni vint jamês tot seû ; li mâleûr avou lu, c’èst qu’ i n’ choûte nin ; i n’ fât jamês dîre do mâ dès curés, ça pwate mâleûr ; par mâleûr, ça n’ è nin stî come i pinsot ; li mâleûr è v’lou qu’ dj’ arivuche jusse à ç’ momint-là ; i gn-è pont d’ bê mèyin ; il è avou tos lès mèyins ; on l’ acuse di tos lès mèyins ; un _ ne vient jamais seul, on mâ ‘nn’ amon.ne on-ôte; même un grand malheur peut avoir des conséquences positives, i gn-è jamês on si grand mâ qu’ i gn-è on p’tit bin

 

S0

malheureusement

[adv] (o) maleureûsemint, (c) maleûreûsemint, malureûsemint, (e) målureûsemint

 

G100

malheureusement

adv maleûreûsemint

 

C60

malheureusement

målèreûsemint (-lu-), par måleûr

 

E0

malheureusement

mâleureûsemint ; mâleureûsemint po nos-ôtes, ça n’ è nin stî come ça dvot ‘nn’ aler

 

S0

malheureux

, euse, adj maleûreûs (-e) ; (expr) is sont maleûreûs come lès pîres, ils sont malheureux comme les pierres; n maleûreûs (-e), pôvre âme (f) ; (expr) non, ê, twè, maleûreûs !, non, eh, toi, malheureux, que me dis-tu là !

 

C60

malheureux

, -eûse målèreûs, -e (-lu-, -lou-) ; un pauvre petit _, on pôve pitit mimbe di Diu ; un _ euro, on houlé (ou pèlé) eûro ; c’est bien _, c’ èst diâle damadje ; voy. facheux

 

E0

malheureux

, -euse adj (infortuné, -ée) mâlureûs (, -eûse), pôve ; il est extrêmement malheureux, il èst mâlureûs come on tchin d’ tchèrète ; il y a (des gens) plus _ que nous (d’autres sont plus à plaindre que nous), gn-è pus mâlureûs qu’ nos-ôtes ; c’ èst mâlureûs por lu qu’ sa fème èst voye ; èt ç’ astot s’ fis, si ç’ n’ èst nin mâlureûs ! ; dès pôves bièsses (pôfès bièsses Te.) ; one pôve vî djint ; one pôve pètite lêde fème ; c’ è-st-on pôve diâle ; (au m. , ponctue une exclamation de surprise, d’admiration) nu fê nin ça, don, mâlureûs ! ; èlle astot dins one di cès rèdjes, mâlureûs ! ; si t’ avos vèyou la vitèsse qu’ i courot, mâlureûs, dji n’ ti di qu’ ça !

 

S0

malheureux, euse

[adj] (o-c) maleureûs, e, (e) mâlureûs, e

 

G100

malhonnête

[adj] (o) malonéte, (c) malonéte, mau-onièsse, (e) målonête

 

G100

malhonnête

adj canaye (nm), poûri (nm), vaurin ; vous êtes un malhonnête, vos n’ èstoz qu’ one canaye; c’est malhonnête, la façon dont vous avez agi, ci n’ èst nin bin, ci qu’ vos-avoz là faît ; de l’argent malhonnêtement gagné, one chaléye cens’ ; « Lès caurs ? Dji n’ a nin gangnî one chaléye cens’ en fiant ça, don. Po quî m’ purdoz ? » (Jean Servais, Toûrnikèt)

 

C60

malhonnête

målonête, (anc.) målognèsse ; voy. grossier

 

E0

malhonnête

adj et n malonête ; c’ èst dès malonêtes djins ; se livrer à des opérations _s (tripoter), trifauder ; il ont trifaudé dins lès comptes ; qu’ èst-ce qu’ is trifaudant co ? [sans doute à rattacher au lux. fäutelen, tricher] ; personne qui se livre à des opérations _s, trifaudeû, -eûse

 

S0

malhonnêtement

målonêtemint ; de l’ar­gent acquis _, dès cens’ di måle aqwîr

 

E0

malhonnêtement

malonêtemint

 

S0

malhonnêteté

målonêteté

 

E0

malhonnêteté

malonêteté (-è Te.)

 

S0

malice

nm malice, caponerîye, gueûserîye ; il est rempli de malice, i n’ tûse qu’ a mau fé ; il est sans malice, i n’ èst nin mèchant, il èst sins mau, sins malice ; (expr) qué diâle gn-a-t-i co là-d’dins ?, quelle diable y a-t-il encore là-dedans ?, quelle malice y a-t-il encore là-dedans?; s’ i n’ ramwinrit nin di ç’ tchôde-ci, gn-a malice, s’il ne maigrit pas après cette mésaventure, c’est qu’ il y a malice

 

C60

malice

malice, maliceté ; sans _, sins måle avise (ou avisance) ; tour de _, voy. tour

 

E0

malice

malice, mâliceté ; èlle èst sins malice, èle n’ è pont d’ mâliceté; il a fait cela sans _ (sans vouloir faire du mal), il è fêt ça sins malice ; je vous dis cela sans _ (sans intention malveillante), dji v’ di ça sins mâ ni malice

 

S0

malicieusement

mâlicieûsemint

 

S0

malicieux

, euse adj capon (-e), malin (-e)

 

C60

malicieux

, -eûse, -ement malicieûs, -e, -emint, ordt malin, -ène, -ènemint

 

E0

malicieux

, -ieuse adj cachotier (, -tière), mâlicieûs (, -ieûse) ; c’ è-st-on p’tit cachotier, ç’ gamin-là

 

S0

malignement

malènemint

 

E0

malignité

voy. malice, méchanceté

 

E0

malin

, maligne adj malin (-e) ; faire le malin, fé l’ malin; (expr) c’ è-st-one maline gârce, c’est une femme maligne ; c’ è-st-on Claude, c’est un Claude, il n’est pas malin ; c’ èst quand on r’vint d’ au mârtchi qu’ on-z-èst malin, c’est quand on revient du marché qu’on est intelligent ; ci n’ èst nin l’ mitan d’ one bièsse, ce n’est pas la moitié d’un imbécile, il est intelligent ; malin come on maurticot, malin comme un singe ; quand on n’ èst nin fwârt, faut ièsse malin, quand on n’est pas fort, il faut être malin ; si dj’ vos dîreûve tot, vos sèrîz t’t-ossi malin qu mi (iron), si je vous disais tout, vous seriez aussi intelligent que moi ; si t’ as mougnî do sindje, ni rovîye nin qu’ dj’ a ralètchî l’ casserole (iron), si tu as mangé du singe, n’oublie pas que j’ai léché la casserole à maintes reprises, à malin, malin et demi ; twè malin mins mi nin bièsse, tu es malin (, tu crois m’avoir) mais je ne suis pas plus bête que toi

 

C60

malin

nm le malin, li diâle

 

C60

malin

, -igne malin, -ène ; årgotè, rûsé, -êye ; (t d’argot) mariole ; un vieux _, on vî mohon, voy. finaud, madré ; il èst malin come on bossou, i frè spès là qu’ i s’ pièdrè ; èlz-a totes è cwérp, i pind di s’ panse, i k’no lu r’dou (Ja.) ; faire le _, fé l’ kèk è l’ êr (Ja.)

 

E0

malin

, -igne adj et n (habile ; rusé, -ée) malin, -ine ; malin come on bossou ; il est très _, il èst pus malin quu l’ diâle (var. quu l’ diâle do timps passé) ; èlle èst maline assez po s’ tirer foû ; il est plus fou que _ (sa bêtise l’emporte sur son intelligence), il èst pus fou qu’ malin ; il n’est pas très _, i n’ èst nin deûs côps malin ; il fait le _, i fêt di s’ nez ; on se croit plus _ que les autres, on s’ pinse tortos pus malins ou on s’ crèt todi pus malin qu’ lès-ôtes ; c’ èst l’ pus malin qu’ atrape l’ ôte ; ç’ n’ èst nin malin d’ avèr fêt ça ; fé l’ malin 

 

S0

Malines

npr Malène

 

C60

Malines

Måline (anc. -ène)

 

E0

malingre

adj alcrosse, cratchot (nm), crèkion (nm), critchou (nm), croufieûs (-e), mè.ignî (-ye), migneûs(-e), règuèdé (-ye) ; « Rovîyerè-dje vos feumes nantîyes èt l’ drigléye di migneûs-èfants pindus à leûs cwârrdèles divant qu’ is n’ è vonche au fin fond chake à toû mougnî l’ poûssêre po tote leû vîye ? » (E. Gillard)

 

C60

malingre

hingue, hêpieûs, voy. chétif

 

E0

malingre

(chétif, -ive) mwinre (Te.) ; one mwinre djin ; on mwinre èfant

 

S0

malinois

nm malinwès

 

C60

malintentionné

målètincioné, målavisé

 

E0

malintentionné

, -ée  adj et n mâ intencioné

 

S0

malle

nm male ; malle-poste, male-posse ; conducteur de malle-poste, malî

 

C60

malle

male ; _ d’osier, bodèt (nm)

 

E0

malle 1

male ; _ en osier, bodèt 

 

S0

malle 2

(anc. moyen de transport) male ; conducteur de la malle, malî

 

S0

malléable

fôrdjåve, voy. flexible

 

E0

malléable

du cuir qui est _, do cûr qui s’ prustèye bin (Te.) ; mès solès s’ prustant bin (Te.) 

 

S0

malléole

djouwète ; dj’ ê r’çû on côp d’ pîd s’ la djouwète

 

S0

malle-poste

male-posse

 

E0

mallette

nm cârnassiére

 

C60

mallette

malète ; _ d’écolier, couvèrte, carnassîre (Hu.) ; _ d’écolière, (anc.) cabas (nm) ; être _, malårder, avu todi pète ou vèsse ; n’ èsse måy sins-asticote (ou so vète cohe) ; voy. CHÉTIF, FAIBLE, INDISPOSÉ

 

E0

mallette

(petite valise) malète, saclète ; i gangnot sa vîe â s’ parmon.nant avou sa p’tite saclète ; _ d’écolier, cabas ; dj’ ê anicheté m’ cabas â toumant dins la coûr

 

S0

Malmaison

(hameau de la commune de Fauvillers, anct commune d’Hollange) Malmêson

 

S0

Malmédien

Mâmediyin (, -dyin), -in.ne

 

E0

Malmedy

Mâmedi

 

E0

Malmedy

Mâmedi ; li carnaval di Mâmedi

 

S0

Malmédy

npr Mâmedi

 

C60

malmener

v (traiter rudement) cobouter, cocheûre, cotaper, margougnî ; il a été malmené, il a stî cobouté ; (expr) passer lès bèrdouches, … lès bourdouches, être malmené (dans un jeu d’enfants, l’un de ceux-ci passait dans une haie formée par les autres qui, se tenant les mains avec chaque vis-à-vis, frappaient le dos de celui qui passait dans la haie ; cela s’appelait « passer lès bèrdouches »)

 

C60

malmener

må-miner ; voy. hous­piller, MALTRAITER, RUDOYER

 

E0

malnutrition

nm souffrir de malnutrition, awè l’ paumagne

 

C60

Malonne

npr Malon.ne

 

C60

malotru

, ue adj mau-apris (n) (f mau-aprîje), mau aclévé, mau alèvé (-ye), mau- èlèvé (-ye)

 

C60

malotru

målastru (anc.), napê, ostro­got, polak; voy. grossier, malap­pris, rustre

 

E0

malpeigné

, -ée må-pingnî, -èye

 

E0

malplaisant

, -e må-plêhant, -e

 

E0

malpropre

adj man.nèt (-e) ; un gamin malpropre, on man.nèt gamin ; personne malpropre, chura (nm), chure-pot (nm), godî (nm), man.nèt godî, pourcia (nm) ; des vêtements malpropres, dès man.nèts moussemints ; un endroit malpropre, on trau

 

C60

malpropre

crasseûs, croté, dilabodé, månèt ; mâssî, -èye ou -îte ; voy. sale ; enfant _, on p’tit cuche ; femme _, voy. souillon ; maison _, mohone qui tape on vilin coton ; i fêt èmoûhî (ou waswådé) è ç’ mohone-là ; sentier _, li vôye âs-åveûles ; propos _s, dès crasses, dès crowes, dè l’ hiterèye

 

E0

malpropre

n catî ; chovion (chou- Co., Ni., Va.) (t. d’injure à l’égard d’une personne, ou moralement peu recommandable) niche catî !, sacré lêd chovion ! ; _ !, niche potî !; enfant _, cossèt ; va-z-a t’ lâver, niche cossèt ! ; (se dit d’une femme malpropre) çusse fème-là, dju n’ l’ adousero nin avou la quawe d’ on-ôte ; femme ­_, warbau, wandion ; c’ è-st-on lêd warbau ; qué wandion qu’ c’èst, ça ! ; (se dit pour excuser une personne _) lès neûrs tchins courant tot’ si vite qui lès blancs (Te.)

 

S0

malproprement

, -eté, voy. salement, -ETÉ

 

E0

malpropreté

nm man.nèsté

 

C60

malpropreté

(manque de soin) bôrzion ; qué bôrzion qu’ i gn-è o stâve !

 

S0

malsain

[adj] (temps) (e) malåde, (o) malâde, (c) malade

 

G100

malsain

, aine adj, (maladif) migneûs (-e) ; ce sont des enfants malsains, c’ èst dès-èfants qui n’ sont nin bin pwârtants; (qui apporte la maladie) mau-haîtî (-ye) ; des eaux malsaines, dès man.nètès-aîwes, dès-aîwes qui n’ sont nin bones à bwâre ; une besogne malsaine, one man.nète bèsogne; (pervers) un livre malsain, on man.nèt lîve; il est d’une curiosité malsaine, il èst curieûs come one agace ; il a une influence malsaine sur mon fils, c’ è-st-on mwaîs ègzimpe po m’ fis ; (temps) swat’ (f  swate), wîme; il fait malsain, i faît malade; « Swate, li chîje ! » (E. Gilliard) ; « I faît wîme, i faît stofe. » (G. Smal)

 

C60

malsain

, -e må-hêtî, -èye ; d’un animal, surtout chien enragé, voy. malade ; temps _, fayé (ou poûri) timps ; brouillard _, ine måle (ou flérante) mane ; bise _, måle bîhe, måle wére (He., Tr. ) ; maison _e, må-hêtèye mohone, batèye måhêtèyemint ; amas d’humeurs _, gômå

 

E0

malsain

il fait _, i fêt mâhêti (, malâde)

 

S0

malsain, e

[adj] (c) mau-haîtî, îye, (o) mau-héti, iye, (e) må-hêtî, èye, (o) malsin, ène, (c) mau-sêwe ; v. mauvais, sain

 

G100

malséant

voy. messéant

 

E0

malsonnant

må-sonant

 

E0

malt

nm wadje, toréyaline (f)

 

C60

malt

, -er, -age malt, -er, -èdje ; (anc.) brå, bråhî, -èdje ; voy. brais

 

E0

maltôtier

maltôtî

 

E0

maltraitance

nm maltraîtadje (m)

 

C60

maltraiter

[v] (e) mâltrêtî, (c) maltraîtî, mautraîtî, (o) maltrétî ; v. brutaliser

 

G100

maltraiter

v (traiter sévèrement en paroles) mautraîtî ; je maltraite, dji mautraîte ; ils maltraitent, is mautraîtenut; (traiter avec brutalité) cobourer, cobouter, maltoter

 

C60

maltraiter

må(l)trétî, (anc.) harbaler, må-miner (mâ- St., La.) ; branscater, brûtâliser, kihustiner, mèsbrudjî, ratrossî,  kijanfouter (Ve.) ; _ en paroles, årgouwer, kibètchî, kihagnî ; qui me maltraite, je le lui rends, quî m’ tripe djè l’ ritripe,  quî m’ pite djè l’ripite ; voy. ATTAQUER, HOUSPILLER ; _ une langue, voy. écorcher

 

E0

maltraiter

vt (brutaliser) draner, maltrêter ; i s’ è fêt draner ; ça n’ siève à rin d’ draner lès bièsses ; c’ èst dès-afants maltrêtés 

 

S0

malveillance

nm mèchanceté

 

C60

malveillance

, -ant, -e, voy. malice, MÉCHANCETÉ

 

E0

malveillant

, ante adj mèchant (-e) ; ils ont été malveillants à mon égard, il ont stî mèéchants avou mi

 

C60

malveillant

sans intention _e, sins mâ ni malice

 

S0

malvenu

, ue adj (non fondé) il serait malvenu que vous vous plaigniez, vos-aurîz twârt di vos plinde

 

C60

Malvoisin

npr Mauvejin

 

C60

malvoyant

, ante n qui n’ vèt nin bin

 

C60

mam’selle

, mam’zelle nm mamesèle

 

C60

maman

[nf] mame, (o-c) moman, man

 

G100

maman

nm man, mame, moman ; (par marque de politesse, le wallon dira plus volontiers « nosse man » que « mi moman »)

 

C60

maman

mame, qqf mama, (seult au vocatif) man; _ l’a dit, mi mame l’ a dit ; sa _, si mame; une jeune _, ine djon.ne mame ; ma vieille _, mi vèye mame ou mama; voy. mère, grand-mère

 

E0

maman

maman (man.man Com. , Lu.; moman Te.) ; maman è fêt do l’ tâte ; (jeu d’enfants) djouwer â papa èt à l’ maman ; (t d’interpellation) man, man.man ; man.man, doû-ce qu’ èst ma tchmîje ? ; t’ ès fêt l’ cafè, man ?

 

S0

mamba

mam’ba

G0

mambo

mam’bo

G0

mamelle

[nf] tète

 

G100

mamelle

nm tète, musète (iron) ; nourrisson (enfant à la mamelle) èfant à l’ tète; (expr) c’ èst come s’ is vêrin.n di quiter l’ tète, c’est comme s’ils (les enfants) venaient de quitter la mamelle, la vie a passé si vite ! ; c’ èst li qu’ a ieû l’ bone tète, c’est lui qui a eu la bonne mamelle, il est bien portant

 

C60

mamelle

tète ; (t enf) nènè, tète (nf) ; _ pendante, blague (ou vèssèye) à l’ toûbak ; voy. OPULENT, SEIN

 

E0

mamelon

nm (bout de sein) boton 

 

C60

mamelon

bout (dè l’ tète), mamuron, tûturon ; voy. butte

 

E0

mamelouk ou mameluk

mamelouk

G0

Mamert

(n d’un des « saints de glace » fêté le 11 mai) Mâmèrt

 

S0

mammifère

nm bièsse à tètes (f), le wallon précisera de quel animal il s’agit

 

C60

mammite

nm mamite ; avoir la mammite, awè l’ mamite

 

C60

mammite

(infection du pis) mamite ; nosse vatche è la mamite ; quand gn-è dès moches à l’ èsté c’ èst l’ momint dès mamites (les mouches étant des vecteurs de la maladie)

 

S0

mammouth

mamout’

G0

mamour

mamoûr

 

E0

mamours

nm pl  amouchetûre (f) ; « Lès-amouchetûres, lès “s’ veûy voltî”, c’ èst po lès cias qu’ ont do timps d’ trop. » (J. Guillaume)

 

C60

mamours

mamours ; fé dès mamours

 

S0

 

 

manager

manager

G0

manant

nm (gens du peuple) lès p’tits, lès p’titès djins, lès manants; (expr) c’ èst todi li p’tit qu’ on spotche, c’est toujours le petit qu’on écrase, le manant  

 

C60

manant

manant ; (t péjor) sårotî, calfak, crahelî, payîsan ; _ de Logne, Lognård

 

E0

manche

[nf-nm] mantche, (o) manse [nm]

 

G100

manche

nm (vêtement) mantche ; une manche de chemise, one mantche di tch’mîje ; retrousser ses manches, ritrossî sès mantches; (expr) awè dès laudjès mantches, avoir de larges manches, être généreux ou être indulgent ; carèssî l’ minton, caresser le menton, frotter la manche ; ci n’ èst nin dès mantches po mès brès, ce ne sont pas des manches pour mes bras, je ne suis pas fait pour cette besogne ; gn-a dès mantches à mète, il y a des manches à mettre, il faut y mettre des formes, prendre des précautions ; ièsse dins l’ mantche da, être dans la manche de ; ièsse è purète, être en manches de chemise ; il a stindu s’ brès pus lon qui s’ mantche, il a tendu le bras plus loin que sa manche, il a été imprévoyant ; ritrossî sès mantches di tchôd, retrousser ses manches, tellement on a chaud ; vaut mia bèle panse qui bèle mantche, mieux vaut belle panse que belle manche, ventre garni vaut mieux que bel habit; frotte-manche, frote-mantche; (partie de jeu), mantche, paurt, djeu (m) ; il a gagné la première manche, il a gangnî l’ preumêre mantche, l’ preumî djeu ; (jeu de cartes) djeu (m), mache, paurt ; la première manche, c’est pour les enfants, li preumî djeu, c’ èst po l’s-èfants ; nous avons joué dix manches, nos-avans djouwé dîs maches ; nous allons jouer la dernière manche, nos-alans djouwer l’ daîrène paurt ; faire la manche, briber

 

C60

manche

nm (d’outil) mantche ; un manche en bois, on mantche di bwès ; un manche de marteau, on mantche di mârtia ; (de poêle) queuwe ; le manche de la poêle, li queuwe dè l’ pêle; (expr) branler dins l’ mantche, avoir du jeu (pour un outil), être mal en point (pour une personne) ; c’ è-st-on rin-du-tout avou on grand mantche, c’est un objet sans valeur mais bien présenté ; i gn-a dès mantches à mète, il y a des manches à mettre, c’est une difficile besogne ou, il faut mettre des gants; i n’ a jamaîs pont cassé d’ mantche d’ ostèye, il n’ a jamais cassé aucun manche d’outil, il ne travaille pas volontiers; on mantche d’ ostèye, on n’ l’ ûse nin, on l’ câsse, un manche d’outil, on ne l’use pas, on le casse

 

C60

manche 1

nf, mantche; (t de jeu) être _ à _, èsse bouf ; voy. égalité

 

E0

manche 1

(de vêtement) mantche ; dès mantches boufantes ; dès coûtes mantches ; dès longues mantches ; rimète on keûde à l’ mantche ;  retrousser ses manches (sens propre et fig.), ritrossi sès mantches ; c’ è-st-one ôte pêre di mantches 

 

S0

manche 2

nm mantche ; il branle dans le _, i hosse è mantche ; _ de balai, quowe di ramon, voy. queue ; _ de fouet, mantche ou vèrdjon ; long _ en bois (de bêche, …), åsse (nf) (Ber., Or.) ; _ de faux, fåmin (-mê Gl. ; -magne ard) ; _ de faux flamande, påmê (Or.) ; _ de fléau, montagne (nf) (man- Com., Fer.), voy. mancheron ; _ du violon ou de la basse, quowîre

 

E0

manche 2

(au jeu) mantche ; gangni la purmîre mantche

 

S0

manche 3

(d’outil) mantche ; li mantche do rustê, do l’ foûtche, do l’ bèche ; on mantche di breûsse ; (os par lequel on tient ce que l’on veut découper) mantche ; one côtelète à mantche ; mète li mantche do djambon dins la sope (po lî d’ner do gout) ; _ de fouet en osier tressé, vèrdjon; li vèrdjon do l’ sicordjîre ; _ de la faux, fâmê ; dj’ ê spiyi l’ fâmê ; fausse _ de protection, dès manchètes en lustrine ; le _ du balai, la quawe do ramon ; (os par lequel on tient ce que l’on veut découper), mantche ; one côtelète à mantche ; (, os)du jambon) crosse ; i n’ dimeûre pus qu’ la crosse di nosse djambon 

 

S0

mancheron

nm (de charrue) mantche, queuwe (f)

 

C60

mancheron

_ de charrue, quowe (nf) (qua- Wa., ard) ; tenir le _ pour guider la charrue, tini quawe (Ja.)

 

E0

mancheron

le _ de la charrue, la quawe do l’ tchèroûe

 

S0

manchette

mantchète, pougnèt (nm) ; _ à plis, frasète

 

E0

manchette

(de chemise) manchète ; dès botons d’ manchète

 

S0

manchon

nm manchon

 

C60

manchon

(fourrure) manchon; (t techn du tressage de la paille) rondace (nf) ; _ de fer adapté à l’orifice du moyeu, mûsê, tchapê ; _ à l’intérieur du moyeu, voy. (boîte d’)ESSIEU

 

E0

manchon

(en fourrure, pour protéger les mains du froid) manchon ; on manchon d’ astragan ; (pièce cylindrique d’ assemblage) manchon ; mète on manchon o tiyau ; li manchon do hôt-fièr (Vau.) ; (pièce en fonte qui coiffe l’ extrémité supérieure du gros fer) manchon ; _ cylindrique inséré dans la cavité du moyeu et qui entoure la fusée de l’essieu autour de laquelle il tourne en même temps que la roue, beûsse ; la beûsse d’ achi ; one beûsse di fièr ; one beûsse di bronze (dont étaient équipés les véhicules Allemands en 1914-18) ; (pour assembler des tuyaux) mofe ; (douille) bûse ; la bûse do hawê, do l’ foûtche, do l’ choupe ; _ flexible, boyê ; manchon qui relie le soufflet à la forge, boyê do chofleû (Te.)

 

S0

manchot

, ote, adj spougnî (-ye)

 

C60

manchot

, ote n pautelète

 

C60

manchot

nm (oiseau) manchot

 

C60

manchot

pautelète ; il a on brès’ djus, i n’ a qu’ on brès’ ; on sins-brès’ ; pougnot, f -ote (Co.), ordt pougnote (nm et f),  manchot

 

E0

manchot

(individu qui est privé d’un bras) manchot, sins-brès; ce n’est pas un manchot (il est habile ), ç’ n’ èst nin on manchot

 

S0

mandala

man’dala

G0

mandarin

mandarin

G0

mandarine

nm mandarine

 

C60

mandarine

mandarine

G0

mandarinier

mandarinî

G0

mandat

nm (procuration) il m’a donné mandat pour agir à sa place, i m’ a d’né procurâcion po l’ fé à s’ place; (mandat de paiement) nous avons payé par mandat postal, nos-avans payî pa l’ posse; (ordre de faire comparaître) les policiers se sont présentés chez lui avec un mandat d’arrêt, lès policiers ont stî è s’ maujone po l’ arèter; (charge) nous avons rempli notre mandat, nos-avans faît ç’ qui nos d’vin.n fé

 

C60

mandat

mandat

G0

mandat

mandat ; il è fini s’ mandat d’ mayeûr ; on mandat d’ arèt

 

S0

mandataire

mandatêre

 

S0

mandater

vt (qqn) (lui confier une mission mandater) dj’ ê stî mandaté pa l’ mayeûr po-z-èstimer lès dègats

 

S0

mandement

mandemint

 

E0

mandement

(instruction pastorale) mandemint ; li dwayin è lî l’ mandemint d’ carème

 

S0

mander

mander, houkî, fé m’ni (qn), fé savu à (qn)

 

E0

Mande-Saint-Étienne

(village de la commune de Bertogne, anct commune de Losange) Mande ; gentilé: lès Mandurons, -ones ; Mande-Sainte-Marie (village de la commune de Vaux-sur-Sûre, anct commune de Sibret) Mande 

 

S0

mandibule

mandibule

G0

mandoline

nm mandoline

 

C60

mandoline

mandoline

G0

mandoliniste

n djouweû d’ mandoline (f djouweûse di mandoline)

 

C60

mandoliniste

mandolinisse

G0

mandragore

mandragôre

G0

mandrill

mandril

G0

mandrin

nm mandrin ; un mandrin plat, on plat mandrin

 

C60

mandrin

_ de chaudronnier, mådrê (Vo.)

 

E0

mandrin

mandrin

G0

manège

nm (exercice) manéje ; les chevaux faisaient leur manège sur la place, lès tch’vaus fyint leû manéje su l’ place; (lieu de dressage des chevaux) manéje; (attraction foraine) toûrnikèt, caroussèl; (comportement) djeu, plan ; j’ai bien vu votre manège, dj’ a bin vèyu vosse djeu

 

C60

manège

manéje ; _ de chevaux de bois, voy. carrousel; _ de carrière, vatche

 

E0

manège

(appareil utilisant la force d’un animal (boeuf, cheval) pour actionner une machine (batteuse à céréales, hache-paille, etc.) manéje ; un cheval faisant tourner le _, on tch’vau d’ manéje ; (attraction foraine (avec des chevaux de bois)) manéje ; li manéje èst djà monté po la dicâce ; aller sur le _ des chevaux de bois, aler s’ lès tch’vaus d’ bwès ; (manoeuvre, manigance) manéje ; qu’ èst-ce qu’ i fêt co là po on manéje ?

 

S0

manette

manète (, -ote) ; voy. manotte

 

E0

manette

manète (manote Te.)

 

S0

manga

man’ga

G0

manganèse

nm manganèse

 

C60

manganèse

manganêse

G0

mangeable

adj mougnauve, (Sombreffe, Gembloux, Basse-Sambre) mindjauve

 

C60

mangeable

magnåbe, -åve ; (ard) magnûle

 

E0

mangeable

manjâbe, mindjâle ; ça n’ èst nin fwart mindjâle 

 

S0

mangeaille

boufaye, boust(r)ifaye, chicaye, (anc.) magnehon (St.),  magnawe (Hu.) ; …, voy. manger 2

 

E0

mangeant

magnant

 

E0

mangeoire

nm crèpe; (expr) quand lès tch’vaus s’ batenut, c’ èst qui l’  crèpe èst vûde, quand les chevaux se battent, c’est que la mangeoire est vide

 

C60

mangeoire

_ d’oiseau, amagnî (nm) ; _ du pigeon, batch à magnî ; _ de porc, de cheval, batch (nm) ; _ de mouton, crèpe (cri- Od.; crèpê (nm) Wan., GdM.) ; _ de vache, (ard) stamonée (St. ; -inée Sto.), contin.ne (St.) ; le poteau auquel la vache est liée s’appelle en Ardenne, stamon, staminî (Th.), les boiseries stamonîre (, -inîre) (ard) ; fig (étable ardennaise) et (étable hervienne) ; voy. ANNEAU  

 

E0

mangeoire

(pour les bêtes à cornes) staminée (-êye No. Ra.) ; dans l’étable, espace entre la _ et l’ allée, staminée (As., Va.)

 

S0

mangeoire

batch ; li batch dès tch’vaus, dès vatches, dès poyes ; le cochon grogne lorsque sa mangeoire est vide, quand l’ batch èst vûde, li porcê groûle

 

S0

mangeotter

v mougneter ; il mangeotte, i mougnetéye

 

C60

mangeotter

magneter ; bètchî, bètcheter ; lumeciner (lup’ciner Ar.) ; ploketer, groumeter ; _ difficilement, groumesî (Tr.) ; voy. grignoter

 

E0

manger

[v] (e) magnî, (c) mougnî 

NB (o-c) mindjî (se dit des personnes), (o-c) mougnî (se dit des animaux)

 

G100

manger

v mougnî (Rochefort, magnî ; Sombreffe, Basse-Sambre, mindjî dans la région de la Basse-Sambre, Gembloux et Sombreffe, mindjî s’emploie pour les personnes et mougnîpour les animaux) ; il mange, i magne, i mougne, i mindje ; manger un morceau, mougnî on bokèt ; bien manger, ècra(u)chî sès dints, fé glèter s’ baube, fé glèter s’ minton, mindjî su tot sès dints ; manger en gourmet (déguster), chiker ; manger souvent des friandises, broufyî ; action de manger souvent des friandises, broufiadje (m) ; manger de bon cœur, s’ è d(o)ner ; manger goulûment, gârloufer, gafyî ; manger plus que de raison, formougnî, galoufer, si fé pèter, si guèder, galafyî, galoufyî, tchèssî è s’ capotine, tchèssî è s’ casake ; action de manger en gourmand, galafiadje (m), galoufiadje (m), guèdadje (m) ; manger comme un porc, gnafeter; manger du bout des dents, mougneter ; action de manger du bout des dents, mougnetadje (m) ; se préparer à manger, rûjî sès dints ; cesser de manger, lachî ; (expr) c’ èst todi lès pus bias dès couchèts lès daîrins au batch (iron), ce sont toujours les plus beaux des cochons les derniers au bac, ne vous pressez pas de manger ! ; dj’ a mougnî su tos mès dints, j’ai bien mangé ; dj’ a one bouche qui va bin su tot, j’ai une bouche (une embouchure) qui va bien sur tout, je ne suis pas difficile pour manger (et pour boire) ; il ont mougnî leû blanc pwin d’vant leû nwâr, ils ont mangé leur pain blanc avant leur noir, ils ont connu les beaux jours avant les laids ; i mougne ça come dè l’ laume au couyî ; il mange cela comme du miel à la cuiller ; i mougne come on mouchon, il mange comme un oiseau, il mange peu ; i mougne come on rauyeû, il mange comme un arracheur de pommes de terre, il a bon appétit ; i n’ a nin mougnî s’ pwin dins on satch, il n’a pas mangé son pain dans un sac, il a bien travaillé ; on dîreûve qu’ i mougne dès spènes, on dirait qu’ il mange des épines, il fait la petite bouche ; on s’ rilèvereûve po-z-è mougnî, on se relèverait pour en manger, tant c’est bon; (ronger) mangé par le temps, dismougnî, dismoûji

 

C60

manger

nm amonucion (f), amougnî (Sombreffe, Gembloux, Basse-Sambre, amindjî)

 

C60

manger 1

magnî, (t d’argot) bouloter, chiker ; agawi (qch) (Cou.) ; (t enf) fé agnagna, fé migname (donner à _, diner à migname) ; (t d’ouvriers à l’usine) fé magnåhe (-åve Da.) ; _ de nouveau, rimagnî ; j’ai mangé suffisamment, dj’ a bin fêt, dj’ a magnî m’ binåhe ou m’ sô ; il mange et boit copieusement, i tond lès mapes, si bårbèye lès passons ; qui rnange de tout, qui n’est pas difficile à nourrir, brofioûle (St., Vi.) ; i magne di tot, i n’ èst nin glot ; le dégoût ne le prive pas de _, i magnereût so l’ tièsse d’ on tigneûs, voy. délicat ; _ sans appétit, du bout des dents, voy. mangeotter ; _ plantureusement, rimpli (ou carèssî) s’ bodène, voy. bombance ; _ beaucoup, voy. ogre ; _ vite et beaucoup, magnî so tos sès dints (ou come po s’ fé crèver), s’ ènnè d’ner po lès babènes, djouwer dè l’ gawe, fé aler s’ gawe, friper, boufer, lofer, hèrer è s’ panse (ou è s’ frake) ; _ avec excès, si magnî malåde, si formagnî ; voy. empiffrer, goinfrer ; _ souvent et peu, à petits morceaux, groumeter, ploketer, voy. mangeotter ; _ à s’enfler les joues, magnî à grozès bouflètes ; _ bruyamment (animaux, pers), gnafeter, gnoufeter, fé gnaf-gnaf ou gnouf-gnouf, lapeter, tchapeter, platcheter, tchafeter, tchaketer ; _ des friandises, broufeter; _ de la viande, fé crås ; _ de la vache enragée, magnî dès deûrs bokèts ; _ furtivement la portion d’un autre, friskiner ; _ ce qu’on a vomi, pondu, rimagnî (lès poyes rimagnèt leûs leûses)

 

E0

manger 1

0 (à Bastogne) mindji (généralt pour les humains) et mougni (généralt pour les animaux) ; (dans les villages) mougni (humains et animaux)

 

(après un v. de mouvement qui exprime le retour à un endroit que l’on a quitté) rimindji ; je reviendrai manger vers midi, dji vinrê r’mindji d’vès non.ne ; (à Bastogne, généralt en parlant des animaux) rimougni ; empl, absolt nosse vatche rimougne bin ; faire à _, fé la tatache ; vi _ sans appétit mougneter (à Bastogne, se dit en parlant des animaux) ; (empl absolt) fé ; dj’ ê bin fêt ! ; interj mot-phrase qui exprime le plaisir de _, miam’miam’, gnam’gnam’ ; v (langage enfantin), fé gnam’gnam’

 

1 la vatche è mougni trop d’ trimbline ; lès cabus ont stî mougnis dès holines ; taper a mougni à lès bièsses) ; dj’ ê mindji quéke tchôse di contrêre ; il mange plus qu’il ne gagne (il ne gagne pas le prix de sa nourriture par son travail), i mindje di pus’ qu’ i n’ gangne ; c’ èst nin todi l’ tch’vau qui gangne l’ avon.ne qui la mindje ; is s’ mindjerint, télemint qu’ is s’ êmant ; je te mangerais tout vivant (tellement je t’aime), dji t’ mindjero tot vikant ! ; il ont mindji leû blanc pwin divant l’ nwar ; i n’ vât nin l’ pwin qu’ i mindje ; ça n’ mindje pont d’ pwin (ou ça n’ mindje ni pwin ni farine) ; dji n’ mindje nin di ç’ pwin-là ; nous avons mangé de la vache enragée, dj’ ons mindji dès durs bokèts ; i mindje sès mots ; les enfants ont mangé des gaufres toute l’après-midi, (empl intr.) lès-afants ont mindji âs wâfes tote l’ après non.ne ; (abîmer, détruire en rongeant) (surtout au part. passé) mindji ; l’ ârmwêre èst tote mindji dès vièrs ; la coleûr èst tote mindji ; vi (consommer, absorber des aliments) mindji ; l’ apétit vint en mindjant ; i gn-è a bware èt à mindji ; (observation qui se rapporte aux domestiques de ferme que l’on « testait » avant de les engager en leur offrant un repas) li ci qui mindje bin travaye bin, li ci qui mindje vite travaye vite ; à défaut d’ avoir bien mangé, nous avons bien bu (se dit après une sortie bien arrosée, p.ex.), si dj’ n’ ons nin bin mindji, dj’ ons ça mî bovou ; elle mange pour deux (se dit partic. d’une femme enceinte), èle mindje po deûs ; mindji à sa fwin ; mindji su l’ pôce ; mindji come quate ; mindji come on galou ; mindji come on sârteû ; mindji su tos sès dints ; mindji à r’lètche-dèts ; mindji come on porcê ; _ une nourriture trop riche, mindji trop bon : mindji tchôd : mindji frèd : mindji crâs : mindji mêgue ; mindji à deûs ruchelîs ; mindji à tos lès batchs ; (avoir dans l’estomac) quand t’ ârès ç’ fricassêye-là su la consyince, t’ îrès djà lon ; (se dit d’un mets que l’on mange facilement) i gn-è qu’ à fé djouwer lès-orèyes (litt. « il n’y a qu’à faire jouer les oreilles ! ») ; (se dit plaist de qqn qui mange avec entrain) wête on pauk come i fêt djouwer lès-orèyes ! ; je n’ai pas mangé, dji n’ ê rin dins l’ cwarp ; il n’a pas encore voulu manger aujourd’hui, i n’ è nin co dis’sèré lès dints âdjoûrdu ; _ largement, à sa faim, mindji su totes sès dints ; ne pas _, mindji par keûr ; il ne vit que pour _, (trivial) i n’ vike quu po sa panse ; _ de la vache enragée, mindji dès durs bokèts ; j’ai mangé à satiété, dj’ ènn-ê plin l’ pupe (Te.) ; tout ce qu’il mange est transformé en graisse, i mèt tot à profit ; (à l’adresse de qqn qui n’ arrive pas au bout d’une assiette trop bien garnie) lès bateûres sont sures, lès porcês n’ ont pus fwin (litt. « le babeurre est aigre, les cochons n’ont plus faim »

 

2 personne qui mange sans beaucoup d’appétit, pèpiâ, -âde ; c’ è-st-one pèpiâde po mindji ; avale, don, sacré pèpiâ ! ; animal qui mange goulûment, claweû, -eûse ; personne qui mange beaucoup, rwine-mènadje [litt. « ruine-ménage »]

 

S0

manger 2

nm [il est difficile] pour le _, po l’ amagnî, po l’ magne (Ber., Ol.), po l’ magnawe (Hu.), po l’ magnehon (St.) ; voy. délicat, nourriture

 

E0

manger 2

n mindji (à Bastogne, se dit généralt en parlant des humains), (mougni (à Bastogne, se dit généralt en parlant des animaux) ; do crâs mindji ; do mêgue mindji ; i s’ fêt s’ mindji lu-min.me ; i n’ fât nin c’taper l’ mindji ; i gn-è pus d’ mindji qu’ d’ abware ; aprèter l’ mougni dès porcês 

 

S0

mangerie

magnerèye

 

E0

mange-tout

nm (haricot) manje-tout

 

C60

mange-tout

(haricot vert) manje-tout ; (pois goulus) peûs d’ souke

 

E0

mange-tout

ou mangetout manje-tout

G0

mange-tout

(variété de pois ou de haricots dont on mange la cosse et les graines) manje-tout ; dj’ ê planté dès manje-tout

 

S0

mangeur

, euse n mougneû (-se) (Sombreffe, Basse-Sambre, mindjeû (-se)) ; mangeur de friandises, broufiaud (-e) ; petit mangeur, pitit mougneû ; bon mangeur, gros mougneû; (expr) i n’ s’ ècra(u)che nin à tèter l’ vèra dè l’ cauve, il ne s’engraisse à téter le verrou de la cave, c’est un fameux mangeur

 

C60

mangeur

, -eûse magneû, -eûse, -erèsse ; petit _, magneteû ; grand _, magnå, -åde; difriskineû, voy. délicat, goinfre

 

E0

mangeur

, -euse n mindjeû (, -eûse), mougneû (, -eûse) (péj. à Bastogne; voir manger); on gros mindjeû ; (personne qui apprécie beaucoup (telle nourriture)) on fwart mindjeû ; c’ èst dès mindjeûs d’ djambon ; c’ è-st-one mindjeûse di crompîres

 

S0

mangeure

(ki)magneûre, (ki)magneteûre

 

E0

mangue

mangue

G0

Manhay

è Man’hê, village

 

E0

Manheim

(n de famille) Mânèn’

 

S0

maniable

adj (qu’on manœuvre facilement) maniauve; (expr) on lî freûve bate l’ aîwe, on lui ferait battre l’eau, on le manœuvre très facilement; (docile) il est maniable, i choûte aujîyemint, on-z-è faît co aujîyemint ç’ qu’ on vout

 

C60

maniaque

[adj] (o-c) spèpieûs, e , (o) totin, ène

 

G100

maniaque

adj (fou) fou, sot (f sote); (pointilleux) totin (m) ; quel maniaque !, qué totin ! ; elle est maniaque sur la propreté, avou lèye, c’ èst todi frote-frote, èle rinètîyereûve pus rade deûs côps qu’ onk

 

C60

maniaque

ètike ; voy. fou

 

E0

maniaque

adj et n (qui est exagérément préoccupé(e) d’ ordre, de propreté) magnake ; il èst magnake po sès-ustîes

 

S0

manicle

nm (manche ou poignée d’outil) manike, pougnîye ; la manicle de la faux, li manike dè l’ fau; (manchon de protection) manike, manote ; une manicle de cuir (pour ouvrier maçon), one manote, one manike ; une manicle de cordonnier, one manike di cwabejî

 

C60

manicle

, -ique (gant) manote, manike, cûrê (nm) ; (t de houill) rivète

 

E0

manie

nm (goût, passion) dada (m), manoûje, marote ; « Chake di zèls a ses manoûjes. » (A. Laloux)

 

C60

manie

manîye (-èye F), marote, colèberèye ; voy. dada ; _ de parier, wadjerèye ; _ d’écrire, scrîrèye, scriyerèye ; _ d’emprunter, prustaye

 

E0

manie

(habitude bizarre) manîe ; on-è tortos sès p’tites manîes ; (prov) on conserve ses _s jusqu’au bout, li leûp (, li r’nâd Te.) pièrd sès pwals, mês nin sès-abitudes 

 

S0

maniement

nm il a appris le maniement du fusil, il a apris à s’ sièrvu d’ on fisik

 

C60

maniement

maniyemint (, -imint ; -ihemint Ma.)

 

E0

maniement

manîmint ; li manîmint dès-ârmes

 

S0

manier

v (utiliser en ayant en main) si sièrvu di ; il sait manier une brosse, i s’ sét sièrvu d’ one brouche; (mener à son gré, diriger) mwinrner

 

C60

manier

(un objet) rimouwer, lèver, bodjî, kitoûrner (surtout : _ et remanier), k’taper (Xh., Be.), k’tirer (Ra.), (hesb) manoyî [de la pâte, du fer, de l’argent, … ] ; _ la pelle, maneûvrer l’ truvèle, truveler, voy. pelle ; _ sans soin, salement, kipôtî, kipôyeter, kipougneter, kiprusti, kitrauteler (par ex du pain) ; voy. chif­fonner

 

E0

manière

[nf] (e) manîre, (c) maniére, (o) maniêre ; v. façon

 

G100

manière

nm (façon) maniére ; c’est une manière de travailler, c’ è-st-one maniére di travayî; c’est manière de parler, c’ èst maniére di dîre ; s’y prendre de toutes les manières, s’ î prinde di totes lès maniéres : il a la manière adéquate pour s’y prendre, il a l’ toû po fé; (loc) à la manière de, come ; de cetete manière (ainsi), insi ; de quelle lanière ?, comint ?, di qué maniére ?; de manière à , di maniére qui, po ; de toute manière, di tote maniére ; d’une manière générale, au pus sovint ; (comportement) maniére ; avoir belle manière, awè bèle maniére; (expr) c’ èst dès maniéres di flori tchèt, ce sont des manières de chat fleuri, hypocrites ; c’ èst dès maniéres di rossia tchin, ce sont des manières de chien roux,     hypocrites; (pl) maniéres ; faire des manières, se comporter avec affectation, fé dès chichis, … dès façons, … dès flaflas, … dès grimaces, … dès maniéres, … dès tchîyerîyes; (expr) faut lèyî lès façons po lès talieûrs, il faut laisser les façons pour les tailleurs, il ne faut pas faire de manières

 

C60

manière

manîre ; voy. guise, façon, mode ; faire qch de la bonne _, voy. convenablement ; avoir la _ de s’y prendre, avu l’ manîre (, li toûr, li pice, li piceûre) ; en _ de jeu, po rîre ; par _ de dire, afêre (, manîre, istwére) dè djåser ; faire mille _s, fé co trazès momerèyes, voy. embarras, façon ; [je m’y suis pris] de toutes les _s, d’ êr et d’ trèsêr (Ju., Ja.)

 

E0

manière

(mode) manîre ; il arindje tot à sa manîre ; tot l’ monde vike à sa manîre ; agis à ta _ (comme tu l’entends), fê à ta manîre ; c’ èst manîre di pârler ; d’ one manîre ou d’ one ôte, i r’vinrè todi ; (façon (de s’y prendre)) manîre ; i n’ è pont d’ manîre po travayi ; de _ que (de façon que), (di) manîre quu ; fê ça manîre quu ça s’ arindje ; èsplike-mu ça di manîre quu ç’ astuche clér ;  _s (comportement), manîre(s) (le plus souvent au pl.) ; dji t’ cheûrê çusse manîre-là ; dès lêdes manîres ;dès lwagnes manîres ; dès droles di manîres dès manîres distingués ; en voilà bien des _s (des façons) !, bin, à v’là dès manîres ! ; faire des _s (des embarras), fé dès manîres ; ils sont habillés de la même _, is sont moussis la min.me tchôse ; (se dit à l’adresse de qqn qui fait des _s) li ci qu’ èst honteûs (ou jin.né) d’vint bossou (litt. « celui qui est honteux (ou gêné) devient bossu »)

 

S0

maniéré

[adj] (e) d(i)manîré, èye, (o) à maniêres, (c) qui fêt dès maniéres, dès grimaces...

 

G100

maniéré

, ée adj (qui manque de simplicité) fakin (nm), pèle-chochin (nm), pèle-panse (nm)

 

C60

maniéré

, -ée dimanîré, -êye ; voy. délicat, mijaurée

 

E0

maniéré

 

nm on f’jeû d’ embaras ; c’est une femme _e et prétentieuse, c’ è-st-one madame cacaye

 

S0

 

manifestant

, ante n il y avait des manifestants, i gn-aveûve dès djins qui manifèstin.n

 

C60

manifestation

nm manifèstâcion

 

C60

manifeste

adj voy. évident

 

E0

manifester

v (faire connaître ses revendications) manifèster ; je manifeste, dji manifèstéye ; nous manifestons, nos manifèstans ; ils manifestent, is manifèstéyenut; (laisser apparaître clairement) mostrer ; je manifeste ma joie, dji mostère qui dj’ so binauje ; il manifestait sa joie, i mostreûve qu’ il èsteûve binauje ; c’est l’occasion de manifester ta force, c’ èst l’ momint d’ mostrer qu’ vos-èstoz fwârt ; (se) si mostrer ; il ne s’est pas manifesté, i n’ s’ a nin mostré, on n’ l’ a nin vèyu

 

C60

manifester

voy. montrer

 

E0

manifester

(en parlant d’un être humain) _ avec bruit son mécontentement, poûfèrgni ; i poûfèrgnot, sés-se , quand il è apris l’ afêre ! [dér. de poûfrin] ; lorsqu’ils sont dans la nécessité, les gens se manifestent bruyamment, quand l’ batch èst vûde, li porcê groûle (litt. « le cochon grogne lorsque sa mangeoire est vide »)

 

S0

manigance

nm albaudadje (m), èmantchûre, talmache ; j’avais vu leurs manigances, dj’ aveûve bin vèyu leûs-èmantchûres

 

C60

manigance

manéje (nm) ; voy. intrigue

 

E0

manigance

(svt au pl) manigance ; dji ‘nn’ ê m’ compte, di totes leûs manigances ! ; personne qui manigance, trameteû, -eûse

 

S0

manigancer

v albauder, maltauter, talmachî ; je manigance, dji talmache ; ils manigancent, is talmachenut

 

C60

manigancer

èmantchî, combiner, comploter; machiner, arindjî, oûrdi,  tramer, fôrdjî, talmahî , factôter, mahener, maltauter, margouler, trifougnî, trifouyî, trèmeler, trimayî, fé dès coucou-masindjes, carmoussi (Ja.),; voy. in­triguer, TRAMER, TRIPOTER

 

E0

manigancer

vt kimachi, manigancer, maneûvrer, trameter ; qu’ èst-ce qu’ is k’machant co assone ? ; qu’ èst-ce qu’ i maneûvère co la po quéke tchôse ? ; qu’ èst-ce qu’ is trametant co là ?

 

S0

Manil

Mani, l.-d.

 

E0

manille

(jeu de cartes où les cartes maîtresses sont le dix, puis l’as), manîe ; djouwer à l’ manîe ; (carte maîtresse (le dix) au jeu du même nom) manîe 

 

S0

manioc

nm manioc

 

C60

manipulation

(maniement) manipulâcion ; lès grin.nes, c’ èst brâmint do l’ manipulâcion ; (manoeuvre frauduleuse) manipulâcion

 

S0

manipuler

v il faut faire attention quand on le manipule, i faut prinde atincion quand on l’ a dins sès mwins ; manipuler des chiffres, candjî dès chifes ; essayez de manipuler le tonneau avec précaution !, sayîz di n’ nin cobouter l’ tonia !

 

C60

manipuler

vt (qqch) (le tenir en main pour une opération) manipuler ; (exercer une activité où il y a une forte circulation d’argent) manipuler ; manipuler dès sous ; _ (qqn) (le diriger à sa guise) manipuler ; il è stî manipulé pa l’ mayeûr ; (tripoter) kimachi, manipuler ; il è falou k’machi brâmint dès papîs po ç’ sucsèssion-là ; li ci qui k’mache brâmint lès sous dès-ôtes, il à toume todi dès poûssîres ; (déplacer) kibèsècè (Te.) ; il a stî fwart kibècècè, ç’t-èfant-là (en passant de bras en bras, p. e.) ; vt (retourner) maltautè (Te.) ; maltautè lès mêrons ; _ un membre démis pour le remettre en place, pougni ; va addé ci-là, i pougne

 

S0

manique

nm (manche ou poignée d’ outil) manike, pougnîye ; la manique de la faux, li manike de l’ fau; (manchon de protection) manike, manote ; une manique de cuir (pour ouvrier maçon), one manote, one manike ; une manique de cordonnier, one manike di cwabejî

 

C60

manique

voy. manicle

 

E0

manique

(manchon de protection pour les mains utilisé par certains travailleurs (cordonnier, bourrelier, briquetier, etc.) manike

 

S0

manitou

nm manitou

 

C60

maniveau

cabosse, tchèté

 

E0

manivelle

nm manivèle ; (d’un treuil) coublète; (expr) c’est le retour de la manivelle, c’ èst l’ batch qui r’toûne dissu l’ pourcia (, c’est l’auge qui se retourne sur le porc)

 

C60

manivelle

manivèle (-nu-), (ard) antèye ; _ d’un treuil à main, coûbe, ordt coûde (d’ on toûr à min) ; _ d’un tarare, couplète,  manote

 

E0

manivelle

manivèle ; la manivèle do treuy ; la manivèle do cabèstran ; la manivèle do l’ mècanike ; un retour de manivelle, on r’toûr di manivèle

 

S0

manne

nm (panier d’osier) banse ; petite manne, bansetia (m), banselète ; manne à linge, banse (à l’ b(o)uwéye) ; contenu d’une manne, banseléye (f) ; manne sans anse, rèspe ; contenu d’une manne sans anse, rèspléye (f); (expr) aler à l’  banse, aller à la manne, se ruiner ; awè on cu come one banse, avoir un derrière comme une manne, un gros derrière; co one miète, on rapwarteûve sès-ouchas dins one banse (iron), encore un peu, on rapportait ses os dans une manne, il a été fameusement accidenté, mais ça va mieux (puisqu’on peut en rire) ; gn-a ostant d’ avance à pichî dins one banse, il y a autant d’avantage à pisser dans une manne, cela ne sert à rien ; i faît on sospir come one banse, il fait un soupir comme une manne, profond et large ; i ploût come dins one banse, il pleut comme dans une manne, il pleut abondamment

 

C60

manne

_ d’osier tressé, généralt en forme de cône tronqué renversé, munie de deux poignées saillantes, banse (comp. bansetê, bodèt, corbîe, rèpse, tchèna) ; contenu d’une banse, banse, banselêye ; one banse di pètrâves d’ haksèle ; one boune banselêye di crompîres 

 

S0

manne 1

_ du ciel, li mane dè cîr

 

E0

manne 2

banse ; _ cylin­drique à bords peu élevés, ronde ou plate banse ; _ à claire-voie, banse à trèye ; petite _  divisée en trois compartiments, tîsselète ; haute _ à légumes, bène, bodèt ; grande _ à laine, tchèrpin.ne (Ve.) ; petite _, banselète ; contenu d’une _ pleine, banselêye ; _ servant à porter le linge mouillé, span.merou (Hu.) ; _ sans fond qu’on introduit dans la hotte, hèrå ; _ sans fond qui sert à couler la lessive, rèhon (Gl.) ; voy. panier

 

E0

Mannekenpis

(personnage folklorique bruxellois popularisé par la statue du même nom) Manikèmpis’

 

S0

Manneken-pis

Manikè-pis’

 

E0

mannequin

nm manekin; une taille mannequin, one taye di wèspe

 

C60

mannequin

_ de couturière, mahote ; _ servant d’épouvantail, spaweta ; _ planté par dérision, Tch’han l’ nåhi ; individu qu’on fait aller comme on veut, ine marionète, qu’ on mon.ne come on vout, ine robète di crôye

 

E0

mannequin

_ de paille juché au sommet d’une perche et que l’on brûle lors du grand feu, gugusse ; (anc.) _ bourré de paille et affublé d’un masque, représentant un personnage que l’on souhaitait désigner à la vindicte populaire, et qui était brûlé devant la maison de celui-ci à l’occasion du mercredi des Cendres, richelot [le dernier richelot à été brûlé à Bastogne en 1918]

 

S0

manœuvre

nm (maniement permettant le fonctionnement d’un appareil) maneûve ; faire les manœuvres, fé lès maneûves ; une fausse manœuvre, one fausse maneûve

 

C60

manœuvre

nm maneûve ; brouette de manœuvre, bèrwète di maneûve ; manœuvre dans une briqueterie, pwarteû aus brikes

 

C60

manœuvre

1 nf maneûve ; _ hypo­crite, fåstrèye ; 2 nm maneûve,  manovrî, chèrveû, manedaye ; (maçon) pwèrteû d’ oûhê ; (briq) bouteû d’ bèrwète ; (houill) banseleû, chèrveû, gonhî, manedaye; faire le _, manovrer, manedayî, aler à l’ manedaye, fé l’ manedaye

 

E0

manœuvre 1

(ensemble d’opérations) maneûve ; fé one fâsse maneûve ; li tchamp d’ maneûve

 

S0

manœuvre 2

(travailleur manuel) maneûve ; i fêt l’ maneûve ; (ouvrier qui brouette) bèrwèteû ; on bèrwèteû âs brikes

 

S0

manœuvrer

v maneûvrer ; il manœuvre ; maneûve ; action de manœuvrer, maneûvradje (m)

 

C60

manœuvrer

maneûvrer, voy. manier ; _ une barque à l’aide du râble, råveler

 

E0

manoeuvrer

vt (manier) maneûvrer ; si novèle machine n’ èst nin facile à maneûvrer ; vi (employer des moyens adroits) maneûvrer ; il è bin maneûvré po-z-ariver à sès fins ; vi _ avec un guidon (utiliser un appareil de locomotion pourvu d’un guidon), guidoner ; i n’ sét nin co guidoner

 

S0

manomètre

manomète

G0

manotte

(pièce de fer en U du joug ou de la charrue) fohète (Ja.) (nf) ahète (GrH.), tchènevale (Rob. ; hè- Lig., St.)

 

E0

manouche

(gitan) mânouche ; (vagabond, -onde) mânouche ; is vikant come dès mânouches

 

S0

manouvrier

maneûve ; voy. manœuvre

 

E0

manquant

, ante adj qui manke ; c’est la pièce manquante, c’ èst l’ pîce qui manke

 

C60

manquant

, -e måkant, -e

 

E0

manque

nm trop pau ; il y a manque de place, i gn-a trop wêre di place; manque de pot, pont d’ chance; quand le manque d’amour est présent, la moindre attention réchauffe le cœur, quand on djèrîye après dès fleûrs, on tchèrdon freûve l’ afaîre (, quand on soupire à avoir des fleurs, un chardon serait le bienvenu), quand on-z-a bin swè, on bwèt bin au potia (, quand on a vraiment soif, on boit à la mare); (expr) faute d’ on clau, Martin a pièrdu s’ bourike, par manque d’un clou, Martin a perdu son âne, parce qu’il avait mal ferré son âne, Martin l’a perdu, soyez donc soigneux !

 

C60

manque

måke (qqf manke)

 

E0

manque

(pénurie) manke ; c’ èst todi l’ manke di sous qu’ amon.ne la bisbrouye

 

S0

manqué

, ée adj (qui n’est pas réussi) manké (-ye) ; (loc) garçon manqué, gamin falu

 

C60

manqué

, -ée adj (qui n’est pas devenu(e) ce qu’il (elle) devait ou prétendait être) manké ; c’ è-st-on vrê gamin manké 

 

S0

 

 

manquement

måkemint, måcule (nf), manguèle (St.) ; voy. faute, bron­cher

 

E0

manquement

mankemint ; on mankemint âs comandemints ; on mankemint d’ parôle ; _ léger au règlement, flotchète ; fé one flotchète

 

S0

 

manquer

[v] (de quelque chose) (c) nin awè, (e) nin aveûr, (o-c) ièsse sins, (e) èsse à coûrt

 

G100

manquer

[v] (faire défaut) (c) manker, (o) mankî, (e) måker

 

G100

manquer

v (faire défaut) ièsse sins, manker ; ce n’est pas cela qui manque,; il c’ èst nin ça qui manke en manque beaucoup, il è manke bran.mint ; il ne manquait plus que cela, i n’ mankeûve pus qu’ ça ; je manque de café, dji so sins cafeu ; (être en moins) deux boutons manquent à votre chemise, i manke deûs botons à vosse tchimije; (manquer de) ni pupont awè ; ils manquent de pain, is n’ ont pupont d’ pwin ; je manquais de preuve, dji n’ aveûve pont d’ preûve; (manquer à) il manque à son devoir, i n’ faît nin ç’ qui d’vreûve ; il manque à sa parole, i n’ faît nin ç’ qu’ il a promètu; (ne pas réussir) rater; cela n’a pas manqué, ça n’ a nin raté; il ne vous a pas manqué, i n’ vos-a nin raté; (laisser échapper) vous n’avez rien manqué, vos n’ avoz rin pièrdu; (expr) manquer son but, fé bèrwète, fé brosse

 

C60

manquer

måker (man- La., …) ; _ de courage à l’occasion, taper dès nåses ; on manque de place, i n-a pau d’ plèce ; il manque de tomber à tout instant, il a l’ touma, voy. faillir ; il ne me manque rien, i n’ mi måke di rin ; le cœur me manque, mi coûr difalih, lu coûr mu piêrd (La.) ; il manque vingt euros, i n-a vint-z-eûros d’ pau (ou trop pau) ; l’argent commence à _, lès-êwes sont basses, on-z-è-st-à l’ teûle ; l’ou­vrage manque, l’ ovrèdje låke ; la terre manqua sous ses pas, li tére si lèya djus d’zos sès pas ; _ au rendez-vous ou au travail, fé fåte, fé farène, fåsser k’pagnèye à (qn) ; il m’a manqué (d’égards, …), il a tchî d’vins mès djotes ou so m’ pièrzin, voy. blesser, froisser ; _ à sa parole, rimagnî s’ parole, fé di s’ boke si cou ; venez sans _, vinez sins måke (, sins fåte) ; vt _ son coup, måker s’ côp, voy. coup, échouer, rater ; l’affaire est manquée, l’ afêre èst so flote, ou so bèrdoye, ou avå l’ êwe ; _ le but (au jeu de quilles, …), vèssî ou fé vèssote  ; _ la planche (au jeu de quilles), fé bèrwète à l’ plantche ; un garçon manqué, on fåssé valèt

 

E0

manquer

vt ( rater) manker ; il è manké s’ côp ; (ne pas assister à) manker ; dj’ ê manké la mèsse ; il a manqué l’ école (il a été absent à l’école), il è manké la scole ; vi (faire défaut) manker ;  rin n’ mankot ; i n’ mankot pus qu’ ça ; i manke dès légos o l’ kêsse ; (faire défaut à) manker à ; i n’ vos manke rin ? ; c’ èst nin l’ envîe qui m’ manke ; çu tchin-là, i n’ lî manke quu la parôle ; (se dérober à, déroger à) manker à ; manker à sa parôle ; manker à sès d’vwars ; manker à l’ apèl ; (ne pas disposer de (qqch) en quantité suffisante) manker di ; on manke d’ ovrèdje ; dji manke di sous ; i manke di pacyince avou lès-afants ; il manque d’ argent, i compte su tos sès deuts (Te.) ; il manque toujours d’argent, il èst todi trop coûrt atèlé (litt. « il est toujours attelé trop court ») ; venir à _ de pain, toumer à coûrt di pwin ; maintenant que le foin est rentré, nous manquons de travail, asteûre quu l’ foûre èst rintré, dju sons en chômaje !; nous avons manqué d’eau, dj’ ons toumé sins-êwe ; il ne manquerait plus que cela !, i n’ poûrot nin valèr !; cela n’a pas manqué (de se produire), ça n’ è nin raté ; il ne manquerait plus que cela, qu’il y aille, i n’ poûrot nin valèr qu’ il î aluche

 

S0

mansard

colon manså, voy. ramier

 

E0

mansarde

nm sovronde, tchambe à ravaléye, tchambe à sovronde

 

C60

mansarde

mansarde (-såde ; -sâr (nm) Ve.) ; plafond de _, plafond à såni (Ja.)

 

E0

mansarde

mansarde ; la sièrvante dwarmot à l’ mansarde

 

S0

mansuétude

nm avoir de la mansuétude, awè dès laudjès mantches, avoir de larges manches

 

C60

mante

nm mante à pèlerine, clotche 

 

C60

mante

_ de femme (anc.), afûleûre, cape

 

E0

mante

mante

G0

manteau

[nm] 1 paletot, (c) mantia, (e) mante [nf]

2 _  de cheminée [nm]: (c) djîvau, (e) djîvå, (o) cimaudje [nf], mantia

 

G100

manteau

nm (d’homme) mantia, pârdèssus, surtout; (de femme) mantia, paletot, surtout ; grand manteau à capuchon, tchape (f); manteau de cheminée, djîvau

 

C60

manteau

mantê ; sous le _, voy. cachette (en _)

 

E0

manteau

(surtout pour les femmes) mantau (-tê Te.) ; on mantau d’ îvièr ; on mantau d’ doû ; on mantau d’ fourure ; (d’une cheminée) mantê (Te.) ; li mantê do l’ tchèminêye

 

S0

mantelet

mantulèt

 

E0

mantille

mantile

 

E0

mantra

man’tra

G0

manucure

n manicûre

 

C60

manuel

, elle adj il a une habileté manuelle, i travaye aujîyemint avou sès mwins ; c’est un travailleur manuel, c’ è-st-on ovrî

 

C60

manuel

nm lîve

 

C60

Manuel

(prénom m) Manuwèl ; voir Èmanuwèl

 

S0

manuel

le travail _ est sa seule ressource, i n’ è qu’ sès brès po viker ; des _s scolaires, dès lives di scole

 

S0

Manuelle

Manuwèle ; voir Èmanuwèle

 

S0

manuellement

adv à l’ mwin, avou sès mwins; on fait cela manuellement, on faît ça à l’ mwin

 

C60

manufacture

nm manufacture

 

C60

manuscrit

, ite adj scrît (-e) à l’ mwin

 

C60

manuscrit

nm papî, papî scrît

 

C60

manuscrit

de vieux _s, dès vîs papîs scrîts

 

E0

maoïsme

maoïsme

G0

maoïste

maoïsse

G0

Maons

, Mayon (n de famille) Mayon

 

S0

maque

voy. bRoie

 

E0

maquée

voy. caillebotte

 

E0

maquée

(fromage blanc du genre caillebotte fabriqué à partir de lait caillé) stofé, makêye [proprement « (masse) pressée », de la famille de maker] ; i n’ èst nin salé assez, vosse sitofé ; il astot blanc come do stofé

 

S0

maquer

v maker ; je maque, dji make

 

C60

maquereau

nm (homme) marlou; (poisson) pèchon d’ avri; (groseille) grosse grusale ; des groseilles à maquereaux, dès grossès grusales, dès vètès grusales 

 

C60

maquereau

(poisson) makerau

 

S0

maquereau 1

(poisson) macrot ; gro­seilles à _, voy. groseille

 

E0

maquereau 2

(coureur de filles), voy. COUREUR, LIBERTIN, SOUTENEUR

 

E0

Maquet

(n de famille) makèt

 

S0

maquette

nm makète

 

C60

maquignon

nm (marchand de chevaux) mârtchand di tch’vaus; (marchand malhonnête) tchicoteû

 

C60

maquignon

makignon, martchand di dj’vås

 

E0

maquignon

(marchand de chevaux) makignon, martchand di tch’vaus ; (marchand peu honnête) makignon ; c’ è-st-one bande di makignons, is s’ arindjant assone

 

S0

maquillage

nm (produit de beauté) je vais refaire mon maquillage, dji m’ va r’mète one miète di coleûr; (théâtre) grimadje

 

C60

Maquille

(n de famille) Makile

 

S0

maquiller

v (théâtre) grimer ; il maquille les acteurs, i grime lès-acteûrs; (modifier l’apparence de façon trompeuse) il maquille les voitures volées, i tchipote dès-autos qu’ ont stî voléyes; (fausser) il maquille la vérité, i n’ dit nin l’ vraî; (mettre du fard) mète dè l’ coleûr; maquiller à l’excès, dauborer, tchauborer ; « Nin arindjîye èt tchauboréye come dès cènes qu’ i gn-a mins todi bin mèteuwe. » (A. Henin) ; (se) mète dè l’ coleûr; mettre du rouge à lèvre, broyî dè l’   coleûr su sès lèpes, mète do rodje ; mettre du fard à paupières, mète do bleuw su sès-ouys ; se farder les joues, mète dè l’ coleûr su sès massales, mète do rodje su sès massales ; je vais me maquiller, dji m’ va mète one miète di coleûr,  one miète di trompe-couyon (iron)

 

C60

maquiller

se _, si pinturlurer ; èle s’ è tote pinturluré

 

S0

maquilleur

, euse n grimeû (-se) 

 

C60

maquis

nm (résistance armée) makis

 

C60

maquis

makis

G0

marabout

nm (bouilloire) cokemwâre (f), marabout

 

C60

marabout

(cafetière) marabout

 

E0

marabout

(bouilloire faisant office de cafetière) marabout

 

S0

 

maraîcher

, ère n cotelî (f cotîyerèsse) ; travail de maraîcher, coteladje

 

C60

maraîcher

, -ère cotî, cotîrèsse, cultivateûr ; jardin _, cotièdje

 

E0

marais

[nm] (o-c) frèchau, (o) marache, (e) maras’ [nm], (o) frèchî

 

G100

marais

nm frèchau, morasses (pl), maratche ; « dins lès wachisses èt lès maratches » (J. de Lathuy)

 

C60

marais

maras’ (nm), ou marasse (nf) (mourasse Amp.), (ard) fagne,

-is’, -oû ; voy. FAGNE, FONDRIÈRE, MARÉCAGE

 

E0

marais

marès ; dès féves di marès 

 

S0

marasme

marasse ; voy. découra­gement, LANGUEUR

 

E0

marasme

(situation difficile) marasse ; c’ èst l’ marasse à l’ comune

 

S0

marathon

nm maraton

 

C60

marathon

maraton

G0

marathon

maraton

 

S0

marathonien

maratonyin

G0

marâtre

måråsse

 

E0

maraud

voy. coquin

 

E0

maraude

nm maraudadje (m), maraude ; aller à la maraude, aler à maraude

 

C60

maraude

, -er, -eur, -euse maraude, -er, -èdje, -eû, -eûse, -erèsse ; (t d’argot) fé ’ne basse

 

E0

maraude

maraude 

 

S0

marauder

v aler à maraude, marauder, maraudyî; action de marauder, maraudadje (m), maraudiadje (m)

 

C60

marauder

vt (chaparder) marauder ; il ont stî marauder mès poumes

 

S0

maraudeur

, euse n maraudeû (-se)

 

C60

maraudeur

, -euse n maraudeûr, -eûse

 

S0

marbre

[nm] (o-c) mârbe, (e) marbe

 

G100

marbre

nm mârbe ; carrière de marbre, câriére di mârbe

 

C60

marbre

marbe 

 

E0

marbre

mârbe ; dès bês-ègrés en mârbe ; lisse come do mârbe ; (au fig.) dimorer d’ mârbe

 

S0

marbrer

v mârbrer ; il marbre, i mârbréye ; une peau marbrée, one pia mârbréye

 

C60

marbrer

, -erie, -eûr, -ier, -ure marbrer, -brèye, -eû, -î, -èdje

 

E0

marbrer

vt (faire des marques qui donnent l’apparence du marbre) mârbrer ; mârbrer on coridôr ; (au part passé) marbré, -ée (dont les veines sont apparentes), mârbré ; il è lès djambes totes mârbrés (ce qui est interprété comme un signe de bonne santé)

 

S0

marbrerie

nm mârbriye

 

C60

marbrier

nm mârbriyer

 

C60

marbrier

mârbriyer

 

S0

marbrure

(imitation du marbre) mârbrèdje

 

S0

marc

nm (résidu de fruits pressés) prèsselin; (marc de café) drouche (f)

 

C60

Marc

npr Mârc, Mau

 

C60

Marc

Marc, (anc.) Mårkèt

 

E0

marc

_ de raisin, mår, hin.nes ; _ aggloméré dans pressoir, tortia ; _ de pommes, …, lès passins, li passêye, voy. effondrilles, pressurer; du _ de café, dès mårs di cafè (, dès r’mårs Hu., Wa.), dès drouyes, dès drousses (Ve., Ar., Du. ; dru- St., Vi., Er.), droussins (dra- St.), rouhins, hourins, rouhis’, roudis’,   dès rouhiês, dès sliks di cafè (Fl., Wa.), dès gadrins (Am.) ; voy. EFFONDRILLES

 

E0

marc

du _ de café, dès drousses (pl) (Te.) [du néerl. droesem, résidu, dépôt],  dès mârs, dès r’mârs di cafè, dès fonds d’ cafè ; (anc.) taper lès mârs dins l’ feû (pour contrer les macrales) 

 

S0

Marc

Marc

 

S0

marcassin

nm djon.ne di singlé, roguin

 

C60

marcassin

djône singlé

 

E0

marcassin

djon.ne singlé

 

S0

Marcel

npr Mârcèl

 

C60

Marcel

, -elle Marcèl, -e

 

E0

Marcel

Marcèl

 

S0

Marcelle

Marcèle

 

S0

Marcellin

npr Mârcèlin

 

C60

Marcellin

saint _, sint Mårçulin

 

E0

Marcelline

npr Mârcèline

 

C60

Marchal

(n de famille) Marchal

 

S0

marchand

, ande n mârtchand (-e) ; marchand ambulant, mârtchand aus-uchs ; marchand de farine, farènî ; marchand de baudets, bourikî ; marchand d’œufs, oûtî ; marchand de poules, pouyetî ; marchand de moules, moulî ; marchand de pots, possonî ; le marchand de sable, l’ ome aus poûssêres ; marchand en gros, cosson; (expr) c’ èst todi l’min me diâle, di-st-i l’ mârtchand d’ bondiès (iron), c’est toujours le même diable, dit le marchand de crucifix, c’est la même chose ; i faît arèdjî l’ bièsse èt l’ mârtchand, il fait enrager la bête et le marchand, il irrite tout le monde ; i s’ fout do diâle èt co do mârtchand, il se fiche du diable et encore du marchand, il se fiche de tout le monde ; on mârtchand qui n’ sét dîre one minte, i pout bin sèrer botike, un marchand qui ne sait pas mentir peut fermer son magasin; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n  au monde sins tièsse, quand tu n’as pas de chance, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête

 

C60

marchand

, -e martchand, -e ; petit _, martchotê ; forain, barakî ; _ de bois, mêrenî (anc.) ; _ de tabac, toûbakî ; _ de gibier, (ard) tchêvelî ; _ de volaille et d’œufs, poyetî, -erèsse (qqf -irèsse), botî (Ber, …), mèssèdjî (To.) ; _ de déchets de laine, spiturî (anc. Ve.) ; _- d’orviétan, voy. charlatan ; _ de marrons, martchand d’ marons ; (anc.) _ ambulant de houille, de terre glaise, martchand d’ hoye, ome à l’ hoye, à l’ dièle ; (anc.) marchande de sable, martchande di såvion ; _ de lait, feume å lècê ; _ de beurre, feume å boûre ; _ de bonbons, feume ås tchikes ; petit _ ambulant (de lacets, cirage ), balî (Vo.)

 

E0

marchand

, -ande n martchand, -ande ; on martchand d’ lègumes ; le _ de bétail, li martchand d’ bièsses ; on martchand di tch’vaus (syn. makignon) ; un _ de céréales, on martchand d’ grins ; on martchand d’ lokes (syn. loketî) ; on martchand di stofes ; _ d’étoffes ou de tissus de piètre qualité, clicotî ;  on martchand d’ vîs fièrs (syn. fèrayeûr) ; on martchand d’ fauteuys ; le _ de sable est passé ( les enfants ont sommeil), li martchand d’ sâbe è passé ; (anc.) le _ d’oeufs, celui qui « lèvait » (récoltait) les oeufs dans les villages, li lèveû d’ oûs (ou li martchand d’ oûs) ; (anc.) _ de pétrole ambulant, pètrolî ; li camion do pètrolî 

 

S0

marchandage

nm mârtchandadje

 

C60

marchandage

martchandèdje

 

S0

marchander

[v] marchander, (c) mârtchander, marchander

 

G100

marchander

v mârtchoter, mârtchander ; il marchande, i mârtchote, i mârtchande ; marchander à l’excès, mârtchoter, tchicoter ; se résigner à donner le prix exigé dans un marchandage, bratchî

 

C60

marchander

, -age martchander, -èdje ; préhî ; _ petitement, pitchoter ; on ne peut _, c’ èst l’ pris fêt, come li pan å boledjî

 

E0

marchander

vt martchander ; dj’ ê martchandé çusse bièsse-là ; empl absolt i martchande todi ; tu martchandes co, mês tu vas acheter ! ; personne qui martchote, martchoteû, -eûse

 

S0

marchandeur

, euse n mârtchandeû (-se), mârtchoteû (-se) ; « Djâke aveûve faît l’ mârtchoteû èt l’ malauji. Po deûs sous pus tchêr au kilo. » (A. Laloux)

 

C60

marchandeur

, -euse martchandeû, -eûse, -erèsse ; martchoteû (Hu.)

 

E0

marchandeur

, -euse n (personne qui marchande volontiers) martchandeû, -eûse

 

S0

marchandise

nm mârtchandîje ; vendre sa marchandise, vinde si mârtchandîje ; un train de marchandises, on mârtchandîje (m)

 

C60

marchandise

martchandèye (-dîhe ard) ; vanter sa _, fé l’ årtike, préhî

 

E0

marchandise

martchandîje ; c’ èst do l’ bèle martchandîje ; on trin d’ martchandîjes ; la valeur d’une _ est fonction de son prix, on-è todi do l’ martchandîje po sès sous ; la qualité d’une _ se paie, tote martchandîje è s’ pris ; i m’ è trompé s’ la martchandîje ; faire valoir sa _, fé l’ ârtike

 

S0

marche

[nf] 1 (action) (c) rotadje [nm], (o) ro(u)tâdje [nm], (e) rotèdje [nm]

2 _ d’escalier : (o-c) montéye, (e) gré [nm], (c) d(i)gré, apas [nm]

 

G100

marche

nm (marche d’escalier) apas (m), digré (m), montéye; « Vos montoz trwès montéyes èt vo-v’-là dins lès stales. » (J.  Houziaux) ; il n’y a qu’une seule marche, i gn-a qu’ on seûl digré ; il y a deux marches, i gn-a deûs d’grés, i gn-a deûs montéyes ; (marche militaire) mârche ; la marche Saint-Feuillen à Fosses-la-Ville, li mârche Sint-Fouyin à Fosse ; la marche Saint-Pierre à Florennes, li mârche Sint-Pîre à Florène ; la marche Sainte-Rolende à Gerpinnes, li mârche Sinte-Rolin.ne à Djèrpène ; participer à une marche (militaire), mârcher; participant à une marche (militaire), mârcheû; (mode de locomotion) action de marcher, rotadje (m) ; j’aime la marche, dji rote voltî ; la marche, c’est bon pour la santé, roter, c’ èst bon po l’ santé ; rien de tel que la marche, rin d’ tél qui d’ roter; (loc) indiquez-moi la marche à suivre !, dijoz-me comint ç’ qu’ i m’ faut fé ! ; il y a une heure de marche, i gn-a one eûre lon à pîds ; c’est lui qui ouvrait la marche, c’ èst li qu’ roteûve li preumî; faire marche arrière, rèculer ; il est en état de marche, i va bin; ils vont se mettre en marche, is vont ‘nn’ aler ; le train se met en marche, là l’ trin qu’ è va

 

C60

Marche

Mautche, en Famenne (en wallon liégeois : Må-)

 

E0

marche

_ d’escalier, on gré (, lès grés) dè l’ montéye, on-ègré, lès-ègrés (Ve., St., Ma., Du. ), on pas d’ gré (Ja., anc. ; Lig. ; proprt surface de la marche), on sou (Sp., Po. ; proprt seuil),  ; voy. escalier ; (pédale de tisserand) hamê (nm) ; action de marcher, rotèdje ; [le cortège] est déjà en _, difile dèdja ; marche d’une affaire, voy. trantran ; mettre en _, mète èn-alèdje

 

E0

marché

[nm] martchî, (c) mârtchi

 

G100

marché

nm mârtchi ; bon marché, bon mârtchi ; meilleur marché (moins cher), mèyeû mârtchi ; aller au marché, aler au mârtchi ; conclure un marché, bouchîi mwin su mwin, fé mârtchi, taper l’ mârtchi dju ; faire les marchés, fé lès mârtchis ; le marché aux légumes, li mârtchi dès djotes; (loc) au dessus du marché, au d’zeû do mârtchi, au pârdèssus ; « Èt co bèguiau au pârdèssus ! » (L. Namèche); (expr) c’ èst quand on r’vint d’ au mârtchi qu’ on-z-èst malin , c’est quand on revient du marché qu’on est malin ; c’ è-st-après l’ mârtchi qu’ on vèt lès bons tch’vaus, c’est après les marchés qu’on voit les bons chevaux ; lès bièsses si stindenut, li cûr sèrè bon mârtchi (iron), les bêtes s’étirent, le cuir sera bon marché (dit-on quand qqn s’étire)

 

C60

marché

martchî (-i Vo.) ; con­clure un _, fé (on) martchî, (anc.) fé handèl, bouhî l’ martchî djus, maker djus ; _ conclu !, cakez-me è l’ min, c’ èst martchî fêt ; voy. toper ; [acheter, vendre] à bon _, bon martchî ; à meilleur _, mèyeû timps ou mèyeû martchî, voy. cher ; donner qch par-dessus le _, diner ‘ne rawète ou ine saqwè po l’ rawète ; aller au _, aler à martchî (, so l’ m., so l’ plèce dè m.) ; le _ aux chevaux, li fôre ås dj’vås ; le _ aux oiseaux, li bate âs-oûhês ; au _ aux grains, so l’ moye, à l’ moye (anc. à Liège ; au _ du quai de la Batte, à Liège, so l’ Bate ; (anc.) au « marché aux puces » de la Place Delcour, à Liège, å curèdje

 

E0

marché

(affaire) martchî ; fé on martchî en-ôr ; nous avons conclu un _ tous les deux, dj’ ons fêt martchî nos deûs ; il tente de détourner des _s déjà négociés, i va s’ lès martchîs dès-ôtes ; par-dessus le _, à l’ copète (ou â d’zeûr) do martchî ; bon marché, bon martchî ; il è vindou la mâjon bon martchî ; rien ne sert d’acheter trop bon _, car on doit consentir des frais importants par la suite (la marchandise étant de mauvaise qualité), li mèyeûr martchî, c’ èst l’ pus tchîr ; (lieu public de vente) martchî ; is f’jant lès martchîs totes lès s’mwin.nes ; faire un _ avantageux, fé on bon comêrce ; (répartie à l’adresse de qqn qui propose un marché manifestement très avantageux ou une offre très alléchante) tu d’mandes à on tchin s’ i vout on-och ? (litt. « tu demandes à un chien s’il veut un os ? ») ; faire un mauvais _ (perdre au change), tchindji s’ coûtê conte one hâblète (litt. « échanger son couteau contre une mauvaise lame »] ; faire un _ où l’on ne perd ni ne gagne, dèner on pwès po ravèr one féve (litt. « donner un pois pour ravoir une fève ») ;  sceller la conclusion d’un _ en tapant dans la main du partenaire, tchaker dès mwins

 

S0

marche 1

(action de marcher) marche ; si mète en marche ; drovi la marche ; clôre la marche ; en-avant, marche ! ; (pièce de musique) marche ; one marche militêre ; la marche dès Chasseûrs ârdènès ; (fonctionnement) marche ; sèy en-ètat d’ marche ; dèner la marche a sûre ; en _ (en action), adram’ (adv) ; mettre le travail en route, mète l’ ovrèdje adram’ ; les voilà au travail, lès v’là adram’

 

S0

 

 

marche 2

_ d’escalier, ègré ou pas d’ ègré, marche ; dj’ ê raté l’ purmî ègré (, la purmîre marche) ; il è bèrwèté à l’ valêye dès-ègrés ; lès-ègrés winkiant

 

S0

Marche-en-Famenne

npr Mautche

 

C60

Marche-les-Dames

npr Mautche-lès-Dames

 

C60

marchepied

passèt, -ète ; (anc.) passe-pîd ; voy. BANC, ESCABEAU, TABOURET

 

E0

marche-pied

nm chalète

 

C60

marcher

[v] roter, (o) router

 

G100

marcher

v (se déplacer à pied) roter ; je marche, dji rote ; ils marchent, is rotenut ; action de marcher, rotadje (m) ; marcher longuement, fé dè l’ vôye ; marcher à quatre pattes, roter à quate pates ; marcher à la baguette, roter à l’ baguète ; marcher à son aise, roter su s’ pwèd ; marcher au pas, roter au pas ; marcher comme les canards, hantcheler ; marcher de guingois, roter d’ crèsse ; marcher d’un bon pas, roter bon pas ; marcher droit (bien se conduire, roter drwèt ; marcher en chaussettes, roter su sès tchausses ; marcher en s’aidant de béquilles, roter à crosses, … à crossètes ; marcher en s’aidant d’une canne, roter avou on baston ; marcher en se déhanchant, hantcheler ; marcher en zigzag, roter chalé, mèsurer l’ vôye ; marcher, la jambe raide, roter à rwède djambe ; marcher les bras ballants, roter avou sès brès banauls (, banâls) ; marcher pas à pas, roter pate à pate ; marcher pieds-nus, roter à pîds d’tchaus ; marcher pieds nus dans des sabots, roter è chape ; marcher précieusement, roter su dès-ous ; marcher sur la pointe des pieds, roter su l’ bètchète di sès pîds, … su sès copètes ; marcher avec des souliers trop larges, chalboter ; marcher tout seul (enfant) aler tot seû; (expr) ènn’ aloz hran.mint pus lon qu’ audjoûrdu ? (iron), demande-t-on à qqn qui marche d’un bon pas (, allez-vous beaucoup plus loin qu’aujourd’hui ?) ; i faut qu’ i rote, il éprouve continuellement le besoin de marcher; i n’ faît nin bon roter su sès pîds, il ne fait pas bon lui marcher sur les pieds ; i rotereûve bin à pîds d’tchaus po spaurgnî sès tchausses, il marcherait bien pieds nus pour épargner ses bas ; quand lès vatches è r’vont aus tchamps, c’ èst l’ pus bèle qui rote pa d’vant, quand les vaches reviennent de la pâture, c’est la plus belle qui marche par devant, le meilleur doit toujours être mis à l’ honneur ; quand on rote su l’ queuwe d’ on viêr, i s’ ritoûne, quand on marche sur la queue d’un ver, il se retourne, c’est tout naturel qu’il réagisse ; roter come dès grèvèsses, marcher comme des écrevisses, à reculons ; roter come on canârd, marcher comme un canard, avoir une marche dégingandée ; roter come one crawieûse gade, marcher comme une chèvre rabougrie, avoir une marche déhanchée ; rote su l’ Bèljike èt nin su sès-abitants !, marche sur la Belgique et pas sur ses habitants ! (dit-on à qqn  qui vous marche sur le pied); (acquiescer) bin v’lu; (produire l’effet souhaité) cette affaire marche bien, c’ è-st-one afaîre qui va bin; (fonctionner) aler ; faire marcher, fé aler ; faire marcher une machine, fé aler one machine ; c’est une lessiveuse qui marche bien, c’ è-st-one wachote qui va bin; (participer à une marche militaire) mârcher; faire marcher qqn, fé baleter one saquî, fé aler, fé assoti ; « Is s’ avin.n arindjî po s’ baleter one miète. » (J. Rivière)

 

C60

marcher

roter ; on marche difficilement, i fêt målåhèye roter ; tout marche de travers, totà-fêt rote cou-d’zeûr cou-d’zos ; l’ouvrage marche sans interruption, l’ ovrèdje sût ; un commerce qui marche bien, on rôlant comèrce, on botike qu’ a l’ côp d’ êwe (La.) ; _ sur qch, sur le pied, roter, foler, wayî so ‘ne saqwè, so l’ pîd (de qn), triper so l’ pîd ; on est venu _ dans le jardin, on-z-a v’nou foler è corti ; voy. piétiner ; _ vite, à petits pas, circuler, trotter, cotî, picoter, troter ; _ sans cesse, rèner ; _ vite, à grands pas, ascohî, djambler, drameter (, tr- ; str- Ma.), saveter, stèper, pîtrouyî (Ta.), zayeter, zameter (St., …), hèsseler (Ja.) ; voy. ALLER, COURIR, GALOPER, TROTTER ; _ dans l’eau, voy. guéer ; _ lentement, lumeciner, aler come on lumeçon, voy. lambin ; _ droit, roter ou tchèrî dreût ; ne pas _ droit, roter è cwèsse,  ènn’ aler k’twért, voy. biais ; _ à la ruine, ènn’ aler so bèrdoye (, so Rêkèm ; so Manguê Ve.) ; elle fait _ son mari comme elle veut, èle fêt blasser si-ome come èle vout

 

E0

marcher 1

 

 

vi (se déplacer) martchi, roter (rotè As , Wa., …) ; martchi avou dès crosses ; martchi lâdje ; martchi pèsant ; martchi lèdjîr ; martchi fièr ; martchi drèt ; martchi d’ triviès ; martchi come one âwe ; martchi come lès grèvèsses ; martchi à l’ baguète ; martchi à quate pates ;  martchi su sès mwins ; martchi à l’ file onk di l’ ôte ; martchi â pas ; martchi par deûs ; i n’ si lêsse nin martchi su l’ pîd ; _ sur des œufs (avoir une démarche affectée), martchi su dès-oûs ; (fonctionner) martchi ; li comêrce ni martche nin ; voste ôrlodje martche co ? ; i sét fé martchi si afêre ; rotè reûd ; rotè su lès bètchètes ; il marche avec les pointes des pieds tournées vers l’intérieur, i rote â-z-afilant dès-awîyes ; i va come on l’ fêt rotè ; (fonctionner) rotè (Te.) ; i sét fé rotè s’-t-afêre ; il marche les pieds tournés vers l’intérieur, i rote â-z-afilant lès-awîyes (litt. en enfilant les aiguilles) (Te.) ; _ en tortillant du postérieur, hossi do cou (ou broyi do cou) ; _ à grandes enjambées, ascwâchi ; on-ascwâche, là, valèt ! ; _ en s’enfonçant, wayè (Te.) ; is wayint dins li strin ; _ en dandinant le postérieur (par affectation, ou sous l’effet d’une charge trop lourde), broyi do cou ; il marche avec les pieds tournés vers l’extérieur (comp. francès), i martche lâdje (ou i tape lâdje) ;

_ avec les pieds tournés vers l’extérieur, martchi francès (adv) ;

_ sur la pointe des pieds, rotè su crèsse (Te.) ; _ sur les mains avec l’aide d’un partenaire qui soutient les jambes, djouwer à l’ bèrwète ; (répartie à l’adresse de qqn qui se plaint du mal de tête) hosse do cou, ça t’ dichindrè dins lès fèsses ! (litt. « secoue ton cul, ça te descendra dans les fesses ! ») ; n personne qui marche à grands pas, enjambeû, -eûse ; (à qqn qui a marché sur les pieds d’un autre) passe su la Bèljike, mês nin s’ sès-abitants ! (litt. « passe sur la Belgique, mais pas sur ses habitants ! »)

 

S0

 

 

marcher 2

(fonctionner) aler ; la loyeûse ni va pus ; comint-ce quu ça va co, don, ç’ djeû-là ?

 

S0

 

marcheur

, euse n (qui marche) roteû (-se) ; (qui participe à une marche militaire) mârcheû

 

C60

marcheur

, -euse roteû, -eûse, -erèsse ; cotieû, -eûse ; grand _, trîmeû 

 

E0

marcheur

, -euse n (personne qui aime marcher) martcheû (, -eûse),  roteû (, roterèsse) (Te.)

 

S0

Marchin

Mårcin, village

 

E0

Marchovelette

npr Mautchovelète

 

C60

marcottage

nm marcotadje

 

C60

marcotte

, -er, -age marcote, -er, -èdje ; coûkî, -èdje ; voy. provigner

 

E0

marcotter

v marcoter

 

C60

marcotter

vt marcoter ; marcoter dès rôsîs

 

S0

Marcourt

Marcoûrt, village

 

E0

Marculphe

saint _, sint Marcou (anc.)

 

E0

Mardasson

au _, o Mardasson (lieu-dit entre Bastogne et Neffe, où l’on a édifié le mémorial dédié aux victimes américaines de l’Offensive des Ardennes)

 

S0

mardi

[nm] (e) mardi, (o) mardi, (c) maurdi

 

G100

mardi

nm maurdi ; le mardi de la fête, li maurdi dè l’ dicauce ; à mardi prochain !, jusqu’à maurdi qui vint !

 

C60

mardi

mårdi (anc. deumâr Fa.) ; le _ gras, li crås mårdi, li mårdi dè carnaval, li djoû dè l’ hirêye (Sp., …) ; voy. CARNAVAL, FEU

 

E0

mardi

mârdi ; lès djeûs do mârdi do l’ dicâce ; le Mardi gras, li Mârdi crâs

 

S0

mardi-gras

fête du _, chèrâde (Te.) ; à l’ chèrâde, lès mascarâdes ; à l’ chèrâde, on broûléve one djâbe di strin drî l’ mohon (pour écarter les calamités, partic. les incendies)

 

S0

mare

[nf] basse, (o-c) potia [nm], (e) pote [nm], (o) wache

 

G100

mare

nm (flaque) basse, potia (m); (expr) mârs’ laî sès potias come i lès trouve, mars laisse ses mares comme il les a trouvées, la fin du mois de mars est semblable au commencement

 

C60

mare

basse (d’ êwe), on flo, on fosseû (Ja.), one gofe (Ma.), on vivî (vè-, vu-) ; _ alimentée par une source (dans des n de lieux), gote, -ê, -å, -ale ; wé ; petite _, voy. flaque ; _ de purin, voy. fosse ; _ de sang, son.nis’ (nm) ; voy. ABREUVOIR, ÉTANG

 

E0

mare

_ d’eau boueuse, basse ; il è toumé l’ cou dins la basse 

 

S0

marécage

[nm] (o-c) frèchau, (o) marache [nm], (e) maras’ [nm]; v. marais

 

G100

marécage

nm frèchau ; terre marécageuse défoncée, foncia (m), osau (m)

 

C60

marécage

on maras’, ine marasse, ine basse, on fagnis’, dès fondris’ ; voy. fagne, fondrière, ma­rais, MARÉCAGEUX, NOUE, PRAIRIE

 

E0

marécageux

, euse adj il fait marécageux, i faît brèchant, .. d’brèchant, i faît bèrdachant

 

C60

marécageux

terrain _, on marasseûs tèrin, on sankis’, ine lètche, on frèhå, on frèhis’, voy. MARÉCAGE, PRAIRIE

 

E0

marécageux

un endroit _ (qui s’enfonce sous le poids), one panse-di-vatche

 

S0

maréchal

_-ferrant marihå (, marehå) ; (houill) li fèreû (di dj’vås) ; faire le _, marihåder (, -årder) (Fa.) ; nm _ des logis, marèchal di lodjis

 

E0

maréchal

marèchal ; _ des logis, marèchal di lojis

 

S0

Maréchal

(n de famille) Marèchal ; la ruelle _ (à Bastogne, la ruelle qui relie la rue du Sablon à la rue des Trinitaires), la rouwale Marèchal

 

S0

maréchalerie

marihådèdje, -derèye

 

E0

maréchal-ferrant

nm mârchau ; aide maréchal-ferrant, tapeû d’vant, tapeû d’ mârtia ; faire du travail de maréchal-ferrant, mârchauder ; travail de maréchal-ferrant, mârchaudadje; li preumî d’ décimbe (li Sint-Èlwè), c’ èst l’ djoû d’ fièsse dès mârchaus, le premier décembre, la Saint-Eloi, c’est le jour de fête patronale des maréchaux-ferrants

 

C60

maréchal-ferrant

marchâ (mèr- Ar., Mi., No.) ; la fwadje do marchâ ; li trava do marchâ 

 

S0

maréchaussée

nm mârechausséye

 

C60

marée

nm maréye

 

C60

marée

(poisson) pèhe marin.ne

 

E0

marelle

[nf] (o-c) paradis [nm], (c) câré [nm], plat-cayau [nm], (e) tahê [nm]

 

G100

marelle

nm câré (m), pîteladje (m) ; jouer à la marelle, djouwer au câré, … au paradis; « Savoz bin qu’ èle si sovint bin qui dj’ li d’neûve dès plakes di vêre po djouwer au pîteladje ? » (J.  Rivière)

 

C60

marelle

_ à cloche-pied : [jouer] à la _, å tahê, å paradis, à l’ pîre, à l’ caye, å cayå, å tchèt, â tas (Fl.), à l’ bèbète (Vi.), â bèbè (La., Wan., GrH.) ; voy. cloche-pied ; caillou, tesson, méreau ou palet qui sert à ce jeu, tahê, voy. palet ; [jouer] à la marelle assise, å brocalî (Ha.), â meûrali (Amp. ; å mèråli Be.)

 

E0

marelle

bète (Mi.), bèbète (Mi.), paradis (nm) (d’abord, case supérieure du cadre que les enfants tracent sur le sol pour jouer à la marelle ; par ext. marelle), pîrchète,  talhê (nm) (Te.) ; djouwer o paradis (, djouwer à l’ pîrchète [du lat. petricus, de pierre], djouwè â talhê (Te.))

 

S0

marengo

nm maringo

 

C60

Marenne

(n de famille) Mârène

 

S0

Marenwez

(lieu-dit entre Marvie et Wardin, commune de Bastogne) Marenwé

 

S0

Marexhe

è Marèh, l.-d. de Herstal

 

E0

margajat

margatcha, marlatcha

 

E0

margarine

nm mârgarine

 

C60

marge

nm (espace blanc) blanc, mârje ; laisser une marge de deux centimètres, lèyî on blanc d’ deûs centimètes; (intervalle de temps) on lui a donné une marge suffisante de réflexion, on lî a d’né do timps assez po rèflèchi; (écart) entre ce que j’ai dit et ce que vous avez répété, il y a de la marge, ètur ci qu’ dj’ a dit èt ç’ qui v’s-avoz r’dit, gn-a dè l’ lauke

 

C60

marge

_ d’un livre, mådje ; les marges sont trop grandes, i n-a trop’ di blanc so l’ pådje

 

E0

marge

marje ; ni scrîjoz nin dins la marje ; entre ses paroles et ses actes, il y à encore de la marge (de la distance), intèr çu qu’ i dit èt ç’ qu’ i frè, gn-è co do l’ marje

 

S0

margelle

nm séye, pîre do pus’ ; (expr) c’ èst come à l’ séye do pus’ , todi djins !, c’est comme à la margelle du puits, toujours beaucoup de gens !

 

C60

margelle

_ du puits, bwérd (, meûr, pîre) dè pus’, sponse dè pous’ (Fl., Je., …) ;

 

E0

margelle

la _ du puits, li bord do pus’

 

S0

marginal

, ale n à paurt ; ce sont des marginaux, c’ èst dès djins à paurt

 

C60

Margot

Margot

 

S0

margouillis

tripis’, tripelis’, watchis’, tchatchis’, briyak, (ard) lôdin, pastê, voy. bourbier

 

E0

margoulin

voy. argoulet

 

E0

margoulin

margoulin

 

S0

marguerite

nm mârguèrite ; marguerite jaune, sésanîye

 

C60

Marguerite

npr Mârguèrite (diminutif, Gaguite) ; sinte Mârguèrite, on l’ prîye po lès feumes è coûtches, on prie sainte Marguerite pour les femmes qui vont accoucher ; à l’ Mârguèrite, pleuve èst maudite, à la Sainte-Marguerite (20 juillet), la pluie est maudite

 

C60

marguerite

petite _ ou pâquerette, marguèrite ou pitite marguèrite (anc. -ga-), ordt magriyète (qqf må-), pâkète (Fl., St., GrH.) ; pâquerette double des jardins, à fleurs rouges, crèssaude (cri- Ve., Ma., Gl., Hu.) ; grande _ ou reine_, mar­guèrite (ou fleûr) di sint-Tch’han, on sint-Tch’han, câye dè sint-Tchan (Rob.),  rin.ne-marguèrite, qqf solo ; marguerite dorée, voy. chrysanthème (des moissons)

 

E0

Marguerite

Marguèrite ; (anc.) Margarite, Garite, Dadite, (péjort) Magrite,  qqf Magonète

 

E0

Marguerite

Marguerite ; (diminutifs) Guèrite, Margot, Ririte

 

S0

marguerite

(fleur) marguèrite ; grande _ blanche, fleûr di sint Djan ; la _ ou le chrysanthème des prés, la grande marguèrite ; effeuiller une _, èfouyi one marguèrite

 

S0

marguillerie

mårgulerèye 

 

E0

marguillier

nm maurlî ; (expr) quand i ploût su l’ curé, i gote su l’ maurlî, quand il pleut sur le curé, il tombe des gouttes sur le marguillier, la richesse de qqn profite toujours un peu à son entourage ; quand l’curé faît l’ awous’ , li maurlî mèchenéye, quand le curé moissonne, le marguillier glane, idem

 

C60

marguillier

mambor d’ èglîse ; voy. CHANTRE, FABRICIEN

 

E0

mari

[nm] ome

 

G100

mari

nm ome ; mon mari, mi-ome ; la femme et son mari, li feume èt s’-t-ome ; elle a perdu son mari, èlle a pièrdu s -t-ome

 

C60

mari

ome, bounome (Ma. ; bouname Ve., Wa., Cha.) ; (anc. ou plaist) baron (Ja.) ; _ qui n’est pas maître chez soi, on golzå ; voy. benêt

 

E0

Maria

Maria, -iya

 

E0

Maria

Maria ; un avé Maria, on-âvé Maria ; attesté sous la forme Mariâ dans quelques exclamations Mariâ Jésus ; Mariâ todi ! ; Mariâ mon Dju !

 

S0

 

 

mariable

mariåbe, -åve ; voy. nubile

 

E0

mariable

adj (nubile) mariâle ; il è vint’ ans, il èst mariâle

 

S0

mariage

[nm] (c) mâriadje, (o) mariâdje, (e) marièdje

 

G100

mariage

nm mâriadje ; un mariage heureux, on bon mâriadje ; mariage civil, mâriadje à l’ comune ; mariage religieux, mâriadje à l’ èglîje; contrat de mariage, contrat d’ mâriadje ; enfant du premier mariage, èfant do preumî mâriadje, èfant do prumî lét ; faire un mariage d’argent, si mârier po lès caurs; (expr) dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’ misére, rester avec ses parents c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; divant, c’ èst bètchi-bètcha ; après, ci sèrè flayi-flaya, avant le mariage, c’est la tendresse; après, ce seront les coups; fé l’ bôrnadje (iron), faire le bornage, célébrer le mariage ; li mâriadje, c’ è-st-on bègnon d’ miséres satchî pa deûs grossès bièsses, le mariage, c’est un tombereau de saletés tiré par deux grosses bêtes ; li mâriadje, c’ è-st-one loterîye, le mariage est une loterie ; li mâriadje, c’ è-st-on nuk qu’ on faît avou s’ linwe èt qu’ on n’ sét disfé avou sès dints, le mariage est un nœud fait avec la langue et que les dents ne peuvent défaire ; quand l’ mouche djète, i lî faut l’ tchètwêre, quand l’ abeille essaime, il lui faut la ruche, mariage demande ménage

 

C60

mariage

marièdje, sposèdje ; voy. AFFICHER, ALLIANCE, BAN, CORTÈGE, libre ; il n’est pas enclin au _, i n’ èst nin mariant ; pécher contre le sacrement de _, fé on hård è sacrèmint ; son second _ est plus avantageux que le premier, èlle a mîs vindou s’ laton qui s’ fleûr ; (t du jeu de cartes) brûte : _ d’atout, bèle brûte ; valet et dame, basse brûte

 

E0

mariage

marièdje ; one dimande en marièdje ; one promèsse di marièdje ; on contrat d’ marièdje ; li costume di marièdje ; la bague di marièdje ; li livrèt d’ marièdje ; li sacreumint d’ marièdje ; la mèsse di marièdje ; on bê marièdje ; un _ de convenance, on marièdje amantchi ; un _ inspiré par des considérations financières, on marièdje di sous ; enclin(e) au _, mariant, -ante (adj) (svt en contexte négatif) ; i n’ èst nin fwart mariant ; un _ de raison, on marièdje di convenance ; c’est le costume que je portais à mon _, c’ èst l’ costume quu dj’ m’ ê marié ; ces enfants sont issus de deux _s différents, i gn-è d’ deûs lîts, dins cès-afants-là

 

S0

Marianne

Mayane

 

E0

Marianne

Mariane, (anc.) Mayane

 

S0

Marie

npr Mâriye

 

C60

Marie

Marèye (, -îye), (anc. et plaist) Marôye ; (anc.) _-Agnès, Maragnès’ ; _-Jeanne, Marèdjène, Madjène, Badjène ; _-Joseph, Mardjôsèf (Madj- Vi.) ; voy. maria, -ianne, -ion

 

E0

Marie

Marîe ; (mère de Jésus) Marîe ; le mois de mai est consacré à la dévotion à la Vierge, li mwès d’ mêy, c’ èst l’ mwès d’ Marîe 

 

S0

marié

, ée adj mârié(-ye) ; des jeunes mariés, dès djon.nes mâriés

 

C60

marié

, -ée n marié ; lès djon.nes mariés ; one cote di marié ; lorsqu’on est mariés, il faut adopter des positions convergentes, quand on n-èst marié, i fât tirer tos lès deûs à l’ min.me cwade ; (se dit de qqn qui s’est marié) il è stî pris o cèp’

 

S0

Marie-Anne

npr Marîye-Ane (diminutif, Mayane)

 

C60

Marie-Jeanne

Marîe-Jane (anc. Marîe-Djène)

 

S0

Marie-Joseph

npr Marîye-Djôsèf (diminutifs, Mârdjo, Mârdjosèf)

 

C60

Marie-Josèphe

Mar-Djosèfe

 

S0

Mariembourg

npr Mariemboûrg

 

C60

marier

v mârier; (expr) t’ è vièrès bin d’s-ôtes quand t’ sèrès mârié, tu en verras bien d’autres quand tu seras marié, cela ne vaut pas la peine de te plaindre ; (se) s’ aloyî, si mârier; (loc) fé l’  grand nuk, faire le grand nœud ; fé l’ grand saut, faire le grand saut ; intrer dins l’ confrèrîye, entrer dans la confrérie (des gens mariés) ; si mète à l’ lache, se mettre à la laisse ; si mète à pièce, se mettre à perche ; bouter à pièce, idem ; satchî à l’ cwade, tirer à la corde; siner l’ contrat, signer le contrat; (expr) cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons, aussitôt marié, l’homme perd son autorité ; èle pudreûve on tchin avou on tchapia, elle prendrait un chien avec un chapeau, elle veut se marier à tout prix ; is s’ ont mârié au champète, c’est le garde-champêtre qui les a mariés, ils vivent en concubinage ; is s’ ont mârié dè l’ gauche mwin, ils se sont mariés de la main gauche, idem ; is s’ ont mârié au p’tit sacrèmint, ils se sont mariés au petit sacrement, idem; marîye-tu, ni t’ marîye nin, ti toûnerès todi à rin (iron), marie-toi, ne te marie pas, tu tourneras quand même à rien ; on-z-èst pus rade mâriés qu’ bin lodjîs, on est plus vite mariés que bien logés

 

C60

marier

marier ; se _, si marier, (plaist) fé l’ grand nouk ou l’ grande ascohèye, si mète è l’ grande confrêréye, sètchî à l’ cwède,  monter l’ mêson d’ vèye ; toutes les filles trouvent à se _, i n’ dimeûre måy rin å martchî, i n’ a nou si lêd pot qui n’ trouve si covièke ; quand deux pauvres se marient, c’ èst l’ misére qui speûse li pôvrité, ou li fin (faim) a marié l’ seû (soif) ; _ la cadette avant son aînée, rintrer l’ wayin d’vant l’ foûre

 

E0

marier

vt (unir par le mariage) marier ; is marîrant leû bwêcèle li mwès qui vint ; on lès marîrè co vite à l’ bîce ; (épouser) marier ; il è marié one trop bèle fème, i n’ la wâdrè nin por lu tot seû ; se _, si marier, (plaist 🙂 fé la culbute, si mète la cwade o cô, fé l’ grand pas ; se marier civilement, si marier à l’ comune (ou civilemint) ; se marier religieusement, si marier à l’ èglîje ; i s’ è marié d’ on côp d’ tièsse ; se _ entre cousins, si racousiner ; is s’ racousinant brâmint dins ç’ vièdje-là ; ils se sont mariés, is s’ ont mètou la cwade o cô ; se _ de nouveau, si rimarier ; èle si r’marîe o mwès d’ jun ; dès que l’on se marie, il convient d’être chez soi (et non en cohabitation avec les parents), marièdje dimande mènadje

 

S0

marier  (se)

[v] (e-c) si marier, (o) s’ mârier

 

G100

Mariette

Mariète

 

S0

marieur

, -euse marieû, -eûse

 

E0

Marihaye

ås Marehåyes, l.-d. de Seraing

 

E0

marin

nm naîvieû 

 

C60

marin

, -ine adj (qui est relatif, -ive à la mer) marin, -ine ; nm (de profession) marin

 

S0

marinade

nm brouwèt (m), djeus (m)

 

C60

marinade

marinâde

 

S0

marine

nm marine

 

C60

marine

(ensemble des gens de mer et des navires) marine

 

S0

mariner

v mariner ; action de mariner, marinadje

 

C60

mariner

, -ade mariner, -åde ; du poisson froid mariné, dè scavètche ; faire _ des poissons, fé dès pèhons à l’ èscavètche ; manger une de poisson, magnî on scavètche

 

E0

mariner

vi mariner ; fé mariner on bokèt d’ singlé

 

S0

marinier

nêv(i)eû ; voy. batelier,

 

E0

marinière

(blouse de femme) marignère

 

S0

mariol

, -e, voy. malin

 

E0

mariolle

nm gugusse 

 

C60

mariolle

adj et n (personnage habile et rusé) mariole ; il èst mariole assez po t’ amantchi

 

S0

Marion

Mayon

 

E0

marionnette

nm poupenète, mârionète

 

C60

marionnette

marionète ; _ représentant un homme ou une femme du peuple, on tchantchès, ine tchantchèse ; théâtre de _s représentant la Nativité, Bètlèyèm (Ve.) ; voy. pantin

 

E0

marionnette

marionète ; li tèyâte dès marionètes

 

S0

marionnettiste

djouweû d’ marionètes

 

E0

maritalement

vivre _, si marier â p’tit sacreumint

 

S0

marjolaine

[nf] (e-c) mariolin.ne, (o) marjolin.ne, mardjolène

 

G100

marjolaine

nm mariolin.ne 

 

C60

marjolaine

mariolin.ne

 

E0

marjolaine

(plante aromatique) marjolin.ne

 

S0

marjolet

voy. freluquet

 

E0

Marloie

(localité de la commune de Marche-en-Famenne, anct commune de Waha) Mârlôye (sur place, la dénomination exacte est Maurlôye)

 

S0

marmaille

nm crapôterîye, marayerîye 

 

C60

marmaille

la _, li marmaye, li warmaye (Od., lu w. Ve.), li maraye, lès marayes, lès djônes, lès nâcions (GdM.), one håvurnée d’ galapias (Ma.), li crapoterèye, lès crapoterîyes (Hu., Les.) ; voy. gamin

 

E0

marmaille

marmaye, djon.netrîye (Te.) ; la v’là co avou tote sa marmaye

 

S0

marmelade

marmeulåde, com­pote, jèlêye (Du.) (djalêye Ho.) ; (spécialt) _ à mettre sur les tartes, dè côrin (d’où : ècôriner lès dorêyes Sp.) ; _ de myrtilles, laudin (Spa), tchatcha (St., La.), cahêye (Po.), croûte (Fa.) ; aliment trop cuit, tchatcha, tchatchis’, voy. bouillie

 

E0

marmelade

(compote) marmeulâde ; one marmeulâde di biokes ; do l’ marmeulâde di rubârbe ; (au fig.) avèr lès djambes en marmeulâde 

 

S0

marmite

nm mârmite ; contenu d’une marmite, mârmitéye ; marmite en fonte à trois pieds (était utilisée comme réchaud), marmite de scieur, mârmite di soyeû ; marmite en cuivre pour cuire la confiture, batardèle; (expr) c’ èst li qui faît boûre li mârmite, c’est lui qui fait bouillir la marmite, qui assure la subsistance du ménage

 

C60

marmite

, -ée, -on marmite, -êye, -on ; écumer la _, houmer l’ bouyon

 

E0

marmite

marmite ; mète cûre la marmite su l’ feû ; (contenu d’une marmite) marmite ; one marmite di pètrâves

 

S0

marmitée

nm mârmitéye

 

C60

marmiton

marmiton ; il astot marmiton amon Leubrun

 

S0

marmonner

v bèrdèler, broubyî, marmousî, ratchaweter, rûtyî; il marmonne souvent, i bèrdèle sovint, i rûtîye sovint ; action de marmonner, bèrdèladje, rûtiadje ; « Tènawète, nosse curé ratchawetéye one saqwè. » (A. Laloux) ; « Dji va ruvenu, a-t-i broubyî en ‘nn’ alant. » (A. Laloux)

 

C60

marmonner

barboter, grognî, groumî inte sès dints, groumeter, ma(r)mouyî, maroner, voy. bougonner, gRommeler

 

E0

marmonner

vt (marmotter) mârmoner ; qu’ èst-ce quu t’ mârmones co là ? ; vi on n’ li comprind nin, i mârmone todi intèr sès dints 

 

S0

marmot

nm tchimot, mârmousin

 

C60

marmot

marmot (on p’tit marmot ; f ine pitite marmote) (anc. mamot), capon,; croquer le _, droguer

 

E0

marmot

n (petit enfant, garçon ou fille) marmot , -ote ; sacré p’tite marmote

 

S0

marmotte

nm mârmotin.ne, mârmote 

 

C60

marmotte

marmote

 

E0

marmotte

marmote ; dwarmi come one marmote 

 

S0

marmotter

v (bredouiller) babouyî, bârboter, mârmoter, mârmousî

 

C60

marmotter

, -age, -eur groumî ; groumeter, -èdje -å ; _ des patenôtres, påtriyî, -èdje, -eû, -eûse, -erèsse ; påtrouyî, påtrifiyî

 

E0

marmotter

vt mârmoter

 

S0

marmotteur

, euse adj et n babouyeû (-se), marmoteû (-se)

 

C60

marmotteur

, -euse n mârmoneû, -eûse ; mârmoteû, -eûse

 

S0

marmouset

marmousèt, masoukèt, marmot

 

E0

marne

nm maule, maune

 

C60

marne

måye (måle Ge., Dar. ) ; _ durcie, voy. tuf

 

E0

Marneffe

Marnèfe, village

 

E0

marner

måyeler (, målier), mårî (Gl., He.), mârner (Fl.)

 

E0

marnière

nm maurlêre

 

C60

marnière

mårlîre (målîre Ge., Dar. ; mårîre Ho.), trau à l’ måye

 

E0

Maroc

nm Marok

 

C60

Maroc

Marok

 

S0

marocain

, aine adj marokin (f marokin.ne)

 

C60

Marocain

, -aine n Marokin, -in.ne ; marocain, -aine (désigne plus généralt toute personne de type nord-africain) ; adj marokin, -in.ne 

 

S0

Maron

(n de famille) Mâron

 

S0

maronner

v maroner ; action de maronner, maronadje (m)

 

C60

maronner

voy. marmonner

 

E0

maroquin

, -er, -erie marokin, -er, -erèye

 

E0

maroquinerie

nm (atelier de tannage) tanerîye, piaterîye; (commerce) marokinerîye

 

C60

maroquinerie

marokinerîe

 

S0

maroquinier

marokigner

 

S0

marotte

nm (manie) dada (m), marote

 

C60

marotte

marote, voy. manie ; tête en bois ou en carton, mahote

 

E0

marouette

_ tachetée (oiseau), pitite poye d’ êwe

 

E0

marquage

nm (action de marquer) mârkadje; (opération par lequel on marque) mârke ; on a fait le marquage des arbres à abattre, on-z-a faît lès mârkes su lès-aubes à abate

 

C60

marque

[nf] (o-c) mârke, (e) marke

 

G100

marque

nm mârke ; il en porte encore les marques, i pwate co lès mârkes

 

C60

marque

marke ; _ de la petite vérole, frèseûre ; _ d’écrouelles, voy. ce mot ; _ blanche sur le front du cheval, steûle ; _ de boulanger, tèye ; _ pour le beurre, èssègne å boûre ; certaine _ de tabac, lès bounakês ; point de repère, voy. repère ; _ au poinçon (t d’arm), abètcheûre

 

E0

marque

(signe distinctif) marke ; la marke di fabrike ; (t de couture) le point de _ (point fait en croix pour marquer le linge), li pwint d’ marke ; (trace, séquelle) marke ; il è wârdé brâmint dès markes (à la suite d’un accident p. ex.) ; (décompte des buts) marke ; il astint mon,nés à l’ marke ; la marke èst d’ deûs à zérô

 

S0

 

 

 

 

 

marqué

, ée adj mârké (-ye) ; (expr) noste eûre èst mârkéye, notre heure est marquée

 

C60

marquer

v (rendre reconnaissable) mârker ; je marque, dji mârke, dji mârkéye ; marquer à la craie, mârker à l’ crôye ; marquer un arbre, mârker on-aube ; marquer d’une croix, fé one crwès; (inscrire) marquer son nom, scrîre si nom ; marquer un numéro, scrîre on numèrô ; il marquait toutes ses dépenses, i scrîjeûve tot ç’ qu’ i dispinseûve; (expr) ièsse mârké au nwâr lîve, être inscrit au livre noir, être couvert de dettes; (faire connaître) il nous a marqué son refus, i nos-a dit qu’ i n’ v’leûve nin ; il voulait nous marquer son opinion, i nos v’leûve diner s’-t-avis; (laisser un souvenir durable) c’est une date qui va marquer, c’ è-st-on djoû qu’ on s’ è sovêrè; (sport) marquer des points, mârker dès pwints ; marquer un but, mârker on gôl

 

C60

marquer

marker ; marqué de la petite vérole, frèsé ; _ à la craie rouge un bois, …, lûter (Wan.), voy. craie, crayon­ner ; (houill) _ un point de repère, poteler ; voy. repère, -érer

 

E0

marquer

vt (apposer un signe distinctif) marker ; marker lès linçoûs ; _ une bête au moyen de la cisète, ciseler one bièsse ; marker lès bièsses ; (anc.) _ une bête (sur le front) avec le « fer de saint Hubert », broûler one bièsse avou l’ fièr di sint-Ubêrt [ce fer, qu’on allait se procurer à Saint-Hubert, est un poinçon sur lequel est gravé le cor de saint Hubert il était réputé protéger le bétail des maladies infectieuses] ; (anc.) _ une bête en lui coupant des poils sur la croupe (pour reproduire les initiales du propriétaire, p.e.), marker one bièsse à l’ cisète ; marker lès-âbes ; marker lès bwès ; marker à l’ grife ; marker à l’ crôye ; (noter, inscrire) marker ; marker sès dèpenses ; marker sès comissions po n’ nin lès rovyi ; (tracer les lignes du terrain de football) marker ; marker l’ tèrin d’ fotbal ; _ un but, marker on gôl ; _ de nouveau (consigner une nouvelle fois par écrit), rimarker ; i fârot r’marker cès comptes-là su on-ôte live

 

S0

Marquet

(n de famille) Mârkèt

 

S0

marqueté

(pigeon) moûhî (mouhi); (vache) djoli, -èye ; voy. tacheté marqueterie marquèterèye

 

E0

marqueur

nm (qui appose des marques) mârkeû ; (qui compte les points) mârkeû

 

C60

marqueur

, -euse markeû, -eûse

 

E0

marqueur

(celui qui appose une marque (sur les arbres p. ex.) ; joueur qui marque des buts (au football) markeû

 

S0

marquis

nm mârkis

 

C60

marquise

nm mârkise

 

C60

marquoir

markwér

 

E0

marraine

[nf] (e) mârène, (o) mârène, (c) mârine

 

G100

marraine

nm marraine de baptême, mârine di batème

 

C60

marraine

mårène (mârine Li., Vi. ) ; (anc.) _ de confirmation, mårène di bindê

 

E0

marraine

(femme qui présente un enfant au baptême ou à la confirmation)  mârine ; la mârine di batème ; la mârine di confirmâcion ; (femme qui préside au baptême d’un ouvrage d’ art, d’une cloche, etc.) mârine ; èlle è stî mârine do l’ grosse clotche di l’ èglîje ; (anc.) _ de guerre (femme qui à adopté un soldat ou un prisonnier de guerre), mârine di guère ; (t affectueux; comp. mârine) nènène ; nènène è fêt passer sint Nicolâs

 

S0

marrant

, ante adj gaîy (-e) ; c’était marrant, c’ èsteûve gaîy; n c’est un marrant, c’ è-st-on goudjâr

 

C60

marre

adv j’en ai marre, dj’ ènn’ a m’ sô, dj’ ènn’ a m’ compte

 

C60

marre

j’en ai vraiment _, (grossier) dji ‘nn’ ê plin la panse (, plin l’ cou)

S0

marrer

(se) v rîre ; on s’est bien marré, on-z-a bin rî ; (expr) chirer d’ rîre, déchirer de rire, se marrer ; rîre à skèter sès botenîres, rire à casser ses boutonnières, se marrer

 

C60

marri

voy. triste, attrister

 

E0

marron

nm baron, maron, sauvadje maron; (expr) i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il tire les marrons du feu au moyen de la patte du chien

 

C60

marron

, -onnier maron, -onî ; châtaigne comestible ou marron, bon maron; marron d’Inde, cascogne, såvadje maron ; voy. CHATAIGNE

 

E0

marron

(fruit comestible du châtaignier) mâron ; fé pèter lès mârons ; (au fig.) il è tiré lès mârons foû do feû ; (fruit non comestible du marronnier d’Inde) des _s d’Inde (pour les distinguer des châtaignes), dès mârons sâvadjes ; avou lès mârons èt dès tiyaus di strin, on f’jot dès pupes

 

S0

marronnier

nm maronî (, baronî)

 

C60

marronnier

(d’Inde) mâronî

 

S0

marrube

nm marube (f)

 

C60

marrube

måribe, maroube (nf)

 

E0

mars

[nm] (e) mås’, (c) maus’, (o) mârs’

 

G100

mars

nm mârs’ (, maus’) ; le mois de mars, li mwès d’ mârs’ , li mwès d’ maus’ ; (loc) bîje di mârs’, nwâre bîje, hôte bîje, vent du N-E ; fé l’ mârs’ , fé l’ maus’ , fé lès mârsadjes, fé lès maursadjes, faire les semailles de mars; frumint d’ mârs’ , froment de mars, froment semé au printemps ; lune di mârs’ , lune de mars, lune rousse ; vias d’ mârs’ , vias d’ maus’ , giboulées de mars; (expr) à l’ Sint-Aubwin, l’ awin.ne au vint, à la Saint-Aubain (1er mars), l’avoine au vent, il y a du vent ; à l’ Sinte-Êve, li brôye-di-tchèt florit, à la Sainte-Eve (14 mars), la primevère fleurit ; à l’ Sint-Firmin, lès piètris sont-st-acopléyes po tote l’ anéye, à la Saint-Firmin (11 mars), les perdrix sont accouplées pour toute l’ -année ; à l’ Sint-Françwèse, li tchau-soris s’ rèwîye, le jour de la Sainte-Françoise (9 mars), la chauve-souris se réveille ; à l’ Sint-Frèdèric, lès greuwes duvrint ièsse ripasséyes, à la Saint-Frédéric (3 mars), les grues devraient être repassées; à l’ Sint-Grégôre, on sème lès-agnons, à la Saint-Grégoire (12 mars), on sème les oignons; à l’ Sint-Josèf, tos lès mouchons sont mâriés, à la Saint-Joseph, tous les oiseaux sont mariés; awous’ èpwate ci qu’ mârs’ apwate, août emporte ce que mars apporte, la qualité de la moisson dépend du temps qu’il a fait au mois de mars ; brouyârd di mârs, rèléye di maîy, brouillard en mars, légère gelée en mai ; come mârs’  trouve lès potias, i lès laît, mars laisse les flaques d’eau dans l’état où il les a trouvées; mârs’ laît sès potias come i lès trouve, id  ; quand mârs’  avore come on liyon, i l’ lève come on moton, quand mars commence comme un lion, il finit comme un mouton ; nîve au mârs’ , bran.mint dès satchs, neige en mars est signe de bonne récolte ; nîve di mârs’, djaléye di maîy, neige en mars, gelée en mai ; plouve au mârs’, vint au maîy, pluie en mars, vent en mai ; sètch mârs’ èt frèch avri, li cinsî s’ rèdjouwit, mars sec et avril humide, le fermier se réjouit; s’ i ploût à l’ Sint-Aubwin, wêre di foûr, co mwins’ di strin, s’il pleut à la Saint-Aubain, il y aura peu de foin et encore moins de paille ; s’ i tone au mârs’ , dè l’ nîve tot d’ sûte, s’il tonne en mars on va avoir de la neige prochainement; s’ i tone au maus’, do foûr à l’ loce, s’ il tonne en mars, il y aura beaucoup de foin ; tonwâre au mârs’, wêre di frûts au tchèna, wêre di foûr au cina, tonnerre en mars c’est signe de peu de fruits et de peu de foin; tos lès djoûs qui l’ mwès d’ mârs’ a d’ bias, au mwès d’ maîy, bin laîds on lès ra, les beaux jours de mars annoncent autant de mauvais jours en mai

 

C60

mars

mås’ (mârs’ St., Ma., Vi. ) ; faire les semailles de _, fé l’ mås’, li ou lès mårsèdje(s) (on sème å mås’, …è sèmå-meûs (Ta.), à l’ sèmehon -d’ mås’ ou dè foûre èhant (Gl.), à l’ sèmåhe du mås’ (Ja.), ordt, en _, è meûs d’ mås’ ; voy. BISE GIBOULÉE, LUNE, SEMAILLE

 

E0

mars

(troisième mois de l’année) mârs’ (mâs’ Te.) ; dj’ ê mès-ans o mwès d’ mârs’ ; l’ êwe di mârs’

 

S0

Mars

(n de famille) Mârs’

 

S0

marsaux

voy. saule

 

E0

Marseille

savon de _, savon d’ Marsèle

 

E0

marshmallow

mashmallow

G0

marsouin

marswin

G0

marteau

[nm] (c) martia, (o-c) mârtia, (e) mårtê

 

G100

marteau

nm mârtia (, maurtia) ; un coup de marteau, on côp d’ mârtia ; le marteau a deux côtés : la tête et la panne, li mârtia a deûs costés : li tapa èt l’ pène ; (sortes de marteaux) marteau d’ardoisier, mârtia di scayeteû, tchicotin, plometeû ; maillet, bouchârde (f), mayèt; mailloche (marteau de carrier), massète (f), mayote (f) ; marteau de poche (de menuisier) clibotia ; masse, ma (m), masse ; merlin, mârlin; (expr) one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume ne craint pas le marteau, un bon ouvrier ne craint pas le travail; vaut mia ièsse li mârtia qu’ l’ èglume, il vaut mieux être le marteau que l’enclume, il vaut mieux frapper qu’être battu; marteau de forge, maca ; (expr) dwârmu come on maca, dormir comme un marteau, pesamment; marteau de porte, clibotia, tapa

 

C60

marteau

marié ; lourd _ en fer, ma, mahote (nf), marlin (må-), fèrome (nf) (Fe.) ; gros _ en bois, mayèt, voy. maillet, mail­loche ; petit _ du casseur de pierres, makète (nf) ; _ du tailleur de pavés, spinc(i)eû, spincète (nf), Cou.) ; _ du couvreur en ardoise, voy. assette ; _ en fer pour « battre mine », mascoupe (nf) (Ja., Wan.), mayote (Sto., Bo.) ; (forg) _ tranchant, tranche (nf) ; _ léger à manche court, massète ; lourd _ à bascule, maca (de forge) ; _ de porte, bata, maca

 

E0

marteau

martê (mârtê Te.) ; la tchèsse, la pène, li mantche do martê ; on martê d’ chayeteû ; on martê d’ corbujî ; on martê d’ marchâ ; on martê d’ vitriyer ; un _ utilisé pour retailler les pierres meulières, on martê d’ molin (Vau.) ; un _ pourvu d’une longue panne (utilisé par le maçon pour tailler et nettoyer les briques p. e.), on martê à pène (po discroter lès brikes) ; (au fig) sèy intèr li martê èt l’ englume ; coups de _ répétés, clawetèdje ; qué clawetèdje avâr là ! ; _ pour façonner les pierres, spincète ; _ à long manche légèrement flexible, utilisé par les casseurs de pierres, makète

 

S0

martel

nm se mettre martel en tête, si fé do mwaîs song ; ne vous mettez pas martel en tête !, ni v’s-è fioz nin avou ça !

 

C60

martel

se mettre _ en tête, si d’ner dès mås d’ tièsse, si fé dè måva song’ ; voy. TOURMENTER

 

E0

martel

se mettre _ en tête, si mète martèl en tête

 

S0

Martelange

(localité de la province de Luxembourg) Marteulanje (Martèlanje Lu., Va. ; Martelindje à As. , Fa., Sa.) (en luxembourgeois : Martel)

 

S0

martèlement

nm clapetadje ; martèlement d’ une pierre (, travail de l’ouvrier de carrière), picotadje

 

C60

marteler

v (frapper à coups de marteau) taper à côps d’ mârtia; marteler une faux, ribate one fau; rater l’opération de martèlement d’ une faux, batcheler ; (travail d’ouvrier de carrière) marteler une pierre, picoter

 

C60

marteler

claweter, maketer, mayeter ; _ à petits coups, clawetiner, (arm) clipeter ; _ sur l’enclume, bouhî d’vant ; _ les arbres (t de forestier), mårtèler ; du fer martelé, dè spaté

 

E0

marteler

vi f(rapper à coups de marteau répétés) martoker ; quî-ce qui martoke avâr là ?

 

S0

 

marteleur

claweteû, maketeû, bouheû (d’vant)

 

E0

martellement

clawetèdje ; voy. mar­teler

 

E0

Martha

npr Mârta

 

C60

Martha

Marta

 

S0

Marthe

npr Mârte

 

C60

Marthe

Marte

 

S0

martien

, enne adj et n mârsyin (f mârsiène)

 

C60

Martin

npr Maurtin; « Tot d’ sûte après l’ Tossint, c’ èst l’ èsté sint Maurtin » (11 di nôvimbe)

 

C60

Martin

, -ine Mårtin, -ène (, Mar­tine) ; voy. été, feu

 

E0

Martin

(prénom m et n de famille) Mârtin ; sint Mârtin (fêté le 11  novembre) ; l’été de la saint-Martin, l’ èsté sint Mârtin

 

S0

martinet

nm (oiseau) au(r)balèstrîye, mârtinèt, nwâr mârtia, èrtchîye (f); (fouet) baguète (f), bôle (f)

 

C60

martinet

(fouet) martinèt ; (lourd marteau à bascule) maca ; (oiseau) êrtchî (nm) (-îre (nf) Ma., Du. ; -îtche (nf), L. Ba., Le. ; [neûre] ârtchîre (nf) Vi.), mårtinèt, martê-d’-hayeteû (Vo.) ; voy. hirondelle

 

E0

martinet  2

(oiseau) mârtinèt

 

S0

martinet 1

(fouet) mârtinèt ; t’ ârès do mârtinèt !

 

S0

martiniquais

martinikès

G0

martin-pêcheur

nm rwè-pècheû, mârtin-pècheû 

 

C60

martin-pêcheur

pèheû, ordt rapèheû, pèherê (Ro.), rwè-pèheû (Hu., Ve.),  vêrt pèheû (Ar., Ve. ; vèrt pèheûr St.), måvi d’ êwe (Po.),  vèrt ma-d’ êwe (Fa.)

 

E0

Martinrive

Mårtinrève, village

 

E0

Martouzin

npr Martoujin

 

C60

martre

nm mârte (, maute)

 

C60

martre

mådrê (nm), måte (nf) (Du. ; mâ- Vi., Bo.)

 

E0

martre

marte ; one pê d’ marte

 

S0

martyr

, -e mårtîr, -e

 

E0

martyr

, -e adj et n mârtîr, -e ; on-afant mârtîr 

 

S0

martyre

adj et n mârtîre ; souffrir le martyre, sofri mârtîre

 

C60

martyre

souffrir le _, soufri (l’) mårtire ; je souffre le _ avec lui, dj’ ènnè veû l’ diâle èt lès sèt’ creûs (ou pètchîs) avou lu

 

E0

martyre

mârtîre ; dji sofère mârtîre

 

S0

 

martyriser

v boûriater

 

C60

martyriser

mårtîriser, fé soufri mårtîre

 

E0

martyriser

vt (qqn) (lui faire souffrir mille maux) mârtiriser ; il è mârtirisé sa fème

 

S0

Marvie

(village de la commune de Bastogne anct commune de Wardin) Marvîe ; li tièr di Marvîe ; le chemin de _ (à Bastogne ; l’actuelle rue de la Californie), li tch’min d’ Marvîe ; surnom des habitants : lès vês

 

S0

marxisme

marxisme

G0

marxiste

marxisse

G0

Maryland

(état américain) Marilan’ ; maryland (marque de tabac, du nom de l’état américain d’où il provenait), marilan’ ; fumer des cigarettes de la marque Maryland, foumer dès marilan’s 

 

S0

mascarade

nm (ensemble des personnes déguisées et masquées) mascarâdes (pl) ; j’ai vu passé les mascarades, dj’ a vèyu passer lès mascarâdes; (masque) masse ; il y avait de beaux masques, gn-aveûve dès bias masses (m)

 

C60

mascarade

mascaråde, (ard) lès (corantès) bânes

 

E0

mascarade

(divertissement où les gens sont masqués ou travestis) mascarâde ; à l’ chèrâde, lès mascarâdes ! (Te.) ; (au fig) (parodie) mascarâde ; çu procès-là, ç’ astot one mascarâde ; (personne masquée ; travesti) mascarâde ; si moussi a mascarâde ; dj’ ê vèyou on mascarâde qui passot d’vant l’ uch

 

S0

mascotte

nm mascote

 

C60

mascotte

mascote

 

E0

mascotte

mascote ; li singlé, c’ èst la mascote dès Chasseûrs Ârdènès

 

S0

masculin

, ine adj masculin (f -e), d’ ome ; des vêtements masculins, dès moussemints d’ ome

 

C60

masochisme

masochisme

G0

masochiste

masochisse

G0

masque

nm faus visadje; il a dû jeter le masque, il a d’vu mostrer s’ vraî visadje; (masque, quand il est porté par une personne) masse

 

C60

masque

masse, fås visèdje (St.) ; (linge avec trous pour la bouche et les yeux) båyore (nf) (Ja.) ; personne mas­quée, masse,  mascaråde, maské, quowê (Ve.), kîtèlê (Fi.) ; certains _s à Verviers lès blanc-moussîs (-is St.) ; à Malmedy, lès haguètes, … ; _ d’apiculteur, båbeû (-bau Du. ; bêbeû Les.) ; beûkê (Fa., Vi. ; -è Ma.), wêtroû (Bo.), bonète (Har.), vwèle (Be., Cou.), masse (Fl., Ho.)

 

E0

masque

maske ; on maske di sorcîre ; _ de grossesse, maske ; èlle è l’ maske, ça s’rè one bwêcèle ; _ d’ apiculteur, bâbau (Li., Vau.) ; (personne déguisée) maske ; c’ èst l’ djoûr dès maskes ; personne qui porte un _ (au carnaval), maské, ouyouyouy ; dj’ îrans vèy lès maskés ; v’là lès ouyouyouys qui passant 

 

S0

masqué

, ée adj ils avaient le visage masqué, il avin.n leû visadje ricouvièt

 

C60

masquer

v (couvrir d’ un masque) masquer qqn , mète on faus-visadje su one saquî; (déguiser sous une fausse apparence) il a masqué la vérité, i n’ a nin dit l’ vraî ; (cacher à la vue)  catchî ; ce grand chêne masque la maison, ci grand tchin.ne-là catche li maujone

 

C60

masquer

mas­ker

 

E0

masquer

(se) vt et pr 1 (se couvrir d’un masque) (si) masker ; â carnaval, on s’ maskot, mês i falot ‘nn’ aler quèri on numèrô addé l’ comissêre (mesure prise pour faciliter l’identification du porteur de masque en cas de délit)

 

S0

massacrant

, ante adj di tos lès diâles ; il était d’une humeur massacrante, il aveûve one umeûr di tos lès diâles

 

C60

massacrant

, -ante adj dans : humeur massacrante, umeûr massacrante ; èlle astot d’ one umeûr massacrante

 

S0

massacre

nm massake ; un vrai massacre, on vraî massake

 

C60

massacre

massake, (ki)hatcherèye, ahoråhe

 

E0

massacre

massake ; li massake dès sints-Inocints ; on-acsident parèy, c’ è-st-on vrê massake ; li djeû d’ massake ; (au fig.) quel _ (quel gâchis) !, qué massake ! ; (affluence, cohue) massake ; qué massake dins ç’ botike là !

 

S0

massacrer

v acsègnî, massacrer

 

C60

massacrer

, -ant massacrer, -ant ; _ l’ouvrage, voy. bousiller

 

E0

massacrer

vt massacrer ; lès-Alemands ont massacré dès-otèdjes à Novèye ; (au fig) (bousiller) massacrer ; il ont massacré ç’te ovrèdje-là 

 

S0

massacreur

nm (de besogne) gâteû d’ bèsogne

 

C60

massacreur

(surtout au fig.) massacreû ; t’ ès fêt fé tès mours pa ç’ massacreû-là ?

 

S0

massage

nm médiadje, massadje

 

C60

massage

ripougnèdje ; voy. rebouter

 

E0

masse

nm (quantité importante) masse ; il n’y en avait pas des masses, pas beaucoup, i gn-aveûve nin dès masses; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, mins gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes, mais il y a une masse de gens plus fous encore pour les suivre; (réunion de nombreux éléments) une masse de pierres, on moncia d’ cayaus ; une masse de papiers, on moncia d’ papîs; (multitude de personnes constituant un ensemble) les masses laborieuses, lès p’titès djins, lès-ovrîs ; c’est ce genre-là qui plaît à la masse, c’ èst ç’ jenre-là qu’ lès djins d’mandenut; (loc) en masse, à bran.mint ; ils sont venus en masse, il ont v’nu à bran.mint; (gros marteau) ma (m), masse

 

C60

masse 1

masse ; _ de personnes, …, voy. foule ; en _, à masse, à flouhe, à cåkêye, voy. foison ; poussée en _, voy. bousculade ; tomber comme une _, toumer d’ ine plinte pèce ; tomber en grosses _s, waguer ; _ de pierres, …, qui dévalent, wague, volêye di pîres, voy. ébouler, -ement ; _ affaissée de fruits pourris, …, blètin (Ve.) ; (houill) _ d’eau dans une ancienne exploitation, bagn (nm) ; _ saillante de pierres, hura, hurêye di pîres; (amas) magzau , voy. amas ; petite _ (de beurre, …), nokète, tchikète ; voy. ENJEU, MOTTE

 

E0

masse 1

(bloc) masse ; toumer come one masse ; (grande quantité) masse ; i gn-avot one masse di djins à l’ atèremint ; une _ de gens, on pakèt d’ djins ; petite _ compacte, plokète ; lès flocons sont tot à plokètes, i fât lès r’drusser ; one plokète di boûre (syn. nokète

 

S0

 

masse 2

voy. marteau ; _ d’eau (plante) ; masse d’ êwe, massète

 

E0

masse 2

(gros marteau) masse ; bouchi à l’ masse po-z-avèr li mour djus ; une _ pourvue d’une panne (opp. à masse câré) ; one masse à pène ; _ en fer dont les deux extrémités sont carrées utilisée par les carriers pour enfoncer la bâre à mine, mascoupe

 

S0

Massem

(n de famille) Mèssèn’

 

S0

massepain

nm mârsipin

 

C60

massepain

mårs(o)upin

 

E0

massepain

massepin ; do blanc massepin ; on p’tit porcê en rôse massepin

 

S0

masser

v médyî, masser ; (se) (se rassembler en masse) si rachoner

 

C60

masser

voy. rebouter

 

E0

massette

nm (marteau de tailleur de pierre) massète, mayote; (roseau) cladjot (m)

 

C60

massette

voy. marteau, masse 2, roseau

 

E0

masseur

, euse n masseû (-se)

 

C60

massif

, ive adj (dont la masse occupe tout le volume) une porte en chêne massif, on-uch di tchin.ne ; c’est en or massif, c’ èst tot ôr ; (qui constitue une masse) gros (-se), pèsant (-e), spès (-se) ; un massif morceau de fer, on pèsant bokèt d’ fiêr

 

C60

massif

nm un massif de fleurs, one pîce di fleûrs

 

C60

massif

, -ive massif, -ive ; lourd et _, mastok, -oke ; blokê , blokenès’ (blokès’ Vo.) ; petite personne _, voy. courtaud ; nm massif ; petit _ de terre, …, pour retenir l’eau, astantche, voy. digue ; (houill) _ de charbon laissé par précaution, stok; _ de roches entre deux couches de houille, stampe (nf)

 

E0

massif 1

, -ive adj (qui forme une masse imposante) massif, -ive ; èlle èst massive, çusse pètite fème-là ! ; (qui forme un bloc compact) massif, -ive ; di l’ ôr massif ; one tâve en tchin.ne massif

 

S0

massif 2

(groupe compact d’arbres, de fleurs) massif ; on massif di rôsîs ; des souches provenant d’un _ d’arbres (et dont les racines s’étalent plutôt que de s’enfoncer profondément dans le sol), dès sokes di massif

 

S0

massue

massuwe (-owe), makelote, bièle (GdM.) ; voy. assommoir

 

E0

massue

(au fig.) massûe ; recevoir un coup de _ (subir un événement accablant et inattendu), riçûre on côp d’ massûe

 

S0

 

 

mastic

nm mastike (f) ; du mastic, dè l’ mastike

 

C60

mastic

du _, dè l’ mastike

 

E0

mastic

mastike (nf) ; rimète do l’ mastike à l’ fignèsse ; recoller ou reboucher avec du _, rimastiker ; i fârè r’mastiker lès fignèsses

 

S0

masticage

nm masticadje

 

C60

masticage

(de carreaux) mastikèdje

 

S0

mastication

kidåssèdje, kimolèdje, voy. macher

 

E0

mastiquer

v (travailler avec du mastic) mastiker; (mâcher) massî, mawyî

 

C60

mastiquer

voy. macher

 

E0

mastiquer

vt (coller ou boucher avec du mastic) mastiker ; mastiker lès câraus ; _ de nouveau, rimastiker

 

S0

mastiquer 2

(carreau) mastiker (de nouveau ri-)

 

E0

mastoc

voy. lourd, massif

 

E0

masturbation

nm touche

 

C60

masturber

 (se) v si branler, si foute one touche

 

C60

masturber

, -ation branler, -èdje, doûssine (nf)

 

E0

masure

nm barake, cassine, cayon (m), cayute

 

C60

masure

maseûre (rare en dehors de l.-d. )

 

E0

masure

masure ; one vî masure

 

S0

mat

, mate adj (qui n’a pas été poli) c’est de l’or mat, c’ èst d’ l’ ôr qui n’ a nin stî poli; (qui n’est pas brillant) c’est du papier mat, c’ èst do papî qui n’ riglatit nin ; il a un côté brillant et l’autre mat, il a on costé qui r’glatit èt l’ ôte nin

 

C60

mat

, -e (sans éclat) mat’, -e

 

E0

mat

, mate adj (sans éclat) mat’, mate ; one coleûr mate 

 

S0

mât

nm pièce (f) ; mât de cocagne enduit de savon, pièce au savon ; jeu consistant à décrocher un jambon placé sur un mât de cocagne, djeu do djambon ; mât d’un bateau, mastia ; « Po passer d’zos l’ pont, li touweû abache si grande nwâre fumiante bûse, èt les batias leû djane mastia avou on p’tit rodje drapia à l’ copète. » (L. Maréchal)

 

C60

mât

_ de bateau, mastê ; _ de cocagne, mat d’ cocagne : grimper au _, monter ou griper à l’ pîce

 

E0

mât

mat ; on mat d’ cocagne 

 

S0

matamore

voy. fanfaron

 

E0

match

nm match

 

C60

match

match

G0

match

match ; on match di fotbal ; fé match nul

 

S0

matelas

[nm] matelas, (c) matras

 

G100

matelas

nm matras, payasse (f) ; un matelas de laine, on matras d’ lin.ne ; rebattre les matelas, ribate lès matras ; faire des nœuds de corde pour nouer les matelas, fé dès maselindjes

 

C60

matelas

matelas, lèt (Ar., Po.), bèderêye (Ve.), noupi (Ja.) ; le matelas était souvent confondu avec la paillasse dans le langage rural : payasse, payèt, payî (ainsi : on payî d’ flocons) ; voy. paillasse

 

E0

matelas

matelas ; on matelas d’ crin, on matelas d’ lin.ne ; la twaye do matelas

 

S0

matelassier

nm matrassier, matelassier

 

C60

matelassier

aiguille de _, awèye di pake

 

E0

matelote

(mets) wåtèrzôte ; (danse) lès makelotes (au sg en ard, à Cl., Du., Mar. )

 

E0

matelote

(danse) maclote ; danser la maclote

 

S0

mater

v (rendre mat) dispoli ; action de mater, dispolichadje (m)

 

C60

mater

voy. dompter

 

E0

mater

_ un bateau, master

 

E0

matérialiser

v (représenter sous une forme matérielle) riprésinter ; il a voulu matérialiser la force, il a v’lu r’présinter l’ fwace

 

C60

matérialisme

matèrialisme

G0

matérialiste

matèrialisse

G0

matériaux

nm pl matèriaus (la brique, la pierre, le bois et tous les autres matériaux de construction, li brike, li pîre, li bwès èt tot ç’ qu’ on s’ è sièt po fé bâti)

 

C60

matériaux

matéri(y)aus ; les _, li matériål

 

E0

matériel

, elle adj il est attaché à son confort matériel, i tint fwârt à tot ç’ qu’ il a ; nous n’ avons pas eu le temps matériel pour le réaliser, nos n’ avans nin ieû l’ timps qu’ i faleûve po l’ fé

 

C60

matériel

nm il a le matériel pour le faire, il a tot ç’ qu’ i faut po l’ fé ; j’ai un matériel de pêche complet, dj’ a tot ç’ qu’ i faut po-z-aler à l’ pèche ; je manquais de matériel de bureau, dji n’ aveûve nin tot ç’ qu’ i faleûve po travayî au bûrau

 

C60

matériel

(et personnel) de roulage dans la mine, hèrna ; _ de mine qui a déjà servi, furtouyes

 

E0

matériel

(outillage) matérièl ; il è v’nou avou tot s’ matérièl ; t. générique pour désigner le _ agricole (véhicules, instruments aratoires, etc.), harna ; il è lêssi on bê harna â mîtan do tchamp ; ils ont une ferme bien équipée en _ agricole, il ont brâmint dès harnas à l’ cinse

 

S0

matériellement

adv (en ce qui concerne les besoins matériels) ils ne manquent matériellement de rien, is n’ mankenut d’ rin po viker ; (effectivement) c’est matériellement impossible, ci n’ èst nin possibe

 

C60

maternel

, elle adj l’amour maternel, l’ amoûr d’ one moman ; pour un bébé, rien de tel que le lait maternel, po on p’ tit èfant, rin d’ tel qu’ one moman què l’ sét noûri ; elle est maternelle avec nous, èlle est come one moman avou nos-ôtes ; c’est ma langue maternelle, c’ èst l’ langue (, l’ lingadje) qui m’ moman m’ causeûve, c’ èst l’ langue (, l’ lingadje) qu’ on m’ a alèvé avou; école maternelle, pitite sicole

 

C60

maternel

, -elle, -ité måtèrnél, -e, -ité ; son héritage maternel, li bin qui lî vint di s’ mére ; langue _, li lingadje qui nosse mére nos-a pårlé

 

E0

maternel

, -elle adj mâtèrnèl, -èle ; l’ amour mâtèrnèl ; sa grand-mére mâtèrnèle

 

S0

maternité

nm elle est inapte à la maternité, èle ni sét pont awè d’ èfant ; elle a déjà eu plusieurs maternités, èlle a d’djà acoûtchî saquants côps

 

C60

mathématique

nm les mathématiques, lès matématikes, lès cârculs

 

C60

mathématique

matèmatike

G0

matheus

, euse adj fwârt en cârculs (f fwate en cârculs)

 

C60

Mathias

npr Matias’ ; sint Matias’ sipîye li glace; s’ i n’ è trove pont, il è faît à s’ façon, saint Mathias casse la glace ; s’il n’en trouve pas, il en fait comme il a envie, à la Saint-Mathias (24 février), l’hiver se termine ou reprend de plus belle

 

C60

Mathias

Matias’

 

E0

Mathieu

Matieû, (anc.) Matî

 

E0

Mathieu

(prénom m et n de famille) Matiu (-tieû Te.) ; l’ avenue Mathieu (à Ba.), l’ avenûe Matiu ; li bârîre Matieû (à Te.) 

 

S0

Mathieu

(anc.) Matî 

 

S0

Mathilda

Matilda

 

S0

Mathilde

npr Matile

 

C60

Mathilde

Matile

 

S0

Mathusalem

npr Matîsalé ; aussi vieux que Mathusalem, ossi vî qu’  Matîsalé

 

C60

Mathusalem

Matî-salé

 

E0

Mathusalem

(personnage biblique qui aurait vécu, d’après l’ ancien testament, jusqu’à 99 ans) Matusalèm ; il a vécu aussi vieux que Mathusalem (jusqu’à un âge très avancé), il è viké si vî qu’ Matusalèm 

 

S0

matière

nm (produit) c’est une matière friable, c’ è-st-one saqwè qui câsse aujiyemint ; faites travailler votre matière grise, rèflèchichoz one miète ; de la matière grasse, dè l’ crache (, dè l’ crauche); (sujet) il a beaucoup de matières à apprendre, il a bran.mint à-z-aprinde ; on nous a donné la matière des examens, on nos-a d’né ç’ qui nos faleûve aprinde po l’s-ègzamins; matière de, afaîre di, quèstion di; en matière de sport, je ne connais rien, quèstion di spôrt, dji n’ conè rin

 

C60

matière

_ purulente, voy. pus ; _ fécale, voy. excrément ; (houill) amas de _ stériles, tèris’ ; voy. sujet 2

 

E0

matin

[nm] matin ; v. matinée

 

G100

matin

nm matin ; l’aube, l’ aîreû do djoû, li pikète do djoû ; se lever à l’aube, si lèver au p’tit djoû ; l’aurore, li roséye, li sint-matin, li roséye sint-matin ; 6 heures du matin, chîj eûres au matin ; j’ai été au magasin le matin, dj’ a stî au botike do matin, dè l’ matinéye; demain matin, dimwin au matin; (loc) de grand matin, fwârt timpe au matin, tot timpe au matin ; matin et soir, au matin et au nût ; du matin jusqu’au soir, do matin jusqu’au nût, matin mataurd ; « à l’ ovradje sins r’lèver s’ tièsse, matin mataurd » (A. Laloux) ; du matin jusqu’au soir et du soir au matin, nût-èt djoû

 

C60

matin

matin ; ce _, oûy å matin ; au _, å matin, divant-l’-dîner, voy. matinée ; depuis le _, dispôy å matin ; de grand _, tot-å matin, tot timpe å matin ; voy. aube

 

E0

matin

matin ; il è ronfyi jusqu’ â matin ; dj’ ê rintré â matin ; du matin jusqu’au soir, d’ â matin jusqu’ à l’ nut’ ; je me suis levé tout au matin, dji m’ ê lèvé t’t-â matin ; demain matin, dimwin â matin ; à dix heures du matin, à dîj eûres â matin ; quatre heures du _, quatre eûres â matin ; un _, on djoûr â matin ; il s’en est allé au petit _, il èst r’voye âs p’tites-eûres

 

S0

mâtin

nm tchin d’ coû

 

C60

mâtin

gros tchin d’ coûr

 

E0

matinal

, ale adj timpru (f timpreuwe), matineûs (-e), sogneûs(-e) ; être matinal, si lèver matin; « I m’ faut ièsse sogneûse, savoz, mi, l’ dîmègne. » (A. Laloux); (expr) – Èstoz d’djà lèvé ? ; question à laquelle on répond : – Oyi, dj’ a ça pus aujîy po roter (iron), – Etes-vous déjà levé ? – Oui, c’est plus facile pour marcher ; i s’ lève qui l’ diâle n’ a nin co mètu sès culotes, il se lève alors que le diable n’a pas encore mis son pantalon, il est matinal

 

C60

matinal

, -e matinål, -e ; voy. matineux

 

E0

matinal

, -ale adj matinâl, -âle (m pl -âls) ; c’ èst dès djins matinâls 

 

S0

matinée

[nf] (o-c) matinéye, (e) matinêye, (e-c) d(i)vant-l’-dîner, (c) divant-l’-din.ner, (o) d(è)vant-d’-din.ner, (e) å-matin [nm]

 

G100

matinée

nm matinéye, divant doze eûres; je viendrai de la matinée, dji vêrè dè l’ matinéye, … d’vant doze eûres ; tot dans la matinée jusqu’à tard le soir, matin mataurd

 

C60

matinée

matinêye, l’ å-matin ; faire la grasse _, fé l’ cråsse matinêye ; pendant la _, so l’ å-matin, (timps) dè l’ matinêye, dè matin (Gl. ; do m. Ma. ; dè l’ m. Hu., Com., To., Cou.), divant l’ dîner, divant-non.ne (St. ; -noûneVe.), disqu’å dîner

 

E0

matinée

advant-non.ne (nf), matinêye ; dji n’ l’ ê nin vèyou d’ tote l’ advant-non.ne ; fé la crâsse matinêye ; il viendra dans la _, i vinrè â matin ; il faut profiter de la _ pour avancer dans son travail, c’ è-st-â matin qu’ on s’avance ; (spectacle donné dans l’après-midi) matinêye ; i gn-è one matinêye po lès-afants o cinéma ; (anc.) (déshabillé féminin) (surtout utilisé par les accouchées pour pouvoir donner aisément le sein à leur enfant) matinêye 

 

S0

matines

nm pl matènes ; chanter matines, tchanter matènes

 

C60

matines

matènes ; voy. réveillon

 

E0

matines

mâtines ; aller à l’office des matines (la nuit de Noël), aler âs matines

 

S0

matineûs

[adj] (o-c) timpru, ûwe, (e) timprou, owe

 

G100

matineux

, -eûse matineûs, -e ; sogneûs, -e; timprou, -owe (-i Ma.) ; qui s’ lîve avou l’ djoû, ou tot timpe

 

E0

matineux

, -euse adj et n matinâl (, -e), matineûs (, -eûse), timpou (, -oûye) ; is sont co bin timpous âdjoûrdu ; vos-astoz bin matineûs

 

S0

Mativa

quai _, so l’ quê (anc. è pré) Matîvâ, à Liège

 

E0

matois

, -e, voy. madré

 

E0

matou

[nm] (o-c) marou, (e) marcou

 

G100

matou

nm marou; (expr) i faît on dos come on marou dins on taîlî, il arrondit le dos comme le ferait un chat dans une étagère à vaisselle

 

C60

matou

voy. chat

 

E0

matou

(chat mâle) marcâ ; nosse rossê tchèt, c’ è-st-on marcâ ; un _ qui vit dans le fenil, on marcâ d’ traveûre

 

S0

matraquage

matrakadje

G0

matraque

nm matrake

 

C60

matraque

matrake

G0

matraquer

v matraker

 

C60

matraquer

matraker

G0

matricaire

jèbe di matrice, såvadje camomèle (Ma.)

 

E0

matrice

nm (vache) moron (m) ; (femme) matrice, botike (m); (moulage) tchèssis

 

C60

matrice

matrice ; _ de la vache, vêlîre ; _ de la truie, cosselîre ; voy. prolapsus, vapeur

 

E0

matrice

matrice

G0

matrice

(utérus) matrice ; èlle è la matrice dichchindoûye ; (de la vache) matrice, vêlîre ; nosse vatche è la matrice twardoûye ; la vache s’est occasionné une expulsion de _ (prolapsus utérin) en vêlant, la vatche s’ è mètou foû â vêlant ; (de la truie) cosselîre ; la troye s’ è mètou la cosselîre foû ; _ cadastrale, matrice cadastrâle

 

S0

 

 

matricule

matricule

G0

matrimonial

, ale adj di mâriadje

 

C60

matriochka

matriyochka

G0

matrone

matrône

 

E0

matrone

matrone ; one grosse matrone

 

S0

maturation

nm (action de mûrir) meûrichadje (m)

 

C60

maturation

mawerihåhe, -ihèdje (mawerâye Fa.)

 

E0

maturité

nm (état d’un fruit mûr) être à maturité, ièsse meûr (-e) ; fruit à noyau en voie de maturité, pècau (nm); (état de ce qui est bien développé) ; leur projet est arrivé à maturité; il ont pârvinu a fé ç’ qu’ il avin.n dins l’ idéye; maintenant, il (ce garçon) a atteint sa maturité, c’ è-st-on-ome, asteûre

 

C60

maturité

venir à _, voy. mûr, -ir

 

E0

Matz

(n de famille) Mats’

 

S0

maudire

v sowaîtî d’ awè dès pûs ; je le maudis, dji sowaîte qu’ il atrape dès pûs, dji vôreûve qu’  il aureûve dès pûs !

 

C60

maudire

mâdi ; maudit, -e, mâdi, -èye

 

E0

maudire

vt maudi ; il è maudi sès-afants

 

S0

maudit

, ite adj (dont on a raison de se plaindre) maudite voiture !, fayéye auto ! ; (qu’ on voue au malheur) qu’il soit maudit !, qui l’ diâle l’ apice !

 

C60

maudit

nm le maudit, li diâle

 

C60

maudit

, -ite adj maudit, -ite (antéposé) ; c’ èst do maudit timps ;  maudite guère !

 

S0

maugréer

v grigneter, rûtyî ; je maugrée, dji grignetéye, dji rûtîye

 

C60

maugréer

si mågriyî, voy. dépi­ter

 

E0

maugréer

vi (bougonner) bèrdâcher, mûsener ; qu’ èst-ce qu’ i bèrdâche co là ? ; qu’ èst-ce qu’ il è co à mûsener là ? 

 

S0

Mauhin

Måhin, n de fam

 

E0

Maur

saint _, sint Mwér (ou s -Mwét), honoré à Cointe ; comp mort

 

E0

Maurice

Maurice

 

E0

mauritanien

mauritanyin

G0

Mausen

(n de famille) Mausèn’

 

S0

mausolée

mausoléye

G0

maussade

[adj] grigneûs, e

 

G100

maussade

adj (peu avenant) mau plaîjant (-e), mau ruvenant (-e), mau toûrné(-ye), règrignî (-ye) ; (expr) i n’ rît qu’ quand i s’ brûle, et i n’ si tchaufe jamaîs, il ne rit que quand il se brûle, et il ne se chauffe jamais, il est maussade ; i s’ a lèvé l’ cu d’vant, il s’est levé le derrière en avant, il est maussade; (qui inspire de l’ennui) grigneûs (-e) ; un temps maussade, on grigneûs timps : il fait maussade, i faît gris

 

C60

maussade

temps _, fayé (, grigneûs, r’grignî) timps ; figure _, grognon (nm), seûre mène, gueûye di rin.ne (Ja.) ; individu _, må-mi-r’vint, loufetå, moufetå, moufetî, mouflon (Hu.), moufrin (Ar.), mouhin (anc.), moussèt (Ja.), ours’, voy. BOUDER, -EUR, DISPOSÉ, GRINCHEUX, GROGNARD, RENFROGNÉ, REVÊCHE

 

E0

maussade

le temps est _, li timps èst grigneûs

 

S0

maussadement

grigneûsemint, cagnèssemint

 

E0

maussaderie

grognerèye, måle gråce, mågriyèdje (nm)

 

E0

mauvais

, aise adj mwaîs (f mwaîje) ; (contraire de bon ou de beau) avec mauvaise intention, di mwaîje afaîre ; avoir un bon point, awè on bon pwint ; avoir une mauvaise haleine, awè one mwaîje alin.ne ; avoir un mauvais goût en bouche, awè one mwaîje bouche ; c’est du mauvais temps, c’ èst do mwaîs timps ; c’est du très mauvais temps, c’ èst do poûri timps ; le mauvais vent est en train de souffler, gn-a l’ mwaîs vint qu’ sofèle; de mauvaise humeur, di mwaîje umeûr, mau-toûrné (-ye) ; c’est un mauvais caractère, c’ è-st-on laîd ; entrevoir une mauvaise issue, awè mwaîje idéye ; il a mauvais caractère, c’ è-st-one mwaîje tièsse ; il n’ a pas de mauvais fond, i n’ a pont d’ mwaîs fond ; il n’a pas de défauts, i n’ a pont d’ mwaîs vices ; une mauvaise habitude, on mwaîs pli ; une mauvaise nouvelle, one mwaîje novèle ; une mauvaise odeur, on mwaîs gout ; un mauvais bougre, on laîd mama ; un vêtement de mauvaise qualité, on moussemint d’ mwaîje qualité; (expr) awè maule aîr, avoir l’air mauvais ; « Èlle aveûve télemint maule aîr qui, po rin, vos trouveroz mèyeû. » (J. Pirson); (dangereux, nuisible) attraper un mauvais coup, atraper on mwaîs côp ; mauvaise herbe, cruwau (nm), man.nèstés (nm pl), miséres (nm pl); (de mauvaise qualité) une boisson de mauvaise qualité, dè l’ lapète, dè l’ pichate di canari, di l’ aîwe brouyîye, do piche-cousin ; de la mauvaise bière, dè l’ peûtéye; de la mauvaise soupe, dè l’ lavauje (trop claire), dè l’ bolîye, do mwartî (trop épaisse); (loc) de mauvaise part, di mwaîje paurt ; faire mauvais usage, fé misèmôye, fé mwaîje ûsance ; prendre en mauvaise part , prinde di mwaîje paurt ; se faire du mauvais sang, si fé do mwaîs song; (expr) ça a sès bons èt sès mwaîs costés, cela a ses bons et ses mauvais côtés ; ièsse one mwaîje paye, être mauvais payeur ; il èst conu conte one mwaîje pîce, il est connu comme un mauvais sou, de tous ; i n’ faut qu’ one mwaîje bièsse po gâter on stauve, il suffit d’une mauvaise bête pour dévaloriser une étable ; i n’ si faut nin disbautchî por one mwaîje anéye, il ne faut pas se décourager pour une mauvaise année ; dès coméres, i gn-a d’ deûs sôtes : dès mwaîjes èt dès co pus mwaîjes (iron), des femmes, il y en a de deux sortes : de mauvaises et d’ encore plus mauvaises (NDLR  po lès-omes, c’ èst parèy); lès mwaîjès novèles si séyenut todi trop rade, les mauvaises nouvelles s’apprennent toujours trop vite ; mauvaîse !, ça va mal ! ; mwaîs come li diâle, mauvais comme le diable ; mwaîs come one vèsse-di-leup, mauvais comme du lycoperdon ; on mwaîs arindjemint vaut cint côps mia qu’ on bon procès, un mauvais arrangement vaut cent fois mieux qu’un bon procès; passer lès bourdouches, passer de mauvais moments ; s’ i gn-a one mwaîje ièbe aus tchamps, c’ èst sovint à l’ bone bièsse qu’ èle tchaît, s’il y a une mauvaise herbe dans le pré, c’est souvent la meilleure bête qui la mange

 

C60

mauvais

adv sentir mauvais, sinte mwaîs ; avoir mangé qqch  de mauvais, awè mougnî one saqwè d’ contraîre

 

C60

mauvais

nm mwaîs ; choisir entre le bon et le mauvais, tchwèsi ètur li bon èt l’mwaîs

 

C60

mauvais

, -e måva, f måle ; en _ état, fayé, -êye ; les mauvaises herbes, lès målès jèbes, voy. herbe ; _ coup, langue, …, voy. coup, … ; il fait _, i fêt måva, … on fayé timps ; il fait très _, i fêt one måvasté d’ diâle (La.) ; voy. méchant

 

E0

mauvais

, -aise 1 adj (qui présente un défaut) mâvês (, -êse), mwês (, mwêje Te.) ; une mauvaise route (peu carrossable), one mâvêse route ; c’est ma _e jambe (la jambe dont je souffre), c’ èst ma mâvêse djambe ; dj’ ê dès mâvês-ûs ; i file do mâvês coton ; il èst c’nuchou come on mâvês sou ; one mwêje cinse ; dès mwêchès bièsses ;

 

(qui rapporte peu) mâvês, -êse ; fé dès mâvêses-afêres ;

 

(qui ne remplit pas son rôle, indigne) mâvês, -êse ; on mâvês martchî ; on mâvês mènadje ; on mâvês docteûr ; (qui est mal choisi(e)) mâvês, -êse ; prinde la mâvêse route : tirer on mâvês numèrô : ridjouwer one mâvêse cwâte ;

 

(néfaste, nuisible) mâvês, -êse ; ramasser on mâvês côp ; li toubak, c’ èst mâvês po la santé , si fé do mâvês sang ; lès mâvêses-ièbes crèchant vite ; la bîje èst mâvêse ; atraper one mâvêse gripe ; avèr one mâvêse fwin ; il è one mâvêse bwasson ; il è on mâvês nom ; il è dès mâvêses-intencions ; i mon.ne one mâvêse vîe ; une femme de _e vie, one Marîe-salope ; elle a mené _e vie, èlle è fêt la chabrake ;

 

(désagréable, pénible) mâvês, -êse ; ç’ n’ èst nin mâvês à bware ; passer on mâvês momint ; one mâvêse nut’ ; one mâvêse [-s] alon.ne ; recevoir une _e nouvelle, ramasser one bafe ; _ temps, mâvêsté ; qué mâvêsté qu’ i fêt âdjoûrdu ! ;

 

 

(qui est peu accommodant(e) mâvês, -êse ; il èst d’ mâvêse [-s] umeûr ; on mâvês coûtcheû ; one mâvêse tièsse ; i n’ èst nin d’ mâvês-acôrd ; ne prenez pas cela en mauvaise part, ni purdoz nin ça d’ mâvêse pârt ; être très mauvais (avoir l’âme noire), sèy si nwar quu l’ âme do diâle ; il suffit d’un _ sujet pour pervertir tout son entourage, i n’ fât qu’ one mâvése bièsse po fouter la _ dins tot li stâve ; un _ perdant, on lêd pièrdant ;

 

(qui cause du tort à autrui) mâvês, -êse ; one mâvêse gueûye ; dès mâvês camarâdes ; ça n’ èst nin on mâvês ome ; on mâvês bvin ; on mâvês ritche [la forme f de l’adj est mâle dans les villages au nord de Bastogne; on l’observe sporadiquement dans certaines locutions à Bastogne] ;

 

adv mâvês ; c’est du mauvais temps (le temps n’est pas beau), i fêt mâvês ; sentir mauvais, sinte mâvês ; ça sintot mâvês dins li câve ;

 

 

n (individu qui fait le mal) mâvês, -êse ; li bon paye sovint po l’ mâvês 

 

2 mauvaise adj f mâle (forme f de ) dans quelques loc. (où il est concurrencé par mâvêse) : c’est une _e langue, c’ è-st-one mâle gueûye (ou one mâle linwe)

 

S0

mauvais, e

[adj] (c) mwaîs, mwaîje, (o) mwés, mwéje, (e) måva, se, (c) fayé, éye, (o) fayè, éye

 

G100

mauvaiseté

nm (en parlant du temps) mwaîjeté; (expr) i faît one mwaîjeté d’ tos lès diâles, il fait une mauvaiseté de tous les diables, nous avons du très mauvais temps

 

C60

mauve

nm mauvelète ; fruit de la mauve, bûrète (f), lîve-di-bûre (f) ; de la tisane de mauve, do té à l’ mauvelète

 

C60

mauve

adj mauve

 

C60

mauve

nf måvelète (, måbelète), froumadje-di-gade, frumedjon (Sart, Cha. ; frumion Ma.) ; voy. gui­mauve

 

E0

mauve

(fleur) mauve, froumejon (Lu., Sa., Te.)  ; (couleur) mauve

 

S0

mauviette

nm (alouette) aulouwète, mauviète; (personne chétive) mè.ignî (-ye)

 

C60

mauvis

voy. grive et comp merle

 

E0

Mawet

(n de famille) Mawèt

 

S0

Max

Macs’

 

S0

maxillaire

nm (mâchoire) gawe

 

C60

maximal

, ale adj c’était la température maximale, c’ èst l’ pus tchôd qu’ il a faît

 

C60

maxime

[nf] (e-c) spot [nm], (o) rébus’ [nm]

 

G100

maxime

nm dîyeriye, r’vazî (m), spot (m) ; « On dit todi qui ç’ n’ èst nin lès caurs qui féyenut l’ boneûr, mins c’ èst totès dîyerîyes, ça. » (Albin Souldo, Lès Rabètes)

 

C60

Maximilien

npr Macsimilyin (diminutif, Macsi, Miyin)

 

C60

Maximilien

Miyin

 

E0

Maximilien 

Macsimiyin

 

S0

Maximilienne

npr Macsimilyin (diminutif, Miyène)

 

C60

Maximilienne

Macsimiyène ; (diminutif) Miyène

 

S0

maximum

adj au maximum, (tot-)au d’pus, li d’pus, come on n’ pout nin d’pus ; vous payerez dix euros au maximum, vos payeroz dîs-eûros tot-au d’pus ; faire le maximum pour, fé pîre qui fwace po ; « Sins sawè s’ èle ni faît nin pîre qui fwace po catchî qu’ èle sofrit co tos lès djoûs. » (R. Hostin)

 

C60

maximum

adj et n macsimom’ ; au _ , à make (litt. « jusqu’à la tête ») ; li sètch èst rimpli à make ; li bignon astot tchèrdji à make ; la production de lait est à son _, c’ èst la flache do lacê

 

S0

Mayeres

(n de famille) Mayerès’ ; la ruelle Mayeres, la rouwale Mayerès’ (à Bastogne, la ruelle qui relie la rue des Jardins à la rue du Vivier, en face du café Patton)

 

S0

mayonnaise

nm mayonèse

 

C60

mayonnaise

mayonêse ; dj’ ê ma mayonêse qu’ è toûrné ; ni prind nin dès rolmops’ à l’ mayonêse

 

S0

Mazée

npr Mauzéye

 

C60

mazette

haguète, masète ; voy. fre­luquet, HARIDELLE

 

E0

Mazoin

(n de famille) Mâzwin

 

S0

mazout

nm mazout’ 

 

C60

mazurka

mazûre, polka-mazûre

 

E0

mazurka

mazurka (mazulka Lu., Sa., Wa.) ; danser la mazurka

 

S0

Mazy

npr Li Mazi ; je vais à Mazy, dji va au Mazi ; j’habite Mazy, dji d’mère au Mazi; Mazy est dans l’entité de Gembloux actuellement, Mazi faît pârtîye di Djiblou asteûre

 

C60

me

pron  pers mi (m’ + voyelle; pause ou muette + mi + consonne ; voyelle nasale ou sonore + mi + consonne ; me voir dans une glace, mi veûy dins on murwè; on me regarde, on m’ riwaîte; vous me donnerez un livre, vos m’ dôroz on lîve ; me voici, vo-me-ci ; me revoilà, vo-me-rilà ; qu’il veuille me donner, qu’ i m’ vouye diner; ( + pronom commençant par « l’» : on me le dit, on mè l’ dit ; dites-le moi, dijoz-mè le ; « Pont d’ avance à couru po l’ fé prinde; s’ il a pièrdu mes caurs, i n’ mè lès saurè rinde. » (François Raynaud, Li Mârcotte)

 

C60

me

mi (m’ + voyelle ; mè + l) (mu Ve., St., …) ; il _ voit, i m’ veût ; il ne _ veut pas, i n’ mi vout nin ; va _ le chercher, va mè l’qwèri ; veux-tu _ le(s) donner, mè le vous-se diner ? (, mèlzès ou mi lès vous-se diner?) ; voy. moi

 

E0

me

pr personnel 1 (régime direct ou indirect, antéposé) mi (mu Ba.) [allomorphes: mi, m’, mo l’] ; mi (+ consonne) : vos n’ mi d’voz pus rin ; èle mi payerè ça ; m’ (+ voyelle ou entre une voyelle et une consonne) : èle m’ è vèyou ; i m’ fêt mâvrer ; i m’ rigrogne co ; combiné avec LE (devant consonne): mo l’ ;

 

2 enclise de ME + LE, MOI + LE (devant consonne ou à la pause) mo l’ ; i mo l’ fât tot d’ sûte ; va mo l’ riquèri ; fèjoz-mo l’ vèy ; pind-mo l’ o plafond ; dène-mo le ; èle mo l’ dijot co ayîr (à Bastogne, cette forme enclitique est concurrencée par la forme analytique mu lu ; i m’ lu fât tot d’ sûte ; va m’ lu r’quèri ; fê m’ lu vèy, pind m’ lu o plafond ; dène mu lu ; èle mu l’ dijot co ayîr)

 

S0

mea culpa

faire son _, fé s’ mèyâ culpâ, fé s’ pècåvi

 

E0

Méa.

Mèyan, village

 

E0

mea-culpa

nm mèya culpa

 

C60

mea-culpa

mèyâ-coulpâ ; tu pous fé t’ mèyâ-coulpâ

 

S0

Méan

npr Mèyan

 

C60

méandre

nm catoû, cotoû ; nous avons dû suivre tous les méandres du petit ruisseau, nos-avans d’vu sûre tos lès cotoûs do p’tit ri ; « dins lès catoûs do richot » (H. Matterne); les méandres d’une route, lès toûrnants

 

C60

méandre

voy. détour

 

E0

mécanicien

, enne n mècanicyin (m)

 

C60

mécanicien

machineû, mècanicyin

 

E0

mécanicien

mècanicyin

 

S0

mécanique

adj (opposé à électrique) un rasoir mécanique, on razwè à l’ mwin; (opposé à réfléchi) c’est un mouvement mécanique, c’ è-st-on mouvemint qu’ on faît insi, sins tûser

 

C60

mécanique

nm mècanike ; apprendre la mécanique, aprinde li mècanike

 

C60

mécanique

mècanike

 

E0

mécanique

mècanike ; i s’ î k’nuche dins la mècanike

 

S0

mécaniser

v maintenant, nous sommes mécanisés, asteûre, nos travayans avou dès machines

 

C60

mécano

nm mècanicyin

 

C60

mécanographe

n mècanografe

 

C60

mécanographe

mècanografe

G0

mécanographie

nm mècanografîye

 

C60

mécanographie

mècanografîye

G0

méchamment

adv mèchan.mint, mwaîjemint ; agir méchamment (avec mauvaise intention), fé d’ mwaîje afaîre

 

C60

méchamment

mètchan.mint, målemint

 

E0

méchamment

mèchamint ; i l’ è bouchi mèchamint

 

S0

méchanceté

[nf] malice, (o) calinerîye, (e) calinerèye, (o) mauvèjetè

 

G100

méchanceté

nm mèchanceté ; actes malveillants, canayerîye, chinayerîye, èguigne, lostrîye, malignance, marimince, molièsse ; il n’a pas de méchanceté, i n’ a pont d’ mèchanceté ; il lui fait continuellement des méchancetés, i lî faît tofêr dès-èguignes ; « di peû qui l’diâle ni nos vègne fé dès-èguignes come au curé francès » (E. Gilliard); (expr) fé dès pikes èt dès makes, faire des piques et des trèfles, faire des méchancetés ; i ‘nn’ a pont d’ bones è s’ capotine, il n’en a pas de bonnes en son corps, il n’y a que méchanceté en lui

 

C60

méchanceté

mètchanceté, calinerèye ; dire des _, dîre dès calinerèyes, diner dès côps d’ bètch, gueûyeter so lès djins

 

E0

méchanceté

mèchanceté ; i pwate la mèchanceté su sa figure ; i m’ è dit totes lès mèchancetés d’ â monde ; elle colporte des _s sur tout le monde, èlle è tot l’ monde su sa linwe ; èlle a toudi onk ou l’ ôte su l’ bètchète di s’ linwe (Te.)

 

S0

méchant

, ante adj mèchant (-e), mwaîs (f  mwaîje); qu’ a l’ diâle è s’ capotine, qu’ a l’ diâle è s’ cwârp ; méchante femme, gale, gârce, oûrse, pwèson (m), aspik, vaurine; méchant homme, démon, losse moûdreû, rosse ; enfant méchant, glawine (f) ; il n’a rien de méchant, i n’ a rin d’ mwaîs, i n’ a pont d’ mwaîs vices; (expr) i gn-a d’pus d’ canayes qui d’ brâvès djins, il y a plus de méchantes personnes que de braves ; i n’ èst nin contraîre, il n’est pas méchant ; i n’ s’ î faut nin froter , il ne faut pas s’y frotter, c’est une méchante personne ; i n’ vint pont d’ rôses dissus lès tchèrdons, les roses ne poussent pas sur les chardons, on ne peut rien faire de bons avec de mauvaises personnes ; man.nèt ! , méchant ! ; on n’ saureûve fé do doûs avou do fèl , on ne saurait faire du doux avec de l’acide, on ne saurait rendre bonne une personne méchante ; s’ i freûve one saqwè d’ bon, i lî tchaîreûve on dint (iron), s il faisait une bonne action, il perdrait une dent, c’est un méchant; méchant jusqu’au vice, crapuleûs ; « Qué crapuleûs, ti, ç’ti-là ! », quel méchant, celui-là !; nm mauvaîs byin

 

C60

méchant

, -e mètchant, -e ; (sans valeur) fayé, -êye ; un _ avocat, on såvadje avocåt ; un _ chapeau, on såvadje tchapê ; (malfaisant) rien de plus _ [que les nuages blancs, … ] n’ a rin d’ pus canaye (, dandjereûs, måva, mètchant, trête) ; la boisson le rend _, il a ‘ne måle (anc. on måva) bwèsson ; lancer un _ regard, fé dès lêds-oûys ou dès neûrs-oûys ; un _, on calin (, måva, mådrê, bon à tot), ine canaye (, cûrèye),  on catula (anc. ; Ja.), voy. vaurien ; une _e personne, une femme _e, ine måle åme (, djin, bièsse), on vèlin, voy. mégère ; son enfant est _ comme grêle, si p’tit valèt èst come on grusê, è-st-on grusê

 

E0

méchant

, -ante adj et n (qui est mal intentionné(e), qui cause du tort) mâlignant (, -ante), mèchant (, -ante) ; qué mâlignante gârce ! ; ni fê nin l’ mèchant ! ; individu _ (, malveillant), chtrape ; tu n’ ès rin d’ bon à atinde di ç’ vî chtrape-là !

c’est une femme très _e, c’ è-st-one mèchante fème, èlle èst mâvêse come la gale ou c’ è-st-one lêde gale ; leû tchin èst mèchant ; il m’a lancé un méchant regard, i m’ è tchâssi one lêde euyâde ; les couveuses sont plus méchantes que les coqs, lès coverèsses sont pus gârces quu lès coks ; (agaçant, -ante) mèchant, -ante ; lès moches sont mèchantes, c’ èst signe d’ orèdje ; (qui cause du tort, du désagrément) çu mantche-là èst mèchant à lès mwins (parce qu’il occasionne des ampoules aux mains) ; du thé de patience, c’est quelque chose de désagréable à boire, do té d’ pièdrône, c’ èst âk di mèchant à bware ;

 

S0

méchant, e

[adj] (o-c) mèchant, e, (e) mètchant, e

 

G100

mèche

[nf] _ de cheveux : lotchèt [nm], (e) lotchète, (o) witche, (c) mètche

 

G100

mèche

nm mètche ; mèche soufrée, baguète di soufe ; mèche de bougie, witche, mètche; une mèche de cheveux, dès faces (pl); une mèche de cheveux, one houpe, one houpète, one topéye di tch’vias; (loc) c’est lui qui a vendu la pèche, c’ èst li què l’ a stî dîre ; être de mèche avec, ièsse di complice avou

 

C60

mèche

_ de chandelle, de lampe, mèche, lignoûle, coton dè l’ lamponète, witche ; voy. lumi­gnon, moucher ; _ de fouet, tchèsseûte (-eû Cha. ; k’tchèsseûre Hu. ; skèsseûre Be., Bas. ; stchèsseure Du.; Mar. ), tchèsse (Ja., Ma.), pèteûre (GdM.),  pèta (nm) (GrH., Vi.) ; _ de cheveux, on lotchèt, ine crole, lotchète, flotche ou flotchète di dj’vès ; voy. touffe ; _ à forer, mèche ou mohe ; (houill) apotcheteûse ; _ de vilebrequin, windê, tèrwale (Hu.), voy. vilebrequin

 

E0

mèche 1

(cordon) mèche ; la mèche do l’ lantiène ; la mèche do kinkèt ; _ de cheveux, lotchèt (Te.) [du moy. néerl. locke, boucle] , mèche di tch’vès ; (tige d’acier (pour forer)) mèche ; one mèche à bwès

 

S0

mèche 2

(connivence) mèche ; is sont d’ mèche 

 

S0

mécher

_ un tonneau, soûfrer

 

E0

méchoui

nm mèchwi

 

C60

méchoui

mèchwi

G0

Mechtilde

prénom anc. Mèh’tèle

 

E0

mécompte

mècompte ; voy. CONTRARIÉTÉ

 

E0

méconduire

(se) si må miner ; voy. conduire

 

E0

méconnaissable

adj à n’ nin r’mète ; il était méconnaissable, il èsteûve à n’ nin r’conèche, on n’ l’ aureûve seû r’conèche

 

C60

méconnaissable

il est _, i n’ èst nin à rik’nohe

 

E0

méconnaître

dik’nohe, diskinohe, rinoyî

 

E0

méconnu

, ue adj qu’ on n’ conèt nin ; c’est un méconnu, c’ è-st-onk qu’ on n’ conèt nin

 

C60

mécontent

, ente adj et n mau-contint (f mau-contin.ne) ; ce sont des mécontents, c’ èst dès mau-contints ; il a été mécontent, i n’ a nin stî binauje ; il est rentré très mécontent, quand il a rintré, il èsteûve mwaîs ; je ne suis pas mécontent, dji so co assez binauje

 

C60

mécontent

, -e mècontint, må-contint, -in.ne ; mågriyant, -e ; mågriyeû, (anc.) grignou ; celui qui est toujours _, on må d’ vinte

 

E0

mécontent

, -ente adj et n mâcontint, -in.ne ; c’est un perpétuel _, c’ è-st-on lêd sindje

 

S0

mécontent, e

[adj] (c) maucontint, in.ne, (o) maucontint, éne, (e) mècontint, in.ne

 

G100

mécontenter

v je ne voudrais pas le mécontenter, dji nè l’ vôreûve nin displaîre ; cela va le mécontenter, ça n’ lî va nin fé plaîji

 

C60

mécontenter

, -ement mècontinter, -emint ; fé dès displits à (qn)

 

E0

mécréant

, ante n qui n’ crwèt ni à Diè ni à diâle

 

C60

mécréant

, -e mècrèyant, -e ; payin, -in.ne

 

E0

mécréant

, -ante n mècrèyant, -ante ; c’est un _, i n’ crèt nin à Dju ni â diâle

 

S0

mécroire

mèscreûre

 

E0

médaille

nm mèdaye ; cela vaut bien une médaille, ça vaut bin one mèdaye; (expr) chake mèdaye a s’ bia et s’ laîd costé, chaque médaille a son beau et son laid côté ; gn-a pont d’ grin qui n’ eûche si strin, il n’y a pas de grain qui n’aie son épi, chaque médaille a son revers ; lès plaîjis ont leûs displaîjis, les plaisirs ont leurs déplaisirs, id

 

C60

médaille

, -on mèdaye, mèdalion

 

E0

médaille

mèdaye ; gangni la mèdaye d’ ôr ; il è avou one mèdaye po sès trente ans d’ sèrvice ; chaque _ a son revers, çu qu’ è s’ bin è s’ mâ (litt. « ce qui a son bien a son mal »)

 

S0

médaillé

, ée adj et n tous les médaillés, tos lès cias qu’ ont ieû one mèdaye ; il a été médaillé, il a r’çû one mèdaye

 

C60

médaillé

, -ée adj et n mèdayé

 

S0

médaillon

nm mèdayon

 

C60

médaillon

mèdayon ; èlle avot sa mére en mèdayon

 

S0

Médard

npr Mèdaud ; li 8 di jun, on fièstéye sint Mèdaud, c’ èst l’ patron dès brèsseûs ; sint Mèdaud, grand pichaud, à mwins’ qui sint Bârnabé nè li vêreûve côper l’ vét

 

C60

Médard

Mèdå (, -ård)

 

E0

Médard

(n de saint; fêté le 8 juin) Mèdârd ; quand i ploût à l’ Sint-Mèdârd, i ploût quarante djoûrs pus târd (observation de la météorologie pop.)

 

S0

médecin

[nm] (e-c) médecin, (o) mèdecén ; v. docteur

 

G100

médecin

n médecin, docteûr ; aller chez le médecin, aler au médecin ; médecin de famille, médecin d’ famile ; c’est mon médecin traitant, c’ èst m’ docteûr; (expr) il a rèvoyî s’ médecin, il a renvoyé son médecin (car il est guéri) ; vaut mia aler au bolèdjî qu’ au médecin, il est préférable d’aller chez le boulanger que chez le docteur

 

C60

médecin

docteûr, médecin, (anc.) méde ; aller consulter un _, aler å docteûr ; consulter les _s à tout moment ou coup sur coup, doctiurner vi (Ja., Sart, Ma.) ; _ des urines, par ext, mauvais _, docteûr à l’ pihote ; voy. EMPIRIQUE, GUÉRISSEUR

 

E0

médecin

médecin 

 

S0

médecine

nm faire sa médecine, fé sès-studes di médecin ; docteur en médecine, médecin, docteûr ; c’est un étudiant en médecine, i studîye po ièsse médecin

 

C60

médecine

médecène ; (potion) botèye ; prendre _, prinde po prudjî ; une _ de cheval, on r’méde come po on dj’vå

 

E0

médecine

médecine

 

S0

média

, les médias pl lès médias (li posse, li télévision, lès gazètes)

 

C60

médiateur

, trice n ârbite ; c’est lui qui a servi de médiateur dans leur querelle, c’ èst li qu’ a stî là po lès r’mète d’ acôrd ; il était là comme médiateur, il èsteûve là po-z-arindjî lès bidons

 

C60

médical

, ale adj il a fait des études médicales, il a faît dès-studes po  ièsse médecin ; une visite médicale, one visite au médecin

 

C60

médicale

prescription _, ôrdonance ou papî dè docteûr

 

E0

médicament

nm drogue (f), mèdicamint, riméde ; prendre un médicament, prinde one drogue ; se soigner par médicaments, droguer, drogueter; prescrire des médicaments, ôrdoner dès drogues ; le médicament agit, li drogue travaye ; il y a un médicament exprès pour cela, i gn-a on r’méde po ça; (expr) l’ apoticaîre n’ èst nin nareûs d’ sès drogues, le pharmacien n’est pas dégoûté de ses médicaments

 

C60

médicament

, -er médicamint, -inter (anc. -èneter) ; médî ; aller à la pharmacie chercher ses _s, aler qwèri sès médes (Fl.)

 

E0

médicament

(délivré par une pharmacie) drôgue, médicamint ; avou totes lès drôgues qu’ i l’ fât prinde, dji va sèy malâde po do bon ; vos-avoz pris vos médicamints ? ; c’ è-st-on médicamint qui lî èst contrêre ; recourir fréquemment aux _s pour se soigner, drôguiner ; èlle è drôguiné tote sa vîe ; pus’ quu tu drôguines, pîs ç’ quu c’ èst

 

S0

médicinal

, ale adj des plantes médicinales, dès ièrbéyes

 

C60

médiocre

adj (de mauvaise qualité) fayé (-ye), pôve ; c’est une terre médiocre, c’ è-st-one pôve têre ; c’est de la laine de médiocre qualité, c’ èst dè l’ fayéye lin.ne; (expr) ça n’ vaut nin grand tchôse, cela ne vaut pas grand chose ; ça n’ vaut nin l’ diâle, ça ne vaut pas le diable ; ça vaut mwins’ qui rin, ça vaut moins que rien, c’est de qualité médiocre ; c’ èst come one fouye di djote, c’est comme une feuille de chou, c’est de mauvaise qualité ; gn-a nin onk à satchî foû, il n’y en a pas un a tiré du lot, ils sont tous médiocres; (au-dessous de la moyenne) il a un salaire médiocre, i n’ gangne wêre ; la nourriture était médiocre, l’ amougnî n’ èsteûve nin fameûs,     nin tèribe ; c’est un sol médiocre, ci n’ èst nin one bone têre ; votre devoir est médiocre, nin fameûs, vosse divwêr ! ; c’est de la bière médiocre, c’ èst dè ipitite bîre ; c’est une boisson médiocre, c’ èst dè l’ pichate di canari; (qui a peu de capacité) il est médiocre en calcul, i n’ èst nin fwârt dins lès cârculs ; c’est un individu de médiocre qualité, c’ è-st-on nin grand tchôse

 

C60

médiocre

médioke ; sakin, -ine (St., Ma.) ; de qualité _, mwinde ; ouvrier _, on d’mèy-ovrî ; poète _, on rîmeû à l’ djusêye ; petit charbonnage de rapport _, on beûr à l’ djote ; voy. moyen, piètre

 

E0

médiocre

adj (de peu de rendement) pôve, pôvèrteûs (, -eûse), saqué (Lu.) ; dj’ ons one pôve avon.ne çuste anée-ci ; on pôvèrteûs cwarp ; one pôvèrteûse avon.ne ; c’ èst do pôvèrteûs timps ; on pôvèrteûs mèstî ; dji n’ avo pus qu’ quékes saqués plantches ; one saqué p’tite loukète [type < (je ne) sais quel >] ; personnage _, man’daye ; èlle è marié on man’daye

 

S0

médiocrement

adv (assez peu) il ne s’est montré que médiocrement content, i n’ aveûve nin l’ air si binauje qui ça ; il a été médiocrement gentil, i n’ a stî wêre amistauve; (assez mal) il travaille médiocrement, i n’ travaye nin bin (du tout) ; je l’apprécie médiocrement, dji m’ faî one pôve idéye di li

 

C60

médire

[v] (c) discauser, (e) k(i)djâser, (c) dîre do mau, (o) dîre du mau ; v. mépriser, diffamer

 

G100

médire

v discauser ; médire de qqn , discauser one saquî, fé dès ramadjes su l’ compte da, lancî dès brûts su, awè dès finès lèpes, foute on côp d’ linwe; (expr) vaut mia n’ rin dîre qui d’ dîre do mau , il vaut mieux se taire que de médire

 

C60

médire

kidjåser, kihagnî, kihatchî (qn), diner on côp d’ linwe (, bètch, dint) à (qn), taper l’ (ou ‘ne) hate ou gueûyeter (, sîmi Be.) (sur qn) ; _ d’autrui, (plaist) mète si linwe à l’ pîre sin.merèce ; elle médit de tout le monde, èlle a tot l’ monde so l’ bètchète di s’ linwe ; _ de ses proches, c’est se ravaler soi-même, li ci qu’ disfêt s’ narène disfêt (ou gåte) si visèdje ; voy. CALOMNIE, DÉCRIÉE

 

E0

médire

vi (déblatérer, dénigrer) blâmer, gueûyeter, tayi ;  i m’ è stî blâmer â vèjin ; i nos blâme tos costés ; elle médit sans cesse de tout le monde, èlle èst todi en trin d’ gueûyeter su tortos, èle taye todi su tot l’ monde ; ces gens sont toujours à _ des autres, cès djins-là, ça èst todi qu’ ça pâle su l’ compte dès-ôtes

 

S0

médisance

nm maud’jance ; « Lès linwes dès djins spaurdin.n tant dès mintes èt dès maud’jances. » (A. Lurquin); (expr) hagnîz su vosse linwe, ça vaurè mia !, mordez-vous la langue, cela vaudra mieux (que médire) ! ; èle vos frè bin vosse baube sins razwè, elle vous rasera bien sans se servir d’un rasoir, elle s’y entend pour médire ; i n’ faît nin bon  ièsse dissus s’ linwe, il ne fait pas bon être sur sa langue, craignez sa médisance ! ; on n’ saureûve èspêtchî lès djins d’ fé aler leû linwe, on ne saurait empêcher les gens de faire aller leur langue, on ne saurait arrêter la médisance ; i n’ crêrè jamaîs do foûr assez po stoper l’ gueûye dès djins, il ne poussera jamais assez de foin pour boucher la gueule des gens, pour arrêter la médisance

 

C60

médisance

djâsemint, djåsèdje, kidjåsèdje, -erèye ; côp d’ linwe (, bètch, dint), hagneûre (ki-), tape-foû ; redire par _, ratchafeter, ratchaketer, -èdje, -eû, -erèsse ; voy. CALOMNIE, CLABAUDER, RAPPORTER, -EUR

 

E0

médisant

, ante adj lapia (nm), linwe d’ aspik (nm), linwe di qwate-pèces (nm)

 

C60

médisant

, -e kidjåseû, -eûse, -erèsse ; divisiant, -e ; une _e, ine lårenèsse d’ oneûr; voy. langue (mauvaise _)

 

E0

méditatif

, ive adj (songeur) sondjaud (-e) 

 

C60

méditation

nm tûsadje (m) ; il est encore dans ses méditations, il èst co dins sès tûsadjes 

 

C60

méditer

v tûser, tûsiner 

 

C60

méditer

, -ation, -atil, -ive tûser, -èdje, -erèye, -eû, -eûse, -erèsse (, -å, -åde) ; _ profondément, tûser bin lon, tûser èt ratûser, voy. penser, réfléchir

 

E0

méditerranéen

mèditèranèyin

G0

médius

nm grand dwèt

 

C60

médius

li long deût, li deût d’ è mitan

 

E0

médusé

, ée adj paf, pèté (-ye), tot paf, tot pèté (f tote paf, tote pètéye

 

C60

Meeffe

Mêfe, village

 

E0

meeting

[nm] mèting’, (o-c) raploû, (e) rapoûlèdje

 

G100

meeting

nm raploû

 

C60

meeting

mèting’ [-ẽk] ; on mèting’ do novê pârti

 

S0

méfaire

må fé

 

E0

méfait

[nm] (c) djèsse [nf], (e) lêd djèsse, (o) crompès djèsses [nf-pl], (e) lêde keûre [nf]

 

G100

méfait

nm côp, jèsse (f), faîtindje (f), mwaîs faît ; aussitot après son méfait, quand il a ieû faît s’ côp, … s’ jèsse

 

C60

méfait

måfêt (, mè-), ine lêde (heûre) ; Voy. ACTION, fAUTE

 

E0

méfait

méfêt ; i n’ èst nin capâbe d’ on méfêt parèy

 

S0

méfiance

nm dimèfiance

 

C60

méfiance

, -ant, -e mè(s)fiyance, -ant, -e

 

E0

méfiance

mèfiance

 

S0

méfiant

, ante adj dimèfiant (-e) ; être méfiant, ièsse dimèfiant ; elle a toujours été méfiante, èlle a todi stî d’mèfiante ; « Mins Julîye, lèye, èle vikéve à paurt, On lî avéve todis dit qu’ i n’ faléve nén hanter dès djins sins sawè quî qu’ c’ èsteûve, ci qu’ is fyin.n, d’ èwoù-ce qu’ is v’nin.n. » (E. Gilliard)

 

C60

méfiant

, -ante adj et n dimèfiant (, -ante), mèfiant (, -ante); c’ è-st-one dimèfiante gârce ; celui qui est _ se méfie de tout le monde (un caractère soupçonneux est toujours sur ses gardes), li ci qu’ èst mèfiant s’ mèfîe d’ tot l’ monde ; c’est un _ (il est perpétuellement sur ses gardes), c’ è-st-on mèfiant

 

S0

méfier

(se) v (ne pas se fier) si d’mèfyî, si mèfyî ; action de se méfier, dimèfiadje (m) ; il se méfie, i s’ dimèfîye; méfie-t’en!, (di)mèfiye-t’ è ! ; (expr) c’ èst dès brâvès djins mins i faut aler rwèd po l’ dîre, ce sont de gentilles personnes mais il faut aller vite pour le dire, il faut s’en méfier ; dji n’ mi fîye nin d’pus à li qu’ au diâle, je ne me fie pas plus à lui qu’au diable, je m’en méfie ; i s’ faut dimèfyî dès rossias tchins, il faut se méfier des chiens roux, des hypocrites; i faut waîti tot l’ monde po brâve èt s’ dimèfyî d’ tortos, il faut considérer tout le monde comme honnête et se méfier de chacun; (prendre garde) fé atincion ; méfiez-vous, il y a une flaque d’ au !, fioz atincion, i gn-a one basse !

 

C60

méfier

(se) si mèfiyî (mès-) , si d’mèfiyi (, d’mès-) (ard su d’mèfyî, -i, -er), loukî à s’ sogne, si dèfiyî (de qn)

 

E0

méfier

(se) (se défier, se tenir sur ses gardes) si mèfyi, si dèfyi si dimèfyi (dimèsfiè Te.) ; dèfîe t’ tu d’ lèye ! ; i fât s’ dimèfyi d’ tortos ; dimèfîe t’ a ; dji m’ anna d’mèfîe come do diâle ; on s’ dimèfîye d’ lu pus’ qui do l’ siteûle a quawe (Te.) ; (se tenir sur ses gardes) si dimèfyi ; dimèfioz-ve [la chute de la voyelle instable entraîne une assimilation régressive à l’initiale du mot]

 

S0

méfier (se)

[v] (c) si d’mèfyî, (o) s’ dèmèfyi (e) si d’mè(s)fiyî

 

G100

mégabit

mègabit’

G0

mégahertz

mègahertz

G0

mégalithe

nm (grosse) pîre (f)

 

C60

mégalithe

mègalite

G0

mégalithique

mégalitike

G0

mégalomane

mègalomane

G0

mégalomanie

il est atteint de _, i s’ pièd’ ou i s’ troûbèle so lès grandeûrs, i s’ tchoûke li pîce è cou (Vo.)

 

E0

mégalopole

mégalopole

G0

mégarde

nm par mégarde, sins l’ fé èsprès

 

C60

mégarde

par _, par mègår (, -arde), ènocin.nemint, sins l’ voleûr, sins l’ fé (èn-)èsprès ; voy. répandre

 

E0

mégarde

par _, pa mègârde ; dj’ ê tapé ç’ papî-là voye pa mègârde

 

S0

 

 

mégère

nm gale, gârce, oûrse, pwèson (m), vaurine

 

C60

mégère

ine måle åme (, gade, gale, garce, gawe, grawe), ine måle Magrite, ine calène, ine låripe, on scôrpion, on vèlin, ine lêde tchawe

 

E0

mégissier

pêcelî

 

E0

mégot

nm tchin ; un mégot de cigarette, on tchin d’ cigarète ; « Lès tchins, on lès r’mètrè d’ costé po r’fé one cigarète avou . » (W &T)

 

C60

mégot

mègot : on mègot d’ cigarète

 

S0

 

Mehaigne

npr (localité) Magne

 

C60

Méhaigne

Mouhagne, voy. rivière

 

E0

meilleur

, eure adj mèyeû (f  mèyeû(se)) ; c’est la meilleure, c’ èst l’ mèyeûse ; celle-ci est meilleure, citèle-ci est mèyeûse ; meilleur marché, mèyeû mârtchi ; c’est meilleur avec du beurre, c’ èst mèyeû avou do bûre ; le meilleur des hommes, li mèyeû dès-omes ; la meilleure des femmes, li mèyeûse dès feumes ; prendre les meilleurs morceaux, prinde lès pus bias bokèts ; il a une meilleure santé, i va mia ; c’est mon meilleur ami, c’ èst l’ pus grand d’ mès soçons; (expr) c’ è-st-avou l’ linwe dès coméres qu’ on faît lès mèyeûs dès s’mèles, c’est avec la langue des femmes qu’on fait les meilleures semelles ; c’ èst dins lès vîs fornias qu’ on faît l’ mèyeû dès soupes, c’est dans les vieux fourneaux qu’ont fait la meilleure des soupes (dit-on quand on a épousé une femme plus âgée); c’ èst l’ mèyeû dès plans, c’est la meilleure solution ; i n’ faut nin mète sint Pîre su l’ Bon Diè, il ne faut pas mettre saint Pierre sur le Bon Dieu, il ne faut pas prendre qqch  autre chose de meilleur après ; l’ apétit, c’ èst l’ mèyeûse dès sauces, l’appétit, c’est la meilleure des sauces ; li mèyeû n’ vaut nin grand tchôse, le meilleur ne vaut pas grand chose ; li mèyeû n’ vaut rin, le meilleur ne vaut rien ; quî l’ abat l’ a, qui l’abat l’a, que le meilleur gagne (jeu par lequel les joueurs devaient faire tomber une oie pendue par le cou à une roue placée horizontalement) ; tin, là rin !, tiens, voilà rien, ça c’est la meilleure !

 

C60

meilleur

adv mèyeû ; il fait meilleur ici qu’à la porte, i faît mèyeû véci qu’ à l’ uch

 

C60

meilleur

, -e mèyeû, f -eûse (, f. eû) (-eûte Ve., anc. ; ard -eûre), qqf pus bon, -e ; un autre encore _, on pus-ôte ; c’est la ë vache du troupeau, c’ èst l’ pirou d’ l’ atèlêye

 

E0

meilleur

, -eure adj (comparatif de bon) mèyeûr, -eûre (mèyeû, -eûte Te.) ; ç’t-afant-là, c’ èst ç’ quu dj’ avo d’ mèyeûr su la tère ; one pètite gote tos lès djoûrs, gn-è rin d’ mèyeûr po viker vî ; is vindant mèyeûr martchî ; le temps est meilleur qu’hier, i fêt mèyeûr qu’ ayîr ; ; le _, la _e (superlatif de bon), li mèyeûr, -eûre ; li mèyeûr dès tch’vaus è touwé s’ mwêsse ; c’ èst dins lès vîs casseroles qu’ on fêt la mèyeûre dès sopes ; chacun cherche son _ profit, on quîrt tortos s’ mèyeûr ; is s’ ont marié po l’ mèyeûr èt po l’ pîre ; ils ont pris tout ce qu’il y avait de _, il ont pris tot â pus bê (, â mèyeûr) ; des _s que lui, tu en trouveras partout, dès mîs qu’ lu, t’ a troûverès tos costés ; c’est ce qu’il y a de _ à faire, c’ èst l’ mî qu’ i gn-è a fé ; je vais prendre ma _e cognée, dji va prinde ma boune cougnîe ; redevenir _, (si) rabouni (raboni Te.) ; ni t’ a fê nin, is s’ rabounicherant 

 

S0

meilleur, e

[adj] mèyeû, se

 

G100

Meinguet

(n de famille) Minguèt

 

S0

Meis

(n de famille) Mèys’

 

S0

méjuger

v pinser mau

 

C60

mélampyre

nm (des champs) queuwe-di-leup; (des prés) queuwe-di- r’naud

 

C60

mélampyre

(plante) tchènevale (Ja., Sart), cokemale (La), crouk’mane (Coo), fleûr du boûre (So.), quawe-di-r’nåd (Sp.)

 

E0

mélancolie

nm diloûjance ; avec lui il n’y a pas lieu de craindre la mélancolie, c’ è-st-on gaîy ; depuis deux jours il sombre dans la mélancolie, dispû deûs djoûs, il èst tot d’loûji

 

C60

mélancolie

miråcolèye

 

E0

mélancolique

[adj] anoyeûs, e , (e) plin d’ miråcolèye

 

G100

mélancolique

adj diloûji (f diloûjîye) ; il avait l’air mélancolique, i m’ aveûve l’ aîr diloûji ; c’est une musique mélancolique, c’ è-st-one musique qui n’ èst nin gaîye

 

C60

mélangcr

mahî, kimahî, aloyî ; _ de façon grossière, pour falsifier, …, madrouyî (ki-), maltauter (ki-) ; voy. brasser, brouiller, frelater, mêler ; instru­ment pour _ la pâtée des porcs, maheroule (Cha.), voy. pilon

 

E0

mélange

[nm] (c) machadje, (o) machâdje, (e) mahèdje, (o-c) mache [nf] (e) mahe [nf], (o-c) machau

 

G100

mélange

nm machadje, machau, machûre (f) ; un mélange d’eau et de pétrole, one machûre d’ aîwe et d’ pètrole ; mélange de plusieurs choses ensemble, comachadje, comèladje, ècomèladje ; mélange indéfinissable ; liquide, brouwèt,     solide, caboléye (f) ; « Èle vineûve di fé one fontin.ne avou s’ farène è l’ maî; èt d’ î vûdi s’ brouwèt. Adon, faît-à-faît, èle choyeûve è s’ t-êwe one miète di farène èt èle macheûve en toûrnant, à one mwin po c’mincî, èt en pougnant è l’ machûre po spater lès matons. » (A. Laloux)

 

C60

mélange

mahe, -èdje, -èye (, -eûre ), voy. compost ; _ confus, hétéroclite, mahis’, mèlkin, voy. désordre, pêle-mêle ; _ frelaté, maheronde (nf) (Gl.) ; _ trompeur ou économique, margoulète ; _ gluant, môlion, mwèrtî, plakis’ ; _ de grains (surtout avoine et vesces semées pour obtenir un fourrage hâtif) mèlkin (Se.), maheronde (Gl.), mèlonde (Les. ) ; voy. méteil ; _ de foin et de paille d’avoine, mustore (Ma.) ; _ d’eau, de farine et de levain (anc.), lawèt, voy. levain ; (bat) _ d’huile de lin et de colophane, smér (nm) ; (houill) _ de schiste et de charbon dans la couche de houille, tchahis’

 

E0

mélange

(t. générique qui est précisé par le contexte) mache ; préparer les _s (de paille coupée, de betteraves et de farine) pour nourrir le bétail, aprèter lès maches po sogni lès bièsses ; fé one mache di mwartî ; dji vons co fé one pètite mache po-z-achèver la djoûrnêye ; _ de grains (dont les composants varient selon les situations), mèlanje ; semer un _ d’orge et d’avoine (au printemps), sèmer do mèlanje ; aller chercher du _ (de graines diverses) pour les poules, aler quèri do mèlanje po lès poyes ; _ hétéroclite (d’outils, de machines), atèlêye ; quine atèlêye qu’ i gn-è la padrî ; _ d’aliments que l’on a écrasés, piyêye (Te.) ; faire un mélange à base de pommes de terre et de chou écrasés, fé one piyêye avou do cabus

 

S0

mélanger

[v] (o-c) machî, (e) mahî, (c) comachî, (o) coumachî, (e) k(i)mahî

 

G100

mélanger

v (unir) machî (, mache) ; mélanger à nouveau, rimachî ; mal mélanger les cartes, formachî ; mélanger convenablement plusieurs choses ensemble, mélanger intensément, comachî ; mélanger à fond, trèmachî, ricomachî ; mélanger grossièrement en tournant, touiller, touyî ; mélanger à la farine, machî avou l’ farène ; mélanger des farines, machî dès farènes ; mélanger la confiture de poires, machî l’ pwarèt ; mélanger le plat de choux, machî l’ djote; (mettre ensemble, mêler des objets) machî ; mélanger les cartes, machî lès cautes, bate lès cautes ; les dossiers sont complètement mélangés, tos lès papîs sont comachîs; (expr) c’ èst li qu’ a machî lès cautes à m’ place, c’est lui qui a mélangé les cartes à ma place, qui a pris l’ initiative; one salade bin machîye è-st-à mitan mougnîye, une salade bien mélangée est à moitié mangée ; ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le plat de choux, ce n’est pas la bonne façon de travailler; (mélanger des idées) il mélange tout, i mache tot

 

C60

mélanger

vt _ de fond en comble (remuer), kimachi ; kimachi la sope, la cabolêye ; (mettre en complet désordre) kimachi ; il è k’machi totes mès-ustîes ; totes lès fouyes sont k’machis ; (mêler) machi ; machi lès s’minces ; il mélange tout, il confond tout , i mache tot ; vt _ de nouveau, rimachi ; rimachi lès numèrôs ;  personne qui mélange (surtout au jeu de cartes), macheû, -eûse

 

S0

mélangeur

, euse n celui qui mélange, comacheû (-se), comèleû (-se), macheû (-se) ; celui qui mélange mal (les cartes), formacheû ; outil servant à mélanger, machwè

 

C60

Mélanie

npr Mèlanîye

 

C60

Mélanie

Mèlanîye

 

E0

Mélanie

Mèlanîe

 

S0

mélasse

nm brouwèt (m) ; « On n’ si mèt nin voltî dins lès brouwèts. » (A. Henin)

 

C60

mélasse

mèlasse, sirôpe di souke

 

E0

mélasse

(sirop de fruit) mèlasse, michtrole ; one crâsse târtine à l’ michtrole ; i s’ è tot cadoré d’ michtrole ; (boue) mèlasse ; qué mèlasse âtoûr do l’ mâjon ! ; (au fig.) être dans la _ (dans une situation critique), sèy dins la mèlasse

 

S0

Melchior

Mèn’cheûr 

 

E0

Melchior

(n d’un des trois rois mages ; prénom m et n de famille) Mèlkiyôr

 

S0

mêlée

nm comèléye

 

C60

mêlée

kimèlåde, kimèlêye, spoûsselåhe, salåde, trûlêye, hèrlêye ; voy. brouilla­mini COHUE, DÉSORDRE, PÊLE-MÊLE

 

E0

Melen

Mélin, village

 

E0

mêler

[v] mèler ; v. emmêler, mélanger

 

G100

mêler

[v] se _ de (quelque chose) : (e-c) si mèler di, (o) s’ mèler di

 

G100

mêler

v (cartes à jouer) mêler les cartes, bate lès cautes, machî ; (mettre en désordre) il a mélangé tous les papiers, il a machî tos lès papîs; (emmêler des fils) mèler, comèler, ècomèler ;  action d’emmêler, comèladje (m) ; avoir les cheveux mêlés, awè ses tch’vias ècomèlés; (faire partie de) il est mêlé à une histoire louche, il èst mèlé dins one laîde afaîre ; mêler ses pinceaux, machî sès pîds èchone ; (se) (se mêler à, se joindre à) je me suis mêlé à eux, dji m’ a stî mète avou zèls ; (se mêler de) si mèler ; ne vous mêlez pas de ça, ni vos mèlez nin d’ ça, ni vos-ocupez nin d’ ça; (expr) ça n’ vos r’gârde nin !, cela ne vous regarde pas !, mêlez-vous de ce qui vous regarde!; ci n’ èst nin mès brouwèts, ce ne sont pas mes brouets, je ne me mêle pas de ça ; di qwè qu’ dji m’ mèle!, de quoi je me mêle ! ; ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler! , ce qui ne cuit pas pour vous, laissez-le brûler ; « C’ èst di n’  s’ è nin mèler ; èt ç’ qui n’ cût nin por li, c èst dè leyî brûler. » (François Raynaud, Li Mârcote)

 

C60

mêler

(ki)mèler, (ki)mahî ; _ de nouveau, rimèler, rimahî ; se _ de, si mèler di ; _ flamand et français, etc., tihetaheler ; deux langues, ou des variétés de fleurs semées ensemble, …, margamer (, bar-) (Ja.) ; [plumage ou poil] de couleur mêlée, moûhî (mou-), -èye ; voy. brouiller, décoiffer, MÉNAGE, PAIN

 

E0

mêler

(se) _ (de qqch) (s’immiscer (dans qqch)), si mèler ; èle si mèle todi di-d-tot ; li diâle s’ ann-è co mèlé ! ; mèle-tu di ç’ qui t’ rigârde ! ; (réplique pour contrer l’intervention inopportune d’un mêle-tout) di qwè-ce quu dji m’ mèle ! ; _ les traits d’un attelage en posant le pied dans la paire de traits du cheval voisin, si forpasser ; lès tch’vaus s’ avint forpassé ; (répartie à l’adresse de qqn qui intervient intempestivement dans une conversation) mêle-toi de tes affaires, on n’ ti dmande nin l’ eûre qu’ il èst (ou l’ âdje quu t’ ès) (litt. « on ne te demande pas l’heure qu’il est (ou l’âge que tu as) ») ; mêle-toi de ce qui te regarde !; on n’ ti d’mande nin l’ eûre qu’ il èst !

 

S0

mêle-tout

n mèlis’ (f mèlisse), djan-comére (m), djan-mèlis’ (m)

 

C60

mêle-tout

c’est un _, c’ è-st-on niche nez

 

S0

mêleur

nm macheû, comacheû, comèleû

 

C60

mélèze

nm mèlêze ; du bois de mélèze, do bwès d’ mélêze

 

C60

mélèze

mèlêse (mé-)

 

E0

mélèze

mèlêze

G0

mélèze

mèlêse

 

S0

méli-mélo

nm miche-mache, pèlemî-pèlemèle ; il y avait un méli-mélo incroyable, i gn-aveûve on miche- mache di tos lès diâles ; « Adon, li long dè l’ galerîye, c’ è-st- on pèlemî-pèlemèle ; li voûssûre a churé su l’ moncia qui s’ comèle; tote li win.ne si rècrase èt stofer lès-ûlemints. » (G. Bernard)

 

C60

méli-mélo

voy. brouillamini, désor­dre, PÊLE-MÊLE

 

E0

méli-mélo

(embrouillamini) mèli-mèlo

 

S0

Mélina

npr Mèlinâ

 

C60

mélisse

nm citronèle

 

C60

mélisse

mélisse ; (plante) citronèle (Ma.)

 

E0

mélisse

mélisse ; di l’ êwe di mélisse

 

S0

mélodie

[nf] (c) aîr (di musike) [nf], (e) êr (di musike), (o) ér (di musike) [nf], (o-c) mèlodîye

 

G100

mélodie

nm musike ; c’est une belle mélodie, c’ è-st- one bèle musike

 

C60

mélodie

êr (di musique) ; vûse (anc. Ve. , Ma.)

 

E0

mélodie

mèlodîye

G0

mélodieux

, euse, adj bia (f bèle) ; elle a une voix mélodieuse, èlle a one bèle vwès; (expr) il a one bèle vwès po scrîre (iron), il a une belle voix pour écrire, sa voix n’est pas mélodieuse

 

C60

mélomane

c’est un _, il èst sot dè l’ musike

 

E0

melon

nm mèlon ; chapeau melon, tchapia boule, mozârt

 

C60

melon

mèlon ; chapeau _, on tchapê boule, on boule

 

E0

mélopée

nm rapsôdiadje (m)

 

C60

Melreux

Mèrleû, village

 

E0

mélusine

mélusine ; on tchapau d’ mélusine

 

S0

membrane

_ qui entoure certains morceaux de viande, çu n’ èst qu’ dès pês, ç’ bokèt d’ tchâr-là !

 

S0

membre

[nm] 1 du corps: (e-c) mimbe, (o) membe

2 (d’une société: (o-e) membe, (c) mimbe

 

G100

membre

nm (partie du corps) mimbe; (homme) les membres supérieurs, lès brès ; les membres inférieurs, lès djambes ; avoir tous ses membres, awè tos sès mimbes; (animal) les membres antérieurs, lès pates di d’vant; les membres postérieurs, lès pates di drî; (personne faisant partie d’une société) mimbe ; il y avait peu de membres présents, i gn-aveûve wêre di mimbes qu’ èstin.n là ; (fragment) bokèt; un membre de phrase, on bokèt d’ frâse

 

C60

Membre

npr Membe

 

C60

membre

, -bru, -e mimbré, -êye (-ou, -owe) ; voy. râblé

 

E0

membre

mimbe ; fig vanê ; _ viril, voy. verge ; _ d’une société, membe

 

E0

membre

(du corps humain) membe ; (se dit à la naissance d’un enfant bien conformé) il è tos sès membes, c’ èst tot ç’ qu’ i fât ; (d’une association) membe ; il èst membe do l’ fanfâre ; on membe d’ oneûr (ou membe onorêre) ; one cârte di membe

 

S0

membré

, ée adj (homme) mimbré (-ye) ; (animal) paté (-ye) ; un cheval bien membré, on tchvau bin paté

 

C60

membré

, -ée ((bien ou mal) pourvu, -e en fait de membres) membré ; il èst bin membré, ç ‘t-afant-là ; çu tch’vau-là n’ èst nin trop bin membré

 

S0

membrure

mimbreûre

 

E0

même

[adj] min.me

 

G100

même

adj min.me ; les mêmes femmes, lès min.mès feumes ; vous êtes toutes les mêmes, vos-èstoz tortotes parèyes ; c’est la même chose, c’ èst l’ min.me ; faire la même chose, fé parèy ; ils sont de même valeur, is s’ valenut tortos, is sont tortos parèys ; allez-y vous-mêmes, alez-î vos-min.mes ; c’est moi-même qui lui ai dit, c’ èst mi què lî a dit; (expr) c’ èst todi l’ min.me diâle s’ apinse li mârtchand d’ bondiès, c’est toujours le même diable, dit le marchand de crucifix, c’est toujours la même chose; c’ èst l’ min me parèy, c’est la même chose; (après un nom) ce sont ses paroles mêmes, c’ è-st-au mot près ç’ qu’ il a dit; moi-même, mi-min.me ; lui-même, li-min.me ; nous-mêmes, nos-min mes, nos-ôtes min.mes ; vous-mêmes, (sg) vos-min.me, (pl) vos-ôtes min.mes ; c’est vous-même qui l’avez dit, c’ èst vos-min me què l’ a dit ; faites-le vous- mêmes, fioz-le vos-ôtes-min.mes ; eux-mêmes, zèls min.mes ; elles-mêmes, zèles min.mes

 

C60

même

adv min.me ; et même s’ il était là, èt min.me s’ i sèreûve là ; il ne se le rappelle même plus, i n’ s’ è sovint d’djà pus ; sans même l’avoir vu, sins d’djà l’ awè vèyu; (loc) à même, à (f), au (m) ; nous boirons à même le goulot, nos bwârans à l’ botèye ; ils ont dormi à même le sol, il ont dwârmu à l’ têre ; de même, èto ; moi de même, mi èto ; à vous de même, à vos èto ; il en va de même pour nous, nos-ôtes èto, nos-ôtes, c’ èst l’ min.me ; être à même, sawè ; pour être à même de le faire, po l’ sawè fé; ici même, vaîci, vêci; même pas, nin d’djà ; (expr) i n’ lî arive nin d’djà au talon dsès botes, il n’arrive même pas au talon de ses bottes, il est loin de le valoir ; même pas pour deux euros, nin d’djà po deûs-eûros ; tout de même, tot l’ min.me

 

C60

même

min.me ; lui_, lu-min.me ; le jour _ de la fête, li prôpe djoû dè l’ fièsse ; c’est la _ chose, cela revient au _, c’ èst l’ min.me afére, c’ èst tot fî parèy, c’ èst Pîron parèy, c’ èst tot d’ on, c’ è-st-ossi bon sins sé qu’ sins saler, c’ èst todi l’ min.me diâle, come dit l’ martchand d’ bons-Dius ; [il travaille] _ le dimanche, dîmègne èt tot ; il a _travaillé la nuit, il a disqu’à (ou prôpemint) ovré dè l’ nut’ ; quand _, qwand min.me ; voire _, disqu’à min.me, èt min.me ; il ne m’a pas _ salué, i n’ m’ a nin tant seûlemint dit bondjou ; il n’a plus _ un liard, i n’ a pus nin seûlemint one deûtche (Du.), i n’ a pus ‘ne clouche nè rin (Ja.) ; tout de _, tot l’ min.me, todi in même (Ve.) ; c’est tout de _ singulier, c’ èst todi ‘ne saqwè d’ drole ; il n’en est pas de _, ci n’ èst nin parèy ; [ils sont habillés] de _, tot fî parèy ; on a agi de _ à notre égard, on nos-a fét parèy ; et moi de _, voy. aussi (= également, pareillement) ; être à _ de faire qch , èsse à min.me (ou à min) dè fé ‘ne saqwè

 

E0

même 1

adj 1 (avant le n, pour marquer la similitude ; l’identité) min.me ; c’ èst l’ min.me timps qu’ ayîr ; il est todi à l’ min.me plèce ; il èst do min.me âdje quu mi ; èlle è quâsi la min.me cote quu la mîne ; c’ èst la min.me sôrte di bièsses ; ; c’est la _ chose (cela revient au même), c’ èst la min.me tchôse, c’ èst  Pîron parèy ; qu’ i vègne ou qu’ i n’ vègne nin, c’ èst Pîron parèy por mi [à  rapprocher du patronyme Pîron] ; ils sont toujours du _ avis, c’ èst deûs tièsses dizos l’ min.me bonèt;; c’est toujours la _ chose avec lui, c’ èst todi la rafe avou lu (rafe = issue (défavorable)) ;

 

2 (après le n, pour marquer une insistance) min.me ; c’ èst la bonté min.me ; c’est cela _ (c’est exactement cela), c’ èst ça min.me ; mi min.me, ti min.me, li min.me, lèye min.me, nos-ôtes min.mes, vos-ôtes min.mes, zèls min.mes ;

 

S0

même 2

pron. le _, la _, les _s, li min.me, la min.me, lès min.mes : c’ èst todi lès min.mes qui trinkant ; on prind lès min.mes èt on r’kimince ; ça veut dire la _ chose, ça vout dîre li min.me ; cela revient au _ (c’est exactement la _ chose), c’ èst do parèy â min.me ; ça vint â min.me, c’ èst l’ min.me èt l’ parèy, c’ èst bonèt blanc èt blanc bonèt

 

S0

même 3

adv 1 (pour marquer une gradation, un renchérissement) min.me ; il è min.me sitî a mèsse ; dji n’ ê nin min.me on pèlé sou ; il èst voye sins min.me lî dîre â r’vèy ; min.me on-afant n’ frot nin ça ;

 

2 (pour marquer un renforcement) on l’ è trové voci min.me ; ça s’ frè âdjoûrdu min.me ;

 

3 être à _ de (+ infinitif), sèy a min.me di ; il èst à min me do l’ fé ;

 

4 tout de _, quand _, tot l’ min.me ; c’ èst tot l’ min.me bièsse di n’ nin p’lèr li dîre ;

 

5 _ que (en tête de phrase, pour renchérir), min.me quu ; min.me quu l’ dwayin l’ è co dit à l’ mèsse ; _ si, min.me quu ; min.me quu ça s’rot po rin, dji no l’ voûro nin ; quand bien _, _ si, quand bien _, quand, quand bin min.me (quu) ; _ si cela te heurte, c’est ainsi, quand tu n’ voûros nin co, c’ è-st-insi ; quand tu mo l’ disfindros, dj’ îrê quand min.me ; quand min.me ou quand bin min.me quu ; quand (bin) min,me (quu) ça toûnerot mâ, i fât qu’ dj’ î aluche ; quand (bin) min.me (quu) tu mo l’ dinros co po rin, dji no l’ voûro nin

 

6 ne _ pas (pour souligner une impossibilité) nu …djà ; il ne peut _ pas marcher, i n’ pout djà martchi

 

S0

 

mêmement

adv parèyemint

 

C60

mémoire

[nf] (o-c) mémwêre, (e) mémwére

 

G100

mémoire

nm (faculté de se rappeler) mémwêre, boule, ratena (m), tièsse (tête) ; il n’a pas de mémoire, i n’ a pont d’ ratena, i n’ sét rin ritenu ; c’est une mémoire extraordinaire, c’ è-st-one boule ; je le garde en mémoire, dji m’ è sovin bin; quelle mémoire!, qué mémwêre! ; avoir en mémoire, sawè ; garder en mémoire, ritenu; cela me revient en mémoire, ça m’ rivint; (expr) ça m’ faît faute, la mémoire me fait défaut ; quand on n’ a pont d’ tièsse, faut awè dès djambes, quand on n’ a pas de mémoire, il faut avoir des jambes, rèciter pâr keûr, réciter de mémoire ; si r’mète è l’ tièsse, se remettre en mémoire ; sorti foû dè l’ tièsse, sortir de la mémoire; (la mémoire de) sovenance ; j’ ai la mémoire de cet événement, dj’ a l’ sovenance di ç’ qui s’ a passé ; à la mémoire de nos soldats, à l’ sovenance di nos sôdârts

 

C60

mémoire

nm (travail écrit de fin d’ études) mémwêre ; il a terminé son mémoire, il a tot faît s’ mémwêre; (journal, souvenirs) il écrit ses mémoires, i scrît ses mémwêres

 

C60

mémoire

mémware ; avoir une perte de _ (un moment d’absence), si rovyi ; avoir une _ chancelante, avèr one mémware di lîve (ou one mémware di poye) ; il n’a pas de _, il è one mémware di lîve ; piède la mémware ; dji n’ ê pus la mémware dès noms ; dj’ ê ça gravé dins ma mémware ; se rafraîchir la _, si rafrèchi lès-idées ; si ma _ est fidèle, c’est lui qui m’a dit cela, si dji tin bin, c’ èst lu qui m’ è dit ça

 

S0

mémoire 1

(nf) mémwére (, -êre) ; je perds la _ dji n’ a pus nou ritena ou ratena, …nole ritenowe, nole ditenance ; si ma _ est fidèle, si dj’ tin bin ; retenir de _, riteni, rateni, diteni ; voy. remémorer, retenir, sou­venance

 

E0

mémoire 2

nm mémwére (-êre), compte (dès comptes d’ apoticåre)

 

E0

mémorable

adj c’est un événement mémorable, c’ è-st-one saqwè qu’ on s’ è sovêrè

 

C60

mémorable

mémoråbe, -åve

 

E0

mémorable

il en avait une _ (s. e. de cuite), i ‘nn’ avot one clapante

 

S0

mémorandum

nm note (f) ; il avait laissé un mémorandum, il aveûve mètu one note

 

C60

mémorial

nm (monument) monumint ; on lui a dressé un mémorial, on lî a faît on monumint

 

C60

mémorial

mémôriål

 

E0

mémoriser

v ritenu, bin t’nu, ratenu

 

C60

menaçant

, ante adj (homme) il avait un air menaçant, i s’ fieûve laîd ; il a dit cela d’un ton menaçant , il a dit ça avou s’ mèchante vwès ; (bétail) une bête menaçante, one cougnaude (nm) (< cougnî, cogner); (temps) le temps est menaçant, gn-a l’ timps qui s’ gâte ; i n’ dimeurerè nin sins ploûre audjoûrdu, il ne restera pas sans pleuvoir aujourd’hui ; on-z-aureûve co bin dè l’ plouve divant wêre, il pourrait pleuvoir d’ ici peu ; on pôreûve co bin awè d’ l’ oradje, il pourrait y avoir de l’orage

 

C60

menaçant

, -e maneciant, -e

 

E0

menaçant

, -ante adj (qui exprime une menace) meunaçant, -ante (mè- Te.) ; on-êr meunaçant ; le temps est menaçant, i fêt meunaçant (adv), i fêt lêd ; le temps devient _, li timps meunace ; il a pris un air _ quand je lui ai annoncé la nouvelle, i s’ è fêt lêd quand dj’ lî ê dit la novèle

 

S0

menace

[nf] mènace, (c) manec(i)adje [nm], (e) manecèdje [nm], (o) mastinâdje [nm]

 

G100

menace

nm maneçadje (m), maraudiadje (m)

 

C60

menace

manecèdje, mènace, (anc.) manèce ; il y a _ de pluie, li timps è-st-à l’ plêve, i n-a dè l’ plêve è l’ êr, i vout ploûre, i qwîrt à ploûre

 

E0

menace

 

S0

menace

meunace (mènace Te.) ; one lète di meunace ; (_ à l’adresse d’un enfant turbulent) dji va t’ mète la tchèsse intèr lès deûs-orèyes !

 

S0

menacer

[v] (e-c) manecî, (o) mastiner

 

G100

menacer

v (faire des menaces) manecî, maraudyî;  il nous a menacées, i nos-a manecî; (constituer une menace) maraudyî, pinde au nez ; il y a longtemps que cela menace, i gn-a longtimps qu’ ça maraudîye ; c’est une maladie qui nous menace tous, c’ è-st-one maladîye qui nos pind au nez à tortos ; (laisser craindre) cela menace d’être long, ça riskéye di durer ; il menace de pleuvoir, i faît come po ploûre, on dîreûve qu’ i va ploûre

 

C60

menacer

manecî ; _ du geste, lèver l’ min, håssî (hansî Es., Sp.)( sur qn) ; _ du poing, fé l’ pogn (à qn) ; le mur menace de tomber, li meûr vout toumer, i manecèye dè toumer, il èst prèt’ à m’ni djus ; voy. menace ; regarder d’un air menaçant, voy. (regar­der en) dessous ; voy. aussi geste

 

E0

menacer

vt (qqn de qqch) meunacer (mènacè Te.) ; dji l’ ê meunacé do l’ foute à l’ uch ; (laisser craindre) meunacer ; li mour meunace du toumer ; il m’a menacé, i m’ è d’né dès meunaces ; il m’a menacé de son bâton, il è lèvé s’ baston sur mi ; animal ou être humain qui menace (, qui se fâche), houflâ, -âde

 

S0

ménage

[nm] (c) mwin.nadje, (o) m(w)in.nâdje, (e) manèdje

 

G100

ménage

nm (vie de couple) mwin.nadje (, manadje, (Rochefort, manèdje)) ; un bon ménage, on bon mwin.nadje ; un jeune ménage, un jeune couple, on djon ne mwin.nadje ; un vieux ménage, un vieux couple, on vî mwin.nadje; (loc) dè l’ bîre di mwin.nadje, de la bière de ménage, de la bière de table ; s’ astapeler, se mettre en ménage ; si mète à mwin.nadje, id  ; dès bisbrouyes di mwin.nadje, des discussions de ménage; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, de moralité légère; dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’misére, rester avec ses parents, c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; i faut ôte tchôse qu’ on bia visadje po fé on bia mwin.nadje, il faut autre chose qu’un beau visage pour faire un bon ménage ; tinu mwin.nadje, tenir ménage ; on-z-î têreûve bin mwin.nadje, on y tiendrait bien ménage (se dit de qqch de grand); (ensemble des travaux d’intérieurs) fé l’ mwin.nadje, faire le ménage; feume di mwin.nadje, femme de ménage, bonne ménagère; tinu l’ maujone, tenir la maison, s’occuper des tâches ménagères ; tinu l’ pot drwèt, tenir le pot droit, id ; (meubles et ustensiles nécessaires au ménage) bidon, pîce di mwin.nadje (f), mwin.nadje; (expr) spiyî l’ mwin.nadje, casser le ménage, casser la vaisselle

 

C60

ménage

manèdje ; meubles de _, atèlèdje di manèdje ; se mettre en _, intrer è manèdje ; être en _, èsse à sès crosses ; monter le _ de sa fille (qui se marie), atèler, ameûbler s’ fèye ; homme qui se mêle du _, in-ome qui fêt Marèye, ine Marèye, on Tch’han-Marôye (ou -macoye ou -potadje), ine comére Marôye ( , Marote Hu.) ; pain de _, pan d’ cûsse (Ja.) ; voy. CONCUBINAGE, CUISINE, DÉSORDRE

 

E0

ménage

(ensemble des choses domestiques) mènadje ; fé l’ mènadje ; one fème di mènadje (syn. fème d’ ovrèdje) ; (couple vivant sous le même toit) mènadje ; si mète à mènadje ; on mâvês mènadje ; on brouyeû d’ mènadje ; être femme de _, aler sièrvi amon lès djins ; un individu qui introduit la zizanie dans le _, on brouyeû d’ mènadje (litt. « un brouilleur de ménage »)

 

S0

ménagement

mènajemint

 

E0

ménager

[v] _ quelqu’un : (c) mwin.nadjî, (e) mènajer

 

G100

ménager

v (régler avec soin) ménager une entrevue, arindjî one rèsconte ; ménager une surprise, fé one sorprîje; (installer) ménager un passage, fé on passadje; (traiter avec prudence)  bambyî ; on ne l’a pas ménagée, on n’ l’ a nin bambyî ; (expr) i l’ fieûve aler come one banse sins cu, il la faisait aller comme une manne sans fond, sans la ménager; (employer avec mesure) spaurgnî ; ménager ses forces, spaurgnî sès fwaces ; (faire ou dire avec mesure) ménagez vos expressions!, waîtîz à ç’ qui vos d’djoz ! ; (se) si spaurgnî ; je me ménage, dji m’ sipaugne ; nous nous ménagerons, nos nos spaugnerans

 

C60

ménager

, ère adj les travaux ménagers, li mwin.nadje

 

C60

ménager

vt (mesurer) mènajer ; i n’ mènaje nin sès pon.nes ; ménage (modère) tes dires, mènaje tès parôles ; _ ses forces, si mènajer ; i n’ sét nin s’ mènajer

 

S0

ménager 1

vt mènajer (-djî), spå(r)gnî, voy. épargner ; se _, si miner ; ménagez-le, fez doûcemint avou lu ; celui qui ménage la chèvre et le chou, ine fortchowe linwe ; il ne ménage pas sa peine, i n’ sipågne (ou mèskeût) nin sès pon.nes, i n’ èst nin tchin d’ sès pon.nes

 

E0

ménager 2

, -ère, adj, voy. économe ; nf une bonne _ère, ine bone feume di manèdje ; mauvaise _ère, ine måle goviène, in-indjin ; petite _ère toujours affairée, c’ èst madame trikenonote ; _ qui ne nettoie pas les coins, c’ èst madame rontès-cwènes ; _ qui se fournit souvent chez la voisine des épices qui lui manquent au dernier moment, c’ èst madame picèye-di-sé èt filèt-d’-vinêgue ; voy. voisinage

 

E0

ménagère

nm feume di mwin.nadje 

 

C60

ménagère

(femme qui a les soins du ménage) mènajère ; ç’ astot one boune mènajère

 

S0

ménagerie

nm nous avons visité la ménagerie du cirque, nos-avans stî veûy lès bièsses do cirke

 

C60

ménagerie

mènajerèye (, -îye)

 

E0

ménagerie

mènajerîe ; dj’ ons stî vèy la mènajerîe do cirke

 

S0

Mencheur

voy. meLchior

 

E0

mendiant

, ante n bribeû (-se), chineû (-se), vî pôve (m), rentier (m – iron); « èwoù-ce qui tant dès bribeûs ont v’nu d’mander one crosse di pwin » (L. Namèche); (expr) li chance èst faîte po l’s-eûreûs èt l’ bèsace po lès bribeûs, la chance est faite pour les heureux et la besace pour les mendiants

 

C60

mendiant

, -e bribeû (bru-), -eûse, -erèsse ; on (f ine) pôve ; (anc.) bèsècî ou pwèrteû d’ bèsèce

 

E0

mendiant

, -iante n bèsècî (Te.), bribeû (-eûse), chineû (, -eûse), pôve, pwarteû d’ bèsèce (Te.) ; gn-è one vî bribeûse su l’ uch ; i gn-è on pôve su l’ uch ; c’ èst djà l’ trwasime pôve qui vint çusse sumwin.ne-ci

 

S0

mendiant, e

[n] bribeû, se, (o-c) chineû, se

 

G100

mendicité

nm bribe ; vivre de mendicité, viker su l’ bribe

 

C60

mendicité

bribaye (bru-), -erèye ; (anc.) dépôt de _, Rêkèm

 

E0

mendier

[v] briber, (o-c) chiner

 

G100

mendier

v briber, chiner ; je mendie, dji bribe, dji chine ; mendier aux portes, aler à l’ sonète, briber, aler d’mander aus-uchs ; « Lès-èfants qui v’nin.n chiner aus-uchs divant l’ guêre si p’lin.n co bin astaurdjî one miète. » (E. Gilliard)

 

C60

mendier

briber (bru-), aler demander, (anc.) bèsècî, prinde li tchèna,  stinde li min, aler ås-ouhs (, ås pwètes ; à l’ dilongue Ber., à l’ pate di gade Jen.), aler compter lès clitches, aler hurer lès clitches, gueûser s’ pan ; être réduit à _, èsse à pan briber (anc.)

 

E0

mendier

vi (vivre de mendicité) briber, tinde la mwin (litt. « tendre la main ») ; aller _ de porte en porte, aler d’mander à l’ uch ; i vât mî d’ travayi qu’ d’ aler briber ; (de l’argent) chiner ; si pére chinot djà ; vt (quémander (de la nourrriture, un service)) chiner ; èlle è co v’nou chiner do boûre

 

S0

meneau

creûhelåde (nf), creûhê

 

E0

menée

minêye ; voy. intrigue, -eR

 

E0

mener

[v] (e-c) miner, (c) mwinrner, (o) m(w)in.ner

 

G100

mener

v (conduire en accompagnant) miner, mwinrner ; je mène, dji mwin.ne, dji mine ; nous menons, nos mwinrnans, nos minans ; vous menez, vos mwinrnoz, vos mwinrnez, vos minoz ; ils mènent, is mwin.nenut, is minenut; il menait, i mwinrneûve, i mineut ; il mènera, i mwin.nerè, i minerè ; qu’il mène, qu’ i mwin.ne, qu’ i mine ; qu’il menât, qu’ i mwinrniche, … miniche ; en menant, tot mwinrnant, tot minant ; action de mener, mwinrnadje (m), minadje (m) ; mener les enfants à l’école, mwinrner lès-èfants è scole; (faire avancer en accompagnant) mener les bêtes aux champs, mwinrner lès bièsses aus tchamps; (être en tête) mener pendant deux tours, ièsse preumî deûs toûs au lon ; pour le moment, c’est lui qui mène, po l’ momint, c’ èst li qu’ èst preumî; (diriger) il dirige la maison, i mwin.ne li barake ; il dirige l’attelage, i mwin.ne l’ atèléye; (loc) mener la vie, faire du boucan, mwinrner la vîye ; mener à la baguette, mwinrner à l’ baguète, … à l’ sicorîye; (expr) c’ èst todi li tch’vau qui mwin.ne l’ atèléye qu’ atrape lès côps di scorîye, c’est toujours le cheval qui mène l’attelage à qui vont les coups de fouet ; faut mwinrner lès djins come on lès conèt, il faut mener les gens comme on les connaît ; i s’ laît mwinrner come on tchin à l’ lache, il se laisse mener comme un chien en laisse

 

C60

mener

miner ; _ çà et là, kiminer, voy. conduire ; _ le bétail à l’abreuvoir, tchèssî lès bièsses à l’ êwe ; _ qn sévèrement ou tambour battant, miner à l’ baguète ; _ grand train, miner grand trin ; _ joyeuse vie, forviker ; (houill) _ loin les travaux du fond, fé dès lonkès portchèsses

 

E0

mener

vt (conduire ou transporter à un endroit) mon.ner (minè Ber., Te ; miner Ra.; monè Be., Ju., va.) ; mon.ner lès-afants â cinéma ; mon.ner lès vatches bware ; cela nous mène loin (il nous entraîne loin), ce travail, ça nos mon.ne lon, çuste ovrèdje-là ; çu tchmin-là n’ mon.ne nule pârt ; on t’ mon.nerè voye ! (s. e. dans un asile d’aliénés) ; (prov) tos lès tchmins mon.nant à Rome ; mener la truie (la jument, la vache) à la saillie, mon.ner la troye à vèrât (la cavale à roncin; la vatche à gayèt) ; empl intr mon.ner â purin mon.ner à l’ ansine ; (guider, diriger)  mon.ner ; mon.ner li tch’vau à l’ bride ; mon.ner sès-afants à l’ baguète ; elle mène son mari par le bout du nez, èle mon.ne si ome come on p’tit tchin ; i s’ lêsse mon.ner pa la bitchète do nez ; li ci qui n’ sét nin mon.ner sa barke ni sârot nin mon.ner la ci dès-ôtes ; on mon.ne si ovrèdje come on vout ; c’est lui qui mène la danse (qui entraîne les autres), c’ èst li qui mon.ne la danse ou c’ èst lu qui mon.ne la cadence ; (assurer le déroulement de) mon.ner ; l’affaire à été menée avec tact et efficacité, l’ afêre è stî mon.né come on filé d’ swaye ; il è mon.né l’ afêre tambour batant ; ils mènent une vie misérable, is mon.nant one pôve vîe ; elle mène une vie de débauche (p e, en se prostituant) du côté de Liège, èle mon.ne la vîe après Lîdje ; vi (dans un sport) (avoir à la marque un avantage) mon.ner ; c’ èst Bastogne qui mon.ne deûs à onk

 

S0

ménestrel

nm mèstré ; « On mèstré, djouwant su one vièle, èt on jongleû, vègnenut . » (J. Gilson)

 

C60

ménétrier

mèstré, djouweû d’ danses ; musique de _, mèstrådéye

 

E0

ménétrier

mon.neû d’ danse

 

S0

meneur

, euse n chèf maîsse, mwinrneû (-se) 

 

C60

meneur

, -euse mineû, -eûse ou mon.nerèsse ; _ de jeu, mêsse dè l’ djowe

 

E0

meneur

, -euse n (conducteur, -trice) mon.neû, -eûse ; on bon mon.neû di tch’vau ; c’ è-st-on fin mineû (di tch’vau), i tire li prèmîre roye come â cwardê (Te.)

 

S0

Mengold

saint _, sint Mèdjô (ou Mindjô) (Hu.)

 

E0

Menil

(écart de la commune de Sainte-Ode, anct commune d’ Amberloup) ; Menil-Fays (écart de la commune de Bertogne, anct commune de lo.) Li Mwin.ni ; la cinse d’ â Mwin.ni

 

S0

méninges

(cerveau) mèninjes ; i n’ s’ è nin foulé lès mèninjes

 

S0

méningite

l’ êwe so l’ cèrvê

 

E0

méningite

mèninjite ; il è fêt do l’ mèninjite

 

S0

ménopause

nm ritoûr d’ âdje

 

C60

ménopause

l’ adje critike, lès målès-an.nêyes

 

E0

ménopause

 

 

(retour d’âge) li r’toûr d’ âdje, l’ âdje critike ; èlle èst â r’toûr d’ âdje

 

S0

 

 

menotte

_ d’enfant, minote ; les _ de prisonnier, lès mènotes, lès pôcètes (, poû-), måyètes (Tz.)

 

E0

menottes

[nf-pl] manotes

 

G100

menottes

nm pl manotes, pôcètes ( < se plaçaient anciennement au pouce) ; mettre les menottes, mète lès manotes

 

C60

menottes

mènotes (qqf meu-) ; on lî è passé lès mènotes

 

S0

mensonge

[nm] minte [nf], (o-c) minterîye [nf], (e) minterèye [nf]

 

G100

mensonge

nm minte (f), minterîye (f) ; mensonge à mode de blague,  boûrde, caribôdin.ne ; mensonge joyeux, carabistouye (f), couyonâde (f); (expr) i n’ a nin moru do prumî côp qu’ il a minti, il n’est pas mort la première fois qu’il a menti, ce n’est pas son premier mensonge ; i vikerè co après awè minti, il vivra encore après avoir menti, ce n’est pas le mensonge qui l’ étouffe ; on mârtchand qui n’ sét dîre one minte, i pout bin sèrer botike, un commerçant qui ne sait pas mentir peut bien fermer son magasin ; on n’ douve nin s’ bouche pus grande por one minte qui por on vraî, on n’ouvre pas la bouche davantage pour mentir que pour dire la vérité ; tot ça, c’ èst dès mintes ! ,ce ne sont que mensonges

 

C60

mensonge

minte (nf), minterèye (nf) ; qqf mintèdje, -ihèdje ; crake,  boûde (nf), voy. blague, bourde ; il invente des _s de toutes pièces, i fêt lès soris, s’ lèzî mèt’-t-i l’ quowe

 

E0

mensonge

minte, minterîe ; proférer des _s (mentir), dîre dès mintes ; on n’ droûve nin la boutche pus grande po dîre one minte qu’ one vèrité ; le _ est aussi facile à proférer que la vérité, on n’ droûve nin la boutche pus grande po dîre one minte qu’ one vèrité ; (formule plaisante pour dénoncer un _) t’ ès l’ nez qui crole, valèt, t’ ès minti ! ; il a proféré un tissu de _s, il è minti d’ tos lès dints qu’ il avot dins sa gueûye 

 

S0

menstruation

nm afaîres (pl), régues (pl)

 

C60

menstrues

régues ; ravoir ses _, si r’vèyî ; elle a ses _, èlle a sès-anglès (, sès francès Me.), èlle è-st-à s’ meûs, … à s’ leune ou à s’ date,  (t d’argot) èlle èst d’ siranje (sur-)

 

E0

mensuel

, elle adj c’est une publication mensuelle, ça parèt tos lès mwès ; c’est son salaire mensuel, c’est ç’ qu’ i gangne su on mwès, il reçoit un salaire mensuel, il èst payî tos lès mwès

 

C60

mensuellement

adv tos lès mwès, on côp pâr mwès

 

C60

mensuration

nm mèseures (pl) ; prendre ses mensurations, prinde sès mèseures

 

C60

mental

, ale adj calcul mental, cârcul di tièsse ; il est fort en calcul mental, il èst fwârt po cârculer d’ tièsse ; j’aime bien de faire du calcul mental, ça m’ va co bin d’ fé dès cârculs di tièsse, di cârculer d’ tièsse

 

C60

mentalement

adv il fait cela mentalement, i faît ça d’ tièsse

 

C60

mentalité

nm je n’aime pas sa mentalité, dji vè èvi s’ maniére di fé; ces gens ont une mentalité spéciale, c’ èst dès djins à paurt

 

C60

menterie

minterèye, blague, -erèye ; dire des _s, conter dès blagues,  blaguer ; voy. blague

 

E0

menterie

(mensonge) minterîe, minte

 

S0

menteur

, euse n minteû (f minteûse, péjoratif, minterèsse), boûrdeû (-se) ; tu es un menteur, Louis !, t’ è-st-on minteûr, Louwis ! ; « Totès grossès mintes.  Qui gn-a-t-i ieû èyîr au nût ? Bourdeûse qui t’ ès ! » (A. Laloux); (expr) minteû come on rauyeû d’ brokes, menteur comme un arracheur de dents

 

C60

menteur

, -eûse minteûr, -eûse, -erèsse ; boûrdeû, -eûse, boûderèsse ; crakeû, -eûse ; (plaist) minteûr-catche (Fl.) ; c’est un _, il a l’ linwe divant lès dints ; c’est un _ fieffé, il èst passé mêsse po minti

 

E0

menteur

, -euse adj et n minteûr, -eûse (qqf -terèsse) ; c’ èst nin l’ fis d’ on minteûr (s. e. c’est lui-même un menteur) ; tu es un _ !, tu ‘nn’ ès minti ! ; c’est un fieffé _, quand i dit one vèrité, il è one dint qui lî toume foû do l’ boutche

 

S0

menthe

[nf] (e-c) minte, (o) cok [nm]

 

G100

menthe

nm minte

 

C60

menthe

(plante) minte (, mente) ; _ domestique, rodje minte, bèrgamote (Ve.) ; eau de _, êwe di mente ; pastille de _, pastile di mente, tchike à l’ pastile

 

E0

menthe

mente ; dès pastiles di mente ; dès soukes à l’ mente

 

S0

mention

nm (action de citer) mincion ; nous n’en avons pas fait mention, nos ‘nn’ avans nin causé ; il n’en est pas fait mention dans ce livre, on n’ è cause nin dins ç’ lîve-là ; vous devez biffer la mention inutile, vos d’voz bârer ç’ qui n’ sièt à rin ; (loc) faire mention de, fé mincion di; (appréciation lors d’un examen) mincion

 

C60

mention

, -onner mincion, -oner ; racsègnî

 

E0

mention

mencion ; dji n’ ê fêt mencion di-d-rin

 

S0

mentionner

v fé mincion di ; il en a fait mention, i ‘nn’ a faît mincion ; on en faisait mention dans le journal, on-z-è causeûve su l’ gazète

 

C60

mentionner

vt mencioner ; ça èst mencioné dins la lète

 

S0

mentir

[v] minti

 

G100

mentir

v minti, dîre dès mintes ; nous mentons, nos mintichans ; mentir à mode de blague, boûrder ; mentir effrontément, contrèminti ; mentir sans vergogne, minti plin s’ bouche, … plin s’ gueûye (grossier) ; action de mentir, mintichadje, boûrdadje; (loc) sans mentir, sins boûrder; (expr) dijoz-le  rademint po n’ nin minti longtimps, dites le vite pour ne pas mentir longtemps ; (iron), je veux bien être changé en chèvre si dji vou bin ièsse gade si dj’ a minti, j’ai menti ; i n’ èst nin à tch’vau su ‘s preumêre minte (iron), il n’est pas à cheval sur son premier mensonge, ce n’est pas la première fois qu’il ment ; i vikerè co après awè minti, il vivra encore après avoir menti, ce n’est pas le mensonge qui l’étouffe ; po minti, ostant minti on gros côp qu’ on p’tit, pour faire tant que mentir, autant faire un gros mensonge qu’ un petit ; quand i dit l’ vraî, i lî tchaît on dint, quand il dit la vérité, il perd une dent, il ment souvent; quand i n’ dit pont d’ mintes, c’ èst qu’ i dwat, quand il ne ment pas, c’est qu’il dort ; quand on vint d’ au lon, lès vatches ont todi dès gros pés, quand on vient de loin, les vaches ont toujours des gros pis, à beau mentir qui vient de loin ; lès vatches d’ au lon donenut todi bran.mint do lacia, les vaches de loin donnent toujours beaucoup de lait, id

 

C60

mentir

minti, boûrder, craker ; sans _ sins blaguer; (par euphémisme) vos ‘nn’ avez boke èt minton ; (au superlatif) t’ ènn’ as minti èt contrèminti (ou archi-contrèminti), ti mintih à l’ aune di France (Vo.)

 

E0

mentir

vi minti (qqf menti) ; minti afrontémint ; i mint’ come on râyeû d’ dints ; tu (en) as menti et même plus que menti, tu ‘nn’ ès minti èt contreuminti ! ; bon sang n’ pout nin minti ; il ment comme il respire, (grossier) i mint’ plin sa gueûye

 

S0

menton

[nm] minton

 

G100

menton

nm minton ; (expr) carèssî l’ minton, caresser le menton, frotter la manche ; fé glèter s’ minton, faire baver son menton, bien manger, faire baver ; il a ieû s’ minton r’lèvé, il a eu le menton relevé, il a échoué dans son entreprise ; qu’ ènn’ a-t-on, do suke dissus s’ minton!, que n’en a-t-on, du sucre sur le menton !, ce serait signe de bonne chère

 

C60

menton

minton ; _ de galoche, voy. galoche; taquiner de certaine façon le _ d’un enfant, fé dès crosses di dorêye, mète li guèdin (Se.), … lès guèdins (Ber.) ; _ de berlaine, godje (nf)

 

E0

menton

maton (mè-) ; il è on maton come one galotche ; on dobe maton ; il è blèfé plin s’ maton 

 

S0

mentonnet

(t de serr) minton

 

E0

mentonnière

mintonîre

 

E0

mentonnière

mentognère ; la mentognère do caske 

 

S0

menu

, ue adj (qui a peu de volume) elle est toute menue, c’ è-st-one pitite finote ; couper menu, discotayî tot fin ; en menus morceaux, à tos bokèts; (sans importance) la menue monnaie, li p tite manôye ; il faut négliger ces menus détails, i n’ faut nin r’waîtî à ça

 

C60

menu

nm (détail des mets) je choisis mon menu, dji r’waîte ci qu’ dji va mougnî; dans ce restaurant, les menus sont variés, dins ç’  rèstaurant-là, i faît malaujîy di n’ nin awè à s’ gout; (carte sur laquelle les menus sont inscrits) cârte ; je vais consulter le menu, dji m’ va r’waîtî l’  cârte dès plats 

 

C60

menu

, -ue des jambes menues, dès grêyès (ou fènès) djambes ; du _ bois, dè l’ lègne ; menues pailles, voy. balle 3 ; _ plomb, dès rèdjerèyes ; _ morceau de houille, crakète, grujon, spèyemint d’ hoye; de menus objets, dès canetias, voy. objet ; le _ peuple, li p’tit peûpe ; [ven­dre] « à la menue main » (anc.), à l’ minowe (ou vinowe) min ; adv hacher _, kihatchî, kitèyî tot m’nou ; trotter _, trikenoter ; nm du _ (charbon fin) de menu ; du _ graisseux classé, bètch-di-mohon; le _ (d’un repas), li mènu ; avoir un _ plantureux, aveûr rosti boli

 

E0

menu

(d’un repas) meunu (mènu Te.) ; i fârot varyi on pauk li meunu

 

S0

menuet

minouwèt

 

E0

Menufontaine

(village de la commune de Fauvillers) Mènufontin.ne ; gentilé: lès M’nufontin.nîs

 

S0

 

 

menuiserie

nm munuserîye

 

C60

menuiserie

scrinerèye ; les travaux de _ et de charpente dans une maison, li bwèserèye, li scrinerèye, voy. bois ; faire des travaux de _, scrineter

 

E0

menuiserie

mènûjerîe ; on-ateulier d’ mènûjerîe ; (ensemble des travaux dévolus au menuisier dans une construction) mènûjerîe ; il è fêt tote la mènûjrîe lu-min.me

 

S0

menuisier

[nm] (e-c) scrinî, (c) munusier, (o) meunuziè

 

G100

menuisier

nm munusier ; banc de menuisier, banc, banc d’ munusier ; colle de menuisier, cole di munusier

 

C60

menuisier

scrinî (scrè- Fa. )

 

E0

menuisier

mènûjî (qqf m’nûjî après voyelle: mèneûjî As. , Sa.; mènûjiè Be., Ju.), scrinî (Te.) ; on martê d’ mènûjî ; il astot mènûjî (qqf m’nûjî) amon Flipârt ; on banc di scrinî ; one soliète di scrinî

 

S0

 

ményanthe

voy. trèfle d’eau

 

E0

méon

(plante) bêrwis’ (St., Ma.)

 

E0

méplat

(t techn) mèsplat

 

E0

méprendre

(se) v si brouyî ; c’est à s’y méprendre, on s’ brouyereûve aujîyemint ; vous vous méprenez sur mes paroles, vos n’ mi compurdoz nin; (expr) il a ètindu braîre on via mins i n’ sét pus dins qué stauve, il a entendu braire un veau mais il ne sait plus dans quelle étable, il se méprend sur le sens des paroles entendues; on s’ brouye bin sins bwâre, on se méprend bien sans avoir bu ; prinde boû po vatche, prendre bœuf pour vache, se méprendre

 

C60

méprendre

(se) si mèprinde, si mari, si mèstoumer ; voy. tromper

 

E0

méprendre

(se) si mèsprinde ; ni v’ mèspurdoz nin su m’ compte ; se _ lourdement, prinde boû po vatche ; vous vous méprenez sur mon compte, vos m’ purdoz po on-ôte

 

S0

mépris

nm traiter avec mépris, prinde po rin, fé passer po rin, ravaler; (loc) au mépris de, sins t’nu compte di ; au mépris du danger, sins t’nu compte do risse

 

C60

mépris

mèpris ; voy. mépriser

 

E0

mépris

mèpris ; i n’ è qu’ do mèpris po lès sînes

 

S0

méprisable

mèprîsåve (, -åbe) ; homme _, macascou ; femme _, cûrèye,  charogne ; homme vaniteux et _, glôrieûs pèyon

 

E0

méprisable

une personne tout à fait _, on rin du tout, one rin du tout

 

S0

méprisant

, ante adj mèprîjant (-e)

 

C60

méprisant

, -e mèprîsant, -e

 

E0

méprisant

, -ante adj mèprîsant, -ante ; on-êr mèprîsant

 

S0

méprise

nm commettre une méprise, si brouyî

 

C60

méprise

mèprîse ; voy. bévue, erreur

 

E0

méprise

mèprîse

 

S0

mépriser

[v] (c) d(i)mèprîjî, (o) d(è)mèprîjî, (e) mèprîser

 

G100

mépriser

v dimèprîjî, mèprîjî ; il nous ont toujours méprisés, is nos-ont todi d’mèprîjî ; il méprise le danger, i s’ fout do dandjî

 

C60

mépriser

mèprîser, blåmer, ablåmer, dihîfrer, dihîveler, taper à rin, kilaper, kidjèter, kitchineler,  rètchî d’ssus, kujanfouter (Ve.); se faire _, si fé louki po on måva ; tout le monde le méprise, on l’ tape li cou-z-å hôt sins l’ rateni ; il n’est pas à _, i n’ èst nin à k’bouleter (, à k’taper) ; je le méprise, (grossier) dji lî pihe å cou; voy. DÉDAIGNER, RABROUER, RE­BUTER

 

E0

mépriser

vt (dédaigner) kitaper, mèprîser, mèskeûrer (mèskeûre Te.) ; i n’ èst nin à k’taper, ç’ djon.ne ome-là !; i mèprîse tot l’ monde ; i n’ fât nin mèskeûrer sès parints

 

S0

mer

[nf] mér

 

G100

mer

nm mér; (iron) grande basse, grand potia (m); (expr) cachî mér et têre, chercher sur mer et sur terre, chercher partout; ci n’ èst nin l’ diâle, ce n’est pas le diable, ce n’est pas la mer à boire

 

C60

mer

mér ; en _, so mér

 

E0

mer

mér ; la mér do nôrd ; (au fig)c’est une goutte d’eau dans la mer (une contribution infime), c’ è-st-one gote d’ êwe dins la mér ; ce n’est pas la mer à boire (ce n’est pas une tâche insurmontable), c’ èst nin la mér à bware

 

S0

Merbes-le-Château

npr Mèrpe 

 

C60

mercantille

faire la _, martchoter

 

E0

Merceny

(n de famille) Mèrceuni ; li park Mèrceuni (à Bastogne)

 

S0

mercerie

nm botike (m)

 

C60

mercerie

 il est dans la _, (plaist) i vind dè fi èt dès comètes

 

E0

Merche

, Mersch (n de famille) Mèrch

 

S0

merci

nm et adv grâce, mèrci ; merci beaucoup, mèrci bran.mint dès côps, cint côps grâce ; grand merci, on fèl mèrci ; non merci, non mèrci ; non merci sans façon, non mèrci tot d’ bon; « Non mèrci tot d’ bon, nos n’ bèvans nin, ni onk ni l’ ôte. » (E. Thirionet) ; au revoir et merci, jusqu’au payemint, don !(loc) demander merci, criyî grâce ; il est sans merci, i n’ a pont d’ pitié ; il y en a à merci, i gn-a tant qu’ on vout,     à massake, à chupe chovéye, tant qu’ à mile ; à la merci de, à l’ abri ; one maujone à l’ abri do timps, une maison exposée à tous vents ; il le tient à sa merci, i l’ tint dins sès grawes, i lî freûve bate l’ aîwe; (expr) nos n’ avans pont d’ mèrci à rinde à pèrson.ne, nous ne devons de merci à personne, nous ne devons rien à personne ; on mèrci n’ a jamaîs cwachî l’ bouche da pèrson.ne , un merci n’a jamais blessé la bouche de qqn , un merci ne mange pas de pain ; on mèrci, on ‘nn’ a ostant d’ on prétcheû (iron), vous me dites merci sans rien me donner d’autre comme un prêcheur ; po on mèrci i n’ faut pont d’ potche, pour un merci, pas besoin de poche, un merci ne coûte rien

 

C60

merci

mèrci, (plaist) dan’k ; Dieu _, mèrci l’ bon Diu, gråce à Diu ; à la _ de la pluie, à l’ abri dè l’ plêve (anc.)

 

E0

merci

(parole de remerciement) mèrci ; interj (t. de politesse) mèrci ; mèrci brâmint dès côps ! ; mèrci co trâze côps ; dijoz lî mèrci por mi ; (à l’ adresse d’un enfant qui a omis de dire merci) mèrci nosse tchin ; (se dit surtout lorsque l’obligé a une attitude peu amène face à la personne qui l’a aidé) c’ èst tot l’ mèrci qu’ dj’ ê avou d’ lu ; (pour atténuer un refus) mèrci ; mèrci, v’là qu’ dj’ achève ; mèrci, sins façon ; (se dit pour reprendre qqn qui a omis de dire _) mèrci, nosse tchin !

 

S0

mercier

, ière n botikî (f botikerèsse)

 

C60

mercier

(anc.) petit _ ambulant, martchand d’ fi èt d’ quowètes

 

E0

Mercier

(n de famille) Mèrcier ; la ruelle Mercier (à Bastogne, la ruelle qui suivait le tracé de l’ actuelle rue des Brasseurs) la rouwale Mèrcier

 

S0

mercredi

[nm] (e-c) mérkidi, (o) mércrèdi

 

G100

mercredi

nm mérkidi ; mercredi des cendres, mérkidi dès cindes ; à mercredi prochain, (jusqu’)à mérkidi qui vint

 

C60

mercredi

mérkidi (qqf -crè-, -cri- ; -cru- St. ; mêrcrèdi (Ve.) ; mièrkidi (Wa., Be., Am.), (anc.) dimièke (du- Sart ; deu- Fa.) ; _ des cendres, mérkidi dès cindes (mièke dès cènes anc. Ma.), li djoû qu’ on va qwèri sès creûs

 

E0

mercredi

mércoudi (mièrcoudi As., Si., …; mércudi Be., Ju.; mièrcudi Co., Va.,…) ; le _ des Cendres, li mércoudi dès Cènes ou mércoudi mêgue (où l’on ne mange pas de viande)

 

S0

mercure

nm mèrcure, vif ârdjint 

 

C60

mercure

mèrcûre, vîf-årdjint  [vi :v]

 

E0

mercure

mèrcure

G0

mercure

mèrcure ; le _ baisse (la température baisse), li mèrcure bache

 

S0

mercuriale

nm (plante), chiteroule 

 

C60

mercuriale 1

(plante), voy. foirole

 

E0

mercuriale 2

voy. correction, gronDERIE, RÉPRIMANDE -ER ; (prix des grains) (anc.) brîhe

 

E0

mercurochrome

mèrcurocrome

G0

merde

nm (matière fécale) mèrde(loc) linwe di mèrde, langue de merde, méchante langue; (être nul) mèrde ; c’est de la merde, c’ è-st-one mèrde; (interj) mèrde ! ; je lui ai dit merde, djè lî a dit mèrde; (expr) awè on-ouy qui dit mèrde à l’ ôte, avoir un œil qui dit merde à l’autre, loucher

 

C60

merde

voy. étron

 

E0

merde

(excrément) mèrde ; do l’ mèrde di tchin ; interj èt bin mèrde alôrs’ ! ; mèrde po tot !

 

S0

merdeux

, -euse voy. embrener

 

E0

merdeux

, -euse n (prétentieux, -euse) mèrdeûs, -eûse ; dji n’ va nin m’ lêssi dîre pa ç’ pètit mèrdeûs-là !

 

S0

Merdorp

Mièrdo, village

 

E0

mère

[nf] mére, mame, (o-c) moman, man

NB (o-c) mére s’utilise plutôt pour les animaux: (c) one mére di tchèts, (o) mès bèdots, c’ èst toutès méres (ce sont toutes des femelles)

 

G100

mère

nm (femme qui a mis au monde) maman, mame, man, moman ; la fête des mères, li fièsse dès momans ; c’est sa mère, c’ èst s’ moman ; il est allé le dire à sa mère, i l’ a stî dîre à s’ man ; il est orphelin de mère, i n’ a pus s’ moman, il a pièrdu s’ moman ; ma mère, nosse man (en wallon, le « nosse » est employé comme marque de respect) ; maman le disait toujours, nosse man l’ dijeûve todi ; (femelle qui a un ou plusieurs petits) mére ; (ce mot est uniquement employé pour les animaux) une mère de chat, one mére di tchèt, one mérète, one méro(u)te ; une brebis mère avec ses petits, one mére di bèrbis avou sès djon nes; (expr) ci qui vint d’ pouye grète, ce qui vient de poule gratte, telle mère telle fille ; on n’ a co jamaîs vèyu lès djon.nes di mouchon pwârter l’ bètchîye à leû mére, on n’a encore jamais vu les jeunes oiseaux porter la becquée à leur mère, on ne contraint pas la nature) ; ièsse rilètchî come on via qu’ a deûs méres, avoir été léché comme un veau qui a deux mères, être très propre (ou être très gâté)

 

C60

mère

mére, mame, voy. maman ; petite _, (t aff) mérète ; rue _-Dieu, rowe Mére-Diè, à Liège ; la mère poule, li mére, lu clouke (Cha., Wa.), voy. couveuse ; privé de sa _ (se dit surtout de la ruche qui a perdu sa reine), voy. reine

 

E0

mère

mére ; èle rissone sa mére come deûs gotes d’ êwe ; doû-ce qu’ èst vosse mére ? ; téle mére, téle fèye ; (supérieure d’un couvent) mére ; la mére abêsse 

 

S0

mère goutte

lan.me (Hu.)

 

E0

méreau

voy. marelle, palet

 

E0

méridien

nm mèridyin

 

C60

méridienne

nm (sieste) prandjêre ; faire la méridienne, fé prandjêre

 

C60

méridienne

faire sa _, (ou dwèrmi) s’ prandjîre, pèter s’ sokète, (plaist) pèter ‘ne romance, fé si p’tit nikèt (, s’ plonkèt ou -kê Ma.), prandjeler (se dit spécialt du bétail qui se repose à midi : lès vatches prandjelèt, d’où les l.-d. ard à l’ prandjelåhe (Ja. ; -âye La., Ma. ; â prandjeleû GdM., …), endroits où la herde naguère faisait la sieste

 

E0

mérinos

mèrinos’

 

E0

mérinos

mèrinos’

G0

mérinos

mérinos’ ; one cote en mérinos’

 

S0

merise

nm sauvadje cèréje

 

C60

merise

cèlîhe di bwès, såvadje cèlîhe, pètchale (Hu., Ar.)

 

E0

merisier

nm (sauvadje) cèréjî ; une pipe de merisier, one pupe di cèréjî

 

C60

merisier

tchèrsî d’ bwès, såvadje tchèrsî pètchalî (Ar. ; -i Hu.) ; _ à grappes, flêrant bwès, bwas d’ trota (Ma.) voy. cerisier

 

E0

méritant

, ante adj être méritant, awè do mèrite

 

C60

méritant

, -ante adj mèritant, -ante ; c’ èst l’ pus mèritant d’ tote la classe

 

S0

mérite

nm mèrite ; je n’ ai aucun mérite, dji n’ a pont d’ mèrite à ça

 

C60

mérite

, -er, -ant, -e mèrite, -er, -ant, -e ; il l’a bien mérité, (iront) i l’ a bin gangnî, c’ èst por lu, c’ èst pan bèni, c’ èst tot d’ on, dji lî keû bin

 

E0

mérite

mèrite ; le _ est à la mesure des efforts consentis, pus d’ pon.nes, pus d’ mèrite

 

S0

mérité

il l’a bien _ !, c’ èst bin fêt por lu !

 

S0

mériter

v mèriter ; il l’ a bien mérité, i l’ a bin mèrité, i n’ a l’ a nin volé ; cela mériterait réflexion, ça vaureûve lès pwin nes d’ î tûser ; (expr) ci n’ èst nin todi li tch’vau qui mèrite l’ awin.ne, què l’ a, ce n’est pas toujours le cheval qui mérite l’avoine, qui la reçoit, un jugement n’est pas toujours équitable

 

C60

mériter

vt mèriter ; il ont mèrité la cwade ; il n’a que ce qu’il mérite !, i n’ mèrite quu ça ! ; qu’ èst-ce quu dj’ ê fêt po mèriter ça ! ; tu mèrites d’ avèr one danse ; il a bien mérité la correction qu’il a reçue, i n’ è nin volé la danse qu’ il è ramassé ; c’est une punition méritée, c’ è-st-one pûnicion do bon Dju ; tu mérites ce qui t’arrive, ça t’ èst bon (var. amplifiée: ça t’ èst bon come do souke à l’ ognon !)  ; il le mérite cent fois, ça n’ lî èst qu’ trop bon

 

S0

merlan

nm mèrlan

 

C60

merlan

skèlvis’ ; voy. aiglefin

 

E0

merlan

mèrlan

G0

merlan

(poisson) mèrlan

 

S0

merle

[nm] (e) måvi, (c) mauvi, (o-c) mièle

 

G100

merle

nm mauvi, mièle; (expr) awè s’ keûr qui bat come à on mauvi, avoir le cœur qui bat comme celui d’un merle, très rapidement

 

C60

merle

_ noir, måvi (-vè Wa., …) _ à plastron blanc, blanc-golé ; voy. grive _ d’or, voy. loriot ; au fig, un fin _, in-aurimièle, voy. finaud ; un vilain _, voy. individu

 

E0

merle

mèrle ; i chofèle come on mèrle ; c’est un vilain _, c’ è-st-on lêd padje ; (prov.) fâte di grîves, on mindje dès mèrles

 

S0

Merlemont

npr Mièlmont

 

C60

merlin

nm (masse) mârlin ; un coup de merlin, on côp d’ mârlin

 

C60

merlin

marlin (, mår-), voy. fendoiR

 

E0

merlin

(masse tranchante à une extrémité, utilisée pour fendre le bois)   mèrlin (qqf mièrlin)

 

S0

merluche

stokfès’ ; voy. morue

 

E0

Mernier

(n de famille) Mèrgner

 

S0

merrain

voy. mairain

 

E0

mérule

nm bouche-di-lîve

 

C60

merveille

nm (miracle) mirauke (m), mêrvèye ; c’est merveille s’il ne vient pas, c’ èst mirauke s’ i n’ vint nin ; ce n’est pas merveille que vous soyez malade, ci n’ èst nin sbârant qu’ vos-èstoz malade; (loc) à merveille, fwârt bin ; faire merveille, rèyussi au d’là ; il fait des merveilles, c’ è-st-on maîsse; (expr) promettre monts et merveilles, promète pus d’ bûre qui d’ pwin (, promettre plus de beurre que de pain)

 

C60

merveille

mèrvèye, voy. émerveiller ; cela vous sied à _, çoula v’ va à l’ îdèye (, come pondou, foû bin, qu’ arape bin) ; s’il n’est pas fou, c’ èst mèrvèye s’ i n’ èst nin sot, c’ è-st-on bê toûr ; faire _, fé mèrvèye ou miråke, fé miråbilé (La.), fé noûf ou totes lès bèyes, fé tchîf d’ oûve (, chè-d’ eûve) ou ‘ne bèle keûre, fé dès mohes à deûs cous (on ajoute à Vo. : èt dès tahons à deûs-orèyes) ; promettre monts et _, voy. promettre

 

E0

merveille

mèrvèye, mirâbiyâ (svt au pl) ; çu monumint-là, c’ è-st-one vrê mèrvèye ; il n’a pas accompli des merveilles (des prodiges), i n’ è nin fêt dès mirâbiyâs ; faire _, fé mèrvèye ; promettre monts et _s, promète monts èt mèrvèyes,

 

S0

merveilleux

, euse adj (fwârt) bia (f (fwârt) bèle) ; elle a une voix merveilleuse, èlle a one bèle vwès ; c’est merveilleux, c’ èst bia

 

C60

merveilleux

, -eûse, -ement mèrviyeûs, -e -emint ; voy. énorme, étonnant, MAGNIFIQUE

 

E0

merveilleux

, -eûse, -ement mèrviyeûs, -e -emint ; voy. énorme, étonnant, MAGNIFIQUE

 

E0

Méry

Mèri, village

 

E0

Méry

Mèri, village

 

E0

mes

adj mès ; mes parents, mès parints

 

C60

mes

pl mès ; voy. mon

 

E0

mes

adj possessif mès, mès- (+ voyelle)

 

S0

mésaise

voy. besoin, malaise

 

E0

mésallier

(se) si må marier

 

E0

mésange

[nf] masindje

 

G100

mésange

nm masindje ; mésange huppée, masindje hupéye ; mésange nonette, masindje nonète ; mésange bleue, masindje bleuwe tièsse ; mésange charbonnière, masindje tchèrboneûse

 

C60

mésange

masindje (-serindje Du., Amp., Hu. ; -drindje Wa.) : _ charbonnière, grosse masindje, neûre maserindje (Fi.), sissideû (, su-), fi dè Diu (Du.) ; _ noire, neûre masindje, pitite masindje ; _ bleue, bleûve masindje (bleûse … Ve., Vi.) ; _ huppée, houpêye ou toupelêye masindje, masindje à houpe ; _ des marais (nonnette) et des saules (à tête noire), masindje di maras’ ou masindje à l’ (ou à) neûre tièsse ; _ à longue queue, masindje à (l’) longue quowe, botêye (Ve.), moûnî (Ve.), pèle-mossê (Ma.), fourgon (Ba.), forgon masindje (Cou), damesèle (Du.) ; _ à moustaches, masindje à mustatches

 

E0

mésange

masindje

 

S0

mésaventure

nm paskéye, quinte, tchôde ; (expr) s’ i n’ ramwinrit nin di ç’ tchôde-ci, gn-a malice, s’ il ne maigrit pas après cette mésaventure, c’est que le diable s’ en mêle ; il ont ieû quinte èt quatôze, ils ont eu quinte et quatorze, il en ont vu de toutes les couleurs

 

C60

mésaventure

mèsavinteûre, måle avinteûre, acsidint, acro, racro, astådje, asticote, hastic(r)ote, astrapåde, disgråce, displit, zafe, voy. malheur

 

E0

mésaventure

mèsaventure ; i lî è arivé one drole di mèsaventure 

 

S0

Mesch

Mèhawe, village du Limbourg hollandais

 

E0

mesdames

nm mès djins

 

C60

mesdemoiselles

nm mès djins

 

C60

mésentente

nm bisbisse, bisbrouye, misbrouye

 

C60

mésentente

(bisbille, brouille) bisbrouye, rogne ; il ont todi dès bisbrouyes assone ; foute la rogne dins l’ mènadje

 

S0

mésestimer

v on l’a toujours mésestimé, on l’ a todi pris po mwins’  qu’ il èsteûve ; il mésestimait, les difficultés, i n’ pinseûve nin qu’ c’ èsteûve si malaujîy

 

C60

mésintelligence

nm bisbisse, bisbrouye, misbrouye

 

C60

mésintelligence

voy. brouille, désac­cord

 

E0

Mesnil-Saint-Blaise

npr Mwin.ni

 

C60

mésozoïque

mèsozoyike

G0

mesquin

, ine adj il faut être mesquin pour faire cela, i faut ièsse pitit po-z-è fé ostant

 

C60

mesquin

, -e, -ement, -erie mèskin, -ène, -emint, -inerèye ; pitit, -e, -emint ; pôvriteûs (pôvurteûs St., Ma.), -e, -emint ; pèlé, -êye

 

E0

mesquin

, -ine adj mèskin, -ine ; il ont stî mèskins avou nos-ôtes

 

S0

mesquinerie

mèskinerîe ; i n’ fât nin si r’toûrner d’ totes cès mèskinerîes-là

 

S0

mess

nm réfèctwêre ; le mess des officiers, li mès’ dès-oficiers

 

C60

message

[nm] (c) mèssadje, (o) mèssâdje, (e) mèssèdje, (o-c) comission [nf]

 

G100

message

nm mèssadje; (loc) laisser un message, lèyî on mèssadje ; faire un faux message, fé on faus mèssadje, … one fausse comission; (expr) on n’ a si bon mèssadje qui d’ li-min.me, on n’a si bon message que de soi

 

C60

message

mèssèdje

 

E0

message

mèssèdje ; dji va l’zî pwarter on lêd mèssèdje ; prétexter un _ à transmettre (pour entrer en contact avec qqn et obtenir de lui un renseignement, une information), fé one fâsse comission

 

S0

messager

, ère n mèssadjî (f mèssadjerèsse)

 

C60

messager

, -ère mèssèdjî, -erèsse ; botî, -erèsse (nf)

 

E0

messager 

mèssajer

 

S0

messager, ère

[n] (o-c) mèssadjî, (e) mèssèdjî

 

G100

messagerie

mèssèdjerèye

 

E0

messagerie

(transport de colis) mèssajerîe ; fé la mèssajerîe ; on tch’vau d’ mèssajerîe 

 

S0

messe

[nf] mèsse

 

G100

messe

nm mèsse ; vin de messe, vin d’ mèsse ; livre de messe, lîve di mèsse ; messe basse, basse mèsse ; messe de funérailles, mèsse d’ ètèremint ; assister à la messe, aler à mèsse ; dire la messe, dîre mèsse ; servir la messe, sièrvu mèsse ; messe de minuit, mèsse di méyenût ; (expr) ça n’ va ni à mèsse ni à rin , cela ne va ni à messe ni à rien, c’est qqn qui n’a pas de principes ; dji n’ di nin deùs mèsses por on skèlin, je ne dis pas deux messes pour un escalin, je ne me répète pas ; i va todi à mèsse po-z-aler r’qwêre lès-ôtes, il va toujours à la messe pour aller rechercher les autres, il y arrive toujours en retard ; mèsse èst faîte, la messe est terminée, c’est trop tard ; on dit bin basse mèsse dins one grande èglîje, on fait bien messe basse dans une grande église (dit-on à qqn  qui vous reproche d’employer un récipient trop grand pour le contenu) ; quand min.me on n’ duvreûve pus dîre mèsse, dji frè à m’ môde, quand bien même on ne devrait plus dire la messe, je ferai à ma façon, quel qu’en soit le prix ; qui v’leûve-dju dîre, don, mi ? Nin mèsse, portant, pusqui dji n’ so nin co curé ! (iron), que voulais-je donc dire ? Pas la messe puisque je ne suis pas encore prêtre

 

C60

messe

_ basse, basse mèsse ; dire, servir la _, dîre mèsse, chèrvi à mèsse ; manquer la _, måker mèsse ; sonner la _, soner à mèsse ; aller à la _, aler à mèsse ; revenir de la grand_, riveni d’ grand-mèsse ; avant, après la _, divant, après mèsse ; la _ est finie, volà mèsse foû, c’ èst foû mèsse, (li) mèsse èst foû ou oute, c’ èst fêt mèsse (Je.), mèsse èst fête, l’ mèsse èst dit (GrH., èst d’howe Ch., GdM.)

 

E0

messe

mèsse ; aler à mèsse ; i sone a mèsse ;  i fât ‘nn’ aler a mèsse ; sièrvi à mèsse ; dîre la mèsse ; tchanter la mèsse ; i tchante à mèsse, ; d’vant (la) mèsse, avant la _ ; pendant la _, timps d’ mèsse (ou timps do l’ mèsse) ; après la _, après (la) mèsse ; one mèsse du marièdje, d’ atèremint ; la mèsse dès mwarts ; la _ de minuit (à Noël), la mèsse di mînut’ ; une _ basse (opp. à une _ chantée), one basse mèsse (opp. à one mèsse tchantée ; une _ célébrée à l’occasion de l’anniversaire d’un décès, one mèsse d’ année ; (anc.) j’ai été à la _ basse (celle, non chantée, du dimanche; opp. à grand-mèsse), dj’ ê stî à basse mèsse ; aler a mèsse dins l’ pwace (ou su l’ sû) di l’ èglîje ; on dit bin basse mèsse dins one grande èglîje ; (anc.) (sanction à l’encontre des filles enceintes avant le mariage) le prêtre lui avait refusé la _ de mariage, èlle avot stî mariêye dizos lès clotches (Te.) (litt. « elle a été mariée sous le cloches (c’est-à-dire sans pénétrer dans l’église) »)

 

S0

messéant

, -e indécint, -e ; mâlonête, nin come i fåt ; des paroles _es, dès lêds mèssèdjes

 

E0

messie

mèssèye (,-îye)

 

E0

Messie

(personnage biblique) Mèssîe

 

S0

messieurs

nm formule d’interpellation, mès-omes, (avec plus de respect) mès djins ; « Bonswêr lès omes ! » (R. Hostin) ; ces messieurs, cès-omes-là; (expr) lès monsieûs èt lès couchèts tègnenut leûs rangs (iron), les messieurs (les seigneurs, les bourgeois) et les cochons tiennent leurs rangs (homophonie sur le mot rang, rang, et ran, soue)

 

C60

messieurs

mècheûs, mès djins ; voy. monsieur

 

E0

mesurable

adj mèsurauve, qu’ on sét mèsurer

 

C60

mesurage

nm mèsuradje

 

C60

mesurage

mèserèdje (murzèdje St., …),

 

E0

mesurage

mèsurèdje ((anc.) muserèdje arch) ; c’ è-st-on lêd mèsurèdje, i gn-è brâmint dès cwanes

 

S0

mesure

[nf] (c) mèseure, (e) mèseûre, (o) mésure

 

G100

mesure

nm mèseure ; prendre les mesures, prinde lès mèseures, prinde mèseure ; vêtement fait sur mesure, moussemint faît su mèseure, moussemint faîts fé ; battre la mesure, bate li mèseure ; c’est la bonne mesure (de longueur, de temps), c’ èst l’ tapéye; (loc) à mesure que, à faît qui ; au fur et à mesure, à faît, faît-à faît, à mèseure ; à sa mesure, què l’ vaut bin ; c’est qqn à sa mesure, c’ è-st-one saquî què l’ vaut bin ; dans la mesure du possible, ostant qu’ possibe ; il a un courage sans mesure, il èst coradjeûs au d’là; (expr) awè l’ mèseure è l’ ouy, avoir la mesure dans l’œil, avoir le compas dans l’œil ; ièsse à l’ laudje mèseure, être à la large mesure, dépenser sans compter ; i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, à une mesure ; purdoz bin vos mèseures !, prenez bien vos mesures !, vos précautions

 

C60

mesure

mèseûre (musore St., …) ; vous dépassez la _, vos-alez trop lon ou trop reûd ; prendre des _s, s’ arindjî, régler tot ; au fur et à _ (que), à fêt, fèt-à-fêt, fêt-à-fêt’, fêt-à mèseûre (qui) ; espèces de _ : (agraires) bounî, djurnå, vèdje ; (de capacité) badou, batch, canète, cwåte, cwède, mèlé (Sp.), mèsurète, moy (ard mou), pinte, pognoû, rohèye, sètch, sombrin (Pays de Herve), stî (syn ard cope) ; (de longueur) anse, aspagne, cwåte, dièsse, êwant (Gl.), aune, pîd, pôce, pougnèye, rûle, teûse, toseû (Gl.)

 

E0

mesure

(dimension) mèsure (qqf m’sure après voyelle ; mèseure Be., Co., Va., …) aler prinde lès mèsures (ou lès m’sures) po on costume ; couper les bois à la _ adéquate, côper lès bwès à mèsure ; donnez-moi une bonne _, mèsuroz-me bin ; mettre une pleine _, mèsurer à hope [à rattacher au moy néerl. hoop, tas] ; avec lui, c’est toujours deux poids deux _s (il est toujours partial), avou lu, c’ èst todi deûs pwèds, deûs mèsures ;

 

(récipient servant à mesurer) mèsure, mèsurète ; one mèsure di farine ; petite _ (de capacité) (; son contenu) mèsurète ; one mèsurète d’ ôle ; petite _ à farine, à café (; son contenu), pûjète ; i fât co one pûjète di farine ; _ à grains (; son contenu) pûjeû ; dène on bon pûjeû d’ avon.ne o tch’vau ;

 

(division du temps musical) mèsure ; bate la mèsure (ou la m’sure) ; djouwer en mèsure ;

 

(moyen mis en oeuvre pour obtenir un résultat déterminé) mèsure ; i fât prinde dès mèsures po qu’ ç’ n’ arivuche pus ;

 

au fur et à _, à fêt (litt. « à fait») ; rastrinde à fêt ; à _ que, au fur et à _ que, à fêt quu, fêt à fêt quu, à mèsure quu, au fur èt à mèsure quu ; à _ que, à fêt quu ; à fêt qu’ dji fê mès wâfes, is m’ lès mindjant ; à fêt qu’ dj’ ârê dès novèles, dji to l’ dîrê ; fêt a fêt quu dj’ ramasso lès tchikes, la gamine mi lès r’tapot voye ; is mindjant lès wâfes (au fur èt) à mèsure qu’ èles moussant foû do fièr ; dans la _ où, po ostant qu’ djo l’ kinuche

 

S0

mesurer

[v] (e-c) mèserer, (o-c) mèsurer

 

G100

mesurer

v (évaluer la mesure) mèsurer ; mesurer à nouveau, rimèsurer ; action de mesurer, mèsuradje (m) ; action de mesurer à nouveau, rimèsuradje ; mesurer au pas, apasser ; mesurer à l’aune, on.ner ; mesurer à l’enjambée, mèsurer à l’ ascauchîye; (expr) il a bwèvu dè l’ chaléye bîre, il a bu de la bière boiteuse, il mesure la route ; il a bin stî mèsuré, il a bien été mesuré, il a été bien servi ; on n’ lî a nin sûr plindu, idem; (avoir pour mesure) mèsurer ; il mesure deux mètres, i mesure deûs mètes; mesurer un angle, rilèver one angléye ; (employer avec mesure) mesurer ses parole, waîtî à ç’ qu’ on dit

 

C60

mesurer

mèserer (murzer St., Ma.) ; _ à l’empan, à l’enjambée, voy. ces mots ; _ à la toise, twèser (anc. teûser ; toser Gl.) ; _ à l’aune, auner ; _ à la règle, rûler ; _ (le bois) à la corde, cwèdeler ; _ au fil à plomb, ploumer ; _ à la mesure comble, mèserer à hope ; à la mesure rase, à stritche, rik-à-rak ; _ trop juste, voy. ÉTRIQUÉ, JUSTE

 

E0

mesurer

vt (calculer) mèsurer ((anc.) muserer) ; mèsurer à l’ vèdje ; _ en juxtaposant les doigts (pour évaluer une épaisseur p.ex.), mèsurer âs dèts ; _ à l’empan, mèsurer à l’ pate ; mèsurer à l’ û ; _ (du bois) en cordes, cwadeler ; t’ ès cwadelé cès bwès -là trop rik èt rak ; _ les pieds (compter le nombre de pieds (au jeu de billes, p. ex., pour évaluer la distance entre la bille cible et celles des joueurs), mèsurer â pîd ; vi (avoir pour mesure) mèsurer ; çusse tronce-là mèsure bin quate mètes ; _ de nouveau, rimèsurer (rumuserer anc.) ; i vinrè r’mèsurer l’ tèrin ; i n’ avot nin confiance o cafetî, il è falou qu’ i r’mèsuruche ; ils s’étaient mesurés (au combat), is s’ avint sayi

 

S0

mesureur

nm mèsureû

 

C60

mesureur

mèsereû (murzeûr St., …)

 

E0

mesureur

(personne qui prend les mesures (d’un terrain p.ex.) mèsureû (anc. musereû)

 

S0

métairie

nm cinse

 

C60

métairie

cinse ; voy. ferme

 

E0

métal

[nm] (e) mètål, (o-c) mètâl

 

G100

métal

nm mètâl, mètau (ârdjint (argent), fiêr (fer), keûve (cuivre), ôr (or), stin (étain)) ; scie à métaux, sôye à mètaus

 

C60

métal

mètå (, -tål)

 

E0

métal

mètâl (pl -aus) ; on martchand d’ mètaus ; une scie à métaux,  one soye à mètaus

 

S0

métallique

adj mètalike ; (se reporter aux différents métaux) ce sont des châssis métalliques, c’ èst dès finièsses d’ aluminiom’ ; un bureau métallique, on bûrau d’ fiêr ; fil métallique,fi d’ ârca

 

C60

métallique

fil _, fi d’ årca ; voy. anc.al

 

E0

métallique

adj mètalike

 

S0

métallurgie

nm mètalurjîye, usine di fiêr 

 

C60

métamorphose

nm candjemint (m)

 

C60

métamorphoser

(se) v candjî 

 

C60

métaphore

nm imaudje (, umaudje)

 

C60

métaphysicien

mètafisicyin

G0

métaphysique

mètafisike

G0

métastase

mètastâse

G0

métayage

nm trècins 

 

C60

métayer

nm trècinsî 

 

C60

métayer

trècinsî ; voy. FERME, -1ER

 

E0

métayer

, -ère n cinsî, cinserèsse ; dji sons l’ purmî d’ mêy, lès cinsîs baguant

 

S0

méteil

nm mèsteure (f)

 

C60

méteil

mèsteûre (, mos- ; mèskére Es.), mèlkin, dè l’ mwintchåve (Cou., Bas.), dè blanc grin (Fl., Les., Ber.), dè l’ blonke blé (Han.) ; pain de _, mwètiåve pan (anc.), pan mèlé, do pan motiåve (La.), pan d’ mèsteûre (anc.)

 

E0

méteil

(mélange de seigle et de froment) mètèy

 

S0

météore

mètèyôre

G0

météorique

mètèyorike

G0

météoriser

(se) (vache, …) boheter (bocheter Amp., Be., bofeter Bas., Dar.), borer (Fa., Rob), baloner, boûser, hoûser ; voy. enfler

 

E0

météorisme

nm être atteint de météorisme, ièsse ètoné (-ye), s’ ètoner

 

C60

météorite

mètèyorite

G0

météorologie

nm il étudie la météorologie, i studîye po sawè dîre li timps ; la météorologie populaire, lès spots su l’ timps

 

C60

météorologie

mètèyorolojîye

G0

météorologique

mètèyorolojike

G0

météorologue

mètèyorologue

G0

méthadone

mètadone

G0

méthane

mètane

G0

méthode

nm (démarche) c’est la meilleure méthode, c’ èst l’ mèyeû dès maniéres ; il faudra changer de méthode, i faurè candjî vosse manière di fé

 

C60

méthode

métôde, sistin.me (-éme St.) ; l’ancienne _ des houilleurs, li houyèdje dès vîs-omes ; il manque de _ au travail, i n’ a nou stîle po ovrer, …nole quawelûre (Vil.), voy. aptitude-; sans _, voy. couci-couci ; avec _, à djin, d’ adreût, d’ à-facon, voy. convenablement

 

E0

méthode

mètôde

G0

méthode

mètôde ; lès mètôdes di-d-dins l’ timps n’ astint nin lès mèyeûres ; i n’ prind nin la boune mètôde

 

S0

méthodique

adj il est méthodique, il èst réglé come do papî à musike

 

C60

méthodique

mètodike

G0

méthodiquement

mètodikemint

G0

méthylène

mitilêne ; do bleû d’ mitilêne

 

S0

méticuleusement

adv come i faut

 

C60

méticuleux

, euse adj spèpieûs (-e) 

 

C60

méticuleux

voy. soin, tatillon

 

E0

méticuleux

artisan, ouvrier qui est _ dans son travail, fignoleû, -eûse ; ci-là, c’ è-st-on fignoleû

 

S0

métier

[nm] mèstî

 

G100

métier

nm (travail) mèstî; métier lucratif, bon mèstî ; métier de faible rapport, pôve mèstî ; dur métier, mèstî d’ tchin, tchin d’ mèstî ; que faites-vous comme métier?,qwè fioz d’ vosse mèstî ? ; emblème, plaque indiquant un métier, aflidje (f); (loc) fé do, fé li, s’essayer à faire le métier de ; fé do djârdinî, essayer de faire le métier de jardinier; (expr) awè doze mèstîs èt trêze miséres, avoir douze métiers et treize misères, être dans une mauvaise situation ; c’ è-st-au trwèsyin.me côp qu’ on vèt lès maîsses, c’est à la troisième fois qu’on voit les maîtres, cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ; c’ èst l’ mèstî qui mousse (iron), c’est le métier qui entre (dit-on quand on se blesse au travail) ; c’ è-st-on mèstî qui l’ diâle n’ aureûve nin v’lu fé, c’est un métier que le diable n’aurait pas voulu faire, ingrat ; fé tos lès mèstîs, faire tous les métiers, être habile à tous métiers ; chake si mèstî èt lès pourcias sèront bin sognîs, à chacun son métier et les porcs seront bien soignés, et les vaches seront bien gardées ; gn-a pont d’ sot mèstî, gn-a qu’ dès sotès djins, il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens ; ièsse do mèstî, awè l’ pratike, être du métier, avoir la pratique du métier ; il a l’ mèstî dins sès dwèts, il a le métier dans les doigts, c’est un métier qu’ il connaît bien ; i n’ èst si p’tit mèstî qui n’ noûriche si maîsse, il n’est si petit métier qui ne nourrisse son maître ; i n’ faît nin l’ mèstî d’ on-ôte, il ne fait pas le métier d’ un autre, il est habile ; travayî di s’ mèstî, travailler de son métier, avoir pour profession ; on pinse todi qui l’ mèstî do vijin èst mèyeû qui l’ sink , on pense toujours que le métier du voisin est meilleur que le sien; (machine) machine ; un métier à tricoter, one machine po tèche ; un métier à filer, un rouet, on molin à filer

 

C60

métier

mèstî ; apprendre le _ de peintre, de couturière, aprinde li pondeû, li costîre ; faire tous les _s, ovrer brik-brok ; à chacun son _, à chake marihå s’ clå ; (machine ) _ à tisser, stå (ou mèstî) d’ tèheû

 

E0

métier

(profession) mèstî ; aprinde on mèstî ; pratiquer son _, fé s’ mèstî ; un homme de _ (un travailleur compétent), on-ome di mèstî ; èlle è fêt tos lès mèstîs ; à changer trop souvent de _, on n’a que des déboires, trente-chî mèstîs, trente-chî miséres (doze mèstîs, trâze miséres Te.) ; il n’a pas de _ (ou pas de diplôme), i n’ è rin dins lès mwins ; i gn-è pont d’ sot mèstî (on ajoute parfois: i gn-è qu’dès sotes djins (var. à Te.: i gn-a pont d’ lêd mèstî, gn-a qu’ dès lêtès djins) ; il est maçon (, menuisier, etc.) de métier, i travaye do maçon (, do mènûjî, etc.) ; tout _, si modeste soit-il, profite à celui qui l’exerce, i gn-è si p’tit mèstî qui n’ noûriche si ome ; faire un _ ingrat, fé on mèstî d’ tchin ; c’ è-st-on poûri mèstî ; il è on mèstî d’ ôr ; (à l’adresse de qqn qui vient de se faire mal en travaillant) c’ èst l’ mèstî qui rintère ! ; (à tisser) mèstî ; fig. remettre l’ouvrage sur le _, rimète l’ ovrèdje su l’ mèstî

 

S0

métis

, -isse adj et n mètis’, -isse ; (étoffe), dès draps d’ mètis’

 

S0

métissage

nm crwèseladje (, crwèjeladje)

 

C60

métisser

v crwèseler (, crwèjeler)

 

C60

métonymie

mètonimîye

G0

métonymique

mètonimike

G0

métrage

nm (longueur en mètres) mètradje ; calculer le métrage, cârculer l’ mètradje; (cinéma) long métrage, grand film

 

C60

mètre

nm mète ; un mètre de long, on mète long ; c’est trois euros le mètre, c’ èst trwès-eûros do mète ; un mètre carré, on mète câré ; un mètre cube, on mète cube

 

C60

mètre

mète ; _ de couturière, mète di costîre ou centimète ; chaîne formée de dix maillons de 0,10 m, rûle d’ on mète ; voy. règle

 

E0

mètre

(unité de longueur) mète ; li sapin avot doze mètes di hôt ; rucèper à on mète ; (objet servant à mesurer) mète ; un _ ruban, on mète di tayeûr ; on dobe mète di maçon ; _ carré, mète câré ; _ cube, mète cube

 

S0

métro

nm mètro

 

C60

métro

mètro

G0

métrologie

mètrolojîye

G0

métrologique

mètrolojike

G0

métrologue

mètrologue

G0

métronome

nm mètronome

 

C60

métronome

mètronome

G0

mets

nm plat, miscoterîye (f) ; c’était tous mets recherchés, c’ èsteûve totès miscoterîyes ; nous avons mangé un mets délicieux, nos-avans mougnî one saqwè d’ bon ; c’est le mets que je préfère, dji m’ rilèvereùve dè l’ nût po-z-è mougnî (, je me lèverais la nuit pour en manger), dj’ è  mougnereûve su l’ tièsse d’ on tigneûs (, j’en mangerais sur la tête d’un teigneux); (expr) c’ èst dè l’ laume !, c’est du miel, c’est un mets délicieux

 

C60

mets

de bons _, dès bons-amagnîs, dès bons p’tits plats, dès bons mèts ; des _ friands, dès gloutes ; _ liquide sans consistance, dè l’ lapète

 

E0

mets

(plat) mèt ; on-è mindji brâmint dès mèts ; come deûsime mèt, on-è avou do canârd ; _ au goût très relevé, ragout 

 

S0

 

 

mettable

voy. mettre

 

E0

mettable

adj mètâle ; çusse cote-là n’ èst pus mètâle 

 

S0

Mettet

npr Mtèt

 

C60

metteur

, euse n mèteû (-se) ; metteur en place, mèteû à place ; metteur en scène, mèteû à l’ sin.ne

 

C60

metteur

_ en œuvre, mèteû èn-oûve

 

E0

mettre

[v] mète

mettre bas: (e-c) djon.neler, (c) awè dès djon.nes, (o) fè dès djon.nes. (e) aveûr dès djon.nes

mettre (la table): (e) mète li tåve, (c) mète li tauve, (o) mète èl tâbe, drèssî l’ tâbe

 

G100

mettre

v bourer (pousser), foute (foutre), mète, stitchî (introduire),  tchôker (fourrer) ; mettre à mort, touwer; mettre au lit, mète coûtchî ; mettre au monde, mète au monde ; mettre bas (voir in fine) ; mettre de côté, mète di costé, mète à pont, mète su crèsse ; mettre en colère, fé mwaîji ; mettre en commun, mète èchone ; mettre en état de marche, fé aler ; mettre en feu, foute li feu ; mettre en ordre, mète di l’ ôrde, rassonrer ; mettre flotter sur l’eau, mète à bagn ; mettre la main au feu, mète si mwin o feu ; mettre la radio, alumer l’ posse ; mettre la table, mète li tauve ; mettre la tête à couper, mète si tièsse à côper ; mettre le chauffage, alumer l’ tchaufadje ; mettre les bouts, foute li camp, lèver l’ dache, li lèver, li trossî ; mettre par terre, foute à l’ têre ; mettre les jambes à son cou, mète sès djambes à spales ; mettre sur les épaules, mète à spales ; mettre sur pied, mète su pîds; (mettre bas) mettre bas, djon.neler, djon neter, fé sès djon nes ; mise bas, djon.neladje (m) ; (brebis) bèdeler, fé sès bèdots ; action, bèdeladje (m) ; (chatte) fé sès djon nes, tchèteler ; (chèvre) gadeler, fé sès gadots ; action, gadeladje (m) ; (jument) poûtener, fé s’ polin; action, poûtenadje (m) ; (truie) coucheler, fé sès couchèts ; action, coucheladje (m) ; (vache) vêler, fé s’ via ; action, vêladje (m) ; (se) si mète ; se mettre à genoux, si mète à d’gnos, … à gngnos ; se mettre à l’étude, comincî à studyî; se mettre à l’ouvrage, si mète à l’ bèsogne, ataker, atèler ; se mettre au lit, aler coûtchî ; se mettre en colère, flamer, monter dins one fîve ; se mettre en route, si mète en route ; se mettre en tête, si foute è l’ tièsse, si tchôker è l’ tièsse ; ne plus savoir où se mettre, ièsse jin.né

 

C60

mettre

mète, bouter ; _ brusquement, taper ; _ furtivement, voy. fourrer ; _ de côté, en lieu sûr, riwèster ; _ ses lunettes, son bonnet, tchåssî sès bèrikes, si bonèt ; [habit] qu’on peut encore _, mètåbe, -åve (ard mètûle), mis jusqu’à usure complète, formètou ; [il est toujours] mal mis, må tapé, opp à bin ficelé, come soflé foû d’ ine bûse ; _ bas, debout, à l’écart, en train, …, voy. bas, … ; se _ deux contre un, si mète deûs tchins so ‘n-ohê ; se _ à l’ouvrage, ataker ; s’y _ courageusement, pougnî d’vins, voy. évertuer ; _ (qn) en cause, mète à djoû ou à djeû, èmète  

 

E0

mettre

 

 

se _ à (un travail), s’ atèler à, ataker à; dji va m’ atèler à la hèye ; dj’ ons ataké à fâtchi lès-avon.nes

 

S0

 

 

mettre

 

je vais me mettre à bêcher, dji va m’ aroyi à foyi

 

S0

 

mettre

vt (placer dans un endroit déterminé) mète ; doû-ce quu v’s-avoz mètou l’ rustê ? ; dj’ ê mètou l’ adrèsse dins m’ porte-manôye ; mètoz ça d’ costé ; mètoz la foûtche à plèce ; il a mis le grappin dessus (il s’en est emparé), il è mètou l’ grapin d’ssus ; vous avez mis le doigt dessus (vous avez deviné juste),  vos-avoz mètou l’ dèt d’ssus ; il m’a mis dedans (au jeu, au tribunal), i m’ è mètou d’dins ; _ la table, drèssi la tâve ; _ la soupe dans une soupière (pour servir ses invités), drèssi la sope ; _ les pommes de terre dans un plat (pour les servir), drèssi lès crompîres ;

 

(miser) mète, mîser ; mète â djeû ou mète pot ou mète la mîse ; (qqch) de côté, mète voye ;

 

(revêtir, porter) mète ; dji va mète mi novê èkipemint ; _ ses lunettes, tchâssè sès bèrikes (Te.)

 

(introduire, ajouter) mète ; vos-avoz rovyi d’ mète do sé dins lès crompîres ;

 

(placer dans une certaine position, dans une certaine situation) mète ; mète à l’ avièrs, à l’ adrèt ;

 

(placer, installer) mète ; tu m’ mètrès on novê boton ; ils ont installé la distribution d’eau, il ont mètou l’ êwe ; (dans un calcul) mète ; je mets deux et je retiens un, dji mèt deûs èt dji r’tin onk ;

 

(soumettre à une action) mète ; dj’ ê mètou l’ lacê tièdi su l’ fornê ; tu mètrès trimper lès bagues ; i fât mète saler lès djambons ; (du temps) mète ; il ont mètou do timps po v’ni ; _ (de l’argent ; payer) mète ; dji n’ mètrê nin d’pus d’ mile eûros mile francs po ç’ vê-là ; i mètrè l’ pris qu’ i fât

 

(consacrer) il y a mis du sien (de la bonne volonté), il î è mètou do sîne ;

 

_ en (suivi d’un n., dans une loc équivalant svt à un v.)), mète en ; _ en couleur (peindre), mète en coleûr ; _ en rogne (fâcher), mète en rogne ; _ en vente (vendre), mète en vinte ;

 

se _ (se placer) (dans un lieu, une situation, une position), si mète ; si mète à gnos : si mète à djok ; si mète à tch’vau ; si mète à  houriche ; se _ (s’habiller), si mète ;  si mète en civil ; dji n’ ê pus rin à m’ mète ; (entrer dans un état) si mète ;  i s’ è mètou dins one bèle chandîje ; (entreprendre, commencer) si mète ; si mète à plorer ; si mète à l’ bwasson ; il s’y mettra (à travailler), i s’ î mètrè ; je ne savais plus où me _, dji n’ savo pus doû moussi ; ils se sont fait _ à la porte, is s’ ont fêt chover à l’ uch ; je l’ai mis à la porte, dji lî ê mostré l’ uch

 

vi _ bas (en parlant de petits animaux: lapins, souris, chats, chiens; par ext , en parlant des humains), djon.neter

 

S0

meuble

[nm] meûbe

 

G100

meuble

adj (terre) bone, veûle

 

C60

meuble

nm meûbe ; les meubles, lès bidons, lès cayèts, lès meûbes, lès pîces di mwin.nadje ; c’est un meuble important, c’ è-st-one pîce di meûbe ; garnir de meubles, meûbler, ameûbler ; priver de meubles, dismeûbler; (expr) l’ èfant, c’ èst l’ preumî meûbe, l’enfant, c’est le premier meuble

 

C60

meuble

adj [terre] meûve, hol (heûl Mar., Str. : dè l’ hle têre qui trûle, qui s’ disfêt), voy. friable, consistant, compact ; nm  meûbe ; meubles de ménage, ratèlèdje di manèdje ; vieux _ hors d’usage, vî gådibiè ; voy. encom­brant

 

E0

meuble 1

meûbe ; rabistoker on meûbe ; on meûbe en tchin.ne massif (au fig.) sauver les meubles (l’essentiel), sâver lès meûbes ; installer ses _s (dans l’endroit où l’on va vivre), ameûbler ; il ont ameûblé la s’mwin.ne passé

 

S0

meuble 2

vous avez de la bonne terre, elle est bien _, vos-avoz do l’ boune tère, èlle èst houfe

 

S0

meubler

v (garnir de meubles) ameûbler, meûbler

 

C60

meubler

meûbler, ameûbler

 

E0

meubler

vt (garnir de meubles (un lieu) meûbler ; il ont do gout po meûbler leû mâjon 

 

S0

meuglement

nm beûladje, gueûladje

 

C60

meugler

v beûler, gueûler ; elle meugle, èle beûle, èle gueûle ; les vaches meuglent, lès vatches beûlenut

 

C60

meugler

voy. beugler

 

E0

meule

[nf] 1 (à aiguiser) (o-c) pîre à rûjî, (c) pîre à rawejî, (e) pîre sin.merèce, (o) mieule

2 (à blé) (e-c) pîre di molin, (o) pîre di moulin

3 (de foin) (e-c) môye, (o) moye

 

G100

meule

nm (pierre) pîre; la meule du moulin, li pîre di molin ; la meule à aiguiser, li pîre à rûjî; (foin) môye, mwéye ; meule de foin, môye ; faire des meules de foin, fé dès môyes, môyeler ; action de faire des meules de foin, môyeladje (m); plus petits que la meule de foin, il y avait les cus-d’-tchin, petits tas arrondis, les ougnètes (f), tas légèrement plus importants et de volume variable, et les mulias , tas plus importants encore

 

C60

meule 1

_ à moudre, pîre (ou toûr) di molin, pîre moûnerèce (Wa.) ; pre­mière paire de _, hossîre ; arbre vertical ou fer de _, pîd d’ fiér ; oeillard de la _, coronê; _ à aiguiser, pîre sin.merèce, pîre toûnerèce, pîre à r’sin.mî, pîre toûrnante, pîre du sème (La., Ma., …)

 

E0

meule 1

môye ; one môye di foûre ; one môye di strin ; one môye di fagots ; une _ de forme arrondie (pour le foin ou les céréales), one ronde môye ; une _ de forme carrée (pour les céréales), one câré môye ; une _ de forme évasée (la forme plus efficace pour résister aux intempéries), one môye monté à bari ; mettre en _s (svt empl absolt), môyeler ; dj’ ons môyelé tote la djoûrnêye ; _ évasée, avec une base rétrécie, dont l’allure évoque celle d’un bari  (cruchon destiné à contenir des liquides, généralt en grès), one môye monté à bari ; personne qui est spécialiste pour la confection des _s, môyeleû

 

S0

meule 2

_ de foin, de paille, …, môye (meûye) ; mettre en _, môyeler; _ à toit conique, peûre (hesb) ; _ à toit en dôme, po(u)me (hesb) ; _ cubique, mohone (, magasin) (hesb) ; voy. couvrir ; base de la _, sotré (Gl., To., Bra ) ; dizeau contre lequel on appuie les gerbes pour construire la _ et aussi gerbe fixée au sommet de la meule avec une perche, bounome (Gl.) ; voy. palier

 

E0

meule 2

(t. de meunerie) _ gisante du moulin (meule inférieure, qui ne tourne pas), jissante (Vau.) [correspond au fr. gisante] ; _ tournante (_ supérieure), volante (Vau.)

 

S0

meulière

pierre _, voy. meule 1

 

E0

meulon

_ de foin, hougnète, voy. veillote

 

E0

meunerie

nm molin (m)

 

C60

meunerie

moûnerèye, moûnèdje (nm)

 

E0

meunier

[nm] (o-c) mon.nî, (e) moûnî

 

G100

meunier

, ère n mon.nî (f mon.nerèsse) ; aide-meunier, tchèsse-mon.néye ; charrette de meunier, à couverture entoilée, tchèrète di mon.nî ; (expr) ses paukes avou lès mon.nîs, faire ses pâques avec les meuniers, à la dernière limite

 

C60

meunier

, -ère moûnî, -erèsse (monî Ma.) ; être _, moûner ; garçon _, groumèt, vårlèt dè molin ; (poisson) _ chevanne, moûnî ; _ argenté, rêyon (, rêgnon) ; _ ide, mène

 

E0

Meunier

(n de famille) Meugner

 

S0

meunier

monî (mounî Te.) ; one tchèrète di monî ; one châle di monî ; sèy blanc come on monî 

 

S0

Meurice

Meûrice, n de fam

 

E0

Meurice

, Meurisse (n de famille) Meûrice

 

S0

meurt-de-faim

moûrt (ou crîve)-di-fin, crîve-misére, qui n’ a ni pan ni pèce

 

E0

meurtre

[nm] (e-c) moude, (o) moûde

 

G100

meurtre

nm il y a eu un meurtre, on-z-a touwé one saquî

 

C60

meurtre

moude (, -oû-)

 

E0

meurtri

, -ie adj dimoudri, moudri (mousdri Te.) ; dj’ asto tot d’moudri ; dj’ ê l’ cwarp tot moudri

 

S0

meurtrier

n moûdreû (-se), touweû (-se), assasin (-e)

 

C60

meurtrier

assazin, moudreû, qqf moudriheû, moudrére (St., Ma.),  f moudreûse

 

E0

meurtrier, ère

[n] (o-c) moûdreû, se, (e) moudreû, se

 

G100

meurtrière

nm awaîte, waitroûle

 

C60

meurtrière

voy. canonnière, lucarne

 

E0

meurtrir

[v] (c) moûdri, (o) moûdrî, (e) moudri, (o) bouritchî ; v. blesser, brutaliser, tuer

 

G100

meurtrir

v comoûre, cwachî, moûdri ; il avait le visage meurtri, il aveûve si visadje tot cwachî; (un fruit) frochî ; tous les fruits sont meurtris, tos lès frûts sont frochîs

 

C60

meurtrir

(ki)moudri, (ki)blèssî, (ki)frohî, (ki)mèsbrudjî, kibouyî ; se _, si spiyî, s’ arèdjî tot, si d’zonguî (su d’zongler La.), si d’zawirer, si mèsbridji (Hu.), si maswårder (Am.), si r’tchèssî tot onk divins l’ ôte (Da.), si fé dè må ; je suis tout meurtri, dji so tot k’bouyî, spiyî, k’frohî, voy. briser, déman­tibuler ; (pour les fruits) voy. blettir ; meurtrissure, moudrihèdje (-ihore Ma.), froheûre, sorblèsseûre ; _ livide, bleû, côp (èsse tot neûr di côps = être couvert de _s) ; _ enflammée à la paume, forbateûre, voy. phlegmon ; _ à l’arête du tibia, musselîre (mou- Ma.), gade, on côp, ine grougnote (Od., Ber.) so l’ mustê (, … å hinon dè l’ djambe Du.), ou (par brachylogie) si d’ner on mustê (Se.)

 

E0

meurtrir

vt (blesser (par un coup)) abîmer, jongler ; il èst tot abîmé à l’ figure ; dji m’ ê fêt jongler pa la vatche 

 

S0

meurtrissure

nf frochadje (m), frochûre

 

C60

Meuse

nm Moûse ; la Meuse, Moûse ; regarder la Meuse, riwaîtî Moûse ; pêcher dans la Meuse, pèchî è Moûse ; bateau naviguant sur la Meuse, moûsî ; (expr) c’ èst come s’ on pichereûve è Moûse, c’est comme si on pissait dans la Meuse, c’est inutile; c’ èst ç’ qu’ on pout dîre pwârter d’ l’ aîwe à Moûse ; c’est ce qui s’appelle porter de l’eau à la Meuse, faire qqch d’inutile, pisser dans un verre d’eau ; dj’ avalereûve Moûse èt sès pèchons, j’avalerais la Meuse et ses poissons, j’ai très soif ; dji n’ a nin pus fwin qu’ Moûse n’ a swè, je n’ai pas plus faim que la Meuse n’a soif, je n’ai pas faim ; i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense avoir pissé la Meuse, pour qui se prend-il ? ; ostant ratchî è Moûse, autant cracher dans la Meuse, cela ne sert à rien ; « Li difèrince di coleûr si vèt si bin, qui l’ Namurwès, po s’ foute d’ on-ome wêre ènicé èt l’ èvoyî à l’ djote, lî dîrè: “Va t’ lâver è Moûse èt t’ rispaumer è Sambe !” » (L. Marchal)

 

C60

Meuse

la _, Moûse (ordt sans article et fém.) : tomber dans la _, toumer è Moûse ; se baigner dans la _, aler bagnî à Moûse ; la _ est forte, grossie, Moûse èst grosse (Liège ; gros Hu.) ; batelier de _, moûsseli (qqf -leû) ; voy. outre-meuse ; la _ (nom d’un journal et d’une usine), la Meûse

 

E0

Meuse

(n du fleuve qui traverse Liège) Mse (Moûse Te.) ; i gn-è do brouyârd so Moûse

 

S0

meute

nm (troupe de chiens) hiède di tchins; (troupe de gens) binde ; toute la meute était à ses trousses, tote li binde coureûve à s’ cu

 

C60

meute

hiède di tchins

 

E0

Meux

npr Meû

 

C60

mexicain

, aine adj et n mècsikin (f mècsikin.ne)

 

C60

mexicain

mècsikin

G0

Mexique

nm Mècsike

 

C60

Meyer

(n de famille) Mèyèr

 

S0

Mezy

(lieu-dit entre Villeroux et Chenogne (écart de la commune de Vaux-sur-Sûre, anct commune de Sibret) Mèsi

 

S0

mi

nm (note) mi

 

C60

mi 1

(note de musique)

 

E0

mi 1

(note de musique) mi

 

S0

mi 2

à mi-chemin, à mitan vôye ; à mi-voix, à mitan bas, inte li hôt èt l’ bas ; la mi-août, è mèy (ou mé) l’ awous’, è mèy d’ aous’ (Vo.) ; la mi-carême, li dîmègne dè l’ Létåré (voy. lAEtaré) ; voy. EMMI, MILIEU, MOITIÉ, MOYEN

 

E0

mi- 2

à la mi-juin, à l’ mîtan d’ jun ; nous avons été jusqu’à mi-chemin, dj’ ons stî j’qu’ à mîtan voye

 

S0

miaou

mi(y)âw, mignâw, gnâw ; _ du chat en rut, råw, voy. chaleur

 

E0

miaou

(onom qui imite le cri du chat) miyâw, gnâw

 

S0

miasme

ine dandjereûse hinêye ; (houill) pouteûr, crouwin

 

E0

miaulement

nm gnâwadje, gninwadje

 

C60

miauler

v (chat) gnâwer, gninwer; il miaule, i gnâwe, i gninwe ; « Dj’ avéve vèyu l’ tchèt. Djè l’ aveûve ètindu gninwer. » (E. Gilliard); miauler à petits coups, gnâweter, gninweter; (chaton) gnâwyî, gninweter, gninwyî ; le jeune chat miaule, li djon.ne di tchèt gnâwîye, …gninwîye ; le chat miaule, li tchèt gnâwe, …gninwe ; chat qui miaule facilement, gninwiaud ; « gninweter come on p’ tit tchèt » (E. Gilliard)

 

C60

miauler

, -ement miåweler (Str. ; -ter Ho.), manweter, maoûler (Ne.), gnåwer (Cou., -à- Li.), gnâweter (gnaweler Tr.), gnêwer (Du.), -èdje ; du chat en rut, råweter, -èdje ; ranwyi (Sto.)

 

E0

miauler 

vi gnâwyi ; miyâwyi ; qu’ èst-ce quu nosse tchèt è à miyâwyi insi ? ; (en parlant du chat en rut) mirâwyi ; râwyi; lès tchèts ont mirâwyi tote la nut’ ; lès marcâs ont râwyi tote la nut’ 

 

S0

mica

nm mica

 

C60

mica

mica ; li cârau èst spiyi, i fât mète on mica

 

S0

mi-carême

nm létâré, li djoû vint’ è cwarème

 

C60

Michaely

(n de famille) Micaéli

 

S0

Michamps

(village de la commune de Bastogne ; anct de la commune de  Longvilly) Mîtchamp ; surnom des habitants : lès bês èfants

 

S0

Michat

(n de famille) Micha

 

S0

Michaux

(n de famille) Michau

 

S0

miche

nm (deux tranches de pain superposées) mitche; (expr) gangnî s’ mitche, gagner sa miche; il îrè mia pus taurd, nos ratraperans totes nos mitches èn-on pwin, cela ira mieux plus tard, nous récupérerons toutes nos tartines en un seul pain ; i va veûy po cûre quate mitches èt on pwin, il va demander pour qu’ on lui cuise quatre miches et un pain, c’est ridicule ; rawè s’ mitche, retrouver sa miche, retrouver sa mise, au jeu de cartes

 

C60

miche

mitche ; esp de petite _, chèrmoule (Ve. ; sêrmoûse Ma.) ; quatre petites _s tenant ensemble, copèye (ou crète) di mitches (liég anc.)

 

E0

Michel

npr Michél, Mitchî

 

C60

Michel

Michél, (anc.) Mitchî (Mè- La., Fa.)

 

E0

Michel

(prénom m) Michèl ; (diminutif) Mimiche

 

S0

micheline

nm micheline

 

C60

micheline

(autorail) micheline ;  prinde la micheline

 

S0

mi-chemin

 (à) loc à mitan vôye

 

C60

Micheroux

Mitcheroû, village

 

E0

micmac

nm atèléye (f), briche-brache, miche-mache

 

C60

micmac

mik-mak, (k’)mih-mah (, k’mic-mah) ; voy. brouillamini, pêle-mêle

 

E0

microbe

nm microbe

 

C60

microclimat

microclimat

G0

microclimatique

microclimatike

G0

micro-onde

nm micro-onde

 

C60

microphone

nm micro

 

C60

microprocesseur

microprocèsseû

G0

microscope

nm microscope

 

C60

microscope

microscope

G0

microscopie

microscopîye

G0

microscopique

adj fwârt pitit, si p’tit qu’ i faureûve quate paîres d’ ouys po veûy ç’ qu’ c’ èst

 

C60

microscopique

micoscopike

G0

midi

[nm] (c) non.ne, (e-c) à doze eûres, (o) à douze eûres, (o) au din.ner, (e) å dîner,

 

G100

midi

nm (milieu du jour) doze eûres, non.ne, prandjêre; avant-midi, divant doze eûres; après-midi, après din.ner, après doze eûres, après l’ din.ner, après non.ne ; j’irai sur le temps de midi, dj’ îrè (su l’) timps d’ doze eûres, timps d’ prandjêre ; « Li vinrdi d’ après, aviè prandjêre, li grande Marîye a broké è l’ coû. » (E. Gilliard); « Ni rovyîz nin qu’ i m’ faut  ièsse à l’ èglîje à non.ne » (J. Gilson); le démon de midi, li p’tit diâle d’ à prandjêre ; (expr) gare au démon de midi !, li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’enflamme facilement ; chercher midi à quatorze heures, aler r’qwé sint Pîre à Rome (, aller rechercher saint Pierre à Rome); (point cardinaux) sûd ; nous allons vers le Midi, nos-alans après l’ Côte d’ Azûr

 

C60

midi

à _, å dîner, à doze eûres (å dîner), so l’ eûre dè dîner, qwand lès doze eûres sonèt, à nône (Ve., Ma. ; non.ne Li., Vi.) ; avant _ divant l’ dîner, voy. matin, -ée ; de _ à une heure, (dè) timps d’ l’ eûre ; depuis midi, dispôy å dîner ; _ va sonner, i bètche à (ou après) doze eûres ; chercher _ à 14 heures, aler qwèri sint pîre à Rome ; rue du _, rowe dè Midi, à Liège

 

E0

midi

mîdi (Be., Ju.), non.ne ; à _, à doze eûres, à non.ne ; i sone mîdi ; èl timps d’ mîdi ; il èst non.ne ; il est _ moins le quart, il èst doze eûres mwins l’ quârt ; aux environs de _, d’vès non.ne ; i fât qu’ tot l’ monde mindje quand il èst non.ne ; le temps de _, li timps d’ non.ne ; chercher _ à quatorze heures, quèri mînut’ (litt. « minuit ») à quatôrze eûres

 

S0

mie

[nf] miyète

 

G100

mie

nm chime ; la mie du pain, li chime do pwin ; mie mouillée tombée sur la table, mouyau (nm); (femme aimée) ma mie, mi fèye, tchote

 

C60

mie

ma _, mamêye ; voy. amie

 

E0

mie

(de pain) miète (di pwin) ; il è mindji tote la miète

 

S0

mie 1

miyète, qqf miète (milète Ve., Ar., Gl.), l’ è-mitan ou lu po-d’vins do pan (Ma.), li tinre, li d’vins dè pwin (Amp.) ; voy. miette

 

E0

Miécret

npr Miècrèt

 

C60

Miécret

Miècrèt, village

 

E0

miel

[nm] (e) låme [nf], (c) laume [nf], (o) mièl

 

G100

miel

nm laume (f); (expr) – Dijoz-me on mot doûs, ô, Zîré ! -Dè l’  laume !, dites-moi un mot doux, Désiré ! – Du miel ! ; i mougne ça come dè l’ laume au couyî, il mange cela comme du miel à la cuiller, cela lui plaît

 

C60

miel

du _, dè l’ låme ; gâteau, gaufre ou rayon de _, voy. gateau ; tirer le _ des rayons, voy. extraire ; lune de _, voy. lune

 

E0

miel

lâme ; mièl (dans quelques loc.) : do l’ coûke â mièl ; la lune di mièl ; du _ contenu dans le gâteau (de cire), do l’ lâme à l’ réve

 

S0

mielleux

, euse adj laumiant(-e) ; tenir des propos mielleux, fé l’ doûce alin.ne

 

C60

mielleux

, -euse, -ement soucré, -êye, -êyemint ; låmiant, -e ; langue _euse, linwe di souke ; voy. doucereux

 

E0

mien

, mienne pron mink (, mèn’) (f mène); c’est la mienne, c’ èst l’ mène ; ce cheval est mien, ci tch’vau-là, c’ èst da mi; (loc) j’y ai mis du mien, dj’ a faît on-èfwârt

 

C60

mien

, mienne : le _, la _, li meune (mène Ar., Ho. ; méne Ve. ; min.ne Es., Sp., Vi. ; mîne St., Du. ; li mink, -e Gl.) ; un _ cousin, on cusin d’ à meune

 

E0

mien

pron. possessif mîne (min.ne Te.) (accompagné de l’art) [allomorphes: li mîne, la mîne, lès mînes] ; le mien m sing li mîne : li mîne vât mîs quu l’ tîne ; il faudra que j’y mette du mien (= de la bonne volonté), i fârè qu’ dj’ î mètuche do mîne ; la mienne f sing la mîne : vos-avoz voste idée, dj’ ê la mîne ; les miens, les miennes m et f pl lès mînes : tès vatches sont pus bèles quu lès mînes [la forme féminine s’est imposée au masculin]

 

S0

miette

nm (petites parcelles de pain) grumiote, miète ; ramasser les miettes, ramasser lès grumiotes; (petite quantité) nokète, tchitche; (loc) réduire un verre en miettes, spiyî on vêre; (un petit peu) one miète, one pitite miète ; vous étiez une miette plus grand, vos-èstîz one miète pus grand

 

C60

miette

miyète (milète Ve., …), voy. mie, bribe, brin ; tomber en _, miyeter (, mî-, qqf migneter), flimeter, ploketer; voy. émietter, morceau

 

E0

miette

(de pain) miète ; chovoz lès miètes ; (débris, morceau) miète ; il astot tot à miètes ; (d’un repas) (déchet d’aliment) (svt au pl) glète ; i gn-è dès glètes tot-avâ la tâve ; (au fig) i n’ è ramassé qu’ lès glètes (lors d’un héritage p.ex.)

 

S0

mieux

[adv] (c) mia, (e) mî, (o) mieu

 

G100

mieux

adv mia (Rochefort, mî) ; vous serez mieux, vos sèroz mia ; c’est déjà beaucoup mieux, c’ èst d’djà bran.mint mia ; nous ferons pour un mieux, nos frans por on mèyeû, … por on mia; (loc) aller mieux, aler mia ; au mieux, au d’là dès bins ; cela a été fait au mieux, ça a stî faît au d’là dès bins ; de mieux en mieux, todi mia ; de son mieux : je ferai de mon mieux, dji frè m’ possibe ; tant mieux, tant mieûs ; le mieux du monde, au d’là dès bins, on n saureûve mia ; plus il y a, mieux cela vaut, tant pus, tant mieûs!; au mieux (au plus), tot-au d’pus ; je dirais au mieux pour huit heures, dji dîreûve po iût’ eûres tot-au d’pus ; tout est pour le mieux, ça va fwârt bin insi, à la bone eûre; (expr) le mieux est l’ennemi du bien, quand on-z-è-st-à mitan bin, il î faut d’mèrer (, quand on est à moitié bien, il faut y rester)

 

C60

mieux

mîs (ou mî), qqf pus bin ; tant _, tant mîs våt ; j’aime _ [ceci que cela], dj’ in.me mîs, (anc.) dj’ a p’tchî, voy. préférer ; à qui mieux mieux, turtos à l’ mîs (, à l’ pus fwért), voy. envi ; faire de _ en _, fé todi mîs ; cela ne va pas _ un jour que l’autre, c’ èst todi l’ min.me po candjî ; il chante encore _ qu’un pinson, i tchante èco pés qu’ on pinson, voy. plus ; je me sens _, je suis _à mon aise, dji m sin mîs, dj’ a mèyeû ; faire pour le _, fé po on mîs (ou mèyeû), fé å mèyeû dès sôrts ; cela est au _, c’ è-st-à l’îdèye, c’ èst l’ feûte di gade ; tout est pour le _, bon teût, bon dèye, bèle von.ne è mèy (prov des houilleurs) ; il fait de son _, i fêt dè mîs qu’ i pout, tot s’ pus mîs ; le _, c’est de ne pas en parler, li mèyeû d’ tot, c’ èst d’ ènnè nin moti

 

E0

mieux

 

adj (comparatif de bin) mîs ; dji l’ troûve mîs qu’ i gn-è one sumwin.ne ; vos s’roz mîs su ç’ chame-là ; i n’ è rin trové d’ mîs quu d’ drovi l’ êwe ; adv dins l’ timps, on n’ vikot nin mîs ; ça va mîs d’pûs deûs djoûrs ; dj’ ême mîs sès talons qu’ sès dôyes ; i vârot mî squ’ il astuche mwart ; i frot mîs d’ ann-aler ; tant mîs por lu ; ça va d’ mîs à mîs ; i gn-è do mîs ; dji frê di m’ mîs ; fèjoz po on mîs ; se trouver _ (avoir plus de plaisir), avèr mèyeûr ; lès-afants ont bin mèyeûr quu nos-ôtes asteûre ; on-è mèyeûr quand on s’ ritroûve tortos assone ; il veut toujours faire _ que les autres, i vout todi avaler tortos ; j’ai été remettre une bâche sur le toit du _ que j’ai pu, dj’ ê stî mète one bâche sakinemint su l’ tèt ; en voulant faire _, on a fait pire, li r’méde èst co pîs quu l’ mâ ; tant _ pour toi, tant mî vât por ti 

 

S0

 

mignardise

voy. œillet

 

E0

mignon

, onne adj mamé (-ye), nosé (-ye), tchaurné (-ye) ; qu’il est mignon!, qu’ il est tchaurné ! ; (expr) nosé come on-andje, mignon comme un ange

 

C60

mignon

, -onne nosé, mamé, -èye ; agali, -èye ; un petit panier tout _,  on p’tit gnongnon banstê ; voy. gentil, gracieux

 

E0

Mignon

(n de famille) Mignon

 

S0

mignon

, -onne adj et n mignon, -one

 

S0

mignon, onne

[adj] (c) nosé, éye, (e) nosé, êye, (o) bia p’tit, bèle pètite, (e) mamé, êye

 

G100

mignonnement

nosêyemint

 

E0

mignounette

(dentelle) mignonète (, -olète)

 

E0

migraine

[nf] (e-o) migrin.ne, (c) mirin.ne, (o-c) mau d’ tièsse, (e) må d’ tièsse

 

G100

migraine

nm mau d’ tièsse (m) ; j’ai la migraine, dj’ a mau m’ tièsse ; elle est sujette aux migraines, èlle a sovint mau s‘ tièsse, èlle a sovint dès tèribes maus d’ tièsse

 

C60

migraine

migrin.ne, må d’ tièsse (, mirLa., Li., GdH.), catêre (Od., Ber.), catchène (Gl.,) ; voy. aigreur

 

E0

migraine  

migrin.ne ; j’ai la _, dj’ ê la tièsse qui m’ find

 

 

S0

migrateur

, trice adj un oiseau migrateur, on mouchon d’ passe

 

C60

migration

nm c’est la migration des hirondelles, lès-arondes è vont

 

C60

migrer

v ènn’ aler ; ils migrent, il è vont

 

C60

mi-jambe

(à) loc il en avait jusqu’à mi-jambe, i ‘ nn’ aveûve jusqu’au mitan d’ sès djambes

 

C60

mijaurée

nm c’est une mijaurée, c’ è-st-one comére à grimaces ; elle fait la mijaurée, èle faît l’ pipîye

 

C60

mijaurée

cwésèle (nf), cåcarète ; faire la _, fé l’ bèguène, li soucrêye, li d’manîrêye, li flêrante, li streûte, li sinte nitouche, fé l’ sampreûse (sim-) (anc., Ve., Ja.) ; voy. BÉGUEULE, EMBARRAS, MINAUDER, -IÈRE

 

E0

mijaurée

(fille prétentieuse et coquette) tchalmarète (Te.)

 

S0

mijoter

v (faire cuire lentement) bouyeter, cûtener ; cela mijote, ça bouyetéye, ça cûtenéye ; il faut le faire mijoter, i l’ faut fé cûre tot doûcemint, i l’ faut lèyî bouyeter ; je l’ai laissé mijoter, djè l’ a lèyî cûre su l’ costé, … bouyeter; «Li soper aveûve cûtené tot doûcemint su l’ plate-bûse. » (H. Matterne) ; (figuré) fricasser ; « Vo-te-là qu’ i rote èt qu’ i rote, po r’trover s’ maujone. I n’ a nin gangnî one chaléye cense dissus tote li djoûrnéye. I faut fé bia è soriant visadje po vinde, lî a-t- on dit ! C’ èst co on mèstî po crèver d’ fwin, d’ abôrd. C’ èst to ça qui fricasse dins s’ pôve tièsse. » (Jean Servais, Toûrnikèt

 

C60

mijoter

(sur le feu) godiner, drodiner (Ve.), midjoter, cûtener, cûre à p’tit feû, gôtiner (Er.), fruskiner (Vo.) ; laisser _ trop longtemps, lèyî gôti (, djômi) so l’ feû; voy. bouillir, BOUILLOTTER, CUIRE

 

E0

mijoter

vt mijoter ; dji va l’zî mijoter on bon p’tit plat ; (au fig) (préparer de longue main et en secret) mijoter ; qu’ èst-ce qu’ i mijote co là ? ; vi (cuire lentement) ; mijoter ; li lapin mijote su l’ feû d’pû l’ matin ; laisse-le _ dans son jus (ne t’occupe pas de lui), lêsse-lu dins s’ djus ; cela mijotait depuis longtemps, ça trimpot d’pûs longtimps

 

S0

mil 1

voy. mille

 

E0

mil 2

voy. millet

 

E0

milan

_ royal nm bièsse à pouyes, croke-pouyes

 

C60

milan

_ royal, mohèt ås poyes, rossê mohèt d’ pâyes (Ve.) ; voy. autour, buse, ÉPERVIER

 

E0

mildiou

nm mildiou

 

C60

mildiou

(phytophtora) mildiou ; dj’ ê l’ mildiou dins lès crompîres

 

S0

milet

milèt

 

S0

milice

, -cien milice, -cyin ; voy. tirage

 

E0

milice

milice

 

S0

milicien

nm pioupiou ; c’est un milicien, c’ è-st-on pioupiou ; il est milicien, i faît s’ timps

 

C60

milicien

milicyin

 

S0

milieu

[nm] mitan

 

G100

milieu

nm mitan ; au milieu, au mitan ; au milieu de la route, au mitan dè l’ vôye ; au beau milieu, en plein milieu, au fin mitan, à plin mitan; (expr) il a s’ potche au mitan di s’ mwin, il a la poche au milieu de la main, il est avare ; i faut lèyî l’ èglîje au mitan do viladje, il faut laisser l’église au milieu du village; (transaction) il n’y a pas de milieu, i faut absolumint tchwèsi; (mesure) il faut garder le juste milieu, i faut waurder l’ bone mèseure; (condition sociale) il faut voir le milieu d’où il sort, i faut veûy d’ èwoù-ce qu’ i vint ; je veux changer de milieu, dji n’ vou pus d’mèrer véci ; il se sent bien dans son milieu, i s’ sint bin dins ses cayèts; (expr) il èst d’ one pôve culote, il est issu d’un milieu pauvre

 

C60

milieu

mitan (mu- Fl., Od., Ber.) ; au _ du bois, du ciel, è plin dè bwès, dè cîr ; au _ du chemin, è ou å mitan dè l’ vôye, (anc.) è mé dè l’ vôye (, ard è mé l’ vôye ; (houill) è mèy dè l’ vôye) ; au beau _ du trottoir, tot-è mitan ou å pus bê dè l’ pavêye ; il faut mettre le chef au _, i fåt mète li clokî å mitan dè l’ porotche ; elle ne lave que le _ des pièces de sa maison (et non les coins), èle ni lève qui lès rondês, c’ èst madame rontès-cwènes ; Voy. MI, MOITIÉ, HABITUDE

 

E0

milieu

(centre) mîtan (nm) ; dj’ ê toumé en plin mîtan do bî ; is d’morant â mîtan do l’ vèye (qqf à l’ mîtan)

 

S0

militaire

adj nm sôdârt ; faire son service militaire, ièsse sôdârt, fé s’ timps, fé s’ têrme ; ils ont faît leur service militaire à Flawinne, il ont faît leû timps à Flawène ; « Quand dji fieûve mi têrme au trèzin.me. » (Joseph Gilson, À 1’ môde da) ; faire le salut militaire, saluwer come on sôdârt

 

C60

militaire

un _, on sôdårt ; il va faire son service _, i va aler sôdårt

 

E0

militaire

adj militêre ; li sèrvice militêre (ou timps d’ sôdârt) ; n _ (de carrière), militêre di cârîre, (plaist) mirliton ; èlle è marié on mirliton

 

S0

mille

[adj] (o-c) mile, (e) mèye

 

G100

mille

adj mile ; nous avons eu mille et mille difficultés, nos-avans ieû mile èt mile rûses; (jurons) mille dieux, mile dieû, mile dio, mile dios’ , mile dius’ ; (expr) quand c’ èst bon, on-z-in.me ostant mile qui cink cints, quand c’est bon, on préfère 1000 que 500 ; s’ i gn- aveûve nin mile, gn-aveûve nin onk, s’il n’y en avait pas mille, il n’y en avait pas un, il y en avait certainement mille

 

C60

mille

mèye (méye Ja.) ; je vous l’ai dit _ fois, dji v’ l’ a dit co traze èt (co) traze fèyes, ou co cint-èt (co) cint fèyes ; faire _ manières, fé co trazès momerèyes

 

E0

mille

adj numéral mile ; trwas mile kilos d’ engrês ;  i gn-avot bin mile djins o match ; il astot né en mil noûf cent nonante (plus svt en dîj-noûf cent nonante) ; dj’ ons avou mile miséres ;  cela coûte tant pour _, c’ èst ostant l’ mile (ou do mile) ; il èst né en 2000, i va avou l’ sièke

 

S0

mille-feuille

nm milefouye

 

C60

mille-feuille

mifou, mile-fouye (miyefou, milefû Ma.), jèbe di tchèpetî (,  di Notru-Dame), cwèsse-di-tchèt, linwète-di-tchèt

 

E0

millénaire

nm mile ans ; le deuxième millénaire, après deûs mile ans

 

C60

millénaire

milénêre

 

S0

mille-pattes

voy. mille-pieds

 

E0

mille-pattes

mile-pates, bièsse à mile pates

 

S0

 

 

 

 

 

millepertuis

nm ièbe di Sint-Djan (f)

 

C60

mille-pertuis

djènète (nf), mitroû, fleûr di Notru-Dame, dè l’ vèdje d’ ôr

 

E0

mille-pieds

bièsse à cint pates (ou à cint djambes), mèye-pates

 

E0

millerandé

(raisin) fèré ou noké

 

E0

millet

nm milèt

 

C60

millet

milèt ; mélange de _ et d’autres graines pour serins, ..,. canårerèye (canayerèye Wan.), voy. alpiste

 

E0

Milletombes

(lieu-dit près de Luzery, commune de Bastogne) Miletombes

 

S0

milliard

nm miliârd; (jurons) miliârd di dieûs, miliârd di dios’ , cint miliârds, mile miliârds

 

C60

milliard

miliård

 

E0

milliard

miliârd ; mile milions, ça fêt on miliârd 

 

S0

milliardaire

n ritche à miliârds ; être milliardaire, awè dès caurs à miliârds,  ièsse ritche à miliârds

 

C60

milliardaire

miliardaîre

G0

milliardaire

adj et n miliârdêre

 

S0

milliardième

adj et nm miliârdyin.me

 

C60

milliardième

miliârdyin.me

G0

millibar

milibâr

G0

millième

adj milyin.me

 

C60

millième

milyin.me (, mèyin.me)

 

E0

millième

adj numéra1 et n milyin.me (Te.) (, miyème)

 

S0

millier

nm un millier, on mile ; cela coûtait des milliers de francs, ça costeûve dès miles ; ils étaient des milliers, i gn-aveûve dès miles ; des centaines et des milliers, dès mile èt dès cints

 

C60

millier

un _, on mèye ; il y en avait des _s, ènn’ aveût tot neûr, voy. foison

 

E0

millier

ils en avaient des _s, is ‘nn’ avint dès mile

 

S0

milligramme

nm miligrame

 

C60

milligramme

miligrame

G0

millilitre

nm mililite

 

C60

millimètre

nm milimète

 

C60

millimètre

milimète

G0

millimétré

milimètré

G0

millimétrique

milimètrike

G0

Milliomont

(hameau de la commune de Sainte-Ode, anct commune de Tillet) Miyèmont

 

S0

million

nm milion ; gagner le million, gangnî l’ milion

 

C60

million

, -nnaire, -nième milion, -êre, -in.me

 

E0

million

milion ; il astot ritche à milions

 

S0

millionième

adj milionyin.me

 

C60

millionième

milionyin.me

G0

millionnaire

adj et n milionêre

 

S0

Milmort

Meurmwète, village

 

E0

milord

nm milôrd; (expr) ièsse calé come on milôrd, être très bien habillé

 

C60

milord

milôrd

 

E0

milord

milôrd ; il èst todi moussi come on milôrd

 

S0

mime

nm mime

 

C60

mimer

v fé li ; mimer un comique, fé l’ comike; (mimer qqn par dérision) chiner, fé l’ sindje

 

C60

mimique

nm chinéye, grimace

 

C60

mimique

voy. geste, grimace ; la _ [d’un sourd-muet], lès mic-mawes, (Vot.)

 

E0

mimosa

nm mimosa

 

C60

mimosa

mimosa

G0

minable

adj (médiocre) fayé (-ye) ; sa vie fut minable, il a ieû one fayéye vicairîye ; c’est du temps minable, c’ èst do fayé timps ; (qui inspire pitié) pôvriteûs (-e), minâbe ; (expr) minâbe come on pôve mivét, minable comme un pauvre hère

 

C60

minable

, -ement minåbe, -emint ; voy. MISÉRABLE

 

E0

minable

adj et n (misérable) minâbe ; ç’ astot on minâbe [-p] atèremint ; il è l’ êr vrêmint minâbe ; is vikant come dès minâbes ; un _, on p’tit ome ;  c’est un _, i n’ vât nin one bafe su s’ nez

 

S0

minauder

v fé dès chichis, …dès façons, … dès flaflas, …dès grimaces

 

C60

minauder

fé dès p’titès mènes, dès manîres, fafouyî, minedjower

 

E0

minauderies

dès p’titès manîres, fafouyèdjes, minedjowes

 

E0

minaudeuse

fafouye, -eûse, -erèsse ; midoûle (, miloûde), minedjowerèsse ; voy. mijaurée

 

E0

mince

[adj] tène ; v. maigre, fin

 

G100

mince

adj tène ; très mince, tètène ; un visage mince, on tène visadje ; (expr) tène come po trawer , mince au point de trouer ; tène come po veûy au-d-truviès, mince au point de voir au travers ; tènès lèpes èt bètchu nez, c’ èst sine di mwaîje tièsse, lèvres minces et nez crochu, c’est signe de mauvais caractère

 

C60

mince

tène, hate, mwinde (mwinre Hu.) ; des lèvres _s, dès tènès lèpes, dès lèpes à rèseû ; voy. amincir, frêle, GRÊLE, MENU

 

E0

mince

(de peu d’épaisseur) tène ; çusse sitofe-là èst trop tène, on vèt oûte ; èlle èst tène come one plantche à lâver ; il est très _,  il èst tène come one lame di rèseû (Te.) ; un joli garçon _, on bê fin gamin ; c’est une étoffe très _, c’ èst do l’ sitofe qu’ on chofèlerot dès pwès oûte

 

S0

minceur

nm tèneû

 

C60

minceur

tèneûr (, tèniheûr), tènisté, grêyisté

 

E0

mine

[expr] avoir mauvaise _ :  (c) awè one fayéye mine, (o) awè ‘ne fayéye mine, (e) aveûr ine léde / fayéye mène, (o) awè in p’tit visâdje

 

G100

mine

[nf] (charbonnage) fosse, (o) beur, (e) beûr, (c) bur

 

G100

mine

[nf] (visage) (o-c) mine, (e) mène ; v. grimace

 

G100

mine

nm (aspect physique) mine ; avoir une petite mine, awè one pitite mine ; drôle de mine, cougne, maye ; avoir une mine renfrognée, fé one seure mine, fé l’seur, pwârter spèsse mine ; renfrogner sa mine, rissatchî s’ visadje; (loc) avoir mauvaise mine, awè maule aîr ; faire line de, fé chonance di ;  mine de rien, à môde di rin ; faire grise mine, fé one mawe come on tch’vau d’ gobieû, pwârter li spès; (expr) garde-toi de juger les gens sur leur mine, i n’ faut nin jujer l’ aube à l’ pèlake (, il ne faut pas juger l’arbre d’après l’écorce); ça n’ a pont d’ cougne, ça n’a pas de coin, ça n’a pas de mine ; n’ awè nu bèle maye, n’avoir aucune belle maille, ne pas avoir de mine

 

C60

mine

nm fosse, tchèrbonadje (m) ; travailler à la mine, travayî à l’ fosse; galerie à travers les bancs de roche perpendiculairement au puits de la mine, bouveau, bacnûre; caillou plat rejeté au triage dans la mine, platia ; repas du mineur au fond de la mine, payîye (f)

 

C60

mine 1

(apparence) mène, cogne, kêre, maye (Es.) ; faire la _, voy. BOUDER, GRINCHEUX, MAUS­SADE ; faire grise _ à qn, fé on grognon, ine seûre mène ; faire _ de frapper, fé (l’) djèsse dè fèri, voy. menacer ; il a bonne _ en ne mangeant guère, i vike so s’ cråhe come li tèsson ; il a mauvaise _, il èst dimenou bin lêd ; voy. air

 

E0

mine 1

_ de plomb (plombagine), mine di plomb ; richurer la cwisignère à l’ mine di plomb ; (de crayon) mine ; (cavité creusée pour recevoir un explosif) mine ; forer un trou de mine, bate mine ; one bâre a mine ; bôrer la mine ; (explosif contenu dans la mine) mine ; faire exploser la mine, tirer la mine ; (cri pour avertir de ce qu’une mine va exploser) gâre la mine ! ; (engin explosif qui se déclenche au passage d’un véhicule ou d’un individu) mine ; sâteler su one mine

 

S0

 

mine 2

(d’or, …) minîre (d’ ôr, …) ; voy. houillère ; puits de _, beûr (nm), fosse ; sortir de la _, monter à djoû ; abatteur de charbon dans la _, ovrî à l’ von.ne ; corps, école des _s, côrp, scole dès Mines ; chambre, fourneau ou trou de _, trau d’ mène ou ordt mène ; faire le trou de _, bate mène ; la _, en éclatant, n’a pas entamé la roche, li mène a fêt canon ; elle a ébranlé le terrain, li mène a bômé, èlle a fêt doûdeler lès tèrins ; mine de plomb, voy. plombagine

 

E0

mine 2

(physionomie) mine ; il è one mine soriyante ; i n’ è nin bèle mine ; faire grise _, fé frède mine, fé on sur vivèdje ; i n’ dène pus ni signe ni mine ; i n’ paye nin d’ mine ; mine di rin, il è mètou tot l’ monde di s’ costé; votre femme va vous faire grise _, (plaist) vos-âroz deûs sôrtes di tchâr po soper : do babètch èt do grognon (Vau.)

 

S0

miner

v (creuser) creûser; (attaquer, affaiblir) distrûre, miner ; la maladie le mine, gn-a l’ maladîye què l’ distrût ; il est miné par la maladie, i croufîye, i dèpèrit, i s’ mine; (miner pour extraire la pierre, bate mine ; ouvrier chargé de miner la pierre, bateû d’ mine

 

C60

miner

miner (mè-) ; voy. creuser

 

E0

miner

vt (garnir d’explosifs) miner ; miner on pont ; (au fig) (saper, ronger) miner ; la mwart di sa fème l’ è miné

 

S0

minerai

nm mine (f) ; extraire du minerai, rissatchî dè l’ mine ;  minerai de fer, fiêr à mine ; minerai magnésien, dolomîye (f)

 

C60

minerai

du _, dè l’ mène, dè l’ minète (de fer) ; exploiter le _, (anc.), tirer à l’ mène

 

E0

minéral

minèrâl

G0

minérale

eau _, poûhon (nm)

 

E0

minéralogie

minèralojîye

G0

minéralogique

minèralojike

G0

minerval

voy. écolage

 

E0

minerve

nm (appareil orthopédique) minèrve ; elle a dû porter une minerve, èlle a d’vu pwârter one minèrve

 

C60

minestrone

minestrone

G0

minet

nm (petit chat) minèt (-e)

 

C60

minet

, -ette minèt ou minou ; f minète ; voy. CHAT, CHATON

 

E0

Minet

(n de famille) Minèt

 

S0

minet

(petit chat) minèt 

 

S0

minette

(petite chatte) minète (femelle du marcâ) ; (t. d’affection à l’adresse d’une petite fille) minète ; (cunnilingus) faire _ (pratiquer le cunnilingus), fé minète

 

S0

mineur

[nm] houyeû, (o) fossetî

 

G100

mineur

, eure adj (qui n’a pas atteint la majorité) il est encore mineur, i n’ a nin co dîj-iût’ ans; (de peu d’importance) des soucis mineurs, dès p’titès rûses

 

C60

mineur

n mineû, houyeû ; une maison de mineur, one maujone d’ houyeû ; repas des mineurs au fond de la mine, payîye (f) ; miche du houilleur, brikèt ; « Douvioz vosse musète, di vos dwèts rwèdis, purdoz vosse brikèt, fiyoz payîye, lès fis ! » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr) ; celui qui tire avec un crochet, haveur, haveû ; celui qui traîne le charbon derrière lui, hiercheur, hièrtcheû ; contremaître, porion

 

C60

mineur 1

, -e (enfant) mineûr, _e ; (religieux) mèneû

 

E0

mineur 1

, -eure adj et n (qui n’a pas encore atteint l’âge de la majorité) mineûr, -eûre

 

S0

mineur 2

voy. bouilleur

 

E0

mineur 2

(ouvrier qui travaille dans la mine) mineûr

 

S0

miniature

(en) loc è tot p’tit

 

C60

miniature

mignateûre

 

E0

miniature

(peinture de petite dimension) mignature ; dj’ ê acheté one mignature ; en _ (en réduction), en mignature ; on batau en mignature (ou batau mignature)

 

S0

minier

, -ère adj migner, -ère ; one socièté mignère ; pl à lès Mignères (litt. « aux Minières » (lieu-dit dans les bois de Marenwez, commune de Bastogne ; en cet endroit ont été faites des prospections par la société minière d’Athus-Rodange en 1902)

 

S0

minière

minîre

 

E0

mini-jupe

nm mini-cote, fwârt coûte cote, cote qu’ on n’ pout mau d’ roter d’ssus (iron) ; elle s’habille toujours en mini-jupe, èle mèt todi dès coûtès cotes

 

C60

minime

adj (peu important) ce sont des faits minimes, c’ èst wêre di tchôse, ça n vaut nin lès pwin.nes d’ è causer ; ils ont des salaires minimes, is n’ gangnenut wêre; (catégorie d’âge) il joue dans la catégorie des minimes, i djoûwe avou lès minimes

 

C60

minime

(religieux) minime

 

E0

minimiser

v rap’titi; minimiser le rôle de qqn, fé passer po mwins’ , ravaler, rabachî

 

C60

minimum

nm mwins’ ; pour avoir le minimum de frais possible, po qu’ ça costéye li mwins’ possibe ; pour faire cela dans le minimum de temps, po fé ça l’ pus rade possibe; (loc) au minimum, po l’ mwins’ ; adj l’âge minimum est de sept ans, i faut awè sèt’ ans po l’ mwins’ 

 

C60

minimum

adj et n minimom’ ; â minimom’, i fât ç’ pris-là 

 

S0

 

ministère

nm ministêre

 

C60

ministère

ministére

 

E0

ministère

ministêre ; il èst planké dins on ministêre

 

S0

ministériel

, elle adj (du gouvernement) do gouvèrnèmint; (du ministère) do ministêre

 

C60

ministre

[nm] minisse

 

G100

ministre

n minisse ; il veut devenir ministre, i vout  ièsse minisse ; le premier ministre, li preumî minisse ; du papier ministre, do papî minisse; (expr) c’ èst co pus râre qui dè l’ suweû d’ minisse (iron), c’est encore plus rare que de la sueur de ministre

 

C60

ministre

minisse ; _ protestant, dôminé, pasteûr

 

E0

ministre

minisse ; li minisse di l’ agriculture ; il écrit comme un _ (remarquablement), i scrît come on minisse ; do papî minisse

 

S0

minium

nm miniom’

 

C60

minium

du _, dè l’ rodje mène

 

E0

minois

nm mouson ; un joli petit minois, on bia p’tit mouson

 

C60

minois

minwès, frognou, (plaist) grognon, djêve, gueûye ; voy. figure

 

E0

minorité

nm (par rapport à l’âge) il était encore dans sa minorité, i n’ aveûve nin co sès dîj-iût’ ans; (par rapport au parti au pouvoir) minorité

 

C60

minorité

minôrité

 

E0

minorité

minôrité ; il astint en minôrité

 

S0

minou

nm minou

 

C60

minuit

[nm] (c) méye-nût, méye-nét, (e) mèye-nut’, (o) mèniût

 

G100

minuit

nm méyenût ; messe de minuit, mèsse di méyenût; (loc) à méyenût tapant, à minuit sonné ; à méyenût méye-z-eûre, à minuit et au-delà; (expr) tot ça, c’ èst lès côps d’ après méyenût, tout cela, ce sont les coups d’après minuit, ces maux sont la conséquence des nombreuses rentrées après minuit

 

C60

minuit

à _, à mèye-nut’ (mêye- Ve., Es., Du. ; à mé-nut’ St.,Ma. ; méye-nêt Cou., Be.), à doze eûres dè l’ nut’, à doze eûres à mèye-nut’ ; entre _ et une heure, à nole eûre å matin

 

E0

minuit

mînut’ ; à mînut’ (ou à doze eûres do l’ nut’) ; la mèsse di mînut’ 

 

S0

minuscule

adj migneûs (-e), gnognot (-e), tchîtchî (-ye) ; il était minuscule, il èsteûve tot p tit ; des lettres minuscules, dès gnognotès lètes ; une femme minuscule, one tchîtchîye comére ; « saquants migneûsès tchandèles » (E. Gilliard)

 

C60

minuscule

nf pitite lète

 

C60

minute

nm (partie de l’heure) munute (, minute) ; attendre une minute, ratinde one munute ; (loc) à la minute, tot d’ sûte ; à la dernière minute, à l’ daîrène munute, à l’ daîrène broke ; il arrive toujours à la dernière minute, il arive todi à l’ daîrène broke ; à la minute où, au momint qui ; à la minute où je vous le disais, au momint qui dj’ vos l’ dijeûve ; d’une minute à l’autre, d’ on momint à l’ ôte; (original d’un acte authentique) ake ; on vous en donnera une copie, la minute devant rester en l’Etude, on v’s-è dôrè one copîye pace qui l’ ake dwèt d’ mèrer èmon l’ notaîre

 

C60

minute

minute (, munute)

 

E0

minute 1

(soixantième partie d’une heure) mînute ; on-è wârdé one mînute di silence ; v’là cink mînutes qu’ il è passé d’vant l’ uch ; à one mînute près, dj’ asto voye ; (court laps de temps) mînute ; dji r’vin à l’ mînute ; il est parti pour deux _s (un bref moment, il èst voye po deûs mînutes ; interj (qui apparaît sous la forme minute) minute, valèt!

 

S0

minute 2

(original d’un acte juridique) minute

 

S0

minuter

v (organiser) cârculer l’ timps qu’ i faut 

 

C60

minuter

vt minuter (surtout au part passé) ; ils sont minutés (ils suivent un horaire invariablement précis), is sont minutés

 

S0

minuterie

nm minuterîye

 

C60

minutie

nm (détail sans importance) il discute pour des minuties, i rouspète po dès rins; (attention aux menus détails) Joseph, il fait cela avec minutie, li Djo, i faît ça au pére dès pôces, li Djôsèf, i spèpîye tot 

 

C60

minutie

voy. bagatelle, chipoter, -IER

 

E0

minutieusement

adv au pére dès pôces

 

C60

minutieux

, euse adj spèpieûs (-e) : il est minutieux, c’ è-st-on spèpieûs (s’ i gn-a onk)

 

C60

minutieux

(pour la propreté de la nour­riture), voy. délicat ; (méticuleux) voy. TATILLON

 

E0

minutieux, euse

[adj] sogneûs, (o-c) spèpieûs, e, (o) spèpiaud, e

 

 

G100

mioche

nm gamin, marmot, tchimot 

 

C60

mioche

voy. gamin, garçon, mor­veux

 

E0

mirabelle

nm (fruit) mérabèle, priyèsse; (arbre) mérabèlî

 

C60

mirabelle

(variétés) mirabèle (mé-), priyèsse, on blanc biloke , tchåwê (Ve.)

 

E0

mirabelle

mirabèle

G0

mirabelle

(petite prune ronde et jaune) mirabèle ; (eau-de-vie de mirabelle) mirabèle

 

S0

mirabellier

åbe di mirabèles, priyèstî (priyèssî Vo.)

 

E0

mirabilis

(communément appelé belle-de-nuit parce que ses fleurs s’ouvrent le soir) bèle-di-nut’

 

S0

miracle

[nm] (e) mirâke, (c) mirauke, (o) miråke

 

G100

miracle

nm mirauke; (loc) faire des miracles, fé dès miraukes ; par miracle, eûreûsemint; (expr) cela tient du miracle, c’ èst mirauke ; s’ il est encore en vie, cela tient du miracle, s’ i vike co, c’ èst mirauke

 

C60

miracle

miråke (anct -åhe) ; voy. MERVEILLE

 

E0

miracle

mirâke ; à l’ atinde, i fêt todi dès mirâkes ; ça tint do mirâke

 

S0

miraculé

, -ée n mirâculé

 

S0

miraculeusement

mirâculeûsemint ; il è chapé mirâculeûsemint

 

S0

miraculeux

, euse adj il n’y a rien de miraculeux à cela, i gn-a pont d’ mirauke à ça

 

C60

miraculeux

, -eûse, -ement miråculeûs, -e, -emint

 

E0

miraculeux

, -euse adj mirâculeûs, -eûse ; di l’ êwe mirâculeûse

 

S0

mirador

miradôr

G0

mirage

nm (phénomène optique) mirâje; (illusion) idéye (f), vûsion (f)

 

C60

mire

nm prendre sa mire, viser, lignî ; action de prendre sa mire, lignadje (m)

 

C60

mire

(t d’arm) guidon (nm), lignète, rihausse

 

E0

mire

mire ; la ligne di mire ; li pwint d’ mire

 

S0

 

mirer

v mirer des œufs, lumer dès-ous 

 

C60

mirer

_ (un œuf), murer (, mirer) ; se _, si murer (su mirer St., …), si loukî è mureû, si wêti è mur (Be. )

 

E0

mirer

vt (un oeuf) mirer ; mirer on-oû ; se _, si mirer ; si mirer dins l’ êwe

 

S0

mirifique

mèrviyeûs, -e ; forfant, -e

 

E0

mirliflore

voy. élégant, Faiseur, Freluquet

 

E0

mirliton

nm flûte à l’ agnon (f)

 

C60

mirliton

flûte à l’ ognon

 

E0

mirliton

(flûte) mirliton ; djouwer do mirliton

 

S0

mirobolant

voy. mirifique

 

E0

miroir

[nm] (o-c) murwè, (e) mureû

 

G100

miroir

nm murwè ; se regarder dans le miroir, si r’waîti o murwè; (expr) divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte è s’ murwè, avant de médire d’autrui, qu’on se regarde dans son miroir; gn-a pont d’ murwè è vosse maujone ?, n’y a-t-il pas de miroir chez vous ?, ne voyez-vous pas que vous êtes sale ? ; t’ as-se riconu dins l’ murwè ?, t’es-tu reconnu dans le miroir ?, as-tu senti que c’était toi qui était visé ?; miroir aux alouettes, èlèvwè ; (expr) si l’ ciél tchaîreûve è l’ aîwe, gn-aureûve brâmint dès-aulouwètes prîjes, si le ciel tombait à l’eau, il y aurait beaucoup d’ alouettes prises, c’est le miroir aux alouettes

 

C60

miroir

mureû (-ru Amp., Cou. ; mi- St., Li.) ; grand _, glace ; voy. (se) mirer

 

E0

miroir

murè (-eû Lu., Si.; mireû Te.) ; si r’wêti dins l’ murè ; ça r’lût come on murè ; li murè èst spiyi, ça fêt sèt’ ans d’ mâleûr

 

S0

miroiter

v riglati, rilûre

 

C60

miroiter

rilûre, riglati ; la Meuse miroite, Moûse florih ; voy. briller, étinceler

 

E0

miroitier

veûletî

 

E0

mis

, mise adj mètu (f mèteuwe) ; bien mise, bin mèteuwe ; mal mis, mau mètu

 

C60

mis

, mise adj mètou, -oûye 

 

S0

misanthrope

n qui vèt lès djins èvi 

 

C60

misanthrope

vivre en _, viker come on leûp ou in-ours’ ; voy. insociable

 

E0

mise

nm (action de mettre) mise bas, djon.neladje (m) ; mise en scène, mîje à l’ sin.ne; mise en plis, croles ; j’ai été faire une mise en plis, dj’ a stî fé fé dès croles; (somme d’ argent) pot (m); (expr) retrouver sa mise, rawè totes sès mitches èn-on pwin 

 

C60

mise

_ en œuvre, mètèdje èn-oûve ; _ au bleu (du linge), mètèdje è bleû ; _ à feu, boutèdje à feû ; _ bas, tape-djus, voy. défroque ; _ au jeu, mîse, voy. enjeu ; manière de se vêtir, mèteûre ; [manteau] qui n’est plus de _, qui n’ èst pus mètåbe, -åve (ard mètûle)

 

E0

mise

(action de mettre) mîse ; la mîse à pris ; (enjeu) mîse ; mète la mîse ; dobler la mîse ; _ que l’on doit déposer pour pouvoir participer une nouvelle fois au jeu, rimètèdje

 

S0

miser

v mète à djeu

 

C60

miser

voy. enjeu

 

E0

miser

vt djouwer gros djeû, mîser ; dji mîse cinkante eûros ; _ de nouveau, rimîser ; dji r’mîse cink eûros 

 

S0

misérable

adj (qui inspire la pitié) maleûreûs (-e), minâbe, poûfrin, pôve ; il était misérable, il èsteûve maleûreûs, i fieûve pitié ; ce pays est misérable, c’ è-st-on pôve payis ; (expr) ièsse pôve à couru d’vant l’ djoû, être misérable à courir devant le jour (pour ne pas être vu); (sans valeur) fayé (-ye) ; pour une misérable petite vie qu’on a, nous n’ allons pas nous priver de cela, po one fayéye pitite vîye qu’ on-z-a, nos n’ nos-alans nin passer d’ ça

 

C60

misérable

misèråbe, minåbe, målureûs, pôvriteûs (-vur- St., Ma.) ; homme _, pèlé mèyî ; femme _, feume qu’ èst tote houpieûse di misére ; mener une vie _, miner ‘ne vèye di tchin ; le riche peut devenir _, n-a dès savates po tot l’ monde ; voy. PITEUX, VIVOTER

 

E0

misérable

adj et n misèrâbe ; n (personne démunie de tout bien) hîtche (nf); c’ è-st-one pôve hîtche ; tu connaîtras une existence _, t’ ènn-îrès avou l’ tchèna (Te.) ; femme _ et de mise peu soignée, heûke (Com., Mi., Te.) [du moy. néerl. huik, manteau]

 

S0

 

 

misérablement

adv (dans la pauvreté) pôvrèmint, pôvriteûsemint

 

C60

misérablement

pôvriteûsemint, misèråbemint (-blè-)

 

E0

misérablement

misèrâbleumint (qqf -umint; misèrâbemint [-pm])

 

S0

misère

[nf] misére ; v. malheur, tristesse

 

G100

misère

nm misére, pôvrité ; misère noire, pènin (m) ; quantité de misères, misérerîye ; vivre dans la misère, viker dins l’ pènin; (expr) c’ èst l’ misére avou l’ pôvrité, c’est la misère et la pauvreté, c’est la misère noire ; i n’ èst jamaîs r’ssuwé d’ one buwéye à l’ ôte, il n’est jamais séché d’une lessive à l’autre, ses misères se suivent; li cia qu’ è-st-abituwé dins s’ misére, il î passe dès bias djoûs, celui qui est habitué dans sa misère, il y passe des beaux jours; quand ç’ n’ èst nin Djan, c’est Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, il a toutes les misères ; quand on coneut lès miséres d’ aus-ôtes, on r’prind co lès sènes, quand on connaît les misères des autres, on reprend encore les siennes

 

C60

misère

misére ; crier _, fé l’ tchîr timps ; être dans la _, voy. dénuement ; tomber dans la _, aler à Rêkèm, toumer è porboû, ènn’ aler à (lonkès) savates ; voy. déchoir ; la _ rend gron­deur, lès vûs batchs fèt lès pourcês grognî ou fèt lès tchins s’ bate ; il est dans la _ après avoir vécu dans l’aisance, il a magnî s’ blanc pan d’vant s’ neûr ; [s’apitoyer] sur les misères d’autrui, so lès creûs dès-ôtes ; faire des _s à qn, fé dès troûbes, (, qwèri) dès miséres ; s’attirer des _s, s’ aqwèri dès d’vises, dès miséres, voy. chicaner

 

E0

misère

(dénuement) misére ; i crîve di misére ; (malheur, infortune) misére ; avèr mile miséres ; avèr mâs èt miséres ; c’ è-st-one misére quu d’ viker avou lu ; trente-chî mèstîs, trente-chî miséres ; (tracasserie, querelle) misére ; i m’ è fêt dès miséres ; il ont avou brâmint dès miséres assone ; is sont todi à s’ quèri misére ; (au whist, jeu où l’on déclare ne faire qu’un seul pli) fé p’tite misére, (ou aucun) fé grande misére (, éventuellement même en permettant aux partenaires de voir les cartes en présence : fé grande misére su tâve)

 

S0

miserere

nm miséréré

 

C60

miserere

misèréré ; avoir le _, avu lès boyês noukîs

 

E0

miséréré

(psaume ‘miserere mei, deus’) misèréré ; tchanter l’ misèréré ; (occlusion intestinale) misèréré ; il èst mwart do misèréré

 

S0

miséreux

voy. misérable

 

E0

miséreux

, -euse n crîve-misére (rare au f)

 

S0

miséricorde

nm pârdon ; demander miséricorde, dimander pârdon

 

C60

miséricorde

, -dieux misèricôr, -dieûs

 

E0

miséricorde

misèricorde ; (exclamation marquant la surprise, la désolation) â misèricorde !

 

S0

miséricordieux

, -euse adj misèricordieûs, -eûse; (exclamation marquant la surprise, la désolation) misèricordieûs Jésus !

 

S0

missel

nm lîve di mèsse 

 

C60

missel

missél

 

E0

missel

live di mèsse, missèl

 

S0

missile

nm fuséye (f), missile

 

C60

mission

nm (charge à accomplir) il est chargé d’une mission, i dwèt fé one saqwè ; voilà sa mission, là ç’  qu’ i dwèt fé ; il a pour mission d’aller chercher le journal tous les jours, i dwèt aler qwé l’ gazète tos lès djoûs ; sa mission terminée, il pourra rentrer, quand il aurè tot faît ç’ qu’ i dwèt, i pôrè rintrer; (organisation religieuse) mission

 

C60

mission

mission ; il èst voye en mission ; (anc.) collecter pour les missions (les oeuvres missionnaires) quèter po lès missions ; (anc.) _s (ensemble d’ exercices spirituels vécus tous les dix ans par une paroisse durant plusieurs jours),  _s ; c’ èst dès péres franciskins qu’ ont prétchi la mission ; (anc.) réitérer certains exercices spirituels de la mission (pendant l’année qui suivait celle de la mission), rinoveler la mission ; (prov) lorsque chacun s’acquitte bien de sa _, tout va pour le mieux, quand on fêt tortos s’ mèstî, lès vatches sont bin wârdés

 

S0

missionnaire

n missionaîre 

 

C60

missionnaire

adj et n missionêre ; on pêre missionêre

 

S0

missive

nm lète

 

C60

missive

missîve, lète ; voy. lettre

 

E0

mister-cash

nm mister-cash, distribuweû (d’ biyèts), meur aus caurs, meur aus liârds

 

C60

mitaine

mitin.ne ; voy. moufle

 

E0

mitaine

mitin.ne ; i fêt frèd, dji va mète mès mitin.nes 

 

S0

mite

[nf] mote

 

G100

mite

nm mote ; mettre des boules de naphtaline pour éloigner les mites ; mète dès boles po lès motes ; mangé par les mites, mougnî dès motes; mite de la farine, sèyète

 

C60

mite

_ du fromage, voy. larve ; _ des étoffes, mote, mine (Vi.)

 

E0

mite

(insecte) mite ; l’ ârmwêre èst plin.ne di mites

 

S0

mité

, ée adj mougnî (-ye) dès motes

 

C60

mi-temps

nm (milieu d’un match ou chacune des moitiés d’un match) mitan (m) ; la deuxième mi-temps, li deûzyin.me mitan; (loc) à mi-temps, à mi-temps

 

C60

mitigé

, ée adj trèlârdé ; « Èt pus, lès notâbes, c’ èst come tortos, gn-a dès bons, dès mwaîs èt dès trèlârdés. » (A. Henin)

 

C60

miton mitaine

minî-minème

 

E0

mitonner

v (cuisson) cûtener 

 

C60

mitonner

voy. mijoter

 

E0

mitoyen

, enne adj mitwèyin (f mitwèyin.ne) ; un mur mitoyen, on meur mitwèyin

 

C60

mitoyen

, -enne, -enneté mîtwèyin, -in.ne, -inneté (, mi-) ; mur _, meûr d’ inte-deûs

 

E0

mitoyen

mitwèyin

G0

mitoyen

, -enne adj mitwayin, -in.ne (qqf -ène) ; on mour mitwayin ; la hèye èst mitwayin.ne

 

S0

mitoyenneté

mitwèyin.neté

G0

mitoyenneté

mitwayin.neté (qqf -èneté) ; bénéficier de la _, avèr la mitwayin.neté

 

S0

mitraillade

mitrayerèye

 

E0

mitraille

nm (ferraille) mitraye ; marchand de mitraille, mârtchand d’ mitrayes; (menue monnaie) manôye, mitraye

 

C60

mitraille

mitraye ; voy. ferraille, rebut

 

E0

mitraille

(menue monnaie de métal) mitraye ; dj’ ê do l’ mitraye plin lès potches

 

S0

mitrailler

v mitrayî 

 

C60

mitrailler

mitrayî (-lier)

 

E0

mitrailler

vt mitrayer

 

S0

mitraillette

nm mitrayète 

 

C60

mitrailleuse

nm mitrayeûse 

 

C60

mitrailleuse

mitralieûse

 

E0

mitrailleuse

mitrayeûse

 

S0

mitre

nm bonèt d’ èvèke 

 

C60

mitre

bonèt d’ èvèke

 

E0

mitre 

bonète ; bonète di sint Nicolâs

 

S0

mi-voix

(à) loc tot bas 

 

C60

mixeur

nm machwè (mélangeur)

 

C60

mixte

adj micse ; c’est une école mixte, c’ è-st-one sicole micse, … po lès gamins èt lès bauchèles

 

C60

mixture

nm machûre

 

C60

mixture

voy. mélange

 

E0

mobile

adj (qui change de place) toutes les pièces de cette machine sont mobiles, à ç’ machine-là, gn-a totes lès pîces qui boudjenut ; la pierre mobile d’un moulin, li pîre courante; (dont la date peut être modifiée) les fêtes mobiles, lès fièsses qui candjenut d’ date, qui n’ tchaîyenut nin todi à l’ min.me date

 

C60

mobile

nm on connaît le mobile du crime, on sét bin poqwè ç’ qu’ il a touwé

 

C60

mobile

môbile ; être _ (d’une pièce d’un mécanisme), djouwer, (ard) cotyi 

 

E0

mobile

mobile

 

S0

mobil-home

mobil-home

G0

mobilier

[nm] meûbes [nm-pl]

 

G100

mobilier

, ière adj une vente mobilière, one vinte di meûbes; valeurs mobilières : titres, papîs ; titre d’état, rinte ; valeur, valeûr

 

C60

mobilier

nm meûbes (pl), mwin.nadje ; du mobilier de cuisine, dès meûbes di cûjène ; nous avons acheté du nouveau mobilier, nos-avans acheté dès novias meûbes ; il a détruit le mobilier, il a spîyi l’ mwin.nadje

 

C60

mobilier

li meûbe ou lès meûbes, mobilier

 

E0

mobilier

il a bien pourvu sa fille en _, il è bin meûblé sa fèye

 

S0

mobilisation

nm mobilisâcion

 

C60

mobilisation

mobilisâcion ; la mobilisâcion jènèrâle

 

S0

mobiliser

v mobiliser

 

C60

mobiliser

vt (mettre sur pied de guerre) mobiliser ; il ont stî mobilisés en trente-noûf ; (armée) _ les classes, rapèler lès classes (classes : contingents militaires)

 

S0

mobilité

nm il a perdu la mobilité des jambes, i n’ sét pus fé boudjî sès djambes

 

C60

mobylette

nm vélomoteûr

 

C60

Mochamps

(hameau de la commune de Tenneville) Môtchamp ; surnom des habitants : lès boûs

 

S0

moche

adj laîd (-e), fayé (-ye), nin bia (f nin bèle) ; qu’elle est moche cette maison !, qué laîde maujone ! ; c’est moche, ce que vous avez faît là, ci n’ èst nin bia, ç’ qui v’s-avoz là faît; je me sens moche aujourd’hui, dji m’ sin tot fayé audjoûrdu; c’est du moche temps, c’ èst do fayé timps

 

C60

mocheté

nm quelle mocheté !, qué sbâra !, quel épouvantail !; (expr) c’ è-st-on r’méde conte l’ amoûr, c’est un remède contre l’amour

 

C60

modalité

nm les modalités de paiement sont indiquées, c’ èst scrît quand èt comint-ce qu’ i faut payî

 

C60

Modave

Modåve, village

 

E0

Modave

(village de la province de Namur) Modâve; (n de famille) Modâve

 

S0

mode

[nf] môde

 

G100

mode

nm môde ; la mode nouvelle, li novèle môde ; c’est la mode actuelle, c’ èst l’ môde asteûre; (loc) être à la dernière mode,  ièsse à l’ daîrène môde ; être à la mode, ièsse à l’ môde; être à la mode ancienne, ièsse à l’ vîye môde ; suivre la mode, sûre li môde ; à ma mode , à m’ môde ; à sa mode, à s’ môde; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, mins i gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes, mais il y a une masse de gens plus fous encore pour les suivre ; chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mode, chaque pays à sa façon de vivre; i n’ sèreûve nin laîd si ç’ sèreûve li môde (iron), il ne serait pas laid si c’était la mode ; is n’ sont nin au drî di sûre li môde, ils ne sont pas en retard pour suivre la mode; on baudèt qu’ faît à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui fait à sa façon, c’est la moitié de sa nourriture ; quî sût lès môdes n’ èst nin moké, on ne se moque jamais de celui qui suit la mode

 

C60

mode

nm (forme particulière) maniére (f) ; un mode de vie, one maniére di viker ; le mode de paiement, li maniére di payî

 

C60

mode

nf môde ; passé de _, foû môde ; _ passagère, houhou (nm) ; vivre à l’ancienne _, viker å vî sistin.me ; voy. vogue

 

E0

mode

(manière de vivre) môde ; ç’ astot la môde (ou la coutume) dins l’ timps d’ aler mète do l’ pâke su lès fosses ; viker à sa môde ; chake payis, chake môde ; is sont co do l’ vî môde (ou do vî sistême), cès djins-là ; (manière d’agir, de penser) môde ; i fêt todi à sa môde (ou à sa manîre) ; (manière de se vêtir) môde ; on magasin d’ môde ; _ de vie (existence), vicârîe (-rêye Te.) ; il ont one pôve vicârîe

 

S0

modelage

nm modeladje

 

C60

modèle

nm (ce qui sert d’ imitation) ègzimpe, modèle ; c’est un modèle pour moi, c’ è-st-on-ègzimpe por mi ; il a copié un modèle, il a copyî su on modèle, il a sû on modèle ; cela lui sert de modèle, ça lî sièt d’ modèle; (type déterminé) jenre, modèle ; c’est un nouveau modèle, c’ è-st-on novia modèle ; ce n’est plus exactement le même modèle, ci n’ èst pus t’t-à faît l’ min.me jenre

 

C60

modèle

modèle (mô- ; modéle Ve., Ja., St.)

 

E0

modèle

modèle

G0

modèle

(patron) modêle ; on modêle di cote ; adj (qui est parfait(e) en son genre) modêle ; on-afant modêle

 

S0

modeler

v modeler ; il modèle, i modeléye ; nous modelons, nos modelans ; ils modèlent, is modeléyenut ; il modelait, i modeleûve ; il modèlera, i modeléyerè

 

C60

modeler

, -age, -eûr modeler, -èdje, -eû

 

E0

modeleur

nm modeleû

 

C60

modéliser

modèliser

G0

modélisme

modèlisme

G0

modem

nm modèm

 

C60

modération

nm faites preuve de modération, n’ alez nin trop rwèd !, sayîz d’ waurder l’ bone mèseure !

 

C60

modération

modèråcion (mô-), atimprance

 

E0

modération

modèrâcion

 

S0

modérément

adv one miète qui vaye

 

C60

modérément

modèrémint (môdèrêyemint F), doûcemint, tot bèlemint

 

E0

modérément

modèrémint ; mindji modèrémint

 

S0

modérer

v (diminuer l’intensité) modérer sa vitesse, ni nin aler si rade ; tu devrais modérer ta vitesse, vos n’ duvrîz nin aler si rade ; modérez vos expressions, waîtîz à ç qui vos d’ djoz ; (se) il devrait se modérer quelque peu, i s’ duvreûve rastinu one miète

 

C60

modérer

modèrer (mô- ; môdurer Ja., St., surtout réfléchi, (r)adoûci ; qui ne sait pas se _, qui n’ a nole misse, nole ritenowe, nou ratena ; voy. APAISER, CALMER

 

E0

modérer

 

 

vt (tempérer, mettre au pas) amôdurè (Te.) ; èlle à stî amôdurêye ; se _ (se discipliner), s’ amôdurè, si limiter, si modèrer  ; i s’ a amôdurè ; il faut savoir se _ (dans son effort, dans ses exigences), i fât savèr si limiter ; après çusse croke-ci, i deûrè s’ modèrer ; _ son train de vie, ses dépenses, si rastrèti ; i fârè s’ rastrèti 

 

S0

 

 

moderne

adj modêrne, d’ asteûre ; c’est de la musique moderne, c’ èst dè l’ musike d’ asteûre ; il a tout le confort moderne, il a tot ç’ qu’ on faît d’ mia asteûre; il faut être moderne, i faut ièsse di s’ timps; (études) il est en modernes, i faît sès modêrnes

 

C60

moderniser

v modêrniser, rimète à l’novèle môde

 

C60

modeste

adj (simple) tot simpe ; il est modeste, il èst tot simpe, i n’ èst nin po s’ vanter, … po s’ fé valu ; il est d’ origine très modeste, il èst sôrti d’ one pôve culote, il est sorti d’une pauvre culotte ; ce n’est qu’un modeste cadeau, ci n’ èst qu’ one tote pitite bistoke

 

C60

Modeste

npr Modèsse

 

C60

modeste

môdèsse

 

E0

Modeste

(prénom m) Môdèsse

 

S0

modeste

adj et n modèsse ; i fêt todi l’ modèsse ; il a des revenus fort _s, i n’ gangne nin co assez po s’ toubak ; ils sont d’origine très _, is moussant foû d’ one pôve culote

 

S0

modestement

adv tot simplèmint, sins fé d’ sès rinkinkins

 

C60

modestement

môdèssemint (, môdèstèmint, -umint), doûcemint

 

E0

modestement

modèssemint ; is vikant modèssemint ; il vit _, i vike tot doûcemint

 

S0

modestie

môdèstîye (, modèsté), rite­nowe

 

E0

modestie

modèstîe ; il è pèché pa modèstîe

 

S0

modifiable

adj il est modifiable, on l’ pout candjî

 

C60

modification

nm candjemint (m) ; il y a eu une modification, i gn-a ieû on candjemint,

 

C60

modifier

[v] candjî

 

G100

modifier

v candjî; je modifie, dji candje ; ils modifient, is candjenut ; il modifiera, i candjerè

 

C60

modifier

candjî ; voy. changer

 

E0

modifier

se _ (passer à,)(en parlant du temps), si taper à ; li cièl si tape â clér, i va djaler ; li timps va s’ taper à l’ pleûve

 

S0

modique

adj pitit (-e) ; il ne reçoit qu’ une modique pension, i n’ a qu’ one pitite pension

 

C60

modique

môdike ; un emploi _, ine pitite bwègne plèce

 

E0

modiquement

adv pititemint ; il est modiquement payé, il èst p’titemint payî

 

C60

modiste

nm modisse

 

C60

modiste

môdisse, (anc.) monteûse di bonèts

 

E0

modiste 

modisse ; elle est _, èle tint on magasin d’ môde

 

S0

 

 

module

nm module

 

C60

moelle

[nf] (e-c) miyole, (c) môle, mwèle, (o) mwèle

 

G100

moelle

nm mwèle, môle ; la mœlle épinière, li mwèle épiniére ; la mœlle des os, li mwèle dès-ouchas ; une branche de sureau vidée de sa mœlle, on couche di sûrau qu’ on-z-a r’ssatchî l’ mwèle foû; (expr) ièsse pèté à l’ mwèle, être fêlé à la mœlle, perdre la tête

 

C60

moelle

mèyole (, mi- ; mèyale Ve.) ; vider de sa _, dimèyoler ; [il est] tot d‘miyolé ; voy. épuiser ; _ [du sureau], coûr (Le., Ja. )

 

E0

moelle

mèyôle (mèyoûle Sa.; miyôle Fa.; miyoûle Co., Ho., Me., Va.),  mwale (Be., Ju.) ; la mèyôle dès-ochs ; (substance molle contenue dans les tiges de certaines plantes) mèyôle ; la mèyôle do sûri 

 

S0

moelleux

, euse adj doûs (f doûce) ; c’est un vin moelleux, c’ è-st-on vin qu’ èst doûs

 

C60

moelleux

(doux au toucher) moflas’ (Rob), mwèleûs, -e

 

E0

moellon

nm mwèlon

 

C60

moellon

mwèlon

 

E0

moellon

blok, mwalon ; on stâve en mwalons ; construire un mur en moellons, monter on mour en bloks

 

S0

moeurs

[nf-pl] (c) usadje [nm], (o) usâdje [nm], (e) ûsèdje [nm], (c) ûsance,

 

G100

mœurs

nm pl avoir des mœurs, si sawè t’nu ; homme de mauvaises mœurs, godî, lagnèt, pourcia ; femme de mauvaises mœurs, bisaude ; il est de mœurs légères, c’ è-st-on poûfrin ; elle est de mœurs légères, c’ èst-on cèréjî d’ viladje; ce sont les mœurs de ce pays, c’ èst l’ môde dins ç’ payis-là ; c’est entré dans les mœurs, c’ èst dès-abitudes qu’ on-z-a pris asteûre ; en voilà, des mœurs!, vo-’nnè-là dès maniéres di fé! ; ces gens ont des mœurs simples, cès djins-là, is  vikenut tot simplèmint ; ils ont des mœurs bizarres, il ont dès droles di nanches ; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, c’est un ménage de mœurs légères ; chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mœurs

 

C60

mœurs

ûsèdjes (nm) ; autre temps, autres _, ôte timps, ôte manîre ; autant de pays, autant de _, chake payis, chake môde

 

E0

Moha

Mouhå, village

 

E0

mohair

nm mowêr

 

C60

Mohiville

npr Mo.ivîye

 

C60

moi

pron mi ; moi aussi, mi èto ; moi non plus, mi nè rin , mi non pus ; quant à moi, tant qu’ à mi ; pour moi, por mi; (à moi) da mi ; un ami à moi, on soçon da mi ; c’est à moi, cela m’appartient, c’ èst da mi ; c’est à moi de jouer, c’ è-st-à m’ toû d’ djouwer; moi qui (suivi d’un verbe à la première personne du singulier) mi qui (+ 3e pers  du sg  en wallon) c’est moi qui vous le dis, c’ èst mi qu’ vos l’ dit; c’est moi qui l’ai fait, c’ èst mi qu’ l’ a faît; c’est moi le chef, c’ èst mi qu’ èst maîsse; (compl dir ou indir  après l’impératif) mu :  donne-moi, done-mu ; regarde-moi, riwaîte-mu ; regardez-moi, riwaîtoz-me ; laissez-moi là, lèyoz-me là, lèyîz-me là; (devant un « l » pronom) ; donne-le moi, done-mè le; donnez-le moi, dinez-mè le, donez-mè le ; donnez-les moi, dinez-me lès, donoz-me lès; chez moi, è l’ maujone, è m’   maujone

 

C60

moi

vous et _, vos èt mi ; est-ce _ que vous appelez ?, èst-ce mi qui v’ houkîz ? ; avec, sans, pour _, avou mi, sins mi, por mi ; c’est à _de jouer, c’ è-st-à mi à djouwer ; c’est à moi (= cela m’appar­tient), c’ èst d’à mi (Hu.), ordt d’à meune, voy. lui, mien ; mon père et _, voy. deux ; aide-moi, êde-mu (-mi Ho.) ; aidez-moi, êdîz-me ; donne-le moi, done-mè le; donnez-le moi, dinez-mè le; donne-les moi, done-mu lès (ou mèlzès) ; donnez-les moi, dinez-me lès (ou mèlzès)

 

E0

moi

pron. personnel [allomorphes: mi, me, mo, mu]

1 mi (tonique non conjoint) : mi èt ti, c’ èst deûs ; mi, dji s’rê voye, c’ èst mi qu’ èst mêsse ; c’ èst mi qui l’ ârè ; ça s’rè por mi ; c’ è-st-à mi d’ djouwer ; je ne le pense pas, moi, i n’ mi sone nin, mi (litt. « il ne me semble pas, moi» ) ; je suis capable de le faire à moi seul, dji sû capâbe do l’ fé mi tot seû [du lat. mihi] ; (formule par laquelle on atténue l’effet, jugé déplacé, de l’autocitation) èt mi, di-st-i, l’ fou (litt. « et moi, dit le fou ») ; on s’ ritrovot totes lès s’mwin nes, Mia, Leen èt mi, di-st-i, l’ fou

 

2 me (derrière voyelle ou entre une consonne et une voyelle): fê-me confiance ; purdoz-me avou vos ; prind-me çu pakèt-là ; lêsse-me î aler tot seû ;

3 MOI + LE (à la pause) : mo le (ou mu lu) ; dis-le moi, di mo-le ;

 

4 mu (tonique) + min.me): dji l’ prindrê mu-min.me ; mu min.me, dji no l’ savo nin 

5 mu (régime direct ou indirect, postposé) (derrière consonne) :  apèle-mu quand t’ l’ âres trové ; dène-lu do cafè ; lêsse-mu trankile ;

 

6 à moi, da mîne ; le pli est pour moi, c’ èst da mîne li pli

 

S0

Moignelée

npr Mougneléye

 

C60

moignon

[nm] (o-c) burton, (e) strouk, (c) struk

 

G100

moignon

nm (ce qui reste d’une grosse branche) burton, struk, strukion; (extrémité d’un membre amputé) burton ; « dès mwins skètéyes, dès burtons d’ djambes, dès mitans d’ cwârps » (J. Guillaume)

 

C60

moignon

strouk, touwê

 

E0

moignon

brocheton ; i n’ è pus qu’ on brocheton d’brès

 

S0

moinaille

mon.nerèye

 

E0

moindre

adj mwins’ ; c’est beaucoup moindre, c’ èst bran.mint mwins’ ; c’est la moindre des choses, c’ èst l’ mwins’ qu’ on pout fé; de moindre prix, mèyeû mârtchî ; au moindre bruit, au pus p’ tit brût; (expr) dji m’ è fou come di l’ an quarante, je m’en fiche comme de l’an quarante, c’est le moindre de mes soucis; (avec une négation) il n’y a pas le moindre doute, i gn-a pont d’ doute (à-z-awè)

 

C60

moindre

mwinde (anc. monde) ; il n’a pas le _ goût, i n’ a ni gos’ ni rin

 

E0

moindre

adj mwinre (Te.) ; one mwinre quâlitè ; pas la _ chose, voir rien du tout ; de deux maux, il faut choisir le _, di deûs mâs, i fât chwasi l’ mèyeûr

 

S0

moine

[nm] (c) mwin.ne, (o) mwène, (e) mon.ne

 

G100

moine

nm mwin.ne; (expr) craus come on mwin.ne, gras comme un moine

 

C60

moine

mon.ne (mône Ve. ; mwin.ne Se., Hu.)

 

E0

moine

mwane (mon.ne Te.) ; (prov) c’ èst nin l’ abit qui fêt l’ mwane ; quand l’ diâle si fêt vî, i s’ fêt mon.ne (Te.)

 

S0

moineau

[nm] (o-c) pièrot, (o-c) sauvèrdia, (e) mohon

 

G100

moineau

nm moineau domestique, mouchon, mouchon d’ teut, pièrot, sauvèrdia ; moineau friquet, tchabotrou ; moineau des bois, gorin ; (expr) is sont tortos come dès pièrots r’tchèyus au fond d’ leû nid, ils sont tous comme des moineaux retombés au fond du nid, ils n’en reviennent pas

 

C60

moineau

_ domestique, mohon (d’ teût), gros bètch di teût (Wa.) ; _ friquet, gorê-mohon, pitit mohon,  pitit gorê, neûr gorê, tchabotî (, -troû), mohon d’ tchabote, mohon d’ bwès, mohon d’ pré (nm), gros bètch di håye  

 

E0

moineau

mochon, pièrot ; is sont afrontés, cès pièrots-là ; lès mochons tchîpetant [du lat muscio, moineau]

 

S0

moinerie

mon.nerèye

 

E0

Moinet

(village de la commune de Bastogne, anct commune de Longvilly) Mwin.nèt ; surnom des habitants : lès lumeçons ; (n de famille) Mwanèt

 

S0

moins

[adv] (o-c) mwins’, (e) mons

 

G100

moins

adv mwins’ ; moins que rien, mwins’ qui rin ; moins encore, co mwins’ ; passer pour moins que les autres, passer mwins’ qui l’s-ôtes; il n’en pense pas moins, i n’ è pinse nin mwins’ ; il est moins beau que lui, i n’ èst nin si bia qu’ li ; (loc) à moins de (suivi d’un nombre); à moins de cent euros, po mwins’ qui cint-z-eûros ; à moins d’ un kilomètre, à mwins’ d’ on kilomète ; à moins que, à pus qui ; à moins de ne rien dire, à pus qu’ on n’ è causereûve nin ; à moins que vous ne sortiez ?, à pus qu’ vos sôrtirîz ?; « Quand èsteut-ce ? À l’ vièspréye ? À pus qu’  ça n’ fuche dè l’ nût. » (A. Bacq) ; à tout le moins, po l’ mwins’ ; de moins en moins, todi mwins’ ; du moins, todi; du moins pas pour l’instant, nin po l’ momint, todi; en moins, di mwins’ ; le moins, li mwins’ ; c’est le moins bon, c’ èst l’mwins’  bon; pas le moins du monde, nin du tout ; plus ou moins, à pau près; (expr) i faut wêre di tchôse po plaîre èt co mwins’ po displaîre, il faut peu de chose pour plaire et moins encore pour déplaire ; il a strapé, il a été moins une; mwins’ qu’ i dwèt fé, mwins’ qu’ i faît, moins doit-il faire, moins fait-il ; on s’ brouyereûve bin à mwins’ , on se tromperait bien à moins, dans un cas moins difficile; cela coûte moins, ça costéye mwins’ tchêr (NB « moins » se traduit toujours mwins’ (avec l’s final qui se prononce), excepté dans deux cas ; a) dans les heures : deux heures moins cinq, deûs-eûres mwins cink ; b) dans les expressions : à mwins qui, à moins que (mais on préférera la traduction « à pus qui ») ; lî avoz d’mandé au mwins ?, lui avez-vous demandé, au moins ?)

 

C60

moins

mons (mwins Am., Hu., Ber., mwins’ Be., Cou.) ; en _ de rien, so rin dè monde di timps ; au _, pour le _, à tout le _, à mons (ou po l’ mons) dè monde ; de _ en _, todi mons ; à _ que, à mons (mwins’ Hu., mwins Fl.) qui, à må qui, såf qui ; prenez du _ ceci, prindez todi çouchal ; j’en ai trente, un peu plus un peu _, dj’ ènn’ a trinte ou té compte (Se. ) ; c’est _ aisé, ci n’ èst nin si åhèye ; [autre­fois] il buvait _, i buvéve mons, i n’ buvéve nin tant ; [faire qch] le _ mal possible, à mons må ; voy. plus

 

E0

moins

1 adv 1) mwins’ ; ça vât mwins’ quu rin ; on s’ mâvèrrot po mwins’ quu ça ; mwins’ qu’on dit, mwins’ qu’on s’ trompe ; i n’ dit rin, mês i n’ a pinse nin mwins’ ; dji ‘nn’ ê la mîtan mwins’ ; c’ èst brâmint mwins’ quu ça ; vos n’ âroz ni pus, ni mwins’ ; dj’ ê acheté l’ mwins’ tchîr possibe ; mètoz l’ mwins’ possibe di tère ; ils ont au _ dix vaches, il ont po l’ mwins’ dîj vatches ; cela peut venir au moment où l’on y pense le moins, ça pout v’ni â mwins’ qu’ on n’ î pinse (litt. « au moins qu’on n’y pense ») ; c’ èst l’ mwins’ qu’ on pout fé ; c’ èst dès mwins’ quu rin ;

2) la forme mwins [mwẽ] apparaît qqf : ç’ astot pus-ou mwins vrê, (c’était plus ou moins vrai) ; ça n’ èst ni pus, ni mwins (c’est égal) ;

3) enfin (pour exprimer une réserve) : c’est ce qu’il a dit, du _, c’ èst-ce qu’ il è dit, enfin ;

 

2 prép mwins [mwẽ] ; deûs-eûres mwins l’ quârt ; dîj mwins trwas, ça fêt sèt’ ;

 

2 conj à _ que, à mwins [mwẽ] quu, ou quu, ou alôrs’ quu, ou bin quu ; dji fâtcherê d’mwin, à mwins qu’ i n’ ploûrot ; vos p’loz compter sur mi, à mwins qu’ la vatche ni vêlerot ; dji vinrê, ou qu’ i ploûrot ; ou alôrs’ quu djo l’ prindro ? ; il est encore là ? – oui, à moins qu’il ne soit déjà parti faire des emplettes, il èst co là ? – ây, ou bin qu’ i s’rot djà voye âs comissions

 

S0

moire

, -er mwêre, mwèrer

 

E0

moiré

, -ée adj mwaré ; one cote mwaré ; du tissu moiré, do mwaré

 

S0

mois

[nm] (o-c) mwès, (e) meûs

 

G100

mois

nm mwès ; le mois de février, li mwès d’ fèvri, li p’tit mwès ; le mois de la fenaison, le mois de juin, li fènau(d) mwès ; à la fin du mois, à l’ fin do mwès ; durant des mois, dès mwès au long ; le mois prochain, li mwès qui vint; (ordre des mois) janvier, janvî ; février, fèvri; mars, mârs’ , maus’ ; avril, avri; mai, maîy; juin, jun ; juillet, julèt’ ; août, awous’ ; septembre, sètimbe ; octobre, octôbe ; novembre, nôvimbe ; décembre, décimbe ; (expr) il èst co pus nawe qui l’ mwès d’ awous’ , il est encore plus paresseux que le mois d’août

 

C60

mois

meûs (mwès Am., Hu., Du. )

 

E0

mois

mwès [nom des douze mois de l’année: janvier, fèvrî, mârs’, avril, mêy, jun, julèt’, awous’, sètembe, octôbe, nôvembe, déçembe] ; lès mwès d’ îvièr ; lès mwès d’ èsté ; lès mwès en èr ; dins l’ courant do mwès ; li mwès passé ; li mwès qui vint 

 

S0

moisi

, ie adj tchamossé (-ye) ; odeur de moisi, tchamagne ; cela sent le moisi, ça sint l’ tchamossé

 

C60

moisi

, -ie adj tchamossé ; one tâte tote tchamossé ; li pwin è on gout d’ tchamossé

 

S0

moisir

[v] (c) tchamosser, (e) tchamossi, (o) tchamousser

 

G100

moisir

v (se couvrir de moisissure) tchamosser ; le pain moisit, li pwin tchamossé ; les fruits moisissent, lès frûts tchamossenut ; de la viande avancée, dè l’ tchau mwarnîye; faire moisir, fé tchamosser; (en parlant du linge) piker, s’ èmîsser, s’ ènîsser(rester longtemps au même lieu) tchamosser ; je ne moisirai pas ici, dji n’  tchamosserè nin véci

 

C60

moisir

tchamossi, gåter, crantchi ; (du bois, fil, tissu) soker (ch-) ; dè bwès flouri, soké (Sto.), … v(i)èrmouyi Od., Ber.) ; du linge qui a des taches d’humidité, dè l’ bouwêye qui mwèsih, qu’ è-st-èmîssêye (, èmîlée GrH. ) ; voy. tacher ; (du pain, de la farine) s’ èstchåfer, s’ èfister ; dè pan qui tchamossih, qui gostéye li tchamossi (, qu’ a on gos’ di tchamossi) ; lu pan èst mouhi (, sâye lu mouhi) (La., St., Ma. ; èst mohi Vi. ; tchamouhi Wan. ; il a on gout d’ mouhihore ou d’ èfusse (Ma.) ; quand le grain était moisi, lu pan è-st-èfusse (Ma.) ; [du foin] moisi dans le fenil, èfisté (Th.)

 

E0

moisir

vi tchamosser ; li foûre tchâfe, i va tchamosser ; lès tâtes tchamossant vite, pa do timps parèy ; (au fig) il ne faut pas _ (s’attarder) ici, i n’ fât nin tchamosser voci

 

S0

moisissure

nf tchamossadje (m), tchamossé (m), tchamossûre ; des taches de moisissure, dès tatches di tchamossé ; la chemise est piquée de moisissure,  

 

C60