FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

M

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

m

nm treizième lettre de l’alphabet ; se redouble en wallon uniquement pour des raisons d’euphonie ; pour le surplus, elle suit la même règle qu’en français ; la graphie « en » s’écrit « em » devant p et b. De même que les graphies « on » et « an » s’écrivent « om » et « am ».

 

C60

m’ as-tu-vu

nm pète-cu, pèteûs (-e), spotche-broû

 

C60

ma

adj f (devant une consonne et après une voyelle sonore ou nasale en wallon) m’, (dans les autres cas devant une consonne et après une pause) mi ; ma jupe, mi cote ; j’ai mis ma jupe, dj’ a mètu m’ cote ; ma femme est partie, mi feume è-st-èvôye ; je le dirai à ma femme, djè l’ dîrè à m’ feume; ma maison est grande, mi maujone èst grande ; on est bien dans ma maison, on-z-èst bin dins m’ maujone; (devant une voyelle) mi- /mj/, m’-n-,m’; mon armoire, mi-armwêre, dins mi-orèye, dins m’-n-orèye, dins m’ orèye

 

C60

maboul

, oule adj rwèd sot (f rwède sote)

 

C60

macabre

adj c’est une histoire macabre, c’ è-st-one histwêre à vos d’ner dè l’ tchau d’pouye, à vos fé awè peû; elle est plutôt macabre, votre histoire!, èle n’ èst nin gaîye, savoz, voste histwêre !

 

C60

macadam

nm bitume, macadam’

 

C60

macadamiser

v mète do bitume, mète do macadam’

 

C60

macaque

m macake

 

C60

macaron

m macaron

 

C60

macaroni

m macaroni

 

C60

macchabée

m cadâve, mwârt

 

C60

macédoine

nf (de légumes cuits) macédoine de poireaux et de pommes de terre, salade aus pôrias; macédoine de carottes et de pommes de terre, stuvéye aus carotes ; macédoine de chou et de pommes de terre, djote; (de fruits) machadje di frûts (m.pl.) ; pour le surplus, le wallon précisera : j’ai fait une macédoine de légumes pour souper et une macédoine de fruit pour dessert, po soper, dj’ a faît dès carotes côpéyes à p’tits bokèts, dès nintes èt do cabus scrèpé, èt po après, on machadje di bananes côpéyes à bokèts, dès trintches d’ oranjes èt d’ ananas èt saquants cèréjes

 

C60

macérer

v (faire séjourner dans un liquide) (lèyî) trimper ; cela doit macérer une nuit dans du vin rouge, vos l’ duvoz lèyî trimper tote li nût dins do rodje vin

 

C60

mâche

nf doûcète, orèye-di-lîve

 

C60

mâche

[nf] (e-c) doûcète, (c-o) salade di blé

 

G100

mâchefer

nm.craya ; produire des mâchefers, crayeler ; enlever les mâchefers, discrayî; (expr.) awè one bouche come on craya, avoir une bouche comme un mâchefer, être altéré ; awè sès lèpes come on craya, avoir les lèvres comme un mâchefer, avoir les lèvres sèches ; il èst poli come on craya, il est poli comme un mâchefer, c’est un impoli ; rosti à craya, rôtir à (devenir) mâchefer, calciner

 

C60

mâchement

nm mawiadje

 

C60

mâcher

[v] (o-c) mawyî, (e) k(i)déssi, (o) machî, (e) mâcher, (e) k(i)hagnî

 

G100

mâcher

v mawyî; je mâche, dji mawîye ; nous mâcherons, nos mawîyerans ; action de mâcher, mawiadje (m) ; mâcher à nouveau, rimawyî ; action de mâcher à nouveau, rimawiadje (m); (expr) il faut lui mâcher la besogne, i lî faut tot aprèster ; il n’a pas mâché ses mots, i n’ s’ a nin r’toûrné po lî dîre; mâcher du tabac, chiker; du papier mâché, do papî machî

 

C60

machette

nm machète

 

C60

mâcheur

, euse n mawiaud (-e), mawieû (-se); mâcheur de tabac, chikeû

 

C60

machin

nm djindjole (f), indjole (f), machin

 

C60

machinalement

adv tot seû, sins sondjî ; cela vient machinalement, ça vint insi, tot seû ; j’ ai fait ça machinalement, dj’ a faît ça come ça, dj’ a faît ça sins sondjî

 

C60

machination

nm ils préparent encore une machination, il aprèstéyenut co on mwaîs côp

 

C60

machine

[nf] _ à coudre : (e-c) machine a keûse, (o-c) machine a keûde

 

G100

machine

nm machine ; machine à battre, bateûse, machine à bate ; machine à coudre, machine à keûde (, à keûse) ; machine à laver, wachote, machine à lâver ; machine à vapeur, machine à vapeûr ; coudre à la machine, keûde à l’ machine ; faucher à la machine, fautchî à l’ machine ; celui qui actionne la machine, machineû, wachoteû; (expr) mettre la machine en marche, mète li machine en route

 

C60

machiniste

n machinisse

 

C60

machiste

adj et n machisse

 

C60

macho

nm et adj matcho

 

C60

mâchoire

[nf] (o-c) machwêre, (e) machwére, (c) gawe

 

G100

mâchoire

nm gagawe, gawe, machwêre, molin (m) ; articulation des mâchoires, acoplûre

 

C60

mâchonnement

nm massiadje

 

C60

mâchonner

v massyî ; je mâchonne, dji massîye ; nous mâchonnerons, nos massîyerans ; action de mâchonner, massiadje (m)

 

C60

maçon

[nm] maçon

 

G100

maçon

nm maceneû, maçon ; aide-maçon, maneûve; do lacia-d’-maçon, du lait de maçon, du genièvre; (expr) c’ è-st-au meur qu’ on vwèt l’ maçon, c’est au mur qu’ on voit le maçon ; quand i n’ gote nin su l’ maçon, li mwârtî n’ prind nin, quand il ne goutte pas sur le maçon, le mortier ne prend pas, le bon mortier doit être suffisamment humide

 

C60

maçonnage

nm macenadje

 

C60

maçonner

v macener; (je maçonne, tu, il), dji macenéye, ti macenéyes, i macenéye, nos macenans, vos macenoz (-nez), is macenéyenut ; je maçonnais, dji maceneûve; je maçonnerai, dji macenéyerè; que je maçonne, qui dj’ macenéye ; que je maçonnasse, qui dj’ maceniche ; maçonne, maçenéye ; maçonné(e), maçené (-ye)

 

C60

maçonnerie

nm c’est une belle maçonnerie, c’ èst dès bias meurs ; la maçonnerie est terminée, tos lès meurs sont faîts ; c’est une maçonnerie de briques, c’ èst dès meurs di brikes

 

C60

maculer

v briboser, brichôder, machurer, man.ni; (je macule, tu, il  ) dji machure, ti machures, i machure, nos machurans, vos machuroz (machurez), is machurenut; dji man.ni, ti man.nis, i man.nit, nos man.nichans, vos man.nichoz, is  man.nichenut ; je maculais, dji man.nicheûve ;  je maculerai, dji man.nirè

 

C60

madame

nm feume ; je parle de madame Pouillon, dji cause dè l’ feume Pouyon ; madame, nosse dame ; bonjour madame, bondjoû nosse dame (en wallon, on emploie « nosse » pour marquer le respect) ; « Èt vos, nosse dame, i n’ tint qu’ à vos d’ monter lès p’titès-ayèsses » (E. Thirionet); (expr) fé l’ madame, se donner des grands airs

 

C60

Madeleine

npr Madelin.ne ; (expr) da l’ Sinte-Madelin.ne au quinze d’ awous’ , li paute meûrit di nût èt d’ djoû, de la Sainte-Madeleine (22 juillet) jusqu’au 15 août, l’épi mûrit nuit et jour; à l’ Sinte-Madelin.ne, gayes à mitan èt neûjes fines plin.nes, à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines et les noix le sont à moitié; à l’ Madelin.ne, lès nwèjes sont plin.nes, à l’ Sint-Lorint, on r’waîte didins, èt à Sint-Rok, on lès croke, à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines, à la Saint-Laurent, on regarde dedans et à la Saint-Roch, on les croque

 

C60

mademoiselle

[nf] mamesèle ; v. fille, demoiselle

 

G100

mademoiselle

nm mamesèle

 

C60

madone

nm la madone, l’ Aviêrje

 

C60

madrier

nm madriyer, poûtrèle (f) ; madrier placé à plat sur le faîte du mur pour recevoir les chevrons, plate (f)

 

C60

Maffe

npr Mafe

 

C60

maffia

nm mafia

 

C60

magasin

nm botike ; petit magasin, botikia ; se rendre au magasin, aler au botike ; courir les magasin, fé lès botikes; tenir un magasin, tinu botike ; c’est un beau magasin, c’ è-st-on bia botike ; employée de magasin, dimwèsèle di magasin ; tenancière de magasin, botikerèsse ; boutiquier, botikî; (expr) po n’ rin gangnî, li botike èst sèré, pour ne rien gagner, le magasin est fermé

 

C60

magasinier

, ère n botikî (f botikerèsse)

 

C60

mage

nm (sorcier) grimancyin, sôrcî; les rois mages, lès Rwès, lès rwès-mâjes ; la fête des Rois, li fièsse dès Rwès

 

C60

magicien

, ienne n fieû d’ toûs (f fieûse di toûs)

 

C60

magie

nm (enchantement) majîye ; faire de la magie, fé dès toûs; (expr) c’ èst pus fwârt qui d’ djouwer au bouchon, c’est plus fort que jouer au bouchon, c’est de la magie

 

C60

magique

adj (qui tient de la magie) c’est magique, por mi, gn-a l’ diâle qui s’ ènn’ a mèlé; (qui produit des effets extraordinaires) sbârant (-e)

 

C60

magistral

, ale adj (qui convient à un maître) d’un ton magistral, vos dîrîz ètinde on maîsse; (digne d’un maître) il a réussi un coup magistral, on bia côp qu’ ‘l a là fait !

 

C60

magistralement

adv il a fait cela magistralement, il a bin faît ça

 

C60

magistrat

nm voir juge, procureur  

 

C60

magnésium

nm magnésiom’ 

 

C60

magnétiser

v (hypnotiser) èdwârmu ; je magnétise, dj’ èdwâme ; je magnétisais, dj’ èdwârmeûve ; je magnétiserai, dj’ èdwâmerè; (tenir sous le charme) fé piède li tièsse

 

C60

magnéto

nm magnèto

 

C60

magnificat

nm magnificat’ 

 

C60

magnifier

v pwârter au cièl

 

C60

magnifique

[adj] (e) clapant, e, forfant, e, (o) magnifike ; v. beau

 

G100

magnifique

adj fwârt bia (f fwârt bèle), bia au d’là, vraîmint nin mau ; c’est une magnifique maison, c’ è-st- one fwârt bèle maujone, èle n’ èst vraîmint nin mau, ç’ maujone-là ; c’était magnifique, c’ èsteûve bia au d’là; vous avez fait une magnifique besogne, one bèle besogne qui v’s-avoz là faît !

 

C60

magnifiquement

adv fwârt bin ; c’est magnifiquement fait, c’ èst fwârt bin faît

 

C60

magnolia

nm magnolia

 

C60

magnum

nm magnom’ ; un magnum de champagne, on magnom’  di champagne, one grande botèye di champagne

 

C60

magot

nm (argent) magot, niyau ; il a un fameux magot, il a on fameûs niyau

 

C60

magouille

nm djeu d’ tirlibibi ; « On n’ a jamaîs vèyu tos leûs djeus d’ tirlibibi. » (E.  Gilliard)

 

C60

mai

nm maîy ; le cinq mai, li cink di maîy ; au mois de mai, au mwès d’ maîy; (expr) avri sins pautes, maîy sins fleûrs, avril sans épis, mai sans fleurs ; brouliârd di mârs’ , rèléye di maîy, brouillard en mars givre en mai ; maîy faît èt disfaît, mai fait et défait ; maîy apwate ci qu’ awous’ èpwate, mai apporte ce que août emporte; maîy au vint, ni t’ plind nin, vent en mai, ne te plains pas; ostant d’ brouliârd au maîy, ostant d’ djoâs, à l’ awous’ , di mwaîs, autant de jours de brouillard en mai, autant de mauvais jours en août ; s’ i ploût à l’ Sint-Djan, mauvaîse po tot l’ an, s’ il pleut à la Saint-Jean (6 mai), c’est une chose nocive pour toute l’ année ; tant qu’ maîy n’ èst nin au vint’-iût’ , l’ iviêr n’ èst nin co iute, aussi longtemps que le vingt-huit mai n’est pas passé, l’hiver n’est pas fini

 

C60

maie

nm (pétrin) maî; (expr) mète sinte Marîye è l’ maî, mettre sainte Marie dans le pétrin, mettre trop d’eau dans la pâte

 

C60

maïeur

nm mayeûr; (expr) vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), tu perds tes papiers, tu ne seras plus maïeur, le bout de ta chemise passe

 

C60

maigre

[adj] sètch, (c) mwinre, (o) mwénre, (e) mêgue, (o) mégue

 

G100

maigre

adj (dont le corps à peu de graisse) mwinre, sètch (-e) ; un petit homme maigre, on p’tit maîgurlèt (f maîgurlète); (expr) èlle a mougnî dès pèwions, elle s’est nourrie d’insectes, elle est très maigre ; elle est plate come one plantche, elle est plate comme une planche, très maigre ; i baujereûve bin one gade ètur ses cwanes, il saurait embrasser une chèvre entre les cornes (tellement il est maigre) ; i gn-a qu’ ça si s’ pia n’ trawe nin, c’est tout juste si sa peau ne troue pas ; il a dès massales come dès fèsses di gade, il a des joues comme des fesses de chèvre, il est très maigre ; i t’ a on vinte come one afiche, il t’a un ventre comme une affiche, id  ; il aurè bin rade si boutroule à s’ dos, il aura bientôt son nombril sur le dos, id  ; il èst craus come on cint d’ claus, il est gros comme une liasse d’ une centaine de clous (iron) ; il èst mwinre come on sorèt, il est maigre comme un hareng saur ; come one èrièsse, comme une arête; il èst mwinre qui trawe, il est maigre au point de trouer ; il èst kèrdjî d’ crausse come on crapôd d’ plumes, il est chargé de graisse comme un crapaud de plumes, il est maigre ; il èst sètch come on clau, il est sec comme un clou ; il èst sètch come on côp d’ trike, il est sec comme un coup de trique ; il è-st-ossi sètch qui dji n’ sé qwè , il est aussi maigre que je ne sais quoi, il est très maigre ; i n’ a qui s’ pia su sès-ouchas, il n’ a que la peau sur les os ; i n’ tint nin èchone, il ne tient pas ensemble ; i n’ tint pus pîces èchone, il ne tient plus pièces (de vêtements) ensemble, il est terriblement amaigri ; i n’ tint pus dins sès hosètes, il ne tient plus dans ses culottes ; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre la tapisserie et le mur ; i va piède on-oucha !, il va perdre un os ; on lî vèt sès cèkes, on lui voit les côtes ; waîte, one èwîye à tchausse qui rote! (iron), regarde, une aiguille à repriser les bas qui marche ! ; waîte, one èwîye à rassêrcî qui rote ! (iron), idem ; one queuwe di ramon qui va, une queue de balai qui se démène ; « C’ è-st-on pôve diâle, qui n’ tint quausu pus pèces èchones, què l’ a conu dins on camp èt qui vint d’ rintrer. » (R. Hostin); (qui ne contient pas de graisse) du lard maigre, do p’tit salé, do strwèt laurd, do trèlârdé ; un fromage maigre, on fromadje sins crauche, do stofé; (vache) rètassîye, scoute; (terre) maîgue ; terre plastique maigre, maîgue dièle

 

C60

maigrelet

, ette adj maîgurlèt (-e)

 

C60

maigreur

nm mwinreû ; il était d’une maigreur extrême, i n’ tineûve pus èchone (, il ne tenait plus ensemble), i n’ tineûve pus pîces èchone (, il ne tenait plus ses vêtements ensemble)

 

C60

maigri

, ie adj ramwinri (f ramwinrîye) : elle est maigrie, èlle èst ramwinrîye ; j’ai maigri de dix kilos, dj’ a ramwinri d’ dîs kulos; (expr) c’ ènn’ èst pupont, c’ ènn’ èst pus rin, il (ou elle) a fort maigri

 

C60

maigrichon

, onn, adj maîgurlèt (-e)

 

C60

maigrir

[v] (o-c) ramwinri, (o) raméri, (e) diveni sètch, (e) mègri

 

G100

maigrir

v cheûre, disgrochi, ramwinri ; action de maigrir, ramwinrichadje (m) ; il ne fait que maigrir, i n’ faît qui d’ cheûre ; (expr) si formougnî, se ronger de l’intérieur sans raison apparente ; piède sès plumes, perdre ses plumes, idem

 

C60

maille

nm (boucle) maye (, mauye) ; perdre une maille, piède one maye, chaper one maye ; compter ses mailles, compter sès mayes; (expr) ièsse sèrè à l’ daîrène maye, être serré à la dernière maille, être très angoissé

 

C60

Maillen

npr Mauyin

 

C60

maillet

[nm] mayèt

 

G100

maillet

nm mayèt ; un maillet de bois, on mayèt d’ bwès

 

C60

mailloche

nm (gros marteau) mayote; (marteau de carrier) massète, mayote; (baguette pour grosse caisse) mayote

 

C60

maillon

nm maye (, mauye) (f) ; un maillon de chaîne, one maye di tchin.ne

 

C60

maillot

[nm] 1 (o-c) nadjète [nf]

2 (pour bébé) (c) fachète, (o) fache, fachau, (e) fahe

 

G100

maillot

nm (lange d’enfant) fachau, fachète (f) ; « Èt qu’ lès-èfants ni sorîyenut pus dins leû fachau. » (J. Guillaume); (vêtement collant) mayot ; un maillot de cycliste, on mayot d’ coureû à vélo

 

C60

main

[nf] (o-c) mwin, (e) min

 

G100

main

nm mwin ; la main droite, li drwète mwin, li bèle mwin ; la main gauche, li gauche mwin, li laîde mwin, li pawène; « I s’ aveûve faît quite di deûs deuts à s’ pawène. » (A. Laloux) ; essuie-mains, drap d’ mwins; être habile des deux mains, si sièrvu d’ sès deûs mwins ; faucher à la main, fautchî à l’ mwin ; mettre les mains en poche, mète sès mwins dins sès potches ; prendre des deux mains, prinde à deûs mwins ; se donner la main, si d’ner l’ mwin ; se laver les mains, lâver sès mwins ; tendre la main, stinde si mwin ; tenir par la main, diner l’ mwin à; privé de main, spougnî ; (loc) à main droite (vers la droite), à mwin drwète ; à main gauche, à mwin gauche ; « Deûs places à mwin gauche, li cûjène èt l’ tchambe. » (J.  Houziaux) ; l’avoir à portée de la main, l’ awè à mwin ; en venir aux mains, si capougnî; (expr) awè dès mwins come dès-èknéyes, avoir des mains comme des pinces de forgeron, puissantes ; awè dès mwins come dès platènes, avoir des mains comme formes à tarte, larges ; awè dès mwins come dès ramonéyes, avoir des mains de ramoneur, très noires de saleté ; awè l’ mwin lèdjêre, avoir la main légère, frapper facilement ; awè l’ mwin pèsante, avoir la main pesante, être malhabile ; awè one bone mwin, avoir une bonne main, être chanceux; fioz do bin à on vilin, i tchîrè è vosse mwin !, faites du bien à un vilain, il vous chiera dans la main ! ; il a s’ potche au mitan di s’ mwin, il a sa poche au milieu de la main, il est avare ; i pinseûve mète si mwin su on-aubwisson èt ç’ n’ èsteûve qu’ one vèsse-di-leup, il pensait mettre la main sur un champignon mais ce n’était une vesse-de-loup, il a été déçu ; lès mwins è l’ aîr !, haut les mains ! ; mète si mwin au feu, mettre sa main au feu ; mète si mwin d’ssus, mettre la main dessus, découvrir, (re)trouver ; mète si mwin su s’ consyince, mettre la main sur sa conscience, déclarer en toute sincérité; n’ awè, qui s’ mwin à mète dissus, n’avoir que la main à mettre dessus, trouver facilement; si d’ner l’ mwin, se donner la main, bien s’entendre ; vaut mia on mouchon è s’ mwin qui deûs su l’ aye, mieux vaut un oiseau dans la main que deux dans la haie, un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras »; main courante (, rampe) baye ; (, poignée) pougnîye

 

C60

main-d’ œuvre

nm ils ne trouvent plus de main-d’œuvre, is n’ trovenut pupont d’ ovrîs ; quand on a déjà payé la main-d’œuvre, quand on-z-a d’djà payî l’ ovrî (po l’ fé)

 

C60

main-forte

nm côp d’ mwin (m) ; j’ai été lui prêté main forte, djè lî a stî d’né on côp d’ mwin

 

C60

mainlevée

nm nous avons demandé la mainlevée sur notre terrain, nos-avans d’ mandé d’ lèver l’ hipotèke su nosse tèrin

 

C60

maint

, mainte adj (plusieurs) mwints, tamwint ; j’y suis allé maintes fois, dj’ î a stî mwints côps; pron mwintes

 

C60

maintenant

[adv] asteûre

 

G100

maintenant

adv asteûre ; dès maintenant, à paurti d’ asteûre ; il y est maintenant, il î èst po l’ momint ; maintenant que, asteûre qui

 

C60

maintenir

v (garder dans le même état) maintenir la paix, waurder l’ paîs; (affirmer) ridîre, sotenu ; nous l’avons dit et le maintenons, nos l’ avans dit èt nos l’ sotenans; (tenir dans la même position) tinu; maintenir une compresse trois jours, tinu one pîce trwès djoûs au long ; (se) il se maintient, ça lî va co

 

C60

maintien

nm (manière de se tenir) surveillez votre maintien, tinoz vos come i faut !

 

C60

maire

nm mayeûr; (expr) vos pièrdoz vos papîs, vos n’ sèroz pus mayeûr (iron), dit-on à qqn  qui perd ses papiers ou dont la chemise sort du pantalon

 

C60

mais

conj mins (, maîs) ; (expr) wêre mins bon, peu mais de bonne qualité 

 

C60

maïs

nm mayis’, frumint d’ turk, pwès d’ turk,

 

C60

maison

[nf] 1 (o) maujo, (c) maujon(e), (e) mohone, (o) méso

2 _  communale [nf]: (o-c) (maujo (d’)) comune, (e) comeune

 

G100

maison

nm maujone (, maujon, maujo); une belle maison, one bèle maujone ; (chez soi) on est bien dans sa maison, on-z-èst bin dins sès cayaus; (parties extérieures) corniche, côrniche ; fenêtre, finièsse (, fènièsse) ; girouette, rabanêre ; gouttière le long du toit, colêre ; gouttière descendant le long du mur, gotêre ; lucarne dans le toit, bârdakène ; mur, meur ; porche, posti ; porte, uch (m) ; seuil, sou ; soupirail, laurmî ; tabatière, tabatiére ; toit, twèt; (parties intérieures) cave, cauve ; chambre à coucher, tchambe à coûtchî ; corridor, colidôr ; cuisine, cûjène  (, coujène) ; étage, dizeû, là-wôt, plantchî ; grenier, gurnî; hall, aléye ; pièce, place ; plafond, plafond ; rez-de-chaussée, dizos, valéye (f) ; salle à manger, living, bèle place, tchambe ; (genres de maisons) maison communale, maujo d’ comune, maujo d’ vile, hôtél di vile (m), sâle comunâle, comune ; je suis allé à la maison communale, dj’ a stî à l’ comune ; maison en construction, bâtisse ; baraquement, barake (f) ; bicoque, cabou (m), cassine ; cabane, cabâne ; cahute, cayute, cayutia (m) ; cambuse, cambûse ; chalet, villa, vila; (expr) – È m’ maujone, c’ èst mi qu’ èst maîsse ! (et l’interlocuteur rétorque 🙂 – Oyi, mins èstoz maîsse tot seû ? (iron), – Chez moi, c’est moi le chef! – Oui, mais êtes vous le seul chef ? ; ça vaut mia qu’ dès ramadjes è s’ maujone, cela vaut mieux que des disputes à la maison; dji vôreûve ièsse dins one maujone sins finièsse, je voudrais être dans une maison sans fenêtre (pour être tranquille) ; fioz come è vosse maujone !, faites comme chez vous !, ne vous gênez pas ! ; lès caurs, c’ èst l’ clé d’ totes lès maujones, l’argent, c’est la clé de toutes les maisons, l’argent ouvre toutes les portes ; si fé dè l’ maujone, se faire de la maison, se comporter en habitué

 

C60

maisonnée

nf mauj(o)néye

 

C60

maisonnette

nf cayute, pitite maujo

 

C60

maître

[nm] (c) maîsse, (e) mêsse, (o) mésse

 

G100

maître

nm maîsse ; c’est moi qui suis le maître, c’ èst mi qu’ èst maîsse; (loc) ièsse maîsse, être maître, commander ; ièsse si maîsse, être son maître, être indépendant ; si fé maîsse, se faire maître, dominer ; être seul maître à bord,  ièsse come on coq su s’-t-ansènî; trover s’ maîsse, trouver son maître, trouver plus fort que soi; (expr) djè lî frè veûy si maîsse, je lui ferai voir son maître, je lui montrerai que c’est moi le chef ; ièsse dizos maîsse, être sous un maître, être sous autorité; il è-st-à s’ daîrin maîsse, il est à son dernier maître, ses réserves diminuent; i n’ èst nin maîsse tos lès djoûs è s’ maujone, il n’est pas tous les jours maître chez lui ; i n’ èst si p’tit mèstî qui noûriche si maîsse, il n’est si petit métier qui ne nourrisse son maître ; lès maîsses, c’ èst lès maîsses, les maîtres, c’est les maîtres, il faut obéir à l’autorité ; li mouchon qui vole n’ a pont d’ maîsse, l’oiseau qui vole n’a pas de maître ; li tchin èst maîsse è s’ trau, le chien est maître chez lui ; novia maîsse, novia chuflèt , nouveau maître, nouveau sifflet une nouvelle autorité aime à se manifester ; on n’ èst nin maîsse divant di ièsse apris, on n’est pas maître avant d’avoir appris ; si fiwârt qu’ on seûye, on trove todi s’ maîsse, si fort soit-on, on trouve toujours son maître; (personne qui enseigne) maîsse, maîsse di scole, instituteur; (personne qui dirige) maîsse-ovrî, contremaître ; maîsse-sôdârt, officier; (artiste) un tableau de maître, on tauvia d’ grand pinte; (expert) c’ èst l’ maîsse dès cwabejîs, c’est le meilleur des cordonniers; (jeu de cartes) ièsse maîsse, être maître, posséder l’atout le plus fort

 

C60

maîtresse

nm (amante) comére, crapôde ; c’est sa maîtresse, c’ èst s’ comére; (enseignante) dame di scole, dimwèsèle ; c’est la maîtresse de première année, c’ èst l’ dame di scole di preumêre anéye; (jeu de cartes) les maîtresses cartes, lès grosses, lès maîsses, lès trionfes

 

C60

maîtresse

adj f (qui a les qualités de maître) c’est une maîtresse femme, c’ è-st-one feume qui sét bin ç’ qu’ èle vout; (le premier en importance) la maîtresse branche du chêne, li pus grosse couche do tchin ne

 

C60

maîtrisable

adj qu’ on sét maîstri, qu’ on s’ è sét rinde maîsse

 

C60

maîtrise

nm il en a la maîtrise, il l’ sét maîstri ; il a exécuté cela avec maîtrise, il a faît ça come on maîsse ; il a toujours gardé toute maîtrise de lui-même, il a todi d’mèré maîsse di li

 

C60

maîtriser

[v] (c) maîstri, (e) mêstri, (o) méstriyî

 

G100

maîtriser

v (se rendre maître de) maîstri,  ièsse maîsse di, si rinde maîsse di ; ils sont parvenus à maîtriser l’incendie, il ont fini pa maîstri l’ feu; (dominer, contenir) maîstri; maîtriser sa colère, si maîstri, si sawè ritenu, dimèrer maîsse di li ; « Il atake tot maistrîjant s’ mwin qui tron.ne. » (A. Marchal)

 

C60

maïzéna

nm mayizèna

 

C60

Maizeret

npr Maujerèt

 

C60

majeur

, eure adj (qui a atteint la majorité) elle est majeure, èlle est grande assez ; est-il déjà majeur ?, èst-ce qu’ il a d’djà ses dîj-ût’ ans ? ; (plus grand) la majeure partie ; la majeure partie y a été, il î ont stî quausu tortos; la majeure partie est restée ici, gn-a d’ abôrd pèrson.ne qu’ a ‘nn’ alé, il ont d’mèré véci quausu tortos; (musique) sol majeur, sol majeûr; (doigt) le majeur, li grand dwèt; (très important) mon souci majeur, ci qui m’ tracasse li d’pus

 

C60

major

nm majôr

 

C60

majorer

v raussî; je majore, tu, il, dji rausse, ti rausses, i rausse, nos raussans, vos raussîz, is raussenut ; je vais majorer les prix, dji m’ va raussî mes pris

 

C60

majorette

nm majorète

 

C60

majoritaire

adj ils sont majoritaires, c’ èst zèls lès pus fwârts ; la laine est majoritaire, c’ èst dè l’ lin ne qu’ i gn-a li d’pus

 

C60

majorité

nm (âge légal) il a atteint sa majorité, il a sès dîj-ût’ ans; (voix d’un vote) majorité ; ils ont obtenu la majorité, il ont ieû l’ majorité ; les partis de la majorité, lès pârtis qu’ sont-st-au gouvèrnèmint; (le plus grand nombre) la réunion était composée en majorité d’écrivains, c’ èsteûve fwârt avant dès scrîjeûs qu’ èstin.n au raploû ; dans la majorité des cas, au pus sovint

 

C60

majuscule

nf grande lète ; c’ était écrit en majuscules, c’ èsteûve sicrît avou dès grandes lètes

 

C60

majuscule

adj, un A majuscule, on grand A

 

C60

mal

[nm-adv] (o-c) mau, (e) må

mal élevé : (o) mau alevé, (c) mau élèvé, (e) mål aclèvé

 

G100

mal

adv mau ; ça va mal, ça va mau, i va mau ; ça tombe mal, ça tchaît mau ; il écrit mal, i scrît mau; (loc) aller mal, aler mau ; aller plutôt mal, aler drole ; avoir mal la tête, awè mau s’ tièsse ; avoir mal au bras, awè mau s’ brès ; « Ti m’ faîs awè mau m’ vinte. » (E. Wartique) ; de mal en pis, todi pîre ; s’en foutre pas mal, s’ è cayî, s’ è foute pas mal ; être mal à l’aise, ièsse jin.né (-ye), ni nin ièsse à-st-auje ; être mal disposé, ièsse mau toûrné (-ye) ; être mal élevé,  ièsse mau apris (f mau aprîje) ; être mal en point, ièsse mau arindjî (-ye) ; être mal habillé, ièsse mau agadelé (-ye) ; être mal portant, ièsse fayé (-ye) ; être mal noté, mal vu, ièsse mau vèyu (f mau vèyeuwe) ; parler mal, causer d’ truviès ; se trouver mal, si sinte mau ; tourner mal, toûrner mau; (expr à n’ rin fé, on-z-aprind à mau fé, à ne rien faire on apprend à mal faire ; awè s‘ boutroule disfaufiléye, être mal à l’aise ; c’ èst todi lès cwabejîs lès pus mau tchaussîs, ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés ; i va mau à l’ cinse, cela va mal (, je ne sais plus ce que je fais) ; ça va come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, cela va comme la moitié d’ un chien sur ses deux pattes, cela va mal ; ça va come li scayeteû qui tchaît, cela va comme l’ ardoisier qui tombe, idem ; ça va come on pèchon dins one djaube di strin, cela va comme un poisson dans une gerbe de paille, idem ; ça va come on tchin à l’ lache, cela va comme un chien en laisse, idem ; ièsse mau foutu, être mal constitué, de santé chancelante ou de physique ingrat ; li cia qui pinse mau, i pinse lès-ôtes come li, celui qui pense à mal pense les autres comme lui ; quand l’ cwârps sofrit, li tièsse n’ èst nin à l’ dicauce, quand le corps a mal, le moral est bas ; vaut mia on côp bin qu’ deûs côps mau, mieux vaut une fois bien que deux fois mal

 

C60

mal

nm (souffrance) mau ; un mal de tête, on mau d’ tièsse ; un mal de ventre, on mau d’ vinte; (loc) être atteint d’un mal,  ièsse aflidjî ; faire du mal à, mau fé à, fé do mau à ; se faire du mal, si fé do mau ; souffrir continuellement de maux anodins, awè todi one sôte ou l’ ôte; (expr) gn-a pont d’ mau à ça, il n’y a pas de mal à cela ; gn-a pont d’ bia mau, il n’y a pas de beau mal ; li cia qui n’ a pont d’ maus è ratind, celui qui n’a pas de maux en attend ; quand ç’ n’ èst nin Djan, c’ èst Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, quand ce n’est pas une sorte de mal, c’en est une autre ; lès maus arivenut à tch’vau èt-z-èraler à pîds, les maux arrivent à cheval et repartent à pied ; c’ èst dès claus d’ vacha, ce sont des maux bénins; i faut bin sucî s’ mau, il faut sucer son mal, prendre son mal en patience ; ci n’ èst nin en grètant s’ mau qu’ on l’ rifaît, ce n’est pas en grattant son mal qu’on le guérit ; on n’ bwèstîye nin do pîd d’ on-ôte, on ne boîte pas avec le pied d’un autre, on ne sent pas le mal des autres; on n’ tape nin dès cayaus à quî tape batème, on ne jette pas des cailloux à qui donne le baptême, on ne rend pas le mal pour le bien; (contraire du bien) le bien et le mal, li bin èt l’ mau ; faire le mal, fé l’ mau ; il songe toujours à mal, i sondje todi à mau ; (expr) si ça n’ lî faît pont d’ bin, ça n’ lî frè todi pont d’ mau, si cela ne lui fait pas de bien, en tout cas, cela ne lui fera pas de mal

 

C60

malade

[adj] 1 (e) malåde, (o) malâde, (c) malade,

2 (c) fayé, éye, (o) fayè, éye, (e) fayé, èye

 

G100

malade

adj malade ; être malade, ièsse malade ; être gravement malade, ièsse coudu (f ièsse coudûwe), ièsse foutu (f fouteuwe), ièsse po l’ diâle,  ièsse rascrauwé (-ye) ; tomber malade, tchaîr malade ; se rendre malade, si fé malade ; vous n’allez pas vous rendre malade pour ça !, vos n’ vos-alez nin fé malade avou ça ! ; être malade comme un chien, ièsse malade come on tchin; (expr) i n’ è môrrè qu’ lès pus malades (iron), n’en mourront que les plus malades (dit-on quand on abuse de qqch  de bon) ; malade èt co do mau !, malade et encore du mal, être très malade ; ièsse malade come on tchèt sins mére, être malade comme un chat sans mère, très malade ; trin.ner ses pènas, traîner les ailes, être malade ; awè s’ croke, être gravement malade; « Mins il aveûve si croke, ‘l èst sûr. I tosseûve qui po-z-assoti èt rôkyî èt tron ner lès fîves. » (E. Gilliard); être souffrant(e),  ièsse fayé (-ye),  ièsse patrake, si sinte drole, si sinte mau, ièsse dismètu, ièsse ramassé (-ye)

 

C60

malade

n les grands malades, lès grands malades ; visiter un malade, rinde visite à on malade

 

C60

maladie

[nf] (o-c) maladîye, (e) maladèye

 

G100

maladie

nm maladîye, mau (m) ; croke, racro (m) ; une maladie cardiaque, one maladîye di keûr ; maladies bénignes, claus d’ vacha, clous de cercueil ; maladie contagieuse, minéye ; des maladies qui se communiquent, dès maus qui s’ atrapenut, qui s’ donenut; collectionner les maladies, lès-awè totes; couver une maladie, cover one saqwè ; en faire une maladie, è fé one maladîye ; relever de maladie, si r’lèver; (expr) gn-a pont d’ bia mau, il n’y a aucune maladie qui soit agréable ; li mau d’ on-ôte ni r’faît nin l’ sink, la maladie d’autrui ne guérit pas celle qu’on a ; lès maladîyes, èlse vègnenut à tch’vau èt-z-èraler à pîds, les maladies arrivent à cheval et s’en retournent à pied, arrivent vite et durent longtemps ; s’ on n’ si sogne nin, ça toûne à misére, si on ne se soigne pas, cela tourne à misère, la maladie s’aggrave

 

C60

maladif

, ive, adj, (personne) croufieûs (-e), maladieûs (-e) ; « Lès cias, pus lèdjêrs qui dès scaugnes, qu’ on-z-a spotchî.  Lès maladieûs, lès mwârts qu’ ont rî po qu’ on lès spaugne. » (J.  Guillaume); (animal) maîgreûs (-e), maladieûs (-e); (expr)  quand ç’ n’ èst nin Djan, c’ èst Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, il est maladif ; trin.ner l’ savate, trin.ner l’ pantoufe, être maladif

 

C60

maladif, ive

[adj] (o-c) maladieûs, e, (e) malârdieûs, e

 

G100

maladrerie

nm maladerîye ; rue de la Maladrerie, reuwe dè l’ Maladerîye

 

C60

maladresse

nm il a joué avec maladresse, il a mau djouwé ; j’ ai commis une maladresse en ne lui téléphonant pas, dj’ a faît one bièstrîye di n’ lî nin soner ; il a commis la maladresse de lui parler de son père, il a faît l’ bièstrîye dè lî causer di s’ papa; quelle maladresse de lui avoir demandé cela!, c’ èst (nin) malin d’ lî awè d’mandé ça !

 

C60

maladroit

, oite adj (qui manque d’ adresse) cognète, djèmène, èpaustèdjî (-ye), èpolté (-ye), malapate, malasné (-ye), mau adrwèt(-e); vous n’êtes qu’un maladroit, vos n’ èstoz qu’ on malasné ; il est maladroit, i n’ s’ î sét prinde; c’est un geste maladroit, c’ è-st-one saqwè qu’ i n’ faleûve nin fé ; ne lui dites pas maintenant, ce serait maladroit !, nè lî d’djoz nin asteûre, ci n’ èst nin l’ momint ! ; « Nosse curé, come macheû d’ bènite eûwe, ci n’ èsteûve qu’ on djèmène. » (A. Laloux)

 

C60

maladroit, e

[adj] (c) mau adrwèt, e (o) mau adwèt, e, (e) måladrèt’, te, (o) malapate, (e) èmin.né, éye, (c) malasné, éye

 

G100

maladroitement

adv il s’y prend maladroitement, i s’ î prind mau; il s’exprime maladroitement, i n’ sét causer come i faut

 

C60

malaise

nm (indisposition) avoir un malaise, si sinte drole, si sinte mau ; (sentiment pénible) on sentait un malaise général, on sinteûve bin qu’  lès djins n’ èstin.n nin contints

 

C60

malaisé

, ée adj malaujîy (-e) ; c’est une tâche malaisée, c’ è-st-one besogne qu’ èst malaujîye à fé

 

C60

malaisément

adv malaujîyemint

 

C60

malandrin

nm aplopin

 

C60

malappris

, ise adj mau-apris (f mau-aprîje), mau-èlèvé (-ye)

 

C60

malaria

nm malaria

 

C60

malavisé

, ée adj j’ai été malavisé de lui téléphoner, dj’ a faît one bièstrîye dè lî soner

 

C60

malaxer

v (pétrir une matière pour la rendre plus molle) ramoli ; malaxer de l’argile, ramoli d’ l’ aurzîye; (remuer ensemble des matières à mêler) comachî o

 

C60

malchance

nm guigne, guignon (m), malchance ; il est poursuivi par la malchance, i n’ a qu’ dè l’ guigne; (expr) quand on-z-èst po l’ guignon, faî ç’ qui t’ vous, quand on est né pour la malchance, fais ce que tu veux ; s’ i gn-a one mwaîje ièbe au tchamps, c’ èst sovint à l’ bone bièsse qu’ èle tchaît , s’il y a une mauvaise herbe dans le pré, c’est souvent sur la bonne bête quelle tombe, c’est de la malchance ; on pinse cûre èt l’ for tchaît, on pense cuire et le four tombe en panne, c’est de la malchance

 

C60

malchanceux

, euse adj malchanceûs (-e) ; c’est vraiment malchanceux, c’ èst vraîmint pont d’ chance; il a toujours été malchanceux en amour, i n’ a jamaîs pont ieû d’ chance avou lès coméres; (expr) quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n au monde sins tièsse, quand tu es malchanceux, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête ; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti t’ nèyereûves dins t’ ratchon, quand tu es malchanceux, tu te noierais dans ton crachat

 

C60

mâle

[nm] (o-c) maule, (o) mâle, (e) måye

 

G100

mâle

nm maule ; le mâle et la femelle, li maule èt l’ fumèle; (loc) mettre à mâle, mète à maule, mwinrner à maule; (expr) c’ è-st-on maule d’ agace, il a todi bin l’ timps, c’est un mâle de pie, il a toujours bien le temps ; faurè qui dj’ pwate mi boûsse à maule, il faudra que je fasse féconder ma bourse

 

C60

mâle

adj m un pigeon mâle, on maule di colon

 

C60

malédiction

nm (malheur) il a toutes les malédictions, il l’s-a totes

 

C60

maléfice

nm mwaîs sôrt

 

C60

malencontreusement

adv maleureûsemint

 

C60

mal-en-point

adj il est mal-en-point, il è-st-arindjî, il a s’ croke, c’ è-st-on mouchon po l’ tchèt, i n’ a pus wêre d’ ôle dins s’ crassèt

 

C60

malentendant

, ante adj soûrdèche, qu’ ètind deur

 

C60

malentendu

nm c’est un malentendu, on n’ s’ a nin bin compris, on s’ a mau compris ; je pense qu’il y a malentendu, dji pinse qu’ on n’ si comprind nin bin

 

C60

malfaisance

nm maufiance

 

C60

malfaisant

, ante adj, (dont les effets sont néfastes) des idées malfaisantes, dès mwaîjès-idéyes ; c’est un être malfaisant, c’ è-st-on mwaîs fieû

 

C60

malfaiteur

nm bandit, vaurin ; une bande de malfaiteurs, one binde di vaurins

 

C60

malgré

[prép] (c) maugré, (o) maugrè, (e) mågré

 

G100

malgré

adv maugré ; c’est malgré moi, c’ èst maugré mi ; et malgré cela, èt maugré ça ; (loc) malgré tout, maugré tot

 

C60

malhabile

adj être malhabile de ses mains, awè l’ mwin pèsante, awè dès mwins d’ pausse; je suis malhabile aujourd’hui, dj’ a dès mwins d’ pausse audjoûrdu

 

C60

malheur

[nm] (o-c) maleûr, (e) måleûr, (o-c) rascrauwe [nf], (e) rascråwe [nf]

 

G100

malheur

nm maleûr, mè.in, pètche (f), rascrauwe (f) ; un malheur brusque, one avelintche (f) ; c’est un grand malheur, c’ è-st-on grand maleûr ; je vais faire un malheur, dji m’ va fé on maleûr ; il est dans le malheur jusqu’ au cou, il èst dins l’ misére jusqu’au cô; (loc) jouer de malheur, n’ awè pont d’ chance; par malheur, maleûreûsemint ; porter malheur, pwârter maleûr ; (expr) li maleûr èst p’tit, le malheur est petit, cela aurait pu être pire ; quand on conèt lès miséres d’ aus-ôtes, on r’prind co lès sènes ; quand on connaît le malheur des autres, on préfère encore le sien ; spotchî one bièsse à bon Diè, ça apwate li pètche, écraser une coccinelle apporte le malheur ; il ont ieû quinte èt quatôze, ils ont eu quinte et quatorze, tous les malheurs; qué maleûr avou vos- ôtes !, quel malheur avec vous !

 

C60

malheureusement

[adv] (o) maleureûsemint, (c) maleûreûsemint, malureûsemint, (e) målureûsemint

 

G100

malheureusement

adv maleûreûsemint

 

C60

malheureux

, euse, adj maleûreûs (-e) ; (expr) is sont maleûreûs come lès pîres, ils sont malheureux comme les pierres; n maleûreûs (-e), pôvre âme (f) ; (expr) non, ê, twè, maleûreûs !, non, eh, toi, malheureux, que me dis-tu là !

 

C60

malheureux, euse

[adj] (o-c) maleureûs, e, (e) mâlureûs, e

 

G100

malhonnête

[adj] (o) malonéte, (c) malonéte, mau-onièsse, (e) målonête

 

G100

malhonnête

adj canaye (nm), poûri (nm), vaurin ; vous êtes un malhonnête, vos n’ èstoz qu’ one canaye; c’est malhonnête, la façon dont vous avez agi, ci n’ èst nin bin, ci qu’ vos-avoz là faît ; de l’argent malhonnêtement gagné, one chaléye cens’ ; « Lès caurs ? Dji n’ a nin gangnî one chaléye cens’ en fiant ça, don. Po quî m’ purdoz ? » (Jean Servais, Toûrnikèt)

 

C60

malice

nm malice, caponerîye, gueûserîye ; il est rempli de malice, i n’ tûse qu’ a mau fé ; il est sans malice, i n’ èst nin mèchant, il èst sins mau, sins malice ; (expr) qué diâle gn-a-t-i co là-d’dins ?, quelle diable y a-t-il encore là-dedans ?, quelle malice y a-t-il encore là-dedans?; s’ i n’ ramwinrit nin di ç’ tchôde-ci, gn-a malice, s’il ne maigrit pas après cette mésaventure, c’est qu’ il y a malice

 

C60

malicieux

, euse adj capon (-e), malin (-e)

 

C60

malin

, maligne adj malin (-e) ; faire le malin, fé l’ malin; (expr) c’ è-st-one maline gârce, c’est une femme maligne ; c’ è-st-on Claude, c’est un Claude, il n’est pas malin ; c’ èst quand on r’vint d’ au mârtchi qu’ on-z-èst malin, c’est quand on revient du marché qu’on est intelligent ; ci n’ èst nin l’ mitan d’ one bièsse, ce n’est pas la moitié d’un imbécile, il est intelligent ; malin come on maurticot, malin comme un singe ; quand on n’ èst nin fwârt, faut ièsse malin, quand on n’est pas fort, il faut être malin ; si dj’ vos dîreûve tot, vos sèrîz t’t-ossi malin qu mi (iron), si je vous disais tout, vous seriez aussi intelligent que moi ; si t’ as mougnî do sindje, ni rovîye nin qu’ dj’ a ralètchî l’ casserole (iron), si tu as mangé du singe, n’oublie pas que j’ai léché la casserole à maintes reprises, à malin, malin et demi ; twè malin mins mi nin bièsse, tu es malin (, tu crois m’avoir) mais je ne suis pas plus bête que toi

 

C60

malin

nm le malin, li diâle

 

C60

Malines

npr Malène

 

C60

malingre

adj alcrosse, cratchot (nm), crèkion (nm), critchou (nm), croufieûs (-e), mè.ignî (-ye), migneûs(-e), règuèdé (-ye) ; « Rovîyerè-dje vos feumes nantîyes èt l’ drigléye di migneûs-èfants pindus à leûs cwârrdèles divant qu’ is n’ è vonche au fin fond chake à toû mougnî l’ poûssêre po tote leû vîye ? » (E. Gillard)

 

C60

malinois

nm malinwès

 

C60

malle

nm male ; malle-poste, male-posse ; conducteur de malle-poste, malî

 

C60

mallette

nm cârnassiére

 

C60

Malmédy

npr Mâmedi

 

C60

malmener

v (traiter rudement) cobouter, cocheûre, cotaper, margougnî ; il a été malmené, il a stî cobouté ; (expr) passer lès bèrdouches, … lès bourdouches, être malmené (dans un jeu d’enfants, l’un de ceux-ci passait dans une haie formée par les autres qui, se tenant les mains avec chaque vis-à-vis, frappaient le dos de celui qui passait dans la haie ; cela s’appelait « passer lès bèrdouches »)

 

C60

malnutrition

nm souffrir de malnutrition, awè l’ paumagne

 

C60

Malonne

npr Malon.ne

 

C60

malotru

, ue adj mau-apris (n) (f mau-aprîje), mau aclévé, mau alèvé (-ye), mau- èlèvé (-ye)

 

C60

malpropre

adj man.nèt (-e) ; un gamin malpropre, on man.nèt gamin ; personne malpropre, chura (nm), chure-pot (nm), godî (nm), man.nèt godî, pourcia (nm) ; des vêtements malpropres, dès man.nèts moussemints ; un endroit malpropre, on trau

 

C60

malpropreté

nm man.nèsté

 

C60

malsain

[adj] (temps) (e) malåde, (o) malâde, (c) malade

 

G100

malsain

, aine adj, (maladif) migneûs (-e) ; ce sont des enfants malsains, c’ èst dès-èfants qui n’ sont nin bin pwârtants; (qui apporte la maladie) mau-haîtî (-ye) ; des eaux malsaines, dès man.nètès-aîwes, dès-aîwes qui n’ sont nin bones à bwâre ; une besogne malsaine, one man.nète bèsogne; (pervers) un livre malsain, on man.nèt lîve; il est d’une curiosité malsaine, il èst curieûs come one agace ; il a une influence malsaine sur mon fils, c’ è-st-on mwaîs ègzimpe po m’ fis ; (temps) swat’ (f  swate), wîme; il fait malsain, i faît malade; « Swate, li chîje ! » (E. Gilliard) ; « I faît wîme, i faît stofe. » (G. Smal)

 

C60

malsain, e

[adj] (c) mau-haîtî, îye, (o) mau-héti, iye, (e) må-hêtî, èye, (o) malsin, ène, (c) mau-sêwe ; v. mauvais, sain

 

G100

malt

nm wadje, toréyaline (f)

 

C60

maltraitance

nm maltraîtadje (m)

 

C60

maltraiter

[v] (e) mâltrêtî, (c) maltraîtî, mautraîtî, (o) maltrétî ; v. brutaliser

 

G100

maltraiter

v (traiter sévèrement en paroles) mautraîtî ; je maltraite, dji mautraîte ; ils maltraitent, is mautraîtenut; (traiter avec brutalité) cobourer, cobouter, maltoter

 

C60

malveillance

nm mèchanceté

 

C60

malveillant

, ante adj mèchant (-e) ; ils ont été malveillants à mon égard, il ont stî mèéchants avou mi

 

C60

malvenu

, ue adj (non fondé) il serait malvenu que vous vous plaigniez, vos-aurîz twârt di vos plinde

 

C60

Malvoisin

npr Mauvejin

 

C60

malvoyant

, ante n qui n’ vèt nin bin

 

C60

mam’selle

, mam’zelle nm mamesèle

 

C60

maman

[nf] mame, (o-c) moman, man

 

G100

maman

nm man, mame, moman ; (par marque de politesse, le wallon dira plus volontiers « nosse man » que « mi moman »)

 

C60

mamelle

[nf] tète

 

G100

mamelle

nm tète, musète (iron) ; nourrisson (enfant à la mamelle) èfant à l’ tète; (expr) c’ èst come s’ is vêrin.n di quiter l’ tète, c’est comme s’ils (les enfants) venaient de quitter la mamelle, la vie a passé si vite ! ; c’ èst li qu’ a ieû l’ bone tète, c’est lui qui a eu la bonne mamelle, il est bien portant

 

C60

mamelon

nm (bout de sein) boton 

 

C60

mammifère

nm bièsse à tètes (f), le wallon précisera de quel animal il s’agit

 

C60

mammite

nm mamite ; avoir la mammite, awè l’ mamite

 

C60

mamours

nm pl  amouchetûre (f) ; « Lès-amouchetûres, lès “s’ veûy voltî”, c’ èst po lès cias qu’ ont do timps d’ trop. » (J. Guillaume)

 

C60

manant

nm (gens du peuple) lès p’tits, lès p’titès djins, lès manants; (expr) c’ èst todi li p’tit qu’ on spotche, c’est toujours le petit qu’on écrase, le manant  

 

C60

manche

[nf-nm] mantche, (o) manse [nm]

 

G100

manche

nm (vêtement) mantche ; une manche de chemise, one mantche di tch’mîje ; retrousser ses manches, ritrossî sès mantches; (expr) awè dès laudjès mantches, avoir de larges manches, être généreux ou être indulgent ; carèssî l’ minton, caresser le menton, frotter la manche ; ci n’ èst nin dès mantches po mès brès, ce ne sont pas des manches pour mes bras, je ne suis pas fait pour cette besogne ; gn-a dès mantches à mète, il y a des manches à mettre, il faut y mettre des formes, prendre des précautions ; ièsse dins l’ mantche da, être dans la manche de ; ièsse è purète, être en manches de chemise ; il a stindu s’ brès pus lon qui s’ mantche, il a tendu le bras plus loin que sa manche, il a été imprévoyant ; ritrossî sès mantches di tchôd, retrousser ses manches, tellement on a chaud ; vaut mia bèle panse qui bèle mantche, mieux vaut belle panse que belle manche, ventre garni vaut mieux que bel habit; frotte-manche, frote-mantche; (partie de jeu), mantche, paurt, djeu (m) ; il a gagné la première manche, il a gangnî l’ preumêre mantche, l’ preumî djeu ; (jeu de cartes) djeu (m), mache, paurt ; la première manche, c’est pour les enfants, li preumî djeu, c’ èst po l’s-èfants ; nous avons joué dix manches, nos-avans djouwé dîs maches ; nous allons jouer la dernière manche, nos-alans djouwer l’ daîrène paurt ; faire la manche, briber

 

C60

manche

nm (d’outil) mantche ; un manche en bois, on mantche di bwès ; un manche de marteau, on mantche di mârtia ; (de poêle) queuwe ; le manche de la poêle, li queuwe dè l’ pêle; (expr) branler dins l’ mantche, avoir du jeu (pour un outil), être mal en point (pour une personne) ; c’ è-st-on rin-du-tout avou on grand mantche, c’est un objet sans valeur mais bien présenté ; i gn-a dès mantches à mète, il y a des manches à mettre, c’est une difficile besogne ou, il faut mettre des gants; i n’ a jamaîs pont cassé d’ mantche d’ ostèye, il n’ a jamais cassé aucun manche d’outil, il ne travaille pas volontiers; on mantche d’ ostèye, on n’ l’ ûse nin, on l’ câsse, un manche d’outil, on ne l’use pas, on le casse

 

C60

mancheron

nm (de charrue) mantche, queuwe (f)

 

C60

manchon

nm manchon

 

C60

manchot

, ote, adj spougnî (-ye)

 

C60

manchot

, ote n pautelète

 

C60

manchot

nm (oiseau) manchot

 

C60

mandarine

nm mandarine

 

C60

mandat

nm (procuration) il m’a donné mandat pour agir à sa place, i m’ a d’né procurâcion po l’ fé à s’ place; (mandat de paiement) nous avons payé par mandat postal, nos-avans payî pa l’ posse; (ordre de faire comparaître) les policiers se sont présentés chez lui avec un mandat d’arrêt, lès policiers ont stî è s’ maujone po l’ arèter; (charge) nous avons rempli notre mandat, nos-avans faît ç’ qui nos d’vin.n fé

 

C60

mandoline

nm mandoline

 

C60

mandoliniste

n djouweû d’ mandoline (f djouweûse di mandoline)

 

C60

mandrin

nm mandrin ; un mandrin plat, on plat mandrin

 

C60

manège

nm (exercice) manéje ; les chevaux faisaient leur manège sur la place, lès tch’vaus fyint leû manéje su l’ place; (lieu de dressage des chevaux) manéje; (attraction foraine) toûrnikèt, caroussèl; (comportement) djeu, plan ; j’ai bien vu votre manège, dj’ a bin vèyu vosse djeu

 

C60

manganèse

nm manganèse

 

C60

mangeable

adj mougnauve, (Sombreffe, Gembloux, Basse-Sambre) mindjauve

 

C60

mangeoire

nm crèpe; (expr) quand lès tch’vaus s’ batenut, c’ èst qui l’  crèpe èst vûde, quand les chevaux se battent, c’est que la mangeoire est vide

 

C60

mangeotter

v mougneter ; il mangeotte, i mougnetéye

 

C60

manger

[v] (e) magnî, (c) mougnî 

NB (o-c) mindjî (se dit des personnes), (o-c) mougnî (se dit des animaux)

 

G100

manger

v mougnî (Rochefort, magnî ; Sombreffe, Basse-Sambre, mindjî dans la région de la Basse-Sambre, Gembloux et Sombreffe, mindjî s’emploie pour les personnes et mougnîpour les animaux) ; il mange, i magne, i mougne, i mindje ; manger un morceau, mougnî on bokèt ; bien manger, ècra(u)chî sès dints, fé glèter s’ baube, fé glèter s’ minton, mindjî su tot sès dints ; manger en gourmet (déguster), chiker ; manger souvent des friandises, broufyî ; action de manger souvent des friandises, broufiadje (m) ; manger de bon cœur, s’ è d(o)ner ; manger goulûment, gârloufer, gafyî ; manger plus que de raison, formougnî, galoufer, si fé pèter, si guèder, galafyî, galoufyî, tchèssî è s’ capotine, tchèssî è s’ casake ; action de manger en gourmand, galafiadje (m), galoufiadje (m), guèdadje (m) ; manger comme un porc, gnafeter; manger du bout des dents, mougneter ; action de manger du bout des dents, mougnetadje (m) ; se préparer à manger, rûjî sès dints ; cesser de manger, lachî ; (expr) c’ èst todi lès pus bias dès couchèts lès daîrins au batch (iron), ce sont toujours les plus beaux des cochons les derniers au bac, ne vous pressez pas de manger ! ; dj’ a mougnî su tos mès dints, j’ai bien mangé ; dj’ a one bouche qui va bin su tot, j’ai une bouche (une embouchure) qui va bien sur tout, je ne suis pas difficile pour manger (et pour boire) ; il ont mougnî leû blanc pwin d’vant leû nwâr, ils ont mangé leur pain blanc avant leur noir, ils ont connu les beaux jours avant les laids ; i mougne ça come dè l’ laume au couyî ; il mange cela comme du miel à la cuiller ; i mougne come on mouchon, il mange comme un oiseau, il mange peu ; i mougne come on rauyeû, il mange comme un arracheur de pommes de terre, il a bon appétit ; i n’ a nin mougnî s’ pwin dins on satch, il n’a pas mangé son pain dans un sac, il a bien travaillé ; on dîreûve qu’ i mougne dès spènes, on dirait qu’ il mange des épines, il fait la petite bouche ; on s’ rilèvereûve po-z-è mougnî, on se relèverait pour en manger, tant c’est bon; (ronger) mangé par le temps, dismougnî, dismoûji

 

C60

manger

nm amonucion (f), amougnî (Sombreffe, Gembloux, Basse-Sambre, amindjî)

 

C60

mange-tout

nm (haricot) manje-tout

 

C60

mangeur

, euse n mougneû (-se) (Sombreffe, Basse-Sambre, mindjeû (-se)) ; mangeur de friandises, broufiaud (-e) ; petit mangeur, pitit mougneû ; bon mangeur, gros mougneû; (expr) i n’ s’ ècra(u)che nin à tèter l’ vèra dè l’ cauve, il ne s’engraisse à téter le verrou de la cave, c’est un fameux mangeur

 

C60

maniable

adj (qu’on manœuvre facilement) maniauve; (expr) on lî freûve bate l’ aîwe, on lui ferait battre l’eau, on le manœuvre très facilement; (docile) il est maniable, i choûte aujîyemint, on-z-è faît co aujîyemint ç’ qu’ on vout

 

C60

maniaque

[adj] (o-c) spèpieûs, e , (o) totin, ène

 

G100

maniaque

adj (fou) fou, sot (f sote); (pointilleux) totin (m) ; quel maniaque !, qué totin ! ; elle est maniaque sur la propreté, avou lèye, c’ èst todi frote-frote, èle rinètîyereûve pus rade deûs côps qu’ onk

 

C60

manicle

nm (manche ou poignée d’outil) manike, pougnîye ; la manicle de la faux, li manike dè l’ fau; (manchon de protection) manike, manote ; une manicle de cuir (pour ouvrier maçon), one manote, one manike ; une manicle de cordonnier, one manike di cwabejî

 

C60

manie

nm (goût, passion) dada (m), manoûje, marote ; « Chake di zèls a ses manoûjes. » (A. Laloux)

 

C60

maniement

nm il a appris le maniement du fusil, il a apris à s’ sièrvu d’ on fisik

 

C60

manier

v (utiliser en ayant en main) si sièrvu di ; il sait manier une brosse, i s’ sét sièrvu d’ one brouche; (mener à son gré, diriger) mwinrner

 

C60

manière

[nf] (e) manîre, (c) maniére, (o) maniêre ; v. façon

 

G100

manière

nm (façon) maniére ; c’est une manière de travailler, c’ è-st-one maniére di travayî; c’est manière de parler, c’ èst maniére di dîre ; s’y prendre de toutes les manières, s’ î prinde di totes lès maniéres : il a la manière adéquate pour s’y prendre, il a l’ toû po fé; (loc) à la manière de, come ; de cetete manière (ainsi), insi ; de quelle lanière ?, comint ?, di qué maniére ?; de manière à , di maniére qui, po ; de toute manière, di tote maniére ; d’une manière générale, au pus sovint ; (comportement) maniére ; avoir belle manière, awè bèle maniére; (expr) c’ èst dès maniéres di flori tchèt, ce sont des manières de chat fleuri, hypocrites ; c’ èst dès maniéres di rossia tchin, ce sont des manières de chien roux,     hypocrites; (pl) maniéres ; faire des manières, se comporter avec affectation, fé dès chichis, … dès façons, … dès flaflas, … dès grimaces, … dès maniéres, … dès tchîyerîyes; (expr) faut lèyî lès façons po lès talieûrs, il faut laisser les façons pour les tailleurs, il ne faut pas faire de manières

 

C60

maniéré

[adj] (e) d(i)manîré, èye, (o) à maniêres, (c) qui fêt dès maniéres, dès grimaces...

 

G100

maniéré

, ée adj (qui manque de simplicité) fakin (nm), pèle-chochin (nm), pèle-panse (nm)

 

C60

manifestant

, ante n il y avait des manifestants, i gn-aveûve dès djins qui manifèstin.n

 

C60

manifestation

nm manifèstâcion

 

C60

manifester

v (faire connaître ses revendications) manifèster ; je manifeste, dji manifèstéye ; nous manifestons, nos manifèstans ; ils manifestent, is manifèstéyenut; (laisser apparaître clairement) mostrer ; je manifeste ma joie, dji mostère qui dj’ so binauje ; il manifestait sa joie, i mostreûve qu’ il èsteûve binauje ; c’est l’occasion de manifester ta force, c’ èst l’ momint d’ mostrer qu’ vos-èstoz fwârt ; (se) si mostrer ; il ne s’est pas manifesté, i n’ s’ a nin mostré, on n’ l’ a nin vèyu

 

C60

manigance

nm albaudadje (m), èmantchûre, talmache ; j’avais vu leurs manigances, dj’ aveûve bin vèyu leûs-èmantchûres

 

C60

manigancer

v albauder, maltauter, talmachî ; je manigance, dji talmache ; ils manigancent, is talmachenut

 

C60

manioc

nm manioc

 

C60

manipuler

v il faut faire attention quand on le manipule, i faut prinde atincion quand on l’ a dins sès mwins ; manipuler des chiffres, candjî dès chifes ; essayez de manipuler le tonneau avec précaution !, sayîz di n’ nin cobouter l’ tonia !

 

C60

manique

nm (manche ou poignée d’ outil) manike, pougnîye ; la manique de la faux, li manike de l’ fau; (manchon de protection) manike, manote ; une manique de cuir (pour ouvrier maçon), one manote, one manike ; une manique de cordonnier, one manike di cwabejî

 

C60

manitou

nm manitou

 

C60

manivelle

nm manivèle ; (d’un treuil) coublète; (expr) c’est le retour de la manivelle, c’ èst l’ batch qui r’toûne dissu l’ pourcia (, c’est l’auge qui se retourne sur le porc)

 

C60

manne

nm (panier d’osier) banse ; petite manne, bansetia (m), banselète ; manne à linge, banse (à l’ b(o)uwéye) ; contenu d’une manne, banseléye (f) ; manne sans anse, rèspe ; contenu d’une manne sans anse, rèspléye (f); (expr) aler à l’  banse, aller à la manne, se ruiner ; awè on cu come one banse, avoir un derrière comme une manne, un gros derrière; co one miète, on rapwarteûve sès-ouchas dins one banse (iron), encore un peu, on rapportait ses os dans une manne, il a été fameusement accidenté, mais ça va mieux (puisqu’on peut en rire) ; gn-a ostant d’ avance à pichî dins one banse, il y a autant d’avantage à pisser dans une manne, cela ne sert à rien ; i faît on sospir come one banse, il fait un soupir comme une manne, profond et large ; i ploût come dins one banse, il pleut comme dans une manne, il pleut abondamment

 

C60

mannequin

nm manekin; une taille mannequin, one taye di wèspe

 

C60

manœuvre

nm (maniement permettant le fonctionnement d’un appareil) maneûve ; faire les manœuvres, fé lès maneûves ; une fausse manœuvre, one fausse maneûve

 

C60

manœuvre

nm maneûve ; brouette de manœuvre, bèrwète di maneûve ; manœuvre dans une briqueterie, pwarteû aus brikes

 

C60

manœuvrer

v maneûvrer ; il manœuvre ; maneûve ; action de manœuvrer, maneûvradje (m)

 

C60

manquant

, ante adj qui manke ; c’est la pièce manquante, c’ èst l’ pîce qui manke

 

C60

manque

nm trop pau ; il y a manque de place, i gn-a trop wêre di place; manque de pot, pont d’ chance; quand le manque d’amour est présent, la moindre attention réchauffe le cœur, quand on djèrîye après dès fleûrs, on tchèrdon freûve l’ afaîre (, quand on soupire à avoir des fleurs, un chardon serait le bienvenu), quand on-z-a bin swè, on bwèt bin au potia (, quand on a vraiment soif, on boit à la mare); (expr) faute d’ on clau, Martin a pièrdu s’ bourike, par manque d’un clou, Martin a perdu son âne, parce qu’il avait mal ferré son âne, Martin l’a perdu, soyez donc soigneux !

 

C60

manqué

, ée adj (qui n’est pas réussi) manké (-ye) ; (loc) garçon manqué, gamin falu

 

C60

manquer

[v] (de quelque chose) (c) nin awè, (e) nin aveûr, (o-c) ièsse sins, (e) èsse à coûrt

 

G100

manquer

[v] (faire défaut) (c) manker, (o) mankî, (e) måker

 

G100

manquer

v (faire défaut) ièsse sins, manker ; ce n’est pas cela qui manque,; il c’ èst nin ça qui manke en manque beaucoup, il è manke bran.mint ; il ne manquait plus que cela, i n’ mankeûve pus qu’ ça ; je manque de café, dji so sins cafeu ; (être en moins) deux boutons manquent à votre chemise, i manke deûs botons à vosse tchimije; (manquer de) ni pupont awè ; ils manquent de pain, is n’ ont pupont d’ pwin ; je manquais de preuve, dji n’ aveûve pont d’ preûve; (manquer à) il manque à son devoir, i n’ faît nin ç’ qui d’vreûve ; il manque à sa parole, i n’ faît nin ç’ qu’ il a promètu; (ne pas réussir) rater; cela n’a pas manqué, ça n’ a nin raté; il ne vous a pas manqué, i n’ vos-a nin raté; (laisser échapper) vous n’avez rien manqué, vos n’ avoz rin pièrdu; (expr) manquer son but, fé bèrwète, fé brosse

 

C60

mansarde

nm sovronde, tchambe à ravaléye, tchambe à sovronde

 

C60

mansuétude

nm avoir de la mansuétude, awè dès laudjès mantches, avoir de larges manches

 

C60

mante

nm mante à pèlerine, clotche 

 

C60

manteau

[nm] 1 paletot, (c) mantia, (e) mante [nf]

2 _  de cheminée [nm]: (c) djîvau, (e) djîvå, (o) cimaudje [nf], mantia

 

G100

manteau

nm (d’homme) mantia, pârdèssus, surtout; (de femme) mantia, paletot, surtout ; grand manteau à capuchon, tchape (f); manteau de cheminée, djîvau

 

C60

manucure

n manicûre

 

C60

manuel

, elle adj il a une habileté manuelle, i travaye aujîyemint avou sès mwins ; c’est un travailleur manuel, c’ è-st-on ovrî

 

C60

manuel

nm lîve

 

C60

manuellement

adv à l’ mwin, avou sès mwins; on fait cela manuellement, on faît ça à l’ mwin

 

C60

manufacture

nm manufacture

 

C60

manuscrit

, ite adj scrît (-e) à l’ mwin

 

C60

manuscrit

nm papî, papî scrît

 

C60

maquer

v maker ; je maque, dji make

 

C60

maquereau

nm (homme) marlou; (poisson) pèchon d’ avri; (groseille) grosse grusale ; des groseilles à maquereaux, dès grossès grusales, dès vètès grusales 

 

C60

maquette

nm makète

 

C60

maquignon

nm (marchand de chevaux) mârtchand di tch’vaus; (marchand malhonnête) tchicoteû

 

C60

maquillage

nm (produit de beauté) je vais refaire mon maquillage, dji m’ va r’mète one miète di coleûr; (théâtre) grimadje

 

C60

maquiller

v (théâtre) grimer ; il maquille les acteurs, i grime lès-acteûrs; (modifier l’apparence de façon trompeuse) il maquille les voitures volées, i tchipote dès-autos qu’ ont stî voléyes; (fausser) il maquille la vérité, i n’ dit nin l’ vraî; (mettre du fard) mète dè l’ coleûr; maquiller à l’excès, dauborer, tchauborer ; « Nin arindjîye èt tchauboréye come dès cènes qu’ i gn-a mins todi bin mèteuwe. » (A. Henin) ; (se) mète dè l’ coleûr; mettre du rouge à lèvre, broyî dè l’   coleûr su sès lèpes, mète do rodje ; mettre du fard à paupières, mète do bleuw su sès-ouys ; se farder les joues, mète dè l’ coleûr su sès massales, mète do rodje su sès massales ; je vais me maquiller, dji m’ va mète one miète di coleûr,  one miète di trompe-couyon (iron)

 

C60

maquilleur

, euse n grimeû (-se) 

 

C60

maquis

nm (résistance armée) makis

 

C60

marabout

nm (bouilloire) cokemwâre (f), marabout

 

C60

maraîcher

, ère n cotelî (f cotîyerèsse) ; travail de maraîcher, coteladje

 

C60

marais

[nm] (o-c) frèchau, (o) marache, (e) maras’ [nm], (o) frèchî

 

G100

marais

nm frèchau, morasses (pl), maratche ; « dins lès wachisses èt lès maratches » (J. de Lathuy)

 

C60

marathon

nm maraton

 

C60

maraude

nm maraudadje (m), maraude ; aller à la maraude, aler à maraude

 

C60

marauder

v aler à maraude, marauder, maraudyî; action de marauder, maraudadje (m), maraudiadje (m)

 

C60

maraudeur

, euse n maraudeû (-se)

 

C60

marbre

[nm] (o-c) mârbe, (e) marbe

 

G100

marbre

nm mârbe ; carrière de marbre, câriére di mârbe

 

C60

marbrer

v mârbrer ; il marbre, i mârbréye ; une peau marbrée, one pia mârbréye

 

C60

marbrerie

nm mârbriye

 

C60

marbrier

nm mârbriyer

 

C60

marc

nm (résidu de fruits pressés) prèsselin; (marc de café) drouche (f)

 

C60

Marc

npr Mârc, Mau

 

C60

marcassin

nm djon.ne di singlé, roguin

 

C60

Marcel

npr Mârcèl

 

C60

Marcellin

npr Mârcèlin

 

C60

Marcelline

npr Mârcèline

 

C60

marchand

, ande n mârtchand (-e) ; marchand ambulant, mârtchand aus-uchs ; marchand de farine, farènî ; marchand de baudets, bourikî ; marchand d’œufs, oûtî ; marchand de poules, pouyetî ; marchand de moules, moulî ; marchand de pots, possonî ; le marchand de sable, l’ ome aus poûssêres ; marchand en gros, cosson; (expr) c’ èst todi l’min me diâle, di-st-i l’ mârtchand d’ bondiès (iron), c’est toujours le même diable, dit le marchand de crucifix, c’est la même chose ; i faît arèdjî l’ bièsse èt l’ mârtchand, il fait enrager la bête et le marchand, il irrite tout le monde ; i s’ fout do diâle èt co do mârtchand, il se fiche du diable et encore du marchand, il se fiche de tout le monde ; on mârtchand qui n’ sét dîre one minte, i pout bin sèrer botike, un marchand qui ne sait pas mentir peut fermer son magasin; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n  au monde sins tièsse, quand tu n’as pas de chance, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête

 

C60

marchandage

nm mârtchandadje

 

C60

marchander

[v] marchander, (c) mârtchander, marchander

 

G100

marchander

v mârtchoter, mârtchander ; il marchande, i mârtchote, i mârtchande ; marchander à l’excès, mârtchoter, tchicoter ; se résigner à donner le prix exigé dans un marchandage, bratchî

 

C60

marchandeur

, euse n mârtchandeû (-se), mârtchoteû (-se) ; « Djâke aveûve faît l’ mârtchoteû èt l’ malauji. Po deûs sous pus tchêr au kilo. » (A. Laloux)

 

C60

marchandise

nm mârtchandîje ; vendre sa marchandise, vinde si mârtchandîje ; un train de marchandises, on mârtchandîje (m)

 

C60

marche

[nf] 1 (action) (c) rotadje [nm], (o) ro(u)tâdje [nm], (e) rotèdje [nm]

2 _ d’escalier : (o-c) montéye, (e) gré [nm], (c) d(i)gré, apas [nm]

 

G100

marche

nm (marche d’escalier) apas (m), digré (m), montéye; « Vos montoz trwès montéyes èt vo-v’-là dins lès stales. » (J.  Houziaux) ; il n’y a qu’une seule marche, i gn-a qu’ on seûl digré ; il y a deux marches, i gn-a deûs d’grés, i gn-a deûs montéyes ; (marche militaire) mârche ; la marche Saint-Feuillen à Fosses-la-Ville, li mârche Sint-Fouyin à Fosse ; la marche Saint-Pierre à Florennes, li mârche Sint-Pîre à Florène ; la marche Sainte-Rolende à Gerpinnes, li mârche Sinte-Rolin.ne à Djèrpène ; participer à une marche (militaire), mârcher; participant à une marche (militaire), mârcheû; (mode de locomotion) action de marcher, rotadje (m) ; j’aime la marche, dji rote voltî ; la marche, c’est bon pour la santé, roter, c’ èst bon po l’ santé ; rien de tel que la marche, rin d’ tél qui d’ roter; (loc) indiquez-moi la marche à suivre !, dijoz-me comint ç’ qu’ i m’ faut fé ! ; il y a une heure de marche, i gn-a one eûre lon à pîds ; c’est lui qui ouvrait la marche, c’ èst li qu’ roteûve li preumî; faire marche arrière, rèculer ; il est en état de marche, i va bin; ils vont se mettre en marche, is vont ‘nn’ aler ; le train se met en marche, là l’ trin qu’ è va

 

C60

marché

[nm] martchî, (c) mârtchi

 

G100

marché

nm mârtchi ; bon marché, bon mârtchi ; meilleur marché (moins cher), mèyeû mârtchi ; aller au marché, aler au mârtchi ; conclure un marché, bouchîi mwin su mwin, fé mârtchi, taper l’ mârtchi dju ; faire les marchés, fé lès mârtchis ; le marché aux légumes, li mârtchi dès djotes; (loc) au dessus du marché, au d’zeû do mârtchi, au pârdèssus ; « Èt co bèguiau au pârdèssus ! » (L. Namèche); (expr) c’ èst quand on r’vint d’ au mârtchi qu’ on-z-èst malin , c’est quand on revient du marché qu’on est malin ; c’ è-st-après l’ mârtchi qu’ on vèt lès bons tch’vaus, c’est après les marchés qu’on voit les bons chevaux ; lès bièsses si stindenut, li cûr sèrè bon mârtchi (iron), les bêtes s’étirent, le cuir sera bon marché (dit-on quand qqn s’étire)

 

C60

Marche-en-Famenne

npr Mautche

 

C60

Marche-les-Dames

npr Mautche-lès-Dames

 

C60

marche-pied

nm chalète

 

C60

marcher

[v] roter, (o) router

 

G100

marcher

v (se déplacer à pied) roter ; je marche, dji rote ; ils marchent, is rotenut ; action de marcher, rotadje (m) ; marcher longuement, fé dè l’ vôye ; marcher à quatre pattes, roter à quate pates ; marcher à la baguette, roter à l’ baguète ; marcher à son aise, roter su s’ pwèd ; marcher au pas, roter au pas ; marcher comme les canards, hantcheler ; marcher de guingois, roter d’ crèsse ; marcher d’un bon pas, roter bon pas ; marcher droit (bien se conduire, roter drwèt ; marcher en chaussettes, roter su sès tchausses ; marcher en s’aidant de béquilles, roter à crosses, … à crossètes ; marcher en s’aidant d’une canne, roter avou on baston ; marcher en se déhanchant, hantcheler ; marcher en zigzag, roter chalé, mèsurer l’ vôye ; marcher, la jambe raide, roter à rwède djambe ; marcher les bras ballants, roter avou sès brès banauls (, banâls) ; marcher pas à pas, roter pate à pate ; marcher pieds-nus, roter à pîds d’tchaus ; marcher pieds nus dans des sabots, roter è chape ; marcher précieusement, roter su dès-ous ; marcher sur la pointe des pieds, roter su l’ bètchète di sès pîds, … su sès copètes ; marcher avec des souliers trop larges, chalboter ; marcher tout seul (enfant) aler tot seû; (expr) ènn’ aloz hran.mint pus lon qu’ audjoûrdu ? (iron), demande-t-on à qqn qui marche d’un bon pas (, allez-vous beaucoup plus loin qu’aujourd’hui ?) ; i faut qu’ i rote, il éprouve continuellement le besoin de marcher; i n’ faît nin bon roter su sès pîds, il ne fait pas bon lui marcher sur les pieds ; i rotereûve bin à pîds d’tchaus po spaurgnî sès tchausses, il marcherait bien pieds nus pour épargner ses bas ; quand lès vatches è r’vont aus tchamps, c’ èst l’ pus bèle qui rote pa d’vant, quand les vaches reviennent de la pâture, c’est la plus belle qui marche par devant, le meilleur doit toujours être mis à l’ honneur ; quand on rote su l’ queuwe d’ on viêr, i s’ ritoûne, quand on marche sur la queue d’un ver, il se retourne, c’est tout naturel qu’il réagisse ; roter come dès grèvèsses, marcher comme des écrevisses, à reculons ; roter come on canârd, marcher comme un canard, avoir une marche dégingandée ; roter come one crawieûse gade, marcher comme une chèvre rabougrie, avoir une marche déhanchée ; rote su l’ Bèljike èt nin su sès-abitants !, marche sur la Belgique et pas sur ses habitants ! (dit-on à qqn  qui vous marche sur le pied); (acquiescer) bin v’lu; (produire l’effet souhaité) cette affaire marche bien, c’ è-st-one afaîre qui va bin; (fonctionner) aler ; faire marcher, fé aler ; faire marcher une machine, fé aler one machine ; c’est une lessiveuse qui marche bien, c’ è-st-one wachote qui va bin; (participer à une marche militaire) mârcher; faire marcher qqn, fé baleter one saquî, fé aler, fé assoti ; « Is s’ avin.n arindjî po s’ baleter one miète. » (J. Rivière)

 

C60

marcheur

, euse n (qui marche) roteû (-se) ; (qui participe à une marche militaire) mârcheû

 

C60

Marchovelette

npr Mautchovelète

 

C60

marcottage

nm marcotadje

 

C60

marcotter

v marcoter

 

C60

mardi

[nm] (e) mardi, (o) mardi, (c) maurdi

 

G100

mardi

nm maurdi ; le mardi de la fête, li maurdi dè l’ dicauce ; à mardi prochain !, jusqu’à maurdi qui vint !

 

C60

mare

[nf] basse, (o-c) potia [nm], (e) pote [nm], (o) wache

 

G100

mare

nm (flaque) basse, potia (m); (expr) mârs’ laî sès potias come i lès trouve, mars laisse ses mares comme il les a trouvées, la fin du mois de mars est semblable au commencement

 

C60

marécage

[nm] (o-c) frèchau, (o) marache [nm], (e) maras’ [nm]; v. marais

 

G100

marécage

nm frèchau ; terre marécageuse défoncée, foncia (m), osau (m)

 

C60

marécageux

, euse adj il fait marécageux, i faît brèchant, .. d’brèchant, i faît bèrdachant

 

C60

maréchal-ferrant

nm mârchau ; aide maréchal-ferrant, tapeû d’vant, tapeû d’ mârtia ; faire du travail de maréchal-ferrant, mârchauder ; travail de maréchal-ferrant, mârchaudadje; li preumî d’ décimbe (li Sint-Èlwè), c’ èst l’ djoû d’ fièsse dès mârchaus, le premier décembre, la Saint-Eloi, c’est le jour de fête patronale des maréchaux-ferrants

 

C60

maréchaussée

nm mârechausséye

 

C60

marée

nm maréye

 

C60

marelle

[nf] (o-c) paradis [nm], (c) câré [nm], plat-cayau [nm], (e) tahê [nm]

 

G100

marelle

nm câré (m), pîteladje (m) ; jouer à la marelle, djouwer au câré, … au paradis; « Savoz bin qu’ èle si sovint bin qui dj’ li d’neûve dès plakes di vêre po djouwer au pîteladje ? » (J.  Rivière)

 

C60

marengo

nm maringo

 

C60

margarine

nm mârgarine

 

C60

marge

nm (espace blanc) blanc, mârje ; laisser une marge de deux centimètres, lèyî on blanc d’ deûs centimètes; (intervalle de temps) on lui a donné une marge suffisante de réflexion, on lî a d’né do timps assez po rèflèchi; (écart) entre ce que j’ai dit et ce que vous avez répété, il y a de la marge, ètur ci qu’ dj’ a dit èt ç’ qui v’s-avoz r’dit, gn-a dè l’ lauke

 

C60

margelle

nm séye, pîre do pus’ ; (expr) c’ èst come à l’ séye do pus’ , todi djins !, c’est comme à la margelle du puits, toujours beaucoup de gens !

 

C60

marginal

, ale n à paurt ; ce sont des marginaux, c’ èst dès djins à paurt

 

C60

marguerite

nm mârguèrite ; marguerite jaune, sésanîye

 

C60

Marguerite

npr Mârguèrite (diminutif, Gaguite) ; sinte Mârguèrite, on l’ prîye po lès feumes è coûtches, on prie sainte Marguerite pour les femmes qui vont accoucher ; à l’ Mârguèrite, pleuve èst maudite, à la Sainte-Marguerite (20 juillet), la pluie est maudite

 

C60

marguillier

nm maurlî ; (expr) quand i ploût su l’ curé, i gote su l’ maurlî, quand il pleut sur le curé, il tombe des gouttes sur le marguillier, la richesse de qqn profite toujours un peu à son entourage ; quand l’curé faît l’ awous’ , li maurlî mèchenéye, quand le curé moissonne, le marguillier glane, idem

 

C60

mari

[nm] ome

 

G100

mari

nm ome ; mon mari, mi-ome ; la femme et son mari, li feume èt s’-t-ome ; elle a perdu son mari, èlle a pièrdu s -t-ome

 

C60

mariage

[nm] (c) mâriadje, (o) mariâdje, (e) marièdje

 

G100

mariage

nm mâriadje ; un mariage heureux, on bon mâriadje ; mariage civil, mâriadje à l’ comune ; mariage religieux, mâriadje à l’ èglîje; contrat de mariage, contrat d’ mâriadje ; enfant du premier mariage, èfant do preumî mâriadje, èfant do prumî lét ; faire un mariage d’argent, si mârier po lès caurs; (expr) dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’ misére, rester avec ses parents c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; divant, c’ èst bètchi-bètcha ; après, ci sèrè flayi-flaya, avant le mariage, c’est la tendresse; après, ce seront les coups; fé l’ bôrnadje (iron), faire le bornage, célébrer le mariage ; li mâriadje, c’ è-st-on bègnon d’ miséres satchî pa deûs grossès bièsses, le mariage, c’est un tombereau de saletés tiré par deux grosses bêtes ; li mâriadje, c’ è-st-one loterîye, le mariage est une loterie ; li mâriadje, c’ è-st-on nuk qu’ on faît avou s’ linwe èt qu’ on n’ sét disfé avou sès dints, le mariage est un nœud fait avec la langue et que les dents ne peuvent défaire ; quand l’ mouche djète, i lî faut l’ tchètwêre, quand l’ abeille essaime, il lui faut la ruche, mariage demande ménage

 

C60

Marie

npr Mâriye

 

C60

marié

, ée adj mârié(-ye) ; des jeunes mariés, dès djon.nes mâriés

 

C60

Marie-Anne

npr Marîye-Ane (diminutif, Mayane)

 

C60

Marie-Joseph

npr Marîye-Djôsèf (diminutifs, Mârdjo, Mârdjosèf)

 

C60

Mariembourg

npr Mariemboûrg

 

C60

marier

v mârier; (expr) t’ è vièrès bin d’s-ôtes quand t’ sèrès mârié, tu en verras bien d’autres quand tu seras marié, cela ne vaut pas la peine de te plaindre ; (se) s’ aloyî, si mârier; (loc) fé l’  grand nuk, faire le grand nœud ; fé l’ grand saut, faire le grand saut ; intrer dins l’ confrèrîye, entrer dans la confrérie (des gens mariés) ; si mète à l’ lache, se mettre à la laisse ; si mète à pièce, se mettre à perche ; bouter à pièce, idem ; satchî à l’ cwade, tirer à la corde; siner l’ contrat, signer le contrat; (expr) cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons, aussitôt marié, l’homme perd son autorité ; èle pudreûve on tchin avou on tchapia, elle prendrait un chien avec un chapeau, elle veut se marier à tout prix ; is s’ ont mârié au champète, c’est le garde-champêtre qui les a mariés, ils vivent en concubinage ; is s’ ont mârié dè l’ gauche mwin, ils se sont mariés de la main gauche, idem ; is s’ ont mârié au p’tit sacrèmint, ils se sont mariés au petit sacrement, idem; marîye-tu, ni t’ marîye nin, ti toûnerès todi à rin (iron), marie-toi, ne te marie pas, tu tourneras quand même à rien ; on-z-èst pus rade mâriés qu’ bin lodjîs, on est plus vite mariés que bien logés

 

C60

marier  (se)

[v] (e-c) si marier, (o) s’ mârier

 

G100

marin

nm naîvieû 

 

C60

marinade

nm brouwèt (m), djeus (m)

 

C60

marine

nm marine

 

C60

mariner

v mariner ; action de mariner, marinadje

 

C60

mariolle

nm gugusse 

 

C60

marionnette

nm poupenète, mârionète

 

C60

marjolaine

[nf] (e-c) mariolin.ne, (o) marjolin.ne, mardjolène

 

G100

marjolaine

nm mariolin.ne 

 

C60

marmaille

nm crapôterîye, marayerîye 

 

C60

marmite

nm mârmite ; contenu d’une marmite, mârmitéye ; marmite en fonte à trois pieds (était utilisée comme réchaud), marmite de scieur, mârmite di soyeû ; marmite en cuivre pour cuire la confiture, batardèle; (expr) c’ èst li qui faît boûre li mârmite, c’est lui qui fait bouillir la marmite, qui assure la subsistance du ménage

 

C60

marmitée

nm mârmitéye

 

C60

marmonner

v bèrdèler, broubyî, marmousî, ratchaweter, rûtyî; il marmonne souvent, i bèrdèle sovint, i rûtîye sovint ; action de marmonner, bèrdèladje, rûtiadje ; « Tènawète, nosse curé ratchawetéye one saqwè. » (A. Laloux) ; « Dji va ruvenu, a-t-i broubyî en ‘nn’ alant. » (A. Laloux)

 

C60

marmot

nm tchimot, mârmousin

 

C60

marmotte

nm mârmotin.ne, mârmote 

 

C60

marmotter

v (bredouiller) babouyî, bârboter, mârmoter, mârmousî

 

C60

marmotteur

, euse adj et n babouyeû (-se), marmoteû (-se)

 

C60

marne

nm maule, maune

 

C60

marnière

nm maurlêre

 

C60

Maroc

nm Marok

 

C60

marocain

, aine adj marokin (f marokin.ne)

 

C60

maronner

v maroner ; action de maronner, maronadje (m)

 

C60

maroquinerie

nm (atelier de tannage) tanerîye, piaterîye; (commerce) marokinerîye

 

C60

marotte

nm (manie) dada (m), marote

 

C60

marquage

nm (action de marquer) mârkadje; (opération par lequel on marque) mârke ; on a fait le marquage des arbres à abattre, on-z-a faît lès mârkes su lès-aubes à abate

 

C60

marque

[nf] (o-c) mârke, (e) marke

 

G100

marque

nm mârke ; il en porte encore les marques, i pwate co lès mârkes

 

C60

marqué

, ée adj mârké (-ye) ; (expr) noste eûre èst mârkéye, notre heure est marquée

 

C60

marquer

v (rendre reconnaissable) mârker ; je marque, dji mârke, dji mârkéye ; marquer à la craie, mârker à l’ crôye ; marquer un arbre, mârker on-aube ; marquer d’une croix, fé one crwès; (inscrire) marquer son nom, scrîre si nom ; marquer un numéro, scrîre on numèrô ; il marquait toutes ses dépenses, i scrîjeûve tot ç’ qu’ i dispinseûve; (expr) ièsse mârké au nwâr lîve, être inscrit au livre noir, être couvert de dettes; (faire connaître) il nous a marqué son refus, i nos-a dit qu’ i n’ v’leûve nin ; il voulait nous marquer son opinion, i nos v’leûve diner s’-t-avis; (laisser un souvenir durable) c’est une date qui va marquer, c’ è-st-on djoû qu’ on s’ è sovêrè; (sport) marquer des points, mârker dès pwints ; marquer un but, mârker on gôl

 

C60

marqueur

nm (qui appose des marques) mârkeû ; (qui compte les points) mârkeû

 

C60

marquis

nm mârkis

 

C60

marquise

nm mârkise

 

C60

marraine

[nf] (e) mârène, (o) mârène, (c) mârine

 

G100

marraine

nm marraine de baptême, mârine di batème

 

C60

marrant

, ante adj gaîy (-e) ; c’était marrant, c’ èsteûve gaîy; n c’est un marrant, c’ è-st-on goudjâr

 

C60

marre

adv j’en ai marre, dj’ ènn’ a m’ sô, dj’ ènn’ a m’ compte

 

C60

marrer

(se) v rîre ; on s’est bien marré, on-z-a bin rî ; (expr) chirer d’ rîre, déchirer de rire, se marrer ; rîre à skèter sès botenîres, rire à casser ses boutonnières, se marrer

 

C60

marron

nm baron, maron, sauvadje maron; (expr) i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il tire les marrons du feu au moyen de la patte du chien

 

C60

marronnier

nm maronî (, baronî)

 

C60

marrube

nm marube (f)

 

C60

mars

[nm] (e) mås’, (c) maus’, (o) mârs’

 

G100

mars

nm mârs’ (, maus’) ; le mois de mars, li mwès d’ mârs’ , li mwès d’ maus’ ; (loc) bîje di mârs’, nwâre bîje, hôte bîje, vent du N-E ; fé l’ mârs’ , fé l’ maus’ , fé lès mârsadjes, fé lès maursadjes, faire les semailles de mars; frumint d’ mârs’ , froment de mars, froment semé au printemps ; lune di mârs’ , lune de mars, lune rousse ; vias d’ mârs’ , vias d’ maus’ , giboulées de mars; (expr) à l’ Sint-Aubwin, l’ awin.ne au vint, à la Saint-Aubain (1er mars), l’avoine au vent, il y a du vent ; à l’ Sinte-Êve, li brôye-di-tchèt florit, à la Sainte-Eve (14 mars), la primevère fleurit ; à l’ Sint-Firmin, lès piètris sont-st-acopléyes po tote l’ anéye, à la Saint-Firmin (11 mars), les perdrix sont accouplées pour toute l’ -année ; à l’ Sint-Françwèse, li tchau-soris s’ rèwîye, le jour de la Sainte-Françoise (9 mars), la chauve-souris se réveille ; à l’ Sint-Frèdèric, lès greuwes duvrint ièsse ripasséyes, à la Saint-Frédéric (3 mars), les grues devraient être repassées; à l’ Sint-Grégôre, on sème lès-agnons, à la Saint-Grégoire (12 mars), on sème les oignons; à l’ Sint-Josèf, tos lès mouchons sont mâriés, à la Saint-Joseph, tous les oiseaux sont mariés; awous’ èpwate ci qu’ mârs’ apwate, août emporte ce que mars apporte, la qualité de la moisson dépend du temps qu’il a fait au mois de mars ; brouyârd di mârs, rèléye di maîy, brouillard en mars, légère gelée en mai ; come mârs’  trouve lès potias, i lès laît, mars laisse les flaques d’eau dans l’état où il les a trouvées; mârs’ laît sès potias come i lès trouve, id  ; quand mârs’  avore come on liyon, i l’ lève come on moton, quand mars commence comme un lion, il finit comme un mouton ; nîve au mârs’ , bran.mint dès satchs, neige en mars est signe de bonne récolte ; nîve di mârs’, djaléye di maîy, neige en mars, gelée en mai ; plouve au mârs’, vint au maîy, pluie en mars, vent en mai ; sètch mârs’ èt frèch avri, li cinsî s’ rèdjouwit, mars sec et avril humide, le fermier se réjouit; s’ i ploût à l’ Sint-Aubwin, wêre di foûr, co mwins’ di strin, s’il pleut à la Saint-Aubain, il y aura peu de foin et encore moins de paille ; s’ i tone au mârs’ , dè l’ nîve tot d’ sûte, s’il tonne en mars on va avoir de la neige prochainement; s’ i tone au maus’, do foûr à l’ loce, s’ il tonne en mars, il y aura beaucoup de foin ; tonwâre au mârs’, wêre di frûts au tchèna, wêre di foûr au cina, tonnerre en mars c’est signe de peu de fruits et de peu de foin; tos lès djoûs qui l’ mwès d’ mârs’ a d’ bias, au mwès d’ maîy, bin laîds on lès ra, les beaux jours de mars annoncent autant de mauvais jours en mai

 

C60

marteau

[nm] (c) martia, (o-c) mârtia, (e) mårtê

 

G100

marteau

nm mârtia (, maurtia) ; un coup de marteau, on côp d’ mârtia ; le marteau a deux côtés : la tête et la panne, li mârtia a deûs costés : li tapa èt l’ pène ; (sortes de marteaux) marteau d’ardoisier, mârtia di scayeteû, tchicotin, plometeû ; maillet, bouchârde (f), mayèt; mailloche (marteau de carrier), massète (f), mayote (f) ; marteau de poche (de menuisier) clibotia ; masse, ma (m), masse ; merlin, mârlin; (expr) one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume ne craint pas le marteau, un bon ouvrier ne craint pas le travail; vaut mia ièsse li mârtia qu’ l’ èglume, il vaut mieux être le marteau que l’enclume, il vaut mieux frapper qu’être battu; marteau de forge, maca ; (expr) dwârmu come on maca, dormir comme un marteau, pesamment; marteau de porte, clibotia, tapa

 

C60

martel

nm se mettre martel en tête, si fé do mwaîs song ; ne vous mettez pas martel en tête !, ni v’s-è fioz nin avou ça !

 

C60

martèlement

nm clapetadje ; martèlement d’ une pierre (, travail de l’ouvrier de carrière), picotadje

 

C60

marteler

v (frapper à coups de marteau) taper à côps d’ mârtia; marteler une faux, ribate one fau; rater l’opération de martèlement d’ une faux, batcheler ; (travail d’ouvrier de carrière) marteler une pierre, picoter

 

C60

Martha

npr Mârta

 

C60

Marthe

npr Mârte

 

C60

martien

, enne adj et n mârsyin (f mârsiène)

 

C60

Martin

npr Maurtin; « Tot d’ sûte après l’ Tossint, c’ èst l’ èsté sint Maurtin » (11 di nôvimbe)

 

C60

martinet

nm (oiseau) au(r)balèstrîye, mârtinèt, nwâr mârtia, èrtchîye (f); (fouet) baguète (f), bôle (f)

 

C60

martin-pêcheur

nm rwè-pècheû, mârtin-pècheû 

 

C60

Martouzin

npr Martoujin

 

C60

martre

nm mârte (, maute)

 

C60

martyre

adj et n mârtîre ; souffrir le martyre, sofri mârtîre

 

C60

martyriser

v boûriater

 

C60

mascarade

nm (ensemble des personnes déguisées et masquées) mascarâdes (pl) ; j’ai vu passé les mascarades, dj’ a vèyu passer lès mascarâdes; (masque) masse ; il y avait de beaux masques, gn-aveûve dès bias masses (m)

 

C60

mascotte

nm mascote

 

C60

masculin

, ine adj masculin (f -e), d’ ome ; des vêtements masculins, dès moussemints d’ ome

 

C60

masque

nm faus visadje; il a dû jeter le masque, il a d’vu mostrer s’ vraî visadje; (masque, quand il est porté par une personne) masse

 

C60

masqué

, ée adj ils avaient le visage masqué, il avin.n leû visadje ricouvièt

 

C60

masquer

v (couvrir d’ un masque) masquer qqn , mète on faus-visadje su one saquî; (déguiser sous une fausse apparence) il a masqué la vérité, i n’ a nin dit l’ vraî ; (cacher à la vue)  catchî ; ce grand chêne masque la maison, ci grand tchin.ne-là catche li maujone

 

C60

massacrant

, ante adj di tos lès diâles ; il était d’une humeur massacrante, il aveûve one umeûr di tos lès diâles

 

C60

massacre

nm massake ; un vrai massacre, on vraî massake

 

C60

massacrer

v acsègnî, massacrer

 

C60

massacreur

nm (de besogne) gâteû d’ bèsogne

 

C60

massage

nm médiadje, massadje

 

C60

masse

nm (quantité importante) masse ; il n’y en avait pas des masses, pas beaucoup, i gn-aveûve nin dès masses; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, mins gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes, mais il y a une masse de gens plus fous encore pour les suivre; (réunion de nombreux éléments) une masse de pierres, on moncia d’ cayaus ; une masse de papiers, on moncia d’ papîs; (multitude de personnes constituant un ensemble) les masses laborieuses, lès p’titès djins, lès-ovrîs ; c’est ce genre-là qui plaît à la masse, c’ èst ç’ jenre-là qu’ lès djins d’mandenut; (loc) en masse, à bran.mint ; ils sont venus en masse, il ont v’nu à bran.mint; (gros marteau) ma (m), masse

 

C60

massepain

nm mârsipin

 

C60

masser

v médyî, masser ; (se) (se rassembler en masse) si rachoner

 

C60

massette

nm (marteau de tailleur de pierre) massète, mayote; (roseau) cladjot (m)

 

C60

masseur

, euse n masseû (-se)

 

C60

massif

, ive adj (dont la masse occupe tout le volume) une porte en chêne massif, on-uch di tchin.ne ; c’est en or massif, c’ èst tot ôr ; (qui constitue une masse) gros (-se), pèsant (-e), spès (-se) ; un massif morceau de fer, on pèsant bokèt d’ fiêr

 

C60

massif

nm un massif de fleurs, one pîce di fleûrs

 

C60

mastic

nm mastike (f) ; du mastic, dè l’ mastike

 

C60

masticage

nm masticadje

 

C60

mastiquer

v (travailler avec du mastic) mastiker; (mâcher) massî, mawyî

 

C60

masturbation

nm touche

 

C60

masturber

 (se) v si branler, si foute one touche

 

C60

masure

nm barake, cassine, cayon (m), cayute

 

C60

mat

, mate adj (qui n’a pas été poli) c’est de l’or mat, c’ èst d’ l’ ôr qui n’ a nin stî poli; (qui n’est pas brillant) c’est du papier mat, c’ èst do papî qui n’ riglatit nin ; il a un côté brillant et l’autre mat, il a on costé qui r’glatit èt l’ ôte nin

 

C60

mât

nm pièce (f) ; mât de cocagne enduit de savon, pièce au savon ; jeu consistant à décrocher un jambon placé sur un mât de cocagne, djeu do djambon ; mât d’un bateau, mastia ; « Po passer d’zos l’ pont, li touweû abache si grande nwâre fumiante bûse, èt les batias leû djane mastia avou on p’tit rodje drapia à l’ copète. » (L. Maréchal)

 

C60

match

nm match

 

C60

matelas

[nm] matelas, (c) matras

 

G100

matelas

nm matras, payasse (f) ; un matelas de laine, on matras d’ lin.ne ; rebattre les matelas, ribate lès matras ; faire des nœuds de corde pour nouer les matelas, fé dès maselindjes

 

C60

matelassier

nm matrassier, matelassier

 

C60

mater

v (rendre mat) dispoli ; action de mater, dispolichadje (m)

 

C60

matérialiser

v (représenter sous une forme matérielle) riprésinter ; il a voulu matérialiser la force, il a v’lu r’présinter l’ fwace

 

C60

matériaux

nm pl matèriaus (la brique, la pierre, le bois et tous les autres matériaux de construction, li brike, li pîre, li bwès èt tot ç’ qu’ on s’ è sièt po fé bâti)

 

C60

matériel

, elle adj il est attaché à son confort matériel, i tint fwârt à tot ç’ qu’ il a ; nous n’ avons pas eu le temps matériel pour le réaliser, nos n’ avans nin ieû l’ timps qu’ i faleûve po l’ fé

 

C60

matériel

nm il a le matériel pour le faire, il a tot ç’ qu’ i faut po l’ fé ; j’ai un matériel de pêche complet, dj’ a tot ç’ qu’ i faut po-z-aler à l’ pèche ; je manquais de matériel de bureau, dji n’ aveûve nin tot ç’ qu’ i faleûve po travayî au bûrau

 

C60

matériellement

adv (en ce qui concerne les besoins matériels) ils ne manquent matériellement de rien, is n’ mankenut d’ rin po viker ; (effectivement) c’est matériellement impossible, ci n’ èst nin possibe

 

C60

maternel

, elle adj l’amour maternel, l’ amoûr d’ one moman ; pour un bébé, rien de tel que le lait maternel, po on p’ tit èfant, rin d’ tel qu’ one moman què l’ sét noûri ; elle est maternelle avec nous, èlle est come one moman avou nos-ôtes ; c’est ma langue maternelle, c’ èst l’ langue (, l’ lingadje) qui m’ moman m’ causeûve, c’ èst l’ langue (, l’ lingadje) qu’ on m’ a alèvé avou; école maternelle, pitite sicole

 

C60

maternité

nm elle est inapte à la maternité, èle ni sét pont awè d’ èfant ; elle a déjà eu plusieurs maternités, èlle a d’djà acoûtchî saquants côps

 

C60

mathématique

nm les mathématiques, lès matématikes, lès cârculs

 

C60

matheus

, euse adj fwârt en cârculs (f fwate en cârculs)

 

C60

Mathias

npr Matias’ ; sint Matias’ sipîye li glace; s’ i n’ è trove pont, il è faît à s’ façon, saint Mathias casse la glace ; s’il n’en trouve pas, il en fait comme il a envie, à la Saint-Mathias (24 février), l’hiver se termine ou reprend de plus belle

 

C60

Mathilde

npr Matile

 

C60

Mathusalem

npr Matîsalé ; aussi vieux que Mathusalem, ossi vî qu’  Matîsalé

 

C60

matière

nm (produit) c’est une matière friable, c’ è-st-one saqwè qui câsse aujiyemint ; faites travailler votre matière grise, rèflèchichoz one miète ; de la matière grasse, dè l’ crache (, dè l’ crauche); (sujet) il a beaucoup de matières à apprendre, il a bran.mint à-z-aprinde ; on nous a donné la matière des examens, on nos-a d’né ç’ qui nos faleûve aprinde po l’s-ègzamins; matière de, afaîre di, quèstion di; en matière de sport, je ne connais rien, quèstion di spôrt, dji n’ conè rin

 

C60

matin

[nm] matin ; v. matinée

 

G100

matin

nm matin ; l’aube, l’ aîreû do djoû, li pikète do djoû ; se lever à l’aube, si lèver au p’tit djoû ; l’aurore, li roséye, li sint-matin, li roséye sint-matin ; 6 heures du matin, chîj eûres au matin ; j’ai été au magasin le matin, dj’ a stî au botike do matin, dè l’ matinéye; demain matin, dimwin au matin; (loc) de grand matin, fwârt timpe au matin, tot timpe au matin ; matin et soir, au matin et au nût ; du matin jusqu’au soir, do matin jusqu’au nût, matin mataurd ; « à l’ ovradje sins r’lèver s’ tièsse, matin mataurd » (A. Laloux) ; du matin jusqu’au soir et du soir au matin, nût-èt djoû

 

C60

mâtin

nm tchin d’ coû

 

C60

matinal

, ale adj timpru (f timpreuwe), matineûs (-e), sogneûs(-e) ; être matinal, si lèver matin; « I m’ faut ièsse sogneûse, savoz, mi, l’ dîmègne. » (A. Laloux); (expr) – Èstoz d’djà lèvé ? ; question à laquelle on répond : – Oyi, dj’ a ça pus aujîy po roter (iron), – Etes-vous déjà levé ? – Oui, c’est plus facile pour marcher ; i s’ lève qui l’ diâle n’ a nin co mètu sès culotes, il se lève alors que le diable n’a pas encore mis son pantalon, il est matinal

 

C60

matinée

[nf] (o-c) matinéye, (e) matinêye, (e-c) d(i)vant-l’-dîner, (c) divant-l’-din.ner, (o) d(è)vant-d’-din.ner, (e) å-matin [nm]

 

G100

matinée

nm matinéye, divant doze eûres; je viendrai de la matinée, dji vêrè dè l’ matinéye, … d’vant doze eûres ; tot dans la matinée jusqu’à tard le soir, matin mataurd

 

C60

matines

nm pl matènes ; chanter matines, tchanter matènes

 

C60

matineûs

[adj] (o-c) timpru, ûwe, (e) timprou, owe

 

G100

matou

[nm] (o-c) marou, (e) marcou

 

G100

matou

nm marou; (expr) i faît on dos come on marou dins on taîlî, il arrondit le dos comme le ferait un chat dans une étagère à vaisselle

 

C60

matraque

nm matrake

 

C60

matraquer

v matraker

 

C60

matrice

nm (vache) moron (m) ; (femme) matrice, botike (m); (moulage) tchèssis

 

C60

matrimonial

, ale adj di mâriadje

 

C60

maturation

nm (action de mûrir) meûrichadje (m)

 

C60

maturité

nm (état d’un fruit mûr) être à maturité, ièsse meûr (-e) ; fruit à noyau en voie de maturité, pècau (nm); (état de ce qui est bien développé) ; leur projet est arrivé à maturité; il ont pârvinu a fé ç’ qu’ il avin.n dins l’ idéye; maintenant, il (ce garçon) a atteint sa maturité, c’ è-st-on-ome, asteûre

 

C60

maudire

v sowaîtî d’ awè dès pûs ; je le maudis, dji sowaîte qu’ il atrape dès pûs, dji vôreûve qu’  il aureûve dès pûs !

 

C60

maudit

, ite adj (dont on a raison de se plaindre) maudite voiture !, fayéye auto ! ; (qu’ on voue au malheur) qu’il soit maudit !, qui l’ diâle l’ apice !

 

C60

maudit

nm le maudit, li diâle

 

C60

maugréer

v grigneter, rûtyî ; je maugrée, dji grignetéye, dji rûtîye

 

C60

maussade

[adj] grigneûs, e

 

G100

maussade

adj (peu avenant) mau plaîjant (-e), mau ruvenant (-e), mau toûrné(-ye), règrignî (-ye) ; (expr) i n’ rît qu’ quand i s’ brûle, et i n’ si tchaufe jamaîs, il ne rit que quand il se brûle, et il ne se chauffe jamais, il est maussade ; i s’ a lèvé l’ cu d’vant, il s’est levé le derrière en avant, il est maussade; (qui inspire de l’ennui) grigneûs (-e) ; un temps maussade, on grigneûs timps : il fait maussade, i faît gris

 

C60

mauvais

, aise adj mwaîs (f mwaîje) ; (contraire de bon ou de beau) avec mauvaise intention, di mwaîje afaîre ; avoir un bon point, awè on bon pwint ; avoir une mauvaise haleine, awè one mwaîje alin.ne ; avoir un mauvais goût en bouche, awè one mwaîje bouche ; c’est du mauvais temps, c’ èst do mwaîs timps ; c’est du très mauvais temps, c’ èst do poûri timps ; le mauvais vent est en train de souffler, gn-a l’ mwaîs vint qu’ sofèle; de mauvaise humeur, di mwaîje umeûr, mau-toûrné (-ye) ; c’est un mauvais caractère, c’ è-st-on laîd ; entrevoir une mauvaise issue, awè mwaîje idéye ; il a mauvais caractère, c’ è-st-one mwaîje tièsse ; il n’ a pas de mauvais fond, i n’ a pont d’ mwaîs fond ; il n’a pas de défauts, i n’ a pont d’ mwaîs vices ; une mauvaise habitude, on mwaîs pli ; une mauvaise nouvelle, one mwaîje novèle ; une mauvaise odeur, on mwaîs gout ; un mauvais bougre, on laîd mama ; un vêtement de mauvaise qualité, on moussemint d’ mwaîje qualité; (expr) awè maule aîr, avoir l’air mauvais ; « Èlle aveûve télemint maule aîr qui, po rin, vos trouveroz mèyeû. » (J. Pirson); (dangereux, nuisible) attraper un mauvais coup, atraper on mwaîs côp ; mauvaise herbe, cruwau (nm), man.nèstés (nm pl), miséres (nm pl); (de mauvaise qualité) une boisson de mauvaise qualité, dè l’ lapète, dè l’ pichate di canari, di l’ aîwe brouyîye, do piche-cousin ; de la mauvaise bière, dè l’ peûtéye; de la mauvaise soupe, dè l’ lavauje (trop claire), dè l’ bolîye, do mwartî (trop épaisse); (loc) de mauvaise part, di mwaîje paurt ; faire mauvais usage, fé misèmôye, fé mwaîje ûsance ; prendre en mauvaise part , prinde di mwaîje paurt ; se faire du mauvais sang, si fé do mwaîs song; (expr) ça a sès bons èt sès mwaîs costés, cela a ses bons et ses mauvais côtés ; ièsse one mwaîje paye, être mauvais payeur ; il èst conu conte one mwaîje pîce, il est connu comme un mauvais sou, de tous ; i n’ faut qu’ one mwaîje bièsse po gâter on stauve, il suffit d’une mauvaise bête pour dévaloriser une étable ; i n’ si faut nin disbautchî por one mwaîje anéye, il ne faut pas se décourager pour une mauvaise année ; dès coméres, i gn-a d’ deûs sôtes : dès mwaîjes èt dès co pus mwaîjes (iron), des femmes, il y en a de deux sortes : de mauvaises et d’ encore plus mauvaises (NDLR  po lès-omes, c’ èst parèy); lès mwaîjès novèles si séyenut todi trop rade, les mauvaises nouvelles s’apprennent toujours trop vite ; mauvaîse !, ça va mal ! ; mwaîs come li diâle, mauvais comme le diable ; mwaîs come one vèsse-di-leup, mauvais comme du lycoperdon ; on mwaîs arindjemint vaut cint côps mia qu’ on bon procès, un mauvais arrangement vaut cent fois mieux qu’un bon procès; passer lès bourdouches, passer de mauvais moments ; s’ i gn-a one mwaîje ièbe aus tchamps, c’ èst sovint à l’ bone bièsse qu’ èle tchaît, s’il y a une mauvaise herbe dans le pré, c’est souvent la meilleure bête qui la mange

 

C60

mauvais

adv sentir mauvais, sinte mwaîs ; avoir mangé qqch  de mauvais, awè mougnî one saqwè d’ contraîre

 

C60

mauvais

nm mwaîs ; choisir entre le bon et le mauvais, tchwèsi ètur li bon èt l’mwaîs

 

C60

mauvais, e

[adj] (c) mwaîs, mwaîje, (o) mwés, mwéje, (e) måva, se, (c) fayé, éye, (o) fayè, éye

 

G100

mauvaiseté

nm (en parlant du temps) mwaîjeté; (expr) i faît one mwaîjeté d’ tos lès diâles, il fait une mauvaiseté de tous les diables, nous avons du très mauvais temps

 

C60

mauve

nm mauvelète ; fruit de la mauve, bûrète (f), lîve-di-bûre (f) ; de la tisane de mauve, do té à l’ mauvelète

 

C60

mauve

adj mauve

 

C60

mauviette

nm (alouette) aulouwète, mauviète; (personne chétive) mè.ignî (-ye)

 

C60

maxillaire

nm (mâchoire) gawe

 

C60

maximal

, ale adj c’était la température maximale, c’ èst l’ pus tchôd qu’ il a faît

 

C60

maxime

[nf] (e-c) spot [nm], (o) rébus’ [nm]

 

G100

maxime

nm dîyeriye, r’vazî (m), spot (m) ; « On dit todi qui ç’ n’ èst nin lès caurs qui féyenut l’ boneûr, mins c’ èst totès dîyerîyes, ça. » (Albin Souldo, Lès Rabètes)

 

C60

Maximilien

npr Macsimilyin (diminutif, Macsi, Miyin)

 

C60

Maximilienne

npr Macsimilyin (diminutif, Miyène)

 

C60

maximum

adj au maximum, (tot-)au d’pus, li d’pus, come on n’ pout nin d’pus ; vous payerez dix euros au maximum, vos payeroz dîs-eûros tot-au d’pus ; faire le maximum pour, fé pîre qui fwace po ; « Sins sawè s’ èle ni faît nin pîre qui fwace po catchî qu’ èle sofrit co tos lès djoûs. » (R. Hostin)

 

C60

mayonnaise

nm mayonèse

 

C60

Mazée

npr Mauzéye

 

C60

mazout

nm mazout’ 

 

C60

Mazy

npr Li Mazi ; je vais à Mazy, dji va au Mazi ; j’habite Mazy, dji d’mère au Mazi; Mazy est dans l’entité de Gembloux actuellement, Mazi faît pârtîye di Djiblou asteûre

 

C60

me

pron  pers mi (m’ + voyelle; pause ou muette + mi + consonne ; voyelle nasale ou sonore + mi + consonne ; me voir dans une glace, mi veûy dins on murwè; on me regarde, on m’ riwaîte; vous me donnerez un livre, vos m’ dôroz on lîve ; me voici, vo-me-ci ; me revoilà, vo-me-rilà ; qu’il veuille me donner, qu’ i m’ vouye diner; ( + pronom commençant par « l’» : on me le dit, on mè l’ dit ; dites-le moi, dijoz-mè le ; « Pont d’ avance à couru po l’ fé prinde; s’ il a pièrdu mes caurs, i n’ mè lès saurè rinde. » (François Raynaud, Li Mârcotte)

 

C60

mea-culpa

nm mèya culpa

 

C60

Méan

npr Mèyan

 

C60

méandre

nm catoû, cotoû ; nous avons dû suivre tous les méandres du petit ruisseau, nos-avans d’vu sûre tos lès cotoûs do p’tit ri ; « dins lès catoûs do richot » (H. Matterne); les méandres d’une route, lès toûrnants

 

C60

mécanicien

, enne n mècanicyin (m)

 

C60

mécanique

adj (opposé à électrique) un rasoir mécanique, on razwè à l’ mwin; (opposé à réfléchi) c’est un mouvement mécanique, c’ è-st-on mouvemint qu’ on faît insi, sins tûser

 

C60

mécanique

nm mècanike ; apprendre la mécanique, aprinde li mècanike

 

C60

mécaniser

v maintenant, nous sommes mécanisés, asteûre, nos travayans avou dès machines

 

C60

mécano

nm mècanicyin

 

C60

mécanographe

n mècanografe

 

C60

mécanographie

nm mècanografîye

 

C60

méchamment

adv mèchan.mint, mwaîjemint ; agir méchamment (avec mauvaise intention), fé d’ mwaîje afaîre

 

C60

méchanceté

[nf] malice, (o) calinerîye, (e) calinerèye, (o) mauvèjetè

 

G100

méchanceté

nm mèchanceté ; actes malveillants, canayerîye, chinayerîye, èguigne, lostrîye, malignance, marimince, molièsse ; il n’a pas de méchanceté, i n’ a pont d’ mèchanceté ; il lui fait continuellement des méchancetés, i lî faît tofêr dès-èguignes ; « di peû qui l’diâle ni nos vègne fé dès-èguignes come au curé francès » (E. Gilliard); (expr) fé dès pikes èt dès makes, faire des piques et des trèfles, faire des méchancetés ; i ‘nn’ a pont d’ bones è s’ capotine, il n’en a pas de bonnes en son corps, il n’y a que méchanceté en lui

 

C60

méchant

, ante adj mèchant (-e), mwaîs (f  mwaîje); qu’ a l’ diâle è s’ capotine, qu’ a l’ diâle è s’ cwârp ; méchante femme, gale, gârce, oûrse, pwèson (m), aspik, vaurine; méchant homme, démon, losse moûdreû, rosse ; enfant méchant, glawine (f) ; il n’a rien de méchant, i n’ a rin d’ mwaîs, i n’ a pont d’ mwaîs vices; (expr) i gn-a d’pus d’ canayes qui d’ brâvès djins, il y a plus de méchantes personnes que de braves ; i n’ èst nin contraîre, il n’est pas méchant ; i n’ s’ î faut nin froter , il ne faut pas s’y frotter, c’est une méchante personne ; i n’ vint pont d’ rôses dissus lès tchèrdons, les roses ne poussent pas sur les chardons, on ne peut rien faire de bons avec de mauvaises personnes ; man.nèt ! , méchant ! ; on n’ saureûve fé do doûs avou do fèl , on ne saurait faire du doux avec de l’acide, on ne saurait rendre bonne une personne méchante ; s’ i freûve one saqwè d’ bon, i lî tchaîreûve on dint (iron), s il faisait une bonne action, il perdrait une dent, c’est un méchant; méchant jusqu’au vice, crapuleûs ; « Qué crapuleûs, ti, ç’ti-là ! », quel méchant, celui-là !; nm mauvaîs byin

 

C60

méchant, e

[adj] (o-c) mèchant, e, (e) mètchant, e

 

G100

mèche

[nf] _ de cheveux : lotchèt [nm], (e) lotchète, (o) witche, (c) mètche

 

G100

mèche

nm mètche ; mèche soufrée, baguète di soufe ; mèche de bougie, witche, mètche; une mèche de cheveux, dès faces (pl); une mèche de cheveux, one houpe, one houpète, one topéye di tch’vias; (loc) c’est lui qui a vendu la pèche, c’ èst li què l’ a stî dîre ; être de mèche avec, ièsse di complice avou

 

C60

méchoui

nm mèchwi

 

C60

méconnaissable

adj à n’ nin r’mète ; il était méconnaissable, il èsteûve à n’ nin r’conèche, on n’ l’ aureûve seû r’conèche

 

C60

méconnu

, ue adj qu’ on n’ conèt nin ; c’est un méconnu, c’ è-st-onk qu’ on n’ conèt nin

 

C60

mécontent

, ente adj et n mau-contint (f mau-contin.ne) ; ce sont des mécontents, c’ èst dès mau-contints ; il a été mécontent, i n’ a nin stî binauje ; il est rentré très mécontent, quand il a rintré, il èsteûve mwaîs ; je ne suis pas mécontent, dji so co assez binauje

 

C60

mécontent, e

[adj] (c) maucontint, in.ne, (o) maucontint, éne, (e) mècontint, in.ne

 

G100

mécontenter

v je ne voudrais pas le mécontenter, dji nè l’ vôreûve nin displaîre ; cela va le mécontenter, ça n’ lî va nin fé plaîji

 

C60

mécréant

, ante n qui n’ crwèt ni à Diè ni à diâle

 

C60

médaille

nm mèdaye ; cela vaut bien une médaille, ça vaut bin one mèdaye; (expr) chake mèdaye a s’ bia et s’ laîd costé, chaque médaille a son beau et son laid côté ; gn-a pont d’ grin qui n’ eûche si strin, il n’y a pas de grain qui n’aie son épi, chaque médaille a son revers ; lès plaîjis ont leûs displaîjis, les plaisirs ont leurs déplaisirs, id

 

C60

médaillé

, ée adj et n tous les médaillés, tos lès cias qu’ ont ieû one mèdaye ; il a été médaillé, il a r’çû one mèdaye

 

C60

médaillon

nm mèdayon

 

C60

Médard

npr Mèdaud ; li 8 di jun, on fièstéye sint Mèdaud, c’ èst l’ patron dès brèsseûs ; sint Mèdaud, grand pichaud, à mwins’ qui sint Bârnabé nè li vêreûve côper l’ vét

 

C60

médecin

[nm] (e-c) médecin, (o) mèdecén ; v. docteur

 

G100

médecin

n médecin, docteûr ; aller chez le médecin, aler au médecin ; médecin de famille, médecin d’ famile ; c’est mon médecin traitant, c’ èst m’ docteûr; (expr) il a rèvoyî s’ médecin, il a renvoyé son médecin (car il est guéri) ; vaut mia aler au bolèdjî qu’ au médecin, il est préférable d’aller chez le boulanger que chez le docteur

 

C60

médecine

nm faire sa médecine, fé sès-studes di médecin ; docteur en médecine, médecin, docteûr ; c’est un étudiant en médecine, i studîye po ièsse médecin

 

C60

média

, les médias pl lès médias (li posse, li télévision, lès gazètes)

 

C60

médiateur

, trice n ârbite ; c’est lui qui a servi de médiateur dans leur querelle, c’ èst li qu’ a stî là po lès r’mète d’ acôrd ; il était là comme médiateur, il èsteûve là po-z-arindjî lès bidons

 

C60

médical

, ale adj il a fait des études médicales, il a faît dès-studes po  ièsse médecin ; une visite médicale, one visite au médecin

 

C60

médicament

nm drogue (f), mèdicamint, riméde ; prendre un médicament, prinde one drogue ; se soigner par médicaments, droguer, drogueter; prescrire des médicaments, ôrdoner dès drogues ; le médicament agit, li drogue travaye ; il y a un médicament exprès pour cela, i gn-a on r’méde po ça; (expr) l’ apoticaîre n’ èst nin nareûs d’ sès drogues, le pharmacien n’est pas dégoûté de ses médicaments

 

C60

médicinal

, ale adj des plantes médicinales, dès ièrbéyes

 

C60

médiocre

adj (de mauvaise qualité) fayé (-ye), pôve ; c’est une terre médiocre, c’ è-st-one pôve têre ; c’est de la laine de médiocre qualité, c’ èst dè l’ fayéye lin.ne; (expr) ça n’ vaut nin grand tchôse, cela ne vaut pas grand chose ; ça n’ vaut nin l’ diâle, ça ne vaut pas le diable ; ça vaut mwins’ qui rin, ça vaut moins que rien, c’est de qualité médiocre ; c’ èst come one fouye di djote, c’est comme une feuille de chou, c’est de mauvaise qualité ; gn-a nin onk à satchî foû, il n’y en a pas un a tiré du lot, ils sont tous médiocres; (au-dessous de la moyenne) il a un salaire médiocre, i n’ gangne wêre ; la nourriture était médiocre, l’ amougnî n’ èsteûve nin fameûs,     nin tèribe ; c’est un sol médiocre, ci n’ èst nin one bone têre ; votre devoir est médiocre, nin fameûs, vosse divwêr ! ; c’est de la bière médiocre, c’ èst dè ipitite bîre ; c’est une boisson médiocre, c’ èst dè l’ pichate di canari; (qui a peu de capacité) il est médiocre en calcul, i n’ èst nin fwârt dins lès cârculs ; c’est un individu de médiocre qualité, c’ è-st-on nin grand tchôse

 

C60

médiocrement

adv (assez peu) il ne s’est montré que médiocrement content, i n’ aveûve nin l’ air si binauje qui ça ; il a été médiocrement gentil, i n’ a stî wêre amistauve; (assez mal) il travaille médiocrement, i n’ travaye nin bin (du tout) ; je l’apprécie médiocrement, dji m’ faî one pôve idéye di li

 

C60

médire

[v] (c) discauser, (e) k(i)djâser, (c) dîre do mau, (o) dîre du mau ; v. mépriser, diffamer

 

G100

médire

v discauser ; médire de qqn , discauser one saquî, fé dès ramadjes su l’ compte da, lancî dès brûts su, awè dès finès lèpes, foute on côp d’ linwe; (expr) vaut mia n’ rin dîre qui d’ dîre do mau , il vaut mieux se taire que de médire

 

C60

médisance

nm maud’jance ; « Lès linwes dès djins spaurdin.n tant dès mintes èt dès maud’jances. » (A. Lurquin); (expr) hagnîz su vosse linwe, ça vaurè mia !, mordez-vous la langue, cela vaudra mieux (que médire) ! ; èle vos frè bin vosse baube sins razwè, elle vous rasera bien sans se servir d’un rasoir, elle s’y entend pour médire ; i n’ faît nin bon  ièsse dissus s’ linwe, il ne fait pas bon être sur sa langue, craignez sa médisance ! ; on n’ saureûve èspêtchî lès djins d’ fé aler leû linwe, on ne saurait empêcher les gens de faire aller leur langue, on ne saurait arrêter la médisance ; i n’ crêrè jamaîs do foûr assez po stoper l’ gueûye dès djins, il ne poussera jamais assez de foin pour boucher la gueule des gens, pour arrêter la médisance

 

C60

médisant

, ante adj lapia (nm), linwe d’ aspik (nm), linwe di qwate-pèces (nm)

 

C60

méditatif

, ive adj (songeur) sondjaud (-e) 

 

C60

méditation

nm tûsadje (m) ; il est encore dans ses méditations, il èst co dins sès tûsadjes 

 

C60

méditer

v tûser, tûsiner 

 

C60

médius

nm grand dwèt

 

C60

médusé

, ée adj paf, pèté (-ye), tot paf, tot pèté (f tote paf, tote pètéye

 

C60

meeting

[nm] mèting’, (o-c) raploû, (e) rapoûlèdje

 

G100

meeting

nm raploû

 

C60

méfait

[nm] (c) djèsse [nf], (e) lêd djèsse, (o) crompès djèsses [nf-pl], (e) lêde keûre [nf]

 

G100

méfait

nm côp, jèsse (f), faîtindje (f), mwaîs faît ; aussitot après son méfait, quand il a ieû faît s’ côp, … s’ jèsse

 

C60

méfiance

nm dimèfiance

 

C60

méfiant

, ante adj dimèfiant (-e) ; être méfiant, ièsse dimèfiant ; elle a toujours été méfiante, èlle a todi stî d’mèfiante ; « Mins Julîye, lèye, èle vikéve à paurt, On lî avéve todis dit qu’ i n’ faléve nén hanter dès djins sins sawè quî qu’ c’ èsteûve, ci qu’ is fyin.n, d’ èwoù-ce qu’ is v’nin.n. » (E. Gilliard)

 

C60

méfier

(se) v (ne pas se fier) si d’mèfyî, si mèfyî ; action de se méfier, dimèfiadje (m) ; il se méfie, i s’ dimèfîye; méfie-t’en!, (di)mèfiye-t’ è ! ; (expr) c’ èst dès brâvès djins mins i faut aler rwèd po l’ dîre, ce sont de gentilles personnes mais il faut aller vite pour le dire, il faut s’en méfier ; dji n’ mi fîye nin d’pus à li qu’ au diâle, je ne me fie pas plus à lui qu’au diable, je m’en méfie ; i s’ faut dimèfyî dès rossias tchins, il faut se méfier des chiens roux, des hypocrites; i faut waîti tot l’ monde po brâve èt s’ dimèfyî d’ tortos, il faut considérer tout le monde comme honnête et se méfier de chacun; (prendre garde) fé atincion ; méfiez-vous, il y a une flaque d’ au !, fioz atincion, i gn-a one basse !

 

C60

méfier (se)

[v] (c) si d’mèfyî, (o) s’ dèmèfyi (e) si d’mè(s)fiyî

 

G100

mégalithe

nm (grosse) pîre (f)

 

C60

mégarde

nm par mégarde, sins l’ fé èsprès

 

C60

mégère

nm gale, gârce, oûrse, pwèson (m), vaurine

 

C60

mégot

nm tchin ; un mégot de cigarette, on tchin d’ cigarète ; « Lès tchins, on lès r’mètrè d’ costé po r’fé one cigarète avou . » (W &T)

 

C60

Mehaigne

npr (localité) Magne

 

C60

meilleur

, eure adj mèyeû (f  mèyeû(se)) ; c’est la meilleure, c’ èst l’ mèyeûse ; celle-ci est meilleure, citèle-ci est mèyeûse ; meilleur marché, mèyeû mârtchi ; c’est meilleur avec du beurre, c’ èst mèyeû avou do bûre ; le meilleur des hommes, li mèyeû dès-omes ; la meilleure des femmes, li mèyeûse dès feumes ; prendre les meilleurs morceaux, prinde lès pus bias bokèts ; il a une meilleure santé, i va mia ; c’est mon meilleur ami, c’ èst l’ pus grand d’ mès soçons; (expr) c’ è-st-avou l’ linwe dès coméres qu’ on faît lès mèyeûs dès s’mèles, c’est avec la langue des femmes qu’on fait les meilleures semelles ; c’ èst dins lès vîs fornias qu’ on faît l’ mèyeû dès soupes, c’est dans les vieux fourneaux qu’ont fait la meilleure des soupes (dit-on quand on a épousé une femme plus âgée); c’ èst l’ mèyeû dès plans, c’est la meilleure solution ; i n’ faut nin mète sint Pîre su l’ Bon Diè, il ne faut pas mettre saint Pierre sur le Bon Dieu, il ne faut pas prendre qqch  autre chose de meilleur après ; l’ apétit, c’ èst l’ mèyeûse dès sauces, l’appétit, c’est la meilleure des sauces ; li mèyeû n’ vaut nin grand tchôse, le meilleur ne vaut pas grand chose ; li mèyeû n’ vaut rin, le meilleur ne vaut rien ; quî l’ abat l’ a, qui l’abat l’a, que le meilleur gagne (jeu par lequel les joueurs devaient faire tomber une oie pendue par le cou à une roue placée horizontalement) ; tin, là rin !, tiens, voilà rien, ça c’est la meilleure !

 

C60

meilleur

adv mèyeû ; il fait meilleur ici qu’à la porte, i faît mèyeû véci qu’ à l’ uch

 

C60

meilleur, e

[adj] mèyeû, se

 

G100

méjuger

v pinser mau

 

C60

mélampyre

nm (des champs) queuwe-di-leup; (des prés) queuwe-di- r’naud

 

C60

mélancolie

nm diloûjance ; avec lui il n’y a pas lieu de craindre la mélancolie, c’ è-st-on gaîy ; depuis deux jours il sombre dans la mélancolie, dispû deûs djoûs, il èst tot d’loûji

 

C60

mélancolique

[adj] anoyeûs, e , (e) plin d’ miråcolèye

 

G100

mélancolique

adj diloûji (f diloûjîye) ; il avait l’air mélancolique, i m’ aveûve l’ aîr diloûji ; c’est une musique mélancolique, c’ è-st-one musique qui n’ èst nin gaîye

 

C60

mélange

[nm] (c) machadje, (o) machâdje, (e) mahèdje, (o-c) mache [nf] (e) mahe [nf], (o-c) machau

 

G100

mélange

nm machadje, machau, machûre (f) ; un mélange d’eau et de pétrole, one machûre d’ aîwe et d’ pètrole ; mélange de plusieurs choses ensemble, comachadje, comèladje, ècomèladje ; mélange indéfinissable ; liquide, brouwèt,     solide, caboléye (f) ; « Èle vineûve di fé one fontin.ne avou s’ farène è l’ maî; èt d’ î vûdi s’ brouwèt. Adon, faît-à-faît, èle choyeûve è s’ t-êwe one miète di farène èt èle macheûve en toûrnant, à one mwin po c’mincî, èt en pougnant è l’ machûre po spater lès matons. » (A. Laloux)

 

C60

mélanger

[v] (o-c) machî, (e) mahî, (c) comachî, (o) coumachî, (e) k(i)mahî

 

G100

mélanger

v (unir) machî (, mache) ; mélanger à nouveau, rimachî ; mal mélanger les cartes, formachî ; mélanger convenablement plusieurs choses ensemble, mélanger intensément, comachî ; mélanger à fond, trèmachî, ricomachî ; mélanger grossièrement en tournant, touiller, touyî ; mélanger à la farine, machî avou l’ farène ; mélanger des farines, machî dès farènes ; mélanger la confiture de poires, machî l’ pwarèt ; mélanger le plat de choux, machî l’ djote; (mettre ensemble, mêler des objets) machî ; mélanger les cartes, machî lès cautes, bate lès cautes ; les dossiers sont complètement mélangés, tos lès papîs sont comachîs; (expr) c’ èst li qu’ a machî lès cautes à m’ place, c’est lui qui a mélangé les cartes à ma place, qui a pris l’ initiative; one salade bin machîye è-st-à mitan mougnîye, une salade bien mélangée est à moitié mangée ; ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le plat de choux, ce n’est pas la bonne façon de travailler; (mélanger des idées) il mélange tout, i mache tot

 

C60

mélangeur

, euse n celui qui mélange, comacheû (-se), comèleû (-se), macheû (-se) ; celui qui mélange mal (les cartes), formacheû ; outil servant à mélanger, machwè

 

C60

Mélanie

npr Mèlanîye

 

C60

mélasse

nm brouwèt (m) ; « On n’ si mèt nin voltî dins lès brouwèts. » (A. Henin)

 

C60

mêlée

nm comèléye

 

C60

mêler

[v] mèler ; v. emmêler, mélanger

 

G100

mêler

[v] se _ de (quelque chose) : (e-c) si mèler di, (o) s’ mèler di

 

G100

mêler

v (cartes à jouer) mêler les cartes, bate lès cautes, machî ; (mettre en désordre) il a mélangé tous les papiers, il a machî tos lès papîs; (emmêler des fils) mèler, comèler, ècomèler ;  action d’emmêler, comèladje (m) ; avoir les cheveux mêlés, awè ses tch’vias ècomèlés; (faire partie de) il est mêlé à une histoire louche, il èst mèlé dins one laîde afaîre ; mêler ses pinceaux, machî sès pîds èchone ; (se) (se mêler à, se joindre à) je me suis mêlé à eux, dji m’ a stî mète avou zèls ; (se mêler de) si mèler ; ne vous mêlez pas de ça, ni vos mèlez nin d’ ça, ni vos-ocupez nin d’ ça; (expr) ça n’ vos r’gârde nin !, cela ne vous regarde pas !, mêlez-vous de ce qui vous regarde!; ci n’ èst nin mès brouwèts, ce ne sont pas mes brouets, je ne me mêle pas de ça ; di qwè qu’ dji m’ mèle!, de quoi je me mêle ! ; ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler! , ce qui ne cuit pas pour vous, laissez-le brûler ; « C’ èst di n’  s’ è nin mèler ; èt ç’ qui n’ cût nin por li, c èst dè leyî brûler. » (François Raynaud, Li Mârcote)

 

C60

mêle-tout

n mèlis’ (f mèlisse), djan-comére (m), djan-mèlis’ (m)

 

C60

mêleur

nm macheû, comacheû, comèleû

 

C60

mélèze

nm mèlêze ; du bois de mélèze, do bwès d’ mélêze

 

C60

méli-mélo

nm miche-mache, pèlemî-pèlemèle ; il y avait un méli-mélo incroyable, i gn-aveûve on miche- mache di tos lès diâles ; « Adon, li long dè l’ galerîye, c’ è-st- on pèlemî-pèlemèle ; li voûssûre a churé su l’ moncia qui s’ comèle; tote li win.ne si rècrase èt stofer lès-ûlemints. » (G. Bernard)

 

C60

Mélina

npr Mèlinâ

 

C60

mélisse

nm citronèle

 

C60

mélodie

[nf] (c) aîr (di musike) [nf], (e) êr (di musike), (o) ér (di musike) [nf], (o-c) mèlodîye

 

G100

mélodie

nm musike ; c’est une belle mélodie, c’ è-st- one bèle musike

 

C60

mélodieux

, euse, adj bia (f bèle) ; elle a une voix mélodieuse, èlle a one bèle vwès; (expr) il a one bèle vwès po scrîre (iron), il a une belle voix pour écrire, sa voix n’est pas mélodieuse

 

C60

melon

nm mèlon ; chapeau melon, tchapia boule, mozârt

 

C60

mélopée

nm rapsôdiadje (m)

 

C60

membre

[nm] 1 du corps: (e-c) mimbe, (o) membe

2 (d’une société: (o-e) membe, (c) mimbe

 

G100

membre

nm (partie du corps) mimbe; (homme) les membres supérieurs, lès brès ; les membres inférieurs, lès djambes ; avoir tous ses membres, awè tos sès mimbes; (animal) les membres antérieurs, lès pates di d’vant; les membres postérieurs, lès pates di drî; (personne faisant partie d’une société) mimbe ; il y avait peu de membres présents, i gn-aveûve wêre di mimbes qu’ èstin.n là ; (fragment) bokèt; un membre de phrase, on bokèt d’ frâse

 

C60

Membre

npr Membe

 

C60

membré

, ée adj (homme) mimbré (-ye) ; (animal) paté (-ye) ; un cheval bien membré, on tchvau bin paté

 

C60

même

[adj] min.me

 

G100

même

adj min.me ; les mêmes femmes, lès min.mès feumes ; vous êtes toutes les mêmes, vos-èstoz tortotes parèyes ; c’est la même chose, c’ èst l’ min.me ; faire la même chose, fé parèy ; ils sont de même valeur, is s’ valenut tortos, is sont tortos parèys ; allez-y vous-mêmes, alez-î vos-min.mes ; c’est moi-même qui lui ai dit, c’ èst mi què lî a dit; (expr) c’ èst todi l’ min.me diâle s’ apinse li mârtchand d’ bondiès, c’est toujours le même diable, dit le marchand de crucifix, c’est toujours la même chose; c’ èst l’ min me parèy, c’est la même chose; (après un nom) ce sont ses paroles mêmes, c’ è-st-au mot près ç’ qu’ il a dit; moi-même, mi-min.me ; lui-même, li-min.me ; nous-mêmes, nos-min mes, nos-ôtes min.mes ; vous-mêmes, (sg) vos-min.me, (pl) vos-ôtes min.mes ; c’est vous-même qui l’avez dit, c’ èst vos-min me què l’ a dit ; faites-le vous- mêmes, fioz-le vos-ôtes-min.mes ; eux-mêmes, zèls min.mes ; elles-mêmes, zèles min.mes

 

C60

même

adv min.me ; et même s’ il était là, èt min.me s’ i sèreûve là ; il ne se le rappelle même plus, i n’ s’ è sovint d’djà pus ; sans même l’avoir vu, sins d’djà l’ awè vèyu; (loc) à même, à (f), au (m) ; nous boirons à même le goulot, nos bwârans à l’ botèye ; ils ont dormi à même le sol, il ont dwârmu à l’ têre ; de même, èto ; moi de même, mi èto ; à vous de même, à vos èto ; il en va de même pour nous, nos-ôtes èto, nos-ôtes, c’ èst l’ min.me ; être à même, sawè ; pour être à même de le faire, po l’ sawè fé; ici même, vaîci, vêci; même pas, nin d’djà ; (expr) i n’ lî arive nin d’djà au talon dsès botes, il n’arrive même pas au talon de ses bottes, il est loin de le valoir ; même pas pour deux euros, nin d’djà po deûs-eûros ; tout de même, tot l’ min.me

 

C60

mêmement

adv parèyemint

 

C60

mémoire

[nf] (o-c) mémwêre, (e) mémwére

 

G100

mémoire

nm (faculté de se rappeler) mémwêre, boule, ratena (m), tièsse (tête) ; il n’a pas de mémoire, i n’ a pont d’ ratena, i n’ sét rin ritenu ; c’est une mémoire extraordinaire, c’ è-st-one boule ; je le garde en mémoire, dji m’ è sovin bin; quelle mémoire!, qué mémwêre! ; avoir en mémoire, sawè ; garder en mémoire, ritenu; cela me revient en mémoire, ça m’ rivint; (expr) ça m’ faît faute, la mémoire me fait défaut ; quand on n’ a pont d’ tièsse, faut awè dès djambes, quand on n’ a pas de mémoire, il faut avoir des jambes, rèciter pâr keûr, réciter de mémoire ; si r’mète è l’ tièsse, se remettre en mémoire ; sorti foû dè l’ tièsse, sortir de la mémoire; (la mémoire de) sovenance ; j’ ai la mémoire de cet événement, dj’ a l’ sovenance di ç’ qui s’ a passé ; à la mémoire de nos soldats, à l’ sovenance di nos sôdârts

 

C60

mémoire

nm (travail écrit de fin d’ études) mémwêre ; il a terminé son mémoire, il a tot faît s’ mémwêre; (journal, souvenirs) il écrit ses mémoires, i scrît ses mémwêres

 

C60

mémorable

adj c’est un événement mémorable, c’ è-st-one saqwè qu’ on s’ è sovêrè

 

C60

mémorandum

nm note (f) ; il avait laissé un mémorandum, il aveûve mètu one note

 

C60

mémorial

nm (monument) monumint ; on lui a dressé un mémorial, on lî a faît on monumint

 

C60

mémoriser

v ritenu, bin t’nu, ratenu

 

C60

menaçant

, ante adj (homme) il avait un air menaçant, i s’ fieûve laîd ; il a dit cela d’un ton menaçant , il a dit ça avou s’ mèchante vwès ; (bétail) une bête menaçante, one cougnaude (nm) (< cougnî, cogner); (temps) le temps est menaçant, gn-a l’ timps qui s’ gâte ; i n’ dimeurerè nin sins ploûre audjoûrdu, il ne restera pas sans pleuvoir aujourd’hui ; on-z-aureûve co bin dè l’ plouve divant wêre, il pourrait pleuvoir d’ ici peu ; on pôreûve co bin awè d’ l’ oradje, il pourrait y avoir de l’orage

 

C60

menace

[nf] mènace, (c) manec(i)adje [nm], (e) manecèdje [nm], (o) mastinâdje [nm]

 

G100

menace

nm maneçadje (m), maraudiadje (m)

 

C60

menacer

[v] (e-c) manecî, (o) mastiner

 

G100

menacer

v (faire des menaces) manecî, maraudyî;  il nous a menacées, i nos-a manecî; (constituer une menace) maraudyî, pinde au nez ; il y a longtemps que cela menace, i gn-a longtimps qu’ ça maraudîye ; c’est une maladie qui nous menace tous, c’ è-st-one maladîye qui nos pind au nez à tortos ; (laisser craindre) cela menace d’être long, ça riskéye di durer ; il menace de pleuvoir, i faît come po ploûre, on dîreûve qu’ i va ploûre

 

C60

ménage

[nm] (c) mwin.nadje, (o) m(w)in.nâdje, (e) manèdje

 

G100

ménage

nm (vie de couple) mwin.nadje (, manadje, (Rochefort, manèdje)) ; un bon ménage, on bon mwin.nadje ; un jeune ménage, un jeune couple, on djon ne mwin.nadje ; un vieux ménage, un vieux couple, on vî mwin.nadje; (loc) dè l’ bîre di mwin.nadje, de la bière de ménage, de la bière de table ; s’ astapeler, se mettre en ménage ; si mète à mwin.nadje, id  ; dès bisbrouyes di mwin.nadje, des discussions de ménage; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, de moralité légère; dimèrer avou sès parints, c’ èst spaurgnî dè l’misére, rester avec ses parents, c’est amasser de la misère, mariage demande ménage ; i faut ôte tchôse qu’ on bia visadje po fé on bia mwin.nadje, il faut autre chose qu’un beau visage pour faire un bon ménage ; tinu mwin.nadje, tenir ménage ; on-z-î têreûve bin mwin.nadje, on y tiendrait bien ménage (se dit de qqch de grand); (ensemble des travaux d’intérieurs) fé l’ mwin.nadje, faire le ménage; feume di mwin.nadje, femme de ménage, bonne ménagère; tinu l’ maujone, tenir la maison, s’occuper des tâches ménagères ; tinu l’ pot drwèt, tenir le pot droit, id ; (meubles et ustensiles nécessaires au ménage) bidon, pîce di mwin.nadje (f), mwin.nadje; (expr) spiyî l’ mwin.nadje, casser le ménage, casser la vaisselle

 

C60

ménager

[v] _ quelqu’un : (c) mwin.nadjî, (e) mènajer

 

G100

ménager

v (régler avec soin) ménager une entrevue, arindjî one rèsconte ; ménager une surprise, fé one sorprîje; (installer) ménager un passage, fé on passadje; (traiter avec prudence)  bambyî ; on ne l’a pas ménagée, on n’ l’ a nin bambyî ; (expr) i l’ fieûve aler come one banse sins cu, il la faisait aller comme une manne sans fond, sans la ménager; (employer avec mesure) spaurgnî ; ménager ses forces, spaurgnî sès fwaces ; (faire ou dire avec mesure) ménagez vos expressions!, waîtîz à ç’ qui vos d’djoz ! ; (se) si spaurgnî ; je me ménage, dji m’ sipaugne ; nous nous ménagerons, nos nos spaugnerans

 

C60

ménager

, ère adj les travaux ménagers, li mwin.nadje

 

C60

ménagère

nm feume di mwin.nadje 

 

C60

ménagerie

nm nous avons visité la ménagerie du cirque, nos-avans stî veûy lès bièsses do cirke

 

C60

mendiant

, ante n bribeû (-se), chineû (-se), vî pôve (m), rentier (m – iron); « èwoù-ce qui tant dès bribeûs ont v’nu d’mander one crosse di pwin » (L. Namèche); (expr) li chance èst faîte po l’s-eûreûs èt l’ bèsace po lès bribeûs, la chance est faite pour les heureux et la besace pour les mendiants

 

C60

mendiant, e

[n] bribeû, se, (o-c) chineû, se

 

G100

mendicité

nm bribe ; vivre de mendicité, viker su l’ bribe

 

C60

mendier

[v] briber, (o-c) chiner

 

G100

mendier

v briber, chiner ; je mendie, dji bribe, dji chine ; mendier aux portes, aler à l’ sonète, briber, aler d’mander aus-uchs ; « Lès-èfants qui v’nin.n chiner aus-uchs divant l’ guêre si p’lin.n co bin astaurdjî one miète. » (E. Gilliard)

 

C60

mener

[v] (e-c) miner, (c) mwinrner, (o) m(w)in.ner

 

G100

mener

v (conduire en accompagnant) miner, mwinrner ; je mène, dji mwin.ne, dji mine ; nous menons, nos mwinrnans, nos minans ; vous menez, vos mwinrnoz, vos mwinrnez, vos minoz ; ils mènent, is mwin.nenut, is minenut; il menait, i mwinrneûve, i mineut ; il mènera, i mwin.nerè, i minerè ; qu’il mène, qu’ i mwin.ne, qu’ i mine ; qu’il menât, qu’ i mwinrniche, … miniche ; en menant, tot mwinrnant, tot minant ; action de mener, mwinrnadje (m), minadje (m) ; mener les enfants à l’école, mwinrner lès-èfants è scole; (faire avancer en accompagnant) mener les bêtes aux champs, mwinrner lès bièsses aus tchamps; (être en tête) mener pendant deux tours, ièsse preumî deûs toûs au lon ; pour le moment, c’est lui qui mène, po l’ momint, c’ èst li qu’ èst preumî; (diriger) il dirige la maison, i mwin.ne li barake ; il dirige l’attelage, i mwin.ne l’ atèléye; (loc) mener la vie, faire du boucan, mwinrner la vîye ; mener à la baguette, mwinrner à l’ baguète, … à l’ sicorîye; (expr) c’ èst todi li tch’vau qui mwin.ne l’ atèléye qu’ atrape lès côps di scorîye, c’est toujours le cheval qui mène l’attelage à qui vont les coups de fouet ; faut mwinrner lès djins come on lès conèt, il faut mener les gens comme on les connaît ; i s’ laît mwinrner come on tchin à l’ lache, il se laisse mener comme un chien en laisse

 

C60

ménestrel

nm mèstré ; « On mèstré, djouwant su one vièle, èt on jongleû, vègnenut . » (J. Gilson)

 

C60

meneur

, euse n chèf maîsse, mwinrneû (-se) 

 

C60

ménopause

nm ritoûr d’ âdje

 

C60

menottes

[nf-pl] manotes

 

G100

menottes

nm pl manotes, pôcètes ( < se plaçaient anciennement au pouce) ; mettre les menottes, mète lès manotes

 

C60

mensonge

[nm] minte [nf], (o-c) minterîye [nf], (e) minterèye [nf]

 

G100

mensonge

nm minte (f), minterîye (f) ; mensonge à mode de blague,  boûrde, caribôdin.ne ; mensonge joyeux, carabistouye (f), couyonâde (f); (expr) i n’ a nin moru do prumî côp qu’ il a minti, il n’est pas mort la première fois qu’il a menti, ce n’est pas son premier mensonge ; i vikerè co après awè minti, il vivra encore après avoir menti, ce n’est pas le mensonge qui l’ étouffe ; on mârtchand qui n’ sét dîre one minte, i pout bin sèrer botike, un commerçant qui ne sait pas mentir peut bien fermer son magasin ; on n’ douve nin s’ bouche pus grande por one minte qui por on vraî, on n’ouvre pas la bouche davantage pour mentir que pour dire la vérité ; tot ça, c’ èst dès mintes ! ,ce ne sont que mensonges

 

C60

menstruation

nm afaîres (pl), régues (pl)

 

C60

mensuel

, elle adj c’est une publication mensuelle, ça parèt tos lès mwès ; c’est son salaire mensuel, c’est ç’ qu’ i gangne su on mwès, il reçoit un salaire mensuel, il èst payî tos lès mwès

 

C60

mensuellement

adv tos lès mwès, on côp pâr mwès

 

C60

mensuration

nm mèseures (pl) ; prendre ses mensurations, prinde sès mèseures

 

C60

mental

, ale adj calcul mental, cârcul di tièsse ; il est fort en calcul mental, il èst fwârt po cârculer d’ tièsse ; j’aime bien de faire du calcul mental, ça m’ va co bin d’ fé dès cârculs di tièsse, di cârculer d’ tièsse

 

C60

mentalement

adv il fait cela mentalement, i faît ça d’ tièsse

 

C60

mentalité

nm je n’aime pas sa mentalité, dji vè èvi s’ maniére di fé; ces gens ont une mentalité spéciale, c’ èst dès djins à paurt

 

C60

menteur

, euse n minteû (f minteûse, péjoratif, minterèsse), boûrdeû (-se) ; tu es un menteur, Louis !, t’ è-st-on minteûr, Louwis ! ; « Totès grossès mintes.  Qui gn-a-t-i ieû èyîr au nût ? Bourdeûse qui t’ ès ! » (A. Laloux); (expr) minteû come on rauyeû d’ brokes, menteur comme un arracheur de dents

 

C60

menthe

[nf] (e-c) minte, (o) cok [nm]

 

G100

menthe

nm minte

 

C60

mention

nm (action de citer) mincion ; nous n’en avons pas fait mention, nos ‘nn’ avans nin causé ; il n’en est pas fait mention dans ce livre, on n’ è cause nin dins ç’ lîve-là ; vous devez biffer la mention inutile, vos d’voz bârer ç’ qui n’ sièt à rin ; (loc) faire mention de, fé mincion di; (appréciation lors d’un examen) mincion

 

C60

mentionner

v fé mincion di ; il en a fait mention, i ‘nn’ a faît mincion ; on en faisait mention dans le journal, on-z-è causeûve su l’ gazète

 

C60

mentir

[v] minti

 

G100

mentir

v minti, dîre dès mintes ; nous mentons, nos mintichans ; mentir à mode de blague, boûrder ; mentir effrontément, contrèminti ; mentir sans vergogne, minti plin s’ bouche, … plin s’ gueûye (grossier) ; action de mentir, mintichadje, boûrdadje; (loc) sans mentir, sins boûrder; (expr) dijoz-le  rademint po n’ nin minti longtimps, dites le vite pour ne pas mentir longtemps ; (iron), je veux bien être changé en chèvre si dji vou bin ièsse gade si dj’ a minti, j’ai menti ; i n’ èst nin à tch’vau su ‘s preumêre minte (iron), il n’est pas à cheval sur son premier mensonge, ce n’est pas la première fois qu’il ment ; i vikerè co après awè minti, il vivra encore après avoir menti, ce n’est pas le mensonge qui l’étouffe ; po minti, ostant minti on gros côp qu’ on p’tit, pour faire tant que mentir, autant faire un gros mensonge qu’ un petit ; quand i dit l’ vraî, i lî tchaît on dint, quand il dit la vérité, il perd une dent, il ment souvent; quand i n’ dit pont d’ mintes, c’ èst qu’ i dwat, quand il ne ment pas, c’est qu’il dort ; quand on vint d’ au lon, lès vatches ont todi dès gros pés, quand on vient de loin, les vaches ont toujours des gros pis, à beau mentir qui vient de loin ; lès vatches d’ au lon donenut todi bran.mint do lacia, les vaches de loin donnent toujours beaucoup de lait, id

 

C60

menton

[nm] minton

 

G100

menton

nm minton ; (expr) carèssî l’ minton, caresser le menton, frotter la manche ; fé glèter s’ minton, faire baver son menton, bien manger, faire baver ; il a ieû s’ minton r’lèvé, il a eu le menton relevé, il a échoué dans son entreprise ; qu’ ènn’ a-t-on, do suke dissus s’ minton!, que n’en a-t-on, du sucre sur le menton !, ce serait signe de bonne chère

 

C60

menu

, ue adj (qui a peu de volume) elle est toute menue, c’ è-st-one pitite finote ; couper menu, discotayî tot fin ; en menus morceaux, à tos bokèts; (sans importance) la menue monnaie, li p tite manôye ; il faut négliger ces menus détails, i n’ faut nin r’waîtî à ça

 

C60

menu

nm (détail des mets) je choisis mon menu, dji r’waîte ci qu’ dji va mougnî; dans ce restaurant, les menus sont variés, dins ç’  rèstaurant-là, i faît malaujîy di n’ nin awè à s’ gout; (carte sur laquelle les menus sont inscrits) cârte ; je vais consulter le menu, dji m’ va r’waîtî l’  cârte dès plats 

 

C60

menuiserie

nm munuserîye

 

C60

menuisier

[nm] (e-c) scrinî, (c) munusier, (o) meunuziè

 

G100

menuisier

nm munusier ; banc de menuisier, banc, banc d’ munusier ; colle de menuisier, cole di munusier

 

C60

méprendre

(se) v si brouyî ; c’est à s’y méprendre, on s’ brouyereûve aujîyemint ; vous vous méprenez sur mes paroles, vos n’ mi compurdoz nin; (expr) il a ètindu braîre on via mins i n’ sét pus dins qué stauve, il a entendu braire un veau mais il ne sait plus dans quelle étable, il se méprend sur le sens des paroles entendues; on s’ brouye bin sins bwâre, on se méprend bien sans avoir bu ; prinde boû po vatche, prendre bœuf pour vache, se méprendre

 

C60

mépris

nm traiter avec mépris, prinde po rin, fé passer po rin, ravaler; (loc) au mépris de, sins t’nu compte di ; au mépris du danger, sins t’nu compte do risse

 

C60

méprisant

, ante adj mèprîjant (-e)

 

C60

méprise

nm commettre une méprise, si brouyî

 

C60

mépriser

[v] (c) d(i)mèprîjî, (o) d(è)mèprîjî, (e) mèprîser

 

G100

mépriser

v dimèprîjî, mèprîjî ; il nous ont toujours méprisés, is nos-ont todi d’mèprîjî ; il méprise le danger, i s’ fout do dandjî

 

C60

mer

[nf] mér

 

G100

mer

nm mér; (iron) grande basse, grand potia (m); (expr) cachî mér et têre, chercher sur mer et sur terre, chercher partout; ci n’ èst nin l’ diâle, ce n’est pas le diable, ce n’est pas la mer à boire

 

C60

Merbes-le-Château

npr Mèrpe 

 

C60

mercerie

nm botike (m)

 

C60

merci

nm et adv grâce, mèrci ; merci beaucoup, mèrci bran.mint dès côps, cint côps grâce ; grand merci, on fèl mèrci ; non merci, non mèrci ; non merci sans façon, non mèrci tot d’ bon; « Non mèrci tot d’ bon, nos n’ bèvans nin, ni onk ni l’ ôte. » (E. Thirionet) ; au revoir et merci, jusqu’au payemint, don !(loc) demander merci, criyî grâce ; il est sans merci, i n’ a pont d’ pitié ; il y en a à merci, i gn-a tant qu’ on vout,     à massake, à chupe chovéye, tant qu’ à mile ; à la merci de, à l’ abri ; one maujone à l’ abri do timps, une maison exposée à tous vents ; il le tient à sa merci, i l’ tint dins sès grawes, i lî freûve bate l’ aîwe; (expr) nos n’ avans pont d’ mèrci à rinde à pèrson.ne, nous ne devons de merci à personne, nous ne devons rien à personne ; on mèrci n’ a jamaîs cwachî l’ bouche da pèrson.ne , un merci n’a jamais blessé la bouche de qqn , un merci ne mange pas de pain ; on mèrci, on ‘nn’ a ostant d’ on prétcheû (iron), vous me dites merci sans rien me donner d’autre comme un prêcheur ; po on mèrci i n’ faut pont d’ potche, pour un merci, pas besoin de poche, un merci ne coûte rien

 

C60

mercier

, ière n botikî (f botikerèsse)

 

C60

mercredi

[nm] (e-c) mérkidi, (o) mércrèdi

 

G100

mercredi

nm mérkidi ; mercredi des cendres, mérkidi dès cindes ; à mercredi prochain, (jusqu’)à mérkidi qui vint

 

C60

mercure

nm mèrcure, vif ârdjint 

 

C60

mercuriale

nm (plante), chiteroule 

 

C60

merde

nm (matière fécale) mèrde(loc) linwe di mèrde, langue de merde, méchante langue; (être nul) mèrde ; c’est de la merde, c’ è-st-one mèrde; (interj) mèrde ! ; je lui ai dit merde, djè lî a dit mèrde; (expr) awè on-ouy qui dit mèrde à l’ ôte, avoir un œil qui dit merde à l’autre, loucher

 

C60

mère

[nf] mére, mame, (o-c) moman, man

NB (o-c) mére s’utilise plutôt pour les animaux: (c) one mére di tchèts, (o) mès bèdots, c’ èst toutès méres (ce sont toutes des femelles)

 

G100

mère

nm (femme qui a mis au monde) maman, mame, man, moman ; la fête des mères, li fièsse dès momans ; c’est sa mère, c’ èst s’ moman ; il est allé le dire à sa mère, i l’ a stî dîre à s’ man ; il est orphelin de mère, i n’ a pus s’ moman, il a pièrdu s’ moman ; ma mère, nosse man (en wallon, le « nosse » est employé comme marque de respect) ; maman le disait toujours, nosse man l’ dijeûve todi ; (femelle qui a un ou plusieurs petits) mére ; (ce mot est uniquement employé pour les animaux) une mère de chat, one mére di tchèt, one mérète, one méro(u)te ; une brebis mère avec ses petits, one mére di bèrbis avou sès djon nes; (expr) ci qui vint d’ pouye grète, ce qui vient de poule gratte, telle mère telle fille ; on n’ a co jamaîs vèyu lès djon.nes di mouchon pwârter l’ bètchîye à leû mére, on n’a encore jamais vu les jeunes oiseaux porter la becquée à leur mère, on ne contraint pas la nature) ; ièsse rilètchî come on via qu’ a deûs méres, avoir été léché comme un veau qui a deux mères, être très propre (ou être très gâté)

 

C60

méridien

nm mèridyin

 

C60

méridienne

nm (sieste) prandjêre ; faire la méridienne, fé prandjêre

 

C60

merise

nm sauvadje cèréje

 

C60

merisier

nm (sauvadje) cèréjî ; une pipe de merisier, one pupe di cèréjî

 

C60

méritant

, ante adj être méritant, awè do mèrite

 

C60

mérite

nm mèrite ; je n’ ai aucun mérite, dji n’ a pont d’ mèrite à ça

 

C60

mériter

v mèriter ; il l’ a bien mérité, i l’ a bin mèrité, i n’ a l’ a nin volé ; cela mériterait réflexion, ça vaureûve lès pwin nes d’ î tûser ; (expr) ci n’ èst nin todi li tch’vau qui mèrite l’ awin.ne, què l’ a, ce n’est pas toujours le cheval qui mérite l’avoine, qui la reçoit, un jugement n’est pas toujours équitable

 

C60

merlan

nm mèrlan

 

C60

merle

[nm] (e) måvi, (c) mauvi, (o-c) mièle

 

G100

merle

nm mauvi, mièle; (expr) awè s’ keûr qui bat come à on mauvi, avoir le cœur qui bat comme celui d’un merle, très rapidement

 

C60

Merlemont

npr Mièlmont

 

C60

merlin

nm (masse) mârlin ; un coup de merlin, on côp d’ mârlin

 

C60

mérule

nm bouche-di-lîve

 

C60

merveille

nm (miracle) mirauke (m), mêrvèye ; c’est merveille s’il ne vient pas, c’ èst mirauke s’ i n’ vint nin ; ce n’est pas merveille que vous soyez malade, ci n’ èst nin sbârant qu’ vos-èstoz malade; (loc) à merveille, fwârt bin ; faire merveille, rèyussi au d’là ; il fait des merveilles, c’ è-st-on maîsse; (expr) promettre monts et merveilles, promète pus d’ bûre qui d’ pwin (, promettre plus de beurre que de pain)

 

C60

merveilleux

, euse adj (fwârt) bia (f (fwârt) bèle) ; elle a une voix merveilleuse, èlle a one bèle vwès ; c’est merveilleux, c’ èst bia

 

C60

mes

adj mès ; mes parents, mès parints

 

C60

mésange

[nf] masindje

 

G100

mésange

nm masindje ; mésange huppée, masindje hupéye ; mésange nonette, masindje nonète ; mésange bleue, masindje bleuwe tièsse ; mésange charbonnière, masindje tchèrboneûse

 

C60

mésaventure

nm paskéye, quinte, tchôde ; (expr) s’ i n’ ramwinrit nin di ç’ tchôde-ci, gn-a malice, s’ il ne maigrit pas après cette mésaventure, c’est que le diable s’ en mêle ; il ont ieû quinte èt quatôze, ils ont eu quinte et quatorze, il en ont vu de toutes les couleurs

 

C60

mesdames

nm mès djins

 

C60

mesdemoiselles

nm mès djins

 

C60

mésentente

nm bisbisse, bisbrouye, misbrouye

 

C60

mésestimer

v on l’a toujours mésestimé, on l’ a todi pris po mwins’  qu’ il èsteûve ; il mésestimait, les difficultés, i n’ pinseûve nin qu’ c’ èsteûve si malaujîy

 

C60

mésintelligence

nm bisbisse, bisbrouye, misbrouye

 

C60

Mesnil-Saint-Blaise

npr Mwin.ni

 

C60

mesquin

, ine adj il faut être mesquin pour faire cela, i faut ièsse pitit po-z-è fé ostant

 

C60

mess

nm réfèctwêre ; le mess des officiers, li mès’ dès-oficiers

 

C60

message

[nm] (c) mèssadje, (o) mèssâdje, (e) mèssèdje, (o-c) comission [nf]

 

G100

message

nm mèssadje; (loc) laisser un message, lèyî on mèssadje ; faire un faux message, fé on faus mèssadje, … one fausse comission; (expr) on n’ a si bon mèssadje qui d’ li-min.me, on n’a si bon message que de soi

 

C60

messager

, ère n mèssadjî (f mèssadjerèsse)

 

C60

messager, ère

[n] (o-c) mèssadjî, (e) mèssèdjî

 

G100

messe

[nf] mèsse

 

G100

messe

nm mèsse ; vin de messe, vin d’ mèsse ; livre de messe, lîve di mèsse ; messe basse, basse mèsse ; messe de funérailles, mèsse d’ ètèremint ; assister à la messe, aler à mèsse ; dire la messe, dîre mèsse ; servir la messe, sièrvu mèsse ; messe de minuit, mèsse di méyenût ; (expr) ça n’ va ni à mèsse ni à rin , cela ne va ni à messe ni à rien, c’est qqn qui n’a pas de principes ; dji n’ di nin deùs mèsses por on skèlin, je ne dis pas deux messes pour un escalin, je ne me répète pas ; i va todi à mèsse po-z-aler r’qwêre lès-ôtes, il va toujours à la messe pour aller rechercher les autres, il y arrive toujours en retard ; mèsse èst faîte, la messe est terminée, c’est trop tard ; on dit bin basse mèsse dins one grande èglîje, on fait bien messe basse dans une grande église (dit-on à qqn  qui vous reproche d’employer un récipient trop grand pour le contenu) ; quand min.me on n’ duvreûve pus dîre mèsse, dji frè à m’ môde, quand bien même on ne devrait plus dire la messe, je ferai à ma façon, quel qu’en soit le prix ; qui v’leûve-dju dîre, don, mi ? Nin mèsse, portant, pusqui dji n’ so nin co curé ! (iron), que voulais-je donc dire ? Pas la messe puisque je ne suis pas encore prêtre

 

C60

messieurs

nm formule d’interpellation, mès-omes, (avec plus de respect) mès djins ; « Bonswêr lès omes ! » (R. Hostin) ; ces messieurs, cès-omes-là; (expr) lès monsieûs èt lès couchèts tègnenut leûs rangs (iron), les messieurs (les seigneurs, les bourgeois) et les cochons tiennent leurs rangs (homophonie sur le mot rang, rang, et ran, soue)

 

C60

mesurable

adj mèsurauve, qu’ on sét mèsurer

 

C60

mesurage

nm mèsuradje

 

C60

mesure

[nf] (c) mèseure, (e) mèseûre, (o) mésure

 

G100

mesure

nm mèseure ; prendre les mesures, prinde lès mèseures, prinde mèseure ; vêtement fait sur mesure, moussemint faît su mèseure, moussemint faîts fé ; battre la mesure, bate li mèseure ; c’est la bonne mesure (de longueur, de temps), c’ èst l’ tapéye; (loc) à mesure que, à faît qui ; au fur et à mesure, à faît, faît-à faît, à mèseure ; à sa mesure, què l’ vaut bin ; c’est qqn à sa mesure, c’ è-st-one saquî què l’ vaut bin ; dans la mesure du possible, ostant qu’ possibe ; il a un courage sans mesure, il èst coradjeûs au d’là; (expr) awè l’ mèseure è l’ ouy, avoir la mesure dans l’œil, avoir le compas dans l’œil ; ièsse à l’ laudje mèseure, être à la large mesure, dépenser sans compter ; i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, à une mesure ; purdoz bin vos mèseures !, prenez bien vos mesures !, vos précautions

 

C60

mesurer

[v] (e-c) mèserer, (o-c) mèsurer

 

G100

mesurer

v (évaluer la mesure) mèsurer ; mesurer à nouveau, rimèsurer ; action de mesurer, mèsuradje (m) ; action de mesurer à nouveau, rimèsuradje ; mesurer au pas, apasser ; mesurer à l’aune, on.ner ; mesurer à l’enjambée, mèsurer à l’ ascauchîye; (expr) il a bwèvu dè l’ chaléye bîre, il a bu de la bière boiteuse, il mesure la route ; il a bin stî mèsuré, il a bien été mesuré, il a été bien servi ; on n’ lî a nin sûr plindu, idem; (avoir pour mesure) mèsurer ; il mesure deux mètres, i mesure deûs mètes; mesurer un angle, rilèver one angléye ; (employer avec mesure) mesurer ses parole, waîtî à ç’ qu’ on dit

 

C60

mesureur

nm mèsureû

 

C60

métairie

nm cinse

 

C60

métal

[nm] (e) mètål, (o-c) mètâl

 

G100

métal

nm mètâl, mètau (ârdjint (argent), fiêr (fer), keûve (cuivre), ôr (or), stin (étain)) ; scie à métaux, sôye à mètaus

 

C60

métallique

adj mètalike ; (se reporter aux différents métaux) ce sont des châssis métalliques, c’ èst dès finièsses d’ aluminiom’ ; un bureau métallique, on bûrau d’ fiêr ; fil métallique,fi d’ ârca

 

C60

métallurgie

nm mètalurjîye, usine di fiêr 

 

C60

métamorphose

nm candjemint (m)

 

C60

métamorphoser

(se) v candjî 

 

C60

métaphore

nm imaudje (, umaudje)

 

C60

métayage

nm trècins 

 

C60

métayer

nm trècinsî 

 

C60

méteil

nm mèsteure (f)

 

C60

météorisme

nm être atteint de météorisme, ièsse ètoné (-ye), s’ ètoner

 

C60

météorologie

nm il étudie la météorologie, i studîye po sawè dîre li timps ; la météorologie populaire, lès spots su l’ timps

 

C60

méthode

nm (démarche) c’est la meilleure méthode, c’ èst l’ mèyeû dès maniéres ; il faudra changer de méthode, i faurè candjî vosse manière di fé

 

C60

méthodique

adj il est méthodique, il èst réglé come do papî à musike

 

C60

méticuleusement

adv come i faut

 

C60

méticuleux

, euse adj spèpieûs (-e) 

 

C60

métier

[nm] mèstî

 

G100

métier

nm (travail) mèstî; métier lucratif, bon mèstî ; métier de faible rapport, pôve mèstî ; dur métier, mèstî d’ tchin, tchin d’ mèstî ; que faites-vous comme métier?,qwè fioz d’ vosse mèstî ? ; emblème, plaque indiquant un métier, aflidje (f); (loc) fé do, fé li, s’essayer à faire le métier de ; fé do djârdinî, essayer de faire le métier de jardinier; (expr) awè doze mèstîs èt trêze miséres, avoir douze métiers et treize misères, être dans une mauvaise situation ; c’ è-st-au trwèsyin.me côp qu’ on vèt lès maîsses, c’est à la troisième fois qu’on voit les maîtres, cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ; c’ èst l’ mèstî qui mousse (iron), c’est le métier qui entre (dit-on quand on se blesse au travail) ; c’ è-st-on mèstî qui l’ diâle n’ aureûve nin v’lu fé, c’est un métier que le diable n’aurait pas voulu faire, ingrat ; fé tos lès mèstîs, faire tous les métiers, être habile à tous métiers ; chake si mèstî èt lès pourcias sèront bin sognîs, à chacun son métier et les porcs seront bien soignés, et les vaches seront bien gardées ; gn-a pont d’ sot mèstî, gn-a qu’ dès sotès djins, il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens ; ièsse do mèstî, awè l’ pratike, être du métier, avoir la pratique du métier ; il a l’ mèstî dins sès dwèts, il a le métier dans les doigts, c’est un métier qu’ il connaît bien ; i n’ èst si p’tit mèstî qui n’ noûriche si maîsse, il n’est si petit métier qui ne nourrisse son maître ; i n’ faît nin l’ mèstî d’ on-ôte, il ne fait pas le métier d’ un autre, il est habile ; travayî di s’ mèstî, travailler de son métier, avoir pour profession ; on pinse todi qui l’ mèstî do vijin èst mèyeû qui l’ sink , on pense toujours que le métier du voisin est meilleur que le sien; (machine) machine ; un métier à tricoter, one machine po tèche ; un métier à filer, un rouet, on molin à filer

 

C60

métissage

nm crwèseladje (, crwèjeladje)

 

C60

métisser

v crwèseler (, crwèjeler)

 

C60

métrage

nm (longueur en mètres) mètradje ; calculer le métrage, cârculer l’ mètradje; (cinéma) long métrage, grand film

 

C60

mètre

nm mète ; un mètre de long, on mète long ; c’est trois euros le mètre, c’ èst trwès-eûros do mète ; un mètre carré, on mète câré ; un mètre cube, on mète cube

 

C60

métro

nm mètro

 

C60

métronome

nm mètronome

 

C60

mets

nm plat, miscoterîye (f) ; c’était tous mets recherchés, c’ èsteûve totès miscoterîyes ; nous avons mangé un mets délicieux, nos-avans mougnî one saqwè d’ bon ; c’est le mets que je préfère, dji m’ rilèvereùve dè l’ nût po-z-è mougnî (, je me lèverais la nuit pour en manger), dj’ è  mougnereûve su l’ tièsse d’ on tigneûs (, j’en mangerais sur la tête d’un teigneux); (expr) c’ èst dè l’ laume !, c’est du miel, c’est un mets délicieux

 

C60

Mettet

npr Mtèt

 

C60

metteur

, euse n mèteû (-se) ; metteur en place, mèteû à place ; metteur en scène, mèteû à l’ sin.ne

 

C60

mettre

[v] mète

mettre bas: (e-c) djon.neler, (c) awè dès djon.nes, (o) fè dès djon.nes. (e) aveûr dès djon.nes

mettre (la table): (e) mète li tåve, (c) mète li tauve, (o) mète èl tâbe, drèssî l’ tâbe

 

G100

mettre

v bourer (pousser), foute (foutre), mète, stitchî (introduire),  tchôker (fourrer) ; mettre à mort, touwer; mettre au lit, mète coûtchî ; mettre au monde, mète au monde ; mettre bas (voir in fine) ; mettre de côté, mète di costé, mète à pont, mète su crèsse ; mettre en colère, fé mwaîji ; mettre en commun, mète èchone ; mettre en état de marche, fé aler ; mettre en feu, foute li feu ; mettre en ordre, mète di l’ ôrde, rassonrer ; mettre flotter sur l’eau, mète à bagn ; mettre la main au feu, mète si mwin o feu ; mettre la radio, alumer l’ posse ; mettre la table, mète li tauve ; mettre la tête à couper, mète si tièsse à côper ; mettre le chauffage, alumer l’ tchaufadje ; mettre les bouts, foute li camp, lèver l’ dache, li lèver, li trossî ; mettre par terre, foute à l’ têre ; mettre les jambes à son cou, mète sès djambes à spales ; mettre sur les épaules, mète à spales ; mettre sur pied, mète su pîds; (mettre bas) mettre bas, djon.neler, djon neter, fé sès djon nes ; mise bas, djon.neladje (m) ; (brebis) bèdeler, fé sès bèdots ; action, bèdeladje (m) ; (chatte) fé sès djon nes, tchèteler ; (chèvre) gadeler, fé sès gadots ; action, gadeladje (m) ; (jument) poûtener, fé s’ polin; action, poûtenadje (m) ; (truie) coucheler, fé sès couchèts ; action, coucheladje (m) ; (vache) vêler, fé s’ via ; action, vêladje (m) ; (se) si mète ; se mettre à genoux, si mète à d’gnos, … à gngnos ; se mettre à l’étude, comincî à studyî; se mettre à l’ouvrage, si mète à l’ bèsogne, ataker, atèler ; se mettre au lit, aler coûtchî ; se mettre en colère, flamer, monter dins one fîve ; se mettre en route, si mète en route ; se mettre en tête, si foute è l’ tièsse, si tchôker è l’ tièsse ; ne plus savoir où se mettre, ièsse jin.né

 

C60

meuble

[nm] meûbe

 

G100

meuble

adj (terre) bone, veûle

 

C60

meuble

nm meûbe ; les meubles, lès bidons, lès cayèts, lès meûbes, lès pîces di mwin.nadje ; c’est un meuble important, c’ è-st-one pîce di meûbe ; garnir de meubles, meûbler, ameûbler ; priver de meubles, dismeûbler; (expr) l’ èfant, c’ èst l’ preumî meûbe, l’enfant, c’est le premier meuble

 

C60

meubler

v (garnir de meubles) ameûbler, meûbler

 

C60

meuglement

nm beûladje, gueûladje

 

C60

meugler

v beûler, gueûler ; elle meugle, èle beûle, èle gueûle ; les vaches meuglent, lès vatches beûlenut

 

C60

meule

[nf] 1 (à aiguiser) (o-c) pîre à rûjî, (c) pîre à rawejî, (e) pîre sin.merèce, (o) mieule

2 (à blé) (e-c) pîre di molin, (o) pîre di moulin

3 (de foin) (e-c) môye, (o) moye

 

G100

meule

nm (pierre) pîre; la meule du moulin, li pîre di molin ; la meule à aiguiser, li pîre à rûjî; (foin) môye, mwéye ; meule de foin, môye ; faire des meules de foin, fé dès môyes, môyeler ; action de faire des meules de foin, môyeladje (m); plus petits que la meule de foin, il y avait les cus-d’-tchin, petits tas arrondis, les ougnètes (f), tas légèrement plus importants et de volume variable, et les mulias , tas plus importants encore

 

C60

meunerie

nm molin (m)

 

C60

meunier

[nm] (o-c) mon.nî, (e) moûnî

 

G100

meunier

, ère n mon.nî (f mon.nerèsse) ; aide-meunier, tchèsse-mon.néye ; charrette de meunier, à couverture entoilée, tchèrète di mon.nî ; (expr) ses paukes avou lès mon.nîs, faire ses pâques avec les meuniers, à la dernière limite

 

C60

meurtre

[nm] (e-c) moude, (o) moûde

 

G100

meurtre

nm il y a eu un meurtre, on-z-a touwé one saquî

 

C60

meurtrier

n moûdreû (-se), touweû (-se), assasin (-e)

 

C60

meurtrier, ère

[n] (o-c) moûdreû, se, (e) moudreû, se

 

G100

meurtrière

nm awaîte, waitroûle

 

C60

meurtrir

[v] (c) moûdri, (o) moûdrî, (e) moudri, (o) bouritchî ; v. blesser, brutaliser, tuer

 

G100

meurtrir

v comoûre, cwachî, moûdri ; il avait le visage meurtri, il aveûve si visadje tot cwachî; (un fruit) frochî ; tous les fruits sont meurtris, tos lès frûts sont frochîs

 

C60

meurtrissure

nf frochadje (m), frochûre

 

C60

Meuse

nm Moûse ; la Meuse, Moûse ; regarder la Meuse, riwaîtî Moûse ; pêcher dans la Meuse, pèchî è Moûse ; bateau naviguant sur la Meuse, moûsî ; (expr) c’ èst come s’ on pichereûve è Moûse, c’est comme si on pissait dans la Meuse, c’est inutile; c’ èst ç’ qu’ on pout dîre pwârter d’ l’ aîwe à Moûse ; c’est ce qui s’appelle porter de l’eau à la Meuse, faire qqch d’inutile, pisser dans un verre d’eau ; dj’ avalereûve Moûse èt sès pèchons, j’avalerais la Meuse et ses poissons, j’ai très soif ; dji n’ a nin pus fwin qu’ Moûse n’ a swè, je n’ai pas plus faim que la Meuse n’a soif, je n’ai pas faim ; i pinse qui c’ èst li qu’ a p’chî Moûse, il pense avoir pissé la Meuse, pour qui se prend-il ? ; ostant ratchî è Moûse, autant cracher dans la Meuse, cela ne sert à rien ; « Li difèrince di coleûr si vèt si bin, qui l’ Namurwès, po s’ foute d’ on-ome wêre ènicé èt l’ èvoyî à l’ djote, lî dîrè: “Va t’ lâver è Moûse èt t’ rispaumer è Sambe !” » (L. Marchal)

 

C60

meute

nm (troupe de chiens) hiède di tchins; (troupe de gens) binde ; toute la meute était à ses trousses, tote li binde coureûve à s’ cu

 

C60

Meux

npr Meû

 

C60

mexicain

, aine adj et n mècsikin (f mècsikin.ne)

 

C60

Mexique

nm Mècsike

 

C60

mi

nm (note) mi

 

C60

miaulement

nm gnâwadje, gninwadje

 

C60

miauler

v (chat) gnâwer, gninwer; il miaule, i gnâwe, i gninwe ; « Dj’ avéve vèyu l’ tchèt. Djè l’ aveûve ètindu gninwer. » (E. Gilliard); miauler à petits coups, gnâweter, gninweter; (chaton) gnâwyî, gninweter, gninwyî ; le jeune chat miaule, li djon.ne di tchèt gnâwîye, …gninwîye ; le chat miaule, li tchèt gnâwe, …gninwe ; chat qui miaule facilement, gninwiaud ; « gninweter come on p’ tit tchèt » (E. Gilliard)

 

C60

mica

nm mica

 

C60

mi-carême

nm létâré, li djoû vint’ è cwarème

 

C60

miche

nm (deux tranches de pain superposées) mitche; (expr) gangnî s’ mitche, gagner sa miche; il îrè mia pus taurd, nos ratraperans totes nos mitches èn-on pwin, cela ira mieux plus tard, nous récupérerons toutes nos tartines en un seul pain ; i va veûy po cûre quate mitches èt on pwin, il va demander pour qu’ on lui cuise quatre miches et un pain, c’est ridicule ; rawè s’ mitche, retrouver sa miche, retrouver sa mise, au jeu de cartes

 

C60

Michel

npr Michél, Mitchî

 

C60

micheline

nm micheline

 

C60

mi-chemin

 (à) loc à mitan vôye

 

C60

micmac

nm atèléye (f), briche-brache, miche-mache

 

C60

microbe

nm microbe

 

C60

micro-onde

nm micro-onde

 

C60

microphone

nm micro

 

C60

microscope

nm microscope

 

C60

microscopique

adj fwârt pitit, si p’tit qu’ i faureûve quate paîres d’ ouys po veûy ç’ qu’ c’ èst

 

C60

midi

[nm] (c) non.ne, (e-c) à doze eûres, (o) à douze eûres, (o) au din.ner, (e) å dîner,

 

G100

midi

nm (milieu du jour) doze eûres, non.ne, prandjêre; avant-midi, divant doze eûres; après-midi, après din.ner, après doze eûres, après l’ din.ner, après non.ne ; j’irai sur le temps de midi, dj’ îrè (su l’) timps d’ doze eûres, timps d’ prandjêre ; « Li vinrdi d’ après, aviè prandjêre, li grande Marîye a broké è l’ coû. » (E. Gilliard); « Ni rovyîz nin qu’ i m’ faut  ièsse à l’ èglîje à non.ne » (J. Gilson); le démon de midi, li p’tit diâle d’ à prandjêre ; (expr) gare au démon de midi !, li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’enflamme facilement ; chercher midi à quatorze heures, aler r’qwé sint Pîre à Rome (, aller rechercher saint Pierre à Rome); (point cardinaux) sûd ; nous allons vers le Midi, nos-alans après l’ Côte d’ Azûr

 

C60

mie

[nf] miyète

 

G100

mie

nm chime ; la mie du pain, li chime do pwin ; mie mouillée tombée sur la table, mouyau (nm); (femme aimée) ma mie, mi fèye, tchote

 

C60

Miécret

npr Miècrèt

 

C60

miel

[nm] (e) låme [nf], (c) laume [nf], (o) mièl

 

G100

miel

nm laume (f); (expr) – Dijoz-me on mot doûs, ô, Zîré ! -Dè l’  laume !, dites-moi un mot doux, Désiré ! – Du miel ! ; i mougne ça come dè l’ laume au couyî, il mange cela comme du miel à la cuiller, cela lui plaît

 

C60

mielleux

, euse adj laumiant(-e) ; tenir des propos mielleux, fé l’ doûce alin.ne

 

C60

mien

, mienne pron mink (, mèn’) (f mène); c’est la mienne, c’ èst l’ mène ; ce cheval est mien, ci tch’vau-là, c’ èst da mi; (loc) j’y ai mis du mien, dj’ a faît on-èfwârt

 

C60

miette

nm (petites parcelles de pain) grumiote, miète ; ramasser les miettes, ramasser lès grumiotes; (petite quantité) nokète, tchitche; (loc) réduire un verre en miettes, spiyî on vêre; (un petit peu) one miète, one pitite miète ; vous étiez une miette plus grand, vos-èstîz one miète pus grand

 

C60

mieux

[adv] (c) mia, (e) mî, (o) mieu

 

G100

mieux

adv mia (Rochefort, mî) ; vous serez mieux, vos sèroz mia ; c’est déjà beaucoup mieux, c’ èst d’djà bran.mint mia ; nous ferons pour un mieux, nos frans por on mèyeû, … por on mia; (loc) aller mieux, aler mia ; au mieux, au d’là dès bins ; cela a été fait au mieux, ça a stî faît au d’là dès bins ; de mieux en mieux, todi mia ; de son mieux : je ferai de mon mieux, dji frè m’ possibe ; tant mieux, tant mieûs ; le mieux du monde, au d’là dès bins, on n saureûve mia ; plus il y a, mieux cela vaut, tant pus, tant mieûs!; au mieux (au plus), tot-au d’pus ; je dirais au mieux pour huit heures, dji dîreûve po iût’ eûres tot-au d’pus ; tout est pour le mieux, ça va fwârt bin insi, à la bone eûre; (expr) le mieux est l’ennemi du bien, quand on-z-è-st-à mitan bin, il î faut d’mèrer (, quand on est à moitié bien, il faut y rester)

 

C60

mignon

, onne adj mamé (-ye), nosé (-ye), tchaurné (-ye) ; qu’il est mignon!, qu’ il est tchaurné ! ; (expr) nosé come on-andje, mignon comme un ange

 

C60

mignon, onne

[adj] (c) nosé, éye, (e) nosé, êye, (o) bia p’tit, bèle pètite, (e) mamé, êye

 

G100

migraine

[nf] (e-o) migrin.ne, (c) mirin.ne, (o-c) mau d’ tièsse, (e) må d’ tièsse

 

G100

migraine

nm mau d’ tièsse (m) ; j’ai la migraine, dj’ a mau m’ tièsse ; elle est sujette aux migraines, èlle a sovint mau s‘ tièsse, èlle a sovint dès tèribes maus d’ tièsse

 

C60

migrateur

, trice adj un oiseau migrateur, on mouchon d’ passe

 

C60

migration

nm c’est la migration des hirondelles, lès-arondes è vont

 

C60

migrer

v ènn’ aler ; ils migrent, il è vont

 

C60

mi-jambe

(à) loc il en avait jusqu’à mi-jambe, i ‘ nn’ aveûve jusqu’au mitan d’ sès djambes

 

C60

mijaurée

nm c’est une mijaurée, c’ è-st-one comére à grimaces ; elle fait la mijaurée, èle faît l’ pipîye

 

C60

mijoter

v (faire cuire lentement) bouyeter, cûtener ; cela mijote, ça bouyetéye, ça cûtenéye ; il faut le faire mijoter, i l’ faut fé cûre tot doûcemint, i l’ faut lèyî bouyeter ; je l’ai laissé mijoter, djè l’ a lèyî cûre su l’ costé, … bouyeter; «Li soper aveûve cûtené tot doûcemint su l’ plate-bûse. » (H. Matterne) ; (figuré) fricasser ; « Vo-te-là qu’ i rote èt qu’ i rote, po r’trover s’ maujone. I n’ a nin gangnî one chaléye cense dissus tote li djoûrnéye. I faut fé bia è soriant visadje po vinde, lî a-t- on dit ! C’ èst co on mèstî po crèver d’ fwin, d’ abôrd. C’ èst to ça qui fricasse dins s’ pôve tièsse. » (Jean Servais, Toûrnikèt

 

C60

milan

_ royal nm bièsse à pouyes, croke-pouyes

 

C60

mildiou

nm mildiou

 

C60

milicien

nm pioupiou ; c’est un milicien, c’ è-st-on pioupiou ; il est milicien, i faît s’ timps

 

C60

milieu

[nm] mitan

 

G100

milieu

nm mitan ; au milieu, au mitan ; au milieu de la route, au mitan dè l’ vôye ; au beau milieu, en plein milieu, au fin mitan, à plin mitan; (expr) il a s’ potche au mitan di s’ mwin, il a la poche au milieu de la main, il est avare ; i faut lèyî l’ èglîje au mitan do viladje, il faut laisser l’église au milieu du village; (transaction) il n’y a pas de milieu, i faut absolumint tchwèsi; (mesure) il faut garder le juste milieu, i faut waurder l’ bone mèseure; (condition sociale) il faut voir le milieu d’où il sort, i faut veûy d’ èwoù-ce qu’ i vint ; je veux changer de milieu, dji n’ vou pus d’mèrer véci ; il se sent bien dans son milieu, i s’ sint bin dins ses cayèts; (expr) il èst d’ one pôve culote, il est issu d’un milieu pauvre

 

C60

militaire

adj nm sôdârt ; faire son service militaire, ièsse sôdârt, fé s’ timps, fé s’ têrme ; ils ont faît leur service militaire à Flawinne, il ont faît leû timps à Flawène ; « Quand dji fieûve mi têrme au trèzin.me. » (Joseph Gilson, À 1’ môde da) ; faire le salut militaire, saluwer come on sôdârt

 

C60

mille

[adj] (o-c) mile, (e) mèye

 

G100

mille

adj mile ; nous avons eu mille et mille difficultés, nos-avans ieû mile èt mile rûses; (jurons) mille dieux, mile dieû, mile dio, mile dios’ , mile dius’ ; (expr) quand c’ èst bon, on-z-in.me ostant mile qui cink cints, quand c’est bon, on préfère 1000 que 500 ; s’ i gn- aveûve nin mile, gn-aveûve nin onk, s’il n’y en avait pas mille, il n’y en avait pas un, il y en avait certainement mille

 

C60

mille-feuille

nm milefouye

 

C60

millénaire

nm mile ans ; le deuxième millénaire, après deûs mile ans

 

C60

millepertuis

nm ièbe di Sint-Djan (f)

 

C60

millet

nm milèt

 

C60

milliard

nm miliârd; (jurons) miliârd di dieûs, miliârd di dios’ , cint miliârds, mile miliârds

 

C60

milliardaire

n ritche à miliârds ; être milliardaire, awè dès caurs à miliârds,  ièsse ritche à miliârds

 

C60

milliardième

adj et nm miliârdyin.me

 

C60

millième

adj milyin.me

 

C60

millier

nm un millier, on mile ; cela coûtait des milliers de francs, ça costeûve dès miles ; ils étaient des milliers, i gn-aveûve dès miles ; des centaines et des milliers, dès mile èt dès cints

 

C60

milligramme

nm miligrame

 

C60

millilitre

nm mililite

 

C60

millimètre

nm milimète

 

C60

million

nm milion ; gagner le million, gangnî l’ milion

 

C60

millionième

adj milionyin.me

 

C60

milord

nm milôrd; (expr) ièsse calé come on milôrd, être très bien habillé

 

C60

mime

nm mime

 

C60

mimer

v fé li ; mimer un comique, fé l’ comike; (mimer qqn par dérision) chiner, fé l’ sindje

 

C60

mimique

nm chinéye, grimace

 

C60

mimosa

nm mimosa

 

C60

minable

adj (médiocre) fayé (-ye) ; sa vie fut minable, il a ieû one fayéye vicairîye ; c’est du temps minable, c’ èst do fayé timps ; (qui inspire pitié) pôvriteûs (-e), minâbe ; (expr) minâbe come on pôve mivét, minable comme un pauvre hère

 

C60

minauder

v fé dès chichis, …dès façons, … dès flaflas, …dès grimaces

 

C60

mince

[adj] tène ; v. maigre, fin

 

G100

mince

adj tène ; très mince, tètène ; un visage mince, on tène visadje ; (expr) tène come po trawer , mince au point de trouer ; tène come po veûy au-d-truviès, mince au point de voir au travers ; tènès lèpes èt bètchu nez, c’ èst sine di mwaîje tièsse, lèvres minces et nez crochu, c’est signe de mauvais caractère

 

C60

minceur

nm tèneû

 

C60

mine

[expr] avoir mauvaise _ :  (c) awè one fayéye mine, (o) awè ‘ne fayéye mine, (e) aveûr ine léde / fayéye mène, (o) awè in p’tit visâdje

 

G100

mine

[nf] (charbonnage) fosse, (o) beur, (e) beûr, (c) bur

 

G100

mine

[nf] (visage) (o-c) mine, (e) mène ; v. grimace

 

G100

mine

nm (aspect physique) mine ; avoir une petite mine, awè one pitite mine ; drôle de mine, cougne, maye ; avoir une mine renfrognée, fé one seure mine, fé l’seur, pwârter spèsse mine ; renfrogner sa mine, rissatchî s’ visadje; (loc) avoir mauvaise mine, awè maule aîr ; faire line de, fé chonance di ;  mine de rien, à môde di rin ; faire grise mine, fé one mawe come on tch’vau d’ gobieû, pwârter li spès; (expr) garde-toi de juger les gens sur leur mine, i n’ faut nin jujer l’ aube à l’ pèlake (, il ne faut pas juger l’arbre d’après l’écorce); ça n’ a pont d’ cougne, ça n’a pas de coin, ça n’a pas de mine ; n’ awè nu bèle maye, n’avoir aucune belle maille, ne pas avoir de mine

 

C60

mine

nm fosse, tchèrbonadje (m) ; travailler à la mine, travayî à l’ fosse; galerie à travers les bancs de roche perpendiculairement au puits de la mine, bouveau, bacnûre; caillou plat rejeté au triage dans la mine, platia ; repas du mineur au fond de la mine, payîye (f)

 

C60

miner

v (creuser) creûser; (attaquer, affaiblir) distrûre, miner ; la maladie le mine, gn-a l’ maladîye què l’ distrût ; il est miné par la maladie, i croufîye, i dèpèrit, i s’ mine; (miner pour extraire la pierre, bate mine ; ouvrier chargé de miner la pierre, bateû d’ mine

 

C60

minerai

nm mine (f) ; extraire du minerai, rissatchî dè l’ mine ;  minerai de fer, fiêr à mine ; minerai magnésien, dolomîye (f)

 

C60

minerve

nm (appareil orthopédique) minèrve ; elle a dû porter une minerve, èlle a d’vu pwârter one minèrve

 

C60

minet

nm (petit chat) minèt (-e)

 

C60

mineur

[nm] houyeû, (o) fossetî

 

G100

mineur

, eure adj (qui n’a pas atteint la majorité) il est encore mineur, i n’ a nin co dîj-iût’ ans; (de peu d’importance) des soucis mineurs, dès p’titès rûses

 

C60

mineur

n mineû, houyeû ; une maison de mineur, one maujone d’ houyeû ; repas des mineurs au fond de la mine, payîye (f) ; miche du houilleur, brikèt ; « Douvioz vosse musète, di vos dwèts rwèdis, purdoz vosse brikèt, fiyoz payîye, lès fis ! » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr) ; celui qui tire avec un crochet, haveur, haveû ; celui qui traîne le charbon derrière lui, hiercheur, hièrtcheû ; contremaître, porion

 

C60

miniature

(en) loc è tot p’tit

 

C60

mini-jupe

nm mini-cote, fwârt coûte cote, cote qu’ on n’ pout mau d’ roter d’ssus (iron) ; elle s’habille toujours en mini-jupe, èle mèt todi dès coûtès cotes

 

C60

minime

adj (peu important) ce sont des faits minimes, c’ èst wêre di tchôse, ça n vaut nin lès pwin.nes d’ è causer ; ils ont des salaires minimes, is n’ gangnenut wêre; (catégorie d’âge) il joue dans la catégorie des minimes, i djoûwe avou lès minimes

 

C60

minimiser

v rap’titi; minimiser le rôle de qqn, fé passer po mwins’ , ravaler, rabachî

 

C60

minimum

nm mwins’ ; pour avoir le minimum de frais possible, po qu’ ça costéye li mwins’ possibe ; pour faire cela dans le minimum de temps, po fé ça l’ pus rade possibe; (loc) au minimum, po l’ mwins’ ; adj l’âge minimum est de sept ans, i faut awè sèt’ ans po l’ mwins’ 

 

C60

ministère

nm ministêre

 

C60

ministériel

, elle adj (du gouvernement) do gouvèrnèmint; (du ministère) do ministêre

 

C60

ministre

[nm] minisse

 

G100

ministre

n minisse ; il veut devenir ministre, i vout  ièsse minisse ; le premier ministre, li preumî minisse ; du papier ministre, do papî minisse; (expr) c’ èst co pus râre qui dè l’ suweû d’ minisse (iron), c’est encore plus rare que de la sueur de ministre

 

C60

minium

nm miniom’

 

C60

minois

nm mouson ; un joli petit minois, on bia p’tit mouson

 

C60

minorité

nm (par rapport à l’âge) il était encore dans sa minorité, i n’ aveûve nin co sès dîj-iût’ ans; (par rapport au parti au pouvoir) minorité

 

C60

minou

nm minou

 

C60

minuit

[nm] (c) méye-nût, méye-nét, (e) mèye-nut’, (o) mèniût

 

G100

minuit

nm méyenût ; messe de minuit, mèsse di méyenût; (loc) à méyenût tapant, à minuit sonné ; à méyenût méye-z-eûre, à minuit et au-delà; (expr) tot ça, c’ èst lès côps d’ après méyenût, tout cela, ce sont les coups d’après minuit, ces maux sont la conséquence des nombreuses rentrées après minuit

 

C60

minuscule

adj migneûs (-e), gnognot (-e), tchîtchî (-ye) ; il était minuscule, il èsteûve tot p tit ; des lettres minuscules, dès gnognotès lètes ; une femme minuscule, one tchîtchîye comére ; « saquants migneûsès tchandèles » (E. Gilliard)

 

C60

minuscule

nf pitite lète

 

C60

minute

nm (partie de l’heure) munute (, minute) ; attendre une minute, ratinde one munute ; (loc) à la minute, tot d’ sûte ; à la dernière minute, à l’ daîrène munute, à l’ daîrène broke ; il arrive toujours à la dernière minute, il arive todi à l’ daîrène broke ; à la minute où, au momint qui ; à la minute où je vous le disais, au momint qui dj’ vos l’ dijeûve ; d’une minute à l’autre, d’ on momint à l’ ôte; (original d’un acte authentique) ake ; on vous en donnera une copie, la minute devant rester en l’Etude, on v’s-è dôrè one copîye pace qui l’ ake dwèt d’ mèrer èmon l’ notaîre

 

C60

minuter

v (organiser) cârculer l’ timps qu’ i faut 

 

C60

minuterie

nm minuterîye

 

C60

minutie

nm (détail sans importance) il discute pour des minuties, i rouspète po dès rins; (attention aux menus détails) Joseph, il fait cela avec minutie, li Djo, i faît ça au pére dès pôces, li Djôsèf, i spèpîye tot 

 

C60

minutieusement

adv au pére dès pôces

 

C60

minutieux

, euse adj spèpieûs (-e) : il est minutieux, c’ è-st-on spèpieûs (s’ i gn-a onk)

 

C60

minutieux, euse

[adj] sogneûs, (o-c) spèpieûs, e, (o) spèpiaud, e

 

 

G100

mioche

nm gamin, marmot, tchimot 

 

C60

mirabelle

nm (fruit) mérabèle, priyèsse; (arbre) mérabèlî

 

C60

miracle

[nm] (e) mirâke, (c) mirauke, (o) miråke

 

G100

miracle

nm mirauke; (loc) faire des miracles, fé dès miraukes ; par miracle, eûreûsemint; (expr) cela tient du miracle, c’ èst mirauke ; s’ il est encore en vie, cela tient du miracle, s’ i vike co, c’ èst mirauke

 

C60

miraculeux

, euse adj il n’y a rien de miraculeux à cela, i gn-a pont d’ mirauke à ça

 

C60

mirage

nm (phénomène optique) mirâje; (illusion) idéye (f), vûsion (f)

 

C60

mire

nm prendre sa mire, viser, lignî ; action de prendre sa mire, lignadje (m)

 

C60

mirer

v mirer des œufs, lumer dès-ous 

 

C60

mirliton

nm flûte à l’ agnon (f)

 

C60

miroir

[nm] (o-c) murwè, (e) mureû

 

G100

miroir

nm murwè ; se regarder dans le miroir, si r’waîti o murwè; (expr) divant d’ mau causer dès-ôtes, qu’ on s’ riwaîte è s’ murwè, avant de médire d’autrui, qu’on se regarde dans son miroir; gn-a pont d’ murwè è vosse maujone ?, n’y a-t-il pas de miroir chez vous ?, ne voyez-vous pas que vous êtes sale ? ; t’ as-se riconu dins l’ murwè ?, t’es-tu reconnu dans le miroir ?, as-tu senti que c’était toi qui était visé ?; miroir aux alouettes, èlèvwè ; (expr) si l’ ciél tchaîreûve è l’ aîwe, gn-aureûve brâmint dès-aulouwètes prîjes, si le ciel tombait à l’eau, il y aurait beaucoup d’ alouettes prises, c’est le miroir aux alouettes

 

C60

miroiter

v riglati, rilûre

 

C60

mis

, mise adj mètu (f mèteuwe) ; bien mise, bin mèteuwe ; mal mis, mau mètu

 

C60

misanthrope

n qui vèt lès djins èvi 

 

C60

mise

nm (action de mettre) mise bas, djon.neladje (m) ; mise en scène, mîje à l’ sin.ne; mise en plis, croles ; j’ai été faire une mise en plis, dj’ a stî fé fé dès croles; (somme d’ argent) pot (m); (expr) retrouver sa mise, rawè totes sès mitches èn-on pwin 

 

C60

miser

v mète à djeu

 

C60

misérable

adj (qui inspire la pitié) maleûreûs (-e), minâbe, poûfrin, pôve ; il était misérable, il èsteûve maleûreûs, i fieûve pitié ; ce pays est misérable, c’ è-st-on pôve payis ; (expr) ièsse pôve à couru d’vant l’ djoû, être misérable à courir devant le jour (pour ne pas être vu); (sans valeur) fayé (-ye) ; pour une misérable petite vie qu’on a, nous n’ allons pas nous priver de cela, po one fayéye pitite vîye qu’ on-z-a, nos n’ nos-alans nin passer d’ ça

 

C60

misérablement

adv (dans la pauvreté) pôvrèmint, pôvriteûsemint

 

C60

misère

[nf] misére ; v. malheur, tristesse

 

G100

misère

nm misére, pôvrité ; misère noire, pènin (m) ; quantité de misères, misérerîye ; vivre dans la misère, viker dins l’ pènin; (expr) c’ èst l’ misére avou l’ pôvrité, c’est la misère et la pauvreté, c’est la misère noire ; i n’ èst jamaîs r’ssuwé d’ one buwéye à l’ ôte, il n’est jamais séché d’une lessive à l’autre, ses misères se suivent; li cia qu’ è-st-abituwé dins s’ misére, il î passe dès bias djoûs, celui qui est habitué dans sa misère, il y passe des beaux jours; quand ç’ n’ èst nin Djan, c’est Djène, quand ce n’est pas Jean, c’est Jeanne, il a toutes les misères ; quand on coneut lès miséres d’ aus-ôtes, on r’prind co lès sènes, quand on connaît les misères des autres, on reprend encore les siennes

 

C60

miserere

nm miséréré

 

C60

miséricorde

nm pârdon ; demander miséricorde, dimander pârdon

 

C60

missel

nm lîve di mèsse 

 

C60

missile

nm fuséye (f), missile

 

C60

mission

nm (charge à accomplir) il est chargé d’une mission, i dwèt fé one saqwè ; voilà sa mission, là ç’  qu’ i dwèt fé ; il a pour mission d’aller chercher le journal tous les jours, i dwèt aler qwé l’ gazète tos lès djoûs ; sa mission terminée, il pourra rentrer, quand il aurè tot faît ç’ qu’ i dwèt, i pôrè rintrer; (organisation religieuse) mission

 

C60

missionnaire

n missionaîre 

 

C60

missive

nm lète

 

C60

mister-cash

nm mister-cash, distribuweû (d’ biyèts), meur aus caurs, meur aus liârds

 

C60

mite

[nf] mote

 

G100

mite

nm mote ; mettre des boules de naphtaline pour éloigner les mites ; mète dès boles po lès motes ; mangé par les mites, mougnî dès motes; mite de la farine, sèyète

 

C60

mité

, ée adj mougnî (-ye) dès motes

 

C60

mi-temps

nm (milieu d’un match ou chacune des moitiés d’un match) mitan (m) ; la deuxième mi-temps, li deûzyin.me mitan; (loc) à mi-temps, à mi-temps

 

C60

mitigé

, ée adj trèlârdé ; « Èt pus, lès notâbes, c’ èst come tortos, gn-a dès bons, dès mwaîs èt dès trèlârdés. » (A. Henin)

 

C60

mitonner

v (cuisson) cûtener 

 

C60

mitoyen

, enne adj mitwèyin (f mitwèyin.ne) ; un mur mitoyen, on meur mitwèyin

 

C60

mitraille

nm (ferraille) mitraye ; marchand de mitraille, mârtchand d’ mitrayes; (menue monnaie) manôye, mitraye

 

C60

mitrailler

v mitrayî 

 

C60

mitraillette

nm mitrayète 

 

C60

mitrailleuse

nm mitrayeûse 

 

C60

mitre

nm bonèt d’ èvèke 

 

C60

mi-voix

(à) loc tot bas 

 

C60

mixeur

nm machwè (mélangeur)

 

C60

mixte

adj micse ; c’est une école mixte, c’ è-st-one sicole micse, … po lès gamins èt lès bauchèles

 

C60

mixture

nm machûre

 

C60

mobile

adj (qui change de place) toutes les pièces de cette machine sont mobiles, à ç’ machine-là, gn-a totes lès pîces qui boudjenut ; la pierre mobile d’un moulin, li pîre courante; (dont la date peut être modifiée) les fêtes mobiles, lès fièsses qui candjenut d’ date, qui n’ tchaîyenut nin todi à l’ min.me date

 

C60

mobile

nm on connaît le mobile du crime, on sét bin poqwè ç’ qu’ il a touwé

 

C60

mobilier

[nm] meûbes [nm-pl]

 

G100

mobilier

, ière adj une vente mobilière, one vinte di meûbes; valeurs mobilières : titres, papîs ; titre d’état, rinte ; valeur, valeûr

 

C60

mobilier

nm meûbes (pl), mwin.nadje ; du mobilier de cuisine, dès meûbes di cûjène ; nous avons acheté du nouveau mobilier, nos-avans acheté dès novias meûbes ; il a détruit le mobilier, il a spîyi l’ mwin.nadje

 

C60

mobilisation

nm mobilisâcion

 

C60

mobiliser

v mobiliser

 

C60

mobilité

nm il a perdu la mobilité des jambes, i n’ sét pus fé boudjî sès djambes

 

C60

mobylette

nm vélomoteûr

 

C60

moche

adj laîd (-e), fayé (-ye), nin bia (f nin bèle) ; qu’elle est moche cette maison !, qué laîde maujone ! ; c’est moche, ce que vous avez faît là, ci n’ èst nin bia, ç’ qui v’s-avoz là faît; je me sens moche aujourd’hui, dji m’ sin tot fayé audjoûrdu; c’est du moche temps, c’ èst do fayé timps

 

C60

mocheté

nm quelle mocheté !, qué sbâra !, quel épouvantail !; (expr) c’ è-st-on r’méde conte l’ amoûr, c’est un remède contre l’amour

 

C60

modalité

nm les modalités de paiement sont indiquées, c’ èst scrît quand èt comint-ce qu’ i faut payî

 

C60

mode

[nf] môde

 

G100

mode

nm môde ; la mode nouvelle, li novèle môde ; c’est la mode actuelle, c’ èst l’ môde asteûre; (loc) être à la dernière mode,  ièsse à l’ daîrène môde ; être à la mode, ièsse à l’ môde; être à la mode ancienne, ièsse à l’ vîye môde ; suivre la mode, sûre li môde ; à ma mode , à m’ môde ; à sa mode, à s’ môde; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, mins i gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes, mais il y a une masse de gens plus fous encore pour les suivre ; chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mode, chaque pays à sa façon de vivre; i n’ sèreûve nin laîd si ç’ sèreûve li môde (iron), il ne serait pas laid si c’était la mode ; is n’ sont nin au drî di sûre li môde, ils ne sont pas en retard pour suivre la mode; on baudèt qu’ faît à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui fait à sa façon, c’est la moitié de sa nourriture ; quî sût lès môdes n’ èst nin moké, on ne se moque jamais de celui qui suit la mode

 

C60

mode

nm (forme particulière) maniére (f) ; un mode de vie, one maniére di viker ; le mode de paiement, li maniére di payî

 

C60

modelage

nm modeladje

 

C60

modèle

nm (ce qui sert d’ imitation) ègzimpe, modèle ; c’est un modèle pour moi, c’ è-st-on-ègzimpe por mi ; il a copié un modèle, il a copyî su on modèle, il a sû on modèle ; cela lui sert de modèle, ça lî sièt d’ modèle; (type déterminé) jenre, modèle ; c’est un nouveau modèle, c’ è-st-on novia modèle ; ce n’est plus exactement le même modèle, ci n’ èst pus t’t-à faît l’ min.me jenre

 

C60

modeler

v modeler ; il modèle, i modeléye ; nous modelons, nos modelans ; ils modèlent, is modeléyenut ; il modelait, i modeleûve ; il modèlera, i modeléyerè

 

C60

modeleur

nm modeleû

 

C60

modem

nm modèm

 

C60

modération

nm faites preuve de modération, n’ alez nin trop rwèd !, sayîz d’ waurder l’ bone mèseure !

 

C60

modérément

adv one miète qui vaye

 

C60

modérer

v (diminuer l’intensité) modérer sa vitesse, ni nin aler si rade ; tu devrais modérer ta vitesse, vos n’ duvrîz nin aler si rade ; modérez vos expressions, waîtîz à ç qui vos d’ djoz ; (se) il devrait se modérer quelque peu, i s’ duvreûve rastinu one miète

 

C60

moderne

adj modêrne, d’ asteûre ; c’est de la musique moderne, c’ èst dè l’ musike d’ asteûre ; il a tout le confort moderne, il a tot ç’ qu’ on faît d’ mia asteûre; il faut être moderne, i faut ièsse di s’ timps; (études) il est en modernes, i faît sès modêrnes

 

C60

moderniser

v modêrniser, rimète à l’novèle môde

 

C60

modeste

adj (simple) tot simpe ; il est modeste, il èst tot simpe, i n’ èst nin po s’ vanter, … po s’ fé valu ; il est d’ origine très modeste, il èst sôrti d’ one pôve culote, il est sorti d’une pauvre culotte ; ce n’est qu’un modeste cadeau, ci n’ èst qu’ one tote pitite bistoke

 

C60

Modeste

npr Modèsse

 

C60

modestement

adv tot simplèmint, sins fé d’ sès rinkinkins

 

C60

modifiable

adj il est modifiable, on l’ pout candjî

 

C60

modification

nm candjemint (m) ; il y a eu une modification, i gn-a ieû on candjemint,

 

C60

modifier

[v] candjî

 

G100

modifier

v candjî; je modifie, dji candje ; ils modifient, is candjenut ; il modifiera, i candjerè

 

C60

modique

adj pitit (-e) ; il ne reçoit qu’ une modique pension, i n’ a qu’ one pitite pension

 

C60

modiquement

adv pititemint ; il est modiquement payé, il èst p’titemint payî

 

C60

modiste

nm modisse

 

C60

module

nm module

 

C60

moelle

[nf] (e-c) miyole, (c) môle, mwèle, (o) mwèle

 

G100

moelle

nm mwèle, môle ; la mœlle épinière, li mwèle épiniére ; la mœlle des os, li mwèle dès-ouchas ; une branche de sureau vidée de sa mœlle, on couche di sûrau qu’ on-z-a r’ssatchî l’ mwèle foû; (expr) ièsse pèté à l’ mwèle, être fêlé à la mœlle, perdre la tête

 

C60

moelleux

, euse adj doûs (f doûce) ; c’est un vin moelleux, c’ è-st-on vin qu’ èst doûs

 

C60

moellon

nm mwèlon

 

C60

moeurs

[nf-pl] (c) usadje [nm], (o) usâdje [nm], (e) ûsèdje [nm], (c) ûsance,

 

G100

mœurs

nm pl avoir des mœurs, si sawè t’nu ; homme de mauvaises mœurs, godî, lagnèt, pourcia ; femme de mauvaises mœurs, bisaude ; il est de mœurs légères, c’ è-st-on poûfrin ; elle est de mœurs légères, c’ èst-on cèréjî d’ viladje; ce sont les mœurs de ce pays, c’ èst l’ môde dins ç’ payis-là ; c’est entré dans les mœurs, c’ èst dès-abitudes qu’ on-z-a pris asteûre ; en voilà, des mœurs!, vo-’nnè-là dès maniéres di fé! ; ces gens ont des mœurs simples, cès djins-là, is  vikenut tot simplèmint ; ils ont des mœurs bizarres, il ont dès droles di nanches ; (expr) c’ è-st-on mwin.nadje di pidjons, c’est un ménage de pigeons, c’est un ménage de mœurs légères ; chake payis, chake môde, chaque pays, chaque mœurs

 

C60

mohair

nm mowêr

 

C60

Mohiville

npr Mo.ivîye

 

C60

moi

pron mi ; moi aussi, mi èto ; moi non plus, mi nè rin , mi non pus ; quant à moi, tant qu’ à mi ; pour moi, por mi; (à moi) da mi ; un ami à moi, on soçon da mi ; c’est à moi, cela m’appartient, c’ èst da mi ; c’est à moi de jouer, c’ è-st-à m’ toû d’ djouwer; moi qui (suivi d’un verbe à la première personne du singulier) mi qui (+ 3e pers  du sg  en wallon) c’est moi qui vous le dis, c’ èst mi qu’ vos l’ dit; c’est moi qui l’ai fait, c’ èst mi qu’ l’ a faît; c’est moi le chef, c’ èst mi qu’ èst maîsse; (compl dir ou indir  après l’impératif) mu :  donne-moi, done-mu ; regarde-moi, riwaîte-mu ; regardez-moi, riwaîtoz-me ; laissez-moi là, lèyoz-me là, lèyîz-me là; (devant un « l » pronom) ; donne-le moi, done-mè le; donnez-le moi, dinez-mè le, donez-mè le ; donnez-les moi, dinez-me lès, donoz-me lès; chez moi, è l’ maujone, è m’   maujone

 

C60

Moignelée

npr Mougneléye

 

C60

moignon

[nm] (o-c) burton, (e) strouk, (c) struk

 

G100

moignon

nm (ce qui reste d’une grosse branche) burton, struk, strukion; (extrémité d’un membre amputé) burton ; « dès mwins skètéyes, dès burtons d’ djambes, dès mitans d’ cwârps » (J. Guillaume)

 

C60

moindre

adj mwins’ ; c’est beaucoup moindre, c’ èst bran.mint mwins’ ; c’est la moindre des choses, c’ èst l’ mwins’ qu’ on pout fé; de moindre prix, mèyeû mârtchî ; au moindre bruit, au pus p’ tit brût; (expr) dji m’ è fou come di l’ an quarante, je m’en fiche comme de l’an quarante, c’est le moindre de mes soucis; (avec une négation) il n’y a pas le moindre doute, i gn-a pont d’ doute (à-z-awè)

 

C60

moine

[nm] (c) mwin.ne, (o) mwène, (e) mon.ne

 

G100

moine

nm mwin.ne; (expr) craus come on mwin.ne, gras comme un moine

 

C60

moineau

[nm] (o-c) pièrot, (o-c) sauvèrdia, (e) mohon

 

G100

moineau

nm moineau domestique, mouchon, mouchon d’ teut, pièrot, sauvèrdia ; moineau friquet, tchabotrou ; moineau des bois, gorin ; (expr) is sont tortos come dès pièrots r’tchèyus au fond d’ leû nid, ils sont tous comme des moineaux retombés au fond du nid, ils n’en reviennent pas

 

C60

moins

[adv] (o-c) mwins’, (e) mons

 

G100

moins

adv mwins’ ; moins que rien, mwins’ qui rin ; moins encore, co mwins’ ; passer pour moins que les autres, passer mwins’ qui l’s-ôtes; il n’en pense pas moins, i n’ è pinse nin mwins’ ; il est moins beau que lui, i n’ èst nin si bia qu’ li ; (loc) à moins de (suivi d’un nombre); à moins de cent euros, po mwins’ qui cint-z-eûros ; à moins d’ un kilomètre, à mwins’ d’ on kilomète ; à moins que, à pus qui ; à moins de ne rien dire, à pus qu’ on n’ è causereûve nin ; à moins que vous ne sortiez ?, à pus qu’ vos sôrtirîz ?; « Quand èsteut-ce ? À l’ vièspréye ? À pus qu’  ça n’ fuche dè l’ nût. » (A. Bacq) ; à tout le moins, po l’ mwins’ ; de moins en moins, todi mwins’ ; du moins, todi; du moins pas pour l’instant, nin po l’ momint, todi; en moins, di mwins’ ; le moins, li mwins’ ; c’est le moins bon, c’ èst l’mwins’  bon; pas le moins du monde, nin du tout ; plus ou moins, à pau près; (expr) i faut wêre di tchôse po plaîre èt co mwins’ po displaîre, il faut peu de chose pour plaire et moins encore pour déplaire ; il a strapé, il a été moins une; mwins’ qu’ i dwèt fé, mwins’ qu’ i faît, moins doit-il faire, moins fait-il ; on s’ brouyereûve bin à mwins’ , on se tromperait bien à moins, dans un cas moins difficile; cela coûte moins, ça costéye mwins’ tchêr (NB « moins » se traduit toujours mwins’ (avec l’s final qui se prononce), excepté dans deux cas ; a) dans les heures : deux heures moins cinq, deûs-eûres mwins cink ; b) dans les expressions : à mwins qui, à moins que (mais on préférera la traduction « à pus qui ») ; lî avoz d’mandé au mwins ?, lui avez-vous demandé, au moins ?)

 

C60

mois

[nm] (o-c) mwès, (e) meûs

 

G100

mois

nm mwès ; le mois de février, li mwès d’ fèvri, li p’tit mwès ; le mois de la fenaison, le mois de juin, li fènau(d) mwès ; à la fin du mois, à l’ fin do mwès ; durant des mois, dès mwès au long ; le mois prochain, li mwès qui vint; (ordre des mois) janvier, janvî ; février, fèvri; mars, mârs’ , maus’ ; avril, avri; mai, maîy; juin, jun ; juillet, julèt’ ; août, awous’ ; septembre, sètimbe ; octobre, octôbe ; novembre, nôvimbe ; décembre, décimbe ; (expr) il èst co pus nawe qui l’ mwès d’ awous’ , il est encore plus paresseux que le mois d’août

 

C60

moisi

, ie adj tchamossé (-ye) ; odeur de moisi, tchamagne ; cela sent le moisi, ça sint l’ tchamossé

 

C60

moisir

[v] (c) tchamosser, (e) tchamossi, (o) tchamousser

 

G100

moisir

v (se couvrir de moisissure) tchamosser ; le pain moisit, li pwin tchamossé ; les fruits moisissent, lès frûts tchamossenut ; de la viande avancée, dè l’ tchau mwarnîye; faire moisir, fé tchamosser; (en parlant du linge) piker, s’ èmîsser, s’ ènîsser(rester longtemps au même lieu) tchamosser ; je ne moisirai pas ici, dji n’  tchamosserè nin véci

 

C60

moisissure

nf tchamossadje (m), tchamossé (m), tchamossûre ; des taches de moisissure, dès tatches di tchamossé ; la chemise est piquée de moisissure,  

 

C60

moisson

[nf] awous’

 

G100

moisson

nm awous’ ; faire la moisson, fé l’ awous’ ; s’engager pour la moisson, fé l’ saîson; terminer la moisson, fé l’ cok ; une fois la moisson terminée, après l’ awous’ ; nous irons à l’époque de la moisson, nos-îrans à l’ awous’ ; (expr) i gn-a jamaîs tant dès djaubes qu’ à l’ awous’ , il n’y a jamais autant de gerbes qu’à la moisson, l’abondance s’explique par les circonstances ; quand l’ curé faît l’ awous’ , li maurlî mèchenéye, quand le curé moissonne, le marguillier glane; (fig) mèchon

 

C60

moissonner

v fé l’ awous’ , dispouyî; moissonner à la main, fautchî à l’ mwin, soyî à l’ mwin; (expr) ci n’ èst nin todi l’ cia qui sème qui faît l’ awous’ , ce n’est pas toujours celui qui sème qui moissonne ; ci n’ èst nin todi l’ cia qui sème qui mèchenéye, id  ; li cia qui cause sème, li cia qui choûte mèchenéye, celui qui parle sème, celui qui écoute moissonne

 

C60

moissonneur

, euse n (suivant l’opération effectuée) faucheur, fautcheû (-se) ; ramasseur, ricoudeû (f ricouderèsse) ; chargé de la mise en gerbes, mèteû (-se) è djaubes ; celui qui enfourche les gerbes, tapeû (-se) aus djaubes ; glaneur, mècheneû (-se) ; chargé du battage, bateû

 

C60

moissonneuse-batteuse

nm mwèssoneûse-bateuse

 

C60

moite

[adj] mat’, mate, (c) cru, ûwe

 

G100

moite

adj cru (f creuwe), cruwasse, lètchas’ (-se), mat’ (f mate); « I vint dès boléyes d’ aîr sitofes, totes mates.» (A. Laloux) 

 

C60

moiteur

nm cr(e)uweû

 

C60

moitié

[nf] mitan, (e) mwètèye

 

G100

moitié

nm mitan (m) ; une bonne moitié, on bon mitan ; les deux moitiés, lès deûs mitans; (loc) à moitié, à mitan ; ça ne va qu’à moitié, ça n’ va qu’ à mitan, ça n’  va qu’ d’ one fèsse, ça a d’djà stî mia, gn-a nin po s’ vanter, i faut co bin tot, ça n’ va nin chîs côps d’ trop; à moitié chemin, à mitan vôye ; à moitié prix, à mitan pris; (expr) à l’ Tchandeleûse, mitan grin, mitan strin, à la Chandeleur, les réserves de grain et de paille sont à moitié épuisées; ci n’ èst nin l’ mitan d’ one bièsse, ce n’est pas la moitié d’un imbécile, il est très intelligent ; ça va come li mitan d’ on tchin su sès deûs pates, cela va comme la moitié d’un chien sur ses deux pattes, cela va mal ; i faut prinde li mitan di ç’ qu’ èle dit, il faut prendre la moitié dans ce qu’elle dit, elle exagère toujours; on baudèt qui faît à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui faît à sa tête, c’est la moitié de sa nourriture, est déjà à moitié content; po à mitan rin, pour à moitié rien, à bon compte ; vos n’ èstoz nin l’ mitan d’ on malaujîy, vous êtes très difficile ; quand on-z-è-st-à mitan bin, il î faut d’mèrer, quand on est à moitié bien il faut y rester

 

C60

moitir

v cr(e)uwi

 

C60

moka

nm moka

 

C60

mol

, molle adj (qui cède facilement au toucher) mol (-e), molasse, molèflitche, moflasse; (doux) un mol oreiller, on doûs cossin

 

C60

molaire

[nf] gros dint [nm]

 

G100

molaire

nm (personnes) gros dint (m) ; sa molaire lui fait mal, il a mau s’ gros dint; (bétail) molin

 

C60

molène

nm blanc bouyon (m)

 

C60

molester

v cobouter, mârgougnî

 

C60

molette

nm molète

 

C60

molière

nm bas solé (m)

 

C60

mollasse

adj moflasse, molasse

 

C60

mollement

adv à la grosse môrbleû, fliche-flache, sins fwârcî ; il travaille mollement, i travaye à la grosse môrbleû

 

C60

mollet

[nm] bodène [nf], (o-e) molèt

 

G100

mollet

, ette adj molèt ; œuf mollet, ou cût molèt

 

C60

mollet

nm bodène (f), djèrèt ; un beau mollet, one bèle bodène ; pincer le mollet, picî l’ bodène; (expr) awè one bodène come on mouyou d’ tchaur, avoir un gros mollet ; awè one bodène di sauvèrdia, avoir un mollet de moineau, mince

 

C60

molleton

nm moleton, pilou

 

C60

mollir

v (devenir mou) ramoli ; mes jambes mollissent, mès djambes ramolichenut ; le vent mollit, gn-a l’vint qui d’chind; ses forces mollissent, il a sès fwaces qu’ è vont

 

C60

mollo

adv doûcemint

 

C60

mollusque

nm mole bièsse (f) (escargot, caracole (f) ; huître, plate mosse, oûsse ; limace, lumeçon (m) ; moule, mosse)

 

C60

molosse

nm gros tchin

 

C60

môme

n tchimot ; un môme de deux ans, on tchimot d’ deûs-ans; une belle môme, one bèle djon.ne frikète

 

C60

moment

[nm] (o-e) moumint, (c) momint

 

G100

moment

nm (espace de temps) momint, trokèt, hapéye (f) un petit moment, on p’tit momint; au bon moment, au bon momint ; c’est fait depuis un moment, ç’ èst faît dispûs on trokèt ; il y a déjà un bon moment, gn-a d’djà one bèle hapéye, … one sinte hapéye ; toujours au dernier moment, tofêr à l’ daîrène broke; « Paul savot bin qui, dispôy on bokèt, Matieû avot dès rûse.s » (A. Henin) ; mauvais moment, trèvins (pl) ; « Ni saurîz-me anonct on côp one saqwè d’ bon? Vos n’ nos-avoz promètu qui trèvins, jusqu’ asteûre » (J. Gilson); (loc) à aucun moment, jamaîs, mauy ; à aucun moment, je ne vous ai dit ça!, dji n’  vos-a mauy dit ça!; à ce moment-là, à ç’  momint-là ; à certains moments, dès momints qu’ i gn-a ; à certains moments, je me demande si tu m’ aimes encore, dès momints qu’ i gn-a, dji m’ dimande si vos m’ vèyoz co voltî ; à un moment donné, tot d’ on côp ; à un moment donné, il s’ arrêta, tot d’ on côp, il a arèté ; à tous moments de la journée, matin-mataurd, todi; le magasin est ouvert à tous moments de la journée, li botike èst todi douvièt ; vous pouvez m’appeler à tous moments, vos m’ p’loz uker matin-mataurd ; au moment même (sur le moment) ; au moment même, je me suis demandé ce qui m’arrivait, su l’ momint, dji m’ a d’mandé ç’ qui m’ ariveûve; (en même temps) il arriva au moment même, il a-st-arivé au min.me momint, en min.me timps ; au moment  où, au momint qui, do côp qui, qui, su l’  côp qui, su l’ entrèfète qui, quand ; c’est au moment où on perd ses parents qu’on s’en rend compte, c’ è-st-au momint qu’ on pièd sès parints qu’ on s’ è rind compte ; au moment précis où, come, jusse come ; au moment où j’allais partir, le téléphone sonna, li tèlèfone a soné jusse qui dj’ aleûve ènn’ aler; il m’a fait signe au moment où je montais dans le train, i m’ a faît sine qui dj’  monteûve dins l’ trin ; au moment voulu, à timps à eûre ; vous le saurez au moment voulu, vos l’ sauroz à timps à eûre ; dans un moment, dins wêre di timps ; du moment que, d’ abôrd qui ; du moment que vous êtes là, d’ abôrd qui v’s-èstoz là ; d’un moment à l’autre ; je l’attends d’un moment à l’autre, djè l’ratind d’ one munute à l’ ôte ; un moment, j‘arrive!, one minute, vo-me-là!; par moments, à momints ; par moments, ça me lance !, à momints, ça m’ lance !; pour le moment, po l’ momint ; pour le moment, ça va, po l’ momint, ça va bin; sur le moment, su l’ côp ; sur le moment, je n’ai pas eu peur, su l’ côp, dji n’ a nin ieû peû ; sentir le moment où, voir le moment où, sinte li coup d’ temps, veûy li coup d’ temps ; (expr) attendre le moment favorable, ratinde l’ ocâsion ; c’est le moment d’agir, c’ èst l’ momint di s’ boudjî ; vivre de pénibles moments, passer lès pas, … lès bèrdouches, … lès bourdouches; si fond qu’ on mèt on cayau è têre, vint todi on momint qu’ on l’ rimèt à djoû, aussi profondément que l’on enterre un caillou, vient toujours un moment qu’ on le remet au jour

 

C60

momentanément

adj po l’ momint

 

C60

momie

nm momîye

 

C60

mon

adj mi (mi-, mi-n- + voyelle ; devant consonne et après une voyelle nasale ou sonore + m’ + consonne ; à la pause : mi + consonne) ; c’est mon affaire, c’ èst mi-afaîre ; dans mon armoire, dins mi-ârmwêre mon mari, mi-ome ; mi-n-ome, cet individu ; c’est à mon chien, c’ èst da m’ tchin; mon frère et mon père, mi frére èt m’ papa ; il fallait voir mon frère, i faleûve veûy mi frére; je demande mon livre, dji d’mande mi lîve ; à mon avis, à m’-n-idéye ; de mon vivant, tant qui dj’ vikerè ; il est venu à mon aide, i m’ a v’nu aîdî ; (loc) à mon égard, avou mi ; il a été gentil à mon égard, il a stî amistauve avou mi ; en mon honneur, por mi

 

C60

monastère

nm abîye (f), monastêre

 

C60

monceau

nm moncia ; amoncellement, monceléye (f) ; un monceau d’erreurs, one masse di fautes

 

C60

Monceau-en-Ardennes

npr à _ , ou Moncé

 

C60

monde

[nm] monde

 

G100

monde

nm (la terre) monde ; le monde entier, li monde ètîr ; en ce monde, dins ç’ monde-ci; (les gens) lès djins ; quel monde !, quéne arèdje di djins !; il y avait du monde, gn-aveûve dè l’ djin ; on se moque du monde, on s’ fout dès djins ; il y en aura pour tout le monde, i gn-aurè po tortos; (loc) au bout du monde, au d’bout do monde ; faire tout un monde de, fé dès-afaîres avou rin ; mettre au monde, mète au monde ; pas le moins du monde, nin du tout ; passer dans l’autre monde, fé s’ daîrène bauye, awè dè l’ têre dins sès potches, moru ; pour rien au monde, po rin au monde ; pour tout l’or du monde, po tot l’ avwâr do monde ; pas pour tout l’or du monde, nin po tot l’ avwâr do monde, nin co por one bleuwe vatche ; vernir au monde, vinu au monde; (expr) c’est la même chose pour tout le monde, c’ èst po tot l’ monde ; depuis que le monde est monde, dispûs qui l’ monde èst monde ; il n’est plus de ce monde, il èst mwârt ; on n’a pas fait le monde en un jour, on n’ a nin faît l’ monde su on djoû ; tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, tot va au d’là dès bins ; il faut toute sorte de gens pour faire un monde, faut qu tot bwès s’ tchèrîye  è-st-i possibe au monde !, est-il possible au monde !, est-il possible ! ; i d’mère èwoù-ce qui l’ têre a stî ralonguîye avou dès plantches ; il habite où la terre a été allongée avec des planches, au bout du monde ; au diâle èt co pus lon, au diable et encore plus loin, au bout du monde ; « C’ èst su l’ viladje di Rèyane, au diâle èt co pus lon. » (E. Gilliard) ; nin co por one bleuwe vatche, pas pour tout l’or du monde

 

C60

mondial

, ale adj mondiâl, do monde ; l’actualité mondiale, lès novèles do monde

 

C60

mondialement

adv dins l’ monde ètîr

 

C60

moniteur

n moniteûr (f monitrice); nm (journal) moniteûr

 

C60

monnaie

[nf] (e-c) manôye, (o) manoye

 

G100

monnaie

nm manôye ; fausse monnaie, fausse manôye ; battre monnaie, bate manôye ; une pièce de monnaie, one pîce di manôye ; de la petite monnaie, dè l’ manôye, dè l’ mitraye ; rendre la monnaie, rinde (li) manôye ; porte-monnaie, pôr-manôye; (expr) payer avec de la monnaie de singe, payî avou dès caurs di scaye ; rendre la monnaie de sa pièce, rinde li manôye di s’ pîce ; on n’ saureûve fé dès gros nuks avou dè l’ fine cwade, on ne pourrait faire de gros nœuds avec de la cordelette, on ne pourrait faire fortune avec de la menue monnaie; anciennes monnaies : on-aîdant, one cens’, on liârd, one mastoke, on patârd, on skèlin ; les « cens’  » étaient surtout employés à Liège et les « liârds » à Charleroi, Namur employant surtout le terme « mastoke » ou « caurs » comme synonyme de monnaie ; 4 aîdants =1 patârd = 1 sou de Liège ; 1 cens’ = un centième de florin, 2 centimes ; 1 mastoke = 5 centimes,; 1 patârd = 1/10 d’ escalin =  4 liârds; (expr) c’ èst come quate aîdants on patârd, c’est comme quatre aidants un patard, cela revient au même

 

C60

monnayeur

nm un faux monnayeur, onk qui faît dè 1’ fausse manôye

 

C60

monocle

nm lorgnon

 

C60

monologue

nm monologue ; ce n’était qu’ un long monologue, i n’  causeûve qui li tot seû

 

C60

monologuer

v causer tot seû

 

C60

monopoliser

v prinde tot por li

 

C60

Mons

npr Mont

 

C60

monsieur

[nm] (o-c) mossieû, monseû, (e) monsieû

 

G100

monsieur

nm mossieû, monsieû (péj) ; monsieur Binamé, mossieû Binamé ; bonjour, monsieur !, (forme révérencieuse), bondjoû, mossieû!; (forme familière), bondjoû l’ ome !; (expr) lès monsieûs èt lès couchèts tègnenut leû rang (iron), les messieurs (les seigneurs, les nobles) et les cochons tiennent leur rang (jeu de mots, rang, rang ; ran, soue); interj  messieurs !, mès djins !

 

C60

monstre

nm monse ; adj actuellement, ils font une réclame monstre, po l’ momint, is faîyenut one rèclame jamaîs parèy, … di tos lès diâles

 

C60

monstrueux

, euse adj c’est monstrueux, ce que vous dites là !, vos v’  rindoz compte di ç qui vos d’djoz ! ; cet être est monstrueux, c’ èst l’ vèt’ diâle, cit-ome-là!, c’ è-st-on moûdreû ; c’est une bête monstrueuse, c’ è-st-one fwârt laîde bièsse, c’ è-st-one laîde-laîde bièsse

 

C60

mont

nm tiène, bosse (f) ; le Mont Blanc, li Mont Blanc; (expr) promettre monts et merveilles, promète bûre èt lacia, promettre beurre et lait ; promète dipus d’ bûre qui d’ pwin, promettre plus de beurre que de pain

 

C60

Mont

npr Mont

 

C60

montage

nm montadje

 

C60

montagne

nm bosse, montagne ; montagnes russes, monte-èt-d’tchinde (m) ; la plus grande montagne, c’est l’Everest, li pus grande bosse, c’ èst l’ Éverèst; (expr) on faît todi l’ leup pus gros qu’ il èst, on faît toujours le loup plus gros qu’il n’est, on se fait vite une montagne de qqch

 

C60

montant

, ante adj qui monte ; c’est un chemin montant, c’ è-st-one vôye qui monte ; j’y suis allé à marée montante, dj’ î a stî quand l’ maréye rimonteûve, quand lès-aîwes rimontin.n 

 

C60

montant

nm (pièce verticale) montant ; un montant de porte, on montant d’ uch ; des montants d’échelle, dès montants d’ chaule ; (chiffre) chife ; c’est le montant à payer, c’ èst l’ chife à payî, c’ èst ç’ qu’ i faut payî

 

C60

mont-de-piété

nm au mont-de-piété, èmon matante, au Lombârd

 

C60

monte-charge

nm monte-chârje, monte-satch

 

C60

montée

nm la montée est raide, c’ è-st-on fameûs tiène ; lors de la montée des eaux, quand lès-aîwes ont monté ; il y avait une montée (côte), i gn-aveûve on tiène (m), … one copète

 

C60

monter

[v] monter ; v. grimper, s’élever

 (prix) (o-c) raussî, (e) haussî

 

G100

monter

v crèche, monter ; nous montons, nos montans ; monter à l’étage, monter au là-hôt ; monter sur l’échelle, monter su l’ chaule, griper à l’ chaule ; monter à cheval, aler à tch’vau, monter à tch’vau ; les eaux montent, lès-aîwes montenut; les blés montent, lès frumints crèchenut

 

C60

monteur

, euse n monteû (-se)

 

C60

Mont-Gauthier

npr Malautchî

 

C60

Montignies-sur-Sambre

npr Montegnè

 

C60

Montigny-le-Tilleul

npr Montegnî

 

C60

montoise

, oise adj montwès (-e)

 

C60

montrable

adj qui pout ièsse mostré (-ye)

 

C60

montre

[nf] monte

 

G100

montre

nm (pour indiquer l’heure) monte, tocante ; régler une montre, régler one monte ; remonter une montre, rimonter one monte; (expr) riwaîtî avou dès-ouys come dès casses di monte, regarder avec des yeux comme des verres de montre

 

C60

montrer

[v] (e-c) mostrer, (o) moustrer

 

G100

montrer

v (faire voir) mostrer; je montre, dji mostère ; il montre, i mostère ; nous montrons, nos mostrans ; vous montrez, vos mostrez, vos mostroz ; ils montrent, is mostèrenut ; il montrait, i mostreûve ; il montrera, i mostèrrè ; il montrerait, i mostèrreûve ; qu’ il montre, qu’ i mostère; qu’il montrât, qu’ i mostriche; montrer ses papiers, mostrer ses papîs ; montrer la langue, mostrer s’ linwe ; action de montrer, mostradje (m) ; nous allons vous le montrer, nos v’ l’ alans mostrer; vous voulez bien nous les montrer, vos nos lès v’loz bin mostrer ; montrer du doigt, mostrer au dwèt ; « si fé mostrer au dwèt por one parèye afêre » (J. Gilson); (expr) mostrer bon keûr dissu mwaîjès djambes, montrer bon cœur sur mauvaises jambes, faire belle mine malgré les ennuis; (laisser voir) elle a montré ses jambes, èlle a lèyî veûy ses djambes; (faire comprendre) mostrer, fé comprinde ; nous lui avons montré que nous le savions, nos lî avans faît comprinde qui nos l’ savin.n bin ; (se) si mostrer ; se montrer à nouveau, si r’mostrer ; le soleil se montre, li solia s’ mostère; il aime se montrer, i s’ mostère voltî; se montrer le meilleur, mostrer qu’ on-z-èst l’ mèyeû; (expr) i gn-a si laîd sèmedi qui l’ solia ni s’ mostère, il n’est si laid samedi que le soleil ne se montre ; li solia mostère sès cwanes, le soleil montre ses cornes, le soleil fait une timide apparition

 

C60

montreur

, euse n mostreû (-se)

 

C60

monture

nm enfourcher sa monture, monter su si tch’vau

 

C60

monument

nm monumint ; monument aux morts, monumint aus mwârts

 

C60

monumental

, ale adj démoné (-ye), fameûs (-e), grand (-e) ; la cathédrale et son clocher monumental, li catèdrâle avou s’ démoné clotchî; vous avez fait une erreur monumentale, vos-avoz faît one fameuse èreûr

 

C60

moquer

v chiner, moker ; (se) (tourner en ridicule) chiner, si foute di ; avoir l’air de se moquer, awè l’ aîr di s’ foute; (ne pas se soucier de) si cayî di, si foute di; (expr) come po s’ foute, comme pour se moquer; il îrè qu’ on s’ fouterè d’ zèls, il viendra un temps où l’on se moquera d’eux ; i s’ fout do diâle èt co do mârtchand, il se moque du diable et encore du marchand, rien ne l’arrête; dji m’ fou d’ ça come di l’ an quarante, je me moque de ça comme de l’an quarante ; t’ as bèle aîr po t’ foute dès djins !, tu as bel air pour te moquer du monde !

 

C60

moquer  (se)

[v] (e-c) si moker, (o) s’ mokî, (c) si foute, (o) s’ foute

 

G100

moquerie

nm couyonâde, riséye

 

C60

moquette

nm tapis (m)

 

C60

moqueur

, euse adj chinârd (f chinète), come po s’ foute, mokârd (m); avoir un air moqueur, awè one aîr di s’ foute; n difoutant (-e), fouteû d’ djins (f fouteûse di djins) ; c’est un moqueur, c’ è-st-on fouteû d’ djins

 

C60

moral

, ale adj il n’a pas de sens moral, i n’ vèt nin l’ difèrince ètur li bin èt l’ mau

 

C60

moral

nm remonter le moral, rècoradjî ; son moral est meilleur, ça lî va mia ; il n’ a plus de moral, il èst discoradjî, … diloûjî, il a pièrdu coradje; son moral est bon, il a bon morâl; (expr) quand l’ cwârps sofrit, li tièsse n’ èst nin à l’ dicauce, quand le corps a mal, le moral est bas

 

C60

morale

nm (règles de conduites) c’est conforme à la morale, c’ èst come ça qu’ faut fé; (leçon de morale) faire la morale, fé l’ lèçon, rimostrer, riprinde ; il doit toujours faire la morale à qqn , i lî faut todi r’mostrer one saquî

 

C60

moraliser

v fé l’ lèçon, rimostrer, riprinde

 

C60

moralité

nm sa moralité laisse à désirer, i mwin ne one drole di vîye ; il est d’une grande moralité, i gn-a rin à r’dîre di li

 

C60

morbleu

interj môrdiène !

 

C60

morceau

[nm] (e-c) bokèt, (o) boukèt

 

G100

morceau

nm bokèt ; un morceau de bois, on bokèt d’ bwès (NB une parcelle de bois, one pîce di bwès) ; un morceau de pain, on bokèt d’ pwin ; un morceau de tarte, on bokèt d’ taute ; un morceau de musique, on bokèt d’ musike; exécuter un morceau de musique, djouwer on bokèt ; les beaux morceaux, lès bias bokèts ; les bas morceaux, lès bas bokèts ; casser en morceaux, spiyî à bokèts ; découper en morceaux, côper à bokèts, discopècî ; du sucre en morceaux, do suke à bokèts ; un morceau de sucre, on bokèt d’ suke; manger un morceau, mougnî on bokèt; morceau que l’on coupe avec les dents, hagnè; (expr) ci n’ èst nin dès bokèts d’ omes, ce ne sont pas des morceaux d’hommes, ce sont des hommes formidables ; lès gros bokèts sont sovint deurs à-z-avaler, les gros morceaux sont souvent difficiles à avaler, les grosses peines sont dures à porter ; vaut mia ça qu’ d’ awè s’ djambe câsséye èt lès bokèts pièrdus, il vaut mieux cela qu’avoir la jambe cassée et les morceaux perdus

 

C60

morceler

v (diviser en plusieurs morceaux) côper à bokèts, discopèner, discôper à bokèts; « L’ ombrîre s’ a discopèné por lèye fini pa s’ arondi. » (E. Gilliard)

 

C60

morcellement

nm discôpadje

 

C60

mordant

, ante adj (qui mord) hagnant (-e), hatchète, cwachant (-e) ; le vent était mordant, li vint èsteûve hagnant, vif; (acerbe) hagnant(-e), hatchète, cwachant (-e), fèl (-e), pitcha; il a été mordant à son égard, il a stî fèl avou li

 

C60

mordillement

nm (action de mordiller) cohagnadje

 

C60

mordiller

v hagneter, cohagnî ; « On-ôte cohagne li tuyau di s’ pupe. » (E. Wartique)

 

C60

mordre

[v] clawer, hagnî

 

G100

mordre

v hagnî, clawer ; action de mordre, hagnadje (m), clawadje (m) ; donner à mordre, hagnî; mordre profondément, pêrcer; (poisson) bètchî ; le poisson mord, i bètche; (expr) hagnî su ses lèpes, mordre sur sa chique ; quand on n’ sét hagnî, on n’ bawîye nin, quand on est incapable de mordre, on n’ aboie pas; s’ i bawîye fwârt, i n’ a co jamaîs hagnî, s’ il aboie fort, il n’a encore jamais mordu ; tchin qui bawîye n’ hagne nin, chien qui aboie ne mord pas

 

C60

mordu

, ue adj (qui a subi une morsure) hagnî (-ye), clawé (-ye) ; elle a été mordue, èlle a stî hagnîye; (amoureux) djondu (f  djondeuwe), fin (-e) sot (-e) ; il en est mordu, i ‘nn’ èst fin sot

 

C60

morelle

nm ouy-di-diâle, sauvadje canada (m)

 

C60

morfîl

nm mwârt tayant

 

C60

morfondre

(se) v si fé lwagne di, si morfonde, ènn’ awè avant; action de se morfondre, morfondadje (m) ; il se morfond, il ènn’ a avant ; être inquiet, transi

 

C60

morgue

nm (contenance hautaine) grandiveûseté; (salle où reposent les morts) tchambe po lès mwârts

 

C60

Morialmé

npr Moriamé

 

C60

moribond

, onde adj et n être moribond, awè dè l’ têre dins sès potches, dèdjàa ètinde soner lès clotches, ièsse à s’ daîrène bauye,  ièsse au d’ bout d’ sès rôyes,  ièsse po moru, si lèyî ‘nn’ aler tot doûcemint

 

C60

moricaud

nm mourâne; (expr) nwâr come on mourâne, noir comme un moricaud

 

C60

morille

nm morile

 

C60

morne

adj (triste) règrignî, trisse; (maussade) grigneûs (-e), gris ; c’est un temps morne, c’ èst do gris timps

 

C60

Mornimont

npr Mornîmont

 

C60

morose

adj règrignî (-ye)

 

C60

morphine

nm môrfine

 

C60

mors

[nm] môrs

 

G100

mors

nm môrs, môrs di bride; (expr) prendre le mors aux dents, prinde li môrs aus dints

 

C60

morsure

nm hagnûre ; une morsure d’insecte, one hagnûre di bièsse

 

C60

mort

, morte, adj mwârt (f mwate) ; il est mort, il èst mwârt, il èst rèvôye ; tomber mort, tchaîr mwârt ; (loc) à demi mort, mwârt è vike ; être mort de fatigue, ièsse crèvé nauji (f  crèvéye naujîye) ; plus mort que vif, pus mwârt qu’ è vike; (expr) à tchaîr mwârt d’ astampé, à tomber mort en position debout ; quand nos sèrans mwârts, nos n’ vikerans pus, quand nous serons morts, nous ne vivrons plus, on ne vit qu’une fois ; nos-îrans mougnî lès pichoulits pa lès racènes, nous irons manger les pissenlits par les racines, nous serons morts ; li tchin qu’ èst mwârt n’ hagne pus, le chien qui est mort ne mord plus, une mauvaise chose enterrée ne fait plus mal ; on n’ vike nin avou lès mwârts, on ne vit pas avec les morts, le passé est passé ; si disbautchî fin mwârt, se morfondre au point d’ en mourir

 

C60

mort

n mwârt (f mwate) ; faire le mort, fé l’ mwârt; veiller un mort, wiyî on mwârt; le jour des morts, li djoû dès mwârts; il ferait rire un mort, i freûve rîre on mwârt; (expr) c’ è-st-one saqwè à fé rèwèyî on mwârt, c’est qqch à faire réveiller un mort, c’est excellent; èwoù-ce qu’ i gn-a on mwârt, on laît todi l’ uch au laudje (iron), là où il y a un mort, on laisse toujours la porte ouverte, ta braguette est ouverte ; il èst vî assez po fé on mwârt, il est assez vieux pour faire un mort ; quand on ratind après lès solés d’ on mwârt po mète dins sès pîds, on riskéye di couru lon su sès tchausses, quand on attend les souliers d’un mort pour se chausser, on risque de courir loin en chaussettes

 

C60

mort

nm mwârt; (expr) ça li a avancî sès djoûs, cela a hâté sa mort; c’ èst dè l’ mwârt qu’ i v’leûve moru, c’est de la mort dont il voulait mourir, c’était son plus cher désir ; è vlu à mwârt, en vouloir à mort ; il èst come lès couchèts, i n’ frè do bin qu’ après s’ mwârt, il est comme les cochons, il ne fera du bien qu’après sa mort ; on n’ sét ni vîye ni mwârt, on ne connaît ni la vie ni la mort, ni le jour ni l’heure de sa mort ; si l’ mwârt nè l’ rabèlit nin, il èst po fé on sâcré laîd mwârt (iron), si la mort ne l’embellit pas, ce sera un très laid mort

 

C60

mort, e

[n-adj] (c) mwârt, mwate, (e) mwért, mwète, (o) môrt, e

 

G100

mortaise

nm mortaîse

 

C60

mort-aux-rats

nm pwèson po lès rats (m)

 

C60

mortel

, elle adj qui n’ pârdone nin ; ce n’est pas mortel, on n’ môrt nin avou ça ; « clawéye sus s’ lét pa one maladîye qui n’ pârdone nin » (Albin Souldo, « Louwis Barjot ») ; on a ramené la dépouille mortelle, on-z-a ramwinrné l’ cwârps ; coup mortel, motche ; « deûs-omes què l’ ont assatchî là po lî foute si motche  » (L. Namèche)

 

C60

morte-saison

nm mwate saîson

 

C60

mortier

[nm] (c) mwârtî, (e) mwèrtî, (o) môrtî

 

G100

mortier

nm (mélange de sable et de ciment) mwârtî ; mortier de mauvaise qualité, mwârtî d’ briketeû ; faire du mortier, fé do mwârtî; (expr) quand i n’ gote nin su l’ maçon, li mwârtî n’ prind nin, quand il ne goutte pas sur le maçon, le mortier ne prend pas, le bon mortier doit être suffisamment humide

 

C60

mortifiant

, ante adj (humiliant) c’est mortifiant, c’ èst rabachant

 

C60

mortifié

, ée adj (nécrosé) mwârt (f mwate) ; des chairs mortifiées, dè l’ mwate tchau

 

C60

mortifier

v (humilier) rabache

 

C60

mort-né

adj les enfants mort-nés, lès-èfants mwârts divant di v’nu au monde

 

C60

mortuaire

adj di mwârt ; cérémonie mortuaire, mèsse di mwârt; faire-part mortuaire, lète di mwârt ; participer à une veillée mortuaire, wiyî on mwârt

 

C60

morue

nm morue séchée, stokfich ; huile de foie de morue, ôle di pèchon

 

C60

morve

[nf] (e-c) mokion [nm], (o) moukion [nm], (e) nåse, (o) mouflète, mourgagne

 

G100

morve

nm (humeur visqueuse) tchandèle ; avoir la morve, awè dès tchandèles

 

C60

morveux

, euse adj (qui a de la morve) être morveux, awè dès tchandèles; (expr) qui se sent morveux se mouche, li cia qu’ èst rogneûs, qu’ i s’ grète; n (qui se donne des airs d’importance, fieû (-se) d’ imbaras, pèle-chochin (m)

 

C60

mosan

, ane adj mosan, di Moûse ; le beau pays mosan, li bia payis d’ Moûse ; bateau mosan, moûsî

 

C60

mosquée

nm moskéye

 

C60

mot

[nm] mot

 

G100

mot

nm mot; un mot doux, on doûs mot ; un mot inconvenant , un gros mot, on laîd mot ; le mot de la fin, li daîrin mot, li pîce po mète au trau ; au bas mot, po l’ mwins’ ; un mot à double sens, on mot à dobe ètinde ; avoir des mots avec qqn, awè dès cramions avou one saquî ; avoir son mot à dire, awè one saqwè à dîre ; chercher ses mots, cachî après sès mots ; d’un mot à l’autre, d’ one parole à l’ ôte ; en disant ces mots, tot d’djant ça ; ne pas souffler mot, ni nin moufeter, ni nin moti ;  parler à mots couverts, diner à ètinde ; sans dire un mot, sins dîre on mot, sins mot dîre, sins moti; « Nos rotin.n sins moti. » (L. Namèche) ; sans jamais dire un mot, sins jamaîs rin dîre ; savoir le fin mot, sawè l’ fin mot, sawè l’ fine bote ; « Èt s’ i gn-a ieû one saquî po sawè l’ fine bote, il a ieû sogne dè l’  tinu por li. » (L. Namèche) ; de donner le mot, si d’ner l’ mot, si mète d’ acôrd ; un mot de reproche, on mot di r’protche ; aucun mot ne peut l’exprimer, i gn-a pont d’ mot po l’ dîre ; il n’a pas mâché ses mots, i n’ s’ a nin r’toûrné po lî dîre

 

C60

motard

nm motociclisse

 

C60

motel

nm motèl

 

C60

moteur

nm moteûr

 

C60

motif

nm raîson (f); pour quel motif?, po qué raîson ?, d(o)uvint ? ; sans motif, sins raîson ; avoir des motifs de se plaindre, awè sudjèt di s’ plinde ; ce n’est pas un motif, ci n’ èst nin one raîson ; je ne veux pas connaître le motif, dji n’ vou nin sawè lès raîsons, dji n’ vou nin sawè douvint

 

C60

motiver

v (donner les raisons) diner lès raîsons; (stimuler) être motivé, è v’lu ; il est motivé, il è vout

 

C60

moto

nm moto; à / en moto, à moto

 

C60

motocross

nm motocross

 

C60

motoculter

v moûre ; « Asteûre, dji n’ fouye pus m’ djârdin, djè l’ faî moûr.e » (Philippe Leroy)

 

C60

motoculteur

nm motoculteûr, machine po moûre li têre

 

C60

motocyclette

nm moto, motocike (m) ; en motocyclette, à moto

 

C60

motopompe

nm motopompe

 

C60

motte

[nf] _ de terre : (o-c) ruke, (e) rouke

 

G100

motte

nm motte de terre dure, ruke (di têre); une motte de gazon, one boyéye di wazon

 

C60

motus !

interj chcht’, taîje-tu!; (expr) gn-a nin on vèt’ diâle què l’ saurè, il n’y a pas un diable vert qui le saura, personne ne le saura

 

C60

mou

, molle, adj (qui cède facilement au toucher) flache, mol (-e), moflasse, molasse, molèflitche ; le beurre est mou, li bûre èst molasse ; c’est une matière molle, c’ è-st-one saqwè d’ mole ; c’est complètement mou, c’ èst tot flache; (doux) un mol oreiller, on doûs cossin ; un visage mou, on moflasse visadje; (indolent) nawe, qu’ a do song d’ pèchon; (expr) avoir les jambes molles, awè dès djambes di papî machî

 

C60

mou, molle

[adj] mol, e, (e-c) moflas’, se, (o) mouflas’, se

 

G100

mouchard

, arde, adj et n racusète (f), racusète potéye (f)

 

C60

mouche

[nf] (o-c) mouche , (e) mohe, (c) moche

 

G100

mouche

nm (insecte) mo(u)che ; grosse mouche bleue, mouche à l’ tchau, mouche aus strons ; excrément de mouche, chite di mouche; mouche à miel, mouche, mouche à mièl, mouche à l’ laume, mouche d’ api ; la mouche du coche, li r’mouweûse di saya ; (garniture velue sous la lèvre), mouchète; (expr) ça tchèyeûve come dès mouches, cela tombait comme des mouches, rapidement et en quantité; i va awè d’ l’ oradje, lès mouches pikenut, les mouches piquent, c’est signe d’orage; on n’ ècrache nin lès pourcias avou dè l’ clére aîwe, on n’engraisse pas les porcs avec de l’eau claire, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre ; ni wêre awè dandjî d’ cûr po fé one bride, ne pas avoir besoin de beaucoup de cuir pour faire une bride, prendre la mouche ; touwer deûs mouches d’ on côp d’ savate, tuer deux mouches d’ un coup de savate, faire d’ une pierre deux coups

 

C60

moucher

[v] (e-c) sofler s’ nez, si narène, (o) soufler s’ nez

 

G100

moucher

(se) v sofler s’ nez ; se moucher bruyamment, trompèter; (expr) qui se sent morveux se mouche, li ci qu’ èst rogneûs, qu’ i s’ grète

 

C60

moucheron

nm bièsse d’ oradje (f), mouchète (f)

 

C60

moucheté

, ée adj moucheté (-ye) ; un pigeon moucheté, on pidjon moucheté

 

C60

mouchoir

[nm] _ de poche : (o-c) mouchwè d’ potche, (c) mokwè d’potche, (e) norèt d’ potche

 

G100

mouchoir

nm (de poche) mokwè, mokwè d’ potche, mouchwè d’ potche ; faire un nœud à son mouchoir, fé on nuk à s’ mouchwè; (de cou, de tête) mouchwè d’ cô, mouchwè d’ tièsse, norèt

 

C60

moudre

[v] moûre

 

G100

moudre

v moûre ; nous moudrons le grain, nos moûrans l’ grin; je mouds, tu, dji moû, ti moûs, i moût, nos molans, vos moloz, si molenut ; il moulait, i moleûve ; il moudra, i moûrè ; il moudrait, i moûreûve ; qu’ il moule, qu’ i mole ; moulant, molant; moulu, molu

 

C60

moue

[nf] (o-c) mawe, (e) mowe, loufe

 

G100

moue

nm mawe, mofe ; faire la moue, fé s’ mawe, fé s’ lèpe; (expr) fé one mawe à fé r’toûrner one porcèssion, faire une moue à faire retourner une procession ; fé one mawe come on tch’vau d’ gobieû, faire une moue comme un cheval de chiffonnier, rechigner à la besogne (ou avoir faim) ; i faît one mawe come onk qu’ aureûve avalé s’ tchausse-pîd, il fait une moue comme qqn qui aurait avalé son chausse-pied, hébété ; i faît one mawe come on tayeû d’ pîres qu’ aureûve pièrdu ses fiêrs, il faît une moue comme un tailleur de pierre qui aurait perdu ses fers, très ennuyée

 

C60

mouette

nm colon d’ mér, méwète, mouwète

 

C60

moufeter

v moufeter, moti (toujours négatif) ; sans moufeter, sins moti, sins moufeter ; action de moufeter, moufetadje (m) (m)

 

C60

moufle

nm mofe ; mettre des moufles, mète dès mofes

 

C60

mouflet

, ette n raupin (m), maraye (f)

 

C60

mouillé

, ée adj frèch (-e) ; mouillé de transpiration, frèch di tchôd ; elle est complètement mouillée, èlle èst tote frèche ; avoir les pieds mouillés, awè sès pîds frèchs ; (expr) frèch come li satch d’ on mârtchand d’ mosses, mouillé comme le sac d’un marchand de moules ; i ploût frèch (iron), il pleut humide

 

C60

mouillement

nm ramouyadje, ringotadje

 

C60

mouiller

[v] (e-c) ramouyî, (o) r’mouyî, acruwi, (o-c) frèchi

 

G100

mouiller

v frèchi, ramouyî, ringoter ; vous vous êtes mouillé les pieds, vos-avoz frèchi vos pîds ; mouiller son doigt pour tourner la page, ramouyî s’ dwèt po toûrner l’ pâdje; mouiller légèrement, humidifier, cruwi ; (expr) il n’a pas peur de se mouiller, i n’ a nin peû di s’ brûler (, il n’a pas peur de se brûler); c’ èst l’ faîtindje da Gribouye qui mousséve è l’ aîwe di peû d’  ièsse cruwi pa l’ plouve, c’est l’aventure de Gribouille qui rentrait dans l’ au de peur d’ être mouillé par la pluie ; (se) (s’imbiber d’eau) se mouiller les lèvres, rimouyî sès lèpes; (prendre des risques) prinde dès risses ; il sait se mouiller, i n’ a nin peû d’ prinde dès risses

 

C60

mouillette

nm djurau (m)

 

C60

moulage

nm (action de moudre) moladje; (action de mouler) mouladje

 

C60

moule

[nf] (e-c) mosse, (o) moule, mourmoulète

 

G100

moule

nm moule ; garnir les moules avant de mouler, gârni lès moules divant d’ mouler; moule à beurre, èssègne (f), lîve (f), lîvrète (f) ; moule à tarte, platène (f) ; moule à gaufres, fiêr à galètes

 

C60

moule

nm mosse, moule ; écaille de moule, cocâre ; manger des moules, mougnî dès mosses ; marchand de moules, mossî ; (expr) dji n’ a nin pus fwin qu’ onk qui vint d’ avaler on cint d’ mosses, je n’ai pas plus faim que qqn qui vient d’avaler une centaine de moules ; s’ i gn-a one mwaîje mosse è l’ casserole, l’ agnon qu’ on-z-î a mètu d’vint nwâr, s’il y a une mauvaise moule dans la casserole, l’oignon qu’ on y a mis devient noir

 

C60

mouler

v mouler

 

C60

mouleur

, euse n mouleû (-se)

 

C60

moulin

nm moulin à farine, molin; moulin à vent, molin au vint ; moulin à eau, molin à l’ aîwe ; moulin à café, molin à cafeu ; moulin à carder , molin à spindjî ; moulin à poivre, molin au pwève ; moulin pour fabriquer le tan, moulin à écorce, molin à chwache; (parties du moulin) meule, pîre (di molin) ; roue, reuwe ; tamis, tamis ; poulie, tire-satch (m) ; grande roue dentée, royin (m); (expr) bwâre à fé toûrner on molin, boire à faire tourner un moulin, énormément ; ça roteûve come dès payes au molin, cela marchait comme des balles de blé au moulin, très vite ; l’ aîwe va todi au molin, l’eau va toujours au moulin, on ne contraint pas la nature ; mète l’ aîwe su l’ molin, mettre l’eau sur le moulin, procurer les ressources du ménage ; on satche tortos l’ aîwe après s’ molin, on tire tous l’eau vers son moulin, on recherche toujours son avantage ; tot faît farène à bon molin, tout fait farine au bon moulin

 

C60

moulinet

nm molète (f), molinète (f), molinia; tourner au moulinet, toûrner au molinia; (moulin de canne à pêche) molin d’ baguète di ligne

 

C60

moulinette

nm molinète

 

C60

moulu

, ue adj (réduit en poudre) molu (f moleuwe), à poûssêre; (accablé de fatigue) achiné (-ye), maflé (-ye), nanti (f nantîye), odé (-ye), rilaté (-ye), rilin né (-ye), spiyî (-ye), tané (-ye)

 

C60

moulure

nm molûre

 

C60

moulurer

v fé dès molûres ; machine à moulurer, machine po fé dès molûres

 

C60

moumoute

nm pèruke

 

C60

mourant

, ante adj être mourant, awè l’ mora, … l’ crèva,  ièsse à s’ daîrène (bauye); (expr) il est mourant, il a dè l’ têre didins sès potches (, il a de la terre dans ses poches) ; il a on pîd dins l’ fosse (, il a un pied dans la tombe) ; il ètind d’djà soner lès clotches (, il entend déjà sonner les cloches) ; i n’ a pus rin à ratinde (, il n’a plus rien à espérer) ; on n’ vèt pus qui l’ blanc d’ sès-ouys (, on ne voit plus que le blanc de ses yeux), i n’ a pus wêre d’ ôle è s’ crassèt (, il n’a plus beaucoup d’huile dans sa lampe), il è-st-au d’bout d’ sès rôyes (, il est au bout de ses sillons), i faît sès pakèts (, il fait ses bagages), i vèt lès crassèts d’ l’ ôte monde (, il voit les lampes de l’autre monde); (qui fait mourir d’ennui) touwant ; c’est mourant, c’ èst touwant; (qui fait mourir de rire) crèvant, à skèter sès botenîres

 

C60

mourir

[v] (o-e) mori, (c) moru

 

G100

mourir

v moru, pècâver, rinde l’ âme (rendre lame) ; je meurs, tu meurs, dji môr, ti môrs, i môrt, nos morans, vos moroz, is môrenut ; je mourais, dji moreûve ; je mourrai, dji môrrè ; je mourrais, dji môrreûve ; que je meure, qui dj’ môre ; que je mourusse, qui dj’ moriche; meurs, môr ;  mourant, morant ; mort, moru ; faire mourir, fé moru ; mourir à la tâche, moru à s’ bèsogne ; mourir d’ amour, moru d’ awè vèyu voltî ; mourir de faim, crèver d’ fwin, moru d’ fwin ; mourir de peur, moru d’ peû ; mourir de rire, crèver d’ rîre, moru d’ rîre ; mourir de soif, crèver d’ swè, moru d’ swè ;  mourir en héros, moru come on brâve ; être ivre mort, ièsse mwârt sô; (pour les animaux, les plantes ou dans certaines expressions) crèver; (expr) c’ èst dè l’ mwârt qu’ i v’leûve moru, c’est de la mort qu’il voulait mourir, c’était son plus cher désir ; crédit èst mwârt, lès mwaîjès payes l’ ont touwé, crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué, ne faites jamais crédit ; dji n’ î a nin d’pus sondjî qu’ à moru, je n’y ai pas plus pensé qu’à mourir, j’ai complètement oublié ; faurè bin prinde li timps d’ moru, il faudra bien prendre le temps de mourir, prenez votre temps ; fé moru à p’tit filé, faire mourir à petit feu ; fé s’ daîrène bauye, faire son dernier bâillement, faire son dernier soupir, mourir ; il aveûve trop wêre po viker èt d’trop po moru, il avait trop peu pour vivre et trop pour mourir, il ne pouvait donc que mourir; i faut viker d’vant d’ moru, il faut vivre avant de mourir; i m’ frè moru dîj ans d’ vant m’ timps, il me fera mourir dix ans avant mon temps, il me cause d’énormes soucis; i n’ a nin moru do preumî côp qu’ il a minti, il n’est pas mort la première fois qu’il a menti, ce n’est pas son premier mensonge; i n’ è môrrè qu’ lès pus malades, n’en mourront que les plus malades, cela ne fera pas de tort à ceux qui sont en bonne santé ; i n’ si faut nin disbiyî d’vant d’ aler coûtchî, il ne faut pas se déshabiller avant d’aller dormir, il ne faut pas se dépouiller de tous ses biens avant de mourir ; lèyi ses hosètes, laisser ses houseaux, mourir; qui dj’ tchaîye mwârt véci !, que je tombe mort ici (si ce n’est pas la vérité) ; on n’ è môrt nin, on n’ en meurt pas

 

C60

mouron

nm (plante) stellaire, mouron des oiseaux, moron, blanc moron ; lysimaque des bois, djane moron ; mouron rouge, rodje moron

 

C60

Mouscron

npr Moucron 

 

C60

mousquetaire

nm mouskeutaîre 

 

C60

moussaka

nm moussaka

 

C60

mousse

[nf] 1 (écume) (c) mossia [nm], (e) mossê [nm], (o) mousse [nm]

2 (végétal) (c) mossèt [nm], (o) moussèt [nm] ; v. écume

 

G100

mousse

nm (plante) mossèt (m), mossia (m) ; enlever la mousse, rauyî lès mossèts; (écume) chime

 

C60

mousse

nm naîvieû

 

C60

mousser

v (produire de la mousse) fé de l’ chime ; mousser légèrement, chimeter

 

C60

mousseux

, euse adj avou dè l’ chime; une bière mousseuse, one bîre avou dè l’ chime

 

C60

moustache

[nf] (o) moustatche, (e) mustatche, (c) moustache

 

G100

moustache

nm moustatche ; friser sa moustache, frîjî s’ moustatche, fé sès cros

 

C60

moustachu

, e adj moustatchu (f moustatcheuwe)

 

C60

moustiquaire

nm moustikaîre (m)

 

C60

moustique

[nm]: (o-c) pikeron, (e) cusin, (c) cousin

 

G100

moustique

nm pikeron ; morsure de moustique, hagnûre di pikeron

 

C60

moutarde

[nf] (e) moståde, (c) mostaude, (o) moustaude

 

G100

moutarde

nm mo(u)staude ; moutarde sauvage, moutarde des champs (sanve), s(è)né (m); garnir de moutarde, mostaurder ; action de garnir de moutarde, mostaurdadje (m) ; farine de moutarde, farène di mostaude ; cataplasme à la farine de moutarde, papin d’ farène di mostaude; (exp) c’ èst dè l’ mostaude après din.ner, c’est de la moutarde après le dîner, cela arrive un peu tard; tot d’ on côp, gn-a l’ diâle qui mousse è m’ frake, tout d’ un coup, il y a le diable qui rentre dans mon habit, la moutarde qui me monte au nez

 

C60

moutardier

nm (pot dans lequel on présente la moutarde) mostaurdî, pot à l’ mostaude

 

C60

mouton

[nm] bèdot, (c) moton, (e) mouton

 

G100

mouton

nm bèdot, moton; agneau, agna, bèdot ; agnelle, bèdéye ; bélier, bassî, bèrau ; brebis, bèrbis ; viande de mouton, bèdot, moton ; gigot de mouton, djigot; ragoût de mouton, ragout; pou de mouton, bèrbijot ; mettre bas, bèdeler ; être en rut (chercher le bélier), bèroter ; action d’être en rut, bèrotadje (m) ; brebis mère, mére di bêrbis ; vieille brebis de troupeau, vîye troupiére ; cosser à la manière de béliers, suker ; action de cosser, sukadje (m) ; ecchymose résultant du choc, suk ; tondre un mouton, tonde on mouton; (expr) doûs come on bèdot, doux comme un agneau; lèyans p’chî l’ moton, c’ è-st-one bièsse qui piche longtimps, laissons pisser le mouton, c’est un animal qui pisse longtemps, ne précipitons pas les choses; jouer à saute-mouton, djouwer à zoubler, djouwer au côpe-tièsse

 

C60

moutonné

, ée adj moutoné (-ye); (expr) aîr moutonéye n’ èst nin d’ longue duréye, air moutonné n’est pas de longue durée

 

C60

moutonner

v si moutoner, si pomeler ; le ciel moutonne, li ciél si moutonéye

 

C60

mouture

nm mon.néye (correspondait à 50 kg de farine) ; n’avoir que la moitié de la mouture, n’ awè qui l’ mitan dè l’ mon.néye; (façon) c’est la dernière mouture du dictionnaire, c’ èst l’ daîrène modéye do lîve di mots

 

C60

mouvant

, ante adj (qui change sans cesse de place) qui candje tofêr ; sa pensée est mouvante, i candje tofêr d’ idéye; (qui n’est pas stable) sable mouvant, bolant sauvlon

 

C60

mouvement

[nm] mouvemint

en _ : [loc]: (c) à daladje, (o) à dalâdje, (e) èn-alèdje

 

G100

mouvement

nm (changement de position) mouvemint ; suite de mouvements, rimuwerîye (f) ; faire un mouvement, fé on mouvemint; faire des mouvements ; se donner du mouvement, boudjî ; faire des mouvements avec les bras, fé aler sès brès ; faire des mouvements avec les jambes, fé aler sès djambes ; il y a un mouvement dans l’atmosphère, i gn-a on mouvemint è l’ aîr, dins l’ timps ; le kiné lui fait faire des mouvements de jambes, li kiné lî faît boudjî sès djambes; (expr) en deux temps, trois mouvements, su nin d’djà l’ timps d’ deûs bauyes, en moins de temps qu’il n’en faut pour bâiller deux fois ; su mwins’ di timps qu’ i faut à on tchin po lèver s’ queuwe, sur moins de temps qu’il faut à un chien pour lever la queue; (mécanisme engendrant le déplacement régulier d’une machine) mouvemint ; le mouvement de l’horloge, li mouvemint d’ l’ ôrlodje; (groupement) groupemint, soce (f), sôcièté (f), mouvemint ; un mouvement syndical, on mouvemint d’ sindicat; un mouvement de jeunesse, one soce po lès djon.nes; (en mouvement) il est toujours en mouvement, i boudje tofêr ; mettre un mécanisme en mouvement, fé aler ; mettre une horloge en mouvement, fé aler one ôrlodje; (activité) toute la maison est en mouvement, i gn-a tote li maujone qu’ è-st-à daladje ; c’est elle qui mène le mouvement, c’ èst lèye qui mwin.ne li daladje, qui mwin.ne li trayin ; ici, on est toujours en mouvement, véci, c’ èst todi iû !

 

C60

mouvementé

, ée adj mouveminté (-ye) ; il a eu une vie fort mouvementée, i n’ a jamaîs d’mèré à rin, ç’ a todi stî û èt boute

 

C60

mouvoir

v (mettre en mouvement) boudjî, fé aler ; mouvoir les jambes, fé aler sès djambes ; (se) (être en mouvement) boudjî ; il ne sait plus se mouvoir, i n’ si sét pus boudjî, i n’ sét pus ni hâre ni hote

 

C60

moyen

, enne adj ètur deûs, inte deûs, inte lès deûs, è mitan ; il n’est pas très grand, il est de taille moyenne, i n’ èst nin grand-grand, il èst inte lès deûs ; il est d’âge moyen, i n’ èst ni vî ni djon.ne ; l’école moyenne, li scole mwèyène

 

C60

moyen

nm moyin ; y a-t-il moyen ?, gn-a-t-i moyin ? ; il n’y a jamais moyen, gn-a jamaîs moyin ; le moyen d’y parvenir, li moyin po-z-î ariver ; ce n’est pas le meilleur moyen, ci n’ èst nin l’ mèyeû dès moyins ; il a essayé tous les moyens, il a sayî totes lès maniéres ; un bon moyen, one bone maniére; (loc) au moyen, avou; au moyen d’une clé, avou one clé; par ses propres moyens, tot seû (f tote seûle) ; perdre ses moyens, ni pus valu one tchitche ; trouver moyen de, avinde à, trover moyin ; (expr) on-z-a mia l’ timps qui l’ moyin, on a mieux le temps que le moyen ; is n’ sont nin au drî di s payî ça, ils ont les moyens de se payer cela ; gn-a nin on diâle à trover, il n’y a pas moyen de trouver

 

C60

moyen-âge

nm mwèyèn-âdje

 

C60

moyennant

prép moyennant finance, è payant ; moyennant le prix convenu, è payant l’ pris qu’ on-z- aveûve convenu; (loc) moyennant quoi, èt avou ça ; on vous donnait une carte moyennant quoi vous pouviez entrer, on vos d’neûve one cârte èt avou ça vos p’lîz intrer

 

C60

moyenne

nm mwèyène ; une bonne moyenne, one bone mwèyène; (loc) dans la moyenne ; il est dans la bonne moyenne, il èst dins l’ bon mitan ; en moyenne, onk dins l’ ôte ; en moyenne, ça peut aller, onk dins l’ ôte, ça va; avoir la moyenne, awè sès ponts ; il a eu juste la moyenne, il a ieû sès ponts tot jusse

 

C60

moyeu

nm mouyou ; moyeu en chêne, mouyou d’ tchin.ne ; boîte de moyeu, bwèsse do mouyou ; patte de moyeu, pate di mouyou

 

C60

Mozet

npr Mozèt

 

C60

mucosité

nm bîles (pl), mokion (m), moule, ratchon (m)

 

C60

mue

nm wayimadje (m)

 

C60

muer

[v] (e-c) mouwer, (o-c) muwer, (c) wayimer

 

G100

muer

v (changer de peau, poil, plumage) wayimer; notre canari mue, nosse canari wayime; (changer de voix) candjî ; sa voix mue, il a s’ vwès qui candje

 

C60

muet

, ette adj (privé de l’usage de la parole) moya (f moyale) ; être muet, ièsse moya; (expr) ti rovîyereûve ti walon qui ti d’ vêreûve moya!, tu oublierais ton wallon, tu en deviendrais muet !; (momentanément incapable de parler) il était muet d’admiration, i n’ saveûve pus rin dîre, télemint qu’ c’ èsteûve bia

 

C60

muet, e

[adj] (o-c) moya, le, (e) mouwé, mouwale

 

G100

mufle

nm (extrémité du museau) grognon; (individu grossier) mau-apris (n) (f mau-aprîje), mau-alèvé (-ye), mau-onteûs

 

C60

muflier

nm gueûye-di-liyon (f), pantoufe-di-Notrè-Dame

 

C60

mugir

v (crier, pour un bovidé) beûler, gueûler

 

C60

mugissement

nm beûladje, gueûladje

 

C60

muguet

[nm] passe-rôse, (o-e) muguèt

 

G100

muguet

nm (fleur) passe-rôse (f); (maladie) blanc mau, rin.nète (f)

 

C60

muid

nm mu ; muid de grain, mu d’ grin

 

C60

mulâtre

, tresse n mulâte (m/f)

 

C60

mule

nm (pantoufle) pantoufe; (animal) mulèt (m); (expr) chargé comme une mule, kèrdjî come on mulèt ; têtu comme une mule, tièstu come on mulèt ; tête de mule, tièsse di mulèt

 

C60

mulet

nm mulèt

 

C60

muletier

nm baudelî

 

C60

mulot

[nm] (e-c) rate [nf], (o) mulot

 

G100

mulot

nm rate (f) ; avoir les racines rongées par les mulots, awè lès rates ; nos carottes ont été rongées par les mulots, gn-a nos carotes qu’ ont lès rates 

 

C60

mulsion

nm modéye

 

C60

multicolore

adj caflori (f caflorîye) ; un papillon multicolore, on pawion caflori

 

C60

multimillionnaire

adj et n ritche à milions ; ce sont des multimillionnaires, i sont ritches à milions

 

C60

multiple

adj je leur ai dit à multiples reprises, djè l’zî a dit combin d’ côps ?

 

C60

multiplication

nm (augmentation en nombre) avez-vous remarqué la multiplication des partis politiques ?, avoz r’mârké qu’ i gn-a todi d’pus d’ pârtis politikes ?; (arithmétique) maupliyadje, multiplicâcion

 

C60

multiplicité

nf masse

 

C60

multiplier

v (augmenter la quantité) maupliyî; ils ont multiplié les difficultés, il ont ieû totes lès rûses ; vous devrez encore multiplier vos efforts, i vos faurè co bouter bran.mint pus fwârt; (faire la multiplication) maupliyî; multipliez trois par quatre, fioz trwès côps quate ; (se) (augmenter en quantité) les accidents se multiplient, gn-a todi d’pus d’ acsidints; (se reproduire) ils se sont multipliés, il ont ieû brâmint d’s-èfants ; (animaux) djon.neler, djon.neter

 

C60

multitude

nm masse ; une multitude de personnes, one masse di djins

 

C60

municipalité

nm li consèy comunâl (m); (entité) viladje (m), vile

 

C60

munir

(se) v prinde avou li ; munissez-vous d’argent, purdoz dès caurs avou vos ; munissez-vous d’un porte-plume et d’une feuille de papier, purdoz on pôrtè-plume èt one fouye di papî avou vos ; il faudra se munir de patience, i faurè prinde pacyince

 

C60

munition

nm (vivres) amonucion; (projectile) municions (pl) (, monicions (pl)) ; un train de munitions, on trin d’ municions

 

C60

mur

[nm] meur, (o) mur

 

G100

mur

nm meur ; mur de briques, meur di brikes ; mur intérieur, meur d’ ètur deûs ; mur de refend, entreufind ; mur aveugle, plin meur ; mur mitoyen, meur mitwèyin ; grimper au mur, griper au meur ; jouer à la balle au mur, djouwer à l’ bale au meur ; au-dessus du mur, à l’ copète do meur ; (rejointoyer le bas des murs, rèpîtyî ; (loc) fé griper au meur, faire grimper au mur, irriter ; causer au meur, parler au mur, donner un conseil qui ne sera pas écouté ; mète au meur, mettre au mur, fusiller ; passer l’ meur, faire le mur, sauter le mur; (expr) c’ èst come si dj’ causereûve au meur, c’est comme si je parlais au mur, mes conseils ne serviront à rien ; co one à claper au meur, encore une à coller au mur, digne d’être connue ; foute si tièsse au meur, se jeter la tête contre le mur ; il a faît on trayin à fé tchaîr lès meurs, il a fait un vacarme à faire tomber les murs ; i passereûve bin ètur li papî èt l’ meur, il passerait bien entre la tapisserie et le mur, il est maigre ; mète au pîd do meur, mettre au pied du mur, acculer ; ostant pichî au meur !, autant pisser contre le mur, c’est inutile

 

C60

mûr

, mûre adj (qui a atteint son plein développement) meûr (-e) ; être mur, ièsse meur ; le froment est mûr, li frumint èst meûr, l’avoine est mûre, l’ awin.ne èst meûre; (loc) de vertes et des pas mûres, dès seures, des sûres

 

C60

mûr, e

[adj] (o-c) meûr, e, (e) maweûr, e

 

G100

muraille

nm (partie extérieure du sabot d’un cheval) muraye; (mur) meur (m)

 

C60

mûre

[nf] (de ronce) (o-c) meûmeûre, (c) meûre di tchin, (e) neûre âmon.ne

 

G100

mûre

nm (fruit de la ronce) meûmeûre, meûre (di tchin)

 

C60

mûrement

adv j’ai mûrement réfléchi, dj’ a bin rèflèchi, tot compté, tot rabatu

 

C60

muret

nm pitit meur

 

C60

mûrier

nm meûrî

 

C60

mûrir

v meûri; les froments mûrissent, lès frumints meûrichenut ; mûrir trop vite par excès de chaleur, paumer

 

C60

mûrissement

nm meûrichadje

 

C60

murmure

[nm] (e) mûsèdje, (o) mûsenâdje, (c) brûtiadje, (o) brûtâdje

 

G100

murmure

nm (chuchotement) chicheladje, chichelotadje ; on n’entendait aucun murmure, gn-a pèrson.ne qui moufeteûve; (bruit doux et harmonieux) le murmure du ruisseau, li tchanson do richot, li mastinadje do richot

 

C60

murmurer

v (faire entendre un murmure) bârboter, brûtyî, causer dins sès dints, mârmoûsi, maroner, mastiner, museliner, rèmouler,  rûtyî ; « Li vî mastine ètur sès dints» (E. Gilliard) ; « Quî-ce  qui ça pout bén ièsse ?, rèmoule-t-i por li tot seû. » (E. Gilliard) ; sans murmurer, sins moufeter

 

C60

musaraigne

[nf] (c) tchîperoule, (o) tchiperoule, (e) mizwète, (o) sètch-bètch [nm], sûr-bètch [nm]

 

G100

musaraigne

nm muserète, tchiperète, tchîperoule

 

C60

musarder

v baloûjener, bate si flème, bèrlander, (i)èsse à rin, loûjener  flèmer

 

C60

musc

nm musse

 

C60

muscade

nm noix de muscade, némoscaude

 

C60

muscardin

nm (animal) croke-neûjes

 

C60

muscat

nm un verre de muscat, on vêre di muscat

 

C60

muscle

[nm] (o) musse, (c) musse, muske, (e) niér

 

G100

muscle

nm musse (, muske) ; tendre les muscles, rwèdi sès musses ; avoir du muscle, awè do niêr

 

C60

musclé

, ée adj (homme) être musclé, awè on bon pougnèt ; (enfant) être musclé, ièsse sikèrpu

 

C60

muscler

v fé dès musses ; c’est pour vous muscler, c’ èst po vos fé dès musses

 

C60

musculaire

adj dins lès musses ; avoir de la force musculaire, awè dè l’ fwace dins sès musses

 

C60

museau

[nm] (o-c) mouson, (o-c) grognon, (e) mûsê

 

G100

museau

nm mouson(bétail) musia ; extrémité du museau d’un chien ; (truffe), grognon; (expr) dj’ a mès pîds come dès grognons d’ tchin, j’ai les pieds comme des museaux de chien, glacés ; qué bia p’tit mouson, quel beau petit museau, minois ; quéne fricasséye di mousons !, quelle fricassée de museaux !, que d’embrassades !

 

C60

musée

[nm] mûséye

 

G100

musée

nm muséye

 

C60

museler

v (mettre une muselière) museler; (empêcher de parler) fé taîre

 

C60

muselet

nm musia

 

C60

muselière

nm musèliére ; muselière de fil de fer ou d’osier, musia (m)

 

C60

musellement

nm museladje

 

C60

musette

nm (sac de toile) casse, musète ; contenu d’une musette, musèteléye ; (loc) mougnî à l’ musète, manger à la musette, se dit d’un cheval qui mange en restant debout dans les brancards

 

C60

musical

, ale adj musicâl ; des études musicales, dès-studes di musike ; une soirée musicale, one swèréye avou dè l’ musike ; avoir une voix musicale, awè one bèle vwès

 

C60

musicalement

adv musicâlemint, po l’ musike ; il est doué musicalement, il èst fwârt po l’ musike

 

C60

musicien

, enne adj et n musicyin (f musiciène) (, musucyin (f -ciène)) ; c’est un excellent musicien, c’ è-st-on fin musicyin ; musicien de renfort, musicyin d’ copladje; (loc) musicyin d’ dicauce, musicien de ducasse, de second rang; (expr) qué pupite di musicyin !, quel pupitre de musicien !, quelle forte poitrine !

 

C60

musique

nm musike ; air de musique, aîr di musike ; morceau de musique, bokèt d’ musike ; musique moderne, musike d’ asteûre ; musique d’orchestre, musike d’ ôrkèsse ; écouter de la musique, choûter dè l’ musike ; jouer de la musique, djouwer dè l’ musike ; faire de la musique, musiker, tchimeter ; (expr) allez mettre ça en musique, vous !, aloz fé dè l’ djote avou ça, vos! ; changez un peu de musique!, causez one miète d’ ôte tchôse !

 

C60

musulman

, ane adj et n musulman (-e)

 

C60

mutable

adj qu’ on pout fé candjî d’ place

 

C60

mutation

nm candjemint (m)

 

C60

muter

v fé candjî d’ place

 

C60

mutilé

, ée n c’est un mutilé de guerre, (bras) il a pièrdu on brès timps dè l’guêre, (jambe) … one djambe

 

C60

mutiler

[v] (c) mèsbridjî, (e) mèsbrudjî, (c) stropyî ; v. estropier

 

G100

mutiler

v (estropier) stropyî (être privé de la main, ièsse sipougnî ; être privé d’une jambe, awè pièrdu one djambe ; (se)  si stropyî ; il se mutile, i s’ sitropîye

 

C60

mutin

, ine adj arsouye, mantin (m), maurticot (m), ostrogo (m),  règuèdé (-ye), savwèyârd (m)

 

C60

mutualité

nm mutuwèle

 

C60

mutuel

, elle adj ils ont de l’amour mutuel, is s’ vèyenut voltî n-on l’ ôte

 

C60

mutuelle

nm mutuwèle

 

C60

mutuellement

adv n-on l’ ôte ; ils se détestent mutuellement, is s’ vèyenut èvi n-on l’ ôte

 

C60

myope

adj être myope, awè basse vûwe

 

C60

myopie

nm basse vûwe

 

C60

myosotis

nm fleûr di p’tit Jésus (f), ouy-di-p’tit-Jésus, ouy-d’-andje

 

C60

myrtille

nm (arbuste), caclindjî, frambaujî ; (fruit), caclindje (Namur, Dinant), frambauje (Rochefort et Ardennes) ; une tarte aux myrtilles, one taute aus caclindjes ; endroit où les myrtilles abondent, tatche di caclindjîs ; fourchette pour faire la cueillette des myrtilles, screûpia (m)

 

C60

mystère

nm (dogme) mistére; (ce qui est inconnu) il y a un mystère derrière cela, i gn-a one saqwè padrî ça ; ce n’est un mystère pour personne, tot l’ monde li sét bin; (expr) fé dès mistéres avou rin, avou tot, faire des mystères avec rien, avec tout, donner de l’ importance à ce qui n’en a pas

 

C60

mystérieux

, euse adj (difficile à comprendre) malaujîy (-e) à comprinde; c’est qqch  de mystérieux, c’ è-st-one saqwè d’ malaujîy à comprinde; c’est mystérieux, c’ è-st-on mistére

 

C60

mystifier

v atraper, awè, bloûser, couyoner, tromper, puper

 

C60

mythe

nm (récit fabuleux) conte; (invention) ce n’est qu’un mythe, ça n’ ègzistéye nin

 

C60

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!