FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

J

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

j

nm, dixième lettre de l’alphabet ; devant un e muet, le j se prononce « ch ». Dès Bèljes se prononce donc/- ∫/ ; on viladje se prononce /-t∫/.

 

C60

j

(lettre) (nm)

 

E0

j

nom de la lettre j,

 

S0

jable

nm djordjau

 

C60

jable

héve di dèwes ou di tonê (hévore St.), djèrdjå (F; Ju. ; -à Bo.; -è Lat. ; -ê Ja. , fa. ; désigne ordt le rebord dépassant le _) ; cråye (Les.) ; rêneure (Ha.) ; voy. RAINURE

 

E0

jabler

hévî lès dèwes, fé l’ héve

 

E0

jabloir

nm galwè

 

C60

jabloir

héverèce (nf) (GrH.), galwè (Hu.), héveû ou råve (nm) (L.)

 

E0

jabot

nm (d’oiseaux) djêve (f),  djawe (f) ; (ornement) chemisier à jabot , tchimîje à bavète

 

C60

jabot

_ d’ oiseau, face (nf), gavée (nf) (Bi.) ; _ de certains pigeons,   frasète ; (_ de chemise) djabot (, tchabot), tougnoûle (nf)

 

E0

jabot

1 (d’oiseau) gargasson, gavêye ; la poye avot co la gavêye plin.ne quand on l’ è touwé) ; (ornement attaché à la base du collet qui s’étale sur la poitrine) gavêye ; 2 (de chemise) jabot ; one cote avou on bê jabot

 

S0

jacasse

 

vieille _ !, vîye aguèce ! (Te.)

 

S0

 

jacassement

nm (cri de la pie) ramadje, rèkèlerîye (f) ; (bavardage incessant) ramadje

 

C60

jacasser

v (bavarder, caqueter) ramadjî, rameter. ratchaweter, fafyî, tchafyî ; (crier, en parlant de la pie) crêler, ramadjî, rècler

 

C60

jacasser

, -erie caketer, tchaketer, tchaweter, -èdje, -erèye (tchameter Ve. ; tchatcheter Gl.), …, voy. bavarder ; (de la pie) tchaweter ; (de la poule) caketer, crêkeler (, -eter), voy. caqueter, crételer

 

E0

jacasser

vi (parler sans arrêt) tchafeter

 

S0

 

jacasserie

nf fafiadje (m), rametadje (m), tchafiadje (m)

 

C60

jacée

voy. centaurée

 

E0

jachère

nf têre qu’ on laît couru à rôyes, têre qu’ on laît r’pwaser, warèt (guéret) ; « Li prumîre anéye, djè l’ laî couru à rôyes po l’ riniètî.» (A. Laloux).

 

C60

jachère

djouhîre (-îye Or., Gl.; djouhelîre Com. ; djuhire Ma.), tére è trîhe, coradje à rôye (Cr.) ; laisser en _, lèyî r’pwèser l’ tére,  lèyî à djouhîre, lèyi è trîche (Hu.), lèyî djouherer (-heler) ine tére, lèy trîheler on tchamp (Fa.), lèyi cori à rôye (Cou.), li (= lèyî) ‘ne tére djus (Ja.) ; voy. friche

 

E0

jachère

laisser une terre en _, lêssi couri l’ leûp d’ssus one tère

 

S0

jachérer

(labourer une jachère) djouhe­rer (, -heler ; djuherer Ma.), voy. déchaumer

 

E0

jacinthe

nf,jacinte

 

C60

jacinthe

djacinte

 

E0

jacinthe

(fleur) jacinte

 

S0

jackpot

nm jackpot, djakpot’

 

C60

jackpot

jackpot

G0

Jacky

(prénom m) Jaki

 

S0

Jacmin

, Jacquemin (n de famille) Djâkemin

 

S0

 

Jacob

npr Jâcob

 

C60

Jacob

Djåcob

 

E0

Jacob

(n de famille) Djâcob, Jacob ; (personnage biblique) Jâcob

 

S0

jacob

(pipe pourvue d’un fourneau qui représente une tête de patriarche portant un turban et une longue barbe) jâcob ; il avot r’çû on bê jâcob à l’ Sint-Èlwa

 

S0

jacobée

fleûr di sint Djåke ; voy. SÉNEÇON

 

E0

Jacoby

(n de famille) Djâcobî

 

S0

Jacqueline

Jakeline

 

S0

Jacquemart

, -min, -motte, n de fam Djåkemår, -min, -mote

 

E0

Jacquemart

(n de famille) Djâkemâr

 

S0

Jacquemotte

(n de famille) Djâkemote

 

S0

Jacques

npr Djâke, Djauke ; nm, faire le Jacques, l’ Djîle, fé l’ djîle

 

C60

Jacques

, Jacqueline Djåke, Djåkelène

 

E0

Jacques

(prénom m et n de famille), Jâke ; (prénom m, dans quelques loc) Djâke ; nosse Jâke va s’ marier

 

S0

jacquet

jouer au _, djouwer å bak

 

E0

Jacquet

(n de famille) Jakèt

 

S0

Jacquot

(prénom m) Jakot

 

S0

jactance

voy. hablerie, vantardise

 

E0

jactance

quelle _ !, qué djawe djawe ! ; il a plus de _ que de capacité, (vulgaire) il èst come li coucou, i ‘nn’ è d’ pus’ o bètch qu’ o cou

 

S0

jade

jâde

G0

jadis

adv dins l’ timps, dins l’ vî timps

 

C60

jadis

voy. autrefois

 

E0

jaguar

nm jagwâr

 

C60

jaguar

jagwâr

G0

jaillir

v (liquide) spritchî, stritchî ; le sang a commencé à jaillir , li song s’ a mètu à spritchî ; (surgir) potchî foû ; le loup a jailli du bois , li leup a potchî foû do bwès ; (étincelle) bratchî

 

C60

jaillir

[v] 1 (o-e) (a)brokî, (c) (a)broker

2 (eau) spiter, brotchî, (c) stritchî

C’est l’endroit de rappeler que le wallon aime tout particulièrement multiplier les locutions, composés et dérivés très expressifs comme : astritchî, abrotchî, brokî foû, v(i)ni foû, etc.

 

G100

jaillir

, -issement spiter, -èdje ; spritchî, -a, -èdje (spru- Ve. ; sprûtchi St., -er Li., -eler La.), trûtchî (Es. ; strûtchi Du.) ; brotchî, -a, -on ; blassi (Gl.), biser foû, zûteler (Re., Ke.) ; _ vers celui qui parle, aspiter, aspritchî, abrotchî, apèter ; _ à gros bouillons, aboûre (, aboler) ; faire _, spiter, ordt fé spiter, fé spritchî, … ; voy. éclabousser, -ure, jet, pousser

 

E0

jaillir

vi (gicler) brotchi ; l’ êwe è brotchi foû do tiyau ; li sang lî brotchot foû do brès ; (en parlant d’une source) bouter ; i gn-è on soûrd qui boute â mîtan do l’ pature ; _ avec force, stritchi; l’ êwe sitritchot foû d’ tère ; li lacê stritche foû dès tètes ; li song stritchéve foû di s’ brès (Te.) ; _ en éclaboussant, tchitcheler, tchitchè (Te.) ; l’ êwe tchitchèle foû do tiyau ; objet qui laisse _ (un liquide) (un tuyau d’arrosage p. ex.) stritcha ; purdoz li stritcha po-z-arozer lès salâdes

 

S0

jaillissement

nm (liquide) spritchadje, stritchadje ; (étincelle) bratchadje

 

C60

jais

nm, gayèt

 

C60

jais

noir comme du _, neûr come gayète

 

E0

Jalhay

à _, è Djalhê, village

 

E0

Jallet

npr Djalèt

 

C60

Jallet

Djalèt, village

 

E0

jalon

nm djalon

 

C60

jalon

ålon ; petit _, stikèt (Ja., St.)

 

E0

jalonnement

nm, piketadje

 

C60

jalonner

v (mettre des jalons) piketer

 

C60

jalonner

åloner ; _ [les coupes de bois], voy. laie 2

 

E0

jalousement

adv djalousemint

 

C60

jalousement

djalotemint (-ose- Ve. ; …)

 

E0

jalousement

djalousemint ; i wârdot ça djalousemint por lu

 

S0

jalouser

v djalouser ; action de jalouser , djalousadje (m.)

 

C60

jalouser

djaloser (vi) ; ils se jalou­sent, is djalosèt onk so l’ ôte ; voy. envier

 

E0

jalouser

(se) vt et pr djalouser ; is s’ djalousant todi ; il jalouse tout le monde, il èst djalous su tot l’ monde

 

S0

jalousie

nf, djalouserîye ; il crève de jalousie, i crève di djalouserîye

 

C60

jalousie

[nf] (o-c) djalouserîye, (e) djaloserèye

 

G100

jalousie

djalosèdje (nm), -erèye, voy. envie ; _ de fenêtre, jalousîye (-erîye)

 

E0

jalousie

djalouserîe ; c’ èst la djalouserîe qui t’ fêt pârler ! ; il est malade de _, il è mâ l’ vinte ; il était malade de _ parce que j’avais acheté la pâture, (trivial) il avot mâ la panse quu dj’ avo acheté la pature

 

S0

jaloux

, ouse adj djalous (-e) ; être jaloux , ièsse djalous ; il est jaloux de sa sœur , il èst djalous su s’ soû ; (expr.) ièsse djalous come on tîgue , être jaloux comme un tigre ; i gn-a rin d’ pus djalous qu’ one bauye , il n’y a rien de plus jaloux qu’un bâillement (qui en appelle d’autres)

 

C60

jaloux

, -ouse djalot, -ote (f -ose Ve.) ; djalous, -ote (Ar., Es., Sprimont ; f -ose Ja., Cha. ; -ouse Hu., Wa., St., Ma. ; -oute Fl., Ber., Du.) ; _ de ce qu’il possède, frinteûs, -e (ard) ; voy. envieux

 

E0

jaloux

, -ouse adj et n djalous, -ouse ; èlle èst djalouse come on coucou ; c’ è-st-on djalous tchin ; on n’ èst djalous quu di ç’ qu’ on-ême ; ça è fêt dès djalous ; il est _, il è mâ l’ vinte, (grossier) il è mâ la panse ; il avot mâ s’ vinte quu dj’ avo acheté la pature ; être _, djalouser ; lès martchands d’ vatches djalousant sovint onk su l’ ôte ; un _, on djalous tchin

 

S0

 

jaloux, se

[adj] (o-c) djalous, e, (e) djalot, e

 

G100

Jamagne

npr Djamagne

 

C60

jamaïquain

ou jamaïcain jamayikin

G0

jamais

[adv] (e) måy, (c) mauy, (c) jamaîs, (o) jamés, (e) jamåy

 

G100

jamais

adv (à aucun moment) jamaîs, mauy, jamais de sucre , jamaîs pont d’ suke ; je n’ai jamais entendu ça , dji n’ a mauy ètindu ça, dji n’ a jamaîs ètindu ça ; ça, jamais ! , ça, jamaîs !; (sens positif) prend ton manteau si jamais tu avais froid , purdoz vosse paletot po l’ cas qu’ vos-aurîz frèd; avez-vous jamais vu ça? , avoz d’ dja vèyu ça ?; sait-on jamais! vas-è veûy quî-ce què l’ saureut dire ?; si jamais je l’attrape, gare à lui ! , djè l’ atrapereu jamaîs, gâre à li !; (loc) à jamais , po todi ; c’est fini à jamais , c’ èst fini po todi ; jamais de la vie , jamaîs de la vie, non faît ; jamais plus , pus jamaîs; (expr) on n’ a mauy qui ç’ qu’ on dwèt awè , on n’a jamais que ce qu’on doit avoir , il n’arrive jamais que ce qui doit arriver

 

C60

jamais

måy, jamåy (anc. dj-), jamês ; je ne l’ai jamais vu, dji n’ l’ a (co) måy vèyou ; cela ne se fera _, çoula s’ f’rè d’vins sîh ou saze ans ; voy. CALENDES

 

E0

jamais

(en un temps quelconque, un jour) jamês ; si dji l’ rascontère jamês, dji lî dîrê ; je ne crois pas qu’il reviendra _, dji n’ crè jamês qu’ i r’vinrè ; voilà la clé si _ (au cas où) nous serions déjà partis, v’là la clé si jamês dj’ astins djà voye ; ne _ (à aucun moment), ni jamês ; on n’ èst jamês trankile avou lès-afants ; on n’ sét jamês s’ il èst contint ; i n’ vinrè jamês jusqu’àr ci ; il n’en a _ eu beaucoup, i ‘nn’ è jamês wêre avou ; ne _ (toujours), ni jamês ; on n’a jamais que (on a toujours) ce que l’on mérite, on n’ è jamês quu ç’ qu’ on dèt avèr ; ne… jamais, ni … jamês ; après tout, ça n’ frè jamês qu’ onk di pus’ à noûri ; (à aucun moment) jamês ; jamês do l’ vîe ! ; jamês â grand jamês ! ; vât mî târd quu jamês ; c’ èst pîs qu’ jamês ! ; c’ èst do jamês vèyou ! ;  à un point _ égalé, à un stade _ atteint, jamês parèy (litt, « jamais pareil ») ; lès avon.nes ont lèvé jamês parèy

 

S0

Jamar

n de fam Djåmår

 

E0

Jamar

(n de famille) Jamâr

 

S0

jambage

 nm  (trait vertical) bâre (f), djambadje; (pilier) pîdrwèt

 

C60

jambage

_ de cheminée, djambe di tch’minêye ; _ de porte, voy. poteau ;_ en maçonnerie, djambe d’ êr

 

E0

jambage

(d’une lettre) jambaje (qqf -âje) ; fèjoz bin vos jambajes 

 

S0

jambe

[nf] djambe

 

G100

jambe

nf djambe, gambion (m), galziène ; dessous de la jambe , dizos dè l’ djambe ; il ne tient plus sur ses jambes , i n’ campe pus su sès djambes ; j’ai les jambes raides , dji so rwèd dins mès pates; (loc) croc-en-jambe , croche-pîd ; faire un croc-en-jambe , mèler s’ pîd; avoir les jambes arquées , awè dès djambes di bièrdjî; (expr) awè dès djambes come dès stapètes di pwès d’ Rome , avoir des jambes comme des perches à haricots , avoir des jambes longues et minces ; awè dès djambes come dès skaîyes , avoir des jambes comme des échasses ; vaut mia ça qu’ one djambe câsséye èt lès bokèts pièrdus , cela vaut mieux qu’ une jambe cassée et les morceaux perdus ; ièsse coût apaté , avoir les jambes courtes; on n’ è va nin su one djambe , on ne repart pas sur une jambe (dit-on à un visiteur auquel on propose un deuxième verre d’ alcool) ; prinde sès djambes à sès spales, prinde sès djambes à s’ cu , prendre ses jambes à ses épaules, prendre ses jambes à son derrière , prendre ses jambes à son cou ; rivenu pèneùs come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa one pouye , revenir la queue entre les jambes; c’ èst l’ cu qui r’pwase lès djambes (iron) , c’est le derrière qui repose les jambes (dit-on quand on s’ assied); avoir les jambes en coton, awè dès djambes come dès lokes ; faire quelque chose par-dessus la jambe, fé one saqwè à la dji vou dji n’ pou,  come dji n’  vou dj m’ fou, fé one saqwè à la mistenflûte ; ça me fait une belle jambe, dji so craus avou ça ; avoir les jambes coupées (par une mauvaise nouvelle, par ex) awè brès èt djambes câssés ; tenir la jambe , amûser ; il est venu me tenir la jambe , i m’ a v’nu amûser; jambe de force , djambe di fwace

 

C60

jambe

, -ée djamblé, -êye ; adjambé, èdjambé, -êye

 

E0

jambe

djambe (-ombe Hu., Wa.) ; j’ai mal à la _, dj’ a må m’ djambe (qqf di m’ dj. ou à m’ dj.) ; jambes torses, dès cråwes ; jambes longues et grêles flûtes, hèsses, skèyes, voy. maigre ; haut sur _, djombå, grand (ou hôt) èconé ; jouer des _, djambî, djambeler (, ordt -brer), djamboter , pîtele, håspler, tèhe, tricoter, bîyeter, drayeter, raper, râbier (GrH.), voy. courir ; agiter les _s (d’un bébé démailloté), tchampi ; le gras de la _, voy. mollet ; cela me fait une belle _, vo-me-là bin crås (ou gåy) avou çoula ; voy. écarter, patte

 

E0

jambe

(membre inférieur d’un être humain) djambe (djan.me villages) ; il è dès djambes come dès-èchasses (ou come dès montants d’ tchiyote) ; une personne pourvue de grandes _s, on grand adjamblé ; personne qui est mal campée sur ses _s, mâ-stampé ; personne qui à les _s courtes, pîd-pot ; on sacré p’tit pîd-pot ; adj et n qui a la _ mal faite, mâ apaté ; c’ è-st-one mâ apaté ; avoir de grandes _s (, marcher à grandes enjambées), avèr on grand compas ; dj’ ê lès djambes en compote ; dji n’ tin pus s’ mès djambes ; i tire (ou i trin.ne) la djambe ; (en parlant d’un enfant) il se tient ferme sur ses jambes, il èst bin su sès djambes ; (à cause de la fatigue, en raison de l’âge) j’avais les jambes coupées (par l’émotion), dji n’ sin pus mès djambes ; dji n’ ravo pus pont d’ djambes ; dji va m’ parmon.ner po m’ disnoker lès djambes ; sâteler su one djambe èt pwis su l’ ôte ; ployi la djambe ; (formule stéréotypée adressée à qqn qui conte ses petits malheurs) i vât mî ça qu’ one djambe câssé èt lès bokèts pièrdous ! ; quand on n’ l’ è nin à l’ tièsse, i fât l’ avèr dins lès djambes ; prinde sès djambes à s’ cô ; i m’ è t’nou la djambe ; cela me fait une belle _, ça m’ fêt one bèle djambe, dji sû bin crâs avou ça ; one djambe di bwès  ; (de pantalon) djambe ; i fârè racoûrti lès djambes di m’ pantalon ; _ de force, djambe d’ êr, djambe di fwace (Te.) (dans une charpente) Te.) [du lat. arcus, arc]

 

S0

 

jambé

 

, -ée adj et n adjamblé, apaté 

 

S0

 

Jambes

npr Djambe; j’habite Jambes , dji d’mère è Djambe; « C’ èsteûve li fièsse è Djambe. » (M. Neuville); « Dj’ a stî jusqu’ è Djambe po dès comande.s » (in : Albin Souldo, « Les Rabettes », Namur, 1906)

 

C60

jambette

voy. croc-en-jambe ; (couteau) clôs-mantche (nm)

 

E0

jambière

 

nf jambiére ; guêtre, guète ; houseau, hossète (f)

C60

jambon

nm djambon

 

C60

jambon

djambon ; voy. oie

 

E0

jambon

djambon ; lès djambons di d’vant (ou lès spales), lès djambons di drî ; l’os du _, li mantche (ou la crosse) do djambon ; li crâs, li mêgue do djambon ; discôper, saler, (a)foumer lès djambons, do djambon foumé ; li djambon d’ Ârdène ; un _ cuit tout entier (avec l’os), on djambon cût à l’ och ; _ fumé, nware-pate (nf)

 

S0

jambonneau

nm djambelète (f)

 

C60

jambonneau

djambonèt, pougnèt

 

E0

jambonneau

djambonau

 

S0

jambonnière

jamboniére

 

E0

Jamin

, -inet, -inon, n de fam Djåmin, -inèt, -inon

 

E0

Jamiolle

npr Djamiole

 

C60

Jamotte

, Jamsin n de fam Djåmote, Djam’sin

 

E0

jante

nf djante

 

C60

jante

[ou plutôt pièce courbe des _ de bois] tchame ; cheville maintenant les pièces de la _, voy. goujon

 

E0

jante

(de roue) (une des pièces de bois courbes dans lesquelles s’insèrent les rais) tchame ; i fât one tchame po deûs rês ; pourvoir (une roue) de _s, tchameler ; tchameler one roûe  ; pourvoir (une roue) de nouvelles _s, ritchameler ; ritchameler one roûe

 

S0

 

janvier

[nm] (c ) (d)janvî, (e) djanvîr, (d)janvier, (o) janvier

 

G100

janvier

nm janvî ; le premier janvier, lî prumî d’ janvî; (expr) au mwès d’ janvî, vaut mia, foû do bwès, on leup, qu’ è pur, su l’  campagne, li laboreû, il vaut mieux voir un loup hors du bois qu’ un laboureur en manches de chemise sur son champs au mois de janvier ; janvî faît l’ gueûs èt c’ èst mârs’ qu’ èst l’ onteûs, janvier fait le gueux et c’est mars qui est 1’honteux, quand il fait beau au mois de janvier on le paie au mois de mars ; lès-iviêrs lès pus frèds pudenut tos l’s-ans aus Rwès, les hivers les plus froids commencent chaque fois à la fête des rois ; li nût d’ Sint-Paul, à méye-nût jusse, lès quate vints lutenut au pus fwârt èt l’ ci qui tchèsse au diâle lès-ôtes sèrè po ièsse maîsse quausu tot l’ an, la nuit de la Saint-Paul (25 janvier), les vents se battent et celui qui remporte la victoire sera maître quasi toute l’ année ; solia do djoû, djaléye dè l’ nût, soleil la journée, gelée la nuit ; solia èt tchaleûr à l’ Sint Piêre, ça n’ vout nin dîre : quite di l’ iviêr, soleil et chaleur à la Saint-Pierre (18 janvier) ne signifient pas que l’hiver est terminé

 

C60

janvier

djanvîr (-î Com., Vi. ; janvî Bo.) ; en _, è meûs d’ djanvî

 

E0

janvier

janvier ; li purmî d’ janvier, c’ èst la novèle année

 

S0

Japon

nm Japon

 

C60

japonais

, aise adj japonès (-e)

 

C60

jappement

nm bawiadje

 

C60

japper

v bawyî

 

C60

japper

, -ement, voy. glapir

 

E0

japper

vi (aboyer à petits coups) baweter

 

S0

jaque

djak (nm) 

 

E0

jaquette

nf (veste) casake (m), camisole

 

C60

jaquette

jakète, coûte frake à lamekènes, (anc.) capote ; _ de petit garçon, bidou, djågô (nm)

 

E0

jaquette

(1 vêtement de cérémonie pour les hommes, à longs pans arrondis et descendant jusqu’ aux genoux ; 2 veste de femme boutonnée par devant et ajustée à la taille) jakète

 

S0

jard

(t de tiss) djår (Ve.)

 

E0

jardin

[nm] (o-c) djârdin, (e) djårdin, (e-c) corti, (o) courti, (e) cotehê

 

G100

jardin

nm djârdin ; jardin potager, corti; jardin d’ enfants, pitite sicole

 

C60

jardin

corti, djårdin ; (plaist) bounî ; (diminutif) cotehê; _ étendu pour les légumes à consommer l’hiver (anc.), wègnant courti (Fa.) ; voy. maraicher, POTAGER, PRAIRIE, PRÉ

 

E0

jardin

jardin (rare) ; li jardin botanike ; (potager (attenant à la maison) (cour- Te.) corti ; fé s’ corti ; foyi, grâler, sâcler l’ corti ; li mour, l’ uch do corti

 

S0

jardinage

nm coteladje, djârdinadje

 

C60

jardinage

djârdinèdje

 

S0

 

 

jardiner

v djârdiner, fé s’ djârdin

 

C60

jardiner

, -age, -et, -ier djårdiner, -èdje, -èt, -î

 

E0

jardiner

vi djârdiner, fé s’ corti ; i passe su timps à djârdiner ; (tant dans le cotièdje que dans le corti) cotyi ; c’ èst do bon timps po cotyi

 

S0

jardinier

, ière n cortinî, djârdinî (m) ; maraîcher, cotelî (m); on fièstéye lès djârdinis èt lès cotelîs li 22 d’ janvî, à l’ Sint-Vincint

 

C60

jardinier

(de profession) djârdinî

 

S0

jardinière

nf batch à fleûrs (m)

 

C60

jargon

nm djâre (f), djârgon (, djaurgon)

 

C60

jargon

, -onner djår ; djårgon, -oner ; voy. baragouin

 

E0

jargon

(baragouin) djârgon ; qué djârgon èst-ce qu’ is pârlant là ?

 

S0

jargonner

v djârgoner (, djaurgoner), ravauder ; action de jargonner, djârgonadje (m) (, djaurgonadje (m))

 

C60

jargonner

vi (parler de façon inintelligible) djârgoner ; is djârgonint intèr zèls èt dji n’ compurdo rin du tout ; (dire ses premiers mots) (en parlant d’un enfant) djârgoner ; i k’mince à djârgoner

 

S0

jarre

badou (nm), voy. cruche

 

E0

jarret

[nm] djèrèt

 

G100

jarret 

nm djèrèt ; il est fort de jarret, il a dès gros djèrèts; jarret de bêtes de boucherie, djèrèt, mustia

 

C60

jarret

djèrèt, ployant dè gngno ou dè l’ djambe ; (bouch) _ de veau, cohå, djèrèt d’ vê ; _ de bœuf, mustê d’ boûf (moustê d’ boû ard), jarèt

 

E0

jarret

djèrèt ; nosse vatche è on gros djèrèt ; acheter on bokèt d’ djèrèt po fé l’ bouyon ; (en parlant d’un cheval) il est court de _, il èst fwart drèt s’ sès pates

 

S0

jarretelle

nf cwârdia (m), djâretîre, loyûre

 

C60

jarretière

nf cwârdia (m), djâretîre, loyûre

 

C60

jarretière

loyin (d’ tchåsse) (nm), djåretîre {Wa.), baukê (nm) (Xh.)

 

E0

jarretière

djâretîre, nâlî (Te.) ; ; dj’ ê stî quî do l’ lastike po fé dès nâlîs ; vinde la djâretîre do l’ mariée [coutume lors du mariage qui voulait que la jarretière de la mariée soit vendue aux enchères, au bénéfice des jeunes époux; la personne qui acquérait la jarretière avait le droit de venir l’ôter lui-même]

 

S0

jars 

nm cok d’ auwe, maule d’ auwe

 

C60

jars

djår, li cok (ou måye) di l’ åwe

 

E0

jars

djâr

 

S0

jas

_ de l’ancre, assi

 

E0

jaser

[v] (e) djåser, (c) djâser, (o) fé daler s’ langue, (c) fé aler s’ linwe, (o) bate ène djâse

 

G100

jaser

v (bavarder sans arrêt) ramadjî, rameter, tchafeter; (médire) causer su l’ dos da, fé pèter s’ linwe ; (crier comme le geai) ritchaurder ; action de crier comme le geai, ritchaurdadje; (crier comme la pie) crêler, rècler

 

C60

jaser

, -erie, -eûr, -se djåser, -èdje, -emint, -erèye, -eû, -erèsse ; djåspiner, caketer, copiner, voy. BABIL, BAVARD, CAUSER, PARLER ; jaseur (oiseau), djåseû

 

E0

jaseur

, euse n (bavard) canlète (f), tchawète (f);  nm (oiseau) causeû lapon, queuwe-di-sôye (f), récolète

 

C60

jasione

nf bleuw-boton (m)

 

C60

jasmin 

nm jasmin

 

C60

jasmin

jasmin

 

E0

jasmin

jasmin

 

S0

Jaspar

n de fam Djåspa (, -âr)

 

E0

jaspe

, -er djasse ; djasper, -pler ;tapiner (Be.)

 

E0

jaspé

, ée adj caflori (f caflorîye), jaspiné (-ye), tapiné (-ye)

 

C60

jasper

v jaspiner, tapiner

 

C60

jasper

vt jasper ; jasper on plantchî ; jasper lès-ègrés

 

S0

jaspiner

voy. jaser

 

E0

jaspiner

vi (papoter) jaspiner

 

S0

jatte

nf jate

 

C60

jatte

jate, copète, ine come (di cafè) Gl.)

 

E0

jatte

(grosse tasse sans anse) jate ; rilâvoz vosse jate ; (contenu d’une jatte) jate ; vûdoz-me one boune jate di cafè ; dj’ ê mètou one jate di lacê dins la pâsse

 

S0

jauge

nf (instrument étalonné) jauje, mèseure; (tranchée pour conserver des plants avant la plantation) tchôke ; mettre en jauge, mète è tchôke

 

C60

jauge

(t de jard , tranchée) djådje

 

E0

jauger

v (mesurer) mèsurer; (apprécier par un jugement) jujer

 

C60

jaunâtre

adj djanausse

 

C60

jaunâtre

djènasse (, -åte) ; voy. brun

 

E0

jaunâtre

djènâte

 

S0

jaune

[adj] (o-c) djane, (e) djène, (o) djan.ne

 

G100

jaune

adj jaune canari, djane canari ; jaune cuivre, djane keûve ; jaune or, djane ôr ; du trèfle jaune, do djane coucou ; une limace jaune, on djane lumeçon (m) ; un loriot jaune, on mauvi d’ ôr, on-aurumièle; (expr) djane come di l’ ôr, jaune comme de l’or

 

C60

jaune 

nm mettre du jaune, mète do djane ; un jaune d’œuf, on djane d’ ou, one casse (f)

 

C60

jaune

djène (djane Wa., Gl., Ar., Wa., Cha.) ; cou­leur _, (plaist) coleûr wiyin.me , (du teint) djèniheûr ; rire _, rîre dè gros (ou dès bètchètes) dès dints ; un « jaune », voy. grève ; jaune d’œuf, moyou, djène (qqf rodje) d’ oû, voy. moyeu

 

E0

jaune

adj djène ; do djène coton ; dès djènes-ûjês ; do djène cûr ; djène come on citron ; sèy djène come do l’ cire ; un cheval à la robe _ pâle, on djène tchuvau ; adv rîre djène ; j’ai relavé le plafond, mais il apparaît toujours _, dj’ ê r’lâvé l’ plafond, mês ça r’ssôrt’ co djène ; n (personne de race jaune) djène ; cès djènes-là, dji ‘nn’ ê poûr ! ; (couleur jaune) djène ; ça tire su l’ djène ; _ d’œuf, djène d’ oû, moyète ; un oeuf à deux _s, on-oû avou deûs djènes, on-oû avou deûs moyètes [à rattacher au lat. mediolum, jaune d’ oeuf] 

 

S0

jaunet

ine pèce d’ ôr, on louwis d’ ôr, on napolèyon

 

E0

jaunir

v djani

 

C60

jaunir

djèni

 

E0

jaunir

vi (devenir jaune) djèni ; lès ridaus djènichant â slo ; lès-ôrdjes djènichant, i gn-è do l’ vèrmine didins

 

S0

jaunissage 

nm djanichadje

 

C60

jaunisse

[nf] (o-c) djanisse, (e) djènisse, (o) djaunisse

 

G100

jaunisse

nf djanisse

 

C60

jaunisse

djènisse (-îse Ve. , St., Ma. ; djanisse Wa., Ar., Gl., -îse Wa., Cha.)

 

E0

jaunisse

djènisse ; po la djènisse, i fât prinde do té d’ arjentin

 

S0

jaunissement 

nm djanichemint

 

C60

java

(danse) java , danser la java ; faire la _ (la noce), fé la java

 

S0

javel

(eau de) nf aîwe di javèl

 

C60

Javel

eau de _, dè l’ djavèl

 

E0

javel

[eau de] _, javèl ; vos mètroz do l’ javèl dins l’ êwe ; eau de _, au d’ javèl ; dèsinfècter à l’ au d’ javèl

 

S0

javelage 

nm djaveladje, èdjaveladje, riloyadje

 

C60

javeler

v djaveler, èdjaveler, riloyî, mète è djavia

 

C60

javeler

mêle è djavês, djaveler, qqf èdjaveler ; _ à la faux flamande, rôler s’ djavê foû (Or., etc.)

 

E0

javeleur

, euse n djaveleû (-se), èdjaveleû (-se)

 

C60

javeline

djavelène

 

E0

javelle

nf djavia (m) ; mettre en javelle, èdjaveler, mète è djavia

 

C60

javelle

djavê (djèvê Bo., Bi.)

 

E0

javelle

(t. générique) (gerbe de céréales coupées) djèvê (djavê Te.)

 

S0

javelot 

nm javelot

 

C60

Javingue

npr Djavingue

 

C60

jazz 

nm djâz

 

C60

je

pron dji (dj’ + voyelle ; djè + pronom personnel complément commençant par « l » ; forme interrogative : voyelle + dje , consonne sonore +  dju) : je prends, dji prind ; j’entends, dj’ ètind ; je le prends, djè l’ prind ; je l’entends, djè l’ ètind ; ai-je bien entendu ?, a-dje bin ètindu ?; c’est ainsi, je pense, c’ è-st-insi, a dje l’ idéye ; c’est bleu, je pense, c’ èst bleuw, pinse dju 

 

C60

je

dji (dju Ve. , …) ; je suis, dji so ; j’ai, dj’ a ; je le vois, djè l’ veû (dju l’ veû St.) ; je l’ai dit, dji l’ a dit (djè l’a dit Ve.) ; où suis-je, wice so-dje ? [sɔt∫] ; il pleuvra, je pense, i ploûrè, pinse-dju ; où suis-je donc ?, wice so-dj’dju ? ; (pour ne pas se désigner directement) je sais bien ce que je dis, ine saquî sét bin çou qu’ i dit

 

E0

je

djo l’ ; djo l’ sé bin ; djo l’ voûro bin ; doû vint-ce quu djo l’ savo ? (à Bastogne, aussi : dju lu ; dju l’ sé bin ; dju l’ voûro bin ; doû vint-ce quu dju l’ savo ?)

 

S0

je

pr. personnel sujet dji (dju Ba., djo Te.) [allomorphes: dji, djo, dj’] : dji vinrans ; dj’ ons co do boûre ; dji l’zî pwatrans ;

 

DJI + consonne(s) : dji r’vinrê ; dji n’ fê pont d’ bin ; dji la vè po l’ purmî côp ; dji lî ê dit ; dji l’s-ê pwarté ; dji l’zî dinrê ;

 

DJ’ + voyelle, ou qqf en débit rapide entre une voyelle et une consonne ou entre une pause et une consonne : dj’ arive : dji pinse qu’ il èst voye ; si dj’ parvin à l’ ratraper ; dj’ pinse sovint à lu ;

 

DJE en position postverbale après voyelle : quu n’ î ê-dje sitî mu-min.me ? (que n’y ai-je été moi-même ?) ; dis-je, di-dje (Te.) ;

 

DJO + L’, L’S-, LÎ, l’ZΠ: JE + LE (, LA), LES, LUI, LEUR : enclise :  djo l’ vou bin ; djo l’s-ê pièrdou ; djo lî ê dit ; djo l’zî dîrê 

 

S0

je ne sais quoi 

nm one saqwè (f) ; elle a un petit je ne sais quoi en plus que les autres, èlle a one saqwè d’ pus qui l’s-ôtes

 

C60

Je.

Djihè, Tch’hè, village

 

E0

jean 

nm djin’

 

C60

Jean

npr Djan ; s’ i ploût à l’ Sint-Djan (6 d’ avri), mauvaîse po tot l’ an (A. Laloux) ; à l’ Sint-Djan, stitche o pani li pouye qui vout co t’nu l’ nid (A. Laloux)

 

C60

Jean

Jan, (anc.) Djihan, Tch’han ; à la Saint-Jean, à l’ Sint-Tch’han (Tchan Cha., Ma., Bo. ; Jan, Jon Hu.) ; voy. feu

 

E0

Jean

(prénom m et n de famille) Jan ; (prénom m et n de saint, dans quelques loc.) Djan ; la Saint-Jean-Baptiste (fêtée le 24 juin), la Sint-Djan ; lès feûs do l’ Sint-Djan

 

S0

Jean-Baptiste

npr Batisse

 

C60

jean-foutre 

nm djan-foute

 

C60

jean-foutre

jan-foute ; i s’ mon.ne come on jan-foute

 

S0

Jeangout

(n de famille) Djangout ; le parc _ (1’actuelle place du marché à Bastogne), lu park Djangout

 

S0

Jeanmart

(n de famille) Jan.mâr

 

S0

Jeanmoye

(n de famille) Jan.mwa

 

S0

Jeanne

npr Djène (actuellement ne subsiste que dans l’expression « quand ç’ n’ èst nin Djan, c’ èst Djène »), Jane

 

C60

Jeanne

Jane, (anc.) Djihène (Dju- Ve. ; Tch’hène Ra., Tchène Fa. ; Djène St., Djèdjène Ja.) ; voy. dame, marie

 

E0

Jeanne

1 Jane ; 2 Djène, seult dans le composé Marîe-Djène, Marie-Jeanne (prénom f) [forme anc. supplantée par Marîe-Jane]

 

S0

 

Jeanneton

Djèniton, Jèniton, Tonton

 

E0

Jeanneton

Janeton

 

S0

Jeannette

npr Janète (diminutif, Nanète)

 

C60

jeannette

nf (planche à repasser) janète

 

C60

Jeannette

Janète, Nanète ; nf chaîne avec croix, janète

 

E0

Jeannette

Janète

 

S0

Jeannot

(type de niais) Dèdè

 

E0

jeep

nf djip

 

C60

Jehanster

è Tchanstêr, village

 

E0

je-m’ en-fichiste

n c’est un je-m’en-fichiste : c’ è-st-on dji-vou-dji-n’-pou, dji-n’-vou-dji-m’-fou

 

C60

Jemelle

npr Djméle

 

C60

jemenfichiste

un _, on qu’as-se-(qui-)foute, on (g)n-a-qu’-foute

 

E0

Jemeppe

Djimèpe (, Gn’mèpe), village

 

E0

Jemeppe-sur-Sambre

npr Djmeupe

 

C60

Jeneffe

npr Gngnèfe

 

C60

Jeneffe

Gn’nèfe (, Gngnèfe), villages

 

E0

je-ne-sais-quoi

invar dji-n’-sé-qwè ; i fârot on p’tit dji-n’-sé-qwè po qu’ i s’ arindjinche

 

S0

jérémiade

nf pîladje (m), pîlerîye

 

C60

jérémiade

djèmihåhe ; pîlèdje, -erèye ; tchoûlåhe, -erèye ; voy. gémir, lamenter

 

E0

jerk 

nm djèrk

 

C60

Jérôme

npr Jèrôme

 

C60

Jérôme

Jèrôme (anc. Djè-)

 

E0

jerricane 

nm jèricane (f)

 

C60

jersey 

nm (tissu tricoté) jèrsè, tèchu, tricoté; (point) jèrsè

 

C60

Jérusalem

Jèrusalèm (anc. Djè-)

 

E0

Jérusalem

Jèrusalèm’

 

S0

 

jésuite

n et adj jéswite

 

C60

jésuite

jèzwite

 

E0

jésuite

(membre de la compagnie de jésus) jèzwite

 

S0

Jésus 

nm Jésus ; le petit Jésus, li p’tit Jésus; (expr) Jésus Marie!, Jésus’ Mâria ! ; doux Jésus!, mon Diè todi !; (expr) c’ èst li p’tit Jésus su sès tchaussètes, c’est le petit Jésus sur ses chaussettes (dit-on après avoir avalé qqch d’agréable) ; c’ èst li p’tit Jésus à culotes di vloûrs, c’est le petit Jésus en culotte de velours, idem

 

C60

Jésus

Jèsus (, Jé-) ; en exclam , Jèsus’, (anc). Djèsus’

 

E0

Jésus

Jésus ; _-Christ, Jésus-Cri ; l’enfant _, li p’tit Jésus ; c’ èst doûs come lès fèsses do p’tit Jésus ; il ont stî mète li p’tit Jézus dins la crêche ; (dans diverses exclamations) Jésus Marîe Jozèf ! ; Jézus Mariâ todi ! ; doûs Jésus !

 

S0

jet

nm (action de jeter) les jets de pierres sont interdits, on n’ pout pont lancî d’ cayaus; (distance parcourue par ce qui a été jeté) il a réussi un jet de cinquante mètres, i l’ a seû lancî à cinkante mètes; (expr) c’est à un jet de pierre d’ ici, c’est à une très courte distance, ci n’ èst qu’ à one pichîye di-d-ci, ce n’est qu à une pissée; (en une fois) cela a été fait d’un seul jet, ça a stî faît d’ on seul côp,  d’ one tape, d’ on lan; (essai) ce n’est qu’un premier jet, ci n’ èst qu’ one preumêre saye (f); (jaillissement) pendant la traite il m’a lancé un jet de lait, timps qu’ i modeut, i m’ a lancî on stritchon d’ lacia ; un jet de salive, on ratchon; (loc) à jet continu, sins lachî; (liquide) sortir en jets, stritchî ; action de sortir en jets, stritchadje; jet de lumière, rèyon d’ lumière, rè ; faible jet de lumière, filèt d’ lumiére; (arbre) djèton ; produire des jets, djèter ; pousser de nouveaux jets, ridjèter ; enlever les jets, disdjèter

 

C60

jet

djèt ; action de jeter, tapèdje, -êye ; (pousse végétale) djèt, djèton, voy. pousse ; (sauvageon, jet de tubercule de pomme de terre) djèt, djèton, djèrmon ; enlever ces jets, disdjèter, ; plouketer lès, djèrmons ; voy. gourmand; « jet » de chou spraute ; _ d’arrosoir, …, spritcha ; _ peu abondant, piha, piherote, trûtchète [mais : jet d’eau jet d’à] ; (spéct) _ de lait rêdon (Du. ; rindô Thimister) ; trûtchon, trêt d’ lècé ; _ d’étin­celles, salêye (nf), voy. battiture, jail­lissement ; petit _ de salive, rètchote (nf) ; ustensile de brasseur, pèkène (nf)

 

E0

jet

(de liquide) jèt ; on jèt d’ sang ; (de lait) rêdon ; wête on pauk qués rêdons qu’ èle dène, çusse vatche là ! ; (de plante) (rejet) jèt ; avoir de nouveaux _s, ridjèter ; lès hèyes ridjètant â pîd ; lès sûrîs qu’ t’ ès r’côpé r’djètant djà

 

S0

jeter

[v] taper, (e) djèter, (e) hiner

 

G100

jeter

v (lancer) foute, taper au lon, ataper ; jeter une pierre, taper on cayau ; jeter au loin, taper au lon ; lancer avec force, cayî, ècayî ; (expr) jeter la pierre à quelqu’un, foute li dosséye su one saquî, taper l’ pîre ; jeter de l’huile sur le feu, taper d’ l’ ôle dissu l’ feu ; jeter de la poudre aux yeux, awè bèle maniére, fé dès maniéres, parète ; ce n’est que pour jeter de la poudre aux yeux, ci n’ èst qu’ po parète ; jeter un mauvais sort, èmacraler, èssôrcèler, tinu one saquî ; jeter toutes ses forces dans la balance, taper l’ atche èt l’ matche ; tout le monde nous jette la pierre, tot 1’ monde nos tape li pîre; (laisser tomber) foute ; il l’a jeté par terre, i l’ a foutu à l’ têre; (expr) jeter l’argent par les fenêtres, taper lès caurs pa l’ fènièsse, foute ; « Mârdjôsèf grète po spaurgnî sur lèye ci qui s’ frére sitrîye à nonsyince. » (A. Laloux) ; jeter le froc aux orties, foute li cote su l’ aye; (abandonner) foute au diâle, foute èvôye ; ces vêtements sont bons à jeter, cès moussemints-ci sont bons à foute èvôye, … à foute au diâle; (mettre promptement) jeter un édredon sur le lit, taper one courtèpwinte su l’ lét; (mettre avec force) jeter qqn dehors, foute one saquî à l’ uch ; jeter en prison, foute o yoyo, … o trau ; être jeté sur le pavé, ièsse foutu su l’ pavéye; (abstrait) jeter le doute dans l’esprit des gens, mète li doutance dins l’ tièsse dès djins ; le sort en est jeté, asteûre, c’ èst trop taurd ; jeter un coup d’ œil, taper on côp d’ ouy ; il a été jeté sur le trottoir, il a stî tapé su l’ pavéye ; en jeter plein la vue, asbleuwi ; il essaie de nous en jeter plein la vue, i saye di nos-asbleuwi ; jeter des menaces, manecî; jeter sa voiture dans le fossé, ataper s’ vwèture o fossé ; (se) si foute, si taper, si vorer ; se jeter par la fenêtre, si foute pa l’ finièsse ; se jeter la tête au mur, si foute li tièsse au meur; se jeter à l’ eau, si foute (/ si taper) è l’ aîwe ; se jeter contre un arbre, si foute (/ si taper) su on-aube ; il s’est jeté sur moi, i s’ a tapé sur mi ; se jeter sur la nourriture, si dârer su l’ amougnî, si vorer su l’ amougnî; (expr) i faît come Gribouye qui s’ tape è l’ aîwe di peû d’ ièsse frèch, il fait comme Gribouille qui se jette à l’ eau pour ne pas être mouillé (par la pluie)

 

C60

jeter

djèter, (ordt) hiner, taper ou foute (, -er) ; _ violemment, lancî, vorer, tchèssî, firer (Ma.), pôsser (Ja.), voler Fa.) ; _ vers celui qui parle, adjèter, ahiner, ataper ; endroit d’où l’on jette (à certains jeux), tape (nf) ; _ brutalement, abouhî (Har.) ; voy. lapider ; _ en désordre, kidjèter, kitaper, kifouter, taper hatch-èt-match, voy. désordre ; _ bas, bouhî dju,  maker djus ; …, voy. abattre ; _ dehors, taper ou vaner à l’ouh, voy. chasser, déguerpir ; _ un sort, voy. ensorceler ; se _ sur qn, dårer so, brokî so , voy. élan, élancer, fONDRE, LANCER

 

E0

jeter

vt (lancer loin de soi) taper ; zigneter; taper dès pîres ; taper l’ foûre à l’ valêye do l’ traveûre ; taper lès sous pa la fignèsse ; taper d’ l’ ôle su l’ feû ; taper on sôrt ; taper on côp d’ û ; taper à l’ tère ; taper dins l’ vûde ; zignetèye ça voye ! ; se _, si taper ; lès moches si tapant voltî s’ la charogne ; la Wils’ si tape dins la Mosèle ; _ pêle-mêle, mettre en désordre, kitaper ; il è v’nou k’taper tos mès lives ; (lancer) tchâssi ; dji lî ê tchâssi l’ pougn dins la gueûye ; il m’a lancé un regard noir, i m’ è tchâssi on lêd côp d’ û ; tchâssè one oûyâde (Te.) ; jeter brutalement une nouvelle fois, relancer avec force, ripèter ; dji lî ê r’pèté ma mwin à l’ djêve ; (une petite quantité d’un liquide) spiter ; spite on pauk d’ êwe su l’ trotwar, po n’ nin qu’ ça poûssèle ; _ une petite quantité d’eau sur la lessive avant de la repasser, spiter l’ bouwêye po l’ ristinde (Te.) 

 

S0

jeteur

, euse n jeteur de sort, èssôrcèleû (-se)

 

C60

jeteuse

_ de cartes, voy. cartoman­cienne

 

E0

jeton 

nm pîce (f); (expr) faux jeton, mougneû d’ bondiè èt tchiyaud d’ diâle ; avoir les jetons, awè l’ vèssète, l’ va-rade; donner les jetons à qqn, fè awè peû, fé awè peû one saquî

 

C60

jeton

_ de loto, di

 

E0

jeton

(petite pièce ronde) j’ton ; lès j’tons d’ kine (les petits cylindres de bois numérotés qui sont utilisés au loto (kine)) ; un faux _, on fâs j’ton ; (coup) j’ton ; ramasser on j’ton ; avoir les _s (avoir peur), avèr lès j’tons ; (au pl) (argent, sou) j’tons ; il è ramassé brâmint dès j’tons ; un faux _, on fâs pilâte

 

S0

jeu

[nm] (o-c) djeu, (e) djeû

_ de balle (o-c) djeu d’ bale, (e) djeû d’ bale

_ de billes : (o) djeu d’ mas, (c) djeu d’ mayes, (e) djeû d’ måyes

_ de cartes : (o-c) djeu d’ cautes, (o) djeu d’ cartes, (e) cwårdjeû

 

G100

jeu

nm djeu, djè; (amusement) djeu ; un jeu de quilles, on djeu d’ guîyes ; un jeu de cartes, on djeu d’ cautes; le jeu de balle, li djeu d’ bale; c’est un jeu paisible, c’ è-st-on paujêre djeu ; un beau jeu de scène, on bia djeu d’ sin.ne ; ce sont des jeux dangereux, c’ èst dès djeus po s’ tuwer; ce sont des jeux éducatifs, c’ èst dès djeus qui sièvenut à-z-aprinde one saqwè ; c’est cela qui est en jeu, c’ èst ça qu’ è-st-au djeu, c’ èst ç’ qu’ on djoûwe; (loc) par jeu, po djouwer ; c’est la règle du jeu , c’ èst l’ drwèt do djeu ; c’est un jeu d’enfant, ça s’ faît come po rîre ; être en jeu :  c’est mon emploi qui est en jeu, c’ èst m’ place qui dj’  riskéye di piède, c’ èst m’ place qui dj’ djoûwe là ; d’entrée de jeu, dîrèk, tot d’ sûte; faire jeu égal (jeu de cartes), baurer ; (impers. à la 3e pers. du sg) c’est jeu égal entre les joueurs, i baure ; ils font jeu égal, is baurenut ; fréquenter les endroits de jeux, aler aus djeus ; jouer double jeu, bagnî inte deûs-aîwes ; jouer gros jeu, bîyeter ; « Ardans ! Donîye, tapoz ‘ ne paletéye. Dj’ a hausse di cûre, mi, po bîyeter. » (J. Guillaume) ; cacher son jeu, catchî s’ djeu, catchî sès pûs dins sès tchausses, cacher ses poux dans ses chaussettes ; j’ai vu clair dans votre jeu, dj’ a vèyu clér dins vosse djeu ; avoir du beau jeu, tchaîr à djeu ; avoir de la chance au jeu, tchaîr à djeu come tchins à puces, avoir de la chance au jeu comme des chiens tombent sur des puces ; il a été pris à son propre jeu , c’ èst l’ batch qui r’toûne dissu l’ pourcia, c’est l’auge qui se retourne sur le porc ; jouer franc jeu, djouwer franc djeu; (expr) i s’ faut sièrvu dès triyonfes qu’ on-z-a è s’ djeu, il faut se servir des atouts qu’on a dans son jeu ; ça n’ è vaut nin lès pwin.nes, li chîje ni vaut nin lès tchandèles, le jeu ne vaut pas la chandelle; (mettre en jeu) risker ; mettre de l’argent en jeu, risker dès caurs ; mettre la vie de qqn en jeu, risker l’ vîye d’ one saquî; (espace pour le mouvement aisé d’un objet) lauke (f) ; laisser du jeu, lèyî dè l’ lauke; (défaut de serrage) il y a du jeu dans le manche, ça branle dins l’ mantche ; (impersonnel) il hosse o mantche ; il y a du jeu (et cela fait du bruit), ça clicote

 

C60

jeu

djeû (djû Vi.) ; le _ ne vaut pas la chandelle, li sîse ni våt nin l’ tchandèle ; cacher son _, voy. intention ; laisser deviner son _, si lèyî d’veûy (Fl.) ; entendre le _, ètinde li djeû (, li wastat’) ; jouer petit _, djouwer p’tit djeû, djouweter ; jouer gros _, djouwer gros djeû, trimeler (trè- Ve.) ; on ne jouait pas gros _, i n’ aveût nole trimèlerèye ; commencer le _ (aux cartes), djouwer foû  ; perdre au _, voy. décaver ; sortir des limites du _, fé hiwète  ; le maître du _ (= (plaist) le chef), li mêsse dè l’ djowe ; _  grossier, indécent, tchinelèdje ; en manière de _, po rîre ; ce n’est qu’un _, ci n’ èst qu’ ine djowe ; jeux d’adresse, de hasard, de billes, cartes, …, voy. adresse, … ; jeux d’enfants, voy. BALLE, BARRE, BATONNET, BILLE, CACHE-CACHE, CAILLOU, CHAT, COLIN-MAILLARD, ÉPINGLE, LOTO, MARELLE, OSSELET, TOton, toupie ; [avoir] du jeu (mécanisme), dè l’ djowe ; voy. jouer

 

E0

jeu

(activité de divertissement) djeû ; li djeû d’ caye, d’ cwâtes, d’ guîes, do moutchwa, d’ puce, etc. ; on djeû d’ hazârd ; on djeû dandjereûs ; on djeû d’ afant ; (prov) djeûs d’ mwins, djeûs d’ vilins ; les premiers _x ne comptent pas, lès purmîs djeûs, c’ èst po lès-afants (ou po lès tchins ou po do boûre) ; mète â djeû ;  (prov) li djeû n’ vât nin la tchandèye ; il faut se plier aux règles du jeu, i fât aler (ou djouwer) l’ drèt do djeû ; li pus bê do djeû ; (éléments nécessaires à la pratique d’un jeu) djeû ; li djeû d’ guîes ; li djeû d’ cwâtes ; j’ai un laid jeu (peu de bonnes cartes en main) dj’ ê on lêd djeû (opp. à dj’ ê on bê djeû ou dj’ ê do djeû) ; vi s’adonner à des jeux de cartes, avec enjeu financier, trèmeler ; il êmant co bin d’ trèmeler ; (au fig) avoir beau jeu de (dévoiler ses intentions), avèr bê djeû di ; il è bê djeû do l’ dîre asteûre ; les jouets de saint Nicolas, lès djeûs d’ sint Nicolâs ; (manière d’agir) djeû ; il a bien mené son jeu (bien conduit son entreprise), il è bin mon.né s’ djeû (ou bin djouwé s’ djeû) ; il a bien caché son jeu (bien dissimulé ses intentions), il è bin catchi s’ djeû ; c’ è-st-on djeû po s’ câsser one djambe ; être vieux jeu, sèy vî djeû ; (série d’objets de même nature, destinés au même emploi) djeû ; on djeû d’ clés ; on djeû d’ casseroles ; on djeû d’ fièrs ; vi avoir du _ (en parlant de souliers trop larges), chalboter ; dj’ ê l’ solé qui l’ chalbote o pîd (ou dj’ ê l’ pîd qui l’ chalbote o solé) ; (aisance entre deux pièces en contact ou défaut de serrage dû à l’usure) djeû ; la fignèsse è do djeû ; l’ uch è do djeû dins lès-awîes ;

le jeu n’en vaut pas la chandelle, ça n’ vât nin l’ diâle ;

un jeu où l’on risque gros, on djeû bwêje-cou (litt. « un jeu baise-cul ») ; personne qui s’adonne au jeu, chpilteû, -eûse ; c’ è-st-one chpilteûse, sés-se, cèle-là ; personne qui s’adonne aux jeux de cartes avec enjeu financier, trèmeleû, -eûse ; c’ è-st-one bande di trèmeleûs

 

S0

jeudi

[nm] (c) djudi, (e) djûdi, (o) djeudi

 

G100

jeudi 

nm djudi ; jeudi prochain, djudi qui vint ; jeudi dernier, djudi passé ; jeudi-saint, blanc djudi, djudi sint, djudi dès sètès-èglîjes ; à jeudi alors ?, jusqu’à djudi d’ abôrd ?

 

C60

jeudi

djûdi (djoû- Bo. ; anc. deûyou Fa.) ; _ saint, blanc djûdi

 

E0

jeudi

djoûdi ; li djoûdi après non.ne, on n’ alot nin à scole ; li Djoûdi Sint ; la semaine des quatre jeudis (un temps qui n’arrivera jamais), la s’mwin.ne dès quate djoûdis

 

S0

jeun

(à) loc à djune, à keûr jun ; « I faleut ièsse à djune jusqu’après grand-mèsse. » (J. Houziaux)

 

C60

jeun

à _, à djon-coûr, à djeun’, à djun

 

E0

jeun

à _, à jun ; lêssi l’ crâchî à jun po l’ fouwer ; po livrer lès bièsses, i fât qu’ èlle astinche à jun ; être à jeun, sèy a keûr jun (litt. « être à coeur jeun ») ; il est à _, il èst a keûr jun

 

S0

jeune

[adj] djon.ne

 

G100

jeune

adj (personne peu avancée en âge) djon.ne ; être jeune, ièsse djon.ne ; le plus jeune, li pus djon.ne ; jeune femme, djon.ne comére ; jeune fille, djon.ne fèye ; jeune homme, djon.ne ome ; dans mon jeune temps, quand dj’ èsteûve djon.ne ; des jeunes mariés, dès djon.nes mâriés ; il est jeune dans le métier, il èst novia dins l’ mèstî; (expr) à pont d’ âdje, encore tout jeune; « Djurer lès “nom-di-dio”, come i l’ fieûve à pont d’ âdje,, vos- ôtes ! » (E. Gilliard); (animaux) un jeune chat, on djon.ne di tchèt ; un jeune chien, on djon.ne di tchin

 

C60

jeune

n djon.nia (m), djon.nète (f) ; les jeunes d’aujourd’hui, lès djon.nes d’ asteûre

 

C60

jeune

djon.ne (, djône) ; _ légumes, ahans (, aherans) ; _ oiseau, takelin ; _ homme, djon.ne cwérp ; _ homme sans expérience, blanc-bètch ; elle n’est plus _, voy. jeunesse ; il est encore trop _, i n’ èst nin co r’ssouwé po-drî l’orèye, on lî veût co lès royes di s’ bèguin, i tchêye co dès-anîses ; vous êtes encore trop _, vos n’ avez nin co tos vos dints, ci n’ èst nin dès bèrikes di vosse timps; voy. enfant , fILLE, GARÇON, HOMME

 

E0

jeune

adj (qui n’est pas avancé(e) en âge) (en parlant d’un être humain) djon.ne ; il èst pus djon.ne quu s’ frére ; i parèt djon.ne po si âdje ; on djon.ne ome ; un _ individu, on djon.ne cwarp ; il joue au _ homme, i fêt l’djon.ne ome ; dès djon.nes [pas de liaison] omes ont v’nou à l’ fièsse ; one djon.ne fèye ; (en parlant d’un animal) djon.ne ; (en parlant d’une plante, d’une denrée alimentaire) djon.ne ; dès djon.nes sapins ; dès djon.nes crompîres ; (qui est récent, qui est nouveau) djon.ne ; dès djon.nes mariés ; ils sont encore très _s et ils travaillent déjà, is n’ ont pont d’ âdje èt is travayant djà

 

n (personne jeune) djon.ne ; dji m’ pwate come on djon.ne di vint-ans ; c’ èst nin lès djon.nes qui dènant la bètchîe à lès vîs ; jeune (d’un animal) ; li tchèt è fêt lès djon.nes ; (enfant) djon.ne ; poûri djon.ne ! ; sacré djon.ne di mès fèsses ! ; ce sont les jeunes du village qui ont formé la troupe de théâtre, c’ èst la djon nèsse do vièdje qu’ è monté la dramatike ;

 

(moquerie à l’adresse d’un _ homme au duvet naissant) on n’ sét nin co si ça s’rè dès plumes ou dès pwals !

 

S0

jeûne 

nm djune ; faire jeûne, djuner, fé djune

 

C60

jeûne

djunèdje ; faire _, fé djeune

 

E0

jeûne

djune

 

S0

jeûner

[v] (e) fé djeune, (c) fé djune, (o) fé djène, (o-c) djuner

 

G100

jeûner

v djuner (NB à ne pas confondre avec didjuner, déjeuner), fé cwarème, fé djune ; jeûner à nouveau, ridjuner (NB à ne pas confondre avec rid’djuner, redéjeûner) ; celui qui jeûne, djuneû (-se) ; (expr) nos-ôtes, nos lèyans djuner lès sints; zèls, is n’ ont pont d’ boyas (iron) (A. Lurquin), nous, nous laissons jeûner les saints ; eux, ils n’ ont pas d’intestins

 

C60

jeûner

, -eûr, -eûse djuner, -eû, -eûse

 

E0

jeûner

vi djuner, fé djune ; i djune dipûs deûs djoûrs ; li Vinrdi Sint, ç’ astot djune èt abstinence

 

S0

jeunesse

nf djon.nèsse, djon.ne timps (m) ; dans ma jeunesse, dins m’ djon.ne timps ; il n’est plus de première jeunesse, i n’ èst pus tot djon.ne ; c’est une erreur de jeunesse, c’ è-st-one èreûr di djon.nèsse ; il est mort en pleine jeunesse, il èst mwârt tot djon.ne ; nous nous connaissons depuis notre jeunesse, nos nos conechans d’ djon.nèsse; (expr) on n’ èst djon.ne qu’ on côp, la jeunesse n’a qu’un temps ; c’ èst djon.ne, ça n’ sét nin, c’ èst vî, ça n’ sét pus !, c’est jeune, ça ne sait pas, c’est vieux, ça ne sait plus, si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ! ; i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes, il n’ est pas encore essuyé derrière les oreilles, il est encore très jeune

 

C60

jeunesse

djon.nèsse (, djônèsse) ; dans ma _, di m’ djon.ne timps ; elle n’est plus de première _ , èlle a l’ florète djus d’ l’ oûy, il a ploû d’ssus ; elle a encore des pré­tentions à la _, èle n’ a nin co l’ florète djus d’ l’ oûy ; capitaine de la _, voy. capitaine

 

E0

jeunesse

(période de la vie entre l’enfance et l’âge adulte) djon.nèsse ; la djon nèsse n’ è qu’ on timps ; èle n’ èst pus d’purmîre djon.nèsse ; c’ è-st-on pèché d’ djon nèsse ; (prov) il faut que _ se passe (il faut être indulgent pour les écarts des jeunes), i fât qu’ djon,nèsse si passe ; (ensemble des personnes jeunes) djon.nèsse ; ça va, la djon.nèsse ?

 

S0

 

jeunet

, ette n djon.nia (m), djon.nète (f)

 

C60

jeunet

, -ette djon.nèt (, djônèt), -ète

 

E0

jeunet

, -ette n djon.nê, -ète (qqf djônê, -ète) ; i s’ mostère avou one pètite djon.nète

 

S0

jeûneur

, euse n djuneû (-se)

 

C60

jeunot 

nm un petit jeunot, on p’tit djon.ne

 

C60

jiu-jitsu 

nm ju-jitsu

 

C60

Joachim

npr Jwassin

 

C60

Joassin

npr Jwassin

 

C60

job 

nm djob, bèsogne (f)

 

C60

Job

Djob

 

E0

Job

(personnage biblique) Job ; il èst pôve come Job 

 

S0

jobard

voy. benêt, niais

 

E0

jockey 

nm jokè

 

C60

jocrisse

djôbrisse, macouyeû, Dj’han-Marôye; voy. benêt, niais

 

E0

Jodenville

(village de la commune de Vaux-sur-Sûre, anct commune de Sibret) Djodinvèye

 

S0

Jodoigne

npr Djodogne

 

C60

joggeur

, euse n courêu (-se) à pîds

 

C60

jogging

[nm] (c) trometadje, (e) trometèdje, (o) trometâdje (néol.)

 

G100

jogging 

nm coûsse à pîds

 

C60

joie

[nf] djôye, (o) djwè

 

G100

joie

nf djôye ; une grande joie, one grande djôye ; j’ai eu la joie de vous voir, dj’ a ieû l’ plaîji d’ vos veûy ; ç’ a stî one djôye por mi d’ vos r’veûy; (loc) être au comble de la joie, ièsse binauje au d’là ; ne plus se sentir de joie, ni s’ pus sinte, ni pus djonde têre ; pleurer de joie, braîre di binaujeté ; sauter de joie, zoubler d’ binaujeté ; se faire une joie de, s’ agrancî; (expr) nos-aurins hagnî dins l’ lune, nous aurions mordu dans la lune, nous ne nous sentions plus de joie

 

C60

joie

djôye, liyèsse ; mettre en _, mète li coûr à l’ djôye, è tièsse ; être dans la _, aveûr bon ; être au comble de la _, èsse ås-andjes, (plaist) aveûr tchatch ; à cœur-joie, voy. cœur ; se livrer à la _ sans mesure, fé li d’godjî , f -èye  ; _ anticipée, rafiya, -ance ; trépigner de _ impatiente, trèfiler; sauter de _ (vers celui qui parle), apotchî, assåteler ; rire avec des cris de _, tchaheler, tchouheler (, tchoukser) ; autant de joies, autant de peines, ot’tant d’ traus, ot’tant di dj’vèyes ; fille de _, voy. fille

 

E0

joie

jwa ; ça n’ astot nin la jwa ; ça ‘nn’ è stî one di jwa, quand il è rintré

 

S0

joignant

part prés et n djondant

 

C60

joignant

, -e djondant, -e (ordt invar)

 

E0

joignant

, -ante adj djondant, -ante ; il è avou l’ bokèt djondant ; dj’ ons dès cortis djondants

 

S0

joindre

v (mettre ensemble) djonde, riloyî (relier), aclaper (coller), mète avou ; joindre bout à bout, riloyî; joindre deux morceaux de corde, riloyî deûs bokèts d’ cwade; joindre deux morceaux de bois, aclaper deûs bokèts d’ bwès èchone ; joindre les mains, djonde sès mwins ; il faut joindre nos capacités pour travailler ensemble, i nos faut mète èchone po travayî ; il faut joindre une enveloppe timbrée, i faut mète one lète èt on timbe avou; (loc) à pieds joints, à djonts pîds; (atteindre) je n’arrive pas à le joindre (au téléphone), dji nè l’ sé awè; joindre à, mète avou ; vous le joignez à la lettre, vos l’ mètoz avou l’ lète ; (se) si mète avou ; se joindre aux autres, si mète avou l’s-ôtes

 

C60

joindre

djonde ; _ les mains, fé gråce (Ja. ; fé grâce La.) ; voy. bout, toucher ; joint à cela que …, pôr qui …

 

E0

joindre

vt (mettre ensemble) djonde lès mwins ; (au fig) _ les deux bouts (équilibrer son budget), djonde lès deûs bouts ; (jouxter) djonde ; si tèrin djont l’ mîne ; vi se _ (se toucher, ne pas laisser d’interstice), djonde ; lès plantches ni (s’) djondant nin bin

 

S0

joint

, jointe adj djondu (f djondeuwe) ; les mains jointes, sès mwins djondeuwes ; les fenêtres ne sont pas bien jointes, lès fènièsses ni sont nin bin sèréyes ; il y avait une lettre jointe au paquet, gn-aveûve one lète avou l’ pakèt ; ci-joint, vous trouverez vos trouveroz avou çoci; (loc) à pieds joints, à djonts pîds

 

C60

joint 

nm (espace entre deux éléments) djonture (f), jwint, trau ; remplir le joint, bouchî l’ trau ; un joint de dilatation, on jwint ; laisser un joint, lèyî on jwint; (endroit où deux objets se joignent) djontûre (f); (articulation dans le corps humain) djonteure (f) ; le joint du genou, li djonteure do gngno ; souffrir des articulations, awè mau sès djonteures; (garniture assurant l’étanchéité entre deux pièces) un joint de robinet en caoutchouc, on cawoutchou; joint de culasse, jwint d’ culasse; (le moyen de résoudre une difficulté) truc ; il a trouvé le joint, il a trové l’ truk; (cigarette de cannabis, de haschisch) fumer un joint, fumer do canabis’, hachich

 

C60

joint

(de cuir, etc.) djonteûre, jwint; (de métal) bûseleûre

 

E0

joint 1

, jointe adj djondou, -oûye ; sâteler a pîds djondous

 

S0

 

joint 2

n jwint ; ristoper lès jwints ; on fièr à jwints (syn. dagleû) ; _ en caoutchouc (dans le bol de l’écrémeuse), gôme ; la gôme do l’ turbine ; _ du piston de la pompe, cûr do scrèt 

 

S0

jointe

, ée adj adjonturé (-ye), apaté (-ye) ; un cheval court-jointé, on tch’vau coût adjonturé

 

C60

jointe

voy. paturon

 

E0

jointé

le cheval est long-jointé (opp. à court-jointé), li tch’vau è on long fagnon (opp. à on coûrt fagnon)

 

S0

jointée

dobe pougnèye, plin sès deûs mins, golenêye ; ramasser à jointées ou à grosses poignées, avec les deux mains, agråfeler (Sto.), gråveler (Be., Har., Xh., Du. ), grafer, -yî (Ma.), d’où gråvelêye (Du. ; gråfe Li.,  grafêye (Ve.) = grosse poignée, prise à deux mains ; voy. poignée

 

E0

jointif

djondis’, sèré; (houill) boiser jointivement, bwèhî tot sèré ou tot djondis’

 

E0

jointoyer

v ripârer; truelle à (re)jointoyer, ripârerèce ; (re)jointoyer le bas des murs, rèpîtyî

 

C60

jointoyer

, -age, -eûr dagueler, pordjèter, -èdje, -eû ; ridjèter ; _ de nouveau, ripordjèter

 

E0

jointoyer

vt djonturer ; djonturer on mour ; _ (un mur) au moyen du dagueleû, dagueler

 

S0

jointoyeur 

nm ripâreû

 

C60

jointoyeur

djontureû

 

S0

jointure

nf djonteure; (expr) on-z-èst rwèd dins lès djonteures, on est raide dans les jointures, dans les articulations

 

C60

jointure

djonteûre ; voy. articulation, JOINT, PATURON

 

E0

jointure

 

(articulation (des os)), acopleûre, djonture ; dj’ ê mâ lès-acopleûres ; lès djontures dès dèts ; (articulation (des doigts)) djouwète ; _ de la jambe du cheval, boulèt ; nosse tchivau s’ è atrapé â boulèt

 

S0

 

Joiris

n de fam Djôris’, Djwèris’

 

E0

joker 

nm djoke

 

C60

joli

, ie adj (agréable à regarder) bia (f bèle) ; une jolie femme, one bèle feume ; une jolie figure, on bia visadje ; une jolie maison, one bèle maujone; (charmant, en parlant d’une personne) nosé (-ye), tchaurnant (-e), tchaurné (-ye) ; quel joli minois !, qué tchaurné p’tit mouzon !; (qui mérite de retenir l’attention) il a une jolie situation, il a one bèle place ; il se faisait de jolies journées, i s’ fieut dès fameûsès djoûrnéyes

 

C60

joli

, -ie , bèle ; nosé, -êye ; joli (, djoli) ; (anc.) agali, -èye ; (iron)t un _ denier, on hêtî patår

 

E0

joli

, -ie adj (dans quelques loc.) djoli, joli (dans quelques loc.) ; fé l’ joli keûr ; c’ èst do joli ! ; il est très _, il èst pus bê qu’ on-afant d’ curé ; (à propos d’une jolie personne) c’ è-st-one bèle cibe ! (litt. « cible »)

 

S0

joli, e

[adj] (c) nosé, éye, (e) nosé, éye, (o-c) djoli, îye, (e) djoli, èye, (c) tchaurné, éye

 

G100

joliment

adv (d’une manière agréable) bin ; c’est joliment fait, c’ èst bin faît; (d’une façon considérable) fameûsemint, jolimint ; ils ont été joliment servis, il ont stî jolimint sièrvus

 

C60

joliment

jolimint ; c’est _bien, c’ èst qu’ arape bin ; voy. extrêmement

 

E0

joliment

(considérablement) jolimint ; i s’ è jolimint trompé ; vos v’s-astoz jolimint anicheté ; il è co salé ç’ pature-là ; i ploût jolimint

 

S0

Jolivet

è Djolivèt, l.-d. de Liège et Vottem

 

E0

Joly

(n de famille) Djoli

 

S0

jonc 

nm (plante) cladjot, djaglot, djon

 

C60

jonc

_ des marais, djonc (djwin Hu.) ; _ rude, rèton (Ma., Ja.) ; voy. iris, laiche, roseau ; chapeau de _, tchèteûre (t rural), voy. paille

 

E0

jonc

djon ; un _, one cane di djon ; one tokêye di djons

 

S0

jonchaie

dans des l.-d., djonkeû ; voy. jonkeu

 

E0

jonchée

jèbes di porcèssion

 

E0

joncher

v (couvrir en étendant) cossèmer ; des jardins jonchés de fleurs, dès djârdins cossèmés d’ fleûrs; (répandre çà et là) staurer ; ils jonchaient le sol, il èstin.n sitaurés à l’ têre

 

C60

joncher

kissèmer ; voy. éparpiller

 

E0

jonction

nf (action de joindre une chose à une autre) racôrdèmint, ridjondadje; (lieu de rencontre) jonction de deux routes, crwèsemint

 

C60

jonction

(de deux rails, etc.) djonteûre

 

E0

Jonfosse

rue _, è Djonfosse, à Liège

 

E0

jongler

v djongler ; jongler avec les balles, djongler avou lès bales ; jongler avec les mots, djouwer avou lès mots

 

C60

jongler

vi (dans les cirques, dans les foires) jongler ; (au fig) (manipuler avec dextérité) jongler ; i fât l’ vèy jongler avou lès chifes ; is jonglant avou lès sous  

 

S0

 

jongleur 

nm djongleû

 

C60

jongleur

djouweû d’ toûrs

 

E0

jongleur

, -euse (de cirque) jongleûr, -eûse

 

S0

Jonkeu

rue _, è Djonkeû, è l’ rowe Djonkeû, à Liège

 

E0

jonquille

[nf] (o) tchabaréye, (c) chambaréye, (e) djène baron

 

G100

jonquille

nf tchaubaréye, tabaréye, fleûr d’ avri (, Houyet, feûtabu)

 

C60

jonquille

djène baron, cabarèt (Fro.) ; voy. narcisse

 

E0

jonquille

 

fleûr d’ avri

 

S0

 

Jonruelle

l.-d de Liège, è Djonrouwale

 

E0

Joseph

npr Djôsèf (diminutif, Djo, Jèf) ;  (expr) à l’ Sint Djôsèf (19 di maus’), tos lès mouchons sont mâriés, à la Saint-Joseph, tous les oiseaux sont accouplés

 

C60

Joseph

Djôsèf ; (t enf ou fam) Djôwèf (Vi.), Dèdè, Djèdjè (, Vèvè Hu.), Djôdjè (Ar., St. ; f Djôdjète La.), Djè (, Djèk) (Wa.), Djèf (Ber. ; Jèf Cou.) ; Marie_, Mar-Djôsèf (anc. ; Madjôsèf Vi.)

 

E0

Joseph

(prénom m et n de famille) Josèf (Djôsèf Te.) ; vosse Josèf astot s’ la dicâce ; saint _, sint Josèf (fêté le 19 mars)

 

S0

Joséphine

npr Fine

 

C60

Joséphine

Djôsèfine ; Fine, Fifine, Ninète

 

E0

Joséphine

Josèfine ; diminutif Sèfine, Fifine

 

S0

Josselet

(n de famille) Josselèt ; à l’ dicâce, on n-alot mindji on russe à l’ friture Josselèt

 

S0

joubarbe

nf crausse ièbe, djibaube, rôsète

 

C60

joubarbe

djôbåde (jou- Ma.), aguèce, mére-di-famile, tchapê ou corone di Sint-Tch’han, ièbe di tonîre

 

E0

joue

[nf] (o-c) massale, (o) machèle, (e) tchife

 

G100

joue

nf massale ; grosses joues, massales à soflètes ; tapoter la joue, tchofeter; (expr) il a dès massales come dès fèsses di gade, il a des joues comme des fesses de chèvre, maigres; on-z-alumereûve one alumète dissu sès massales, on allumerait une allumette sur ses joues (tant elles sont rouges) ; l’embrasser sur la joue, diner on bètch su s’ massale; (loc) mettre qqn en joue lignî one saquî ; joue d’un navire, d’un fauteuil, costé

 

C60

joue

tchife, massale (Hu., Wa., Du.), tchène (Fa., Rob.), djwèhe (Gl., Ba. ; djoufe Fl.) ; grosse _, enflée ou rebondie, tchoufe ; djouflète, -ote (qqf tch -), moflète ; enflure à la _, bouflète,  tchike ; baisoter sur les _s, tchoufeter ; voy. machoire, oreillons

 

E0

joue

massale ; dj’ ê la massale tot-inflé ; avoir une _ gonflée par la fluxion, avèr one tchike à l’ figure

 

S0

jouer

[v] djouwer

 

G100

jouer

vi djouwer ; dji djoûwe, i djoûwe, nos djouwan, vos djouwez, is djoûwenut ; jouer bien, bin djouwer ; jouer mal, mau djouwer ; jouer à nouveau, ridjouwer ; jouer à cache-cache, djouwer au catchî ; jouer à la balle, djouwer à l’ bale; jouer aux cartes, djouwer aus cautes ; je ne joue pas avec vous, dji n’ djoûwe nin avou vos ; qui aime jouer, djouwète (nf) ; ce garçon aime jouer, ci gamin-ci, c’ è-st-one djouwète; (loc) jouer de malchance, n’ awè pont d’ chance ; jouer pour de l’argent, djouwer po dès caurs ; jouer sur les mots, cachî après li p’ tite bièsse (, chercher la petite bête); (expr) ça n’ djoûwe nin, savoz, ça!, cela ne joue pas, savez-vous !, c’est dangereux ; djoûwe ! one caute ou on fagot, mins djoûwe ! (dit-on à qqn qui est lent à se décider à jouer parce qu’il réfléchit), joue ! une carte ou un fagot, mais joue!; djouwer avou lès-aburtales d’ one saquî, jouer avec les bretelles de qqn, se payer la tête de qqn, jouer avec les pieds de qqn ; djouwer avou sès-aurtias po fé rîre sès pîds (iron), se chatouiller les orteils pour amuser ses pieds, se chatouiller pour se faire rire ; djouwer franc djeu, jouer franc jeu ;  i faut danser come li viole djoûwe, il faut danser comme l’orgue de barbarie joue, il faut obéir ; i n’ a qu’ à fé come lès tchins, hagnî dins s’ queuwe èt djouwer avou lès bokèts, il n’a qu’à faire comme les chiens, se mordre la queue et jouer avec les morceaux, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même; (exposer avec légèreté) jouer avec sa santé, djouwer avou s’ santé; jouer avec sa vie, risker s’ vîye; (avoir du jeu) wachoter; mes pieds jouent dans mes souliers, mès pîds wachotenut dins mès solés; (avoir du jeu et faire du bruit) clicoter ; la porte joue, gn-a l’ uch qui clicote; vt (jouer un jeu) jouer une partie (de cartes), djouwer one mache ; jouer une carte, taper one caute; jouer aux jeux de hasard, trimeler ; il joue au casino de Namur, i trimeléye au casino d’ Nameur; (instrument) jouer du piano, djouwer do piyanô; (tromper) il nous a joué, i nos-a ieû, i nos-a djouwé cink lignes; (interpréter) jouer un morceau, djouwer on bokèt ; jouer un tango, djouwer on tango ; jouer une pièce, djouwer one pîce; (simuler) il jouait la peur, i fieut l’ ci qu’ aveûve peû ; ne jouez pas l’étonné, ni fioz nin li sbâré; (loc) jouer des farces, djouwer dès fârces ; jouer fin jeu, djouwer sèré ; jouer un bon tour, djouwer cink lignes ; (se) (se moquer de) si cayî di, si foute di ; (être joué) ce morceau de musique se joue facilement, c’ è-st-on bokèt d’ musike qu’ on djoûwe aujîyemint

 

C60

jouer

djouwer (djo- Ve. , St., Ma.) ; c’est à moi de _, c’ è-st-à mi (ard atoûr mi) à djouwer; j’ai encore un coup à _, dj’ a co on côp d’ bon ; (au jeu de cartes) je joue, dji va ; _ atout, bate atote ; manière de _ (tactique, manœuvre), djowe : quéle djowe èst-ce çoula ? ; voy. ENJEU, JEU, JOUET, JOUEUR, PREMIER ; _ de la musique (anc), soner ; _ de la flûte, djouwer l’ flûte ; _ des jambes, des hanches, …, voy. jambe, … ; _ avec le feu, loumeter ; _ un tour à qn, _ qn, voy. attraper, tour, truc ; (en parlant d’un ressort, …) djouweter, (ard) cotyi, couti)

 

E0

jouer

1 vi (s’adonner au jeu) djouwer (djoûr et/ou djouwè As., Be., Co., Fa., Ju., Me., Sa., Va.) ; i djoûe d’zos l’ âbe ; lès gamins djouwant addé l’ bî ; _ en se donnant à fond, djouwer à tchin ou djouwer à stok ; djouwer po do vrê ; djouwer po do boûre ; djouwer po l’ oneûr ; i djoûrot l’ cou dins l’ êwe ; i djoûe come one banse ;

 

2 (s’amuser avec (tel jouet) _ à (tel jeu)) djouwer ; djouwer à l’ ârbalète, âs djeûs vidéo, … ; djouwer s’ lès mots ; (_ avec (qqn, qqch)) djouwer ; i djoûe avou l’ vèjin ; ni lêsse nin l’ gamin djouwer avou l’ fièremint ; djouwer avou l’ feû (au propre et au fig) ;  il joue avec mes pieds (il se moque de moi), i djoûe avou mès pîds ; ((telle carte) en premier lieu) rintrer ; dj’ ê rintré (ou intré) keûr ; tu as joué (s. e. ta carte) là où je n’avais rien (c’est-à-dire dans une couleur où mon jeu est très pauvre), t’ ès rintré doû-ce quu dj’ n’avo rin ; _ atout, bouchi atoute ; (football) _ avec rudesse, chârer; empl tr il a été solidement secoué (par des adversaires dont le jeu est trop viril), i s’ è fêt chârer ; il joue comme un pied (p. ex. au football), i djoûe come one clète, [du bruxellois klette, idiot, imbécile]

 

3 (d’un instrument de musique) djouwer ; djouwer do l’ flûte, do piyânô ; (se servir de, utiliser) djouwer ; djouwer do coûtê ; djouwer dès keûdes ;

 

4 (tirer parti de) djouwer ; _ avec (exposer), djouwer avou ; i n’  fât nin djouwer avou sa santé ; vt (mettre en jeu) djouwer ;  djouwoz atout’ ! ;

 

5 (miser) djouwer ;  djouwer gros djeû ; djouwer sa tch’mîje, sès culotes ; _ à des jeux d’argent, djouwer l’ sou ;

 

6 (risquer) djouwer ; i djoûe sa plèce, sa vîe ; (interpréter) (une oeuvre musicale, un rôle) djouwer ; djouwer on-êr di violon, on bokèt d’ musike ; _ un tour (tromper), djouwer on toûr ; il m’ a joué un vilain tour, i m’ è djouwé cink lignes (litt. « cinq lignes », par allusion au jeu de couyon ) ; se remettre à _, ridjouwer ; i r’djoûe âs guîes avou nos-ôtes

 

7 vi (avoir du jeu) djouwer (djouwè, djoûr) ; l’ uch djoûe dins lès-awîes ;

 

8 action de _, djouwèdje ; èsplike-mu l’ djouwèdje âs bâres ; 

personne qui aime _ (, qui s’amuse sans cesse), djouwâ, -âde ; personne qui joue mal, chitâ, -âde 

 

S0

jouet

[nm] djouwèt, (o-c) djeu, (e) djeû, (o-c) djoûdjoûwe [nf], (e) djodjowe [nf], (o) cacaye [nf]

 

G100

jouet 

nm atricaye (f), cacaye (f), djeu, djoudjoûwe (f) ; c’est un jouet, c’ è-st-one djoudjoûwe

 

C60

jouet

djouwèt, djeû, djowê (Ma.), djowèdje (GrH.), djodjowe (nf) (-oye Sto.), bêbê, bèbèle (nf), cåye, cacaye (Du.), cayèt (Bo.), camatche, canetia, afêre di Sint-Nicolèy, clakèt (Wa.), (anc.) tessons pour jouer au ménage, badasses, bêbês ou gågåyes (câcayes Li.), catés (hesb) ; (anc.) esp de _ d’enfant, califice, coucou, crik-crok, molin, molinê, placård, voy. jeu ; servir de _ à, èsse li djodjowe di

 

E0

jouet

 

le petit joue avec ses _s, li p’tit djoûe avou sès-afêres

 

S0

 

jouette

adj et n enfant ou adulte qui ne pense qu’à jouer, djouwète ; il èst co bin djouwète

 

S0

 

 

joueur

, euse n djouweû (-se) ; joueur de balle, djouweû d’ bale; un joueur de cartes, on djouweû d’ cautes, on djouweû aus cautes, un habile joueur, on bon djouweû ; un mauvais joueur, on p’tit djouweû, on mwaîs djouweû ; un joueur de flûte, on djouweû d’ flûte

 

C60

joueur

, -eûse djouweû, -eûse, -erèsse ; _ aux jeux de hasard, trimeleû, -eûse (trè- Ve.) ; mauvais _, djouwå, -e ; djouweû d’ tape-cou (aux cartes) ; mauvais _ de violon, soyeû ; _ qui a de la chance en atouts, on tchêye-atotes

 

E0

joueur

, -euse n djouweû, -eûse ; on djouweû d’ guîes ; c’est un _ invétéré, i djoûrot l’ cou dins l’ êwe ; (au jeu de cartes) _ qui, en ramassant la volée, associe systématiquement une carte maîtresse et une carte de moindre valeur, rimèteû d’ cwâtes ; _ de football doté d’un tir puissant, choteû ; qué choteû ! ; _ d’orgue ou d’harmonium, ôrganisse ; _ qui est à égalité avec un adversaire, bârant ; c’ èst l’ djèrin bârant qui ratake ; _ qui, en déposant de nouveau une mise, a le droit de participer au jeu (à côté des bârants), rimètant ; _ qui, par sa mise, participe au jeu ; mètant ; kibin-ce qu’ i gn-è d’ mètants ? ; _ de clitchèteclitcheteû

 

S0

joufflu

, ue adj tchofu (f tchofeuwe) ; un visage joufflu, on tchofu visadje

 

C60

joufflu

tchoflou (tcha- St., Ma. ; tchouflé Sp.), maflé, maflou, bin rimpli, qu’ a dès bonès tchifes (, massales Hu. ), dès tchifes come ine soflêye andje ; trop _, soflé, voy. bouffi, joue

 

E0

joufflu

un gros visage ­_, on visèdje come la plin.ne lune

 

S0

joug 

nm (porte-seaux) goria

 

C60

joug

djeû (Sp., Ch., Li. ; djoû St., Ma., Vi. ; djou Fa. ; djon Rob. ; djôw Ja.) ; cintre du _, tièstîre (Ja.) ; prolongement inférieur du cintre, crènê (Ja. ; curnê Fr.) ; cheville du _, picète (Ja.), èdjåhe (Bra ) ; traverse centrale du double _, pré (Ja.), pron (Rob. ; prô Fr. ; prôy Lig.) ; étrier double au centre du double _, amblår (Ja. ; -blê Rob.) ; voy. atteler, courroie, COUSSINET, DÉTELER, MANOTTE ; _ à porteur, hårkê, (qqf hor-), tinâ (Rob., Fa.), lamê (Vot., Gl., Boi.) djoû (La.),  hårtia (Fi.), hême (Her.)

 

E0

joug

djeû ; li djeû, ç’ astot po-z-atèler lès boûs : on l’zî sèrot ça s’ la tièsse avou one coyombe ; le _ simple, li simpe djeû ; le _  double, li dobe djeû 

 

S0

jouir

v awè bon ; « On s’ agrance di viker pus rade, on n’ sét pus ci qu’ c’ èst d’ awè bon dé l’ mârine qu’ aveûve sitî malade. » (J.  Guillaume)

 

C60

jouir

djouwi, aveûr bon ; voy. joie

 

E0

jouir

vi _ de (bénéficier de), djouwi ; i djouwit d’ sès rintes

 

S0

jouissance

, -ant djouwihance, -ant

 

E0

jouissance

(libre disposition) djouwichance ; il ârè la djouwichance do l’ pature à l’ Tossint ; la _ du terrain est immédiate, li tèrin èst quite èt libe

 

S0

joujou 

nm djoudjoûwe (f) ; viens avec tes joujoux, vinoz avou vos djoudjoûwes

 

C60

joujou

voy. jouet

 

E0

jour

[nm] djoû

jour de l’an [nm]: (e-c) novèl an, (o) nouvel an, (o) nouvèle anéye [nf]

 

G100

jour 

nm (journée) djoû; (parties du jour) aube, aîreû do djoû, pikète do djoû, p’tit djoû ; aurore, roséye, sint-matin ; matin, matin ; matinée, matinéye, divant doze eûres (loc) ; midi, doze eûres, non.ne ; sur le temps de midi (moment de la sieste), à prandjêre ; après-midi, après-doze eûres, après-l’-dinner, après-non.ne ; en fin d’après-midi, après-quatre eûres, à l’ vièspréye ; soir, brune (f), chîje (f), vièspréye tote basse (f) ; tombée du jour, anêtî (m); (loc) à djoûs, à certains jours ; à onk dès djoûs!, à un de ces jours! ; « Pitit à p’tit on l’ abandenéye. Onk des djoûs, i disparètrè. » (Joseph Gilson, A l’ môde da) ; à plin djoû, en plein jour ; à plin djoû plin.ne eûre, en plein milieu de la journée ; « Il èst plin djoû plin.ne eûre èt on n’ ètind pus qui l’vint qui ûle. » (E. Wartique) ; au djoû d’ audjoûrdu, de nos jours ; au djoû mètu, au jour indiqué ; dès djoûs qu’ i gn-a, certains jours ; diner sès djoûs, donner ses jours, casser son contrat ; djoû d’ fièsse, jour férié ; djoû po djoû, exactement le même jour ; do djoû, pendant la journée ; do djoû au lèdemwin, du jour au lendemain, de suite ; d’ on djoû à l’ ôte, d’un jour à l’autre ; laîds djoûs, jours tristes, soit à cause de la saison, soit à cause d’un événement ; lès coûts djoûs , les jours courts, les jours d’hiver ; lès longs djoûs, les jours longs, les jours d’été ; lès vîs djoûs, la vieillesse ; li djoû dès mwârts (li djoû dès-âmes), le jour des morts (2 novembe) ; mète à djoû, mettre à jour, exhumer ou divulguer ; mète on-èfant au monde, donner le jour à un enfant ; moussemint d’ tos lès djoûs, vêtement de tous les jours, de semaine ; on djoû èt lèyî l’ ôte, on djoû su deûs, un jour sur deux ; on djoû n’ èst nin l’ ôte, un jour n’est pas l’autre, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas ; onk di cès djoûs, un de ces jours-ci ; ovrauve djoû, jour ouvrable ; promèteû d’ bons djoûs, prometteur de bons jours; (expr) c’ èst dau djoû au  nût, c’est du jour à la nuit, ils sont tout à fait différents ; c’ èst dès djoûs qu’ on va lon avou, ce sont des jours qui s’ éternisent; i gn-a si long djoû qui n’ arive au nût, il n’est de si longue journée qui n’arrive au soir, tout a une fin ; il a v’nu au monde on djoû d’ grand vint, il est né un jour de grand vent, c’est un exalté ; il èst co pus bièsse qui l’ djoû qu’ il a tant ploû, il est encore plus bête que le jour où il a tant plu ; il èsteûve padrî l’ uch li djoû dè l’ distribucion, il était derrière la porte le jour de la distribution, il n’ a pas ses cinq sens ; lès djoûs è vont, les jours diminuent ; lès djoûs r’vègnenut, les jours allongent; li cia qu’ è-st-abituwé dins s’ misére, il î passe dès bias djoûs, celui qui est habitué dans la misère y passe de beaux jours ; on djoû come one samwin.ne, un jour comme une semaine, long; (ce qui laisse passer le jour) faire un jour dans le mur, fé one fènièsse dins l’ meur; (expr) boudjîz vos foû di m’ djoû, vos-èstoz trop spès po fé on cârau !, retirez-vous de mon jour, vous êtes trop épais pour servir de vitre; (ouverture décorative dans un tissu) adjoû, dent-de-loup, joûr ; faire des jours à un drap de lit, fé dès-adjoûs dins on linçoû; (renouvellement) mise à jour : c’est la dernière mise à jour de ce livre, c’ èst l’ daîrène modéye di ç’ lîve-ci

 

C60

jour

djoû (-ou Hu. ; djoûr St., Ma., djôr Fa. [mais ordt djoû d’ fièsse (, djô ….) : jour de fête]) ; au point du _, voy. aube ; il y a trois _s, l’ ôte divant-z-îr ; un de ces _s, onk di cès djoûs ou di cès qwate matins ; voy. bientot ; deux fois par _, deûs côps l’ djoû, par djoû ou tos lès djoûs ; tous les _s, tos lès djoûs, djoûr po djoûr (Ma.) ; vivre au _ le _, viker so bouf ; voy. FÊTE, GRAS, OUVRABLE

 

E0

jour

(journée) (espace de temps compris entre le lever et le coucher du soleil) djoû (djoûr Ba.) ; il è stî mwart su trwas djoûs di timps ; dji l’ rawâr d’ on djoû à l’ ôte ; dans mes vieux _s (dans ma vieillesse, dins mès vîs djoûs ; le restant de mes _s (ce qu’il me reste à vivre), li rèstant d’ mès djoûs ; lès djoûs ralonguichant ; lès djoûs racoûrtichant ; djoû dès mwarts, djoû dès-âmes, le 2 novembre ; mète si pantalon d’ tos lès djoûs (opp, à do dîmègne) ; je fais partie de l’équipe de _, dji sû d’ djoû ; _ de fête, _ de congé, dîmègne ; i gn-è deûs dîmègnes, çusse sumwin.ne-ci ; les _s ouvrables lès djoûrs d’ ovrâle (opp. aux djoûrs di fièsse ou djoûrs fièstis ou djoûrs fèriés) ; les _s où l’on peut consommer de la viande (opp. aux « jours maigres »), lès crâs djoûrs (opp. aux mêgues djoûrs) ; lès djoûrs a r’vont ; du _ au lendemain, do djoûr â lendemwin ; au jour d’aujourd’hui, po l’ djoûr d’ âdjoûrdu ; dj’ îrans vèy après l’ djoûr di d’mwin (litt. « nous irons voir après le jour de demain » (formule de congé de ceux qui sont venus passer la soirée et qui s’en retournent aux petites heures) ; _s d’arrêt (à l’armée) coûkes ; atraper dès coûkes ; soldats consignés, coûkes ; soner lès coûkes, faire l’appel des consignés [t. de l’argot militaire de la famille de coûke] ; à chaque _ suffit sa peine, après âdjoûrdu, c’ èst d’mwin ; un _ viendra où cela tournera mal, i vinrè on timps qu’ ça toûnerè mâ; il est mort en trois _s, il èst mwart su trwas djoûrs di timps ; (prov) i n’ fât jamês r’mète lendemwin çu qu’ on pout fé l’ djoûr min.me ; il est encore venu il y a peu de temps, il è co v’nou l’ ôte djoûr (litt. « l’autre jour ») ; il me semble plutôt que voilà déjà bien longtemps !, i m’ sone quu c’ èst djà on long l’ ôte djoûr ! (litt. « il me semble que c’est déjà un long l’autre jour ») ; je l’attends d’un _ à l’ autre, dji l’ rawâr do djoûr â lendemwin ; les _s où l’on peut manger de la viande, lès crâs djoûrs ; à partir du dimanche du grand feu, les _s s’allongent, â grand feû, lès sîses o feû

 

S0

jour 2

(clarté solaire) djoû (, -r Ba., …) ; en plin djoû ; tire-tu foû di m’ djoû ; mètoz-ve dins l’ djoû ; il ont fêt ça â grand djoûr ;  â tchèrwant, dj’ ê mètou on-obus â djoû 

 

S0

jour 3

(t de couture) djoû ; broder dès djoûs à one nape ; dès ridaus à djoûs

 

S0

 

journal

[nm] gazète [nf]

 

G100

journal 

nm (publication) gazète (f) ; lire le journal, lîre li gazète ; c’est écrit dans le journal, c’ èst scrît su l’ gazète ; le journal parlé ou télévisé, lès novèles ; j’ai écouté le journal parlé, dj’ a choûté lès novèles ; j’ ai regardé le journal télévisé, dj’ a r’waîtî lès novèles; (ancienne mesure agraire) djoûrnau (23 ares 65)

 

C60

journal

joûrnål, ordt gazète (nf) ; (t rural) _ de terre, djurnå (-a St., Ma., Vi.)

 

E0

Journal

(village de la commune de Tenneville, anct commune de Champlon) Djurnâ ; gentilé: Djurnalî, Djurnalerèsse

 

S0

journal 1

(gazette) gazète ; ça èst scrît s’ la gazète, c’ èst qu’ c’ èst vrê ; du papier _, do papî d’ gazète ; le marchand de journaux, li martchand d’ gazètes ; à quel _ es-tu abonné ?, tu tires qué gazète ?

 

S0

journal 2

(unité de superficie valant 36 ares) djournâ (djur- Te.) ; sèmer on djournâ d’ avon.ne ; quand i fêt bon à l’ sint Djî, on pout co fé on djurnâ d’ sârt èt l’ broûlè (Te.) [de la famille de djoûr, djournâ désigne proprement la quantité de terrain qu’un homme pouvait labourer en une journée de travail ]

 

S0

journalier

, ière adj di tos lès djoûs ; c’est mon travail journalier, c’ èst m’ bèsogne di tos lès djoûs ; c’est un ouvrier journalier, c’ è-st-on-ovrî qui travaye à djoûrnéye

 

C60

journalier

, -ère : travail _, tâche _ière, l’ ovrèdje di tos lès djoûs ; ouvrier, -ière _, ovrî ou feume à l’ djoûrnêye ; voy. capricieux

 

E0

journalier

embaucher un _, prinde on-ome à l’ djoûrnêye

 

S0

journaliste

n gazètî (-re) (, gazetî (-re))

 

C60

journaliste

gazetî

 

E0

journée

nf djoûrnéye ; il passe sa journée à dormir, i passe si djoûrnéye à dwârmu ; perdre sa journée à ne rien faire, piède si timps à n’ rin fé ; une demi-journée, one diméye-djoûrnéye ; à longueur de journée, tote li (sinte) djoûrnéye; (loc) fé djoûrnéye plin.ne, faire journée pleine, travailler très tard ; travayî à djoûrnéye, travailler à la journée ; fé one fameûse djoûrnéye, faire une fameuse journée, travailler énormément pendant une journée ; gangnî one fwate djoûrnéye, gagner une bonne journée ; si fé dès bèlès djoûrnéyes, se faire de belles journées, être bien payé; (expr) i n’ si faut nin vanter d’ one bèle djoûrnéye s’ èle n’ èst nin iute, il ne faut pas se vanter d’ une belle journée si elle n’est pas finie

 

C60

journée

djoûrnêye; toute la _, tote li djoûrnêye, tote djoû, tot long l’ djoû, tot l’ long dè djoû ; travailler à la _, ovrer à l’ djoûrnêye ou à mêsse, manovrer ; finir sa _ (de travail), distèler, taper djus, lèyî oûve, aveûr fêt s’ djoûrnêye (qqf s’ dag’, ou s’ payèle ; à Ve. s’ qwite) ; èlle èst cûte, dit l’ouvrier ; (houill) _ d’ ouvrier, djoûrnêye ou pwèce

 

E0

journée

djoûrnêye ; nous sommes à l’époque où les _s sont courtes (opp. à l’époque où les journées sont longues), dji sons âs coûrts djoûrs (opp. à âs longs djoûrs) ; toute la _, tot l’ long do djoûr ou â long do djoû ; dj’ ons avou one bèle djoûrnêye ; dj’ ê travayi tote la djoûrnêye ; on-atind ç’ brwit-là tote la sinte djoûrnêye ; laissez les fenêtres ouvertes pendant la _, lêssoz lès fignèsses â lâdje po do djoûr ; (travail d’une journée) djoûrnêye ; fé one boune djoûrnêye ; one dure djoûrnêye ; kiminci djoûrnêye ; achèver djoûrnêye ; dès costîres à l’ djoûrnêye ; travailler pendant la _, travayi do djoûr ; nous irons faire cela après la journée de travail, dj’ îrans fé ça à l’ nut’ ; une femme à journée (femme de ménage), one fème à djoûrnêye ; (salaire journalier) djoûrnêye ; i n’ è qu’ sa p’tite djoûrnêye po viker

 

S0

 

journellement

adv tos lès djoûs

 

C60

journellement

tos lès djoûs

 

E0

joute

nf bataye ; des joutes nautiques, dès batayes su l’ aîwe ; se livrer à des joutes, djoster

 

C60

joute

_ de coqs, baterèye di coks

 

E0

jouter

(anc.) djoster, voy. lutter; faire _ les coqs, fé bate lès coks (ou bate lès coks simplement)

 

E0

jouteur

kibateû ; voy. batailleur, lutteur

 

E0

joûtir

voy. murir

 

E0

jouvenceau

djônê, on p’tit (ou d’mèy) djon.ne ome ; _ écervelé, on djon.ne hûsê ; _ en quête d’amourette, on djon.ne lèherê

 

E0

jouvencelle

ine pitite (ou dimèye) djon.ne fèye, (plaist) mamesulète, poyète ; voy. GRISETTE

 

E0

jouxter

v djonde

 

C60

jovial

, ale adj gaîy (-e) ; un visage jovial, on gaîy visadje

 

C60

jovial

joviål (djowiâl F) ; un homme _, on djoyeûs (k’pagnon), on riyå, on gawdieûs 

 

E0

jovial

, -ale adj joviâl, -âle (m pl -âls) ; on-ome joviâl ; is sont joviâls, nos novês vèjins

 

S0

joyau 

nm (matière précieuse) ôreriye (f) ; ils en avaient, des joyaux !, is ‘ nn’ avin.n, dès-ôrerîyes ! ; (chose rare et belle) c’est un vrai joyau, c’ è-st-one saqwè d’ vraîmint bia

 

C60

joyau

djowê (anc.), djowion ; voy. bijou

 

E0

joyeusement

, -eté djoyeûsemint, -eté ; guêyemint, -eté ; voy. goguette

 

E0

joyeusement

djwayeûsemint (djoy- Lu., Te ; qqf jwayeûsemint à Ba.)

 

S0

joyeux

, euse adj djoyeûs (-e) ; ils sont toujours joyeux, is sont todi djoyeûs ; joyeux Noël, bo(u)ne fièsse di Noyé, on bon Noyé ; joyeuses Pâques, bo(u)ne fièsse di Pauke ; c’est un joyeux luron, c’ è-st-on gaîy ; ils ont des mines joyeuses, il ont l’ aîr binaujes

 

C60

joyeux

, -eûse djoyeûs, -e ; riyant, -e ; virlih ; règådiné, -êye ; gawdieûs, -e ; de _ propos, dès djoyeûsès d’vises, dès djoyeûsetés ; un _ drille, on branvolé, voy. jovial ; une vieille _, on vî troubadoûr ; mener joyeuse vie, forviker

 

E0

joyeux

, -euse adj djwayeûs, -eûse (djoyeûs, -eûse Lu., No., Ra., Te.) ; on djwayeûs compére

 

S0

joyeux, euse

[adj] djoyeûs, e, (o)jwèyeûs, e

 

G100

Ju.

Djoupèye, village

 

E0

jubé 

nm docsau

 

C60

jubé

djubé, docsål, qqf galerèye ; les anciens jubés ont ordt été remplacés par une tribune au fond de l’église, dite aussi « jubé »

 

E0

jubé

jubé ; monter â jubé

 

S0

jubilaire

adj (relatif à un jubilé) jubilêre ; one anée jubilêre ; n (personne que l’on fête pour son jubilé) jubilêre ; fièsti lès jubilêres

 

S0

jubilé

, -er, -ation djubilé, -er, -åcion ; je jubilais, dj’ aveû tchatch ; voy. joie

 

E0

jubilé

jubilé ; on-è fièsti l’ jubilé do curé

 

S0

jubiler

v ièsse binauje au-d’ là, ièsse à l’ dicauce ; je jubile, dji so-st-à l’ dicauce

 

C60

jubiler

vi jubiler ; i jubilot, sés-se, di vèy comint-ce quu ça toûrnot

 

S0

juc 

nm djok

 

C60

jucher

v mète à djok, mète à pièce ; juché sur un arbre, à djok su on-aube ; juché sur un piédestal, à pièce su on djok

 

C60

jucher

vi ou vr surtout des poules, djoker , s’ adjoker, s’ apîceter, si pîceter, aler ou potchî ou si mète à djoke, à pîce (péce St., Cou.), à poli (Xh. ; pouyi Sto.)

 

E0

jucher

 

 

(s’) s’ adjok(et)er ; cès niches poyes-là s’ adjoketant todi doû-ce qu’ i n’ fât nin ; voir percher

 

S0

 

 

juchoir 

nm djok, pièce (f)

 

C60

juchoir

djok, pîce (nf), poli (Xh. ; pouyi ard) (pour les poules)

 

E0

judas 

nm (personne qui trahit) traîte ; c’est un judas : c’ è-st-on mougneû d’ bon Diè èt on tchiyaud d’ diâle ; judas optique, awaîte (f); judas grillagé, bawète (f)

 

C60

Judas

Djudas, voy. fourbe ; nm djudas, bawète, beûkète (Ma.)

 

E0

judas

(petite ouverture ménagée dans une porte) bawète (nf), clapèt,  judas ; le _ de la porte, la bawète di l’ uch ; riwêti pa l’ judas 

 

S0

Judas

(personnage biblique) Judas ; (fourbe) on fâs Judas

 

S0

judiciaire

adj judiciaîre

 

C60

judicieux

, euse adj sûtî (-ye) ; c’est une réponse judicieuse, c’ è-st-one sûtîye rèsponse

 

C60

judicieux

, -eûse, -ement sûti, -èye, -èyemint ; avisé, -êye, -êyemint ; sincieûs, -e, -emint

 

E0

Judith

Djudik (, Djû-)

 

E0

judo 

nm judo

 

C60

judoka

n judoka

 

C60

juge

n juje ; juge de paix, juje di paîs; (expr) on n’ sét jamaîs ç’ qui gn-a è l’ panse do juje (iron), on ne sait jamais ce qu’il y a dans le ventre du juge, on ne sait pas ce qu’il pense

 

C60

juge

djudje ; _ de paix, djudje di pês (anc. drossårt) ; _ en cour d’assises, rodje-moussî

 

E0

juge

(magistrat) juje ; li juje di pês ; dji t’ lêsse seûl juje dins ç’te afêre-là ; dji n’ sû nin bon juje po cès quèstions-là ; _ de touche (au football), lénès’mèn’ [de l’angl. linesman]

 

S0

jugement 

nm (action de juger) jujemint ; il faudra attendre le jugement, i faurè ratinde li jujemint; (opinion favorable) il va émettre son jugement, i va dîre ci qu’ ‘l è pinse; (faculté de l’esprit) il manque de jugement, i n’ rèflèchit nin

 

C60

jugement

djudjemint ; à mon _, à m’ sonlant ; il manque de _, i n’ a nole longuèsse

 

E0

jugement

(décision de justice) jujemint ; rinde on jujemint ; câsser on jujemint ; il faut émettre un _ en toute équité, i n’ fât nin avèr deûs mèsures

 

S0

jugeote

jujote ; i n’ è pont d’ jujote

 

S0

juger

[v] (e) djudjî, (o) djudji, (o-c) jujer

 

G100

juger

v (décider par jugement) jujer

 

C60

juger

(au) loc à l’ urlûre

 

C60

juger

djudjî ; l’affaire est jugée, li cåse èst foû (ou oute) ; je me jugeai perdu, dji m’ vèya pièrdou ; c’est à l’épreuve qu’on juge l’homme, c’ è-st-å pîd dè meûr qu’ on veût lès maçons ; tirer au _, voy. hasard

 

E0

juger

vt (prononcer une sentence en qualité de juge) jujer ; ça è stî bin jujé ; (évaluer, porter un jugement) jujer ; il è vite jujé, sés-se, ci-là ! ; (considérer) jujer ; dji juje quu ça n’ a vât nin la pon.ne ; _ de nouveau, rijujer

 

S0

jugulaire

_ de képi, goûrmète

 

E0

juif

, juive n et adj jwif (f jwive)

 

C60

juif

, -ive djwif, -ive (on djwi, je do djwi Ma.) ; voy. errant

 

E0

Juif

, -ive n Jwif, -ive ; c’ èst co on Jwif qu’ è acheté çusse cinse-là ; (au fig.) (personne malhonnête dans les transactions financières) jwif, -ive ; il è fêt do jwif avou mi

 

S0

juif

, -ive adj jwif, -ive 

 

S0

juillet

[nm] (o-c) julèt’, (e) djulèt’, (o) julièt

 

G100

juillet 

nm julèt’ ; le trois juillet, li trwès d’ julèt’ ; Notre-Dame di julèt’ , Notre-Dame de Juillet, fête de la Visitation, le 2 juillet; (expr) au quinze di julèt’ , plouve èt vint faîyenut tos lès deûs mau au frumint, la pluie et le vent font tous deux mal au blé quand ils arrivent au 15 juillet ; à l’ Mârguèrite, plouve èst maudite, le jour de la Saint-Marguerite (20 juillet), la pluie est maudite ; s’ i ploût à l’ Sint-Victôr, l’ awous’ ni vaut nin d’ l’ ôr, s’il pleut le jour de la Saint-Victor (21 juillet), la moisson ne sera pas terrible ; à l’ Madelin.ne, lès nwèjes sont plin.nes, à Sint-Lorint, on r’waîte didins, èt à Sint Rok, on lès croke, au jour de la Sainte-Madeleine (22 juillet), les noisettes sont pleines, au moment de la Saint-Laurent (10 août), on regarde à l’intérieur, et à la Saint-Roch (17 août), on les croque (expr. sombreffoise) ; à l’ Sinte-Madelin.ne, gayes à mitan, èt neûjes fines plin.nes, à la Sainte- Madeleine, les noisettes sont pleines et les noix à moitié ; i gn-aureûve dès cèréjes tote l’ anéye, lès médecins coûrrint à l’ corwéye, s’il y avait des cerises toute l’année, les médecins chercheraient du travail

 

C60

juillet

djulèt’ ; en _, è meûs d’ djulèt’

 

E0

juillet

julèt’ ; li quatrime dîmègne di julèt’, c’ èst la dicâce à Bastogne

 

S0

 

juin

[nm] djun, (c)jun

 

G100

juin 

nm jun ; le quatre juin, li quate di jun ; (expr) à l’ Sint-Djan, stitche o pani li pouye qui vout co t’nu l’ nid, à la Saint-Jean (24 juin), fourre au panier la poule qui veut encore tenir le nid ; divant l’ Sint-Djan, plouve èst bènite, après l’ Sint-Djan, plouve èst maudite, avant la Saint-Jean (24 juin), la pluie est bénie, après, elle est maudite ; s’ i tone au mwès d’ jun, foûr èt strin, s’il tonne au mois de juin, il y aura du foin et de la paille en abondance ; s’ i ploût à Sint-Nôrbêrt, c’ èst l’ bagn su tote li têre, s’il pleut à la Saint-Norbert, c’est le bain sur toute la terre ; sint Djan èt sint Djan côpenut jusse è deûs l’ an, saint Jean (24 juin) et saint Jean (27 décembre) coupent l’année en deux ; sint Mèdaud, grand pichaud à mwins’ qui sint Barnabé nè lî vêreûve  côper s’ vét, saint Médard est un grand pisseur à moins que saint Barnabé ne viendrait lui couper la verge ; s’ i ploût, sinte Pètronîye, quarante djoûs d’ rote, lâve ses guènîyes, s’il pleut, sainte Pétronille, quarante jours d’affilée lave ses guenilles, s’il pleut à la Sainte-Pétronille (1er juin), on aura de la pluie pendant 40 jours; s’ i ploût su l’ tchapèle, i ploûrè su l’ djavèle, s’ il pleut à la Fête Dieu, il pleuvra sur la javelle

 

C60

juin

djun (djeû Wa., Tr., Cha. ; djunk Vot., Gl., Ho., Od. ; djeûk Fl., Ba. ; djwin St., Ma. ; jwin Bo. ) ; qqf li fènå-meûs, voy. fenaison ; en _, è meûs d’ djun

 

E0

juin

jun ; i djale co pa dès côps o mwès d’ jun ; lès pus longs djoûs, c’ è-st-o mwès d’ jun ; c’est en _ que les céréales se développent, jun lès prind â pîd èt lès mèt à l’ pâte (litt. « juin les (= les céréales) prend au pied et les met à l’épi »)

 

S0

jujube 

nm jujube (f)

 

C60

jujube

jujube ; on baston d’ jujube ; one tâblète di jujube ; suçoz on bokèt d’ jujube po fé passer vosse tos’

 

S0

juke-box 

nm juke-box (, djoubocs’)

 

C60

Julémont

Djulémont, village

 

E0

Jules

Jule ; dimin Jujule, Djulot

 

E0

Jules

Jule ; nosse Jule èst mwart l’ anée passé 

 

S0

Julia

Julia

 

S0

Juliana

Juliana (prénom f)

 

S0

Julie

, -iette Julîye, Julia, -iète

 

E0

Julien

npr Julyin

 

C60

Julien

, -enne Djulin, -ène (, Julyin, -in.ne)

 

E0

Julien

Julyin ; (diminutif) Juju

 

S0

Julienne

npr Juliène

 

C60

julienne

(plante) matrone, djuliène, bleûse dame

 

E0

Julienne

Juliène

 

S0

Juliers

Djulé, ville rhénane

 

E0

Juliette

Juliète

 

S0

Julot

Julot 

 

S0

jumeau

, elle n djèrmale (f) ; ce sont des jumeaux, c’ è-st-one djèrmale

 

C60

jumeau

deux enfants _x, ine djèrmale (djor- Ve.), syn ine trokète (, -elète), qui, pour certains, désigne trois jumeaux ; ine djèrmale di valèts ou di båcèles (ine cope = garçon et fille), (ard) dès djèrmês, jumeaux, djèrmales jumelles (La., St., Ma., GrH. ) ; (ard) veaux _x, dès djèrmês ; noisettes jumel­les, ou jumelées, voy. NOISETTE

 

E0

jumeau

, -elle adj et n djèrmalé (Com.), djumê (, -èle) (Co., Fa., Si., …), jumau (, -èle) ; dès vrês jumaus ; dès fâs jumaus ; èlle è avou dès jumèles ; quand gn-è dès jumaus, c’ èst l’ djèrin qui vint qu’ èst l’ pus vî dès deûs [du lat. gemellus, via une étape *gemerel]

 

S0

 

jumeaux

[nm-pl] djèrmale [nf- sg],  (o) djumèls [n-pl]

 

G100

jumelle

(lorgnette double) jumèle

 

E0

jumelles

nf pl lunètes d’ aproche

 

C60

jumelles

(instrument d’optique pour regarder au loin) jumèles, lunètes d’ aproche ; one pwêre di jumèles

 

S0

jument

[nf] (e-c) cavale, (o) cavaye

 

G100

jument

nf cavale

 

C60

jument

cavale : _ alezane, rossète ; _ baie, baye ; _ noire, morète ; _ pommelée, poumelêye ; _ rouanne, grîse

 

E0

jument

cavale, jument ; (femme grande et forte) jument ; wête on pauk, qué jument; la cavale èst en chaleûr, i fârè la mon.ner à roncin ; fé covri la cavale pa l’ roncin ; la cavale è poûtené ; _ baie, baye ; nom donné à une jument, Bèla, Bichète, Dragone ; nom donné à une jument baie, alè hay, Baye !

 

S0

jumping 

nm jumping

 

C60

jupe

[nf] cote

 

G100

jupe

nf cote ; jupe large, godin (m) ; jupe à volants, cote à volants ; jupe fendue, cote à findadje ; jupes très courtes, coûtès cotes; (loc) ritrossî sès cotes, se trousser ; distrossî sès cotes, laisser retomber sa jupe; fé voler l’ cote, faire voler la jupe, se presser; on trosse-cotes, un trousse- jupes, un débauché; (expr) ièsse aus cotes da, être aux jupes de, essayer de courtiser avec (une jeune fille); tinu (on p’tit) botike pa-d’zos sès cotes, tenir (un petit) magasin sous sa jupe, se prostituer

 

C60

jupe

cote, (anc.) cote di d’zeûr , jupe ; (anc.) _ de dessous, jupon, cote di d’zos,  cotrê (nm) (anc.); (diminutif anc.) cotrilion ; voy. fente

 

E0

jupe

jupe ; one bèle blanke jupe ; cet enfant ne quitte pas les jupes de sa mère, i n’ èst nin d’madré, ç’t-afant-là ; (à l’ adresse d’une fille ou d’une femme dont le jupon dépassait) (litt. « tu cherches une belle-mère ? ») tu quîrs one bèle-mére ?

 

S0

jupon 

nm cote di d’ zos (f), cotron ; « Èt sès djambes qu’ on-z-avise au d’triviès di s’ sitrwèt cotron. » (A. Laloux)

 

C60

jupon

voy. jupe

 

E0

jupon

cote (nf) di d’zos (opp. à la cote di d’zeûr), jupon ; gn-è ta cote di d’zos qui dèpasse ; on jupon à dintèles ; (anc.) (se dit à l’adresse d’une femme dont le _ dépasse la jupe) i gn-è basse mèsse qui passe (ou qui dèpasse) grand mèsse

 

S0

Juprelle

Djouprèle, village

 

E0

jurassique

jurassike

G0

juré

n (qui a prêté serment) (d)juré

 

C60

juré 1

adj ennemi _, in.nemi juré

 

S0

 

juré 2

n (membre d’un jury (de cour d’assises)) juré

 

S0

jurement

djuremint (, djeûre-) ; voy. juron

 

E0

jurer

[v] (dire des jurons) djurer, (c) dèjurer, (o) skèter dès “nom di dieû”

 

G100

jurer

v (attester, faire serment) djurer ; je le jure, djè l’ djure; (expr) dji vos l’ djure su m’ paurt di paradis, je vous le jure sur ma part de paradis ; djè l’ djure su l’ tièsse di m’ machine à keûde (iron), je le jure sur la tête de ma machine à coudre, ce que je dis n’est pas vrai ; dji vou bin ièsse diâle ou cropècène d’ infêr, je veux bien être (changé en) diable ou chenet d’ enfer (si ce que je dis n’ est pas la vérité), je vous le jure ; dji vou bin ièsse gade si dj’ a minti, je veux bien (être changé en) chèvre si j’ai menti, id ; fwè d’ mon âme, foi de mon âme, je le jure; (blasphémer), djurer, fèrdomer; jurer à nouveau, ridjurer; proférer des imprécations, dèjurer, sacramènter; (expr) djurer come on Scotch, jurer comme un Ecossais ; djurer come on payin, jurer comme un païen ; djurer come on tchèron ècrolé , jurer comme un charretier embourbé; (produire une discordance) ces couleurs jurent, cès coleûrs-là n’ vont nin èchone

 

C60

jurer

(faire serment), voy. serment ; (proférer des jurons) djurer (dèjurer Com., Wan., Vi.), djurer l’ nom (ou ås noms) tot-oute, sacrer (sècler Es., Sp., Ke.), sacramèn’ter (-cri-), crohî l’ nom dè bon-Dju, crahî dès noms-di-Dju (Ve. , Me.),  crahi, craheler (Ja.), (ard) craker l’ nokète (i crake come on crahelî St.) ; voy. dieu

 

E0

jurer 1

(attester par un serment) djurer (djeurè Be., Va., …) ; dji  l’ djure su la tièsse di mès-afants ; (affirmer avec force) djurer ; dji l’ âro bin djuré qu’ ça ariverot ; on djurerot on vrê ;

 

S0

jurer 2

vi (blasphémer) djurer (djeurè be.,Va., …) ; i djure come on payin, come on possédé, come on tchèretî ; i djurot à-z-aloumer l’ cièl èt la tère ; vt (proférer un juron) djurer, djurer one nokète (Lu., Te.) ; (en proférant godfèrdom’) godfêrdomer ; _ comme un charretier, soner lès clotches ;

personne qui a l’habitude de _, djurâ, -âde ; (produire une discordance) aler come on côp d’ pougn su l’ û

 

S0

jureur

, -eûse djuråd, -e ; djureû, -eûse, djeûrerèsse ; on crakeû d’ mile-Djus d’ arèdji

 

E0

juron

nm gros mot; ex : nom di diâle, nom di Dieû, godfèrdome ; jurons adoucis : nom di chtou, nom di chtoupète, nom di Dom, nom di glu, nom d’ totute

 

C60

juron

djura, djuremint (djeû-) ; exemples de petits familiers : sint Matî d’ Årdène ; tone di bîre ; îy, mi vî solé ; copète (ou zôr) di ; mile-djo, nom-di-djo (-blu, -hu) (mile-djè, non-di-djè Ja.) ; voy. dieu, morbleu, mordienNE, PARBLEU, SACREBLEU, SAMBREDIEU, SAPERLIPOPETTE, TÊTEBLEU, TREDAME

 

E0

juron

djuron ; proférer un _, craker la nokète, djurer one nokète (Lu., Te.) ; proférer des _s, fèrnokè (Te ; -er Lu.)

 

S0

jury

juri ; dji fê pârtîe do juri ; il è imprèssioné l’ juri ; il è avou lès félicitâcions do juri

 

S0

jus

[nm] (o-e) djus, (c) djeus

 

G100

jus

nm djus (, djeus) ; du jus de pomme, do djus d’ pome

 

C60

jus

djus ; _ de réglisse, djusêye (, ordt du-) ; voy. réglisse ; _ de pommes, …, cuit et raffiné, dè l’ sirôpe ; _ de fumier, pissène (nf), djivron (hesb), voy. purin

 

E0

jus

djus ; do djus d’ citron ; c’ èst clér come do djus d’ chike ; cûre dins s’ djus ; _ de pommes ou de betteraves cuit et raffiné sans addition de sucre, sirôpe ; on moûdè d’ sirôpe ; on bocau d’ sirôpe ; mindji one târtine à l’ sirôpe ; la gamine astot tote cadoré d’ sirôpe ; _ de poires cuit et raffiné sans addition de sucre, pwarè ;

 

S0

Juseret

(village de la commune de va.) Djuserèt; gentilé: lès Djuserotiès ; surnom des habitants : lès cus d’ djusse

 

S0

jusqu’à

prép jusqu’à [var. contextuelles: jusqu’ar (lorsqu’il est suivi des adv ci ou la) ; j’qu’ à (ou j’qu’ à-r-, suivi de ci ou là) ; par réduction et assimilation : qu’a (ou qu’ar, suivi de ci ou la) ; pour les var du à final, voir à] ; dj’ ons wayi jusqu’à mînut’ ; dji va jusqu’à l’ èglîje ; di d’ ci jusqu’à l’ posse, i gn-è bin deûs cents mètes ; il è r’monté jusqu’â cafè ; on l’ è mon.né jusqu’â kiyosse ; c’ èst li tch’min qui va jusqu’à Novèye , sûjoz-me jusqu’à-r-là ; il èst d’dins j’qu’â cô ; vènoz j’qu’à-r-ci ; dipûs l’ matin qu’à l’ nut’ ; _ quand ?, jusqu’à quand ? ; jusqu’à quand-ce qu’ il èst voye ? ; jusqu’où ?, jusqu’à doû ? ; jusqu’à doû-ce qu’ i va, çu tch’min-là ? ; elle à sucé son pouce _ ce qu’elle soit bien grande (= _ l’adolescence), èlle è sucé s’ pôce jusqu’à bin grande ;

 

_ ce que, jusqu’au moment où, jusqu’à quand quu, jusqu’ à tant quu ; dji lès-î lêsserê jusqu’à quand qu’ i niverè ; il è d’moré là jusqu’à quand qu’ il è mori ;  dji d’meûrerê là j’qu’ à tant qu’ i r’vinrè 

 

S0

jusque

prép et conj jusqu’à, jusqu’au ; de l’eau jusqu’aux genoux, di l’ aîwe jusqu’à sès gngnos ; jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à tant qu’ on vos l’ dîrè ; jusque maintenant, jusqu’ asteûre ; fermé jusqu’au vingt juillet, sèré jusqu’au vint’ di julèt’ ; conj jusqu’à ce qu’il revienne, jusqu’à tant qui r’ vègne ; (loc) jusque là, jusqu’à là ; jusqu’ici, jusqu’ à ci ;  jusqu’où ?,  jusqu’à èwou ? ; « Li vôye qui coureûve tot drwèt, tot drwèt, jusqu à èwou, don?» (A. Laloux); (expr) du matin jusqu’au soir, do matin jusqu’à l’ nût, do matin jusqu’au nût ; ènn’ awè jusqu’à l’ pupe, en avoir jusqu’à la pipe, en avoir jusque là ; i lî a rèspondu jusqu’au clau, il lui a répondu jusqu’au clou, il a voulu avoir le dernier mot

 

C60

jusque

disqui, seult dans jusque-là, disqui-là, et dans jusqu’ici, disqui chal ; mais on dit ordt disqu’à là, disqu’à chal ; jusqu’à, disqu’à (dus- Ve., St., Ma.), djusqu’à ; [il a ronflé] jusqu’au matin, disqu’å matin ; [restez] jusqu’à son retour, tant (ou disqu’à tant) qu’ i r’vinse ; jusqu’à ce qu’on se revoie, disqu’à tant qu’ on s’ riveûse ; jusqu’à épuisement de forces ou de munitions, tant qu’ i spêye (Ve.) ; jusqu’aujourd’hui, disqu’à oûy, å rés’ d’ oûy, disqu’å djoû d’ oûy, tant qu’ asteûre ; jusqu’où allez-vous ?, disqu’à wice alez-ve ? (on abrège souvent : qu’å matin, qu’à tot-rade, qu’à tant ; qu’à wice alez-ve ?)

 

E0

jusque

il est monté _ sur le toit, il è monté jusqu’à su l’ tèt ; il m’a suivi _ devant la porte, i m’ è sûjou jusqu’à d’vant l’ uch ; il s’est enfui _ bien loin, il è couri voye jusqu’à bin lon ; nous sommes restés là _ bien tard, dj’ ons d’moré la jusqu’à bin târd ; d’ici jusqu’au premier chêne, di-d-voci â purmî tchin.ne

 

S0

 

 

jusquiame

nf plante di mwârt, grinne di tch’vau

 

C60

jusquiame

(noire) plante di mwért

 

E0

juste

[adj] djusse, (c) jusse

 

G100

juste

adj (selon la justice) jusse ; il faut être juste, i faut ièsse jusse ; ce n’est pas juste, ci n’ èst nin jusse ; pour être juste, po ièsse jusse; (expr) jusse come di l’ ôr è l’ balance, juste comme de l’or dont l’alliage a été contrôlé; (loc) à juste titre, à bon drwèt; (qui a de la justesse) jusse, vraî ; ce qu’ il dit là est juste, c’ èst l’ vraî, ç’ qu’ i dit là; (qui est trop ajusté) jusse ; c’est un peu juste, c’ è-st-one miète jusse ; c’est un vêtement trop juste, c’ è-st-on moussemint one miète sitrwèt ; (équilibré) jusse ; il n’est pas tout juste, i n’ èst nin tot jusse, i n’ èst nin come on-ôte, il a on bwès foû di s’ fagot, il a one bwache foû di s’ fachène

 

C60

juste

adv jusse, djusse ; c’est juste l’inverse, c’ èst (tot) jusse li contraîre ; il est midi juste, il èst doze eûres tapant ; il avait vu juste, il aveûve bin vèyu ; de justesse, à chipète, tot jusse; nous sommes arrivés juste pour le train de 18 heures, on-z-a arivé jusse po i trin d’ chîj eûres, on-z-a arivé jusse à chipète po l’ trin d’ chîj eûres; « Quand vos auroz discandjî vos blankès tch’mîjes èt qui vos-auroz stî dîre bondjoû à Jane, ci sèrè tot jusse a chipète po vosse trin. » (R. Hostin); (loc) tout juste, tot jusse ; juste assez, ras’ qu’ à ras’ ; « Lalîye m’ ènn’ a bouté one djusse. Ci sèrè ras’ qu’ à ras’ po audjoûrdu au nût. » (E. Gilliard) ; au juste, au jusse ; comme de juste, come di jusse, come di jusse èt d’ raîson, come bin d’ jusse

 

C60

juste

djusse ; il faut être _ i fåt èsse di bon compte ; c’est _ ce qu’il faut !, c’ èst l’ feûte di gade !, c’ èst l’ pakèt ! ou c’ èst la France !, c’ èst l’ bale ! (La.) ; vêtement trop _, voy. étriqué ; c’est _ assez, c’ è-st-à hipe assez ; toucher _, taper djusse, adjèrcî ; tomber _, voy. point ; il voit _, il a l’ côp d’ oûy, il a l’ oûy è l’ tièsse ; mesurer trop _, mèserer à stritche ; peser _ pèser inte deûs fiérs ; peser trop _, pèser naw ou hate, trop hate, hatemint ; comme de _, come di djusse ou come di bin d’ djusse

 

E0

juste 1

adj (équitable) jusse ; i fât sèy jusse avou lu ; (conforme à la réalité) jusse ; c’ èst l’ compte jusse ;vos-avoz l’ eûre jusse ? ; c’ èst jusse come di l’ ôr ; (qui fonctionne avec précision) jusse ; vosse balance n’ èst nin jusse ; peser trop _, pèser trop p’titemint ; (qui est trop ajusté(e)) (en parlant d’un vêtement, des chaussures) jusse ; vos solés divenant trop jusses ; (qui suffit à peine) jusse ; çu loyin-la èst trop jusse ; (avec une négation) (détraqué, -ée ; qui ne jouit pas de toutes ses facultés) (en parlant d’un être humain) jusse ; i n’ èst nin trop jusse ; (avec une négation) (qui présente un défaut physique (en parlant d’un animal) jusse ; vosse vatche n’ èst nin jusse ;

 

S0

juste 2

adv (avec exactitude, avec précision) jusse ; tchanter jusse ; compter jusse ; tirer jusse ; taper jusse ; voste ôrlodje ni va nin jusse ; c’ èst jusse çu qu’ i fât ; (exactement) (en temps ou en lieu) jusse ; il èst chîj eûres jusse ; i vint todi jusse à l’ eûre ; c’ èst jusse après l’ èglîje ; ça s’ è passé jusse divant di v’ni voci ; (à peine) jusse ; i gn-avot jusse deûs trwas djins qui rawârdint ; c’ èst tot jusse s’ i gn-avot co do feû ; au _ (exactement), â jusse ; qu’ èst-ce quu vos v’loz, â jusse ? ; au plus _, â pus jusse ; i pèse todi â pus jusse ; comme de _ (comme il se doit), come di jusse (ou come dè jusse) ou come di jusse èt d’ rêson (litt. « comme de juste et de raison ») ; cela est passé tout _, ça è passé rik èt rak ; peser trop _, pèser rik èt rak ; _ avant le souper, tot drèt d’vant d’ soper

 

S0

justement

[adv] djustumint, (o) djustèmint, (c) justumint

 

G100

justement

adv justumint

 

C60

justement

djustumint ; le voilà _, vo-le-là tot djustumint ou tot-à pont ; il sort _, volà qu’ ènnè va djustumint ou tot dreût ; peser, mesurer trop _, voy. juste

 

E0

justement

(légitimement) justumint (qqf -eumint) ; il è stî justumint rècompensé ; (précisément) justumint ; vo-le-là justumint qu’ arive ; c’ èst justumint çu qu’ i n’ falot nin dîre ; ça n’ è nin stî justumint come ça ; (en tête de phrase) (à plus forte raison) justumint ; _,  taisons-nous !, justumint, têjans nos !

 

S0

justesse

djustèsse

 

E0

justesse

(de) _, (di) justèsse ; dj’ ons atrapé l’ trin di justèsse ; nous nous en sommes sortis de justesse, dj’ ons passé pa on p’tit trau

 

S0

justice

[nf] djustice, (c) adrwètûre

 

G100

justice

nf justice ; palais de justice, palaîs d’ justice ; être cité en justice, ièsse calindjî ; justice d’ une cause, abondrwèt (m) ; (loc) ce n’est que justice, c’ èst tot pwin bènit, c’ èst bon manèplèyî

 

C60

justice

djustice ; la _ d’une cause, l’ abondreût ; observer la _, fé l’ dreût dè djeû ; demander _, riqwèri sès dreûts ; aller en _, aler å tribunål, passer l’ tribunål, aler d’vins lès tribunåls (on-z-a-fêt on tribunål po çoula), passer lès-assîses ou å criminél

 

E0

justice

(caractère de ce qui est juste) justice ; dj’ ê la justice por mi ; ça n’ èst qu’ justice ; (institution chargée de rendre la justice) justice ; la Justice di pês ; passer en justice, il èst dins lès mwins do l’ justice, (pouvoir de faire régner la justice) justice ; rinde la justice

 

S0

justifiable

adj justifiâbe

 

S0

justification

justificâcion

 

S0

justifier

v (faire admettre comme justice) dire poqwè, èspliker; il faudra justifier votre absence, i faurè èspliker poqwè-ce qui vos n’ èstîz nin là ; justifier sa démarche, dîre poqwè-ce qu’ on-z-a faît ça; (prouver) diner l’ preûve; il a dû justifier ce qu’il disait, il a d’vu d’ner l’ preûve di ç’  qui d’djeut ; (se) s’ èspliker, si r’lâver

 

C60

justifier

se _ ; si (r’)laver, si quålifiyî, si bouhî foû 

 

E0

justifier

(se) vt et pr (si) justifier ; i fârè qu’ i s’ justifîche

 

S0

Justin

Justin ; (diminutif) Tintin

 

S0

Justine

Justine ; (diminutif) Titine

 

S0

jute

sèrpitin.ne, teûle di balot

 

E0

jute

jute ; do l’ twaye di jute

 

S0

juteux

djuteûs, qu’ a d’ l’ ameûr, plin d’ djus

 

E0

juteux

, -euse adj djuteûs, -eûse ; dès pwares djuteûses ; la tchâr èst djuteûse ; des poires juteuses, dès pwares fondantes

 

S0

juxtaposer

v mète à costé onk di l’ ôte

 

C60

Share This