FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

E

Rechercher

A
B
C
D
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

e

nm cinquième lettre de l’alphabet ; en wallon, cette lettre est toujours muette ; on ne la prononce que si elle est surmontée d’un accent aigu, grave ou circonflexe ; le e prononcé tel s’écrit « eu » en wallon (on djeu se prononce /-ǝ/). Il est écrit par analogie au français ou comme marque du féminin (one ostèye).

 

C60

eau

nf aîwe, eûwe ; eau chaude, tchôde aîwe ; eau bénite, bènite aîwe ; eau ferrugineuse, aîwe di fiêr ; afflux d’eau, aîwéye, wakeléye ; baigner entre deux eaux, bagnî inte (/ ètur) deûs-aîwes; château d’eau, châtau d’au, cûve ; chute d’eau, vintèle ; eau gazeuse, soda, aîwe qui spite ; eau de citerne, aîwe di pompe ; eau de pluie, aîwe di gotêre, di plouve ; eau de puits, aîwe di pus’ ; eau de toilette, sint-bon (m) ; moulin à eau, molin à aîwe ; passeur d’eau, passeû d’ aîwe ; seau d’eau, saya d’ aîwe ; poule d’eau, pouye d’ aîwe, puiser de l’eau, poujî d’ l’ aîwe; prendre eau (en parlant d’une chose), poûjî ; mes bottes prennent eau, mes botes poûjenut ; réservoir d’eau de source, fontin.ne ; tonneau à eau de pluie, tonia à l’ (aîwe di) gotêre ; secouer dans l’eau, waler ; (loc.) à vau l’eau, à l’ gueûye di rin.ne, à l’ rèpdèdèp, à maulvau; cuire à l’eau, cûre à l’ aîwe ; faire venir l’eau à la bouche, fé glèter l’ minton, fé v’nu l’ aîwe à l’ bouche ; avoir l’eau à la bouche, baîyî, glèter ; j’en ai l’eau à la bouche, gn-a m’ minton qui glète; perdre les eaux, piède lès- aîwes ; suer sang et eau, ièsse sankènaîwe; se jeter à l’eau, si foute è l’ aîwe ; mettre de l’eau dans le gaz, foute li tchin dins lès pouyes; il y a encore beaucoup d’eau qui passera sous les ponts, i ploûrè co là-d’ssus ; tèrchèdon, il ârè ploû ; au nouvel an, il pleut souvent( l’eau pisse volontiers), à lnovèl an, l’ aîwe piche voltî; c’est clair comme de l’eau de roche, c’ èst clér come di l’ aîwe ; cela ne sert à rien : 1 (c’est comme si on crachait dans l’eau), c’ èst come s’ on ratchereûve è l’ aîwe; 2 c’est ce qu’on peut appeler porter de l’eau à la Meuse, c’ èst ç’ qu’ on pout dîre taper d’ l’ aîwe è Moûse,; c’est oublié, c’est tombé à l’eau, c’ èst tchèyu è l’aîwe,; ce n’est pas avec de l’eau claire qu’on engraisse les cochons, ci n’ èst nin avou dè l’ clére aîwe qu’on-z-ècrache lès pourcias; il faut prendre les grands moyens quand ont veut obtenir un résultat (il faut les jeter à l’eau si on veut leur apprendre à nager), i lès faut taper è l’ aîwe, s’ on lès vout fé bagnî; il n’y a rien de plus fort que l’eau, ça porte les bateaux, gn-a rin d’ pus fwârt qui l’ aîwe, ça pwate lès batias; il a été pétri à l’eau froide, il n’est pas courageux, il a stî prusti à l’ frède aîwe; il manque de discernement (il fait comme l’autre qui se jette à l’eau de crainte d’être mouillé par la pluie), i faît come l’ ôte qui s’ tape è l’ aîwe di peû d’ ièsse frèch; il n’y a si belle eau qui ne se trouble, i gn-a d’ si bêle aîwe qui n’si troùbèle; il ne vaut rien (il ne vaut pas l’eau dans laquelle on a fait cuire les œufs), i n’ vaut nin l’ aîwe qu’ on-z-î a cût sès-ous; il a beaucoup de chance (il sauterait dans l’eau tout nu et reviendrait à la surface les poches remplies de poissons), i potchereûve è l’ aîwe tot nu èt rivenu pa-d’zeû avou plin sès potches di pèchons; il a soif, la seule vue d’un liquide lui donne soif (il ressemble aux canards, quand il voit l’eau), i r’chone lès canârds, quand i vout l’ aîwe, il a swè; il faut se méfier de l’eau qui dort (des eaux calmes, ce sont les plus trompeuses), i s’ faut d’mèfyî dès qwèyès-aîwes, c’ èst lès pus trompeûses; on n’inverse pas le cours des choses (l’eau va toujours au moulin), l’ aîwe va todi au molin; on lui ferait faire n’importe quoi (on lui ferait battre l’eau), on lî freûve bate l’ aîwe; il faut prévoir les conséquences de ses actes (on ne jette pas des pois dans l’eau sans qu’il revienne des bouillons), on n’ tape nin dès pwès è l’ aîwe qu’ i n’ rivègne dès bouyons,; charité bien ordonnée commence par soi-même (chacun tire l’eau ver son moulin), on satche tortos l’ aîwe après s’ molin ; l’épouse qu’il a choisie lui laissera toute la besogne (s’il va bien à l’eau, il n’aura pas soif), s’ i va bin à l’ aîwe, i n’ aurè nin swè; se ressembler comme deux gouttes d’eau, si r’choner come deûs gotes d’ aîwe; il est avare (vous n’auriez pas encore l’eau dans laquelle il a fait cuire ses œufs), vos n’ aurîz nin co l’ aîwe qu’ il a faît cure sès-ous

 

C60

eau

[nf] (e-c) êwe, (o) eûwe, iau

eau bénite [nf]: (c) bènite êwe, (e) bèneûte êwe, (o) eûwe bènite

eau de lessive [nf]: (o-c) savenéye, (e) sameneûre, (c) lèchivon [nm]

 

G100

eau-de-vie

nf gote (f), pèkèt (m)

 

C60

eau-de-vie

[nf] pèkèt [nm], (o-c) tchèssaut [nm], (e-c) êwe di France ; v. genièvre

 

G100

ébahir

v sbârer, pèter ; il était ébahi, il èsteûve sibâré ; action d’ébahir, sbâradje (m) ; être ébahi, ièsse tot paf, ièsse pèté (-ye), ièsse, sibâré (-ye) ; il a été ébahi, il a stî tot pèté ; (expr) dj’ ènn’ a ieû l’ alinne côpéye, j’en ai eu le souffle coupé, j’ai été ébahi ; is sont tortos come dès pièrots r’tchèyus au fond d’ leû nid, ils sont tous comme des moineaux retombés au fond de leur nid ; on dîreut qu’ il ont vèyu l’ diâle abiyî à sôdârt, on dirait qu’ ils ont vu le diable habillé en soldat

 

C60

ébahissement

nm sbaremint, sbarûre (f), èwarâcion (f)

 

C60

ébarouir

v sclèyî

 

C60

ébattre

(s’) v les enfants s’ ébattent dans la prairie, lès-èfants coûrenut dins l’ pachis, lès-èfants djoûwenut dins l’ pachis

 

C60

ébaubi

, ie adj èbaubyî (-ye), sblâri (f sblârîye); il était ébaubi, i n’ è riveneûve nin, il èsteûve tot paf

 

C60

ébauche

nf (commencement) comincemint (m), (Ciney : kimincemint (m)) ; (première forme d’une œuvre) saye ; ce n’est encore qu’une ébauche, ci n’ èst co qu’ one saye

 

C60

ébaucher

v (ouvrage) comincî (Ciney : kimincî) ; le travail était à peine ébauché, l’ ovradje èsteûve à pwin.ne comincî ; (travail de sabotier) planer

 

C60

ébaucheur

nm (dans la fabrication des sabots) planeû

 

C60

ébène

nf èbin.ne

 

C60

ébéniste

nm scrinî

 

C60

éberlué

, ée adj bablu,  èbaubyî (-ye), sbâré (-ye) ; être éberlué, ièsse bablu ; (expr) on dîreut qu’ il a vèyu l’ diâle abiyî à sôdârt, on dirait qu’ il a vu le diable habillé en soldat, il est éberlué

 

C60

éblouir

[v] (o-c) asbleuwi, (e) èsblawi

 

G100

éblouir

v asbleuwi, stèli; il éblouissait, il asbleuwicheut ; il a été ébloui par le soleilil a stî asbleuwi avou l’ solia ; (expr) gn-a l’ solia qui m’ pète è mi-ouy, le soleil m’ éblouit

 

C60

éblouissant

, ante adj asbleuwichant (-e), stèlichant (-e)

 

C60

éblouissement

nm (état) asbleuwichemint ; (action d’éblouir) asbleuwichadje (m) ; avoir des éblouissements, ièsse dôrnis ‘ , ièsse loûte

 

C60

ébonite

nf èbonite

 

C60

éborgner

v abwargnî, fé bwagne, rinde bwagne, crèver l’ ouy; il l’a éborgné, i lî a crèvé on-ouy

 

C60

éboueur

nm bègneteû, bèrnatî

 

C60

ébouillanter

v mète dins l’ bolante aîwe,  richôder ; (s’) v (si) brûler

 

C60

éboulement

[nm] (c) wagadje, (e) waguèdje, (c) crouladje, (e) croulèdje, (o) ralâdje plin

 

G100

éboulement

nm crouladje, rigo(u)ladje ; il y a un éboulement sur la route, i gn-a dès pîres su l’ vôye ; l’éboulement des pierres, li crouladje dès pîres, li r’go(u)ladje dès pîres

 

C60

ébouler

(s’) v crouler ; le mur s’écroule, gn-a l’ meur qui croule

 

C60

ébouler (s’)

[v] (e-o) vini djus, (c) vinu djus, (o) raler plin, (e-c) waguer

 

G100

éboulis

nm rigo(u)ladje ; ils ont évacué les éboulis de la route, il ont r’ssatchî totes (le wallon précise) lès brikes, lès pîres, lès têres qu’ èstin.n tchèyûwes su l’ vôye ; il ont r’ssatchî tot ç’ qu’ èsteûve tchèyu (, tcheû, tchaî)

 

C60

ébouriffant

, ante adj c’est ébouriffant, ci n’ èst nin à crwêre, c’ è-st-à n’ nin crwêre

 

C60

ébouriffé

, ée adj oufu (f oufeuwe) ; une tête ébouriffée, on boubou (m) ; (expr) awè one tièsse come on ritchaud, avoir une tête comme un geai, ébouriffée

 

C60

ébranchage

nm discouchadje, discouchetadje, scouch(et)adje

 

C60

ébrancher

v discopèner, discoucheter, scoucheter, scouchî ; j’ebranche, dji discouchetéye ; j’ébranchais, dji discoucheteu ; j’ébrancherai, dji discouchetéyerè

 

C60

ébranler

v (faire trembler) fé tron.ner ; le chariot ébranlait les pavés, li tchaur fieûve tron.ner lès pavés ; (compromettre l’équilibre) depuis lors, sa santé est ébranlée, dispû adon, il èst tot dismètu ; (faire douter) on voit qu’il est tout ébranlé, on vèt bin qu’ i n’ sét pus qwè

 

C60

ébréché

, ée adj chaurdé (-ye) ; la tasse est ébréchée, li jate èst chaurdéye

 

C60

ébriété

nf sôlerîye ; il a été arrêté en état d’ébriété, il a stî arèté qu’ il èsteut sô

 

C60

ébrouer

(s’) v si cocheûre ; (cheval) sprognî ; (expr) si cocheûre come on mouchon dins on potia, s’ébrouer comme un oiseau dans une mare ; si cocheûre come on tchin qui broke foû d’ Moûse, s’ébrouer comme un chien qui sort de la Meuse

 

C60

ébrouer (s’)

[v] (c) si cocheûre, (o) s’ èskeûre, (e) si k’heûre,  (e) sprognî (rural)

 

G100

ébruiter

v aler dîre, spaude ; ce sont des affaires à ne pas ébruiter, c’ èst dès-afaîres à n’ nin aler dîre, à t’nu por li; il a ébruité la nouvelle, il a stî spaude li novèle ; n’allez pas ébruiter cela !, qui ça n’ vaye nin pus lon ! (, que cela n’aille pas plus loin)

 

C60

ébullition

nf (liquide) boladje (m) ; mettre en ébullition, fè boûre, fé boûre ; vous devez le mettre en ébullition, vos l’ duvoz fé boûre ; (personne) en ébullition, su sès niêrs ; elle est souvent en ébullition, èlle est sovint su ses niêrs

 

C60

écaillage

nm (action d’écailler) scayetadje (m) ; (fait de s’ écailler) scayetadje

 

C60

écaille

nf scaye ; des écailles de poisson, dès scayes di pèchon ; des écailles tombent du mur, gn-a dès scayes qui tchèyenut foû do meur

 

C60

écailler

v (enlever les écailles) scayeter ; action d’écailler, scayetadje (m) ; elles écaillent les poissons, èles sicayetéyenut lès pèchons ; (pigeon écaillé) mayeté, scayeté ; (s’) v si scayeter; cela s’écaille facilement, ça s’ sicayetéye aujîyemint

 

C60

écale

nf écale de noix, scafiote di gaye ; écale d’œuf, scaugne d’ ou

 

C60

écaler

v discafioter ; j’écale, dji discafiote, j’écalais, dji discafioteûve, j’écalerai, dji discafioterè ; je vais écaler les œufs, dji m’ va discafioter lès-ous

 

C60

écarlate

adj rodje come do feu

 

C60

écarquiller

v scaugnî, scauyî; riwaitî tot laudje ; il écarquille les yeux, i scauye sès-ouys ; «Et scauyî dès-ouy, vos-ôtes ! » (E. Gilliard) ; (expr) i faît dès-ouys come dès sârlètes, il fait des yeux comme des salières, il écarquille les yeux

 

C60

écart

nm (distance qui sépare deux choses) il y a vingt centimètres d’écart entre eux, is sont-st-à vint centimètes onk di l’ ôte ; nous avons eu de grands écarts de température, nos-avans d’vu sopwârter dès fameûsès difèrinces di tchaleûr, i fieûve bolant on djoû èt djaler l’ lèdemwin ; (action de s’écarter) faire un écart, aler su l’ costé ; il a eu des écarts de conduite, il a mètu s’ pîd su l’ costé ; il a eu des écarts de langage, il a stî grossiér’; (loc) à l’écart, su l’ costé ; il a été mis à l’ écart, il a stî mètu su l’ costé ; à l’écart, lon (èri) di ; cette maison a été construite à l’écart de la route, ci maujone-là a stî bâtîye lon èri dè l’ vôye; se tenir à l’écart des coups, dimèrer foû dès côps, èri dès côps ; (cartes) dècârt

 

C60

écarté

nm dècârt

 

C60

écarté

, ée adj (situé à l’écart) lon èri d’ tot ; (éloigné l’un de l’autre) il a les yeux écartés, il a sès-ouys fivârt Lon onk di l’ ôte

 

C60

écarteler

v discârtèler ; « condané à ièsse pindu oubin discârtèlé » (L. Pupien)

 

C60

écarter

[v] (c) dècârter, (e) écarter, (o) r’bârer, r’bourer ; v. décoller

 

G100

écarter

v (mettre à distance) écarter les gens,  fé r’culer lès djins ; écarter les rideaux, douviè lès ridaus ; écarter les bras, taper sès brès au laudje ; écarter les chaises du mur, rissatchî lès tchèyêres foû do meur ; (éliminer) rissatchî (foû); nous avons dû l’ écarter, nos l’ avans d’vu r’ssatchî ; (écarter les cartes) dècârter, fé l’ dècârt ; quand on a écarté, quand on-z-a dècârté, quand l’ dècârt èst faît ; (expr) awè dès dints come dès dints d’ ièsse, avoir des dents comme des dents de herse ; awè dès dints come dès brokes di viole,  comme des dents d’orgue de barbarie, avoir les dents écartées

 

C60

ecchymose

nf bleu, bleuw ; ecchymose par pincement, pièrcèt (m) ; ecchymose importante de forme ronde, mastèle, cartache ; vous en avez une, d’ecchymose!, vos ‘nn’ avoz one, di mastèle!,  di cartache !

 

C60

ecclésiastique

nm curé

 

C60

ecclésiastique

adj di curé

 

C60

écervelé

, ée adj et n arguèsoûde, assoti (f assotîye), brake, bwargnasse, foû baloûje, qui n’ a pont d’ tièsse

 

C60

échafaudage

[nm] (c) ôrdadje, (o) ôrdâdje, (e) hoûrmint

 

G100

échafaudage

nm ôrdadje ; enlever un échafaudage, disôrder

 

C60

échafauder

v (sens propre) ôrder ; démonter un échafaudage, disôrder ; (sens figuré) arindjî ; échafauder un plan, monter on plan

 

C60

échalas

nm (pour arbres) stape, tuteûr ; (pour haricot) pièce (f), scôrson, stapète (f) ; (pour houblon) pièce (f) ; (loc) un grand échalas (personne grande et maigre), on grand mau stampé, on grand mau stitchî, on dispindeû d’ gayole

 

C60

échalote

nf chalote

 

C60

échange

nm discandjadje, discandje (f)

 

C60

échangeable

adj qu’ on pout  discandjî; s’il ne vout convient pas, n’oubliez pas qu’il est échangeable, s’ i n’ vos va nin, ni rovyîz nin qu’ vos l’ p’loz v’nu discandjî

 

C60

échanger

[v] discandjî

 

G100

échanger

v (faire un échange) discandjî, fé on discandje ; nous échangeons, nos discandjans ; échanger des timbres, discandjî dès timbes ; nous avons échangé nos idées, on-z-a dit chake ci qu’ on pinseûve ; (adresser et recevoir en même temps) ils ont échangé un regard, is s’ ont r’waîtî tos lès deûs, n-on l’ ôte ; (jeu de balle) échanger des balles, baloter, fé saquants bales

 

C60

échangeur

nm (raccordement pour autoroute) discandjeû, èchanjeûr

 

C60

échangiste

n discandjeû (-se)

 

C60

échantillon

nm (petite quantité d’une marchandise qui permet d’apprécier) bokèt ; échantillon de beurre, pour permettre de le goûter, bûrote (f), royète (f) ; (aperçu, exemple) il nous a donné un échantillon de son talent, i nos-a mostré ç’ qui saveûve fé

 

C60

échantillonner

v tchwèsi

 

C60

échappatoire

nf (pour eux) il n’y avait pas d’échappatoire, il î ont d’vu passer; (pour nous) nos-î avans d’vu passer

 

C60

échappée

nf (coureur) il a tenté une échappée, il a sayî d’ ènn’ aler, … d’ foute li camp

 

C60

échappement

nm èchapemint; tuyau d’échappement, tiyau d’ èchapemint

 

C60

échapper

[v] (c) chaper, (o) scaper

échapper des mains: (c) chiper, (e) hiper

s’ _ :  [v] (o-c) pèter èvôye, (e) cori èvôye, (o) couri èvôye, (c) couru èvôye, (e) s’ èchaper, (o) scaper

 

G100

échapper

(s’) v (se libérer de) chaper, chiper ; il s’est échappé de la prison, il a chipé foû dè l’ prîjon ; (prendre la fuite) biser (è)vôye, biser, couru (è)vôye, fritchî èvôye, pèter (è)vôye

 

C60

échapper

v (glisser, tomber) chaper ; laisser échapper les points du tricot, lèyî chaper sès ponts ; laisser échapper une tasse, lèyî tchaîr one jate ; échapper des mains, chaper foû d’ sès mwins ; (loc) awè s’ linwe qui chipe, avoir la langue qui échappe au contrôle ; (mémoire) chaper ; je voulais le dire mais cela m’ a échappé, djè l’ pinseûve dîre maîs ça m’ a chapé ; sa mémoire ne laisse rien échapper, i n’ rovîye rin ; son nom m’ échappe, dji n’ rivin pus su s’ nom ; (échapper à, éviter) chaper di; vous avez échappé à l’incendie, vos-avoz chapé do feu ; tout ce qui échappe à notre connaissance, tot ç’ qui nos n‘ savans nin ; rien ne lui échappe, i vèt tot ; nous avons échappé à l’échec total (jeu de cartes), nous avons réussi à faire un pli, nos-avans chapé l’ dobe ; (soustraire à l’attention) chaper; « Rin n’ lî chapeut. Il aveut l’ ouy su tot.» (H. Matterne) ; (loc) l’échapper belle, li chaper d’ bèle ; (expr) cor one miète, on rapwarteûve sès-ouchas dins one banse (iron), encore un peu, on rapportait ses os dans une manne, il l’a échappé belle

 

C60

écharde

[nf] (o) skèton [nm], (c) chèton [nm], (e) hèton [nm], (e) hète, (o) stikion [nm]

 

G100

écharde

nf chaurd (m), chète, chèton (m) ; écharde, plin d’ chaurds ; « Li strinse est stitchiye è s’ tchau come on chèton qui s’ cwâr lî fréve mau tot-autoû. » (E. Gilliard)

 

C60

échardonner

v côper lès tchèrdons

 

C60

échardonneur

nm stikion po lès tchèrdons

 

C60

écharpe

[nf] (o) èchèrpe, (c) èchêrpe, (e) ècharpe

 

G100

écharpe

nf èchêrpe ; (loc) porter le bras en écharpe, pwârter s’ brès; rendre son écharpe de bourgmestre, rinde si-t-èchêrpe

 

C60

échasses

[nf-pl] (c) chaches, (o) scasses, (e) hèsses

 

G100

échasses

nf pl chaches, scasses, skaîyes ; circuler sur des échasses, chachî ; (expr) awè dès djambes come dès skaîyes, avoir des jambes comme des échasses

 

C60

échasseur

nm (qui utilise des échasses) chacheû, skassî

 

C60

échaudage

nm (action d’échauder) chôdadje (m)

 

C60

échauder

v (passer à l’eau chaude) chôder, mète dins dè l’ tchôde aîwe ; échauder des haricots, chôder dès nintes ; échauder à nouveau, richôder ; chat échaudé craint l’ eau froide, si cotaper come on tchèt chôdé, s’agiter comme un chat échaudé

 

C60

échauffant

, ante adj èstchaufant (-e)

 

C60

échauffement

[nm] (o-c) èstchaufemint, (e) èstchåfemint

 

G100

échauffement

nm (action d’échauffer) èstchaufemint ; un échauffement du frein, on-èstchaufemint do frin ; (état inflammatoire) échauffement (érythème fessier) èstchaufemint, froyon ; (entraînement léger destiné à échauffer les muscles du sportif) nous allons faire un petit échauffement, nos-alans r’chandi nos musses

 

C60

échauffer

v (rendre chaud) chandi, èstchaufer; courir pour s’échauffer les muscles, couru po r’chandi sès musses ; cela a échauffé la terre, ça a chandi l’ têre ;il m’ a échauffé les oreilles, i m’ a mètu foû d’ mi (, il m’  mis hors de moi) ; (s’) v (s’exciter) s’ ènonder, s’ èstchaufer ; (se réchauffer) si r’chandi ; les muscles s’ échauffent, lès musses si r’chandichenut ; la terre s’échauffe, li têre si r’chandit

 

C60

échauffer (s’)

[v] (o-c) s’ èstchaufer, (e) s’ èstchåfer ; v. chauffer, réchauffer

 

G100

échéance

nf c’est demain l’échéance du paiement, c’ èst d’mwin qu’ i faut payî ; saurez-vous faire face à l’ échéance ?, sauroz payî à timps ? ; il faudra revenir à brève échéance, i faurè bin rade rivenu ; (loc) retarder l’échéance, rimète à pus taurd; il retarde toujours l’échéance, i r’mèt todi à pus taurd

 

C60

échéant

(le cas), loc à l’ ocâsion, d’ astchèyance, s’il arivereûve jamaîs qui

 

C60

échec

nm (loc) essuyer un échec, awè one broke (f) ; (aux élections) awè one bûse, one dispoûsseléye ; (aux examens) rater ; il a encore subi un échec à l’examen, il a co raté s’ concoûrs ; (expr) ièsse rilèvé pa l’ cingue, être relevé par la ceinture, subir un cuisant échec ; nm pl (jeu) jouer aux échecs, djouwer aus-èchècs

 

C60

échelle

[nf] (c) chaule, (e) håle, (o) scaule, (o) skîye

 

G100

échelle

nf (dispositif composé de deux montants et d’échelons) chaule ; échelle double, dobe chaule ; montant d’échelle, montant d’ chaule ; monter à l’ échelle, monter su l’ chaule ; (loc) jouer à la courte échelle, djouwer à l’ chaule di voleûr ; faire la courte échelle, fé l’ chaule di voleûr ; (expr) après li, on pout satchî l’ chaule, après lui, on peut tirer l’ échelle (, c’est le meilleur) ; i passerè pa m’ chaule, il passera par mon échelle, il fera ce que je lui dirai ; li cia qu’ tint l’ chaule faît ostant qui l’ cia qui hape, celui qui tient l’ échelle est aussi coupable que celui qui vole; on n’ va nin au ciél sins chaule, on ne va pas au ciel sans échelle (il faut le mériter) ; pus hôt ç’ qu’ on gripe su l’ chaule, au d’pus ç’ qu’ on mostère si cu, plus on grimpe les échelons, plus on montre son derrière ; si v’s-èstoz djinti, vos-îroz au paradis sins chaule, si vous êtes travailleur, vous irez au paradis sans échelle (disait-on aux enfants) ; (droit civil) avoir pied d’échelle (tour d’échelle), servitude permettant de poser son échelle sur le terrain voisin pour réparer un mur dont on est propriétaire, awè pîd d’ chaule ; échelle des salaires, barin.me (m)

 

C60

échelon

nm (marche) boûsson, chayon, scayon ; (grade) grâde ; il va sûrement monter d’un échelon, i va sûremint monter d’ on grâde

 

C60

écheveau

[nm] èchè, (e) håsplêye [nf]

 

G100

écheveau

nm (assemblage de fils) èchè, loncha, twatche di lin.ne (f) ; mettre en écheveaux, fé dès-èchès, fé dès lonchas, lonchî ; (état embrouillé) complicâcion (f) ; (ancienne mesure valant 1/16 de torche) èchè

 

C60

échevelé

, ée adj (dont les cheveux sont en désordre) oufu (f oufeuwe)

 

C60

échevin

nm scabin, èchèvin

 

C60

échine

[nf] (c) chine, (o) skine, (e-o) scrène (c) scrine

 

G100

échine

nf chine (do dos), scrène ; « ployant leû scrène su leû baston » (J. Guillaume) ; (loc) courber l’échine (sous le poids d’un fardeau), drâner ; (sous le poids des ans) roter à bachète

 

C60

échiner

(s’) v si câsser lès rins à, si fé crèver, si tuwer à ; je m’échine à te l’expliquer, dji m’ tûwe à vos l’ fé comprinde

 

C60

écho

nm (ce qui est répété par qqn) j’en ai eu des échos, dj’ ènn’ a oyu causer; sa lettre est restée sans écho, on n’ a nin rèspondu à s’ lète; bruit qui se répercute en écho, roumedinadje ; « Lès-uchs di fiêr ont roumediné come li tonwâre au mwès d’ julèt’.» (C. Denis) ; faire écho, risbigneter ; le son a fait écho, li brût a risbigneté ; (loc) se faire l’écho de certains bruits, spaude lès brûts ; je l’ai crié à tous les échos, djè l’ a criyî pa tos costés

 

C60

échoir

v (être dévolu) astchaîr, tchaîr ; c’est à moi que cela échoit, c’ èst sur mi qu’ ça tchaît ; le cas échéant, s’ il astchaît; bien échu, bin-astchèyu, bin-astcheû (Eghezée, bén-astoumé)

 

C60

échoppe

nf (magasin) botike (m)

 

C60

échouer

[v] fé bèrwète, (o-c) awè ça à sès rins, à sès guètes, (c) awè one broke, (o) awè ‘ne broke, fé broke

 

G100

échouer

v (ne pas réussir) fé bèrwète, awè ça à s’ cu, à sès côrdèles, à sès guètes, awè one broke ; échouer aux examens, ièsse  bûsé (-ye); échouer aux élections, awè s’ bûse, ièsse bûsé (-ye), awè one dispoûsseléye ; (expr) ièsse dobe, échouer ; ènn’ awè one di puce, id ; ènn’ awè one di broke, id ; il a ploû su nos rôyes, il a plu sur nos sillons, nous avons échoué ; (se retrouver par hasard en un lieu qu’on n’a pas choisi) si ritrover ; il a échoué dans un petit village perdu, i s’ a r’trové dins on p’tit viladje lon èri d’ tot

 

C60

écimer

v côper l’ tièsse djus

 

C60

éclaboussement

nm spitadje éclabousser, v éclabousser légèrement, spiter ; « Tènawète on côp, li pwarteû pièrdeûve l’ èkilibe èt lèyeûve tchêr si tchèdje è l’ aîwe. Plouk! on-z-èsteûve tortos spités. » (L. Maréchal) ; action d’éclabousser, spitadje (m); éclabousser abondamment, splatchî ; éclabousser à nouveau, rispiter ; action d’éclabousser à nouveau, rispitadje (m) ; éclabousser tant et plus, raspiter ; éclabousser de boue, dibrôler ; vous éclaboussez de tous côtés, vos spitez tos costés ; (expr) spiter come dès r’nos o lpaîle, éclabousser comme des rognons dans la poêle

 

C60

éclabousser

[v] spiter

 

G100

éclaboussure

[nf] spite, (c) spitûre, (o) spiture, (e) spiteûre

 

G100

éclaboussure

nf spitâde, spite, spitron (m), spitûre

 

C60

éclair

[nm] (o) alumwêre [nf], (c) alumwâre [nf], (e) aloumîre [nf]

 

G100

éclair

nm (orage) alumwâre ; il y a des éclairs, il alume ; (loc) vif come l’ alumwâre, rapide comme l’éclair ; plonker come l’ alumwâre, s’abattre comme l’éclair ; (lumière vive) sclat ; (pâtisserie) éclaîr

 

C60

éclairage

[nm] (c) lumadje, (o) lumâdje, (e) loumèdje

G100

éclairage

nm lumadje ; payer le chauffage et l’éclairage, payî l’ tchaufadje èt l’ lumadje ; personne qui assure l’éclairage, lumeû (-se) ; il n’y a pas d’éclairage, gn-a pont d’ lampe

 

C60

éclaircie

[nf] (o-c) trawéye, (e) trawêye, (o-c) rayîye, (e) êr di solo [nf]

 

G100

éclaircie

nf clérichadje, raclérichadje (m) ; il y a une éclaircie, ça s’ raclérit, i clérit, gn-a one trawéye ; (expr) li solia mostère ses cwanes, il y a une éclaircie

 

C60

éclaircir

v (rendre plus clair) racléri; il s’ est fait éclaircir les cheveux, il a faît racléri ses tch’vias ; (rendre moins épais) dispèchi; faire éclaircir le sang, fé dispèchi l’ song ; (clarifier) discomèler, discopètrer, mète au clér ; il faut éclaircir cette affaire, i faut discomèler ç’t-afaîre-là, i faut mète ça au clér ; (hortic) dispaurti, racléri, trèrauyî ; éclaircir les carottes, dispaurti lès carotes ; éclaircir les betteraves, mète lès bétrâles à one ; (s’) cléri, (si) racléri ; le temps s’éclaircit, li timps raclérit ; « Waîtîz, i comince à cléri. » (L. Somme)

 

C60

éclaircir (s’)

[v] (e-c) racléri, (o) s’ rascléri

 

G100

éclaircissage

nm (hortic) dispaurtadje, raclérichadje, trèrauyadje

 

C60

éclaircissement

nm èsplicâcion (f), èsplicadje, èsplikéye (f)

 

C60

éclairer

[v] (o-c) lumer, (e) toûrner

(orage) [v]: (o-c) alumer, (e) aloumer

 

G100

éclairer

v (donner de la lumière) lumer, fé dè l’ lampe ; je vais éclairer, dji va fé dè l’ lampe ; je vais vous éclairer, dji vos va lumer; action d’éclairer, lumadje (m) ; éclairer à nouveau, ralumer ; action d’éclairer à nouveau, ralumadje (m) ; (expr) lumez, on vièrè mia ç’ qu’ on dit!, allumez, on verra mieux ce qu’ on dit! ; (orage) alumer ; il éclaire à nouveau, i ralume ; (rendre compréhensible) fé veûy qwè, fé comprinde ; c’est lui qui m’ a éclairé, c’ èst li qu’ m’ a faît veûy qwè ; (s’) v (se pourvoir de lumière) si lumer; s’ éclairer à la bougie, si lumer à l’ tchandèle ; (devenir compréhensible) maintenant que vous me dites cela, tout s’ éclaire, dji comprind, asteûre qui vos m’ dijoz ça ; à ce moment, son visage s’éclaire, à ç’ momint-là, on vèt bin qu’ il èst binauje

 

C60

éclat

nm (fragment de ce qui est brisé) sclat, spiyûre (f), tèchon, tèstia ; un éclat d’obus, on sclat d’obus ; la tasse a volé en éclats, li jate à skèté à bokèts ; (lumière vive) riglatichadje, sciât ; éclat de soleil, sclat d’ solia ; (bruit) un éclat de tonnerre, on côp d’ tonwâre ; éclat de rire, acheléye (f), djiperîye (f) ; « po-z-ôre lès djiperîyes » (J. Guillaume) ; rire aux éclats, acheler, chacheler, djiper ; (expr) chirer d’ rîre, éclater de rire ; rîre à skèter sès-aburtales, rire à casser ses bretelles, rire aux éclats ; rîre à skèter sès botenîres, id

 

C60

éclatant

, ante adj (qui brille avec éclat) riglatichant (-e)

 

C60

éclatant, e

[adj] (e-c) r(i)glatichant, e, (o) r’glatichant, e, (e) clapant, e ; v. (re)luisant

 

G100

éclatement

nm (le fait d’exploser) copètemint, pètemint

 

C60

éclater

[v] pèter, (o-c) sclater, (e) èclater, (o-c) bouchî

 

G100

éclater

v (se casser avec bruit) bouchî, pèter, èclater ; mon pneu a éclaté, mi pneû a pèté ; la bombe a éclaté, li bombe a èclaté ; faire éclater, fé pèter ; éclater à nouveau, ripèter ; éclater à plusieurs reprises, copèter ; (faire entendre un bruit sec) bouchî, pèter ; la foudre éclate, li tonwâre bouche, pète ; (se manifester brusquement) éclater de rire, si pèter à rîre ; éclater en sanglots, si pèter à braîre

 

C60

éclipse

nf èclipe

 

C60

éclipser

v (surpasser) bate, passer ; il les a tous éclipsés, i lès-a passé tortos ; (s’) bouter au laudje, foute si camp, lèver l’ dache, … l’ pîd, li lèver, pèter èvôye, scliper, spiter èvôye, trossî l’ guète ; « W’ è-st-i co? Co sclipé, dandjeureû ? » (A. Laloux) ; il s’est éclipsé prestement, il a saîwé abîye

 

C60

éclisse

nf (languette d’écorce destinée à la vannerie) chinon (m) ; éclisse de noisetier, chinon d’ côre; éclisse d’osier, chinon d’ ôsêre ; (allume-feu) atche ; (pièce reliant les rails de chemin de fer) éclisse

 

C60

éclisser

v (chemin de fer) mète dès-èclisses

 

C60

éclopé

, ée adj mèsbridjî (-ye)

 

C60

éclore

v (naître en sortant de l’ œuf) disclôre ; les œufs éclosent, lès-ous disclôyenut; ils éclosaient, is discloyin.n ; (expr) i faît on solia à fé disclôre dès-ous, il fait un soleil à faire éclore des œufs ; i lî faut todi sawè quî què l’ a ponu, quî què l’ a cové èt quî què l’ disclôrè; il doit toujours savoir qui l’a pondu, qui l’a couvé et qui le fera éclore, il est curieux à l’extrême ; (s’ouvrir en parlant de fleur) s’ adouviè ; (naître, paraître) ariver, skèpyî

 

C60

éclôre

[v] disclôre, (o-c) skèpyî

G100

éclosion

nf (sortie de l’œuf) discloyadje (m)

 

C60

éclusage

nm èclûsadje

 

C60

écluse

nf èclûse

 

C60

écluse

[nf] èclûse

 

G100

écluser

v aîwer (, eûwer), èclûser

 

C60

éclusier

nm aîweû (, êweû), èclûsier

 

C60

écœurant

, ante adj disgostant (-e) ; ce qu’il a fait là est écœurant, c’ èst disgotant, ç’ qu’ il a faît là ; ce gâteau est écœurant, ci wastia-là, i r’protche ; c’est écœurant, ça m’ freut r’nauder

 

C60

écœuré

, ée adj disgosté (-ye) ; elle était écœurée, èlle èsteut disgostéye

 

C60

écœurer

v disgoster ; cela m’ écœure, ça m’ disgostéye

 

C60

école

[nf] scole

 

G100

école

nf scole ; aller à l’école, aler è scole ; aller à l’école gardienne, aler à l’ pitite sicole ; aller à l’ école primaire, aler à l’ grande sicole; une école de danse, one sicole di danse ; (loc) être à bonne école, ièsse à bone sicole ; faire l’école buissonnière, fé l’ tchèt ; (expr) il a stî à scole quand lès maîsses alin.n mèchener, il est allé à l’école quand les instituteurs allaient glaner, il n’a pas fréquenté beaucoup l’école

 

C60

écoler

v scoler ; il école, i scole ; ils écolent, is scolenut

 

C60

écolier

, ière n scolî (m)

 

C60

écolier, ière

[n] scolî

 

G100

écologiste

n ècolo, ècolojisse

 

C60

éconduire

v awè èvôye, èvoyî au diâle, mète à l’ uch ; j’ai réussi à l’éconduire, djè l’ a seû awè èvôye ; (repousser les avances d’un amoureux) (expr) il a ieû one baube di foûr, il a eu une barbe de foin, il a été éconduit

 

C60

économe

[adj] (o-c) spaurgnant, e, (e) spårgnant, e

 

G100

économe

adj et n spaurgnant (-e), riwaitant (-e) ; c’est un économe, c’ è-st-on spaurgnant ; c’est une économe, c’ è-st-one sipaurgnante ; économe à l’excès, rapinant (-e)

 

C60

économie

nf (épargne) spaugne ; avoir de petites économies, avoir un peu d’argent de côté, awè one pitite sipaugne ; faire des économies, spaurgnî, waîtî à sès caurs ; vivre à l’économie, viker au rastrindu ; c’est une économie de temps, ça îrè ça pus rade; j’ai fait l’économie d’un voyage, ça m’ a spaurgnî on voyadje

 

C60

économique

adj (qui réduit les frais) qui faît spaurgnî dès caurs, mwins’ tchêr ou qui dure pus longtimps (suivant le cas) ; c’est une voiture économique, c’ è-st-one auto qui n’ costéye wêre ; prenez la grosse boîte, c’est économique, purdoz l’ grosse bwèsse, ça vos r’vint mwins’  tchêr

 

C60

économiser

[v] (o-c) spaurgnî, (e) spå(r)gnî

 

G100

économiser

v mète à pont, mète di costé, mète su crèsse, spaurgnî; j’économise, dji spaugne ; il économise, i spaugne ; nous économisons, nos spaurgnans ; vous économisez, vos  spaurgnîz ; ils économisent, is spaugnenut; il économisait, i spaurgneûve ; il économisera, i spaugnerè ; il économiserait, i spaugnereûve ; qu’ il économise, qu’ i spaugne ; qu’ il économisât, qu’ i spaurgniche ; économisé(e), spaurgnî (-ye)

 

C60

écope

nf sasse ; petite écope à manche court, scoupia (m) ; (expr) il a stî spani avou one sasse, il a été sevré avec une écope, il a une bouche démesurée

 

C60

écoper

v (faire l’objet d’une sanction) il a écopé d’un an de prison, il a ieû on-an d’ prîjon ; (recevoir des coups, des reproches) c’est encore lui qui a écopé, c’ èst co su s’ dos qu’ ça a r’tchèyu

 

C60

écorce

[nf] (c) chwache, scwace, (e) hwèce, (o) scôce, (o) pèlate, (e) pèlote, (c) pèlake

 

G100

écorce

nf chwache (, scwace), pèlake ; écorce de bouleau, pèlake di bôle ; celui qui enlève les écorces des arbres, fieû d’ chwaches ; (loc) c’ è-st-on molin à chwaches, c’est un moulin à écorces , moulin à fabriquer le tan, c’est un bavard ; (écorce terrestre) ; « C’ èst lauvau ètur lès crètias qui l’ coyène dè l’ têre s’ î coplôye à craus bourlèts . » (E. Gilliard)

 

C60

écorcer

v scwacî, pèler ; il écorce, i scwacîye, i pèle; faire des lanières d’écorces de chêne, fé dès chwaches

 

C60

écorcher

v (dépouiller de sa peau) chw-archî, dismoussî; il écorche un lapin, i chwârchîye one robète ; « Li vîye vos-a chwârchî, mins tofêr, vos ravîz vos songs. » (J. Guillaume) ; (expr) c’ èst todi l’ queuwe li pus malaujîye à chwarchî, c’est toujours la queue la plus difficile à écorcher, c’est dans la concluslon que réside la difficulté ; chwârchî come on lapin, écorché comme un lapin ; (blesser superficiellement) chwârchî, d(is)chaver, distchaurner : (s’) si chwârchî

 

C60

écorcheur

nm (dont le métier est d’écorcher les bêtes) chwârchaud, chwarcheû

 

C60

écorchure

nf cwachûre (qui peut être : meurtrissure, frochûre ; griffe, grète)

 

C60

écorner

v (décorner) scwârner; notre vache a été écornée, nosse vatche a stî scwârnéye ; (endommager un angle) scwârner; il écorne tous ses livres, i scwârnéye tos sès lîves ; glissez un feuillet dans votre livre, au lieu de l’ écorner !, mètoz on papî dins vosse lîve è l’ place dè l’ sicwârner! ; (entamer) èdaumer ; son épargne est déjà écornée, si p’tite sipaugne èst d’djà  fameûsemint èdauméye ; (s’) si scwârner; action de s’écorner, scwârnadje (m)

 

C60

écossais

, aise adj et n scotch ; un village écossais, on viladje scotch ; une jupe écossaise, one cote carôyeléye

 

C60

écosser

v displo(u)ssî, plo(u)ssî, splo(u)ssî ; il écosse, i displo(u)sse, i plo(u)sse, i splo(u)sse ; action d’écosser, displo(u)ssadje (m), plo(u)ssadje (m), splo(u)ssadje (m) ; celui qui écosse, displo(u)sseû (-se), plo(u)sseû (-se), splo(u)sseû (-se)

 

C60

écot

nm (quote-part) paurt (f) ; chacun paie son écot, on paye chake si paurt

 

C60

écouage

nm squeuwadje, tûteladje

 

C60

écouer

v squeuwer, tûter; un chien écoué, on tchin squeuwé ; écouer un cheval, tûter on tch’vau ; il écoue un chien, i squeuwe on tchin ; (expr) èvôye come on tchin squeuwé, parti comme un chien écoué, parti dans un état de surexcitation

 

C60

écoulement

nm (mouvement d’un liquide) l’égout destiné à l’écoulement des eaux, li canâl po lèyî couru lès-aîwes, li courote, li saîwe ; provoquer l’ écoulement, fé couru ; (mouvement de personnes) faciliter l’écoulement de la foule, aîdî à fé rèche lès djins ; (marchandise) l’écoulement de cette marchandise n’est pas aisé, c’ è-st-one saqwè d’ malaujîy à vinde

 

C60

écouler

v (vendre) vinde ; ce n’est pas facile à écouler, ci n’ èst nin aujîy à vinde ; le stock est écoulé, gn-a tot qu’ a stî vindu ; (s’) v (eau) couru, saîwer; action de s’ écouler, saîwadje (m) ; s’écouler goutte à goutte, goter ; (expr) lèvî couru conte one passète, laisser s’écouler comme une passoire ; (temps) le temps s’écoule trop vite, li timps va trop rade ; « Foû dè l’ vîye ôrlodje, lès-eûres ont tchèyu gote à gote. » (A. Henin)

 

C60

écourter

v (en longueur) écourter les cheveux, côper lès tch’vias ; (en durée) ils ont dû écourter leur séjour, il ont d’vu ‘nn’ aler pus rade

 

C60

écoute

nf (action d’écouter) achoûte, choûtadje (m); « Faut ièsse à l’ achoûte. » (R. Clinias) ; après une heure d’écoute, après awè choûté one eûre au long; il est à l’écoute, i choûte ci qu’ on dit

 

C60

écouter

[v] (o-c) choûter, (e) hoûter, (c) achoûter, (o) ascoûter

 

G100

écouter

v achoûter, choûter ; écoute un peu !, (a)choûte one miète ! ; (expr) li cia qui cause sème, li cia qui choûte mèchenéye, celui qui parle sème, celui qui écoute moissonne ; (obéir) choûter; il n’écoute pas, i n’ a pont d’ choûte ; (expr) choûter come on djon.ne tchin, écouter très mal, ne pas obéir ; – I choûte bin, voste èfant ?- Dijoz pus rade qu’ i choûte dîre. (iron), – Il écoute votre enfant? (, – Il obéit?) – Dites plutôt qu’il écoute dire.

 

C60

écouteur

nm choûtwè

 

C60

écouvillon

nm chovion ; (expr) nwâr come on chovion, noir comme un écouvillon

 

C60

écouvillonner

v ringuyî

 

C60

écrabouillage

nm cobrôtchadje, ècrabouyadje

 

C60

écrabouiller

v cobrôtchî, ècrabouyî ; il écrabouille, i cobrôtche, il ècrabouye ; il a été complètement écrabouillé, il a stî t’t-à faît cobrôtchî

 

C60

écran

nm ècran ; il est caché derrière un écran, il èst catchî padrî on-ècran ; (cinéma) une vedette de l’ écran, on-acteûr di cinéma ; (télévision) tèlèvision ; je l’ai vu sur le petit écran, djè l’ a vèyu à l’ tèlèvision

 

C60

écrasement

nm spatadje, spotchadje

 

C60

écraser

[v] (o-c) spotchî, spater, (e) språtchî, (o) scwater, (c) sbrôtchî

 

G100

écraser

v sbrôtchî, spater, spotchî ; il écrase, i sbrôtche, i spate, i spotche ; être écrasé, ièsse sipotchî ; écraser entre ses doigts, spotchî ètur sès dwèts ; écraser à nouveau,  rispotchî, rispater ; écraser du pied, pètrouyî, tripeler ; (expr) c’ èst todi l’ gros qui spotche li p’tit, c’est toujours le puissant qui écrase le petit ; c’ èst todi li p’

tit qu’ on spotche, c’est toujours le petit qu’on écrase ; il èst toûrminté co pîre qu’ one wèspe qu’ a l’ cu spotchî, il est davantage tourmenté qu’une guêpe qui a le derrière écrasé ; écraser du pied, méthodiquement et dans un but précis, pèsseler

 

C60

écrémage

nm scramadje

 

C60

écrémer

v scramer, discramer ; lait écrémé, scramé, lacia scramé ; action d’écrémer le lait, scramadje (m) ; lait écrémé mécaniquement, turbiné, lacia turbiné ; bassin plat pour écrémer le lait, crameûse (f) ; action d’écrémer le lait mécaniquement, turbinadje (m)

 

C60

écrémeuse

nf machine, turbine

 

C60

écrevisse

[nf] (e-c) grèvèsse, (o) gravisse

 

G100

écrevisse

nf grèvèsse (, gravasse)

 

C60

écrin

nm scrin

 

C60

écrire

[v] scrîre

 

G100

écrire

v scrîre ; j’écris, dji scrî ; il écrit, i scrît ; nous écrivons, nos scrîjans ; vous écrivez, vos scrîjoz ; ils écrivent, is scrîjenut ; il écrivait, i scrîjeûve ; il l’ écrivait, i l’ sicrîjeut ; il écrira, i scrîrè ; il l’écrira, i l’ sicrîrè ; il écrirait, i scrireûve; il l’écrirait, i l’ sicrîreut; qu’il écrive, qu’ i scrîje; qu’ il l’écrive, qu’ i l’ sicrîje; qu’il écrivît, qu’ i scrîviche ; apprendre à écrire, aprinde sès lètes ; écrire à nouveau, riscrîre ; écrire à la craie, croyî ; pour que j’écrive une lettre, por mi scrîre one lète, po qu’ dji scrîje one lète; pour qu’on m’ écrive une lettre, po m’ sicrîre one lète, po qu’ on m’ sicrîje one lète ; action d’écrire, scrîjadje (m) ; (expr) il a one bèle vwès po scrîre, il a une belle voix pour écrire, il n’a pas une belle voix ; i scrît come on notaîre, il écrit comme un notaire, il écrit bien ; li papî s’ laît scrîre, le papier se laisse écrire

 

C60

écrit

nm scrîjadje ; (loc) mettre par écrit, mète su papî

 

C60

écriteau

nm ècritau

 

C60

écritoire

nm ècritwêre, scriptôr ; « on pupite, dès paurtchumints èt on scriptôr » (J. Gilson)

 

C60

écriture

[nf] (c) scrîjadje, (o) scrijâdje, (e) scriyèdje

 

G100

écriture

nf (action d’écrire) scrîjadje (m) ; l’écriture fait passer le temps, li scrîjadje faît passer l’ timps ; (manière d’écrire) ècriture ; avoir une belle écriture, awè one bèle ècriture

 

C60

écrivain

[n] (o-c) scrîjeû, (e) scriyeû

 

G100

écrivain

n scrîjeû (-se) ; il veut devenir écrivain, i vout ièsse sicrîjeû

 

C60

écrou

nm (pièce filetée) ècrou, scrauwe (f), boîte à écrous, bwèsse à ècrous

 

C60

écrouelles

nf pl mau Sint-Mârcou (m) (mal Saint-Marculphe)

 

C60

écrouer

v mète o l’ prîjon

 

C60

écrouler

(s’) v (s’effondrer) crouler, vêler; il s’écroule, i croule, i vêle ; (se laisser tomber) si lèyî tchaîr ; (expr) i gn-a qu’ à l’ djonde po qu’ i croule, il suffit de le toucher pour qu’il s’écroule, il n’a pas de force

 

C60

écroûter

v (ôter la croûte) rissatchî  l’ crosse ; (labourer superficiellement une terre) croyî; action d’écroûter, croyadje (m)

 

C60

écru

, ue adj ècru (f ècreuwe)

 

C60

écu

nm (monnaie) ècu

 

C60

écuelle

nf scwèle (,chwèle) ; une belle écuelle, one bèêle sicwèle

 

C60

écuellée

nf scwèlêye

 

C60

éculé

, ée adj sculé(-ye), ûsé (-ye) ; « Dins l’ ièbe d’ on fossé /  Il ont-st-abandené, /  Pacequi l’ bètchète bauye, / Leûs solés sculés / Pus vis qu’ dès péres tauyes. » (J. Guillaume)

 

C60

écumage

nm chimadje

 

C60

écume

[nf] (o) scume, (c) chime, (e) home 

_ de la bière : (e) crame

G100

écume

nf (mousse) chime (, chume) ; l’écume de la bière, li chime dè l’ bîre ; (bave mousseuse) chime (, chume ) ; (écume de mer) ècume ; pipe d’écume, pupe d’ ècume

 

C60

écumer

v (se couvrir d’écume) ièsse plin d’ chime ; (retirer l’écume) chimer ; le bouillon est écumé, li bouyon èst chimé ; (expr) quand l’ bouyon cût, i faut qu’ on l’ chime, quand le bouillon cuit, il faut qu’on l’écume, quand le vin est tiré, il faut le boire

 

C60

écumeux

, euse adj qui chime

 

C60

écumoire

nf chimerète ; (expr) trawé conte one chimerète, percé comme une écumoire

 

C60

écureuil

[nm] spirou

 

G100

écureuil

nm spirou

 

C60

écurie

[nf] (c) stauve [nm], (e) stå [nm], (o) staule [nm]

 

G100

écurie

nf stauve (m), stauve aus tch’vaus (m) ; contenu de l’écurie, stauveléye (f) ; ensemble des écuries, stauvèlerîye ; rester au repos dans l’écurie (cheval), dimèrer su li stauve ; être de garde à l’écurie, ièsse di stauve ; (expr) i n’ faut qu’ one mwaîje bièsse po gâter on stauve, il suffit d’une mauvaise bête pour dévaloriser une écurie ; li tch’vau o stauve, li trôye è l’ ran, le cheval à l’écurie, la truie à la porcherie, chaque chose à sa place ; on bon tch’vau s’ achetéye su li stauve, un bon cheval s’achète à l’écurie ; ièsse di stauve, être de garde à l’écurie, et par extension, être de garde

 

C60

écusson

nm (greffe) ècusson

 

C60

écussonnage

nm ôculadje, ècussonadje

 

C60

écussonner

v ôculer, ècussoner; il écussonne, il ôcule, il ècussone

 

C60

écuyer

, ère n (qui monte un cheval) cavalier (f cavaliére)

 

C60

eczéma

nm ègzéma ; eczéma infantile, bosins (mpl)

 

C60

édenté

, ée adj chaurdé (-ye) (se dit de qqn qui a perdu une ou plusieurs dents de devant)

 

C60

édifice

nm batimint (, batumint)

 

C60

édifier

v bâti ; j’édifie, dji bâti, nous édifions, nos bâtichans

 

C60

éditer

v fé parète ; ils éditent un journal, is faîyenut parète one gazète

 

C60

éditeur

, trice n éditeur (f éditrice)

 

C60

édition

nf (publication d’ouvrages littéraires) il prépare l’ édition d’un livre, i va sôrti on lîve ; c’est la deuxième édition de ce livre, c’ èst l’ deûzyin.me côp qui sôrtichenut ç’ lîve-ci, c’ èst l’ deûzyin.me modéye ; (émission d’un journal télévisé ou radiodiffusé) nous avons regardé l’ édition de vingt heures du journal télévisé, nos-avans r’waîtî lès novèles di iût’ eûres au nût

 

C60

Edmond

npr Èdmond (diminutif, Mond)

 

C60

Edouard

npr Èdwârd (diminutif, Douwârd)

 

C60

édredon

[nm] (o) coussin d’ plomes, (e-c) coûrtèpwinte [nf], (o) courtèpwinte [nf], (e-c) duvèt

 

G100

édredon

nm coûrtèpwinte (f)

 

C60

éducateur

, trice n scoleû (-se)

 

C60

éducation

[nf] (o-c) èducâcion, (e) éducacion,  (e) aclèvèdje [nm], (c) èlèvadje

(fait d’aller à l’école, scolarisation)  (c) scoladje [nm], (o) scolâdje [nm]

 

G100

éducation

nf scoladje (m) ; faire l’éducation de quelqu’un, aprinde one saquî ; quand vous aurez fait son éducation, quand vos l’ auroz apris ; il a reçu une mauvaise éducation, il a stî mau apris ; (expr) quand lès bèrjots n’ bawenut pus, lès bèrbis s’ pièdenut, quand les bergers n’aboient plus, les brebis se perdent, quand le maître n’est plus là pour faire l’éducation, les enfants suivent une mauvaise route

 

C60

édulcorant

nm faus suke

 

C60

édulcorer

v radoûci; nous l’édulcorons, nos l’ radoûcichans

 

C60

éduquer

[v] (o) alèver, (e) aclèver, (c) èlèver

 

G100

éduquer

v aprinde, èlèver, mostrer, scoler ; il a été bien éduqué, il a bin stî apris ; on ne l’a pas bien éduqué, on n’ l’ a nin bin mostré ; il éduque des enfants, il aprind d’s-èfants ; (expr) causez come on v’s-a apris !, parlez comme on vous a éduqué ! ; il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil, il a été mal élevé (jeu de mots sur les deux sens de « élever »)

 

C60

effaçable

adj dèfaçauve, rèfaçauve, qu’ on pout dèfacer, … rèfacer

 

C60

effacement

nm dèfaçadje, rèfaçadje

 

C60

effacer

[v] (o-e) rafacer, (c) rèfacer, (o-c) dèfacer

 

G100

effacer

v dèfacer, disfacer, rèfacer, èfacer ; il efface, i dèface, i disface, i rèface ; (jeu de cartes) effacer une ligne, rabate one rôye ; (s) v ènn’ aler ; cela s’efface facilement, ça è va aujîyemint ; s’effacer devant les autres, lèyî passer l’s-ôtes

 

C60

effarant

, ante adj (effrayant) èwarant(-e) ; (inouï) à n’ nin crwêre

 

C60

effaré

, ée adj èwaré (-ye) ; il était effaré, il èsteûve èwaré, i n’ è riveneûve nin

 

C60

effarement

nm èwarâcion (f)

 

C60

effarer

v èwarer

 

C60

effaroucher

v fé awè peû ; ne l’effarouchez pas !, nè l’ fioz nin awè peû !

 

C60

effectif

, ive adj vraî (-ye)

 

C60

effectif

nm l’effectif de l’ école reste inchangé, li nombe di scolîs n’  a nin candjî

 

C60

effectivement

adv c’ èst bin l’ vraî, come d’ èfèt, justumint, vraîmint; effectivement, il est revenu, c’ èst bin l’ vraî, il èst rivenu ; c’ èst d’ bon, il èst rivenu

 

C60

effectuer

[v]

 

G100

effectuer

v ; effectuer un mouvement, fé on mouvemint ; effectuer la moisson, fé l’ awous’ ; effectuer le paiement, payî

 

C60

effervescent

, ente adj (qui bouillonne) qui faît dès bouyons, qui spite ; de l’eau effervescente, di l’ aîwe qui spite

 

C60

effet

[nm] èfèt ; v.conséquence

 

G100

effet

nm (résultat) èfèt; faire de l’ effet, fé d’ l’ èfèt; c’est resté sans effet, ça n’ a rin candjî ; (prendre effet) la loi ne prend effet que demain, li lwè n vaut qu’ à dater di d’mwin ; (loc) en effet, come d’ èfèt ; à cet effet, po ça ; j’y suis allé à cet effet, c’ èst po ça qu’ dj’ î a stî ; (impression produite) èfèt ; c’est l’ effet que cela me fait, ça m’ faît l’ èfèt d’ ça ; nm pl (effets de commerce) tites ; (vêtements) moussemints ; il a pris tous ses effets, il a ‘nn’ alé avou tos sès moussemints ; il a laissé ses effets militaires, il a lèyî sès moussemints d’ sôdârt

 

C60

effeuillement

nm disfouyadje, disfouyetadje

 

C60

effeuiller

v disfouyeter, disfouyî ; (s’) si disfouyeter, si disfouyî; les arbres s’effeuillent, lès-aubes si disfouyetéyenut

 

C60

efficace

[adj] (c) djinti, îye, (e) djinti, èye, (e) adjihant, e ; v. bon

 

G100

efficace

adj (chose) souvèrin (m), qui faît d’ l’ èfèt ; vous verrez, c’est efficace, vos vièroz, c’ èst souvèrin; c’est un produit qui n’est pas efficace, c’ è-st-one saqwè qui n’ faît wêre d’ èfèt

 

C60

effigie

nf imaudje, portraît (m) ; à l’ effigie du roi, avou l’ portraît do rwè

 

C60

effilé

, ée adj (mince et allongé) elle avait des doigts effilés, èlle aveut d’ grands fins dwèts

 

C60

effilochage

nm dilinadje, disfirloketadje, d(is)fligotadje, disfrumetadje

 

C60

effiloché

, ée adj à firlokes, à fligotes, diliné (-ye), disfirloketé (-ye),  disfligoté (-ye), disfrumeté (-ye), disliné (-ye)

 

C60

effilocher

(s’) v si diliner, si disfirloketer, si disfligoter, si disfrumeter si disliner, si skassî, tchaîr à finfirlouches, …à firlouches, … à fligotes; il s’effiloche, i s’ diline, i s’ disline, i s’ disfirloketéye ; i s’ disfligote, i s’ disfrumetéye, i tchaît à fligotes; « Qui l’ brouliârd di tchaleûr si disline .» (E. Gilliard)

 

C60

effilocher (s’)

[v] (e-c) si disfligoter, (o) s’ disfirloker, s’ disfirloketer

 

G100

efflanqué

, ée adj flantchu (f flantcheuwe) ; (expr) flantchu come on tch’vau d’ barakî, efflanqué comme un cheval de forain

 

C60

effleurement

nm rifladje, rifetadje

 

C60

effleurer

v (toucher légèrement) chifeter, rifler, rifeter, djonde à pwin.ne ; il n’a été qu’effleuré, c’ è-st-à pwin.ne s’ il a stî djondu ; je l’ai à peine effleurée, c’ èst tot jusse si dj’ l’ a chifeté ; (abstrait) cette pensée ne m’a jamais effleuré, ça n’ m’ a jamaîs v’nu à l’ idéye

 

C60

effluve

nm ignéye (f), inéye (f), odeûr (f), sinteû (f), vènéye (f)

 

C60

effondrement

nm croûladje

 

C60

effondrer

(s’) v (chose) crouler ; la remise s’est effondrée, gn-a l’ abatu qu’ a croulé ; (personne) lachî nèt’, lachî tot d’ on côp ; le coureur s’est effondré juste avant l’arrivée, li coureû a lachî nèt’ jusse divant d’ ariver

 

C60

efforcer

(s’) v s’ èfwârcî ; je m’ efforce, dji m’ èfwârcîye ; (expr) bouter s’ sîdje, pousser son siège, faire des efforts

 

C60

effort

[nm] (o-e) èfôrt, (c) èfwârt, (e) èfôrt, (e) faire un _ : fé ‘ne fwèce [nf]

 

G100

effort

nm èfôrt (, èfwârt) ; faire des efforts, fé dès-èfôrts; encore un petit effort, cor on p tit èfwârt ; sans effort, sins bouter, sins fwârcî ; faire tous ses efforts, fé tot s’ possibe ; (loc) come po rin, sans effort ; i faît ça come po rin, il fait cela sans effort ; sins mau sins rûse, sans mal sans difficulté, sans effort ; ça a stî sins mau sins rûse, cela a été sans faire d’effort

 

C60

effraction

nf ils sont entrés par effraction, il ont fwârcî l’ uch po-z-intrer

 

C60

effraie

nf pitite houlote, mouchon d’ mwârt (m), sôrcîre

 

C60

effrayant

, ante adj qui faît awè peû, tèribe

 

C60

effrayer

[v] (c) saîsi, (e) sêsi, (o) sési, (o-c) sbarer, (e) èsbarer, (e-c) èwarer

 

G100

effrayer

v fé awè peû, saîsi ; vous m’avez effrayé, vos m’ avoz faît awè peû, vos m’ avoz saîsi

 

C60

effriter

 (s’) v tchaîr à poûssêre, tchaîr è poûre

 

C60

effronté

[adj] (c) afronté, éye, (e) afronté, éye, (o) afrontè, éye

 

G100

effronté

, ée adj et n afronté (-ye), hârdi (f hârdîye), glawine (sf), tigneûs (-e) ; il répond comme un effronté, i rèspond come on-afronté

 

C60

effronterie

nf afrontisté ; (expr) i pwate l’ afrontisté su s’ nez, il porte l’effronterie sur le visage

 

C60

effroyable

adj tèribe, à n’ nin crwêre

 

C60

éfourceau

nm galiot

 

C60

égailler

(s’) v si saîwer, si stramer; ils s’égaillent, is s’ sitramenut ; « Dosmètant qu’ i compte tot hôt, lès-ôtes si saîwenut au pus rade. » (J. Houziaux) ; « Aus preumîrès baujes do tiène solia d’ avri, gamins èt bauchèles si stramin.n pa t’t-avau lès vôyes èt lès fè raviker.» (J. Houziaux) ; « Is s’ arindjenut todi po s’ sitramer pa-t’t-avau lès tchèrîyes. Dj’ a d’djà  sayî d’ lès rassoner maîs bèrwète ! » (A. Henin)

 

C60

égal

, ale adj (de même quantité, qualité, nature, valeur) égâl (-e) (, èwal(-e)), kine (neutre); c’était sensiblement égal, c’ èsteûve à peû près kine ; c’est tout à fait égal, c’ ènn’ èst ni pus ni mwins’ ; ils sont de force égale, is sont fwârt au fwârt ; cela m’est égal, dj’ in.me ostant, c’ èst l’ min.me, c’ èst dès gayes, onk c’ èst l’ ôte ; (aux cartes) faire jeu égal, baurer (verbe impers) ; (qui reste toujours le même) il est toujours égal, i n’ candje nin, c’ èst todi li ; (expr) one sôte, c’ èst l’ ôte, une sorte, c’est l’ autre, c’est égal ; c’ èst l’ min.me parèy, c’est la même chose; on diâle c’ èst l’ ôte, s’ apinse li mârtchand d’ bondiès, un diable c’est l’ autre, comme dit le marchand de crucifix, c’est la même chose

 

C60

également

adv avou, èto, ètou, ossi, parèy, parèyemint; nous autres également, nos-ôtes èto, nos-ôtes parèy ; ils sont également forts, is sont fwârt au fwârt, is sont-st-ossi fwârts onk qui l’ ôte

 

C60

égaler

v (être sur le même pied) èwaler, fé ossi bin qui ; tu as réussi à régaler, vos-avoz seû fé t’t-ossi bin qu’ li ; (égal en) èwaler, èsse ossi qui ; pour égaler l’ animal en grosseur, po ièsse ossi gros qui l’  bièsse

 

C60

égaliser

vi (revenir au même score que l’ adversaire) èwaler; nous avons égalisé à la dernière minute (le score étant deux partout), nos-avans rivenu à deûs deûs, à l’ daîrène munute ; vt égaliser une terre, araser ; c’est une terre qui a été égalisée, c’ è-st- one têre qu’ a stî araséye ; la mort égalise nos conditions, li mwârt nos r’mèt tortos su l’ min.me pîd ; j’ai égalisé vos cheveux, dj’ a r’côpé vos tch’vias po l’s-awè tortos à l’ minme hôteû ; égaliser un mur, rafleûri on meur

 

C60

égalité

nf (caractère de ce qui est égal) il y a égalité (jeu de cartes), i baure, i d’mère ; si, par hasard, il y a égalité de points, si jamaîs i baure ; « À ç’ momint-là, on pôrè dîre : i baure. » (J. Gilson) ; il faut conserver l’égalité entre chacun, i n’ faut nin fé d’pus por onk qui po l’ ôte

 

C60

égard

nm rèspèt ; avoir de l’égard, awè do rèspèt ; à cet égard, di  ç’  costé-là ; à l’égard de, avou ; il est dur à l’égard de ses enfants, il èst deur avou sès-èfants ; eu égard à, tot t’nant compte di; eu égard à ce qui s’est passé, tot t’nant compte di ç’ qu’ i s’ a passé ; eu égard à votre maladie, tot t’nant compte qui v’s-èstoz malade ; eu égard à sa gentillesse, come il èst binamé, come il a stî binamé, binin.mé

 

C60

égaré

, ée adj (perdu) pièrdu (f pièrdeuwe) ; pigeon égaré, colon discobèlé ; (hagard) èwaré (-ye)

 

C60

égarement

nm èreûr (f), fwèblèsse (f) ; personne n’est à l’abri d’un moment d’égarement, on momint d’ fwèblèsse, ça pout ariver à tot l’ monde

 

C60

égarer

v (mettre hors du bon chemin) fé piède si vôye ; tous ces sentiers qui vous égarent facilement, totes cès pîd-sintes-là qu’ vos fèyenut aujîyemint piède vosse vôye ; la colère vous égare, li colére vos faît piède li tièsse ; (perdre momentanément) piède ; j’ai égaré mon livre, dji n’ sé pus èwoù-ce qui dj’ a mètu m’ lîve, dj’ a pièrdu ‘m lîve ; (s’) si piède ; nous nous sommes égarés, nos n’s-avans pièrdu ; faire fausse route, ièsse foû vôye ; (expr) i faît spès èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait épais où il s’égare, il est très perspicace

 

C60

égayer

v amûser, ragaîyi ; (s’) v s’ amûser, si ragaîyi

 

C60

Eghezée

npr Inguèzéye

 

C60

églantier

nm ronche di procureû (f), rôsî d’ tchin, sauvadje rôsî ; graine d’églantier, pûpû (m) ; extrémité de branche d’églantier (qui était servie à table), djote di procureû

 

C60

églantine

nf sauvadje rôse, rôse di tchin

 

C60

église

[nf] (o-c) èglîje, (e) èglîse

 

G100

église

nf (ensemble des chrétiens) l’Eglise primitive, lès preumîs crètyins ; l’ Eglise catholique, l’ Èglîje catolike ; (édifice) èglîje ; une grande église, one grande èglîje ; une chaise d’église, one tchèyêre d’ èglîje ; à la sortie de l’église, à l’ sôrtîye di mèsse ; le fond de l’église, li cu d’ l’ èglîje; raccourci qui mène à l’église, vôye di mèsse ; (expr) ièsse pèlé come on rat d’ èglîje, être pelé comme un rat d’église (qui n’a rien à manger) ; i faut lèyî l’ èglîje au mitan do viladje, il faut laisser l’église au milieu du village, il faut ménager la chèvre et le chou ; il è-st-abituwé d’ aler è l’ èglîje, il est habitué d’aller à l’église, il ne ferme pas la porte ; on dit bin basse mèsse dins one grande èglîje, on dit bien messe basse dans une grande église (réplique à celui qui vous reproche d’utiliser un récipient trop grand pour le contenu) ; vas-è pèter è l’ èglije, ti dîrès qu’ c’ èst lès sints !, va péter à l’église, tu diras que ce sont les saints !, tu es un hypocrite

 

C60

égoïste

[nm] (o) bon-pour-li, (e) vike-tot-seû, (e) sins-atache, (c) qui n’ vike qui por li

 

G100

égoïste

adj crantchu, qui n‘ vike qui por li ; être égoïste, ièsse por li ; c’est un égoïste, i n’ sondje qu’ à li, i n’ freûve nin on pas po pèrson.ne ; (expr) on satche tortos l’ aîwe après s’ molin, chacun tire l’eau vers son moulin; tot l’ monde prêtche po s’ tchapèle, tout le monde prêche pour sa chapelle

 

C60

égorgement

nm sgosseladje

 

C60

égorger

v (tuer un animal en lui coupant la gorge) achorer, sgosseler ; il égorge, il achore, i sgosseléye ; égorger un mouton, sgosseler on bèdot ; (tuer qqn en lui tranchant la gorge)  côper s’ cô à ; (expr) son.ner come on boû qu’ on-z-achore, saigner comme un bœuf qu’ on égorge, saigner abondamment

 

C60

égorgeur

, euse n achoreû (-se), sgosseleû (-se)

 

C60

égosiller

(s’) v si disgosyî; vous allez vous égosiller à tant crier, vos v’ s-aloz disgosyî à tant criyî

 

C60

égout

nm canâl, saîwe (f), ègout

 

C60

égoût

[nm] (e) canål, (c) canâl, (o) ègout

 

G100

égoutier

nm vûdeû d’ canâls

 

C60

égouttage

nm rasgotadje, sgotadje

 

C60

égouttement

nm sgotemint

 

C60

égoutter

v rasgoter, rissuwer, sgoter ; laisser égoutter le babeurre, lèyî sgoter l’ hûré; « Lès grandès-ièbes sigotenut leûs pièles d’ aîwe su nos pîds. » (E. Gilliard)

 

C60

égouttoir

nm alî, chêlî, digotwè, sgotwè ; égouttoir à vaisselle, sgotwè po l’ bagadje ; « su li p’ tite tauve, li sgotwè po fè l’ bagadje » (J. Houziaux)

 

C60

égratigner

[v] (e-c) (di)grèter, (o) grifyî

 

G100

égratigner

v digrèter

 

C60

égratignure

[nf] grète, (o) grate

 

G100

égratignure

nf digrètadje (m), grète ; ce n’est qu’une petite égratignure, ci n’ èst qu’ one pitite grète

 

C60

égrenage

nm distrokeladje, ègrènadje

 

C60

égrener

, égrainer v distrokeler, ègrèner ; il égrène un épi, i distrokeléye one paute ; égrener un chapelet, rifler ; « Èle faît rider s’ tchapelèt ètur sès dwèts. » (E. Gilliard) ; (égrener les heures) « L’ ôrlodje laît gotinè lès-eûres. » (A. Henin)

 

C60

égyptien

, enne adj et n èjipsyin (f èjipsyin.ne, éjipsiène)

 

C60

eh

interj ê !, è ! ; eh bien !, è bin !

 

C60

éhonté

, ée adj sins consyince

 

C60

éjaculer

v djouwi

 

C60

éjecter

v (rejeter au dehors) mète foû, taper foû ; (mettre à la porte) foute à l’ uch, mète à l’ uch ; elle a été éjectée, èlle a stî mèteuwe à l’ uch

 

C60

élaborer

v

 

C60

élagage

nm disco(u)chetadje, lagadje, scouchetadje

 

C60

élaguer

[v] (c) discochî, discocheter, (e) discohî, (o) discouchî, discoucheter, (c) laguer

 

G100

élaguer

v discochî, disco(u)cheter, discouchî, scoucheter, scouchî, grèwî, groyî, laguer; un arbre élagué, on-aube qu’ a stî lagué

 

C60

élagueur

nm lagueû, lagueû aus-aubes ; mauvais élagueur, splingueû ; crochet d’élagueur, gripète (f)

 

C60

élan

[nm] (o-c) ènondéye [nf], (e) ènondèye [nf], (o) alondon, (c) randon, lan

 

G100

élan

nm ènondéye (f), lan, randon, vîréye (f),prendre son élan, prinde si vîréye ; « Bin qu’ d’ one vîréye, èlle èvolenut po r’djonde li clér solia. » (A. Bacq) ; d’un élan, d’ on lan ; prendre son élan, prinde si lan, si lancî ; (loc) d’ on randon, d’un seul élan, en une fois

 

C60

élancé

, ée adj un homme élancé, on bia grand ome ; une femme élancée, one bèle grande feume

 

C60

élancement

nm (douleur brusque) lancemint; donner des élancements, lancî ; cela donne des élancements, ça lance

 

C60

élancer

(s’) v lancî, prinde si lan, s’ ènonder, s’ èscôrcyî, vorer; s’élancer vers, lancî après ; ils s’élancèrent à sa poursuite, il ont lancî après li

 

C60

élancer (s’)

[v] s’ ènonder, lancî

 

G100

élargir

[v] (e) ralårdji, (o) ralârdji, (o-c) ralaurdji

 

G100

élargir

v alaurdji, élargir une jupe, (r)alaurdji one cote ; élargir davantage, ralaurdji

 

C60

élargissement

nm (action d’élargir) alaurdjichadje (m) ; (action d’élargir à nouveau) ralaurdjichadje (m) ; (résultat) alaurdjichemint, ralaurdjichemint

 

C60

élastique

adj et nm élastike

 

C60

électeur

, trice n élècteûr (f élèctrice), vôtant (-e)

 

C60

élection

nf élècsion

 

C60

électricien

nm élèctrizyin

 

C60

électricité

[nf] (e-c) élèctricité, (o) électricitè, (c) courant

 

G100

électricité

nf courant (m), élèctricité; il n’y a plus d’électricité, gn-a pupont d’ courant

 

C60

électrifier

v mète li courant

 

C60

électrique

adj élèctrike ; un tram électrique, one tram élèctrike ; la lumière électrique, l’ élèctrike, li lumiére

 

C60

électriser

v (communiquer des charges électriques) mète li courant su ; (exciter) ècsiter ; électriser la foule, ècsiter lès djins

 

C60

électrocardiogramme

nm élèctro

 

C60

électrocuté

, ée adj élèctrisé (-ye)

 

C60

électrocuter

v élèctriser

 

C60

électrode

nf élèctrôde

 

C60

électromécanicien

nm élèctromècanicyin

 

C60

électron

nm élèctron

 

C60

électronique

nf et adj élèctronike

 

C60

élégamment

adv habiller élégamment, pwârter twèlète

 

C60

élégant

[adj] (e) gåy, (o) prôpe, (c) prope

 

G100

élégant

, ante adj calé (-ye), prôpe, kèkèt (m) ; il est élégant comme un lord, il èst calé come on milôrd ; il est élégant avec ce veston, il èst prôpe avou ç’ casake-là; elle est élégante avec peu, èlle èst prôpe avou rin

 

C60

élément

nm (chacun des objets concourant à la formation d’un tout) bokèt, pârtîye (f) ; certains éléments manquent, gn-a dès bokèts qui mankenut ; vous avez tous les éléments pour faire votre devoir, vos-avoz tot ç’ qu’ i faut po fé vosse divwêr; il en possède les premiers éléments, il è conèt d’djà  one miète là d’ssus ; (milieu dans lequel on vit) être dans son élément, ièsse à s’-t-afaîre

 

C60

élémentaire

adj (très simple) il n’en a que les notions élémentaires, i coneut jusse ci qu’ i faut ; c’est élémentaire, c’ èst l’ mwins’ qui vos p’loz fé

 

C60

Eléonore

npr Èlèyonôre (diminutif, Yonôre)

 

C60

éléphant

nm èlèfant

 

C60

éléphanteau

nm djon.ne d’ èlèfant

 

C60

élevage

nm élevage de pigeons, colèbadje ; faire l’élevage de poules, tinu dès pouyes ; faire l’élevage de porcs, tinu dès couchèts

 

C60

élévateur

nm èlèvateûr

 

C60

élévation

nf (partie de la messe) èlèvâcion ; (montée) raussadje (m)

 

C60

élève

nm èlève; c’est un bon élève, c’ è-st-on bon-èlève

 

C60

élevé

, ée adj (haut) hôt (-e) (, wôt (-e)) ; une maison élevée, one hôte maujone ; (cher) ce sont des loyers élevés, c’ èst dès fwârts luwadjes ; (éduqué) èlèvé (-ye) ; bien élevé, bin èlèvé, bin apris ; mal élevé, mau apris ; (expr) gâté come one pome poûrîye, gâté comme une pomme pourrie, mal élevé ; il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil, il a été mal élevé ; il èst come lès casseroles di scrufiêr, il est comme les casseroles de fonte (qui ne se polissent pas), il est mal élevé

 

C60

élevé, e

[adj]  (haut) (o-c) wôt, e, (c-e) hôt, e

 

G100

élever

[v] (o) alèver, (e) aclèver, (c) èlèver

 

G100

élever

v (mettre plus haut) lèver, monter ; (hausser, relever) haussi, raussî ; (faire l’ élevage) aclèver, alèver, èlèver; « Bin ayi, i ‘nn’ a one di fîve avou ça. I n’ a portant nin stî aclèvé dins l’ grandeû. » (R. Hostin) ; élever des bêtes, tinu dès bièsses; élever des chiots, alèver dès djonnes di tchin; élever sa nichée, alèver s’ nitéye; élever des pigeons,  colèber; élever des poules, (inu dès pouye ;élever ses enfants, a(c)lèver sès-èfants ; « Dj’ a ristî dins li p’tite blanke maujone èwoù-ce qu’ il ont stî alèvés. » (E. Gillain) ; (expr) il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil (jeu de mots entre les deux sens d u mot élever) ; (s’) v (monter) monter; regardez-la s’élever, waîtîz ça, come èle monte ; (progresser) je parie qu’il arrivera à s’élever par son travail, coradjeûs come il èst, dji vou wadjî qu’ il ariverè ; il cherche à s’élever au-dessus des autres, i saye di dominer tot l’ monde ; (augmenter) les prix s’élèvent continuellement, c’ èst todi pus tchêr ; la température s’élève de plus en plus, i faît todi pus tchôd

 

C60

élever (s’)

[v] (o-c) monter, (e) s’ èmonter, (o) s’ alèver, (e) s’ ènêri

 

G100

élimer

v user ; vêtement élimé, chabrake (f)

 

C60

éliminer

v bouter foû, mète djus, rissatchî, taper djus, mète foû, taper foû; il a été éliminé, il a stî tapé foû; je l’ai éliminé, djè l’ a r’ssatchî ; de la poudre pour éliminer la vermine, dè l’ poûde po fé crèver lès bièsses ; le Standard a éliminé Charleroi en coupe de Belgique, li Standârd a bouté Châlèrwè foû dè l’ coupe di Bèljike; ce sont des kilos difficiles à éliminer, c’ èst dès kilos malaujis à piède ; ce sont des taches difficiles à éliminer, c’ èst dès tatches malaujîyes à rawè

 

C60

élire

v lomer ; nous l’avons élu, nos l’ avans lomé ; il est élu, il a passé

 

C60

Elisa

npr Élisâ (diminutif, Lisâ)

 

C60

Elisabeth

npr Élisabèt’ (diminutif, Babète, Zabèt’)

 

C60

Elisée

npr Élisé (diminutif, Lisé)

 

C60

élite

nf lècsion

 

C60

elle

pron (sujet) èle (devant une consonne), èlle (devant une voyelle) ; elle regardait, èle riwaîteûve ; elle était là, èlle èsteûve là ; elles étaient là, èlle èstin.n là; elles regardaient, èles riwaîtin.n ; (complément) lèye (sing), zèles (plur) ; elle, je ne la regarde pas, lèye, dji nè l’ riwaîte nin ; je l’ai laissé pour elle, djè l’ a lèyî por lèye ; c’est à elles, c’ èst da zèles ; dit-elle, di-st-èle; « Mèrci tot d’ bon, alons, m’ fis, di-st-èle, li cinserèsse. » (E. Thirionet)

 

C60

éllébore

nm ièbe di feu, ouy-di-diâle ; éllébore vert (rose de Noël), lôse

 

C60

éloge

nm on a fait son éloge, on-z-a dit bran.mint do bin d’ li

 

C60

Eloi

npr Elwè ; à l’ Sint-Elwè, on fièstêye lès mârchaus, lès- ôrlodjîs èt lès cinsîs, à la Saint-Eloi, on fête les maréchaux-ferrants, les horlogers et les fermiers

 

C60

éloigné

, ée adj (distance) dau lon, lon èri ; parent éloigné, parint d’ au lon ; se tenir éloigné du feu, si mète lon èri do feu ; (expr) is sont parints do costé dè l’ vîye grègne, ils sont parents du côté de la vieille grange, ce sont des parents éloignés ; (temps) c’était à une époque éloignée, c’ èsteûve do vî timps

 

C60

éloigné, e

[adj] lon èrî, (o) lon arî, (c) (s)culé, éye, (e) rèscoulé, éye, (o) r(a)culè, éye ; v. solitaire

 

G100

éloigner

[v] mète pus lon ; v. écarter, pousser

 

G100

éloigner

v (mettre à distance) mète pus lon, rissatchî (èri), si fé quite di ; il a éloigné la chaise de la table, il a r’ssatchî l’ tchèyêre èri dè l’ tauve; c’es tun produit pour éloigner les moustiques, c’ è-st-one saqwè po s’ fé quite dès pikerons ; ça nous éloigne de notre histoire, ça nos mwin.ne bin lon d’ noste histwêre, ça n’ a pus rin à veûy avou ç’ qui nos d’djins ; (s’) v bouter au laudje, ènn’ aller pus lon ; il s’est éloigné, il a bouté au laudje ; éloignez-vous de moi !, alez-è pus lon !

 

C60

éloigner (s’)

[v] (e-c) ènn’ aler (pus lon), (o) èdaler (pus lon), (c) si r’ssatchî, (e) si r’ssètchî, (e-c) si mète èrî, (o) s’ mète èrî

 

G100

éloquent

, ente adj être un orateur éloquent, causer aujîyemint ; (expr) i cause come on-avocat , il parle comme un avocat ; i cause come on-aurmonak, il parle comme un almanach ; i cause come on lîve, il parle comme un livre

 

C60

élu

, ue adj tchwèsi (f tchwèsîye) ; c’est lui qui a été élu, c’ èst li qu’ a stî tchwèsi ; (élections) être élu, ièsse lomé, passer

 

C60

élucider

v discramyî; il élucide, i discramîye

 

C60

éluder

v taper lès côps foû ; « Matieû r’mèt todi Paul Crahaî o djeu Qu’ èst-ce qui d’vint, qu’ èst-ce qu’ i dit ? Mapus lèye, èle tape lès côps foû. » (A. Henin) ; « Èt come todi, dispû là dès djoûs èt dès djoûs, il a d’vu hagnî su s’ linwe. Èt s’ têre. Èt taper lès côps foû. » (E. Gilliard) ; il élude toujours le problème, i passe todi oute do problème

 

C60

émacié

, ée adj ramwinri (au d’là) (f ramwinrîye) ; (expr) c’ ènn’ èst pupont, ce n’en est plus (tant il est émacié) ; i t’ a on visadje come on bondiè d’ pitié, il a un visage comme un bon Dieu de pitié, idem ; il aurè bin rade si boutroule à s’ dos, il aura bien vite le nombril dans le dos, idem ; i baujereûve bin one gade ètur ses cwanes, il embrasserait bien une chèvre entre les cornes, id

 

C60

émail

nm èmay

 

C60

émailler

v (recouvrir d’émail) èmayer ; (parsemer) mayeter, rimpli ; émaillé de fautes, rimpli d’ fautes

 

C60

émanation

nf (odeur) inéye, odeûr

 

C60

émanciper

v èmanciper

 

C60

émaner

v (provenir) provenu di, vinu di

 

C60

émasculer

v amèder, côper

 

C60

emballage

nm (action d’emballer) èbaladje (m), èvolpadje (m) ; papier d’emballage, papî po-z-èbaler, po-z-èvolper

 

C60

emballer

[v] èbaler

 

G100

emballer

v (mettre dans un emballage) èbaler, èvolper, fachî ; emballer à nouveau,  rèbaler, rèvolper, rifachî ; (ravir) ènonder; être emballé, ièsse tchôd-tchôd (f tchôde-tchôde) ; cela ne m’emballe pas de partir, ça n’ mi dit rin d’ ènn’ aler, dji n’ so nin tchôde- tchôde po nnaler ; (s’) (se laisser emporter) s’ ènonder ; il s’emballe pour un rien, i s’ ènonde po on rin, vo-le-là co èvôye! ; (cheval) prinde li grand galop; « Èt maugré ça, l’ sale bièsse aveûve pris l’ grand galop. » (J. Gilson)

 

C60

emballeur

, euse n èbaleû (-se)

 

C60

embarcadère

nm quaî ; attendez sur l’embarcadère !, ratindoz su l’ quaî !

 

C60

embarcation

nf (barge) baudje, batch (m) ; (barque) bârke, bachot (m) ; (bateau) batia (m) ; (bateau-mouche) batia-tourisse (m) ; (nacelle) naçale ; bateau conçu pour naviguer sur la Sambre, sambrwèsî (m); bateau destiné à la navigation sur la Meuse, moûsî (m)

 

C60

embargo

nm embargo

 

C60

embarquer

v (faire monter à bord) èbârker ; nous l’avons embarqué, nos l’ avans èbârké; (charger) èbârker, kèrdjî ; embarquer les caisses dans un train ; kèrdjî lès caîsses dins on trin ; (engager dans une situation difficile) èbârker, èmwinrner ; il s’est encore laissé embarquer, i s’ a co lèyî èbârker

 

C60

embarras

[nm] imbaras

 

G100

embarras

nm handèle (f), èbaras, imharas, mèsaumènes (nf pl) ; « I m’ a foutu one bèle andèle. » (A. Laloux) ; faiseur d’embarras, fieû d’ èbaras, fieû d’ imbaras, pèle-panse ; embarras qui provoque le retard, astaurdjîye (f) ; (loc) tomber dans l’embarras, tchaîr è brôye ; tirer d’embarras, discramyî,  discroler, discruker, dismacraler, tirer d’ imbaras ; (expr) i n’ a nin à fé d’ sès-imbaras, il n’ a pas à se vanter ; pont d’ imbaras, pas d’embarras, n’ayez aucune crainte

 

C60

embarrassant

, ante adj (qui met dans l’embarras) èbarassant (-e), tracassant (-e) ; être dans une situation embarrassante, ièsse dins l’ imbaras, ièsse dins one bèle handèle

 

C60

embarrassant, e

[adj] imbarassant, e, (e) èhalant, e

 

G100

embarrassé

, ée adj (dans l’embarras) èbarassé (-ye), imbarassé (-ye), jin.né (-ye) ; elle était embarrassée, èlle èsteûve jin.néye ; (loc) awè s’ pia trop strwète, avoir la peau trop étroite, être embarrassé, ou ne pas savoir grossir ; (gêné dans ses mouvements) abobiné (-ye), èburtaké (-ye)

 

C60

embarrasser

[v] èbarasser, (e-c) imbarasser, (e) èhaler

 

G100

embarrasser

v (mettre dans l’embarras) èbarasser, èburtaker, imbarasser ; (gêner dans ses mouvements) abobiner, èburtaker ; (s’) (s’encombrer, se soucier) s’ èbarasser, s’ imbarasser; je ne m’embarrasse pas de cela, je ne me soucie pas de cela, dji n’ m’ èbarasse nin d’ ça ; (s’empêtrer) s’ abobiner, s’ èburtaker

 

C60

embauchage

nm èbautchadje

 

C60

embauche

nf embauche ; chercher de l’embauche, waîti après d’ l’ embauche, après d’ l’ ovradje

 

C60

embaucher

[v] ègadjî, (o-c) èbautchî, (e) èbåtchî

 

G100

embaucher

v èbautchî, ègadjî ; celui qui embauche, embaucheû

 

C60

embauchoir

nm embauchwêr

 

C60

embaumement

nm èbaumadje

 

C60

embaumer

v (embaumer un cadavre) èbaumer ; son corps a été embaumé, si cwârps a stî èbaumé ; (répandre une agréable odeur) sinte bon ; ces fleurs embaument la chambre, avou cès fleûrs-là, ça sint bon dins tote li tchambe

 

C60

embaumeur

n èbaumeû (-se)

 

C60

embellie

nm raclérichadje (m)

 

C60

embellir

[v] (e-c) èbèli, (o) abèli, (e) embèli, (c) agali, (o-c) rabiasi

 

G100

embellir

v èbèli; embellir à nouveau, rabèli, rabiasi ; elle redevient belle, èle rabèlit

 

C60

embellissement

nm (action) èbèlichadje (m) ; nouvel embellissement, rabèlichadje (m), rabiasichadje (m) ; (état) èbèlichemint

 

C60

emberlificoter

 v èbèrlificoter, èburtaker ; (s’) s’ èburtaker, s’ èmacraler, s’ ètchautchiner

 

C60

embêtant

, ante adj embêtant (-e)

 

C60

embêtement

nm embêtemint, tracas, tracasserîye (f)

 

C60

embêter

v embêter, fé arèdjî, fé endêver; il m’embête toujours, i m’ faît tofêr arèdjî, endêver ; ne m’embête pas !, laî-me   trankile ! ; (contrarier) amarvoyî, amayî, embêter ; cela m’embête de devoir partir, ça m’ embête di d’vu ‘nn’ aler; être embêté, ièsse embêté, ièsse amarvoyî, ièsse amayî ; (s’) s’ anoyî, s’embêter

 

C60

emblaver

v sèmer ; une terre emblavée, one pîce di grin

 

C60

emblée

(d’) loc d’ embléye èt d’ voléye, su l’ côp, tot d’ sûte, ossi rade ; il m’a reconnu d’emblée, i m’ a r’mètu su l’ côp

 

C60

emblème

nm emblème d’un métier, aflidje (f)

 

C60

embobiner

v (enrouler autour d’une bobine) bobiner ; embobiner à nouveau ribobiner ; il embobine le fil, i bobine li filé ; (enjôler) èbèguiner, èbobiner

 

C60

emboîtage

nm embwètadje

 

C60

emboîtement

nm embwètemint

 

C60

emboîter

v embwèter ; emboîter le pas, sûre bagadje ; (s’) ce sont des chaises qui s’emboîtent, c’ èst dès tchèyêres qu’ on pout mète one dissus l’ ôte

 

C60

embolie

nf embolîye

 

C60

embonpoint

nm il a de l’embonpoint, i s’ pwate bin ; prendre de l’embonpoint, si fè dè l’ crauche ; (expr) i lî poûsse on vinte di tchènon.ne, il lui pousse un ventre de chanoine, il prend de l’ embonpoint ; il a on vinte come on satch di laton, il a un ventre comme un sac de son, il a de l’embonpoint

 

C60

embouchure

nf (d’un instrument) embouchure

 

C60

embourbé

, ée adj ècrolè (-ye), èssankyî (-ye) ; (expr) djurer come on tchèron ècrolé, jurer comme un charretier embourbé

 

C60

embourbement

nm (action) ècroladje (m), èssankiadje (m) ; (état) ècrolemint

 

C60

embourber

v ècroler, èssankyî ; (s’) s’ ècroler, s’ èburtaker, s’ èssankyî; il s’embourbe, i s’ ècrole, i s’ èburtake, i s’ èssankîye

 

C60

embourber (s’)

[v] (o-c) s’ ècroler, (e) s’ èboûrber, stantchî,  (o) s’ èburtakî

 

G100

embouteillage

nm (affluence) ècomèladje

 

C60

emboutir

v rintrer d’dins; il s’est fait emboutir, i s’ a faît rintrer d’dins

 

C60

embrasement

nm blamadje

 

C60

embraser

v (brûler) brûler ; (s’) (prendre feu) blâmer, prinde feu

 

C60

embrassade

nf baujadje (m), lètcherîye (iron), rabrèssadje (m) ; (expr) quéne fricasséye di mousons !, quelle fricassée de museaux !,  que de baisers échangés !, que d’embrassades !

 

C60

embrassement

nm rabrèssadje

 

C60

embrasser

[v] (e-c) rabrèssî, (o) rabrassî, fé ‘ne brassîye

 

G100

embrasser

v (donner un baiser) rabrèssî, baujî, bètchî, diner on bètch, … one bauje ; embrasser en pinçant les joues, diner one bauje à picètes ; qui embrasse facilement, bètchaud (-e) (n), lètchaud(-e) (n) ; (prendre avec les bras) brèssî ; (s’) si rabrèssî ; s’ embrasser abondamment, si bètchî, si bètchoter, si cobètchî

 

C60

embrasseur

, euse n bètchaud (-e), lètchaud (-e)

 

C60

embrayage

nm embrèyadje

 

C60

embrayer

v (mécan) embrèyer ; (reprendre le travail) rataker, ratèler, riprinde

 

C60

embrener

v bèrnater

 

C60

embrocher

v èbrotchî

 

C60

embrouillamini

nm brouyamini, ècomèladje, tribouye-martia

 

C60

embrouillé

, ée adj ècomèlé (-ye) ; c’est une histoire embrouillée, c’ è-st-one botèye à l’ intche (A. Lurquin)

 

C60

embrouiller

[v] (c) comèler, (o) coumeler, (e) k(i)mèler, (c) comachî, (o) coumachî, (e) k(i)mahî

 

G100

embrouiller

v comachî, (è)comèler ; action d’embrouiller, (è)comèladje (m) ; (s’) s’ èburtaker, s’ ècomèler, s’ ècramyî

 

C60

embûche

nf aroke, rascrauwe

 

C60

embuer

v les vitres étaient embuées, gn-aveut dè l’ vapeûr su lès câraus

 

C60

embuscade

nf être en embuscade, ièsse à l’ ravaude ; « Èt tot l’ long dè l’ vôye, à l’ ravaude, lès moches sûvenut l’ gout dès côrins èt l’ tchôde odeûr dès crosses di tautes. » (J. de Lathuy) ; se mettre en embuscade, si mète à l’ ravaude

 

C60

éméché

, ée adj chifeté (-ye), pompète ; il était éméché, il aveûve one pitite chike, il èsteûve èvôye, i n’ èsteûve nin saîwe, il èsteûve chifeté

 

C60

émeraude

nf èmeraude

 

C60

Emerence

npr Mèrence

 

C60

émerger

v (saillir, pointer) briker foû, ridjiper ; « Èles brikenut foû dès spès èt longus fustus d’ frumint. » (E. Gilliard) ; il émerge de l’eau, gn-a s’ tièsse qui passe foû d’ l’ aîwe ; (se manifester) briker foû, brotchî foû, si mostrer, sôrti ; la vérité devrait émerger, li vraî duvreûve brotchî foû d’ ça

 

C60

émeri

nm papier d’émeri, papî d’ vêre, papî d’ lime, limeri

 

C60

émerveiller

(s’) v j’étais émerveillé, dji trouveûve ça télemint bia

 

C60

émeute

nf émeûte

 

C60

émiettement

nm, dimîyetadje (, dimîtiadje), strîladje

 

C60

émietter

v dimîyeter (, dimîtyî), mîyeter, spiyî, strîler ; il émiette, i d’mîyetéye, i miyetéye, i spîye, i strîle ; émietter à nouveau, rid’mîyeter, ristrîler

 

C60

émigrer

v ènn’ aler foû di s’ payis, ènn’ aler, foute li camp di s’ payis

 

C60

Emile

npr Émile (diminutif, Mile)

 

C60

Emilie

npr Émilîye (diminutif, Mèlîye)

 

C60

éminence

nf (hauteur) copète, tîdje (m), tiène (m), tièsse ; (titre) monsègneûr (m)

 

C60

éminent

, ente adj (au-dessus du niveau) c’est quelqu’un d’éminent, c’ è-st-on preumî, c’ è-st-one saquî ; il nous a rendu d’éminents services, i nos-a bran.mint aîdî

 

C60

Emines

npr Émène

 

C60

émir

nm émîr

 

C60

émission

nf (action de projeter un liquide au dehors) émission d’urine, pichadje (m) ; petite émission intestinale, brotchadje (m) ; émission odorante, vènéye ; (transmission par ondes électromagnétiques) èmission ; nous avons écouté l’émission à la radio, nos-avans choûté l’ èmission au posse ; (mise en circulation) il était présent lors de l’émission du nouveau timbre, il èsteûve là quand on-z-a sôrti l’ novia timbe

 

C60

emmagasiner

v (entreposer) èmagasiner, mète dins l’ magasin; il emmagasine un tas de livres dans sa chambre, ci n’ èst qu’ on lîve dins s’ tchambe ; (retenir) ritenu, fé intrer dins s’ tièsse ; vous allez emmagasiner tout cela, vos-alez ritenu tot ça

 

C60

emmaillotement

nm fachau

 

C60

emmailloter

v fachî, èfachî, rèfachî; il emmaillote, i fache

 

C60

emmanchement

nm èmantchadje

 

C60

emmancher

v (ajuster sur un manche) èmantchî ; emmancher de nouveau,  rèmantchî ; (mettre qqch en train) c’est une affaire qui est mal emmanchée, c’ è-st-one afaîre qu’ èst mau èmantchîye

 

C60

emmancheur

, euse n èmantcheû (-se)

 

C60

emmanchure

nf èmantchûre ; élargir les emmanchures, ralaurdji lès-èmantchûres

 

C60

Emmanuel

npr Èmanuwél (diminutif, Manuwél)

 

C60

emmêlement

nm ècomèladje

 

C60

emmêler

[v] (c) (è)comèler, (o) coumeler, (e) k(i)mèler

 

G100

emmêler

v ècomèler ; avoir les cheveux emmêlés, awè sès tch’vias ècomèlés ; (s’) s’ ècomèler, s’ ècramyî

 

C60

emménager

v èbagadjî

 

C60

emmener

[v] (e-c) èminer, (o) èm(w)in.ner, (c) èmwinrner

 

G100

emmener

v èmwinrner (,  èminer) ; action d’emmener, èmwinrnadje (m)

 

C60

emmerdant

, ante adj en.mèrdant (-e), tchît-viêr (nm); emmerdant!, tchît-viêrs!; c’est un travail emmerdant, c’ è-st-one besogne en.mèrdante

 

C60

emmerdement

nm en.mèrdâcion (f)

 

C60

emmerder

v en.mèrder

 

C60

emmerdeur

, euse n cache-misére, drosin (f drosin.ne), tchît-viêrs; quel emmerdeur, celui-là!, qué cache-misére, ci-là ! ; emmerdeur, tchît-viêrs !

 

C60

emmitoufler

v rafârduler (, rafaurduler), rafûrler, ravolper, rèvolper, rèfârduler ; je l’emmitoufle, djè l’ rafârdule, djè l’ rafûrléye (, djè l’ rafûle), djè l’ ravolpéye, djè l’ rèvolpéye; « vosse grîje èchêrpe qui vos rèfârduléve » (J. Guillaume) ; (s’) si rafârduler (, si rafaudelè), si rafûrler, si ravolper, si rèfachî

 

C60

émoi

nm èmayadje, muwadje, saîsichemint

 

C60

émonder

v discouchî, grèwî, groyî, rabiner ; on émonde les peupliers, on grèwîye lès plopes

 

 

C60

émondoir

nm saurpe (f)

 

C60

émotif

, ive adj sensibe, rade muwé(-ye); être émotif, awè l’ keûr pitit

 

C60

émotion

[nf] èmôcion

 

G100

émotion

nf muwadje (m) ; provoquer une émotion, fé one saqwè ; ça me donne une émotion, ça m’ faît one saqwè ; ne pas se remettre d’une émotion, ni nin rawè sès songs ; (expr) on n’ m’ aureûve pus seû awè one gote di song, on n’ aurait plus pu me retirer une goutte de sang, j’étais figé d’émotion

 

C60

émotter

v riper

 

C60

émottoir

nm dosswè ; émottoir à broches, dosswè à brokes ; émottoir à chaînes, dosswè à tchin.nes

 

C60

émoudre

v rissin.myî ; émoudre les couteaux, rissin.myî lès coutias

 

C60

émoustiller

v tîjener ; « Lès pus bèlès rèdacsions, zèles, èstint mèteuwes au cayè d’ oneûr; on tîjeneut tortos po-z-î awè s’ toû. » (J. Houziaux)

 

C60

émouvant

, ante adj mouwant (-e) (, muwant (-e))

 

C60

émouvoir

[v] (o-c) muwer, (e-c) mouwer, (o) r’muwer, (c) saîsi, (e) sêsi,(o) èfarfouyî

 

G100

émouvoir

v mouwer (, muwer), rimuwer; j’émeus, dji moûwe (, dji mûwe); il émeut, i moûwe (, i mûwe) ; nous émouvons, nos mouwans (, nos muwans) ; vous émouvez, vos mouwez (, vos muwez) ; ils émeuvent, is moûwenut (, is mûwenut) ; il émouvait, i mouweûve (, i muweûve) ; il émouvra, i moûwerè (, i mûwerè); il émouvrait, i moûwereûve (, i  mûwereûve) ; qu’il émeuve, qu’ i moûwe (, qu’ i mûwe) ; qu’il émût, qu’ i mouwiche (, qu’ i muwiche); émouvant, mouwant (, muwant) ; ému(e), mouwé(-ye) (, muwé(-ye)); c’est quelque chose qui émeut, c’ è-st-one saqwè qui moûwe (, qui mûwe) ; cela m’a ému, ça m’ a muwé, ça m’ a faît one saqwè ; il est tout ému, il èst tot r’muwé

 

C60

empailler

v èbaumer

 

C60

empailleur

, euse n èbaumeû (-se)

 

C60

empan

nm (0,18m) aspagne (, asplagne (f))

 

C60

empaqueter

v èbaler, èvolper ; il empaquette, il èbale, il èvolpéye

 

C60

emparer

(s’) v prinde

 

C60

empâter

v (remplir de pâte) mète de l’ pausse ; (engraisser une volaille) ècrauchî (, ècrachî); (s’) grochi, spèchi ; il s’ empâte, i grochit, i spèchit ; nous nous empâtons, nos grochichans, nos spèchichans

 

C60

empêché

, ée adj èspêtchî (-ye)

 

C60

empêchement

[nm] (e-c) èspêtchemint, (o) èspétchemint

 

G100

empêchement

nm èspêtchemint ; si par hasard vous aviez un empêchement, si v’s-aurîz jamaîs on- èspêtchemint

 

C60

empêcher

[v] (e-c) èspêtchî, (o) èspétchî, inspétchî

 

G100

empêcher

v èspêtchî; je n’ai pu l’ empêcher, dji n’ l’ a seû èspêtchi ; il a été empêché, il a stî èspêtchi, i n’ a seû v’nu ; (loc) n’empêche que, n’ èspêtche qui ; (expr) i faut bin lèyî fé ci qu’ on n’ sét èspêtchî, il faut bien laisser se faire ce qu’ on ne peut empêcher ; on n’ saureûve èspêtchî lès djins d’ fé aler leû linwe, on ne saurait empêcher les gens de faire aller leur langue, de clabauder

 

C60

empeigne

nf èpègne ; (expr) i satche one linwe come one èpègne, il tire une langue comme une empeigne, il a soif

 

C60

empereur

nm empèreûr

 

C60

empesage

nm abolinadje, bolinadje, mètadje è bolîye

 

C60

empesé

, ée adj aboliné (-ye), amidoné (-ye)

 

C60

empeser

v aboliner, amidoner, mète è boliyes, rèboliner ; il empèse, il aboline, il amidone, i mèt è boliyes

 

C60

empester

v èpèstifèrer, èpufkiner, puwer; il empeste, il èpèstifère, il èpufkine

 

C60

empêtrer

v èburtaker, ècroler, èfèrguler, èpasturer ; (s’) s’ èburtaker, s’ ècroler, s’ èfèrguler, s’ èmantchî, s’ èpasturer: la vache avait été s’empêtrer dans les fils barbelés, li vatche s’ aveut stî èburtaker dins lès ronches ; il était empêtré dans la boue, il èsteûve ècrolé dins lès broûs ; il a encore été s’empêtrer dans une drôle d’affaire, i s’ a co stî èmantchî dins one drole d’ afaîre

 

C60

empierrer

v rikèrdjî, ritchèrdjî; (conjugaison, voir: charger, kèrdji,  tchèrdjî) ; route empierrée, vôye rikèrdjîye; chemin non empierré, vôye di têre, vôye di campagne

 

C60

empiéter

v forpasser ; j’ai empiété sur le terrain du voisin, dj’ a forpassé m tèrin

 

C60

empiffrer

(s’) v s’ èplin.ni, si guèder, si foute one boure; il s’empiffre, i s’ è fout one boure, i s’ guède ; il s’est empiffré, i s’ a guèdé

 

C60

empiler

v mète onk dissus l’ ôte ; je les ai empilés, djè l’s-a mètu onk dissus l’ ôte

 

C60

empire

nm empîre ; (expr) i nè l’ freut nin por on-empîre, il ne le ferait pas pour un empire ; i nè l’ freut nin po bin d’ qwè, il ne le ferait pas encore pour bien de quoi, id ; i nè l’ freut nin co por one bleuwe vatche, il ne le ferait pas encore pour une vache bleue, id ; dji n’ aureûve nin d’né mès djambes po bin d’ qwè, je n’ aurais pas donné mes jambes pour bien de quoi,  pour un empire

 

C60

empirer

v aler au pus mau ; cela s’empire, c’ èst todi pîre ; (expr) il a tchèyu d’ on bwagne su on-aveûle, il est tombé d’un borgne sur un aveugle, sa situation empire

 

C60

emplacement

nm place (f)

 

C60

emplâtre

[nm] (o-c) èplausse, (e) èplåsse, (o) implâte

 

G100

emplâtre

nm èplausse (f), placârd ; (expr) ostant mète one èplausse dissus one djambe di bwès, autant mettre un emplâtre sur une jambe de bois

 

C60

emplette

nf comission ; faire ses emplettes, s comissions

 

C60

emplir

v impli, rimpli ; il emplit, i rimplit; nous emplissons, nos rimplichans, ils emplissent, is rimplichenut

 

C60

emploi

[nf] (o-c) place, (e) plèce, (e-c) emplwè, (o) impwè

 

G100

emploi

nm (fonction) emplwè, place (f) ; il cherche un emploi, i cache après one place ; (manière d’employer) le mode d’emploi est indiqué, c’ èst scrît comint ç’ qu’ i faut fé (po s’ è sièrvu) ; (destination réservée à une chose) vous en avez l’emploi ?, vos v’s-è sièrvoz ? ; il doit justifier l’emploi de cet argent, i dwèt dîre ci qu’ ‘ l a faît avou cès caurs-là ; quel est votre emploi du temps ?, qwè fioz po passer vosse timps ?, què fioz… ?

 

C60

employé

, ée n buralisse, comis, emplwèyé (-ye)

 

C60

employer

[v] (e-c) èployî, (e) alouwer ; v. se servir

 

G100

employer

v (utiliser) si sièrvu di; il ne l’emploie jamais, i n s’ è sièt jamaîs ; èplèyî (, èployî) uniquement dans les expressions : c’ èst bon-èplèyî, ci n’ èst qui d’ bon manèplèyi, qui signifient toutes : c’est bien fait ; (faire travailler pour son compte) il emploie cinq ouvriers, il a cink ovrîs qui travayenut por li ; (s’) je m’employais à de petits ouvrages, dj’ èsteûve ocupé à dès p tits-ovradjes, dji fieûve dès …, dji tchipoteûve one miète ; (être utilisé) c’est un outil qui ne s’emploie plus, c’ è-st-one ostèye qu’ on n s’ è sièt pus; c’est un mot qui ne s’emploie plus, c’ è-st-on mot qu’ on n’ dit pus

 

C60

employeur

, euse n maîsse (m), patron (-e) ; (expr) lès maîsses c’ èst lès maîsses (èt lès-èfants dès maîsses, c’ èst co dès maîsses), les maîtres, ce sont les maîtres (et les enfants des maîtres sont également des maîtres)

 

C60

empocher

v mète è s’ potche

 

C60

empoignade

nf acoletadje (m), apougnâde, apougnadje (m) ; nouvelle empoignade, rapougnadje

 

C60

empoigner

v apougnî ; empoigner à nouveau, rapougnî ; empoigner à pleins bras, brèssî d’dins ; (s’) s’ apougnî; s’empoigner par les cheveux, si cotignî ; (expr) c’est ici que les Romains s’empoignèrent, là l’ neûd, di-st-i l’ soyeû (, voilà le nœud, dit le scieur)

 

C60

empois

nm amidon, bolîye (f)

 

C60

empoisonnant

, ante adj èpwèsonant (-e)

 

C60

empoisonnement

nm (action) èpwèsonadje (m) ; (résultat) èpwèsonemint

 

C60

empoisonner

[v] èpwèsoner

 

G100

empoisonner

v mète dès pèchons ; (s’) s’ èpwèsoner, prinde li bouyon d’ onze eûres

 

C60

empoisonner

v èpwèsoner ; tu ne risques pas d’être empoisonné avec cela, vos n’ p’loz todi mau di ièsse èpwèsonè avou ça

 

C60

empoisonneur

, euse n èpwèsoneû (-se)

 

C60

emporté

, ée n brouchîr (-e) ; « Qué brouchîr ! » (A. Laloux)

 

C60

emportement

nm furîye (f), râje (f)

 

C60

emporte-pièce

nm empôrtè-pièces

 

C60

emporter

v (prendre avec soi) èpwârter, ènn’ aller avou, prinde (po ‘nn’ aler) ; ils ont emporté tout mon mobilier, il ont èpwarté tos mèès meûbes ; il a emporté la clé, il a ‘ nn’ alé avou l’ clé ; (gagner) l’emporter, gangnî; c’est lui qui l’a emporté, c’est li qu’ a gangnî ; (expr) qui l’ diâle ti vègne qwé, que le diable vienne te chercher,  t’emporte ; vos n l’ èpwateroz nin o paradis, tu ne l’emporteras pas en paradis ; (s’) s’ ènonder, si mwaîji, si toûrminter, monter (su ses grands tch’vaus) ; il s’est encore emporté, i s’ a co ènondé, i s’ a co toûrminté ; s’emporter facilement, monter aujîyemint ; (expr) il èst vif come li poûre, il est vif comme la poudre ; i monte come one soupe au lacia, il monte comme une soupe au lait, il s’emporte facilement

 

C60

emporter  (s’)

[v] s’ ènonder, (c) si toûrminter, (o) s’ toûrminter, (o-c) monter,

(e) s’ èmonter

 

G100

empoté

, ée adj bèsin, loûrd-pot

 

C60

empourprer

v rodji ; (expr) awè on visadje come one bole di feu, avoir un visage comme une boule de feu, empourpré

 

C60

empoussiérer

v èpoûsseler ; action d’empoussiérer, èpoûsseladje (m)

 

C60

empreinte

nf (trace) on voit encore l’empreinte de vos pas sur le sable, l’empreinte de vos doigts sur la vitre, on vèt co vos pas su l’ sauvlon, vos dwèts su l’ cârau ; empreinte d’une forme à beurre, èssègne

 

C60

empressé

, ée adj à rinde sèrvice (, sièrvice), ayèssauve, todi à fé plaîji

 

C60

empresser (s’)

[v] (o-c) chorer, (e) si håster ; v. dépêcher (se)

 

G100

emprisonnement

nm ègayoladje, rèssèradje

 

C60

emprisonner

[v] rèssèrer, (o-c) ègayoler

 

G100

emprisonner

v ègayoler, mète o trau, rèssèrer

 

C60

emprunt

nm èpront ; action d’emprunter, èprontadje (m)

 

C60

emprunter

[v] (e-c) èpronter, (o) aprunter, lèver; v. prêter

 

G100

emprunter

v (de l’ argent) aler à l’ èpront, aler qwé à pruster, èpronter ; contracter un emprunt hypothécaire, aler qwé su s’ maujone ; (un chemin) « Chake côp qu’ Josèf empwinte li toûrnant, il a dès batemints d’ keûr. » (J. Houziaux)

 

C60

emprunteur

, euse n èpronteû (-se)

 

C60

Emptinne

npr Èm’tène

 

C60

empuantir

v èpèstifèrer, èpufkiner

 

C60

ému

, ue adj mouwé (-ye) (, muwé (-ye)), rimouwé (-ye) (, rimuwé) (-ye))e) ; nous étions tous émus, nos-èstin.n tortos mouwés; cela nous a émus, ça nos-a faît one saqwè

 

C60

en

[prép] (en- devant voyelle) _ + années: en (1914)

gérondif: (e-c) tot, (o) en, (c) è : tot / en / è tchantant

 

G100

en

prép (lieu) à, è, è l’ , en, è l’  ; un compte en banque, on compte à l’ banke ; en ville, è l’ vile ; en pleine campagne, à plin.ne campagne ; en plein bois, à plin bwès ; en Allemagne, en-Alemagne (, èn-Alemagne); en Belgique, en Bèljike (, è Bèljike) ; en prison, è l’ prîjon (, o l’ prîjon) ; la personne en qui j’ai confiance, li djin qu’ dj’ a fiyâte à lèye ; il y a en elle quelque chose de bizarre ; èlle a one saqwè d’ drole è s’ capotine ; (temps) à, à di, è i ; en automne, à l’ âriére-saîson ; en été, di l’ èsté, è l’ èsté ; en hiver, di l’ iviêr, è l’ iviêr ; en ce moment, à ç’ momint-ci ; en plein jour, à plin djoû ; en ce temps-là, di ç’ timps-là ; je suis née en 1952, dj’ a v’nu au monde en 1952 ; en quelle année êtes-vous sorti de l’ école?, quéne anéye avoz rèchu foû dè l’ sicole ? ; (matière) di ; une chaîne en argent, one tchin.ne d’ ârdjint ; une cuillère en étain, on couyî di stin ; un peigne en écaille, on pîgne di scaye ; une porte en bois, on-uch di bwès ; une table en chêne, one tauve di tchin.ne ; (quantité) di; il y en a quatre en moins, gn-a quate di mwins’  ; (état) di; en deuil, di doû; elle est en deuil, èlle èst d’ doû ; (au plus souvent, le wallon transforme la locution en verbe) être en voyage, voyadjî ; être en colère, si mwaîji ; c’est moi qui suis en faute, c’ èst di m’ difaute ; les arbres sont en fleurs, lès-aubes sont floris ; (manière) casser en morceaux, spiyî à bokèts ; habillé en soldat, moussî à sôdârt ; du sucre en morceaux, do suke à bokèts ; être en retard, ièsse en r’târd, ièsse taurdu (f ièsse taurdeuwe) ; être en avance, ièsse timpru (f ièsse timpreuwe) ; (introduisant un nom qui fait fonction d’attribut) come ; courir en champion, couru come on champion ; recevoir en cadeau, riçûre come cadau ; (durée) su ; il a eu fini en dix minutes, il a ieû (tot) faît su dîs minutes (di timps) ; en un jour, su on djoû ; en moins de temps que vous, su mwins’ di timps qu’ vos ; en un rien de temps, su pont d’ timps ; (situation) su ; en chemin, su l’ vôye ; en mer, su l’ mér ; en rue, su l’ reuwe ; rester en place, dimèrer su place ; (moyen de locomotion) à, au, en, èn- ; en tracteur, à tracteûr ; en voiture (chariot, charrette), à tchaur, à tchèrète ; en moto, en vélo, à moto, à vélo ; en auto, en avion, en-auto, en-aviyon (, èn-auto) ; voyager en chemin de fer, aler au trin ; (devant le gérondif) en, en tot, è tot, tot ; en partant, (è) tot ‘nn’ alant ; en regardant, tot r’waîtant ; on ne dit aussi bien la vérité qu’en riant, on n’ dit si bin l’ vraî qu’ tot riyant ; il lisait en attendant, i lîjeûve tot ratindant ; (loc) en arrière, èn-èri ; en bas, à l’ valéye ; en bien comme en mal, en bin come en mau ; en définitive, en dèfinitive, à l’ fin dès fins ; en dehors, en d’foû (, en dèwôrs) ; en haut, à l’ copète, au hôt ; mettre en oeuvre, mète èn-oûve ; en l’air, è l’ aîr ; en suivant, (d’affilée), di rote; deux fois en suivant, deûs côps d’ rote ; en terre, è têre ; il y en a, i gn-a ; il n’y en a pas, (i) gn-a pont ; en cours de route, timps do voyadje, su l’ vôye ; se mettre en route, si mète en route; on s’en va, on-z-è va

 

C60

en

pron è, ènnè (, ènn’ + voyelle ; voyelle + ‘ nnè  + consonne; voyelle + ‘nn’  + voyelle); en vouloir à, è v’lu à, ènnè v’lu à ; s’en donner, s’ è d’ner ; en voir, è veûy ; en avoir, ènn’ awè ; il n’en a pas, i ‘ nn’ a pont ; il n’en faut pas, i n’ è faut pont, i ‘ nnè faut pont ; j’en viens, dj’ è vin ; je lui en ai donné, dj’ ènn’ î a d’né

 

C60

encadré

, ée adj encâdré (-ye), encârté (-ye)

 

C60

encadrement

nm ècadrèmint

 

C60

encadrer

v encârter, mète dins on câde ; il encadre, il encârtéye, i mèt dins on câde

 

C60

encadreur

, euse n ècadreû (-se)

 

C60

encaissable

adj qu’ on pout touchî ; elle est immédiatement encaissable, on l’ pout touchî tot d’ sûte

 

C60

encaisser

v (toucher de l’ argent) touchî ; c’est lui qui a encaissé l’argent, c’ èst li qu’ a touchî lès caurs ; (recevoir sans réagir) sopwârter ; il l’encaisse facilement, i l’ sopwate aujîyemint ; chemin encaissé (creux), chavéye (f)

 

C60

encapuchonner

v mète one capuche su ; elle avait encapuchonné son fils, èlle aveûve mètu one capuche su l’  tièsse da s’ gamin ; (s’) mète one capuche

 

C60

en-cas

nm prendre un en-cas, mougnî on bokèt, mindjî, si mète one pitite saqwè su li stomak

 

C60

encasteler

(s’) v s’ ècastèler

 

C60

encastrer

v ètchèssî

 

C60

enceinte

[adj] être _ : (o) ratinde, (c-e) ratinde (famile), (o) ièsse ôtrèmint, ièsse en pôsicion, (e) èsse en pôsicion

 

G100

enceinte

adj f èbarasséye, en pôsicion ; être enceinte, ièsse en pôsicion, ratinde (famile), spaurgnî ; elle est enceinte de cinq mois, èlle è-st-èbarasséye di cink mwès, èle ratind d’ cink mwès ; « Come on saveûve dispôy on bokèt qu’ Marîye ratindeûve, on n’ a wêre ieû d’ mau à-z-adviner ç’ qui s’ passeûve. » (J. Houziaux) ; rendre enceinte, èburtaker

 

C60

encens

nm ècinse (f) (, encens) ; faire brûler de l’encens, fé brûler d’ l’ ècinse

 

C60

encenser

v (honorer avec de l’ encens) ècinser (, encenser) ; louanger à l’excès, blader, blaguer, flater, rablader ; il est toujours en train d’encenser les gens, il èst todi po flater lès djins

 

C60

encensoir

nm encenswêr

 

C60

encercler

v nous étions encerclés par les soldats, gn-aveûve dès sôdârts tot-autoû d’ nos-ôtes

 

C60

enchaînement

nm (série) cela résulte d’un enchaînement de bêtises de sa part, c’ èst pace qu’ il a faît bièstrîyes su bièstrîyes ; nous avons subi un enchaînement de malheurs, nos-avans ieû one kiriyèle di maleûrs su nosse dos

 

C60

enchaîner

v (attacher avec une chaîne) ètchin.ner ; (coordonner) il est incapable d’enchaîner des idées, i n’ saureûve mète deûs-idéyes èchone ; (s’) (se succéder) si sûre

 

C60

enchanté

, ée adj (magique) èmacralé (-ye), èssôrcèlé (-ye) ; (ravi) binauje ; je suis enchanté de vous avoir rencontré, bin binauje di v’s-awè rèscontré

 

C60

enchâsser

v ècassî, ètchèssî, tchèssî

 

C60

enchère

nf vente aux enchères, passéye ; vendre aux enchères, fé one passéye, fé one vindicion, vinde à l’ baguète ; faire la vente aux enchères des parts de bois, fé l’ passéye dès bwès, fé lès pôrcions

 

C60

enchères

[nf-pl] vendre aux _ : (o-c) fé ‘ne passéye, (e-c) fé ‘ne / one vindicion

 

G100

enchérir

v bouter d’ssus, taper d’ssus, mète su l’ mwin da, mète dissus ; surenchérir, rimète dissus

 

C60

enchevêtrement

nm comonceladje, (è)comèladje, twartchon ; (expr) sint Biètrumè (24 d’ awous), grand comèleû d’ awin.ne, i faît dès twartchons avou lès bossales, saint Barthélemy, grand mélangeur d’avoine, il fait des enchevêtrements avec les bottes

 

C60

enclaver

v une terre enclavée, one têre qui n’ èst nin à vôye

 

C60

enclos

nm rèclôs, rèssèré ; mettre les chèvres dans l’enclos, mète lès gades o rèssèré ; je leur ai fait un enclos, djè l’s-î a faît on rèclôs

 

C60

enclouer

v blesser un cheval en le ferrant, èclawer on tch’vau ; action de blesser un cheval en le ferrant, èclawadje (m)

 

C60

enclume

[nf] (o) èglème, (c) èglume, (e) èglome

 

G100

enclume

nf èglume ; pont d’enclume, pont d’ èglume ; enclume à deux pointes, bigwane ; (expr) one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume n’a pas peur du marteau, un bon ouvrier n’a pas peur du travail

 

C60

enclumeau

nm èglumia

 

C60

encoche

nf crin (m)

 

C60

encoignure

nf (angle intérieur formé par deux pans de mur) cwane, cwin (m) ; mettre le lit dans l’encoignure, mète li lét dins l’ cwin ; (meuble) cwagnûre, drèsse à trwès cwanes

 

C60

encolure

nf (cou de l’ homme) ; (partie du vêtement) ; il faudra élargir l’ encolure, i faurè ralaurdjî l’ cô ; fermez votre encolure !, sèrez vosse cô !

 

C60

encombrant

 

, ante adj qui prind dè l’ place

C60

encombre

(sans) loc aujîyemint

 

C60

encombrer

[v] (o-c) èbarasser, (o-c) ècombrer, (c) èburtaker, (e) èhaler

 

G100

encombrer

v (remplir en faisant obstacle) èburtaker, stoper ; « Pôvès djins d’ à l’ vile qui n’ ont po s’ porminer qui lès trotwêrs èburtakés dès reuwes. » (J. Houziaux) ; les voitures encombraient le passage, lès-autos stopin.n li passadje ; (s) s’ èbarasser ; je ne m’ encombre pas de valises, dji n’ prind pont d’ valîse; il s’ encombre d’objets inutiles, i faut qu’ i waude totes sès vîserîyes

 

C60

encontre

(à 1’) loc je n’irai pas à l’encontre de cela, dji n’ îrè nin conte ; je n’ai rien à dire à l’ encontre, dji n’ a rin à r’dîre à ça ; (expr) on n’ saureûve fé bwâre on baudèt qu’ n’ a nin swè, il est impossible de faire boire un âne qui n’a pas soif, on ne saurait aller à l’encontre des choses; èst-ce qui t’ tignereûve bin on diâle qui n’ a pont di tch’vias ?, est-ce que tu saurais prendre par les cheveux un diable qui n’ en a pas ?, id

 

C60

encore

[adv] èco, co(r)

(e) i n’ vint nin co; ènnè volez-ve co?; dji v’s-èl di co ‘ne fèye; èco ‘ne fèye! èco todi!

(c) i n’ vint nin co; è v’loz co?;  dji vos l’ di co(r) on côp; èco(r) on côp! èco todi!

(o) i n’ vint nén co; dè v’lèz co?; dj’ èl di cor in côp; èco in côp!; èco toudi!

 

G100

encore

adv (de temps, montrant la persistance d’une action) co, co todi, èco, todi ; vous êtes encore là? vos-èstoz co là, vos-èstoz todi là ? ; en ce moment, il y va encore, il î va co todi ; il court encore, po l’ momint, i coûrt co ; po l’ momint, i coûrt todi ; je le vois encore, djè l’ vwè co ; il n’est pas encore temps, i n’ èst nin co l’ eûre ; et un tas de choses encore, èt dji n’ ti sé co qw è! ; (répétition ou supplément) cor, ècor ; prenez encore une tasse de café, purdoz cor one jate (di cafeu), ripurdoz one jate di cafeu ; encore une fois, ècor on côp ; encore un peu, cor one miète ; et puis quoi encore ?, èt co qwè ? ; (davantage) co pus ; il est encore plus beau ainsi, il èst co pus bia come ça ; il y en a encore plus, i gn-a co d’pus ; de l’eau encore plus claire, dè l’ co pus clére aîwe ; (tant) ce n’est pas encore si loin, ci n’ èst nin co là si lon ; (loc) encore que, qwè qui ; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, èt gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes et il y a une masse de gens qui sont encore plus fous pour les suivre

 

C60

encorner

v diner on côp d’ cwane ; il a été encorné, il a ieû on côp d’ cwane

 

C60

encourageant

, ante adj ècoradjant (-e)

 

C60

encouragement

[nm] (c) ècoradjemint, (e) ècorèdjemint, (o) ècouradjemint

 

G100

encouragement

nm ècoradjemint ; nouvel encouragement, rècoradjemint

 

C60

encourager

[v] (c) (r)ècoradjî, (e) (r)ècorèdjî, (o) (r)ècouradjî

 

G100

encourager

v ècoradjî ; encourager à nouveau, rècoradjî

 

C60

encourir

v encourir un châtiment, mèriter one pûnicion ; (s’) couru èvôye, foute li camp, pèter (è)vôye, scliper, spiter èvôye

 

C60

encre

[nf] intche, (o) inke

 

G100

encre

nf intche ; de l’encre noire, dè l’ nwâre intche ; (expr) un ciel d’encre, on ciél come di l’ intche ; cela a fait couler beaucoup d’encre, ci qu’ on-z-a p’lu scrîre là d’ssus !

 

C60

encrier

nm potikèt à intche

 

C60

endéans

prép endéans les sept jours, dins lès sèt’ djoûs

 

C60

endetter

(s’) v fé dès dètes ; être endetté, divu ; (expr) i n’  vindreûve qui dès-alumètes qu’ il aureûve co dès dètes, il ne vendrait que des allumettes qu’il parviendrait encore à s’endetter ; i dwèt au bon Diè èt aus sints, il doit à Dieu et aux saints, il doit à tout le monde, il a des dettes partout; il a lodjî l’ diâle dins s’ boûsse, il a logé le diable dans sa bourse, il est endetté

 

C60

endiablé

, ée adj arwine ; « quand on les vèt mwinne-brûts, arwines, ernaujes, fé tos leûs copèrous » (Gabrielle Bernard, « Do vèt’, do nwâr »)

 

C60

endimancher

(s’) v si mète à dîmègne, si mète come li dîmègne, mète ses bonès lokes, si mète su s’ quinze

 

C60

endive

nf frîjîye, indîve ; (chicorée witloof) chicon (m)

 

C60

endolori

, ie adj cwache ; j’ai le pied endolori, dj’ a m’ pîd cwache

 

C60

endommager

v abumer, distrûre, sacramènter ; « Lès-Alemands avin.n broké su nos têres do costé d’ Lîdje. Il avin.n dèdjà sacramènté saquants viles, dè l’ nût, èt lès distrûre (…). » (E. Gilliard)

 

C60

endormant

, ante adj èdwârmant (-e)

 

C60

endormi

, ie adj (en train de dormir) èdwârmu (f èdwârmeuwe) ; (indolent) èdwârmu, lambin (-e), nawe

 

C60

endormir

v èdwârmu ; (conjugaison, voir : dormir, dwârmu), èsglimî ; « Lès tot vîs meurs rabistokés sont-st-èsglimîs, tot doûcètemint cobêrcîs paus guèrnouyes . » (E. Gilliard) ; (s’) v s’ èclassî, s’ èdwârmu ; s’endormir légèrement, s’ èssoketer, s’ èssokyî

 

C60

endormissement

nm èdwârmadje, èssokiadje ; léger endormissement, èssoketadje

 

C60

endosser

v (mettre sur son dos) mète su s’ dos ; (prendre la responsabilité) j’en endosse la responsabilité, djè l’ prind sur mi, djè l’ prind autoû d’ mi; faire endosser la responsabilité, foute l’ hoteléye dissu l’ dos da, foute li dosséye su ; il nous en fait endosser la responsabilité, i fout l’ hoteléye dissu nosse dos

 

C60

endroit

[nm] (lieu) (o-c) place, (e) plèce

 

G100

endroit

nm (partie d’un espace) cwin, endrwèt, place (f) ; nous provenons du même endroit, nos provenans do min.me endrwèt ; nous avons été au même endroit, nos-avans stî au min.me endrwèt, nos-avans stî à l’ min.me place; à quel endroit avez-vous été?, èwoù avoz stî ? ; c’est un endroit perdu, c’ è-st-on cwin pièrdu ; les gens de l’endroit sont gentils, lès djins di-d-véci (ou : di-d-vêla, suivant le contexte) sont fwârt brâves,  amistauves ; (place déterminée d’une chose) place ; elle cherchait le bon endroit pour lui faire sa piqûre, èle cacheûve après l’ bone place po lî fé s’ pikûre ; (passage d’un ouvrage) momint, passadje ; les meilleurs endroits de ce livre, lès mèyeûs passadjes di ç’ lîve-ci ; il y a des endroits (de ce livre) où on ne peut s’ empêcher de rire, gn-a dès momints qu’ on n si pout èspêtchî d’ rîre ; (côté destiné à être vu) endrwèt ; (loc) par endroits, dès places qu’ i gn-a, pa places ; à l’endroit, à l’ endrwèt ; mettre à l’endroit, mète à l’ endrwèt, mète au drwèt, mète do bon costé

 

C60

enduire

v broyî, mète su, plaker ; enduire l’ affiche de colle, mète dè l’ cole su l’ afiche ; enduire son corps de graisse, broyî dè l’ crache t’t-avau s’ cwârps ; enduire de mortier, de plâtre, de ciment, de manière uniforme, talocher ; la planche pour ce faire, li taloche

 

C60

endurable

adj qu’ on pout durer, qu’ on pout sopwârter

 

C60

endurcir

v adeuri ; endurcir à nouveau, radeuri ; (expr) pus ç’ qui l’ boc avîyit, pus ç’ qui s’ cwane divint deure, plus le bouc vieillit, plus sa peau se durcit, l’ âge endurcit le cœur ; (s’) s’ adeuri; il s’endurcit, i s’ adeurit; nous nous endurcissons, nos nos-adeurichans

 

C60

endurcissement

nm (r)adeurichemint; action d’endurcir, (r)adeurichadje (m)

 

C60

endurer

v durer, sopwârter ; il faut voir ce qu’ il a dû endurer, i faut veûy ç’ qu’ il a d’vu durer,  … sopwârter

 

C60

énergie

[nf] (c) fwace, (e) fwèce, (o) fôce, (c) ameû, agrè [nm], (e) èhowe, agrè [nm] ; v. volonté

[loc] sins _ : (o) sins niêrs, (e-c) moflas’, se, (o) mouflas’, se, (c) drincî, îye, (c) drané, éye, (e) sins-agrè

 

G100

énergie

nf (force dans l’ action) ameû, fwace ; il n’a plus d’énergie, i n’ a pupont d’ fwace ; il manque d’énergie , i n’ a pont d’ ameû ; (expr) c’ ènn’ èst cor onk po-z-abate dès staurés, en voilà encore un qui n’est bon qu’à abattre ceux qui sont déjà étendus, il n’a pas d’énergie

 

C60

énergique

adj (vigoureux) vayant (-e), di stok ; c’est un homme énergique, c’ è-st-on-ome di stok ; (actif, dynamique) spitant (-e) ;un remède énergique, on r’méde di tch’vau

 

C60

énergumène

n dislachî (-ye) ; cet énergumène, m’-n-ome

 

C60

énervant

, ante adj (personne) arèdjant (-e), assotichant (-e), odis’ (f odisse), soyant (-e), tanis’ (f tanisse), tchît-viêrs ; tu es énervant, t’ è-st-on soyant diâle,  tchît-viêrs ; (chose) soyant (-e), transichant (-e) ; que cette musique est énervante!, qui ç’ musike-là èst soyante ! ; c’est énervant de devoir attendre pareillement, c’ èst transichant di d’vu ratinde insi

 

C60

énervé

, ée adj su sès niêrs, su dès tchôdès breûjes ; il est énervé, il èst su sès niêrs, il èst su dès tchôdès breûjes, i n’ faît pont d’ bin, i n’ èst nin à prinde avou dès picètes

 

C60

énerver

[v] soyî, fé assoti, (o-c) sôler, (o-c) fé dâner, (e) fé dåner

 

G100

énerver

v (agacer, exciter) arèdjî, soyî, fé dâner, taper su sès niêrs ; il doit toujours venir nous énerver, i faut todi qu’ i nos vègne soyî ; quand il est là, c’est pour énerver tout le monde, quand il èst là, c’ èst po fé dâner s’ monde ; (s’) s’ ènonder ; ne t’ énerve pas encore !, ni v’s-alez nin co ènonder !, tot doûs ! ; c’est fou ce qu’ il peut m’ énerver, c’ èst tèribe, ci qui m’ pout fé arèdji ; (s’énerver d’attendre) ni pont fé d’ bin, transi ; (expr) i n’ a jamaîs one parole pus hôte qui l’ ôte, il n’a jamais une parole plus haute que l’autre, il ne s’énerve jamais ; i prind todi tot do bon costé, il prend toujours tout du bon côté, idem

 

C60

enfance

nf èfance ; retomber en enfance, ritchaîr èn-èfance ; depuis la petite enfance, dispû tot p’tit ; durant l’enfance, èstant èfant

 

C60

enfant

[nm] èfant

 

G100

enfant

nm èfant ; un petit enfant, on p’tit èfant ; faire l’ enfant, fé l’ èfant ; enfant emmaillotté, èfant à l’ fachète ; être enfant unique, ièsse tot seû d’ èfant ; beaux-enfants, bias-èfants ; petits-enfants, pitits- èfants ; propres enfants, prôpes-èfants ; enfant cruel ou espiègle, glawine (f) ; (expr) i gn-a on bon Diè po lès sôléyes èt po l’s-èfants, il y a un Dieu pour les ivrognes et pour les enfants ; i gn-a pupont d’ èfants, il n’y a plus d’enfants ; braîre come on-èfant , pleurer comme un enfant; înocint come on-èfant à l’ bêrce, innocent comme un enfant au berceau ; i gn-a d’ si laîd via qui s’ mére rilètche, il n’est de veau si laid que sa mère ne lèche, pour une maman, son enfant est toujours beau ; i pwate ça come on-èfant à batème, il porte cela comme on porte un enfant au baptême,  avec grand soin ; li prumêre paurt, c’ èst l’ paurt dès-èfants, la première partie, c’est la partie des enfants (dit-on quand on a perdu celle-ci) ; on sét todi tot paus-èfants, on apprend toujours tout par les enfants; pitits-èfants, pititès rûses, grands-èfants, grands toûrmints, petits enfants, petites difficultés, grands enfants, grands tourments ; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n au monde sins tièsse !, quand tu n’as pas de chance, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête ; saîwe come l’ èfant qui faît sès Paukes, limpide comme l’ enfant qui fait sa première communion ; enfant de chœur, corâle (, coraule) ; « on corâle pwârtant l’ cris’ » (J. Gilson)

 

C60

enfanter

v s’ acoûtchî, mète au monde

 

C60

enfantillage

nm èfantîse (f), gnognoterîye (f), marayerîye (f)

 

C60

enfantin

, ine adj (puéril) il a des comportements enfantins, il èst cor èfant dins ç’ qu’ il èst ; (facile) c’est enfantin, c’ è-st-aujîy come tot

 

C60

enfer

[nm] (o) infiêr, (c) infêr, (e) infér

 

G100

enfer

nm infêr (, infiêr) ; diable d’enfer, diâle d’ infêr ; sa vie fut un enfer, èlle a soufri tote si vicaîrîye ; (expr) dji vou bin ièsse diâle ou cropècène d’ infêr, je veux bien être (changé en) diable ou chenet d’enfer (si ce que je dis n’est pas la vérité) ; c’est tchôd come lès vèras d’ l’ infêr, c’est chaud comme les verrous de l’enfer

 

C60

enfermement

nm èssèradje, rèssèradje

 

C60

enfermer

[v] rèssèrer

G100

enfermer

v (mettre en un lieu d’où il est impossible de sortir) rèclôre, (r)èssèrer, mète è sère ; tenir enfermé, tinu è sère ; action d’enfermer, èssèradje (m), rèssèradje (m) ; le chat était enfermé dans la remise, li tchèt èsteut rèssèré dins l’ rimîje ; il est bon à enfermer, il èst bon à rèssèrer ; (entourer complètement, clôturer) rèssèrer, rèturer; action d’enfermer, rèssèradje (m), rèturadje (m) ; (expr) quand on-z-a dès pouyètes, on rèture li poli, quand on a des poulettes, on met une clôture autour du poulailler ; (s’) si rèclôre, si rèssèrer ; s’enfermer (pour ne pas être dérangé), si rèssèrer au vèra (s’enfermer au verrou) ; il est impossible d’entrer, il s’est enfermé, on n’ saureûve rintrer, i s’ a rèssèré au vèra

 

C60

enfiévré

, ée adj (agité) être enfiévré, ièsse dins one afaîre, ièsse èvôye ; il est enfiévré avec cela, il est excité avec cela, il èst dins one afaîre avou ça

 

C60

enfiévrer

(s’) v (exaltation) monter dins one fîve; prinde one fîve ; (impers) il s’est enfiévré, i lî a pris one fîve

 

C60

enfilade

nf èfilâde ; il y avait une enfilade de chambres, i gn-aveûve one èfilâde di tchambes

 

C60

enfilage

nm èfiladje ; nouvel enfilage, rèfiladje

 

C60

enfiler

[v] èfiler

 

G100

enfiler

v (traverser par un fil) èfiler ; enfiler à nouveau, rèfiler ; enfiler des perles, èfiler dès pièles ; (expr) on n’ a nin v’nu véci po-z-èfiler dès pièles, on n’ est pas venu ici pour enfiler des perles (on est venu pour travailler) ; (mettre un vêtement) mète ; enfilez vite un pantalon, mètoz rademint one culote

 

C60

enfin

adv (indique le soulagement) enfin! ouf!; enfin, vous voilà !, ouf! vo-v’-là ! ; (id indiquant le reproche) vo-v’-là tot l’ mi.nme ! ; (ensuite) adon, à l’ fin ; et enfin, nous avons eu le dernier, èt à l’ fin, nos-avans ieû l’ dérin ; (servant à conclure) enfin ; enfin, vous voyez ce que je veux dire, enfin, vos vèyoz ç’  qui dj’  vou dîre ; (après tout) à l’ fin, à l’ fin dès fins ; enfin, ce n’ est pas si facile que cela, à l’ fin dès fins, ci n’ èst nin si aujîy qui ça

 

C60

enflammé

, ée adj (dans un état inflammatoire) èfeuwé (-ye) ; avoir les yeux enflammés, awè sès-ouys èfuwés ; (en flamme) l’allumette est enflammée, li brocale brûle ; vous avez la figure enflammée, gn-a vosse visadje qu’ èst tot rodje

 

C60

enflammer

v (mettre en flamme) blamer, bouter l’ feu, brûler, mète li feu ; enflammer du papier, brûler do papî, mète li feu à do papî ; (éclairer vivement) blâmer ; « Gn-a dès-ouys qui n’ ont nin ratindu d’ blamer po s’ distinde. » (J. Guillaume) ; (causer l’inflammation) èfeuwer ; (s’) (prendre feu) flamer (ès)prinde, prinde feu ; (expr) èsprinde come one brocale, s’enflammer comme une allumette ; flamer come di l’ amadou, s’enflammer comme de l’amadou ; li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’enflamme facilement, gare au démon de midi ! ; prinde come do vî bwès, prendre comme du bois sec ; (se mettre en colère) flamer, (ès)prinde ; quand j’ai vu cela, je me suis enflammé, quand dj’ a vèyu ça, mi, dj’ a pris ; vous auriez dû le voir s’enflammer, vos l’ aurîz d’vu veûy flamer ; (s’envenimer, s’irriter) votre bouton s’enflamme, vosse boton d’vint tot rodje

 

C60

enflammer (s’)

[v] (feu) (e-c) èsprinde, (o-c) prinde

 

G100

enflé

, ée adj inflé (-ye), rinflé (-ye)

 

C60

enfler

vi grochi, infler, rinfler ; j’enfle, dj’ infèle ; nous enflons, nos-inflans ; ils enflent, il infèlenut

 

C60

enfler (s’)

[v] infler

 

G100

enflure

nf inflûre ; avoir une enflure au bras, awè one inflûre à s’ brès

 

C60

enfoncé

, ée adj rèfoncé (-ye) ; elle avait les yeux enfoncés, èlle aveut sès-ouys rèfoncés

 

C60

enfoncement

nm (action d’enfoncer) afonçadje (m), èfonçadje (m)

 

C60

enfoncer

[v] èfoncer, (o) èfoncî, ètassî

 

G100

enfoncer

v (faire pénétrer profondément) afoncî, èfoncer, èfoncî ; il faut l’enfoncer le plus possible, i l’ faut èfoncî l’ pus possibe ; il enfonce un clou, i plante on clau ; action d’enfoncer, afonçadje (m), èfonçadje (m) ; (faire comprendre) lui enfoncer dans la tête, lî mayeter è s’ tièsse, lî stitchi è s’ tièsse, lî tchôker è s’ tièsse; enfoncez-vous cela dans la tête, mètoz bin ça dins vosse tièsse ; (faire céder en poussant) d(is)foncer, d(is)foncî ; de cette manière vous allez enfoncer la porte, come ça, vos-aloz disfoncer l’ uch ; (s’) (aller vers le bas) moussî ; nos souliers s’enfonçaient dans la terre, nos solés moussin.n didins l’ têre; s’enfoncer dans la boue, s’ èssankyî; il s’enfonce dans la boue, i s’ èssankîye ; (s’avancer) moussî (pus lon) ; il s’enfonce dans le bois, i mousse todi pus lon dins l’ bwès

 

C60

enfouir

v mète è têre, (r)ètèrer ; notre chien enfouit tous ses os, nosse tchin rètère tos sès-ochas ; (expr) si fond qu’ on mèt on cayau è têre, i vint todi on momint qu’ on l’ rimèt à djoû, aussi profondément qu’on enfouisse un caillou, il vient toujours un moment où on le remet à jour

 

C60

enfouissement

nm (r)ètèradje

 

C60

enfourcher

v (se mettre à califourchon) aler, monter ; enfourcher un vélo, aler à vélo, monter à vélo ; enfourcher un cheval, aler à tch’vau, monter à tch’vau ; (prendre ou blesser avec une fourche) èfortchî, fortchî

 

C60

enfourchure

nf (de la route) fotche ; nous sommes allés jusqu’ à l’enfourchure, nos-avans stî jusqu’ à l’ fotche ; (entrejambe) fotche dès djambes

 

C60

enfournement

nm èfornadje ; nous étions là pour l’enfournage des pains, nos-èstin.n là po l’ èfornadje dès pwins

 

C60

enfourner

v èforner ; ils venaient d’enfourner le pain, is v’ nin.n d’ èforner l’ pwin; pelle à enfourner, fornia (m), fornwêre (m)

 

C60

enfourneur

, euse n èforneû (-se)

 

C60

enfreindre

v aler conte, ni nin rèspècter ; enfreindre la loi, aler conte li lwè ; il a enfreint le règlement, i n’ a nin rèspècté l’ réglèmint; il enfreint la loi, i n’ rèspèctéye nin li lwè

 

C60

enfuir

(s’) v bouter au laudje, couru èvôye, dèbiser, foute li camp, foute si camp, fritchî èvôye, lèver l’ dache, … l’ guète, … li stièle, pèter au diâle, pèter (è)vôye ; (expr) i pète èvôye èco pus rade qui l’ vint d’ bîje, il s’enfuit encore plus vite que la bise

 

C60

enfumage

nm (d’une ruche) èfumiadje, èignadje

 

C60

enfumer

v èfumyî (, èfunkyî), èignî ; toute la place était enfumée, tote li place èsteûve èfumyîye ; quand le train a vapeur est arrivé, toute la gare était enfumée, quand l’ trin à vapeûr a stî là, tote li gâre èsteûve èignîye ; « Is satchint dès boulons à deûs sous avou dès laudjès bagues mârkéyes “senator” èet, su pont d’ timps, li place èsteut tote èignîye. » (J. Houziaux) ; (expr) èfumyî come on r’naud, enfumé comme un renard (pour l’obliger à sortir du terrier)

 

C60

engagement

nm (fait de s’engager) ègadjemint ; signer un engagement, siner s’-t-ègadjemint ; renouveler son engagement, rissiner ; il faut respecter ses engagements, i n faut nin r’mougnî s’ parole ; (fait de prendre parti) je vous dis cela sans engagement, dji di ça èt dji n’ di rin ; (expr) c’ è-st-on promèteû d’ bons djoûs, c’est un prometteur de bons jours, il ne tient pas ses engagements ; i promèt pus d’ bûre qui d’ pwin, il promet plus de beurre que de pain, idem

 

C60

engager

v (mettre en gage) mète è gadje; elle a engagé ses meubles, èlle a mètu ses meûbes è gadje ; (donner sa parole pour caution) cela n’engage à rien, ça n’ ègadje à rin ; (recruter par engagement) ègadjî ; ils engagent des ouvriers, il ègadjenut dès-ovrîs ; (faire entrer dans) fé rintrer, mète ; engager son auto, fé intrer s’-t-auto ; engager la clé dans la serrure, mète li clé dins l’ sêre ; (commencer) engager une conversation, vinu à d’vise ; (expr) i n’ passe nin on tchin avou on tchapia qu’ i faut qu’ i l’ atake, il ne passe pas un chien avec un chapeau qu’ il ne doive l’attaquer, il faut qu’il engage la conversation avec le premier venu ; engager une procédure, fé roter l’s-afaîres ; (engager qqn dans une situation difficile) èbârker, èmwinrner ; (s’) (contracter un engagement) s’ ègadji ; il s’est engagé à l’ armée, i s’ a ègadji sôdârt; (se lier par une promesse) s’ ègadji à, promète ; il s’est engagé à venir, il a promètu di v’nu ; vous ne savez pas à quoi vous vous engagez, vos n’ savoz nin ç’ qui vos ratind, vos n’ savoz nin èwoù-ce qui vos mètoz vos pîds ; (pénétrer) moussî ; la clé s’engage dans la serrure, li clé mousse è l’ sêre ; (s’ aventurer) s’ èbârker ; elle s’embarque, èle s’ èbârkéye ; où va-t-elle encore s’engager?, èwoù-ce qu’ èle si va co là èbârker ?

 

C60

engager (s’)

[v] s’ ègadjî

 

G100

engelure

[nf] (c) èdjalûre, (e) èdjaleûre, (o) adjèlure, (o) djèles [nf-pl]

 

G100

engelure

nf èdjalûre

 

C60

engerber

v mète è djaubes

 

C60

engin

nm agayon, indjole (f), ostèye (f) ; mes engins de pêche, mès-indjoles po-z-aler à l’ pèche

 

C60

englober

v (réunir en un tout) mète avou, rachoner ; ce qu’ils veulent, c’est englober notre terre, ci qu’ il ont dins l’ idéye, c’ èst d’ mète nosse têre avou lès leûrs ; la remarque qu’il a faite là vous englobe tous, ci qu’ ‘l a là dit, c’ èst po vos-ôtes tortos

 

C60

engloutir

v (avaler gloutonnement) agaloufer, clouper, lofrer, lo(u)feter, stroufler ; il engloutit, il agaloufe, i cloupe, i lofréye, i lofetéye, i stroufèle ; il a avalé le contenu de la casserole, il a loufeté tote li casseroléye ; (faire disparaître) nèyî (, noyî) ; la maison a été engloutie par les inondations, li maujone a stî nèyîye pa lès grossès-aiwes ; (s’) et en un instant, le bateau s’est englouti, èt su pont d’ timps, li batia a disparètu dins lès-aîwes

 

C60

engluer

v engluer une baguette, mète do glou su one baguète, mète dè l’ vèrdjale ; la branche est engluée, gn-a do glou su l’ couche

 

C60

engorger

v stoper ; l’égout était engorgé, li canâl èsteûve sitopé

 

C60

engouement

nm ènondéye (f) ; vous auriez vu l’engouement, vos-aurîz vèyu l’ ènondéye ; c’est un engouement général, is sont tortos sots après ça

 

C60

engouer

(s’) v (s’étouffer en avalant trop vite) s’ ècruker ; action de s’engouer, ècrukadje (m) ; il s’engoue, i s’ ècruke ; (s’emballer) s’ ènonder ; ils s’ engouent vite, is sont rade ènondés

 

C60

engouer (s’)

[v] (o) s’ ècrukî, (c) s’ ècruker, (e) s’ ècroukî, (o) s’ astrukî

 

G100

engouffrer

(s’) v abroker, broker ; il s’engouffre, il abroke ; action de s’engouffrer, abrokadje (m), brokadje (m) ; s’engouffrer à nouveau, ribroker; action de s’engouffrer à nouveau,  ribrokadje (m) ; s’engouffrer à nouveau, après avoir fait demi-tour, rabroker; « Quand nos v’lin.n broker è leû djârdin, i faleûve diskinde saquants montéyes. » (E. Gilliard)

 

C60

engoulevent

nm aronde-di-nêt (f), crapôd volant

 

C60

engourdi, e

[adj] (o-c) ègoûrdi, îye, (e) ègoûrdi, èye, (e) èdwèrmou, owe, (c) èdwârmu, ûwe, (e) ècwèdelé, èye

 

G100

engourdir

v èdwârmu ; avoir la main engourdie, awè s’ mwin qui dwat ; j’ai les jambes engourdies, dji su rwèd dins mès djambes ; (expr) on-z-èst bin rwèd sins jamaîs awè stî prince, on est bien roi sans jamais avoir été prince (jeu de mots entre « rwè », roi et « rwèd », raide)

 

C60

engourdissement

nm (raideur) rwèdeû ; avoir de l’engourdissement, awè dès rwèdeûs

 

C60

engrais

nm engraîs ; semer de l’ engrais, sèmer d’ l’ engraîs

 

C60

engraissement

nm ècrachadje , ècrauchadje ; engraissement du bétail, ècrauchadje dès bièsses ; cette vache n’est bonne que pour l’engraissement, ci vatche- là n’ èst bone qu’ à ècrauchî

 

C60

engraisser

[v] (o) ècrachî, (c) ècrauchî, (e) ècråhî

 

G100

engraisser

vt ècrachî, ècrauchî ; engraisser davantage, rècrachi, rècrauchî; il engraisse un cochon, il ècrache on couchèt, i faît on couchèt ; (expr) ècrauchî ses dints, s’engraisser les dents, bien manger ; vi divenu craus, grochi, s’ ècrachî, si fé do laurd ; (expr) ci n’ èst nin avou dè l’ clére aîwe qu’ on-z-ècrache lès pourcias, ce n’est pas avec de l’eau claire qu’on engraisse les cochons, impossible de réussir quelque chose sans y mettre le prix ; on n’ divint nin craus à sucî dès claus, on n’engraisse pas à sucer des clous; i n s’ ècrache nin à tèter l’ vèra dè l’ cauve, il ne s’ engraisse pas à téter le verrou de la cave, c’est un fameux mangeur ; (s’) s’ ècrachî, s’ ècrauchî ; (expr) ècrachî conte on couchèt, s’engraisser comme un porc ; il ècrache come on couchèt, il s’engraisse comme un porc

 

C60

engranger

v (mettre en grange) mète è l’ grègne, rintrer è l’ grègne ; (amasser) ètassî

 

C60

engrenage

nm engrènadje

 

C60

engueulade

nf engueûlâde, engueûladje (m)

 

C60

engueuler

v engueûler, sgrignî ; il m’a encore engueulé, i m’ a co sgrignî

 

C60

enhardir

(s’) v s’ afranki; action de s’enhardir, afrankichadje (m)

 

C60

enharnacher

v hârnachî, atèler, brider, ègoreler ; il enharnache (son cheval), il hârnache, il atèle, i bride, il ègoreléye si tch’vau

 

C60

énigme

nf (devinette) advinia (m) ; (mystère) mistére (m)

 

C60

enivrer

[v] sôler

s’ _ : (e-c) si sôler, (o) s’ sôler, (e) si fé sô

 

G100

enivrer

v (rendre ivre) sôler ; (s’) si sôler

 

C60

enjambée

[nf] (o-c) ascauchîye, (e) ascohèye, (o-c) asdjambléye

 

G100

enjambée

nf ascauchîye, asdjambléye, asplane, asplanéye ; « Wête ! vo-le-là co qu’ èlle asplanéye, maugré sès strwètès cotes. D’ au lon, ni dîreus-se nin s’ pa, li Tchitcha, qu’ ènn’ aleut tofêr à grandès-ascauchîyes, en boutant sès gngnos au hôt, come on vî tch’vau qu’ ârpéye ? » (A. Laloux) ; faire de grandes enjambées, asplaner ; (expr) i faît dès-ascauchîyes di cwachî, il fait des enjambées d’écorché, il se dépêche

 

C60

enjamber

[v] (o-c) ascauchî, (e) ascohî, (o-c) asdjambler

 

G100

enjamber

v ascauchî, asdjambler, asplaner ; il enjambe, il ascauche, il asdjambèle, il asplane ; action d’enjamber, ascauchadje (m), asdjambladje (m) ; enjamber à nouveau, rascauchî,  rasdjambler ; nouvelle enjambée, rascauchadje ; celui qui enjambe, ascaucheû (-se) ; « Ascauchoz co trwès montéyes èt vo v’là au banc d’ comunion. » (J. Houziaux) ; « Louwis ascauche li fignèsse. » (Albin Souldo, « Louwis Barjot »)

 

C60

enjaveler

v (è)djaveler, mète à djavias ; action de mettre en javelle, (è)djaveladje (m); il enjavelle, il èdjaveléye ; ils enjavellent, il èdjavelêyenut

 

C60

enjeu

nm audjeu ; constituer un enjeu, fé on pot ; un enjeu minime, on p’tit djeu ; jouer sans enjeu, djouwer po l’ oneûr ; jouer avec enjeu, djouwer po dès caurs

 

C60

enjoindre

v oblidjî ; il m’ a enjoint de le faire, i m’ a oblidjî à l’ fé

 

C60

enjôler

v amôdurer, èbèguiner, ètoûrpiner, toûrner ; il s’est laissé enjôler, i s’ a lèyî toûrner

 

C60

enjôleur

, euse n et adj èbèguineû (-se), toûrpineû (-se), toûrsiveû (-se) ; « Èt vôy one si-faîte toûrpineûse qui faît chonance di rin. » (E. Gilliard)

 

C60

enjoliver

v rabèli, rabiasi ; il enjolit, i rabèlit, i rabiasit; nous enjolivons, nos rabèlichans, nos rabiasichans

 

C60

enjoué

, ée adj gaîy (-e)

 

C60

enjouement

nm bone umeûr (f)

 

C60

enlacer

v (étreindre) sèrer dins sès brès, tinu dins sès brès ; il l’enlaçait, i l’ sèreûve dins sès brès ; ils étaient enlacés, il èstin.n dins lès brès onk di l’ ôte ; (entrelacer) trèlacî; il enlace, i trèlace; ils enlacent, is trèlacenut

 

C60

enlaidir

vi (devenir laid) alaîdi, èlaîdi, divenu laîd

 

C60

enlaidissement

nm alaîdichadje, èlaîdichadje

 

C60

enlèvement

nm (action d’enlever une personne) nous avons été témoins d’un enlèvement d’enfant, nos-avans vèyu qu’ on purdeut on-èfant èt ‘ nn’ aler avou ; (action d’enlever des objets) raustadje (m) ; il n’ était pas là lors de l’enlèvement des poubelles, i n’ èsteûve nin là quand on-z-a v’nu prinde lès man.nèstés

 

C60

enlever

[v] (o-c) boudjî, (e) bodjî, (c) r(i)ssatchî, r(i)tirer, (o) r’tirer, (o-c) rauster, (o) inlever, (e) sètchî ; v. (re)tirer

 

G100

enlever

v (retirer) rissatchî, rauster ; enlever sa casquette, rauster s’ calote ; enlever les toiles d’araignées, fé lès-aragnerîyes ; (enlever en séparant) rauyî ; on lui a enlevé les amydgales, on lî a rauyî sès-amidales ; (faire disparaître) fé ‘nn’ aler ; enlever les taches, fé ‘nn’ aler lès tatches, rawè lès tatches ; (faire un enlèvement) prinde ; ils ont enlevé une gamine, il ont pris one bauchèle èt l’ èmwinrner avou zèls ; (s’) ènn’ aler ; cela s’enlève facilement, ça è va tot seû, ça è va aujîyemint

 

C60

enlisement

nm ècrolemint, èssankiadje

 

C60

enliser

v èssankyî

 

C60

enliser

(s’) v s’ èfagnî, s’ èssankyî

 

C60

ennemi

nm in.nemi

 

C60

ennuagé

, ée adj ènûlé (-ye)

 

C60

ennui

[nm] 1 (fait de s’ennuyer) anôyemint, (c) anôye [nf], (o) anoye [nf]

2 (problème) [nm] (e-c) rûse [nf], (o) rûje [nf], (e-c) displit, (c) cramion

 

G100

ennui

nm (tracas) camadjes (pl), embêtemint, imbaras, tracas, tracasserîye (f) ; avoir des ennuis, awè dès camadjes ; ennui sérieux, sèrâde (f) ; créer des ennuis, fé dès miséres, fé dès rûses ; éprouver des ennuis, awè dès miséres, awè dès rûses, ièsse aoté ; avoir un ennui imprévu, awè one cale; j’ai un fameux ennui, dj’ ènn’ a one bèle ; il a eu des ennuis avec le voisin, il a ieû dès-embêtemints avou s’ vèjin ; l’ennui dans tout cela, vois-tu, li maleûr avou tot ça, vèyoz ; l’ennui quand on est seul, c’est que, l’ aroke quand on-z-èst tot seû, c’ èst qui ; (le fait de s’ ennuyer) anôyemint; il n’y a rien de pire que l’ennui, gn-a rin d’ pîre qui d’ s’ embêter, gn-a rin d’ pîre qui l’ anôyemint

 

C60

ennuyé

, ée adj (contrarié) embêté (-ye) ; elle était ennuyée, èlle èsteûve embêtéye ; je suis bien ennuyé, dj’ ènn’ a one ; (expr) i faît one mawe come on tayeû d’ pîres qu’ a pièrdu sès fiêrs, il fait une grimace comme un tailleur de pierres qui a perdu ses outils, il est très ennuyé

 

C60

ennuyer

[v] soyî, fé assoti

s’ _ :  s’ anoyî, (o) s’ en.mouscayî, (e) si må plêre, (o) s’ imbéter

 

G100

ennuyer

v (causer du souci) embêter, grabouyî, tracasser ; cela m’ennuie, ça m’ embête, ça m’ tracasse, ça m’ grabouye; cela m’ennuie de devoir lui demander, ça m’ embête dè lî d’vu d’mander ; (importuner) fé assoti, fé malade, soyî, taner ; action d’ennuyer, soyadje (m) ; (s’) v s’ anoyî, s’ embêter ; (expr) i n’ a nin one vèsse à foute, il n’a pas un pet à faire, il s’ennuie terriblement ; i s’ amûse come one crosse di pwin drî l’ ârmwêre, il s’amuse comme une croûte de pain derrière l’armoire, il s’ennuie

 

C60

ennuyeux

, euse adj (qui engendre l’ennui) èdwârmant; c’est un livre ennuyeux, c’ è-st-on lîve èdwârmant ; (qui importune) soyant(-e), sôlant(-e), tanis’ (-se) ; (qui cause de la contrariété) tracassant (-e) ; c’est ennuyeux, c’ èst tracassant

 

C60

ennuyeux, euse

[adj] soyant, e, (o-c) sôlant, e, (e-c) anoyant, e

 

G100

énorme

[adj] fameûs, e, (o-c) minâbe, (c) foû mèseure, (e) foû mèseûre, (o) nu-z-ome, (c) démoné, èye

 

G100

énorme

adj dèmoné (-ye), fameûs (-e), foû mèseure (hors mesure) ; il en a eu un énorme morceau, i ‘ nn’ a ieû on fameûs bokèt ; il est vraiment énorme, il èst foû mèseure

 

C60

énormément

adv bran.mint, fameûsement, fwârt ; il a énormément d’argent, il a bran.mint dès caurs ; je l’aimais énormément, djè l’ vèyeûve fwârt voltî ; pas énormément, nin dès masses ; il y en avait énormément, gn-aveûve à gogo, à make, à n’ s’ è nin fé one idéye, à n’ nin crwêre, à r’laye, à târlarigo, à tchèréyes, à tot spiyî, tot plin ; il m’a manqué énormément, i m’ a fameûsemint manké

 

C60

énormité

nf (bêtise) bièstrîye ; il ne dit que des énormités, i n’ dit qu’ dès bièstrîyes; « I n’ èst nin à l’ après d’ on tch’vau . » (E. Gilliard)

 

C60

enquérir

(s’) v veûy (qwè) (, vôy (qwè)) ; il est allé s’enquérir des heures de trains, il a stî veûy lès-eûres po lès trins ; il est allé s’en enquérir, il a stî veûy qwè

 

C60

enquête

nf enkète ; ils font une enquête sommaire, is faîyenut one pitite enkète ; j’ai fait ma petite enquête, dj’ a sayî d’ veûy qwè

 

C60

enquêter

v fé one enkète

 

C60

enracinement

nm èracènadje

 

C60

enraciner

(s’) v prinde racène, s’ èracèner (, s’ èracyî) ; il s’enracine, i s’ èracène

 

C60

enragé

, ée adj arèdjî (-ye) infèrnâl (-e), losse ; (expr) li cia qui vout bate si tchin, i dit qu’ il è-st-arèdjî, celui qui veut battre son chien dit qu’il est enragé ; si on tchin aureûve ça su s’ queuwe, i coûrt arèdjî, si un chien avait cela sur la queue, il s’enfuit, enragé, cette nourriture est mauvaise

 

C60

enragé, e

[adj] (c) arèdjî, îye, (e) arèdjî, èye, (o) aradji, îye

 

G100

enrageant

, ante adj arèdjant (-e), biskant (-e)

 

C60

enrager

[v] (e-c) arèdjî, (o) aradjî

 

G100

enrager

v arèdjî; faire enrager, fé arèdjî, fé couru assoti, fé dâner, fé endêver ; il nous fait enrager, i nos faît dâner ; c’est à te faire enrager, c’ è-st-à t’ fé couru assoti ; j’enrage, dji so mwaîs après mi ; (expr) va t’ fé couru arèdjî, va te faire courir enragé, va-t’en au diable ! ; i faît arèdjî l’ bièsse èt l’ mârtchand, il fait enrager l’animal et le marchand,  tout le monde

 

C60

enrayer

v (ouvrir le premier sillon dans un champ) aroyî, fé l’ arôyemint ; (monter les rayons d’une roue) arayî ; enrayer une roue, arayî one reuwe ; (arrêter dans son cours) on n’a pas encore réussi à enrayé la maladie, on n’a co seû arèter l’ mau ; (s’) v caler ; le moteur s’est enrayé, li moteur a calé

 

C60

enregistrement

nm (administration) enrèjistrèmint ; je suis allé au bureau d’enregistrement, dj’ a stî à l’ enrèjistrèmint

 

C60

enregistrer

v (inscrire sur un registre) enrèjistrer ; l’acte a été enregistré, l’ ake a stî enrèjistrè

 

C60

enregistreur

nm enrèjistreûr

 

C60

enrhumé

[adj] être _: (o) ièsse èreûmè, èye, (e) èsse èmwèhené, èye, (c) awè l’ reûme

 

G100

enrhumé

, ée adj être enrhumé(e), awè on reûme, awè l’ reûme

 

C60

enrhumer

(s’) v atraper l’ reûme

 

C60

enrichir

v aritchi, rinfler ; « Èt l’ passéye faîte, tot rinflés, is s’ ont rècrûtè à Dorène. » (A. Laloux) ; (s’) v divenu ritche, s’ aritchi

 

C60

enrichir (s’)

[v] s’ aritchi

 

G100

enrober

v (recouvrir d’une couche) ricouviè ; (conjugaison, voir couvrir : couviè) ; c’est du sucre enrobé de chocolat, c’ èst do suke qu’ a stî r’couvièt avou do chocolat

 

C60

enrouement

nm rôguiadje (, rôkiadje)

 

C60

enrouer

v être enroué, rôguyî (, rôkyî); ièsse rôgue ; il est enroué, i rôguîye (, i rôkîye)

 

C60

enrouler

[v] (o-c) èroûler, (e) bouler, (e) boubiner, (c) bobiner

 

G100

enrouler

v (du fil sur une bobine) bobiner, èrôler ; (s’) s’ èrôler

 

C60

ensacher

v ensacher le froment, mète li frumint dins dès satchs; ensacher les bonbons, mète lès boubounes dins on satchot

 

C60

ensanglanter

v d(is)son.neter, èsson.neter

 

C60

enseignant

, ante n scoleû (-se) ; (instituteur) maîsse di scole (f dame di scole, dimwèsèle) ; (professeur) profèsseûr

 

C60

enseigne

nf èssègne ; (d’estaminet) pèton (m) ; « one bèle pîre travayîye qui gârnicheûve ou sièrveûve d’ èssègne à l’ maujone » (E. Robin)

 

C60

enseignement

nm (action, art d’enseigner) scoladje ; il a reçu un bon enseignement, il a ieû on bon scoladje, il a bin stî scolé ; (leçon qu’on tire de l’expérience) lèçon (f) ; il en aura tiré un enseignement, i ‘ nn’ aurè ieû one lèçon ; l’enseignement primaire, li scole primaîre

 

C60

enseigner

[v] aprinde, (e-c) acsègnî

 

G100

enseigner

v aprinde, scoler ; on ne vous a pas enseigné cela à l’école, on n’ vos-a nin apris ça è scole

 

C60

ensemble

[adv] (o) èchène, (c) èchone, (e) èson.ne, èssonle

 

G100

ensemble

adv èchone (, èsson.ne) ; « quand is voyadjin.n èchone timps dès vacances » (J. Houziaux) ; tous ensemble, tortos èchone ; ils ont fait leur communion solennelle ensemble, il ont faît leûs paukes èchone ; (expr) on bon tchèsseû n’ lache jamaîs ses deûs côps èchone, un bon chasseur ne lâche jamais ses deux coups ensemble ; todi èchone come sint Rok èt s tchin, toujours ensemble comme saint Roch et son chien ; todi èchone come sint-Antwin.ne èt s’ couchèt, toujours ensemble comme saint Antoine et son cochon

 

C60

ensemencement

nm sèmadje

 

C60

ensemencer

v sèmer ; c’est une terre ensemencée, c’ è-st-one têre qu’ a stî sèméye

 

C60

enserré

, ée adj è sère (loc)

 

C60

enserrer

v rèssèrer ; un pull qui enserre le cou, on tèchu qui rèssère bin l’ cô; une terre enserrée dans des pâtures, one têre rèssèréye dins dès patures

 

C60

ensevelir

v èsglimyî, èssèveli, ètèrer

 

C60

ensevelissement

nm (action) èssèvelichadje ; (résultat) èssèvelichemint

 

C60

ensiler

v fé dès motes

 

C60

ensoleillé

, ée adj rimpli d’ solia (f rimplîye di solia) ; tout est ensoleillé, gn-a tot qu’ èst rimpli d’ solia ; temps ensoleillé, bia timps

 

C60

ensommeillé

, ée adj diwiyî (, diwèyî) ; (expr) on-z-èst branmint d’wiyî après one chîje trawéye, on est fort ensommeillé après une nuit sans sommeil

 

C60

ensorceler

[v] èmacraler, (o) amacraler, (c) èssôrçuler, (o) èssôrcéler

 

G100

ensorceler

v (jeter un sort) èmacraler, èssôrcèler, tinu one saquî; il ensorcelle, il èmacrale, il èssôrçule

 

C60

ensorceleur

, euse n èmacraleû (-se), èssôrcèleû (-se)

 

C60

ensorcellement

nm èmacraladje, èssôrcèladje

 

C60

ensuite

[adv] adon, (e) adon-pwis

 

G100

ensuite

adv (temps) adon (, alôrs’), après, èt pwîs (, adon pwîs) ; puis ensuite, adon pwîs, èt pwîs ç’ côp-là ; il a cueilli la pomme et ensuite il l’a mangée, il a coudu l’ pome èt pwîs i l’ a mougnî ; nous verrons bien ensuite, nos vièrans bin après ; et ensuite, il est parti, èt adon, il è-st-èvôye ; (loc) en suite de quoi, adon, après ; (espace) v et ensuite, c’est ma maison, èt après, c’ èst m‘ maujone

 

C60

entablement

nm sovronde (f), aspalemint

 

C60

entaille

nf (coupure) côpûre, cwachûre; il a une entaille sur le visage, il a one cwachûre su s’ visadje ; (balafre) chaurd (m), crin (m), kèrnache, skèrnache ; une entaille, one sikèrnache ; (incision dans un objet) il a fait une entaille sur le bâton, il a faît on crin su l’ baston

 

C60

entailler

[v] (e-c) crèner, (o) kèrner, intayî, (e) héveler

 

G100

entailler

v (couper en faisant une entaille) côper, crèner, scouteler

 

C60

entame

nf (premier morceau coupé) èdaumûre

 

C60

entamer

v (couper la première partie de qqch) èdaumer ; action d’entamer, èdaumadje (m) ; entamer à nouveau,  rèdaumer ; action d’entamer à nouveau, rèdaumadje (m) ; le pain n’est pas encore entamé, li pwin n’ èst nin co èdaumé ; celui qui entame, èdaumeû (-se) ; (commencer) ataker, comincî ; nous avons entamé la partie, nos-avans c’mincî à djouwer; entamer une besogne, ataker, comincî, ètèrprinde ; entamer une conversation, si mète à causer ; entamer une course folle, prinde si biséye

 

C60

entassement

nm ètassemint; action d’entasser, ètassadje

 

C60

entasser

[v] (o-c) ramonceler, (e-c) ètasser, (o-c) ètassî, (e) rahopeler

 

G100

entasser

v èpiler, ètassî, ramonceler; entasser des sacs, èpiler dès satchs ; entasser ses vêtements, ramonceler sès moussemints ; entasser à nouveau, rètassî ; action d’entasser à nouveau, rètassadje (m) ; on les a entassés sur des chariots, on l’s-a ètassî su dès tchaurs ; (expr) lès caurs sont faîts ronds po raler èt plats po l’s-ètassî, les pièces de monnaie ont été faites rondes pour rouler et plates pour être entassées ; rètassîs come dès sârdines dins leû bwèsse, entassés comme des sardines dans leur boîte

 

C60

entendement

nm (compréhension) compurdichûre (f), ètindemint; dur d’entendement, deur (di compurdichûre)

 

C60

entendeur

nm (expr) à bon entendeur, salut !, asteûre, vos savoz bin qwè !

 

C60

entendre

[v] ètinde, ôre, ou plus souvent: (o-c) oyu, (e) oyî

 

G100

entendre

v (percevoir par l’ ouïe) ètinde, ôre, oyu ; j’entends, dj’ ètind, dj’ ô ; il entend, il ètind, il ôt ; nous entendons, nos-ètindans, nos-oyans ; vous entendez, vos-ètindoz, vos-oyoz ; ils entendent, il ètindenut, il ôyenut ; il entendait, il ètindeûve, il oyeûve ; il entendra, il ètindrè, il ôrè ; il entendrait, il ètindreûve, il ôreûve ; qu’il entende, qu’ il ètinde, qu’ il ôye ; qu’ il entendît, qu’ il ètindiche, qu’ il oyiche ; entendant, ètindant, oyant ; entendu, ètindu, oyu ; entendre à nouveau, rètinde ; on peut l’entendre, on l’ pout ètinde ; je vous ai entendu, dji v’s-a oyu ; elle entend mal, èlle ètind deur ; (loc) à l’entendre, s’ on l’ vout choûter ; entendre dire, oyu dîre ; je l’ai entendu dire, djè l’ a oyu dîre ; laisser entendre, diner à ètinde, diner dès sonètes ; il ne l’entend pas de cette oreille, i n’ èst nin d’ acôrd avou ça ; (expr) dj’ a ieû dès sonètes, j’ai eu des sonnettes, j’ai entendu dire ; dji n’ saveûve auquék ètinde, je ne savais plus lequel je devais écouter, j’etais débordé ; dji v’s-ètind v’nu avou vos gros sabots, je vous entends venir avec vos gros sabots, je perçois vos intentions ; dj’ ètind qu’ vos l’ dijoz, j’entends que vous le dites (mais je suis sceptique); il a ètindu braîre on via mins i n’ saureûve dîre dins qué stauve, il a entendu braire un veau mais il ne saurait pas dire dans quelle étable, il parle sans réfléchir ; vos-îroz coûtchî sins soper, vos-ètindroz tchanter lès-andjes, vous irez au lit sans souper, vous entendrez chanter les anges (menace aux enfants turbulents) ; vos-avoz mètu vos pantoufes di voleûr, vous avez mis vos pantoufles de voleur, on ne vous a pas entendu arriver ; (avoir l’intention de) v(o)lu ; j’entends qu’ on m’ écoute, dji vou qu’ on m’ choûte ; faites comme vous l’entendez, fioz come vos v’loz, fioz come vos l’ ètindoz ; (vouloir dire) qu’entendez-vous par là ?, qwè v’loz dîre avou ça ? ; (écouter) choûter ; aller entendre de la musique, aler choûter dè l’ musike ; (comprendre) je n’y entends rien au grec, dji n’ comprind nin l’ grèk ; il n’ entend pas la plaisanterie, i n’ ètind nin l’ riséye ; (s’) (être compris) cela s’entend, bin sûr, naturélemint ; (être entendu) s’ ètinde ; cela s’entend de loin, ça s’ ètind d’ au lon ; (se mettre d’accord) s’ arindjî, s’ ètinde, si d’ner l’ mot, si mète d’ acôrd ; ils ne s’entendent pas, is n’ s’ ètindenut nin ; ils s’étaient entendus, is s’ avint d’né l’ mot ; (expr) is s’ ètindenut come dès côpeûs d’ boûsse, ils s’entendent comme des coupeurs de bourse (, comme larrons en foire) ; is s’ arindjenut come dès fréres, ils s’entendent comme des frères ; on n’ arive pus à boûre dins l’ min.me cokemwârt, on n’arrive plus à bouillir dans la même bouilloir, on ne s’entend plus, on ne voit pas les choses de la même façon ; s’ ètinde come cu èt tch’mîje, s’entendre comme cul et chemise, très bien ; s’ ètinde come tchin èt tchèt, s’entendre comme chien et chat,  très mal ; s’ ètinde come l’ aîwe èt l’ feu, s’ entendre comme l’eau et le feu,  pas du tout ; (loc) s’y entendre, s’ î conèche ; (expr) s’ î conèche come on-aveûle dins lès coleûrs, s’y entendre comme un aveugle dans les couleurs,  pas du tout; s’ î conèche come li marchau à l’ ôrlodjî, s’y entendre comme le maréchal-ferrant au métier d’horloger, idem

 

C60

entendu

, ue adj (convenu) c’est entendu, c’ èst convenu, c’ èst d’ acôrd, come on-z-a dit ; (loc) BIEN ENTENDU, bin sûr, come di jusse, naturélemint ; j’y suis allé et, bien entendu, il n’ était pas là, dj’ î a stî, èt naturélemint, i n’ èsteut nin là ; comme de bien entendu, come di jusse

 

C60

entente

nf (accord) ils ne sont pas parvenus à une entente, is n’ s’ ont seû mète d’ acôrd ; (relations amicales entre personnes) il y a bonne entente entre eux, is s’ ètindenut bin èchone ; c’est une phrase à double entente, c’ è-st-one frâse qu’ on pout comprinde di deûs mani éres, one frâse à dobe ètinde

 

C60

entérite

nf d(is)vôyemint (m), inflamâcion ; souffrir d’entérite aiguë, awè l (vète) chite

 

C60

enterrement

[nm] (o-c) ètèremint, (e) ètéremint

 

G100

enterrement

nm ètèremint ; avoir un enterrement religieux, ièsse ètèré à l’ èglîje ; (expr) on n si r’vèt jamaîs qu’ aus-ètèremints, on ne se revoit jamais qu’ aux enterrements

 

C60

enterrer

v (qqn) ètèrer, pwârter è têre, ripiker; on l’a enterré hier, on l’ a ètèré èyîr; « Gn-a one bèle hapéye qu’ on-z-a r’piké Zande èt Pauline. » (J. Houziaux) ; « Combin gn-a-t-i ieû dès Djan Bèrnârd qu’ ont sti r’pikés, sins brèyoterîye padri zèls ? » (Jean Servais, « Toûrnikèt ») ; (expr) li cia qui r’pike do pêrzin r’pike sès parints, celui qui repique du persil enterre ses parents ; (qqch) ètèrer ; action d’enterrer, ètèradje (m) ; enterrer à nouveau ou plus profondément, rètèrer

 

C60

entêté

, ée adj arèté (-ye), tièstu (f tièsteuwe), vîreûs (-e) ; être entêté, ièsse à makèts, ièsse arèté, ièsse à s’ môde, ièsse à s’ tièsse ; (expr) on baudèt qui faît à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture , un âne qui en fait à sa tête, c’est la moitié de sa nourriture, … est déjà à moitié satisfait; quand il a one saqwè è l’ tièsse, i n’ l’ a nin ôte paut, quand il a quelque chose en tête, il ne l’a pas autre part ; s’ on l’ fout à l’ uch pa l’ uch, i rintère pa l’ finièsse, si on le met dehors par la porte, il rentre par la fenêtre ; tièstu come one bourike, entêté comme une bourrique

 

C60

entêté, e

[adj] (c) arèté, éye, (o) arètè, èye, (e) arèsté, êye, maketé, êye, (o) atièstè, èye ; v. têtu

 

G100

entêter

(s’) v awè l’ dâr, awè s’ tièsse fèréye

 

C60

enthousiasme

nm ènondadje, èpoltadje

 

C60

enthousiasmé

, ée adj être enthousiasmé de, ènn’ awè plin s’ bouche di; ne pas être enthousiasmé à l’idée de faire qqch, ni nin ièsse tchôd-tchôd po fé one saqwè (f tchôde-tchôde)

 

C60

enthousiasmer

(s’) v s’ ènonder, s’ èpolter

 

C60

entiché

, ée adj bleuw (-e) di, sot (-e) di ; elle s’en était entichée, èlle èsteûve bleuwe di li

 

C60

entier

, ière adj et nm ètîr (-e), tot (-e) ; payer place entière, payî place ètîre ; manger un pain entier, mougnî on pwin ètîr ; le pays entier, tot l’ payis ; lait entier, bon lacia ; pendant une année entière one anéye au long ; (loc) en entier, ètîr, tot-à faît ; tout entier, tot-ètîr ; tout entière, tot-ètîre ; c’est un caractère entier, avou li, c’ è-st-insi èt nin ôtrumint

 

C60

entier, ière

[adj] ètîr, e

 

G100

entièrement

[adv] (e) ètîremint, (c) tot-ètîr, (o) tètîr, (o) tafètemint, (c) tot-à faît, (e) tot-à fêt

 

G100

entièrement

adv pâr, tot, tot-à faît, tot-ètîr (-e) ; pas entièrement, nin t’t-à faît; entièrement troué, tot-à traus ; une sellette entièrement en chêne, on chamia tot d’ tchin.ne; se laver entièrement, si lâver tot; « Quand l’ pausse a stî r’ssouwéye pâr, èt qu’ sès mwins s’ ont r’nètyî à faît, Elise s’ a r’toûrnè sur li. » (A. Laloux)

 

C60

entonnoir

[nm] (c) traîtwè, (o) trétwè, (e) trêteû, (o) ètonwè

 

G100

entonnoir

nm traîtwè

 

C60

entorse

[nf] se faire une _ : (c) stwartchî s’ pîd, (e) si twèrtchî on pîd, (o) si fé ‘ne entorche

 

G100

entorse

nf se faire une entorse au bras, au pied, au poignet, stwartchî s’ brès, … s’ pîd, … s’ pougnèt ; avoir une entorse au pied, awè s’ pîd stwârtchî ; c’est une petite entorse à la vérité, c’ è-st-one pitite minte ; j’ai fait une entorse à mon régime alimentaire , dji n’ a nin sû m’ réjime

 

C60

entortillement

nm ètwârtchadje

 

C60

entortiller

v ètwârtchî ; (s’) si cotwârtchî

 

C60

entourage

nm (suivant le cas), lès djins, li famile, lès vèjins ; il est gentil avec son entourage, il è-st-amistauve avou lès djins

 

C60

entourer

v (mettre autour) entourer d’une clôture, rèclôre, rèssèrer,  rèturer ; « Il a ètindu on mouchon è l’ aye qui rèture li corti. » (E. Gilliard) ; « Li fond dès hôtès tch’minéyes a stî gârni dins l’ timps do l’ take di fonte, rèturéye di brikes. » (J. Houziaux) ; entourer d’un cercle, fé on rond tot-autoû ; entourer sa main d’un bandage, (r)èvolper s’ mwin dins on bindeladje ; (être autour de qqch ) ièsse tot-autoû ; une haie entoure le jardin, gn-a one aye tot-autoû do djârdin ; les policiers entouraient la maison, gn-aveûve dès policiers tot-autoû dè l’ maujone ; (vivre avec) les gens qui nous entourent, lès djins qui sont d’lé nos ; (s’occuper de) ses parents l’entourent depuis qu’il est seul, (suivant le cas) sès parints s’ ocupenut d’ li dispû qu’ il èst tot seû, sès parints sont pus sovint adlé li ; (s’) prinde autoû d’ li, rachoner autoû d’ li ; il s’entoure d’amis, i rachone one masse di soçons autoû d’ li ; il s’entoure de précautions, i prind one masse di précaucions, i r’waîte deûs côps à ç’ qu’ i faît

 

C60

entournure

nf èmantchûre ; l’entournure d’un vêtement, l’ èmantchûre d’ on moussemint

 

C60

entracte

nm entrake

 

C60

entraider

(s’) s’ aîdi n-on l’ ôte, si copler ; (expr) deûs pôves qui s’ copèlenut, ça faît rîre li bon Diè, deux pauvres qui s’entraident, cela fait rire le bon Dieu

 

C60

entrailles

nf pl (ensemble des organes de l’ abdomen) boyas (mpl), dispouye (f sing) vinte (m sing) ; (la partie la plus profonde de l’individu) jusque dans mes entrailles, jusqu’au pus pârfond d’ mi min.me ; il n’a pas d’entrailles, i n’ a pont d’ keûr, i n’ a pont d’ âme è s’ capotine

 

C60

entraînant

, ante adj ètrin.nant (-e)

 

C60

entraînement

nm (action d’entraîner, de s’entraî­ner dans un sport) ètrin.nadje, ètrin.nemint

 

C60

entraîner

[v] ètrin.ner

 

G100

entraîner

v (préparer à une performance sportive) ètrin.ner ; (emmener de force avec soi) ètrin.ner ; « fé come one danse qui m’ ètrin.ne èri dès djoûs qu’ m’ ont carèssî » (A. Bacq) ; (avoir pour conséquence) mwinrner ; je ne sais où cela va m’entraîner, dji n’ sé nin èwoù-ce qui ça m’ va mwinrner ; (s’) v s’ ètrin.ner ; se laisser entraîner, si lèyî mwinrner

 

C60

entraîneur

, euse n ètrin.neû (-se)

 

C60

entrave

nf loyin (m), tchin.nes (pl), tribârt (m); un cheval qui brise ses entraves, on tch’vau qui chortéye sès loyins ; les entraves du prisonnier, lès tchin.nes do prîjenî ; vous pouvez parler sans entraves, vos p’loz bin dîre tot ç’ qui v’s-avoz à dîre, vos p’loz bin causer, vos p’loz bin dîre li trèfond d’ vosse pinséye ; dans toute société, il existe des entraves, alez èwoù-ce qui vos v’loz, on n’ pout jamaîs fé tot ç’ qu’ on vout

 

C60

entraver

[v] (e-c) èpasturer, (o) apaturer

 

G100

entraver

v (retenir attaché) apater, èpasturer; il entrave, il apate, il  èpasture ; « I s’ a stî èpasturé dins lès fils. » (E & T) ; action d’entraver, èpasturadje (m) ; entraver un cheval pour le ferrer, èpasturer on tch’vau po l’ fèrer ; être entravé, awè coûte auje ; « Élise a coûte auje po l’ ribouter avou sès mwins tote plakantes di pausse. » (A. Laloux) ; (empêcher de se faire) aroker ; « C’ èst ç’ bokèt-là qu’ aroke l’ afaîre. » (Lurquin ); entraver les décisions de qqn, aler conte ci qu’ one saquî a dit ; les travaux entravent la circulation, i faît malaujîy passer, à cause dès travaus ; (expr) faut todi qu’ i m foute dès bastons (dins lès reuwes), il doit toujours me mettre des bâtons dans les roues

 

C60

entre

[prép] inte, (o) intrè, (c) ètur

 

G100

entre

prép ètur, inte, intrè ; choisir entre les deux, tchwèsi inte lès deûs ; entre les coups, inte lès côps ; fait-il beau ? entre les deux, èst-ce qu’ i faît bia ? inte lès deûs ; (parmi) di ; lequel d’entre vous ?, liquéke di vos-ôtes ? ; (réciprocité) les loups ne se mangent pas entre eux, lès leups ni s’ mougnenut nin n-on l’ ôte ; ils ont des disputes entre eux, is s’ disputenut n-on l’ ôte ; (dans) dins ; ne lui laissez pas cela entre les mains, nè li lèyîz nin ça dins sès mwins ; il parle entre ses dents, i cause dins sès dints ; (expr) inte li vèt’ èt l’ sètch, entre le vert et le sec, de qualité moyenne ; inte lès côps, entre les coups ; inte nos-ôtes dit, soit dit entre nous

 

C60

entrebâillé

, ée adj à craye ; la porte est entrebâillée, l’ uch è-st-à craye

 

C60

entrebâillement

nm craye (f)

 

C60

entrebâiller

v douviè à craye, fé one craye

 

C60

entrechat

nm entrechat; faire des entrechats, fé d’ sès-entrèchats

 

C60

entrecôte

nf tinre-cwasse

 

C60

entre-deux

nm inte-deûs

 

C60

entrée

[nf] (o-c) intréye, (e) intrêye

 

G100

entrée

nf (action d’entrer) intradje (m) ; c’est une entrée qui a fait du bruit, c’ è-st-on-intradje qu’ a faît do brût ; à son entrée, tout le monde s’est retourné, quand èlle a intré, tot l’ monde s’ a r’toûrné ; (ce qui donne accès dans un lieu) intréye ; entrée d’une maison, intréye d’ one maujone ; entrée de ferme, intréye di cinse ; entrée de pigeonnier, apas (m) ; le pigeon est resté à l’entrée, li colon a d’mèré su l’ apas ; carte d’entrée, cârte d’ intréye ; (loc) dimander l’ intréye, demander l’entrée, demander la permission de courtiser; awè s’-t-intréye, avoir son entrée, être accepté comme soupirant ; (entrée dans) à son entrée en fonction, quand il a c’mincî à travayî ; (possibilité d’entrer) c’est une entrée interdite, on n’ î pout nin moussî ; c’est une entrée libre, on-z-î pout moussî come on vout ; (accès à un spectacle) place ; j’ai deux entrées pour vous, dj’ a deûs places por vos

 

C60

entrefaites

nf pl entrèfète (sing) ; sur ces entrefaites, su l’ entrèfète (di ça), su ç’ timps-là, su ç’ trèvint-là

 

C60

entre-jambes

nm fotche dès djambes (f)

 

C60

entrelacer

v fèssî, trèlacî; il entrelace, i fèsse, i trèlace ;  (s’)  s’ ècomèler ; ils s’ entrelacent, is s’ ècomèlenut

 

C60

entrelardé

, ée adj (lard maigre) strwèt laurd (nm), pitit salé (nm), pitit salé (nm), trèlârdé (nm)

 

C60

entremêler

v (mêler des choses différentes) machî èchone

 

C60

entreposer

v mète ; entreposer des céréales dans le grenier, mète dès dinréyes su l’ gurnî

 

C60

entrepôt

nm batimint, magasin

 

C60

entreprenant

, ante adj ètèrpurdant (-e)

 

C60

entreprendre

[v] (o-c) ètèrprinde, (e) intriprinde

 

G100

entreprendre

v ètèrprinde ; (conjugaison, voir ; prendre) ; entreprendre à nouveau, rètèrprinde ; action d’entreprendre, ètèrpurdadje (m)

 

C60

entrepreneur

, euse n entrèprèneûr (f entrèprèneûse)

 

C60

entreprise

nf (commerce) ètèrprîje ; chantier d’entreprise, baclûse, chantier (m) ; avoir une petite entreprise, awè on p’tit daladje (m)

 

C60

entrer

[v] intrer, (e-c) moussî, (o) muchî ; v. jaillir

 

G100

entrer

v intrer, moussî ;  j’entre, dj’ intère ; il entre, il intère ; nous entrons, nos-intrans ; vous entrez, vos-introz, vos-intrez ; ils entrent, il intèrenut ; il entrait, il intreûve ; il entrera, il intèrerè ; il entrerait, il intèrereûve ; qu’il entre, qu’ il intère; qu’ il entrât, qu’ il intriche ; entre, intère ; entrons, intrans ; entrez, intrez, introz ; entrant, intrant ; entré(e), intré (-ye) ; entrer dans une maison, intrer dins one maujone, moussî dins one maujone, rintrer dins …; entrer dans l’eau, moussî è l’ aîwe ; c’est une carte pour entrer, c’ è-st-one cârte po p’lu intrer; il faut sonner avant d’entrer, i faut soner d’vant d’ (r)intrer ; (pénétrer) moussî; cela entre comme dans du beurre, ça mousse come dins do bûre ; défense d’entrer, on n’ pout nin moussî ; il est entré par devant, il a moussî pa pa-d’vant ;le train entre en gare, li trin arive à l’ gâre ; la voiture entre dans le garage, l’ auto rintère o gâradje ; c’est facile de le faire entrer, c’ è-st-aujîy (de) l’ awè d’dins ; faire entrer à coups de maillet, mayeter ; (entrer en) si mète à; entrer en action, si mète à fé (one saqwè) ; entrer en colère, si mète è colére ; entrer en rapport, si mète en rapôrt avou ; l’eau entre en ébullition, l’ aîwe si mèt à boûre ; (expr) ça lî intère pa one orèye èt sorti pa l’ ôte, cela lui entre par une oreille et cela ressort par l’autre, il ne retient rien ; èst-ce qu’ on pout bin moussî quand on-z-èst d’djà  d’dins ?, peut-on entrer quand on est déjà à l’ intérieur? (demande-t-on après avoir déjà franchi le seuil) ; intrez si ç’ n’ èst nin l’ diâle! (iron), entrez si ce n’ est pas le diable ! (se dit quand une connaissance frappe à votre porte) ; intrer come au molin, entrer comme dans un moulin ; (entrer dans un établissement) il a dû entrer en clinique, il a d’vu rintrer à l’ clinike ; entrer au séminaire, intrer curé ; entrer en religion, intrer mon lès bèguènes ; entrer à l’armée, intrer sôdârt ;v tr, (faire entrer) entrer la table par la fenêtre, fé moussî l’ tauve pa l’ fènièsse ; entrer des cigarettes en fraude, fé rintrer dès cigarètes su fraude

 

C60

entretemps

loc dismètant, su ç’ timps-là, su l’ entrèfète di ça, s(us)mètant, tèlmètant, tèrchèdon ; entretemps, vous arroserez les fleurs, su ç’ timps-là, vos raîweroz lès fleûrs ; entretemps, il aura plu, tèrchèdon, il aurè ploû, dismètant, tèlmètant, su ç’  timps-là

 

C60

entretenir

[v] (o) ètèrtèni, (c) ètèrtinu, (e) intriteni

 

G100

entretenir

v (maintenir en bon état) awè sogne di, ètèrtinu ; c’est elle qui entretient la maison, c’ èst lèye qu’ ètèrtint l’ maujone ; ne vous en faites pas, elle entretient sa petite personne, ni v’s-è fioz nin, èlle a sogne di lèye ; (fournir ce qui est nécessaire) bèsognî, èlèver, noûri ; ce n’ est pas rien d’entretenir une famille, ci n’ èst nin rin d’ noûri one famile ; (entretenir qqn de qqch) je vais l’ entretenir de notre décision, djè lî va causer di ç’ qui n’s-avans dècidé ; (s) (de qqch) causer (avou) ; je me suis entretenu avec lui pendant une heure, dj’ a causé avou li one eûre au long

 

C60

entretenu

, ue adj ètèrtinu (f ètèrtineuwe) ; la maison est bien entretenue, li maujone èst bin ètèrtinûwe

 

C60

entretien

nm (soin) ètèrtinance (f) ; avec de l’entretien, cela durera encore des années, avou d’ l’ ètèrtinance, ça durerè co dès-ans ; les produits d’entretien, lès prodwîts po-z-ètèrtinu ; (conversation) divise (f) ; nous avons eu un entretien à ce sujet, nos-avans ieû one divise èchone, là d’ssus ; nous avons sollicité un entretien avec lui, nos-avans d’mandé po lî  p’lu causer

 

C60

entrevoir

v (voir à moitié) ètrèveûy, trèveûy (on entrevoit, on trèvèt ; on entreverra, on trèvièrè) (, trèvôy) ; « On trèvèt lès blankès cinses . » (E Gilliard) ; (avoir une idée imprécise) entrevoir une mauvaise issue, awè mwaîje idéye, nè l’ nin awè bone ; je n’entrevois pas une bonne issue, dj’ a mwaîje idéye, dji n’ l’ a nin bone

 

C60

entrevue

nf lors de notre dernière entrevue, li dérin côp qu’ on s’ a vèyu (po causer d’ ça) ; pour notre prochaine entrevue, li côp qui vint qu’ on s’ rivièrè po-z-è causer

 

C60

entrouvert

, erte adj à craye (loc)

 

C60

entrouvrir

[v] (o-c) adrouvi, (e) adrovi, (c) adouviè, (o-c) fé one craye, (e) fé ‘ne crêye ; v. ouvrir

 

G100

entrouvrir

v adouviè, fé one craye ; (s’) s’ adouviè ; elle s’ entrouvre, èle s’ adouve

 

C60

énumération

nf litanîye, ranguin.ne

 

C60

énumérer

v vous les avez tous énumérés, vos l’s-avoz lomé tortos

 

C60

envahir

v (conquérir) ocuper, prinde ; les Allemands envahissaient notre pays, lès-Alemands ocupin.n nosse payis ; la langue wallonne est de plus en plus envahie par des mots de français, gn-a todi d’pus d’ mots d’ francès dins l’ walon ; (être infesté), ièsse rimpli di, ièsse plin di ; les pommes de terre étaient envahies par les doryphores, lès canadas èstin.n plins d’ dorifôres,  èsti.n èpufkinés pa lès dorifôres ; notre jardin était envahi de pucerons, gn-aveûve tot plin dès plokons è nosse corti

 

C60

enveloppe

[nf] envèlope

 

G100

enveloppe

nf envèlope ; mettre la lettre dans l’enveloppe, mète li lète dins l’ envèlope ; enveloppe tendre d’un fruit, pèlake ; enveloppe plus dure d’un fruit, pia

 

C60

enveloppement

nm (action d’envelopper) ravolpadje, rèfaurduladje, rèvolpadje

 

C60

envelopper

[v] ravôtyî, (c) rèfârduler, (o) rèfârdèler, (c) ravolper, (e) (r)èwalper, rafûler, (c) rafûrler

 

G100

envelopper

v (entourer complètement d’une matière quelconque) rafûrler, rafârduler (, rafaurduler), rèfârduler (, rèfaurduler), (r)èvolper, rifachî ; il enveloppe, i rafûle, i rafûrléye, i rèfârdulè, i rèvolpéye, i r’fache ; vos livres sont enveloppés dans du papier gris, vos lîves sont rèvolpés dins do gris papî ; « Gn-a dès tièsses qui l’ sadje-dame rafûle avou dès vwèles di doû. » (J. Guillaume) ; « lès molins qui l’ nive a r’fachî doûcemint » (J. Guillaume) ; (être gros) je ne suis pas gros, je suis juste un peu enveloppé, dji n’ so nin craus, dji so jusse one miète rèfwârcî ; envelopper avec peu de soin, avôtyî, ravôtyî ; envelopper à nouveau, ravolper,  rèvolper; action d’envelopper, ravolpadje (m), rèfârduladje (m) (, rèfaurduladje (m)), rèvolpadje (m)

 

C60

envenimer

v èvènimer ; cela s’est envenimé, ça s’ a èvènimé

 

C60

envers

[nm] (o-c) au-r’viêrs, (c) èviêr, (e) iviérs, (o) invièrs

 

G100

envers

[prép] avou, (o) avè

 

G100

envers

prép (à l’ égard de) avou, èviêrs ; il a eu envers nous des paroles méchantes, il a stî hagnant avou nos-ôtes ; soyez bon envers les animaux, fuchoz brâve avou lès bièsses ; (loc) envers et contre tout, maugré tot, pâr bèle ou pâr laîde, à tote fwace

 

C60

envers

nm au-r’viêrs, ôte costé ; c’est l’envers de la médaille, c’ èst l’ ôte costé dè l’ mèdaye ; (d’une étoffe) li laîd costé, li  mwaîs costé

 

C60

envers

(à 1’) adv au r’viêrs, à l’ au-r’viêrs, do mwaîs costé ; vous regardez à l’ envers, vos r’waîtoz au-r’viêrs ; tout va à l’envers, gn-a tot qui va cu d’zeû cu d’zo(s), gn-a tot qu’ va d’ truviès ; vous l’avez mis à l’envers, vos l’ avoz mètu à l’ au-r’viêrs

 

C60

envi

(à 1’) loc à r’laye, à r’laye Titine, à l’ èvîye

 

C60

enviable

adj qu’ on-z-aureûve voltî; c’est une situatlon enviable, c’ è-st-one place qu’ on pudreûve voltî por li, c’ è-st-one bone place

 

C60

envie

[nf] (o-c) invîye, (e) invèye, (o-c) hausse

 

G100

envie

nf (vif désir) invîye ; passer son envie, passer s’-t-invîye ; il a envie, i vôreûve bin ; j’ai envie d’un bonbon, dji vôreûve bin awè one bouboune ; il a une grande envie d’arriver à ce poste, i pêye après ç’ place-là, i vôreut télemint awè ç’ place-là, i djêrîye après ç’ place-là ; j’ai grande envie de savoir ce qui s’est passé, dji so curieûs d’ sawè ç’ qui s‘ a passé ; avoir des envies de vomir, awè l’ keûr qui lève ; cela ne me donne pas l’envie de rire, ça n’ mi faît nin rîre ; cela me donne envie de manger, ça m’ done fwin ; le voyage à Rome lui fait envie, il îreûve voltî à Rome ; avoir envie de se marier, awè l’ mâriant; tu n’ as pas envie d’aller au théâtre?, ça n’ vos dit rin d’ aler au tèyâte ? ; avoir une envie irréfrénée, awè l’ dâr ; (expr) regarder avec un œil d’envie, awè mau s’ vinte après, awè s’ keûr qui satche après, djêryî après, pêyî après ; (peau autour de l’ongle) invîye

 

C60

envier

[v] inviyî

 

G100

envier

v inviyî, awè mau s’ vinte après, bêyî après, djèryî après, pêyî après; action d’envier, inviyadje (m) ; (expr) i plind todi aus-ôtes si wêre di boneûr qu’ il ont, il envie toujours le bonheur des autres, si petit soit-il ; ci qu’ on n’ sét nin, on n’ a nin mau s’ keûr après, ce qu’on ignore, on ne l’envie pas

 

C60

envieux

, euse adj djèriaud (-e), inviyeûs (-e) ; (expr) awè mau s’ vinte après, avoir mal au ventre après, être envieux

 

C60

environ

adv (approximativement) à pau près, autoû di, dins lès ; il y en avait dix, environ, gn-aveut à pau près dîj ; il y a deux ans environ, gn-a d’ ça à pau près deûs-ans ; cela coûte environ cent euros, ça costéye à pau près cint-z-eûros, autoû d’ cint-z-eûiros, dins lès cint-z-eûros

 

C60

environnant

, ante adj tot-autoû ; les villages environnants, lès viladjes tot-autoû

 

C60

environner

v ièsse (tot-)autoû ; dans les bois qui l’environnent, dins lès bwès qu’ gn-a tot-autoû; il est toujours environné de femmes, il a todi dès coméres autoû d’ li

 

C60

environs

[expr] dans les _ : (o-c) avaur-ci / avaur-là, (e) avâr-chal / avâr-la

 

G100

environs

[prép] aux _ de : (o-c) autoû di, (e) åtoû di, (o) su ‘l coutoû di, (e) divins lès-environs di

 

G100

environs

nm pl (lieu) dans les environs de, après, do costé di ; je préfère habiter ici que dans les environs de Namur, dj’ in.me ostant d’mèrer véci qu’ après Nameur, qui do costé d’ Nameur; il habite dans les environs, i d’mère di cès costés-ci,  avaur-ci, avaur-là, pâr ci, pâr ; j’aime Namur et ses environs, dj’ in.me bin Nameur èt lès viladjes tot-autoû ; Namur et environs, Nameur èt avaur-là ; (époque) aviès ; vous êtes venus aux environs de la Toussaint, vos-avoz v’nu aviès l’ Tossint

 

C60

envisager

v (considérer) veûy (, vèy, vôy); ce n’est pas ainsi qu’il faut l’envisager, ci n’ èst nin insi qu’ i l’ faut veûy ; (prévoir) sondjî à ; il faut envisager les conséquences, i faut sondjî à ç’ qui s’ pôreûve passer,  à ç’ qu’ i pôreûve ariver ; il envisage de partir, i sondje à ‘nn’ aler ; envisager l’avenir avec optimisme, awè bone idéye

 

C60

envoi

nm vous en avez fait l’envoi, vos l’ avoz èvoyî ; j’ai reçu votre envoi , dj’ a r’çû voste èvoyadje

 

C60

envol

nm èvoladje ; un envol d’oiseaux, on-èvoladje di mouchons

 

C60

envoler

(s’) v èvoler ; NB ne pas dire « s’ èvoler » ; ils se sont envolés, is s’ ont èvolé ; arriver en volant, avoler ; (expr) trop taurd di r’ssèrer l’ gayole quand l’ mouchon è-st-èvolé, trop tard pour refermer la cage quand l’oiseau s’est envolé ; vaut mia twèture èrèléye qui twèture èvoléye, un toit couvert de givre est préférable à un toit envolé, il vaut mieux avoir des cheveux blancs que d’être chauve

 

C60

envoler (s’)

[v] (o-e) s’ èvoler, (c) èvoler; (e) s’ ènêri, s’ ènûler

 

G100

envoûter

v èmacraler

 

C60

envoyer

[v] èvoyî

 

G100

envoyer

v (qqch) (pour celui qui envoie) (è)voyî; j’envoie, dj’ èvôye; il envoie, il èvôye ; nous envoyons, nos-èvoyans ; vous envoyez, vos-èvoyîz, vos-èvoyoz ; ils envoient, il èvôyenut ; il envoyait, il èvoyeûve ; il enverra, il èvôyerè ; il enverrait, il èvôyereûve ; qu’ il envoie, qu’ il èvôye ; qu’ il envoyât, qu’ il èvoyiche ; envoyant, èvoyant; envoyé(e), èvoyî (-ye); nous envoyons une lettre, nos-èvoyans one lète ; envoyer avec force, tchèssî ; le cœur envoie le sang dans les veines, li keûr tchèsse li song dins lès win.nes ; (pour qui reçoit) (a)voyî; ils nous envoient une lettre, is nos-avoyenut one lète ; (qqn) (è)voyî, fé aler ; je l’ ai envoyé à l’ école, djè l’ a faît aler è scole ; il m’a envoyé faire des courses, i m’ a voyî fé dès comissions ; (loc) envoyer lanlaire, voyî à l’ djote, envoyer au chou ; envoyer au diable, (è)voyî au diâle ; envoyer promener, voyî mèchener, envoyer moissonner ; (expr) on l’ èvôyereûve bin brider lès gades, on l’enverrait bien brider les chèvres (, il ne verrait même pas qu’on se moque de lui)

 

C60

épais

, aisse adj spès (f spèsse) ; un épais brouillard, on spès brouliârd ; une épaisse semelle, one sipèsse simèle ; avoir le sang trop épais, awè l’ song trop spès ; (expr) causer à spèsse linwe, parler à langue épaisse, éprouver des difficultés d’élocution ; do brouliârd come do lacia, du brouillard comme du lait, un épais brouillard ; il a dès lèpes come dès bwârds di taîye, il a des lèvres comme des bords de terrine,  des lèvres épaisses ; il è-st-ossi spès qu’ mi p’tit dwèt, il est aussi épais que mon petit doigt, il est mince ; spès come do bigau, épais comme du purin (en parlant d’un liquide)

 

C60

épais, se

[adj] spès, se

 

G100

épaisseur

[nf] (o-c) spècheû, (e) spèheûr

 

G100

épaisseur

nf spècheû, spès (m), grocheû ; il a une fameuse épaisseur, il a one fameuse sipècheû ; (expr) pwârter li spès, porter l’épais, faire grise mine ; ièsse o spès, être dans l’épaisseur de la nuit

 

C60

épaissir

v aspèchi, spèchi ; épaissir davantage, raspèchi ; il épaissit, il aspèchit ; ils épaississent, il aspèchichenut ; (s’) s’ aspèchi ; (en parlant d’une soupe) aminer, flaîtriyi ; action de s’épaissir, aminadje ( m), flaîtriyadje (m)

 

C60

épaississement

nm aspèchichemint ; action d’épaissir, aspèchichadje

 

C60

épanchement

nm épanchement de synovie, gros gngno, aîwe dins li gngno ; épanchement articulaire chez le bétail, soflètes (f pl)

 

C60

épancher

v (répandre) spaude ; (conjugaison, voir : répandre, spaude) épancher du lait, spaude do lacia ; (s’) (communiquer librement) douviè s’ keûr, si disclitchî ; elle a besoin de s’épancher, èlle a dandjî d’ douviè s’ keûr, di s’ disclitchî

 

C60

épandage

nm (action de répandre) stauradje, stauremint ; (travail hivernal) ) les routes sont verglacées, l’épandage est en cours, gn-a do wârglas su lès vôyes, on-z-è-st-à sèmer do sé

 

C60

épandre

v (verser en abondance) staurer; il épand le fumier, i staure l’ ansène ; (étendre en dispersant) disfé, dismoûjener ; épandre la terre des taupinières, dismoûjener lès flamoûjes ; épandre la bouse (dans la prairie), disfé lès flates, staurer aus flates

 

C60

épanouir

v (ouvrir, faire ouvrir une fleur) douviè ; les fleurs sont épanouies, lès fleûrs sont douviètes ; (s’) (s’ouvrir, en parlant de fleurs) si douviè ; les fleurs s’épanouissent, lès fleûrs si douvenut

 

C60

épargnant

, ante adj spaurgneûs (e) ; vous n’êtes pas suffisamment épargnant, vos n’ èstoz nin spaurgneûs assez

 

C60

épargnant

, ante n spaurgnant (-e) ; le petit épargnant a encore été attrapé, li p’tit spaurgnant a co stî ieû

 

C60

épargne

[nf] (o-c) spaugne, (e) spågne

 

G100

épargne

nf spaugne ; il a une petite épargne, il a one pitite sipaugne

 

C60

épargner

[v] (o-c) spaurgnî, (e) spå(r)gnî

 

G100

épargner

v (chose) spaurgnî, mète à pont, mète di costé, mète su crèsse ; j’épargne, dji spaugne ; il épargne, i spaugne ; nous épargnons, nos spaurgnans ; vous épargnez, vos spaurgnoz, vos spaurgnîz ; ils épargnent, is spaugnenut ; il épargnait, i spaurgneûve ; il épargnera, i spaugnerè ; il épargnerait, i spaugnereûve ; qu’ il épargne, qu’ i spaugne ; qu’ il épargnât, qu’ i spaurgniche ; épargné(e), spaurgnî (-ye) ; épargner ses forces, spaurgnî sès fwaces ; épargner de l’argent, mète dès caurs di costé ; épargner de l’argent en cachette, fé s’ tchèt, fé s’ niyau ; (expr) fé s’ sint Crèspin, faire son saint Crépin, faire son petit magot ; c’ èst todi ça di spaurgnî, c’est toujours cela d’épargné ; i rotereûve bin à pîds d’tchaus po spaurgnî sès tchausses, il marcherait bien les pieds nus pour épargner ses bas ; i waîte pa d’zeû sès vêres po n’ nin ûser sès bèrikes ; (personne) spaurgni, spaurgnî; il n’ a épargné personne, i n’ a spaurgnî pèrson.ne ; (traiter avec ménagement) il l a quand même épargné, i n’ a nin stî trop deur avou li ; (sauver) le village a été épargné, li viladje n’ a rin ieû ; seuls les enfants ont été épargnés, gn-a qu’ lès-èfants qu’ ont stî chapés ; (laisser vivre) les prisonniers ont été épargnés, lès prîjenîs n’ ont nin stî tuwés

 

C60

éparpillement

nm cossauyadje, cossèmadje, cossumadje, stauradje, staurerîye (f), stramadje ; un éparpillement de vêtements, one sitaurerîye di moussemints

 

C60

éparpiller

[v] stramer, (o-c) staurer, (e) stårer, (o) disparpiyî, (c) sauyî

 

G100

éparpiller

v cossauyî, cossèmer, dispaurpiyî, sauyî, stramer, strameter,  staurer; il éparpille, i cossauye, i cossème,i sauye, i strame, i strametéye, i staure ; votre avoine, il ne faut pas l’éparpiller, voste awin.ne, i nè l’ faut nin sauyî; « Lès sôdârts, vinus d’ France au pus rade, s’ avin.n cossauyî pa t’t-avau l’ viladje. » (E. Gilliard); « lès fouyes qui l’ iviêr va v’nu dispaurpiyî»   (J. Guillaume); action d’éparpiller, sauyadje (m), stramadje (m) ; éparpiller à nouveau, rissauyî ; éparpiller de toutes parts, cossauyî ; vos jouets sont éparpillés de toutes parts, gn-a vos cacayes qui sont totes cossauyîyes

 

C60

éparse

adj pa places, dès places qu’ i gn-a; quelques giboulées éparses, dès vias d’ mârs’ pa places

 

C60

éparvin

nm spavin

 

C60

épaté

, ée adj (élargi à la base) spaté (-ye) ; (expr) il a on nez come on cwârnèt à l’ poûre, il a un nez comme un cornet à poudre,  épaté ; (étonné) saîsi (f saîsîye)

 

C60

épater

v (étonner) èwarer, saîsi, sbârer ; pour épater, po fé dîre

 

C60

épaule

[nf] spale

 

G100

épaule

nf spale ; l’épaule droite, li drwète sipale ; porter qqn sur les épaules (une jambe de chaque côté du cou), pwârter à craus fortchète, pwârter à craus via ; (loc) changer son fusil d’épaule, candjî s’ fusik di spale ; hausser les épaules, hossî sès spales (, secouer les épaules) ; charger sur les épaules, mète à spales ; porter sur les épaules, pwârter à spale ; (expr) awè on pwèd djus d’ sès spales, avoir un poids hors des épaules, être soulagé; diner on côp di spale à one saquî, donner un coup d’épaule à qqn, aider ; laudje di spales, large d’épaules ; il èst laudje, mins c’ èst dès spales, il est large mais c’est des épaules, il est avare ; mète sès djambes à spales, mettre ses jambes aux épaules, à son cou, se hâter ; vaut mia ièsse bin avou li qui d’ l’ awè à spales, il est préférable d’être bien avec lui que de l’avoir sur les épaules, sur le dos

 

C60

épaulement

nm (mur de soutènement) èpaulemint

 

C60

épauler

v aîdî, copler, diner on côp di spale ; il épaule, il aîde, i copléye

 

C60

épauler

(s’) v s’ aîdî n-on l’ ôte, si copler

 

C60

épaulette

nf spalêre

 

C60

épeautre

[nm] (o-c) spiate, (e) spête

 

G100

épeautre

nm spiate (f), grin ; pain d’épeautre, pwin di spiate, pwin d’ grin ; balle de l’ épeautre, chochin ; débarrasser l’épeautre de sa balle, chochener l’ grin ; balle d’épeautre qui contient encore le grain, spiaton (m)

 

C60

épée

nf èpéye

 

C60

épeire

nf aragne di djârdin

 

C60

épeler

v (nommer successivement les lettres) spèli; il épelle les lettres, i spèlit lès lètes

 

C60

épellation

nf spèlichadje (m)

 

C60

épépiner

v rauster lès pèpins

 

C60

éperdument

adv je m’en moque éperdument, dji m’ è fou complètemint, dji m’ è caye ; il a travaillé éperdument, il a bouté come on sot ; il l’aime éperdument, i ‘nn’ èst bleuw, i ‘nn’ èst fin sot

 

C60

éperon

[nm] (e-c) sporon, (o) spouron

 

G100

éperon

nm (au talon du cavalier) sporon ; « Nos lî r’mètrans l’ èpéye, lès sporons èt pwîs s’ role sèrè d’ disfinde li flauwe conte li fwârt .» (J. Gilson) ; (ergot du coq) sporon ; (expr) cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons

 

C60

épervier

[nm] (c) mochèt, (o) mouchèt, moukèt, (e) mohèt

 

G100

épervier

nm (rapace) mouchèt; petit épervier, cristalin

 

C60

épervière

nf orèye-di-rat

 

C60

éphélide

nf (des vieillards) tatche dès viyès djins

 

C60

éphémère

[nm] warmaye [nf], (e) mohète [nf], (o) mouchète d’ orâdje [nf]

 

G100

éphémère

adj qui n’ dure nin longtimps ; ce plaisir fut bien éphémère, ci plaîji-là n’ a wêre duré

 

C60

éphémère

nm warmaye (f)

 

C60

épi

[nm] paute [nf], (o) pan.me [nf]

 

G100

épi

nm paute (f) ; former des épis, pauter, fé dès pautes; action de former des épis , pautadje (m) ; épi cassé au niveau de la paille, scokèt ; épi cassé par la grêle, grin gruselé ; épi dont on a enlevé les grains, pautin

 

C60

épiaire

nf flaîrante ôrtîye

 

C60

épicéa

nm sapin

 

C60

épicer

v (suivant le cas) mète do sé, do pwève

 

C60

épicerie

nf botike (m)

 

C60

épices

[nf-pl] (o-c) ièbes, (c) spices, (e) spécerèyes, (c) spécerîyes

 

G100

épices

f pl spices (f pl) (de l’ estragon, dè l’ dragone ; du fenouil, do fènô ; du laurier, do laurier ; de la moutarde, dè l’  mostaude ; de la noix de muscade, dè l’ némoscaude; du poivre, do pwève ; du sel, do sé ; de la sauge, do sadje ; du thym, do pilé ; pain d’épices, pwin d’ tchin

 

C60

épicier

, ière n botikî (f botikerèsse), mârtchand (-e)

 

C60

épidémie

[nf] (o) mènéye, (c) minéye, (e) må (qui coûrt) [nm], (o) plauke

 

G100

épidémie

nf minéye

 

C60

épiderme

nm pia (f)

 

C60

épier

v (observer attentivement et secrètement) aguignî, cwézyî, lûtchî, lwârgnî, riwaîtî à craye, tinu à gougne, rawaurder ; il épiait deux jeunes amoureux assis sur un banc , i rawaurdeûve deûs djon.nes galants achîs su on banc ; « On 1’ waîteûve bouter su lès tchamps èt racawaîtî sès convôyes èt cwézyî à l’cwane di l’ aye di seûcias, asto dè l’ cinse .» (E. Gilliard) ; « Do timps qui l’ machinisse dècârte, Filidôr lès rawaîte à craye qu’ is s’ causenut tot bas » (E. Thirionet)

 

C60

épilepsie

nf mau sint Djîle (m)

 

C60

épiler

v rauyî lès pwèls

 

C60

épiloguer

v (faire de longs commentaires sur) ramadjî, rameter,  tchafeter ; il épilogue, i ramadje, i rametéye, i tchafetéye ; il a longuement épilogue à ce sujet, il a bran.mint rameté là d’ssus

 

C60

épinard

[nm] (e) spinå, (c) spinau, (o) spinas’

 

G100

épinard

nm spinache, spinaud ; épinard sauvage,  nm pîd-d’-pourcia, ièbe sint Mârcou (f), sauvadje sipinaud

 

C60

épinceur

nm spincieû

 

C60

épine

[nf] spène

 

G100

épine

nf spène ; petite épine, spinète ; une haie d’épines, one aye di spènes ; enlever les épines, spèner; frapper avec une branche d’épines (closin), closener ; (expr) i m’ a r’ssatchî one bèle sipène foû di m’ pîd, il m’ a retiré une fameuse épine du pied; roter come su dès spènes , marcher comme sur des épines,  avec difficulté

 

C60

épineux

, euse adj couvièt (-e) di spènes ; (rempli de difficultés) malaujîy (-e) ; (expr) il a stî foute si nez èwoù-ce qu’ on tchin n’ mètreûve nin s’ pate, il a été mettre le nez où un chien ne mettrait pas la patte,  dans une situation épineuse

 

C60

épine-vinette

nf bwès d’ sint Djuraud (m), rûjin d’ tchin (m)

 

C60

épingle

[nf] (o-c) atatche, (e) atètche, (o) splingue

 

G100

épingle

nf atatche, èpingue ; tête d’épingle, make d’ atatche ; épingle à chapeau, èpingue à tchapia ; épingle à cheveux, èpingue ; épingle de cravate, èpingue ; épingle de sûreté, èpingue à r’fachî ; (expr) être tiré à quatre épingles, ièssse su sès quate fistus (, être sur ses quatre fétus), ièsse rilètchî (, être léché) ; tirer son épingle du jeu, rissatchî s’ manôye (= retirer sa monnaie); awè one tièsse come one make d’ atatche, avoir une tète comme une tête d’épingle, très fine ; i n’ vaut nin one atatche, il ne vaut pas une épingle, il n’ a aucune valeur

 

C60

épingler

v (fixer avec des épingles) atatchî ; (arrêter) picî; se faire épingler, si fé picî

 

C60

épinoche

nm spinoke, savetî

 

C60

épiphanie

nf djoû dès rwès, rwès; à l’ épiphanie, aus rwès, li djoû dès rwès

 

C60

épiscopal

, ale adj da l’ èvèke ; l’anneau épiscopal, li bague da l’ èvèke

 

C60

épisode

nm momint, passadje ; c’est un épisode assez émouvant, c’ è-st-on passadje qu’ èst muwant; on ne se souvient jamais de tous les épisodes de la vie, on n’ si sovint jamaîs d’ tos lès momints di s’ vicaîrîye; c’est un film en trois épisodes, c’ è-st-on film qu’ on passe è trwès pârtîyes, à trwès bokèts

 

C60

épisodiquement

adv pa passadjes, di tènawète, di timps-in timps, tènawète on côp; on le rencontre épisodiquement, on l’ rèscontère di tènawète

 

C60

épitaphe

nf èpitafe

 

C60

épître

nf èpite

 

C60

épluchage

nm pèladje ; l’épluchage des pommes de terre, li pèladje dès canadas

 

C60

éplucher

v (enlever la partie inutile) peler; éplucher des pommes de terre, pèler dès canadas ; il épluche, i pèle ; (gratter) scrèper ; gratter des carottes, scrèper dès carotes ; (écosser) splo(u)ssî ; écosser des haricots, splo(u)ssî dès manje-touts ; (examiner minutieusement) spèpyî ; il a dû tout éplucher, il a falu qu’ i spèpyiche tot, i li a falu tot spèpyî

 

C60

épluchure

[nf] (e) pèlote, (o) pèlate, (c) pèlake

 

G100

épluchure

nf pèlake ; des épluchures de pommes de terre, dès pèlakes di canadas ; des pommes de terre en chemise, dès canadas à l’ pèlake ; (expr) è s’ maujone, i n’ a jamaîs mougnî qu’ dès canadas dins leûs pèlakes, chez lui, il n’a jamais mangé que des pommes de terre en chemise, il est d’origine humble ; fé dès pèlakes come mi p’tit dwèt, faire des épluchures comme mon petit doigt,  épaisses

 

C60

épointé

, ée adj spontyî (-ye)

 

C60

épointer

v sponde, spontyî; épointer une aiguille, spontyî one èwîye

 

C60

éponge

nf èponje ; boire comme une éponge, bwâre come on trau (comme un trou) ; passons l’éponge, rovians tot ça, n’ è causans pus ; il a dû jeter l’éponge, il a d’vu abandener

 

C60

éponger

v (étancher, essuyer) choûrbu, (conjugaison, voir: essuyer, richoûrbu) richoûrbu, rifroter, rissouwer, rissuwer

 

C60

époque

nf momint (m), timps (m) ; nous vivons une époque bizarre, nos vikans dès droles di momints ; c’était la belle époque, c’ èsteûve li bon timps ; l’an dernier à pareille époque, l’ anéye passéye, à ç’ momint-ci ; dans les époques lointaines, dins l’ timps, do timps do vî bon Diè, do timps dès vis nwârs sous, di cès trèvints-là ; à notre époque, au djoû d’ audjoûrdu, di nosse timps ; à cette époque(-là), di ç’ timps-là ; à l’époque de, do timps di ; à l’époque romaine, do timps dès Romins ; il faut être de son époque, i faut ièsse di s’ timps

 

C60

épouiller

(s’) v (en parlant des oiseaux) si pèwyî ; les poules s’épouillent, lès pouyes si pèwîyenut

 

C60

époumoner

(s’) v si disgosyî ; elle s’époumone, èle si disgosîye

 

C60

épouse

nf feume ; c’est son épouse qui commande ( qui porte les culottes), c’ èst s’ feume qui pwate lès culotes ; Jeanne Delplace épouse Tiyou, Djène Delplace, feume Tiyou ; (expr) aus feumes èt aus vîserîyes, gn-a todi one saqwè à r’dîre (iron), il y a toujours qqch à reprocher aux épouses et aux vieilleries

 

C60

épouser

[v] mârier

 

G100

épouser

v mârier ; il l’a épousée pour son argent, i l’ a mârié po sès caurs

 

C60

époussetage

nm dispoûsseladje

 

C60

épousseter

[v] (e) prinde lès poûssîres, (c) prinde lès poûssêres, (o) prinde lès poûssiêres, (e) hoveter, (o) stiède lès poûssiêres

 

G100

épousseter

v dispoûsseler, fé lès poûssêres

 

C60

époustouflant

, ante adj à tchaîr au r’viêrs, èwarant (-e), sbarant (-e)

 

C60

époustoufler

v pèter ; la semaine dernière figure-toi que Lucien a fait la vaisselle à ma place ; cela m’a époustouflée !, figurez-vos qui l’ samwin.ne passéye, Lucyin a faît l’ bagadje à m’ place ; ça m’ a pèté !

 

C60

épouvantable

adj (qui cause de l’ épouvante) tèribe ; (inquiétant) (fwârt) mwaîs (f mwaîje) ; il avait une mine épouvantable, il aveûve one mwaîje mine ; c’est du temps épouvantable, c’ èst do fwârt mwaîs timps, c’ èst do timps po-z-è raler coûtchî ; (expr) à pus qu’ i n’ tchaîye dès diales avou dès queuwes d’ arondes, à moins qu’ il ne tombe des diables avec des queues d’hirondelles, à moins que le temps ne soit épouvantable

 

C60

épouvantail

[nm] (o-c) sbara, (e) spaweta, (c) spawèta, (o) sprowtére, (o) manekin

 

G100

épouvantail

nm sbara, spawèta ; (expr) il a une tête à effaroucher un épouvantail, il a one tièsse à sbârer on sbara

 

C60

épouvante

nf remplir d’épouvante, fé awè peû

 

C60

épouvanter

v èwarer, fé awè peû ; cela m’épouvante toujours, ça m’ faît todi awè peû ; jetais épouvanté en écoutant ce qu’il disait, dj’ èsteûve èwaré di ç’ qu’ i d’djeûve

 

C60

époux

, épouse n (l’homme) ome ; c’est son époux, c’ èst s’-t-ome ; (la femme) feume ; c’est son épouse qui commande ( qui porte les culottes), c’ èst s’ feume qui pwate lès culotes ; pl, (les conjoints) ce sont des époux qui s’entendent bien, c’ è-st-one cope qui s’ ètind bin ; les jeunes époux, lès djon.nes mâriés

 

C60

Eprave

npr Èprâve

 

C60

épreuve

[nf] (o) asprouve, (e) èsproûve, (o-c) èpreûve

 

G100

épreuve

nf (ce qui permet de juger) èpreûve ; il a passé une épreuve et l’a réussie, il a passé one èpreûve èt ça a bin stî ; une pièce d’épreuve, one pîce d’ èpreûve ; (malheur) (m), drincéye, rascrauwe ; ils sont habitués aux épreuves, is sont faîts dins lès côps ; « aviès lès couchas qu’ il î trèvèt d’ avance lès rascrauwes dès djins » (E. Gilliard) ; « Dj’ a sayî d’ vos mwinrner pus lon qu’ totes lès drincéyes. » (A. Bacq) ; (expr) c’ è-st-on stron à-z-avaler, c’est un étron à avaler, c’est une terrible épreuve ; (épreuve scolaire) concoûrs (m) ; (épreuve sportive) (course à pied, coûsse à pîds ; lancement du poids, lançadje do pwèd) ; (résultat d’un essai) èpreûve, saye ; je vais vous montrer l’épreuve, dji m’ vos va mostrer l’ èpreûve ; ce n’est qu’une épreuve, ci n’ èst qu’ one saye ; (loc) à l’preuve; je vais le mettre à l’épreuve, dji m’ va veûy ci qu’ i vaut ; à toute épreuve ; il a une santé à toute épreuve, il a one santé d’ fiêr; il est d’une gentillesse à toute épreuve, on lî pout d’mander ç’ qu’ on vaut

 

C60

épris

, ise adj (amoureux) bleuw (-e), djondu (f djondeuwe), lwagne, sot (-e)

 

C60

éprouvé

, ée adj (frappé par les épreuves) acâblé (-ye), arindjî (-ye),  djosté (-ye), èprouvé (-ye), rabiyî (-ye), rascrauwé (-ye),  rassonré (-ye)

 

C60

éprouver

v (vérifier la valeur de qqch) asprouver, sayî ; je les ai éprouvés, djè l’s-a sayî,  asprouvé ; (mettre qqn à l’épreuve) mète à l’ èpreûve, rascrauwer ; il m’a éprouvé, i m’ a mètu à l’ èpreûve ; éprouver des ennuis, awè dès miséres ; « On-z-aureûve co bin portchèssî dins l’s-èglîjes po tos lès malureûs qu’ aurin.n sitî rascrauwés. » (E. Gilliard) ; (ressentir un sentiment) awè, ièsse ; elle éprouve le besoin de sa présence, èlle a dandjî qu’ i fuche là ; elle éprouvait un peu de honte, èlle èsteûve one miète onteûse ; tu éprouvais du plaisir à la regarder, vos-avîz do plaîji à l’ riwaîtî ; (éprouver une sensation) rissinte; dites au docteur ce que vous éprouvez, dijoz au docteûr ci qu’ vos r’ssintoz

 

C60

épuisant

, ante adj (qui fatigue beaucoup) drânant (-e), naujichant (-e) au d’là, scrandichant (-e) au d’là, tuwant (-e)

 

C60

épuisé

, ée adj (à bout de force) à bout d’ fwace, drâné (-ye), drincî (-ye), nanti (f nantîye), odé (-ye) ; (expr) odé come on vî pôve, épuisé comme un vieux pauvre ; (plus disponible) ce livre est épuisé, ci lîve-ci, on nè l’ trouve pus

 

C60

épuisement

nm (abattement) drânadje, drinçadje, pîd-aus-cwanes (loc) ; « Dj’ îrè jusqu à n’ pus sinte ni sawè, jusqu’ à pîd-aus-cwanes, où-ce qui l’ fèl vint mi rèfacerè come mès-asplanes. » (A. Bacq) ; (loc) tomber d’épuisement, tchaîr foûrbu, ni pus sawè aye, ni pus sawè dîre « do pwin » ; (expr) distinde come on crassèt sins-ôle, s’éteindre comme une lampe sans huile, mourir d’épuisement

 

C60

épuiser

v (mettre à sec à force de puiser l’eau) disp(o)ûjî, vûdî (, wîdî) ; j’ai épuisé toute la citerne, dj’ a vûdî tote li citêrne ; (expr) disp(o)ûjî come li saya à deûs pus’ , épuiser ses réserves comme le seau qui doit travailler sur deux puits ; (utiliser qqch jusqu’à ce qu’il ne reste rien) vous avez épuisé toute la réserve de pommes de terre, vos-avoz pris tot ç’ qu’ i gn-aveûve di canadas ; il fallait prévenir que la réserve s’épuisait, i l’ faleûve dîre qui l’ moncia discrècheûve ; le stock est épuisé, gn-a pupont; j’ai épuisé toute ma réserve d’argent, dj’ a dispinsé tot ç’ qui m’ dimèreûve di caurs ; il a épuisé le sujet, i n’ a pus rin à dîre là d’ssus ; les terres seront bientôt épuisées, lès têres sèront rade trop pôves ; épuiser un récipient, stuver ; le chien a épuisé toute sa pitance, li tchin a tot stuvé ; (fatiguer à l’excès) drâner,  drincî, rédwîre ; j’étais épuisé, dj’ èsteûve drâné ; (s’) (se vider) si vûdî ; le bac s’épuise, gn-a l’ batch qui s’ wîde ; (diminuer) le tas de pommes de terre s’épuise très fort, gn-a l’ moncia d’ canadas qui discrèche fameûsemint ; (se fatiguer à l’excès) il s’épuise à travailler exagérément, i s’ tûwe à s’ forbouter ; je m’épuise à vous le dire, dji m’ câsse li tièsse à vos l’ dîre

 

C60

épuisette

nf p(o)ûjète, pûjwè (m), trûlia (m)

 

C60

équarrir

v (tailler à angle droit) (tronc d’arbre) sqwêri ; (pierre) spincyî

 

C60

équarrisseur

nm (pour les animaux) chwârchaud, tokeû ; c’est un animal pour l’ équarisseur, c’ è-st-one bièsse po l’ tokeû ; (pour la pierre) spincieû (épinceur)

 

C60

équateur

nm èqwateûr

 

C60

équerre

nf èquêre (m), faus-èquêre (m) ; à l’équerre, à l’ èquêre ; hors d’équerre, foû (di) sqwêre : d’équerre, di sqwêre

 

C60

équestre

adj une course équestre, one coûsse aus tch’vaus

 

C60

équilibre

nm (positlon verticalement stable) en équilibre, d’ assène, d’ aplomb ; perdre l’équilibre, piède balance ; retrouver son équilibre, si racheter ; poids qui rompt l’équilibre, baloûrd ; (juste combinaison, harmonie) il y a équilibre entre les deux, is sont tos lès deûs au min.me pwint; l’équilibre est rétabli, gn-a tot qu’ èst r’mètu di sqwêre

 

C60

équilibré

, ée adj (en équilibre) d’ assène, d’ aplomb ; (intelligence) d’ assène, d’ aplomb ; il ne paraît pas très équilibré, i n’ a nin l’ aîr fwârt d’ assène

 

C60

équipe

nf èkipe ; (groupe de personnes unies dans une tâche) brigâde ; chef d’équipe, chèf di brigâde ; une équipe de piocheurs, one brigâde di piyocheûs : faire équipe avec Jean, travayî avou Djan ; (groupe de personnes unies dans un sport) èkipe ; une équipe de basket, one èkipe di baskèt’  ; (groupe de personnes agissant ensemble) binde ; une équipe de bons vivants, one binde di bons vikants

 

C60

équipé

, ée adj une cuisine équipée, one cûjène bin ayèssîye

 

C60

équipement

nm hârnachemint, bârda ; il est venu avec tout son équipement, il a v’nu avou tot s’ bârda ; les soldats sont passés avec tout leur équipement sur le dos, lès sôdârts ont passé avec leû harnachemint su leû dos

 

C60

équiper

v (pourvoir des choses nécessaires) ayèssî ; il est bien équipé, il èst bin ayèssî, il a totes sès-ayèsses ; (équiper en outils) ayèssî, ostèyi ;équiper une chambre, meûbler one tchambe ; (s’) (se munir du nécessaire) équipez-vous convenablement, purdoz tot ç’ qu’ i vos faut

 

C60

équitable

adj (qui a de l’équité) jusse ; c’est un homme équitable, c’ è-st-one saquî d’ jusse ; (conforme à l’équité) jusse ; c’est équitable, c’ èst jusse

 

C60

équitablement

adv partager équitablement, fé paurt di frére ; cela a été jugé équitablement, ça a stî jujé come i faleûve

 

C60

équitation

nf faire de l’équitation, aler à tch’vau ; une école d’équitation, one sicole po-z-aprinde à-z-aler à tch’vau

 

C60

équité

nf en toute équité, sins fé d’pus por onk qui po l’ ôte

 

C60

équivalent

, e adj ils sont équivalents, il ont l’ min.me valichance

 

C60

équivaloir

v valu, valu ostant qui ; cela équivaut à cinq euros, ça vaut cink di nos-eûros; cela équivaut à un mois de salaire, ça r’présinte ci qu’ on gangne su on mwès ; (signifier) cela équivaut à un refus, ça vout dîre qu’ i n vout nin, … qui non

 

C60

équivoque

adj (qui peut s’interpréter de plusieurs manières) nin clér ; ce qu’il a dit est équivoque, ci qu’ ‘l a là dit, ç’ n’ èst nin clér du tout ; (douteux, louche) avoir un air équivoque, awè on-aîr di deûs-aîrs ; il a un air équivoque, il a on-aîr qui n’ mi r’vint nin

 

C60

équivoque

nf il n’y a pas d’équivoque, gn-a pont d’ doutance à-z-awè ; il me l’a dit sans équivoque, i m’ l’ a bin dit cléremint

 

C60

érable

nm ayaube, bwès d’ pouye, érâbe ; érable plane, bwès d’ cok

 

C60

érafler

v (entamer légèrement la peau) chaver, digrèter, distchaver ; il érafle ma joue, i chave mi massale ; (id pour un objet) fé one grète ; il a éraflé le meuble, il a faît one grète dins l’ meûbe

 

C60

éraflure

nf grète

 

C60

éraillé

, ée adj (tissu) à firlokes, à fligotes, diliné (-ye), d(is)fligoté (-ye), disfirloketé (-ye) ; ses vêtements étaient tout éraillés, sès moussemints èstin.n tot d’linés ; (voix) rôgue; il avait la voix éraillée, il aveûve one rôgue vwès

 

C60

ère

nf (époque) timps (m), l’ère des lutins est révolue, on n’ èst pus au timps dès nûtons

 

C60

éreintant

adj drânant (-e), odant (-e), naujichant (-e), scrandichant (-e), tuwant (-e)

 

C60

éreinté

, ée adj à bout d’ fwace, djus, drâné (-ye), drincî (-ye), nanti, nanti (f nantîye) ; « L’ ôte nè lî a pus seû dîre qui: “Dji so djus.” » (C. Denis) ; (expr) dji n’ aureûve pus seû dîre “do pwin”, je n’aurais plus su dire “du pain” (tellement j’étais éreinté) ; i n’ sét pus aye, il ne sait plus avancer ; ièsse nanti come on vî pôve, être éreinté comme un vieux pauvre

 

C60

éreinter

 v (excéder de fatigue) drâner, drincî; ils l’ont éreinté, is l’ ont drâné  ; (s’) si bouter foû, si fornauji, si fé crèver, si forbouter

 

C60

ergot

nm picot, sporon ; (expr) ièsse su sès picots, être sur ses ergots ; cok sins sporon, coq sans ergot, pas méchant ou sans défense ; monter su sès picots, monter sur ses ergots, se fâcher ; ergot de seigle (nielle des blés) dint-d’-leup, èrins (pl) ; (expr) awè sès sporons djus, être débarrassé de ses éperons, être privé de ses moyens ; cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses ergots, homme marié perd son agressivité

 

C60

ergoter

v tro(u)ver à r’dîre

 

C60

ériger

v (construire) bâti; ériger un monument, bâti on monumint

 

C60

érithème

nm èstchaufemint ; érithème fessier, froyon

 

C60

Ermeton-sur-Biert

npr Rmèton (à _)

 

C60

ermitage

nm èrmitadje

 

C60

ermite

nm èrmite ; vivre en ermite, viker come on-èrmite

 

C60

Ernage

npr Èrnadje

 

C60

Ernest

npr Èrnès’ (diminutif, Nès’)

 

C60

Ernestine

npr Èrnèstine (diminutif, Nèstine)

 

C60

éroder

v cauveler, mougnî ; ça a été érodé par l’acide, ça a stî mougnî pa l’ acide ; « au-d’truviès dès flûtes di pîre cauveléyes pau richeladje dès-eûwes » (E. Gilliard)

 

C60

Erpent

npr Èrpint

 

C60

errant

, ante adj un chien errant, on tchin pièrdu ; le Juif errant, li savetî d’ Jérusalèm

 

C60

errer

[v] (e-c) rôler, (o) roûler, (c) bèrôler,  (o) bèroûler, barlôrer, (e) rèner

 

G100

errer

v (aller à l’ aventure) bèrlander, bèrlondjî, bèrlôrer, (bè)rôler ; il erre, i bèrlande, i bèrlôre, i bèrôle ; « Quékefîye èst-ce on mwârt qui bèrlondje en diskèdant viès s’ daîrène chîje. » (J. Guillaume)

 

C60

erreur

[nf] (o-c) flotche, (o-c) trompe, (c) faute, frawe, (e) marihèdje [nm], måcule,  (e-c) èreûr

 

G100

erreur

nf, faute, flotche, frawe, èreûr ; être dans l’erreur, ièsse dins l’ èreûr; faire une erreur, fé one flotche, fé one frawe, si brouyî; vous faites erreur, vos vos brouyîz ; tout le monde est sujet à l’erreur, tot l’ monde si pout brouyî ; corriger une erreur, coridjî one faute ; (expr) l’erreur est humaine, gn-a pont d’ si bon tch’vau qui n’ si trèbuke, il n’y a pas de si bon cheval qui ne trébuche

 

C60

erroné

, ée adj c’est erroné, ça n’ èst nin jusse

 

C60

erronément

adv à twârt ; on l’a prétendu érronément, on l’ a prétindu à twârt

 

C60

ersatz

nm èrzat’

 

C60

éructation

nf reûpe (m ou f), reûpion (m)

 

C60

éructer

v reûper, reûpeler, fé dès reûpes ; j’éructe, dji reûpéye, dji reûpèle ; celui qui éructe, reûpaud (-e), reûplaud (-e)

 

C60

éruption

nf (évacuation subite hors d’une plaie) brotchadje (m) ; faire éruption, brotchî; faire à nouveau éruption, ribrotchî ; cela a refait éruption, ça a r’brotchî

 

C60

érysipèle

nm rôse (f) ; être atteint d’érysipèle, awè l’ rôse

 

C60

esbroufe

nf faire de l’esbroufe, fé dès flaflas, fé dès tralalas, fé do ronflant

 

C60

esbrouffeur

, euse n tantafêre

 

C60

escabeau

[nm] (o-c) chame, (e) hame

 

G100

escabelle

nf chalète

 

C60

escadrille

nf èscadrîye

 

C60

escadron

nm èscadron

 

C60

escalader

v escalader un mur, passer au-d’zeû do meur; escalader l’Everest, monter jusqu’au d’zeû l’ Èverès’ ; escalader les escaliers, griper lès montéyes

 

C60

escalator

[nm] èscalatôr, rôlants grés (néol.)

 

G100

escalier

nm montéyes (f pl) ; marche d’escalier, montéye (f) ; cage d’escalier, montéyes (f pl) ; escalier menant à l’étage, montéyes do là-hôt; escalier du grenier, montéyes do gurnî ; au pied de l’escalier, au pîd dès montéyes ; là, il y avait un escalier, là, gn-aveûve dès montéyes ; dans la cage d’escalier, dins lès montéyes ; en bas des escaliers, à l’ valéye dès montéyes ;marche d’escalier, apas (m), (di)gré (m), montéye; il y a trois marches d’escalier, gn-a trwès montéyes

 

C60

escaliers

[nm-pl] (o-c) montéyes [nf-pl], (e) montêyes [nm-pl], grés [nm-pl]

 

G100

escalin

nm (ancienne monnaie) skèlin ; (expr) dji n’ di nin deûs mèsses por on skèlin, je ne dis pas deux messes pour un escalin, je ne me répète pas

 

C60

escamoter

v (faire disparaître) fé disparète ; (dérober subtilement) boser ; (escamoter un mot) il escamote la moitié de ses mots, i mougne li mitan d’ sès mots ; (éluder) il a escamoté la question, i n’ a nin rèspondu à ç’ qu’ on lî d’mandeûve

 

C60

escampette

nf prendre la poudre d’escampette, foute li camp

 

C60

escarbille

nf scrabîye

 

C60

escarcelle

nf boûsse

 

C60

escargot

[nm] caracole

 

G100

escargot

nm caracole (f) ; (expr) i faît dès-ouys come one caracole è coûtches, il fait des yeux comme un escargot en couches,  exorbités ; escargot de Bourgogne, gros-mon.nî

 

C60

escarpé

, ée adj fwârt è pindis’ 

 

C60

escarpin

nm scarpin

 

C60

escarpolette

nf balonçwêre

 

C60

escarre

nf bosins (mpl), crape, mau (m), mau sinte Djènevîre (m)

 

C60

escient

nm j’ai agi à leur escient, dj’ a faît ça qui l’ savin.n bin ; à bon escient, à raîson, èsprès ; à mauvais escient, à twârt

 

C60

esclaffer

(s’) v chirer d’ rîre, pèter d’ rîre, rîre à fé skèter sès-aburtales, si pèter à rîre

 

C60

esclave

n et adj èsclâve

 

C60

escogriffe

nm grand diâle, grand mau stampé, grand mau stitchî

 

C60

escorte

nf convwè (m) ; nous avons vu passer l’escorte, nos-avans vèyu passer l’ convwè ; (loc) sous escorte ; le prisonnier est arrivé sous bonne escorte, li prijenî a v’nu avou one masse di gârdes tot-autoû d’ li

 

C60

escourgeon

nm scwèran (, s(o)couran)

 

C60

escrime

nf èscrime

 

C60

escroc

nm chârlatan

 

C60

espace

[nm] èspace, (o-c) stindéye [nf]

 

G100

espace

nm (étendue) stindéye (f); c’est un fameux espace, c’ è-st-one fameuse sitindéye ; (surface déterminée) place (f) ; vous avez suffisamment d’espace, vos-avoz dè l’ place assez ; c’est un meuble qui prend beaucoup d’espace, c’ è-st-on meûbe qui prind bran.mint dè l’ place ; (étendue des airs) ciél ; dans l’ espace, dins l’ ciél ; (mesure qui sépare deux points) il doit y avoir un espace de cinquante centimètres entre les deux, i lès faut mète à cinkante cintimètes onk di l’ ôte ; l’espace parcouru, li vôye qu’ on-z-a faît ; (temps) pendant le même espace de temps, dissus l’ min.me timps

 

C60

espacement

nm vous faites un espacement entre les mots, vos lèyîz on blanc ètur chake mot ; il faut laisser un espacement de 40 centimètres entre chaque plant de pomme de terre, i faut lèyî quarante cintimètes ètur chake canada

 

C60

espadrille

nf spadrile; « Mauras’ abroke sins brût avou sès spadriles dins sès pîds. » (E. Gilliard)

 

C60

espagnol

, ole adj et n èspagnol (-e)

 

C60

espagnolette

nf (è)spagnolète

 

C60

espalier

nm (è)spalier

 

C60

espèce

nf èspéce, sôte ; il y en a de toute espèce, gn-a d’ tote sôte,  d’ totes lès sôtes ; une autre espèce, one ôte sôte; c’est des espèces de sots, c’ èst dès-èspéces di sots ; c’est d’une vilaine espèce, c’ èst d’ one laîde sôte ; en faire voir de toute espèce, è fé veûy di totes lès coleûrs ; c’est de la même espèce, c’ èst dè l’ min.me sôte ; (espèce de) èspéce, jenre (m), sôte; c’est une espèce de machine, c’ è-st-on jenre di machine, one sôte di machine ; (loc) en l’espèce, dins ç’ cas-ci; payer en espèces, payî avou dès caurs ; (expr) c’ èst co dè l’ sôte, c’est encore de la même espèce

 

C60

espérance

nf èspèrance, èspwêr (m)

 

C60

espérer

[v] èspèrer, (o) prospèrer

 

G100

espérer

v (avoir de l’ espoir) ratinde, èspèrer ; nous espérons toujours, nos-èspèrans todi ; il n’ a plus rien à espérer, i n’ a pus rin à ratinde; espérer impatiemment, s’ agrancî, si ragrancî; action d’espérer impatiemment, agrançadje (m), ragrançadje (m) ; (considérer ce qu’on désire comme devant se réaliser) ratinde, v(o)lu ; qu’auriez-vous espéré d’autre, qu’ aurîz v’lu d’ ôte ; qu’espériez-vous ?, qwè-ce qui vos ratindîz ? ; (espérer qqn) ratinde; je ne vous espérais plus, dji n’ vos ratindeûve pus ; (espérer que) èspèrer bin ; j’espère qu’il viendra, dj’ èspère bin qu’ i vêrè; j’espère que c’est la vérité, dj’ èspère bin qu’ c’ èst l’ vraî

 

C60

espiègle

[adj] (o-e) spiégue, (e) årsouye, (o-c) ârsouye, djouwète, arnauje

 

G100

espiègle

adj et n ârsouye (nf), arnauje, canaye, diâle-tot-faît (nm), gamin (nm), glawine (nf), maurticot (nm), rossârd (-e) ; « on-aîr on pau canaye » (Jh Laubain) ; un gamin espiègle, one canaye di gamin ; gamine espiègle, tripète

 

C60

espièglerie

nf ârsouyerîye, canayerîye

 

C60

espion

, onne n spiyon (-e) (,èspiyon (-e)), cwarnia (m)

 

C60

espionnage

nm spiyonadje (, èspionadje)

 

C60

espionner

v spiyoner (, èspiyoner)

 

C60

espoir

[nm] (o-c) éspwêr, (e) èspwér

 

G100

espoir

nm èspwêr ; il y a espoir, i gn-a èspwêr ; se raccrocher à l’espoir, si ragrabouyî, si ragrawyî; heureusement, il ne se laisse pas aller, il se raccroche à l’espoir, eûreûsemint, i n’ si laît nin aler, i s’ ragrawîye ; (loc) vivre d’espoir, viker su l’ èspwêr ; (expr) tant qu’ i gn-a vîye, i gn-a èspwêr, tant qu’il y a vie, il y a espoir ; ci qui hosse tint todi, ce qui vacille tient toujours, il faut se raccrocher à l’espoir ; li bon Diè n’ èst nin co mwârt, le bon Dieu n’est pas encore mort, l’espoir fait vivre

 

C60

esprit

nm (Bible) le Saint-Esprit, li Sint-Èsprit ; (être immatériel ou imaginaire) èsprit, rivenant, spir; il a vu un esprit, il a vèyu on rivenant ; (principe de la pensée) vivacité d’esprit, subtilité ; (loc) perdre ses esprits, piède li tièsse ; reprendre ses esprits, rivenu à li, rawè sès songs ; avoir l’esprit ailleurs, awè s’ tièsse ôte paut, awè l’ balbusète, ièsse avau lès tch’mins, ièsse avau lès vôyes ; rester sain d’esprit,  dimèrer saîwe ; vernir à l’esprit, sondjî ; voilà que cela me vient à l’esprit, là qu’ dj’ î sondje tot d’ on côp; ce qui me vient à l’esprit, ci qui m’ passe padrî l’ tièsse; avoir l’esprit mal tourné, tûser à mau; dans mon esprit, à m’-n-idéye, dins m’ tièsse ; c’est une vue de l’esprit, ci n’ èst nin possibe ; le Saint-Esprit lui est tombé sur la tête, « li Sint-Èsprit lî a bètchi dissus s’ tièsse» (H. Matterne) ; (manière de penser) avoir l’esprit d’entreprise, awè d’ l’ idéye ; il a mauvais esprit, i ‘ nn’ a pont d’ bones è s’ capotine; il a bon esprit, c’ è-st- on bon fieû ; elle a bon esprit, c’ è-st-one bone âme ; (avoir de l’esprit) il a de l’esprit, il èst fwârt po lès djeus d’ mots ; (personne considérée sur le plan de son activité intellectuelle) c’est un esprit intelligent, c’ è-st- one (fameûse) tièsse ; (le sens profond d’un texte) il faut comprendre l’esprit du livre, i faut comprinde ci qu’ li scrîjeû a v’lu dîre ; (expr) awè todi l’ pîce po mète au trau, avoir toujours la pièce pour mettre au trou, avoir l’esprit d’à propos ; il a d’ l’ èsprit plin l’ mwin d’ one vatche, il a de l’esprit, de quoi remplir la main d’une vache, il n’a pas d’esprit ; i r’tchaît todi su ses pates, come lès tchèts, il retombe toujours sur ses pattes, comme les chats, il a l’esprit d’à propos

 

C60

esquille

nf skète

 

C60

esquimau

, aude n èskimau (-de)

 

C60

esquintant

v adj (très fatigant) drânant (-e), drinçant, nantichant (-e), scrandichant (-e) au d’là, touwant (-e)

 

C60

esquinté

, ée adj (abîmé) abumé(-ye), distrût (-e), mèsbrîjî (-ye) ; (très fatigué) à bout d’ fwace, drâné(-ye), drincî(-ye), nanti (f nantîye)

 

C60

esquinter

v (abîmer) abumer, distrûre, mèsbrijî ; (excéder de fatigue) drâner, drinci, nanti ; (s’) si fé crèver, si forbouter, si fornauji

 

C60

esquiver

v (éviter adroitement) il a esquivé le coup, i s’ a r’ssatchî à timps ; (s’) chwaneter, chwiner, chwineter, ènn’ aler sins s’ fé veûy, si chimer, si saîwer; il s’esquive, i chwinetéye

 

C60

essai

[nm] (o-c) saye [nf], (e) såye [nf], (o) asprouve [nf], (c) assaye [nf]

 

G100

essai

nm assaye (f), saye (f) ; vous avez fait un essai, vos-avoz faît one saye ; action d’essayer, assayadje (m), sayadje (m); nouvel essai, rissaye (f); nous allons faire un nouvel essai, nos-alans r’fé one saye, nos-alans fé one rissaye, nos-alans r’ssayîi ; (loc) prendre à l’essai, mète à l’ èpreûve

 

C60

essaim

[nm] (o-c) djon.nia, (e) djon.nê

 

G100

essaim

nm (abeilles) djon.nia ; recueillir un essaim, rascoude on djon.nia

 

C60

essaimage

nm djètadje, saumadje

 

C60

essaimer

v (abeille) djèter, saumer

 

C60

essanger

v asbrumer

 

C60

essart

nm saurt

 

C60

essartage

nm saurtadje

 

C60

essarter

v saurter ; celui qui essarte, saurteû ; enlever les souches, distoker

 

C60

essayage

nm assayadje, sayadje ; l’essayage d’une jupe, l’ assayadje d’ one cote

 

C60

essayer

[v] sayî, (o-c) assayî, (o) asprouver

 

G100

essayer

v assayî, sayî (, say) ; je vais essayer, dji m’ va sayî ; essayer des souliers, sayî dès solés ; essayer à nouveau, rissayî ; essayer à plusieurs reprises, rassayî ; il essaie de le cacher, i waîte dè l’ catchî; inutile d’essayer, gn-a pont d’ avance ; quand il a essayé, il lui en faut, quand i ‘ nn’ a sayî, i ‘ nn’ î faut; essayez pour voir !, sayîz one miète po veûy ! ; nous essayerons d’y aller, nos sayerans d’ î aler, nos waîtrans d’ î aler

 

C60

essence

nf (carburant) èssence ; un bidon d’essence, on bidon d’ èssence ; essence de térébenthine, toûrbentine ; (espèce d’arbre) sôte ; c’est une essence à feuilles caduques, c’ è-st-one sôte qui pièd sès fouyes

 

C60

essentiel

, elle adj (qui est absolument nécessaire) qu’ on n’ saureut fé sins ; qu’ on n’ s’ è saureûve passer; la nourriture est essentielle pour vivre, po p’lu viker, on n’ si saureûve passer d’ mougnî ; (qui est le plus important) preumî (f preumêre), principâl (-e), preumî (f preumêre) ; c’est la condition principale, c’ èst l’ preumêre dès condicions

 

C60

essentiel

nm (le plus important) li principâl, ci qui compte li d’pus ; l’essentiel, c’est de vivre, ci qui compte li d’pus, c’ èst d’ viker; dites-moi l’ essentiel, dijoz-me li principâl

 

C60

essentiellement

adv (avant tout) principâlemint

 

C60

esseulé

, ée adj disseûlé (-ye)

 

C60

esseulemcnt

nm (action) disseûladje ; (état) disseûlemint

 

C60

esseuler

v disseûler

 

C60

essieu

nm assi ; le bois d’essieu, li bwès d’ assi ; un essieu de charrette, on-assi d’ tchèrète; petit essieu, beûsson ; « Chake boye cochoyeûve lès-assis dins lès mouyous . » (E. Thirionet)

 

C60

essorage

nm èssoradje

 

C60

essorer

v èssorer

 

C60

essoreuse

nf èssoreûse

 

C60

essoufflé

, ée adj maflé (-ye), djus d’ alin.ne

 

C60

essoufflement

nm coûtrèsse d’ alinne (f) ; être sujet à l’essoufflement, ièsse pris d’ l’ alin.ne

 

C60

essouffler

v dissofler; être essoufflé, ièsse djus d’ alin.ne ; (s’) (haleter) s’ èscôrcî (, s’  èscoûrcî), s’ èssofler, tanfler, troupeler; il s’essouffle facilement, i tanfèle aujîyemint, il èst rade coût d’ alin.ne; il s’essouffle, i s’ èscôrcîye, i tanfèle, i troupèle ; « Non, qu’ i n’ s’ èssofléye nin, il aurè d’djà assez à sofler tot à l’ eûre . » (J. Gilson)

 

C60

essuie-main

[nm] (o-c) drap d’ mwin, (e) drap d’ min

 

G100

essuie-mains

nm drap d’ mwin

 

C60

essuie-meubles

nm loke à poûssêres (f)

 

C60

essuie-pieds

nm payasson

 

C60

essuie-vaisselle

nm drap d’ bagadje

 

C60

essuyage

nm richoûrbadje, rissuwadje

 

C60

essuyer

[v] (c) choûrbu, r(i)choûrbu, (o) r’choûrber, (e) (ri)horbi, (o) stiède

 

G100

essuyer

v (sécher ce qui est humide) choûrbu, richoûrber, rifroter, rissuwer; j’essuie, dji choûbe ; il essuie, i choûbe ; nous essuyons, nos choûrbans ; vous essuyez, vos choûrboz ; ils essuient, is choûbenut ; il essuyait, i  choûrbeûve ; il essuiera, i choûberè ; il essuierait, i choûbereûve; qu’il essuie, qu’ i choûbe; qu’ il essuyât, qu’ i choûrbiche ; essuie, choûbe ; essuyons, choûrbans ; essuyant, choûrbant ; essuyé(e), choûrbu (f choûrbeuwe) ; rissuwer ; essuyer la vaisselle, choûrbu l’ bagadje, rifroter l’ bagadje; « Vinoz choûrbu l’ bagadje. » (E. Gilliard) ; essuyer les larmes, choûrbu lès-ouys (da), richoûrbu, rifoûrbu,  rifroter, rissuwer ; (enlever la poussière) fé lès poûssêres ; (subir) awè ; essuyer une tempête, awè one timpète ; essuyer un échec, awè one broke (f) ; (aux élections) awè one bûse ; (aux examens) rater (sès concoûrs) ; (expr) i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes, il n’ est pas encore essuyé derrière les oreilles, il est encore trop jeune ; i n’ èst jamaîs r’ssuwé d’ one buwéye à l’ ôte, il n’ est jamais essuyé d’une lessive à l’ autre, ses misères n’ arrêtent pas ; (s’) v richoûrbu,  rifroter, rissuwer ; s’essuyer la figure (, les mains, les pieds, la bouche), rissuwer s’ visadje (, sès mwins, sès pîds, s’ bouche)

 

C60

est

nm ès’ , lèvant, ponant (, pondant) ; le vent d’est, li bîje d’ Ârdène ; « I d’veûve awè djaleté one miète, su lès crèsses, lauvau èt dins lès fonds qui waîtin.n su bîje. » (E. Gilliard)

 

C60

estaminet

nm cabarèt, staminèt; « rimouwé pa l’ peû qu’ èlle aveûve d’ aler dins on staminèt » (J. Rivière)

 

C60

estampage

nm èstampadje

 

C60

estamper

v estamper

 

C60

estampeur

nm èstampeû

 

C60

Estelle

npr Èstèle

 

C60

esterlin

nm èstèrlin

 

C60

esthétique

adj bia (f bèle) ; elle aime ce qui est esthétique, èlle in.me bin tot ç’ qu’ èst bia; pour son nez, elle a eu recours à la chirurgie esthétique, èle s’ a faît r’fé on novia nez

 

C60

estimable

adj (respectable) c’est une personne fort estimable, c’ è-st-one saquî d’ bin ; (qu’on peut évaluer) leur fortune est difficilement estimable, ci sèreûve malaujîy di compter lès caurs qu’ il ont

 

C60

estimation

nf èstimâcion

 

C60

estimer

v (déterminer le prix) èstimer, mète on pris ; nous ne pourrions pas l’estimer, nos n’ saurin.n mète on pris po ça, nos n’ saurin.n dîre ci qu’ ça pout valu ; (considérer) jujer ; il estime que je dois partir, i juje qu’ i m’ faut ‘nn’ aller ; j’estime que j’ai fait mon devoir, dji juje qui dj’ a faît ç’ qui dji d’veûve fé ; (apprécier qqn) veûy voltî ; (apprécier qqch), è fé do cas ; on l’estime beaucoup, on-z-è faît do cas ; je ne l’estime pas, i n’ mi plaît nin ; (s’) v estimez-vous heureux avec cela, fuchoz bin binauje avou ça

 

C60

estival

, ale adj d’ èsté ; une robe estivale, on foûrau d’ èsté

 

C60

estomac

[nm] stoumak, (c) stomak

 

G100

estomac

nm stomak ; avoir mal l’estomac, awè mau si stomak ; aigreur d’estomac, mirin.ne ; (expr) awè li stomak qui lève, avoir l’estomac qui se soulève, être dégoûté ; awè on côp au stomak, avoir un coup à l’estomac, être estomaqué ; awè on pwèd su si stomak, avoir un poids sur l’estomac, digérer difficilement ; ci qu’ èst doûs à l’ bouche è-st-amér au keûr, ce qui est doux à la bouche est amer à l’estomac ; awè on stoumak di pome cûte, avoir un estomac de pomme cuite,  fragile ; awè si stoumak come on pwin, avoir l’estomac comme un pain, lourd; dj’ a mi stomak à m’ dos, j’ai l’estomac au dos, j’ai très faim ; dj’ ènn’ a onk, di pwèd djus d’ mi stomak, j’en ai un, de poids hors de l’estomac, quel soulagement pour moi!; si mète one saqwè su si stomak, se mettre quelque chose sur l’estomac, manger légèrement

 

C60

estomaquer

v (a)stomaker, pèter, saîsi ; il a été estomaqué, il a stî pèté

 

C60

estomper

v (adoucir) il faut estomper les couleurs, i faut radoûci lès coleûrs ; (atténuer l’acuité de qqch) ce médicament va estomper vos douleurs, avou ç’ médicamint-ci, vos n’ auroz pus si mau ; (s’) tout s’estompe dans ma tête, gn-a tot qu’ i s’ rèface dins m’ tièsse ; sa colère commence à s’estomper, i n’ èst d’djà  pus si mwaîs, i comince à r’tchaîr

 

C60

estrade

nf èstrâde

 

C60

estragon

nm dragone (f)

 

C60

estropié

, ée adj stropyî (-ye) ; être estropié, ièsse sitropyî

 

C60

estropié, e

[adj] (c) stroupyî, îye, (e) stroupî, èye, (o) stroupyi, îye, (c) aflidjî, îye, (o) aflidji, îye, (e) aflidjî, èye

 

G100

estropier

v stropyî; il m’ estropie, i m’ sitropîye

 

C60

et

conj èt

 

C60

et caetera

loc èt’  étèrî èt’ cétèra, èt qui ci èt qui là, èt patatî èt patata, èt tchik èt tchak (abrév ètch ètch), èt tchik èt broke, èt vos ‘nn’ auroz, èt vos ‘nn’ auroz (abrév evn) ; « Èt tchik èt tchak èt vos ‘nn’ âroz tantia qu’ Ârbaud s’ a ramassé. » (E. Gilliard)

 

C60

étable

[nf] (o) staule [nm], (c) stauve [nm], (e) stå [nm]

 

G100

étable

nf stauve (m), stauve dès vatches (m), stauve auzès vatches (m) ; « avou dès bias stauves à voûssûres » (E. Gilliard) ; à l’étable, su li stauve ; « I mankerè dès tch’vaus po lès tchèrètes ; lès nosses sont su li stauve. » (J. Gilson) ; contenu de l’étable, stauveléye (f) ; (expr) t’ as ètindu braîre on via mins ti n’ sés nin dins qué stauve, tu as entendu braire un veau mais tu ignores dans quelle étable, réfléchis avant de parler ! ; i n’ faut qu’ one mwaîje bièsse po gâter on stauve,  il suffit d’une mauvaise bête pour dévaloriser une étable ; on parèy à li, il è faut sèt’ po sorti on via foû do stauve, un pareil à lui, il en faut sept pour sortir un veau de la table

 

C60

établi

nm banc ; établi de menuisier, banc d’ munusier ; (de sabotier) cape (f), coche (f)

 

C60

établir

v (mettre dans un lieu d’une manière stable) bâti; établir une usine, bâti one ûsine ; (mettre en application) mète su pîds ; c’est là qu’il a établi son premier gouvernement, c’ èst là qu’ il a mètu s’ preumî gouvèrnèmint su pîds ; (placer qqn dans une fonction) lomer; il l’ a établi gouverneur, i l’ a lomé gouvèrneûr ; (faire apparaître comme vrai) mostrer ; nous avons établi son innocence quant à ce crime, nos-avans mostré qui ç’ n’ èst nin li qu’ a touwé ; (commencer des relations) nous avons établi des relations avec eux, nos n’s-avans mètu en rapôrt avou zèls ; (s’) (fixer sa demeure) aler d’mèrer ; alors, il s’ est établi à Namur, adon, il a stî d’mèrer à Nameur ; (prendre la profession de) douviè botike, s’ ètâbli, vinde ; autant s’ établir marchand de casquettes, ostant vinde dès calotes

 

C60

établissement

(ensemble des installations) batimint, ètablissemint ; établissement scolaire, batimint po lès scoles ; c’est un établissement commercial, c’ è-st-on grand botike; elle est soignée dans un établissement spécial, èle si faît sognî dins one maujone èsprès po ça

 

C60

étage

[nm] 1 premier étage d’une maison: (e-c) plantchî, (o-c) là-wôt

2 étage quelconque: (o-c) ètâje, (e) ostèdje

 

G100

étage

nm (lorsqu’il n’y en a qu’un) ètâje, dizeû, plantchî, là-hôt ; dormir à l’étage, dwârmu au plantchî, au là-hôt, au d’zeû; « Satchîz l’ uch do plantchî : à l’ copète dès montéyes, vos-èstoz dins on colidôr qui done su lès tchambes di d’zeû. » (J. Houziaux) ; « Pa l’ finièsse dè l’ grande tchambe do deûzyin.me là-hôt. » (E. Gilliard) ; vous pouvez monter à l’étage, vos p’loz bin monter à l’ ètâje, à l’ copète,  au d’zeû,  au là-hôt, au plantchî ; (lorsqu’il y en a plusieurs) là-hôt, plantchî ; une maison de trois étages, one maujone di trwès plantchîs ; « Qui l’ grande maujone èst vûde, asteûre qu’ on n l’ ètindrè pus ramechî dins lès tèchons èt drometiner dins lès là-hôts. » (A. Henin)

 

C60

étagère

nf plantche, plantche di cûjène, réye, stipète ; l’étagère pour les bocaux, li plantche à bocaus ; archelle, èrwèle ; « Gn-a d’s-aragnerîyes dissus l’ èrwèle di bôle. » (J. Guillaume)

 

C60

étai

nm (pièce pour soutenir) stipe ; mettre un étai, mète on stipe ; (en bois pour galeries) sclimbe (f) ; tailler des étais, sclimbyî

 

C60

étain

nm stin ; plat en étain, plat di stin

 

C60

étalage

nm auwinadje ; « Mi, dji m’ pormwinrnéve et toûrniker ètur lès-auwinadjes di clicotias et d’ cayèts d’ avaur-là. » (E. Gilliard)

 

C60

étaler

[v] (o-c) staurer, (e) stårer, (c) auyener, (e) hågner

 

G100

étaler

v (exposer des marchandises) auwiner, auyener ; elle étale sa marchandise, elle auyenéye si mârtchandîje ; « Èlle a auyenè tos sès cayèts su l’ tauve. » (A. Laloux); « I satchéve foû di s’ potche on moncia d’ gros biyèts qu’ il auwinéve su l’ tauve po qu’ on lès vôye. » (E. Gilliard) ; (déplier) douviè (, drouvu) ; étaler un journal, douviè s’ gazète ; (faire tomber par terre) staurer ; (montrer) mostrer ; il ne craint pas d’étaler sa richesse , i n’ a nin peû d’ mostrer tot ç’ qu’ il a ; (répartir dans le temps) étaler ses vacances, prinde dès vacances pâr ci pâr là ; étaler ses paiements, payî à p’tits côps ; (s’) (être étendu sur une surface) si stinde ; c’est une peinture qui s’étale facilement, c’ è-st-one coleûr qui s’ sitind aujîyemint ; (se montrer avec insistance) si mostrer ; il aime s’ étaler, i s’ mostère voltî ; (se laisser aller) si staurer ; il s’est étalé sur le trottoir, i s’ a staurè su l’ pavéye

 

C60

étalon

nm (cheval) entier, roncin

 

C60

étamage

nm stin.nadje, stamadje

 

C60

étamer

v stin.ner, stamer ; il étame, i stin.ne

 

C60

étameur

n ristin.neû , (à certains endroits) stameû

 

C60

étamine

nf stamène ; passer le lait à l’étamine, passer l’ lacia à l’ sitamène ; (expr) tène come one sitamène, fine comme une étamine

 

C60

étampage

nm èstampadje

 

C60

étamper

v èstamper

 

C60

étampure

nf èstampûre

 

C60

étanche

adj être étanche (récipient), tinu bruwèt ; (expr) i tint bin bruwèt, il est étanche, il supporte aisément la boisson

 

C60

étancher

v astantchî, stantchî; il étanche une citerne, il astantche one citêrne ; étancher le sang, arèter l’ song ; pour étancher la soif, po n’ pus awè swè

 

C60

étançon

[nm] stançon, (o) aspoye [nf], (c) astancena

 

G100

étançon

nm astancena, pîd-drwèt, stançon ; étançon pour bloc de maçonnerie, djambe di fwace (f) ; étançon oblique, poûssârd ; enlever des étançons, distancener, distantchî

 

C60

étançonnement

nm (par soutien vertical) stançon ; (par soutien latéral ou oblique) (r)astokemint

 

C60

étançonner

v astancener, astiper, astoker, rastoker, stiper; il étançonne, il astancenéye, i rastoke, i stipe

 

C60

étang

[nm] vèvî

 

G100

étang

nm vèvî

 

C60

étape

nf (distance à parcourir) trote ; parcourir une longue étape, fé one fameûse trote ; nous avons brûlé l’étape, nos-avans passé iute ; brûler les étapes, aler pus rade qu’ on pinseûve ; (degré) il faut aller par étapes,  faut aler à faît ; (sport) tape ; la dernière étape du tour de France, li daîrène tape do toû d’ France

 

C60

état

[nm] ètat

 

G100

état

nm ètat ; (manière d’être) je ne l’avais jamais vu en pareil état, dji n’ l’ aveûve jamaîs vèyu dins ç’t-ètat-là ; son état de santé empire, i va todi pus mau ; son état de santé s’améliore, i r’prind li d’zeû, ça va bran.mint mia ; il est dans un fichu état, il è-st-arindjî ; il n’ est pas dans son état normal, d’ abitude, i n’ èst nin insi ; il ne faut pas vous mettre dans de pareils états, i n’ vos faut nin ènonder insi ; il dévoile facilement ses états d’âme, i mostère aujîyemint ç’ qu’ il a dins s’ camisole, i disclitche aujîyemint s’ coûr ; (loc) être dans tous ses états, ièsse tot r’toûrné ; être en état de, ièsse capâbe di ; il n’est pas en état de marcher, i n’ èst nin capâbe di roter ; (manière d’être d’une chose) mettre en état, arindjî ; remettre en état, rarindjî ; une maison en bon état, one maujone qu’ èst co bin, one maujone rassonréye ; une voiture en bon état, one auto qui va co bin,  come noûve ; maintenir en bon état, ètèrtinu ; (situation) ils sont en état de guerre, i gn-a l’ guêre, vêlà ; il est en état d’arrestation, on cache à l’ rèssèrer ; (loc) en tout état de cause, dins tos lès cas, todi ; en tout état de cause, méfiez-vous, d(is)mèfioz todi (dins tos lès cas, d(i)mèfyîz vos) ; faire état de (tenir compte), tinu compte di ; faire état de (mentionner) dîre; j’ai fait état de votre présence, dj’ a di qu’ vos-èstîz là ; (autorité souveraine, administration) Ètat ; travailler à l’Etat, travayî à l’ Ètat ; (groupement humain sur un territoire déterminé) payis; j’habite un petit état, dji d’mère dins on p’tit payis

 

C60

état-major

nm ètat-majôr

 

C60

étau

nm ètau, vèrin ; desserrer un étau, disvèriner

 

C60

étayage

nm astokadje ; action d’étayer à nouveau, rastokadje

 

C60

étayer

v (soutenir à l’aide d’étais) astancener, astiper, astoker,  rastoker, stiper ; il étaie, il astancenéye, il astoke, i stipe

 

C60

été

[nm] (c) èsté, (o) èstè, (e) osté

 

G100

été

nm esté, saîson (f), campagne (f) ; j’irai pendant l’été, dj’ îrè dè 1’ campagne ; (expr) l’ èsté sint Maurtin, l’été de la Saint-Martin (aux environs du 11 novembre)

 

C60

éteignoir

nm cwârnèt, distindwè ; (expr) i t’ a on nez come on distindwè, il a un nez comme un éteignoir

 

C60

éteindre

[v] distinde       

 

G100

éteindre

v distinde ; il éteint, i distind ; éteindre l’électricité, sèrer l’  lampe ; (s’) v distinde ; la lampe à huile s’éteint, gn-a 1’ quinkèt qui distind ; laisser s’éteindre le feu, lèyî distinde li feu, lèyî ‘nn’ aler l’ feu ; (expr) distinde come one tchandèle, s’éteindre comme une chandelle, à petit feu ; distinde come on crassèt sins-ôle, s’éteindre comme une lampe à huile sans huile

 

C60

éteint

, éteinte adj (qui ne brûle plus, qui n’éclaire plus) distindu (f distindeuwe) ; le feu est éteint, li feu èst distindu

 

C60

étendre

[v] stinde

 

G100

étendre

v (déployer) stinde ; action d’étendre, stindadje (m) ; étendre les bras, stinde sès brès ; étendre les ailes, stinde sès-éles ; (placer à plat) stinde ; étendre un tapis, stinde on tapis ; (rendre plus long) stinde ; étendre le beurre, stinde li bûre ; (rendre plus grand) stinde, ragrandi; étendre son territoire, ragrandi sès têres ; (coucher de tout son long) coûtchî ; étendre un malade, coûtchî on malade ; (expr) stinde si brès pus lon qui s’ mantche, étendre le bras plus loin que sa manche, échouer par imprévoyance ou agir sans discernement ; (pendre) étendre les draps de lit sur un fil, pinde lès linçoûs ;  (s’) (augmenter en surface) si stinde ; c’est une jupe qui s’ étend, c’ è-st-one cote qui s’ sitind ; (s’allonger) si stinde, si coûtchi ; s’étendre sur un lit, si stinde su on lét ; (occuper un espace) si stramer ; il s’étend, i s’ sitraméye ; « Li viyadje èst stramé tot-autoû d’ l’ èglîje. » (A. Henin) ; (prendre de l’ampleur) si spaude, si stramer ; l’épidémie s’étend, gn-a l’ minéye qui si spaud, qui si strame ; ses connaissances s’étendent, il è coneut todi d’pus ; (expr) s’ on n’ si pout nin stinde, i s’ faut racrampyî, si on ne peut s’étendre, il faut se recroqueviller, il faut bien s’abaisser là où on ne peut passer ; (s’attarder) je ne m’étendrai pas davantage sur ce sujet, dji n’ è dîrè nin d’pus su ç’t-afaîre-là

 

C60

étendu

, ue adj (couché) coûtchî (-ye), stauré (-ye), stindu (f stindeuwe) ; il était étendu sur son lit, il èsteûve coûtchî su s’ lét ; il était étendu au milieu de la route, il èsteûve sitauré au mitan dè l’ vôye ; il dormait les jambes étendues, i dwârmeûve avou sès djambes sitindeuwes ; (expr) stauré come one flate, étendu comme une bouse, de tout son long ; (qui a de l’étendue) fwârt grand, stauré, stindu ; une forêt fort étendue, on fwârt grand bwès ; un village fort étendu, on viladje fwârt sitauré ; (auquel on a ajouté de l’eau) c’est du vin qui a été étendu, c’ èst do vin qu’ a stî batijî

 

C60

étendue

nf stauréye, stindéye ; on en voyait sur une grande étendue, on-z-è vèyeûve su one grande sitindéye ; il avait une belle étendue de pommes de terre dans son jardin, il aveûve one bêle sitauréye di canadas dissu s’ corti; « èt l’ grande sitindéye fine vûde qu’ i gn-a qu’ dè l’ lavande dissus » (E Gilliard) ; (durée) l’étendue de la vie, li vicaîrîye

 

C60

éternel

, elle adj (qui est de tous les temps) qui n‘ finit jamaîs ; une nuit éternelle, one nût qui n’ finit jamaîs ; le repos éternel, li mwârt ; (avant le nom) c’est un éternel mécontent, i n’ èst jamaîs contint ; il était là avec son éternel parapluie, il èsteûve là avou l’ parapli qu’ il a dispû todi,  avou s’ vî parapli ; c’est un éternel recommencement, c’ èst todi l’ vî djeu ; c’est l’éternel problème, c’ èst todi l’ min.me djeu

 

C60

éternellement

adv todi , ad étèrnam’; allez-vous rester là éternellement ?, alez todi d’mèrer là ?

 

C60

éternité

nf (un temps fort long) hapéye ; il y a une éternité que vous n’ êtes plus venu, gn-a one bèle hapéye qui v’ n’ avoz pus v’nu ; (loc) de toute éternité, dispû todi ; pour l’éternité, po todi

 

C60

éternuement

nm stièrnichadje ; produit expulsé par éternuement, stièrnichûre (f)

 

C60

éternuer

[v] stièrni

 

G100

éternuer

v stièrni ; il éternue, i stièrnit ; ils éternuent, is stièrnichenut ; (expr) ni prind pont d’ pènéye si ti n’ vous nin stièrni, ne prend pas de tabac à priser si tu ne veux as éternuer, il ne faut pas tenter le diable ; (expr) atchoum’ bènisse, que Dieu te bénisse, dit-on à quelqu’un qui éternue

 

C60

étêter

v foute li tièsse djus, scopurner ; étêter des fèves de marais, oupiner dès grossès féves

 

C60

éteule

nf steûle

 

C60

éther

nm ètêr ; nettoyer une coupure avec de l’éther, rinètyî one cwachûre avou d’ l’ ètêr

 

C60

Etienne

npr Stiène

 

C60

étincelant, e

[adj] (e-c) r(i)glatichant, e, (o) r’glatichant, e, (e-c) r(i)lûjant, e, (o) r’lûjant, e

 

G100

étinceler

[v] (e-c) blaweter, (o-e) blinker

 

G100

étinceler

v blaweter, blawetiner, riglati ; elle étincelle, èle blawetéye, èle blawetine, èle riglatit

 

C60

étincelle

[nf] (o-c) spite di feu, (e) spite di feû, (e-c) blawète

 

G100

étincelle

nf blawète, spite ; il y avait de petites étincelles, i gn-aveûve dès p’ titès spites ; provoquer l’étincelle pour allumer le feu, bate feu ; faire des étincelles, fé bratche-feu

 

C60

étiolement

nm croufiadje, dèpèrichadje

 

C60

étioler

(s’) v croufyî, dèpèri, s’ alantchi; il s’étiole, i croufîye, i dèpèérit, i s’ alantchit; « C’ è-st-one laurme qui tchaît tènawète foû d’ mès-ouys qui l’ bîje a rodji, li bîje ou bin l’ nût sins bawète où-ce qui m’ timps d’ viker s ‘ alantchit .» (A. Bacq)

 

C60

étique

adj ètike ; (expr) ètike come nosse gade, étique comme notre chèvre

 

C60

étiqueter

v (marquer d’une étiquette) ètiketer ; étiqueter le paquet, mète one ètikète su l’ pakèt

 

C60

étiquette

nf ètikète

 

C60

étiré

, ée adj stindu (f stindeuwe)

 

C60

étirer

v (étendre en tirant) stinde ; étirer les draps de lits, stinde lès linçoûs ; (s’) si stinde ; (expr) lès bièsses si stindenut, li cûr sèrè bon mârtchi, les bêtes s’étirent, le cuir sera bon marché (dit-on à celui qui s’étire)

 

C60

étoffe

[nf] stofe

 

G100

étoffe

nf stofe ; une étoffe épaisse, one sipèsse sitofe ; une bonne étoffe, one bone sitofe ; lambeau d’étoffe, tacon (m) ; (loc) avoir l’étoffe de, awè tot ç’ qu’ i faut po

 

C60

étoile

[nf] (o-c) stwèle, (c) stwale, (e) steûle

 

G100

étoile

nf stwale (, stwèle) ; une étoile filante one filante sitwale; l’étoile du berger, li stwale do bièrdjî ; dormir à la belle étoile, dwârmu à l’ uch ; (loc) être né sous une bonne étoile, vinu au monde cwèfé ; (expr) quand gn-a bran.mint dès stwales, li timps va candjî, quand il y a beaucoup d’étoiles, le temps va changer ; lès stwales bagnenut, c’ èst po ploûre, les étoiles baignent (dans un léger brouillard) il va pleuvoir

 

C60

étoilé

, ée adj stwalé (-ye) (, stwèlé (-ye))

 

C60

étoiler

v stwaler (, stwaler)

 

C60

étonnant

, ante adj èwarant (-e), saîsichant (-e), sbarant(-e) ; c’est fort étonnant, c’ è-st-à n’ nin crwêre ; ce n’est pas étonnant, gn-a rin d’ drole à ça ; je trouve étonnant qu’il n’arrive pas, dji m’ èbaye qu’ i n’ arive nin, ça m’ sibâre qu’ i n’ arive nin ; (expr) ci sèreûve mirauke, ce serait bien étonnant ; li contraîre sèreûve mirauke, le contraire serait bien étonnant

 

C60

étonnant, e

[adj] èwarant, e, (o-c) sbarant, e, (c) saîsichant, e, (o) sésichant, e

 

G100

étonné

, ée adj (dérouté) èwaré (-ye), paf, pèté (-ye), saîsi (f saîsîye) ; il est resté étonné, il a d’mèré tot paf ; (qui ne trouve pas naturel) bayî, sbâré (-ye) ; « Dji n’ so nin bayîye, ê, qu’ sès fèyes vègnenut à grand-mèsse. » (A. Laloux) ; il s’est montré très étonné, i n’ è riveneut nin ; paraître étonné, fé l’ saîsi ; (expr)dès-ouys come one crausse gade, faire des yeux comme une chèvre grasse, faire des yeux étonnés

 

C60

étonnement

nm èwarâcion (f), saîsichemint, saîsine (f), sbâremint, sbârûre (f) (, sbarûreté (f)) ; « Mârdjôsèf a potchî au hôt di sbaruretè. » (A. Laloux) ; « Là, waîte, one saîsine au matin. » (J. Guillaume) ; béer d’étonnement, fé dès-ouys ; (expr) fé dès-ouys come dès sârlètes, faire des yeux comme des salières, écarquiller les yeux, béer d’étonnement

 

C60

étonner

[v] èwarer, (o-c) sbarer, (c) saîsi, (o) sési

 

G100

étonner

v èwarer, sbârer, saîsi ; cela m’étonne, ça m’ èware, ça m sibâre, ça m’ saîsit ; cela ne l’a pas étonné, ça n’ l’ a nin sbâré ; action d’étonner, sbâradje (m) ; cela m’étonnerait qu’il ne vienne pas, ça m’ èwarereûve qu’ i n’ vêreûve nin ; (s’) s’ èbayî, s’ èwarer, si sbârer, tchaîr au r’viêrs ; je ne m’en étonne pas, dji n’ m’ èbaye nin d’ ça ; je m’étonne qu’il ne soit pas venu, dji so sbâré qu’ i n’ a nin v’nu

 

C60

étonner (s’)

[v] s’ èwarer, (o) s’ amayî, (c) si sbarer

 

G100

étouffant

, ante adj stof, stofant (-e)

 

C60

étouffant, e

[adj] (e-c) stofant, e, (o) stoufichant,  e, (e-c) stof, (o) stouf

 

G100

étouffée

(à 1’) loc è l’ casserole ; cuire à l’ étouffée, cûre è l’ casserole

 

C60

étouffement

nm stofadje

 

C60

étouffer

[v] (e-c) stofer, (o) stoufi

 

G100

étouffer

v (priver d’air) stofer ; être étouffé, ièsse sitofé ; stofer; j’étouffe tellement il fait chaud ; dji stofe télemint qu’ i faît tchôd ; les mauvaises herbes étouffent les salades, lès cruwaus stofenut lès salades ; étouffer de rire, rîre à n’ s’ è sawè rawè ; (priver de oxygène) étouffer un incendie, distinde on feu ; (empêcher) étouffer un sanglot, ritenu sès lârmes

 

C60

étouffoir

nm stofwè

 

C60

étoupe

nf stope

 

C60

étourdi

, ie adj (qui agit sans réflexion) lwagne, tièsse è l’ aîr; c’est un étourdi, c’ è-st-one tièsse è l’ air, c’ è-st-one balbusète ; (qui a des étourdissements) dôrnis’ (-se), loûte

 

C60

étourdi, e

[adj] (o-c) stoûrdi, îye, (e) stoûrdi, èye, (o) albroufe

 

G100

étourdir

[v] stoûrdi, (e) èstèner

 

G100

étourdir

v (faire perdre à demi connaissance) scofyî, stoûrdi ; il étourdit, i scofîye, i stoûrdit ; ils étourdissent, is scofîyenut, is stoûrdichenut ; « quand lès sauvadjès-seûves auront scofyi l’ iviêr » (J. Guillaume) ; (causer une sorte d’ivresse) fé toûner l’ tièsse ; cette danse m’étourdissait, ci danse-là fieûve toûrner m’ tièsse ; (fatiguer) scrandi, oder

 

C60

étourdissement

nm avoir des étourdissements, awè dès toûrnioles, ièsse dôrnis’ , ièsse loûte

 

C60

étourneau

[nm] (o-c) spreuwe [nf], (e) sprèwe [nf], (o) sprowon [nm]

 

G100

étourneau

nm spreuwe (f) ; un étourneau, one sipreuwe; (expr) lwagnes conte dès spreuwes, étourdis comme des étourneaux

 

C60

étrange

adj drole; une étrange affaire, one drole d’ afaîre

 

C60

étrangement

adv drolemint (, droledimint)

 

C60

étranger

[nm-adj] (e) ètrindjîr, (c) ètranjér’, (o) ètranjè

 

G100

étranger

adj il est d’origine étrangère, i n’ provint nin di-d-véci ; c’est un visage qui ne m’est pas étranger, c’ è-st-on visadje qui m’ dit one saqwè ; c’est une personne qui m’est étrangère, c’ è-st-one saquî qu’ dji n’  coneu nin ; là-bas, il se sent étranger, vêla i n’ si sint nin è s’ maujone ; il est étranger à cette affaire, i n’ a rin à veûy avou ça ; la légion étrangère, li léjion ètranjére

 

C60

étranger

nm ètranjér’(f ètranjére); c’est un étranger, c’ è-st-on-ètranjér’ ; cela vient de l’étranger, ça vint d’ l’ ètranjér’ ; vous passez vos vacances à l’étranger?, vos ‘nn’ alez foû do payis timps d’ vos condjîs ?

 

C60

étranglement

nm stron.nadje, stron.nâde (f)

 

C60

étrangler

[v] (e-c) stron.ner, (o) stran.ner, fé in toûr di goyî

 

G100

étrangler

v stron.ner, mète li pôce à ; (expr) i faut stron.ner à s’ loyin, il faut accepter son sort ; i stron.ne li pouye sins l’ fé criyî, il étrangle la poule sans la faire crier, il fait son coup en douce ; (s’) s’ ècruker, stron.ner ; (expr) i faît dès-ouys come one pouye qui stron.ne d’ on viêr, il fait des yeux comme une poule qui s’étrangle en avalant un ver, ses yeux sont exorbités ; i faut stro.nner à s’ loyin, il faut s’étrangler à sa chaîne, on ne saurait faire qu’obéir; on n’ a jamaîs stro.nné avou do bûre, on n’a jamais été étranglé avec du beurre 

 

C60

étrangleur

, euse n stronneû (-se)

 

C60

étranguillon

nm strôguion

 

C60

être

[v] (o-c) ièsse, (e-c) èsse

 

G100

être

v ièsse (, èsse) ; (quelques particularités grammaticales) nous qui sommes ici, nos-ôtes qu’ èst véci ; ce sont des meubles de chêne, c’ èst dès meûbes di tchin.ne ; s’il était beau, s’ i sèreûve bia ; n’est-ce pas, don, èn’ don (, nè don) ; « C’ èst todi à ça qu’ i faut sondjî, èn’don Didine. » (Jean Servais, « Toûrnikèt ») ; il est mort hier (action), il a moru èyîr ; il est mort depuis hier (état), il èst mwârt dispû èyîr; ils se sont aimés, is s’ ont vèyu voltî; elle s’est laissée aller, èle s’ a lèyî rider; sans s’être réveillé, sins s’ awè rèwèyî; où en êtes-vous ?, èwoù ‘ nn’ èstoz ? ; est-ce difficile?, èst-ce c’ èst malaujîy? ; c’est à vous (cela vous appartient), c’ èst da vos ; c’est à vous de partir, c’ è-st-à vosse toû d’ ènn’ aler; être à nouveau, rièsse (, riyèsse) ; « Dj’ aveûve fwin di rièsse èfant .» (G. Smal)

 

C60

être

nm (quelqu’un) one saquî ; un être aimé, one saquî qu’ on vèt voltî; l’être aimé, li ci qu’ on vèt voltî (li mayon, li galant) ; les êtres humains, lès djins; c’est un être vivant, c’ è-st-one saquî qui vike ; (âme) désirer de tout son être, v’lu d’ totes sès fwaces, … di tot s keûr

 

C60

étreindre

v (serrer avec ses membres) sèrer (conte li), rabrèssî ; il l’étreignait, i l’ sèreûve conte li ; (angoisser) strinde

 

C60

étrenne

[nf] (c) strume, (e) streume, (o) bounan [nm], (c) bonan [nm]

 

G100

étrenne

nf (premier usage d’une chose) strume ; avoir l’étrenne de qqch, fé li strume d’ one saqwè ; nf pl novèl an, bo(u)nan ; on a reçu ses étrennes, on-z-a ieû s‘ novèl an ; « Mame, nos lî mètrans l’ bia gris casavèk, qu’ èlle a ieû po s’ bounan. » (Gabrielle Bernard, Do vèt’, do nwâr)

 

C60

étrenner

[v] (e-c) strumer, (o) strimer

 

G100

étrenner

v fé li strime di, strimer; je l’ étrenne, djè l’ sitrime ; j’étrenne ma nouvelle jupe, dji strime mi novèle cote ; étrenner une casserole (en y faisant bouillir de l’eau), ricûre one casserole ; étrenner un nouveau vêtement pour une fête, rabate lès costeures

 

C60

êtres

nm pl âjes (f)

 

C60

étrier

nm stri ; (expr) awè s’ pîd dins li stri, avoir le pied dans l’étrier, être bien placé pour réussir

 

C60

étrille

nf strîye ; mon étrille, mi strîye ; votre étrille, vosse sitrîye

 

C60

étriller

v (brosser avec l’étrille) striyî ; étriller un cheval, striyî on tch’vau ; action d’étriller, striyadje (m) ; (battre, rosser) dôbler, gorler, plomer, plometer ; il a été fameusement étrillé (rossé), il a stî fameûsemint dôblé; action d’étriller, dôbladje (m), gorladje (m), plomadje (m), plometadje (m) ; (faire payer trop cher) dôbler, gorler, plomer, plometer ; il m’étrille, i m’ dôbèle, … gorléye, … plome, … plometéye ; action d’étriller, dôbladje (m), gorladje (m), plomadje (m), plometadje (m)

 

C60

étriper

v vûdî (, wîdî), sboyeler, spansyî ; étriper un veau, vûdî on via ; il étripe l’ animal, i vûde li bièsse, i sboyeléye, i spansîye

 

C60

étroit

, oite adj (qui a peu de largeur ou peu d’étendue) strwèt (-e) ; une route étroite, one sitrwète vôye ; c’est plutôt étroit, ça èst su li strwèt ; (qui unit) ils ont des liens étroits, is sont fwârt èchone ; (loc) être à l’étroit, ièsse pititemint lodjî ; vivre à l’étroit, viker au rastrindu

 

C60

étroit, e

[adj] (o-c) strwèt, e, (e) streût, e, (o) strègne

 

G100

étroitement

adv (de façon étroite) strwètemint ; (de près) surveiller étroitement qqn, tinu one saquî à gougne

 

C60

étroitesse

nf strwèteû

 

C60

étron

nm stron ; (expr) ça èst drole come on stron qui vole, c’est étrange comme un étron qui vole ; chake si gout, di-st-i l’ pourcia qui mougne on stron, chacun son goût, dit le porc en mangeant un étron ; dj’ a stî foutu à l’ uch come on stron su one palète, j’ai été mis à la porte comme un étron sur une pelle,  sans aucun ménagement ; au d’pus qu’ on r’mûwe on stron, au d’pus qu’ i pûwe, plus on remue un étron, plus il sent mauvais, il est préférable de ne plus parler des choses qui nous sont désagréables

 

C60

étude

nf (enseignement) stude ; faire des études, fé dès studes, studyî ; payer ses études, payî sès studes ; (effort intellectuel) studiadje (m) ; l’étude des oiseaux, li studiadje dès mouchons ; (lieu) étude ; travailler à l’étude, travayî à l’ ètude ; une étude de notaire, one ètude di notaîre

 

C60

étudiant

, ante n studiant (-e)

 

C60

étudier

[v] (c) studyî, (e) studî, (o) studyi

 

G100

étudier

v studyî ; j’étudie, dji studîye ; nous étudions, nos studians ; ils étudient, is studîyenut ; nous étudierons, nos studîyerans ; je veux qu’ils étudient, dji vou qu’ is studîyenuche ; étudier son rôle, studî s’ role

 

C60

étui

nm bwèsse (f) ; étui à lunettes, bwèsse à lunètes ; étui à cigarettes, bwèsse à cigarètes ; étui rond à aiguilles, à crayons, à touches, boufa

 

C60

étuvée

nf stuvéye ; une bonne étuvée de chou, one bone situvéye di djote ; (loc) à l’étuvée, è l’ casserole ; cuire à l’ étuvée, cûre è l’ casserole

 

C60

étuver

v stuver ; il étuve, i stuve ; ils étuvent, is stuvenut ; des pommes de terre étuvées, des canadas stuvés ; action d’étuver, stuvadje (m) ; étuver à nouveau, ristuver

 

C60

étymologie

nf ètimolojîye ; il étudie l’étymologie, i studîye d’ èwoù-ce  qui lès mots vègnenut

 

C60

eucharistie

nf (sacrement) eûcaristîye, comunion ; recevoir l’eucharistie, riçûre li comunion

 

C60

Eugène

npr Eûjène (, Ujène) (diminutif, Jène) ; « Jène, don ? Dijoz-mè le si dji m’ brouye. C’ èstéve Ujène si p’tit nom Mins è scole à Rodjimont, tot l’ monde dijéve Jène. » (E. Gilliard)

 

C60

Eugénie

npr Eûjènîye (diminutif, Jènîye)

 

C60

Eulalie

npr Eûlalîye (diminutif, Lalîye)

 

C60

eupatoire

nf agrimwin.ne

 

C60

euphorbe

nf ouy-di-diâle (m), pwèson-d’-pourcia (Sombreffe)

 

C60

euphraise

_ officinale, nf bèrjinète (, vèrjinète)

 

C60

Euphrasie

npr Frasîye

 

C60

Europe

npr Eûrope

 

C60

européen

, éenne adj et n eûropèyin (f eûropèyinne) ; le parlement européen, li parlèmint eûropèyin; les Européens et les Américains, lès-Eûropèyins èt l’s-Amèrikins

 

C60

Eustache

npr Eûstache (diminutif, Stache)

 

C60

eux

pron zèls ; je mange avec eux, dji mougne avou zèls ; je vais chez eux, dji m’ è va è leû maujone ; l’un d’entre eux, onk di zèls ; eux deux, zèls deûs ; (expr) ètur zèls, ça n’ va qu’ d’ one fèsse, entre eux, cela ne va que d’une fesse, qu’à moitié

 

C60

évacuation

nf canal d’évacuation, courote (f), saîwe (f) ; provoquer l’évacuation de l’eau, fé couru lès-aîwes ; (mouvement de personnes) faciliter l’évacuation de la foule, aîdî à fé rèche lès djins ; (exode) èvacuwâcion ; à l’évacuation, nous avons passé des jours et des nuits sur les routes, à l’ èvacuwâcion, nos-avans passé dès djoûs èt dès nûts su lès vôyes

 

C60

évacuer

v fé ‘nn’ aler ; (évacuer un liquide) fé couru lès-aîwes ; évacuer l’eau dans l’ égout, fé couru l’ aîwe dins l’ canâl ; évacuer l’eau d’un tonneau, vûdî on tonia ; (cesser d’occuper) quand les soldats ont évacué, quand lès sôdârts ont ‘nn’ alé ; (sortir) pèter foû, rèche foû, sôrti foû, zoubler foû ; les gens ont commencé à évacuer le bateau, lès djins ont c’mincî à rèche foû do batia

 

C60

évader

(s’) v (s’échapper) foute li camp, pèter èvôye; il s’est évadé: il a foutu l’ camp, il a pèté èvôye ; (se distraire) j’ai fait cela pour m’évader quelque peu, dj’ a faît ça po candjî one miète mès-idéyes,  po candjî d’ aîr

 

C60

évaluer

v (estimer, expertiser) èspêrtiser, prîjî, cârculer ç’ qui ça vaut; faire évaluer un tableau, fé prîjî on tâblau, fé èspêrtiser on tauvia

 

C60

évangile

nm èvanjîle ; (expr) i n’ faut nin prinde tot ç’ qu’ i raconte po d’ l’ èvanjîle, il ne faut pas prendre tout ce qu’il raconte pour de l’évangile

 

C60

évanouir

(s’) v (disparaître) disparète, ènn’ aler, èvoler ; (perdre connaissance) tchaîr flauwe, tchaîr dins lès cropècènes (, … dins lès cropècindes), … dins one astaurdjîye

 

C60

évanouir (s’)

[v] (perdre connaissance) (c) tchaîr flauw, (e) toumer flåw, (o) tchér fwèbe, (e) d(i)fali

 

G100

évaporation

nf aminadje

 

C60

évaporer

(s’) v (se transformer en vapeur) aminer ; laisser évaporer, lèyî aminer ; s’évaporer complètement, toûrner à rin ; (disparaître) disparète, ènnaler, èvoler; il s’est évaporé, il a disparètu

 

C60

évaporer (s’)

[v] (o-c) aminer

 

G100

évasion

nf il a fait une tentative d’évasion, il a sayî d’ foute li camp ; (changement, distraction) il a besoin d’évasion , il a dandjî d’ candjî d’ aîr

 

C60

évêché

nm èvèché

 

C60

éveil

nm (fait de s’éveiller) dispaupiadje, dispièrtadje, rèwiadje; dès son éveil, ossi rade qu’ i s’ rèwîye, qu’ i s’ dispiète,  qu’ i s’ dispièrtéye ; (en éveil) être en éveil, ièsse su sès gârdes

 

C60

éveillé

, ée adj (qui ne dort pas) rèwèyî (-ye) ; il était éveillé quand j’ai frappé à la porte, il èsteûve rèwèyî quand dj’ a toké à l’ uch ; (plein de vie) aviné (-ye), dispièrté (-ye), rèwèyî (-ye), spitant(-e), vikant(-e), wèspiyant (-e) ; « sès p’tits nwârs-ouys avinés èt spitants » (E. Gilliard) ; (expr) dispièrté come on cisèt, éveillé comme un tarin ; rèwèyîye come one pitite puce , éveillée comme une petite puce ; aviné come on spwès, éveillé comme un pivert

 

C60

éveillé, e

[adj] (c) aviné, éye, (e) aviné, êye, (o) avinè, éye, (c) rèwèyî, îye, (o) rèvèyî, îye, (c) dispièrté, éye, (e) dispièrté, êye

 

G100

éveiller

v (tirer du sommeil) rèwèyî ; c’est le bruit qui l’a éveillé, c’ èst l’ brût què l’ a rèwèyî ; (faire apparaître, faire naître) éveiller une passion, diner l’ gout po ; éveiller les soupçons, mète li puce à l’ orèye ; (s’) si dispièrter, si dispaupyî; je m’éveille, dji m’ dispiète, dji m’ dispièrtéye ; il s’éveille, i s’ dispiète, i s’ dispièrtéye ; nous nous éveillons, nos nos dispièrtans; vous vous éveillez, vos vos dispièrtez, vos vos dispièrtoz; ils s’éveillent, is s’ dispiètenut, is s’ dispièrtéyenut; il s’éveillait, i s’ dispièrteûve ; il s’éveillera, i s’ dispièterè ; il s’éveillerait, i s’ dispiètereûve, i s’ dispièrtéyereûve; qu’il s’éveille, qu’ i s’ dispiète, qu’ i s’ dispièrtéye ; qu’il s’éveillât, qu’ i s’  dispièrtiche ; éveillant, dispièrtant, éveillé(e), dispièrté (-ye)

 

C60

éveiller (s’)

[v] (e-c) si dispièrter, (c) si dispaupyî, (o) s’ dispaupyî ;v. réveiller (se)

G100

Evelette

npr Évelète

 

C60

événement

nm (péripétie) afaîre (f) ; événement plaisant, paskéye (f) ; il se passe des événements, i s’ passe dès-afaîres ; c’est un triste événement, c’ è-st-one trisse afaîre ; c’est un événement historique, c’ è-st-one saqwè qu’ on s’ è sovêrè ; je vais vous raconter l’événement que nous avons vécu, dji  vos va raconter l’ paskéye qui n’s-avans ieû ; attendre un heureux événement, ratinde famile

 

C60

éventer

v (divulguer) dîre ; il a été éventer le secret, il a stî dîre li scrèt

 

C60

éventer

(s’) v si rapaîri

 

C60

éventualité

nf cas (m) ; pour l’ éventualité où il viendrait, po l’ cas qu’ i vêreûve ; il faut étudier toutes les éventualités, i faut veûy tos lès cas ; c’est une éventualité, c’ èst possibe ; je n’avais pas prévu cette éventualité, dji n’ aveûve nin sondjî à ça

 

C60

éventuellement

adv si éventuellement cela arrivait, si ça sèreûve jamaîs ; j’aurais éventuellement besoin de vous, dji pôreûve bin awè dandjî d’ vos

 

C60

évêque

nm èvèke ; (expr) on tchin r’waîte bin on-èvèke, un chien regarde bien un évêque (pourquoi vous fâcher si je vous regarde ?)

 

C60

évertuer

(s’) v si d’ner dè l’ pwi.nne, si t(o)uwer ; je m évertue à vous le dire, dji m‘  tûwe à vos l’ dîre

 

C60

évidemment

adv come di jusse, naturélemint

 

C60

évidence

nf (loc) se rendre à l’évidence, admète ; se mettre en évidence, si mète pa-d’vant; de toute évidence, gn-a pont d’ doutance, gn-a pont d’ doute avou ça; c’est l’évidence même, come di jusse, on n dimande nin à on tchin s’ i vout on-oucha (, on ne demande pas à un chien s’il veut un os)

 

C60

évident

, ente adj sûr (-e) ; (loc) c’est évident, ça n’ si d’mande nin, come di jusse, gn-a rin d’ pus sûr, naturélemint

 

C60

évider

v creûser, d(is)vûdî, vûdi ; une branche de sureau évidée, one couche di sau qu’ on-z-a d’vûdî ; action d’évider (sabot), creûsadje (m), vûdadje (m)

 

C60

évideur

nm (dans la fabrication des sabots) creûseû, vûdeû

 

C60

évier

nm batch, eûwî, saîwè ; « (…) èt stoper l’ trau do batch di l’ eûwî » (E. Gilliard)

 

C60

évincer

v être évincé pour un amoureux, ièsse rilètchî, ièsse rilèvé

 

C60

éviter

v (faire en sorte de ne pas subir) pour éviter le coup, po n’ nin r’çûre li côp, po ièsse foû dès côps ; pour éviter les chocs, po n’ nin ièsse cheû ; pour éviter une auto, po n’ nin ièsse djondu pa one auto ; (ne pas subir) il a évité le chômage, i n’ a nin d’vu aler chômer ; ils ont évité la guerre, is n’ ont nin ieû l’ guêre ; (pour éviter de) po n’  nin, po n’ nin d’vu ; pour éviter de parler, po n’ nin d’vu causer; pour éviter d’y aller, po n’ î nin d’vu aler; pour éviter de le rencontrer, po nè l’ nin rèscontrer ; (éviter de) waîtî di n’ nin; il faut éviter de parler, i faut waîti di n’  nin causer; il faut éviter de mentir, i faut waîtî di n’ pont dîre di minte ; (éviter qqch à qqn) je lui ai encore évité cela, djè lî a co spaurgnî ça ; cela vous évitera de revenir, come ça, vos n’ duvroz nin rivenu; pour vous éviter des tracas, po vos spaurgnî dès rûses

 

C60

évoluer

v (changer) elle évolue beaucoup, èle candje bran.mint ; la science a beaucoup évolué, li syince a faît bran.mint dès progrès ; la maladie évolue, li maladîye avance

 

C60

évolution

nf l’évolution de la science, lès progrès dè l’ syince, l’évolution des idées, lès candjemints dins lès-idéyes ; suivre l’évolution des affaires, veûy comint-ce qui l’s-afaîres avancenut

 

C60

évoquer

v (faire penser à) ce pays m’évoque celui où j’ai passé mes vacances, ci payis-ci, ça m’ faît sondjî au ci qu’ dj’ a stî timps dès vacances ; à quoi bon évoquer le passé?, à qwè bon tûser à ç’ qu’ èst oute ? ; (faire apparaître) on dit qu’ils évoquent les esprits, i parèt qu’ is causenut avou dès spirs

 

C60

Evrehailles

npr Baye

 

C60

exact

, e adj jusse ; c’est exact, c’ èst jusse, c’ èst l’ vraî c’ è-st-insi ; donnez-m’en le compte exact, dinez-me jusse ci qu’ i faut ; (expr) ça èst jusse come di l’ ôr, cela est exact comme de l’or (dont on connaît l’alliage)

 

C60

exact, e

[adj] djusse, (c) jusse

 

G100

exactement

adv (au) jusse, justumint, rik à rak, tot, tot-à faît ; c’est exactement ce qu’ il faut (en quantité), c’ èst jusse ci qu’ i faut ; c’est exactement ce qu’il faut (en qualité), c’ èst tot-à faît ç’ qu’ i faut; c’est exactement le contraire, c’ èst tot l’ contraîre; c’est exactement le compte, c’ èst rik à rak ci qu’ i faut ; il est exactement à l’opposé de la gentillesse, il èst tot l’ contraîre di djinti ; c’est exactement son père, c’ èst s’ pa tot ratchî; c’est exactement la même chose, c’ èst l’ min.me parèy; ce n’ est pas exactement cela, ci n’ èst nin t’t-à faît ça ; je ne pourrais le dire exactement, dji nè l’ saureûve dîre au jusse

 

C60

exagérer

[v] (c) criyî fwârt, (o) daler, criyi fôrt, (e) aler trop lon, (o) infler ;  v. grossir

 

G100

exagérer

v (en action) aler trop lon ; tu exagères, vos-î alez fwârt, po ça ! ; (en parole) criyî fwârt, fé dès-afaîres avou rin ; il exagère l’importance de cet événement , il è faît one d’ afaîre avou ça!; il exagère toujours, i crîye todi fwârt ; tu as exagéré dans tes propos, vos-avoz stî one miète lon ; (expr) on faît todi l’ leup pus gros qu’ il èst, on fait toujours le loup plus gros qu il n’est ; on faît todi l’ diâle pus laîd qu’ il èst, on fait toujours le diable plus laid qu’il n’est, on exagère toujours les choses ; ça n’ va pus, sés-se, ci côp-ci !, cela ne va plus, sais-tu, cette fois-ci, tu exagères ; rastrind po ça !, diminue pour ça, tu exagères ; dès vantârds, gn-aveut d’djà  d’vant l’ guêre, des vantards, il y en avait déjà avant la guerre, tu exagères, tu te vantes

 

C60

exalté

, ée adj disguèrnachî (-ye), dislachî (-ye), èfoufyî (-ye), ègzalté (-ye), ènondé (-ye), èpolté (-ye)

 

C60

examen

nm (concours) préparer ses examens, aprèster sès-ègzamins, studyî sès concoûrs ; (médecin) il a passé un examen médical, il a passé one visite ; (expertise) on a fait l’examen des lieux, on-z-a faît l’ èspêrtise di l’ endrwèt

 

C60

examiner

v (regarder avec attention) riwaîti à fond, riwaîtî come i faut, spèpyî, splo(u)ssî ; il a examiné tous les documents, il a r’waîtî come i faut tos lès papîs ; vous examinerez cela de plus près, vos r’waîteroz ça d’pus près ; il faut examiner la situation, i faut veûy li cas ;examiner un malade, visiter on malade

 

C60

exaspération

nf exprimer son exaspération, sacrèmèneter

 

C60

exaspérer

v (irriter) taper su lès niêrs ; il m’exaspère, i m’ tape dissus mès niêrs

 

C60

exaucer

v j’ai été exaucé, dj’ a ieû ç’ qui dj’ aveûve dimandé

 

C60

excédent

nm ci qu’ i gn-a d’trop

 

C60

excéder

v (dépasser en coût) cela n’excédera pas cent euros, ça n’ costéyerè nin d’pus d’ cint-z-eûros ; la dépense excède la recette, nos-avans dispinsé d’pus qu’ ça nos-aveûve rapwarté ; (dépasser en durée) cela n’excédera pas un an, ça n’ durerè nin d’pus d’ on-an

 

C60

excellemment

adv crânemint

 

C60

excellent

, ente adj crâne, èstra, fameûs (-e), fèl (-e) ; c’est un excellent genièvre, c’ è-st-on crâne pèkèt ; c’est un excellent cheval, c’ è-st-on tch’vau èstra ; c’est un excellent coureur, c’ è-st-on fameûs coureû ; vous avez eu une excellente idée, one fèle idéye qui v’s-avoz ieû là ; c’est excellent pour la santé, c’ èst bon po l’ santé

 

C60

excellent, e

[adj] fameûs, e, (o-c) crâne; (e-c) èstra

 

G100

excepté

[prép] (e) à pårt, (o) à pârt, (c) à paurt

 

G100

excepté

prép, à paurt ; excepté le dimanche, à paurt li dîmègne

 

C60

exception

nf ècsèpsion ; (loc) à l’exception de, à paurt ; c’est quelqu’un d’exception, c’ è-st-one saquî !

 

C60

excès

nm il a été pris pour excès de vitesse, il a stî pris pace qu’ il aleûve trop rwèd ; l’excès de nourriture est nuisible, ci n’ èst nin bon d’ mougnî d’ trop; il a eu un excès de langage, i ‘ nn’ a co lachî dès bèles ; il dépense avec excès, i dispinseé di trop ; (loc) à l’excès, qui ç’ n’ èst nin do dîre ; qui po-z-arèdjî ; intelligent à l’excès, malin qu’ i s’ dâne ; (en général, toute action réalisée avec excès est représentée par un verbe dont le préfice est «for»; se fatiguer à l’excès, si fornauji, si forbouter ; nourrir à l’ excès, fornoûri; traire exagérément, formoude

 

C60

excessivement

adv (exagérément) di trop, trop; manger exagérément, mougnî d’trop, formougnî ; (très) fwârt ; c’est excessivement cher, c’ èst fwârt tchêr

 

C60

excitation

nf (action d’exciter) èfoufiadje (m), èpoltadje (m) ; (désordre) « Mins vos n’ rivêroz pus, djupsène, lumer l’ barake avou vos-ouys dispû qui l’ bîje, on djoû d’ fafoûye, avou vos cindes a faît dès sènes. » (J. Guillaume)

 

C60

excité

, ée adj animé (-ye), èfoufyî-(ye), èpolté (-ye), rouf-tot-djus (nm) ; une bande d’excités, one binde d’ èfoufyîs ; (expr) èpolté come on novia ramon, excité comme un nouveau balai (qui ne demande qu’ à se mettre au travail)

 

C60

exciter

v (faire naître, provoquer, rendre plus vif) exciter le goût de qqn, diner l’ gout à one saquî ; cela excite l’appétit, ça faît mougnî ; cela excite le courage, ça done do coradje, ça rècoradje ; elle sait comment exciter un homme, èle sét bin comint-ce qu’ on faît po-z-èstchaufer on-ome ; (exciter à) poûsser à ; il m’ excite à mal agir, i m’ poûsse à mau fé ; (agiter, passionner) ècsiter ; c’est qqch qui l’excite, c’ è-st-one saqwè qu’ l’ ècsite ; cela ne l’excite pas beaucoup, ça n’ lî plaît wêre ; (énerver, irriter) fé arèdjiî ; son fils l’a encore excité, si gamin l’ a co faît arèdji ; (accroître) le froid excite la douleur, avou l’ frèd, on-z-a co pus mau ; (s’) (s’énerver) s’ èfoufyî, s’ ènonder; il s’excite pour un rien, i s’ ènonde rade, il èst rade à tch’vau, i monte rade, il èst tot d’ sûte su sès grands tch’vaus ; (s’enthousiasmer pour) maintenant, il s excite pour l’aviation, asteûre, i n’ a pus qu’ ça o s’ tièsse : l’ aviyâcion

 

C60

exclamation

nf (cri) èsclamûre ; pousser des exclamations, fé d’s-èsclamûres

 

C60

exclamer

(s’) v criyî, dîre; ce n’est pas vrai, s’exclama-t-il !, c’ èst dès mintes, a-t-i criyî !

 

C60

exclu

, ue adj (renvoyé) rèvoyî (-ye), foutu à l’ uch (f fouteuwe à l’ uch) ; elle a été exclue de l’école, èlle a stî rèvoyîye foû dè l’ sicole ; (qui n’est pas accepté) il est exclu qu’il vienne, i n’ èst nin quèstion qu’ i vègne

 

C60

exclure

v rèvoyî, foute à l’ uch ; (conjugaison, voir: envoyer, èvoyî) ; (ne pas admettre) exclure la viande, ni pont mougnî d’ tchau ; exclure la bière ni pont bwâre di bîre

 

C60

exclusion

nf on cherche son exclusion, on cache à l’ foute à l’ uch, on saye dè l’ foute à l’ uch ; (loc) à l’exclusion de, à paurt

 

C60

exclusivement

adv (en excluant le reste) seûlemint, rin qui ; vous lirez exclusivement ces deux livres, vos lîroz seûlemint cès deûs lîves-là, vos n’ lîroz qu’ cès deûs lîves-là

 

C60

excrément

m stron ; (de chat) brôye (f) ; (de mouche ou d’oiseau) chite (f) ; (de lapin) crotale (f) ; (de baudet, de chien, de souris) crote (f) ; (de vache) flate (f) ; (de brebis, de chèvre) pècale (f) ; (de cheval), stron ; ensemble d’excréments, tchîyerîye (f)

 

C60

excursion

nf (à pied) pormwinrnâde (, porminâde) ; excursion en forêt, pormwinrnâde dins lès bwès ; (en bateau) voyadje à batia ; (en chemin de fer) voyadje au trin

 

C60

excuse

nf èscuse ; faire des excuses, fé d’s-èscuses ; cela lui sert d’excuse, ça lî sièt d’ èscuse ; (expr) one bone èscuse n’ èst nin mwaîje, une bonne excuse n’est pas mauvaise ; « Èscuses, savoz, lèsamis dji so-st-en rtârd. » (Albin Souldo, in : Louwis Barjot) 

 

C60

excuser

[v] (e-c) èscuser, (o) scuser

 

G100

excuser

v èscuser; excusez-moi, dji vos d’mande di m’ èscuser, (d’)mande èscuse ; (s’) dimander pârdon, s’ èscuser ; il s’est excusé, i s’ a èscusé ; je vous prie de m’excuser, mande èscuse, savoz!; excusez-moi, dji vos d’mande pârdon ; (expr) qui dji n’ vos laî nin dîre, que je ne vous laisse pas parler, excusez-moi de vous interrompre ; qui dj’ vos côpe, que je vous coupe, id

 

C60

exécrable

adj (très mauvais) c’est un devoir exécrable, c’ è-st-on fwârt mwaîs d’vwêr ; il fait un temps exécrable, i faît on timps d’ tos lès diâles ; je viendrai à moins qu’il ne fasse un temps exécrable, dji vêrè à pus qu’ i n’ tchaîye dès diâles avou dès queuwes d’ arondes (, à moins qu’il ne tombe des diables avec des queues d’hirondelles)

 

C60

exécuter

v (mener à accomplissement) ; exécuter un travail, fé one bèsogne ; exécutez !, fioz (ç’  qu’ on vos-a d’mandé) ! ; j’exécute toutes ses volontés, dji faî tot ç’ qu’ i vout ; (interpréter un morceau de musique) djouwer ; il a exécuté du Mozart, il a djouwé do Mozart ; (faire mourir) suivant la manière : abate, assasiner, pinde, t(o)uwer

 

C60

exemplaire

adj (qui peut servir d’exemple) c’est une mère exemplaire, c’ è-st-one moman come i gn-a wêre ; travailler de manière exemplaire, travayî come on-ome ; (qui sert de leçon) qui faît rèflèchi

 

C60

exemplaire

nm copîye (f), numèrô ; j’en ai tiré cent exemplaires, dj’ ènn’ a faît cint copîyes ; c’est un exemplaire spécial, c’ è-st-on numèrô spéciâl

 

C60

exemple

[nm] ègzimpe

 

G100

exemple

nm ègzimpe ; donner le bon exemple, diner l’ bon-ègzimpe ; j’ai suivi son exemple, dj’ a faît come li ; (loc) à l’exemple de, come ; à l’exemple de son père, come si pa ; par exemple, mètans ; des vêtements, des jupes, par exemple, dès moussemints, dès cotes, mètans ; (interj) ah ! ça, par exemple !, â ! bin ç’ côp-ci !

 

C60

exempt

, exempte adj (exempté de charge) ègzint (-e) di ; (à l’abri de) il est exempt de soucis, i n’ a pont d’ rûses

 

C60

exempter

v ègzinter

 

C60

exercer

[v] _ le métier de : (e) ovrer å, (o) bouter du, (c) travayî do, (o-c) fé dins, (e) fé d’vins

 

G100

exercer

v (soumettre à une activité) fé travayî ; c’est pour exercer votre esprit, c’ èst po fé travayî vosse tièsse ; (pratiquer des activités) exercer un métier, ovrer, travayî do, fé do, fé dins ; il exerce le métier de cordonnier, i faît do cwabejî ; (s’) s’ ègzêrcer; il s’exerce, i s’ ègzêrcéye ; ils s’exercent, is s’ ègzêrcéyenut ; action de s’exercer, ègzêrçadje (m)

 

C60

exercice

nm ègzêrcice ; faire l’exercice, fé l’ ègzêrcice

 

C60

exergue

(mettre en) loc fé r’ssôrti ; se mettre en exergue, si fé valu, si mostrer

 

C60

exhaler

v (laisser échapper de sa bouche) exhaler en gonflant les joues, sofler dès pwès, souffler des pois ; exhaler le dernier soupir, fé s’ daîrène bauye ; (exprimer) exhaler sa joie, mostrer qu’ on-z-èst binauje ; (dégager de soi et répandre en dehors) exhaler une odeur agréable, sinte bon ; exhaler une mauvaise odeur, sinte mwaîs

 

C60

exhausser

v (r)aussî; exhausser un mur, raussî on meur

 

C60

exhiber

v mostrer; il exhibe ses papiers, i mostère sès papîs

 

C60

exhumer

v distèrer, mète à djoû, rissatchî foû dè l’ têre ; ils exhument des ossements, is distèrenut d’s-ouchas

 

C60

exigeant

, ante adj (personne) malauji, malaujîy (-e), spèpieûs (-e) ; (chose) deur (-e) ; c’est un métier exigeant, c’ è-st-on deur mèstî ; (expr) c’ è-st-on mèstî qui l’ diâle n’ aureûve nin v’lu fé, c’est un métier que le diable n’aurait pas voulu faire, c’est un dur métier

 

C60

exiger

v (ce qu’une personne réclame) dimander, v(o)lu ; j’exige des excuses, dji vou dès-èscuses ; que peut-on encore exiger de lui ?, qwè-ce qu’ on lî pout co d’mander ?; ce qu’on exige d’un domestique, ci qu’ on d’mande à on vaurlèt ; (loc) il n’est pas exigé, i n’ èst nin rèkis

 

C60

exigu

, uë adj pitit (-e), strwèt (-e)

 

C60

existence

[nf] 1 (mode de vie) (c) vikadje, (o) vikâdje, (e) vikèdje

2 (considérée sous l’angle de la durée) (c) vikaîrîye, (o) vikérîye, (e) vikårèye ; v. vie

 

G100

existence

nf (le fait d’exister) vikadje ; (la durée de la vie) vikaîrîye

 

C60

exister

v (avoir une réalité) ègzister, ièsse là ; ces deux-là existent encore, cès deûs-là ègzistéyenut co ; il en existe de plusieurs sortes, i gn-a d’ mwints sôtes ; le pont existe toujours, li pont èst co todi là ; faut dire ce qui existe, faut dîre ci qu’ il èst ; (vivre) viker; il a cessé d’exister, i n’ vike pus ; (compter) compter; plus rien n’ existe pour lui quand elle est là, por li, gn-a pus rin qui compte quand èlle èst là

 

C60

exode

nm l’exode des vacances a commencé, gn-a d’djà  one masse di djins qu’ è vont è vacances ; l’exode des capitaux existera toujours, gn-aurè todi po-z-aler catchî leûs caurs à l’ ètranjér’

 

C60

exonérer

v cette année, je suis exonéré, ç’t-anéye-ci, dji n’ dwè pont payî d’ contribucions; c’est une marchandise exonérée, c’ è-st-one mârtchandije qu’ i gn-a pont d’ tayes dissus

 

C60

exorbitant

, ante adj à tchaîr mwârt (à tomber mort), à tchaîr au r’viêrs (à tomber à la renverse), à n’ s’ è nin fé one idéye (à ne pas imaginer) ; payer un prix exorbitant, forpayî

 

C60

exorbiter

(s’) v riboûre dès-ouys ; ses yeux s’exorbitaient, sès-ouys lî bolin.n foû di s’ tièsse ; (expr) awè dès-ouys di boû, avoir des yeux de bœuf, exorbités ; i faît dès-ouys come one caracole è coûtches, il fait des yeux comme un escargot en couches,  exorbités ; i faît dès-ouys come on tchin qui tchît dins lès cindes, il fait des yeux comme un chien qui se soulage dans les cendres,  exorbités

 

C60

exorciser

v aconjurer, dismacraler, dissôrcèler ; il exorcise, il aconjure, i dissôrcèle

 

C60

exorciseur

nm dissôrcèleû, sègneû

 

C60

expatrier

(s’) v ènn’ aler foû di s’ payis

 

C60

expectative

nf atimprance ; « Su mi-atimprance, mès sondjes ont mètu, d’ avance, li feu d’ vos-ouys. » (A. Bacq)

 

C60

expédier

[v] 1 èvoyî 

2 (vers celui qui parle) avoyî

 

G100

expédier

v (envoyer) èvoyî (pour celui qui expédie) ; avoyî (pour celui à qui est expédié) ; il m’expédie un colis ; i m’ avôye on pakèt ; je lui expédie un colis, djè lî èvôye on pakèt ; (se débarrasser de) je l’ai eu vite expédié, dj’ a ieû rade faît avou li

 

C60

expéditeur

, trice n èvoyeû (-se)

 

C60

expéditif

, ive adj elle est expéditive, avou lèye, ci n’ èst jamaîs quand-quand ; c’est le moyen le plus expéditif, c’ èst co insi qu’ ça va l’ pus rade ; ils ont donné un jugement expéditif, il ont ieû rade faît d’ jujer

 

C60

expérience

[nf] (o-c) èspéryince, (e) èspériyince

 

G100

expérience

nf apriyèsse, èspériyince, pratike ; avoir l’expérience de son métier, awè l’ pratike di s‘ mèstî ; acquérir de l’expérience, si meûri ; (essai) saye ; je vais faire une expérience, dji m’ va fé one saye ; (expr) i faut ièsse pris po ièsse apris, il faut être pris pour être appris

 

C60

expérimenté

, ée adj èspêrt, maîsse ; c’est un ouvrier expérimenté, c’ è-st-on maîsse dins s’ mèstî; c’est un homme expérimenté, c’ è-st-one saquî qu’ s’ î conèt

 

C60

expérimenter

v (connaître par expérience) fé l’ èspéryince ; on ne peut le prétendre sans l’avoir expérimenté, on nè l’ pout dîre sins ‘nn’ awè faît l’ èspéryince ; (essayer) sayî ; il était en train d’expérimenter la nouvelle machine, i sayeûve li novèle machine

 

C60

expert

, erte adj èspêrt, maîsse ; il est expert en la matière, c’ è-st-on maîsse là d’dins

 

C60

expert

nm èspêrt; demander l’expert, fé v’nu l’ èspêrt

 

C60

expertise

nf èspêrtise

 

C60

expertiser

v èspêrtiser

 

C60

expirer

v sofler ; expirer l’air bruyamment par la bouche, sofler dès pwès ; il expire, i sofèle; ils expirent, is sofèlenut ; (rendre le dernier soupir) fé s’ daîrène bauye; il expire, i faît s’ daîrène bauye ; (arriver à son terme) fini ; le bail est expiré, li bay est fini, … èst tot faît

 

C60

explication

nf èsplicâcion, èsplicadje (m), èsplikéye; donner une explication, fé one èsplicâcion ; (loc) sans plus d’explication, sins pus d’ conte (qui ça) ; (expr) i comprind bin minouche sins qu’ on lî dîye nosse tchèt, il comprend bien minouche sans qu’on lui dise mon chat, il n’a pas besoin d’explication

 

C60

expliquer

[v] (o) splikî, (c) èspliker, (e) acsègnî

 

G100

expliquer

v (faire comprendre, rendre clair) èspliker, fé comprinde ; je vais vous expliquer, dji vos va èspliker ; expliquez-lui pourquoi je n’y suis pas allé, fioz lî comprinde poqwè-ce  qui dj’ n’ î a nin stî ; (s’) (faire connaître sa pensée)

s’ èspliker ; il faudra qu’il s’explique, i faurè qu’ i s’ èsplike ; je m’explique, dji v’s-èsplike, dji vou dîre qui ; (rendre compte) dîre, s’ arindjî avou ; allez vous expliquer avec le directeur, alez dîre tot ça au dîrècteûr ; vous vous expliquerez avec elle, vos v’s-arindjeroz avou lèye, vos n’ auroz qu’ à v’s-arindjî avou lèye ; (comprendre la raison) comprinde ; personne ne se l’explique, gn-a pèrson.ne qui comprind ; cela ne s’explique pas autrement, on nè l’ pout comprinde ôtemint

 

C60

exploit

nm one saqwè d’ râre ; vous pensez avoir réalisé un exploit, vos pinsez awè faît one saqwè d’ râre ; il a reçu un exploit d’huissier, il a r’çû on papî d’ l’ uchî

 

C60

exploitation

nf (action d’exploiter, mise en valeur) il dirige l’exploitation de l’usine, i dirije l’ ûsine ; ils ont modifié leurs méthodes d’exploitation, is travayenut ôtemint ; (lieu où se fait la mise en valeur) une exploitation agricole, one grande cinse ; (action d’abuser à son profit) je trouve que c’est de l’exploitation, mi, dji trouve qui c’ èst voler lès djins

 

C60

exploiter

v (faire valoir une chose, en tirer du profit) exploiter une ferme, tinu one cinse, ièsse su one cinse ; (profiter de) profiter; il faut exploiter la situation, il è faut profiter ; (faire travailler à bas salaire) il exploite ses ouvriers, i gangne sès caurs su 1’ dos d’ sès-ovrîs

 

C60

exploiteur

, euse n profiteû (-se)

 

C60

explorer

v (parcourir un lieu inconnu pour l’ étudier) explorer une région, aler veûy tot ç’ qu’ i gn-a dins on payis

 

C60

exploser

[v] pèter, (o-c) bouchî, (e) bouhî, (o-c) zoubler

 

G100

exploser

v (faire explosion) bouchî, èsplôser, pèter, zoubler ; il explose, i bouche, il èsplôse, i pète, i zoubèle ; faire exploser une bombe, fé pèter one bombe ; cette bombe, on l’a entendu exploser, ci bombe-là, on l’ a ètindu bouchî ; faire exploser les chambres à poudre, fé bouchî lès tchambes ; (se manifester brusquement) sa colère a explosé, il a monté dins one furîye,  dins one râje ; ce qui m’a fait exploser, c’est quand il a dit …, ci qui m’ a faît potchî foû, c’ èst quand il a dit …

 

C60

explosif

nm èsplôsif

 

C60

explosion

nf (le fait d’éclater violemment) èsplôsion ; l’explosion d’un obus, l’ èsplôsion d’ on-obus

 

C60

exporter

v vinde à l’ ètranjér’ (vendre dans les pays étrangers)

 

C60

exposé

nm (développement explicatif) il nous a fait un exposé des faits, i nos-a raconté ç’ qu’ i s’ aveûve passé ; (bref discours) il nous a fait un exposé sur la mort, i nos-a causé dè l’ mwârt

 

C60

exposer

v (disposer de manière à mettre à vue) auyener ; il expose sa marchandise, il auyenéye sès mârtchandîjes ; « Li cwârp d’ one vîye fontin.ne è-st- auyené au mitan dè l’ place. » (E. Gilliard) ; c’était exposé au regard de tous, c’ èsteûve mètu po qu’ tot l’ monde li p’liche veûy ; c’est resté exposé durant des mois, ça a d’mèré auyené dès mwès au long ; (mettre) exposer au soleil, mète au solia ; c’est une maison exposée au NO, c’ è-st-one maujone qu’ èst mèteuwe à chwache ; une maison exposée à tous les vents, one maujone à l’ abri do timps ; (mettre en péril) vous exposez votre vie, vos riskez vosse vîye ; (s’) (prendre le risque) risker ; il s’expose à des ennuis, i riskéye d’ awè dès miséres

 

C60

exposition

nf (action de mettre en vue) èspôsicion ; (orientation) cette maison a une bonne orientation, ci maujone-là èst bin mèteuwe

 

C60

exprès

[adv] èsprès

 

G100

exprès

adv èsprès ; faire exprès, fé èsprès ; elle a été faite exprès pour lui, èlle a stî faîte èsprès por li ; comme si on l’avait fait exprès, come s’ on l’ aureûve faît èsprès

 

C60

express

adj et n èsprès’ ; l’express de vingt heures, l’ èsprès’ di iût’ eûres au nût

 

C60

expressément

adv (avec une intentlon déterminée) ; (par) èsprès ; il l’a fait expressément, i l’ a faît (par) èsprès ; sans le vouloir expressément, sins l’ fé èsprès

 

C60

expression

nf (manière de parler) èsprèssion, maniére di causer ; je n’aime pas son expression, dji n’ in.me nin s’ maniére di causer ; (loc) au-delà de toute expression, gn-a pont d’ mots po l’ dîre, qui ç’ n’ èst rin dè l’ dîre ; (groupe de mots) ratoûrnéye, ratoûrnûre; voilà une belle expresslon de chez nous, là one bêle ratoûrnùre d’ èmon nos-ôtes ! ; (expresslon du visage) on peut lire dans l’ expresslon de son visage, gn-a s’ visadje qui cause por lèye ( por li) ; on remarquait l’ expresslon moqueuse de son visage, èle si fouteûve di nos, on ilîjeûve dissu s’ visadje

 

C60

exprimer

v causer, dîre ; il faut exprimer sa pensée, i faut dîre ci qu’ on pinse ; il a exprimé l’avis que, il a causé come qwè ; il nous a exprimé sa reconnaissance, i nos-a dit tote si r’conechance ; (faire connaître) mostrer; le peintre exprime exactement ce qu’il ressent, li pinte mostère tot-à faît ç’ qu’ i r’ssint ; sa moue nous exprimait son mécontentement, si mawe nos mostreûve qui ça n’ lî plaijeûve nin ; exprimer son exaspération, sacrèmèneter (, mèneter) : i mènetéye ; (faire sortir un liquide par pression) fé spritchî, fé stritchî ; exprimer le jus du citron, fé stritchî l’ djus do citron ; (s’) causer; il s’exprime admirablement bien ; i cause fwârt bin ; laissez-le s’exprimer, lèyîz-le causer; s’exprimer par gestes, causer avou sès mwins

 

C60

expropriation

nf èspropriâcion

 

C60

exproprier

v èspropriyî ; il exproprie, il èsproprîye, ils exproprient, il èsproprîyenut

 

C60

expulser

v bouter foû, foute à l’ uch, tchèssî foû ; il s’est fait expulser, i s’ a faît foute à l’ uch ; on les a tous expulsés, on l’s-a tortos tchèssî foû

 

C60

exsangue

adj djus d’ song; être exsangue, ièsse djus d’ song

 

C60

extasier

(s’) v fé dès-èsclamûres ; « Félis’ sitritcheut l’ bodène avau l’ viyadje en cravate, ossi bin on-ovrauve djoû qui po-z-aler à grand-mèsse. En l’ vèyant, ènn’ aureut-i faît dès-èsclamûres, li vî Djauke. » (A. Laloux)

 

C60

extensible

adj qui s’ sitind; le caoutchouc est une matière extensible, li cawoutchou è-st-one saqwè qui s’ sitind

 

C60

extension

nf (action détendre) l’extension de la jambe lui est même interdite, i n’ pout nin d’djà  stinde si djambe ; (fait de s’étendre) il y a plus de travailleurs depuis l’extension de l’usine, gn-a d’pus d’ ovrîs dispû qu’ il ont ragrandi l’ ûsine ; on craint l’extension de l’ épidémie, on-z-a peû qui l’ minéye si spaude

 

C60

exténuant

, ante adj (qui fatigue beaucoup) drânant(-e), naujichant (-e), scrandichant (-e), tuwant (-e)

 

C60

exténué

, ée adj djus ; « L’ ôte nè lî a pus seû dîre qui : “Dji so djus”. » (C. Denis)

 

C60

exténuer

v fornauji, scrandi au d’là, t(o)uwer ; cela l’exténuait, ça l’ fornaujicheûve

 

C60

exténuer (s’)

[v] (c) si forbouter, (o) fourbouter, (e) si crèvinter, (c) si fornauji, (e) s’ ovrer mwért, (o) s’ mète djus d’ fôrce

 

G100

extérieur

[adj] (e) d(i)foûtrin, in.ne, (c) d’ au-d’foû, (o) d’ l’ in-dèwôrs

 

G100

extérieur

[nm] (e) å-d’foû, (c) au-d’foû, (o) in-dèwôrs

 

G100

extérieur

nm (partie se trouvant en dehors) l’ en-d’foû ; l’ extérieur de l’armoire, l’ en-d’foû d’ l’ ârmwêre ; (loc) à l’extérieur, en d’foû (, en dèwôrs) ; à l’extérieur de la chambre, foû dè l’ tchambe ; c’est à l’extérieur, c’ è-st-en d’foû ; (à la porte) à l’ uch ; sortir à l’extérieur, aler à l’ uch ; par l’extérieur, pa d’foû, par en d’foû

 

C60

extérieur

, eure adj d’ en d’foû, di d’ pa-d’foû ; la cour extérieure, li coû di d’ pa-d’foû

 

C60

extérieurement

adv (d’) en d’foû; extérieurement, c’est une belle maison, (d’) en d’foû, c’ è-st-one bèle maujone

 

C60

extérioriser

v mostrer ; il a extériorisé sa joie, il a mostré qu’ il èsteûve binauje ; (s’) v mostrer ç’ qu’ on r’ssint

 

C60

extermination

nf massake (m)

 

C60

exterminer

 

v on les a exterminés, on l’s-a tuwè tortos, on l’s-a tuwé jusqu’ au dérin

 

C60

externe

adj la partie externe, l’ en-d’foû

 

C60

externe

nm il est au collège mais maintenant comme externe, il è-st-au colêje mins asteûre, i r’vint è s’ maujone tos lès djoûs

 

C60

extincteur

nm èstincteûr

 

C60

extinction

nf (action d’éteindre) l’extinction de l’incendie a pris du temps, il a falu do timps po distinde li feu ; il avait une extinction de voix, i n’ saveûve quausu pus causer ; (suppression) jusqu’à l’extinction de sa dette, jusqu’à tant qu’ il aurè tot payî

 

C60

extirpateur

nm stirpateûr

 

C60

extirper

v (arracher avec la racine) rauyî; ils sont enfin parvenus à l’extirper, finalemint, is l’ ont seû rauyî ; (sortir qqn avec difficulté) awè foû; ce fut malaisé de les extirper de la voiture, ça n’ a nin stî aujîy dè l’s-awè foû d’ l’ auto

 

C60

extra

adv èstra

 

C60

extracteur

nm (apiculture) èstracteûr

 

C60

extraire

v rauyî, tirer foû ; extraire une dent, rauyî on dint ; extraire la terre plastique de la fosse, tirer l’ dièle foû dè l’ fosse ; extraire la pierre, roketer ; (faire sortir) fé sôrti

 

C60

extrait

nm (passage tiré d’un texte) bokèt, passadje ; je vais vous en lire un extrait, dji vos-è va lîre on passadje ; (copie de papier officiel) èstraît ; extrait de mariage, èstraît d’ mâriadje ; (extrait concentré d’aliment) do concintré ; de l’extrait de tomate, do concintré d’ tomate ; (extrait de parfum) èssence ; extrait de lavande, èssence di lavande

 

C60

extraordinaire

[adj] (c) èstraôrdinaîre, (e) èstraôrdinêre, (o) strawordinére, (e) clapant, e,  (o) nu-z-ome

 

G100

extraordinaire

adj jamaîs parèy (-e), qui ç’ n’ èst rin dé l’ dîre ; (loc) un homme extraordinaire, on-ome jamaîs parèy, on-ome râre, on-ome come gn-a pont d’ feume ; une femme extraordinaire, one feume come gn-a pont d’ ome, one feume jamaîs parèye ; un plaisir extraordinaire, on plaîji d’ tos lès diâles, on plaîji jamaîs parèy ; ce n’est pas une chose extraordinaire, ci n’ èst nin l’ diâle d’ afaîre ; c’est un joueur extraordinaire, c’ è-st-on djouweû iute dès râres ; elle avait un chapeau extraordinaire ( comme il n’y en a pas de pareil), èlle a on tchapia jamaîs parèy ; ce n’est pas extraordinaire, gn-a nin d’ qwè criyî, gn-a nin po criyî; « Gn-aveûve one saqwè tos lès djoûs . Ô, nin po criyî ! » (E. Gilliard) ; (expr) ièsse à l’ impossibe, être extra­ordinaire

 

C60

extraordinairement

adv (d’une manière peu commune) à l’ impossibe ; (la démesure comprise dans l’adverbe se traduira très souvent par une expression imagée) il l’aime extraordinairement, i ‘nn’ èst bleuw, i ‘ nn’ èst pêrcé sot, i l’ vèt voltî à l’ impossibe ; cet enfant est extraordinairement beau, cit-èfant-là èst bia come on-andje, èst bia à l’ impossibe 

 

C60

extraterrestre

n èstratèrèsse, mârsyin (f mârsyin.ne)

 

C60

extrême

adj (qui est au bout) à l’ extrême limite, tot-à faît au d’bout ; à l’extrême opposé, jusse di l’ ôte costé ; c’est à l’extrême gauche, c’ èst t’t-à faît à gauche ; (dernière) c’est l’extrême limite, c’ èst l’ daîrène limite, après ça c’ èst trop taurd ; (au plus haut point) ce fut pour lui un plaisir extrême, ça lî a faît on fèl plaîji ; il y a extrême urgence, ça prèsse ; (excessif) il a des idées extrêmes, avou li, c’ èst tot ou rin

 

C60

extrême

nm (opposé) c’est son extrême, c’ èst tot-à faît l’ contraîre ; (loc) à l’extrême, à l’ limodje, au-d’là ; il est sot à l’extrême, il èst fou au-d’là, il èst sot à l’ limodje ; il est stressé à l’extrême, il èst tinkyî à blame ; le char est rempli à l’extrême, li tchaur è-st-oupé ; le seau est rempli à l’extrême, li saya èst rimpli à stritche ; saigner à l’extrême, forson.ner ; être fatigué à l’extrême, ièsse fornauji ; s’empiffrer à l’extrême, formougnî ; se décarcasser à l’extrême, si forbouter au d’là

 

C60

extrêmement

adv fin (-e) (adj), pêrcé (-ye) ; (adj) tot-à faît ; extrêmement seul, mérseû (-le) (, mièrseû (-le)) ; extrêmement près, fin près ; elle est extrêmement sotte, èlle èst fine sote ; extrêmement riche, pêrcé (-ye) ritche

 

C60

extrême-onction

nf donner l’extrême-onction, administrer ; il a reçu l’extrême-onction, il a stî administré

 

C60

extremis

(in) loc au dérin momint, jusse à timps, à chipète

 

C60

extrémité

[nf] bètchète, coron

 

G100

extrémité

nf bètchète, coron (m), dibout (m) ; j’ai froid l’extrémité des doigts, dj’ a frèd l’ bètchète di mès dwèts ; nous allons à l’extrémité de la rue, nos-alans au coron dè l’ reuwe ; il a été jusqu’à l’extrémité de ses forces, il a stî jusqu’au d’bout d’ sès fwaces ; (expr) il è-st-à l’ daîrène, il è-st-au d’bout, il est à la toute dernière extrémité de la vie

 

C60

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!