FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

E

Rechercher

A
B
C
D
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

e

nm cinquième lettre de l’alphabet ; en wallon, cette lettre est toujours muette ; on ne la prononce que si elle est surmontée d’un accent aigu, grave ou circonflexe ; le e prononcé tel s’écrit « eu » en wallon (on djeu se prononce /-ǝ/). Il est écrit par analogie au français ou comme marque du féminin (one ostèye).

 

C60

e

 

(lettre) « e » prononcé /e/ ou /ə/

E0

e

nom de la lettre e, eu ; voci, i manke on eu

 

S0

eau

nf aîwe, eûwe ; eau chaude, tchôde aîwe ; eau bénite, bènite aîwe ; eau ferrugineuse, aîwe di fiêr ; afflux d’eau, aîwéye, wakeléye ; baigner entre deux eaux, bagnî inte (/ ètur) deûs-aîwes; château d’eau, châtau d’au, cûve ; chute d’eau, vintèle ; eau gazeuse, soda, aîwe qui spite ; eau de citerne, aîwe di pompe ; eau de pluie, aîwe di gotêre, di plouve ; eau de puits, aîwe di pus’ ; eau de toilette, sint-bon (m) ; moulin à eau, molin à aîwe ; passeur d’eau, passeû d’ aîwe ; seau d’eau, saya d’ aîwe ; poule d’eau, pouye d’ aîwe, puiser de l’eau, poujî d’ l’ aîwe; prendre eau (en parlant d’une chose), poûjî ; mes bottes prennent eau, mes botes poûjenut ; réservoir d’eau de source, fontin.ne ; tonneau à eau de pluie, tonia à l’ (aîwe di) gotêre ; secouer dans l’eau, waler ; (loc.) à vau l’eau, à l’ gueûye di rin.ne, à l’ rèpdèdèp, à maulvau; cuire à l’eau, cûre à l’ aîwe ; faire venir l’eau à la bouche, fé glèter l’ minton, fé v’nu l’ aîwe à l’ bouche ; avoir l’eau à la bouche, baîyî, glèter ; j’en ai l’eau à la bouche, gn-a m’ minton qui glète; perdre les eaux, piède lès- aîwes ; suer sang et eau, ièsse sankènaîwe; se jeter à l’eau, si foute è l’ aîwe ; mettre de l’eau dans le gaz, foute li tchin dins lès pouyes; il y a encore beaucoup d’eau qui passera sous les ponts, i ploûrè co là-d’ssus ; tèrchèdon, il ârè ploû ; au nouvel an, il pleut souvent( l’eau pisse volontiers), à lnovèl an, l’ aîwe piche voltî; c’est clair comme de l’eau de roche, c’ èst clér come di l’ aîwe ; cela ne sert à rien : 1 (c’est comme si on crachait dans l’eau), c’ èst come s’ on ratchereûve è l’ aîwe; 2 c’est ce qu’on peut appeler porter de l’eau à la Meuse, c’ èst ç’ qu’ on pout dîre taper d’ l’ aîwe è Moûse,; c’est oublié, c’est tombé à l’eau, c’ èst tchèyu è l’aîwe,; ce n’est pas avec de l’eau claire qu’on engraisse les cochons, ci n’ èst nin avou dè l’ clére aîwe qu’on-z-ècrache lès pourcias; il faut prendre les grands moyens quand ont veut obtenir un résultat (il faut les jeter à l’eau si on veut leur apprendre à nager), i lès faut taper è l’ aîwe, s’ on lès vout fé bagnî; il n’y a rien de plus fort que l’eau, ça porte les bateaux, gn-a rin d’ pus fwârt qui l’ aîwe, ça pwate lès batias; il a été pétri à l’eau froide, il n’est pas courageux, il a stî prusti à l’ frède aîwe; il manque de discernement (il fait comme l’autre qui se jette à l’eau de crainte d’être mouillé par la pluie), i faît come l’ ôte qui s’ tape è l’ aîwe di peû d’ ièsse frèch; il n’y a si belle eau qui ne se trouble, i gn-a d’ si bêle aîwe qui n’si troùbèle; il ne vaut rien (il ne vaut pas l’eau dans laquelle on a fait cuire les œufs), i n’ vaut nin l’ aîwe qu’ on-z-î a cût sès-ous; il a beaucoup de chance (il sauterait dans l’eau tout nu et reviendrait à la surface les poches remplies de poissons), i potchereûve è l’ aîwe tot nu èt rivenu pa-d’zeû avou plin sès potches di pèchons; il a soif, la seule vue d’un liquide lui donne soif (il ressemble aux canards, quand il voit l’eau), i r’chone lès canârds, quand i vout l’ aîwe, il a swè; il faut se méfier de l’eau qui dort (des eaux calmes, ce sont les plus trompeuses), i s’ faut d’mèfyî dès qwèyès-aîwes, c’ èst lès pus trompeûses; on n’inverse pas le cours des choses (l’eau va toujours au moulin), l’ aîwe va todi au molin; on lui ferait faire n’importe quoi (on lui ferait battre l’eau), on lî freûve bate l’ aîwe; il faut prévoir les conséquences de ses actes (on ne jette pas des pois dans l’eau sans qu’il revienne des bouillons), on n’ tape nin dès pwès è l’ aîwe qu’ i n’ rivègne dès bouyons,; charité bien ordonnée commence par soi-même (chacun tire l’eau ver son moulin), on satche tortos l’ aîwe après s’ molin ; l’épouse qu’il a choisie lui laissera toute la besogne (s’il va bien à l’eau, il n’aura pas soif), s’ i va bin à l’ aîwe, i n’ aurè nin swè; se ressembler comme deux gouttes d’eau, si r’choner come deûs gotes d’ aîwe; il est avare (vous n’auriez pas encore l’eau dans laquelle il a fait cuire ses œufs), vos n’ aurîz nin co l’ aîwe qu’ il a faît cure sès-ous

 

C60

eau

[nf] (e-c) êwe, (o) eûwe, iau

eau bénite [nf]: (c) bènite êwe, (e) bèneûte êwe, (o) eûwe bènite

eau de lessive [nf]: (o-c) savenéye, (e) sameneûre, (c) lèchivon [nm]

 

G100

eau

êwe (sauf dans jèt d’ au, au d’ Cologne) ; _ stagnante, crop(ih)ante êwe ; les eaux dormantes, lès keûtès-êwes ; _ de pluie, gotîre, êwe di gotîre ; _ minérale, poûhon ; _ de savon, saveneûre ; _ de Javel, dè l’ javèl ; _ de chaux, tchåssin ; _ boueuse, tripis’ ; _ sale, brouwèt d’ catches ; (houill ) _ qui suinte d’un trou de sonde, såmeûre ; prendre _ (chaussures), poûhî ; mettre trop d’_ dans la maie, fé (sinte) Marèye è l’ mê ; [l’affaire est] à l’_ avå l’ êwe ou so flote ; voy. boudin ; mettre l’_ à la bouche, fé cori l’êwe å minton, fé glèter l’ minton, mète li låme à l’ boke ; il y a de l’ _ dans le gaz, n-a ‘ne mohe è l’ ôrlodje ; voy. FLAQUE, RÉPANDRE

 

E0

eau

êwe ; de l’eau de puits, di l ‘ êwe di pus’ ; de l’eau tirée à la pompe, di l’ êwe do l’ pompe ; de l’eau de pluie (recueillie dans le tonê d’ gotîre), di l’ êwe di gotîre ; di l’ êwe courante (opp, à di l’ êwe qui djôkine) ; de l’eau potable, do l’ boune êwe  (opp. à do l’ mâvêse êwe) ; do l’ prôpe êwe (opp. à do l’ niche êwe) ; do l’ tchôde êwe ; do l’ frède êwe ; do l’ tiède êwe ; do l’ bènite êwe ; eau de pluie que l’on recueillait ou eau que l’on allait chercher dans un ruisseau où il y avait de l’écume le 25 mars (fête de l’Annonciation), et qui était réputée guérir les maladies des yeux], di l’ êwe di mârs’ (litt. « de l’eau de mars ») ; c’ èst d’ l’ êwe come do cristâl ; c’ èst clér come di l’ êwe di rotche ; on potê d’ êwe ; one gofe d’ êwe ; i toume di l’ êwe ; (d’un café trop léger) ça è on gout d’ êwe ; (au fig.) mète di l’ êwe dins s’ vin ; dji n’ ê nin pus fwin qu’ l’ êwe n’ è sè ;  c’ è-st-one gote d’ êwe dins la mér (ou one gote d’ êwe à Moûse Te.) ; is s’ russonant come deûs gotes d’ êwe ; (au pl.) les eaux de vaisselle, lès-êwes d’ ècoulemint, lès crâsses-êwes (syn. rulâveûres) ; l’eau avec laquelle on a rincé les récipients à lait, lès cléres-êwes (ou lès blankes-êwes) (litt. « les eaux claires, les eaux blanches ») ; _ d’écoulement, rasgotèdje ; c’ èst tos rasgotèdjes do tèt dins la citêrne ; eau de cuisson (des pommes de terre), pourée ; taper la pourée d’ crompîres voye ; _ contenant du savon, savonêye, saveneûre (Te.), êwe di savon fé one boune savonêye po lès bagues ; eau contenant peu de savon (pour laver les tissus délicats), one clére savonêye ; eau souillée, brouwèt ; i ‘nn’ è sôrti onk di brouwèt di ç’ bouwêye-là ! ; (en parlant des chaussures) prendre l’eau, pûji ; dj’ ê lès solés qui pûjant ;

 

(cours d’eau, masse d’eau) êwe ; passer l’ êwe ; fé dès ricochèts su l’ êwe ; lâchi l’ êwe su l’ molin (opp. à taper l’ êwe djus do molin) ; one bouche d’ êwe ; la distribucion d’ êwe ; le point de distribution d’eau, li jèt d’ au ; (au pl.) eaux thermales ; lès-êwes di Spâ ;

 

(au fig.) taper on côp dins l’ êwe ; ça è toumé à l’ êwe ; i fât pwate si-st-êwe â bon molin (Te.) ; il faut se méfier de l’eau qui dort, c’ èst l’ êwe qui dwame li pus mèchante ( Te.), i fât s’mèfyi d’ l’ êwe qui dwart ;

 

(préparation à base d’ alcool, obtenue par distillation ou infusion) êwe ; di l’ êwe di rôse ; di l’ êwe di lavande ; eau (sécrétion liquide), êwe ; souwer sang èt êwe; avèr l’ êwe à l’ boutche ; avèr di l’ êwe o poûmon ; one clotche d’ êwe ; (au pl.) perdre les eaux, piède lès-êwes ;

 

(liquide amniotique) êwe ; la vatche è tapé lès-êwes ; qui est allongé d’ _ (en partant du café) ribrèssi ; c’ èst do r’brèssi, ç’ cafè-là ; rendre moins consistant, moins épais (en ajoutant de l’eau), rimouyi l’ mwartî ; rimouyi la pâsse ; (dans quelques loc.) au ; di l’ au d’ Cologne ; di l’ au d’ javèl ; on jèt d’ au (syn. bôrne) ; on chatau d’ au ;

 

S0

eau-de-vie

nf gote (f), pèkèt (m)

 

C60

eau-de-vie

[nf] pèkèt [nm], (o-c) tchèssaut [nm], (e-c) êwe di France ; v. genièvre

 

G100

eau-de-vie

de l’ _, dè France, (anc.) dè brand’vin

 

E0

eau-de-vie

chnaps’, chnik ; _ de grains ou de fruits, gote ; dj’ ê rapwarté do l’ gote do Grand Duché ; dji va payi la gote ; nous avons été boire quelques verres d’eau-de-vie chez Henri, dj’ ons stî bware la gote amon Henri ; _ faite à partir de la quetsche, qwètche (nm) ; vûdoz-me on qwètche ; de l’_ additionnée d’eau, do l’ gote dènaturé ; _s de pommes, poume ; personne portée sur l’_, chnapeû, -eûse

 

S0

ébahi

, -ie adj invar (baba) baba ; dji ‘nn’ ê d’moré tot baba ; il était _, i n’ plot pus dîre « do pwin ! » (litt. « il ne pouvait plus dire « du pain ! ») (Te.)

 

S0

ébahir

v sbârer, pèter ; il était ébahi, il èsteûve sibâré ; action d’ébahir, sbâradje (m) ; être ébahi, ièsse tot paf, ièsse pèté (-ye), ièsse, sibâré (-ye) ; il a été ébahi, il a stî tot pèté ; (expr) dj’ ènn’ a ieû l’ alinne côpéye, j’en ai eu le souffle coupé, j’ai été ébahi ; is sont tortos come dès pièrots r’tchèyus au fond d’ leû nid, ils sont tous comme des moineaux retombés au fond de leur nid ; on dîreut qu’ il ont vèyu l’ diâle abiyî à sôdârt, on dirait qu’ ils ont vu le diable habillé en soldat

 

C60

ébahir

voy. abasourdir, étonner

 

E0

ébahir

 

asbâbyi ; dj’ ê stî tot asbâbyi do l’ vèy ariver

 

S0

 

ébahissement

nm sbaremint, sbarûre (f), èwarâcion (f)

 

C60

ébarber

_ ine plume, côper ou ziketer lès båbes d’ ine pêne ; (houill ) _ une surface, rèbouter (ou rondjî) lès måhîres

 

E0

ébarouir

v sclèyî

 

C60

ébarouir

(d’un tonneau qui se dessèche et se disloque au soleil) disclèyî (vi), si disclèyî, (si) sclèyî, si d’cèkeler, si disclaper, si diclapeter), hâler (La.), si taper å lådje, si drovi, si disloyî, si k’pèceler, si d(is)lèyî (il èst tot d’lèyî), si lèyî,, si d’diwyî (Vi. ; il èst tot d’diwî Pe., d’dèwé St., d’brâdelé Rob., deûscloné Fa.) ; voy. resserrer

 

E0

ébats

prendre ses _, prinde sès-èbats, cori èt lancî tot costé, djougler, djouguiner ; voy. batifoler, folatrer

 

E0

ébats

_ sexuels, galipètes (nf pl) ; fé dès galipètes

 

S0

 

ébattre

(s’) v les enfants s’ ébattent dans la prairie, lès-èfants coûrenut dins l’ pachis, lès-èfants djoûwenut dins l’ pachis

 

C60

ébattre

(s’), voy. ébats

 

E0

ébaubi

, ie adj èbaubyî (-ye), sblâri (f sblârîye); il était ébaubi, i n’ è riveneûve nin, il èsteûve tot paf

 

C60

ébaubi

voy. abasourdi

 

E0

ébauche

nf (commencement) comincemint (m), (Ciney : kimincemint (m)) ; (première forme d’une œuvre) saye ; ce n’est encore qu’une ébauche, ci n’ èst co qu’ one saye

 

C60

ébauche

è(s)båtche, amwèce (d’un travail)

 

E0

ébaucher

v (ouvrage) comincî (Ciney : kimincî) ; le travail était à peine ébauché, l’ ovradje èsteûve à pwin.ne comincî ; (travail de sabotier) planer

 

C60

ébaucher

, -ement èbåtchî, -èdje, -emint

 

E0

ébaucheur

nm (dans la fabrication des sabots) planeû

 

C60

ébaudir

(s’) potchî ou danser d’ djôye, èsse divins ‘ne djôye sins parèye

 

E0

Ében

Ébeum’ (Ébène à Liège), village

 

E0

ébène

nf èbin.ne

 

C60

ébène

èbin.ne (nm ou f)

 

E0

ébène

ébêne ; do bwas d’ ébêne ; nwar come di l’ ébêne

 

S0

ébéniste

nm scrinî

 

C60

ébéniste

, -erie èbènisse, -isterèye

 

E0

ébéniste

ébénisse, scrinî ; c’ èstéve on fin scrinî

 

S0

ébénisterie

ébénisterîe

 

S0

éberlué

, ée adj bablu,  èbaubyî (-ye), sbâré (-ye) ; être éberlué, ièsse bablu ; (expr) on dîreut qu’ il a vèyu l’ diâle abiyî à sôdârt, on dirait qu’ il a vu le diable habillé en soldat, il est éberlué

 

C60

éberlué

bablou ; voy. abasourdi, ber­lue, éblouir

 

E0

ébertauder

_ le drap, sopî

 

E0

éblouir

[v] (o-c) asbleuwi, (e) èsblawi

 

G100

éblouir

v asbleuwi, stèli; il éblouissait, il asbleuwicheut ; il a été ébloui par le soleilil a stî asbleuwi avou l’ solia ; (expr) gn-a l’ solia qui m’ pète è mi-ouy, le soleil m’ éblouit

 

C60

éblouir

, -issant, -issement èsblawi (asblâwi La., Li.), -ihant, -e, -ihèdje, -ihemint; èsblaweter, -tant, -e, -tèdje; aveûgler, rinde (ou fé vèy) bablou, fé blaweter lès-oûys ; je suis ébloui, dji so (ou veû) tot bablou, dji so (è)stêli, dj’ a dès blawetèdjes divant lès-oûys ; vt éblouir (les yeux), stêli ; vi être ébloui : mès-oûys sitèlihèt ; avoir un éblouissement, voy. étourdissement ; éblouir de son luxe, etc., fé dè(s) tape-à-l’ oûy

 

E0

éblouir

 

 

vt (par une vive clarté) asblâwi, aluri ; li tch’vau astot asblâwi pa l’ îvièr ; li slo m’ alurit 

 

S0

 

 

éblouissant

, ante adj asbleuwichant (-e), stèlichant (-e)

 

C60

éblouissant

 

, -ante adj asblâwichant (, -ante), alurichant (, -ante) ; i fêt alurichant

 

S0

 

éblouissement

nm (état) asbleuwichemint ; (action d’éblouir) asbleuwichadje (m) ; avoir des éblouissements, ièsse dôrnis ‘ , ièsse loûte

 

C60

ébonite

nf èbonite

 

C60

éborgner

v abwargnî, fé bwagne, rinde bwagne, crèver l’ ouy; il l’a éborgné, i lî a crèvé on-ouy

 

C60

éborgner

èbwèrgnî (èbwargni St.), ordt ou rinde (, bouhî, maker, fèri) bwègne, crèver l ‘oûiy ; (dans un combat de coqs) dîner l’ côp d’ bwèrgnèdje

 

E0

éboueur

nm bègneteû, bèrnatî

 

C60

ébouillanter

v mète dins l’ bolante aîwe,  richôder ; (s’) v (si) brûler

 

C60

ébouillanter

(ri)hôder ; voy. échauder

 

E0

ébouillanter

tchôder ; tchôder la rubârbe (pour en adoucir le goût) ; tchôder l’ porcê (pour lui enlever les soies) [pratique plus rare que celle qui consiste à griller les soies du cochon, mais elle a parfois été rendue nécessaire par les circonstances, en période de guerre notamment, pour éviter de donner l’éveil aux occupants allemands]

 

S0

ébouillanter

vt forboûre (Te.) ; do cabus forboulou [composé du préf for– et du v. boûre, bouillir, inusité à Tenneville, où il est remplacé par bouwè]

 

S0

ébouillir

cûre tot èvôye, forboûre, afiner

 

E0

éboulement

[nm] (c) wagadje, (e) waguèdje, (c) crouladje, (e) croulèdje, (o) ralâdje plin

 

G100

éboulement

nm crouladje, rigo(u)ladje ; il y a un éboulement sur la route, i gn-a dès pîres su l’ vôye ; l’éboulement des pierres, li crouladje dès pîres, li r’go(u)ladje dès pîres

 

C60

éboulement

èboulemint, croulèdje, croulemint, ècr- ; wague (nf) ; waguèdje, -emint ; riwaguèdje ; règolinèdje, règolinåde (nf) ; riloguèdje, raboula, hirôdèdje, ridèdje ou walêye (de terres), volêye di pîres ; (houill ) hèyemint, hiyeûre (nf), hiyis’, houdjis’, difoncemint ; voy. affaissement, ava­lanche, crouler

 

E0

éboulement 

èboulemint

 

S0

ébouler

(s’) v crouler ; le mur s’écroule, gn-a l’ meur qui croule

 

C60

ébouler

crouler, s’ ècrouler, (ri)waguer, wagueler, si lèyî aller, vini djus, règoliner, voy. crouler ; rouheler, boler (li yére a bolé) ; (houill ) hiyî, rihiyî, houdjî, houdjeter ; galerie éboulée, vôye timpèstêye ; le remblai s’est éboulé dans le chaffour, lès stapes sont rèvôye divins l’ tchafôr ou li tchafôr èst rèvôye divins ; (d’un boisage, etc. , résultant du travail humain, s’écrouler =) fåsser, voler èvôye ; (s’écrouler de vétusté) toumer è ‘ne blèsse

 

E0

ébouler (s’)

[v] (e-o) vini djus, (c) vinu djus, (o) raler plin, (e-c) waguer

 

G100

éboulis

nm rigo(u)ladje ; ils ont évacué les éboulis de la route, il ont r’ssatchî totes (le wallon précise) lès brikes, lès pîres, lès têres qu’ èstin.n tchèyûwes su l’ vôye ; il ont r’ssatchî tot ç’ qu’ èsteûve tchèyu (, tcheû, tchaî)

 

C60

éboulis

voy. éboulement

 

E0

éboulis

wague ; i s’ è fêt rassèrer dins one wague

 

S0

ébourgeonner

_ le tabac, etc. picî, ripicî, piceter, spincî, ploketer, ôper lès djètons ou lès gourmands ; _ la vigne, disfouyî

 

E0

ébouriffant

, ante adj c’est ébouriffant, ci n’ èst nin à crwêre, c’ è-st-à n’ nin crwêre

 

C60

ébouriffé

, ée adj oufu (f oufeuwe) ; une tête ébouriffée, on boubou (m) ; (expr) awè one tièsse come on ritchaud, avoir une tête comme un geai, ébouriffée

 

C60

ébouriffée

une tête _, ine tièsse di boubou ou come on boubou, on bouhon, on chèrfou ; voy. chevelure, décoiffer, ÉCHEVELER, HIRSUTE

 

E0

ébranchage

nm discouchadje, discouchetadje, scouch(et)adje

 

C60

ébrancher

v discopèner, discoucheter, scoucheter, scouchî ; j’ebranche, dji discouchetéye ; j’ébranchais, dji discoucheteu ; j’ébrancherai, dji discouchetéyerè

 

C60

ébrancher

côper lès cohes, di(s)brantchî, di(s)cohî, dicoheter, ducoheler (Ma.), scohi (Hu.), acléri, rinètî, tonde ås-åbes ; voy. émonder

 

E0

ébrancher

vt (élaguer (lorsque les branches ne sont pas trop volumineuses)) spèner ; poqwè-ce quu tu n’ sipènes nin ta hèye ? ; empl intr dj’ ê stî spèner âs sapins tote la djoûrnêye ; (un résineux avec la rasète) rasèter ; i m’ dimeûre co on  sapin à rasèter ; (élaguer (de grosses branches) disbrantchi ; i fârè disbrantchi ç’ tchin.ne-là ; outil de bûcheron servant à _ et à peler les résineux, rasète ; spèner lès sapins avou la rasète ; sin.ner on bwès avou la rasète 

 

S0

ébranler

v (faire trembler) fé tron.ner ; le chariot ébranlait les pavés, li tchaur fieûve tron.ner lès pavés ; (compromettre l’équilibre) depuis lors, sa santé est ébranlée, dispû adon, il èst tot dismètu ; (faire douter) on voit qu’il est tout ébranlé, on vèt bin qu’ i n’ sét pus qwè

 

C60

ébranler

, -ement è(s)branler, -emint; diholeter, di(s)holer, kihossî ; (carr. et houill. ) doûdeler, doûteler; la pierre est ébranlée, li pîre èst tote bômêye (, låkêye, dinêye) ; _ [le train] s’ébranla, si mèta à rôler

 

E0

ébranler

vt èbranler ; la mwart di sa fème l’ è fwart èbranlé

 

S0

ébréché

, ée adj chaurdé (-ye) ; la tasse est ébréchée, li jate èst chaurdéye

 

C60

ébréché

, -ée adj chârdé ; mi coûtê èst chârdé ; la plume astot tote chârdé

 

S0

ébrécher

fé on hård, hårder; _ complè­tement, kihårder, duhârder (St.) ; une tasse _, ine hårdêye tasse

 

E0

ébriété

nf sôlerîye ; il a été arrêté en état d’ébriété, il a stî arèté qu’ il èsteut sô

 

C60

ébriété

voy. ivre, -esse

 

E0

ébrouement

sprognèdje, sproûfelèdje

 

E0

ébrouer

(s’) v si cocheûre ; (cheval) sprognî ; (expr) si cocheûre come on mouchon dins on potia, s’ébrouer comme un oiseau dans une mare ; si cocheûre come on tchin qui broke foû d’ Moûse, s’ébrouer comme un chien qui sort de la Meuse

 

C60

ébrouer

(s’) sprognî (sprugnî Ve.), sprohener, sproûfeler, stièrni, sofler ; voy. éternuer

 

E0

ébrouer

_ des noix, voy. brou

 

E0

ébrouer

s’_ (en parlant du cheval) (souffler bruyamment en secouant la tête) sprogni

 

S0

ébrouer (s’)

[v] (c) si cocheûre, (o) s’ èskeûre, (e) si k’heûre,  (e) sprognî (rural)

 

G100

ébruiter

v aler dîre, spaude ; ce sont des affaires à ne pas ébruiter, c’ èst dès-afaîres à n’ nin aler dîre, à t’nu por li; il a ébruité la nouvelle, il a stî spaude li novèle ; n’allez pas ébruiter cela !, qui ça n’ vaye nin pus lon ! (, que cela n’aille pas plus loin)

 

C60

ébruiter

taper foû (ordt une médisance) ; cela s’est ébruité, on ‘nn’ a brutiné, ça s’ a d’brûti ou d’brûtiné, voy. bruit

 

E0

ébullition

nf (liquide) boladje (m) ; mettre en ébullition, fè boûre, fé boûre ; vous devez le mettre en ébullition, vos l’ duvoz fé boûre ; (personne) en ébullition, su sès niêrs ; elle est souvent en ébullition, èlle est sovint su ses niêrs

 

C60

ébullition

bolèdje, bola, cabolèdje ; voy. bouillon

 

E0

ébullition

vt réduire par _, discûre ; discûre do pèkèt, do l’ bîre

 

S0

 

 

écacher

voy. écrabouilleR, écraser

 

E0

écafer

(tige d’osier) hineler

 

E0

écaillage

nm (action d’écailler) scayetadje (m) ; (fait de s’ écailler) scayetadje

 

C60

écaille

nf scaye ; des écailles de poisson, dès scayes di pèchon ; des écailles tombent du mur, gn-a dès scayes qui tchèyenut foû do meur

 

C60

écaille

_ de poisson, de schiste, etc., hayis’ (hèyis’ Hu., Ve.) (nm), pîd (nm) ; _ de moule, d’huître, hågne ; peigne d’_, pingne d’ ècaye

 

E0

écaille

ècaye ; dès-ècayes di pèchon ; on pîgne en-ècaye 

 

S0

écailler

v (enlever les écailles) scayeter ; action d’écailler, scayetadje (m) ; elles écaillent les poissons, èles sicayetéyenut lès pèchons ; (pigeon écaillé) mayeté, scayeté ; (s’) v si scayeter; cela s’écaille facilement, ça s’ sicayetéye aujîyemint

 

C60

écailler

vt des poissons, dihayeter ; (houill ) voy. hayer ; s’ _, hayeter, di(s)hayeter ; vi ou si hayeter (si hè- Ve.), si d’hayeter, si k’hèyeter, si scayeter (Be.), si d’hayi (Vil.), si d’hågneter, si d’chèteler, si disgrogneter, sclater ; qui s’écaille, (adj) hayis’ (hè- Hu., Ve.) ; pigeon « écaillé », mayeté

 

E0

écailler

(s’) s’ ècayer, si scayetè (Te.) ; gn-è la coleûr qui s’ ècaye ; i gn-a l’ tchâs qui s’ sicayetèye tote

 

S0

 

écale

nf écale de noix, scafiote di gaye ; écale d’œuf, scaugne d’ ou

 

C60

écale

_ de noix, d’oeuf, voy. coquille

 

E0

écaler

v discafioter ; j’écale, dji discafiote, j’écalais, dji discafioteûve, j’écalerai, dji discafioterè ; je vais écaler les œufs, dji m’ va discafioter lès-ous

 

C60

écaler

_ des noix, di(s)hågneter , di(s)hayeter, hayeter, dihûfî (, du-Ve.,) , hîfyî , dihotchî , dismoussî ; _ un œuf, pèler

 

E0

écaler

_ des noix, des amandes, chafiè dès neûjes, dès-amandes

 

S0

écang

, écanguer, voy. écouche, -er

 

E0

écarbouillcr

voy. écrabouiller

 

E0

écarlate

adj rodje come do feu

 

C60

écarlate

vif rodje

 

E0

écarquiller

v scaugnî, scauyî; riwaitî tot laudje ; il écarquille les yeux, i scauye sès-ouys ; «Et scauyî dès-ouy, vos-ôtes ! » (E. Gilliard) ; (expr) i faît dès-ouys come dès sârlètes, il fait des yeux comme des salières, il écarquille les yeux

 

C60

écarquiller

_ les yeux, les jambes, aråyi l’soûys, lès djambes, fé dès grands-oûys , fé dés-oûys come deûs (ou come dès) sårlètes ; voy. BANCAL, ÉCARTER

 

E0

écarquiller

_ les yeux, chiri dès bês-ûs ; il écarquille les yeux, i chère dès-oûys come dès fignèsses (Te.)

 

S0

écart

nm (distance qui sépare deux choses) il y a vingt centimètres d’écart entre eux, is sont-st-à vint centimètes onk di l’ ôte ; nous avons eu de grands écarts de température, nos-avans d’vu sopwârter dès fameûsès difèrinces di tchaleûr, i fieûve bolant on djoû èt djaler l’ lèdemwin ; (action de s’écarter) faire un écart, aler su l’ costé ; il a eu des écarts de conduite, il a mètu s’ pîd su l’ costé ; il a eu des écarts de langage, il a stî grossiér’; (loc) à l’écart, su l’ costé ; il a été mis à l’ écart, il a stî mètu su l’ costé ; à l’écart, lon (èri) di ; cette maison a été construite à l’écart de la route, ci maujone-là a stî bâtîye lon èri dè l’ vôye; se tenir à l’écart des coups, dimèrer foû dès côps, èri dès côps ; (cartes) dècârt

 

C60

écart

(distance) ècârt ; i gn-è on-ècârt di deûs-ans intèr zèls deûs ; lêssoz on-ècârt di dîj mètes intèr chake ; li tch’vau è fêt on-ècârt ; (t. de danse) faire le grand _, fé l’ grand ècârt ; à l’_ (à distance), à l’ ècârt ; is d’morant dins one cinse à l’ ècârt ; rester à l’_, si t’ni d’ costé (ou su l’ costé) ; une maison à l’_, one mâjon tote seûle (syn. ritiré)

 

S0

écart 1

ècårt (, ècârt) ; mettre à l’_, mète foû ou di costé, so l’ costé ; [habiter] à l’_, foû vôye ou à l’ ècårt

 

E0

écart 2

(au jeu de piquet) dècårt

 

E0

écarté

nm dècârt

 

C60

écarté

, ée adj (situé à l’écart) lon èri d’ tot ; (éloigné l’un de l’autre) il a les yeux écartés, il a sès-ouys fivârt Lon onk di l’ ôte

 

C60

écarté

(jeu de cartes) ècårté

 

E0

écarteler

v discârtèler ; « condané à ièsse pindu oubin discârtèlé » (L. Pupien)

 

C60

écarteler

 

cwåteler, hiner (, hiyî, côper) è qwate, hineler è qwète (La.), dicwåteler, ècwåteler, scwâteler (Am.), duscwårtuler (Ve.)

 

E0

écartement

(entre deux roues de véhi­cule ou entre deux rails) båne (nf)

 

E0

écartement

ècârteumint (qqf -umint); l’ ècârteumint dès rays

 

S0

écarter

[v] (c) dècârter, (e) écarter, (o) r’bârer, r’bourer ; v. décoller

 

G100

écarter

v (mettre à distance) écarter les gens,  fé r’culer lès djins ; écarter les rideaux, douviè lès ridaus ; écarter les bras, taper sès brès au laudje ; écarter les chaises du mur, rissatchî lès tchèyêres foû do meur ; (éliminer) rissatchî (foû); nous avons dû l’ écarter, nos l’ avans d’vu r’ssatchî ; (écarter les cartes) dècârter, fé l’ dècârt ; quand on a écarté, quand on-z-a dècârté, quand l’ dècârt èst faît ; (expr) awè dès dints come dès dints d’ ièsse, avoir des dents comme des dents de herse ; awè dès dints come dès brokes di viole,  comme des dents d’orgue de barbarie, avoir les dents écartées

 

C60

écarter

vt (ouvrir) ècârter ; ècârte ça pus fwart ; écarte-toi !, va-z-a pus lon ! ; s’_ (s’éloigner), s’ ècârter ; ècârtoz-ve on pauk ! ; (au cours d’une partie de swèk ; comp discârter) sous-stèker [à rapprocher de stèk (à Nivelles), sorte de jeu de cartes] ; (au cours d’une partie de pikèt ; comp sous-stèker) discârter ; dj’ ê discârté trwas cwâtes ; s’_ à l’extrême les pattes de derrière (en glissant), si châyi ; la vatche s’ è châyi o stâve ; li troye s’ a stî châyè su l’ glèce (Te.) 

 

S0

écarter 1

ècårter, voy. blackbouler, éliminer, éloigner ; _ les gens pour passer, hayî (, hå-, hê-) lès djins ; _ trop les jambes en marchant, aråyî lès djambes, roter tot aråyî ou à råye-cou, voy. bancal ; rester ou tomber les jambes écartées, s’ ahaler, toumer lès djambes å lådje ; s’_, si sètchî èvôye ou èn-èrî , si houwer di (, su hiwer du ou hiwer (qn ou qch) St.), si hayî so l’costé ; s’_ de son devoir, qwiter l’ dreûte vôye, tchèrî so måle vôye ; [en­droit] écarté, rè(s)coulé ; bâton qui écarte les traits d’un attelage, voy. baton

 

E0

écarter 2

_ une carte, au jeu, taper djus; (au piquet) dècårter

 

E0

ecce homo

un vrai _, on grand blanc-mwért, ine èskèlète ; voy. décharner

 

E0

ecchymose

nf bleu, bleuw ; ecchymose par pincement, pièrcèt (m) ; ecchymose importante de forme ronde, mastèle, cartache ; vous en avez une, d’ecchymose!, vos ‘nn’ avoz one, di mastèle!,  di cartache !

 

C60

ecchymose

on bleû, on pièrsèt ; voy. BIGNE, PINÇON

 

E0

ecclésiastique

nm curé

 

C60

ecclésiastique

adj di curé

 

C60

ecclésiastique

un _, in-ome d’ èglîse, on curé ; les _, lès djins d’ èglîse

 

E0

ecclésiastique

(anc.) lorsqu’il y a un _ dans la famille, on se tire toujours d’affaire, quand on n-è one nware vatche o stâve, on ‘nna sôrt’ todi bin

 

S0

écervelé

, ée adj et n arguèsoûde, assoti (f assotîye), brake, bwargnasse, foû baloûje, qui n’ a pont d’ tièsse

 

C60

écervelé

assoti, branvolé, èbouhî, èstèné, rèvolé, såvadje, houp’tata, sorlèvé, brake, bouhi, trèbouhi, èstrèbouhi, èfohou, houp’lourou, intrivolé, toûrnis’ come ine åbalowe, on grand zinguebringue, on-èpoufriné, on påcolèt ; une écervelée, ine assotèye , djouglète , sossote, on waltrou, on sot bada, ine sote toutou ou Djåkelène ; c’est un _, si cèrvê prind vint, il a l’ tièsse avå lès cwåres, c’ è-st-on vèrzèlin, qui potche d’ one cohe so l’ ôte ; voy. braque, ÉTOURDI, ÉVAPORÉ, FOU, LÉGER 

 

E0

écervelé

, -ée adjet n brake, bringue ; c’ è-st-one grande brake ; avou ç’ grande bringue-là, i fât s’ atinde à tot   

 

S0

échafaud  

mourir sur l’_, mori so l’ èchafaud ; voy. estrade

 

E0

échafaudage

[nm] (c) ôrdadje, (o) ôrdâdje, (e) hoûrmint

 

G100

échafaudage

nm ôrdadje ; enlever un échafaudage, disôrder

 

C60

échafaudage

_ de maçon, hoûrmint, hoûrdimint (Hu.), houyemint (St., Ma.) ho(û)rdèdje ; _ volant de briquetier, habadia; voy. établi, hourd

 

E0

échafaudage

(de maçon) èchafaudèdje, hordis ; monter su l’ èchafaudèdje ; monter lès hordis 

 

S0

échafauder

v (sens propre) ôrder ; démonter un échafaudage, disôrder ; (sens figuré) arindjî ; échafauder un plan, monter on plan

 

C60

échafauder

vt (rare) èchafauder

 

S0

échalas

nm (pour arbres) stape, tuteûr ; (pour haricot) pièce (f), scôrson, stapète (f) ; (pour houblon) pièce (f) ; (loc) un grand échalas (personne grande et maigre), on grand mau stampé, on grand mau stitchî, on dispindeû d’ gayole

 

C60

échalas

petit _, passê ; grand _, ålon, ålê (, ålia Cou.), pîce (péce La., Ma., Vi. ; péce à vèdje (pour féves à vèdje) Stav ), stièle ; _ pour houblon, passê, ålon, pîce, stètche (de plus en plus gros) , (stètche à un tuteur : bouletê, tape-foû ou tome-foû ; à 2 tuteurs : dj’vå ou dj’volèt) ; ensemble des _ d’une houblonnière, li meûbe ; _ tas d’échalas dressés, môye, couchés, dj’volèt ; mettre des _, passeler, passener (Hu.), pîceler, stièrler ; dégarnir (une terre) d’_, voy. DÉCHALASSER

 

E0

échalasser

voy. échalas

 

E0

échalier

monteû, potcheû, sôteû, potchète (nf), trîheû ; com­parer båhe-cou et voy. escalader

 

E0

échalote

nf chalote

 

C60

échalote

èchalote

 

E0

échalote

èchalote ; i fât planter lès-èchalotes à l’ Sint-Josèf

 

S0

échancrer

, -ure håveler, -eûre ; (t d’arm) ahorer, -èdje; voy. fente

 

E0

échange

nm discandjadje, discandje (f)

 

C60

échange

candje (nf), discandje (nf) ; faire un _ désavantageux, candjî s’ (bon) coûtê conte ine hamelète; voy. change, troc

 

E0

échangeable

adj qu’ on pout  discandjî; s’il ne vout convient pas, n’oubliez pas qu’il est échangeable, s’ i n’ vos va nin, ni rovyîz nin qu’ vos l’ p’loz v’nu discandjî

 

C60

échanger

[v] discandjî

 

G100

échanger

v (faire un échange) discandjî, fé on discandje ; nous échangeons, nos discandjans ; échanger des timbres, discandjî dès timbes ; nous avons échangé nos idées, on-z-a dit chake ci qu’ on pinseûve ; (adresser et recevoir en même temps) ils ont échangé un regard, is s’ ont r’waîtî tos lès deûs, n-on l’ ôte ; (jeu de balle) échanger des balles, baloter, fé saquants bales

 

C60

échanger 

vt discandjè (Te.) (dèskindjè Sa. ; dèstchindjè Co., Ho., Ju., Va. distchindjè As.), tchindji ; tchindji  one djunu plin.ne su one vatche ; tchindji on biyèt po do l’ manôye ; tchindji s’ coûtê conte one hâblète ; tchindji on tch’vau bwagne po on-aveûle ; _ un billet contre des pièces de monnaie, fé do l’ manôye

 

S0

échanger 1

candjî, discandjî; voy.CHANGER, TROQUER

 

E0

échanger 2

voy. essanger

 

E0

échangeur

nm (raccordement pour autoroute) discandjeû, èchanjeûr

 

C60

échangiste

n discandjeû (-se)

 

C60

échantillon

nm (petite quantité d’une marchandise qui permet d’apprécier) bokèt ; échantillon de beurre, pour permettre de le goûter, bûrote (f), royète (f) ; (aperçu, exemple) il nous a donné un échantillon de son talent, i nos-a mostré ç’ qui saveûve fé

 

C60

échantillon  

èchantilion, (anc.) hansion ; _ de blé à vendre, mosse (nf)

 

E0

échantillon

èchantiyon

G0

échantillon

èchantiyon ; dj’ ê r’pris dès-èchantiyons d’ tapis ; on-èchantiyon sins valeûr ; i nos-è mostré on-èchantiyon di ç’ qu’ i savot fé

 

S0

 

 

èchantillonnage

èchantiyonadje

G0

échantillonner

v tchwèsi

 

C60

échantillonner

t de cloutier ståler ; balance à _, ståle

 

E0

échantillonner

èchantiyoner

G0

échanvrer

, -oir, voy. écouche, -er

 

E0

échappatoire

nf (pour eux) il n’y avait pas d’échappatoire, il î ont d’vu passer; (pour nous) nos-î avans d’vu passer

 

C60

échappatoire

èchapåde, biscwèr(g)nèdje (nm ), qwîritûr, voy. chicane ; il se garde toujours une _, i s’ wåde todi in-ouh di drî

 

E0

échappatoire

il n’y a pas d’_ possible, gn-è ni tchik ni tchak

 

S0

 

échappée

nf (coureur) il a tenté une échappée, il a sayî d’ ènn’ aler, … d’ foute li camp

 

C60

échappée

faire une _ (acte, mot irréfléchi), fé ‘ne hipète ; une _ de soleil, voy. éclaircie

 

E0

échappement

nm èchapemint; tuyau d’échappement, tiyau d’ èchapemint

 

C60

échappement

(t techn ) èchapemint

 

E0

échappement

èchapemint ; li pot d’ èchapemint

 

S0

 

échapper

[v] (c) chaper, (o) scaper

échapper des mains: (c) chiper, (e) hiper

s’ _ :  [v] (o-c) pèter èvôye, (e) cori èvôye, (o) couri èvôye, (c) couru èvôye, (e) s’ èchaper, (o) scaper

 

G100

échapper

(s’) v (se libérer de) chaper, chiper ; il s’est échappé de la prison, il a chipé foû dè l’ prîjon ; (prendre la fuite) biser (è)vôye, biser, couru (è)vôye, fritchî èvôye, pèter (è)vôye

 

C60

échapper

v (glisser, tomber) chaper ; laisser échapper les points du tricot, lèyî chaper sès ponts ; laisser échapper une tasse, lèyî tchaîr one jate ; échapper des mains, chaper foû d’ sès mwins ; (loc) awè s’ linwe qui chipe, avoir la langue qui échappe au contrôle ; (mémoire) chaper ; je voulais le dire mais cela m’ a échappé, djè l’ pinseûve dîre maîs ça m’ a chapé ; sa mémoire ne laisse rien échapper, i n’ rovîye rin ; son nom m’ échappe, dji n’ rivin pus su s’ nom ; (échapper à, éviter) chaper di; vous avez échappé à l’incendie, vos-avoz chapé do feu ; tout ce qui échappe à notre connaissance, tot ç’ qui nos n‘ savans nin ; rien ne lui échappe, i vèt tot ; nous avons échappé à l’échec total (jeu de cartes), nous avons réussi à faire un pli, nos-avans chapé l’ dobe ; (soustraire à l’attention) chaper; « Rin n’ lî chapeut. Il aveut l’ ouy su tot.» (H. Matterne) ; (loc) l’échapper belle, li chaper d’ bèle ; (expr) cor one miète, on rapwarteûve sès-ouchas dins one banse (iron), encore un peu, on rapportait ses os dans une manne, il l’a échappé belle

 

C60

échapper

s’_, s’ èchaper ; il s’est échappé de mes mains, i s’ a èchapé ou såvé foû d’ mès mins, i s’ a d’hièrpi (Vi.) ; s’_ par la tangente, si hiwer èvôye, voy. enfuir, esquiver ; le voilà échappé (au danger, etc.), voy. danger ; vi hiper, èchaper ; cela m’a échappé des mains, çoula m’ a hipé (, hoyou, ridé, toumé, èchapé) foû dès mins ; ce mot m’a échappé, ci mot-là m’ a hipé (, spité foû, èchapé) ; son nom m’échappe, dji n’ pou ratoumer (ou v’ni ou rimeni) so s’ nom ; laisser _ l’occasion, si lèyî cori l’ êwe è l’ boke ; il l’a échappé belle, i l’ a hapé d’ bèle, i l’ a èchapé bèle , i r’vint d’ lon , i deût l’ vôye à sint Lînâ

 

E0

échapper

vt (laisser échapper) chaper ; dj’ ê totes mès mâyes chapés ; il l’a échappé belle, i l’ è (è)chapé bèle ; vi (cesser d’être retenu) chaper ; dj’ ê lêssi chaper ma mâye ; li martê m’ è chapé foû do l’ mwin ; vi (glisser) chiper; la jate m’ è chipé foû do l’ mwin ; la vatche m’ è chipé [de l’ a. frq. * slippen, glisser] ; quelle scie ! pas moyen d’_ à ses bavardages, qué soyant ! i n’ fêt nin à s’ avèr foû d’ sès contes ; son nom m’échappe, dji n’ ratrape nin s’ nom, dji n’ ritoume pus su s’ nom ; il n’y a pas moyen que je lui échappe, gn-è nin mwayin d’ m’ avèr foû d’ sès grawes ; pas moyen d’_ à cette tâche rebutante !, c’ èst l’ mèstî qui l’ vout ! ; je l’ai échappé belle, dj’ ê manké d’ one bèle ; t’ ès bin manké valèt ! (litt. « tu as bien failli, mon garçon !» (s. e. subir un accident, recevoir une correction, etc.)) 

 

S0

écharde

[nf] (o) skèton [nm], (c) chèton [nm], (e) hèton [nm], (e) hète, (o) stikion [nm]

 

G100

écharde

nf chaurd (m), chète, chèton (m) ; écharde, plin d’ chaurds ; « Li strinse est stitchiye è s’ tchau come on chèton qui s’ cwâr lî fréve mau tot-autoû. » (E. Gilliard)

 

C60

écharde

hète, hèton (nm), hinelète, hène, spèneton (nm), èfîdje (Rob.) ; voy. écorchure

 

E0

écharde

(de bois) chète ; dji l’ ê planté one chète dins l’ dèt

 

S0

 

échardonner

v côper lès tchèrdons

 

C60

échardonner

stièrdoner, ordt côper ou stitchî ås tchèrdons, kiziketer

 

E0

échardonneur

nm stikion po lès tchèrdons

 

C60

échardonnoir

stitcha, stitcheû, stikê, stikète (nf) ; stikion, -tchon ; stitche-tchèrdon, bouteû, ziketeû

 

E0

échardonnoir

stikena ; dj’ ê pris vosse sitikena poz-aler côper âs tchèdrons

 

S0

 

écharner

, -âge, -eur, -oir, -ure hårner ou di(s)hårner, -èdje, -eû, -eû, -eûre

 

E0

écharner

vt (une peau) (la débarrasser des chairs qui y adhèrent) distchârner, tchârner (Mi.) ; distchârner lès cûrs ; tchârner one pê

 

S0

écharnoir

(outil qui permet l’écharnage des peaux) tchârneû (Mi.)

 

S0

écharpe

[nf] (o) èchèrpe, (c) èchêrpe, (e) ècharpe

 

G100

écharpe

nf èchêrpe ; (loc) porter le bras en écharpe, pwârter s’ brès; rendre son écharpe de bourgmestre, rinde si-t-èchêrpe

 

C60

écharpe

(cache-nez) ècharpe (-èrpe Flémalle, Ve.), crawâte (La.); en _ (= en sautoir) è hèrpe

 

E0

écharpe

(portée sur les épaules ou autour du cou) ècharpe ; dji va lî tricoter one grosse ècharpe ; avoir le bras en _, avèr li brès en-ècharpe,

 

S0

écharper

(techn ) voy. charpir ; _ (qn), kihatchî (à tchår di såcisse), voy. écarteler ; (couper maladroitement) hwèrcî, mascåcer

 

E0

échasse

hèsse (hasse Ma. , Harzé) ; marcher sur des _, hèsseter , roter à hèsses ou avou dès hèsses

 

E0

échasse

èchasse ; monter su dès-èchasses ; il è dès djambes come dès-èchasses

 

S0

échasses

[nf-pl] (c) chaches, (o) scasses, (e) hèsses

 

G100

échasses

nf pl chaches, scasses, skaîyes ; circuler sur des échasses, chachî ; (expr) awè dès djambes come dès skaîyes, avoir des jambes comme des échasses

 

C60

échasseur

nm (qui utilise des échasses) chacheû, skassî

 

C60

échassier

(oiseau) èchassier

 

S0

échau

sêwe (nf) ; voy. drain

 

E0

échauboulure  

boton d’ tcholeûr, dôsse

 

E0

échaudage

nm (action d’échauder) chôdadje (m)

 

C60

échauder

v (passer à l’eau chaude) chôder, mète dins dè l’ tchôde aîwe ; échauder des haricots, chôder dès nintes ; échauder à nouveau, richôder ; chat échaudé craint l’ eau froide, si cotaper come on tchèt chôdé, s’agiter comme un chat échaudé

 

C60

échauder

hauder, rihauder ; _ un vase neuf, abwèssener; [blé] échaudé, haudé

 

E0

échauder

vt (laver à l’eau chaude) chauder, tchôder ; chauder la poye divant d’ la ploumer ; chauder l’ porcê (procédé moins courant que de broûler l’ porcê) ; tchôder lès pots d’ pîre ; tchôder lès bidons d’ lêterîe 

 

S0

échaudoir

hôdeû

 

E0

échaudure

hôdeûre

 

E0

échauffaison

, -ement, -ure (du corps), èstchåfemint -eûre ; tchavèdje, -eûre ; voy. ENTREFESSON

 

E0

échauffant

, ante adj èstchaufant (-e)

 

C60

échauffant

, -e èstchåfant, -e

 

E0

échauffement

[nm] (o-c) èstchaufemint, (e) èstchåfemint

 

G100

échauffement

nm (action d’échauffer) èstchaufemint ; un échauffement du frein, on-èstchaufemint do frin ; (état inflammatoire) échauffement (érythème fessier) èstchaufemint, froyon ; (entraînement léger destiné à échauffer les muscles du sportif) nous allons faire un petit échauffement, nos-alans r’chandi nos musses

 

C60

échauffement

 

 

(état inflammatoire) astchâfemint ; il è avou on-astchâfemint à l’ vèssîe

 

S0

 

 

échauffer

v (rendre chaud) chandi, èstchaufer; courir pour s’échauffer les muscles, couru po r’chandi sès musses ; cela a échauffé la terre, ça a chandi l’ têre ;il m’ a échauffé les oreilles, i m’ a mètu foû d’ mi (, il m’  mis hors de moi) ; (s’) v (s’exciter) s’ ènonder, s’ èstchaufer ; (se réchauffer) si r’chandi ; les muscles s’ échauffent, lès musses si r’chandichenut ; la terre s’échauffe, li têre si r’chandit

 

C60

échauffer

_ la chambre, etc.., è(s)handi, èstchåfer, tchåfer ; la peau tchaver ; _ la tête à qn, èfouwer ; s’_ en parlant, s’ èstchåfer, s’ èmonter, s’ ènonder, voy. emballer, exciter ; _ en courant, en travaillant, s’ è(s)handi, s’ ès­tchåfer, si fé handi ; s’ _, prendre un chaud et froid, voy. chaud, ainsi que réchauffer

 

E0

échauffer

 

 

 

 

 

vt astchâfer ; do l’ avon.ne astchâfé (parce que mal séchée) ; do l’ tchâr astchâfé (provenant d’une bête tuée dans de mauvaises conditions) ; dj’ ê lès pîds astchâfés d’ avèr martchi longtimps ; s’ _, s’ astchâfer ; li foûre s’ astchâfe (à cause de l’humidité) ; lès djouweûs vont s’ astchâfer ; li gayèt s’ è astchâfé s’ lès vatches 

 

S0

 

 

 

 

 

échauffer (s’)

[v] (o-c) s’ èstchaufer, (e) s’ èstchåfer ; v. chauffer, réchauffer

 

G100

échauffourée

voy. algarade, bagarre

 

E0

échauler

_ le grain, voy. chauler

 

E0

èche

voy. appat

 

E0

échéance

nf c’est demain l’échéance du paiement, c’ èst d’mwin qu’ i faut payî ; saurez-vous faire face à l’ échéance ?, sauroz payî à timps ? ; il faudra revenir à brève échéance, i faurè bin rade rivenu ; (loc) retarder l’échéance, rimète à pus taurd; il retarde toujours l’échéance, i r’mèt todi à pus taurd

 

C60

échéance

hèyance (anc. hoyance), èchèyance ; _ des fermages, trècins

 

E0

échéance

èchèyance ; ça vint à èchèyance li vint’ di mârs’

 

S0

échéant

(le cas), loc à l’ ocâsion, d’ astchèyance, s’il arivereûve jamaîs qui

 

C60

échéant

le cas _, s’ il atome insi

 

E0

échéant

le cas _, li cas èchèyant

 

S0

échec

nm (loc) essuyer un échec, awè one broke (f) ; (aux élections) awè one bûse, one dispoûsseléye ; (aux examens) rater ; il a encore subi un échec à l’examen, il a co raté s’ concoûrs ; (expr) ièsse rilèvé pa l’ cingue, être relevé par la ceinture, subir un cuisant échec ; nm pl (jeu) jouer aux échecs, djouwer aus-èchècs

 

C60

échec

_ aux élections, etc., bûse (nf) ; tenir en _, tini à gogne ou so cou ; voy. DÉFAITE, ÉCHOUER

 

E0

échec

(aux élections, aux examens) bûse ; il ont avou leû bûse !

 

S0

échelette

_s du char à foin, halètes, håhês ; (ajoutées pour soutenir les tourbes) tèseûs d’ troufes, frontês, halês, ratenas

 

E0

échelle

[nf] (c) chaule, (e) håle, (o) scaule, (o) skîye

 

G100

échelle

nf (dispositif composé de deux montants et d’échelons) chaule ; échelle double, dobe chaule ; montant d’échelle, montant d’ chaule ; monter à l’ échelle, monter su l’ chaule ; (loc) jouer à la courte échelle, djouwer à l’ chaule di voleûr ; faire la courte échelle, fé l’ chaule di voleûr ; (expr) après li, on pout satchî l’ chaule, après lui, on peut tirer l’ échelle (, c’est le meilleur) ; i passerè pa m’ chaule, il passera par mon échelle, il fera ce que je lui dirai ; li cia qu’ tint l’ chaule faît ostant qui l’ cia qui hape, celui qui tient l’ échelle est aussi coupable que celui qui vole; on n’ va nin au ciél sins chaule, on ne va pas au ciel sans échelle (il faut le mériter) ; pus hôt ç’ qu’ on gripe su l’ chaule, au d’pus ç’ qu’ on mostère si cu, plus on grimpe les échelons, plus on montre son derrière ; si v’s-èstoz djinti, vos-îroz au paradis sins chaule, si vous êtes travailleur, vous irez au paradis sans échelle (disait-on aux enfants) ; (droit civil) avoir pied d’échelle (tour d’échelle), servitude permettant de poser son échelle sur le terrain voisin pour réparer un mur dont on est propriétaire, awè pîd d’ chaule ; échelle des salaires, barin.me (m)

 

C60

échelle

håle, halète ; [monter] à l’ _, so l’ håle; [tomber] de l’_, djus dè l’ håle ; faire la courte _, fé l’ håle di voleûr, fé li stètche, griper on meûr à pîd-spale, fé pîd èt mins ; _ double ou _ simple avec support qui la tient debout, èscabèle (sca- Hu., Ma.) ; voy. ÉCHELON, ESCABEAU, MONTANT

 

E0

échelle

châle ; petite _, chalète ; lès montants (lès brès Te.), lès chayons do l’ châle ; une échelle plate (pour se déplacer sur les toits), one châle di chèyeteû ; one châle di monî (sans contremarche) ; one dobe châle ; l’_ permettant aux poules d’atteindre leur poulailler ou leur perchoir, constituée d’une planche sur laquelle sont fixés à intervalles, la châle dès poyes ; i fât one chalète po monter o gurnî ; monter su la châle ; dichchinde la châle ou dichchinde djus do l’ châle ; faire la courte _, fé la châle di voleûr

 

S0

 

 

échelon

nm (marche) boûsson, chayon, scayon ; (grade) grâde ; il va sûrement monter d’un échelon, i va sûremint monter d’ on grâde

 

C60

échelon

_ rond, hayon (hèyon Ve. ; ahelon Har.) ; _ plat, spèye (nf), plat hayon, rêye, rèye ou spèye dè clôyemint (GrH.) ; voy. roulon

 

E0

échelon

(d’une échelle) bayon, chayon ; lès chayons d’ bwas

 

S0

 

écheniller  

distrûre lès halènes ; voy. CHENILLE

 

E0

écheveau

[nm] èchè, (e) håsplêye [nf]

 

G100

écheveau

nm (assemblage de fils) èchè, loncha, twatche di lin.ne (f) ; mettre en écheveaux, fé dès-èchès, fé dès lonchas, lonchî ; (état embrouillé) complicâcion (f) ; (ancienne mesure valant 1/16 de torche) èchè

 

C60

écheveau

håsplêye (nf) (hèsplêye Ve.), èchèt (èki Ve.), qwårt di twètche (Du.), comprenant quatre djèteûres ; à Ma. un ètchèt comprend dix hasplées) ; échèvète (nf) ; djèteûre, partie séparée par une loyeûre; quatre djèteûres font une once, quatre onces ou 16 djèteûres font une twètche ou pakèt de laine filée. Mais la valeur de ces termes est variable : à Liège, la twètche « torche » est un poids de 100 g ; l’ once = environ 30 g. A Odeur, la twètche com­prend quatre håsplêyes ou huit onces ; etc. _ Autres termes de valeur imprécise : djète di fi, marote di filé, pèce di fiyèdje, pèce du lin.ne ; voy. dévider

 

E0

écheveau

(de laine) twatche ; one twatche di lin.ne ; bouler one twatche di lin.ne

 

S0

 

 

échevelé

, ée adj (dont les cheveux sont en désordre) oufu (f oufeuwe)

 

C60

écheveler

diwåyemer (duwémî Char­neux), dihåmoner, kihâmoner (GrM.), ditchîveler, dihîveler, dihoupi, dihouseler ; voy. DÉCOIFFER, EMBROUSSAILLER, HIRSUTE

 

E0

échevin

nm scabin, èchèvin

 

C60

échevin

échèvin (, anc. èskèvin)

 

E0

échevin

(membre du conseil communal désigné par ses pairs pour prendre en charge une partie de l’administration de la commune) èchevin ; l’_ des travaux publics, l’ èchevin dès travaus

 

S0

 

 

échevinage

scabinadje

G0

échevinal

scabinâl

G0

échevinat

scabinat

G0

échine

[nf] (c) chine, (o) skine, (e-o) scrène (c) scrine

 

G100

échine

nf chine (do dos), scrène ; « ployant leû scrène su leû baston » (J. Guillaume) ; (loc) courber l’échine (sous le poids d’un fardeau), drâner ; (sous le poids des ans) roter à bachète

 

C60

échine

li scrène dès rins ; syn pour le porc, crèsse ; voy. échinée, épine

 

E0

échine

(épine dorsale) chine, chine do dos, scrine ; i s’ è câssé la chine do dos en toumant dès-ègrés ; li hôt do l’ sicrine ; dj’ ê ramassé on côp s’ la scrine ; i s’ è câssé la scrine en toumant à l’ valêye do l’ châle 

 

S0

échinée

un morceau d’_, on bokèt di scrène (di pourcê), bokèt d’ crons-os ou di scrène, crin di scrène, crin d’ crèsse, do scrînê (Pe.) ; voy. vertèbres

 

E0

échiner

(s’) v si câsser lès rins à, si fé crèver, si tuwer à ; je m’échine à te l’expliquer, dji m’ tûwe à vos l’ fé comprinde

 

C60

échiner

casser li scrène (dès rins) ; voy. éReinter

 

E0

échiner

 

(s’) (s’éreinter, se fatiguer) s’ achiner, s’ èchiner ; s’ achiner po rin ; dji m’ ê èchiné à r’nètyi èt tot rèst djà niche ! ; dji m’ èchine à t’ l’ èspliker !

 

S0

 

échiquier

(filet de pêche) tchaketerèce (nf)

 

E0

écho

nm (ce qui est répété par qqn) j’en ai eu des échos, dj’ ènn’ a oyu causer; sa lettre est restée sans écho, on n’ a nin rèspondu à s’ lète; bruit qui se répercute en écho, roumedinadje ; « Lès-uchs di fiêr ont roumediné come li tonwâre au mwès d’ julèt’.» (C. Denis) ; faire écho, risbigneter ; le son a fait écho, li brût a risbigneté ; (loc) se faire l’écho de certains bruits, spaude lès brûts ; je l’ai crié à tous les échos, djè l’ a criyî pa tos costés

 

C60

écho

rèsdondihemint; risdondèdje, rèspons ; voy. répercuter

 

E0

écho

avoir des _s de, avèr dès sonètes di ; dj’ ê avou dès sonètes di ç’te istware-là

 

S0

 

 

échographie

èkografîye

G0

échographier

èkografyî

G0

échographique

èkografike

G0

échoir

v (être dévolu) astchaîr, tchaîr ; c’est à moi que cela échoit, c’ èst sur mi qu’ ça tchaît ; le cas échéant, s’ il astchaît; bien échu, bin-astchèyu, bin-astcheû (Eghezée, bén-astoumé)

 

C60

échoir

heûre ; le cas échéant, s’ il atome insi

 

E0

échoppe

nf (magasin) botike (m)

 

C60

échoppe

(petite boutique) teûtê (nm) ; voy. étal ; _ de forain, balî (Ber., Re. : on b. d’ tir, on b. ås tchikes)

 

E0

échoppe

èchope ; one èchope di camelot

 

S0

 

échouer

[v] fé bèrwète, (o-c) awè ça à sès rins, à sès guètes, (c) awè one broke, (o) awè ‘ne broke, fé broke

 

G100

échouer

v (ne pas réussir) fé bèrwète, awè ça à s’ cu, à sès côrdèles, à sès guètes, awè one broke ; échouer aux examens, ièsse  bûsé (-ye); échouer aux élections, awè s’ bûse, ièsse bûsé (-ye), awè one dispoûsseléye ; (expr) ièsse dobe, échouer ; ènn’ awè one di puce, id ; ènn’ awè one di broke, id ; il a ploû su nos rôyes, il a plu sur nos sillons, nous avons échoué ; (se retrouver par hasard en un lieu qu’on n’a pas choisi) si ritrover ; il a échoué dans un petit village perdu, i s’ a r’trové dins on p’tit viladje lon èri d’ tot

 

C60

échouer

(subir un échec) fé bèrwète, måker s’ côp ; _ piteusement, toumer à cou-bébé, avu l’ pète å cou ; il échoue cons­tamment, tot lî mèstome, tot-à-fét lî toûne li cou ; il est certain d’_, i pout bin fé ‘ne creûs d’ssus ou compter qwinze ; l’entre­prise a échoué, l’ afêre èst so flote ou avå l’ êwe, voy. blanc, flambé, réussir ; (aux élections, à l’examen) atraper ‘ne bûse; faire _ qn (à l’examen, etc.), bûser, mofler

 

E0

échouer

vt faire _ (aux élections, aux examens), bûser ; il a échoué dans son entreprise, i s’ è twardou l’ cô ; faute de moyens adéquats, on échoue dans son entreprise, fâte d’ on pont, on n’ passe nin l’ êwe (Te.)

 

S0

Echternach

(ville du grand-Duché) Èchtèrnak ; la procession d’Echternach, la porcèssion d’ Èchtèrnak [cette procession a lieu le mardi de la Pentecôte, en l’honneur de saint Willibrord, lequel est invoqué pour la guérison des maladies nerveuses ; elle est célèbre par la danse qui y est pratiquée, dans laquelle on fait deux pas en arrière pour trois pas en avant] 

 

S0

écimer

v côper l’ tièsse djus

 

C60

écimer

voy. étêter, décolleter

 

E0

éclaboussement

nm spitadje éclabousser, v éclabousser légèrement, spiter ; « Tènawète on côp, li pwarteû pièrdeûve l’ èkilibe èt lèyeûve tchêr si tchèdje è l’ aîwe. Plouk! on-z-èsteûve tortos spités. » (L. Maréchal) ; action d’éclabousser, spitadje (m); éclabousser abondamment, splatchî ; éclabousser à nouveau, rispiter ; action d’éclabousser à nouveau, rispitadje (m) ; éclabousser tant et plus, raspiter ; éclabousser de boue, dibrôler ; vous éclaboussez de tous côtés, vos spitez tos costés ; (expr) spiter come dès r’nos o lpaîle, éclabousser comme des rognons dans la poêle

 

C60

éclabousser

[v] spiter

 

G100

éclabousser

spiter, dubrisser (La. St.), zbrisser (St.) ; _ de boue, voy. crotter ; vous m’éclaboussez des pieds à la tête, vos m’ sipitez (duspitez Ma.) tot (f tote) ; _ qn d’un jet de liquide, spritchî ; s’_ en buvant ou mangeant, si d’glèter ; voy. jaillir

 

E0

éclabousser

vt _ par un jet d’eau, stritchi ; i m’ è stritchi avou d’ l’ êwe [de l’all. stritzen, jaillir, arroser] ; _ de nouveau, ristritchi ; ni m’ ristritche nin co ! ; spiter ; il è spité tot l’ uch â mètant l’ plafond en coleûr ; dj’ ê stî tot spité d’ bôsse ; s’_, si spiter ; i s’ è spité j’qu’ à su l’ dos

 

S0

éclaboussure

[nf] spite, (c) spitûre, (o) spiture, (e) spiteûre

 

G100

éclaboussure

nf spitâde, spite, spitron (m), spitûre

 

C60

éclaboussure

spite, -èdje, -eûre ; diglètèdje, -eûre ; large _, placård, clatche

 

E0

éclaboussure

spiteûre ; one sipiteûre d’ êwe ; mi paletot astot plin d’ sipiteûres di bôsse 

 

S0

éclair

[nm] (o) alumwêre [nf], (c) alumwâre [nf], (e) aloumîre [nf]

 

G100

éclair

nm (orage) alumwâre ; il y a des éclairs, il alume ; (loc) vif come l’ alumwâre, rapide comme l’éclair ; plonker come l’ alumwâre, s’abattre comme l’éclair ; (lumière vive) sclat ; (pâtisserie) éclaîr

 

C60

éclair

aloumîre (nf), côp d’aloumîre ; [l’hiron­delle] rapide comme l’ _, ossi vîve qu’ on trêt d’ aloumîre ; _ éclair de chaleur, aloumîre (, aloumèdje) di tcholeûr, splanihèdje (Ma.), splaneure (Rob ), asplènihèdje ou côp d’ asplènihèdje (Vi.) ; et le verbe i splanih (Ma.), i splènih (St.)

 

E0

éclair 1

 

aloumîre (Te.) (alumware Li.) ; côp d’aloumîre ; dj’ ê stî asblâwi pa on côp d’ aloumîre ; faire des _s, aloumer, splèti ; il aloume à tchin.ne ; il y a des _s de chaleur, il aloume di tchaleûr, i splètit d’ tchaleûr ; i splètit mês i n’ tone nin ; i splètit d’ tchaleûr ; dj’ ê toké à l’ uch jusse divant qu’ i n’ siplètichuche ; faire de nouveau des _s, raloumer, risplèti ; i raloume co su Renvâ ; i risplètit co ;  les _s font des zigzags, il aloume à tchin.ne

 

S0

 

éclair 2

(pâtisserie) èclêr

 

S0

éclairage

[nm] (c) lumadje, (o) lumâdje, (e) loumèdje

G100

éclairage

nm lumadje ; payer le chauffage et l’éclairage, payî l’ tchaufadje èt l’ lumadje ; personne qui assure l’éclairage, lumeû (-se) ; il n’y a pas d’éclairage, gn-a pont d’ lampe

 

C60

éclairage

loumèdje, èsprindèdje (dès lampes), èclêrédje

 

E0

éclairage

(électrique) èclêraje ; il ont mètou l’ èclêraje ; un mauvais _ (un faux jour), on fâs djoû

 

S0

éclaircie

[nf] (o-c) trawéye, (e) trawêye, (o-c) rayîye, (e) êr di solo [nf]

 

G100

éclaircie

nf clérichadje, raclérichadje (m) ; il y a une éclaircie, ça s’ raclérit, i clérit, gn-a one trawéye ; (expr) li solia mostère ses cwanes, il y a une éclaircie

 

C60

éclaircie

_ de soleil, trawêye ou êre di solo, loukerote, loukète, loukêye, clignète, loumerote, lètchîye di solo, hlarisse (Lig.), hlaronde (Wan.)

 

E0

éclaircie

(embellie) èclêrcîe, loukêye (lu- Te.) ; i fârot one boune èclêrcîe po p’lèr achèver ç’te ovrèdje-là ; dji rawârdans one pètite loukêye po-z-achèver ; (dans une plantation d’ arbres) èclêrcîe ; fé one purmîre èclêrcîe dins lès sapins ; pratiquer la deuxième _ des betteraves, mète (lès pètrâves) à one (litt. « mettre (les betteraves) à une ») (syn. dismarier,  dis’sévrer)

 

S0

éclaircir

v (rendre plus clair) racléri; il s’ est fait éclaircir les cheveux, il a faît racléri ses tch’vias ; (rendre moins épais) dispèchi; faire éclaircir le sang, fé dispèchi l’ song ; (clarifier) discomèler, discopètrer, mète au clér ; il faut éclaircir cette affaire, i faut discomèler ç’t-afaîre-là, i faut mète ça au clér ; (hortic) dispaurti, racléri, trèrauyî ; éclaircir les carottes, dispaurti lès carotes ; éclaircir les betteraves, mète lès bétrâles à one ; (s’) cléri, (si) racléri ; le temps s’éclaircit, li timps raclérit ; « Waîtîz, i comince à cléri. » (L. Somme)

 

C60

éclaircir

acléri, ra- ; s’_ (ciel, temps), s’ acléri, si racléri, s’ èclèrci, si rèclèrci (ra-), su rahlari (Ma.), si taper å clér, si r’nètî, si drovi , s’ adouvri (Fa.), li timps clérich ou s’ solève, i r’vègn dè bleû, li timps qui s’ rilîve (Vo.), lès noûlêyes lèvèt l’ cou ; éclaircir une affaire, mète å clér, rinde clér, èclèrci ; voilà l’affaire éclaircie, volà l ‘afêre å clér ; _ un semis, spécialt les betteraves naissantes, taper à lårdjeûr ou mète à pièce, mète à eune (Str.) ; _ une seconde fois les betteraves, dimarier, di(s)copler ; _ en général, interåyî, acléri, sévrî (Bo., Pe.) ; _ un branchage, voy. ébrancher ; _ purifier un liquide, rapurer

 

E0

éclaircir

 

 

 

vt (rendre plus clair) acléri (as- Ar., …), racléri (qqf rascl-) ; çu tapis-là aclérit la tchambe ; tote vosse cûjine èst racléri, avou ç’ coleûr-là ; s’_ (en parlant du temps), s’ acléri ; le ciel s’éclaircit, li timps s’ aclérit, ça s’ droûve ; (les betteraves qui sont déjà mises à bowêye) dis’sévrer ; dj’ ê stî d’ssévrer âs pètrâves ; le ciel s’éclaircit de nouveau, li timps s’ rimèt â clér ; (élucider) èclêrci ; _ l’affaire, tirer l’ afêre â clér ; dji va èclêrci çuste afêre-là

 

S0

 

 

 

éclaircir (s’)

[v] (e-c) racléri, (o) s’ rascléri

 

G100

éclaircissage

nm (hortic) dispaurtadje, raclérichadje, trèrauyadje

 

C60

éclaircissement

nm èsplicâcion (f), èsplicadje, èsplikéye (f)

 

C60

éclaircissement

(explication) èclércihemint

 

E0

éclaircissement

(explication) èclêrchichemint ; dji voûro bin dès-èclêrchichemints

 

S0

 

 

éclaire

voy. chélidoine

 

E0

éclairer

[v] (o-c) lumer, (e) toûrner

(orage) [v]: (o-c) alumer, (e) aloumer

 

G100

éclairer

v (donner de la lumière) lumer, fé dè l’ lampe ; je vais éclairer, dji va fé dè l’ lampe ; je vais vous éclairer, dji vos va lumer; action d’éclairer, lumadje (m) ; éclairer à nouveau, ralumer ; action d’éclairer à nouveau, ralumadje (m) ; (expr) lumez, on vièrè mia ç’ qu’ on dit!, allumez, on verra mieux ce qu’ on dit! ; (orage) alumer ; il éclaire à nouveau, i ralume ; (rendre compréhensible) fé veûy qwè, fé comprinde ; c’est lui qui m’ a éclairé, c’ èst li qu’ m’ a faît veûy qwè ; (s’) v (se pourvoir de lumière) si lumer; s’ éclairer à la bougie, si lumer à l’ tchandèle ; (devenir compréhensible) maintenant que vous me dites cela, tout s’ éclaire, dji comprind, asteûre qui vos m’ dijoz ça ; à ce moment, son visage s’éclaire, à ç’ momint-là, on vèt bin qu’ il èst binauje

 

C60

éclairer

vi lancer des éclairs, aloumer, voy. éclair ; il éclaire encore, i ralome co ; _ faire de la lumière, loumer : cette lampe éclaire à peine, cisse lampe-là n’ lome nin, èle loumetêye ; èclêrer ; le moment d’_, l’ aloumåhe ou l’ èsprindåhe (dès lampes), voy. allumer ; vt _ qn avec une lumière, loumer (qn); _ une question, voy. éclaircir

 

E0

éclairer

vt (répandre de la lumière) èclêrer, loumer (leumè Be., Fa., … ; loumè As., Te. ; lumè Co., Ho., ..) ;; ça n’ èclêre nin bin, çusse pètite loumerote-là ; s’_ (se donner de la lumière), s’ èclêrer ; dji nos-èclêrans à l’ boujîe ; loume lès-ègrés ; empl absolt loume pus hôt ! ; s’_, si loumer ; dji nos loumins â pètrole ; _ la lanterne (de qqn) (lui expliquer la situation), èclêrer la lantiène (di quéke onk) ; dji va èclêrer ta lantiène po qu’ tu savuche qwè ; (informer, instruire) èclêrer ; vin nos-èclêrer su ç’te afêre-là ; la maison est éclairée [par une ouverture qui donne sur la ruelle Blerot (Bastogne)], la mâjon prind djoûr dins la rouwale Bleurot

 

S0

 

éclat

nm (fragment de ce qui est brisé) sclat, spiyûre (f), tèchon, tèstia ; un éclat d’obus, on sclat d’obus ; la tasse a volé en éclats, li jate à skèté à bokèts ; (lumière vive) riglatichadje, sciât ; éclat de soleil, sclat d’ solia ; (bruit) un éclat de tonnerre, on côp d’ tonwâre ; éclat de rire, acheléye (f), djiperîye (f) ; « po-z-ôre lès djiperîyes » (J. Guillaume) ; rire aux éclats, acheler, chacheler, djiper ; (expr) chirer d’ rîre, éclater de rire ; rîre à skèter sès-aburtales, rire à casser ses bretelles, rire aux éclats ; rîre à skèter sès botenîres, id

 

C60

éclat

sclat (, èclat) ; _ de pierre, t de carr salêye (nf) ; _ de bois, èstale (astale La.) ; hatche, -ote, -erote ; hèteûre ; voy. débris, écharde ; _ de voix, brèyèdje, voy. cri ; _ de rire, hahelåde, hahelêye, hahelèdje, hahia, hihaha, tchahelêye, tchahela ; brillant _, blawetèdje, -tia ; rilûhèdje ; voy. étincelle

 

E0

éclat

(fragment de pierre, de fer, de porcelaine) èclat, sclat ; dj’ ê ramassé on sclat d’ pîre à l’ û ; on-èclat d’ obus ; il y avait bien cinquante éclats [d’obus] dans le sapin, i gn-avot bin cinkante siclats dins l’ sapin ; i gn-è on sclat foû di ç’ plat-là ; _ de bois fendu, èstale ; ramassoz lès-èstales po raloumer l’ feû ; un coup d’éclat, on côp d’ èclat ; il a encore fait un coup d’éclat !, i ‘nn’ è co fêt onk d’ èclat ! (se dit svt par antiphrase) ; _ de rire, chachelêye ; partir d’un grand éclat de rire, foute one chachelêye

 

S0

 

éclatant

, ante adj (qui brille avec éclat) riglatichant (-e)

 

C60

éclatant

, -e èclatant, -e ; (de la lumière) clapant (on clapant solo : soleil), frawiant, riglatihant, rilûh(i)ant, -e ; (de couleur voyante) parètant ; d’une blancheur éclatante, blanc come on lècê, come ine nîvaye ; voy. brillant, étinceler

 

E0

éclatant

, -ante (qui chauffe avec intensité) (en parlant du soleil), clapant , tokant; li slo èst clapant (, tokant) ; d’un rouge _, rodje come on bârê d’ feû (litt. « rouge comme un barreau de feu »)

 

S0

 

 

éclatant, e

[adj] (e-c) r(i)glatichant, e, (o) r’glatichant, e, (e) clapant, e ; v. (re)luisant

 

G100

éclatement

nm (le fait d’exploser) copètemint, pètemint

 

C60

éclatement  

èclatemint, pètèdje, pèta

 

E0

éclatement

(crevaison) èclatemint ; on-èclatmint di pneû

 

S0

 

éclater

[v] pèter, (o-c) sclater, (e) èclater, (o-c) bouchî

 

G100

éclater

v (se casser avec bruit) bouchî, pèter, èclater ; mon pneu a éclaté, mi pneû a pèté ; la bombe a éclaté, li bombe a èclaté ; faire éclater, fé pèter ; éclater à nouveau, ripèter ; éclater à plusieurs reprises, copèter ; (faire entendre un bruit sec) bouchî, pèter ; la foudre éclate, li tonwâre bouche, pète ; (se manifester brusquement) éclater de rire, si pèter à rîre ; éclater en sanglots, si pèter à braîre

 

C60

éclater

èclater, sclater ; (du tonnerre, d’une mine, etc.) bouhî, craker, pèter ; la mine n’a pas éclaté, li mène n’ èst nin èvôye ; … a éclaté sans entamer la roche, … a fêt canon ; (de la lumière) blaweter, voy. briller, étinceler ; (du feu) blamer, -eter ; prinde, èsprinde ; (du bois) hèter, -eler ; _ de rire, si taper à rîre, rîre à hahias, haheler, tchaheler ; voy. éclat ; (homme) qui éclate vite, voy. emporter

 

E0

éclater

vi (exploser) èclater , la bombe n’ è nin èclaté ; li tiyau è èclaté ; (se fendiller) (en parlant du bois sec) chineler ; lès plantches chin’lant à l’ tchaleûr 

 

S0

éclipse

nf èclipe

 

C60

éclipse

èclipe ; expr. li leune si bat’ avou l’ solo

 

E0

éclipse

èclipse ; one èclipse di lune, di slo

 

S0

éclipser

v (surpasser) bate, passer ; il les a tous éclipsés, i lès-a passé tortos ; (s’) bouter au laudje, foute si camp, lèver l’ dache, … l’ pîd, li lèver, pèter èvôye, scliper, spiter èvôye, trossî l’ guète ; « W’ è-st-i co? Co sclipé, dandjeureû ? » (A. Laloux) ; il s’est éclipsé prestement, il a saîwé abîye

 

C60

éclipser

(s’), voy. déguerpir, esquiver

 

E0

éclipser

vt (effacer) èclipser ; il èclipse tot l’monde quand i s’ mèt à pârler ; s’_ (disparaître), s’ èclipser ; i s’ è bin vite èclipsé

 

S0

éclisse

nf (languette d’écorce destinée à la vannerie) chinon (m) ; éclisse de noisetier, chinon d’ côre; éclisse d’osier, chinon d’ ôsêre ; (allume-feu) atche ; (pièce reliant les rails de chemin de fer) éclisse

 

C60

éclisse

hène, hinon, plantchète, èstale

 

E0

éclisser

v (chemin de fer) mète dès-èclisses

 

C60

éclopé

, ée adj mèsbridjî (-ye)

 

C60

éclopé

un pauvre _, on pôve mèsbrudji, qui rote hinkèplink ; voy. contre­fait, estropié

 

E0

éclore

v (naître en sortant de l’ œuf) disclôre ; les œufs éclosent, lès-ous disclôyenut; ils éclosaient, is discloyin.n ; (expr) i faît on solia à fé disclôre dès-ous, il fait un soleil à faire éclore des œufs ; i lî faut todi sawè quî què l’ a ponu, quî què l’ a cové èt quî què l’ disclôrè; il doit toujours savoir qui l’a pondu, qui l’a couvé et qui le fera éclore, il est curieux à l’extrême ; (s’ouvrir en parlant de fleur) s’ adouviè ; (naître, paraître) ariver, skèpyî

 

C60

éclore

les poussins vont _, lès poyons vont disclôre ou v’ni foû ; (hlôre St.) ; li poye va disclôre (= lès poyons vont m’ni foû dè l’ hågne)

 

E0

éclore

vi (sortir de l’ œuf) disclôre ; lès poyons vont disclôre, lès-oûs sont djà bètchis

 

S0

 

 

 

éclôre

[v] disclôre, (o-c) skèpyî

G100

éclosion

nf (sortie de l’œuf) discloyadje (m)

 

C60

éclusage

nm èclûsadje

 

C60

écluse

nf èclûse

 

C60

écluse

[nf] èclûse

 

G100

écluse

, -sier écluse, èclûsî ; porte d’écluse, vinta,(nm)

 

E0

écluser

v aîwer (, eûwer), èclûser

 

C60

éclusier

nm aîweû (, êweû), èclûsier

 

C60

écobuer

, -âge, voy. défricher, essar­ter

 

E0

écœurant

, ante adj disgostant (-e) ; ce qu’il a fait là est écœurant, c’ èst disgotant, ç’ qu’ il a faît là ; ce gâteau est écœurant, ci wastia-là, i r’protche ; c’est écœurant, ça m’ freut r’nauder

 

C60

écœurant

, écœuré, voy. fade, dégoût

 

E0

écœuré

, ée adj disgosté (-ye) ; elle était écœurée, èlle èsteut disgostéye

 

C60

écœurer

v disgoster ; cela m’ écœure, ça m’ disgostéye

 

C60

écolage

(dans l’enseignement moyen) minèrvål

 

E0

école

[nf] scole

 

G100

école

nf scole ; aller à l’école, aler è scole ; aller à l’école gardienne, aler à l’ pitite sicole ; aller à l’ école primaire, aler à l’ grande sicole; une école de danse, one sicole di danse ; (loc) être à bonne école, ièsse à bone sicole ; faire l’école buissonnière, fé l’ tchèt ; (expr) il a stî à scole quand lès maîsses alin.n mèchener, il est allé à l’école quand les instituteurs allaient glaner, il n’a pas fréquenté beaucoup l’école

 

C60

école

scole (scale Ve.) ; voy. BUISSONNIÈRE

 

E0

école

scole ; _ maternelle, scole gârdiène, gârdiène ; èlle èst co en gârdiène (ou à l’ sicole gârdiène) ; à l’_ maternelle, à l’ pètite sicole (anc. à l’_ gardienne, à l’ sicole gârdiène) ; à l’_ primaire, à l’ grande sicole ; fréquenter très peu et très irrégulièrement l’_ (partic. lors de l’ époque où l’ on comptait sur les enfants pour surveiller le bétail qui pâturait), aler a scole padrî lès vatches (, drî lès porcês Te.) (litt. « aller à l’école derrière les vaches (derrière les porcs Te.) ») 

 

S0

 

écoler

v scoler ; il école, i scole ; ils écolent, is scolenut

 

C60

écolier

, ière n scolî (m)

 

C60

écolier

, -ère scolî, -îre

 

E0

écolier

, -ière n scolî, -îre ; v’là lès scolîs qui r’passant do l’ sicole  

 

S0

 

écolier, ière

[n] scolî

 

G100

écologie

ècolojîye

G0

écologique

ècolojike

G0

ècologiquement

ècolojikemint

G0

écologiste

n ècolo, ècolojisse

 

C60

ècologiste

ècolojisse

G0

éconduire

v awè èvôye, èvoyî au diâle, mète à l’ uch ; j’ai réussi à l’éconduire, djè l’ a seû awè èvôye ; (repousser les avances d’un amoureux) (expr) il a ieû one baube di foûr, il a eu une barbe de foin, il a été éconduit

 

C60

éconduire

rimèrci, rèvoyî ; elle dit cela pour vous _, èle dit çoula po v’s-avu èvôye ; on l’a éconduit de chez sa bonne amie, on lî a fêt ‘ne tåte di makêye amon s’ crapôde, èle lî a rèvoyî sès mitches, il a stu r’qwèri sès mitches ; voy. congédier, DÉDAIGNER

 

E0

économe

[adj] (o-c) spaurgnant, e, (e) spårgnant, e

 

G100

économe

adj et n spaurgnant (-e), riwaitant (-e) ; c’est un économe, c’ è-st-on spaurgnant ; c’est une économe, c’ è-st-one sipaurgnante ; économe à l’excès, rapinant (-e)

 

C60

économe

spå(r)gnant, -e, -eû -eûse ; ramassant, -e ; laborieux et _, vikant ; être _, loukî à sès crosses ou à sès pèces, mète sès corons à pont ; ne pas être _, taper crås èvôye ; voy. apre, regardant

 

E0

économe

adj ramassant, -ante ; èlle èst ramassante

 

S0

 

économétrie

èconomètrîye

G0

économétrique

èconomètrike

G0

économie

nf (épargne) spaugne ; avoir de petites économies, avoir un peu d’argent de côté, awè one pitite sipaugne ; faire des économies, spaurgnî, waîtî à sès caurs ; vivre à l’économie, viker au rastrindu ; c’est une économie de temps, ça îrè ça pus rade; j’ai fait l’économie d’un voyage, ça m’ a spaurgnî on voyadje

 

C60

économie

, -iser, voy. économe, épar­gne, -er

 

E0

économie

èconomîye

G0

économique

adj (qui réduit les frais) qui faît spaurgnî dès caurs, mwins’ tchêr ou qui dure pus longtimps (suivant le cas) ; c’est une voiture économique, c’ è-st-one auto qui n’ costéye wêre ; prenez la grosse boîte, c’est économique, purdoz l’ grosse bwèsse, ça vos r’vint mwins’  tchêr

 

C60

èconomique

èconomike

G0

économiquement

èconomikemint

G0

économiser

[v] (o-c) spaurgnî, (e) spå(r)gnî

 

G100

économiser

v mète à pont, mète di costé, mète su crèsse, spaurgnî; j’économise, dji spaugne ; il économise, i spaugne ; nous économisons, nos spaurgnans ; vous économisez, vos  spaurgnîz ; ils économisent, is spaugnenut; il économisait, i spaurgneûve ; il économisera, i spaugnerè ; il économiserait, i spaugnereûve ; qu’ il économise, qu’ i spaugne ; qu’ il économisât, qu’ i spaurgniche ; économisé(e), spaurgnî (-ye)

 

C60

économiser

économiser de la place, gangni do l’ plèce ; il faut _, li ci qui n’ ramasse rin n’ è rin

 

S0

 

économiste

èconomisse

G0

écope

nf sasse ; petite écope à manche court, scoupia (m) ; (expr) il a stî spani avou one sasse, il a été sevré avec une écope, il a une bouche démesurée

 

C60

écope

, écoupe, escoupe (de batelier), sèsse, hapète, palon ; petite _ d’épicier, poûheû ; _ grossière pour vider l’eau des tourbières, pûheû ; _ large pelle de fer, houpe, truvèle ; (t. de houill.) tchèdjerèce ; voy. pelle

 

E0

écoper

v (faire l’objet d’une sanction) il a écopé d’un an de prison, il a ieû on-an d’ prîjon ; (recevoir des coups, des reproches) c’est encore lui qui a écopé, c’ èst co su s’ dos qu’ ça a r’tchèyu

 

C60

écorcage

pèlèdje ; époque de l’_, pèlåhe (ard pelage)

 

E0

écorce

[nf] (c) chwache, scwace, (e) hwèce, (o) scôce, (o) pèlate, (e) pèlote, (c) pèlake

 

G100

écorce

nf chwache (, scwace), pèlake ; écorce de bouleau, pèlake di bôle ; celui qui enlève les écorces des arbres, fieû d’ chwaches ; (loc) c’ è-st-on molin à chwaches, c’est un moulin à écorces , moulin à fabriquer le tan, c’est un bavard ; (écorce terrestre) ; « C’ èst lauvau ètur lès crètias qui l’ coyène dè l’ têre s’ î coplôye à craus bourlèts . » (E. Gilliard)

 

C60

écorce

_ d’arbre, d’orange, pèlote ; _ de chêne pour tannerie, hwèce ; chicot de cette ecorce, crèpê, crèton ; petit fagot de cette écorce, djône, cossèt ; gros fagot, fa d’ hwèces ; _ blanche du bouleau, déve ; se détacher facilement, en parlant de l’_ du chêne, déver

 

E0

écorce

(d’un arbre) chwace, pèlote (Te.); do l’ chwace di tchin.ne ; môre la chwace (pour obtenir le tan)

 

S0

 

écorcer

v scwacî, pèler ; il écorce, i scwacîye, i pèle; faire des lanières d’écorces de chêne, fé dès chwaches

 

C60

écorcer

pèler, hwèrcî ; _ les jeunes chênes, pèler ås hwèces (avec un pèleû), voy. écorçoir ; une belle coupe à _, on bê pèlèdje ; chêne écorcé, voy. pelard

 

E0

écorcer

 

vt pèler âs chwaces, chwarci ; chwarci on tchin.ne ;

_ les chênes, pèler lès tchin.nes ; instrument qui sert à _ les chênes, pèleû ; (ouvrier qui écorce les chênes) pèleû

 

S0

écorceur

pèleû, hwèrceû

 

E0

écorche-cul

jouer à l’_, djouwer à rider so s’ cou

 

E0

écorcher

v (dépouiller de sa peau) chw-archî, dismoussî; il écorche un lapin, i chwârchîye one robète ; « Li vîye vos-a chwârchî, mins tofêr, vos ravîz vos songs. » (J. Guillaume) ; (expr) c’ èst todi l’ queuwe li pus malaujîye à chwarchî, c’est toujours la queue la plus difficile à écorcher, c’est dans la concluslon que réside la difficulté ; chwârchî come on lapin, écorché comme un lapin ; (blesser superficiellement) chwârchî, d(is)chaver, distchaurner : (s’) si chwârchî

 

C60

écorcher

(lapin, anguille) dihåssî, dimoussî, pèler, dubiyi (Po.), dupêtchî (Ve. ) ; (cheval, bovidé) hwèrcî, mascåcer on dj’vå, dipêcî ; s’_ la main, la jambe, etc. , si d’haver, si haver, si d’råfeler (Ke.), si d’grèter, si d’håssî, si k’hirî , si d’hirer, si fé ‘ne hiråde, s’ hwèrcî, si k’hwèrcî, si (d’)rifler, si d’ronhi, si d’river (dans les ronce), si d’raver, si d’grimoner, si d’håmoner, si d’hûfî, si d’hågneter, si d’grougneter ; (de la main) si d’grogneter l’ croufe [dos] dè l’ min ; si (k’)råyî l’ pê, s’ aråyî, si diråyî, si drovi l’ pê, s’ èlèver (, s’ èvoler) l’ pê ; au fig (rançonner) såcer, saler, striyî, strognî, stron.ner ; _ les oreilles, hwèrcî (ou kitèyî) lès-orèyes ; _ le français, kihatchî (, kipiter, trèbouhî) l’ francès ; voy. ÉGRATIGNER

 

E0

écorcher 1

vt (un corps) chwarci ; chwarci on lapin, on lîve ; i chwacerot on pû po-z-avèr la pê

 

S0

 

 

écorcher 2

(blesser) chaver ; i s’ è chavé tot l’ keûde ; dj’ ê la pê do gno tote chavé

 

S0

écorcheur

nm (dont le métier est d’écorcher les bêtes) chwârchaud, chwarcheû

 

C60

écorcheur

hwèrçå, hwèrceû, potchå

 

E0

écorcheur

(personne qui pratique l’ écorchage des animaux ; n personne qui fait payer trop cher ses marchandises ou ses services) chwarceû, -eûse

 

S0

 

 

 

écorchure

nf cwachûre (qui peut être : meurtrissure, frochûre ; griffe, grète)

 

C60

écorchure

dihaveûre, rivåde, dihåsseûre, hwarçore (St.), hiråde ; _ au tibia, gade, musselîre, voy. meurtrissure ; peau enle­vée par l’_ d’une écharde, ètchêye

 

E0

écorçoir

(pour chêneaux) pèleû, pèla

 

E0

écorner

v (décorner) scwârner; notre vache a été écornée, nosse vatche a stî scwârnéye ; (endommager un angle) scwârner; il écorne tous ses livres, i scwârnéye tos sès lîves ; glissez un feuillet dans votre livre, au lieu de l’ écorner !, mètoz on papî dins vosse lîve è l’ place dè l’ sicwârner! ; (entamer) èdaumer ; son épargne est déjà écornée, si p’tite sipaugne èst d’djà  fameûsemint èdauméye ; (s’) si scwârner; action de s’écorner, scwârnadje (m)

 

C60

écorner

(vache) hwèrner, di(s)cwèrne, scwèrner, cwèrner ; voy. dagorne ; _ (mur, meuble), di(s)grogneter

 

E0

écorner

(s’) vt et pr ((se) dégarnir de ses cornes) si chwarner ; li boû s’ è chwarné ; on chwane lès vîs vatches po l’zî fé one djon.ne tièsse (chaque année se marque en effet par une raie sur les cornes) ; vt (un angle) (ébrécher), sbrogneter ; dj’ ê sbrogneté la cwane di l’ ârmwêre ; (au part passé) lès jates sont totes sibrognetés

 

S0

écornilleur

pikeû d’ assiètes, sinteû d’ tåve, magneû d’ pan payård

 

E0

écornure  

di(s)grogneteûre

 

E0

écossais

, aise adj et n scotch ; un village écossais, on viladje scotch ; une jupe écossaise, one cote carôyeléye

 

C60

écosser

v displo(u)ssî, plo(u)ssî, splo(u)ssî ; il écosse, i displo(u)sse, i plo(u)sse, i splo(u)sse ; action d’écosser, displo(u)ssadje (m), plo(u)ssadje (m), splo(u)ssadje (m) ; celui qui écosse, displo(u)sseû (-se), plo(u)sseû (-se), splo(u)sseû (-se)

 

C60

écosser

hotchî, dihotchî, di(s)hotcheter, di(s)hågneter, dihåfî, dihufî, hîfyî, displossî, plossî

 

E0

écosser

vt (décortiquer) discafyi (chafiè, dischafiè Te.), scafyi, splouker ; scafyi dès pwès ; dj’ ê d’cafyi dès pwès tote l’ advant-non.ne ; scafyi dès fayines; _ les haricots, splouker dès féves 

 

S0

écosystème

ècosistin.me

G0

écot

nm (quote-part) paurt (f) ; chacun paie son écot, on paye chake si paurt

 

C60

écot

scot ; payer son _, payî si scot

 

E0

écotaxe

ècotacse

G0

écôter

(tabac) strîper

 

E0

écotourisme

ècotourisme

G0

écouage

nm squeuwadje, tûteladje

 

C60

écouche

, -er spindje, spindjî ; chevalet sur lequel on écouche, spindje-breû

 

E0

écouchures

enspindjes ; (débris de chanvre qu’on met dans le mortier pour le lier) ènåhes ; voy. chènevotte, FILASSE

 

E0

écouer

v squeuwer, tûter; un chien écoué, on tchin squeuwé ; écouer un cheval, tûter on tch’vau ; il écoue un chien, i squeuwe on tchin ; (expr) èvôye come on tchin squeuwé, parti comme un chien écoué, parti dans un état de surexcitation

 

C60

écouer

côper l’ quowe, strognî l’ quawe ; _ un chien, quower quoweter ; chien écoué, tchin quowé, quowèt; porcelet sans queue, quowèt ; _ un cheval, djoweter (djou- Fl., Du. ; dji- La., St.), niweter (Fa.) ; cette opération, faite ordt par le vétérinaire ou le maréchal-ferrant, a pour but de faire au cheval ine pus bèle culote ou s’ twèlète di drî, et aussi, d’après certains, di lî rèfwèrci li scrène ; elle diffère, sous certains rapports, de ce que le fr appelle « anglaiser » ou « niqueter »

 

E0

écoulement

nm (mouvement d’un liquide) l’égout destiné à l’écoulement des eaux, li canâl po lèyî couru lès-aîwes, li courote, li saîwe ; provoquer l’ écoulement, fé couru ; (mouvement de personnes) faciliter l’écoulement de la foule, aîdî à fé rèche lès djins ; (marchandise) l’écoulement de cette marchandise n’est pas aisé, c’ è-st-one saqwè d’ malaujîy à vinde

 

C60

écoulement

arrêter l’_, stantchî, astantchî ; rigole d’ _, voy. canal, drain ; _ nasal, voy. rhume

 

E0

écoulement

ècoulemint ; lès-êwes d’ ècoulemint

 

S0

 

 

écouler

v (vendre) vinde ; ce n’est pas facile à écouler, ci n’ èst nin aujîy à vinde ; le stock est écoulé, gn-a tot qu’ a stî vindu ; (s’) v (eau) couru, saîwer; action de s’ écouler, saîwadje (m) ; s’écouler goutte à goutte, goter ; (expr) lèvî couru conte one passète, laisser s’écouler comme une passoire ; (temps) le temps s’écoule trop vite, li timps va trop rade ; « Foû dè l’ vîye ôrlodje, lès-eûres ont tchèyu gote à gote. » (A. Henin)

 

C60

écouler

_ les eaux, horer, sèmer, voy. drain ; s’_ (eaux), cori foû, cori ou raler èvôye ; (temps), voy. envoler

 

E0

écouler

s’_, si sgoter ; i fât qu’ la pichate su sgotuche dins la rigole ; vt (vendre) ècouler ; ècouler dès martchandîjes à bon compte ; (mettre en circulation) ècouler ; ècouler dès fâs biyèts

 

S0

 

écoumène

ou œcoumène ècoumène

G0

écoupe

voy. écope

 

E0

écourgéc

voy. escourgée

 

E0

écourter

v (en longueur) écourter les cheveux, côper lès tch’vias ; (en durée) ils ont dû écourter leur séjour, il ont d’vu ‘nn’ aler pus rade

 

C60

écourter

voy. abréger, écouer, éthi­que

 

E0

écourter

vt (un chien, un poulain) (lui couper la queue) quawer, tûtè (Be., Va, ….) [rattaché au rad onom tut- (parce qu’à la suite de cette intervention le moignon de la queue évoque une tute, une tétine] ; quawer l’ polin (syn, djaweter) ; quawer l’ tchin ; il è fouté l’ camp come on tchin quawé ; (un cheval) (lui couper la queue ; djaweter (tcha- Wa.) ; personne qui écourte les poulains, les chiens, tûteû (Fa., Ju., Sa., Va.)

 

S0

écoute

nf (action d’écouter) achoûte, choûtadje (m); « Faut ièsse à l’ achoûte. » (R. Clinias) ; après une heure d’écoute, après awè choûté one eûre au long; il est à l’écoute, i choûte ci qu’ on dit

 

C60

écoute

être aux _, èsse ås-ècoutes, … à l’ hoûte

 

E0

écouter

[v] (o-c) choûter, (e) hoûter, (c) achoûter, (o) ascoûter

 

G100

écouter

v achoûter, choûter ; écoute un peu !, (a)choûte one miète ! ; (expr) li cia qui cause sème, li cia qui choûte mèchenéye, celui qui parle sème, celui qui écoute moissonne ; (obéir) choûter; il n’écoute pas, i n’ a pont d’ choûte ; (expr) choûter come on djon.ne tchin, écouter très mal, ne pas obéir ; – I choûte bin, voste èfant ?- Dijoz pus rade qu’ i choûte dîre. (iron), – Il écoute votre enfant? (, – Il obéit?) – Dites plutôt qu’il écoute dire.

 

C60

écouter

hoûter ; celui qui écoute, aux portes, le diable l’abuse, ås-ouhs qui hoûte, li diâle l’ aloûde ; écoute, nous irons par là, hoûte (ou louke) bin, nos-îrans par là

 

E0

écouter

vt (prêter attention à) choûter ; choûte co cèle-ci ; choûte tchanter l’ coucou ; lêsse-lu choûter ti p’tit dèt ; empl absolt choûte on pauk ; li ci qui choûte à l’ uch atind sovint dobe ;  s’_, si choûter ; si dji m’ avo choûté, ça s’rot djà fêt ; si choûter pârler ; personne qui écoute par indiscrétion, choûtâ, -âde ou choûteû, -eûse ; c’ è-st-one choûtâde di halèt

 

S0

 

écouteur

nm choûtwè

 

C60

écouteur

, -euse hoûteû, -eûse, -erèsse,

 

E0

écoutille

rûme ; fermer ou couvrir (le bateau) avec les _s, rûmer, covri ; devan­ture des _ s, vènin

 

E0

écouvillon

nm chovion ; (expr) nwâr come on chovion, noir comme un écouvillon

 

C60

écouvillon

_ de four à pains, hoûvion (ho- Gl., Cou.), hovåde (nf), ramon , wihion (Wa., Gl.), poûsselète (nf)

 

E0

écouvillon

un _ de fusil, one breûsse à fusik 

 

S0

 

écouvillonner

v ringuyî

 

C60

écouvillonner

hover l’ for, ramoner l’ for, hévî l’ for

 

E0

écouvillonner

_ le four, chover l’ for

 

S0

 

écrabouillage

nm cobrôtchadje, ècrabouyadje

 

C60

écrabouiller

v cobrôtchî, ècrabouyî ; il écrabouille, i cobrôtche, il ècrabouye ; il a été complètement écrabouillé, il a stî t’t-à faît cobrôtchî

 

C60

écrabouiller

språtchî, språtcheler, ascwåtcher, kifråtchî, spotchî, stratchî ; il faut que je l’écrabouille sous mes pieds, i fåt qui dj’ lî spate l’ åme ou qui dj’ lî tripèle l’ améer foû dè l’ panse, ou qui dj’ fèsse on watchis’ avou s’ cwérp ; voy. écraser

 

E0

écran

nm ècran ; il est caché derrière un écran, il èst catchî padrî on-ècran ; (cinéma) une vedette de l’ écran, on-acteûr di cinéma ; (télévision) tèlèvision ; je l’ai vu sur le petit écran, djè l’ a vèyu à l’ tèlèvision

 

C60

écran

divant-d’-feû, går-feû, wåde-feû, ècran ; (briq) warande

 

E0

écran

ècran ; on-ècran d’ foumîre

 

S0

écrasant

, -e ècrasant, -e

 

E0

écrasement

nm spatadje, spotchadje

 

C60

écraser

[v] (o-c) spotchî, spater, (e) språtchî, (o) scwater, (c) sbrôtchî

 

G100

écraser

v sbrôtchî, spater, spotchî ; il écrase, i sbrôtche, i spate, i spotche ; être écrasé, ièsse sipotchî ; écraser entre ses doigts, spotchî ètur sès dwèts ; écraser à nouveau,  rispotchî, rispater ; écraser du pied, pètrouyî, tripeler ; (expr) c’ èst todi l’ gros qui spotche li p’tit, c’est toujours le puissant qui écrase le petit ; c’ èst todi li p’

tit qu’ on spotche, c’est toujours le petit qu’on écrase ; il èst toûrminté co pîre qu’ one wèspe qu’ a l’ cu spotchî, il est davantage tourmenté qu’une guêpe qui a le derrière écrasé ; écraser du pied, méthodiquement et dans un but précis, pèsseler

 

C60

écraser

spater, voy. broyer, coincer, ÉCRABOUILLER, PILER ; cwacî, acwacî (Ma.) ; (d’une bête écrasée) èlle èst språtchelèye, èlle a lès tripes ås tchamps ; _ un objet, le briser ; kifråler ; _ la pointe d’un clou, rabate on clå ; écraser (d’ouvrage, etc.), ècraser ; (serrer), voy. comprimer

 

E0

écraser

vt scafyi, spotchi ; le chien s’est fait _ sur la route, li tchin s’ è fêt scafyi s’ la route ; la trove è spotchi deûs cossèts ; spotchi one moche ; _ les pommes de terre (faire de la purée de pommes de terre), spotchi lès crompîres ; _ les pommes de terre (dans une passète ou un passe-vite), passer lès crompîres ; spotchi do souke ; _ des grains, aplati dès grin.nes ; il a eu le nez écrasé, il è avou l’ nez spotchi ; i m’ è spotchi l ‘pîd ; (au part passé)

 

S0

 

 

écrémage

nm scramadje

 

C60

écrémage

(du lait) cramèdje

 

S0

 

écrémé

adj et n lait écrémé (au moyen de la turbine), turbiné ; do lacê turbiné (ou do turbiné) ; pwartoz l’ turbiné à lès vês

 

S0

écrémer

v scramer, discramer ; lait écrémé, scramé, lacia scramé ; action d’écrémer le lait, scramadje (m) ; lait écrémé mécaniquement, turbiné, lacia turbiné ; bassin plat pour écrémer le lait, crameûse (f) ; action d’écrémer le lait mécaniquement, turbinadje (m)

 

C60

écrémer

, -age cramer, -èdje ; du lait écrémé, dè cramé ou t(o)urbiné lècê, dè l’ cramre ; du lait incomplètement écrémé, dè lècê qui n’ èst nin cramé tot djus ; lame flexible en bois de saule servant à _, cramioûle (nf)

 

E0

écrémer

vt (retirer la crème) (du lait) cramer ; cramer l’ lacê [avant de connaître le procédé moderne de centrifugation (voir turbine), on versait le lait dans des terrines (dès crameûs) entreposées dans une chambre froide après quelques heures, la crème montait à la surface ; on plaçait le doigt sur le bec verseur du crameû, pour permettre au lait de s’écouler, tout en retenant la crème] ; _ (le lait) par centrifugation, turbiner ; turbiner l’ lacê ; on ne peut pas faire deux besognes à la fois, on n’ sét nin cramè èt bate li bûre â min.me timps (Te.), (litt. « on.ne peut pas écrémer [le lait] et battre le beurre en même temps») ; (au part passé) vos dèneroz l’ cramé lacê à lès vês

 

S0

 

écrémeuse

nf machine, turbine

 

C60

écrémeuse

tourbine (tur-)

 

E0

écrémeuse

(centrifuge) turbine ; la pièce où se trouve l’écrémeuse, la plèce do l’ turbine (ou la lêterîe) ; élément à ailettes du bol de l’_, lès coleûs do l’ turbine 

 

S0

 

écrêter

di(s)crèster ; voy. étêtER

 

E0

écrevisse

[nf] (e-c) grèvèsse, (o) gravisse

 

G100

écrevisse

nf grèvèsse (, gravasse)

 

C60

écrevisse

grèvèsse

 

E0

écrevisse

grèvèsse (-èche As., Ben., Lu., Sa., Wa. ; -isse Co., Sû.) 

 

S0

 

écrier

s’_, brêre ; voy. crier, exclamer, récrier

 

E0

écrin

nm scrin

 

C60

écrin

scrin ; låsse, -ète (nf)

 

E0

écrin

ècrin ; on-ècrin à bijous

 

S0

 

écrire

[v] scrîre

 

G100

écrire

v scrîre ; j’écris, dji scrî ; il écrit, i scrît ; nous écrivons, nos scrîjans ; vous écrivez, vos scrîjoz ; ils écrivent, is scrîjenut ; il écrivait, i scrîjeûve ; il l’ écrivait, i l’ sicrîjeut ; il écrira, i scrîrè ; il l’écrira, i l’ sicrîrè ; il écrirait, i scrireûve; il l’écrirait, i l’ sicrîreut; qu’il écrive, qu’ i scrîje; qu’ il l’écrive, qu’ i l’ sicrîje; qu’il écrivît, qu’ i scrîviche ; apprendre à écrire, aprinde sès lètes ; écrire à nouveau, riscrîre ; écrire à la craie, croyî ; pour que j’écrive une lettre, por mi scrîre one lète, po qu’ dji scrîje one lète; pour qu’on m’ écrive une lettre, po m’ sicrîre one lète, po qu’ on m’ sicrîje one lète ; action d’écrire, scrîjadje (m) ; (expr) il a one bèle vwès po scrîre, il a une belle voix pour écrire, il n’a pas une belle voix ; i scrît come on notaîre, il écrit comme un notaire, il écrit bien ; li papî s’ laît scrîre, le papier se laisse écrire

 

C60

écrire

scrîre ; action, manière d’_, scriyèdje; manie d’_, scrî(ye)rèye ; _ de ses nouvelles, riscrîre ; _ une convention, etc. mète neûr so blanc ; ne pas _ tout ce qu’il faudrait, ènnè lèyî è l’ pène

 

E0

écrire

vt (tracer (les signes d’un système d’écriture)) scrîre ; scrîre en ronde ; il aprind à scrîre ; çusse lète-là èst mâ scrîte ; on-è djà scrît su do pus lêd papî ; tot papî s’ lêsse sicrîre ; il ne sait pas _, i n’ sét nin fé one sillâbe ; _ (orthographier) (un mot) de deux façons, scrîre (on mot) di deûs manîres ; (consigner par écrit) scrîre ; çu qu’ èst scrît èst scrît ; ça èst scrît nwar su blanc ; (informer par lettre) scrîre ; i nos-è scrît â novèl an quu s’ pére astot mwart ; s’_ (correspondre), si scrîre ; (formule de congé quand le prochain rendez-vous n’est pas fixé) si on n’ si vèt pus, on s’ sicrîrè !; (composer (un ouvrage écrit)) scrîre ; il è scrît on dicsionêre ; tout ce qui est écrit n’est pas évangile, tot papî s’ lêsse sicrîre (litt. « tout papier se laisse écrire »)

 

S0

 

écrit

nm scrîjadje ; (loc) mettre par écrit, mète su papî

 

C60

écrit

nm scrît, ècrit, papî scrît, scriyèdje

 

E0

écrit

ècrit ; one parôle d’ ome vât on-ècrit d’ notêre ; dj’ ê on-ècrit po l’ prover ; mète par ècrit 

 

S0

 

écriteau

nm ècritau

 

C60

écriteau

lète (nf), afiche (nf)

 

E0

écriteau

ècritau

 

S0

 

écritoire

nm ècritwêre, scriptôr ; « on pupite, dès paurtchumints èt on scriptôr » (J. Gilson)

 

C60

écritoire

scriftôr (nm) (scristôr Ve. ; cristaul Faym ); voy. encrier

 

E0

écritoire

ècritware ; dj’ ê r’çû on bê ècritware po ma comugnon

 

S0

 

écriture

[nf] (c) scrîjadje, (o) scrijâdje, (e) scriyèdje

 

G100

écriture

nf (action d’écrire) scrîjadje (m) ; l’écriture fait passer le temps, li scrîjadje faît passer l’ timps ; (manière d’écrire) ècriture ; avoir une belle écriture, awè one bèle ècriture

 

C60

écriture

ècriture (-eûre ; scriyore Ma.), scriyèdje (nm) ; avoir une belle _, avu ‘ne bèle min ; l’_ sainte, li scriteûre, li sinte sicriyêye ou sicriyerèye

 

E0

écriture

(manière d’écrire) ècriture ; qué bèle ècriture ! ; avoir une _ minuscule, difficile à déchiffrer, fé dès pates di moche

 

S0

 

écrivailleur

voy. écrivassier

 

E0

écrivain

[n] (o-c) scrîjeû, (e) scriyeû

 

G100

écrivain

n scrîjeû (-se) ; il veut devenir écrivain, i vout ièsse sicrîjeû

 

C60

écrivain

scriyeû

 

E0

écrivain

(auteur) (personne qui a l’écriture aisée, et qui, de ce fait, est régulièrement sollicitée comme « écrivain public » par la communauté) scrîjeû ; va addé lu po ta lète, c’ è-st-on scrîjeû

 

S0

 

 

écrivassier

aligneû d’ råyes, magneû (, barbouyeû, grabouyeû) d’ papî

 

E0

écrou

nm (pièce filetée) ècrou, scrauwe (f), boîte à écrous, bwèsse à ècrous

 

C60

écrou

scråwe (nf)

 

E0

écrou

ècrou ; sèrer, dis’sèrer on-ècrou ; bloker on-ècrou ; un écrou à ailettes, on-ècrou papiyon

 

S0

 

 

écrouelles

nf pl mau Sint-Mârcou (m) (mal Saint-Marculphe)

 

C60

écrouelles

dès gômås (, gômes, goûmes, gômeûres, goum’-goûmes, qqf dès zizis), lès grouwèles, lès-ègrouwèles, li må d’ sint Marcou, li må d’ sint Marc, lès freûtès-oumeûrs, lès-oumeûrs, dès glandes, dès glandes hoûzèyes, dès rufreûdies (Ja.), dès glingons, lès guèwes, dès tchip-tchips ; il a des traces d’_, il a dès costeûres, … dès masindjes, il est racosturé (, racosou, discostèrî Bo.) ; il a des _, il èst gaumé, … gaumèl, må-hêtî

 

E0

écrouer

v mète o l’ prîjon

 

C60

écroulement

voy. avalanche, ébouLEMENT

 

E0

écrouler

(s’) v (s’effondrer) crouler, vêler; il s’écroule, i croule, i vêle ; (se laisser tomber) si lèyî tchaîr ; (expr) i gn-a qu’ à l’ djonde po qu’ i croule, il suffit de le toucher pour qu’il s’écroule, il n’a pas de force

 

C60

écrouler

(s’), voy. crouler, ébouler

 

E0

écrouler

s’_, chiter, tchîr ; la môye chite, i fârè mète on stipe ; le mur va s’_, li mour va tchîr ; le mur s’est écroulé (effondré), li mour è chité ; li tas d’ foûre è tchî 

 

S0

 

 

écroûter

v (ôter la croûte) rissatchî  l’ crosse ; (labourer superficiellement une terre) croyî; action d’écroûter, croyadje (m)

 

C60

écroûter

_ le pain, di(s)croster

 

E0

écru

, ue adj ècru (f ècreuwe)

 

C60

écru

, -ue (fil, toile), hrou, -owe ; ordt gris, grîse ; coton _, djèni coton ; fil _, fi d’ èce (nf) (ace St., Ma.) ; fer _, crou-fiér

 

E0

écu

nm (monnaie) ècu

 

C60

écu

ècu (anc. scu), corone, patacon ; avoir des _s, voy. ARGENT

 

E0

écuanteur

_ d’une roue, ârvolèdje (Bo.), rivièrsèdje ou cronke dè l’ rowe ; [la roue est] « écuée », ârvouloue (Bo., La.), cronke ; èle fêt l’ paraplu, èle ruvièsse ou duvièsse (Ja.) ; elle a trop d’écuanteur, èle fêt l’ crameû ou èle crame ; voy. CARROSSAGE

 

E0

écuelle

nf scwèle (,chwèle) ; une belle écuelle, one bèêle sicwèle

 

C60

écuelle

hièle (hèle Wa., St. ) ; petite _, hièlète, hièlon ; grande _, goflå ; _ de bois, goflète, platê d’ bwès ; voy. TERRINE, VAISSELLE

 

E0

écuellée

nf scwèlêye

 

C60

écuellée

hièlêye (hélée St., …)

 

E0

éculé

, ée adj sculé(-ye), ûsé (-ye) ; « Dins l’ ièbe d’ on fossé /  Il ont-st-abandené, /  Pacequi l’ bètchète bauye, / Leûs solés sculés / Pus vis qu’ dès péres tauyes. » (J. Guillaume)

 

C60

éculer

voy. déformer

 

E0

éculer

vt (des chaussures) (les déformer par une démarche inadéquate ) chaler ; i chale tos sès solés (â d’dins, pour qqn qui a les genoux tournés en dedans; â d’foû, pour qqn qui a les genoux tournés en dehors)

 

S0

 

 

écumage

nm chimadje

 

C60

écumant

, -e samant, -e

 

E0

écume

[nf] (o) scume, (c) chime, (e) home 

_ de la bière : (e) crame

G100

écume

nf (mousse) chime (, chume) ; l’écume de la bière, li chime dè l’ bîre ; (bave mousseuse) chime (, chume ) ; (écume de mer) ècume ; pipe d’écume, pupe d’ ècume

 

C60

écume

_ de bouillon, home (houme Hu., Wa., Du., Ma.), roufe ; _ de bière, crame, same, home, roufe ; _ de lait qu’on trait, de savon, torrent, cascade, ou à la bouche, same ; scorie de matières fondues, rife ; pipe d’_, pîpe d’ ècume ; voy. MOUSSE, PELLICULE

 

E0

écume

(mousse) choume ; la choume do l’ bîre, do lacê, do bouyon ; vos n’ moûdoz nin vite assez, i gn-è pont d’ choume ; tu m’ ès sièrvi pus d’ choume quu d’ bîre ; ècume (seult dans : pipe en écume), pupe en-ècume

 

S0

 

écumer

v (se couvrir d’écume) ièsse plin d’ chime ; (retirer l’écume) chimer ; le bouillon est écumé, li bouyon èst chimé ; (expr) quand l’ bouyon cût, i faut qu’ on l’ chime, quand le bouillon cuit, il faut qu’on l’écume, quand le vin est tiré, il faut le boire

 

C60

écumer

_ le bouillon, houmer (ri-) ; vi samer, sameter, djèter dè l’ same ; il écume de rage, i same ou sametêye di colé­re, i s’ kirètche, dirètche) tot ; [de la bière] qui écume, qui same ou crame, tchèsse, houme ; [du lait] qui écume, qui crame ; voy. MOUSSER

 

E0

écumer

vt (ôter l’écume) choumer ; choumer l’ bouyon, lès confitures ; vi (mousser) choumer ; la bîre choume fwart, t’ ès co cachoyou la botèye ; li savon n’ choume nin, lès bagues sont trop niches ; il écumait (de rage), i choumot ;  _ de nouveau, richoumer ; richoume li bouyon come i fât

 

S0

écumeux

, euse adj qui chime

 

C60

écumeux

, -euse sameûs, -e, voy. mousseux

 

E0

écumoire

nf chimerète ; (expr) trawé conte one chimerète, percé comme une écumoire

 

C60

écumoire

_ de cuisine, houmerèce, houmeû (nm)

 

E0

écumoire

choumerète ; drèssi lès crompîres avou la choumerète

 

S0

 

 

écurer

_ la vaisselle de cuivre, hurer, rihurer

 

E0

écureuil

[nm] spirou

 

G100

écureuil

nm spirou

 

C60

écureuil

spirou, qqf croke-neûh ; voy. lérot, muscardin, TOURNETTE

 

E0

écureuil

skiron ; one guèyôle di skiron ; i gripe âs-ârbes come on skiron 

 

S0

 

 

écurie

[nf] (c) stauve [nm], (e) stå [nm], (o) staule [nm]

 

G100

écurie

nf stauve (m), stauve aus tch’vaus (m) ; contenu de l’écurie, stauveléye (f) ; ensemble des écuries, stauvèlerîye ; rester au repos dans l’écurie (cheval), dimèrer su li stauve ; être de garde à l’écurie, ièsse di stauve ; (expr) i n’ faut qu’ one mwaîje bièsse po gâter on stauve, il suffit d’une mauvaise bête pour dévaloriser une écurie ; li tch’vau o stauve, li trôye è l’ ran, le cheval à l’écurie, la truie à la porcherie, chaque chose à sa place ; on bon tch’vau s’ achetéye su li stauve, un bon cheval s’achète à l’écurie ; ièsse di stauve, être de garde à l’écurie, et par extension, être de garde

 

C60

écurie

stå di dj’vå (nm) ; voy. étable

 

E0

écurie

l’_ des chevaux, li stâve (nm) dès tch’vaus ; le cheval sent l’_, li tch’vau sètche après l’ rèsselî (Te.) (litt. « râtelier »)

 

S0

 

 

écusson

nm (greffe) ècusson

 

C60

écusson

(armoirie) ècusson ; _ de serrure, ècuchon (Le.) ; greffe en _, ôculèdje, -åcion ; _ certaine partie de la vache laitière, mureû, ècusson

 

E0

écussonnage

nm ôculadje, ècussonadje

 

C60

écussonner

v ôculer, ècussoner; il écussonne, il ôcule, il ècussone

 

C60

écussonner  

_ un arbre, ôculer

 

E0

écuyer

, ère n (qui monte un cheval) cavalier (f cavaliére)

 

C60

eczéma

nm ègzéma ; eczéma infantile, bosins (mpl)

 

C60

eczéma

voy. croute, dartre, érup­tion

 

E0

eczéma

(qui se développe sur la tête de l’enfant) (ce qui était considéré comme signe de bonne santé) bosète ; nosse pètit è do l’ bosète 

 

S0

édenté

, ée adj chaurdé (-ye) (se dit de qqn qui a perdu une ou plusieurs dents de devant)

 

C60

édenté

, -ée adj chârdé ; il è la boutche tote chârdé ; on pîgne tot chârdé ; il est _, (grossier) il è one gueûye come li cou

 

S0

édenté

il est _, (grossier) il è la gueûye come li cou ; je suis _, dji n’ ê pus pont d’ dints

 

S0

édenter

hårder ; voy. brèche-dent

 

E0

Edgard

Èdgârd ; (diminutif) Gaga

 

S0

édifice

nm batimint (, batumint)

 

C60

édifice

batumint, monumint ; voy. bati­ment, MAISON

 

E0

édifier

v bâti ; j’édifie, dji bâti, nous édifions, nos bâtichans

 

C60

édifier

, -iant, -ication édifiyî, -iyant, -e, -icåcion

 

E0

éditer

v fé parète ; ils éditent un journal, is faîyenut parète one gazète

 

C60

éditeur

, trice n éditeur (f éditrice)

 

C60

édition

nf (publication d’ouvrages littéraires) il prépare l’ édition d’un livre, i va sôrti on lîve ; c’est la deuxième édition de ce livre, c’ èst l’ deûzyin.me côp qui sôrtichenut ç’ lîve-ci, c’ èst l’ deûzyin.me modéye ; (émission d’un journal télévisé ou radiodiffusé) nous avons regardé l’ édition de vingt heures du journal télévisé, nos-avans r’waîtî lès novèles di iût’ eûres au nût

 

C60

Edmond

npr Èdmond (diminutif, Mond)

 

C60

Edmond

(prénom m) Èdmond ; (diminutif) Mon.mond

 

S0

Edouard

npr Èdwârd (diminutif, Douwârd)

 

C60

Edouard

Édouwård, ordt Douwård

 

E0

Edouard

Édward (-ârd Te.); des roi Edouard, dès rwa-édwards, variété de pommes de terre hâtives (d’orig. anglaise ; en référence au roi Edouard (probt Edouard VII)) 

 

S0

édredon

[nm] (o) coussin d’ plomes, (e-c) coûrtèpwinte [nf], (o) courtèpwinte [nf], (e-c) duvèt

 

G100

édredon

nm coûrtèpwinte (f)

 

C60

édredon

duvèt, couvêrte (Li., Wa.) ; voy. couvre-pied

 

E0

édredon

duvèt d’ plume, d’ lin.ne ; i fârè bin vite rimète li duvèt

 

S0

éducateur

, trice n scoleû (-se)

 

C60

éducation

[nf] (o-c) èducâcion, (e) éducacion,  (e) aclèvèdje [nm], (c) èlèvadje

(fait d’aller à l’école, scolarisation)  (c) scoladje [nm], (o) scolâdje [nm]

 

G100

éducation

nf scoladje (m) ; faire l’éducation de quelqu’un, aprinde one saquî ; quand vous aurez fait son éducation, quand vos l’ auroz apris ; il a reçu une mauvaise éducation, il a stî mau apris ; (expr) quand lès bèrjots n’ bawenut pus, lès bèrbis s’ pièdenut, quand les bergers n’aboient plus, les brebis se perdent, quand le maître n’est plus là pour faire l’éducation, les enfants suivent une mauvaise route

 

C60

éducation

ac’lèvèdje (nm), éducåcion ; il a de l’_ et de l’instruction, plaist il a d’ l’ éduc èt d’ l’ instruc ; homme sans _, mål-ac’lèvé, må-heûlé, målapris, pagnouf ou pignouf, voy. grossier, MALOTRU, RUSTRE

 

E0

éducation

(savoir-vivre) èducâcion ; i n’ è pont d’ èducâcion

 

S0

édulcorant

nm faus suke

 

C60

édulcorer

v radoûci; nous l’édulcorons, nos l’ radoûcichans

 

C60

éduquer

[v] (o) alèver, (e) aclèver, (c) èlèver

 

G100

éduquer

v aprinde, èlèver, mostrer, scoler ; il a été bien éduqué, il a bin stî apris ; on ne l’a pas bien éduqué, on n’ l’ a nin bin mostré ; il éduque des enfants, il aprind d’s-èfants ; (expr) causez come on v’s-a apris !, parlez comme on vous a éduqué ! ; il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil, il a été mal élevé (jeu de mots sur les deux sens de « élever »)

 

C60

éduquer

ac’lèver, éduker, ac’sègnî, mostrer, aprinde

 

E0

éduquer

vt èduker ; ça n’ èst nin rin d’ èduker lès-afants asteûre ; (au part passé) être bien (ou mal) éduqué (élevé), sèy bin (ou ) èduké ; il a été éduqué à la dure, il è stî mon.né à gougne

 

S0

éfaufiler

voy. effiler, -ocher, fau­filer

 

E0

effaçable

adj dèfaçauve, rèfaçauve, qu’ on pout dèfacer, … rèfacer

 

C60

effacement

nm dèfaçadje, rèfaçadje

 

C60

effacer

[v] (o-e) rafacer, (c) rèfacer, (o-c) dèfacer

 

G100

effacer

v dèfacer, disfacer, rèfacer, èfacer ; il efface, i dèface, i disface, i rèface ; (jeu de cartes) effacer une ligne, rabate one rôye ; (s) v ènn’ aler ; cela s’efface facilement, ça è va aujîyemint ; s’effacer devant les autres, lèyî passer l’s-ôtes

 

C60

effacer

fé ‘ne creûs (sur un compte) ; (spéct, au jeu de cartes, etc..) houmer (ri-), rabate, rèfacer (rafacer)

 

E0

effacer

vt dèfacer, èfacer ; (au couyondèface-mu one roye; èfaçoz l’ crèyon avou la gôme ; (ce qui est inscrit) chûler ; (spécialt au jeu de couyon) rabattre une ligne pour le joueur à l’avantage duquel une partie de couyon se termine) chûler l’ ârdwase ; t’ ès rovyi di m’ chûler one roye ; _ de nouveau (ce qui est inscrit), richûler ; i m’ è fêt r’chûler l’ ârdwase

 

S0

effaissement

 

 

(effondrement) afêssemint ; i gn-è avou on- afêssemint s’ la ligne do tchmin d’ fièr

 

S0

 

 

effarant

, ante adj (effrayant) èwarant(-e) ; (inouï) à n’ nin crwêre

 

C60

effaré

, ée adj èwaré (-ye) ; il était effaré, il èsteûve èwaré, i n’ è riveneûve nin

 

C60

effarement

nm èwarâcion (f)

 

C60

effarer

v èwarer

 

C60

effarer

, -ement èwarer, -åcion ; effaré, afåré ; regarder d’un air effaré, loukî stâré (Vi.) ; voy. abasourdir, EFFRAYER

 

E0

effaroucher

v fé awè peû ; ne l’effarouchez pas !, nè l’ fioz nin awè peû !

 

C60

effaroucher

(spécialt les poules) fé sogne ås (ou lès) poyes, kitchèssî, èwarer (èwèrer Ve. , St.), (è)sbarer (, sbèrer Li., GdH.), èsbeûler (Vot.), èspaweter, spraweter, disoûrni, di(s)wêbî (duwêsbi Ve. , La.), disbassener, stroubârder (St.), fé båsser lès poyes, fé (s)båssener lès poyes ; la vache effarouchée se sauve, li vatche båsse èvôye ; le cheval s’effarouche, li dj’vå s’ èware (-ère Ve.), i s’ èsbare (i s’ sibère Vi.), i s’ èspawetêye, il a vite sogne ; voy. farou­che

 

E0

effectif

, ive adj vraî (-ye)

 

C60

effectif

nm l’effectif de l’ école reste inchangé, li nombe di scolîs n’  a nin candjî

 

C60

effectivement

adv c’ èst bin l’ vraî, come d’ èfèt, justumint, vraîmint; effectivement, il est revenu, c’ èst bin l’ vraî, il èst rivenu ; c’ èst d’ bon, il èst rivenu

 

C60

effectivement

(en effet) come d’ èfèt ; èt come d’ èfèt, ça è arivé come i l’ avot dit

 

S0

effectuer

[v]

 

G100

effectuer

v ; effectuer un mouvement, fé on mouvemint ; effectuer la moisson, fé l’ awous’ ; effectuer le paiement, payî

 

C60

efféminé

fèmelasse (Ma. ); un homme _, ine feume måkêye, ine fâssêye båcèle, on måye du poupe

 

E0

effervescence

 

en _ (perpétuellement agité(e)), atchafurné (-for- Co., Lu., Te.) 

 

S0

 

effervescent

, ente adj (qui bouillonne) qui faît dès bouyons, qui spite ; de l’eau effervescente, di l’ aîwe qui spite

 

C60

effet

[nm] èfèt ; v.conséquence

 

G100

effet

nm (résultat) èfèt; faire de l’ effet, fé d’ l’ èfèt; c’est resté sans effet, ça n’ a rin candjî ; (prendre effet) la loi ne prend effet que demain, li lwè n vaut qu’ à dater di d’mwin ; (loc) en effet, come d’ èfèt ; à cet effet, po ça ; j’y suis allé à cet effet, c’ èst po ça qu’ dj’ î a stî ; (impression produite) èfèt ; c’est l’ effet que cela me fait, ça m’ faît l’ èfèt d’ ça ; nm pl (effets de commerce) tites ; (vêtements) moussemints ; il a pris tous ses effets, il a ‘nn’ alé avou tos sès moussemints ; il a laissé ses effets militaires, il a lèyî sès moussemints d’ sôdârt

 

C60

effet

èfèt ; en _, èn-èfèt (en-n-èfèt); elle me faisait 1′ _ d’être riche, èle m’ ahayéve po-z-èsse ritche

 

E0

effet

(résultat) èfèt ; cès pastiles-là m’ ont fêt d’ l’ èfèt ; il è brâmint do l’ gueûye èt wêre d’ èfèt ; en _ (effectivement), come d’ èfèt ; èt come d’ èfèt, ça è arivé come i l’ avot dit ; c’est sans le moindre _, c’ èst come si tu lî tchantos matines (litt. « c’est comme si tu lui chantais matines ») ; ben oui en _, bè ây, parit

 

S0

effets

(vêtements) èfèts ; dj’ ê r’mètou mès-èfèts militêres

 

S0

 

effeuillaison

voy. chute

 

E0

effeuillement

nm disfouyadje, disfouyetadje

 

C60

effeuiller

v disfouyeter, disfouyî ; (s’) si disfouyeter, si disfouyî; les arbres s’effeuillent, lès-aubes si disfouyetéyenut

 

C60

effeuiller

di(s)fouyeter, discohî ås pétrâtes (= détacher des feuilles de betteraves qui gênent ou qui serviront de fourrage) ; _ (un rameau en le passant dans la main), riper (ard river), voy. égrener, ainsi que décolleter, feuille

 

E0

effeuiller

vt fouyi ; _ une marguerite, èfouyi one marguèrite

 

S0

efficace

[adj] (c) djinti, îye, (e) djinti, èye, (e) adjihant, e ; v. bon

 

G100

efficace

adj (chose) souvèrin (m), qui faît d’ l’ èfèt ; vous verrez, c’est efficace, vos vièroz, c’ èst souvèrin; c’est un produit qui n’est pas efficace, c’ è-st-one saqwè qui n’ faît wêre d’ èfèt

 

C60

efficace

adjihant, -e ; qch d’_, ine saqwè d’ djinti ; un remède _, ine saqwè d’ souvèrin

 

E0

efficace

son aide va nous être très _, i va nos-avanci d’ on bê vî côp (litt. « un beau vieux coup ») (pour marquer un haut degré une forte intensité)

 

S0

 

 

effigie

nf imaudje, portraît (m) ; à l’ effigie du roi, avou l’ portraît do rwè

 

C60

effigie

îmådje, pôrtrêt

 

E0

effilé

, ée adj (mince et allongé) elle avait des doigts effilés, èlle aveut d’ grands fins dwèts

 

C60

effilé

 

 

, -ée adj (pointu -ue) afilant, -ante ; one pîre afilante ; on pikèt afilant ; on nez afilant ; rendre plus _, plus mince, rafiler ; rafiler l’ coûte do l’ tchèroûe ; rafiler on pikèt ; rafiler on râye-trêt

 

S0

 

 

effiler

tchèrpi, disfé fi à fi; s’_, si rifler ; voy. effilocher, charpie

 

E0

effiler

 

 

vt (amincir) afiler ; afiler la hamêde ; on bokèt d’ bwès afilé dès deûs costés ; (empl intr) afiler âs pikèts

 

S0

 

 

effilochage

nm dilinadje, disfirloketadje, d(is)fligotadje, disfrumetadje

 

C60

effiloché

, ée adj à firlokes, à fligotes, diliné (-ye), disfirloketé (-ye),  disfligoté (-ye), disfrumeté (-ye), disliné (-ye)

 

C60

effilocher

(s’) v si diliner, si disfirloketer, si disfligoter, si disfrumeter si disliner, si skassî, tchaîr à finfirlouches, …à firlouches, … à fligotes; il s’effiloche, i s’ diline, i s’ disline, i s’ disfirloketéye ; i s’ disfligote, i s’ disfrumetéye, i tchaît à fligotes; « Qui l’ brouliârd di tchaleûr si disline .» (E. Gilliard)

 

C60

effilocher

tchèrpi, diflimeter (dufrîmeter Ve.), difligoter, difrågneter ; être tout effiloché, èsse tot d’frumeté tot k’frågneté, à brébådes, à fligotes, à flîmes, à frågnes ; voy. DÉGUENILLÉ

 

E0

effilocher

vt (surtout au part passé) disfligoter ; ma cote èst tote disfligoté ; dès bagues totes disfligotés ; s’_, si disfligoter : nosse drapau si disfligote

 

S0

effilocher (s’)

[v] (e-c) si disfligoter, (o) s’ disfirloker, s’ disfirloketer

 

G100

effilure

flibote (fribote Ve.), ordt fligote, flîme

 

E0

efflanqué

, ée adj flantchu (f flantcheuwe) ; (expr) flantchu come on tch’vau d’ barakî, efflanqué comme un cheval de forain

 

C60

efflanqué

hingue, dilan.né (ard ), horé ; voy. décharné, maigre

 

E0

effleurement

nm rifladje, rifetadje

 

C60

effleurer

v (toucher légèrement) chifeter, rifler, rifeter, djonde à pwin.ne ; il n’a été qu’effleuré, c’ è-st-à pwin.ne s’ il a stî djondu ; je l’ai à peine effleurée, c’ èst tot jusse si dj’ l’ a chifeté ; (abstrait) cette pensée ne m’a jamais effleuré, ça n’ m’ a jamaîs v’nu à l’ idéye

 

C60

effleurer

_ une surface, passer à ras’ di, raser (rèzer St. ; liser Ve. ); djonde, adjonde, aduser, froter, froyî, haver, èrifler, rognî, horeter, hover, passer è hovante ou frote à frote, disgrèter, riveler, lètcher (Li., en parlant du rabot) ; l’alouette effleure la terre, l’ ålouwète rise li tére, èle passe à l’ risåde (He. ; à l’ rasåde ou à l’ risåhe Vot.) ; voy. FROLER, HEURTER

 

E0

effluve

nm ignéye (f), inéye (f), odeûr (f), sinteû (f), vènéye (f)

 

C60

effluve

hinêye

 

E0

effondrement

nm croûladje

 

C60

effondrer

(s’) v (chose) crouler ; la remise s’est effondrée, gn-a l’ abatu qu’ a croulé ; (personne) lachî nèt’, lachî tot d’ on côp ; le coureur s’est effondré juste avant l’arrivée, li coureû a lachî nèt’ jusse divant d’ ariver

 

C60

effondrer

_ une terre, afondrer, èfondrer ; s’ _, voy. affaisser, crouler,

ÉHOULER, ÉCROULER

 

E0

effondrer

s’_ (crouler), s’ afondrer, croûler ; la tchapèle va croûler ;(au fig) la banke è croûlé ; lès quate mours s’ ont afondré

 

S0

 

 

effondrilles

fondrèye, fondris’, (anc.) drouyes, babioles, lèyis’, gadrins, madrouyon ; _ du vin, lès lîyes ; voy. marc

 

E0

efforcer

(s’) v s’ èfwârcî ; je m’ efforce, dji m’ èfwârcîye ; (expr) bouter s’ sîdje, pousser son siège, faire des efforts

 

C60

efforcer

(s’) fwèrci ou si fwèrci, fé s’ possibe, tacher mwèyin ; voy. effort, ESSAYER, ÉVERTUER

 

E0

effort

[nm] (o-e) èfôrt, (c) èfwârt, (e) èfôrt, (e) faire un _ : fé ‘ne fwèce [nf]

 

G100

effort

nm èfôrt (, èfwârt) ; faire des efforts, fé dès-èfôrts; encore un petit effort, cor on p tit èfwârt ; sans effort, sins bouter, sins fwârcî ; faire tous ses efforts, fé tot s’ possibe ; (loc) come po rin, sans effort ; i faît ça come po rin, il fait cela sans effort ; sins mau sins rûse, sans mal sans difficulté, sans effort ; ça a stî sins mau sins rûse, cela a été sans faire d’effort

 

C60

effort

èfôrt, èhin ; faire un _, fé ‘ne fwèce, voy. collier, efforcer ; encore un petit _ !, èco ‘ne pitite fwèce, … on nikèt ; introduire qch avec _, fé intrer d’ fwèce ; amener avec _, ahèrtchî ; faire des _s pour arracher qch, hwèrcî ; _ fatigant, nåhiheûre ; _ violent, exagéré, infôrce, fwèrcihèdje : i s’ a fwèrci, voy. entorse ; avoir à donner trop d’_, avu trop fwért (ou fwète) à fé ; _ à donner avec l’épaule, aspalêye ; voy. force

 

E0

effort

èfôrt ; i fât co fé on p’tit èfôrt ; encore un petit _ et nous y serons, èco on p’tit hikèt èt dj’ î s’rans ; vi faire un _ violent, hèner ; dj’ ons d’vou hèner po tchèrdji ç’ meûbe-là ; hène on bon côp ! ; produire un _ violent (qui se marque par des traces sur le sol), grèter ; li tch’vau grètot po s’ avèr foû ; produire un _ violent mais bref, doguer ; c’est un mauvais cheval, il « cogne » volontiers (se dit d’un cheval attelé qui démarre brusquement, puis cesse aussitôt son effort de traction), c’ è-st-on mâvês tch’vau, i dogue voltî [du moy. néerl. docken, frapper] ; il ne ménage pas ses _s, i n’ pèse nin sès pon.nes (Te.) ; il faut beaucoup d’_s pour de maigres résultats, on s’ rind bin do mâ po mâ viker ; il n’a pas fait un _ considérable, i n’ s’ è nin chiri l’ cou ; faire des _s (pour passer un obstacle) râbyi ; èle râbiot, sés-se, po passer d’zos la hèye ; fournir un _ important, si fordjèter ; i n’ pout mâ di s’ fordjèter ; déployer de gros efforts (pour atteindre le but poursuivi), tirer su sa chike

 

S0

effraction

nf ils sont entrés par effraction, il ont fwârcî l’ uch po-z-intrer

 

C60

effraie

nf pitite houlote, mouchon d’ mwârt (m), sôrcîre

 

C60

effraie

houlote (ou houperale) di clokî, oûhê d(è l’) mwèrt

 

E0

effranger

di(s)frågneter ; voy. effi­locher

 

E0

effrayant

, ante adj qui faît awè peû, tèribe

 

C60

effrayant

, -e èwarant, -e (èwèrant, -rahe Trembleur, La Gleize) ; elle est d’une maigreur _e, èlle èst d’ on grêye à v’ fé sogne ; voy. effroyaBle

 

E0

effrayer

[v] (c) saîsi, (e) sêsi, (o) sési, (o-c) sbarer, (e) èsbarer, (e-c) èwarer

 

G100

effrayer

v fé awè peû, saîsi ; vous m’avez effrayé, vos m’ avoz faît awè peû, vos m’ avoz saîsi

 

C60

effrayer

èwarer (èwè- Ve., etc.), èsbarer, èhisder, fé sogne ou pawou ; cela ne m’effraie pas, çoula ni m’ pwète nin heûre ; s’ _, si sêsi, s’ èwarer ; voy. effaroucher, éton­ner

 

E0

effrayer

vt (déranger) disoûrner, sbèrer (sbarè; sbarer Lut.) ; i d’soûrnèye tot l’ monde avou sès bwagnes contes ; li tchin è d’soûrné lès poyes ; çusse gamine-là è stî tote disoûrné, i fât la rapâjeter ; vos sbèroz la gamine avou vosse grosse vwas ; (au part. passé) il èst vite sibèré ci-là ; ni sbère nin li slo ! ; s’_  (s’étonner), si sbèrer ; i n’ fât nin si sbèrer d’ one mâvêse anée, on ‘nn’ è bin deûs qui s’ sûjant ; il s’effraie facilement, il è poûr di si ombe

 

S0

effréné

èfrèné , diban.nelé, sins rit’nowe; voy. frein, impa­tient

 

E0

effriter

 (s’) v tchaîr à poûssêre, tchaîr è poûre

 

C60

effriter

(s’), voy. écailler ; (houill ) la paroi se fendille et s’effrite, li måhîre pète évôye

 

E0

effroi

hisse (nf), crîse (nf) ; inspirer de l’_, pwèrter hisse ; voy. crainte, frayeur, FROUSSE, HORREUR, PEUR

 

E0

effronté

[adj] (c) afronté, éye, (e) afronté, éye, (o) afrontè, éye

 

G100

effronté

, ée adj et n afronté (-ye), hârdi (f hârdîye), glawine (sf), tigneûs (-e) ; il répond comme un effronté, i rèspond come on-afronté

 

C60

effronté

, -ée afronté, -êye (èfr- Huy) ; hardi, -èye ; franc (come on tigneûs) ; båd (f både) ; un petit _, ine pitite guisèle, on padje ; une petite _, ine franke bosse, ine pitite gobèye, ine tchakète ; voy. HARDI, IMPERTINENT

 

E0

effronté

 

 

-ée adj et n afronté ; il èst afronté come on padje di coûr ; afronté tchin ! ; (inj) bande di p’tits-afrontés ! ; personne _e, on franc tigneûs ; c’est un _, il èst grossîr come on padje di coûr (ou come on tchin d’ coûr)

 

S0

 

 

effrontément

afrontêyemint, frankemint

 

E0

effrontément

 

afrontémint ; minti afrontémint

 

S0

 

effronterie

nf afrontisté ; (expr) i pwate l’ afrontisté su s’ nez, il porte l’effronterie sur le visage

 

C60

effronterie

afronterèye, -tisté ; frankisté ; voy. audace

 

E0

effroyable

adj tèribe, à n’ nin crwêre

 

C60

effroyable

èwarant, èwarahe (èwè- Ve. ), èwaré ; voy. énorme,

-ÉMENT

 

E0

éfourceau

nm galiot

 

C60

éfourceau

trikebale (nm)

 

E0

égailler

(s’) v si saîwer, si stramer; ils s’égaillent, is s’ sitramenut ; « Dosmètant qu’ i compte tot hôt, lès-ôtes si saîwenut au pus rade. » (J. Houziaux) ; « Aus preumîrès baujes do tiène solia d’ avri, gamins èt bauchèles si stramin.n pa t’t-avau lès vôyes èt lès fè raviker.» (J. Houziaux) ; « Is s’ arindjenut todi po s’ sitramer pa-t’t-avau lès tchèrîyes. Dj’ a d’djà  sayî d’ lès rassoner maîs bèrwète ! » (A. Henin)

 

C60

égal

, ale adj (de même quantité, qualité, nature, valeur) égâl (-e) (, èwal(-e)), kine (neutre); c’était sensiblement égal, c’ èsteûve à peû près kine ; c’est tout à fait égal, c’ ènn’ èst ni pus ni mwins’ ; ils sont de force égale, is sont fwârt au fwârt ; cela m’est égal, dj’ in.me ostant, c’ èst l’ min.me, c’ èst dès gayes, onk c’ èst l’ ôte ; (aux cartes) faire jeu égal, baurer (verbe impers) ; (qui reste toujours le même) il est toujours égal, i n’ candje nin, c’ èst todi li ; (expr) one sôte, c’ èst l’ ôte, une sorte, c’est l’ autre, c’est égal ; c’ èst l’ min.me parèy, c’est la même chose; on diâle c’ èst l’ ôte, s’ apinse li mârtchand d’ bondiès, un diable c’est l’ autre, comme dit le marchand de crucifix, c’est la même chose

 

C60

égal

, -e égål (ingål), -e (èwal, seult au fig dans fé tére èwale et c’ èst tére èwale il y a compensation) ; c’est _, cela revient au même, c’ èst tot l’ min.me, c’ èst tot d’on (anc. d’ onk), c’ èst tot fî parêy, voy. même ; cela m’est _, dji n’ a ou dj’ ènn’ a d’ keûre, voy. cure ; faire partie _, fé bouf, voy. égalité ; ils sont d’une force à peu près égale, is sont fwért à fwért, … onk avou l’ ôte

 

E0

égal

,-ale adj (équivalent, -ente) égâl, -âle (m pl -âls) ; is deûrint fé tot l’ monde égâl ; cela m’est _, c’ èst égâl por mi ; n pârler d’ égâl a égâl ; (uni, -e ; plat, -e) égâl, -âle (m pl -âls) ; i fârot qu’ lès plantches astinche bin égâles ; cela m’est _, dji ‘nn’ ê ni tchôd ni frèd, dji ‘nn’ ê ni pus’ ni mwins’ ; n je me considère comme son _, dji m’ prind parèy quu lu ; ils sont de force _e, is sont d’ fwart â fwart

 

S0

 

 

 

 

également

adv avou, èto, ètou, ossi, parèy, parèyemint; nous autres également, nos-ôtes èto, nos-ôtes parèy ; ils sont également forts, is sont fwârt au fwârt, is sont-st-ossi fwârts onk qui l’ ôte

 

C60

également

ègålemint ; voy. AUSSI, PAREILLEMENT

 

E0

également

(de même) égâlemint ; boune anée ! – èt vos égâlemint !

 

S0

égaler

v (être sur le même pied) èwaler, fé ossi bin qui ; tu as réussi à régaler, vos-avoz seû fé t’t-ossi bin qu’ li ; (égal en) èwaler, èsse ossi qui ; pour égaler l’ animal en grosseur, po ièsse ossi gros qui l’  bièsse

 

C60

égaler

à un point jamais égalé, jamês o parèy

 

S0

 

 

égaliser

vi (revenir au même score que l’ adversaire) èwaler; nous avons égalisé à la dernière minute (le score étant deux partout), nos-avans rivenu à deûs deûs, à l’ daîrène munute ; vt égaliser une terre, araser ; c’est une terre qui a été égalisée, c’ è-st- one têre qu’ a stî araséye ; la mort égalise nos conditions, li mwârt nos r’mèt tortos su l’ min.me pîd ; j’ai égalisé vos cheveux, dj’ a r’côpé vos tch’vias po l’s-awè tortos à l’ minme hôteû ; égaliser un mur, rafleûri on meur

 

C60

égaliser

égåliser (ing-) ; _ le sol, èwaler, ordt rèwaler ; (t du tressage, à Bassenge) tasser la sondje ou poignée de paille pour en _ le pied, êwî ; voy. aplanir, niveau, -eler

 

E0

égaliser

vt égâliser ; égâliser lès tch’vès ; (aplanir) égâliser la tère ; (une surface, au moyen du rîle) rîler ; rîler l’ bècon ; _ grossièrement (une surface) avant le lissage, talocher ; talocher l’ plafond [de la famille du fr. taloche, planche servant à étendre un enduit] ; vi (obtenir le même score que l’adversaire) (dans une compétition) égâliser ; il ont égâlisé à l’ djèrin.ne minute

 

S0

 

 

égalité

nf (caractère de ce qui est égal) il y a égalité (jeu de cartes), i baure, i d’mère ; si, par hasard, il y a égalité de points, si jamaîs i baure ; « À ç’ momint-là, on pôrè dîre : i baure. » (J. Gilson) ; il faut conserver l’égalité entre chacun, i n’ faut nin fé d’pus por onk qui po l’ ôte

 

C60

égalité

ègålité (ing-) ; être à _ au jeu de quilles, èsse ou fé bouf, èsse båre ou èsse kine, fé brosse, bårer (i båre, i-n-a bårèdje, i d’meûre, i r’va) ; ceux qui sont à _, lès båres ou lès boufs ridjouwèt èssonle, on r’djowe lès boufs, on r’cåvèle, on r’boufèle, on l’ bouftèye

 

E0

égalité

égâlité ; ils sont à _ de force, is sont d’ â pus fwart ; dji sons à égâlité ! ; (au jeu de cartes) il y a _ de points (il faut donc rejouer une nouvelle partie), i r’va ; vi se trouver à _ dans un jeu, bârer ; ils sont tous deux à _, is bârant zèls deûs ; être à _ de points dans un jeu, sèy âs bâres ;

quî bâre dèmâre, le [dernier] joueur à avoir obtenu l’égalité avec son ou ses adversaire(s) est le premier à rejouer ; se trouver une nouvelle fois à _ (lors d’un jeu), ribârer

 

S0

 

 

égard

nm rèspèt ; avoir de l’égard, awè do rèspèt ; à cet égard, di  ç’  costé-là ; à l’égard de, avou ; il est dur à l’égard de ses enfants, il èst deur avou sès-èfants ; eu égard à, tot t’nant compte di; eu égard à ce qui s’est passé, tot t’nant compte di ç’ qu’ i s’ a passé ; eu égard à votre maladie, tot t’nant compte qui v’s-èstoz malade ; eu égard à sa gentillesse, come il èst binamé, come il a stî binamé, binin.mé

 

C60

égard

égård ; traiter avec _, adègnî ; on se doit des _ mutuels, tchin fêt tchin ( = on s’ deût dès-égårds onk à l’ ôte) ; il n’a égard à rien, i n’ louke à rin ; il est dur à l’_ de ses enfants, il èst deûr avou (ou po) sès-èfants ; à tous _, so tos lès rapôrts ; à cet _, di ç’ costé-là, rapôrt (ou tant qu’) à çoula ; voy. attention

 

E0

égard

ègârd (dans quelques loc.) ; à l’égard de (envers), à l’ ègârd di , voir envers ; i n’ è nin bin aji à mi ègârd ; _s (marques de considération)  ègârds ; i n’ è pont d’ ègârds po sès parints

 

S0

 

égaré

, ée adj (perdu) pièrdu (f pièrdeuwe) ; pigeon égaré, colon discobèlé ; (hagard) èwaré (-ye)

 

C60

égaré

, -ée adj ègâré ; (ébahi, -ie) ègâré ; il avot l’ êr tot ègâré

 

S0

égarement

nm èreûr (f), fwèblèsse (f) ; personne n’est à l’abri d’un moment d’égarement, on momint d’ fwèblèsse, ça pout ariver à tot l’ monde

 

C60

égarement

_ de jeunesse, ègaremint, måva compôrtumint ; voy. dérèglement

 

E0

égarement

ègâremint ; dj’ ê avou on momint d’ ègâremint

 

S0

égarer

v (mettre hors du bon chemin) fé piède si vôye ; tous ces sentiers qui vous égarent facilement, totes cès pîd-sintes-là qu’ vos fèyenut aujîyemint piède vosse vôye ; la colère vous égare, li colére vos faît piède li tièsse ; (perdre momentanément) piède ; j’ai égaré mon livre, dji n’ sé pus èwoù-ce qui dj’ a mètu m’ lîve, dj’ a pièrdu ‘m lîve ; (s’) si piède ; nous nous sommes égarés, nos n’s-avans pièrdu ; faire fausse route, ièsse foû vôye ; (expr) i faît spès èwoù-ce qu’ i s’ pièd, il fait épais où il s’égare, il est très perspicace

 

C60

égarer

ègarer, piède; s’ _, si twède ; (d’une vache qui s’égare du troupeau) si forièrder ; être égaré, èsse foû vôye ; avoir l’air égaré, avu l’ êr ègaré, èsse èbusti (La.) ; un pigeon égaré, on colon discolèbé, on pîpeû qui spite ; sa tête s’égare, i s’ troûbèle ; voy. divaguer, effaré

 

E0

égarer

(s’) vt et pr ((se) perdre) (s’) ègârer ; j’ai égaré mon porte-monnaie, dji sû quite di l’ porte-manôye ; s’_ de nouveau, si ripiède ; dji m’ ê co r’pièrdou â rivenant do l’ grosse hé 

 

S0

 

 

égayer

v amûser, ragaîyi ; (s’) v s’ amûser, si ragaîyi

 

C60

égayer

rinde djoyeûs, divêrti, mète è djôye, diner dè l’ djôye ; voy. joie

 

E0

égermer

_ les pommes de terre, côper lès djèts, disdjèter, plouketer lès crompîres ou lès djèrmons

 

E0

Eghezée

npr Inguèzéye

 

C60

églantier

nm ronche di procureû (f), rôsî d’ tchin, sauvadje rôsî ; graine d’églantier, pûpû (m) ; extrémité de branche d’églantier (qui était servie à table), djote di procureû

 

C60

églantier

såvadje rôsî, rôsî d’ håye, ronhe à palètes, ronhe di tchin, bènèye ronhe, heûponî, bote-cou, grète-cou d’ hâye (Ma.), dès lonkès ronhes ; voy. GRATTE-CUL

 

E0

églantier

un _, dès sâvadjes rôses, on grète-cou

 

S0

églantine

nf sauvadje rôse, rôse di tchin

 

C60

églantine

såvadje rôse, rôse di tchin ou di håye, fleûr ou rôse di bote-cou

 

E0

église

[nf] (o-c) èglîje, (e) èglîse

 

G100

église

nf (ensemble des chrétiens) l’Eglise primitive, lès preumîs crètyins ; l’ Eglise catholique, l’ Èglîje catolike ; (édifice) èglîje ; une grande église, one grande èglîje ; une chaise d’église, one tchèyêre d’ èglîje ; à la sortie de l’église, à l’ sôrtîye di mèsse ; le fond de l’église, li cu d’ l’ èglîje; raccourci qui mène à l’église, vôye di mèsse ; (expr) ièsse pèlé come on rat d’ èglîje, être pelé comme un rat d’église (qui n’a rien à manger) ; i faut lèyî l’ èglîje au mitan do viladje, il faut laisser l’église au milieu du village, il faut ménager la chèvre et le chou ; il è-st-abituwé d’ aler è l’ èglîje, il est habitué d’aller à l’église, il ne ferme pas la porte ; on dit bin basse mèsse dins one grande èglîje, on dit bien messe basse dans une grande église (réplique à celui qui vous reproche d’utiliser un récipient trop grand pour le contenu) ; vas-è pèter è l’ èglije, ti dîrès qu’ c’ èst lès sints !, va péter à l’église, tu diras que ce sont les saints !, tu es un hypocrite

 

C60

église

èglîse (-îhe Cha., Sp., Hu.; ard ), (anc.) mostî (moustîr Ma. ), resté dans qques l.-d ; visiter les _s le jeudi saint, aler vèyî lès monumints

 

E0

église

èglîje l’_ paroissiale (pour distinguer cette église des autres lieux de culte de la paroisse), la grande èglîje ; li clotchî d’ l’ èglîje li keûr, la grande alée, li fond, li sû, li pwace di l’ èglîje ; sur le parvis de l’_ su la pîre di l’ èglîje (ou su l’ pârvis d’ l’ èglîje) ; aller à la messe à l’_ paroissiale, aler à mèsse à l’ grande èglîje ; c’ èst dès djins d’ èglîje (ou dès piliers d’ èglîje) ; il habite près de l’_, i d’meûre tot près dès-ofices ; (prov) garder l’_ au milieu du village (faire régner la concorde dans une communauté), tèni l’ clotchî â mîtan do vièdje ; i fât qu’ l’ èglîje dimeûre â mîtan do vièdje ; on s’ plêt mî dins on p’tit cafè qu’ dins one grande èglîje ;

 

S0

 

égoïne

(petite scie à main) brakèt ; _ à lame courbe, utilisée pour élaguer les sapins, quawe-di-rat

 

S0

 

égoïste

[nm] (o) bon-pour-li, (e) vike-tot-seû, (e) sins-atache, (c) qui n’ vike qui por li

 

G100

égoïste

adj crantchu, qui n‘ vike qui por li ; être égoïste, ièsse por li ; c’est un égoïste, i n’ sondje qu’ à li, i n’ freûve nin on pas po pèrson.ne ; (expr) on satche tortos l’ aîwe après s’ molin, chacun tire l’eau vers son moulin; tot l’ monde prêtche po s’ tchapèle, tout le monde prêche pour sa chapelle

 

C60

égoïste

vike-tot-seû, qui n’ sondje qu’ à lu-min.me , sins-atache, on souwé

 

E0

égopode

_ podagraire (herbe aux gout­teux), pîd-d’-åwe, pîd-d’-gade, awehê

 

E0

égorgement

nm sgosseladje

 

C60

égorger

v (tuer un animal en lui coupant la gorge) achorer, sgosseler ; il égorge, il achore, i sgosseléye ; égorger un mouton, sgosseler on bèdot ; (tuer qqn en lui tranchant la gorge)  côper s’ cô à ; (expr) son.ner come on boû qu’ on-z-achore, saigner comme un bœuf qu’ on égorge, saigner abondamment

 

C60

égorger

, -ement ahorer, -åhe (nf) , -èdje (acorer Ma. ; achorer Li.) ; côper l’ bûsê, l’ cô, l’ gorelète (nf), l’ hatrê, l’ gueûye, l’ huflèt ; fé l’ ahoreûre (d’un porc) ; voy. gorge

 

E0

égorger

vt _ au moyen d’un couteau long et pointu, stitchi ; i gueûyot come on porcê qu’ on stitche ; ça n’ è nin stî rin do l’ sutitchi

 

S0

 

égorgeur

, euse n achoreû (-se), sgosseleû (-se)

 

C60

égosiller

(s’) v si disgosyî; vous allez vous égosiller à tant crier, vos v’ s-aloz disgosyî à tant criyî

 

C60

égosiller

(s’) si råyî l’ gosî , si haler l’ gueûye à brêre (ard )

 

E0

égout

nm canâl, saîwe (f), ègout

 

C60

égout

canål ; voy. canal

 

E0

égout

ègout ; one bouche d’ ègout 

 

S0

 

égoût

[nm] (e) canål, (c) canâl, (o) ègout

 

G100

égoutier

nm vûdeû d’ canâls

 

C60

égoutier

nètieû (ou vûdieû) d’ ‘ canåls

 

E0

égouttage

nm rasgotadje, sgotadje

 

C60

égouttement

nm sgotemint

 

C60

égoutter

v rasgoter, rissuwer, sgoter ; laisser égoutter le babeurre, lèyî sgoter l’ hûré; « Lès grandès-ièbes sigotenut leûs pièles d’ aîwe su nos pîds. » (E. Gilliard)

 

C60

égoutter

, -ement di(s)goter: ragoter, -èdje ; lèyî goter lès hièles (la vaisselle), sgoter, mète sigoter lès hèlons ; _ dans la passoire un légume cuit à l’eau, purer, -èdje ; d’purer (Fa.), d’ssêwer

 

E0

égoutter

vt sgoter ; sgoter lès haricots dins la passète ; _ la salade (en la secouant), sgoter la salâde ; (les pommes de terre) (enlever l’eau de cuisson (des pommes de terre)) pourer ; pourer lès crompîres ; s’_, cheûre ; il è ploû brâmint, lès-ârbes choyant

 

S0

 

 

égouttoir

nm alî, chêlî, digotwè, sgotwè ; égouttoir à vaisselle, sgotwè po l’ bagadje ; « su li p’ tite tauve, li sgotwè po fè l’ bagadje » (J. Houziaux)

 

C60

égouttoir

di(s)goteû, sgoteû ; _ à cruches, åbe ås djusses, banc ås djusses; _ à vais­selle, banc ås hièles ou d’ hièles, dègoutwêr ås hièles, hièlî, on d’pureû, on mènajer ; voy. passoire, vaisselier

 

E0

égouttoir

(à vaisselle) sgoteû ; _ destiné à suspendre l’écumoire, la louche, la cuillère à sauce, et qui s’applique au mur, ègoutwar ; ripindoz la choumerète à l’ ègoutwar 

 

S0

 

égoutture

digoteûre, ragoteûre, -tèdje ; _ de la passoire, pureûre ; voy. rinçure

 

E0

égoutture

sgoteûre ; la sgoteûre di makêye, c’ èst po lès porcês

 

S0

 

égrapper

plokî, ploketer, di(s)ploketer ; (t de vign) raper lès trokes

 

E0

égrappoir

_ de vigneron, clôye , rape

 

E0

égratigner

[v] (e-c) (di)grèter, (o) grifyî

 

G100

égratigner

v digrèter

 

C60

égratigner

grèter, di(s)grèter, d’grimoner, riveler ; s’_ dans les ronces, si d’ronhi (Du.), voy. ÉCORCHER, ÉRAFLER

 

E0

égratigner

vt (griffer à de multiples reprises) digrèter (disgrètè ou digrètè Te.), grâmoner ; i fârè lî rcôper lès-ongues, èle grâmone tortos ; li tchèt m’ è tot d’grèté ; (au part passé) èlle avot la figure tote grâmoné ; (griffer) dusgrâmoner ; èle m’ è tot disgrâmoné ; s’_ (s’érafler), si chwarci, si  disgrâmoner ; dji m’ ê chwarci la pê do gno ; i s’ è disgrâmoné dins lès fils ; s’_ à de multiples reprises, si digrèter ; i s’ è d’grèté totes lès djambes dins lès ronches 

 

S0

égratigneur

, -euse grètâ, -åde ; -eû, -eûse

 

E0

égratignure

[nf] grète, (o) grate

 

G100

égratignure

nf digrètadje (m), grète ; ce n’est qu’une petite égratignure, ci n’ èst qu’ one pitite grète

 

C60

égratignure

grète, -èdje, -eûre ; digrètèdje, -eûre (dugrètâre Ve., -ore St.,  Ma.), grètîre, riflåde, hiråde ; _ au visage, astafe; il est plein d’_, il èst tot d’grèté, … k’grèté, voy. ÉCORCHURE, ÉRAFLURE

 

E0

égratignure

grète ; il avot lès djambes plin.nes di grètes

 

S0

 

égrenage

nm distrokeladje, ègrènadje

 

C60

égrener

, égrainer v distrokeler, ègrèner ; il égrène un épi, i distrokeléye one paute ; égrener un chapelet, rifler ; « Èle faît rider s’ tchapelèt ètur sès dwèts. » (E. Gilliard) ; (égrener les heures) « L’ ôrlodje laît gotinè lès-eûres. » (A. Henin)

 

C60

égrener

_ une grappe, di(s)ploketer ; _ un épi, riper, river, riveler, råfler djus; strûler, trûler, di(s)pautî ; épis égrenés, dès vûs strins ; le grain s’égrè­ne, il tombe de l’épi, li grin trûle (, trîye Amp.) ; voy. émietter

 

E0

égrener

vt (un épi) riper ; _ (un épi) en le coinçant entre le pouce et l’index, puis en tirant d’un coup sec (opération qui permet de vérifier si la denrée est mûre), rifler ; rifler one pâte d’ avon.ne

 

S0

 

égrillard

gadrou, gådibiè ; _ adj , voy. licencieux

 

E0

égrugeoir

brôye-sé, cloke

 

E0

égruger

broyî, voy. broyer

 

E0

égueuler

_ le bec d’un vase, hårder l’ tûturon

 

E0

Egypte

Édjipe ; voy. réséda

 

E0

égyptien

, enne adj et n èjipsyin (f èjipsyin.ne, éjipsiène)

 

C60

égyptien

, -enne, voy. bohémien

 

E0

eh

interj ê !, è ! ; eh bien !, è bin !

 

C60

eh

ê (eh là !, ê-là ou hê-là), èy ou êy, (h)îy, ih, îh, ich ; eh quoi ! eh donc !, pa ! ; eh bien, è bin, qqf a-bin, ou simplt bin

 

E0

eh

 

eh bien, à bin

 

S0

Éhein

Èhin, village

 

E0

éhonté

, ée adj sins consyince

 

C60

éhonté

må-honteûs, -e ; qui n’ a nole honte ou pudeûr, (anc.) må-prové ; voy. DÉVERGONDÉ

 

E0

éhonté

, -ée adj c’ è-st-on mâhonteûs tchin!

 

S0

éhouper

voy. étêter

 

E0

éjaculer

v djouwi

 

C60

éjecter

v (rejeter au dehors) mète foû, taper foû ; (mettre à la porte) foute à l’ uch, mète à l’ uch ; elle a été éjectée, èlle a stî mèteuwe à l’ uch

 

C60

éjecter

zaguer ; i s’ è fêt zaguer ; il s’est fait _ une nouvelle fois (de la maison), i s’ è fêt rtchèssi

 

S0

élaborer

v

 

C60

élagage

nm disco(u)chetadje, lagadje, scouchetadje

 

C60

élaguer

[v] (c) discochî, discocheter, (e) discohî, (o) discouchî, discoucheter, (c) laguer

 

G100

élaguer

v discochî, disco(u)cheter, discouchî, scoucheter, scouchî, grèwî, groyî, laguer; un arbre élagué, on-aube qu’ a stî lagué

 

C60

élaguer

di(s)cohî, ricôper, ritèyî, rinètî, voy. ÉBRANCHER, ÉMONDER ; _ les surgeons de la vigne, sordiner

 

E0

élaguer

vt (des résineux) èlaguer ; i fârot èlaguer cès sapins-là

 

S0

élagueur

nm lagueû, lagueû aus-aubes ; mauvais élagueur, splingueû ; crochet d’élagueur, gripète (f)

 

C60

êlagueur

ricôpeû, ritèyeû

 

E0

élan

[nm] (o-c) ènondéye [nf], (e) ènondèye [nf], (o) alondon, (c) randon, lan

 

G100

élan

nm ènondéye (f), lan, randon, vîréye (f),prendre son élan, prinde si vîréye ; « Bin qu’ d’ one vîréye, èlle èvolenut po r’djonde li clér solia. » (A. Bacq) ; d’un élan, d’ on lan ; prendre son élan, prinde si lan, si lancî ; (loc) d’ on randon, d’un seul élan, en une fois

 

C60

élan

donner l’_, diner l’ hi(y)on, voy. branle ; prendre son _, (si) lancî , s’ èlancî, s’ è(s)nonder (s’ èlonder Hu., s’ èhinonder St., Ma.), s’ èscoûrci, s’ èscoûsseler, prinde si coûsse (ou si-èscoûsse ou sès-èscoûsses), … si-è(s)nondêye ou sès-ènondêyes, si-èlan ; arriver d’un brusque _, voy. accourir ; (bat) diner dè vårt, prinde li vårt, opp. à piède li vårt

 

E0

élan

èlan ; prinde si èlan

 

S0

 

élancé

, ée adj un homme élancé, on bia grand ome ; une femme élancée, one bèle grande feume

 

C60

élancement

nm (douleur brusque) lancemint; donner des élancements, lancî ; cela donne des élancements, ça lance

 

C60

élancement

bouhèdje, lancèdje, lancemint ; petit _, bouhetèdje

 

E0

élancement

(douleur aiguë) lancemint ; dj’ ê dès lancemints dins lès spales ; produire des _s, bouchi, doguer ; ça m’ bouche dins l’ dèt ; dj’ ê l’ blanc mâ qui dogue [du moy. néerl. docken, frapper] 

 

S0

 

élancer

(s’) v lancî, prinde si lan, s’ ènonder, s’ èscôrcyî, vorer; s’élancer vers, lancî après ; ils s’élancèrent à sa poursuite, il ont lancî après li

 

C60

élancer

s’_, s’ è(s)nonder, s’ èscoûrci, voy. élan ; _ de nouveau, si rè(s)nonder, si rèscoûrci ; impétueusement, voy. foncer ; vi (être le siège d’élancements) le doigt m’élance, mi deût m’ lance ou lancèye, çoula m’ bouhe come on blanc deût ; _ un individu grand, élancé, in-ome bin d’filé, (plaist) on potcheû d’ gade, voy. flandrin ; un arbre _, on grand mêgue åbe, in-âbe bin d’filé (Fl.)

 

E0

élancer

 

 

s’_ (prendre son élan), s’ anonder, s’ èlancer ; anonde-tu po sâteler oûte do bî ; s’_ de nouveau (vers une autre destination), si ralonder ; dji vons nos ralonder su Bastogne ; s’_ impétueusement une nouvelle fois (en parlant du bétail que certains insectes attaquent par temps d’orage) ribiser ; lès vatches ribisant, dj’ ârans co d’ l’ orèdje ; s’_ impétueusement (courir çà et là) (en parlant du bétail que certains insectes attaquent par temps d’ orage), biser ; lès vatches bisant, èles sintant l’ orèdje ; s’_ vers (foncer en direction de), lanci ; dj’ ê avou poûr, avou l’ tchin qui lançot après mi

 

S0

 

 

élancer (s’)

[v] s’ ènonder, lancî

 

G100

élargir

[v] (e) ralårdji, (o) ralârdji, (o-c) ralaurdji

 

G100

élargir

v alaurdji, élargir une jupe, (r)alaurdji one cote ; élargir davantage, ralaurdji

 

C60

élargir

, -issement (r)alårdji, (r)èlårdji, -ihèdje, -ihemint, -iheûre ; _ un habit de ce qui est inclus dans les coutures, bouter in-abit foû, lèy aler in-abit ; _ à l’excès (les jambes, etc.) aråyî, voy. bancal ; (houill ) _ un trou de sonde, (ri)horeler ; l’ouverture de la couche s’élargit, li von.ne si tape å lådje ; nous élargirons la voie, nos (nos) taperans å lådje ; _ un prison­nier, lèyî aler, rilacher

 

E0

élargir

 

vt (donner une plus grande largeur à (qqch)) alârdji, ralârdji ; alârdji la route ; alârdji, châyi on solé ; alârdji dès solés  s’ la fôrme ; ralârdji l’ bî ; ralârdji one cote 

 

S0

 

élargissement

nm (action d’élargir) alaurdjichadje (m) ; (action d’élargir à nouveau) ralaurdjichadje (m) ; (résultat) alaurdjichemint, ralaurdjichemint

 

C60

élargissement

ralârdjichemint ; il ont fêt on fâmeûs ralârdjichemint a ç’ route-là

 

S0

 

élastique

adj et nm élastike

 

C60

élastique

élastike ; soulier à _, botiyon ; voy. souple

 

E0

élastique

adj (souple) èlastike ; n èlastike (lastike Te.) ; dès botines à èlastikes (sans lacet) ; i m’ fârè one novèle èlastike po t’ni ma tchâsse

 

S0

électeur

, trice n élècteûr (f élèctrice), vôtant (-e)

 

C60

électeur

élècteûr, vôtant, vôteû

 

E0

électeur

, -trice n èlècteûr, -trice

 

S0

 

élection

nf élècsion

 

C60

élection

èlècsion (svt au pl) ; i s’ prèsente âs-èlècsions ; il ont avou leû bûse âs-èlècsions ; il se présente aux _s, i s’ è mètou s’ lès lisses

 

S0

 

 

électomécanique

èlèctromècanike

G0

électoral

, -ale adj èlèctorâl, -âle (m pl -âls) ; one campagne èlèctorâle

 

S0

 

électricien

nm élèctrizyin

 

C60

électricien

élèctrizyin, _ responsable du fonctionnement des cabines d’électricité,  cabigner

 

S0

 

électricité

[nf] (e-c) élèctricité, (o) électricitè, (c) courant

 

G100

électricité

nf courant (m), élèctricité; il n’y a plus d’électricité, gn-a pupont d’ courant

 

C60

électricité

élèctricité, l’ élèctrike

 

E0

électricité

élèctricité, loumîre ; one cabine d’ élèctricité ; one pane d’ élèctricité ; dj’ ê payi la loumîre ; dji sons sins loumîre dupûs ayîr à l’ nut’ !

 

S0

 

électrifier

v mète li courant

 

C60

électrique

adj élèctrike ; un tram électrique, one tram élèctrike ; la lumière électrique, l’ élèctrike, li lumiére

 

C60

électrique

élèctrike ; on fil élèctrike

 

S0

 

électriser

v (communiquer des charges électriques) mète li courant su ; (exciter) ècsiter ; électriser la foule, ècsiter lès djins

 

C60

électrocardiogramme

nm élèctro

 

C60

électrocardiogramme

élèctrocârdiograme

G0

électrocuté

, ée adj élèctrisé (-ye)

 

C60

électrocuter

v élèctriser

 

C60

électrocuter

élèctrocuter

G0

électrocution

élèctrocutadje

G0

électrode

nf élèctrôde

 

C60

électrode

èlèctrôde

G0

électromécanicien

nm élèctromècanicyin

 

C60

électron

nm élèctron

 

C60

électron

èlèctron

G0

électronicien

élèctronicyin

G0

électronique

nf et adj élèctronike

 

C60

électronique

èlèctronike

G0

élégamment

adv habiller élégamment, pwârter twèlète

 

C60

élégamment

èlègan.mint, gåyemint

 

E0

élégamment

èlègamint ; i s’ è fêt mète voye èlègamint

 

S0

 

élégance

élègance

 

E0

élégance

(esthétique, morale) èlègance

 

S0

 

élégant

[adj] (e) gåy, (o) prôpe, (c) prope

 

G100

élégant

, ante adj calé (-ye), prôpe, kèkèt (m) ; il est élégant comme un lord, il èst calé come on milôrd ; il est élégant avec ce veston, il èst prôpe avou ç’ casake-là; elle est élégante avec peu, èlle èst prôpe avou rin

 

C60

élégant

, -e élègant, -e ; gåy, -e ; agali, -èye ; faire l’_, fé l’ cadèt, l’ fakin, l’ farot, fignoler, fé l’ fignoleû (f l’ fignoleûse, li damesèle) ; voy. faiseur, FRELUQUET

 

E0

élégant

, -ante adj (qui a du chic) èlègant, -ante ; il astot fwart èlègant avou s’ novê costume ; (qui a de l’élégance morale) èlègant, -ante ; c’ èst nin fwart èlègant d’ leû pârt ; elle est très _e, èle pwate bin twalète ; elle est _e avec cette robe, èlle èst bin moussi avou ç’ cote-là ; il fait l’_, i fêt l’ chik

 

S0

 

élément

nm (chacun des objets concourant à la formation d’un tout) bokèt, pârtîye (f) ; certains éléments manquent, gn-a dès bokèts qui mankenut ; vous avez tous les éléments pour faire votre devoir, vos-avoz tot ç’ qu’ i faut po fé vosse divwêr; il en possède les premiers éléments, il è conèt d’djà  one miète là d’ssus ; (milieu dans lequel on vit) être dans son élément, ièsse à s’-t-afaîre

 

C60

élément

(partie d’un tout) èlèment ; i manke on-èlèment do molin à tchâr ; (personne appartenant à un groupe) èlèment ; c’ è-st-on bon-èlèment po l’ èkipe ; (milieu dans lequel vit un être) èlèment ; (se retrouver sur son terrain de prédilection, être à l’ aise) être dans son élément, sèy dins si-èlèment ; _ d’une portée ou d’une couvée dont le développement est moindre que celui des autres, coulot

 

S0

 

 

élémentaire

adj (très simple) il n’en a que les notions élémentaires, i coneut jusse ci qu’ i faut ; c’est élémentaire, c’ èst l’ mwins’ qui vos p’loz fé

 

C60

Eléonore

npr Èlèyonôre (diminutif, Yonôre)

 

C60

Eléonore

Lèyonôre, Nonôre

 

E0

Eléonore

Lèyonore ; (diminutif) Nonore

 

S0

 

éléphant

nm èlèfant

 

C60

éléphant

èlèfant ; dès dèfenses d’ on-èlèfant

 

S0

 

éléphanteau

nm djon.ne d’ èlèfant

 

C60

élevage

nm élevage de pigeons, colèbadje ; faire l’élevage de poules, tinu dès pouyes ; faire l’élevage de porcs, tinu dès couchèts

 

C60

élevage

ac’lèvèdje

 

E0

élevage

èlevèdje ; il ont on bê èlevèdje di lapins

 

S0

 

élévateur

nm èlèvateûr

 

C60

élévateur

 (machine) èlèvateûr

 

E0

élévateur

(appareil de consonne ou après le verbe) èlèvateûr 

 

S0

 

élévation

nf (partie de la messe) èlèvâcion ; (montée) raussadje (m)

 

C60

élévation

_ de la messe, èlèvåcion ; _ de terrain, voy. butte

 

E0

élévation

(de l’hostie consacrée) èlèvâcion ; (lors des processions) l’ èlèvâcion do Sint Sacreumint

 

S0

 

élève

nm èlève; c’est un bon élève, c’ è-st-on bon-èlève

 

C60

élevé

, ée adj (haut) hôt (-e) (, wôt (-e)) ; une maison élevée, one hôte maujone ; (cher) ce sont des loyers élevés, c’ èst dès fwârts luwadjes ; (éduqué) èlèvé (-ye) ; bien élevé, bin èlèvé, bin apris ; mal élevé, mau apris ; (expr) gâté come one pome poûrîye, gâté comme une pomme pourrie, mal élevé ; il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil, il a été mal élevé ; il èst come lès casseroles di scrufiêr, il est comme les casseroles de fonte (qui ne se polissent pas), il est mal élevé

 

C60

élevé

les terrains ont atteint un prix _, lès tèrins ont monté hôt ; (d’un magasin où les prix sont très _s) c’ èst nin là qu’ on r’tchâsse lès pôves ! (litt. « ce n’est pas là que l’on rechausse les pauvres ! ») ; partie la plus _e, hôt (nm) ; ils habitent sur la partie la plus _e de Compogne, is d’morant su l’ hôt di C’pogne 

 

S0

 

élevé, e

[adj]  (haut) (o-c) wôt, e, (c-e) hôt, e

 

G100

élever

[v] (o) alèver, (e) aclèver, (c) èlèver

 

G100

élever

v (mettre plus haut) lèver, monter ; (hausser, relever) haussi, raussî ; (faire l’ élevage) aclèver, alèver, èlèver; « Bin ayi, i ‘nn’ a one di fîve avou ça. I n’ a portant nin stî aclèvé dins l’ grandeû. » (R. Hostin) ; élever des bêtes, tinu dès bièsses; élever des chiots, alèver dès djonnes di tchin; élever sa nichée, alèver s’ nitéye; élever des pigeons,  colèber; élever des poules, (inu dès pouye ;élever ses enfants, a(c)lèver sès-èfants ; « Dj’ a ristî dins li p’tite blanke maujone èwoù-ce qu’ il ont stî alèvés. » (E. Gillain) ; (expr) il a stî èlèvé au bourikèt, il a été élevé au treuil (jeu de mots entre les deux sens d u mot élever) ; (s’) v (monter) monter; regardez-la s’élever, waîtîz ça, come èle monte ; (progresser) je parie qu’il arrivera à s’élever par son travail, coradjeûs come il èst, dji vou wadjî qu’ il ariverè ; il cherche à s’élever au-dessus des autres, i saye di dominer tot l’ monde ; (augmenter) les prix s’élèvent continuellement, c’ èst todi pus tchêr ; la température s’élève de plus en plus, i faît todi pus tchôd

 

C60

élever

_ un fardeau élever, voy. guinder ; s’_ dans les airs, s’ èlèver, s’ èmonter, s’ ènêrî ; _ dans les nues, s’ ènûler (-oû-Ve.) ; (enfant, animal, plante) ac’lèver; _ des pigeons, etc., tini dès colons, etc. ; (homme) bien ou mal élevé, voy. édu­cation, -Quer ; un salaire élevé, ine grosse djoûrnêye, voy. haut

 

E0

élever (s’)

[v] (o-c) monter, (e) s’ èmonter, (o) s’ alèver, (e) s’ ènêri

 

G100

élever 1

vt (éduquer (des enfants)) aclèver, èlever ; il è bin èlevé sès-afants ; il è avou bin do mâ po-z-aclèver s’ gamin ; qué mâ aclèvé, çusse gamine-là! ; s’_ (s’éduquer, faire son éducation), s’ aclèver, s’ èlever ; cet enfant s’élève tout seul (l’éducation de cet enfant ne pose aucun problème), i s’ èlève tot seû, ç’t-afant-là ; is s’ ont aclèvé tot seûs, cès-afants-là ; il est bien élevé, il èst bin apris ; (pratiquer l’élevage de) èlever, tèni ; il èlevant dès motons ; il élève du bétail, i tint dès bièsses ; il élève des porcs, i fêt dins lès porcês ; (faire l’élevage (de petits animaux)) aclèver (qqf acalèver à Ba.), tèni ; il aclîve (, i tint) dès poyes, dès lapins, canârds, etc.

 

S0

 

élever 2

_ un mur, monter on mour

 

S0

 

 

éleveur

ac’lèveû

 

E0

éleveur

 

_ qui engraisse le bétail, acrècheû 

 

S0

 

élevure  

boton d’ tcholeûr, dôsse

 

E0

élevure

(bouton sur la peau qui cause une démangeaison (dû à une piqûre d’insecte, à une piqûre d’ortie ou à une allergie alimentaire)) dôsse ; dj’ asto plin d’ dôsses d’ avèr sitî à l’ poyetrîe ; dj’ ê atrapé dès dôsses â mindjant dès fréses 

 

S0

 

élimer

v user ; vêtement élimé, chabrake (f)

 

C60

élimer

(étoffe, linge) alimer, limer (Lat. : pantalon limé å cou), aliser (La. ; alèsi Fa., alusi Ma.) ; élimé, pèlé, rèsé (Du.) ; étoffe élimée, ine sitofe qui n’ èst qu ‘ine sitamène ; voy. raper, USER

 

E0

élimer

vt (râper) (surtout au part, passé) chûler ; dj’ ê on pantalon tot chûlé

 

S0

élimination

_ de déchets, de détritus sâclèdje ; dj’ ê fêt on fâmeûs sâclèdje dins ç’ bazâr-là

 

S0

 

 

éliminer

v bouter foû, mète djus, rissatchî, taper djus, mète foû, taper foû; il a été éliminé, il a stî tapé foû; je l’ai éliminé, djè l’ a r’ssatchî ; de la poudre pour éliminer la vermine, dè l’ poûde po fé crèver lès bièsses ; le Standard a éliminé Charleroi en coupe de Belgique, li Standârd a bouté Châlèrwè foû dè l’ coupe di Bèljike; ce sont des kilos difficiles à éliminer, c’ èst dès kilos malaujis à piède ; ce sont des taches difficiles à éliminer, c’ èst dès tatches malaujîyes à rawè

 

C60

éliminer

mète foû, taper foû, fé vaner foû ; être éliminé à la suite d’un tirage au sort, toumer foû ; voy. comptine, écarter, éloigner

 

E0

élingue  

slin (nm) (chlin Sart), voy. PORTEREAU

 

E0

élire

v lomer ; nous l’avons élu, nos l’ avans lomé ; il est élu, il a passé

 

C60

élire

_ des candidats, èlîre ; être élu, passer

 

E0

Elisa

npr Élisâ (diminutif, Lisâ)

 

C60

Élisa

, -e Lîsa, Lise, Élîse, Lîsète

 

E0

Élisa

Élisa 

 

S0

 

Elisabeth

npr Élisabèt’ (diminutif, Babète, Zabèt’)

 

C60

Elisabeth

Lîsbèt’, Zabèt’, Babèt’, Bèbèt’

 

E0

Elisabeth

Élîsabèt’ ; (diminutifs) Babèt’ , Bèbèt’, Lîsa; Lîsbèt’, Zabèt’

 

S0

Elise

Élise ; (diminutifs) Lilise, Lisète, Élisa

 

S0

 

Elisée

npr Élisé (diminutif, Lisé)

 

C60

élite

nf lècsion

 

C60

élite

lècsion ; un ouvrier d’_, on fleûr d’ ovrî

 

E0

élixir

élècsîr

 

E0

élixir

èlicsir ; un _ de jouvence, on-èlicsir di djon.nèsse

 

S0

 

elle

pron (sujet) èle (devant une consonne), èlle (devant une voyelle) ; elle regardait, èle riwaîteûve ; elle était là, èlle èsteûve là ; elles étaient là, èlle èstin.n là; elles regardaient, èles riwaîtin.n ; (complément) lèye (sing), zèles (plur) ; elle, je ne la regarde pas, lèye, dji nè l’ riwaîte nin ; je l’ai laissé pour elle, djè l’ a lèyî por lèye ; c’est à elles, c’ èst da zèles ; dit-elle, di-st-èle; « Mèrci tot d’ bon, alons, m’ fis, di-st-èle, li cinserèsse. » (E. Thirionet)

 

C60

elle

, elles, sujet, devant consonne : èle va, èles vont ; devant voyelle : èlle a, èlle ont (èles-ont) (ile, ille Ve., …; ile va, y-èst sote Fa.); quand elle a , si elles ont, qwand ‘lle a, sy-èlle ou s’ èlle ont (s’ ille ont Ve. , seû y-ont Fa.) ; que dit-elle ? Non, dit-elle, qui di-st-èle ? Nèn, di-st-èle (dit-le Fa.) ; joue-t-elle ?, djowe-leû ?, est-elle prête ? èst-le prète ? Fa.) ; elle-même, lèye-min.me, pl zèles-min.mes ; [une parente] à elle, d’ à sonk ou d’ à lèye, pl d’ à zèles ; (lèy et zèles de même avec les autres prép ) ; [je sais cela mieux qu’] elles toutes, totes zèles (zèles tortotes Du. ; leû turtotes Ba.) ; pour elles deux, po leû deûs ; voy. eux, il, lui

 

E0

elle

1 pr personnel sujet èle [allomorphes: èle, èles, èlle, ‘lle (Te.)] : elle (+ consonne) ou (verbe +) elle, èle : èle ni pout mâ ; vinrè-t-èle ? ; elles (+ consonne) ou (verbe +) elles, èles : èles vinrant d’mwin ; disent-elles, d’jant-èles ; elle(s) (+ voyelle), èlle [ɛll] : èlle a vint’ ans ; èlle ont do mâ (‘lle : à Te. entre voyelles : quand elle aura vendu sa maison, elle sera riche, quand ‘lle ârè vindou s’ mohon, èle s’rè ritche) ;

2 pr personnel f tonique non conjoint, complément lèye ; lèye, èle comprindrè ; ça s’rè por lèye ; avou lèye, t’ ès todi bèle à fé ; c’ èst da lèye (ou c’ èst da sîne) ; elle ne viendra pas seule, èle ni vinrè nin lèye tote seûle ; èle vos l’ dîrè lèye min.me [du lat. *illae]

 

S0

 

ellébore

_ vert, jèbe di feû , dès grins d’ feû, oûy-di-macrale, fleûr di feû ou rècène di hinse (Ma.) ; _ noir, rôse di Noyé (Ma.)

 

E0

ellébore

ièbe di feû (Te.)

 

S0

 

éllébore

nm ièbe di feu, ouy-di-diâle ; éllébore vert (rose de Noël), lôse

 

C60

Ellemelle

à _, è l’ Mèle, village

 

E0

ellipse

èlipse

G0

élocution

pårlumint (-èmint) ; voy. parler

 

E0

élocution

èlocucion

G0

Elodie

Èlodîe ; (diminutif) Lodîe

 

S0

 

éloge

nm on a fait son éloge, on-z-a dit bran.mint do bin d’ li

 

C60

éloge

voy. louange, louer

 

E0

éloge

sans vouloir faire un _ excessif, il faut reconnaître qu’il a bien fait cela, c’ èst nin po dîre, mês il è bin fêt ça (litt. «  ce n’est pas pour dire (s.e. des propos trop flatteurs) mais il a bien fait ça »)

 

S0

 

Eloi

npr Elwè ; à l’ Sint-Elwè, on fièstêye lès mârchaus, lès- ôrlodjîs èt lès cinsîs, à la Saint-Eloi, on fête les maréchaux-ferrants, les horlogers et les fermiers

 

C60

Eloi

(prénom m) Èlwa (Èlwè Te.) ; saint _ (fêté le 1er décembre) sint-Èlwa ; sint-Èlwa, c’ èst l’ patron dès cinsîs, dès tchèretîs èt dès marchâs

 

S0

Éloi

saint _, sint-z-Èlôy

 

E0

éloigné

, ée adj (distance) dau lon, lon èri ; parent éloigné, parint d’ au lon ; se tenir éloigné du feu, si mète lon èri do feu ; (expr) is sont parints do costé dè l’ vîye grègne, ils sont parents du côté de la vieille grange, ce sont des parents éloignés ; (temps) c’était à une époque éloignée, c’ èsteûve do vî timps

 

C60

éloigné

 

 

ils habitent dans des endroits _s l’un de l’autre, is d’morant lon ouk èrî d’ l’ ôte ; mes enfants habitent dans des endroits très éloignés les uns des autres, mès-afants sont fwart kissèmés ; des parents _s, dès lon-parints (opp. à dès près-parints)

 

S0

 

 

éloigné, e

[adj] lon èrî, (o) lon arî, (c) (s)culé, éye, (e) rèscoulé, éye, (o) r(a)culè, éye ; v. solitaire

 

G100

éloigner

[v] mète pus lon ; v. écarter, pousser

 

G100

éloigner

v (mettre à distance) mète pus lon, rissatchî (èri), si fé quite di ; il a éloigné la chaise de la table, il a r’ssatchî l’ tchèyêre èri dè l’ tauve; c’es tun produit pour éloigner les moustiques, c’ è-st-one saqwè po s’ fé quite dès pikerons ; ça nous éloigne de notre histoire, ça nos mwin.ne bin lon d’ noste histwêre, ça n’ a pus rin à veûy avou ç’ qui nos d’djins ; (s’) v bouter au laudje, ènn’ aller pus lon ; il s’est éloigné, il a bouté au laudje ; éloignez-vous de moi !, alez-è pus lon !

 

C60

éloigner

_ qch, mète ou hèrer pus lon ; _ la table du mur, bodjî, sètchî ou rèscouler l’ tåve èrî dè meûr ; _ ou faire déguerpir qn, di(s)wêbî, voy. déguerpir ; tâchons de l’ _, sayans d’ l’ avu foû d’ chal ; s’_, aler pus lon, si sètchî èvôye ou èn-èrî, èrî onk di l’ ôte (l’un de l’autre) ; s’_ du feu, aler èrî dè feû ; parent éloigné, parint d’ lon ; village éloigné, viyèdje rèscoulé ;

voy. ÉCARTER, LOINTAIN

 

E0

éloigner

 

s’_ du feu, couri èrî do feû

 

S0

 

éloigner (s’)

[v] (e-c) ènn’ aler (pus lon), (o) èdaler (pus lon), (c) si r’ssatchî, (e) si r’ssètchî, (e-c) si mète èrî, (o) s’ mète èrî

 

G100

Eloïse

Èloyise

 

S0

 

éloquence

il a l’_ très habile, (trivial) il è one gueûye à trente-chî toûmants ; parler avec _, pârler come on-orake

 

S0

 

 

éloquent

, ente adj être un orateur éloquent, causer aujîyemint ; (expr) i cause come on-avocat , il parle comme un avocat ; i cause come on-aurmonak, il parle comme un almanach ; i cause come on lîve, il parle comme un livre

 

C60

élu

, ue adj tchwèsi (f tchwèsîye) ; c’est lui qui a été élu, c’ èst li qu’ a stî tchwèsi ; (élections) être élu, ièsse lomé, passer

 

C60

élucider

v discramyî; il élucide, i discramîye

 

C60

éluder

v taper lès côps foû ; « Matieû r’mèt todi Paul Crahaî o djeu Qu’ èst-ce qui d’vint, qu’ èst-ce qu’ i dit ? Mapus lèye, èle tape lès côps foû. » (A. Henin) ; « Èt come todi, dispû là dès djoûs èt dès djoûs, il a d’vu hagnî su s’ linwe. Èt s’ têre. Èt taper lès côps foû. » (E. Gilliard) ; il élude toujours le problème, i passe todi oute do problème

 

C60

éluder

il a éludé ma question, i m’ a tapé foû rin.ne

 

E0

élytre

éle

 

E0

émacié

, ée adj ramwinri (au d’là) (f ramwinrîye) ; (expr) c’ ènn’ èst pupont, ce n’en est plus (tant il est émacié) ; i t’ a on visadje come on bondiè d’ pitié, il a un visage comme un bon Dieu de pitié, idem ; il aurè bin rade si boutroule à s’ dos, il aura bien vite le nombril dans le dos, idem ; i baujereûve bin one gade ètur ses cwanes, il embrasserait bien une chèvre entre les cornes, id

 

C60

émacié

il a un visage _, il è one figure come deûs mwins djondoûyes

 

S0

 

Emael

à _, à Émål, village

 

E0

émail

nm èmay

 

C60

émail

, émaillé èmay, èmalié ; [les prés] émaillés de fleurs, mayetés d’ fleûrs

 

E0

émail

(vernis) èmay (nf) ; tote l’ èmay do moûdè èst voye ; (des dents) èmay (nf) ; ni câsse nin lès nûjes avou tès dints, tu frès ‘nn’ aler tote l’ èmay

 

S0

 

émailler

v (recouvrir d’émail) èmayer ; (parsemer) mayeter, rimpli ; émaillé de fautes, rimpli d’ fautes

 

C60

émailler

vt (surtout au part passé) èmayer ; on moûdè èmayé do l’ coleûr ; peindre le plafond avec de la couleur émaillée, èmayer l’ plafond

 

S0

émanation

nf (odeur) inéye, odeûr

 

C60

émancipation

èmancipâcion

 

S0

 

émanciper

v èmanciper

 

C60

émanciper

vt èmanciper ; (anc.) il ont fêt èmanciper la gamine à l’ mwart di s’ pére

 

S0

émaner

v (provenir) provenu di, vinu di

 

C60

émaner

proveni

 

E0

émasculer

v amèder, côper

 

C60

émasculer

voy. chatrer

 

E0

emballage

nm (action d’emballer) èbaladje (m), èvolpadje (m) ; papier d’emballage, papî po-z-èbaler, po-z-èvolper

 

C60

emballage

èbalèdje (, embalaje) ; _ de poissons, flôye ; aiguille, fil, toile d’_, awèye, fi, teûle di pake

 

E0

emballage

 

 

 

embalaje ; do papî d’ embalaje ; on sètch d’ embalaje ; un tablier [confectionné avec une toile] d’_ (en jute), one banète d’ embalaje ; (au whist)  « emballage », embalèdje ; c’est un bel « _ » (c’est un beau jeu pour accompagner le partenaire dans la couleur (pour « emballer »)), c’ è-st-on bê djeû d’ embalèdje

 

S0

 

 

 

emballer

[v] èbaler

 

G100

emballer

v (mettre dans un emballage) èbaler, èvolper, fachî ; emballer à nouveau,  rèbaler, rèvolper, rifachî ; (ravir) ènonder; être emballé, ièsse tchôd-tchôd (f tchôde-tchôde) ; cela ne m’emballe pas de partir, ça n’ mi dit rin d’ ènn’ aler, dji n’ so nin tchôde- tchôde po nnaler ; (s’) (se laisser emporter) s’ ènonder ; il s’emballe pour un rien, i s’ ènonde po on rin, vo-le-là co èvôye! ; (cheval) prinde li grand galop; « Èt maugré ça, l’ sale bièsse aveûve pris l’ grand galop. » (J. Gilson)

 

C60

emballer

, -ement, -eur èbaler -emint, -eû ; _ le cheval s’est emballé, li dj’vå s ‘a èbalé, èpwèrté, èwaré, … a pris l’ èbalèdje ; s’ _, s’échauffer (pour une idée, etc.), s’ èbaler, s’ ènonder, s’ èfrèner, s’ ènouheler (Sart), s’ èbådi ; un em­ballé, in-èblavé, on-èstchafurné, on-ènêri, on-ènouhelé (Sart) ; le voilà emballé !, vo-le-là èvôye ! ; s’_ à nouveau pour qch, si rèfrèner ; un emballement passager, voy. caprice, emporter, lubie

 

E0

emballer 1

 

vt embaler, ravôtyi ; embaler dès vêres ; embaler on pakèt ; ravôtyi lès-oûs dins do l’ gazète

 

S0

 

emballer 2

 

 

 

 

 

vt (faire tourner à un régime excessif) embaler ; embaler on moteûr ; (enthousiasmer (surtout au part passé)) embaler ; il èst embalé po l’ fotbal ; s’ _ (partir à une allure excessive),  s’ embaler ; li tch’vau s’ è embalé ; s’_ (s’enthousiasmer), s’ embaler, s’ enticher ; i s’ embale todi po dès bagatèles ; il s’emballe volontiers, i s’ entiche voltî

 

S0

 

 

 

 

 

emballer 3

 

 

 

 

vt embaler ; (au whist) « emballer », accompagner un autre joueur dans sa couleur ; poqwè-ce quu tu n’ m’ ès nin embalé ? ;  (au whist) n embaleû -eûse, partenaire qui accompagne dans la couleur

 

S0

 

 

 

 

emballeur

, euse n èbaleû (-se)

 

C60

emballeur

 

, -euse (de marchandises) n embaleû, -eûse

 

S0

 

embarcadère

nm quaî ; attendez sur l’embarcadère !, ratindoz su l’ quaî !

 

C60

embarcadère  

embarcadêre

 

E0

embarcation

nf (barge) baudje, batch (m) ; (barque) bârke, bachot (m) ; (bateau) batia (m) ; (bateau-mouche) batia-tourisse (m) ; (nacelle) naçale ; bateau conçu pour naviguer sur la Sambre, sambrwèsî (m); bateau destiné à la navigation sur la Meuse, moûsî (m)

 

C60

embarcation

voy. bateau

 

E0

embargo

nm embargo

 

C60

embarquement

 

embarkeumint 

 

S0

 

embarquer

v (faire monter à bord) èbârker ; nous l’avons embarqué, nos l’ avans èbârké; (charger) èbârker, kèrdjî ; embarquer les caisses dans un train ; kèrdjî lès caîsses dins on trin ; (engager dans une situation difficile) èbârker, èmwinrner ; il s’est encore laissé embarquer, i s’ a co lèyî èbârker

 

C60

embarquer

, -ement èbarker (emb-), -èdje, -èmint

 

E0

embarquer

 

 

vt (faire monter dans un véhicule) embarker ; embarke-mu ça ; i s’ è fêt embarker pa l’ police

 

S0

 

 

embarras

[nm] imbaras

 

G100

embarras

nm handèle (f), èbaras, imharas, mèsaumènes (nf pl) ; « I m’ a foutu one bèle andèle. » (A. Laloux) ; faiseur d’embarras, fieû d’ èbaras, fieû d’ imbaras, pèle-panse ; embarras qui provoque le retard, astaurdjîye (f) ; (loc) tomber dans l’embarras, tchaîr è brôye ; tirer d’embarras, discramyî,  discroler, discruker, dismacraler, tirer d’ imbaras ; (expr) i n’ a nin à fé d’ sès-imbaras, il n’ a pas à se vanter ; pont d’ imbaras, pas d’embarras, n’ayez aucune crainte

 

C60

embarras

imbaras (emb-), èhale (nf) ; donner de l’_ à qn, èhaler (qn), diner dè l’ kinoye, dès rûses à (qn) ; être dans l’_, èsse è l’ cwate, èsse è-maremêce, voy. ARGENT, BESOIN, PÉTRIN ; se tirer d’ _, voy. dépêtrer ; faire beaucoup d’_ pour rien, fé dès-imbaras, dès-afêres, dès (hî)håhås, dès-èclameûres, dès miråbiliås (-bilés Ja.), dès crisous (Ve.), dès grumesusus (Vo.), voy. cancan; faire ses _, fé l’ lådje (, li ronflant, li grand è l’ crèsse, li tant-à-fêre, li tchiyå, li pèt d’ cane), si rècrèster, èsse so l’ crèsse, fé (ou pèter) di s’ narène, fé di s’ gueûye (, djêve, panse, peûre), fé dès hîhåhås, fé d’ sès-êrs (, d’ sès-imbaras, d’ sès rinkinkins), fé dès sînes [= siennes], fé di s’ ian’, voy. FAÇON, FAISEUR, MIJAURÉE

 

E0

embarras

 

 

 

(gêne) embaras ; il è fouté sès parints dins l’ embaras ; dji l’ ê tiré d’ embaras ; quin-embaras avou lu ! ; i gn-è pont d’ embaras avou ça ; (manières) (au pl. 🙂 embaras, falbalas,  manîres, mirliflitches, pèrcancayerîes, tchantchîrîes ; faire des _ (, des manières), fé dès-embaras (, …), fé di s’ rinkinkin

; c’est un faiseur d’_, c’ è-st-on f’jeû d’ pèrcancayerîes ; ni fê nin tant d’ tchantchîrîes ! ; il fait des _, i fêt d’ sès-êrs ; il a bien des _ avec cela, il è one bèle aplâsse su l’ dos avou ça ; il fait beaucoup d’_, i s’ kitape brâmint

 

S0

 

 

 

embarrassant

, ante adj (qui met dans l’embarras) èbarassant (-e), tracassant (-e) ; être dans une situation embarrassante, ièsse dins l’ imbaras, ièsse dins one bèle handèle

 

C60

embarrassant

èbarassant (imb-, emb-), èhalant, voy. encombrant

 

E0

embarrassant, e

[adj] imbarassant, e, (e) èhalant, e

 

G100

embarrassé

, ée adj (dans l’embarras) èbarassé (-ye), imbarassé (-ye), jin.né (-ye) ; elle était embarrassée, èlle èsteûve jin.néye ; (loc) awè s’ pia trop strwète, avoir la peau trop étroite, être embarrassé, ou ne pas savoir grossir ; (gêné dans ses mouvements) abobiné (-ye), èburtaké (-ye)

 

C60

embarrassé

 

 

, -ée adj (gêné(e) dans ses mouvements) abôkiè, -iêye (Te.) ; il èstéve abôkiè come one troye su one glèce

 

S0

 

 

embarrasser

[v] èbarasser, (e-c) imbarasser, (e) èhaler

 

G100

embarrasser

v (mettre dans l’embarras) èbarasser, èburtaker, imbarasser ; (gêner dans ses mouvements) abobiner, èburtaker ; (s’) (s’encombrer, se soucier) s’ èbarasser, s’ imbarasser; je ne m’embarrasse pas de cela, je ne me soucie pas de cela, dji n’ m’ èbarasse nin d’ ça ; (s’empêtrer) s’ abobiner, s’ èburtaker

 

C60

embarrasser

èbarasser (imb-, amb-), èhaler, ècombrer, èblaver, ècèper ; embar­rassé ècèpé ; èbîwé, voy. gauche, maladroit ; s’_ en parlant, voy. em­brouiller ; s’_ de, s’ ècombrer, s’ èhaler, s’ aharnahî (s’ èh-), s’ èharni, s’ èharsuler (La.), s’ èlahî ; voy. empêtrer, hésiter

 

E0

embarrasser

 

(s’) (s’encombrer) (s’) ahèner ; ni t’ ahène nin co d’ ça

 

S0

 

embarrer

_ un levier sous un fardeau à soulever, abètchî l’ haminde

 

E0

embauchage

nm èbautchadje

 

C60

embauche

nf embauche ; chercher de l’embauche, waîti après d’ l’ embauche, après d’ l’ ovradje

 

C60

embauche

 

embauche ; quèri d’ l’ embauche ; aler à l’ embauche

 

S0

 

embaucher

[v] ègadjî, (o-c) èbautchî, (e) èbåtchî

 

G100

embaucher

v èbautchî, ègadjî ; celui qui embauche, embaucheû

 

C60

embaucher

, -age, -eur èbåtchî, -èdje, -emint, -eû ; _ du personnel, (ri)prinde dè l’ djin ou dès djins ; _ un ouvrier, èbåtchî, ègadjî, diner d’ l’ ovrèdje

 

E0

embaucher

 

vt (du personnel) embaucher; il è embauché on-ovrî po la sêson 

 

S0

embaucheur

 

(employeur) embaucheûr

 

S0

 

embauchoir

nm embauchwêr

 

C60

embauchoir

_ du cordonnier, d’armurier embauchwér

 

E0

embaumement

nm èbaumadje

 

C60

embaumer

v (embaumer un cadavre) èbaumer ; son corps a été embaumé, si cwârps a stî èbaumé ; (répandre une agréable odeur) sinte bon ; ces fleurs embaument la chambre, avou cès fleûrs-là, ça sint bon dins tote li tchambe

 

C60

embaumer

(répandre une odeur agréa­ble) rembaumer ; _ voy. empailler

 

E0

embaumeur

n èbaumeû (-se)

 

C60

embéguiner

ébèguiner

 

E0

embellie

nm raclérichadje (m)

 

C60

embellie

voy. éclaircie

 

E0

embellir

[v] (e-c) èbèli, (o) abèli, (e) embèli, (c) agali, (o-c) rabiasi

 

G100

embellir

v èbèli; embellir à nouveau, rabèli, rabiasi ; elle redevient belle, èle rabèlit

 

C60

embellir

, -issement embèli (èb-), -ihemint ; _ davantage, rembèli

 

E0

embellir

 

 

 

 

vt (rendre plus beau) abèli (qqf em-) ; abèli lès stâves ; (d’une personne au physique ingrat) abèli ; si la mwart nu l’ abèlit nin, i frè todi on lêd mwart (litt. « si la mort ne l’ embellit pas, il fera toujours un laid mort ») ; _ une nouvelle fois, rabèli (qqf rem-) ; il è rabèli sa façâde ; _ la robe par des travaux de couture, de broderie, fé dès façons âtoûr d’ one cote ; s’_ (devenir plus beau), s’ abèli ; èle s’ abèlit, çusse bwêcèle-là

 

S0

embellissement

nm (action) èbèlichadje (m) ; nouvel embellissement, rabèlichadje (m), rabiasichadje (m) ; (état) èbèlichemint

 

C60

emberlificoter

 v èbèrlificoter, èburtaker ; (s’) s’ èburtaker, s’ èmacraler, s’ ètchautchiner

 

C60

emberlificoter

èbèrlificoter (emb- ; embèrlicoter) ; voy. entortiller

 

E0

emberlificoter

 

 

(s’) vt et pr (s’ empêtrer) s’ embèrlificoter ; i s’ è embèrlificoté dins lès cwades ; (fig) i s’ è fêt embèrlificoter dins ç’ bande-là

 

S0

 

 

emberlificoteur

 

, -euse n embèrlificoteû, -eûse

 

S0

 

embêtant

, ante adj embêtant (-e)

 

C60

embêtant

 

, -ante adj et n embêtant, -ante 

 

S0

 

embêtement

nm embêtemint, tracas, tracasserîye (f)

 

C60

embêtement

 

embêtemint 

 

S0

 

embêter

v embêter, fé arèdjî, fé endêver; il m’embête toujours, i m’ faît tofêr arèdjî, endêver ; ne m’embête pas !, laî-me   trankile ! ; (contrarier) amarvoyî, amayî, embêter ; cela m’embête de devoir partir, ça m’ embête di d’vu ‘nn’ aler; être embêté, ièsse embêté, ièsse amarvoyî, ièsse amayî ; (s’) s’ anoyî, s’embêter

 

C60

embêter

, -ant, -ement embêter, -ant, -emint ; (grossier) en.mèrder, -ant, -èmint ; voy. CONTRARIANT, ENNUYER, FACHEUX, TAQUINER, TOURMENTER

 

E0

embêter

 

 

 

 

vt embêter ; arète d’ embêter ta seûr ! ; s’ _, s’ embêter ; dji m’ ê embêté tote la djoûrnêye ; (embarrasser (surtout au part passé)) embêter ; dji sû bin embêté sins m’ vèlo ; dj’ asto bin embêté po lî rèsponde

 

S0

 

 

 

 

emblavage

 

ablâvemint (qqf em-) (d’une terre)

 

S0

 

emblaver

v sèmer ; une terre emblavée, one pîce di grin

 

C60

emblaver

, -ure èblaver, -eûre ; èvêrî, -èdje ; surface emblavée, såhon

 

E0

emblaver

 

vt (ensemencer) ablaver (qqf em-) ablaver dès tères ;

 

S0

 

emblée

(d’) loc d’ embléye èt d’ voléye, su l’ côp, tot d’ sûte, ossi rade ; il m’a reconnu d’emblée, i m’ a r’mètu su l’ côp

 

C60

emblée

d’ _, d’ emblêye, so l’ côp, tot dreût

 

E0

emblème

nm emblème d’un métier, aflidje (f)

 

C60

embobeliner

voy. amadouer, enjoler

 

E0

embobiner

v (enrouler autour d’une bobine) bobiner ; embobiner à nouveau ribobiner ; il embobine le fil, i bobine li filé ; (enjôler) èbèguiner, èbobiner

 

C60

embobiner

il s’ est encore laissé _, i s’ è co lêssi ratôrtyi

 

S0

 

emboîtage

nm embwètadje

 

C60

emboîtement

nm embwètemint

 

C60

emboîtement

 

embwatemint 

 

S0

 

emboîter

v embwèter ; emboîter le pas, sûre bagadje ; (s’) ce sont des chaises qui s’emboîtent, c’ èst dès tchèyêres qu’ on pout mète one dissus l’ ôte

 

C60

emboîter

, -age, -ement embwèter (èb-), -èdje -emint ; (houill ) _ les colonnes, les guidons, èmantchî, moufler, (è)moufeter

 

E0

emboîter

 

 

vt embwater ; embwater dès tiyaus ; s’_, s’ embwater ; ça s’ embwate bin

 

S0

 

 

embolie

nf embolîye

 

C60

embonpoint

nm il a de l’embonpoint, i s’ pwate bin ; prendre de l’embonpoint, si fè dè l’ crauche ; (expr) i lî poûsse on vinte di tchènon.ne, il lui pousse un ventre de chanoine, il prend de l’ embonpoint ; il a on vinte come on satch di laton, il a un ventre comme un sac de son, il a de l’embonpoint

 

C60

embonpoint

 

 

prendre de l’_, s’acrèchi ; il a pris de 1’embonpoint, i s’ è acrèchi ; son _ est phénoménal, i bagne dins sa crèche (ou i hosse di crèche, litt. « il hoche de graisse»)

 

S0

 

 

embouché

 

, -ée adj aboutchi ; mal _, mâ aboutchi

 

S0

 

emboucher

, -ure emboucher (èb-), -eûre, -ûre (, èboucheûre) ; mal embouché, mål èbouché (emb-), må toûrné, on lêd has’, voy. grincheux ; embouchure d’un réci­pient à col étroit, ègolena (nm)

 

E0

embouchure

nf (d’un instrument) embouchure

 

C60

embouchure

 

 

(partie de l’instrument porté à sa bouche) embouchure ; l’ embouchure do l’ trompète, l’ embouchure do piston

S0

 

 

embourbé

, ée adj ècrolè (-ye), èssankyî (-ye) ; (expr) djurer come on tchèron ècrolé, jurer comme un charretier embourbé

 

C60

embourbement

nm (action) ècroladje (m), èssankiadje (m) ; (état) ècrolemint

 

C60

embourber

v ècroler, èssankyî ; (s’) s’ ècroler, s’ èburtaker, s’ èssankyî; il s’embourbe, i s’ ècrole, i s’ èburtake, i s’ èssankîye

 

C60

embourber

(s’) s’ èboûrber, (s’) èfoncer , (s’) èstantchî, si stantchî, s’ ènancrer, afagnî, (s’) èfagnî, (s’) ècroler, s’ èmarasser, ramani (Od.), s’ èglotener, s’ èfondrî ; [le char est] embourbé, stantchî, è stantche, è croke, dimoré, ramanou, ènancré, èmarassé, èssanké

 

E0

embourber

 

 

vt (enliser) afagni ; dj’ ê afagni l’ tchâr dins on frèchis’ ; s’_, s’ afagni ; s’ afagni dins lès bôsses ; s’ afagni dins l’ îvièr

 

S0

 

 

embourber (s’)

[v] (o-c) s’ ècroler, (e) s’ èboûrber, stantchî,  (o) s’ èburtakî

 

G100

Embourg

Imboûr, village

 

E0

embout

_ par lequel on remplit d’air un ballon une chambre à air, pîpète ; la pîpète do balon ; la pîpète do l’ chambre à-y-êr ; _ de pipe, hagna d’ pupe

 

S0

 

embouteillage

nm (affluence) ècomèladje

 

C60

emboutir

v rintrer d’dins; il s’est fait emboutir, i s’ a faît rintrer d’dins

 

C60

emboutir

heûler

 

E0

embranchement

 

 

embranchemint (-tche- Te.) ; (d’un chemin) embranchemint ; dji t’ rawâdrê o l’ embranchemint

 

S0

 

 

embrancher

, -ement èbrantchî, -emint ; fortchî, fotche

 

E0

embrasement

nm blamadje

 

C60

embraser

v (brûler) brûler ; (s’) (prendre feu) blâmer, prinde feu

 

C60

embraser

(s’) prinde feû ; être embrasé, brasi ; voy. enflammer, flamber

 

E0

embrassade

nf baujadje (m), lètcherîye (iron), rabrèssadje (m) ; (expr) quéne fricasséye di mousons !, quelle fricassée de museaux !,  que de baisers échangés !, que d’embrassades !

 

C60

embrassade

(r)abrèssåde, -åhe ; (péjort) lètchèdje ; _ fréquente, tchoufetèdje, -erèye

 

E0

embrassade

rabrèssâde ; ç’ astot dès rabrèssâdes qui n’ a finichint nin

 

S0

 

embrasse

_ de rideau, embrasse, ratrape

 

E0

embrassement

nm rabrèssadje

 

C60

embrasser

[v] (e-c) rabrèssî, (o) rabrassî, fé ‘ne brassîye

 

G100

embrasser

v (donner un baiser) rabrèssî, baujî, bètchî, diner on bètch, … one bauje ; embrasser en pinçant les joues, diner one bauje à picètes ; qui embrasse facilement, bètchaud (-e) (n), lètchaud(-e) (n) ; (prendre avec les bras) brèssî ; (s’) si rabrèssî ; s’ embrasser abondamment, si bètchî, si bètchoter, si cobètchî

 

C60

embrasser

, -ement, -eur (r)abrèssî, -èdje, -emint, -eû ; båhî, -èdje, -eû ; _ souvent et avec transport, tchoufeter (ki-, ri-), -èdje, -eû ; voy. baiser, -oter ; s’ _, en parlant de pigeons, si pasturer

 

E0

embrasser

 

 

1 vt (entourer de ses bras) abrèssi ; abrèssi on djougârd po l’ loyi ; abrèssi l’ âbe po l’ cuber ;

2 vt (donner une bise) bitchi ; bitchi l’ colé sint Blâse ; (donner un baiser) rabrèssi ; rabrèssi sès parints ; rabrèssi sa djin ; (au fig) quand on vèt la crwas dès-ôtes, on rabrèsse la sîne ; i rabrèsserot bin one gade intèr lès cwanes ; s_, si rabrèssi ; is s’ ont rabrèssi tortos ; s’_ à de multiples reprises, si ralètchi ; is s’ ralètchant todi ; _ (un enfant) en lui pinçant les joues (par jeu), dèner one bitche (, one boutche As , Lu., Te.), one boutchète Sa. Vau.) à picète ; (baiser) (dans quelques loc.), bwêji (bâjè Te., Va., …; bâji He., Lu., ..) : être baisé (, berné), èsse bwêji ; personne qui embrasse fréquemment, qui donne souvent des bécots, lètchâ, -âde ; personne qui embrasse volontiers, ralètchâ, -âde ; (s’)_ sans cesse, (si) calètchi ; personne qui embrasse, calètchâ, -âde ; s’_ à tout propos, si racalètchi ; is s’ racalètchant todi

 

S0

 

 

embrasseur

, euse n bètchaud (-e), lètchaud (-e)

 

C60

embrasure

dans l’ _ de la porte, è l’ gueûye di l’ ouh

 

E0

embrasure

_ de la fenêtre, trau do l’ fignèsse

 

S0

 

embrayage

nm embrèyadje

 

C60

embrayer

v (mécan) embrèyer ; (reprendre le travail) rataker, ratèler, riprinde

 

C60

embrener

v bèrnater

 

C60

embrener

dihiter, dåborer ou plakî di stron, dibrèner, dibrèneler ; embrené, breneux, dibrènelé, dihité, etc.

 

E0

embrocation

 

embrocâcion ; si froter à l’ embrocâcion

 

S0

 

embrocher

v èbrotchî

 

C60

embrocher

èbrotchî, èfortchî, èfiler (suivant note de Roger Viroux)

 

E0

embrouillage

ak’machèdje ; (de chaînes, de fils) acramieûre ; quî-ce qui m’ è fêt one acramieûre parèye?

 

S0

embrouillamini

nm brouyamini, ècomèladje, tribouye-martia

 

C60

embrouillamini

 

 

(confusion (dans une situation)) ak’macheûre, amacraleûre, farbouyèdje, quiproco ; qué farbouyèdje, dins ç’ famile-là ! ; i gn-è on fâmeûs quiproco avou l’ èritèdje do mononke

 

S0

 

 

embrouille

 

 

(embrouillamini) embrouye, acromieûre ; i gn-è one sacré embrouye là-d’dins

 

S0

 

 

embrouillé

, ée adj ècomèlé (-ye) ; c’est une histoire embrouillée, c’ è-st-one botèye à l’ intche (A. Lurquin)

 

C60

embrouillement

voy. brouillamini, désordre 

 

E0

embrouiller

[v] (c) comèler, (o) coumeler, (e) k(i)mèler, (c) comachî, (o) coumachî, (e) k(i)mahî

 

G100

embrouiller

v comachî, (è)comèler ; action d’embrouiller, (è)comèladje (m) ; (s’) s’ èburtaker, s’ ècomèler, s’ ècramyî

 

C60

embrouiller

_ fil, laine, cheveux, kimahî, kimèler, embroulier, aclotener, cfèhî (Esneux) ; èfèssî (Glons ; èfissi Jalhay ; èfèsti La Gleize ; èfister Sart) ; èfîrdjî (Bassenge ; -i Sart) ; èmacraler (hesb ; Ampsin, Xhoris, Lierneux) ; èfarbouyi (Stav ; -î Vielsalm ; -er Gd-Halleux) ; èscrami (Harzé, Durbuy ; -yi Chevron ; ècrami Ben-Ahin ; -î Xhoris ; scrami Comblain) ; kivârtchî (Trembleur) ; kivôtî (Villers-S -G ) ; ènouwer (Bassenge) ; nouketer (Bergilers : li fi s’ noukelêye tot cozant en cousant) ; affaire embrouillée, voy. brouillamini ; tu m’embrouilles, ti m’ troûbèles ; s’_ dans ses discours, si brouyî, si kibrouyî, si (k’)mahî, si k’mèler, si k’bouyi (Du.), si mari, si piède, si trèhouhî, si stroukî, s’ èfarbouyî, s’ èbarloufer, s’ èbusti (Fa.) ; voy. BROUILLER, DÉBROUILLER, EMMÊLER, TROMPER

 

 

embrouiller

s’_, si brouyi, si cafouyi, s’ embrouyi ; i s’ è brouyi dins sès comptes ;  dji m’ ê cafouyi dins mès comptes ; i s’ è embrouyi dins s’ discoûrs ; un personnage qui embrouille les cartes pour mieux manigancer,  on brouyeû d’ cwâtes

 

S0

 

 

embroussailler

(s’) (cheveux, barbe) si cotener ; elle a les cheveux embroussaillés, sès dj’vès sont tot fèssîs, èlle a ‘ne tièsse come on nid d’aguèce, sès dj’vès sont tot èfènèssîs ; voy. décoiffer, écheveler

 

E0

embrumer

voy. assombrir, brume

 

E0

embryon

embriyon

G0

embûche

nf aroke, rascrauwe

 

C60

embué

les carreaux sont _s, lès veûles (ou cwårês) sont èrôsinés

 

E0

embuer

v les vitres étaient embuées, gn-aveut dè l’ vapeûr su lès câraus

 

C60

embuscade

nf être en embuscade, ièsse à l’ ravaude ; « Èt tot l’ long dè l’ vôye, à l’ ravaude, lès moches sûvenut l’ gout dès côrins èt l’ tchôde odeûr dès crosses di tautes. » (J. de Lathuy) ; se mettre en embuscade, si mète à l’ ravaude

 

C60

embuscade

 

 

embuscâde ; si mète en-embuscâde , toumer dins one embuscâde

 

S0

 

 

embusquer

, embuscade embusker (èb-), -cåde ; si mète à l’ rawåde ou à l’ riwåde ; _ pour attaquer qn ratinde ; voy. aguets

 

E0

éméché

, ée adj chifeté (-ye), pompète ; il était éméché, il aveûve one pitite chike, il èsteûve èvôye, i n’ èsteûve nin saîwe, il èsteûve chifeté

 

C60

éméché

, -ée adj pèketé, spagneté ; il è rivenou on pauk pèketé ; il è rintré on pauk sipagneté

 

S0

émécher

voy. gris, griser

 

E0

Émérance

Mèrance

 

E0

émeraude

nf èmeraude

 

C60

Emerence

npr Mèrence

 

C60

émerger

v (saillir, pointer) briker foû, ridjiper ; « Èles brikenut foû dès spès èt longus fustus d’ frumint. » (E. Gilliard) ; il émerge de l’eau, gn-a s’ tièsse qui passe foû d’ l’ aîwe ; (se manifester) briker foû, brotchî foû, si mostrer, sôrti ; la vérité devrait émerger, li vraî duvreûve brotchî foû d’ ça

 

C60

émerger  

_ de l’eau, vini foû d’ l’ êwe ; voy. AFFLEURER

 

E0

émeri

nm papier d’émeri, papî d’ vêre, papî d’ lime, limeri

 

C60

émeri

papier d’_, lèmeri, papî lèmeri, papî såbré, papî d’ veûle

 

E0

émeri

èmeri ; di papier émeri, do papî èmeri

 

S0

 

émerillon

(esp. d’hameçon; etc.) torèt

 

E0

émerillonné

règådiné ; voy. joyeux

 

E0

émerveiller

(s’) v j’étais émerveillé, dji trouveûve ça télemint bia

 

C60

émerveiller

èmèrviyî ; s’_, s’ èmèrviyî, ordt si mèrviyî ; voy. charmer, enchan­ter, ÉTONNER, -ANT, MERVEILLE, -EUX

 

E0

émerveiller

(s’) vt et pr (s’) èmèrvèyer ; il è èmèrvèyé l’ juri ; dj’ ê stî èmèrvèyé d’ vèy tot ça ; i s’ èmèrvèye di-d-tot, ç’ gamin-là

 

S0

émétique

on r’méde po (fé) vômi

 

E0

émettre

_ un sifflement (vent, eau, etc.), hûser ; (nez) ronhî ; _ de la gomme (cerisier), gômer ; _ des coulants (fraisier), tchin.neter ; etc.

 

E0

émettre

vi _ de la fumée, foumer ; _ de nouveau de la fumée, rifoumer ; ça r’foume co o gadou  

 

S0

émeute

nf émeûte

 

C60

émiettement

nm, dimîyetadje (, dimîtiadje), strîladje

 

C60

émietter

v dimîyeter (, dimîtyî), mîyeter, spiyî, strîler ; il émiette, i d’mîyetéye, i miyetéye, i spîye, i strîle ; émietter à nouveau, rid’mîyeter, ristrîler

 

C60

émietter

, -ement mîyeter, kimîyeter, -èdje (mîleter Ve.), strûler, trûler, kitrûler (-îler Be., Cou.), difruskiner, kifrumeter, kufrômier (Li.), kifrûler (St.), fé dès miyètes ; s’_, toumer à miyètes, si d’fé ; la terre se fendille et s’émiette au soleil, li tére si brîhe ; voy. ÉCAILLER, FRIABLE, MIETTE

 

E0

émietter

vt disfrômyi, kimièter ; disfrômyi do pwin, on biscwit ; li pwin èst tot k’mièté ; passer avou dès spines po disfrômyi l’ ansine ; s’ _, si disfrômyi ; la tère si disfrômîe (ou si disfêt) bin

 

S0

émigration

èmigrâcion

 

S0

émigré

, -ée n èmigré

 

S0

 

émigrer

v ènn’ aler foû di s’ payis, ènn’ aler, foute li camp di s’ payis

 

C60

émigrer

voy. expatrier

 

E0

émigrer

vi èmigrer ; il ont èmigré o Canada

 

S0

 

Émila

Émila ; (diminutif) Mila

 

S0

Emile

npr Émile (diminutif, Mile)

 

C60

Emile

Émile, Mimile

 

E0

Emile

Émile

 

S0

Émilia

Émilia ; (diminutif) Miya

 

S0

Emilie

npr Émilîye (diminutif, Mèlîye)

 

C60

Émilien

Miyin

 

E0

Émilien

Émilyin ; (diminutif) Miyin

 

S0

Émilienne

Émiliène

 

S0

éminence

nf (hauteur) copète, tîdje (m), tiène (m), tièsse ; (titre) monsègneûr (m)

 

C60

éminence

voy. butte, tertre

 

E0

éminent

, ente adj (au-dessus du niveau) c’est quelqu’un d’éminent, c’ è-st-on preumî, c’ è-st-one saquî ; il nous a rendu d’éminents services, i nos-a bran.mint aîdî

 

C60

Emines

npr Émène

 

C60

émir

nm émîr

 

C60

émission

nf (action de projeter un liquide au dehors) émission d’urine, pichadje (m) ; petite émission intestinale, brotchadje (m) ; émission odorante, vènéye ; (transmission par ondes électromagnétiques) èmission ; nous avons écouté l’émission à la radio, nos-avans choûté l’ èmission au posse ; (mise en circulation) il était présent lors de l’émission du nouveau timbre, il èsteûve là quand on-z-a sôrti l’ novia timbe

 

C60

Emma

Èmma ; (diminutif) Mama

 

S0

emmagasiner

v (entreposer) èmagasiner, mète dins l’ magasin; il emmagasine un tas de livres dans sa chambre, ci n’ èst qu’ on lîve dins s’ tchambe ; (retenir) ritenu, fé intrer dins s’ tièsse ; vous allez emmagasiner tout cela, vos-alez ritenu tot ça

 

C60

emmagasiner

èmagasiner, pêrî

 

E0

emmagasiner

 

vt amagasiner ; il ont amagasiné do souke po dîj ans

 

S0

 

emmaillotement

nm fachau

 

C60

emmaillotement

fachèdje

 

S0

emmailloter

v fachî, èfachî, rèfachî; il emmaillote, i fache

 

C60

emmailloter

, -ement fahî, rifahî, -èdje ; voy. LANGE, MAILLOT

 

E0

emmailloter

vt fachi ; fachoz ç’t-afant-là come i fât 

 

S0

 

 

emmanchement

nm èmantchadje

 

C60

emmancher

v (ajuster sur un manche) èmantchî ; emmancher de nouveau,  rèmantchî ; (mettre qqch en train) c’est une affaire qui est mal emmanchée, c’ è-st-one afaîre qu’ èst mau èmantchîye

 

C60

emmancher

, -ement, -ure èmantchî, -èdje, -emint, -eûre ; _ un balai èquower ; _ de nouveau (un outil), rèmantchî, ritchèssî è mantche

 

E0

emmancher

 

 

vt (ajuster sur un manche) amantchi ; amantchi one cougnîe ; amantchi one breûsse 

 

S0

 

 

emmancheur

, euse n èmantcheû (-se)

 

C60

emmanchure

nf èmantchûre ; élargir les emmanchures, ralaurdji lès-èmantchûres

 

C60

emmanchure

 

 

 

 

amantcheûre ; one amantcheûre di choupe ; one amantcheûre di foûtche ; (montage ingénieux) c’ è-st-one bèle amantcheûre quu t’ ès fêt la ! ; (arrangement, combine) c’ èst dès droles d’ amantcheûres

 

S0

 

 

 

 

Emmanuel

npr Èmanuwél (diminutif, Manuwél)

 

C60

Emmanuel

Manouwél

 

E0

Emmanuel

, -elle Èmanuwèl, -e ; (diminutif) Manuwèl, -e, Manu (m ou f)

 

S0

emmêlé

(en parlant de fils, d’une corde) c’est complètement _, c’ èst tot nik à noks à fèrnoks

 

S0

 

 

emmêlement

nm ècomèladje

 

C60

emmêlement

(entortillement (de laine, de corde)) vôtion ; i m’ dimeûre on p’tit vôtion d’ lin.ne ; i s’ è fêt on vôtion dins la ficèle do l’ loyeûse

 

S0

emmêler

[v] (c) (è)comèler, (o) coumeler, (e) k(i)mèler

 

G100

emmêler

v ècomèler ; avoir les cheveux emmêlés, awè sès tch’vias ècomèlés ; (s’) s’ ècomèler, s’ ècramyî

 

C60

emmêler

, -ement intrimèler, -èdje ; kimèler, -èdje, -åde, -êye, -ion ; intriker (Vot.), kimahî ; un _ de laine, on vôtion d’ lin.ne ; un _ inextricable, on him’ham’ di tos lès diåles ; voy. brouillamini, EMBROUILLER

 

E0

emmêler

 

 

 

 

1 vt (empêtrer) acramyi, amacraler, ratôrtyi; acramyi one cwade ; acramyi lès tchin.nes ; dj’ ê lès tch’vès tot acramyis ; amacraler on fil di ronche ; n’ amacrale nin l’ bazâr ; s’_ (s’empêtrer), s’ acramyi ; s’ acramyi lès pîds dins lès ronches ; li tch’vau s’ è acramyi dins lès trêts , li tch’vau s’ è ratôrtyi la pate dins lès trêts; le vent a emmêlé les moissons (en les plaquant au sol), l’ êr è carôlé totes lès dinrêyes ;

 

2 vt (embrouiller) ac’machi (ac’matchè Te.) ; ac’machi do fil ; ac’machi one twatche di lin.ne ; s’_ (s’empêtrer), s’ ac’machi ; il a encore été s’empêtrer dans une drôle de combine, il s’ è co stî ac’machi dins one drole d’ amantcheûre

 

S0

 

 

 

 

emménager

v èbagadjî

 

C60

emménager

, -ement abaguer, -èdje ; _ de nouveau, rabaguer

 

E0

emmener

[v] (e-c) èminer, (o) èm(w)in.ner, (c) èmwinrner

 

G100

emmener

v èmwinrner (,  èminer) ; action d’emmener, èmwinrnadje (m)

 

C60

emmener

èminer, miner èvôye

 

E0

emmener

vt mon.ner voye ; _ avec soi (qqn qui n’est pas autonome: enfant en bas âge, personne très âgée, etc.,) kihîrtchi ; il èst trop djon.ne po d’morer tot seû, i fât co l’ kihîrtchi avou nos-ôtes

 

S0

emmerdant

, ante adj en.mèrdant (-e), tchît-viêr (nm); emmerdant!, tchît-viêrs!; c’est un travail emmerdant, c’ è-st-one besogne en.mèrdante

 

C60

emmerdant

 

 

, -ante adj en.mèrdant, -ante ; c’ èst do timps en.mèrdant, on n’ sét rin fé

 

S0

 

 

emmerdement

nm en.mèrdâcion (f)

 

C60

emmerdement

 

 

en.mèrdeumint (qqf -umint) ; quand i n’ è pont d’ en.mèrdeumint, i s’ anna quîrt !

 

S0

 

 

emmerder

v en.mèrder

 

C60

emmerder

, -ement, voy. embêter

 

E0

emmerder

 

 

(s’) vt et pr (s’) en.mèrder ; qu’ èst-ce qu’ on s’ en.mèrde voci ! ; dji m’ ê en.mèrdé à cent eûros d’ l’ eûre ; (formule de défi) (grossier) dji t’ en.mèrde ! ; tu m’emmerdes, tu m’ pèles la panse, tu m’ tanes la panse ; je l’emmerde !, dji lî tchîe intèr li nez èt l’ maton !

 

S0

 

 

emmerdeur

, euse n cache-misére, drosin (f drosin.ne), tchît-viêrs; quel emmerdeur, celui-là!, qué cache-misére, ci-là ! ; emmerdeur, tchît-viêrs !

 

C60

emmerdeur

 

euse n en.mèrdant, -ante ; quin-en.mèrdant, avou s’ fotbal !

 

S0

 

emmeuler

mète è môye, voy. ameulonner

 

E0

emmi

è mèy (ard èmé) ; voy. mi, milieu

 

E0

emmitoufler

v rafârduler (, rafaurduler), rafûrler, ravolper, rèvolper, rèfârduler ; je l’emmitoufle, djè l’ rafârdule, djè l’ rafûrléye (, djè l’ rafûle), djè l’ ravolpéye, djè l’ rèvolpéye; « vosse grîje èchêrpe qui vos rèfârduléve » (J. Guillaume) ; (s’) si rafârduler (, si rafaudelè), si rafûrler, si ravolper, si rèfachî

 

C60

emmitoufler

bôkî, bôkener, èbôkî, bôkeler (a-, ra-, è-, rè-), ravôtî, (r)èvôtî, (r)aco(u)veter, acouvetiner, rabodjer (GdH.), amitoufler, rafûler,  èwalper ; _ à l’excès, bråyeler, ordt brålier ; voy. couvrir

 

E0

emmitoufler

ratôrtyi ; ratôrtyi on-afant ; s’_, si ratôrtyi ; ratôrtioz-ve ca i fêt piçant

 

S0

 

emmortaiser

èhoter, -eler

 

E0

emmurer

èmurer, èmuralier

 

E0

émoi

nm èmayadje, muwadje, saîsichemint

 

C60

 émoi

sêsihemint ; mettre en _ (le voisinage), rènêrcî, rèvinter, èsbarener, rètenti (Ve.), fé rapoûler ou fé ramasser lès djins ; voy. ameuter, RETENTIR

 

E0

émollient

, -e amolihant, -e

 

E0

émonde

des _s (de haies, d’arbres), ciselèdjes, -eûres, ciselons, ciselins, héves, hévièdjes, hévions, hévelèdjes, heûvions, cohis’ (d’arbres), spènetons (de haies), grèy’hins (de haies), frumehègns (de haies)  

 

E0

émonder

v discouchî, grèwî, groyî, rabiner ; on émonde les peupliers, on grèwîye lès plopes

 

 

C60

émonder

ciseler, tonde (ri-), ricèper, ricèpeter, côper, ricôper, rinètî, tayî, talier, tèyî, ritèyî, hévî, héveler, spincî, rondji, djoweter, spèner (spi- Ma. ; spineler Ma.), zbèner (, duzbèner) (St.), arîmer l’ håye, groyî, ciseler [lès bazès håyes], grèyî [[le corps] des hôtes håyes à tièsse] ; voy. ÉBRANCHER, ÉLAGUER, ÉTÊTER

 

E0

émondoir

nm saurpe (f)

 

C60

émondoir

(gros ciseau emmanché sur perche) hèrpê ; voy. crois­sant, serpe

 

E0

émotif

, ive adj sensibe, rade muwé(-ye); être émotif, awè l’ keûr pitit

 

C60

émotion

[nf] èmôcion

 

G100

émotion

nf muwadje (m) ; provoquer une émotion, fé one saqwè ; ça me donne une émotion, ça m’ faît one saqwè ; ne pas se remettre d’une émotion, ni nin rawè sès songs ; (expr) on n’ m’ aureûve pus seû awè one gote di song, on n’ aurait plus pu me retirer une goutte de sang, j’étais figé d’émotion

 

C60

émotion

émôcion ; tremblement d’_, mouwèdje, sêsihemint

 

E0

émotion

èmôcion ; il èst mwart d’ èmôcion

 

S0

émotionné

, -ée adj èmôcioné ; il astot co tot èmôcioné

 

S0

 

émotter

v riper

 

C60

émotter

mayeter lès cwåres, spiyî ou casser lès cwåres ou roukes, cwacî lès cwåres ou cwayots, kumaketer lès nokètes, brîhî lès cwåres, aspater lès nokètes, spater lès clotèts d’ tére, spiyî lès grôles, strûler lès roukes, troûler lès cwayots, spiyî l’ rouke avou l’ rabat-motes, bèråder, hèrchin.ner (= aplatir mottes et taupinières avou l’ hèrchin.ne) ; voy. HERSE, MOTTE, ROULEAU

 

E0

émotteuse

herse-chaîne, herse à ressorts, rouleau-brise-mottes, voy. émotTER, HERSE, ROULEAU

 

E0

émottoir

nm dosswè ; émottoir à broches, dosswè à brokes ; émottoir à chaînes, dosswè à tchin.nes

 

C60

émoucher

(s’) moheter, si mohî

 

E0

émoucher

s’_, mochetè (Te.), si mochiè (Te.),

 

S0

 

émouchet

mohèt ; voy. épervier

 

E0

émouchette

reûse (di dj’vå), mohia (nm) (La.)

 

E0

émouchette

(attachée au frontail du cheval) tchèsse-moches

 

S0

émoudre

v rissin.myî ; émoudre les couteaux, rissin.myî lès coutias

 

C60

émoudre

voy. aiguiser, meule, ré­mouleur

 

E0

émoussé

dont le tranchant a été _ (replié sur lui-même), ridrochi , ma cougnîe èst tote rudrochi

 

S0

 

émousser

ridohî, rifouler, riboler, duhârder (Wa., …) ; [le couteau est] émoussé, tot r’dohî, tot r’toûrné, tot r’bolé, tot hårdé, tot afolé, tot r’bot’, bot’, i n’ a pus nou tèyant, i n’ côpe (ou tèye) pus, il èst trop spès

 

E0

émoustiller

v tîjener ; « Lès pus bèlès rèdacsions, zèles, èstint mèteuwes au cayè d’ oneûr; on tîjeneut tortos po-z-î awè s’ toû. » (J. Houziaux)

 

C60

émoustiller

voy. exciter

 

E0

émouvant

, ante adj mouwant (-e) (, muwant (-e))

 

C60

émouvoir

[v] (o-c) muwer, (e-c) mouwer, (o) r’muwer, (c) saîsi, (e) sêsi,(o) èfarfouyî

 

G100

émouvoir

v mouwer (, muwer), rimuwer; j’émeus, dji moûwe (, dji mûwe); il émeut, i moûwe (, i mûwe) ; nous émouvons, nos mouwans (, nos muwans) ; vous émouvez, vos mouwez (, vos muwez) ; ils émeuvent, is moûwenut (, is mûwenut) ; il émouvait, i mouweûve (, i muweûve) ; il émouvra, i moûwerè (, i mûwerè); il émouvrait, i moûwereûve (, i  mûwereûve) ; qu’il émeuve, qu’ i moûwe (, qu’ i mûwe) ; qu’il émût, qu’ i mouwiche (, qu’ i muwiche); émouvant, mouwant (, muwant) ; ému(e), mouwé(-ye) (, muwé(-ye)); c’est quelque chose qui émeut, c’ è-st-one saqwè qui moûwe (, qui mûwe) ; cela m’a ému, ça m’ a muwé, ça m’ a faît one saqwè ; il est tout ému, il èst tot r’muwé

 

C60

émouvoir 

(s’) si mouwer, si sêsi ; être ému, èsse mouwé, émôcioné ; c’est émouvant, çoula va å coûr ; voy. ATTENDRIR

 

E0

empailler

v èbaumer

 

C60

empailler

 

 

vt empayer (-paliè Te.; -palier Mi.) ; dj’ ê fêt empayer la tièsse di singlé

 

S0

 

 

empailleur

, euse n èbaumeû (-se)

 

C60

empailleur

 

empayeûr (-palieûr Mi, Te.) 

 

S0

 

empan

nm (0,18m) aspagne (, asplagne (f))

 

C60

empan

aspane (, -agne) (nf); [mesurer] à l’_, à l’ aspane, aspanêye,   asplène (Vi.), à l’ astritche, à l’ min, à l’ pougnêye ; syn le vt aspaner (-agner Ma.), asplèni (Bo.)

 

E0

empan

mesurer à l’_, mèsurer âs dèts (, à l’ pate)

 

S0

empaqueter

v èbaler, èvolper ; il empaquette, il èbale, il èvolpéye

 

C60

empaqueter  

èpaketer, èwalper, èvôtî ; Voy.  COMPRIMER

 

E0

empaqueter

 

vt empaketer

 

S0

 

emparer

(s’) v prinde

 

C60

emparer

(s’) de, s’ acaparer di, si rinde mêsse di, agrawî, fé agrawe so  

 

E0

empâter

v (remplir de pâte) mète de l’ pausse ; (engraisser une volaille) ècrauchî (, ècrachî); (s’) grochi, spèchi ; il s’ empâte, i grochit, i spèchit ; nous nous empâtons, nos grochichans, nos spèchichans

 

C60

empâter

èpåster

 

E0

empaumer

_ la balle, ritchèssî, fé r’biser li stô ; _ qn, agayoûler, voy. enjoler

 

E0

empêché

, ée adj èspêtchî (-ye)

 

C60

empêchement

[nm] (e-c) èspêtchemint, (o) èspétchemint

 

G100

empêchement

nm èspêtchemint ; si par hasard vous aviez un empêchement, si v’s-aurîz jamaîs on- èspêtchemint

 

C60

empêchement

 

(obstacle) aspétchemint ; dji n’ vè pont d’ aspétchemint ; s’il n’y a pas d’_, je viendrai avec toi, s’ i gn-è rin dins li tch’min, dji vinrê avou twa

 

S0

 

empêcher

[v] (e-c) èspêtchî, (o) èspétchî, inspétchî

 

G100

empêcher

v èspêtchî; je n’ai pu l’ empêcher, dji n’ l’ a seû èspêtchi ; il a été empêché, il a stî èspêtchi, i n’ a seû v’nu ; (loc) n’empêche que, n’ èspêtche qui ; (expr) i faut bin lèyî fé ci qu’ on n’ sét èspêtchî, il faut bien laisser se faire ce qu’ on ne peut empêcher ; on n’ saureûve èspêtchî lès djins d’ fé aler leû linwe, on ne saurait empêcher les gens de faire aller leur langue, de clabauder

 

C60

empêcher

, -ement èspêtchî, -emint (anc. èp-), rateni (qn de faire qch) ; que je ne vous empêche pas, qui dji n’ vis seûye di nole èspétche ou astådje ; elle ne pouvait s’_ de lui en vouloir, èle ni poléve ôtemint qui d’ ènn’ î voleûr ; _ qn de bouger, tini à gogne ou à stok ou so cou ; on lî tint lès pîds è vintle ; _ la vole, au jeu de cartes, riheûre ; voy. arrêter, RETENIR

 

E0

empêcher

 

 

 

 

 

 

vt (entraver) aspétchi ; il è tot fêt po-z-aspétchi l’ marièdje, ; (mettre dans l’impossibilité de) fèrer l’ porcê po l’ aspétchi d’ fûjener ; c’ èst la pwave qui l’ è aspétchi di v’ni ; n’empêche que, n’ aspétche quu ; n’ aspétche quu t’ avos tôrt ; s’ _, s’ aspétchi (surtout en contexte négatif) i n’ è nin p’lou s’ aspétchi d’ lî dîre ; vi _ que les adversaires ne fassent la vole (aux cartes), richeûre ; dj’ ons r’cheû (ou dj’ ons r’choyou) ; la vache empêche le lait de sortir lorsqu’on la trait (parce qu’elle est perturbée dans ses habitudes, p.ex.), la vatche ratint s’ lacê ; il ne peut s’_ de faire des bêtises, il è l’ diâle vèyou d’ fé dès-arnâches

 

S0

 

 

 

 

 

 

empêcheur

 

 

, -euse n aspétcheû, -eûse ; _ de tourner en rond, aspétcheû d’ toûrner en rond

 

S0

 

 

empeigne

nf èpègne ; (expr) i satche one linwe come one èpègne, il tire une langue comme une empeigne, il a soif

 

C60

empeigne

èpègne, avant-pîd (nm)

 

E0

empeigne

 

empagne

 

S0

 

empenoir

cisê à cwènes

 

E0

empereur

nm empèreûr

 

C60

empereur

impèreûr (emp-)

 

E0

empereur

 

empèreûr ; l’ empèreûr d’ Alemagne

 

S0

 

empesage

nm abolinadje, bolinadje, mètadje è bolîye

 

C60

empesé

, ée adj aboliné (-ye), amidoné (-ye)

 

C60

empeser

v aboliner, amidoner, mète è boliyes, rèboliner ; il empèse, il aboline, il amidone, i mèt è boliyes

 

C60

empeser

mète è reûd ou è l’ amidon, (è)boliner ; voy. empois

 

E0

empeser

 

amidoner 

 

S0

 

empester

v èpèstifèrer, èpufkiner, puwer; il empeste, il èpèstifère, il èpufkine

 

C60

empester

èpèster, èpufkiner, pûni, èhèner, pèstifèrer (èp-), (iron) rècinsî ; voy. infecter

 

E0

empester

 

vt apèstifèrer, apufkinè (Te.) ; i va co nos-apèstifèrer avou s’ purin ; l’air est empesté par la fumée, ici, on stofe pa lès-ûs, voci

 

S0

 

empêtrer

v èburtaker, ècroler, èfèrguler, èpasturer ; (s’) s’ èburtaker, s’ ècroler, s’ èfèrguler, s’ èmantchî, s’ èpasturer: la vache avait été s’empêtrer dans les fils barbelés, li vatche s’ aveut stî èburtaker dins lès ronches ; il était empêtré dans la boue, il èsteûve ècrolé dins lès broûs ; il a encore été s’empêtrer dans une drôle d’affaire, i s’ a co stî èmantchî dins one drole d’ afaîre

 

C60

empêtrer

_ un cheval, voy. entraver ; s’_ dans ses traits, d’un cheval, si mèspasser, s’ èpasser, si fwèrpasser, s’ ènancrer, s’ ènôheler (Ja.) ; s’_ en gén , dans les ronces, etc., s’ èlahî, s’ èmantchî, s’ èpasturer, s’aronhî, s’aronhiner, s’ èronhiner, s’ ènåstrer, s’ èbôkier (GrM.), s’ èpètrer, s’ ècwèdeler, s’ èmacraler , s’ èfèhî, s’ èfèssî, s’ èfènèssî, s’ èfarbouyî, s’ èfètrouyî, s’ èpètronî, s’aharnahî ou s’ èharnahî, s’ èscramî, si scramî, s’ èfîrdjî, s’ èfraper, s’ èbèrlifoker, si trèfortchî d’vins lès ronches, ramoner d’vins lès trêts ou d’vins lès ronches, voy. embar­rasser ; s’ _ dans un bourbier, voy. EMBOURBER

 

E0

empêtrer

 

 

amacraler ; amacraler on fil di ronche ; n’ amacrale nin l’ bazâr ; (entraver) ravôtyi ; i s’ è fêt ravôtyi dins lès fils ; s’ _ les pattes dans les chaînes, s’ agadeler, s’ apasser ; lès vatches s’ ont co agadelé dins lès tchin.nes ; lès vatches s’ ont co apassé ; (au fig.) s’_, s’ ak’machi ; il a encore été s’_ dans une drôle de combine, il s’ è co stî ak’machi dins one drole d’ amantcheûre

 

S0

 

 

empiècement

(t de couturière) plake, ine rôbe avou ‘ne plake

 

E0

empierrer

v rikèrdjî, ritchèrdjî; (conjugaison, voir: charger, kèrdji,  tchèrdjî) ; route empierrée, vôye rikèrdjîye; chemin non empierré, vôye di têre, vôye di campagne

 

C60

empierrer

tchèrdjî (d’ pîres)

 

E0

empiéter

v forpasser ; j’ai empiété sur le terrain du voisin, dj’ a forpassé m tèrin

 

C60

empiéter

(avec la charrue) fortchèrwer

 

E0

empiéter

il a empiété sur mon domaine, il è stî dins mès djotes

 

S0

 

empiffrer

(s’) v s’ èplin.ni, si guèder, si foute one boure; il s’empiffre, i s’ è fout one boure, i s’ guède ; il s’est empiffré, i s’ a guèdé

 

C60

empiffrer

bourer, bôkî, bôkener, èfacer ; s’_, s’ èbodiner, si fôrer, si rimpli, rimpli s’ sètch, si faukî, hèrer è s’ panse, si panseler, si fé ‘ne bone face, si stiker, s’ impli disk’à l’ godje ; voy. bombance, gaver, goin­frer, gorger

 

E0

empiffrer 

s’_ (manger à l’excès), s’ empifrer, si formougnè (Te.) ; i s’ ann’ è co empifré ; il s’empiffre, i s’ fôre come one bièsse (Te.)

 

S0

 

 

empiler

v mète onk dissus l’ ôte ; je les ai empilés, djè l’s-a mètu onk dissus l’ ôte

 

C60

empiler

, -ement empiler (èp-), -èdje; ètasser, -emint ; (briq) mète lès brikes è hâye ; voy. entasser

 

E0

empiler

 

vt apiler, piler ; apiler dès sètchs ; apiler (, piler) do bwès ; _ les briques (pour les sécher avant la cuisson), mète lès brikes à hèye

 

S0

 

empire

nm empîre ; (expr) i nè l’ freut nin por on-empîre, il ne le ferait pas pour un empire ; i nè l’ freut nin po bin d’ qwè, il ne le ferait pas encore pour bien de quoi, id ; i nè l’ freut nin co por one bleuwe vatche, il ne le ferait pas encore pour une vache bleue, id ; dji n’ aureûve nin d’né mès djambes po bin d’ qwè, je n’ aurais pas donné mes jambes pour bien de quoi,  pour un empire

 

C60

empire

empîre ; avoir de l’ _ sur, èsse mêsse di  

 

E0

empire

 

empîre ; dji no l’ fro nin po on-empîre

 

S0

 

empirer

v aler au pus mau ; cela s’empire, c’ èst todi pîre ; (expr) il a tchèyu d’ on bwagne su on-aveûle, il est tombé d’un borgne sur un aveugle, sa situation empire

 

C60

empirer

_ un mal, agraver, èmacraler, agrami (Ma. , ègr- Faym ); vi s’ agraver, rigrami, èpéri, s’ ègrami ; _ de nouveau, ragrami (Ma., règr- Fa.), rèpéri, si règrami ; voy. envenimer, gra­ve ; _ son rhume, ritchèrdjî so s’ freûd

 

E0

empirique

(guérisseur) riwèriheû, fiskineû (, ordt fiksineû), macrê r’crèyou, godale (nf), mascåceû, sinteû d’ pôs’, sègneû d’ mås, (anc.) docteur à l’ pihote ou ås djènès vèsses ; voy. médecin, rebou-teur

 

E0

emplacement

nm place (f)

 

C60

emplacement

emplacemint (èpl-) ; _ d’ha­bitation, assîse ; _ du jeu de quilles, djeû d’ bèyes, rôlîre (Ma.) ; _ de débitant au marché, plèce, cropèdje ; sur l’_ de la foire ou de la fête communale, so l’ fôre

 

E0

emplacement

 

 

 

(endroit) emplacemint ; à l’ emplacemint do vî ç’mitîre, gn-è one bèle route asteûre ; (place à bâtir) emplacemint ; il ont deûs bês-emplacemints à l’ route di Mâtche ; avoir un _ réservé au marché, avèr one plèce o martchî

 

S0

 

 

 

emplâtre

[nm] (o-c) èplausse, (e) èplåsse, (o) implâte

 

G100

emplâtre

nm èplausse (f), placârd ; (expr) ostant mète one èplausse dissus one djambe di bwès, autant mettre un emplâtre sur une jambe de bois

 

C60

emplâtre

èplåsse (nf) 

 

E0

emplâtre

 

 

aplâsse ; (fig) un _ sur une jambe de bois, one aplâsse (ou on cataplame) su one djambe di bwès

 

S0

 

 

emplette

nf comission ; faire ses emplettes, s comissions

 

C60

emplette

emplète ; _ avantageuse, hasård ; elle a fait _ d’un singulier galant, èle s’ a stu acalander d’ on drole d’ apoticåre

 

E0

emplir

v impli, rimpli ; il emplit, i rimplit; nous emplissons, nos rimplichans, ils emplissent, is rimplichenut

 

C60

emplir

, -issage (r)impli, -ihèdje ; voy. COMBLE, -ER, REMPLIR

 

E0

emplir

 

vt (remplir) aplin.ni ; aplin.ni dès sètchs ; aplin,ni on moûdè ; _ d’ air les boyaux destinés à la confection du boudin pour vérifier s’ils ne comportent pas de trou, chofler lès tripes

 

S0

 

emploi

[nf] (o-c) place, (e) plèce, (e-c) emplwè, (o) impwè

 

G100

emploi

nm (fonction) emplwè, place (f) ; il cherche un emploi, i cache après one place ; (manière d’employer) le mode d’emploi est indiqué, c’ èst scrît comint ç’ qu’ i faut fé (po s’ è sièrvu) ; (destination réservée à une chose) vous en avez l’emploi ?, vos v’s-è sièrvoz ? ; il doit justifier l’emploi de cet argent, i dwèt dîre ci qu’ ‘ l a faît avou cès caurs-là ; quel est votre emploi du temps ?, qwè fioz po passer vosse timps ?, què fioz… ?

 

C60

emploi

emplwè ; avoir un bon _, avu ‘ne bone plèce, èsse so on bon posse ; [il est] sans _, sins (ou foû) plèce, foû posse, foû mêsse

 

E0

emploi

 

(poste) empwa (qqf emplwa) ; il è on boun empwa ; être sans _, sèy foû plèce ; il est sans _, i n’ è pont d’ plèce ; il est contrôleur, et il a la tête de l’_, il èst controleûr, èt sa tsse èst à l’ avenant 

 

S0

 

employé

, ée n buralisse, comis, emplwèyé (-ye)

 

C60

employé

 

-ée n empwayé (qqf emplwa-) ; on-empwayé d’ bûrau ; _ préposé à des fonctions subalternes, man’daye ; il astot o ministêre, mês seûlemint come man’daye

 

S0

 

employer

[v] (e-c) èployî, (e) alouwer ; v. se servir

 

G100

employer

v (utiliser) si sièrvu di; il ne l’emploie jamais, i n s’ è sièt jamaîs ; èplèyî (, èployî) uniquement dans les expressions : c’ èst bon-èplèyî, ci n’ èst qui d’ bon manèplèyi, qui signifient toutes : c’est bien fait ; (faire travailler pour son compte) il emploie cinq ouvriers, il a cink ovrîs qui travayenut por li ; (s’) je m’employais à de petits ouvrages, dj’ èsteûve ocupé à dès p tits-ovradjes, dji fieûve dès …, dji tchipoteûve one miète ; (être utilisé) c’est un outil qui ne s’emploie plus, c’ è-st-one ostèye qu’ on n s’ è sièt pus; c’est un mot qui ne s’emploie plus, c’ è-st-on mot qu’ on n’ dit pus

 

C60

employer

èployî, alouwer, si sièrvi di, èblaver (Fa.) ; s’_ pour (qn), s’ èployî po ; un employé, emplwèyé ; il est employé de bureau, il èst scriyeû, i va (ou i scrît) so on burau

 

E0

employer

 

 

vt (qqn) (faire travailler (qqn) pour son compte) empwayer (qqf emplwa-) ; il empwayant one pètite sièrvante po la cûjine

 

S0

 

 

employeur

, euse n maîsse (m), patron (-e) ; (expr) lès maîsses c’ èst lès maîsses (èt lès-èfants dès maîsses, c’ èst co dès maîsses), les maîtres, ce sont les maîtres (et les enfants des maîtres sont également des maîtres)

 

C60

employeur

 

empwayeûr (qqf emplwa-) 

 

S0

 

empocher

v mète è s’ potche

 

C60

empocher

empocher, èpotchî, mète ou hèrer è s’ potche

 

E0

empocher

 

vt empocher ; il è empoché tos lès bènèfices ; (t. de jeu d’argent) _ l’argent mis en jeu dans la partie, lèver la pârt ; _ l’argent contenu dans le pot, lèver l’ pot

 

S0

 

empoignade

nf acoletadje (m), apougnâde, apougnadje (m) ; nouvelle empoignade, rapougnadje

 

C60

empoignade

apougnåhe, strindåhe ; voy. ATTRAPAGE

 

E0

empoignade

 

(querelle) apougnâde ; il ont avou one tèribe apougnâde

 

S0

 

empoigner

v apougnî ; empoigner à nouveau, rapougnî ; empoigner à pleins bras, brèssî d’dins ; (s’) s’ apougnî; s’empoigner par les cheveux, si cotignî ; (expr) c’est ici que les Romains s’empoignèrent, là l’ neûd, di-st-i l’ soyeû (, voilà le nœud, dit le scieur)

 

C60

empoigner

apougnî, acoyî (ard acoy), agridjî, pougnî d’vins ; _ qn par le cou, apôrtchî po l’ hatrê (Vo.) ; voy. COLLET, COU, GORGE ; une courageuse qui empoigne n’importe quelle besogne, ine corèdjeûse qui pogne divins tot ; s’_ pour se battre, s’ apougnî,  s’ apicî, s’ atèler, s’ èmantchî, s’ agrissi (Ho., War.) ; s’ agrifer, -eter ; voy. ATTAQUER, CHEVEU, COL­LETER

 

E0

empoigner

 

 

vt (saisir vivement) apougni ; dji l’ ê apougni pa l’ hoûssê do dos ; s’_ (en venir aux mains), s’ apougni ; _ le taureau par les cornes, prinde li boû pa lès cwanes

 

S0

 

 

empois

nm amidon, bolîye (f)

 

C60

empois

reûd, bolèye à l’ amidon ; _ bleu, bleû (d’) amidon ou d’ bouwêye ; voy. empeser

 

E0

empoisonnant

, ante adj èpwèsonant (-e)

 

C60

empoisonnement

nm (action) èpwèsonadje (m) ; (résultat) èpwèsonemint

 

C60

empoisonnement

 

 

empwasonemint (apwè- Te.) ; il è avou on-empwasonemint avou dès champignons

 

S0

 

 

empoisonner

[v] èpwèsoner

 

G100

empoisonner

v mète dès pèchons ; (s’) s’ èpwèsoner, prinde li bouyon d’ onze eûres

 

C60

empoisonner

v èpwèsoner ; tu ne risques pas d’être empoisonné avec cela, vos n’ p’loz todi mau di ièsse èpwèsonè avou ça

 

C60

empoisonner

, -ement, -eur, -euse èpwèsoner, -èdje, -emint, -eû, -eûse ; voy.

ENVENIMER

 

E0

empoisonner

 

 

 

 

(s’) vt et pr (s’) empwasoner (apwèsonè Te.) ; i s’ è ampwasoné avou do l’ mâvêse tchâr ; l’ êwe do pus’ è stî ampwasoné ; ((se) tracasser, (se) gâcher (la vie)) çusse bwêcèle-là nos-empwasone la vîe

 

S0

 

 

 

 

empoisonneur

, euse n èpwèsoneû (-se)

 

C60

empoisonneur

 

, -euse n (importun, -une) empwasoneû, -eûse (apw- Te.)

 

S0

 

empoisser

hårpihî, passer [le ligneul] à l’ hårpih; voy. poisser

 

E0

emporté

, ée n brouchîr (-e) ; « Qué brouchîr ! » (A. Laloux)

 

C60

emporté

 

, -ée adj empôrté

 

S0

 

emportement

nm furîye (f), râje (f)

 

C60

emportement

voy. colère, fougue

 

E0

emporte-pièce

nm empôrtè-pièces

 

C60

emporter

v (prendre avec soi) èpwârter, ènn’ aller avou, prinde (po ‘nn’ aler) ; ils ont emporté tout mon mobilier, il ont èpwarté tos mèès meûbes ; il a emporté la clé, il a ‘ nn’ alé avou l’ clé ; (gagner) l’emporter, gangnî; c’est lui qui l’a emporté, c’est li qu’ a gangnî ; (expr) qui l’ diâle ti vègne qwé, que le diable vienne te chercher,  t’emporte ; vos n l’ èpwateroz nin o paradis, tu ne l’emporteras pas en paradis ; (s’) s’ ènonder, si mwaîji, si toûrminter, monter (su ses grands tch’vaus) ; il s’est encore emporté, i s’ a co ènondé, i s’ a co toûrminté ; s’emporter facilement, monter aujîyemint ; (expr) il èst vif come li poûre, il est vif comme la poudre ; i monte come one soupe au lacia, il monte comme une soupe au lait, il s’emporte facilement

 

C60

emporter

èpwèrter ; _ brusquement en l’air, èvoler ; le diable m’emporte !, diâle m’ impîse ! (, … m’ èpîse ! Ja.) ; le diable t’emporte ! diâle ti possède !, diâle qui t’ magne !, voy. diable ; on n’emporte rien après la mort, on ‘nnè va sins s’ cofe, li tch’mîhe d’ on mwért n’ a nole potche, lès wahês n’ ont nin dès potches ; l’_ sur qn, l’ èpwèrter so, avu l’ pas ou li d’ssus, broketer (qn) ; c’est le plus fort qui l’emporte, li gros pèhon magne li p’tit ; s’_,  s’ èpwèrter, s’ èbaler, si d’monter, s’ èmonter, s’ ènonder, si d’mantchî, si d’lahî, s’ ènêrî, si d’cèkeler, s’ ècrèster ou si rècrèster, s’ ènârmer, s’ èpoufeter, s’ èfoumyî, s’ èhoufeter, s’ ènouheler, s’ èpègneter, s’ èpètroler, s’ èpètrognî, s’ èpètriner, s’ èpoûfriner, s’ èpoutiner, si toûrminter, voy. EMBALLER, EXASPÉRER, FACHER ; emporté, èpwèrté, fougueûs, colèreûs, vîf come dè poûre, c’ è-st-on  houhou, on boûboû-lécê, ine tièsse di hoye, voy. irascible

 

E0

emporter

 

vt apwarter, èsse voye avou, pwarter voye ; il a pris ma fourche et il l’a emportée, il è pris ma foûtche èt il èst voye avou ; (faire mourir) empôrter ; la fîve l’ è empôrté (apwarté anc.) ; l’ _ sur (avoir l’avantage (sur qqn)) l’ empôrter su ; dji l’ ons empôrté su tos lès-ôtes ; s’_ (se mettre en colère), s’ empôrter ; i s’ empôrte facilemint ; _ dans la direction du locuteur (en parlant du vent), rachofler ; l’ êr rachofèle tote la poûssîre par ci ; s’_, aloumer, s’ anonder, s’ astchâfer, si dismon.ner ; il aloumot, sés-se, quand il è savou ça ; i s’ è anondé sur mi ; i s’ è dismon.né su sa fame ; il s’est emporté sur son bétail, i s’ è astchâfé su sès bièsses ; s’_ facilement, avèr la tièsse près do bonèt ; il s’emporte vite, i monte vite su sès patins ; s’_ (se mettre bruyamment en colère), mon.ner la vîe ; èlle è mon.né la vîe quand il è rintré ; à qui l’emportera, â / à l’ pus fwart ; is courint à l’ pus fwart ; il ne l’emportera pas au paradis, i no l’ pwaterè nin o paradis

 

S0

 

emporter  (s’)

[v] s’ ènonder, (c) si toûrminter, (o) s’ toûrminter, (o-c) monter,

(e) s’ èmonter

 

G100

empoté

, ée adj bèsin, loûrd-pot

 

C60

empoter

_ une plante, mète divins on pot, fé ‘ne potêye ; _ un empoté, voy. gauchE, MALADROIT

 

E0

empoudrer  

èpoûsseler

 

E0

empourprer

v rodji ; (expr) awè on visadje come one bole di feu, avoir un visage comme une boule de feu, empourpré

 

C60

empoussiérer

v èpoûsseler ; action d’empoussiérer, èpoûsseladje (m)

 

C60

empreinte

nf (trace) on voit encore l’empreinte de vos pas sur le sable, l’empreinte de vos doigts sur la vitre, on vèt co vos pas su l’ sauvlon, vos dwèts su l’ cârau ; empreinte d’une forme à beurre, èssègne

 

C60

empreinte

_ de motte de beurre, èssègne ; _ de pas, voy. foulée, trace

 

E0

empressé

, ée adj à rinde sèrvice (, sièrvice), ayèssauve, todi à fé plaîji

 

C60

empressement

emprèssemint

 

E0

empressement

 

emprèssemint

 

S0

 

empresser

(s’) si håster, s’ èhåster; s’ ènonder, si d’ner dè må (pour qn) ; _ d’accourir, acori tot tchôd tot bolant; empressé, voltrûle,, voy. alerte ; trop _, èhèré, forprèssé ; voy. ardélion

 

E0

empresser

 

(s’) s’ emprèsser ; i s’ è amprèssé d’ a raler sins rin dîre

 

S0

 

empresser (s’)

[v] (o-c) chorer, (e) si håster ; v. dépêcher (se)

 

G100

emprisonnement

nm ègayoladje, rèssèradje

 

C60

emprisonner

[v] rèssèrer, (o-c) ègayoler

 

G100

emprisonner

v ègayoler, mète o trau, rèssèrer

 

C60

emprisonner

rèssèrer, cofrer, ècofrer, mète (, hèrer, tchoûkî) è l’ prîhon, è trau, è l’ bwète, è l’ gayoûle, è l’ pote, voy. prison ; (houill ) _ qn par accident derrière un éboulis, èclawer

 

E0

emprisonner

être emprisonné, aler à l’ ombe ; il è stî quinze djoûrs à l’ ombe

 

S0

 

emprunt

nm èpront ; action d’emprunter, èprontadje (m)

 

C60

emprunt

èpronte (nf), dans l’expr cori à l’ èp., èsse tofér à l’èp. ; syn èprontèdje (èlle èst tofér à l’ èp ), voy. EMPRUNTER

 

E0

emprunté

 

 

, -ée adj (qui manque d’aisance, de naturel) aprontè, -êye (Te.) ; Adèle n’ èstéve aprontêye po rin

 

S0

 

 

emprunter

[v] (e-c) èpronter, (o) aprunter, lèver; v. prêter

 

G100

emprunter

v (de l’ argent) aler à l’ èpront, aler qwé à pruster, èpronter ; contracter un emprunt hypothécaire, aler qwé su s’ maujone ; (un chemin) « Chake côp qu’ Josèf empwinte li toûrnant, il a dès batemints d’ keûr. » (J. Houziaux)

 

C60

emprunter

, -eur, -euse èpronter, -eû, -eûse, -erèsse ; pruster -eû, -eûse, -erèsse (ou èpruster) ; manie d’_, prustaye : èlle èst tofér à l’ prustaye (ou brubaye) ou à m’ni pruster, voy. emprunt ; _ à droite et à gauche, èpronter à Tîbî à Gåtî ; _ pour acquitter une dette, fé on trau po stoper in-ôte ; il emprunte des mots à toutes les langues, i tihetahetêye divins tos lès lingadjes, i bargaméye tos lès pårlers (Ja.) ; _ avoir un air emprunté, voy. gauche

 

E0

emprunter

 

vt apronter, pruster ; dji v’s-apronte vosse machine ; il è v’nou m’ pruster m’ grand rustê ; dj’ ê d’vou pruster po payi ma mâjon ; action d’_, prusse ; aller _, aler à l’ prusse ; èlle èst todi à l’ prusse ; venir _ un outil, demander de la nourriture, etc., vèni à l’ kète ;   èlle è co v’nou à l’ quète

 

S0

 

emprunteur

, euse n èpronteû (-se)

 

C60

emprunteur

, -euse n prusteû, -eûse

 

S0

Emptinne

npr Èm’tène

 

C60

empuantir

v èpèstifèrer, èpufkiner

 

C60

empuantir

voy. empester

 

E0

ému

, ue adj mouwé (-ye) (, muwé (-ye)), rimouwé (-ye) (, rimuwé) (-ye))e) ; nous étions tous émus, nos-èstin.n tortos mouwés; cela nous a émus, ça nos-a faît one saqwè

 

C60

émulation

lûte

 

E0

en

[prép] (en- devant voyelle) _ + années: en (1914)

gérondif: (e-c) tot, (o) en, (c) è : tot / en / è tchantant

 

G100

en

prép (lieu) à, è, è l’ , en, è l’  ; un compte en banque, on compte à l’ banke ; en ville, è l’ vile ; en pleine campagne, à plin.ne campagne ; en plein bois, à plin bwès ; en Allemagne, en-Alemagne (, èn-Alemagne); en Belgique, en Bèljike (, è Bèljike) ; en prison, è l’ prîjon (, o l’ prîjon) ; la personne en qui j’ai confiance, li djin qu’ dj’ a fiyâte à lèye ; il y a en elle quelque chose de bizarre ; èlle a one saqwè d’ drole è s’ capotine ; (temps) à, à di, è i ; en automne, à l’ âriére-saîson ; en été, di l’ èsté, è l’ èsté ; en hiver, di l’ iviêr, è l’ iviêr ; en ce moment, à ç’ momint-ci ; en plein jour, à plin djoû ; en ce temps-là, di ç’ timps-là ; je suis née en 1952, dj’ a v’nu au monde en 1952 ; en quelle année êtes-vous sorti de l’ école?, quéne anéye avoz rèchu foû dè l’ sicole ? ; (matière) di ; une chaîne en argent, one tchin.ne d’ ârdjint ; une cuillère en étain, on couyî di stin ; un peigne en écaille, on pîgne di scaye ; une porte en bois, on-uch di bwès ; une table en chêne, one tauve di tchin.ne ; (quantité) di; il y en a quatre en moins, gn-a quate di mwins’  ; (état) di; en deuil, di doû; elle est en deuil, èlle èst d’ doû ; (au plus souvent, le wallon transforme la locution en verbe) être en voyage, voyadjî ; être en colère, si mwaîji ; c’est moi qui suis en faute, c’ èst di m’ difaute ; les arbres sont en fleurs, lès-aubes sont floris ; (manière) casser en morceaux, spiyî à bokèts ; habillé en soldat, moussî à sôdârt ; du sucre en morceaux, do suke à bokèts ; être en retard, ièsse en r’târd, ièsse taurdu (f ièsse taurdeuwe) ; être en avance, ièsse timpru (f ièsse timpreuwe) ; (introduisant un nom qui fait fonction d’attribut) come ; courir en champion, couru come on champion ; recevoir en cadeau, riçûre come cadau ; (durée) su ; il a eu fini en dix minutes, il a ieû (tot) faît su dîs minutes (di timps) ; en un jour, su on djoû ; en moins de temps que vous, su mwins’ di timps qu’ vos ; en un rien de temps, su pont d’ timps ; (situation) su ; en chemin, su l’ vôye ; en mer, su l’ mér ; en rue, su l’ reuwe ; rester en place, dimèrer su place ; (moyen de locomotion) à, au, en, èn- ; en tracteur, à tracteûr ; en voiture (chariot, charrette), à tchaur, à tchèrète ; en moto, en vélo, à moto, à vélo ; en auto, en avion, en-auto, en-aviyon (, èn-auto) ; voyager en chemin de fer, aler au trin ; (devant le gérondif) en, en tot, è tot, tot ; en partant, (è) tot ‘nn’ alant ; en regardant, tot r’waîtant ; on ne dit aussi bien la vérité qu’en riant, on n’ dit si bin l’ vraî qu’ tot riyant ; il lisait en attendant, i lîjeûve tot ratindant ; (loc) en arrière, èn-èri ; en bas, à l’ valéye ; en bien comme en mal, en bin come en mau ; en définitive, en dèfinitive, à l’ fin dès fins ; en dehors, en d’foû (, en dèwôrs) ; en haut, à l’ copète, au hôt ; mettre en oeuvre, mète èn-oûve ; en l’air, è l’ aîr ; en suivant, (d’affilée), di rote; deux fois en suivant, deûs côps d’ rote ; en terre, è têre ; il y en a, i gn-a ; il n’y en a pas, (i) gn-a pont ; en cours de route, timps do voyadje, su l’ vôye ; se mettre en route, si mète en route; on s’en va, on-z-è va

 

C60

en

pron è, ènnè (, ènn’ + voyelle ; voyelle + ‘ nnè  + consonne; voyelle + ‘nn’  + voyelle); en vouloir à, è v’lu à, ènnè v’lu à ; s’en donner, s’ è d’ner ; en voir, è veûy ; en avoir, ènn’ awè ; il n’en a pas, i ‘ nn’ a pont ; il n’en faut pas, i n’ è faut pont, i ‘ nnè faut pont ; j’en viens, dj’ è vin ; je lui en ai donné, dj’ ènn’ î a d’né

 

C60

en 1

prép èn- devant voyelle (èn-èrî, en arrière), è devant consonne (è plèce, en place ; è rond, en rond ou dans le rond) ; en dans quelques locutions empruntées : en min.me timps, l’ afêre en quèstion, si mète en régue (en règle), atcheter en gros, etc. ; in seult dans di timps-in timps, de temps en temps ; in vèrité (ou in mon-n-âme) di Diu, in min (Wa. = en mains), in lu (Ba. = en lui), in r’târd (Gl. = en retard) ; mettre en poche, mète è s’ potche ; en enfer, è l’ infêr ; en été, è l’ osté ; en hiver, è l’ iviér ; [mettre] en cave, en prison, è l’ cåve, è l’ prîhon (o l’ infêr, o l’ èsté, o l’ îvièr, o l’ cåve, o l’ prîhon St., Ma.); de branche en branche, de fleur en fleur, d’ ine cohe (, fleûr) à l’ ôte ; en ce moment, à ç’ moumint-chal ; en l’honneur de Dieu, à l’ oneûr di Diu ; en pure perte, à målvå, à l’ vûde ; en compagnie, à k’pagnèye ; [arriver] en foule, à hiède ; [tomber] en morceaux, à bokèts ; [être] en rang d’oignons, à rang d’ ognons ; [habillé] en homme, en bourgeois, à ome, à bordjeûs ; [revenir] en esprit, à spér ; [laisser] en jachère, à djouhîre ; [il est] en voyage, à voyèdje ; _ en ce temps-là, di ç’ timps-là ; tourneur en bois, toûrneû d’ bwès ; con­naisseur en tableaux, kinoheu d’ tâvlês ; se connaître en étoffes, etc., si k’nohe divins lès stofes, etc. ; en une seconde, so ‘ne sègonde ; en trois heures, so treûs-eûres ; en une nuit, so ‘ne nut’ ; être en balance, èsse so balance ; en mer, so mér ; [un homme] en manteau noir, avou on neûr mantê ; agir en honnête homme, si k’dûre come in-ome d’ adreût ; vivre en misanthrope, viker come in ours’ ; pièce en trois actes, piéce di treûs-akes ; _ [je dis] en moi-même, è ou d’vins ou inte mi-min.me ; cf in ci-dessus et voy. dans ; en forgeant [on devient forgeron], tot fôrdjant (atot Fl., Wa., Hu. Du.) ou å fôrdjî ; en allant, tot-z-alant (t’ alant Ja. Fa.) ou å-z-aler ; exception : en attendant (= entre­temps), èn-atindant

 

E0

en 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

prép 1 (1) en [lat. in] (variété francisée de à devant consonne) ; passer en justice ; dimorer en plan ; tchanter en keûr ; ça è k’minci en fanfâre ; en plin djoûr ; en plin.ne nut’ ; trin.ner en longueûr ; rôler en vèlo ; toûrner en rond; intrer en ligne di compte ; ça èst scrît en totes lètes su la gazète ; sèy en fâte ; la mâjon d’ en face ; on plat en stin ; en min.me timps ; en vitèsse ; si en cas ; en d’foû ; en d’dins ; ça va d’ mî à mî ; ça s’rè d’ pîs-à pîs ; (2) en- (an- Lu., Te.) variété contextuelle de à devant voyelle) ; d’ eûre en-eûre ; en-avant ; en-arî; i l’ è fêt en-ècsprès ; rimète en-ètat ; ritoumer en-enfance ; aler en-apèl ;

 

2 (1) â, en (variété francisée) (devant un gérondif commençant par une consonne) : l’ apétit vint â (, en) mindjant ; en portant, â pwartant (litt « au portant ») ; il s’est tué en dégringolant dans les escaliers, i s’ è touwé â toumant à l’ valêye dès-ègrés ; amincir du cuir en frappant dessus, atèni do cûr â bouchant d’ssus ; il a perdu son soulier en se sauvant, il è pièrdou s’ solé â s’ sâvant ; une fois en passant, on côp â passant  dji v’s-ê rawârdé â (, en) lîjant ma gazète ; (2) â-z- (, ann-), en–  (variété francisée) (devant un gérondif commençant par une voyelle) â-z- (, ann-, en-)atindant, il èst voye ; dji r’vinrê d’mwin, â-z- (, ann-, en-)èspèrant qu’ ça îrè mî ; â-z- (, ann-, en-)intrant, dj’ ê bin vèyou qu’ i s’ passot quéke tchôse ;

 

3 à ; mettre ses outils en ordre, mète sès-ustîes à pont ; se mettre en ménage, su mète à mènadje ; couper en morceaux, côper à bokèts ; plier en deux, ployi à deûs ; partager en quatre, pârti à quate ; avoir la poitrine en feu, avèr la pwatrine à feû ; il y a des pommes de terre en abondance, i gn-è dès crompîres à make ; porter les habits du dimanche, sèy lès brès à crwas ; sèy moussi à dîmègne ; voler les quatre fers en l’air, voler la panse à l’ êr ; de père en fils, du pére à fis ;

(temps) en hiver, à l’ îvièr ; en été, à l’ èsté ; en tout temps, à tot timps ; (manière) faire son coup en cachette, fé s’ côp à catchète ;

 

5 su ; (temps) su on rin d’ timps, il è stî voye ; li corti è stî foyi su on djoûr ;

 

6 avou ; il est parti en tram, i ‘nn’ è ‘nn’ alé avou l’ tram’ 

(mais : venir en train, vèni â trin) ;

 

7 o ; enclise de EN LA, o l’ (Te.) ; dji m’ ê sti r’chandi o l’ cûjine ; i gn-avéve on lîve o l’ fochale ; t’ as mètou trop d’ sé o l’ sope

 

8 di ; en ce temps-là, di ç’ timps-là ; un spécialiste en vins, on k’nucheû d’ vins

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en 2

adv è, ènnè : s’en aller, ènn’ aler ; les vieux s’en vont, lès vîs ‘nn’ alèt (ou ‘nnè vont) ; s’en retourner, è ou ènnè raler ; (emprunté du fr ) dji m’ en foû ou moke ; qui l’ bon Diu l’ en présèrve ! ; prenez-en deux ou trois, prindez-è ou prindez ‘nnè deûs ou treûs foû ; je lui en ai dit, dj’ ènn ‘î a dit ; je leur en ai dit, dj’ ènnè-z-î a dit ; donne m’en, done m’ è ou m’ ènnè (dène mu-z-è ou dè m’-z-è St., La.) ; donnez-en lui, dinez ‘nn’ i ;  donnez-en  leur, dinez ‘nnè-z-i ; il n’en a pas ou il n’y en a pas, ènn’ a nin (parfois, par ex à Fize-F., on distingue ènn’ a nin = il n’en a pas, i n’ a nin, il n’y en a pas) ; il n’en est pas plus fier, i n’ èst nin pus fîr po çoula ou po l’ cåse ; « en » est souvent omis : quand il n’y en a plus, il y en a encore, qwand n’ a pus, n’ a co ; il y en a qui,  i n-a dès cis qui  ; en voilà qui viennent, volà dès cis qui m’nèt ; cédez m’en un, lèyîz-me ravu onk ; il m’en faut un à mon goût, i m’ fåt onk à m’ manîre ; voyant où j’en étais, vèyant là qu’ dj’ èsteû ; et s’il n’en restait qu’un, je serais celui-là, èt s ‘i n’ dimanéve qu’ onk, c’ èst mi qu’ sèreût ci-là

 

E0

en 2

 

 

adv pronominal a (anna, ann’, ‘nna, ‘nn’, an’, ana, ‘na, ‘n’ (Ba., Lu., …) ; è, ènnè, ènn’, ‘nnè, ‘nn’ (Ber., Mi., Te., Wa., …) ; en (dans des loc empruntées au fr) [lat. inde] ;

 

1 a, anna

(entre 1 pause, 1 consonne (ou 1 semi-voyelle)  et une pause) : en voilà encore une d’affaire !, a(nna) v’là co one d’ afêre ! (è(nnè) v’là… Te.) ; en montrer des pareils, ça ne vaut pas la peine, a(nna) mostrer dès parèys, ça n’ vât nin la pon.ne ;

(entre 1 consonne (ou 1 semi-voyelle) et une pause) donne m’en deux, dène m’ a deûs ; allons-nous en, djans-a ; prends-leur en deux, prind lèzî anna deûs ; va-t’en, va-z-a ;

(entre 2 consonnes ou semi-voyelles) elle en ramasse en abondance, èlle a ramasse à make ; mon père en trouvait beaucoup, mi pére anna trovot brâmint ; il ne lui en faut pas, i n’ lî a fât pont ; je peux m’en resservir, dji pou m’ anna r’ssièrvi ; les céréales en souffrent, les dinrêyes a sofrant brâmint ; (aussi possibles : ‘na ; ana, slt après un pr. personnel régime atone : il s’en repentira, i s’ ana r’pintîrè ; pour vous en montrer, po v’s-ana mostrer) ;

(autres exemples 🙂 i l’zî a fât todi d’ pus à pus pour vous en montrer, po v’s-a mostrer (, po v’s-ana mostrer) ; la gade a vout co ; dji m’ en balance; i s’ en fout come trâze èt quatôrze j’ai reçu ces fers, mais qu’en faire ?, dj’ ê r’çû cès fièrs-là, èt qwè fé avou ? ;

 

2 ann’ (entre 1 consonne (ou 1 semi-voyelle) et 1 voyelle) : notre Tom en a encore joué une belle !, nosse Tom ann’ è co djouwé one bèle ! ; la truie en avait assez, la troye ann’ avot assez ; (aussi possibles : ‘n’ ; an’ slt à la suite d’un pr. personnel régime atone ; elle en a encore, èle ‘n’ è co ; son mari en à son compte si ome ‘n’ è s’ compte ; votre père m’en a encore donné une, vosse pére m’ an’ è co d’né one ; nous nous en sommes servis, dji nos-an’ ans sièrvu) ;

 

3 ‘nna (entre 1 voyelle et 1 consonne (ou semi-voyelle) : ils auraient bien voulu en voir, il ârint bin v’lou ‘nna vèy ; pour ne bâtir une solide, po ‘nna bâti one solide ; Fanie en mange, Fanîe ‘nna mindje ; vous n’en laissez guère, vos ‘nna lêssoz wêre ;

 

4 ‘nn’ (entre 2 voyelles) : ma maison en était remplie, ma mâjon ‘nn’ astot rimpli ; c’en était un , de gaillard !, ça ‘nn’ astot onk di gayârd ! ; je veux en avoir la part, dji vou ‘nn’ avèr ma pârt ; il en a pour cinq euros, i ‘nn’ è po cink eûros ;

 

5 la négation n’est pas perceptible lorsqu’elle se combine avec la géminée « nn » : il n’en parle plus, i ‘nna pâle pus (comp. il en parle encore, i ‘nna pâle co) ; il n’en pas maître, i ‘nn’ èst nin mêsse (comp. il en est maître, i ‘nn’ èst mêsse) ; il n’y en a plus, i gn-ann’ è pus (comp. il y en a encore, i gn-ann’ è co) ; mon frère n’en voulait pas, mi frére n’ anna v’lot pont (comp. mon frère en voulait, mi frére anna v’lot) ;

 

6 parfois, pas de EN possible : il y en a encore, i gn-è co (ou i gn-ann’ è co)

 

S0

énamourer

(s’) s’ ènamourer, s’ enmouracher

 

E0

encadré

, ée adj encâdré (-ye), encârté (-ye)

 

C60

encadrement

nm ècadrèmint

 

C60

encadrement

ècådrèmint, cåde ; (t de maçon) plate-bin.ne, bin.ne di racôyemint

 

E0

encadrement

 

encâdreumint (qqf -umint) ; l’ encâdreumint do l’ fignèsse ; l’_ de la cheminée, la tièsse do l’ tchuminêye (syn. divanture)

 

S0

 

encadrer

v encârter, mète dins on câde ; il encadre, il encârtéye, i mèt dins on câde

 

C60

encadrer

, -eur ècådrer, -eû

 

E0

encadrer

 

vt encâdrer

 

S0

 

encadreur

, euse n ècadreû (-se)

 

C60

encadreur

 

encâdreûr 

 

S0

 

encager

mète è l’ gayoûle ; (houill ) _ des berlaines, tchèrdjî on trêt

 

E0

encaissable

adj qu’ on pout touchî ; elle est immédiatement encaissable, on l’ pout touchî tot d’ sûte

 

C60

encaissement

 

 

(d’une route) enkêssemint ; réaliser l’_ d’une route,  enkêsser one route ; (d’argent) enkêssemint

 

S0

 

 

encaisser

v (toucher de l’ argent) touchî ; c’est lui qui a encaissé l’argent, c’ èst li qu’ a touchî lès caurs ; (recevoir sans réagir) sopwârter ; il l’encaisse facilement, i l’ sopwate aujîyemint ; chemin encaissé (creux), chavéye (f)

 

C60

encaisser

, -ement, -eur èkéssî, -emint ; enkêsser, -emint, -eûr ; au fig. encaissez celle-là !, houmez cisse-là !

 

E0

encaisser

 

vt (de l’argent) enkêsser ; enkêsser dès sous ; (resserrer en bordant des deux côtés) enkêsser 

 

S0

 

encan

voy. enchères

 

E0

encanailler

(s’) s’ acaliner, håbiter dès canayes, s’ acolèber, s’ acalander (ou s’ ahandeler, s’ agadeler, s’ aronhî) avou dès vårins

 

E0

encanailler

 

(s’) s’ acanayi ; i s’ è acanayi avou zèls

 

S0

 

encapuchonner

v mète one capuche su ; elle avait encapuchonné son fils, èlle aveûve mètu one capuche su l’  tièsse da s’ gamin ; (s’) mète one capuche

 

C60

encapuchonner

(s’) si capucener

 

E0

encaquer

_ des harengs, ètoneler; être encaqué, èsse sipaté, sèré, voy. comprimer

 

E0

en-cas

nm prendre un en-cas, mougnî on bokèt, mindjî, si mète one pitite saqwè su li stomak

 

C60

en-cas

en-cas, en-tout-cas

 

E0

encasteler

(s’) v s’ ècastèler

 

C60

encastrer

v ètchèssî

 

C60

encastrer

, -ement ècasser, -èdje ; ècrèner (dans un crènê), ètèsser (dans une entaille) ; voy. enchasser, enchatre

 

E0

encaustique

encaustike 

 

S0

encaustiquer

 

cirer à l’ encaustike

 

S0

 

encaver

, -ement, -eur ècåveler, -èdje ; cåvelî

 

E0

enceinte

[adj] être _ : (o) ratinde, (c-e) ratinde (famile), (o) ièsse ôtrèmint, ièsse en pôsicion, (e) èsse en pôsicion

 

G100

enceinte

adj f èbarasséye, en pôsicion ; être enceinte, ièsse en pôsicion, ratinde (famile), spaurgnî ; elle est enceinte de cinq mois, èlle è-st-èbarasséye di cink mwès, èle ratind d’ cink mwès ; « Come on saveûve dispôy on bokèt qu’ Marîye ratindeûve, on n’ a wêre ieû d’ mau à-z-adviner ç’ qui s’ passeûve. » (J. Houziaux) ; rendre enceinte, èburtaker

 

C60

enceinte

 

adj f encinte, pompète ; être _, avèr sa bosse ; la riv’là co encinte ; elle est _, èle s’ arondit, èlle à stî ahèssêye (Te.), èlle à stî acrachêye (Te.), (plaist) èlle èst boum-boum, èlle è ça à l’ carnassière (litt. « elle a ça dans la carnassière»), èlle èst ôtreumint, èlle è s’ pakèt, èlle èst pompète, èlle èst en pôsicion, èlle è ramassé s’ magot, (plaist) èlle è toumé su one sitrikète (litt. « petit morceau (de bois, de métal) qui dépasse »), (plaist) èlle è toumé su on tchèdron, èlle è toumé s’ la cwane do l’ tâve, èlle èst zim’boum, elle est _, (plaist et anc., à l’époque où les marchands ambulants étaient fréquents)) èlle è stî coûtchi avou l’ martchand ; elle est _ jusqu’aux yeux, èlle èst tote ronde ; (anc.) elle est _ (sans être mariée), èlle è ramassé s’ djodjo ; elle est encore _, èlle è co ça à l’ sacoche ; sa femme est de nouveau _, sa fème èst co come ça, sa fème èst co insi ; (se dit de qqn qui cherche en vain la source de ses ennuis; partic. d’une fille enceinte qui ne parvient pas à déterminer qui est responsable de son état) èlle è toumé l’ cou su one bote di spines èt èle ni sét nin laquéle qui l’ è piké (litt. « elle est tombée le cul sur une botte d’épines et elle ne sait pas laquelle l’a piquée »)

 

S0

 

 

enceinte 1

nf _ de la lice pour combats de coqs, trèye ; (arch ) [la boule est] hors de l’_ (au jeu de crosse), foû hiêr

 

E0

enceinte 2

devenir _, ètchèrdjî ; elle est _, èlle è-st-ècinte ou en pôsicion, èle ratind (famile), èlle a k’mandé, èle rawåde, èlle èst grosse, prîse, atrapêye, èbalêye, èbarassêye, ramassêye, èbolinée (Ja.), tchèrdjîye, ètchèrdjîye, insi (èt ôtemint) ou ôtrumint, èlle ènn’ èst, (plaist) èlle èst boum, tote ronde, avå lès cwåres ou lès vôyes (, lès cohes), å rez d’ là, divins lès-asses ; èlle ènnè tchèdje, i n-a ‘ne saqwè avå lès djeûs, èlle a stu soukéye d’ ine bèle manîre, èlle a-st-atrapé  ‘ne fameuse infleûre ou boûseleûre, èlle a l’ åvion ou l’ pèpin, l’ cwacwa, l’ gômå ou l’ pakèt, si buscûte, si moûnêye, si comission, s’ bobone, s’ crompîre, on bossou ou spès vantrin, l’ boteroûle inflêye ; èlle a stou à l’ fôre, èle infèle, èlle a ‘ne cakète è s’ sabot

 

E0

encens

nm ècinse (f) (, encens) ; faire brûler de l’encens, fé brûler d’ l’ ècinse

 

C60

encens

ècinse (nf) (acins nm St.); selon le saint l’_, li tripe èst sèlon l’ pourcê

 

E0

encens

 

ençens 

 

S0

 

encensement

 

ençensemint 

 

S0

 

encenser

v (honorer avec de l’ encens) ècinser (, encenser) ; louanger à l’excès, blader, blaguer, flater, rablader ; il est toujours en train d’encenser les gens, il èst todi po flater lès djins

 

C60

encenser

, -ement, -oir ècinser, -emint, -wér (, acinswèr), (plaist) harlubonça (Li.) ; voy. empester

 

E0

encenser

 

vt (flatter) encenser

 

S0

 

encensoir

nm encenswêr

 

C60

encensoir

 

encenswar

 

S0

 

encercler

v nous étions encerclés par les soldats, gn-aveûve dès sôdârts tot-autoû d’ nos-ôtes

 

C60

encercler

les Allemands ont perdu une division encerclée, lès-Alemands s’ ont fêt rafûler ‘ne dîvision

 

E0

enchaînement

nm (série) cela résulte d’un enchaînement de bêtises de sa part, c’ èst pace qu’ il a faît bièstrîyes su bièstrîyes ; nous avons subi un enchaînement de malheurs, nos-avans ieû one kiriyèle di maleûrs su nosse dos

 

C60

enchaînement

 

enchênemint ; on-enchênemint d’ circonstances

 

S0

 

enchaîner

v (attacher avec une chaîne) ètchin.ner ; (coordonner) il est incapable d’enchaîner des idées, i n’ saureûve mète deûs-idéyes èchone ; (s’) (se succéder) si sûre

 

C60

enchaîner

ètchin.ner, mète (un chien) à l’ tchin.ne ; voy. attacher ; _ ses ouvrages, loyî sès-ovrèdjes

 

E0

enchaîner

 

vt enchêner

 

S0

 

enchanté

, ée adj (magique) èmacralé (-ye), èssôrcèlé (-ye) ; (ravi) binauje ; je suis enchanté de vous avoir rencontré, bin binauje di v’s-awè rèscontré

 

C60

enchantement

 

enchantemint ; ça è stî fêt come par enchantemint

 

S0

 

enchanter

, -ement, -eur, -eresse èstchanter, -emint, -eû, -eûse, -erèsse ; je serais enchanté d’apprendre, dji sèreû tot binåhe d’ aprinde ; j’en suis enchanté [de ce que vous me dites], vos m’ fez tot binåhe ; voy. charmer, ensorceler

 

E0

enchanter

 

 

vt enchanter (surtout au part passé) ; il èst enchanté di s’ novê tchapau

 

S0

 

 

enchâsser

v ècassî, ètchèssî, tchèssî

 

C60

enchâsser  

ètchèssî, ècasser ; voy. ENCASTRER

 

E0

enchâtre

(t de men) crènê (nm) ; voy. ENCASTRER

 

E0

enchère

nf vente aux enchères, passéye ; vendre aux enchères, fé one passéye, fé one vindicion, vinde à l’ baguète ; faire la vente aux enchères des parts de bois, fé l’ passéye dès bwès, fé lès pôrcions

 

C60

enchères

[nf-pl] vendre aux _ : (o-c) fé ‘ne passéye, (e-c) fé ‘ne / one vindicion

 

G100

enchères

vente aux _ sur la voie publique, vindicion, vinte à l’ hausse ou à l’ baguète ; vendre aux _ (les meubles d’un débiteur), vinde so l’ pavêye ou so l’ martchi, mète foû ou à l’ ouh ; crier les prix aux _ publiques, criyer

 

E0

enchères

vente aux _s, hâsse (Te.) ; dj’ ê avou l’ tèrin à l’ hâsse di mon Bèrtrand ; annoncer les _, criyer ; c’ èst lu qui criyot dins totes lès vintes avâr là ; personne chargée d’annoncer les _ lors d’une vente publique, criyeû d’ vinte

 

S0

 

enchérir

v bouter d’ssus, taper d’ssus, mète su l’ mwin da, mète dissus ; surenchérir, rimète dissus

 

C60

enchérir

_ sur qn, mète ine hausse, bouter ou haussî so ‘ne saquî, aler so s’ min ; hausser de prix, rimonter, rihaussî, augminter

 

E0

enchérir

(lors d’une vente) bouter ; il ont bouté jusqu’ à mile ; _ l’un sur l’autre, si monter su l’ och (litt. « se monter sur  l’os ») ; (se dit lors d’une vente aux enchères, lorsqu’on cesse d’_ sur qqn) dji lî ê lêssi ‘nn’ aler (litt. « je lui ai laissé aller »)

 

S0

 

 

enchevêtré

(en parlant de fils, d’une corde) c’est complètement _, c’ èst tot nik à noks à fèrnoks

 

S0

enchevêtrement

nm comonceladje, (è)comèladje, twartchon ; (expr) sint Biètrumè (24 d’ awous), grand comèleû d’ awin.ne, i faît dès twartchons avou lès bossales, saint Barthélemy, grand mélangeur d’avoine, il fait des enchevêtrements avec les bottes

 

C60

enchevêtrement

 

 

(de chaînes, de fils) (embrouillage) acramieûre ; quî-ce qui m’ è fêt one acramieûre parèye ?

 

S0

 

 

enchevêtrer

, -ement, voy. brouilla­mini, EMBROUILLER, EMMÊLER

 

E0

enchevêtrure

(charp) adjowetumint (nm), djowetrèye 

 

E0

enchevêtrure

(assemblage de poutrelles formant un cadre autour d’une trémie (pour la cheminée) djawetrîe ; fé one djawetrîe addé la tch’minêye

 

S0

enchifrené

être _, aveûr li narène sitopêye, li nez bouché ; voy. enrhumer

 

E0

enclave

ine tére qui n’ èst nin à vôye, ine tére èclavêye

 

E0

enclave

 

(enclavement) enclavèdje

 

S0

 

enclaver

v une terre enclavée, one têre qui n’ èst nin à vôye

 

C60

enclaver

 

 

vt enclaver ; (surtout au pp) on p’tit bokèt enclavé dins lès-ôtes

 

S0

 

 

enclin

pwèrté à ou po (qch), ac’diné (à la boisson, etc.)

 

E0

enclore

èclôre, ordt rèclôre, forclôre ; action d’_, (è)cloyèdje, rècloyèdje ; voy. ENFERMER

 

E0

enclore

vt (clôturer) raclôre ; raclôre li corti ; raclôre li wayin

 

S0

 

 

enclos

nm rèclôs, rèssèré ; mettre les chèvres dans l’enclos, mète lès gades o rèssèré ; je leur ai fait un enclos, djè l’s-î a faît on rèclôs

 

C60

enclos

èclôs (aclôs Fa.), (en topo­nymie) cluseûre, clusin, corti (Ba.), on clôs trî ; _ cultivé, voisin de la maison, ahenîre ; _ des porcs, voy. étable ; _ où l’on trait les vaches, moûderêye ; voy. prairie

 

E0

enclos

 

 

aclôs (nf) ; one pètite aclôs ; l’ aclôs dès poyes ; l’ aclôs dès porcês

 

S0

 

 

enclouer

v blesser un cheval en le ferrant, èclawer on tch’vau ; action de blesser un cheval en le ferrant, èclawadje (m)

 

C60

enclouer

èclawer

 

E0

enclume

[nf] (o) èglème, (c) èglume, (e) èglome

 

G100

enclume

nf èglume ; pont d’enclume, pont d’ èglume ; enclume à deux pointes, bigwane ; (expr) one bone èglume n’ a nin peû do mârtia, une bonne enclume n’a pas peur du marteau, un bon ouvrier n’a pas peur du travail

 

C60

enclume

_ de forgeron, èglome (-ou- Hu., Du., Vi. ; ècloume Wa. ; ècome Ar., War., Sp., St., Ma. ; ècame Ve.) ; billot d’_, blok, blokê ; marteler sur l’ _, bouhî d’vant

 

E0

enclume

 

 

èglume (engl-) ; li blokê d’ èglume ; être entre le marteau et l’_, sèy intèr li martê èt l’ èglume ; _ du cordonnier, pîd d’ corbujî

 

S0

 

 

enclumeau

nm èglumia

 

C60

enclumeau

èglome à l’ min ; _ de faucheur, coumê (, g-, comê), pomê,  ègloumia, sto d’ ècome (Fa.), bateû d’ fås ; [battre la faux] sur l’_, so l’ batemint, so lès batemints, so lès-èbatemints ; _ avec panne, batemint alemand (ard )

 

E0

enclumeau

 

(qui fait partie des batemints d’ fâs) èglume (engl-) 

 

S0

 

enclumeau

ensemble formé par l’ _ (w. englume) et le marteau (w. martê), que le faucheur utilise pour battre sa faux, batemints ; dj’ ê pièrdou mès batemints d’ fâs

 

S0

 

encoche

nf crin (m)

 

C60

encoche

voy. cran, entaille

 

E0

encoffrer

ècofrer

 

E0

encoignure

nf (angle intérieur formé par deux pans de mur) cwane, cwin (m) ; mettre le lit dans l’encoignure, mète li lét dins l’ cwin ; (meuble) cwagnûre, drèsse à trwès cwanes

 

C60

encoignure

cwène, cwèrnète ; (meuble) encwègnûre ; (houill ) _ d’une taille, coulêye

 

E0

encoignure

 

encwagnure

 

S0

 

encolure

nf (cou de l’ homme) ; (partie du vêtement) ; il faudra élargir l’ encolure, i faurè ralaurdjî l’ cô ; fermez votre encolure !, sèrez vosse cô !

 

C60

encolure

_ de chemise, encolûre

 

E0

encolure

 

 

encolure (de cheval, d’être humain) ; l’ encolure do tch’vau ; (de vêtement) l’ encolure do l’ tchumîje

 

S0

 

 

encombrant

 

, ante adj qui prind dè l’ place

C60

encombrant

ècombrant, èhalant, èhalis’, èhalåve ; objet _, ine èhale, -eûre,  bardaherèye, bardahis’, bardouherèye ; grand meuble _, håbiér, halebår, scanfår ; personne _, èhale, cartaflache (nm), troupin (nm)

 

E0

encombrant

, -ante adj hambâle ; one payâsse, ça n’ èst nin pèsant, mês ça èst hambâle

 

S0

 

encombre

(sans) loc aujîyemint

 

C60

encombré

 

-ée adj abôkiè, -iêye (Te.)

 

S0

 

encombrement

encombreumint ; (désordre) ablavèdje (qqf em-) ; quin-ablavèdje quu v’s-avoz fêt là !

 

S0

encombrer

[v] (o-c) èbarasser, (o-c) ècombrer, (c) èburtaker, (e) èhaler

 

G100

encombrer

v (remplir en faisant obstacle) èburtaker, stoper ; « Pôvès djins d’ à l’ vile qui n’ ont po s’ porminer qui lès trotwêrs èburtakés dès reuwes. » (J. Houziaux) ; les voitures encombraient le passage, lès-autos stopin.n li passadje ; (s) s’ èbarasser ; je ne m’ encombre pas de valises, dji n’ prind pont d’ valîse; il s’ encombre d’objets inutiles, i faut qu’ i waude totes sès vîserîyes

 

C60

encombrer

, -ement ècombrer, -èdje, -èmint ; èhaler, voy. embarras­ser ; enlever ce qui encombre, dihaler, rimète, riwèster, bouter foû vôye ; les prisons sont encombrées, lès prîhons sont plintes à make ou à r’dohî

 

E0

encombrer

 

 

vt (embarrasser) ablaver, aburtakè (Te.), ahalè (Te.) ; ablaver la tâve ; dji su tot-aburtakêye avou cès cayèts-là ; dji sons ahalès tos costè avou cès meûbes-là

 

S0

 

 

encontre

(à 1’) loc je n’irai pas à l’encontre de cela, dji n’ îrè nin conte ; je n’ai rien à dire à l’ encontre, dji n’ a rin à r’dîre à ça ; (expr) on n’ saureûve fé bwâre on baudèt qu’ n’ a nin swè, il est impossible de faire boire un âne qui n’a pas soif, on ne saurait aller à l’encontre des choses; èst-ce qui t’ tignereûve bin on diâle qui n’ a pont di tch’vias ?, est-ce que tu saurais prendre par les cheveux un diable qui n’ en a pas ?, id

 

C60

encontre

à l’_, à l’ èsconte, asconte, disconte ; voy. contre

 

E0

encorbellement

sèyeûte (nf); {étage] en _, so sèyeûte

 

E0

encore

[adv] èco, co(r)

(e) i n’ vint nin co; ènnè volez-ve co?; dji v’s-èl di co ‘ne fèye; èco ‘ne fèye! èco todi!

(c) i n’ vint nin co; è v’loz co?;  dji vos l’ di co(r) on côp; èco(r) on côp! èco todi!

(o) i n’ vint nén co; dè v’lèz co?; dj’ èl di cor in côp; èco in côp!; èco toudi!

 

G100

encore

adv (de temps, montrant la persistance d’une action) co, co todi, èco, todi ; vous êtes encore là? vos-èstoz co là, vos-èstoz todi là ? ; en ce moment, il y va encore, il î va co todi ; il court encore, po l’ momint, i coûrt co ; po l’ momint, i coûrt todi ; je le vois encore, djè l’ vwè co ; il n’est pas encore temps, i n’ èst nin co l’ eûre ; et un tas de choses encore, èt dji n’ ti sé co qw è! ; (répétition ou supplément) cor, ècor ; prenez encore une tasse de café, purdoz cor one jate (di cafeu), ripurdoz one jate di cafeu ; encore une fois, ècor on côp ; encore un peu, cor one miète ; et puis quoi encore ?, èt co qwè ? ; (davantage) co pus ; il est encore plus beau ainsi, il èst co pus bia come ça ; il y en a encore plus, i gn-a co d’pus ; de l’eau encore plus claire, dè l’ co pus clére aîwe ; (tant) ce n’est pas encore si loin, ci n’ èst nin co là si lon ; (loc) encore que, qwè qui ; (expr) c’ èst lès fous qu’ faîyenut lès môdes, èt gn-a one masse di pus fous èco po lès sûre, ce sont les fous qui créent les modes et il y a une masse de gens qui sont encore plus fous pour les suivre

 

C60

encore

co (ou, moins souvent, èco) sauf au début de la phrase : _ un peu, je ne le voyais pas, èco on pô, dji nè l’ vèyéve nin (en ard , co devant voyelle se réduit à c’ : c’ à l’ fî, parfois ; il èst c’ on côp rèvôye, il est encore une fois reparti ; est-il là ?, è-st-i todi (ou co todi) là ? ; un jour viendra qui n’est pas _ venu, i vêrè on djoû qui n’ a pus v’nou ; je n’ai pas _ ( = jamais) vu cela, dji n’ a pus (ou co måy) vèyou çoula

 

E0

encore

1 (pour indiquer que l’action ou l’état persiste au moment où l’on parle) co ; il èst co su l’ lît ; il èst co djon.ne ? ; il î fêt co bon ; il n’est pas _ là ? – pas _, i n’ èst nin co là ? – nèni co ; je ne suis pas _ tout à fait d’attaque dji n’ sû nin co si vayant ; il est _ temps de retourner, il èst co bin timps d’ a raler ; je pourrai _ aller le chercher demain, dji l’ îrê co bin quèri d’mwin ;

 

2 (pour indiquer une répétition de l’action) co ; dj’ ê co rovyi do l’ manôye ; dji  l’ ê co vèyou ayîr dji  î ê co dit cent èt cent côps ;  le revoilà – _ une fois, vo-le-rilà – co todi ! ; il est encore parti, il èst co todi voye ; (pour indiquer un renforcement, devant un comparatif) co ; c’ èst co mèyeûr avou do souke ; v’là co pîs, tins ! ; j’ ai dû courir à Noville, et à pied _ !, i m’ è falou couri à Novèye, èt a pîd co ! ; (pour indiquer une possibilité) co ; je pourrai _ aller le chercher demain, dji l’ îrê co bin quèri d’mwin [réduction de èco]

 

3 èco [forme non réduite par rapport à co, qui n’apparaît plus qu’en début d’énoncé dans quelques loc.; ailleurs, seul co est admis] ; le revoilà ! – encore !, vo-le-rulà ! – èco ! ; encore et toujours, èco todi ! ; encore lui, èco todi lu ! ; encore une fois !, èco on côp! ;  èco on p’tit hikèt èt dj’ î s’rans

 

S0

 

encorné

[un bœuf] qui est bien _, qu’ èst bin ècwèrné, bin cwèrné (-ou Je.), qu’ a ‘ne bèle pêre di cwènes, qu’ a dès bèles cwènes (cwanes Ma.), qu’ a ‘ne bèle cwèrneûre (Cou. ; ècwèrnêre Han. , hwèrneure Ju., Com., -ore La., hwarnore St., -eure Du., -âre Ve.)

 

E0

encorner

v diner on côp d’ cwane ; il a été encorné, il a ieû on côp d’ cwane

 

C60

encornure

voy. encorné

 

E0

encourageant

, ante adj ècoradjant (-e)

 

C60

encourageant

 

 

, -ante adj acorèdjant, -ante ; ça n’ èst nin fwart acorèdjant d’ travayi pa do timps parèy

 

S0

 

 

encouragement

[nm] (c) ècoradjemint, (e) ècorèdjemint, (o) ècouradjemint

 

G100

encouragement

nm ècoradjemint ; nouvel encouragement, rècoradjemint

 

C60

encouragement

 

acorèdjemint

 

S0

 

encourager

[v] (c) (r)ècoradjî, (e) (r)ècorèdjî, (o) (r)ècouradjî

 

G100

encourager

v ècoradjî ; encourager à nouveau, rècoradjî

 

C60

encourager

, -eant, -ement (r)ècorèdjî (èsc- Ve.), -ant -emint ; èscoûsseler, lawder ; voy. exciter, réconforter ; ce n’est pas encourageant, ci n’ èst nin apétihant ou ragostant

 

E0

encourager

 

vt acorèdji ; i m’ è v’nou acorèdji

 

S0

 

encourir

v encourir un châtiment, mèriter one pûnicion ; (s’) couru èvôye, foute li camp, pèter (è)vôye, scliper, spiter èvôye

 

C60

encourir

(s’) cori èvôye, voy. courir, ENFUIR, ESQUIVER

 

E0

encrassé

 

 

(au point que la saleté est rétive au lavage) acuriné ; la bouwêye èst tot-acuriné

 

S0

 

 

encrasser

ècrasser, -ener ; ècurer, ècuriner ; èdagueler, -guener ; daguener, takener, ètakener, èlauder,  èmoûhî (du linge mal lavé), voy. crasse, décrasser, tacher

 

E0

encrasser

vt (surtout au part passé) crasser; la tchminêye èst tote crassé ; s’ _, si crasser ;  nosse fornê s’ crasse tot l’ timps, li tirèdje n’ èst nin bon 

 

S0

encre

[nf] intche, (o) inke

 

G100

encre

nf intche ; de l’encre noire, dè l’ nwâre intche ; (expr) un ciel d’encre, on ciél come di l’ intche ; cela a fait couler beaucoup d’encre, ci qu’ on-z-a p’lu scrîre là d’ssus !

 

C60

encre

intche

 

E0

encre

 

 

enke ; one tètche d’ enke ; va m’ quèri d’ l’ enke rodje ; on dèssin à l’ enke di Chine

 

S0

 

 

encrier

nm potikèt à intche

 

C60

encrier

botèye à l’ intche, encriyer, (anc.) scriftôr, voy. écritoire

 

E0

encrier

 

encriyer

 

S0

 

encroûté

(de la tourbe durcie commen­çant à sécher) ècrosté

 

E0

encrypter

ècripter

G0

encuver

ècoûver, ècoûveler ; _ le linge, mète lès draps è l’ tène

 

E0

encyclopédie

enciclopèdîye

G0

encyclopédique

enciclopèdike

G0

encyclopédiste

enciclopèdisse

G0

endéans

prép endéans les sept jours, dins lès sèt’ djoûs

 

C60

endetté

il est _, il è l’ cou plin d’ dètes ; être _ jusqu’au cou, avèr li cou plin d’ dètes (litt, « avoir le cul plein de dettes »)

 

S0

 

 

endetter

(s’) v fé dès dètes ; être endetté, divu ; (expr) i n’  vindreûve qui dès-alumètes qu’ il aureûve co dès dètes, il ne vendrait que des allumettes qu’il parviendrait encore à s’endetter ; i dwèt au bon Diè èt aus sints, il doit à Dieu et aux saints, il doit à tout le monde, il a des dettes partout; il a lodjî l’ diâle dins s’ boûsse, il a logé le diable dans sa bourse, il est endetté

 

C60

endetter

èdèter ; être endetté, avu dès dètes ; voy. dette

 

E0

endetter

 

(s’) (s’) endèter 

 

S0

 

endêver

voy. bisquer, enrager

 

E0

endiablé

, ée adj arwine ; « quand on les vèt mwinne-brûts, arwines, ernaujes, fé tos leûs copèrous » (Gabrielle Bernard, « Do vèt’, do nwâr »)

 

C60

endiabler

assoti, voy. bisquer, en­rager ; un endiablé, on diâle tot fêt, on diâle-è-cwérp, on foû-lèyî ; voy. démon, diable

 

E0

endiguer

stantchî ; (houill ) diguer

 

E0

endiguer

 

 

vt (au moyen d’un petit barrage (provisoire)) astantchi (, -è Te.), stantchè (Te.); i fârè astantchi l’ bî po wârder one gofe d’ êwe

 

S0

 

endimancher

(s’) v si mète à dîmègne, si mète come li dîmègne, mète ses bonès lokes, si mète su s’ quinze

 

C60

endimancher

(s‘) si moussî (, s’ atîtoter) come li dîmègne

 

E0

endive

nf frîjîye, indîve ; (chicorée witloof) chicon (m)

 

C60

endive

an’dîve

 

E0

endive 1

 

endîve (, an’d-) ; on loye lès-andîves po qu’ èles blankichinche

 

S0

 

endive 2

(pousse blanche du witloof obtenue par étiolement et forçage) chicon ; fé dès chicons à salâde

 

S0

endoctrinement

 

endoctrinemint

 

S0

 

endoctriner

èdoctriner, (è)scoler, stîler

 

E0

endoctriner

 

vt endoctriner 

 

S0

 

endogène

endojin.ne

G0

endolori

, ie adj cwache ; j’ai le pied endolori, dj’ a m’ pîd cwache

 

C60

endolori

cwahe

 

E0

endommager

v abumer, distrûre, sacramènter ; « Lès-Alemands avin.n broké su nos têres do costé d’ Lîdje. Il avin.n dèdjà sacramènté saquants viles, dè l’ nût, èt lès distrûre (…). » (E. Gilliard)

 

C60

endommager

èdomadjî (èda-), abîmer ; voy. DÉTÉRIORER, GATER,  SACCAGER

 

E0

endommager

 

vt adomadji ; lès-avon.nes ont stî fwart adomadjis ; _ en faisant des brèches, kibrèchi ; il è k’brèchi tot l’ uch

 

S0

 

endormant

, ante adj èdwârmant (-e)

 

C60

endormeur

 

-euse n (enjôleur, -euse) adwarmâ, -âde

 

S0

 

endormi

, ie adj (en train de dormir) èdwârmu (f èdwârmeuwe) ; (indolent) èdwârmu, lambin (-e), nawe

 

C60

endormi

 

 

adj (engourdi, -ie) adwarmi, -ie ; dj’ ê la djambe qui picote, èlle èst tot-adwarmi ; (indolent, -ente) quin-adwarmi ! ; (à l’adresse d’un perpétuel _) t’ ârès lès-ûs qui t’ poûricherant dins la tièsse ! (s. e. à force de rester cachés par les paupières)

 

S0

 

 

endormir

v èdwârmu ; (conjugaison, voir : dormir, dwârmu), èsglimî ; « Lès tot vîs meurs rabistokés sont-st-èsglimîs, tot doûcètemint cobêrcîs paus guèrnouyes . » (E. Gilliard) ; (s’) v s’ èclassî, s’ èdwârmu ; s’endormir légèrement, s’ èssoketer, s’ èssokyî

 

C60

endormir

, -ant, -eur èdwèrmi, -ant, -eû, -å ; (èdèrmi Wa., Ber.) ; le voilà endormi, vo-le-là èbalé ou èvôye ; éveillez-vous, vieille endormie, dispièrtez-ve, vîle sokète ; voy. engourdir

 

E0

endormir

 

 

 

vt (faire dormir) adwarmi ; i fât bîrci l’ afant po l’ adwarmi ; s’ _, s’ adwarmi ; i s’ adwart do côp qu’ il èst o lît ; dj’ê l’ pîd qui s’ adwart

 

S0

 

 

 

endormissement

nm èdwârmadje, èssokiadje ; léger endormissement, èssoketadje

 

C60

endosse

voy. responsabilité

 

E0

endosser

v (mettre sur son dos) mète su s’ dos ; (prendre la responsabilité) j’en endosse la responsabilité, djè l’ prind sur mi, djè l’ prind autoû d’ mi; faire endosser la responsabilité, foute l’ hoteléye dissu l’ dos da, foute li dosséye su ; il nous en fait endosser la responsabilité, i fout l’ hoteléye dissu nosse dos

 

C60

endosser

tchåssî (un sarrau, etc. ); on m’endosse toujours tout, on m’ tape tofér tot so lès rins ou so l’ cwérp, c’ èst mi qui pwète tofér li dosséye

 

E0

endroit

[nm] (lieu) (o-c) place, (e) plèce

 

G100

endroit

nm (partie d’un espace) cwin, endrwèt, place (f) ; nous provenons du même endroit, nos provenans do min.me endrwèt ; nous avons été au même endroit, nos-avans stî au min.me endrwèt, nos-avans stî à l’ min.me place; à quel endroit avez-vous été?, èwoù avoz stî ? ; c’est un endroit perdu, c’ è-st-on cwin pièrdu ; les gens de l’endroit sont gentils, lès djins di-d-véci (ou : di-d-vêla, suivant le contexte) sont fwârt brâves,  amistauves ; (place déterminée d’une chose) place ; elle cherchait le bon endroit pour lui faire sa piqûre, èle cacheûve après l’ bone place po lî fé s’ pikûre ; (passage d’un ouvrage) momint, passadje ; les meilleurs endroits de ce livre, lès mèyeûs passadjes di ç’ lîve-ci ; il y a des endroits (de ce livre) où on ne peut s’ empêcher de rire, gn-a dès momints qu’ on n si pout èspêtchî d’ rîre ; (côté destiné à être vu) endrwèt ; (loc) par endroits, dès places qu’ i gn-a, pa places ; à l’endroit, à l’ endrwèt ; mettre à l’endroit, mète à l’ endrwèt, mète au drwèt, mète do bon costé

 

C60

endroit

(localité) endrwèt, (anc. in-) ; (place) plèce; je ne sais pas l’_, dji n’ sé là qu’ c’ èst ; à cet _, l’eau est profonde, è cisse plèce-, (ou tètche-)chal, l’ êwe èst parfonde ou basse ; (point) pont : au même _, è ou å min.me pont ; _ dénudé sur la tête, plake ; _ avantageux pour pêcher, etc., tètche ; _ d’un bois où abondent les airelles, etc., gô, tètche, sopèt (Ja.), crås trokèt (Méa..) ; _ boueux, voy. bourbier, fondrière; t de certains jeux tape, tè,  tèsse ; _ (opp à envers) d’une étoffe, li bê ou dreût costé, l’ idreût (l’ è- Ve. , St., Ma.), lu po-d’foû (Ma.) ; _ du cuir, li måye, lu hu (Ma.); _ d’une médaille ou monnaie, li tièsse ou li creûs, voy. face

 

E0

endroit 1

(lieu déterminé) endrèt, place ; tu m’ rawâdrès à ç’t-endrèt-là ; _ qui vient bien à point (pour divers usages), c’ è-st-one boune ahèsse, çusse pètite rumîse-là ; c’est un _ où il fait souvent froid, c’ è-st-on frèd trau ; _ de rendez-vous où l’on aime à se retrouver, ratend-tout (ratind-tot Te.) ; leû mâjon, c’ èst l’ ratend -tout dès djon.nes ; Ratend-Tout, lieu-dit (attesté en plusieurs endroits de la région, notamment entre Hemroulle et Isle-la-Hesse) [litt. « r-attend-tout »] ; c’est un _ peu accessible, li bon Dju n’ è jamês passé par là ; _ qui se distingue des environs par ce qu’il contient ou par l’ aspect qu’il offre, tatche ; je suis tombé sur un _ où les myrtilles abondent, dj’ ê toumé su one boune tatche di frambwêjes ; i gn-è one fâmeûse tatche di tchèdrons dins l’ bokèt d’ avon.ne ; lieu-dit près de Remoifosse (commune de Bastogne) usité dans certaines répliques plaisantes à des questions auxquelles on ne veut pas répondre en désignant un _ farfelu, Tchîvèrsou ; doû-ce quu v’s-aloz ? – à Tchîvèrsou ! 

 

S0

endroit 2

 

 

 

(côté d’une chose destiné à être montré) adrèt (èdrèt Ar., Ber., Wa., … ; èdreût Te.) (opp à avièrs, envers) ; l’ adrèt d’ one sutofe ; rumèt ta calote à l’ adrèt ; toûne li live à l’ adrèt

 

S0

 

 

 

enduire

v broyî, mète su, plaker ; enduire l’ affiche de colle, mète dè l’ cole su l’ afiche ; enduire son corps de graisse, broyî dè l’ crache t’t-avau s’ cwârps ; enduire de mortier, de plâtre, de ciment, de manière uniforme, talocher ; la planche pour ce faire, li taloche

 

C60

enduire

_ d’une substance collante, plakî ; _ de gomme, gômer ; _ de goudron, goudroner, dagueler, smérî ; _ de mastic, mastiker ; voy. EMBRENER, EMPESER, EMPOISSER, POISSER

 

E0

endurable

adj qu’ on pout durer, qu’ on pout sopwârter

 

C60

endurance

 

endurance ; il è co d’ l’ endurance, po si âdje !

 

S0

 

endurant

 

 

, -ante adj (résistant, -ante) endurant, -ante ; dji n’ sû pus si endurant asteûre

 

S0

 

endurcir

v adeuri ; endurcir à nouveau, radeuri ; (expr) pus ç’ qui l’ boc avîyit, pus ç’ qui s’ cwane divint deure, plus le bouc vieillit, plus sa peau se durcit, l’ âge endurcit le cœur ; (s’) s’ adeuri; il s’endurcit, i s’ adeurit; nous nous endurcissons, nos nos-adeurichans

 

C60

endurcir

, -issement (au physique), aduri, voy. durcir ; (le cœur) èdurci -ihemint ; l’âge endurcit le cœur, pus vî l’ bouk, pus deûre li cwène

 

E0

endurcir

 

 

(s’) (devenir plus résistant) s’  aduri ; avou l’ âdje, on s’ adurit ; i s’ è aduri timps qu’ il astot en-Alemagne

 

S0

 

endurcissement

nm (r)adeurichemint; action d’endurcir, (r)adeurichadje (m)

 

C60

endurer

v durer, sopwârter ; il faut voir ce qu’ il a dû endurer, i faut veûy ç’ qu’ il a d’vu durer,  … sopwârter

 

C60

endurer

, -ance, -ant èdurer, -ance, -ant, -åve ; il n’est pas endurant, voy. com­mode, SOUFFRIR, SUPPORTER

 

E0

endurer

 

 

 

 

 

 

vt (subir avec patience) adurer ; vos n’ adureroz jamês ostant quu ; dji ‘nn’ ê aduré qu’ èst-ce qu’ i m’ è fêt adurer, ç’ démon-là ! ; (supporter sans réaction fâcheuse) asteûre, on-adure bin on p’tit feû ; on-adure bin on jîlèt ; (avoir envie, souhaiter) il ârot aduré qu’ dji lî f’juche si ovrèdje ; dj’ adurero bin di m’ dismoussi, télemint qu’ i fêt tchôd

 

S0

 

 

 

 

 

 

énergie

[nf] (c) fwace, (e) fwèce, (o) fôce, (c) ameû, agrè [nm], (e) èhowe, agrè [nm] ; v. volonté

[loc] sins _ : (o) sins niêrs, (e-c) moflas’, se, (o) mouflas’, se, (c) drincî, îye, (c) drané, éye, (e) sins-agrè

 

G100

énergie

nf (force dans l’ action) ameû, fwace ; il n’a plus d’énergie, i n’ a pupont d’ fwace ; il manque d’énergie , i n’ a pont d’ ameû ; (expr) c’ ènn’ èst cor onk po-z-abate dès staurés, en voilà encore un qui n’est bon qu’à abattre ceux qui sont déjà étendus, il n’a pas d’énergie

 

C60

énergie

il n’a pas d’_ au travail, i n’ a nol agrès (noul agra Ma.), nole èhowe (-awe Ve. , nol èhou Fl., Le., St.), nol ahan (Bi., GrM. ; ahè Du., Mar.), nou has’, nole miyole (, ameû) po travayî ; allons ! de l’_ !, ècråhîz vos tchårlîres ! ; voy. amour-propre, COURAGE, ENTRAIN, ÉVERTUER, INDOLENT, VIE

 

E0

énergie

personnage sans _, plâcîbô ; on grand plâcîbô [lat. placebo, je plairai] ; individu sans _, sans virilité, omelète ; ç’ n’ èst nin on-ome, c’ è-st-one omelète ! ; (se dit de qqn qui manque d’_) i lî fâreut do sè d’zos l’ quawe (Te.)

 

S0

énergique

adj (vigoureux) vayant (-e), di stok ; c’est un homme énergique, c’ è-st-on-ome di stok ; (actif, dynamique) spitant (-e) ;un remède énergique, on r’méde di tch’vau

 

C60

énergique

personne _, ine djint d’ atake ; femme _, on bon sôdårt ; voy. COURAGEUX, FERME, HARDI

 

E0

énergumène

n dislachî (-ye) ; cet énergumène, m’-n-ome

 

C60

énergumène  

arèdjî, voy.  déchaîné, ENDIABLÉ

 

E0

énervant

, ante adj (personne) arèdjant (-e), assotichant (-e), odis’ (f odisse), soyant (-e), tanis’ (f tanisse), tchît-viêrs ; tu es énervant, t’ è-st-on soyant diâle,  tchît-viêrs ; (chose) soyant (-e), transichant (-e) ; que cette musique est énervante!, qui ç’ musike-là èst soyante ! ; c’est énervant de devoir attendre pareillement, c’ èst transichant di d’vu ratinde insi

 

C60

énervé

, ée adj su sès niêrs, su dès tchôdès breûjes ; il est énervé, il èst su sès niêrs, il èst su dès tchôdès breûjes, i n’ faît pont d’ bin, i n’ èst nin à prinde avou dès picètes

 

C60

énerver

[v] soyî, fé assoti, (o-c) sôler, (o-c) fé dâner, (e) fé dåner

 

G100

énerver

v (agacer, exciter) arèdjî, soyî, fé dâner, taper su sès niêrs ; il doit toujours venir nous énerver, i faut todi qu’ i nos vègne soyî ; quand il est là, c’est pour énerver tout le monde, quand il èst là, c’ èst po fé dâner s’ monde ; (s’) s’ ènonder ; ne t’ énerve pas encore !, ni v’s-alez nin co ènonder !, tot doûs ! ; c’est fou ce qu’ il peut m’ énerver, c’ èst tèribe, ci qui m’ pout fé arèdji ; (s’énerver d’attendre) ni pont fé d’ bin, transi ; (expr) i n’ a jamaîs one parole pus hôte qui l’ ôte, il n’a jamais une parole plus haute que l’autre, il ne s’énerve jamais ; i prind todi tot do bon costé, il prend toujours tout du bon côté, idem

 

C60

énerver

voy. affaiblir, agacer

 

E0

enfaiteau

voy. faîtière

 

E0

enfaîtement

colemint, ècrèstèdje

 

E0

enfaîter

ècrèster

 

E0

enfance

nf èfance ; retomber en enfance, ritchaîr èn-èfance ; depuis la petite enfance, dispû tot p’tit ; durant l’enfance, èstant èfant

 

C60

enfance

èfance ; dans mon _, èstant èfant ; depuis mon _, dispôy èfant ; dès ma plus tendre _, si djône qui dj’ åye situ ; (re)tomber en _, rèfanti (, rintrer, ritoûrner, toûrner) èn-èfance (plaist è l’ France), ramoli, (plaist) radjon.ni ; voy. divaguer, facultés

 

E0

enfance

 

enfance ; retomber en _ ritoumer en-enfance, (jeu de mots avec le nom du pays), rintrer en France, (jeu de mots avec ofense) rintrer en-ofance

 

S0

 

enfant

[nm] èfant

 

G100

enfant

nm èfant ; un petit enfant, on p’tit èfant ; faire l’ enfant, fé l’ èfant ; enfant emmaillotté, èfant à l’ fachète ; être enfant unique, ièsse tot seû d’ èfant ; beaux-enfants, bias-èfants ; petits-enfants, pitits- èfants ; propres enfants, prôpes-èfants ; enfant cruel ou espiègle, glawine (f) ; (expr) i gn-a on bon Diè po lès sôléyes èt po l’s-èfants, il y a un Dieu pour les ivrognes et pour les enfants ; i gn-a pupont d’ èfants, il n’y a plus d’enfants ; braîre come on-èfant , pleurer comme un enfant; înocint come on-èfant à l’ bêrce, innocent comme un enfant au berceau ; i gn-a d’ si laîd via qui s’ mére rilètche, il n’est de veau si laid que sa mère ne lèche, pour une maman, son enfant est toujours beau ; i pwate ça come on-èfant à batème, il porte cela comme on porte un enfant au baptême,  avec grand soin ; li prumêre paurt, c’ èst l’ paurt dès-èfants, la première partie, c’est la partie des enfants (dit-on quand on a perdu celle-ci) ; on sét todi tot paus-èfants, on apprend toujours tout par les enfants; pitits-èfants, pititès rûses, grands-èfants, grands toûrmints, petits enfants, petites difficultés, grands enfants, grands tourments ; quand t’ n’ as pont d’ chance, ti sèreûve mârtchand d’ calotes qui lès-èfants vêrin.n au monde sins tièsse !, quand tu n’as pas de chance, tu serais marchand de casquettes que les enfants naîtraient sans tête ; saîwe come l’ èfant qui faît sès Paukes, limpide comme l’ enfant qui fait sa première communion ; enfant de chœur, corâle (, coraule) ; « on corâle pwârtant l’ cris’ » (J. Gilson)

 

C60

enfant

èfant ; _ mâle, valèt, voy. garçon, gosse ; petit _, surtout espiègle, cårpê ; (péjort) djon.ne (, -ô-) ; ils n’ont qu’un _, is n’ ont qu’ on p’tit bokèt (, nokèt, brotchon, bètch) d’ èfant ; bambin, on p’tit gnangnan d’ èfant, on p’tit gnognot ou tchitchî, one pitite gnognote ; _ au berceau, voy.

BÉBÉ, FATIGANT, GOSSE, MAILLOT, MAR­MAILLE, MIOCHE, MORVEUX ; t d’aff. voy. chéri ; être en travail d’_, voy. douleur ; _ naturel, bastå, èfant d’ avinteûre, èfant so l’ costé ; voy. adultérin ; _ rouge et vigoureux, on p’tit heûpon ; _ vif et pétulant, ine pitite potchète ou sèyète ; _ mal venu, awatron, on lêd p’tit potche-è-bansetê ; voy. avor­ton ; _ de chœur, voy. chœur

 

E0

enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

afant (èfant) ; on-afant bin pwartant ; les _s sont précoces, i gn-è pus d’ afants ! ; (lorsqu’un enfant a échappé par miracle à un danger) les _s bénéficient d’une protection particulière de la providence, i gn-è on bon Dju à pârt po lès-afants ; lès purmîs djeûs, c’ èst po lès-afants ; c’est un jeu d’_, c’ è-st-on djeû d’ afant ; tchûler come on-afant ; un _ de chœur, on-afant d’ keûr (syn. sèrviteûr) ; on-afant d’ curé ; il èst pus bê qu’ on-afant d’ curé ; adj. come il èst co afant !; (t. affectueux) wête li bê p’tit djodjo ! ; un _ aux cheveux clairs et au teint pâle, on blanc miyot (litt. un « blanc oiseau de proie ») ; (anc.) _ conçu avant le mariage, fât-bin (Vau.) ; i gn-avot on p’tit fât-bin, c’ èst po ça qu’ is s’ ont marié [litt. « faut bien», le mariage étant imposé par la perspective d’une naissance à venir] ; ils n’ont qu’un seul _, is n’ ont rin qu’ on p’tit bokèt d’ afant ; (à l’ adresse d’un enfant) bokèt + adj. pour former des loc. généralt péjoratives : on fièr bokèt ; on gâté bokèt ; on grigneûs bokèt ; on curieûs bokèt ; on lêd bokèt ; on vî bokèt ; (se dit de qqn qui à beaucoup d’enfants) il èst todi à djok ! ; il ne faut pas compter sur l’aide de ses _s dans ses vieux jours, (prov) c’ èst nin lès djon.nes qui d’nant la bètchîe à lès vîs (litt. « ce ne sont pas les jeunes qui donnent la becquée aux vieux » (qui entretiennent les aînés)) ; t. d’affection à l’adresse d’un petit _ (garçon ou fille), poupous’ [réduplication de pous’ (n de chat) rattaché au néerl. poes, chat] ; (se dit de parents qui ont un _ longtemps après le précédent) is s’ ont rapinsé ! ; _ né longtemps après les autres, on pètit r’trové (litt. « petit retrouvé ») ; un _ qui ne parle pas encore, on pâpâ djèdjè Com., Te.) (de : Djèdjè, diminutif de Djôsèf) ; _ qui reste très dépendant de sa mère, tètâ, -âde ; i n’ vout jamês d’morer tot seû, ç’ grand tètâ-là !

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

 

enfanter

v s’ acoûtchî, mète au monde

 

C60

enfanter

mète å monde ; voy. accou­cher

 

E0

enfantillage

nm èfantîse (f), gnognoterîye (f), marayerîye (f)

 

C60

enfantillage

èfantîse, amûsète

 

E0

enfantillage

 

enfantiyèdje

 

S0

 

enfantin

, ine adj (puéril) il a des comportements enfantins, il èst cor èfant dins ç’ qu’ il èst ; (facile) c’est enfantin, c’ è-st-aujîy come tot

 

C60

enfantin

voy. puéril

 

E0

enfariner

èfariner ; arrondir et _ sur la table les pâtons qui seront les pains, mêri (ri-, ki-) lès pans, voy. rouler

 

E0

enfer

[nm] (o) infiêr, (c) infêr, (e) infér

 

G100

enfer

nm infêr (, infiêr) ; diable d’enfer, diâle d’ infêr ; sa vie fut un enfer, èlle a soufri tote si vicaîrîye ; (expr) dji vou bin ièsse diâle ou cropècène d’ infêr, je veux bien être (changé en) diable ou chenet d’enfer (si ce que je dis n’est pas la vérité) ; c’est tchôd come lès vèras d’ l’ infêr, c’est chaud comme les verrous de l’enfer

 

C60

enfer

infér (, -êr, anc. -iér), enfêr ; en _, è l ‘infér ; (dans l -d. èfiè ou ifiè : fond d’ n-ifiè, etc.) ; dans des impré­cations, aux enfers, ås zîvèrcôfs (zéfurcôfs Ve.), voy. diable

 

E0

enfer

 

 

 

 

 

enfêr ; t’ îrès broûler dins lès flames di l’ enfêr ! ; sèy come on côpon d’ enfêr (Te.) ; d’_ (infernal, -ale), d’ enfêr ; fé on feû d’ enfêr ; mon.ner on trin d’ enfêr ; (lieu ou situation où l’existence est insupportable) enfêr ; c’ èst l’ enfêr, dins ç’ mènadje-là 

 

S0

 

 

 

 

 

enfermement

nm èssèradje, rèssèradje

 

C60

enfermer

[v] rèssèrer

G100

enfermer

v (mettre en un lieu d’où il est impossible de sortir) rèclôre, (r)èssèrer, mète è sère ; tenir enfermé, tinu è sère ; action d’enfermer, èssèradje (m), rèssèradje (m) ; le chat était enfermé dans la remise, li tchèt èsteut rèssèré dins l’ rimîje ; il est bon à enfermer, il èst bon à rèssèrer ; (entourer complètement, clôturer) rèssèrer, rèturer; action d’enfermer, rèssèradje (m), rèturadje (m) ; (expr) quand on-z-a dès pouyètes, on rèture li poli, quand on a des poulettes, on met une clôture autour du poulailler ; (s’) si rèclôre, si rèssèrer ; s’enfermer (pour ne pas être dérangé), si rèssèrer au vèra (s’enfermer au verrou) ; il est impossible d’entrer, il s’est enfermé, on n’ saureûve rintrer, i s’ a rèssèré au vèra

 

C60

enfermer

(chapeau, soulier, etc. ) mète so foûme

 

E0

enfermer 

(r)èssèrer, (r)èclôre ; voy. emprisonner ; _ des papiers, rèssèrer ; _ le bétail pour l’hiver, mète li bisteû è sêre, rèclôre lès bièsses ; (plaist d’un mari jaloux) mète si feume so sêre ; _ qn qui déraisonne, mète ou tchoûkî à l’ tchåte, voy. interner; (houill ) du charbon, etc., sous un boisage, rèclamer

 

E0

enferrer

èfèrer, èfortchî, èbrotchî

 

E0

enfiévré

, ée adj (agité) être enfiévré, ièsse dins one afaîre, ièsse èvôye ; il est enfiévré avec cela, il est excité avec cela, il èst dins one afaîre avou ça

 

C60

enfiévrer

(s’) v (exaltation) monter dins one fîve; prinde one fîve ; (impers) il s’est enfiévré, i lî a pris one fîve

 

C60

enfilade

nf èfilâde ; il y avait une enfilade de chambres, i gn-aveûve one èfilâde di tchambes

 

C60

enfilade  

èfilåde ; voy. file, rangée

 

E0

enfilade

 

 

enfilâde ; nous avons été soumis à un tir d’_, dj’ ons stî pris en-enfilâde

 

S0

 

 

enfilage

nm èfiladje ; nouvel enfilage, rèfiladje

 

C60

enfiler

[v] èfiler

 

G100

enfiler

v (traverser par un fil) èfiler ; enfiler à nouveau, rèfiler ; enfiler des perles, èfiler dès pièles ; (expr) on n’ a nin v’nu véci po-z-èfiler dès pièles, on n’ est pas venu ici pour enfiler des perles (on est venu pour travailler) ; (mettre un vêtement) mète ; enfilez vite un pantalon, mètoz rademint one culote

 

C60

enfiler

èfiler ; _ les feuilles de tabac à sécher, èfènèssî

 

E0

enfiler

 

 

vt afiler ; afiler one awîe d’ tchâsse ; afiler dès botons (par jeu pour en faire un collier) ; (un vêtement) enfiler ; enfiler s’ pantalon

 

S0

 

 

enfin

adv (indique le soulagement) enfin! ouf!; enfin, vous voilà !, ouf! vo-v’-là ! ; (id indiquant le reproche) vo-v’-là tot l’ mi.nme ! ; (ensuite) adon, à l’ fin ; et enfin, nous avons eu le dernier, èt à l’ fin, nos-avans ieû l’ dérin ; (servant à conclure) enfin ; enfin, vous voyez ce que je veux dire, enfin, vos vèyoz ç’  qui dj’  vou dîre ; (après tout) à l’ fin, à l’ fin dès fins ; enfin, ce n’ est pas si facile que cela, à l’ fin dès fins, ci n’ èst nin si aujîy qui ça

 

C60

enfin

enfin, à l’ fin dès fins, à l’ fin dè compte, tot compte fêt, à l’ fin finåle, finålemint, enfin brèf

 

E0

enfin

 

 

 

 

 

 

(pour marquer une conclusion, la fin d’une énumération ou d’une attente) enfin ; _, vous êtes là !, enfin, v’s-astoz là ! ; _, allons, vous n’y pensez pas !, enfin, djans, vos n’ î pinsoz nin ! ; il a apporté les choses, les pour les abeilles, [je veux dire] les ruches enfin, il è apwarté lès chôses, lès po lès moches, lès tchèteûres enfin

 

S0

 

 

 

 

 

 

enflammé

, ée adj (dans un état inflammatoire) èfeuwé (-ye) ; avoir les yeux enflammés, awè sès-ouys èfuwés ; (en flamme) l’allumette est enflammée, li brocale brûle ; vous avez la figure enflammée, gn-a vosse visadje qu’ èst tot rodje

 

C60

enflammer

v (mettre en flamme) blamer, bouter l’ feu, brûler, mète li feu ; enflammer du papier, brûler do papî, mète li feu à do papî ; (éclairer vivement) blâmer ; « Gn-a dès-ouys qui n’ ont nin ratindu d’ blamer po s’ distinde. » (J. Guillaume) ; (causer l’inflammation) èfeuwer ; (s’) (prendre feu) flamer (ès)prinde, prinde feu ; (expr) èsprinde come one brocale, s’enflammer comme une allumette ; flamer come di l’ amadou, s’enflammer comme de l’amadou ; li vî bwès prind rade feu, le vieux bois s’enflamme facilement, gare au démon de midi ! ; prinde come do vî bwès, prendre comme du bois sec ; (se mettre en colère) flamer, (ès)prinde ; quand j’ai vu cela, je me suis enflammé, quand dj’ a vèyu ça, mi, dj’ a pris ; vous auriez dû le voir s’enflammer, vos l’ aurîz d’vu veûy flamer ; (s’envenimer, s’irriter) votre bouton s’enflamme, vosse boton d’vint tot rodje

 

C60

enflammer

èsprinde, fé èsprinde ou fé blamer, bouter l’ feû ; s’_, prinde feû, blamer ; voy. emballer, envenimer, exciter ; être enflammé de colère, blamer ou arèdjî d’ colére; [un visage] enflammé, èspris come on bårê d’ feû ; voy. allumer, ÉPRENDRE, FLAMBER

 

E0

enflammer (s’)

[v] (feu) (e-c) èsprinde, (o-c) prinde

 

G100

enflé

, ée adj inflé (-ye), rinflé (-ye)

 

C60

enflé

, -ée adj (bouffi, -ie) choflé ; il èst tot choflé

 

S0

 

enfler

vi grochi, infler, rinfler ; j’enfle, dj’ infèle ; nous enflons, nos-inflans ; ils enflent, il infèlenut

 

C60

enfler

infler, gonfler ; hoûser, -eler ; boûseler; (d’un animal météorisé) boheter ; faire _ les cuirs, fé boder les cûrs (t de tann)

 

E0

enfler

vi (gonfler) infler ; il è la djambe qu’ infèle ; dj’ ê la djouwète tot-inflé ; on n’ lî vèt pus l’ û, télemint il èst inflé ! 

 

S0

 

enfler (s’)

[v] infler

 

G100

enflure

nf inflûre ; avoir une enflure au bras, awè one inflûre à s’ brès

 

C60

enflure

inflèdje, -eûre ; gonflèdje, -èmint, -eûre ; hoûsèdje, -eûre ; groheûr , inflin, inflon ; à la joue, voy. fluxion ; légère _, bouyote, groubiote, voy. signe ; _ près du pis de la vache, voy.  INFLAMMATION

 

E0

enflure

infleûre, inflonde ; i ‘nn’ è one d’ inflonde à l’ figure !

 

S0

 

enfoncé

, ée adj rèfoncé (-ye) ; elle avait les yeux enfoncés, èlle aveut sès-ouys rèfoncés

 

C60

enfoncement

nm (action d’enfoncer) afonçadje (m), èfonçadje (m)

 

C60

enfoncement

_ de pieux, etc., èfoncèdje ; partie enfoncée, èfoncemint (, af-) èfonceûre (af-) ; petit _ dans le sol foncé, cwate, cwatê ; voy. CREUX, RECOIN, RENFONCEMENT

 

E0

enfoncer

[v] èfoncer, (o) èfoncî, ètassî

 

G100

enfoncer

v (faire pénétrer profondément) afoncî, èfoncer, èfoncî ; il faut l’enfoncer le plus possible, i l’ faut èfoncî l’ pus possibe ; il enfonce un clou, i plante on clau ; action d’enfoncer, afonçadje (m), èfonçadje (m) ; (faire comprendre) lui enfoncer dans la tête, lî mayeter è s’ tièsse, lî stitchi è s’ tièsse, lî tchôker è s’ tièsse; enfoncez-vous cela dans la tête, mètoz bin ça dins vosse tièsse ; (faire céder en poussant) d(is)foncer, d(is)foncî ; de cette manière vous allez enfoncer la porte, come ça, vos-aloz disfoncer l’ uch ; (s’) (aller vers le bas) moussî ; nos souliers s’enfonçaient dans la terre, nos solés moussin.n didins l’ têre; s’enfoncer dans la boue, s’ èssankyî; il s’enfonce dans la boue, i s’ èssankîye ; (s’avancer) moussî (pus lon) ; il s’enfonce dans le bois, i mousse todi pus lon dins l’ bwès

 

C60

enfoncer

_ qch, èfoncer ; _ un clou, un pieu, tchèssî ; je me suis enfoncé [une écharde dans le doigt] dji m’ a èfoncé (, èmantchî, hèré, intré, planté, stitchî, tchèssî, tchôkî, rèfoncené, tchåssî) ; vi afoncer ou èfoncer, afondrer (èf- ; _ dans la boue, voy. embourber ; des yeux enfoncés, dès-oûys (r)èfoncés ; s’_ dans ses pensées, voy. absorber

 

E0

enfoncer

vt (planter) afoncer ; afoncer on pikèt ; afoncer dès pontes ; (fig) (charger (par des accusations)), afoncer ; i s’ è fêt afoncer pa l’ cî qu’ astot avou lu ; (mettre dans la tête) enfonce-toi bien cela en tête, afonce-tu bin ça dins la tièsse ; s’_ (s’enliser), s’ afoncer ; i s’ è afoncé jusqu’ â moyoû ; _ dans le sol, atèrer ; enfonce plus profondément le soc de ta charrue, atère ta tchèroûe pus fwart ; _ des piquets, tchèssi âs pikèts ; commencer à _ une pointe, fé prinde one ponte ; (une porte) foncer ; fê tot doûs, tu vas foncer l’ uch ; (s’) (s’immiscer) s’ anancrer ; i s’ è co stî anancrer dins one afêre doû-ce qu’ il ârot mî fêt di n’ nin ‘nn’ aler ; il faut s’_ ça dans la tête, i fât si hazi ça o l’ tchèsse [de l’a. frq. *haiqan, chauffer (on recuit le clou qui doit servir de rivet)] : il m’a enfoncé, i m’ è mètou d’dins

 

S0

enfonceur

disfonceû ; _ de portes ouvertes, (dis)fonceû d’ uchs drovis

 

S0

enforcir  

(r)èfwèrci, (r)afwèrci

 

E0

enfouir

v mète è têre, (r)ètèrer ; notre chien enfouit tous ses os, nosse tchin rètère tos sès-ochas ; (expr) si fond qu’ on mèt on cayau è têre, i vint todi on momint qu’ on l’ rimèt à djoû, aussi profondément qu’on enfouisse un caillou, il vient toujours un moment où on le remet à jour

 

C60

enfouir

, -issement èfoyî, -èdje ; ètèrer, èfossî ; _ sous un éboulement, rètèrer, ristapeler ; _ le fumier en labourant, (ri)trèpser, ringuî l’ ansène ; la semence de seigle ne doit pas être enfouie profondément, mais celle d’avoine doit l’être, li wassin deût vèyî ‘nnè raler l’ sèmeû (ou s’ mêsse), mins l’ avon.ne, lèy, deût èsse bin rafûléye

 

E0

enfouir

_ dans la terre en labourant, tchèrouwer ; tchèrouwer l’ ansine dins la tère ; _ le fumier, ritoûrner l’ ansine dins la tère

 

S0

 

enfouissement

nm (r)ètèradje

 

C60

enfourchement

(t de men) èfortchumint

 

E0

enfourcher

v (se mettre à califourchon) aler, monter ; enfourcher un vélo, aler à vélo, monter à vélo ; enfourcher un cheval, aler à tch’vau, monter à tch’vau ; (prendre ou blesser avec une fourche) èfortchî, fortchî

 

C60

enfourcher

èfortchî, èbrotchî ;  _ son cheval, si mète à cavaye, monter so si dj’vå

 

E0

enfourchure

nf (de la route) fotche ; nous sommes allés jusqu’ à l’enfourchure, nos-avans stî jusqu’ à l’ fotche ; (entrejambe) fotche dès djambes

 

C60

enfourchure  

èfortcheûre ; _ d’un arbre, voy. pourchon

 

E0

enfourchure

_ de l’arbre, foûtche di l’ âbe

 

S0

 

enfournement

nm èfornadje ; nous étions là pour l’enfournage des pains, nos-èstin.n là po l’ èfornadje dès pwins

 

C60

enfourner

v èforner ; ils venaient d’enfourner le pain, is v’ nin.n d’ èforner l’ pwin; pelle à enfourner, fornia (m), fornwêre (m)

 

C60

enfourner

, -ement èforner, -èdje ; èfornèler (fornuler Ma.), mète è for ; voy. pelle

 

E0

enfourner

 

 

vt aforner ; aforner lès pwins avou la panîre ; aforner lès tâtes

 

S0

 

 

enfourneur

, euse n èforneû (-se)

 

C60

enfrayer  

afroyî, abwèssener

 

E0

enfreindre

v aler conte, ni nin rèspècter ; enfreindre la loi, aler conte li lwè ; il a enfreint le règlement, i n’ a nin rèspècté l’ réglèmint; il enfreint la loi, i n’ rèspèctéye nin li lwè

 

C60

enfreindre

_ la loi, aler conte li lwè

 

E0

enfuir

(s’) v bouter au laudje, couru èvôye, dèbiser, foute li camp, foute si camp, fritchî èvôye, lèver l’ dache, … l’ guète, … li stièle, pèter au diâle, pèter (è)vôye ; (expr) i pète èvôye èco pus rade qui l’ vint d’ bîje, il s’enfuit encore plus vite que la bise

 

C60

enfuir

(s’) si såver, s’ èssåver, si rèssåver, rèbideler, rèbiser, saveter,  prinde li savate, fé savate, poûsseler èvôye come li vint, spiter ou froûteler ou hiter èvôye, prinde ou haper Notru-Dame di Galope, sâpèrter (, zâteler) èvôye (Fl.), filer à grande dadaye, prinde sabayote ; _ chez soi, si rassåver, rabideler, rabiser ; voy. déguerpir, esquiver, fuir

 

E0

enfuir

s’_ en courant, couri voye ; il s’est enfui précipitamment, il è dâré voye (, pèté â diâle)

 

S0

enfumage

nm (d’une ruche) èfumiadje, èignadje

 

C60

enfumer

v èfumyî (, èfunkyî), èignî ; toute la place était enfumée, tote li place èsteûve èfumyîye ; quand le train a vapeur est arrivé, toute la gare était enfumée, quand l’ trin à vapeûr a stî là, tote li gâre èsteûve èignîye ; « Is satchint dès boulons à deûs sous avou dès laudjès bagues mârkéyes “senator” èet, su pont d’ timps, li place èsteut tote èignîye. » (J. Houziaux) ; (expr) èfumyî come on r’naud, enfumé comme un renard (pour l’obliger à sortir du terrier)

 

C60

enfumer

(emplir de fumée, incommoder par la fumée) èfoumî, èboûtener (Ve.), èbrôler (Fa.), èhignî (nos-alans èsse èhignîs); voy. bitume, fumer

 

E0

enfumer

 

 

vt (remplir de fumée) afoumer ; afoumer on trau di r’nâd ; _ la ruche, afoumer lès moches ; _ à plusieurs reprises, à fortes doses, rafoumer ; dji l’ ê fêt rafoumer tote la djoûrnêye 

 

S0

 

 

enfumoir

(d’apiculteur) fouma, soflå

 

E0

enfumoir

 

(pour les abeilles) afoumeû, chofla ; li chofla po-z- afoumer lès moches

 

S0

 

engageant

 

 

, -ante adj (affable) agadjant, -ante (aguè-) ; il è one figure agadjante

 

S0

 

 

engagement

nm (fait de s’engager) ègadjemint ; signer un engagement, siner s’-t-ègadjemint ; renouveler son engagement, rissiner ; il faut respecter ses engagements, i n faut nin r’mougnî s’ parole ; (fait de prendre parti) je vous dis cela sans engagement, dji di ça èt dji n’ di rin ; (expr) c’ è-st-on promèteû d’ bons djoûs, c’est un prometteur de bons jours, il ne tient pas ses engagements ; i promèt pus d’ bûre qui d’ pwin, il promet plus de beurre que de pain, idem

 

C60

engagement

 

 

(promesse) agadjemint ; prinde on-agadjemint ; tèni sès-agadjemints

 

S0

 

 

engager

v (mettre en gage) mète è gadje; elle a engagé ses meubles, èlle a mètu ses meûbes è gadje ; (donner sa parole pour caution) cela n’engage à rien, ça n’ ègadje à rin ; (recruter par engagement) ègadjî ; ils engagent des ouvriers, il ègadjenut dès-ovrîs ; (faire entrer dans) fé rintrer, mète ; engager son auto, fé intrer s’-t-auto ; engager la clé dans la serrure, mète li clé dins l’ sêre ; (commencer) engager une conversation, vinu à d’vise ; (expr) i n’ passe nin on tchin avou on tchapia qu’ i faut qu’ i l’ atake, il ne passe pas un chien avec un chapeau qu’ il ne doive l’attaquer, il faut qu’il engage la conversation avec le premier venu ; engager une procédure, fé roter l’s-afaîres ; (engager qqn dans une situation difficile) èbârker, èmwinrner ; (s’) (contracter un engagement) s’ ègadji ; il s’est engagé à l’ armée, i s’ a ègadji sôdârt; (se lier par une promesse) s’ ègadji à, promète ; il s’est engagé à venir, il a promètu di v’nu ; vous ne savez pas à quoi vous vous engagez, vos n’ savoz nin ç’ qui vos ratind, vos n’ savoz nin èwoù-ce qui vos mètoz vos pîds ; (pénétrer) moussî ; la clé s’engage dans la serrure, li clé mousse è l’ sêre ; (s’ aventurer) s’ èbârker ; elle s’embarque, èle s’ èbârkéye ; où va-t-elle encore s’engager?, èwoù-ce qu’ èle si va co là èbârker ?

 

C60

engager

, -eant, -ement ègadjî, -ant, -emint ; _ des ouvriers, voy. embau­cher ; mettre en gage, ègadjî (, èwadjî, mète è wadje) ; s’_ à, s’ ègadjî à ; _ une procédure, fé sûre li cåse, fé roter lès-afêres ; voy. exhorter

 

E0

engager

 

 

 

 

 

vt (engager, embaucher) agadji (aguè-) ; agadji one sièrvante ; (lier par une obligation) agadji (aguè-) ; ça n’ vos-agadje à rin ; s’_, 1 (dans l’armée), i va s’ agadji âs sôdârts ; 2 (se lier par une promesse) s’ agadji (s’ aguè-) ; i s’ è agadji à fé l’ tèt d’vant l’ îvièr ; il s’est engagé dans l’armée en devançant l’appel, il è fêt s’ tèrme divant s’ timps ; il ne faut pas s’_ trop vite dans une entreprise hasardeuse, i fât lêssi couri lès pus prèssés

 

S0

 

 

 

 

 

engager (s’)

[v] s’ ègadjî

 

G100

engeance

indjince, race, ligne, (anc.) djènetèsse

 

E0

engeance

 

enjence, peûpe ; quine enjence ! ; ni m’ pâle nin d’ zèls, c’ è-st-on lêd peûpe

 

S0

 

engeler

voy. geler

 

E0

engelure

[nf] (c) èdjalûre, (e) èdjaleûre, (o) adjèlure, (o) djèles [nf-pl]

 

G100

engelure

nf èdjalûre

 

C60

engelure

èdjaleûre (-ore ard ; -are Ve. )

 

E0

engelure

 

adjaleûre

 

S0

 

engendrer

èdjindrer

 

E0

engendrer

 

vt enjendrer ; il è stî enjendré do djâle !

 

S0

 

engerber

v mète è djaubes

 

C60

engerber

èdjåbler, mète è djåbes

 

E0

engin

nm agayon, indjole (f), ostèye (f) ; mes engins de pêche, mès-indjoles po-z-aler à l’ pèche

 

C60

engin

indjin, agayon ; voy. objet

 

E0

engin

 

enjin (svt péj) ; qu’ èst-ce quu c’ èst d’ ça po on-enjin ?

 

S0

 

Engis

, Engihoul Indji, Indjihoûl, villages

 

E0

Englebert

Inglèbêrt

 

E0

Englebert

 

(n de famille) Engleubêrt  

 

S0

 

englober

v (réunir en un tout) mète avou, rachoner ; ce qu’ils veulent, c’est englober notre terre, ci qu’ il ont dins l’ idéye, c’ èst d’ mète nosse têre avou lès leûrs ; la remarque qu’il a faite là vous englobe tous, ci qu’ ‘l a là dit, c’ èst po vos-ôtes tortos

 

C60

engloutir

v (avaler gloutonnement) agaloufer, clouper, lofrer, lo(u)feter, stroufler ; il engloutit, il agaloufe, i cloupe, i lofréye, i lofetéye, i stroufèle ; il a avalé le contenu de la casserole, il a loufeté tote li casseroléye ; (faire disparaître) nèyî (, noyî) ; la maison a été engloutie par les inondations, li maujone a stî nèyîye pa lès grossès-aiwes ; (s’) et en un instant, le bateau s’est englouti, èt su pont d’ timps, li batia a disparètu dins lès-aîwes

 

C60

engloutir

ègloti, ègoliner (ag- Es.) ; (en goinfrant) ègarloufer (èg-) ; s’_, s’ afondrer ; voy. EMBOURBER, GOINFRER

 

E0

engloutir

(avaler goulûment) stronler ; dj’ ê stronlè one fadêye (Te.)

 

S0

 

engluer

v engluer une baguette, mète do glou su one baguète, mète dè l’ vèrdjale ; la branche est engluée, gn-a do glou su l’ couche

 

C60

engluer

plakî d’ verdjale, vèrdjaler ; voy. enjoler

 

E0

engoncé

être _, èsse ègoncé, avu l’ tièsse inte lès spales

 

E0

engorger

v stoper ; l’égout était engorgé, li canâl èsteûve sitopé

 

C60

engorger

aroker (, -guer) ; avoir les poumons engorgés, avu lès poûmons (ri)stopés ; glandes engorgées, voy. oreil­lons

 

E0

engorger

s’_, stronler ; la machine sitronle, la djâbe è passé tote ronde

 

S0

engouement

nm ènondéye (f) ; vous auriez vu l’engouement, vos-aurîz vèyu l’ ènondéye ; c’est un engouement général, is sont tortos sots après ça

 

C60

engouement

ècroukemint, (au fig) èbalemint ; _ passager, houhou ; voy. caprice

 

E0

engouer

(s’) v (s’étouffer en avalant trop vite) s’ ècruker ; action de s’engouer, ècrukadje (m) ; il s’engoue, i s’ ècruke ; (s’emballer) s’ ènonder ; ils s’ engouent vite, is sont rade ènondés

 

C60

engouer

(s’) s’ ècroukî, qqf si stroukî, si stron.ner, s’ ènohî, avaler d’ triviès ou po l’ trau ås påtèrs (, trau à l’ doréye, bwègne trau, trau contrêre, lådje trau) ; au fig s’ èbaler, voy. emballer

 

E0

engouer

 

 

(s’) (avaler de travers) s’ acrouker, s’ anochè (As., Co. …) ; il èst télemint pansou qu’ s’ è acrouké ; (se dit lorsque qqn s’est engoué) c’ èst voye pa l’ trau do dîmègne (litt. « c’est parti par le trou du dimanche ! »)

 

S0

 

 

engouer (s’)

[v] (o) s’ ècrukî, (c) s’ ècruker, (e) s’ ècroukî, (o) s’ astrukî

 

G100

engouffrer

(s’) v abroker, broker ; il s’engouffre, il abroke ; action de s’engouffrer, abrokadje (m), brokadje (m) ; s’engouffrer à nouveau, ribroker; action de s’engouffrer à nouveau,  ribrokadje (m) ; s’engouffrer à nouveau, après avoir fait demi-tour, rabroker; « Quand nos v’lin.n broker è leû djârdin, i faleûve diskinde saquants montéyes. » (E. Gilliard)

 

C60

engouffrer

voy. engloutir ; (de personnes) s’ _, moussî ou roufler d’vins reût-à-bale

 

E0

engouffrer

s’_ (en parlant du vent), pûji ; l’ êr è pûji dins l’ hangâr èt l’ tèt èst voye ; s’_ (en parlant de l’ eau courante), s’ aglonè (Te.) ; l’ êwe s’ aglonèye dins l’ bî

 

S0

 

 

 

engoulevent

nm aronde-di-nêt (f), crapôd volant

 

C60

engoulevent

crapaud-volant ou volant-crapaud, volant-rabau (La., St., Ma.), oûhê-crapaud (Har., GrM.)

 

E0

engourdi

 

(s’) vt et pr (s’) engourdir

 

S0

 

engourdi, e

[adj] (o-c) ègoûrdi, îye, (e) ègoûrdi, èye, (e) èdwèrmou, owe, (c) èdwârmu, ûwe, (e) ècwèdelé, èye

 

G100

engourdir

v èdwârmu ; avoir la main engourdie, awè s’ mwin qui dwat ; j’ai les jambes engourdies, dji su rwèd dins mès djambes ; (expr) on-z-èst bin rwèd sins jamaîs awè stî prince, on est bien roi sans jamais avoir été prince (jeu de mots entre « rwè », roi et « rwèd », raide)

 

C60

engourdir

, -issement ègoûrdi, -ihemint ; (d’un membre endormi) ècwèdeler, -eûre ; èdwèrmi, -eûre ; avoir la jambe engourdie, avu ‘ne djambe mwète, èdwèrmowe, ècwèdelêye ; un engourdi, in-èdjalé, ècwèdelé, èdwèrmou, èfoumi

 

E0

engourdissement

nm (raideur) rwèdeû ; avoir de l’engourdissement, awè dès rwèdeûs

 

C60

engourdissement

 

engourdichemint

 

S0

 

engrais

nm engraîs ; semer de l’ engrais, sèmer d’ l’ engraîs

 

C60

engrais

cråhe (nf), engrês ; voy. FUMER, -IER

 

E0

engrais

 

engrês ; sèmer à l’ engrês s’ la tchèroûe ; mettre une quantité excessive d’_ (partic. de l’azote) sur (un champ), saler ; il è co salé jolimint ç’ pature-là 

 

S0

 

engraissement

nm ècrachadje , ècrauchadje ; engraissement du bétail, ècrauchadje dès bièsses ; cette vache n’est bonne que pour l’engraissement, ci vatche- là n’ èst bone qu’ à ècrauchî

 

C60

engraissement

ècråhèdje, -emint

 

E0

engraisser

[v] (o) ècrachî, (c) ècrauchî, (e) ècråhî

 

G100

engraisser

vt ècrachî, ècrauchî ; engraisser davantage, rècrachi, rècrauchî; il engraisse un cochon, il ècrache on couchèt, i faît on couchèt ; (expr) ècrauchî ses dints, s’engraisser les dents, bien manger ; vi divenu craus, grochi, s’ ècrachî, si fé do laurd ; (expr) ci n’ èst nin avou dè l’ clére aîwe qu’ on-z-ècrache lès pourcias, ce n’est pas avec de l’eau claire qu’on engraisse les cochons, impossible de réussir quelque chose sans y mettre le prix ; on n’ divint nin craus à sucî dès claus, on n’engraisse pas à sucer des clous; i n s’ ècrache nin à tèter l’ vèra dè l’ cauve, il ne s’ engraisse pas à téter le verrou de la cave, c’est un fameux mangeur ; (s’) s’ ècrachî, s’ ècrauchî ; (expr) ècrachî conte on couchèt, s’engraisser comme un porc ; il ècrache come on couchèt, il s’engraisse comme un porc

 

C60

engraisser

ècråhî ; _ davantage, rècråhî ; _ un porc, mète on pourcê so cråhe ou so (ou å) batch ou simplement fé on pourcê ; porc engraissé, presque bon à tuer, on cråhî ; une vache qu’on engraisse, ine bièsse qu’ èst so vatche ; voy. porc

 

E0

engraisser

 

 

 

 

vt _ (des animaux) acrèchi (acra- Lu., acrachè Te.; agrachè As., Va., …) ; _ des porcs, acrèchi (, noûri, fé) dès porcês, dès vês, dès tchapons ; _ les bœufs, mète lès boûs â batch ; j’engraisse des bœufs, dj’ ê dès boûs â batch ;

; (enrichir une terre (au moyen d’ engrais) acrèchi ; il è acrèchi la cinse ; s’ _ (devenir gras), s’ acrèchi

 

S0

 

 

 

 

engranger

v (mettre en grange) mète è l’ grègne, rintrer è l’ grègne ; (amasser) ètassî

 

C60

engranger

rimète, rintrer è l’ heûre (, è l’ grègne), ètèsser

 

E0

engranger

_ les gerbes, rintrer âs djâbes

 

S0

engrêlure

tripopoye

 

E0

engrenage

nm engrènadje

 

C60

engrenage

engrènaje [-a∫]

 

E0

engrenage

 

 

engrin.naje ; lès-engrin.najes do molin ; lès-engrin.najes di l’ ôrlodje

 

S0

 

 

engrener

 

 

vt (introduire dans la batteuse) engrin.ner ; engrin.ner one djâbe dins la machine à bate ; ouvrier chargé d’_, engrin.neû 

 

S0

 

 

Engreux

 (village de la commune d’Houffalize, anct commune de Mabompré) Èn’grè ; Èn’ grè, c’ è-st-â bout do monde ! (allusion au fait que les voies de communication n’ allaient pas autrefois au-delà d’Engreux)

 

S0

 

engrosser

fé grosse, bouhî (s’ feume) grosse, bouhî (on côp) è l’ håye ou è meûbe, (argot) èbaler ; voy. enceinte

 

E0

engrosser

 

 

 

vt (rendre enceinte) acayeter, ahèssi, amantchi ; èle s’ è fêt acayeter ; _ une femme, amantchi one fème ; _ une femme une nouvelle fois, ramantchi one fème ; il l’a engrossée, i l’ è fouté grosse

 

S0

 

 

 

engueulade

nf engueûlâde, engueûladje (m)

 

C60

engueulade

 

(sévère réprimande) engueûlâde, salâde ; dj’ ê ramassé one engueûlâde addé l’ pére ; tu vas co ramasser one salâde !

 

S0

 

engueuler

v engueûler, sgrignî ; il m’a encore engueulé, i m’ a co sgrignî

 

C60

engueuler

, -ade engueûler, -åde ; voy. ATTAQUER

 

E0

engueuler

 

vt engueûler ; il s’est fait _, il è avou su s’ babètch

 

S0

 

enguignonner

pûni, èmacraler ; être enguignonné, avu l’ guignon ou l’ pûne, l’ pûnikèt, l’ poutelouke, l’ daye ; èsse è l’ pûne, è låborin ; avu l’ vint è visèdje; avu rèscontré ‘ne måle alène å matin ; èsse dipihî dès rats, èsse dupihi do rossê tchèt (La.) ; èsse pûni, èmacralé, èloviné, èpufkiné, sègnî, kissègnî, må sègnî, sègnî dè påcolèt, sègni dè godi (Hu.), må-tchanceûs, -celeûs ; èlôdé, èmané,  èpètroté, èpoutiné, èputin.né, èpoutelouké ; voy. ensorceler, guigne

 

E0

enguirlander

je l’ai enguirlandé, dji lî ê dit sa sentence

 

S0

 

enhardir

(s’) v s’ afranki; action de s’enhardir, afrankichadje (m)

 

C60

enhardir

ahardi, èhardi (de nouveau r-) (èhèrdi Ve.) ; s’_ à entrer, s’ ahardi d’ intrer

 

E0

enhardir

 

 

 

vt (donner de l’assurance) afranchi ; la scole l’ è brâmint afranchi ; s’ _ (prendre de l’assurance), s’ afranchi ; i s’ è afranchi dupûs qu’ il è fêt s’ timps d’ sôdârt

 

S0

 

 

 

enharnacher

v hârnachî, atèler, brider, ègoreler ; il enharnache (son cheval), il hârnache, il atèle, i bride, il ègoreléye si tch’vau

 

C60

enharnacher

_ un cheval, voy. harna­cher

 

E0

énigme

nf (devinette) advinia (m) ; (mystère) mistére (m)

 

C60

énigme

voy. devinette ; [chercher, trouver] le mot de l’_, li cwacwa

 

E0

enivrant

voy. capiteux

 

E0

enivrer

[v] sôler

s’ _ : (e-c) si sôler, (o) s’ sôler, (e) si fé sô

 

G100

enivrer

v (rendre ivre) sôler ; (s’) si sôler

 

C60

enivrer

sôler, fé sô, rimpli (d’ pèkèt) ; voy.  GRIS, GRISER, IVRE

 

E0

enjambée

[nf] (o-c) ascauchîye, (e) ascohèye, (o-c) asdjambléye

 

G100

enjambée

nf ascauchîye, asdjambléye, asplane, asplanéye ; « Wête ! vo-le-là co qu’ èlle asplanéye, maugré sès strwètès cotes. D’ au lon, ni dîreus-se nin s’ pa, li Tchitcha, qu’ ènn’ aleut tofêr à grandès-ascauchîyes, en boutant sès gngnos au hôt, come on vî tch’vau qu’ ârpéye ? » (A. Laloux) ; faire de grandes enjambées, asplaner ; (expr) i faît dès-ascauchîyes di cwachî, il fait des enjambées d’écorché, il se dépêche

 

C60

enjambée

ascohèye (, -êye ; -ie St., Vi.; astohêye Ve., … ; -îye Ber. ; ascåhiye Hu. ; ascwâhêye Du.), èdjambîye (Ne.), apas (nm) ; faire de grandes _s, håspler (hèspler Ja.), coheler (Rob., GdH.) ; _ servant de mesure et valant ordt un double pas, dièsse ; mesurer à l’_, dièstrer, djèsseler, mèserer à l’ djambe ou à l’ ascohèye

 

E0

enjambée

 

 

 

ascwâchîre ; martchi à grandes ascwâchîres ; mesurer par enjambée, mèsurer à l’ ascwâchîre ; personne qui marche à grandes _s, ascwâcheû, -eûse

 

S0

 

 

 

enjamber

[v] (o-c) ascauchî, (e) ascohî, (o-c) asdjambler

 

G100

enjamber

v ascauchî, asdjambler, asplaner ; il enjambe, il ascauche, il asdjambèle, il asplane ; action d’enjamber, ascauchadje (m), asdjambladje (m) ; enjamber à nouveau, rascauchî,  rasdjambler ; nouvelle enjambée, rascauchadje ; celui qui enjambe, ascaucheû (-se) ; « Ascauchoz co trwès montéyes èt vo v’là au banc d’ comunion. » (J. Houziaux) ; « Louwis ascauche li fignèsse. » (Albin Souldo, « Louwis Barjot »)

 

C60

enjamber

ascohî (astohî Ve., … ; ascåhi Hu. ; ascwåhi Du. ; rascohi Ma.),  èdjamber (Wa.), coheler oute (qch) (Rob.) ; voy. fran­chir

 

E0

enjamber

vt ascwâchi, enjamber ; ascwâchi l’ bî, enjamber la hèye

 

S0

enjaveler

v (è)djaveler, mète à djavias ; action de mettre en javelle, (è)djaveladje (m); il enjavelle, il èdjaveléye ; ils enjavellent, il èdjavelêyenut

 

C60

enjeu

nm audjeu ; constituer un enjeu, fé on pot ; un enjeu minime, on p’tit djeu ; jouer sans enjeu, djouwer po l’ oneûr ; jouer avec enjeu, djouwer po dès caurs

 

C60

enjeu

mîse (nf), èdjeû ; masse ou somme des _s, pote (nf), bourlå ; (au jeu de pile ou face) boulêye ; déposer son _, mète è djeû, à l’ poye, å pot ou è l’ pote, mète l’ âdjeû (GdH.) ; gagner l’_, fé mantchète ; j’ai repris mon _, dji ra m’ tchè (Ve.)

 

E0

enjeu

 

 

âdjeû ; (au jeu de quilles; à la riboulète) remettre l’_ pour la partie suivante, djouwer l’ âdjeû ; empocher la totalité de l’_, lèver la pârt ; lèver one boune pârt à l’ clitchète

 

S0

 

 

enjoindre

v oblidjî ; il m’ a enjoint de le faire, i m’ a oblidjî à l’ fé

 

C60

enjoindre

voy. ordonner

 

E0

enjôler

v amôdurer, èbèguiner, ètoûrpiner, toûrner ; il s’est laissé enjôler, i s’ a lèyî toûrner

 

C60

enjôler

enjoler, ègayoûler ; [elle cherche à vous] _, adawî, amadoûler, madoûler, amidoûler ; aloûrder, -iner ; amiloûrder, andoûler, andoûdeler (, antoûteler Ve.),  embèrlificoter, engueûser, enroler, charmer, èdjoupsiner, èdwèrmi, èharnahî, èlahî, èmacraler, èmantchî, ènôler, ènonder, èstchanter, èvôtî, ravôtî, èwalper, toûrner, voy. amadouer, attirer ; elle t’a enjôlé, èle t’ a fêt beûre à l’ rodje jate 

 

E0

enjôler

 

vt adwarmi, amidoûler  (ama- Lu.) ; i s’ è lêssi adwarmi pa ç’ bê pârleû-là ! ; i quîrt todi à-z-amidoûler lès-ôtes 

 

S0

 

enjôleur

, euse n et adj èbèguineû (-se), toûrpineû (-se), toûrsiveû (-se) ; « Èt vôy one si-faîte toûrpineûse qui faît chonance di rin. » (E. Gilliard)

 

C60

enjôleur

èdwèrmå, amûseû, adawieû, andoûleû, ègayoûleû, gawdi(y)eûs ; en gén , c’ è-st-ine ustèye ; _ de filles, macrot (Li., … ) ; f macrale, madoûle, madoûlète, miloûde, amadoûleûse, djip’cine (Bo.)

 

E0

enjôleur

, -euse n cajoleûr, -eûse

 

S0

 

enjoliver

v rabèli, rabiasi ; il enjolit, i rabèlit, i rabiasit; nous enjolivons, nos rabèlichans, nos rabiasichans

 

C60

enjoliver

embèli (èb-), gålioter ; _ un discours, brosder

 

E0

enjolivure

gåliotèdje, gålioterèye, carimadjôye

 

E0

enjolivure

 

 

(de vêtement) aplike ; one bèle nware cote, avou dès-aplikes su l’ col

 

S0

 

 

enjoué

, ée adj gaîy (-e)

 

C60

enjoué

voy. joyeux ; fille trop _, on sot bayå

 

E0

enjouement

nm bone umeûr (f)

 

C60

enlacer

v (étreindre) sèrer dins sès brès, tinu dins sès brès ; il l’enlaçait, i l’ sèreûve dins sès brès ; ils étaient enlacés, il èstin.n dins lès brès onk di l’ ôte ; (entrelacer) trèlacî; il enlace, i trèlace; ils enlacent, is trèlacenut

 

C60

enlacer

èlècî

 

E0

enlaidir

vi (devenir laid) alaîdi, èlaîdi, divenu laîd

 

C60

enlaidir

, -issement èlêdi, -ihemint ; vi diveni lêd, si fé pus lêd

 

E0

enlaidissement

nm alaîdichadje, èlaîdichadje

 

C60

enlarmer

_ un filet de pêcheur, d’oi­seleur, årmer on hèrna

 

E0

enlarmure

årmeûre

 

E0

enlèvement

nm (action d’enlever une personne) nous avons été témoins d’un enlèvement d’enfant, nos-avans vèyu qu’ on purdeut on-èfant èt ‘ nn’ aler avou ; (action d’enlever des objets) raustadje (m) ; il n’ était pas là lors de l’enlèvement des poubelles, i n’ èsteûve nin là quand on-z-a v’nu prinde lès man.nèstés

 

C60

enlèvement  

_ d’une fille, voy. fugue

 

E0

enlever

[v] (o-c) boudjî, (e) bodjî, (c) r(i)ssatchî, r(i)tirer, (o) r’tirer, (o-c) rauster, (o) inlever, (e) sètchî ; v. (re)tirer

 

G100

enlever

v (retirer) rissatchî, rauster ; enlever sa casquette, rauster s’ calote ; enlever les toiles d’araignées, fé lès-aragnerîyes ; (enlever en séparant) rauyî ; on lui a enlevé les amydgales, on lî a rauyî sès-amidales ; (faire disparaître) fé ‘nn’ aler ; enlever les taches, fé ‘nn’ aler lès tatches, rawè lès tatches ; (faire un enlèvement) prinde ; ils ont enlevé une gamine, il ont pris one bauchèle èt l’ èmwinrner avou zèls ; (s’) ènn’ aler ; cela s’enlève facilement, ça è va tot seû, ça è va aujîyemint

 

C60

enlever

_ (un couvercle), bodjî ; _ (des objets en général), bodjî, ramasser, baguer, sètchî, tirer, wèster, èpwèrter ou pwèrter èvôye ; _ sur véhicule, miner èvôye, èminer ; _ son chapeau, etc., di(s)fé, bodjî, tirer; _ l’écorce, la peau, voy. égorger, écorcher ; _ les soies du porc abattu, haver, råyî, fé toumer lès seûyes ; _ les arbres abattus dans la forêt, sêwer, voy. vidange ; _ la couleur, magnî foû ou èvôye ; _ en frottant, froter èvôye ; _ la crasse, voy. décrasser ; (houill) _ un étai, un boisage, bouhî (, fèri, maker) djus ou èvôye, côper (ou prinde) foû ; _ charbons ou stériles, dicouler, hayî, houyî, rèbouter, rondjî ; _ une fille ou femme, èlèver, fé biser ; _ à qn sa maîtresse, haper ou sofler s’ crapôde ; _ un ballon, èmonter, énêrî

 

E0

enlever

s’_ (en parlant du papier peint), si distapisser ; i s’ distapisse bin, ç’ tapis-là

 

S0

 

enlever

vt baguer voye ; enlève-moi cela, bague-mu ça voye ; _ une portion importante, chwarner ; chwarner la sâçusse ; quand i vint, i nos chwane todi l’ djambon ; _ la coquille d’un œuf, pèler on-oû ; _ les aspérités en râclant, discrèpè (Te.) ; discrèpè on mour ; discrèpè on sabot [à rattacher à l’a. frq. *skrepan, frotter] ; _ les taches, tirer lès tètches ; _ les ardoises (du toit), dichchayeter, dischayetè (Te.) ; lès chayeteûs ont v’nou dichchayeter l’ tèt [type < dés-(é)caill-et-er >, de chayeter, avec assimilation du préf dis- au contact de la chuintante initiale du radical] ; il m’enlèverait le pain de la bouche, i m’ mindjerot ma djèrin.ne golêye ! ; personne qui enlève le fumier de l’étable, de l’écurie, handeleû, -eûse

 

S0

 

enlisement

nm ècrolemint, èssankiadje

 

C60

enliser

v èssankyî

 

C60

enliser

(s’) v s’ èfagnî, s’ èssankyî

 

C60

enliser

èfagnî ; voy. embourber

 

E0

enloger

, -ement (des pigeons pour le concours) (t de colomb ) èholer, -èdje

 

E0

enluminer

colorier

 

E0

ennemi

nm in.nemi

 

C60

ennemi

, -ie in.nemi, -îye

 

E0

ennemi

, -ie n in.nemi, -îe ; i s’ è fêt brâmint dès-in.nemis ; c’ èst deûs grandes-in.nemîes asteûre ; is sont in.nemis jurés ; ami po-z-apronter, in.nemi po rinde

 

S0

 

 

ennoblir

anôbli

 

E0

ennuagé

, ée adj ènûlé (-ye)

 

C60

ennui

[nm] 1 (fait de s’ennuyer) anôyemint, (c) anôye [nf], (o) anoye [nf]

2 (problème) [nm] (e-c) rûse [nf], (o) rûje [nf], (e-c) displit, (c) cramion

 

G100

ennui

nm (tracas) camadjes (pl), embêtemint, imbaras, tracas, tracasserîye (f) ; avoir des ennuis, awè dès camadjes ; ennui sérieux, sèrâde (f) ; créer des ennuis, fé dès miséres, fé dès rûses ; éprouver des ennuis, awè dès miséres, awè dès rûses, ièsse aoté ; avoir un ennui imprévu, awè one cale; j’ai un fameux ennui, dj’ ènn’ a one bèle ; il a eu des ennuis avec le voisin, il a ieû dès-embêtemints avou s’ vèjin ; l’ennui dans tout cela, vois-tu, li maleûr avou tot ça, vèyoz ; l’ennui quand on est seul, c’est que, l’ aroke quand on-z-èst tot seû, c’ èst qui ; (le fait de s’ ennuyer) anôyemint; il n’y a rien de pire que l’ennui, gn-a rin d’ pîre qui d’ s’ embêter, gn-a rin d’ pîre qui l’ anôyemint

 

C60

ennui

anôyemint, anôye (nf) ; excl d’_, hîy hay ! ; causer des _ à (qn,) fé dès troûbes à ; voy. contrariété

 

E0

ennui

 

(contrariété) agacemint

 

S0

 

ennuyant

, -e anoyant, -e ; voy. en­nuyeux

 

E0

ennuyé

, ée adj (contrarié) embêté (-ye) ; elle était ennuyée, èlle èsteûve embêtéye ; je suis bien ennuyé, dj’ ènn’ a one ; (expr) i faît one mawe come on tayeû d’ pîres qu’ a pièrdu sès fiêrs, il fait une grimace comme un tailleur de pierres qui a perdu ses outils, il est très ennuyé

 

C60

ennuyer

[v] soyî, fé assoti

s’ _ :  s’ anoyî, (o) s’ en.mouscayî, (e) si må plêre, (o) s’ imbéter

 

G100

ennuyer

v (causer du souci) embêter, grabouyî, tracasser ; cela m’ennuie, ça m’ embête, ça m’ tracasse, ça m’ grabouye; cela m’ennuie de devoir lui demander, ça m’ embête dè lî d’vu d’mander ; (importuner) fé assoti, fé malade, soyî, taner ; action d’ennuyer, soyadje (m) ; (s’) v s’ anoyî, s’ embêter ; (expr) i n’ a nin one vèsse à foute, il n’a pas un pet à faire, il s’ennuie terriblement ; i s’ amûse come one crosse di pwin drî l’ ârmwêre, il s’amuse comme une croûte de pain derrière l’armoire, il s’ennuie

 

C60

ennuyer

anoyî ; il m’ennuie de ne plus vous voir, i m’ ènn’ èst (ou dji so-st-anoyeûs) di n’ vis pus vèyî, dj’ a l’ timps long di v’ rivèyî ; je m’ennuie à mourir, dji m’ anôye (ou dji so-st-anoyeûs) à mori, dji m’ plê må so l’ tére, dji m’ amûse come ine crosse di pan drî l’ årmå ; voy. chagriner, fatiguer ; être ennuyé d’avoir à faire qch, s’ agrincî ; faire _ qn, voy. agacer, enrager, TOURMENTER

 

E0

ennuyer

 

 

vt (importuner) anoyi (Ar., No., Ra. ; -yè Ber. Te.), amayi ; t’ ès todi là po nos-amayi ; tu m’ ennuies sérieusement, tu m’ tanes li cûr ; s’_, s’anoyi

 

S0

 

 

ennuyeux

, euse adj (qui engendre l’ennui) èdwârmant; c’est un livre ennuyeux, c’ è-st-on lîve èdwârmant ; (qui importune) soyant(-e), sôlant(-e), tanis’ (-se) ; (qui cause de la contrariété) tracassant (-e) ; c’est ennuyeux, c’ èst tracassant

 

C60

ennuyeux

anoyant, anoyeûs, hayåve (hè- Ve., Du.), agaçant, embêtant, massacrant, soyant ; voy. facheux, fatigant ; discours _ long, brouwèt, råtchå, sameneûre ; personne ennuyeuse, ine sôye, ine fîre canûle, voy. raseur

 

E0

ennuyeux

, -euse adj et n (agaçant, -ante) pèlant, -ante ; pèlant démon ! ; c’ è-st-âk di pèlant à fé ; voilà encore cette vieille ennuyeuse (à cause de son bavardage incessant), v’là co çusse vî ronche-là

 

S0

ennuyeux, euse

[adj] soyant, e, (o-c) sôlant, e, (e-c) anoyant, e

 

G100

énoper

_ le drap, noper

 

E0

énorme

[adj] fameûs, e, (o-c) minâbe, (c) foû mèseure, (e) foû mèseûre, (o) nu-z-ome, (c) démoné, èye

 

G100

énorme

adj dèmoné (-ye), fameûs (-e), foû mèseure (hors mesure) ; il en a eu un énorme morceau, i ‘ nn’ a ieû on fameûs bokèt ; il est vraiment énorme, il èst foû mèseure

 

C60

énorme

foû mèseûre ; animal _, ine fameûse grande bièsse ; maison _, ine assotèye (ou foû grande) mohone ; _ grenier, on dissime (ou grandissime ou fameûs grand) grinî ; coffre _, on grand hiylî (ou grand vilin) cofe ; table _, ine grande hiyèye (ou grande vilin.ne) tåve, one èwèrèye tâve (Du.) ; charge _, ine grande môrtéle tchèdje; _ quart d’heure, on gros hiyî qwårt d’ eûre ; il y avait un monde _ (ou énormément de monde) au bal, i n-aveût on vilin (ou tèribe ou fameûs) monde å bal, on monde abôminåbe ou afreûs, in-afreûs monde, afreûsemint ou abôminåbemint dès djins ; c’ èsteût (ou i féve) massake ou on massake di djins, voy. foule

 

E0

énormément

adv bran.mint, fameûsement, fwârt ; il a énormément d’argent, il a bran.mint dès caurs ; je l’aimais énormément, djè l’ vèyeûve fwârt voltî ; pas énormément, nin dès masses ; il y en avait énormément, gn-aveûve à gogo, à make, à n’ s’ è nin fé one idéye, à n’ nin crwêre, à r’laye, à târlarigo, à tchèréyes, à tot spiyî, tot plin ; il m’a manqué énormément, i m’ a fameûsemint manké

 

C60

énormément

abôminåbemint, afreûse­mint, èwarêye(di)mint, fameûse(di)mint, tèribemint, vilin.nemint ; il mange _, i magne qui c’ è-st-ine saqwè d’ abôminåbe ou d’ afreûs ou d’ tèribe; il y en a _, i n-a (i ‘nn’a) tot neûr ou neûr come poyèdjes so on tchin, i n-a come pèpioûles (, come mohètes) ; voy. beaucoup, excessive­ment, EXTRÊMEMENT, FOISON, GROUILLER

 

E0

énormément 

tant quu l’ diâle

 

S0

énormité

nf (bêtise) bièstrîye ; il ne dit que des énormités, i n’ dit qu’ dès bièstrîyes; « I n’ èst nin à l’ après d’ on tch’vau . » (E. Gilliard)

 

C60

énouer

_ le drap, noper

 

E0

enquérir

(s’) v veûy (qwè) (, vôy (qwè)) ; il est allé s’enquérir des heures de trains, il a stî veûy lès-eûres po lès trins ; il est allé s’en enquérir, il a stî veûy qwè

 

C60

enquérir  

(s’) voy. informer

 

E0

enquête

nf enkète ; ils font une enquête sommaire, is faîyenut one pitite enkète ; j’ai fait ma petite enquête, dj’ a sayî d’ veûy qwè

 

C60

enquête

enkète (in-) ; _ judiciaire, intèroje

 

E0

enquête

 

enkète ; l’ enkète n’ è nin abouti

 

S0

 

enquêter

v fé one enkète

 

C60

enquêter

 

 

vi enkèter ; lès jendârmes di Bastogne ont enkèté longtimps su ç’te afêre-là

 

S0

 

 

enquêteur

 

enkèteûr 

 

S0

 

enquiquinant

 

-ante adj et n (embêtant) enkikinant, -ante 

 

S0

 

enquiquiner

 

 

 

vt enkikiner ; dj’ âro fini d’pû longtimps s’ i n’ m’avot nin v’nou enkikiner tote l’ après-non.ne ; (formule de défi) dji t’ enkikine ! ; personne qui enquiquine, enkikineû, -eûse

 

S0

 

 

 

enracinement

nm èracènadje

 

C60

enraciner

(s’) v prinde racène, s’ èracèner (, s’ èracyî) ; il s’enracine, i s’ èracène

 

C60

enraciner

 

 

vt arèciner ; (surtout au part passé) lès sapins d’ bordeûre sont todi bin arècinés

 

S0

 

 

enragé

, ée adj arèdjî (-ye) infèrnâl (-e), losse ; (expr) li cia qui vout bate si tchin, i dit qu’ il è-st-arèdjî, celui qui veut battre son chien dit qu’il est enragé ; si on tchin aureûve ça su s’ queuwe, i coûrt arèdjî, si un chien avait cela sur la queue, il s’enfuit, enragé, cette nourriture est mauvaise

 

C60

enragé

chien _, on tchin arèdjî, malåde, må-sêve, ine måle bièsse, on tchin qu’ a l’ raje [ra∫] ou l’ må,  …qui coûrt arèdjî (, mâ-sêve Se.), qu’ èst må-toûrné ; il fait comme un _, i fêt come in-arèdjî, on possèdé, on distèrminé, in-assoti , on confondé (La.), on d’ssâvé (Ma.) ; i n’si k’noh pus ; il faut être _ pour parler ainsi, i fåt-st-arèdjî (, araper, arawer, aroubi, assoti, tchårmer) po (ou d’) djâser insi ; à la façon d’un _, arèdjèyemint, assotèyemint, voy. extrêmement ; elle marche comme une _, èle rote qu’ èle possède ; travailler comme un _, ovrer à l’ arèdje ou qu’ arèdje, qu’ arape, qu’ assotih, come on possédé, voy. arrache-pied ; c’est un _ menteur, il arèdje dè boûrder ; un _ farceur, in-arèdjî (, arapé, aroubi, assoti) farceûr; c’est un _ danseur, i s’ dansereût l’ åme foû dè cwérp, i dansereût l’ cou èn-on sèyê d’ êwe ; manger de la vache _e, magnî dès deûrs bokèts

 

E0

enragé

 

 

, -ée adj arèdji ; çu tchin-là èst arèdji ; (fig) mindji do l’ vatche arèdji ; travayi come on-arèdji ; il est enragé pour aller jouer aux quilles, il è la maladîe d’ aler âs guîes

 

S0

 

 

enragé, e

[adj] (c) arèdjî, îye, (e) arèdjî, èye, (o) aradji, îye

 

G100

enrageant

, ante adj arèdjant (-e), biskant (-e)

 

C60

enrageant

, -e arèdjant, assotihant, -e

 

E0

enrager

[v] (e-c) arèdjî, (o) aradjî

 

G100

enrager

v arèdjî; faire enrager, fé arèdjî, fé couru assoti, fé dâner, fé endêver ; il nous fait enrager, i nos faît dâner ; c’est à te faire enrager, c’ è-st-à t’ fé couru assoti ; j’enrage, dji so mwaîs après mi ; (expr) va t’ fé couru arèdjî, va te faire courir enragé, va-t’en au diable ! ; i faît arèdjî l’ bièsse èt l’ mârtchand, il fait enrager l’animal et le marchand,  tout le monde

 

C60

enrager

(avoir la rage) arèdjî, arèdjî dè må d’ sint Houbèrt, avu l’ må d’ arèdje, avu l’ raje, voy. enragé ; impré­cations : va-se ti fé arèdjî !, va-se coûr arèdje !, qui n’ hapes-tu l’ grand bleû må d’arèdje ! ; dji vôreû qu’ ti vèretahe ou qu’ t’arèdjahe ; diâle ti possède ! ; va-se å diâle qui l’ pos­sède !; voy. diable) ; fåt-st-arèdjî ! (syn atténuatifs fåt-st-araper (, arawer, aroubi, assoti) ; excl d’indignation, sou­vent ironiques) ; (avoir un furieux désir) arèdjî, assoti après ; djêrî, guêver so ; voy. désirer ; (avoir un furieux dépit) il enrage, il arèdje (, assotih) è s’ pê, il a l’ raje è l’ åme, i crèh di colére, i possède ; faire _ qn, fé arèdjî (, assoti, mågriyî, tchårmer), fé distèrminer, toûrmèter, fé aler, fé monter (ou mète) so l’ cane (di veûle) ; voy. rage, -eR, -EUR, FACHER, TOURMENTER

 

E0

enrager

 

 

vi arèdji ; i m’ fêt todi arèdji ; (expr. de dépit)dj’ arèdje di n’ nin avèr sutî là ; fât-i nin arèdji ! ; faire _, fé daminè (Te.) ; il faisait toujours _ les enfants, i f’sot toudi daminer lès-èfants

 

S0

 

 

enrayage

(t de charron) stokèdje, stokemint

 

E0

enrayer

v (ouvrir le premier sillon dans un champ) aroyî, fé l’ arôyemint ; (monter les rayons d’une roue) arayî ; enrayer une roue, arayî one reuwe ; (arrêter dans son cours) on n’a pas encore réussi à enrayé la maladie, on n’a co seû arèter l’ mau ; (s’) v caler ; le moteur s’est enrayé, li moteur a calé

 

C60

enrayer 1

_ un champ, aroyî, fé l’ arôyemint, (ard) assoûki

 

E0

enrayer 2

sèrer (la roue au moyen d’un frein (sera) quelconque), mète lès clapètes à ‘ne tchèrète (dans une descente rapide) ; (charron) stoker ‘ne rowe, mettre les rais à  une roue ; voy.  écuanteuh

 

E0

enrayoir

(de charron) pour entrer les rais dans le moyeu, stokeû, stokemint ; pour entrer les rais dans les jantes, tire-djus, tire-rès

 

E0

enrayure

_ d’une roue, clapète

 

E0

enregistrement

nm (administration) enrèjistrèmint ; je suis allé au bureau d’enregistrement, dj’ a stî à l’ enrèjistrèmint

 

C60

enregistrer

v (inscrire sur un registre) enrèjistrer ; l’acte a été enregistré, l’ ake a stî enrèjistrè

 

C60

enregistrer

_ par acte notarié la vente d’un bien, scrîre (li mohone, etc.)

 

E0

enregistreur

nm enrèjistreûr

 

C60

enrhumé

[adj] être _: (o) ièsse èreûmè, èye, (e) èsse èmwèhené, èye, (c) awè l’ reûme

 

G100

enrhumé

, ée adj être enrhumé(e), awè on reûme, awè l’ reûme

 

C60

enrhumer

(s’) v atraper l’ reûme

 

C60

enrhumer

(s’) s’ èmwèhener, haper on mwèhenê ou on freûd (d’ cèrvê) ; elle est enrhumée, èlle è-st-èmwèhenéye, èruméye (Les., Be.), èlle a on freûd, … l’ reume (Cou.), l’ tos’ è l’ tièsse (GrM.) ; voy. rhume

 

E0

enrichir

v aritchi, rinfler ; « Èt l’ passéye faîte, tot rinflés, is s’ ont rècrûtè à Dorène. » (A. Laloux) ; (s’) v divenu ritche, s’ aritchi

 

C60

enrichir

, -issement aritchi, -ihèdje, -ihemint; voy. prospérer ; s’_, rèdîmer sès rintes ; s’_ d’une façon mystérieuse, aler so l’ vèrbouk

 

E0

enrichir

 

 

(s’) vt et pr (s’) aritchi ; i s’ è brâmint aritchi timps do l’ guère ; (prov) li ci qui paye sès dètes s’ aritchit ; il s’est enrichi frauduleusement, i s’ è acrèchi lès dèts 

 

S0

 

 

enrichir (s’)

[v] s’ aritchi

 

G100

enrober

v (recouvrir d’une couche) ricouviè ; (conjugaison, voir couvrir : couviè) ; c’est du sucre enrobé de chocolat, c’ èst do suke qu’ a stî r’couvièt avou do chocolat

 

C60

enrôlement

 

enrôlemint

 

S0

 

enrôler

, -ement, -eur enroler (inr-), -emint, -eû ; voy. engager, indes, RECRUTER

 

E0

enrôler

 

(s’) vt et pr s’ enrôler; il è stî enrôlé d’ fwace

 

S0

 

enrouement

nm rôguiadje (, rôkiadje)

 

C60

enrouement

rôk(i)èdje, rôkê

 

E0

enrouement

rôkiâ (qqf rôkiê) ; po chaper l’ rôkiâ, i fât prinde do tchôd lacê

 

S0

enrouer

v être enroué, rôguyî (, rôkyî); ièsse rôgue ; il est enroué, i rôguîye (, i rôkîye)

 

C60

enrouer

(s’) s’ èrôkî ; être enroué, rôkî, avu l’ rôkê, èsse tot rôke, èsse èrôkiné, anhelé, èrôkié ou èrohié, èrohelé, èruhetiné (Ma.) ; voy. rauque

 

E0

enrouler

[v] (o-c) èroûler, (e) bouler, (e) boubiner, (c) bobiner

 

G100

enrouler

v (du fil sur une bobine) bobiner, èrôler ; (s’) s’ èrôler

 

C60

enrouler

_ un câble, bouler, racoyî, rôler ; _ du fil, boubiner

 

E0

enrouler

vt _ (du fil) sur une bobine (bobiner), bobiner, ratôrtyi ; bobiner do l’ lin.ne ; ratôrtyi do fil

 

S0

 

 

ensacher

v ensacher le froment, mète li frumint dins dès satchs; ensacher les bonbons, mète lès boubounes dins on satchot

 

C60

ensanglanter

v d(is)son.neter, èsson.neter

 

C60

ensanglanter

disson.neter ; être tout ensanglanté, èsse tot-èn-on song’

 

E0

enseignant

, ante n scoleû (-se) ; (instituteur) maîsse di scole (f dame di scole, dimwèsèle) ; (professeur) profèsseûr

 

C60

enseigne

nf èssègne ; (d’estaminet) pèton (m) ; « one bèle pîre travayîye qui gârnicheûve ou sièrveûve d’ èssègne à l’ maujone » (E. Robin)

 

C60

enseigne

_ de marchand, èssègne ; (anc.) _ grotesque d’apothicaire, hègne d’ apoticåre

 

E0

enseigne

 

(de commerçant, d’artisan) ensègne ; l’ ensègne wîkèle ; être logé à la même _ (être dans la même situation), sèy lodji à l’ min.me ensègne ; être logé à la mauvaise _ (se trouver dans une situation défavorable), sèy lodji à mâvêse ensègne

 

S0

 

enseignement

nm (action, art d’enseigner) scoladje ; il a reçu un bon enseignement, il a ieû on bon scoladje, il a bin stî scolé ; (leçon qu’on tire de l’expérience) lèçon (f) ; il en aura tiré un enseignement, i ‘ nn’ aurè ieû one lèçon ; l’enseignement primaire, li scole primaîre

 

C60

enseignement

ensègnemint, lèçon

 

E0

enseignement

 

ensègnemint

 

S0

 

enseigner

[v] aprinde, (e-c) acsègnî

 

G100

enseigner

v aprinde, scoler ; on ne vous a pas enseigné cela à l’école, on n’ vos-a nin apris ça è scole

 

C60

enseigner

_ à qn ,aprinde, acsègnî ; _ qch à qn, aprinde, acsègnî, mostrer ; voy. endoc­triner

 

E0

enseigner

 

vt ensègner

 

S0

 

ensellé

(animal dont le dos est trop enfoncé) èssèlé, sèlé

 

E0

ensemble

[adv] (o) èchène, (c) èchone, (e) èson.ne, èssonle

 

G100

ensemble

adv èchone (, èsson.ne) ; « quand is voyadjin.n èchone timps dès vacances » (J. Houziaux) ; tous ensemble, tortos èchone ; ils ont fait leur communion solennelle ensemble, il ont faît leûs paukes èchone ; (expr) on bon tchèsseû n’ lache jamaîs ses deûs côps èchone, un bon chasseur ne lâche jamais ses deux coups ensemble ; todi èchone come sint Rok èt s tchin, toujours ensemble comme saint Roch et son chien ; todi èchone come sint-Antwin.ne èt s’ couchèt, toujours ensemble comme saint Antoine et son cochon

 

C60

ensemble

èsson.ne (èssonle St., …, -ôle Ve. , -one Fa.) ; tous _, tos (ou ordt turtos) èsson.ne ; nm _ des mises au jeu, voy. enjeu ; _ d’ustensiles, wahulemint ; _ de fromages chez le fa­bricant, houdin

 

E0

ensemble 1

 

 

adv assone (èssone Ar., Ber., …) ; (de concert) dj’ à rîrans tortos assone ; il ont stî aclèvés assone ; leurs terrains tiennent _, leûs tèrins sont tot d’ one pîce ; vivre _ fait converger les points de vue, quand on dwart à deûs su l’ min.me cossin, on-è lès min mes-idées (litt. « dormir sur le même oreiller »)

 

S0

 

ensemble 2

n _ réduit (petit groupe isolé) trokelèt ; on trokelèt d’ âbes

 

S0

 

ensemencement

nm sèmadje

 

C60

ensemencer

v sèmer ; c’est une terre ensemencée, c’ è-st-one têre qu’ a stî sèméye

 

C60

ensemencer

, -ement sèmer, -èdje ; terrain ensemencé, on sèmé

 

E0

ensemencer

sèmer ; dj’ ê sèmé tot ç’ bokèt-là su la djoûrnêye ; i fârot bin  sèmer on djournâ  

 

S0

 

enserré

, ée adj è sère (loc)

 

C60

enserrer

v rèssèrer ; un pull qui enserre le cou, on tèchu qui rèssère bin l’ cô; une terre enserrée dans des pâtures, one têre rèssèréye dins dès patures

 

C60

enserrer

voy. enfermer

 

E0

enserrer

vt rassèrer, rastrinde ; çu côrsèt-là ni m’ rassère pus bin ; çu côrsèt-là rastrind bin ; ces chaussures n’enserrent pas les pieds, cès solés-là tchâssant grand ; s’_ les reins avec une bande de flanelle, si fachi lès rins

 

S0

ensevelir

v èsglimyî, èssèveli, ètèrer

 

C60

ensevelir

, -issement èssèveli, -ihèdje, ihemint, (anc.) mète à pont ; être enseveli, èsse ås strins ou so l’ tåve ; voy. enterrer

 

E0

ensevelir

 

 

 

vt (faire les préparatifs nécessaires pour exposer le mort) enseuveli ; dji vons quèri one seûr di l’ ospice po-z-êder à enseuveli l’ vèjin

 

S0

 

 

 

ensevelissement

nm (action) èssèvelichadje ; (résultat) èssèvelichemint

 

C60

ensevelissement

 

(préparatifs de la mise en bière) enseuvelichemint

S0

 

ensiler

v fé dès motes

 

C60

Ensival

Ên’zîvå (, à N’zîvå) : ènn’ aler so N.

 

E0

ensoleillé

, ée adj rimpli d’ solia (f rimplîye di solia) ; tout est ensoleillé, gn-a tot qu’ èst rimpli d’ solia ; temps ensoleillé, bia timps

 

C60

ensommeillé

, ée adj diwiyî (, diwèyî) ; (expr) on-z-èst branmint d’wiyî après one chîje trawéye, on est fort ensommeillé après une nuit sans sommeil

 

C60

ensommeillé 

èssoketé, èssopeté ; voy. ASSOUPI, SOMNOLENT

 

E0

ensorceler

[v] èmacraler, (o) amacraler, (c) èssôrçuler, (o) èssôrcéler

 

G100

ensorceler

v (jeter un sort) èmacraler, èssôrcèler, tinu one saquî; il ensorcelle, il èmacrale, il èssôrçule

 

C60

ensorceler

, -ellement èmacraler, -èdje ; èdjoupsiner, taper on sôrt, sègnî, taper l’ pufkène, djouwer on toûr di macrale, djèter l’ hamelète, ; taper ‘ne bosse, taper ‘ne måle acsègneure ; être ensor­celé, èsse èmacralé, må sègnî, èsse kissû d’ ine måle min,  èsse kissû d’ måle êr ; [un enfant] qu’ èst t’nou d’ ine macrale ; voy. ENGUIGNONNER, ENJOLER

 

E0

ensorceleur

, euse n èmacraleû (-se), èssôrcèleû (-se)

 

C60

ensorcellement

nm èmacraladje, èssôrcèladje

 

C60

ensoufrer

soûfrer ; blanki (la paille à tresser)

 

E0

ensouple

(tiss) anseû (inseû Ve.)

 

E0

ensoupleau

(tiss) crète (nf) 

 

E0

ensuite

[adv] adon, (e) adon-pwis

 

G100

ensuite

adv (temps) adon (, alôrs’), après, èt pwîs (, adon pwîs) ; puis ensuite, adon pwîs, èt pwîs ç’ côp-là ; il a cueilli la pomme et ensuite il l’a mangée, il a coudu l’ pome èt pwîs i l’ a mougnî ; nous verrons bien ensuite, nos vièrans bin après ; et ensuite, il est parti, èt adon, il è-st-èvôye ; (loc) en suite de quoi, adon, après ; (espace) v et ensuite, c’est ma maison, èt après, c’ èst m‘ maujone

 

C60

ensuite

adon-pwis (qqf anon-pwis), èt pwis adon, après qwè

 

E0

ensuivre

(s’) il s’ensuit que, i sût d’ là qui, ça fêt qui ; il ne s’ensuit pas pour cela que, ça n’ vout nin dîre po çoula (ou po l’ cåse) qui 

 

E0

entablement

nm sovronde (f), aspalemint

 

C60

entablement

entåblèmint ; _ du mur où le toit s’appuie, li sofrande dè teût ; voy. retrait ; caisson intérieur sous lequel passe l’escalier de la cave (dans les anciennes maisons), cåvå, åté d’ cåve, pwèrtâ ou tamboûr (GdH.) ; voy. cheminée, étagère

 

E0

entacher

ètètchî

 

E0

entaille

nf (coupure) côpûre, cwachûre; il a une entaille sur le visage, il a one cwachûre su s’ visadje ; (balafre) chaurd (m), crin (m), kèrnache, skèrnache ; une entaille, one sikèrnache ; (incision dans un objet) il a fait une entaille sur le bâton, il a faît on crin su l’ baston

 

C60

entaille

crin (nm), crèneûre, ècrènemint, héve, hévelèle, riflåde ; dans la chair, voy. balafre, ÉCORCHURE ; _ dans un sol en pente, abahemint, gré ; _ faite à la hache dans un arbre, hatche ; _ (charp ) ridint ; (houill ) bossèyemint, potale, ridint, tèyemint ; (outil de scieur, char­ron, etc.) limeû

 

E0

entaille

(coupure) chirnâde (chèrnâde Te.) ; i s’ è fêt one fâmeûse chirnâde â gno ; dj’ ê one chirnâde a m’ paletot ; faire une _ sur le pain, crin.ner ; crin.ner l’ pwin ; pratiquer de grandes _s dans l’écorce du sapin (au moyen de la rasète) pour que l’arbre sèche, sin.ner on sapin ; creuser une entaille à la base du mur (pour pouvoir l’abattre), sin.ner on mour

 

S0

entailler

[v] (e-c) crèner, (o) kèrner, intayî, (e) héveler

 

G100

entailler

v (couper en faisant une entaille) côper, crèner, scouteler

 

C60

entailler

crèner, ècrèner, fé on crin ou ine crèneûre dans une pièce de bois ; voy. encastrer ; _ une planche, hévî, héveler, pour y faire des rainures ; (houill ) _ la roche, bossî ; (bûch) _ le chêneau pour le courber et l’écorcer, gadeler, fé one gade ; _ pour être préservé de la rage, s’ aler fé tèyî à Sint-Houbêrt 

 

E0

entailler

vt (balafrer ) chirnâder, chwarner ; il è l’ dos tot chirnâdé ; dji m’ ê chirnâdé tote la mwin â fèjant lès hèyes ; dji m’ ê chwarné l’ keûde ; i s’ è chwarné tote la figure ; _ profondément (enlever une portion importante), chwarci, kichwarner ; dji m’ ê k’chwamé l’ gno ; quî-ce qu’ è co chwarci l’ djambon insi ? ; (créner) crin.ner ; crin.ner on-abcès, on bwagne clau 

 

S0

entame

nf (premier morceau coupé) èdaumûre

 

C60

entame

, -ure (du pain, etc.), èdamèdje èdameûre, crosse dè pan ; _ d’un travail, amwèce

 

E0

entamer

v (couper la première partie de qqch) èdaumer ; action d’entamer, èdaumadje (m) ; entamer à nouveau,  rèdaumer ; action d’entamer à nouveau, rèdaumadje (m) ; le pain n’est pas encore entamé, li pwin n’ èst nin co èdaumé ; celui qui entame, èdaumeû (-se) ; (commencer) ataker, comincî ; nous avons entamé la partie, nos-avans c’mincî à djouwer; entamer une besogne, ataker, comincî, ètèrprinde ; entamer une conversation, si mète à causer ; entamer une course folle, prinde si biséye

 

C60

entamer

_ le pain, etc., èdamer (édå- Du., èdou- St, Ma.), côper l’ crosse djus dè pan ; _ un tonneau, assoûki on tonê (St.) ; _ un travail, ataker ou amwèrcî in-ovrèdje, fé l’ amwèce ; _ le sciage d’un tronc, l’arrachage d’un champ de pommes de terre, etc., èbitchi (Ja.) ; (houill) _ un trou dans la roche, apotcheter ; voy. commencer

 

E0

entamer

 

 

1 vt (couper) adoumer (adâmè Te.) ; adoumer l’ pwin ; adoumer la nware pate ; adoumer l’ rôlê d’ twaye ;

2 (débuter, commencer) aler âtoûr di ; nous avons déjà entamé la dernière motte, dj’ ons djà stî âtoûr do l’ djèrin.ne mote ; _ un travail, aroyi, apougni l’ ovrèdje ; à cause de cette pluie, j’ai à peine entamé le travail, avou çusse pwave-là, dj’ ê jusse sitî m’ aroyi ; apougni l’ mârs’ ; _ largement (le pain, le jambon, etc.), splinker ; il è splinké l’ pwin

 

S0

 

 

entassement

nm ètassemint; action d’entasser, ètassadje

 

C60

entasser

[v] (o-c) ramonceler, (e-c) ètasser, (o-c) ètassî, (e) rahopeler

 

G100

entasser

v èpiler, ètassî, ramonceler; entasser des sacs, èpiler dès satchs ; entasser ses vêtements, ramonceler sès moussemints ; entasser à nouveau, rètassî ; action d’entasser à nouveau, rètassadje (m) ; on les a entassés sur des chariots, on l’s-a ètassî su dès tchaurs ; (expr) lès caurs sont faîts ronds po raler èt plats po l’s-ètassî, les pièces de monnaie ont été faites rondes pour rouler et plates pour être entassées ; rètassîs come dès sârdines dins leû bwèsse, entassés comme des sardines dans leur boîte

 

C60

entasser

, -ement ètasser, -emint ; hopeler ahopeler, mète à hopês ; _ surtout dans la grange ou sur le chariot, ètèsser ; _ les gerbes dans le gerbier, fé l’ tès ; _ les fagots, ècrèteler ; voy. accumuler, COMPRIMER, GERBIER

 

E0

entendement

nm (compréhension) compurdichûre (f), ètindemint; dur d’entendement, deur (di compurdichûre)

 

C60

entendement

ètindemint ; voy. ENTENTE, INTELLIGENCE

 

E0

entendeur

nm (expr) à bon entendeur, salut !, asteûre, vos savoz bin qwè !

 

C60

entendeur

à bon _ salut, à bon-ètindeû pô d’ paroles, dè boûre èt d’ l’ ôle, c’ è-st-ine saqwè d’ crås

 

E0

entendre

[v] ètinde, ôre, ou plus souvent: (o-c) oyu, (e) oyî

 

G100

entendre

v (percevoir par l’ ouïe) ètinde, ôre, oyu ; j’entends, dj’ ètind, dj’ ô ; il entend, il ètind, il ôt ; nous entendons, nos-ètindans, nos-oyans ; vous entendez, vos-ètindoz, vos-oyoz ; ils entendent, il ètindenut, il ôyenut ; il entendait, il ètindeûve, il oyeûve ; il entendra, il ètindrè, il ôrè ; il entendrait, il ètindreûve, il ôreûve ; qu’il entende, qu’ il ètinde, qu’ il ôye ; qu’ il entendît, qu’ il ètindiche, qu’ il oyiche ; entendant, ètindant, oyant ; entendu, ètindu, oyu ; entendre à nouveau, rètinde ; on peut l’entendre, on l’ pout ètinde ; je vous ai entendu, dji v’s-a oyu ; elle entend mal, èlle ètind deur ; (loc) à l’entendre, s’ on l’ vout choûter ; entendre dire, oyu dîre ; je l’ai entendu dire, djè l’ a oyu dîre ; laisser entendre, diner à ètinde, diner dès sonètes ; il ne l’entend pas de cette oreille, i n’ èst nin d’ acôrd avou ça ; (expr) dj’ a ieû dès sonètes, j’ai eu des sonnettes, j’ai entendu dire ; dji n’ saveûve auquék ètinde, je ne savais plus lequel je devais écouter, j’etais débordé ; dji v’s-ètind v’nu avou vos gros sabots, je vous entends venir avec vos gros sabots, je perçois vos intentions ; dj’ ètind qu’ vos l’ dijoz, j’entends que vous le dites (mais je suis sceptique); il a ètindu braîre on via mins i n’ saureûve dîre dins qué stauve, il a entendu braire un veau mais il ne saurait pas dire dans quelle étable, il parle sans réfléchir ; vos-îroz coûtchî sins soper, vos-ètindroz tchanter lès-andjes, vous irez au lit sans souper, vous entendrez chanter les anges (menace aux enfants turbulents) ; vos-avoz mètu vos pantoufes di voleûr, vous avez mis vos pantoufles de voleur, on ne vous a pas entendu arriver ; (avoir l’intention de) v(o)lu ; j’entends qu’ on m’ écoute, dji vou qu’ on m’ choûte ; faites comme vous l’entendez, fioz come vos v’loz, fioz come vos l’ ètindoz ; (vouloir dire) qu’entendez-vous par là ?, qwè v’loz dîre avou ça ? ; (écouter) choûter ; aller entendre de la musique, aler choûter dè l’ musike ; (comprendre) je n’y entends rien au grec, dji n’ comprind nin l’ grèk ; il n’ entend pas la plaisanterie, i n’ ètind nin l’ riséye ; (s’) (être compris) cela s’entend, bin sûr, naturélemint ; (être entendu) s’ ètinde ; cela s’entend de loin, ça s’ ètind d’ au lon ; (se mettre d’accord) s’ arindjî, s’ ètinde, si d’ner l’ mot, si mète d’ acôrd ; ils ne s’entendent pas, is n’ s’ ètindenut nin ; ils s’étaient entendus, is s’ avint d’né l’ mot ; (expr) is s’ ètindenut come dès côpeûs d’ boûsse, ils s’entendent comme des coupeurs de bourse (, comme larrons en foire) ; is s’ arindjenut come dès fréres, ils s’entendent comme des frères ; on n’ arive pus à boûre dins l’ min.me cokemwârt, on n’arrive plus à bouillir dans la même bouilloir, on ne s’entend plus, on ne voit pas les choses de la même façon ; s’ ètinde come cu èt tch’mîje, s’entendre comme cul et chemise, très bien ; s’ ètinde come tchin èt tchèt, s’entendre comme chien et chat,  très mal ; s’ ètinde come l’ aîwe èt l’ feu, s’ entendre comme l’eau et le feu,  pas du tout ; (loc) s’y entendre, s’ î conèche ; (expr) s’ î conèche come on-aveûle dins lès coleûrs, s’y entendre comme un aveugle dans les couleurs,  pas du tout; s’ î conèche come li marchau à l’ ôrlodjî, s’y entendre comme le maréchal-ferrant au métier d’horloger, idem

 

C60

entendre

_ un son, ôre, oyî (oy Li., Vi.), ètinde ; il entend de nouveau, i rôt, i rètind ; qu’on peut _, oyåbe, -åve ; voy. bruit ; [aller à la veil­lée] pour _raconter des fables, po hoûter dès fåves ; à les _, si v’ lès hoûtez pår­ler ; il n’avait pas entendu parler de cette affaire, i n’ saveût à pårler d’ ciste afêre-là ; (comprendre) _ le jeu, ètinde li djeû, ètinde ou comprinde li wastat’ ; donner à _ , diner à ètinde, diner dès sonètes ; _ à demi-mot, ètinde à cate sins dîre minou ; bien entendu, s’ entend, byin-n-entendu ; s’_ à qch, s’ ètinde, si k’nohe à ou divins ; faire l’en­tendu, l’ ètindou, li k’noheû, l’ ome, l’ avo­cåt ; voy. connaisseur ; s’_ avec d’autres pour, s’ ètinde, s’ arindjî, s’ acomôde, si d’ner l’ deût, s’ èmantchî ou talmahî èsson.ne, s’ acwèrder, si mète d’ acwérd

 

E0

entendre

 

 

 

 

 

 

 

1 vt (percevoir par l’ouïe) atinde ; il atind dur come on pot ; il atind co clér ; t’ âros atindou zûner lès moches ; li ci qui n’ atind qu’ one clotche n’ atind qu’ on son ; li ci qui choûte à l’ uch atind sovint dobe ; i n’ vout nin atinde rêson ; i n’ l’ atind nin di ç’te orèye-là ; s’_ (entendre sa propre voix), s’ atinde ; on n’ s’ atind pus voci ; ils s’entendent bien, is sont d’ boune atinte ; _ de nouveau, ratinde ; dj’ ê ratindou l’ coucou po l’ purmî côp çuste anée-ci ; empl absolt dji ratind clér ; _ de nouveau, rôre (Te.) ;

 

2 vt (comprendre) atinde ; i n’ atind nin l’ djeû ; s’_ (avoir les mêmes idées) aler assone, s’ atinde ; ces deux-là ne s’entendent guère, cès deûs-là, is n’ vont nin fwart bin assone ; c’ èst plêsîr di s’ atinde come ça ; s’ atinde come deûs côpeûs d’ boûsse ; s’_ comme larrons en foire, s’ atinde come deûs côpeûs (ou deûs r’côpeûs) d’ boûsse, (litt. « s’entendre comme deux coupeurs de bourse »)

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

entendu

, ue adj (convenu) c’est entendu, c’ èst convenu, c’ èst d’ acôrd, come on-z-a dit ; (loc) BIEN ENTENDU, bin sûr, come di jusse, naturélemint ; j’y suis allé et, bien entendu, il n’ était pas là, dj’ î a stî, èt naturélemint, i n’ èsteut nin là ; comme de bien entendu, come di jusse

 

C60

Entenich

(n de famille) Èn’tènik

 

S0

entente

nf (accord) ils ne sont pas parvenus à une entente, is n’ s’ ont seû mète d’ acôrd ; (relations amicales entre personnes) il y a bonne entente entre eux, is s’ ètindenut bin èchone ; c’est une phrase à double entente, c’ è-st-one frâse qu’ on pout comprinde di deûs mani éres, one frâse à dobe ètinde

 

C60

entente

ètinte, ètindemint ; un mot à double _, on mot (, ine parole) à deûs-ètindemints ; voy. accord, con­cilier

 

E0

entente

 

atinte, atindemint ; i gn-è pont d’ atindemint intèr zèls 

 

S0

 

enter

voy. greffer

 

E0

entérite

nf d(is)vôyemint (m), inflamâcion ; souffrir d’entérite aiguë, awè l (vète) chite

 

C60

enterrement

[nm] (o-c) ètèremint, (e) ètéremint

 

G100

enterrement

nm ètèremint ; avoir un enterrement religieux, ièsse ètèré à l’ èglîje ; (expr) on n si r’vèt jamaîs qu’ aus-ètèremints, on ne se revoit jamais qu’ aux enterrements

 

C60

enterrement

 

 

atèremint ; i gn-avot brâmint dès djins à l’ atèrenint do vèjin ; tirer one figure d’ atèremint

 

S0

 

 

enterrer

v (qqn) ètèrer, pwârter è têre, ripiker; on l’a enterré hier, on l’ a ètèré èyîr; « Gn-a one bèle hapéye qu’ on-z-a r’piké Zande èt Pauline. » (J. Houziaux) ; « Combin gn-a-t-i ieû dès Djan Bèrnârd qu’ ont sti r’pikés, sins brèyoterîye padri zèls ? » (Jean Servais, « Toûrnikèt ») ; (expr) li cia qui r’pike do pêrzin r’pike sès parints, celui qui repique du persil enterre ses parents ; (qqch) ètèrer ; action d’enterrer, ètèradje (m) ; enterrer à nouveau ou plus profondément, rètèrer

 

C60

enterrer

, -ement ètèrer, -èremint, (plaist) ripiker ou riplanter (qn) ; _ un animal, voy. enfouir; _ de nouveau ou davantage, rètèrer ; _ sous un éboulement, rètèrer, ristapeler ; se faire _ sous une vague, si ramoûrner : i s’ a fêt ramoûrner d’ one wague ; _ le carnaval ou la fête, ètèrer (Matî) l’ ohê,

 

E0

enterrer

 

 

 

vt atèrer ; il è falou qu’ on la touwuche èt qu’ on l’ atèruche ; sèy atèré âs curés (ou à l’ èglîje), opp à sèy atèré civilemint (ou (anc.) come on tchin) ; vt _ de nouveau, ratèrer, (plaist, mais sans moquerie) ripiker ; on l’ è distèré do l’ fosse do l’ famile po l’ ratèrer dins on novê cavau ; on-è stî r’piker l’ vî Tanta ; (dans un endroit éloigné du lieu du décès, ce qui a nécessité un déplacement) ratèrer ; il ont stî l’ ratèrer à Sîbrèt ; (enfoncer davantage) ratèrer ; bouchi su l’ pikèt po l’ ratèrer ; ratèrer (ou raparfondi) la tchèroûe ; s’_, s’ atèrer ; on l’a enterré hier, on l’ è mètou o trau ayîr ; être enterré religieusement, sèy atèré âs curés (ou à l’ èglîje)

 

S0

 

 

 

entêté

, ée adj arèté (-ye), tièstu (f tièsteuwe), vîreûs (-e) ; être entêté, ièsse à makèts, ièsse arèté, ièsse à s’ môde, ièsse à s’ tièsse ; (expr) on baudèt qui faît à s’ môde, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture , un âne qui en fait à sa tête, c’est la moitié de sa nourriture, … est déjà à moitié satisfait; quand il a one saqwè è l’ tièsse, i n’ l’ a nin ôte paut, quand il a quelque chose en tête, il ne l’a pas autre part ; s’ on l’ fout à l’ uch pa l’ uch, i rintère pa l’ finièsse, si on le met dehors par la porte, il rentre par la fenêtre ; tièstu come one bourike, entêté comme une bourrique

 

C60

entêté 

 

-ée adj et n (têtu, -ue) maketé, souké ; il est _, il èst fwart d’ idée, c’ è-st-one maketé gârce ; tu n’ fros djà rin comprinde à ç’ souké-là ; n entêté ; un _, one dure tièsse, one vrê tièsse di pîre (, di bok)

 

S0

 

entêté, e

[adj] (c) arèté, éye, (o) arètè, èye, (e) arèsté, êye, maketé, êye, (o) atièstè, èye ; v. têtu

 

G100

entêtement

vîreûseté

 

E0

entêter

(s’) v awè l’ dâr, awè s’ tièsse fèréye

 

C60

entêter

(porter à la tête) ètièster, voy. capiteux ; s’_, vîrer, voleûr avu s’ vîr ; entêté dans son opinion, arè(s)té d’vins sès-îdèyes,  maketé, tièstou, vîreûs, opignate, tènace ; c’est un _, c’ è-st-on maketé, il a stu noûri å lècê d’ ågne

 

E0

entêter

 

(s’) s’ entêter ; i s’ è entêté à v’lèr fé ça

 

S0

 

enthousiasme

nm ènondadje, èpoltadje

 

C60

enthousiasme

interj mot-phrase qui marque _ (toujours triplé avec houra), hip’

 

S0

enthousiasmé

, ée adj être enthousiasmé de, ènn’ awè plin s’ bouche di; ne pas être enthousiasmé à l’idée de faire qqch, ni nin ièsse tchôd-tchôd po fé one saqwè (f tchôde-tchôde)

 

C60

enthousiasmer

(s’) v s’ ènonder, s’ èpolter

 

C60

enthousiasmer

ènonder, voy. emballer

 

E0

entiché

, ée adj bleuw (-e) di, sot (-e) di ; elle s’en était entichée, èlle èsteûve bleuwe di li

 

C60

enticher

(s’) de, s’ abouhî di ; être entiché de, èsse cwèfé (ou toké) di 

 

E0

enticher 

 

 

(s’) vt et pr s’ enticher; i s’ è entiché di ç’ fème-là ;  elle s’est entichée du voisin, èlle è-st-embalé po l’ vèjin

 

S0

 

 

entier

, ière adj et nm ètîr (-e), tot (-e) ; payer place entière, payî place ètîre ; manger un pain entier, mougnî on pwin ètîr ; le pays entier, tot l’ payis ; lait entier, bon lacia ; pendant une année entière one anéye au long ; (loc) en entier, ètîr, tot-à faît ; tout entier, tot-ètîr ; tout entière, tot-ètîre ; c’est un caractère entier, avou li, c’ è-st-insi èt nin ôtrumint

 

C60

entier

, -ère êtîr, -e ; cheval _, voy. étalon ; état d’une chose entière, voy. intégra­lité

 

E0

entier

 

 

, -ière adj (complet, -ète) ètîr, -îre (, atîr) ; il è mindji one tâte tot-ètîre por lu tot seû ; la jate n’ èst pus ètîre, èlle èst chârdé

 

S0

 

 

entier, ière

[adj] ètîr, e

 

G100

entièrement

[adv] (e) ètîremint, (c) tot-ètîr, (o) tètîr, (o) tafètemint, (c) tot-à faît, (e) tot-à fêt

 

G100

entièrement

adv pâr, tot, tot-à faît, tot-ètîr (-e) ; pas entièrement, nin t’t-à faît; entièrement troué, tot-à traus ; une sellette entièrement en chêne, on chamia tot d’ tchin.ne; se laver entièrement, si lâver tot; « Quand l’ pausse a stî r’ssouwéye pâr, èt qu’ sès mwins s’ ont r’nètyî à faît, Elise s’ a r’toûrnè sur li. » (A. Laloux)

 

C60

entièrement

ètîremint, voy. com­plètement ; charger, remplir _, tchèrdjî, rimpli à make ; vous pouvez me croire _, vos m’ polez tot creûre ; [objet] _ fêlé, troué, tot k’pèté, tot k’trawé

 

E0

entièrement

 

ètîremint (, atî-) ; il èst atîremint d’ acôrd

 

S0

 

entoiler

èteûler ; _ de nouveau, rèteûler

 

E0

entomologie

entomolojîye

G0

entomologique

entomolojike

G0

entomologiste

entomolojisse

G0

entonner

 

 

vt (mettre en tonneau) atoneler ; atoneler do l’ djote ; atoneler do vin

 

S0

 

 

entonner 1

(mettre en tonneau) ètoner, ètoneler, mète ou vûdî è tonê

 

E0

entonner 2

(un air) ataker, si mète à tchanter

 

E0

entonnoir

[nm] (c) traîtwè, (o) trétwè, (e) trêteû, (o) ètonwè

 

G100

entonnoir

nm traîtwè

 

C60

entonnoir

_ à liquide, trêteû ; _ à boudin, voy. BOUDINIÈRE

 

E0

entonnoir

(pour transvaser un liquide) trêtè ; vûde dins la botèye avou l’ trêtè ; _ utilisé pour bourrer les tripes, lors de la confection du boudin cwanechê [de cwane]

 

S0

entorse

[nf] se faire une _ : (c) stwartchî s’ pîd, (e) si twèrtchî on pîd, (o) si fé ‘ne entorche

 

G100

entorse

nf se faire une entorse au bras, au pied, au poignet, stwartchî s’ brès, … s’ pîd, … s’ pougnèt ; avoir une entorse au pied, awè s’ pîd stwârtchî ; c’est une petite entorse à la vérité, c’ è-st-one pitite minte ; j’ai fait une entorse à mon régime alimentaire , dji n’ a nin sû m’ réjime

 

C60

entorse

se donner une _, si twèrtchî l’ pîd, si twède li pîd, si fouler (su foler Ve.), si r’fouler l’ pîd, si stoker (su stouki Ja.) ou si pwècî lpîd, si fwèrci l’ pîdn  si fé ‘ne infôrce è pîd, si mèspasser ; avoir une _, avu l’ pîd twèrtchî (, twèrdou, stoké, foulé); twèrtch(ih)èdje, stokèdje, foleûre, fwèrcihèdje, -heûre, pwècèdje ; masser les _ ripougnî lès fårcîses (Vo.) ; (d’un animal) avoir une _, ordt si mèspasser, si forpasser, si r’bouter l’ pîd, si stroukî l’ pate (Xh.); (d’un animal) on mèspassèdje, ine mèspasse, -eûre ; ; voy. COGNER, DÉBOÎTER, FOULER, LUXER

 

E0

entorse

 

entorse ; _ au règlement, flotche ; i n’ è nin djà fêt one si p’tite flotche quu ça 

 

S0

 

entortillement

nm ètwârtchadje

 

C60

entortiller

v ètwârtchî ; (s’) si cotwârtchî

 

C60

entortiller

, -ement ravôtî, (r)èvôtî, -ièdje ; vôtion ; èwalper, -èdje ; voy. emberlifi­coter, EMMITOUFLER, ENVELOPPER

 

E0

entortiller

 

 

le marchand l’a entortillé (pour le tromper), li martchand l’ è embèrlificoté

 

S0

 

 

entour

voy. alentour, environ

 

E0

entourage

nm (suivant le cas), lès djins, li famile, lès vèjins ; il est gentil avec son entourage, il è-st-amistauve avou lès djins

 

C60

entourage

entoûrèdje (èt-), barnèdje ; voy. voisinage

 

E0

entourage

 

entoûrèdje 

 

S0

 

entourer

v (mettre autour) entourer d’une clôture, rèclôre, rèssèrer,  rèturer ; « Il a ètindu on mouchon è l’ aye qui rèture li corti. » (E. Gilliard) ; « Li fond dès hôtès tch’minéyes a stî gârni dins l’ timps do l’ take di fonte, rèturéye di brikes. » (J. Houziaux) ; entourer d’un cercle, fé on rond tot-autoû ; entourer sa main d’un bandage, (r)èvolper s’ mwin dins on bindeladje ; (être autour de qqch ) ièsse tot-autoû ; une haie entoure le jardin, gn-a one aye tot-autoû do djârdin ; les policiers entouraient la maison, gn-aveûve dès policiers tot-autoû dè l’ maujone ; (vivre avec) les gens qui nous entourent, lès djins qui sont d’lé nos ; (s’occuper de) ses parents l’entourent depuis qu’il est seul, (suivant le cas) sès parints s’ ocupenut d’ li dispû qu’ il èst tot seû, sès parints sont pus sovint adlé li ; (s’) prinde autoû d’ li, rachoner autoû d’ li ; il s’entoure d’amis, i rachone one masse di soçons autoû d’ li ; il s’entoure de précautions, i prind one masse di précaucions, i r’waîte deûs côps à ç’ qu’ i faît

 

C60

entourer

entoûrer (èt-); _ de ses bras, (r)abrèssî, ravôtî d’vins sès brès’ ; _ d’une clôture, voy. clore, cloture

 

E0

entourer

 

 

vt et pr (s’) (s’) entoûrer ; i s’ è entoûré d’ tos vârins ; il èst mwart entoûré d’ tos sès-afants ; je suis entouré de femmes, dji sû bèni intèr lès fèmes (allusion au « Je vous salue Marie ») ; _ complètement de bandage, ranoker ; on lî è ranoké la mwin

 

S0

 

 

entourlouper

 

 

vt (duper, tromper par une entourloupette) i s’ è co fêt entourlouper

 

S0

 

 

entourloupette

 

entourloupète ; c’ èst dès-entourloupètes, tot ça !

 

S0

 

entournure

nf èmantchûre ; l’entournure d’un vêtement, l’ èmantchûre d’ on moussemint

 

C60

entournure

èmantcheûre

 

E0

entracte

nm entrake

 

C60

entracte

entrake (nf)

 

E0

entracte

 

entrake

 

S0

 

entraider

(s’) s’ aîdi n-on l’ ôte, si copler ; (expr) deûs pôves qui s’ copèlenut, ça faît rîre li bon Diè, deux pauvres qui s’entraident, cela fait rire le bon Dieu

 

C60

entraider

(s’) s’ êdî d’ onk à l’ ôte; quand deux pauvres s’entraident, le bon Dieu se réjouit (prov), qwand deûs pôves s’ êdèt, l’ bon Diu (‘nnè) rèy ; les gens de  même état doivent _, on bårbi rase l’ ôte, tot mèstré s’ deût ine danse

 

E0

entraider

s’ _, s’ êder ; quand deûs pôves s’ êdant, li bon Dju ‘nna rît

 

S0

 

entrailles

nf pl (ensemble des organes de l’ abdomen) boyas (mpl), dispouye (f sing) vinte (m sing) ; (la partie la plus profonde de l’individu) jusque dans mes entrailles, jusqu’au pus pârfond d’ mi min.me ; il n’a pas d’entrailles, i n’ a pont d’ keûr, i n’ a pont d’ âme è s’ capotine

 

C60

entrailles

_ d’un animal, lès boyês, li tripaye, lès d’vins, lès d’vintrèyes ; un père sans _, on pére qui n’ a ni coûr ni åme

 

E0

entrain

èhowe (nf) (èhou Fl., St.), ètêtîse (nf) ; plein d’_, ètêt, -e (anc.) ; voy. ALLÈGRE, -ESSE, ÉNERGIE

 

E0

entrain

 

animâcion ; i gn-avot d’ l’ animâcion

 

S0

 

entraînant

, ante adj ètrin.nant (-e)

 

C60

entraînant

 

, -ante adj entrin.nant, -ante ; one musike entrin.nante

 

S0

 

entraînement

nm (action d’entraîner, de s’entraî­ner dans un sport) ètrin.nadje, ètrin.nemint

 

C60

entraînement

 

(sportif) entrin.nemint

 

S0

 

entraîner

[v] ètrin.ner

 

G100

entraîner

v (préparer à une performance sportive) ètrin.ner ; (emmener de force avec soi) ètrin.ner ; « fé come one danse qui m’ ètrin.ne èri dès djoûs qu’ m’ ont carèssî » (A. Bacq) ; (avoir pour conséquence) mwinrner ; je ne sais où cela va m’entraîner, dji n’ sé nin èwoù-ce qui ça m’ va mwinrner ; (s’) v s’ ètrin.ner ; se laisser entraîner, si lèyî mwinrner

 

C60

entraîner

èhèrtchî (anc. èhièrtchî) ; se laisser _, si lèyî miner ou adîre ; _ qn à sa perte, miner ås lurcètes

 

E0

entraîner

 

 

 

vt (emmener avec soi) entrin.ner ; dji l’ ê entrin.né avou mi s’ la dicâce ; vt et pr (s’)_ (pour une compétition sportive), s’ entrin.ner ; (dans une situation délicate) acayeter ; i s’ fêt acayeter come po rîre

 

S0

 

 

 

entraîneur

, euse n ètrin.neû (-se)

 

C60

entraîneur

 

(sportif) entrin.neûr

 

S0

 

entrait

(t de charp ) intebå

 

E0

entrait

 _ sur lequel repose le poinçon de la charpente, mwase

 

S0

entrant

intrant

 

E0

entrant

, ante adj et n intrant, -ante ; gn-è pus’ d’ intrants quu d’ sôrtants

 

S0

entrapercevoir

vt sorvèy ; dj’ ê jusse avou l’ timps do l’ sorvèy ; dji l’ ê sorvèyou d’vant qu’ i n’ rintruche à l’ mâjon

 

S0

entrave

nf loyin (m), tchin.nes (pl), tribârt (m); un cheval qui brise ses entraves, on tch’vau qui chortéye sès loyins ; les entraves du prisonnier, lès tchin.nes do prîjenî ; vous pouvez parler sans entraves, vos p’loz bin dîre tot ç’ qui v’s-avoz à dîre, vos p’loz bin causer, vos p’loz bin dîre li trèfond d’ vosse pinséye ; dans toute société, il existe des entraves, alez èwoù-ce qui vos v’loz, on n’ pout jamaîs fé tot ç’ qu’ on vout

 

C60

entrave

, -er (un oiseau) bråye, bråyeler, ordt brålier ; _ un cheval, taureau, etc., èclûsse, èclûssî ; èfîdje, èfîrdjî (Ma.) ; èfrape, -er (St., Li., Vi.) ; cwède à l’ djambe ou cwède dè hatrê à l’ pate, on pît-å-cô (Du.) ; èpasser ; èpasturer, -èdje ; èpateler ; entraver un cheval pour le ferrer, mète è trava, mète ozès-èfrapes (Li.) ; _ pour l’opérer, mète lès-ègadelèdjes ; voy. attacher, EMPÊCHER, EMPÊTRER

 

E0

entraver

[v] (e-c) èpasturer, (o) apaturer

 

G100

entraver

v (retenir attaché) apater, èpasturer; il entrave, il apate, il  èpasture ; « I s’ a stî èpasturé dins lès fils. » (E & T) ; action d’entraver, èpasturadje (m) ; entraver un cheval pour le ferrer, èpasturer on tch’vau po l’ fèrer ; être entravé, awè coûte auje ; « Élise a coûte auje po l’ ribouter avou sès mwins tote plakantes di pausse. » (A. Laloux) ; (empêcher de se faire) aroker ; « C’ èst ç’ bokèt-là qu’ aroke l’ afaîre. » (Lurquin ); entraver les décisions de qqn, aler conte ci qu’ one saquî a dit ; les travaux entravent la circulation, i faît malaujîy passer, à cause dès travaus ; (expr) faut todi qu’ i m foute dès bastons (dins lès reuwes), il doit toujours me mettre des bâtons dans les roues

 

C60

entraver

 

 

(entraver un animal en reliant une patte de devant aux cornes) vt apater ; çusse vatche-là èst sâvadje, i fârot l’ apater ; _ le développement (d’un animal domestique) (en le nourrissant mal p. ex.) crawer ; il ont crawé leû vê

 

S0

 

 

entre

[prép] inte, (o) intrè, (c) ètur

 

G100

entre

prép ètur, inte, intrè ; choisir entre les deux, tchwèsi inte lès deûs ; entre les coups, inte lès côps ; fait-il beau ? entre les deux, èst-ce qu’ i faît bia ? inte lès deûs ; (parmi) di ; lequel d’entre vous ?, liquéke di vos-ôtes ? ; (réciprocité) les loups ne se mangent pas entre eux, lès leups ni s’ mougnenut nin n-on l’ ôte ; ils ont des disputes entre eux, is s’ disputenut n-on l’ ôte ; (dans) dins ; ne lui laissez pas cela entre les mains, nè li lèyîz nin ça dins sès mwins ; il parle entre ses dents, i cause dins sès dints ; (expr) inte li vèt’ èt l’ sètch, entre le vert et le sec, de qualité moyenne ; inte lès côps, entre les coups ; inte nos-ôtes dit, soit dit entre nous

 

C60

entre

inte ; parler _ les dents, djåser d’vins sès dints ; tenir _ les mains, tini inte (ou ordt d’vins) sès mins (è sès ou èzès mins La. ; o sès ou ozès mins Li., Bo. ; in mins Wan.) ; _ nous soit dit, inte (ou inte di) nos-ôtes seûye-t-i dit ; nous sommes ici _ femmes, nos n’ èstans chal qui totès feumes

 

E0

entre

prép (des limites spatiales) 1 intèr (inte Te.) ; ça s’ è passé intèr Bastogne èt Luseri ; il èst todi intèr sès quate mours ; dj’ asto pris intèr deûs feûs ; pârler intèr sès dints ; dji nos-ons r’wêti intèr quate -z-ûs ; (pour indiquer un intervalle temporel) intèr lès deûs guères, il è d’moré à Lîdje ; dji frans ça intèr lès côps ; (pour indiquer un rapport entre des personnes) arindjoz-ve intèr vos-ôtes ; intèr lu èt mi, c’ èst la margaye ; (au sein d’un ensemble) intèr lès deûs, mi keûr balance ; soit dit entre nous, ne parle pas de cela, intèr nos deûs, ni pâle nin d’ ça ; (pour désigner un état intermédiaire) il èst intèr la vîe èt la mwart :

 

2 ente ; entre parenthèses, par parenthèse, ente parentêses ;

 

3 avou ; il y a peu de différence _ le champ d’Ernest et le nôtre, gn-è wêre di difèrence avou l’ tchamp d’ Nènès’ èt l’ nosse

 

S0

entrebâillé

, ée adj à craye ; la porte est entrebâillée, l’ uch è-st-à craye

 

C60

entrebâillement

nm craye (f)

 

C60

entrebâillement

crâye ; droûve one crâye à l’ fignèsse ; léger _, crâyîre ; lêssoz one crâyîre à l’ uch

 

S0

 

 

entrebâiller

v douviè à craye, fé one craye

 

C60

entrebâiller

_ la fenêtre, drovi one crâye à l’ fignèsse

 

S0

 

entre-bâiller

, entr’ouvrir intebåyî, intedrovi, -viért ; intelårdjî (Ve.) ; sordrovi (St., Ma. , -drouvi La., sordouvri ou trèdouvri Fa.) ; s’_, voy. ouvrir ; laisser la porte entrebâillée, lèyî l’ pwète intedoviète, lèyî ‘ne crêye (, crèveûre, finte) à l’ ouh ; la porte était entr’ouverte, l’ ouh èsteût sordrouvie (La.) ; ne restez pas à la porte entre­bâillée, ni d’morez nin à l’ anglêye ; voy. fente

 

E0

entrechat

nm entrechat; faire des entrechats, fé d’ sès-entrèchats

 

C60

entrechat

intrichat (, entrèchat, entrichat) ; faire des _, fé dès houp’tatas, (anc.) frîser li dj’vèye

 

E0

entrechat

 

entreuchat 

 

S0

 

entrechoquer

_ les œufs, tchokè lès-oûs (Te.), [jeu pratiqué à Pâques par les enfants qui entrechoquent leurs oeufs, le gagnant étant celui dont l’ oeuf est demeuré intact] ; s’_, si tchoker ; on s’ è tchoké en dansant

 

S0

 

 

entre-choquer  

(s’) si choker onk l’ ôte

 

E0

entrecôte

nf tinre-cwasse

 

C60

entrecôte

nm entrècôte (nf) (, intricwèsse)

 

E0

entrecôte

 

entreucôte

 

S0

 

entrecroiser

creûjeler ; pendant la nuit, les deux veaux avaient entrecroisé leurs liens, timps do l’ nut’, lès deûs vês s’ avint creûjelé

 

S0

 

 

entre-déchirer

(s’) si k’hiyî onk l’ ôte ; syn au fig si k’hagnî (-eter) come tchin èt tchèt

 

E0

entre-deux

nm inte-deûs

 

C60

entre-deux

nm inte-deûs ; t de couture intrèdeûs ; voy. cloison

 

E0

entre-deux

(paroi de séparation (entre deux pièces d’habitation) intèrdeûs ; on mour d’ intèrdeûs ; l’ intèrdeûs èst tène, on-atind tot ç’ qu’ on dit ; (cloison intérieure) (d’un meuble) intèrdeûs ; po lès-intèrdeûs d’ ârmê, on prind dès plantches di peûplî (Te.) ; (t de couture) (bande de dentelle qui coupe un tissu) intèrdeûs 

 

S0

 

 

 

 

 

entrée

[nf] (o-c) intréye, (e) intrêye

 

G100

entrée

nf (action d’entrer) intradje (m) ; c’est une entrée qui a fait du bruit, c’ è-st-on-intradje qu’ a faît do brût ; à son entrée, tout le monde s’est retourné, quand èlle a intré, tot l’ monde s’ a r’toûrné ; (ce qui donne accès dans un lieu) intréye ; entrée d’une maison, intréye d’ one maujone ; entrée de ferme, intréye di cinse ; entrée de pigeonnier, apas (m) ; le pigeon est resté à l’entrée, li colon a d’mèré su l’apas ; carte d’entrée, cârte d’ intréye ; (loc) dimander l’ intréye, demander l’entrée, demander la permission de courtiser; awè s’-t-intréye, avoir son entrée, être accepté comme soupirant ; (entrée dans) à son entrée en fonction, quand il a c’mincî à travayî ; (possibilité d’entrer) c’est une entrée interdite, on n’ î pout nin moussî ; c’est une entrée libre, on-z-î pout moussî come on vout ; (accès à un spectacle) place ; j’ai deux entrées pour vous, dj’ a deûs places por vos

 

C60

entrée

intrêye ; _ du four, etc. , gueûye ; voûte d’_ de rue, årvau (nm) ; _ extérieure de cave, cåvå, tape-cou ; vestibule, tambour d’_ de la maison, (fås) pwèce, pwèrtå, adrî, tchèri, alêye

 

E0

entrée

(action d’entrer) intrêye ; on drèt d’ intrêye ; (généralt en offrant à boire aux autres membres du groupe) dji va payi mi intrêye; (voie d’accès) intrêye ; l’ uch d’ intrêye ; (commencement) intrêye ; à l’ intrêye di l’ îvièr ; _ de serrure, gârniture di sèrure

 

S0

 

entrefaites

nf pl entrèfète (sing) ; sur ces entrefaites, su l’ entrèfète (di ça), su ç’ timps-là, su ç’ trèvint-là

 

C60

entrefaites

sur ces _, so l’ intrifête, so cès-entrèfêtes, so ç’ timps-là,  so l’ (min.me) trèvint, so ç’ trèvint-là, å min.me trèvint ; voy. entretemps, époque

 

E0

entrefaites

 

sur ces _, su l’ entreufète, su ç’ trèvint-là ; sur ces _s, la vache à vêlé, su ç’ trèvint-là, la vatche è vêlé

 

S0

 

entrefesse

nm li rôye dè cou, li rôye-minète

 

E0

entrefesson

froyon (, yin)

 

E0

entregent

il manque d’_, i n’ sét nin fé avou lès djins ; il a tant d’_, il èst si intemètant 

 

E0

entre-jambes

nm fotche dès djambes (f)

 

C60

entrelacer

v fèssî, trèlacî; il entrelace, i fèsse, i trèlace ;  (s’)  s’ ècomèler ; ils s’ entrelacent, is s’ ècomèlenut

 

C60

entrelacer

intrèlacer (intrilècî) ; _ des branches, fèssî, voy. claie, clayonnage, tresser ; _ les branches flexibles d’une haie pour entretenir celle-ci, (ri)miner l’ håye

 

E0

entrelardé

, ée adj (lard maigre) strwèt laurd (nm), pitit salé (nm), pitit salé (nm), trèlârdé (nm)

 

C60

entrelardé

 

, -ée adj entreulârdé  , -ée

 

S0

 

entrelarder

intelårder (intri-, intrè-)

 

E0

entremêler

v (mêler des choses différentes) machî èchone

 

C60

entremêler

, -ement intrimèler (-trè-), -èdje; trin.mèlin.ne (nf) ; voy. emmêler

 

E0

entremêler

 

entreumèler

 

S0

 

entremets

entrèmèts (intrimèts)

 

E0

entremetteur

, -ense intrèmèteû (-tri-), -eûse ; acopleûse

 

E0

entremetteur

 

, -euse n entreumèteû, -eûse

 

S0

 

entremettre

(s’) s’ intrèmète (-tri-, s’ entrè-)

 

E0

entremise

intrèmîse

 

E0

entremise

 

entreumîse

 

S0

 

entre-mordre

(s’), voy. entre-déchirer

 

E0

entreposer

v mète ; entreposer des céréales dans le grenier, mète dès dinréyes su l’ gurnî

 

C60

entreposer

, -pot intrèpôser, -pôt (-tri- ; entrè-)

 

E0

entreposer

 

entreupôser 

 

S0

 

entrepôt

nm batimint, magasin

 

C60

entrepôt

 

entreupôt ; _ pour le pétrole, pètrolifëre ; dj’ ons stî jusqu’ à l’ pètrolifêre]

 

S0

 

entreprenant

, ante adj ètèrpurdant (-e)

 

C60

entreprenant

, -e intrèprènant, -e (néol antre-), agridjant, -e ; intemètant, -e ; un homme _, in-ome d’ atake, qu’ a d’ l’ agrès, voy. énergie

 

E0

entreprenant

 

, -ante adj entreupreunant, -ante ; individu _ vis-à-vis des femmes, potcheû

 

S0

 

entreprendre

[v] (o-c) ètèrprinde, (e) intriprinde

 

G100

entreprendre

v ètèrprinde ; (conjugaison, voir ; prendre) ; entreprendre à nouveau, rètèrprinde ; action d’entreprendre, ètèrpurdadje (m)

 

C60

entreprendre

intrèprinde (-tri-), entrèprinde (intru- Ve. , St. ; ètèr- Bo.),  acoyî (Po.), voy. empoigner ; ce qu’il a entrepris, çou qu’ i vout fé,  çou qu’ il a l’ îdèye dè fé ; _ un travail à forfait, riprinde in-ovrèdje ou on martchî

 

E0

entreprendre

 

 

vt (prendre une initiative, accomplir un projet) atèrprinde ; èlle atèrprind d’ trop ; i ‘nn’ è atèrpris one fâmeûse d’ afêre, là ! ; (commencer) ataker ; nous allons commencer les semailles, dji vons ataker l’ mârs’ ; ataker djoûrnêye 

 

S0

 

 

entrepreneur

, euse n entrèprèneûr (f entrèprèneûse)

 

C60

entrepreneur

intrèprèneur (entrèe-), intriprindeû) ; être _ de bâtiments, èsse divins lès batumints ; _ de briqueterie mêsse briketeû

 

E0

entrepreneur

 

entreupreuneûr ; il est _ (en bâtiment), i fêt dins lès bâtîmints

 

S0

 

entreprise

nf (commerce) ètèrprîje ; chantier d’entreprise, baclûse, chantier (m) ; avoir une petite entreprise, awè on p’tit daladje (m)

 

C60

entreprise

intrèprîse; travailler à l’_, ovrer à martchî ; avoir l’esprit d’_, èsse d’ atake, avu d’ l’ agrès, voy. énergie; échouer dans son _, måker s’ côp ; voy. renoncer

 

E0

entreprise

 

entreuprîse ; celui qui mène correctement une _ en obtient toujours du bénéfice, li ci qui sogne bin s’ porcê li r’troûve â lârd (litt. « celui qui nourrit bien son cochon en voit les effets lorsque celui-ci est tué ») ; il a une _ de construction de routes, i fêt dins lès routes

 

S0

 

entrer

[v] intrer, (e-c) moussî, (o) muchî ; v. jaillir

 

G100

entrer

v intrer, moussî ;  j’entre, dj’ intère ; il entre, il intère ; nous entrons, nos-intrans ; vous entrez, vos-introz, vos-intrez ; ils entrent, il intèrenut ; il entrait, il intreûve ; il entrera, il intèrerè ; il entrerait, il intèrereûve ; qu’il entre, qu’ il intère; qu’ il entrât, qu’ il intriche ; entre, intère ; entrons, intrans ; entrez, intrez, introz ; entrant, intrant ; entré(e), intré (-ye) ; entrer dans une maison, intrer dins one maujone, moussî dins one maujone, rintrer dins …; entrer dans l’eau, moussî è l’ aîwe ; c’est une carte pour entrer, c’ è-st-one cârte po p’lu intrer; il faut sonner avant d’entrer, i faut soner d’vant d’ (r)intrer ; (pénétrer) moussî; cela entre comme dans du beurre, ça mousse come dins do bûre ; défense d’entrer, on n’ pout nin moussî ; il est entré par devant, il a moussî pa pa-d’vant ;le train entre en gare, li trin arive à l’ gâre ; la voiture entre dans le garage, l’ auto rintère o gâradje ; c’est facile de le faire entrer, c’ è-st-aujîy (de) l’ awè d’dins ; faire entrer à coups de maillet, mayeter ; (entrer en) si mète à; entrer en action, si mète à fé (one saqwè) ; entrer en colère, si mète è colére ; entrer en rapport, si mète en rapôrt avou ; l’eau entre en ébullition, l’ aîwe si mèt à boûre ; (expr) ça lî intère pa one orèye èt sorti pa l’ ôte, cela lui entre par une oreille et cela ressort par l’autre, il ne retient rien ; èst-ce qu’ on pout bin moussî quand on-z-èst d’djà  d’dins ?, peut-on entrer quand on est déjà à l’ intérieur? (demande-t-on après avoir déjà franchi le seuil) ; intrez si ç’ n’ èst nin l’ diâle! (iron), entrez si ce n’ est pas le diable ! (se dit quand une connaissance frappe à votre porte) ; intrer come au molin, entrer comme dans un moulin ; (entrer dans un établissement) il a dû entrer en clinique, il a d’vu rintrer à l’ clinike ; entrer au séminaire, intrer curé ; entrer en religion, intrer mon lès bèguènes ; entrer à l’armée, intrer sôdârt ;v tr, (faire entrer) entrer la table par la fenêtre, fé moussî l’ tauve pa l’ fènièsse ; entrer des cigarettes en fraude, fé rintrer dès cigarètes su fraude

 

C60

entrer

intrer ; entrez (chez moi), vinez ou moussîz d’vins, amoussîz ‘ne gote chal ; on entre ici comme dans un moulin, tot èst banåve chal ; _ en relations, s’ ahandeler ; _ en conver­sation, taper l’ côp d’ djåse

 

E0

entrer

vi (aller de l’ extérieur à l’intérieur, pénétrer) intrer, moussi, rintrer (sans idée de répétition ou de retour) ; (r)introz èt dismoussoz-ve ! ; ça lî (r)intère pa one orèye èt ça lî sôrt’ pa l’ ôte ; je serais entré dans un trou de souris (tellement j’avais peur tellement j’étais honteux), dj’ âro moussi dins on trau d’ surus ; on n’ (r)intère nin avou lès pîds tot niches ; tiroz vosse calote po rintrer (, po-z-intrer) à l’ èglîje ; i fârot on martê po lî fé rintrer ça dins la caboche ; (s’engager, être admis) intrer, rintrer ; intrer dins lès-ôrdes ; elle est entrée en religion, èlle è rintré dins lès bèguines ; intrer o tch’min d’ fièr ; (être au début de) intrer ; dj’ intrans dins l’ îvièr ; vt (jouer (telle carte) en premier lieu) intrer ; dj’ ê intré (ou rintré) dès keûrs, dj’ ê intré keûr, keûr intré ! ; il n’oserait pas _, i n’ waserot nin passer l’ uch ; _ dans les ordres, prinde l’ abit

 

S0

 

entresol

entrèsol (intri-)

 

E0

entresol

 

entreusol 

 

S0

 

entretemps

loc dismètant, su ç’ timps-là, su l’ entrèfète di ça, s(us)mètant, tèlmètant, tèrchèdon ; entretemps, vous arroserez les fleurs, su ç’ timps-là, vos raîweroz lès fleûrs ; entretemps, il aura plu, tèrchèdon, il aurè ploû, dismètant, tèlmètant, su ç’  timps-là

 

C60

entretemps

intritimps (-trè-), èn-atindant, inte-deûs, inte lès côps, dismètant, inte ci èt don, so ç’ timps-là, voy. ENTREFAITES, PENDANT ; nm trèvint (, trèvaye)

 

E0

entreteneur

_ d’une femme, intriteneû

 

E0

entretenir

[v] (o) ètèrtèni, (c) ètèrtinu, (e) intriteni

 

G100

entretenir

v (maintenir en bon état) awè sogne di, ètèrtinu ; c’est elle qui entretient la maison, c’ èst lèye qu’ ètèrtint l’ maujone ; ne vous en faites pas, elle entretient sa petite personne, ni v’s-è fioz nin, èlle a sogne di lèye ; (fournir ce qui est nécessaire) bèsognî, èlèver, noûri ; ce n’ est pas rien d’entretenir une famille, ci n’ èst nin rin d’ noûri one famile ; (entretenir qqn de qqch) je vais l’ entretenir de notre décision, djè lî va causer di ç’ qui n’s-avans dècidé ; (s) (de qqch) causer (avou) ; je me suis entretenu avec lui pendant une heure, dj’ a causé avou li one eûre au long

 

C60

entretenir

intriteni (-tru- Ve. ; inturtuni Wa.) ; s’_ avec qn, voy. causer 2

 

E0

entretenir

 

 

 

 

vt (prodiguer des soins, maintenir en bon état) atèrtèni (ou atèrtinre) ; il ont bin avou do mâ d’ atèrtèni one barake parèye ; il è bin atèrtènou sès parints ; _ (une femme), atèrtèni ; il atèrtint one djon.ne fèye à Lîdje ; _ sa santé, sa forme physique, s’ atèrtèni ; i s’ atèrtint bin ; vt _ (qqn de qqch,), converser (avec qqn), atèrtèni (ou atèrtinre) ; i m’ atèrtinrot dès-eûres â long avou sès moches ; vi s’_ (avec qqn) (échanger des propos avec lui) copiner, divisè (Te.) ; dj’ ons copiné tote la sîse assone ; dj’ ons d’visè di d’ tot èt di d’ rin 

 

S0

 

 

 

 

entretenu

, ue adj ètèrtinu (f ètèrtineuwe) ; la maison est bien entretenue, li maujone èst bin ètèrtinûwe

 

C60

entretenu

 

 

 

, -ue (qui est tenu(e) en état) atèrtènou, -oûye ; leû bâtîmint èst bin atèrtènou ; (qui reçoit de l’argent pour ses besoins) atèrtènou, -oûye ; èle ni fêt rin, èlle èst atèrtènoûye

 

S0

 

 

 

entretenue

intritenowe

 

E0

entretien

nm (soin) ètèrtinance (f) ; avec de l’entretien, cela durera encore des années, avou d’ l’ ètèrtinance, ça durerè co dès-ans ; les produits d’entretien, lès prodwîts po-z-ètèrtinu ; (conversation) divise (f) ; nous avons eu un entretien à ce sujet, nos-avans ieû one divise èchone, là d’ssus ; nous avons sollicité un entretien avec lui, nos-avans d’mandé po lî  p’lu causer

 

C60

entretien

(subsistance) intritenance (nf) ; (conversation) intrityin (entr-),  divise (nf), voy. causerie

 

E0

entretien

 

 

(conversation) entreutyin  ; dj’ ê avou on-entreutyin avou l’ notêre

 

S0

 

 

entretoise

intriteûse (, entricwèse)

 

E0

entrevoir

v (voir à moitié) ètrèveûy, trèveûy (on entrevoit, on trèvèt ; on entreverra, on trèvièrè) (, trèvôy) ; « On trèvèt lès blankès cinses . » (E Gilliard) ; (avoir une idée imprécise) entrevoir une mauvaise issue, awè mwaîje idéye, nè l’ nin awè bone ; je n’entrevois pas une bonne issue, dj’ a mwaîje idéye, dji n’ l’ a nin bone

 

C60

entrevoir

intrèvèy (, -vèyî) (-tri-), trèvèyî

 

E0

entrevoir

 

vt entreuvèy

 

S0

 

entrevous

traketeûre (nf) ; les _, lès-inte-deûs dès tèråsses ; plafonner les _, traketer on plafond

 

E0

entrevue

nf lors de notre dernière entrevue, li dérin côp qu’ on s’ a vèyu (po causer d’ ça) ; pour notre prochaine entrevue, li côp qui vint qu’ on s’ rivièrè po-z-è causer

 

C60

entrevue

intrèvuwe (-tri- ; entrè-) ; à chaque _, chake fèye qu’ on s’ (ri)veût

 

E0

entrevue

 

entreuvûe

 

S0

 

entrouvert

, erte adj à craye (loc)

 

C60

entr’ouverture

båyeûre, crêye, crèveûre, finte

 

E0

entrouvrir

[v] (o-c) adrouvi, (e) adrovi, (c) adouviè, (o-c) fé one craye, (e) fé ‘ne crêye ; v. ouvrir

 

G100

entrouvrir

v adouviè, fé one craye ; (s’) s’ adouviè ; elle s’ entrouvre, èle s’ adouve

 

C60

entr’ouvrir

voy. entrebailler

 

E0

entrure

_ de la charru,e ètèremint (ètére-), èfôyemint (Ja.)

 

E0

énumération

nf litanîye, ranguin.ne

 

C60

énumérer

v vous les avez tous énumérés, vos l’s-avoz lomé tortos

 

C60

envahir

v (conquérir) ocuper, prinde ; les Allemands envahissaient notre pays, lès-Alemands ocupin.n nosse payis ; la langue wallonne est de plus en plus envahie par des mots de français, gn-a todi d’pus d’ mots d’ francès dins l’ walon ; (être infesté), ièsse rimpli di, ièsse plin di ; les pommes de terre étaient envahies par les doryphores, lès canadas èstin.n plins d’ dorifôres,  èsti.n èpufkinés pa lès dorifôres ; notre jardin était envahi de pucerons, gn-aveûve tot plin dès plokons è nosse corti

 

C60

envahir

èvahi, brokî d’vins (qch)

 

E0

envahir

 

vt envayi ; dji sons envayis pa lès moches

 

S0

 

enveloppe

[nf] envèlope

 

G100

enveloppe

nf envèlope ; mettre la lettre dans l’enveloppe, mète li lète dins l’ envèlope ; enveloppe tendre d’un fruit, pèlake ; enveloppe plus dure d’un fruit, pia

 

C60

enveloppe

_ de lettre, envèlope; d’image, etc., wåde ; de paquet, èwalpeûre ; (t de briq ) tchimîhe

 

E0

enveloppe

 

envelope : mètoz vosse lète dins one envelope

 

S0

 

enveloppement

nm (action d’envelopper) ravolpadje, rèfaurduladje, rèvolpadje

 

C60

envelopper

[v] ravôtyî, (c) rèfârduler, (o) rèfârdèler, (c) ravolper, (e) (r)èwalper, rafûler, (c) rafûrler

 

G100

envelopper

v (entourer complètement d’une matière quelconque) rafûrler, rafârduler (, rafaurduler), rèfârduler (, rèfaurduler), (r)èvolper, rifachî ; il enveloppe, i rafûle, i rafûrléye, i rèfârdulè, i rèvolpéye, i r’fache ; vos livres sont enveloppés dans du papier gris, vos lîves sont rèvolpés dins do gris papî ; « Gn-a dès tièsses qui l’ sadje-dame rafûle avou dès vwèles di doû. » (J. Guillaume) ; « lès molins qui l’ nive a r’fachî doûcemint » (J. Guillaume) ; (être gros) je ne suis pas gros, je suis juste un peu enveloppé, dji n’ so nin craus, dji so jusse one miète rèfwârcî ; envelopper avec peu de soin, avôtyî, ravôtyî ; envelopper à nouveau, ravolper,  rèvolper; action d’envelopper, ravolpadje (m), rèfârduladje (m) (, rèfaurduladje (m)), rèvolpadje (m)

 

C60

envelopper

(r)èwalper, ravôtî, (r)èvôtî, (r)afûler, acouveter ; _ grosso modo, ramoûrner ; voy. couvrir, EMMITOUFLER

 

E0

envelopper

 

vt (emballer) envelopper ; ratôrtyi ; ratôrtyi l’ pakèt dins do gris papî ; _ dans un vêtement, ravôtyi ; ravôtîe-lu come i fât, i fêt frèd

 

S0

 

envenimer

v èvènimer ; cela s’est envenimé, ça s’ a èvènimé

 

C60

envenimer

_ une plaie, èvilmer (, èvèlmi St., Hu., Wa., Du. ; -ièrmi Ge., Dar. ; rèvèrmi Gl.), èpouti (Bo., Bi.) ; prompt à s’_, vilmeûs ; voy. EMPIRER, EMPOISONNER, INFECTER

 

E0

envenimer

 

 

(s’) _ vt et pr ((s’) infecter) (s’) avènimer ; la plêye s’ è avènimé ; (s’) _ ((s’)aggraver), (s’) avènimer ; il è avènimé lès-afêres

 

S0

 

 

envergure

voy. étendue

 

E0

envers

[nm] (o-c) au-r’viêrs, (c) èviêr, (e) iviérs, (o) invièrs

 

G100

envers

[prép] avou, (o) avè

 

G100

envers

prép (à l’ égard de) avou, èviêrs ; il a eu envers nous des paroles méchantes, il a stî hagnant avou nos-ôtes ; soyez bon envers les animaux, fuchoz brâve avou lès bièsses ; (loc) envers et contre tout, maugré tot, pâr bèle ou pâr laîde, à tote fwace

 

C60

envers

nm au-r’viêrs, ôte costé ; c’est l’envers de la médaille, c’ èst l’ ôte costé dè l’ mèdaye ; (d’une étoffe) li laîd costé, li  mwaîs costé

 

C60

envers

(à 1’) adv au r’viêrs, à l’ au-r’viêrs, do mwaîs costé ; vous regardez à l’ envers, vos r’waîtoz au-r’viêrs ; tout va à l’envers, gn-a tot qui va cu d’zeû cu d’zo(s), gn-a tot qu’ va d’ truviès ; vous l’avez mis à l’envers, vos l’ avoz mètu à l’ au-r’viêrs

 

C60

envers 1

nm (opp à l’endroit d’une étoffe, etc. ) li lêd (ou gauche, hintche) costé, l’ iviér (l’ éviêr Ve.; l’ inviér Hu), lu po-d’vins (Ma.) ; faire qch à l’ _, voy. rebours; mettre  à  l’ _, voy. dessous, rebours

 

E0

envers 1

 

 

prép (à l’égard de), an-avèrs (di) (an-aveur (di) Te.) ; an-avèrs (di) vos-ôtes, il èst bin dispôsé ; en-avèrs (di) lu, dji m’ ê trompé

 

S0

 

 

envers 2

prép il est dur  _ ses enfants, il èst deûr avou (ou po) sès-èfants ; _ et contre tous, conte vint èt bîhe

 

E0

envers 2

 

 

 

 

n avièrs (èvièrs Ber., Te., Wa., …) ; l’ avièrs do l’ sitofe (opp, à adrèt) ; à l’_, à l’ avièrs ; il è mètou s’ pul-ovêr à l’ avièrs, il è poûr dès macrales ! ; c’ èst l’ monde à l’ avièrs ; i fêt tot à l’ avièrs ; i sét valser à l’ avièrs (syn. en dustoûrnant) ; il sait valser à l’_, i sét valser en distoûrnant (ou à l’ avièrs) ; il a encore fait cela à l’_, il è co fêt ça l’ cou â hôt

 

S0

 

 

 

 

envi

(à 1’) loc à r’laye, à r’laye Titine, à l’ èvîye

 

C60

envi

à l’_, à l’ (ou å) mîs, à l’ pus fwért, à l’ pus-abèye ; ils sont tous généreux à l’_, is sont turtos à l’ (ou å) pus midone

 

E0

envi 

ils étaient tous sales à l’envi, il astint tortos à l’ pus niche ; ils étaient tous beaux à l’envi, il astint tortos à l’ pus bê

 

S0

enviable

adj qu’ on-z-aureûve voltî; c’est une situatlon enviable, c’ è-st-one place qu’ on pudreûve voltî por li, c’ è-st-one bone place

 

C60

envie

[nf] (o-c) invîye, (e) invèye, (o-c) hausse

 

G100

envie

nf (vif désir) invîye ; passer son envie, passer s’-t-invîye ; il a envie, i vôreûve bin ; j’ai envie d’un bonbon, dji vôreûve bin awè one bouboune ; il a une grande envie d’arriver à ce poste, i pêye après ç’ place-là, i vôreut télemint awè ç’ place-là, i djêrîye après ç’ place-là ; j’ai grande envie de savoir ce qui s’est passé, dji so curieûs d’ sawè ç’ qui s‘ a passé ; avoir des envies de vomir, awè l’ keûr qui lève ; cela ne me donne pas l’envie de rire, ça n’ mi faît nin rîre ; cela me donne envie de manger, ça m’ done fwin ; le voyage à Rome lui fait envie, il îreûve voltî à Rome ; avoir envie de se marier, awè l’ mâriant; tu n’ as pas envie d’aller au théâtre?, ça n’ vos dit rin d’ aler au tèyâte ? ; avoir une envie irréfrénée, awè l’ dâr ; (expr) regarder avec un œil d’envie, awè mau s’ vinte après, awè s’ keûr qui satche après, djêryî après, pêyî après ; (peau autour de l’ongle) invîye

 

C60

envie

invèye (anc. èv-), on crîve-coûr, on må d’ coûr (, vinte, panse) ; djaloserèye, djalosèdje ; cela les ronge d’_, çoula l’zî grawe è vinte ; (pellicule de l’ongle) èvèye, èvîte (Arb. ; -îtche  Ja., Fa.),   èlîve (GdH.)

 

E0

envie

 

 

 

 

(sentiment de convoitise) envîe ; tu m’ fês envîe, avou t’ sorèt ; i vât mî d’ fé envîe quu d’ fé pîtié ; (désir d’avoir ou de faire qqch); dj’ ê envîe d’ a raler ; ce n’est pas faute d’en avoir _, ç’ n’ èst nin l’ envîe qui m’ manke ; avoir une très forte _ (de qqch), vîrer ; èle vîre todi après quéke tchôse ; il n’a _ de rien, rin n’ lî gosse ; tu meurs d’_ d’y aller, c’ èst co mâgré ti, si t’ n’ î vas nin (litt. « c’est encore malgré toi si tu n’y vas pas ») ; je te ferai passer l’_ de recommencer ce que tu as fait, dji t’ frê passer l’ gout do pwin ; il a toujours _ de qqch, (anc.) i d’sîre todi ; avoir fort _, avèr la misse (litt. « avoir la rate (qui se dilate) ») ; j’ai très _ de jambon, dj’ ê la misse après do djambon ; je vais vous faire envie, dji va v’ fé la misse ; il a toujours _ de qqch, i n’ è jamês la misse tranquile ; éprouver des _s, des désirs soudains et vifs (surtout en parlant d’une femme enceinte), djériè (Te.) ; dji djériéve après do bouyon d’ poye [du flam. gegeren, désirer convoiter]

 

S0

 

 

 

 

envier

[v] inviyî

 

G100

envier

v inviyî, awè mau s’ vinte après, bêyî après, djèryî après, pêyî après; action d’envier, inviyadje (m) ; (expr) i plind todi aus-ôtes si wêre di boneûr qu’ il ont, il envie toujours le bonheur des autres, si petit soit-il ; ci qu’ on n’ sét nin, on n’ a nin mau s’ keûr après, ce qu’on ignore, on ne l’envie pas

 

C60

envier

inviyî (anc. èv-), guêver : i guêvêye so tot, i vîre so tot (Ma.), avu må s’ coûr (, vinte, panse) so ‘ne saquî ; (donner à regret) mèskeûre ; voy. DÉSIRER, JALOUSER

 

E0

envier

 

 

 

 

vi mèskeûrer ; il m’envie la tartine qu’il me donne, i m’ mèskeûre la târtine qu’ i m’ dène,

(éprouver des envies, des désirs soudains et vifs) (se dit d’une femme enceinte) envier ; èlle envîe todi ; (jalouser) envier ; il envie tout le monde, il envîe tortos ; je suis satisfait de mon sort, dji n’ envîe rin

 

S0

 

 

 

 

envieusement

inviyeûsemint (èv-, env-)

 

E0

envieux

, euse adj djèriaud (-e), inviyeûs (-e) ; (expr) awè mau s’ vinte après, avoir mal au ventre après, être envieux

 

C60

envieux

inviyeûs (anc. èv- ; env-), djalot, -e, voy. jaloux ; on må d’ coûr (, vinte, panse), onk (f eune) qu’ a må s’ coûr, qui djêrèye (, guêvêye) so tot çou qu’ i veût, djêrå, djêriveûs (Li., GrM.), badiveûs (Bo.)

 

E0

envieux

vi être perpétuellement _ de qqch (à manger, à acquérir), missi ; i misse todi après one sôrte ou l’ ôte ;  (d’un perpétuel _) il èst malâde quu lès-ôtes vikant (litt. « il est malade de ce que les autres vivent »)

 

S0

environ

adv (approximativement) à pau près, autoû di, dins lès ; il y en avait dix, environ, gn-aveut à pau près dîj ; il y a deux ans environ, gn-a d’ ça à pau près deûs-ans ; cela coûte environ cent euros, ça costéye à pau près cint-z-eûros, autoû d’ cint-z-eûiros, dins lès cint-z-eûros

 

C60

environ

adv (à peu près) : [il me doit] _ cent euros, vès (ou d’vins lès) cint-z-eûros ; cint-z-eûrosi, à pô près ou åtoû d’ là ; [elle a] _ vingt ans, åtoû d’ vint-ans, ine vintin.ne d’ an.nêyes ; j’ai recueilli _ deux quarterons d’œufs, dj’ a ramassé bonemint deûs qwåtrons d’ oûs ; [il y en a] _ deux cents, deûs cints pîd foû pîd d’vins ou tih-èt-tah, voy. bloc ; il y a _ douze siècles, i gn-a on doze cints-ans (St.) ; nm les _s, lès-environs (, invurons) ; les gens des _s, lès djins d’ åtoû, voy. voisin, -age

 

E0

environ

prép (à peu près) âtoûr di ; il è âtoûr di sèptante ans ; il a _ dix-huit ans, il èst dins la dîj-ûtin.ne ; ils avaient parcouru _ quatre kilomètres à pied (4 km à pied ou quelque chose comme cela), il avint fêt quate kilomètes à pîd, ou one afêre insi ; j’ai récolté _ trois seaux de carottes dans cette petite plate-bande, dj’ ê ramassé one afêre du trwas moûdès d’ rècines su ç’ pètite êrèye-là ; avâr-là : ça cosse cent-eûros, avâr-là

 

S0

 

environnant

, ante adj tot-autoû ; les villages environnants, lès viladjes tot-autoû

 

C60

environner

v ièsse (tot-)autoû ; dans les bois qui l’environnent, dins lès bwès qu’ gn-a tot-autoû; il est toujours environné de femmes, il a todi dès coméres autoû d’ li

 

C60

environs

[expr] dans les _ : (o-c) avaur-ci / avaur-là, (e) avâr-chal / avâr-la

 

G100

environs

[prép] aux _ de : (o-c) autoû di, (e) åtoû di, (o) su ‘l coutoû di, (e) divins lès-environs di

 

G100

environs

nm pl (lieu) dans les environs de, après, do costé di ; je préfère habiter ici que dans les environs de Namur, dj’ in.me ostant d’mèrer véci qu’ après Nameur, qui do costé d’ Nameur; il habite dans les environs, i d’mère di cès costés-ci,  avaur-ci, avaur-là, pâr ci, pâr ; j’aime Namur et ses environs, dj’ in.me bin Nameur èt lès viladjes tot-autoû ; Namur et environs, Nameur èt avaur-là ; (époque) aviès ; vous êtes venus aux environs de la Toussaint, vos-avoz v’nu aviès l’ Tossint

 

C60

environs

des _s, d’ âtoûr (d’ âtoû Te.) ; lès vièdjes d’ âtoûr ; lès djins d’ âtoûr ; il habitait aux _ de Liège, i d’morot après Lîdje

 

S0

 

 

envisager

v (considérer) veûy (, vèy, vôy); ce n’est pas ainsi qu’il faut l’envisager, ci n’ èst nin insi qu’ i l’ faut veûy ; (prévoir) sondjî à ; il faut envisager les conséquences, i faut sondjî à ç’ qui s’ pôreûve passer,  à ç’ qu’ i pôreûve ariver ; il envisage de partir, i sondje à ‘nn’ aler ; envisager l’avenir avec optimisme, awè bone idéye

 

C60

envoi

nm vous en avez fait l’envoi, vos l’ avoz èvoyî ; j’ai reçu votre envoi , dj’ a r’çû voste èvoyadje

 

C60

envoi

envwè

 

E0

envoi

 

envwa ; li côp d’ envwa

 

S0

 

envol

nm èvoladje ; un envol d’oiseaux, on-èvoladje di mouchons

 

C60

envol

 

envol

 

S0

 

envoler

(s’) v èvoler ; NB ne pas dire « s’ èvoler » ; ils se sont envolés, is s’ ont èvolé ; arriver en volant, avoler ; (expr) trop taurd di r’ssèrer l’ gayole quand l’ mouchon è-st-èvolé, trop tard pour refermer la cage quand l’oiseau s’est envolé ; vaut mia twèture èrèléye qui twèture èvoléye, un toit couvert de givre est préférable à un toit envolé, il vaut mieux avoir des cheveux blancs que d’être chauve

 

C60

envoler

(s’) s’ èvoler, rèvoler, frouteler ou floupeter èvôye ; l’oiseau s’est envolé, l’ oûhê è-st-à l’ rèvolète (ri- Ve.); une troupe d’oiseaux qui s’envole, ine volêye d’ oûhês qui s’ ènêre (ou -êye) ; voy. essor

 

E0

envoler

 

 

(s’) s’ envoler ; lès-ûjês s’ envolant ; (avec ellipse du pr. personnel) lès papîs s’ avint fêt envoler avou l’ êr

 

S0

 

 

envoler (s’)

[v] (o-e) s’ èvoler, (c) èvoler; (e) s’ ènêri, s’ ènûler

 

G100

envoûter

v èmacraler

 

C60

envoûter

voy.  ensorceler

 

E0

envoyer

[v] èvoyî

 

G100

envoyer

v (qqch) (pour celui qui envoie) (è)voyî; j’envoie, dj’ èvôye; il envoie, il èvôye ; nous envoyons, nos-èvoyans ; vous envoyez, vos-èvoyîz, vos-èvoyoz ; ils envoient, il èvôyenut ; il envoyait, il èvoyeûve ; il enverra, il èvôyerè ; il enverrait, il èvôyereûve ; qu’ il envoie, qu’ il èvôye ; qu’ il envoyât, qu’ il èvoyiche ; envoyant, èvoyant; envoyé(e), èvoyî (-ye); nous envoyons une lettre, nos-èvoyans one lète ; envoyer avec force, tchèssî ; le cœur envoie le sang dans les veines, li keûr tchèsse li song dins lès win.nes ; (pour qui reçoit) (a)voyî; ils nous envoient une lettre, is nos-avoyenut one lète ; (qqn) (è)voyî, fé aler ; je l’ ai envoyé à l’ école, djè l’ a faît aler è scole ; il m’a envoyé faire des courses, i m’ a voyî fé dès comissions ; (loc) envoyer lanlaire, voyî à l’ djote, envoyer au chou ; envoyer au diable, (è)voyî au diâle ; envoyer promener, voyî mèchener, envoyer moissonner ; (expr) on l’ èvôyereûve bin brider lès gades, on l’enverrait bien brider les chèvres (, il ne verrait même pas qu’on se moque de lui)

 

C60

envoyer

voyî ; vers celui qui parle, avoyî ; vers d’autres, èvoyî ; de tout côté, kivoyî ; _ un télégramme, èvoyî (, fé djouwer) ‘ne dèpêche ; _ au diable, _ promener, voy. diable, promener

 

E0

envoyer

 

 

 

 

 

vt (qqn) (le faire partir pour une destination donnée) avoyi ; quand i s’rè pus grand, dji l’ avoyerê à Lîdje ; quand il ârè fini, vos m’ l’ avoyeroz ; (faire parvenir, expédier) avoyi one lète ; (lancer) lès gamins ont avoyi l’ balon oûte do l’ hèye ; (flanquer) avoyi ; dji lî ê avoyi on côp d’ pîd â cou ; vt (en éloignant du locuteur) voyi ; voyi l’ tchin après lès vatches ; dj’ ê voyi l’ pakèt pa la posse ; voyi l’ mantche après la cougnîe ;  je l’ai envoyé au diable, dji l’ ê voyi â djâle ; vi (au football) _ le ballon le plus loin possible et dans n’importe quelle direction (pour écarter le danger), vûde ; chake côp qu’ il avot l’ balon, i vûdot ; joueur de football qui envoie le ballon le plus loin possible et n’importe où, vûdeû ; envoie ça au diable, tchôke ça voye ; je l’ai envoyé au tapis, dji  l’ ê maké djus

 

S0

 

 

 

 

 

épais

, aisse adj spès (f spèsse) ; un épais brouillard, on spès brouliârd ; une épaisse semelle, one sipèsse simèle ; avoir le sang trop épais, awè l’ song trop spès ; (expr) causer à spèsse linwe, parler à langue épaisse, éprouver des difficultés d’élocution ; do brouliârd come do lacia, du brouillard comme du lait, un épais brouillard ; il a dès lèpes come dès bwârds di taîye, il a des lèvres comme des bords de terrine,  des lèvres épaisses ; il è-st-ossi spès qu’ mi p’tit dwèt, il est aussi épais que mon petit doigt, il est mince ; spès come do bigau, épais comme du purin (en parlant d’un liquide)

 

C60

épais

, -se spès, -èsse ; café bien _, crås cafè ; soupe très _, sope come on bèton ; brouillard très _, brouliård come on lècê ; taillant trop _, voy. émoussé ; terre grasse, épaisse, ine cwåreleûse tére ; dont la couche arable est _, fonçåve ; peu _, hat’, tène ; rendre plus _ en mettant une surépaisseur, rècråhî ; au plus _ de la mêlée, å bê mitan ou å flahår dè l’ trûlêye ; (houill ) la couche devient moins _se, li von.ne si r’ssére, èlle a mons d’ oveteûre

 

E0

épais

, épaisse adj spès, spèsse ; one supèsse trintche di djambon ; dès bèles supèsses plantches di tchin.ne ; on spès live ; (bien foumi(e)) dès spès sourcils ; l’ avon.ne èst trop spèsse ; (qui a de la consistance) spès, spèsse ; do l’ supèsse sope ; do spès cafè ; il y a un _ brouillard, i fêt spès ; l’obscurité est épaisse, i fêt spès ; (rendre moins épais, moins dru) acléri (ou atèni), racléri ; (r)acléri  la sope qu’ èst trop spèsse ; (r)acléri la pâsse ; (r)acléri lès rècines ; acléri lès tch’vès avou one cusète à cwasses ; rendre moins _,; racléri lès rècines 

 

S0

 

épais, se

[adj] spès, se

 

G100

épaisseur

[nf] (o-c) spècheû, (e) spèheûr

 

G100

épaisseur

nf spècheû, spès (m), grocheû ; il a une fameuse épaisseur, il a one fameuse sipècheû ; (expr) pwârter li spès, porter l’épais, faire grise mine ; ièsse o spès, être dans l’épaisseur de la nuit

 

C60

épaisseur

spèheûr

 

E0

épaisseur

spècheûr ; donner à la planche l’_ adéquate, mète la plantche à spècheûr ; il y avait telle _, i gn-avot ça spès

 

S0

épaissir

v aspèchi, spèchi ; épaissir davantage, raspèchi ; il épaissit, il aspèchit ; ils épaississent, il aspèchichenut ; (s’) s’ aspèchi ; (en parlant d’une soupe) aminer, flaîtriyi ; action de s’épaissir, aminadje ( m), flaîtriyadje (m)

 

C60

épaissir

(soupe, pâte) (r)aspèhi ; (sauce, potage) (r)aloyî ; voy. lier ; (mur, etc.) rinde dè l’ sipèheûr

 

E0

épaissir

 

vt aspèchi, raspèchi ; (r)aspèchi la sâce ; (r)aspèchi la sope ; (r)aspèchi la sope avou dès crompîres s’_, s’ aspèchi ; _ de nouveau la sauce, riloyi la sâce ; _ les tas de fumier, stârer à l’ ansine

 

S0

 

épaississement

nm aspèchichemint ; action d’épaissir, aspèchichadje

 

C60

épaississement

raspèhihèdje

 

E0

épamprer

_ (la vigne), disfouyî

 

E0

épanchement

nm épanchement de synovie, gros gngno, aîwe dins li gngno ; épanchement articulaire chez le bétail, soflètes (f pl)

 

C60

épancher

v (répandre) spaude ; (conjugaison, voir : répandre, spaude) épancher du lait, spaude do lacia ; (s’) (communiquer librement) douviè s’ keûr, si disclitchî ; elle a besoin de s’épancher, èlle a dandjî d’ douviè s’ keûr, di s’ disclitchî

 

C60

épancher

spåde, rispåde, dispåde ; _ son cœur, s’_, drovi s’ coûr

 

E0

épandage

nm (action de répandre) stauradje, stauremint ; (travail hivernal) ) les routes sont verglacées, l’épandage est en cours, gn-a do wârglas su lès vôyes, on-z-è-st-à sèmer do sé

 

C60

épandage

stårèdje

 

E0

épandre

v (verser en abondance) staurer; il épand le fumier, i staure l’ ansène ; (étendre en dispersant) disfé, dismoûjener ; épandre la terre des taupinières, dismoûjener lès flamoûjes ; épandre la bouse (dans la prairie), disfé lès flates, staurer aus flates

 

C60

épandre

_ le foin qui était en andains, voy. andain ; _ le foin qui était en rouleaux, taper djus, dihoper (Th.) ; _ la braise dans tout le four pour égaliser la chaleur, århiner l’ for, lèyî ‘nnè raler l’ for ; voy. épancher, ÉPARPILLER, ÉTENDRE, RÉPANDRE

 

E0

épandre

 vt _ les taupinières (dans une prairie) au moyen du houyeû, houyi ; dj’ ê stî houyi la pature â matin ; _ les tas de fumier (dans les champs), disfé (ou stârer) âs flates, âs furnûjes ; disfé (ou stârer) à l’ansine ; _ le fumier grossièrement, disfé l’ ansine à grosses plokètes

 

S0

épanouir

v (ouvrir, faire ouvrir une fleur) douviè ; les fleurs sont épanouies, lès fleûrs sont douviètes ; (s’) (s’ouvrir, en parlant de fleurs) si douviè ; les fleurs s’épanouissent, lès fleûrs si douvenut

 

C60

épanouir

drovi, spani ; les fleurs ont fini de s’_ (c -à-d ont défleuri, les fruits sont formés) lès fleûrs sont spanîyes, lès-åbes sont spanis  

 

E0

épargnant

, ante adj spaurgneûs (e) ; vous n’êtes pas suffisamment épargnant, vos n’ èstoz nin spaurgneûs assez

 

C60

épargnant

, ante n spaurgnant (-e) ; le petit épargnant a encore été attrapé, li p’tit spaurgnant a co stî ieû

 

C60

épargnant

, -ante adj (qui a l’habitude d’épargner (son argent)) spârgnant, -ante ; is sont fwart sipârgnants tos lès deûs 

 

S0

 

épargne

[nf] (o-c) spaugne, (e) spågne

 

G100

épargne

nf spaugne ; il a une petite épargne, il a one pitite sipaugne

 

C60

épargne

spågne, raspågne

 

E0

épargne

spâgne ; c’ è-st-one boune sipâgne (d’argent, de travail) 

 

S0

 

épargner

[v] (o-c) spaurgnî, (e) spå(r)gnî

 

G100

épargner

v (chose) spaurgnî, mète à pont, mète di costé, mète su crèsse ; j’épargne, dji spaugne ; il épargne, i spaugne ; nous épargnons, nos spaurgnans ; vous épargnez, vos spaurgnoz, vos spaurgnîz ; ils épargnent, is spaugnenut ; il épargnait, i spaurgneûve ; il épargnera, i spaugnerè ; il épargnerait, i spaugnereûve ; qu’ il épargne, qu’ i spaugne ; qu’ il épargnât, qu’ i spaurgniche ; épargné(e), spaurgnî (-ye) ; épargner ses forces, spaurgnî sès fwaces ; épargner de l’argent, mète dès caurs di costé ; épargner de l’argent en cachette, fé s’ tchèt, fé s’ niyau ; (expr) fé s’ sint Crèspin, faire son saint Crépin, faire son petit magot ; c’ èst todi ça di spaurgnî, c’est toujours cela d’épargné ; i rotereûve bin à pîds d’tchaus po spaurgnî sès tchausses, il marcherait bien les pieds nus pour épargner ses bas ; i waîte pa d’zeû sès vêres po n’ nin ûser sès bèrikes ; (personne) spaurgni, spaurgnî; il n’ a épargné personne, i n’ a spaurgnî pèrson.ne ; (traiter avec ménagement) il l a quand même épargné, i n’ a nin stî trop deur avou li ; (sauver) le village a été épargné, li viladje n’ a rin ieû ; seuls les enfants ont été épargnés, gn-a qu’ lès-èfants qu’ ont stî chapés ; (laisser vivre) les prisonniers ont été épargnés, lès prîjenîs n’ ont nin stî tuwés

 

C60

épargner

spårgnî (ou spågnî), raspå(r)gnî, mète à pont, di costé, è crèsse, loukî à sès cens’, louki åtoû, wårder, si rastrinde ; _ sou par sou, raspågneter, fé s’ tchè ; _ (à qn la peine, le désagrément) èviter; il n’épargne pas sa peine, i n’ mèskeût nin sès pon.nes ; voy. ÉCONOME, LÉSINER, MÉNAGER, MAGOT

 

E0

épargner

vt (économiser) spârgni ; c’ èst todi ostant di spârgni ; (utiliser avec mesure) spârgni ; i n’ sipâgne nin sès pon.nes ; j’ai agi ainsi pour m’épargner (me ménager), dj’ ê fêt insi po m’ sipârgni ; _ (qqch à qqn) (faire en sorte qu’il n’ accomplisse pas telle action, qu’il ne subisse pas tel désagrément) spârgni ; i m’ è spârgni one visite ; (se dit de frais qu’il ne faut pas payer, d’un travail qui n’est pas à effectuer, etc.) c’est autant d’épargné !, c’ èst tote sipâgne ! ; adj très préoccupé(e) d’_  (qui à l’appât du gain), rapinant, -ante

 

S0

 

 

éparpillé 

adj un village très _, on viadje fwart kitapè (Te.)

 

S0

 

éparpillement

nm cossauyadje, cossèmadje, cossumadje, stauradje, staurerîye (f), stramadje ; un éparpillement de vêtements, one sitaurerîye di moussemints

 

C60

éparpillement

stårsin, stårêye

 

E0

éparpillement

(d’objets) stârèdje

 

S0

éparpiller

[v] stramer, (o-c) staurer, (e) stårer, (o) disparpiyî, (c) sauyî

 

G100

éparpiller

v cossauyî, cossèmer, dispaurpiyî, sauyî, stramer, strameter,  staurer; il éparpille, i cossauye, i cossème,i sauye, i strame, i strametéye, i staure ; votre avoine, il ne faut pas l’éparpiller, voste awin.ne, i nè l’ faut nin sauyî; « Lès sôdârts, vinus d’ France au pus rade, s’ avin.n cossauyî pa t’t-avau l’ viladje. » (E. Gilliard); « lès fouyes qui l’ iviêr va v’nu dispaurpiyî»   (J. Guillaume); action d’éparpiller, sauyadje (m), stramadje (m) ; éparpiller à nouveau, rissauyî ; éparpiller de toutes parts, cossauyî ; vos jouets sont éparpillés de toutes parts, gn-a vos cacayes qui sont totes cossauyîyes

 

C60

éparpiller

stårer, sèmer, kissèmer, kissèmeter ; stramer, -eter ; kitaper, kidjèter, voy. DÉSORDRE, ÉMIETTER

 

E0

éparpiller

vt (étendre) stârer ; stârer l’ foûre ; stârer lès grin.nes su l’ gurnî ; _ les bouses, les taupinières, disfé (ou stârer) lès flates, lès furnûjes ; empl intr stârer (ou disfé) à l’ ansine ; (disperser) kissèmer ; i m’ è co k’ssèmé totes lès pontes ; dj’ ê co k’ssèmé mès sous ; (perdre (par négligence)) sèmer ; dj’ ê co sèmé la tricwasse ; s’_ (se répandre), si stinde ; dj’ ê stî disfé à l’ ansine, ça s’ sitindot bin ; vt _ (du foin, de la paille) par mégarde, stièrni ; il ont stièrni do foûre plin la route

 

S0

 

épars

, -e ståré, kissèmé, hår èt hot’, voy. ÇA, ÉPARPILLER, DÉSORDRE ; les cheveux _, voy. décoiffer

 

E0

épars

espace occupé par des éléments _, stârêye ; one bèle sitârêye di djâbes ; il ont one fâmeûse sitârêye di foûre

 

S0

éparse

adj pa places, dès places qu’ i gn-a; quelques giboulées éparses, dès vias d’ mârs’ pa places

 

C60

éparts

il fait des _s, voy. éclair (de chaleur)

 

E0

éparvin

nm spavin

 

C60

éparvin

splawin

 

E0

épaté

, ée adj (élargi à la base) spaté (-ye) ; (expr) il a on nez come on cwârnèt à l’ poûre, il a un nez comme un cornet à poudre,  épaté ; (étonné) saîsi (f saîsîye)

 

C60

épaté

spotchi ; avoir le nez _, avèr li nez spotchi

 

S0

 

épater

v (étonner) èwarer, saîsi, sbârer ; pour épater, po fé dîre

 

C60

épater

verre à pied épaté, vêre sins pîd ; nez épaté, ine sipatêye narine ; au fig voy. ABASOURDIR

 

E0

épaule

[nf] spale

 

G100

épaule

nf spale ; l’épaule droite, li drwète sipale ; porter qqn sur les épaules (une jambe de chaque côté du cou), pwârter à craus fortchète, pwârter à craus via ; (loc) changer son fusil d’épaule, candjî s’ fusik di spale ; hausser les épaules, hossî sès spales (, secouer les épaules) ; charger sur les épaules, mète à spales ; porter sur les épaules, pwârter à spale ; (expr) awè on pwèd djus d’ sès spales, avoir un poids hors des épaules, être soulagé; diner on côp di spale à one saquî, donner un coup d’épaule à qqn, aider ; laudje di spales, large d’épaules ; il èst laudje, mins c’ èst dès spales, il est large mais c’est des épaules, il est avare ; mète sès djambes à spales, mettre ses jambes aux épaules, à son cou, se hâter ; vaut mia ièsse bin avou li qui d’ l’ awè à spales, il est préférable d’être bien avec lui que de l’avoir sur les épaules, sur le dos

 

C60

épaule

spale ; secouer les _s; voy. secouer ; porter sur les _s, pwèrter à spales, voy. califourchon ; il a l’_ démise, il èst dispalé, il a li spale dimètowe, l’ ohê d’ li spale èst bodjî, d’bwèté, foû dè louwé ; (bouch ) _ de cochon, côp d’ pogn, pougnèt, djambonèt

 

E0

épaule

spale ; i s’ è dismètou la spale ; dji l’ ê apicé pa la spale ; hausser les _s, hossi dès spales ; il èst lâdje di spales ; pwarter on-afant su sès spales ; il èst lâdje, mês di spales ! ; i fât lî froter la spale ; (du cochon) spalon

 

S0

 

 

 

 

épaulée

aspalêye

 

E0

épaulement

nm (mur de soutènement) èpaulemint

 

C60

épaulement

(mur de soutènement) aspalemint, aspalé ; _ d’un tenon, aspalé ; _ plus fin, arasemint

 

E0

épauler

v aîdî, copler, diner on côp di spale ; il épaule, il aîde, i copléye

 

C60

épauler

(s’) v s’ aîdî n-on l’ ôte, si copler

 

C60

épauler

aspaler, aspoyî, souteni, supwèrter (qn), diner on côp di spale à (qn) ; [il faudrait] des gens pour vous _, dès-aspoyeûs ; voy. appuyer, étayer, sou­tenir

 

E0

épauler

 

vt (appuyer contre l’épaule) aspaler ; aspaler on fusik

 

S0

 

épaulette

nf spalêre

 

C60

épaulette

èpolète

 

E0

épaulette 

èpaulète

 

S0

épaulière

spalîre

 

E0

épeautre

[nm] (o-c) spiate, (e) spête

 

G100

épeautre

nm spiate (f), grin ; pain d’épeautre, pwin di spiate, pwin d’ grin ; balle de l’ épeautre, chochin ; débarrasser l’épeautre de sa balle, chochener l’ grin ; balle d’épeautre qui contient encore le grain, spiaton (m)

 

C60

épeautre

spête (ou spéte ; spiate Hu., etc.), dè l’ blé, dè grin ; grain d’_, ho ; pain d’_, pan d’ ho

 

E0

épeautre

blé (nf), spête (spiate Me.) ; dj’ ê sèmé do l’ blé ; do pwin d’ blé ; dj’ ê sèmé do l’ sipête

 

S0

épée

nf èpéye

 

C60

épée

èpèye; grande _, palasse ; longue _, lambène ; canne à _, on vèrdin ou ine cane à vèrdin ; c’est un coup d’_ dans l’eau, c’ è-st-on côp d’ såbe è l’ êwe, c’ èst qwèri ås vièrs divins dè l’ dièle (hesb.) ; (partie de la charrue à roues) les deux _s de l’avant-train, lès montants ou rèyes, spèyes, stêrons, stalirons (Br.)

 

E0

épée

èpée ; on côp d’ èpée dins l’ êwe

 

S0

épeiche

voy. pic 1

 

E0

épeire

nf aragne di djârdin

 

C60

épeire

(insecte) arègne di håye

 

E0

épeler

v (nommer successivement les lettres) spèli; il épelle les lettres, i spèlit lès lètes

 

C60

épeler

èpeler, spèli

 

E0

épeler

vt èpeler ; èpèle-mu ç’ mot-là ; dji va èpeler m’ nom, ça s’rè pus facile po l’ sicrîre

 

S0

 

 

épellation

nf spèlichadje (m)

 

C60

épépiner

v rauster lès pèpins

 

C60

éperdu

il est _, il èst come on pièrdou, tot bloûsé, tot èwaré, tot bardouhî tot d’ssâvé, tot abablou; i n’ sét pus çou qu’ i fêt, i veût tot bablou

 

E0

éperdument

adv je m’en moque éperdument, dji m’ è fou complètemint, dji m’ è caye ; il a travaillé éperdument, il a bouté come on sot ; il l’aime éperdument, i ‘nn’ èst bleuw, i ‘nn’ èst fin sot

 

C60

éperdument

courir _ après qn, si cori mwért après

 

E0

éperlan

spièrlin

 

E0

éperon

[nm] (e-c) sporon, (o) spouron

 

G100

éperon

nm (au talon du cavalier) sporon ; « Nos lî r’mètrans l’ èpéye, lès sporons èt pwîs s’ role sèrè d’ disfinde li flauwe conte li fwârt .» (J. Gilson) ; (ergot du coq) sporon ; (expr) cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons

 

C60

éperon  

sporon  

 

E0

éperon

sporon, èperon

 

S0

éperonnier

sporenî

 

E0

épervier

[nm] (c) mochèt, (o) mouchèt, moukèt, (e) mohèt

 

G100

épervier

nm (rapace) mouchèt; petit épervier, cristalin

 

C60

épervier

petit _, mohèt, pitit gris mohèt, mohèt d’oûhês, sprèvî ; grand _, au­tour des ramiers, mohèt d’ (ou ås) poyes, mohèt d’ (ou ås) colons, lére ås poyes (, ère ås poyes Wa. ; mére … St. ;  rére … Sto. ; lîre … Ra. ; nîr … Li. ; ril … Re.-Bi. ; ri … GrM. ; gnêr War., Sp.) ; lâron dès poyes (Vi.), oûhê dès ou ås poyes (Ja.), miyot dès poyes (Fa.), plohî, bro(u)hî ; jeune _, miyot  ; voy. bondrée, busard, buse, CRÉCERELLE, FAUCON, MILAN ; (filet de pêche) cotrê (cwè- Le.)

 

E0

épervier

mochèt, èpèrvier (seult dans : djeû d’ l’ èpèrvier, jeu de l’épervier [pour ce jeu, on désigne un « épervier », lequel tente de toucher les autres joueurs qui passent alternativement d’un camp dans l’autre ; ceux qui sont touchés par l’épervier collaborent avec celui-ci pour toucher d’autres joueurs, jusqu’à ce que tout le monde soit pris]

 

S0

épervière

nf orèye-di-rat

 

C60