FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

A

Rechercher

B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

a

nm première lettre de l’alphabet ; en wallon, avec un accent circonflexe lorsqu’elle est phonologiquement plus longue (ex. sabre, sâbe ; patte, pate) ; pour le surplus, elle obéit aux mêmes règles qu’en français.

 

C60

a

(lettre) à ou à ; voy. abc

 

E0

a

 

 

nm (nom de la lettre A) â ; fèjoz-me on bê â ; i scrît djà bin lès â ; on bâbau qui n’ sét ni â ni zèt’ ; dji to l’ proûverê par â plus’ bé

 

S0

à

[prép] à

(o) daler à Châlèrwè, au djârdin, à scole; disèz-le à l’ ome, à l’ feume, à lès-èfants

(c) aler à Châlèrwè, au djârdin, è scole ; dijoz-le à l’ ome, à l’ feume, aus-èfants

(e) aler à Châlèrwè, å djårdin, è scole ; dihez-le à l’ ome, à l’ feume, ås-èfants

 

G100

à

prép 1 à ; apprendre à lire, aprinde à lîre ; à califourchon, à craus bodèt ; nous étions à Namur, nos-èstin.n à Nameur; je l’ai donné à mon fils, djè l’ a d’né à m’ fis ; il est parti à cinq heures, il a ‘nn’ alé à cink eûres; à vendredi!, j’qu’à vinrdi!; à la semaine prochaine!, j’qu’à l’samwin.ne qui vint ! ;(marque l’appartenance) da ; c’est à moi, c’ èst da mi !;

2 (dans) à, au, è, o; (en wallon, la préposition sera différente suivant le nom de lieu qu’elle précède) ; je vais à Namur, dji m’ è va à Nameur; il va à l’école, il è va è scole, il descend à la cave, i d’tchind è l’ cauve (/ o l’ cauve); il entre à l’étable : i mousse o stauve ; il monte au grenier, i monte o gurnî (souvent è devant un substantif féminin et o devant un substantif masculin, mais cette règle n’est pas applicable à toutes les régions) ; la préposition devient au devant un nom de lieu qui peut être précédé de l’article : li Bwès-d’-Vilé, li Banbwès, li Saut ; je suis allé à Bambois, dj’ a stî au Banbwès ; je vais à Sart-Saint-Laurent, dji m’ è va au Saut; elle est partie à Bois-de-Villers, èlle è-st-èvôye au Bwès-d’Vilé ou encore o B. (sans doute influencé par : aler o bwès) ; on dira, par contre : j’habite à Jambes, dji d’meure è Djambe ; je vais à Mazy, dji m’ va au Mazi ; je vais à Grand-Manil, dji m’ va au Mani ;

3 (marque le but) po ; je l’ai aidé à se coiffer, djè l’ a aîdî po fé s’ tièsse ; (avec) avou ; des épinards à la crème, do spinach avou dè l’ crin.me   

 

C60

à

1 à ; à un autre à in-ôte (ard. à-n-on-ôte ; fagot à une hart, faguène à-n-one hârt); au å (â Se., St., etc.); à la, à l’ ; aux, ås (âs Se….; à lès, Po., Ja. : aux autres, à l’s-ôtes ; azès-ôtes St., Ma., etc., mais on y dit seule­ment âs dans les expressions toutes faites : planter âs sapins, djower âs cwârdjeûs, etc., et azès a un sens plus précis : ray âs crompîres, en général, mais ray azès crompîres do courti) ; 

2 da, pour marquer l’appartenance « la maison de mon père ; la fille à Nicolas ; une parente à lui ; c’est à moi cela », on dit à Liège : li mohone da m’ pére, li fèye da Colas, ine parinte da sonk ; c’ èst da meune, çoula ; dans ce cas, comme pour le complément d’attribution « [donner, dire, se fier] à qn », l’ardennais use aussi de l’expr. atoû(r) [litt. à tour] : lu mâhon d ‘atô m’ papa (Fa.) ; dju l’ a d’né atoû madame ; i d’ha atoû s’ pére (Ma.) ; c’ è-st-atoûr zèls à djower (La.) ; [on ne peut se fier] à lui, atoûr lu (Ve., arch. ; Ja., St., Ma., Li., … ; atôr lu Fa.);

3 j’ai mal à la tête, aux pieds, j’ai froid aux doigts… dj’ a må m’ tièsse, mès pîds, dj’ a freûd mès deûts… ; qqf. di (ou è) m’ tièsse, etc. (du ordt à Ja., La.) ;

4 absence de préposition en wallon :  aidez-moi à marcher êdîz-me roter;

5 être tête nue, pieds nus, èsse à tièsse nowe, à pîds d’hâs ;  demain matin dimin å matin ;

6 [se mettre] à table, [s’asseoir] à terre, à l’ tåve, à l’ tére ; moulin à vent, à eau, à vapeur, à café, à farine, molin å vint, à l’ êwe, à l’ wapeûr, å cafè, à l’ farène ; pot à beurre, pot å boûre; poire à poudre, flasse å poûre ; perche à houblon, stètche å hoûbion ; en venir à bout, ènnè v’ni å d’bout; [perdre son temps] à lire, [se fatiguer] à veiller, à lére, à passer l’ nut’ ; se mettre à rire, à boire, si taper à rîre, à beûre (à rire, à heure Ja.) ; [aller] à la messe, à mèsse ; [mener la vache] au taureau, à torê ; 7 souvent, le fr. à se rend par d’autres prépositions : [tirez la table] à vous, après vos ; [tra­vailler] à son jardin, åtoû di s’ djårdin ; [un homme] à jambe de bois, avou ‘ne djambe di bwès ; [un vieillard] à cheveux blancs, avou dès blancs dj’vès ; manche à balai, quowe di ramon ; en faire à sa tête, fé di s’ tièsse ; s’enhardir à entrer, s’ ahardi d’ intrer ; on a plaisir à le voir, on-z-a bon dè l’ vèy ; [avoir le pied] à l’étrier, divins li strî; [il n’a pas de souliers] aux pieds, divins sès pîds ; se jeter à l’eau, si taper è l’ êwe ; mettez-vous à ma place, mètez-ve è m’ plèce ; au lieu de travailler, è l’ plèce d’ ovrer; se regarder au miroir, si loukî è mureû ; [faire un nœud] à son mouchoir, è s’ norèt; [avoir une fossette] au menton, è minton ; [frapper] au visage, è visèdje ; [être] à l’agonie, è l’ langonèye, à l’armée, è l’ ârméye, à l’école, è scole, à la cuisine, è l’ couhène, au jardin, è corti, au soleil, è solo, à la pluie, è l’ plêve, à l’ombre è l’ ombe ; de même, avec certains n. de lieu : à Bressoux, è Brèssou, à Glain, è Glin, etc. ; [avoir une canne] à la main, è s’ min, [la pipe] à la bouche, è s’ boke, [un mou­choir] au cou, è s’ hatrê, [un anneau] au doigt, è s’ deût ; saisir aux cheveux, haper po lès dj’vès ; c’est à étouffer [de rire] c’ èst po stofer; [vous demandiez] à m’épouser, po m’ marier ; à peu près, à pô près ; à cela près, so coula près ; retourner à Liège, rimeni so Lîdje ; [mon­ter] à l’échelle, so l’ håle ; [grimper] à l’arbre, so l’ åbe ; au coup de minuit, so l’ côp d’ mèye-nut’ ; [elle s’appuya] à mon bras, so m’ brès’; [il n’y a plus de fruits] aux arbres, so lès-åbes ; au grenier, so l’ grinî; au marché, so l’ martchî ; à la foire, so l’ fôre ; etc.

 

E0

à

prép (en général) à (formes contractées au : â ; à la : à l’ ; aux : âs (, à lès Ba., Li., Lu. Wa., … ; azès Ar., Lo., No., Ra., Te., …) ;

1 (introduit un complément indirect) wêtoz à vos ; pinse à nos-ôtes ; dji dène ma linwe â tchèt ; dj’ ê prusté mi auto â vèjin ; i n’ èst rin à dîre ; dène-lî à bware ;

2 (lieu où l’on est, on l’on va ; localisation) vivre à Bastogne, viker à Bastogne ; j’ai une vache à l’étable (qui ne peut quitter l’étable parce qu’elle est malade), dj’ ê one vatche su li stâve ;

aler à Bastogne, à l’ dicâce, à mèsse ; nous avons été voir les carrousels à la fête, dj’ ons stî vèy lès carussèls su la dicâce ; aller à l’étage, monter su l’ plantchî ; monter au grenier, monter su l’ gurnî ; se rendre au marché, aler su l’ martchî ; aller à l’office des Ténèbres, aler âs Tènêbes ;

 

3 (temps) à la Noël, â Noyé ; à la Saint-Médard, à l’ Sint-Mèdârd ; à ç’ momint-là ; à quine eûre èst-ce quu vos v’noz ? ; à midi, à non.ne, su l’ côp d’ non.ne ; (dans des formules de congé) à demain, ça s’rè jusqu’à d’mwin ; à un de ces jours, jusqu’à cès djoûrs ci ; à la prochaine fois, jusqu’à on-ôte côp ; à la prochaine !, jusqu’à !

 

4 (moyen) faucher à la faucille, fâtchi à l’ sîe ; s’éclairer au led, si loumer â lèd’ ;

 

5 (caractérisation) one tchèrète à tchin ; de la tarte au riz, do l’ tâte â riz ;

 

6 (destination, but, attribution) one machine à keûse ; on fièr à ristinde ; la plantche à lâver ; one trape à surus ; un piège à renard, on cèp’ di r’nâd ; un pot à lait, on pot d’ lacê

ça èst bon à taper voye ;

 

7 (marquant l’appartenance) (, de) da ; c’est à vous, c’ èst da vosse ; ils n’ont rien à eux, is n’ ont rin da zèls ; c’est à un autre que moi, c’ èst da on-ôte quu mi ; est-ce à votre mère, ces papiers-là ?, c’ èst da vosse mére, cès papîs-là ? ;

8 (en toponymie, avec une valeur locative) à la Croix Rouge, à l’ Rodje Creûs ; â Poncerê ;

 

9 aux : jeter des graines aux poules, taper dès grin.nes âs (, à lès, azès) poyes ;

 

10 à en, po ; c’est à en être malade, du temps pareil, c’ èst po sèy malâde, do timps parèy ; c’est à en crever ici ! (s. e. à cause de l’atmosphère, de la température, etc.), c’ èst po crèver voci !

 

11 (divers) il ne porte pas de souliers aux pieds, i n’ è pont d’ solés dins sès pîds ; pends cela au clou, acrotche-mu ça après l’ clau ; j’avais plaisir à le voir, dj’ avo bon do l’ vèy

 

S0

 

a capella

 

adv, adj inv a capella

 

G0

 

a capella

adv, adj inv a capella

 

G0

a fortiori

loc à pus fwate raison, à pus fwârt, labèle ; a fortiori s’il est courageux, labèle s’ il èst djinti, à pus fwate raîson s’il èst djinti, à pus fwârt s’ il èst djinti  

 

C60

a fortiori

à pus fwète rêson, avou pus d’ rêson

 

E0

à peu près

nm à-pau-près, à-peû-près ; avec lui, c’est toujours de l’ à peu près, avou li, c’ èst tofêr di l’ à-peû-près

 

C60

à peu près

loc à l’ à-peû-près, à pau près, à peû près, quausu, quausumint ; c’est à peu près sûr, c’  è-st-à pau près sûr

 

C60

a priori

loc (au premier abord) à prumêre vûwe

 

C60

à quia

loc à broke, à sto(k), à cwiya

 

C60

à quia

voy. quia

 

E0

ab intestat

loc sins pont awè faît d’ papîs

 

C60

abaissable

adj qu’ on pout abachî (C60), abachauve (C0) 

 

C60

abaissement

nm (action de faire descendre) abachadje, bachadje ; (état de ce qui est descendu) abachemint, bachemint ; (action de diminuer de valeur) bachadje, ravaladje 

 

C60

abaissement

_ d’un mur, etc., abahèdje ; (houill.) rèfoncemint ; voy. baisse, bas­sesse

 

E0

abaisser

[v] (o-c) (r)abachî, (e) (r)abahî

 

G100

abaisser

v (faire descendre à un niveau plus bas ; diminuer la hauteur) abachî, bachî; il abaissera la vitre, i bacherè l’ cârau; le volet était abaissé, li volèt èsteut bachî; abaisser à nouveau, rabachî, ribachî ; (diminuer de valeur) bachî, ravaler; ils ont abaissé leurs prix, il on bachî leûs pris ; (humilier) mète à l’ abas, taper à l’ abas ; il doit toujours abaisser les gens, i dwèt todi mète lès djins à l’ abas ; (en parlant du corps) les épaules abaissées, la tête baissée, à bachète (loc) ; il marchait tête courbée comme un vieillard, i roteûve à bachète come one vîye djin  

 

C60

abaisser

(s’) v (descendre à un niveau plus bas) dischinde; là où le terrain s’ abaisse, à pindis’, là èwou-ce qui l’ têre dischind ; (se mettre dans une position inférieure) ; (sens propre) s’ abachî, si bachî, si fé tot p’tit; (sens figuré) s’ abachî, si bachî, si fé tot p’tit, si mète à gngnos ; je ne m abaisserai pas pour lui, dji n’ mi bacherè nin por li ; (expr) si fé tot p’tit come Farinèt, s’ abaisser comme Farinet (sic)

 

C60

abaisser

abahî, rabahî ; une branche (de noisetier, etc.) atinde; assètchî ou ahètchî, sètchî ou hètchî è bas; abaler (Be.); apèhî (Gl.) ; avurer (GrH.) ; avadjer (GrM.) ; (s’) au moral, s’ abahî, s’ avili,  si d’grader, s’ (r)ap’tihî ( -issî, -iti, si mète trop bas, si fé tot p’tit ; voy. bais­ser, courber

 

E0

abaisser

vt (faire descendre à un niveau plus bas) abachi ; abachoz li stôre ; s’ abaisser ; il è d’vou s’ abachi d’vant lu ; il ne faut pas s’_ (moralement) à ce point, i n’ fât nin s’ mète si bas qu’ ça

 

S0

abandon

nm (action de délaisser) abandon ; il a été puni pour abandon d’ enfant, il a stî puni pace qu’ il aveûve abandené on-èfant ; laisser à l’ abandon, lèyî à l’ abandon, lèyî tchaîr è poûre, lèyî toûrner à rin ; c’est une maison qu’ on laisse à l’abandon, c’ è-st-one maujo qu’ on laît toûrner à rin 

 

C60

abandon

abandon ; aban.nenèdje, -emint ; être à l’ _, èsse à l’ diban.ne, èsse banåve ; voy. inhabité

 

E0

abandon

abandon ; (état de qqn (ou de qqch) qui est délaissé) èle sofère di si abandon ; à l’_, à l’ abandon ; viker à l’ abandon ; lêssi sa mâjon à l’ abandon

 

S0

abandonné

, ée adj abandené (-ye), d(i)sseûlé (-ye), lèyî (-ye), tapé là, tapé (-ye) ; c’est un château abandonné, c’   è-st-on tchèstia abandené, à l’  abandon ; c’est un enfant abandonné, c’ è-st-on-èfant d’ sseûlé ; des objets abandonnés au bord de la route, dès cayèts tapés là au bwârd dè l’ vôye ; « Èt dji n’ sé nin poqwè mi r’gârd vint d’ crwèser l’ ci dè l’ feume disseûléye. » (René Clinias) 

 

C60

abandonner

[v] (e-c) abandener, (o-c) abandoner

 

G100

abandonner

v (chose) aband(o)ner, lèyî là, lèyî à l’ abandon, lèyî toûrner à rin, planter là, taper là ; il abandonne, il abandone, il abandenéye ; ils ont abandonné leurs détritus au bord de la route, il ont tapé là leûs tchinis’ au bwârd dè l’ vôye, lèyî là ; le village a été abandonné, li viladje è-st-à l’ abandon ; il a abandonné ses études, i n’ va pus è scole; il a abandonné le sacerdoce, il a tapé l’ cote su l’ aye ; (personne)  aband(o)né (-ye), disseûlé (-ye), lèyî ; ils sont partis en voiture en l’ abandonnant seule au beau milieu des campagnes, il ont pèté (è)vôye avou l’ auto en l’ lèyant là mièrseûle à plin mitan dès campagnes ; elle a été abandonnée par son mari, èlle a stî abandenéye pa s’ -t-ome, lèyîye pa s’ -t-ome 

 

C60

abandonner

aban.nener, qwiter, dilèyî, èyî là ; _ l’affaire, l’ouvrage, lèyî å rés’, voy. cesser; _ le nid qu’un in­discret a touché (qqf. _ une fiancée) èlêdi ; un nid abandonné on nid qu’ è-st-èlêdi, ine niyêye èlédèye, on nid rèvolé, on vî nid, voy. inhabité ; une malheureuse abandonnée, ine pôve aban.nenêye ou à l’ rapêye ; tout le monde l’abandonne, tot l’ monde lî toûne li cou

 

E0

abandonner

 

 

abandoner ; (renoncer à) abandoner sès drèts ; abandoner s’ posse ; vt _ de nouveau, rabandoner ; èlle è co rabandoné sès-afants

 

S0

abasourdi

, ie adj (étourdi par un grand bruit) storné (-ye) ; il était abasourdi, il èsteut storné ; (ahuri) pèté (-ye) ; nous étions abasourdies d’ entendre cela, nos-èstins pètéyes d’ ètinde ça 

 

C60

abasourdir

v (assourdir) storner; il m’abasourdit, i m’  sitornéye ; il abasourdira, i stornéyerè ; (stupéfier) pèter, storner ; j’ai été abasourdie d’apprendre ça, dj’ a stî pètéye quand dj’ a apris ça 

 

C60

abasourdir

abastoûrdi, èstoûrdi, rivièrser, storner ; [cette nouvelle l’a] tout abasourdi, il en était tout ahuri, renversé, surpris, troublé…, tot maké ou amaké (èmaké, ramaké  rumaké essôle Ve., rumaké è s’ cahote Ja.) ; makas’, èstèné, èwaré, èstoumaké (ast- St., Ta.) ; i n’ è rimenéve nin , i s’ loukîve lådje (, … tot bièsse, tot vî), il èsteût tot foû d’ lu, tot paf (, … baba, bablou, bètchou, cacame, écèpé, k’bouyî, pèté, pièrdou, sêsi),  abâbyi (La.) ; tot d’wêsbi (Ve.) ; èbabloté , èbarloufé (, èsb-) ; èbusti, èsbaré (èsbarené Vo.), tot sbaré (, sbèré Li.), èsbeûlé (Ta.), èt’pris (La., intepris Ch.), tot farbouyi (To.), tot marméce (Ja.),  storné , tapé ; il a d’moré stâmus’, etc.; voy. ALOURDIR,   ATTERRÉ

 

E0

abasourdir

 

 

vt (étourdir (de paroles)) abasoûrdi ; i m’ abasoûrdit avou tos sès rimês

 

S0

abasourdissant

, ante adj (assourdissant) stornant (-e) ; un bruit assourdissant, on rembouchadje ; (étonnant) èwarant (-e), sbarant (-e) ; ce que vous me dites là est abasourdissant, c’ è-st-èwarant ç’ qui vos m’  dijoz là ; c’est abasourdissant, dji n’ è r’vin nin 

 

C60

abasourdissement

abastoûrdihemint, t èwarâcion, ; voy.

ÉTONNEMENT

 

E0

abâtardir

v bastaurder ; il abâtardit, i bastaurdéye ; il abâtardira, i bastaurdéyerè ; action d’abâtardir, bastaurdadje (nm)

 

C60

abâtardir

, -issement,  abastårdi, -ihèdje, -ihemint; bastårder, -èdje; voy. dÉchoir, DÉGÉNÉRER

 

E0

abâtardir

(s’) (dégénérer) s’ abastârdi, si bastârder ; c’ è-st-one famile qui s’ abastârdit

 

S0

abâtardissement

 

bastârdèdje ; qué bastârdèdje dins ç’ famile-là !

 

S0

 

abat-foin

trau dè cina

 

E0

abat-jour

nm abat-djoû, abat-joûr 

 

C60

abat-jour

_ de lampe, abat-joûr, rabat-joûr

 

E0

abat-jour

(de lampe) abat-joûr ; il è câssé l’ abat-joûr

 

S0

abats

 

dispouye ; lès tchins ont mindji la dispouye

 

S0

 

abattage

nm (action de faire tomber) abatadje ; je serai là pour l’abattage, dji sèrè là po l’ abatadje; … là quand on l’ abaterè ; (action de tuer) abatadje, t(o)uwadje; on a commencé l’ abattage des bœufs, on-z-a c’ mincî l’ abatadje dès boûs 

 

C60

abattage  

abatèdje, touwèdje, ahorèdje

 

E0

abattage

_ (du bois), abatèdje ; qué lêd batèdje dins ç’ tièr-là !

 

S0

abattant

nm couviète (f) ; il relevait l’abattant, i r’lèveut l’  couviète 

 

C60

abattement

nm (déduction, rabais) consentir à un rabais, rabate, fé one (pitite) saqwè ; (accablement) abatemint, d(is)voyadje ; (fisc) abatemint 

 

C60

abattement

abatemint, voy. accable­ment.

 

E0

abattement

(sur une somme à payer) (rabais) abatemint ; i m’ è fêt deûs trwas-abatemints

 

S0

abatteur

nm (de bétail) abateû ; je suis allé chercher l’abatteur, dj’ a stî qwê l’ abateû ; (de besogne) rèneû, rind-pwin.ne ; c’est un grand abatteur de besogne, c’ è-st-on rèneû s’ i gn-a onk

 

C60

abatteur

_ d’arbres, abateû ås-åbes, côpeû ås-åbes, voy. bucheron ; de bétail, aba­teû, ahoreû, touweû (, mangon Vot. ; en ard. ordt tueur de porcs) ; de chevaux mascåceû ; (houill.) abateû, ovrî à l’ von.ne, kipèceû, haveû ; être _, ovrer à l’ von.ne, fé on pêrê ; un bon _, on bon bouheû, on bon claweteû ; _  d’ouvrage, abateû (f -eûse, -erèsse) d’ ovrèdje

 

E0

abatteur

, -euse n abateû, -eûse ; 1 _ (de bois) : on-abateû âs bwas ; bûcheron, abateû, bokion ; 2 _ (de travail, de besogne), abateû : c’est une travailleuse, c’ è-st-one abateûse d’ ovrèdje

 

S0

abattis

d’arbres, abatèdje ; du porc, etc., dispoye (f)

 

E0

abattoir

nm abatwêr ; « Timps qui l’ troupia s’ raploûjéve po l’  abatwêr. » (Jean Guillaume) 

 

C60

abattoir

abatwér (à Liège ordt abataje)

 

E0

abattoir

_ (public), abatwar ; li londi, on mon.ne lès porcês a l’ abatwar ; le cachet qui garantit le contrôle des viandes par un vétérinaire, li catchèt d’ l’ abatwar

 

S0

abattre

[v] abate; (o-c) foute djus ; (e-c) taper djus

 

G100

abattre

v (animaux) abate ; demain, nous abattrons cette vache, dimwin, nos-abatrans ç’ vatche-là ; (arbre) abate, taper djus, tayî au bwès ; son grand plaisir c’est d’ abattre des arbres, si grand plaîji, c’ èst d’  tayî au bwès ; (avion) abate, dischinde; ils ont abattu l’ avion, il ont abatu l’ avi(y)on ; (besogne) rinde pwin.ne ; (gens) abate, t(o)uwer; on la abattu come un chien, on l’ a abatu come on tchin ; (mettre à terre, renverser) mète djus, scauyî ; il l’a abattu, i l’ a mètu djus ; (expr) pitite plouve faît tchaîr li vint, petite pluie abat le vent ; (moralement) abôminer, d(i(s))loûjî, disvoyî ; il était complètement abattu, il èsteut d’ loûjî jamaîs parèy ; (épuiser) coude, foute djus 

 

C60

abattre

(s’) v (tomber tout d’un coup) s’ aflachî, si staurer, si stinde ; ils s’abattent, is s’ aflachenut ; il s’est abattu de tout son long, i s’ a staurè come one flate 

 

C60

abattre

abate, rabate, fé toumer, cråwer, bouhî, fèri djus, hotchî djus, råyî djus, sètchî djus, hètchî djus, taper djus, tchèssî djus ; voy. culbuter, ren­verser ; (porc) abate, ahorer, maker, touwer; (cheval) mascåcer ; (noix) bate, abate, bassener, abassener, bastorner, waroker, warloker (warcoter Le.), brakener (Se.) ; à la saison d’_ les noix, à l’ batåhe  dès djèyes (, à l’ bassenåhe …), voy. baton, gauler ; (s’) toumer, waguer djus, voy. crouler, tomber; se laisser _,  si lèyî djus, si lèyî aler, si lèyî toumer; abattu (au phy­sique, d’un animal malade, qui baisse la tête et fait le gros dos) croufieûs, houpieûs, houbot : i s’ tint tot _, syn. en parlant d’un oiseau, i fêt l’ pome) ; être abattu (au moral) èsse dilouhî, dik’fwérté, ditaleté, di(s)corèdjî, dilofurné, è l’ logne, dimariné, voy. décourager ; à bride abattue, voy. bride

 

E0

abattre

 

 

 

 

 

 

 

vt abate ; (faire tomber) abate on mour ; _ des bois, abate âs bwas (vi) ; j’ai abattu l’arbre, dj’ ê avou l’ âbe djus ; (tuer (à coups de feu ou en frappant)) abate ; abate one bièsse qu’ èst mèchante ; il è stî abatou come on tchin ; cette vache est destinée à être abattue, çusse vatche-là a va po l’ botchî ; abate di l’ ovrèdje ; abattre son jeu (ses cartes sur la table (ce que fait un joueur qui veut signifier par là que la partie est terminée pour lui)), abate si djeû ; (ôter les forces physiques ou morales) abate, alantchi (Te.); cust’ afant-là èst fwart abatou ; dji n’ va nin m’ lé alantchi ; (faire céder, vaincre) vos n’ sârîz abate on-ome come ça ; une bête destinée à être abattue à la suite d’un accident, one bièsse d’ acsident ; _ de l’ouvrage, dèbiter d’ l’ ovrèdje

 

S0

abattu

, ue, adj (qui n’a plus de force) abatu (f abateuwe,

-ûwe), coudu (f coudeuwe, -ûwe), djus ; elle est abattue d’avoir trop travaillé, èlle èst djus pace qu’  èlle a trop travayî ; (découragé) disbautchî (-ye),  discoradjî (-ye), disvoyî(-ye) ; (détruit en vol, en parlant d’un avion) abatu (f abateuwe, -ûwe), dischindu (f dischindeuwe, -ûwe) ; deux avions ont été abattus, deûs-avi(y)ons ont stî abatus ; (loc) à bride abattue, di tos sès pus rade 

 

C60

abattures

(traces du gibier dans les bois) froheûres

 

E0

abat-vent

rabat-vint

 

E0

abbatial

, ale, adj abaciâl, di l’ abîye ; propriété abbatiale, prôpièté d’  l’  abîye 

 

C60

abbaye

[nf] (c) abîye, (e) abèye, (o) abî

 

G100

abbaye

nf abîye 

 

C60

abbaye

abèye (anc. mostî (moustîr Ma.))

 

E0

abbaye

abèyi

 

S0

 

abbé

nm abé 

 

C60

abbé

abé

 

E0

abbé

 

abé ; l’ abé Galand è stî vikêre à Bastogne

 

S0

abbesse

nf abèsse, (seûr) supèrieûre 

 

C60

abbesse

abèsse (, abêsse), mére abèsse

 

E0

abbesse

 

abêsse ; la mére abêsse

 

S0

 

abc

nm âbécé, creûjète (f) ; (expr) i n’ èst co qu’ à l’  creûjète, il n’en est encore qu’à l’abc 

 

C60

abc

åbécé, creûhète (, creûs d’ pår Dièw)

 

E0

abc

(rudiment, principe de base) âbécé; c’ èst l’ âbécé do mèstî

 

S0

abcéder

abossî (aboussi Sto.), abôtier (Fa.)

 

E0

abcès

[nm] abcès

 

G100

abcès

nm abcès ; mettre un cataplasme sur un abcès, mète on papin su on-abcès 

 

C60

abcès

abcès, voy. abcéder, bourbil­lon, FURONCLE, INCISER, PERCER

 

E0

abcès

 

 

abcès [aps-] ; dj’ ê atrapé on-abcès ; l’ abcès meûrit ; l’ abcès trawe, i va chaper ; crin.ner on-abcès

 

S0

abdiquer

v (renoncer à) rinoncî à ; abdiquer toute autorité, r. à s’ fé choûter ; (démissionner) abdiker, dèmissioner, diner s’ dèmission,  lèyî s’ place ; il n’ a pas voulu abdiquer, i n’ nin v’lu lèyî s’ place

 

C60

abdomen

nm vinte ; il avait des douleurs dans l’ abdomen, ; il aveûve mau dins s’ vinte 

 

C60

abécédaire

nm âbécé, creûjète (f)

 

C60

abécédaire

voy. abc

 

E0

abécédaire

 

(livre pour apprendre l’alphabet) âbécé ; purdoz voste âbécé

 

S0

abecquer

_ un oiseau, ac’lèver à l’ bètchèye, … à l’ pène, diner l’ bètchèye à ; _ un pigeon, pasturer

 

E0

abée

bî di d’zeûr ou di d’zos, coursîre

 

E0

Abée

Âbèye, village

 

E0

abeille

[nf] (c) mo(u)che à l’ laume, (e) mohe à l’ låme, (o) mouche à mièl

 

G100

abeille

nf mouche, mouche à l’ laume, mouche à mièl, mouche d’ api ; communauté d’ abeilles, mouches, ruche, tchètwêre 

 

C60

abeille

mohe à l’ låme, mohe d’ api, mohe di (ou à l’) tchèteûre ; t. enf. violon (Co.) ; pour l’apiculteur, mohe = abeille, essaim ou ruche ; les abeilles mâles, lès grosses ; voy. AIGUILLON, APICULTEUR, BOURDON, CELLULE, COUVAIN, ESSAIM, MASQUE, OU­VRIÈRE, PHOPOLIS, REINE, RUCHE, -ER,

(trou  de)  vol.

 

E0

abeille

 

moche d’ api (ou di tchèteûre), moche à lâme

 

S0

 

Abel

 

Abèl ; (personnage biblique) c’ èst la foumîre da Abèl 

 

S0

aberrant

, ante adj qui n’ richone à rin ; (expr) c’ è-st-à tchaîr mwârt d’ astampé, c’est à mourir debout, c’est aberrant 

 

C60

aberration

voy. égarement, erreur

 

E0

abêtir

v abièsti, aloûrdinè, aloûrdiner, assoti, fé divenu sot ; il abêtit, il abièstit, il aloûrdinéye ; (s’) v divenu sot 

 

C60

abêtir

, -issement, voy. abrutir

 

E0

abêtissant

, ante, adj c’est abêtissant, c’ èst po divenu sot, c’  èst po fé assoti, assotichant 

 

C60

abêtissement

nm assotichadje 

 

C60

abhorrer

v veûy èvi (et suivant les régions, vèy èvi, vôy èvi)

 

C60

abhorrer

voy. abominer

 

E0

abîme

nm abume, fosse (f), trau ; il est tombé dans l’abîme, il a tchèyu dins l’ fosse, o trau ; un pont surplombait l’ abîme, gn-aveûve on pont au-d’ zeû dè l’ fosse ; il y a un abîme entre ce qu’il dit et ce qu’il fait!, ètur ci qu’ i dit èt ci qu’ i faît, gn-a one fameûse difèrince ! ; (fig) il est au bord de l’abîme, il èst dins d’ laîds draps 

 

C60

abîme

abîme

 

E0

abîme

 

(précipice) abîme ; toumer dins on-abîme

 

S0

 

abîmé

, -ée (blessé -ée) (en parlant de fruits, de légumes) kipèchi ; dji n’ ê pont acheté d’ poume su la fware, èlle astint totes kipèchis ; (de vilaine apparence (à cause d’ennuis de santé, p.ex.); en tenue négligée) kipèchi ; li djèrin côp quu dj’ l’ ê vèyou, il astot tot k’pèchi [var. de kipècî, mettre en pièces]

 

S0

abîmer

[v] (o-c) abumer, (e) abîmer

 

G100

abîmer

v abumer, aurduler, distrûre, frochî , gâter, mascaurder, mèsbridjî, saveter, sbrogneter ; action d’ abîmer, abumadje (m), distrûjadje (m) ; il abîme tout, i distrût tot ; sa voiture a été abîmée, si-t-auto a stî abuméye ; « C’ èst l’ ciél qui s’  sigote dissus m’ keûr come lès spènes d’ on noû fwès d’  angoche, / C’ èst mi-ouy qui braît, c’ èst m’  tièsse qui froche, / C’ èst mi qu’ èst vièreûs d’ vant d’  ièsse meûr. » (G. Smal)

 

C60

abîmer

abîmer; s’_ dans sa douleur, si d’finer à plorer ; voy. bousiller, DÉTÉRIORER, ENDOMMAGER, GATER, SAC­CAGER, SALIR

 

E0

abîmer

 

 

 

 

 

vt (endommager) abîmer ; lès bièsses ont abîmé l’ corti ; il abîme todi lès contreufôrts di sès solés ; ni r’wête nin la gazète di-d-si près, tu t’ abîmerès lès-ûs ; s’ _ (se détériorer), s’ abîmer ; ni t’ aspoye nin conte li tapis, i s’ abîme facilemint

 

S0

Abinet

 

(n de famille) Âbinèt

 

S0

 

abject

, e adj disgostant (-e) 

 

C60

abject  

di(s)gostant ; un être _, on tchinis’ ; voy. bas, sale, vaurien, voyou

 

E0

abject

personne _e, cûrèye ; sa conduite est _e, il è toumé bin bas

 

S0

 

abjurer  

abdjurer, si r’creûre ; voy. APOSTASIER

 

E0

ableret

haveroûl (nf) ; voy. filet

 

E0

ablette

nf aublète ; sorte d’ablette tenant de la rousse, trèséye 

 

C60

ablette

åblète, platale (Coo, Sto.)

 

E0

ablette

 

(poisson) âblète

 

S0

 

ablutions

(faire ses) loc fé s’ twèlète, si lâver, si r’churer 

 

C60

abnégation

voy. dévouement, re­noncement, SACRIFICE

 

E0

aboiement

nm hawadje, bawe, bawiadje ; les aboiements de votre chien ne me dérangent absolument pas, lès bawiadjes di vosse tchin ni m’ disrindjenut nin du tout; on entendait des aboiements au loin, on-z-oyeûve bawyî au lon ; concert d’ aboiements, bawerîye (f), bawîyerîye (f) ; son passage déclenche toujours un concert d’ aboiements, gn-a one di bawerîye chake côp qui passe !

 

C60

aboiement

hawa, hawèdje ; concert d’_, hawerèye (nf)

 

E0

aboiement

concert d’_s, bawîrîe ; si nosse tchin k’mince à bawer, c’ è-st-one bawîrîe t’t-avâr là

 

S0

abois

(aux) loc être aux abois, ièsse aus cint côps 

 

C60

abois

être aux _, èsse ås-abwès ; voy. aboyer

 

E0

abois

 

abwas (nmpl) ; être aux _, sèy âs-abwas

 

S0

 

Abolens

à _, à (/ à l’ ) Bôlin, village

 

E0

abolicionniste

adj abolicionisse

 

G0

abolicionniste

adj abolicionisse

 

G0

abolir

, -ition, aboli, -icion, -ihèdje, -ihemint ; cet usage est aboli, c’ èst passé d’ môde, … pièrdou, roûvî, toumé , c’ è-stl-on vî ûsèdje qui l’ timps a forcrèhou

 

E0

abolir

 

vt aboli ; aboli on régleumint

 

S0

 

abolitionnisme

nm abolicionisme

 

G0

abolitionnisme

nm abolicionisse

 

G0

abominable

adj abôminauve, -âbe 

 

C60

abominable

 

 

(détestable) abôminâbe ; il è one fème abôminâbe ; c’est un temps _ !, i fêt do timps abôminâbe ; c’ èst do timps do bon Dju, mês ça n’ èst nin di s’ mèyeûr !

 

S0

 

 

abomination

 

abôminâcion ; quine abôminâcion qu’ i gn-avot là-d’dins !

 

S0

 

abominer

v veûy (, vèy, vôy) èvi; il l’ abominait, i l’ vèyeut (, vèyeûve) èvi

 

C60

abominer

, -able, -ablement, -ation, abô­miner, -åbe, -åbemint, -åcion ; voy. AFFREUX, DÉTESTER, -ABLE, HAÏR, HOR­REUR, HORRIBLE

 

E0

abondamment

adv à blame, à chupe-chovéye, à dike-èt-daye, à gogo, à l’ froche, à moke, à r’laye, à r’vinde, à târlarigo, à tchèréye, à tot crèver, à tot spiyî, bran.mint, fwârt, come i faut ; il pleut abondamment, i ploût come i faut ; pleurer abondamment, braîre come one fontin.ne, come one Madelin.ne 

 

C60

abondamment

abondan.mint, à fwèce, tot plin ; voy. abondance, beaucoup, foison

 

E0

abondamment

 

abondamint ; manger _, mindji come on leûp

 

S0

 

abondance

[nf] (o) planteûre, (c) froche, (e) abondance

 

G100

abondance

nf froche ; vivre dans l’ abondance, ièsse dins lès bins ; en abondance (voir : abondamment) 

 

C60

abondance

abondance ; vivre, flotter, nager dans l’_ , avu d’ tot , … di-d-tot, poûhî d’vins tot, viker so blancs peûs, … come on signeûr (, on milôrd, on prince) ; qqf simplement viker : ti vikes là, valèt !floter (è boûre) , bagnî è l’ såce ; voy. aisance ; des années d’_, dès bonès-an.nêyes ; quelle _ !, quéle awous’ è meûs d’ djulèt’ ! ; elle a tout en _ pour se marier, èlle èst tchôkèye èt bôkèye di tot po s’ marier ; il y a des fruits en _, i ploût dès frût’s, voy. affluence, foison, foule

 

E0

abondance

 

 

abondance ; is vikant dins l’ abondance ; en _ (en masse, à foison), en-abondance, à tchèdje (litt. « à charge») (He), à flache, à make (litt. « jusqu’à la tête ») ; i gn-avot di-d-tot en-abondance ; lès poumes toumant à tchèdje ; i gn-avot dès crompîres à flache) ; lès biokes choyant à make ; ils ont toujours vécu dans une grande _, il ont todi avou rosti bouli

 

S0

 

 

abondant

, -e, abondant, -e

 

E0

abondant

 

, -ante adj abondant, -ante 

 

S0

 

abonder

voy, abondance,  affluer, DÉBORDER

 

E0

abonné

, ée adj et n aboné (-ye) ; nous étions abonnés au journal, nos-èstin.n abonés à l’ gazète 

 

C60

abonné

 

, -ée n aboné ; dj’ ons stî dins lès purmîs abonés à l’ gazète

 

S0

 

abonnement

nm abonemint ; un abonnement au train, on-abonemint di tch’ min d’ fiêr

 

C60

abonnement

 

 

abonemint ; payi l’ abonemint à l’ gazète ; runoveler si abonemint

 

S0

 

 

abonner

v aboner; nous avons réussi à l’abonner, nos-avans pârvinu à l’ aboner 

 

C60

abonner

(s’) v nous nous abonnerons l’année prochaine, nos nos-abonerans l’ anéye qui vint, nos pudrans on-abonemint l’  anéye qui vint 

 

C60

abonner

, -ement, abôner, abônemint

 

E0

abonner

 

 

vt (qqn) (lui prendre un abonnement) aboner ; dji va aboner nosse pére à l’ gazète ; s’ _, s’ aboner ; vt et pr (s’) _ de nouveau (si) raboner ; dji l’ ê raboné à l’ gazète ; être abonné à un journal, tirer one gazète ; tu tires qué gazète ? 

 

S0

 

 

abonnir

aboni ; (s’) diveni mèyeû

 

E0

abord

nm (action d’aborder quelqu’un) arin.nadje, arin.ne (f), atauchadje ; elle n’est pas d’abord facile, èle n’ èst nin aujîye à-z-atauchî ; loc au premier abord, de prime abord, au preumî côp, à preumêre vûwe, po c’ mincî ; dès l’abord, tot d’ sûte (, chûte, swîte) ; il m’ a plu dès l’abord, i m’ a tot d’ sûte bin plaît ; (action d’aborder une rive) abwârdadje ; pl (les abords d’un lieu) adjèts ; les abords d’une maison, lès-adjèts d’ one maujone ; loc aux abords, tot-autoû ; aux abords de l’étang, tot-autoû do vèvî 

 

C60

abord

(d’) loc apr(e)ume, d’ abôrd, po c’mincî, por on prumî , pr(e)umêremint ; demandez-lui d’abord s’il y était, po c’ mincî, d’ mandez-lî s’il î èsteûve ; tout d’ abord, je voudrais vous dire, aprume, dji vos vôreûve bin dîre 

 

C60

abord

(de l’eau) abwérd ; voy. berge, rivage; (en gén.) abôrd; d’abord, d’abôrd; allez d’_ chercher…, alez po k’mincî (ou alez pôr) qwèri… ; tout d’_, je ne l’avais pas reconnu, so l’ prumî moumint, dji n’ l’ aveû nin r’mètou

 

E0

abord

 

 

abôrd ; au premier _, â purmîr abôrd ; dji l’ ê rik’nuchi â purmîr abôrd ; d’_ (en premier lieu), d’abôrd ; i vinrè d’ abôrd addé s’pére ; d’ _ (pour marquer une pause dans une narration) d’ abôrd ; v’là qu’ i vint, d’ abôrd, èt qu’ i m’ raconte l’ afêre ; _s (environs immédiats) abôrds ; lès-abôrds do l’ mâjon

 

S0

 

 

abordable

adj (prix) bon mârtchi, nin tchêr; ce sont des prix très abordables, ci n’ èst nin tchêr du tout ; (gens) abwârdauve, atauchauve (, atauchâbe) ; il n’est pas facilement abordable, i n’ èst nin aujîy à-z-atauchî ; (lieu) qu’ on-z-î va aujîyemint 

 

C60

abordable

(rivage) abwérd, -åve (, -åbe) ; (personne) abôrdåve (, -åbe) ; aprochåve (, -åbe) ; voy. affable, approcher

 

E0

abordable

 

abôrdâle (, -âbe) ; à ç’ pris-là, ça n’ èst pus abôrdâle

 

S0

 

abordage

nm (action d’ atteindre un rivage) abôrdadje, abwârdadje 

 

C60

aborder

vi (atteindre un rivage) abôrder, abwârder ; il était là quand nous avons abordé, il èsteût là quand n’s-avans abôrdé ; vt (s’approcher de quelqu’un et lui parler) acompter, aconter, arin.ner, atauchî; « Qu’ on lès vègne aconter po vôy. » (E. Gilliard) ; action d’aborder, acomptadje (m), acontadje (m), arin.nadje (m), atauchadje (m) ; aborder à nouveau, rarin.ner, ratauchî; il n’ est pas facile à aborder, on n’ l’ arin.ne nin aujîyemint ; (évoquer) causer di ; quand j’ai abordé le sujet, il s’ est fâché, quand dj’ a causé d’ ça, i s’ a mwaîji 

 

C60

aborder

, -age (au rivage), abwèrder, -èdje , vini à bwérd ; _ par accident un autre bateau, aler à stok , racwèster; _ qn, abôrder , acoster (anc. acwèster) ; (en lui adressant la parole) arin.nî (-er Ja., St.) , adjâser ou apârler (Fa.)

 

E0

aborder

 

 

vt (qqn) (accoster (qqn)) abôrder ; i n’ fêt nin à l’ abôrder, çusse vî troupète-là ! ; (en venir à (tel sujet)) abôrder ; i n’ è nin abôrdé çusse quèstion-là ; (interpeller (qqn)) arin.nè (Te.) ; èlle arin.néve tot l’ monde 

 

S0

 

 

aborigène

nm aborijin.ne

 

G0

aborigène

nm aborijin.ne

 

G0

abornement

abôrnèmint, abwèrnèdje ; voy. borner

 

E0

aboucher

aboutchî, aboucher, mète è han (G; Fléron, etc.)

 

E0

abouler

(argot) abouler ; voy. accourir, donner

 

E0

aboutement

aboutemint, assimblèdje so bout

 

E0

aboutir

[v] abouti, (c) rèche

 

G100

aboutir

v (se terminer par, arriver à) abouti , avinde, avenu, , ariver, mwinrner à ; ce chemin aboutit au bois, ci tch’min-là, i mwin.ne au bwès ; (réussir) è rèche, î avinde, î avenu, rèyussi , abouti ; il a abouti, il a avenu

 

C60

aboutir

, -issant, -issement, abouti, -ihant, -ihèdje, -ihemint; (houill.) bouter oute, bouhî oute, dispontî, trawer

 

E0

aboutir

 

 

 

 

vi (à un lieu) (arriver par un bout) abouti ; si tchamp aboutit o tch’min d’ Renvâ ; aboutir (à un résultat) ; i n’ abouticherè à rin avou ç’t-ome-là ; (réussir, obtenir une issue favorable) abouti ; l’ enkète è abouti

 

S0

 

 

 

 

aboutissant

nm aboutichant, djondant ; les tenants et les aboutissants, lès pondants èt lès djondants

 

C60

aboutissant

 

 

aboutichant ; on n’ sét nin lès tènants èt lès-aboutichants d’ l’ afêre

 

S0

 

aboutissement

nm aboutichadje, aboutichemint, rèchadje 

 

C60

aboutissement

 

aboutichemint 

 

S0

 

aboyer

v hawer, bawer, bawyî ; mon chien aboie, mi tchin hawe, bawe, bawîye; aboyer comme un vilain chien, bawyî come on laîd tchin ; « On grand tchin ni s’  ritoûne nin por on p’ tit tchin qui hawe. » (Auguste Lurquin) ; (expr) i faut hûler avou lès leups èt bawyî avou lès tchins, il faut hurler avec les loups et aboyer avec les chiens ; il anonce come on tchin d’ coû, il aboie comme un chien de garde ; lèyîz causer lès djins èt bawî lès tchins, laissez parler les gens et aboyer les chiens ; on tchin qui bawîye, i n’  hagne nin, un chien qui aboie ne mord pas ; quand on n’ sét hagnî, on n’ bawîye nin, quand on est incapable de mordre, on n’ aboie pas ; rin d’ tél qu’ on laîd tchin po bin bawî, rien de tel qu’un laid chien pour bien aboyer 

 

C60

aboyer

, -eur hawer, -å, -eû (f -erèsse) ; _ lugubrement, hoûler, ahoûler (La.), baoûler (Hu.) (, bawoûler Sp.) ; _ à petits coups haweter, baweter (St.); voy, glapir

 

E0

aboyer

 

 

 

 

vi bawer ; leû tchin n’ fêt quu d’ bawer dipûs l’ matin j’qu’à l’ nut’ ; nosse tchin bawe après tos lès cis qui passant ; (prov) chien qui aboie ne mord pas, tchin qui bawe ni mward nin ou c’ èst nin l’ tchin qui bawe qui mward ; il aboie bien, ce chien-là, i dène bin, ç’ tchin-là

 

S0

 

abracadabrant

, ante adj qui n’ richone à rin, à tchaîr mwârt d’  astampé, à-z-assoti 

 

C60

Abraham

Åbraham’ (ou Ab-), Braham’

 

E0

Abraham

 

Abrahâm’

 

S0

 

abraser

vt abraser

 

G0

abraser

vt abraser

 

G0

abrasif

adj abrasif

 

G0

abrasif

adj abrasif

 

G0

abrasimètre

nm abrasimète

 

G0

abrasimètre

nm abrasimète

 

G0

abrégé

nm abréjé

 

G0

abréger

v racoûti ; nous abrégeons, nos racoûtichans ; l’ histoire a été abrégée, li fauve a stî racoûtîye 

 

C60

abréger 

abrédjî, scrîre tot coûrt

 

E0

abreuvement

nm abuvradje, abwèssenadje 

 

C60

abreuver

v (faire boire abondamment un animal) abuvrer , abwèssener, diner à bwâre ; emmener boire le bétail, mète lès bièsses à tauve ; (fig) (donner abondamment) abreuver d’injures, traîtî d’ tos lès noms 

 

C60

abreuver

, -age ‘(du bétail), abuvrer (-bo- Ve., Ja., Ma.), -èdje , miner ou tchèssî à l’ êwe (, å batch, å flo, å vèvî, å wé, etc.)

 

E0

abreuver

vt (le bétail) abuvrer ; abuvrer lès bièsses o stâve ; endroit aménagé le long d’un ruisseau pour permettre au bétail de s’y _, abuvrîre (nf) 

 

S0

 

abreuvoir

nm abreûvwêr

           

C60

abreuvoir

(du bétail) batch, flo, wé, vèvî, abuvreû (Le., Re.; -vrîre St.) ; _ d’oiseau, voy, auget

 

E0

abreuvoir

 

_ (public), abuvrîre (nf), abreuvwar, batch ; mon.ner lès vatches à l’ abuvrîre, â batch

 

S0

 

abréviation

nf abréviâcion

 

G0

abri

[loc] à l’ _ : (o-c) à iute, au r’cwè, (e-c) à l’ avrûle, (e) à houte, (c) à ok

au r’cwè: à l’abri du vent, du mauvais temps etc.

à iute: à l’abri de la pluie ou sens plus général.

se mettre à l’ _ : (c) si mète a iute, au r’cwè, à ok, (o) s’ mète à iute, au r’cwè, (e) s’ ahoûter, si mète à houte

 

G100

abri

nm (sens général) twèt ; avoir un abri pour dormir, awè on t. po dwârmu ; (contre les bombardements) abri; en cas d’alerte, vous descendez dans l’abri, s’ i gn-a jamaîs one haverète, vos d’ chindoz dins l’  abri

 

C60

abri

(à l’) loc se mettre à l’abri dans son gîte, si mète è cwète, si rècayuter; se mettre à l’abri du soleil, si mète è l’ ombe ; se mettre à l’abri de la pluie, si mète à iute ; se mettre à l’abri du vent, si mète au r’cwè ; se mettre à l’abri des coups, si mète foû dès côps ; être à l’abri du souci, ièsse foû dès rûses ; il est à l’abri du besoin, i n’ lî manke rin; à l’abri des poussières, foû dès poûssêres 

 

C60

abri

(rudimentaire) ahouta (Durbuy) ; (contre la pluie) houriha (Ja, ; hourihèle (nf) Xh.) ; (contre le vent) avrûle (ard.); spécialt grande haie qui protège la maison des Fagnes, grande avrûle ou grande håye, wèrant ou do manèdje (Fa.); abri de paille monté en haie, du casseur de pierres håhiê, djèfe ; du carrier flahe ou late ; du briquetier warande (nf) ; _ du bétail en pâture, ahan (Sto.) ; _ du houilleur, houtrê; être à l’_ du vent, etc., èsse à wèrant (ard.) ; se mettre à l’_, s’ ahouter, si mète à houte, si horer foû, si sêwer foû, etc., voy. ABRITER, HUTTE, REVÊTEMENT ; être sans _, n’ avu nol abri, nou lodjis’, voy. ASILE, GITE, REFUGE

 

E0

abri

 

 

abri ; fé on-abri po lès bièsses dins la pature ; is s’ ont v’nou abriter do l’ pleûve dins li hangâr ; à l’ _, à hute (Te.) ; si mète à hute ; à l’ _ de, à cwè di (Te.) ; se mettre à l’_, si mète à houriche, s’ adjoker, dimorer adjoké ; lès vatches ont d’moré adjokés tote la djoûrnêye padrî la hèye ; se mettre à l’_ du vent, si mète à cwè d’ êr, si mète foû-y-êr; être à l’_ de la bise, sèy foû bîje ; se mettre à l’ _ (du vent, de la pluie), si mète à scwate ; _ pour les oiseaux, calbote ; se mettre à l’_ (sous les ailes de la couveuse), si racover ; lès poyons s’ racovant d’zos la coverèsse

 

S0

 

 

abribus

nm obète (f)

 

C60

abricot

[nm] (e) åbricot, (c) aubricot, (o) abricot

 

G100

abricot

nm aubricot 

 

C60

abricot

, -ier åbricot, -î ; _-pêche, paze-åbricot (, panåbricot Ve.). Voy. reine-claude

 

E0

abricot

 

abricot ; do l’ tâte âs-abricots

 

S0

 

abricotier

nm aubricotî 

 

C60

abrité

, ée adj ricouvièt (-e) ; voir : à l’ abri

 

 

abriter

v (mettre à l abri) (r)ècayuter, mète à iute, mète à l’ ombe, mète au r’cwè); c’est là que j’abrite mes poules, c’ èst vêlà qui dj’ rècayute mès pouyes ; (protéger) garanti ; je vais abriter mes salades pour la nuit, dji m’ va garanti mès salades po dè l’ nût ; (être occupé par) cette maison a abrité un grand écrivain, c’ èst vêci qu’ on grand scrîjeù a d’ meuré ;  voir : à l’ abri

 

C60

abriter

(s’) v si garanti ; voir : à l’ abri

 

C60

abriter

ahouter, ateûter, voy. garantir, protéger ; s’_, si mète à coviért ou à houte (de la pluie, du vent) po l’ plêve, po l’ vint ; s’ acahouter (sous une haie, etc.) ; su mète à wèrant (ard.); houri [pour la pluie] (vi ; qqf vt, ard. houri l’ walée ; si houri, si mète à houris’ (, su wèrandi du l’ pleûve (Wan.), si wèrandi dè l’ plêve (Es.)), si rèspouner (Gl.) ou si såver (Ho.) po l’ plêve ; (pour le vent) si catchî dè vint, si warandi dè vint, si mète foû êr ou dizos êr, foû dè vint, dizos l’ vint, si mète å r’cwè dè vint, si mète à l’ avrûle ; s’_ du soleil, voy. ombre

 

E0

abriter

 

 

(s’) vt et pr (s’)abriter, si mète à houriche, s’ adjoker ; is s’ ont v’nou abriter do l’ pleûve dins li hangâr ; s’_du vent derrière un mur, si mète foû-y-êr podrî on mour ; _ le bétail dans l’étable durant l’hiver, ripasser lès bièsses

 

S0

 

 

abrogation

nm abrodjadje

 

G0

abrogatoire

adj abrogatwêre

 

G0

abrogeable

adj abrodjauve

 

G0

abroger

abrodjî

 

E0

abroger

vt abrodjî

 

G0

abrupt

rivage _, rivadje qui n’ a nol abwérd ; voy. escarpé

 

E0

abrupt

de façon _e, rède (adv) ; ça d’dchind rède ; ça monte rède ; ça toûne rède

 

S0

abruti

, ie adj et n aloûrdinasse, alourdis’, bourike (nf), bwargnasse, cwagnaud (-e), cwagnoule, loûrd-pot (m), wargnasse 

 

C60

abruti 1

 

 

vt abruti ; i nos-abrutit avou sa musike ; s’ _, s’ abruti ; i s’ abrutit à bware

 

S0

 

 

abruti 2

 

, -e adj et n abruti, -ie ; i travaye come on-abruti

 

S0

 

abrutir

v (rendre stupide) fé divenu sot, fé toûrner à bourike ; il finira par m’abrutir, i m’ frè divenu sot 

 

C60

abrutir

, -issement abruti, -ihemint ; abièsti, -ihèdje, -ihemint ; rinde bièsse , fé toûrner à bièsse, … à neûrès bièsses, à bourike, à caracole

 

E0

abrutissant

, ante adj scrandichant (-e) au d’là ; c’est un travail abrutissant, c’ èst scrandichant au d’là d’ fé ç’  bèsogne-ci, c’ è-st-one bèsogne qui l’ diâle n’  aureut nin v’lu fé, c’ è-st-one bèsogne à fé couru arèdjî, c’ è-st-one bèsogne di dâné 

 

C60

abrutissant

 

, -ante adj abrutichant, -ante 

 

S0

 

abscisse

nf absisse

 

G0

absence

absence (, arch. ince) ; faire une longue _, dimani longtimps èvôye ; avoir un moment d’_, si roûvî

 

E0

absence

 

absence  

 

S0

 

absent

, ente adj et n nin là ; il est absent, i n’ èst nin ; dire du mal des absents, dîre do mau dès djins qui n’ sont nin là ; (rêveur) avau lès vôyes; il est encore absent, il èst co avau lès vôyes 

 

C60

absent

, -e absent, -e ; ordt il è-st-èvôye, i n’ èst nin ; comme vous avez été longtemps _ !, çou qu’ vos-avez d’moré èvôye ! ; il y a trois _, i n-a treûs mâkants ; il n’a jamais été _ (aux réunions), i n’ a måy fêt fåte

 

E0

absent

 

, -ente adj et n absent, -ente ; li ci qu’ èst absent è todi tôrt

 

S0

 

absent, e

[adj] être _ : (c) ièsse èvôye. (o) ièsse èvoye, (e) èsse èvôye, (c) ni nin ièsse là, (o) n’ nén ièsse là, (e) ni nin èsse là

 

G100

absentéisme

nm absentèyisse

 

G0

absenter

(s’) v (être absent) manker; ils s’absentent souvent de l’ école, is mankenut sovint è scole ; (quitter, sortir) ènn’ aler ; je m’absente un instant, dji rèche (, ré) on momint, dji m’ è va on momint 

 

C60

absenter

(s’) s’ absenter, ènn’ aler, måker, fé fåte

 

E0

absenter

 

(s’) s’ absenter

 

S0

 

absidal

adj absidâl (e)

 

G0

abside

nf abside

 

G0

Absil

npr Absil 

 

C60

absinthe

nf amér (m), gote amére ; « Vinoz, nos bwèrans on vêre d’ amér. » (E. Gilliard) 

 

C60

absinthe

(plante, liqueur) absinte, dè fwért

 

E0

absinthe

nf absinte

 

G0

absinthe

 

 

(plante aromatique) absinte ; (liqueur extraite de l’absinthe)  absinte ; l’ absinte, c’èst bon po l’ mâ d’ èstoumak

 

S0

 

 

absinthisme

nm absintisse

 

G0

absolu

, ue adj (complet) tot-à faît ; j’ai une confiance absolue en lui, dj’ a tot-à faît fiyadje à li ; et ce fut le silence absolu, èt on n’ a pus rin ètindu ; il a le pouvoir absolu, il a tos lès pouvwêrs ; c’est le calme absolu, i faît tot-à faît paujêre 

 

C60

absolu

parler d’un ton _ , fé l’ mêsse, fé do mêsse, kimander à l’  baguète ;  voy. COMMANDER

 

E0

absolu

nm, adj absolu

 

G0

absolu

 

, -ue adj absolu, -ue

 

S0

 

absolument

[adv] absolumint, (c) tot-à faît, (e) tot-à fêt, (o) tafètemint ; v. vraiment

 

G100

absolument

adv (d’une manière absolue) absolumint, à tot pris, à tote fwace ; il désire absolument vous voir, i vos vout veûy à tote fwace ; il veut absolument venir, i vout v’ nu à tot pris ; (complètement, entièrement) absolumint, pâremint, t(o)t-à-faît ; absolument tout, tot-à faît tot ; c’est absolument faux, c’ èst dès mintes ; (pour acquiescer) bin oyi, da ! ; absolument pas, bin sûr qui non ! non fêt ! nin du tout !

 

C60

absolument

absolumint, vrê(ye)mint, tot-à fêt, t’t-à-fê(te)mint ; _ tout,

tot-à fêt; _ tous, turtos ; voy. nu, seul, tout ; il me le faut _, voy. prix

 

E0

absolument

 

(à tout prix) absolumint ; i fât absolumint qu’ dj’ ann’ aluche ; je n’y pensais _ pas, dji n’ î sondjéve nin d’pus qui d’ m’ alè foute a l’ êwe (Te.)

 

S0

 

absolution

nf pârdon (m) ; (expr) awè l’ plantche, se voir refuser l’ absolution ; vos n’  aurîz nin vosse pârdon !, tu n’aurais pas ton pardon 

 

C60

absolution

absolucion ; il n’a pas eu l’_ (à confesse), on lî a clapé l’ plantchète à l’ narène , il a-st-avou l’ plantchète

 

E0

absolution

nf absolucion

 

G0

absolution

 

absolucion ; li curé lî è d’né l’ absolucion ; ne pas recevoir l’_, avèr la plantchète (litt. « avoir la planchette ») [la planchette est ici la plaque mobile du confessionnal qui ferme l’ouverture grillagée à travers laquelle le pénitent fait aveu de ses fautes; lorsque certains confesseurs jugeaient celles-ci trop lourdes, ils refermaient la plaque sans donner l’absolution]

 

S0

 

absolutisme

nm absolutisse

 

G0

absolutiste

adj absolutisse

 

G0

absorber

v (laisser pénétrer) prinde ; un vêtement qui absorbe l’ eau, on moussemint qui prind l’ aîwe, qui bwèt ; des souliers qui absorbent l’ eau, dès solés qui p(o)ûjenut ; (ingérer) prinde ; absorber un médicament, prinde one drogue ; (occuper complètement) prinde ; c’est une besogne qui absorbe tout son temps, c’ è-st-one bèsogne què lî prind tot s’ timps ; (s’) v s’absorber dans ses pensées, tûser

 

C60

absorber

houmer ; s’_ dans ses ré­flexions, tûser bin lon, s’ èfoncer (, si piède) divins sès pinsêyes

 

E0

absorber

vt absôrber

 

G0

absorption

nm absôrbadje

 

G0

absoudre

v pârdoner 

 

C60

absoudre

absoûde

 

E0

absoudre

vt absoûde

 

G0

absoudre

 

absoûde ; il è stî absoû addé s’ pére

 

S0

 

absoute

nf absoûtes (pl)

 

C60

absoute

absoûte

 

E0

absoute

nf absoûte

 

G0

absoute

 

 

_s (prières après l’office des morts) absoûtes ; aler âs-absoûtes ; on-è tchanté lès-absoûtes

 

S0

 

 

abstenir

(s’) v si djoker, taper foû, taper lès corons djus ; abstenez-vous !, djokez-vos ! ; heureusement qu’il s’est abstenu, cor eûreûs qu’ i s’ a djoké 

 

C60

abstenir

(s) s’ abtini , si passer di

 

E0

abstenir

s’ _ de vr s’ abstinu  di

 

G0

abstenir

 

 

 

(s’) (de qqch) (y renoncer) s’ abstèni ; si dj’ asto d’ lu, dji m’ abstinro d’ î aler ; i dèt s’ abstèni d’ cafè ; (ne pas se prononcer (lors d’un vote)) s’ abstèni

 

S0

 

 

abstention

nf (absence de vote) abstincion, abstinadje ; il y a dix abstentions, gn-a dîj qui n’ ont nin vôté 

 

C60

abstention

nm action de s’ abstenir : abstinadje

 

G0

abstention

nf abstincion

 

G0

abstention

 

abstencion 

 

S0

 

abstentionisme

nm abstincionisse

 

G0

abstentionniste

adj abstincionisse

 

G0

abstinence

nf faire abstinence (de nourriture), fé maîgue ; (de sexe) fé cinture 

 

C60

abstinence

abtinince ; faire _ , fé mêgue

 

E0

abstinence

nf abstinince

 

G0

abstinence

 

abstinence ; fé djune èt abstinence

 

S0

 

abstinent

adj abstinint

 

G0

abstraction

nf faisons abstraction de lui, ni t’nans nin compte di li, fians chonance qui n’ èst nin là 

 

C60

abstraction

nf abstracsion

 

G0

abstrait

, aite adj foû djondance, malaujîy (-e) à comprinde, nin clér (-e) ; c’est quelque chose d’abstrait, c’ è-st-one saqwè d’ foû djondance

 

C60

abstrait

adj abstraît

 

G0

absurde

adj bièsse ; c’est absurde, ça n’ a ni cu ni tièsse, ça n’ richone à rin, ça n’ si pout 

 

C60

absurde

chose _, voy. absurdité

 

E0

absurde

adj absurde, bièsse

 

G0

absurde

 

absurde

 

S0

 

absurdement

adv absurdèmint, bièssemint

 

G0

absurdité

nf bwagne conte (m), conte avou rin d’ dins (m), foû syince ; c’est une absurdité, c’ èst foû syince ; il ne sait dire que des absurdités, i n’ sét dîre qui dès bièstrîyes 

 

C60

absurdité

absurdité ; (dire) des _, dès bièstrèyes, dès bwègnes mèssèdjes, dès sots contes, qui n’ ont ni cou ni tièsse, ni rime ni rame; voy. bêtise, niaiserie

 

E0

absurdité

nf absurdité, bièstrîye

 

G0

absurdité

 

absurdité 

 

S0

 

abus

abus

 

E0

abuser

v (dépasser la mesure) forpasser lès limites ; abuser du tabac, fumer d’trop ; abuser de nourriture, mindjî / mougnî d’trop ; abuser d’une femme, fwârcî one feume / comére, afronter ; je ne voudrais pas abuser de votre temps, dji n’ vôreu nin prinde vosse timps ; (tromper quelqu’ un) awè, dauber ; il a essayé de m’ abuser, il a sayî d m’ awè 

 

C60

abuser

(s’) v si brouyî, si tromper, s’ abûser, si monter l’  tièsse ; si je ne m’ abuse, si dji n’ mi brouye nin; ils s’ abusent, is s’ brouyenut 

 

C60

abuser

abûser ; _ qn, amûser , aloûrder, -iner ; voy. attraper, leurrer, sé­duire, tromper

 

E0

abuser

 

(de qqch) (en user avec excès) abûser ; il abûse voltî do l’ botèye ; vos-abûsoz do l’ bonté dès djins ; il ne faut pas m’_ sur la qualité du produit, i n’  fât nin m’ fé acrère quu do l’ sâçusse, c’ èst do l’ tchâr ; (de qqn qui abuse de sa supériorité physique, de son expérience) hapeû ; hapeû d’ tâte âs p’tits-afants (litt. « voleur de tarte aux petits enfants ») ; il a abusé d’elle (il l’a exploitée), il è profité d’ lèye ; personne qui abuse, atrapeû, -eûse ; ni fê nin martchî avou lu, c’ è-st-on-atrapeû 

 

S0

 

 

abusif

 

, -ive adj abûsif, -ive 

 

S0

 

abusivement

 

abûsîvemint

 

S0

 

abuter

t de jeu såmer, såmeter (Wa.) (, sâmer, -eter, fé lès sâmes (Fl.- ; sîmeter, fé lès sîmes), houkî (Tr.), mander (Ju.), cåveler (Xh.), cåbler (Ve.), miner (Ta., Du.), taper à l’ rôye (ard. ; à l’  lègne (Cha.) ; cf bèye, dèye, tèsse

 

E0

abyssin

nm abissin

 

G0

abyssin(ien)

adj abissinyin

 

G0

acabit

acabit, tîre (nf) (, arch. gådin); je ne suis pas de cet _, dji n’ so nin di ç’ coyin (ou limèrô)-là ; voy. qualité, type

 

E0

acabit

 

acabit ; i gn-è rin à fé avou on-ome di si acabit

 

S0

 

acacia

nm acacia 

 

C60

acacia

acaciå

 

E0

acacia

 

acacia 

 

S0

 

académie

nf acadèmîye ; il étudie à l’académie de musique, i studîye à l’ acadèmîye di musike 

 

C60

académie

acadèmîye

 

E0

acagnardcr

atrouwander ; voy. CAGNARD

 

E0

acajou

årcajou, acajou

 

E0

acajou

 

acajou ; dès meûbes en-acajou

 

S0

 

acanthacée

nf acantacéye

 

G0

acanthe

nf acante

 

G0

acariâtre

adj mau plaîjant (-e), mau ruvenant (-e), rogneûs (-e), seur (-e) ; visage acariâtre, seure mine (f) 

 

C60

acariâtre

cagnès’, -èsse , målignant, -e , introgneûs, -e (Ve.) ; une femme _, ine måle garce (, … gale, gawe, Magrite), ine kimére qu’ è-st-infèrnåle, vète come porète ou come on procès-vèrbål , on vèrzèlin , ine vète djote ; voy. grin­cheux, MÉGÈRE, REVÈCHE

 

E0

acariâtre

vieille personne _, vî satan

 

S0

acariâtre

adj et n personne _ (difficile à vivre), tigneûs, -eûse ; n blanc-mâ, frinteûs tchin ; c’ è-st-on tigneûs ; fille ou femme au caractère _, rognète ; ni va nin d’ trop avou lèye, c’ è-st-one rognète !; femme laide et _, houperale ; vî houperale !

 

S0

 

acarien

nm acaryin

 

G0

accablant

, ante adj nous avons des preuves accablantes, nos-avans dès preûves qui c’ èst malaujîy d’ aler conte ; il ressentait une douleur accablante, i r’ssinteûve one fwate douleûr, il aveut mau qu’  po rinde si-t-âme ; la chaleur était accablante, i fieûve sitofant au d’ là

 

C60

accablant

, -e acåblant, -e ; une journée _, ine loûre djoûrnêye ; voy. étouffant

 

E0

accablant

 

, -ante ; acâblant, -ante ;  one tchaleûr acâblante

 

S0

 

accablant, e

[adj] (temps) (e-c) stof, (o) stouf, (e-c) stofant, e, (o) stoufichant, e

 

G100

accablement

[nm] (o-c) disbautchemint, (c) rascrauwadje, (e) acåblèmint ; v. tristesse, désespoir

 

G100

accablement

nm abatemint, abôminâcion (f), disbautchance (f), disbautchemint, rascrauwadje 

 

C60

accabler

v (fatigue, maladie) acâbler, arindjî, coude, rarindjî,  rascauyî, rascoude, rascrauwer ; il était accablé, c’ était visible, on vèyeûve bin qu’ il èsteûve coudu ;  (charge) drâner, taner; quelle que soit la charge, il n’est jamaîs accablé, mètoz lî n’ impôte qué kèdje, i n’ drâne jamaîs ; (parole) on l’ a accablé d’ injures, on l’ a rabiyî come i (, u) faut 

 

C60

accabler

, -ement acåbler, -èmint ; _ de nouveau, racåbler ; _ de projectiles cahouyî ; (le cœur) grèver ; _ de malheurs, rascråwer, strâfler, démi (Ja.); accablé de malheurs ou par la maladie, rapêrî, rascoyî (, acouy(i) ard. ; acodou Durbuy) , rascråwé, sègnî ou må sègnî, strindou, strâflé ; voy. malheur, malade ; _ de tristesse, dilouhî, plin d’ lê-me-è-pây ; voy. abattre, indis­poser ; _ de fatigue, bèsé, voy. épuiser,

ÉREINTER, EXTÉNUER, FATIGUE ; _ d’ injures, voy. agonir

 

E0

accabler

 

 

vt acâbler ; il èst acâblé d’ roumatisse ; il accable toujours sa femme de reproches, i ‘nn’ è todi su sa fème ; i nos-acâbèle avou tos sès côps d’ gueûye ; dji sons acâblés d’ tos lès mèyins ; être accablé de travail, sèy crèvé d’ ovrèdje

 

S0

 

 

accalmie

nf (temps) mia (m) ; il y a une accalmie dans le temps, i gn-a on mia dins l’ timps, li vint a tcheû, li vint n’ èst pus si diâle ; (situation) il y a une accalmie, i faît (bran.mint) pus paujêre 

 

C60

accalmie

voy. calme, éclaircie

 

E0

accaparer

v (prendre) prinde por li ; il accapare tout, i prind tot por li ; le travail l’accapare, si bèsogne lî prind tot s’ timps 

 

C60

accaparer

, -ement, -eur, -euse, acaparer, -èdje, -emint, -eû(r), -eûse

 

E0

accaparer

 

 

vt acaparer ; il acapare tot l’ lît ; s’ _ (s’emparer (de qqch), s’ acaparer ; i s’ acapare di-d-tot ; vt _ de nouveau, racaparer ; il acapare voci èt i racapare co par là

 

S0

 

 

accapareur

, euse adj et n acapareû (-se) 

 

C60

accapareur

 

 

, -euse n acapareûr, -eûse, racapareûr, -eûse; timps do l’ guère, i gn-avot brâmint dès-acapareûrs qui vindint fwart tchîr âs cotcheûs

 

S0

 

accéder

v (atteindre) avinde, avenu, pârvinu ; il n’y a pas moyen d’ y accéder, gn-a nin moyin d’ î avinde ; (acquiescer) avinde, avenu, bin v’ lu, dîre oyi (, ayi) ; il a accédé à ma demande, il a dit ayi à ç’ qui dj’  lî d’ mandeûve 

 

C60

accélérateur

nm acsèlèreû

 

G0

accélérer

[v] (o) daler pus rade, (c) aler pus rade, (e) aler pus reûd ou: rôler / roûler, couru / couri / cori… pus rade, pus râde, pus reûd

 

G100

accélérer

vi (augmenter la vitesse) aler (todi) pus rade, pus rwèd, lambrer ; si vous voulez arriver à temps, il faudra accélérer, si vos v’loz ièsse à timps, faurè aler pus rade ; (rendre plus prompt) nous allons accélérer les travaux, nos-alans aler pus rade po fé lès travaus

 

C60

accélérer

(s’) v les battements de son cœur s’ accélèrent de plus en plus, gn-a s’ keûr qui bat todi pus rade 

 

C60

accélérer

_ le pas, roter pus reûd ; cri du charretier pour faire _ l’allure, voy. haïe

 

 

accent

nm acsint; accent circonflexe, tchapia ; (loc) mettre l’ accent sur (insister), aspouyî 

 

C60

accent

acsent; _ circonflexe, teûtê

 

 

accent

 

(prononciation) acsent ; il è l’ acsent lucsembourjwas ; (signe de ponctuation) mète on-acsent êgu, on-acsent grâve ; _ circonflexe, tchapau ; mète on tchapau su l’ « eu »

 

S0

 

accenteur

_ mouchet (oiseau) morète (, morète è hâye (Am.)), roûpèye, roûpîre (Vo.), houvêye (Sp.), grète-houvêye (To.), hovale (Ay.), fåson (Ve.), bleû lignerou (Ja.)

 

E0

accenteur-mouchet

nm morète (f)

C60

acceptable

, -ant, -e, -ation accèptåve (, -åbe) ; -ant, -e, -eû, -erèsse ; – åcion, -èdje

 

E0

acceptable

 

acsèptâbe

 

S0

 

acceptation

 

acsèptâcion 

 

S0

 

accepter

v (prendre volontiers ce qui est offert) bin v’lu (+ verbe) ; accepter de, bin v’lu ; elle a accepté d’ aller chez lui, èlle a bin v’lu aler è s’ maujone ; elle a accepté le bonbon, èlle a bin v’lu prinde li bouboune, elle a pris l’ bouboune sins stron.ner ; (donner son accord) bin v’lu, dîre oyi (, ayi) ; elle a accepté mon invitation, èlle a bin v’lu v’ nu ; (supporter, croire) avaler, sopwârter ; ce qui s’ est passé là, il ne peut l’ accepter, ci qu’ i gn-a là ieû, i nè l’ sét avaler; c’est difficile à accepter, c’ èst malaujîy à sopwârter, à fé passer ; accepter que, sopwârter qui 

 

C60

accepter

acsèpter; j’accepte, dji vou bin ; je n’accepte pas, dji n’ vou nin

 

E0

accepter

 

acsèpter ; il acsèpe tot ç’ qu’ on lî dit ; il n’a pas accepté de lui donner un euro !, i n’ è nin aduré d’ lî d’ner on-eûro ! ; je n’accepte pas ces façons d’agir, dji n’ mindje nin di ç’ pwin-là

 

S0

 

accès

nm (entrée) intréye (f) ; avoir l’accès (à un lieu), nous avons accès à la cuisine par le corridor, nos savans bin moussî è l’ c(o)ûjène pau colidôr; l’ accès est interdit, on n’ î pout nin aler ; (loc) avoir un accès de colère, monter dins one râje, su sès grands tch’ vaus ; avoir un accès de fièvre, awè one poûsséye di fîve ; avoir un accès de folie, divenu fin fô (fine sote) tot d’ on côp ; accès de toux, quintes (fpl) ; il a des accès de toux vers minuit, il a dès quintes viès méyenût 

 

C60

accès

, -essible, -essit, -essoire, -ement, acsès, -ssibe, -ssit’, -swére, -emint ; voy. colère

 

E0

accès

 

acsès ; c’ è-st-on lêd acsès po one pature

 

S0

 

accès

la pâture dispose d’un _ direct à la route, la pature èst à tch’min

 

S0

accessible

adj (qui peut être atteint) (lieu) (permis) qu’ on-z-î pout avinde, (possible) qu’ on-z-î sét avenu; cet endroit est accessible, vêlà, on-z-î sét avenu ; (personne) qu’ on pout atauchî; ce monsieur est peu accessible, (distant) i faît malaujîy l’ atauchî, (pas souvent disponible) i fait malaujîy dè l’  awè ; (compréhensible) aujîy à comprinde, à saîsi 

 

C60

accessible

 

acsèssibe

 

S0

 

accessoire

adj (insignifiant) cela est vraiment accessoire, ci n’  èst nin d’ djà lès pwin.nes d’ è causer 

 

C60

accessoire

nm ayèsse (f), tot ç’  qui va avou ; j’ai reçu l’appareil et tous ses accessoires, dj’ a ieû l’ machine èt tot ç’ qui va avou, avou totes sès-ayèsses 

 

C60

accessoire

 

 

 

 

 

(secondaire) acsèsware ; ann’ avèr onk ou deûs, c’ èst acsèsware ; (pièce non indispensable pour le fonctionnement d’un objet) (svt au pl) acsèsware ; acheter one machine avou tos sès-acsèswares ; (matériel pour travailler) il è v’nou avou tos sès-acsèswares ; _ de cotillon (serpentins, confettis, mirlitons, etc.) cotiyons (pl) ; Camîe vindot dès cotiyons

 

S0

 

 

 

 

 

accident

[nm] acsidint

 

G100

accident

nm acsidint 

 

C60

accident

acsidint , acro ; voy. ani­croche, MÉSAVENTURE, MALHEUR ; _ qui arrache le boisage du puits (houill.), råyåhe ; _ de vieillesse, clå d’ wahê ; (suite d’effort) fwèrcihèdje ; il a eu un _ de tra­vail, il a stu atrapé , i s’ a fêt acsidinter, atraper, acsûre, abîmer, dizawirer (Es.) ; (dans la mine) cotcheter, maker

 

E0

accident

 

 

 

(événement qui entraîne des dommages) acsident ; il è avou on-acsident à l’ cârîre ; par _ (par le fait du hasard) par acsident ; c’ èst vrêmint par acsident qu’ dj’ ê apris la novèle ; il s’est lancé contre un poteau (par _), il è stî rabrèssi l’ potau

 

S0

 

 

 

accidenté

, ée adj (personne) acsidinté (-ye), atrapé (-ye), croké (-ye), djondu (f djondeuwe), djosté (-ye), pris (f prîje) ; (terrain) à fosses èt à bosses, qui n’ èst nin plat, qui monte èt d’ chinde, qu’ è-st-à pindis’   

 

C60

accidenté

(terrain) acsidinté

 

E0

accidenté

 

 

 

, -ée adj et n (qui a subi un accident) acsidenté  ; il è stî acsidenté avou l’ haksèleû ; adj (très varié(e) dans son relief) c’ èst fwart acsidenté dins ç’ payis-là ; cette région est fort _e, ça n’ èst qu’ dès tièrs

 

S0

 

 

 

accidentel

, elle adj il a rapporté les livres en retard mais c’est accidentel, il a rapwârté lès lîves trop taurd mins ç’ n’ èst nin s’-t-abutude, ci n’ èst nin dins sès-abitudes 

 

C60

accidentel

, -elle, -ement acsidintél, -e, -emint

 

E0

accidentel

 

 

, -elle adj (dû à un accident) acsidentèl, -èle ; one mwart acsidentèle

 

S0

 

 

accidentellement

adv c’est accidentellement  qu’ il a fait ça, ci n’ èst nin s’-t-abutude di fé çola; il a renversé du lait accidentellement, il a r’vièssé do lacia sins l’ v’lu ; il a renversé un verre de vin accidentellement sur la jupe de cette dame, il a r’vièssé on vêre di vin su l’ cote di ç’  comére-là sins l’  volu 

 

C60

accidentellement

 

 

(dans un accident) acsidentèlemint ; il è stî touwé acsidentèlemint

 

S0

 

 

accise

acsîse ; il est employé aux _, il è-st-ås-acsîses

 

E0

accises

nf acsises 

 

 

accises

 

 

 

(impôts indirects sur le commerce de certaines denrées, partic. l’alcool et les boissons alcoolisées) acsîses ; payi lès drèts d’ acsîses

 

S0

 

 

 

accisien

nm acsisyin, gabelou 

 

C60

accisien

acsîzyin, (plaist) gabelou

 

E0

accisien

 

(agent du service des accises) acsizyin

 

S0

 

acclamation

 

aclamâcion

 

S0

 

acclamer

, -ation aclamer, -åcion ; fé bravô , brêre vîvåt

 

E0

acclamer

 

aclamer 

 

S0

 

acclimatation

au jardin d’_, à l’ aclimatåcion

 

E0

acclimater

v acomwade, afaîti 

 

C60

acclimater

(s’) v s’ acomwade, s’ afaîti , si fé à; il s’ acclimate facilement au pays, i s’ faît aujîyemint au payis 

 

C60

acclimater

ac’mwède (Wa., La., Du. ; ac’mwèrder Fi.); (s’) si mète, s’ ac’mète (Fl.) ; voy. ACCOUTUMER, APPRIVOISER, HABITUER

 

E0

acclimater

 

(s’) s’ aclimater

 

S0

 

accointance

acwintance ; voy. ACOQUINER

 

E0

accolade

nf rabrèssadje (m) ; il lui a donné l’ accolade, i l’ a rabrèssî ; (signe à double courbure) acolâde

 

C60

accolade

acolåde

 

E0

accolade

nf acolâde

 

G0

accolade

 

acolâde ; dèner l’ acolâde

 

S0

 

accolement

nm aclapadje 

 

C60

accoler

v aclaper, mète à costé d’  n-on l’  ôte 

 

C60

accoler

_ la vigne, (ri)loyî l’ vègne ås passês

 

E0

accommodant

, ante adj acomôdant (-e), acomôdauve, arindjant (-e), nin contraîre ; il est très accommodant, il èst fwârt acomôdant, c’ èst fwârt plaîji d’ li

 

C60

accommodant

, -e acomôdant, -e, -åve, trétåve , rôlant, -e, åhèye ; voy. facile ; peu _, målåhèye, voy. difficile

 

E0

accommodant

 

, -ante adj (conciliant, -ante) acomôdant, -ante, comôde ; il est fort _, il èst fwart comôde, … fwart acomôdant ; être _, sèy di bon compte 

 

S0

 

accommodement

nm acomôdadje, acomôdemint, arindjemint; nous n’avons trouvé aucun accommodement, nos n’ avans pont seû awè d’ arindjemint, nos n’ nos-avans seû arindjî

 

C60

accommodement

 

acomôdèdje ; on drole d’ acomôdèdje

 

S0

 

accommoder

v acomôder, arindjî 

 

C60

accommoder

(s’) v (s’ accorder) bin aler èchone ; ils s’accommodent bien, is vont bin èchone ; (s’ habituer à) si fé à; il s’accommode facilement à tout, i s’ faît aujîyemint à tot ; (expr) li cwârbau s’ plaît bin dins s’ ramadje, le corbeau aime son ramage, s’ accommode de son sort 

 

C60

accommoder

, -age, -ement acomôder, -èdje, -emint; _ des aliments, acouhener; _ qn de qch ahèssî, locî (Es.)

 

E0

accommoder

 

 

vt (un aliment) acomôder ; acomôder one sâce ; s’ _, s’ accorder (avec qqn)) s’ acomôder ; is s’ acomôdant bin, cès deûs-là ; il faut s’_ de la vie telle qu’elle se présente, i fât prinde li timps come i vint èt lès djins po ç’ qu’ is sont

 

S0

 

 

accompagnateur

 

acompagnateûr

 

S0

 

accompagnement

 

(musical) acompagnemint

 

S0

 

accompagner

[v] (e-c) aler avou, (o) daker avou / avè, (e) aconcwèster

 

G100

accompagner

v aler avou, diner on pas d’ condwite; je vous accompagne, dji m’ va avou vos ; il nous a accompagnés, i nos-a d’ né on pas d’ condwite 

 

C60

accompagner

aler avou ; (pour un bout de chemin) diner l’ pas (Du.) ; (marcher à côté de qn) aconcwèster (qn) (Ja.), concwèster (Vo.) [une jeune fille], càd. l’_ souvent en cherchant à la courtiser ; t de mus. acompagner ; dérivés -ateûr, -emint ; _ [un roi] accompagné (aux cartes) aspoyî, abiyî

 

E0

accompagner

 

(qqn) (aller avec (qqn)), aler avou, acompagner ; dj’ îrê avou ; (au whist) _ un autre joueur dans sa couleur (« emballer »),  poqwè-ce quu tu n’ m’ ès nin embalé ? ; c’est un beau jeu pour accompagner le partenaire dans la couleur (pour « emballer »), c’ è-st-on bê djeû d’ embalèdje

 

S0

 

accompli

, ie adj (qui est parfait en son genre) fameûs (-e), râre, rude ; c’est un maçon accompli, c’ è-st-on rude maçon, on maîsse-maçon ; (terminé) passé ; j’ai vingt ans accomplis, dj’ a vint’  ans passés ; il a été mis devant le fait accompli, on n’ lî a nin d’ mandé s’ -t-avis 

 

C60

accompli 2

 

, -ie adj acompli ; on djon.ne ome acompli ; on fêt acompli

 

S0

 

accomplir

v ; accomplir sa besogne, fé s’ bèsogne; accomplir son service militaire, fé s’ timps 

 

C60

accomplir

(s’) v son souhait s’est accompli, il a ieû ç’ qu’  i v’ leut

 

C60

accomplir

, -issement acompli, -ihèdje, -ihemint ; _ son vœu, tini s’ promèsse ; un homme accompli, in-ome tot-oute

 

E0

accomplir 1

 

vt acompli ; acompli s’ timps d’ sôdârt ; _ une mauvaise action (p e extorquer de l’argent, rendre une fille enceinte.) sans susciter de protestation de la part des personnes concernées, stronler la poye sins la fé criyer ; il faut _ les travaux agricoles en temps opportun, sans hâte excessive, i n’ fât nin fwarci l’ timps (litt. « il ne faut pas forcer le temps »)

 

S0

 

accord

[nm] (c) acwârd, (e) acwérd, (o) acôrd

 

G100

accord

nm acôrd, acwârd, acwârdadje ; il y a toujours eu un bon accord entre nous, nos n’ s-avans todi bin ètindu èchone ; d’un commun accord, (tortos) èchone ; (complicité) arindjemint; il y a eu un accord entre eux, gn-a ieû on-arindjemint ètur zèls ; nous avons pris accord, nos-avans pris arindjemint; conclure un accord, prinde arindjemint ; (musique) acôrd 

 

C60

accord

loc d’ acôrd, d’ acwârd, di sqwêre, come on-z-a dit ; « Nos, Guî, comte di Nameur, di sqwêre avou l’  mayeûr èt tos lès èchèvins dè l’  vile, avans l’  oneûr di couroner rôsiêre jusqu’ à l’  anéye qui vint, Mamesèle Janète Dèrviêre. » (J. Gilson) ; se mettre d’accord, mârtchi, si mète d’ acôrd ; être d’ accord, ièsse d’ acôrd; tomber d’accord, tchaîr d’  acôrd; prendre accord, convenu ; d’accord pour cent euros !, va po cint-z-eûros !

 

C60

accord

acwérd, acomôdemint ; être d’_, èsse di rôye (avec qn) ; voy. ac­corder, CONCORDE, DÉSACCORD, EN­TENTE

 

E0

accord

 

 

1 (conformité des sentiments) acôrd (acward Te.) ; sèy d’ acôrd ; se mettre d’ _ (sur qqch) (s’arranger), si mète d’ acôrd, toumer d’ acôrd, s’ acwarder, a (français « en ») dèfini ; is n’ a dèfinîrant jamês ; i fât-z-a dèfini, di ç’te afêre-là ; mettez-vous d’_, acwardez vos violons ; vous voulez une tasse ? – oui, d’_, vos v’loz one jate? – dj’ ême ostant ; 2 (en musique) acôrd ; djouwer dès bês-acôrds

 

S0

 

 

accordable

acwèrdåve

 

E0

accordailles

acwérds,  acwèrdances

 

E0

accordéon

nm hârmonica ; jouer de l’accordéon, djouwer d’  l’  hârmonica 

 

C60

accordéon

årmonica (ou ar-) (nm)

 

E0

accordéon

 

ârmonicâ, acordèyon ; danser à l’ ârmonicâ  

 

S0

 

accordéoniste

nm, nf djouweû (-se) d’ hârmonica 

 

C60

accordéoniste

 

djouweû d’ ârmonicâ, acordèyoneû

 

S0

 

accorder

v (un instrument) acôrder, acwârder ; accorder un violon, acôrder on violon; il accorde son violon, il acôrdéye si violon ; (permettre) diner l’ pèrmission, pèrmète 

 

C60

accorder

(s’) v (bien s’entendre) si bin ètinde ; ils s’accordent bien, is s’ ètindenut bin ; (expr) s’ ètinde come dès côpeûs d’ boûsses, s’entendre comme des coupeurs de bourses, s’entendre comme larrons en foire ; (se mettre d’accord) si mète d’ acôrd, d’ acwârd, di sqwêre 

 

C60

accorder

acwèrder, diner (qch) ; voy. faveur ; _ un piano, (r)acwèrder, racôrder ; (s’) s’ acwèrder, si mète d’ acwérd, s’ ètinde ; voy. assortir, concilier

 

E0

accorder

 

 

1 vt (mettre au diapason) acwarder (acwade Te.) ; accordez vos violons (mettez-vous d’accord), acwardez vos violons ; s’_, s ‘ acwarder, si mète d’ acôrd, toumer d’ acôrd, a (français « en ») dèfini ; is n’ a dèfinîrant jamês ; i fât-z-a dèfini, di ç’te afêre-là ; _ du crédit, si rapwarter ; i n’ fât nin todi s’ rapwarter à ç’ quu lès djins racontant ; 2 vt (un instrument de musique) acôrder (acwade Te.) ; acôrder l’ piyânô ; vt _ de nouveau (un instrument de musique) racôrder (racwade Te.) ; i fârè fé racôrder l’ piyânô 

 

S0

accordeur

nm acôrdeû 

 

C60

accordeur

(de pianos) (r)acwèrdeû, racôrdeû

 

E0

accordeur

 

(de piano) acôrdeû (acwardeû Te.) 

 

S0

 

accoster

v (aller près de quelqu’un pour lui parler) acompter, aconter, arin.ner, atauchî; accoster à nouveau, rarin.ner, ratauchî; « Pus pèrson.ne ni m’  aconte. » (Jean  Guillaume) ; (se mettre bord à bord) abôrder, abwârder 

 

C60

accoster  

acoster (, acwèster); voy. ABORDER

 

E0

accotement

nm acotemint, bas-tch’min, costé 

 

C60

accotement

(de route) acotemint, tére-plin, talus (Ho.) ; voy. trottoir

 

E0

accotement

 

acotemint ; il è rôlé s’ l’ acotemint avou l’ tchâr

 

S0

 

accoter

voy. appuyer, caler, étançonner

 

E0

accouchée

adj et nf acoûtchîye

 

C60

accouchée

nf acoûkèye (, chêye), (arch.) payîne

 

E0

accouchement

[nm] (o-c) acoûtchemint, (e) acoûkemint, acoûkèdje

 

G100

accouchement

nm acoûtchemint 

 

C60

accouchement

 

acoûtchemint

 

S0

 

accoucher

[v] (o-c) mète au monde, (o-c) s’ acoûtchî, (e) s’ acoukî

 

G100

accoucher

v (mettre au monde) s’ acoûtchî, ièsse dins lès maus ; elle est en train d’ accoucher, èlle èst dins lès maus ; (aider à mettre au monde) acoûtchî

 

C60

accoucher

, -ement acoûkî (, -cher), -èdje, -emint ; voy. douleur ; vi elle a accouché, èle s’ a acoûkî, … racrèhou, … radjon.ni, èlle è-st-acoûkèye, … racrèhowe, … radjon.nèye, … d’lîvrêye ou d’lîbèrêye, èlle a fêt sès coûches, (arch.) s’ payî-lèt , èlle a si-èfant, li manèdje èst racrèhou, … radjon.ni, on lî a apwèrté on p’tit valèt ou ine pitite båcèle , èlle a atcheté on p’tit valèt, … ; _ avant terme, forpouner ; voy. AVORTER, GROSSESSE,   TERME

 

E0

accoucher

 

 

 

vt (qqn) (aider (qqn) à mettre un enfant au monde) acoûtchi, disclôre, passer lès blèmes ; c’ èst Lèya Nadin qui l’ è acoûtchi ; elle accouchera bien vite, èle disclôrè co vite ; elle a accouché, èlle a pièrdou lès pwèds (Te.) ; elle a accouché sept fois, èlle è passé lès blèmes sèt’ côps ; (enfanter) s’ acoûtchi ; èle s’ è acoûtchi v’là one sumwin.ne ; elle a accouché à quatre heures du matin, èlle è stî dèlivré à quatre eûres â matin ;

; vi (se décider) alors, ça vient ?, alôrs’, t’ acoûtches ?

 

S0

 

 

 

accoucheur

, euse n acoûtcheû (-se) 

 

C60

accoucheur

, -euse acoûkeû, -eûse , acoûcheâr, -eûse , sèdje-dame. Voy. crapaud

 

E0

accoucheuse

 

acoûtcheûse  

 

S0

 

accouder

(s’) v mète si keûde (, coûtiron) 

 

C60

accouder

(s’) s’ aspoyî ou si raspoyî so s’ coûde, so sès coûdes

 

E0

accouder

 

 

s’_, s’ aspoyi su sès keûdes ; ne t’ accoude pas sur la table, ni t’ aspoye nin su tès keûdes à l’ tâve

 

S0

 

 

accoudoir

nm brès, aspôyewâre ; l’accoudoir du fauteuil, li brès do fauteuy 

 

C60

accoudoir

aspoya, raspoya (, -ouya)

 

E0

accouplement

nm acopladje ; (chien) èquèwiadje (, èqueuwiadje) ; chiens réunis par l’ accouplement, tchins èquèwyîs (, èqueuwyîs) ; (oiseaux) préparer l’accouplement, tchèssî à nid 

 

C60

accoupler

v acopler ; il accouple, il acopléye, il acopèle ; accoupler des pigeons, adwîre ; nous les accouplerons, nos l’ s-adwîrans 

 

C60

accoupler

(s’) v s’  acopler, si mète à mwin.nadje, si mète èchone ; ils s’ accouplent, is s’  acopèlenut ; ils s’ accouplaient, is s’  acoplin.n 

 

C60

accoupler

, -ement acopler, -èdje, -èmint ; apêrî, -ièdje ; amåyeler ; _ des pigeons acolèber ; cage où on les accouple posse (nm),  apêreû , acouplîre (Hu., Wa.)

 

E0

accoupler

 

 

 

 

vt 1 (des animaux) en vue de la reproduction) acopler ; acopler dès lapins ; acopler dès pîjons ; s’ _, s’ acopler ; lès-arondes s’ acoplant ; s’_ (en parlant des chiens), s’ aquawyi, s’ aplaker ; lès tchins s’ aquawiant ; lès tchins s’ ont aplaké ;

2 (réunir un couple d’ animaux, partic. pour la traction)  acopler (ou djonde) lès boûs ; acopler lès tch’vaus

 

S0

 

 

 

 

accourcir

v racoûti  

 

C60

accourcir

voy. raccourcir

 

E0

accourcissement

nm racoûtichadje 

 

C60

accourir

[v] abouler, abizer, (o) acouri, (c) acouru, (e) acori

 

G100

accourir

v abiser, abouler, acouru, adârer, adayî, aroufler,  avorer ; action d’ accourir, abisadje (m), abouladje (m), acouradje (m), adâradje (m), adayadje (m), avoradje (m), roufladje (m) ; je suis vite accouru, dj’ a rademint abisé 

 

C60

accourir

acori, (argot) abouler ; (au trot) atroter , adrameter (, adrometer, -oumeter, -oumetiner), adrayeter, adayeter (Sp.); (à petits pas) apicoter; (au galop) abrideler, abideler, apatrafeter, atrafeter ; (brusquement, impétueusement) abiser, abrokî, adârer, ahûser, ahûseler, apoûsseler, aroufler, aspiter, avaler, avorer, azayeter, acori reût-à bale, … roufî-roufaye, … d’ on grand randon, … d’ ine reûde abalowe ; voy. arriver, courir

 

E0

accourir

 

 

vi acouri ; lès djins acourint vèy ; _ pour aider lors d’un incendie, acouri â feû ; _ avec impétuosité (dans la direction du locuteur), abiser ; il è vite abisé à l’ mwêjon

 

S0

 

 

accoutrement

nm agadeladje, ègayoladje; que signifie cet accoutrement ?, qwè-ce qui c’ èst d’ ça par on-ègayoladje ?

 

C60

accoutrement

 

agadeleûre, acayeteûre, acoûtreumint (qqf -umint) 

; quine agadeleûre ! ; qué drole d’ acayeteûre !

 

S0

 

accoutrer

(s’) v ièsse abrôyelé, agadelé, aguincheté, aplopiné, disbrauyelé, ègayolé 

 

C60

accoutrer

, -ement acoûtrer, -èdje, -èmint ; afistoler, -èdje ; agadeler, ègadeler, -èdje, -eûre; aguîyeter, apotiker, -èdje ; apôtri, -ihèdje, -imint ; astiker ; atèler, -eûre ; atîtoter, -èdje ; èfahener, afahener ; fago­ter, -èdje ; abistoker, afistoler, abôdriker (Str.), abôkî (Com.), acanedôser (Ma.), acastôrer (Bi.), adrâbler (GdH.), agarloci (Ha.), agayeter (Je.), agayoner (Wa.), aheûketer (He.), amitoufler (War.), asticoter (Tr.), atchîtchî (Cha., -tchoter Ar.) , atîrer (St.), èbrideler (La.), èdjibeler (Esneux, Sp., Sto., adj- Wan.), èhèrni (Ja.), èkiteler, ètikeler (Rob.) ; voy agen­cer, AJUSTER, ARRANGER, ATTIFER, FA­GOTER, GROSSIÈREMENT, HABILLER, HAR­NACHER, PARER

 

E0

accoutrer

 

 

vt (parer) acayeter, (surtout au part. passé : ) afistoler, acoûtrer ; sa mére l’ acayetèye todi droledumint ; il astot droledumint afistolé ; il èst mâ acoûtré ; vt (habiller) akiper ; (surtout au part passé) comint-ce quu t’ ès co akipé là ? ; (habiller grossièrement) (surtout au part passé) aguintcheter ; il èst todi mâ aguintcheté 

 

S0

 

 

accoutumance

nf abitude, acostumadje (m), acostumance, aroutinadje (m)

 

C60

accoutumance

 

acoutumance ; c’ èst dès-acoutumances qu’ il ont pris

 

S0

 

accoutumer

(s’) v prinde li pli, s’ abituwer, s’ acostumer, s’  afaîtis’ aroutiner, si fé, si mète, si mète su l’ pîd di ; s’accoutumer à l’action, s’ afranki ; s’accoutumer à une idée, si fé à one idéye ; s’accoutumer au climat, si fé au timps ; s’accoutumer aux conditions pénibles, s’ adeuri ; on ne l’a pas habitué à travailler, on n’ l’ a nin abituwé à travayî; il est habitué avec nous, il è-st-aroutiné avou nos-ôtes 

 

C60

accoutumer

, -ance acostumer, -ance; afêti; s’ _ à la paresse, s’ atrouwander ; voy. ACCLIMATER, APPRIVOISER, HABI­TUER

 

E0

accoutumer

 

 

vt (habituer) afêti (Te.) ; (surtout au part passé) dji su afêti avou ça ; s’_, s’ acoutumer 

 

S0

 

 

accoutumer (s’)

[v] (c) s’ abitouwer, (e) s’ åbitouwer, (o) s’ abituwer, (c) s’ afaîti, (e) s’ afêti, (o-c) s’ afranchi

 

G100

accouver

 (une poule) mète cover

 

E0

accroc

nm (déchirure à un vêtement) acsûre (f), cink (par référence au chiffre romain V, accroc à angle droit) ; réparer les accrocs, stoper lès cinks ; (incident malheureux) aroke (f) ; il n’y a pas eu d’accroc, gn-a pont ieû d’  aroke 

 

C60

accroc

acro ; (dans l’étoffe) ac’seûre (, ac’sègnore Ja.), ahavetèdje, -teûre , cink (cék Ve.) ; (obstacle imprévu) astådje, asticote , èhale, nouk, racro ; voy. ACCROCHER, ANICROCHE, DÉCHIRURE

 

E0

accroc

 

(déchirure) acro ; fé on-acro dins sa cote ; elle à toujours de petits _s de santé (dont elle se plaint beaucoup), èlle è todi la pèpîe

 

S0

 

accrochage

nm (action d’ accrocher) agrawiadje, agrifetadje, avetadje ; (léger choc entre voitures) arokadje

 

C60

accrochage

, -eheur (houill.) acrotchèdje, -tcheû

 

E0

accroche-cœur

nm guiche (f)

 

C60

accroche-cœur

acroche-keûr

 

E0

accroche-cœur

 

(mèche de cheveux en croc) acroche-keûr

 

S0

 

accrocher

[v] acrotchî, (o-c) aveter

 

G100

accrocher

vt (prendre à l’aide d’un crochet) acramponer,  acrotcheter, acrotchî, agrapeter, agrawyî, agritcheter, aveter; je l’ai accroché à la tringle, djè l’  a agrawyî à l’ bâre ; je l’ai accroché à la première feuille, djè l’ a agrapetè à l’  prumêre fouye ; je l’ai accroché à mon manteau, djè l’ a acrotchî à m’  mantia; je l’ai accroché à l’aide d’un crochet et je l’ai tiré vers moi, djè l’ a aveté ; (suspendre à un crochet) pinde ; accrochez-le ici, pindoz-le vêci ; (heurter un véhicule) fé on-acsidint, buker, tuker ; (arrêter quelqu’ un au passage) acoleter, arin.ner, atauchî ; j’ai réussi à l’accrocher au passage, dj’ a pârvinu à l’ atauchî, à l’ arin.ner ; vi (achopper) chiper; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’  tènawète su lès mots è latin. » (E. Gilliard) 

 

C60

accrocher

(s’) v s’ agriper, si pinde à, si ritenu à; il s’accroche, i s’  agripe; il s’est accroché à l’ arbre, i s’ a agripé à l’  aube ; je me suis accroché à la rampe, dji m’ a ritenu à l’  baye 

 

C60

accrocher

(s’) v s’ agriper, si pinde à, si ritenu à; il s’accroche, i s’ agripe; il s’ est accroché à larbre, i s’ a agripé à l’ aube ; je me suis accroché à la rampe, dji m’ a ritenu à l’ baye 

 

C60

accrocher

acrotchî, -tcher, acroketer, acroheter (Ja.), acrampener, ahaveter; (à l’hameçon) ènintchî ; (dans les ronces) agrapeler, ahaveter, atèler, voy. empêtrer ; (par un obstacle), voy. arrêter ; (qn au passage) racrocher; (la cage accroche dans le puits) (houill.) li gayoûle prind (, frote, hape, pice) avå l’ beûr ; voy. agripper, crochet

 

E0

accrocher

 

 

 

vt acrotcheter ; acrotcheter on câde â mour ; acrotcheter dès tchin.nes assone ; s’accrocher, se heurter, s’ acrotcheter ; is s’ ont acrotcheté en vèlo ; s’_ (à qqn) s’ agrawyi ; i s’ agrawîe à ç’ pètit valèt-là ; je me suis fait _ par les voisins, dj’ ê toumé à stok avou lès vèjins ; _ de nouveau (heurter une nouvelle fois), racrotcheter ; dj’ ê co racrotcheté l’ mour avou l’ bignon ; (ouvrier qui accroche les wagons) acrotcheû ; lès-acrotcheûs do tchmin d’ fièr

 

S0

 

 

 

accroire

v acrwêre 

 

C60

accroire

v acrwêre 

 

C60

accroire

faire _, fé creûre, fé acreûre, fé gober, fé avaler

 

E0

accroire

 

vt faire _, fé acrère ; èle lî fêt acrère çu qu’ èle vout 

 

S0

 

accroître

v (rendre plus grand) ragrandi  

 

C60

accroître

, -oissement (r)acrèhe, -èdje, -emint; (r)agrandi, -ihèdje, -ihemint

 

E0

accroupi

, ie adj ascropu (f ascropeuwe), d’ ascropu, acovissî (-ye), à cu d’ pouyon

 

C60

accroupir

(s’) vr s’ ascropu, si rascoyî; ils s’accroupissent, is s’ ascropenut ; il s’accroupira, i s’ ascroperè ; « Dji m’ rascoye dissu s’ bwârd. » (J. Gilson) 

 

C60

accroupir

, -issement acropi, -(ih)èdje, -ihemint ; (s’) s’ acropi, s’ mète acrop(i)ou, à crope, à cropète, à pate d’ arègne, s’ acrouhener (Ja.), s’ acouveter (Fl.) ; (enfant) s’ acropeter. Voy. blottir, glisser, re­croqueviller

 

E0

accroupir

 

(s’) s’ acroupi, si mète  à croupe ; s’ _ (pour protéger ses oeufs ou ses poussins de ses ailes (en parlant de la poule) s’ acover 

 

S0

 

accroupir (s’)

[v] (o) s’ ascroupi, (c) s’ ascropu, (e) s’ acropi

 

G100

accroupissement

nm ascropadje 

 

C60

accrue

(de bois sur champ voisin) ployin ; _ voy. relais

 

E0

accueil

[nm] faire bon / mauvais _ : (c) bin / mau r’çûre, (e) bin / må r’çûre, (o) bén / mau r’çûre

G100

accueil

nm faire bon accueil, bin r’çûre (, bin r’cîre); nous avons reçu un bon accueil, nos-avans stî bin r’çûs ; (expr) dj’ a stî rçû come one saquî qu’ apwate one boûsse, j’ai été reçu comme quelqu’un qui apporte une bourse, très bien ; dj’ a stî r’çû come on tchin dins on djeu d’ guîyes, j’ai été reçu comme un chien dans un jeu de quilles, très mal; mète lès cossins su lès chames, mettre les coussins sur les sièges, bien recevoir 

 

C60

accueil

akeûy, acoûte (Fl., Se., Wa., Ha.), surtout dans l’expr. fé d’ l’ acoûte ; on lui a fait un _ chaleureux, on l’ a fièstî, carèssî, canedôsé , on lî a fêt (dè l’) fièsse, … d’ l’ oneûr , on l’ a r’çû (r’çûvou Ho.) come on p’tit bon Diu ; opp. à on n’ l’ a nin acompte, on n’ lî a fêt nole acompte, on lî a pwèrté freûde mène, voy. attention

 

E0

accueil

 

akeuy ; i nos-è fêt boun-akeuy ; tous m’ont fait bon _, dj’ ê stî acompté d’ tortos

 

 

S0

 

accueillant

, -e fièstant, -e ; fièstihant ; voy. aimable, cares­sant

 

E0

accueillir

v riçûre (, ricîre, Sombreffe, richûre) ; je reçois, dji rçû (, dji r’cî, dji rchû, dji r’çwè) ; nous recevons, nos r’çûvans (, nos r’ciyans nos r’chûvans) ; il recevra, i r’çûrè (, i r’cîrè, i r’chûrè) ; en recevant, en r’çûvant (, en r’ciyant, en r’chûvant) 

 

C60

accueillir

voy. accueil

 

E0

accueillir

 

 

vt (en allant au-devant de l’invité) ascoude ; i m’ è v’nou ascoude su la pavêye ; (loger) rastrinde ; n’importe qui est accueilli dans cette maison, is rastrindant todi tortos, dins ç’ mâjon-là ; _ chaleureusement (qqn), fé fièsse (à quéke onk)

 

S0

 

 

acculer

v (contraindre) oblidjî ; j’ai été acculé, dj’ a stî oblidjî

 

C60

acculer

tini so cou, … à gogne

 

E0

acculer

être acculé, sèy dos â mour

 

S0

accumulateur

 

acu(mulateûr) ; ritchèrdji lès-acus

 

S0

 

accumulation

nf ètassadje (m) ; une accumulation de détritus, on-ètassadje di tchinistrîyes ; ils ont fait une accumulation d’ erreurs, il ont fait bièstrîye su bièstrîye 

 

C60

accumuler

v (amasser, entasser) ètassî, ètasser; il accumule les richesses, il ètasse lès caurs ; il accumule les bêtises, i faît bièstrîye su bièstrîye 

 

C60

accumuler

ramasser, ahopeler, ètasser ; (petit à petit) ac’magneter ; (sou par sou un petit magot) ramasser, raspågneter, rapèwier (GrM.) on p’tit magzau ; (ses rancunes) gaumer (, cûmi Ja.) ; s’_ lentement, djômi : la colère s’accu­mulait dans son cœur depuis longtemps, li colére lî djômihéve è coûr dispôy longtimps

 

E0

accumuler

 

vt (des buts, au football) empiler ; is nos-ont empilé hût’ gôls

 

S0

 

accusateur

 

, -trice n acusateûr, -trice

 

S0

 

accusation

 

acusâcion ; gn-avot brâmint dès-acusâcions ritenous conte lu

 

S0

accusé

, ée adj et n amètu (f amèteuwe

 

C60

accusé

 

, -ée n acusé

 

S0

 

accuser

v amète, acuser ; accuser quelqu’ un, amète one saquî ; (laisser apparaître) accuser une douleur, fé laîdemint ; il accusait une douleur insupportable, au genou, i s’ fieûve laîd télemint qu’ il aveûve mau si d’ gno ; son visage accusait une grande fatigue, à s’ visadje, on vèyeûve bin qu’ ‘ l èsteûve ode ; (expr) qui veut noyer son chien l’ accuse de la rage, quand on vout bate on tchin, on trouve todi bin on baston, quand on veut battre un chien, on trouve toujours un bâton 

 

C60

accuser

, -ation, -ateur acuser, -èdje, -âcion, -eû, -ateûr ; amète, -èdje ; racuser, -èdje ; mète è mont ou èn-amont (Ja.) ; voy. dénoncer, rapporter

 

E0

accuser

 

vt acuser ; on l’ acuse di tos lès mèyins

 

S0

acéracée

nf acèracéye

 

G0

acerbe

adj (qui cherche à blesser) agnant (-e) ; (expr) agnant come on-avocat au tribunâl, acerbe comme un avocat en plaidoierie 

 

C60

acerbe

voy. acide, apre ; au fig. hagnant, -e ; vért, vète

 

E0

acerbe

sur, -e ; il èst co bin sur ; èlle èst sure quand on pâle avou lèye ; tenir des propos _s, pârler sur (ou suremint) ; un vieillard _, on vî tayant

 

S0

acéré

, ée adj côpant (-e) 

 

C60

acérer

(un outil) rènèceler, ritchèrdjî, ritchåssî (, rè-) ; voy. acier, aiguiser

 

E0

acescence

(de la bière, etc.) pikèdje, surihèdje

 

E0

acétate

nm acétate

 

G0

acétique

adj acètike

 

G0

acétone

nf acétone

 

G0

achalandé

 

 

, -ée adj (qui est fourni(e) en marchandises) achalandé ; il è on magasin qu’ èst bin achalandé ; il est bien _, il è di-d-tot, j’qu’à do boûre di pot

 

S0

 

 

achalander

v auyener, achalander 

 

C60

achalander

, -age acalander, -èdje; (de nouveau) racalander; voy. attirer, cha­land, client

 

E0

acharné

, ée adj arèdjî (-ye), diâle, acharné, acharné (-ye) ; acharné dans son travail, diâle po s’ -t-ovradje

 

C60

acharné

 

, -ée adj achârné, tèribe ; c’ è-st-on-achârné d’ fotbal ; il èst tèribe après lès fèmes ; individu _ au travail, grèteû ; (de qqn qui est _ au travail) i s’ râyerot l’ âme foû do cwarp (de râyi, arracher) 

 

S0

 

acharnement

nm achârnèmint, atièstadje 

 

C60

acharnement

 

achârneumint ; jouer avec beaucoup d’_, djouwer à tchin

 

S0

 

acharner

(s’) v s’ atièster, s’ achârner; il s’ acharne, i  s’ atièstéye, s’ achârnéye 

 

 

C60

acharner

, -ement acharner, -èmint ; un chat qui est acharné contre les souris, on tchèt qu’ è-st-arèdjî (ou afreûs) après lès soris ; être acharné à l’ouvrage, èsse arèdjî à (ou so) l’ ovrèdje, voy. arra­che-pied, passionner

 

E0

acharner

 

(s’) s’ achârner ; tout s’ acharne contre moi, i m’ lès fât totes ! (litt, « il me les faut toutes ! »)

 

S0

 

achat

nm achat, achetadje ; faire l’ achat de, acheter; regardez mes achats!, waîtîz ç’ qui dj’ a (là) acheté !; je n’ ai pas fait un bon achat, ci n’ èst nin one saqwè d’ bon qu’ dj’ a (là) acheté 

 

C60

achat

achat; faire des _, aler qwèri sès comissions ; voy. emplette

 

E0

achat

 

 

achat ; (à l’adresse de qqn qui porte un nouveau costume, qui utilise une nouvelle machine, etc.) vos-avoz fêt dès-achats ! ; faire des _s somptueux, si payi do lindje

 

S0

 

 

acheminer

v mwinrner; il achemine, i mwin.ne ; il acheminait, i mwinrneut ; il acheminera, i mwin.nerè 

 

C60

acheminer

(s’) (vers celui qui parle) s’ aminer, voy. amener

 

E0

acheminer

_ les briques en faisant la chaîne, baler lès brikes [par un balancement cadencé des bras, les briques sont lancées deux par deux, d’un ouvrier à l’autre, parfois à plusieurs mètres de distance] ; empl intr baler âs brikes

 

S0

 

Achêne

npr Achin.ne 

 

C60

Achet

npr Achèt 

 

C60

acheter

[v] (o-c) acheter, (e) atcheter, (o) acater

 

G100

acheter

v acheter ; il achète, il achetéye ; ils achètent, il achetéyenut ; il achètera, il achetéyerè ; acheter du pain, acheter do pwin ; (expr) acheter ça come on tchèt dins on satch, acheter cela comme chat dans un sac, sans discernement ; acheter po pîce di pwin, acheter à bas prix 

 

C60

acheter

, -eur, -euse atcheter, -eû, -eûse (aketer Ma., Hu., Couthuin, etc. , ètch’ter Ve., Argenteau, etc.) ; j’ai acheteur, dj’ a amateûr ou (l’) martchand ; voy. bloc, crédit, mar­ché

 

E0

acheter

 

 

 

 

 

vt acheter ; acheter l’ tot vnant ; acheter onk dins l’ ôte ; acheter su pîd ; acheter â pwads, â kilo, azès bouts, à l’ roye ; acheter à tchîrès pêlêyes, à crédit, po pîce di pwin ; _ du nouveau bétail, rigârni li stâve ; _ en bloc, sans différencier la valeur des unités, acheter à l’ roye ; _ pour une bouchée de pain, acheter po pîce di pwin ; il ne faut pas _ chat en poche, on n’ achète nin on tchèt dins on sètch 

 

S0

 

 

 

 

 

acheteur

, euse n acheteû (-se)

 

C60

acheteur

 

 

-euse n acheteû, -eûse ; i gn-avot pus d’ curieûs quu d’ acheteûs ; le bon sens des _s est plus souvent pris en défaut que celui des vendeurs, i gn-è pus d’ fous acheteûs quu d’ fous vindeûs

 

S0

 

 

achèvement

nm achèvadje, achèvemint, fin (f), finichadje 

 

C60

achèvement

 

 

achèvemint ; _s (finitions), achèvemints ; i gn-è brâmint dès-achèvemints âtoûr do l’ mâjon

 

S0

 

 

achever

[v] achèver

 

G100

achever

v achèver, fé, fini , mwinrner à bon ; il achève, il achève ; ils achèvent, il achèvenut ; quand ce sera achevé, quand ç’ sèrè tot fait; il faudra l’ achever, i l’ faurè achever; achever ses jours, fini sès djoûs ; il finissait son repas, i finicheûve di mougnî ; il a achevé son rangement, il a tot faît d’ mète à place 

 

C60

achever

, achèvement achèver, -emint ; fini, -ihemint ; voy. finir ; j’ai achevé, dj’ a tot fêt ; pour _, voy. comble ; _ son travail, mète l’ ovrèdje (å) clér, si mète clér ; _ à la perfection, mète li fion, li fin côp , diner l’ côp di r’zûne, ou fini à l’  lècsion, ås p’tits-ognons ; _ son chant (du pinson), vûdî s’ tchant ; _ son verre, bouter foû ; achevez la bouteille, vûdîz pur li botèye; _ qn, ahèssî (qn), diner l’ côp dè l’ mwért ou d’ Malcus’ (à qn)

 

E0

achever

_ la fenaison, achèver âs foûres

 

S0

achever

 

_ un travail), asmète ; i t’ a fât do timps po-z-asmète !

 

S0

 

achever

 

 

vt (porter le coup de grâce) achèver ; achèver one bièsse ; (finir d’accabler) çusse novèle-là m’ è achèvé

 

S0

 

 

achever

 

 

 

 

 

vt (terminer) achèver ; achèver l’ bâtîmint ; achèver l’ ovrèdje ; achèver djoûrnêye ; _ rapidement (un travail), zaguer ; dji vons zaguer ç’te ovrèdje-là âdjoûrdu ; il n’achève jamais son travail, i fêt tot âs trwas quârts ; j’achève de le lui dire (je viens juste de le lui dire), dj’ achève di lî dîre ; (formule polie pour refuser une collation, une boisson) mèrci, v’là qu’ dj’ achève! (sous-entendu de manger, ou de boire) ; (à l’adresse de qqn qui ne parvient pas à _ son assiette) lès gurzês sont surs èt lès navês sont durs ! (litt. « les groseilles sont aigres et les navets sont durs ! ») ; (pour indiquer qu’une action reste à achever, à accomplir, on utilise « par ») laisse-moi donc _ de manger, lêsse-mu par mindji ; vi achèver âs foûres 

 

S0

 

 

 

 

 

Achille

npr Achile

 

C60

Achille

Achile

 

E0

Achille

 

Achile

 

S0

 

achillée

mille feuilles nf ièbe di tchèrpèti, mile-fouyes 

 

C60

achillée

sternutatoire nf sauvadje boton (m)

 

C60

achillée

voy, mille-feuille

 

E0

achillée

nf achiléye

 

G0

achoppement

(pierre d’ ) loc aroke (f )

 

C60

achoppement

voy. accroc,  obstacle

 

E0

achopper

v chiper, (s’) ètrèbuker, (si) trèbuker; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’ tènawète su lès mots è latin . » (E   Gilliard) 

 

C60

achopper 

aler (ou èsse) à stok ;  voy. TRÉBUCHER

 

E0

achores

voy. croute (de lait)

 

E0

Achouffe

Achoûfe ; surnom des habitants : lès couloûves (les couleuvres)

 

S0

 

aciculaire 

feuille (du  pin),  voy. aiguille

 

E0

acide

[adj] (o) sûr, e, (c) seur, e, (e) seûr, e;- (o) surèt, e

 

G100

acide

adj agnant (-e), fèl (-e), seur (-e) ; il a tenu des propos acides, il a stî agnant ; (expr) fèl come li (bon) vinaîgue, acide comme le (bon) vinaigre ; seur come de l’ surale, acide comme de l’ oseille 

 

C60

acide

nm acide ; vider de l’ acide, vûdî d’ l’ acide 

 

C60

acide

nm acide /-It/ ; adj seûr, -e ; voy, AIGRE, APRE

 

E0

acide

 

acide ; di l’ acide fénike ; enlever l’_ (d’un légume), amwarti lès chicorêyes avou do lârd fondou ; (inj) (se dit lorsqu’on goûte l’acidité d’un fruit, l’aigreur d’un aliment) c’ èst po raler à bok ! (litt. « c’est pour être de nouveau en rut ! ») ; qué sure poume , c’ èst po raler à bok !

 

S0

 

acidité

nf seureû 

 

C60

acidité

suristé, voy. amertume, apreté

 

E0

acidulé

, ée adj seurlé (-ye) 

 

C60

acidulé

voy. aigrelet

 

E0

acier

nm aci ; une barre d’ acier, on bâre d’ aci 

 

C60

acier

acîr (nm) (ècîr Ve., Sp., Argenteau ; aci Hu., Ma.); voy. acérer

 

E0

acier

 

 

acî (nf ; tend à devenir m) do l’ boune acî bin trimpé ; dur come di l’ acî

 

S0

 

 

aciérie

nf fabrike d’ aci, fonderîye 

 

C60

aciérie

acîr’rèye

 

E0

acné

se couvrir d’_,  bourjoner ; i bourjone, c’ èst l’ prétimps !

 

S0

acolyte

nm corâl 

 

C60

acolyte

voy. chœur

 

E0

acompte

nm avance (f) ; payer un acompte, diner one avance; donner un acompte, mète one saqwè d(i)ssus ; « Tènoz, v’ là d’ djà po mète dissus. » (in : Jean Servais, « Tournikèt »)

 

C60

acompte

acompte; donner un _, diner ‘ne saqwè d’ssus ; voy. arrhes

 

E0

acompte

 

acompte ; payi on-acompte

 

S0

 

aconit

_ napel, sabot, bleû-sabot, co (Ma.), cou-d’-tchåsses d’Alemand ; _ tue-loup, djène cou-d’-tchåsses d’ Alemand (F)

 

E0

acoquiner

(s’) s’ acaliner ; voy. s’encanailler

 

E0

acoquiner

 

 

(s’) s’ acokiner, s’ ac’machi, s’ ahèner ; ni t’ acokine nin avou ça, c’ èst dès djins d’ rin ! ; ils s’étaient acoquinés tous les deux, is s’ avint ac’machi zèls deûs ; qu’ èst-ce qu’ il è co bèzwin d’ s’ ahèner avou lu !

 

S0

 

acore

nm cladjot 

 

C60

acorus

_ calamus (plante), calmus’, cladjot

 

E0

Acosse

Åcosse, village

 

E0

à-côté

nm sans compter les à-côtés, sins compter ç’ qu’ il / èlle (, …) a su l’ costé 

 

C60

à-coup

nm hikèt ; par à-coup, à hikèts 

 

C60

à-coup

voy. capricieusement, se­cousse, SOUBRESAUT

 

E0

acousticien

nm acousticyin

 

G0

acoustique

adj acoustike

 

G0

acoustique

nf acoustike

 

G0

acquéreur

nm acheteû 

 

C60

acquéreur

aquéreûr (, akèreûr), d’une mai­son, etc.

 

E0

acquérir

v (acheter) acheter; il acquiert, il achetéye ; nous aurions voulu l’ acquérir, nos l’  aurins bin v’ lu acheter ; (recevoir) awè, riçûre (, ricîre, Sombreffe, richûre) ; je l’ai acquis de mes parents, djè l’ a ieû d’ mès parints, djè l’ a r’çû d’ mès parints ; (arriver à avoir) il a acquis de la gentillesse, il èst pus amistauve qui d’ vant ; cette pièce de monnaie a acquis de la valeur, ci pîce-ci vaut brâmint d’ pus 

 

C60

acquérir

aqwèri, surtout s’ aqwèri ; _ peu -à peu, voy. accumuler ; _ légitimement (ou malhonnêtement), aveûr di bone (ou måle) aqwîr; de l’argent mal acquis, dès cens’ di måle aqwîr ; voy. attirer

 

E0

acquérir

vt _ (un bien) lors d’une vente aux enchères, hâssè (Te.) ; bien mal acquis ne profite jamais, çu qui vint d’ rif à r’va d’ raf

 

S0

 

acquiescement

(formule d’ _ mitigé) dji n’ di nin (litt. « je ne dis pas »)

 

S0

acquiescer

v bin v’ lu, dire âmèn’ , dîre oyi, dîre qu’ oyi ; il acquiesce, i vout bin ; (expr) fé come li robète di crôye, faire comme le lapin de plâtre (jouet qui opinait de la tête), acquiescer à tout

 

C60

acquiescer

,  -ement, voy, consentir, -EMENT

 

E0

acquis

, ise adj (acheté) acheté (-ye) ; (reçu) ieû (f ieûte), riçû (f  riçûte) ; (expr) bien mal acquis ne profite jamais, ci qui vint d’ rif è r’va d’ raf, ci qui vint d’ flûte è r’va d’ tambour 

 

C60

acquisition

nf regardez mon acquisition !, (s’il s’agit d’un achat) waîtîz ç’ qui dj’ a acheté ! ; (s’il s’agit d’un héritage) waîtîz ç’ qui dj’ a hèrité ; (s’ l s’ git d’une donation) waîtîz ç’ qui dj’ a r’çû !

C60

acquit

nm riçu ; recevoir un acquit, awè on r’çu ; (loc) par acquit de conscience, di pure consyince ; pour acquit, payî 

 

C60

acquit

aquit (, akit)

 

E0

acquit

 

akit ; par akit d’ consyince

 

S0

 

acquittement

nm (remboursement) raquitadje 

 

C60

acquittement

 

(d’un accusé) akitemint

 

S0

 

acquitter

[v] (o) raskiter, (c) raquiter, (e) (r)aqwiter v. payer

 

G100

acquitter

v (payer sa dette) payî, raquiter; voilà la facture, il faudra l’acquitter, l’ facture, i l’ faurè payî ; (déclarer non coupable) aquiter, rinde libe ; il est acquitté, on l’ a aquité, on l’  a rindu libe

 

C60

acquitter

, -ement (d’un accusé) aqwiter (, akiter), -èdje, -emint; _ une dette, raqwiter; s’_ d’une dette, si raqwiter, s’ alidjî (Vo.),  rèdîmer ses rintes (Es.) ; emprunter pour _ une dette, fé on trau po stoper in-ôte ; je me suis acquitté envers lui, dj’ a fêt qwite (, dji so qwite ou dès qwites) avou lu

 

E0

acquitter

 

 

vt akiter ; akiter one note ; s’ _ (payer d’un remboursement, d’une obligation), s’ akiter ; i s’ è akité d’ totes sès dètes ; sèy akité â tribunâl

 

S0

 

 

acre

adj (goût) fèl (-e), pikant (-e) ; (odorat) pikant (-e) ; une odeur acre, one pikante odeûr

 

C60

âcre

pikant, -e

 

E0

acrobate

nm acrobate

 

C60

acrobate

n acrobate

 

G0

acrobatie

nf acrobacîye

 

G0

acrobatique

adj acrobatike

 

G0

acropole

nf acropole

 

G0

acte

nm (division d’une pièce de théâtre) ake ; pièce en trois actes, pîce di trwès-akes ; (acte juridique) ake ; signer un acte chez le notaire, passer on-ake èmon l’  notaîre ; (action) jèsses (f  pl) ; tous nos actes, tot ç’ qui nos fians ; acte malveillant, èguignes (fpl), mètchancetés (f pl)

 

C60

acte

(fait, action) un _ de lâcheté, de trahison, on trêt d’ couyon, … d’ calin, … d’ Djudas ; voy. action, agir ; (acte de notaire, de théâtre, etc.) ake

 

E0

acte 1

 

 

 

 

(juridique) ake ; dj’ îrans passer lès-akes addé l’ notêre câsser on-ake ; faire _ de (donner la preuve de), fé ake di ; fé ake di prèsence ; (élan spirituel, ; prière qui traduit cet élan) dîre si ake di fwa ; tu pous bin fé ti ake di contricion

 

S0

 

 

 

 

acte 2

 

(d’une pièce de théâtre) ake ; one comèdîe en trwas-akes

 

S0

 

acter

rassîr ; voy. enregistrer

 

E0

acteur

, trice n acteur (f actrice), djouweû (-se) 

 

C60

acteur

, actrice acteûr, actrice ; les _ qui répètent une comédie, lès répèleûs d’ ine comèdèye

 

E0

acteur

 

-trice n acteûr, -trice

 

S0

 

acteur, actrice

[n] acteûr, actrice:- (c) djouweû, se

 

G100

actif

[adj] (c) djinti, îye, (e) djinti, èye, (o-c) vayant, e, (e) abèye, (o-c) abîye, (o) dalant, e, (o) qui s’ dè done, qui n’ dèmère jamwés à rin, qui n’ èst jamwés à djok

 

G100

actif

, ive adj ayauve, djinti (f djintîye), ènovré (-ye), èyauve, rimuwant (-e), vikant (-e) ; c’est une personne active, c’  è-st-one saquî qui n’ dimère jamaîs à rin, c’ è-st-one ayauve djin ; il a pris une part active dans cette affaire, il a bran.mint travayî po ç’ t-afaîre-là; c’est un remède actif, c’  è-st-on r’méde qui fait d’ l’ èfèt ;

 

C60

actif

nm on le mettra à votre actif, on l’ mètrè su vosse compte ; il a plusieurs vols à son actif, il a d’ djà volé saquants côps 

 

C60

actif

, -ive actif, -ive ; abèye ; djinti, -èye, agridjant (, -gli-), cotiant, ovrant, rapide, subtil, tchèvihant, valiant ; vikant, -e , voltrûle; voy. alerte, vif; peu _, voy. LAMBIN, TRAVAILLEUR ; c’est un ouvrier _, c’ è-st-in-abèye ovrî, i n’ keûve nin so sès-oûs, c’ è-st-on vî spér po l’ ovrèdje, i freût blåme à on vî spére

 

E0

actif

 

, -ive adj et n actif, -ive ; (volontaire au travail, travailleur, -euse) djinti, tchèvenant, -ante (Te.), vayant, -ante ; c’ è-st-on djinti ovrî ; one tchèvenante fème ; èlle èst vayante à l’ ovrèdje ; c’ è-st-on p’tit vayant ome ; (qui est en possession de ses moyens (physiques), qui est d’attaque) vayant, -ante ; il èst co vayant po si âdje ; n (personne courageuse, ardente à l’ouvrage) vayant, -ante ; c’ è-st-one vayante, sés-se, noste Ofélîe ; homme très _ au plan sexuel, kèteû, pigneteû, tchiketeû ; c’ è-st-on fâmeûs pigneteû  [à rapprocher du lg. pigneter, rosser)]

 

S0

 

actinomycose

(symptôme de l’_, qui se traduit par un gonflement et un durcissement de la langue) nosse vatche è la linwe di bwès (litt. « notre vache a la langue de bois »)

 

S0

action

[nf] acsion ; v. méfait

 

G100

action

nf (fait) une bonne action, one saqwè d’ bin ; il est incapable d’une bonne action, i n’ saureûve fé one saqwè d’ bin; action blâmable, côp (m), jèsse (f); ce sont des actions blâmables, c’ èst dès laîdès jèsses ; action douteuse, èmantchûre ; (loc) en action : j’ai remarqué que, malgré ses quatre-vingts ans, votre père est continuellement en action, dj’ a r’mârké qui, maugré sès quatrè-vints-ans, vosse pa ni d’ mére jamaîs à rin; dans le feu de l’ action, (è) tot fiant (ça) ;  (titre) acsion, papîs (mpl), valeûr ; titre d’ état, rinte ; (action de faire quelque chose).

 

NB En wallon, l’action de faire qqch se traduit au plus souvent par l’ addition du suffixe adje au radical du verbe Ex: accourir, abiser ; action d’accourir, abisadje ; arracher, rauyî ; action d’arracher, rauyadje. Cependant, le wallon utilisera de préférence le verbe au nom : j’ai procédé à l’arrachage de mes pommes de terre, dj’ a rauyî mes canadas; l’arrachage de mes pommes de terre m’a pris deux jours, i m’ a falu deûs djoûs po rauyî mes canadas. 

 

C60

action

djèsse (nf); vilaine _, trêt d’ câlin, lêde djèsse ou keûre (cure St., Ma.), belle _, bèle keûre (cure ib.) ; l’_ que vous avez faite, li djèsse (ou li keûre) qui v’s-avez fêt là ; voy. acte, agir ; vous avez fait là une _ dangereuse, ou malhonnête, vos-avez fêt là on lêd djeû (, … on djeû po v’ louwer, po v’ fé rèssèrer); (t de finance) acsion, ; _ dans un charbonnage, pårçon

 

E0

action 1

 

 

(acte) acsion ; one bèle acsion, one mâvêse acsion ; tu n’ ès jamês la câse d’ one boune acsion

 

S0

 

 

action 2

 

(titre) acsion ; il ont vindou totes leûs-acsions 

 

S0

 

action d’alcooliser

nm alcolisadje

G0

action d’aluminer

nm aluminadje

 

G0

actionnaire

 

n acsionêre

 

S0

 

actionner

v fé aler ; actionner la machine, fé aler l’ machine 

 

C60

activement

adv fameûsemint, fèl; il travaille activement, i boute fèl ; rechercher activement, rinachî ; il est recherché activement, on r’nache pa tos costés po l’  ritrover 

 

C60

activement

abèyemint, subtilemint; voy. rapidement ; s’occuper _ de qch, prinde ås brès’ (qch) (Ja.)

 

E0

activer

v (rendre plus vif), grawyî; activer le poêle, grawyî li stûve ; (rendre plus prompt) fé roter; activer l’ affaire, fé roter l’ afaîre ; (aller plus vite) chorer, lambrer

 

C60

activer

(s’) v chameter, chorer, s’ ayîver, si dispêtchî; activez, les enfants !, ardans, lès-èfants ! ; il s’ active, i chametéye ; les fermiers s’ activent avant que l’ orage n’ arrive, lès cinsîs chorenut d’ vant qu’ l’ oradje ni fuche là; vous l’auriez vu s’activer !, vos l’ aurîz vèyu chorer !

 

C60

activer

_ le feu, voy. attiser; s’_ au travail, voy. arrache-pied, évertuer

 

E0

activer

(s’) vi (s’affairer) vèrziner ; i vèrzine todi [du néerl. verzinnen, imaginer, inventer] ; personne qui s’active au travail, râbieû, -eûse ; vi s’_ de nouveau, ritrâchener ; i r’trâchène avâr là

 

S0

activité

[nf] en _ : (c) à daladje, (o) à dalâdje, (e) èn-alèdje

 

G100

activité

nf (occupation) ocupadje ; il est toujours en activité, i travaye todi ; nous ne connaissons pas ses activités, nos n’ savans nin ç’ qu’ i faît ; (qualité d’une personne active) il a une activité incroyable, i n’ si djoke jamaîs ; (mouvement) arèdje, daladje (m), mouvemint (m) ; quelle activité sur la place !, quéne arèdje dissus l’ place !  ; le moulin est toujours en activité, li molin toûne todi 

 

C60

activité

abèyisté (, abèyesuté Ja.), dilidjince ; voy. énergie, entrain

 

E0

activité

_ journalière (en milieu rural, essentiellement l’ alimentation du bétail et, en hiver, le nettoyage de l’étable, de l’écurie) sogne ; dji r’va fé ma sogne (ou fé mès sognes) ; quand dj’ ârê fini ma sogne (ou mès sognes), dj’ îrê pwarter l’ lacê ; _ qui nécessite beaucoup de temps, passemint d’ timps ; _ bruyante et débordante, trimârd (Te.) ; avou l’ fènâ-mwès, li trimârd rik’mince ; qué trimârd quand on fèréve lès roûwes ! ; _ (de détente) où l’on perd de l’argent, ramasse-sou ; c’ èst dès ramasse-sous, cès djeûs-là ; personne qui s’adonne à des _s mal définies, boutikâ, -âde

 

S0

actualité

nf il aime l’ actualité, i r’waîte voltî tot ç’ qui s’ passe au djoû d’ audjoûrdu ; ce livre n’est plus d’actualité, ci lîve-ci n’ èst pus à l’ môde ; je vais écouter les actualités, dji m’ va choûter lès novèles 

 

C60

actuel

, elle adj nous ne connaissons pas le locataire actuel, nos n’ conechans nin l’ cia qui loûwe po l’ momint ; à l’époque actuelle, au djoû d’ audjoûrdu ; ce sont des chansons actuelles, c’ èst dès tchansons d’ asteûre 

 

C60

actuel

, -elle, -ement, voy, présent, -E, -EMENT

 

E0

actuellement

[adv] (o-c) a l’ eûre d’ odjoûrdu, (o) pou l’ moumint, (c) po l’ momint, (c) audjoûrdu, (e) po l’ djoû d’oûy, oûy

 

G100

actuellement

adv asteûre, à l’ eûre qu’ il èst, au djoû d’ audjoûrdu, po l’ momint; il est déjà loin actuellement, il èst d »djà lon à l’ eûre qu’ il èst ; il est absent actuellement, i n’ èst nin là po l’ momint; c’est ainsi que cela va actuellement, c’ è-st-insi qu’  ça va au djoû d’ audjoûrdu 

 

C60

Acul

 

 

 

 

Âcu (hameau de la commune de Sainte-Ode, anct commune de Tillet) sèy dâné qu’ d’ Âcu; i vât mi dâné  / d’ â nez, d’ Âcu / d’ â cu (jeu de mots avec ‘du nez’ (d’ â nez)  et ‘du cul’ (d’ â cu))

 

S0

 

 

 

 

acupuncteur

nm acuponcteû

 

G0

acupuncture

nf acuponcture

 

G0

ad hoc

loc èsprès, qui convint, qui faut ; c’est du papier ad hoc, c’ èst do papî èsprès ; c’est l’homme ad hoc, c’ èst l’ ome qu’ i faut 

 

C60

ad hoc

loc adj inv ad hoc

 

G0

ad patres

 

(dans l’autre monde) ad pâtrès’ ; (il est mort) il èst voye ad pâtrès’

S0

 

ad vitam aeternam

loc ad étèrnam 

C60

ad vitam aeternam

 

 

(à perpétuité) ad vîtam’ étèrnam’ (qqf à vîta vîtèrnam’ ou vîtam’ étèrnam’) ; il è voye ad vîtam’ étèrnam’

 

S0

 

 

adage

nm rivazî, spot ; « Tofêr li min.me rivazi : l’ iviêr èst iute ou bin i r’monte à tch’ vau. » (A. Laloux) 

 

C60

adage

spot ; voy. dicton

 

E0

adage

ce sont des _s de la sagesse populaire, c’ èst dès spots d’ vîs djins

 

S0

Adalbert

, Aubert Åbiért

 

E0

Adam

Adam ; voy. pomme

 

E0

Adam

 

 

(personnage biblique) Adam èt Êve ; la poume d’ Adam ; li moutchwa do pére Adam ; la fortchète do pére Adam 

 

S0

 

 

adapter

v adjuster, mète à ; c’est une chaussure adaptée à mon pied, c’ èst dès solés mètus à mès pîds ; il faudra l’ adapter, i l’ faurè adjuster 

 

C60

adapter

(s’) v (en parlant d’une personne) s’ aroutiner, si fé à ; il s’ adapte, i s’ aroutine ; il sera bien obligé de s’ adapter, i sèrè bin oblidjî d’ s’ î fé ; (en parlant d’un objet) aler su; cette clé ne s’adapte pas sur la serrure, ci clé-ci n’ va nin su l’ sêre 

 

C60

adapter

voy, ajuster ; (s’) _ à une situation, si fé à (qch), si mète å pas; voy. ACCLIMATER

 

E0

adapter

 

 

(s’) s’ acoutumer ; i s’ acoutume bin ; (au part passé) i è stî vite acoutumé avou nos-ôtes ; on adapte son mode de vie en fonction de ses capacités, on s’ mon.ne come on s’ kinuche ; il faut savoir _ son comportement en fonction de la psychologie des gens (il faut prendre les gens par leur faible), i fât mon.ner sès sints (ou sès bièsses) come on lès k’nuche

 

S0

 

 

addax

nm adacs’

 

G0

addenda

nm rawète (f)

 

C60

addition

nf (note) compte (m) ; puis-je avoir l’addition ?, (vos) v’ loz bin fé m compte ?

 

C60

addition

, -onnel, -onner addicion, -él, -er; voy. ajouter, -age

 

E0

addition

 

addicion ; l’ addicion astot salé

 

S0

 

additionnel

 

, -elle adj et n addicionèl, -èle ; payi lès-addicionèls

 

S0

 

additionner

v (faire l’addition) compter, compter (tot) èchone, fé dès cârculs ; nous avons dû additionner toute la journée, nos-avans d’ vu fé dès cârculs tote li djoûrnéye ; additionnez 248 et 185 !, comptez one miète 248 et 185!; vous pouvez tout additionner, vos p’ loz bin tot compter èchone ; (incorporer) mète avou ; additionner de farine, mète dè l’ farène avou 

 

C60

additionner

 

vt addicioner

 

S0

 

Adélaïde

npr Adèlayide ; diminutif, Layide 

 

C60

Adélaïde

Adelayide, Layide /-t/ (dimin. Êli)

 

E0

Adélaïde

 

Adèlayide (anc. Adelayide)

 

S0

 

Adèle

npr Adèle

 

C60

Adèle

Adèle (dimin., Dèdèle)

 

E0

Adèle

 

Adèle  

 

S0

 

Adelin

, -ine Adelin, -ine ; voy. hadelin

 

E0

Adelin

 

, -e prén. Adelin, -e  

 

S0

 

adénite

la peau adhère aux côtes, li pê tint so lès cwèsses ; voy. attacher

 

E0

adénite

 _ de croissance (inflammation des ganglions lymphatiques), crèchoûles (pl) ; il è atrapé dès crèchoûles

 

S0

adepte

nm pârtisan

 

C60

adéquat

, ate adj èsprès, jusse ci qu’ i faut, jusse come i faut ; un chariot adéquat, on tchaur èsprès ; c’est une voiture adéquate, c’ èst jusse ci qu’ i faut come auto

 

C60

adéquat

être _, cloper ; ça clope ; il faut des moyens adéquats, avou rin, tu n’ fros djà rin

 

S0

 

adhérent

, ente adj et n (qui tient fortement) aclapant (-e), aclapasse, lètchasse ; c’est quelque chose d’adhérent, c’ è-st-one saqwè d’ lètchasse; c’est une matière adhérente à la peau, c’ è-st-one saqwè qu’ s’ aclape à l’ pia ; (personne qui adhère) inscrît (-e) ; ce fut un des premiers adhérents au parti, ç’ a stî onk dès prumîs inscrîts au pârti 

 

C60

adhérer

v (tenir fortement) lètchî, plaker, tinu ; (donner son adhésion à) si fé inscrîre ; il adhère aux Rèlîs Namurwès ; il è-st-inscrît aus R. N. ;  (se déclarer d’accord) ièsse d’ acôrd ; j’adhère à votre opinion, dji so d’ acôrd avou vos 

 

C60

adhérer

voy. (maux de) croissance

 

E0

adhérer

 

vi atètchi ; lès vôtes vont atètchi à l’ pêle

 

S0

 

adhésif

, ive adj colant (-e), clapant (-e) ; du papier adhésif, do colant papî, do clapant (m), do plakant (m)

 

C60

adieu

interj à Diè!; faire ses adieux à, dîre à r’veûy, à r’vèy, à r’vôy ; (expr) adiè po l’ blé, lès frumints sont meûrs ; adieu pour le seigle, les blés sont murs, c’est trop tard 

 

C60

adieu

adiè (, adiu ; adjus’ Fa.); Diè-wåde, voy. dieu

 

E0

à-dieu-va(t)

loc arive ci qui plante!; qui ça vaye come ça vouye

 

C60

adipeux

, euse adj craus (-se)

 

C60

adjacent

, ente adj (contigu) djondant (-e), vwèsin (-e)

 

C60

adjacent

djondant ; voy. voisin

 

E0

adjectif

nm adjèctif  

NB Au plus souvent, l’adjectif épithète se place, en wallon, devant le substantif qu’il détermine.  On dit « one ronde tauve, one blanke maujo, do fayé timps       ». Il faut toutefois se garder d’en faire une généralité.   On dit en effet « one botèye vûde ». De même, un participe passé ou présent employé comme adjectif se place au plus souvent après le nom « dès canadas passés, on-èfant pièrdu, … »   C’est encore le cas des adjectifs qui peuvent être des substantifs « on drapia bèlje, on scrîjeû walon, on sabot flamind, on-ome malin, on-èfant malade » ou dans des locutions « li fièsse nacionâle, … ».  Le féminin de l’adjectif se forme, au plus souvent, par l’adjonction d’un « e » final (rond – f ronde ; bleuw – f bleuwe).  Il y a des exceptions et nous invitons une fois encore le lecteur à se reporter à la Gramaire Générale Wallonne sur ce site pour en savoir davantage   Dans des interjections, l’adjectif reste invariable comme « Sâcrè bièsse ! ». 

 

C60

adjectivement

adv addjèctivemint

 

G0

adjectiver

vt addjèctiver

 

G0

adjoindre

v mète avou ; on lui a adjoint un ouvrier, on-z-a mètu on-ovrî avou li 

C60

adjoindre  

addjonde, mète avou

 

E0

adjoint

, -ointe n aîde, copleû (-se) ; j’ai parlé avec son adjoint, dj’  a causé avou s’  copleû 

C60

adjoint

adjwint

 

E0

adjoint

 

, -ointe n adjwint, -winte ; c’ èst l’ adjwint do mayeûr

 

S0

 

adjudant

nm adjudant

 

C60

adjudant

addjudant (,ad’judant)

 

E0

adjudant

 

adjudant

 

S0

 

adjudant-chef

nm adjudant-chèf

 

G0

adjudication

nf adjudicâcion

 

C60

adjudication 

addjudicåcion 

 

E0

adjudication

nf adjudicâcion

 

G0

adjudication

 

adjudicâcion ; mète en-adjudicâcion

 

S0

 

adjuger

v adjujer 

 

C60

adjuger

addjudjî ; (aux enchères) bouhî djus, maker djus ; à l’extinction des feux ou à l’éteinte de chandelle, vinde ås feûs, å dièrin feû

 

E0

adjuger

 

 

vt adjujer ; la mâjon è stî adjujé po cent mile ; s’ _, s’ adjujer ; i s’ adjuje voltî lès mèrites dès-ôtes

 

S0

 

 

adjurer

addjurer ; voy. conjurer, supplier

 

E0

admettre

[v] admète

 

G100

admettre

v (considérer comme acceptable) (ad)mète, bin v(o)lu, ièsse d’ acôrd / d’ acwârd ; admettons que vous ayez raison, mètans qui v’ s-avoz raîson, mètans qu’ vos-èstoz dins l’ bon, mètans qu’  c’  èst vos qu’ a drwèt; il faut bien admettre qu’ il était absent,i faut bin admète qu’ i n’ èsteûve nin là; je n’ admets pas ce que vous dites, dji n’ so nin d’ acôrd avou ç’ qui vos d’djoz ; (accepter de recevoir) bin v(o)lu, ièsse d’ acôrd, lèyi rintrer ; nous l’ admettons dans notre société, nos l’ volans bin dins nosse soce

 

C60

admettre

admète, lèyî intrer ; admettons que… mètans ou admètans qui…

 

E0

admettre

 

 

vt 1 (accepter) admète ; admètoz quu v’s-avoz tôrt ; dj’ ê avou mile rûses du lî fé admète ça ; 2 (supposer) voir supposer

 

S0

 

 

administrateur

 

administrateûr

 

S0

 

administration

nf administrâcion ; l’administration communale, l’  administrâcion comunâle, li comune ; l’administration provinciale, l’ administrâcion provinciâle, li province 

 

C60

administration

 

administrâcion ; l’ administrâcion comunâle

 

S0

 

administrer

v (gérer) ièsse maîsse di ; c’est lui seul qui administre, c’ èst li qu’ èst l’ seûl maîsse ; (fournir) diner, fé prinde ; administrer un médicament, diner on médicamint ; administrer une gifle, diner one tchofe ; (donner le sacrement) donner l’ extrême onction, administrer

 

C60

administrer

, -ation, -ateur administrer, -åcion, -ateûr (, advidjîler); voy. extrême-onction

 

E0

administrer

 

 

vt (gérer) administrer ; on-è droledumint administré la comune ; (donner, flanquer) administrer one boune corècsion

 

S0

 

 

admirable

 

admirâbe

 

S0

 

admirablement

 

 

admirâbleumint (qqf -umint, admirâbemint) ; ça è stî admirâbleumint fêt

 

S0

 

 

admirateur

 

, -trice n admirateûr, -trice

 

S0

 

admiration

[nf] (o-c) admirâcion, (e) admiråcion

 

G100

admiration

nf admirâcion

 

C60

admiration

 

admirâcion ; mot-phrase qui souligne l’_, ouf ti ! ; ouf ti ! qué tchèdje!

 

S0

 

admirer

v (quelqu’ un) admirer; (qqch) admirer, riwaîti voltî,  tro(u)ver bia au-d’ là

 

C60

admirer

, -able, -ation, -ateur admirer, -åbe, -åve, -åcion, -ateûr ; voy. émerveiller, merveille, -eux; se récrier d’_, voy. récrier

 

E0

admirer

 

vt admirer

 

S0

 

admissible

adj possibe, qu’ on pout admète; ce n’est pas admissible, ci n’ èst nin possibe, on nè l’ pout admète, ça n’ pout ièsse, ça n’ si pout nin 

 

C60

admissible

 

admissibe ; vosse ritârd n’ èst nin admissibe !

 

S0

 

admission

admission

 

E0

admission

 

admission

 

S0

 

admonester

, -ation rimostrer, -ance ; voy.  GRONDER, MERCURIALE,       RÉPRI­MANDE, -ER

 

E0

admonition

voy. avertissement, ré­primande

 

E0

adolescence

nf djon.nèsse, li laîde âdje 

 

C60

adolescence

crèhince, adje dè l’ crèhince, måle (ou målåhèye) adje

 

E0

adolescent

, e n djon.ne ome, djon.nia, on rwèd-gamin (f bauchèle, djon.ne comére, djon.nète, grande maraye) ; je me souviens, lorsque j’étais adolescent, dji m’ sovin, quand dj’  èsteu rwèd-gamin; « Lès bauchèles sont trop voladjes, surtout véci dins l’ viladje. » (chanson populaire) 

 

C60

adolescent

, -e voy. jouvenceau, -elle

 

E0

adolescent, e

[n] (o-c) djon.nia, djon.nète, (e) djon.nê, djon.nète

 

G100

Adolphe

npr Adofe ; diminutif, Dofe 

 

C60

Adolphe

, -ine Adole (dimin., Nanole) ; Adolfine, (dimin. Dolfine)

 

E0

Adolphe

Adolfe ; (diminutif) Dodo

 

S0

 

Adolphine

npr Adolfine ; diminutif, Dolfine 

 

C60

Adolphine

 

Adolfine ; (diminutif) Dolfine

 

S0

 

adonis

un _, on bê valèt, on bê djodjo

 

E0

adonis aestivalis

nf gote-di-song 

 

C60

adonner

(s’) s’ ad’ner (, anc. s’ ac’diner); _ à boire, si mète ou si taper à (å Ja.) beûre

 

E0

adonner

 

(s’) s’ adèner ; i s’ adène à l’ bwasson

 

S0

 

adonner (s’)

[v] _ à : (e) si taper à, (o) s’ lancî dins, (o) s’ atatchî à

 

G100

adopter

v adopter ; il l’adoptera, i l’ adoptéyerè ; ils ont adopté un enfant, il ont adopté on-èfant ; (faire sien) sûre (, chûre, sîre), tchwèsi ; il adopte toute idée nouvelle, i sût totes lès novèlès idéyes 

 

 

adopter

, -tif, -tion adopter, -tif, -tion; voy. accepter, agréer

 

E0

adopter

 

vt (un enfant) adopter ; il ont adopté one pètite gamine ; il a adopté cette gamine, il è pris çusse gamine-là à s’ nom ; (se dit p. ex. d’une femme d’âge mûr, qui tombe de nouveau amoureuse) _ de nouveau un comportement qui paraissait appartenir au passé, si rapinser ; tês’ qu’ èle ni s’ rapinse nin !

 

S0

 

adoptif

 

, -ive adj adoptif, -ive ; li fis adoptif ; la fèye adoptive

 

S0

 

adoption

 

(d’un enfant) adopsion ; l’ adopsion, ça cosse tchîr

 

S0

 

adorable

adj binamé (-ye), djinti au-d’ là (f  djintîye au-d’ là) ; cet enfant est adorable, cit-èfant-là (, il) è-st-amichtauve au-d’ là 

 

C60

adorable

 

adôrâbe ; èlle èst adôrâbe, çusse pètite bwêcèle-là

 

S0

 

adoration

nf adôrâcion ; (expr) on din.ner d’ Adôrâcion,  un dîner d’ Adoration, plantureux

 

C60

Adoration

 

 

 

(journée consacrée par une paroisse à l’adoration du saint Sacrement) Adôrâcion ; dj’ ons stî fé noste eûre d’ adôrâcion ; çusse sumwin.ne-ci, on fêt l’ adôrâcion

 

S0

 

 

 

adorer

v adorer ; ma petite femme, je t’adore!, mi p’ tite feume, dji vos vwè voltî! ; il adorait ses enfants, il èsteut sot après sès-èfants ; de la tarte aux pommes, j’ adore ça!, dè l’ taute aus pomes, dji m’ rilèvereûve dè l’ nût po-z-è mindjî, je me relèverais la nuit pour en manger ; (expr) adoré come on p’tit bon Diè, adoré comme un petit Dieu 

 

C60

adorer

, -able, -ateur, -ation adôrer, -åbe, -åve, -ateûr, -åcion

 

E0

adorer

 

 

vt (honorer d’un culte divin) adôrer ; (aimer passionnément) il adôrant lès sous, cès djins-là

 

S0

 

 

ados

(au milieu d’un labouré) radossemint, ridoblèdje, arôyemint; talus de démarcation soûkê, voy. talus ; plate-bande exposée au levant, rabote (nf)

 

E0

ados

_ formé à la jonction de deux sillons que l’on a versés l’un sur l’autre au milieu d’un champ (en tapant su roye), lorsqu’on commence le labour à cet endroit au moyen d’une charrue à un seul soc, dossê, adossemint ; fé on bê adossemint

 

S0

adosser

v aspouyî ; il appuie, il aspouye ; il est adossé au mur, il è-st-aspouyî conte li meur

 

C60

adosser

(s’) v s’ aspouyî 

 

C60

adosser

, -ement adosser, -emint ; s’_ vivement (à un mur), s’ aclaper

 

E0

adosser

 

 

vt adossi ; il è adossi la ravalêye conte la mâjon ; s’ _, s’ adossi ; s’ adossi o mour

 

S0

 

 

adoucir

v adoûci ; il adoucit, il adoûcit; il adoucissait, il adoûcicheûve ; c’est de la crème pour adoucir la peau, c’  st dè l’ crin.me po-z-adoûci l’ pia

 

C60

adoucir

, -issant, -issement (r)adoûci, -ihant, -ihèdje, -ihemint ; voy. soulager

 

E0

adoucir

 

 

 

 

vt (rendre plus doux aux sens) adoûci ; mète do souke dins la compote po l’ adoûci ; (rendre moins violent) li marièdje l’ è adoûci ;  s’ _, s’adoûci : 1 (devenir plus doux) li timps s’ adoûcit ; 2 (devenir moins violent) â crèchant, i s’ è adoûci

 

S0

 

 

 

 

adoucissement

nm (action) adoûcichadje ; (résultat) adoûcichemint 

 

C60

adoucissement

 

 

 

(de la température) adoûcichemint ; dji vons avèr on- adoûcichemint ; (moral) (atténuation (d’une peine) si p’tit-fis, ça s’rè on-adoûcichemint po sès vîs djoûrs

 

S0

 

 

 

adrénaline

nf adrènaline

 

G0

adresse

[nf] (dextérité) (e-c) adrèsse, (o) avis’ [nm], (c) agrès [nm

]

G100

adresse

nf (indication du domicile) adrèsse ; écrire à la bonne adresse, scrîre à l’ bone adrèsse; il est parti sans laisser d’ adresse, il a ‘ nn’ alé sins pont lèyî d’  adrèsse, il èst ‘ nn’ alé ; (habileté) adrèsse ; avoir de l’adresse, awè d’ l’ adrèsse, awè l’ toû(r

 

C60

adresse

(dextérité) adrèsse (, adièce), assène (St.) ; _ au travail, kitoûne, toûr; (prestesse) lèsté, voy. dégaine, manière; jeux d’_ : bale ; bèye, bouchon, caye, coråhe ås-oûs, djoster l’ anwèye, djeû d’ platènes ; décapiter l’oie, djèter l’ åwe  ; (au jeu de bagues) fé raws’ ; voy. CARROUSEL

 

E0

adresse 1

 

(habileté) adrèsse ; dès djeûs d’ adrèsse ; dès toûrs d’ adrèsse ; i n’ è wêre d’ adrèsse

 

S0

 

adresse 2

 

(du domicile) adrèsse ; il è rovyi d’ mète si adrèsse

 

S0

 

adresser

v (envoyer en direction de) adrèssî, (de la part de celui qui reçoit) avoyî, (de la part de celui qui adresse) èvoyî ; je lui adresse une lettre, djè lî èvôye one lète ; il m’adresse une lettre, i m’  avôye one lète ; (émettre des paroles en direction de) il ne m’adresse plus la parole, i n’  mi cause pus ; (diriger vers) il m’a adressé à un bon avocat, i m’ a d’ né l’ adrèsse d’ on bon-avocat ; (s’) v (parler à) ènn’ awè à ; c’est à vous qu’ il s’ adresse, c’ è-st-à vos qu’ i ‘ nn’ a; adressez-vous à mon voisin, dimandez-le à m’ vijin ; (aller trouver) aler veûy; je vais m’adresser à un autre, dji m’ è va veûy on-ôte ; s’ adresser méchamment à, agnî, clawer, piker 

 

C60

adresser

adrèssî ; _ la parole, arin.nî (qn) ; voy. aborder, apostropher

 

E0

adresser

 

 

vt (envoyer) adrèssi ; adrèssi on r’comandé ; adrèssi on blâme ; s’ _ (avoir recours (à qqn)), s’ adrèssi 

 

S0

 

 

Adrien

npr Andriyin ; diminutif, Driyin ; Adrienne Andriyène ; diminutif, Driyène 

 

C60

Adrien

, -enne Adriyin, Andriyin (dimin., Driyin), -in.ne

 

E0

Adrien

 

, -enne prén. Adriyin, Adriyène ; (diminutif) Driyin, Driyène

 

S0

 

adroit

, oite adj (qui a de l’adresse) adrwèt (-e), avisant (-e) ; être adroit, awè l’ toû(r) ; (expr) adrwèt d’  sès mwins come on couchèt di s’ quèwe, adroit de ses mains comme un cochon de sa queue, être très adroit ; (qui manœuvre avec adresse) malin (-e) ; il est adroit pour attraper les autres, c’ è-st-on malin po-z-awè l’s-ôtes, il a l’ toû(r) po-z-awè l’s-ôtes ; (expr) si l’ diâle èst pus malin, c’ èst qu’ il èst pus vî, si le diable est plus malin (adroit), c’est qu’ il est plus âgé

 

C60

adroit

, -e, -ement adjèt’, -e, -emint; adrèt’, -e, -emint (, adreût, -e, -emint Sto., Du., etc.), d’ assène: il èst d’ assene, c’ è-st-on d’ assène ; fèl, -e, -emint ; subtil, -e, -emint ; un _ compère, on rouwé compére ; une _ coquine, ine rouwêye ; voy. FINAUD,  HABILE, MALADROIT

 

E0

adroit

, -oite adj (habile) adrèt, -ète ; il èst djà adrèt, po on gamin

 

S0

adroit, e

[adj] (c) adrwèt, e, (o) adwèt, e, (e) adrèt’, e

 

G100

adroitement

adv adrwètemint, come i faut (, come u faut) 

 

C60

adroitement

 

adrètemint

 

S0

 

adstrat

nm adstrat

 

G0

aduire

(t. de colomb.) fé lès colons

 

E0

aduler

v fé fièsse à 

 

C60

aduler

, -ateur,  -ation  andoûler, -eû, -èdje ; voy, amadouer, ENJOLER,   FLATTER

 

E0

adulte

[n] (c) ome faît, feume faîte, (e) ome fêt, feume fête, (o) ome fét, feume fête, (c) grande djin

 

G100

adulte

adj un homme adulte, on-ome faît ; une femme adulte, one djin faîte, one comére ; les animaux adultes : le wallon précisera : les vaches adultes, lès vatches (par opposition à djini ou à aumaye ou à via ou à aumé) ; il est très adulte pour son âge, il est raisonnable comme un être adulte,  il est sûti come on grand

 

C60

adulte

n les adultes, lès grands, lès grandès djins ; raisonnable comme un adulte (en parlant d’un enfant), sûtî come on grand; il veut déjà faire comme les adultes, i vout d’ djà fé come lès grands, i vout d’ djà fé d’ l’ ome 

 

C60

adulte

in-ome (on djône ome) fêt ; école d’_s, scole d’ adules, … d’ à-l’-nut’

 

E0

adulte

 

adulte ; c’ è-st-one sèyance po adultes

 

S0

 

adultère

nm commettre l’adultère, fé on chaurd dins l’  contrat; un enfant né dun adultère, on-avotron

 

C60

adultère

adultére ; voy, contrat

 

E0

adultère

 

adultêre ; commettre l’_ (pécher contre le sacrement de mariage), fé on chârd dins l’ contrat

 

S0

 

adultérer

voy. falsifier

 

E0

adultérin

enfant _ de femme mariée, awatron (d’homme marié, èwatron Vo.) ; voy. BATARD, NATUREL

 

E0

advenir

v advinu, avenu ; (expr advienne que pourra !, arive ci qui plante !, vègne çu qui vêrè !

 

C60

advenir

advint, aveni ; advienne que pourra, arive qui plante ; voy. arriver

 

E0

advenir

 

 

 

vi (arriver) advèni ; qu’ èst-ce qu’ il è advèni, don, du ç’t-afant-là ? ; quèstion du ç’ tèrin-là, qu’ èst-ce qu’ il advint ? ; advienne que pourra !, advègne çu qu’ i pout !,  arive qu’ arive ou arive çu qu’ i plante !, qu’ ça aluche come ça v’luche !

 

S0

 

 

 

adverbe

nm advêrbe 

 

C60

adversaire

nm in.nemi; c’est un adversaire, c’ è-st-on-in.nemi; nos adversaires le savent, lès cis qui sont conte nos-ôtes li savenut bin ; (au jeu) son adversaire, li ci qui djoûwe conte li 

 

C60

adversaire

advèrsêre

 

E0

adversité

nf c’est dans l’ adversité qu’on reconnaît la force des gens, c’ èst quand ça n’ va nin qu’ on veut l’ fwace dès djins 

 

C60

adversité

voy, malheur,  peine

 

E0

adversité

chacun reçoit son lot d’_, i gn-è dès plêyes èt dès bosses po tortos

 

S0

 

aecort

, -e avenant, -e

 

E0

aérage

(houill.) êrèdje; puits d’_, beûr d’ êr, beûr dè r’toûr d’ êr

 

E0

aérage

 

aêrèdje ; la bûse d’ aêrèdje

 

S0

aérateur

_ formé de lames de verre mobiles, qui se fixe à la place d’un carreau, vapeûr 

 

S0

aération

nf ranaîrichadje, rinaîrichadje ; un conduit d’aération, on tuyau po fé v’ nu l’ bone aîr 

 

C60

aération

 

aêrâcion, aêrèdje

 

S0

aéré

, ée adj ici, c’est aéré, véci, gn-a d’ l’ aîr ; véci, i coûrt di l’ aîr 

 

C60

aérer

[v] (c) ranaîri, rinaîri, (o) ranéri, (e) rènêri

 

G100

aérer

v ranaîri , rinaîri ; ils aèrent, is ranaîrichenut ; il aérait, i ranaîricheut ; ouvrez la fenêtre pour aérer la chambre, douvioz l’  finièsse po ranaîri l’ tchambe; aérez un peu votre texte!, purdoz one miète dipus d’  place po scrîre vosse tècse !

 

C60

aérer

(s’) v prinde l’ aîr ; allez vous aérer, alez prinde l’ aîr 

 

C60

aérer

, -ation rènêrî, -ièdje ; diner d’ l’ êr

 

E0

aérer

vt aêrer, raêrer, ranêrer ; i fârè aêrer la câve ; ranêrer lès coviètes ; ranêrer la tchambe ; empl absolt dji va drovi lès-uch po ranêrer

 

S0

aérien

, ienne, adj les lignes aériennes, lès lignes po l’s-aviyons ; une base aérienne, on tchamp d’ aviyâcion

 

C60

Aernouts

 

(n de famille) Arnouts’

 

S0

 

aérodrome

nm tèrin d’ aviyâcion 

 

C60

aérolithe

pîre d’ êr, … di steûle, … di tonîre

 

E0

aéromodélisme

nm aèromodèlisse

 

G0

aéronaute

nm aèronaute

 

G0

aéronautique

nf aèronautike

 

G0

aéronautique

adj aèronautike

 

G0

aéroplane

nm arèyoplane (f) 

 

C60

aéroplane

aèroplane (anc. arèyoplane)

 

E0

aéroplane

 

aréoplane

 

S0

 

aéroport

[nm] aèropôrt, arèyopôrt

 

G100

aéroport

nm arèyopôrt

 

C60

aérosol

nm aèrosol

 

G0

aérostat

balon

 

E0

aeschne

voy, libellule

 

E0

affable

adj amistauve (, amichtauve), bin rivenant (-e), causant (-e), socenauve 

 

C60

affable

afåbe, amiståve (, amice Ja.), arin.nåbe, -åve, loyant, pôpulêre, qui n’ èst nin fîr ; des manières _, dès-afåbès manîres ; voy. abordable, ai­mable

 

E0

affable

 

afâbe ; on-ome afâbe ; il est _, il è one bèle umeûr

 

S0

 

affablement

adv amistauvemint (, amichtauvemint), socenauvemint, djintimint 

 

C60

affabuler

elle affabule, èle si mèt totes sôrtes d’ idées

 

S0

affaiblir

v aflauwi , disfwârcî; il affaiblit, il aflauwit, i disfwârcîye; il affaiblissait, il aflauwicheut (, il aflauwicheûve, il aflauwichéve) 

 

C60

affaiblir

(s’) v s’ aflauwi , dischinde, divenu flauwe ; il s’affaiblit énormément, i d’ tchind bran.mint 

 

C60

affaiblir

, -issement (physique) afêbli, afèbli, -ihemint ; aflåwi, -ihèdje, -ihemint ; (s’) dihinde , dicwèli , ditoumer , diveni flåwe ; s’_ faute de nourriture, s’ acrantchi (Ha.) ; voy. déchoir, décliner, dépérir

 

E0

affaiblir

 

(s’) vt et pr (diminuer physiquement) (s’) afêbli, (s’) aflâwi, (vt) alantchi (Te.) ; c’ èst la gripe qui l’ è aflâwi ; i s’ aflâwit tos lès djoûrs ; il è-st-alantchi à jamês

 

S0

 

affaiblissement

nm aflauwichadje, aflauwichemint, disfwarçadje, disfwarcichadje 

 

C60

affaiblissement

 

(physique) afêblichemint

 

S0

 

affaire

[nf] afaîre , (e) afêre

 

G100

affaire

nf (ce qui concerne) afaîres (pl) ; (ça me regarde) c’est mon affaire, c’  èst mès-afaîres ; (c’est pour moi) dji m’  ènn’  ocupe ; (affaire de) afaîre, quèstion ; c’est une affaire d’ honneur, c’ è-st-one question d’  oneûr ; c’est une affaire de gros sous, c’ è-st-one afaîre di gros sous ; (difficulté) afaîre ; ce fut toute une affaire, ç’ a stî tote one afaîre ; (danger) se tirer d’ affaire, è rèche ; (fait) c’est une triste affaire, c’ è-st-one saqwè d’ maleureûs ; je ne veux pas me mêler de cette affaire, dji n’ vou nin moussî là d’ dins; c’est l’ affaire d’une seconde, ça îrè rade ; (procès) afaîre ; l’ affaire a été au tribunal, l’ afaîre a stî au tribunâl ; (marché) mârtchi; ce n’est pas une si mauvaise affaire, ci n’ èst nin co (là) on si mwaîs mârtchi qu’  ça ; (expr) candjî s’ coutia conte one lambosète, changer son couteau contre un mauvais couteau, faire une mauvaise affaire ; (loc) avoir affaire à , awè à fé avou ; (entreprise) c’est une affaire qui marche, c’  è-st-one saqwè qu’ va bin, … qui rote ; (occupation) afaîres ; les affaires ne vont pas, lès-afaîres ni vont nin ; ce ne sont pas vos affaires, ça n’ vos r’gârde nin ; (expr) ci n’ èst nin dè l’ baube po vosse minton, ce n’ est pas de la barbe pour votre menton, ce ne sont pas vos affaires ; ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler !, ce qui ne cuit pas pour vous, laissez-le brûler !, ne vous occupez pas de ce qui ne vous regarde pas ! ; (effets, objets personnels) afaîres, cayèts (m) ; je vais regarder dans mes affaires, dji (m’ ) va r’waitî dins mès-afaîres,  dins mes cayèts ; « Èlle a ramoncelé tos sès cayèts. » (E. Gilliard) ; (bizarrerie) c’est une drôle d’affaire, c’ è-st-one drole d’ avisance ; (expr) èlle èst come one pouye qu’ a pièrdu s’ -t-ou, elle est tout en affaire 

 

C60

affaire

afêre ; _ embrouillée, voy. brouillamini ; _ terminée, ine rôye rabatowe ; _ classée, kèsse mwète ; mauvaise _, mon garçon !, måle brûte, valèt ! ; c’est l’_ ! (= c’est ce qu’il faut), c’ èst l’ feûte (di gade) !, c’ èst l’ pakèt ! ; c’est une _ !, c’ è-st-ine saqwè ! ; laisser l’_ sans décision, è l’ lèyî bouf ; j’ai mal dirigé mon _, dj’ a må miné m’ djeû ; cela fait mon _, çoula è-st-à m’ deût, voy. convenir ; il aura _ à moi, il årè à fé à mi ; être hors d’_, voy. danger ; savoir le fond d’une _, saveûr li pouna et l’ cova, saveûr li cwacwa , ètinde (ou comprinde) li wastat’, kinohe lès ças et lès mas ; mêlez-vous de vos _, mèlez-ve di vosse sogne, … di vos-afêres, … di vos djoles (Fl.) ; gâter les _s, gåter l’ potêye ; laisser aller les _s, lèyî cori li stritche so li stî , lèyî pihî l’ mouton ; voy. attendre, chose, objet

 

E0

affaire

 

 

 

(ce dont qqn s’occupe, ce qui concerne qqn) afêre ; occupe-toi de tes _s !, mèle-tu d’ tès-afêres !, mèle-tu d’ tès sognes !; c’ è-st-oune bièsse afêre ; ranoveler dès vîs-afêres ; quelle_ !, quine afêre (et on ajoute parfois plaist : à Lîdje) ! ; ce n’est pas une mince _, ç’ n’ èst nin do l’ pètite bîre ; il n’est pas à son _ (il est perturbé pour le moment), i n’ î èst nin po l’ momint ; l’_ est dans le sac, l’ afêre èst boune ; ses _s vont mieux, i r’tint l’pîd o solé ; il s’est tiré d’_ sans dommage, il è r’toumé su sès pates ; il faudra prendre l’_ en main, i fârè pwate li hârkê (Te.) ; tu vas avoir _ à moi, dji sû ti ome ; il est suffisamment malin pour se tirer d’_, il èst malin assez po s’ tirer foû ; nous sommes hors d’_, dji sons dès bons ; _s ( choses qui préoccupent qqn,) : ce ne sont pas mes _s (cela ne me concerne pas), ça n’ èst nin mès bidons ; nous allons arranger les _s, dji vons arindji lès bidons ; boune afêre ; _s, i mon.ne bin sès-afêres ; (transaction commerciale) afêre ; ils ont conclu une _ (un marché) ensemble, il ont fêt afêre assone ; faire une mauvaise _, tchindji on tch’vau bwagne po on-aveûle ; une bonne _ finit toujours par être exploitée, doû-ce qu’ i gn-è dès lîves, gn-è dès tchèsseûs (litt. « là où il y a des lièvres, il y a des chasseurs »)

 

S0

 

 

 

affairé

, ée adj ènovré (-ye), fwârt ocupé (-ye)

 

C60

affairé

afêré, ènourè (Ta.); homme toujours _, Djihan (ou Matî)-fêt-tot ; ménagère toujours _e, madame Trikenonote

 

E0

affairé

, -ée adj (préoccupé) afêré, en-afêre ; èlle èst todi tot-afêré ;  èlle astot tot-enafêre 

 

S0

 

affairer

 

(s’) (s’empresser) s’ afêrer ; lès djins s’ afêrint âtoûr di lu  ;

 

S0

affaissement

nm aflachadje, flachadje 

 

C60

affaisser

v aflachî, flachî 

 

C60

affaisser

(s’) v flachî, s’ aflachî; il s’ affaisse, i flache 

 

C60

affaisser

, -ement awatchi (, avatchi), -ihèdje, -ihemint ; (s’) s’ awatchi; (d’une voûte)  bahî, -èdje; si lèyî aler, si lèyî djus , toumer è ‘ne blèsse, … èn-on vôtion , s’ aflatchi, wårtchi; [du foin, etc.] affaissé ravatchi (Vo.), voy. verser ; masse affaissée de fruits pourris, blètin ; affaissement (dans prairie, etc.) provoqué par un cours d’eau souterrain, doûve (nf), voy. chantoir, gouffre ; (houill.) difoncer, -emint; hiyî, -eûre ; voy. crouler, ébouler, écrouler

 

E0

affaisser

(s’) s’ afêsser ; li mour s’ è afêssé ; s’_ sur soi-même, s’ acaser ; i s’ acase djà ; votre vache à le dos qui s’affaisse (parce qu’elle porte un veau très pesant, p. ex.), vosse vatche su lêsse aler dins l’ dos

 

S0

 

affaler

(s’) v (si lèyî) clouper, si lèyî tchaîr , si lèyî toumer ; il s’ est affalé dans le fauteuil, i s’ a lèyî clouper dins l’ fautèle ; (expr) s’ acwèter come one sokète, s’ affaler comme une souche 

 

C60

affamé

, ée adj il est affamé, i môrt di fwin, i pète di fwin ; (expr) awè chôpe sès dints, avoir les dents qui démangent, id ; awè dès longs dints, avoir les dents longues, id ; il a si sto(u)mak à s’ dos, il a l’ estomac au dos, il est affamé ; on lî vèt sès cèkes, on lui voit ses cercles (ses côtes), id   ; il a s’ vinte qui stron.ne, il a le ventre qui s’ étrangle, il est affamé 

 

C60

affamé

être _, avèr li boyê tène, avèr lès dints longs (avoir les dents agacées) ; il est _, i mindjerot on tch’vau â rés dès fièrs (litt. « il mangerait un cheval au ras des fers »)

 

S0

 

affamer

v fé moru d’ fwin 

 

C60

affamer

, -ement, -eur afamer, -èdje, -eû; être affamé (avoir de l’appétit), èsse famieûs ; manger comme un affamé, magnî come on rafåré ; voy. avide

 

E0

affamer

 

vt afamer ; (surtout au part passé) il ont mindji come dès-afamés

 

S0

 

 

affameur

 

afameû

 

S0

 

affectation

nf (manque de naturel) chichis (mpl), flaflas (m pl), grimaces (f pl), maniéres (f pl), tchiyerîyes (f pl), tralalas (m pl) ; il agit avec affectation, i faît dès chichis

 

C60

affectation  

parler avec _, voy. PARLER

 

E0

affectation

marcher avec _, martchi s’ la bitchète dès pîds ; il parle avec _, i pâle come on djoli tchin ou il è one gueûye di djoli tchin

 

S0

affecté

, -ée dimanîré, -éye ; voy. ma­niéré

 

E0

affecté

il a des manières _es, c’ è-st-on vrê djoli tchin

 

S0

 

affecté, e

[adj] être _ : (o) d’awè èn-avant (i da èn-avant), (c) aler lon à one saquî (ça lî va lon), (o) daler lon à ‘ne saquî (ça m’ va lon), (e) èsse dimanîré, êye

 

G100

affecter

v (feindre) il affectait le plus grand contentement, i fieûve chonance d’  ièsse binauje au d’ là ; (toucher légèrement) fé one saqwè ; cela m’ affecte (légèrement), ça m’ faît one saqwè ; (toucher lourdement) aler lon à, tchaîr deur; cela m’ affecte (très fort), ça m’ va lon, ça m’ tchaît deur ; (faire de la peine) pwin.ni ; (feindre) fé chonance qui, fé lès cwances qui ; (attacher à un service) lomer,  nomer ; il est affecté à la cuisine, il èst lomé à l’ cûjène; être affecté définitivement à un service, ièsse fèctif; « Si dji sèreûve ajent fèctif dins on quârtier, totes les djins yî sèrin.n pwârtéyes por mi. » (in : Albin Souldo, « Li Chalète », Salzinnes, 1905) ; (réserver à un usage) sièrvu à; cet argent sera affecté à la reconstruction de l’ école, cès caurs-là vont sièrvu à r’fé li scole 

 

C60

affecter

_ de parler français, voy. fran­çais ; _ un air imposant ou supérieur, voy. air; _ des airs d’innocence, voy. nitouche

 

E0

affection

[nf] (o) tindrèsse, (e) atatchemint ; v. tendresse, amabilité, attachement

 

G100

affection

nf sintimint (m) ; j’ai beaucoup d’affection pour lui, dj’ a bran.mint do sintimint por li; ce qu’ il faudrait à cet enfant, c’est de l’affection, ci  qu’ i faureûve à ç’ t-èfant-là, c’ èst qu’ on l’ veûye voltî; donner de l’ affection, milouter; marque d’affection, miloutadje (m) ; il fallait voir toutes les marques d’ affection qu il lui donnait, i faleûve veûy tos lès miloutadjes qui fieûve autoû d’ lèye

 

C60

affection

atatchemint, amitié, amoûr; avoir de l’_ pour ses parents, aveûr dè coûr po sès parints ; se prendre d’_ pour, s’ atacher à ; il a de l’_ pour moi, i m’ èst fwért ataché ; voy. attacher

 

E0

affection

_ buccale qui atteint les enfants et qui se manifeste par des cloques sur la langue, crintche

 

S0

affectueux

, euse adj amitieûs (-e) ; (expr) amitieûs come on bouchon di spènes, affectueux comme un buisson d’ épines, pas affectueux du tout ; il è-st-ossi amitieûs qu’ lès-èrièsses à one paute di scouran,

il est aussi affectueux que les barbes d’un épi d’ escourgeon (iron)

 

C60

affectueux

, -euse, -ement amitieûs, -e, -emint ; in.mant, -e ; fièstant, -e (, fièstihant St., Du.); voy. aimable, caressant ; _ à l’excès, voy. attaché

 

E0

affectueux

 

 

, -euse (câlin, -ine) amitieûs, -tieûse ; qu’ il èst amitieûs, don, çu p’tit-là !

 

S0

 

 

affectueux, euse

[adj] amitieûs, e

 

G100

affermir

v rèfwârcî; nous affermissons, nos rèfwarçans ; affermir les muscles, rèfwarcî lès musses 

 

C60

affermir

afèrmi, rafèrmi ; (une couture) wafî ; voy. caler, étançonner, ETAYER, RENFORCER

 

E0

affermir 

 

(s’) s’ asguri ; _ (une charge) sur son épaule, s’ aspaler ; aspale-tu come i fât po tchèrdji ç’ bwès-là

 

S0

 

affichage

nm afichadje 

 

 

affichage

 

afichèdje

 

S0

 

affiche

nf afiche, placârd (m) ; (expr) i t’ a on vinte come one afiche, il t’a un ventre comme une affiche, plat

 

C60

affiche

, -er, -age, -eur afiche, -er (ard. -itche, -i), -èdje, -eûr (, coleû ou plakeû d’ afiches), placård ; placårder dès-afiches ; ils sont affichés aux publications de mariage, is sont afitchis (La.),  (famt) is sont-st-è l’ gayoûle, …bwète, … calbote, … brètike (Ja.), (plaist) is sont pindous ou vindous, is pindèt foû ; voy. prétention

 

E0

affiche

 

 

afiche ; plaker (ou placârder) âs-afiches ; lès plakeûs (ou placârdeûs) d’ afiches 

 

S0

 

 

afficher

v (par voie d’ affiche) afichî, mète dès-afiches (, coler, plaker …), mète à l’ afiche ; (montrer) mostrer; il affiche son mécontentement, i mostère qu’ il èst mwaîs, il a on seur visadje ; (s’) v si mostrer; il s’ affiche avec elle, i s’ mostère avou lèye

 

C60

afficher

 

 

 

vt (annoncer par voie d’affiche) aficher ; li curé è afiché lès-eûres d’ adôrâcion ; s’_ (faire étalage (de ses richesses p.ex.), s’ aficher ; is s’ afichant todi d’vant tortos

 

S0

 

 

 

affichette

nf pitite afiche 

 

C60

afficheur

nm aficheû 

 

C60

affidé

afîdé

 

E0

affilé

, ée adj afilant (-e), afilé (-ye), côpant (-e), èfiyî ; « èfiyî come on razwè » (A   Henin) 

 

C60

affilé

 

, -ée adj afilant,-ante ; on coûtê afilant ; dès cougns afilants

 

S0

 

affilée

(d’) loc à l’ file, asto, d’ asto, di rote, di sûte; « Èle riwêteûve dès-eûres asto, sins mou, lès guèrnouyes qui s’ cotrouyin.n dins lès broûs. » (E   Gilliard) 

 

C60

affilée  

(d’) d’ ine afilêye; voy, file, SUITE, TRAITE

 

E0

affilée

 

d’_ (de suite), d’ afilêye, d’ è rote (litt, « d’en route ») (Ra., Te.) ; martchi quatre eûres d’ afilêye _; treûs qwate côps d’ è rote (Te.)

 

S0

 

affiler

v chîmer, chîmyî, keûzyî, ripasser, (ri)ssin.myî, rûjî; il affile, i keûsîye, i r’passe, i r’ssin.mîye, i rûjit ; il affilait, i keûsieut, i r’passeut, i r’ssin.mieut, i rûjeut, i keûsieûve, i r’passeûve, i r’ssin.mieûve, i rûjeûve 

 

C60

affiler

afiler, rafiler (, rafi Ja. ; -yi La.); (houill.) rafiner; bien affilé, afilant , meûriant (Tr.); voy. AFFUTER, AIGUISER,  QUEUX; s’ _à une société, si mète d’ ine sôcièté

 

E0

affiler

 

vt afiler ; afiler la cougnîe 

 

S0

 

affilier

v (faire entrer dans une société) fè moussî dins one soce, fé moussî 

 

C60

affilier

(s’) v s’ inscrîre , si mète; je me suis affilié au syndicat, dji m’ a inscrît au sindicat, dji m’ a mètu … 

 

C60

affiloir

nm afilwè 

 

C60

affiloir

rafileû, fiér à r’sin.mî, rafilante pîre, (houill.) pîre à rafiner; voy. fusil

 

E0

affinage

nm afinadje 

 

C60

affiner

v afiner, atèni , dispèchi , rawejî; il affine, il afine, il atènit, i dispèchit, i rawejîye ; nous affinons, nos-afinans, nos-atènichans, nos dispèchichans, nos rawejans 

 

C60

affiner

afiner, rafiner

 

E0

affineur

nm afineû 

 

C60

affinité

nf richonance ; avoir des affinités, ièsse parèy su saquants pwints, tûser parèy, awè lès min.mès-idéyes 

 

C60

affiquet

(de tricoteuse) ohê ås tchåsses , wayîme, dague (Tr.) : _s, voy. atours, fanfreluche

 

E0

affirmation

nf acèrtinadje 

 

C60

affirmer

[v] acèrtiner ; v. certifier, assurer

 

G100

affirmer

v acèrtiner, li dîre ; c’est lui qui l’affirme, c’ èst li què l’ dit, c’ èst li què l’ acèrtinéye; on ne peut pas l’affirmer, on nè l’ pout acèrtiner 

 

C60

affirmer

voy. assurer

 

E0

affixe

nm aficse

 

G0

affleurer

, -ement afleûri, aflori, -ihèdje, -ihemint ; (d’une couche de houille) soper, sope, sopète

 

E0

affliction

aflicsion; voy. peine, chagrin

 

E0

affligé

, ée adj aflidjî, mau gaîy (-e), pèneûs (-e), pété (-ye), rascrauwé (-ye) ; (expr) pèneûs come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa one pouye, affligé comme un renard qui aurait été pris par une poule ; pèneûs come on baudet qu’ a rovyî s’ nom, affligé comme un âne qui a oublié son nom 

 

C60

affligé

 

 

, -ée adj (attristé, -ée) aflidji ; èlle èst tot-aflidji do l’ mwart di s’ pére

 

S0

 

 

affligé, e

[adj] (c) aflidjî, îye, (o) aflidji, îye, (e) aflidjî, èye

 

G100

affligeant

, ante adj trisse, pènibe 

 

C60

affligeant

 

, -ante adj (désolant, -ante) aflidjant, -ante 

 

S0

 

affliger

v (accabler) coude, rascrauwer ; les maux qui nous affligent, lès maus qui nos coudenut ; (attrister profondément) abate, aflidjî, fé bran.mint dè l’  pwin.ne ; je sais ce qui vous afflige, dji sé bin ç’  qui vos faît dè l ‘ pwin.ne ; « Ça vos aflidje ? Ci n’  èst nin l’ prumî côp, portant qui dj’ vos di non. » (J   Gilson) 

 

C60

affliger

, -eant aflidjî, -ant; chagriner, -ant ; fé dè l’ pon.ne ; voy. estropier, triste

 

E0

affliger

vt _ (qqn) d’un charivari, pêleter ; li vî Jule è stî pêleté [cette pratique a été en vigueur à Bastogne jusqu’en 1914 et s’est prolongée dans certains villages durant l’entre-deux-guerres c’était l’occasion pour certaines personnes bien-pensantes de stigmatiser une conduite jugée immorale (svt des cas d’infidélité conjugale), des remariages tardifs, des épousailles entre conjoints d’âge très différent, etc., les « coupable s» se voyaient gratifiés d’un chahut en règle, avec bruits de casseroles, de couvercles, coups de sifflet, etc.]

 

S0

 

affluence

[nf] masse di djins, (c) froche, (e) flouhe

 

 

G100

affluence

nf il y avait affluence, gn-aveut (bran.mint) dè l’  djin, quéne arèdje di djins qu’ i gn-aveut là ! ; il ne faut pas y aller aux heures d’ affluence, i n’ î faut nin aler quand c’ èst l’ momint qu’ i gn-a (bran.mint) dè l’ djin

 

C60

affluence

flouhe , cominêye, raboula (Ja.) ; voy. foule

 

E0

affluer

v aploûre ; cela affluait de tous les côtés, ça aplouveut d’ tos lès costés 

 

C60

affluer

aploûre, aflouwer

 

E0

afflux

nm afflux d’ eau, êwéye (f ), wakeléye (f) ; afflux de sang, forson.nadje ; afflux de gens, arèdje ; quel afflux de gens !, quéne arèdje di djins !

 

C60

afflux

voy. affluence

 

E0

affolant

, ante adj (effrayant) c’est affolant, c’ è-st-à-z-awè peû

 

C60

affolant

 

, -ante adj afolant, -ante ; c’ èst âk d’ afolant d’ vèy ça

 

S0

 

affolement

 

afolemint ; gn-è avou on momint d’ afolemint

 

S0

 

affoler

v (bouleverser) assoti , fé divenu sot, fé piède li tièsse ; vous l’ affolez, cet enfant !, vos l’ fioz piède li tièsse, à ç’ t-èfant-là ; (expr) couru come on-assoti, courir comme un affolé ; (effrayer) fé awè peû

 

C60

affoler

(s’) v piède li tièsse ; ce n’ est pas une raison pour s’ affoler, ci n’ èst nin one raîson po piède li tièsse ; ne vous affolez pas!, tot doûs!, ni v’ s-è fioz nin d’ djà! , doûcemint !

 

C60

affoler

, -ement afoler, -èdje; (s’) piède li tièsse, voy. tête

 

E0

affoler

 

(s’) vt et pr s’ afoler ; èle s’ afole todi po rin

 

S0

 

affouage

nm (part de bois revenant aux affouagistes) manéye (f) ; travailler à l’affouage, fé lès manéyes

 

C60

affouage

afouwèdje

 

E0

affouiller

, -ement dipîter, -èdje (d’un mur) ; voy. gaver, creuser

 

E0

affour(r)ager

v afoûrer 

 

C60

affourcher

(t de men.) èfortchî

 

E0

affourrager

forer ; voy. fourrage

 

E0

affranchir

v (rendre libre) afranki ; nous l’affranchirons, nos l’ afrankirans ; (une correspondance) mète on timbe ; vous avez oublié d’ affranchir votre correspondance, vos-avoz rovyî d’ mète on timbe su vosse lète 

 

C60

affranchir

(s’) v (acquérir de l’ audace) s’ afranki (, s’ afranchi ) ; ils s’ affranchissent, is s’ afrankhichenut (, is s’ afranchichenut)

 

C60

affranchir

, -issement afranki (. Afranchi), -ihèdje, -ihemint; _ sa maison de toute charge, rinde si mohone lidje ; voy. (s’)acouitter

 

E0

affranchir

vt (rendre autonome) dimadrer ; i fârè wêti do l’ dimadrer on pauk ; (rendre exempt de taxe) afranchi ; afranchi one lète ; j’ai affranchi insuffisamment la lettre, dj’ ê mâ timbré la lète

 

S0

affranchissement

nm afrankichadje, afrankichemint  (, afranchissemint)

 

C60

affreusement

adv afreûsemint, laîdemint 

 

C60

affreusement

 

afreûsemint ; il èst afreûsemint tchindji

 

S0

affreux

, euse adj (individu) afreûs (-e), laîd (-e) come on pû ; c’était un affreux individu, c’ èsteûve on laîd mama ; un individu affreux se promenait sur le trottoir, on-ome laîd come on pû s’ pormwinrneûve su l’ pavéye; ce qu’ il était affreux quand il est né !, ci qu’ il èsteûve laîd quand il a v’ nu au monde ! ; (chose) afreûs (-e), laîd-laîd (f _e-_e); c’était horrible à voir, c’ èsteut afreûs à veûy, c’ èsteut laîd-laîd à veûy 

 

C60

affreux

, -eusement afreûs, -emint ; tèribe, -emint ; une bête _, ine èwarêye bièsse ; une peur _, ine fameûse sogne ; voy, ABOMINABLE, ATROCE, HORRIBLE, -EMENT

 

E0

affreux

 

, -euse adj (détestable) afreûs, -eûse ; c’ è-st-one afreûse djin

 

S0

 

affreux, se

[adj] afreûs, e ; v. laid

 

G100

affriander   

aglotiner ; voy, friand, -ISE

 

E0

affrioler

africoter ; voy. appétis­sant, appétit

 

E0

affront

nm afront ; faire affront, fè d’s-afronts ; subir un affront, ièsse à l’ afront 

 

C60

affront

, -er afront, -er ; essuyer un _, voy. échouer

 

E0

affront

 

 

 

afront ; il è co avou on bê afront ; tu m’ fês todi afront d’vant lès djins ; se trouver dans une situation embarrassante, dans laquelle on risque un _, toumer à l’ afront ; on lui a fait un _, on lî a rotè su l’ pîd ; essuyer un _, ènn’ alè avou l’ pêle â cou (Te.)

 

S0

 

 

 

affronter

 

vt (faire front) afronter ; dj’ ê avou l’ culot d’ l’ afronter

 

S0

 

affublement

nm agadeladje, ègayoladje

 

C60

affubler

v afûrler, agadeler, agôyeler, ègayoler ; il affuble, il afûrléye, il agadèle, il agadeléye ; (expr) agôyelé come on rôleû, affublé comme un vagabond 

 

C60

affubler

, -ement, voy. accoutrer

 

E0

affût

nm awaîte (f), rawaude (f), afut ; aller à l’affût, afûter, aler à l’ afut ; être à l’affût, ièsse à l’ awaîte, ièsse à l’  rawaude 

 

C60

affût

afut ; être à l’_, voy. aguets, embuscade

 

E0

affût 1

 

afut ; aler à l’ afut âs singlés

 

S0

 

affût 2

 

(support (d’un canon)) afut ; l’ afut do canon 

 

S0

 

affûtage

nm keûsiadje, ripassadje, rissin.miadje, rûjadje, sin.miadje 

 

C60

affûter

v (aiguiser) chîmer, chîmyî, keûzyî, rawejî, ripasser, rissin.myî, ûjî, sin.myî ; vous devriez affûter la faux, vos duvrîz keûzyî l’ faus ; votre couteau n’est pas suffisamment affûté, vosse coutia n’ èst nin rûjî assez ; (expr) vosse coutia, i côpe tot ç’ qui taye (iron), votre couteau coupe tout ce qui tranche, votre couteau n’ est pas affûté 

 

C60

affûter

, -age, -eur (bois, outil) awehî, rawehî, -h(i)èdje, -h(i)eû ; (outil) rafiler, -èdje ; (couteau) rissin.mî, -(i)èdje ; fé r’tèyî ; voy. affiler, aiguiser

 

E0

affûter

_ le fer de la cognée (en le battant), stinde la cougnîe ; _ de nouveau (rendre plus effilé, plus mince), ristinde ; ristinde la piyoche ; ristinde la cougnîe 

 

S0

 

affûteur

, euse nm chîmeû (-se), ripasseû (-se), rûjeû (-se), rûjeû d’  cisètes (f rûjeûse di cisètes

 

C60

affutiaux

nmpl atricayes (fpl)

 

C60

Afghan

nm Afgan

 

G0

afghan

adj afgan

 

G0

afin

[prép] _ de (e-c) po, (o) pou, (e) afîs’ qui + subj.: dji v’ di çoula afîs’ qui vos l’ sèpése ; v. pour

 

G100

afin

_ de loc po ; afin de pouvoir partir, po p’lu ‘ nn’  aler 

 

C60

afin

_ que loc po qui ; afin qu’il parte, po qu’ il è vaye

 

C60

afin

_ de, afin di, â fé di (Fl.), po ; _ que, afin (ou po) qui, afîs’ (ou åfîs’) qui, là qui

 

E0

afistoler

voy, ajuster, arranger, PARER, RAFISTOLER

 

E0

aflermer

voy. louer

 

E0

africain

, aine adj et n afrikin (f afrikin.ne

 

C60

africain

adj afrikin

 

G0

Africain

nm Afrikin

 

G0

afrikaner

nm afrikaner

 

G0

afro-amèricain

adj, nm afrikin-amèrikin

 

G0

afro-asiatique

nm, adj afrikin-asiyatike

 

G0

afro-brésilien

nm, adj afrikin-brésilyin

 

G0

afro-cubain

nm, adj afrikin-cubin

 

G0

after-shave

nm after-shave

 

G0

agaçant

, ante adj biskant (-e), soyant (-e) ; c’est agaçant de devoir attendre, c’èst biskant di d’ vu ratinde; qu’ il est agaçant!, qu’ il èst noyant! ; (expr) soyant come (one) wèspe, agaçant comme une guêpe ; soyant come one gade à bèrwète, agaçant comme une chèvre dans une brouette 

 

C60

agaçant

 

 

, -ante adj (irritant, -ante) agaçant, -ante ; lès moches sont agaçantes, pa ç’ timps-là

 

S0

 

 

agaçant

n personne _e, pèle-panse ; va-z-a, pèle-panse !

 

S0

 

agaçant, e

[adj] soyant, e , (o) rondjant, e, (e-c) tanant, e

 

G100

agace

aguèce (, agace St., Ma.); voy. pie

 

E0

agacement

nm biskadje

 

C60

agacement

(se dit pour manifester plaist son _ à l’égard de qqn) on l’ toûrot à côps d’ vôte ! (litt. « on le tuerait à coups de crêpe ! »)

 

S0

 

agacer

[v] soyî, (o-c) fé dâner, (e) fé dåner, (o) fé amarvoyî, agacî, (e) agacer; v. lasser, ennuyer

 

G100

agacer

v fé assoti, fé bisker ; il n’a pas cessé de m’agacer, i n’ a nin lachî di m’ fé assoti ; tu m’ agaces !, soyant, qui v’ s-èstoz ! , aloz veûy one miète pus lon si dj’  î so ! ; ils m’agacent, is m’ faîyenut couru arèdjî 

 

C60

agacer

, -çant, -cement agacer (, -î), -çant, -cemint ; asticoter , fé assoti ou fé aler ; pèler, -ant ; soyî, -ant ; haver (Du.); voy. ENRAGER, TAQUINER, TOUR­MENTER ; avoir les dents agacées, aveûr lès dints longs, … dès longs dints, … dès dints come ine aune ; enfant agaçant, voy. FATIGANT

 

E0

agacer

 

 

vt (irriter) agacer ; i fât todi qu’ il agace si monde ; lès vatches sont agacés pa lès moches ; il m’agace, i m’ tane la panse (ou li cûr), i m’ pèle, (grossier) i m’ pèle lès couyes ; vt _ par un bruit lancinant, assourdissant, ou par une rengaine trop souvent entendue, rûser ; i m’ rûse lès-orèyes avou sa musike ; i m’ rûse todi avou tos sès contes

 

S0

 

 

agacerie

agacerèye ,  moulièsse

 

E0

agacerie

 

(taquinerie) agacerîe ; i m’ en.mèrde avou totes sès-agacerîes

 

S0

 

agami

nm agami

 

G0

agape

nf rinchinchète (, rinchinchote)

 

C60

agaric

_ du chêne nm linwe-di-boû (f)

 

C60

agaric 

_ champêtre, li bon champion ; VOy, CHAMPIGNON

 

E0

agaric

nm agarik

 

G0

agaric

des _s champêtres, dès blancs champignons

 

S0

 

agate

agate

 

E0

agate

nf agate

 

G0

Agathe

Agate

 

E0

Agathe

 

Agate

 

S0

 

agave

nm agâve

 

G0

age

_ de charrue, håye, grèle (nm) (Ju., Ar., Tr., Ja.; grile (Les.), grègne (Hesb.)

 

E0

âge

[nm] (o-c) âdje, (e) adje

 

G100

âge

nm âdje (f) ; quel âge avez-vous ?, quéne âdje avoz?; quel âge lui donneriez-vous?, quéne âdje lî mètrîz ? ; (loc) d’âge mûr, ètur deûs-âdjes ; l’âge ingrat, li laîde âdje ; la fleur de l’âge ; il est encore à la fleur de l’âge, i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes ; alors qu’ il était à la fleur de l’âge, (adon) qu’ il èsteûve co tot djon.ne; un enfant en bas âge, on tot djon.ne èfant: l’âge scolaire, l’ âdje d’ aler è scole; une femme du même âge, one comére di ç’ t-âdje-là ; à un tel âge, à dès parèyès-âdjes ; c’était un homme d’un certain page, c’ èsteut on-ome qu’ èsteut d’ djà d’ âdje ; prendre de l’ âge : c’est que nous prenons de l’âge, savez-vous !, on n’ èst pus co là si djon.ne, savoz ! ; (expr) à pont d’ âdje, très jeune ; on faît dès bièstrîyes à totes lès-âdjes, on fait des bêtises à tout âge ; (partie de la charrue) aye (f)

 

C60

âge

adje (nm ou nf) (, âdje Amay, ådje Hu., Wa.) ; quel _ a-t-il?, quél(e) adje (, qwantre ans) a-t-i ?, quu vî è-st-i ? (Ma.); ils ont le même _, is sont dè (l’) min.me viy-ome (arch.), … du l’ min.me vîhèsse (St.), … dè l’ min.me coûsse, voy. vieillesse; être à l’_ critique, èsse divins sès målès-an.nêyes ; au retour d’_, å r’toûne ; il n’a pas encore l’_ de raison, i n’ a nin co l’ adje ou l’ sins, c’ èst l’ sins qui lî måke, voy. sens

 

E0

âge

 

 

 

 

 

âdje (, âje ; adje Mi, No., Te) ; quin-âdje quu t’ ès ? ; èle prind d’ l’ âdje ; il èst co vèrt po si âdje ; on fêt dès bièstrîjes à tot-âdje ; il èst mwart à l’ fleûr di l’ âdje ; le retour d’âge, la ménopause, li r’toûr d’ âdje, l’ âdje critike ; èlle èst â r’toûr d’ âdje ; il paraît bien son âge, i pwate bin sès-ans (Te.) ;  il a un âge très avancé, il èst vî assez po fé on mwart 

 

S0

 

 

 

 

 

âgé

, ée adj d’ âdje, vî(y) (-ye) ; être âgé, ièsse d’ âdje ; « Èlle èsteut d’djà d’ âdje èt sès-èfants n’ aurint nin v’ lu qu’ èle dimèriche tote seûle. » (E, Gilliard) ; ne pas être très âgé, ni nin ièsse fou âdje 

 

C60

âgé

, -ée vî, vîle ou vèye, voy. vieux ; il est déjà _, il èst dèdja d’ adje, il a ‘ne bèle adje ; il est _ de vingt ans, il a vint-ans, il èst vint-ans vî, voy. aîné

 

E0

âgé

personne âgée, (plaist) vî haridèle, vî carcasse ; une femme _e, one vîe mayane, one vî torbale ; çusse vî torbale-là fêt arèdji tot l’ monde ; il était très âgé, il avot l’ âdje di fé on mwart ; un personnage _ et barbu, on vî Matusalèm ; (plaist d’une personne très _e) comint-ce quu lès vièrs ni l’ ont nin co avou ! ; ces chênes sont _s de plus de cent ans, cès tchin.nes-là sont pus d’ cent-ans vîs

 

S0

 

 

âgé, e

[adj] (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle / vèye

 

G100

agence

nf ajence 

 

C60

agence

ajence

 

E0

agence

 

ajence 

 

S0

 

agencement

 

ajencemint

 

S0

 

agencer

v adjincener 

 

C60

agencer

, -ement adjincer, adjincener, -èdje ; abistoker, apotiker, -èdje ; èmantchî, -èdje, -eûre ; mastiker, -èdje ; atûyer (Fa.) ; [vêtement] mal agencé, dicåyî ; voy. AJUSTER, ARRANGER

 

E0

agencer

 

vt (arranger) ajencer

 

S0

 

agenda

nm ajènda, calepin

 

C60

agenda

ajèn’da

 

E0

agenouillement

nm agngnoladje, asglignadje 

 

C60

agenouiller

(s’) v s’ adj’ noyî, s’ agngnoler, s’ asglignî, si mète à gngnos ; ce n’est pas moi qui m’agenouillerai devant lui, ci n’ èst nin mi qui s’ va mète à gngnos pa-d’ vant li

 

C60

agenouiller

, -ement adjèni (, adjuni Ve.), -ihèdje; agngnoler (Ch. ; -oyi Hu., -oter Fl.), mète à gngnos (, è gngnos Fl., Fi.)

 

E0

agenouiller

 

(s’) s’ agnoler ; agnole-tu come i fât !

 

S0

 

agenouiller (s’)

[v] (o-c) s’ asglignî, (e) s’ adjèni, (c) s’ agngnoler

 

G100

agenouilloir 

(d’un  prie-Dieu) passète 

 

E0

agent

nm ajent; agent de police, ajent d’ vile ; (représentant) riprésintant ; nous avons vu un agent de la société, nos-avans vèyu on r’présintant dè l’ sôciété

 

C60

agent

ajent; _ de police, (argot) bos’, boton-qui-r’lût

 

E0

agent

 

ajent ; on-ajent d’ assûrances

 

S0

 

agglomération

(quartier) vinåve (nm); l’_ liégeoise, li grand Lîdje

 

E0

aggloméré

(de charbon) brikète

 

E0

agglomérer

(s) (de la balle d’avoine, etc.) si maketer ; (des flocons d’un matelas) si fé à nopes ; (du beurre qui se fait) si ramasser, s’ aclotener ; voy. amasser

 

E0

aggravant

 

, -ante adj agravant, -ante ; one circonstance agravante

 

S0

 

aggravation

 

agravâcion 

 

S0

 

aggraver

v fé pîre; n’aggravez pas encore le mal, n’ alez nin co fé pîre qui c’ èst ; (s’) ièsse todi pîre ; cela s’aggrave, c’ èst todi pîre 

 

C60

aggraver

voy, empirer,  envenimer

 

E0

aggraver

 

 

 

vt agraver; il è agravé s’ cas ; s’ _, s’ agraver (empirer) ; sa maladîe s’ agrave ; avou ç’ timps-là, ça n’ fêt quu d’ s’ agraver ; (empirer en parlant d’une maladie) s’ anancrer ; li mâ s’ anancrèye

 

S0

 

 

 

agile

[adj] (o-c) lèsse, (o-c) subtil, e, (e) alant, e, (e) adjèt’, te

 

G100

agile

adj lèsse, subtil (-e), vif (f  vive) ; (expr) subtil come one masindje, agile comme une mésange ;        come on tchèt, comme un chat ;  come on spirou,        comme un écureuil ; come on tchin d’ plomb (iron), comme un chien de plomb (, lourd) 

 

C60

agile

, -ement, -ité, voy, adresse, ADROIT, LESTE, -MENT

 

E0

Agimont

npr Naudjumont 

 

C60

Agimont

rue _, èn-Ådjîmont, à Liège

 

E0

agio

nm ajio

 

G0

agiotage

nm ajiotadje

 

G0

agir

[v] fé: (e-o) adji, (c) aji, (o-c) travayî

il faut agir : (o-c) i faut fé ‘ne saqwè, (e) i fåt fé ‘ne saqwè

il faut le temps que le produit agisse: (o) i faut l’ timps què l’ prodwît travâye

de quoi s’agit-il ? (o-e) di qwè-ce qui r’toûne ?

 

G100

agir

(s’) v (ce qui est en cause) dites-moi de quoi il s’agit, dijoz-me di qwè ç’ qui r’toûne ; de quoi s’agissait-il, encore?, di qwè-ce qu’ on causeûve, co ?; c’est de vous qu’il s’agit, c’ èst d’ vos qu’ on cause, c’ èst voste afaîre; c’est de votre santé qu’il s’agit !, c’ èst po vosse santé, savoz! ; il ne s’agit pas de cela, i n’ èst nin quèstion d’ ça; quand il s’agit de partir, il n’ est jamaîs prêt, quand on cause d’ ènn’ aler, i n’ èst jamaîs près’ ; (ce qui est important) il s’agit de le retrouver,  i faut waîtî à l’  ritrover; il s’ agira de ne pas se tromper, i faurè veûy à n’  si nin brouyî 

 

C60

agir

v (agir, se comporter) aji , fé (one saqwè), pratiker,  travayî ; mal agir, mau fé; nous agissons, nos-ajichans ; c’est le moment d’agir, c’ èst l’ momint d’ fé one saqwè; la manière d’agir, li maniére di fé ; agir de même, fé parèy ; agir à la légère, ni nin rèflèchi ; agissez comme vous l’entendez, fioz à vosse môde, fioz à voste idéye, fioz come vos v’ loz, pratikoz come ; vous devriez agir ainsi, vos d’ vrîz fé insi ; (expr) ci n’ èst nin come ça qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou, ce n’est pas ainsi qu’on agit ; (produire ses effets) fé s’ -t-èfèt; le médicament agit, li mèdicamint faît s’ -t-èfèt; on sent que cela agit, on sint bin qu’ ça travaye, on sint qu’ ça fait s’ -t-èfèt ; (poursuivre en justice) fé sûre lès-afaîres 

 

C60

agir

adji , fé ; mal _, må fé ; _ lentement, lumeciner, voy. lambin ; _ clandestinement, fé ses côps è (/ à St.) catchète ; vous avez agi en brave homme, vos-avez fêt l’ trêt d’ on brave ome, voy. acte ; il faut _ doucement avec lui, i fåt fé doûcemint (ou tot doûs) avou lu ; il faut _, i s’ fåt r’mouwer ; il faut _ suivant son rang, i fåt stinde ses pîds sorlon sès lîçoûs ; (s’) s’ adji ; il s’agit de bien faire, i s’ adjih (, i d’zogne GrM., Li., Bo.) dè bin fé ; quand ce fut le moment d’_, qwand i s’ adjiha (, i s’ a-t-adji) dè fé, qwand ci m‘na å côp à féri

 

E0

agir

 

 

 

 

vi (se comporter) aji (adji Lu., Te. ) 1; i n’  è nin bin aji à mi ègârd ; s’_ de (être question de) s’ aji ; i s’ ajit d’ wêti à lu ; quand il s’est agi (litt « il à s’ agi ») de payer, il a reculé, quand il è s’ aji d’ payi, il è rascoulé

 

S0

 

 

 

 

agissant

(remède) adjihant, -e ; voy. EFFICACE,  ACTIF

 

E0

agissement

 

ajissemint (adji- Lu. Te.) ; dès droles d’ ajissemints

 

S0

 

agissements

nmpl faîtindje (f sg), mwaîs faît (m sg)

 

C60

agitation

nf (état de ce qui est agité) cotapadje (m) ; agitation en tous sens, covèrinadje (m) ; (d’une personne) il était dans un état d’ agitation, i n’ fieûve pont d’ bin 

 

C60

agité

 

 

 

adj et n perpétuellement _(e), en effervescence, atchaforné (Co., Lu., Te., -fur- Ba., …) ; (excité) quelle bande d’excités !, qué bande d’ atchafornés ! ; c’est un perpétuel _, i n’ è nin one mînute ; elle était très _e à cause de la fête, èlle astot tot en-afêre avou la dicâce

 

S0

 

 

 

agiter

v cheûre, cotaper, discotaper ; les arbres sont agités par le vent, lès-aubes sont choyus pau vint ; agiter avant de s’ en servir, cheûre (li potikèt, li botèye) divant d’ vûdî,        divant d’ s’ è sièrvu ; il agitera, i cheûrè, i cotaperè ;  (agiter un liquide) wachoter ; ils agitaient, is wachotin.n

 

C60

agiter

(s’) v aler, si cotaper ; s’agiter en tous sens, si covèriner ; ne vous agitez pas de cette façon !, ni vos cotapez nin come ça ! ; (expr) fé come one machine à bate, s’agiter comme une batteuse ; si cotaper come one vatche prèsse à crèver, s’agiter comme une vache prête à mourir; si cotaper come on diâle dins on bènitî, s’agiter comme un diable dans un bénitier 

 

C60

agiter

, -ation ajiter, -åcion ; voy. REMUER,   REMUE-MÉNAGE,   SECOUER, trouble, tumulte ; agitation bruyante, samerou, disdut; _ la bouteille, kimahî (, kibouyî) l’ botèye ; _ l’eau avec les mains, lapoter; _ du linge dans l’eau, heure, halcoter, walcoter ; _ une sonnette, hiyeter, fé aler s’ sonète ; voy. crécelle ; _ les ailes, fé baleter sès-éles ; _ les pieds, les jambes, voy. jambe ; _ le voisinage, rènêrci (, rèvinter) l’ vinåve, voy. émoi ; être agité (nerveux,) triboler, èsse so l’ houp’diguèt, n’ aveûr nole misse ; voy. remuant; (s’) si d’miner, si k’taper ; (convulsivement) fraper; (de joie impatiente) trèfiler; (en se tourmentant) ramer ; (à de menues be­sognes) voy. chipoter

 

E0

agiter

s’_ (se démener, remuer sans arrêt), mochyi, chèrbiner,  bousiker ; arète di mochyi ! ; il ont bousiké tote la nut’

 

S0

 

agneau

nm agna, bèdot ; le loup et l’agneau, li leup èt l’ agna 

 

C60

agneau

ognê (, ègnê La., agné Fa., ègna Hu., Ha.), bèdot (Du., Be.) ; _ mâle châtré, ognê-mouton ; _ d’un an, antinê. Voy. agnelle

 

E0

agneau

ègnê ; nosse bèrbus è avou deûs bês-ègnês doûs come on-ègnê ; _ femelle, djèrmote ; on wârdot lès djèrmotes èt on vindot lès basins o botchî [de l’a. frq. *germia, agneau]

 

S0

 

agnelage

nm bèdeladje 

 

C60

agneler

v bèdeler ; èle bèdeléye , èle bèdeleut, èle bèdeléyerè 

 

C60

agneler

ogneler (F, To. ; êgn’ler St.); ordt djon.neler (djôneter St.), t. gén., mettre bas

 

E0

agnelle

nf bèdéye ; « One bèle pitite bèdéye, tote blanke èt tote croléye, dissu l’ bwârd d’ on p’tit ri, bèveut d’ l’ êwe à plaîji . » (Jacques Godenne) 

 

C60

agnelle

 (de l’année, qui n’a pas deux dents) djèrmote (Ja., Ha., Sp., Durbuy…), djîne (Od., Be.) ; _ d’un an, qui a deux dents ant’neûse (Sp., Ferrières, Durbuy,Bovigny…). Voy. agneau

 

E0

Agnès

Agn(gn)ès’, Nanèsse

 

E0

Agnès

 

Agnès’, Nânèsse

 

S0

 

Agnessen

 

 

(n de famille) Agnèssèn’ ; la ruelle _ (1′ actuelle rue des Scieries à Bastogne), la rouwale Agnèssèn’

 

S0

 

 

agnus Dei

agnus’ [anus’]

 

E0

agonie

[nf] (o-c) angonîye, (e) langonèye

 

G100

agonie

nm angonîye ; « Oyoz bin lon li bîje qui r’beûle come l’  angonîye d’ on vîy aveûle. » (J. Guillaume) ; (loc) être à l’agonie, ièsse à s’ daîrène bauye, n’ awè pus wêre d’  ôle è s’ crassèt, awè de l’ têre dins sès potches, ètinde soner lès clotches 

 

C60

agonie

angonèye (F), langonéye; voy. agoniser

 

E0

agonie

 

agonîe ; il est à l’_, il èst à l’ agonîe , il èst à sès djèrins momints, il èst djà lon ; se préparer à partir (se dit d’une personne à l’_ dont les mains sont agitées d’un mouvement qui évoque le geste de ramasser des objets), fé s’ pakèt (ou sès pakèts) ; i fêt s’ pakèt (ou i ramasse) (litt. « il fait son paquet ») ; (se dit de qqn dont l’_ se prolonge) il è do mâ d’ trover li tch’min

 

S0

 

agonir

abominer (d’ gros mois)

 

E0

agonisant

 

 

adj et n -ante, agonisant, -ante ; li curé è v’ni rèciter la priyère dès-agonisants

 

S0

 

 

agoniser

v fè s’ daîrène bauye, fé sès pakèts 

 

C60

agoniser

èsse è l’ langonéye, à l’ mwért, à l’ årtike dè l’ mwért, divins lès transes, à ses dièrins moumints, aveûr li mwért so lès dints ; voy. moribond

 

E0

agoniser

 

vi agoniser ; il è agonisé longtimps

 

S0

 

agora

nf agora

 

G0

agrafage

nm agrapadje, agrapetadje 

 

C60

agrafe

nf agrape ; retirer une agrafe, rissatchî one agrape 

 

C60

agrafe

, -er agrape, -er, -eter (, -ener Ma.); agrafe, -er, -eter

 

E0

agrafe

 

agrafe ; on lî è mètou quate agrafes po clôre la plêye

 

S0

 

agrafe

 _ placée au groin du porc pour l’empêcher de fouiller le sol ou de retourner sa mangeoire, bèrike, fèrète (He.), fièr (nm) à porcê ; mettre cette _, fèrer, bèrikè (Be., Va., … ; -er Mi.) ; fèrer lès porcês, bèrikè lès pouchelons

 

S0

agrafer

v agraper, agrapeter ; elle agrafait sa jupe, èlle agrapeut s’  cote 

 

C60

agrafer

 

(attacher avec une agrafe) vt agrafer ; (une pièce d’habillement) acrampener ; acrampenoz vosse cote ; _ de nouveau (une pièce d’habillement), ragrafer, racrampener ; ragrafe ta cote ; racrampenoz vosse cote

 

S0

 

agrafeuse

nf agrafeûse, agrapeteûse, machine po-z-agrapeter ; je cherche l’ agrafeuse, dji cache après l’ agrapeteûse

 

C60

agraire  

mesures _s, voy, arpent, BONNIER, JOURNAL, VERGE

 

E0

agrandir

v agrandi ; elle agrandissait, èlle agrandicheut, èlle agrandicheûve ; agrandir à nouveau, ragrandi ; les lettres ont été agrandies, lès lètes ont stî ragrandîyes 

 

C60

agrandir

, -issement (r)agrandi, -ihèdje, -ihemint ; voy. accroitre

 

E0

agrandir

 

 

 

 

vt agrandi ; il ont agrandi la cinse ; s’ _, s’ agrandi; il s’est agrandi (il possède de nouvelles propriétés), i s’ è agrandi ; la famile s’ è agrandi amon Flipe (il y à une naissance chez Philippe) ; _ une nouvelle fois, ragrandi ; ragrandi l’ corti ; ragrandi la tchambe ; s’_ une nouvelle fois, si ragrandi ; la famile s’ è co ragrandi (par une nouvelle naissance)  

 

S0

 

 

 

 

agrandissement

nm (action) agrandichadje ; action d’ agrandir à nouveau, ragrandichadje ; (résultat) agrandichemint 

 

C60

agrandissement

 

agrandichemint

 

S0

 

agréable

[adj] (c) plaîjant, e, (o) pléjant, e, (e) plêhant, e

 

G100

agréable

adj (individu) agrèyauve, bin rivenant (-e), gaîy (-e), plaîjant (-e), socenauve ; elle est agréable, èlle èst bin rivenante, èlle èst plaîjante, c’ èst plaîji d’ lèye ; ils ne sont pas agréables, ci n’ èst nin plaîji d’ zèls, is n’ sont nin fwârt socenauves; ce n’est pas agréable d’ aller chez eux, ci n’ èst nin plaîji d’ aler è leû maujone; quelle agréable journée!, qué(ne) bèle djoûrnéye ! ; (expr) bin rivenant come on-uch di prîjon, agréable comme une porte de prison (iron) ; amistauve come one pougnîye di wârtiyes, agréable comme une poignée d’ orties (iron); (chose) doûs (f doûce) ; agréable à la bouche, doûs à l’  bouche; j’ai passé une agréable journée, dj’ a passé one bèle djoûrnéye ; il est agréable, ce petit vin, il èst bon, ci p’ tit vin-là ; il me serait agréable que vous veniez, ça m’ freûve bin plaîji si vos vêrîz, ça m’  sèreûve bin agrèyauve di vos vôy

 

C60

agréable

agrèyåve, avenant, ahåyant, plêhant, riyant, -e, amiståve, binamé, -êye; pour vous être _, po v’ fé plêsîr ; voy. aimable, attirant, gentil

 

E0

agréable

 

 

(attrayant, -ante) agrèyâbe; dj’ ons passé one sîse agrèyâbe ; (charmant, -ante) one agrèyâbe pètite fame ; il m’est _ de le voir, dj’ ê bon do l’ vèy ; il fait plus _ pour nous ici que dehors, on-è mèyeûr voci qu’ à l’ uch ; la température est _, i fêt doûs ; (affable) guêy, guêye ; èlle èst todi bin guêye avou mi ; c’est _ de s’entendre ainsi, c’ èst plêsîr di s’ atinde come ça ; ce sont des gens _s à vivre, serviables, c’ èst plêsîr avou zèls

 

S0

 

 

agréablement

agrèyåvemint (, -blèmint, -bemint)

 

E0

agréablement

 

agrèyâbleumint (qqf -umint, agrèyâbemint)

 

S0

 

agréation

nf agrèyâcion

 

C60

agréé

nm agrèyé

 

C60

agréer

v (être au gré de) aler, bin convenu, plaîre ; c’est une idée qui m’ agrée, c’ è-st-one idéye qui m’ convint bin ; c’est un chapeau qui m’agrée, c’ è-st-on tchapia qui m’  plaît bin; cela m’ agrée, ça m’ va; (admettre) admète ; il a été agréé, il a stî admètu

 

C60

agréer

agrèyî (, -yer), ahåyî, ahågnî ; il est agréé (amoureux, préten­dant), il a l’ intrêye (dè l’ mohone)

 

E0

agrément

nm (permission) consintemint ; j’ai votre agrément, dj’ a vosse consintemint; (qualité d’une chose) agrémint, agrès, atraît; c’est une ville qui a beaucoup d’agrément, c’ è-st-one vile qu’ a brâmint d’ l’ atraît; voyage d’agrément, voyadje po s’ plaîji

 

C60

agrément

agrémint , charme , djintilèsse

 

E0

agrément

 

agrémint ; on park d’ agrémint

 

S0

 

agrémenter

 

vt agréminter

 

S0

 

agresser

v ataker ; c’est la deuxième fois que ce libraire se fait agresser, c’ èst l’ deûzyin.me côp qui ç’ martchand d’ gazètes-là è-st-ataké

 

C60

agresseur

nm li cia qu’ atake, moûdreû ; les policiers ont arrêté l’ agresseur, lès policiers ont ramassé l’ cia qu’ a ataké,… li moudreû

 

C60

agressif

femme très agressive, tîgrèsse

 

S0

 

 

agression

nf atake ; il a été victime d’une agression, il a stî ataké

 

C60

agricole

adj., foire agricole, fwêre agricole ; ingénieur agricole, injènieûr agricole ; matériel agricole, ostèyes po lès cinsîs ; ouvrier agricole, ovrî d’ cinse; terre agricole, têre di culture

 

C60

agricole

 

agricole ; on-ècspwatant en machines agricoles

 

S0

 

agriculteur

, trice n cinsî (f cinserèsse), cultivateûr (f cultivatrice), cultiveû (-se)

 

C60

agriculteur

,  -ture, voy, cultivateur, CULTURE, FERMIER

 

E0

agriculteur

 

agriculteûr

 

S0

 

agriculture

 

agriculture 

 

S0

 

agriffer

voy. agripper

 

E0

agrion

voy, libellule

 

E0

Agrippa

le livre d’_ , li lîve Ågrafå; voy. GRIMOIRE

 

E0

agripper

v aper, tinu

 

C60

agripper

(s’) vr si t(i)nu; (expr) plaker come dès botons d’ sôdârts, s’agripper comme de la bardane

 

C60

agripper

agriper (, agrifer), agrapeter, agrawî, agraweter, agripeter, haper ; _ une branche, s’ agridjî à one cohe ; voy. ACCROCHER

 

E0

agripper

 

(s’) (se cramponner) s’ acrampener, s’ agrawyi, s’ agripeter, s’ agritcheter ; s’ acrampener à one brantche ; s’ acrampener après one cwade ;  dji m’ ê agrawyi à l’ branche ;  _ le bras de son partenaire de travail, lequel fait de même, de façon à former un appui solide (p.ex. pour soulever un lourd fardeau), si prinde lès brès

 

 

S0

 

agronome

n et adj agronome ; un ingénieur agronome, on-injènieûr agronome

 

C60

agronomie

nf agronomîye

 

C60

agrostemme

voy. nielle (plante)

 

E0

agrostide

de l’_ (herbe que les chiens mangent pour se guérir), dès-ièbes di tchin

 

S0

 

aguerrir

v adeuri ; ils aguerrissent les hommes, il adeurichenut lès-omes

 

C60

aguerrir

aguèri, aduri ; voy. endurcir, habituer

 

E0

aguerrir

 

(s’) aguèri ; ç’t-afant-là s ‘ è brâmint aguèri

 

S0

 

Aguesses

aux _, ås-Aguèces, l. d. de Liège-Angleur

 

E0

aguets

aux _, loc à l’ awaîte, à l’ rawaude

 

C60

aguets

être aux _, èsse ås-aguèts, à l’ awête, à l’  riwåde (ou rawåde ; awåde Ja.), èsse à l’ apôsite, fé l’ awête, si t’ni (ou loukî) à l’ awête, èsse à l’  lurcète, tinde à (l’) lurcète ; voy. épier

 

E0

aguets

 

aux _, âs-aguêts ; il est toujours aux _, il èst todi âs-aguêts

 

S0

aguicher

v mète dè l’ ièbe d’ atire, toûrner autoû

 

C60

aguicher

, -ant adawî, adaw(i)ant ; voy. AMADOUER, APPÉTISSANT, ATTIRER

 

E0

ah

ah bah, (h)a-ba ; ah ah, a-ha ; ah ! qui vois-je ?, â ! (ou êy !, îy !) quî volà ! ; ah ! Seigneur !, å ! binamé Diè ! ; ah ! que dites-vous là ?, å ! qui d’hez-ve là ?; voy. bah

 

E0

ah

 

 

 

 

 

interj (mot-phrase exprimant diverses émotions (surprise, agacement, soulagement, etc.) ou renforçant l’énoncé) â ; ah ! qui voilà !, â ! quî-ce quu v’là ! ; tiens ?, vous trouvez ?, â ? vos trovoz ? ; (imprécation) â lès djon.nes ! ; â, c’ èst tèribe asteûre ; (mot-phrase marquant la surprise, l’intérêt, ou renforçant l’énoncé) aha ; notre père est parti – tiens donc !, nosse pére èst voye, – aha ! ; ah ! vous voilà bien attrapé !, aha! vos v’là bin amantchi ! ; (pour accompagner un énoncé exprimant la pitié) ah si tu savais !, tês’-tu va, si tu savos !

 

S0

ah !

interj a !

 

C60

aheurter

voy. achopper,   entêter, TRÉBUCHER

 

E0

ahuri

, ie adj èwaré (-ye) ; (expr) awè one tièsse come one oulote, avoir une tête comme une chouette, … ahurie ; fé one gueûye come on tchèt qui pète dins one mofe, tirer une tête comme un chat qui pète dans une moufle (être ahuri) ; fé one gueûye come li mârtchand d’ mosses qu’ a s’ pakèt tot frèch, tirer une tête comme le marchand de moules dont le sac est tout mouillé (être faussement ahuri)

 

 

ahuri, e

[adj] (c) èwaré, éye, (o) èwarè, éye, (e) èwaré, êye, (e-c) cacame, (o) cacane, (e) sbaré, èye

 

G100

ahurir

v èwarer, pèter, sbarer ; cela m’ahurissait, ça m’ èwareut

 

C60

ahurir

voy. abasourdir ; un ahuri, in-èstèné, in-èsbarené (Vo.)

 

E0

ahurissant

, ante adj sbarant (-e), èwarant (-e) ; c’est ahurissant, c’ èst sbarant, c’ è-st-à n’ nin crwêre; (expr) c’ è-st-à tchaîr rnwârt d’ astampé, c’est à tomber mort debout, c’est ahurissant

 

C60

nm ay

G0

 

aide

n aîdant (-e), copleû (-se) ; nous le demanderons à son aide, nos l’  dimanderans à s’ copleû; nf côp d’ mwin (m), côp di spale (m); j’ai reçu de l’aide pour porter le sac, dj’ a ieû on côp d’ mwin po pwârter l’ satch; (aide financière) aîdants (m pl), caurs (mpl) ; il a reçu une aide financière, à cet effet, il a ieû dès caurs èsprès po ça; (loc) à l’aide de, avou ; on l’ a remonté à l’aide d’une corde, on l’ a r’monté avou one cwade ; appeler à l »aide, criyî au s’ coûrs

 

C60

aide

nf êde, assistince, sécoûrs ; un peu d’_ fait du bien, n’ a si pô (boute) qui n’ êde ; marcher à l’_ d’un bâton, roter avou on baston ; son fils sera une bonne _ pour sa vieillesse, si fis sèrè-st-on bon aspoya (ou ine bone êde) po sès vîs djoûs ; il n’a aucune _ de son fils, i n’ a nole êdowe di s’ fis (Vo.) ; voy. appui ;

nm êdeû, -se (, êderèsse), êdant ; (du tondeur de drap) tåveleû; du herdier, (arch.) tîsserou, sûte (nm), adjôrneûr, quawelèt (Bo.) ; aide-forgeron, êde-fôrdjeû, fèreû, bouheû-d’vant ; aide-jardinier, êde-djårdinî ; aide-maçon, éde-maçon, pwèrteû d’ balch ou d’ oûhê ; aide-manœuvre, chèrveû, maneûve

 

E0

aide 1

n (assistance) êde ; trover d’ l’ êde ; criyer à l’ êde ; (apprenti qui aide un professionnel) êde ; un _ maréchal-ferrant, on-êde marchâ ; un _ de camp, on-êde di camp

 

S0

 

aide 2

n (assistant, -ante) êdant, -ante ; eûreûsemint qu’ dj’ avo on bon-êdant avou mi ; c’ è-st-one boune êdante po la cûjine

 

S0

 

 

aide-briquetier

nm pwarteû aus brikes

 

C60

aide-maçon

êde-maçon 

 

S0

aide-maréchal-ferrant

nm tapeû d’vant, tapeû d’ martia

 

 

C60

aider

[v] (c) aîdî, (e) êdî, (o) édî; v. assister

 

G100

aider

v aîdî, copeler, diner on côp d’ mwin, .. on côp di spale; il aide, il aîde, i copèle, i done on côp d’ mwin

 

C60

aider

(s’) vr si sièrvu di ; il a dû s’ aider de ses mains, i s’ a d’vu sièrvu d’ sès mwins ; (expr) aide-toi, le ciel t’aidera, tchôke, dji satche ! (= pousse, je tire)

 

C60

aider

êdî ; aidez-moi à marcher, êdîz-me roter; je vais les _, djè l’zès va-st-êdî, djè l’zî va d’ner on côp d’ min

 

E0

aider

vt (épauler) êder ; dji l’ ê stî êder po sès foûres ; dji voûro bin l’ êder, mês dji n’ pou nin ; s’_, s’ êder ; êde-tu èt l’ bon Dju t’ êderè ; _ un malade à se lever, lèver on malâde ; le bon Dieu a dit: aide-toi et le ciel t’ aidera, lu bon Dju è dit: « Wâr tu, dju t’ wâderê ! » ; (prov) aide-toi et le ciel t’aidera, êde-tu èt l’ bon Dju t’ êderè

 

S0

 

 

aïe

interj ayayaye, aye

 

C60

aïe                  

excl. aye, waye, ouye , oûye (, qqf wouye, woûye), ayayaye, way-a-waye , ouy-ouy-oûye (ou -ouye); voy. gé­mir

 

E0

aïe

 

 

interj (mot-phrase exprimant une vive douleur) âwiche ; âwiche ! tu m’ ès fêt mâ !

 

S0

 

 

aïeul

 , aïeule n grands-parints, pârin (f mârine) ; aïeux, ancêtres, ayons, ayous’, ratayons, tayes, tayons ; mes aïeux !; Mâria todi ! ; mès-ayous ‘ !

 

C60

aïeul

, -e tåye ; voy. ancêtre, grand-père, GRAND-MÈRE, GRANDS-PARENTS

 

E0

aïeux

[nm-pl] (o-c) tayons, tayes, (e) tåyes; v. ancêtres

 

G100

aigle

nm aîgue

 

C60

aigle

êgue (nf)

 

E0

aigle

êgue 

 

S0

 

 

aiglefin

rivè, skèlvis’

 

E0

aigre

[adj] (c) aîgue, (e) êgue, (o) sûr, e v. sûr

 

G100

aigre

adj aîgue, seur (-e) ; faire un visage aigre, fé one seure mine

 

C60

aigre

seûr, -e , êgue, (fruit) må maweûr, acide ; il est d’humeur _, il a v’nou å monde tot hagnant d’vins ‘ne seûre pome ; [elle est] d’humeur _, vète come porète ; rendre un son _, rahî. Voy. AIGRIR, -EUR, AIGRELET

 

E0

aigre

êgue ; ça è on gout êgue

 

S0

 

aigre

le temps est _, i fêt sur ; c’est très _, c’ èst seur come do l’ vèsse di troye (Te.)

 

S0

 

 

aigrefin

hape-lopin, pistagrawe , vo­leûr, égrifin

 

E0

aigrelet

, ette adj one miète seur (-e), seurlèt (-e)

 

C60

aigrelet

, -ette êgurlèt, -e , surèt, -e , suris’, -isse (, sorès’ Ve.), vinès’ (, vignas’ St.), so l’ seur

 

E0

aigrement

seûremint

 

E0

aigrement

(de façon acerbe) suremint ; i pâle suremint

 

S0

 

 

 

 

aigremoine

_ eupatoire, nm pû, pûpû

 

C60

aigremoine

agrimon.ne (, agrimwin.ne)

 

E0

Aigremont

Êyemont, l.-d. des Awirs

 

E0

aigrette

_ de certaines fleurs (pissenlit, épilobe, chardon, etc.), ploumion ; lès ploumions volant tos costés 

 

S0

 

aigrettes

(de chardon, pissenlit) qui s’envolent au vent, dès-andjes, dès ploumetions

 

E0

aigreur

nf (d’estomac), brûlant (m) ; avoir des aigreurs, awè l’ brûlant

 

C60

aigreur

(d’estomac ou pyrosis broutant) broûle-coûr, coûr qui broûle , mirin.ne (nf), êgreûr (di stoumak); causer des aigreurs, des rapports, lèyî on r’mwérd, rimonter, riveni, riprocher, ; parler avec _, pårler seûr ou seûremint, rihagnî, hagni d’ qwate costés

 

E0

aigreur

_s (sensations de brûlures) êgreûrs ; dj’ ê dès-êgreûrs d’ èstoumak

 

S0

 

aigreurs

[nf-pl] _ d’estomac : (o-c) brûlant, (e-c) broûlant, (e-c) mirin.ne, (o) mirène

 

G100

aigri

, -ie adj êgri ; il è divenou êgri

 

S0

 

aigrir

(s’) v (individu) divenu mau toûrné (-ye) ; (vin) divenu seur (-e), seuri, toûrner è vinaîgue ; (pain) filer

 

C60

aigrir

(pâte, bière, etc.) rendre aigre, rinde seûr; devenir aigre, s’aigrir, diveni seûr , suri (qqf. seûri); li bîre kimince à suri ou à s’ piker; lu lècê, lu crin.me assorih (Th.; assuri Ja.) ; _ au moral, êgri, s’ êgri. Voy. aigre, -eur, SURIR, -ISSEMENT

 

E0

aigu

, uë adj (terminé en pointe) à ponte, pwintu (f pwinteuwe) ; (son) criyaud (-e), pwintu (f pwinteuwe) ; une voix aiguë, one pwintûwe vwès ; (intense) un mal aigu, on mau qui lance ; un froid aigu, on frèd pikant

 

C60

aigu

, -uë afilant, -e, voy. pointu, aiguiser ; un mal _, on må lançant ou qui lance, lancinant; cri _, tchawèdje, -erèye ;  voy. criaillerie ; son __, crînèdje, voy. crissement ; voir MONTAIGU

 

E0

aigu

êgu ; accent aigu, acsent êgu

 

S0

 

aiguayer

_ le linge, voy. essanger

 

E0

aiguière

êwî (nm)

 

E0

aiguille

[nf] (c) awîye, (o) èwîye, (e) awèye

 

G100

aiguille

nf awîye (, èwîye) ; « C’ è-st-one saqwè d’ drôle, in, ça… quand on-èst dins l’ maleûr, on dîreut qu’ lès- awîyes toûrnèt à r’grèt. » (R. Hostin) ; l aiguille qui comprend la pointe, l’extrémité et le chas, l’ èwîye avou s’ ponte, si cu èt s’ trau; aiguille à repriser, èwîye à tchausses ; aiguille à tricoter, èwîye à tèche, èwîye à tricoter; aiguille d’ horloge, èwîye d’ ôrlodje ; la petite aiguille, li p’tite èwîye; une aiguille de gramophone, one èwîye di grafofone; (expr) cachî après one awîye dins one môye di foûr, chercher une aiguille dans une botte de foin ; c’ èst ç’ qu’ on pout dîre keûde deûs botons d’ on côp d’ èwîye, c’est ce qu’ on peut dire coudre deux boutons d’un coup d’ aiguille, c’est un travail doublement efficace

 

C60

aiguille

awèye (-êye Ve., -îye Hu.); _ à tricoter, fiér ås tchåsses ou à tricoter, fiér du tchåsses (ard.), différente de l’_ à remmailler, awèye ås tchåsses ou à r’nawî; _  de sapin, awèye, pontion, pwinda (Ne.), pika (Ma.), peûtchon (St.), pîpion (Wan., GdH); voy. piquant

 

E0

aiguille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

awîe ; la bitchète, li trau (ou li cou, li tchès) d’ l’ awîe ; une _ à coudre, one awîe à keûse ; une très grosse _ (à coudre), one awîe come on passon ; une _ à repriser (les bas), one awîe d’ tchâsse ; _ à tricoter (des tricots, des écharpes), fièr à tricoter ; _ à tricoter les bas, fièr à tchâsses ; une série d’_s (à tricoter), djeû d’ fièrs ; une _ qui permet de passer une ficelle dans un morceau de viande pour le suspendre (litt «une aiguille de viande »), one awîe d’ tchâr ; une aiguille de matelassier, one awîe d’ pak,; un présentoir à aiguilles (en carton), one cârte d’ awîes ; c’ èst ostant d’ quèri one awîe dins one bote di foûre ; lès-awîes (ou lès grèfes) di l’ ôrlodje ; l’ awîe dès sgondes ; lawîe do l’ balance ; (de sapin) pika ; les _s de sapin, lès picas d’ sapin ; li feû è pris dins lès pikas ; (de montre) grèfe ; la p’tite grèfe ; la grande grèfe 

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aiguillée

nf alwîye, côp (m) d’ èwîye ; une aiguillée de fil rouge, one alwîye di rodje filé ; il a cousu tout en une aiguillée, il a tot cosu d’ on côp d’ èwîye, … d’ one longueû d’ èwîye

 

C60

aiguillée

awèye di fi, awelèye, coron d’ fi, lonhê d’ lin.ne (Co.) ; reste de l’_ de laine que la ravaudeuse rentre dans un tricot, trêt : rintrer lès trêts

 

E0

aiguillée

awiyêye

 

S0

 

aiguillée

 

awîe ; one awîe d’ filé, d’ lin.ne

 

S0

 

aiguiller

v ses parents l’ ont bien aiguillé, sès parints lî ont mostré l’  bone vôye

 

C60

aiguillette

aguiyète, fèrète

 

E0

aiguillier

nm boufa, canibwèstia

 

C60

aiguillier

, étui à aiguilles, boufetê, bouhetê ås-awèyes (, bohetê Ha., Du.), boufetia (Hu.), boufa (Bas.), canibustê (, -bô-Ma.), sto d’ awèyes (Ma.)

 

E0

aiguillon

nm awion (, èwion, inwion)

 

C60

aiguillon

(de bouvier) stombe (nm); bout ferré de l’_, awion ; (dard de guêpe, etc.) awèye (nf); avion (, awion St., Ma.), pépin, pètion, pète (nf), pignon, stitchon, pôte (Mé.). Voy. piquer

 

E0

aiguillon

 

(dard) anwion [ãnw-] ; on-anwion d’ wèpse

 

S0

 

aiguillonner

v (piquer) awyî (, èwyî, inwyî); il a été piqué par une guêpe, il a stî awyî pa one wèspe

 

C60

aiguillonner

stitchî ; voy. piquer ; _ (le bœuf), stitchi, somoner avou lu stombe; (fig.) diner l’ côp d’ corîhe

 

E0

aiguillonner

piker ; (commandement au chien pour qu’il intervienne auprès de tel animal du troupeau) pike-lu !

 

S0

aiguisage

nm keûsiadje, ripassadje, rissin.miadje, rûjadje, sin.miadje

 

C60

aiguiser

[v] (o-c) rûjî, (e-c) (ris)sin.mî, (c) r(i)passer, (o) r’passer

 

G100

aiguiser

v (rendre tranchant ou pointu) chîmyî, keûzyî, rawejî, reûji, ripasser, rissin.myî, rûjî, sin.myî ; meule à aiguiser, pîre à rûjî ; aiguiser un crayon, apontyî on crèyon; aiguiser l’appétit, diner d’ l’ apétit

 

C60

aiguiser

(un pieu, un outil) (r)awehî ; (un rasoir) ripasser ; (un couteau, une faux) sin.mî, rissin.mî (, sèmî Ve.), rafiler ; (espace qu’on peut faucher avec la faux aiguisée) sèm’mièye (Erezée) ; voy. affiler, affuter, fusil, MEULE, QUEUX, RÉMOULEUR.

 

E0

aiguiser

vt (affûter) (un outil) rawîji ; rawîji la fâs ; rawîji la cougnîe ; li coûtê èst tot chârdé, i fârè l’ rawîji ; c’ èst po s’ rawîji lès dints ! (se dit d’un plat où il y a des os à ronger) ; (affiler) ripasser ; ripasser l’ rèsè su l’ cûr ; va r’passer l’ coûtê s’ la pîre, i n’ côpe pus ; vt (de petits tranchants) rawîji, sèmiè (Te.) , rissèmiè (Te.) ; sèmiè lès cisètes, rissèmiè lès cisètes [du lat. samiare, polir avec une pierre de Samos] ; être expert dans l’ art d’_ (une faux), avèr one boune rawîje ; rawîje (var. de rawîji) dans pîre di rawîje, 1 pierre à aiguiser ; 2 meule (à aiguiser)

 

S0

 

aiguiseur

nm chîmeû, ripasseû, rûjeû, rûjeû d’  cisètes

 

C60

aiguiseur

(affûteur) rawîjeû 

 

S0

 

aïkido

nm aykido

G0

 

ail

nm a ; gousse d’ ail, chipe d’ a, sclipe d’ a; ail des ours, sauvadjes as (pl)

 

C60

ail

a : di l’ a, dès-as. Voy. bulbe, gousse

 

E0

ail

 

 

 

 

 

ay (a Te.) ; one gousse d’ ay, on tchapelèt d’ ay, one djan.me d’ a (Te.) ; une tresse d’ail, one tsse d’ ay ; un bulbe d’ail, one boule d’ a (Te.) ; mète di l’ ay dins la sope ; c’ èst todi bon d’ mète di l’ ay à l’ och do djambon (eu égard aux propriétés vermifuges de l’ail) 

 

S0

 

 

 

 

 

aile

[nf] éle, (o-c) pèna [nm]

 

G100

aile

nf (organe de vol) éle (, éye) ; bout de l’aile, pèna (m); (loc) battre de l’aile, roter su one pate, n’ aler qu’ su one fèsse ; le ménage bat de l’aile, li mwin.nadje ni va pus qu’ su one fèsse ; voler de ses propres ailes, ièsse à s’ compte, ièsse à sès crosses ; cela lui a donné des ailes, ça l’ a ragrawyî; (construction) costé ; l’aile gauche du château, li gauche costé do tchèstia

 

C60

aile

éle (, éye Sp., St., Ma.); _ défectueuse d’un pigeon, voy. mue ; _ _ de dérive d’un bateau, zwére

 

E0

aile

(d’oiseau) pèna, êle  ; ricôper lès pènas à l’ poye ; mindji one êle di cok; dj’ ê mindji on pèna d’ cok po dîner ; (au fig) on lui a coupé les _s, i s’ è fêt r’côper lès pènas ; voler d’ sès prôpes-êles

 

S0

 

 

ailé

fourmi ailée, voy. fourmi

 

E0

aileron

nm (extrémité des ailes d’un oiseau) pèna; (… de fuseau) éyelète di molin à filer (f)

 

C60

aileron

(de roue hydraulique, de ba­ratte tournante) élète ; (de gouvernail) quowe d’ aronde

 

E0

ailette

nf élète

 

C60

ailette

élète

 

E0

ailette

êlète ; lès-êlètes do hûltê ; (t. de meunerie) les _s du tourillon (boton) de l’arbre tournant qui s’ancre dans l’anille (w. anile) pour faire tourner la meule supérieure du moulin, lès palètes do boton (Vau.) 

 

S0

 

ailier

(au football ; place assignée à ce joueur) ècstérieûr, ècstrême ; il èst ècstrême gâtche ; (place assignée à ce joueur) ècstérieûr,  ècstrême

 

S0

 

 

ailleurs

[adv] (c) ôte paut, (e) ôte påt, (o) ôte pârt, alieûrs

 

G100

ailleurs

adv ôte paut ; il vient d’ ailleurs, i vint d’ ôte paut ; par ailleurs, d’ on-ôte costé ; pourquoi aller voir ailleurs ?, poqwè aler veûy ôte paut ?;  (loc) par ailleurs, d’ on-ôte costé

 

C60

ailleurs

(d’) loc d’ alieûrs

 

C60

ailleurs

ôte påt ; d’_,  d’ alieûr, d’ abôrd

 

E0

ailleurs

 

ôte pârt, ayeûr (rare) ; dji vons quèri ayeûr ; dj’  îrans ayeûr ; d’_, du reste, d’ alieûr ; d’ alieûr, tu pous foute li camp si ça n’ ti plêt nin ; dji n’ asto nin là, d’ alieûr

 

S0

 

aimable

[adj] (c) amistauve, amichtauve, (e) amiståve, (c-o) amitieûs, e , (o-c) djinti, îye ; v. affectueux

 

G100

aimable

adj amistauve (, amichtauve), djinti (f djintîye) , plaîjant (-e) ; il est aimable, c’ èst plaîji d’ li; (expr) aimable comme une porte de prison, amistauve come on-uch di prîjon ; amistauve come one pougnîye di wârtîyes, aimable comme une poignée d’ orties

 

C60

aimable

in.måve, amiståve , amitieûs, -e (, amice Ja.), binamé ; d’un enfant, mamé ; il faut être _ avec lui, i fåt parler bê avou lu ; voy. affable, affectueux, CARESSANT,  GENTIL

 

E0

aimable

(affable) êmâbe ; èlle èst êmâbe come one pwate di prîjon

 

S0

 

 

aimablement

voy. gentiment

 

E0

aimablement

êmâbleumint (qqf -umint ; êmâbemint) ; i m’ è rèspondou fwart êmâbleumint

 

S0

aimant

nm aîmant; (expr) attirer comme un aimant, assatchî come on-aîmant

 

C60

aimant

,  -e voy. affectueux, cares­sant

 

E0

aimant

nm êmant

 

E0

aimant

êmant ; passer l’ êmant po ramasser lès-awîes ; qu’ èst-ce qu’ i gn-è la po on-êmant qui l’ atire todi ? (se dit lorsque qqn fréquente assidûment le même endroit)

 

S0

 

aimanté

, -ée adj êmanté ; des ciseaux _s (dont l’extrémité est aimantée, ce qui permet de ramasser les petites aiguilles), dès çusètes êmantés

 

S0

 

aime

in.me ; voy. tonneau

 

E0

Aimé

, -e (prénom) Êmé, Êmée

 

S0

 

aimer

[v] in.mer, (e-c) vèy voltî, (o) vîr voltî ;

in.mer: sens plutôt abstrait;

vîr / vèy voltî: aimer quelqu’un d’amour

 

G100

aimer

v (éprouver de l’affection ou de l’amour) veûy voltî (, vôy voltî, vèy voltî) ; j’aime cette femme, dji vè voltî ç’ comére-là ; nous avons des amis que nous aimons, nos-avans dès soçons qu’ nos vèyans voltî ; (avoir du goût pour) il aime travailler, i travaye voltî ; il aime la lecture, i lit voltî; il aime les voyages, i voyadje voltî ; j’aime bien cette maison, dj’  in.me bin ç’ maujone-là, èle mi plaît bin, ci maujone-là; (éprouver de l’ intérêt, apprécier) plaîre ; j’aime ces rideaux, cès-ridaus-ci m’ plaîjenut bin ; … et la pièce de théâtre, vous avez aimé ?, … èt l’ pîce di tèyâte, ça v’ s-a bin plaît ?

 

C60

aimer

in.mer ; ils s’aiment, is s’ in.mèt bin, is s’ vèyèt voltî ; elle n’aime que lui, èle n’ a (ou èlle ènn’ a) qu’ por lu ; j’aime mieux mourir, dj’ in.me mîs (arch. dj’ a p’-tchî) dè mori ; il aime le travail, il oûveûre voltî ; il aime les filles, i veût voltî lès crapôdes ; il aime à fréquenter les églises, il èst fwértpo l’s-èglîses ; _ la salade, le poisson, magnî voltî dè l’ salåde, dès pèhons; je n’aime pas le poisson, dji n’ so nin po l’ pèhon ; _ à boire, beûre voltî l’ gote, lèver voltî l’ coûde ; elle aime la toilette, èlle est voltî gåye ; un homme qui aime de faire toilette, in-ome qu’ èst curieûs åtoû d’ lu ou åtoû di s’ cwérp ; rien ne dégoûte celui qui aime, li ci qu’ in.me lès bièsses in.me l’ ansène. Voy. follement, passionné

 

E0

aimer

vt (éprouver de l’affection ou de l’ amour pour (qqn)) êmer (qqf in.mer) ; s’ _ (seult réciproque) (éprouver de l’ amour ou de l’affection l’un pour l’autre), s’ êmer, si vèy voltî ; is s’ vèyant voltî ; il ême sa fèye come sès-ûs ; elle ême si tchèt come on-afant ; li ci qui m’ ême mi sûche ! ; cès deûs-là, is s’ êmant come deûs fréres ; il aime (est porté pour) les jeunes filles, il ême bin lès djon.nes fèyes ; on n’ èst djalous quu di ç’ qu’ on-ême ; _ autant , êmer ostant ; j’aimerais beaucoup qu’il s’en aille, dji voûro bin qu’ il a vache ; il n’ aime personne, i n’ è pont d’ sintîmint

 

S0

 

aine

nf in.ne

 

C60

aine

in.ne; à l’_, à l’ in.ne, divins lés pårtèyes, inte lès djambes, à l’ in.ne dè l’ djambe (Du.), o l’ lanwine ou linwine (Li.)

 

E0

aine

 

 

an.win.ne [ãw-] (Wa.) ; dj’ ê mâ à l’ an.win.ne ; sintoz on pauk quine anwin.ne qu’ èlle è, çusse vatche-là !

 

S0

 

 

aîné

, ée adj pus vî(y) (-ye) ; c’est lui l’aîné, c’ èst li l’ pus vî(y) ; c’est elle l’aînée, c’ èst lèye li pus vîye ; ma sœur aînée, li pus vîye di mes soûs ; il est mon aîné de deux ans, il èst deûs-ans pus vî qu’  mi

 

C60

aîné

, -ée : le fils aîné, li pus vî dès fis ; notre _, nosse grand ; je suis de six ans votre _, dji so sîh ans pus vî qu’ vos. Voy. âgé

 

E0

aîné

êné ; dji sû l’ êné (ou li pus vî) ;  l’_ des fils, li pus vî dès fis

 

S0

 

aîné, e

[adj] (c) li pus vî, vîye, (e) li pus vî, vîle / vèye, (o) èl pus vî, vîye

 

G100

Aineffe

Ênèfe, village

 

E0

aînesse

le droit d’_, li dreût dè pus vî

 

E0

aînesse

ênèsse ; droit d’_, drèt d’ ênèsse

 

S0

 

 

ainsi

adv (de cette manière) come ça, di ç’ maniére-là, insi ; c’est ainsi que vous devez faire, c’ è-st-insi qu’ vos d’ voz fé; (expr) ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou, ce n’est pas la bonne façon de procéder ; puisque c’est ainsi, pusqui c’ èst come ça, pusqui c’ è-st-insi ; (loc) ainsi de suite, èt brik èt brok, èt’ cétèri èt’ cétèra, èt tchik èt tchak ; ainsi que, come ; les hommes ainsi que les femmes devraient y aller, lès-omes come lès coméres î duvrin.n aler ; pour ainsi dire, quausu; ça fait qu’ Elodie a réussi, ainsi ?, ça faît qu’ Élodîye a rèyussi d’ abôrd ?

 

C60

ainsi

insi ; puisqu’il en est _, pusqu’ i va d’ là , pusqui c’ èst come çoula

 

E0

ainsi

_ donc, ça fêt quu (litt. « ça fait que ») ; ça fêt qu’ tu vinrès dîmègne

 

S0

 

ainsi

(de cette façon) insi ; dji vons fé ça ; insi c’ èst tot’ si bon insi qu’ ôtrumint ; no l’ lêsse nin gueûyi insi, don ! ; (réponse à une demande d’explication ou de justification jugée inopportune) insi ; pace quu c’ è-st-insi ! ; pour _ dire, po-z-insi dîre ; (pour ponctuer une incise) insi ; c’ èst mi, di-st-i insi ; c’ èst trop târd, di-dje, mi, insi ; ça fêt, qu’ i dit insi, quu vos ‘nn’ aloz dmwin ? ; _ que (comme), insi quu ; insi qu’ i m’ l’ è dit ; _ donc il est parti sans payer, ça fêt qu’ il èst voye sins payi 

 

S0

 

ainsi que

loc come ; ainsi qu’il vous l’avait dit, come i v’ l’ aveûve dit; je prends le ballon jaune ainsi que le rouge, dji prind l’  djane balon èt co l’ rodje avou

 

C60

air

[nm] (c) aîr, (e) êr [nf], (o) ér [nf]

 

G100

air

nm (fluide gazeux, atmosphère) aîr (f) , aîradje ; air sain, bone aîr; aller au bon air, aler à l’ bone aîr; il passe une brise légère, i coûrt di l’  aîr; s’élever dans l’air, monter è l’  aîr ; tête en l’air, tièsse è l’ aîr ; c’est une tête en l’air, il a l’   balbusète, c’ è-st-one balbusète; en plein air, à l’ uch ; je vais flanquer tout ça en l’air, dji m’ va tot foute èvôye; on manque d’ air, on stofe; (musique) aîr; siffler un air, chufler on-aîr; un air de viole, on-aîr di viole; (manière d’être) aîr (f) ; avoir l’air de rien, awè l’ aîr di rin ; avoir un air bizarre, awè one drôle d’ aîr ; elle a l’air sérieux, èlle a l’ aîr sérieûse ; prendre de grands airs, fé do gros, … do mènîr, … do monsieû, … do ronflant; tu as l’air de le vouloir, on dîreûve qui vos l’ vôrîz bin awè ; (expr) awè l’ aîr gaye, avoir l’air noix, avoir l air ridicule; (loc) sans en avoir l’air, tot fiant chonance di rin, à môde di rin ; jouer la fille de l’air, foute li camp, li lèver ; d’un air de deux airs, dizos aîr; (expr) l’air ne fait pas la chanson, li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon, la belle cage ne nourrit pas l’ oiseau ; i n’ faut nin jujer l’ aube à l’ pèlake, il ne faut pas juger l’arbre à l’écorce

 

C60

air

êr (nf); au grand _, à l’  grande êr ; il y a bon _ ici, i coûrt ine bone êr chal ; quel mauvais _ souffle ici !, qué måva êrèdje qu’ i passe chal ! ; défiez-vous de l’_ froid du soir, mèfiyîz-ve dè freûd êrèdje d’ à-l’-nut ; il circule beaucoup d’_, i fêt on timps êr(i)eûs, i coûrt di l’ êr, voy. vent, venteux ; donner de l’_, voy. aérer; _ humide et froid, crouweûr (nf); prendre l’_ sur le seuil, prinde (, haper, houmer) l’ êr so l’ sou (ard. su soryi, le soir en été) ; voy. frais ; il y a un courant d’_ ici, i tére (ou tchèsse) chal ; prendre un _ de feu, prinde ine êr di feû (, ine tchôde), haper ‘ne blamêye ; avoir l’air, aveûr l’ êr, aviser, voy. appa­rence, PARAITRE, SEMBLER ; il a un drôle d’_, il a ‘ne drole d’ êr ou di cogne, … di kêre (Hu., Od.), …di maye (Es.) ; il n’a aucun _ [pour travailler], i n’ a nole cogne, nou stûle (Gl.), nole auguèsse (Bat.), noule êr (La.), noul ahè (Mar.), voy. aptitude, méthode ; affecter un _ imposant, si brandiner; prendre un _ supérieur, si d’ner dès-êrs , fé d’ sès-êrs , prinde dès grands-êrs , peter (ou fé pèter) di s’ narène ; voy. embarras, façon, mine; _ chanter un petit _, tchanter ine pitite êr ; les vieux airs de danse (menuet, etc.), lés p’titès danses

 

E0

air 1

(ciel) êr (nf) ; taper one pîre à l’ êr ; (se dit plaist lorsqu’on hésite sur la direction à emprunter; en retombant, la casquette indiquera le chemin à suivre) dji vons taper la calote à l’ êr ; toumer lès quate fièrs à l’ êr ; c’est une tête en l’air, c’ è-st-one tièsse à l’ êr ; (atmosphère) êr ; il a été fatigué par l’air (p. ex. pour un petit enfant que l’on a promené au grand air), il è stî pris pa l’ êr ; on manke d’ êr voci ; aller prinde l’ êr ; on n’ pout nin viker d’ l’ êr do timps 

 

S0

 

air 2

(allure) êr ; il è todi l’ êr sombe ; il è on drole d’ êr ; il avot l’ êr sondjeû ; i gn-è on-êr di famile intèr zèls deûs ; i s’ a dène onk, d’ êr ! ; il a un air bizarre, il è on-êr di deûs-êrs ou il è on drole d’ êr ou il è l’ êr tot chôse ; sans avoir l’air d’y toucher, il lui a dit ses quatre vérités, l’ êr di rin i lî è dit sès quate vèrités ; avoir l’air (paraître) (+ adj), avèr l’ êr ; vosse fème è l’ êr mâvêse ; èle n’ e nin l’ êr fwart maline ; avoir l’air (paraître) avèr l’ êr di (+ inf) : ça è l’êr di mâ toûrner ; ne pas en avoir l’ air du tout (formule qui, par antiphrase, exprime le scepticisme de qqn), ann’ avèr tot l’ êr (litt. « en avoir tout l’ air ») ; tu ‘nn’ ès tot l’ êr, d’ avèr compris ! 

 

S0

 

air 3

(mélodie) êr ; djoûe-nos one pètite êr ; one bèle êr d’ opèra ;  c’est l’air qui fait la chanson, c’ èst l’ ton qui fêt la tchanson

 

S0

 

 

aire

nf aire de la grange, aîréye, batéye, dagn (m) ; sur l’aire du jeu de balle, su l’ djeu d’ bale ; emplacement où on carbonisait le bois, aîre di faude ; aire d’atterrissage, tèrin d’  atèrichadje

 

C60

aire

(de four, grange, etc.) dègn, (nm); (spécialt de grange) batîre , flatch (nm) (Fa.) (, flètch (Bel.)), flatchis’ (Rob.); (de four) flètche (nf) (La.), djète (Be. : dè pan eût so l’ djète ; à Od. … so l’ pavé)

 

E0

aire

_ de grange (où l’on bat), batîre ; chover la batîre ; la grange étant svt à l’étage (au-dessus des étables), on y accède par la rampe do l’ batîre ; lorsque cette rampe n’est pas un terre-plein mais qu’elle surplombe un vide (dans lequel on aménage parfois un petit débarras), on l’appelle plutôt pont d’ batîre

 

S0

 

 

airée

(de gerbes) batêye , lét, lèvée, stårêye

 

E0

airelle

(myrtille (Vaccinium Myrtillus)) frambåhî, (ard.) frampî (, qqf. frambî) ; (la baie) frambåhe (, -bêhe Ma. ; voy. framboise); _ baie de l’_ ponctuée (V. Vitis-Idaea) rodje frambåhe, tchintchin (nm), rodje peûs, peûs d’ påkète ; baie de l’airelle des marais (V. Uliginosum) frambåhe dè leûp, … dè tchin. Voy, CANNEBERGE,   MARMELADE

 

E0

airelle myrtille

nf (le fruit) caclindje, frambauje ; (l’ arbuste) caclindjî (m), frambaujî (m)

 

C60

Airs

rue des _, so l’-Êrs, à Liège

 

E0

aisance

[nm-pl] lieux d’ _ :  cabinèt, (c) comôdité [nf], (o) comôdité [nf]

 

G100

aisance

nf lauke ; donner de l’aisance (donner du jeu, relâcher) , diner / doner dè l’ lauke ;  (fortune) avoir de l’aisance, awè d’  qwè, awè bin l’ moyin ; (commodités) nfpl aujeminces, ayèsses ; lieux d’ aisances, cabinèt (m sg), comun (nm sg), lieû (m sg), tchiyote( f sg) (grossier), padrî (adv) ; je voudrais trouver les lieux d’ aisance, dji vôreûve bin aler padrî, dji vôreu bin aler au lieû,… au cabinèt,…

 

C60

aisance

åheûr ; jeu aisé d’un mécanisme, djowe (nf); _ com­munale, åhemince (êh- Rob.), trîhê, warihê (, wèriha; wir’hé (Di.), wèr’hê (St.)), åyehê (Ju., Her.), so l’ åhe (l.-d. Comblain); lieux d’_, voy. cabi­net ; vivre dans une honnête _, viker bordjeûsemint ; ils sont dans l’_, il ont åhèye dè viker, is vikèt bin ou so blancs peûs , c’ è-st-on bon manèdje , is sont bin , èl tinèt bin , is sont bin d’vins leûs papîs , il ont po fé ou po viker, …po keûse, il ont bin l’ timps ou l’ moyin , is sont à leûs-åhe, il ont leûs-åheminces, il ont leûs rins reûds , is n’ ont nin må leûs rins, is sont reûds , i nè l’zî måke rin , tot-à-fêt sût, i n’ a rin qu’ arète , il ont d’ qwè. Voy. abondance, argent

 

E0

aisance

(situation de fortune) êsance ; is vikant dins l’ êsance ; (espace autour d’un bâtiment, qui est nécessaire pour le charroi, pour les allées et venues des personnes et des animaux, etc.) êsance ; il ont d’ l’ êsance âtoûr do l’ mwêjon 

 

S0

 

Aische-en-Refail

npr (à-y-)Ache

 

C60

aise

nf auje ; avoir ses aises, awè sès-aujes ; à votre aise, come vos v’loz ; ne pas être à son aise, ni nin ièsse à s’ t-auje; (expr) awè l’ cu strwèt, avoir le cul étroit, ne pas être à son aise; ièsse come onk qu’  ureut s’ boutroule disfaufiléye, avoir son nombril défaufilé, id.; (loc) vous en parlez à l’aise !, vos d’ djoz bin, vos !

 

C60

aise

adj binauje, contint (f contin.ne) ; il fut tout aise d’ en sortir, il a stî tot binauje de rèche

 

C60

aise

(à 1’ ) loc à s’-t-auje ; il se met à l’aise, i s’ mèt à s’-t-auje ; mettez-vous à l’aise !, mètoz-vos à voste auje ! ; être à l’aise, awè mèyeû, ièsse à s’ -t-auje, ièsse èyauve ; être mal à l’aise, ièsse jin.né (-ye) ; à votre aise !, come vos v’loz !

 

C60

aise

1 nf åhe (, êhe Ma.); vivre à l’_, viker à si-åhe, voy. aisance; être mal à l’_, èsse må(l) à si-åhe ou må è s’ pê ; je ne suis pas à mon _, dji n’ so nin d’ adram’, voy. assiette, indisposé ; allez tout à votre _, alez tot-à vos-åhes ; en prendre à son _, èl prinde à l’ lådje ; se priver de ses _, si djin.ner, si d’hèssî ; elle ne se sentait pas d’_, èlle èsteût tote foû d’ lèy di binåhisté ou di contintemint ; adj binåhe (, åhe La.), contint; bien _, bin binåhe (, bin åhe La.), bin contint; je serais bien _ de…, dj’ åreû bon di… ; voy. content, heureux

 

E0

aise

 

 

 

S0

 

 

aise

il est parti tout à son _, i ‘nn’ è ‘nn’ alé tot bê doûcemint

 

S0

 

aise

âje (êje Ba.) ; dji n’ asto nin à l’ âje ; avou lèye, dji sû mâ a mi âje ; être à l’_, avèr bon ; faites à votre _, nu v’ jin.noz nin ; j’ai les pieds à l’_ avec ces souliers, dj’ ê bon dès pîds dins cès solés-là ; je me sentais les pieds à l’_, dj’ avo bon d’ mès pîds ; il est vite à son _, i s’ rind vite familier ; ces gens sont très à l’_ (du point de vue financier), is l’ tènant bin

 

S0

 

aisé

, ée adj (facile) auji, aujîy (-e) ; (fortuné) dins lès bins, pèsant (-e), ritche ; être aisé, ièsse dins lès bins

 

C60

aisé

, -ée åhèye (, åhî, -êye Ve., êhî, -ie Ma., êhé, -ée Fa.), voy. facile, malaisé ; vêtement _, åhèye moussemint, lådje assez, plantiveûs, voy. étriqué ; personne _, voy. aisance

 

E0

aisé

(qui est _(e) à manipuler) qué djinti ustîe, ç’ fossè-là !; adv cela m’a été _ de m’entendre avec lui, dj’ ê avou facile di m’ atinde avou lu

 

S0

 

Aiseau

npr Aujau

 

C60

aisément

adv aujîyemint ; on y accède aisément, on-z-î avint aujîyemint

 

 

aisément

åhèyemint (, åhimint ; êhimint Ma., êhémint Fa.); vous vivez _ vos-avez åhèye viker, voy. ai­sance, FACILEMENT

 

E0

Aisemont

npr Inzès-Monts

 

C60

Aisne

l’_, l’ In.ne ou l’ êwe d’ In.ne, affluent de l’Ourthe.

 

E0

aisselle

nf à l’aisselle, dizos l’ brès

 

C60

aisselle

à l’_, sous l’_, dizos l’ (ou lès) brès’ ; le creux de l’_, li potale di d’zos l’ brès’; faisceau (de paille, etc.) qu’on peut emporter sous l’_, ahelêye

 

 

aissette

voy. assette

 

E0

aître

ête ; voy. cimetière

 

E0

Aix-la-Chapelle

Åhe (, Èks ; Ès’ (Ja., Ma.))

 

E0

Ajja

 

(marque de tabac) Aja ; foumer d’ l’ Aja

 

S0

 

ajourer

v dès joûrs, fé dès dents d’ loup, mirlificoter

 

C60

ajourer

(qch) à djoûs ; voy. claire-voie

 

E0

ajournement

nm il y a ajournement du procès, li procès èst r’mètu (à pus taurd)

 

C60

ajournement

 

ajourneumint

 

S0

 

ajourner

v (retarder) rimète

 

C60

ajourner

, -ement (r)adjoûrner, (r)adjoûrnèmint

 

E0

ajourner

 

vt ajourner ; la vinte è co stî ajourné

 

S0

 

ajout

nm ajoute (f)

 

C60

ajout

 

ajoute ; i gn-avot one pètite ajoute à l’ lète

 

S0

 

ajoutage

(r)adjoute (, (r)ajoute)

 

E0

ajouter

[v] mète avou, (o-c) rajouter

 

G100

ajouter

v (mettre en plus) mète avou, mète addé, rajouter, rimète; ajouter au prix, rimète dissus ; (dire en plus) sans rien ajouter, sins rin dîre di pus; ajouter foi à, crwêre

 

C60

ajouter

(r)adjouter, mète (ou bouter) avou ; sans rien _, il partit, sins ‘nn’ abouter d’ pus’, ènn’ ala

 

E0

ajouter

 

ajouter ; vos-ajouteroz ça su m’ compte

 

S0

 

ajustage

nm adjustadje

 

C60

ajustage

 

(d’une pièce) adjustèdje

 

S0

 

ajuster

v (mettre à bonne dimension) adjuster, mète à mèseure ; il l’ ajustera, i l’ adjustéyerè; (adapter) fé aler avou, fé aler d’ ssus

 

C60

ajuster

, -age, -ement, -eur adjuster, -èdje, -èmint, -eû ; mète d’ adram’, adrameter; apotiker, -èdje ; apatroner, -èdje ; èmantchî, -èdje, -eûre ; èdjibler, -èdje, -eûre (,adjibler Wan.) ; voy, ACCOUTRER,    AGENCER, ARRANGER, parer ; (assortiro apålier, -èdje ; (ajuster son coup) voy. viser ; (bien ajuster, réussir) adièrcî, voy. réussir

 

E0

ajuster

 

adjuster ; adjuster on mantche ; _ une robe (aux mensurations de la personne qui la porte), rarindji one cote 

 

S0

 

ajusteur

nm adjusteû

 

C60

ajusteur

 

(ouvrier) ajusteûr

 

S0

 

alaise

, alèse nf drap (m)

 

C60

alaise

 

alêse ; one alêse en twaye ciré ; _ pour l’emmaillotement du bébé, fachèdje, drap d’ cou ; drap qui sert d’_ pour un lit d’enfant, pisserou

 

S0

 

alangui

, ie adj alanwi (f alanwîye)

 

C60

alanguir

(s’) vr croufyî, dèpèri, si miner ; il s’alanguit, i croufîye, i dèpèrit, i s’ mine

 

C60

alanguir

 

vt alantchi (Te.)

 

S0

 

alanguissement

nm croufiadje, dèpèrichadje, linwichadje, minadje

 

C60

alarmant

, ante adj qui faît awè peû ; on raconte des choses alarmantes, on raconte dès-afaîres qui faîyenut awè peû

 

C60

alarme

nf averète, sirin.ne, ûlaud (m) ; j’ai fait mettre une alarme chez moi, dj’ a faît mète on ûlaud à m’ maujone ; donner l’alarme en cas d’ incendie, soner au feu ; sonner le tocsin, soner au dandjî ; (expr) ti dîreus veûy one saquî !, comme il a l’air bête !

 

C60

alarme

alarme; sonner la cloche d’_, ricôper, triboler ; donner l’_, préveni dè dandjî ; être dans les _, èsse divins lès transes, _lès-abranles. Voy. alerte, chante­relle

 

E0

alarme

 

alârme ; dèner l’ alârme

 

S0

 

alarmer

v fé awè peû

 

C60

alarmer

(s’) vr awè peû ; elle s’ est alarmée pour rien, èlle a ieû peû po rin

 

C60

alarmer

alårmer, rèvinter; (s’) s’ alår­mer, voy. émoi

 

E0

alarmer

 

(s’) ((s’) inquiéter) s’ alârmer ; i s’ alârme po rin

 

S0

 

albâtre

albasse (, albåte (nf))

 

E0

albatros

nm albatros’

 

G0

Albert

npr Albêrt ; diminutif, Bêrt, Bèbêrt

 

C60

Albert

Albêrt (dimin., Bèbêrt)

 

E0

Albert

 

, -e Albêrt, -e

 

S0

 

Albertine

npr Albèrtine ; diminutif, Bèrtine

 

C60

Albin

 

, -e Albin, -e

 

S0

 

albinos

n un lapin albinos, on rodjes-ous

 

C60

album

nm albom’ , cayè

 

C60

album

albom’

 

E0

album

 

albom’ ; on-albom’ di fotos ; _ de bandes dessinées, live d’ îmâdjes

 

S0

 

albumine

nf albumine de l’ œuf, blanc (m)

 

C60

albumine

nf albumine

 

G0

albumineux

adj albumineûs

 

G0

albuminurie

l’_, di l’ albumine

 

E0

alcali

nm alcali

 

G0

alcaloïde

nm alcaloyide

 

G0

alchimie

nf alchimîye

 

G0

alchimille

(plante) pate-di-poye, pate-di-liyon, cotrê-d’-tîhe (Ma.), rôbe-do-l’-Vièrdje (Waimes)

 

E0

alchimiste

nm alchimisse

 

G0

alcool

[nm] alcol ; v. goutte, pequet…

 

G100

alcool

nm alcol (f) , gote (f)  ; il boit de l’ alcool, i bwèt dè l’ gote ; alcool camphré, alcol canfréye; (expr) èwou-ce qui l’  brèsseû passe, li bolèdji n’ passe nin, où le brasseur passe, le boulanger ne passe pas, j’attire votre attention sur les méfaits de l’ alcool

 

C60

alcool

, -ique,   -iser  alcol, -ike,  -iser ; voy, BUVEUR,   IVROGNE

 

E0

alcool

 

alcol ; _ sec (opp. à doûs), sètch ; dj’ ême mîs do sètch ; de l’_ de grains, do grin ;_ obtenu par macération de fruits récoltés à diverses époques de l’ année, gote dès quate sêsons ; personne qui est portée sur l’_, distileû, -eûse (litt. « distilleur, -euse ») ; une personne qui peut ingurgiter beaucoup d’_ sans être ivre, on parfond, one parfonde

 

S0

 

alcoolique

adj alcolike

 

G0

alcoolique

 

alcolike

 

S0

alcoolisable

adj alcolisauve

 

G0

alcoolisé

 

, -ée adj alcolisé, -ée

 

S0

alcooliser

v mète dè l’ gote avou; (expr) di l’ abwâre come do lacia d’  maçon, une boisson comme du lait de maçon, une boisson alcoolisée

 

C60

alcooliser

vt alcoliser

 

G0

alcoolisme

nm alcolisse

 

G0

alcoologie

nf alcolojîye

 

G0

alcoomètre

nm alcolmète

 

G0

alcoométrie

nf alcolmètrîye

 

G0

alcootest

nm alcoltès’

 

G0

Alcor

(étoile), voy. ourse

 

E0

alcôve

nf lit d’ alcôve, lét-foû ; « Èt tote seûle su mi strwèt lét-foû, dj’  aurè l’  aulouwète qui s’  rèwîye. » (A. Bacq)

 

C60

alcôve

foûme èclôse, clôse foûme (ard.), foûme rèssèrêye (Vo.), alcôve

 

E0

alcôve

 

alcôve 

 

S0

 

alcsoir

nm alézwêr

 

C60

Aldegonde

npr Aldègonde ; diminutif, Gonde

 

C60

Aldegonde

Aldigône (dimin., Gône); rue Sainte-_, rowe Sinte-Aldègonde, à Liège

 

E0

aléa

nm hasârd, astchèyance (f)

 

C60

aléatoire

c’est chose _, c’ èst l’ oûhê so l’ håye ; faire une vente _, vinde hasård èt tot, fé ‘ne vinte so bouf ; voy. chanceux

 

E0

aléatoire

c’est chose _, c’ è-st-on-ûjê s’ la hèye

 

S0

 

 

alémanique

adj alèmanike

 

G0

alêne

nf alène; l’alène du cordonnier, l’ alène do cwamejî ; lissoir de cordonnier, asti, astike

 

C60

alêne

alène (, -ine Wan., Hu., Ja.); _ droite, brokeû

 

E0

alentour

adv avaur-ci, avaur-là, tot-autoû ; les chemins d’ alentour, lès vôyes d’ avaur-ci; (loc) alentour de, tot-autoû di ; alentour de ses yeux, tot-autoû d’ sès-ouys

 

C60

alentour

adv tot-åtoû ; confondre autour avec _, prinde boûf po vatche, prinde sès savates po sès solés ; nm les alentours, voy. environ

 

E0

alentours

nmpl je suis allé voir les alentours, dj’ a stî veûy tot-autoû, dj’ a stî veûy li vijenauve ; aux alentours du nouvel an, aviès l’ novèl an ; il habite aux alentours de Namur, i d’ meure après Nameur, i d’ meure do costé d’ Nameur

 

C60

alentours

des _, d’ âtoûr ; lès vièdjes d’ âtoûr ; lès djins d’ âtoûr

 

S0

 

alerte

[adj] spitant, e

 

G100

alerte

nf (signal) averète ; « On quârt d’ eûre après l’ averète, lès paurts aus cautes sont r’prîjes. » (T. & W.) ; (loc) donner l’alerte, prévenu (do dandjî), prévenir (du besoin d’aide) ; à la première alerte, à l’ prumêre averète ; en cas d’alerte, s’ i gn-a jamaîs one averète; (situation inquiétante) ; nous avons eu une chaude alerte, nos-avans ieû one sèrâde

 

C60

alerte

adj ayauve, lèsse, spitant(-e), vayaule, vèrdjasse, vif (f vive), virlitche ; « Li man n’ èst d djà pus si virlitche. » (A. I.aloux) ; « Èt, mi sintant l’ keûr vayaule, dj’ a stî r’toûrner l’  vèrgna . » (G. Smal).

 

C60

alerte

interj abèye !, èvôye !, hay hay !, èvôye po lès wêdes !; nf  donner l’_, voy. alarme ; avoir une _, aveûr ine tchôde; adj abèye, alant, spitant, subtil, vîf , rapide, vigreûs , vikant, voletrûle, rèveleûs ; une petite femme _, ine troupinète ; une femme très _, ine Marèye-roufe-tot-djus ; un vieux _, on vî droum’kègn (Vo.); une vieille _, on vî troupin ; voy. actif, éveiller, vif

 

E0

alerte

elle est encore _, èle va co guêy (ou guêyemint) (adv)

 

S0

alertement

voy. activement, rapi­dement, vite ; trottiner _, ènn’ aler dram’-dra-dram’, voy. trotter, -iner

 

E0

alerter

v prévenu ; il prévient, i prévint; il prévenait, i préveneut, i préveneûve ; il préviendra, i prévêrè ; il préviendrait, i prévêreut, i prévêreûve ; qu’ il prévienne, qu’ i prévègne; qu’ il prévint, qu’ i préveniche; c’est lui qui est venu m’ alerter, c’ èst li qu’ m’ a v’ nu prévenu, … qui m’ l’ a v’ nu dîre

 

C60

alèse

ou alèze (d’enfant) ahelé, drap d’ cou (, drèp d’ cou Ve.)

 

E0

aléser

, -age aliser, -èdje ; aråyî, -èdje ; driler, -èdje

 

E0

alésoir

drèle (nf); (t d’arm.) aliseû, aråyeû

 

E0

alevin

nm gravî, grèvî, noûrson

 

C60

alevin

noûrson, make-d’-atètche

 

E0

Alexandre

npr Alègzande ; diminutif, Zande

 

C60

Alexandre

Alègzande (dimin., Zande)

 

E0

Alexandre

 

Alègzande

 

S0

 

alexandrin

nm alègzandrin

 

G0

Alexandrine

npr Alègzandrine ; diminutif, Zandrine

 

C60

Alexandrine

 

Alègzandrine

 

S0

 

alexandrinisme

nm alègzandrinisse

 

G0

alexien

(religieux) Lolå

 

E0

Alexis

npr Alècsis ; diminutif, Lècsis

 

C60

Alexis

Alècsis

 

E0

Alexis

 

Alècsis

 

S0

 

alezan

adj rossia

 

C60

alezan

, -e rossê, -ète

 

E0

alfa

nm alfa

 

G0

Alfred

npr Frèd’

 

C60

Alfred

 

Alfrèd’

 

S0

 

algarade

nf brète, taminti (m) ; il a eu une algarade avec sa femme, il a ieû one brète avou s’ feume, … dès t’ as-mintis avou s’ feume

 

C60

algarade

algaråde, astrapåde, brète, quarèle, zinne (Li., Be.), zinke Ans); voy. ATTRAPAGE,   DISPUTE,   RIXE,   SCÈNE, TAPAGE

 

E0

algarade

 

 

algarâde (, as-) ; dj’ ons avou one bèle algarâde ! ;  il ont avou one fameûse asgarâde 

 

S0

 

algèbre

nf aljêbe

 

C60

algèbre

nf aljêbe

 

G0

algébrique

adj aljèbrike

 

G0

algébriquement

adv aljèbrikemint

 

G0

algébriste

nm aljèbrisse

 

G0

algérien

adj aljèryin

 

G0

algol

nm algol

 

G0

algonquin

nm algonkin

 

G0

algorithme

nm algoritme

 

G0

algorithmique

adj algoritmike

 

G0

algue

nf marache

 

C60

algue

nf algue

 

G0

Alhoumont

 

Aloûmont

 

S0

 

Alhoumont

(village de la commune d’Houffalize, anct commune de Tavigny) Laloûmont ; dj’ ons stî quèri dès bièsses à Laloûmont 

 

S0

 

Alice

 

Alice

 

S0

 

aliénation

nf aliènâcion

 

G0

aliéné

nm alièné

 

G0

aliéner

, -able vinde, -åve ; céder, -åve ; _ un aliéné, voy. fou

 

E0

alignement

 

alignemint ; (de maisons) aroyemint, alignemint d’ mâjons

 

S0

 

aligner

, -ement aligner (, -î), -èdje, -emint ; (techn.) arûler, -èdje ; file d’objets alignés, rôyelée (Ja. ; différent de rôye, ligne de légumes sur pied, etc.)

 

E0

aligner

 

aligner ; aligner lès bièsses ; aligner lès porètes

 

S0

 

aliment

[nm] (o-c) (a)mindjî, (o-c) (a)mougnî, (e) amagnî

 

G100

aliment

amagnî, alimint; _ bour­rant, on bon stopa ; préparer les _ de qn, acouhener (qn) ; voy. nourriture

 

E0

aliment

nm alimint

 

G0

alimentation

nf alimintâcion

 

G0

alimenter

(les fours, etc.) t. techn. tchåfer, toker ; _ une pompe, noûri ‘ne pompe; _ la batteuse en y poussant les gerbes, fôrer; voy. nourrir, surali­menter

 

E0

alisier

alehî

 

E0

alisier

 

 

(arbre) âloyî (Lu.) ; âs-Âloyîs, lieu-dit à Wardin (commune de Bastogne)

 

S0

 

 

alité

il est _, il èst su l’ lît ou i tint l’ lît

 

S0

 

aliter

(s’) si mète è lét, s’ adjîre (Ma.) ; il a dû s’_ pendant trois mois, il a stu treûs meûs djus ; elle a encore dû s’_, (plaist) èlle èst co ‘ne fèye toumêye di s’ maclote ; être alité, èsse clawé so s’ lét ; s’_ pour mourir, (plaist) danser s’ dièrin.ne danse

 

E0

Alix

 

Alics’

 

S0

 

alizé

nm alisé

 

G0

allaiter

[v] (o-c) doner l’ tète, (e-c) diner l’ tète

 

G100

allaiter

, -ement diner l’ sin ou l’ tète ; noûri, -ihèdje (de l’enfant)

 

E0

allaiter

 

 

 

vt alêter ; sa mère l’ allaite encore, il èst co à l’ tète ;

(d’une femme qui à conçu une progéniture abondante en un laps de temps très court) alêtante (qqf lêtante) adj f loc èlle èst todi pwartante ou alêtante (litt. « elle est toujours portante (= enceinte) ou allaitante »)

 

S0

 

 

 

allant

, -e alant, -e ; voy. alerte

 

E0

alléchant, e

[adj] (e-c) (r)agostant, e, (o) ragoustant, e, (o) abètchant, e ; v. appétissant

 

G100

allécher

, -ant, voy. aguicher

 

E0

allée

ce n’est qu’une _ et venue (de clients, etc.), ci n’ èst qu’ ine convôye, … ine alêye èt ‘ne vinowe (di djins) ; des _ et venues (dans le ménage ou autour de qn), dès convôyes, dès coraterèyes, dès toûrnikerèyes; (voie bordée d’arbres) alêye, avenowe, dréve ; (passage entre deux murs, deux maisons)  inte-deûs , rouwalète

 

E0

allée 1

 

alée ; _s, alées ; _s et venues en tous sens, toûrs èt racatoûrs ; fé dès toûrs èt dès racatoûrs ; i ‘nnè fêt, dès-alées èt v’noûyes

 

S0

 

allée 2

(dans un potager) êrêye ; ni lêsse nin on si lâdje pâsê intèr lès-êrêyes

 

S0

 

alléger

voy. aider, soulager

 

E0

allégorie

nf alègorîye

 

G0

allégorique

adj alègorike

 

G0

allégoriquement

adv alègorikemint

 

G0

allègre  

ètêt, -e, virlih; voy. GAILLARD,  JOYEUX

 

E0

allègrement

djoyeûsemint, galiårdèmint, vigreûsemint

 

E0

allégresse

ètêtise, ètêtemint, ètètisté, djôye, liyèsse ; voy. joie

 

E0

alléluia

nm alélouya

 

C60

alléluia

aléluyå

 

E0

alléluia

 

 

alélouyâ ; tchanter dès-alélouyâs ; (formulette parodique) âmèn’ po lès kènes, alélouyâ po lès cwarbâs !

 

S0

 

 

Allemagne

Alemagne

 

E0

Allemagne

 

Alemagne ; dj’ ê stî cink ans prîjenî en-Alemagne

 

S0

 

allemand

, ande adj et n alemand (-e), boche (nm) (péjor), gris (nm) (péjor)

 

C60

allemand

, -e alemand, -e, prûssyin, (anc.) tîhon (f tîhe) ; parler, baragouiner _, voy. baragouin; tête d’_, cwårêye tièsse; soldat _ en feldgrau, gris piou ou gris ; en pays de langue allemande, ås-Alemands (St., Ma.)

 

E0

allemand

adj alemand

 

G0

Allemand

 

 

 

 

 

, -ande n Alemand, -ande (adj allemand, -e alemand, -e) ; (se dit lorsque des aliments aux goûts opposés sont associés) c’ èst dès gouts d’ Alemand (litt. « ce sont des goûts d’ Allemand ») ; le pèlerinage qui mène les pèlerins allemands de Cologne à Saint-Hubert, li pèlèrinèdje (ou la porcèssion) dès-Alemands ;  les _s, (péjor.) lès tièsses cârés

 

 

S0

 

 

 

 

 

allemand

nom donné aux soldats _s âgés non combattants durant la guerre 1914-18, lanchtourne [all. Landsturm] ; nom donné aux soldats allemands qui ne sont pas rentrés chez eux après la première guerre mondiale, kêsèrlitch ; c’ è-st-on kêsèrlitch (on ajoute parfois plaist quu Bismark è r’tchèssi ! ) [de l’all. kaiserlich, impérial]

 

S0

 

allemande (danse)

nf alemande

G0

aller

[v] (e-c) aler, (o) daler

 

G100

aller

[v] s’en _ : (e-c) ènn’ aler, (o) èdaler : (o-e) dj’ ènnè va, nos ‘nn’ alans, (e-c) dj’ èva, nos ‘nn’ alans

 

G100

aller

v (se déplacer) aler ; je vais, dji va; il va, i va ; nous allons, nos-alans ; vous allez, vos-aloz, vos-alez ; ils vont, is vont ; il allait, il aleut, il aleûve, il aléve ; il ira, il îrè ; il irait, il îreut, il îreûve, il îréve ; qu’il aille, qu’ i vaye; qu il allât, qu’ il aliche; aller à pied, aler à pîds ; aller se coucher, aler coûtchî, aler è chlop’ ; aller de côté, chêbyî ; aller à l’ aventure, cobèrôler ; aller vers, gangnî ; exécuter des mouvements circonscrits, fé dès toûs èt dès cotoûs ; aller et revenir sans cesse, fé dès toûs èt dès ratoûs ; aller en sens inverse, aler contraîre ; aller de-ci de-là,  alcoter, baler,  baloter, bârloker, chalboter, clicoter, wachoter ; aller en une démarche saccadée, aler come à r’ssôrt; (se porter) aler ; comment allez-vous ?, ça vos va ?, comint-ce qui ça (vos) va? ; et votre père, comment va t-il ?, èt vosse pa, ça lî va?; oui, je vais mieux, oyi, ça va mia ; à présent, elle va mieux, asteûre, ça lîva mia ; «  Èt popa, comint lî va-t-i ? » (R. Hostin); vous allez bien?, ça vos va ? ; ça va bien, on n’ si plind nin, nin trop mau, on-z-aureut twârt di s’ plinde ; ça ne va pas fort, nin chîs côps d’ trop; come on tchin qui stron.ne, come su dès câréyès reuwes, dji n’ dimanderè nin où-ce qu’ on danse audjoûrdu, come li mitan d’ on tchin su ses deûs pates, dj’ in.me ostant qu’ on m’ lome Zidôre; (fonctionner) aler ; l’ horloge ne va plus, l’ ôrlodje ni va pus ; fonctionner en toute régularité, aler come su dès rôlètes; (convenir) aler ; cette clef ne va pas, ci clé-ci n’ va nin; (s’en aller) ènn’ aler ; je vais à Namur, dji (m’ ) è va à Nameur ; il s’ en va, il è va ; il s’en allait déjà, i ‘ nn’ aleut d’ djà ; va-t’en !, va-z-è !; cela va de soi, cela va sans dire, bin sûr, come di jusse, naturélemint; allez ! (interj pour inciter au départ ou à faction), abîye !, abîye insi !, alez insi !; (interj d’incrédulité ou de surprise) alez nin possibe, taîjoz-vos, taîje-tu !, alons ! (interj) ; (conseil suivant la raison) va ; on ne se fâche pas pour si peu, allons !, on n’  si mwaîjit nin po si wêre, va !; (ordre) on ! ; tenez-vous correctement, allons !, tinoz vos come u faut, on! ; marque d’ impatience, djans ! ; allez, dépêchons !, djans, insi !

 

C60

aller

nm aler ; prendre un ticket aller et retour, prinde on coupon di r’vint di r’va; (évolution des choses) au pis aller, au pîre aller

 

C60

aller

aler ; il est allé hier à Huy, il a stu îr à Hu ; il est allé quelque part (mainte­nant), il è-st-èvôye ine sawice ; _ de nouveau, raler ; _ au-delà, passer (h)oute ; _ lentement, lumeciner; _ doucement, à petits pas comptés, ènn’ aler dèm’-dè-dèm’, voy. trottiner ; _ bon train, aler ou roter (d’) on bê (ou mêsse) lèvê, … d’ ine reûde abatowe ; _ ça et là, voy. ça ; _ et venir, aler èt m‘ni, côrater, cotî, dråhener, håroner, nagler, toûrner, toûrniker, caroter (Du.), brèneler, vèroter, vètrouyi (La. ; vètruyer, vôturer Fa.) ; où allez-vous ?, wice alez-ve ?, wice pêrîz-ve ?, wice tchèrîz-ve ?; comment allez-vous ?, kimint (v’) va-t-i ? ; se laisser _, si lèyî ‘nn’ aler ; laisser _ les affaires, voy. affaire ; va t’asseoir, vas-se t’ assîr ; allez vous coucher, alez’ vis coûkî (proprt ‘alez-se vis coûkî’); allons nous pro­mener, alans(-se) (, djans(-se)) porminer ; allons !, alans !, djans, èvôye ! , djans don djans !, djo, houp !, hay abèye !, hay don hay ! ; allons, venez-vous ?, hay ! djo, vinez-ve ? ; allons ! y sommes-nous ?, alè ! î èstans-gne ? ; va, va-z-è ; allez, alez-è ; allez ! vous êtes une ingrate !, alez-è, ingråte qui v’s-èstez ! ; oui, allez, awè, alez,  (ard.) o qu’ ay ; ce mur va tomber, ci meûr-là vout toumer; il va être midi, i bètche so doze eûres ; il va pleuvoir, i va (ou vout) ploûre, i s’ apontih po ploûre ; s’en aller, ènn’ aler , si r’ployî , tirer s’ rèvèrince ; il s’en était allé, ènn’ aveût ‘nn’  alé ; allons-nous-en, djans-è ; nous en allons-nous ?, è djans-ne ? ; qu’il s’en aille !, qu’ i rote si vôye ! ; s’en _ précipitamment, voy. décamper, déguerpir ; s’en _ à la dérobée, voy. dérobée, esquiver

 

E0

aller

 

 

 

(formule utilisée au couyon qui passe pour indiquer que le joueur accepte l’atout désigné par le sort) dj’ î va ! (opp à dji passe !)

 

S0

 

 

 

aller

 

 

 

(distinction v. d’ action – v. d’état) en-aler (action) et sèy voye (état) ; i ’nn’ è ’nn’ alé (il s’en est allé, il est parti (action)) et il èst voye (il est parti (état))

 

S0

 

 

 

aller

 

 

 

interj (mot-phrase qui traduit la non-adhésion du locuteur par rapport à la situation) allons, ce sont toutes bêtises âwèt’, c’ èst totes dès bièstrîjes

 

S0

 

 

 

aller

 

 

 

 

 

 

 

1ère p. sg. (ind prés) : le réfléchi est optionnel dans JE M’EN VAIS, qui peut se traduire ; dji m’ a va ou dj’ a va ; pour les autres temps et les autres personnes, le réfléchi est absent: dj’ ann-alo (et non *dji m’ ann-alo) di’ ann-îrê (et non *dji m’ ann-îrê); t’ à vas (et non *tu t’ à vas); t’ ann-alos (et non *tu t’ ann-alos); il a va (et non *i s’ à va); il ann-îrè (et non *i s’ ann-îrè); vos-ann-aloz (et non *vos v’s-ann-aloz), etc. ; impératif prés. 1ère pers. pl. djans [concurrencé par la forme alans] ; allons tous le retrouver, djans tortos li r’trover ; allons-nous-en, djans-a ! ; allons-y, djans-î ! ; interj vous n’ allez pas faire ça, allons, vos n’ aloz nin fé ça, djans ! (peut même se combiner avec la forme fr. alons : allons ! essayons de nous entendre !, alons, djans ! rwêtans d’ nos-atinde ! [du lat. eamus] ; v rèsse, substitut de raler aux temps composés (sauf pour a raler), dji n’ î ê pus jamês rustî (mais dji ‘nn’ ê ralé pa lès rempârts) dj’ ê rustî en-Alemagne po l’ purmî côp la s’mwin.ne passé ;  vi (se déplacer d’un lieu à l’autre) aler ; dj’  îrans on toûr à l’ dicâce ; aler â tribunâl ; aler à mèsse ; aler à l’ djin ; aler à l’ côte ; aler à l’ culote ; aler à l’ uch, aler à l’ kète, aler à Rékèm’, aler à l’ marôde, aler âs nids, aler o Grand Duché ; aler à vèlo, en trotinète ; _ à pied, aler à pîd, aler à pate ; _ de gauche à droite (louvoyer )(sous l’effet de la boisson p. ex.), aler hâr èt hète (, hâr èt hote Lu.) ; _ et venir, sans but précis, toûrner come one marionète ; va et reviens tout de suite,  coûr èt racoûr ; va mo le quèri ; va t’ coûtchi, va-se tu coûtche !, va â djâle ! ; il faut que j’y aille (que je m’y rende), (i) fât qu’ dj’ î vache ; il est temps que je parte, (i) fât qu’ dj’ î vache ; i va si p’tit bonome di tch’min ; allons-y !, hay tchèrîe !; _ à (+ mention d’un animal mâle), aler ; aler à gayèt ; la troye va à vèrât ; (suivi d’un adv), aler ; (agir d’une certaine manière) aloz-î doûçemint ; s’en aller, ann-aler ; ann-aler avou l’ tram’ ; dj’ ann-alo avou m’ pére ; je m’en suis allé, dji ‘nn’ ê ‘nn’ alé ; i ‘nn’ è ‘nn’ alé â s’ dusmon.nant ; allez-vous-en, aloz-a, djans-a ou alans-a ; allons-nous-en ; va-t’en va, va-z-a ; ça finira par aller, ça ‘nn’ îrè come li rèsse (ou avou l’ rèsse do cwarp) ; i vât mî qu’ vos-ann-alîche quu l’ bon timps ! ;  (être sur le point de) aler ; dji m’ va marier ; je vais te les montrer, dji t’ lès va mostrer (ou dji va t’ lès mostrer) ; cela va vous coûter beaucoup d’ argent, ça v’ va coster brâmint dès sous (ou ça va v’ coster …) : tu ne vas pas encore venir te fâcher !, tu n’ tu vus nin co v’ni mâvrer ! (ou tu n’ vas nin co t’ vèni mâvrer ! ou tu n’ vas nin co v’ni t’aler mâvrer !) ; je m’apprêtais à lui rendre la monnaie quand il s’est mis à m’engueuler, dji va po lî rinde la manôye èt v’là bin qu’ i k’mince à m’ engueûler ; se laisser _, su lêssi aler ; li talus s’ lêsse aler; (il se néglige ; il cède au découragement) i s’ lêsse aler ; (semi-auxiliaire, suivi d’un infinitif) (être sur le point de), aler ; tu vas fini pa toumer ; i va ploûre ; je vais me marier, dji m’ va marier ; ça va passablement, (- ça v’ va ?) – ça va co ; ça va couci-couça, on l’ fêt aler ; quu ça vache come ça vout, dji l’ ârê ; ça n’ va nin tot seû ; ça n’ va pus du tout avou lès vèjins ; ça va drole, asteûre ; allons, ce n’est rien !, alèz, ç’ n’ èst  rin ! ; allons, ne te tracasse pas !, alons, nu t’ tracasse nin ! ; ça va comme ci, comme ça, ça va on djoûr bin, on djoûr mâ ; cela doit _, coûte que coûte, i fât qu’ ça pète ou qu’ ça crake ; vi ces chaussures ne vont pas bien aux pieds, cès solés-là tchâssant grand ; interj (formules qui marquent l’incrédulité) bin, va! ; tês’-tu, va; i r’vinrè, va, ma fèye ! ; têjoz aloz-ve ! ; vos frîz bin ça, va ! ; (outre les formes régulières de l’impératif allons, djans ou alans, allez, aloz, , on trouve les formes alèz et alons, employées comme interj.) allez (courage), ça ira !, alèz, ça îrè ! ; alèz, ça îrè mî l’ côp qui vint ! ; allons, voyons ! essayons de nous entendre !, alons, djans ! wêtans d’ nos-atinde !; allons-y !, hay tchèrîe ! (avec « hay ! », mot-phrase qui incite à l’ action) ; tais-toi, allons !, tês’-tu va ! (avec l’interj. va, pour marquer un étonnement) ; va pour (d’accord pour), va po ; va po cici ; va po deûs cents-eûros 

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

allergie

nf avoir une allergie qui se manifeste par une éruption cutanée, awè dès dôses

 

C60

allergie

nf alèrjîye

 

G0

allergique

adj alèrjike

 

G0

alleu

alou (dans des l.-d.)

 

E0

Alleur

Aleûr, village

 

E0

alliage

nm aliadje

 

G0

alliance

nf (accord) arindjemint (m) ; ils ont fait alliance, gn-a ieû on-arindjemint ètur zèls; (anneau de mariage) bague di mâriadje, aliyance

 

C60

alliance

(par) loc do costé d’ l’ ome (, …dè l’ feume) ; (par l’ épouse) ils sont parents par alliance, c’ èst dès parints do costé dè l’ feume

 

C60

alliance

aliyance ; anneau de mariage rond d’or, aliyance, bague di marièdje, sposeroû (Ma.)

 

E0

alliance

 

 

 

aliance ; l’ Alliance agricole (n d’une organisation d’agriculteurs, qui publiait le journal du même nom), l’ Aliance agricole ; dj’ ê vèyou l’ anonce su l’ Aliance

 

S0

 

 

 

allie

, ée n pendant la dernière guerre, ils étaient nos alliés, timps dè l’ daîrène guêre, is t’ nint avou nos-ôtes, … il èstint d’ nosse costé

 

C60

allié

(parent) apartènant (, -tinant), atenant

 

E0

allié

 

 

, -ée n alié ; les Alliés (= les pays alliés contre l’ Allemagne durant les deux guerres mondiales), lès-Aliés

 

S0

 

 

allier

(s’) vr si mète èchone, … avou ; ils se sont alliés, is s’ ont mètu èchone ; s’ allier aux USA, si mète avou l’s-ÛSA

 

C60

allier

 

(s’) vt et pr s’ alier (syn. si mète assone)

 

S0

 

alligator

nm aligatôr

 

G0

allitération

nf alitèrâcion

 

G0

allocation

nf alocâcion ; il n’ a pas encore reçu ses allocations, i n’  a nin co ieû sès-alocâcions

 

C60

allochtone

nm aloctone

 

G0

allocution

nf il a prononcé une allocution, il a dit saquants mots, il a faît on p’ tit spitch

 

C60

alloès

nm alowès’

 

G0

allonge

nf alondje, ralondje

 

C60

allonge

ralondje, addjoute; _ de crémaillère, pindant fiér; _ du tronc à scier (t de scieur de long), (plantche dè) rè(s)couleû

 

E0

allongé

, ée adj (rendu plus grand) longu (f longueuwe) ; un visage allongé, on longu visadje ; (allongé avec de l’eau) ribatijî (,  ribatisé) (-ye) ; du café allongé, do cafeu r’batijî; (étendu), coûtchî (-ye), stindu (f., stindeuwe) ; allongée dans l’ herbe, coûtchîye dins lès ièbes

 

C60

allongé

de forme _e, longou, -oûye ; on longou tèrin ; (se dit de qqn qui a une figure très _e) i rabrèsserot bin one gade intèr lès cwanes (litt. « il embrasserait bien une chèvre entre les cornes ») ; qui est _ d’eau (en parlant du café) ripouré ; do r’pouré cafè 

 

S0

 

allongé, e

[adj] (o-c) stindu, ûwe, (e) stindou, owe, (o-c) longu, ûwe, (e) longou, owe, (o) alondjî, iye

 

G100

allongement

nm (action) alondjadje; (résultat) alondjemint

 

C60

allonger

[v] ralongui, (o) ralondjî ; v. étendre

 

G100

allonger

v (rendre plus long) alongui ; il allonge, il alonguit ; ils allongent, il alondjenut, il alonguichenut ; allonger à nouveau, ralongui; les jours deviennent plus longs, lès djoûs ralonguichenut; (étendre) stinde ; allongez la jambe !, stindoz vosse djambe!; (donner de l’ argent) il lui a allongé cinquante euros, i lî a d’né cinkante eûros

 

C60

allonger

(s’) vr (devenir plus long) si stinde ; un vêtement de laine s’allonge facilement, on tricoté, ça s’ sitind aujîyemint; (s’étendre de tout son long) je voudrais m’allonger quelques minutes, dji m’ vôreûve bin stinde saquants munutes

 

C60

allonger

, -ement ralongui, -ihèdje, -ihemint ; rélongui ; stinde ; racrèhe (li brouwèt) ; de forme allongée, longou, -owe

 

E0

allonger

 

vt (rallonger) ralongui (plus fréquent que le simple alongui) ; alongui on moussemint ; ralongui la dossîre ; ralongui on mour ; ralongui one cote ; quand on rêve di quéke onk qu’ il èst mwart, on lî ralonguit la vîe d’ dîj ans ; (augmenter le volume de (qqch) (en y ajoutant du liquide)) ralongui ; ralongui la sope ; ralongui l’ cafè ; ralongui la sâce ; ralongui la coleûr avou d’ l’ ôle di lin ; s’_ (devenir plus long), ralongui ; lès djoûrs ralonguichant ; _ un coutre, ritchâssi on coûte ; (en ajoutant de l’eau) atèni ; atèni la sope ; atèni l’ cafè ; _ davantage (en ajoutant de l’eau à un liquide), ratèni ; ratèni l’ cafè ; ratèni la sope ; (une boisson) en y ajoutant de l’eau, ribatiser l’ cafè ; ribatiser la gote ; (au part passé) c’ èst do r’batisé, ç’ cafè-là ; s’_ en fumant, filer ; li kinkèt file ; il s’est fait _ (à la suite d’un coup), i s’ è fêt stinde

 

S0

 

allouer

v diner (, doner)

 

C60

allouer

acwèrder

 

E0

allumage

nm alumadje

 

C60

allumage

 

(de véhicule à moteur) aloumèdje

 

S0

 

allume-feu

nm atche (f) , brocale (f)

 

C60

allumer

[v] _ le feu: (o-c) alumer, (e) aloumer, (e-c) èsprinde, (e-c) toker

 

G100

allumer

v (mettre le feu à) alumer, mète li feu ; allumer une cigarette, alumer one cigarète ; allumer un incendie, bouter l’ feu, mète li feu ; (éclairer) allumer la lampe, alumer l’ lampe, fé dè l’ lampe, fé dè l’ lumiére

 

C60

allumer

, -age aloumer, -èdje ; èsprinde, -èdje; bouter l’ feû; le temps d’-_ (les lampes), l’ èsprindåhe, l’ aloumåhe ; [la lampe est] allumée, èsprîse, aloumêye ; _ sa pipe, èsprinde si pîpe ; voy. ATTISER, ENFLAMMER, ÉPRENDRE, FEU

 

E0

allumer

 

 

 

 

 

vt (enflammer) aloumer ; aloumer l’ feû ; aloumer l’ for ; (rendre lumineux) aloumer one tchandèye ; aloumer la lampe ; i djure à-z-aloumer l’ cièl èt la tère ; (faire fonctionner) aloumer l’ posse ; (allumer la radio) aloumer la musike ; laisser une lampe allumée en plein jour, loumer l’ djoûr (litt. « éclairer le jour ») ; la lampe è loumé tote la nut’ ; la lantiène loume o stâve ; être allumé de nouveau, si raloumer ; li feû s’ è raloumé

 

S0

 

 

 

 

 

allumette

[nf] (o-c) alumète, (e) aloumète

 

G100

allumette

nf alumète, brocale ; une boîte d’ allumettes, one bwèsse d’ alumètes; (expr) il a dès djambes come dès brocales, il a des jambes comme des allumettes ; èsprinde come one brocale , s’ enflammer comme une allumette

 

C60

allumette

al(o)umète, brocale; grande _ sans soufre, crèsse ; récipient aux -_s, brocalî

 

E0

allumette

 

 

 

 

aloumète ; one bwèsse d’ aloumètes ; on vagon d’ aloumètes ; li pot âs-aloumètes ; aloumer (ou craker) one aloumète ; c’ èst rin d’ bware on vêre quand on sét spârgni one aloumète ; (à la mode ancienne) (languette de bois soufrée) brocale (Te )

 

S0

 

 

 

 

allumeur

, euse n alumeû (-se), lumeû (-se) ; allumeur de réverbère, lantièrnî, lanturnî

 

C60

allumeur

(de réverbères) aloumeû ou èsprindeû d’ lampes

 

E0

allumeur

 

aloumeû ; l’ aloumeû d’ rèvèrbêres

 

S0

 

allure

nf (manière de se déplacer) trin (m) ; se déplacer à bonne allure, aler on bon trin ; à cette allure-là, à ç’ trin-là; (loc) à toute allure, à bate di tch’vau ; il est parti à toute allure, il a ‘ nn’  alé à bate di tch’vau; (manière de se tenir) alûre ; avoir de la prestance, awè bèle alûre ; mal se présenter, ni pont awè d’ alûre ; prendre des allures contournées, fé dès mèsaumènes

 

C60

allure

alûre; [homme] de belle _, di bèle avenowe ; aller d’une _ vive, voy. aller; prendre mauvaise _, aler on måva trin ; manquer d’-_ (au travail), n’ aveûr nou toûr, … nole kitoûne, voy. air

 

E0

allure 1

 

 

abôrdâde ; à toute _, d’ one abôrdâde ; il è v’nou d’ one abôrdâde ; ce cheval marche à une allure soutenue, çu tch’vau-là è on bon pas ; (invitation à presser l’ allure) dins chî mwès, tu s’rès co là ! (litt. « dans six mois, tu seras encore là ! »)

 

S0

 

 

allure 2

 

 

 

 

(prestance) alure ; il è bèle alure ; i n’ è nin d’pus d’ alure quu deûs qui ‘nn’ ont pont ; cè-st-on sins-alure ; elle n’a pas d’_ (elle n’a pas d’ordre, elle est négligente dans les tâches ménagères), èle n’ è pont d’ alure dins s’ mènadje ; (tournure (en contexte négatif)) cougne ; il è fêt one mâjon qui n’ è pont d’ cougne ; tu n’ ès pont d’ cougne, avou ç’ cote-là

 

S0

 

 

 

 

allusion

[nf] faire une _ : (e-c) diner à ètinde, (o) doner à ètinde, (e-c) diner dès sonètes, (o) doner dès sonètes

 

G100

allusion

nf faire allusion, causer à deûs-ètindes, diner à ètinde ; à quoi faites-vous allusion ?, di qwè v’loz causer au jusse ?, què v’loz d’ner à ètinde ? ; les allusions qu’on fait, lès sonètes ; « lès sonètes qu’ on done à ètinde » (E. Gilliard)

 

C60

allusion

faire une _, diner à ètinde, tchôkî ‘ne bote, diner dès sonètes

 

E0

alluvion

nf lavauje

 

C60

almanach

[nm] (e) årmonak, (o) ârmonak, (c) aurmonak

 

G100

almanach

nm aurmonak

 

C60

almanach

årmanak (-mo- Jupille, Hu., Wa., Ve., St., Ma., souvent fém.) ; l’_ de Mathieu Laensbergh, l’ årmanak di Matî Lansbêr; l’_ des illettrés, l’ årmanak dès bièrdjîs

 

E0

almanach

 

 

âlmanak (ârm- Ber., …; ârmonak Hem., Te., …) ; l’ âlmanak di Lîdje

 

S0

 

 

Almyre

 

(prénom f)  Almîre

 

S0

 

aloès

alwès’

 

E0

aloès

 

âlwès’ ; prinde di l’ âlwès’ po s’ purdji

 

S0

 

Aloïs

npr Aloyis’

 

C60

Aloïs

 

Aloyis’

 

S0

 

alors

[adv] adon, (e) adon-pwis

 

G100

alors

adv (à ce moment-là) adon (, alôrs’ ), ci côp-là, èt (pwîs) ç’  côp-là ; c’est alors qu’ il a répondu, c’  è-st-adon qu’  ‘ l a rèspondu; (en conséquence) d’  abôrd, dins ç’  cas-là ; et si vous n’ obéissez pas, alors, je vous mets dehors, èt si vos n’   choûtez nin, dins ç’  cas-là, dji vos foutrè à l’  uch ; ça alors !, è bin, ç’  côp-ci ! ; et alors ?, è bin, qwè ?

 

C60

alors

adon (, alôrs’), à ç’ moumint là; puis _, adon pwis ; ; _ surtout, seulement _, apreume (ard. aprome); _, vous partez ?, insi don, vos ‘nn’ alez ?; _ que, adon qui, tot fant qui, (tot-)èstant qui, à-d’vèr qui, è-d’vèr qui

 

E0

alors

 

 

 

 

 

 

 

 

(à ce moment-là) adon (Lu., Te.), alôrs’ ; il avint bin l’ moyin adon, mês asteûre is sont ploumès ! (Te.) ; c’ è-st-alôrs’ qu’ il è intré ; is vikint mîs adon qu’ asteûre ; (en conséquence) adon (Lu., Te.), alôrs’ ; i n’ wasot rin dîre, alôrs’ dj’ ê rèspondou por lu ; (pour marquer l’impatience, l’indignation) èt alôrs’, ça vint ? ; _ que (pour marquer une opposition), alôrs’ quu (qqf alôrs quu) ; i m’ è rapwarté dès pontes, alôrs’ quu dj’ avo d’mandé dès clames ; çu côp-là ; quand il est parti, alors (= après cela) cela n’a plus été la même chose, quand il è stî voye, çu cô-là, ça n’ è pus stî la min.me tchôse ; di ç’ côp-là ; quand il devra lui-même subvenir à ses besoins, ah alors (= en conséquence de cette situation) ce ne sera plus pareil !, quand i s’rè à s’ pwin, â ç’ côp-là, ça n’ s’rè pus parèy ! ; quand ils ont eu dit cela, alors (= en conséquence de cette situation) notre père s’est fâché, quand il ont avou dit ça, di ç’ côp-là, nosse pére s’ è mâvré tot rodje ; (pour exprimer l’étonnement) ben ça alors !, bin ç’ côp-là !; (dans ces conditions) bè ây, d’ abôrd ! ; va-z-a, d’ abôrd ! ; d’ abôrd, èst-ce quu t’ vins ? ; ça ­_ !, èt bin va ! (avec l’interj. va, pour renforcer) ; et _ ?, èt bin qwè ? ; i va v’ni voci ? èt bin qwè ! ; et _, nous nous en retournons ?, qué novèle, dj’ a r’vons ? ; _que, quu ; il est venu alors que nous n’étions pas là, il è v’nou quu dj’ n’ astins nin là ; il s’est fait prendre alors qu’il volait, i s’ è fêt prinde qu’ i volot ; un enfant qui naît _ que son père est déjà mort, possède un don, on-afant qui vint â monde quu s’ pére èst mwart, il è on don ; _ que … tant, tant du … quu ; alors qu’il y avait tant d’eau en hiver, il y en a si peu aujourd’hui, tant d’ êwe qu’ i gn-avot à l’ îvièr, si pauk qu’ i gn-ann’ è asteûre

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

 

alors que

loc (simultanéité) (do) timps qui, qui ; elle est venue alors que je n’étais pas là, èlle a v’nu timps qui dj’ n’ î èsteûve nin ; je suis retourné alors qu’ il pleuvait, dj’ a ralé qu’ i plouveûve; (opposition) adon qui, alôrs’ qui; alors qu’il avait fait beau, adon qu’ il aveûve faît bia

 

C60

alose

nf aubîye

 

C60

alose

åbèye, alôye, baloûwe

 

E0

alouette

[nf] (e) ålouwète, (c) aulouwète, (o) aluwète

 

G100

alouette

nf alôre, aulouwète ; alouette commune, mauviète ; alouette huppée, coclivi (m)

 

C60

alouette

_ des champs, ålouwète, alôye, alôyète, alôre ; _ coche-vis, cok’livî (, cok’lèvî), turlu, alôre à houpe, houpelêye ålouwète ; _ lulu, ålouwète di bwès (ou di brouwîre), souvent confon­due avec la précédente ; _ pied d’_, voy. DAUPHINELLE

 

E0

alouette

 

âlouwète (Wa.) ; bâker âs-âlouwètes

 

S0

 

alourdir

v aloûrdi, fé divenu pus pèsant, kèrdjî ; ils alourdissent, il aloûrdichenut ; il alourdissait, il aloûrdicheûve ; il alourdira, il aloûrdirè ; sa tête était alourdie, si tièsse èsteut div’ neuwe pus pèsante

 

C60

alourdir

, -issement aloûrdi, -ihemint; apèsanti ; alourdi d’une chute, d’une in­disposition, ou pour avoir trop bu, makas’, margas’ (Ve.), macwas’ (Herv.)

 

E0

alourdir

 

vt aloûrdi ; la tchaleûr m’ aloûrdit

 

S0

 

alourdissement

nm aloûrdichemint

 

C60

aloyau

nm alwèyau

 

C60

aloyau

alwèyau ; tête d’_, bokèt di (ou d’ å) d’falant

 

E0

aloyau

 

alwayau

 

S0

alpaga

nm alpaga

 

G0

Alpesse

 

(n de famille) Alpèsse

 

S0

 

alphabet

nm alfabèt, lètes (fp l .) ; apprendre son alphabet, aprinde si-t-alfabèt, sès lètes

 

C60

alphabet

alfabèt, å-bé-cé, (anc.) creûhète

 

E0

alphabet

nm alfabèt

 

G0

alphabet

 

alfabèt ; aprinde l’ alfabèt

 

S0

 

alphabétique

adj alfabètike

 

G0

alphabétiquement

adv alfabètikemint

 

G0

alphabétisme

nm alfabètisse

 

G0

Alphonse

npr Alfonse ; diminutif, Fonse

 

C60

Alphonse

,  -ine Alfonse (dimin., Fonse,  -ine)

 

E0

Alphonse

 

, Alphonsine : Alfonse, Alfonsine; (diminutif) Fonse,  Fonsine

 

S0

 

Alphonsine

npr Alfonsine ; diminutif, Fonsine

 

C60

alpiste

(des canaris) canå(re)rèye, lé-smêce (Ve.), wêde dès canaris ou canar’rèye (Ma.)

 

E0

Alsace

, -cien, -cienne Alsace, -cyin, -cyin.ne

 

E0

Alsace

 

Alzace  

 

S0

 

Alsacien

 

, -ienne n Alzacyin, -iène  (adj alsatien, -ienne ; alzacyin, -iène

 

S0

 

altérant

, ante adj (qui donne soif) seûlant (-e), swèlant (-e)

 

C60

altérant

 

(qui donne soif) seûlant ; voy. soif

 

E0

altérant

, -ante adj (qui donne soif) seûlant, -ante ; c’ èst do timps seûlant

 

S0

altération

altèråcion

 

E0

altercation

nf brète, prîje, dispite, dispute

 

C60

altercation 

brète ;  voy. algarade

 

E0

altercation

(dispute) brète ; dj’ ê avou one brète avou l’ curé ; is sont en brète

 

S0

 

altéré

, -ée adj passé ; on ridau tot passé pa li slo ; dont le goût est _ (en parlant d’une viande qui s’est mal conservée), cwarné ; vosse djambon è on gout d’ cwarné

 

S0

 

altérer

v (assoiffer) diner swè; (dénaturer) candjî, gâter; les couleurs étaient altérées, lès coleûrs èstin.n candjîyes ; lès coleûrs, ci n‘ èsteûve pus ça !

 

C60

altérer

(bois, fil, tissu) soker; s’_ en cuisant trop longtemps, gôti ; avoir la gorge altérée, avu l’ pèpèye ; voy. dété­riorer, GATER, MOISIR, SOIF

 

E0

altérer

vi s’_ sous l’action de l’humidité, perdre toute résistance (en parlant du bois), sokeler ; çu bwas-là èst tot sokelé ; li tchin.ne ni sokèle nin

 

S0

 

 

alternance

nf altèrnance

 

G0

alternateur

nm altèrnateûr

 

G0

alternatif

adj altèrnatif

 

G0

alternativement

onk après l’ ôte, chake à toûr

 

E0

alterner

v (se succéder en alternance) î aler toû à toû, î aler onk après l’ ôte; (faire succéder alternativement) mète toû à toû

 

C60

altesse 

altèsse ;  esp, de  prune  altesse

 

E0

altesse

nf altèsse

 

G0

altesse

 

(variété de prunes (prunes de Monsieur) altèsse

 

S0

 

altier

voy. fier

 

E0

altise

(du chou) voy. puceron

 

E0

altitude

nf hôteû ; à grande altitude, fwârt hôt

 

C60

altitude

nf altitude

 

G0

alto

nm alto; nous alternons betteraves et froment, nos mètans toû à toû dès bétrâles èt do frumint

 

C60

alto

nm altô

 

G0

altocumulus

nm mouton, nuwadje; (expr) aîr moutonéye n’  èst nin d’  longue duréye, ciel rempli d’ altocumulus ne dure pas longtemps

 

C60

altocumulus

nm altocumulus’

 

G0

altostratus

nm altostratus’

 

G0

aluminer

vt aluminer

 

G0

alumineux

adj alumineûs

 

G0

aluminium

nm aluminiom’

 

C60

aluminium

nm aluminiom’

 

G0

alun

, -erie alon, alonerèye

 

E0

alun

nm alun

 

G0

alun

 

alun ; one pîre d’ alun (po prinde li feû do rèsè)

 

S0

 

alunage

nm alunadje

 

G0

aluner

vt aluner

 

G0

alunir

v aluni, aler su l’  lune (, … su l’  leune); il fut le premier à alunir, c’  èst l’  tot preumî qu’  a stî su l’  leune

 

C60

alunir

vi aluni

 

G0

alunissage

nm alunichadje

 

G0

alunite

nf alunite

 

G0

alvéole

nf (dentaire) tchabote

 

C60

alvéole

tchabote ; mes dents sortent de leur _, mès dints s’ dipotelèt ou s’ dihåssèt ; voy. cellule

 

E0

alvéole

nf alvèyole

 

G0

alvéolé

adj alvèyolé

 

G0

alvéolite

nf alvèyolite

 

G0

alyte

voy. crapaud

 

E0

amabilité

[nf] djintiyèsse, (c) amichtauvité

 

G100

amabilité

nf agrès (m), amistauveté (, amichtauvité) ; il m’ a reçu avec beaucoup d’ amabilité, i m’  a r’çû fwârt amistauvemint

 

C60

amabilité  

binamêyisté, djintilèsse

 

E0

amadou

nm amadou; (expr) flamer come l’  amadou, s’ enflammer comme l’ amadou, s’ irriter facilement

 

C60

amadou 

boleû, amadou

 

E0

amadou

 

amadou 

 

S0

 

amadouer

v amôdurer ; « Èt tot doûcètemint, Félis’ s’ aveut lèyî amôdurer dins lès zines, lès manouches da Mâr-Djôsèf. » (A. Laloux)

 

C60

amadouer

amadouwer , amadoûler, madoûler, amidoûler, andoûler , adawî, platcheter åtoû (de qn), fièstî so l’ dreûte sipale , froter l’ dreûte sipale (à qn), ac’migneter (, ac’miyeter), fé mamêye, fé mamî-mamêye (à qn ); voy. attirer, enjoler

 

E0

amadouer

 

vt (par de belles paroles ; enjôler ; s’assurer la bienveillance de (qqn))  amidoûler (ama- Lu.),  amadouwer, en.mîlè (Te.), flâser la spale, flâsè li bone sipale (Te.) ; i quîrt todi à-z-amidoûler lès-ôtes ;  èle quîrt à t’ amadouwer ; i vinrè co nos-en.mîlè ; èle à stî en.mîlêye ; il è stî flâser la spale di s’ vî mononke ; il faut l’_ avec des paroles conciliantes, i fât pârler bê avou lu

 

S0

 

amaigri

être très _, sèy tot ratèni ; la vatche èst tote ratèni (après le vêlage)  

 

S0

 

 

amaigri, e

[adj] (o-c) ramwinri, îye, (e) sètch, e, fondou, owe

 

G100

amaigrir

v ramwinri ; ils amaigrissent, is ramwinrichenut ; il amaigrissait, i ramwinricheûve ; il amaigrira, i ramwinrirè; (expr) i n’ tint pus pîces èchone, il ne tient plus pièces ensemble, il est terriblement amaigri

 

C60

amaigrir

, -issement mêgri, (r)amêgri, -ihèdje, -ihemint; d(is)toumer ; fonde; (visage) amaigri, tot tiré

 

E0

amaigrir

 

 

atèni ; nosse vatche ni mougne pus, èlle èst tot-atèni ; il èst tot atèni dipûs qu’ il è stî malâde 

 

S0

 

 

amaigrissant

, ante adj ramwinrichant (-e)

 

C60

amaigrissement

nm (résultat) ramwinrichemint , amaîgrichemint; (action) ramwinrichadje

 

C60

amalgamation

nm amalgamadje

 

G0

amalgame

nm (mélange d’éléments) machadje

 

C60

amalgame

nm amalgame

 

G0

amalgamer 

margamer ; VOy, MÉLANGER,   MÊLER

 

E0

amalgamer

vt amalgamer

 

G0

amande

nf amande du noyau, navia (m) ; amande de noisette, navia d’ neûje (m), neûja (m)

 

C60

amande

amande ; _ (dans un noyau), amande, nawê (, nouwê Es., novia Hu.), pèpin, féve, bonbon (Les.); (du noyau de cerise, etc.) amér, tchår ; voy. noyau ; _ du .grain de blé, ho

 

E0

amande

 

(fruit de l’amandier) amande; di l’ ôle d’ amande ; (partie comestible contenue dans le noyau) nawê ; câsser la pîre di tchèrîje po-z-avèr li nawê ; c’ èst do boûre come do nawê d’ nûje

 

S0

 

Amandine

npr Amandine ; diminutif, Mandine, Didine

 

 

C60

amant

, ante n galant (f comére, crapôde), lodjeû (m) ; c’est son amant, c’ èst s’ lodjeû

C60

amant

galant ; _ préféré, gawezin, madjopin ; _ d’une femme mariée, rèstchåfeû. Voy. amie, amoureux

 

E0

amant

un _ volage, on passèdje 

 

S0

 

amarante

nf crèsse-di cok, fleûr di djalouserîye

 

C60

amarante

(fleur) passe-v’loûr, quawe-du-r’nârd (Ma.)

 

E0

amarante

une _(plante ornementale à fleurs rouges), dès quawes-di-r’nâd

 

S0

 

amarre

cwède (dè batê)

 

E0

amarrer

loyî l’ batê, stantchî

 

E0

amas

nm moncia ; amas d’objets versés, flachis’ ; amas de pierres, pîrwè ; amas de chaux utilisée comme engrais, tchaustrîye (f)  ; amas d’herbes traînant sur le sol, trin.nis’ ; un tas de détritus, on moncia d’ tchinistrîyes

 

C60

amas

hopê, masse, moncê, magzau, amas, bôrê (ard.); _ embrouillé, vôtion ; _ de neige (dans un creux, contre un talus), voy. neige ; _ de neige ou de boue (sous le talon), cwayot, talenê (hesb. , syn. pour la neige boubou Vo.), clavê, cayèt, clabot ou sabot, clipê  cloupê, clotèt, clotchèt (Fa.), cloton; _ de terre, de neige gelée, etc., clavê ; _ de cailloux rencontrés dans une fouilla, hogne di pîres ; _ d’humeurs malsaines, gômå ; _ puru­lent, malon ; _ de nuées au couchant, åbe-d’-Abraham ; (houill.) _ de houille, dans la mine, bouyå, _ de grisou, cloke, de matières stériles, à la surface, tèris’. Voy, MASSE, MOTTE

 

E0

amas

 

 

amas ; _ confus (désordre), assôr ; is ‘nn’ ont onk d’ assôr âtoûr do l’ cinse ! ; il avait des _ de poux dans les cheveux, il avot dès groumions d’ pûs dins lès tch’vès

 

S0

 

 

amasser

v (réunir en quantité considérable) ètassî, rachoner ; amasser de l’ argent, arauveler, rauveler ; (recueillir) amasser des preuves, rachoner dès preûves

 

C60

amasser

(de l’argent) ramasser dès cens’ ; voy. accumuler, acquérir ; s’_ ,si rapoûler, voy. ameuter ; (neige aux talons) s’  aclotener ; voy. AGGLOMÉRER,   AMAS,   RAMASSER

 

E0

amateur

nm je n’ en suis pas amateur, dji n’  coûr nin après ; amateur de café, cafeteû (-se) ; amateur de fruit, frûtiaud (-e) ; être amateur de, yèsse po-, je ne suis pas amateur de musique, dji n’  so nin po l’  musike, dji n’  choûte nin voltî l’  musike; (expr) i djoûwereûve aus cautes li cu dins on saya d’ aîwe, il jouerait aux cartes le derrière dans un seau d’eau, c’est un grand amateur de cartes

 

C60

amateur

amateûr ; (d’une fille) amateûr, amoureûs, porsûvant, riqwèrant, galant, hanteû ; (de coqs, de pigeons, etc.) voy. ces mots

 

E0

amateur

nm amateûr

 

G0

amateur

 

 

amateûr ; dji sû amateûr di ç’ mâjon-là ; (don Juan) amateûr di bèles fèmes ; _ de pigeons, colèbeû [du v. colèber, tenir des pigeons]

 

S0

 

 

amaurose

gote sèrin.ne

 

E0

Amay

Ama, village : à _, à(-y-)Ama

 

E0

amazone

(en _) loc à cavaye, à raraye, à rosète ; monter un cheval en laissant pendre les jambes du même côté, si mète à cavaye, à raraye, à rosète

 

C60

amazone

amazone (, damazône) ; monter à cheval en croupe ou comme une _, mais sans selle, aler à rossète

 

E0

amazone

nf amazône

 

G0

amazone

 

amazône ; monter en-amazône

 

S0

 

ambage

(sans _) loc platèzak, hôt èt clér

 

C60

ambages 

sans _, voy. détour

 

E0

ambassade

nf ambassâde

 

C60

ambassade

,  -eur ambassade,  -adeûr

 

E0

ambassade

nf ambassâde

 

G0

ambassadeur

, drice n ambassadeûr (f ambassadrice)

 

C60

ambassadeur

nm ambassadeûr

 

G0

Amberloup

 

 

 

 

(village de la commune de Sainte-Ode, anct commune d’Amberloup) Ambèrlou ; (formulette plaisante) à Ambèrlou, doû-ce qui lès tchins bawant po l’ cou ! (Te.) (à Amberloup, où les chiens aboient par le cul)

 

S0

 

 

 

 

ambesas

dobe bidèt, bèsèt

 

E0

ambiance

nf il y avait de l’ambiance, il î fieut gaîy ; l’ambiance est excellente, tot l’ monde s’ ètind bin

 

C60

ambiance

 

 

ambiance ; i gn-avot d’ l’ ambiance ; quine ambiance là-d’dins !

 

S0

 

ambiant

, ante adj la température ambiante, li tchaleûr qu’ i gn-a véci (ou vélà) ; l’air ambiant, l’air qu’ on respire véci (, vêla)

 

C60

ambidextre

adj il est ambidextre, i s’ sièt ossi bin di s’ pawène qui di s’  drwète mwin

 

C60

ambidextre

hintche èt dreût

 

E0

ambigu

, uë adj nin clér (-e) ; c’est complètement ambigu, ci n’ èst nin clér du tout, on n’ î vwèt nin fwârt clér

 

C60

ambitieusement

adv ambicieûsemint

 

G0

ambitieux

, euse adj flaîrant (-e), poûri, (f poûrîye), puwant (-e) ; il a été trop ambitieux, il a vèyu trop grand

 

C60

ambitieux

, -euse, -ement ambicieûs, -e, -emint ; glôrieûs, -e ; grand, -e

 

E0

ambitieux

adj ambicieûs

 

G0

ambitieux

 

, -euse adj et n ambicieûs, -eûse  ; il èst bin trop ambicieûs po s’ plêre voci ! ; être très _, avèr lès dints longues (au f uniquement)

 

S0

 

 

ambition

[nf] ambicion

 

G100

ambition

nf avoir de l’ ambition, veûy grand

 

C60

ambition

, -onner ambicion, -oner ; il est dévoré d’_, li grandeûr èt kitchèsse, il a l’ grandeûr è l’ tièsse; l’_ le perdra, si mådèye glwére èl pièdrè

 

E0

ambition

nf ambicion

 

G0

ambition

 

ambicion ; i n’ è wêre d’ ambicion

 

S0

 

ambitionner

v sayî d’ awè, v(o)lu awè ; il ambitionne cette situation, i saye d’ awè ç’ place-là ; il ambitionne le mayorat, i vôreûve bin ièsse mayeûr

 

C60

ambitionner

vt ambitioner

 

G0

ambitionner

 

vt ambicioner ; il ambicione d’ avèr la plèce

 

S0

 

Amblèvc

Ambléve, (localement) lu grande êwe

 

E0

ambre

nm ambe ; pipe à bout d’ambre, pupe à d’bout d’ ambe

 

C60

ambre

ambe ; bout d’_, bout d’ ambe

 

E0

ambre

nm ambe

 

G0

ambre

 

ambe ; one pupe avou on bout d’ ambe, ça cosse tchîr

 

S0

 

ambré

adj ambré

 

G0

ambrer

vt ambrer

 

G0

Ambresin 

On.mesin, village

 

E0

Ambroise

npr Ambwèse ; Ambwèse (, c’ ) èst l’ patron dès mochîs, Ambroise est le patron des apiculteurs

 

C60

Ambroise

Ambrôse (, Ambrwèse Esneux) (dimin., Brôse)

 

E0

ambulance

nf ambulance

 

C60

ambulant

, ante adj faire du commerce ambulant, fé lès mârtchis

 

C60

ambulant

marchand _, on r’vindeû d’ so l’ rowe ; (de houille) ome à l’  hoye, martchand d’ hoye; (de terre glaise) ome à l’  dièle ; voy. boissellerie, verdurier

 

E0

ambulant

 

, -ante adj ambulant, -ante ; ç’ astot on vrê cadâve ambulant

 

S0

 

âme

[nf] (o-c) âme, (e) åme

 

G100

âme

nf (principe spirituel de l’ homme) âme ; le corps et l’âme, li cwârps èt l’ âme ; « I m’ a r’waîtî djusqu’au fond d’ l’ âme. » (J.  Guillaume) ; (principe moral de l’homme) âme ; il n’a aucune grandeur d’âme, i n’ a pont d’ âme è s’ capotine; (être vivant) âme, djin ; il n’ y a pas âme qui vive, i gn-a nin âme qui vike; (expr) li pôve vîye âme, la pauvre vieille âme, le pauvre vieux, la pauvre vieille; (loc) l’âme sœur, li  djèrmale do keûr: « I n’ a nin falu longtimps po sawè qui l’  djèrmale do keûr, c’ èsteûve li .» (Ch. Denis) ; (personne qui anime) âme, moteûr (m) ; c’est l’âme de notre groupe, c’ èst l’ moteûr di nosse soce

 

C60

âme

åme ; bonne _, bèrbis dè bon Diu ; trop bonne _, bièsse ou ågne dè bon Diu ; sur mon _, so mi-êr; t. de bûch., de cord., voy, INTÉRIEUR

 

E0

âme

 

 

 

 

âme ; lès-âmes do purgatware ; vos dîrîz one âme en pon.ne ; i vindrot si âme o djâle po-z-ovèr lo plèce ; avoir l’âme chevillée au corps, avèr l’ âme rivé à cwarp ; (personne vivante) âme ; dji n’ ê nin rascontré one âme ; une bonne _, on boun-apôte ; pas _ qui vive, ni feû ni leû ; quand dj’ ê rintré, i gn-avot ni feû ni leû (loc. à rapprocher du lg ni feû ni leû, qui peut signifier « ni feu ni lieu » ou peut-être « ni foi ni loi »]

 

S0

 

 

 

 

Amélie

npr Mèlîye

 

C60

Amélie

Mèlîye

 

E0

Amélie

 

Amèlîe, Mèlîe

 

S0

 

amélioration

nf mia (m) ; il y a amélioration, gn-a on mia

 

C60

amélioration

amindemint, rèmîdrumint ; il y a une _, n-a on mîs

 

E0

amélioration

 

amèliorâcion (qqf amé-), ramîdrance (Te.) ; vt apporter une nouvelle _ à (qqch), ramîdrè (Te.) ; si vos v’lez ramidrè l’ afêre, i fât l’s-alè trouvou

 

S0

 

améliorer

v (apporter des améliorations) arindjî, fé aler mia, fé one saqwè ; vous pourriez l’améliorer ?, vos l’ pôrîz arindjî ? ; vos-è saurîz fé one saqwè ?

 

 

améliorer

(s’) vr divenu mèyeû, fé dès progrès ; elle s’améliore, èle fait dès progrès; sa santé s’améliore, ça lî va mia

 

C60

améliorer

(r)aminder, rèmîdrer, rinde méyeû , aboni (le vin) ; (s’) diveni méyeû, s’ aminder , fé dès progrès ; son état s’améliore, i k’mince à lî raler mîs, i lî r’va mîs

 

E0

améliorer

 

 

vt (devenir meilleur) amèliorer (qqf amé-), amîdrè (Te.) ; amèliorer l’ corti avou d’ l’ ansine du tch’vau ; amîdrè l’ courti (Te.) ; _ l’ordinaire, amîdrè l’ vicârêye (Te.) ; s’_, s’ amèliorer, s’ amîdrè (Te.), s’ abouni (s’ aboni Te.) ; i s’ è brâmint abouni avou l’ âdje ; i n’ s’ è nin amèlioré ; si fèye s’ amîdrèye (Te.) ; s’_ (en parlant du temps), li timps s’ abèlit ; toute situation finit un jour par s’_, i gn-a si mâle êwe qui n’ si raclériche (Te.)

 

S0

 

 

amen

nm âmèn’ ; (expr) dire toujours amen à tout, acwârder come li robète di crôye, être d’accord, opiner de la tête, comme le lapin de craie

 

C60

amen

åmèn ; dire _ à tout, fé l’ robète di crôye; voy. approuver

 

E0

amen

 

âmèn ; dîre âmèn’ ; âmèn po lès kènes, alélouya po lès cwarbâs ; i n’ fât nin dîre âmèn’ à tot ç’ qu’ i dit

 

S0

 

 

aménage

aminèdje

 

E0

aménager

v arindjî ; ils aménagent, il arindjenut ; il aménagera, il arindjerè ; c’est lui qui a aménagé toute sa maison, c’ èst li qu’ a arindjî tote si maujone

 

C60

aménager

voy. agencer, etc.

 

E0

aménager

vt (un talus) taluter ; action d’_ un talus (; son résultat), talutèdje ; li talutèdje èst trop drèt, ça r’tchîrè

 

S0

 

amende

[nf] aminde

 

G100

amende

nf aminde

 

C60

amende

aminde ; mettre à l’_, mète à l’ aminde, aminder, ramasser, voy. contravention ; (spéct un ouvrier, à l’usine) cwårer, hotchî, mète à l’ poye, (lî) mète ine îmådje, strôfer (Fa., être mis à l’_, atraper one seutrôfe)

 

E0

amende

 

 

amende ; sèy à l’ amende ; faire _ honorable, fé amende onorâbe

 

S0

 

 

amender

, -ement (r)aminder, amin­demint ; rimète so bone vôye ; il commence à s’_, i k’mince à s’ mirî (Bo.)

 

E0

amener

v (mener quelqu’ un à un endroit ou auprès d’une personne) codûre, miner, mwinrner; je l’ai amené à Dinant, djè l’ a mwinrné à Dinant ; cela ne vous amènera à rien, ça n’ vos mwin.nerè à rin; (faire venir une chose à une destination) acodûre, abouler, aminer, amwinrner ; amenez-vous le bon temps ?, vos-amwinrnoz l’ bon timps ? ; amène(-toi) ici !, aboulez véci ! ; amène ça ici !, aboulez ça véci !; (avoir pour conséquence) cela pourrait vous amener des ennuis, ça vos pôreûve bin amwinrner dès miséres

 

C60

amener

(s’) vr vinu ; amène-toi ici, vinoz véci

 

C60

amener

, -age aminer, -èdje ; ac’dûre ; (un objet) assètchî, voy. abaisser ; (en traînant avec effort) ah(i)èrtchî ; (par charroi) alchèrî ; (dans une brouette) abèrwèter; _ [une piqûre peut] amener [un panaris], aminer, aqwéri, diner, fé atraper, fé aveûr, fé v’ni, èsse cåse di, ac’lèver (La.); l’amour n’amène rien de bon, l’ amoûr n’ aqwîrt rin d’ bon

 

E0

amener

 

 

 

 

 

vt (apporter) amon.ner (aminè Te.) 1; il ont amon.né lès porcês à l’abatwar ; i nos-amon.ne li pwin tos lès djoûrs ; dj’ amon.nerê mès-ustîes avou mi ; amon.ner dès vwas po sa lisse ; qu’ èst-ce qui v’s-amon,ne ? ; s’_ (venir), s’ amon.ner ; tu t’ amon.nes ?

 

S0

 

 

 

 

 

amenuisement

nm (amincissement) atènichadje, ratènichadje; (diminution) discrèchadje

 

C60

amenuiser

v atèni, ratèni ; il amenuise, i ratènit ; ils amenuisent, is  ratènichenut

 

C60

amenuiser

(s’) vr (diminuer) discrèche (, discrére) ; la réserve de pommes de terre s’amenuise, gn-a l’ moncia d’ canadas qui discrèche, … qui discrét ; nos revenus s’amenuisent de plus en plus, on-z-a todi mwins’ di caurs; (s’amincir) s’ atèni

 

C60

amer

, ère adj (aigre) amér (-e) ; (rude) deur (-e) ; paraître amer, tchaîr deur

 

C60

amer

, -ère, -èrement amér, -e, -emint ; un goût _, on gos’ amér, on seûr gos’

 

E0

amer

 

 

, -ère adj amér, -ére ; li vin èst amér ; cela a un goût _ (c’est une affaire pénible), ça è on gout amér

 

S0

 

 

Amercœur

Amécoûr, l.-d. de Liège

 

E0

amèrement

 

améremint ; i s’ en-è r’pinti améremint

 

S0

 

américain

, aine adj et n amèrikin (f amèrikin.ne)

 

C60

Américain

 

 

, -aine n Amèrikin, -in.ne (adj américain, -aine amèrikin, -in.ne)

 

S0

 

 

Amérique

, -icain, -e Amèrike, -ikin, -ikin.ne

 

E0

Amérique

 

Amèrike  

 

S0

 

amerrir

vi améri

 

G0

amerrissage

nm américhadje

 

G0

amertume

(d’un fruit, etc.) amérsuté (Ja.); voy. acidité, amer, apreté

 

E0

améthyste

nf amétisse

 

G0

ameublement

nm ameûblèmint ; il a un bel ameublement, il a dès bias meûbes

 

C60

ameublement

 

ameûbleumint ; on magasin d’ ameûbleumint

 

S0

 

ameubler

v ameûbler ; il ameuble toute sa famille, il ameûbléye tote si famile, il ameûbèle tote si famile

 

C60

ameubler

, -ement ameûbler, -èmint

 

E0

ameublir

 (à la fourche) la terre durcie, discrèteler; voy. bêcher

 

E0

ameublir

vt _ (le sol) pour pouvoir légaliser, avant de l’ensemencer, grâler ; grâler l’ corti

 

S0

 

ameulonner

hougneter ; voy. veillote

 

E0

ameuter

(les voisins, les passants) (fé) rènêrcî, fé rapoûler lès djins, u fé ramasser lès djins, rèveûyi (La.); voy. émoi

 

E0

ameuter

 

ameûter ; èlle è ameûté tote la famile

 

S0

 

ami

, ie n camarade, soçon (m) ; c’est un grand ami, c’  è-st-on grand soçon; l’ami!, mon parent!, valèt !  ; prends garde à toi, n’est-ce pas, l’ami !, astème à vos, don, mon parent!; (en apposition) m’ fis (f m’ fèye) ; ça, cher ami, ça ne te regarde pas!, ça, m’ fis, ça n’ vos r’gârde nin !; (expr) dj’  in.me co mia on bon camarâde qu’ on mwaîs parint, je préfère encore un bon ami à un mauvais parent; petit ami, galant; petite amie, comére, crapôde ; « À l’s-ètinde, tos lès gamins ont dèdjà leû p’tite comére . » (J. Houziaux)

 

C60

ami

nm camaråde, amice (nm ou nf), voy. camarade ; je ne suis pas son _, dji n’ so nin camaråde avou lu ; mes chers amis (au vocatif), mès binamêyès djins ; bon _, galant, voy. amoureux ; amie nf amice ; bonne _ , crapôde, mayon, mon-keûr, mêtrèsse, (plaist) marôye, (plaist) zonzon, (plaist) chér bidou, (péjor) madrombèle

 

E0

ami

 

 

 

 

 

, -ie n ami, -îe (dans quelques loc) ; ami po-z-apronter, in.nemi po rinde ; lès bons comptes fèjant lès bons-amis ; les meilleurs _s ont des différends, i gn-è si bons-amis qui n’ si mwardinche ; c’est sa bonne _e (la fille qu’il courtise), c’ èst sa boune amîe ; l’ami cesse de l’être dès qu’il doit rembourser une dette, ami po-z-apronter, in.nemi po rinde ; mes _s, je m’en retourne mès djins, dji m’ a r’va !; je suis très ami avec lui, dji sû grand camarâde avou lu

 

S0

 

 

 

 

 

ami, e

[n] (o) coumarâde, (c) camarâde, (e) camèråde ; (o-c) soçon, e, (o-e) amice (arch.) ; v. camarade, copain

 

G100

amiable

adj ètur zèls, inte zèls; ils ont pris des arrangements amiables, il ont faît dès-arindjemints ètur zèls

 

C60

amiable

à l’_, à l’ amiyåbe, -åve

 

E0

amiantage

nm amiantadje

 

G0

amiante

nm amiante

 

G0

amianter

vt amianter

 

G0

amianteur

nm amianteû

 

G0

amical

, ale adj amistauve (, amichtauve) ; un sourire amical, on sorîre amishtauve ; nos relations sont uniquement amicales, nos n’ èstans qu’ dès camarâdes, rin d’ pus; (expr) amistauve conte one pougnîye d’ ôrtîyes (iron.), amical comme une poignée d’orties ; amistauve corne one pwate di prîjon, amical comme une porte de prison

 

C60

amical

, -e, -ement amicål, amitieûs, -e, -emint

 

E0

amical

 

, -ale adj amical, -ale 

 

S0

 

amicalement

adv amistauvemint, djintimint

 

C60

amidon

nm amidon, bolîye (f)

 

C60

amidon

amidon ; boîte d’_, bwète di reûd ; de la colle d’_, dè l’ bolèye à l’ amidon ; voy. empois

 

E0

amidon

nm amidon

G0

 

amidon

 

 

amidon ; passer on col à l’ amidon ; mète la bouwêye à l’ amidon

 

S0

 

 

amidonnage

nm amidonadje

G0

 

amidonner

v mète è bolîye, amidoner

 

C60

amidonner

mète è reûd, … è l’ amidon, …è bolèye; voy. empeser, empois

 

E0

amidonner

vt amidoner

G0

 

amidonner

 

amidoner

 

S0

 

amidonnerie

nf amidonerîye

G0

 

amidonnier

nm amidonî

G0

 

amincir

[v] (r)atèni, (c) dispèchi, (e) dispèhi

 

G100

amincir

v afiner, agrêyî, atèni, cheûre, dispèchi, ragrêyî

 

C60

amincir

(s’) vr cheûre, divenu pus tène, ramwinri ; il s’est aminci, il a ramwinri ; le bout de ses doigts s’amincit, lès d’bouts d’  sès dwèts d’vègnenut à copètes, il a l’ fîve-lin.ne

 

C60

amincir

, -issement atèni, -ihèdje, -iheûre ; ratèni, -ihèdje ; (une pièce de bois) ragrêyi, rinde pus grêye ; (une planche) dispèhi ; (l’extrémité d’une pièce en forme de bec) abètchî ; (s’) diveni tène, s’ atèni ; (d’une étoffe amincie par l’usage) ci n’ èst pus qu’ ine sitamène, voy. élimer

 

E0

amincir

 

vt atèni ; atèni do cûr ; _ le tranchant de la cognée, disvûde la cougnîe ; _ davantage, ratèni ; ratèni one plantche

 

S0

 

amincissement

nm atènichadje, dispèchichadje

 

C60

amiral

amirål

 

E0

amiral

nm amirâl

G0

 

amirauté

nf amirauté

G0

 

amitié

nf marque d’amitié, amisté (, amichté); « Èlle aveut apwartè à Djan-Piêre, avou s‘ coradje èt s’-t-amistè, li pus bèle dès-èritances . » (J. Houziaux) ; adresser des amitiés, fé dès complumints, voyî… ; mes amitiés à votre sœur, complumints à vosse soû ; entretenir des relations d’amitié,  socener ; être lié d’ amitié, ièsse di soce ; entretien de relations amicales, socenadje ; il donne beaucoup de signes d’ amitié, il è-st-amistauve ; marque d’amitié, amistûre (, amichtûre)

 

C60

amitié

amitié, atatchemint, camaråderèye ; lier _ avec (qn), fé camaråde avou ; voy. affection

 

E0

amitié

 

amitié ; lès p’tits cadaus atèrtènant l’ amitié ; c’est une vieille _ d’antan, c’ è-st-on vî camarâde di-d-dins l’ timps

 

S0

 

ammoniac

nm amoniak

G0

 

ammoniac

 

amognak ; dès vapeûrs d’ amognak

 

S0

 

ammoniaque

nf amoniake

 

C60

ammoniaque

amoniake

 

E0

ammonite  

mohia di steûle ;  voy. AÉROLITHE

 

E0

amnésie

nf piète di mémwêre

 

C60

amnios

voy. coiffe,  -er

 

E0

amnistiable

adj amnistiauve

G0

 

amnistie

nf amnistîye

G0

 

amnistié

nm amnistyî

G0

 

amnistier

vt amnistyî

G0

 

amocher

 

 

amocher ; i s’ è fêt amocher ; (au part passé) èlle è la figure tot-amoché

 

S0

 

 

amoindrir

amwindri

 

E0

amollir

v (rendre mou) amati, ramoli

 

C60

amollir

(s’) vr (devenir mou) ramoli, s’ amati

 

C60

amollir

(r)amoli, (r)atinri ; _ à l’humi­dité, racrouwi, ralinti (La. Vi;  su r. Ja., Fa.), voy. attendrir

 

E0

amollissement

nm (action) ramolichadje; (résultat) ramolichemint

 

C60

amonceler

v amonceler, ètassî, monceler; il amoncelle, il amoncéléye, il amoncèle

 

C60

amonceler

, -ellement (r)ahopeler, -èdje; mète à hopês, fé dès hopês ; voy. accu­muler, neige

 

E0

amoncellement

nm amonceladje, monceladje, monceléye (f) , moncia ; un amoncellement de papiers, on moncia d’ papîs

 

C60

amoncellement

_ d’objets hétéroclites (fouillis), mikmak ; i gn-avot on bê mikmak dins ç ‘gurnî-là 

 

S0

 

Amonines

à _, à Monène, village

 

E0

amont

nm en amont, su li d’ zeû ;en amont de, au d’zeû di

 

C60

amont 

en  _, d’ amonto, èn-amont (, èn-è-mont (Bo.)), èn-è-hôt (Bo.) , (ou après) (li) d’zeûr ou … lès d’zeûrs

 

E0

amont-pendage

(houill.) du côté de l’_ de la couche, å tiér ; VOy, AVAL-PENDAGE

 

E0

amorçage

nm amôrçadje

 

C60

amorce

nf amôrce; quand le poisson prend l’amorce, quand l’ pèchon prind l’ amôrce

 

C60

amorce

amwèce, voy. appat ; (t d’archit) des amorces, dès mwèces, dès dints-d’-mwèce, dés plést-à-Diu, dès ratètchemints

 

E0

amorce

 

amorce (amwace Lu., Te.; amwèce No., Ra.) ; (d’arme à feu), l’ amorce do fusik

 

S0

 

 

amorcer

[v] (c) amwarci, (e) amwèrci, (o) amôrci

 

G100

amorcer

v amôrcî, amwârcî; amorcer avec du froment, amôrcî avou do frumint ; amorcer une pompe, amôrcî one pompe; (commencer) comincî, èdaumer; le travail était à peine amorcé, on-z-aveûve à pwin.ne èdaumé l’ bèsogne

 

C60

amorcer

amwèrcî, mète ine amwèce (ou ine bètchèye, à l’hameçon) , amwècener (, abwèssener) ine plèce po pèhî; (houill.) apotcheter (le coin de fer) ; _  (qn pour le sonder), mète ou taper dès peûs so l’s-apas, … so l’ hapå

 

E0

amorcer

 

 

 

 

 

vt (garnir d’un appât) amorcer (amwarci Lu.) ; amorcer la trape ; (attirer (avec une amorce)) amorcer l’ pèchon avou do pwin ; (mettre en état de fonctionnement) amorcer la pompe ; (entamer, débuter (un travail) amorcer l’ bokèt d’ foûre (â fjant lès cwanes) ; vt _ de nouveau (garnir d’une nouvelle amorce, d’un nouvel appât), ramorcer ; ramorcer la ligne ; (remettre en état de fonctionnement) ramorcer ; ramorcer la pompe 

 

S0

 

 

 

 

 

amorcoir

amwèrceû, amwèrciheû) ; (houill.) apotcheteûse

 

E0

amortie

nf amôrtichadje (m)

 

C60

amortir

v amôrti ; nous amortissons, nos-amôrtichans

 

C60

amortir

(un coup) amwèrti; (une rente) rèdîmer

 

E0

amortir

 

vt (rendre moins violent) amwarti ; amwarti l’ côp 

 

S0

 

amortissement

nm (action d’ atténuer) amôrtichadje; (finance) amôrtichemint

 

C60

amortisseur

nm amôrticheû (, amortisseûr)

 

C60

amouillante

adj asmètante ; notre vache est amouillante, nosse vatche è-st-asmètante ; se préparer à vêler, s’ asmète ; li vatche s’ asmèt

 

C60

amour

[nm] amoûr

 

G100

amour

nm amoûr ; « simpe come l’ amoûr di m’ vîye moman » (J. Guillaume) ; elle a fait cela par amour pour lui, èlle a faît ça pace qu’ èle li vèyeut voltî ; (expr) l’ amoûr, c’ èst come li romarin, ça r’prind, l’amour, c’est comme le romarin, ça renaît ; (personne) mon amour, mi p’tit pouyon, mi p’tit tchèt, … ; faire l’amour, coûtchî (èchone), fièster (poétique) ; « li dêrin côp qui dj’ l’ a fièsté » (E. Gilliard); (loc) sans amour propre, à la mouchtenflûte; (expr) pour l’amour de Dieu, po l’ amoûr di Dieû ; avoir l’amour en tête, awè l’ balbusète

 

C60

amour

amoûr (nf); _ subit et peu durable, ci n’ èst qu’ on houhou (, houfa) ; avoir l’_ en tête, aveûr l’ soterèye è l’ tièsse ; être en _, preûtî (se dit proprement du pigeon, voy. chaleur) ; être en quête d’_, (iron) råweler, aler à råw, bate si marcote, voy. courir; faire l’_, voy. coïter ; être porté aux plaisirs de l’_ èsse fwért po l’ årtike; l’_ civilise les gens les plus grossiers, l’ amoûr fêt danser lès-ågnes ; quand une araignée descend du plafond, on dit : arègne qui pind, amoûr (ou årdjint) qui vint ; voy. araignée

 

E0

amour

 

amour ; l’ amour ruprind à tot-âje ; c’ èst l’ grand-amour ; fé l’ amour ; on-amour d’ afant ; faire l’_, fé sa guîe (litt. « faire sa quille») ; (physique) ârtike ; c’ è-st-on démon po l’ ârtike

 

S0

 

 

amouracher

(s’) vr divenu sot di, divenu lwagne di, divenu (tot) bleuw di; (expr) i l’ vèt dins l’ aîwe qu’ i s’ lâve, il la voit dans l’ eau dans laquelle il se lave, il s’en est amouraché

 

C60

amouracher

(s’) s’ en.mouracher, s’ èna­mourer

 

E0

amouracher

(s’) s’ amourajer ; i s’ è amourajé di ç’ comére-là

 

S0

 

amourette

nf amourète; (expr) tinde à l’ amourète, tendre à l’amourette, rechercher des aventures galantes

 

C60

amourette

amourète ; elles ne parlent que de leurs _, èles ni djåsèt qui d’ leûs hantèdjes (ou hanterèyes) , èles colèbèt tofér di leûs galants

 

E0

amourette

 

(passion passagère) amourète, bèguin ; ça n’ èst qu’ one amourète, ça va passer ;  èlle è l’ bèguin po l’ pètit vèjin 

 

S0

 

amoureusement

adv amoureûsemint

 

C60

amoureusement

amoureûsemint

 

E0

amoureusement

 

amoureûsemint ; is si r’wêtint amoureûsemint

 

S0

 

amoureux

, euse adj amoureûs (-e), gaudicheûs (-e); être amoureux (-euse), ièsse amoureûs (-e), ièsse rindu après (f rindeuwe), ièsse lwagne, atraper on côp d’ cote (m); (expr) ièsse amoureûs come à vint’ ans, être amoureux comme à vingt ans; (passionné) arèdjî (-ye) ; il est amoureux des vieilles pierres, il è-st-arèdjî po lès vîyès pîres

 

C60

amoureux

, euse n galant (m), mon-keûr (m), prétindu (f prétindeuwe) ; c’est son amoureux, c’ èst s’ mon-keûr ; regardez ces deux amoureux, waîtîz cès deûs galants-là ; il a une petite amoureuse, il a one pitite comére ; « Vos divrîz èsse fiére qui voss prétindu va disfinde li payis. » (L. Pirsoul)

 

C60

amoureux

, -euse amoureûs, -e ; très _, tchôd(e) come ine an’dîve ou ine cwaye, voy. ardent ; nm c’est son _, c’ èst s’ galant, s’ binamé, gådisseû, madjopin; les _, en parlant d’un couple, lès-amoureûs, lès hanteûs ; les _ d’une fille ou femme, lès galants. Quand on voit des toiles d’araignée dans une chambre, on dit plaisamment à celle qui aurait dû les enlever : i n-a dès galants d’vins lès cwènes, i n-a dès galants chal, on veût dès galants qui pindèt, l’ amoureûs pind å plafond, vos-avez ou vos-årez on galant. Parfois, pour lui reprocher sa négli­gence : mèrvèye nin, on veut bin qui v’ n’avez nou galant (Sp.) ; voy. AMATEUR, AMOUR

 

E0

amoureux

 

-euse adj et n amoureûs, -eûse ; il a de nouveau des velléités amoureuses, i s’ rissint, (parfois, on ajoute plaist ây, avou l’ nez)

 

S0

 

amoureux

n (soupirant) galant ; elle cherche un _, èle quîrt on galant ; èle tchindje di galant come di tch’mîje 

 

S0

 

amour-propre

nm fierté, fiérté (f)  ; vous n’avez aucun amour-propre, vos n’  avoz pont d’ fiérté; (loc) sans amour-propre, à la mouchtenflûte

 

C60

amour-propre

il a de l’_, i tint d’ lu ; n’avoir pas d’_, n’ aveûr nole amoûr-prôpe, nou sintumint, nol agrè ; blesser qn dans son _, choker, aduser, voy. blesser, froisser

 

E0

amour-propre

 

amour-prôpe ; i n’ è pont d’ amour prôpe

 

S0

 

amovible

adj qui pout ièsse candjî, qui pout ièsse rissatchî

 

C60

ampère

nf ampére

 

C60

amphibie

nm anfibîye

G0

 

amphibien

nm anfibyin

G0

 

amphigouri

baragwin, galimatias

 

E0

amphithéâtre

anfitèyåte, anfi, paradis, (plaist) colèbîre (nf)

 

E0

amphithéâtre

nm anfitèyâte

G0

 

amphore

nf anfôre

G0

 

ample

[adj] (o-c) laudje, (e) lådje, (o) lâ(r)dje, plintiveûs, e, (e) plantiveûs, e

 

G100

ample

adj laudje ; un manteau ample, on laudje mantia

 

C60

ample

(vêtement) plantiveûs, -e ; peu _, haie, voy. étriqué

 

E0

amplement  

plantiveûsemint

 

E0

ampleur

åheûr (F) ; sans _, voy. ÉTRIQUÉ, JUSTE

 

E0

amplifier

les informations obtenues par des voies détournées sont souvent amplifiées, li ci qui choûte à l’ uch atind sovint dobe

 

S0

 

ampoule

[nf] 1 (sur la peau) dokète

2 (électrique) lampe, ampoule

 

G100

ampoule

nf (lampe électrique) lampe; j’ai dû mettre une nouvelle ampoule, dj’ a d’vu mète one novèle lampe; (tuméfaction) clokète, clotchète; se couvrir d’ampoules, cloketer, clotcheter ; il a une ampoule au pied, il a one clokète à s’ pîd

 

C60

ampoule

(cloque) cloke, clokète (, clotchète La., Ma., Vi.), vèssèye, bouyote, blôde (Ma.); pro­duite par piqûre d’insecte, d’ortie, dôsse ; se couvrir d’_s, cloketer, fèri à clokètes ; voy. ÉLEVURE, PINÇON

 

E0

ampoule

 

ampoule ; one ampoule di vint’ cink watts ; une _ (électrique), one pware élèctrike 

 

S0

 

Ampsin

Am’sin, village

 

E0

amputé

, ée adj stro(u)pyî (-ye)

 

C60

amputer

[v] côper, (o) foute djus

 

G100

amputer

v côper; (amputer la queue d’un chien, d’un cheval) squeuwer (, squèwer)

 

C60

amputer

côper (un membre)

 

E0

Amsterdam

Amstèrdam’

 

E0

amulette

nf grigri (m)

 

C60

amulette

voy, porte-bonheur

 

E0

amusant

, ante adj plaîjant (-e)

 

C60

amusant

, -e amûsant, divêrtihant, pléhant, -e, drole, comike

 

E0

amusant

 

, -ante adj amûsant, -ante 

 

S0

 

amuse-gueule

nm miscoterîye (f) ; avec quelques amuse-gueules, avou saquants miscoterîyes

 

C60

amusement

nm amûsemint, djeu

 

C60

amusement

amûsemint, dissipåcion, dissipèdje ; se promettre beaucoup d’_, si rafiyî ; qui aime trop l’_ frivole, amûsète, djouwète

 

E0

amusement

 

 

amûsemint, ; c’ èst dès-amûsemints d’ gamin ; amûsemint dès-afants, trankilité dès parints

 

S0

 

 

amuser

[v] amûser

 

G100

amuser

v fé rîre; (faire perdre son temps) amûser

 

C60

amuser

(s’) vr (perdre son temps à des riens) piède si timps ; celui qui perd son temps à des riens, amûsète (f) ; (se distraire agréablement) s’ amûser, si bin plaîre ; on s’est bien amusé, on s’ a bin amûsé, on s’ a bin plaît ; (expr) s’ amûser come à l’ dicauce, s’amuser comme à la fête, bien s’amuser

 

C60

amuser

amûser ; (s’) s’ amûser, si bin plêre, si d’ner dè bon timps ; on ne s’amuse pas ici, on s’ plêt må chal ; s’_ à des riens bricoler, mûser, voy. chipoter; s’_ à qch, s’ amûser, si plêre, passer s’ timps à…

 

E0

amuser

 

 

 

 

vt amûser ; amûser la compagnîe ; (faire perdre du temps (à qqn)) i m’ è v’nou amûser èt dji n’ ê rin fêt ; s’ _, s’ amûser ; i fât s’ amûser timps qu’ on-èst djon.ne ; i s’ amûse avou dès rins ; personne qui s’amuse sans cesse, djouwetrê, -trèsse (Te.)

 

S0

 

 

 

 

amuser (s’)

[v] (c) si bin plaîre, (e) si bin plêre, (o) s’ bén plére

 

G100

amusette

amûsète

 

E0

amusette

 

 

(amoureuse) (flirt) amûsète ; ça n’ èst qu’ one amûsète, ça n’ durerè nin

 

S0

 

 

amuseur

, euse n amûsète (f)

 

C60

amuseur

amûseû , conteû d’ quolibèt’

 

E0

amygalite

nf amidalite

G0

 

amygdale

nf amande, amidale

 

C60

amygdale

 

amidale ; on lî è tiré lès-amidales

 

S0

 

amygdale /-id-/

nm amidale

 

G0

amygdales

amandes (dè hatrê)

 

E0

amygdalite

avoir une _, aveûr lès-amandes inflêyes ; voy. oreillon

 

E0

amygdalite

 

il souffre d’_, il è lès-amidales

 

S0

 

an

[nm] an

 

G100

an

nm an, anéye (f)  ; l’ an prochain, l’  anéye qui vint, l’  an qui vint ; une fois par an, on côp pâr an, on côp tos l’ s-ans ; deux ans après, deûs-ans pus taurd ; avoir un an de plus, awè on-an d’ pus, ièsse on-an pus vî ; le nouvel an, li novèl an; (expr) à l’ novèl an, l’ aîwe piche voltî, au nouvel an, il pleut souvent; à l’ novèl an, lès djoûs ralonguichenut do pas d’ on-èfant, au nouvel an, les jours allongent du pas d’un enfant (maxime complète : lès djoûs ralonguichenut à l’  Sinte Luce (13 décembre) do saut d’ one puce, au Noyé, do pas d’ on tchin, à l’ novèl an, do pas d’ on-èfant et aus Rwès, on s’ ènn’ aporçût ; nût do l’ novèl an clére èt cwèye, bon sine po tote l’ anéye, nuit du nouvel an claire et calme, bon signe pour toute l’ année

 

C60

an

an, an.nêye ; le jour de l’an, à l’ (, å) novèl an, li djoû dè l’ (ou d’) novèl an, (plaist) li djoû dés fås visèdjes ; âgé de vingt ans, vint-ans vî ; il a soixante ans passés, il a passé lès sî creûs ; il y a deux ans, d’vant antan ou d’vantan (Fa.); voy. AGNEAU, -ELLE, ANNÉE, ÉTRENNE

 

E0

an

 

 

 

 

 

 

 

l’ an passé ; i r’vint tos lès-ans ; on n’ vèt nin lès-ans passer ; i va su sès nonante ans ; c’est du chêne qui à été scié il y a dix ans, c’ èst do tchin.ne qu’ è dîj ans d’ soyèdje ; li djoûr di l’ an ; une carte de vœux (, de nouvel an), one cârte di novèl an ; â novèl an, lès djoûrs crèchant d’ on pîd d’ afant (voir Luce) ; dji m’ en fou come di l’ an quarante ; bon an, mal an, boun-an, mâl an ; cette maison à moins de cent ans, çusse mâjon-là n’ èst nin çent-ans vî ; en deux ans, il a été ruiné, deûs-ans d’ timps, il è stî rwiné

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

anabaptise

adj anabatisse

G0

 

anabaptisme

nm anabatisse

G0

 

anabaptiste

nm anabatisse

G0

 

anachorète

nm anacorète

G0

 

anachronique

adj anacronike

G0

 

anachronisme

nm anacronisse

G0

 

anaconda

nm anacon’da

G0

 

anagramme

nf anagrame

G0

 

Anaïs

npr Anayis’

 

C60

analogie

nf richonance

 

C60

analogie

nf analojîye

G0

 

analogique

adj analojike

G0

 

analogiquement

adv analojikemint

G0

 

analogue

[adj] parèy, e, (c) s(i)faît, e, (e) s(i)fêt, e ; v. même

 

G100

analogue

adj parèy (-e) ; il est tout à fait analogue, c’ èst l’ min.me parèy (iron), il èst fin parèy

 

C60

analphabète

adj qui n’ sét ni lîre ni scrîre

 

C60

analphabète

nm analfabète

G0

 

analphabétisme

nm analfabètisse

G0

 

analyse

nf analise

 

C60

analyse

en dernière _, après tot, à bon compte, å bout dè compte, finålemint, tot bin compté ou considèré

 

E0

analyse

nm analise

G0

 

analyse

 

 

analise ; dimander one analise di tère ; il n’est pas doué pour l’_ (grammaticale), i n’ èst nin fwart en-analise

 

S0

 

 

analyser

v (faire l’analyse) fé one analise ; (examiner) nous allons analyser cela, nos-alans waiti ça d’ pus près

 

C60

analyser

vt analiser

G0

 

analyser

 

 

vt analiser ; analiser one tère ; analiser l’ lacê ; analiser one frâse

 

S0

 

 

analyseur

nm analiseû

G0

 

analyste

nm analisse

G0

 

analyste-programmeur

nm analisse-programeû

G0

 

analytique

adj analitike

G0

 

analytiquement

adv alanitikemint

 

G0

ananas

nm ananas’

 

C60

ananas

ananas’ (nf)

 

 

anaphore

nf anafôre

G0

 

Anastasie

npr Tasîye

 

C60

anathème

nm anatin.me

G0

 

Anatole

npr Natole

 

C60

Anatole

 

Anatole, Natole ; (formulette plaisante) ça cole, Anatole ! 

 

S0

 

anatomie

nf atomîye

 

C60

anatomie

nf anatomîye

G0

 

anatomique

adj anatomike

G0

 

anatomiquement

adv anatomikemint

G0

 

anatomiser

vt anatomiser

G0

 

anatomiste

nm anatomisse

G0

 

ancêtre

nm ratayon, taye, tayon, tauye, vî parint ; « Causez-l’zî d’ tanawète do payis èt d’ nos tauyes. » (O. Gilson)

 

C60

ancêtre

nos _s, nos vîs parints

 

S0

 

 

 

 

 

ancêtres

[nm-pl] ratayons

 

G100

ancêtres

nos _, nos péres, nos tåyes, nos vîs parints ; nos _ les plus éloignés, nos tåyes, ratåyes, tayons èt ratayons

 

 

anche

nf antche

 

C60

anche

antche ;  _ de moulin, bocale

 

E0

anchois

anchwès

 

E0

anchois

nm anchwès

G0

 

Anciaux

 

(n de famille) Anciau  

 

S0

 

ancien

, ienne adj ancyin (f ancyin.ne), di-d-dins l’ timps, vî(y) (-ye) ; c’est de l’histoire ancienne, (ça,) c’ èst dès vîyès matènes ; les plus anciens du village, lès pus vîs do viladje ; c’est une ancienne voisine, c’ è-st-one ancyin.ne vijène

 

C60

ancien

, -enne ancyin, -in.ne ; une _ coutume, ine vèye acostumance ; un chemin très _, ine vèye ancyin.ne vôye dè timps passé ; (houill.) les _s travaux, lès vîs-ovrèdjes, lès-ovrèdjes dè vî timps ou dès vîs-omes, lès vîs-omes

 

E0

ancien

 

 

, -ienne adj ancyin, -iène ; lès-ancyins Bèljes ; l’ anciène route di Mâtche ; l’ Ancyin Tèstamint

 

S0

 

 

ancien, enne

[adj] ancyin, iène, (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle / vèye

 

G100

anciennement

adv anciènemint, dins l’  timps

 

C60

anciennement

ancyin.nemint ; voy. autrefois

 

E0

anciennement

 

anciènemint

 

S0

 

ancienneté  

ancyin.neté ; voy. ANTIQUITÉ

 

E0

ancienneté

 

ancièneté

 

S0

 

ancolie

nf clotche

 

C60

ancolie

åcolète, want-d’-Notru-Dame, clokes (pl.)

 

E0

ancolie

(aquilegia vulgaris) pètits-valèts (n pl) (Te.) ; graines de l’_, siminces di p’tit valèt (Mi.) (litt. « semences de petit garçon »)

 

S0

 

 

 

ancrage

nm ancradje, anke (f)

 

C60

ancrage

 

(d’un mur) ancrèdje

 

S0

 

ancre

nf anke

 

C60

ancre

anke ; petite _, ancriyau (nm); t de constr ancrèdje

 

E0

ancre

 

 

(de bâteau) anke ; (barre de fer utilisée en maçonnerie pour empêcher l’écartement des murs) anke 

 

S0

 

 

ancrer

v (sens propre) ancrer; (sens figuré) fé moussî ; c’est bien ancré dans votre tête ?, c’ èst bin moussî dins vosse tièsse ?

 

C60

ancrer

(un mur) ancrer ; il est ancré chez nous, il è-st-ènancré (ou èrèciné) è nosse mohone ; voy. invétérer

 

E0

ancrer

 

 

vt (un mur, le consolider au moyen d’ancres) ancrer ; ancrer lès mours ; çusse mâjon-là, i fârè l’ ancrer

 

S0

 

 

andain

nm bate (f)

 

C60

andain

[ou ligne d’andains] de foin ou de céréales, bate (nf), andin, andin.ne (nf), manêye, rôye ; _ de litière, lovèt ; faucher en _, soyî à bates ; épandre les _, disandener (, dusårner Lig. , stårer ou disfé lès bates, …l’ manêye ; _ de betteraves (ou de fanes de betteraves) bate, djégn (Les.), ruban (Vo.); voy. portion

 

E0

andain

 

 

andê ; stârer (ou disfé) lès-andês ; répartir l’andain (de foin) en brassées, pour préparer les marionètes, adjèveler â foûre ; vt mettre (le foin) en _, rahougni ; rahougni l’ foûre ;  _ de foin (prêt pour le chargement), hougne ; mète li foûre à hougnes ; il è r’ploû su l’ foûre, i fârè disfé lès hougnes [de l’a. frq. *hûnia, bloc, billot] ; (largeur de fauche) bate ; fâtchi su bate, foû bate 

 

S0

 

 

Andenne

npr Andène

 

C60

andouille

voy. boudin

 

E0

andouille 1

 

androuye ; fé dès-androuyes à l’ djote

 

S0

 

andouille 2

 

(t inj) (maladroit, -oite) andouye; grande andouye !

 

S0

 

Andoumont

à _, à-n-Andoûmont, village

 

E0

André

npr André ; diminutif, Dré, Dé, Dédé

 

C60

André

Andrî

 

E0

André

 

 

 

(prénom et n de famille) André ; (fêté le 30 novembre) sint-André ; la Sint-_, c’ èst la fièsse dès costîres èt dès talieûrs ; Andrée, Andrée  

 

S0

 

 

 

Andrimont

Andrîmont, village

 

E0

androgyne

voy. hermaphrodite

 

E0

âne

[nm] (o-c) baudèt, (c) agne, (e) ågne

 

G100

âne

nm (animal) baudèt, bourike (f) (, agne) ; (expr) on baudèt qui fait à s’ tièsse, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui fait selon son idée, c’est la moitié de sa nourriture, … est déjà à moitié satisfait ; on n’ a jamaîs vèyu on baudèt ièsse pèlé, on n’a jamais vu un âne qui fût chauve (prétend le chauve) ; on n’ saureut fé bwâre on baudèt qu’ n’ a nin swè (iron), on ne saurait pas faire boire un âne qui n’a pas soif (dit-on à quelqu’un qui refuse un verre); on pièd s’ savon à lâver l’ tièsse d’ on baudèt, on perd son savon à laver la tête d’un âne; ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovî s’ nom, aussi embarrassé qu’un âne qui a oublié son nom ; quand on-z-èvôye on baudèt à Paris, i n’ è r’vint nin on tch’vau, quand on envoie un âne à Paris, ce n’ est pas un cheval qui revient, on récolte ce que l’on sème ; si vos n’ alez nin è scole, i vos bouterè dès-orèyes di baudèt, si vous n’allez pas à l’ école, il vous poussera des oreilles de baudet; (individu à l’esprit borné) bourike (f), bwargnasse, loûrd-pot, wargnasse; (expr) tièstu come one bourike, têtu comme un âne

 

C60

âne

ågne (nm ou nf), bådèt, bourike

 

E0

âne

(baudet) bâdèt ; sèy tièstou come on bâdèt ; être chargé comme un _ (être lourdement chargé), sèy tchèrdji come on bâdèt ; on n’ sârot nin fé bware on bâdèt qui n’ è nin sè ; lès tièsses di bâdèt grîsenant mês n’ pèlant nin ; on bâdèt qui fêt ç’ qu’ i vout, c’ è-st-a mîtan nouriture 

 

S0

 

 

 

anéantir

[v] distrûre

 

G100

anéantir

v anèyanti, distrûre; ils anéantissent, il anèyantichenut, is distrûjenut

 

C60

anéantir

voy. détruire ; anéanti de fatigue, voy. briser, exténuer, fatigue

 

E0

anecdote

[nf] (o) quénte, (c) fauvirète, (e) histôriète

 

G100

anémie

_ cérébrale des enfants, fîve-lin.ne, voy. fièvre ; _ des mineurs, voy. ANKYLOSTOMIASE

 

E0

anémique

adj être anémique, avoir le sang trop clair, awè l’ song trop tène

 

C60

anémone

[nf] (o-c) chite d’agace, (c) passe-fleûr, (e) pihåte-è-lét [nm]

 

G100

anémone

_ Sylvie nf chite-d’ -agace, passe-fleûr

 

C60

anémone

­_ sylvie, pihåte-è-lèt, pihe-o-lèt, blanc-må, blanc-deût, mâ-d’-û (Xho.)

 

E0

âneric

nf bièstrîye

 

C60

ânerie

ågnerèye, bièstrèye

 

E0

ânesse

nf agnèsse, bourike

 

C60

ânesse

ågnèsse, voy. ane

 

E0

anesthésier

v èdwârmu ; ils anesthésient, il èdwâmenut

 

C60

anesthésiste

n èdwârmeû (-se)

 

C60

ange

[nm] andje

 

G100

ange

nm andje (f et m); (expr) bia come one andje , nosé come on-andje, beau comme un ange

 

C60

ange

andje ; être aux _, èsse ås-andjes, (iron) aveûr tchatch

 

E0

ange

 

 

 

 

 

anje ; l’ anje gârdyin ; c’est un petit ange au ciel (se dit d’un enfant mort-né ou mort en bas âge), c’ è-st-on p’tit-anje â cièl ; avèr one pacyince d’ anje ; sèy âs-anjes rîre (ou sorîre) âs-anjes ; dès tch’vès d’ anje (po gârni l’sapin d’Noyé) ; n (t d’affection à l’adresse d’un enfant) vin voci, ma p’tite anje !

 

S0

 

 

 

 

 

Angèle

, -éline, -ique Anjèle, -ine, -ike

 

E0

Angèle

 

Anjèle  

 

S0

 

angelica silvestris

nf anjèlike

 

C60

Angeline

npr Anjèline ; diminutif, Jèline

 

C60

Angéline

 

Anjèline  

 

S0

 

Angélique

npr Jèlike

 

C60

angélique

anjèlike ; _ sauvage, (pièrzin d’) Macidône, macidône

 

E0

Angélique

 

Anjèlike  

 

S0

 

angélique

 

(plante) anjèlike

 

S0

 

angélus

nm pârdons (pl) ; réciter l’angélus, dîre lès pârdons

 

C60

angélus

anjèlus’; [sonner] l’ (ou lès-)åvé-Mariå(s), lès bômes

 

E0

Angélus

 

anjèlus’ ; soner l’ anjèlus’ ; (plaist et trivial) transe (nf) do l’panse (parce que les cloches sonnaient avant l’heure de dîner)

 

 

S0

 

angine

nf anjine,  mau d’ gôje (m)

 

C60

angiome

_ plan (tache de vin), tètche di vin

 

S0

anglais

, aise adj et n anglès (-e)

 

C60

anglais

, -e anglès, -e (anc. in-)

 

E0

anglais

adj anglès

G0

 

Anglais

 

 

 

, -aise n Anglès, -èse  (adj anglais, -aise anglès, -èse ; do l’ bîre anglèse ; one clé anglèse ; one capote anglèse ; filer (ou pichi) à l’ anglèse

 

S0

 

 

 

angle

nm (géom) angue ; les quatre angles du carré, lès quatre angues do câré; (architect) angléye (f) ; pierre d’angle, pîre d’  angléye ; mesurer un angle, mèsurer one angléye ; mettre à angle droit, mète di sqwêre; à l’angle de la rue, à l’ cwane dè l’  vôye

 

C60

angle

, -er angue, angler ; angle de mur, etc., anglêye, cwène, voy. coin; former un _ droit, fé li sqwére ; former un _ trop grand ou trop petit, en parlant de la lame (d’une faux, d’une hache) avec le manche, riveni trop fwért ou ènn’ aler (, ènnè raler) trop’ ; diminuer l’_ , èl fé riveni ; augmenter l’_, lèyî ‘nn’ aller, ‘nnè raler

 

E0

angle

 

(coin) anglée (-êye Te.) ; riwêti à l’ anglée do mour 

 

S0

 

angle

 

 

angue ; arrondir les _s (atténuer les différends), arondi lès-angues ; certains _s formés par une cheminée ou par une mansarde, on fond d’ nawe

 

S0

 

 

Angleterre

Anglètêre (, anc. Inglètêre)

 

E0

Angleterre

 

Angleutêre

 

S0

 

Angleur 

Angleûr, lez-Liège

 

E0

anglican

, ane n anglican (-e), èpiscopâl (-e)

 

C60

angoissant

, -ante adj strindant (-e)

 

C60

angoisse

nf ango(u)che, strindadje (m), strinse ; « Èt qu’ l’  angouche qui toûne avou l‘ song d’ vos win.nes sètchit vosse gosî qu’ èle n’ a seû stron.ner. » (J. Guillaume) ; provoquer l’angoisse, fé sèrant

 

C60

angoisse

angohe, angwèsse, transe, crîse ; il est dans des -s continuelles, i n’ fêt nou bin ou nole eûre di bin ; les artères me battaient d’_, li coûr mi potchîve è gosî ; poire d’_, peûre d’ ango(l)

 

E0

angoisse

 

 

angwasse (angoche Te.) ; dj’ ê tranzi d’ angwasse après zèls ; _s,  il è dès-angwasses

 

S0

 

 

angoissé

, ée adj dins lès transes, sèré (-ye), strindu (f strindeuwe) ; être angoissé, awè l’ cu strwèt (iron), ièsse sitrindu, ièsse dins lès transes; (expr) strindu come li tchin qui stron.ne (à l’ lache) , angoissé comme le chien qui s’étrangle (au collier); ièsse sèré à l’ daîrène maye, être serré à la dernière maille, être angoissé à l’extrême

 

C60

angoissé

voy. angoisse

 

E0

angoisser

v strinde ; cela m’angoisse, ça m’ sitrind

 

C60

angora

ågolå, angora

 

E0

angora

 

(chat) angora

 

S0

 

angström, angstroem

nm angström

G0

 

anguille

[nf] (c) inwîye, (e) anwèye, (o) anguîye

 

G100

anguille

nf inwîye (, anwîye) ; petite anguille, inwiale; (expr) il y a anguille sous roche, gn-a one saqwè là padrî

 

C60

anguille

anwèye (, inwèye, -iye) ; jeune _, quowète ; il y a _ sous roche, i n-a ‘ne saqwè là-d’zos, … d’zos l’ palète, … avå lès djeûs ; jeu de l’_, djoster l’ anwèye

 

E0

anguille

 

an.wîe [ãw-] (Wa.)

 

S0

 

angulaire

pierre _, pîre d’ anglêye

 

E0

angulaire

 

 

une pierre _, one pîre d’ anglée ; façonner une pierre _, travayi one anglée

 

S0

 

 

anguleux

,   -euse cwèrnou, -owe

 

E0

Anhée

npr An.yéye

 

C60

anhydride

_ carbonique (houill.), pouteûr (nf), crouwin

 

E0

anicroche

nf aroke; (expr) gn-a on pû o djeu, il y a un pou dans le jeu, il y a une anicroche

 

C60

anicroche

asticote (, hastic(r)ote), racro; VOy. ACCIDENT, ACCROC, CONTRETEMPS, DIFFICULTÉ, MALHEUR

 

E0

anicroche

 

(difficulté) racro, anicroche ; dj’ ê avou brâmint dès racros dins la vîe ; i gn-è pont avou d’ anicroche

 

S0

 

anier

nm baudelî, bourikî

 

C60

ânier 

bådelî

 

E0

anille

_ de moulin, ahe, anile

 

E0

anille

 

 

 

(élément central de la meule tournante (w volante) dans lequel s’ ancre l’extrémité supérieure de l’arbre tournant (w boton)) anile ; pièce en fer ajustée à l’_  (w. anile) de la meule tournante et qui permet d’actionner le blutoir, dimwasèle (Vau.)

 

S0

 

 

 

animal

[nm] bièsse

 

G100

animal

nm bièsse (f)

 

C60

animal

bièsse (nf) ; _ qu’on garde en hiver, passemint, voy. bétail; (bouch.) _ de mauvaise qualité, brûte (nf) ;  _ ima­ginaire, lurcète (nf) ; _ fantastique, ine bièsse di l’ Apocalipe ; voy. fantastique, noir

 

E0

animal

 

(bête) (en général) bièsse (bésse Be., Ju.), animâl (rare) ; li corti èst plin di p’tites rodjes bièsses ; ripasser lès bièsses ; handeler lès bièsses ; astonrer lès bièsses ; _ destiné à la reproduction, riproducteûr ; c’ è-st-on bon r’producteûr ; _ domestique de piètre qualité ou qui a subi un accident, et que l’on destine à l’abattage, brûte (qqf -u-) ; dj’ ê mon.né one brûte à l’ abatwar ; _ imaginaire à la poursuite duquel on envoyait un enfant encore naïf, lûrcète ; t’ îrès âs lûrcètes, pètit !, tu prindrès on sètch èt tu rawâderès padrî la hèye ! (pour rendre cette « invitation » plus crédible, le farceur paie parfois de sa personne en allant agiter quelque peu la haie censée abriter les lûrcètes)

 

S0

 

animant

 

 

(qui passionne qui donne de l’entrain) animant, -ante ; on djeû animant ; one ovrèdje animante

 

S0

 

 

animation

nf arèdje, daladje (m), mouvemint (m), vîye

 

C60

animation  

vigreûseté ; voy, entrain, BRIO

 

E0

animation

 

animâcion ; i gn-avot d’ l’ animâcion

 

S0

 

animer

v (mettre du mouvement) mète do mouvemint; (donner de l’impulsion) fé roter; c’est lui qui anime l’entreprise, c’ èst li qui faît roter l’ afaîre; (douer de vie) ; fé viker ; le peintre anime ses tableaux, li pinte faît viker sès tauvias

 

C60

animer

voy. exciter ; s’_ mutuel­lement à l’ouvrage, s’ ètêti à l’ ovrèdje ; animé, vigreûs, spitant, vikant, ètêt, voy. alerte, éveillé ; l’endroit est _, il î fêt vikant

 

E0

animer

 

 

 

vt (qqch) (lui donner de la vie) animer ; animer one sîse ; s’ _ (prendre de la vivacité), s’  animer ; ça s’ anime, do costé dès fèmes 

 

S0

 

 

 

animosité

voy. aversion

 

E0

anis

nm anis’

 

C60

anis

anîse (nf); dragées d’_, dès-anîses

 

E0

anis

 

 

anis ; on gout d’ anis ; bonbon à l’anis, anisète ; va m’ quèri dès-anisètes

 

S0

 

 

anisette

anîsète

 

E0

anisette

 

(liqueur) anisète, (plaist) pètale-di-gade

 

S0

 

Anixhe

Ènihe, l. d. de Fexhe-Slins

 

E0

ankylose

, -é ècwèdeleûre ; adj ècwèdelé , tot reûd, èclûssî (Co.); voy. crampe

 

E0

ankylosé

, ée adj èdwârmu (f èdwârmeuwe), rwèd (-e) ; on a les jambes ankylosées, on-z-èst rwèd dins sès djambes; (expr) on-z-èst bin rwèd sins jamaîs awè stî prince, on est bien ankylosé sans jamaîs avoir été prince (jeu de mots basé sur l’ homophonie rwèd, ankylosé et rwè, roi)

 

C60

ankyloser

v èdwârmu ; il ankylosé, il èdwat, il èdwâme ; il ankylosait, il èdwârmeut, il èdwârmeûve ; il ankylosera, il èdwâmerè

 

C60

ankylostomiase

mineur atteint d’_, houyeû qu’ a lès viérs

 

E0

Anna

 

Anna

 

S0

 

annales 

an’nales

 

E0

annales

 

anâles

 

S0

 

Anne

Ane, An’na ; voy. annette

 

E0

Anne

 

Ane (anc. Âne)

 

S0

 

anneau

nm (cercle pour attacher ou retenir) ania, bague (f) ; (au doigt) bague (f), anneau de mariage, bague di mâriadje (f) ; (à l’ oreille) anneau d’oreille porté après le percement, bouche-trou, pindant d’ orèye; (au bétail) anneau en fer attaché aux naseaux du taureau, moraye (f) ; anneau scellé à la crèche pour y attacher le bétail, sto

 

C60

anneau

(de chaîne, de rideau, etc.) onê (anê Ma., ènê Vi., ègna Hu.), mimbe di tchin.ne ; _ nuptial, voy. alliance ; (de fer qui suspend la barrière) mahote, tchape ; (de fer pour certaines pièces de charronnerie) ; (de bois tordu ou de fer, glissant autour des poteaux de l’étable) ; (nasal pour taureau) onê, morèye, picète; (pour porc) onê, måyète, agrape, bèrike, picète, trompe, fi d’ èrin, ôriliète, mûsê ; voy. boucler

 

E0

anneau

 

 

 

 

 

anê (ènê Te., Wa., …) ; lès-anês do l’ tchin,ne ; dès-anês d’ ridau ; l’ anê do batch (auquel on attache les bêtes) ; dj’ ê mètou on-anê o gayèt (pour le rendre plus docile à mener) ; anneau de mariage (, alliance) anê ; il è l’ anê o dèt èt la cwade o cô ; (d’une chaîne) mâye ; one tchin.ne à fines mâyes ; un anneau non soudé, one fâsse mâye ; _ de bois, formé de plusieurs pièces, qui entoure la meule inférieure (w. jissante) et qui supporte l’archure (w. ârtcheûre) (Vau.) rolus’ ; _ qui permet d’ajuster le diamètre de l’ouverture du feu, lunète ; mète one lunète po rap’titi l’ trau do feû ; les deux _x auxquels est fixée l’anse du seau, lès-orèyes do moûdè

 

S0

 

 

 

 

 

année

[nf] (o-c) anéye, (e) an.nêye

 

G100

année

nf an (m), anéye ; l’année prochaine, l’ anéye qui vint ; en fin d’année, su l’ difin d’ l’ anéye ; il y a de cela de nombreuses années, i gn-a d’ ça dès-ans èt dès rasans; (expr) gn-aureut dès cèréjes tote l’ anéye, lès médecins courerint à l’ corwéye, s’il y avait des cerises toute l’année, les médecins chercheraient du travail

 

C60

année

an.nêye (ånêye Ve., on.néye Hu.) ; jusqu’à l’_ prochaine, disqu’à l’ an.nêye (qui vint) ; l’_ dernière, l’ an passé, l’ an.nêye passêye, d’vant antan (St., Ma.); cette _, ciste an.nêye (ciste ânée Fa., dans le présent ou le futur; ib., awan, dans le passé) ; dans ses jeunes _, di s’ djon.ne timps ; voy. an, naguère

 

E0

année

 

 

 

 

 

 

 

anée (anêye Te.) ; l’ anée di d’vant ; l’ anée d’ après ; l’ anée qui vint ; l’ anée passé ; one anée bisèkse ; nous sommes nés la même année, dji sons do l’ min.me anée ; i n’ fât nin su sbèrer d’ one mâvêse anée, on ‘nn’ è pa dès côps deûs qui s’ sûjant ! ; anée d’ sètcherèsse, anée d’ ritchèsse ; la novèle anée ; à l’ novèle anée ; (formule traditionnelle de voeux de nouvel an) boune anée èt boune santé !

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

anneler

 (un porc), voy. boucler

 

E0

Annet

 

(n de famille) Anèt  

 

S0

 

Annette

npr Nanète

 

C60

Annette

Anète, Nanète, Nanon

 

E0

Annette

 

Anète   

 

S0

 

Annevoie

npr An.nevôye

 

C60

annexe

nf (d’une maison) (pl) aisances, aujeminces, ayèsses ; la maison et ses annexes, li maujone èt sès-ayèsses; (d’une ferme) abatu (m) (construction collée à un bâtiment plus grand avec toit à une seule pente), api (m) (rucher), baur (m) (remise pour les chariots), cina (m) (fenil), grègne (grange), ran (porcherie), stauve (m) (étable), …; (en général) tot ç’ qui va avou ; il m’a retourné la lettre et ses annexes, i m‘ a ravoyî l’ lète èt tot ç’ qui va avou

 

C60

annexe

d’un écrit a(d)joute ; _ d’un bâtiment, acsinse, voy.. APPENDICE, DÉBARRAS

 

E0

annexe

 

 

ajoute ; i gn-avot one pètite ajoute à l’ lète ; il è fêt one ajoute su l’ costé do l’ mâjon

 

S0

 

annexer

v mète avou ; je l’ai annexé à ma correspondance, djè l’ a mètu avou m’ lète

 

C60

annexer

(s’) vr (s’attribuer) prinde ; il s’annexe les beaux morceaux, i prind lès bias bokèts

 

 

annexion

nf anècsion

G0

 

annexionnisme

nm anècsionisse

G0

 

annexionniste

nm anècsionisse

G0

 

Annie

 

Anîe

 

S0

 

annihiler

v distrûre, fé toûrner à rin

 

C60

annihiler

(s’) vr toûrner à rin

 

C60

anniversaire

[nm] fêter son _: (o-c) awè / fièster sès-ans, (e) aveûr / fièstî sès-an.nêyes

 

G100

anniversaire

nm ans (pl) ; fêter son anniversaire, awè sès-ans, fièster sès-ans ; bon anniversaire !, bone anéye! (iron.); c’est l’anniversaire de ma mère aujourd’ hui, mi man a sès-ans audjoûrdu ; on fête l’anniversaire de ma femme la semaine prochaine, on fièstéye lès-ans di m’ feume li samwin.ne qui vint ; messe anniversaire, mèsse d’ anéye ; c’est l’anniversaire de notre mariage aujourd’ hui, audjoûrdu, gn-a x ans qu’ nos-èstans mariés

 

C60

anniversaire

anivèrsêre ; messe _, mèsse d’ an.nêye; c’est aujourd’hui l’_ de sa naissance, il a oûy sès-an.nêyes (, sès-ans)

 

E0

anniversaire

 

anivèrsêre ; on gatau d’ anivèrsêre ; c’est mon _ aujourd’hui, dj’ ê mès-ans âdjoûrdu

 

S0

 

annonce

nf anonçadje (m), anonce

 

C60

annonce

, -cer  anonce, -cî ; fé saveûr ; voy, CARILLONNER, SONNER

 

E0

annonce

 

anonce ; il è mètou one anonce su la gazète 

 

S0

 

annoncer

[v] anoncî

 

G100

annoncer

v (faire savoir) anoncî, dîre, fé sawè ; c’est lui qui me l’a annoncé, c’ èst li qui m’ l’ a faît sawè; (expr) anoncî come on tchin d’ coû, annoncer comme un chien de garde; (prédire) anoncî, dîre

 

C60

annoncer

(s’) vr causer di v’ nu ; ton frère s’annonce pour demain, vosse frére cause di v’nu d’mwin ; voilà un orage qui s’annonce, là on-oradje qui brûtîye

 

C60

annoncer

 

 

vt (communiquer) anonci ; anonci one novèle ;  (au jeu de cartes) _ l’atout, anonci l’ atout ; (au jeu de cartes) annoncez l’atout, c’ è-st-à vos à dîre ; (annoncer une nouvelle fois) ranonci ; is ranonçant do l’ pleûve po d’mwin ; son décès a été annoncé lors de la messe, il è stî rik’mandé (qqf r’comandé) à mèsse

 

S0

 

 

annonceur

 

 

 

(annonceur public) apariteûr, soneû, -eûse; c’ èst l’ blanc Pétèr qu’ è stî l’ djèrin apariteûr à Bastogne (à Bastogne jusqu’à la guerre 1940-45)

 

S0

 

 

 

annonciateur

adj ces nuages sont annonciateurs d’ orage, cès nuwadjes-là, c’  èst sine d’  oradje

 

C60

Annonciation

li Notru-Dame di mås’ (ou di Grimegnêye (Liège)), lu Nosse-Dame du mås’, l’Anonciyåcion

 

E0

Annonciation

 

 

Anonciâcion (fête liturgique célébrée le 25 mars) ; vos-îroz à mèsse, c’ èst l’ Anonciâcion

 

S0

 

 

annoter

, -ation an’noter, -èdje, -åcion

 

E0

annuaire

nm (téléphonique) botin ; (de chemin de fer) guide do tch’min d’ fiêr

 

C60

annuaire

(des téléphones) botin ; son nom est repris dans l’_ des téléphones, il èst su l’ botin

 

S0

 

 

annuel

, -le qui r’vint tos l’s-ans

 

E0

annuellement

adv on côp par an, tos l’s- ans

 

C60

annulaire

nm quatyin.me dwèt

 

C60

annulaire

l’_, li qwatrin.me deût, li deût dè l’ bague

 

E0

annulation

 

annulâcion

 

S0

 

annuler

v fé one crwès (dis)su(s) ; j’ai dû annuler mon voyage, dj’ a d’vu discomander m’ voyadje, dj’ a d’vu fé one crwès su m’ voyadje ; (dans un acte notarié) annuler un mot, baurer on mot; (jurisprudence) le jugement a été annulé, li jujemint a stî câssé

 

C60

annuler

, -ation annuler, -åcion ; aboli ; cåsser (un acte), voy. abolir, EFFACER

 

E0

annuler

 

vt annuler ; l’ ârbite è annulé on gôl

 

S0

 

anoblir

, -issement (r)anôbli, -ihèdje

 

E0

anoblir

 

vt anôbli ; il è stî anôbli pa li rwa

 

S0

 

anodin

voy. bénin

 

E0

anomalie

nf il y a une anomalie dans tout cela, gn-a one saqwè qui n’  va nin, là-d’ dins, gn-a on pû o djeu, gn-a one saqwè qui n’ aclape nin avou l’ rèstant

 

C60

ânon

nm bouricot, djon.ne di baudèt

 

C60

ânon

on p’tit (ou ine pitite) ågne

 

E0

anonyme

adj il a écrit une lettre anonyme, il a scrît one lète sins mète si nom,… sins siner,… sins pont mète di nom ; il a reçu une lettre anonyme, on lî a avoyî one lète sins pont d’ nom, … sins l’ awè siné; c’est un auteur anonyme, c’ è-st-on scrîjeû qu’ on n’ coneut nin s’ nom; « Tènoz… on ptit scrîjadje sins nom pa-d’zos… come todi .» (Jean Servais, in « Tournikèt »)

 

C60

anorak

nm anorak

 

C60

anormal

, ale adj (s’il s’agit d’une personne) qui n’ èst nin come on-ôte; il est anormal, celui-là!, i n’ èst nin come on-ôte, mi-n-ome !; (s’il s’agit d’une chose) drole ; c’est quelque chose d’anormal, c’ è-st-one saqwè d’ drole; il se passe qqch. d’anormal, gn-a one saqwè d’ drole ; gn-a on fiêr qui clape dins l’ atèléye; c’est un temps anormal, ci n’ èst nin on timps d’ saîson

 

C60

anormal

il est _, i n’ èst nin come in-ôte, … come lès-ôtes ; c’est _, c’ èst conte lès régues ; qch d’_, ine saqwè d’ drole

 

E0

anormal

 

 

-ale adj et n anormâl, -âle ; c’ èst anormâl, do timps insi ; (handicapé -ée) il ont on-afant anormâl

 

S0

 

 

Ans

Ans’, lez-Liège

 

E0

Ansay

 

(n de famille) Ansê

 

S0

 

anse

nf orèye, orion (m) ; anse de panier, orèye di pani (, di tchèna); (expr) riprinde li cabas pa l’ orèye, reprendre le panier par l’anse, avoir la répartie

 

C60

anse

(de panier, de seau, etc.) anse, orianse (Fl., Vo.), orion (nm) (Hu.)

 

E0

anse

 

anse ; l’_ de la tasse, l’ orèye (ou l’ anse ou la quawe) do l’ jate ; one anse di moûdè, di tchèna

 

S0

 

Anselme

Ansèl

 

E0

Anselme

 

Ansème (qqf Anserème) ; (diminutif) Sèssème

 

S0

 

Anseremme

npr Anserème

 

C60

ansérine

voy, potentille

 

E0

ansérine blanche

nf sauvadje aîripe

 

C60

antan

(d’) loc di-d-dins l’timps, do timps passé, do vî timps, do timps dès vîs nwârs sous

 

C60

antarctique

adj antartike

G0

 

antécédent

nm il a des antécédents, il a d’ quî t’nu ; il y a des antécédents, ça s’ a d’djà passé

 

C60

antéchrist

nm antecri

 

C60

antéchrist

antecri

 

E0

antenne

nf antène ; l’antenne de la radio, l’ antène do posse; (d’insecte, d’escargot) cwane ; les antennes d’un escargot, lès cwanes d’ one caracole

 

C60

antenois

, -e voy. agneau, agnelle

 

E0

anteones

(d’insecte) cwènes

 

E0

antépénultième

adj avant avant-daîrin (f avant avant-daîrène)

 

C60

antérieur

, eure adj di d’vant ; il faut retourner aux deux années antérieures, i faut r’monter aus deûs- anéyes di d’vant

 

C60

antérieur

, -e d(i)vantrin, -in.ne (au sens spatial), di d’vant ; partie _ du moyeu, mûsê

 

E0

antérieurement

adv divant

 

C60

Anthée

npr Antéye

 

C60

Antheit

Ontè, village

 

E0

anthémide

_ cotule nf flaîrante camomile ; anthémide des champs nf camomile dès tchamps

 

C60

Anthisnes

Antène, village

 

E0

anthologie

nf antolojîye

 

C60

anthracite

 

antracite ; dj’ ons rintré do mâvês antracite ; ritchèrdji l’ feû avou d’ l’ antracite ; (gris foncé) bleû antracite

 

S0

 

anthrax

nm antrak, bwagne-clau

 

C60

anthrax

(tumeur) antrake (nf)

 

E0

anthrax

 

antrake (nf) ; il è one fâmeûse antrake à l’ mwin

 

S0

 

anthrisque vulgaire

nf panauche

 

C60

anthroponyme

nm antroponime

G0

 

anthroponymie

nf antroponimîye

G0

 

anthyllis vulnéraire

nf (fleur sauvage) antilis’

 

C60

antiallemand

nm antialemand

G0

 

antiaméricain

nm antiamèrikin

G0

 

antianglais

nm antianglès

G0

 

antiarabe

nm antiarâbe

G0

 

antibelge

nm antibèlje

G0

 

antibiotique

nm antibiotike

G0

 

antibrouillard

adj antibrouliârd

 

C60

anticancéreux

, euse adj conte li cancêr

 

C60

anticatholique

nm anticatolike

G0

 

antichambre

nf antitchambe

G0

 

antichar

nm antichâr

G0

 

antichinois

nm antichinwès

G0

 

antichrétien

nm anticrètyin

G0

 

anticipation

(par) loc d’ avance

 

C60

anticipé

, ée adj d’ avance ; recevez mes remerciements anticipés, dji vos r’mêrcî d’  avance, dji vos r’mêrcîye…

 

C60

anticipé 

(payement) divant l’ date

 

E0

anticiper

il anticipe (il voit loin), i vèt lon

 

S0

 

 

anticlérical

, ale adj mougneû d’ curés (f mougneûse di curés)

 

C60

anticlinal

nm conte-lét

 

C60

anticlinal 

(houill.) sèle, dôme

 

E0

anticommuniste

nm anticomunisse

G0

 

antidémocrate

nm antidèmocrate

G0

 

antidémocratique

adj antidèmocratike

G0

 

antidérapant

adj antiridant

G0

 

antidopage

nm antidopadje

G0

 

antidote

nf contrèpwèson (m)

 

C60

antiespagnol

nm antièspagnol

G0

 

antifrançais

nm antifrancès

G0

 

antigel

nm antijèl

 

C60

antihollandais

nm antiholandès

G0

 

anti-indien

nm anti-indyin

G0

 

anti-islamiste

nm anti-islamisse

G0

 

anti-italien

nm anti-italyin

G0

 

antilibéral

nm antilibèrâl

G0

 

antillais

adj antiyès

G0

 

antilope

nf antilope

 

C60

antilope

nf antilope

G0

 

antimatière

nf antimatiére

G0

 

antimilitarisme

nm antimilitarisse

G0

 

antimilitariste

nm antimilitarisse

G0

 

antimusulman

nm antimusulman

G0

 

antinazi

nm antinazi

G0

 

antineutron

nm antineûtron

G0

 

antiorthodoxe

nm antiôrtodocs

G0

 

antipathie

,  -ique, voy. aversion

 

E0

antipathique

adj mau rivenant (-e), mau-mi-r’vint (nm) ; il est antipathique, c’ è-st-on mau-mi-r’vint ; ce garçon m’est antipathique, ci gamin-là (, i) n’ mi r’vint nin

 

C60

antipathique

c’est un personnage très _, (grossier) il a one gueûye à pomper la mèrde

 

S0

 

 

 

antipodes

aux _, ås-antipodes, ås zîvèrkôfs

 

E0

antipoison

adj antipwèson

G0

 

antiportugais

nm antiportuguès

G0

 

antiprotestant

nm antiprotèstant

G0

 

antiproton

nm antiproton

G0

 

antiquaille

ant(r)icaye, (péjor) vî hèrvê, … rahis’, … tchinis’, … cayèt,  voy. vieillerie; (d’une personne, surtout femme) vî dôcumint, vî tåbèrnake, voy. décré­pit

 

E0

antiquaire 

antikêre

 

E0

antique

[adj] (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle/vèye

 

G100

antique

adj vî(y)-vî(y) (f.vîye-vîye)

 

C60

antique

antike ; voy. ancien, suranné, VIEUX

 

E0

antique

 

antike

 

S0

 

antiquité

nf antikité, vîyerîye (, vîserîye)

 

C60

antiquité 

antikité ; des  _, dès vîs cayèts, voy. antiquaille, vieillerie

 

E0

antiquité

nf antikité

G0

 

antiquité

 

antikité

 

S0

 

antiracisme

nm antiracisse

G0

 

antiraciste

nm antiracisse

G0

 

antirépublicain

nm antirèpublikin

G0

 

antirrhine

gueûye-di-liyon

 

E0

antirusse

nm antirusse

G0

 

antisémite

nm antisèmite

G0

 

antisocial

adj antisociâl

G0

 

antisocialisme

nm antisôcialisse

G0

 

anti-sous-marin

adj antisous-marin

G0

 

antisportif

adj antisportif

G0

 

antisymétrique

adj antisimètrike

G0

 

antitabac

adj antitoubak

G0

 

antiterroriste

adj antitèrorisse

G0

 

antithèse

nf antitêse

G0

 

antitout

nm antitot

G0

 

antiturc

nm antiturk

G0

 

antivol

nm antivol

G0

 

Antoine

npr Antwin.ne; diminutif, Twin.ne; on fièstéye li Sint-Antwin.ne li 17 di janvî ; à 1’  Sint-Antwin.ne, lès djoûs crèchenut come li baube d’  on mwin.ne, à la Saint- Antoine, les jours grandissent comme la barbe d’un moine, … lentement

 

C60

Antoine

, -ette Antône (dimin. Tône), Antwin.ne, Twin.ne, -ène (mais seult sint-z-Antône), Antwènète (dimin. Twènète, Tonète, Nènète)

 

E0

Antoine

Antwane ; saint Antoine de Padoue (fêté le 13 juin) sint-Antwane di Padou, (sint-Antône anc. à Te.) ; fèjoz-me ritrover çu qu’ dj’ ê pièrdou (invocation pour retrouver un objet perdu) ; sint-Antwane èt s’ porcê, saint Antoine l’Ermite (fêté le 17 janvier; représenté accompagné d’un cochon) sint-Antwane n’ a va jamês sins s’ porcê, litt « saint Antoine ne se déplace jamais sans son cochon » (se dit de deux inséparables)

 

S0

 

 

 

 

 

 

 

Antoinette

npr Antwènète ; diminutif, Twènète, Tonète

 

C60

Antoinette

Antwanète

 

S0

 

anuiter

(s’) s’ anuti, si lèyî anuti, si lèyî prinde dè l’ nut’, s’ astårdjî à l’ nut’, dimorer tård avå lès vôyes ; voy. nuit

 

E0

anus

nm trau do cu, trau pèyaud

 

C60

anus

trau d’ (ou ) cou, pèta, trota, sîdje, fondemint

 

E0

anus

 

ânus’, trau do cou ; il è l’ cancêr à l’ ânus’

 

S0

 

Anvers

Anvèrs’

 

E0

Anvers

 

Anvèrs’ ; li pôrt d’ Anvèrs’ ; li filèt d’ Anvèrs’

 

S0

 

anxiété

nf ango(u)che, strindadje (m), strinse, transe

 

C60

anxiété

, anxieux, voy, angoisse,  -É

 

E0

anxieux

, euse adj strindu (f strindeuwe) ; il était anxieux, i n’ fieut pont d’ bin ; il avait le regard anxieux, à sès-ouys, on vèyeûve bin qu’ il èsteûve sitrindu

 

 

anxieux

être très _, sèy su dès bréses ou sèy come on tchèt su dès bréses ; il était très _, il astot come on tchèt su dès bréses

 

S0

 

août

[nm] awous’

 

G100

août

nm awous’ ; le mois d’août, li mwès d’ awous’ ; le douze août, li doze d’ awous’ , li doze do mwès d’ awous’ ; (expr) awous’ èpwate ci qu’ mârs’ apwate, le mois d’ août emporte ce que le mois de mars a apporté ; ci qu’ awous’ n’ a nin meûri, ci n’ èst nin sèptimbe què l’ frè brotchî, ce qu’août n’a pas mûri, ce n’est pas septembre qui le fera sortir ; ci qu’ awous’ prind, maîy li rind, ce qu’août prend, mai le rend ; Notrè-Dame d’ awous’ rimèt ou dismèt l’ timps, au 15 août le temps change ; sint Lorint ralume si tchèrbon ou i l’ distind, Saint Laurent (10 août) rallume son chauffage ou il I’ étind ; s’ i ploût à l’ Sint-Lorint, c’ èst ploûre à timps, s’il pleut à la Saint-Laurent, il pleut à temps ; s’ i ploût à l’  Sint-Louwis, ti t’ è fous mins nin mi, s’il pleut à la Saint- Louis (30 août), tu t’en fiches, mais pas moi

 

C60

août

awous’ (, awout Ve., St., Ma.); en _, è meûs d’ awous’ ; faire l’_, voy. moisson

 

E0

août

awous’ ; li mwès d’ awous’ ; li quinze d’ awous’, l’ Assompsion ; â quinze d’ awous’, la Vièrje rimèt ou dismèt tot (observation de la météorologique pop.) 

 

S0

 

 

 

aoûter

vi mûrir au soleil d’août, assåhener ; des récoltes bien aoûtées, dès d’vêres bin assåhenés

 

E0

aoûteron

nm ovrî d’  awous’

 

C60

aoûteron

ovrî d’ awous’ ou d’ campagne ; engagement d’_, stut’ d’ aous’ (Vo.,) ; _ flamand, broûkom’, montagu, pol, turco (hesb.), ioum (Les.)

 

E0

apache

adj apache

G0

 

apaisement

nm apaujemint ; nouvel apaisement, rapaujemint

 

C60

apaiser

[v] (o-c) (r)apaujî, (e) (r)apåheter, rapåfter

 

G100

apaiser

v abèli, apauji, rapaujeter, rapauji; ils apaisent, il abèlichenut, il apaujenut, i rapaujetéyenut

 

C60

apaiser

(s’) vr rawè sès songs, rivenu à li, si rapauji ; quand il s’apaisera, quand i raurè sès songs

 

C60

apaiser

(r)apåheter, akeûhî (, -heter Fa.), modèrer, radoûci ; _ par des flatteries, des caresses, raflater, rap(l)atcheter, racanedôzer, ratchafeter ; _ une dispute, mète li holà ; la douleur de qn, voy. consoler; s’_ (feu, mal de dents, etc.), s’ aclasser (St., Ma.)

 

E0

apaiser

 

apâjetè (Te.) ; dji f’séve çou qui dj’ p’léve po l’ apâjetè ; (calmer) (un enfant), amidoûler ; dj’ ê sayi d’ l’ amidoûler come dj’ ê p’lou ; (ramener au calme) rapâjeter ; rapâjeter l’ afant qui tchûle ; boire du thé de camomille pour _ l’inflammation, bware do té d’ camomîe po tirer l’ inflamâcion

 

S0

 

aparté

nm il m’ a dit cela en aparté, i m’  a dit ça su l’  costé

 

C60

aparté

des _s, dès mèsses basses ; èles fèjant todi dès mèsses basses assone 

 

S0

apartheid

nm apartheid

G0

 

apâter

v apasser

 

C60

apathie

, -ique voy. indolence, -ent

 

E0

apathique

adj molasse, nawe, pèlin.ne (f) ; (expr) quand lès nawes s’ î mètenut, lès djintis sont saîsis, quand les apathiques s’y mettent (à travailler), les courageux sont étonnés ; gn-a rin d’ pus subtil qu’ on nawe qui s’ brûle, il n’y a rien de plus rapide qu’un apathique qui se brûle

 

C60

apercevoir

[v] (c) aporçûre, (e) aparçûre, (o) apèrcèvwêr

 

G100

apercevoir

v aporçûre, veûy (, vôy) ; quand nous nous apercevrons, quand nos nos-aporçûrans ; nous ne l’avions pas aperçue, nos n’ l’ avin.n nin vèyu; « Èt n’ volà-t-i nén qu’ il aporçûvenèt è l’ aîr, après Forvîye, come one claîreû qu’ is n’ avîn’ jamaîs vèyu d’vant. » (J. Selvais)

 

C60

apercevoir

(s’) vr rimârker, s’ aporçûre, si rinde compte

 

C60

apercevoir

aparçûre (apèr-, apor-) ; s’_ de, voy. aviser

 

E0

apercevoir

 

 

 

vt (découvrir) aporçûre ; dj’ aporçûjo lès loumîres do l’ mâjon ; s’ _ (se rendre compte (de qqch)), s’ aporçûre ; dji m’ ê aporçû trop târd quu ç’ astot on vârin

 

S0

 

 

 

aperçu

nm idéye (f) ; je lui ai donné un aperçu de ce que c’était, djè lî a d’né one idéye di ç’ qui c’ èsteûve

 

C60

apéritif

nm apèritif

 

C60

apetisser

(s’) s’ (r)ap’tihî (, -issî, -iti), si fé tot p’tit, s’ abahî, voy. abais­ser

 

E0

apeurer

v fé awè peû; (expr) fé dès-ouys come on lîve à l‘ awin.ne, faire des yeux comme un lièvre dans un champ d’ avoine, … des yeux apeurés

 

C60

aphone

adj qui n’ a pupont d’ vwès, sins vwès

 

C60

aphte

[nm] afe

 

G100

aphte

nm afe (f)

 

C60

aphte

afe, zafe, dès botons è l’ boke, … so l’ linwe , dès blankès clokètes , dès clotchètes du cocote (St.); voy. muguet, stomatite

 

E0

aphte

 

 

afe (nf) ; dj’ ê one afe su la bitchète do l’ lanwe ; la vatche è dès-afes plin la gueûye

 

S0

 

 

api

(pommier d’  _) nm bon pomî

 

C60

apiculteur

, trice n mo(u)chî (m); on fièstéye lès mochîs li 27 di janvier à i Sint Djan Crisostôme

 

C60

apiculteur

mohelî, mohî

 

E0

apiculteur

mochî, mochenî

 

S0

 

apiculture

s’occuper d’_, fé d’vins lès mohes, tini dès mohes ; voy. abeille

 

E0

apitoyer

(s’) vr si fé mau di

 

C60

apitoyer

apîlwèyer (apîtî F) ; je m’apitoie sur lui dji m’ fê ma d’ lu, dji m’ènnè je ma ou (dèl) pan.ne , i m’ènn’èstdè l’ véy insi , dj’ènn’a compachon ou pîtié

 

E0

apitoyer

 

(s’) s’ apitwayer ; èle s’ apitwa todi su l’ sôrt dès-ôtes

 

S0

 

apitoyer (s’)

[v] (o-c) plinde, (e-c) s’ apitwèyer

 

G100

aplanir

v asplani ; aplanir (l’intérieur d’)un sabot, asplani on sabot ; il aplanissait, il aplanicheut, il aplanicheûve; (une planche) drèssî (one plantche) ; aplanir à nouveau, ridrèssî; (une terre) araser (one têre)

 

C60

aplanir

 (r)aplani, (r)èwaler (le sol) , awaler (St., Ma.) ; _ la terre bêchée et ensemencée, voy. battre; (houill.) _ une surface abèli, a-ûni, rèbouter, rondjî ; voy. niveau, planer

 

E0

aplanir

 

vt (niveler) aplani ; aplani on croupèt ; aplani one tère ; _ les ornières à l’entrée du champ, rabate lès warbîres â d’vant do tchamp ; _ de nouveau, raplani ; i fârot raplani l’ tèrin 

 

S0

 

aplanissement

nm asplanichadje

 

C60

aplatir

v asplati, rasplati, dagnî, spater ; ils aplatissent, il asplatichenut, is rasplatichenut, is dagnenut, is spatenut; aplatir à nouveau, rasplati

 

C60

aplatir

, -issement (r)aplati, -ihèdje, -ihemint; (s’) s’ aplati, s’ acwati, si mète à plat vinte

 

E0

aplatir

 

vt aplati ;  aplati on cossin ; aplati on fièr ; il astot aplati come one figue ; s’_, s’ aplati ; (au fig,) i s’ è stî aplati d’vant l’ mayeûr po l’ mète di s’ costé

 

S0

 

 

 

aplatir (s’)

[v] (o-c) s’ asplati, (e) s’ acwati

 

G100

aplatissage

nm asplatichadje, dagnadje

 

C60

aplatissage

 

(des grains) aplatichèdje

 

S0

 

aplatissement

nm asplatichemint

 

C60

aplatisseur

 

(machine qui sert à écraser les grains) aplaticheû

 

S0

 

aplomb

nm (rectitude selon le fil à plomb) aplomb ; (stabilité) aplomb ; mettre d’aplomb, mète d’ aplomb, mète d’ assène; (d’un cheval) aplomb ; regarder les aplombs d’un cheval (regarder si le sabot du cheval est bien droit), waîtî lès-aplombs d’ on tch’vau

 

C60

aplomb

aplomb; fil d’_, fi d’ aplomb, aplomb, plomb; être d’_, èsse d’ aplomb, dreût, di climpe, -eûre, di stok, opp. à foû plomb, foû climpe, è cwèsse, voy. biais ; remettre d’_, riclimpi ; tomber d’_, voy. plonger ; être bien d’_ sur ses jambes, èsse bin à djambes, … bin d’ adram’ so sès djambes ; je ne suis pas d’_ aujour­d’hui, voy. assiette ; se remettre d’_ après maladie, si ragrawî, -weter , riveni so l’ houp’diguèt, ritoumer è han ; voy. assurance

 

E0

aplomb

 

 

 

 

(assurance) aplomb ; il a de l’assurance, il è d’ l’ aplomb ; i n’ è wêre d’ assûrance ; d’_ (en équilibre) monter on mour d’ aplomb ; vérifier l’_ (d’un mur), plomber on mour ; ne pas être d’_, sèy foû plomb ; d’_ adj (affermi, -ie) sgur, -e ; sèy bin d’ aplomb (ou d’ asgur) su sès djambes ; li gamin èst djà sgur su sès djambes [du lat. securus, sûr, en sécurité] ; qui n’est pas d’_ sur ses pieds (en parlant d’un meuble), chalé ; one chalé tâve;  cela m’a remis d’_ (en forme), ça m’ è r’mètou d’ aplomb

 

S0

 

 

 

 

apocalypse

apocalipe ; voy. animal

 

E0

Apolline

npr Apoline

 

C60

Apolline

Apoline (, anc. Apolône, (Marèye) Polône)

 

E0

Apolline

 

 

Apoline ; sinte Apoline, sainte Apolline (fêtée le 9 février; invoquée contre les maux de dents)

 

S0

 

 

apoplectique

adj apoplèctike, bleuw come sint Djilin

 

C60

apoplexie

[nf] atake, (o-c) apoplizîye, (e) apoplizèye

 

G100

apoplexie

nf atake, atinte

 

C60

apoplexie

apoplisèye, atake, côp d’ song’

 

E0

apoplexie

 

apoplècsîe ; one atake d’ apoplècsîe

 

S0

 

apostasier

si d’crustiner, rinoyî si r’lidjon

 

E0

apostat

apoståt ; moine _, mon.ne. dicrustiné

 

E0

apostrophe

nf (interpellation brusque) ukadje (m); (signe qui marque l’ élision) crole, faflote

 

C60

apostrophe

, -er arin.ne, -èdje, -i ; néol. apostrofe, -er ; grossièrement alouwer ; durement, violemment aroguer, ataquer, årgouwer, -èdje ; adragoner (Esneux, etc. ; p ); intruprinde ; aslrabouyî, -yâde (Durbuy) ; brêre sur qn ; voy. aborder

 

E0

apostrophe

nf apostrofe

G0

 

apostrophe

 

(signe graphique) apostrofe

 

S0

 

apostropher

v acoleter, arin.ner, uker; il apostrophe, il acoletéye, il arin.ne ; il faudrait l’apostropher, i l’ faureûve uker

 

C60

apostropher

 

vt apostrofer

 

S0

 

apostume

, -er voy. abcéder, tumeur

 

E0

apothicaire

, -erie apoticåre, -kêre, (péjor) -cårerèye, -kêrèye

 

E0

apothicaire

 

 

(pharmacien) apotikêre ; aler quèri dès drôgues addé l’ apotikêre

 

S0

 

 

apôtre

nm apôte, apwasse (arch)

 

C60

apôtre

apôte, (péjor) apwèsse, agayon, apotikêre, canari, voy. DROLE,   INDIVIDU

 

E0

apôtre

 

 

 

apôte ; Jésus èt sès doze apôtes ; (individu, bougre) apôte ; qu’ èst-ce quu c’ èst d’ ça po on-apôte ? ; c’ è-st-on drole d’ apôte ; un drôle d’_, on drole d’ apwasse

 

S0

 

 

 

appalachien

adj apalachyin

G0

 

apparaître

[v] aparète

 

G100

apparaître

v aparète ; il est apparu au 12e siècle, il a aparètu au dozyin.me siéke ; le soleil apparaît, li solia mostère sès cwanes, li solia s’ mostère ; un jour ou l’autre la vérité apparaîtra, on djoû ou l’ ôte, on saurè qwè

 

C60

apparaître

aparète, aponde ; _ brus­quement, aspiter; _ vaguement ou peu à peu, êri, trèsêri (Ja.)

 

E0

apparaître

 

 

vi aparète ; la sinte Vièrje è aparètou à Baurin [l’appellation locale est Biarin] ; (pointer) brotchi ; l’ och brotchot foû do l’ djambe

 

S0

 

appareil

nm aparèy, machine (f) ; un appareil photographique, on-aparèy po fé dès fotos, one bwèsse po fé… ; un appareil à sous, one machine à caurs; (loc.) dans le plus simple appareil, mièrnu

 

C60

appareil

aparèy ; (pour hernie, etc.) bindelèdje

 

E0

appareil

 

aparèy ; un appareil photographique, on-aparèy à fotos ; (anc.) _ permettant de décrocher le chaudron de la crémaillère, cramiète

 

S0

 

apparemment

adv à l’ aparince, d’ après ç’ qu’ on pout veûy

 

C60

apparemment 

aparen.mint

 

E0

apparemment

 

aparamint

 

S0

 

apparence

nf maye, aparince ; suivant les apparences, à ç’ qu’ i parèt, à l’  aparince ; ce n’est que de l’apparence, ci n’èst qu’po fé chonance (Sombreffe, chènance) ; selon toute apparence, come on pout veûy, dandjureû, probâblèmint ; selon toute apparence, il sortira demain, i rècherè probâblèmint d’mwin ; avoir mauvaise apparence, fé drole; le temps a mauvaise apparence, i faît drole; « C’ èst quand l’ vîye djin a comincî à fé drole, à rankî, à satchî après s’-t-alin.ne qui li scayeteû a faît dîre aus cias d’ Tamène qui duvrin.n vinu. » (E. Gilliard) ; avoir belle apparence, awè bèle aîr, awè bèle maye ; « I n m’ a nin l’ aîr d’ awè bone maye . » (in : Albin Souldo « Louis Barjot », Namur, 1909) ; « Vos n’ avoz nin bèle maye avou vos pîces qui sintenut l’ doû. » (Ed. Tillieux, « Dins mès cayaus ») ; avoir une apparence peu rassurante, awè one laîde maye ; avoir mauvaise apparence, awè maule aîr ; (expr) n’ awè nu bèle maye, n’avoir aucune belle apparence, … aucune qualité; il ne faut pas se fier aux apparences, li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon (la belle cage ne nourrit pas l’ oiseau)

 

C60

apparence

aparence (, -ince), simblant (nm), mène, apurant (nm) (La.) ; d’_ trompeuse, trompåve ; une belle _, ine bèle rivenance, on bê rivenant, ine bèle avenowe ; des arbres qui ont belle _, dès-åbes qu ‘ont ‘ne bèle apréte ; qui n’a même pas une belle _, qui n’a ni cogne ni rin ; selon toute _, po l’ pus sûr ; voy. air

 

E0

apparence

 

 

 

 

aparence ; la mâjon è one bèle aparence ; i n’ fât nin s’ fiyi âs-aparences, èles sont trompâles ; donner mauvaise _ (surtout au part passé)), acamôder ; wête on pauk come il èst acamôdé avou tos cès botons-là ; _ extérieure (allure), êrance (Te.) ; il avéve l’ êrance di s’ pére ; elle soigne de nouveau son _ extérieure, èle rifignole ; il a belle _, maintenant (du point de vue de sa tenue ou de sa santé ou de ses ressources matérielles), il èst r’lûjant, asteûre

 

S0

 

 

 

 

apparent

, ente adj (qui se montre clairement) il était bien apparent, on l’ vèyeûve fwârt bin; (qui n’est pas tel qu’il paraît être) c’est un sourire apparent, c’ è-st-on sorîre po fé chonance

 

C60

apparent

, -e aparent, -e ; la tache est _, li tètche si lêt vèyî ou si veût

 

E0

apparent

 

, -ente adj aparent, -ente 

 

S0

 

apparenté

 

, -ée adj aparinté, -ée ; is sont aparintés do costé do l’ mére

 

S0

 

apparentement

nm aparintadje, aparintemint ; il est élu par apparentement, il a passé par aparintemint

 

C60

apparentement

 

(électoral) aparintemint ; il è stî nomé par aparintemint

 

S0

 

apparenter

(s’) vr s’  aparinter ; il s’apparente, i s’ aparinte

 

C60

apparier

v copler ; apparier à nouveau, ricopler; il apparie, i copléye, i copèle ; il appariait, i copleut, i copleûve ; il appariera, i copléyerè, i copèlerè

 

C60

apparier

voy. accoupler

 

E0

apparition

nf aparucion

 

C60

apparition

aparucion

 

E0

apparition

 

aparicion ; il a fait une courte _, il è mostré l’ bout di s’ nez 

 

S0

 

appartement

[nm] (o-c) apârtèmint, (e) quårtî

 

G100

appartement

nm apârtèmint, quârtier, tchambe (f)  ; « Gn-aveûve on quârtier a louwer. – Oyi, au prumî. » (E. Thirionet)

 

C60

appartement

apartèmint ; petit _ de 2 ou 3 pièces, q(w)årtî ; habiter un _, dimani so on d’zeûr, so on là-hôt (, so in-ahôt) ; notre _ comprend trois chambres, è nosse là-hôt, i n-a treûs plèces. Voy. étage

 

E0

appartement

petit _, quârtier ; on-è r’nètyi l’ quârtier do vèjin avou lu ; dj’ ê d’moré en quârtier dins ç’ rouwale-là

 

S0

 

appartenance

nf apârtinance

 

C60

appartenance

apartinance, atenance

 

E0

appartenir

[v] _ à: (o-c) ièsse da, (e) èsse da, (c) apârtinu à, (e) apartini à

cela m’appartient: c’ èst da mi

G100

appartenir

v apârtinu, ièsse da ; ce livre appartient à, ci lîve-ci apartint à ; ci lîve-ci, c’èst da ; il appartenait, il apartineut, c’ èsteut da; il appartiendra, il apartêrè ; ce château a appartenu au roi, ci tchèstia-ci (, il) a apârtinu au rwè ; cela m’appartient, c’ èst da mi ; tout ce qui ne m’appartient pas, tot ç’ qui n’ èst nin da mi; ce chien appartient au voisin, ci tchin-ci, c’ èst dau vijin ; (impers) il ne m’appartient pas de faire cela, ci n’ èst nin à mi d’ fé ça

 

C60

appartenir

apartini ; cela m’appartient, c’ èst da meune ; il ne vous appartient pas de…, i n’ vis convint nin di…, ci n’ èst nin à vos à…

 

E0

appartenir

 

 

 

 

vi (être la propriété de qqn) apartèni ; i fât qu’ ça m’ apartègne ; ça n’ t’ apartint nin ; (emploi impersonnel) (être l’ apanage de) apartèni ; i n’ vos-apartint nin di m’ dîre çu quu dj’ dè fé ; cela lui appartient, c’ èst da lu (ou c’ èst da sîne) ;

la sapinière est la sienne lui appartient, la sapignère èst da sîne

 

S0

 

 

 

 

appas

(d’une femme) apas

 

E0

appât

nm mordre à l’ appât, bètchî

 

C60

appât

apåt, amwèce ; (t de pêche) _mis à l’hameçon, bètchèye ; mordre à l’_ bètchî ; ingrédients qu’on lance à l’eau pour appeler et retenir le poisson à l’endroit où l’on pêche, abwès’neûre, amwèceneûre

 

E0

appât

amorce ; mète l’ amorce dins l’ cèp’ ; (pour le gibier, pour le poisson) apat

 

S0

 

appâter

v apasser, atirer ; ils appâtent, il atirenut ; « Lès deûs fèyes, Dolîye et Ana, ni sont nin co si mau maîsses po-z-apassè lès-omes èt lès fè bwâre . » (A. Laloux)

 

C60

appâter

voy. amorcer, amadouer

 

E0

appâter

 

vt apâter 

 

S0

 

appâts

 

 

(d’une femme) atouchemints (nm pl) ; wête on pauk, qués-atouchemints !

 

S0

 

 

appauvrir

v apôvri ; (personne) fé divenu pôve ; (terre) prinde tote li fwace

 

C60

appauvrir

(s’) vr (personne) divenu pôve; (terre) piède si fwace

 

C60

appauvrir

, -issement (r)apôvri, -ihèdje, -ihemint ; une terre appauvrie ine têre qu’est iote di(s)cråhèye, voy. épuiser

 

E0

appauvrir

 

(s’) s’ apôvri

 

S0

 

appeau

nm apèle (f)  ; pratiquer la tenderie au moyen d’appeau, tinde à l’ apèle

 

C60

appeau

apèle (nf); _ pour la caille, cwayetî (Vot.)

 

E0

appeau

 

 

(t d’oisellerie) (oiseau enfermé qui sert d’appeau pour ses congénères) apèle (nf )

 

S0

 

 

appel

apèl ; houka, -èdje ; faire l’_, fé l’ apèl ; aller en _, rapèler , aler pus lon (, anc. aler à Wèslår) ; onom pour appeler discrètement, psit’ ; onom pour appeler des animaux, voy. cane, chat, cheval, CHIEN, PORC, POULE, POUSSIN, VACHE

 

 

appel

 

 

(invitation) apèl ; rèsponde à l’ apèl ; il è stî en-apèl ; la coûr d’ apèl

 

S0

 

 

appelant

(oiseau) apèle (nf), houkeû ; mauvais _, houkå ; voy. chanterelle

 

 

appeler

[v] (o) hukî, (o-c) huker, (e) houkî, (o-c) criyî après, (e) brêre après

 

G100

appeler

v (inviter à venir) apèler, criyî après, fé v’ nu, uker ; je l’ai appelé, djè l’ a apèlé; il faudra l’appeler, i l’ faurè uker; appeler à l’aide, criyî au scoûrs; il a appelé son domestique, il a faît v’nu s’ domèstike ; il faudrait appeler le médecin, i faureut fé v’nu l’ docteûr ; il a appelé son chien, il a criyî après s’ tchin; appeler l’ascenseur, fé v’nu l’ assenseûrtchôkyî su l’ boton; (convoquer) fé v’nu ; (désigner par un prénom) lomer (région d’Andenne, loumer) ; nous l’avons appelé Jean, nos l’ avans lomé Djan ; vous pouvez m’appeler Jean, vos m’ ploz bin dîre Djan, savoz! ; « Ni riyoz nin dès noms dès-ôtes; c’ èst come li mink. Èst-ce Téche ou dou bin Thérèse qu’ on m’ lome ? » (E. Thirionet) ; (expr) dj’ in.me ostant qu’ on m’ lome Zidôre, je suis à ce point si mal, que cela m’ est parfaitement égal si vous m’affublez du prénom d’Isidore

 

C60

appeler

(s’) vr ièsse lomé (, région d’ Andenne, ièsse loumé) ; il s’appelle Jean, on l’ lome Djan ; ça s’ appelle, ça s’ lome

 

C60

appeler

houkî , ahoukî ; houkî ou brêre après (qn) ; _ qn pour le faire revenir, rihoukî, rahoukî ; _ par signe, asséner ; _ de loin, voy. héler ; (du pigeon mâle) _ la femelle au nid, hoûler (, houkî) å nid ; t d’oiseleur apèler, houkî, voy. appeau, chanterelle ; comment appe­lez-vous cela !, kimint loumez-ve coula ? ; (s’) se nommer, si loumer ; un appelé Denis, in-apèlé Dènis’

 

E0

appeler

_ vivement, djêrî (sur qch) ; èsse rafåré après (qch) ; voy. désirer

 

E0

appeler

 

 

 

(mander, héler) apèler, houkè (As , Va., …) , criyer après ; apèle ti tchin ; i m’ è apèlé su l’ costé ; crîe après t’ frére ; il è stî apèlé à Brussèle ; vt et pr s’_ (se nommer), si loumer (-è As. , Te. ; lumè Co., Sa., …), si houkè (Be., Fa., Ju., Me., Va.) ; dji m’ loume Adèle ; (incorporer) apèler ; dji sû apèlé à l’ ârmée ; (considérer) mi, dj’ apèle ça dès bièsses djins !; interj mot-phrase qui sert à _ qqn, à attirer son attention houwou ! ; houwou ! i gn-è quéke onk ? ; (calembour traditionnel fondé sur l’homophonie de loumer: 1 appeler et 2 allumer) comint-ce  qu’ on v’ loume ? – on n’ mi loume nin, dj’ è va bin sins tchandèye ! (Te.) [correspond au fr nommer, avec dissimilation du n- initial]

 

S0

 

 

 

appendice

(d’habitation) dispinse ; voy. ajoutage, dépendance

 

E0

appendice

nm apindice

G0

 

appendicite

nf apindicite, cârau

 

C60

appendicite

nf apindicite

G0

 

appendicite

 

apendicite ; one crîse d’ apendicite

 

S0

 

appentis

nm abatu

 

C60

appentis

abatou ; voy. chartil

 

E0

appentis

_ adossé à un bâtiment, ravalante, ravalêye (nf) [ravalêye, ravalante dérivent du v. ravaler au sens de « rabaisser, faire redescendre » (par référence au pan du toit principal qui se prolonge vers le bas)] ; tu r’mîserès lès harnas dins la ravalêye ; _ utilisé par les sabotiers pour y abriter leurs outils, y dégrossir les pièces de bois, carin (Te.) ; _ adossé à un bâtiment (ce qui permet de gagner un mur) et pourvu d’une toiture à un seul pan qui prolonge svt le toit principal, ravalêye (nf) 

 

S0

 

appesantir

v apèsanti ; ils appesantissent, il apèsantichenut; (expr) on-z-èst bran.mint d’ wiyî après one chîje trawéye, on est fort appesanti après une nuit de veille

 

C60

appesantir

, voy. alourdir

 

E0

appesantir

il ne faut pas s’_ sur ses maux, i n’ fât nin s’ adwarmi su sès mâs

 

S0

 

appétence

_ extrême, djêrièdje

 

E0

appétissant

, ante adj agostant (-e), apétichant (-e), ragostant (-e) ; c’est un plat très appétissant, c’ è-st-on plat fwârt agostant; (expr) èlle è-st-ossi agostante qu’ one rogne (iron), elle est aussi appétissante qu’une salamandre, son aspect est rebutant; on s’ mètreut à l’ tauve èt s’ è foute one bosse, on se mettrait à table et on se gaverait (tellement cette nourriture est appétissante)

 

C60

appétissant

, -e apétihant, ragostant, -e ; femme peu _, ine måssî wasse, voy. souillon

 

E0

appétissant

 

 

, -ante adj apétichant, -ante, (en contexte négatif) ragostant, -ante ; one sope apétichante ; one bwêcèle apétichante ; ça n’ èst wêre ragostant 

 

S0

 

 

appétissant, e

[adj] (e-c) (r)agostant, e, (o) ragoustant,e, (o-c) apétichant, e, (e) apétihant, e

 

G100

appétit

[nm] apétit

 

G100

appétit

nm bon appétit !, qui ça vos chone bon !, qui ça vos-apéte ! ; mettre en appétit, agoster, apéter, ragoster ; « Èle ni saveut qwè saye po l’ agoster : dès p’titès lètcherîyes… i s’ è fieut pèter d’vant . » (A. Laloux) ; manger sans appétit, mougneter ; (expr) mougnî come on rauyeû (d’ canadas) , manger comme un arracheur de pommes de terre (avoir bon appétit)

 

C60

appétit

apétit ; avoir un _ déréglé, djêrî ; manger à son _, magnî s’ binåhe ; manger sans _, bètcheter, lupeciner; remettre en _, ragoster; je n’ai pas d’_, dji n’ so gote famieûs (ard. : Ja., St.), voy. AFFAMÉ

 

E0

appétit

 

apétit ; il è on-apétit di tch’vau ; l’ apétit vint en mindjant ; tu as un petit _, t’ ès on p’tit stoumak ; j’ai un solide _, dji n’ ê nin on stoumak di poye ; son embonpoint correspond à son _, i n’ èst nin crâs avou rin ; adj qui rebute l’_, qui dégoûte, mâ apétichant, -ante ; cès crompîres-là sont mâ apétichantes ; je n’ ai aucun _ (je n’ai pas envie de manger), dji n’ ê nin pus fwin qu’ l’ êwe n’ è sè ; remettre en ­_, ragoster : dji lî ê d’né one gosète po l’ ragoster 

 

S0

 

applaudir

v clatchî, taper dins sès mwins, aplaudi ; ils applaudissent, is clatchenut dins leûs mwins; vous auriez dû entendre applaudir les gens, vos-aurîz d’vu ètinde lès djins clatchî dins leûs mwins ; applaudir à nouveau, riclatchî

 

C60

applaudir

, -issement aplaudi, -ihèdje, -ihemint ; bate (, caker, claker, claper) dès mins ; pèter lès mins, takî dès mins (Vi.)

 

E0

applaudir

 

vt aplaudi, bate dès mwins, tchaker dès mwins

 

S0

 

applaudissement

nm aplaudichadje, aplaudichemint

 

C60

applaudissement

 

aplaudichemint

 

S0

 

applaudisseur

nm aplaudicheû

 

C60

applicable

adj aplikauve ; (qu’on peut mettre sur un autre) aplakauve, qu’  on pout aclaper; (susceptible d’être appliqué) cette loi n’est pas applicable dans ce cas, ci lwè-là / -ci n’ va nin dins ç’  cas-ci,… ni maîstrit nin ç’t-afaîre-ci, … n’ pout nin ièsse aplikéye …, … n’ èst nin aplikauve …

 

C60

application

nf aplikâcion, (action de mettre une chose sur une autre) clapadje (m), aclapadje (m); (action d’appliquer son esprit) il a beaucoup d’application dans son travail, il èst fwârt à ç’  qu’ i faît; (utilisation pour) il veille à l’application de la loi, i waîte à ç’ qu’ on sûve (, sîye) li lwè ; quelles sont les applications de ce remède ?, dins qué cas faut-i prinde ci r’méde-là ?; (mise en pratique) le plus important ce n’ st pas de le dire mais bien de le mettre en application, ci qui compte, ci n’ èst nin dè l’ dîre, c’ èst dè l’ fé

 

C60

application

aplicåcion, aplikèdje

 

E0

application

 

(assiduité) aplicâcion ; il è avou zéro en-aplicâcion

 

S0

 

applique

aplike

 

E0

applique

 

(applique murale) aplike 

 

S0

 

appliquer

v (mettre une chose sur une autre) aclaper, claper, mète dissus, plaker; appliquer de nouveau, raclaper, riclaper; appliquer une affiche, claper one afiche; appliquer une gifle, claper one tchofe, foute one tchofe; (employer, faire servir) si sièrvu ; il a appliqué cet argent à l’achat d’une table, i s’ a sièrvu d’ cès caurs-là po-z-acheter one tauve; (mettre en pratique) il ne fait qu’ appliquer la loi, i n’ faît qui d’  ûre li lwè; appliquer une punition, diner one pûnicion, pûni

 

C60

appliquer

(s’) vr (apporter une attention soutenue à) fé astème, fé atincion, si t’nu à; il s’applique à son travail, i faît atincion à s’ bèsogne; (se placer) cela s’applique sur le mur, c’ èst fait po claper su l’ meur; (être applicable à) aler ; cela ne s’ applique pas dans ce cas-ci, ça n’va nin dins ç’ cas-ci

 

C60

appliquer

apliker ; un écolier appliqué, on scolî qui s’ aplike ; s’_ de nouveau, si rapliker

 

E0

appliquer

 

vt (mettre en pratique) apliker ; ci-là, il aplike lès lwas à sa manîre ; (coller) apliker ; dji va t’ apliker ma mwin s’ la djêve ; s’_ (porter beaucoup d’attention (à qqch)) s’ apliker ; i s’ è apliké à bin m’ rèsponde ; s’_ (convenir), s’ apliker ; çu régleumint-là, ça n’ s’ aplike nin à nos-ôtes ; _ une matière épaisse et visqueuse sur une surface, daguener ; daguener lès tch’vaus avou do léchipchap’ ; de la couleur qui s’applique bien, do l’ coleûr qui s’ mèt bin

 

S0

 

 

appointement  

apwintemint

 

E0

appointements

nm pl paye (f sg), gangnadje (sg) ; elle prélève cela de ses appointements, èle prind ça su s’ gangnadje ; rémunération du travail, pouvant être : gages, gadjes ; salaire mensuel, mwès ; salaire d’une quinzaine, quinzin.ne (f)  ; supplément, rawète (f)  ; pourboire, dringuèle (f)

 

C60

appointements

 

apwintemints ; il è djà dès bês-apwintemints

 

S0

 

appointer

(outil) rawehî ; voy. affuter, pointer

 

E0

apport

nm aboutadje, apwartadje; faire un apport en société, mète dès caurs dins one société

 

C60

apport

(d’argent) apôrt, apwért

 

E0

apporter

[v] abouter, (c) apwarter, (e) apwérter, (o) apôrter

 

G100

apporter

v (sens concret) abouter, apwârter, vinu avou; il apporte, il apwate; il apportait, il apwarteut, il apwarteûve; il apportera, il apwaterè ; je vous ai apporté des pommes de terre, dji v’s-a apwarté dès canadas ; la prochaine fois, vous apporterez vos livres, li côp qui vint, vos vêroz avou vos lîves ; « Di tos costés, dès rôses nos apwârtîn.n dès bounès sinteûs . » (Jh. Laubain) ; (sens abstrait) diner ; je viens vous apporter des renseignements, dji vos vin d’ner dès rensègnemints ; il m’en a apporté la preuve, i m’ ènn’ a d’né l’ preûve ; l’hiver ne peut nous apporter que du mauvais temps, l’ iviêr ni nos saureut d’ner qu’ do mwaîs timps

 

C60

apporter

apwèrter ; celui qui apporte est bien venu, bin v’nou quî (qu’) apwète

 

E0

apporter

 

 

 

 

vt (amener) apwarter, abouter (Com., Mi., No. ; -è Te.) ; aboute ça voci ; dji v’s-ê apwarté dès crompîres ; i nos-è apwarté one mâvêse novèle ; li ci qu’ apwate èst todi l’ binvenou ; saint Nicolas à apporté des oranges dans les souliers, sint Nicolâs è passé dès-oranjes dins lès solés

 

S0

 

 

 

 

apposer

v coler, plaker; apposer un placard, plaker one afiche; apposer les scellés, sèrer ; ils ont mis les scellés sur la maison, il ont sèré l’ maujone, il ont disfindu d’ rintrer dins l’ maujone; apposer sa signature, mète si signature,  siner

 

C60

appréciable

adj (qui peut être déterminé) qu’ on s’ è pout fé one idéye; (qui peut être évalué) j’ai remarqué un changement appréciable, dj’ a vèyu on fameûs candjemint ; je n’ai pas remarqué de changements appréciables, dji n’ a wêre vèyu d’  candjemints; (qui est assez considérable) fameûs (-e) ; il m’en a apporté une quantité appréciable, i m’ ènn’ a d’né on fameûs pakèt ; la distance est déjà appréciable, gn-a d’djà one fameuse trote

 

C60

appréciateur

(expert) èstimeû ; c’ è-st-on bon-èstimeû, tu pous t’ î fiyi  

 

S0

 

appréciation

nf (action de déterminer une valeur, un prix) idéye ; il n’ avait aucune appréciation du prix, i n’ aveûve pont d’ idéye do pris; (opinion) idéye, rimârke ; je n’ai pas d’appréciation à ce sujet, dji n’ a pont d’ idéye là-d’ssus ; il a noté ses appréciations dans mon cahier, il a mètu ses r’mârkes su m’  cayè; quelle est votre appréciation ?, qwè-ce qui v’ s-è pinsez ?

 

C60

apprécier

v (déterminer approximativement) si fé one idéye ; apprécier médiocrement, si fé one pôve idéye di; (porter un jugement favorable sur quelque chose) apèter ; c’est bon pour celui qui l’apprécie, c’ èst bon po quîl’ apéte ; il apprécie le mobilier ancien, lès vîs meûbes lî plaîjenut bin; (porter un jugement favorable sur quelqu’ un) veûy volti, vôy voltî; être apprécié, ièsse bin vèyu, ièsse vèyu voltî; (se sentir bien) awè bon

 

C60

apprécier

, -able aprécî, -ciyåbe, -åve ; préhî ; il apprécie (il n’a jamais apprécié) ce qu’on fait pour lui, i comprind (i n’ a måy acompté) çou qu’ on fêt por lu ; voy. estimer ; _ le goût (du beurre, etc.), sayî

 

E0

apprécier

 

 

 

vt (estimer) aprécyi ; dji n’ aprécîe wêre çust-ome-là; il èst bin aprécyi pa s’ patron ; (s’ estimer mutuellement) s’ aprécyi ; is s’ apréciant tos lès deûs ; êmer co bin (litt. « aimer encore bien ») ; il ême co bin on p’tit vêre di gote ; èlle ême co bin ‘nn’ aler en Tunisîe

 

S0

 

 

 

appréhender

v (saisir au corps) picî, prinde, ramasser ; les policiers l ont appréhendé, lès policiers l’ ont ramassé; (craindre) awè mwaîje idéye, awè peû ; j’appréhende de le voir arriver, dj’ a peû dè l’ veûy vinu

 

C60

appréhender

un délinquant, voy. arrê­ter ; _ un mal, crinde, aveûr sogne, ricrinde, ridoter, ricrèmi ; j’appréhende un mal de dents, dji crind po on må d’ dints ; j̵