FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

A

Rechercher

B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

a

nm première lettre de l’alphabet ; en wallon, avec un accent circonflexe lorsqu’elle est phonologiquement plus longue (ex. sabre, sâbe ; patte, pate) Pour le surplus, elle obéit aux mêmes règles qu’en français.

 

C60

a

(lettre) à ou à ; voy. abc

 

E0

à

[prép] à

(o) daler à Châlèrwè, au djârdin, à scole; disèz-le à l’ ome, à l’ feume, à lès-èfants

(c) aler à Châlèrwè, au djârdin, è scole ; dijoz-le à l’ ome, à l’ feume, aus-èfants

(e) aler à Châlèrwè, å djårdin, è scole ; dihez-le à l’ ome, à l’ feume, ås-èfants

 

G100

à

prép 1 à ; apprendre à lire, aprinde à lîre ; à califourchon, à craus bodèt ; nous étions à Namur, nos-èstin.n à Nameur; je l’ai donné à mon fils, djè l’ a d’né à m’ fis ; il est parti à cinq heures, il a ‘nn’ alé à cink eûres; à vendredi!, j’qu’à vinrdi!; à la semaine prochaine!, j’qu’à l’samwin.ne qui vint ! ;(marque l’appartenance) da ; c’est à moi, c’ èst da mi !;

2 (dans) à, au, è, o; (en wallon, la préposition sera différente suivant le nom de lieu qu’elle précède) ; je vais à Namur, dji m’ è va à Nameur; il va à l’école, il è va è scole, il descend à la cave, i d’tchind è l’ cauve (/ o l’cauve); il entre à l’étable : i mousse o stauve ; il monte au grenier, i monte o gurnî (souvent è devant un substantif féminin et o devant un substantif masculin, mais cette règle n’est pas applicable à toutes les régions) ; la préposition devient au devant un nom de lieu qui peut être précédé de l’article : li Bwès-d’-Vilé, li Banbwès, li Saut ; je suis allé à Bambois, dj’ a stî au Banbwès ; je vais à Sart-Saint-Laurent, dji m’ è va au Saut; elle est partie à Bois-de-Villers, èlle è-st-èvôye au Bwès-d’Vilé ou encore o B. (sans doute influencé par : aler o bwès) ; on dira, par contre : j’habite à Jambes, dji d’meure è Djambe ; je vais à Mazy, dji m’ va au Mazi ; je vais à Grand-Manil, dji m’ va au Mani ;

3 (marque le but) po ; je l’ai aidé à se coiffer, djè l’ a aîdî po fé s’ tièsse ; (avec) avou ; des épinards à la crème, do spinach avou dè l’ crin.me   

 

C60

à

1 à ; à un autre à in-ôte (ard. à-n-on-ôte ; fagot à une hart, faguène à-n-one hârt); au å (â Se., St., etc.); à la, à l’ ; aux, ås (âs Se….; à lès, Po., Ja. : aux autres, à l’s-ôtes ; azès-ôtes St., Ma., etc., mais on y dit seule­ment âs dans les expressions toutes faites : planter âs sapins, djower âs cwârdjeûs, etc., et azès a un sens plus précis : ray âs crompîres, en général, mais ray azès crompîres do courti) ; 

2 da, pour marquer l’appartenance « la maison de mon père ; la fille à Nicolas ; une parente à lui ; c’est à moi cela », on dit à Liège : li mohone da m’ pére, li fèye da Colas, ine parinte da sonk ; c’ èst da meune, çoula ; dans ce cas, comme pour le complément d’attribution « [donner, dire, se fier] à qn », l’ardennais use aussi de l’expr. atoû(r) [litt. à tour] : lu mâhon d ‘atô m’ papa (Fa.) ; dju l’ a d’né atoû madame ; i d’ha atoû s’ pére (Ma.) ; c’ è-st-atoûr zèls à djower (La.) ; [on ne peut se fier] à lui, atoûr lu (Ve., arch. ; Ja., St., Ma., Li., … ; atôr lu Fa.);

3 j’ai mal à la tête, aux pieds, j’ai froid aux doigts… dj’ a må m’ tièsse, mès pîds, dj’ a freûd mès deûts… ; qqf. di (ou è) m’ tièsse, etc. (du ordt à Ja., La.) ;

4 absence de préposition en wallon :  aidez-moi à marcher êdîz-me roter;

5 être tête nue, pieds nus, èsse à tièsse nowe, à pîds d’hâs ;  demain matin dimin å matin ;

6 [se mettre] à table, [s’asseoir] à terre, à l’ tåve, à l’ tére ; moulin à vent, à eau, à vapeur, à café, à farine, molin å vint, à l’ êwe, à l’ wapeûr, å cafè, à l’ farène ; pot à beurre, pot å boûre; poire à poudre, flasse å poûre ; perche à houblon, stètche å hoûbion ; en venir à bout, ènnè v’ni å d’bout; [perdre son temps] à lire, [se fatiguer] à veiller, à lére, à passer l’ nut’ ; se mettre à rire, à boire, si taper à rîre, à beûre (à rire, à heure Ja.) ; [aller] à la messe, à mèsse ; [mener la vache] au taureau, à torê ; 7 souvent, le fr. à se rend par d’autres prépositions : [tirez la table] à vous, après vos ; [tra­vailler] à son jardin, åtoû di s’ djårdin ; [un homme] à jambe de bois, avou ‘ne djambe di bwès ; [un vieillard] à cheveux blancs, avou dès blancs dj’vès ; manche à balai, quowe di ramon ; en faire à sa tête, fé di s’ tièsse ; s’enhardir à entrer, s’ ahardi d’ intrer ; on a plaisir à le voir, on-z-a bon dè l’ vèy ; [avoir le pied] à l’étrier, divins li strî; [il n’a pas de souliers] aux pieds, divins sès pîds ; se jeter à l’eau, si taper è l’ êwe ; mettez-vous à ma place, mètez-ve è m’ plèce ; au lieu de travailler, è l’ plèce d’ ovrer; se regarder au miroir, si loukî è mureû ; [faire un nœud] à son mouchoir, è s’ norèt; [avoir une fossette] au menton, è minton ; [frapper] au visage, è visèdje ; [être] à l’agonie, è l’ langonèye, à l’armée, è l’ ârméye, à l’école, è scole, à la cuisine, è l’ couhène, au jardin, è corti, au soleil, è solo, à la pluie, è l’ plêve, à l’ombre è l’ ombe ; de même, avec certains n. de lieu : à Bressoux, è Brèssou, à Glain, è Glin, etc. ; [avoir une canne] à la main, è s’ min, [la pipe] à la bouche, è s’ boke, [un mou­choir] au cou, è s’ hatrê, [un anneau] au doigt, è s’ deût ; saisir aux cheveux, haper po lès dj’vès ; c’est à étouffer [de rire] c’ èst po stofer; [vous demandiez] à m’épouser, po m’ marier ; à peu près, à pô près ; à cela près, so coula près ; retourner à Liège, rimeni so Lîdje ; [mon­ter] à l’échelle, so l’ håle ; [grimper] à l’arbre, so l’ åbe ; au coup de minuit, so l’ côp d’ mèye-nut’ ; [elle s’appuya] à mon bras, so m’ brès’; [il n’y a plus de fruits] aux arbres, so lès-åbes ; au grenier, so l’ grinî; au marché, so l’ martchî ; à la foire, so l’ fôre ; etc.

 

E0

a fortiori

loc à pus fwate raison, à pus fwârt, labèle ; a fortiori s’il est courageux, labèle s’ il èst djinti, à pus fwate raîson s’il èst djinti, à pus fwârt s’ il èst djinti  

 

C60

a fortiori

à pus fwète rêson, avou pus d’ rêson

 

E0

à peu près

nm à-pau-près, à-peû-près ; avec lui, c’est toujours de l’ à peu près, avou li, c’ èst tofêr di l’ à-peû-près

 

C60

à peu près

loc à l’ à-peû-près, à pau près, à peû près, quausu, quausumint ; c’est à peu près sûr, c’  è-st-à pau près sûr

 

C60

a priori

loc (au premier abord) à prumêre vûwe

 

C60

à quia

loc à broke, à sto(k), à cwiya

 

C60

à quia

voy. quia

 

E0

ab intestat

loc sins pont awè faît d’ papîs

 

C60

abaissable

adj qu’ on pout abachî (C60), abachauve (C0) 

 

C60

abaissement

nm (action de faire descendre) abachadje, bachadje ; (état de ce qui est descendu) abachemint, bachemint ; (action de diminuer de valeur) bachadje, ravaladje 

 

C60

abaissement

_ d’un mur, etc., abahèdje ; (houill.) rèfoncemint ; voy. baisse, bas­sesse

 

E0

abaisser

[v] (o-c) (r)abachî, (e) (r)abahî

 

G100

abaisser

v (faire descendre à un niveau plus bas ; diminuer la hauteur) abachî, bachî; il abaissera la vitre, i bacherè l’ cârau; le volet était abaissé, li volèt èsteut bachî; abaisser à nouveau, rabachî, ribachî ; (diminuer de valeur) bachî, ravaler; ils ont abaissé leurs prix, il on bachî leûs pris ; (humilier) mète à l’ abas, taper à l’ abas ; il doit toujours abaisser les gens, i dwèt todi mète lès djins à l’ abas ; (en parlant du corps) les épaules abaissées, la tête baissée, à bachète (loc) ; il marchait tête courbée comme un vieillard, i roteûve à bachète come one vîye djin  

 

C60

abaisser

(s’) v (descendre à un niveau plus bas) dischinde; là où le terrain s’ abaisse, à pindis’, là èwou-ce qui l’ têre dischind ; (se mettre dans une position inférieure) ; (sens propre) s’ abachî, si bachî, si fé tot p’tit; (sens figuré) s’ abachî, si bachî, si fé tot p’tit, si mète à gngnos ; je ne m abaisserai pas pour lui, dji n’ mi bacherè nin por li ; (expr) si fé tot p’tit come Farinèt, s’ abaisser comme Farinet (sic)

 

C60

abaisser

abahî, rabahî ; une branche (de noisetier, etc.) atinde; assètchî ou ahètchî, sètchî ou hètchî è bas; abaler (Be.); apèhî (Gl.) ; avurer (GrH.) ; avadjer (GrM.) ; (s’) au moral, s’ abahî, s’ avili,  si d’grader, s’ (r)ap’tihî ( -issî, -iti, si mète trop bas, si fé tot p’tit ; voy. bais­ser, courber

 

E0

abandon

nm (action de délaisser) abandon ; il a été puni pour abandon d’ enfant, il a stî puni pace qu’ il aveûve abandené on-èfant ; laisser à l’ abandon, lèyî à l’ abandon, lèyî tchaîr è poûre, lèyî toûrner à rin ; c’est une maison qu’ on laisse à l’abandon, c’ è-st-one maujo qu’ on laît toûrner à rin 

 

C60

abandon

abandon ; aban.nenèdje, -emint ; être à l’ _, èsse à l’ diban.ne, èsse banåve ; voy. inhabité

 

E0

abandonné

, ée adj abandené (-ye), d(i)sseûlé (-ye), lèyî (-ye), tapé là, tapé (-ye) ; c’est un château abandonné, c’   è-st-on tchèstia abandené, à l’  abandon ; c’est un enfant abandonné, c’ è-st-on-èfant d’ sseûlé ; des objets abandonnés au bord de la route, dès cayèts tapés là au bwârd dè l’ vôye ; « Èt dji n’ sé nin poqwè mi r’gârd vint d’ crwèser l’ ci dè l’ feume disseûléye. » (René Clinias) 

 

C60

abandonner

[v] (e-c) abandener, (o-c) abandoner

 

G100

abandonner

v (chose) aband(o)ner, lèyî là, lèyî à l’ abandon, lèyî toûrner à rin, planter là, taper là ; il abandonne, il abandone, il abandenéye ; ils ont abandonné leurs détritus au bord de la route, il ont tapé là leûs tchinis’ au bwârd dè l’ vôye, lèyî là ; le village a été abandonné, li viladje è-st-à l’ abandon ; il a abandonné ses études, i n’ va pus è scole; il a abandonné le sacerdoce, il a tapé l’ cote su l’ aye ; (personne)  aband(o)né (-ye), disseûlé (-ye), lèyî ; ils sont partis en voiture en l’ abandonnant seule au beau milieu des campagnes, il ont pèté (è)vôye avou l’ auto en l’ lèyant là mièrseûle à plin mitan dès campagnes ; elle a été abandonnée par son mari, èlle a stî abandenéye pa s’ -t-ome, lèyîye pa s’ -t-ome 

 

C60

abandonner

aban.nener, qwiter, dilèyî, èyî là ; _ l’affaire, l’ouvrage, lèyî å rés’, voy. cesser; _ le nid qu’un in­discret a touché (qqf. _ une fiancée) èlêdi ; un nid abandonné on nid qu’ è-st-èlêdi, ine niyêye èlédèye, on nid rèvolé, on vî nid, voy. inhabité ; une malheureuse abandonnée, ine pôve aban.nenêye ou à l’ rapêye ; tout le monde l’abandonne, tot l’ monde lî toûne li cou

 

E0

abasourdi

, ie adj (étourdi par un grand bruit) storné (-ye) ; il était abasourdi, il èsteut storné ; (ahuri) pèté (-ye) ; nous étions abasourdies d’ entendre cela, nos-èstins pètéyes d’ ètinde ça 

 

C60

abasourdir

v (assourdir) storner; il m’abasourdit, i m’  sitornéye ; il abasourdira, i stornéyerè ; (stupéfier) pèter, storner ; j’ai été abasourdie d’apprendre ça, dj’ a stî pètéye quand dj’ a apris ça 

 

C60

abasourdir

abastoûrdi, èstoûrdi, rivièrser, storner ; [cette nouvelle l’a] tout abasourdi, il en était tout ahuri, renversé, surpris, troublé…, tot maké ou amaké (èmaké, ramaké  rumaké essôle Ve., rumaké è s’ cahote Ja.) ; makas’, èstèné, èwaré, èstoumaké (ast- St., Ta.) ; i n’ è rimenéve nin , i s’ loukîve lådje (, … tot bièsse, tot vî), il èsteût tot foû d’ lu, tot paf (, … baba, bablou, bètchou, cacame, écèpé, k’bouyî, pèté, pièrdou, sêsi),  abâbyi (La.) ; tot d’wêsbi (Ve.) ; èbabloté , èbarloufé (, èsb-) ; èbusti, èsbaré (èsbarené Vo.), tot sbaré (, sbèré Li.), èsbeûlé (Ta.), èt’pris (La., intepris Ch.), tot farbouyi (To.), tot marméce (Ja.),  storné , tapé ; il a d’moré stâmus’, etc.; voy. ALOURDIR,   ATTERRÉ

 

E0

abasourdissant

, ante adj (assourdissant) stornant (-e) ; un bruit assourdissant, on rembouchadje ; (étonnant) èwarant (-e), sbarant (-e) ; ce que vous me dites là est abasourdissant, c’ è-st-èwarant ç’ qui vos m’  dijoz là ; c’est abasourdissant, dji n’ è r’vin nin 

 

C60

abasourdissement

abastoûrdihemint, t èwarâcion, ; voy.

ÉTONNEMENT

 

E0

abâtardir

v bastaurder ; il abâtardit, i bastaurdéye ; il abâtardira, i bastaurdéyerè ; action d’abâtardir, bastaurdadje (nm)

 

C60

abâtardir

, -issement,  abastårdi, -ihèdje, -ihemint; bastårder, -èdje; voy. dÉchoir, DÉGÉNÉRER

 

E0

abat-foin

trau dè cina

 

E0

abat-jour

nm abat-djoû, abat-joûr 

 

C60

abat-jour

_ de lampe, abat-joûr, rabat-joûr

 

E0

abattage

nm (action de faire tomber) abatadje ; je serai là pour l’abattage, dji sèrè là po l’ abatadje; … là quand on l’ abaterè ; (action de tuer) abatadje, t(o)uwadje; on a commencé l’ abattage des bœufs, on-z-a c’ mincî l’ abatadje dès boûs 

 

C60

abattage  

abatèdje, touwèdje, ahorèdje

 

E0

abattant

nm couviète (f) ; il relevait l’abattant, i r’lèveut l’  couviète 

 

C60

abattement

nm (déduction, rabais) consentir à un rabais, rabate, fé one (pitite) saqwè ; (accablement) abatemint, d(is)voyadje ; (fisc) abatemint 

 

C60

abattement

abatemint, voy. accable­ment.

 

E0

abatteur

nm (de bétail) abateû ; je suis allé chercher l’abatteur, dj’ a stî qwê l’ abateû ; (de besogne) rèneû, rind-pwin.ne ; c’est un grand abatteur de besogne, c’ è-st-on rèneû s’ i gn-a onk

 

C60

abatteur

_ d’arbres, abateû ås-åbes, côpeû ås-åbes, voy. bucheron ; de bétail, aba­teû, ahoreû, touweû (, mangon Vot. ; en ard. ordt tueur de porcs) ; de chevaux mascåceû ; (houill.) abateû, ovrî à l’ von.ne, kipèceû, haveû ; être _, ovrer à l’ von.ne, fé on pêrê ; un bon _, on bon bouheû, on bon claweteû ; _  d’ouvrage, abateû (f -eûse, -erèsse) d’ ovrèdje

 

E0

abattis

d’arbres, abatèdje ; du porc, etc., dispoye (f)

 

E0

abattoir

nm abatwêr ; « Timps qui l’ troupia s’ raploûjéve po l’  abatwêr. » (Jean Guillaume) 

 

C60

abattoir

abatwér (à Liège ordt abataje)

 

E0

abattre

[v] abate; (o-c) foute djus ; (e-c) taper djus

 

G100

abattre

v (animaux) abate ; demain, nous abattrons cette vache, dimwin, nos-abatrans ç’ vatche-là ; (arbre) abate, taper djus, tayî au bwès ; son grand plaisir c’est d’ abattre des arbres, si grand plaîji, c’ èst d’  tayî au bwès ; (avion) abate, dischinde; ils ont abattu l’ avion, il ont abatu l’ avi(y)on ; (besogne) rinde pwin.ne ; (gens) abate, t(o)uwer; on la abattu come un chien, on l’ a abatu come on tchin ; (mettre à terre, renverser) mète djus, scauyî ; il l’a abattu, i l’ a mètu djus ; (expr) pitite plouve faît tchaîr li vint, petite pluie abat le vent ; (moralement) abôminer, d(i(s))loûjî, disvoyî ; il était complètement abattu, il èsteut d’ loûjî jamaîs parèy ; (épuiser) coude, foute djus 

 

C60

abattre

(s’) v (tomber tout d’un coup) s’ aflachî, si staurer, si stinde ; ils s’abattent, is s’ aflachenut ; il s’est abattu de tout son long, i s’ a staurè come one flate 

 

C60

abattre

abate, rabate, fé toumer, cråwer, bouhî, fèri djus, hotchî djus, råyî djus, sètchî djus, hètchî djus, taper djus, tchèssî djus ; voy. culbuter, ren­verser ; (porc) abate, ahorer, maker, touwer; (cheval) mascåcer ; (noix) bate, abate, bassener, abassener, bastorner, waroker, warloker (warcoter Le.), brakener (Se.) ; à la saison d’_ les noix, à l’ batåhe  dès djèyes (, à l’ bassenåhe …), voy. baton, gauler ; (s’) toumer, waguer djus, voy. crouler, tomber; se laisser _,  si lèyî djus, si lèyî aler, si lèyî toumer; abattu (au phy­sique, d’un animal malade, qui baisse la tête et fait le gros dos) croufieûs, houpieûs, houbot : i s’ tint tot _, syn. en parlant d’un oiseau, i fêt l’ pome) ; être abattu (au moral) èsse dilouhî, dik’fwérté, ditaleté, di(s)corèdjî, dilofurné, è l’ logne, dimariné, voy. décourager ; à bride abattue, voy. bride

 

E0

abattu

, ue, adj (qui n’a plus de force) abatu (f abateuwe,

-ûwe), coudu (f coudeuwe, -ûwe), djus ; elle est abattue d’avoir trop travaillé, èlle èst djus pace qu’  èlle a trop travayî ; (découragé) disbautchî (-ye),  discoradjî (-ye), disvoyî(-ye) ; (détruit en vol, en parlant d’un avion) abatu (f abateuwe, -ûwe), dischindu (f dischindeuwe, -ûwe) ; deux avions ont été abattus, deûs-avi(y)ons ont stî abatus ; (loc) à bride abattue, di tos sès pus rade 

 

C60

abattures

(traces du gibier dans les bois) froheûres

 

E0

abat-vent

rabat-vint

 

E0

abbatial

, ale, adj abaciâl, di l’ abîye ; propriété abbatiale, prôpièté d’  l’  abîye 

 

C60

abbaye

[nf] (c) abîye, (e) abèye, (o) abî

 

G100

abbaye

nf abîye 

 

C60

abbaye

abèye (anc. mostî (moustîr Ma.))

 

E0

abbé

nm abé 

 

C60

abbé

abé

 

E0

abbesse

nf abèsse, (seûr) supèrieûre 

 

C60

abbesse

abèsse (, abêsse), mére abèsse

 

E0

abc

nm âbécé, creûjète (f) ; (expr) i n’ èst co qu’ à l’  creûjète, il n’en est encore qu’à l’abc 

 

C60

abc

åbécé, creûhète (, creûs d’ pår Dièw)

 

E0

abcéder

abossî (aboussi Sto.), abôtier (Fa.)

 

E0

abcès

[nm] abcès

 

G100

abcès

nm abcès ; mettre un cataplasme sur un abcès, mète on papin su on-abcès 

 

C60

abcès

abcès, voy. abcéder, bourbil­lon, FURONCLE, INCISER, PERCER

 

E0

abdiquer

v (renoncer à) rinoncî à ; abdiquer toute autorité, r. à s’ fé choûter ; (démissionner) abdiker, dèmissioner, diner s’ dèmission,  lèyî s’ place ; il n’ a pas voulu abdiquer, i n’ nin v’lu lèyî s’ place

 

C60

abdomen

nm vinte ; il avait des douleurs dans l’ abdomen, ; il aveûve mau dins s’ vinte 

 

C60

abécédaire

nm âbécé, creûjète (f)

 

C60

abécédaire

voy. abc

 

E0

abecquer

_ un oiseau, ac’lèver à l’ bètchèye, … à l’ pène, diner l’ bètchèye à ; _ un pigeon, pasturer

 

E0

abée

bî di d’zeûr ou di d’zos, coursîre

 

E0

Abée

Âbèye, village

 

E0

abeille

[nf] (c) mo(u)che à l’ laume, (e) mohe à l’ låme, (o) mouche à mièl

 

G100

abeille

nf mouche, mouche à l’ laume, mouche à mièl, mouche d’ api ; communauté d’ abeilles, mouches, ruche, tchètwêre 

 

C60

abeille

mohe à l’ låme, mohe d’ api, mohe di (ou à l’) tchèteûre ; t. enf. violon (Co.) ; pour l’apiculteur, mohe = abeille, essaim ou ruche ; les abeilles mâles, lès grosses ; voy. AIGUILLON, APICULTEUR, BOURDON, CELLULE, COUVAIN, ESSAIM, MASQUE, OU­VRIÈRE, PHOPOLIS, REINE, RUCHE, -ER,

(trou  de)  vol.

 

E0

aberrant

, ante adj qui n’ richone à rin ; (expr) c’ è-st-à tchaîr mwârt d’ astampé, c’est à mourir debout, c’est aberrant 

 

C60

aberration

voy. égarement, erreur

 

E0

abêtir

v abièsti, aloûrdinè, aloûrdiner, assoti, fé divenu sot ; il abêtit, il abièstit, il aloûrdinéye ; (s’) v divenu sot 

 

C60

abêtir

, -issement, voy. abrutir

 

E0

abêtissant

, ante, adj c’est abêtissant, c’ èst po divenu sot, c’  èst po fé assoti, assotichant 

 

C60

abêtissement

nm assotichadje 

 

C60

abhorrer

v veûy èvi (et suivant les régions, vèy èvi, vôy èvi)

 

C60

abhorrer

voy. abominer

 

E0

abîme

nm abume, fosse (f), trau ; il est tombé dans l’abîme, il a tchèyu dins l’ fosse, o trau ; un pont surplombait l’ abîme, gn-aveûve on pont au-d’ zeû dè l’ fosse ; il y a un abîme entre ce qu’il dit et ce qu’il fait!, ètur ci qu’ i dit èt ci qu’ i faît, gn-a one fameûse difèrince ! ; (fig) il est au bord de l’abîme, il èst dins d’ laîds draps 

 

C60

abîme

abîme

 

E0

abîmer

[v] (o-c) abumer, (e) abîmer

 

G100

abîmer

v abumer, aurduler, distrûre, frochî , gâter, mascaurder, mèsbridjî, saveter, sbrogneter ; action d’ abîmer, abumadje (m), distrûjadje (m) ; il abîme tout, i distrût tot ; sa voiture a été abîmée, si-t-auto a stî abuméye ; « C’ èst l’ ciél qui s’  sigote dissus m’ keûr come lès spènes d’ on noû fwès d’  angoche, / C’ èst mi-ouy qui braît, c’ èst m’  tièsse qui froche, / C’ èst mi qu’ èst vièreûs d’ vant d’  ièsse meûr. » (G. Smal)

 

C60

abîmer

abîmer; s’_ dans sa douleur, si d’finer à plorer ; voy. bousiller, DÉTÉRIORER, ENDOMMAGER, GATER, SAC­CAGER, SALIR

 

E0

abject

, e adj disgostant (-e) 

 

C60

abject  

di(s)gostant ; un être _, on tchinis’ ; voy. bas, sale, vaurien, voyou

 

E0

abjurer  

abdjurer, si r’creûre ; voy. APOSTASIER

 

E0

ableret

haveroûl (nf) ; voy. filet

 

E0

ablette

nf aublète ; sorte d’ablette tenant de la rousse, trèséye 

 

C60

ablette

åblète, platale (Coo, Sto.)

 

E0

ablutions

(faire ses) loc fé s’ twèlète, si lâver, si r’churer 

 

C60

abnégation

voy. dévouement, re­noncement, SACRIFICE

 

E0

aboiement

nm hawadje, bawe, bawiadje ; les aboiements de votre chien ne me dérangent absolument pas, lès bawiadjes di vosse tchin ni m’ disrindjenut nin du tout; on entendait des aboiements au loin, on-z-oyeûve bawyî au lon ; concert d’ aboiements, bawerîye (f), bawîyerîye (f) ; son passage déclenche toujours un concert d’ aboiements, gn-a one di bawerîye chake côp qui passe !

 

C60

aboiement

hawa, hawèdje ; concert d’_, hawerèye (nf)

 

E0

abois

(aux) loc être aux abois, ièsse aus cint côps 

 

C60

abois

être aux _, èsse ås-abwès ; voy. aboyer

 

E0

Abolens

à _, à (/ à l’ ) Bôlin, village

 

E0

abolir

, -ition, aboli, -icion, -ihèdje, -ihemint ; cet usage est aboli, c’ èst passé d’ môde, … pièrdou, roûvî, toumé , c’ è-stl-on vî ûsèdje qui l’ timps a forcrèhou

 

E0

abominable

adj abôminauve, -âbe 

 

C60

abominer

v veûy (, vèy, vôy) èvi; il l’ abominait, i l’ vèyeut (, vèyeûve) èvi

 

C60

abominer

, -able, -ablement, -ation, abô­miner, -åbe, -åbemint, -åcion ; voy. AFFREUX, DÉTESTER, -ABLE, HAÏR, HOR­REUR, HORRIBLE

 

E0

abondamment

adv à blame, à chupe-chovéye, à dike-èt-daye, à gogo, à l’ froche, à moke, à r’laye, à r’vinde, à târlarigo, à tchèréye, à tot crèver, à tot spiyî, bran.mint, fwârt, come i faut ; il pleut abondamment, i ploût come i faut ; pleurer abondamment, braîre come one fontin.ne, come one Madelin.ne 

 

C60

abondamment

abondan.mint, à fwèce, tot plin ; voy. abondance, beaucoup, foison

 

E0

abondance

[nf] (o) planteûre, (c) froche, (e) abondance

 

G100

abondance

nf froche ; vivre dans l’ abondance, ièsse dins lès bins ; en abondance (voir : abondamment) 

 

C60

abondance

abondance ; vivre, flotter, nager dans l’_ , avu d’ tot , … di-d-tot, poûhî d’vins tot, viker so blancs peûs, … come on signeûr (, on milôrd, on prince) ; qqf simplement viker : ti vikes là, valèt !floter (è boûre) , bagnî è l’ såce ; voy. aisance ; des années d’_, dès bonès-an.nêyes ; quelle _ !, quéle awous’ è meûs d’ djulèt’ ! ; elle a tout en _ pour se marier, èlle èst tchôkèye èt bôkèye di tot po s’ marier ; il y a des fruits en _, i ploût dès frût’s, voy. affluence, foison, foule

 

E0

abondant

, -e, abondant, -e

 

E0

abonder

voy, abondance,  affluer, DÉBORDER

 

E0

abonné

, ée adj et n aboné (-ye) ; nous étions abonnés au journal, nos-èstin.n abonés à l’ gazète 

 

C60

abonnement

nm abonemint ; un abonnement au train, on-abonemint di tch’ min d’ fiêr

 

C60

abonner

v aboner; nous avons réussi à l’abonner, nos-avans pârvinu à l’ aboner 

 

C60

abonner

(s’) v nous nous abonnerons l’année prochaine, nos nos-abonerans l’ anéye qui vint, nos pudrans on-abonemint l’  anéye qui vint 

 

C60

abonner

, -ement, abôner, abônemint

 

E0

abonnir

aboni ; (s’) diveni mèyeû

 

E0

abord

nm (action d’aborder quelqu’un) arin.nadje, arin.ne (f), atauchadje ; elle n’est pas d’abord facile, èle n’ èst nin aujîye à-z-atauchî ; loc au premier abord, de prime abord, au preumî côp, à preumêre vûwe, po c’ mincî ; dès l’abord, tot d’ sûte (, chûte, swîte) ; il m’ a plu dès l’abord, i m’ a tot d’ sûte bin plaît ; (action d’aborder une rive) abwârdadje ; pl (les abords d’un lieu) adjèts ; les abords d’une maison, lès-adjèts d’ one maujone ; loc aux abords, tot-autoû ; aux abords de l’étang, tot-autoû do vèvî 

 

C60

abord

(d’) loc apr(e)ume, d’ abôrd, po c’mincî, por on prumî , pr(e)umêremint ; demandez-lui d’abord s’il y était, po c’ mincî, d’ mandez-lî s’il î èsteûve ; tout d’ abord, je voudrais vous dire, aprume, dji vos vôreûve bin dîre 

 

C60

abord

(de l’eau) abwérd ; voy. berge, rivage; (en gén.) abôrd; d’abord, d’abôrd; allez d’_ chercher…, alez po k’mincî (ou alez pôr) qwèri… ; tout d’_, je ne l’avais pas reconnu, so l’ prumî moumint, dji n’ l’ aveû nin r’mètou

 

E0

abordable

adj (prix) bon mârtchi, nin tchêr; ce sont des prix très abordables, ci n’ èst nin tchêr du tout ; (gens) abwârdauve, atauchauve (, atauchâbe) ; il n’est pas facilement abordable, i n’ èst nin aujîy à-z-atauchî ; (lieu) qu’ on-z-î va aujîyemint 

 

C60

abordable

(rivage) abwérd, -åve (, -åbe) ; (personne) abôrdåve (, -åbe) ; aprochåve (, -åbe) ; voy. affable, approcher

 

E0

abordage

nm (action d’ atteindre un rivage) abôrdadje, abwârdadje 

 

C60

aborder

vi (atteindre un rivage) abôrder, abwârder ; il était là quand nous avons abordé, il èsteût là quand n’s-avans abôrdé ; vt (s’approcher de quelqu’un et lui parler) acompter, aconter, arin.ner, atauchî; « Qu’ on lès vègne aconter po vôy. » (E. Gilliard) ; action d’aborder, acomptadje (m), acontadje (m), arin.nadje (m), atauchadje (m) ; aborder à nouveau, rarin.ner, ratauchî; il n’ est pas facile à aborder, on n’ l’ arin.ne nin aujîyemint ; (évoquer) causer di ; quand j’ai abordé le sujet, il s’ est fâché, quand dj’ a causé d’ ça, i s’ a mwaîji 

 

C60

aborder

, -age (au rivage), abwèrder, -èdje , vini à bwérd ; _ par accident un autre bateau, aler à stok , racwèster; _ qn, abôrder , acoster (anc. acwèster) ; (en lui adressant la parole) arin.nî (-er Ja., St.) , adjâser ou apârler (Fa.)

 

E0

abornement

abôrnèmint, abwèrnèdje ; voy. borner

 

E0

aboucher

aboutchî, aboucher, mète è han (G; Fléron, etc.)

 

E0

abouler

(argot) abouler ; voy. accourir, donner

 

E0

aboutement

aboutemint, assimblèdje so bout

 

E0

aboutir

[v] abouti, (c) rèche

 

G100

aboutir

v (se terminer par, arriver à) abouti , avinde, avenu, , ariver, mwinrner à ; ce chemin aboutit au bois, ci tch’min-là, i mwin.ne au bwès ; (réussir) è rèche, î avinde, î avenu, rèyussi , abouti ; il a abouti, il a avenu

 

C60

aboutir

, -issant, -issement, abouti, -ihant, -ihèdje, -ihemint; (houill.) bouter oute, bouhî oute, dispontî, trawer

 

E0

aboutissant

nm aboutichant, djondant ; les tenants et les aboutissants, lès pondants èt lès djondants

 

C60

aboutissement

nm aboutichadje, aboutichemint, rèchadje 

 

C60

aboyer

v hawer, bawer, bawyî ; mon chien aboie, mi tchin hawe, bawe, bawîye; aboyer comme un vilain chien, bawyî come on laîd tchin ; « On grand tchin ni s’  ritoûne nin por on p’ tit tchin qui hawe. » (Auguste Lurquin) ; (expr) i faut hûler avou lès leups èt bawyî avou lès tchins, il faut hurler avec les loups et aboyer avec les chiens ; il anonce come on tchin d’ coû, il aboie comme un chien de garde ; lèyîz causer lès djins èt bawî lès tchins, laissez parler les gens et aboyer les chiens ; on tchin qui bawîye, i n’  hagne nin, un chien qui aboie ne mord pas ; quand on n’ sét hagnî, on n’ bawîye nin, quand on est incapable de mordre, on n’ aboie pas ; rin d’ tél qu’ on laîd tchin po bin bawî, rien de tel qu’un laid chien pour bien aboyer 

 

C60

aboyer

, -eur hawer, -å, -eû (f -erèsse) ; _ lugubrement, hoûler, ahoûler (La.), baoûler (Hu.) (, bawoûler Sp.) ; _ à petits coups haweter, baweter (St.); voy, glapir

 

E0

abracadabrant

, ante adj qui n’ richone à rin, à tchaîr mwârt d’  astampé, à-z-assoti 

 

C60

Abraham

Åbraham’ (ou Ab-), Braham’

 

E0

abréger

v racoûti ; nous abrégeons, nos racoûtichans ; l’ histoire a été abrégée, li fauve a stî racoûtîye 

 

C60

abréger 

abrédjî, scrîre tot coûrt

 

E0

abreuvement

nm abuvradje, abwèssenadje 

 

C60

abreuver

v (faire boire abondamment un animal) abuvrer , abwèssener, diner à bwâre ; emmener boire le bétail, mète lès bièsses à tauve ; (fig) (donner abondamment) abreuver d’injures, traîtî d’ tos lès noms 

 

C60

abreuver

, -age ‘(du bétail), abuvrer (-bo- Ve., Ja., Ma.), -èdje , miner ou tchèssî à l’ êwe (, å batch, å flo, å vèvî, å wé, etc.)

 

E0

abreuvoir

nm abreûvwêr

           

C60

abreuvoir

(du bétail) batch, flo, wé, vèvî, abuvreû (Le., Re.; -vrîre St.) ; _ d’oiseau, voy, auget

 

E0

abri

[loc] à l’ _ : (o-c) à iute, au r’cwè, (e-c) à l’ avrûle, (e) à houte, (c) à ok

au r’cwè: à l’abri du vent, du mauvais temps etc.

à iute: à l’abri de la pluie ou sens plus général.

se mettre à l’ _ : (c) si mète a iute, au r’cwè, à ok, (o) s’ mète à iute, au r’cwè, (e) s’ ahoûter, si mète à houte

 

G100

abri

nm (sens général) twèt ; avoir un abri pour dormir, awè on t. po dwârmu ; (contre les bombardements) abri; en cas d’alerte, vous descendez dans l’abri, s’ i gn-a jamaîs one haverète, vos d’ chindoz dins l’  abri

 

C60

abri

(à l’) loc se mettre à l’abri dans son gîte, si mète è cwète, si rècayuter; se mettre à l’abri du soleil, si mète è l’ ombe ; se mettre à l’abri de la pluie, si mète à iute ; se mettre à l’abri du vent, si mète au r’cwè ; se mettre à l’abri des coups, si mète foû dès côps ; être à l’abri du souci, ièsse foû dès rûses ; il est à l’abri du besoin, i n’ lî manke rin; à l’abri des poussières, foû dès poûssêres 

 

C60

abri

(rudimentaire) ahouta (Durbuy) ; (contre la pluie) houriha (Ja, ; hourihèle (nf) Xh.) ; (contre le vent) avrûle (ard.); spécialt grande haie qui protège la maison des Fagnes, grande avrûle ou grande håye, wèrant ou do manèdje (Fa.); abri de paille monté en haie, du casseur de pierres håhiê, djèfe ; du carrier flahe ou late ; du briquetier warande (nf) ; _ du bétail en pâture, ahan (Sto.) ; _ du houilleur, houtrê; être à l’_ du vent, etc., èsse à wèrant (ard.) ; se mettre à l’_, s’ ahouter, si mète à houte, si horer foû, si sêwer foû, etc., voy. ABRITER, HUTTE, REVÊTEMENT ; être sans _, n’ avu nol abri, nou lodjis’, voy. ASILE, GITE, REFUGE

 

E0

abribus

nm obète (f)

 

C60

abricot

[nm] (e) åbricot, (c) aubricot, (o) abricot

 

G100

abricot

nm aubricot 

 

C60

abricot

, -ier åbricot, -î ; _-pêche, paze-åbricot (, panåbricot Ve.). Voy. reine-claude

 

E0

abricotier

nm aubricotî 

 

C60

abrité

, ée adj ricouvièt (-e) ; voir : à l’ abri

 

 

abriter

v (mettre à l abri) (r)ècayuter, mète à iute, mète à l’ ombe, mète au r’cwè); c’est là que j’abrite mes poules, c’ èst vêlà qui dj’ rècayute mès pouyes ; (protéger) garanti ; je vais abriter mes salades pour la nuit, dji m’ va garanti mès salades po dè l’ nût ; (être occupé par) cette maison a abrité un grand écrivain, c’ èst vêci qu’ on grand scrîjeù a d’ meuré ;  voir : à l’ abri

 

C60

abriter

(s’) v si garanti ; voir : à l’ abri

 

C60

abriter

ahouter, ateûter, voy. garantir, protéger ; s’_, si mète à coviért ou à houte (de la pluie, du vent) po l’ plêve, po l’ vint ; s’ acahouter (sous une haie, etc.) ; su mète à wèrant (ard.); houri [pour la pluie] (vi ; qqf vt, ard. houri l’ walée ; si houri, si mète à houris’ (, su wèrandi du l’ pleûve (Wan.), si wèrandi dè l’ plêve (Es.)), si rèspouner (Gl.) ou si såver (Ho.) po l’ plêve ; (pour le vent) si catchî dè vint, si warandi dè vint, si mète foû êr ou dizos êr, foû dè vint, dizos l’ vint, si mète å r’cwè dè vint, si mète à l’ avrûle ; s’_ du soleil, voy. ombre

 

E0

abroger

abrodjî

 

E0

abrupt

rivage _, rivadje qui n’ a nol abwérd ; voy. escarpé

 

E0

abruti

, ie adj et n aloûrdinasse, alourdis’, bourike (nf), bwargnasse, cwagnaud (-e), cwagnoule, loûrd-pot (m), wargnasse 

 

C60

abrutir

v (rendre stupide) fé divenu sot, fé toûrner à bourike ; il finira par m’abrutir, i m’ frè divenu sot 

 

C60

abrutir

, -issement abruti, -ihemint ; abièsti, -ihèdje, -ihemint ; rinde bièsse , fé toûrner à bièsse, … à neûrès bièsses, à bourike, à caracole

 

E0

abrutissant

, ante adj scrandichant (-e) au d’là ; c’est un travail abrutissant, c’ èst scrandichant au d’là d’ fé ç’  bèsogne-ci, c’ è-st-one bèsogne qui l’ diâle n’  aureut nin v’lu fé, c’ è-st-one bèsogne à fé couru arèdjî, c’ è-st-one bèsogne di dâné 

 

C60

absence

absence (, arch. ince) ; faire une longue _, dimani longtimps èvôye ; avoir un moment d’_, si roûvî

 

E0

absent

, ente adj et n nin là ; il est absent, i n’ èst nin ; dire du mal des absents, dîre do mau dès djins qui n’ sont nin là ; (rêveur) avau lès vôyes; il est encore absent, il èst co avau lès vôyes 

 

C60

absent

, -e absent, -e ; ordt il è-st-èvôye, i n’ èst nin ; comme vous avez été longtemps _ !, çou qu’ vos-avez d’moré èvôye ! ; il y a trois _, i n-a treûs mâkants ; il n’a jamais été _ (aux réunions), i n’ a måy fêt fåte

 

E0

absent, e

[adj] être _ : (c) ièsse èvôye. (o) ièsse èvoye, (e) èsse èvôye, (c) ni nin ièsse là, (o) n’ nén ièsse là, (e) ni nin èsse là

 

G100

absenter

(s’) v (être absent) manker; ils s’absentent souvent de l’ école, is mankenut sovint è scole ; (quitter, sortir) ènn’ aler ; je m’absente un instant, dji rèche (, ré) on momint, dji m’ è va on momint 

 

C60

absenter

(s’) s’ absenter, ènn’ aler, måker, fé fåte

 

E0

Absil

npr Absil 

 

C60

absinthe

nf amér (m), gote amére ; « Vinoz, nos bwèrans on vêre d’ amér. » (E. Gilliard) 

 

C60

absinthe

(plante, liqueur) absinte, dè fwért

 

E0

absolu

, ue adj (complet) tot-à faît ; j’ai une confiance absolue en lui, dj’ a tot-à faît fiyadje à li ; et ce fut le silence absolu, èt on n’ a pus rin ètindu ; il a le pouvoir absolu, il a tos lès pouvwêrs ; c’est le calme absolu, i faît tot-à faît paujêre 

 

C60

absolu

parler d’un ton _ , fé l’ mêsse, fé do mêsse, kimander à l’  baguète ;  voy. COMMANDER

 

E0

absolument

[adv] absolumint, (c) tot-à faît, (e) tot-à fêt, (o) tafètemint ; v. vraiment

 

G100

absolument

adv (d’une manière absolue) absolumint, à tot pris, à tote fwace ; il désire absolument vous voir, i vos vout veûy à tote fwace ; il veut absolument venir, i vout v’ nu à tot pris ; (complètement, entièrement) absolumint, pâremint, t(o)t-à-faît ; absolument tout, tot-à faît tot ; c’est absolument faux, c’ èst dès mintes ; (pour acquiescer) bin oyi, da ! ; absolument pas, bin sûr qui non ! non fêt ! nin du tout !

 

C60

absolument

absolumint, vrê(ye)mint, tot-à fêt, t’t-à-fê(te)mint ; _ tout,

tot-à fêt; _ tous, turtos ; voy. nu, seul, tout ; il me le faut _, voy. prix

 

E0

absolution

nf pârdon (m) ; (expr) awè l’ plantche, se voir refuser l’ absolution ; vos n’  aurîz nin vosse pârdon !, tu n’aurais pas ton pardon 

 

C60

absolution

absolucion ; il n’a pas eu l’_ (à confesse), on lî a clapé l’ plantchète à l’ narène , il a-st-avou l’ plantchète

 

E0

absorber

v (laisser pénétrer) prinde ; un vêtement qui absorbe l’ eau, on moussemint qui prind l’ aîwe, qui bwèt ; des souliers qui absorbent l’ eau, dès solés qui p(o)ûjenut ; (ingérer) prinde ; absorber un médicament, prinde one drogue ; (occuper complètement) prinde ; c’est une besogne qui absorbe tout son temps, c’ è-st-one bèsogne què lî prind tot s’ timps ; (s’) v s’absorber dans ses pensées, tûser

 

C60

absorber

houmer ; s’_ dans ses ré­flexions, tûser bin lon, s’ èfoncer (, si piède) divins sès pinsêyes

 

E0

absoudre

v pârdoner 

 

C60

absoudre

absoûde

 

E0

absoute

nf absoûtes (pl)

 

C60

absoute

absoûte

 

E0

abstenir

(s’) v si djoker, taper foû, taper lès corons djus ; abstenez-vous !, djokez-vos ! ; heureusement qu’il s’est abstenu, cor eûreûs qu’ i s’ a djoké 

 

C60

abstenir

(s) s’ abtini , si passer di

 

E0

abstention

nf (absence de vote) abstincion, abstinadje ; il y a dix abstentions, gn-a dîj qui n’ ont nin vôté 

 

C60

abstinence

nf faire abstinence (de nourriture), fé maîgue ; (de sexe) fé cinture 

 

C60

abstinence

abtinince ; faire _ , fé mêgue

 

E0

abstraction

nf faisons abstraction de lui, ni t’nans nin compte di li, fians chonance qui n’ èst nin là 

 

C60

abstrait

, aite adj foû djondance, malaujîy (-e) à comprinde, nin clér (-e) ; c’est quelque chose d’abstrait, c’ è-st-one saqwè d’ foû djondance

 

C60

absurde

adj bièsse ; c’est absurde, ça n’ a ni cu ni tièsse, ça n’ richone à rin, ça n’ si pout 

 

C60

absurde

chose _, voy. absurdité

 

E0

absurdité

nf bwagne conte (m), conte avou rin d’ dins (m), foû syince ; c’est une absurdité, c’ èst foû syince ; il ne sait dire que des absurdités, i n’ sét dîre qui dès bièstrîyes 

 

C60

absurdité

absurdité ; (dire) des _, dès bièstrèyes, dès bwègnes mèssèdjes, dès sots contes, qui n’ ont ni cou ni tièsse, ni rime ni rame; voy. bêtise, niaiserie

 

E0

abus

abus

 

E0

abuser

v (dépasser la mesure) forpasser lès limites ; abuser du tabac, fumer d’trop ; abuser de nourriture, mindjî / mougnî d’trop ; abuser d’une femme, fwârcî one feume / comére, afronter ; je ne voudrais pas abuser de votre temps, dji n’ vôreu nin prinde vosse timps ; (tromper quelqu’ un) awè, dauber ; il a essayé de m’ abuser, il a sayî d m’ awè 

 

C60

abuser

(s’) v si brouyî, si tromper, s’ abûser, si monter l’  tièsse ; si je ne m’ abuse, si dji n’ mi brouye nin; ils s’ abusent, is s’ brouyenut 

 

C60

abuser

abûser ; _ qn, amûser , aloûrder, -iner ; voy. attraper, leurrer, sé­duire, tromper

 

E0

abuter

t de jeu såmer, såmeter (Wa.) (, sâmer, -eter, fé lès sâmes (Fl.- ; sîmeter, fé lès sîmes), houkî (Tr.), mander (Ju.), cåveler (Xh.), cåbler (Ve.), miner (Ta., Du.), taper à l’ rôye (ard. ; à l’  lègne (Cha.) ; cf bèye, dèye, tèsse

 

E0

acabit

acabit, tîre (nf) (, arch. gådin); je ne suis pas de cet _, dji n’ so nin di ç’ coyin (ou limèrô)-là ; voy. qualité, type

 

E0

acacia

nm acacia 

 

C60

acacia

acaciå

 

E0

académie

nf acadèmîye ; il étudie à l’académie de musique, i studîye à l’ acadèmîye di musike 

 

C60

académie

acadèmîye

 

E0

acagnardcr

atrouwander ; voy. CAGNARD

 

E0

acajou

årcajou, acajou

 

E0

acariâtre

adj mau plaîjant (-e), mau ruvenant (-e), rogneûs (-e), seur (-e) ; visage acariâtre, seure mine (f) 

 

C60

acariâtre

cagnès’, -èsse , målignant, -e , introgneûs, -e (Ve.) ; une femme _, ine måle garce (, … gale, gawe, Magrite), ine kimére qu’ è-st-infèrnåle, vète come porète ou come on procès-vèrbål , on vèrzèlin , ine vète djote ; voy. grin­cheux, MÉGÈRE, REVÈCHE

 

E0

accablant

, ante adj nous avons des preuves accablantes, nos-avans dès preûves qui c’ èst malaujîy d’ aler conte ; il ressentait une douleur accablante, i r’ssinteûve one fwate douleûr, il aveut mau qu’  po rinde si-t-âme ; la chaleur était accablante, i fieûve sitofant au d’ là

 

C60

accablant

, -e acåblant, -e ; une journée _, ine loûre djoûrnêye ; voy. étouffant

 

E0

accablant, e

[adj] (temps) (e-c) stof, (o) stouf, (e-c) stofant, e, (o) stoufichant, e

 

G100

accablement

[nm] (o-c) disbautchemint, (c) rascrauwadje, (e) acåblèmint ; v. tristesse, désespoir

 

G100

accablement

nm abatemint, abôminâcion (f), disbautchance (f), disbautchemint, rascrauwadje 

 

C60

accabler

v (fatigue, maladie) acâbler, arindjî, coude, rarindjî,  rascauyî, rascoude, rascrauwer ; il était accablé, c’ était visible, on vèyeûve bin qu’ il èsteûve coudu ;  (charge) drâner, taner; quelle que soit la charge, il n’est jamaîs accablé, mètoz lî n’ impôte qué kèdje, i n’ drâne jamaîs ; (parole) on l’ a accablé d’ injures, on l’ a rabiyî come i (, u) faut 

 

C60

accabler

, -ement acåbler, -èmint ; _ de nouveau, racåbler ; _ de projectiles cahouyî ; (le cœur) grèver ; _ de malheurs, rascråwer, strâfler, démi (Ja.); accablé de malheurs ou par la maladie, rapêrî, rascoyî (, acouy(i) ard. ; acodou Durbuy) , rascråwé, sègnî ou må sègnî, strindou, strâflé ; voy. malheur, malade ; _ de tristesse, dilouhî, plin d’ lê-me-è-pây ; voy. abattre, indis­poser ; _ de fatigue, bèsé, voy. épuiser,

ÉREINTER, EXTÉNUER, FATIGUE ; _ d’ injures, voy. agonir

 

E0

accalmie

nf (temps) mia (m) ; il y a une accalmie dans le temps, i gn-a on mia dins l’ timps, li vint a tcheû, li vint n’ èst pus si diâle ; (situation) il y a une accalmie, i faît (bran.mint) pus paujêre 

 

C60

accalmie

voy. calme, éclaircie

 

E0

accaparer

v (prendre) prinde por li ; il accapare tout, i prind tot por li ; le travail l’accapare, si bèsogne lî prind tot s’ timps 

 

C60

accaparer

, -ement, -eur, -euse, acaparer, -èdje, -emint, -eû(r), -eûse

 

E0

accapareur

, euse adj et n acapareû (-se) 

 

C60

accéder

v (atteindre) avinde, avenu, pârvinu ; il n’y a pas moyen d’ y accéder, gn-a nin moyin d’ î avinde ; (acquiescer) avinde, avenu, bin v’ lu, dîre oyi (, ayi) ; il a accédé à ma demande, il a dit ayi à ç’ qui dj’  lî d’ mandeûve 

 

C60

accélérer

[v] (o) daler pus rade, (c) aler pus rade, (e) aler pus reûd ou: rôler / roûler, couru / couri / cori… pus rade, pus râde, pus reûd

 

G100

accélérer

vi (augmenter la vitesse) aler (todi) pus rade, pus rwèd, lambrer ; si vous voulez arriver à temps, il faudra accélérer, si vos v’loz ièsse à timps, faurè aler pus rade ; (rendre plus prompt) nous allons accélérer les travaux, nos-alans aler pus rade po fé lès travaus

 

C60

accélérer

(s’) v les battements de son cœur s’ accélèrent de plus en plus, gn-a s’ keûr qui bat todi pus rade 

 

C60

accélérer

_ le pas, roter pus reûd ; cri du charretier pour faire _ l’allure, voy. haïe

 

E0

accent

nm acsint; accent circonflexe, tchapia ; (loc) mettre l’ accent sur (insister), aspouyî 

 

C60

accent

acsent; _ circonflexe, teûtê

 

E0

accenteur

_ mouchet (oiseau) morète (, morète è hâye (Am.)), roûpèye, roûpîre (Vo.), houvêye (Sp.), grète-houvêye (To.), hovale (Ay.), fåson (Ve.), bleû lignerou (Ja.)

 

E0

accenteur-mouchet

nm morète (f)

C60

acceptable

, -ant, -e, -ation accèptåve (, -åbe) ; -ant, -e, -eû, -erèsse ; – åcion, -èdje

 

E0

accepter

v (prendre volontiers ce qui est offert) bin v’lu (+ verbe) ; accepter de, bin v’lu ; elle a accepté d’ aller chez lui, èlle a bin v’lu aler è s’ maujone ; elle a accepté le bonbon, èlle a bin v’lu prinde li bouboune, elle a pris l’ bouboune sins stron.ner ; (donner son accord) bin v’lu, dîre oyi (, ayi) ; elle a accepté mon invitation, èlle a bin v’lu v’ nu ; (supporter, croire) avaler, sopwârter ; ce qui s’ est passé là, il ne peut l’ accepter, ci qu’ i gn-a là ieû, i nè l’ sét avaler; c’est difficile à accepter, c’ èst malaujîy à sopwârter, à fé passer ; accepter que, sopwârter qui 

 

C60

accepter

acsèpter; j’accepte, dji vou bin ; je n’accepte pas, dji n’ vou nin

 

E0

accès

nm (entrée) intréye (f) ; avoir l’accès (à un lieu), nous avons accès à la cuisine par le corridor, nos savans bin moussî è l’ c(o)ûjène pau colidôr; l’ accès est interdit, on n’ î pout nin aler ; (loc) avoir un accès de colère, monter dins one râje, su sès grands tch’ vaus ; avoir un accès de fièvre, awè one poûsséye di fîve ; avoir un accès de folie, divenu fin fô (fine sote) tot d’ on côp ; accès de toux, quintes (fpl) ; il a des accès de toux vers minuit, il a dès quintes viès méyenût 

 

C60

accès

, -essible, -essit, -essoire, -ement, acsès, -ssibe, -ssit’, -swére, -emint ; voy. colère

 

E0

accessible

adj (qui peut être atteint) (lieu) (permis) qu’ on-z-î pout avinde, (possible) qu’ on-z-î sét avenu; cet endroit est accessible, vêlà, on-z-î sét avenu ; (personne) qu’ on pout atauchî; ce monsieur est peu accessible, (distant) i faît malaujîy l’ atauchî, (pas souvent disponible) i fait malaujîy dè l’  awè ; (compréhensible) aujîy à comprinde, à saîsi 

 

C60

accessoire

adj (insignifiant) cela est vraiment accessoire, ci n’  èst nin d’ djà lès pwin.nes d’ è causer 

 

C60

accessoire

nm ayèsse (f), tot ç’  qui va avou ; j’ai reçu l’appareil et tous ses accessoires, dj’ a ieû l’ machine èt tot ç’ qui va avou, avou totes sès-ayèsses 

 

C60

accident

[nm] acsidint

 

G100

accident

nm acsidint 

 

C60

accident

acsidint , acro ; voy. ani­croche, MÉSAVENTURE, MALHEUR ; _ qui arrache le boisage du puits (houill.), råyåhe ; _ de vieillesse, clå d’ wahê ; (suite d’effort) fwèrcihèdje ; il a eu un _ de tra­vail, il a stu atrapé , i s’ a fêt acsidinter, atraper, acsûre, abîmer, dizawirer (Es.) ; (dans la mine) cotcheter, maker

 

E0

accidenté

, ée adj (personne) acsidinté (-ye), atrapé (-ye), croké (-ye), djondu (f djondeuwe), djosté (-ye), pris (f prîje) ; (terrain) à fosses èt à bosses, qui n’ èst nin plat, qui monte èt d’ chinde, qu’ è-st-à pindis’   

 

C60

accidenté

(terrain) acsidinté

 

E0

accidentel

, elle adj il a rapporté les livres en retard mais c’est accidentel, il a rapwârté lès lîves trop taurd mins ç’ n’ èst nin s’-t-abutude, ci n’ èst nin dins sès-abitudes 

 

C60

accidentel

, -elle, -ement acsidintél, -e, -emint

 

E0

accidentellement

adv c’est accidentellement  qu’ il a fait ça, ci n’ èst nin s’-t-abutude di fé çola; il a renversé du lait accidentellement, il a r’vièssé do lacia sins l’ v’lu ; il a renversé un verre de vin accidentellement sur la jupe de cette dame, il a r’vièssé on vêre di vin su l’ cote di ç’  comére-là sins l’  volu 

 

C60

accise

acsîse ; il est employé aux _, il è-st-ås-acsîses

 

E0

accises

nf acsises 

 

C60

accisien

nm acsisyin, gabelou 

 

C60

accisien

acsîzyin, (plaist) gabelou

 

E0

acclamer

, -ation aclamer, -åcion ; fé bravô , brêre vîvåt

 

E0

acclimatation

au jardin d’_, à l’ aclimatåcion

 

E0

acclimater

v acomwade, afaîti 

 

C60

acclimater

(s’) v s’ acomwade, s’ afaîti , si fé à; il s’ acclimate facilement au pays, i s’ faît aujîyemint au payis 

 

C60

acclimater

ac’mwède (Wa., La., Du. ; ac’mwèrder Fi.); (s’) si mète, s’ ac’mète (Fl.) ; voy. ACCOUTUMER, APPRIVOISER, HABITUER

 

E0

accointance

acwintance ; voy. ACOQUINER

 

E0

accolade

nf rabrèssadje (m) ; il lui a donné l’ accolade, i l’ a rabrèssî ; (signe à double courbure) acolâde

 

C60

accolade

acolåde

 

E0

accolement

nm aclapadje 

 

C60

accoler

v aclaper, mète à costé d’  n-on l’  ôte 

 

C60

accoler

_ la vigne, (ri)loyî l’ vègne ås passês

 

E0

accommodant

, ante adj acomôdant (-e), acomôdauve, arindjant (-e), nin contraîre ; il est très accommodant, il èst fwârt acomôdant, c’ èst fwârt plaîji d’ li

 

C60

accommodant

, -e acomôdant, -e, -åve, trétåve , rôlant, -e, åhèye ; voy. facile ; peu _, målåhèye, voy. difficile

 

E0

accommodement

nm acomôdadje, acomôdemint, arindjemint; nous n’avons trouvé aucun accommodement, nos n’ avans pont seû awè d’ arindjemint, nos n’ nos-avans seû arindjî

 

C60

accommoder

v acomôder, arindjî 

 

C60

accommoder

(s’) v (s’ accorder) bin aler èchone ; ils s’accommodent bien, is vont bin èchone ; (s’ habituer à) si fé à; il s’accommode facilement à tout, i s’ faît aujîyemint à tot ; (expr) li cwârbau s’ plaît bin dins s’ ramadje, le corbeau aime son ramage, s’ accommode de son sort 

 

C60

accommoder

, -age, -ement acomôder, -èdje, -emint; _ des aliments, acouhener; _ qn de qch ahèssî, locî (Es.)

 

E0

accompagner

[v] (e-c) aler avou, (o) daker avou / avè, (e) aconcwèster

 

G100

accompagner

v aler avou, diner on pas d’ condwite; je vous accompagne, dji m’ va avou vos ; il nous a accompagnés, i nos-a d’ né on pas d’ condwite 

 

C60

accompagner

aler avou ; (pour un bout de chemin) diner l’ pas (Du.) ; (marcher à côté de qn) aconcwèster (qn) (Ja.), concwèster (Vo.) [une jeune fille], càd. l’_ souvent en cherchant à la courtiser ; t de mus. acompagner ; dérivés -ateûr, -emint ; _ [un roi] accompagné (aux cartes) aspoyî, abiyî

 

E0

accompli

, ie adj (qui est parfait en son genre) fameûs (-e), râre, rude ; c’est un maçon accompli, c’ è-st-on rude maçon, on maîsse-maçon ; (terminé) passé ; j’ai vingt ans accomplis, dj’ a vint’  ans passés ; il a été mis devant le fait accompli, on n’ lî a nin d’ mandé s’ -t-avis 

 

C60

accomplir

v ; accomplir sa besogne, fé s’ bèsogne; accomplir son service militaire, fé s’ timps 

 

C60

accomplir

(s’) v son souhait s’est accompli, il a ieû ç’ qu’  i v’ leut

 

C60

accomplir

, -issement acompli, -ihèdje, -ihemint ; _ son vœu, tini s’ promèsse ; un homme accompli, in-ome tot-oute

 

E0

accord

[nm] (c) acwârd, (e) acwérd, (o) acôrd

 

G100

accord

nm acôrd, acwârd, acwârdadje ; il y a toujours eu un bon accord entre nous, nos n’ s-avans todi bin ètindu èchone ; d’un commun accord, (tortos) èchone ; (complicité) arindjemint; il y a eu un accord entre eux, gn-a ieû on-arindjemint ètur zèls ; nous avons pris accord, nos-avans pris arindjemint; conclure un accord, prinde arindjemint ; (musique) acôrd 

 

C60

accord

loc d’ acôrd, d’ acwârd, di sqwêre, come on-z-a dit ; « Nos, Guî, comte di Nameur, di sqwêre avou l’  mayeûr èt tos lès èchèvins dè l’  vile, avans l’  oneûr di couroner rôsiêre jusqu’ à l’  anéye qui vint, Mamesèle Janète Dèrviêre. » (J. Gilson) ; se mettre d’accord, mârtchi, si mète d’ acôrd ; être d’ accord, ièsse d’ acôrd; tomber d’accord, tchaîr d’  acôrd; prendre accord, convenu ; d’accord pour cent euros !, va po cint-z-eûros !

 

C60

accord

acwérd, acomôdemint ; être d’_, èsse di rôye (avec qn) ; voy. ac­corder, CONCORDE, DÉSACCORD, EN­TENTE

 

E0

accordable

acwèrdåve

 

E0

accordailles

acwérds,  acwèrdances

 

E0

accordéon

nm hârmonica ; jouer de l’accordéon, djouwer d’  l’  hârmonica 

 

C60

accordéon

årmonica (ou ar-) (nm)

 

E0

accordéoniste

nm, nf djouweû (-se) d’ hârmonica 

 

C60

accorder

v (un instrument) acôrder, acwârder ; accorder un violon, acôrder on violon; il accorde son violon, il acôrdéye si violon ; (permettre) diner l’ pèrmission, pèrmète 

 

C60

accorder

(s’) v (bien s’entendre) si bin ètinde ; ils s’accordent bien, is s’ ètindenut bin ; (expr) s’ ètinde come dès côpeûs d’ boûsses, s’entendre comme des coupeurs de bourses, s’entendre comme larrons en foire ; (se mettre d’accord) si mète d’ acôrd, d’ acwârd, di sqwêre 

 

C60

accorder

acwèrder, diner (qch) ; voy. faveur ; _ un piano, (r)acwèrder, racôrder ; (s’) s’ acwèrder, si mète d’ acwérd, s’ ètinde ; voy. assortir, concilier

 

E0

accordeur

nm acôrdeû 

 

C60

accordeur

(de pianos) (r)acwèrdeû, racôrdeû

 

E0

accoster

v (aller près de quelqu’un pour lui parler) acompter, aconter, arin.ner, atauchî; accoster à nouveau, rarin.ner, ratauchî; « Pus pèrson.ne ni m’  aconte. » (Jean  Guillaume) ; (se mettre bord à bord) abôrder, abwârder 

 

C60

accoster  

acoster (, acwèster); voy. ABORDER

 

E0

accotement

nm acotemint, bas-tch’min, costé 

 

C60

accotement

(de route) acotemint, tére-plin, talus (Ho.) ; voy. trottoir

 

E0

accoter

voy. appuyer, caler, étançonner

 

E0

accouchée

adj et nf acoûtchîye

 

C60

accouchée

nf acoûkèye (, chêye), (arch.) payîne

 

E0

accouchement

[nm] (o-c) acoûtchemint, (e) acoûkemint, acoûkèdje

 

G100

accouchement

nm acoûtchemint 

 

C60

accoucher

[v] (o-c) mète au monde, (o-c) s’ acoûtchî, (e) s’ acoukî

 

G100

accoucher

v (mettre au monde) s’ acoûtchî, ièsse dins lès maus ; elle est en train d’ accoucher, èlle èst dins lès maus ; (aider à mettre au monde) acoûtchî

 

C60

accoucher

, -ement acoûkî (, -cher), -èdje, -emint ; voy. douleur ; vi elle a accouché, èle s’ a acoûkî, … racrèhou, … radjon.ni, èlle è-st-acoûkèye, … racrèhowe, … radjon.nèye, … d’lîvrêye ou d’lîbèrêye, èlle a fêt sès coûches, (arch.) s’ payî-lèt , èlle a si-èfant, li manèdje èst racrèhou, … radjon.ni, on lî a apwèrté on p’tit valèt ou ine pitite båcèle , èlle a atcheté on p’tit valèt, … ; _ avant terme, forpouner ; voy. AVORTER, GROSSESSE,   TERME

 

E0

accoucheur

, euse n acoûtcheû (-se) 

 

C60

accoucheur

, -euse acoûkeû, -eûse , acoûcheâr, -eûse , sèdje-dame. Voy. crapaud

 

E0

accouder

(s’) v mète si keûde (, coûtiron) 

 

C60

accouder

(s’) s’ aspoyî ou si raspoyî so s’ coûde, so sès coûdes

 

E0

accoudoir

nm brès, aspôyewâre ; l’accoudoir du fauteuil, li brès do fauteuy 

 

C60

accoudoir

aspoya, raspoya (, -ouya)

 

E0

accouplement

nm acopladje ; (chien) èquèwiadje (, èqueuwiadje) ; chiens réunis par l’ accouplement, tchins èquèwyîs (, èqueuwyîs) ; (oiseaux) préparer l’accouplement, tchèssî à nid 

 

C60

accoupler

v acopler ; il accouple, il acopléye, il acopèle ; accoupler des pigeons, adwîre ; nous les accouplerons, nos l’ s-adwîrans 

 

C60

accoupler

(s’) v s’  acopler, si mète à mwin.nadje, si mète èchone ; ils s’ accouplent, is s’  acopèlenut ; ils s’ accouplaient, is s’  acoplin.n 

 

C60

accoupler

, -ement acopler, -èdje, -èmint ; apêrî, -ièdje ; amåyeler ; _ des pigeons acolèber ; cage où on les accouple posse (nm),  apêreû , acouplîre (Hu., Wa.)

 

E0

accourcir

v racoûti  

 

C60

accourcir

voy. raccourcir

 

E0

accourcissement

nm racoûtichadje 

 

C60

accourir

[v] abouler, abizer, (o) acouri, (c) acouru, (e) acori

 

G100

accourir

v abiser, abouler, acouru, adârer, adayî, aroufler,  avorer ; action d’ accourir, abisadje (m), abouladje (m), acouradje (m), adâradje (m), adayadje (m), avoradje (m), roufladje (m) ; je suis vite accouru, dj’ a rademint abisé 

 

C60

accourir

acori, (argot) abouler ; (au trot) atroter , adrameter (, adrometer, -oumeter, -oumetiner), adrayeter, adayeter (Sp.); (à petits pas) apicoter; (au galop) abrideler, abideler, apatrafeter, atrafeter ; (brusquement, impétueusement) abiser, abrokî, adârer, ahûser, ahûseler, apoûsseler, aroufler, aspiter, avaler, avorer, azayeter, acori reût-à bale, … roufî-roufaye, … d’ on grand randon, … d’ ine reûde abalowe ; voy. arriver, courir

 

E0

accoutrement

nm agadeladje, ègayoladje; que signifie cet accoutrement ?, qwè-ce qui c’ èst d’ ça par on-ègayoladje ?

 

C60

accoutrer

(s’) v ièsse abrôyelé, agadelé, aguincheté, aplopiné, disbrauyelé, ègayolé 

 

C60

accoutrer

, -ement acoûtrer, -èdje, -èmint ; afistoler, -èdje ; agadeler, ègadeler, -èdje, -eûre; aguîyeter, apotiker, -èdje ; apôtri, -ihèdje, -imint ; astiker ; atèler, -eûre ; atîtoter, -èdje ; èfahener, afahener ; fago­ter, -èdje ; abistoker, afistoler, abôdriker (Str.), abôkî (Com.), acanedôser (Ma.), acastôrer (Bi.), adrâbler (GdH.), agarloci (Ha.), agayeter (Je.), agayoner (Wa.), aheûketer (He.), amitoufler (War.), asticoter (Tr.), atchîtchî (Cha., -tchoter Ar.) , atîrer (St.), èbrideler (La.), èdjibeler (Esneux, Sp., Sto., adj- Wan.), èhèrni (Ja.), èkiteler, ètikeler (Rob.) ; voy agen­cer, AJUSTER, ARRANGER, ATTIFER, FA­GOTER, GROSSIÈREMENT, HABILLER, HAR­NACHER, PARER

 

E0

accoutumance

nf abitude, acostumadje (m), acostumance, aroutinadje (m)

 

C60

accoutumer

(s’) v prinde li pli, s’ abituwer, s’ acostumer, s’  afaîtis’ aroutiner, si fé, si mète, si mète su l’ pîd di ; s’accoutumer à l’action, s’ afranki ; s’accoutumer à une idée, si fé à one idéye ; s’accoutumer au climat, si fé au timps ; s’accoutumer aux conditions pénibles, s’ adeuri ; on ne l’a pas habitué à travailler, on n’ l’ a nin abituwé à travayî; il est habitué avec nous, il è-st-aroutiné avou nos-ôtes 

 

C60

accoutumer

, -ance acostumer, -ance; afêti; s’ _ à la paresse, s’ atrouwander ; voy. ACCLIMATER, APPRIVOISER, HABI­TUER

 

E0

accoutumer (s’)

[v] (c) s’ abitouwer, (e) s’ åbitouwer, (o) s’ abituwer, (c) s’ afaîti, (e) s’ afêti, (o-c) s’ afranchi

 

G100

accouver

 (une poule) mète cover

 

E0

accroc

nm (déchirure à un vêtement) acsûre (f), cink (par référence au chiffre romain V, accroc à angle droit) ; réparer les accrocs, stoper lès cinks ; (incident malheureux) aroke (f) ; il n’y a pas eu d’accroc, gn-a pont ieû d’  aroke 

 

C60

accroc

acro ; (dans l’étoffe) ac’seûre (, ac’sègnore Ja.), ahavetèdje, -teûre , cink (cék Ve.) ; (obstacle imprévu) astådje, asticote , èhale, nouk, racro ; voy. ACCROCHER, ANICROCHE, DÉCHIRURE

 

E0

accrochage

nm (action d’ accrocher) agrawiadje, agrifetadje, avetadje ; (léger choc entre voitures) arokadje

 

C60

accrochage

, -eheur (houill.) acrotchèdje, -tcheû

 

E0

accroche-cœur

nm guiche (f)

 

C60

accroche-cœur

acroche-keûr

 

E0

accrocher

[v] acrotchî, (o-c) aveter

 

G100

accrocher

vt (prendre à l’aide d’un crochet) acramponer,  acrotcheter, acrotchî, agrapeter, agrawyî, agritcheter, aveter; je l’ai accroché à la tringle, djè l’  a agrawyî à l’ bâre ; je l’ai accroché à la première feuille, djè l’ a agrapetè à l’  prumêre fouye ; je l’ai accroché à mon manteau, djè l’ a acrotchî à m’  mantia; je l’ai accroché à l’aide d’un crochet et je l’ai tiré vers moi, djè l’ a aveté ; (suspendre à un crochet) pinde ; accrochez-le ici, pindoz-le vêci ; (heurter un véhicule) fé on-acsidint, buker, tuker ; (arrêter quelqu’ un au passage) acoleter, arin.ner, atauchî ; j’ai réussi à l’accrocher au passage, dj’ a pârvinu à l’ atauchî, à l’ arin.ner ; vi (achopper) chiper; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’  tènawète su lès mots è latin. » (E. Gilliard) 

 

C60

accrocher

(s’) v s’ agriper, si pinde à, si ritenu à; il s’accroche, i s’  agripe; il s’zst accroché à l’ arbre, i s’ a agripé à l’  aube ; je me suis accroché à la rampe, dji m’ a ritenu à l’  baye 

 

C60

accrocher

(s’) v s’ agriper, si pinde à, si ritenu à; il s’accroche, i s’ agripe; il s’ est accroché à larbre, i s’ a agripé à l’ aube ; je me suis accroché à la rampe, dji m’ a ritenu à l’ baye 

 

C60

accrocher

acrotchî, -tcher, acroketer, acroheter (Ja.), acrampener, ahaveter; (à l’hameçon) ènintchî ; (dans les ronces) agrapeler, ahaveter, atèler, voy. empêtrer ; (par un obstacle), voy. arrêter ; (qn au passage) racrocher; (la cage accroche dans le puits) (houill.) li gayoûle prind (, frote, hape, pice) avå l’ beûr ; voy. agripper, crochet

 

E0

accroire

v acrwêre 

 

C60

accroire

v acrwêre 

 

C60

accroire

faire _, fé creûre, fé acreûre, fé gober, fé avaler

 

E0

accroître

v (rendre plus grand) ragrandi  

 

C60

accroître

v (rendre plus grand) ragrandi  

 

C60

accroître

, -oissement (r)acrèhe, -èdje, -emint; (r)agrandi, -ihèdje, -ihemint

 

E0

accroupi

, ie adj ascropu (f ascropeuwe), d’ ascropu, acovissî (-ye), à cu d’ pouyon

 

C60

accroupir

(s’) vr s’ ascropu, si rascoyî; ils s’accroupissent, is s’ ascropenut ; il s’accroupira, i s’ ascroperè ; « Dji m’ rascoye dissu s’ bwârd. » (J. Gilson) 

 

C60

accroupir

, -issement acropi, -(ih)èdje, -ihemint ; (s’) s’ acropi, s’ mète acrop(i)ou, à crope, à cropète, à pate d’ arègne, s’ acrouhener (Ja.), s’ acouveter (Fl.) ; (enfant) s’ acropeter. Voy. blottir, glisser, re­croqueviller

 

E0

accroupir (s’)

[v] (o) s’ ascroupi, (c) s’ ascropu, (e) s’ acropi

 

G100

accroupissement

nm ascropadje 

 

C60

accrue

(de bois sur champ voisin) ployin ; _ voy. relais

 

E0

accueil

[nm] faire bon / mauvais _ : (c) bin / mau r’çûre, (e) bin / må r’çûre, (o) bén / mau r’çûre

G100

accueil

nm faire bon accueil, bin r’çûre (, bin r’cîre); nous avons reçu un bon accueil, nos-avans stî bin r’çûs ; (expr) dj’ a stî rçû come one saquî qu’ apwate one boûsse, j’ai été reçu comme quelqu’un qui apporte une bourse, très bien ; dj’ a stî r’çû come on tchin dins on djeu d’ guîyes, j’ai été reçu comme un chien dans un jeu de quilles, très mal; mète lès cossins su lès chames, mettre les coussins sur les sièges, bien recevoir 

 

C60

accueil

akeûy, acoûte (Fl., Se., Wa., Ha.), surtout dans l’expr. fé d’ l’ acoûte ; on lui a fait un _ chaleureux, on l’ a fièstî, carèssî, canedôsé , on lî a fêt (dè l’) fièsse, … d’ l’ oneûr , on l’ a r’çû (r’çûvou Ho.) come on p’tit bon Diu ; opp. à on n’ l’ a nin acompte, on n’ lî a fêt nole acompte, on lî a pwèrté freûde mène, voy. attention

 

E0

accueillant

, -e fièstant, -e ; fièstihant ; voy. aimable, cares­sant

 

E0

accueillir

v riçûre (, ricîre, Sombreffe, richûre) ; je reçois, dji rçû (, dji r’cî, dji rchû, dji r’çwè) ; nous recevons, nos r’çûvans (, nos r’ciyans nos r’chûvans) ; il recevra, i r’çûrè (, i r’cîrè, i r’chûrè) ; en recevant, en r’çûvant (, en r’ciyant, en r’chûvant) 

 

C60

accueillir

voy. accueil

 

E0

acculer

v (contraindre) oblidjî ; j’ai été acculé, dj’ a stî oblidjî

 

C60

acculer

tini so cou, … à gogne

 

E0

accumulation

nf ètassadje (m) ; une accumulation de détritus, on-ètassadje di tchinistrîyes ; ils ont fait une accumulation d’ erreurs, il ont fait bièstrîye su bièstrîye 

 

C60

accumuler

v (amasser, entasser) ètassî, ètasser; il accumule les richesses, il ètasse lès caurs ; il accumule les bêtises, i faît bièstrîye su bièstrîye 

 

C60

accumuler

ramasser, ahopeler, ètasser ; (petit à petit) ac’magneter ; (sou par sou un petit magot) ramasser, raspågneter, rapèwier (GrM.) on p’tit magzau ; (ses rancunes) gaumer (, cûmi Ja.) ; s’_ lentement, djômi : la colère s’accu­mulait dans son cœur depuis longtemps, li colére lî djômihéve è coûr dispôy longtimps

 

E0

accusé

, ée adj et n amètu (f amèteuwe

 

C60

accuser

v amète, acuser ; accuser quelqu’ un, amète one saquî ; (laisser apparaître) accuser une douleur, fé laîdemint ; il accusait une douleur insupportable, au genou, i s’ fieûve laîd télemint qu’ il aveûve mau si d’ gno ; son visage accusait une grande fatigue, à s’ visadje, on vèyeûve bin qu’ ‘ l èsteûve ode ; (expr) qui veut noyer son chien l’ accuse de la rage, quand on vout bate on tchin, on trouve todi bin on baston, quand on veut battre un chien, on trouve toujours un bâton 

 

C60

accuser

, -ation, -ateur acuser, -èdje, -âcion, -eû, -ateûr ; amète, -èdje ; racuser, -èdje ; mète è mont ou èn-amont (Ja.) ; voy. dénoncer, rapporter

 

E0

acerbe

adj (qui cherche à blesser) agnant (-e) ; (expr) agnant come on-avocat au tribunâl, acerbe comme un avocat en plaidoierie 

 

C60

acerbe

voy. acide, apre ; au fig. hagnant, -e ; vért, vète

 

E0

acéré

, ée adj côpant (-e) 

 

C60

acérer

(un outil) rènèceler, ritchèrdjî, ritchåssî (, rè-) ; voy. acier, aiguiser

 

E0

acescence

(de la bière, etc.) pikèdje, surihèdje

 

E0

achalander

v auyener, achalander 

 

C60

achalander

, -age acalander, -èdje; (de nouveau) racalander; voy. attirer, cha­land, client

 

E0

acharné

, ée adj arèdjî (-ye), diâle, acharné, acharné (-ye) ; acharné dans son travail, diâle po s’ -t-ovradje

 

C60

acharnement

nm achârnèmint, atièstadje 

 

C60

acharner

(s’) v s’ atièster, s’ achârner; il s’ acharne, i  s’ atièstéye, s’ achârnéye 

 

 

C60

acharner

, -ement acharner, -èmint ; un chat qui est acharné contre les souris, on tchèt qu’ è-st-arèdjî (ou afreûs) après lès soris ; être acharné à l’ouvrage, èsse arèdjî à (ou so) l’ ovrèdje, voy. arra­che-pied, passionner

 

E0

achat

nm achat, achetadje ; faire l’ achat de, acheter; regardez mes achats!, waîtîz ç’ qui dj’ a (là) acheté !; je n’ ai pas fait un bon achat, ci n’ èst nin one saqwè d’ bon qu’ dj’ a (là) acheté 

 

C60

achat

achat; faire des _, aler qwèri sès comissions ; voy. emplette

 

E0

acheminer

v mwinrner; il achemine, i mwin.ne ; il acheminait, i mwinrneut ; il acheminera, i mwin.nerè 

 

C60

acheminer

(s’) (vers celui qui parle) s’ aminer, voy. amener

 

E0

Achêne

npr Achin.ne 

 

C60

Achet

npr Achèt 

 

C60

acheter

[v] (o-c) acheter, (e) atcheter, (o) acater

 

G100

acheter

v acheter ; il achète, il achetéye ; ils achètent, il achetéyenut ; il achètera, il achetéyerè ; acheter du pain, acheter do pwin ; (expr) acheter ça come on tchèt dins on satch, acheter cela comme chat dans un sac, sans discernement ; acheter po pîce di pwin, acheter à bas prix 

 

C60

acheter

, -eur, -euse atcheter, -eû, -eûse (aketer Ma., Hu., Couthuin, etc. , ètch’ter Ve., Argenteau, etc.) ; j’ai acheteur, dj’ a amateûr ou (l’) martchand ; voy. bloc, crédit, mar­ché

 

E0

acheteur

, euse n acheteû (-se)

 

C60

achèvement

nm achèvadje, achèvemint, fin (f), finichadje 

 

C60

achever

[v] achèver

 

G100

achever

v achèver, fé, fini , mwinrner à bon ; il achève, il achève ; ils achèvent, il achèvenut ; quand ce sera achevé, quand ç’ sèrè tot fait; il faudra l’ achever, i l’ faurè achever; achever ses jours, fini sès djoûs ; il finissait son repas, i finicheûve di mougnî ; il a achevé son rangement, il a tot faît d’ mète à place 

 

C60

achever

, achèvement achèver, -emint ; fini, -ihemint ; voy. finir ; j’ai achevé, dj’ a tot fêt ; pour _, voy. comble ; _ son travail, mète l’ ovrèdje (å) clér, si mète clér ; _ à la perfection, mète li fion, li fin côp , diner l’ côp di r’zûne, ou fini à l’  lècsion, ås p’tits-ognons ; _ son chant (du pinson), vûdî s’ tchant ; _ son verre, bouter foû ; achevez la bouteille, vûdîz pur li botèye; _ qn, ahèssî (qn), diner l’ côp dè l’ mwért ou d’ Malcus’ (à qn)

 

E0

Achille

npr Achile

 

C60

Achille

Achile

 

E0

achillée

mille feuilles nf ièbe di tchèrpèti, mile-fouyes 

 

C60

achillée

sternutatoire nf sauvadje boton (m)

 

C60

achillée

voy, mille-feuille

 

E0

achoppement

(pierre d’ ) loc aroke (f )

 

C60

achoppement

voy. accroc,  obstacle

 

E0

achopper

v chiper, (s’) ètrèbuker, (si) trèbuker; « Gn-a s’ linwe qui dwèt co sûr chiper d’ tènawète su lès mots è latin . » (E   Gilliard) 

 

C60

achopper 

aler (ou èsse) à stok ;  voy. TRÉBUCHER

 

E0

achores

voy. croute (de lait)

 

E0

aciculaire 

feuille (du  pin),  voy. aiguille

 

E0

acide

[adj] (o) sûr, e, (c) seur, e, (e) seûr, e;- (o) surèt, e

 

G100

acide

adj agnant (-e), fèl (-e), seur (-e) ; il a tenu des propos acides, il a stî agnant ; (expr) fèl come li (bon) vinaîgue, acide comme le (bon) vinaigre ; seur come de l’ surale, acide comme de l’ oseille 

 

C60

acide

nm acide ; vider de l’ acide, vûdî d’ l’ acide 

 

C60

acide

nm acide /-It/ ; adj seûr, -e ; voy, AIGRE, APRE

 

E0

acidité

nf seureû 

 

C60

acidité

suristé, voy. amertume, apreté

 

E0

acidulé

, ée adj seurlé (-ye) 

 

C60

acidulé

voy. aigrelet

 

E0

acier

nm aci ; une barre d’ acier, on bâre d’ aci 

 

C60

acier

acîr (nm) (ècîr Ve., Sp., Argenteau ; aci Hu., Ma.); voy. acérer

 

E0

aciérie

nf fabrike d’ aci, fonderîye 

 

C60

aciérie

acîr’rèye

 

E0

acolyte

nm corâl 

 

C60

acolyte

voy. chœur

 

E0

acompte

nm avance (f) ; payer un acompte, diner one avance; donner un acompte, mète one saqwè d(i)ssus ; « Tènoz, v’ là d’ djà po mète dissus. » (in : Jean Servais, « Tournikèt »)

 

C60

acompte

acompte; donner un _, diner ‘ne saqwè d’ssus ; voy. arrhes

 

E0

aconit

_ napel, sabot, bleû-sabot, co (Ma.), cou-d’-tchåsses d’Alemand ; _ tue-loup, djène cou-d’-tchåsses d’ Alemand (F)

 

E0

acoquiner

(s’) s’ acaliner ; voy. s’encanailler

 

E0

acore

nm cladjot 

 

C60

acorus

_ calamus (plante), calmus’, cladjot

 

E0

Acosse

Åcosse, village

 

E0

à-côté

nm sans compter les à-côtés, sins compter ç’ qu’ il / èlle (, …) a su l’ costé 

 

C60

à-coup

nm hikèt ; par à-coup, à hikèts 

 

C60

à-coup

voy. capricieusement, se­cousse, SOUBRESAUT

 

E0

acquéreur

nm acheteû 

 

C60

acquéreur

aquéreûr (, akèreûr), d’une mai­son, etc.

 

E0

acquérir

v (acheter) acheter; il acquiert, il achetéye ; nous aurions voulu l’ acquérir, nos l’  aurins bin v’ lu acheter ; (recevoir) awè, riçûre (, ricîre, Sombreffe, richûre) ; je l’ai acquis de mes parents, djè l’ a ieû d’ mès parints, djè l’ a r’çû d’ mès parints ; (arriver à avoir) il a acquis de la gentillesse, il èst pus amistauve qui d’ vant ; cette pièce de monnaie a acquis de la valeur, ci pîce-ci vaut brâmint d’ pus 

 

C60

acquérir

aqwèri, surtout s’ aqwèri ; _ peu -à peu, voy. accumuler ; _ légitimement (ou malhonnêtement), aveûr di bone (ou måle) aqwîr; de l’argent mal acquis, dès cens’ di måle aqwîr ; voy. attirer

 

E0

acquiescer

v bin v’ lu, dire âmèn’ , dîre oyi, dîre qu’ oyi ; il acquiesce, i vout bin ; (expr) fé come li robète di crôye, faire comme le lapin de plâtre (jouet qui opinait de la tête), acquiescer à tout

 

C60

acquiescer

,  -ement, voy, consentir, -EMENT

 

E0

acquis

, ise adj (acheté) acheté (-ye) ; (reçu) ieû (f ieûte), riçû (f  riçûte) ; (expr) bien mal acquis ne profite jamais, ci qui vint d’ rif è r’va d’ raf, ci qui vint d’ flûte è r’va d’ tambour 

 

C60

acquisition

nf regardez mon acquisition !, (s’il s’agit d’un achat) waîtîz ç’ qui dj’ a acheté ! ; (s’il s’agit d’un héritage) waîtîz ç’ qui dj’ a hèrité ; (s’ l s’ git d’une donation) waîtîz ç’ qui dj’ a r’çû !

C60

acquit

nm riçu ; recevoir un acquit, awè on r’çu ; (loc) par acquit de conscience, di pure consyince ; pour acquit, payî 

 

C60

acquit

aquit (, akit)

 

E0

acquittement

nm (remboursement) raquitadje 

 

C60

acquitter

[v] (o) raskiter, (c) raquiter, (e) (r)aqwiter v. payer

 

G100

acquitter

v (payer sa dette) payî, raquiter; voilà la facture, il faudra l’acquitter, l’ facture, i l’ faurè payî ; (déclarer non coupable) aquiter, rinde libe ; il est acquitté, on l’ a aquité, on l’  a rindu libe

 

C60

acquitter

, -ement (d’un accusé) aqwiter (, akiter), -èdje, -emint; _ une dette, raqwiter; s’_ d’une dette, si raqwiter, s’ alidjî (Vo.),  rèdîmer ses rintes (Es.) ; emprunter pour _ une dette, fé on trau po stoper in-ôte ; je me suis acquitté envers lui, dj’ a fêt qwite (, dji so qwite ou dès qwites) avou lu

 

E0

acre

adj (goût) fèl (-e), pikant (-e) ; (odorat) pikant (-e) ; une odeur acre, one pikante odeûr

 

 

âcre

pikant, -e

 

E0

acrobate

nm acrobate

 

C60

acte

nm (division d’une pièce de théâtre) ake ; pièce en trois actes, pîce di trwès-akes ; (acte juridique) ake ; signer un acte chez le notaire, passer on-ake èmon l’  notaîre ; (action) jèsses (f  pl) ; tous nos actes, tot ç’ qui nos fians ; acte malveillant, èguignes (fpl), mètchancetés (f pl)

 

C60

acte

(fait, action) un _ de lâcheté, de trahison, on trêt d’ couyon, … d’ calin, … d’ Djudas ; voy. action, agir ; (acte de notaire, de théâtre, etc.) ake

 

E0

acter

rassîr ; voy. enregistrer

 

E0

acteur

, trice n acteur (f actrice), djouweû (-se) 

 

C60

acteur

, actrice acteûr, actrice ; les _ qui répètent une comédie, lès répèleûs d’ ine comèdèye

 

E0

acteur, actrice

[n] acteûr, actrice:- (c) djouweû, se

 

G100

actif

[adj] (c) djinti, îye, (e) djinti, èye, (o-c) vayant, e, (e) abèye, (o-c) abîye, (o) dalant, e, (o) qui s’ dè done, qui n’ dèmère jamwés à rin, qui n’ èst jamwés à djok

 

G100

actif

, ive adj ayauve, djinti (f djintîye), ènovré (-ye), èyauve, rimuwant (-e), vikant (-e) ; c’est une personne active, c’  è-st-one saquî qui n’ dimère jamaîs à rin, c’ è-st-one ayauve djin ; il a pris une part active dans cette affaire, il a bran.mint travayî po ç’ t-afaîre-là; c’est un remède actif, c’  è-st-on r’méde qui fait d’ l’ èfèt ;

 

C60

actif

nm on le mettra à votre actif, on l’ mètrè su vosse compte ; il a plusieurs vols à son actif, il a d’ djà volé saquants côps 

 

C60

actif

, -ive actif, -ive ; abèye ; djinti, -èye, agridjant (, -gli-), cotiant, ovrant, rapide, subtil, tchèvihant, valiant ; vikant, -e , voltrûle; voy. alerte, vif; peu _, voy. LAMBIN, TRAVAILLEUR ; c’est un ouvrier _, c’ è-st-in-abèye ovrî, i n’ keûve nin so sès-oûs, c’ è-st-on vî spér po l’ ovrèdje, i freût blåme à on vî spére

 

E0

action

[nf] acsion ; v. méfait

 

G100

action

nf (fait) une bonne action, one saqwè d’ bin ; il est incapable d’une bonne action, i n’ saureûve fé one saqwè d’ bin; action blâmable, côp (m), jèsse (f); ce sont des actions blâmables, c’ èst dès laîdès jèsses ; action douteuse, èmantchûre ; (loc) en action : j’ai remarqué que, malgré ses quatre-vingts ans, votre père est continuellement en action, dj’ a r’mârké qui, maugré sès quatrè-vints-ans, vosse pa ni d’ mére jamaîs à rin; dans le feu de l’ action, (è) tot fiant (ça) ;  (titre) acsion, papîs (mpl), valeûr ; titre d’ état, rinte ; (action de faire quelque chose).

 

NB En wallon, l’action de faire qqch se traduit au plus souvent par l’ addition du suffixe adje au radical du verbe Ex: accourir, abiser ; action d’accourir, abisadje ; arracher, rauyî ; action d’arracher, rauyadje. Cependant, le wallon utilisera de préférence le verbe au nom : j’ai procédé à l’arrachage de mes pommes de terre, dj’ a rauyî mes canadas; l’arrachage de mes pommes de terre m’a pris deux jours, i m’ a falu deûs djoûs po rauyî mes canadas. 

 

C60

action

djèsse (nf); vilaine _, trêt d’ câlin, lêde djèsse ou keûre (cure St., Ma.), belle _, bèle keûre (cure ib.) ; l’_ que vous avez faite, li djèsse (ou li keûre) qui v’s-avez fêt là ; voy. acte, agir ; vous avez fait là une _ dangereuse, ou malhonnête, vos-avez fêt là on lêd djeû (, … on djeû po v’ louwer, po v’ fé rèssèrer); (t de finance) acsion, ; _ dans un charbonnage, pårçon

 

E0

actionner

v fé aler ; actionner la machine, fé aler l’ machine 

 

C60

activement

adv fameûsemint, fèl; il travaille activement, i boute fèl ; rechercher activement, rinachî ; il est recherché activement, on r’nache pa tos costés po l’  ritrover 

 

C60

activement

abèyemint, subtilemint; voy. rapidement ; s’occuper _ de qch, prinde ås brès’ (qch) (Ja.)

 

E0

activer

v (rendre plus vif), grawyî; activer le poêle, grawyî li stûve ; (rendre plus prompt) fé roter; activer l’ affaire, fé roter l’ afaîre ; (aller plus vite) chorer, lambrer

 

C60

activer

(s’) v chameter, chorer, s’ ayîver, si dispêtchî; activez, les enfants !, ardans, lès-èfants ! ; il s’ active, i chametéye ; les fermiers s’ activent avant que l’ orage n’ arrive, lès cinsîs chorenut d’ vant qu’ l’ oradje ni fuche là; vous l’auriez vu s’activer !, vos l’ aurîz vèyu chorer !

 

C60

activer

_ le feu, voy. attiser; s’_ au travail, voy. arrache-pied, évertuer

 

E0

activité

[nf] en _ : (c) à daladje, (o) à dalâdje, (e) èn-alèdje

 

G100

activité

nf (occupation) ocupadje ; il est toujours en activité, i travaye todi ; nous ne connaissons pas ses activités, nos n’ savans nin ç’ qu’ i faît ; (qualité d’une personne active) il a une activité incroyable, i n’ si djoke jamaîs ; (mouvement) arèdje, daladje (m), mouvemint (m) ; quelle activité sur la place !, quéne arèdje dissus l’ place !  ; le moulin est toujours en activité, li molin toûne todi 

 

C60

activité

abèyisté (, abèyesuté Ja.), dilidjince ; voy. énergie, entrain

 

E0

actualité

nf il aime l’ actualité, i r’waîte voltî tot ç’ qui s’ passe au djoû d’ audjoûrdu ; ce livre n’est plus d’actualité, ci lîve-ci n’ èst pus à l’ môde ; je vais écouter les actualités, dji m’ va choûter lès novèles 

 

C60

actuel

, elle adj nous ne connaissons pas le locataire actuel, nos n’ conechans nin l’ cia qui loûwe po l’ momint ; à l’époque actuelle, au djoû d’ audjoûrdu ; ce sont des chansons actuelles, c’ èst dès tchansons d’ asteûre 

 

C60

actuel

, -elle, -ement, voy, présent, -E, -EMENT

 

E0

actuellement

[adv] (o-c) a l’ eûre d’ odjoûrdu, (o) pou l’ moumint, (c) po l’ momint, (c) audjoûrdu, (e) po l’ djoû d’oûy, oûy

 

G100

actuellement

adv asteûre, à l’ eûre qu’ il èst, au djoû d’ audjoûrdu, po l’ momint; il est déjà loin actuellement, il èst d »djà lon à l’ eûre qu’ il èst ; il est absent actuellement, i n’ èst nin là po l’ momint; c’est ainsi que cela va actuellement, c’ è-st-insi qu’  ça va au djoû d’ audjoûrdu 

 

C60

ad hoc

loc èsprès, qui convint, qui faut ; c’est du papier ad hoc, c’ èst do papî èsprès ; c’est l’homme ad hoc, c’ èst l’ ome qu’ i faut 

 

C60

ad vitam aeternam

loc ad étèrnam 

C60

adage

nm rivazî, spot ; « Tofêr li min.me rivazi : l’ iviêr èst iute ou bin i r’monte à tch’ vau. » (A. Laloux) 

 

C60

adage

spot ; voy. dicton

 

E0

Adalbert

, Aubert Åbiért

 

E0

Adam

Adam ; voy. pomme

 

E0

adapter

v adjuster, mète à ; c’est une chaussure adaptée à mon pied, c’ èst dès solés mètus à mès pîds ; il faudra l’ adapter, i l’ faurè adjuster 

 

C60

adapter

(s’) v (en parlant d’une personne) s’ aroutiner, si fé à ; il s’ adapte, i s’ aroutine ; il sera bien obligé de s’ adapter, i sèrè bin oblidjî d’ s’ î fé ; (en parlant d’un objet) aler su; cette clé ne s’adapte pas sur la serrure, ci clé-ci n’ va nin su l’ sêre 

 

C60

adapter

voy, ajuster ; (s’) _ à une situation, si fé à (qch), si mète å pas; voy. ACCLIMATER

 

E0

addenda

nm rawète (f)

 

C60

addition

nf (note) compte (m) ; puis-je avoir l’addition ?, (vos) v’ loz bin fé m compte ?

 

C60

addition

, -onnel, -onner addicion, -él, -er; voy. ajouter, -age

 

E0

additionner

v (faire l’addition) compter, compter (tot) èchone, fé dès cârculs ; nous avons dû additionner toute la journée, nos-avans d’ vu fé dès cârculs tote li djoûrnéye ; additionnez 248 et 185 !, comptez one miète 248 et 185!; vous pouvez tout additionner, vos p’ loz bin tot compter èchone ; (incorporer) mète avou ; additionner de farine, mète dè l’ farène avou 

 

C60

Adélaïde

npr Adèlayide ; diminutif, Layide 

 

C60

Adélaïde

Adelayide, Layide /-t/ (dimin. Êli)

 

E0

Adèle

npr Adèle

 

C60

Adèle

Adèle (dimin., Dèdèle)

 

E0

Adelin

, -ine Adelin, -ine ; voy. hadelin

 

E0

adénite

la peau adhère aux côtes, li pê tint so lès cwèsses ; voy. attacher

 

E0

adepte

nm pârtisan

 

C60

adéquat

, ate adj èsprès, jusse ci qu’ i faut, jusse come i faut ; un chariot adéquat, on tchaur èsprès ; c’est une voiture adéquate, c’ èst jusse ci qu’ i faut come auto

 

C60

adhérent

, ente adj et n (qui tient fortement) aclapant (-e), aclapasse, lètchasse ; c’est quelque chose d’adhérent, c’ è-st-one saqwè d’ lètchasse; c’est une matière adhérente à la peau, c’ è-st-one saqwè qu’ s’ aclape à l’ pia ; (personne qui adhère) inscrît (-e) ; ce fut un des premiers adhérents au parti, ç’ a stî onk dès prumîs inscrîts au pârti 

 

C60

adhérer

v (tenir fortement) lètchî, plaker, tinu ; (donner son adhésion à) si fé inscrîre ; il adhère aux Rèlîs Namurwès ; il è-st-inscrît aus R. N. ;  (se déclarer d’accord) ièsse d’ acôrd ; j’adhère à votre opinion, dji so d’ acôrd avou vos 

 

C60

adhérer

voy. (maux de) croissance

 

E0

adhésif

, ive adj colant (-e), clapant (-e) ; du papier adhésif, do colant papî, do clapant (m), do plakant (m)

 

C60

adieu

interj à Diè!; faire ses adieux à, dîre à r’veûy, à r’vèy, à r’vôy ; (expr) adiè po l’ blé, lès frumints sont meûrs ; adieu pour le seigle, les blés sont murs, c’est trop tard 

 

C60

adieu

adiè (, adiu ; adjus’ Fa.); Diè-wåde, voy. dieu

 

E0

à-dieu-va(t)

loc arive ci qui plante!; qui ça vaye come ça vouye

 

C60

adipeux

, euse adj craus (-se)

 

C60

adjacent

, ente adj (contigu) djondant (-e), vwèsin (-e)

 

C60

adjacent

djondant ; voy. voisin

 

E0

adjectif

nm adjèctif  

NB Au plus souvent, l’adjectif épithète se place, en wallon, devant le substantif qu’il détermine.  On dit « one ronde tauve, one blanke maujo, do fayé timps       ». Il faut toutefois se garder d’en faire une généralité.   On dit en effet « one botèye vûde ». De même, un participe passé ou présent employé comme adjectif se place au plus souvent après le nom « dès canadas passés, on-èfant pièrdu, … »   C’est encore le cas des adjectifs qui peuvent être des substantifs « on drapia bèlje, on scrîjeû walon, on sabot flamind, on-ome malin, on-èfant malade » ou dans des locutions « li fièsse nacionâle, … ».  Le féminin de l’adjectif se forme, au plus souvent, par l’adjonction d’un « e » final (rond – f ronde ; bleuw – f bleuwe).  Il y a des exceptions et nous invitons une fois encore le lecteur à se reporter à la Gramaire Générale Wallonne sur ce site pour en savoir davantage   Dans des interjections, l’adjectif reste invariable comme « Sâcrè bièsse ! ». 

 

C60

adjoindre

v mète avou ; on lui a adjoint un ouvrier, on-z-a mètu on-ovrî avou li 

C60

adjoindre  

addjonde, mète avou

 

E0

adjoint

, -ointe n aîde, copleû (-se) ; j’ai parlé avec son adjoint, dj’  a causé avou s’  copleû 

C60

adjoint

adjwint

 

E0

adjudant

nm adjudant

 

C60

adjudant

addjudant (,ad’judant)

 

E0

adjudication

nf adjudicâcion

 

C60

adjudication 

addjudicåcion 

 

E0

adjuger

v adjujer 

 

C60

adjuger

addjudjî ; (aux enchères) bouhî djus, maker djus ; à l’extinction des feux ou à l’éteinte de chandelle, vinde ås feûs, å dièrin feû

 

E0

adjurer

addjurer ; voy. conjurer, supplier

 

E0

admettre

[v] admète

 

G100

admettre

v (considérer comme acceptable) (ad)mète, bin v(o)lu, ièsse d’ acôrd / d’ acwârd ; admettons que vous ayez raison, mètans qui v’ s-avoz raîson, mètans qu’ vos-èstoz dins l’ bon, mètans qu’  c’  èst vos qu’ a drwèt; il faut bien admettre qu’ il était absent,i faut bin admète qu’ i n’ èsteûve nin là; je n’ admets pas ce que vous dites, dji n’ so nin d’ acôrd avou ç’ qui vos d’djoz ; (accepter de recevoir) bin v(o)lu, ièsse d’ acôrd, lèyi rintrer ; nous l’ admettons dans notre société, nos l’ volans bin dins nosse soce

 

C60

admettre

admète, lèyî intrer ; admettons que… mètans ou admètans qui…

 

E0

administration

nf administrâcion ; l’administration communale, l’  administrâcion comunâle, li comune ; l’administration provinciale, l’ administrâcion provinciâle, li province 

 

C60

administrer

v (gérer) ièsse maîsse di ; c’est lui seul qui administre, c’ èst li qu’ èst l’ seûl maîsse ; (fournir) diner, fé prinde ; administrer un médicament, diner on médicamint ; administrer une gifle, diner one tchofe ; (donner le sacrement) donner l’ extrême onction, administrer

 

C60

administrer

, -ation, -ateur administrer, -åcion, -ateûr (, advidjîler); voy. extrême-onction

 

E0

admiration

[nf] (o-c) admirâcion, (e) admiråcion

 

G100

admiration

nf admirâcion

 

C60

admirer

v (quelqu’ un) admirer; (qqch) admirer, riwaîti voltî,  tro(u)ver bia au-d’ là

 

C60

admirer

, -able, -ation, -ateur admirer, -åbe, -åve, -åcion, -ateûr ; voy. émerveiller, merveille, -eux; se récrier d’_, voy. récrier

 

E0

admissible

adj possibe, qu’ on pout admète; ce n’est pas admissible, ci n’ èst nin possibe, on nè l’ pout admète, ça n’ pout ièsse, ça n’ si pout nin 

 

C60

admission

admission

 

E0

admonester

, -ation rimostrer, -ance ; voy.  GRONDER, MERCURIALE,       RÉPRI­MANDE, -ER

 

E0

admonition

voy. avertissement, ré­primande

 

E0

adolescence

nf djon.nèsse, li laîde âdje 

 

C60

adolescence

crèhince, adje dè l’ crèhince, måle (ou målåhèye) adje

 

E0

adolescent

, e n djon.ne ome, djon.nia, on rwèd-gamin (f bauchèle, djon.ne comére, djon.nète, grande maraye) ; je me souviens, lorsque j’étais adolescent, dji m’ sovin, quand dj’  èsteu rwèd-gamin; « Lès bauchèles sont trop voladjes, surtout véci dins l’ viladje. » (chanson populaire) 

 

C60

adolescent

, -e voy. jouvenceau, -elle

 

E0

adolescent, e

[n] (o-c) djon.nia, djon.nète, (e) djon.nê, djon.nète

 

G100

Adolphe

npr Adofe ; diminutif, Dofe 

 

C60

Adolphe

, -ine Adole (dimin., Nanole) ; Adolfine, (dimin. Dolfine)

 

E0

Adolphine

npr Adolfine ; diminutif, Dolfine 

 

C60

adonis

un _, on bê valèt, on bê djodjo

 

E0

adonis aestivalis

nf gote-di-song 

 

C60

adonner

(s’) s’ ad’ner (, anc. s’ ac’diner); _ à boire, si mète ou si taper à (å Ja.) beûre

 

E0

adonner (s’)

[v] _ à : (e) si taper à, (o) s’ lancî dins, (o) s’ atatchî à

 

G100

adopter

v adopter ; il l’adoptera, i l’ adoptéyerè ; ils ont adopté un enfant, il ont adopté on-èfant ; (faire sien) sûre (, chûre, sîre), tchwèsi ; il adopte toute idée nouvelle, i sût totes lès novèlès idéyes 

 

 

adopter

, -tif, -tion adopter, -tif, -tion; voy. accepter, agréer

 

E0

adorable

adj binamé (-ye), djinti au-d’ là (f  djintîye au-d’ là) ; cet enfant est adorable, cit-èfant-là (, il) è-st-amichtauve au-d’ là 

 

C60

adoration

nf adôrâcion ; (expr) on din.ner d’ Adôrâcion,  un dîner d’ Adoration, plantureux

 

C60

adorer

v adorer ; ma petite femme, je t’adore!, mi p’ tite feume, dji vos vwè voltî! ; il adorait ses enfants, il èsteut sot après sès-èfants ; de la tarte aux pommes, j’ adore ça!, dè l’ taute aus pomes, dji m’ rilèvereûve dè l’ nût po-z-è mindjî, je me relèverais la nuit pour en manger ; (expr) adoré come on p’tit bon Diè, adoré comme un petit Dieu 

 

C60

adorer

, -able, -ateur, -ation adôrer, -åbe, -åve, -ateûr, -åcion

 

E0

ados

(au milieu d’un labouré) radossemint, ridoblèdje, arôyemint; talus de démarcation soûkê, voy. talus ; plate-bande exposée au levant, rabote (nf)

 

E0

adosser

v aspouyî ; il appuie, il aspouye ; il est adossé au mur, il è-st-aspouyî conte li meur

 

C60

adosser

(s’) v s’ aspouyî 

 

C60

adosser

, -ement adosser, -emint ; s’_ vivement (à un mur), s’ aclaper

 

E0

adoucir

v adoûci ; il adoucit, il adoûcit; il adoucissait, il adoûcicheûve ; c’est de la crème pour adoucir la peau, c’  st dè l’ crin.me po-z-adoûci l’ pia

 

C60

adoucir

, -issant, -issement (r)adoûci, -ihant, -ihèdje, -ihemint ; voy. soulager

 

E0

adoucissement

nm (action) adoûcichadje ; (résultat) adoûcichemint 

 

C60

adresse

[nf] (dextérité) (e-c) adrèsse, (o) avis’ [nm], (c) agrès [nm

]

G100

adresse

nf (indication du domicile) adrèsse ; écrire à la bonne adresse, scrîre à l’ bone adrèsse; il est parti sans laisser d’ adresse, il a ‘ nn’ alé sins pont lèyî d’  adrèsse, il èst ‘ nn’ alé ; (habileté) adrèsse ; avoir de l’adresse, awè d’ l’ adrèsse, awè l’ toû(r

 

C60

adresse

(dextérité) adrèsse (, adièce), assène (St.) ; _ au travail, kitoûne, toûr; (prestesse) lèsté, voy. dégaine, manière; jeux d’_ : bale ; bèye, bouchon, caye, coråhe ås-oûs, djoster l’ anwèye, djeû d’ platènes ; décapiter l’oie, djèter l’ åwe  ; (au jeu de bagues) fé raws’ ; voy. CARROUSEL

 

E0

adresser

v (envoyer en direction de) adrèssî, (de la part de celui qui reçoit) avoyî, (de la part de celui qui adresse) èvoyî ; je lui adresse une lettre, djè lî èvôye one lète ; il m’adresse une lettre, i m’  avôye one lète ; (émettre des paroles en direction de) il ne m’adresse plus la parole, i n’  mi cause pus ; (diriger vers) il m’a adressé à un bon avocat, i m’ a d’ né l’ adrèsse d’ on bon-avocat ; (s’) v (parler à) ènn’ awè à ; c’est à vous qu’ il s’ adresse, c’ è-st-à vos qu’ i ‘ nn’ a; adressez-vous à mon voisin, dimandez-le à m’ vijin ; (aller trouver) aler veûy; je vais m’adresser à un autre, dji m’ è va veûy on-ôte ; s’ adresser méchamment à, agnî, clawer, piker 

 

C60

adresser

adrèssî ; _ la parole, arin.nî (qn) ; voy. aborder, apostropher

 

E0

Adrien

npr Andriyin ; diminutif, Driyin ; Adrienne Andriyène ; diminutif, Driyène 

 

C60

Adrien

, -enne Adriyin, Andriyin (dimin., Driyin), -in.ne

 

E0

adroit

, oite adj (qui a de l’adresse) adrwèt (-e), avisant (-e) ; être adroit, awè l’ toû(r) ; (expr) adrwèt d’  sès mwins come on couchèt di s’ quèwe, adroit de ses mains comme un cochon de sa queue, être très adroit ; (qui manœuvre avec adresse) malin (-e) ; il est adroit pour attraper les autres, c’ è-st-on malin po-z-awè l’s-ôtes, il a l’ toû(r) po-z-awè l’s-ôtes ; (expr) si l’ diâle èst pus malin, c’ èst qu’ il èst pus vî, si le diable est plus malin (adroit), c’est qu’ il est plus âgé

 

C60

adroit

, -e, -ement adjèt’, -e, -emint; adrèt’, -e, -emint (, adreût, -e, -emint Sto., Du., etc.), d’ assène: il èst d’ assene, c’ è-st-on d’ assène ; fèl, -e, -emint ; subtil, -e, -emint ; un _ compère, on rouwé compére ; une _ coquine, ine rouwêye ; voy. FINAUD,  HABILE, MALADROIT

 

E0

adroit, e

[adj] (c) adrwèt, e, (o) adwèt, e, (e) adrèt’, e

 

G100

adroitement

adv adrwètemint, come i faut (, come u faut) 

 

C60

aduire

(t. de colomb.) fé lès colons

 

E0

aduler

v fé fièsse à 

 

C60

aduler

, -ateur,  -ation  andoûler, -eû, -èdje ; voy, amadouer, ENJOLER,   FLATTER

 

E0

adulte

[n] (c) ome faît, feume faîte, (e) ome fêt, feume fête, (o) ome fét, feume fête, (c) grande djin

 

G100

adulte

adj un homme adulte, on-ome faît ; une femme adulte, one djin faîte, one comére ; les animaux adultes : le wallon précisera : les vaches adultes, lès vatches (par opposition à djini ou à aumaye ou à via ou à aumé) ; il est très adulte pour son âge, il est raisonnable comme un être adulte,  il est sûti come on grand

 

C60

adulte

n les adultes, lès grands, lès grandès djins ; raisonnable comme un adulte (en parlant d’un enfant), sûtî come on grand; il veut déjà faire comme les adultes, i vout d’ djà fé come lès grands, i vout d’ djà fé d’ l’ ome 

 

C60

adulte

in-ome (on djône ome) fêt ; école d’_s, scole d’ adules, … d’ à-l’-nut’

 

E0

adultère

nm commettre l’adultère, fé on chaurd dins l’  contrat; un enfant né dun adultère, on-avotron

 

C60

adultère

adultére ; voy, contrat

 

E0

adultérer

voy. falsifier

 

E0

adultérin

enfant _ de femme mariée, awatron (d’homme marié, èwatron Vo.) ; voy. BATARD, NATUREL

 

E0

advenir

v advinu, avenu ; (expr advienne que pourra !, arive ci qui plante !, vègne çu qui vêrè !

 

C60

advenir

advint, aveni ; advienne que pourra, arive qui plante ; voy. arriver

 

E0

adverbe

nm advêrbe 

 

C60

adversaire

nm in.nemi; c’est un adversaire, c’ è-st-on-in.nemi; nos adversaires le savent, lès cis qui sont conte nos-ôtes li savenut bin ; (au jeu) son adversaire, li ci qui djoûwe conte li 

 

C60

adversaire

advèrsêre

 

E0

adversité

nf c’est dans l’ adversité qu’on reconnaît la force des gens, c’ èst quand ça n’ va nin qu’ on veut l’ fwace dès djins 

 

C60

adversité

voy, malheur,  peine

 

E0

aecort

, -e avenant, -e

 

E0

aérage

(houill.) êrèdje; puits d’_, beûr d’ êr, beûr dè r’toûr d’ êr

 

E0

aération

nf ranaîrichadje, rinaîrichadje ; un conduit d’aération, on tuyau po fé v’ nu l’ bone aîr 

 

C60

aéré

, ée adj ici, c’est aéré, véci, gn-a d’ l’ aîr ; véci, i coûrt di l’ aîr 

 

C60

aérer

[v] (c) ranaîri, rinaîri, (o) ranéri, (e) rènêri

 

G100

aérer

v ranaîri , rinaîri ; ils aèrent, is ranaîrichenut ; il aérait, i ranaîricheut ; ouvrez la fenêtre pour aérer la chambre, douvioz l’  finièsse po ranaîri l’ tchambe; aérez un peu votre texte!, purdoz one miète dipus d’  place po scrîre vosse tècse !

 

C60

aérer

(s’) v prinde l’ aîr ; allez vous aérer, alez prinde l’ aîr 

 

C60

aérer

, -ation rènêrî, -ièdje ; diner d’ l’ êr

 

E0

aérien

, ienne, adj les lignes aériennes, lès lignes po l’s-aviyons ; une base aérienne, on tchamp d’ aviyâcion

 

C60

aérodrome

nm tèrin d’ aviyâcion 

 

C60

aérolithe

pîre d’ êr, … di steûle, … di tonîre

 

E0

aéroplane

nm arèyoplane (f) 

 

C60

aéroplane

aèroplane (anc. arèyoplane)

 

E0

aéroport

[nm] aèropôrt, arèyopôrt

 

G100

aéroport

nm arèyopôrt

 

C60

aérostat

balon

 

E0

aeschne

voy, libellule

 

E0

affable

adj amistauve (, amichtauve), bin rivenant (-e), causant (-e), socenauve 

 

C60

affable

afåbe, amiståve (, amice Ja.), arin.nåbe, -åve, loyant, pôpulêre, qui n’ èst nin fîr ; des manières _, dès-afåbès manîres ; voy. abordable, ai­mable

 

E0

affablement

adv amistauvemint (, amichtauvemint), socenauvemint, djintimint 

 

C60

affaiblir

v aflauwi , disfwârcî; il affaiblit, il aflauwit, i disfwârcîye; il affaiblissait, il aflauwicheut (, il aflauwicheûve, il aflauwichéve) 

 

C60

affaiblir

(s’) v s’ aflauwi , dischinde, divenu flauwe ; il s’affaiblit énormément, i d’ tchind bran.mint 

 

C60

affaiblir

, -issement (physique) afêbli, afèbli, -ihemint ; aflåwi, -ihèdje, -ihemint ; (s’) dihinde , dicwèli , ditoumer , diveni flåwe ; s’_ faute de nourriture, s’ acrantchi (Ha.) ; voy. déchoir, décliner, dépérir

 

E0

affaiblissement

nm aflauwichadje, aflauwichemint, disfwarçadje, disfwarcichadje 

 

C60

affaire

[nf] afaîre , (e) afêre

 

G100

affaire

nf (ce qui concerne) afaîres (pl) ; (ça me regarde) c’est mon affaire, c’  èst mès-afaîres ; (c’est pour moi) dji m’  ènn’  ocupe ; (affaire de) afaîre, quèstion ; c’est une affaire d’ honneur, c’ è-st-one question d’  oneûr ; c’est une affaire de gros sous, c’ è-st-one afaîre di gros sous ; (difficulté) afaîre ; ce fut toute une affaire, ç’ a stî tote one afaîre ; (danger) se tirer d’ affaire, è rèche ; (fait) c’est une triste affaire, c’ è-st-one saqwè d’ maleureûs ; je ne veux pas me mêler de cette affaire, dji n’ vou nin moussî là d’ dins; c’est l’ affaire d’une seconde, ça îrè rade ; (procès) afaîre ; l’ affaire a été au tribunal, l’ afaîre a stî au tribunâl ; (marché) mârtchi; ce n’est pas une si mauvaise affaire, ci n’ èst nin co (là) on si mwaîs mârtchi qu’  ça ; (expr) candjî s’ coutia conte one lambosète, changer son couteau contre un mauvais couteau, faire une mauvaise affaire ; (loc) avoir affaire à , awè à fé avou ; (entreprise) c’est une affaire qui marche, c’  è-st-one saqwè qu’ va bin, … qui rote ; (occupation) afaîres ; les affaires ne vont pas, lès-afaîres ni vont nin ; ce ne sont pas vos affaires, ça n’ vos r’gârde nin ; (expr) ci n’ èst nin dè l’ baube po vosse minton, ce n’ est pas de la barbe pour votre menton, ce ne sont pas vos affaires ; ci qui n’ cût nin por vos, lèyîz-le brûler !, ce qui ne cuit pas pour vous, laissez-le brûler !, ne vous occupez pas de ce qui ne vous regarde pas ! ; (effets, objets personnels) afaîres, cayèts (m) ; je vais regarder dans mes affaires, dji (m’ ) va r’waitî dins mès-afaîres,  dins mes cayèts ; « Èlle a ramoncelé tos sès cayèts. » (E. Gilliard) ; (bizarrerie) c’est une drôle d’affaire, c’ è-st-one drole d’ avisance ; (expr) èlle èst come one pouye qu’ a pièrdu s’ -t-ou, elle est tout en affaire 

 

C60

affaire

afêre ; _ embrouillée, voy. brouillamini ; _ terminée, ine rôye rabatowe ; _ classée, kèsse mwète ; mauvaise _, mon garçon !, måle brûte, valèt ! ; c’est l’_ ! (= c’est ce qu’il faut), c’ èst l’ feûte (di gade) !, c’ èst l’ pakèt ! ; c’est une _ !, c’ è-st-ine saqwè ! ; laisser l’_ sans décision, è l’ lèyî bouf ; j’ai mal dirigé mon _, dj’ a må miné m’ djeû ; cela fait mon _, çoula è-st-à m’ deût, voy. convenir ; il aura _ à moi, il årè à fé à mi ; être hors d’_, voy. danger ; savoir le fond d’une _, saveûr li pouna et l’ cova, saveûr li cwacwa , ètinde (ou comprinde) li wastat’, kinohe lès ças et lès mas ; mêlez-vous de vos _, mèlez-ve di vosse sogne, … di vos-afêres, … di vos djoles (Fl.) ; gâter les _s, gåter l’ potêye ; laisser aller les _s, lèyî cori li stritche so li stî , lèyî pihî l’ mouton ; voy. attendre, chose, objet

 

E0

affairé

, ée adj ènovré (-ye), fwârt ocupé (-ye)

 

C60

affairé

afêré, ènourè (Ta.); homme toujours _, Djihan (ou Matî)-fêt-tot ; ménagère toujours _e, madame Trikenonote

 

E0

affaissement

nm aflachadje, flachadje 

 

C60

affaisser

v aflachî, flachî 

 

C60

affaisser

(s’) v flachî, s’ aflachî; il s’ affaisse, i flache 

 

C60

affaisser

, -ement awatchi (, avatchi), -ihèdje, -ihemint ; (s’) s’ awatchi; (d’une voûte)  bahî, -èdje; si lèyî aler, si lèyî djus , toumer è ‘ne blèsse, … èn-on vôtion , s’ aflatchi, wårtchi; [du foin, etc.] affaissé ravatchi (Vo.), voy. verser ; masse affaissée de fruits pourris, blètin ; affaissement (dans prairie, etc.) provoqué par un cours d’eau souterrain, doûve (nf), voy. chantoir, gouffre ; (houill.) difoncer, -emint; hiyî, -eûre ; voy. crouler, ébouler, écrouler

 

E0

affaler

(s’) v (si lèyî) clouper, si lèyî tchaîr , si lèyî toumer ; il s’ est affalé dans le fauteuil, i s’ a lèyî clouper dins l’ fautèle ; (expr) s’ acwèter come one sokète, s’ affaler comme une souche 

 

C60

affamé

, ée adj il est affamé, i môrt di fwin, i pète di fwin ; (expr) awè chôpe sès dints, avoir les dents qui démangent, id ; awè dès longs dints, avoir les dents longues, id ; il a si sto(u)mak à s’ dos, il a l’ estomac au dos, il est affamé ; on lî vèt sès cèkes, on lui voit ses cercles (ses côtes), id   ; il a s’ vinte qui stron.ne, il a le ventre qui s’ étrangle, il est affamé 

 

C60

affamer

v fé moru d’ fwin 

 

C60

affamer

, -ement, -eur afamer, -èdje, -eû; être affamé (avoir de l’appétit), èsse famieûs ; manger comme un affamé, magnî come on rafåré ; voy. avide

 

E0

affectation

nf (manque de naturel) chichis (mpl), flaflas (m pl), grimaces (f pl), maniéres (f pl), tchiyerîyes (f pl), tralalas (m pl) ; il agit avec affectation, i faît dès chichis

 

C60

affectation  

parler avec _, voy. PARLER

 

E0

affecté

, -ée dimanîré, -éye ; voy. ma­niéré

 

E0

affecté, e

[adj] être _ : (o) d’awè èn-avant (i da èn-avant), (c) aler lon à one saquî (ça lî va lon), (o) daler lon à ‘ne saquî (ça m’ va lon), (e) èsse dimanîré, êye

 

G100

affecter

v (feindre) il affectait le plus grand contentement, i fieûve chonance d’  ièsse binauje au d’ là ; (toucher légèrement) fé one saqwè ; cela m’ affecte (légèrement), ça m’ faît one saqwè ; (toucher lourdement) aler lon à, tchaîr deur; cela m’ affecte (très fort), ça m’ va lon, ça m’ tchaît deur ; (faire de la peine) pwin.ni ; (feindre) fé chonance qui, fé lès cwances qui ; (attacher à un service) lomer,  nomer ; il est affecté à la cuisine, il èst lomé à l’ cûjène; être affecté définitivement à un service, ièsse fèctif; « Si dji sèreûve ajent fèctif dins on quârtier, totes les djins yî sèrin.n pwârtéyes por mi. » (in : Albin Souldo, « Li Chalète », Salzinnes, 1905) ; (réserver à un usage) sièrvu à; cet argent sera affecté à la reconstruction de l’ école, cès caurs-là vont sièrvu à r’fé li scole 

 

C60

affecter

_ de parler français, voy. fran­çais ; _ un air imposant ou supérieur, voy. air; _ des airs d’innocence, voy. nitouche

 

E0

affection

[nf] (o) tindrèsse, (e) atatchemint ; v. tendresse, amabilité, attachement

 

G100

affection

nf sintimint (m) ; j’ai beaucoup d’affection pour lui, dj’ a bran.mint do sintimint por li; ce qu’ il faudrait à cet enfant, c’est de l’affection, ci  qu’ i faureûve à ç’ t-èfant-là, c’ èst qu’ on l’ veûye voltî; donner de l’ affection, milouter; marque d’affection, miloutadje (m) ; il fallait voir toutes les marques d’ affection qu il lui donnait, i faleûve veûy tos lès miloutadjes qui fieûve autoû d’ lèye

 

C60

affection

atatchemint, amitié, amoûr; avoir de l’_ pour ses parents, aveûr dè coûr po sès parints ; se prendre d’_ pour, s’ atacher à ; il a de l’_ pour moi, i m’ èst fwért ataché ; voy. attacher

 

E0

affectueux

, euse adj amitieûs (-e) ; (expr) amitieûs come on bouchon di spènes, affectueux comme un buisson d’ épines, pas affectueux du tout ; il è-st-ossi amitieûs qu’ lès-èrièsses à one paute di scouran,

il est aussi affectueux que les barbes d’un épi d’ escourgeon (iron)

 

C60

affectueux

, -euse, -ement amitieûs, -e, -emint ; in.mant, -e ; fièstant, -e (, fièstihant St., Du.); voy. aimable, caressant ; _ à l’excès, voy. attaché

 

E0

affectueux, euse

[adj] amitieûs, e

 

G100

affermir

v rèfwârcî; nous affermissons, nos rèfwarçans ; affermir les muscles, rèfwarcî lès musses 

 

C60

affermir

afèrmi, rafèrmi ; (une couture) wafî ; voy. caler, étançonner, ETAYER, RENFORCER

 

E0

affichage

nm afichadje 

 

 

affiche

nf afiche, placârd (m) ; (expr) i t’ a on vinte come one afiche, il t’a un ventre comme une affiche, plat

 

C60

affiche

, -er, -age, -eur afiche, -er (ard. -itche, -i), -èdje, -eûr (, coleû ou plakeû d’ afiches), placård ; placårder dès-afiches ; ils sont affichés aux publications de mariage, is sont afitchis (La.),  (famt) is sont-st-è l’ gayoûle, …bwète, … calbote, … brètike (Ja.), (plaist) is sont pindous ou vindous, is pindèt foû ; voy. prétention

 

E0

afficher

v (par voie d’ affiche) afichî, mète dès-afiches (, coler, plaker …), mète à l’ afiche ; (montrer) mostrer; il affiche son mécontentement, i mostère qu’ il èst mwaîs, il a on seur visadje ; (s’) v si mostrer; il s’ affiche avec elle, i s’ mostère avou lèye

 

C60

affichette

nf pitite afiche 

 

C60

afficheur

nm aficheû 

 

C60

affidé

afîdé

 

E0

affilé

, ée adj afilant (-e), afilé (-ye), côpant (-e), èfiyî ; « èfiyî come on razwè » (A   Henin) 

 

C60

affilée

(d’) loc à l’ file, asto, d’ asto, di rote, di sûte; « Èle riwêteûve dès-eûres asto, sins mou, lès guèrnouyes qui s’ cotrouyin.n dins lès broûs. » (E   Gilliard) 

 

C60

affilée  

(d’) d’ ine afilêye; voy, file, SUITE, TRAITE

 

E0

affiler

v chîmer, chîmyî, keûzyî, ripasser, (ri)ssin.myî, rûjî; il affile, i keûsîye, i r’passe, i r’ssin.mîye, i rûjit ; il affilait, i keûsieut, i r’passeut, i r’ssin.mieut, i rûjeut, i keûsieûve, i r’passeûve, i r’ssin.mieûve, i rûjeûve 

 

C60

affiler

afiler, rafiler (, rafi Ja. ; -yi La.); (houill.) rafiner; bien affilé, afilant , meûriant (Tr.); voy. AFFUTER, AIGUISER,  QUEUX; s’ _à une société, si mète d’ ine sôcièté

 

E0

affilier

v (faire entrer dans une société) fè moussî dins one soce, fé moussî 

 

C60

affilier

(s’) v s’ inscrîre , si mète; je me suis affilié au syndicat, dji m’ a inscrît au sindicat, dji m’ a mètu … 

 

C60

affiloir

nm afilwè 

 

C60

affiloir

rafileû, fiér à r’sin.mî, rafilante pîre, (houill.) pîre à rafiner; voy. fusil

 

E0

affinage

nm afinadje 

 

C60

affiner

v afiner, atèni , dispèchi , rawejî; il affine, il afine, il atènit, i dispèchit, i rawejîye ; nous affinons, nos-afinans, nos-atènichans, nos dispèchichans, nos rawejans 

 

C60

affiner

afiner, rafiner

 

E0

affineur

nm afineû 

 

C60

affinité

nf richonance ; avoir des affinités, ièsse parèy su saquants pwints, tûser parèy, awè lès min.mès-idéyes 

 

C60

affiquet

(de tricoteuse) ohê ås tchåsses , wayîme, dague (Tr.) : _s, voy. atours, fanfreluche

 

E0

affirmation

nf acèrtinadje 

 

C60

affirmer

[v] acèrtiner ; v. certifier, assurer

 

G100

affirmer

v acèrtiner, li dîre ; c’est lui qui l’affirme, c’ èst li què l’ dit, c’ èst li què l’ acèrtinéye; on ne peut pas l’affirmer, on nè l’ pout acèrtiner 

 

C60

affirmer

voy. assurer

 

E0

affleurer

, -ement afleûri, aflori, -ihèdje, -ihemint ; (d’une couche de houille) soper, sope, sopète

 

E0

affliction

aflicsion; voy. peine, chagrin

 

E0

affligé

, ée adj aflidjî, mau gaîy (-e), pèneûs (-e), pété (-ye), rascrauwé (-ye) ; (expr) pèneûs come on r’naud qu’ aureûve sitî pris pa one pouye, affligé comme un renard qui aurait été pris par une poule ; pèneûs come on baudet qu’ a rovyî s’ nom, affligé comme un âne qui a oublié son nom 

 

C60

affligé, e

[adj] (c) aflidjî, îye, (o) aflidji, îye, (e) aflidjî, èye

 

G100

affligeant

, ante adj trisse, pènibe 

 

C60

affliger

v (accabler) coude, rascrauwer ; les maux qui nous affligent, lès maus qui nos coudenut ; (attrister profondément) abate, aflidjî, fé bran.mint dè l’  pwin.ne ; je sais ce qui vous afflige, dji sé bin ç’  qui vos faît dè l ‘ pwin.ne ; « Ça vos aflidje ? Ci n’  èst nin l’ prumî côp, portant qui dj’ vos di non. » (J   Gilson) 

 

C60

affliger

, -eant aflidjî, -ant; chagriner, -ant ; fé dè l’ pon.ne ; voy. estropier, triste

 

E0

affluence

[nf] masse di djins, (c) froche, (e) flouhe

 

 

G100

affluence

nf il y avait affluence, gn-aveut (bran.mint) dè l’  djin, quéne arèdje di djins qu’ i gn-aveut là ! ; il ne faut pas y aller aux heures d’ affluence, i n’ î faut nin aler quand c’ èst l’ momint qu’ i gn-a (bran.mint) dè l’ djin

 

C60

affluence

flouhe , cominêye, raboula (Ja.) ; voy. foule

 

E0

affluer

v aploûre ; cela affluait de tous les côtés, ça aplouveut d’ tos lès costés 

 

C60

affluer

aploûre, aflouwer

 

E0

afflux

nm afflux d’ eau, êwéye (f ), wakeléye (f) ; afflux de sang, forson.nadje ; afflux de gens, arèdje ; quel afflux de gens !, quéne arèdje di djins !

 

C60

afflux

voy. affluence

 

E0

affolant

, ante adj (effrayant) c’est affolant, c’ è-st-à-z-awè peû

 

C60

affoler

v (bouleverser) assoti , fé divenu sot, fé piède li tièsse ; vous l’ affolez, cet enfant !, vos l’ fioz piède li tièsse, à ç’ t-èfant-là ; (expr) couru come on-assoti, courir comme un affolé ; (effrayer) fé awè peû

 

C60

affoler

(s’) v piède li tièsse ; ce n’ est pas une raison pour s’ affoler, ci n’ èst nin one raîson po piède li tièsse ; ne vous affolez pas!, tot doûs!, ni v’ s-è fioz nin d’ djà! , doûcemint !

 

C60

affoler

, -ement afoler, -èdje; (s’) piède li tièsse, voy. tête

 

E0

affouage

nm (part de bois revenant aux affouagistes) manéye (f) ; travailler à l’affouage, fé lès manéyes

 

C60

affouage

afouwèdje

 

E0

affouiller

, -ement dipîter, -èdje (d’un mur) ; voy. gaver, creuser

 

E0

affour(r)ager

v afoûrer 

 

C60

affourcher

(t de men.) èfortchî

 

E0

affourrager

forer ; voy. fourrage

 

E0

affranchir

v (rendre libre) afranki ; nous l’affranchirons, nos l’ afrankirans ; (une correspondance) mète on timbe ; vous avez oublié d’ affranchir votre correspondance, vos-avoz rovyî d’ mète on timbe su vosse lète 

 

C60

affranchir

(s’) v (acquérir de l’ audace) s’ afranki (, s’ afranchi ) ; ils s’ affranchissent, is s’ afrankhichenut (, is s’ afranchichenut)

 

C60

affranchir

, -issement afranki (. Afranchi), -ihèdje, -ihemint; _ sa maison de toute charge, rinde si mohone lidje ; voy. (s’)acouitter

 

E0

affranchissement

nm afrankichadje, afrankichemint  (, afranchissemint)

 

C60

affreusement

adv afreûsemint, laîdemint 

 

C60

affreux

, euse adj (individu) afreûs (-e), laîd (-e) come on pû ; c’était un affreux individu, c’ èsteûve on laîd mama ; un individu affreux se promenait sur le trottoir, on-ome laîd come on pû s’ pormwinrneûve su l’ pavéye; ce qu’ il était affreux quand il est né !, ci qu’ il èsteûve laîd quand il a v’ nu au monde ! ; (chose) afreûs (-e), laîd-laîd (f _e-_e); c’était horrible à voir, c’ èsteut afreûs à veûy, c’ èsteut laîd-laîd à veûy 

 

C60

affreux

, -eusement afreûs, -emint ; tèribe, -emint ; une bête _, ine èwarêye bièsse ; une peur _, ine fameûse sogne ; voy, ABOMINABLE, ATROCE, HORRIBLE, -EMENT

 

E0

affreux, se

[adj] afreûs, e ; v. laid

 

G100

affriander   

aglotiner ; voy, friand, -ISE

 

E0

affrioler

africoter ; voy. appétis­sant, appétit

 

E0

affront

nm afront ; faire affront, fè d’s-afronts ; subir un affront, ièsse à l’ afront 

 

C60

affront

, -er afront, -er ; essuyer un _, voy. échouer

 

E0

affublement

nm agadeladje, ègayoladje

 

C60

affubler

v afûrler, agadeler, agôyeler, ègayoler ; il affuble, il afûrléye, il agadèle, il agadeléye ; (expr) agôyelé come on rôleû, affublé comme un vagabond 

 

C60

affubler

, -ement, voy. accoutrer

 

E0

affût

nm awaîte (f), rawaude (f), afut ; aller à l’affût, afûter, aler à l’ afut ; être à l’affût, ièsse à l’ awaîte, ièsse à l’  rawaude 

 

C60

affût

afut ; être à l’_, voy. aguets, embuscade

 

E0

affûtage

nm keûsiadje, ripassadje, rissin.miadje, rûjadje, sin.miadje 

 

C60

affûter

v (aiguiser) chîmer, chîmyî, keûzyî, rawejî, ripasser, rissin.myî, ûjî, sin.myî ; vous devriez affûter la faux, vos duvrîz keûzyî l’ faus ; votre couteau n’est pas suffisamment affûté, vosse coutia n’ èst nin rûjî assez ; (expr) vosse coutia, i côpe tot ç’ qui taye (iron), votre couteau coupe tout ce qui tranche, votre couteau n’ est pas affûté 

 

C60

affûter

, -age, -eur (bois, outil) awehî, rawehî, -h(i)èdje, -h(i)eû ; (outil) rafiler, -èdje ; (couteau) rissin.mî, -(i)èdje ; fé r’tèyî ; voy. affiler, aiguiser

 

E0

affûteur

, euse nm chîmeû (-se), ripasseû (-se), rûjeû (-se), rûjeû d’  cisètes (f rûjeûse di cisètes

 

C60

affutiaux

nmpl atricayes (fpl)

 

C60

afin

[prép] _ de (e-c) po, (o) pou, (e) afîs’ qui + subj.: dji v’ di çoula afîs’ qui vos l’ sèpése ; v. pour

 

G100

afin

_ de loc po ; afin de pouvoir partir, po p’lu ‘ nn’  aler 

 

C60

afin

_ que loc po qui ; afin qu’il parte, po qu’ il è vaye

 

C60

afin

_ de, afin di, â fé di (Fl.), po ; _ que, afin (ou po) qui, afîs’ (ou åfîs’) qui, là qui

 

E0

afistoler

voy, ajuster, arranger, PARER, RAFISTOLER

 

E0

aflermer

voy. louer

 

E0

africain

, aine adj et n afrikin (f afrikin.ne

 

C60

agaçant

, ante adj biskant (-e), soyant (-e) ; c’est agaçant de devoir attendre, c’èst biskant di d’ vu ratinde; qu’ il est agaçant!, qu’ il èst noyant! ; (expr) soyant come (one) wèspe, agaçant comme une guêpe ; soyant come one gade à bèrwète, agaçant comme une chèvre dans une brouette 

 

C60

agaçant, e

[adj] soyant, e , (o) rondjant, e, (e-c) tanant, e

 

G100

agace

aguèce (, agace St., Ma.); voy. pie

 

E0

agacement

nm biskadje

 

C60

agacer

[v] soyî, (o-c) fé dâner, (e) fé dåner, (o) fé amarvoyî, agacî, (e) agacer; v. lasser, ennuyer

 

G100

agacer

v fé assoti, fé bisker ; il n’a pas cessé de m’agacer, i n’ a nin lachî di m’ fé assoti ; tu m’ agaces !, soyant, qui v’ s-èstoz ! , aloz veûy one miète pus lon si dj’  î so ! ; ils m’agacent, is m’ faîyenut couru arèdjî 

 

C60

agacer

, -çant, -cement agacer (, -î), -çant, -cemint ; asticoter , fé assoti ou fé aler ; pèler, -ant ; soyî, -ant ; haver (Du.); voy. ENRAGER, TAQUINER, TOUR­MENTER ; avoir les dents agacées, aveûr lès dints longs, … dès longs dints, … dès dints come ine aune ; enfant agaçant, voy. FATIGANT

 

E0

agacerie

agacerèye ,  moulièsse

 

E0

agape

nf rinchinchète (, rinchinchote)

 

C60

agaric

_ du chêne nm linwe-di-boû (f)

 

C60

agaric 

_ champêtre, li bon champion ; VOy, CHAMPIGNON

 

E0

agate

agate

 

E0

Agathe

Agate

 

E0

age

_ de charrue, håye, grèle (nm) (Ju., Ar., Tr., Ja.; grile (Les.), grègne (Hesb.)

 

E0

âge

[nm] (o-c) âdje, (e) adje

 

G100

âge

nm âdje (f) ; quel âge avez-vous ?, quéne âdje avoz?; quel âge lui donneriez-vous?, quéne âdje lî mètrîz ? ; (loc) d’âge mûr, ètur deûs-âdjes ; l’âge ingrat, li laîde âdje ; la fleur de l’âge ; il est encore à la fleur de l’âge, i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes ; alors qu’ il était à la fleur de l’âge, (adon) qu’ il èsteûve co tot djon.ne; un enfant en bas âge, on tot djon.ne èfant: l’âge scolaire, l’ âdje d’ aler è scole; une femme du même âge, one comére di ç’ t-âdje-là ; à un tel âge, à dès parèyès-âdjes ; c’était un homme d’un certain page, c’ èsteut on-ome qu’ èsteut d’ djà d’ âdje ; prendre de l’ âge : c’est que nous prenons de l’âge, savez-vous !, on n’ èst pus co là si djon.ne, savoz ! ; (expr) à pont d’ âdje, très jeune ; on faît dès bièstrîyes à totes lès-âdjes, on fait des bêtises à tout âge ; (partie de la charrue) aye (f)

 

C60

âge

adje (nm ou nf) (, âdje Amay, ådje Hu., Wa.) ; quel _ a-t-il?, quél(e) adje (, qwantre ans) a-t-i ?, quu vî è-st-i ? (Ma.); ils ont le même _, is sont dè (l’) min.me viy-ome (arch.), … du l’ min.me vîhèsse (St.), … dè l’ min.me coûsse, voy. vieillesse; être à l’_ critique, èsse divins sès målès-an.nêyes ; au retour d’_, å r’toûne ; il n’a pas encore l’_ de raison, i n’ a nin co l’ adje ou l’ sins, c’ èst l’ sins qui lî måke, voy. sens

 

E0

âgé

, ée adj d’ âdje, vî(y) (-ye) ; être âgé, ièsse d’ âdje ; « Èlle èsteut d’djà d’ âdje èt sès-èfants n’ aurint nin v’ lu qu’ èle dimèriche tote seûle. » (E, Gilliard) ; ne pas être très âgé, ni nin ièsse fou âdje 

 

C60

âgé

, -ée vî, vîle ou vèye, voy. vieux ; il est déjà _, il èst dèdja d’ adje, il a ‘ne bèle adje ; il est _ de vingt ans, il a vint-ans, il èst vint-ans vî, voy. aîné

 

E0

âgé, e

[adj] (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle / vèye

 

G100

agence

nf ajence 

 

C60

agence

ajence

 

E0

agencer

v adjincener 

 

C60

agencer

, -ement adjincer, adjincener, -èdje ; abistoker, apotiker, -èdje ; èmantchî, -èdje, -eûre ; mastiker, -èdje ; atûyer (Fa.) ; [vêtement] mal agencé, dicåyî ; voy. AJUSTER, ARRANGER

 

E0

agenda

nm ajènda, calepin

 

C60

agenda

ajèn’da

 

E0

agenouillement

nm agngnoladje, asglignadje 

 

C60

agenouiller

(s’) v s’ adj’ noyî, s’ agngnoler, s’ asglignî, si mète à gngnos ; ce n’est pas moi qui m’agenouillerai devant lui, ci n’ èst nin mi qui s’ va mète à gngnos pa-d’ vant li

 

C60

agenouiller

, -ement adjèni (, adjuni Ve.), -ihèdje; agngnoler (Ch. ; -oyi Hu., -oter Fl.), mète à gngnos (, è gngnos Fl., Fi.)

 

E0

agenouiller (s’)

[v] (o-c) s’ asglignî, (e) s’ adjèni, (c) s’ agngnoler

 

G100

agenouilloir 

(d’un  prie-Dieu) passète 

 

E0

agent

nm ajent; agent de police, ajent d’ vile ; (représentant) riprésintant ; nous avons vu un agent de la société, nos-avans vèyu on r’présintant dè l’ sôciété

 

C60

agent

ajent; _ de police, (argot) bos’, boton-qui-r’lût

 

E0

agglomération

(quartier) vinåve (nm); l’_ liégeoise, li grand Lîdje

 

E0

aggloméré

(de charbon) brikète

 

E0

agglomérer

(s) (de la balle d’avoine, etc.) si maketer ; (des flocons d’un matelas) si fé à nopes ; (du beurre qui se fait) si ramasser, s’ aclotener ; voy. amasser

 

E0

aggraver

v fé pîre; n’aggravez pas encore le mal, n’ alez nin co fé pîre qui c’ èst ; (s’) ièsse todi pîre ; cela s’aggrave, c’ èst todi pîre 

 

C60

aggraver

voy, empirer,  envenimer

 

E0

agile

[adj] (o-c) lèsse, (o-c) subtil, e, (e) alant, e, (e) adjèt’, te

 

G100

agile

adj lèsse, subtil (-e), vif (f  vive) ; (expr) subtil come one masindje, agile comme une mésange ;        come on tchèt, comme un chat ;  come on spirou,        comme un écureuil ; come on tchin d’ plomb (iron), comme un chien de plomb (, lourd) 

 

C60

agile

, -ement, -ité, voy, adresse, ADROIT, LESTE, -MENT

 

E0

Agimont

npr Naudjumont 

 

C60

Agimont

rue _, èn-Ådjîmont, à Liège

 

E0

agir

[v] fé: (e-o) adji, (c) aji, (o-c) travayî

il faut agir : (o-c) i faut fé ‘ne saqwè, (e) i fåt fé ‘ne saqwè

il faut le temps que le produit agisse: (o) i faut l’ timps què l’ prodwît travâye

de quoi s’agit-il ? (o-e) di qwè-ce qui r’toûne ?

 

G100

agir

(s’) v (ce qui est en cause) dites-moi de quoi il s’agit, dijoz-me di qwè ç’ qui r’toûne ; de quoi s’agissait-il, encore?, di qwè-ce qu’ on causeûve, co ?; c’est de vous qu’il s’agit, c’ èst d’ vos qu’ on cause, c’ èst voste afaîre; c’est de votre santé qu’il s’agit !, c’ èst po vosse santé, savoz! ; il ne s’agit pas de cela, i n’ èst nin quèstion d’ ça; quand il s’agit de partir, il n’ est jamaîs prêt, quand on cause d’ ènn’ aler, i n’ èst jamaîs près’ ; (ce qui est important) il s’agit de le retrouver,  i faut waîtî à l’  ritrover; il s’ agira de ne pas se tromper, i faurè veûy à n’  si nin brouyî 

 

C60

agir

v (agir, se comporter) aji , fé (one saqwè), pratiker,  travayî ; mal agir, mau fé; nous agissons, nos-ajichans ; c’est le moment d’agir, c’ èst l’ momint d’ fé one saqwè; la manière d’agir, li maniére di fé ; agir de même, fé parèy ; agir à la légère, ni nin rèflèchi ; agissez comme vous l’entendez, fioz à vosse môde, fioz à voste idéye, fioz come vos v’ loz, pratikoz come ; vous devriez agir ainsi, vos d’ vrîz fé insi ; (expr) ci n’ èst nin come ça qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou, ce n’est pas ainsi qu’on agit ; (produire ses effets) fé s’ -t-èfèt; le médicament agit, li mèdicamint faît s’ -t-èfèt; on sent que cela agit, on sint bin qu’ ça travaye, on sint qu’ ça fait s’ -t-èfèt ; (poursuivre en justice) fé sûre lès-afaîres 

 

C60

agir

adji , fé ; mal _, må fé ; _ lentement, lumeciner, voy. lambin ; _ clandestinement, fé ses côps è (/ à St.) catchète ; vous avez agi en brave homme, vos-avez fêt l’ trêt d’ on brave ome, voy. acte ; il faut _ doucement avec lui, i fåt fé doûcemint (ou tot doûs) avou lu ; il faut _, i s’ fåt r’mouwer ; il faut _ suivant son rang, i fåt stinde ses pîds sorlon sès lîçoûs ; (s’) s’ adji ; il s’agit de bien faire, i s’ adjih (, i d’zogne GrM., Li., Bo.) dè bin fé ; quand ce fut le moment d’_, qwand i s’ adjiha (, i s’ a-t-adji) dè fé, qwand ci m‘na å côp à féri

 

E0

agissant

(remède) adjihant, -e ; voy. EFFICACE,  ACTIF

 

E0

agissements

nmpl faîtindje (f sg), mwaîs faît (m sg)

 

C60

agitation

nf (état de ce qui est agité) cotapadje (m) ; agitation en tous sens, covèrinadje (m) ; (d’une personne) il était dans un état d’ agitation, i n’ fieûve pont d’ bin 

 

C60

agiter

v cheûre, cotaper, discotaper ; les arbres sont agités par le vent, lès-aubes sont choyus pau vint ; agiter avant de s’ en servir, cheûre (li potikèt, li botèye) divant d’ vûdî,        divant d’ s’ è sièrvu ; il agitera, i cheûrè, i cotaperè ;  (agiter un liquide) wachoter ; ils agitaient, is wachotin.n

 

C60

agiter

(s’) v aler, si cotaper ; s’agiter en tous sens, si covèriner ; ne vous agitez pas de cette façon !, ni vos cotapez nin come ça ! ; (expr) fé come one machine à bate, s’agiter comme une batteuse ; si cotaper come one vatche prèsse à crèver, s’agiter comme une vache prête à mourir; si cotaper come on diâle dins on bènitî, s’agiter comme un diable dans un bénitier 

 

C60

agiter

, -ation ajiter, -åcion ; voy. REMUER,   REMUE-MÉNAGE,   SECOUER, trouble, tumulte ; agitation bruyante, samerou, disdut; _ la bouteille, kimahî (, kibouyî) l’ botèye ; _ l’eau avec les mains, lapoter; _ du linge dans l’eau, heure, halcoter, walcoter ; _ une sonnette, hiyeter, fé aler s’ sonète ; voy. crécelle ; _ les ailes, fé baleter sès-éles ; _ les pieds, les jambes, voy. jambe ; _ le voisinage, rènêrci (, rèvinter) l’ vinåve, voy. émoi ; être agité (nerveux,) triboler, èsse so l’ houp’diguèt, n’ aveûr nole misse ; voy. remuant; (s’) si d’miner, si k’taper ; (convulsivement) fraper; (de joie impatiente) trèfiler; (en se tourmentant) ramer ; (à de menues be­sognes) voy. chipoter

 

E0

agneau

nm agna, bèdot ; le loup et l’agneau, li leup èt l’ agna 

 

C60

agneau

ognê (, ègnê La., agné Fa., ègna Hu., Ha.), bèdot (Du., Be.) ; _ mâle châtré, ognê-mouton ; _ d’un an, antinê. Voy. agnelle

 

E0

agnelage

nm bèdeladje 

 

C60

agneler

v bèdeler ; èle bèdeléye , èle bèdeleut, èle bèdeléyerè 

 

C60

agneler

ogneler (F, To. ; êgn’ler St.); ordt djon.neler (djôneter St.), t. gén., mettre bas

 

E0

agnelle

nf bèdéye ; « One bèle pitite bèdéye, tote blanke èt tote croléye, dissu l’ bwârd d’ on p’tit ri, bèveut d’ l’ êwe à plaîji . » (Jacques Godenne) 

 

C60

agnelle

 (de l’année, qui n’a pas deux dents) djèrmote (Ja., Ha., Sp., Durbuy…), djîne (Od., Be.) ; _ d’un an, qui a deux dents ant’neûse (Sp., Ferrières, Durbuy,Bovigny…). Voy. agneau

 

E0

Agnès

Agn(gn)ès’, Nanèsse

 

E0

agnus Dei

agnus’ [anus’]

 

E0

agonie

[nf] (o-c) angonîye, (e) langonèye

 

G100

agonie

nm angonîye ; « Oyoz bin lon li bîje qui r’beûle come l’  angonîye d’ on vîy aveûle. » (J. Guillaume) ; (loc) être à l’agonie, ièsse à s’ daîrène bauye, n’ awè pus wêre d’  ôle è s’ crassèt, awè de l’ têre dins sès potches, ètinde soner lès clotches 

 

C60

agonie

angonèye (F), langonéye; voy. agoniser

 

E0

agonir

abominer (d’ gros mois)

 

E0

agoniser

v fè s’ daîrène bauye, fé sès pakèts 

 

C60

agoniser

èsse è l’ langonéye, à l’ mwért, à l’ årtike dè l’ mwért, divins lès transes, à ses dièrins moumints, aveûr li mwért so lès dints ; voy. moribond

 

E0

agrafage

nm agrapadje, agrapetadje 

 

C60

agrafe

nf agrape ; retirer une agrafe, rissatchî one agrape 

 

C60

agrafe

, -er agrape, -er, -eter (, -ener Ma.); agrafe, -er, -eter

 

E0

agrafer

v agraper, agrapeter ; elle agrafait sa jupe, èlle agrapeut s’  cote 

 

C60

agrafeuse

nf agrafeûse, agrapeteûse, machine po-z-agrapeter ; je cherche l’ agrafeuse, dji cache après l’ agrapeteûse

 

C60

agraire  

mesures _s, voy, arpent, BONNIER, JOURNAL, VERGE

 

E0

agrandir

v agrandi ; elle agrandissait, èlle agrandicheut, èlle agrandicheûve ; agrandir à nouveau, ragrandi ; les lettres ont été agrandies, lès lètes ont stî ragrandîyes 

 

C60

agrandir

, -issement (r)agrandi, -ihèdje, -ihemint ; voy. accroitre

 

E0

agrandissement

nm (action) agrandichadje ; action d’ agrandir à nouveau, ragrandichadje ; (résultat) agrandichemint 

 

C60

agréable

[adj] (c) plaîjant, e, (o) pléjant, e, (e) plêhant, e

 

G100

agréable

adj (individu) agrèyauve, bin rivenant (-e), gaîy (-e), plaîjant (-e), socenauve ; elle est agréable, èlle èst bin rivenante, èlle èst plaîjante, c’ èst plaîji d’ lèye ; ils ne sont pas agréables, ci n’ èst nin plaîji d’ zèls, is n’ sont nin fwârt socenauves; ce n’est pas agréable d’ aller chez eux, ci n’ èst nin plaîji d’ aler è leû maujone; quelle agréable journée!, qué(ne) bèle djoûrnéye ! ; (expr) bin rivenant come on-uch di prîjon, agréable comme une porte de prison (iron) ; amistauve come one pougnîye di wârtiyes, agréable comme une poignée d’ orties (iron); (chose) doûs (f doûce) ; agréable à la bouche, doûs à l’  bouche; j’ai passé une agréable journée, dj’ a passé one bèle djoûrnéye ; il est agréable, ce petit vin, il èst bon, ci p’ tit vin-là ; il me serait agréable que vous veniez, ça m’ freûve bin plaîji si vos vêrîz, ça m’  sèreûve bin agrèyauve di vos vôy

 

C60

agréable

agrèyåve, avenant, ahåyant, plêhant, riyant, -e, amiståve, binamé, -êye; pour vous être _, po v’ fé plêsîr ; voy. aimable, attirant, gentil

 

E0

agréablement

agrèyåvemint (, -blèmint, -bemint)

 

E0

agréation

nf agrèyâcion

 

C60

agréé

nm agrèyé

 

C60

agréer

v (être au gré de) aler, bin convenu, plaîre ; c’est une idée qui m’ agrée, c’ è-st-one idéye qui m’ convint bin ; c’est un chapeau qui m’agrée, c’ è-st-on tchapia qui m’  plaît bin; cela m’ agrée, ça m’ va; (admettre) admète ; il a été agréé, il a stî admètu

 

C60

agréer

agrèyî (, -yer), ahåyî, ahågnî ; il est agréé (amoureux, préten­dant), il a l’ intrêye (dè l’ mohone)

 

E0

agrément

nm (permission) consintemint ; j’ai votre agrément, dj’ a vosse consintemint; (qualité d’une chose) agrémint, agrès, atraît; c’est une ville qui a beaucoup d’agrément, c’ è-st-one vile qu’ a brâmint d’ l’ atraît; voyage d’agrément, voyadje po s’ plaîji

 

C60

agrément

agrémint , charme , djintilèsse

 

E0

agresser

v ataker ; c’est la deuxième fois que ce libraire se fait agresser, c’ èst l’ deûzyin.me côp qui ç’ martchand d’ gazètes-là è-st-ataké

 

C60

agresseur

nm li cia qu’ atake, moûdreû ; les policiers ont arrêté l’ agresseur, lès policiers ont ramassé l’ cia qu’ a ataké,… li moudreû

 

C60

agression

nf atake ; il a été victime d’une agression, il a stî ataké

 

C60

agricole

adj., foire agricole, fwêre agricole ; ingénieur agricole, injènieûr agricole ; matériel agricole, ostèyes po lès cinsîs ; ouvrier agricole, ovrî d’ cinse; terre agricole, têre di culture

 

C60

agriculteur

, trice n cinsî (f cinserèsse), cultivateûr (f cultivatrice), cultiveû (-se)

 

C60

agriculteur

,  -ture, voy, cultivateur, CULTURE, FERMIER

 

E0

agriffer

voy. agripper

 

E0

agrion

voy. libellule

 

E0

Agrippa

le livre d’_ , li lîve Ågrafå; voy. GRIMOIRE

 

E0

agripper

v aper, tinu

 

C60

agripper

(s’) vr si t(i)nu; (expr) plaker come dès botons d’ sôdârts, s’agripper comme de la bardane

 

C60

agripper

agriper (, agrifer), agrapeter, agrawî, agraweter, agripeter, haper ; _ une branche, s’ agridjî à one cohe ; voy. ACCROCHER

 

E0

agronome

n et adj agronome ; un ingénieur agronome, on-injènieûr agronome

 

C60

agronomie

nf agronomîye

 

C60

agrostemme

voy. nielle (plante)

 

E0

aguerrir

v adeuri ; ils aguerrissent les hommes, il adeurichenut lès-omes

 

C60

aguerrir

aguèri, aduri ; voy. endurcir, habituer

 

E0

Aguesses

aux _, ås-Aguèces, l. d. de Liège-Angleur

 

E0

aguets

aux _, loc à l’ awaîte, à l’ rawaude

 

C60

aguets

être aux _, èsse ås-aguèts, à l’ awête, à l’  riwåde (ou rawåde ; awåde Ja.), èsse à l’ apôsite, fé l’ awête, si t’ni (ou loukî) à l’ awête, èsse à l’  lurcète, tinde à (l’) lurcète ; voy. épier

 

E0

aguicher

v mète dè l’ ièbe d’ atire, toûrner autoû

 

C60

aguicher

, -ant adawî, adaw(i)ant ; voy. AMADOUER, APPÉTISSANT, ATTIRER

 

E0

ah

ah bah, (h)a-ba ; ah ah, a-ha ; ah ! qui vois-je ?, â ! (ou êy !, îy !) quî volà ! ; ah ! Seigneur !, å ! binamé Diè ! ; ah ! que dites-vous là ?, å ! qui d’hez-ve là ?; voy. bah

 

E0

ah !

interj a !

 

C60

aheurter

voy. achopper,   entêter, TRÉBUCHER

 

E0

ahuri

, ie adj èwaré (-ye) ; (expr) awè one tièsse come one oulote, avoir une tête comme une chouette, … ahurie ; fé one gueûye come on tchèt qui pète dins one mofe, tirer une tête comme un chat qui pète dans une moufle (être ahuri) ; fé one gueûye come li mârtchand d’ mosses qu’ a s’ pakèt tot frèch, tirer une tête comme le marchand de moules dont le sac est tout mouillé (être faussement ahuri)

 

 

ahuri, e

[adj] (c) èwaré, éye, (o) èwarè, éye, (e) èwaré, êye, (e-c) cacame, (o) cacane, (e) sbaré, èye

 

G100

ahurir

v èwarer, pèter, sbarer ; cela m’ahurissait, ça m’ èwareut

 

C60

ahurir

voy. abasourdir ; un ahuri, in-èstèné, in-èsbarené (Vo.)

 

E0

ahurissant

, ante adj sbarant (-e), èwarant (-e) ; c’est ahurissant, c’ èst sbarant, c’ è-st-à n’ nin crwêre; (expr) c’ è-st-à tchaîr rnwârt d’ astampé, c’est à tomber mort debout, c’est ahurissant

 

C60

aide

n aîdant (-e), copleû (-se) ; nous le demanderons à son aide, nos l’  dimanderans à s’ copleû; nf côp d’ mwin (m), côp di spale (m); j’ai reçu de l’aide pour porter le sac, dj’ a ieû on côp d’ mwin po pwârter l’ satch; (aide financière) aîdants (m pl), caurs (mpl) ; il a reçu une aide financière, à cet effet, il a ieû dès caurs èsprès po ça; (loc) à l’aide de, avou ; on l’ a remonté à l’aide d’une corde, on l’ a r’monté avou one cwade ; appeler à l »aide, criyî au s’ coûrs

 

C60

aide

nf êde, assistince, sécoûrs ; un peu d’_ fait du bien, n’ a si pô (boute) qui n’ êde ; marcher à l’_ d’un bâton, roter avou on baston ; son fils sera une bonne _ pour sa vieillesse, si fis sèrè-st-on bon aspoya (ou ine bone êde) po sès vîs djoûs ; il n’a aucune _ de son fils, i n’ a nole êdowe di s’ fis (Vo.) ; voy. appui ;

nm êdeû, -se (, êderèsse), êdant ; (du tondeur de drap) tåveleû; du herdier, (arch.) tîsserou, sûte (nm), adjôrneûr, quawelèt (Bo.) ; aide-forgeron, êde-fôrdjeû, fèreû, bouheû-d’vant ; aide-jardinier, êde-djårdinî ; aide-maçon, éde-maçon, pwèrteû d’ balch ou d’ oûhê ; aide-manœuvre, chèrveû, maneûve

 

E0

aide-briquetier

nm pwarteû aus brikes

 

C60

aide-maréchal-ferrant

nm tapeû d’vant, tapeû d’ martia

 

 

C60

aider

[v] (c) aîdî, (e) êdî, (o) édî; v. assister

 

G100

aider

v aîdî, copeler, diner on côp d’ mwin, .. on côp di spale; il aide, il aîde, i copèle, i done on côp d’ mwin

 

C60

aider

(s’) vr si sièrvu di ; il a dû s’ aider de ses mains, i s’ a d’vu sièrvu d’ sès mwins ; (expr) aide-toi, le ciel t’aidera, tchôke, dji satche ! (= pousse, je tire)

 

C60

aider

êdî ; aidez-moi à marcher, êdîz-me roter; je vais les _, djè l’zès va-st-êdî, djè l’zî va d’ner on côp d’ min

 

E0

aïe

interj ayayaye, aye

 

C60

aïe                  

excl. aye, waye, ouye , oûye (, qqf wouye, woûye), ayayaye, way-a-waye , ouy-ouy-oûye (ou -ouye); voy. gé­mir

 

E0

aïeul

 , aïeule n grands-parints, pârin (f mârine) ; aïeux, ancêtres, ayons, ayous’, ratayons, tayes, tayons ; mes aïeux !; Mâria todi ! ; mès-ayous ‘ !

 

C60

aïeul

, -e tåye ; voy. ancêtre, grand-père, GRAND-MÈRE, GRANDS-PARENTS

 

E0

aïeux

[nm-pl] (o-c) tayons, tayes, (e) tåyes; v. ancêtres

 

G100

aigle

nm aîgue

 

C60

aigle

êgue (nf)

 

E0

aiglefin

rivè, skèlvis’

 

E0

aigre

[adj] (c) aîgue, (e) êgue, (o) sûr, e v. sûr

 

G100

aigre

adj aîgue, seur (-e) ; faire un visage aigre, fé one seure mine

 

C60

aigre

seûr, -e , êgue, (fruit) må maweûr, acide ; il est d’humeur _, il a v’nou å monde tot hagnant d’vins ‘ne seûre pome ; [elle est] d’humeur _, vète come porète ; rendre un son _, rahî. Voy. AIGRIR, -EUR, AIGRELET

 

E0

aigrefin

hape-lopin, pistagrawe , vo­leûr, égrifin

 

E0

aigrelet

, ette adj one miète seur (-e), seurlèt (-e)

 

C60

aigrelet

, -ette êgurlèt, -e , surèt, -e , suris’, -isse (, sorès’ Ve.), vinès’ (, vignas’ St.), so l’ seur

 

E0

aigrement

seûremint

 

E0

aigremoine

_ eupatoire, nm pû, pûpû

 

C60

aigremoine

agrimon.ne (, agrimwin.ne)

 

E0

Aigremont

Êyemont, l.-d. des Awirs

 

E0

aigrettes

(de chardon, pissenlit) qui s’envolent au vent, dès-andjes, dès ploumetions

 

E0

aigreur

nf (d’estomac), brûlant (m) ; avoir des aigreurs, awè l’ brûlant

 

C60

aigreur

(d’estomac ou pyrosis broutant) broûle-coûr, coûr qui broûle , mirin.ne (nf), êgreûr (di stoumak); causer des aigreurs, des rapports, lèyî on r’mwérd, rimonter, riveni, riprocher, ; parler avec _, pårler seûr ou seûremint, rihagnî, hagni d’ qwate costés

 

E0

aigreurs

[nf-pl] _ d’estomac : (o-c) brûlant, (e-c) broûlant, (e-c) mirin.ne, (o) mirène

 

G100

aigrir

(s’) v (individu) divenu mau toûrné (-ye) ; (vin) divenu seur (-e), seuri, toûrner è vinaîgue ; (pain) filer

 

C60

aigrir

(pâte, bière, etc.) rendre aigre, rinde seûr; devenir aigre, s’aigrir, diveni seûr , suri (qqf. seûri); li bîre kimince à suri ou à s’ piker; lu lècê, lu crin.me assorih (Th.; assuri Ja.) ; _ au moral, êgri, s’ êgri. Voy. aigre, -eur, SURIR, -ISSEMENT

 

E0

aigu

, uë adj (terminé en pointe) à ponte, pwintu (f pwinteuwe) ; (son) criyaud (-e), pwintu (f pwinteuwe) ; une voix aiguë, one pwintûwe vwès ; (intense) un mal aigu, on mau qui lance ; un froid aigu, on frèd pikant

 

C60

aigu

, -uë afilant, -e, voy. pointu, aiguiser ; un mal _, on må lançant ou qui lance, lancinant; cri _, tchawèdje, -erèye ;  voy. criaillerie ; son __, crînèdje, voy. crissement ; voir MONTAIGU

 

E0

aiguayer

_ le linge, voy. essanger

 

E0

aiguière

êwî (nm)

 

E0

aiguille

[nf] (c) awîye, (o) èwîye, (e) awèye

 

G100

aiguille

nf awîye (, èwîye) ; « C’ è-st-one saqwè d’ drôle, in, ça… quand on-èst dins l’ maleûr, on dîreut qu’ lès- awîyes toûrnèt à r’grèt. » (R. Hostin) ; l aiguille qui comprend la pointe, l’extrémité et le chas, l’ èwîye avou s’ ponte, si cu èt s’ trau; aiguille à repriser, èwîye à tchausses ; aiguille à tricoter, èwîye à tèche, èwîye à tricoter; aiguille d’ horloge, èwîye d’ ôrlodje ; la petite aiguille, li p’tite èwîye; une aiguille de gramophone, one èwîye di grafofone; (expr) cachî après one awîye dins one môye di foûr, chercher une aiguille dans une botte de foin ; c’ èst ç’ qu’ on pout dîre keûde deûs botons d’ on côp d’ èwîye, c’est ce qu’ on peut dire coudre deux boutons d’un coup d’ aiguille, c’est un travail doublement efficace

 

C60

aiguille

awèye (-êye Ve., -îye Hu.); _ à tricoter, fiér ås tchåsses ou à tricoter, fiér du tchåsses (ard.), différente de l’_ à remmailler, awèye ås tchåsses ou à r’nawî; _  de sapin, awèye, pontion, pwinda (Ne.), pika (Ma.), peûtchon (St.), pîpion (Wan., GdH); voy. piquant

 

E0

aiguillée

nf alwîye, côp (m) d’ èwîye ; une aiguillée de fil rouge, one alwîye di rodje filé ; il a cousu tout en une aiguillée, il a tot cosu d’ on côp d’ èwîye, … d’ one longueû d’ èwîye

 

C60

aiguillée

awèye di fi, awelèye, coron d’ fi, lonhê d’ lin.ne (Co.) ; reste de l’_ de laine que la ravaudeuse rentre dans un tricot, trêt : rintrer lès trêts

 

E0

aiguiller

v ses parents l’ ont bien aiguillé, sès parints lî ont mostré l’  bone vôye

 

C60

aiguillette

aguiyète, fèrète

 

E0

aiguillier

nm boufa, canibwèstia

 

C60

aiguillier

, étui à aiguilles, boufetê, bouhetê ås-awèyes (, bohetê Ha., Du.), boufetia (Hu.), boufa (Bas.), canibustê (, -bô-Ma.), sto d’ awèyes (Ma.)

 

E0

aiguillon

nm awion (, èwion, inwion)

 

C60

aiguillon

(de bouvier) stombe (nm); bout ferré de l’_, awion ; (dard de guêpe, etc.) awèye (nf); avion (, awion St., Ma.), pépin, pètion, pète (nf), pignon, stitchon, pôte (Mé.). Voy. piquer

 

E0

aiguillonner

v (piquer) awyî (, èwyî, inwyî); il a été piqué par une guêpe, il a stî awyî pa one wèspe

 

C60

aiguillonner

stitchî ; voy. piquer ; _ (le bœuf), stitchi, somoner avou lu stombe; (fig.) diner l’ côp d’ corîhe

 

E0

aiguisage

nm keûsiadje, ripassadje, rissin.miadje, rûjadje, sin.miadje

 

C60

aiguiser

[v] (o-c) rûjî, (e-c) (ris)sin.mî, (c) r(i)passer, (o) r’passer

 

G100

aiguiser

v (rendre tranchant ou pointu) chîmyî, keûzyî, rawejî, reûji, ripasser, rissin.myî, rûjî, sin.myî ; meule à aiguiser, pîre à rûjî ; aiguiser un crayon, apontyî on crèyon; aiguiser l’appétit, diner d’ l’ apétit

 

C60

aiguiser

(un pieu, un outil) (r)awehî ; (un rasoir) ripasser ; (un couteau, une faux) sin.mî, rissin.mî (, sèmî Ve.), rafiler ; (espace qu’on peut faucher avec la faux aiguisée) sèm’mièye (Erezée) ; voy. affiler, affuter, fusil, MEULE, QUEUX, RÉMOULEUR.

 

E0

aiguiseur

nm chîmeû, ripasseû, rûjeû, rûjeû d’  cisètes

 

C60

ail

nm a ; gousse d’ ail, chipe d’ a, sclipe d’ a; ail des ours, sauvadjes as (pl)

 

C60

ail

a : di l’ a, dès-as. Voy. bulbe, gousse

 

E0

aile

[nf] éle, (o-c) pèna [nm]

 

G100

aile

nf (organe de vol) éle (, éye) ; bout de l’aile, pèna (m); (loc) battre de l’aile, roter su one pate, n’ aler qu’ su one fèsse ; le ménage bat de l’aile, li mwin.nadje ni va pus qu’ su one fèsse ; voler de ses propres ailes, ièsse à s’ compte, ièsse à sès crosses ; cela lui a donné des ailes, ça l’ a ragrawyî; (construction) costé ; l’aile gauche du château, li gauche costé do tchèstia

 

C60

aile

éle (, éye Sp., St., Ma.); _ défectueuse d’un pigeon, voy. mue ; _ _ de dérive d’un bateau, zwére

 

E0

ailé

fourmi ailée, voy. fourmi

 

E0

aileron

nm (extrémité des ailes d’un oiseau) pèna; (… de fuseau) éyelète di molin à filer (f)

 

C60

aileron

(de roue hydraulique, de ba­ratte tournante) élète ; (de gouvernail) quowe d’ aronde

 

E0

ailette

nf élète

 

C60

ailette

élète

 

E0

ailleurs

[adv] (c) ôte paut, (e) ôte påt, (o) ôte pârt, alieûrs

 

G100

ailleurs

adv ôte paut ; il vient d’ ailleurs, i vint d’ ôte paut ; par ailleurs, d’ on-ôte costé ; pourquoi aller voir ailleurs ?, poqwè aler veûy ôte paut ?;  (loc) par ailleurs, d’ on-ôte costé

 

C60

ailleurs

(d’) loc d’ alieûrs

 

C60

ailleurs

ôte påt ; d’_,  d’ alieûr, d’ abôrd

 

E0

aimable

[adj] (c) amistauve, amichtauve, (e) amiståve, (c-o) amitieûs, e , (o-c) djinti, îye ; v. affectueux

 

G100

aimable

adj amistauve (, amichtauve), djinti (f djintîye) , plaîjant (-e) ; il est aimable, c’ èst plaîji d’ li; (expr) aimable comme une porte de prison, amistauve come on-uch di prîjon ; amistauve come one pougnîye di wârtîyes, aimable comme une poignée d’ orties

 

C60

aimable

in.måve, amiståve , amitieûs, -e (, amice Ja.), binamé ; d’un enfant, mamé ; il faut être _ avec lui, i fåt parler bê avou lu ; voy. affable, affectueux, CARESSANT,  GENTIL

 

E0

aimablement

voy. gentiment

 

E0

aimant

nm aîmant; (expr) attirer comme un aimant, assatchî come on-aîmant

 

C60

aimant

,  -e voy. affectueux, cares­sant

 

E0

aimant

nm êmant

 

E0

aime

in.me ; voy. tonneau

 

E0

aimer

[v] in.mer, (e-c) vèy voltî, (o) vîr voltî ;

in.mer: sens plutôt abstrait;

vîr / vèy voltî: aimer quelqu’un d’amour

 

G100

aimer

v (éprouver de l’affection ou de l’amour) veûy voltî (, vôy voltî, vèy voltî) ; j’aime cette femme, dji vè voltî ç’ comére-là ; nous avons des amis que nous aimons, nos-avans dès soçons qu’ nos vèyans voltî ; (avoir du goût pour) il aime travailler, i travaye voltî ; il aime la lecture, i lit voltî; il aime les voyages, i voyadje voltî ; j’aime bien cette maison, dj’  in.me bin ç’ maujone-là, èle mi plaît bin, ci maujone-là; (éprouver de l’ intérêt, apprécier) plaîre ; j’aime ces rideaux, cès-ridaus-ci m’ plaîjenut bin ; … et la pièce de théâtre, vous avez aimé ?, … èt l’ pîce di tèyâte, ça v’ s-a bin plaît ?

 

C60

aimer

in.mer ; ils s’aiment, is s’ in.mèt bin, is s’ vèyèt voltî ; elle n’aime que lui, èle n’ a (ou èlle ènn’ a) qu’ por lu ; j’aime mieux mourir, dj’ in.me mîs (arch. dj’ a p’-tchî) dè mori ; il aime le travail, il oûveûre voltî ; il aime les filles, i veût voltî lès crapôdes ; il aime à fréquenter les églises, il èst fwértpo l’s-èglîses ; _ la salade, le poisson, magnî voltî dè l’ salåde, dès pèhons; je n’aime pas le poisson, dji n’ so nin po l’ pèhon ; _ à boire, beûre voltî l’ gote, lèver voltî l’ coûde ; elle aime la toilette, èlle est voltî gåye ; un homme qui aime de faire toilette, in-ome qu’ èst curieûs åtoû d’ lu ou åtoû di s’ cwérp ; rien ne dégoûte celui qui aime, li ci qu’ in.me lès bièsses in.me l’ ansène. Voy. follement, passionné

 

E0

aine

nf in.ne

 

C60

aine

in.ne; à l’_, à l’ in.ne, divins lés pårtèyes, inte lès djambes, à l’ in.ne dè l’ djambe (Du.), o l’ lanwine ou linwine (Li.)

 

E0

aîné

, ée adj pus vî(y) (-ye) ; c’est lui l’aîné, c’ èst li l’ pus vî(y) ; c’est elle l’aînée, c’ èst lèye li pus vîye ; ma sœur aînée, li pus vîye di mes soûs ; il est mon aîné de deux ans, il èst deûs-ans pus vî qu’  mi

 

C60

aîné

, -ée : le fils aîné, li pus vî dès fis ; notre _, nosse grand ; je suis de six ans votre _, dji so sîh ans pus vî qu’ vos. Voy. âgé

 

E0

aîné, e

[adj] (c) li pus vî, vîye, (e) li pus vî, vîle / vèye, (o) èl pus vî, vîye

 

G100

Aineffe

Ênèfe, village

 

E0

aînesse

le droit d’_, li dreût dè pus vî

 

E0

ainsi

adv (de cette manière) come ça, di ç’ maniére-là, insi ; c’est ainsi que vous devez faire, c’ è-st-insi qu’ vos d’ voz fé; (expr) ci n’ èst nin insi qu’ on mache li djote, ce n’est pas ainsi qu’on mélange le chou, ce n’est pas la bonne façon de procéder ; puisque c’est ainsi, pusqui c’ èst come ça, pusqui c’ è-st-insi ; (loc) ainsi de suite, èt brik èt brok, èt’ cétèri èt’ cétèra, èt tchik èt tchak ; ainsi que, come ; les hommes ainsi que les femmes devraient y aller, lès-omes come lès coméres î duvrin.n aler ; pour ainsi dire, quausu; ça fait qu’ Elodie a réussi, ainsi ?, ça faît qu’ Élodîye a rèyussi d’ abôrd ?

 

C60

ainsi

insi ; puisqu’il en est _, pusqu’ i va d’ là , pusqui c’ èst come çoula

 

E0

ainsi que

loc come ; ainsi qu’il vous l’avait dit, come i v’ l’ aveûve dit; je prends le ballon jaune ainsi que le rouge, dji prind l’  djane balon èt co l’ rodje avou

 

C60

air

[nm] (c) aîr, (e) êr [nf], (o) ér [nf]

 

G100

air

nm (fluide gazeux, atmosphère) aîr (f) , aîradje ; air sain, bone aîr; aller au bon air, aler à l’ bone aîr; il passe une brise légère, i coûrt di l’  aîr; s’élever dans l’air, monter è l’  aîr ; tête en l’air, tièsse è l’ aîr ; c’est une tête en l’air, il a l’   balbusète, c’ è-st-one balbusète; en plein air, à l’ uch ; je vais flanquer tout ça en l’air, dji m’ va tot foute èvôye; on manque d’ air, on stofe; (musique) aîr; siffler un air, chufler on-aîr; un air de viole, on-aîr di viole; (manière d’être) aîr (f) ; avoir l’air de rien, awè l’ aîr di rin ; avoir un air bizarre, awè one drôle d’ aîr ; elle a l’air sérieux, èlle a l’ aîr sérieûse ; prendre de grands airs, fé do gros, … do mènîr, … do monsieû, … do ronflant; tu as l’air de le vouloir, on dîreûve qui vos l’ vôrîz bin awè ; (expr) awè l’ aîr gaye, avoir l’air noix, avoir l air ridicule; (loc) sans en avoir l’air, tot fiant chonance di rin, à môde di rin ; jouer la fille de l’air, foute li camp, li lèver ; d’un air de deux airs, dizos aîr; (expr) l’air ne fait pas la chanson, li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon, la belle cage ne nourrit pas l’ oiseau ; i n’ faut nin jujer l’ aube à l’ pèlake, il ne faut pas juger l’arbre à l’écorce

 

C60

air

êr (nf); au grand _, à l’  grande êr ; il y a bon _ ici, i coûrt ine bone êr chal ; quel mauvais _ souffle ici !, qué måva êrèdje qu’ i passe chal ! ; défiez-vous de l’_ froid du soir, mèfiyîz-ve dè freûd êrèdje d’ à-l’-nut ; il circule beaucoup d’_, i fêt on timps êr(i)eûs, i coûrt di l’ êr, voy. vent, venteux ; donner de l’_, voy. aérer; _ humide et froid, crouweûr (nf); prendre l’_ sur le seuil, prinde (, haper, houmer) l’ êr so l’ sou (ard. su soryi, le soir en été) ; voy. frais ; il y a un courant d’_ ici, i tére (ou tchèsse) chal ; prendre un _ de feu, prinde ine êr di feû (, ine tchôde), haper ‘ne blamêye ; avoir l’air, aveûr l’ êr, aviser, voy. appa­rence, PARAITRE, SEMBLER ; il a un drôle d’_, il a ‘ne drole d’ êr ou di cogne, … di kêre (Hu., Od.), …di maye (Es.) ; il n’a aucun _ [pour travailler], i n’ a nole cogne, nou stûle (Gl.), nole auguèsse (Bat.), noule êr (La.), noul ahè (Mar.), voy. aptitude, méthode ; affecter un _ imposant, si brandiner; prendre un _ supérieur, si d’ner dès-êrs , fé d’ sès-êrs , prinde dès grands-êrs , peter (ou fé pèter) di s’ narène ; voy. embarras, façon, mine; _ chanter un petit _, tchanter ine pitite êr ; les vieux airs de danse (menuet, etc.), lés p’titès danses

 

E0

aire

nf aire de la grange, aîréye, batéye, dagn (m) ; sur l’aire du jeu de balle, su l’ djeu d’ bale ; emplacement où on carbonisait le bois, aîre di faude ; aire d’atterrissage, tèrin d’  atèrichadje

 

C60

aire

(de four, grange, etc.) dègn, (nm); (spécialt de grange) batîre , flatch (nm) (Fa.) (, flètch (Bel.)), flatchis’ (Rob.); (de four) flètche (nf) (La.), djète (Be. : dè pan eût so l’ djète ; à Od. … so l’ pavé)

 

E0

airée

(de gerbes) batêye , lét, lèvée, stårêye

 

E0

airelle

(myrtille (Vaccinium Myrtillus)) frambåhî, (ard.) frampî (, qqf. frambî) ; (la baie) frambåhe (, -bêhe Ma. ; voy. framboise); _ baie de l’_ ponctuée (V. Vitis-Idaea) rodje frambåhe, tchintchin (nm), rodje peûs, peûs d’ påkète ; baie de l’airelle des marais (V. Uliginosum) frambåhe dè leûp, … dè tchin. Voy, CANNEBERGE,   MARMELADE

 

E0

airelle myrtille

nf (le fruit) caclindje, frambauje ; (l’ arbuste) caclindjî (m), frambaujî (m)

 

C60

Airs

rue des _, so l’-Êrs, à Liège

 

E0

aisance

[nm-pl] lieux d’ _ :  cabinèt, (c) comôdité [nf], (o) comôdité [nf]

 

G100

aisance

nf lauke ; donner de l’aisance (donner du jeu, relâcher) , diner / doner dè l’ lauke ;  (fortune) avoir de l’aisance, awè d’  qwè, awè bin l’ moyin ; (commodités) nfpl aujeminces, ayèsses ; lieux d’ aisances, cabinèt (m sg), comun (nm sg), lieû (m sg), tchiyote( f sg) (grossier), padrî (adv) ; je voudrais trouver les lieux d’ aisance, dji vôreûve bin aler padrî, dji vôreu bin aler au lieû,… au cabinèt,…

 

C60

aisance

åheûr ; jeu aisé d’un mécanisme, djowe (nf); _ com­munale, åhemince (êh- Rob.), trîhê, warihê (, wèriha; wir’hé (Di.), wèr’hê (St.)), åyehê (Ju., Her.), so l’ åhe (l.-d. Comblain); lieux d’_, voy. cabi­net ; vivre dans une honnête _, viker bordjeûsemint ; ils sont dans l’_, il ont åhèye dè viker, is vikèt bin ou so blancs peûs , c’ è-st-on bon manèdje , is sont bin , èl tinèt bin , is sont bin d’vins leûs papîs , il ont po fé ou po viker, …po keûse, il ont bin l’ timps ou l’ moyin , is sont à leûs-åhe, il ont leûs-åheminces, il ont leûs rins reûds , is n’ ont nin må leûs rins, is sont reûds , i nè l’zî måke rin , tot-à-fêt sût, i n’ a rin qu’ arète , il ont d’ qwè. Voy. abondance, argent

 

E0

Aische-en-Refail

npr (à-y-)Ache

 

C60

aise

nf auje ; avoir ses aises, awè sès-aujes ; à votre aise, come vos v’loz ; ne pas être à son aise, ni nin ièsse à s’ t-auje; (expr) awè l’ cu strwèt, avoir le cul étroit, ne pas être à son aise; ièsse come onk qu’  ureut s’ boutroule disfaufiléye, avoir son nombril défaufilé, id.; (loc) vous en parlez à l’aise !, vos d’ djoz bin, vos !

 

C60

aise

adj binauje, contint (f contin.ne) ; il fut tout aise d’ en sortir, il a stî tot binauje de rèche

 

C60

aise

(à 1’ ) loc à s’-t-auje ; il se met à l’aise, i s’ mèt à s’-t-auje ; mettez-vous à l’aise !, mètoz-vos à voste auje ! ; être à l’aise, awè mèyeû, ièsse à s’ -t-auje, ièsse èyauve ; être mal à l’aise, ièsse jin.né (-ye) ; à votre aise !, come vos v’loz !

 

C60

aise

1 nf åhe (, êhe Ma.); vivre à l’_, viker à si-åhe, voy. aisance; être mal à l’_, èsse må(l) à si-åhe ou må è s’ pê ; je ne suis pas à mon _, dji n’ so nin d’ adram’, voy. assiette, indisposé ; allez tout à votre _, alez tot-à vos-åhes ; en prendre à son _, èl prinde à l’ lådje ; se priver de ses _, si djin.ner, si d’hèssî ; elle ne se sentait pas d’_, èlle èsteût tote foû d’ lèy di binåhisté ou di contintemint ; adj binåhe (, åhe La.), contint; bien _, bin binåhe (, bin åhe La.), bin contint; je serais bien _ de…, dj’ åreû bon di… ; voy. content, heureux

 

E0

aisé

, ée adj (facile) auji, aujîy (-e) ; (fortuné) dins lès bins, pèsant (-e), ritche ; être aisé, ièsse dins lès bins

 

C60

aisé

, -ée åhèye (, åhî, -êye Ve., êhî, -ie Ma., êhé, -ée Fa.), voy. facile, malaisé ; vêtement _, åhèye moussemint, lådje assez, plantiveûs, voy. étriqué ; personne _, voy. aisance

 

E0

Aiseau

npr Aujau

 

C60

aisément

adv aujîyemint ; on y accède aisément, on-z-î avint aujîyemint

 

 

aisément

åhèyemint (, åhimint ; êhimint Ma., êhémint Fa.); vous vivez _ vos-avez åhèye viker, voy. ai­sance, FACILEMENT

 

E0

Aisemont

npr Inzès-Monts

 

C60

Aisne

l’_, l’ In.ne ou l’ êwe d’ In.ne, affluent de l’Ourthe.

 

E0

aisselle

nf à l’aisselle, dizos l’ brès

 

C60

aisselle

à l’_, sous l’_, dizos l’ (ou lès) brès’ ; le creux de l’_, li potale di d’zos l’ brès’; faisceau (de paille, etc.) qu’on peut emporter sous l’_, ahelêye

 

E0

aissette

voy. assette

 

E0

aître

ête ; voy. cimetière

 

E0

Aix-la-Chapelle

Åhe (, Èks ; Ès’ (Ja., Ma.))

 

E0

ajourer

v dès joûrs, fé dès dents d’ loup, mirlificoter

 

C60

ajourer

(qch) à djoûs ; voy. claire-voie

 

E0

ajournement

nm il y a ajournement du procès, li procès èst r’mètu (à pus taurd)

 

C60

ajourner

v (retarder) rimète

 

C60

ajourner

, -ement (r)adjoûrner, (r)adjoûrnèmint

 

E0

ajout

nm ajoute (f)

 

C60

ajoutage

(r)adjoute (, (r)ajoute)

 

E0

ajouter

[v] mète avou, (o-c) rajouter

 

G100

ajouter

v (mettre en plus) mète avou, mète addé, rajouter, rimète; ajouter au prix, rimète dissus ; (dire en plus) sans rien ajouter, sins rin dîre di pus; ajouter foi à, crwêre

 

C60

ajouter

(r)adjouter, mète (ou bouter) avou ; sans rien _, il partit, sins ‘nn’ abouter d’ pus’, ènn’ ala

 

E0

ajustage

nm adjustadje

 

C60

ajuster

v (mettre à bonne dimension) adjuster, mète à mèseure ; il l’ ajustera, i l’ adjustéyerè; (adapter) fé aler avou, fé aler d’ ssus

 

C60

ajuster

, -age, -ement, -eur adjuster, -èdje, -èmint, -eû ; mète d’ adram’, adrameter; apotiker, -èdje ; apatroner, -èdje ; èmantchî, -èdje, -eûre ; èdjibler, -èdje, -eûre (,adjibler Wan.) ; voy, ACCOUTRER,    AGENCER, ARRANGER, parer ; (assortiro apålier, -èdje ; (ajuster son coup) voy. viser ; (bien ajuster, réussir) adièrcî, voy. réussir

 

E0

ajusteur

nm adjusteû

 

C60

alaise

, alèse nf drap (m)

 

C60

alangui

, ie adj alanwi (f alanwîye)

 

C60

alanguir

(s’) vr croufyî, dèpèri, si miner ; il s’alanguit, i croufîye, i dèpèrit, i s’ mine

 

C60

alanguissement

nm croufiadje, dèpèrichadje, linwichadje, minadje

 

C60

alarmant

, ante adj qui faît awè peû ; on raconte des choses alarmantes, on raconte dès-afaîres qui faîyenut awè peû

 

C60

alarme

nf averète, sirin.ne, ûlaud (m) ; j’ai fait mettre une alarme chez moi, dj’ a faît mète on ûlaud à m’ maujone ; donner l’alarme en cas d’ incendie, soner au feu ; sonner le tocsin, soner au dandjî ; (expr) ti dîreus veûy one saquî !, comme il a l’air bête !

 

C60

alarme

alarme; sonner la cloche d’_, ricôper, triboler ; donner l’_, préveni dè dandjî ; être dans les _, èsse divins lès transes, _lès-abranles. Voy. alerte, chante­relle

 

E0

alarmer

v fé awè peû

 

C60

alarmer

(s’) vr awè peû ; elle s’ est alarmée pour rien, èlle a ieû peû po rin

 

C60

alarmer

alårmer, rèvinter; (s’) s’ alår­mer, voy. émoi

 

E0

albâtre

albasse (, albåte (nf))

 

E0

Albert

npr Albêrt ; diminutif, Bêrt, Bèbêrt

 

C60

Albert

Albêrt (dimin., Bèbêrt)

 

E0

Albertine

npr Albèrtine ; diminutif, Bèrtine

 

C60

albinos

n un lapin albinos, on rodjes-ous

 

C60

album

nm albom’ , cayè

 

C60

album

albom’

 

E0

albumine

nf albumine de l’ œuf, blanc (m)

 

C60

albuminurie

l’_, di l’ albumine

 

E0

alchimille

(plante) pate-di-poye, pate-di-liyon, cotrê-d’-tîhe (Ma.), rôbe-do-l’-Vièrdje (Waimes)

 

E0

alcool

[nm] alcol ; v. goutte, pequet…

 

G100

alcool

nm alcol (f) , gote (f)  ; il boit de l’ alcool, i bwèt dè l’ gote ; alcool camphré, alcol canfréye; (expr) èwou-ce qui l’  brèsseû passe, li bolèdji n’ passe nin, où le brasseur passe, le boulanger ne passe pas, j’attire votre attention sur les méfaits de l’ alcool

 

C60

alcool

, -ique,   -iser  alcol, -ike,  -iser ; voy, BUVEUR,   IVROGNE

 

E0

alcooliser

v mète dè l’ gote avou; (expr) di l’ abwâre come do lacia d’  maçon, une boisson comme du lait de maçon, une boisson alcoolisée

 

C60

Alcor

(étoile), voy. ourse

 

E0

alcôve

nf lit d’ alcôve, lét-foû ; « Èt tote seûle su mi strwèt lét-foû, dj’  aurè l’  aulouwète qui s’  rèwîye. » (A. Bacq)

 

C60

alcôve

foûme èclôse, clôse foûme (ard.), foûme rèssèrêye (Vo.), alcôve

 

E0

alcsoir

nm alézwêr

 

C60

Aldegonde

npr Aldègonde ; diminutif, Gonde

 

C60

Aldegonde

Aldigône (dimin., Gône); rue Sainte-_, rowe Sinte-Aldègonde, à Liège

 

E0

aléa

nm hasârd, astchèyance (f)

 

C60

aléatoire

c’est chose _, c’ èst l’ oûhê so l’ håye ; faire une vente _, vinde hasård èt tot, fé ‘ne vinte so bouf ; voy. chanceux

 

E0

alêne

nf alène; l’alène du cordonnier, l’ alène do cwamejî ; lissoir de cordonnier, asti, astike

 

C60

alêne

alène (, -ine Wan., Hu., Ja.); _ droite, brokeû

 

E0

alentour

adv avaur-ci, avaur-là, tot-autoû ; les chemins d’ alentour, lès vôyes d’ avaur-ci; (loc) alentour de, tot-autoû di ; alentour de ses yeux, tot-autoû d’ sès-ouys

 

C60

alentour

adv tot-åtoû ; confondre autour avec _, prinde boûf po vatche, prinde sès savates po sès solés ; nm les alentours, voy. environ

 

E0

alentours

nmpl je suis allé voir les alentours, dj’ a stî veûy tot-autoû, dj’ a stî veûy li vijenauve ; aux alentours du nouvel an, aviès l’ novèl an ; il habite aux alentours de Namur, i d’ meure après Nameur, i d’ meure do costé d’ Nameur

 

C60

alerte

[adj] spitant, e

 

G100

alerte

nf (signal) averète ; « On quârt d’ eûre après l’ averète, lès paurts aus cautes sont r’prîjes. » (T. & W.) ; (loc) donner l’alerte, prévenu (do dandjî), prévenir (du besoin d’aide) ; à la première alerte, à l’ prumêre averète ; en cas d’alerte, s’ i gn-a jamaîs one averète; (situation inquiétante) ; nous avons eu une chaude alerte, nos-avans ieû one sèrâde

 

C60

alerte

adj ayauve, lèsse, spitant(-e), vayaule, vèrdjasse, vif (f vive), virlitche ; « Li man n’ èst d djà pus si virlitche. » (A. I.aloux) ; « Èt, mi sintant l’ keûr vayaule, dj’ a stî r’toûrner l’  vèrgna . » (G. Smal).

 

C60

alerte

interj abèye !, èvôye !, hay hay !, èvôye po lès wêdes !; nf  donner l’_, voy. alarme ; avoir une _, aveûr ine tchôde; adj abèye, alant, spitant, subtil, vîf , rapide, vigreûs , vikant, voletrûle, rèveleûs ; une petite femme _, ine troupinète ; une femme très _, ine Marèye-roufe-tot-djus ; un vieux _, on vî droum’kègn (Vo.); une vieille _, on vî troupin ; voy. actif, éveiller, vif

 

E0

alertement

voy. activement, rapi­dement, vite ; trottiner _, ènn’ aler dram’-dra-dram’, voy. trotter, -iner

 

E0

alerter

v prévenu ; il prévient, i prévint; il prévenait, i préveneut, i préveneûve ; il préviendra, i prévêrè ; il préviendrait, i prévêreut, i prévêreûve ; qu’ il prévienne, qu’ i prévègne; qu’ il prévint, qu’ i préveniche; c’est lui qui est venu m’ alerter, c’ èst li qu’ m’ a v’ nu prévenu, … qui m’ l’ a v’ nu dîre

 

C60

alèse

ou alèze (d’enfant) ahelé, drap d’ cou (, drèp d’ cou Ve.)

 

E0

aléser

, -age aliser, -èdje ; aråyî, -èdje ; driler, -èdje

 

E0

alésoir

drèle (nf); (t d’arm.) aliseû, aråyeû

 

E0

alevin

nm gravî, grèvî, noûrson

 

C60

alevin

noûrson, make-d’-atètche

 

E0

Alexandre

npr Alègzande ; diminutif, Zande

 

C60

Alexandre

Alègzande (dimin., Zande)

 

E0

Alexandrine

npr Alègzandrine ; diminutif, Zandrine

 

C60

alexien

(religieux) Lolå

 

E0

Alexis

npr Alècsis ; diminutif, Lècsis

 

C60

Alexis

Alècsis

 

E0

alezan

adj rossia

 

C60

alezan

, -e rossê, -ète

 

E0

Alfred

npr Frèd’

 

C60

algarade

nf brète, taminti (m) ; il a eu une algarade avec sa femme, il a ieû one brète avou s’ feume, … dès t’ as-mintis avou s’ feume

 

C60

algarade

algaråde, astrapåde, brète, quarèle, zinne (Li., Be.), zinke Ans); voy. ATTRAPAGE,   DISPUTE,   RIXE,   SCÈNE, TAPAGE

 

E0

algèbre

nf aljêbe

 

C60

algue

nf marache

 

C60

aliéner

, -able vinde, -åve ; céder, -åve ; _ un aliéné, voy. fou

 

E0

aligner

, -ement aligner (, -î), -èdje, -emint ; (techn.) arûler, -èdje ; file d’objets alignés, rôyelée (Ja. ; différent de rôye, ligne de légumes sur pied, etc.)

 

E0

aliment

[nm] (o-c) (a)mindjî, (o-c) (a)mougnî, (e) amagnî

 

G100

aliment

amagnî, alimint; _ bour­rant, on bon stopa ; préparer les _ de qn, acouhener (qn) ; voy. nourriture

 

E0

alimenter

(les fours, etc.) t. techn. tchåfer, toker ; _ une pompe, noûri ‘ne pompe; _ la batteuse en y poussant les gerbes, fôrer; voy. nourrir, surali­menter

 

E0

alisier

alehî

 

E0

aliter

(s’) si mète è lét, s’ adjîre (Ma.) ; il a dû s’_ pendant trois mois, il a stu treûs meûs djus ; elle a encore dû s’_, (plaist) èlle èst co ‘ne fèye toumêye di s’ maclote ; être alité, èsse clawé so s’ lét ; s’_ pour mourir, (plaist) danser s’ dièrin.ne danse

 

E0

allaiter

[v] (o-c) doner l’ tète, (e-c) diner l’ tète

 

G100

allaiter

, -ement diner l’ sin ou l’ tète ; noûri, -ihèdje (de l’enfant)

 

E0

allant

, -e alant, -e ; voy. alerte

 

E0

alléchant, e

[adj] (e-c) (r)agostant, e, (o) ragoustant, e, (o) abètchant, e ; v. appétissant

 

G100

allécher

, -ant, voy. aguicher

 

E0

allée

ce n’est qu’une _ et venue (de clients, etc.), ci n’ èst qu’ ine convôye, … ine alêye èt ‘ne vinowe (di djins) ; des _ et venues (dans le ménage ou autour de qn), dès convôyes, dès coraterèyes, dès toûrnikerèyes; (voie bordée d’arbres) alêye, avenowe, dréve ; (passage entre deux murs, deux maisons)  inte-deûs , rouwalète

 

E0

alléger

voy. aider, soulager

 

E0

allègre  

ètêt, -e, virlih; voy. GAILLARD,  JOYEUX

 

E0

allègrement

djoyeûsemint, galiårdèmint, vigreûsemint

 

E0

allégresse

ètêtise, ètêtemint, ètètisté, djôye, liyèsse ; voy. joie

 

E0

alléluia

nm alélouya

 

C60

alléluia

aléluyå

 

E0

Allemagne

Alemagne

 

E0

allemand

, ande adj et n alemand (-e), boche (nm) (péjor), gris (nm) (péjor)

 

C60

allemand

, -e alemand, -e, prûssyin, (anc.) tîhon (f tîhe) ; parler, baragouiner _, voy. baragouin; tête d’_, cwårêye tièsse; soldat _ en feldgrau, gris piou ou gris ; en pays de langue allemande, ås-Alemands (St., Ma.)

 

E0

aller

[v] (e-c) aler, (o) daler

 

G100

aller

[v] s’en _ : (e-c) ènn’ aler, (o) èdaler : (o-e) dj’ ènnè va, nos ‘nn’ alans, (e-c) dj’ èva, nos ‘nn’ alans

 

G100

aller

v (se déplacer) aler ; je vais, dji va; il va, i va ; nous allons, nos-alans ; vous allez, vos-aloz, vos-alez ; ils vont, is vont ; il allait, il aleut, il aleûve, il aléve ; il ira, il îrè ; il irait, il îreut, il îreûve, il îréve ; qu’il aille, qu’ i vaye; qu il allât, qu’ il aliche; aller à pied, aler à pîds ; aller se coucher, aler coûtchî, aler è chlop’ ; aller de côté, chêbyî ; aller à l’ aventure, cobèrôler ; aller vers, gangnî ; exécuter des mouvements circonscrits, fé dès toûs èt dès cotoûs ; aller et revenir sans cesse, fé dès toûs èt dès ratoûs ; aller en sens inverse, aler contraîre ; aller de-ci de-là,  alcoter, baler,  baloter, bârloker, chalboter, clicoter, wachoter ; aller en une démarche saccadée, aler come à r’ssôrt; (se porter) aler ; comment allez-vous ?, ça vos va ?, comint-ce qui ça (vos) va? ; et votre père, comment va t-il ?, èt vosse pa, ça lî va?; oui, je vais mieux, oyi, ça va mia ; à présent, elle va mieux, asteûre, ça lîva mia ; «  Èt popa, comint lî va-t-i ? » (R. Hostin); vous allez bien?, ça vos va ? ; ça va bien, on n’ si plind nin, nin trop mau, on-z-aureut twârt di s’ plinde ; ça ne va pas fort, nin chîs côps d’ trop; come on tchin qui stron.ne, come su dès câréyès reuwes, dji n’ dimanderè nin où-ce qu’ on danse audjoûrdu, come li mitan d’ on tchin su ses deûs pates, dj’ in.me ostant qu’ on m’ lome Zidôre; (fonctionner) aler ; l’ horloge ne va plus, l’ ôrlodje ni va pus ; fonctionner en toute régularité, aler come su dès rôlètes; (convenir) aler ; cette clef ne va pas, ci clé-ci n’ va nin; (s’en aller) ènn’ aler ; je vais à Namur, dji (m’ ) è va à Nameur ; il s’ en va, il è va ; il s’en allait déjà, i ‘ nn’ aleut d’ djà ; va-t’en !, va-z-è !; cela va de soi, cela va sans dire, bin sûr, come di jusse, naturélemint; allez ! (interj pour inciter au départ ou à faction), abîye !, abîye insi !, alez insi !; (interj d’incrédulité ou de surprise) alez nin possibe, taîjoz-vos, taîje-tu !, alons ! (interj) ; (conseil suivant la raison) va ; on ne se fâche pas pour si peu, allons !, on n’  si mwaîjit nin po si wêre, va !; (ordre) on ! ; tenez-vous correctement, allons !, tinoz vos come u faut, on! ; marque d’ impatience, djans ! ; allez, dépêchons !, djans, insi !

 

C60

aller

nm aler ; prendre un ticket aller et retour, prinde on coupon di r’vint di r’va; (évolution des choses) au pis aller, au pîre aller

 

C60

aller

aler ; il est allé hier à Huy, il a stu îr à Hu ; il est allé quelque part (mainte­nant), il è-st-èvôye ine sawice ; _ de nouveau, raler ; _ au-delà, passer (h)oute ; _ lentement, lumeciner; _ doucement, à petits pas comptés, ènn’ aler dèm’-dè-dèm’, voy. trottiner ; _ bon train, aler ou roter (d’) on bê (ou mêsse) lèvê, … d’ ine reûde abatowe ; _ ça et là, voy. ça ; _ et venir, aler èt m‘ni, côrater, cotî, dråhener, håroner, nagler, toûrner, toûrniker, caroter (Du.), brèneler, vèroter, vètrouyi (La. ; vètruyer, vôturer Fa.) ; où allez-vous ?, wice alez-ve ?, wice pêrîz-ve ?, wice tchèrîz-ve ?; comment allez-vous ?, kimint (v’) va-t-i ? ; se laisser _, si lèyî ‘nn’ aler ; laisser _ les affaires, voy. affaire ; va t’asseoir, vas-se t’ assîr ; allez vous coucher, alez’ vis coûkî (proprt ‘alez-se vis coûkî’); allons nous pro­mener, alans(-se) (, djans(-se)) porminer ; allons !, alans !, djans, èvôye ! , djans don djans !, djo, houp !, hay abèye !, hay don hay ! ; allons, venez-vous ?, hay ! djo, vinez-ve ? ; allons ! y sommes-nous ?, alè ! î èstans-gne ? ; va, va-z-è ; allez, alez-è ; allez ! vous êtes une ingrate !, alez-è, ingråte qui v’s-èstez ! ; oui, allez, awè, alez,  (ard.) o qu’ ay ; ce mur va tomber, ci meûr-là vout toumer; il va être midi, i bètche so doze eûres ; il va pleuvoir, i va (ou vout) ploûre, i s’ apontih po ploûre ; s’en aller, ènn’ aler , si r’ployî , tirer s’ rèvèrince ; il s’en était allé, ènn’ aveût ‘nn’  alé ; allons-nous-en, djans-è ; nous en allons-nous ?, è djans-ne ? ; qu’il s’en aille !, qu’ i rote si vôye ! ; s’en _ précipitamment, voy. décamper, déguerpir ; s’en _ à la dérobée, voy. dérobée, esquiver

 

E0

allergie

nf avoir une allergie qui se manifeste par une éruption cutanée, awè dès dôses

 

C60

alleu

alou (dans des l.-d.)

 

E0

Alleur

Aleûr, village

 

E0

alliance

nf (accord) arindjemint (m) ; ils ont fait alliance, gn-a ieû on-arindjemint ètur zèls; (anneau de mariage) bague di mâriadje, aliyance

 

C60

alliance

(par) loc do costé d’ l’ ome (, …dè l’ feume) ; (par l’ épouse) ils sont parents par alliance, c’ èst dès parints do costé dè l’ feume

 

C60

alliance

aliyance ; anneau de mariage rond d’or, aliyance, bague di marièdje, sposeroû (Ma.)

 

E0

allie

, ée n pendant la dernière guerre, ils étaient nos alliés, timps dè l’ daîrène guêre, is t’ nint avou nos-ôtes, … il èstint d’ nosse costé

 

C60

allié

(parent) apartènant (, -tinant), atenant

 

E0

allier

(s’) vr si mète èchone, … avou ; ils se sont alliés, is s’ ont mètu èchone ; s’ allier aux USA, si mète avou l’s-ÛSA

 

C60

allocation

nf alocâcion ; il n’ a pas encore reçu ses allocations, i n’  a nin co ieû sès-alocâcions

 

C60

allocution

nf il a prononcé une allocution, il a dit saquants mots, il a faît on p’ tit spitch

 

C60

allonge

nf alondje, ralondje

 

C60

allonge

ralondje, addjoute; _ de crémaillère, pindant fiér; _ du tronc à scier (t de scieur de long), (plantche dè) rè(s)couleû

 

E0

allongé

, ée adj (rendu plus grand) longu (f longueuwe) ; un visage allongé, on longu visadje ; (allongé avec de l’eau) ribatijî (,  ribatisé) (-ye) ; du café allongé, do cafeu r’batijî; (étendu), coûtchî (-ye), stindu (f., stindeuwe) ; allongée dans l’ herbe, coûtchîye dins lès ièbes

 

C60

allongé, e

[adj] (o-c) stindu, ûwe, (e) stindou, owe, (o-c) longu, ûwe, (e) longou, owe, (o) alondjî, iye

 

G100

allongement

nm (action) alondjadje; (résultat) alondjemint

 

C60

allonger

[v] ralongui, (o) ralondjî ; v. étendre

 

G100

allonger

v (rendre plus long) alongui ; il allonge, il alonguit ; ils allongent, il alondjenut, il alonguichenut ; allonger à nouveau, ralongui; les jours deviennent plus longs, lès djoûs ralonguichenut; (étendre) stinde ; allongez la jambe !, stindoz vosse djambe!; (donner de l’ argent) il lui a allongé cinquante euros, i lî a d’né cinkante eûros

 

C60

allonger

(s’) vr (devenir plus long) si stinde ; un vêtement de laine s’allonge facilement, on tricoté, ça s’ sitind aujîyemint; (s’étendre de tout son long) je voudrais m’allonger quelques minutes, dji m’ vôreûve bin stinde saquants munutes

 

C60

allonger

, -ement ralongui, -ihèdje, -ihemint ; rélongui ; stinde ; racrèhe (li brouwèt) ; de forme allongée, longou, -owe

 

E0

allouer

v diner (, doner)

 

C60

allouer

acwèrder

 

E0

allumage

nm alumadje

 

C60

allume-feu

nm atche (f) , brocale (f)

 

C60

allumer

[v] _ le feu: (o-c) alumer, (e) aloumer, (e-c) èsprinde, (e-c) toker

 

G100

allumer

v (mettre le feu à) alumer, mète li feu ; allumer une cigarette, alumer one cigarète ; allumer un incendie, bouter l’ feu, mète li feu ; (éclairer) allumer la lampe, alumer l’ lampe, fé dè l’ lampe, fé dè l’ lumiére

 

C60

allumer

, -age aloumer, -èdje ; èsprinde, -èdje; bouter l’ feû; le temps d’-_ (les lampes), l’ èsprindåhe, l’ aloumåhe ; [la lampe est] allumée, èsprîse, aloumêye ; _ sa pipe, èsprinde si pîpe ; voy. ATTISER, ENFLAMMER, ÉPRENDRE, FEU

 

E0

allumette

[nf] (o-c) alumète, (e) aloumète

 

G100

allumette

nf alumète, brocale ; une boîte d’ allumettes, one bwèsse d’ alumètes; (expr) il a dès djambes come dès brocales, il a des jambes comme des allumettes ; èsprinde come one brocale , s’ enflammer comme une allumette

 

C60

allumette

al(o)umète, brocale; grande _ sans soufre, crèsse ; récipient aux -_s, brocalî

 

E0

allumeur

, euse n alumeû (-se), lumeû (-se) ; allumeur de réverbère, lantièrnî, lanturnî

 

C60

allumeur

(de réverbères) aloumeû ou èsprindeû d’ lampes

 

E0

allure

nf (manière de se déplacer) trin (m) ; se déplacer à bonne allure, aler on bon trin ; à cette allure-là, à ç’ trin-là; (loc) à toute allure, à bate di tch’vau ; il est parti à toute allure, il a ‘ nn’  alé à bate di tch’vau; (manière de se tenir) alûre ; avoir de la prestance, awè bèle alûre ; mal se présenter, ni pont awè d’ alûre ; prendre des allures contournées, fé dès mèsaumènes

 

C60

allure

alûre; [homme] de belle _, di bèle avenowe ; aller d’une _ vive, voy. aller; prendre mauvaise _, aler on måva trin ; manquer d’-_ (au travail), n’ aveûr nou toûr, … nole kitoûne, voy. air

 

E0

allusion

[nf] faire une _ : (e-c) diner à ètinde, (o) doner à ètinde, (e-c) diner dès sonètes, (o) doner dès sonètes

 

G100

allusion

nf faire allusion, causer à deûs-ètindes, diner à ètinde ; à quoi faites-vous allusion ?, di qwè v’loz causer au jusse ?, què v’loz d’ner à ètinde ? ; les allusions qu’on fait, lès sonètes ; « lès sonètes qu’ on done à ètinde » (E. Gilliard)

 

C60

allusion

faire une _, diner à ètinde, tchôkî ‘ne bote, diner dès sonètes

 

E0

alluvion

nf lavauje

 

C60

almanach

[nm] (e) årmonak, (o) ârmonak, (c) aurmonak

 

G100

almanach

nm aurmonak

 

C60

almanach

årmanak (-mo- Jupille, Hu., Wa., Ve., St., Ma., souvent fém.) ; l’_ de Mathieu Laensbergh, l’ årmanak di Matî Lansbêr; l’_ des illettrés, l’ årmanak dès bièrdjîs

 

E0

aloès

alwès’

 

E0

Aloïs

npr Aloyis’

 

C60

alors

[adv] adon, (e) adon-pwis

 

G100

alors

adv (à ce moment-là) adon (, alôrs’ ), ci côp-là, èt (pwîs) ç’  côp-là ; c’est alors qu’ il a répondu, c’  è-st-adon qu’  ‘ l a rèspondu; (en conséquence) d’  abôrd, dins ç’  cas-là ; et si vous n’ obéissez pas, alors, je vous mets dehors, èt si vos n’   choûtez nin, dins ç’  cas-là, dji vos foutrè à l’  uch ; ça alors !, è bin, ç’  côp-ci ! ; et alors ?, è bin, qwè ?

 

C60

alors

adon (, alôrs’), à ç’ moumint là; puis _, adon pwis ; ; _ surtout, seulement _, apreume (ard. aprome); _, vous partez ?, insi don, vos ‘nn’ alez ?; _ que, adon qui, tot fant qui, (tot-)èstant qui, à-d’vèr qui, è-d’vèr qui

 

E0

alors que

loc (simultanéité) (do) timps qui, qui ; elle est venue alors que je n’étais pas là, èlle a v’nu timps qui dj’ n’ î èsteûve nin ; je suis retourné alors qu’ il pleuvait, dj’ a ralé qu’ i plouveûve; (opposition) adon qui, alôrs’ qui; alors qu’il avait fait beau, adon qu’ il aveûve faît bia

 

C60

alose

nf aubîye

 

C60

alose

åbèye, alôye, baloûwe

 

E0

alouette

[nf] (e) ålouwète, (c) aulouwète, (o) aluwète

 

G100

alouette

nf alôre, aulouwète ; alouette commune, mauviète ; alouette huppée, coclivi (m)

 

C60

alouette

_ des champs, ålouwète, alôye, alôyète, alôre ; _ coche-vis, cok’livî (, cok’lèvî), turlu, alôre à houpe, houpelêye ålouwète ; _ lulu, ålouwète di bwès (ou di brouwîre), souvent confon­due avec la précédente ; _ pied d’_, voy. DAUPHINELLE

 

E0

alourdir

v aloûrdi, fé divenu pus pèsant, kèrdjî ; ils alourdissent, il aloûrdichenut ; il alourdissait, il aloûrdicheûve ; il alourdira, il aloûrdirè ; sa tête était alourdie, si tièsse èsteut div’ neuwe pus pèsante

 

C60

alourdir

, -issement aloûrdi, -ihemint; apèsanti ; alourdi d’une chute, d’une in­disposition, ou pour avoir trop bu, makas’, margas’ (Ve.), macwas’ (Herv.)

 

E0

alourdissement

nm aloûrdichemint

 

C60

aloyau

nm alwèyau

 

C60

aloyau

alwèyau ; tête d’_, bokèt di (ou d’ å) d’falant

 

E0

alphabet

nm alfabèt, lètes (fp l .) ; apprendre son alphabet, aprinde si-t-alfabèt, sès lètes

 

C60

alphabet

alfabèt, å-bé-cé, (anc.) creûhète

 

E0

Alphonse

npr Alfonse ; diminutif, Fonse

 

C60

Alphonse

,  -ine Alfonse (dimin., Fonse,  -ine)

 

E0

Alphonsine

npr Alfonsine ; diminutif, Fonsine

 

C60

alpiste

(des canaris) canå(re)rèye, lé-smêce (Ve.), wêde dès canaris ou canar’rèye (Ma.)

 

E0

Alsace

, -cien, -cienne Alsace, -cyin, -cyin.ne

 

E0

altérant

, ante adj (qui donne soif) seûlant (-e), swèlant (-e)

 

C60

altérant

 

(qui donne soif) seûlant ; voy. soif

 

E0

altération

altèråcion

 

E0

altercation

nf brète, prîje, dispite, dispute

 

C60

altercation 

brète ;  voy. algarade

 

E0

altérer

v (assoiffer) diner swè; (dénaturer) candjî, gâter; les couleurs étaient altérées, lès coleûrs èstin.n candjîyes ; lès coleûrs, ci n‘ èsteûve pus ça !

 

C60

altérer

(bois, fil, tissu) soker; s’_ en cuisant trop longtemps, gôti ; avoir la gorge altérée, avu l’ pèpèye ; voy. dété­riorer, GATER, MOISIR, SOIF

 

E0

alternativement

onk après l’ ôte, chake à toûr

 

E0

alterner

v (se succéder en alternance) î aler toû à toû, î aler onk après l’ ôte; (faire succéder alternativement) mète toû à toû

 

C60

altesse 

altèsse ;  esp, de  prune  altesse

 

E0

altier

voy. fier

 

E0

altise

(du chou) voy. puceron

 

E0

altitude

nf hôteû ; à grande altitude, fwârt hôt

 

C60

alto

nm alto; nous alternons betteraves et froment, nos mètans toû à toû dès bétrâles èt do frumint

 

C60

altocumulus

nm mouton, nuwadje; (expr) aîr moutonéye n’  èst nin d’  longue duréye, ciel rempli d’ altocumulus ne dure pas longtemps

 

C60

aluminium

nm aluminiom’

 

C60

alun

, -erie alon, alonerèye

 

E0

alunir

v aluni, aler su l’  lune (, … su l’  leune); il fut le premier à alunir, c’  èst l’  tot preumî qu’  a stî su l’  leune

 

C60

alvéole

nf (dentaire) tchabote

 

C60

alvéole

tchabote ; mes dents sortent de leur _, mès dints s’ dipotelèt ou s’ dihåssèt ; voy. cellule

 

E0

alyte

voy. crapaud

 

E0

amabilité

[nf] djintiyèsse, (c) amichtauvité

 

G100

amabilité

nf agrès (m), amistauveté (, amichtauvité) ; il m’ a reçu avec beaucoup d’ amabilité, i m’  a r’çû fwârt amistauvemint

 

C60

amabilité  

binamêyisté, djintilèsse

 

E0

amadou

nm amadou; (expr) flamer come l’  amadou, s’ enflammer comme l’ amadou, s’ irriter facilement

 

C60

amadou 

boleû, amadou

 

E0

amadouer

v amôdurer ; « Èt tot doûcètemint, Félis’ s’ aveut lèyî amôdurer dins lès zines, lès manouches da Mâr-Djôsèf. » (A. Laloux)

 

C60

amadouer

amadouwer , amadoûler, madoûler, amidoûler, andoûler , adawî, platcheter åtoû (de qn), fièstî so l’ dreûte sipale , froter l’ dreûte sipale (à qn), ac’migneter (, ac’miyeter), fé mamêye, fé mamî-mamêye (à qn ); voy. attirer, enjoler

 

E0

amaigri, e

[adj] (o-c) ramwinri, îye, (e) sètch, e, fondou, owe

 

G100

amaigrir

v ramwinri ; ils amaigrissent, is ramwinrichenut ; il amaigrissait, i ramwinricheûve ; il amaigrira, i ramwinrirè; (expr) i n’ tint pus pîces èchone, il ne tient plus pièces ensemble, il est terriblement amaigri

 

C60

amaigrir

, -issement mêgri, (r)amêgri, -ihèdje, -ihemint; d(is)toumer ; fonde; (visage) amaigri, tot tiré

 

E0

amaigrissant

, ante adj ramwinrichant (-e)

 

C60

amaigrissement

nm (résultat) ramwinrichemint , amaîgrichemint; (action) ramwinrichadje

 

C60

amalgame

nm (mélange d’éléments) machadje

 

C60

amalgamer 

margamer ; VOy, MÉLANGER,   MÊLER

 

E0

amande

nf amande du noyau, navia (m) ; amande de noisette, navia d’ neûje (m), neûja (m)

 

C60

amande

amande ; _ (dans un noyau), amande, nawê (, nouwê Es., novia Hu.), pèpin, féve, bonbon (Les.); (du noyau de cerise, etc.) amér, tchår ; voy. noyau ; _ du .grain de blé, ho

 

E0

Amandine

npr Amandine ; diminutif, Mandine, Didine

 

 

C60

amant

, ante n galant (f comére, crapôde), lodjeû (m) ; c’est son amant, c’ èst s’ lodjeû

C60

amant

galant ; _ préféré, gawezin, madjopin ; _ d’une femme mariée, rèstchåfeû. Voy. amie, amoureux

 

E0

amarante

nf crèsse-di cok, fleûr di djalouserîye

 

C60

amarante

(fleur) passe-v’loûr, quawe-du-r’nârd (Ma.)

 

E0

amarre

cwède (dè batê)

 

E0

amarrer

loyî l’ batê, stantchî

 

E0

amas

nm moncia ; amas d’objets versés, flachis’ ; amas de pierres, pîrwè ; amas de chaux utilisée comme engrais, tchaustrîye (f)  ; amas d’herbes traînant sur le sol, trin.nis’ ; un tas de détritus, on moncia d’ tchinistrîyes

 

C60

amas

hopê, masse, moncê, magzau, amas, bôrê (ard.); _ embrouillé, vôtion ; _ de neige (dans un creux, contre un talus), voy. neige ; _ de neige ou de boue (sous le talon), cwayot, talenê (hesb. , syn. pour la neige boubou Vo.), clavê, cayèt, clabot ou sabot, clipê  cloupê, clotèt, clotchèt (Fa.), cloton; _ de terre, de neige gelée, etc., clavê ; _ de cailloux rencontrés dans une fouilla, hogne di pîres ; _ d’humeurs malsaines, gômå ; _ puru­lent, malon ; _ de nuées au couchant, åbe-d’-Abraham ; (houill.) _ de houille, dans la mine, bouyå, _ de grisou, cloke, de matières stériles, à la surface, tèris’. Voy, MASSE, MOTTE

 

E0

amasser

v (réunir en quantité considérable) ètassî, rachoner ; amasser de l’ argent, arauveler, rauveler ; (recueillir) amasser des preuves, rachoner dès preûves

 

C60

amasser

(de l’argent) ramasser dès cens’ ; voy. accumuler, acquérir ; s’_ ,si rapoûler, voy. ameuter ; (neige aux talons) s’  aclotener ; voy. AGGLOMÉRER,   AMAS,   RAMASSER

 

E0

amateur

nm je n’ en suis pas amateur, dji n’  coûr nin après ; amateur de café, cafeteû (-se) ; amateur de fruit, frûtiaud (-e) ; être amateur de, yèsse po-, je ne suis pas amateur de musique, dji n’  so nin po l’  musike, dji n’  choûte nin voltî l’  musike; (expr) i djoûwereûve aus cautes li cu dins on saya d’ aîwe, il jouerait aux cartes le derrière dans un seau d’eau, c’est un grand amateur de cartes

 

C60

amateur

amateûr ; (d’une fille) amateûr, amoureûs, porsûvant, riqwèrant, galant, hanteû ; (de coqs, de pigeons, etc.) voy. ces mots

 

E0

amaurose

gote sèrin.ne

 

E0

Amay

Ama, village : à _, à(-y-)Ama

 

E0

amazone

(en _) loc à cavaye, à raraye, à rosète ; monter un cheval en laissant pendre les jambes du même côté, si mète à cavaye, à raraye, à rosète

 

C60

amazone

amazone (, damazône) ; monter à cheval en croupe ou comme une _, mais sans selle, aler à rossète

 

E0

ambage

(sans _) loc platèzak, hôt èt clér

 

C60

ambages 

sans _, voy. détour

 

E0

ambassade

nf ambassâde

 

C60

ambassade

,  -eur ambassade,  -adeûr

 

E0

ambassadeur

, drice n ambassadeûr (f ambassadrice)

 

C60

ambesas

dobe bidèt, bèsèt

 

E0

ambiance

nf il y avait de l’ambiance, il î fieut gaîy ; l’ambiance est excellente, tot l’ monde s’ ètind bin

 

C60

ambiant

, ante adj la température ambiante, li tchaleûr qu’ i gn-a véci (ou vélà) ; l’air ambiant, l’air qu’ on respire véci (, vêla)

 

C60

ambidextre

adj il est ambidextre, i s’ sièt ossi bin di s’ pawène qui di s’  drwète mwin

 

C60

ambidextre

hintche èt dreût

 

E0

ambigu

, uë adj nin clér (-e) ; c’est complètement ambigu, ci n’ èst nin clér du tout, on n’ î vwèt nin fwârt clér

 

C60

ambitieux

, euse adj flaîrant (-e), poûri, (f poûrîye), puwant (-e) ; il a été trop ambitieux, il a vèyu trop grand

 

C60

ambitieux

, -euse, -ement ambicieûs, -e, -emint ; glôrieûs, -e ; grand, -e

 

E0

ambition

[nf] ambicion

 

G100

ambition

nf avoir de l’ ambition, veûy grand

 

C60

ambition

, -onner ambicion, -oner ; il est dévoré d’_, li grandeûr èt kitchèsse, il a l’ grandeûr è l’ tièsse; l’_ le perdra, si mådèye glwére èl pièdrè

 

E0

ambitionner

v sayî d’ awè, v(o)lu awè ; il ambitionne cette situation, i saye d’ awè ç’ place-là ; il ambitionne le mayorat, i vôreûve bin ièsse mayeûr

 

C60

Amblèvc

Ambléve, (localement) lu grande êwe

 

E0

ambre

nm ambe ; pipe à bout d’ambre, pupe à d’bout d’ ambe

 

C60

ambre

ambe ; bout d’_, bout d’ ambe

 

E0

Ambresin 

On.mesin, village

 

E0

Ambroise

npr Ambwèse ; Ambwèse (, c’ ) èst l’ patron dès mochîs, Ambroise est le patron des apiculteurs

 

C60

Ambroise

Ambrôse (, Ambrwèse Esneux) (dimin., Brôse)

 

E0

ambulance

nf ambulance

 

C60

ambulant

, ante adj faire du commerce ambulant, fé lès mârtchis

 

C60

ambulant

marchand _, on r’vindeû d’ so l’ rowe ; (de houille) ome à l’  hoye, martchand d’ hoye; (de terre glaise) ome à l’  dièle ; voy. boissellerie, verdurier

 

E0

âme

[nf] (o-c) âme, (e) åme

 

G100

âme

nf (principe spirituel de l’ homme) âme ; le corps et l’âme, li cwârps èt l’ âme ; « I m’ a r’waîtî djusqu’au fond d’ l’ âme. » (J.  Guillaume) ; (principe moral de l’homme) âme ; il n’a aucune grandeur d’âme, i n’ a pont d’ âme è s’ capotine; (être vivant) âme, djin ; il n’ y a pas âme qui vive, i gn-a nin âme qui vike; (expr) li pôve vîye âme, la pauvre vieille âme, le pauvre vieux, la pauvre vieille; (loc) l’âme sœur, li  djèrmale do keûr: « I n’ a nin falu longtimps po sawè qui l’  djèrmale do keûr, c’ èsteûve li .» (Ch. Denis) ; (personne qui anime) âme, moteûr (m) ; c’est l’âme de notre groupe, c’ èst l’ moteûr di nosse soce

 

C60

âme

åme ; bonne _, bèrbis dè bon Diu ; trop bonne _, bièsse ou ågne dè bon Diu ; sur mon _, so mi-êr; t. de bûch., de cord., voy, INTÉRIEUR

 

E0

Amélie

npr Mèlîye

 

C60

Amélie

Mèlîye

 

E0

amélioration

nf mia (m) ; il y a amélioration, gn-a on mia

 

C60

amélioration

amindemint, rèmîdrumint ; il y a une _, n-a on mîs

 

E0

améliorer

v (apporter des améliorations) arindjî, fé aler mia, fé one saqwè ; vous pourriez l’améliorer ?, vos l’ pôrîz arindjî ? ; vos-è saurîz fé one saqwè ?

 

 

améliorer

(s’) vr divenu mèyeû, fé dès progrès ; elle s’améliore, èle fait dès progrès; sa santé s’améliore, ça lî va mia

 

C60

améliorer

(r)aminder, rèmîdrer, rinde méyeû , aboni (le vin) ; (s’) diveni méyeû, s’ aminder , fé dès progrès ; son état s’améliore, i k’mince à lî raler mîs, i lî r’va mîs

 

E0

amen

nm âmèn’ ; (expr) dire toujours amen à tout, acwârder come li robète di crôye, être d’accord, opiner de la tête, comme le lapin de craie

 

C60

amen

åmèn ; dire _ à tout, fé l’ robète di crôye; voy. approuver

 

E0

aménage

aminèdje

 

E0

aménager

v arindjî ; ils aménagent, il arindjenut ; il aménagera, il arindjerè ; c’est lui qui a aménagé toute sa maison, c’ èst li qu’ a arindjî tote si maujone

 

C60

aménager

voy. agencer, etc.

 

E0

amende

[nf] aminde

 

G100

amende

nf aminde

 

C60

amende

aminde ; mettre à l’_, mète à l’ aminde, aminder, ramasser, voy. contravention ; (spéct un ouvrier, à l’usine) cwårer, hotchî, mète à l’ poye, (lî) mète ine îmådje, strôfer (Fa., être mis à l’_, atraper one seutrôfe)

 

E0

amender

, -ement (r)aminder, amin­demint ; rimète so bone vôye ; il commence à s’_, i k’mince à s’ mirî (Bo.)

 

E0

amener

v (mener quelqu’ un à un endroit ou auprès d’une personne) codûre, miner, mwinrner; je l’ai amené à Dinant, djè l’ a mwinrné à Dinant ; cela ne vous amènera à rien, ça n’ vos mwin.nerè à rin; (faire venir une chose à une destination) acodûre, abouler, aminer, amwinrner ; amenez-vous le bon temps ?, vos-amwinrnoz l’ bon timps ? ; amène(-toi) ici !, aboulez véci ! ; amène ça ici !, aboulez ça véci !; (avoir pour conséquence) cela pourrait vous amener des ennuis, ça vos pôreûve bin amwinrner dès miséres

 

C60

amener

(s’) vr vinu ; amène-toi ici, vinoz véci

 

C60

amener

, -age aminer, -èdje ; ac’dûre ; (un objet) assètchî, voy. abaisser ; (en traînant avec effort) ah(i)èrtchî ; (par charroi) alchèrî ; (dans une brouette) abèrwèter; _ [une piqûre peut] amener [un panaris], aminer, aqwéri, diner, fé atraper, fé aveûr, fé v’ni, èsse cåse di, ac’lèver (La.); l’amour n’amène rien de bon, l’ amoûr n’ aqwîrt rin d’ bon

 

E0

amenuisement

nm (amincissement) atènichadje, ratènichadje; (diminution) discrèchadje

 

C60

amenuiser

v atèni, ratèni ; il amenuise, i ratènit ; ils amenuisent, is  ratènichenut

 

C60

amenuiser

(s’) vr (diminuer) discrèche (, discrére) ; la réserve de pommes de terre s’amenuise, gn-a l’ moncia d’ canadas qui discrèche, … qui discrét ; nos revenus s’amenuisent de plus en plus, on-z-a todi mwins’ di caurs; (s’amincir) s’ atèni

 

C60

amer

, ère adj (aigre) amér (-e) ; (rude) deur (-e) ; paraître amer, tchaîr deur

 

C60

amer

, -ère, -èrement amér, -e, -emint ; un goût _, on gos’ amér, on seûr gos’

 

E0

Amercœur

Amécoûr, l.-d. de Liège

 

E0

américain

, aine adj et n amèrikin (f amèrikin.ne)

 

C60

Amérique

, -icain, -e Amèrike, -ikin, -ikin.ne

 

E0

amertume

(d’un fruit, etc.) amérsuté (Ja.); voy. acidité, amer, apreté

 

E0

ameublement

nm ameûblèmint ; il a un bel ameublement, il a dès bias meûbes

 

C60

ameubler

v ameûbler ; il ameuble toute sa famille, il ameûbléye tote si famile, il ameûbèle tote si famile

 

C60

ameubler

, -ement ameûbler, -èmint

 

E0

ameublir

 (à la fourche) la terre durcie, discrèteler; voy. bêcher

 

E0

ameulonner

hougneter ; voy. veillote

 

E0

ameuter

(les voisins, les passants) (fé) rènêrcî, fé rapoûler lès djins, u fé ramasser lès djins, rèveûyi (La.); voy. émoi

 

E0

ami

, ie n camarade, soçon (m) ; c’est un grand ami, c’  è-st-on grand soçon; l’ami!, mon parent!, valèt !  ; prends garde à toi, n’est-ce pas, l’ami !, astème à vos, don, mon parent!; (en apposition) m’ fis (f m’ fèye) ; ça, cher ami, ça ne te regarde pas!, ça, m’ fis, ça n’ vos r’gârde nin !; (expr) dj’  in.me co mia on bon camarâde qu’ on mwaîs parint, je préfère encore un bon ami à un mauvais parent; petit ami, galant; petite amie, comére, crapôde ; « À l’s-ètinde, tos lès gamins ont dèdjà leû p’tite comére . » (J. Houziaux)

 

C60

ami

nm camaråde, amice (nm ou nf), voy. camarade ; je ne suis pas son _, dji n’ so nin camaråde avou lu ; mes chers amis (au vocatif), mès binamêyès djins ; bon _, galant, voy. amoureux ; amie nf amice ; bonne _ , crapôde, mayon, mon-keûr, mêtrèsse, (plaist) marôye, (plaist) zonzon, (plaist) chér bidou, (péjor) madrombèle

 

E0

ami, e

[n] (o) coumarâde, (c) camarâde, (e) camèråde ; (o-c) soçon, e, (o-e) amice (arch.) ; v. camarade, copain

 

G100

amiable

adj ètur zèls, inte zèls; ils ont pris des arrangements amiables, il ont faît dès-arindjemints ètur zèls

 

C60

amiable

à l’_, à l’ amiyåbe, -åve

 

E0

amical

, ale adj amistauve (, amichtauve) ; un sourire amical, on sorîre amishtauve ; nos relations sont uniquement amicales, nos n’ èstans qu’ dès camarâdes, rin d’ pus; (expr) amistauve conte one pougnîye d’ ôrtîyes (iron.), amical comme une poignée d’orties ; amistauve corne one pwate di prîjon, amical comme une porte de prison

 

C60

amical

, -e, -ement amicål, amitieûs, -e, -emint

 

E0

amicalement

adv amistauvemint, djintimint

 

C60

amidon

nm amidon, bolîye (f)

 

C60

amidon

amidon ; boîte d’_, bwète di reûd ; de la colle d’_, dè l’ bolèye à l’ amidon ; voy. empois

 

E0

amidonner

v mète è bolîye, amidoner

 

C60

amidonner

mète è reûd, … è l’ amidon, …è bolèye; voy. empeser, empois

 

E0

amincir

[v] (r)atèni, (c) dispèchi, (e) dispèhi

 

G100

amincir

v afiner, agrêyî, atèni, cheûre, dispèchi, ragrêyî

 

C60

amincir

(s’) vr cheûre, divenu pus tène, ramwinri ; il s’est aminci, il a ramwinri ; le bout de ses doigts s’amincit, lès d’bouts d’  sès dwèts d’vègnenut à copètes, il a l’ fîve-lin.ne

 

C60

amincir

, -issement atèni, -ihèdje, -iheûre ; ratèni, -ihèdje ; (une pièce de bois) ragrêyi, rinde pus grêye ; (une planche) dispèhi ; (l’extrémité d’une pièce en forme de bec) abètchî ; (s’) diveni tène, s’ atèni ; (d’une étoffe amincie par l’usage) ci n’ èst pus qu’ ine sitamène, voy. élimer

 

E0

amincissement

nm atènichadje, dispèchichadje

 

C60

amiral

amirål

 

E0

amitié

nf marque d’amitié, amisté (, amichté); « Èlle aveut apwartè à Djan-Piêre, avou s‘ coradje èt s’-t-amistè, li pus bèle dès-èritances . » (J. Houziaux) ; adresser des amitiés, fé dès complumints, voyî… ; mes amitiés à votre sœur, complumints à vosse soû ; entretenir des relations d’amitié,  socener ; être lié d’ amitié, ièsse di soce ; entretien de relations amicales, socenadje ; il donne beaucoup de signes d’ amitié, il è-st-amistauve ; marque d’amitié, amistûre (, amichtûre)

 

C60

amitié

amitié, atatchemint, camaråderèye ; lier _ avec (qn), fé camaråde avou ; voy. affection

 

E0

ammoniaque

nf amoniake

 

C60

ammoniaque

amoniake

 

E0

ammonite  

mohia di steûle ;  voy. AÉROLITHE

 

E0

amnésie

nf piète di mémwêre

 

C60

amnios

voy. coiffe,  -er

 

E0

amoindrir

amwindri

 

E0

amollir

v (rendre mou) amati, ramoli

 

C60

amollir

(s’) vr (devenir mou) ramoli, s’ amati

 

C60

amollir

(r)amoli, (r)atinri ; _ à l’humi­dité, racrouwi, ralinti (La. Vi;  su r. Ja., Fa.), voy. attendrir

 

E0

amollissement

nm (action) ramolichadje; (résultat) ramolichemint

 

C60

amonceler

v amonceler, ètassî, monceler; il amoncelle, il amoncéléye, il amoncèle

 

C60

amonceler

, -ellement (r)ahopeler, -èdje; mète à hopês, fé dès hopês ; voy. accu­muler, neige

 

E0

amoncellement

nm amonceladje, monceladje, monceléye (f) , moncia ; un amoncellement de papiers, on moncia d’ papîs

 

C60

Amonines

à _, à Monène, village

 

E0

amont

nm en amont, su li d’ zeû ;en amont de, au d’zeû di

 

C60

amont 

en  _, d’ amonto, èn-amont (, èn-è-mont (Bo.)), èn-è-hôt (Bo.) , (ou après) (li) d’zeûr ou … lès d’zeûrs

 

E0

amont-pendage

(houill.) du côté de l’_ de la couche, å tiér ; VOy, AVAL-PENDAGE

 

E0

amorçage

nm amôrçadje

 

C60

amorce

nf amôrce; quand le poisson prend l’amorce, quand l’ pèchon prind l’ amôrce

 

C60

amorce

amwèce, voy. appat ; (t d’archit) des amorces, dès mwèces, dès dints-d’-mwèce, dés plést-à-Diu, dès ratètchemints

 

E0

amorcer

[v] (c) amwarci, (e) amwèrci, (o) amôrci

 

G100

amorcer

v amôrcî, amwârcî; amorcer avec du froment, amôrcî avou do frumint ; amorcer une pompe, amôrcî one pompe; (commencer) comincî, èdaumer; le travail était à peine amorcé, on-z-aveûve à pwin.ne èdaumé l’ bèsogne

 

C60

amorcer

amwèrcî, mète ine amwèce (ou ine bètchèye, à l’hameçon) , amwècener (, abwèssener) ine plèce po pèhî; (houill.) apotcheter (le coin de fer) ; _  (qn pour le sonder), mète ou taper dès peûs so l’s-apas, … so l’ hapå

 

E0

amorcoir

amwèrceû, amwèrciheû) ; (houill.) apotcheteûse

 

E0

amortie

nf amôrtichadje (m)

 

C60

amortir

v amôrti ; nous amortissons, nos-amôrtichans

 

C60

amortir

(un coup) amwèrti; (une rente) rèdîmer

 

E0

amortissement

nm (action d’ atténuer) amôrtichadje; (finance) amôrtichemint

 

C60

amortisseur

nm amôrticheû (, amortisseûr)

 

C60

amouillante

adj asmètante ; notre vache est amouillante, nosse vatche è-st-asmètante ; se préparer à vêler, s’ asmète ; li vatche s’ asmèt

 

C60

amour

[nm] amoûr

 

G100

amour

nm amoûr ; « simpe come l’ amoûr di m’ vîye moman » (J. Guillaume) ; elle a fait cela par amour pour lui, èlle a faît ça pace qu’ èle li vèyeut voltî ; (expr) l’ amoûr, c’ èst come li romarin, ça r’prind, l’amour, c’est comme le romarin, ça renaît ; (personne) mon amour, mi p’tit pouyon, mi p’tit tchèt, … ; faire l’amour, coûtchî (èchone), fièster (poétique) ; « li dêrin côp qui dj’ l’ a fièsté » (E. Gilliard); (loc) sans amour propre, à la mouchtenflûte; (expr) pour l’amour de Dieu, po l’ amoûr di Dieû ; avoir l’amour en tête, awè l’ balbusète

 

C60

amour

amoûr (nf); _ subit et peu durable, ci n’ èst qu’ on houhou (, houfa) ; avoir l’_ en tête, aveûr l’ soterèye è l’ tièsse ; être en _, preûtî (se dit proprement du pigeon, voy. chaleur) ; être en quête d’_, (iron) råweler, aler à råw, bate si marcote, voy. courir; faire l’_, voy. coïter ; être porté aux plaisirs de l’_ èsse fwért po l’ årtike; l’_ civilise les gens les plus grossiers, l’ amoûr fêt danser lès-ågnes ; quand une araignée descend du plafond, on dit : arègne qui pind, amoûr (ou årdjint) qui vint ; voy. araignée

 

E0

amouracher

(s’) vr divenu sot di, divenu lwagne di, divenu (tot) bleuw di; (expr) i l’ vèt dins l’ aîwe qu’ i s’ lâve, il la voit dans l’ eau dans laquelle il se lave, il s’en est amouraché

 

C60

amouracher

(s’) s’ en.mouracher, s’ èna­mourer

 

E0

amourette

nf amourète; (expr) tinde à l’ amourète, tendre à l’amourette, rechercher des aventures galantes

 

C60

amourette

amourète ; elles ne parlent que de leurs _, èles ni djåsèt qui d’ leûs hantèdjes (ou hanterèyes) , èles colèbèt tofér di leûs galants

 

E0

amoureusement

adv amoureûsemint

 

C60

amoureusement

amoureûsemint

 

E0

amoureux

, euse adj amoureûs (-e), gaudicheûs (-e); être amoureux (-euse), ièsse amoureûs (-e), ièsse rindu après (f rindeuwe), ièsse lwagne, atraper on côp d’ cote (m); (expr) ièsse amoureûs come à vint’ ans, être amoureux comme à vingt ans; (passionné) arèdjî (-ye) ; il est amoureux des vieilles pierres, il è-st-arèdjî po lès vîyès pîres

 

C60

amoureux

, euse n galant (m), mon-keûr (m), prétindu (f prétindeuwe) ; c’est son amoureux, c’ èst s’ mon-keûr ; regardez ces deux amoureux, waîtîz cès deûs galants-là ; il a une petite amoureuse, il a one pitite comére ; « Vos divrîz èsse fiére qui voss prétindu va disfinde li payis. » (L. Pirsoul)

 

C60

amoureux

, -euse amoureûs, -e ; très _, tchôd(e) come ine an’dîve ou ine cwaye, voy. ardent ; nm c’est son _, c’ èst s’ galant, s’ binamé, gådisseû, madjopin; les _, en parlant d’un couple, lès-amoureûs, lès hanteûs ; les _ d’une fille ou femme, lès galants. Quand on voit des toiles d’araignée dans une chambre, on dit plaisamment à celle qui aurait dû les enlever : i n-a dès galants d’vins lès cwènes, i n-a dès galants chal, on veût dès galants qui pindèt, l’ amoureûs pind å plafond, vos-avez ou vos-årez on galant. Parfois, pour lui reprocher sa négli­gence : mèrvèye nin, on veut bin qui v’ n’avez nou galant (Sp.) ; voy. AMATEUR, AMOUR

 

E0

amour-propre

nm fierté, fiérté (f)  ; vous n’avez aucun amour-propre, vos n’  avoz pont d’ fiérté; (loc) sans amour-propre, à la mouchtenflûte

 

C60

amour-propre

il a de l’_, i tint d’ lu ; n’avoir pas d’_, n’ aveûr nole amoûr-prôpe, nou sintumint, nol agrè ; blesser qn dans son _, choker, aduser, voy. blesser, froisser

 

E0

amovible

adj qui pout ièsse candjî, qui pout ièsse rissatchî

 

C60

ampère

nf ampére

 

C60

amphigouri

baragwin, galimatias

 

E0

amphithéâtre

anfitèyåte, anfi, paradis, (plaist) colèbîre (nf)

 

E0

ample

[adj] (o-c) laudje, (e) lådje, (o) lâ(r)dje, plintiveûs, e, (e) plantiveûs, e

 

G100

ample

adj laudje ; un manteau ample, on laudje mantia

 

C60

ample

(vêtement) plantiveûs, -e ; peu _, haie, voy. étriqué

 

E0

amplement  

plantiveûsemint

 

E0

ampleur

åheûr (F) ; sans _, voy. ÉTRIQUÉ, JUSTE

 

E0

ampoule

[nf] 1 (sur la peau) dokète

2 (électrique) lampe, ampoule

 

G100

ampoule

nf (lampe électrique) lampe; j’ai dû mettre une nouvelle ampoule, dj’ a d’vu mète one novèle lampe; (tuméfaction) clokète, clotchète; se couvrir d’ampoules, cloketer, clotcheter ; il a une ampoule au pied, il a one clokète à s’ pîd

 

C60

ampoule

(cloque) cloke, clokète (, clotchète La., Ma., Vi.), vèssèye, bouyote, blôde (Ma.); pro­duite par piqûre d’insecte, d’ortie, dôsse ; se couvrir d’_s, cloketer, fèri à clokètes ; voy. ÉLEVURE, PINÇON

 

E0

Ampsin

Am’sin, village

 

E0

amputé

, ée adj stro(u)pyî (-ye)

 

C60

amputer

[v] côper, (o) foute djus

 

G100

amputer

v côper; (amputer la queue d’un chien, d’un cheval) squeuwer (, squèwer)

 

C60

amputer

côper (un membre)

 

E0

Amsterdam

Amstèrdam’

 

E0

amulette

nf grigri (m)

 

C60

amulette

voy, porte-bonheur

 

E0

amusant

, ante adj plaîjant (-e)

 

C60

amusant

, -e amûsant, divêrtihant, pléhant, -e, drole, comike

 

E0

amuse-gueule

nm miscoterîye (f) ; avec quelques amuse-gueules, avou saquants miscoterîyes

 

C60

amusement

nm amûsemint, djeu

 

C60

amusement

amûsemint, dissipåcion, dissipèdje ; se promettre beaucoup d’_, si rafiyî ; qui aime trop l’_ frivole, amûsète, djouwète

 

E0

amuser

[v] amûser

 

G100

amuser

v fé rîre; (faire perdre son temps) amûser

 

C60

amuser

(s’) vr (perdre son temps à des riens) piède si timps ; celui qui perd son temps à des riens, amûsète (f) ; (se distraire agréablement) s’ amûser, si bin plaîre ; on s’est bien amusé, on s’ a bin amûsé, on s’ a bin plaît ; (expr) s’ amûser come à l’ dicauce, s’amuser comme à la fête, bien s’amuser

 

C60

amuser

amûser ; (s’) s’ amûser, si bin plêre, si d’ner dè bon timps ; on ne s’amuse pas ici, on s’ plêt må chal ; s’_ à des riens bricoler, mûser, voy. chipoter; s’_ à qch, s’ amûser, si plêre, passer s’ timps à…

 

E0

amuser (s’)

[v] (c) si bin plaîre, (e) si bin plêre, (o) s’ bén plére

 

G100

amusette

amûsète

 

E0

amuseur

, euse n amûsète (f)

 

C60

amuseur

amûseû , conteû d’ quolibèt’

 

E0

amygdale

nf amande, amidale

 

C60

amygdales

amandes (dè hatrê)

 

E0

amygdalite

avoir une _, aveûr lès-amandes inflêyes ; voy. oreillon

 

E0

an

[nm] an

 

G100

an

nm an, anéye (f)  ; l’ an prochain, l’  anéye qui vint, l’  an qui vint ; une fois par an, on côp pâr an, on côp tos l’ s-ans ; deux ans après, deûs-ans pus taurd ; avoir un an de plus, awè on-an d’ pus, ièsse on-an pus vî ; le nouvel an, li novèl an; (expr) à l’ novèl an, l’ aîwe piche voltî, au nouvel an, il pleut souvent; à l’ novèl an, lès djoûs ralonguichenut do pas d’ on-èfant, au nouvel an, les jours allongent du pas d’un enfant (maxime complète : lès djoûs ralonguichenut à l’  Sinte Luce (13 décembre) do saut d’ one puce, au Noyé, do pas d’ on tchin, à l’ novèl an, do pas d’ on-èfant et aus Rwès, on s’ ènn’ aporçût ; nût do l’ novèl an clére èt cwèye, bon sine po tote l’ anéye, nuit du nouvel an claire et calme, bon signe pour toute l’ année

 

C60

an

an, an.nêye ; le jour de l’an, à l’ (, å) novèl an, li djoû dè l’ (ou d’) novèl an, (plaist) li djoû dés fås visèdjes ; âgé de vingt ans, vint-ans vî ; il a soixante ans passés, il a passé lès sî creûs ; il y a deux ans, d’vant antan ou d’vantan (Fa.); voy. AGNEAU, -ELLE, ANNÉE, ÉTRENNE

 

E0

Anaïs

npr Anayis’

 

C60

analogie

nf richonance

 

C60

analogue

[adj] parèy, e, (c) s(i)faît, e, (e) s(i)fêt, e ; v. même

 

G100

analogue

adj parèy (-e) ; il est tout à fait analogue, c’ èst l’ min.me parèy (iron), il èst fin parèy

 

C60

analphabète

adj qui n’ sét ni lîre ni scrîre

 

C60

analyse

nf analise

 

C60

analyse

en dernière _, après tot, à bon compte, å bout dè compte, finålemint, tot bin compté ou considèré

 

E0

analyser

v (faire l’analyse) fé one analise ; (examiner) nous allons analyser cela, nos-alans waiti ça d’ pus près

 

C60

ananas

nm ananas’

 

C60

ananas

ananas’ (nf)

 

 

Anastasie

npr Tasîye

 

C60

Anatole

npr Natole

 

C60

anatomie

nf atomîye

 

C60

ancêtre

nm ratayon, taye, tayon, tauye, vî parint ; « Causez-l’zî d’ tanawète do payis èt d’ nos tauyes. » (O. Gilson)

 

C60

ancêtres

[nm-pl] ratayons

 

G100

ancêtres

nos _, nos péres, nos tåyes, nos vîs parints ; nos _ les plus éloignés, nos tåyes, ratåyes, tayons èt ratayons

 

 

anche

nf antche

 

C60

anche

antche ;  _ de moulin, bocale

 

E0

anchois

anchwès

 

E0

ancien

, ienne adj ancyin (f ancyin.ne), di-d-dins l’ timps, vî(y) (-ye) ; c’est de l’histoire ancienne, (ça,) c’ èst dès vîyès matènes ; les plus anciens du village, lès pus vîs do viladje ; c’est une ancienne voisine, c’ è-st-one ancyin.ne vijène

 

C60

ancien

, -enne ancyin, -in.ne ; une _ coutume, ine vèye acostumance ; un chemin très _, ine vèye ancyin.ne vôye dè timps passé ; (houill.) les _s travaux, lès vîs-ovrèdjes, lès-ovrèdjes dè vî timps ou dès vîs-omes, lès vîs-omes

 

E0

ancien, enne

[adj] ancyin, iène, (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle / vèye

 

G100

anciennement

adv anciènemint, dins l’  timps

 

C60

anciennement

ancyin.nemint ; voy. autrefois

 

E0

ancienneté  

ancyin.neté ; voy. ANTIQUITÉ

 

E0

ancolie

nf clotche

 

C60

ancolie

åcolète, want-d’-Notru-Dame, clokes (pl.)

 

E0

ancrage

nm ancradje, anke (f)

 

C60

ancre

nf anke

 

C60

ancre

anke ; petite _, ancriyau (nm); t de constr ancrèdje

 

E0

ancrer

v (sens propre) ancrer; (sens figuré) fé moussî ; c’est bien ancré dans votre tête ?, c’ èst bin moussî dins vosse tièsse ?

 

C60

ancrer

(un mur) ancrer ; il est ancré chez nous, il è-st-ènancré (ou èrèciné) è nosse mohone ; voy. invétérer

 

E0

andain

nm bate (f)

 

C60

andain

[ou ligne d’andains] de foin ou de céréales, bate (nf), andin, andin.ne (nf), manêye, rôye ; _ de litière, lovèt ; faucher en _, soyî à bates ; épandre les _, disandener (, dusårner Lig. , stårer ou disfé lès bates, …l’ manêye ; _ de betteraves (ou de fanes de betteraves) bate, djégn (Les.), ruban (Vo.); voy. portion

 

E0

Andenne

npr Andène

 

C60

andouille

voy. boudin

 

E0

Andoumont

à _, à-n-Andoûmont, village

 

E0

André

npr André ; diminutif, Dré, Dé, Dédé

 

C60

André

Andrî

 

E0

Andrimont

Andrîmont, village

 

E0

androgyne

voy. hermaphrodite

 

E0

âne

[nm] (o-c) baudèt, (c) agne, (e) ågne

 

G100

âne

nm (animal) baudèt, bourike (f) (, agne) ; (expr) on baudèt qui fait à s’ tièsse, c’ èst l’ mitan di s’ noûriture, un âne qui fait selon son idée, c’est la moitié de sa nourriture, … est déjà à moitié satisfait ; on n’ a jamaîs vèyu on baudèt ièsse pèlé, on n’a jamais vu un âne qui fût chauve (prétend le chauve) ; on n’ saureut fé bwâre on baudèt qu’ n’ a nin swè (iron), on ne saurait pas faire boire un âne qui n’a pas soif (dit-on à quelqu’un qui refuse un verre); on pièd s’ savon à lâver l’ tièsse d’ on baudèt, on perd son savon à laver la tête d’un âne; ossi pèneûs qu’ on baudèt qu’ a rovî s’ nom, aussi embarrassé qu’un âne qui a oublié son nom ; quand on-z-èvôye on baudèt à Paris, i n’ è r’vint nin on tch’vau, quand on envoie un âne à Paris, ce n’ est pas un cheval qui revient, on récolte ce que l’on sème ; si vos n’ alez nin è scole, i vos bouterè dès-orèyes di baudèt, si vous n’allez pas à l’ école, il vous poussera des oreilles de baudet; (individu à l’esprit borné) bourike (f), bwargnasse, loûrd-pot, wargnasse; (expr) tièstu come one bourike, têtu comme un âne

 

C60

âne

ågne (nm ou nf), bådèt, bourike

 

E0

anéantir

[v] distrûre

 

G100

anéantir

v anèyanti, distrûre; ils anéantissent, il anèyantichenut, is distrûjenut

 

C60

anéantir

voy. détruire ; anéanti de fatigue, voy. briser, exténuer, fatigue

 

E0

anecdote

[nf] (o) quénte, (c) fauvirète, (e) histôriète

 

G100

anémie

_ cérébrale des enfants, fîve-lin.ne, voy. fièvre ; _ des mineurs, voy. ANKYLOSTOMIASE

 

E0

anémique

adj être anémique, avoir le sang trop clair, awè l’ song trop tène

 

C60

anémone

[nf] (o-c) chite d’agace, (c) passe-fleûr, (e) pihåte-è-lét [nm]

 

G100

anémone

_ Sylvie nf chite-d’ -agace, passe-fleûr

 

C60

anémone

­_ sylvie, pihåte-è-lèt, pihe-o-lèt, blanc-må, blanc-deût, mâ-d’-û (Xho.)

 

E0

âneric

nf bièstrîye

 

C60

ânerie

ågnerèye, bièstrèye

 

E0

ânesse

nf agnèsse, bourike

 

C60

ânesse

ågnèsse, voy. ane

 

E0

anesthésier

v èdwârmu ; ils anesthésient, il èdwâmenut

 

C60

anesthésiste

n èdwârmeû (-se)

 

C60

ange

[nm] andje

 

G100

ange

nm andje (f et m); (expr) bia come one andje , nosé come on-andje, beau comme un ange

 

C60

ange

andje ; être aux _, èsse ås-andjes, (iron) aveûr tchatch

 

E0

Angèle

, -éline, -ique Anjèle, -ine, -ike

 

E0

angelica silvestris

nf anjèlike

 

C60

Angeline

npr Anjèline ; diminutif, Jèline

 

C60

Angélique

npr Jèlike

 

C60

angélique

anjèlike ; _ sauvage, (pièrzin d’) Macidône, macidône

 

E0

angélus

nm pârdons (pl) ; réciter l’angélus, dîre lès pârdons

 

C60

angélus

anjèlus’; [sonner] l’ (ou lès-)åvé-Mariå(s), lès bômes

 

E0

angine

nf anjine,  mau d’ gôje (m)

 

C60

anglais

, aise adj et n anglès (-e)

 

C60

anglais

, -e anglès, -e (anc. in-)

 

E0

angle

nm (géom) angue ; les quatre angles du carré, lès quatre angues do câré; (architect) angléye (f) ; pierre d’angle, pîre d’  angléye ; mesurer un angle, mèsurer one angléye ; mettre à angle droit, mète di sqwêre; à l’angle de la rue, à l’ cwane dè l’  vôye

 

C60

angle

, -er angue, angler ; angle de mur, etc., anglêye, cwène, voy. coin; former un _ droit, fé li sqwére ; former un _ trop grand ou trop petit, en parlant de la lame (d’une faux, d’une hache) avec le manche, riveni trop fwért ou ènn’ aler (, ènnè raler) trop’ ; diminuer l’_ , èl fé riveni ; augmenter l’_, lèyî ‘nn’ aller, ‘nnè raler

 

E0

Angleterre

Anglètêre (, anc. Inglètêre)

 

E0

Angleur 

Angleûr, lez-Liège

 

E0

anglican

, ane n anglican (-e), èpiscopâl (-e)

 

C60

angoissant

, -ante adj strindant (-e)

 

C60

angoisse

nf ango(u)che, strindadje (m), strinse ; « Èt qu’ l’  angouche qui toûne avou l‘ song d’ vos win.nes sètchit vosse gosî qu’ èle n’ a seû stron.ner. » (J. Guillaume) ; provoquer l’angoisse, fé sèrant

 

C60

angoisse

angohe, angwèsse, transe, crîse ; il est dans des -s continuelles, i n’ fêt nou bin ou nole eûre di bin ; les artères me battaient d’_, li coûr mi potchîve è gosî ; poire d’_, peûre d’ ango(l)

 

E0

angoissé

, ée adj dins lès transes, sèré (-ye), strindu (f strindeuwe) ; être angoissé, awè l’ cu strwèt (iron), ièsse sitrindu, ièsse dins lès transes; (expr) strindu come li tchin qui stron.ne (à l’ lache) , angoissé comme le chien qui s’étrangle (au collier); ièsse sèré à l’ daîrène maye, être serré à la dernière maille, être angoissé à l’extrême

 

C60

angoissé

voy. angoisse

 

E0

angoisser

v strinde ; cela m’angoisse, ça m’ sitrind

 

C60

angora

ågolå, angora

 

E0

anguille

[nf] (c) inwîye, (e) anwèye, (o) anguîye

 

G100

anguille

nf inwîye (, anwîye) ; petite anguille, inwiale; (expr) il y a anguille sous roche, gn-a one saqwè là padrî

 

C60

anguille

anwèye (, inwèye, -iye) ; jeune _, quowète ; il y a _ sous roche, i n-a ‘ne saqwè là-d’zos, … d’zos l’ palète, … avå lès djeûs ; jeu de l’_, djoster l’ anwèye

 

E0

angulaire

pierre _, pîre d’ anglêye

 

E0

anguleux

,   -euse cwèrnou, -owe

 

E0

Anhée

npr An.yéye

 

C60

anhydride

_ carbonique (houill.), pouteûr (nf), crouwin

 

E0

anicroche

nf aroke; (expr) gn-a on pû o djeu, il y a un pou dans le jeu, il y a une anicroche

 

C60

anicroche

asticote (, hastic(r)ote), racro; VOy. ACCIDENT, ACCROC, CONTRETEMPS, DIFFICULTÉ, MALHEUR

 

E0

anier

nm baudelî, bourikî

 

C60

ânier 

bådelî

 

E0

anille

_ de moulin, ahe, anile

 

E0

animal

[nm] bièsse

 

G100

animal

nm bièsse (f)

 

C60

animal

bièsse (nf) ; _ qu’on garde en hiver, passemint, voy. bétail; (bouch.) _ de mauvaise qualité, brûte (nf) ;  _ ima­ginaire, lurcète (nf) ; _ fantastique, ine bièsse di l’ Apocalipe ; voy. fantastique, noir

 

E0

animation

nf arèdje, daladje (m), mouvemint (m), vîye

 

C60

animation  

vigreûseté ; voy, entrain, BRIO

 

E0

animer

v (mettre du mouvement) mète do mouvemint; (donner de l’impulsion) fé roter; c’est lui qui anime l’entreprise, c’ èst li qui faît roter l’ afaîre; (douer de vie) ; fé viker ; le peintre anime ses tableaux, li pinte faît viker sès tauvias

 

C60

animer

voy. exciter ; s’_ mutuel­lement à l’ouvrage, s’ ètêti à l’ ovrèdje ; animé, vigreûs, spitant, vikant, ètêt, voy. alerte, éveillé ; l’endroit est _, il î fêt vikant

 

E0

animosité

voy. aversion

 

E0

anis

nm anis’

 

C60

anis

anîse (nf); dragées d’_, dès-anîses

 

E0

anisette

anîsète

 

E0

Anixhe

Ènihe, l. d. de Fexhe-Slins

 

E0

ankylose

, -é ècwèdeleûre ; adj ècwèdelé , tot reûd, èclûssî (Co.); voy. crampe

 

E0

ankylosé

, ée adj èdwârmu (f èdwârmeuwe), rwèd (-e) ; on a les jambes ankylosées, on-z-èst rwèd dins sès djambes; (expr) on-z-èst bin rwèd sins jamaîs awè stî prince, on est bien ankylosé sans jamaîs avoir été prince (jeu de mots basé sur l’ homophonie rwèd, ankylosé et rwè, roi)

 

C60

ankyloser

v èdwârmu ; il ankylosé, il èdwat, il èdwâme ; il ankylosait, il èdwârmeut, il èdwârmeûve ; il ankylosera, il èdwâmerè

 

C60

ankylostomiase

mineur atteint d’_, houyeû qu’ a lès viérs

 

E0

annales 

an’nales

 

E0

Anne

Ane, An’na ; voy. annette

 

E0

anneau

nm (cercle pour attacher ou retenir) ania, bague (f) ; (au doigt) bague (f), anneau de mariage, bague di mâriadje (f) ; (à l’ oreille) anneau d’oreille porté après le percement, bouche-trou, pindant d’ orèye; (au bétail) anneau en fer attaché aux naseaux du taureau, moraye (f) ; anneau scellé à la crèche pour y attacher le bétail, sto

 

C60

anneau

(de chaîne, de rideau, etc.) onê (anê Ma., ènê Vi., ègna Hu.), mimbe di tchin.ne ; _ nuptial, voy. alliance ; (de fer qui suspend la barrière) mahote, tchape ; (de fer pour certaines pièces de charronnerie) ; (de bois tordu ou de fer, glissant autour des poteaux de l’étable) ; (nasal pour taureau) onê, morèye, picète; (pour porc) onê, måyète, agrape, bèrike, picète, trompe, fi d’ èrin, ôriliète, mûsê ; voy. boucler

 

E0

année

[nf] (o-c) anéye, (e) an.nêye

 

G100

année

nf an (m), anéye ; l’année prochaine, l’ anéye qui vint ; en fin d’année, su l’ difin d’ l’ anéye ; il y a de cela de nombreuses années, i gn-a d’ ça dès-ans èt dès rasans; (expr) gn-aureut dès cèréjes tote l’ anéye, lès médecins courerint à l’ corwéye, s’il y avait des cerises toute l’année, les médecins chercheraient du travail

 

C60

année

an.nêye (ånêye Ve., on.néye Hu.) ; jusqu’à l’_ prochaine, disqu’à l’ an.nêye (qui vint) ; l’_ dernière, l’ an passé, l’ an.nêye passêye, d’vant antan (St., Ma.); cette _, ciste an.nêye (ciste ânée Fa., dans le présent ou le futur; ib., awan, dans le passé) ; dans ses jeunes _, di s’ djon.ne timps ; voy. an, naguère

 

E0

anneler

 (un porc), voy. boucler

 

E0

Annette

npr Nanète

 

C60

Annette

Anète, Nanète, Nanon

 

E0

Annevoie

npr An.nevôye

 

C60

annexe

nf (d’une maison) (pl) aisances, aujeminces, ayèsses ; la maison et ses annexes, li maujone èt sès-ayèsses; (d’une ferme) abatu (m) (construction collée à un bâtiment plus grand avec toit à une seule pente), api (m) (rucher), baur (m) (remise pour les chariots), cina (m) (fenil), grègne (grange), ran (porcherie), stauve (m) (étable), …; (en général) tot ç’ qui va avou ; il m’a retourné la lettre et ses annexes, i m‘ a ravoyî l’ lète èt tot ç’ qui va avou

 

C60

annexe

d’un écrit a(d)joute ; _ d’un bâtiment, acsinse, voy.. APPENDICE, DÉBARRAS

 

E0

annexer

v mète avou ; je l’ai annexé à ma correspondance, djè l’ a mètu avou m’ lète

 

C60

annexer

(s’) vr (s’attribuer) prinde ; il s’annexe les beaux morceaux, i prind lès bias bokèts

 

 

annihiler

v distrûre, fé toûrner à rin

 

C60

annihiler

(s’) vr toûrner à rin

 

C60

anniversaire

[nm] fêter son _: (o-c) awè / fièster sès-ans, (e) aveûr / fièstî sès-an.nêyes

 

G100

anniversaire

nm ans (pl) ; fêter son anniversaire, awè sès-ans, fièster sès-ans ; bon anniversaire !, bone anéye! (iron.); c’est l’anniversaire de ma mère aujourd’ hui, mi man a sès-ans audjoûrdu ; on fête l’anniversaire de ma femme la semaine prochaine, on fièstéye lès-ans di m’ feume li samwin.ne qui vint ; messe anniversaire, mèsse d’ anéye ; c’est l’anniversaire de notre mariage aujourd’ hui, audjoûrdu, gn-a x ans qu’ nos-èstans mariés

 

C60

anniversaire

anivèrsêre ; messe _, mèsse d’ an.nêye; c’est aujourd’hui l’_ de sa naissance, il a oûy sès-an.nêyes (, sès-ans)

 

E0

annonce

nf anonçadje (m), anonce

 

C60

annonce

, -cer  anonce, -cî ; fé saveûr ; voy, CARILLONNER, SONNER

 

E0

annoncer

[v] anoncî

 

G100

annoncer

v (faire savoir) anoncî, dîre, fé sawè ; c’est lui qui me l’a annoncé, c’ èst li qui m’ l’ a faît sawè; (expr) anoncî come on tchin d’ coû, annoncer comme un chien de garde; (prédire) anoncî, dîre

 

C60

annoncer

(s’) vr causer di v’ nu ; ton frère s’annonce pour demain, vosse frére cause di v’nu d’mwin ; voilà un orage qui s’annonce, là on-oradje qui brûtîye

 

C60

annonciateur

adj ces nuages sont annonciateurs d’ orage, cès nuwadjes-là, c’  èst sine d’  oradje

 

C60

Annonciation

li Notru-Dame di mås’ (ou di Grimegnêye (Liège)), lu Nosse-Dame du mås’, l’Anonciyåcion

 

E0

annoter

, -ation an’noter, -èdje, -åcion

 

E0

annuaire

nm (téléphonique) botin ; (de chemin de fer) guide do tch’min d’ fiêr

 

C60

annuel

, -le qui r’vint tos l’s-ans

 

E0

annuellement

adv on côp par an, tos l’s- ans

 

C60

annulaire

nm quatyin.me dwèt

 

C60

annulaire

l’_, li qwatrin.me deût, li deût dè l’ bague

 

E0

annuler

v fé one crwès (dis)su(s) ; j’ai dû annuler mon voyage, dj’ a d’vu discomander m’ voyadje, dj’ a d’vu fé one crwès su m’ voyadje ; (dans un acte notarié) annuler un mot, baurer on mot; (jurisprudence) le jugement a été annulé, li jujemint a stî câssé

 

C60

annuler

, -ation annuler, -åcion ; aboli ; cåsser (un acte), voy. abolir, EFFACER

 

E0

anoblir

, -issement (r)anôbli, -ihèdje

 

E0

anodin

voy. bénin

 

E0

anomalie

nf il y a une anomalie dans tout cela, gn-a one saqwè qui n’  va nin, là-d’ dins, gn-a on pû o djeu, gn-a one saqwè qui n’ aclape nin avou l’ rèstant

 

C60

ânon

nm bouricot, djon.ne di baudèt

 

C60

ânon

on p’tit (ou ine pitite) ågne

 

E0

anonyme

adj il a écrit une lettre anonyme, il a scrît one lète sins mète si nom,… sins siner,… sins pont mète di nom ; il a reçu une lettre anonyme, on lî a avoyî one lète sins pont d’ nom, … sins l’ awè siné; c’est un auteur anonyme, c’ è-st-on scrîjeû qu’ on n’ coneut nin s’ nom; « Tènoz… on ptit scrîjadje sins nom pa-d’zos… come todi .» (Jean Servais, in « Tournikèt »)

 

C60

anorak

nm anorak

 

C60

anormal

, ale adj (s’il s’agit d’une personne) qui n’ èst nin come on-ôte; il est anormal, celui-là!, i n’ èst nin come on-ôte, mi-n-ome !; (s’il s’agit d’une chose) drole ; c’est quelque chose d’anormal, c’ è-st-one saqwè d’ drole; il se passe qqch. d’anormal, gn-a one saqwè d’ drole ; gn-a on fiêr qui clape dins l’ atèléye; c’est un temps anormal, ci n’ èst nin on timps d’ saîson

 

C60

anormal

il est _, i n’ èst nin come in-ôte, … come lès-ôtes ; c’est _, c’ èst conte lès régues ; qch d’_, ine saqwè d’ drole

 

E0

Ans

Ans’, lez-Liège

 

E0

anse

nf orèye, orion (m) ; anse de panier, orèye di pani (, di tchèna); (expr) riprinde li cabas pa l’ orèye, reprendre le panier par l’anse, avoir la répartie

 

C60

anse

(de panier, de seau, etc.) anse, orianse (Fl., Vo.), orion (nm) (Hu.)

 

E0

Anselme

Ansèl

 

E0

Anseremme

npr Anserème

 

C60

ansérine

voy, potentille

 

E0

ansérine blanche

nf sauvadje aîripe

 

C60

antan

(d’) loc di-d-dins l’timps, do timps passé, do vî timps, do timps dès vîs nwârs sous

 

C60

antécédent

nm il a des antécédents, il a d’ quî t’nu ; il y a des antécédents, ça s’ a d’djà passé

 

C60

antéchrist

nm antecri

 

C60

antéchrist

antecri

 

E0

antenne

nf antène ; l’antenne de la radio, l’ antène do posse; (d’insecte, d’escargot) cwane ; les antennes d’un escargot, lès cwanes d’ one caracole

 

C60

antenois

, -e voy. agneau, agnelle

 

E0

anteones

(d’insecte) cwènes

 

E0

antépénultième

adj avant avant-daîrin (f avant avant-daîrène)

 

C60

antérieur

, eure adj di d’vant ; il faut retourner aux deux années antérieures, i faut r’monter aus deûs- anéyes di d’vant

 

C60

antérieur

, -e d(i)vantrin, -in.ne (au sens spatial), di d’vant ; partie _ du moyeu, mûsê

 

E0

antérieurement

adv divant

 

C60

Anthée

npr Antéye

 

C60

Antheit

Ontè, village

 

E0

anthémide

_ cotule nf flaîrante camomile ; anthémide des champs nf camomile dès tchamps

 

C60

Anthisnes

Antène, village

 

E0

anthologie

nf antolojîye

 

C60

anthrax

nm antrak, bwagne-clau

 

C60

anthrax

(tumeur) antrake (nf)

 

E0

anthrisque vulgaire

nf panauche

 

C60

anthyllis vulnéraire

nf (fleur sauvage) antilis’

 

C60

antibrouillard

adj antibrouliârd

 

C60

anticancéreux

, euse adj conte li cancêr

 

C60

anticipation

(par) loc d’ avance

 

C60

anticipé

, ée adj d’ avance ; recevez mes remerciements anticipés, dji vos r’mêrcî d’  avance, dji vos r’mêrcîye…

 

C60

anticipé 

(payement) divant l’ date

 

E0

anticlérical

, ale adj mougneû d’ curés (f mougneûse di curés)

 

C60

anticlinal

nm conte-lét

 

C60

anticlinal 

(houill.) sèle, dôme

 

E0

antidote

nf contrèpwèson (m)

 

C60

antigel

nm antijèl

 

C60

antilope

nf antilope

 

C60

antipathie

,  -ique, voy. aversion

 

E0

antipathique

adj mau rivenant (-e), mau-mi-r’vint (nm) ; il est antipathique, c’ è-st-on mau-mi-r’vint ; ce garçon m’est antipathique, ci gamin-là (, i) n’ mi r’vint nin

 

C60

antipodes

aux _, ås-antipodes, ås zîvèrkôfs

 

E0

antiquaille

ant(r)icaye, (péjor) vî hèrvê, … rahis’, … tchinis’, … cayèt,  voy. vieillerie; (d’une personne, surtout femme) vî dôcumint, vî tåbèrnake, voy. décré­pit

 

E0

antiquaire 

antikêre

 

E0

antique

[adj] (o-c) vî, vîye, (e) vî, vîle/vèye

 

G100

antique

adj vî(y)-vî(y) (f.vîye-vîye)

 

C60

antique

antike ; voy. ancien, suranné, VIEUX

 

E0

antiquité

nf antikité, vîyerîye (, vîserîye)

 

C60

antiquité 

antikité ; des  _, dès vîs cayèts, voy. antiquaille, vieillerie

 

E0

antirrhine

gueûye-di-liyon

 

E0

Antoine

npr Antwin.ne; diminutif, Twin.ne; on fièstéye li Sint-Antwin.ne li 17 di janvî ; à 1’  Sint-Antwin.ne, lès djoûs crèchenut come li baube d’  on mwin.ne, à la Saint- Antoine, les jours grandissent comme la barbe d’un moine, … lentement

 

C60

Antoine

, -ette Antône (dimin. Tône), Antwin.ne, Twin.ne, -ène (mais seult sint-z-Antône), Antwènète (dimin. Twènète, Tonète, Nènète)

 

E0

Antoinette

npr Antwènète ; diminutif, Twènète, Tonète

 

C60

anuiter

(s’) s’ anuti, si lèyî anuti, si lèyî prinde dè l’ nut’, s’ astårdjî à l’ nut’, dimorer tård avå lès vôyes ; voy. nuit

 

E0

anus

nm trau do cu, trau pèyaud

 

C60

anus

trau d’ (ou ) cou, pèta, trota, sîdje, fondemint

 

E0

Anvers

Anvèrs’

 

E0

anxiété

nf ango(u)che, strindadje (m), strinse, transe

 

C60

anxiété

, anxieux, voy, angoisse,  -É

 

E0

anxieux

, euse adj strindu (f strindeuwe) ; il était anxieux, i n’ fieut pont d’ bin ; il avait le regard anxieux, à sès-ouys, on vèyeûve bin qu’ il èsteûve sitrindu

 

 

août

[nm] awous’

 

G100

août

nm awous’ ; le mois d’août, li mwès d’ awous’ ; le douze août, li doze d’ awous’ , li doze do mwès d’ awous’ ; (expr) awous’ èpwate ci qu’ mârs’ apwate, le mois d’ août emporte ce que le mois de mars a apporté ; ci qu’ awous’ n’ a nin meûri, ci n’ èst nin sèptimbe què l’ frè brotchî, ce qu’août n’a pas mûri, ce n’est pas septembre qui le fera sortir ; ci qu’ awous’ prind, maîy li rind, ce qu’août prend, mai le rend ; Notrè-Dame d’ awous’ rimèt ou dismèt l’ timps, au 15 août le temps change ; sint Lorint ralume si tchèrbon ou i l’ distind, Saint Laurent (10 août) rallume son chauffage ou il I’ étind ; s’ i ploût à l’ Sint-Lorint, c’ èst ploûre à timps, s’il pleut à la Saint-Laurent, il pleut à temps ; s’ i ploût à l’  Sint-Louwis, ti t’ è fous mins nin mi, s’il pleut à la Saint- Louis (30 août), tu t’en fiches, mais pas moi

 

C60

août

awous’ (, awout Ve., St., Ma.); en _, è meûs d’ awous’ ; faire l’_, voy. moisson

 

E0

aoûter

vi mûrir au soleil d’août, assåhener ; des récoltes bien aoûtées, dès d’vêres bin assåhenés

 

E0

aoûteron

nm ovrî d’  awous’

 

C60

aoûteron

ovrî d’ awous’ ou d’ campagne ; engagement d’_, stut’ d’ aous’ (Vo.,) ; _ flamand, broûkom’, montagu, pol, turco (hesb.), ioum (Les.)

 

E0

apaisement

nm apaujemint ; nouvel apaisement, rapaujemint

 

C60

apaiser

[v] (o-c) (r)apaujî, (e) (r)apåheter, rapåfter

 

G100

apaiser

v abèli, apauji, rapaujeter, rapauji; ils apaisent, il abèlichenut, il apaujenut, i rapaujetéyenut

 

C60

apaiser

(s’) vr rawè sès songs, rivenu à li, si rapauji ; quand il s’apaisera, quand i raurè sès songs

 

C60

apaiser

(r)apåheter, akeûhî (, -heter Fa.), modèrer, radoûci ; _ par des flatteries, des caresses, raflater, rap(l)atcheter, racanedôzer, ratchafeter ; _ une dispute, mète li holà ; la douleur de qn, voy. consoler; s’_ (feu, mal de dents, etc.), s’ aclasser (St., Ma.)

 

E0

aparté

nm il m’ a dit cela en aparté, i m’  a dit ça su l’  costé

 

C60

apâter

v apasser

 

C60

apathie

, -ique voy. indolence, -ent

 

E0

apathique

adj molasse, nawe, pèlin.ne (f) ; (expr) quand lès nawes s’ î mètenut, lès djintis sont saîsis, quand les apathiques s’y mettent (à travailler), les courageux sont étonnés ; gn-a rin d’ pus subtil qu’ on nawe qui s’ brûle, il n’y a rien de plus rapide qu’un apathique qui se brûle

 

C60

apercevoir

[v] (c) aporçûre, (e) aparçûre, (o) apèrcèvwêr

 

G100

apercevoir

v aporçûre, veûy (, vôy) ; quand nous nous apercevrons, quand nos nos-aporçûrans ; nous ne l’avions pas aperçue, nos n’ l’ avin.n nin vèyu; « Èt n’ volà-t-i nén qu’ il aporçûvenèt è l’ aîr, après Forvîye, come one claîreû qu’ is n’ avîn’ jamaîs vèyu d’vant. » (J. Selvais)

 

C60

apercevoir

(s’) vr rimârker, s’ aporçûre, si rinde compte

 

C60

apercevoir

aparçûre (apèr-, apor-) ; s’_ de, voy. aviser

 

E0

aperçu

nm idéye (f) ; je lui ai donné un aperçu de ce que c’était, djè lî a d’né one idéye di ç’ qui c’ èsteûve

 

C60

apéritif

nm apèritif

 

C60

apetisser

(s’) s’ (r)ap’tihî (, -issî, -iti), si fé tot p’tit, s’ abahî, voy. abais­ser

 

E0

apeurer

v fé awè peû; (expr) fé dès-ouys come on lîve à l‘ awin.ne, faire des yeux comme un lièvre dans un champ d’ avoine, … des yeux apeurés

 

C60

aphone

adj qui n’ a pupont d’ vwès, sins vwès

 

C60

aphte

[nm] afe

 

G100

aphte

nm afe (f)

 

C60

aphte

afe, zafe, dès botons è l’ boke, … so l’ linwe , dès blankès clokètes , dès clotchètes du cocote (St.); voy. muguet, stomatite

 

E0

api

(pommier d’  _) nm bon pomî

 

C60

apiculteur

, trice n mo(u)chî (m); on fièstéye lès mochîs li 27 di janvier à i Sint Djan Crisostôme

 

C60

apiculteur

mohelî, mohî

 

E0

apiculture

s’occuper d’_, fé d’vins lès mohes, tini dès mohes ; voy. abeille

 

E0

apitoyer

(s’) vr si fé mau di

 

C60

apitoyer

apîlwèyer (apîtî F) ; je m’apitoie sur lui dji m’ fê ma d’ lu, dji m’ènnè je ma ou (dèl) pan.ne , i m’ènn’èstdè l’ véy insi , dj’ènn’a compachon ou pîtié

 

E0

apitoyer (s’)

[v] (o-c) plinde, (e-c) s’ apitwèyer

 

G100

aplanir

v asplani ; aplanir (l’intérieur d’)un sabot, asplani on sabot ; il aplanissait, il aplanicheut, il aplanicheûve; (une planche) drèssî (one plantche) ; aplanir à nouveau, ridrèssî; (une terre) araser (one têre)

 

C60

aplanir

 (r)aplani, (r)èwaler (le sol) , awaler (St., Ma.) ; _ la terre bêchée et ensemencée, voy. battre; (houill.) _ une surface abèli, a-ûni, rèbouter, rondjî ; voy. niveau, planer

 

E0

aplanissement

nm asplanichadje

 

C60

aplatir

v asplati, rasplati, dagnî, spater ; ils aplatissent, il asplatichenut, is rasplatichenut, is dagnenut, is spatenut; aplatir à nouveau, rasplati

 

C60

aplatir

, -issement (r)aplati, -ihèdje, -ihemint; (s’) s’ aplati, s’ acwati, si mète à plat vinte

 

E0

aplatir (s’)

[v] (o-c) s’ asplati, (e) s’ acwati

 

G100

aplatissage

nm asplatichadje, dagnadje

 

C60

aplatissement

nm asplatichemint

 

C60

aplomb

nm (rectitude selon le fil à plomb) aplomb ; (stabilité) aplomb ; mettre d’aplomb, mète d’ aplomb, mète d’ assène; (d’un cheval) aplomb ; regarder les aplombs d’un cheval (regarder si le sabot du cheval est bien droit), waîtî lès-aplombs d’ on tch’vau

 

C60

aplomb

aplomb; fil d’_, fi d’ aplomb, aplomb, plomb; être d’_, èsse d’ aplomb, dreût, di climpe, -eûre, di stok, opp. à foû plomb, foû climpe, è cwèsse, voy. biais ; remettre d’_, riclimpi ; tomber d’_, voy. plonger ; être bien d’_ sur ses jambes, èsse bin à djambes, … bin d’ adram’ so sès djambes ; je ne suis pas d’_ aujour­d’hui, voy. assiette ; se remettre d’_ après maladie, si ragrawî, -weter , riveni so l’ houp’diguèt, ritoumer è han ; voy. assurance

 

E0

apocalypse

apocalipe ; voy. animal

 

E0

Apolline

npr Apoline

 

C60

Apolline

Apoline (, anc. Apolône, (Marèye) Polône)

 

E0

apoplectique

adj apoplèctike, bleuw come sint Djilin

 

C60

apoplexie

[nf] atake, (o-c) apoplizîye, (e) apoplizèye

 

G100

apoplexie

nf atake, atinte

 

C60

apoplexie

apoplisèye, atake, côp d’ song’

 

E0

apostasier

si d’crustiner, rinoyî si r’lidjon

 

E0

apostat

apoståt ; moine _, mon.ne. dicrustiné

 

E0

apostrophe

nf (interpellation brusque) ukadje (m); (signe qui marque l’ élision) crole, faflote

 

C60

apostrophe

, -er arin.ne, -èdje, -i ; néol. aposlrofe, -er ; grossièrement alouwer ; durement, violemment aroguer, ataquer, årgouwer, -èdje ; adragoner (Esneux, etc. ; p ); intruprinde ; aslrabouyî, -yâde (Durbuy) ; brêre sur qn ; voy. aborder

 

E0

apostropher

v acoleter, arin.ner, uker; il apostrophe, il acoletéye, il arin.ne ; il faudrait l’apostropher, i l’ faureûve uker

 

C60

apostume

, -er voy. abcéder, tumeur

 

E0

apothicaire

, -erie apoticåre, -kêre, (péjor) -cårerèye, -kêrèye

 

E0

apôtre

nm apôte, apwasse (arch)

 

C60

apôtre

apôte, (péjor) apwèsse, agayon, apotikêre, canari, voy. DROLE,   INDIVIDU

 

E0

apparaître

[v] aparète

 

G100

apparaître

v aparète ; il est apparu au 12e siècle, il a aparètu au dozyin.me siéke ; le soleil apparaît, li solia mostère sès cwanes, li solia s’ mostère ; un jour ou l’autre la vérité apparaîtra, on djoû ou l’ ôte, on saurè qwè

 

C60

apparaître

aparète, aponde ; _ brus­quement, aspiter; _ vaguement ou peu à peu, êri, trèsêri (Ja.)

 

E0

appareil

nm aparèy, machine (f) ; un appareil photographique, on-aparèy po fé dès fotos, one bwèsse po fé… ; un appareil à sous, one machine à caurs; (loc.) dans le plus simple appareil, mièrnu

 

C60

appareil

aparèy ; (pour hernie, etc.) bindelèdje

 

E0

apparemment

adv à l’ aparince, d’ après ç’ qu’ on pout veûy

 

C60

apparemment 

aparen.mint

 

E0

apparence

nf maye, aparince ; suivant les apparences, à ç’ qu’ i parèt, à l’  aparince ; ce n’est que de l’apparence, ci n’èst qu’po fé chonance (Sombreffe, chènance) ; selon toute apparence, come on pout veûy, dandjureû, probâblèmint ; selon toute apparence, il sortira demain, i rècherè probâblèmint d’mwin ; avoir mauvaise apparence, fé drole; le temps a mauvaise apparence, i faît drole; « C’ èst quand l’ vîye djin a comincî à fé drole, à rankî, à satchî après s’-t-alin.ne qui li scayeteû a faît dîre aus cias d’ Tamène qui duvrin.n vinu. » (E. Gilliard) ; avoir belle apparence, awè bèle aîr, awè bèle maye ; « I n m’ a nin l’ aîr d’ awè bone maye . » (in : Albin Souldo « Louis Barjot », Namur, 1909) ; « Vos n’ avoz nin bèle maye avou vos pîces qui sintenut l’ doû. » (Ed. Tillieux, « Dins mès cayaus ») ; avoir une apparence peu rassurante, awè one laîde maye ; avoir mauvaise apparence, awè maule aîr ; (expr) n’ awè nu bèle maye, n’avoir aucune belle apparence, … aucune qualité; il ne faut pas se fier aux apparences, li bèle gayole ni noûrit nin l’ mouchon (la belle cage ne nourrit pas l’ oiseau)

 

C60

apparence

aparence (, -ince), simblant (nm), mène, apurant (nm) (La.) ; d’_ trompeuse, trompåve ; une belle _, ine bèle rivenance, on bê rivenant, ine bèle avenowe ; des arbres qui ont belle _, dès-åbes qu ‘ont ‘ne bèle apréte ; qui n’a même pas une belle _, qui n’a ni cogne ni rin ; selon toute _, po l’ pus sûr ; voy. air

 

E0

apparent

, ente adj (qui se montre clairement) il était bien apparent, on l’ vèyeûve fwârt bin; (qui n’est pas tel qu’il paraît être) c’est un sourire apparent, c’ è-st-on sorîre po fé chonance

 

C60

apparent

, -e aparent, -e ; la tache est _, li tètche si lêt vèyî ou si veût

 

E0

apparentement

nm aparintadje, aparintemint ; il est élu par apparentement, il a passé par aparintemint

 

C60

apparenter

(s’) vr s’  aparinter ; il s’apparente, i s’ aparinte

 

C60

apparier

v copler ; apparier à nouveau, ricopler; il apparie, i copléye, i copèle ; il appariait, i copleut, i copleûve ; il appariera, i copléyerè, i copèlerè

 

C60

apparier

voy. accoupler

 

E0

apparition

nf aparucion

 

C60

apparition

aparucion

 

E0

appartement

[nm] (o-c) apârtèmint, (e) quårtî

 

G100

appartement

nm apârtèmint, quârtier, tchambe (f)  ; « Gn-aveûve on quârtier a louwer. – Oyi, au prumî. » (E. Thirionet)

 

C60

appartement

apartèmint ; petit _ de 2 ou 3 pièces, q(w)årtî ; habiter un _, dimani so on d’zeûr, so on là-hôt (, so in-ahôt) ; notre _ comprend trois chambres, è nosse là-hôt, i n-a treûs plèces. Voy. étage

 

E0

appartenance

nf apârtinance

 

C60

appartenance

apartinance, atenance

 

E0

appartenir

[v] _ à: (o-c) ièsse da, (e) èsse da, (c) apârtinu à, (e) apartini à

cela m’appartient: c’ èst da mi

G100

appartenir

v apârtinu, ièsse da ; ce livre appartient à, ci lîve-ci apartint à ; ci lîve-ci, c’èst da ; il appartenait, il apartineut, c’ èsteut da; il appartiendra, il apartêrè ; ce château a appartenu au roi, ci tchèstia-ci (, il) a apârtinu au rwè ; cela m’appartient, c’ èst da mi ; tout ce qui ne m’appartient pas, tot ç’ qui n’ èst nin da mi; ce chien appartient au voisin, ci tchin-ci, c’ èst dau vijin ; (impers) il ne m’appartient pas de faire cela, ci n’ èst nin à mi d’ fé ça

 

C60

appartenir

apartini ; cela m’appartient, c’ èst da meune ; il ne vous appartient pas de…, i n’ vis convint nin di…, ci n’ èst nin à vos à…

 

E0

appas

(d’une femme) apas

 

E0

appât

nm mordre à l’ appât, bètchî

 

C60

appât

apåt, amwèce ; (t de pêche) _mis à l’hameçon, bètchèye ; mordre à l’_ bètchî ; ingrédients qu’on lance à l’eau pour appeler et retenir le poisson à l’endroit où l’on pêche, abwès’neûre, amwèceneûre

 

E0

appâter

v apasser, atirer ; ils appâtent, il atirenut ; « Lès deûs fèyes, Dolîye et Ana, ni sont nin co si mau maîsses po-z-apassè lès-omes èt lès fè bwâre . » (A. Laloux)

 

C60

appâter

voy. amorcer, amadouer

 

E0

appauvrir

v apôvri ; (personne) fé divenu pôve ; (terre) prinde tote li fwace

 

C60

appauvrir

(s’) vr (personne) divenu pôve; (terre) piède si fwace

 

C60

appauvrir

, -issement (r)apôvri, -ihèdje, -ihemint ; une terre appauvrie ine têre qu’est iote di(s)cråhèye, voy. épuiser

 

E0

appeau

nm apèle (f)  ; pratiquer la tenderie au moyen d’appeau, tinde à l’ apèle

 

C60

appeau

apèle (nf); _ pour la caille, cwayetî (Vot.)

 

E0

appel

apèl ; houka, -èdje ; faire l’_, fé l’ apèl ; aller en _, rapèler , aler pus lon (, anc. aler à Wèslår) ; onom pour appeler discrètement, psit’ ; onom pour appeler des animaux, voy. cane, chat, cheval, CHIEN, PORC, POULE, POUSSIN, VACHE

 

 

appelant

(oiseau) apèle (nf), houkeû ; mauvais _, houkå ; voy. chanterelle

 

 

appeler

[v] (o) hukî, (o-c) huker, (e) houkî, (o-c) criyî après, (e) brêre après

 

G100

appeler

v (inviter à venir) apèler, criyî après, fé v’ nu, uker ; je l’ai appelé, djè l’ a apèlé; il faudra l’appeler, i l’ faurè uker; appeler à l’aide, criyî au scoûrs; il a appelé son domestique, il a faît v’nu s’ domèstike ; il faudrait appeler le médecin, i faureut fé v’nu l’ docteûr ; il a appelé son chien, il a criyî après s’ tchin; appeler l’ascenseur, fé v’nu l’ assenseûrtchôkyî su l’ boton; (convoquer) fé v’nu ; (désigner par un prénom) lomer (région d’Andenne, loumer) ; nous l’avons appelé Jean, nos l’ avans lomé Djan ; vous pouvez m’appeler Jean, vos m’ ploz bin dîre Djan, savoz! ; « Ni riyoz nin dès noms dès-ôtes; c’ èst come li mink. Èst-ce Téche ou dou bin Thérèse qu’ on m’ lome ? » (E. Thirionet) ; (expr) dj’ in.me ostant qu’ on m’ lome Zidôre, je suis à ce point si mal, que cela m’ est parfaitement égal si vous m’affublez du prénom d’Isidore

 

C60

appeler

(s’) vr ièsse lomé (, région d’ Andenne, ièsse loumé) ; il s’appelle Jean, on l’ lome Djan ; ça s’ appelle, ça s’ lome

 

C60

appeler

houkî , ahoukî ; houkî ou brêre après (qn) ; _ qn pour le faire revenir, rihoukî, rahoukî ; _ par signe, asséner ; _ de loin, voy. héler ; (du pigeon mâle) _ la femelle au nid, hoûler (, houkî) å nid ; t d’oiseleur apèler, houkî, voy. appeau, chanterelle ; comment appe­lez-vous cela !, kimint loumez-ve coula ? ; (s’) se nommer, si loumer ; un appelé Denis, in-apèlé Dènis’

 

E0

appeler

_ vivement, djêrî (sur qch) ; èsse rafåré après (qch) ; voy. désirer

 

E0

appendice

(d’habitation) dispinse ; voy. ajoutage, dépendance

 

E0

appendicite

nf apindicite, cârau

 

C60

appentis

nm abatu

 

C60

appentis

abatou ; voy. chartil

 

E0

appesantir

v apèsanti ; ils appesantissent, il apèsantichenut; (expr) on-z-èst bran.mint d’ wiyî après one chîje trawéye, on est fort appesanti après une nuit de veille

 

C60

appesantir

, voy. alourdir

 

E0

appétence

_ extrême, djêrièdje

 

E0

appétissant

, ante adj agostant (-e), apétichant (-e), ragostant (-e) ; c’est un plat très appétissant, c’ è-st-on plat fwârt agostant; (expr) èlle è-st-ossi agostante qu’ one rogne (iron), elle est aussi appétissante qu’une salamandre, son aspect est rebutant; on s’ mètreut à l’ tauve èt s’ è foute one bosse, on se mettrait à table et on se gaverait (tellement cette nourriture est appétissante)

 

C60

appétissant

, -e apétihant, ragostant, -e ; femme peu _, ine måssî wasse, voy. souillon

 

E0

appétissant, e

[adj] (e-c) (r)agostant, e, (o) ragoustant,e, (o-c) apétichant, e, (e) apétihant, e

 

G100

appétit

[nm] apétit

 

G100

appétit

nm bon appétit !, qui ça vos chone bon !, qui ça vos-apéte ! ; mettre en appétit, agoster, apéter, ragoster ; « Èle ni saveut qwè saye po l’ agoster : dès p’titès lètcherîyes… i s’ è fieut pèter d’vant . » (A. Laloux) ; manger sans appétit, mougneter ; (expr) mougnî come on rauyeû (d’ canadas) , manger comme un arracheur de pommes de terre (avoir bon appétit)

 

C60

appétit

apétit ; avoir un _ déréglé, djêrî ; manger à son _, magnî s’ binåhe ; manger sans _, bètcheter, lupeciner; remettre en _, ragoster; je n’ai pas d’_, dji n’ so gote famieûs (ard. : Ja., St.), voy. AFFAMÉ

 

E0

applaudir

v clatchî, taper dins sès mwins, aplaudi ; ils applaudissent, is clatchenut dins leûs mwins; vous auriez dû entendre applaudir les gens, vos-aurîz d’vu ètinde lès djins clatchî dins leûs mwins ; applaudir à nouveau, riclatchî

 

C60

applaudir

, -issement aplaudi, -ihèdje, -ihemint ; bate (, caker, claker, claper) dès mins ; pèter lès mins, takî dès mins (Vi.)

 

E0

applaudissement

nm aplaudichadje, aplaudichemint

 

C60

applaudisseur

nm aplaudicheû

 

C60

applicable

adj aplikauve ; (qu’on peut mettre sur un autre) aplakauve, qu’  on pout aclaper; (susceptible d’être appliqué) cette loi n’est pas applicable dans ce cas, ci lwè-là / -ci n’ va nin dins ç’  cas-ci,… ni maîstrit nin ç’t-afaîre-ci, … n’ pout nin ièsse aplikéye …, … n’ èst nin aplikauve …

 

C60

application

nf aplikâcion, (action de mettre une chose sur une autre) clapadje (m), aclapadje (m); (action d’appliquer son esprit) il a beaucoup d’application dans son travail, il èst fwârt à ç’  qu’ i faît; (utilisation pour) il veille à l’application de la loi, i waîte à ç’ qu’ on sûve (, sîye) li lwè ; quelles sont les applications de ce remède ?, dins qué cas faut-i prinde ci r’méde-là ?; (mise en pratique) le plus important ce n’ st pas de le dire mais bien de le mettre en application, ci qui compte, ci n’ èst nin dè l’ dîre, c’ èst dè l’ fé

 

C60

application

aplicåcion, aplikèdje

 

E0

applique

aplike

 

E0

appliquer

v (mettre une chose sur une autre) aclaper, claper, mète dissus, plaker; appliquer de nouveau, raclaper, riclaper; appliquer une affiche, claper one afiche; appliquer une gifle, claper one tchofe, foute one tchofe; (employer, faire servir) si sièrvu ; il a appliqué cet argent à l’achat d’une table, i s’ a sièrvu d’ cès caurs-là po-z-acheter one tauve; (mettre en pratique) il ne fait qu’ appliquer la loi, i n’ faît qui d’  ûre li lwè; appliquer une punition, diner one pûnicion, pûni

 

C60

appliquer

(s’) vr (apporter une attention soutenue à) fé astème, fé atincion, si t’nu à; il s’applique à son travail, i faît atincion à s’ bèsogne; (se placer) cela s’applique sur le mur, c’ èst fait po claper su l’ meur; (être applicable à) aler ; cela ne s’ applique pas dans ce cas-ci, ça n’va nin dins ç’ cas-ci

 

C60

appliquer

apliker ; un écolier appliqué, on scolî qui s’ aplike ; s’_ de nouveau, si rapliker

 

E0

appointement  

apwintemint

 

E0

appointements

nm pl paye (f sg), gangnadje (sg) ; elle prélève cela de ses appointements, èle prind ça su s’ gangnadje ; rémunération du travail, pouvant être : gages, gadjes ; salaire mensuel, mwès ; salaire d’une quinzaine, quinzin.ne (f)  ; supplément, rawète (f)  ; pourboire, dringuèle (f)

 

C60

appointer

(outil) rawehî ; voy. affuter, pointer

 

E0

apport

nm aboutadje, apwartadje; faire un apport en société, mète dès caurs dins one société

 

C60

apport

(d’argent) apôrt, apwért

 

E0

apporter

[v] abouter, (c) apwarter, (e) apwérter, (o) apôrter

 

G100

apporter

v (sens concret) abouter, apwârter, vinu avou; il apporte, il apwate; il apportait, il apwarteut, il apwarteûve; il apportera, il apwaterè ; je vous ai apporté des pommes de terre, dji v’s-a apwarté dès canadas ; la prochaine fois, vous apporterez vos livres, li côp qui vint, vos vêroz avou vos lîves ; « Di tos costés, dès rôses nos apwârtîn.n dès bounès sinteûs . » (Jh. Laubain) ; (sens abstrait) diner ; je viens vous apporter des renseignements, dji vos vin d’ner dès rensègnemints ; il m’en a apporté la preuve, i m’ ènn’ a d’né l’ preûve ; l’hiver ne peut nous apporter que du mauvais temps, l’ iviêr ni nos saureut d’ner qu’ do mwaîs timps

 

C60

apporter

apwèrter ; celui qui apporte est bien venu, bin v’nou quî (qu’) apwète

 

E0

apposer

v coler, plaker; apposer un placard, plaker one afiche; apposer les scellés, sèrer ; ils ont mis les scellés sur la maison, il ont sèré l’ maujone, il ont disfindu d’ rintrer dins l’ maujone; apposer sa signature, mète si signature,  siner

 

C60

appréciable

adj (qui peut être déterminé) qu’ on s’ è pout fé one idéye; (qui peut être évalué) j’ai remarqué un changement appréciable, dj’ a vèyu on fameûs candjemint ; je n’ai pas remarqué de changements appréciables, dji n’ a wêre vèyu d’  candjemints; (qui est assez considérable) fameûs (-e) ; il m’en a apporté une quantité appréciable, i m’ ènn’ a d’né on fameûs pakèt ; la distance est déjà appréciable, gn-a d’djà one fameuse trote

 

C60

appréciation

nf (action de déterminer une valeur, un prix) idéye ; il n’ avait aucune appréciation du prix, i n’ aveûve pont d’ idéye do pris; (opinion) idéye, rimârke ; je n’ai pas d’appréciation à ce sujet, dji n’ a pont d’ idéye là-d’ssus ; il a noté ses appréciations dans mon cahier, il a mètu ses r’mârkes su m’  cayè; quelle est votre appréciation ?, qwè-ce qui v’ s-è pinsez ?

 

C60

apprécier

v (déterminer approximativement) si fé one idéye ; apprécier médiocrement, si fé one pôve idéye di; (porter un jugement favorable sur quelque chose) apèter ; c’est bon pour celui qui l’apprécie, c’ èst bon po quîl’ apéte ; il apprécie le mobilier ancien, lès vîs meûbes lî plaîjenut bin; (porter un jugement favorable sur quelqu’ un) veûy volti, vôy voltî; être apprécié, ièsse bin vèyu, ièsse vèyu voltî; (se sentir bien) awè bon

 

C60

apprécier

, -able aprécî, -ciyåbe, -åve ; préhî ; il apprécie (il n’a jamais apprécié) ce qu’on fait pour lui, i comprind (i n’ a måy acompté) çou qu’ on fêt por lu ; voy. estimer ; _ le goût (du beurre, etc.), sayî

 

E0

appréhender

v (saisir au corps) picî, prinde, ramasser ; les policiers l ont appréhendé, lès policiers l’ ont ramassé; (craindre) awè mwaîje idéye, awè peû ; j’appréhende de le voir arriver, dj’ a peû dè l’ veûy vinu

 

C60

appréhender

un délinquant, voy. arrê­ter ; _ un mal, crinde, aveûr sogne, ricrinde, ridoter, ricrèmi ; j’appréhende un mal de dents, dji crind po on må d’ dints ; j’appréhende d’y aller, dj’ a sogne d’ î aler ; voy. ennuyer

 

E0

appréhension

voy. crainte

 

E0

apprendre

[v] aprinde

 

G100

apprendre

v aprinde ; j’apprends, dj’ aprind; il apprend, il aprind; nous apprenons, nos-apurdans ; vous apprenez, vos-apurdoz; ils apprennent, il apudenut ; il apprenait, il apurdeut, il apurdeûve ; il apprendra, il apudrè ; il apprendrait, il apudreut, il apudreûve; qu’il apprenne, qu’ il aprinde; qu’il apprît, qu’ il apurdiche; apprends, aprind; apprenons, apurdans ; apprenez, apurdoz; appris, apris (f aprîje); (acquérir des connaissances) aprinde ; nous apprenons le wallon, nos-apurdans l’ walon ;(donner des connaissances) aprinde ; c’est lui qui m’apprend le wallon, c’  èst li qu’ m’ aprind l’ walon; (apprendre à) aprinde ; apprendre à lire, aprinde à lîre ; apprendre à nager, aprinde à nadjî; (être informé) aprinde ; j’apprends qu’il est parti, dj’ aprind qu’ il è-st-èvôye; (informer) aprinde ; je vais vous en apprendre une bonne, dji (m’) vos-è va aprinde one bone

 

C60

apprendre

aprinde ; _ qch à qn, aprinde, acsègnî, mostrer ; _ par cœur, ricwèrder ; nous avons appris la nouvelle, nos-avans apris (, aprindou, savou) l’ novèle, nos ‘nn’ avans oyou djåser ; _ après coup, raprinde, rissaveûr ; [enfant] bien appris, bin-n-apris, bin-n-aclèvé ; voy. malappris, grossier

 

E0

apprenti

, ie n aîdant (-e), apurdice ; apprenti maçon, maneûve ; il a un apprenti avec lui, il a on-apurdice qui boute avou li

 

C60

apprenti

, -ie aprindice (, apurdice Li., Du.) ; jeune _, gamin

 

E0

apprentissage

nm scoladje

 

C60

apprentissage

aprintihèdje ; mettre en _, mète à l’ aprindice ; chez un peintre, etc., mète å pondeû, å scrinî, à l’  costîre, etc.

 

E0

apprêt

nm (préparatif) apontiadje, aprèstadje, aprèsse (f), aprèt (, aprustadje) ; « On n’ a co jamaîs fait nule paut ostant d’ après’ po si grande fièsse. » (Doumont) ; le dîner demande beaucoup d’apprêts, li din.ner d’mande brâmint d’ l’ aprèt ;  soumettre à un apprêt, arindjî

 

C60

apprêt

, -er aprèt (nm), aprète (nf), après’; aprèster, -åhe, -èdje ; apontî, -tièdje (, -ihèdje ; apwinti Hu.) ; cesser de s’_, si dispont î; s’_ à faire un bon repas, rissin.mî sès dints ; faire des _ pour une réception, une fête, mète lès cossins so lès tchèyîres ; _ (un bois à travailler), mète à longueûr, à lårdjeûr, à spèheûr ; VOy, DÉGROSSIR,   PRÉPARER

 

E0

apprêter

[v] aprèster, apontyî

 

G100

apprêter

v (rendre prêt) apontyî, aprèster, apruster, arindjî ; il apprête, il apontîye, il aprèstéye, il aprustéye, il arindje ; il apprêtera, il apontîyerè, il aprèstéyerè, il aprustéyerè, il arindjerè ; action d’ apprêter, apontiadje (m), aprèstadje (m), aprustadje (m) ; apprêter à nouveau, rapontyî, raprèster, rapruster; action d’apprêter à nouveau, rapontiadje (m), raprèstadje (m), raprustadje (m) ; apprêter le souper, aprèster l’ soper; apprêter ses outils, apontyî sès-ostèyes; (raidir le linge) mète è bolîyes

 

C60

apprêter

(s’) vr (se préparer) s’ aprèster, s apruster ; il s’apprête à prendre le train, i s’ aprèstéye po prinde li trin; (prendre ses dispositions pour) veûy po, waîtî po ; maintenant, je vais m’apprêter à partir, asteûre, dji m’ va veûy po ‘ nn’ aler; (s’ habiller) si fé bia (f si fé bèle), si moussî, s’ abiyî

 

C60

apprêteur

, euse n aprè(s)teû (-se)

 

C60

apprivoisable

adj apriwèsauve, qu’ on sét aprivwèser,… atraîtyî

 

C60

apprivoisement

nm apriwvèsadje, atraîtiadje

 

C60

apprivoiser

v aprivwèser, atraîtyî ; il apprivoise, il aprivwèse, il atraîte ; apprivoiser un merle, aprivwèser on mauvi ; (s’) (devenir moins farouche) le chien commence à s’apprivoiser, li tchin c’mince à s’ lèyî fé; (s’accoutumer) si fé à; je m’apprivoise à mon travail, dji m’ faî à m’ bèsogne

 

C60

apprivoiser

, -ement aprivwèser, -èdje ; ac’migneter ; voy. acclimater, AMADOUER, ATTIRER, HABITUER ; [oiseau, etc.] apprivoisé, privé, drèssî, familiér’, ac’mwêr (Dalhem , ac’mwèrdou Wa.)

 

E0

approbateur

aproveû

 

E0

approbation

nf acôrd (m), acwârd (m), asprouvadje (m); mes parents ont donné leur approbation, mès parints sont d’ acôrd, mès parints volenut bin; il n’a pas encore donné son approbation, i n’ a nin co dit qu’ ‘l èsteut d’ acôrd 

 

 

approbation

aprobåcion, consintemint, agrémint

 

E0

approchant

, ante adj aprotchant (-e) ; c’est approchant, c’ èst dins ç’ gout-là, ça î r’chone

 

C60

approche

nf (le fait de s’approcher, le fait d’approcher) aprotche ; lunette d’ approche, lunète d’ aprotche); (d’ approche + adj) ; c’est une personne d’ approche difficile, c’ èst malaujîy di v’nu à d’vise avou ç’ djin-là ; c’est un livre d’approche difficile, c’ è-st-on lîve malaujîy à comprinde; (ce qui est près de) les approches de Namur, li vijenauve di Nameur; à l’approche de ma maison, quand dj’ èsteûve tot près di m’ maujone; (ce qui est près de se produire) à l’approche de l’hiver, nous retournerons chez nous, quand l’ iviêr sèrè po v’nu, nos-èrîrans è nosse maujone ; nous voici à l’approche de l’été, ci sèrè bin rade l’ èsté, ci sèrè tot rade l’ èsté : aux approches de la soixantaine, aviès swèssante ans, one miète divant swèssante ans

 

C60

approche

, -er, -ant aproche, -er, -ant ; aprèpî ; à l’approche du printemps, à l’ aprèpe de bon timps ; appro­chez-vous du feu, vinez-å feû ; n’approchez pas du feu, n’ alez nin åtoû dè feû ; elle approche de la trentaine, èle bètche so sès trinte ans ; quand le moment approche, qwand l’ moumint abètche ; voy. point ; il n’est pas à _, il èst come on bouhon di spènes, voy. abordable

 

E0

approcher

v (mettre près, mettre plus près) mète dilé, mète tot près ; approchez la chaise de la table, mètoz l’  tchèyêre dilé l’  tauve; (venir près) aprotchî, avancî; approcher à nouveau, raprotchî ; approchez, avancîz, vinoz véci ; approchez d’un pas, avancîz on pas; (côtoyer) abôrder ; il n’est pas à approcher, i n’ èst nin à abôrder,… à prinde avou dès picètes; (être sur le point d’ atteindre) il approche, il avint; (impers) il approche de six heures, i bètche après chîj eûres, i court après chîj eûres, i va su chîj eûres; (être proche de) elle approche de la sainteté, c’ èst quausu one sinte

 

C60

approcher

(s’) vr vinu d(i)lé ; elle s’est approchée de lui, èlle a v’nu d’lé li ; cela s’approche de la vérité, ci n’ èst nin lon do vraî

 

C60

approcher (s’)

[v] (o) s’ aprochî, (c) s’ aprotchî, (e) s’ aprèpî

 

G100

approfondir

v (rendre plus profond) afondri, aprofondi ; approfondir à nouveau, rafondri, raprofondi, cauveler pus fwârt; (examiner) studyî à fond, tûser pus lon ; j’ai approfondi la question, dj’ a studyî à fond ç’t-afaîre- là, dj’ a tûsé pus lon

 

C60

approfondir

, -issement (r)aprofondi (, -par- St.), -ihèdje, -ihemint ; (r)afondri, (r)avaler (un puits), horer, difoncer pus bas ; voy. avalerèce, creuser

 

E0

approfondissement

nm (action) aprofondichadje; (résultat) aprofondichemint

 

C60

approprié

, ée adj aprôpriyî, qui convint ; c’est le mot approprié, c’ èst l’  mot qui convint

 

C60

approprier

v (rendre convenable à un usage) arindjî avou, fé aler avou ; il faut approprier cela avec le reste, i faut arindjî ça avou l’  rèstant

 

C60

approprier

(s’) vr prinde por li ; il se l’ appropriait, i l’  purdeûve por li

 

C60

approprier

, -ation (r)aprôpriyî,  -èdje

 

E0

approuver

v (donner son accord) asprouver; il l’ approuvera, i l’ asprouverè; (juger bon, admettre) asprouver, ièsse d’ acôrd avou ; je n’ approuve pas son attitude, dji n’ so nin d’ acôrd avou ç’ qu’ il a là faît

 

C60

approuver

aprover, (anc.) lawder ; _ de nouveau, raprover ; _ tout, dîre awè so tot, (iron) fé l’ robète di crôye ; vous approuvez tout ce qu’il dit, vos d’hez åmèn à totes sès mèsses ; _ qn, diner rêson (à qn), opp. à diner twért

 

E0

approvisionnement

nm (action d’ approvisionner) amonucionadje, amonucionemint; (ensemble des provisions) amonucion (f) , provision (f) ; nous avions des approvisionnements pour tout un régiment, nos-avins d’ l‘ amonucion po sièrvu on rédjimint ètîr

 

C60

approvisionner

v amonucioner ; nous l’approvisionnerons, nos l’  amonucionerans

 

C60

approvisionner

(s’) vr s’ aprovisioner, fé sès provisions

 

C60

approvisionner

, -ement aporvûsioner (, apro-), -emint ; aller s’_, aler a l’ amonuchon, voy. muni­tion, RAVITAILLER

 

E0

approximativement

adv à (l’  à-)pau-près, à (l’  à-)peû-près

 

C60

approximativement

à pô près, åtoû di, pus-ou mons ; voy. hasard

 

E0

appui

[nm] (e) (r)aspoya, (o) aspoya, (c) (r)aspouya

 

G100

appui

nm (pour s’appuyer) aspouya, aspouywè, astoka ; l’appui du store, l’ aspouya do stôre ; « On l’ vèt adàrer bon-z-è-rwèd su l’ aspouya d’ one finièsse .» (E. Gilliard) ; appui intérieur de la fenêtre, tâblète dè l’ fènièsse; (pour être appuyé) poûssant(s), protècsion(s) (f) , ricomandâcion(s) (f)  ; avec l’appui de la ville de Namur, avou on côp di spale dè l’ vile di Nameur; (action d’appuyer ou de s’appuyer sur quelque chose) prendre appui, s’ aspouyî su

 

C60

appui

(à 1’_ de) loc à l’appui de mes dires, po vos prouver ç’ qui dj’ di, po preûves di ç’ qui dj’ di

 

 

appui

(r)aspo(u)ya ; (protecteur) aspoyeû ; voy. aide ; _ de fenêtre, apwi, assis, soû d’ fignèsse ; voy. bras, dos­sier ; (houill.) apôye (nf)

 

E0

appuyer

[v] (o-e) aspoyî, (c) aspouyî

 

G100

appuyer

v (presser sur) aspouyî ; appuyer à nouveau ou appuyer plus fort, raspouyî ; appuyer fortement, broyî ; action d’appuyer fortement, broyadje ; appuyer fortement à nouveau, ribroyî; action d’appuyer fortement à nouveau, ribroyadje ; appuyer fortement de tous côtés, cobroyî; action d’appuyer fortement de tous côtés, cobroyadje; (mettre, poser) mète ; appuyer l’échelle contre le mur, mète li chaule conte li meur, mète li chaule au meur ; il appuyait la tête contre la mienne, i mèteut s’ tièsse conte li mène; (insister avec force) ridîre, rivenu (avou) ; ce qu’il a pu insister sur cette affaire !, lès côps qu’ il a rivenu avou ça, lès côps qu’ il a rivenu là-d’ssus ! ; (prendre une direction) appuyez sur la droite!, mètoz-vos su vosse drwète !, sèrez vosse drwète ! ; (recommander) ricomander ; c’est lui qui m’a appuyé, c’ èst li qui m’ a r’comandé

 

C60

appuyer

(s’) v (se servir comme d’un appui) s’ aspouyî, s’ astoker; il s’appuyait sur mon épaule, i s’ aspouyeûve su m’ sipale; (faire confiance) si fiyî à; vous pouvez vous appuyer sur lui, vos vos p’loz fiyî à li ; vous ne pouvez pas vous appuyer sur lui, i gn-a pont d’ fiyâte à li

 

C60

appuyer

(r)aspo(u)yî, rasploy(i) (St., etc.); (épauler, protéger qn) supwèrter, etc., voy. défendre ; _ de nouvelles raisons l’affirmation d’autrui, ricåveler ; s’_ debout, s’ astantchî, s’ astafeler, s’ astampeler, s’ astancener ; voy. accouder, étayer

 

E0

âpre

adj (qui a une rudesse désagréable) rèche, ruche; c’est un fruit âpre, c’ è-st-on frût qu’ èst rèche; (violent) agnant (-e) ; le vent était âpre, li vint èsteûve agnant; (pénible) pènibe ; une vie âpre, one pènibe vicaîrîye; être âpre aux gains, ièsse diâle po lès caurs

 

C60

âpre

(au goût) stron.nant (, -lant), -e ; (poire) qui have è gosî ; (bise, vent froid) cwahe, cwahant, hagnant, -e ; _ au gain, intèrèssé, tirant, rapinant, rapineû, -eûse, -erèsse, fèl, arèdjî après lès cens’; voy. apreté, aspérité, cupide, rapace

 

E0

après

[prèp] après

 

G100

après

prép (postériorité dans le temps) après, passé; après le repas du soir, après l’ soper, après awè sopé ; il est venu après sept heures, il a v’nu à passé sèt’ eûres ; ils sont arrivés les uns après les autres, il ont v’nu onk après l’ ôte ; après quoi, après cela, adon ; trois semaines après, trwès samwin.nes pus taurd ; (postériorité dans l’ espace) après, passé; après la maison, vous verrez un sentier, passé l’ maujone, vos vièroz one pîd-sinte ; courir après quelqu’un, couru après one saquî ; après tout, après tot, dins l’ fond

 

C60

après

adv après, pus taurd ; aussitôt après, tot d’ sûte après; nous irons après, nos-îrans après; dix ans après, dîj ans pus taurd ; c’est écrit ci-après, c’ èst scrît véci pus lon

 

C60

après

(d’) loc d’après moi, il est trop grand, il èst trop grand à m’  gout, il èst trop grand à m’ idéye ; d’après Léon, le temps va s’améliorer, s’ on vout choûter Lèyon, i va fè mèyeû

 

C60

après

après (l’ « s » final se lie ou non devant un infinitif : après-aveûr fêt ou après aveûr fêt) ; [jurer, crier, aboyer] _ qn, so ‘ne saquî ; _ quoi, so çoula , adon-pwis ; d’_ moi, d’ après mi , à m’ îdèye , à m’ sonlant, -ance

 

E0

après-demain

loc après-d’ mwin

 

C60

après-demain

après-d’min ; demain ou _, d’min ou après

 

E0

après-dîner

, après-midi après-l’-dîner (nf), après-nône (Ve. ; -non.ne St., etc.); voy. matin

 

E0

après-midi

[nm] (e) après-l’-dîner, (c-o) après-l’-din.ner, (c) après-non.ne

G100

après-midi

nm (en début d’après-midi) après l’ din.ner, après-non.ne, à prandjêre, après-doze eûres ; je passerai en début d’après-midi, dji passerè à prandjêre; (milieu d’après-midi) après-din.ner ; je passerai après-midi, dji passerè d’ l’ après-din.ner ; (fin d’après-midi) vièspréye (f) ; je passerai en fin d après-midi, dji passerè à l’ vièspréye

 

C60

âpreté

l’_ de la bise, li hagnant (, cwahant) dè l’ bîhe ; une poire d’une _ insupportable, ine peûre qui have è gosî, VOy, ACIDITÉ, AMERTUME

 

E0

à-propos

nm avoir l’esprit d’ à-propos, awè l’ pîce po mète o trau

 

C60

apte

[adj] (o-c) capâbe, (e) capåbe

 

G100

apte

adj bon (-e) po ; être apte à, ièsse dins l’ cas di ; celui qui n’est pas capable de découper le pain n’est pas apte à le gagner, li cia qui n sét discôper l’ pwin n’ èst nin co bon po l’ gangnî

 

C60

apte

capåbe, bon ; _ à tout, à min.me di tot fé

 

E0

aptitude

nf aptitude, ci qu’ i faut ; il en a toutes les aptitudes, il a tot ç’ qu’ i faut po ça

 

C60

aptitude

capåcité, dispôsicion,  ; il n’a aucune _ à l’étude, i n’ a nole sitûde (Tr.) ; voy. air, méthode

 

E0

apurer

v apurer son compte, fè s’ compte, fé sès payemints

 

C60

aquatique

herbe _, corôye. Voy. saule

 

E0

aqueduc

nm akèduk, arin.ne

 

C60

aqueduc

akèduk

 

E0

aqueux

adj aîwis’ (, eûwis’, êwis’); c’était un fruit fort aqueux, c’ èsteûve on frût fwârt aîwis’ ; (expr) êwis’ come one mére di canada, aqueux comme une plante mère de pomme de terre (après fructification)

 

C60

aqueux

, -euse (fruit, etc.) êwis’, -isse ; (pain, viande) môliant, -e ; (pommes de terre) dès cous-d’-veûle, dès frèhès (, veûlantès La.) crompîres

 

E0

aquilin

adj bètchu (f bètcheuwe)

 

C60

aquilin

nez _, voy. crochu

 

E0

arabe

adj et n arâbe

 

C60

arabe

(devenu syn. d’avare) arabe /-p/ (, arâbe)

 

E0

arabesque

nf chirimoulûres (pl.) ; avec des arabesques, avou dès chirimoulûres

 

C60

arabesque

arabèsse

 

E0

arable

adj djârdinauve, èrièle

 

C60

araignée

[nf] (o-c) aragne, (e) arègne

 

G100

araignée

nf aragne ; araignée rouge (hydromètre), rodje aragne ; agéline, aragne d’ aye ; araignée des caves, aragne di cauve ; épeire diadème, aragne di djârdin ; faucheux, adéle ; hydromètre, aragne d’ aîwe ; toile d’ araignée, aragnerîye, arincrin (m), galant (m), rantwaye, rantwèle, saîsons (f pl); (expr) il a une araignée au plafond, gn-a s’ baloûje qui grawîye co

 

C60

araignée

arègne ; grosse _ dange­reuse, arègne di dj’vâ ; _ faucheux, voy. faucheux ; toile d’_, arincrin (, arîcré) (nm) (ordt dans la maison), teûle d’ arègne, bîbåte (Gl., Ro.), ranteûye (Li., GrM.), (plaist) galant, voy. amour, -eux ; pattes d’_, voy. nigelle ; il a une _ dans le plafond, voy. (demi-)pou

 

E0

araine

, -ier (houill.) arin.ne ; voy. galerie

 

E0

araire

nf èrére

 

C60

araire

èré(re) à pîd, panetî ; voy. Buttoir, charrue

 

E0

arantèle

nf aragnerîye, arincrin (m), arantwèle (, arantwaye), galant (m) (ne s’emploie pas pour une toile d’araignée à l’extérieur), saîsons (f pl)

 

C60

arasement

nm arasadje, arasemint, ravaussemint; (assise d’un mur) arasemint

 

C60

araser

v araser

 

C60

araser

, -ement arèser (, araser), -èdje, -emint

 

E0

aratoire

voy. attirail

 

E0

arbalète

nf aurbalète

 

C60

arbalète

årbalète, (anc.) crènekin

 

E0

arbalétrier

årbastrî (Visé , årbalèstrî), (anc.) crèn’kinî ; les membres de la « Com­pagnie royale des Anciens Arbalé­triers Visétois » sont dits lès bleûs ; voy. arquebusier; (charp.) rèné

 

E0

arbitrage

nm ârbitradje

 

C60

arbitre

nm ârbite

 

C60

arbitre

, -aire årbite, årbitrêre

 

E0

arbitrer

v ârbitrer ; il arbitre, il ârbitréye ; il arbitrera, il ârbitréyerè

 

C60

arborer

v hauspler, mète ; ils ont arboré le drapeau belge, il ont ausplé l’  drapia bèlje, il ont mètu l’  drapia bèlje

 

C60

arbre

[nm] (e) åbe, (o) ârbe, (c) aube

 

G100

Arbre

npr Iaube

 

C60

arbre

nm (végétal) aube;  « Quand li tote novèle séve fét ravêrdi nos-aubes èt nos bouchons. » (Jh. Laubain) ; arbre fruitier, aube à frûts ; arbre en espalier, spalier ; arbre haute tige, aube di plin vint ; arbre de taille inférieure, stape (f) , aube à basses couches ; creux dans un arbre, tchabote (f)  ; « Choûte l’ oûlote didins s’ tchabote . » (J. Guillaume); tronc, buk; racine, racène (, rècène, rècinéye) ; branche, co(u)che (, brantche); (expr) ci n’ èst nin todi l’ aube qui osse qui tchaît l’ prumî, ce n’est pas toujours l’arbre qui vacille qui tombe le premier, mauvaise santé ne signifie pas nécessairement courte vie ; fwârt come on-aube, fort comme un arbre ; i n‘ faut nin jujer l’ aube à l’ pèlake, il ne faut pas juger l’arbre à son écorce, … les gens sur leur apparence; l’ aube clince todi do costé qui vout tchaîr, l’ arbre penche toujours du côté où il veut tomber, nous suivons facilement nos mauvais penchants; arbre généalogique, aube di famile; (dispositif servant à transmettre le mouvement) aube; aube de l’  pîre, aube tournant

 

C60

arbre

åbe ; voy. bos­quet, fruitier, têtard ; _ taillé en pyramide, pîramide (nf) ; rapport d’un _, pwèrtance; (jard.) _ cultivé pour sa beauté, åbe di pôsicion ; _ (mécanique) voy. axe

 

E0

Arbrefontaine

èn-Âfontin.ne : il èst d’ (n-)Âfontin.ne, village

 

E0

arbret

voy. gluau

 

E0

arbrisseau

, arbuste bouhon, årbusse, årbèt (Jupille) ; _ épineux, spène

 

E0

arbuste

nm pitit aube, stape

 

C60

arc

nm (arme) aurbalète (f) ; (cintre) êr

 

C60

arc

(à tirer) ark, êr (Wa.) ; (cintre) êr ; arc-boutant, djambe d’ êr

 

E0

arcade

arcåde, årvau (nm)

 

E0

arcanne

voy. craie

 

E0

arc-boutant

nm ârc-boutant

 

C60

arc-bouter

, -ant voy, appuyer,  arc

 

E0

arceau 

(charp.) êrkète (nf), cintrèdje

 

E0

arc-en-ciel

nm aîr-diè, ârche-da-Noyé (, ârc-en-ciél)

 

C60

arc-en-ciel

êr-Diè, rôye-du-sint-Tch’han, corone-sint-Tch’han, corôye-sint-Tch’han, pwète-dè-paradis, êrè(l)boton (Fa.), êrèposso (So.); second _ moins marqué, sous le premier, l’ êr-Diè dè  (ou do) diåle

 

E0

archaïque

adj do vî(y) timps, vî(y)-vî(y) (f vîye-vîye); (expr) c’est vî come lès tch’ mins, c’est archaïque

 

C60

archaïque

mot _, vî mot, qu’ on n’ s’ è chève pus ; voy. suranné

 

E0

archal

 

nm ârka ; fil d’archal, fi d’ ârka

C60

archal

fil d’_, fi d’ årca ; par extension, tout fil métallique, si bien que le vrai fil d’archal s’appelle fi d’ årca d’ keûve

 

E0

archange

arcandje

 

E0

arche

nf ère, arcâde di pont, ârche

 

C60

arche

1 (de Noé) arche (anc. åtche) di Noyé

 

E0

arche

2 (voûte) åtche

 

E0

archelle

nf èrwèle, plantche à crotchèts, plantche à molûre, réye

 

C60

archer

nm (tireur à l’ arc) èrtchî, flècheû, tireû à l’  aurbalète

 

C60

archer

êrtchî 

 

E0

archet

êrçon

 

E0

archevêque

nm ârchèvèke

 

C60

archevêque

årchèvèke

 

E0

archi

adv ârchi, au d’ là

 

C60

archiduc

, -chesse årchiduk, -chèsse

 

E0

archi-fou

fin sot, reûd sot (f reûde ou fène sote)

 

E0

archipel

nm ârchipèl

 

C60

architecte

n ârchitèke

 

C60

architecte

årchitèke

 

E0

architecture

nf ârchitècture

 

C60

archives

nf vî(y)s papîs, vî(y)s-akes

 

C60

archives

, -iste årchives, -isse

 

E0

arçon

êrçon (, arçon), bwès (ou plantche) dè l’ sèlète

 

E0

ardélion

on Tch’han-poladje, on tant-à-fêre ; voy. empresser

 

E0

ardemment

adv fwârt

 

C60

ardemment

ården.mint

 

E0

ardennais

, aise adj et n ârdinwès (-se)

 

C60

ardennais

, -e årdin’wès, -e , årdènès, -e (péjor) åd’neûs, ågn(gn)eûs, -e

 

E0

Ardenne

nf Ârdène, li payis di-d-là-hôt, li hôt-payis

 

C60

Ardenne  

Årdène

 

E0

ardent

, ente adj (brûlant, chaud) brûlant (-e), fèl (-e), pétant (-e) ; le soleil est ardent, gn-a l’ solia qui toke fèl; (expr) i faît on solia à fé fonde lès crètons dins l’ paîle, il fait un soleil à faire fondre les lardons dans la poêle; (en feu) une braise ardente, one rodje breûje

 

C60

ardent

, -e årdant, blåmant, bolant, -e ; fèl, -e; (soleil) rostihant; _ au travail, djinti, -èye , plin d’ èhowe , plin d’ feû ; _ en amour, preût (pigeon), tchôd, -e , tchoreleûs, -e, voy. amoureux, pas­sionné ; une femme ardente, ine tchôde cwaye ou wasse ; amour _ mais passager, houhou, houfa (Gl.) ; soif _, voy. soif ; être sur des charbons _, èsse so on bouhon di spènes, … so dès tchôdès cindes

 

E0

ardent, e

[adj] (e-c) bolant, e, (o) boulant, e

 

G100

ardeur

nf (chaleur vive) tchaleûr; il a de l’ardeur au travail, il èst rènant; il est plein d’ardeur, il èst plin d’ feu

 

C60

ardeur

årdeûr, feû; être plein d’_, blåmer , èsse tot tchôd tot bolant ; travailler avec _, voy. arrache-pied, fougue, -eux, zèle

 

E0

ardillon

(de boucle) spinète (nf) ; (d’hameçon) båbe di l’ intche

 

E0

ardoise

nf (matériau) scaye ; un toit d’ ardoises, on twèt di scayes; (ardoise d’écolier, de commerçant) ârdwèse ; écrire sur une ardoise, scrîre su one ârdwèse

 

 

ardoise

haye (, hêye Ve., hèye Hu., Ar., La., etc., chaye Li., scaye Be., Cou.) ; (placée au bas du toit) pîd-haye ; (dont un des deux longs côtés est taillé en angle) rèné (nm); _ grossière, hèrbin (nm) ; _ fine, vwèsène ; _ épaisse et massive, clavê ; couvrir d’_, hayeter ; les enlever, dihayeter ; débris d’_, hayis’ (, hèyis’ La., Vi., etc.) ; voy. faitiere ; _ à écrire, haye, årdwèse ; voy. crayon ; avoir une _ au magasin, èsse marké so l’ haye, voy. crédit

 

E0

ardoisé

pigeon _, bleû-bîhe , (anc.) piêr-bîhe

 

E0

ardoisier

nm (couvreur d’ ardoises) scayeteû

 

C60

ardoisier

(mineur) ovrî d’ fosse ou fossî ; (couvreur) hayeteû (, ard. hèyeteûr), (plaist) vantrin-d’-cûr

 

E0

ardoisière  

hayîre   (, hèyîre  La. ; chayîre Li.) ; travailler à l’_, ovrer à l’  fosse, travayî ozès traus

 

E0

ardre

årder (, anc. åde) ; voy. bruler

 

E0

ardu

, ue adj malauji, malaujîy (-e) ; c’est une leçon ardue, c’ è-st-one malaujîye lèçon

 

C60

ardu

voy. difficile

 

E0

are

nm âre

 

C60

areine

voy. ahaine

 

E0

arène

nf arin.ne

 

C60

arête

nf (de poisson) èrièsse; (droite commune à deux plans sécants) arête, crèsse; (d’un mur) angléye; (ligne de sommet de collines ou de montagnes) crèsse, crèstia (m)

 

C60

arête

(de poisson) ine riyèsse, des rièsses (, arièsse Hu., Wa., St., Ma., etc., èrièsse Ve., Du.); _ de brique, de mur, etc., crèsse ; à vive _, à vîve crèsse (, à vîve ruyèsse Ja.) ; _ dépouiller (un poisson) de ses _, détériorer les _ (d’un mur, d’un meuble), dirièster; les _s du poing fermé, crokètes, croufes, crompîres , doyons, grougnotes, groumiotes, noukèyes, nouk ; voy. tibia

 

E0

arêtier

(charp.) rèné, cwèsterèce (nf)

 

E0

argent

[nm] 1 (matière) (o-c) ârdjint, (e) årdjint

2 (sous) (o-c) caurs [nm-pl], (o-c) liârds [nm-pl], (e) cens’ [nf-pl]

 

G100

argent

nm (matière) ârdjint ; une chaîne en argent, one tchin.ne d’  ârdjint; (monnaie) aîdants (m.pl.), cens’ , caurs (mpl), liârds (mpl) ; avoir de l’ argent (être riche), awè dès caurs ; ramasser de l’argent, arauveler ; mettre de l’argent sur la table, bouter dès caurs ; « Combin boutez ? » (L. Pirsoul); (loc.) pour argent comptant, po pwin bèni ; avoir de l’argent devant soi, awè on sou vayant ; je n’ai pas d’argent devant moi, dji n’ a nin on sou vayant ; de l’argent de poche, one sole; (expr) lès caurs sont faîts ronds po rôler èt plats po l’s-ètassî, les pièces de monnaie sont faites rondes pour rouler et plates pour les entasser, il faut se servir de l’argent à bon escient ; li cia qu’ a bran.mint dès caurs a bran.mint dès parints, celui qui a beaucoup d’ argent a beaucoup de parents ; i n’ faut nin stoper lès traus pa woù-ce qui lès caurs vègnenut, il ne faut pas boucher les trous par où l’argent arrive ; l’argent ne fait pas le bonheur, contintemint passe ritchèsse, contentement passe richesse ; vaut mia rîre dins one grègne qui braîre dins on tchèstia, il vaut mieux rire dans une grange que pleurer dans un château

 

C60

argent

årdjint ; vif _, vîv-årdjint ; _ de pacotille, årdjint d’ filou,  ôr di cou d’ filou, manôye di State (Hu.) ; alliance en _, rond d’ ôr d’ årdjint ; de l’_ blanc, dè blanc; magot d’_, niyå, gômå, bouyote, voy. magot ; partir sans _, ènn’ aler sins buscûtes ; semaine, _ de poche donné aux enfants le dimanche, dîmègne, prèt (Ve., St., Ma.) ; il faut de l’_ pour vivre, on n’ vike nin avou dès rondes d’ haye ; l’_ commence à manquer, lès-êwes sont basses ; je n’ai plus d’_, dji so foû manôye, à coûrt d’ årdjint, à l’ teûle, strindou, tènetètène, lodjî à Sint-Pô, dj’ a l’ pogn djus, dji n’ a pus ni pèye ni creûs , dj’ a l’ diåle è m’ potche, dj’ a må m’ pôce, (t. de houill.) c’ èst cou d’ pîre è m’ potche, (id.) dj’ a ou dji so cou d’ pîre ; il a de l’_, il a dès cens’, dès bèt’såles, dès bidouches, dès bloukes, dès brokes, dès broûlés, dès cårlus’, … douches, qwårts, êdants, patacons, patårs, dès bouhes, dès sous, dès pèyes (et dès mèyes), dès qwîbus’, dès pign-pigns, tot plin dè l’ simince, dès dûtes, dès critches, dès griblètes ; voy. AISANCE, BIEN, ECU, FORTUNE, LIARD, SOU

 

E0

argentage

nm ârdjintadje

 

C60

Argenteau

èn-Årdjètê. Le nom primitif subsiste dans le l.-d. èn-Åyetê (à la ferme du château) ; l’agglomération dans la vallée, è bår.

 

E0

argenter

v ârdjinter ; ils argentent, il ârdjintenut

 

C60

argenter

, -ation, -erie, -ure årdjinter, -èdje, -erèye, -eûre

 

E0

argenterie

nf ârdjinterîye

 

C60

argentin

son _, glignetèdje, voy. tinter

 

E0

argentine

(plante) årdjintène

 

E0

argile

[nf] (o) ârzîye, (c) aurzîye, (e) årzèye

 

G100

argile

nf aurzîye ; une terre d’argile, one têre d’ aurzîye; (terre plastique) dièle (,déle), crawe; fosse d’extraction de terre plastique, fosse à l’ dièle

 

C60

argile

årzèye, dè l’ cråze årzèye, crâsse ou djène tére (St.), tére à plakî (Ma.) ; derle ou argile blanche, dièle, blanke årzèye; _ schisteuse, djåhe, voy. schiste ; (hesb.) _ lourde, bonne pour la betterave, limon , bone tére ; _ maigre, terre arable mais légère, bonne pour le grain, nôse-têre (Ho., lôse-tére Gl. , leûse-têre Vo.), différant de la tchîf’-têre, terre dure, friable, d’aspect sablonneux, sous la couche arable (syn. tére di colon ou di molin) ; _ couche d’_ surplombant le gravier au bord de la rivière, lès tèrås

 

E0

argileux

, euse adj cawiasse, pèsant (-e) ; terre argileuse, têre aurziyasse

 

C60

argileux

, -euse årziyeûs (, -èyeûs), –e, crås, -sse ; voy. gras ; couche argileuse, bètcheûs (nm pl)

 

E0

argilière

nf aurziyére

 

C60

argilière

fosse à l’ årzèye ; _ dans des l.-d., åhelîre (Ha.), årzi (Liège , arzèyî Fa., Rob.)

 

E0

argot

djårgon d’ filou, djår

 

E0

argoulet

hargolèt, margoulèt, halcotî, crotalî, sårolî, manedaye

 

E0

arguer

v (tirer argument) fé valu

 

C60

argument

nm raîsons (fpl) ; il n’avait aucun argument à avancer, i n’  aveut pont d’ raîsons à fé valu; il était à bout d’arguments, i n’ saveut pus qwè dîre; (expr) alez-è rabiyî vos raîsons !, changez d’arguments, ceux-ci ne valent rien !

 

C60

argument

, -er årgumint , årgumèn’ter ; de sots arguments, dès bwègnès rêsons

 

E0

aride

[adj] sètch, e, (o) sclègn, e, (c) rassètchi, îye

 

G100

aride

adj (dépourvu(e) d’humidité) sètch (-e) ; (qui ne produit rien) qui n’ rapwate rin, qui n’ vaut rin; (rébarbatif) malaujîy (-e)

 

C60

aride

terrain _, sètche tére, hasîre, hadrène

 

E0

ariette

åriète

 

E0

arithmétique

nf aritmètike, cârculs (m pl) (, câlculs (m pl)) ; apprendre l’arithmétique, aprinde l’ aritmètike, aprinde sès cârculs, aprinde sès chifes

 

C60

arithmétique

åritmètike

 

E0

arlequin

nm ârlèkin

 

C60

arlequin

harlikin (, hår- Hu.)

 

E0

Armand

npr Armand

 

C60

armature

nf ârmûre ; armature de rouleau en bois, ârmûre di rôlia

 

C60

arme

nf ârme

 

C60

arme  

arme ; armes et bagages, voy. BAGAGE

 

E0

armée

nf ârméye

 

C60

armée

årmêye ; à l’_,  è l’ årmêye, divins lès sôdårts

 

E0

armement

årmèmint

 

E0

armer

v ârmer; il arme, il ârméye; nous armons, nos-ârmans ; ils armeront, il ârméyeront; (renforcer) du béton armé, do bèton ârmé; armer un appareil de photos, kèrdjî on-aparèy po fé dès fotos

 

C60

armer

(s’) vr (prendre une arme) s’ ârmer; il s’arme, i s’ ârméye; (se munir de) prinde ; s’armer de patience, prinde pacyince ; s’armer de courage, prinde coradje

 

C60

armer

årmer ; _ un fusil, binder, bindeler

 

E0

armistice

nm ârmistice (f)

 

C60

armoire

[nf] (o-c) ârmwêre, (e) årmå [nm]

 

G100

armoire

nf ârmwêre ; armoire basse, drèsse ; encoignure, drèsse à trwès cwanes ; vaisselier, bûrî, drèsswè; (expr) cet homme-là, c’est une armoire à glace, c’ è-st-one pîce d’ ome

 

C60

armoire

årmå (nm) (, ârmâre Ma.), ; (anc.) scrin ; voy, BUFFET, PLACARD

 

E0

armoirie

årmurèye, blason

 

E0

armoise

nf ièbe di feu, ièbe di Sint-Djan, lèvrone

 

C60

armoise

_ aurone, lèvrone, avreune (Vi.), afrane (Fa.), jèbe di sint Tch’han (Ju., Xh.)

 

E0

armon

nm aurmon

 

C60

armon

_ de chariot,  l’ årmon ou lès-årmons  (= _ triangulaire de char à timon ; l’_ des chars à brancards est trapézoïdal) ; voy. cheville, sassoire

 

E0

armure

årmeûre

 

E0

armurier

nm ârmûrî

 

C60

armurier

, -erie årmurî, årmurerèye

 

E0

arnica

nm ouy-di-boû

 

C60

arnique

arnica, oûy-di-boûf, såvadje toûbak, fleur di tounîre

 

E0

Arnold

Årnol (dimin. Nånol , anc. Èrnou)

 

E0

Arnould

npr Ârnou

 

C60

aronde  

queue d’_, quowe d’ aronde

 

E0

arpent

dimèy djurnå

 

 

arpenter

v (mesurer) apasser, ascauchî, mèsurer; (expr) asplaner come one mèsurète, arpenter comme une chenille verte; (parcourir à grand pas) apasser

 

C60

arpenter

, -age, -eur mèserer, -èdje, -eû dè cadasse ; arpinter, -èdje, -eûr

 

 

arqué

, ée adj cron (f crombe) ; « avou des crombès djambes » (L. Maréchal)

 

C60

arquebuse

, -er, -ier hårkibûse, -ser, -sî ; grande _, hake ; les membres de la « Compagnie royale des Anciens Arquebusiers de Visé » sont dits lès rodjes ; voy. arbalétrier

 

E0

arquer

(s’) vèrdjî ; voy. bancal, cin­trer, plier

 

E0

arrachage

nm arachadje, d(i)rauyadje, rauyadje ; l’arrachage des pommes de terre, li rauyadje dès canadas ( … aus canadas) ; arrachage brutal, chortadje

 

C60

arrachage

, arrachement råyèdje (nm), råyåhe (, râyâve Or. , ard. râyâye), surtout des pommes de terre

 

E0

arrachement

nm (action d’arracher) arachadje, d(i)rauyadje; (résultat de cette action) rauyemint; (déchirement) arachemint

 

C60

arrache-pied

[loc] d’ _ :  (o) sins r’lèver s’ dos, (c) sins rastèna, (c) dipus qu’ sès fwaces, (e) so sès fwèces, timpèsse

 

G100

arrache-pied

(d’) loc à deur, à plin goria, à r’laye, à tot crèver, à tot spiyî, à tout-ècrâse, come on nêgue, come on tch’ vau, sins r’toûrner s’ chike

 

C60

arrache-pied

travailler d’_, tchoûkî so l’ ovrèdje, (houill.) … so l’ potale, tchoûkî d’ssus à mwért, … à s’ fé toumer mwért, … à s’ fé crèver, si travayî l’ åme foû dè cwérp, ovrer ou travayî timpèsse, à blåme, à l’ arèdje (ou qu’ arèdje, qui po-z-arèdjî, come in-arèdjî ou on distèrminé), so ses fwèces, foû fwèce, so l’ fwèce di s’ cwérp, à fwéce, à plins brès’, à stok, tot m‘nou, à råyî tot, à tot spiyî, à rinde l’ åme, à s’ råyî lès djambes foû dè cou, come on bètche-fiér (on nêgue, on pièrdou, on råyeû, on boû, on dj’vå, ine b ièsse), s’ ovrer tot bossou, tot mwért, à råye-cou, voy. CESSE, ÉVERTUER

 

E0

arracher

[v] (o-c) rauyî, (e) råyi, (o-c) arachî

 

G100

arracher

v arachî, rauyî, d(i)rauyî ; arracher brutalement, chorter ; « Gn-a m’  lacète qui chortéye. » (A. Henin) ; arracher complètement, arachî pâr, rauyî pâr ; arracher par accident, arachî; arracher des pommes de terre, rauyî dès canadas, rauyî aus canadas ; arracher une dent, rauyî on dint ; arracher un bouton, rauyî on boton; (enlever de force pour faire lâcher) rauyî foû ; il lui a arraché la sacoche des mains, i lî a rauyî s’ sacoche foû d’ ses mwins; (faire quitter un lieu par force) bouter foû, satchî foû ; les policiers l’ont arraché de sa maison, lès policiers l’ ont bouté foû di s’ maujone, … l’ ont satchî foû di s’ maujone ; (s’) vr (se disputer quelqu’un ou quelque chose) s’ arachi, s’ arachî; ils se l’ arrachent pour se l’ approprier, is s’ l’ arachenut po l’ awè por zèls tot seûs; (s’ arracher de) si fé quite di ; c’est une mauvaise habitude dont je ne puis m’arracher, c’ è-st- one mwaîje abitude qui dji n’ m’ è sé fé quite

 

C60

arracher

råyî (, ard. ray) ; _ en tout sens, kiråyî (, duray La. , arâyî Ampsin) ; _ des pommes de terre à consommer tout de suite, aler à l’ tinrehon ; _ (de l’herbe) à la main, riper, tchèrpi ; _ une dent, tirer ou råyî on dint ; _ aux mains de qn, haper ou riprinde foû dès mins ; [lui demander de l’argent] c’est lui _ les entrailles, c’ èst lî sètchî l’ åme foû dè cwérp

 

E0

arracheur

, euse n aracheû (-se), rauyeû (-se)

 

C60

arracheur

råyeû (ås crompîres, ås pétråtes, etc.)

 

E0

arrachis

(terrain défriché) råyis’, dans des l.-d.

 

E0

arrangement

nm (disposition des choses) arindjadje, arindjemint ; nouvel arrangement, rarindjemint; (mesure à prendre) arindjemint ; nous avons pris des arrangements ensemble, nos-avans faît dès-arindjemints èchone

 

C60

arrangement

arindjemint , èmantchèdje, -emint, -eûre ; nous avons fait nos _, nos-avans réglé tot, nos-avans fêt nos convenances ; laissez-les prendre leurs _s ou agir à leur guise, lèyez-lès coumeni (Fa.)

 

E0

arranger

[v] arindjî

 

G100

arranger

(mettre dans l’ordre) arindjî, mète di l’ ôrde dins ; nous nous arrangerons, nos n’s-arindjerans ; arranger à nouveau, rarindjî ; il faudra arranger tous ces papiers, i faurè arindjî tos cès papîs-là ; arranger autrement, rarindjî; je vais arranger ma chambre autrement, dji va rarindjî m’ tchambe; (donner mauvaise apparence, physique ou morale) arindjî ; te voilà arrangé !, vo-te-là bin arindjî !; (mettre d’accord) arindjî lès bidons; (convenir à) arindjî ; cela m’arrange, ça m’ arindje, ça m’ va; (remettre en état) rarindjî ; je vais l’arranger, dji (mè) l’ va rarindjî

 

C60

arranger

(s’) vr (se mettre dans l’ ordre) bin tchaîr, s’ arindjî; cela s’arrange bien, ça s’ arindje bin, ça tchaît bin ; cela s’arrangeait bien, ça s’ arindjeut bin, ça tchèyeut bin ; si cela s’arrange bien, je viendrai, si ça tchaît bin, dji vêrè ; qu’ ils s’arrangent entre eux !, qu’ is s’ arindjenuche èchone! ; (prendre des arrangements ensemble) s’ arindjî èchone ; arrangez-vous !, arindjîz-vos èchone ! ; (remettre en état) rifé ; la voiture est au garage pour être arrangée, l’ auto è-st-au gâradje po ièsse rifaîte; (ajuster sa toilette) s’ arindjî; arrangez-vous un peu !, arindjîz-vos, one miète ! ; (avec, bien souvent, plus de précision sur ce qui doit être arrangé)  arrangez-vous!, (chevelure) recoiffez-vous!, rifioz vos tch’vias ! ; (vêtement) mettez convenablement votre jupe, elle se froisse, fioz aler vosse cote, èle si ramoncèle tote ; (maquillage) : maquillez-vous, mètoz one miète di rodje su vos lèpes, one miète di coleûr su vos massales, one miète di bleuw su vos-ouys

 

C60

arranger

arindjî, apotiker, èmantchî , abistoker ; _ avec méthode et symétrie, ramoûrner; arrange la chose, j’en profiterai tribale, dji dans’rè (H) ; _ la tête d’un dizeau acopeler (Ja., La.) ; voy. AGENCER, AJUSTER, RAFISTOLER

 

E0

arrangeur

, euse n arindjeû (-se), tîreû d’ plans (f tireûse di plans)

 

C60

arrenter

, -ement arinter, -èdje ; rindèdje

 

E0

arrérages

, voy, arriéré

 

E0

arrestation

arèståcion

 

E0

arrêt

[nm] (o-c) astaudje, (e) astådje, (e-c) ahote

 

G100

arrêt

nm arèt, djokadje, laukadje, statadje, taudje (f) ; arrêt causé par un obstacle, aotadje, arocadje, arokadje ; un arrêt de bus, on-arèt d’ autobus’ ; il a eu un arrêt de cœur, gn-a s’ keûr qu’ a lauké; cran d’arrêt, cran d’ arèt; chien d’arrêt, tchin d’ arèt; (loc) sans arrêt, sins djoke, sins lachî, sins r’lache, sins pwin.ne ni duréye ; « Dè l’ pikète do djoû jusqu’ à l’ vièspréye, / Sins pwin.ne ni duréye… » (L. Namèche) ; « Li tèri dè l’ nût, do djoû, sins djoke, riçût s’kèdje di chayis’. » (G. Bernard)

 

C60

arrêt

arèt (, arès’), ratena ; sauter sans _, potchî sins stantchî ; travailler sans _, ovrer d’ ine tchôde, travayî sins clèper ; t de couture, faire des points d’_, brider ; t d’arm. hacon ; t d’école, être mis aux _, rèster ; saisie-arrêt, voy. saisir ; voy. cesse, halte, pause, RELACHE, REPOS, TRAITE

 

E0

arrêté

nm arèté ; l’ Etat belge a pris un arrêté d’ exécution de subvention en date du 12 janvier en faveur de X, X a r’cî l’  bènèdicsion èt l’s-aîdants d’ l’ Ètat bèlje li 12 di janvî

 

C60

arrête-bœuf

voy. bugrane

 

E0

arrêter

[v] 1 (o-c) arèter, (e) arèster, (o-c) lachî di, (c) si djoker di, (o) s’ djoker di

2 (un voleur) (a)picî

G100

arrêter

v (empêcher d’ avancer) fé djoker, ritenu ; il m’a arrêté plus d’une heure, i m’ a ritenu d’pus d’ one eûre; (expr) quand min.me i ploûréve dès cayaus, dj’  îrè, même s’il pleuvait des cailloux, j’irais, rien ne m’arrêtera; (faire halte) djoker, lauker, laukî, (s’) arèter, taurdjî ; dites-lui d’arrêter, dijoz-lî d’ taurdjî,… d’  rèter ; « Quand l’ plouve a laukî, il a diskindu à l’ valéye dè l’ reuwe. » (E. Gilliard) ; « I faut tot l’ min.me bin qui l’ plouve djoke di tènawète . » (E. Gilliard); (arrêter quelqu’un pour lui parler) acompter, aconter, arin.ner, atauchî ; chaque fois qu’il le rencontre, il l’arrête, tos lès côps qu’ i l’ rèscontère, i l’ atauche ; « Pus pèrson.ne ni m’ acompte.  » (J. Guillaume); (interrompre une activité)  distèler, lachî, lauker, lèyî oûve, stater ; j’ai arrêté la machine, dj’ a staté l’ machine ; rien ne l’arrête, gn-a rin què l’ faît distèler ; j’ai arrêté mon travail à six heures pile, dj’ a distèlé à chîj eûres pètant, dj’ a lachî…, dj’  a lèyi oûve, dj’ a lèyî ouve… ; je n’ ai pas arrêté aujourd’hui, dji n’  a nin lachî audjoûrdu, dji n‘ m’ a nin djoké one munute; (appréhender) coude, picî, prinde, ramasser ; les policiers l’ ont arrêté, lès policiers l’ ont ramassé; (regarder) riwaîtî; il a arrêté un moment son regard sur moi, i m’ a r’waîtî on momint; (arrêter un marché) convenu, décider; (arrêter de faire quelque chose) si djoker

 

C60

arrêter

(s’) vr (cesser d’avancer) s’ astaurdjî, taurdjî; il s’arrête, i taudje; il s’arrêtait, i taurdjeut, i taurdjeûve ; il s’arrêtera, i taudjerè ; nous allons nous arrêter un peu, nos-alans taurdjî one miète; « I gn-a quausu pupont d’ trin qui s’ astaudje à Moustî l’ dîmègne après l’ din.ner . » (E. Gilliard) ; s’arrêter net, taurdjî tot coût ; s arrêter à cause d’un obstacle, aroker; arrêter par un obstacle, embarrasser, aoter; (cesser de parler ou d’ agir) lachî, lauker, si djoker, stater, taurdjî; s’arrêter de travailler, distèler, lèyî ouve ; s’arrêter de travailler un court instant, fé one pwase ; id. pour fumer, fé toubak ; id. pour prendre son repas, fé malète, marinder ; arrête-toi (de chanter), il va pleuvoir, djoke-tu, ti vas fé ploûre; (dans le sens de « cesser », ce verbe se traduit souvent par une périphrase négative) le bruit s’arrête, gn-a pupont d’ brût; l’hémorragie s’était arrêtée, li song n’ coureut pus ; la pluie s’arrête de tomber, i n’ ploût pus ; l’horloge s’ est arrêtée, l’  ôrlodje ni va pus ; son cœur s’est arrêté, si keûr ni bat pus, …a lachî,… a lauké

 

 

arrêter

arè(s)ter ; il n’y a rien à m’_, i n’ a ni crik ni crak ; _ un délin­quant, arè(s)ter, apougnî, (a)picî, prinde, ramasser ; l’eau, par une digue, etc., (a)stantchî, fé ‘ne astantche, ine sitantche, ine digue ou gofe, aroguer, rateni, bårer l’ êwe ; (une machine, par accident) èclawer ; (les travaux) stater ; (houill.) taper ou claper l’ ouh so l’ beûr (voy. chomer) ; (dans une carrière, pour se reposer ou pour faire grève) fé malète, taper djus ; voy. cesser ; arrête !, arète ou arèstêye ! , ahote ! , tin-te keû ! , dimeûre keû ! , tot doûs ! , voy. halte ; cri du charretier pour faire _, voy. ho ; (s’) fé (‘ne pitite) ahote, dimorer keû arèsté ; (en route) ramani, stantchî, dimorer, voy. halte; (un moment) fé ‘ne pitite pwèsêye, …ripwèsêye, haper ‘ne mohe ; (brusquement, tout interdit) dimani tot (ou à) ståmus’, voy. abasourdi ; être arrêté en che­min, et surtout dans le travail, èsse à stådje, à stok, è strouk (Se.), è crouke (Tr.), èsse må ènintchî (houill.) ; rester en panne, dimani à rèsta (, rasta F ; St.) ; l’horloge est arrêtée, l’ ôrlodje qu’ èst djus, … qu’ èst keû ; le travail est arrêté, l’ ovrèdje est keû

 

E0

arrhes

nfpl ères, acompte (s.m. sing.) ; payer des arrhes, diner on-acompte

 

C60

arrhes

åres, acompte ; donner des _, payî ‘ne saqwè so l’ martchî ; (anc.) diner li n‘nî-Diè ; voy. denier

 

E0

arrière

en _ :  [loc] èn-èrî, (o) èn-arî

 

G100

arrière

nm drî ; l’arrière d’une maison, li drî d’ one maujone

 

C60

arrière

adv di (-d-)drî, èri ; patte arrière, pate di drî ; les feux arrière, lès lumes di-d-drî ; pencher sa tête en arrière, mète si tièsse èn-èri ; aller en arrière, rèsculer, riculer; (injonction) en arrière!, èn-èri!, rissatchîz vos ! ; faire machine arrière, rivenu su ç’ qu’ on-z-a dit; rester en arrière, dimèrer padrî

 

C60

arrière

adv èrî ; (t. de couture) faire un point _, keûse pont drî pont ; nm l’_ d’une barque, cou ; à l’_ du bateau, sur le pont d’_, so l’ bankê ; [monter dans un tram] par l’_, po li drî; en arrière, èn-èrî ; [rester] en _, èn-èrî, å drî, podrî, so li drî, fé l’ londjin cou ; voy. avant, derrière, renverse ; (commandement du char­retier) rècoule (, (è)coule) ; (pour les bœufs (anc.), pour faire reculer les vaches dans l’étable) soû

 

E0

arriéré

, ée adj et n (attardé, demeuré) bâbaud (-e), baudèt (nm), bardouchî (-ye), bauyaud (-e), burlu (f burleuwe), bwache (nf), dôrnis’, su li d’drî, su li drî; (arriéré-mental) suké (-ye) (adj.); (somme due) arîrés, queuwes (f pl)

 

C60

arriéré

nm ce qui est en retard : toucher ses arriérés, lèver sès-èn-èrîs ou sés-ariérés (, arîrés) ; voy. arriérer

 

E0

arrière-ban

ariére-ban (, arîre-ban)

 

E0

arrière-bâtiment

drî ; il habite dans un _, i d’meûre so on drî

 

E0

arrière-boutique

tchambe di drî

 

E0

arrière-cour

nf coû di drî, scayîye

 

C60

arrière-cour

coûr di drî , hayèye (-îre St.)

 

E0

arrière-cuisine

nf bûwerîye, rilâverîye ; « Is n’ ètindenut pus qu’ d’ au lon lès trwès rind-pwin.nse fè l’ bagadje è l’ rilaverîye, en djipelant, en fiant l’ fou. » (A. Laloux)

 

C60

arrière-cuisine

tchambe à l’ êwe, éwi (Bert.), sêweû (nm) (hesb.); voy. débarras, évier

 

E0

arrière-fais

arîre-fa (, arî-fa), ariére-fês, dilîve ; la vache a expulsé l’_, li vatche s’ a nètî ou èst nètèye, èst forbowe, èlle a tapé l’ lét, … l’ wâde, … l’ horbeûre, … l’ forbeure (Du., To., Be.) … l’ nètieûre, … l’ vêlîre (qui désigne ordt la matrice)

 

E0

arrière-faix

nm (placenta) purûre (f)

 

C60

arrière-garde

nf âriére-gârde

 

C60

arrière-garde

li drî d’ l’ årmêye

 

E0

arrière-gorge

nm fond de l’ gôje

 

C60

arrière-goût

nm âriére-gout; arrière-goût désagréable, rimôrds (pl) (, rimwârd)

 

C60

arrière-goût

arî-gos’, ariére-gos’

 

E0

arrière-grand-mère

tåye ; arrière-grand-père, tåye, tayon, outreû-grand-pére (Fa.), voy. ancêtre

 

E0

arrière-main

nf âriére-mwin

 

C60

arrière-main

drî-min

 

E0

arrière-neveu

, -nièce pitit-nèveû, pitite-nèveûse

 

E0

arrière-pensée

nf on voyait bien qu’il avait des arrières-pensées, on vèyeut bin qu’ il aveut one ôte idéye, one idéye catchîye, one saqwè padrî s’  tièsse

 

C60

arrière-pensée

ariére-pinsêye (, arîre-pinsêye), ine pinsêye di podrî l’ tièsse ; il a toujours des _, c’ è-st-on souwé, on toûrsiveûs, qu’on n’ sét måy çou qu’ il a è vinte , i parole todi coviètemint ou conte si pinsêye; il n’a pas d’_, il èst tot rond, li coûr so l’ min

 

E0

arrière-point 

(t de couture) voy. ARRIÈRE

 

E0

arriérer

laisser _ la besogne ou des paiements, si lèyî ariérer (, arîrer) po sès-ovrèdjes, sès påyemints, si lèyî èn-èrî ; [pays, homme] arriéré, ariéré, rèscoulé, qu’ èst fwért èn-èrî

 

E0

arrière-saison

nf a.an, ariére-saîson, awan (m) (, autone (m))

 

C60

arrière-saison

voy. automne

 

E0

arrière-train

nm cu, drî (C0)

 

C60

arrière-train

trin di drî ; (d’un animal) lu dièrin tchår (La.) ; _ de chariot, voy. fourche ; petit _ pour supporter l’extrémité des grands arbres qu’on charrie, galiot, tchårê, tchèriot

 

E0

arrivage

nm arivadje

 

C60

arrivage

, -vée arivèdje, -vêye

 

E0

arrivé

, ée adj avenu (f aveneuwe) ; vous êtes le premier arrivé, vos-èstoz l’ prumî ; c’est un nouvel arrivé, c’ è-st-on novia visadje; (socialement) pârvinu (f pârvineuwe)

 

C60

arrivée

nf intréye ; une arrivée d’air, one intréye d’ aîr ; il a marché jusqu’à l’arrivée, il a roté jusqu’au d’bout; (action d’arriver) il n’y a aucune arrivée de poissons aujourd’hui, gn-aurè pont d’ pèchon audjoûrdu, on n’ ratind pont d’ pèchon audjoûrdu

 

C60

arriver

[v]  ariver, (o-e) aveni, (c) avenu ; v. venir

 

G100

arriver

v (toucher au terme) ariver , ièsse rindu (f rindeuwe) ; nous voici arrivés (à destination), vo-nos-ci rindus ; cette fois, j’arrive au bout du travail, ci côp-ci, dj’ a quausu faît, dji so quausu au coron ; arriver à nouveau, rariver ; il est arrivé hier à cinq heures, il èsteûve là èyîr à cink eûres, il a arivé ayîr à cink eûres ; arriver en courant, acouru, abiser, abouler, adârer, adayî, aroufier, avorer ; action d’arriver en courant, abisadje (m),  abouladje (m), adâradje (m), adayadje (m), aroufiadje (m), aroufeladje (m) , avoradje (m) ; arriver en trombe, ariver come on vint ; la lettre est arrivée, li lète èst là ; nous voici arrivés, vo-nos-là; (venir) vinu; je viens, vo-me-là ; je suis arrivé par le train, dj’ a v’nu pau trin ; je suis arrivé en auto, dj’ a v’nu en-auto ; je suis arrivé par Namur, dj’ a v’nu pa Nameur; (parvenir à) avinde, pârvinu, rèyussi ; il y est arrivé malgré tout, il î a pârvinu maugré tot ; il veut arriver, i vout rèyussi ; c’est bien malgré elle si elle n’y arrive pas, c’ èst maugré lèye s’  èle n’ î avint nin ; s’il y arrive, c’est qu’il est fort, s’il î avint, c’ èst qu’ il èst fwârt; (impers) awè ; il arrive un grand malheur chez eux, gn-a on grand maleûr è leû maujone ; il est arrivé des gens, gn-a ieû dès djins; (survenir) ariver, sorvinu ; cela arrive encore bien, gn-a co mwints côps qu c’ è-st-insi ; tout le monde fait des erreurs, d’ailleurs, moi, cela m’arrive encore, tot l’ monde si brouye, d’ alieûrs, mi, djè l’  faî co d’  tènawète ; quoiqu’il arrive, arive çu qui plante ; arriver à la dernière minute, ariver à l’ daîrène broke ; (expr) ça arive dins lès câriéres !, ce sont des choses qui arrivent; (advenir) avenu; c’est ce qui arrive quand on n’écoute pas, c’ èst ç’ qu‘ il avint quand on n’ choûte nin; (en arriver) ièsse ; où en étiez-vous arrivé?, èwou ‘ nn’ èstîz? ; (atteindre un certain niveau) ièsse, monter (jusqu’à) ; l’eau arrivait à l’étage, l’ aîwe èsteûve au plantchî ; (être arrivé) ièsse ; où étais-je arrivé?, èwoù-ce qui dj’ ènn’ èsteûve ? ; il est arrivé, il èst là ; malgré toutes mes prières, c’est arrivé, et je dois m’en accomoder, maugré totes mès pâtêrs, c’ èst là, èt i m’ faut fé avou

 

C60

arriver

ariver, vini, (s’) atchèrî, s’ aminer ; il est arrivé tantôt, il a m‘nou tot-rade ; il est arrivé [= il est là], il èst m‘nou, il è-st-arivé ; vous arrivez bien (ou mal), vos toumez bin (ou ) ; il m’arrive rare­ment de le rencontrer, c’ èst råre qui dj’ tome dè l’ rèscontrer ; s’il vous arrive de mal faire, si vos v’ mèstoumez ; il arrive que, (i) vint dès fèyes qui… ; arrive qui plante, quoi qu’il arrive, arive qui plante, arive çou qui vout, qu’ il arive çou qui ç’ vôye, qu’ i vasse come i s’ vôye, pète qui hèye, (ard.) fîre ou faye ; _ à qch, aveni ; _ à saisir, à toucher, atinde, atraper ; _ au trot, à petits pas rapides, au galop, voy. accourir ; _ à petits sauts, aplouketer ; _ en sautant, apotchî, apotcheter ; _ en masse, aploûre ; _ en tourbillons de poussière, apoûsseler ; _ en bour­donnant, azûner ; _ en sifflant, ahufler ; _ en se glissant, s’ awin.ner ; _ à l’improviste, aplokî, atoumer, voy. improviste ; _ brusquement, impétueusement, voy. accou­rir

 

 

arroche

nf (belladone, belle dame) aurôse

 

C60

arroche

åripe (, éripe), bone-dame, manseroûle Ma.),

 

E0

arrogance

arogance, håtin.nisté ; apostropher avec _, voy. apostropher

 

E0

arrogant

, ante adj spotche-broû (nm) ; quel arrogant, celui-là !, qué spotche-broû, ci-là !

 

C60

arrogant

arogant, årvolou, håtin

 

E0

arroger

(s’) s’ arodjî

 

E0

arrondir

v arondi; arrondir le dos, fé l’ gros dos ; votre père se fait vieux, son dos s’arrondit, vosse pa d’vint vî, i rote à bachète

 

C60

arrondir

, -issement arondi, -ihèdje, -ihemint ; tourner et _ le pain dans le pétrin, voy. rouler ; _ son avoir, racrèhe çou qu’ on-z-a ; [objet] arrondi au sommet, copou, -owe

 

E0

arrondissement

nm (action) arondichadje; (résultat) arondichemint; (division territoriale) arondichemint

 

C60

arrosage

nm aîwadje (, êwadje), raîwadje (, rêwadje), raîwéye (, rêwéye) (f) , arosadje

 

C60

arroser

v aîwer, raîwer (, eûwer, reûwer), aroser; il faudra arroser les salades, i faurè raîwer lès salades; (fig.) être arrosé, être pris dans une averse, ièsse raîwé ; nous avons été arrosés, nos-avans stî raîwés

 

C60

arroser

, -age, -ement ramouyî, rim- , -èdje, -a ; rêwer, -èdje ; spritchî (, spru- Ve., sprû- Ma.); _ à la main le linge au vert, spiter, voy. asperger ; _ le plancher, êwer ; _ de purin, bigårder ; _ de pissat, pissener ; _ le rôti, éstèssiner ; nous avons été arrosés (de pluie), nos-avans stu rêwîs ; il s’arrose de salive (en parlant), i s’ kirètche tot, i s’ durètche tot (St.), voy. mouiller; _ (en payant à boire), voy. BOIRE, FÊTER

 

E0

arrosoir

nm raîwè, arozwè ; où as-tu mis l’arrosoir ?, èwou avoz mètu l’  raîwè ?

 

C60

arrosoir

ramouyeû, -ya, rimouyeu , rêweû, rêwète (nf), spritche (nf) ( -u- Ve., -û- St., Ma.), arozwér ; jet d’_, spriicha ; tuyau d’_,  tutûte (nf), bûsète (nf) ; pomme d’_, bouyote dè r’mouyeûtièsse dè l’ supritche Thimister , poume di sprutche Vi. , peûre dè l’ sipritche Jupille)

 

E0

arsenal

nm arsinal

 

C60

arsenal

arsenal, arsinål, dépôt

 

E0

Arsène

npr Arsin.ne

 

C60

Arsène

Arsin.ne

 

E0

arsenic

nm ârsènik (, ârsinik)

 

C60

arsenic

årsinik

 

E0

Arsimont

npr Aursumont

 

C60

arsin

voy. brulis,cendre, essartage

 

E0

arsouille

n (espiègle) ârsouye

 

C60

arsouille

årsouye (, arsouye) ; voy. vau­rien

 

E0

art

nm (moyen d’ obtenir un résultat) maniére (f), toû(r) ; il a l’ art de se faire écouter, il a l’ toû po s’ fé choûter ; il a un art spécial pour le dire, il a one maniére da li po l’ dîre; (chacun des modes d’expression de la beauté) ârt ; il est attiré par l’art, i vèt voltî tot ç’ qu’ èst bia ; ce que vous voyez là, c’est de l’art, ci qu’ vos vèyoz là, c’ è-st-on-ârtisse què l’ a faît

 

C60

art

årt (, ârt)

 

E0

artère

nf rodje win.ne, ârtêre

 

C60

artère

årtéle, von.ne ; voy. angoisse

 

E0

arthrite

nf rumatisse di djonteures (m)

 

C60

Arthur

npr Ârtur ; diminutif, Tûr, Tur, Tutur

 

C60

Arthur

Årtûr (, Artûr) (dimin. Tutûr)

 

E0

artichaut

årtichot ; voy. cœur

 

E0

article

[nm] (o-c) ârtike, (e) årtike

 

G100

article

nm ârtike; (objet de commerce) martchandîje (f)  ; articles d’épicerie, comissions (f) ; articles de confiserie, boubounerîyes (f) , boubounes (f) , sucrâdes (f) ; (article d’un compte) posse

 

C60

article

årtike ; _ d’un compte, passe; être à l’_ de la mort, èsse ås strins

 

E0

articulation

nf (du corps) molète, djonteure ; (de la mâchoire) acoplûre ; (des doigts) dognon (m)

 

C60

articulation

acopleûre, atèleûre, djonteûre ; les _ des bras, des jambes, lès ployeûres, lès tchårlîres, lès ployants (, ployons Tr. ployins St.), lès toûrnants (Bo.) ; (de l’épaule), voy. omoplate ; (du genou), voy. rotule ; (du poignet) manôwe (Sart, Ja. , manûhe St., Ma., Bo.) ; (du doigt) noukèye, voy. arête ; deuxième _ du doigt, croufe (avu dès croufes, être battu) ; (de l’aile) moron ; _ des sons, pårlumint

 

E0

articuler

årticuler

 

E0

artifice

nm ârtifice ; feu d’artifice, feu d’ ârtifice

 

C60

artifice

(engin) årtifice (feu d’artifice, feû d’ å.) ; boîte d’_, voy. boite; _ (tromperie), toûr, truk ; homme plein d’_s, on toûrsiveûs ; user d’_, fé l’ macrale ; voy. astuce, ATTRAPER, TROMPER

 

E0

artificiel

adj fleur artificielle, fleûr di papî (di plastik, di sôye…); jambe artificielle, djambe di bwès, fausse djambe

 

C60

artificiel

, -elle fleurs _, fleûrs årtificiéles, fleûrs à (ou en) vîf ; voy. faux; pêcher à la mouche _, pèhî à l’  mohe årtificiéle ; ronces _ , voy. barbelé

 

E0

artificier

årtificî

 

E0

artificieux

voy, artifice

 

E0

artilleur

nm ârtiyeûr (, ârtilieûr), canonî (, calonî)

 

C60

artilleur

, -erie årtilieûr, årtilerèye

 

E0

artisan

nm ome di mèstî

 

C60

artisan

årtisan, ordt ovrî, ome di mèstî ; _ qui a appris le métier à peu près seul et ne le pratique pas régulièrement, on såvadje tchårlî ou scrinî, etc.

 

E0

artisan, e

[n] ome / feume di mèstî

 

G100

artiste

[n] (o-c) ârtisse, (e) årtisse

 

G100

artiste

n ârtisse; c’est un artiste peintre, i pind dès tauvias

 

C60

artiste

, -ement årtisse , årtissemint (, årtistèmint)

 

E0

arum

voy. gouet

 

E0

arum tacheté

nm pâpâ-laulau, poli

 

C60

Arzis

place des _, so l’s-Årzis,  à Liège

 

E0

as

nm (excellent) as’ , maîsse ; c’est un as comme coureur cycliste, c’ è-st-on as’ come coureû à vélo; (première des cartes à jouer) as’ (f) ; avoir l’ as et le roi, awè as’ èt rwè, awè gros mâriadje ; avoir l’as sans l’appui d’autres cartes, awè l’ as’ tote sètche ; être plein aux as, ièsse caurlé; (expr) être plein aux as, ièsse pêrcé ritche ; être habillé à l’as de pique, ièsse agayolé, ièsse moussî à l’ ôrlicote, ièsse moussî à pôrte-mantau, ièsse agayolé comne on vindeû d’ aurmonaks

 

C60

as

(carte) has’ (, ès’ Ve., St., Ma., Vi.); _ gardé, has’ aspoyî ou abiyî ; (dé) double as, voy. ambesas ; faire rafle d’as, fé rafe di bidèts

 

E0

ascaride

nm rond-viêr

 

C60

ascenseur

nm assenseûr, monte-è-d’ chinde ; appeler l’ ascenseur, fé v’nu l’  assenseûr

 

C60

Ascension

nf (fête religieuse) Assinsion ; à l’ Assinsion, dérin frumejon, à l’Ascension, dernier frisson

 

C60

ascension

(fête religieuse) Acinsion ; l’_ d’un ballon, rènêrihèdje d’ on balon

 

E0

asile

je n’ai plus d’_, dji n’ a pus nou raler, vo-me-là sins ratrêt (ou djîsse, rèfûdje, lodjis’), dji so d’colébé ; _ pour jeunes enfants, crèche ; _ pour vieillards, voy. hospice

 

E0

aspe

_ biponctué (poisson), godje (nf)

 

E0

aspect

aspèt, vuwe

 

E0

asperge

nf aspêrje

 

C60

asperge

aspére ; croître comme une _, crèhe come ine aspére ou cibole ; au fig., quelle _ !, quéne cibole !

 

E0

asperger

v ramouyî, spiter ; nous aspergerons, nos ramouyerans, nos spiterans

 

C60

asperger

spiter, sbrissi (St.) ; _ avec l’aspersoir, aspèrdjî ; voy. ARROSER, CROTTER, ÉCLABOUSSER

 

E0

aspergès

nm aspèr(d)jès’ (nf), breûsse à l’ bèneûte êwe, (fam.) boubou

 

E0

aspérité

stitcha (nm), strouk(i)ant (nm), graboye, groub(i)ote, groumiote, bouyote ; voy. piquant; (chemin) plein d’_, ine måle cabossêye vôye, tote à fosses èt à bosses, qui n’ a qu’ dès roukes èt dès strouks, qu’ n’ èst qu’ one sîre groumote, dès tièsses-di-tchin, dès tièsses di mwèrt qui boutèt foû ; voy. rocailleux ; les _s du poing fermé, lès noukèyes ; voy. arête

 

E0

aspersoir

nm aspèrjês’, brouche (f)

 

 

aspersoir

voy. aspergés, arrosoir

 

E0

asphalte

nf asfale

 

C60

asphalte

, -er, -age asfale, asfalter, -èdje

 

E0

asphyxie

, -er, -ant, voy. étouffe

 

E0

aspic

nm aspik; méchante langue, linwe d’ aspik

 

C60

aspic 

1 (vipère) langue d’_, linwe d’ aspik

 

E0

aspic

2 (plante)huile d’_, ôle d’ aspik

 

E0

aspic

voy. dévidoir

 

E0

aspirateur

nm aspirateûr, mougne-poûssêre, suceû d’ poûssêre

 

C60

aspirer

v (désirer) v(o)lu ; il aspire à cet emploi, i vôreûve tant awè ç’  place-là; (attirer l’air dans ses poumons) satchî ; aspirez profondément, aspirez on bon côp, satchîz on bon côp

 

C60

aspirer

houmer, rihoumer ; voy. humer

 

E0

aspirine

nf aspirine, catchèt

 

C60

assa fœtida

nf stron-d’ -diâle (m)

 

C60

assa fœtida

stron-d’-diåle

 

E0

assagir

v rapauji, fé divenu pus sâdje

 

C60

assagir

(s’) vr divenu pus sâdje, divenu pus paujêre ; ils s’assagissent, is d’vègnenut pus sâdjes

 

C60

assagir

rinde pus sûti (, mèyeû, pus malin) ; (s’) diveni pus sûti, etc.

 

E0

assaillir

v ataker ; ils nous assaillent, is nos-atakenut

 

C60

assaillir

voy. attaquer ; _ de projec­tiles, caloner, pîrehî, houyî, houyeler, cahouyî (, -ougnî) ; voy. lapider ; (au moral) assåder ; voy. apostropher

 

E0

assainir

rinde pus hêtî

 

E0

assaisonnement

nm (action) assaîsonadje; (résultat ou ingrédient) acomôdadje, adoube (f), assaîsonemint

 

C60

assaisonner

v acomôder, assaîsoner, assaujener ; ce n’est pas assez assaisonné, gn-a nin do sé assez, gn-a nin do pwève assez… ; assaisonner le rôti avec du poivre, du sel et du thym, assaujener l’ rosti avou do pwève, do sé èt do pilé

 

C60

assaisonner

, -ement assåhener, acouhener, -èdje

 

E0

assassin

nm assasin, assasineû, moûdreû

 

C60

assassin

, -at, -er assasin, -at, -er ; moudrére, moudri (Ma.) ; voy. égorger, MEURTRE, -IER, TUER

 

E0

assassinat

nm assasinat

 

C60

assassiner

v assasiner

 

C60

assaut

nm atake (f)  ; je suis partie à l’assaut de l’Everest par l’autre côté, dj’ a ataké l’ Everest pa l’ ôte costé; interj à l’assaut !, à l’ atake !

 

C60

assaut

assaut

 

E0

assécher

v assètchi, fè sètchi, rasgoter; il assèche, il assètchit; il asséchait, il assètchicheut, il assètchicheûve ; assécher une mare ou une flaque d’eau, rasgoter one basse ; assécher un puits, disp(o)ûjî on pus’, sètchi on pus’

 

C60

assécher

, -ement assètchi, -emint ; horer, sêwer, -èdje; voy. drain, -er

 

E0

assemblage

assimblèdje, -blumint, djondèdje, èmantcheûre, èdjiblèdje, èdjibleure (Sp.), båtchemint, tchèsså-pareûse ; chaîne d’_ (t de charr.), tchin.ne di tôhelèdje , tôhelore (Ja.) ; bâton, chaîne ou cuir d’_ entre les mors de deux chevaux, acopleûre, inte-lôye ; _ de fleurs, purzin (anc. Ve.) ; _ étrange, årtifaye, voy. objet

 

E0

assemblée

nf rachonadje (m), raploû (m) ; c’était une assemblée de vieux, c’ èsteut on raploû d’ vîyès djins ; assemblée générale, grand raploû

 

C60

assemblée

assimblêye ; voy. réunion

 

E0

assembler

[v] (o) rachèner, (c) rachoner, (e) rassonler, (o) assimbler, (c) mète èchone ; v. rassembler (se), réunir (se)

 

G100

assembler

v (mettre ensemble) mète èchone, rachoner, riloyî; (monter) èmantchî, monter ; assembler un meuble, monter on meûbe, èmantchî on meûbe ; assembler une robe, monter on foûrau

 

C60

assembler

(s’) vr si rachoner, si raploûre; c’est ici qu’ ils s’assemblent, c’ èst véci qui s’ raploûjenut; (pièces à assembler) si mète èchone; ces pièces s’assemblent facilement, cès pîces-là s’ mètenut aujîyemint èchone

 

C60

assembler

rassonler (, -on.ner), rèyûni ; (t. techn.) assimbler, djonde, émantchî, èdjibler ; (avec chaînes, etc.) (t de charr.) tôheler

 

E0

asséner

v acsègnî, cassî, gorder, mayî, pi(n)gnî; il assène, il acsègne, i casse, i gordéye, i pigne, i pingne ; il assénera, il acsègnerè, i casserè, i gordéyerè, i mayerè, i pignerè

 

C60

asséner

assèner

 

E0

assentiment

nm acôrd, acwârd

 

C60

assentiment

assintimint, agrémint, consintemint

 

E0

asseoir

v (personne ou animal) achîr, assîr (, assîde) ; nous asseyons un malade, nos-achîdans on malade; bien asseoir un bâtiment, fé dès bonès fondâcions

 

C60

asseoir

(s’) vr s’ achîre (, s’ assîde, s’ assîre), fé sîsîde (enf) ; je m’assieds, dji m’ achî; il s’assied, i s’ achît; nous nous asseyons, nos n’s-achîdans ; vous vous asseyez, vos v’s-achîdoz ; ils s’asseyent, is s’ achîdenut; il s’asseyait, i s’ achîdeut, i s’ achîdeûve; il s’assiéra, i s’ achîrè; il s’assiérait, i s’ achîreut, i s’ achîreûve; qu il s’asseye, qu’ i s’ achîde; qu’ il s’assît, qu’ i s’ achîdiche ; asseyons-nous, achîdans-nos ; asseyez-vous, achîdoz-vos ; assis (-e), achî (f  achîde, achîje); s’asseoir un instant, plèyî l’ djambe; action de s’asseoir, assîdadje (m) (expr) plèyî l’ djambe, s’asseoir ; plèyîz l’ djambe one minute!, plèyîz li d’gno one munute!, asseyez-vous!; c’ èst l’ cu qui r’pwase lès djambes (iron), c’est le derrière qui repose les jambes (dit-on lorsqu’on s’assied)

 

C60

asseoir

assîr (, achîr, assîte) ; t enf. fé sîte ou sîssîte ; manière d’être assis, sîte (nf) ; s’_ un instant, ployî l’ djambe; il n’est jamais assis, i n’ èst måy (ou i n’ tint nin) cou so hame ; (t techn) _ sur des blocs, abloker, ablokener

 

E0

asseoir (s’)

[v] s’ achîr, (e-c) s’ assîr, (o-c) s’ achîde, (c) s’ aside

 

G100

assermenté

, ée adj assèrimé (-ye), qu’ a passé s‘ sèrmint

 

C60

assermenter

v assèrimer

 

C60

assermenter

assèrminter, sèrminter ; il est assermenté, il a passé sièrmint

 

E0

assertion

nf acèrtinadje

 

C60

asservir

, -issant, -issement assièrvi (, assèrvi), -ihant, -ihemint

 

E0

Assesse

npr Assèsse

 

C60

assesseur

nm assèsseûr

 

C60

assette

hawê (nm); (marteau d’ardoisier) royant, tchicotin, hatchète di hèyeteû, martê d’ hèyeteû

 

E0

assez

adv (en suffisance) assez, sufisant, tant qui faut; j’ en ai suffisamment, dj’  ènn’  a assez ; en langue wallonne, « assez » se met toujours après l’adverbe, l’adjectif, le verbe ou le substantif ; on tombe déjà assez facilement sans courir, on tchaît d’djà rade assez sins couru ; votre manne n’est pas assez grande, vosse banse n’ èst nin grande assez ; il n’est pas assez riche, i n’ èst nin ritche assez ; vous avez assez travaillé, vos-avoz bouté assez ; il n’a pas assez d’argent, i n’ a nin dès caurs assez ; avez-vous assez de papier ?, avoz do papî assez ? ; j’ai assez de bijoux, dj’ a dès-ôrerîyes assez ; j’ai assez de livres ainsi, dj’ a dès lîves assez insi; j’ai voyagé assez bien, étant jeune, dj’ a voyadjî m’ paurt quand dj’ èsteu djon.ne ; j’ai voyagé plus qu’assez, dj’ ènn’ a m’ sô d’ voyadjî; des vases, j’en ai plus qu’assez, dès vâses, dj’ ènn’ a à r’vinde; (en être saturé) en avoir assez, ènn’ awè assez, ènn’ awè plin sès botes, ènn’ awè s’ sô; (marque une atténuation ou un renforcement) co ; elle est encore assez belle, èle n’ èst nin co là si mau ; je vais assez souvent à Namur, dji va co sovint à Nameur; tout juste assez, ras’ qu’ à ras’ ; « Lalîye m’ ènn’ a bouté one djusse. Ci sèrè ras’ qu’  à ras’ po audjoûrdu au nût. » (E. Gilliard) ; (loc) assez bien, one miète qui vaye; plus qu’assez, tant qu’ à mile, à tchîr dissus (grossier); interj assez !, c’ èst tot !

 

C60

assez

assez (, èssez Ve.) ; il est _stupide pour… il èst bièsse assez, qui po… ; nous sommes _ nombreux, nos-èstans nos-assez ou nos-èstans-st-assez ; j’ai _ mangé, dj’ a magnî assez, dj’ a magnî m’ sô, dj’ a bin fêt ; assez ! ne versez plus dans mon verre, holà è m’ vêre ! ; voy. EXCÉDÉ, SATIÉTÉ

 

E0

assidu

, ue adj todi là ; il est assidu, il èst todi là, i n’ manke jamaîs; (chose) il y est arrivé grâce à un travail assidu, c’ èst d’ awè tofêr travayî qu’ il î a pârvinu

 

C60

assidûment

tindant

 

E0

assiéger

assîdjî, fé l’ sîdje di…

 

E0

assiette

[nf] assiète

 

G100

assiette

nf (pièce de vaisselle) assiète ; il a cassé l’ assiette, il a spiyî l’ assiète; (contenu d’une assiette) assiètéye ; j’ai mangé une assiette de pommes de terre, dj’ a mougnî one assiètéye di canadas; (expr) on-z-a co lèyî d’ l’ awin.ne o batch (iron), on a encore laissé de l’avoine dans le bac, on n’a pas vidé complètement les assiettes; ne pas être dans son assiette, ni nin ièsse d’ assène

 

C60

assiette

assiète (, achète) ; _ au beurre, assiète å boûre, tèyeû (å boûre) ; (base) assîse ; je ne suis pas aujourd’hui dans mon _, dji n’ so nin oûy d’ adram’, d’ à-façon, di sqwére, à m’ navète,  di stok, du rôye (Ve.), dji n’ so né rèsse oûy (Vo.) ; voy. indisposé

 

E0

assiettée

nf assiètéye ; grosse assiettée, platenéye ; vous m’en avez mis une d’ assiettée, vos m’ ènn’ avoz mètu one di platenéye

 

C60

assiettée

platenêye, assiète

 

E0

assigner

v acsègnî; nous l’assignons, nos l’ acsègnans

 

C60

assigner

, -ation en justice, assigner, citer, -åcion ; houkî å tribunal ou å djudje, atrêre divant l’ djudje, (anc.) bileter , èvoyî (, riçûre) ine cédûle ; voy. justice

 

E0

assimiler

v (considérer) rimète à ; je l’assimile à un bon ouvrier, djè l’ rimèt à on bon-ovrî; (rendre semblable au reste de la communauté) ni pont fé d’ difèrince ; il a été bien assimilé dans le groupe, on n’ a pont faît d’ difèrince ètur li èt l’s-ôtes; (intégrer des connaissances) comprinde ; il assimile facilement la matière, i comprind rade li matiére, lès lèçons

 

C60

assimiler

(s’) vr (devenir semblable, s’adapter) s’ abituwer, s’ afaîti, s’ aroutiner, si fé à, s’ acostumer à

 

C60

assis

adj achî(d) (assî(d)) ; place assise, place d’ achîd

 

C60

assise

nf (base d’un mur, rangée de pierres ou de briques) arasemint (m), lét (m) (, lèt (m)) ; l’assise du mur est bien épaisse, li lét do meur èst bin spès; (loc) diner do pîd, donner du pied, donner de l’assise; ièsse djus d’ pîd, être hors du pied, manquer d’assise ; rinde do pîd, rendre du pied, rendre de l’assise; pl assises, assîses ; la Cour d’assises, li Coû(r) d’ assîses

 

C60

assise

nf assîse; rangée de briques, djådje, lét ; voy. cour

 

E0

assistance

nf (aide) assistance ; donner assistance, diner assistance; (public) djins (m pl) il y avait une nombreuse assistance, gn-aveut bran.mint dès djins; (présence) mon assistance à la réunion n’était pas indispensable, i n’ èsteut nin rèquis qui dj’ fuche là po l’ raploû; assistance publique, tauve dès pôves, mamboûr dès pôves

 

C60

assistance

assistince, êde, sécoûrs, voy. aide; vivre de l’_ publique, èsse so l’ åmon.ne dès pôves, (plaist) viker so l’ prô Dèyô

 

E0

assistant

, ante n (celui qui aide) aîdant (-e), copleû (-se) ; (celui qui est présent) tous les assistants ont été satisfaits, tos lès cias qu’ èstin.n là ont stî binaujes

 

C60

assistant

, -e assistant, -e ; êdeû , -eûse, -erèsse, voy. aide

 

E0

assister

[v] (aider) (e-c) copler, (c) aîdî, (o) édî

 

G100

assister

v (seconder) aîdî, copler; il l’aide, i l’ aîde, i l’ copèle; (porter secours) diner assistance; (être présent) ièsse là ; il a assisté à la dernière assemblée, il èsteûve là au daîrin raploû

 

C60

assister

assister, êdî, aspaler ; voy. aider ; (houill.) être assisté par la caisse de secours, èsse ås médes

 

E0

association

nf soce; association sans but lucratif, soce qui n’ cache nin à fé dès caurs

 

C60

associer

v (mettre ensemble) mète èchone, rachoner, raploûre

 

C60

associer

(s’) vr (personnes) si mète èchone: nous nous sommes associés pour pouvoir offrir une télévision, nos n’s-avans mètu èchone po sawè ofri one tèlèvision; (choses) bin aler èchone ; ces couleurs-là s’ associent admirablement bien, cès coleûrs-là vont fwârt bin èchone

 

C60

associer

, -ation assôci(y)er, -èdje, -åcion ; une _ de voleurs, ine bande (ou tchin.ne) di filous; voy. bande, clique; (s’) s’ assocener (un associé, on soçon) ; s’_ pour acheter un bœuf à tuer pour la fête, fé ine påcinerèye

 

E0

assoiffé

, ée adj et n être assoiffé, awè swè ; il boit comme un assoiffé, i bwèt come onk qu’ a swè; (expr) dj’ aureu bèvu cèkes èt tonias, j’aurais bu anneaux et tonneaux, j’étais assoiffé ; il a stî spani avou on èrin, il a été sevré avec un hareng, il est toujours assoiffé

 

C60

assoiffé

 un _, onk qu’ a seû, qu’ a l’ pèpèye ; voy. soif

 

E0

assoler

, -ement (des terres) assåhener -èdje, voy. sole

 

E0

assombrir

v assombri ; assombrir à nouveau, rassombri ; assombrir fortement, nwâri

 

C60

assombrir

(s’) vr (devenir sombre) si brouyî, si machurer, si règrignî; le temps s’assombrit, là l’ timps qui s’ brouye ; le ciel s’assombrit, li ciél si  machure; (devenir triste) si règrignî; son visage était assombri, si visadje èsteûve tot règrignî

 

C60

assombrir

, -issement assombri, -ihèdje, -ihemint; (ciel, temps) s’_, s’ assombri, si covri, si tchèrdjî, si mahî, si mahurer, si rafûler  si rèbruni, s’ abruni, s’ (r)aneûri, s’ (r)èneûri , s’ (r)ènûler (, -oûler Ve., Ar., Du.), s’ raneûti (Ja.), s‘ (r)èbrôhî , s’ (r)èbronkiner, s’ rigrignî, su rèbrognî, si maswâder ; voy. bru­meux, NOIRCIR, SOMBRE

 

E0

assombrir (s’)

[v] (c) si machurer, (o) s’ machurer, (e) si mahurer

 

G100

assommant

,  -e assomant, touwant, -e ; voy, INSUPPORTABLE

 

E0

assommer

[v] maker, (o) assoumer

 

G100

assommer

v (battre de manière à étourdir) achiner, awoûrler, croker,  , flabauder, macsauder, mafler, maker, margougnî, mascaurder,  poker, ramoûjener, scauyî, spèrdjoner, storner, taner, târlouchî, târter ; action d’ assommer, achinadje, awoûrladje, crocadje, flabaudadje, makadje, macsaudadje, mafladje, margougnadje, mascaurdadje, pocadje, ramoûjenadje, scauyadje, spèrdjonadje, tanadje, târloûchadje, târtadje (tous m)

 

C60

assommer

assomer, ahoûrler, håmer, maker, gnaker, asdoûmi, macsôder , misser, touwer, warcoter, fålier l’ tièsse (à qn) ; il l’a assommé de coups, i l’ a batou mwért ; voy. étourdir, rosser

 

E0

assommeur

nm makeû, margougneû, mascaurdeû, martokeû, pokeû

 

C60

assommoir

assomeû, touweû, makète (nf), makeûse (nf)

 

E0

Assomption

nf quinze d’ awous’ , Notrè-Dame d’ awous’

 

 

Assomption

Assompsion , à l’  Notru-Dame di d’mèy (, dè mèy, dè mé) l’ awous’, … (dè qwinze) d’ awous’, à l’ grande Nosse-Dame ; entre l’_ et la Nativité de la Vierge, inte lès deûs Notru-Dame (, Nosse-Dame ard.)

 

E0

assorti

adj qui va bin avou ; une cravate assortie à la veste, one cravate qui va bin avou l’ casake ; ces couleurs sont bien assorties, cès coleûrs-là vont bin èchone

 

C60

assortiment

nm (assemblage de choses qui vont ensemble) il y en a tout un assortiment, i gn-a vraîmint d’ totes lès sôtes (… totes lès cougnes)

 

C60

assortiment

assôrtimint ; _ d’outils, de meubles, etc., atèlèdje ; voy. attirail

 

E0

assortir

v apaîryî, fè aler èchone

 

C60

assortir

(s’) vr bin aler èchone ; ces vêtements s’assortissent bien, cès moussemints là vont bin èchone ; nos caractères ne s’assortissent pas, nos n’ èstans nin faîts po-z-aler èchone

 

C60

assortir

(r)assôrti ; un couple bien assorti, ine cope bin apåliêye, deûs djônès djins bin-n-acoplés ; mariage mal assorti, bastårdé marièdje ; c’est bien assorti, çoula sût bin ; (t d’arm) _ les pièces avec le bois, fé sûre lès pèces avou l’ bwès

 

E0

assoupir

v sokyî, soketer; il est assoupi, i sokîye, i soketéye ; il était assoupi quand nous sommes entrés, i sokieûve… , i soketeûve quand n’s-avans moussî

 

C60

assoupir

(s’) vr s’ èscliner, s’ èsglimî, s’ èssoketer, soketer; je me suis assoupi quelques minutes, dji m’ a èssoketé saquants minutes, dj’ a soketè saquants munutes, dj’ a pèté on quârt, dj’ a waîtî en d’dins ; « Pwîs, après l’ din.ner, come èlle aveut l’ idéye di s’ èscliner one miète,… » (L. Namèche) ; « I faît tchôd ; li vîye djin, qu’ è- st-odéye di causer, si rastoke è s’ fauteuy èt binrade s’ èsglimîye . » (G. Bernard)

 

C60

assoupir

(s’) s’ èssoketer, s’ èssometer, s’ assoupi ; s’_ de nouveau, si rèssoketer ; voy, ENDORMIR, SOMMEILLER

 

E0

assoupissant

, -e èssoketant, assoupihant, -e ; voy. ACCABLANT

 

E0

assoupissement

nm èssoketadje, soketadje, sokiadje ; (expr) fé l’ ouy couchèt, être en voie d’ assoupissement

 

C60

assoupissement

èssoketèdje, èssometèdje, assoupihemint

 

E0

assouplir

v disriwèdi

 

C60

assouplir

, -issement afroyî, -èdje ; (t de tann) brîhî

 

E0

assourdir

[v] (o) (a)stoûrdi, (c) storner, (e) assoûrdi

 

G100

assourdir

v câsser lès-orèyes, storner

 

C60

assourdir

assoûrdi , èstoûrdi, soûrdi (Ve., Da.), storner, èstèner, swèrbi, trawer (, cahoûrder, tchawer) lès-orèyes, fé soûrdau

 

E0

assourdissant

, -e assoûrdihant, -e ; bruit _, on disdut qui v’ n’ oyez gote, ine arèdje di tos lès diåles, voy. tapage ; bavard _, bablame

 

E0

assouvir

v continter

 

C60

assouvir

 _ sa faim, magnî à s’ fin

 

E0

assujettir

_ un peuple, soumète ; _ un objet, splinkî, voy, attacher,   caler, étanÇONNER, GARROTTER, SERRER

 

E0

assumer

v sopwârter (, Sombreffe, supwârter) ; il assume, i sopwate ; nous assumons, nos sopwârtans

 

C60

assurance

nf (contrat) assûrance; (certitude) vous pouvez avoir l’assurance qu’il viendra, assûré qu’ i vêrè ; (confiance en soi-même) il manque d’ assurance, i n’ èst nin sûr di li; parler avec asssurance, causer aujîyemint, causer d’ acèrtinance.

 

C60

assurance

assûrance, acèrtinance ; _ imperturbable, aplomb, front, toupèt ; priver d’_, difranki ; voy. audace

 

E0

assurément

adv assûré, sins manke ; il viendra assurément, assûré qu’ i vêrè, i vêrè sins manke

 

C60

assurément

voy. certainement, cer­tes

 

E0

assurer

[v] (affirmer) acèrtiner, (o) asseûrer, (c) assûrer

 

G100

assurer

v (certifier) acèrtiner, assûrer, garanti ; action d’assurer, acèrtinadje (m) ; il me l’a assuré, i m’ l’ a acèrtinè ; il va pleuvoir, je vous l’assure, i va ploûre, c’ èst mi qu’ vos l’ dit; (mettre à l’ abri) garanti; (garantir par un contrat) assûrer ; je suis bien assuré, dji so bin assûré

 

C60

assurer

(s’) vr (vérifier) veûy, vôy ; assurez-vous de sa présence, alez veûy s’ il èst là; (s’assurer contre) si garanti; (prendre un contrat d’assurance) s’ assûrer

 

C60

assurer

assûrer, acèrtiner, cèrtifiyî, garanti ; je tiens pour assuré que, dji tin qui… ; je vous l’assure, dj’ è rèspond (qui…) ; s’_ des témoins, prinde dès tèmons ; _ contre l’incendie, assûrer, afranki (Spa) ; _ contre la rage (en s’inscrivant dans la confrérie de Saint-Hubert), s’ arinter

 

E0

assureur

assûreû (, -eûr)

 

E0

aster

nm fleûr di sinte Tèrêse

 

C60

aster

oûy-dè-bon-Diu

 

E0

astérisque

nm stwale (f) (, stwèle (f))

 

C60

astérisque

steûle, astèrike

 

E0

asthmatique

adj il est asthmatique, i dwèt cachî après s’ sofla, il a l’ coûte alin.ne

 

C60

asthmatique

coûrt d’ alène, oprèssé, atenou dè l’ coûterèsse d’ alène ; voy. haleter

 

E0

asthme

nm avoir de l’ asthme, awè l’ coûte alin.ne

 

C60

asthme

coûterèsse d’ alène (nf)

 

E0

astic

_ de cordonnier, astik ; voy. polissoir

 

E0

asticot

nm chalon, molon

 

C60

asticot

warbau

 

E0

asticoter

asticoter, astitchî ;  voy. HARCELER

 

E0

astiquer

v richurer ; nous les astiquerons, nos lès r’churerans ; « Si mârine, lèye, èle li r’churéve todi avou do sidol . » (E. Gilliard) ; astiquer les cuivres, fé blinker lès keûves

 

C60

astiquer

astiker, fé blinkî

 

E0

astracan

astragan

 

E0

astre

[nm] asse ([nf] à l’ouest)

 

G100

astre

nm asse

 

C60

astre

asse

 

E0

astreindre

astrinde ; voy, forcer

 

E0

astringent

, ente adj (fruit) rèche (, ruche) ; les prunelles sont des fruits astringents, lès purnales, ç’ èst dès frûts qu sont rèches

 

C60

astringent

, -e : remède _, on r’méde rissèrant, … qui r’ssére ; poire _, stron.nante peûre ou peûre di stron.nant

 

E0

astrologue

astrologue (, astèrlogue), feû d’ årmanak

 

E0

astuce

nf toû(r)  (m), truk (m) ; il a toujours une astuce pour passer avant les autres, il a todi l’ toû po passer pa-d’vant l’s-ôtes

 

C60

astuce  

malice, maliceté, rûse ; voy. ARTIFICE, FOURBERIE

 

E0

astucieux

, euse adj (qui a de l’astuce) toûrsiveûs (-e) ; (qui dénote de l’astuce) bin trové (-ye) ; c’est astucieux, tiens, cela !, c’ èst bin trouvé, tin, ça !, ci n’ èst nin bièsse, tin, ça !

 

C60

astucieux

, -euse toûrsiveûs, gawdieûs, rûsé ; voy. finaud, rusé, sour­nois

 

E0

astucieux, euse

[adj] toûrsiveûs, e, (e-c) malin, e, (o) malén, ine, (o) fichaud, e

 

G100

atavisme

nm (expr) ci qui vint d’  pouye grète, ce qui vient de poule gratte ; lès djon.nes di tchèt mougnenut voltî dès soris, les jeunes chats mangent volontiers des souris, c’est de l’atavisme

 

C60

atelier

nm ovrwè, atèlier

 

C60

atelier

atèlier (de couture, des chemins de fer, etc.); _ d’artisan, ovreû, botike

 

E0

Athanase

npr Tanase

 

C60

Athanase  

Tanase /-s/

 

E0

athée

adj et n atéye, qui n’  crwèt ni à Diè ni à diâle

 

C60

athénée

nm atènéye (f) ; un grand athénée, one grande atènéye

 

C60

athénée

atènêye (, -éye) (nf)

 

E0

athlète

nm atléte ; coureur, coureû à pîds, lanceur de poids, lanceû au pwèd, sauteur à la perche, zoubleû / sauteû à l’ pêrche,…

 

C60

atinter

afistoler, atîtoter ; voy. accou­trer

 

E0

atmosphère

[nf] (c) aîradje [nf], (e) êrèdje [nf], (o) érâdje [nf], (c) aîr [nf], (e) êr [nf], (o) ér [nf]

 

G100

atmosphère

nf atmosfére ; (temps) timps (m) ; l’atmosphère s’éclaircit, li timps raclérit ; (air) aîr (f)  ; air sain, bone aîr ; il passe une brise légère, i coûrt di l’ aîr; (ambiance) ici, l’atmosphère est paisible, véci, il î fait paujêre

 

C60

atmosphère

état de l’_, timps (nm)

 

E0

atmosphérique

adj les variations atmosphériques, lès candjemints do timps ; la pollution atmosphérique, l’ èpèstifèradje di l’ aîr

 

C60

atome

nm atôme

 

C60

atomique

adj atomike ; une bombe atomique, one bombe atomike

 

C60

atomiseur

nm spritchoule (f)

 

C60

atours

elle a mis ses beaux _, èlle a mètou sès bèlès cåyes ou totes sès gågåyes, èle s’ a mètou (ou moussî) so s’ pus gåye (ou ), so s’ trinte-deûs, so sès qwale filèt, so s’ pus fin filèt, so sèes treûs fistous, so sès treûs crampons ; voy, BIJOU,  FANFRELUCHE, JOYAU

 

E0

atout

[nm] triyonfe [nf], (o-c) atoute [nf], (e) atote [nf]

 

G100

atout

nm atoute (f) , triyonfe (f) ; (expr) i s’ faut todi sièrvu dès triyonfes qu’ on-z-a è s’ djeu, il faut tirer parti de tous ses atouts

 

C60

atout

atote (nf), triyonfe (nf) ; jouer _, bate (, bouhî) atote ; roi et dame d’_, bèle brûte; valet et dame d’_, basse brûte ; joueur qui a de la chance en atouts, on tchêye-atotes

 

E0

atrabilaire

vièrmouyeûs, -e ; voy. BOUDEUR, MAUSSADE

 

E0

âtre

[nm] (o) culot (du feu), (c) culot (do feu), (c) aîstréye [nf], (e) êsse

 

G100

âtre

nm aîstréye (f) , culéye (f) , culot

 

C60

âtre

êsse (nf) ou êsse dè feû, êstréye (Hu.) ; se tenir dans l’_, au coin du feu, cropi, gôti è l’ coulêye ou è l’ cwène dè feû, è coulot, djôkiner adré l’ take, rôsiner, èsse tofér acloupsiné è l’ êsse, cover åtoû dè feû ; celui, celle qui croupit dans l’_, crope-coulêye, crope-è-cindes (, crope-è-cènes), tchêye-è-l’-êsse ; à la Toussaint on se serre autour de l’_, à l’ Tossint, l’ êsse èst plin ; voy. foyer, CHEMINÉE

 

E0

atroce

adj une douleur atroce, on mau à n’ sawè sopwârter, on mau qu’ èst deur à sopwârter; c’était une vision atroce, c’  èsteûve one saqwè d’  tèribe à veûy ; c’est atroce ce que vous me racontez là, dijoz-me qui ç’ n’  èst nin l’ vraî, ci qu’ vos racontez là!, c’ è-st-à n’ nin crwêre !, è-st-i possibe au monde, one parèye afaîre !

 

C60

atroce

douleur _, afreûse doleûr, doleûr di possédé, må d’ arèdjî ; bise _, ine indigne bîhe ; voy. affreux

 

E0

atrocement

afreûsemint, oribemint

 

E0

atrocité

afreûse calinerèye, abomi­nåcion, oreûr

 

E0

attabler

(s’) vr mète coutia su tauve, s’ atauveler, si mète à (l’) tauve ; se mettre à nouveau à table, si ratauveler ; je m’attable, dji m’ atauveléye, dji m’ atauvèle

 

C60

attabler

(s’) s’ atåveler, si mète (ou si sètchî) à l’ tåve

 

E0

attache

nf (action d’ attacher) ablouketadje (m); (ce qui sert à attacher) atatche ; attache de collier de cheval, atatche di goria; (lien) lache, loyin (m); (ce qui nous attache aux choses) je n’ai pas d’attache là-bas, gn-a rin qui m’ ritind vêlà

 

C60

attache

(de chien) lahe, cwède, tchin.ne ; voy. licou, lien

 

E0

attaché

, ée adj (retenu par une attache) ablouketé (-ye) ; (retenu par un lien) riloyî (-ye) ; (s’il s’agit d’un animal) alachî (-ye), tinu à l’ lache (f tineuwe) ; n’ayez pas peur, il est attaché, n’ eûchîz nin peû, il èst t’nu à l’ lache ; (lié par un sentiment d’amitié) tinu à ; nous y sommes fort attachés, nos-î t’nans bran.mint

 

C60

attachement

[nm] (o-c) atatchemint, (e) atachemint

 

G100

attachement

voy. affection

 

E0

attacher

[v] atèler, (o-c) atatchî ; v. lier

 

G100

attacher

v (faire tenir au moyen d’une attache) ablouketer, atatchî ; attacher sa ceinture, ablouketer s’ cingue; action d’attacher, ablouketadje (m) ; il attache, il ablouketéye, il atatche ; il attachera, il ablouketéyerè, il atatcherè; (enchaîner) alachî, loyî, mète à l’  lache ; attacher un chien, alachî on tchin ; action d’attacher, alachadje (m); (attribuer) j’attache beaucoup d’importance à sa présence, por mi, c’ èst grand bin qu’ i fuche là

 

C60

attacher

(s’) vr (se fermer) s’ ablouketer, s’ atatchî ; c’est un collier qui s’attache facilement, c’ è-st-on colé qui s’ atatche aujîyemint,… qui s’ ablouketéye aujîyemint; (se fixer, se coller) coler, plaker ; la boue s’attache à mes souliers, lès broûs plakenut à mès solés; (prendre de l’attachement pour) tinu à ; il s’attachait à elle, c’était visible, i t’neûve à lèye, on l’ vèyeûve bin

 

C60

attacher

atèler ; (avec épingles) atètchî, mète dès-atètches ; (avec boucle) ablouketer (, -ekener) ; (avec crampons) èclamer ; (avec chaînes, etc., en charronnerie) tôheler ; (houill.) _ des rails avec des tire-fond, tire-foner dès guides ; attachez votre chien, loyîz vosse tchin, tinez vosse tchin à l’  lahe; attacher à un pieu (chèvre, vache), mète å (ou à) pikèt, loyî (, aloyî) å på, èlahî, alahî , piketer, passener, èpassesner, éhårter, èhèrsî ou mète à l’  hèrsîe (Pe., Bo.) ; voy. entraver; _ s’attacher d’affection, s’ atacher ; être attaché à qn, èsse ataché à, tini di, vèyî voltî ; voy. affection, -TUEUX ; être attaché pas­sionnément (à sa mère, à sa fiancée…), affectueux à l’excès, èsse ratchèmi après s’ mére, etc.

 

E0

attaque

nf (agression) atake ; il y a eu une attaque sur la place, gn-a ieû one atake dissus l’ place; (maladie) attaque d’apoplexie, atake, atinte; d’attaque (prêt à affronter) d’ atake ; être d’attaque, ièsse d’ atake, ièsse di stok

 

C60

attaque

atake

 

E0

attaquer

v (commencer le combat) ataker, passer à l’ atake; c’est vers onze heures qu’ils ont commencé à attaquer, c’ èst viès onze eûres au matin qu’ il ont c’ mincî à-z-ataker; (s’élancer sur quelqu’un pour l’agresser) ataker, si dârer d’ssus; il l’ a attaqué sauvagement, i s’ a dâré d’ssus come on sauvadje; (invectiver) ataker; (attaquer en paroles) discauser; (détruire la substance) mougnî ; attaqué par des mites, mougnî dès motes ; (commencer) ataker, atèler,  comincî; cela va être le moment d’ attaquer, i sèrè bin rade timps d’ ataker; (attaquer en parlant d’un chien) lancî

 

C60

attaquer

ataker, atèler, akêmer, apougnî, qqf èmantchî, acoyî, assåder, agrasser (Sto.), agrèssî (Pep.) ; voy. assaillir ; _ en paroles, assåter, voy. apostropher ; attaqué (par les vers, les  pucerons, les chenilles), fèrou (è viérs, è mohètes, è halènes)

 

E0

attardé

, ée adj (qui est en retard) taurdu (f taurdeuwe) ; (attardé mental) alourdis’ (f aloûrdisse), bourike (nf), cwagnaud (-e), diméy-cougnî (nm) (grossier), djondu (f djondeuwe), pèté (-ye), suké (-ye), su li d’drî; (du temps passé) do vî timps, vî (-ye)

 

C60

attarder

v (mettre en retard) atauri ; c’est encore lui qui est venu m’attarder, c’ èst co li qu’ m’ a v’nu atauri, … qui m’ a v’nu amûser

 

C60

attarder

(s’) vr (se mettre en retard) ploncener, s’ astaurdjî, s’ atauri ; il s’attarde, i ploncenéye, i s’ astaudje, i s’ ataurit; (s’ attarder sur un sujet) ploncener, taurdjî ; je ne m’attarderai pas là-dessus, dji n’ taudjerè nin là-d’ssus ; « Félis’ plonceneut à r’toûrner lès pîres au solia. » (A. Laloux)

 

C60

attarder

astårdjî (qqf. èstårdjî, atårdjî ; èstârdi St.); (s’) s’ astårdjî (, s’ atådri), fé l’ long (ou londjin) feû (, s’ èstârdi St.); voy. anuiter, retar­der, TARDER

 

E0

atteindre

[v] (o-c) adjonde, (e-c) acsûre ; v. aller (jusqu’à)

 

G100

atteindre

v (parvenir à rattraper) ratraper; (égaler) divenu come,  ratraper; (parvenir à joindre) avinde, awè ; « Sayî tofêr di r’djonde lès cias qu’ dj’ a vèyu voltî sins-î avinde. » (A. Bacq) ; je n’ai pu l’atteindre, il était absent, dji n’ l’ a seû awè, i n’ èsteûve nin là; (arriver à) avinde, avenu à ; atteindre Gembloux, avinde à Djiblou ; il a atteint son objectif, il a avenu à ç’ qu’ i v’ leûve; (parvenir à toucher physiquement) acsûre, adjonde, atraper, avinde, cwachî, djoster ; il a été atteint à la tête, il a sti acsû à s’ tièsse ; atteindre à nouveau, racsûre ; (parvenir à toucher moralement de façon pathétique) cwachî, djonde, muwer,  rimuwer

 

C60

atteindre

_ le but, adièrcî (voy. réussir), assèner; _ qn en marchant, etc., ratraper , racsûre, ridjonde ; personne ne peut m’_, i n’ a persone à m’ djonde; _ au jeu de poursuite coper, copeler, ècoper, gober ; _ d’un coup de pied, piter ; _ d’un projectile, d’un coup de langue, acsûre, voy. accident ; il a été atteint où le bât le blesse, il a stu ac’sû wice qu’ il a må ; il m’a atteint à la tête, i m’ a atindou è l’ tièsse (La.) ; atteint d’un mal chronique, atenou, acsû, acsidinté, (ard.) acouyi ; les pommes de terre sont toutes atteintes de maladie, lès crompîres sont totes atakêyes ; _ à qch, aveni à … , atinde à …

 

E0

atteinte

nf (portée) il est hors d’ atteinte, i n’ pout pus mau, il èst foû dès côps; porter atteinte à, ataker; (effet d’une maladie) atake, atinte ; il a subi une atteinte, il a ieû one atake

 

C60

atteinte

acseûre ; yoy. accroc

 

E0

attelage

nm (ce qui sert à atteler les bêtes à un véhicule) atèléye (f) ; (bêtes attelées ensemble) atèléye (f) ; un attelage de trois chevaux, one atèléye à trwès tch’vaus ; attelage en flèche (plusieurs chevaux attelés l’un derrière l’autre) atèléye en file, … en flèche)

 

C60

attelage

atèlèdje, atèlêye (nf) ; doubler l’_, copeler ; voy. renfort

 

E0

atteler

v atèler ; il attelait son cheval, il atèleut si tch’vau; (expr) i faut atèler l’ bièsse po veûy comint-ce qu’ èle rote, pour être renseigné sur les allures du cheval, il faut l’atteler, on n’achète pas un chat dans un sac ; vos-èstoz trop coût atèlé, vous êtes attelé trop court, vous êtes incapable de faire cela

 

C60

atteler

atèler, voy. harnacher ; _ le bœuf au joug, djonde

 

E0

attelle

nf (partie du collier des chevaux de traits) astale di goria, atèle

 

C60

attelle

(du collier de cheval) èstale (ou hène) di gorê, hinîre ; voy. éclisse

 

E0

attenant

, ante adj djondant (-e) ; elle est attenante, èlle èst djondante ; la maison attenante, li maujone à costé

 

C60

attenant

voy, contigu

 

E0

attendre

[v] ratinde, (e) rawårder

 

G100

attendre

v (attendre quelqu’ un ou quelque chose) ratinde ; je vous attends chez moi, dji vos ratind è l’ maujone ; on n’ attendait plus que vous, on n’ ratindeut pus qu’ vos ; vous attendez qu’il pleuve, vos ratindoz qu’ i plouve ; en attendant, tot ratindant ; attendre avec impatience, s’ agrancî; (expr) tu ne perds rien pour attendre, dji v’ rârè bin sins couru, je te rattraperai bien sans courir; li bon Diè a one longue vèdje, le bon Dieu a une grande verge; ratinde come on tchèt après one soris, attendre comme un chat (attend) une souris ; ratinde come on tch’vau après s’-t-awin.ne, attendre comme un cheval (attend) son avoine ; li cia qui ratind n’ a nin ausse, celui qui attend n’est pas pressé ; quand on ratind après lès-ongues d’ on mwârt po s’ grèter, on-z-a chôpe longtimps, quand on attend les ongles d’un défunt pour se gratter, on souffre longtemps de démangeaisons ; quand on ratind après lès soles d’ on mwârt, on rote longtimps à pîds d’tchaus, quand on attend l’héritage d’une personne pour être chaussé, on marche longtemps les pieds nus ; è ratindant qu’ l’ awin.ne crèche, li tch’vau moûrt, en attendant que l’avoine croisse, le cheval meurt; (s’arrêter) taurdjî; à cet endroit, vous attendrez un moment, vélà, vos taudjeroz one rniète ; attendre en vain, droguer ; attends ! (nuance de menace), (a)taudje ! ; (patienter) ataurdjî, taurdjî; « Ataurdjîz, mossieû Genty, dji m’ va mète mi paletot èt m’ calote. » (in : Albin Souldo, Les Rabètes, Namur, 1906) ; (s’) vr si ratinde ; il faut s’y attendre, i s’  î faut ratinde ; je m’ y attendais, dji m’  î ratindeûve

 

C60

attendre

ratinde, rawårder (, qqf rawåde) ; _ assez longtemps, par ex. chez le médecin, hoûter (La., Du.) ; _ le coup sans bouger, t de jeu, tini côp ; perdre son temps à _, stårdjî ; s’ennuyer à _, droguer ; sans guère _, sins wêster ; ne pas _ qn, commencer sans lui, fé passer mêsse (qn) ; _ les événements, lèyî pihî l’ mouton, lèyî’ d’goter (ou ragoter) lès makêyes, lèyî cori l’ êwe so l’ molin, lèyî cori li stlritche so li stî ; faire _ vainement qn, tini l’ bètch è l’ êwe à (qn) ; vous m’avez bien fait _, vos m’ l’ avez bin fêt longue; _ qn pour lui faire un mauvais parti, ratinde (qn) ; attendu que, atindou qui: en attendant, èn-atindant (= provisoirement, entretemps ; au sens propre on dira tot ratindant ou tot rawårdant] ; s’_ à, s’ atinde (ou s’ ateni) à ou di ; il fallait s’y _, i faléve s’ ènn’ atinde, on s’ ènnè d’véve atinde

 

E0

attendrir

v (rendre plus tendre) atinri; attendrir à nouveau, ratinri; (émouvoir) muwer ; vous m’avez attendri, vos m’ avoz muwé

 

C60

attendrir

(s’) vr ièsse muwé ; il était attendri, il èsteûve tot muwé, on vèyeûve bin qu’ ça lî fieûve one saqwè

 

C60

attendrir

(r)atinri (de la viande ; rendre qn douillet) ; se laisser _, si lèyî toucher ; voy. amollir

 

E0

attendrissant

, ante adj muwant (-e)

 

C60

attendrissant

, -e (au sens propre) atinrihant, -e ; (au moral) touchant, -e

 

E0

attendrissement

nm atinrichadje, muwadje

 

C60

attendu

, ue adj qu’ on ratind ; c’était un événement attendu, c’ èsteut one saqwè qu’ on ratindeut

 

C60

attendu que

loc vèyan.mint qui ; attendu que vous ne voulez pas, vèyan.mint qu’ vos n’ v’loz nin

 

C60

attentat

nm il y a eu un attentat contre quelqu’un, on-z-a sayî d’  t(o)uwer one saquî, on-z-a v’lu t(o)uwer one saquî

 

C60

attentat

voy. crime

 

E0

attente

nf (le fait d’ attendre) l’attente ne fut pas longue, i n’ a nin falu ratinde longtimps; (le fait de compter sur quelque chose) contre toute attente, contraîremint à ç’ qu’ on pinseûve; salle d’ attente, sâle d’ atente

 

C60

attente

atinte , ratindèdje (nm); rester dans l’_, dimorer è l’ mowe (anc.) ; nous sommes toujours dans l’_, nos-èstans todi à ratinde ; _ d’une joie prochaine, rafiya (nm); voy. angoisse, inquiétude; pierres d’_, voy. amorces

 

E0

attentif

, ive adj soyez attentifs à ce que je vais vous dire, choûtez bin ç’ qui dji (m’) vos va dîre ; soyez attentifs à ce que je vais vous montrer, waîtîz bin ç’ qui dj’ vos va mostrer

 

C60

attentif

, -ive, -ivement atintif, -ive, -ivemint ; sogneûs, -e, -emint ; être _, loukî à s’ sogne, fé atincion : voy. atten­tion

 

E0

attentif, ive

[adj] être _ : fé atincion, (o) ièsse curieûs, e (à l’ bèsogne), (e) èsse curieûs, e, èsse sogneûs, e, prinde astème

 

G100

attention

[nf] atincion, (e) astème

 

G100

attention

nf atincion ; prendre attention, fé astème, fè atincion, fé atincion, waîtî à li ; faites bien attention quand vous traversez la rue!, fioz bin atincion quand vos trivièssez !, waîtoz à vos quand vos trivièssez !, waîtîz à vos quand vos trivièssez! ; mettre son attention à, mète sès-atincions à; (loc) prendre attention à, prêter attention à, choûter ; prenez bien attention à ce que je vais vous dire, choûtez bin ç’ qui dji (m’ ) vos va dîre; ne prêtez aucune attention à ce qu’il dit, ni choûtez nin ç’ qu’ i dit ; faire attention à, vôy, veûy (, (Sombreffe) vîr, (Florennes) vèy); je viens seulement d’y faire attention, c’ èst seûlemint asteûre qui djè l’ vè ; sans attention, à l’ chîj-quate-deûs, à l’ tachelète; attirer l’attention sur, aspouyî su ; observer avec attention, riwaîtî come i faut; (prévenance) entourer d’attentions, fé après ; ne prenez pas tant d’ attention à son égard !, ni fioz nin tant après!; il a toujous beaucoup d’attentions envers les autres, i sondje todi voltî aus-ôtes, i faît todi bran.mint après l’s-ôtes; (expr) i faît atincion à ç’ qu’ èle dit come à on boû qui pète, il fait attention à ce quelle dit comme à un bœuf qui pète, il ne fait aucunement attention à ce quelle raconte ; i n’ riwaîte nin à one twatche, il ne regarde pas à une torche, il ne fait pas attention à la quantité

 

C60

attention

atincion ; faire _ à, acompter, fé ou prinde atincion (ou astème) à, loukî à ; _ ! (= prenez garde !) ås deûts !, (anc.) wå !, (anc.) vîsez à vos !, louke ou wête à ti ! , loukîz-à vos (ou à vosse sogne) !, qu’à vos, savez !, louke à tès-ôtes !, wårdez-ve ! ; prêtez _ à votre besogne, loukîz so vosse sogne ; on n’a pas fait _ à moi, on n’ m’ a nin acompté, on m’ a lèyî là po dè pan tot sètch ou po dè peûve èt dè sé ; il fait _ à tout ce qu’on dit, i n’ lêt rin toumer à l’ tére ; il ne fait _ à rien, i n’ a (d’) heûre di rin; _ (goût) de faire qch, agrè; plein d’_ (d’égards) pour qn, plin d’ agrè, atincioné ; voy. accueil, MÉGARDE, SOIN

 

E0

attentionné

, ée adj à rinde sièrvice (loc), autoû di, ayèssauve, todi à fé plaîji ; (loc) il est toujours très attentionné, il èst todi à rinde sièrvice; il est toujours très attentionné vis-à-vis de sa maman, il èst todi à ièsse autoû di s’ moman

 

C60

atténuer

v (rendre moins vif) fé discrèche, fé discrére, radoûci; atténuer les couleurs, radoûci lès coleûrs

 

C60

atténuer

(s’) vr discrèche, discrére, si radoûci; le mal s’atténue un peu, li mau discrét one miète; cela s’atténuait, ça discrècheûve

 

C60

atténuer

voy. amincir, diminuer

 

E0

atterré

être _, tourner (come) è ‘ne blèsse, èsse rumaké èn-on vôtion (Ja.); voy. abasourdir, (tomber du) ciel

 

E0

atterrir

v atèri ; ils atterrissent à dix heures, il atèrichenut à dîj eûres

 

C60

atterrir

vini å bwérd ; voy. aborder

 

E0

atterrissage

nm atèrichadje ; un terrain d’atterrissage, on tèrin d’ atèrichadje ; son train d’atterrissage, si trin d’ atèrichadje, sès reuwes ; il a dû faire un atterissage forcé, il a d’vu atèri

 

C60

attestation

nf cèrtificat (m), preûve

 

C60

attester

v acèrtiner, assurer, djurer, garanti ; j’atteste que c’est la vérité, dji djure qui c’ èst l’ vraî; nous attestons, nos-acèrtinans, nos-assûrans, nos djurans, nos garantichans; (servir de témoignage) son visage atteste sa sincérité, on vèt bin su s’ visadje qu’ i dit l’ vraî

 

C60

attester

, -ation atèster, -åcion ; ratifiyî, -icåcion

 

E0

attiédir

v ratièni, tièni

 

C60

attiédir

, -issement (r)atèni, -ihèdje ; (r)atiènevi (St.) ; voy. tiédir

 

E0

attiédissement

nm ratiènichadje, tiènichadje

 

C60

attifé

, ée adj agadelé (-ye),  agayolé (-ye), aguincheté (-ye), à l’  ôrlicote, aplopiné (-ye), à pôrte-mantau, atifé (-ye), ègayolé (-ye)

 

C60

attifement

nm agadeladje, atifadje, ègayoladje

 

C60

attifer

atifer, agadeler, atîtoter, racotcheter ;  (s’) si fé gåye, si gålioter, s’ apêpurner (Sart), s’ alûyer (Fa.), is’ poupeler (Ba.), voy. accoutrer, AJUSTER, PARER

 

E0

attique

voy, imposte

 

E0

attirail

nm atricayes (f pl), bataclan, sint-tchinis’ ; le voilà avec tout son attirail, vo-le-là avou tot s’ bataclan,… totes sès-atricayes,… tot s’ sint-tchinis’

 

C60

attirail

atiray, atèlêye (nf), (anc.) wahulemint, lès-ahèsses, afêres, voy. ustensile; _ de labour, de pêche, etc., li (ou lès) hèrna(s) ; grand _ de ferme, exploitation rurale, håbiêr, (ard.) hasswè rahoûr (Fa.), habran (Ma.), bazâr, matéri(y)èl di cinse, tin-burlin (Ha.), meûbe (Od.)

 

E0

attirance 

atirance ;  voy, attrait

 

E0

attirant

, ante adj je ne trouve rien d’attirant à cela, gn-a rin qui m’ plaît là-d’dins ; elle est attirante, dji m’ laîreûve aujîyemint adîre

 

C60

attirant

, -e atirant, adawiant, -e ; voy. AGRÉABLE, ATTRAYANT

 

E0

attirer

[v] (o-c) assatchî, (e) assètchi, (e-c) ahèrtchî, (o) ratirer

 

G100

attirer

v (faire venir à soi) assatchî; le sucre attire les fourmis, li suke assatche lès copiches ; « Il assatche on vêre pa-d’vant li tot l’ fiant rider su l’ tauve. » (E. Gilliard) ; (se rendre sympathique) atirer, tirer à li, bin plaîre ; c’est une idée qui m’attire, c’ è-st-one idéye qui m’ plaît bin, … qui m’ plaîreûve co bin; (captiver) atirer; attirer à nouveau, ratirer ; « Il ont beau conèche sès toûrmints èt sès dandjîs… ça lès ratire. » (G. Bernard)

 

C60

attirer

assètchî, ahètchî (tirer à soi), atirer, ac’sètchî, ratrére (un amoureux), ac’miyeter (, -igneter) (des pigeons, etc.), fé plonkî è hapå (dans le pigeonnier, au fig. dans le piège) ; sans _ l’attention, tot bwègnemint ; s’_ un mal, s’ aqwèri on må ; mal qu’on s’est attiré par sa faute, må d’ aqwîr; il s’est attiré le malheur qui le frappe, i s’ a aqwèri l’ vèdje qu’ il èst batou ; voy. ACQUÉRIR, AMADOUER, AMORCER, EN­JOLER

 

E0

attiser

v grawyî, tîjener ; il attise, i grawîye, i tîjenéye; ils attisent, is grawîyenut, is tîjenéyenut

 

C60

attiser

_ le feu, fé raler l’ feû, toker ; atoker l’ feû, grawî (, grèter, grabouyî) è feû, … po fé aler (, fé rîre) li feû, voy. tisonner ; forguiner (dans le four); t techn tchåfer ; voy. exciter, raviver

 

E0

attitude

nf (manière de se tenir) posture; en voilà une d’attitude! , vo’nnè-là one di posture! ; ce n’est simplement qu’une attitude, ci n’ èst jamaîs qu po fé chonance; (disposition à l’égard de quelqu’un ou quelque chose) j’ignore quelle attitude je vais prendre à son égard, dji n’ sé nin comint-ce qui dj’ m’ î va prinde avou li

 

C60

attitude

pôse, posteûre, astapelèdje, mètore (Ja.) ; voy. asseoir

 

E0

attouchement

nm djondadje ; il se serait permis certains attouchements, parèt qu’ il aureut mètu sès mwins èwou-ce qu’ on n’ pout nin

 

C60

attouchement

atouchèdje, -emint ; adusèdje, -eûre ; sintèdje

 

E0

attraire

, attraction, voy. attirer, attrait; attraire (citer en justice), voy. assigner

 

E0

attrait

nm atirance (f) ; elle n’ est pas dépourvue d’ attraits, èle n’  èst nin mau du tout, èle n’ èst nin à cotaper ; c’est l’attrait de la nouveauté, on r’waîte todi voltî tot ç’ qu’ èst novia ; « Didins lès places, i gn-avèt qu’ do noû, sins-atirance. » (L. Namèche)

 

C60

attrait

atrêt, atirance, ahåyance, adawièdje ; voy. appat

 

E0

attrapade

nf atrapadje (m), brûtiadje (m)

 

C60

attrapage

nm atrapadje, brûtiadje

 

C60

attrapage

akêmèdje (nm) (-anje nf, t d’argot), astrapåde, atèlåhe, atlèlêye, brète ; voy. algarade, BAGARRE, QUERELLE, RIXE

 

E0

attrape

nf atrape, couyonâde

 

C60

attrape

atrape ; voy. farce, piège

 

E0

attrape-mouche

nm atrape-mouches ; ruban attrape-mouche, clapant à mouches

 

C60

attrape-mouches

atrape-mohes

 

E0

attrape-nigaud

nm be d’ atire (f)

 

C60

attraper

v (saisir) apicî, atraper ; il m’a attrapé par les cheveux, i m’ a apicî pa mes tch’vias ; action d’attraper, apiçadje (m), atrapadje (m); (tromper) atraper, awè, awè pau pwèl, bloûser, djouwer cink lignes, puper, rifé, sinte, tromper; la prochaine fois, vous ne m’attraperez plus, li côp qui vint, vos n’ m’ auroz pus; (surprendre) atraper; je l’ai attrapé en train de cueillir des pommes, djè l’ a atrapè qui coudeûve dès pomes; (contracter) atraper, ramasser; attraper un rhume, atraper on hrume, ramasser on reûme; (gronder) gorder; « Dji m’ va fé gorder, mi. » (A. Laloux); (expr) à hanter lès tchins, on-z-atrape dès puces, à fréquenter les chiens on attrape des puces; atraper on côp d’ cote, attraper un coup de jupe, être amoureux ; c’ èst todi li tch’vau qui mwin.ne l’ atèléye qu’ atrape li côp di scorîye, c’est toujours le cheval qui conduit l’attelage qui reçoit les coups de fouet, l’honneur entraîne des responsabilités ; c’ èst todi l’ pus malin qu’ atrape l’ ôte, c’est toujours le plus malin qui attrape l’autre ; on-z-atrape bin pus rade on côp d’ pid d’ one rosse qui d’ on bon tch’vau, on reçoit bien plus vite un coup de pied d’une rosse que d’un bon cheval ; (s’) vr une maladie qui s’attrape, … qui se propage, one minéye, dès maus qui rôlenut, dès maus qui s’ atrapenut; (expr) s’ atraper come on pû à s’ tchausse, s’attraper comme un pou à sa chaussette, … très facilement

 

C60

attraper

atraper, haper, picî, apicî ; _ un rhume, une peur bleue, etc., haper ou ramasser on freûd, haper ‘ne vète sogne ; _ qn à la course, etc., voy. attein­dre ; je vous attraperai, dji v’s-årè, dji v’ rårè ; _ qn en lui jouant un mauvais tour, atraper, couyoner, djonde, farcer, duper, flouwer, gourer, lårder, mète divins, sinti, (t d’argot) mète ine bwète à (qn), rachîr on fiér à (qn) (Xh.) ; se faire _, si lèyî èmantchî ou èwalper ; il a été attrapé, il a-st-avu l’ mantche, … l’ coyon, … l’ ôle, … l’ ôle èt l’ luhin (Fa.), il a l’ pêle å cou, il a stu atrapé, cougnî, couyoné, djondou, djondou sins coyongue (Ja.), èmantchî, ènintchî, farcé, gouré, horbou, kêlé, lårdé, picî, pris, r’fêt, rosti, sintou, bosé, éfacé, kin.né, lôné, i lêt pinde si narène, il a stou tinde à l’ lurcète, (en ne trouvant pas ce qu’on cherchait) ramoûrné

 

E0

attrayant

 , ante adj plaîjant (-e)

 

C60

attrayant

, -e ahåyant, -e ; voy. agréa­ble, attirant

 

E0

attrayant, e

[adj] (c) plâîjant, e, (o) pléjant, e, (e) plêhant, e, (e) ahåyant, e

 

G100

attribuer

v (allouer dans une répartition) c’est tout ce qu’on lui a attribué, c’ èst tot ç’ qu’ il a ieû; on lui a attribué la petite part, on lî a d’ né li p’tite paurt; (considérer comme propre à quelqu’un) on lui attribue trop de qualités, on lî done dès bias costés qui n’ a nin; (mettre sur le compte de) à quoi attribuez-vous cela ?, ça provint d’  qwè, à voste idéye ?

 

C60

attribuer

(s’) vr il s’attribue tout l’ argent, i prind tos lès caurs por li; il s’en attribue le mérite, s’ on l’ vôreut choûter, ci n’ èst qu’ grâce à li

 

C60

attribuer

diner à, mète so l’ compte di

 

E0

attristé

, ée adj aflidjî (-ye), pwèni, règrignî (-ye), trisse

 

C60

attrister

v aflidjî, chagriner, diloûji, fé dè l’ pwin.ne, pwèni ; cela m’attriste, ça m’ faît dè l’ pwin.ne

 

C60

attrister

chagriner, fé dè l’ pon.ne à (qn) ; (s’) s’ anoyî ; voy. triste

 

E0

attrouper

, -ement atrouper, -èdje, -emint ; s’attrouper, si rapoûler, si ramasser; provoquer un _, voy. ameuter

 

E0

au

art, prép (à le) à l’  (f), au (m) ; je l’ai dit au maître, djè l’ a dit au maîsse ; se mettre au travail, si mète à l’ bèsogne ; je vais chercher du bois au bois, dji (m’) va au bwès o bwès; (sur) su ; écrire au tableau, scrîre su l’ nwâr tauvia ; il a des boutons au visage, il a dès botons su s’ visadje; (dans) o ; il va au grenier, i monte o gurnî ; travailler au jardin, ovrer o corti; (avec) du café au lait, do cafeu avou do lacia; (se rapportant à une partie du corps) j’ai mal au genou, dj’ a mau mi gngno ; j’ai mal au front, dj’ a mau m’ front; j’ai mal au pied, dj’ a mau m’ pîd; au revoir, à r’veûy, à r’vèy (, à r’vôy, à r’vouy, à r’vwêr)

 

 

au

, aux à, ås ; voy. À

 

E0

aubade

voy. sérénade

 

E0

Aubain

npr Aubwin; à l’ Sint-Aubwin (1er mars), l’ awin.ne au vint, à la Saint-Aubain, l’avoine au vent ; s’ i ploût à l’ Sint-Aubwin, wêre di foûr, co mwins di strin, s’il pleut à la Saint-Aubain, il y aura peu de foin et encore moins de paille

 

C60

aubaine

nf chance ; c’ était une véritable aubaine, c’ èsteûve one vraîye chance

 

C60

aubaine

aubin.ne, boulêye, dèyeûte ; une bonne _, (plaist) ine bèle boufe (à l‘ gueûye)

 

E0

aube

[nf] (c) aîreû, (o) éreû, (e) êreûrs [nf-pl], (c) aîres [nf-pl], (e) êres [nf-pl], (o) éres du djoû [nf-pl]; v. aurore

 

G100

aube

nf (première lueur du jour) aîreû, pikète do djoû, pitit djoû (m); à l’aube, su l’ djoû; (vêtement ecclésiastique) aube; (vêtement de premier communiant) cote; une aube de communiante, one cote di paukerèsse; (palette de roue hydraulique) ale ; une roue à aubes, one reuwe à ales

 

C60

aube

1 à l’_, dès l’_, å p’tit djoû, avou l‘ djoû, tot timpe å matin, à l’ êre (, êreûr) dè djoû, ås-êres (êreûrs) dè djoû, ås prumîrès-êreûrs (, å pikèt, å pèta, à l’ pikète ou ponte, bètchète, loukerote) dè djoû , å djoû pondant ; avant 1′ _, divant l’ djoû, divant qui l’ diåle n’ åye mètou (, tchåssî) s’ bonète ; j’ai vu poindre l’_, dj’ a véyou êrî (ou aponde, trésêrî) l‘ djoû ; (vêtement sacer­dotal) aube

 

E0

aube

2 de roue hydraulique, voy. aileron

 

E0

Aubel

Åbe, village

 

E0

aubépine

nf pètchalî (m), spène; aubépine blanche, ârbe d’  èspine, ardèspine, blanke sipène ; haie d’ aubépine, aye di spènes

 

C60

aubépine

årdispène, spène, blanke sipène, spène di håye, pètchalî, stok (Ar., Tr., Cha.) ; jeunes pousses d’_ ,(t. enf.) pan-d’-bon-Dju ; fleur d’_, fleûr di spène ou di håye; baie d’_ ou cenelle, pètchale, pètche, pèkèt, pèpègn ; _ aubépine rouge, dès rotchès spines

 

E0

aubère

adj et n aubère

 

C60

auberge

nf aubêrje

 

C60

auberge

aubèrje

 

E0

aubergiste

n aubêrjisse

 

C60

Aubert

voy, adalbert

 

E0

aubette

nf obète

 

C60

aubette

(édicule servant de kiosque à journaux, salle d’attente de tram, poste de douane, etc.) aubète

 

E0

aubier

nm aubon

 

C60

aubier

åbon, blanc bwès, fås (ou tinre) bwès ; voy. viorne

 

E0

Aubin

npr Aubwin

 

C60

Aubin

1 Åbin, n. d’homme

 

E0

Aubin

2 Åbin, village

 

E0

aucun

adj ind pont di, nuk, nune ; il n’y avait aucun enfant, gn-aveut pont d’ èfant; nous n’en avons vu à aucun moment, nos ‘ nn’ avans jamaîs pont vèyu; « Téche qui n’ s’ a jamaîs v’lu r’toûrner après nuke dèclarâcion . » (E. Thirionet)

 

C60

aucun

pron ind nin onk (f nin one), nuk (f nune) ; il n’y en avait aucun, gn-aveut nin onk, gn-aveut nuk ; je n’en vois aucun, dji n’ è vè nin onk, dji n’ è vè pont; d’aucuns, pron dès cias (qui gn-a), dès cis, dès cias ; d’aucuns vous diront que j’ai mauvais caractère, gn-a dès cias qu’ vos diront qui dj’ so-st-on laîd mama

 

C60

aucun

, -e adj nol (+ voyelle), nou (+ consonne) (f nole) (noul(e) St., Ma., Hu., Du.; noun(e) Wa., Vi.) ; pron (avec négation) nouk (f nole) ;  _ (d’eux) n’est venu, i n’ a nouk vinou ; voy. nul, per­sonne ; d’aucuns disent…, i n-a dès cis qui d’hèt…

 

E0

aucun, e

[pron] (o-c) pont, (o) nu, nule / neule, (c) nu(k), nule, (e) nou(k), nole

(o) i n’ a pus nu tch’veû; èle n’ a nu-z-âdje; dji n’ in wè nule

(c) i n’ a pus nu tch’via; èle n’ a nu-z-âdje; dji n’ è vwè nule; nuk n’ a v’nu (personne n’est venu)

(e) i n’ a pus nou tch’vè; i n’ont nol èfant; dj’ ènnè veû nole; nouk n’ a v’nou (personne n’est venu)

 

G100

aucunement

voy. nullement

 

E0

audace

nf hârdièsse, franchise, front (m) ; avoir de l’audace, awè l’  front, awè do toupèt, ièsse franc, ièsse ârdi, wasu ; acquérir de l’audace, s’ afranki (, s’ afranchi) ; c’est de l’audace qu’il faut, c’ èst wasu qu’ i faut; il a eu l’audace de venir me trouver chez moi, il a ieû l’ front di m’ vinu trouver è m’ maujone

 

C60

audace

audace ; avoir l’_ de, aveûr l’ avisance ou l’ front ou l’ has’ (di coûr), li hardiyèsse, li toupèt, li frankisté di… ; il a de l’_, il a on bê has’ ; qui a eu l’_ de troubler l’eau?, quî qu’ a stu franc assez po mahî l’ êwe ?

 

E0

audacieusement

adv franc-batant

 

C60

audacieux

, euse adj distêrminé (-ye), franc (f franke) ; individu audacieux, franc diâle; (expr) franc come on tigneûs, audacieux comme un teigneux

 

C60

audacieux

, -euse audacieûs, -e , afronté, -êye , hardi, -èye , franc, -ke ; voy. EFFRONTÉ, HARDI

 

E0

au-dedans

adv et prép didins, en d’dins

 

C60

au-dehors

adv et prép à l’ uch, au-d’ foû, en d’foû, en dè(w)ôrs

 

C60

au-delà

adv et prép au d’là, pa-d’là ; et au-delà, èt pa d’là, èt cor ope

 

C60

au-dessous

adv et prép dizos, pa-d’zos, au-d’zos (, au-d-dizos)

 

C60

au-dessus

adv et prép au-d’zeû (, au-d-dizeû), pa-d’ssus, pa-d’zeû

 

C60

au-devant

adv et prép au-d’vant, au-d-divant

 

C60

audience

audiyince

 

E0

auditeur

, trice n choûteû (-se)

 

C60

auditeur

auditeûr, hoûteû

 

E0

auditif

, ive adj j’ai une mémoire auditive, dji r’tin mia quand c’ è-st-one saqwè qu’ dj’ a oyu dîre

 

C60

auditif

conduit _, trau (, touwê) d’ l’ orèye

 

E0

audition

hoûtèdje

 

E0

auditionner

v choûter

 

C60

auditoire

nm choûteûs (pl) ; il y avait un fameux auditoire, gn-aveut brâmint dès choûteûs

 

C60

auge

nf batch (m) ; « I l èst trop taurd di r’waîtî s’ consyince quand l’ batch ritoûne dissus l’ pourcia. » (L. Somme)

 

C60

auge

_ de maçon, batch (nm) ; _ de roue hydraulique, batch, batchê ; _ de foulon, vahê d’ folerèye ; _ pour le bétail, batch ; _ des porcelets, haperou

 

E0

augée

_ du moulin à foulon, vahelêye

 

E0

auget

_ d’oiseau, batch, abeûre, abuvreû, buvreû, copale ; _ de roue hydraulique, batch, batchê

 

E0

augmentation

nf haussadje (m), ratchêrichadje (m), raussadje (m) ; il y a eu une augmentation des prix, gn-a ieû on raussadje dès pris, lès pris ont raussî; c’est en constante augmentation, c’ èst todi pus tchêr

 

C60

augmenter

 v (accroître) haussî, rimonter, raussî; nous avons augmenté nos prix, nos-avans (r)aussî nos pris ; voulez-vous augmenter le chauffage?, v’loz bin r’monter l’ tchaufadje ?, v’loz bin r’mète one paletéye ?; augmenter derechef le prix de, ratchêri, raussî; (augmenter le salaire) raussî ; il a été augmenté, ce mois-ci, il a stî raussî ç’ mwès-ci; (v. intr.) la population augmente chaque mois, tos lès mwès, gn-a todi d’pus d’ djins

 

C60

augmenter

, -ation augminter, -åcion (de prix, de salaire) ; _ le salaire d’un ouvrier, rimonter (, rihaussi) in-ovrî ; le prix du beurre est augmenté, li boûre èst r’monté ; faire des augmentations au tricot, rimonter dès ponts, opp. à rastreûti

 

E0

augure

nf c’est de bonne augure, ça c’mince bin, ça s’ présinte bin ; ce n’est pas de bonne augure, ça n’ anonce rin d’ bon; c’est de mauvaise augure, dji n’ in.me nin ça; oiseau de mauvaise augure, mouchon d’ maleûr

 

C60

augure

de bon (mauvais) _, di bone (måle) aweûr ; personne de mauvais _, måle alène ; voy. sinistre

 

E0

augurer

augurer ; je n’en augure rien de bon, må(le) m’ ahåye

 

E0

Augusta

npr Augusta ; diminutif, Gusta

 

C60

Auguste

npr Augusse ; diminutif, Gusse

 

C60

Auguste

Augusse (anc. Åg-) (dimin. Gusse, Gugusse)

 

E0

Augustin

npr Gustin

 

C60

Augustin

, -ine (Au)gustin, -ène (, ine) (dimin. Titine) ; moine augustin, ågustin

 

E0

Augustine

npr Augustine ; diminutif, Gustine, Titine

 

C60

aujourd’ hui

adv (ce jour) audjoûrdu, odjoûrdu, ouy; (actuellement) asteûre, au djoû d’ audjoûrdu

 

C60

aujourd’hui

[adv] (o-c) audjoûrdu, (e) oûy

 

G100

aujourd’hui

oûy, ådjoûrdou (, û ou ådjoûrdu (Ma.), âdjoûrdeû (Hu.), ènêt (Du., To.) ; au jour d’_, po l’ djoû d’ oûy

 

E0

aulne

nm aurnia ; aulne noir, nwâre broke (f)

 

C60

aumaille

voy. bétail,    bouvillon, GÉNISSE, VACHE

 

E0

aumône

nf chârité; faire l’aumône, fé l’ chârité

 

C60

aumône

åmon.ne (-ône Ve., -win.ne Hu.), (t)charité ; vivre d’_, viker d’ çou qu’ on done, aler briber, èsse êdî, voy. mendier ; donner l’_ à un mendiant, åmoner on bribeû ; il a reçu beaucoup d’_, il a stu bin åmoné

 

E0

aumônier

åmonî ; _ de prison, pére pindård (anc.)

 

E0

aumusse

åmusse

 

E0

aunage

nm on.nadje

 

C60

aunage

aunèdje

 

E0

aunaie

auneû, m., dans n. de lieu

 

E0

aune

nf (mesure) on.ne ; mesurer à l’aune, on.ner

 

C60

aune

1 nm aunê ; (dans qques l.-d. seult, aune : è l’s-aunes La….)

 

E0

aune

2 nf aune, toseû ; quart d’_, anc. qwåte (nf)

 

E0

auner

auner, toser

 

E0

auparavant

adv divant

 

C60

auparavant

d’ avance, divant (çoula), dè-d’-divant; voy. abord, autrefois

 

E0

auprès

[prép] (o-c) d(i)lé, (e) adlé, (e-c) tot près di, (o) tout près dè

 

G100

auprès

_ de (loc) addé, dé, dilé; je suis resté auprès de lui, dj’ a d’ mèré d’lé li; (point de vue) il passe pour un sot auprès d’elle, por lèye, c’ è-st-on sot; (en comparaison de) à costé di ; ce n’est rien auprès de ce qu’il a fait, ci n’ èst rin à costé di ç’  qu’ il a faît

 

C60

auprès

d(i)lé, adlé (, addé Fl., adré Es.), tot près, à costé, djondant ; _ de moi, ad’lé mi, tot près (, à costé, djondant) d’ mi ; voy. contre, près

 

E0

auquel

pron rel qui ; l’homme auquel vous avez remis un papier, l’ ome qui vos lî avoz d’né on papî; le livre auquel il fait allusion, li lîve qu’ i vout dîre; la femme à laquelle il pense, li comére qu’ il î sondje

 

C60

auquel

pron inter auquéke (f à l’ quéne); auquel l’avez-vous donné ?, auquéke l’ avoz d’né ? ; à laquelle l’avez-vous donné ?, à l’quéne l’ avoz d’ né ?

 

C60

Aurélie

npr Aurèlîye

 

C60

auréole

nf ombrîre, râyon ; « Tot d’ on côp, sint Reumake avise one ombrîre dizeû l’ tièsse di s’ soçon. » (J. Houziaux)

 

C60

auriculaire

nm pitit dwèt

 

C60

auriculaire

(doigt) li p’tit deût, qqf. li deût d’ l’ orèye

 

E0

auricule

(primevère _) orèye-d’-ours’, auricule ; voy. champignon

 

E0

aurone

voy. armoise

 

E0

aurore

[nf] (c) aîreû, (o) éreû, (e) éreûrs [nf-pl], (c) aîres [nf-pl], (e) êres [nf-pl], (o) éres (du djoû), (o) pikète du djoû, (c) pikète do djoû

 

G100

aurore

nf aîreûre, roséye, sint-matin (m), roséye-sint-matin ; à l’ aurore, à l’ aîreure do djoû, à l’ roséye, au sint-matin, à l’  roséye-sint-matin ; « Èt come d’ èfèt, li lendemwin à l’ aîreûre, pourtant po mèsse, Ilda trouve si maleûr. » (J. Gilson)

 

C60

aurore

voy. aube

 

E0

aussi

adv (suivi d’un adjectif ou d’un adverbe) ossi ; il est aussi grand que moi, il è-st-ossi grand qu’ mi ; je vais aussi vite que vous, dji m‘ va ossi rade qui vos; (autant) si ; i gn-a rin d’ si djalous qu’ one bauye, il n’ y a rien d’aussi jaloux qu’un bâillement; (également) avou, ossi, èto(u) ; j’y vais aussi, dji (m’ ) î va èto; moi aussi, mi avou; « Maras’ èt Arbaud sont là èto. » (E. Gilliard) ; « Èle cache après d’ l’ eûwe ossi. » (E. Gilliard) ; « Èt po l’s- èmacralés èto… Na! » (R. Clinias) ; « À mi èto, Marîye. » (J. Gilson) ; (aussi bien) t’ t-ossi bin, t(o)t-ostant ; je pourrais aussi bien refuser, dji pôreûve tot-ostant dîre non; (en conséquence) c’ èst po ça, là poqwè ; ce sont de belles pommes ; aussi, elles sont chères, c’ èst dès bèlès pomes, c’ èst po ça qu’ èles costéyenut tchêr

 

C60

aussi

1 (autant) _ long que large, ossi (, tot si Ja., tot ‘si St.) long qu’ lådje ; (de même, également) et moi _, èt mi ossi (, ossu), avou, parèy , (anc.) atot, qqf. îdèm (, îtèm) ; (à ce point) peut-on être _ riche et _ avare !, pout-on èsse si ritche èt si pice-crosse ! ; (en conséquence) il est bon, _ tout le monde l’aime, il èst bon, ossi (ou ossu) tot l’ monde èl veut voltî

 

E0

aussière

_ de câble, trèsson (nm)

 

E0

aussitôt

[adv] (c) ossi rade, (o) tossi rade, (e) so l’ côp, (e) sins wêster

 

G100

aussitôt

adv (au même moment) do côp, tot d’ on côp, t’t-ossi rade ; nous l’avons vu aussitôt, nos l’ avans vèyu do côp; (aussitôt que) ossi rade qui ; aussitôt que vous le voyez, faites-le venir, ossi rade qui vos l’  vièroz, fioz-le vinu

 

C60

aussitôt

tot (fî) dreût, so l’ côp (minme), so l’ pîd so l’ tchamp, sins wêster ou distèler, tot d’ swite, tot d’ sûte, tote di swite ; _ dit _ fait, ossi vite dit, ossi vite fêt ; _ que, tot dreût qui, dè (ou so l’) côp qui, d’abôrd qui, si ou ossi vite qui, dès qui ; voy. bientot, dès, tot

 

E0

autant

[conj] d’ _ plus que : (o-c) d’ ostant pus qui, (e) pôr qui

 

G100

autant

[pron] (o-c) ostant, (e) ot’tant

 

G100

autant

adv ostant, (si) tant; autant le lui dire, ostant lî dîre ; il n’ y a jamaîs autant de gerbes qu’ à la moisson, i gn-a jamaîs tant dès djaubes qu’  à l’  awous’  ; il y a autant de filles que de garçons, gn-a ostant d’ bauchèles qui d’ gamins; d’ autant, ça ; il ira d’ autant mieux, il îrè ça mia; d’ autant que, vèyan.mint qui ; je vais semer, d’autant que la terre est propice à la germination, dji (m’) va sèmer, vèyan.mint qui l’  têre è-st-amoureûse; pour autant que, d’ abôrd qui, por ostant qui ; « D’ abôrd qu’ èle ni vout nin co broker dins mès pastinaukes. » (E. Gilliard)

 

 

autant

ot’tant (, ostant) ; j’aime _ [le mien que le tien], dj’ in.me ol’tant ; _ que je le connais, po ot’tant qu’ djè l’ kinoh ; d’_ plus que, d’ ot’tant pus qui , pôr qui, voy. surtout ; c’est d’_ meilleur, c’ èst çoula mèyeû ; voy. tant

 

E0

autarcie

nf vivre en autarcie : viker su s’ crache come on tasson (expr), vivre sur sa graisse comme un blaireau

 

C60

autel

nm auté

 

C60

autel

åté

 

E0

auteur

nm (personne qui est à l’ origine de qqch.) c’est lui l’auteur, c’ èst li qu’ l’ a faît; il nie en être l’ auteur, i dit qui ç’ n’ èst nin li qu’ l’ a faît; (personne qui a fait un ouvrage) auteûr

 

C60

auteur

auteûr, scriyeû

 

E0

authentique

adj (droit civil) un acte authentique, on-ake di notaîre; (véridique) c’est authentique, c’ èst l’ vraî; c’est une histoire authentique, c’  è-st-one histwêre qui s‘ a passé po d’ bon

 

C60

auto

[nf] auto

 

G100

auto

nf auto

 

C60

autobus

nm autobus’ (f) ; je pars en autobus, dj’ è va à l’ autobus’

 

C60

autocar

nm autocâr (f)

 

C60

autochtone

n né-natif ; c était un autochtone, il èsteut né-natif di-d-vêlà

 

C60

autocollant

nm clape-tot-seû, plake-tot-seû

 

C60

auto-collant

[nm] (e-c) plake-tot-seû, (o) plake-tout-seû (néol.)

 

G100

automatiquement

adv do côp, tot seû; la porte s’ouvre automatiquement, l’ uch si drouve tot seû ; cela se fait automatiquement, ça s’ faît tot seû, ça s’ faît do côp

 

C60

automne

[nm] (o) âriére-séson, (c) âriére-saîson [nf], (e) årire-sêson, (o-c) ahan

 

G100

automne

nm a.an, awan, âriére-saison (f) (, autone (néol.), seûjon (f)) ; (expr) à l’ awan, lève-tu matin, l’automne, lève-toi très tôt (pour labourer)

 

C60

automne

arîre-sêson (, ariére-sêson, arîre-såhon (Ve.)), autone, ozès ou so lès vî-sâhons (Arb.), à l’  rdiåhe (Od., à l’  rayâye ou après l’ Sint-R’mî (Vi.), à l’ Sint-R’mèy (Li.) , après l’ awous’, à l’ Tossint, d’vant l’ iviér (, lu d’vant-l’ îviêr La.) , o ou å wayin-timps ; voy. semailles

 

E0

automobile

nf auto (, automobile)

 

C60

automobile

, auto auto(mobile)

 

E0

automobiliste

n automobilisse, tchaufeû (m)

 

C60

autopsie

nf on a fait l’autopsie, on l’ a douviè (, … douvru)

 

C60

autopsier

v douviè (, douvru)

 

C60

autorisation

nf pèrmission

 

C60

autoriser

v diner l’ pèrmission, pèrmète; qui vous a autorisé ?, quî-ce qui v’s-a d’ né l’ pèrmission ? ; ce n’ est pas autorisé, on n’  pout nin

 

C60

autoriser

_ qn par jugement, quålifiyî, diner l’ dreût à (qn) ; le jour, la fête l’auto­rise, p. ex. de s’amuser, li djoû l’ acdone, l’ ôrdone ou l’ pèrmèt’ (, lu djoûr l’ a = a çoula por lu (Ja.))

 

E0

autoritaire

adj autoritaîre, qu’ a d’ l’ autorité ; il est fort autoritaire, avou li, il èst quèstion d’ choûter; (expr) une femme autoritair, one comére come on jendârme

 

C60

autorité

nf (qui a le pouvoir) autorité ; il faut écouter l’autorité, i faut choûter lès maîsses; (qui impose l’obéissance) il n’a pas d’autorité, i n’ si sét fé choûter; (expr) cok mârié pièd sès sporons, coq marié perd ses éperons, … perd son autorité; lès maîsses, c’ èst lès maîsses!, les maîtres, ce sont les maîtres !, il faut obéir à l’autorité ; novia maîsse, novia chuflèt, nouveau maître, nouveau sifflet, nouvelle autorité, nouvelle manière de travailler ; novia ramon chove voltî, nouveau balai balaie volontiers, jeune autorité s’exprime volontiers

 

C60

autorité

sur l’_ de, d’ après ; il a beau­coup d’ _, il a tot plin à dîre , i s’ fêt bin hoûter, il a l’ brès’ long; il n’a pas d’_, i n’ a rin à dîre , on nè l’ hoûte nin

 

E0

autoroute

[nf] autostrâde, (c) maîsse-vôye, (e) mêsse-vôye, (o) mésse-vôye (néol.)

 

G100

autoroute

nf autoroute, autostrâde, autovôye

 

C60

auto-stop

nm auto-stop’ ; faire de l’auto-stop, fé d’ l‘ auto-stop’

 

C60

autour

[prép] _ de : (o-c) autoû di,  (e) åtoû di, (o) à l’intoû(r) dè

 

G100

autour

adv et loc prép autoû, tot-autoû ; je suis allé voir ce qu’ il y avait autour, dj’ a stî veûy ci qu’ gn-aveûve tot-autoû ; une promenade autour du village, one porwin.nâde autoû do viladje ; il a autour de cinquante ans, il a aviès lès cinkante ans

 

C60

autour

nm grand blanc mouchèt

 

C60

autour

1 adv åtoû ; voy. alentour

 

E0

autour 

2 _ des ramiers (nm), mohèt d’ colons ou ås colons, mohèt d’ poyes ou ås poyes, lâron ou oûhê dès poyes (Vi.); voy, (grand) épervier

 

E0

autre

[adj] ôte

 

G100

autre

adj ôte ; dans un autre monde, dins on-ôte monde ; autre chose, ôte tchôse ; d’autre part, d’ on-ôte costé

 

C60

autre

pron ind ôte ; nous regardons les autres, nos r’waîtans l’s-ôtes ; quelqu’un d’autre, one saquî d’ ôte ; l’un ou l’autre, onk ou l’ ôte ; l’un l’autre, n-on l’ ôte ; ils se disputent souvent l’un l’autre, is s’ dispitenut sovint n-on l’ ôte; ils ne sont jamaîs loin l’un de l’autre, is n’ sont jamaîs èri d’ n-on l’ ôte ; l’un après l’autre, onk après l’ ôte ; on ne les voit jamaîs l’un sans l’autre, on n’ lès wèt jamaîs sins n-on l’ ôte ; l’un contre l’autre, conte n-on l’ ôte, èsconte di n-on l’ ôte ; entre l’un et l’autre, ètur n-on l’ ôte ; les uns les autres, tortos èchone ; l’un derrière l’autre, onk padrî l’ ôte; une autre fois, on-ôte côp ; autre chose, ôte tchôse ; c’est tout autre chose, c’ èst tot-à fait difèrint ; autre part, ôte paut ; d’autre part, d’ on-ôte costé ; d’un bout à l’autre, d’ on d’ bout à l’ ôte ; de temps à autre, di tanawète, di tènawète ; comme dirait l’autre, s’ apinse l’ ôte; (expr) on mèseure tofêr lès-ôtes à s’-t-on.ne, on mesure toujours les autres à son aune, on croit toujours les autres comme soi ; i tire lès marons foû do feu avou l’ pate do tchin, il retire les marrons du feu avec la patte du chien, il profite des autres ; li cia qui s’ fîye su on-ôte, i s’ fîye su one fausse cwade, celui qui se fie à un autre se fie à une fausse corde ; quand on ratind après lès-ongues d’ on-ôte po s’ grèter, on-z-a chôpe longtimps, quand on attend les ongles d’un autre pour se gratter, on souffre longtemps de démangeaisons

 

C60

autre

ôte ; l’un et l’_, onk èt l’ ôte, voy. un ; d’autres que moi, dès-ôtes qui mi ; parler de choses et d’autres, diviser di traze à quatwaze ; ce n’est pas _ chose, ce n’est nulle _ chose, ci n’ èst rin d’ ôte ; [en avoir vu] d’autres, dès pus-ôtes ; de l’_ côté, di l’ ôte dès costés, … di costé

 

E0

autre part

adv ôte paut ; allez autre part !, alez-è ôte paut !

 

C60

autrefois

adv dins l’ timps, dins l’ vî(y) timps

 

C60

autrefois

ôte fèye, d’ avance , divins l’ timps , (ou å) timps passé ou vî timps , dè d’vant, di pus timpe (ard. du pus twèt, du d’ pus twèt, do timps a stou Bo., i-a passé on timps Herve) , ancyin.nemint ; dans un lointain passé, dè timps dè vî bon Diu ; un vieil ami d’_, on vî camaråde di d’ avance ou di d’vins l’  timps

 

E0

autrement

[adv] (o) ôtrèmint, (c) ôtrumint, (e) ôtemint

 

G100

autrement

adv (d’une autre façon) ôtemint, ôtrèmint (, ôtrumint); il faudra agir autrement, i s’ î faurè prinde ôtrumint; autrement dit, si vos v’ loz, ôtrèmint dit; (sinon) ôtrèmint, oudôbin ; tu te tais, autrement je pars, vos vos taîjoz, oudôbin dj’ m’ èva; (comparatif de supériorité) bin pus ; elle est autrement plus grande, èlle èst bin pus grande

 

C60

autrement

ôtemint (, qqf. ôtrèmint)

 

E0

autrui

pron ind lès-ôtes ; ne faites pas à autrui, nifioz nin aus-ôtes

 

C60

autrui

le bien d’_, li bin d’ in-ôte ou dès-ôtes

 

E0

Auvelais

npr Auvelès

 

C60

auvent

nm twètia ; il y a un auvent au-dessus de la porte de sa maison, gn-a on twètia pa-d’ zeû l’ uch di s’ maujone

 

C60

auvent

teûtê, avant-teût, qqf. pwète : sous l’_ [de la porte d’entrée d’une ferme], dizos l’ pwète ; voy. AVANT-TOIT

 

E0

auxiliaire

n aîdant (-e), copleû (-se)

 

C60

avachir

, -issement voy. affaisser

 

E0

aval

nm en aval, à l’ valéye

 

C60

aval

en _, èn-avå, so d’ avål, so valêye, vè (li ou lès) d’zos , après (li) d’zos , èn-è-bas (Bo.), èn-à l’ valêye (Li.); voy. avau

 

E0

avalanche

nf (grande quantité de choses désagréables qui arrivent) acheléye ; avalanche de coups, acheléye

 

C60

avalanche

(de pierres, projectiles, personnes, etc.) avalêye, boulêye,  raboula (nm) (Ve.), croulemint, waguèdje (nm), bassenêye (de pommes secouées, de forte pluie… : Vo.) ; voy. crouler, ÉBOULEMENT, -LER

 

E0

avalement

(houill.) avalemint

 

E0

avaler

[v] avaler

 

G100

avaler

v (faire descendre par le gosier) avaler, gwardjî, prinde ; avaler coup sur coup, stroufler ; avaler en vitesse, scroter ; avaler goulûment, gafyî, gloter, lofer, loufeter, rilôper, scafyî; action d’avaler, avaladje (m); avaler de travers, avaler d’ triviès (, d’ truviès), avaler pau trau-(à-)pâtêr; avaler à nouveau, ravaler; (expr) avaler sa rage, ravaler s’ ratchon; (supporter ou croire) avaler ; il ne l’a pas encore avalé, i n’ l’ a nin co avalé; fé passer : c’est difficile à avaler, c’ èst malaujîy à fé passer

 

C60

avaler

avaler ; _ à pleines gorgées, gourdjî ; _ une gorgée, beûre on côp, on gourdjon, ine gourdjèye ; _ sa tartine, dihinde si tåte ; _ de la poussière, magnî dè l’ poûssîre ; _ de travers, s’ ècroukî, voy. engouer ; _ trop vite, su forhaper ; _ d’un trait, facilement, noper, lèyî glouper è s’ gosî, golziner (Ve.) ; _ gloutonnement, voy. goinfrer

 

E0

avalerèce  

(houill.) commencer l’_, avaler, difoncer ou èfoncer on beûr, kimincî ou fé l’ avalerèce; continuer l’_, ravaler l’ beûr, riprinde l’ avalerèce

 

E0

avaleur

nm avaleû

 

C60

avaleur

, -euse avaleû, -eûse

 

E0

avaloire

(gosier) avala (nm) ; (harnais) voy. cui.ière

 

E0

aval-pendage

(houill.) du côté de l’_, à valêye, opp. à å tiér

 

E0

avance

nf (action d’avancer) avançadje (m); (distance qui sépare de) avance ; nous avons pris de l’avance sur eux, nos-avans pris d’ l’ avance dissur zèls; avance sur salaire, avant-gadje (m) ; avance sur héritage, avant-paurt; être en avance, ièsse d’ avance (NB La loc. wallonne « ièsse à l’avance » existe ; elle signifie avoir de l’argent de côté par rapport à la fin du mois où l’on touche sa paie ; il faut donc prendre garde de ne pas confondre les deux expressions.); prendre l’avance, si mète d’ avance; pl avances, propôsicions ; il lui a fait des avances, i lî a faît dès propôsicions; (loc.) à l’avance, d’ avance; (expr) on n’ danse nin co, savoz !, on ne danse pas encore, savez-vous !, vous êtes à l’avance ; vos-avoz v’nu avou lès parints ? (iron) vous êtes venus avec les parents ? (qui arrivent les premiers lors d’un enterrement)

 

C60