DICSIONAÎRE JÈNÈRÂL DI TOPONIMÎYE

DICTIONNAIRE GÉNÉRAL DE TOPONYMIE

O

Rechercher

o

 

< o l’, ne peut guère être que l’aboutissement du lat. * in illum.

JH

Obaix

Obé

[Ch 7] 980 (dans un placard de 1706) « Otbaise » : J. Vos, Lobbes, son abbaye …, I, p. 434; 1152 « Obbais ». — Pour G, germ. aupi- «désert» + baki- m. «ruisseau»; de même dans C.

JH

OBAIX

Obé

(Ch 7), Xe Otbaise : Authibaki « le ruisseau dans un endroit désert » (grm auth-) (C) (Gysseling).

MB

Obigies

Ôbiji

 [To 32] 1157 (cop. ça 1175) « Obeziis ». — Pour G, germ. rom. Ubbiciacas «appartenant à Ubbico » [F, col. 1472]; pour C, Albiciacum (ce qui ne cadre pas avec o- bref).

JH

OBIGIES

Ôbiji

(To 32), XIIe Obeziis : Albiciacas «les terres d’Albicius » (B ou D) (Carnoy).

MB

Obourg

Ôboûr

[Mo 24] 1117 (cop. ça 1250) «Oborch»; 1119 (cop. id.) « Alburg ». — Pour G, germ. alha- m. «sanctuaire païen » + burg- f. « fortification », cf. Aalburg; pour C, * Adalo-burg « bourg d’Adalo », abréviation d’Adalberht, etc. (ce qui est moins probable, comme la glose de gamillscheg, p. 88).

Ochamps [Ne 32], ôtchamp (à Bertrix, oûtchamp); 1139 «Ochan»; 1222 « Oschamp ». — Pour C, le déterminant-peut être l’anthrop. germ. Oldo, Aldo, ou simplement lat. altus (ce qui est peu probable); le -5- de 1222 serait en faveur de celt. * ouxsàmo- « élevé », contaminé par lat. altus.

JH

OBOURG

Ôboûr

(Mo 24), XIIe Alburg : Alhaburg «le château près du sanctuaire » (grm alh-) (C) (Gysseling).

MB

OCHAMPS

Ôtchamp

(Ne 32), XIIe Ochan : Aldonecam-pum « le champ d’Audon » (D) (Carnoy).

MB

Ocquier

Okîr

[H 73] (958-959) cop. 3e déc. 13e s. « Okeries »; 1105 (cop. id.) « Okerias ». — Pour C, peut-être * Occarius < viens > ; Occarius serait un dér. de l’anthrop. germ. : Otgar, hypocor. Occo (F, col. 1174), de là, un semi-hypocor. * Occaro (ce qui n’est pas sûr); pour F. schreurs, dans Bull. Le Vieux-Liège n° 80, déc. 1948, p. 341, gentilice Occarius, dér. en -ariu du gallo-rom. Occius (Ottius), ce qui est hardi; une inscription latine du 2e s. a été trouvée dans l’église romane du 11e s. ; pour B, * occarias « les ateliers où l’on fait des herses », ce qui est original, mais ne convainc pas (cf. FEW, 7, p. 294 b).                                

JH

OCQUIER

Okîr

(H 73), Xe Okeries : Occarias « les ate­liers où l’on fait des herses » (It occ-) (D).

MB

Odeigne

Ôdègne

 [Ma 26] 747 (cop. 3e déc. 13e s.) « Aldanias ». — Pour P. marchot, dans Archivum Romanicum, VII, 3, p. 398 : dér. en -ia du cas oblique en -âne du nom de femme Aida; pour C, * Aldania « terres à?Aldo » (F, col. 56).

JH

ODEIGNE

Ôdègne

(Ma 26), VIIIe Aldanias : Âldania «la propriété d’Aldanius » (B) ?

MB

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Translate »
Share This