DICSIONAÎRE JÈNÈRÂL DI TOPONIMÎYE

DICTIONNAIRE GÉNÉRAL DE TOPONYMIE

E

Rechercher

EAU-BLANCHE (L’)

Au-Blanke (L’)

af. de l’Eau-Noire, XVIIe Blanche Eawe : « l’eau blanche », jadis Cima (v. Chimay) et Albula (v. Aublain) (Récent) (Roland). H. L’Eau-Blanche (Vg).

MB

EAU-D’HEURE (L’)

Eû-d’-Eûre (L’)

af. de la Sambre, Xe Ur : Ora « l’eau rapide » (i-e or-) (A) (Carnoy). H. L’Eure, af. de la Seine.

MB

EAU-NOIRE (L’)

Au-Nwêre (L’)

af. du Viroin, XVIIe Nymais : « l’eau noire » jadis Nemacum «l’eau du bois sacré » (v. Nismes). H. L’Eau-Noire (VI).

MB

EBEN

Ébèn

(L 2), IXe Imburcio ( = Imburnio) : Im-burnium «l’endroit où l’eau abonde » (gl imb-) (A).

MB

Eben-Emael Ébèn-Émål

[L 2] 1005 (cop. 14e s.) « Inbonnas » : MGH,Diplom.,Ill,p. 117;ça 1088 (cop. 15es.)« Embonnes»; Embou-nes [lire : -onnes] : Recueil chartes abbaye deStavelot-Mal medy, I, p. 245-246; ça 1131 «Emborines» [lu : -ormes par G, doit être : -onnes] : ibid, p. 312; 1171 (cop. 17e s.) « Embemmes» [844 «Imburcio est corrompu ou n’est pas Ében]. — Pour P. marchot, dans Zf. rom. Phil, 48, 1928, p. 652, pour petri, I, p. 98, pour C et pour nous, dans BTD, 30, 1956, p. 221 : préposition in + celt. bona « fondation, établissement»; sur l’évolution phonétique et les var. benn-, bann-, cf. BTD, 33, 1959, p. 138-143; cf. Émael.

JH

Ebly Éblî

[Ne 49] 1235 « Herblis »; 1251 « Ebliers »; 1260« Erbly »: H. goffinet, Cartulaire abbaye d’Orval, p. 233, 319, 364. — Pour P. marchot, dans Le Musée belge, 26, 1922, p. 121 : * Erbuliacus, dér. du gentilice * Erbulius (Herbulius figure dans 1′‘Onomasticon de de vit) ; toutefois, « Ebliers » et w. -i orientent vers un suffixe -arius.

JH

EBLY

Éblî

(Ne 49), pas de forme ancienne : Ebularium « le bouquet de sureaux » (It ebul-) (D).

MB

ECAUSSINNES

Scaucène

(S 23 et 24), XIIe Scalcinis : Scalcinas « les terres de Scalcius » (D) ? Rem. Ecaussinnes-d’Enghien, w. au gran vilâdje, s’est appelé Ecaussinnes-Saint-Remy et Ecaussinnes-Lalaing, w. au p’tit vilâdje, Ecaussinnes-Sainte-Aldegonde. Le sire d’Enghien prit la place de saint Remy et le seigneur de Lalaing celui de sainte Aldegonde. S. Chaussin (J).

MB

Ecaussinnes-d’Enghien Scaucène

, èl Grand Vilâdje [S 23] 1138 (cop. ça 1280) « Scal-cinis ». — A appartenu au seigneur d’Enghien; pour G, anc. germ. skalkinas, dérivé de skalka- m. « serf » ; la glose de C, * ex-calcïna « carrière de pierres à chaux » n’est pas sûre.

JH

Ecaussinnes-Lalaing Scaucène

, èl Pètit Vilâdje [S 24] mêmes formes anc. et même glose que le précédent. — A appartenu au seigneur de Lalaing.

JH

ECLUSE (L!)

Sclûse

(Ni 9), XIe Sluze : Exclusa « l’écluse » (It) (D). Rem. Cette localité était thioise, d’où la forme Sluze (Vincent). H. L’Ecluse (répandu).

MB

Ecluse (L’) Sclûse

 [Ni 9], néerl. Sluizen; (ça 1123) « S[c]lusa ». — Anc. néerl. slûsa, emprunté au roman exclûsa « écluse » G.

JH

Eghezée Inguèzéye

 [Na 8],; 1184 (cop. 1263) « Vnghesiis ». — Pour G, germ.-rom. Winigisiacas «appartenant à Winigîs» (germ.)?; pour C, peut-être * Huginsiacum, dér. de * Huginso, hypocor. en -so de Hugo (ce qui néglige le -n- des formes anc.).

JH

EGHEZÉE

Inguèzéye

(Na 8), XIIe Unghesiis : Unguentia-cas « les terres d’Unguentius » (D). ?

MB

Ehein Èhin

 [H 33] 1244 « Enhiens » ; 1250 « Anhins » J.-G. schoon-broodt, Invent, abb. Val Saint-Lambert, I, p. 64, 79. — Pour gamillscheg, p. 105 : peut-être * Aginhêm, avec déterminant Agin, de l’anthrop. germ. Ago; la glose de C néglige le -/;-; le w. è- postule « in- ».

JH

EHEIN

Èhin

(H 33), XIIIe Anhiens : Ancianum «le domaine d’Ancius » (B). S. Ansan (Gers).

MB

Ellemelle Èl Mèle

(avec la prép. è : è ‘l Mèle) [H 61] 1005 « Mella », inconnu dans le pagus Condrustriensis; F, II, 2, col. 265; 1250 (cop. 14e s.) «Melle» : A. delescluse et D. D. brouwers, Catalogue actes Henri de Gueldre, p. 152. — Hydron.; pour G, p. 682 : hydron. cslt. melinâ « la jaune » (ce qui est normal); pour gamillscheg, p. 47, 105 : * Alinmâla > *Elinmala, de l’anthrop. germ. Alin (mais on attendrait w. mâle); de même pour la glose de C.

JH

ELLEMELLE

Èl Mèle

w. è l’mèl (H 61), XIe Mella : Melula « la petite eau sombre » (i-e mel-) (A).

 

MB

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Translate »
Share This