Fleurus photos patrimoine commune

FLEÛRU

Fleurus

VILES ÈT VILADJES: FOTOS

Villes et villages : photos

Fleûru (Fleurus) - èglîje Sint-Victôr (église Saint-Victor)

(s.r.)

Fleûru (Fleurus) - monumint 1914-18 èt 1940-45

Fleûru (F leurus) -hôtél di vile (hôtel de ville) (ancyin tchèstia dè l' Paîs (ancien château de la Paix))

(s.r.)

Fleûru (Fleurus) - cinse di Martinrou (ferme de Martinrou)

Fleûru (Fleurus) - tchapèle Sint-Rok (chapelle Saint-Roch)

Fleûru (Fleurus) - maujo (maison)

Fleûru (Fleurus) - tchapèle (chapelle)

Fleûru (Fleurus) - batimint (bâtiment)

Fleûru (Fleurus) - tchapèle (chapelle)

Fleûru (Fleurus) - Atènéye - plake 1914-18 èt 1940-45 (Athénée - plaque 1914-18 et 1940-45)

Fleûru (Fleurus) - "Athénée Jourdan" : scole avou on nom négacionisse (école avec un nom négationniste)

En effet, Jourdan fit partie d’une armée d’envahisseurs. Il ne se priva pas de donner l’ordre de piller la Belgique au nom de la nouvelle République française et d’emporter des tas d’objets d’art en France. Comme quoi, un établissement scolaire peut être de façon absurde un haut lieu du négationnisme…

Fleûru (Fleurus) - li bièstrîye nègacionisse, pa on monumint aus "Victwêres francèses" (lès cènes d' on enva.icheû) (la bêtise négationniste exprimée par un monument aux "Victoires françaises", celles d'un envahisseur)

Brîye (Brye)

(s.r.)

Brîye (Brye) - cinse (ferme)

Brîye (Brye) - tchapèle Sinte-Adèle (chapelle Sainte-Adèle)

Brîye (Brye) - monumint 1914-18 èt 1940-45

Brîye (Brye) - potale

Brîye (Brye) - 980-1080 : mile ans d' Brîye (mille ans de Brye)

Brîye (Brye) - èglîje (église)

Brîye (Brye) - potale

Fleurus photos patrimoine commune Fleurus photos patrimoine commune

Fleurus photos patrimoine commune Fleurus photos patrimoine commune

Arlon (Arel en arlonais1 et en allemandn 1) est une ville francophone de Belgique située en Wallonie. Il s’agit du chef-lieu de la province belge de Luxembourg, elle est également chef-lieu de son arrondissement administratif. L’ancienneté de la ville remonte à la période gallo-romaine. La langue luxembourgeoise y a longtemps été traditionnelle2,3. La ville est aujourd’hui un grand centre administratif et commercial dans la région. C’est l’agglomération la plus peuplée du Pays d’Arlon. Le secteur tertiaire, notamment l’enseignement, y développe ses activités (faculté universitaire et enseignement secondaire). Arlon (Arel en arlonais1 et en allemandn 1) est une ville francophone de Belgique située en Wallonie. Il s’agit du chef-lieu de la province belge de Luxembourg, elle est également chef-lieu de son arrondissement administratif. L’ancienneté de la ville remonte à la période gallo-romaine. La langue luxembourgeoise y a longtemps été traditionnelle2,3. La ville est aujourd’hui un grand centre administratif et commercial dans la région. C’est l’agglomération la plus peuplée du Pays d’Arlon. Le secteur tertiaire, notamment l’enseignement, y développe ses activités (faculté universitaire et enseignement secondaire). Arlon (Arel en arlonais1 et en allemandn 1) est une ville francophone de Belgique située en Wallonie. Il s’agit du chef-lieu de la province belge de Luxembourg, elle est également chef-lieu de son arrondissement administratif. L’ancienneté de la ville remonte à la période gallo-romaine. La langue luxembourgeoise y a longtemps été traditionnelle2,3. La ville est aujourd’hui un grand centre administratif et commercial dans la région. C’est l’agglomération la plus peuplée du Pays d’Arlon. Le secteur tertiaire, notamment l’enseignement, y développe ses activités (faculté universitaire et enseignement secondaire). Arlon (Arel en arlonais1 et en allemandn 1) est une ville francophone de Belgique située en Wallonie. Il s’agit du chef-lieu de la province belge de Luxembourg, elle est également chef-lieu de son arrondissement administratif. L’ancienneté de la ville remonte à la période gallo-romaine. La langue luxembourgeoise y a longtemps été traditionnelle2,3. La ville est aujourd’hui un grand centre administratif et commercial dans la région. C’est l’agglomération la plus peuplée du Pays d’Arlon. Le secteur tertiaire, notamment l’enseignement, y développe ses activités (faculté universitaire et enseignement secondaire). Fleurus (prononcer [flœʁys] Écouter ; en wallon : Fleuru) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut au nord-est de Charleroi. Elle comptait 22 324 habitants en 2002, sa superficie est de 5 912 ha et l’altitude moyenne est de 156 m. La densité est d’environ 377 habitants/km2. La commune est située dans l’arrondissement de Charleroi, le code postal est 6220. Fleurus est souvent appelée la « cité des Bernardins ». Outre la ville de Fleurus, la commune est composée de sept villages : Brye, Heppignies, Lambusart, Saint-Amand, Wagnelée, Wanfercée-Baulet et Wangenies. Toponymie Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017). La première mention du toponyme date de 868-869 dans le polyptyque de l’abbaye de Lobbes, sous la forme Fledelciolum ou Flederciolum qui est devenu Fleurjoux (petit Fleurus). Au xe siècle, dans la Chronique de Waulsort, on trouve Flerus et dans le décret de Notger en 980, Flerosium. On rencontre aussi la forme Flerusium en 1033, latinisation de la forme romane de Flerus. Quant à la Charte des libertés communales de 1155, elle mentionne Flerus, et celle de 1247, Fleru. Le toponyme Fleurus viendrait de Fleder ou Fledera augmentée du suffixe celtique aus, qui a donné Flederaus, par contraction Fleeraus, Fleraus, puis plus tard Flerues, Fleruis, Flerus, et finalement Fleurus. En bon latin, le nom de l’entité était Flerosium ou Flerosiensis, mais on trouve aussi notamment Flerucensis, Flerucensium. Ce n’est qu’au xviie siècle qu’apparaît le toponyme Fleurus, antérieurement c’était généralement Fleruis, Flerues et Fleru qui étaient utilisés ou l’une de ses nombreuses variantes. Le mot celtique Fledera, formé du radical Fled et du suffixe hydronymique era, affaiblissement de ara, était utilisé pour désigner un cours d’eau. Fledera désignait probablement le ruisseau qui traversait Fleurus et qui était plus important que de nos jours. Au Moyen Âge, il était appelé li riu, puis li ry, puis le ry et le rieu.

Translate »
Share This
error: Alert: Content is protected !!