Common points between Walloon & 23 African languages / Rapprochements entre la langue wallonne et 23 langues africaines / Raprotchemints inte li walon èt 23 langues afrikènes

አማርኛ

amharique

(Ethiopie)

 

walon

français

/tch/, /dj/, /w/ /h/

courants en wallon, /h/ en est-wallon

peu courants

acordiyon

acôrdèyon (, norm: hârmonica)

accordéon

ADJ + N : qäy makina

one rodje auto

une voiture rouge

atlét

atléte

athlète

bank

banke

banque

beskout

biscûte (, biscwît)

biscuit

bira

bîre

bière

fasika

Pauke

Pâques

fiziks

fisike

physique

gazéta

gazète

journal

hospital

hospitau

hôpital

hotél

hôtél

hôtel

karot

carote

carotte

katolik

catolike

catholique

mouziqa > mouzisägna

musike > musikeû (, musicyin)

musique > musicien

ortodoks

ôrtodocse

ortodoxe

palatalisation ou mouillure

d, t, T (= t plosive), l, n  + i, e, i:

di > dj

ti > tch

Ti / Si > tch /tꭍ/ plosive/

li > y

ni > gn

si > ch

zi > j

phénomène existant aussi en langue wallonne :

diâle (diable) > djâle

tièr (côté) > tchèr

 

 

*djinio > djigno (genou)

 

 

polätika

politike

politique

ripäblik

rèpublike

république

saksofon

sacsofone

saxophone

 

 

bamanankan (bambara) (Mali)

 

sukaro

suke

sucre 

 

wárijalan

ngòban

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

 

jí

jí

êwe

êwis’

eau

aqueux

 

dùga

dùgàwu

bèni

bènichadje

bénir

bénédiction

 

bantou

Michel Malherbe  , Les langages de l’humanité, Une encyclopédie des 3000 langues parlées dans le monde, éd. Laffont, 1995

 

(p.67) Langues bantoues

 

Bi est le préfixe de classe kalate (“livre” ; cf. “carte”) ; ne est le verbe être, et abui signifie “beaucoup”. La phrase signifie littéralement “les livres ils sont beaucoup”.

Cette règle de grammaire explique de façon de s’exprimer dédaigneu­sement appelée « petit-nègre » (“le patron, il a dit”). Il ne s’agit nulle­ment d’une expression infantile, mais d’une transposition de la grammaire bantoue à la langue française. En français parlé populaire, des procédés analogues sont très fréquents, ainsi : “Mon père, sa voiture, il l’a réparée en un tour de main”.*

 

*On peut tout de même douter de la fréquence réelle mentionnée ci-dessus.

 

Cet usage est courant en langue wallonne.

 

bemba (Zambie)

 

botolo

botèye

bouteille 

chichewa (Malawi)

 

botolo

botèye

bouteille 

cisena (Mozambique)

banki

banke

banque

 

foni

tèlèfone

téléphone

 

éwé (Togo-Ghana)

Améríkà

Amérikàes

Amèrike

Amèrikin

 

Amérique

Américain

 

klòsálò

gà

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

 

fon (Bénin)

 

bǎnkì

 

banke

banque 

 

 

àkpátá gán

áhwέ

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

 

haoussa (Afr. occidentale)

telifon

tèlèfone

téléphone

 

banki

banke

banque

 

kabyle (Algérie)

lfeţţa

idrimen

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

 

kikongo

 

telefone

televizio

tèlèfone

tèlèvision

téléphone

télévision

 

kikuyu (Kenya)

 

cukari

suke

sucre

 

 

kintandu

(dial. kikongo (Zaïre))

 

wallon

français

épenthèse vocalique

en gén. voyelles épenthétiques i et u pour les mots empruntés au portugais

 

ex. escada >  kikaàla

escola > íkòòla

espelho > kipélo

cruz > kulùnsi

 

trombete > tulumbeéta

 

 

épenthèse vocalique

avec la voyelle épenthétique i

dans:

 

 

ex. scole (école) > one sicole

stwale (étoile) > one sitwale

 

 

kinyarwanda – kirundi

 

revolusiyo

rèvolucion

révolution

 

 

kiswahili

wallon

français

 

Agosti

awous’

août

bia

bîre

bière

chumba

tchambe

chambe

chumba

tchambe

chambre

fedha

pesa, hela

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

gazeti

gazète

journal

hospitali

ospitau

hôpital

kabichi

cabus

chou

kamera

camèra

caméra

karoti

cârote

carotte

kilomita

kilomète

kilomètre

lita

lite

litre

Marekani

Amèrike

Amérique

Mediterania

Mèditèranéye

Méditerranée

meta

mète

mètre

-ongopa

uongo

minti

minte

mentir

mensonge

phonèmes:

ch /t∫/

gh /χ/

h /h/

j /dʒ/

 

courants en wallon, mais le h /h/ l’est uniquement en est-wallon

moins courants, dans les mots étrangers.

sikio

sikiliza

msikilizaji

choûta

choûter

choûteû

oreille 

écouter 

auditeur 

silinda

cilinde

cylindre

skuli 

scole

école

tumbako

toubak

tabac

tumbaku 

toubak

tabac

 

Etc.

 

 

Christoph Friedrich, Kisuaheli – Wort für Wort, Reise Know-How Verlag, 1997

 

 

lingala

soukali

suke

sucre

 

lifúta

lilóngá

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)

 

bánki

banke

banque

 

 

 

malgache

walon

français

 

adjectifs redoublés :

Quand on redouble un adjectif, le mot obtenu indique un degré plus faible :

tsara /tssar/ bon – tsaratsara /tssartssar/ : assez bon

mavo /mav/ jaune – mavomavo / mavmav/  jaunâtre

idem pour certains adj.

bin (bien) > binbin

bia (beau) > biabia

 

banky 

banke

banque

fito

fitopolo

sèt’

sèptante

sept

soixante-dix (, septante en Belgique)

gazety

gazète

journal

gripa

gripe

grippe

segondra /segↄn-/ 

sègonde

seconde

sekoly

scole > one sicole

école

teatra 

tèyâte

théâtre

telefaonina

tèlèfone

téléphone

 

Etc.

 

Le malgache de poche, Assimil, 2000

 

 

manjak (Guinée-Bissau)

h (expiré) (« aspiré »)

j prononcé ‘dj’

idem en est-wallon

courant en wallon : dj

rare

oromo (Corne de l’Afrique)

sobuu

soba

minti

minte

mentir

mensonge

 

guduunfaa

guduunfuu

nuk

nuker

nœud

nouer

peul (Afr. occidentale)

 

bank

banke

banque

wolof (Sénégal)

analiis

analise

analyse

 

bànk

banke

banque

 

biye

biyèt

billet

 

Le suffixe -al entraîne l’apparition de la consonne de liaison -y- ou -w- devant les voyelles -i ou -ee.

ex. fo (jouer) > foyal / fowal: jouer avec (qn)

 

Yawunde: Yaoundé

pompiyée : pompier

 

-w- et -y- sont également fréquent dans ces cas :

djouwer (jouer)

criyî (crier)

etc.

 

 

pano

panau

panneau

 

pom

pome

pomme

 

Senegaal

Sènègal

Sènègal

 

Siwis

Swisse

Suisse

 

telefon

tèlèfone

telephone

 

yorùbá (Nigeria)

 

h (expiré)

idem en est-wallon

zoulou 

 

i siliva

i maili

ârdjint

caurs, liârds, cens’

argent (métal)

(monnaie)