Li Sint-Vincint dins l' culture walone La Saint-Vincent dans la culture wallonne

0 Présintâcion / Présentation

22/01 : fête des vignerons: la Saint-Vincent: on veut assurer, comme au néolithique, par des prières, la fructification de ses récoltes.

 

Elisée Legros, in : La vigne, EMVW, TV, n°49-52, 1948, p.1-64

 

Quelques usages, dictons, et traditions gastronomiques

 

L’ancien métier des vignerons et « cotiliers » [= maraî­chers], mèstî dès vigneurons èt dès cotîs, avait pour patron .saint Vincent, sint Vincint (l), dont la fête tombe le 22 jan­vier. Actuellement encore les quelques derniers fidèles — ou anciens fidèles — de la vigne assistent à la messe dite à 10 heures à l’église Saint-Pierre, à Sint-Pîre, ce jour-là, ,Jadis, après la messe, ils se rassemblaient dans les estaminets à vin, staminèts à vin, généralement tenus par un vigneron lui-même (2), ou dans les vide-bouteilles, dits simplement •cabinets, dressés souvent au sommet des vignobles (on en voit encore quelques-uns, souvent abandonnés et délabrés, au-dessus des anciens vignobles transformés en jardins ou laissés en friche). A la Saint-Vincent aussi, la « Société des Horticulteurs, Jardiniers et Vignerons réunis », qui groupe surtout des maraîchers aujourd’hui, donne un bal très suivi.

Un dicton météorologique se rapporte à la Saint-Vincent : en ce jour, si lbouhon gote «si le buisson goutte», si, les gelées ayant cessé, il dégèle ou il pleut, c’est bon signe, i n-årè bråmint de vin « il y aura beaucoup de vin » ; et, ajoutent mes témoins, s’i n’ gotéve nin, on lfiséve goter

 

(l) Le Dictionn, Liég. donne Vîcint pour Huy d’après un autre témoin. De même foRir pour Liège, qui précise aussi que sint Vîcint c’ èst l’ patron des vègnurons. A Jupille, etc., sint Vécint était aussi le patron de planteurs de houblon comme celui des cotîs en général.

(2) Sur les cabarets et restaurants liégeois où on buvait le vin du pays, voir Enquêtes, t. 2, p. 216, où on reproduit aussi un dessin représentant le « Petit-Bourgogne » de Sclessin.

 

(p.59) « s’il ne gouttait pas, un le faisait goutter » …en buvant ; mins s’i gotéve, i gotêve co pus fwêrt « mais s’il gouttait [naturellement], il gouttait encore plus fort… », car on levait de plus belle, renchérit-on.

Est-il besoin de dire que toute fête chez les vignerons s’arrosait de « briolet » ? Le vin de pays accompagnait le cougnou de Noël, les galèts du Nouvel An, le wastia des Rois, les cocognes de Pâques. Et on recherchait les occasions de manger des grives, dès tchåpin.nes, des pommes de terre grillées, dès canadas pètés, des noix, dès djèyes, des biscuits, dès biscwît’, un quartier de tarte au riz, on qwårti d’ blonke doréye, une tartine de fromage, poskéte, stofé, boûri ou bolète  (ces noms désignent différentes espèces de fromage ou de caillebotte), pour vider en même temps une bouteille de cru.

Comme partout, la vendange amenait volontiers des réjouissances agrémentées de chants et de danses. On n’a pas conservé toutefois le souvenir de chansons tradition­nelles célébrant spécialement le vin ou les vignerons.

 

Djambe (Jambes) - Li Sint-Vincint dès Mazwîs èt dès Cotelîs (La Saint-Vincent des "Masuis" et des "Cotelis")

(in: VA, 11/01/2013)

(in: VA, 21/01/2013)

Biou (Bioul) - Li Sint-Vincint (La Saint-Vincent)

(VA, 30/01/2014)

Musike (Musique)

 

SINT-VINCINT DÈS COMPAGNONS D’BULEY, in : VA, 14/12/1971

 

(Cantike)

Paroles :   J. Rivière                Musike :   E. Monteliier

 

Grand sint-Vincint, vos qu’ èst l’ patron

D’ tos lès cotelîs dè l’ Walonîye

Èt d’ tos lès-ôtes payis d’ au lon,

Waitîz vêci, v’là l’ Confrèrîye

Dès cis d’ Buley, tos-omes d’ oneûr.

Is v’s-apwatenut dins leûs priyéres

Li fiér sèrmint qu’ il ont dins 1′ keûr,

Di todi roter d’zos vosse baniére.

 

Rèspleû

 

Adlé 1′ Bon Diè r’glatit vosse glwêre.

Vos-èstoz 1′ maîsse dès fins-ovrîs

Qui faîyeut ç’ qu’ i gn-a d’mèyeû su l’ têre.

Pa 1′ monde ètîr, fuchîz bèni !

 

II

Dè l’ Fwè, d’ l’ Amoûr èt l’ Charité,

Vosse vikaîrîye a stî 1′ modèle,

Nos pôvès-âmes, po si r’monter,

Ont dandjî d’ vos, dins leûs-andèles.

Vosse deur mârtîr lume nos crèstias,

Èt spaude su zèls si sinte simince.

Di vos vèrtus, c’ èst 1′ bin 1′ pus bia

Li ci d’ l’ Èspwêr èt dè l’ Confyince.

 

Rèspleû

Imprimatur, Namurci, die 29 julii 1968. (signé) TOUSSAINT

(VA, s.d.)

Cantike à sint Vincint (Victor Binot / Ernest Montellier)

 

Scrîjadjes / Littérature

 

Djîlârd de 1′ Sarasse, in : CW, 7, 1969

 

À l’ Sint-Vincint

 

Audjoûrdu, nosse locèt va d’mèrer dins li r’mîje

T’t-aleûre, lès clokes soneront en l’ oneûr di nosse sint…

Alans, dispêtchans-nos, abîye li blanke tchimîje

Èt l’ fayé boton d’ col, qui m’ faît grignî dès dints…

 

On va tortos à mèsse po comincî 1′ djoûrnéye

On vint dè 1′ Basse-Enhaîve… Vèlin.ne ou Djèronsaut…

Po mète aus pîds do sint nos pus bèlès dinréyes,

Nos-apwartans dès frûts, dès pôrias, dès spinaus…

 

Pus taurd, on s’ rachonerè po d’viser do coteladje

Èt quand lès grands discoûrs laîront 1′ place au walon…

Quand ç’ sèrè bin fini d’ ètinde lès bias ramadjes,

Nos raconterans dès fauves, come au timps d’ nos tayons…

 

C’ è-st-adlé nosse vî pont qui nos d’nans one grande fièsse

Èt s’ vos d’mèrez pâr là, tant pire… vos n’ dwâmeroz nin…

Nos-alans fé danser nos bèlès cotîyerèsses

Èt v’ s-ètindroz djiper… jusqu’à d’mwin au matin.