Li Cwarmê (Mâmedi) (le carnaval de Malmedy)

PLAN

1 jènèrâlités / généralités

2 groupes

3 ôrganisâcion / organisation

4 musike / musique

5 scrîhèdjes (/ scrîjadjes) / littérature

6 varia

1 jènèrâlités / généralités

in : Le carnaval en Wallonie, expo, ville de Binche, 1962

 

(p.61-62) Au IXe siècle, l’Eglise a fixé le commencement du Carême au mercredi des Cendres. (w: cwarmê (= carême prenant/ anc. terme pour CARNAVAL))

(= crâs djoûrs) — de la vraie étymologie: “quadragesima (dies)”)

 

Le commencement du Carême fut avancé de 4 jours car avant, le dimanche de la Quadragésime en marquait le début, vraisemblablement pour récupérer la perte des 4 dimanches pour la durée desquels l’abstinence et les restrictions sont suspendues.

Le ‘grand fouwâr’ rappelle la date primitive des réjouissances du Cwarmê.

(p.62) avant: la fête des fous le jour de l’an.

 

cwarmê < quaresmiaux (anc. = carnaval)

Li carnaval di Mâmedi divant 1914 (Le carnaval de Malmedy avant 1914)

(in: Wallonia, 1899)

Li Cwarmê (Le carnaval de Malmedy)

(in: Albert Marinus, Le Folklore Belge, T3, 1930)

One haguète èt lès rôles

Lu Cwarmê / Lu Grand Fouwâr

(in: Armonak walon d’ Mâmedi, 1936)

li Cwarmê

(in: Le Folklore en Belgique et au Grand-Duché, éd. Végé, s.d.)

Mâmedi (Malmedy) - li Cwarmê, vraî carnaval walofone (le carnaval de Malmedy, vrai carnaval wallophone)

(VA, 14/02/2007)

2 Groupes

lu trouvelê, lu grosse police, lès haguètes avou l’ hape-tchâr, lu vèheû, lu sâvadje, lès sâvadjes-cayèts, lès boledjîs, lès longs-ramons, lès longuès-brèsses, les grossès-tièsses, lès longs-nez, lès sotês, lu djoupsène, lès harlikins, lès pièrots

 

 

jènèrâlités / généralités

François Detry, Lu Mesnîe do l’Haguète fête ses 40 ans, in : Ardennes Magazine, 08/11/2006

 

Fondée en 1966 en l’honneur de la figu­re emblématique du Cwarmê de Malmedy, cette société vient de célébrer son 40ème anniversaire. Dotée de sta­tuts (1969), d’une marche officielle (1967) et d’un drapeau, elle prit part pour la première fois au cortège de 1968 ; en 1970, ses membres exécutèrent la danse de « la Haguète » sur la place Albert 1er. Depuis, chaque année, la Mesnîe nomme des Chevaliers en raison de leur attachement au folklore et pour leur participation active à la vie locale. En 2001, lors du 1er festival de folklore, eut lieu la rencontre historique entre Haguètes et Blancs-Moussîs. En retour (2002), le costume carnavalesque malmédien le plus représentatif fut l’invité d’honneur du 500ème Laetare. Chaque année, la Haguète introduit les festivités du dimanche et part en fumée le mardi soir. Personnage le plus ancien du carna­val wallon (19ème siècle), il porte fière­ment un bicorne à la française empana­ché de plumes d’autruche multicolores, est vêtu d’un costume en velours orné de l’aigle bicéphale noir du St Empire romain et garni de « bouillonnes » de satin bor­dés de galons argentés ou dorés (+-1250 €) et son arme est le « hape-tchâr ». Historiquement, au temps de la Principauté de Stavelot – Malmedy, la « mesnie » était une petite force armée char­gée de maintenir l’ordre dans la cité et de veiller à la sécurité du Prince-Abbé.

 

E. Godfroid, Le “Cwarmai” malmédien, in : La Vie wallonne, TII, 1921-22, p.309-324

 

Les mascarâdes: haguète avou l’ hape-tchâr (ciseau extensible en bois);

li vèheû (p.312) rappelle l’usage rural de tchèssî l’ vèheû, c-à-d. la chasse au maraudeur facétieux qui, à la fête du village, poursuivi par une bande bruyante, pénètre dans mes maisons pour y commettre l’un ou l’autre larcin.;

li sâvadje, lu sâvadje-cayèt, lu boterèsse, lu boledjî, lu pèheû (sic), lu harlikin, lu payasse (sic), lu pièrot (& (NDLR) lès longs-ramons èt lès longuès-brèsses).

 

lu Cwarmê : lès groupes

(in: Roger Houart, Le ‘Cwarmê’ ou carnaval traditionnel de Malmedy, éd. RCW, 1962)

"Mesnie" do l' Haguète di Mâmedi

(in: Vlan / Echo, 16/03/2011)

lu trouvelê (litt. pelle)

lu grosse police

lu haguète

lu hape-tchâr (litt. happe-chair (viande)) (fr. zig-zag)

(in: Pays de Saint-Remacle, 1981-1982)

lu hape-tchâr

(Léon Marquet, Le zig-zag, jeu d’enfant du 18e siècle, in: Folklore de Stavelot, Malmedy et Saint-Vith, T52, 1988)

Rimârkes / Remarques

 

1 Lu hape-tchâr a on blason au dos: l’ aîgue do sint-Empîre.

(Le zig-zag a un blason au dos : l’aigle du sint-Empire (germanique).)

 

2 La personne « immobilisée » par le « hape-tchâr » (zig-zag) répond à la formule donnée par la « haguète », à savoir – « Dumandoz pardon à l’ Haguète. » :

– « Pardon , Haguète

A l’ quawe du ramon (le ramon a été interdit en 1860 (> remplacé par le  « hape-tchâr »)),

Dju nu l’ frè jamaîs pus. »

on hape-tchâr dins li Schwarzwald (Nwâre Forèt) (Alemagne)

lu vèheû (litt. le putois)

lu sâvadje-cayèt

                                   (in: Jacqueline Remits, Wendy Neve, Carnaval traditionnel en province de Liège, éd. du Cefal)

lu boledjî

longuès-brèsses èt longs-ramons

(in: Jacqueline Remits, Wendy Neve, op.cita.)

lès grossès tièsses (les grosses têtes)

lu djoupsène (< Ejipe: Egypte > litt. Egyptienne = bohémienne)

lu hârlikin (l'arlequin)

lès pièrots

lès longs-nez

lès sotês (= (ôte paut) nûtons) (lutins)

3 ôrganisâcion / organisation

PROGRAMME / PROGRAMME

 

(in : E. Godfroid, Le “Cwarmai” malmédien, in : La Vie wallonne, TII, 1921-22, p.309-324)

 

lès p’titès  haguètes: 4 jeudis gras

lès grandès haguètes: (= carnaval): samedi – mardi-gras :

1 londi : lès paskéyes: lès rôles (à Malmedy) : revue de l’actualité locale jouée en wallon par diverses sociétés

2 maurdi : l’ ètèremint do l’ haguète avou l’ broûlèdje do l’ haguète

(s.r.)

                                    (pa-d’zos / ci-dessous: in: Albert Marinus, Le folklore belge, T3, 1930)

4 musike / musique

Cafetî, cafetoz !

C' èst l' Cwarmê !

C' èst Mâmedi

Couplèt po l' broûlèdje do l' haguète

Êr do mâssî toûr

Hop, on vêre !

(in: La Lyre malmédienne, RCWM, 1972)

Lu Payis d' Mâmedi

Lu salade russe

Lu tchant do mâssî toûr

                                         Mâmedi

Mâmedi o l' èsté

Marche do trouvelê

Ratakèt-is co ?

Sautoz foû d' vos clikotes

Tapans à cou

Tching-Boum

Vîve lu bîre !

5 Scrîhèdjes (/ Scrîjadjes) (Littérature) èt scrîts (écrits)

Lu Cwarmê (powin.me / poème)

(in: Lu Vî Sprâwe, déc. 1986)

 Cwarmê (Au carnaval de Malmedy) (Guillaume Bodet, Fré Hinri) (= Frère Henri)

(in: CW, 8, s.d.)

Salut â Cwarmê

(in: Lu Vî Sprâwe, déc. 1962)

"In Memoriam" Cwarmê d ' Mâmedi

(in: Lu Vî Sprâwe, déc. 1962)

Haguètes, djoupsènes èt Marèye-droûses; Sonèt do Cwarmê; Cwarmê d' Mâmedi

(Henri Bragard, Guillaume Bodet, Jean Dewalque, in: PSRM, 2, 1963)

Alphonse Nicolet, Jean-Claude Maréchal, André Burton: Discoûrs do trouvelê; Et l' Létâré, amon lès Bèsaces?

(in: Lu Vî Sprâwe, 2003)

Fré Albêrt / Marc Etienne, Lu grand fouwâr (Le grand feu)

(in: Lu Vî Sprâwe, 2000-2001)

'Mesnie' do l' Haguète du Mâmedi / C'mand do l' grosse police (L. Lambert)

(in: Lu Vî Sprâwe, déc. 1976, p.82-83)

6 Varia

li Cwarmê su lès cârtons d’ bîre (le carnaval de Malmedy sur les sous-bocks)