Li carnaval dins l' Brabant / Le carnaval dans le Brabant

0 Lès grands feus / Les grands feux :

cf tchapite là-dessus dins l’ site / cf chapitre à ce sujet dans le site (Bèljike walone > crèyativité > sociâle > fièsses > avou one date > fèvri-mârs’ > CARNAVAL)

Lès djîles / Les gilles: idem. Mins vêci pa-d’zos on pôwin.me da Andrée Flesch (Pèrwé) su lès djîles di d’ là. (Mais ci-dessous un poème d’Andrée Flesch (Perwez) sur les gilles locaux.

 

Andrée Flesch, in: Lë Sauvèrdia, 344, 2017

 

Carnaval

 

On-a sôrtë lès bias moussemints,

Lès cias dès djous où ç’ qu’on faît fièsse.

Quand on vout ièsse one tote ôte djin,

Sayant qu’ pèrson.ne në vos r’conèche.

Lès djîles ont sôrtë leûs chabots,

Po mia danser së lès pavéyes.

Lë bîre èt l’ gote courenët à flots

Po fièster l’ pës bia djou d’ l’ anéye.

Èt dès pës p’tëts jësqu’aus pës grands,

Lès v’là r’fachis dins leû costëme.

Come leûs parints quë l’ ont faît d’vant,

On-è-st-on djîle èt on assëme.

Po rén au monde on n’ raterot ça.

Ièsse djîle, mès djins, c’ è-st-on-oneûr,

Rawaîtiz-lès come is sont bias,

Përdoz l’ oranje, ça pwate bouneûr !

1 Djodogne (Jodoigne)

Djodogne / Jodoigne - lë carnaval

(in: Jean-Jacques Gaziaux, Echos de la vie à Jodoigne pendaznt l’entre-deux-guerres, s.d., p.780-sv.)

Djodogne (Jodoigne) - Li Fièsse dès Grands-Méres (la Fête des Grands-Mères)

(in: Le Folklore Brabançon, 57, 1930, p.188)

2 Grand-Rosêre-Hôtômont (Grand-Rosière-Hottomont)

Grand-Rosêre-Hôtômont / Grand-Rosière-Hottomont - grands fès èt tchèrnèyes (grands feux et "tchèrnèyes")

(in: Paul Coppe, Armand Hannet, Notes folkloriques de Grand-Rosière-Hottomont, Le Folklore Brabançon, 109-110, 1939, p.230-231)

3 Nivèle (Nivelles)

Nivèle (Nivelles) - carnaval dès-Aclots (carnaval des "Aclots" (sobriquet des habitants de Nivelles))

(in: VEGE, Folklore belkge, s.d.)

Nivèle (Nivelles) - carnaval

(in: Rif Tout Dju, 107, 1967)

4 Sint-Djèrë (Saint-Géry)

Sovenances d’ in brâve vî curé di Sint-Djèrë, VA, 08/02/1966

 

Il s’agit de M. l’abbé Courtois, Louis-Joseph, né en 1854, mort en 1915. Rèlî Namurwès honoraire en 1912, ce poète wallon brabançon laissa d’excellentes œuvres en langue wallonne comme écrivain et artiste du roman pays de Brabant. (M. V.)

 

LI MAURDI-GRAS !

 

Lèyîz passer lès mascarâdes.

Lès faus visadjes, et lès longs nez,

Avou leûs flotches èt leûs cocâdes,

Leûs-acoutrèmints di stornés !…

Lèyjz passer lès mascarâdes.

Li folîye n’ a-t-èle nin sès djoûs ?

C’ è-st-asteûre qu’ èle coûrt en balâde.

Aujoûrdu, tos lès djins sont fous !…

Lèyîz passer lès mascarâdes,

À pau près come des fouyes au vint,

Ça toûrbilione, ça faît parâde

Di tot ç’ qu’ èst contraîre au bon sins !

Lèyîz passer lès mascarâdes,

C’ èst l’ djoû qu’ on dit dès mèchancetés

Qu’ on-a min.me po ses comarâdes,

Su li d’bout di s’ linwe, dès lâchetés !…

Lèyîz passer lès mascarâdes,   

Aujoûrdu, c’ èst 1′ diâle qu’ èst patron !

Dimwin, s’ on n’ èst nin trop malâde.

On-îrè mète dès cindes su s’ front !…