La négation de l'Histoire est en bonne marche partout...

Japon / La seconde guerre mondiale: une bonne affaire ?

(LB, 22/04/1982)

Michel Géoris à propos de Yasser Arfat

(LB, 10/01/1997) 

1937 - The Japanese in Nanjing (China)

Bulgaria / Tattoo with Hitler

(in: Shock, That’s insane, 2000s)

1974

 

De  la   réédition   de   « Signal » au « Deutsches Requiem » 

Le RETOUR D’HITLER, in : VA 19/09/1974

 

Un astucieux petit éditeur de chez nous met en circulation deux recueils « contre typés » du magazine nazi « Signal » . 

Lesdits recueils se vendent comme les petits pains du dimanche, A Paris, un   théâtre présente  le « Deutsches Requiem » de Pierre Bourgeade, dont le héros n’est au­tre qu’Hitler : un Hitler réfugié en Argentine, entouré de bandelettes comme une momie, mais qui, bien­tôt, se réveille, prêt à embraser de nouveau le monde.

Un peu partout dans notre pays, des magasins de souvenirs militai­res s’ouvrent, où l’on expose des casques, des uniformes, des poi­gnards, des croix de fer, des   in­signes et des fanions de la Wehrmacht, et toute une jeunesse se met à collectionner comme des reliques ces restes défraîchis.               

A la dernière Foire du livre de Francfort, un ouvrage pulvérisa tous les records commerciaux : une grosse biographie d’Hitler due à Joachim Fest. Récemment encore, une casquette d’été du Führer, ga­rantie ayant été portée par son propriétaire, a été vendue, à Munich, 6.500 marks, soit près de 100.000 de nos francs.

Aussi bien, un journal anglais n’hésitait-il pas à imprimer, l’au­tre jour, que nous assistons ac­tuellement à un « Hitler-boom ».

 

Comment expliquer ce regain de l’intérêt porté à Hitler et à son IIIe Reich? Nous y voyons plu­sieurs raisons.

D’abord, Hitler n’appartient plus à l’Histoire chaude, racontée sous l’éclairage des passions, mais à l’Histoire tout court. De là, la mul­tiplication des livres, récits ou thè­ses qui lui sont consacrés.

D’autre part, l’aventure nazie reste une aventure extraordinaire par sa rapidité, sa violence, ses vic­toires, ses conquêtes, sa perversité diabolique et sa fin proprement wagnérienne. La vie de cet homme qui a renversé le destin ordinaire de l’humanité est une vie hors-sé­rie, qui ne peut que fasciner les historiens, les psychanalystes, les sociologues… et même M. Tout-le-monde.

… Ou, plus exactement, les en­fants de M. Toutlemonde. Car M. Tout-le-monde a vécu les terribles années 40-45. Il a souffert les bom­bardements, la faim, la déportation, l’humiliation. Hitler, pour fui, de­meure le monstre d’Auschwitz et de Buchenwald, l’exterminateur des Juifs, le conquérant aux mains san­glantes, l’illuminé qui entendait bâ­tir un « Reich de mille ans » sur les ruines d’une Europe asservie. Par contre, les gosses de M. Tout-le-monde n’ont pas connu l’Oc­cupation. Hitler, à leurs yeux, ap­paraît comme une sorte de Napo­léon dont les armées ont écrit une épopée plus impressionnante en­core que celle du « Corse à cheveux plats ». D’où l’actuelle propension de certains jeunes d’aujourd’hui à collectionner   des   souvenirs   de   la deuxième guerre mondiale.

 

Allons plus loin. D’ici que le per­sonnage d’Hitler inspire à un émule de Shakespeare un nouveau « Mac­beth », il n’y a sans doute plus que quelques années à attendre. C’est que les hommes ont au fond d’eux-mêmes le goût du drame et des hé­ros catastrophiques. Un roi paisible, ennemi des guerres, n’excite pas la plume des dramaturges et ne don­ne pas à rêver aux foules. En revan­che, un « crépuscule des dieux » fait toujours recette... du moins auprès de ceux qui n’en sont que les spectateurs.

Le Néron du « Britannicus », de Racine, nous séduit en dépit – ou à cause – de sa malignité. Les vic­times de ce cruel empereur n’au­raient sûrement pas partagé notre façon de voir…

 

Georges FABRY.

 

1993

Daniel Johnson, Hitler’s champion on the campus, The Times, August 12, 1993

 

Heidegger remained to the end of the war a loyal (and privileged) civil servant and nazi party member.

 

1995

TURQUIE – L’éditrice d’un historien belge en prison, LB 01/02/1995

 

M. Yves Ternon, historien belge, médecin de formation et spécialisé dans l’étude des génocides, est considéré comme une somité sur la question arménienne.  Il est co-auteur avec Gérard Chaliand, aux Editions Complexe, du « Génocide arménien ».

Un autre ouvrage, le « tabou arménien » fut traduit en turc. 

Une éditrice turque, Ayse Zarakolu, a été condamnée à deux ans et demi de prison par la Cour de sûreté de l’Etat à Istanbul pour avoir publié ce livre et un autre qualifiés de « propagande séparatiste ».

la saisie du livre a été ordonnée.

 

1997

Christine Dupré, Quand Phare finance un manuel révisionniste en Slovaquie …, LB 18/06/1997

 

Un manuel d’ histoire, “Histoire slovaque pour les Slovaques”, a été publié en Slovaquie grâce aux subsides de l’Union Européenne par son programme Phare.

Il a été écrit par Mila Durica, professeur à l’ université de Padoue en Italie, de retour au pays en 1990.

On y fait l’apologie du régime clérico-fasciste de Mgr Tiso, celui du premier état slovaque dit ‘indépendant’ qui collabora en fait avec Hitler entre 1938 et 1945.

On y apprend par exemple que les camps de travail forcé où furent expédiés 70.000 Juifs slovaques offraient ‘des écoles pour les enfants, des ateliers pour les jeunes gens’, que ‘les dentistes pouvaient y utiliser pour leurs travaux de l’or inaccesssible à cette époque au reste de la population.”

 

1997

Philippe Paquet, Stéphane Courtois: “Les communistes sont les professionnels du mensonge”, LB 09/12/1997

 

Très probablement pas loin d’une centaine de millions de morts, victimes des purges et des famines, des exécutions sommaires et des camps de travail.

 

1997

S. King, M. Puccioni, Hotel guests will spend the night with ghost of Il Duce, The European, 12/06/1997

 

Visitors may soon be staying at Mussolini’s last home.

By the Lake Garda, the Villa Feltrinelli has frescoes in almost every room and is a perfect location for a high quality holiday.

Villa Feltrinelli has as much potential as a shrine of Adolf Hitler’s Eagle’s Nest in Bavaria.  Everey summer almost half a million tourists flock to the summer retreat in Berchtesgaden where Hitler plotted much of his effort for global domination.  While many are curious, a large number are die-hard extremists making a special trip to pay homage to their idol.

The conversion of the Villa Feltrinelli will confirm the area as the main attraction fo Mussolini’s admirers, a probability which has already aroused controversy among those who live in the area.

 

1997

Or nazi: un rapport accablant pour la Suisse, LB 03/05/1997

Selon une enquête du gouvernement américain, l’Allemagne nazie a vendu à la Confédération helvétique de l’or saisi dans les pays occupés et volé aux victimes de l’ Holocauste.

“Un document révèle que 76 cargaisons d’or pillé, dont des prothèses dentaires en or, d’une valeur de plus de 150 millions de dollars au cours actuel, ont été envoyées à la banque centrale allemande, certaines portant le tampon Auschwitz”, souligne Elan Steinberg, directeur exécutif du Congrès juif mondial.

Plusieurs pièces d’ archives reprises dans le rapport établissent que les institutions bancaires suisses connaissaient l’origine de cet or.

 

1997

J. Franck, Marxisme ou marché: pensée unique, toujours!, LB 12/12/1997

 

“En 1947, Maurice Thorez disait à Staline qu’il avait “l’âme d’un citoyen soviétique” (le procès-verbal de leur entretien a paru dans “Communisme, 1996, n° 45-46); trente ans plus tard, Georges Marchais trouvait le bilan de l’URSS “globalement positif” et condamnait les goulags en ajoutant … “à supposer qu’ils existent”!”

 

1998

Robert Verdussen, Ces très orthodoxes juifs d’Anvers, LB 23/04/1998

 

Les dinosaures en forme de jouet déconseillés parce que se référant à une histoire antérieure à la foi juive.

 

2000

CONSEIL DE L’EUROPE / “Moscou serait sur la bonne voie en Tchétchénie …”, LB 12/05/2000

 

Conclusion de la réunion des ministres des Affaires étrangères du Conseil de l’Europe à Strasbourg.

 

2000

Frédéric Hacourt, Les manuels scolaires auront-ils la mémoire assez longue ?, LB 25/11/2000

 

Francesco Storace, d’Alliance nationale, parti néofasciste italien, propose la création d’une commission centrale de contrôle des manuels scolaires.

 

On y voit un parallèle avec le ministère de la Culture populaire de mussolinienne mémoire, qui dressait l’index des publications et faisait éliminer les auteurs non orthodoxes.

 

2000

Charles Maissin /Nandrin/, Dictature du prolétariat ou peste brune?, LB 19/01/2000

 

Interview d’Yvan Ylieff, ministre de la jeunesse, de la Fonction publique, …. à la RTB(F):

– le journaliste: “Entre la peste brune et la dictature du prolétariat, que préférez-vous?”

– le ministre: “La dictature du prolétariat!”

 

2000

Philippe Paquet, “Je ne nie pas ma sympathie pour l’expérience vietnamienne”, LB 21/02/2000 (dit le secrétaire d’Etat, Eddy Boutmans, à la coopération au développement.

 

– Cette époque (Vietnam, Cuba, URSS, Chine – années 60-70) vous laisse-t-elle des regrets?

– “On a sans doute commis des erreurs mais ça ne me gêne pas d’avoir suivi un tel chemin.”

 

2000

R. Viroux (Bambois), in : AL 16/03/2000

 

Récemment, Arte a consacré une émission à la Jeunesse hitlérienne.

On y voit l’emprise d’adultes sur la jeunesse. N’y a-t-il pas un semblable abus de pouvoir quand certaines directions d’ écoles font réciter devant les caméras de la TV une leçon bien apprise, impliquant un pays étranger, évoquant des choses auxquelles ils ne comprennent rien. Ceux qui organisent ces manifestations sont certainement opposés à ce qu’il y ait des enfants soldats, mais pas aux enfants perroquets. Se rendent-ils compte que ces enfants perroquets offriront moins de résistance à devenir des fanatiques ? […]

 

2000s

Bevrijde Turkse soldaten ‘krenken nationale trots’, DeM 09/11/00s

 

ANKARA •De acht Turkse soldaten die de Koerdische PKK heeft vrijgelaten, valt geen sympathie te beurt in het vaderland. Niet alleen populaire media maar ook de minister van Justitie menen dat ze beter waren gedood.

De acht werden op 21 oktober aan de grens met Irak gevangengenomen door de rebellenbeweging PKK. Twaalf andere Turkse sol­daten werden gedood bij wat de zwaarste aanvaring in jaren was tussen het Turkse leger en de Koerdische separatisten.

Die confrontatie zorgde voor massale straatprotesten. Toen de twaalf kisten van de soldaten in Turkije aankwamen, verzamelde massaal veel volk zich voor de begrafenis. Dit waren martelaren, hun dood moest worden gewroken. Dat er intussen nog acht mannen in de handen van de PKK waren, daarover werd nauwelijks gerept.  » En nu die acht weer thuis zijn, worden ze niet onthaald op steunbetuigingen maar op verdachtmakingen en verwijten. Velen nemen de woorden ‘schande’, ‘verraders’ en ‘lafaards’ in de mond. De families van de acht wisten blijkbaar waarom ze zich erg gedeisd hielden tijdens de gijzeling. Een moeder kreeg het te kwaad toen justitieminister Mehmet Ali Shahin naar aanleiding van de terugkeer zei: « Niemand van het Turkse leger zou zich in zo’n situatie mogen bevinden. Onze soldaat is bereid te sterven aïs dat nodig is om het land te beschermen. »

De moeder pikte dat niet. « Waarom wordt onze eer geschonden? Was het dan beter geweest aïs ze daar waren gestorven? » Commentaren in de media suggereren inderdaad beter was geweest. Onder meer op de website van het populaire dagblad Hürriyet beamen talloze lezers dat.

Volgens commentatoren speelt het imago van het leger mee. Momenteel worden de acht ondervraagd over de precieze toedracht en her en der wordt gesuggereerd dat ze zich door de PKK ‘hebben laten doen’. « En dat kan het leger missen als kiespijn. Daarom waren de media er zo stil over », zegt columnist Mehmet Ali Birand tegen BBC.

Bovendien, zo stelt Burak Bekdil van Turkish Daily News, « keren de populaire media zich steevast tegen al wie de nationa­le trots krenkt ». (bob)

 

2001

Jean-Louis Roba, Hypocrisies carolo, LB 23/08/2001

 

« L’atitude des autorités carolorégiennes est un pur exemple d’hypocrisie. Lors des jumelages entre cités wallonnes et soviétiques, les édiles couraient dans la patrie du Goulag pour serrer avec affection la main des membres de la Nomenklatura alors qu’il était patent que seuls les privilégiés du régime pouvaient avoir pareil contact à l’étranger. Lors des visites soviétiques dans ces mêmes villes wallonnes, bourgmestre et échevins sortaient le tapis rouge (comme il se doit !) pour accueillir en leur hôtel de ville ces « hôtes illustres ». KGBistes et Nomenklaturistes étaient ainsi reçus avec chaleur par les « démocrates » sans état d’âme.

 

z2002

Espagne / Aznar qualifie d’ « ordure » le bras politique de l’ETA, LB 06/08/02

 

2002

Marcel Linden, Allemagne – haro sur les bombardements alliés, LB 24/12/2002

 

L’historien allemand Jörg Friedrich a lancé l’anathème contre les bombardements anglo-américains de la Seconde Guerre mondiale.

En plus des nombreuses victimes dans la population allemande, les bombardements ont exterminé un patrimoine urbain plus que millénaire.

L’auteur ne le dit pas, mais le lecteur à l’impression que les militaires alliés étaient des barbares incultes.

L’auteur allemand de « Der Brand » conclut dans une interview « qu’un tribunal aurait dû décider si un massacre contre la population civile pour anéantir la terreur de Hitler était justifié ».

 

2002

Paul Vaute, « Louis Michel fait d’un génocidaire un héros », LB 11/01/2002

 

Lumumba, à la famille duquel les gouvernement présente ses ‘excuses’ pour son assassinat, a cependant été éliminé parce qu’il était une carte à abattre dans le contexte de l’expansion du communisme.

Louis Michel, ministre des Affaires étrangères, transforme en héros un personnage qui a été aussi un génocidaire au Sud-Kasaï. Pourtant, une fondation est créée avec l’argent du contribuable pour restaurer son image… Qu’en pensent les familles des victimes belges, ders personnes qui ont été tuées ou violées ? Ces familles-là n’ont pas touché un franc.

 

2002

in: DELTA 1, 2002, p. 25

 

Shostakovich. Toeval natuurlijk, maar de jongste weken beluisterden wij tot tweemaal toe het innigmooie en ontroerende 8e strijkkwartet van deze grote Russische componist. Kenners weten dat hij daarin het bombardement van Dresden evoceert. En telkens hoorden wij er bij zeggen dat Shostakovich hiermede hulde bracht aan « de slachtoffers van het fascisme… » Wat een pertinente leugen is.

De tienduizenden doden van Dresden waren helemaal géén slachtoffers van het fascisme, maar wel van Bomber Harris!

Bovendien heeft in Duitsland nooit fascisme bestaan, maar wel: nationaal-socialisme. Maar dat hoort men natuurlijk niet graag, omdat daar het woord socialisme in voorkomt.

 

2002

A.S., Aiseau-Presles – Commémoration du 8 mai, VA 10/05/2002

 

La commune a décrété le 8 mai « journée des droits de l’homme et de la citoyenneté ». Elle l’a dédiée aux écoliers de 6e primaire de l’entité.

Histoire de faire une action symbolique en faveur de la démocratie et de la tolérance.

 

NB : On oubliera ainsi l’essentiel : que le pays a été libéré par nos amis américains d’un ancien envahisseur, l’Allemagne…

 

2003

Philippe Colling, Laurent Mignon /enseignant la littérature turque à l’université de Bilkent à Ankara/ : « Le monde musulman est opprimé », AL 18/04/03

 

« Au sein de l’Europe plurielle, la Turquie a sa place tout autant que la Pologne. » (…)

« Bush et ses sbires ressemblent aux colons du XVIIe et XIXe siècles. Bush et Blair cherchent à légitimer leur intervention en Irak en disant qu’ils vont apporter aux Irakiens la démocratie, les droits de l’homme et la liberté, tout comme à une époque la France et l’Angleterre exportaient ces mêmes principes sur la pointe de leurs baïonnettes en Afrique du Nord ou en Inde pour aider des peuples soi-disant incapables de se gouverner seuls. Les Français et les Anglais se sont enrichis, tout comme s’enrichiront les compagnies pétrolières américaines en Irak. »

(cf Kurdes, génocide arménien, impérialisme turc)

« (…) depuis quelques années, on ne respecte plus le principe de souveraineté nationale, que ce soit en Serbie, en Afghanistan ou en Irak. On intervient militairement au nom des droits de l’homme. C’est une forme de jacobinisme humanitaire ! »

 

2003

Staline a fait « plus de bien que de mal au pays », estiment 37 pc des Russes selon un sondage de la Fondation de l’opinion publique. 29 pc sont d’un avis contraire et 34 pc « n’ont pas pu répondre à cette question ».

 

Paradoxe : selon la même enquête, 42 pc associent Staline à un mot négatif (terreur, camps, …) contre 32 pc à un positif.

(AFP)  (LB 05/03/03)

 

2004

Emma Bonino, eurodéputée italienne qui a rejeté les craintes européennes de voir l’adhésion de la Turquie s’accompagner d’une islamisation de l’Union (LB 07/10/04) :

« Les Turcs représenteront 15 pc de la population européenne. C’est peut-être à eux d’avoir peur d’être christianisés ! »

 

2004

Paul Piret, Casino de Namur / On pense à toi, Armand …, LB 31/03/04

 

Le patron du casino, Armand Khaïda, serait la tête pensante d’une fraude potentiellement gigantesque.

Samedi au stade communal, les supporters de l’UR Namur avaient déployé une large banderole claquant comme un défi : « On pense à toi Armand !». Mais Armand, le très populaire président du club remonté cette année de promotion en division IIIb, n’était pas là.

 

2004

A l’Est, on n’a pas oublié l’Allemagne nazie, VA 10/04/2004

 

La Fédération des expulsés (BdV) qui chapeaute en Allemagne la plupart des associations de réfugiés a initié un nouveau débat qui a hérissé la Pologne. Le BdV souhaite créer à Berlin un Centre de documentation consacré aux personnes « allemandes et européennes » expulsées.

Suivant l’historien polonais Bronislaw Geremek, « cela risque de diluer la responsabilité des crimes les plus terribles commis par des Allemands ».

 

2005

Excuses mal placées …

 

Le pardon de Moureaux .., LB 22/02/2005

 

Lors d’une séance d’hommage au baron Paul Halter, rescapé des camps d’extermination et président de la Fondation Auschwitz, le bourgmestre de Molenbeek et président du parti socialiste bruxellois, Philippe Moureaux, a publiquement reconnu la responsabilité de son (sic) administration communale dans la déportation de citoyens juifs en 40-45.

 

NB : Rien à voir avec « son » administration communale…

Une déformation de l’Histoire par l’exagération.

Il s’agit probablement d’un calcul politique, qui, dans ce cas, serait dégoûtant.

 

2005

Renée-Anne Gutter, Le souvenir pour lutter contre le racisme, LB 16/03/2005

 

Verhofstadt compte demander des excuses au nom de la Belgique à ceux qui ont été les victimes de l’Holocauste à cause du « moins beau rôle que certaines administrations belges ont joué dans l’Holocauste ».

 

NB : Rien ne justifie ces « excuses » puisque la collaboration avec l’Occupant fut l’oeuvre d’inciviques.

Encore une manoeuvre politique d’un mauvais goût.

 

2005

 

/Misplaced antiracism can be racism/, in: The Times, 25/02/2005

 

Police race inquiry could end Cornish ‘Darkie Day’

By Simon de Bruxelles

 

AN ANCIENT Cornish tradition in which residents of the fishing village of Padstow blacken their faces and parade through the streets singing traditional songs is being investigated by police after complaints that it is racist.

The event, known as « darkie day », bas taken place at Boxing Day and new year for as long as anyone can remember. Some claim it dates back to the days of the slave trade, Others that its origins are even older in pagan festivals suppressed elsewhere by the Christian church.

This year the revellers who paraded through the streets collecting money for charity were filmed by police officers, after a complaint from an organisation calling itself the « Cornish council for racial equality ». A file from Devon and Cornwall police has been submitted to the Crown Prosecution Service this week, which will have to decide whether the festival breaches the Race Relations Act. The police action has angered many Padstow residents, who fear that their traditions are under attack from politically motivated « do-gooders ».

David Edwards, a town councillor, said: « There is strong feeling about what has happened and what is going to happen. Will there be a prosecution and who instigated it? »

Devon and Cornwall police used four vans of officers to patrol this year’s festivals, despite the event’s virtually non-existent history of crime. Members of thé town council, who have had requests for extra patrols during the holiday season turned down, believe it was an unnecessary waste of resources. Despite its possibly pagan origins, this year’s « darkie days » raised money for the parish church, St Petroc’s, and had the backing of the vicar. Locals have felt defensive about the festival since complaints from the same organisation seven years ago led to calls for a ban. There was concern that the event could become a flashpoint between anti-racism campaigners and the right-wing National Front. The fears were unfounded and Padstow résidents claim the festival is just harmless fun and a variation on the tradition­al West Country tradition of « guising », in which poor people would disguise themselves and sing songs in return for money or food from richer neighbours.

Linda Reynolds, 50, who runs a newsagent in Padstow, said: « I have always gone out to darkie day. If it was even vaguely racist I would be the first one to stand up and shout.

« I was in a relationship with a black man. I can’t think of anybody who has a racist thought on darkie day. It’s a traditional event at which people get blacked-up. They are not imitating black people.” (…)

 

2006

El fascismo ruso pone a prueba su fuerza en una fiesta nacional, El P. 04/11/2006

 

Grupos neonazis convocan varias marchas en el Día de la Unidad.

El año pasado, cerca de tres mil radicales desfilaron en Moscú entonando consignas como « Heil, Hitler » y « Rusia para los rusos ».

 

2006

Christian Laporte, Hitler, peintre-caporal en Flandre, LB 01/02/2006

 

21 aquarelles et croquis d’Hitler seront vendus en mars prochain.

Chez Jefferys, à Lostwithiel, dans le sud-ouest de l’Angleterre .

 

2006

420, in : LB 16/03/2006

Appel à fermer Guantanamo

 

Quelque 420 artistes, écrivains et autres lauréats d’un Prix Nobel ont signé un manifeste, publié mercredi, appelant les Etats-Unis à fermer leur base de Guantanamo. Parmi les signataires, figurent Harold Pinter, Rigoberta Menchu, Danielle Mitterrand, Harry Belafonte ou encore Nadine Gordimer. (Belga)

 

— NB Plus prompts à signer ce manifeste qu’à dénoncer la stérilisation forcée des tibétaines en Chine…

 

2006

Jean Gérard, Barroso et la Turquie, Lettre envoyée le 06/09/2006, censurée :

On le savait : le Président Barroso est partisan d’une prochaine adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Mais dans son besoin immodéré d’étendre son domaine, il se fourvoie dans une argumentation folle, assimilant le génocide arménien ( un et demi million de victimes ) à l’Inquisition médiévale et aux exactions des puissances coloniales (Vers l’Avenir du 5 septembre). Comme amalgame on ne fait pas mieux !

Tout d’abord, l’Inquisition était un tribunal, où, certes, les droits de la défense n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, tandis que les Arméniens ont été massacrés en masse sans aucune forme de procès.

D’autre part l’Eglise n’a jamais nié l’Inquisition, et pour cause : c’était une institution publique ; mais elle a demandé pardon pour les nombreux abus survenus dans son fonctionnement, abus imputables à des juges violents et trop zélés, rien de comparable, en tout cas, au génocide organisé par l’Etat turc.

Monsieur Barroso est d’ailleurs malvenu de parler d’inquisition, lui qui fut contraint par des menées inquisitoriales de se séparer d’un Commissaire coupable d’avoir rappelé ce qu’affirmé clairement le catéchisme : que l’homosexualité est un péché.

 

2006

Conseil de l’Europe / Crimes communistes : texte rejeté, LB 26/01/06

 

Un document condamnant ‘les crimes commis par les régimes communistes totalitaires’ a été rejeté par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Le document réclamait notamment « une déclaration officielle en faveur de la condamnation internationale des crimes des régimes communistes totalitaires ». (…)

Les partis communistes s’étaient mobilisés contre ce texte.

 

2006

Cuba / Des ‘VIP’ pour l’anniversaire de Fidel Castro, LB 02/12/2006

 

Dont Gérard Depardieu

 

2007

Comeback eines toten Diktators, in: Focus 15/2007

 

Viele Portugiesen sehnen sich offenbar nach einem Staatsoberhaupt zurück, das nur schwerlich ins Bild eines freien Europas passt. In einer Fernsehumfrage wahlte kürzlich die Mehrheit der Zuschauer (41 Prozent) den ehemaligen Diktator Antonio de Oliveira Salazar zur ,,herausragendsten Persönlichkeit  » der Landesgeschichte. Salazar hatte von 1932 bis 1968 Portugal mit eiserner Hand regiert. Portugiesischen Politikern sind die jüngsten Sympathiebekundungen peinlich. Ein Abgeordneter: ,,Die Verfassung verbietet die Verherrlichung des Faschismus. « 

 

2007

Neonazi’s verzamelen in Lommel, in: Het Bel. v.L., 12/03/2007

 

2007

Salazar élu « plus grand Portugais de tous les temps », in : LB 27/03/2007

 

L’ancien dictateur Antonio Oliveira Salazar a été élu dimanche plus grand Portugais de tous les temps par les téléspectateurs d’une émission de TV. Salazar l’a emporté avec 41 pc des suffrages, l’emportant sur neuf autres célèbres personnalités portugaises, dont l’explorateur Vasco de Gama.

 

2007

Walter Haubrich, Iberia oder Utopia, , FAZ 20/07/2007

 

José Saramago hat seine portugiesischen Landsleute wieder einmal überrascht und manchen von ihnen auch erschreckt. Am Tage bevor der vierundachtzigjahrige Literatur-Nobelpreisträger die spanische Journalistin Pilar del Rio zum zweiten Mal heiratete, prophezeite er in der Lissabonner Zeitung ,,Diario de Noticias » die Eingliederung Portugals als autonomer Gemeinschaft, also quasi Bundesland, in das halbföderalistische Spanien für nationalistische Portugiesen ein Schreckensbild, seit im sechzehnten Jahrhundert Philipp II. die portugiesische Krone zufiel und beide Länder für einige Jahrzehnte vereinigt waren.

 

2008

 

Rik Van CAUWELAERT, Hitler was een vernederd kind, in: Knack 01/10/2008, p.128-130

Met de Amerikaanse historicus John Lukacs.

 

(p.131) John Luckacs’ grootste vrees, in veel van zijn geschriften terug te vinden, is dat Hitlers ster ooit opnieuw gaat rijzen. Dat het nazisme en fascisme weer opleven, is volgens hem uitgesloten. Maar als de verwarring te groot wordt, acht hij het wel mogelijk dat zelfs fatsoenlijke mensen Hitler opnieuw gaan zien als de architect van orde en recht.

‘Het is haast onvermijdelijk’, zegt Lukacs. ‘In 1989 was ik in Braunau, de geboortestad van Hitler. Hitlers vader Alois Schicklgruber – alleen al omdat die zijn naam in Hitler veranderde, was zijn zoon hem niets dan dankbaarheid verschuldigd – woonde er in Haus Schtidl, in dezelfde kamers waar ooit Napoleon logeerde toen hij zijn toekomstige bruid, aartshertogin Marie-Louise, kwam ophalen. Is dat geen wonderlijk toeval?

‘In Braunau merkte ik dat op het graf van de ouders van Hitler altijd verse bloemen lagen. Wat mijn vrees voedde dat vroeg of laat zijn ster weer gaat rijzen. Nieuwe naïve waarheden en onwaarheden zullen dan de kop opsteken.

‘Het grote werk van de historicus is niet het gevecht tegen de leugen, maar de strijd tegen  halve waarheden.’

 

2008

CORRECTIE, Knack 03/01/2008

 

Met enige verbazing hebben wij op een kaartje ter illustratie van een artikel in Knack van 24 oktober en 12 december 2007 de Voormalige Joegoslavische Republiek Macedonië (FYROM) vermeld zien staan als ‘Macedonië’. We willen erop wijzen dat het Koninkrijk België dit land heeft erkend met de benaming die door de Verenigde Naties is aangenomen, namelijk ‘Voormalige Joegoslavische Republiek Macedonië (FYROM)’. Aangezien Macedonië bovendien de naam is van het grootste administratieve district van Griekenland, is het wenselijk de correcte benaming te gebruiken, om verwarring en misverstanden te vermijden.

 

Vassilis Karavassilis, persadviseur Griekse ambassade in België

 

z2008

Conseil de l’Europe / Un Turc nommé à Strasbourg, LB 28/05/08

 

LE TURC YAVUZ MILDON a été élu mardi à Strasbourg président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, devenant ainsi le premier ressortissant de Turquie à la tête d’une institution euro­péenne. Le Congrès des pou­voirs locaux est une instance consultative du Conseil de l’Eu­rope chargée de veiller au déve­loppement de la démocratie ter­ritoriale au sein des 47 États membres. (Reuters)

 

2008

Van den Boogaard Oscar, Nazipop, DS 02/06/2008

Nu bekend is geworden dat de nieuwe vestiging van Mada­me Tussauds in Berlijn ook een wassen beeld van Adolf Hit­ler zal tonen, beginnen de Duitsers met hun verwerkingsproces van voren af aan. Verontwaardiging en instemmend applaus. Na de vraag of een menselijke Hitler tot bagatellisering van de misdaden van Nazi-Duitland leidt, is nu de vraag of een wassen Hitler dat doet. Is het niet een volgende stap in de normalisering met de omgang met het verleden, een teken van emancipatie? Of is het juist een stap terug, het bewijs van ongevoeligheid? Is de ‘verpopping’ van Hit­ler niet een vorm van gratieverlening met terugwerkende kracht? Wordt Hitler nu niet even onschuldig als Jennifer Lopez, Boris Becker en Koningin Elizabeth?                  

Om te voorkomen dat het wassen evenbeeld van de oud-dictator uitgroeit tot een bedevaartsoord voor extreem-rechtselingen, wordt Hitler zo krachteloos mogelijk in beeld gebracht, aïs een gebroken man in zijn bunker tijdens de verovering van Berlijn door Sovjet-troepen in 1945. Ook komt Hitler achter een tafel te zitten, zodat bezoekers zich niet naast hem kunnen laten fotograferen. Het is moeilijk om geen sympathie of medeleven te voelen voor een gebro­ken eenzame man aan een tafeltje.

Uiteindelijk veranderen zelfs de gruwelijkste dictators in levenloze poppen die niets gevaarlijks meer uitstralen. Dat is onze omgang met de geschiedenis. Uiteindelijk herwint iedereen na verloop van tijd zijn onschuld. Iedere gebeurtenis, hoe gruwelijk ook, wordt Uiteindelijk een verhaal dat zonder tranen verteld kan worden. En daarna vergeten. Daarom herhaalt de geschiedenis zich steeds opnieuw.

 

2008

63 ans après Hiroshima, in : AL 07/08/2008

 

Mercredi à 8h15, 65 ans après l’impact de la bombe qui tuait instantanément plus de 140 000 personnes, le Japon s’est recueilli. 45 000 personnes ont prié en silence devant le mémorial dédié aux victimes.

Le maire d’Hiroshima a rappelé que les États-Unis étaient l’un des trois seuls pays opposés à la résolution de l’ONU proposée par le Japon exigeant l’interdiction des armes nucléaires.

 

NB : Quant aux millions de victimes des atrocités japonaises ?

 

2008

 

Marches folkloriques, DH 30/08/2008

De V. Johan, de Bastogne

 

« Comme chacun le sait, il existe deux types de marches militaires dans l’Entre-Sambre-et-Meuse : l’un avec d’an­ciens costumes de l’armée belge et bel­ge-hollandaise et l’autre avec des costumes napoléoniens. Or, des histo­riens ont suffisamment démontré que Napoléon était un dictateur raciste : il a fait exterminer à Haïti des centaines d’esclaves noirs avides de liberté, dé­porter des Tziganes dans le sud-est de la France, édicter des lois dites infâmes contre la communauté juive, etc. Mal­gré cela, une bonne moitié des mar­cheurs s’entête toujours à défiler en partie en l’honneur de ce dictateur qui régna avec une discipline de fer sur no­tre pays. Est-ce une façon de respecter l’Histoire de la Belgique, voire l’Histoire tout court ? Évidemment que non. Comme l’ont déjà signalé d’anciens combattants, cela ne vaut pas mieux que le Vlaams Belang dont des activis­tes /en uniforme/ aboient België barst (que la Belgi­que crève). Il faut que tout cela cesse ! »

 

2011

Giorgio Fedel, Perché abbiamo espulso il fascismo dal nostro immaginario collettivo, CDS 21/03/2011

 

“Penso al discorso di Luciano Volante alla Camera nel 1996 (capire le ragioni dei « vinti di ieri », i giovani di Salò) ; e al discorso di Giorgio Napolitano nel 2008 al sacrario militare di El Alamein in cui, evocando l’ignominia del nazifascismo, riconosce i « valori di lealtà e di eroismo del combattenti italiani ».