Le racisme anti-belge, celui dont on ne veut pas parler...

1983

LiĂšge: bagarre avec la police, LB 11/07/1983

 

Deux membres de la mĂȘme famille, cĂ©sar Bruzzeze et Yves Francesco ainsi que d’autres membres de la famille se trouvaient en VinĂąve d’Ile lorsque des policiers passĂšrent en camionnette pour se rendre sur les lieux d’ue intervention urgente Ă  proximitĂ©.  la famille Bruzzeze se trouvait attablĂ©e Ă  une terrasse dont les tables bouchaient le passage.  Les Bruzzeze refusĂšrent de cĂ©der la place et CĂ©sar et Francesco se  rebellĂšrent.

 

1990

Le Mondiale a coûté trois millions à la police bruxelloise, LB 11/07/1990

 

Le 25 juin, aprĂšs le match Italie-Uruguay, des centaines de supporters italiens se sont concentrĂ©s Ă  la Bourse et ont procĂ©dĂ© Ă  des jets d’oeufs et de biĂšre sur les forces de l’ordre.

 

1990

Mustapha: 70 folles minutes, LB 199…

 

Il multiplie un soir les agressions dans la localitĂ© de Schaerbeek oĂč il habite.

 

1990

in: Het Volk, 15/10/1990

 

Pro-Palestijnse betoging ontaardt in straatgevecht

 

1990

BORGERHOUT, Tensions raciales: un mort, LS 25/10/1990

 

Un octogĂ©naire, Ludo Hannes, de Borgerhout, a Ă©tĂ© agressĂ© sur la Groeningherplein, et rouĂ© de coups par un groupe de jeunes.  Selon des tĂ©moins, il s’agissait surtout de Nord-africains.  Il est dĂ©cĂ©dĂ© dans la nuit de mardi Ă  mercredi.

 

1992

Alain Lallemand, De l’argent mafieux dans deux cafĂ©s de LiĂšge?, LS 30/05/1992

 

1992

D.C., Aider les Turcs de Belgique Ă  sortir de leurs ghettos, LS 12/04/1992

 

Intégration constamment freinée par la mafia turque.

 

1992

Eddy Surmont, Il mdut d’une crise cardiaque sur sa victime, LS 06/07/1992

 

Un quinquagĂ©naire de nationalitĂ© hongroise est mort d’un arrĂȘt cardiaque dans les bois aux environs de la clinique universitaire de Louvain, tandis qu’il violait sa victime.

 

1992

J.D. (Bruxelles) /INSECURITE – TĂ©lĂ©pro, 1979, fĂ©vr. 1992

 

AgĂ©e de 85 ans, j’ai Ă©tĂ© agressĂ©e trois fois en dix ans et encore rĂ©cemment, me trouvant dans la station ‘Bourse’, un Marocain s’est prĂ©cipitĂ© vers moi pour m’attaquer. 

 

1992

MOLENBEEK / Forcené abattu, LB 4/1992

 

Homme d’origine turque.

“Plusieurs autres personnes, Ă©galement d’origine turque, ont Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©es.”

 

1992

Philippeville: un banal accrochage dégénÚre en bagarre générale, VA 15/05/1992

 

La camionnette de deux Vietnamiens a heurtĂ© par l’arriĂšre une voiture. Ils s’en sont pris aux victimes, un couple de Matagne-la-Grande.

Les deux Vietnamiens ont ensuite agressĂ© d’autres automobilistes qui tentaient de venir en aide aux infortunĂ©es victimes.  Au cours de la rixe, ils auraient notamment projetĂ© dans les fils barbelĂ©s et escaladĂ© le capot d’un vĂ©hicule pour tenter d’agresser son occupante par le toit ouvrant.

 

1992

Un mort aprĂšs une bagarre, LB 4?/92

 

A Schaerbeek, entre 3 Marocains et des Albanais.

 

1992

X.D. et D.V., L’agression de l'”ExtĂ©rieur nuit” Ă  Namur: sans doute une affaire de racket, VA 08/10/1992

 

Sabit Rustemovski, Yougoslave, faisait un peu figure de parrain dans le Namurois oĂč il est soupçonnĂ© de se livrer Ă  des opĂ©rations de racket auprĂšs de commerçants.

 

1992

Xavier Diskeuve, EnlĂšvement d’une jeune turque Ă  Namur: le frĂšre sous mandat d’arrĂȘt, VA 12/06/1992

 

EnlĂšvement par sa famille, semble-t-il, parce qu’elle frĂ©quentait un jeune Belge.

 

1992

Il semait la terreur Ă  LLN, LB 09/04/1992

 

Vol avec violences, dĂ©tention et usage de haschisch et d’amphĂ©tamines, attentat Ă  la pudeur avec menaces ainsi qu’escroquerie. / Mustapha El Kaderi.

 

1992

Le casse-pipes du grand feu de Mettet, VA 15/05/1992

 

SoirĂ©e dansante – bagarre notamm. avec trois jeunes Turcs

 

1992

Dispute de coeur, LB 05/06/1992

 

Anversoise tuée

Mohammed, 39 ans, a tiré plusieurs coups de feu sur Marianne Van Dongen, sa petite amie. 

 

1992

ENLEVEMENT – Un Turc arrĂȘtĂ© Ă  Namur, LS 12/06/1992

 

Dans le souterrain menant Ă  la gare de Namur, mercredi, en fin d’aprĂšs-midi, deux hommes, dont Halil Surer, ont Ă©tĂ© surpris en train de frapper une jeune fille qu’ils emmenaient par la force.  Ils en vinrent aux mains avec deux agents de la police des chemins de fer, alertĂ©s par un tĂ©moin, tandis que trois femmes, sans doute des membres de la famille, emmenaient la jeune fille . 

Il s’agit de la soeur de Halil Surer, qui avait Ă©tĂ© sĂ©questrĂ©e par sa famille depuis qu’elle avait rencontrĂ© un jeune homme.

 

1992

G.P. , Viol collectif sur une mineure, LB 13/06/1992

 

7 agresseurs contre une fugueuse à Schaerbeek.  Un autre cas à Uccle.

Actes qui rappellent l’agression contre une LiĂ©geoise, le 11 janvier dans le quartier des Vennes.

A Schaerbeek, ils étaient, suivant les déclarations de la jeune fille, de type nord-africain.

A Uccle, un homme de nationalitĂ© camerounaise avait rĂ©ussi Ă  attirer dans son appartement une jeune femme qu’il a violĂ©e chez lui.

 

1992

G.P., Courses volées, taximen lésés, LB 04/07/1992

 

Les pros de Zaventem dénoncent les agissements des taxis pirates.  Danger.

Des chauffeurs ou prĂ©tendus tels – une trentaine, dont bon nombre d’Ă©trangers, affirme le ComitĂ© de dĂ©fense des taxis de Zaventem – apostrophent les voyageurs Ă  la sorite de l’aĂ©roport et leur proposent des courses Ă  des prix “fantaisistes”.  “Ca peut aller jusqu’Ă  25.000 F pour La Hulpe ou 5.000 F jusqu’au “Holiday Inn” de Diegem, distant de quelques hectomĂštres.

Plusieurs chauffeurs auraient Ă©tĂ© victimes d’agressions fomentĂ©es par les taximen pirates.

 

1992

Inflation de sossiers – jeu du boneteau, LB 09/07/1992

 

A BXL; organisĂ© principalement par des ressortissants roumains, souvent demandeurs d’asile.  5 dossiers enregistrĂ©s au parquet de BXL en 1991, 120 en 1992.

 

1992

Tric-trac roumain, LS 14/07/1992

 

Centre de LiĂšge

 

1992

Guido Van Damme, Un viol collectif Ă  Anderlecht, LS 29/07/1992

 

(= par un groupe de jeunes immigrĂ©s au passĂ© judiciaire dĂ©jĂ  important) (viol d’une droguĂ©e en manque d’hĂ©roĂŻne)

 

1992

BRUXELLES – Elle identifie son sixiĂšme violeur, LB 26/08/1992

 

Vanessa, 15 ans, de Tournai, venue Ă  Bruxelles pour y retrouver un copain, Ă©tait victime d’un viol collectif Ă  Schaerbeek.  Il s’agissait de 5 ressortissants turcs.

 

1992

C.D.B., Saisie de cinq kilos de “blanche”, LS 31/10/1992

 

Cocaïne de Panama arrivée à Bruxelles par courrier express.

Le colis était destiné à une famille de Bruxelles proche des milieux hispaniques et principalement colombiens.

 

1992

VAUDOU – Transes liĂ©geoises, LS 07/11/1992

 

Un adepte du culte vaudou, Mustapha Ramdi, marocain, 29 ans, a blessĂ© son amie qui a dĂ» ĂȘtre hospitalisĂ©e.

 

1992

LS 12/11/1992 – A la cour d’assises du Hainaut

 

Huit ans pour le viol, devant son petit frĂšre , d’une fillette de 8 ans

Le coupable, Mustafa Taouchant, 20 ans, avait fait entrer les deux enfants chez lui, sous le prétexte de leur offrir un gùteau.

 

1992

GĂ©rald Papy, L’Ă©cole livrĂ©e aux vandales de la “zone”, LB 25/11/1992

 

Des jeunes du quartier, d’origine maghrĂ©bine, ont cambriolĂ© et saccagĂ© l’Ă©cole “11B” de Forest.

 

1992

F. Me., Un notaire /Edouard Missian/ abattu Ă  Trazegnies, LB 20/10/1992

 

Deux réfugiés bulgares avouent.

 

1993

CORRECTIONNELLE – Ultra-violent et responsable d’un suicide: 4 ans, LS 06/01/1993

 

La 54e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcĂ© son jugement dans une affaire oĂč ont Ă©tĂ© notamment Ă©tabli des faits de vol avec violence, recel, et extorsion, Ă  charge de Mustapha Razzak. 

A l’expert psychiatrique, le prĂ©venu avait notamment dĂ©clarĂ©: “Mon rĂȘve est de tirer des balles dans les genoux des flics belges et de les voir se vider petit Ă  petit de leur sang.”

 

1993

Daniel Lapraille, Une Turque amoureuse d’un Bastognard pour le plus grand malheur de sa famille, AL 19/11/1993

 

Sa famille aurait tenté un rapt afin de la renvoyer en Turquie.

Avec la complicitĂ© d’un membre de la famille installĂ© Ă  gand, ils attendent Ă  la sortie d’un magasin, leur fille, son ami et le pĂšre.  AprĂšs un long moment, une dispute Ă©clate avec coups et blessures des Turcs envers l’ami de leur fille et son pĂšre.  Le ministĂšre public est persuadĂ© qu’il s’agissait en fait d’une tentative de rapt afin de la renvoyer en Turquie.  Une pratique qui a tendance Ă  se gĂ©nĂ©raliser.

 

1993

Eric Lekane, Faux certificats médicaux, mariages forcés et escroquerie aux allocations familiales, AL 09/01/1993

 

Deux filles turques emmenĂ©es contre leur grĂ© en Turquie pour y ĂȘtre mariĂ©es de force, des certificats mĂ©dicaux d’absence scolaire rĂ©digĂ©s par un mĂ©decin qui n’a pas examinĂ© les jeunes filles et des allocations familiales indĂ»ment perçues pour ces filles mariĂ©es.  Affaire Ă©voquĂ©e devant le tribunal correctionnel de Marche-en-Famenne.

Les fréquentations de ces jeunes filles avec de jeunes Belges déplaisaient au pÚre.

 

1993

Guy Delveaux, Bejaarde op zijn bed gemolesteerd, Het Laatste Nieuws 13/08/1993

 

Groepen nomaden uit kampen over de grens teisteren opnieuw de Noorderkempen.

 

1993

Jean-Marie Antoine, Les deux Turcs de la rue PĂ©pin Ă©taient -ils des “zouzous”?, VA 20/04/1993

 

Outrages et rebellions face aux policiers.

 

1993

M.P., Choc des cultures à Bastogne: un rapt familial manqué, AL 06/01/1993

 

Un habitant de Bastogne, de nationalitĂ© turque, a tentĂ© de ‘rĂ©cupĂ©rer’ sa fille, majeure, qui s’Ă©tait installĂ©e depuis quelques jours dans la famille de son ami.  Ce pĂšre et cinqĂ  six proches venus en renfort de la rĂ©gion gantoise ont tentĂ© d’enlever la fille.

La famille musulmane avait difficilement (sic) admis de voir partir l’un des siens parmi les Belges.

 

1993

G.P., Une équipe télé passée à tabac, LB 09/04/1993

 

A Schaerbeek: une équipe de TV Bruxelles agressée par un groupe de jeunes de la communauté immigrée.  Elle filmait une rue déserte.

 

1993

Mandat d’arrĂȘt pour viol Ă  Namur, VA 17/04/1993

 

Par Rachid El Hadad, BXL, 22 ans.

 

1993

Danger d’escalade à Koekelberg, LB 25/05/1993

 

Incendie volontaire d’un cafĂ©, thĂ©Ăątre du meurtre d’un voleur nocturne, un Marocain,  par un cafetier.

 

1993

Ph.V., A 17 ans, retour forcé au Maroc, LB 18/06/1993

 

Une jeune fille enlevée par son pÚre pour mettrre fin à des relations amoureuses entre le jeune fille et un jeune homme belge.

 

1993

Une bande de voleurs aux FĂȘtes de Wallonie, LB 20/09/1993

 

parmi les jeunes de la Basse-Sambre incriminés, on relÚve 3 Turcs, plusieurs Algériens, 2 Marocains, 4 Italiens, un Grec et un Belge, les mineurs étant originaires de Nivelles, de Charleroi et de Namur.

 

1993

Le commandant de la BSR menacé de mort, VA 30/09/1993

 

Gianni-Marco Basile, de Bouge, avait menacé de mort le commandant de la BSR de Dinant à sa sortie de prison (préventive) en 1992.

 

1993

Helchteren – Un commando Ă©gorgĂ© par des Marocains, LB 11/10/1993

 

A l’entrĂ©e d’un bar oĂč ces 5 Marocains voulaient s’introduire de force.

 

1993

Ph. V., un assassin ùgé de 16 ans?, LB 19/10/1993

 

Ludovicus Tobback (88 ans), de Zaventem,  est mort Ă©touffĂ©.  Soupçons sur le frĂšre de Mustapha (13 ans – cĂ©lĂšbre par ses agressions, notamment sur des personnes ĂągĂ©es), Farid.

 

1993

André Jacques, Tubize vit sur un volcan, LB 10/11/1993

 

Ambiance d’Ă©meute entre immigrĂ©s marocains et policiers.

Affrontements similaires dans le quartier “Le Texas” Ă  ceux qui se sot produits Ă  Schaerbeek et Ă  Saint-Josse, il y a quelques semaines.

Il n’est pas rare que des pierres soient lancĂ©es au passage de voitures de polilce et mĂȘme de gendarmerie.  Que des appels tĂ©lĂ©phoniques parviennent aux gardiens de l’ordre pour les menacer de reprĂ©sailles.

Plusieurs cocktails molotov avaient Ă©tĂ© lancĂ©s vers 21 heures sur la façade de l’un des policiers communaux.

 

1994

Jean-Louis Tasiaux, L’Albanais qu’elle hĂ©bergeait a tĂ©lĂ©phonĂ© 400 fois en MacĂ©doine, VA 08/12/1994

 

Belgacom lui rĂ©clame une facture de prĂšs de 250.000 F qu’elle ne peut et ne veut pas payer.

 

1994

A.L., L’indignation des quotidiens turcs, LS 05/01/1994

 

Concernant les troubles survenus ce week-end Ă  Saint-Josse:

critique Ă  propos de la Belgique, accusĂ©e d’appuyer le PKK.

 

1994

O.L., Farciennes, sous surveillance, VA 13/01/1994

 

Outre les Ă©ternels problĂšmes de trafic et de consommation de drogue, jeudi dernier, vers 17 heures, plusieurs jeunes ont menacĂ© la vendeuse d’un magasin d’alimentation situĂ© Ă  la rue du Monciat, “Le Chez Nous”.  Ils l’ont prĂ©venue qu’ils reviendraient un quart d’heure plus tard pour ‘tout dĂ©molir’.

Une bonne vingtaine de jeunes, essentiellement des enfants d’immigrĂ©s reviennent et la vitrine vole en Ă©clats.

Le patron avait eu le malheur de bousculer quelques jeunes qui lançaient des pĂ©tards devant son magasin …

celui-ci, pĂšre de deux enfants, est prĂȘt Ă  fermer boutique et Ă  dĂ©mĂ©nager.

 

1994

F. Me., Un dealer abattu Ă  Farciennes, LB 01/03/1994

 

Mafia locale d’origine turque.

 

1994

Philippe Vandevoorde, Le bilan, aprĂšs la manif, LB 01/03/1994

 

A Bruxelles, les jeunes casseurs, une centaine, avaient, parfois cagoulĂ©s, harcelĂ©s en lançant des pierres les forces de l’ordre lors d’une manifestation contre le massacre d’HĂ©bron organisĂ©e not. par le PTB.  

 

1994

Rijkswacht bijna belegerd na rel, Het Laatste Nieuws, 4/5-04-1994

 

Hardhandig oppakken van illegaal in ons land verblijvende migrant lokt betoging uit.

Te Borgerhout.

 

1994

Violeur arrĂȘtĂ© Ă  Molenbeek: 20 agressions, LS 13/05/1994

 

Hugues J., un Schaerbeekois né à Port-au-Prince.

 

1994

Heure chaude à Matongé, LB 12/11/1994

 

Descente police et incidents dans le quartier africain d’Ixelles

La police Ă©tait en train d’arrĂȘter deux receleurs quand un groupe d’une trentaine de personnes d’abord, de 200 ensuite se rassemblĂšrent pout tenter d’empĂȘcher l’embarquement des deux suspects vers le commissariat. 

 

1995

Christian du Brulle, Des jeunes gens boutent le feu Ă  leur Ă©cole d’Ixelles, LS 24/10/1995

 

Il s’agit de l’institut RenĂ© Cartigny: 12 Ă©lĂšves ont Ă©tĂ© interpelĂ©s. 

Vendredi, deux professeurs de l’Ă©cole s’Ă©taient faits casser la figure, – propos du bourgmestre, Yves de Jonghe d’Ardoye -, par des voyous frĂ©quentant l’Ă©cole.

 

1995

Coups de couteau à Etterbeek, Deux gendarmes blessé par un forcené, LS 29/04/1995

(: M’Hamed)

 

1995

L.M. et J.-Fr. D., la mafia ukrainienne sévissait à LiÚge, LB 30/06/1995

 

La mafia russe avait déjà été repérée et contrecarrée (sic) à Bruxelles et à Anvers.

 

1995

Charleroi: erreur ou bavure?, LB 17/01/1995

 

Plainte d’un menuisier, Hassan Bentakhou de Marchienne, pour brutalitĂ©s policiĂšres.  Pris pour un voleur?

On l’avait pris pour un voleur de voitures.  Quand la police le repĂ©ra, et voulut l’interpeler en criant ‘police’, il prit la fuite.

 

1995

Hainaut: escroqueries, LB 17/01/1995

 

Le frĂšre du ministre Di Rupo arrĂȘtĂ© avec trois comparses.  Des faux pour des dizaines de millions.

 

1995

LIBRAMONT – Les braqueurs de l’Aldi arrĂȘtĂ©s, AL 04/02/1995

 

Le mercredi 11 janvier, Ozdemir Abdulkadir, de Seraing, Daniel Giavazzi, de Seraing, et Christian Clabecq, de St-Nicolas, braquaient l’Aldi.

 

1995

J.-F. DeliĂšge, Truands arrĂȘtĂ©s Ă  Aqualibi, LB 02/05/1995

 

Ils avaient commis 150 méfaits.  Préjudice: plus de 100 millions.

(= Abdelatif Yahyaoui (LiÚge), un mineur appelé Marinaro)

 

1995

Un suspect appréhendé aprÚs un incendie, LB 03/05/1995

(= Maurizio P.) (Ă  Saint-Gilles)

 

1995

An. H., Fin d’un scĂ©nario de mariages blancs, LB 05/05/1995

 

DĂ©mantĂšlement d’une filiĂšre belgo-marocaine qui arrangeait de chĂšres et injustes noces.

Le mariage blanc permet aux Ă©trangers d’acquĂ©rir de plein droit la nationalitĂ© belge.

 

1995

E.d.B., Une Ă©bauche d’Ă©meute, LB 27/06/1995

 

Le 5 avril dernier, Ă  Molenbeek, Mohammed, Rachid, SaĂŻd et SaĂŻd, auraient lancĂ© des pavĂ©s Ă  la figure de deux policiers communaux, aprĂšs l’interpellation d’un Turc de 25 ans, Turgut Sag, qui avait voulu s’enfuir Ă  bord d’une auto volĂ©e lorsque des gendarmes ouvrirent le feu afin de l’immobiliser.

 

Ce dimanche soir, Ă  Saint-Josse, un homme recherchĂ© pour une tentative de hold-up Ă  main armĂ©e Ă  Ixelles, le 4 avril dernier, fut rattrapĂ© par la police.  Une cinquantaine de personnes vinrent Ă  la rescousse du cambrioleur et l’un d’eux propulsa mĂȘme sa bicyclette dans le dos d’un agent.

 

1995

Brigitte Lousberg, le voyage de l’horreur, LB 01/07/1995

 

Des hooligans liĂ©geois (Christian Rion, Thibaut Giachino, Osman Ozer) avaient semĂ© la terreur dans un car de supporters du Standard, de retour d’un match amical Ă  Brecias, en Italie.

 

1995

Un vendredi soir sur la terre …, LB 23/10/1995

 

Un mort, Didier Courtois, et sept blessĂ©s dans un dancing Ă  Jumet, le “New Royal”.

Rixe entre un ressortissant turc, Duran Seylan, et plusieurs clients de la boĂźte de nuit.

 

1995

LIEGE- de la pub pour l’extrĂȘme-droite?, LB 29/10/1995

 

une association de dĂ©fense des droits de l’homme liĂ©geoise a dĂ©posĂ© plainte aprĂšs que trois restaurateurs de la place (les patrons de l’Etruria, du Pasta della Mama et de l’Amedeo) eurent insĂ©rĂ© de la publicitĂ© pour leur Ă©tablissement dans une revue distribuĂ©e dans les milieux immigrĂ©s italiens et proche de l’Alliance nationale, parti proche des thĂšses de l’extrĂȘme-droite, en Italie, mĂȘme s’il s’en dĂ©fend.

 

1995

AUDERGHEM – une jeune femme violĂ©e par son voisin, LB 24/11/1995

 

Le voisin, un Ă©tudiant zaĂŻrois, avait baissĂ© le volume de sa chaĂźne stĂ©rĂ©o Ă  la demande de la voisine.  Il fit alors entrer la femme avant d’augmenter le volume  de son installation et de la violer.

 

1995

NAMUR – Curieux chĂŽmeurs, LB 24/11/1995

 

Trois Namurois, d’origine yougoslave, les frĂšres Kenan, Cenase et Genol Derebey, (…), ont Ă©tĂ© placĂ©s sous mandat d’arrĂȘt pour extorsion de fonds, faux en Ă©critures et racket.

Officiellement, deux des frĂšres sont chĂŽmeurs et le troisiĂšme sans revenus.  Ils sont pourtant propriĂ©taires de 14 immeubles, dans lesquels ils ont amĂ©nagĂ© des chambres louĂ©es Ă  des rĂ©fugiĂ©s politiques ou Ă  des marginaux, escroquaient leurs locataires, …

 

1995

Le crime de Tamines: un seul des deux acusés dans le box, VA 21/10/1995

 

Le procĂšs de Mustapha Kouba et d’Abdenassal Abdessalam, de WanfercĂ©e-Baulet. 

 

1995

F.M., Quand la télé traque les dealers de Farciennes, LS 29/04/1995

la famille Alarkay

 

1996

Christian du Brulle, Une étudiante droguée et violée dans une friterie /Eurofrites/, LS 04/01/1996

 

Ixelles: le patron (Samy J., un ressortissant pakistanais) avait versĂ© des tranquillisants dans le verre de sa victime, venue se prĂ©senter chez lui en vue d’obtenir un emploi.

 

1996

Dominique Zachary, Un gros trafiquant de drogue avait pignon sur rue Ă  Athus, AL 06/02/1996

 

Mijo Pejkovic, un Bosniaque

 

1996

Eric de  Bellefroid, Une forte odeur de pudre autour de la mort de Celal, LB 09/10/1996

 

Les mosquĂ©es ont une fĂącheuse tendance Ă  prĂȘcher le mĂ©pris de l’Occident.  Il n’est pas rare de voir les enfants turcs, arabes embrasser en mĂȘme temps la drogue et l’islam.  Il faut ajouter que les armes sont pratiquement en vente libre aux abords de la chaussĂ©e de Haecht et que la plupart des enfants de 13 ou 14 ans sont armĂ©s.

 

1996

Jean-Pierre Borloo, Ils avaient torturé un policier bruxellois et sa famille, LS 26/06/1996

 

“Bande des Roumains cambrioleurs”

Au premier bruit, ils frappent. Personnes ĂągĂ©es – une dame de 72 ans Ă  Asse – ou enfants – de 6 Ă  15 ans – Linter, peu importe.

 

1996

Philippe Carrozza, Affaire Paoletti: “J’ai disjonctĂ©, alors j’ai frappĂ© de toutes mes forces.  J’ai cru que je l’avais tuĂ©.”

Nihat Karakac, Nédim Karaman, Sébastien Coemelk, Fuatnas ont agressé sauvagement Giuseppe Paoletti à Ciney le 26/07/1996. 

 

1996

F.Me., Un jeune Roumain abattu par des gendarmes, LB 08/01/1996

 

A Charleroi, une poursuite s’est terminĂ©e dans le sang et l’indignation des riverains.

L’automobiliste, un voleur de voitures, n’avait pas voulu s’arrĂȘter suite aux injonctions de la gendarmerie.

Les riverains habitent un quartier, place Rucloux, oĂč les sex-shops voisinent avec les boĂźtes …

Le parquet, le juge d’instruction et des agents furent bombardĂ©s de projectiles divers, les obligeant Ă  renoncer Ă  une reconstitution.

 

1996

KOEKELBERG, Arrestation mouvementée, LB 12/02/1996

 

3 individus arrĂȘtĂ©s aprĂšs une agression Ă  main armĂ©e.

Une 20ne de jeunes immigrĂ©s ont voulu empĂȘcher le transfert d’Ahmed B., Otman L.M., Vito P. en jetant des pierres en direction des policiers.

 

1996

P.D.G., En prison pour le viol d’une fillette, LB 07/04/1996

 

A Forest, un dénommé Yahya, 32 ans, a violé une fillette de cinq ans et a commis un attentat à la pudeur sur deux jeunes filles de 14 ans.

 

1996

8 ans réclamés contre Bongiorno, VA 27/04/1996

 

Le procÚs des négriers du bùtiment.

(+ Meurtre du journaliste Stainier?)

 

1996

Ph. V., Jeunes, vandales et casseurs …, LB 22/06/1996

 

Un million de dégùts dans une école de Koekelberg

Des mineurs d’ñge, dont un seul serait de nationalitĂ© belge.

 

1996

Gendarmes inculpés à Charleroi, LB 06/07/1996

 

Les deux gendarmes qui ont abattu le samedi 6 janvier au soir un jeune Roumain, place Rucloux Ă  Charleroi, devront rĂ©pondre de leurs actes devant la Justice.  Jeudi, le parquet de Charleroi n’a pas retenu dans leur chef la lĂ©gitime dĂ©fense (…).

La victime circulait Ă  bord d’une voiture volĂ©e Ă  Mons, avec un complice de la mĂȘme nationalitĂ© que lui.  Ils auraient foncĂ© sur les reprĂ©sentants de l’ordre, qui ont fait feu.

 

1996

MĂ©tier Ă  risques, LE Vif 11/10/96

FOOTBALL

L’agression la plus grave s’est dĂ©roulĂ©e lors d’un match de juniors entre Blaasveld et Turk Sport.  Un joueur de cette derniĂšre Ă©quipe a griĂšvement molestĂ© l’arbitre en lui portant des coups au visage.

 

1996

Mariage blanc: une Bastognarde leurrée par un Turc, AL 15/10/1996

 

1997

An.H., AprĂšs un “zĂ©ro”, quatre Ă©lĂšves agressent une enseignante, LB 14/10/1997

 

Attentat Ă  la pudeur et agressions: scĂšne de violence dans une Ă©cole professionnelle.  Les adolescents ont Ă©tĂ© renvoyĂ©s. Le professeur, une jeune femme, fut agressĂ©e par 4 Ă©lĂšves Ă  la fin du cours.  Elle avait infligĂ© un zĂ©ro Ă  toute la classe.  L’un des 4 exhibe son sexe en Ă©rection, deux autres se livrent Ă  des attouchements sur elle et le quatriĂšme la menace de mort.

Dans un premier temps, l’Ă©cole dĂ©cide une mesure de renvoi de 8 jours pour les jeunes agresseurs. (!!!)  Finalement, le professeur et l’Ă©cole dĂ©posent plainte.

Un des adolescents reviendra Ă  l’Ă©cole et menacera le prĂ©fet de discipline avec un couteau parce que ce dernier avait envoyĂ© les gendarmes chez lui et avait donc “portĂ© atteinte Ă  l’honneur de sa famille”, selon les propres dĂ©clarations du garçon.

 

1997

D.Z., Victorieux aux jeux du Circus à Weyler, il est poignardé et perd tous ses gains, AL 04/11/1997

 

Un ouvrier d’Arlon a reconnu derriùre une vitre un des deux agresseurs: un Albanais de 23 ans habitant auj. Arlon.

 

1997

N.Fe., Faux marabouts, vrais escrocs: la Justice s’inquiùte, LB 25/10/97

 

= faux mages africains qui Ă©cument massivement le pays depuis 3 ans.

En agglomĂ©ration bruxelloise, quelque 103 adresses ont Ă©tĂ© rĂ©pertoriĂ©es et 80 marabouts fichĂ©s, principalement es GuinĂ©ens.  D’importantes sommes escroquĂ©es au dĂ©triment des personnes fragiles.

 

1997

Nancy Ferroni, L’ex-mari d’Onkelinx recherchĂ© par le Maroc, LB 19/09/1997

 

SignalĂ© internationalement pour trafic de drogue, il dit n’ĂȘtre au courant de rien.

 

1997

D.J., Graves incidents Ă  Marche-Manhay, AL 03/03/1997

 

C’est Ă  un vĂ©ritable combat de rue qu’a donnĂ© lieu la rencontre Marche-Manhay dans le cadre du championnat provincial de l’Union belge lundi soir.  Des joueurs de Manhay ont Ă©tĂ© agressĂ©s et blessĂ©s par des supporters locaux (une cinquantaine appartenant pour la plupart Ă  la communautĂ© turque locale) s’en sont mĂȘlĂ©s.  Un joueur de Marche, Fevzi Dagci, aprĂšs avoir reçu le carton, a donnĂ© un coup de poing Ă  un joueur de Manhay.  Les supporters sont venus ensuite sur le terrain.  

 

1997

Michel Petit, L’armurier fournissait les islamistes, LS 20/03/1997

 

Des armes trouvées chez Ahmed Zaoui provenaient de son magasin-arsenal.

La saisie de tonnes d’armes prĂšs de Mons dĂ©bouche sur les filiĂšres du terrorisme international.

 

1997

Sept arrestations parmi les Turcs de Herstal, LB 10/04/1997

 

OpĂ©ration coup de poing mardi dans le “milieu”.

 

1997

Frédéric Hacourt, Vaste coup de filet à Agrigente, LB 18/04/1997

 

Une piste italo-belge de trafiquants de cocaĂŻne qui passe par LiĂšge.

Antonio Scalia, originaire d’Agrigente et rĂ©sidant Ă  LiĂšge depuis plusieurs dĂ©cennies. etc.

 

1997

L.M., L’enquĂȘte Cools repasse les plats Ă  LiĂšge, LB 18/04/1997

De Benedictis, De Santis, …

 

1997

NIVELLES – Agresseurs aux “24 heures vĂ©lo”, LB 11/10/1997

 

5 individus, des ressortissants angolais, s’Ă©tait attaquĂ©s Ă  des Ă©tudiants le plus gĂ©nĂ©ralement isolĂ©s.

Pusieurs victimes avaient été blessés au visage car elles avaient reçu des coups de cutter.

 

1997

St. M., CimetiĂšre: part musulmane, LB 7/11/1997

 

Schaerbeek: Le bourgmestre dit “accepter difficilement ce refus d’ĂȘtre enterrĂ© Ă  cĂŽtĂ© d’un chrĂ©tien.”

En effet, les musulmans veulent ĂȘtre enterrĂ©s Ă  l’écart des dĂ©funts qui ne sont pas de leur religion!”

 

1997

Philippe CrĂȘteur, Les jours d’enfer d’Alexandra, La Meuse 14/10/97

 

Quatre Ă©lĂšves ont tentĂ© de violer leur professeur de religion parce qu’elle avait mis un zĂ©ro Ă  toute la classe.

Les voyous – Mounir (16), Nabil (15), Dia Eddine (17), Khalid (15), …

 

1997

Baston violent Ă  l’entrĂ©e d’une boĂźte de nuit anversoise, LS 07/04/1997

 

Refus de laisser entrer trois jeunes Turcs.

Ils reviennent avec une trentaine d’autres jeunes, armĂ©s de battes de base-ball et d’un fusil-mitrailleur Uzi. 

Le propriétaire et le portier sont sauvagement battus.

 

1998

J.F.D., P.D.G. et An. H., La grande criminalité utilise les bandes des quartiers sensibles, LB 27/03/1998

 

 

1998

N. Fe., “Des bandes de jeunes rackettent les bars et les filles qui y travaillent”, LB 19/05/1998

 

Des bandes de Marocains ou de Turcs essaient depuis 4 ou 5 ans de racketter les filles dans les bars de Saint-Josse.

Suivant un enquĂȘteur qui connaĂźt bien ce milieu clos, “Cela commence quand ils sont petits: ils font gentiment des courses pour les filles, puis quand ils grandissent, ils commencent Ă  racketter, d’abord en voulant ĂȘtre clients, mais sans trop payer, voire rien du tout.  A la fin, un proxĂ©nĂšte ou l’autre finit par ne pas apprĂ©cier et voilĂ  ce qui arrive.”

 

1998

P.D.G., Armes, drogue et explosifs saisis dans les milieux criminogĂšnes, LB 27/03/1998

 

Les forces de l’ordre ont menĂ© une opĂ©ration dans les quartiers sensibles de Bruxelles.

dĂ©couverte de stocks d’armes et de stupĂ©fiants, saisis Ă  diffĂ©rentes adresses.

 

1998

SCHAERBEEK – Coups de barre dans les bancs de la rĂ©insertion – LB 31/07/1998

 

Les Jeunes Schaerbeekois du Travail répareront les bancs dont les pieds en béton ont été détruits par certains durant ce mois de juillet.

 

1998

IXELLES – Viol collectif sur une mineure, LB 23/03/1998

 

Quatre Africains ont violĂ© vendredi une jeune Française, dĂ©jĂ  mĂšre de famille, de 17 ans.  Sous la contrainte d’une arme, abordĂ©e en pleine rue, elle a Ă©tĂ© emmenĂ©e en voiture vers un lieu inconnu oĂč l’un de ses agresseurs l’a violĂ©e.  Elle a ensuite Ă©tĂ© obligĂ©e de pratiquer une fellation sur un deuxiĂšme agresseur et de masturber un troisiĂšme.

AprÚs les faits, elle a été abandonnée sur un trottoir en état de choc.

 

1998

P.D.G., Des policiers attirés dans un guet-apens, LB 23/04/1998

 

Deux membres de la police de Molenbeek-Saint-Jean sont sortis indemnes d’un curieux traquenard.

SaĂŻd S. se prĂ©sente au service de garde de la police molenbeekoise.  Il affirme qu’il vient d’ĂȘtre victime d’une agression dans une rue voisine et que son agresseur s’y trouve toujours. 

A peine arrivĂ©s sur les lieux, SaĂŻd se promĂšne pantalon baissĂ©, le sexe en main.  InterloquĂ©s, ils attribuent cette attitude Ă  l’état de choc.  

Quelques rues plus loin, ils se trouvent soudainement entourĂ©s d’une cinquantaine de jeunes.  SaĂŻd sort un couteau et incite le groupe Ă  l’émeute.

Les gendarmes emploient alors des gaz lacrymogĂšnes pour se sortir du traquenard et appeler du renfort.

 

1998

Le mensuel “C4” frappĂ© par la censure postale, LS 19/05/1998

 

Michel Antaki, l’éditeur responsable, appelait Ă  dĂ©sobĂ©ir Ă  la loi Vande Lanotte en cachant et en protĂ©geant tout Ă©tranger en menace d’enfermement.

 

1998

F. Me., Nuit d’incidents violents à Charleroi, LB 09/06/1998

 

Attentats et vandalisme de jeunes immigrĂ©s en colĂšre aprĂšs qu’un gendarme ait trĂšs griĂšvement blessĂ© Samir.

Samedi soir, ce jeune immigré, avec deux comparses, avait pris à partie un taximan qui refusait de les prendre.

 

1998

Les Portugais revendaient l’hĂ©roĂŻne Ă  Athus, AL 09/06/1998

( = Deux)

 

1998

F. Me., La liesse tourne Ă  la casse Ă  Charleroi, LB 12/06/1998

 

Mercredi soir, aprĂšs le match Maroc-NorvĂšge, des supporters marocains, en nombre, se sont rĂ©unis sur la place Charles II qui accueille traditionnellement les foules en liesse.  (…) Mais une cohorte de jeunes s’est en effet dirigĂ©e vers les rues Vauban et Tumelaire en vandalisant une bonne dizaine de voitures sur son passage et en brisant Ă©galement les vitrines d’immeubles.

 

1998

Belgique, terre d’accueil pour la mafia turque?, LB 27/06/1998

 

1998

Bruxelles – Le braqueur envoĂ»tĂ© en prison, LS 01/08/1998

 

Sammy Benaissa dans le cadre d’une affaire de vol avec violence et de stupĂ©fiants.

 

1998

Kilo’s cannabis in houten beeldjes, Het Volk, 21/08/1998

 

“Twee Kameroeners uit Bergen werden gearresteerd.”

 

1998

Bruxelles – Perquisitions dans le milieu albanais, LB 25/08/1998

 

Raison: traite humaine: plusieurs réfugiés en situation illégale.

A la suite du démantÚlement de plusieurs filiÚres albanaises de prostitution à Bruxelles.

 

1998

Conseil de classe – 09/11/1998 –  Institut technique de Bertrix –

Altercation entre CĂ©dric et Huseyin (couteau sorti, …) (rĂ©union entre 16.30-17.30 pour entendre Ă  leur tour les deux sujets concernĂ©s)

 

1998

Violence Ă  l’école: Laeken aprĂšs Anderlecht, LB 18/11/1998

 

Un Ă©lĂšve menace un professeur avec une arme Ă  feu: le personnel se met aussitĂŽt en grĂšve.

 

1998

P.D.G., AgressĂ© Ă  Schaerbek, il dĂ©cĂšde Ă  l’hĂŽpital, LB 01/12/1998

 

Deux personnes, dont la victime, m. Patrick M., 32 ans, ont abordĂ© un groupe de jeunes pour leur demander oĂč se trouvait le Mister Cash le plus proche. 

Ensuite, Patrick eut le crùne partiellement défoncé par une barre de fer.

Il Ă©tait environ 17 heures.

 

1998

Marcel Leroy, Tuer à 13 ans, Le Soir Illustré, 09/12/1998

 

A 76 ans, une institutrice maternelle retraitĂ©e travaille comme bĂ©nĂ©vole dans un hĂŽpital, aide les patients ĂągĂ©s et impotents Ă  se nourrir.  le personnel manque pour ces tĂąches Ă©prouvantes.  “C’est ma maniĂšre de me rendre utile.  J’apporte aussi du chocolat, du cafĂ©, des galettes, aux pensionnĂ©s qui ont de la peine les deux bouts.”  Elle a peur des jeunes qui Ă©voluent en petits groupes devant la gare et dans la discrĂ©tion du square mal Ă©clairĂ©.  “J’ai Ă©tĂ© agressĂ©e huit fois, en plein jour.  J’ai peur de sortir mais j’aime la vie et les gens.  j’essaie d’éviter le regard des jeunes.  cela ne suffit pas toujours.  Quand, aprĂšs avoir Ă©tĂ© jetĂ©e au sol, un jeune qui pourrait ĂȘtre votre petit-fils vous tape dessus Ă  coups de pied en riant, vous vous demandez dans quel monde vous vivez.”  Elle n’ose pas les dĂ©crire, murmure …  “On ne peut plus dire, attention, – je ne suis pas raciste – , on ne peut plus dire de quelle origine ils sont.  mais ils me traitent de Sale Belge.  Pourquoi, pourquoi?  j’aurais pu les avoir devant moi, Ă  l’école.”

 

1998

Alain GĂ©rard, Mauvaise neige Ă  l’AthĂ©nĂ©e Marcel Tricot, LS 5/12/1998

 

Une “bataille rangĂ©e” de boules de neige tourne mal.  Bilan: un blessĂ© (ue personne de l’entretien qui traversait la cour), des profs en crise et des cours suspendus.

 

1998

P.D.G. et R.P., Saint-Josse, quelque part au Kurdistan, LB 19/11/1998

 

ExtrĂȘme-droite turque: les Loups Gris

 

1999

A. Balthazart, Des menaces téléphoniques par centaines!, La Lanterne, 10/11/1999

 

Soufyan, un jeune Schaerbeekois de 24 ans, a assailli les standards téléphoniques de Belgacom et de Child Focus, terorisant littéralement certains de leurs employées.

 

1999

An. D., AgressĂ©e Ă  coups de poĂȘle Ă  frire Ă  Courcelles, La NG, 12/02/1999

 

Jeanne-Marie, 72 ans, en mars 1998, est agressĂ©e chez elle Ă  Courcelles par deux mineurs d’ Ăąge.  Seul le guetteur comparaĂźt; Mahdi …: il avait 18 ans et deux mois.

 

1999

ANDERLECHT – Un bus de la STIB impliquĂ© dans un drĂŽle de rodĂ©o, LB 01/06/1999

 

Un homme enfermĂ© dans le coffre d’une voiture par 4 hommes, se libĂšre et monte dans le bus 49, arrĂȘtĂ© tout prĂšs, circulant sur la Digue du canal Ă  Anderlecht.  AussitĂŽt, les 4 poursuivants, armĂ©s, s’empressent de monter aussi dans ce bus.  Le fuyard parvient cependant Ă  dĂ©guerpir.  Comme les poursuivants ont fait usage de sprays lacrymogĂšnes, le chauffeur et deux de ses collĂšgues ainsi que quelques passagers ont Ă©tĂ© intoxiquĂ©s par le gaz et ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s vers des centres hospitaliers.  Selon la police de Forest, il s’agirait d’un rĂšglement de comptes familial.  Les 4 agresseurs feraient, en fait, partie de la belle-famille du 5e homme.

 

1999

B.M., Spontin et NamĂšche : un truand sous les verrous, VA 11/08/1999

 

En juillet et en aoĂ»t, les bureaux de poste de Spontin et NamĂšche (sic) avaient Ă©tĂ© attaquĂ©s.  Guy Muteba, arrĂȘtĂ©.  Mustapha R., recherchĂ©.

 

1999

BRUXELLES – Un malfaiteur blessĂ© s’enfuit de l’hĂŽpital Saint-Pierre, LB 01/06/1999

 

Un certain Najib M. fut touchĂ© par un inspecteur en civil de la police de Bruxelles car ce Najib M. essayait sans doute un car-jacking et il avait Ă  ce moment-lĂ  une altercation avec le conducteur d’une Jaguar.  L’inspecteur avait d’abord reçu une balle dans la jambe.

 

1999

BRUXELLES – Un policier blessĂ© par balle durant le Jazz Marathon, LS 31/05/1999

 

Le carjacker – Rachid -, rĂ©pĂ©rĂ© alors qu’il commettait un vol, Ă©tait armĂ© d’un Tokarev et d’un Colt. 

 

1999

BRUXELLES / Arrestation mouvementée dans le quartier Matongé, LB 13/07/1999

 

Incidents avec une centaine de badauds, aprĂšs l’arrestation mouvementĂ©e d’une ressortissante congolaise inscrite en Allemagne qui refusait de se soumettre Ă  un contrĂŽle d’identitĂ©.  Elle Ă©tait soupçonnĂ©e de revente Ă  la sauvette de marchandises d’origine douteuse (vĂȘtements et parfums).

 

1999

BRUXELLES / Trafic de cocaïne démantelé dans un café bruxellois, LB 13/07/1999

 

Arrestation du revendeur, Mohamed et du gĂ©rant de l’établissement, Samir.

 

1999

Drogue / Deux limbourgeoises arrĂȘtĂ©es avec 56.000 pilules d’XTC en Italie, La Lanterne 10/11/1999

 

Milena Turkalj et Maria Turkalj, d’origine yougoslave

 

1999

FrĂ©dĂ©ric Hacourt, La mafia sicilo-belge dans les filets d’Interpol, LB 14/01/1999

 

Une opération policiÚre concertée débouche sur plusieurs arrestations à Agrigente, LiÚge et Charleroi.

La forte migration d’Agrigentais vers LiĂšge a couvert de nombreuses infiltrations criminelles. Les affiliĂ©s des “familles” ont trouvĂ© Ă  l’ombre des usines de Seraing et d’OugrĂ©e les ressources Ă©conomiques nĂ©cessaires pour constituer des bases utiles au repli des contumaces et Ă  la “dĂ©localisation” des chefs de bande.  D’autre part, la plaque tournante belge est prĂ©cieuse pour le trafic d’armes et de stupĂ©fiants en provenance d’AmĂ©rique du Sud.  On se souviendra aussi que les tueurs tunisiens d’AndrĂ© Cools furent engagĂ©s par deux mafieux agrigentais.

 

1999

Gunther Vanpraet, Toeristisch blazoen krijgt ernstige deuk, De Standaard, 22 januari 1999

 

De Haan woedend over inbraken door asielzoekers.

 

1999

IMMATRICULATION – Vol de 21.000 certificats: nouvelle arrestation, LB 16/01/1999

 

Certificats d’immatriculation vierges volĂ©s dans les locaux bruxellois de la DIV, la direction de l’immatriculation.

Le voleur: SaĂŻd A., un Molenbeekois de 22 ans.

 

1999

Jean-Fr. Dumesnil, Les rondes écourtées de la ligne du bus 27, LB 31/03/1999

 

Il existe une ligne Ă  risques Ă  Namur, oĂč certains arrĂȘts ont Ă©tĂ© abandonnĂ©s suite Ă  des incidents: la citĂ© des Balances, avec ses logements sociaux qui se traĂźnent en longueur, ses jeunes plutĂŽt turbulents qui n’hĂ©sitent pas Ă  narguer les conducteurs par leur insolence verbale ou leur attitude menaçante lors des passages du vĂ©hicule. 

“En aoĂ»t dernier, des ballons de foot lancĂ©s Ă  rĂ©pĂ©tition sur un vĂ©hicule conduit par Catherine, l’une des collĂšgues de Serge, ont constituĂ© la goutte qui a fait dĂ©border le vase.  AbreuvĂ©e d’insultes, paniquĂ©e, celle-ci n’ a eu d’autres ressources que de dĂ©marrer en trombe de l’arrĂȘt et de rejoindre sans demander son reste le parc des vĂ©hicules.”

rĂ©sultat: arrpĂȘt de travail et dĂ©cision d’abandonner deux des 4 ‘stop’ au coeur de la citĂ©.

 

1999

Jean-François Dumesnil, la foudre s’ est abattue sur les Wavriens, LB 16/03/1999

 

Emeute aprĂšs le carnaval de Wavre.

Un groupe de jeunes – avec autant de MaghrĂ©bins que de Belges s’ en est pris au commissariat, vers 19 heures.  jets de pierres, cocktails Molotov, coups de barre dans les vitrines.

 

1999

Nicole Burette, Le zoo d’Anvers, lieu de bagarres en rùgle?, LB 20/01/1999

 

Rixes de plus en plus frĂ©quentes entre adolescents de 15-16 ans dans l’enceinte mĂȘme du zoo.

 

1999

P.D.G., La justice belge brise l’élan d’un gourou multinational, LB 16/01/1999

 

Ăątron d’une secte active dans 65 pays, “MaĂźtre Dang a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© pour escroquerie et pratique illĂ©gale de la mĂ©decine.

La secrétaire-trésoriÚre de la section belge de la secte, Vo Thi Minh Hiep, domiciliée à Rhode-Saint-GenÚse.

 

1999

Pol van Mossevelde, “Niets te maken met overval op garage Geerts”, Het NB, 15/06/1999

 

Drie Marokkanen waren betrokken bij een bloedige raid op garage Geerts in 1992 in Aarschot.

Vader en zoon Geerts werden zwaar mishandeld.  Vader Jan Geerts is arbeidsongelukt.

 

1999

René Haquin, Les bus reviennent à Moignelée, LS 08/01/1999

 

Suppression de la desserte de MoignelĂ©e, le 17 dĂ©cembre 1998 et ce, pendant environ 2 semaines: motif: une escalade d’incidents et de dĂ©prĂ©dations sur les navettes scolaires: jets de projectiles, sonnettes de secours actionnĂ©es sans raison, dĂ©montages de banquettes, pĂ©tards et fumigĂšnes, insultes, menaces.

 

1999

LIEGE – Agression contre un octogĂ©naire, LB 11/01/1999

 

AgrĂ©ssĂ© par une adolescente de race noir, ĂągĂ©e de 15 ans.  la victime a rĂ©pondu Ă  un coup de sonnette et s’est trouvĂ©e en prĂ©sence d’u e adolescente, qui lui a portĂ© des coups de manche de brosse Ă  la tĂȘte et l’a repoussĂ©e dans son appartement. L’octogĂ©naire a Ă©tĂ© ligotĂ© et baĂźllonnĂ©.

 

1999

P.D.G., Tragédie passionnelle à Louvain-la-Neuve, LB 22/01/1999

 

Un Ă©tudiant libanais, ayant achevĂ© ses Ă©tudes d’ingĂ©nieur commercial harcelait une assistante chargĂ©e de cours Ă  l’UCL.

L’amoureux Ă©conduit s’est prĂ©senner mercredi au bureau de sa victime avec un couteau et un produit inflammable.

L’homme a donnĂ© plusieurs coups de couteau Ă  la victime  (…).  le forcenĂ© s’ est alors immolĂ© et sa victime s’est jetĂ©e par la fenĂȘtre du septiĂšme Ă©tage pour Ă©chapper Ă  l’incendie.

 

1999

ANVERS – Visiteurs du soir condamnĂ©s, LB 26/01/1999

 

Home-jackers, chef de la bande: 18 ans: Rachid Nasri

 

1999

BRUGES – Cambrioleur piĂ©gĂ© par un lapin, LB 26/01/1999

 

Un ressortissant de l’ex-Yougoslavie, Dritan Berisha, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© en flagrant dĂ©lit.  il a Ă©tĂ© condamnĂ© pour trois cambriolages.

 

1999

Un Ă©lĂšve poignarde son prof, LB 02/02/1999

 

Un enseignant de l’AthĂ©nĂ©e royal technique de Deurne a Ă©tĂ© blessĂ© par un Ă©lĂšve habitant Borgerhout, auquel il avait fait une remarque parce qu’il Ă©tait arrivĂ© en retard au cours.

 

1999

Trafic international de véhicules volés démantelé, LB 09/02/1999

 

Giuseppe M., habitant La LouviĂšre, le ‘mentor’ de l’affaire (home-jackings, car-jackings, …)

 

1999

GAND – Emeute: un gendarme tire, LB 25/05/1999

 

Bataille rangée entre Belges imbibés (sic) et immigrés (300 personnes).

 

1999

GAND – Une enseignante frappĂ©e Ă  coups de couteau, LB 05/06/1999

 

Lors d’ un cours vendredi par un Ă©lĂšve de 14 ans dans un athĂ©nĂ©e de Gand.

Les jours de la victime sont en danger.

L’enseignante, ĂągĂ©e de 50 ans, a Ă©tĂ© frappĂ©e au cou et dans le dos par un Ă©lĂšve, sous les yeux des compagnons de classe de ce dernier.

(…) Cet incident survient deux jours aprĂšs qu’un Ă©lĂšve d’une Ă©cole de Bruxelles ait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© pour avoir frappĂ© et blessĂ© un de ses professeurs.

 

1999

MOLENBEEK – Le malfaiteur tire, la police riposte, LB 20/06/1999

Lors d’une interpellation, Mustapha R., un trafiquant, a sorti une arme et a fait feu en direction de l’un des policiers prĂ©sents.

 

1999

LIEGE/ Voiture volée: les gendarmes tirent, LB 28/06/1999

 

Un des passagers, Giovanni (40 ans) tenait un pistolet en main.

 

1999

MOLENBEEK/ Branle-bas de combat apĂšrs une agression, LB 28/06/1999

 

Remzi et Engin ont Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©s aprĂšs avoir avec un troisiĂšme larron attaquĂ© deux octogĂ©naires au 24e Ă©tage d’une tour, boulevard Mettewie, Ă  Molenbeek.

 

1999

Ph. C., Aprùs l’agression d’un taxi namurois, VA 01/07/1999

 

Sebastiano Mannella, Bianca Stockleit ont agressé un taximan namurois le 29 novembre dernier.

 

1999

Laurent Hoebrechts, Les goûts et les couleurs de Dour, LB 13/07/1999

 

A la fin du festival de Dour, un groupe d’environ quarante jeunes gens Ă©trangers au festival serait Ă  l’origine d’un feu allumĂ© Ă  l’aide de sacs-poubelle.  Lee jugeant dangereux, les pompiers sont alors intervenus pour l’éteindre mais ont dĂ» faire face Ă  l’opposition de la bande de perturbateurs.  (…) jet de projectiles et mĂȘme un coup de feu de pistolet Ă  grenailles.

 

1999

BRUXELLES / Des porte-clés toxiques, LB 27/07/1999

 

Vendus par des handicapĂ©s ou des ressortissants d’Europe de l’Est Ă  la Foire du Midi et dans certains restaurants de la ville, des porte-clĂ©s Ă  l’effigie d’animaux ou de personnages continnent un liquide toxique pouvant constituer un rĂ©el danger pour la santĂ© des enfants et mĂȘme des adultes, suivant le centre antipoisons de l’hĂŽpital militaire de Neder-over-Hembeek.

Ceci a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© Ă  la suite de l’intoxication d’un enfant par un porte-clĂ©.

 

1999

BONCELLES / RĂ©glement de comptes Ă  la mitraillette, LB 04/10/1999

 

Calogero Scerra a Ă©tĂ© abattu en face de son domicile.  Il Ă©tait connu des autoritĂ©s judiciaires notamment pour avoir Ă©tĂ© impliquĂ© en 1992 dans une affaire de proxĂ©nĂ©tisme et fin juin 1994 dans une tentative d’assassinat dans un cafĂ© Ă  Jemeppe-sur-Meuse.

 

1999

IXELLES / DĂ©but d’ Ă©meute dans le quartier Matonge, LB 06/10/1999

 

Deux hommes s’ y battaient, entourĂ©s d’une centaine de personnes.

Lors de l’ interpellation de l’un d’eux, ce dernier ne s’est pas laissĂ© faire et la foule prĂ©sente a pris partie pour lui.

 

1999

JUDICIAIRE / Braqueurs de fourgons arrĂȘtĂ©s, LB 13/10/1999

 

Jean-François Orlando, Laurent Gilsoul, Gioachino Contadino, Hadine Omar Jamall, Jean-Louis Zeilen, Amar Abelk Halid

ArrĂȘtĂ©s par la BSR de Huy.

 

1999

NAMUR / Ils vendaient des Roumaines, VA 30/10/1999

 

La police de Namur a dĂ©mantelĂ© un trafic de femmes et de main d’oeuvre en noir.

Marian Soare, né en 52, est un sujet roumain qui a acquis la nationalité belge par le mariage.  Marié en 91, il est donc devenu Belge, deux ans plus tard.

Son associĂ©, Alain Biesman, Namurois nĂ© en 1956, est de la mĂȘme veine, mais dans l’autre sens: de nationalitĂ© belge, il a Ă©pousĂ© une Roumaine. Tous deux ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s.

 

1999

SAINT-GILLES / Cameraman de “TV-Brussel” agressĂ©, LB 12/11/1999

 

AgressĂ© par trois jeunes gens qlors qu’il effectuait un reportage sur les lieux d’un accident de la circulation, place de BethlĂ©em.

 

1999

SAINT-MEDARD: tĂ©moignage de Ludovic Pirotte – : Rossart (16/11/1999)

 

Equipe premiùre en plein coeur de l’Ardenne: 9 Turcs.

 

1999

André Antoine (17/11/1999): Les laveurs de vitres de voitures à divers  carrefours de Bruxelles: menaçants; il reçut un spray en pleine figure pour avoir refusé de donner une aumÎne.

 

1999

MARCHE / Un gang de cambrioleurs démantelé, LB 22/12/1999

 

5 jeunes Roumains sont dĂ©tenus pou vol et association de malfaiteurs dans le cadre d’une enquĂȘte concernant une bague de cambriolages nocturnes ayant touchĂ© les arondissements de Marche et Dinant.

 

1999

ANVERS / Mystique malveillant, LB 28/12/1999

 

Le tribunal correctionnel d’Anvers a condamnĂ© un marocain de 22 ans Ă  6 mois ;de prison (…) pour avoir donnĂ© un ‘coup de boule’ Ă  un policier.

Le 22 novembre, Mojamed Ahamin s’étiat assis sur les rails du tram pour entrer en mĂ©ditation, bloquant totalement la circulation, jusqu’à ce que la police intervienne.

 

1999

SNCB – De jeunes vandales Ă  l’oeuvre en Brabant wallon, LB 17/05/1999

 

Les gares de Bierges et d’Ottignies ont Ă©tĂ© envahies par une centaine de jeunes dĂ©chaĂźnĂ©s samedi soir.  (…) Les jeunes, aprĂšs avoir passĂ© une ;journĂ©e Ă  Walibi, ont abĂźmĂ© des voitures en stationnement et des biens publics.

 

1999

Hugues Feron, Michele da Nazaret intercepté à Andenne, NG 13/10/1999

 

Impliqué dans des affaires de grand banditisme, notamment des attaques de fourgons et divers hold-up.

 

1999

Patrice Antoons, Huit mois de prison mais avec sursis, NG 13/10/1999

 

Le gĂ©rant d’une station-service de Gosselies avait abattu un client qui voulait partir sans payer, Mohamed Guerrab.  Il a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  huit mois de prison avec sursis.

 

1999

Frédéric Hacourt, Les routes siciliennes mÚnent à LiÚge, LB 29/05/1999

 

Depuis de nombreuses annĂ©es, les “familles” issues de la province d’Agrigente (sud-ouest de l’üle) sont activement implantĂ©es Ă  Charleroi comme Ă  LiĂšge.

Dans l’aprĂšs-guerre, Ă  la fermeture des soufriĂšres, seule ressource de la rĂ©gion, une bonne partie de la population, y compris quelques affiliĂ©s Ă  la mafia, Ă©migra vers la Belgique.

la connection Agrigente-LiĂšge est bien connue par le dĂ©partement d’Investigation anti-mafia (DIA) sicilien, en Ă©troite collaboration avec notre gendarmerie.

 

1999

LIEGE – Refus de perquisition et mini-Ă©meute Ă  Droixhe, LB 20/06/1999

 

Trois suspects appréhendés jeudi pour des hold-up dans des librairies liégeoises ont vite été remis en liberté.

mais l’un d’eux, Faycal (18 ans), a finalement Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ© vendredi aprĂšs avoir sucitĂ© une Ă©meute. RamenĂ© chez lui, Ă  Droixhe, en vue d’une perquisition, il a hurlĂ© en appelant une trentaine de jeunes du quartier Ă  la rescousse.

Les gendarmes, menacés, ont dû quitter les lieux.

 

2000

ANVERS – Querelle de voisins (sic): un blessĂ©.

 

Le fils d’un exploitant de salon-lavoir du quartier de la Groeningheplein Ă  Borgerhout a tirĂ© sur une bande de jeunes qui importunait rĂ©guliĂšrement les clients du salon-lavoir.  Le fils de l’exploitant a tirĂ© sur un des jeunes, Chafik R., 22 ans, et Mohammed K., 18 ans.

 

2000

ARRESTATIONS / Un fonctionnaire communal de Saint-Gilles participait au trafic

Un faux passeport pour 400.000 francs

UN employĂ© du service “Etrangers” avait Ă©tĂ© le complice d’Ilias M., le patron d’un cafĂ© saint-gillois interpellĂ© le 9 novembre, et Philippe D., ex-avocat.  Ilias M. , Pakistanais d’origine, envoyait ses compatriotes intĂ©ressĂ©s vers l’ex-avocat qui lui-mĂȘme passait commande auprĂšs de l’employĂ© communal.  Ces deux derniers auraient mis sur pied un rĂ©seau vendant pour 10.000 euros environ des faux papiers britanniques Ă  des clandestins pakistanais.

GrĂące Ă  ces faux-papiers, les Pakistanais pouvaient obtenir aurprĂšs de l’administration communale de Saint-Gilles un permis de sĂ©jour d’une durĂ©e de 5 ans.  des faux passeports qui leur permettaient Ă©galement de s’établlir en toute lĂ©galitĂ© dans n’importe quel autre pays de l’Union europĂ©enne.

51 cas ont pu ĂȘtre prouvĂ©s.

 

2000

BANDITISME / Voiture volée à Ostende, course poursuite à Bruxelles, LB 23/3/2000

 

Volée, interceptée: il y avait 4 occupants nord-africains. 

 

2000

Brabant 3e division (football) : une équipe : Etoile marocaine

 

2000

Bruxelles/ Perquisitions et arrestations dans le milieu roumain … et opĂ©ration avec saisies dans le milieu portugais, LB 08/06/2000

 

2000s

BultĂ© Annemie, “Wie er echt bij wil horen, moet een auto stelen en een meisje verkrachten”, Humo 3173/27, p.14-16

 

“Het zijn verschillende bendes uit Molenbeek, Schaarbeek, Sint-Gillis, 
 Vaak kennen ze al van andere feiten: carjackings, inbraken. Ze stelen samen, ze verkrachten samen. Sooms zijn het gewon kameraden die op straat rondhangen en samen op stap gaan. De meesten zijn allochtonen: Marokkanen, Italianen, 
”

 

2000s

Bulté Annemie, Belgica Nostra : het maffiakasteel van Charleroi, en waarom het gerecht het zo lang ongemoeid liet, in : HUMO 3300, p.16-17

 

Ook Sebastiona di Luciano is een man die zijn wereld kent, zo blijkt uit een brief die hij op 30 april 1996 aan zijn advocaat schreef. Daarin nodigt hij zijn raadsheer uit op een groot feest in zijn kasteel, vier dagen later. « De gemeente Fontaine-l’EvĂȘque organiseert bij mij thuis een ‘dag van de middeleeuwen’. Er komen 1500 genodigden, de eregasten zijn minister Di Rupo, minister Maystadt en burgemeester Rovillard van Fontaine-l’EvĂȘque, er zullen ook veel journalisten aanwezig zijn. (
)  Dit zal onze geloofwaardigheid ten goede komen », zo schrijft Di Luciano, die sinds de RTBf-uitzending over zijn maffiaconnectie twee jaar eerder hard an een respectabel imago is gaan werken. » (
)

Burgemeester Rovillard wilde desgevraagd geen commentaar kwijt op de door zijn gemeente georganiseerde ‘reusachtige barbecue’ in het maffiakasteel. Wellicht was hij ervan overtuigd dat Sebastiano Di Luciano een respectabel heerschap was – een overtuiging waarmee hij overigens in goed gezelschap verkeerde. Tot het parket die illusie vorige week aan diggelen sloeg.

 

2000s

Cela se passait Ă  l’AthĂ©nĂ©e royal Marcel Tricot.

Lundi, une prof de gĂ©ographie de l’INstitut ChomĂ©-Wyns Ă  Anderlecht, Ă©tait blessĂ©e par un de ses Ă©lĂšves qui lui a jetĂ© un tournevis sur la tĂȘte.

 

2000

CORROY-LE-GRAND/ Trois braqueurs de fourgon Ă©copent du maximum, LB 01/07/2000

 

Condamnation pour les auteurs de l’attaque Ă  main armĂ©e du 26/11/98: Gian-Paolo Matta, Nunzio Scarcella, Thamed Tosun, de la rĂ©gion de Charleroi

 

2000s

Course-poursuite spectaculaire d’une heure entre le ring de Bruxelles et la limite de la frontiĂšre française

BRUXELLES Pas moins de dix coups de feu. Une dizaine de voitu­res de police et une course-pour­suite se prolongeant sur plus de cent kilomĂštres, depuis le ring de Bruxel­les jusqu’Ă  15 kilomĂštres avant la frontiĂšre française.

La scĂšne est digne d’un film d’ac­tion. Et pourtant, elle a bel et bien eu lieu dans la nuit de jeudi Ă  vendredi. La course s’est Ă©tendue sur une heure de temps, de 0 h 15 Ă  1 h 15 environ.

Comme acteurs principaux dans cette spectaculaire course aux gen­darmes et aux voleurs: Rached Aouadi et M’hammed El Ghazouani, un Marocain de 21 ans et un Français de 26 ans.

Les deux hommes se trouvaient Ă  bord d’une Peugeot 807 bleu foncĂ© immatriculĂ©e avec des plaques suis­ses de GenĂšve. Ils revenaient des Pays-Bas et se trouvaient Ă  hauteur de Zemst (Brabant flamand), sur le ring, lorsqu’une patrouille, remar­quant l’allure rapide Ă  laquelle ils roulaient, dĂ©cide de les interpeller. C’est lĂ  que la scĂšne commence.

 

2000

De B. H., d’Anderlecht.
Suite Ă  lettre “Ratonnade” publiĂ©e dans le Vlan du 19 juillet. Je ne voulais pas polĂ©miquer sur un sujet sensible, mais j’aimerais soumettre aux lecteurs mon sentiment suite au reportage diffusĂ© sur l’une de nos chaĂźnes nationales le soir du match Belgique – Turquie. Lors du journal, un reportage a Ă©tĂ© consacrĂ© Ă  la communautĂ© turque de Belgique et en particulier Ă  une famille ayant crĂ©Ă© une entreprise fabriquant du fromage et du yaourt, et ce avec l’aide de la RĂ©gion wallonne. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre le journaliste annoncer que le patron avait, je cite, “par choix uniquement engagĂ© du personnel turc” et le responsable de la sociĂ©tĂ© de confirmer, car cela faisait plus “famille”.

Je n’ose imaginer le mĂȘme reportage transposĂ© dans le chef d’un patron belge. Il aurait Ă©tĂ© immĂ©diatement mis au banc des accusĂ©s par les organismes contre le racisme. Je constate, malheureusement, une fois de plus que ce qui est appelé racisme dans un sens est appelĂ© respect de la culture dans l’autre.

 

(de: gaston@N-o_S-p-a-m-cotse.com> wrote in message
> news:971632728.39e9f059005d2@webmail.cotse.com
> C’est du racisme aussi! – 10/2000)

 

2000

Jonge migranten trekken spoor van vernieling door Brussel, HLN 11/10/2000

 

Enkele honderden jonge migranten trokken een spoor van vernieling door het centrum van Brussel.

Dat gebeurde nadat een betoging van Palestijnen en Arabieren tegen het geweld in Israël, helemaal uit de hand liep. (
)

Op de kleine ring werden automobilisten aangevallen en hun voertuigen toegetakeld. Nabij de Louizaplaats werden uitstalramen van banken en winkels ingegooid. (
) Enkele honderden jongeren rukten op naar de Zavel en vernielden, volgens de politie “alles wat ze tegenkwamen”.

 

2000s

La maison communale de Jette a Ă©tĂ© ‘visitĂ©e’ dimanche vers minuit par des cambrioleurs, sans doute Youssef B. et Tarek S., 18 ans.

 

2000

Marche de la Madeleine (Jumet): prĂ©sence d’Arabes le dernier soir (jeudi): soirĂ©e sous tension car beaucoup d’entre eux sont prĂȘts Ă  en dĂ©coudre pour des futilitĂ©s.

 

Marche de Bouffioulx (ChĂątelet)

De jeunes descendants d’immigrants arabes ont lancĂ© des pierres sur les marcheurs.

 

2000s

Marche-en-Famenne / Correctionnelle

 

Une jeune fille de 14 ans, esclave sexuelle  d’une bande d’adolescents

Pour viols et attentats Ă  la pudeur, trois jeunes majeurs sont condamnĂ©s Ă  de la prison. Des mineurs l’ont Ă©galement violĂ©e.

Ils sont d’origine turque.

 

2000

MOLENBEEK / Un diffĂ©rend pour un parking a failli tourner Ă  l’émeute, LB 29/12/2000

 

2 personnes, Hamid O. et Anouar E. ont Ă©tĂ© mises Ă  disposition du parquet pour avoir insultĂ© un agent et tentĂ© d’inciter Ă  l’émeute Ă  Molenbeek-Saint-Jean.

En plaçant un vĂ©hicule devant l’entrĂ©e du garage de police.

 

2000s

Namur – tribunal correctionnel – Est-ce ‘le’ dealer de Namur ?, VA 21/10/2000

 

Samir explique qi’il a commencĂ© Ă  vendre de la drogue pour financer le traitement de la maladie de sa maman. Le parquet parle plutĂŽt d’un trafic juteux.

 

2000s

SUPPORTERS SAINT-ETIENNE VOEREN OORLOGMETBRUGSEPOLITIE

 

De politie heeft gisteravond het waterkanon ingezet om de supporters van Club Brugge en het Franse Saint-Etienne te scheiden in de buurt van het Jan Breydelstadion. Er zouden twee agenten gewond zijn. Volgens subsituut Yves Se-gaert van het Brugse parket deden de rellen zich voor toen de Franse supporters door de politie werden begeleid van het stadscentrum naar het sta-dion. Ter hoogte van een café langs de Gistelsesteenweg werden stenen naar de agen-

ten gegooid. Twee politiemen-sen raakten gewond en een cafĂ© werd kort en klein gesla-gen. «De ruiten en deuren wer­den ingeslagen, tafels vlogen in het rond», vertellen Nico Bil-liet en Sandra Dumalin van cafĂ© ‘t Putje. «Die fans van Saint-Etienne stonden hier met knuppels en vuurpijlen. Er zijn minstens twee klanten zwaargewond.» De uitbaters schatten de schade op 12.500 euro en overwegen een klacht in te dienen. Vijftien suppor­ters zijn opgepakt. (KLDZ, PJ)

 

2000

Zestienjarige / Ashraf S. uit Lint/ bedankt voor zware celstraf / 5 jaar / met applaus, Het Nieuwsblad, 22/2/2000

 

2000

EGHEZEE / Trois gitanes arrĂȘtĂ©es aprĂšs un vol, VA 22/1/2000

 

2000

Trafic d’humains / Quatre ans de prison pour un imam, LS 23/01/2000

 

Il s’agit de l’imam de la mosquĂ©e de Waregem aidĂ© de de son fils.

De fin 1998 Ă  fin 1999, M’Barik Rramdani et son fils Fouad Ramdani ont organisĂ© des mariages blancs entre des Marocains et des Belges.

 

2000

LIEGE / Cocktail explosif dans un commissariat, LB 24/01/2000

 

Samedi matin, peu avant 7 heures, des individus jetaient pierres puis cocktail Molotov Ă  l’intĂ©rieur du commissariat de Droixhe, une banlieue liĂ©geoise connue pour ses problĂšmes de cohabitation entre les riverains de nationalitĂ©s diverses. (…) Cette fois, il s’agit de reprĂ©sailles suite Ă  l’arrestation d’un jeune maghrĂ©bin et de son complice; la semaine derniĂšre.  En effet, dans la nuit de mercredi 19 Ă  jeudi 20 janvier, l’agent en fonction fut agressĂ© et blessĂ© Ă  la mĂąchoire par un coup de poing amĂ©ricain.  Les auteurs furent arrĂȘtĂ©s.

 

2000

LIEGE / Viol collectif: un suspect interpellé, LB 28/02/2000

 

Victime: une jeune liégeoise. Appréhendé: un cerrtain Abdelmotaleb, 19 ans, de Droixhe, LiÚge.

 

2000

NAMUR / Dans l’ombre de la “Pizza connection”, VA 23/03/2000

 

Le Tribunal correctionnel de Namur se repenchait sur la gestion de deux izzas du centre ville: le Stromboli et la Scala.  Blanchiment d’argent?  AprĂšs la faillite des deux restaurants, un repreneur avait posĂ© sur le bureau du curateur un chĂšque de 9 millions.  Cash. 

 

2000

CHARLEROI / ColÚre et défécation, VA 25/03/2000

 

En dĂ©cembre 1996, Filipos avait Ă©tĂ© tellement courroucĂ© par l’attitude d’un commerçant bruxellois, le gĂ©rant de la S.A. New Meubles, Ă  Monceau, Ă  qui il devait de l’argent, qu’il Ă©tait venu scier les pieds d’un lit dans le magasin et avait dĂ©fĂ©quĂ© sur le tapis du magasin.

 

2000

ARGENTEAU / Le suspect se rend, LB 30/03/2000

 

Suspect d’un crime commis: Ercan G..  Il passe aux aveux.

 

2000

Mise en garde, LB 04/04/2000

 

La police met en garde contre les agissements de deux jeunes gens d’origine africaine ayant rĂ©cemment dĂ©lestĂ© des clients de banques de leur argent, Ă  la sortie de deux banques.

 

2000

LIEGE / Le silence imposé par le milieu albanais, LB 06/04/2000

 

Un Yougoslave de Geel risque 5 ans de prison pour trafic de marijuana.  Le prĂ©venu refuserait de collaborer avec la Justice par peur de reprĂ©sailles du milieu albanais.  Une communautĂ© qui, selon le substitut Dulieu, “tente une prise de pouvoir des milieux criminogĂšnes liĂ©geois.”

 

2000

FOOTBALL / Dans le Hainaut, VA 08/04/2000

 

La JS Turque doit confirmer (en P2C).

 

2000

SUEDE / Manifestations aprùs le viol d’une adolescente, LB 13/04/2000

 

ProcĂšs de 7 adolescents issus de l’immigration, accusĂ©s d’avoir “exploitĂ© sexuellement” (suivant le procureur) une jeune fille de 14 ans.  Le procureur a “prĂ©fĂ©rĂ© le terme d’exploitation sexuelle Ă  celui de viol, parce que la victime Ă©tait ivre au moment des faits et donc incapable d’opposer une quelconque rĂ©sistance” (sic).

 

2000

J.F.T., le craint d’autres nuits de violence, LB 19/04/2000

 

AprĂšs la mort par balle de Riad, cet AlgĂ©rien “calme et sans histoire de 25 ans”.

“Emotion et colĂšre vis-Ă -vis des journalistes, qui, pour la soeur du dĂ©funt, prĂ©sentent Riad  comme un voleur.”

“Quand un policier s’est fait dĂ©foncer la figure il y a deux semaines, personne n’a rien dit! (…), dit un passant.

 

2000

Une Namuroise “Miss Italia nel Mondo”, VA 24/05/2000

 

“Seize ravissantes candidates, ayant toute une ascendance italienne, ont participĂ© au concours de sĂ©lection rĂ©gionale de “Miss Italia nel Mondo”, dimanche soir Ă  Mont-sur-Marchienne. (…) La sĂ©lection nationale aura lieu Ă  LiĂšge le 25 juin., suivie de la finale mondiale Ă  Salsomaggiore, le 2 septembre 2000.

 

2000

CHARLEROI / Deux malfaiteurs libérés, VA 29/05/2000

 

Un entrepreneur de la rĂ©gion de Charleroi a Ă©tĂ© pris Ă  partie par deux hommes avec une arme de poing.  Ces deux hommes d’origine italienne, spĂ©cialisĂ©s dans le recouvrement de dettes .. par tous les moyens, voulaient que cet entrepreneur leur remette de l’argent qu’il devait Ă  son commanditaire.

ArrĂȘtĂ©s, la chambre du conseil les a fait libĂ©rer… malg’é l’interjection de cet appel par le parquet.

 

2000s

Rodéo fatal à Hicham, 18 ans, DH 13/07/2000

 

Molenbeek – Nasir, 18 ans, Ismael, 20 ans, ont organisĂ© un rodĂ©o avec Hicham dans les rues de cetet citĂ©.

La voture de ce dernier est venue s’encastrer dans une remorque d’un camion avant de prendre feu.

A l’arivĂ©e de la patrouille, Hhcam gisait au sol. Des dizaines de personnes assistaient au triste spectacle. outes ont semblĂ© amnĂ©sique puisque personne n’a voulu raconter ce qui s’était passĂ©.

rapidement, une centaine de personnes Ă©taient prĂ©sentes, empĂȘchant les secours de faire leur travail. Et puis surtout, elles cachaient un des blessĂ©s. Pourquoi ? Pas de rĂ©ponse.

 

2000

JUDICIAIRE / Un détenu évadé abattu à Couvin, LB 16/10/2000

 

Fusillade entre l’ESI et Abdelaziz Lassry, dĂ©tenu en cavale.

 

2000

JUDICIAIRE / Un détenu évadé abattu à Couvin, LB 16/10/2000

 

Fusillade entre l’ESI et Abdelaziz Lassry, dĂ©tenu en cavale.

 

2000

P.D.G., Jessica Hubens retrouvée à Tirana, LB 31/10/2000

 

Fin de l’angoisse pour la famille de la jeune LiĂ©geoise de 15 ans disparue le 19 juillet.

L’homme suspectĂ© de l’avoir enlevĂ©e, un Kosovar ĂągĂ© de 26 ans, Xheme Shehu dit ‘James’, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©.

Selon l’agence de presse AFP, l’individu souhaitait notamment avoir un enfant avec la jeune fille, estimant que cela lui permettrait d’obtenir un pemis de sĂ©jour en Belgique.

 

2000

ANDERLECHT / De jeunes lanceurs de pierre appréhendés, LB 16/10/2000

 

(nombre : 27)

AprĂšs l’annulation  d’une manifestation contre IsraĂ«l organisĂ©e par l’association « Alhambra ».

 

2000

BRUXELLES / RĂšglement de comptes aprĂšs un banal accident, LB 06/04/2000

 

Mustapha et Galid ont agressĂ©, Ă©quipĂ©s d’un sabre, d’un coup de poing amĂ©ricain et d’une sorte de fourche, Ă  son domicile Nouredine, un Molenbeekois de 21 ans, avec qui l’un d’eux avait eu un accident de la circulation sans gravitĂ© au cours du week-end.

 

2000

Un gendarme et un policier blessés à LiÚge et à Anvers, LB 17/10/2000

 

« Un policier a Ă©tĂ© gravement blessĂ© lors d’une intervention dans les locaux d’une asbl turque, Ă  Anvers.  Quatre autres agents ont Ă©tĂ© lĂ©gĂšrement blessĂ©s.

Quatre individus Ă©taient en train de se battre et les gendarmes ont rĂ©ussi Ă  les sĂ©parer et Ă  calmer les esprits.  Un peu plus tard, une dizaine de personnes sont revenues Ă  la charge et ont attaqué  les forces de l’ordre Ă  coups de pierres.

Cinq policiers ont été atteints. »

 

2001

A.J., Namur / Tribunal correctionnel – Rien à voir avec ça, VA 21/06/2001

 

Négriers de la construction ? Tous les prévenus (Donato Maffucci, Christian Pirmez, Allatta).

 

2001

Bastogne / RÚglement de comptes? / Le Dakota saccagé, AL 07/05/2001

Ce vendredi 4 mai, vers minuit, une quinzaine d’Ă©trangers d’origine turque ont mis Ă  sac le cafĂ© bastognard “Le Dakota”, tenu par GaĂ«tan Gesslot. “La bande est arrivĂ©e armĂ©e de bois, de chaĂźnes et de coups de poing amĂ©ricains pour foutre la m…”, nous a expliquĂ© M. Gesslot. “Quand on a vu comment ça tournait, nous avons utilisĂ© des gaz lacrymogĂšnes, mais ils ont quand mĂȘme fait voler les vitrines en Ă©clats. Ca a durĂ© moins d’une minute.”

 

2001

BRUXELLES / Policiers violemment pris Ă  partie Ă  Matonge, LB 17/02/2001

 

Le quartier africain d’Ixelles, connu sous le nom de Matonge, a vĂ©cu deux heures agitĂ©es vendredi soir. Tout a commencĂ© vers 18.30 lorsqu’un commerçant de la galerie Louise a cru reconnaĂźtre un individu qu’il soupçonnait l’avoir volĂ© prĂ©cĂ©demment.

La police d’Ixelles, appelĂ©e, est arivĂ©e sur les lieux et s’est fait prendre Ă  partie par des personnes leur reprochant d’avoir abattu jeudi, (..) un jeune dealer.

L’altercation s’est alors muĂ©e en mini-Ă©meute se rĂ©pandant dans les rues et galeries du quartier et saccageant, entre autres, deux voitures de police.

 

2001

Championnat de full contact à Saint-Servais, décembre 2001

 

Suivant des témoins, propos agressifs de la part de « supporters » maghrébins envers les spectateurs belges.

 

2001

CHARLEROI / Tribunal / Une agression tourne Ă  l’émeute, VA 05/10/2001

 

Le tir accidentel d’un gendarme qui voulait protĂ©ger un taximan avait provoquĂ© la colĂšre Ă  la Broucheterre le 6 juin dernier.

Hier matin, Samir Kadir, MichaĂ«l Langa et Patrick Lambert* ont comparu libres devant la 20e chambre du tribunal correctionnel de Charleroi. (
) Un troisiĂšme ne s’est pas prĂ©sentĂ©, un certain Gaylord Kimbuta, (
).

 

* = le gendarme

Les 3 hommes sont montĂ©s dans un taxi. Le chauffeur a reconnu Gaylord, car il avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© victime de grivĂšleries de la part de ce dernier. Le taximan  sort de sa voiture pour aller l’en extraire. Une bagarre Ă©clate.

Un adjudant des Unités provinciales de circulation, Patrick Lambert, intervint.

Il a pris des coups et a dĂ» dans une bousculade faire feu sur Samir, qu refusait de placer les mains sur le capot de la voiture.

Les 3 jeunes agresseurs ont alors pris la fuite.

Des Ă©meutes avaient Ă  la Broucheterre aprĂšs l’annonce du bulletin de santĂ© de Samir qui avait un oeil en mauvais Ă©tat. Ces heurts ont durĂ© pendant plusieurs jours. Trois commissariats de police et le snack de l’épouse de Patrick Lambert avaient Ă©tĂ© incendiĂ©s Ă  coups de cocktail Molotov.

 

2001

Delepierre Frédéric, Un abattoir clandestin à Fayt-lez-Manage, LS 11/05/2001

 

Dans un état de santé déplorable, des vaches de la ferme de Fayt ont été abattues clandestinement.

Deux rĂ©fugiĂ©s illĂ©gaux ghanĂ©ens ont d’ailleurs Ă©tĂ© interpelĂ©s.

 

2001

Dinant – M.M., PlacĂ©s sous mandat d’arrĂȘt Ă  Dinant, incarcĂ©rĂ©s Ă  Namur, VA 03/07/2001

 

Des dizaines de prĂ©ventions retenues contre deux belges d’origine congolaise, domiciliĂ©s Ă  Anderlecht.

 

2001

ELSENE / Bewogen uitvaart neergeschoten drugdealer, Het Laatste Nieuws 23/02/2001

 

De Congolese gemeenschap uit de MatongĂ©-wijk wilde naar Afrikaanse traditie met de lijkkist te voet het “dorp” doorkruisen, in dit geval de MatongĂ©-wijk.

De begrafenisondernemer die het stoffelijk overschot naar de luchthaven van Zaventem zou brengen, had daar geen oren naar. De man werd samen met zijn dochter uit de lijkwagen gesleurd en geslagen. De kist moest door de politie met honden ontzet worden.

Uiteindelijk mochten de Congolezen toch met de lijkwagen doorheen de Matongé-wijk toeren waarna ze op de vrachtluchthaven Brucargo ingetogen deelnamen aan een eredienst.

 

2001

Husquin Samuel, Namur / Tribunal correctionnel – Quatre sportifs se mettent hors-jeu, VA 26/06/2001

 

SĂ©bastien, Maxime, Kezo et Mampuya, quatre grands sportifs d’origine africaine, et rĂ©sidant dans la rĂ©gion de Charleroi, ont braquĂ© deux commerces, Ă  Jambes et Ă  Sombreffe.

 

2001

IXELLES / Robert François, Rapatriement houleux du corps de Fololo, LS 23/02/2001

 

Le rapatriement du corps de Mongo Fololo vers Brucargo (Zaventem), le dealer abattu par un policier d’Ixelles jeudi passĂ©, a failli tourner Ă  l’émeute, ce jeudi.

En principe, le corbillard contenant la dĂ©pouille du jeune Congolais devait quitter Ixelles vers 16h30 pour Zaventem, oĂč une cĂ©rĂ©monie religieuse Ă©tait prĂ©vue. Le corps devant ĂȘtre envoyĂ© le lendemain par avion vers Kinshasa.

Mais la foule africaine (une centaine de personnes) en colĂšre a bouleversĂ© l’horaire. Le corbillard, escortĂ© par des motards depuis la morgue (rue Montserrat), a fait croire Ă  la famille que la police tentait de se dĂ©barrasser en catimini du corps.

Vers 16 heures, rue Paquot, le ton monta :  « Vous ĂȘtes des assassins. », hurlait la foule Ă  la police. « Voleurs de morts ! Vous ĂȘtes des tueurs racistes ! » (
)

Finalement, aprĂšs l’intervention du commissaire en chef, Gerald Noon, qui n’était pas au courant que le ministre Michel avait promis aux Blacks (sic) qu’ils auraient un bus et de l’argent pour rapatrier le corps Ă  Kinshasa, le calme fut ramenĂ© Ă  Matonge.

 

2001

Kruit Henk, Groep Marokkanen zet park Six Flags op stelten, De Telegraaf, 02/07/2001

 

Een woedende groep van ongeveer twintig Marokkaanse jongeren heeft zaterdagmiddag geprobeerd het kantoor van de bewakingsdienst te bestormen op het attractiepark Six Flags Holland in Bidinghuizen. Politie en bewaking werden met stenen bekogeld. (
)

Aanleiding vormde de aanhouding van een Marokkaan uit de groep, die een 24-jarige inwoonster van Lelystad op het terrein van het attractiepark ernstig had mishandeld. Het slachtoffer liep daarbij letsel aan beide armen en benen op en oest haar verwondingen in het ziekenhuis laten hechten.

 

2001

Lefelon Patrick, Afrikaanse jeugdbende organiseert groepsverkrachtingen, DS 26/11/2001

 

Twee leiders van de Afrikaanse jeugdbende Black Wolves zijn opgesloten op verdenking van minstens vier groepsverkrachingen. De bende lokte Afrikaanse vriendinnetjes of kennissen mee naar twee kelders in het Brusselse waar ze werden verkracht.

 

2001

Lekane Eric, Marche-en-Famenne / Le plus gros labo d’ecstasy du pays, AL 31/05/2001

 

Parmi les quatre hommes arrĂȘtĂ©s, un Yougoslave installĂ© Ă  marche, deux Allemands et un NĂ©erlandais.

 

2001

NAMUR / Deux Pakistanais arrĂȘtĂ©s / Ils recelaient le butin de jeunes voleurs Ă  l’étalage, AL 09/01/2001

 

Butin : un stock pour des dizaines de milliers de francs, principalement des bouteilles d’alcool et des gsm que des mineurs leur revendaient Ă  des prix dĂ©fiant toute concurrence. Ensuite, les deux Pakistanais les revendaient dans leur « night shop » en haut de la Rue de Fer.

 

2001

Nivelles / Tribunal correctionnel, Ali Baba serait-il de Louvain-la-Neuve ?, VA 25/09/2001

 

Plus de 60 vols, 9 prévenus, des millions de préjudice et un kot de Louvain-la-Neuve transformé en repaire de voleurs à la chignole.

Un gang d’origine roumaine.

 

2001

Pol Rectem, MONT-SUR-MARCHIENNE / SĂ©lection Miss Italia Nel Mondo, Elues et trĂšs Ă©mues, VA 16/05/2001

 

Finale belge de « Miss Italia Nel Mondo »

« Ce concours de beauté, destiné aux jeunes filles ayant une ascendance italienne, se déroule chaque année dans le monde entier. « Miss Italia Nel Mondo » rassemble cinquante candidates au titre mondial. »

 

2001

Rommers Werner, Mensenhandelaars importeren dieven, het Nieuwsblad 08/09/2001

 

Roemeense bende dwingt landgenoten supermarkten te bestelen.

In België moesten dezen diefstallen plegen en sommigen moesten zich prostitueren.

De speurders troffen in vijf woningen 24 slachtoffers aan, onder wie vijf kinderen.

 

2001

SCHAERBEEK / Un Ă©ducateur de Schaerbeek blessĂ© d’un coup de couteau, LB 02/02/2001

 

On avait refusĂ© Ă  Yasine l’accĂšs de la maison de jeunes situĂ©e place Gaucheret Ă  Schaerbeek.

 

2001

Th. Cv., Bruxelles/ Cour de Cassation – Dernier round pour un incendiaire namurois, VA 26/06/2001

 

Palmerio Cabras avait boutĂ© le feu en 1996 aux bĂątiments de 2 sociĂ©tĂ©s Ă©tablies dans l’ancienne gare de Nodebais (Beauvechain).

 

2001

Tribunal correctionnel de Namur / Jugement

Pas de clémence pour les trafiquants, VA 04/12/2001

 

Il s’agit de Mustapha El Ouardi et Farid Kallou, deux Marocains arrivĂ©s en Belgique Ă  la fin des annĂ©es 90.

 

2001

LiĂšge / Ali Taibi arrĂȘtĂ© pour le meurtre d’un Hollandais, LB 04/05/2001

De mĂȘme que Mohammed Charki.

 

2001

NeufchĂąteau / Ils tentaient d’écouler de faux dollars, AL 21/06/2001

 

Arrestation de deux Lituaniens alors qu’ils tentaient d’échanger de faux dollars dans des agences bancaires (Fortis et Dexia) Ă  NeufchĂąteau.

 

2001

Molenbeek / Huit ans de prison pour trois Yougoslaves, AL 03/11/2001

 

Pour un vol avec violence dans l’appartement d’un couple d’octogĂ©naires.

 

2001

Jette / Violée trois fois à 14 ans !, DH 17/01/2001

 

Mohamed, Redouan, deux majeurs, et Mohamed, 16 ans, sont sous mandat d’arĂȘt.

Sabine, une jeune fille de 14 ans, a Ă©tĂ© victime d’un viol collectif, dimanche soir.

 

2001

CHARLEROI / Drogue – Dealer neutralisĂ©, VA 08/03/2001

 

Arrestation d’un ressortissant Ă©tranger et sans domicile fixe en Belgique.

 

2001

Fosses vit encore dans la crainte !, Le Messager, 30/03/2001

 

Jeudi dernier vers 16 h35, Fosses a encore Ă©tĂ© le thĂ©Ăątre d’un drame qui aurait pu avoir des consĂ©quences plus graves.

A la bouchene LĂ©glise, aux Quatre-Bras, se trouvaient Philippe Charue et un ami, venus pour une remise de prix. Deux individus (dont un maghrĂ©bin, Fossois paraĂźt-il) et un jeune de Ham sont alors entrĂ©s et ont commandĂ© un dagobert : pendant qu’on le prĂ©parait, ils volĂšrent une

boulette et un cervelas et simulait de se servir d’autres marchandises ; leur allure n’Ă©tait guĂšre rassurante, M, LĂ©glise leur demanda alors de sortir. Ils prirent mal la chose jouant des poings contre la vitrine. Ph. Charue intervint alors mais se fit maltraiter.

La dispute se poursuivit alors rue du Postil et en arnvant Ă  hauteur du cafĂ© Le Sapeur,  Philippe Charue reçut trois coups de couteau. Les individus prirent alors la fuite. L’ambulance de Fosses fut appelĂ©e d’urgence et conduisit M. Charue Ă  la clinique Fabiola oĂč il reçut les premiers soins. Il put rentrer le jour suivant, mais doit encore subir des soins actuellement.

Les deux individus furent appréhendés mais aprÚs avoir été interrogés, furent remis en liberté.

Va-t-on connaĂźtre de nouveau les mĂȘmes scĂ©narios que prĂ©cĂ©demment, Ă  savoir des gens qui se permettent tout, sĂšment la terreur et en sortent impunis ? Ou attendra-t-on qu’un drame survienne avant de se rendre compte que des mĂ©faits, mĂȘme s’ils sont bĂ©nins, qui doivent

ĂȘtre plus sĂ©vĂšrement punis.

 

2001

S. Hd., Il devenait un « professionnel », VA 09/06/2001

 

Braquage d’une librairie, vol dans une boulangerie, 
 Mohammed, 20 ans, arrivĂ© pour rejoindre sa mĂšre il y a 4 ans, va choisir la pente la plus glissante, celle de la drogue, des vols et de la violence.

 

2001

Soumois Frédéric, Magali, retenue en Tunisie, LS 21/06/2001

 

Les deux enfants de Betty Christensen, enlevés successivement en 1993 et 1996, sont détenus illégalement en Tunisie par leur pÚre.

Alors que les justices tunisienne et belge reconnaissent que les enfants étaient en danger physique et moral en compagnie de leur pÚre, les juges locaux ont ordonné le retour de Magai chez sa mÚre, mais ont décidé que Joachim resterait finalement sur place.

 

2001

Allemagne / Deux Belges prises en otage, AL 01/08/2001

 

Un criminel apatride a fait irruption Ă  Hasselt dans une voiture occupĂ©e par deux femmes. AprĂšs violĂ© l’une d’entre elles, il s’est enfui  en Allemagne avant d’y ĂȘtre arrĂȘtĂ©.

EmprisonnĂ© depuis 1994 pour des actes de violence commis dans les environs de Hasselt, il bĂ©nĂ©ficiait d’un congĂ© alors qu’il Ă©tait enfermĂ© dans un institut psychiatrique de Merksplas.

 

2001

Izel / Deux Russes arrĂȘtĂ©s pour racket, AL 10/08/2001

 

Alors qu’ils s’étaient prĂ©sentĂ©s au domicile d’une personne hĂ©bergeant un couple de rĂ©fugiĂ©s venus d’AzerbaĂŻdjan.

 

2001

SINT-NIKLAAS / « Altijd maar strenger optreden », DS 30/08/2001

 

Rellen dinsdag nacht in het centrum van Sint-Niklaas. 16 migrantenjongeren, voornamelijk minderjarigen uit Lokeren en Temse, gepakt.

 

2001

CHARLEROI / Tribunal correctionnel, VA 12/10/2001

 

PÚre et fils impliqués dans un trafic de coke

La famille Gasparini de Marcinelle, Ivano , Gianni et Bruno ont comparu hier matin (
).

Ils Ă©taient accompagnĂ©s d’Abdelkarim El Hankouri et d’Ahmed Akeschir. (
)

 

2001

CHARLEROI / Un receleur de vĂ©hicules volĂ©s arrĂȘtĂ©s, VA 24/10/2001

 

Gerardo et Vito D’elia de Forchies (pĂšre et fils), oĂč ils sont connus car ils possĂšdent beaucoup de biens immobiliers, perquisitionnĂ©s. La plupart des piĂšces retrouvĂ©es par les enquĂȘteurs provenaient de voitures volĂ©es. ComplĂštes et en piĂšces dĂ©tachĂ©es, le stock reprĂ©sente prĂšs de 300 voitures.

 

2001

Tongres / Real : 4e homme placĂ© sous mandat d’arrĂȘt, AL 02/11/2001

 

Fusillade au dancing le Real.

Inculpation d’Omer Bagci, de Liùge.

 

2001

P.W., NAMUR / Un Lituanien arrĂȘtĂ© Ă  FraniĂšre, VA 09/11/2001

 

La personne, munie d’un passeport valable, Ă©tait apparemment en ordre de sĂ©jour.

Avec d’autres, il volait des semi-remorques.

Préjudice : des dizaines de millions.

 

2001

Charleroi / Agression dans un bus : sanction sévÚre, VA 23/11/2001

 

Condamnation pour Farid Aziza, 22 ans, pour l’agression d’une conductrice du Tec Charleroi en 1999.

 

2001

Charleroi, Folle course dans les rues, VA 23/11/2001

 

Arrestation de deux jeunes de Forest et Farciennes : Yussuf Yildirim, 20 ans, et d’un certain Emir, 19 ans, tous deux de nationalitĂ© turque, aprĂšs une course poursuite. 

 

2001

A.Deb., Eghezée / Mensonge et diffamation, VA 24/11/2001

 

La police d’EghezĂ©e met les choses au point : elle ne tolĂ©rera pas les insinuations fascisantes dont elle a Ă©tĂ© la cible dans le cadre de l’affaire Persida Dardha, cette musicienne albanaise menacĂ©e d’expulsion.

 

2001

Charleroi / Rififi au tribunal, NG 05/12/2001

 

ProcÚs de la bande de la Basse-Sambre : 19 personnes

Lors du procĂšs, des menaces de mort ont Ă©tĂ© profĂ©rĂ©es en direction de la juge d’instruction.

La tĂȘte pensante de la bande semble ĂȘtre Edoun Dbiri.

 

2001

Deux car-jackers interceptés à Bastogne et à Sprimont, AL 01/06/2001

not. Francisco Spinosa

 

2001

Charleroi / Vol avec violence : des peines de 4 à 7 ans, VA 23/11/2001

 

Condamnations pour Mohamed Jalal, 20 ans, de Gilly, David Mannella, 21 ans, de Lodelinsart, et Adil Abar, 21 ans, de Gilly.

 

2002

A.Deb., Namur / Tribunal correctionnel – « Le haschich, c’est notre culture », VA 11/01/2002

 

Important trafic de haschich en région namuroise démantelé.

Les prévenus sont nord-africains.

 

2002

A.J., Namur / Un gros trafic d’hĂ©roĂŻne et de cocaĂŻne dĂ©mantelĂ©, VA 13/03/2002

 

Dix personnes arrĂȘtĂ©es, dont des personnes arrivĂ©es illĂ©galement du Maroc. Ils avaient Ă©tĂ© recrutĂ©s par un Bruxellois, Rachid le boiteux.

 

2002

AgressĂ©e Ă  80 ans, Le plus jeune des agresseurs n’a que 12 ans !, DH 15/01/2002

 

Molenbeek / Une dame de 80 ans fut agressée en pleine rue par 5 gamins ùgés entre 12 et 16 ans : Nordine, 15 ans, Bekim, 15 ans, Sulaiman, 16 ans, Nouredine, 16 ans, et le petit dernier Driess, 12 ans.

Vu la violence de l’agression, AngĂšle s’est fracturĂ© la hanche en s’écroulant au sol.

Ses agresseurs.

 

2002

ARLON / Tribunal correctionnel – Treize Ukrainiens travaillaient au noir, AL 04/10/2002

 

En novembre 2000, treize travailleurs clandestins ukrainiens sont surpris dans une discothĂšque en travaux, Ă  Arlon.

 

2002

Bruxelles / Pharmacien officier supérieur écroué par la Cour militaire, LB 20/11/2002

 

Jean-Paul Scoupe, dĂ©jĂ  victime d’agressions dans sa pharmacie situĂ©e Ă  proximitĂ© de la place Rogier, a tuĂ© un jeune homme aprĂšs avoir Ă©tĂ© provoquĂ© par quelques jeunes marginaux ivres. L’un d’entre eux, StĂ©phano, avait exhibĂ© un couteau de boucher. Se sentant menacĂ©, Jean-Paul Svoupe avait ouvert le feu.

 

2002

CHARLEROI –  Tribunal correctionnel, Deux ans pour un trafiquant international, VA 30/01/2002

 

Ozcan Kilic, maçon de ChĂątelet, Ă©tait un maillon indispensable d’une chaĂźne de trafiquants de drogue.

 

 

2002

CHARLEROI – Fausse assistante sociale – Voleuse rusĂ©e arrĂȘtĂ©e, VA 01/10/2002

 

Grugeant des personnes ùgées, se faisant passer pour une assistante sociale, Aprille Erodhy est en aveu pour quelques faits.

Certaines victimes en gardent de lourdes séquelles, certaines vivant recluses depuis ces agressions.

 

2002

Charleroi – Tribunal correctionnel / Dix-sept kilos de paracĂ©tamol, VA 03/09/2002

 

Murat et Kadir sont accusĂ©s d’avoir Ă©tĂ© en possession de paracĂ©tamol et de cafĂ©ine, permettant de couper l’hĂ©roĂŻne.

 

2002

CHARLEROI – Tribunal correctionnel, Trafic d’hĂ©roĂŻne Ă  l’échelle europĂ©enne, VA 23/01/2002

 

Deux ans de prison ferme pour un dealer farciennois qui traitait avec des trafiquants des quatre coins de l’Europe.

Mustafa Karuc (Farciennes), Hasan Dogan (Charleroi), Ayhan Aras (Beringen), tous trois des ressortissants turcs, Ă©taient prĂ©venus de trafic de stupĂ©fiants et d’association criminelle.

 

2002

Charleroi / La mafia y rùgne – le quartier chaud sous le signe du racket ?, VA 15/01/2002

 

Le racket chez les commerçants existe .

 

2002

Division 2C – Hainaut – JS Turque

 

2002

E.W., DINANT – Chambre du Conseil, Stock de drogue à Vencimont, VA 06/02/2002

 

Mandat d’arrĂȘt Ă  charge de trois ressortissants français, domiciliĂ©s Ă  Givet : Alag nadir, son cousin Alag Yazid, et Cyril Henrot.

 

2002

Flament CĂ©dric, Namur – tribunal correctionnel, Santo contre la banque, VA 31/01/2002

 

Santo, Sicilien d’origine, est notamment accusĂ© de dĂ©tournement de matĂ©riel en leasing (voiture Jaguar, jeep Cherokee, deux Chevrolets, un bateau, du matĂ©riel de chantier pour 30 millions et un substantiel parc informatique).

 

2002

GhesquiĂšre Denis, Jean-Claude Van Cauwenberghe sermonne le PĂšre Samuel, LS 27/03/2002

 

En dĂ©cembre dernier, le ministre-prĂ©sident de la rĂ©gion wallonne participait avec quelques Ă©diles socialistes Ă  l’inauguration de l’église du prĂȘtre intĂ©griste de Charleroi, le pĂšre Samuel, natif du Kurdistan.

Le pùre Samuel est notamment connu pour ses propos sur le caractùre dangereux de l’islam.

 

2002

Graff Pierre, Juprelle / perquisitions – Coup de filet dans le milieu des car-jackeurs (sic), La Province 24/05/2002

 

Une bande de Roumains et de Hongrois Ă©cumait le Luxembourg, Charleroi, Namur et Louvain.

 

2002

Husquin Samuel, Namur – Tribunal correctionnel, Car-jacking à Ohey : 5 ans requis, VA 22/01/2002

 

Nicolas Acione et Stanco Kukin, deux frÚres, sont poursuivis pour avoir commis un carjacking dans cette localité du Condroz en 2001.

 

2002

Ils tirent en l’air en vue d’une patrouille de police bruxelloise, LB 26/02/2002

 

Gunger et Erkan ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s Ă  la suite de coups de feu tirĂ©s en l’air au moment oĂč ils croisĂšrent un vĂ©hicule de police Ă  Molenbeek-Saint-Jean.

 

2002

J.P.P., CHARLEROI – Tribunal correctionnel, Le combat d’une conductrice de bus, VA 24/01/2002

 

Agressée à deux reprises apr des voyous, une conductrice de bus fleurusienne, Muriel Soyeurt, a perdu son emploi.

TraumatisĂ©e par ces agressions, elle n’a jamais pu obtenir son contrat Ă  durĂ©e indĂ©terminĂ©e au tec. Elle a mĂȘme reçu son C4 en septembre.

 

2002

Jallet Albert, NAMUR – Cour d’Assises, Orlando 10 ans, Murhat 3 ans, VA 09/02/2002

 

L’ assassin et le fournisseur de l’arme du crime ont Ă©tĂ© condamnĂ©s aprĂšs l’assassinat du valeureux policier Primo Pauletig lors de FĂȘtes de Wallonie Ă  Namur le 18 septembre 2000.

 

2002

Judiciaire / Fin de cavale pour le frÚre du « petit Mustapha », LB 24/07/2002

 

Farid R., repris aprĂšs son Ă©vasion de l’EDS de Tournai.

 

 

2002

Judiciaire / Mise au rĂŽle de la plainte de la famille Cavas, LB 13/09/2002

 

La famille de Gevrije Cavas, disparue en 1985, a obtenu par la premiĂšre chambre du tribunal civil de Bruxelles la mise au rĂŽle de leur plainte. Elle estime que l’enquĂȘte a Ă©tĂ© nĂ©gligĂ©e car l’affaire n’a Ă©tĂ© mise Ă  l’instruction que le 22 mai 1997.

Les parents et les 13 frĂšres et sƓurs de Gevrije Cavas rĂ©clament chacun une somme de 100 000 euros Ă  l’Etat belge.

 

2002

Kortemark / Veurns gerecht vermoedt drugscentrum in Villa Cartell, Het Volk 20/11/2002

 

Voor de correctionele rechtbank van Veurne werd gisteren door het openbaar ministerie 4 jaar cel gevorderd tegen de Waregemse broers Fouad en Joussef R.. De twee stonden terecht voor het leveren van soft- en harddrugs aan uitbater Ives V. (
).

 

2002

Le procureur s’est dit subjuguĂ© par l’ego dĂ©mesurĂ© du prĂ©venu, DH 25/01/2002

 

Bruxelles / La 14e chambre de la cour d’appel de Bruxelles a clĂŽturĂ© une affaire de coups et blessures Ă  charge de Mohamed A.

 

2002

Luc Gochel, Ils l’ont enlevĂ©e, puis violĂ©e. A onze !, La Province, 29/03/2002

 

Tous sont renvoyĂ©s en correctionnelle pour le viol collectif d’une LiĂ©geoise : Abdelmottaleb, Yavuz, Rachid, Youssouf, Suku, Bilal, Yldiray, Erdal, Erdem, Abdullah, Baris.

Les mĂ©decins qui ont auditionnĂ© la victime sont formels pour dire qu’elle a vĂ©cu un vĂ©ritable enfer dont elle n’est pas encore remise Ă  l’heure actuelle.

 

2002

M.M., Ciney / Interpellations – Trois Albanais de LiĂšge dĂ©fĂ©rĂ©s au juge d’instruction, VA 31/12/2002

 

De plus, deux personnalitĂ©s de nationalitĂ© gĂ©orgienne, domiciliĂ©es en France, voyageant Ă  bord d’un vĂ©hicule dotĂ© d’une plaque d’immatriculation portugaise, ont Ă©tĂ© interceptĂ©es Ă  la suite de vols Ă  l’étalage commis dans plusieurs boutiques de Ciney.

 

2002

M.M., Ciney / Vols / InterceptĂ© dans le coffre d’une voiture, VA 15/10/2002

 

Mais que faisait donc un citoyen roumain, Ă  Braibant, dans la nuit de dimanche Ă  lundi, dans le coffre d’une Renault 19 immatriculĂ©e en France ? Les deux individus qui l’accompagnaient avaient disparu. Au dĂ©but de la matinĂ©e de lundi, on signalait le vol d’une voiture de marque Alfa Romeo Ă  Braibant.

 

2002

MARCHE / Un détenu profite de son transfert pour se faire la malle, LB 23/03/2002

 

Le dĂ©tenu, Florin Bogdan, n’a toujours pas Ă©tĂ© retrouvĂ©.

 

2002

Molenbeek / Il parquait et exploitait des familles d’illĂ©gaux, Sud Presse 02/12/2002

 

Elmostapha louait des taudis à prix fort à des clandestins et profitait de leur précarité pour les employer « au noir ».

 

2002

Mons / Cour d’assises – Dampremy : il tue sa femme par amour, VA 05/03/2002

 

ProcĂšs d’Ali Oubannin, accusĂ© de l’assassinat de son Ă©pouse.

 

2002

Oostende / Stakende scheepvaartagenten vatten 4 mensensmokkelaars, Het Volk 20/11/2002

 

Irakese illegalen werden er opgepakt.

 

2002

P.C., Arlon / Tribunal correctionnel – Trois Roumains condamnĂ©s aprĂšs une longue sĂ©rie de vols, AL 07/06/2002

 

2002

Preumont Jean-Ph., Basse-Sambre / Arrestation d’une bande violente, La Province 09/10/2002

 

La nuit du 13 au 14 aoĂ»t dernier, un policier de l’unitĂ© provinciale du Hainaut Ă©tait blessĂ© Ă  la tĂȘte par des blocs de bĂ©ton jetĂ©s du haut d’un pont de la route de la Basse-Sambre, Ă  hauteur de ChĂątelineau.

Ce policier est toujours hospitalisĂ© et on ne sait toujours pas s’il pourra conserver son Ɠil.

Arrestation de Murat Taflan, Kahraman Kahvecioglu, Yussuf Yildirim et Mehmet Ulmit.

 

2002

Quinze mois de détention pour un arrachage violent de sac, VA 13/08/2002

 

Un jeune Ouzbek avait bousculé une dame ùgée pour lui dérober son sac. La victime en garde des séquelles.

 

2002

S. Hq, Namur – Jugement – Il avait volĂ© Ă  l’EvĂȘchĂ© et Ă  la Province, VA 17/12/2002

 

Said Boulaaras condamné à trois ans de prison.

 

2002

S.Hq., Namur – Jugement – On ne lui a pas volĂ© son ADN : 5 ans, VA 17/12/2002

 

Carjackings, tentative de braquage d’un opticien, vol de voiture
 Coskun Damar a Ă©tĂ© jugĂ© responsable de bien des mĂ©faits et condamnĂ© Ă  cinq autres annĂ©es de prison.

 

2002

Terrorisme / Al Qaeda actif dans le trafic de diamants ?, LB 24/05/2002

 

Deux diamantaires anversois d’origine libanaise seraient les pivots de la contrebande. ils sont soupçonnĂ©s de trafic d’armes, de diamants et de blanchiment d’argent au profit du rĂ©seau al Qaeda.

 

2002

Théùtre jeune public / Le bon, la brute et le fils de pute (sic), LB 21/08/2002

 

Dans « 41 rue de la Limite », des Maghrébins jouent pour raconter le racisme, sans cacher leurs faiblesses.

On y dénonce les préjugés toujours bien présents des Belgo-belges (
).

 

2002

Portugal / le gouvernement veut limiter l’immigration, LB 10/05/2002

 

PrĂšs de 140.000 immigrants illĂ©gaux – dont prĂšs de 50.000 Ukrainiens – ont Ă©tĂ© rĂ©gularisĂ©s en un peu plus d’un an au Portugal (
) et se sont vus octroyer des permis de sĂ©jour temporaires liĂ©s Ă  des contrats de travail.

 

 

2002

La DerniĂšre Heure, 07/01/2002

 

–          Loubna, 4 mois, jetĂ©e par la fenĂȘtre

Mostafa Taaziout est accusé du meurtre de sa petite fille, décédée aprÚs une chute de 12 mÚtres.

–          Couvert par l’immunitĂ©.

Ibrahim, 29 ans, se croyait protĂ©gĂ© par le statut diplomatique de ses parents.  Ilo a agressĂ© une femme de 72 ans.Mineur, il avait commis de nombreux mĂ©faits 
 tous non sanctionnĂ©s de par l’immunitĂ© de ses parents.

–          L’argent Ă©tait dans le slip

AprĂšs avoir commis une agression, Anouar, 21 ans, planque son butin dans les sous-vĂȘtements de sa femme et son gosse.

–          Mohammed Ali mis K.-O.

NĂ© en 1974, le jour d’une victoire de l’ancien champion du monde du mĂȘme nom, il avait trouvĂ© une combine pour faire le plein d’essence Ă  moitiĂ© prix !

–          Il vole les GSM de policiers.

Abdelkadar tentait de trouver un amateur : il est tombĂ© sur d’autres agents en civil.

 

 

2002

Charleroi / Agression d’une extrĂȘme violence, LS 10/01/2002

 

Un jeune ressortissant ouzbek de 24 ans a arrachĂ© le sac d’une sexagĂ©naire alros qu’elle attendait paisiblement son bus Ă  la rue du Pont-Neuf Ă  Charleroi. La dame a tentĂ© de rĂ©sister Ă  son agresseur. (
) La dame se cognant la tĂȘte dans sa chute souffre d’une hĂ©morragie cĂ©rĂ©brale et a Ă©tĂ© hospitalisĂ©e.

 

2002

Bruxelles / Un trafic de drogue démantelé, LB 12/01/2002

 

Une bande de trafiquants de drogue d’origine turque a Ă©tĂ© dĂ©mantelĂ©e. (
) Bruxelles Ă©tait la plaque tournante de ses activitĂ©s.

 

2002

Dupont Gilbert, Karim Cheffou, le ‘pedigree », DH 25/01/2002

 

Le truand Karim Cheffou abattu mercredi Ă  Schaerbeek.

 

2002

Deux gitans en « flag », à Dhuy, VA 30/01/2002

 

Ils ont Ă©tĂ© pris en flagrant dĂ©lit, alors qu’ils ‘visitaient’ une maison de Dhuy.

 

2002

Rapts parentaux / Dossier Saghir : espoir, La Meuse 01/02/2002

 

Une premiĂšre commission rogatoire au Maroc dĂšs lundi.

 

2002

Deux viols commis en Belgique, VA 05/02/2002

 

Français, il a traversé par deux fois la frontiÚre pour commettre des viols. A Merbes-le-Chùteau, puis à Thuin.

L’avocat de la partie civile, Yves Demanet, a expliqué : « Si le prĂ©venu est venu violer ces filles en Belgique, c’est parce qu’il savait pertinemment bien quen France, ce genre de fait est passible des assises. »

 

2002

Marche / Deux Roumains ont écumé la province, LS 10/02/2002

 

Florin Bogdan et Florin Berescu, spécialistes du vol au barillet.

 

2002

Margaux trafiqué : un Belge arrĂȘtĂ© aux Pays-Bas, LB 28/02/2002

 

Khaled Rouabah, négociant belge en vins, (
)

 

2002

S. Hq., Mineurs jusqu’à quel ñge ?, VA 05/03/2002

 

De jeunes Slaves (qui se disent Roms) sont poursuivis pour des vols. Ils contestent systĂ©matiquement en assurant par ailleurs qu’ils n’ont pas 18 ans. MalgrĂ© leurs os


 

2002

Gembloux / Un home jacking pour se venger, VA 08/03/2002

 

Le commanditaire, un patron de café italien, avait recruté deux hommes de main au sein de sa

clientĂšle.

 

2002

Parkings dangereux, LB 13/03/2002

 

Tout rĂ©cemment, les pliciers de l’UnitĂ© provinciale de circulation de Daussoulx et le parquet de Namur ont dĂ©mantelĂ© une bande de malfrats d’origine albanaise qui dĂ©valisent, la nuit, des poids lourds garĂ©s sur des aires de parkinig, le long des autoroutes de la rĂ©gion namuroise.

 

2002

Charleroi / Car-jackers condamnés, VA 26/03/2002

 

Thomas Cauwenbergh, Nouredine Bourchague et Coskun Damar.

 

2002

Vols – Trois Albanais arrĂȘtĂ©s Ă  Verviers, AL 01/05/2002

 

Ils ont été interceptés aprÚs une épidémie de vols commis, début avril, dans des habitations et des voitures de la région de Vielsalm, Gouvy et Houffalize, ainsi que du cÎté de Saint-Vith, Spa et Herve.

 

2002

Meurtre à Schaerbek : indignation et colÚre, LSM 22/05/2002

 

AprĂšs le meurtre d’un couple de MaghrĂ©bins par un vieil homme, en rĂ©action et durant trois nuits, de jeunes Ă©meutiers, issus de cette mĂȘme communautĂ© maghrĂ©bine, ont semĂ© la tereur dans les rues de Schaerbeek.

Ils s’en sont pris aux forces de l’ordre et ils ont agressĂ© des pompiers !

(
)

Il faut aussi savoir que le jour mĂȘme de l’intervention, des officiers de police pendant qu’ils tentaient de s’approcher du forcenĂ© ont Ă©tĂ© frappĂ©s par de jeunes MaghrĂ©bins, trop heureux de pouvoir casser du policier en toute impunitĂ©.

 

2002

Anvers / Expulsion de 12 mineurs, LB 24/06/2002

 

Le parquet d’Anvers a expulsĂ© douze Roumains mineurs d’ñge, coupables de vols.

 

2002

Vol sur une aire d’autoroute : deux arrestations, LB 01/07/2002

 

Trois personnes d’origine albanaise ont Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©es, jeudi matin, Ă  Schaerbeek, dans le cadre d’un vol perpĂ©trĂ© auparavant dans un camion sur l’aire d’autoroute de Wanlin (Dinant).

Depuis plusieurs mois, les vols commis pendant la nuit dans des camions garĂ©s sur des aires d’autoroutes se multiplient, en particulier dans les rĂ©gions de Dinant et de Namur. Elles sont le fait de bandes internationales organisĂ©es qui agissent pendant le sommeil des routiers.

 

2002

J.P.P., Violent arrachage de sac, VA 05/07/2002

 

En janvier, Arlette, 67 ans, de Montignies, était hospitalisée suite à une violente agression.

L’auteur, un Ukrainien, Amil Astanokoulov, Ă©tait sous mĂ©thadone au moment des faits.

 

2002

Grosse saisie de haschisch, LB 12/07/2002

 

Plus de 250 kg de haschisch ont Ă©tĂ© saisis Ă  Bruxelles. 3 individus, d’ origine marocaine, ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s.

 

2002

Un truand abattu par la police Ă  Koekelberg, LB 13/07/2002

 

Redouane Melloul, plusieurs fois condamnĂ© en Belgique, faisait l’objet d’un mandat international pour tentative d’assassinat.

 

2002

Fontaine-l’EvĂȘque / Ulysse s’évade de la police, VA 18/07/2002

 

U. Magnani, un dangereux criminel de la rĂ©gion de Charleroi, s’est Ă©vadĂ© du commissariat de Fontaine-l’EvĂȘque.

 

2002

Namur / Tribunal correctionnel, VA 26/07/2002

 

 

Deux jeunes Marocains arrivent en Belgique pour travailler dans le bñtiment. Mais on leur fera vendre des drogues dures, sous haute surveillance 


 

2002

Bruxelles / Attention : faux dollars noircis, LB 03/08/2002

 

Les escrocs, principalement Africains, se font généralement passer pour des dignitaires de leur pays en fuite ou gratifiés pour xservic rendus. Ils présentent de faux dollars noircis et en nettoient un ou deux (vrais) devant la victime potentielle.

 

2002

Descente de police dans l’ülot sacrĂ©, LB 09/08/2002

 

L’opĂ©ration s’inscrivait dans le cadre de faits de blanchiment d’agent, et fraude fiscale reprochĂ© Ă  Alaya Chekili, propriĂ©taire e plusieurs restaurants (..).

 

2002

Racisme aéroportuaire, LB 26/08/2002

 

Un Belge d’origine tunisienne a crĂ©Ă© une association dont l’objectif est de protĂ©ger les eprsonnes victimes d’une forme de racisme apparue dans les aĂ©roports aprĂšs les attentats du 11 septembre.

 

2002

Mustapha et Jahid, LB 28/08/2002

 

Ils ont été appréhendés pour une violente agression dans le qaurtier cathédrale à LiÚge.

Les eux victimes, un jeune homme et une jeune femme, avaient Ă©tĂ© attaquĂ©es par quatre individus alors qu’ils se trouvaient dans nue librairie. Elles avaient Ă©tĂ© rouĂ©es de coups.

 

2002

Marche – Chambre du conseil, AL 14/09/2002

 

Mandat d’arrĂȘt prolongĂ© pour Roland Marcu, un ressortissant albanais qui est iculpĂ© d’une sĂ©rie de vols dans la rĂ©gion de Vielsalm en juillet.

 

2002

Deux enfants enlevés en Tunisie de retour, LB 22/09/2002

 

Deux enfants belgo-tunisiens enlevés par leur pÚre en 1996 ont retrouvé leur mÚre belge.

De mĂȘme, depuis la signature en juin dernier d’un traitĂ© entre la Belgique et le Maroc, 12 enfants ont pu rentrer en Belgique.

 

2002

Enceinte, elle est agressée par ses élÚves, DH 02/10/2002

 

Conny Craut, professeur de nĂ©erlandais, enceinte de six mois, a Ă©tĂ© agressĂ©e par un Ă©lĂšve de l’athĂ©nĂ©e royal Madeleine Jacqmotte Ă  Bruxelles. En quelques jours, c’est le quatriĂšme enseignant de la sorte Ă  se faire agresser de la sorte.

 

2002

Il droguait une mineure pour la prostituer, LB 03/10/2002

 

Erol Gonul, de Schaarbeek, a Ă©tĂ© condamnĂ© pour exploitation de la dĂ©bauche d’autrui, attentat aux mƓurs et trafic d’hĂ©roĂŻne.

 

2002

/Tentative d’assassinat 
 / , LB 08/10/2002

 

contre le maire de Paris, Bertrand Delanoë. Coupable : Azedine Berkane.

 

2002

S. Hq., « Pourquoi je ferais ça pour 800 € ? », VA 22/10/2002

 

Le 23 mars dernier, le commerçant d’un magasin de nuit salzinnois se faisait agresser Ă  la fermeture par 3 individus, dont un certain Fetta Serki, porteur d’nue fausse carte d’identitĂ© italienne.

 

2002

Charleroi / Dealer récidiviste sous les verrous, VA 26/10/2002

 

Johnny Kovacs a Ă©tĂ© placĂ© sous mandat d’arrĂȘt pour vente d’hĂ©roĂŻne avec la circonstance aggravante qu’il est le dirigeant d’une association de malfaiteurs.

 

2002

Trois serveurs arrĂȘtĂ©s, LB 30/10/2002

 

Benito V., Antonio M., Mustapha E.B., travaillant Ă  la “Chaloupe d’Or” (Bruxelles, Grand- Place) sont soupçonnĂ©s d’avoir mis en place un trafic Ă  la carte de crĂ©dit Ă  partir des cartes de paiement remises par les clients.

Le prĂ©judice se situerait entre 25 000 et 250 000 €.

 

2002

Prick Leo, Leraar op de vlucht, NRC 02/11/2002

 

Het tekort aan goed opgeleide leraren leidt tot escalerende verloedering van het onderwijs aan de onderkant van de samenleving.

 

2002

Rachid-le-boßteux : au centre du réseau ?, VA 05/11/2002

 

4 Marocains sont impliquĂ©s dans un trafic d’hĂ©roĂŻne et de cocaĂŻne, par dizaines de kilos.

 

2002

Anvers / Incidents suite au meurtre d’un jeune Arabe, LB 27/11/2002

 

AprĂšs le meurtre d’un homme d’origine marocaine Ă  Borgerhout, une centaine de jeunes ont lancĂ© des pierres en direction de la police venue en nombre sur les lieux.

 

2002

Drame de Zeebrugge : arestation, LB 03/12/2002

 

Flamour Domi, un Albanais domiciliĂ© Ă  Bruxelles, a Ă©tĂ© inculpĂ© de trafic d’ĂȘtres humains et d’homicide involontaire. Il a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© dans le cadre de l’instruction relative Ă  la mort de s personnes, le s dĂ©cembre 2001, dans un camion effectuant la liaison transmanche entre Zeebrugge et Wexford.

 

2002

J.P.P., Charleroi – Quadruple coup de filet, VA 05/12/2002

 

Djelab Menouer, ressortissant algĂ©rien de la rĂ©gion de Charleroi a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©.

 

2002

S. Hq., Un vol violent pour payer ses Ă©tudes, VA 17/12/2002

 

Karim et Mehdi poursuivis pour avoir volé avec violence un lecteur CD et un GSM à un jeune homme en plein centre ville.

 

2002

E.W., Pilleurs de camions lourdement condamnés, VA 18/12/2002

 

5 ressortissants d’ex-Yougoslavie .

 

2002

Charleroi – Tribunal correctionnel, Sudpresse 20/12/2002

 

Okan, un restaurateur de Charleroi, comparaissait hier pour coups et blessures volontaires.

 

2002

J.P.P., Ali Baba cachait son trésor à Jumet, VA 21/12/2002

 

PrĂšs de 80 kilos d’or et de bijoux d’une valeur de plus de 400 000 € dĂ©couverts dans le parc d’un chĂąteau Ă  Jumet, achetĂ© cash pour une quinzaine de millions de francs belges par un clan d’une vingtaine de gitans.

 

2002

Sambreville / Violence Ă  l’école, LS 21/12/2002

 

Assam est poursuivi devant le tribunal correctionnel pour avoir pointĂ© une arme en direction de sa professeur d’histoire et agressĂ© le directeur . Ces actes de violence s’étaient dĂ©roulĂ©s Ă  l’AthĂ©nĂ©e de Tamines. MĂ©content d’un s sur 20, il avait brandi un pistolet Beretta sous le nez de sa prof qui ne pouvait pas savoir qu’il s’agissait seulement d’une arme d’alarme. RenvoyĂ©, il Ă©tait revenu Ă  la rentrĂ©e suivante pour tenter de se rĂ©inscrire. Il avait alors agressĂ© le directeur qui refusait de le rĂ©intĂ©grer. Celui-ci avait Ă©tĂ© blessĂ© au dos. la CommunautĂ© française (sic) rĂ©clame 49.000 euros pour l’annĂ©e d’incapacitĂ© de travail qu’a subie le prĂ©fet.

 

2002

En trĂšs bref, LB 26/12/2002

 

Le juge d’instruction d’Ypres a dĂ©cernĂ© un mandat d’arrĂȘt Ă  l’encontre de 5 ressortissants tchĂ©tchĂšnes accusĂ©s d’assassinat.

 

2002

Un camion humanitaire détruit par le feu, LB 26/12/2002

 

4 jeunes gens ont dĂ©truit par le feu un camion humanitaire stationnĂ© sur le teritoire d’Ixelles. Sa cargaison Ă©tait constituĂ©e essentiellement de nourriture, de vĂȘtements, de livres, d’ordinateurs et de bonbonnes de gaz.

 

2002

Vol de voiture : trois Roumains arrĂȘtĂ©s Ă  Arlon, La Meuse, 08/01/2002

 

2002

Charleroi / Ils avaient braqué la poste de Lodelinsart, VA 12/02/2002

 

Galip Kurum, Ismail Dogan, Murat Unsal et Nouredine Cheikhni, tous de la régiond e Charleroi

 

2002

RĂšglement de compte dans le milieu albanais Ă  Molenbeek, LB 08/08/2002

 

2002

Bastogne / Exploitation d’ĂȘtres humains dans une ferme, AL 10/09/2002

 

Un rĂ©seau de traite d’ĂȘtres humains, agissant depuis Schaerbeek, a Ă©tĂ© dĂ©mantelĂ© Ă  Bastogne ;

Le prĂ©sident de la fausse ASBL qui faisait travailler des personnes en situation illĂ©gale dans notre pays, est un Turc, aidĂ© d’un Bulgare.

 

2002

BRUXELLES – Rachid et Aissa dealaient en famille, La Prov. 11/10/2002

 

2002

Cinquante illégaux interpellés prÚs de la gare du midi, LB 08/11/2002

 

2002

Carrozza Philippe, Marche /Deux coups mortels Ă  Barvaux, AL 16/11/2002

 

Giuseppe Lana comparaissait hier en correctionnel pour avoir donné deux coups fatals à Emmanuel Bonmariage, en septembre 1999.

 

2002

J.P.P., Charleroi – Arrestation – Le tireur interceptĂ©, VA 25/11/2002

 

Omar Chouik et deux complices ont agressé Giuseppe venu avec sa copine à Ville 2.

 

2003

Anderlecht / Gare du Midi – Il dĂ©tourne un bus pour dĂ©valiser les otages, SudPresse 05/05/2003

 

E.C., un Albanais habitant Saint-Gilles, a Ă©tĂ© sous mandat d’arrĂȘt pour prise d’otages armĂ©e et tentative de vol avec violence.

 

2003

Beel Veerle, Sint-Niklaas gaat strijd aan met jonge keetschoppers, DS 02/06/2003

 

Er komen veel migranten naar De Ster.

De voorbije dagen kwamen er vele tientallen jongeren uit Antwerpen, meer bepaald uit Borgerhout, naar De Ster met de bedoeling het domein te veroveren.

Zaterdag kwam het tot een ernstig incident toen enkele jongeren de gsm van een jongetje uit Sint-Niklaas afpakten. De vader van de jongen en diens aanstaande schoonbroer, allebei van Kosovaarse afkomst, besloten het daar niet bij te laten. Ze staptren op de daders af en werden daarbij veeleeer agressief toegesproken.

Steekpartij niet blauwblauw laten


 

2003

Bruxelles / Elle se cachait dans les WC de la « Taverne du Paassage », DH 10/02/2003

 

Yasmina et Mohammed ont été pris en train de voler un portefeuille à une cliente.

 

2003

Charleroi / Arrestations – AccusĂ© d’avoir rackettĂ© les prostituĂ©es, SudPresse, 13/01/2003

 

Un homme de 34 ans, Khalid Odda, est soupçonnĂ© d’avoir rackettĂ© des prostituĂ©es depuis plusieurs mois.

 

2003

Charleroi / Chambre du Conseil – La bande de la Basse-Sambre en route vers les assises, VA 11/04/2003

 

Home-jackings, car-jackings, braquages à grands renforts de kalachnikovs, 
 imputas à 7 personnes originaires pour la plupart de Farciennes : Hedoun Dbiri, Hedoun Hassan, Tuncay Kenctemur, Mohammed Zanna, Denquir Issem, Abdelrahfor Shahalan, Rudy Gens.

 

2003

Charleroi / Quatre ans avec sursis pour la fausse assistante sociale, VA 16/05/2003

 

Aprile Erodi, une jeune toxicomane, volait des personnes ùgées en se faisant passer pour ue assistante sociale.

 

2003

Charleroi / Quatre braqueurs pincés en flagrant délit à Mouscron, VA 05/06/2003

 

Ils sont tous de la Basse-Sambre : Yusuf Yildirim, Omer Yildirim, Farid Zitouni, Esam Denguir.

 

2003

Charleroi / Tribunal correctionnel – Des Bulgares fabriquaient de faux euros, VA 19/12/2003

 

Ils Ă©coulaient leurs faux billets en Belgique.

 

2003

Charleroi / Tribunal correctionnel – Quinze ans de prison pour quatre vendeurs de cocaïne, VA 27/06/2003

 

Il s’agit de Domenico et Luciano Carlucci, Lucas Casto et de Luciano Granata.

 

2003

Charleroi / Tribunal correctionnel – Six, quatre et trois ans : peines sĂ©vĂšres pour les carjackeurs, VA 04/03/2003

 

Il s’agit d’Adil Asli, Ismail Kilic et Ahmed Charfi.

 

2003

Courtrai / LĂ©gitime dĂ©fense – Le bijoutier tue un braqueur et en blesse deux autres, SudPresse 16/06/2003

 

Il s’agit de Serbes.

 

2003

Deux truands notoires de la rĂ©gion carolorĂ©gienne, Alex Varga et David Radojewski, ont Ă©tĂ© placĂ©s jeudi sous mandat d’arrĂȘt. (in: LB 22/02/2003)

 

2003

DINANT / Courte visite touristique pour l’ambassadeur d’IsraĂ«l, VA 28/08/2003

 

Un Belge d’origine syrienne a vu rouge en voyant le drapeau israĂ©lien au balcon de l’hĂŽtel de ville.

En furie, il s’est prĂ©cipitĂ© Ă  l’hĂŽtel de ville et a enlevĂ© le drapeau avant de quitter l’hĂŽtel communal non sans avoir eu, au passage, une altercation avec l’échevin Maurer, offusquĂ© de ce geste indĂ©licat.

 

2003

Dinant / Tentatives de vols aux barillets pour deux Roumains, VA 27/02/2003

 

2003

E.Lk., Marche / Correctionnelle – Une anse de seau pour cambrioler, AL 23/10/2003

 

Un trou Ă  la foreuse dans la fenĂȘtre pour faire passer une anse de seau, et hop, Islam, Jozefin et Mehmet, 3 Albanais, entraient dans les maisons.

 

2003

Esneux / Fugues – Deux Libanais Ă©crouĂ©s pour faits e mƓurs, AL 21/05/2003

 

Deux Libanais de Bruxelles ont Ă©tĂ© Ă©crouĂ©s pour avoir hĂ©bergĂ©s les deux jeunes fugueuses. Ils sont aussi inculpĂ©s de faits de mƓurs.

 

2003

F.D., Charleroi / Dix ans de prison ferme pour le violeur en série, VA 20/03/2003

 

Mohammed Ez Zaafrani, impassible, n’éprouvait aucun regret quant Ă  ses actes.

 

2003

F.D., Charleroi / Tribunal correctionnel –  Trois ans pour une perquisition qu itourne mal, VA 20/12/2003

 

Le suspect, Abdellatif Nmyesse, avait pointé une arme en direction des policiers.

 

2003

F.D., Lille / Arrestation d’nu malfrat carolo – Angelo Ferrazzano repris aprùs 13 mois de cavale, VA 11/08/2003

 

2003

Farciennes / GrĂšve Ă  l’AcadĂ©mie de musique, Manifestation interdite par le bourgmestre, VA 03/04/2003

 

David Baltuch, son directeur, dĂ©nonce 6 ans de vandalisme autour du bĂątiment de l’AcadĂ©mie. Un jour, c’est u pneu crevĂ©, l’autre, du vol de matĂ©riel.

Un professeur furieux explique : « Ces jeunes se sont mĂȘme permis d’interpeller un confrĂšre en plein cours en frappant au carreau de sa classe et en exhibant des couteaux. ils occupent constamment le hall d’entrĂ©e et installent nu vĂ©ritable climat de terreur. Parents, Ă©lĂšves ou enseignants, nous vivons tous dans la crainte d’ĂȘtre agressĂ©s. Certains se font d’ailelurs accompagner de leurs molosses ou se baladent carĂ©ment avec des bares en fer dans leur mallette. »

Ce sentiment (sic) d’insĂ©curitĂ© persistant provoque la dĂ©safectation de l’acadĂ©mie.

ExcĂ©dĂ©s, professeurs et parents avaient finalement dĂ©cidĂ© d’organiser une grĂšve suivie d’une manifestation ce mercredi.

Manifestation interdite par le bourgmestre, Fabrice Minsart : « M. Baltuch a lancĂ© cette manifestation de sa propre initiative (sic), sans consulter le pouvoir organisateur, ce qui est illĂ©gal (NDLR : LE P.O. s’en fiche Ă©perdument, ne travaillant pas dans cette AcadĂ©mie). De pluls, cette action impliquant des enfants, aurait pu ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme une provocation par les jeunes de la citĂ© (NDLR : les victimes ont tous les torts, les malfaiteurs nt tous les droits ET il est interdit aux victimes de rĂ©agir).

 

2003

GozĂ©e – Hold-up / Deux malfrats braquent un bijoutier myopathe, VA 18/10/2003

 

Guy Deglimes, handicapĂ© Ă  80 %, s’est fait traĂźner par terre et rosser par deux malfrats sans pitiĂ©.

 

2003

Ixelles – Agression – Un voleur sourd-muet mais pas “manchot”, SudPresse 03/02/2003

 

3 Africains, dont Idrissa, sourd-muet, s’en est pris avec deux atures comparses Ă  un groupe de quatre femmes qui sortaient d’une fĂȘte avenue des Eperons d’Or rĂ©servĂ©e au pesonnel communal d’Ixelles.

 

2003

Jallet Albert, Sombreffe / Dans un hangar – Les voitures volĂ©es y Ă©taient dĂ©montĂ©es, VA 12/04/2003

 

Des Lituaniens avaient louĂ© un hangar oĂč l’on a dĂ©couvert 20 ou 30 vĂ©hicules volĂ©s et dĂ©montĂ©s.

 

2003

Judiciaire / 42 mois de prison pour les deux frĂštes violents, VA 22/08/2003

 

Chafik et Jamal dans une affaire de vol avec violence.

 

2003

Judiciaire / Un train de vie luxueux qui s’est payĂ© cash, LB 27/05/2003

 

Deux ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC), poursuivis pour faux et escroquerie, ont été condamnés lundi par le tribunal correctionnel de Nivelles.

 

2003

La police de Bruxelles Capitale / Ixelles a interpellĂ©, Ă  Laeken, 4 Albanais soupçonnĂ©s d’avoir commis un home-jacking Ă  Estaimpuis.

 

2003

La police de Turnhout a mis la main sur 18 illĂ©gaux lors d’ue opĂ©ration de contrĂŽle dans 31 restaurants chinois. L’action a Ă©tĂ© menĂ©e dans le cadre de la lutte contre la criminalitĂ© organisĂ©e asiatique. (LB, 18/06/2003)

 

2003

Marche-en-Famenne / Correctionnelle – Les dents du jeune gitan, AL 13/02/2003

 

Interpellation d’un jeune gitan, Rocky, à Houffalize. Depuis 1996, il a commis 43 vols.

 

2003

Namur – L’affaire Furet renvoyĂ©e en cour d’assises / Francisc Bancsa : le grand absent, VA 21/10/2003

 

Il est réfugié en Roumanie, son pays natal.

Deux meurtres, 27 braquages .

 

2003

Namur / Trois ans pour celui qui prostituait des mineures Ă  Namur, VA 08/04/2003

 

Grmos Nikaj a joué un rÎle actif dans cette affaire sordide, aux c^toés de Diljaver Osmani, Fetah Aliji, Adriatik Calameni.

 

2003

NeufchĂąteau / La rue Lamborelle Ă  Bastogne sur fond de biĂšre, racisme et coups, AL 31/01/2003

 

Entre Turcs, Yougoslaves et deux Belges, dont un Belge d’origine corĂ©enne.

 

2003

Pologne / Siemiatycze – On l’appelle « petite Belgique », VA 25/01/2003

 

La moitié des habitants de cette petite ville économiquement sinistrée travaille (en noir) en Belgique en utilisant une ligne directe.

 

2003

Prostitution / Ces Albanais, maĂźtres de nos quartiers chauds, AL 15/02/2003

 

Plus de 30.000 Albanaises Ă©chouent dans la prostitution. la Belgique a le privilĂšge d’ĂȘtre une plaque tournante de ces filiĂšres.

 

2003

Radio / « Contact-Inter » contrainte de mettre la clé sous le paillasson , LB 19/11/2003

 

Le groupe Contact doit annoncer, jeudi, la fin de la radio arabe de Bruxelles.

 

2003

Surmont Eddy, Anvers / Un braqueur parmi les Ă©meutiers – saccages Ă  Borgerhout, LB 24/11/2003

 

Un an aprĂšs les Ă©meutes de Borgerhout, des casseurs sont revenus dans la banlieue anvesoise. Bilan : d’importants dĂ©gĂąts et 35 arrestations.

 

2003

Walcourt / Un Libanais soupçonné de trafic de stupéfiants, VA 25/01/2003

 

2003

WĂ©gimont / Une bande de quarante jeunes s’en prend Ă  des maĂźtres-nageurs, SudPresse 16/06/03

 

Ils viennent de Bressoux et appartiennent à la « bande de Droixhe ».

Les jeunes Ă©taient ĂągĂ©s entre 13 et 20 ans. Certains Ă©taient en possession d’armes blanches.

 

2003

Il tripotait les monnayeurs des cabines téléphoniques, DH 10/02/2003

 

Il s’agit d’un Ă©tudiant iranien pris en flagrant dĂ©lit Ă  la Gare du Midi.

 

2003

Veurne / Roemenen stelen bankkaarten met camera’s, HNB 04/07/2003

 

2003

Charleroi / Tribunal correctionnel – Vol et rĂ©bellion, VA 08/07/2003

 

Dogukan Gungo et Ali Yurtsever ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s aprĂšs une fute en voiture, non sans tirer en direction des policiers qui les poursuivaient.

 

2003

Enseignement / Manif contre l’interdiction du foulard, LB 05/09/2003

 

Devant l’AthĂ©nĂ©e de Laeken qui a proclamĂ© l’interdiction de porter tout couvre-chef.

 

2003

Voleur distrait 
, LB 11/01/2003

 

Abdelkader, un habitant de LiĂšge ĂągĂ© de 23 ans, est assurĂ©ment distrait ou tĂ©mĂ©raire puisqu’il n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  voler ue voiture sous les fenĂȘtres du bĂątiment de la police fĂ©dĂ©rale.

 

2003

Bruxelles / Un SDF Ă©gorge ses deux compagnons, SudPresse 16/01/2003

 

Hamid s’en est pris Ă  ses deux compagnons d’infortune, les Ă©gorgeant tout Ă  tout avec des tessons de bouteille.

 

2003

S.L.M., Fernelmont / Vols – Interpellation de gitans, VA 21/01/2003

 

A bord d’une voiture française, trois gitans ont Ă©tĂ© interceptĂ©s aprĂšs avoir commis un vol Ă  Tillier.

 

2003

Il exploitait cinq ouvriers polonais, AL 25/01/2003

 

Une petite entreprise dans le coin de Durbuy exploitait au noir cinq travailleurs polonais.

 

2003

Lantin / Une rocambolesque évasion !, SudPresse 27/01/2003

 

Evasion d’Abdelkarim El Khaoui, bandit trùs dangereux.

 

2003

Bilal en cassation, DH 04/02/2003

 

Les parents du jeune Bilal condamnĂ© pour avoir lancĂ© avec un comparse des barres de fer contre Patrick Mombaerts, qui en mourut quelques jours plus tard aprĂšs des souffrances atroces, ont dĂ©cidĂ© de se pourvoir en cassation contre ‘larrĂȘt rendu le 27 janvier dernier par la cour d’appel de Bruxeles, qui avait condamnĂ© leur fils Ă  120 heures d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral


 

2003

Touriste japonaise agressée, DH 04/02/2003

 

Prise d’un malaise dans le quartier de l’Ilot, cette touriste fut violĂ©e aux urgences de l’HĂŽpital Saint-Pierre, par Rudy Zanello, le serveur d’une brasserie oĂč elle s’était rendue avant son malaise.

 

2003

Violée à 15 ans, DH 04/02/2003

 

A Bruxelles, sous la menace d’un couteau, une jeune fille a Ă©tĂ© violĂ©e par un groupe de jeunes gens dont un mineur, un Congolais de 19 ans, Mushipula Kabengele.

 

2003

H. Bux., La dispute de trop…, DH 10/02/2003

 

Jeanine Kuypers décÚde aprÚs avoir été tabassée par son ex-concubin Casimir Kayibanda.

 

2003

Anderlecht / 4 Russes arrĂȘtĂ©s, DH 11/02/2003

 

Un important butin provenant de nombreux vols a été retrouvé dans leur appartement.

 

2003

Huit car-jackeurs relùchés !, DH 11/02/2003

 

Il s’agit de Farid Achour, Radouane Nahim, Abderahim Najmi, Ali Durna, Charles Boyoko, Gaylord Kimbuta Kasace, Karim Sabour et Abdelouab Chmit.

 

2003

La facture de la culpabilité !, DH 11/02/2003

 

Assises de Bruxelles : Rosario Minardi est accusé du meurtre de Giovanni Randazzo commis le 9 octobre 2000 dans son garage à Laeken.

 

2003

Bruxelles / Les filles de l’Est victimes du sexe, DH 14/02/2003

 

Un proxénÚte yougoslave organisait le transit des futures prostituées.

 

2003

Molenbek / Le coup de spray de la coiffeuse, DH 14/02/2003

 

Selon la coiffeuse, un mulĂątre est venu l’agresser en pleine journĂ©e et devant deux clientes afin de lui subtiliser l’argent de la caisse.

 

2003

S.D., Séquestrée et violée, DH 14/02/2003

 

Amdad et Makra, des Tunisiens domiciliés à Auvelais, sont détenus depuis 4 mois. Sandrine, 19 ans, de Ham-sur-Sambre, buvant un verre dans un café, fut arrachée à son copain, emmenée puis violée.

 

2003

Charleroi / Carjackers condamnés, VA 07/03/2003

 

Dont Farid Djabali, Numeri Ennaday.

 

2003

Gembloux / Vol Ă  l’étalage, VA 22/03/2003

 

En train de voler Ă  l’étalage d’un supermarchĂ©, un jeune individu d’origine Ă©trangĂšre a malmenĂ© un agent de sĂ©curitĂ©. ArrĂȘtĂ©, il a Ă©tĂ© reconnu comme le membre d’une bande qui sĂ©vit du cĂŽtĂ© de Nivelles et de Mont-Saint-Guibert dont il est originaire.

 

2003

Gesves / Les réfugiés kazakhs refusent de partir, VA 27/03/2003

 

Suivant le CPAS de Gesves, réputé par sa mansuétude, le couple de kazakhs auraient des difficultés à accepter les décisions du CPAS et une tendance à influencer les autres familles accueillies à Gesves.

 

2003

« Pour les gosses, pas pour du caviar », VA 01/04/2003

 

Mohamed et sa femme sont suspectĂ©s d’avoir arnaquĂ© des sociĂ©tĂ©s de financement et pas mal de vendeurs d’électromĂ©nager. Notamment dans le Namurois.

 

2003

Gembloux et Bouge : oĂč sont donc les braqueurs ?, VA 03/04/2003

 

Les accusés : Ekrem Bardar, Rachid Gharfane, Johan Denteneer.

 

2003

Condroz-Famenne – Neuf Polonais interpellĂ©s, VA 04/04/2003

 

3 d’entre eux Ă©taient peut-ĂȘtre en train de faire du repĂ©rage, pour commettre des vols.

 

2003

Oreye / Il poursuit ses voleurs pendant 50 km, SudPresse 07/04/2003

 

Des cambrioleurs, trois gitans, avaient été poursuivis par le propriétaire de bijoux volés à Oreye.

 

2003

Bruxelles / pas de pitié pour Lahboubi, SudPresse 11/04/2003

 

PerpĂ©tuitĂ© pour l’assassin de Schaerbeek. Il avait assassinĂ© son beau-pĂšre, sa belle-sƓur et le mari de celle-ci, et son Ă©pouse Khadija.

 

2003

F.D., Un an avec sursis pour avoir incendiĂ© l’école, VA 11/04/2003

 

Quatre suspects, dont Ludovic Da Cruz-Mathias, majeur, avaient boutĂ© le feu Ă  l’école maternelle et primaire de Trazegnies.

 

2003

ArrĂȘtĂ© aprĂšs avoir volĂ© dans une grande surface, AL 15/04/2003

 

Il s’agissait d’un ressortissant armĂ©nien.

 

2003

IllĂ©gaux bulgares arĂȘtĂ©s, Sudpresse 09/05/2003

 

13 d’entre eux arrĂȘtĂ©s dans la rĂ©gion gantoise.

 

2003

Cinq ans ferme pour le viol d’une mineure, LB 30/05/2003

 

La Cour d’appel de Bruxelles a rĂ©formĂ© l’acquittement prononcĂ© le 1er octobre dernier au bĂ©nĂ©fice d’Amadou Soumare, un ressortissajt guinĂ©en et l’a condamnĂ© Ă  une peine de 5 ans de prison ferme pour des viols et des attentats Ă  la pupdeur commis Ă  Bruxelles sur une adolescente de 13 ans.

 

2003

Le retour des patrouilles d’Abou Jahjah, LB 06/06/2003

 

la police était intervenue suite à une bagarre, lors de laquelle des cops de couteaux avaient été échangés, (
).

 

2003

Anhée / Deux Serbo-Croates sous les verrous, VA 11/06/2003

 

Pris en flagrant délit de cambriolage.

 

2003

Marche-en-Famenne – Bazar de la drogue : 15 mois, AL 26/06/2003

 

C’était un vĂ©ritable bazar de la drogue Ă  Vielsalm, alimentĂ© par des trafiquants de LiĂšge.

Omar Laalej, en séjour illégal, a écopé de 30 mois de prison.

 

2003

Deux diplomates russes en flagrant délit de vol, LB 04/07/2003

 

Dans un magasin ‘Champion’ à Forest.

 

2003

Etterbeek / Les policiers menacés font feu, LB 04/07/2003

 

Un voleur de voitures, originaire d’un pays de l’Est, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© aprĂšs une course-poursuite.

 

2003

Etudiante agressée à Gand, LB 07/07/2003

 

Alors qu’elle se trouvait dans une cabine tĂ©lĂ©phonique, elle a Ă©tĂ© menacĂ©e par un homme d’origine marocaine avec un couteau afin qu’elle lui remette son portefeuille.

 

2003

Judiciaire – Namur / Gavit Oguz reste en prison, VA 10/07/2003

 

Oguz Ă©tait l’exploitant du dancing de GĂ©ronsart.

Il est accusĂ© de dĂ©tournement d’actif et de chĂšques sans provision.

 

2003

Malfaiteurs mongols arrĂȘtĂ©s, LB 15/07/2003

 

En tout, ce sont 10 Mongols qui ont Ă©tĂ© interpellĂ©, porteurs de faux papiers ou faux permis de conduire ou dĂ©tenteurs d’objets volĂ©s.

 

2003

Le violeur de deux canadiennes arrĂȘtĂ© Ă  Bruxelles, LB 02/08/2003

 

Rachid Abadi, un ressortissant marocain, avait avec un complice violé ces deux touristes de passage à Bruxelles.

 

2003

Grosse arnaque au change, LB 06/08/2003

 

Un ressortissant croate a Ă©tĂ© condamnĂ© par le tribunal correctionnel de Bruxelles Ă  deux ans de prison avec sursis pour avoir convaincu u couple de rĂ©aliser une opĂ©ration de change de francs belges vers des francs suisses Ă  un taux de change dĂ©fiant toute concurrence. Le prĂ©venu a livrĂ© des liasses de billets dont seuls les premiers Ă©taient d’authentiques francs suisses .

 

2003

Trafiquant d’hĂ©roĂŻne condamnĂ©, LB 04/09/2003

 

Samir Gantoussi, ressortissant français

 

2003

Fraudeurs Ă  la carte Visa, LB 15/09/2003

 

Deux personnes en possession de faux documents d’identitĂ© ont Ă©tĂ© mises Ă  disposition du parquet de Bruxelles pour faux, usage de faux, escroquerie, tentative d’escroquerie et association de malfaiteurs. Les deux personnes prĂ©tendaient ĂȘtre de nationalitĂ©s moldave et norvĂ©gienne.

 

2003

Fermeture de 17 phone shops Ă  Bruxelles, LB 23/09/2003

Sur 24  à Schaarbeek.

Dix procÚs verbaux ont été établis pour séjour illégal en Belgique.

 

2003

Une jeune Marocaine tuée par son mari, LB 23/09/2003

 

Son mari, un Marocain de 34 ans, l’a tuĂ©e avant de la jeter dans le canal.

 

2003

Bruxelles / Deux kilos de drogue Ă  la gare, Sudpresse 29/09/2003

 

Un homme d’origine albanaise a Ă©tĂ© interpellĂ© en possession de deux kilos de drogue Ă  la Gare du Midi.

 

2003

Cigdem Hulya, Jonge Turkse dansen, NRC 04/10/2003

 

Iedere zaterdag komen Turkse jongeren uit Nederland, BelgiĂ«, Frankrijk, Duitsland naar Taksim, Europa’s grotste Turkse disco in Bochum, Duitsland.

 

2003

Déchu de sa nationalité, cas rarissime, LB 06/10/2003

 

Tarek Maaroufi pourrait ĂȘtre dĂ©chu de sa nationalitĂ©.

La procĂ©dure ne touche que les Belges d’origine Ă©trangĂšre.

 

2003

Une famille décimée par le pÚre, LB 21/10/2003

 

Selamet Ozan ne supportait pas que sa femme et ses enfants l’aient quittĂ©.

Il est accusĂ© d’un sextuple assassinat.

 

2003

S. Hq., Vols gitans : 162 jours de préventive, VA 04/11/2003

 

Des vols avaient Ă©tĂ© commis Ă  Farciennes et La BruyĂšre. L’auteur prĂ©sumé : un jeune Gitan qui a disparu aprĂšs 162 jours de prĂ©ventive.

 

2003

Des clandestins partout, LB 5/11/2003

 

20 clandestins ont Ă©tĂ© dĂ©courverts par la police sur un parking de Wanlin (E411), couchĂ©s dans les taillis. Il s’agit de Vietnamiens, d’Hindous, d’Indiens et d’Albanais.

54 illĂ©gaux arrĂȘtĂ©s puis remis en libertĂ© Ă  Zeebrugge ont, Ă  nouveau, Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©s mardi. Iils Ă©taient revenus dans le bĂątiment qu’ils squattaient.

Enfin, 13 Bulgares et Macédoniens ont été interpellés à Bruxelles.

 

2003

Zeebrugge / 52 illégaux envoyés en centre fermé, LB 09/11/2003

 

Ils ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s lors d’une intervention policiĂšre aux alentours de l’église Sint-Donaas.

 

2003

Fraudeurs Ă  la carte bancaire arrĂȘtĂ©s, LB 10/11/2003

 

5 Roumains arrĂȘtĂ©s Ă  Ostende.

 

2003

Incidents à Borgerhout : jeunes interpellés, LB 24/11/2003

 

La police a procĂ©dĂ© Ă  25 arrestations administratives Ă  la suite de heurts avec des adolescents marocains qui ont attaquĂ© des voitures, des abribus et des vitrines Ă  l’occasion du premier anniversaire de la mort de Mohamed Achrak mais aussi en raison de la mort d’un jeune Marocain de 17 ans tuĂ© dans un braquage et des attentats en Turquie.

 

2003

Namur / Vol avec violence au parc de la Plante, VA 24/11/2003

 

Samedi soir, deux jeunes, un garçon et une fille, ont été frappés violemment, dans le pac de la Plante, par quatre individus de couleur noire qui voulaient leurs cigarettes et GSM.

 

2003

Fouilles au chùteau : ça bouge, LB 25/11/2003

 

La police a saisi plus de 200 armes, des explosifs en grand nombre, 6 vĂ©hicules de luxe, 
 aux chĂąteaux de Hourpes et de Forchies. Parmi les suspects, Sebastiano Di Luciano, suspectĂ© d’ĂȘtre membre de la mafia et Philippe Melchior, dentiste Ă©tabli Ă  Nice et Ă  Forchies.

 

2003

Le banco des cartes volées, LB 02/12/2003

 

3 ressortissants roumains ont volĂ© 943 670 € en utilisant des cartes bancaires copiĂ©es.

 

2003

Dix-sept dossiers par mois, LB 04/12/2003

 

En 2002, sur 609 dossiers de rapt parental en Belgique, 28pc des auteurs sont de nationalité africaine.

 

2003

NAMUR / Jugement – Suspension du prononcĂ©, VA 12/12/2003

 

Ben le Maghrébin, avait épousé sa femme, européenne, en 1999. Mais le mari avait commencé à frapper son épouse et à la menacer avec un couteau. (
)

 

2003

Namur / Elle a pris peur dans le Far West de Bari, VA 26/10/2004

 

L’Andennais Paulo Ribeiro Perreirra Ă©tait impliquĂ© dans un trafic de voitures dĂ©clarĂ©es volĂ©es dans notre pays afin de retoucher de l’assurance, et revendues en Albanie.

 

2003

Planchar Roland, ProcĂšs Cools: la derniĂšre ligne droite, LB 08/01/2003

 

Accusés : Mimo Castellino, Joachimo Contrino, Silvio De Benedictis, Mauro De Santis, Pino Di Mauro, Cosimo Solazzo, Richard Taxquet, Carlo Todarello.

 

2003

Tous les subterfuges pour arriver Ă  leurs fins…, SudPresse 17/11/2003

 

A Bruxelles, la police des chemins de fer et la brigade du mĂ©tro distinguent essentiellement deux groupes de voleurs Ă  la tire : les Nord-Africains et les ressortissants du bloc de l’Est.

 

2003

Dinant – Tribunal correctionnel / Trafiquants de drogue, VA 01/07/2003

 

Alexandre Pesovski, de Montigny-le-Tilleul ainsi que deux ressortissants français, Larbi Azik et Brahim Chenaffi.

 

2003

Trois Ă  huit ans de prison pour traite Ă  grande Ă©chelle, LB 13/08/2003

 

Le tribunal correctionnel de Termonde a condamnĂ© 25 Albanais et Turcs Ă  des peines comprises entre 3 ans et s ans pour traite des ĂȘtres humains.

Selon des estimations, cette bande aurait fait paser quelque 10 000 personnes e Bruxelles vers la Grande-Bretagne en 2001 et 2002.

 

2003

Charleroi / Quatre racketteurs tchétchÚnes interpellés, VA 28/08/2003

 

Ils ont tenté de rançonner 15.000 euros à des familles russes installées à Charleroi.

 

2004

Aiseau / Une bûche sur le pare-brise du camion de mazout, VA 19/02/2004

 

Le patron de la S.A., Albert Mercier, déplore les actes de vandalisme et les nombreux vols dans les camions.

« C’est vraiment pĂ©nible de travailler dans cette rĂ©gion », a-t-il ajoutĂ©, du cĂŽtĂ© d’Aiseau-Presles donc.

Les faits se sont produits Ă  quelques centaines de mĂštres de la maison communale. Albert Mercier a encore regrettĂ© que la police lui a conseillĂ© de ne pas dĂ©poser plaite, que cela ne servirait Ă  rien et sĂ»rement pas Ă  identifier les coupables de cet incident. (…)

Et que dire alors, du cĂŽtĂ© du quartier d’Oignies, oĂč des maisons privĂ©es reçoivent une brique dans la fenĂȘtre et oĂč les habitants sont constamment victimes de dĂ©gradations aux alentours de leur propriĂ©tĂ©. Sans parler des voituresd, vĂ©ritables proies de vandales jusqu’Ă  prĂ©sents impunis !

 

2004

Arlon – Tribunal correctionnel / Les deux Roumains attaquent le coffre-fort d’une banque, AL 27/02/2004

 

Ils avaient commis un vol avec effraction Ă  Messancy.

 

2004

Charleroi / Bagarre fatale entre deux familles : deux morts et plusieurs blessés, VA 13/02/2004

 

Un problĂšme de garde d’enfants au sein de la famille Oskan a tournĂ© au drame.

 

2004

Charleroi / Vol de /200 mitraillettes et 2 tonnes de munitions, DH 16/06/2004

 

Mehdi Fettah est le seul voleur jamais retrouvĂ© par les enquĂȘteurs.

 

2004

Charleroi / 22 ans et demi de prison distribués aux dealers, VA 29/10/2004

 

La bande organisée, composée notamment de Mohamed Messaour, des membres de la famille Celikel, Youssouf Affaf, écoulait du haschisch et de la cocaïne, principalement sur Courcelles et Charleroi.

 

2004

Charleroi / Tribunal correctionnel – 30 mois fermes pour un vol de mobylette et des coups, VA 22/06/2004

 

Il s’agit d’Akim Abdellaoui .

 

2004

Charleroi / Tribunal correctionnel – Douze ans de prison au total pour une mafia albanaise, VA 30/06/2004

 

Trafic de cocaïne et prostitution étaient les activités principales des 4 prévenus : Fatmir Hyseni, Kushtim Hyseni, Alfred Camaj et Léopold Hameti.

 

2004

Charleroi / Tribunal correctionnel – Professeur de l’UT malmenĂ©, VA 17/04/2004

 

Vittorio, parent d’élĂšve, est poursuivi pour coups et blessures avec incapacitĂ© de travail.

En pleine classe, devant un parterre d’élĂšves, en raison de l’expulsion de son fils de l’école.

 

2004

Charleroi / Tribunal correctionnel – Sauvage agression au couteau Ă  dĂ©sosser, VA 28/01/2004

 

2004

Contrebande / Une Russo-belge écoulait des pierres précieuses, DH 17/06/2004

 

2004

Cour d’assises / Hainaut – Ils terrorisaient la Basse-Sambre, VA 20/01/2004

 

7 jeunes de la rĂ©gion de Charleroi sont pousuivis pour une cinquantaine de braquages, agressions, tentative de merutre, prise d’otages, et autres carjackings commis en 2001 : Redour Dbiri, Tuncay Kenctemur, Abdelhrahor Chaalane, Mohamed Zanna, Hassan Dbiri, Esam Denguir et Rudy Geens.

 

2004

Dupont Gilbert, InfirmiĂšre tuĂ©e Ă  Anderlecht le matin de son … mariage !, DH 29/05/2004

 

Mohammed Belkasem , le futur mari, est en aveu.

 

2004

F.D., Charleroi / Trois ans de prison pour un dealer d’hĂ©roĂŻne, VA 07/02/2004

 

Magid Ajakane organisait son trafic Ă  Lodelinsart.

 

2004

 

F.D., Gilly / Un Gitan arrĂȘtĂ© en France pour des tortures commises Ă  Gilly, VA 24/04/2004

 

Le 13 mars dernier, une expédition punitive, composée de 6 personnes, était menée chez un couple de Gitans domicilié à Gilly. Devant leurs trois enfants, les victimes avaient été ligotées, violées et torturées durant une grande partie de la nuit.

 

2004

GĂ©orgien arrĂȘtĂ© pour des vols commis dans des grandes surfaces, LB 16/09/04

 

2004

Hacourt Frédéric, La mafia calabraise recycle à Bruxelles, LB 07/03/2004

 

Un important réseau de trafiquants de drogue a été démantelé en Italie.

Les gains auraient Ă©tĂ© blanchis en masse dans l’immobilier bruxellois. 

 

2004

Heppignies / Un malfrat blessĂ© – Le camionneur Ă©crase le voleur de pneus, VA 02/09/2004

 

Des Albanais transvasaient un chargement de pneus, d’un camion tranquillement garĂ©, vers leur camionnette, sur le parking de l’E42.

 

 

2004

Hovine Annick, « Cette école nous donnait la chance » (sic), LB 26/10/2004

 

RentrĂ©e chahutĂ©e Ă  l’athĂ©nĂ©e madeleine Jacquemotte.

Une nouvelle direction a fait son entrĂ©e dans cette Ă©cole – oĂč, suivant M. Hardy (contrĂŽleur Ă  la CommunautĂ© dite française, il y a eu des malversations (trafic de points, de diplĂŽmes, fausses inscriptions, pressions sur les enseignants de la part de la direction) : elle a Ă©tĂ© accueillie par une centaine d’élĂšves lançant des tomates, des morceaux de potirons, des Ɠufs.

« Un vrai couscous », se marre un jeune beur.

« Envoyer une jeune prof enceinte de 6 mois ici, c’est une aberration. Pour cerrains, dĂšs que l’on les bouscule un peu, c’est une agression », dixit AloĂŻs, grand black dĂ©bonnaire, Ă©ducateur.

Une voiture de police passe lentement dans la rue. Rachid, 20 ans, fait un bras d’honneur appuyĂ© et hurle une injure.

— Un enseignant souhaitant conserver l’anonymat nous parle.

L’ancien directeur, grand ami de Pierre Hazette, a Ă©videmment les Ă©lĂšves avec lui car il Ă©tait trĂšs coulant.

Il tolĂ©rait tout ! Il prenait le parti des Ă©lĂšves contre les profs. « Je me suis fait personnellement gourmandĂ© par lui devant tous mes Ă©lĂšves. J’avais osĂ© renvoyer de ma classe un Ă©lĂšve violent. Le directeur est revenu avec lui dans ma classe et m’a corrigĂ© devant tout le monde ! (
)Vous savez, quand je commence le cours Ă  8 heures, j’ai trois Ă©lĂšves dans ma classe.  Trouvez-vous normal qu’un directeur couvre cela ?

 

2004

Hovine Annick, Prisons / Etrangers ? lus difficile d’ĂȘtre Ă  l’ombre, LB 29/06/2004

 

Les problÚmes sont surmultipliés pour les détenus qui ne sont pas belges . La Fondation Roi Baudouin propose des solutions.

 

2004

Illégaux / Un chauffeur polonais et 4 clandestins iraniens interpellés à La Panne, DH 17/06/2004

 

2004

Judiciaire / Bagarre générale au procÚs « Black Demolition », LB 23/03/2004

 

Il s’agit d’une bande basĂ©e dans le quartier ixellois de Matonge, poursuivis pour de graves faits de viols collectifs.

 

2004

Lemaire Patrick, Dinant / Tribunal – 56 kilos de cannabis, mais pas un gros dealer, VA 19/11/2004

 

Un Bruxellois, Marocain d’origine, comparaüt pour un trafic entre le Maroic, la France et la Belgique.

 

2004

Marche-en-Famenne / Tribunal correctionnel – Camaj soupçonnĂ© d’un trafic de centaines de kilos de hasch, AL 17/01/2004

 

Viktor Camaj est-il avec son frĂšre Lindon Camaj (MontĂ©nĂ©gro) un gros trafiquant de haschich ou la victime d’un chantage de la mafia albanaise ?

 

2004

NeufchĂąteau / Tribunal correctionnel – TabassĂ©s : 60 et 50 heures de travail, SudPresse 30/01/2004

 

Sur le banc des prévenus, 4 Bastognards aux origines turques.

 

2004

Neufchùteau / Une Tzigane condamnée à un de prison pour vol, AL 19/10/2004

 

Une Roumaine d’origine tzigane a Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  un an de prison pour un vol avec violences et menaces commis en bande Ă  Fauvillers en 2002.

 

2004

Ousmane, 13 ans, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© alors qu’il venait de casser une vitre d’une voituyre, DH 30/11/2004

 

2004

Perquisitions / Trois des quatre inculpés de Verviers sont en aveux, DH 22/10/2004

 

Arrestation de Viviane Thissen, employée au service des Etrangers et des Permis de Conduire de Verviers.

Murat Cayir, Mustapha Kilinc servaient de rabatteurs.

Abdendi Fakhakh, également employé du service, se dit innocent.

 

2004

Sabre / Un amateur de catanas /un sabre samouraï/ interpellé à Schaerbeek, DH 12/05/2004

 

Jamal a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© en pleine rue en possession d’un catanas de 120 cm de L.

 

2004

Tournai / Escroquerie – le faux miracle de la multiplication des 
 billets, SudPresse 29/11/2004

 

Deux Camerounais faisant probablement partie d’une bande plus nombreuse proposaient à leurs victimes de multiplier les billets de banque que ceux-ci leur donneraient.

 

2004

Wilen Laurent, Bruxelles / Pour ‘venger Yassine ‘, il menace d’un attentat, SudPresse 29/03/2004

 

Youssef (20 ans) a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© aprĂšs ces propos adressĂ©s Ă  un conducteur de tram .

 

2004

Proxénétisme / De 7 à 8 ans ferme pour trois Albanais, DH 17/06/2004

 

2004

Rien n’arrĂȘte le kleptomane en province de Luxembourg, DH 01/10/2004

 

CondamnĂ© par le tribunal correctionnel de marche Ă  60 heures de travaux d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral pour vols, un homme n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  remettre le couvert sur les lieux mĂȘmes de l’exĂ©cution de sa peine, Ă  savoir la commune de Sainte-Ode.

 

2004

Bruxelles / Coup vicieux donné en plein dans la gorge, DH 02/10/2004

 

Djamal, Kamel et Samir, des AlgĂ©riens ĂągĂ©s de 16 Ă  21 ans, furent arrĂȘtĂ©s aprĂšs avoir volĂ© en pleine rue un PC Ă  un touriste amĂ©ricain.

Pris la main dans le sac, l’un d’entre eux n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  utiliser la violence pour Ă©chapper Ă  la police.

 

2004

Saint-Gilles / Karim Rabbah déleste un ivrogne, SudPresse 29/11/2004

 

2004

Peine doublée pour un proxénÚte violent, VA 08/01/2004

 

Il s’agit de Khalid Odda (Marcinelle) , le « nouveau maquereau du Triangle » (Charleroi-Nord).

 

2004

A.G., Vivre dans l’angoisse, DH 30/01/04

« J’ai Ă©tĂ© tĂ©moin d’une agression commise par trois jeunes au KinĂ©polis Heysel. Ce trio a froidement tabassĂ© un spectateur qui avait osĂ© demander qu’ils arrĂȘtent de perturber la sĂ©ance. Cet incident s’est passĂ© dans l’indiffĂ©rence gĂ©nĂ©rale
 la peur d’ĂȘtre Ă  son tour agressé ? Leur forfait accompli, ils se sont dirigĂ©s calmement en direction du mĂ©tro fort de leur impunitĂ©. AgressĂ© en ville, agressĂ© Ă  un feu rouge, agressĂ© dans une station de mĂ©tro, agressĂ© dans le hall de son immeuble, agressĂ©, agressĂ©, vivre dans l’angoisse. Le politique qui garantira la sĂ©curitĂ© de ma famille et fera appliquer la tolĂ©rance zĂ©ro bĂ©nĂ©ficiera de mon vote lors des prochaines Ă©lections et ceci peu importe la couleur de son parti ou de son rĂ©gime linguistique. »

 

2004

Trafic de mineurs, DH 31/01/04

 

Au moins 2000 mineurs d’ñge arriveraient chaque annĂ©e sans aucune famille en Belgique.

Chaque annĂ©e, environ 1600 de ces mineurs sont rĂ©pertoriĂ©s par l’Office des Ă©trangers.

La partie visible de l’iceberg.

Une partie de ces enfants sont des victimes de la traite des ĂȘtres humains et dĂ©barquent en Belgique pour entrer dans un rĂ©seau d’exploitation sexuelle.

 

2004

Verbrecherbanden haben Antwerpen im Griff, Grenz-Echo 03/02/04

 

2004

Violée par sept barbares, DH 03/02/2004

 

Plusieurs membres de la bande des ‘Black Demoition’ sont poursuivis pour des viols collectifs .

 

2004

Violée durant 24 heures, DH 05/02/2004

 

Bruxelles / Driton Masumi, Ilir Zhana et Hajerdin Jakupi, ainsi qu’Elisaveta Ilieva Ă©copent de 27 ans de prison.

 

2004

Du resto Ă  la prison, DH 06/02/2004

 

Nouvelles arrestations dans l’Ilot sacrĂ© pour traite des ĂȘtres humains et blanchiment d’argent

Au restaurant Planet Brasil, des danseuses brĂ©siliennes Ă©taient ‘importĂ©es’ contre leur grĂ©.

 

2004

Un garagiste se rebiffe, DH 06/02/2004

 

Un garagiste vient de vivre son 10e ou 11e cambriolage Ă  Alle-sur-Semois en 10 ans.

Les malfaiteurs maghrébins étaient 3 (ou 4).

 

2004

Charleroi / Bébés martyrs, DH 07/02/2004

 

Vincent Ciriani passe au tribunal pour avoir frappé quatre bambins.

Une des victimes souffre de sĂ©quelles irrĂ©versibles et est handicapĂ©e Ă  100 %.  Elle est aujourd’hui aveugle et tĂ©traplĂ©gique.

 

2004

Seneffe / Le tueur du car-wash en aveux, SudPresse 16/02/2004

 

Il s’agit d’Ali Karakas, un trentenaire d’origine turque.

 

2004

Judiciaire / Cour d’assises du Hainaut, AL 17/02/2004

 

Un sexagénaire de Gilly avait tiré et tué un jeune, Mustapha Dahmani (25 ans), venu récupérer un ballon de foot dans son jardin.

Dardenne a toujours niĂ© avoir voulu tuer, rĂ©pĂ©tant aux enquĂȘteurs qu’il avait Ă©tĂ© provoquĂ©, harcelĂ© et dĂ©rangĂ© durant des heures par des jeunes. Il expliquera aussi avoir appelĂ© Ă  quatre reprises la police, en vain.

n  Plus tard, on a appris qu’il a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  perpĂ©tuité 

Il a tuĂ©, certes, mais qu’en est-il de la bande de la Basse-Sambre qui a terrorisĂ© toute une rĂ©gion  et dont les membres seront seulement condamnĂ©s Ă  quelques annĂ©es de prison ferme
 avant qu’on ne les relĂąche aprĂšs quelques dizaines de mois ?

 

2004

E. Pr., Braqueurs dĂšs 16 ans, DH 03/03/2004

 

Bouchaïb et Soufian ont attaqué à Saint-Gilles un agent de change.

 

2004

E. Pr., Des injures mais pas le dernier mot, DH 05/03/2004

 

ArrĂȘtĂ© pour avoir franchi une ligne blanche continue, Akan perd les pĂ©dales et menace tou les agents du commissariat de Bruxelles.

 

2004

E. Pr., La chasse aux agresseurs, DH 05/03/2004

 

Au moins 160 agressions perpétrées dans un quartier de Schaerbeek par prÚs de 60 personnes, dont un certain Hassan et son frÚre jumeau Ozni ! 

 

2004

Chantage Ă  LiĂšge, LB 08/03/2004

 

La SJA de LiĂšge a apprĂ©hendĂ© un ressortissant turc de FlĂ©ron suspectĂ© de s’ĂȘtre livrĂ© Ă  un chantage avec demande de rançon.

 

2004

Arthur, le coiffeur, réalisait de faux documents, DH 10/03/2004

 

Un Congolais de 43 ans a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©.

 

2004

E. Pr. , Une scie pour terroriser, DH 10/03/2004

Les bandes qui hantent les transports en commun bruxellois gravent l’outil Ă  haque mĂ©fait.

Ainsi, celle de Joachim, Junior, Karim et de Mohammed, ayant terrorisé une vieille dame dans un bus à Ganshoren.

 

2004

Trafic de cocaĂŻne et de prostitution, VA 17/03/2004

 

Arrestations Ă  Charleroi d’un GĂ©orgien, d’une prostituĂ©e et d’un certain Yakoub Z.

 

2004

LB 19/03/2004

 

Huit Chinois et un Belge d’origine chinoise ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s dans le cadre d’une enquĂȘte s’intĂ©ressant Ă  une fraude internationale de cartes de crĂ©dit falsifiĂ©es.

 

2004

M. Ka., Dealer ùgé de 15 ans, DH 08/05/2004

 

Amine Ă©tait suspectĂ© de se livrer au commerce de marijuana. M. est un jeune Saint-Gillois de 15 ans, qui a avouĂ© trĂšs rapidement sa participation au trafic d’Amine.

 

2004

LiÚge / Rasujew Sarah, Cartes de banque copiées, DH 13/05/2004

 

Des Roumains retiraient de l’argent sur les comptes des victimes.

 

2004

Namur / Différences de culture, VA 15/05/2004

 

PrĂ©venu pour coups et blessures sur son Ă©pouse Ă  plusieurs reprises, ainsi /que/ de harcĂšlement, ce Tunisien de 37 ans n’a, semble-t-il, pas intĂ©grĂ© les difĂ©rences de culture entre son ays d’origine et le pays dans lequel il vit pour l’instant, la Belgique

 

2004

Magiciens escrocs arrĂȘtĂ©s, DH 19/05/2004

 

Deux Camerounais promettaient de faire gagner des billets de 200 €.

 

2004

Namur / Pris aprĂšs des vols Ă  Gembloux, VA 25/05/2004

 

 

Il s’agit de Mohamed, Ibrahim et Hassan, de Molenbeek.

 

2004

Charleroi / Plus de 17 ans requis contre une mafia, DH 26/05/2004

 

Les quatre Albanais pratiquaient le trafic de cocaïne et exploitaient deux jeunes prostituées.

 

2004

Dupont Gilbert, Ils passaient les illégaux, DH 26/05/2004

 

Une vaste opĂ©ration a conduit Ă  l’interpellation de 20 Albanais, hier matin Ă  Bruxelles.

 

2004

Benallal passe aux aveux, DH 02/06/2004

 

Assises du Brabant wallon

Nordin Benallal a libéré sa conscience sur une majorité des 51 dossiers de (tentatives de) vols avec ou sans violence ou de menaces.

 

2004

Des clandestins en cuisine, DH 02/06/2004

 

Des restaurateurs chinois employaient illégalement cinq compatriotes .

 

2004

Charleroi / En gilet pare-balles à l’audience, VA 11/06/2004

Il y avait 4 policiers pour encadrer Charles Boyoko, un dangereux malfaiteur venu faire opposition Ă  un jugement.

 

2004

Planchar Roland, Les bandes organisées plus au Sud, LB 14/06/2004

 

La police fédérale constate un déplacement de leurs activités vers la Wallonie.

C’est que la rĂ©pression et les contrĂŽles se sont avĂ©rĂ©s convaincants en Flandre


On constate depuis dix ans une plus grande variĂ©tĂ© de nationalitĂ©s, presque toujours de l’Est, avec des Polonais, Lituaniens, Albanais, Roumains, Russes et Moldaves.

 

2004

Un suspect menotté décÚde à Anvers, DH 17/06/2004

 

Mohammed, interpellĂ© Ă  Deurne Ă  la suite d’une bagarre sur la voie publique, a voulu s’enfuir de la camionnette en marche Ă  l’approche du commissariat. Il parvint Ă  ouvrir la porte arriĂšre du commissariat et il aurait fait ue mauvaise chute.

Le parquet d’Anvers a demandĂ© une autopsie et une enquĂȘte est en cours. Les agents ont pour l’instant le soutien de leurs syndicats .

 

2004

F.D., Il carjacke une Porsche Ă  17 ans, VA 23/06/2004

 

Farid Djabali avait avec eux complices agressĂ© la conductrice d’une Porsche Ă  Braine-l’Alleud en la menaçant Ă  l’aide de pistolets mitrailleurs.

 

2004

Praet Emmanuelle, Coca renversĂ© sur sa tĂȘte, DH 23/06/2004

 

Au cinĂ©ma, Annie, 64 ans, son mari et leur petite-fille de 12 ans, voulaient simplement regarder leur film tranquillement. Un couple assis derriĂšre eux s’est mis Ă  dĂ©ranger la salle.

Voulant les faire taire, Annie fut traitée de salope, son mari fut à son tour insulté.

« Le film continuait, il faisait noir. Et je venais de me faire insulter de pute, de salope. Je ne pouvais pas me laisser faire. Vous savez, je ne suis pas raciste, mais il y a des choses que je ne peux tolérer. »

Ensuite, l’homme du couple renversa un verre de coca sur la tĂȘte d’Annie.

Elle choisit de quitter la salle. Son mari appela un homme de la sĂ©curitĂ©. « Chose Ă©trange », dit Annie, « on s’est fait reprocher notre maniĂšre d’agir. La sĂ©curitĂ© nous a expliquĂ© que l’on aurait dĂ» sortir en catimini de la salle, les prĂ©venir discrĂštement et revenir en silence Ă  notre place. »

 

2004

Coups de marteau entre bandes rivales, DH 28/06/2004

 

Une nouvelle fois, deux bandes rivales africaines se sont affrontĂ©es ouvertement dans les rues d’Ixelles.

 

 

2004

Molenbeek / Coups de couteau, DH 28/06/2004

 

Une femme, d’origine turque, estimant qu’elle ne recevait pas assez d’argent, poignarde son assistante sociale.

 

2004

E. Pr., 29 agressions, DH 10/07/2004

 

Bruxelles / Deux Congolais s’attaquaient aux personnes seules.

 

2004

Praet Emmanuel, Sous le métro, DH 10/07/2004

 

Les trois agresseurs, Youness, Mourad, Abdessamad, qui ont voulu jeter FrĂ©dĂ©ric sous la rame ne savaient pas qu’il Ă©tait policier !

 

2004

E. Pr. Arnaque aux chĂšques, DH 13/07/2004

 

Bruxelles – Faisant sans doute partie de la ‘Zairian Connection’, Simon Patris est souçonnĂ© d’avoir commis plusieurs arnaques Ă  l’aide de chĂšques volĂ©s et falsifiĂ©s.

 

2004

F.D., Un ‘dragueur’ insistant condamnĂ©, VA 13/07/2004

 

Yves Boga Likamella avait harcelé quatre jeunes femmes en gare de Chùtelet : 6 mois avec sursis.

 

2004

Cuesmes / Hold-up au cafĂ© ‘Bon Coin’, DH 17/07/2004

 

Trois individus de race noire sont pavenus Ă  dĂ©rober 2.000 euros de la caisse de l’établissement aprĂšs avoir tout cassĂ©, profĂ©rĂ© des menaces, dopnnĂ© des coups de crosse sur le nez d’un des clients et donnĂ© des gifles notamment au copain de la tenanciĂšre.

 

2004

Les joueurs Ă©trangers de Vande Lanotte et de Wilmots VA 14/08/04

Eyletters-Manders, de Mozet

 

Un indĂ©pendant gĂ©rant d’une sociĂ©tĂ© qui arrĂȘte son ac­tivitĂ© doit payer, en plus de l’im­pĂŽt des sociĂ©tĂ©s pour sa der­niĂšre annĂ©e, un impĂŽt sur la plus value de 10 %. Un joueur de foot ou tout autre sportif ve­nant de l’Ă©tranger ne paie que 18 % d’impĂŽt durant 3 ans, en plus de bĂ©nĂ©ficier d’une rĂ©duc­tion des cotisations sociales.

Il suffit donc Ă  M. Mbo Mpenza d’ĂȘtre domiciliĂ© juste de l’autre cĂŽtĂ© de la frontiĂšre, en France, tout en Ă©tant quand mĂȘme tous les jours Ă  Ander­lecht, pour ne payer que 18 % d’impĂŽt sur les 50 000 € et plus qu’il touche par mois.

Cette loi particuliĂšre est l’Ɠuvre de M. Johan Vande La­notte, vice-Premier ministre mais aussi prĂ©sident du Basket club Ostendais, Ă©quipe consti­tuĂ©e d’une majoritĂ© de joueurs Ă©trangers. VoilĂ  peut-ĂȘtre pour­quoi M. Wilmots, sĂ©nateur MR mais aussi entraĂźneur de Saint­Trond, emploie lui aussi tant de joueurs Ă©trangers ?

OĂč est la justice sociale? OĂč est la justice devant l’im­pĂŽt ? Tous les contribuables ne sont-ils pas Ă©gaux ?

C’est l’injustice Ă  tous les ni­veaux qui encourage la montĂ©e de l’extrĂȘme droite. Et pas autre chose. Allons, Messieurs les ministres, faites que tous les contribuables soient logĂ©s Ă  la mĂȘme enseigne.

 

2004

Asbl d’Anvers fermĂ©e pour cause de drogue, LB 25/08/2004

 

La police locale d’Anvers a apposĂ© les scellĂ©s sur les potes de Ceuta, une asbl d’Anvers oĂč on vendait de la drogue.

Des faits similaires ont déjà été réprimés dans la capitale par le passé.

 

2004

 

Des trafiquants de cocaĂŻne Ă  Bastogne, DH 03/09/2004

 

Deux ressortissants albanais.

 

2004

LB 03/09/2004

 

DĂ©lit de fuite pour Abdelhak, en Ă©tat d’ivresse., aprĂšs ĂȘtre entrĂ© en collision avec un autre vĂ©hicule.

 

2004

Charleroi / Il car-jacke une Porsche à 17 ans !, DH 08/09/2004

 

Le tribunal a rajouté 2 ans de prison aux 5 que Farid Djabali purge déjà.

 

2004

Violée dans sa maison !, DH 08/09/2004

 

L’agresseur, un homme d’une trentaine d’annĂ©es de type nord-africain.

 

2004

J.-P. P., A trois pour violer une mineure, DH 22/09/2004

 

Seyit Eser, Ahmed Zekri et Abdelmalek Aggoud, les agresseurs d’AurĂ©lie, 14 ans, battue et violĂ©e en 2003, ont Ă©tĂ© condamnĂ©s Ă  des peines de 5 ans avec sursis et 7 ans de prison ferme.

 

2004

Sanglant hold-up Ă  Tournai, LB 25/09/2004

 

Deux des trois malfrats s’appellent Adelin Belmekki de Charleroi et Vincenzo Catalano d’Auvelais.

 

2004

Belgacom grugé, DH 28/09/2004

 

L’entreprise a rĂ©clamĂ© prĂšs de 200.000 euros Ă  9 Ă©tudiants gabonais qui avaient dĂ©tournĂ© une ligne de tĂ©lĂ©phone.

 

2004

Praet Emmanuelle, Restos chinois fermés, DH 28/09/2004

 

Bruxelles – Dans l’un d’entre eux, les plats Ă©taient prĂ©parĂ©s Ă  mĂȘme le sol, Ă  cĂŽtĂ© des poubelles.

Dans un autre, les deux frigos ne fonctionnaient pas et la viande n’était pas dĂ©congelĂ©e.

 

2004

« Ses ici Taplag » : message codé, DH 29/09/2004

 

La façade du commissariat de Molenbeek a été taguée par une bande de jeunes.

Les quatre vandales prirent la fuite. L’un d’entre eux a dĂ©talĂ© sur un vĂ©lo, des policiers l’ont pris en chasse et l’ont arrĂȘtĂ©.

Comme c’est souvent le cas, cette arrestation a Ă©tĂ© une occasion pour d’autres jeunes de se confronter Ă  la police.

Un inspecteur fut violemment frappĂ© Ă  la tĂȘte aprĂšs avoir Ă©tĂ© attaquĂ© par derriĂšre.

L’agent une fois au sol a Ă©tĂ© rouĂ© de coups au visage. Son collĂšgue a immĂ©diatement rĂ©agi en appelant des renforts et en faisant usage de spray lacrymogĂšne.

A l’arrivĂ©e des collĂšgues, Souliman, 14 ans, et Mourad, 16 ans, tous les deux originaires d’Anderlecht, ont Ă©tĂ© interpellĂ©s.

 

2004

La DH, prétexte à un braquage, DH 29/09/2004

 

Deux malfrats , des Africains, ont agressé Franco, un libraire à Ganshoren.

 

2004

Praet Emmanuelle, FiliÚre de faux papiers !, DH 02/10/2004

 

5 faussaires, Welliton, Levi, Ariel, Paula, Danilo,  ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s Ă  Saint-Gilles. Ils proposaient de faux documents portugais Ă  des illĂ©gaux brĂ©siliens.

 

2004

Un Burundais avale 2,4 kilos de cocaĂŻne, DH 02/10/2004

 

La police intercepte 6 passeurs de drogue en deux semaines, dont deux Burundais, un Nigérian et un Brésilien.

 

2004

Bruxelles / ProstituĂ©es sous la coupe d’une femme, DH 05/10/2004

 

Des filles (des pays de l’Est) Ă©taient livrĂ©es sur le marchĂ© du sexe au profit d’une Bulgare.

 

2004

3 ans pour des vols de 144 imprimantes Ă  Wanlin, VA 06/10/2004

 

Pash Ukaj a été condamné à 3 ans de prison pour association de malfaiteurs lors de deux vols de 144 imprimnates à Wanlin.

 

2004

Quand les escrocs se font enlever par leurs victimes, VA 07/10/2004

 

Trois Camerounais ont été séquestrés à Overijse puis Jumet pour récupérer 36 millions de FB.

 

2004

Bagarre du réveillon : 2 ans de prison ferme, VA 08/10/2004

 

Mustapha Can, un cafetier de Marcinelle, avait frappĂ© la fille de ses voisins, Cathy D., qui en a gardĂ© des sĂ©quelles permanentes. C’est la consĂ©quence malheureuse d’une altercation entre le mari de cette femme, cette femme elle-mĂȘme et Mustapha Can, qui avait garĂ© dans la rue sa voiture de façon anarchique.

 

2004

Six mois de prison pour un fauxw permis de conduire, VA 08/10/2004

 

Lakbir Bobouch avait déjà pris 8 ans, notamment pour un trafic de drogue dans les Bois de Cerfontaine.

 

2004

L’Ours est jugĂ©, DH 09/10/2004

 

La justice bruxelloise a rendu un jugement impliquant des délinquants du quartier de la place Verboeckhoven, à Schaarbeek, surnommé la « Cage aux Ours ».

Hassan I. est condamné à 18 mois de prison avec sursis, pour avoir agressé et tabassé un jeune de 14 ans dans un parc, et 3 autres prévenus ont été condamnés à une peine de travail de 100 heures.

La justice leur repochait des attaques dans les commerces, des agressions, du racket et des vols dans des

voitures.

 

2004

Violée, cloßtrée et tabassée, DH 09/10/2004

 

Stagiaire à la Commission européenne, une jeune Finlandaise a subi les pires atrocités à Bruxelles.

Les violeurs : Samir Bouhoudane et Djejan Nikolic.

 

2004

Il a frappé son professeur, DH 13/10/2004

 

Un Ă©lĂšve aux origines capverdiennes a frappĂ© et insultĂ© un professeur de français de l’Institut Etienne Lenoir d’Arlon. AprĂšs lui avoir demandĂ© de quitter la classe, vu son comportement agressif, le professeur a vu l’élĂšve revenir Ă  l’heure suivante. Ce denier lui a crachĂ© dessus et a tentĂ© de le frapper au visage.

 

2004

Perquis stupéfiantes, DH 16/10/2004

 

Deux bandes s’étaient affontĂ©es Ă  Braine-l’Alleud.

Il y eut une fusillade entre une bande de Brainois et une bande » venue de charleroi.

Ahmed Radouani et Mohamed Bourja  ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s ainsi qu’Albert Picquard.

 

2004

Opglabbeek / Bourgmestre menacé de mort, LB 03/11/2004

 

Le bourgmestre de la commune limbourgeoise d’Opglabbeek, Benny Spreeuwers (CD&V), fait l’objet de menaces de mort de la part de l’exploitant d’une station-service, de nationalitĂ© turque, qui ne dispose pas des permis de bĂątir ni d’environnement.

 

2004

Fusillade rue Neuve : 5 ans, LB 05/11/2004

 

Andy Djimbo a Ă©tĂ© condamnĂ© par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il avait Ă©tĂ© impliquĂ© dans une fusillade lors d’un affrontement entre deux bandes africaines rivales, les Black Demolition et les New Jacks en plein centre-ville.

 

2004

De jeunes rebelles Ă  Droixhe, DH 13/11/2004

 

Condamnés pour avoir insulté des policiers.

Il s’agit d’Ahmed, Arben, Hayrettin et JosĂ©, impliquĂ©s avec d’autres dans une bagarre avec la police aprĂšs que cette derniĂšre soit intervenue pour venir en aide Ă  une jeune fille qui venait de se faire molester par 5 individus.

 

2004

Une rue dangereuse, DH 17/11/2004

 

48 agressions en un an pour la seule rue aux laines, en plein coeur de Bruxelles.

Mercredi passĂ©, une dame de 54 ans avait Ă©tĂ© traĂźnĂ©e sur plusieurs mĂštres par des voleurs qui parvinrent Ă  lui arracher son sac. L’un d’eux, ĂągĂ© de 6 ans, avait a dĂ©clarĂ© que l’argent (volĂ©) trouvĂ© sur lui avait Ă©tĂ© donnĂ© par ses parents pour la fin du ramadan.

 

2004

A.-F. So., Importation de 56 kg de cannabis, DH 19/11/2004

 

Un Bruxellois, né au Maroc, a comparu au tribunal de Dinant pour ce fait.

 

2004

J.M. C. et S.R., Di Gregorio est en prison, DH 19/11/2004

 

L’ancien homme fort du RTFCL est inculpĂ© de dĂ©tournements d’actifs et de faux et usage de faux.

 

2004

Une fatwa islamiste contre quatre politiciens, DH 19/11/2004

 

AprÚs Mimount Bousakla, sénatrice socialiste flamande, la députée MR de Forest, Corinne De Permentier, Laurette Onkelinx, Philippe Moureaux et un député bruxellois ont été menacés de mot.

Corinne De Permentier avait reçu un e-mail d’ Espagne trùs menaçant aprùs qu’elle ait pris des positions fermes par rapport au port de la burka en Belgique.

 

2004

Sept ans pour le violeur des Black Wolves, LB 23/11/2004

 

La Cour d’appel de Bruxelles a condamnĂ© Eric A., un Congolais de 18 ans, Ă  7 ans de prison ferme pour des viols collectifs commis sur deux adolescentes de 14 ans, pour atentat Ă  la pudeur avec violences et menaces sur une 3e adolescente de 16 ans et pour des arrachages de sacs commis contre deux jeunes femmes.

Les Black Wolves sont une bande de jeunes Congolais connuns pour leur violence extrĂȘme.

 

2004

Magie noire Ă  ChĂȘnĂ©e, LB 26/11/2004

 

Un homme d’origine  congolaise a frappĂ© sa compagne de plusieurs coups de fourchette Ă  rĂŽti Ă  la gorge Ă  ChĂȘnĂ©e. Avant de lui introduire le pommeau de douche dans la bouche et d’ouvrir le robinet, la noyant pratiquement.

 

2004

Un an ferme, DH 30/11/2004

 

Un Portugais d’origine a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  Arlon pour avoir vendu de la marijuana au Grand-DuchĂ©.

 

2004

Six ans ferme, DH 02/12/2004

 

Bruxelles / HervĂ© Tshimanga, un ressortissant congolais de 20 ans, a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  6 ans de prison ferme comme membre d’un groupe d’Africains violents – la Maf (Maffia africaine) – pour avoir commis une vingtaine vols avec violence.

 

2004

Fusillade / Le commissariat de Dour pris pour cible, DH 04/12/2004

 

Deux coups de feu ont Ă©tĂ© tirĂ©s par des auteurs armĂ©s d’un riot-gun Ă  Dour, le premier coup en direction d’un vĂ©hicule de police, le deuxiĂšme en direction de la vitre pare-balle de la porte d’entrĂ©e.

 

2004

Ignoble industrie du sexe !, DH 04/12/2004

 

Bruxelles / Un Bulgare a frappĂ© une prostituĂ©e bulgare et enlevĂ© sa petite fille de 5 ans, pour forcer la mĂšre Ă  lui remettre de l’argent.

 

2004

Charleroi / F.D., Un ex-zĂšbre en correctionnelle, DH 07/12/2004

 

Le Sierra-Léonais Mustapha Sama poursuivi pour un faux permis de conduire guinéen.

 

2004

Marcinelle / Braqueurs pris en flag, DH 17/12/2004

Il s’agit de Samir Bouchingour, Nourredine Taleb et Hassan Lemouadden .

 

2004

Une bande de voleurs mongols arrĂȘtĂ©e Ă  Gand, LB 20/12/2004

 

2004

Rasujew Sarah, Torturée et violée 3 jours, DH 21/12/2004

 

Liùge / Nadine a reçu au moins 57 coups de son petit ami boxeur, Saïd, connu de la police comme quelqu’un de violent.

 

2004

Quatre braqueurs farciennois condamnés, VA 31//03/2004

 

Farid Zitouni, Omer Yildirim, Yusuf Yildirim, Essam Denguir, armés de kalachnikov, de riot-gun et de mitraillettes

 

2004

Voitures / 10 trafiquants géorgiens détenus à Termonde, DH 16/06/2004

 

2004

Tournai / Interpellations aprĂšs un violent cambriolage, LB 03/11/2004

 

Deux Albanais et un SlovĂšne on commis un cambriolage dans une librairie d’Estaimpuis. Le libraire fut frappĂ© Ă  coups de poing et reçut un coup de tournevis dans la jambe.

 

2005

Arlon / Altercation et coups de feu dans une discothùque d’Arlon, AL 12/04/2005

 

Plusieurs yougoslaves Ă©taient poursuvis pour des faits commis dans nue ds discothĂšque de la rue des Faubourgs, en 1999.

 

2005

Arlon / Tribunal correctionnel – RĂ©fugiĂ© venu de l’Est, le dealer prend deux ans, AL 12/05/2005

 

Un Azerbaïdjanais a été condamné à 2 ans de prison pour, avoir dealé coke et héroïne.

2005

Bruxelles / Asslan Ciku, patron de trois clubs d’hĂŽtesses, est acusĂ© de proxĂ©nĂ©tisme, d’extorsion, d’escroquerie, de blanchiment, de fraude fiscale et de faux comptable. (DH 12/05/2005)

 

2005

Charleroi / Tribunal correctionnel – 70 boulettes de drogue en poche, V1 16/07/2005

 

2 ans avec sursis  et 18 mois de prison pour les deux illégaux, Sedik el Issaoui et Mohammed Skal

 

2005

Charleroi / Tribunal correctionnel – Arnaque aux billets de Monopoly, VA 09/08/2005

 

Deux Gitans sont poursuivis pour plusieurs rip-deals Ă  Charleroi et Arlon.

 

2005

Charleroi / Tribunal correctionnel – Fusillade au dancing : 5 ans de prison, VA 20/12/2005

 

Samir Chafik avait blessĂ© deux personnes Ă  la sortie du ‘Balladin’, Ă  Binche.

Hayatti Avci Ă©tait Ă©galement poursuivi pour port d’arme et menaces.

Ceci à la suite d’une bagarre entre le clan des Italiens et celui des Arabes .

 

2005

Charleroi / Tribunal correctionnel – Les frùres Dbiri à nouveau dans la tourmente, VA 21/12/2005

 

Redoun, Hassan et BouchaĂŻb Dbiri, de Farciennes, sont accusĂ©s du racket d’un snack de Fleurus.

 

2005

Daelemans Tom, « Politie staat machteloos tegen bedelaars », HLN 24/04/2005

 

In de Antwerpse statinsbuurt kom je vaak Oost-Europese vrouwen tegen – vaak met een baby in hun armen – de voorbijgangers om een aalmoes vragen.

 

2005

 

Dans quel pays vivons-nous?, DH 19/03/05

 

De Jean-Françols B., de Wemmel:

“En rĂ©ponse Ă  M. M., de Bruxelles. Bien qu’Ă©tant francophone (vivant dans une commune Ă  facilitĂ©s), je ne peux vous laisser dire que 35 % des Flamands sont racistes! C’est faux et insultant! Il n’y a que vous et vos chers politiciens pour ne pas compren­dre le message. Je pense que les gens en ont assez de certains abus (insĂ©cu­ritĂ©, dĂ©linquants qui agissent en toute impunitĂ©…) et qu’ils ont trouvĂ© un moyen pour le faire savoir. Ce n’est peut-ĂȘtre pas le meilleur, mais y en a-t-il un autre? En ce qui concerne NaĂŻma, il est certain que les menaces dont elle fait l’objet sont intolĂ©rables, mais faut-il pour autant en faire une affaire d’Etat? Mon amie s’est fait in­sulter alors qu’elle se rendait Ă  son stage (prĂšs de la place Bockstael).

Une bande de jeunes (d’origine alloch­tone) l’a traitĂ©e de sale Blanche et lui a dit qu’elle n’Ă©tait pas dans sa zone. Je me demande dans quel monde nous vivons! Maintenant, on se fa!t traiter de sale Belge dans son propre pays! Et je n’ai pas vu notre Roi se pro­noncer contre cette sĂ©grĂ©gation… “

 

2005

Marche / Un Ouzbek en partie faussaire, puni par une peine de travail, AL 13/10/05

 

Candidat rĂ©fugiĂ© depuis 1999, il a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© en possession de matĂ©riel lui permettant de falsifier des permis et des documents.

 

2005

Montigny-le-Tilleul / Les carjackeurs terminent dans le décor, VA 06/04/2005

 

Trois Gitans, lourdement armĂ©s et cagoulĂ©s, avaient tentĂ© d’extraire un conducteur de sa Clio Ă  Marcinelle, avant de s’en prendre Ă  une Jeep Cherokee Ă  Charleroi.

 

2005

Telen Stef, Allochtone Limburgers trouwen vaak met partner uit thuisland, DS 13/12/2005

 

Drie op de vier Limburgse Marokkanen en Turken trouwen met een partner uit hun thuisland.

 

2005

Trafic de haschisch entre le Maroc et la Belgique : lourdes peines correctionnelles contre six prévenus, dont Karim Messoussi et Rachid Aabdi, in : LB 02/06/2005

 

2005

Van der Aa Joris, Antwerpen / Politie-inval in joods restaurant ontaardt in knokpartij, HLN 16/05/2005

 

Een inval van de sociale inspectie in het bekende restaurant Hoffy’s heeft vor grote beroering gezorgd in de joodse buurt van Antwerpen.

De politie heeft vier zwartwerkers betrapt, net als bij een eerdere controle bij Hoffy’s.

maar toen het team van inspecteurs en agenten het etablissement binnenstapte om te controleren op zwartwerk, raakte het slaags met eht eprsoneel in de zaak. Bij de schermutselingen raakte een agent gewond.

Na het incident verzamelde zich een wodende menigte voor het restaurant, die de inspecteurs en politie beschuldigden van “Nazi-praktijken”.

 

2005

Charleroi / 7 ans de prison pour des proxénÚtes bulgares, VA 06/04/2005

 

2005

Schaerbeek / La came dans le sac Ă  dos de ses enfants, DH 30/04/2005

 

Le Turc Rifet Gok avait propsoé un mariage blanc à sa cliente.

 

2005

Beauraing : les Gitanes se croyaient en France, VA 14/01/05

 

Originaires d’ex-Yougoslavie, Jaklina et Anja, prises en flagrant dĂ©lit de vol, comparaissaient au Tribunal correctionnel de Dinant.

 

2005

Ph. Bt, Violée dans un kot, DH 21/01/2005

 

Les abuseurs, Philippe Nguwa Mukendi et Trésor Mutamba, condamnés à 5 et 6 ans ferme.

 

2005

Le mot malfrat se trouvait sur son front !, DH 26/01/2005

 

Serge, libraire de Schaerbeek, a Ă©tĂ© agressĂ© par un mineur de 17 ans … et 9 mois, Adnan.

 

2005

R.P., Drogues / « Cristalline » et meurtriÚre, LB 27/01/2005

 

Arrestations à LiÚge de 3 illégaux qui avaient déjà connu des problÚmes liés à la drogue à Anvers et à Charleroi.

 

2005

Namur / Tribunal correctionnel, VA 22/02/2005

 

3 jeunes gens, dont Osman, sont suspectĂ©s d’avoir agressĂ© plusieurs personnes lors des fĂȘtes de Wallonie sur u chemin de halage. En usant d’inquiĂ©tantes menaces comme « on va jeter ta copaine dans l’eau ! ».

 

2005

Namur / Tribunal correctionnel, VA 22/02/2005

 

Un jeune Congolais s’est rendu coupable de quelques actes de violence, notamment au parc de la Plante.

 

2005

Coups et menaces de mort sur sa compagne, VA 25/02/2005

 

Erdal Ablay est poursuivi pour ses accĂšs de violences.

 

2005

Namur / Tribunal correctionnel, VA 01/03/2005

 

Basse-Sambre : les deux frÚres Sagban (Moignelée) ont joué les caïds pendant deux mois.

 

2005

Trois ans 
 en attendant les assises, VA 08/03/2005

 

Cafasso, Boyoko et Kimbuta Ă©taient poursuivis pour extorsion avec violences et outrages.

 

2005

Anvers / Le chef menaçait ses comparses, LB 15/03/05

 

Said, ‘de Dikke’, a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  10 ans de prison pour 11 attaques Ă  main armĂ©e.

 

2005

L’ â€˜Ă©quipe nationale’ condamnĂ©e, DH 19/03/2005

 

Charleroi / 13 dealers marocains, dont 12 illĂ©gaux, avaient organisĂ© un rĂ©seau de trafic de cocaĂŻne et d’hĂ©roĂŻne.

 

2005

Un musicien agressé à Bruxelles par deux jeunes, DH 21/03/2005

 

L’un d’eux, Ibrahim, est bien connu de la justice.

 

2005

Bruxelles / Taximan agressé par deux malfrats, DH 26/03/2005

 

L’un d’entre eux s’appelle Daoud D.

 

2005

Molenbeek / Voiture de police attaquée, LB 29/03/2005

 

2005

Des Ă©lĂšves racketteurs de Laeken en prison, LB 04/04/2005

 

Achmed D., Amine B. (18 et 19 ans) s’en prenaient depuis un an Ă  des jeunes condisciples de l’athĂ©nĂ©e Marcel Tricot.

 

2005

Criminalité banale
13/04/2005

 

Des Turcs viennent Ă  Bastogne (gare du Sud) pour frapper avec un bĂąto,n sur un jeune qui attend l’autobus en plein rush au moment oĂč les Ă©lĂšves remontent dans les (avril 2005)

 

2005

Bruxelles / Le chanteur Wash Washerie arrĂȘtĂ©!, DH 19/04/2005

 

L’artiste africain inculpĂ© d’escroquerie. Un montant de 2,3 millions.

 

2005

Namur / Vol avec violence d’un portable, DH 19/04/2005

 

Mustapha I. avait volĂ© Ă  l’aide d’un couteau un GSM lors du Festival du Film francophone.

 

2005

Schaerbeek / Policier renversé et insulté, DH 19/04/2005

 

Mohamed s’en est pris Ă  un agent de police rĂ©glant la circulation.

Il refusait de s’arrĂȘter avec son vĂ©lo aux feux de signalisation .

 

2005

Bruxelles / Le revolver sur la nuque du taximan, DH 23/04/2005

 

Daoud Dos en est l’un des deux auteurs.

 

2005

Evere / Il viole une handicapée mentale, DH 27/04/2005

 

Elle avait rencontrĂ© Yassin qui l’a violĂ©e.

 

2005

ArrĂȘtĂ©s Ă  LiĂšge et Ă  Bruxelles, DH 30/04/05

 

Arrestations d’Asslan Ciku et Sergio D’Angheli, ‘tĂȘtes’ Ă  LiĂšge et Bruxelles de la nouvelle prostitution.

 

2005

Sarah Rasujew / Une agression crapuleuse, DH 30/04/2005

 

L’étudiant gabonais a fracassĂ© le crĂąne d’un commerçant septuagĂ©naire.

 

2005

Il avait attaqué une conductrice de tram à Anvers, LB 04/05/2005

 

Un Marocain avait agressĂ© en mars dernier la conductrice d’un tram. Elle n’a pas encore repris le travail.

 

2005

PrÚs de 30 hold-up et un viol à son actif !, DH 04/05/2005

 

Mohamed M., 18 ans, comparaissait devant le Tribunal corectionnel de Bruxelles.

 

2005

Un tueur arménien évadé de Louvain a été repris, DH 12/05/2005

 

2005

5 kilos de cocaĂŻne dans leur immeuble, VA 20/05/05

 

Quatre ans avec sursis pour les frĂšres Choker qui cachaient de la drogue dans un studio et dans la cave de leur bĂątiment en location Ă  Marcinelle.

 

2005

« Poupou m’a obligĂ© Ă  le faire ! », DH 31/05/05

LiĂšge / Yembadjunga et Nbada sont poursuivis pour tentatives d’escroquerie avec une fausse carte d’identitĂ©.

 

2005

Dealers sans papiers, DH 31/05/2005

 

Arlon / Un homme du Bénin en séjour illégal et un complice portugais vendaient de la marijuana.

 

2005

Verviers / Du sursis pour apprendre le français, DH 13/06/05

Aca Ademi, Serbe, eset depuis 6 ans un spĂ©cialiste de l’arrachage de sacs Ă  main.

Il a Ă©copĂ© d’un sursis arĂšs s’ĂȘtre attaquĂ© en vain Ă  une dame de 
 80 ans !

 

2005

Policier mal intentionné, DH 14/06/2005

 

Kadir, policier de la ville de LiĂšge, Ă©tait de mĂšche avec un ami pour escroquer les assurances.

 

2005

Trois braqueurs arrĂȘtĂ©s, DH 15/06/2005

 

Abdel, Youssef et un comparse avaient tabassĂ© les clients d’un restaurant de Vilvorde.

 

2005

Faux policiers, vrais voleurs et vrais Roumains, LB 20/06/2005

 

A la gare du Midi, Ă  Bruxelles, des Roumains se faisaient passer pour des policiers afin de fouiller leurs victimes, des touristes, et de voler leur portefeuille.

 

2005

Charleroi /« Tiens, on sert du poulet ici ? », VA 21/06/2005

 

Quatre mois avec sursis pour Mahmut et Saban poursuivis pour outrages, rébellion et coups à agents.

Ils s’étaient moquĂ©s d’une policiĂšre dans un snack en disant : « Tiens, on sert du poulet dorĂ©, ici ? » Demandant leurs papiers, l’un d’eux a refusĂ©, dĂ©clarant par la suite qu’une femme n’avait pas Ă  lui donner d’ordre. RĂ©bellion et insultes. Ils ont Ă©tĂ© coffrĂ©s.

 

2005

Neufchùteau / Tribunal  correctionnel, VA 29/06/2005

 

Kamel Sid a été condamné pour vol.

 

2005

Dupont Gilbert, Perquisition chez les sƓurs Hohoud, DH 02/07/2005

 

A Ixelles, Mariam et Malika ont été prises en flagrant délit de vol. Abdelkrim, le frÚre, a été interpellé pour un hold-up à Saint-Gilles.

 

2005

Le car-jacker arrĂȘtĂ©!, DH 02/07/2005

 

Khalid J., de Forest, avait volé une Mini.

 

2005

Les mécanos coincent les braqueurs, DH 09/07/2005

 

Gosselies / Sabyl Hemal et Samir Sekri ont Ă©tĂ© maĂźtrisĂ©s par des mĂ©caniciens qui travaillaient dans l’atelier du Centr’Auto.

 

2005

Trente mois de prison pour un dealer, LB 12/07/2005

 

Said Azaiz, un Algérien en séjour illégal, a été condamné à 30 mois de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Charleroi pour revente de drogue.

 

2005

Judiciaire / Trafic de drogue au café, LB 13/07/2005

 

7 personnes, dont 5 ressortissants marocains en séjour illégal qui résidaient en périphérie liégeoise, ont été interpellées pour trafic de drogue par la police de LiÚge.

 

2005

Carjackeur condamné, VA 30/07/2005

 

Alexandru Ganea, citoyen roumain, sans domicile connu en Belgique, avait extirpĂ© Ă  Morlanwelz le propriĂ©taire d’un vĂ©hicule avant de partir avec sa voiture. La victime en a conservĂ© une incapacitĂ© permanente.

 

2005

Marcinelle / Un Gitan fonce sur les policiers, DH 04/09/2005

 

Deux inspecteurs lĂ©gĂšreemnt blessĂ©s, lors d’une course-poursuite.

 

2005

Des colis de cocaĂŻne de Colombie, DH 13/09/2005

 

9 prévenus de la région de Tubize, dont Salvatore F., soupçonnés dans un trafic international.

 

2005

Neufchùteau / Des sommes conséquentes, DH 21/09/2005

 

Vol Ă  la tire dans les trains entre 1999 et 2003: filiĂšre de l’Est spĂ©cialisĂ©e, le plus souvent des ressortissants de Bosnie.

 

2005

35 hold-up Ă  19 ans, DH 27/09/05

Mohamed M.

 

2005

Praet E., Impuissance face aux mendiants, DH 19/10/2005

 

Bruxelles / La charitĂ© pour ces mendiants, essentiellement des Roumains, est plutĂŽt rare. Les mamans n’hĂ©sitent dĂšs lors pas Ă  faire appel (sic) Ă  leurs enfants pour obtenir la ppitiĂ© des passants.

 

2005

Namur / Tribunal correctionnel – VA 22/10/2005

 

Mohamed, Marocain d’origine, dĂ©tenu pour des faits de harcĂšlement, menaces, coups et blessures .

 

Charleroi / Emeutes Ă  la Broucheterre

Altercation entre un taximan et 3 jeunes du quartier, Samir Kadir, Michael yanga et Gaylor Kimbuta. Connaissant ce dernier, le chauffeur n’a pas voulu effectuer la course.

Le taximan fut roué de coups.

 

2005

Coup de poing fatal sur le nez, DH 26/10/2005

St-Josse / Livreur de profession, Paul Lissens a été agressé en plein jour par un malfrat turc qui, lui a volé son portefeuille.

 

2005

Praet Emmanuelle, Jette / Marteau et couteaux, DH 14/12/2005

 

Abdollah s’en est pris Ă  l’assistante sociale du CPAS. Sans l’intervention d’une collĂšgue, elle aurait eu le crĂąne dĂ©foncĂ©.

 

2005

F.D., Charleroi / Un kiné passé à tabac, VA 15/12/2005

 

Assis sur le perron du praticien, M. Nokin, des Ă©lĂšves de l’AthĂ©nĂ©e Vauban gĂȘnaient rĂ©guliĂšrement le passage libre de ses patients.

Le kinĂ© leur demandait de s’en aller pour laisser le passage libre Ă  ses patients, jusqu’au jour oĂč, en 1997, DĂŒrvan D. se rua sur lui, le jeta au sol dans son corridor pour le rouer de coups de pieds.

 

2005

V.S., Malaise dans le secteur technologique, LB 16/12/2005

 

Une disposition du pacte de SolidaritĂ© entre les gĂ©nĂ©rations prĂ©voit de faciliter l’engagement des travailleurs Ă©trangers par l’assouplissement de certaines procĂ©dures concernant les permis de travail rĂ©servĂ©s aux ‘travailleurs de la connaissance’.

 

2005

Bulgare vendue pour se marier et voler, VA 21/12/2005

 

Bogdan Zdravko, un Gitan, intermĂ©diaire dans un trafic d’ĂȘtres humains, a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  deux ans de prison.

 

2005

Planchar Roland, Denrées périmées, redatées et vendues, LB 26/07/2005

 

A Jumet, on a arrĂȘte le gĂ©rant de Sobelco, Ferdinando Leone, de Marcinelle, dans le cadre d’une falsification de dates sur des emballages de denrĂ©es pĂ©rimĂ©es. Son entreprise en imprimait de nouvelles et la marchandise Ă©tait ainsi Ă©coulĂ©e.

Il avait des attaches avec une société italienne appellée Sobelco Italia.

 

2005

Rochefort / Un Kazakh arrĂȘtĂ© pour tentative de meurtre, LB 06/12/2005

 

Un jeune homme de la localité a été griÚvement blessé .

L’inculpĂ©, rĂ©sidant au centre pour rĂ©fugiĂ©s Ă  Hotton, faisait partie d’un groupe qui a commencĂ© Ă  importuner une jeune femme dans un cafĂ©. Ce qui n’a pas pllu Ă  son compagnon, qui est intervenu .

 

2006

An. H., RĂ©seau de trafiquants d’ĂȘtres humains dĂ©mantelĂ© Ă  Termonde, LB 16/02/2006

 

Les bandes indo-pakistanaises semblent supplanter les réseaux albanais.

 

2006

Anderlecht / Ils saccagent les voitures Ă©trangĂšres au quartier, DH 01/03/2006

 

De jeunes Nord-Africains ùgés entre 15 et 18 ans saccageaient depuis des mois les véhicules étrangers au quartier.

 

2006

Charleroi / Tribunal correctionnel – Il a mordu deux agents du Tec, VA 15/11/2006

 

Deux fois un an avec sursis pour le jeune Ivoirien Benedict P., poursuivi pour 4 scĂšnes de coups et blessures et pour port d’arme illĂ©gal.

ContrĂŽlĂ© Ă  la station du mĂ©tro des Beaux-Arts, il a toutefois refusĂ© de prĂ©senter son ticket qu’il dĂ©tenait pourtant, et a dĂ» ĂȘtre maĂźtrisĂ© par les agents du Tec. En se dĂ©fendant, il a mordu l’uin de ceux-ci au flanc gauche et frappĂ© un deuxiĂšme.

Quatre jours plus tard, le jeune homme a recroisĂ© la route de celui qu’il avait « mĂąchonné ». Une nouvelle dispute a Ă©clatĂ© et le contrĂŽleur a reçu deux nouveaux coups de poing.

Nouvelle altercation quelques jours plus tard à Jumet avec un chauffeur de bus qu’il a fini par mordre à la cuisse.  (
)

 

2006

E. Pr., Gardien de parc agressé par cinq jeunes déchaßnés, DH 04/06/2006

 

Abdelrahim et son copain Bachahid ont cassĂ© le nez d’Alain, qui, Ă  Saint-Josse, surveille deux plaines de jeux.

Il Ă©tait 20.30. Il annonça Ă  un groupe de jeunes qu’il allait fermer : l’un d’eux lui lança une bouteille de verre.

Lui demandant de la ramasser, il se fit insulter. Visiblement habituĂ© Ă  ce genre de situation, il exigea une nouvelle fois que ce jeune ramasse cette bouteille. Ce dernier lui flanqua un coup de poing dans le visage.  Les autres s’amenĂšrent pour lui donner des coups de pied sur tout le corps.

Résultat : nez cassé, déviatin de la cloison nasale et commotion cérébrale.

 

2006

Husquin Samuel, Namur – Six mandats d’arrĂȘt – Mariages blancs : le carrousel des Pakistanais, VA 29/03/2006

 

La police namuroise a Ă©pingle une filiĂšre de mariages blancs. L’organisation permettait ainsi Ă  certains Pakistanais de s’installer Ă  Namur.

LES MARIAGES blancs: une spĂ©cialitĂ© namuroise au mĂȘme titre que les biĂ©-trumĂ©s, le pĂškĂšt ou l’avisance ?

Une importante filiĂšre vient en tout cas d’ĂȘtre mise en lu­miĂšre et il s’avĂšre que Namur y occupe une position centrale.

Pour comprendre le mĂ©ca­nisme, mieux vaut se munir d’une bonne carte de l’Europe.

Au centre de ce dossier de traite des ĂȘtres humains, on re­trouve des Pakistanais. Parmi cette communautĂ©, certains cherchent sans cesse de nou­veaux moyens pour amener des compatriotes en Belgique et leur permettre de s’implan­ter durablement. Inutile de pré­ciser c’est l’argent qui intĂ©resse ces « passeurs » et non une quel­conque philanthropie.

Mais quelle est donc cette nouvelle technique dĂ©couverte par les enquĂȘteurs namurois du Service judiciaire d’arrondisse­ment?

Au Pakistan, les «trafi­quants» contactent de jeunes hommes dĂ©sireux de venir ten­ter leur chance en Europe, ré­gion qui reprĂ©sente toujours l’Eldorado Ă  leurs yeux. Ces derniers sont prĂȘts Ă  payer des sommes allant 5000 Ă  15000€ pour se lancer dans cette «grande aventure».

 

Le mariage en SuĂšde

Avec un visa touristique, les jeunes Pakistanais transitent d’abord par la SuĂšde. LĂ , dans ce pays membre de l’Union europĂ©enne, ils Ă©pousent une Portugaise dont ils n’ont jamais entendu parler auparavant. Ces jeunes femmes, europĂ©en­nes Ă©galement, ont Ă©tĂ© prĂ©ala­blement recrutĂ©es dans des mi­lieux dĂ©favorisĂ©s.

Selon les renseignements collectĂ©s par les enquĂȘteurs, c’est une somme de 2000€ qui est ainsi proposĂ©e Ă  ces jeunes dames pour «jouer le jeu».

Pourquoi un mariage en SuĂšde ? « II semble que les pays Scandinaves sont moins regar­dants en matiĂšre de mariages blancs. On y effectue moins de devoirs d’enquĂȘte », signale Na­thalie Roland, substitut du par­quet de Namur, en charge de ce dossier aux contours interna­tionaux.

 

Six arrestations depuis octobre

Le rĂŽle de la mariĂ©e Ă©tait en gĂ©nĂ©ral de courte durĂ©e. Il fal­lait revenir en Belgique pour re­transcrire l’union dans une ad­ministration communale du pays oĂč elle avait trouvĂ© un do­micile fictif. Ce fut donc plu­sieurs fois le cas Ă  Namur.

Une fois rĂ©glĂ©e la question de l’enquĂȘte administrative d’usage, la mariĂ©e portugaise re­gagnait son pays d’origine en ayant, bien Ă©videmment, prĂ©ala­blement demandĂ© l’autorisa­tion requise pour la venue de son Ă©poux. Et ce conformé­ment aux dispositions interna­tionales relatives au regroupe­ment familial.

Il restait alors au jeune Pa­kistanais Ă  s’installer Ă  Namur, en toute lĂ©galitĂ©, et venir don­ner un coup de main dans les commerces tenus par ses com­patriotes. Le but final Ă©tait d’ob­tenir des papiers en rĂšgle aprĂšs cinq ans de prĂ©sence en Belgi­que, ce qui leur permet aussi de faire venir auprĂšs d’eux d’autres membres de leur fa­mille?

Dans ces dossiers, des dizai­nes de «carrousels matrimo­niaux» du mĂȘme type ont Ă©tĂ© identifiĂ©s depuis septembre, dé­but de l’enquĂȘte. Des dizaines de personnes ont Ă©tĂ© interpel­lĂ©es.

Et, depuis octobre, le juge d’instruction namurois Phi­lippe Olivier a dĂ©jĂ  dĂ©cernĂ© six mandats d’arrĂȘt. Tous Ă  l’encontre de jeunes hommes pakista­nais. Certains se sont mariĂ©s dans le cadre de cette filiĂšre. Ils ont alors organisĂ© les mariages d’autres compatriotes.

Pour aller jusqu’au bout de ce dossier, il conviendra Ă©gale­ment d’interpeller les grands responsables de toute cette fi­liĂšre en mettant aussi hors d’Ă©tat de nuire les recruteurs ac­tifs au Pakistan ou au Portugal. De quoi donner un peu d’idĂ©es noires aux « marieurs » blancs.

 

2006

Mons / Assises du Hainaut – Un aveu et une demande commune d’irrecevabilitĂ©, VA 15/03/2006

 

Gaylor Kimbuta Kazadi a avouĂ© avoir participĂ© Ă  l’attaque du Leader Price de Couillet, le 15 octobre 2003.

 

2006

Namur / Nébuleuse affaire relative au séjour illégal de ressortissants albanais sur le territoire belge, VA 22/04/2006

 

2006

Sambreville / La famille des intouchables de la rĂ©gion ne l’est plus, VA 22/06/2006

 

CELA faisait plusieurs mois que le SER de la zone Samsom (Sambreville-Sombreffe) soupçonnait un « clan » bien connu dans la rĂ©gion, la famille Kaya et son entourage, de s’adonner Ă  cer­taines pratiques mafieuses. TrĂšs concrĂštement, ledit clan terrorisait certains commer­çants d’Auvelais, notamment autour de la place – gĂ©nĂ©rale­ment des exploitants de bis­trots ou de vidĂ©othĂšques -, usant d’outils comme le rac­ket ou la reprise sous menace.

Les enquĂȘteurs, dans leur dĂ©termination, Ă©taient confrontĂ©s Ă  un silence com­prĂ©hensible de la part de cer­tains citoyens qui pensaient la famille intouchable.

Bonne nouvelle : elle ne l’a jamais Ă©tĂ©, et elle moins en­core puisque trois de ses mem­bres parmi les plus influents ont Ă©tĂ© dĂ©fĂ©rĂ©s hier devant le juge d’instruction namurois Philippe Olivier. Cela suite Ă  17 perquisitions menĂ©es mardi Ă  la demande la zone Samsom sur son territoire (no­tamment dans des maisons Ă  MoignelĂ©e, oĂč vivent des membres de la famille Kaya) mais Ă©galement Ă  Farciennes, Jemeppe et Gilly. Le pĂšre, Mamouth Kaya (57 ans) et deux fils (de 30 et 27 ans) Turgut et Tuncay, ont Ă©tĂ© inculpĂ©s tous trois de tentative(s) d’extor­sion, d’organisation crimi­nelle et d’association de mal­faiteurs.

Plusieurs dĂ©clarations de victimes ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© enregis­trĂ©es. Un tenancier de cafĂ© a ainsi expliquĂ© avoir Ă©tĂ© contraint sous la menace de verser 50 % de ses recettes chaque mois Ă  la famille en question. D’autres avaient Ă©tĂ© forcĂ©s de signer devant no­taire la cession de leur Ă©tablis­sement pour des sommes im­posĂ©es par les malfrats.

Les autoritĂ©s judiciaires en appellent Ă  tous les commer­çants qui auraient pu ĂȘtre me­nacĂ©s par le mĂȘme systĂšme et qui n’auraient jusqu’ici osĂ© dé­poser plainte. Ils peuvent en­trer en contact avec la police de Sambreville au 071/260.800.

 

2006

Zerouck arrĂȘtĂ© en Egypte / Le patron de l’asbl LiĂ©geoise a Ă©tĂ© interpellĂ© sur les berges du Nil, DH 29/04/2006

 

LIÈGE V Mercredi, 327 policiers ont investi le quartier de Droixhe en vue de dĂ©manteler un trĂšs impor­tant trafic de drogue, au dĂ©part d’une ASBL censĂ©e rĂ©insĂ©rer les jeu­nes en difficultĂ©. Mais force Ă©tait de constater que l’activitĂ© de cette asso-

ciation n’Ă©tait pas uniquement sans but lucratif. En effet, Ă  l’issue de l’opĂ©ration policiĂšre, 18 mandats d’arrĂȘt ont Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s.

Les policiers ont en outre mis la main sur 125.267 euros, 1,5 kilo de haschisch et mĂȘme un riot-gun. Seul ombre au tableau: le prĂ©sident de l’ASBL, Yaya Zerouck, dĂ©crit par plusieurs inculpĂ©s comme Ă©tant le cerveau et le principal bĂ©nĂ©ficiaire du trafic, Ă©tait absent. Il Ă©tait en va­cances en Egypte, accojripagnĂ©^e

sa femme et de son enfant. Sous le coup d’un mandat d’arrĂȘt internatio­nal, l’homme aurait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© par les policiers Ă©gyptiens. C’est en tout cas ce qu’affirmĂ© son avocat. Du cĂŽtĂ© du parquet de LiĂšge, on est moins certain du fait, des informa­tions contradictoires provenant des berges du Nil. Une chose est sĂ»re, l’Ă©pouse et le fils de M. Zerouck sont rentrĂ©s au pays, ce vendredi. Ils n’Ă©taient pas accompagnĂ©s du prĂ©si­dent recherchĂ©.

 

Jean-Michel Crespin

 (Belga)

 

2006

« Noyé par les Pakistanais », AL 04/01/2006

 

Michel Dublet, de Marche, est commerçant ambulant depuis 22 ans : « Sur le marché, on est noyé par les Pakistanais. Qui plus est, ils sont en train de casser les prix. »

 

2006

Vaste opération contre les bandes itinérantes, LB 18/01/2006

 

SpĂ©cialisĂ©es dans les vols dans les habitations Ă  Bruxelles et en Wallonie, 14 Albanais et 1 Turc ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s.

 

2006

Mornar et Dragutinovic : 8 mois de prison requis, LB 02/02/2006

 

Les deux joueurs sont inculpés dans un dossier de fraude aux naturalisations.

Un comparse, le GĂ©orgien Melikhov a fui le pays. Il fut naturalisĂ© belge en 1985. Il a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© condamnĂ© pour trafic d’ĂȘtres humains, prostitution et contrefaction.

 

2006

Castagne au tribunal, DH 22/02/2006

 

Bruxelles / Brahim Faouzzi s’est rebellĂ© avec 4 autres accusĂ©s pendant son procĂšs.

L’un d’eux s’est lancĂ© sur la prĂ©sidente du tribunal.

Dans la bagarre, une avocate et un policier ont été blessés.

 

2006

Malfrats dans mon commerce, SudPr. 13/03/2006

 

Vers 16 heures, quatre Ă©trangers sont entrĂ©s dans mon commerce de machines Ă  coudre, Ă  l’avenue de Waterloo Ă  Charleroi. Alors que trois d’entre eux insistaient pour obtenir des renseignements sur une machine qui Ă©tait dans le coin de la vitrine, le quatriĂšme, plus petit, s’est dirigĂ© vers la caisse. Ne sachant pas l’ouvrir, il est allĂ© Ă  l’arriĂšre, dans le bureau, puis est sorti. Alors que j’expliquais renfilage.de la machine, celui qui se disait intĂ©ressĂ© pour sa mĂšre, reçut un appel de GSM tout en me disant qu’il s’agissait de sa mĂšre qui viendrait elle-mĂȘme car elle hĂ©sitait entre deux modĂšles, et ils sont sortis;

Je suis allĂ© voir dans ma veste, au portemanteau du bureau et mon portefeuille avait disparu! J’ai tĂ©lĂ©phonĂ© directement Ă  la police; le policier m’a rĂ©pondu qu’il ne pouvait rien faire et que je vienne porter plainte Ă  la fermeture de mon magasin. Je me suis prĂ©sentĂ© au poste oĂč il me fut rĂ©pondu qu’on ne se dĂ©rangeait pas s’il n’y avait pas d’agression! J’en suis sorti Ă  20 h 30. Fameuse, la police. Elle prĂ©fĂšre mettre des procĂšs Ă  mes clients qui se mettent en double file pour dĂ©poser leur machine. Comble! Le

^lendemain, j’avais un avis dans ma boĂźte comme quoi la police s’Ă©tait prĂ©sentĂ©e la veille Ă  21 heures Ă  mon domicile! J’Ă©tais parti me rĂ©conforter dans ma famille aprĂšs ce choc.

Si pour vous, M. le Bourgmestre, 300 euros (ce qui Ă©tait dans mon portefeuille) ne reprĂ©sentent rien, pour moi, si. Mon commerce est entrain de mourir. Dans cinq ans, il n’y aura plus de commerces dans le centre de la ville haute.

 

LOUIS SEGUIN, UN CAROLO DÉÇU

 

2006

Bagarre avenue de la Gare Ă  Namur, VA 18/03/2006

 

Il semblerait qu’il s’agit d’une bande dite « des Albanais » qui, semble-t-il, rĂšgne en maĂźtre dans la capitale de la Wallonie et que les forces de l’ordre craingnent eux-mĂȘmes ces bandes barbares.

 

2006

J.-P. V., Pierre Culot agressé chez lui, DH 21/03/2006

 

Un Albanais de 19 ans a tué ce céramiste dans sa maison de Roux-Miroir.

 

2006

Charleroi / Prostitution et vaudouisme, VA 26/04/06

Les prostituĂ©es nigĂ©rianes Ă©taient sous l’emprise sychologique de leurs souteneurs NigĂ©rians.

 

2006

Prof tabassé : auteur libéré, DH 13/05/2006

 

Faute de place dans un centre, Anwar, 16 ans, a Ă©tĂ© remis en libertĂ©…

MOLENBEEK Benjamin, ce pro­fesseur tabassĂ© en pleine rue alors qu’il venait de sortir de l’Ă©cole Serge Creuz, est encore sous le choc. BlessĂ©, il ne pourra pas reprendre ses activitĂ©s avant longtemps…

Et lĂ , c’est la contradiction… Anwar, son agresseur, ĂągĂ© de 16 ans, est quant Ă  lui libre comme l’air! Faute de place dans un centre pour jeunes dĂ©linquants, il a Ă©tĂ© li­bĂ©rĂ© ! “Le parquet avait requis un pla­cement. Le juge de la jeunesse a ré­digĂ© une ordonnance de placement Ă  l’IPPJ de Wauthier-Braine, mais, faute de place pour l’instant, il a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©”, explique le porte-parole du parquet de Bruxelles. “// reste nĂ©anmoins sur une liste d’attente. DĂšs qu’une place se libĂšre, il sera interpellĂ©.”

Anwar avait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© vers 6 h chez lui. “Un mandat de perquisition a Ă©tĂ© exĂ©cutĂ© et le suspect a Ă©tĂ© trouvĂ© Ă  la maison. Ensuite, il a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© aux locaux de la brigade jeu­nesse. L’enquĂȘte judiciaire a Ă©tĂ© me­nĂ©e par des membres de notre bri­gade jeunesse de la zone de police Bruxelles-Ouest.” Le professeur a en­suite Ă©tĂ© entendu chez lui par les po­liciers de la zone Ouest afin de con­naĂźtre les circonstances de l’acci­dent.

“En collaborant avec l’athĂ©nĂ©e, on a auditionnĂ© plusieurs personnes. En se basant sur des noms phonĂ©tiques, la brigade a rĂ©ussi Ă  identifier le sus­pect principal. Le suspect a Ă©tĂ© re­connu formellement sur photo par les tĂ©moins et la victime.”

Anwar a avouĂ© les faits. Il expli­que que, “sur demande des deux autres suspects, il a acceptĂ© de faire une bonne leçon Ă  un certain Ă©lĂšve. Le professeur Ă©tait intervenu, se re­trouvant ainsi victime”.

A 14 h, il est mis Ă  la disposition du parquet jeunesse. Deux heures plus tard, il Ă©tait libre…

Emmanuelle Praet

 

2006

Navetteurs du matin dépouillés, LB 26/06/2006

 

Le 22 octobre 2004, quatre individus de nationalitĂ© algĂ©rienne ont dĂ©pouillĂ© certains navetteurs d’un train effectuant la liaosn entre Namur et Luxembourg.

 

2006

Les TchĂ©tchĂšnes “confirmĂ©s, in : LB 26/08/2006

 

La chambre du conseil de Bruges a confirmĂ© vendredi les mandats d’arrĂȘt de seize TchĂ©tchĂšnes qui avaient menĂ© une expĂ©dition violente contre la discothĂšque ostendaise CarrĂ© Beach. La comparution devant la chambre du conseil a Ă©tĂ© accompagnĂ©e d’importantes mesures de sĂ©curitĂ©. Lors de leur arrestation, les inculpĂ©s avaient menacĂ© des policiers ostendais.

 

2006

… et un chauffard Ă  l’Ɠuvre Ă  Molenbeek, LB 04/09/2006

 

PAR AILLEURS, le conducteur d’une voiture volĂ©e en a perdu le contrĂŽle, alors qu’il circulait ivre et sans permis, Ă  Molen­beek. Il a heurtĂ© trois person­nes et les a blessĂ©es. Il a pris la fuite. Son interpellation- a Ă©tĂ© compliquĂ©e par l’attitude de jeunes du quartier qui ont tentĂ© d’empĂȘcher la police d’in­tervenir. (Belga)

 

2006

VirĂ©, l’employĂ© devient ultraviolent, DH 16/09/2006

 

Ahmed, 19 ans, n’a pas supportĂ© d’ĂȘtre mis Ă  la pote de l’hĂŽtel oĂč il Ă©tait employĂ©.

Il est revenu avec des pierres !

Il était déjà connu des services de police pour 2 faits de vol et 2 faits de stupéfiants.

Une fois arrivé au parquet de Bruxelles, il a une nouvelle fois fait preuve de violence en cassant divers objets.

 

2006

C’est le monde Ă  l’envers !, DH 04/10/2006

D’Éric R, de Sterrebeek :

 

“DĂ©jĂ  obligĂ©s de travailler dans des conditions plus que pĂ©nibles, les sur­veillants des prisons bruxelloises doi­vent bĂ©nĂ©ficier de la protection de la police pour pouvoir rentrer chez eux. Les bandes dĂ©jeunes responsables des agressions sont pourtant connues, les meneurs aussi; dĂšs lors, pourquoi les laisser agir ? On prĂ©fĂšre organiser des escortes pour assurer la sĂ©curitĂ© du personnel pĂ©nitentiaire plutĂŽt que d’oser prendre les mesures nĂ©cessaires Ă  /’encontre de petits voyous sans en­vergure qui agissent en toute impu­nitĂ©. Les 31 jeunes arrĂȘtĂ©s aprĂšs les in­cidents de mercredi totalisent 242 faits dĂ©lictueux, mais sont dans la nature… pour en commettre d’autres. Nos res­ponsables auraient-ils peur d’agir?”

 

2006

Hasselt: armes et explosifs, LB 05/10/2006

 

LA POLICE FÉDÉRALE a fait sa­voir mercredi qu’elle venait de dĂ©manteler une organisation cri­minelle active dans le commerce d’explosifs, d’armes et de dro­gue, dans la rĂ©gion de Hasselt Cette bande commettait Ă©gale­ment des vols dans une brasserie. Cinq personnes, quatre hommes et une femme, ont Ă©tĂ© interpel­lĂ©es aprĂšs que huit perquisitions eurent Ă©tĂ© menĂ©es (Ă  Hasselt, Zonhoven, Houthalen et Meeuwen).

Un des suspects Ă©tait en posses­sion d’un demi-kilo d’explosifs, en l’occurrence du C4. Les cinq suspects ont comparu devant le juge d’instruction. Ils ont avouĂ© et n’ont pas Ă©tĂ© placĂ©s sous man­dat d’arrĂȘt. Mais une enquĂȘte plus approfondie doit encore dé­terminer l’origine de l’explosif et sa destination… (R. P.)

 

2006

Lamfalussy Christophe, Bienvenue au Turbeekistan, LB 05/10/2006

 

Les candidats turcs suivent la voie ouverte par quatre pionniers. Emir Kir (PS) est devenu secré­taire d’Etat Ă  la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale, une consĂ©cration au point que la presse turque parle de lui comme d’un “ministre d’Etat”. (
)

Si elle n’intervient pas directement dans les dĂ©bats, l’ambassade de Turquie en Belgique joue un rĂŽle non nĂ©gligeable. Ainsi en 2003, lors des Ă©lections fĂ©dĂ©rales, l’ambassadeur turc avait con­voquĂ© les responsables des associations turques pour leur signaler l’intĂ©rĂȘt de la Turquie Ă  avoir au moins un candidat. (
)

 

Un Loup Gris sur la liste

Ainsi la socialiste Laurette Onkelinx a-t-elle engagĂ©, en 34e position sur sa liste, un patron de snack, MurĂąt Denizli, qui a Ă©tĂ© membre des Loups Gris, un groupe ultranationaliste turc que l’on pourrait comparer au Service d’action civique (SAC) du mouvement gaulliste.

Les Loups Gris comptent environ un demi-mil­lier de membres en Belgique et sont le relais dans notre pays de ce qu’on appelle en Turquie VEtat profond”, soit des militaires, policiers, juges et fonctionnaires qui refusent toute modernisation dĂ©mocratique du pays au nom de la dĂ©fense de l’hĂ©ritage d’Ataturk.

En Belgique, les Loups Gris ont commis peu de dĂ©lits. La derniĂšre manifestation d’ampleur attribuĂ©e au groupe s’est produite en novem­bre 1998 quand, Ă  l’occasion de l’arrestation en Italie d’Abdullah Ôcalan, le leader kurde, ses membres ont incendiĂ© deux bĂątiments apparte­nant Ă  des associations kurdes de Saint-Josse. Mais en Turquie, les Loups Gris sont accusĂ©s de nombreux assassinats.

La ministre de la Justice, que nous avons in­terrogĂ©e Ă  ce propos via sa porte-parole, recon­naĂźt les faits. Mais, ajoute-t-elle, “tout le monde peut se tromper. Murat Denizli a fait sa part de chemin. Il est maintenant un homme ouvert, in­tĂ©grĂ© et dĂ©mocrate”.

Si cette conversion est vraie, elle est rĂ©cente. Avant l’Ă©tĂ©, Murat Denizli frĂ©quentait encore l’Association culturelle de l’amitiĂ© belgo-turque, un groupe liĂ© Ă  la FĂ©dĂ©ration des Turcs de Belgique de la rue Rogier oĂč s’affilient gĂ©nĂ©ra­lement les Loups Gris.

 

Le génocide arménien

Beaucoup s’Ă©tonnent aussi – et en premiĂšre ligne, les comitĂ©s armĂ©niens – du nombre de candidats sur les listes qui sont “nĂ©gationnistes”, c’est-Ă -dire qui soutiennent que le gĂ©no­cide armĂ©nien n’a pas existĂ©. Une bonne di­zaine de candidats d’origine turque Ă  Bruxelles dĂ©fendent cette thĂšse, qui est celle d’Ankara mais pas du Parlement europĂ©en. L’affaire du gĂ©nocide armĂ©nien est trĂšs sensible dans l’Ă©lec-torat turc. Elle est la principale Ă©pine dans le pied de la Liste du Bourgmestre puisque ce sont un Ă©lu du FDF, Olivier Maingain, et deux du MR, Christine Defraigne et François Roelants du Vivier, qui ont bataillĂ© ferme Ă  la commis­sion Justice de la Chambre et du SĂ©nat pour faire passer, sans succĂšs, un projet de loi qui aurait condamnĂ© Ă  la prison quiconque en Bel­gique aurait niĂ© le gĂ©nocide armĂ©nien.

“Les candidats turcs le savent trĂšs bien”, juge Duygu Leloglu, correspondante du journal “Vatan” et de TV8 Ă  Bruxelles. « S’ils reconnaissent le gĂ©nocide des ArmĂ©niens, ils sont sĂ»rs de ne pas ĂȘtre Ă©lus. »                 

Mais Bernard Clerfayt, le bourg­mestre, minimise. Pour lui, “ce n’est pas un enjeu Ă©lectoral mĂȘme si cela a beaucoup de rĂ©sonance dans le nationalisme turc. Beaucoup de ces gens ont quittĂ© le pays aprĂšs de quarante ans et en sont restĂ©s aux informations officielles des an­nĂ©es 60 et 70″ ‘. (
)

 

Le dĂ©bat a fait aussi rage Ă  Saint-Josse oĂč lune candidate FDF, Ă  qui on avait promis la deuxiĂšme place sur la liste du MR, a Ă©tĂ© Ă©vincĂ©e. Derya Bulduk, 29 ans, dĂ©fendait la thĂšse que le gĂ©nocide armĂ©nien n’avait pas existĂ©. Elle a Ă©tĂ© remerciĂ©e illico presto par le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du FDF, Eric Libert. A contrario, le ComitĂ© des ArmĂ©niens de Belgique s’indigne de “l’opportu­nisme Ă©lectoral des partis comme le PS ou encore le CD&V, comptant sur leurs listes des candi­dats sympathisants des Loups Gris”. L’Ă©lectorat d’origine turque est crucial Ă  Saint-Josse. Il fait 40 pc de l’Ă©lectorat total, contre 15 pc Ă  Schaer­beek. Et si Emir Kir, en quatriĂšme place, rem­porte plus de voix de prĂ©fĂ©rence que la tĂȘte de liste socialiste Jean Demannez, il pourrait re­vendiquer lĂ©gitimement le maĂŻorat. Il l’a en tout cas indiquĂ© au mensuel turc “Binfikir”.

 

2006

DĂ©mantĂšlement d’un important trafic de cocaĂŻne, LB 24/10/2006

 

Interpelés : deux Guinéens.

 

2006

De 15 Ă  20 ans!, DH 25/10/2006

 

Assises du Hainaut : les tiger-kidnappers n’ont pas Ă©chappĂ© Ă  la sĂ©vĂ©ritĂ©

20 ans pour Ekrem Serdar, Dogan Sahin, hasan Sahin.

 

2006

C’EST UNE RIXE À L’ÉCOLE, in : LB 30/11/06

qui a coĂ»tĂ© au directeur et au sous-directeur de l’Ă©cole Onze-Lieve-Vrouw de Malines d’ĂȘtre en incapacitĂ© de travail pour un mois. Ils recevaient les parents d’une Ă©lĂšve d’origine turque pour discuter de son comporte­ment Ces parents ont Ă©tĂ© entendus au parquet ‱

 

2006

in : LB 12/2006

» Anna Maria, 87 ans, torturĂ©e par des voyous qui en voulaient Ă  son argent, a  tĂ©moignĂ© mercredi devant la cour d’assises de Bruxelles.

 

Ce matin, Anna Maria, 87 ans, té­moignait devant la cour d’assises de Bruxelles-Capitale, devant la­quelle comparaissent Riad Lah-midi (21 ans), Nouredine Amira (21 ans) et Billal Ould Haj (20 ans), pour vols avec violences et tortures graves, et sĂ©questration.

 

« Pendant 21 ans, j’ai vu et vĂ©cu cela. Dans le groupe Écolo, aprĂšs la chef de groupe CĂ©cile Olivier, il y a eu la dĂ©mis­sion de Nicole Vandemaele que les propos outrahciers et les injures faisaient souvent pleurer».

Christine Dartevelle prend la dĂ©fense de l’opposition :

«Elle n’est pas restĂ©e inac­tive », Ă©crit-elle. Elle rappelle comment la majoritĂ© convo­quait des rĂ©unions quand ceux qui les demandaient avaient le moins de chances d’y partici­per : en journĂ©e quand ils tra­vaillaient ou pendant les vacan­ces, voire lors de la tenue d’autres assemblĂ©es, afin de les Ă©carter.                                 

 

Elle explique comment quand vous ĂȘtes conseiller de la majoritĂ©, vous ĂȘtes suspectĂ© de dĂ©loyautĂ©, de faute et de mal­honnĂȘtetĂ© si vous posez une question sur un dossier en com­mission, comment on vous fait comprendre que cela est dé­placĂ©. Par des regards, des allu­sions.

«En 21 ans de Conseil, Ă  mes questions, je n’ai jamais eu une rĂ©ponse claire et prĂ©cise d’un Ă©chevin qui soit encore prĂ©sent».

D’autres mandataires ont subi le mĂȘme sort. Pour elle, l’opposition a pleinement jouĂ© son rĂŽle. Avec courage et les moyens dont elle disposait, mal­grĂ© les pressions et les repré­sailles.

 

2006

in : LB 12/2006

LA section ORA de la po­lice locale de Charleroi a fermĂ© son douziĂšme coffee-shop de l’annĂ©e, jeudi dernier, Ă  Montignies-sur-Sambre.

Dans l’aprĂšs-midi, les inspec­teurs ont interceptĂ© trois clients de nationalitĂ© française Ă  la sortie d’un immeuble de la rue des Gris (n° 59). Ces der­niers Ă©taient en possession de produits stupĂ©fiants. Dans la foulĂ©e, les pandores ont coincĂ© rune voiture munie de plaque de transit. Ses deux occupants, Yassine Zouiaoui et Hicham Bouras, tous deux ĂągĂ©s de 27 ans, Ă©taient en fait les dealers-fournisseurs, repĂ©rĂ©s durant les observations prĂ©alables.

 

2006

in : LB 12/2006

 

Le nombre de bandes dĂ©man­telĂ©es est relativement stable : 61 en 2004, 80 en 2005 et vraisemblablement une septantaine ^soixante-neuf pour cent d’entre elles sont roumaines, al­banaises et serbes. La collabora­tion avec les autoritĂ©s policiĂšres et judiciaires de ces pays s’inten­sifie, aboutissant Ă  des “enquĂȘ­tes miroirs” menĂ©es parallĂšlement dans les deux pays.

 

2006

Violée à la sortie des toilettes, DH 06/12/2006

 

La malheureuse jeune femme n’a pas eu d’autres solutions que de se soumettre aux exigences du pervers

BRUXELLES V La victime avait rencontré Bajram U., un Yougoslave de 37 ans, dans un café situé tout à cÎté de chez elle, le New Laudy, à Schaerbeek, rue Docteur Dejase.

Au dĂ©part, Bajram, Baj pour les in­times, Ă©tait sympa. L’homme lui offre un verre, en gentleman. La suite est, on s’en doute, nettement moins gentleman…

“On va chez toi ou chez moi ?”, lui avait-il demandĂ©. La jeune femme lui avait rĂ©pondu qu’ils n’allaient nulle part.

AprĂšs avoir fouillĂ© dans le sac de la jeune femme pour trouver les clefs de son appartement, Baj l’a alors ramenĂ©e chez elle. Dans le lo­gement, la jeune femme a souhaitĂ© se rendre aux toilettes. Et lorsqu’elle en est sortie, Baj l’a traĂźnĂ©e de force dans sa chambre oĂč il l’a dĂ©shabillĂ©e tout en lui serrant la gorge.

AprĂšs avoir commis le viol, Baj est parti non sans prĂ©ciser qu’//s se ver­raient trĂšs vite…

Quatre mois plus tĂŽt, soit en jan­vier 2004, Bajram a cette fois tentĂ© de violer la fille d’une amie alors qu’il devait la raccompagner et… garan­tir sa sĂ©curitĂ©.

C’est en passant dans le parc Josa-phat, toujours Ă  Schaerbeek, que le prĂ©venu a touchĂ© la victime, une mi­neure de moins de 16 ans, sur la poi­trine. Ensuite, Baj a tentĂ© d’ouvrir le pantalon de la jeune fille et d’y intro­duire sa main. Baj a Ă©galement ré­clamĂ© une fellation. Mais l’arrivĂ©e d’un passant, pour le moins salu­taire, a permis Ă  la victime de pren­dre la fuite et de dĂ©noncer les faits Ă  sa mĂšre.

Hier, le tribunal a condamnĂ© Ba­jram U. Ă  une peine de 4 annĂ©es de prison ferme. Bajram n’Ă©tait pas pré­sent pour entendre son jugement.

 

Ph.Bt

 

2006

Emeute Ă  LiĂšge: provocation…, LB 18/12/2006

 

LA POLICE A ÉTÉ VISÉE PAR UN CAILLASSAGE, samedi en dĂ©but. d’aprĂšs-midi dans le quartier lié­geois de Droixhe. A l’origine de l’Ă©vĂ©nement-qui n’est pas le pre­mier du genre dans ce lieu dĂ©fa­vorisĂ© -, selon des tĂ©moins : le contrĂŽle du pilote d’un “quad” par les policiers. Ce qui n’a pas plu aux copains du propriĂ©taire de l’engin, avec lesquels il bavar­dait et qui ont commencĂ© Ă  jeter des pierres sur le vĂ©hicule de po­lice, sans faire de grands dĂ©gĂąts. Des renforts ont rapidement mis fin Ă  la chose, mais tout n’Ă©tait pas dit…»

 

2006

Dorian, 25 ans, a été pris dans un véritable guet-apens, DH 13/05/2006

 

ANDERLECHT

Il y a quelques jours, nous vous avions parlĂ© de ce jeune policier tabassĂ© pour ĂȘtre in­tervenu dans un restaurant oĂč un client trouvait que la musique allait trop fort.

Cet inspecteur s’appelle Dorian. ÂgĂ© de 25 ans, cet ex-gendarme est policier Ă  la zone Midi. Un policier ac­tif et qui, par consĂ©quent, multiplie les arrestations… Et c’est prĂ©cisé­ment des jeunes qui avaient Ă©tĂ© interpellĂ©s qui sont Ă  l’origine de ce guet-apens…

“J avais fini mon service. Je suis allĂ© au restaurant Le Vieil AthĂšnes, rue Saint-Guidon. C’est un endroit que je connais bien, j’y vais souvent. Ce soir-lĂ , j’attendais des collĂšgues”, ex­plique Oorian.

“Quelques minutes plus tard, un client est entrĂ©. Il s’est directement mis Ă  hurler car la musique allait trop fort.” Voyant qu’il ne se calmait pas, Dorian a dĂ©cidĂ© d’intervenir. “En par­lant, il se rapprochait de plus en plus de la porte qui Ă©tait restĂ©e entrou­verte.”C’Ă©tait cela le piĂšge.

Dorian qui s’avançait vers ce client a Ă©tĂ© surpris. “// m’a maintenu les deux bras alors que des jeunes

sont entrĂ©s dans le restaurant. J’ai en­tendu: C’est lui, c’est ce sale flic. En­suite, j’ai reçu des coups de poing sur tout le corps.”

 

Merci au karaté!

TransportĂ© de force vers l’exté­rieur du restaurant, Dorian ne com­prend pas encore pourquoi il n’est pas davantage blessĂ©. “Sans doute Ă  cause du karatĂ©, j’ai surtout Ă©vitĂ© les coups. Je me suis protĂ©gĂ©, mĂȘme si je n’en ai donnĂ© aucun. “

C’est finalement le patron du res­taurant et l’arrivĂ©e d’autres pa­trouilles qui ont mis fin Ă  ce lyn­chage. “Je connaissais certains jeu­nes. Ils Ă©taient une dizaine. Mes collÚ­gues en ont arrĂȘtĂ© deux le jour mĂȘme, un autre le lendemain.”

Dans le cas de l’agression d’un po­licier, on pourrait croire qu’une sanc­tion aurait Ă©tĂ© prise. Pas vraiment. “Je l’ai croisĂ© hier lors de ma pa­trouille”, explique Dorian. “// ne m’a pas vu, je n’ai pas cherchĂ© Ă  me faire voir. On aurait encore pu me dire que je les provoquais.”

À nouveau sur le terrain, mais cou­vert encore de bleus sur les bras, Do­rian a un moral d’enfer. “Ce sont des choses qui peuvent arriver…

E.Pr.

 

2007

Praet Emmanuelle, Deux tours infernales au coeur de Bruxelles, DH 27/11/2007

 

 Les habitants des 216 logements du Foyer saint-gillois pris en otages par une bande de 41 jeunes qui saccagent tout !

SAINT-GILLES Depuis quelques semaines, un quartier de  Saint-Gilles     est    considĂ©rĂ© comme   une  zone  de non-droit. Un enfer sur terre. Un endroit oĂč les gens n’osent mĂȘme plus sortir de chez eux Ă  partir d’une certaine heure. Un endroit oĂč les agres­sions, insultes, incivilitĂ©s ou encore dĂ©gradations sont quotidiennes. C’est le square Jacques Franck, Ă  Saint-Gilles.

Ce   lieu, autrefois havre de paix, se situe entre la Porte de Hal et la BarriĂšre de Saint-Gilles, Ă  Bruxelles. A quelques minutes Ă  peine de la cĂ©lĂšbre avenue Louise. Ici, pas question de boutiques de luxe, de belles voi­tures, de fourrures. Rien de tout cela. Dans les deux tours de 18 Ă©tages du Foyer saint-gillois, on a mĂȘme peur de sortir faire une course ou de pro­mener son chien!

Il y a 15 ans, nous n’avions aucun problĂšme. Tout est arrivĂ© trĂšs progressivement. Et lĂ , depuis juin dernier, c’est l’horreur. En rĂ©alitĂ©, c’est liĂ© a un dĂ©placement des problĂšmes de la criminalitĂ©. De­puis que la police a sĂ©curisĂ© la place BethlĂ©em, les jeunes dĂ©linquants sont venus jusqu’ici aux deux Tours”. Celui qui ose mettre les pieds dans le plat n’est autre que le directeur adjoint du Foyer saint-gillois. “Tout ça Ă  cause d’une bande dĂ©jeunes qui squattent les halls d’entrĂ©e des deux immeubles”. Qui squattent qui saccagent et font en sorte que les habitants n’osent mĂȘme plus sortir sans ĂȘtre accompagnĂ©s d’agent de prĂ©vention. Le plus jeune Ă  10 ans, l’aĂźnĂ© Ă  peine 15 ans. Le pire, c’est que la plupart n’habitent mĂȘme pas la commune.

A 41, ils font rĂ©gner la loi ! Gare Ă  celui qui ose les critiquer ou dĂ©poser plainte. Les sanctions, les coups, les reprĂ©sailles sont immĂ©diates ! “Balance*

Ă©crit en grand sur les boĂźtes aux lettres, de la m… sur les sonnettes, des portes arrachĂ©es. Sans compter les insultes et les menaces de mort.

“Il y a 108 logements dans chaque tour. Nous fai­sons en sorte de rester maĂźtres des lieux. DĂšs qu’il y a une dĂ©gradation, une vitre cassĂ©e, des fils arrachĂ©s, des graffitis, nous effaçons tout dans la journĂ©e”, nous explique StĂ©phane Vandercruyssen, direc­teur-adjoint du Foyer. “On sait trĂšs bien que le len­demain, tout sera Ă  refaire. Mais nous tenons bon, nous ne cĂ©derons pas face Ă  ces jeunes”.

En quelques semaines, plus de 12.500 euros sont dĂ©jĂ  partis dans les rĂ©parations. Suite Ă  des rĂ©unions avec tous les acteurs de terrain, une me­sure radicale vient d’ĂȘtre prise. Tous les dĂ©lin­quants ont Ă©tĂ© identifiĂ©s les uns aprĂšs les autres. Tous les parents de ces caĂŻds en culottes courtes ont reçu une convocation pour se prĂ©senter au commissariat.

DĂšs que l’Ă©pais dossier sera concoctĂ©, l’ensem­ble sera envoyĂ© au parquet. “Avec espĂ©rons-le des sanctions Ă  l’appui.. .”AlertĂ©s par des locataires de ces deux tours, nous nous sommes rendus sur place pour constater les faits. StĂ©phane a acceptĂ© de nous faire le tourdu propriĂ©taire…

 

Emmanuelle Praet

Des extincteurs vidés

Et 7.000 euros Ă©vaporĂ©s…

SAINT-GILLES  DĂšs l’entrĂ©e de l’immeu­ble, le ton est donnĂ©…

La porte d’entrĂ©e est brisĂ©e. “La seconde vitre a Ă©tĂ© changĂ©e vendredi, elle est dĂ©jĂ  cassĂ©e”. En arrivant Ă  la tour 1, nous avions vu des planches. “Oui, ce sont les fenĂȘtres du local des agents de prĂ©vention et sĂ©curitĂ©. Ils ont brisĂ© les trois vitres la nuit derniĂšre. Vous voyez, on rĂ©agit immĂ©diatement”.

DĂšs que l’on entre, on comprend que ces jeunes qui squattent les deux halls d’entrĂ©e, ont dĂ©cidĂ© de marquer leur territoire. TaggĂ© en noir sur le mur de long en large, on peut lire “Bonnome mauve che-kem”… “C’est destinĂ© aux six agents de prĂ©vention et de sĂ©curitĂ© qui sur­veille les lieux”. Ce sont des hommes habillĂ©s en mauve considĂ©rĂ©s comme des traĂźtres. En face, on peut lire Rachid chekem. C’est un jeune de (Immeuble qui a tentĂ© de leur expli­quer qu’ils devaient arrĂȘter. Comme il est Ă©tranger, comme eux, il s’est fait lui aussi traiter de traĂźtre.

Et puis, StĂ©phane nous parle du danger liĂ© au van­dalisme de ces jeunes. “Ils se sont amusĂ©s Ă  vider un ex­tincteur dans les escaliers de secours. Nous avons trouvĂ© l’auteur. Une procĂ©dure a Ă©tĂ© intentĂ©e auprĂšs de la justice de paix. DĂšs que ces jeunes l’ont appris, ils se sont ven­gĂ©s. Ils se sont rendus Ă  cha­que Ă©tage des deux tours et ont vidĂ© tous les extinc­teurs r Ils ont Ă©tĂ© remplacĂ©s sur le champ. “Le lendemain, ils ont recommencĂ©…”. CoĂ»t de la plaisanterie : 7.000 euros ! “Vai envoyĂ© une lettre Ă  tous les locataires en leur disant que si cela ne cessait pas, cette charge serait Ă  leur frais. Et tout est rentrĂ© dans ‘ l’ordre”… Sur les 41 jeunes dĂ©linquants, 4 habitent l’im­meuble. Ils ont sans doute eu peur de la rĂ©action de leurs parents et ont cessĂ© immĂ©dia­tement. Du moins de s’attaquer aux extincteurs.

Ils restaient tant de chose Ă  sacca­ger. Les murs par exemple. “Ils ont cassĂ© les poutres qui se trouvaient au-dessus de la porte. À coups de mar­teau. Pourquoi, on ne sait pas”.

Pas plus de comprĂ©hension pour les fils Ă©lectriques qui servent Ă  l’ouverture des portes rĂ©cemment changĂ©es. A moins que cela soit utile pour entrer dans le local oĂč se trou­vait la camĂ©ra de surveillance qui fut brisĂ©e en mille morceaux.

E.Pr.

 

“Pourtant, ces jeunes ont tout’

Dans le quartier, personne ne baisse les bras. Au contraire!

SAINT-GILLES  “Et surtout, que l’on ne vienne pas me dire qu’ils n’ont rien. Il y a des maisons dĂ©jeunes Ă  moins de 60 mĂštres, un centre spor­tif Ă  cĂŽtĂ©, un centre culturel pas loin, une bibliothĂšque, une piscine… ” Mais rien ne vaut deux halls d’entrĂ©e oĂč ils sont les rois ! “Ils se valorisent dans l’effet de bandes, dans les conneries ! »

 

Parfois, ce sont deux jeunes, par­fois dix, parfois quarante. DĂšs qu’ils sont dans l’entrĂ©e, ils sont chez eux. MĂȘme si le square Jacques Franck est Ă  des kilomĂštres de leur domicile. “Ils viennent de Molenbeek, de Forest, de Bruxelles et parfois de Saint-Gilles”. C’est la raison pour laquelle, la police de la zone Midi a eu des difficultĂ©s Ă  les identifier. “C’est un travail qui a durĂ© des semaines. Il Ă©tait important de savoir qui Ă©taient ces jeunes avant d’agir”, explique la porte-parole. “On nous parlait d’un sentiment d’insĂ©cu-

ritĂ©, de dĂ©gradations, de ghetto, mais les plaintes Ă©taient rares”. Les gens avaient peur. Les policiers se sont rendus sur place. Encore et encore. “A force, les habitants ont osĂ© parler.” Vendredi, tous les acteurs de ter­rain, le Foyer saint-gillois, la bourg­mestre, les agents de prĂ©vention et de sĂ©curitĂ©, etc. se sont rĂ©unis pour trouver une solution. “Nous avons dĂ©cidĂ© de convoquer les 41 dĂ©lin­quants avec leurs parents. Pour met­tre tant les enfants que les parents de­vant leurs responsabilitĂ©s.” Tour Ă  tour, ils seront entendus. “Ensuite seulement, le dossier sera envoyĂ© au parquet. Il aura plus de poids qu’une plainte pour bris de vitre ou de tag”, poursuit la police.

De son cĂŽtĂ©, le directeur adjoint s’indigne de l’attitude du parquet. “Je me souviens de deux voleurs arrĂȘ­tĂ©s en flagrant dĂ©lit par deux gar­diens. La police est venue, une plainte a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e, les objets retrouvĂ©s. Les deux auteurs ont Ă©tĂ© mis Ă  la disposi­tion du parquet. Ça, c’est bien… mais le lendemain, devinez qui j’ai vu de­vant une des deux tours !”

 

e.pt.

 

TabassĂ© pour un ascenseur…

Un septuagĂ©naire a osĂ© faire une remarque…

SAINT-GILLES Depuis 1979, Yves (prĂ©nom d’emprunt) habite dans la tour 1 avec son Ă©pouse. “Avant c’Ă©tait bien. Maintenant…” Yves en sait quelque chose. “J’ai Ă©tĂ© agressĂ© par l’un de ces jeunes car j’ai osĂ© demander pourquoi j’avais dĂ» at­tendre l’ascenseur plus de 20 minu­tes” Yves habite au 16e. À son Ăąge, il aurait Ă©tĂ© incapable de monter Ă  pied. “Je n’ai mĂȘme pas eu le temps de rĂ©agir, j’ai Ă©tĂ© tabassĂ©”. RĂ©sultat : trois mois de soins.

Yves a dĂ©posĂ© plainte. Il assume mais il en paye encore les pots cas­sĂ©s. Sur le plafond de l’escalier, ces jeunes ont Ă©crit : “baize le raciste “… (en mentionnant le numĂ©ro de son appartement). “Ensuite, ils ont cassĂ© ma boĂźte aux lettres. Ils ont tout arra­chĂ©”. Depuis, dans la rangĂ©e, il y a un grand trou. “C’est le concierge, un brave homme qui m’apporte mon courrier”. C’est lui aussi, qui quoti­diennement enlĂšve les tags laissĂ©s par ces vandales. Il sait pourtant que le lendemain, il devra tout renet­toyer. .. “Maintenant, ils gravent leurs tags et ça, je ne sais plus enlever”, nous dit-il. Sur quoi, StĂ©phane, le di­recteur adjoint du foyer, se souvient qu’il avait fait repeindre tous les as­censeurs. ‘Trente minutes plus tard, tout Ă©tait taggĂ©!”

Depuis l’agression, Yves et son Ă©pouse ont changĂ© leurs habitudes. “Le week-end, on ne sort plus. On ado­rait aller au thĂ©Ăątre, mais revenir vers 23 h, on n’oserait plus. Et en semaine, on fait les courses le matin”.

E.Pr.

 

2007

A.J., Namur / Tribunal correctionnel – Bar Ă  champagne : pas la fĂȘte, VA 09/02/2007

 

Elle est venue du Niger pour se retrouver dans une maison de passe entre Namur et Ancienne. Les tenanciers s’en lavent les mains.

45000 dollars: c’est ce qu’elle a dĂ» payer pour quitter le Nige­ria et venir en Belgique, Ă  Na­mur. Mais voilĂ , elle n’avait pas le sous. Pas un. Si elle a voulu quitter son pays, c’est juste­ment parce qu’elle n’avait pas un kopeck devant elle. Alors ? Son parcours a Ă©tĂ© celui de la clandestinitĂ© pour se retrouver dans un bor­del entre Namur et Andenne. Lamentable. Ce n’Ă©tait pas ce qu’on lui avait promis. Ce n’est pas ce qu’elle espĂ©rait. C’est un contrĂŽle classique de la police de Namur qui a re­pĂ©rĂ© son cas. Normal, elle n’avait pas eu le temps de filer par-derriĂšre. Comme c’Ă©tait le cas habituellement pour celles qui n’Ă©taient pas en ordre avec leur papier.

Devant le tribunal correction­nel de Namur, les patrons de la maison de tolĂ©rance qui n’en a que le nom se dĂ©fendent. Pour leur avocat, Me Hesbois, ses clients n’y sont pour rien. Ils sont blancs comme neige. Pour eux, ils tenaient juste un bar Ă … Champagne. Et si les filles passaient dans les piĂšces Ă  l’ar­riĂšre, c’Ă©tait sous leur entiĂšre responsabilitĂ©….

Ces Nigérianes, séduites par les sirÚnes eurpéenne,s se sont retrouvées embrigades dans nu réseau de prostitution européen.

 

2007

Absence de 3 jours (Ă  l’ISM – NeufchĂąteau) (fin mars) : une Ă©lĂšve marocaine est retournĂ©e au Maroc en pleine pĂ©riode scolaire (une absence normalement illĂ©gale).

 

2007

 

Affaire de Givry (Bertogne)

Des Turcs sont arrivĂ©s Ă  l’extĂ©rieur d’un vestiaire pour pousser les joueurs Ă  demander “pardon” UN Ă  UN Ă  leur sortie parce qu’un des leurs avait Ă©tĂ© malmenĂ© lors d’un match. (Ă  vĂ©rifier pour plus de prĂ©cision)

 

2007

Borgloon / Zes illegalen opgepakt aan nieuwe sikhtempel, Het BVL 15/01/2007

 

2007

Charleroi / Tribunal correctionnel – Il louait un appartement Ă  un illĂ©gal, VA 05/01/2007

 

Un coffee-shop se tenait dans cet immeuble de Marchienne-au-Pont et Mustafa F. louait de peitst immeubles divisés en petits kots à la limite de la salubrité, dont à un illégal.

 

2007

Des jeux de petits caĂŻds Ă  Marcinelle, une attaque Ă  beaumont, LB 02/02/2007

 

> Autant d’attaques contre des commissariats, autant de motifs divers dans la rĂ©gion.

PHILIPPE MAC KAY

Les attaques dont ont Ă©tĂ© victimes, ces derniĂšres nuits, les bureaux de police de Charleroi ne sont malheu­reusement pas les premiĂšres du genre dans la rĂ©gion. Et la diversitĂ© des raisons supposĂ©es des auteurs renforce d’autant l’opinion de ceux qui veulent Ă©carter tout rapprochement avec la fusillade du der­nier week-end.

La nuit du 18 au 19 juin 2004 vers 3 heures du matin, un incendie volontaire avait entiĂšrement ravagĂ© le bureau de po­lice de la CitĂ© Parc, un ensemble d’habita­tions sociales situĂ© dans un quartier de Marcinelle : une voiture avait Ă©tĂ© poussĂ©e dans le porche d’entrĂ©e du bĂątiment avant d’ĂȘtre incendiĂ©e, ce qui avait communiquĂ© le feu Ă  l’ensemble du bĂątiment. Les con­cierges Ă©taient prĂ©sents, mais ils en sont sortis indemnes.

Quatre mois plus tard, les auteurs Ă©taient identifiĂ©s. C’Ă©taient des jeunes, habitant tous Ă  proximitĂ© du bureau de police. Ils sont passĂ©s Ă  deux doigts de la Cour d’assises, et seul leur jeune Ăąge, Ă  l’Ă©poque, la leur a Ă©vitĂ©e. Le plus jeune des prĂ©venus avait moins de 18 ans, ce qui avait suscitĂ© un dessaisissement de la ju­ridiction de la jeunesse. C’est lui qui avait poussĂ© la voiture dans l’entrĂ©e du poste de police. Le reste avait eu les allures d’un en chaĂźnement “normal”. Un des membres du trio avait expliquĂ© qu’ils s’ennuyaient ce jour-lĂ . Un autre a Ă©voquĂ© une “prome­nade” qu’ils avaient imaginĂ© de faire, dans cette citĂ© qualifiĂ©e pudiquement de “diffi­cile”^ l’Ă©poque, il avait affirmĂ© qu’il avait voulu, par cet acte d’un haut symbolisme, “marquer leur territoire”. Quant au troi­siĂšme, Ă  l’audience, il avait expliquĂ© qu’il s’agissait surtout, Ă  leurs yeux, de “se montrer un peu les caĂŻds de la citĂ©”. Il, avait aussi Ă©tĂ©question, pĂȘle-mĂȘle, d’une haine vis-Ă -vis de la police, parce que l’un d’eux avait dĂ» aller effacer des tags qu’il avait faits. Du cĂŽtĂ© du Parquet, on avait in­voquĂ© une forme de mal-ĂȘtre qui les avait amenĂ©s Ă  vouloir crĂ©er dans la citĂ© une zone de non-droit. Deux d’entre eux ont Ă©tĂ© condamnĂ©s Ă  cinq ans de prison avec sur­sis partiel, le troisiĂšme a bĂ©nĂ©ficiĂ© de la (
)

 

2007

Dinant / L’agression à l’Institut Cousot, Courard tance Fournaux pour ses propos racistes, VA 02/02/2007

 

LE MINISTRE wallon des Affaires intĂ©rieures, Phi­lippe Courard, a envoyĂ© jeudi une lettre au dĂ©putĂ©-bourgmestre de Dinant, Ri­chard Fournaux (MR), Ă  la suite des propos que ce dernier a tenus sur la communautĂ© serbe, a-t-il indiquĂ© devant le parlement wallon en rĂ©ponse Ă  une question d’Alain Onkelinx (PS). À la suite de l’agression dont a Ă©tĂ© victime le directeur de l’Institut Cousot Ă  Dinant, Richard Fournaux avait mis en cause les Serbes et l’habitude qu’ils avaient de rĂ©gler leur pro­blĂšme dans la violence.

Dans ce courrier, le ministre rappelle Ă  l’ordre le maĂŻeur et condamne ces dĂ©clarations.

« La responsabilitĂ© d’un indi­vidu, mĂȘme de nature pĂ©nale, ne doit pas ĂȘtre imputĂ©e Ă  la couleur de sa peau ou Ă  sa na tionalitĂ©. C’est inacceptable. Notre sociĂ©tĂ© n’a nul besoin de ce genre d’amalgames aux­quels vous vous ĂȘtes livrĂ©… Tout responsable politique, a fortiori lorsqu’il assume les res­ponsabilitĂ©s qui sont les vĂŽtres, se doit de combattre toutes les formes de discrimination et Ă©videmment d’Ă©viter de les exa­cerber. Vos considĂ©rations gĂ©né­rales et sans mesure, Ă  l’Ă©gard de la communautĂ© serbe, constituent la nĂ©gation de ces valeurs politiques et Ă  ce titre, je ne peux que les regretter… », souligne Philippe Courard.

M. Courard regrette Ă©gale­ment que M. Fournaux n’ait pas prĂ©sentĂ© ses excuses Ă  la communautĂ© serbe.

Quant au MRAX, il a re­noncĂ© Ă  dĂ©poser plainte, car « il serait trĂšs difficile de prou­ver l’Ă©ventuelle intention ra­ciste de M. Foumaux».

 

2007

Drie politiekantoren in Charleroi aangevallen met molotovcocktails, in : De Morgen 02/02/2007

 

CHARLEROI ‱ Drie politiekantoren in Charleroi werden woensdagavond bestookt met molotov-cocktails. De daders blijven voorlopig spoorloos. Burgemeester LĂ©on Casaert (PS) wil meer politie in Charleroi. Premier Guy Verhofs tadt (VLD) heeft wel oren naar zijn smeekbede.

 

DOOR JEROEN VERELST

 

2007

Les braqueurs en prison, in : LB 23/01/07

Le tribunal correctionnel de Namur a condamnĂ© lundi deux hommes d’origine serbe Ă  six ans de prison pour le braquage d’une bijouterie Ă  Andenne. Les faits s’Ă©taient produits le 7 juin 2006. ArmĂ©s et cagoules, les deux trentenaires avaient fait irruption dans l’Ă©tablissement vers 8h. AprĂšs avoir malmenĂ© la bijoutiĂšre, ils avaient tentĂ© de prendre la fuite mais s’Ă©taient retrouvĂ©s face aux policiers.

 

2007

Vols de mĂ©tal: 300 arrestations l’an, LB 23/01/2007

 

LA POLICE A INTERPELLÉ, en un an, plus de 300 voleurs de mé­taux, selon plusieurs journaux fla­mands. L’enchĂ©rissement de plu­sieurs mĂ©taux les rend convoitĂ©s. Le phĂ©nomĂšne est d’ampleur in­ternationale. Un tiers des auteurs sont belges. Dix pour cent pro­viennent de France, Spc des Pays-Bas et le reste d’Europe de l’Est, voire d’Iran et d’Irak. Les bu­tins sont rapidement envoyĂ©s Ă  l’Ă©tranger.

Dernier exemple en date : des voleurs ont emportĂ© sept tonnes de titane d’une firme spĂ©cialisĂ©e Ă  Jumet. Des vols ont eu lieu ven­dredi et samedi. Les auteurs ont dĂ©foncĂ© le mur du hanpr Ă  l’aide d’une barre Ă  mine. Ils ont dĂ©robĂ© prĂšs de quatre tonnes de titane le premier soir et trois autres ton­nes le lendemain. Ce mĂ©tal est nĂ©gociable Ă  l’Ă©tat brut entre 35 et 40 euros le kilo. L’enquĂȘte a Ă©tĂ© reprise par le ministĂšre de la DĂ©fense, client de l’entreprise lé­sĂ©e, pour ce type de mĂ©taux, ma­laisĂ©s Ă  Ă©couler. (Belga)

 

2007

ESCROQUERIE, DH 30/01/07

Ils prétendaient transformer du papier en billets

Le juge d’instruction de Courtrai a placĂ© mardi sous mandat d’arrĂȘt pour escroquerie deux hommes, l’un ĂągĂ© de 25 ans, originaire de Dentergem, et l’autre de 38 ans, d’origine camerounaise, selon ses propres dires. À l’aide d’un produit chimique, ils prĂ©tendaient pouvoir transformer du papier vierge en vé­ritables euros. Les personnes escro­quĂ©es auraient perdu au moins 160.000 euros dans cette affaire. Les deux escrocs prenaient rendez-vous avec des gens possĂ©dant un capital important sous prĂ©texte de l’une ou l’autre proposition com­merciale. L’un des escrocs montrait alors Ă  la personne qu’il pouvait fa­briquer des billets de banque Ă  par­tir de papier vierge. Il exĂ©cutait une manƓuvre Ă  l’aide de vrais billets et de papier blanc en injectant le pro­duit en question qui s’avĂ©rait ĂȘtre en fait un simple dĂ©sinfectant.

 

2007

in: AL 10/02/2007

La violence banalisée

Pierre Thomasset, Évrehailles

 

Un jeune de l’athĂ©nĂ©e de Philippeville a sorti un cou­teau Ă  un arrĂȘt de bus, pour me­nacer les Ă©tudiants d’une autre Ă©cole.

Le prĂ©fet de l’athĂ©nĂ©e, inter­rogĂ© Ă  la radio, minimise les faits. Sortir un couteau de sa poche, dit-il, ne serait pas plus grave que les insultes qu’ils se lancent tous les jours. Une sorte d’affirmation de soi, pro­pre aux jeunes… InterrogĂ© sur les mesures de prĂ©vention pri­ses par d’autres Ă©coles, il refuse de les envisager. Son Ă©tablisse­ment doit rester un espace de li­bertĂ©. […]

 

Est-ce qu’un tel comporte­ment Ă©ducatif n’explique pas justement l’augmentation de la violence? Celle-ci commence par le non-respect des autres et par l’absence de rĂšgles don­nĂ©es aux jeunes par les adultes, pour le savoir-vivre ensemble.

 

2007

Poignardé pour une caisse, in : DH 24/02/2007

 

Agressé lors du carnaval de Binche, Sébastien Leoncelli, 23 ans, a bien failli rejoindre Yannick à la une des journaux.

“Sur l’instant, je pensais qu’on allait me soigner et que je pourrais retour­ner faire la fĂȘte ! C’est le mĂ©decin, le lendemain, qui m’a fait prendre cons-cience que j’Ă©tais passĂ© à  deux doigts de la mort…”

Les agresseurs ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s le jour mĂȘme, grĂące Ă  un tĂ©moin qui les aurait vus se rĂ©fugier dans

une maison. Il s’agirait de deux Napolitains, un mineur de 17 ans (l’auteur du coup de couteau) et un adulte d’environ 27 ans. Ils Ă©taient visible­ment venus Ă  Binche pour affaires : sur les lieux, les policiers auraient notamment retrouvĂ© de la cocaĂŻne.

 

2007

Deux gitanes arrĂȘtĂ©es Ă  Namur, in : LB 12/03/2007

 

Deux gitanes, une mineure et une majeure, ont Ă©tĂ© privĂ©es de libertĂ© Ă  la suite d’un vol avec violence. Mardi dernier, les deux femmes ont agressĂ© une personne ĂągĂ©e qui sortait de la clinique Saint-Luc de Bouge et lui ont dĂ©robĂ© sa carte bancaire. Selon le parquet, elles se trouvaient auparavant dans le hall d’accueil du centre hospitalier et avaient repĂ©rĂ© le code secret de ladite carte tandis que la victime effectuait une opĂ©ration bancaire. AprĂšs la rĂ©alisation de tests mĂ©dicaux, il est apparu que l’une Ă©tait mineure Ăźt l’autre majeure. L’enquĂȘte se poursuit puisque, d’aprĂšs les faits du mĂȘme acabit ont Ă©tĂ© signalĂ©s. (Belga)

 

2007

COUILLET ‱ Perquisitions, in : VA 04/04/2007

 

Les policiers sambrevillois en opération chez les gitans

 

Une semaine aprĂšs le dĂ©mantĂšlement d’une bande organisĂ©e active dans tout le pays et spĂ©cialisĂ©e dans les cambriolages et le copiage de cartes bancaires, les forces de l’ordre ont frappĂ© un nouveau coup dans le milieu gitan, ce mardi. Un nouveau rĂ©seau, qui avait Ă©galement choisi la rĂ©gion de Charleroi comme base logistique, Ă©tait ainsi soupçonnĂ© de faits semblables. Ces escroqueries auraient Ă©tĂ© commises dans la rĂ©gion de Sombreffe et Sambreville. On parle d’une bonne centaine de faits commis en Basse-Sambre et en ré­gion’ carolorĂ©gienne.

C’est donc la zone de police Samson qui planchait sur cet Ă©pi­neux dossier, pourtant instruit Ă  Charleroi par la juge d’instruc­tion Martine Michel.

Hier matin, le magistrat a ordonnĂ© deux perquisitions dans des habitations de la rue Trieu Plaqueu Ă  Couillet et la rue Martinsen Ă  Marchienne-au-Pont. Pour l’occasion, les policiers locaux avaient reçu l’appui de brigades canines de la fĂ©dĂ©rale. Un hĂ©licoptĂšre, dont le bruissement des pales a rĂ©veillĂ© plus d’un riverain, survolait quant Ă  lui la zone, Ă©clairant les lieux Ă  l’aide d’un flash. Malheureusement, ce dĂ©ploiement de forces s’est avĂ©rĂ© vain. Lorsque la police a investi leurs habitations, les suspectes avaient dĂ©jĂ  quittĂ© les lieux. L’enquĂȘte n’en est pas terminĂ©e pour autant.

 

2007

DH 14/04/2007

Le kit du voleur

Trois Roumains arrĂȘtĂ©s en possession d’un dispositif impressionnant

 

BRUXELLES Dans le cadre d’une opĂ©ration de vols dans vĂ©hicu­les, la police de la zone Midi (Ander-lecht, Forest-Saint-Gilles) a pu pro­cĂ©der Ă  l’arrestation de trois Roumains appartenant Ă  une bande de voleurs dits itinĂ©rants. Les trois hommes se trouvaient alors Ă  bord d’une CitroĂ«n Saxo blanche.

Il s’est avĂ©rĂ© que le vĂ©hicule Ă©tait signalĂ© volĂ© Ă  Bertrix et renseignĂ© comme ayant servi Ă  commettre plusieurs vols dans des habitations de la rĂ©gion.

À bord du vĂ©hicule, se trouvait un Ă©norme couteau de chasse dissi­mulĂ© entre le siĂšge conducteur et la console centrale. Un second cou­teau, Ă  cran d’arrĂȘt, Ă©tait cachĂ© sous la banquette arriĂšre.

Les policiers ont Ă©galement dé­couvert dans la voiture deux talkies-walkies, cinq GSM, un GPS signalĂ© volĂ©, une caisse contenant une grande quantitĂ© de monnaie ainsi que tout le nĂ©cessaire du “parfait cambrioleur”, souligne la porte-pa­role de la zone Midi, Fanny Wellens.

Les trois Roumains, qui ont entre 17 et 20 ans, Ă©taient dĂ©jĂ  connus pour plusieurs vols. Le mineur Ă©tait d’ailleurs signalĂ© Ă  rechercher pour tentative de meurtre. L’un d’eux a avouĂ© aux policiers que ses compli­ces faisaient partie d’une bande de voleurs dits itinĂ©rants.

 

2007

Le gang des Moldaves lourdement condamné, VA 14/09/2007

 

Vols de voitures dans plusieurs arrondissements judiciaires.

 

2007

Bruxelles / De la coke Ă  la taule, DH 25/09/2007

 

Un café devient une plaque tournante pour les stups.

Condamnation d’Abdelouahab et Mohamed.

 

2007

Violée sur le lit, DH 27/11/2007

 

 Le pervers reconnaĂźt lui avoir caressĂ© le sexe mais, selon lui, il n’a pas commis d’abus.

BRUXELLES La victime avait dĂ©posĂ© plainte. Quelques jours aprĂšs le drame. C’est que, comme beaucoup de jeunes femmes vio­lĂ©es, elle ne savait pas trop quelle dĂ©marche entreprendre.

Finalement, elle avait pris son courage Ă  deux mains et s’Ă©tait pré­sentĂ©e Ă  la police. Face Ă  des enquĂȘ­teurs spĂ©cialement formĂ©s pour re­cueillir ce type de dĂ©position, elle avait expliquĂ© avoir Ă©tĂ© abusĂ©e par ,    le pervers, sur le lit de la chambre Ă  i    coucher. Il lui avait introduit son doigt dans le sexe, malgrĂ© son refus ;    clairement exprimĂ©.

L’acte odieux avait entraĂźnĂ© une r    dĂ©chirure partielle de l’hymen, lé­sion constatĂ©e lors d’une consulta­tion chez le gynĂ©cologue deux se­maines plus tard.

Suite Ă  cela, le prĂ©venu avait Ă©tĂ© entendu par la police. Jamal El Drissi, nĂ© le 23 juin 1979 Ă  Izimourem, au Maroc, niait tout en bloc. Il recon­naissait simplement avoir poussĂ© la jeune fille sur le lit, lui avoir main­tenu les poignets, lui avoir caressĂ© l’extĂ©rieur des parties gĂ©nitales car, disait-il, elle Ă©tait rĂ©glĂ©e… Un com­ble.             ?

RenvoyĂ© devant le tribunal cor­rectionnel pour ce viol commis le 1″juin 2006, Jamal ne s’Ă©tait pas pré­sentĂ© devant ses juges.

Hier, le tribunal correctionnel de Bruxelles, 54e chambre, l’a donc con­damnĂ© par dĂ©faut Ă  une peine de 2 annĂ©es de prison ferme. Étant donnĂ© qu’il Ă©tait absent Ă  l’audience, le tribunal a aussi ordonnĂ© son arres­tation immĂ©diate.

 

Ph.Bt

 

2007

Cambriolage Ă  Rhode, DH 23/12/2007

Nawal Bensalem

Les voleurs ont emportĂ© un butin d’un million d’euros. Ils ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s Ă  Charleroi

RHODE-SAINT-GENÈSE

Le 11 novembre dernier, dans une villa sise au 102 de l’avenue Marie-Jeanne Ă  Rhode-Saint-GenĂšse, un groupe de Gitans albanais avait flairĂ© la bonne affaire en s’introdui­sant dans la demeure en l’absence des propriĂ©taires. On ignore s’ils sa­vaient Ă  l’avance quel butin les at­tendait mais ils auront Ă©tĂ© tout heu­reux de repartir avec 17 tableaux de valeur, des icĂŽnes ainsi qu’une quan­titĂ© de bouteilles de vins exclusifs.

 

2007

Planchar Roland, Tensions irakiennes jusqu’à Anderlecht, LB 16/02/2007

 

» Une mosquĂ©e chiite Ă  Anderlecht craint des mauvais coups de la part de sunnites, surtout Ă  cause de la guerre d’Irak, moins de la situation en Palestine.

» Des menaces auraient été proférées.

» La police a été avertie. Elle surveille.

 

2007

L’ « enlĂšvement » d’Ixelles crĂ©e l’émoi et la polĂ©mique, LB 24/11/2007

 

Un balayeur emmĂšne douze Ă©coliers de maternelle au magasin du coin. Emoi.

L’Ă©moi demeurait vif, ven­dredi, Ă  Ixelles, au lende­main de l’incident, rap­portĂ© par “Le Soir” et “La Capi­tale”, au cours duquel un balayeur de rue de 38 ans a em­menĂ© un groupe d’une douzaine d’enfants de 3 et 4 ans, en rĂ©crĂ©a­tion dans la plaine de jeux joux­tant leur Ă©cole communale, au Delhaize du coin pour leur ache­ter des bonbons et des chips. ,

Un mandat d’arrĂȘt a Ă©tĂ© requis par le parquet de Bruxelles con­tre le suspect. Le juge d’in&ruc-tion chargĂ© du dossier a toutefois

dĂ©cidĂ© de libĂ©rer Ahmed sous conditions, Ă  savoir ne pas s’ap­procher Ă  moins de 150 mĂštres d’une Ă©cole, se prĂ©senter chez un psychiatre et… faire deux heures de sport par semaine.

L’inculpĂ© risque, en cas de con­damnation, de deux Ă  cinq ans de prison dĂšs lors qu’il a restituĂ© vo­lontairement dans les cinq jours de “l’enlĂšvement” les mineurs de moins de 12 ans.

Au parquet, on estime qu’on ne pouvait fermer les yeux sur un acte qui constitue une atteinte sĂ©rieuse Ă  la sĂ©curitĂ© publique. Sans doute, le passĂ© de l’intĂ©ressĂ© a-t-il aussi jouĂ© contre lui. Il est connu de la Justice bruxelloise pour de nombreux dossiers de vols et effectuait une peine de tra­vail comme balayeur de rue au

service communal de la propretĂ© Ă  Ixelles quand il a invitĂ© le groupe de bambins (treize selon lui, dix selon la police et huit se­lon les parents) de deuxiĂšme ma­ternelle de l’Ă©cole communale de la rue Renier Chalon Ă  le suivre dans un magasin situĂ© Ă  proxi­mitĂ©.

Jamais inquiĂ©tĂ© pour des faits de mƓurs, Ahmed, qui n’a pas de descendance, semble avoir Ă©tĂ© con­quis par la gentillesse des enfants qu’il dit avoir simplement voulu gĂąter. Une institutrice d’accueil ayant croisĂ© le groupe d’Ă©coliers marchant main dans la main au cours de leur “excursion” au maga­sin en compagnie du balayeur du quartier ne se serait d’ailleurs pas autrement offusquĂ©e de la scĂšne, qu’elle a rapportĂ©e prĂšs d’une heure plus tard, ce qui a dĂ©clenchĂ© l’alarme.

 

Polémique

Au moment des faits, deux ins­titutrices et un animateur Ă©taient censĂ©s surveiller les en­fants. Une dĂ©lĂ©gation du collĂšge les entendra lundi. Des sanctions disciplinaires pourraient ĂȘtre prises mais Fabienne Morias, chef de cabinet de l’Ă©chevin de l’Instruction publique, Marinette De Cloedt, nous confiait vendredi que la commune voulait agir Ă  tĂȘte reposĂ©e.

“Ce qui ne nous empĂȘchera pas de passer sans dĂ©lai au crible de la sĂ©curitĂ© toutes les Ă©coles com­munales d’Ixelles”, ajoute-t-elle. Le directeur de l’Ă©cole a dĂ©cidĂ© que les enfants n’iraient plus Ă  la  plaine de jeux jusqu’Ă  nouvel or­dre. Certains parents s’en offus­quent, d’autres se contentent de ces mesures et explications.

D’autres encore, comme Evelyne Lepage, maman d’un en­fant frĂ©quentant l’Ă©cole de la rue RĂ©nier Chalon, sont plus criti­ques. ‘Voici plusieurs mois que je dĂ©nonce le manque de sĂ©curitĂ© de l’Ă©tablissement et que j’attire l’at­tention de la direction et des Ă©di­les communaux sur ces manque­ments. On m’a traitĂ©e de para­noĂŻaque…”

Du cĂŽtĂ© de la commune, oĂč l’on rappelle que les normes d’enca­drement Ă©taient respectĂ©es jeudi, on affirme avoir toujours agi Ă  temps pour rĂ©soudre d’Ă©ventuels problĂšmes de sĂ©curitĂ©.

J.-C.M.

 

2007

Charleroi / Le voleur de métaux renverse un policier, VA 07/02/2007

 

Il avait commis ce vol avec violence en compagnie de sa femme enceinte.

Un Yougoslave qui s’exprime vie une inter­prĂšte italienne : il y avait de quoi en perdre son latin, hier, Ă  l’audience du tri­bunal correctionnel de Charleroi. Il y Ă©tait question d’un vol assimilĂ© Ă  un vol avec violence, commis Ă  Monceau-sur-Sam-bre le 5 septembre 2006.

 

2008

600 policiers mobilisĂ©s: les incidents tant redoutĂ©s n’ont pas eu lieu, DH 31/05/2008

 

ANDERLECHT L’affrontement prĂ©vu Ă  Anderlecht n’a finalement pas eu lieu. “Il n’y aura rien” VoilĂ  la phrase entendue tout au long de l’aprĂšs-midi et de la soirĂ©e d’hier. L’affrontement redoutĂ© entre les deux camps, supporters radicaux d’Anderlecht et jeunes d’origine Ă©trangĂšre n’aura pas eu lieu.

La sagesse des uns et des autres, mĂȘlĂ©e Ă  l’important dispositif des forces de l’ordre – 600 policiers -aura Ă©tĂ© la recette miracle.

Pourtant, dĂšs la matinĂ©e, les ru­meurs les plus folles se rĂ©pandaient. “On attend quatre mille personnes du cĂŽtĂ© des supporters, nous indique-t-on. Des cars de Hollandais, d’Alle­mands, arrivent vers Anderlecht.”

De l’autre cĂŽtĂ© Ă©galement, on si­gnalait ĂȘtre prĂȘt Ă  l’affrontement. “On sera lĂ , on viendra de partout.”

Tous n’avaient qu’une idĂ©e en tĂȘte : mettre K.O. l’adversaire. Pour­tant Ă  15 h, au QG anderlechtois, nous retrouvons les deux supporters que nous avions interrogĂ©s deux jours plus tĂŽt. “Nous avons donnĂ© les consignes : ne pas se montrer, rester discrets, ne pas provoquer. Franche­ment, on ne veut pas de casse.”

Ici aussi, les rumeurs arrivent les unes aprĂšs les autres. “On a reçu des appels de clubs d’autres rĂ©gions mais nous leur avons dit de ne pas venir. C’Ă©tait inutile.”

Signalons aussi que des appels au calme avaient été lancés le matin dans les mosquées.

Au fil de l’aprĂšs-midi, les policiers se sont installĂ©s discrĂštement et puis ouvertement. Un dĂ©filĂ© de combis,

d’arroseuses, de vĂ©hicules banalisĂ©s ou non, ainsi que d’ambulances. Tous sont entrĂ©s dans le stade.

Sentant la tension monter, les commerçants ont pris les devants. Les tables et les chaises des terrasses ont été remisées. La consigne don­née de ne pas servir de cannettes ou de bouteilles était respectée.

De l’autre cĂŽtĂ©, place Saint-Guidon, mĂȘme tension. Pour passer d’une place Ă  l’autre, il fallait franchir diffĂ©rents barrages. Les vĂ©hicules de police encerclaient la place et l’en­trĂ©e du mĂ©tro. Le bleu Ă©tait partout, le ton Ă©tait donnĂ©. C’est lĂ  d’ailleurs que les officiels se trouvaient.

“Nous avons dĂ©ployĂ© le double d’effectifs par rapport Ă  vendredi der­nier, soit environ 600 policiers. Non seulement ici mais sur les zones sensi­bles des autres communes”, expli­quait le bourgmestre GaĂ©tan Van Goitsenhoven. “Pour l’instant, le mot d’ordre est simple : rassurer, dissuader et intervenir si nĂ©cessaire.”

Du cĂŽtĂ© des commerçants, cer­tains enlevaient eux-mĂȘmes les pa­vĂ©s mal fixĂ©s dans la chaussĂ©e pour ne pas donner de munitions aux cas­seurs Ă©ventuels.

ImpressionnĂ©s par le dispositif policier, les jeunes faisaient la re­marque : “//y a trop de flics”…

De fait, place De Linde, les poli­ciers étaient partout. Les supporters quant à eux se trouvaient dans les cafés ! Il faut dire que les rassemble­ments sur les trottoirs étaient dé­couragés parla police.

Une fausse note toutefois : cinq jeunes ont Ă©tĂ© interpellĂ©s vers 20 h aprĂšs avoir lancĂ© une pierre dans une rame de mĂ©tro, Ă  hauteur de la station Comte de Flandre Ă  Molen-beek, brisant une vitre, et vidant un extincteur. Personne n’a Ă©tĂ© blessĂ©.

 

Emmanuelle Praet

 

2008

CHÂRLEROI     Tribunal correctionnel / Deux ados ligotĂ©es par des homejackeurs, in : AL 01/08/2008

 

Quatre ans de prison pour les deux auteurs de cette agression traumatisante. Deux ados avaient été séquestrées.

« Crapuleux ! » Le PrĂ©sident Chambre des Vacations de Charleroi, Renaud Moulard, n’avait eu d’autres mots face aux faits reprochĂ©s Ă  Is-maĂ«l Lamraoui et Abdelhai Er-rouchi.

Le 18 dĂ©cembre 2007, ces deux hommes avaient pĂ©nĂ©trĂ© dans une habitation de la rĂ©gion de Charleroi et avaient ligotĂ© une adolescente de 15 ans et son amie du mĂȘme Ăąge Ă  l’aide de ruban ad­hĂ©sif. (
)

 

Trahis par leur téléphone        

Croyant trouver un coffre, les malfrats s’Ă©taient rabattus sur la TV, un lecteur MP3, un Ipod et de l’alcool.

PlutĂŽt maladroits, les deux truands se sont fait repĂ©rer grĂące Ă  l’analyse de leur tĂ©lĂ©phonie qui a rĂ©vĂ©lĂ© de nombreux coups de fil donnĂ©s sur les lieux des faits. Reconnus formellement par les victimes, IsmaĂ«l Lamraoui et Abdel­hai Errouchi ont donc Ă©tĂ© placĂ©s sous mandat d’arrĂȘt. Ils avaient agi sur l’ordre de Samira, une mi­neure amie des deux adolescen­tes.

L’une d’elle l’avait d’ailleurs hé­bergĂ©e plusieurs semaines chez elle. Craignant que Samira ne s’in­cruste dĂ©finitivement, les parents l’avaient Ă©conduite. D’oĂč son dé­sir de vengeance.

Si la jeune commanditaire n’a pas Ă©tĂ© traduite devant le tribu­nal correctionnel vu son Ăąge, Is­maĂ«l Lamraoui est venu se repen­tir face au PrĂ©sident Moulart. Mais comme le prĂ©venu affirmait ne pas connaĂźtre l’identitĂ© de son complice, le juge a explosĂ© : « Quand on fait des conneries, on sait avec qui. Maintenant, il va falloir payer », a-t-il clamĂ©, rappelant les antĂ©cĂ©dents du prĂ©venu lorsqu’il Ă©tait mineur d’Ăąge.

 

Arrestation immédiate

Et de fait, ce jeudi, Ismaël Amraoui a écopé de quatre ans de prison avec sursis pour ce qui ex­cÚde les trois premiÚres années.

Ayant toujours fait dĂ©faut Ă  l’audience, Abdelhai Errouchi a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  quatre ans de dé­tention ferme, assortis d’une ar­restation immĂ©diate. ‱

 

F.D.

 

2008

Emeutes / Violences urbaines, vendredi soir Ă  Anderlecht, LS 24/05/2008

 

Kader, 16 ans, d’Anderlecht, a une idĂ©e trĂšs prĂ©cise des quartiers oĂč il ne voudrait ja­mais aller… « Ils sont tous bien. A part les quartiers flamands. J’aime pas. Comme Hal et tout. Comme   Molenbeek,   dans   les coins oĂč il n’y a que les nĂ©erlandophones. Y a personne avec qui  traĂźner ».

 

2008

ET ENCORE UN AUTRE, R.E. 76/2008

 

Un autre viol, mais cette fois collectif, toujours Ă  la Gare du Midi Ă  Bruxel­les. C’est Ă  nouveau Emmanuelle Praet qui le rapporte dans La Der­niĂšre Heure du 28 juin. Une femme de 34 ans, Mathilde, qui attendait aux environs de 19 heures son ami BenoĂźt, assise sur un banc devant le local de la police de la gare, a Ă©tĂ© embarquĂ©e par cinq hommes qui l’ont entraĂźnĂ©e dans un appartement oĂč ils l’ont violĂ©e successivement et de maniĂšre rĂ©pĂ©tĂ©e. Entre les opĂ©rations, ils pas­saient leur victime sous la douche. Pour la rendre docile, ils la frappaient Ă  tour de bras et elle couverte d’ec­chymoses. Certain des violeurs payaient pour avoir leur tour. A la fin de la nuit, ils ont rhabillĂ©e Mathilde et l’ont dĂ©posĂ©e Ă  une station de mé­tro. Es l’ont menacĂ©e de mort pour la dissuader de porter plainte. Ce qu’elle est quand mĂȘme allĂ©e faire aussitĂŽt. Son ami BenoĂźt avoue : « Si je les retrouve, je ne sais pas ce que je serais capable de leur faire. »

 

2008

Benoßt GUEUNING, NEUCHATEAU /  Tribunal correctionnel / Cohabitation difficile et couteau facile, in : AL 09/092008

 

Coup de couteau à un voisin, incendie de sa chambre, altercation au couteau avec un passant, etc. Le prévenu risque 15 mois de prison.

Un ressortissant palestinien domiciliĂ© Ă  Libramont et ĂągĂ© de 26 ans n’a pas perdu son temps depuis qu’il est arrivĂ© dans notre pays il y a cinq ans. Il est sans papiers mais a multi­pliĂ© ses activitĂ©s de dĂ©linquant, sous l’emprise souvent de la bou­teille.

Trois dossiers Ă  charge d’Anas figuraient Ă  l’ordre de la sĂ©ance de ce lundi dirigĂ©e par le juge Snijers. Des dossiers dont Me Gardeur a demandĂ© la jonction. Au rang de ses victimes, on re­trouve notamment un voisin do­miciliĂ© dans le mĂȘme immeuble Ă  appartements. Le 18 novembre 2006, au cours d’une querelle de voisinage, Je prĂ©venu s’empare d’un couteau de cuisine et porte un coup Ă  la tĂȘte de sa victime. «J’ai au dĂ©part mis le dossier a l’instruction pour tentative de meur­tre, souligne le substitut Laurent Goret dans son rĂ©quisitoire. Je lui ai aussi dĂ©livrĂ© un mandat d’ar­rĂȘt, jusqu’Ă  sa comparution devant la chambre du conseil. Les faits ont ensuite Ă©tĂ© requalifiĂ©s en coups et blessure ayant entraĂźnĂ© une incapa­citĂ© de travail J’espĂ©rais qu’il eĂ»t compris qu’il devait se calmer, mais il n’en a rien Ă©tĂ©. »

Anas se met Ă  nouveau en Ă©vi­dence dans son immeuble, Ă  deux reprises Ă  un mois d’inter­valle, les 29 aoĂ»t, et surtout le 28 septembre 2007. Le tribunal lui reproche de s’ĂȘtre ce jour-lĂ  emparĂ© d’un sabre accrochĂ© Ă  son mur et d’avoir menacĂ© son propriĂ©taire venu lui demander des comptes Ă  la suite de plain­tes de plusieurs de ses voisins. On lui reproche aussi d’avoir boutĂ© le feu Ă  sa chambre, une fois son propriĂ©taire parti. À leur arrivĂ©e, les forces de l’ordre n’auraient pas Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©es non plus.

 

«j’ai donnĂ© des coups de couteau au hasard»

Au mĂȘme titre qu’un passant Ă  proximitĂ© de la gare de Libra­mont le 13 juillet dernier. Ce der­nier aurait Ă  son tour fait la connaissance avec la lame d’Anas, toujours pas assagi, mal­grĂ© le nouveau mandat d’arrĂȘt qui lui avait Ă©tĂ© dĂ©cernĂ© pour les faits prĂ©cĂ©dents.

« C’est lui qui a commencĂ©, en me jetant du gaz au visage, clame le prĂ©venu. Je ne voyais plus rien, et j’ai donnĂ© des coups de couteau au hasard. Je ne sais pas si je l’ai tou­chĂ©. »

Quinze mois de prison ou peine de travail pour le Libramontois de 26 ans ?

Une chose est en tout cas cer­taine, un certificat médical ren­seigne les traces de deux coups.

«Evitez Ă  l’avenir de vous bala­der avec un couteau, car vous pour­riez vous retrouver ailleurs que de­vant le tribunal correctionnel », lui dit le substitut Goret. Il requiert une peine de prison de 15 mois.

Me Gardeur, pour sa part, ré­clame une peine de travail, assor­tie d’un sursis probatoire pour une partie de la peine.

 

Légitime défense?

« Travailler pour la collectivitĂ© lui ferait le plus grand bien, plaide Me Gardeur, Mais il n’a pas la possibi­litĂ© de travailler, alors qu’il en a en­vie. Il vit ici dans une certaine oisi­vetĂ© qui l’Ă©nervĂ©. Il est dans un cer­tain dĂ©sarroi par rapport Ă  cela. Et consommer de l’alcool n’est certaine­ment pas une bonne idĂ©e. Il n’a pas l’alcool bon, au contraire. En Pales­tine, il jetait des cailloux sur les sol­dats israĂ©liens. Il a une violence en lui qui se manifeste quand il a bu. »

Mais si elle reconnaßt la majo­rité des faits à charge de son client, Me Gardeur plaide la légi­time défense pour les faits surve­nus prÚs de la gare.

«Par ailleurs contrairement Ă  ce qu’indiquĂ© la prĂ©vention, l’incapa­citĂ© de travail n’a pas lieu d’ĂȘtre, in­siste-t-elle. Le certificat renseigne simplement deux plaies superficiel­les-. »

Le juge Snijers rendra son juge­ment le 13 octobre.

Deux autres dossiers concer­nant Anas devraient venir pro­chainement devant le tribunal chestrolais, pour des faits de mƓurs et de violences conjugales.

 

2008

Le procĂšs des non-dits

Rosetta Flochon, Namur  AL 23/01/2008

 

Le procĂšs de l’affaire Lhermitte aura Ă©tĂ© Ă  l’image de ce qui a Ă©tĂ© le dĂ©tonateur de cette tragique histoire d’implosion familiale: celui des non-dits.

Un procĂšs dont tous les acteurs se sont voilĂ©s la face, pour Ă©viter d’apporter une lecture culturelle du quintuple infanticide. Des femmes appelĂ©es Ă  tĂ©moigner se sont pourtant risquĂ©es Ă  le faire. Ces femmes – d’autant plus courageuses qu’elles, appartiennent Ă  la culture du pĂšre des enfants massacrĂ©s -ont Ă©voquĂ© la difficultĂ© de vivre Ă  cheval sur deux cultures, et a fortiori au sein d’un couplĂ© mixte. Il n’eĂ»t pourtant pas Ă©tĂ© raciste de dĂ©montrer que cette tragĂ©die n’est pas sans lien avec le fossĂ© culturel qui sĂ©pare le monde arabe du monde occidental. Il n’eĂ»t pas Ă©tĂ© politiquement incorrect d’apporter, aussi, une lecture sociologique et systĂ©mique de ce fait dramatique. Er mĂ©moire aux enfants de GeneviĂšve Lhermitte et de BouchaĂŻb Moqadem. Comme acte de prĂ©vention de santĂ© publique, pour tous les enfants qui, aujourd’hui, voient leur mĂšre Ă©puisĂ©e et se demandent si, elle aussi, ne va pas devenir folle ou criminelle. Et pour Ă©viter que ces non-dits n’alimentent le rĂ©servoir des votes extrĂ©mistes, lors des prochaines Ă©lections.

 

2008

TOLERANCE CENT, R.E. 76/2008

 

L’agence Belga relĂšve que la police d’Anvers avait arrĂȘtĂ© un Marocain de 25 ans Ă  vu l’heure tardive, l’entrĂ©e du cafĂ© Las Vegas avait Ă©tĂ© refusĂ©e, avait sorti un couteau pour menacer le patron. Celui-ci Ă©tant parvenu Ă  verrouiller sa porte, l’homme s’en Ă©tait pris Ă  un automobiliste au sta­tionnement devant l’Ă©tablissement et lui avait portĂ© trois coups de couteau. Le forcenĂ© avait alors Ă©tĂ© maĂźtrisĂ© par le patron du cafĂ© aidĂ© d’un client. AppelĂ©e sur les lieux, la police a con­duit la victime, qui n’Ă©tait blessĂ©e que superficiellement, Ă  l’hĂŽpital, avec son agresseur qui a, entre temps en­core trouvĂ© l’occasion de blesser un agent de sĂ©curitĂ© de l’hĂŽpital et deux inspecteurs. Une fois soignĂ©, l’homme a Ă©tĂ© ramenĂ© au poste oĂč, aprĂšs une nuit de sommeil, il a reçu du service des Ă©trangers l’ordre de quitter le territoire du Royaume et, Ă  cet effet, a Ă©tĂ© dĂ©posĂ© sur le trottoir de sa bonne ville d’Anvers.

 

2008

Un AlgĂ©rien en sĂ©jour illĂ©gal avait Ă©tĂ© arrrĂȘtĂ© alors qu’il proposait de la drogue Ă  des Ă©coliers
 et Ă  un policier, AL 14/04/2008

 

2008

Un blessé à Schaerbeek

Un jeune homme ĂągĂ© d’une ving­taine d’annĂ©es d’origine marocaine a Ă©tĂ© blessĂ© par balle dans la nuit de vendredi Ă  samedi entre les places Liedts et de la Reine dans le quar­tier Nord Ă  Schaerbeek. Vendredi soir, deux groupes d’origine maro­caine et turque se sont bagarrĂ© dans le quartier compris entre les places Liedts et de la Reine. La po­lice a procĂ©dĂ© Ă  plusieurs interpel­lations en vue d’identifier les auteurs de la bagarre. Plus tard dans la nuit, vers 1 h 20, plusieurs coups de feu ont Ă©tĂ© tirĂ©s dans le mĂȘme quartier. Un jeune homme d’origine marocaine d’une ving­taine d’annĂ©es a Ă©tĂ© touchĂ© au bras et su rie flanc.

 

2008

WANLIN / Trois arrestations pour vol dans un camion, AL 28/05/2008

 

Trois suspects ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s dans le cadre d’un vol com­mis le 13 dĂ©cembre 2007 dans un camion stationnĂ© sur le parking autoroutier de Wanlin, sur l’E 411 au tout dĂ©but de la province de Namur, a indiquĂ© mardi le parquet de Dinant.

Il s’agit de deux ressortissants portugais et d’un Italien domici­liĂ©s dans la rĂ©gion bruxelloise.

Le 13 décembre 2007, la police de la route avait pris en flagrant délit de vol trois individus sur le parking autoroutier de Wanlin.

Les trois malfrats avaient toute­fois rĂ©ussi Ă  prendre la fuite en abandonnant leur vĂ©hicule. Les policiers retrouveront dans celui-ci neuf tĂ©lĂ©viseurs fraĂźche­ment volĂ©s dans la remorque d’un camion en stationnement. L’enquĂȘte menĂ©e par la police judiciaire fĂ©dĂ©rale de Dinant a permis d’interpeller, depuis le 6 mai, trois suspects. «Il s’agit de deux ressortissants portugais et d’un ressortissant italien. Tous sont domiciliĂ©s dans la rĂ©gion bruxel­loise», a indiquĂ© le procureur du Roi de Dinant, Bernard Appart. Ils ont Ă©tĂ© placĂ©s sous mandat d’arrĂȘt par le juge d’instruction Bontyes du chef de vol qualifiĂ© et association de malfaiteurs. Tous ont vu leur mandat d’arrĂȘt confirmĂ© par la chambre du conseil de Dinant. (Belga)

 

Emmanuelle Praet

 

2008

Tribunal correctionnel / Cinq braquages en 20 jours, VA 06/06/2008

 

Terrorisée, une de ses victimes a perdu tous ses cheveux: le Parquet réclame 5 ans de prison.

 

MalgrĂ© deux peines de 4 ans de prison pour vols avec violence, Marc G. persiste dans le crime. En jan­vier dernier, cet homme de 39 ans s’est en effet rendu coupa­ble de cinq braquages dans des petits commerces de Couillet et ChĂątelet. Muni d’une arme fac­tice, il a pu s’emparer de la caisse de deux pharmacies, d’une Ă©picerie, d’un salon de coiffure et d’un magasin de chaussures. Le tout en une ving­taine de jours.

Les enquĂȘteurs ont toutefois pu l’identifier rapidement. Do­miciliĂ© Ă  ChĂątelet, Marc G. se rendait rĂ©guliĂšrement chez ses parents Ă  Couillet : deux villes que le braqueur en sĂ©rie ciblait particuliĂšrement. Qui plus est, il Ă©tait dĂ©jĂ  connu pour pareils faits puisqu’en 2004, Marc G. a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  4 ans de prison avec sursis pour des braquages de boulangerie.

 

Protéger la société

InterrogĂ©, le suspect a rapidement avouĂ© les faits. Hier, il a comparu dĂ©tenu devant la aie chambre du tribunal correction­nel de Charleroi. Au Parquet, la substitut LĂ©onard n’a pas Ă©tĂ© tendre avec lui, rappelant tout le tort qu’il avait causĂ© aux vic-

times : «L’une des clientes d’une pharmacie qu’il a braquĂ©e le 2 jan­vier s’est retrouvĂ©e avec le canon de son arme sur la tempe. Elle en a perdu tous ses cheveux. En sor­tant, il a criĂ© que s’il Ă©tait menacĂ©, il reviendrait pour faire un carnage. Les mesures de faqveur que la Justice lui avait prĂ©cĂ©demment accordĂ©e n’ont manifestement servi Ă  rien. (
). »

 

2008

CHARLEROI / Homejacking et carjacking en série, in : VA 13/08/2008

 

Deux Palestiniens sont poursuivis pour 17 faits de violence, dont plusieurs commis lors d’une nuit de folie Ă  Pont-Ă -Celles.

Coupables sur toute la ligne : c’est le juge­ment un peu hĂątif que l’on pourrait Ă©mettre en analysant briĂšvement les 17 faits de violence repro­chĂ©s Ă  Mohamed Assa et Hakim Bensalama, deux Palestiniens  dĂ©tenus  de­puis janvier Ă  la prison de Jamioulx. Vols, home-jac-kings, car-jackings : tout semble les accuser, y com­pris l’ADN. Et pourtant, leurs avocats ont fourni des Ă©lĂ©ments interpellants. Pour le Parquet, tout com­mence   le   22   dĂ©cembre 2007, Ă  Binche. Ce jour-lĂ , Mohamed Assa aurait cam­briolĂ© une habitation et tentĂ© un vol chez les voi­sins. Le mĂȘme jour, il a Ă©tĂ© interceptĂ© aprĂšs voir acci­denté   un   4X4   Nissan X-Trail, dĂ©robĂ©e plus tĂŽt Ă  une dame qui avait laissĂ© les clĂ©s sur le contact. Sur l’intĂ©ressĂ©, les policiers ont retrouvĂ© les clĂ©s de la mai­son cambriolĂ©e. L’examen osseux a rĂ©vĂ©lĂ© que Moha­med avait 19 ans. À la sor­tie de l’hĂŽpital, ce dernier a tentĂ© de s’enfuir, bles­sant un policier. «Le 31 dé­cembre, deux BMW ont Ă©tĂ© volĂ©es a Hoeilaart », expli­que la substitut Lardinois. « Sur la X3, on retrouve l’em­preinte d’Assa. Il dit l’avoir achetĂ©e Ă  Charleroi pour 100 euros. À ce prix-lĂ , j’Ă©changerais bien ma Twingo ». Le 8 janvier, les agres­sions   se   multiplient   Ă  Pont-Ă -Celles. Un habitant tente d’aider deux indivi­dus  qui viennent  d’em­bourber le X3 et s’aperçoit de   la   disparition   d’un trousseau. Un peu plus tard, une dame se fait car-jacker sa Mazda par deux hommes,   dont   un   qui porte un bob. Ce chapeau sera  retrouvé  plus  tard dans la voiture volĂ©e, avec l’ADN d’Assa. Dans la fou­lĂ©e, un homme est agressĂ© pour 50 euros et son GSM qui sera utilisĂ© pour appe­ler Bensalama. Ajoutez Ă  cela un nouveau cambrio­lage le 9 janvier Ă  Pont-Ă -Celles et vous aurez un aperçu quasi complet du dossier. D’autant que l’on retrouve une alliance vo­lĂ©e au doigt d’Assa et une montre Seiko au poignet de Bensalama… Mais les avocats ont plu­sieurs cordes Ă  leur arc. Pour Mes Vervaeren  et Brackman,   certains   Ă©lé­ments prouvent effective-‘ ment que les deux hom­mes sont montĂ©s dans les voitures    volĂ©es,    mais aucune preuve ne permet de dire qu’ils les ont effecti­vement dĂ©robĂ©es. « MĂȘme les victimes ne les reconnais­sent pas sur panel photo, alors qu’elles ont Ă©tĂ© confron­tĂ©es directement avec eux », clame Me Vervaeren. « DĂšs le dĂ©but, les enquĂȘteurs ont considĂ©rĂ© qu’ils Ă©taient coupa­bles de toutes les agressions. Mais on ne rapporte pas la preuve matĂ©rielle de leur im­plication ». Les deux avo­cats ont donc rĂ©clamĂ© l’ac­quittement pour toute une sĂ©rie de prĂ©ventions. Et au finish, le sursis le plus large possible. Jugement ce jeudi. ‱                

 

F.D.

 

2008

Travail en noir à Transinne : deux séjours illégaux, AL 18/09/2008

 

Mardi matin, l’inspection du travail est descendue sur le chantier de l’incubateur d’entreprises Ă  vocation spatiale Ă  Transinne (Libin). Les inspecteurs y ont dĂ©couvert 7 travailleurs en noir, employĂ©s par une sociĂ©tĂ© sous-traitante. AprĂšs vĂ©rification, 4 de ces travailleurs sont BrĂ©siliens et 3 de nationalitĂ© europĂ©enne, membres de l’Union europĂ©enne. Parmi les quatre travailleurs brĂ©siliens, deux sont en sĂ©jour illĂ©gal et ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s Ă  l’Office des Ă©trangers en vue de leur rapatriement L’enquĂȘte se poursuit afin de dĂ©terminer qui est l’employeur de ces travailleurs et vĂ©rifier si les autres ouvriers occupĂ©s sur le chantier ont un statut social en rĂšgle.

 

2008

Le deuxiÚme truand a succombé, DH 05/01/2008

 

Nicolas Ascione et Yassine Echaouchi étaient déjà connus de la justice

CARNIÈRES  De la fusillade qui s’est dĂ©roulĂ©e ce mardi chez un armurier retraitĂ© de la rue de la Sta­tion Ă  CarniĂšres, il ne reste qu’un seul tĂ©moin : Maryse Coucke, l’Ă©pouse de Raoul, le septuagĂ©naire abattu par deux malfrats qui se sont introduits chez lui, sans doute pour y voler des armes. Mais le retraitĂ© n’avait pas l’habitude de s’en laisser conter : il a ouvert le feu et tuĂ© ses deux agres­seurs.

C’est en dĂ©but d’aprĂšs-midi que

Nicolas Ascione, 32 ans, et Yassine Echaouchi, 18 ans, ont pĂ©nĂ©trĂ© chez les Coucke. Gravitant dans le milieu du grand banditisme, les intĂ©ressĂ©s n’Ă©taient certainement pas lĂ  pour une simple agression. Ce sont vrai­semblablement les armes qui les in­tĂ©ressaient. L’armurier retraitĂ© pos­sĂ©dait toujours sa licence, mais n’exerçait plus. Ces derniĂšres an­nĂ©es, avant de tomber gravement malade, il s’Ă©tait surtout reconverti dans la mĂ©canique. Son hangar abri­tait d’ailleurs quelques ancĂȘtres et tous les passionnĂ©s de moto se ren­daient chez lui pour obtenir des con­seils, et parfois quelques piĂšces.

Raoul Coucke avait néanmoins conservé quelques armes, pas forcé­ment toutes signalées.

ConfrontĂ© aux malfrats, le couple Coucke n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  faire de la ré­sistance. MalgrĂ© les entraves aux poignets, Maryse a tentĂ© de s’Ă©chap­per, poursuivie par Echaouchi. À ce moment, il semble que Raoul ait

ouvert le feu, tuant Nicolas Ascione. L’intĂ©ressĂ© avait Ă©tĂ© condamnĂ© pour le braquage de la poste de Merbes-le-ChĂąteau en 1998 et pour l’attaque de la Famibanque de Couvin en 1998. RĂ©cemment, il avait Ă©tĂ© ac­quittĂ© pour .une tentative de hold-up au siĂšge social de la Brink’s Ziegler de StrĂ©py-Bracquegnies. Par la suite, Echaouchi et M. Coucke ont Ă©changĂ© des coups de feu. Le sep­tuagĂ©naire est mort sur le coup. Tou­chĂ© au ventre, l’agresseur, originaire de Gilly, a Ă©tĂ© retrouvĂ© agonisant dans un jardin voisin.

 

F.D.

 

2008

14/01/2008

  • Source: Le Courrier de Mouscron
  • Jean-Claude GOBLET, de Leuze

LEUZE-EN-HAINAUT – Un Ă©lĂšve est venu dĂ©noncer des propos racistes tenus Ă  son encontre. Un lecteur s’interroge sur notre façon de traiter ce fait de sociĂ©tĂ© Que faut-il en penser ?

L’article du courrier relatif aux « propos racistes» tenus par une enseignante envers un de ses Ă©lĂšves, M. Abdel Aboud, et le calvaire insoutenable vĂ©cu par ce dernier, a retenu toute mon indignation!

Un reportage du mĂȘme tonneau Ă©tant paru dans un journal concurrent, le mĂȘme jour, je me suis livrĂ© Ă  une intĂ©ressante lecture parallĂšle.

J’observe essentiellement 3 choses quant Ă  la forme :

a) À l’inverse de votre concurrent, votre article ne mentionne Ă  aucun moment la teneur des propos tenus par l’enseignante envers M. Abdel Aboud?

Cette omission relĂšve Ă  mon sens de l’escroquerie intellectuelle! Elle prive le lecteur, d’un Ă©lĂ©ment essentiel permettant d’objectiver « l’Ă©vĂ©nement» et d’aiguiser son sens critique. DĂ©brouillez-vous et imaginez n’importe quoi… mĂȘme le pire!

b) La photographie de la «victime » prĂ©sentĂ©e dans votre article, manifestement prise hors contexte, nous montre un jeune homme souriant et apaisĂ© Ă  qui on donnerait le «Bon Dieu» sans confession! En aucun cas celle d’un Ă©lĂšve meurtri, au point de ne pas pouvoir prĂ©senter ses examens de nĂ©erlandais.

À nouveau, le clichĂ© de l’autre journal pris en situation, nous montre la «victime» M. Abdel Aboud, fixant l’objectif, les mains dans les poches, le sourire en coin dans une expression signifiant clairement : «Cause toujours, tu m’intĂ©resses!»

c) Si l’enseignante a prĂ©sentĂ© de plates excuses, M. Abdel About lui, s’est abstenu de tout geste, dĂ©crĂ©tant ex cathedra «que la sanction n’Ă©tait pas suffisante!».

Quant au fond :

a) On peut s’interroger sur la motivation rĂ©elle de M. Abdel Aboud, Ă  qui on peut cependant accorder de sĂ©rieuses circonstances attĂ©nuantes : est-il bien captivant pour un Ă©lĂšve d’origine algĂ©rienne, rĂ©sidant en France et scolarisĂ© en Belgique d’apprendre la langue de Vondel?

b) Les valeurs essentielles ont changĂ© radicalement. Ce sont Ă  prĂ©sent les enseignants qui se font dicter leur conduite par les Ă©lĂšves. D’aucuns sont passĂ©s maĂźtres dans l’art de la provocation et savent trĂšs bien qu’Ă  l’Ă©vocation du mot « racisme» ils sont assurĂ©s d’emporter tous les suffrages.

 

2008

Taximen agressĂ©s la mĂȘme nuit, DH 15/01/2008

 

Joseph, 45 ans et Thaddée, 46 ans ont été attaqués par une bande dans les rues de

Molenbeek

MOLENBEEK  En trois heures, deux taxminen bruxellois, ont subi la mĂȘme mĂ©saventure : une agression lors de laquelle les auteurs n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  utiliser une arme Ă  feu.

“Il Ă©tait 4h du matin. Alors que j’ar­rivais prĂšs de la rue Antoine Dansaert dans le centre de Bruxelles, un groupe de 4 jeunes de type maghrĂ©bin, m’a demandĂ© pour aller Ă  Koekelberg”, nous explique ThaddĂ©e.

Un des passagers s’est mis Ă  l’avant. “Il avait le col de son pull relevĂ© sur son visage. J’ai cru que c’est parce qull faisait froid”. Pas vraiment. “J’ai Ă©tĂ© naĂŻf. Je n’ai pas pensĂ© Ă  l’agression”. Tout d’un coup, un des passagers a dit qull voulait descen­dre. ‘On Ă©tait Ă  Molenbeek. J’ai pensĂ© que les autres allaient rester. Ils m’ont indiquĂ© le chemin et je me suis arrĂȘtĂ©”.

Une seconde plus tard, ThaddĂ©e, s’est retrouvĂ©e avec une arme sur la tempe. “Ils m’ont d’abord frappĂ©. Ils m’ont dit qulls voulaient de l’argent Je leur ai dit qull pouvait tout avoir sauf ma vie”.

AprĂšs avoir dĂ©pouillĂ© le taximan, les quatre malfrats ont pris la fuite… À l’affĂ»t d’une autre victime.

Trois heures plus tĂŽt, Joseph, 45 ans, subissait le mĂȘme type d’agres­sion. “La victime se trouvait prĂšs de la Bourse, Ă  Bruxelles, lorsque trois per­sonnes lui ont demandĂ© d’aller vers

Koekelberg-Molenbeek”, explique la police. ‘ArrivĂ© rue du RĂ©vĂ©rend PĂšre Pire, Ă  Molenbeek, ils ont dit qulls Ă©taient Ă  destination”.

Un des passagers a lui a mis un couteau sous la gorge. “Un complice, assis Ă  cĂŽtĂ©, a placĂ© un revolver sur sa tempe”. Joseph a donnĂ© son argent, mais ce n’Ă©tait pas assez. “Ils ont jetĂ© le taximan hors de la voiture et lui ont volĂ© sa CitroĂ«n Xsara Picasso”.

 

La nuit, il y a des quartiers a Ă©viter

ThaddĂ©e, qui est heureux que son taxi ne lui ait pas Ă©tĂ© volĂ© Ă©galement est toujours sous le choc. “Je n’en re­viens pas. Je n’ai pas mesurĂ© le dan­ger. Mes collĂšgues m’ont dit qull y avait certains quartiers Ă  ne pas fré­quenter la nuit. Molenbeek, c’est trop dangereux pour un taxi, m’ont-ils dit”.

 

Emmanuelle Praet

 

2008

A 15 ans, elles volent un octogénaire, LB 03/04/2008

 

Un octogĂ©naire s’est vu voler, mardi, une enveloppe contenant 7 000 euros par trois filles originaires des pays de l’Est, ĂągĂ©es de 14 et 15 ans, dans un tram Ă  Schaerbeek. La victime avait retirĂ© les 7 000 euros au guichet d’une banque. L’une des trois suspectes avait assistĂ© Ă  la transaction. L’homme a Ă©tĂ© suivi Ă  l’extĂ©rieur par les trois filles. Dans le tram, il a Ă©tĂ© poussĂ© Ă  plusieurs reprises avant d’ĂȘtre volĂ© par les filles, qui ont pris la fuite. L’octogĂ©naire a fait arrĂȘter le tram. La police a interpellĂ© les trois suspectes qui Ă©taient en possession du butin. L’enveloppe a Ă©tĂ© restituĂ©e Ă  la victime. (Belga)

 

2008

Un policier blessé à Anvers,      DH 03/04/2008

 

ANVERS  Un policier de 62 ans a Ă©tĂ© griĂšvement blessĂ© mardi soir lors d’une altercation avec des jeunes qui s’est produite dans un bus de la sociĂ©tĂ© flamande de transports en commun De Lijn Ă  Anvers. Deux mi­neurs d’Ăąge ont Ă©tĂ© interpellĂ©s et placĂ©s en institution fermĂ©e.

L’incident s’est produit vers 20 h 30 dans un bus de la ligne 410 qui re­lie Anvers Ă  Turnhout. Un jeune couple a Ă©tĂ© pris Ă  partie et ensuite agressĂ© par plusieurs jeunes, le jeune homme recevant plusieurs coups de poing et de pied. Un passager de 62 ans s’est directement interposĂ© avec le chauffeur du bus en indiquant ĂȘtre policier. L’agent a reçu plu­sieurs coups de poing et de pied dans le ventre, Ă  la tĂȘte et Ă  la nuque. Le chauffeur n’a, lui, pas Ă©tĂ© agressĂ©. Lorsque les deux hommes ont finale­ment rĂ©ussi Ă  faire sortir la bande dĂ©jeunes du bus, Koningin Astridplein Ă  Anvers, le policier a encore reçu plusieurs coups dĂ©jeunes qui se trou­vaient Ă  l’arrĂȘt de bus. L’agent a pu finalement remonter s’asseoir dans le bus et les jeunes ont alors brisĂ© la vitre Ă  sa hauteur. L’homme s’est encore rendu Ă  l’avant du bus, oĂč il a perdu connaissance.

 

2008

Il se mutile pour accuser les policiers, DH 23/04/2008

 

Hassen, 22 ans, a promis aux inspecteurs qu’ils devraient Je dĂ©dommager Ă  vie. RatĂ© !

FOREST V Hassen, 22 ans, a cru qu’il pouvait menacer les policiers, les insulter et leur promettre les pi­res ennuis, comme ça, sans ĂȘtre in­terpellĂ©. Eh bien, c’est ratĂ©. Non seu­lement, il a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© et mis Ă  la disposition du parquet mais ses mensonges ont Ă©tĂ© contredits par les images des camĂ©ras de sur­veillance.

Tout a commencĂ© vers 4 h du ma­tin lorsqu’une patrouille de la zone Midi est appelĂ©e pour un diffĂ©rend dans un immeuble de la rue des Al­liĂ©s. ArrivĂ©s sur place, ils constatent la prĂ©sence de CĂ©dric, un habitant de l’immeuble, et de Hassen qui ren­dait visite Ă  un ami qui rĂ©side dans un des appartements.

Rapidement, les policiers com­prennent qu’une dispute a Ă©clatĂ© Ă  cause de Hassen et de son ami qui faisaient beaucoup trop de bruit et empĂȘchaient les voisins de dormir.

Les policiers pensaient en avoir pour quelques minutes, le temps de calmer le jeu. Pas vraiment. Seul Cé­dric a accepté de coopérer. Il est ren-

trĂ© tranquillement chez lui. Hassen, quant Ă  lui, a prĂ©fĂ©rĂ© l’option de l’af­frontement. Il a commencĂ© par in­sulter les inspecteurs avant de les frapper Ă  coups de pied. InstallĂ© dans la voiture de police, il a conti­nuĂ© Ă  se dĂ©battre… Il a mĂȘme fini par casser une vitre en donnant un coup de tĂȘte. LĂ , il s’est Ă©criĂ© : “Je dirai que vous m’avez frappĂ©. Vous paierez toute votre vie pour moi. En plus, ma sƓur travaille Ă  l’Otan et elle s’occu­pera de tout. Le juge me croira et pas vous, vous verrez”.

En rĂ©alitĂ©, les policiers n’ont rien vu du tout ! EmmenĂ© Ă  l’hĂŽpital pour y ĂȘtre soignĂ©, Hassen s’est jetĂ© tĂȘte la premiĂšre sur le sol devant le person­nel hospitalier. Des tĂ©moins donc. AmenĂ© au commissariat, il s’est mis Ă  marteler les murs et les portes Ă  coups de tĂȘte, voulant une nouvelle fois accuser les policiers de mauvais traitement. RatĂ© Ă  nouveau… Puis­qu’il a fait tout ça devant les camĂ©ras de surveillance!

Contact a Ă©tĂ© pris avec le magis­trat. Sa mise Ă  disposition a Ă©tĂ© de­mandĂ©e. InterrogĂ©, il nia tout en bloc. Les coups, les insultes. Quant aux blessures, il jure malgrĂ© les preu­ves qu’elles sont l’Ɠuvre des poli­ciers. Par contre, il n’a pas pu nier ĂȘtre dĂ©jĂ  connu pour neuf faits cri­minels!

 

Emmanuelle Praet

 

2008

Une bande itinérante démantelée, LB 23/04/2008

 

LES ENQUETEURS DE LA ZONE de police de Gistel et Torhout ont écroué une bande itinérante qui volait des objets dans des voitures.

Cette bande de Géorgiens a commis plus de 150 délits en Flandre entre avril et décem­bre 2007. Ses membres habi­taient en région bruxelloise. (Belga)

 

2008

JUSTICE / Enfin !, DH 29/04/2008

 

D’Éric R., par e-mail :

“Les 4 courageuses crapules qui s’Ă©taient acharnĂ©es sur Willy Roobaert viennent de prendre une peine de 75 ans de rĂ©clusion, enfin une condam­nation digne de ce nom pour des faits particuliĂšrement graves. A la lecture du verdict, les familles des accusĂ©s n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  insulter la justice et l’avocat de la victime, la maman d’un des accusĂ©s allant mĂȘme jusqu’Ă  hur­ler: rendez-moi mon fils. Son fils un jour on le lui rendra, mais la victime, devenue aveugle, ne retrouvera ja­mais plus l’usage de ses yeux.”

 

2008

La double peine existe, DH 30/04/2008

 

À Saint-Gilles, six enfants l’une famille grandissent depuis 5 ans avec un pĂšre virtuel…

BRUXELLES DĂ©noncĂ©e par les associations proches des droits de l’homme, la double peine est pratiquĂ©e par la Belgique. Depuis deux ans, la Belgique s’oppose au retour d’un Belgo-Marocain de Bruxelles jugĂ© et condamnĂ© Ă  l’Ă©tranger pour des faits commis Ă  l’Ă©tranger oĂč il a terminĂ© de purger sa peine depuis fĂ©vrier 2006.

Depuis sa remise en libertĂ© en 2006, Mohamed demande en vain son retour en Belgique oĂč vi­vent ses six enfants, six enfants de 5 Ă  13 ans qui sont belges et portent son nom. Leur mĂšre, Ă  Bruxelles, est seule.

Pour Me Sylvie Sarolea, la Belgique et l’Office des Ă©trangers violent la loi et la Convention euro­pĂ©enne des droits de l’homme. De condition mo­deste, la mĂšre des enfants ne dispose certaine­ment pas des moyens financiers pour envoyer six enfants au Maroc de façon qu’ils puissent voir et avoir d’autres contacts avec leur pĂšre qu’ils n’ont plus revu depuis 2003. Le cadet n’a d’ailleurs ja­mais vu son pĂšre.

Alors, les six grandissent avec un papa Internet, un papa webcam, un papa virtuel qu’ils ne con­naissent qu’Ă  travers un ordi. Les rhumes et les bo­bos, les petits chagrins et les grands bonheurs, les rĂ©sultats scolaires : tout passe par l’Ă©cran d’un PC.

AprĂšs-demain, le petit a 5 ans : son pĂšre au Ma­roc fera semblant de souffler dans \\’ordi les bou­gies de son gĂąteau d’anniversaire.

Mais un papa PC ne remplace pas un papa tout court : dans cette famille, tous les enfants sont sui­vis par des pédopsychiatres et deux sont placés

Une mĂšre doit Ă©lever seule ses six enfants, la justice belge s’opposant au retour en Belgique du pĂšre qui a purgĂ© une peine de prison au Maroc. (vanzevere)

en IMP. La situation Ă©meut le-CPAS de Saint-Gilles; pas plus tard que lundi, la juge de la jeunesse pro-tectionnelle qui s’occupe des petits dĂ©plorait que le problĂšme qui perdure rejaillisse avec tant de re­tombĂ©es sur des enfants d’Ăąges si fragiles.

Pour autant, l’Office des Ă©trangers ne cĂšde pas. MĂȘme un visa de 24 heures (demande 187.114) a Ă©tĂ© refusĂ© au pĂšre.

Mohamed est toujours inscrit Ă  Saint-Gilles. Et les faits sans violence pour lesquels il a Ă©tĂ© con­damnĂ© Ă  deux ans et demi au Maroc ne concer­nent que le Maroc. Le Belgo-Marocain de 37 ans en Belgique depuis les annĂ©es 1990 n’est pas un danger public.

Les motifs sont purement techniques : Moha­med L n’a pu renouveler son titre de sĂ©jour dans les dĂ©lais parce que, au moment oĂč il fallait le faire, il Ă©tait en prison Ă  BĂ©ni Mellal et donc dans l’impossibilitĂ© d’entreprendre la dĂ©marche. Pure­ment technique et insoluble.

En vain pour l’instant, Me Sarolea plaide les cir­constances humanitaires alarmantes. Pour l’avo­cate, le refus de la Belgique paraĂźt d’autant plus in­dĂ©fendable que la loi belge garantit dĂ©jĂ  le droit de sĂ©jour aux parents de rĂ©fugiĂ©s reconnus, et donc a fortiori pour les parents d’enfants belges comme le sont les six petits bouts de Caroline.

 

Gilbert Dupont

 

2008

LIÈGE / Un SDF tue une oie, VA 14/05/08

La police a apprĂ©hendĂ© mardi un individu qui venait volontairement de tuer une oie dans le parc de la Boverie Ă  LiĂšge. L’individu, sans domicile connu et en sĂ©jour illĂ©gal, s’est attaquĂ© Ă  une oie qui courait le long d’un Ă©tang et l’a tuĂ© en lui portant des coups. L’homme a ensuite pris la fuite mais a Ă©tĂ© vu par deux tĂ©moins qui ont alertĂ© la police. Cet homme a Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ© dans le parc. Ces derniers jours, plusieurs animaux ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans le parc de la Boverie qui comporte une immense voliĂšre dans laquelle se trouvent oies, lapins, poules, coqs, oiseaux, etc.

 

2008

COUILLET / Une jeune femme Ă©chappe Ă  un enlĂšvement, VA 20/05/2008

 

Une jeune femme de 20 ans a probablement Ă©chappĂ© Ă  un enlĂšvement, vendredi dernier, Ă  Couillet. Alors qu’elle marchait le long de la rue Mahy Ă  Couillet, un endroit relative­ment dĂ©sert Ă  proximitĂ© du parc communal,   une   Volkswagen PassĂąt de teinte noire s’est por­tĂ©e Ă  sa hauteur. Un individu, assis sur la ban­quette  arriĂšre,  l’a interpellĂ©e mais la jeune Couilletoise a pré­fĂ©rĂ© ne pas rĂ©pondre Ă  l’in­connu. La voiture a donc pour-

suivi sa route pour s’arrĂȘter quel­ques mĂštres plus loin. Et lors­que la victime est arrivĂ©e Ă  sa hauteur, l’individu assis sur la banquette arriĂšre a ouvert brus­quement sa porte et a embarque la jeune femme de force Ă  l’inté­rieur.

Par chance, le vĂ©hicule n’a pas eu le temps de dĂ©marrer. La Couilletoise s’est en effet dĂ©bat­tue, donnant un solide coup de poing dans les parties gĂ©nitales du kidnappeur avant de s’enfuir et de se rĂ©fugier dans le

Avertie des faits, la police lo­cale de Charleroi a entendu la victime en Ă©tat de choc qui a pu dĂ©crire   ses   agresseurs   :   le conducteur serait assez grand et fort, de type mĂ©diterranĂ©en avec les cheveux ondulĂ©s et un bouc. Son passager, lui, est de type europĂ©en. S’exprimant avec un fort accent carolo, il a les che­veux chĂątains courts et portait un training blanc.  Ces deux hommes sont activement recher­chĂ©s par les forces de l’ordre. ‱

 

2008

CHARLEROl / Violeur en sĂ©rie arrĂȘtĂ©, VA 21/05/2008

 

Le jeune homme de 17 ans a violĂ© trois des sept femmes qu’il a agressĂ©es prĂšs de la gare de Charleroi-Sud.

 

Durant plusieurs semaines, un violeur a semĂ© la ter­reur aux abords de la gare de Charleroi-Sud. Au total, sept femmes ont Ă©tĂ© agressĂ©es par ce jeune individu d’origine afri­caine. Parmi elles, trois ont Ă©tĂ© abusĂ©es sexuellement. L’auteur agissait toujours selon le mĂȘme modus operandi. Il guet­tait sa future victime et l’accu­lait dans un coin sombre et isolĂ©, la menaçant d’un couteau. Il s’emparait alors de son argent et de ses objets de valeur. Pour trois d’entre elles, l’agression a virĂ© au cauchemar. La lame sur la gorge, elles ont Ă©tĂ© forcĂ©es Ă  prodiguer une fellation au per­vers. L’une d’elle a mĂȘme Ă©tĂ© sé­questrĂ©e dans les toilettes du train Charleroi-Bruxelles durant toute la durĂ©e du trajet, subis­sant les pulsions sexuelles du

violeur.

Alors que son sinistre tableau de chasse s’allongeait, le violeur en sĂ©rie a fini par ĂȘtre identifiĂ© par les forces de l’ordre bruxel­loises qui l’ont repĂ©rĂ© sur une vi-dĂ©osurveillance de la SNCB. Sa description a donc Ă©tĂ© diffusĂ©e largement et a fini par tomber entre les mains de la police lo­cale de Charleroi. InterceptĂ©, le jeune suspect de 17 ans, domici­liĂ© dans la rĂ©gion bruxelloise, a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  ses victimes qui l’ont formellement reconnu. L’intĂ©ressĂ© faisait dĂ©jĂ  l’objet d’une mesure de placement en centre fermĂ© par un juge de la jeunesse de Bruxelles. Excellent footballeur, il avait toutefois ob­tenu des permissions pour pas­ser des tests au Sporting de Char­leroi. Et c’est lors de ses trajets vers le Pays noir qu’il commet­tait ses mĂ©faits. Deux autres agressions auraient Ă©galement Ă©tĂ© commises en terres bruxelloi­ses.

Mineur et domiciliĂ© Ă  Bruxel­les, le violeur en sĂ©rie a Ă©tĂ© confiĂ© au juge de la jeunesse de la capitale. Un dessaisissement pour les juridictions pĂ©nales est toutefois envisageable.” F.D.

 

2008

Et maintenant, les menaces !, DH 21/05/2008

 

AprÚs le viol collectif pour un GSM, les familles des victimes du parc Astrid ont reçu des menaces

 

ANDERLECHT Vendredi en fin de soirĂ©e, une jeune fille de 18 ans a Ă©tĂ© victime d’un viol collectif, l’Ă©quivalent français d’une tournante dans les banlieues, au parc As­trid Ă  Anderlecht. Ce viol technique – la victime dut administrer une fel­lation Ă  quatre jeunes de 15,16 et 17 ans – a Ă©tĂ© filmĂ© par l’un des auteurs sur son GSM. Une amie, ĂągĂ©e de 14 ans, qui l’accompagnait, a subi des attouchements et assistĂ© Ă  une par­tie des faits. Les suspects ont Ă©tĂ© in­terpellĂ©s. Ils sont placĂ©s pour quinze jours en IPPJ.

Selon nos infos, les familles des victimes ont reçu des menaces pour les obliger à retirer leurs plaintes.

Ces menaces sont prĂ©cises. Elles pro­viennent de gens qui s’Ă©taient pro­curĂ© le numĂ©ro de GSM des parents d’une des victimes et les prĂ©noms de celles-ci. En outre, une des victi­mes du parc Astrid a Ă©tĂ© menacĂ©e en rue pour les mĂȘmes motifs. Les me­naces ont Ă©tĂ© profĂ©rĂ©es par plusieurs individus lundi Ă  hauteur du square Verdi.

Dans le groupe se trouvait aussi un jeune de 13 ans : ‘T’as intĂ©rĂȘt Ă  ce que mon cousin ne traĂźne pas en pri­son”. Les deux victimes ont peur.

Nous avons rencontrĂ© l’une d’el­les, hier, en prĂ©sence de ses parents : elle a peur de retourner au lycĂ©e, Ă  trois semaines des examens.

Selon nos infos toujours, ses pa­rents ont eu un contact avec la mĂšre d’un des quatre violeurs prĂ©sumĂ©s.

Celle-ci lui a semblĂ© prĂ©occupĂ©e surtout d’apprendre l’arrestation de son fils qui avait prĂ©vu de partir en vacances au Maroc en juillet.

Pourquoi deux jeunes filles seules Ă  1 h du matin dans un quartier comme celui-lĂ  ? La plus jeune, 14 ans, raconte. En fait, elles cher­chaient un taxi pour Ă©viter le parc Astrid. Mais il n’y en avait aucun en attente Ă  la station taxi du mĂ©tro Saint-Guidon. Alors elles sont en­trĂ©es dans deux snacks, et ont de­mandĂ© s’il Ă©tait possible d’appeler un taxi. Les deux Ă©tablissements ont refusĂ©. Le premier prĂ©tendait n’avoir pas le tĂ©lĂ©phone, le second n’avoir pas le temps. Alors, elles ont cherchĂ© un tĂ©lĂ©phone public dans le mĂ©tro Saint-Guidon, mais Belgacom les a supprimĂ©s. Et c’est au moment oĂč l’aĂźnĂ©e envoyait un SMS Ă  son pĂšre pour le supplier de venir les chercher que les cinq jeunes sont arrivĂ©s. Il n’a pas fallu un dessin. Les filles ont di­rectement compris. Ils ont pris son GSM, que la fille voulait rĂ©cupĂ©rer. “Tu l’auras si tu nous suces tous.”

La fille a Ă©tĂ© tirĂ©e de force dans le parc Astrid. Des automobilistes pas­saient au rond-point du Meir, mais ils ont continuĂ©. Parmi eux, nous certi­fie la jeune fille de 14 ans, le respon­sable du snack qui avait refusĂ© d’ap­peler un taxi quelques instants plus tĂŽt. D’origine allochtone, elle a voulu aider son amie qu’elle voyait mainte­nant en position pliĂ©e, maintenue courbĂ©e par les garçons. Elle a criĂ© : “Vous n’avez pas honte, vous, des mu­sulmans ?” L’un d’eux filmait les fella­tions sur son GSM. En rigolant:“Je les entendais”. Un chauffeur de bus Noctis, en attente au Meir, est intervenu, est descendu de son bus, a parlĂ© en arabe aux jeunes et a appelĂ© la police. Les victimes et leurs familles re­mercient encore le chauffeur, qui, malgrĂ© son horaire, a dĂ©marrĂ©. La police Midi fut d’une efficacitĂ© Ă  sou­ligner. La fille, entre-temps, avait en­core Ă©tĂ© insultĂ©e. “Sale grosse “, etc.

 

2008

Un violeur arrĂȘtĂ©, DH 21/05/2008

 

Ce jeune de 17 ans avait agressé au moins sept femmes en gare de Charleroi, en forçant trois à la fellation

CHARLEROI La rumeur cour­rait depuis un certain temps : plu­sieurs femmes s’Ă©taient fait violer sauvagement dans les recoins des souterrains de la gare de Charleroi-Sud. Une lĂ©gende? Certainement pas, puisqu’on quelques semaines, sept femmes ont Ă©tĂ© agressĂ©es dans les parages de la station par un trĂšs jeune homme d’origine africaine.

Le modus operandi Ă©tait Ă  cha­que fois identique. L’individu guet­tait sa proie et attendait qu’elle se re­trouve seule, dans un endroit sombre et isolĂ©. Il fondait alors sur elle, muni d’un couteau, et lui rĂ©cla­mait son argent. Mais sur les sept victimes, trois ont endurĂ© un vĂ©rita­ble calvaire. CĂ©dant Ă  ses pulsions perverses, l’auteur a en effet placĂ© la lame de son couteau sur leur gorge, les obligeant Ă  lui prodiguer une fel­lation. L’une de ces jeunes filles a ainsi Ă©tĂ© sĂ©questrĂ©e dans les W.-C. du train Charleroi-Bruxelles, subis­sant les assauts du violeur en sĂ©rie durant toute la durĂ©e du trajet.

ConfrontĂ©es Ă  cette flopĂ©e d’agressions, les forces de l’ordre piĂ©tinaient. Le pervers, lui, ajoutait Ă  chaque fois une victime Ă  son horri­ble tableau de chasse. Mais la police bruxelloise a pu identifier un sus­pect sur les vidĂ©osurveillances du train Charleroi-Bruxelles. Sa descrip­tion a Ă©tĂ© diffusĂ©e largement, arri­vant sous les yeux des enquĂȘteurs de la police locale de Charleroi. Le lien a Ă©tĂ© effectuĂ© avec les viols en sĂ©rie aux abords de la gare.

Au dĂ©but du mois de mai, un jeune homme de 17 ans, domiciliĂ© dans la rĂ©gion bruxelloise, a donc pu ĂȘtre interceptĂ© et prĂ©sentĂ© aux victi­mes qui l’ont immĂ©diatement re­connu. L’intĂ©ressĂ© faisait dĂ©jĂ  l’objet d’une mesure de placement en cen­tre fermĂ© par un juge de la jeunesse bruxellois. Footballeur apparem­ment douĂ©, il bĂ©nĂ©ficiait de sorties spĂ©ciales pour passer des tests au Sporting de Charleroi. Et c’est lors de ces trajets en train vers le Pays Noir qu’il commettait ses vols et viols. Deux autres faits, commis en terres bruxelloises, pourraient lui ĂȘtre attri­buĂ©s. Le suspect a Ă©tĂ© confiĂ© Ă  un juge de la jeunesse de la capitale. Un dessaisissement pour les juridictions pĂ©nales n’est pas Ă  exclure.

 

F.D.

 

2008

Emeutes / Anderlecht : « duel » d’un genre nouveau, LB 26/05/2008

 

» Le sociologue AndrĂ©a Rea commente les affrontements entre jeunes allochtones et supporters du Sporting. » C’est une confrontation collective de type ethnique.

 

JEAN-CLAUDE MATGEN

 

Le duel a mis en prĂ©sence de trĂšs jeu­nes allochtones Ă  des supporters nettement moins jeunes, eux. (
)

A cela s’ajoute une composante ethnique voire raciste, des deux cέtĂ©s. Les jeunes MaghrĂ©bins par­laient de “flaments” (sic) et de blancs alors qu’en face, on a utilisĂ© divers vocables xĂ©nophobes.

 

Le tout est parti d’une rumeur de viol d’une jeune fille par des alloch­tones et de reprĂ©sailles sur des ma­mans et des enfants d’origine ma­ghrĂ©bine. Que penser de tout cela ?

Que cette rumeur, fondée ou non, a constitué une étincelle, un prétexte mais que cet élément révÚle un contentieux nettement plus fort.

 

(
) Certains affirment que l’Ă©norme majoritĂ© des arrestations adminis­tratives concernaient les allochto­nes et que les supporters ont Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©s…                                      

Si la chose se vĂ©rifie, cela va augmenter le sentiment de victimisation de la population allochtone. Un sentiment trĂšs fort, illustrĂ© no­tamment par le fait que les jeunes issus de l’immigration ont commis des dĂ©prĂ©dations dans leur propre quartier, en abĂźmant des infrastruc­tures qu’ils emploient quotidienne­ment. Et cela pourrait, hĂ©las, an­noncer de nouveaux conflits sé­rieux. Pas nĂ©cessairement dans l’immĂ©diat mais Ă  plus ou moins court terme.

La vigilance s’impose, en tout Ă©tat de cause, mais la vraie leçon Ă  tirer des graves incidents de ven­dredi, c’est l’urgence d’une politi­que globale de prĂ©vention qui, je le rĂ©pĂšte, mette l’accent sur un bras­sage important entre les groupes sociaux. ‱

 

2008

Elle vomit dans la voiture de police, DH 27/05/2008

 

Nathalie, 27 ans, a mordu les ambulanciers et tabassé les policiers

MOLENBEEK V Nathalie a tout fait dans la finesse… Crachats, vo­mis, morsures, injures. Il n’y a pas Ă  dire, Nathalie est douĂ©e.

Dimanche, vers 8 h 10, elle s’est retrouvĂ©e bien Ă©mĂ©chĂ©e dans sa voi­ture, chaussĂ©e de Ninove, Ă  Molenbeek. “Comme elle ne se sentait pas bien, une ambulance est venue sur place” explique la police de la zone Ouest.

Mais lorsque les ambulanciers ont voulu l’aider, Nathalie s’y est for­tement opposĂ©e. “Elle a hurlĂ©, refusĂ© de descendre de sa voiture et mordu un des ambulanciers dans le bras.”

Vu le ramdam, la police est arrivĂ©e sur place. Ce qui n’a pas du tout calmĂ© Nathalie qui s’est Ă©nervĂ©e de plus belle. “Elle a insultĂ© les agents de tous les noms. Elle s’en est prise Ă©gale­ment au peuple arabe en faisant rĂ©fé­rence aux incidents qui s’Ă©taient dĂ©roulĂ©s le vendredi soir Ă  Saint Guidon ‘.’

Coups de pied, de poing, insultes. Les policiers ont tout entendu. “Fina­lement, ils ont rĂ©ussi Ă  la maĂźtriser et Ă  la menotter”

Assise dans la voiture, Nathalie a montrĂ© qu’elle pouvait faire encore plus fort… Elle a crachĂ© sur les poli­ciers et s’est fait vomir.

TransfĂ©rĂ©e Ă  l’hĂŽpital, la jeune femme a une nouvelle fois dĂ©mon­trĂ© qu’elle n’avait pas plus de respect pour les mĂ©decins que pour les am­bulanciers ou pour les policiers.

AprĂšs avoir quittĂ© l’hĂŽpital, elle a Ă©tĂ© emmenĂ©e au commissariat. Les policiers ont eu droit une derniĂšre fois Ă  une sĂ©rie d’insultes.

Pendant qu’ils devaient subir les propos de Nathalie, ils ont rĂ©digĂ© un procĂšs-verbal Ă  l’en-tĂȘte bien long : coups et blessures volontaires en­vers un officier de police en fonction; coups et blessures volontaires en­vers un ambulancier; outrages; avoir causĂ© un dommage Ă  un bien mobi­lier; incitation Ă  la discrimination, Ă  la haine ou Ă  la violence…

Ouf…

 

2008

RÉFUGIÉS Retour musclĂ©, AL 05/06/2008

Une Française, passagĂšre d’un avion de SN Brussels Airlines, dit avoir Ă©tĂ© malmenĂ©e par la police le 16 mai Ă  Brussels Aiport en raison du fait qu’elle s’est opposĂ©e au rapatriement d’un sans-papiers vers le Cameroun. Saignant Ă  la cheville et contusionnĂ©e, elle a fait constater ses blessures par un mĂ©decin. Une plainte a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e au Cameroun et d’autres devraient suivre en France et en Belgique. Selon une source policiĂšre, la femme et son mari ont Ă©tĂ© Ă©loignĂ©s momentanĂ©ment de l’avion «avec la force strictement nĂ©cessaire».

 

2008

Deux ans de prison pour l’agresseur du libraire, AL 17/06/2008

 

Un Roumain a Ă©tĂ© condamnĂ© hier Ă  2 ans de prison pour un hold-up commis dans une librairie d’Arlon, en 2003.

PrĂ©sidĂ© par M.Snyers, le tribunal correctionnel d’Arlon a prononcĂ© une peine de 2 ans de prison, lundi, Ă  l’encontre d’un ressortissant roumain, MihaĂŻl Boariu. MĂȘme si l’intĂ©ressĂ© a disparu dans la nature, son arrestation immĂ©diate a Ă©tĂ© demandĂ©e, de mĂȘme que le payement d’une amende de 2 750 €. Au civil, le prĂ©venu devra en outre verser une somme de 5 ooo € Ă  sa vic­time, au titre de prĂ©judice moral.

Boariu a commis un hold-up en fé­vrier 2003 dans une librairie d’Arlon si­tuĂ©e juste en face de la gare.

La victime, le libraire Robert Antoine, a expliquĂ© au tribunal les circonstan­ces de cette agression. « C’Ă©tait en fin de journĂ©e, vers i8hi$. Il faisait dĂ©jĂ  noir de­hors. Quelqu’un est entrĂ© dans la librairie, a feuilletĂ© une revue dans un coin. Puis cette personne s’est prĂ©sentĂ©e devant le comptoir, avec la revue dressĂ©e devant lui. Je suis face Ă  M et tout d’un coup, il a pré­sentĂ© une arme Ă  feu !»

Le libraire raconte que l’agresseur, un homme ĂągĂ© d’une trentaine d’annĂ©es avec un fort accent slave, lui a de­mandĂ© de verser tout l’argent de la caisse dans un sac plastique.

 

Il frappe le libraire Ă  la tĂȘte

«Je lui ai dit que tout Ă©tait en banque, que je n’avais que de la monnaie. Mais il a alors fait le tour du comptoir et m’a pointĂ© l’arme sur les cĂŽtes.

» II a voulu Ă  tout prix ouvrir la caisse. PaniquĂ©, il a vu des cartes de tĂ©lĂ©phone en dessous du comptoir et les a emportĂ©es. Puis, juste avant de prendre la fuite, il m’a donnĂ© un solide coup de crosse sur la tĂȘte. »

L’agresseur, qui sĂ©journait au centre de candidats rĂ©fugiĂ©s Ă  Arlon, a disparu dĂšs le lendemain des faits en 2003 !

Le tĂ©moignage du libraire a permis Ă  l’Ă©poque de dresser son portrait-robot. Mais il faudra tout de mĂȘme trois ans pour remettre la main sur l’agresseur. IdentifiĂ© formellement par le libraire en 2006, Boariu a Ă©tĂ© placĂ© sous man­dat d’arrĂȘt Ă  Arlon.

Aujourd’hui, il est Ă  nouveau en li­bertĂ© et on a perdu sa trace.

M. Hoffelinck, substitut du procureur du Roi, avait requis une peine de 4 ans de prison contre le prévenu, qui se voit finalement condamné à une peine de 2 ans ferme.»                               

 

D. Z.

 

2008

Arlon / Au cƓur de la pùgre albanaise, AL 20/06/2008

 

Dans le milieu albanais, des proxénÚtes envoient des filles à Luxembourg.

 

2008

Le receleur de Dison Ă©tait un gros trafiquant, DH 26/06/2008

 

Aboubakr Oudriss


 

2008

Charleroi / Tribunal correctionnel, VA 08/07/2008

 

Pourtant reconnu par trois témoins, Mohamed continue à nier avoir agressé un homme avec un couteau de boucher.

 

2008

CHARLEROI   Tribunal correctionnel, in : VA 16/07/2008

Coup de couteau dans la fesse

 

Reconnu par trois témoins, Mohamed persiste pourtant dans ses dénégations. Il a été condamné à un an de prison ferme.

C’est menotte Ă  sa chaise rou­lante que Mohamed B., un AlgĂ©rien en sĂ©jour illĂ©gal, a comparu devant la chambre des vacations le 7 juillet dernier. Son handicap, il le doit Ă  une balle perdue sur le marchĂ© d’Oran. Et pourtant, quatre pré­ventions Ă©taient retenues Ă  la charge de cet homme. La pre­miĂšre concernait le vol d’un or­dinateur portable ACER Ă  Lode-linsart, le 19 dĂ©cembre 2007. « Je ne sais mĂȘme pas comment on se sert d’un PC », a-t-il lancĂ©. De mĂȘme, on lui reproche le recel d’un disque dur volĂ© Ă  Lou-vain-la-Neuve et retrouvĂ© lors d’une perquisition dans un ap­partement qui lui servait de point de chute.

Outre le séjour illégal, Moha­med se voyait reprocher un coup de couteau donné le 28 jan­vier dernier à une autre per­sonne, au café africain de Charle-

roi. Cette nuit-lĂ , l’auteur avait plantĂ© la lame de 30 centimĂštres du couteau de boucher dans la fesse de sa victime. Encore une fois, le prĂ©venu conteste formel­lement. Et pourtant, le Parquet possĂšde trois dĂ©clarations de té­moins qui ont tous formelle­ment identifiĂ© Mohamed. La vic­time, elle aussi, identifie le pré­venu, prĂ©cisant que son agres­seur avait des trous dans la che­velure. Or, l’AlgĂ©rien souffre jus­tement de pertes capillaires lors­qu’il est stressĂ©. Pour le Parquet, les faits sont Ă©tablis, mĂȘme si la substitut Ma-thys reconnaĂźt que les preuves sont minces en ce qui concerne le vol de l’ordinateur. Me Anne Ureel, conseil de Mohamed, avait rĂ©clamĂ© l’acquittement pour cette prĂ©vention, ainsi que pour le recel. L’appartement oĂč le matĂ©riel informatique Ă©tait oc­cupĂ© par quatre illĂ©gaux. Pour le coup de couteau, l’avocate n’est pas allĂ©e Ă  l’encontre du dossier accablant pour son client qui persiste Ă  nier. Elle a rĂ©clamĂ© le sursis pour ce qui excĂšde la dé­tention prĂ©ventive. Un sursis qu’elle n’a pas obtenu: Moha­med a Ă©copĂ© d’une peine d’un an de prison ferme et de 15 jours supplĂ©mentaires pour le sĂ©jour illĂ©gal.

 

F.D.

 

2008

Gilbert Dupont, LibĂ©rĂ© le jour mĂȘme !, DH 18/07/2008

 

On cherchait l’auteur depuis trois semaines. La police l’a retrouvĂ©. La justice l’a libĂ©rĂ©

MOLENBEEK V La police de la zone Bruxelles-Ouest a interpellĂ© le suspect qui, le 24 juin, a portĂ© des coups d’une rare violence Ă  un Mo­lenbeekois de 44 ans, Didier Milis, parce qu’un chien aboyait sur lui.

Des photos montraient l’Ă©tat de la victime, encore actuellement en in­capacitĂ©, et qui devrait le rester jus­qu’aprĂšs le 15 aoĂ»t. M. Milis qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© opĂ©rĂ© le 3 juillet le sera Ă  nouveau les 4 et 8 aoĂ»t.

L’auteur prĂ©sumĂ© recherchĂ© de­puis trois semaines, a Ă©tĂ© interpellĂ© mercredi midi. Et Ă©tait dĂ©jĂ  libre hier jeudi midi, malgrĂ©… deux dossiers supplĂ©mentaires de violences Ă  sa charge.

Au 87 boulevard MettewiĂš oĂč l’agression s’Ă©tait produite, sa pré­sence hier midi suscitait des rĂ©ac­tions d’incomprĂ©hension.

Rappel nĂ©cessaire : le journaliste se doit de prĂ©ciser qu’il n’a pas accĂšs au dossier et ne connaĂźt pas le fin fond de celui-ci. Seule la juge en charge, GeneviĂšve Tassin, possĂšde

tous les Ă©lĂ©ments. Sa dĂ©cision n’a certainement pas Ă©tĂ© prise sans une mĂ»re rĂ©flexion.

Didier Milis n’en reste pas moins pantois : “Depuis ce 24 juin, j’ai mal

en permanence, disait-il hier. Je sais qu’on a dĂ©nombrĂ© quatre microfrac­tures du nez et sept de la mĂąchoire. La moitiĂ© droite du visage est ankylosĂ©e. Je calme un peu la douleur avec qua-

Violemment tabassĂ© en rue, un enseignant molenbeekois a appris que son agresseur n’avait fait qu’un passage Ă©clair en cellule. <d.r.>

tre grammes de Dafalgan etsixRepa-ril par jour. Les maux de tĂȘte ne dispa­raissent pas. Et puis, c’est comme si j’Ă©tais vidĂ©. Je manque totalement d’Ă©nergie. Depuis l’agression, je n’ai plus de projets de vacances; j’ai des projets d’hĂŽpitaux”.

Le Molenbeekois parlait à un voi­sin dont le petit chien avait aboyé.

S’adressant Ă  M. Milis, le jeune homme, Mohamed B., lui avait dit : Toi, quand tu me parles, tu baisses les yeux”.

Et hop ! Sous les coups, M. Milis Ă©tait tombĂ© Ă  terre oĂč il avait Ă©tĂ© rouĂ© de coups de pied. Pour lui, le passĂ© rĂ©cent du suspect rend cette libĂ©ration aprĂšs 24 heures encore plus incroyable : un dossier de coups et blessures a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© classĂ© sans suite en juillet 2004.

En dĂ©cembre 2006, Mohamed B. jugĂ© pour stups bĂ©nĂ©ficiait de la clĂ©mence du tribunal. Selon le par­quet toujours, le suspect faisait l’ob­jet d’une nouvelle instruction de­puis fĂ©vrier 2008 et deux autres dossiers de violences s’y Ă©taient ajoutĂ©s en mars et le 26 mai, avant donc celui du 24 juin.

Au commissariat, Mohamed B. prĂ©tend qu’il a frappĂ© “pour se dé­fendre”. La version est contredite par la victime et par le propriĂ©taire du chien. M. Milis n’a pas un passĂ© de violence; directeur d’Ă©cole, il est chargĂ© de mission dans l’enseigne­ment, Ă  la CommunautĂ© française.

 

2008

Gilbert Dupont, Belliraj : la Belgique dépassée !, DH 24/07/2008

 

ProcÚs au Maroc sans les 6 dossiers. Les familles belges dans (Ignorance. Notre parquet fédéral au courant de rien !

BRUXELLES Les autoritĂ©s marocaines ont bouclĂ© l’instruction du rĂ©seau terroriste du Belgo -Maro­cain de 51 ans Abdelkader Beliiraj, aprĂšs qu’une confrontation gĂ©né­rale des 38 suspects ait Ă©tĂ© organi­sĂ©e les 1er et 2 juillet. C’est ce qu’indi­quĂ© l’avocat en Belgique de l’Ă©pouse de Beliiraj, Abderrahim Lahlali. Selon l’avocat, l’intention des autoritĂ©s marocaines est d’organiser le mois prochain le procĂšs de Beliiraj et des 37 membres prĂ©sumĂ©s du rĂ©seau devant une juridiction spĂ©ciale ter­rorisme, et de le terminer avant le Ramadan qui, cette annĂ©e, dĂ©bute le 1 ou 2 septembre. IncrĂ©dulitĂ© en Belgique : hier Ă  Bruxelles le parquet fĂ©dĂ©ral n’Ă©tait au courant de rien. Si­gne du mauvais climat.

Depuis l’arrestation de Beliiraj, Bruxelles ne peut que constater le manque total de concertation judi­ciaire avec Rabbat. Et dĂ©plorer : se­lon les rares informations, le Maroc a bien l’intention de juger les six meurtres que le Belgo-Marocain aurait commis Ă  Bruxelles en 1988, 1989 et 1990, dont ceux des Bruxel­lois Joseph Wibran, Raoul SchouppĂ© et Marcel Bille.

Vu de Bruxelles, le problĂšme con­cret est le suivant : sur quelles ba­ses ? Comment peut-on juger 6 as­sassinats dont les dossiers se trouvent Ă  Bruxelles : la commission rogatoire marocaine qui devait en prendre connaissance n’Ă©tait en ef­fet prĂ©vue qu’en… septembre. Second problĂšme : que fait-on au Maroc des familles belges victimes de Beliiraj qui souhaitent se consti­tuer parties civiles ? À ce stade, selon nos infos, celles-ci ne sont informĂ©es de rien. Seule Me MichĂšle Hirsch, qui dĂ©fend les proches du D’ Wibran, cherche actuellement Ă  se rensei­gner. Enfin si les assassinats commis en Belgique sont jugĂ©s au Maroc, ce sera dĂ©finitif : Beliiraj, mĂȘme par con­tumace, ne pourra plus ĂȘtre jugĂ© pour ces faits Ă  Bruxelles.

En février, Beliiraj avait avoué sa

participation dans ces six assassi­nats, avant de se rĂ©tracter devant le juge marocain et de ne plus avouer que le trafic d’armes, explosifs et munitions. La peine de mort, si elle est maintenue au Maroc, n’y a plus officiellement Ă©tĂ© appliquĂ©e depuis les annĂ©es 1990, mĂȘme pour du ter-rorisrrĂźe. Preuve encore de l’absence de coopĂ©ration : hier, le parquet fé­dĂ©ral belge Ă©tait persuadĂ© que le procĂšs se tiendrait en tout cas aprĂšs le Ramadan.

 

2008

Praet E., Assassiné en pleine rue, DH 24/07/2008

 

Fiilini, le chef de la bande urbaine de Versailles, a été tué à coups de couteau .

 

2008

OĂč cela va-t-il s’arrĂȘter ?, in : DH 29/07/2008

 

De FDB Bruxelles, par mail “Les sans-papiers occupent Ă  prĂ©sent plusieurs grues et si cela dure on va de­voir mettre des ouvriers au chĂŽmage

 

Chantage

De CM., par mail

“Questions : aller se percher sur une grue de chantier, n’est-ce pas dĂ©jĂ  en­freindre la loi ? Il est interdit de circuler sur des travaux en cours. Et si un de ces audacieux glisse et perd accidentelle­ment la vie dans une chute, qui sera encore la cible des quolibets ? L’entre­preneur pour avoir laissĂ© accĂšs Ă  son matĂ©riel ? Les Belges pour ne pas avoir cĂ©dĂ© Ă  la pression ?Au dĂ©but, quelques Ă©glises ont ouvert leurs portes et leur cƓur. Maintenant, le support matĂ©riel du chantage ce sont les grues de chan­tier. AprĂšs, ce sera quoi pour la me­nace : le barrage de la Gileppe ? Le via­duc de BĂ©ez ? Les voies ferrĂ©es ?La mer du Nord ? ArrĂȘtez cette forme de reven­dication. Ce n’est sĂ»rement pas la bonne image Ă  brandir pour les en­fants qui vous regardent d’en bas. Et puis c’est curieux, l’arrĂȘt et la reprise Ă  la carte de telle ou telle grĂšve de la faim ou de la soif. Il faut agir au niveau des rĂ©gimes de leur pays d’origine, non

en Belgique qui a dĂ©jĂ  ses pauvres et ses nombreux problĂšmes autres que communautaires. On a donnĂ© et on donne encore. Alors, stop.”

 

2008

SANS-PAPIERS, DH 30/07/2008

 

Qui va payer? 

De O.P. par e-mail:                         

“Des sans-papiers occupent six grues Et qui va payer la facture ? Les comitĂ©s de soutien aux sans-papier peut-ĂȘtre ? Et pourquoi pas ? Ce serait un bon moyen de tempĂ©rer l’ardeur de ces bonnes Ăąmes et de les responsabiliser”

De S. Kotowski, par mail

“Je suis Belge, je bosse Ă  temps plein mais avec le pouvoir d’achat, cette an­nĂ©e, je ne sais pas partir en vacances. Mais j’ai trouvĂ© une solution… Je vais monter sur une grue et demander 2.000 € sinon… je me jette dans le vide!”

De M. Delarue, d’Etterbeek, par mail

“J’en ai marre de ces sans-papiers qui veulent tout, tout de suite, alors que des Belges qui ont travaillĂ© toute leur vie n’ont quasi-rien et ne disent rien. ZĂ©ro pointĂ© Ă  ces ministres qui cĂšdent Ă  ce chantage”.

De J. S., de Fléron, par mail

‘Tiens, tiens, je ne savais pas que les grues passaient dĂ©jĂ  au mois de juillet Ă  Bruxelles!!!”

 

2008

Philippe Collard, Des mariages blancs à Bastogne, in : AL 12/08/2008

 

Quand on est dans la diffi­cultĂ©, on pense vraiment Ă  toutes les solutions pour sortir la tĂȘte hors de l’eau et mĂȘme aller jusqu’Ă  l’illĂ©galitĂ© et Ă  prendre des risques parfois in­calculĂ©s.

C’est ainsi que certaines jeunes femmes seraient contactĂ©es pour contracter des mariages blancs.

«C’est une pratique frĂ©quente Ă  Bastogne, explique une de nos in­terlocutrices qui veut garder l’anonymat. Cela peut rapporter 8ooo€. Avec cela, il y a dĂ©jĂ  moyen de vivre pendant un petit temps et de payer son loyer. »

Et une autre de surenchĂ©rir: «J’avais demandĂ©15 000€.. On m’en donnait 12000 avec une voi­ture, mais j’ai finalement fait mar­che arriĂšre. J’avais peur pour mon enfant.»

Étranges idylles

Le bourgmestre de Bastogne, Philippe Collard, est bien conscient de cette problémati­que dans sa commune.

«J’ai effectivement reçu des rap­ports officiels et officieux sur cela. On m’a rapportĂ© que c’Ă©tait une ten­dance qui gagnait la commune de Bastogne. Il y aurait des tentatives de rĂ©munĂ©rations pour des jeunes filles. Il faut des lors se montrer vi­gilant. Nous demandons systĂ©mati­quement un avis du parquet quand nous avons une suspicion.

» Les enquĂȘtes sont menĂ©es par la police pour connaĂźtre les liens rĂ©els entre les deux personnes, si leur “idylle” ne date pas d’un mois. Il

nous est cependant arrivĂ© de refu­ser un mariage, mais d’avoir un avis contraire du parquet qui reste le dernier a dĂ©cider. Nous avons eu un cas qui est allĂ© jusqu’au tribu­nal de premiĂšre instance, mais il a cassĂ© notre avis et nous avons donc dĂ» procĂ©der au mariage. Cela part avant tout d’une dĂ©mar­che mercantile pour les uns, une ten­tative de rĂ©gularisation du sĂ©jour en Belgique pour les autres. Je ne fais cependant pas de lien entre cette problĂ©matique et la difficultĂ© de se loger a Bastogne. »

Th. 1.

 

VITE DIT

Mariage au Maroc

Avec l’attention particuliĂšre des autoritĂ©s et les enquĂȘtes concernant les mariages blancs, il semble que des mariages soient contractĂ©s au Maroc. À partir de lĂ , les «époux» reviennent en Belgique avec leur acte de mariage. «On ne sait plus rien faire si la justice ne veut pas prendre ce cas en compte», souligne le bourgmestre bastognard .

 

2008

Un procédé magique, in : DH 14/08/2008

 

Une escroquerie mĂšne deux Africains sous les verrous

DINANT  Deux Africains de 28 ans, domiciliĂ©s Ă  Charleroi, sont sous mandat d’arrĂȘt depuis le 7 aoĂ»t der­nier. Ils sont inculpĂ©s de tentative d’escroquerie aux billets noirs. BĂ©tonnante supercherie consistait Ă  faire croire, lors de dĂ©marchages Ă  domicile, Ă  un procĂ©dĂ© miracle per­mettant de transformer du papier en billets de banque de 50 euros. Les escrocs proposaient aux gens de faire l’acquisition d’un kit, contenu dans une valisette.

A l’intĂ©rieur se trouvaient gants en latex, encre, talc, liasses de papier prĂ©dĂ©coupĂ©es… Les deux hommes se lançaient alors dans une dĂ©mons­tration magique. Ils exhibaient quel­ques vrais billets pour mieux appù­ter leurs victimes potentielles. Celles-ci, crĂ©dules, acceptaient d’acheter le stock de produits mira­cle…

À Onhaye, un habitant a eu le ré­flexe de vĂ©rifier l’authenticitĂ© du billet auprĂšs de sa banque qui lui a conseillĂ© d’alerter la police. Un piĂšge a alors Ă©tĂ© tendu aux deux Africains. Ceux-ci nient catĂ©goriquement les faits et affirment ne pas mĂȘme con­naĂźtre leur victime dont ils avaient pourtant encodĂ© l’adresse dans leur GPS. En outre, une perquisition a permis de retrouver en leur domicile d’autres valises avec de l’encre, du talc et des feuillets blancs dĂ©coupĂ©s au mĂȘme format que les billets de 50 euros.

La Chambre du conseil de DĂźnant a confirmĂ© leur mandat d’arrĂȘt pour un mois. Toujours est-il que ce genre d’escroquerie marche… la vigilance est donc de mise. Par ailleurs, un HastiĂ©rois de 31 ans, interpellĂ© une premiĂšre fois en avril dernier pour des vols d’argent dans des distribu­teurs de pain Ă  Dinant, se retrouve Ă  nouveau sous les verrous. L’homme avait Ă©tĂ© libĂ©rĂ© sous conditions. Mais voilĂ , il s’est fait Ă  nouveau interpel­ler Ă  la suite d’un vol Ă  l’Ă©talage com­mis au magasin Carrefour de Water­loo par sa compagne mais dont il Ă©tait instigateur.

 

a.-f.so.

 

2008

Emmanuelle Praet, Ramadan : la police veille, DH 10/09/2008

 

Une tension palpable rĂšgne dans le quartier Cureghem, Ă  Anderlecht. Le bleu est partout !

ANDERLECHT  Être sur le ter­rain en nombre. Être vu. Montrer qu’on est lĂ , prĂȘt Ă  intervenir au moindre Ă©cart de conduite. VoilĂ  la dĂ©cision prise par la police de la zone Midi. “Depuis quelques jours,

une tension est palpable dans une zone bien prĂ©cise d’Anderlechf, nous explique un policier. Le quartier de Cureghem. “Ily rĂšgne une agressivitĂ© anormalement Ă©levĂ©e”, poursuit-il. “On a l’impression qu’Ă  n’importe quel moment la situation peut dĂ©gĂ©nĂ©rer.” Il semble que la cause de cette tension inhabituelle soit le ramadan et les manques qull provoque la journĂ©e. Les jeunes se rĂ©unissent en groupes, comme d’habitude, mais ont une attitude encore plus agres­sive.

L’inquiĂ©tude de la police s’est ac­centuĂ©e au fil des jours.

 

Voiture saccagée pour le plaisir

II y a cinq jours, une conductrice avait Ă©tĂ© sauvagement agressĂ©e alors qu’elle Ă©tait Ă  l’arrĂȘt dans sa voi­ture dans ce quartier. Une bande de jeunes Ă©tait arrivĂ©e vers la voiture et l’avait saccagĂ©e gratuitement. À l’aide d’une pioche, les vitres avaient Ă©tĂ© brisĂ©es, les portiĂšres enfoncĂ©es et les pneus crevĂ©s.

Tout ça pour rien. Juste pour le plaisir. Rien n’a Ă©tĂ© volĂ©. Les jeunes n’ont mĂȘme pas essayĂ© de prendre quelque chose Ă  cette automobiliste qui a Ă©tĂ© atrocement choquĂ©e.

Second exemple citĂ© par la po­lice : durant le week-end, un jeune homme avait poignardĂ© son frĂšre car il avait fumĂ© pendant le rama­dan. Et puis, il y a une multitude d’autres incidents. “Nous voulons Ă©vi­ter un drame. Les policiers sont beau­coup plus nombreux dans ce quartier. Plus de 50 agents ont Ă©tĂ© mobilisĂ©s.”

La brigade anticriminalitĂ© est d’ailleurs spĂ©cialement affectĂ©e Ă  ce quartier. “Notre but est d’ĂȘtre vu. Nous voulons que ces jeunes sachent que nous sommes lĂ ”

 

2008

A. Dony, Des cours d’italien pour les Italiens, LB 11/09/2008

 

Ecole communale de GrĂące-Hollogne

Cours d’italien organisĂ© par l’ambassade d’Italie

« Quelle ne fut pas ma surprise que les cours sont rĂ©servĂ©s aux enfants appartenant aux familles d’origine italienne ! Mon enfant Ă©tant Belge, il ne pourrait pas y assister ! 

N’est-ce pas une forme de discrimination (
) ? »

 

2008

Emmanuelle Praet, La main dans le slip…, DH 17/09/2008

 

Nouredine, 41 ans, a tentĂ© d’enlever une fillette de 13 ans, qui se promenait dans la rue

SCHAERBEEK V Une tentative d’enlĂšvement d’une fillette de 13 ans a Ă©tĂ© dĂ©jouĂ©e par la victime elle-mĂȘme. Et c’est sans doute les con­seils judicieux de ses parents qui lui ont permis d’Ă©viter le pire !

La fillette ĂągĂ©e de 13 ans se pro­menait lundi aprĂšs midi Ă  Schaer-beek lorsqu’une voiture s’est arrĂȘtĂ©e Ă  sa hauteur. “L’homme s’est adressĂ© Ă  la jeune fille avec un ton trĂšs sec”, ex­plique le porte-parole de la Zone Nord. “// lui a demandĂ© de monter dans la voiture” La jeune fille a rapi­dement ressenti le danger. “Elle a vu que l’homme avait son pantalon ouvert et la main dans son slip”

TerrifiĂ©e, la fillette a pris la fuite et s’est rĂ©fugiĂ©e chez de la famille qui habitait tout prĂšs. “Elle a eu le bon ré­flexe de prendre note de la plaque d’immatriculation du vĂ©hicule”

II n’en fallait pas plus pour identi­fier le pervers. Nouredine, 41 ans, a Ă©tĂ© interceptĂ© Ă  son domicile. Bien que formellement reconnu par la jeune fille, Nouredine nie les faits. Ce qui ne l’a pas empĂȘchĂ© d’ĂȘtre mis Ă  la disposition du parquet.

 

2008

Gilbert Dupont, L’assassin en cavale arrĂȘtĂ©, DH 08/10/2008

 

‱ ArrĂȘtĂ© Ă … Courcelles. Depuis trois ans, le tueur de Monceau-sur-Sambre condamnĂ© Ă  15 ans se cachait Ă … 5 km!

BRUXELLES V Le 6 juillet 1999, un ouvrier en bĂątiment de 36 ans, Vincenzo Guido, Ă©tait abattu devant chez lui, rue Lancelot, Ă  Monceau-sur-Sambre, de dix projectiles de ca­libre .357 magnum, sept dans le torse, trois dans la tĂȘte. Le 6 dĂ©cem­bre 2000, la cour d’assises de Mons infligeait 15 ans de rĂ©clusion Ă  son assassin, Ali Akli Sehili, 40 ans. Le 17 septembre 2005, Akli Sehili s’Ă©va­dait du centre pĂ©nitentiaire de Mar-neffe. De l’avis gĂ©nĂ©ral, Ali Akli Sehili, qui Ă©tait et se savait recherchĂ©, avait sĂ»rement quittĂ© le pays : en fait, il se cachait Ă  exactement 5,5 km de lĂ .

Selon nos infos, en effet, Ali Akli Sehili a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© lundi Ă  Courcelles. Son arrestation est le fruit d’une col­laboration parfaite entre le service d’enquĂȘte et de recherche de la po­lice locale de la zone Trieux et le ser­vice de recherche des fugitifs, le Fast de la police fĂ©dĂ©rale. DĂšs son arres­tation, Ali Akli Sehili, qui a d’abord prĂ©tendu qu’il y avait sĂ»rement “er­reur sur la personne”, a Ă©tĂ© Ă©crouĂ© Ă  la prison de Jamioulx. Sur papier, Akli Sehili n’a effectuĂ© que 6 des 15 ans de sa peine. L’Ă©vasion n’encouragera

certainement pas le tribunal d’appli­cation Ă  lui accorder des remises. À l’Ă©poque, eu Ă©gard Ă  la gravitĂ© des faits – Sehili n’avait laissĂ© aucune chance Ă  la victime qui Ă©tait son meilleur ami -, les mĂ©dias qui assis­taient au procĂšs avaient estimĂ© que la peine Ă©tait relativement clĂ©mente et que l’accusĂ© s’en tirait plutĂŽt Ă  bon compte. La victime Vincenzo Guido Ă©tait mariĂ©e. Son fils avait 7 ans. Ali Akili Sehili Ă©tait lui aussi ma­riĂ©. Le jour des faits, il est vrai, il avait

appris que sa femme avait une liaison depuis au moins quatre mois avec Vincenzo Guido, leur ancien voisin. Ali Akli Sehili l’avait appris par hasard : la photo de Vincenzo Ă©tait tombĂ©e du portefeuille de sa femme. Sehili, qui Ă©tait connu pour vols et stupĂ©fiants, cachait un .357 magnum dans un bois : le temps de rĂ©cupĂ©rer l’arme, il s’est rendu chez son rival pour lui demander : “Mors c’Ă©tait bon dimanche avec ma femme ?”

Aux assises, Ali exprima des re­grets: “// mĂ©ritait une danse, c’est tout. Mais allez garder votre sang-froid quand celui que vous teniez pour votre meilleur ami vous parle des per­formances de votre femme.”

Se sachant recherchĂ©, Ali Akli Se­hili utilisait une autre identitĂ© dont il s’est servi lundi en prĂ©tendant aux policiers que ceux-ci devaient sĂ»re­ment confondre avec quelqu’un d’autre.

 

2008

G.W., Seraing / Un boulanger brĂ»lĂ© Ă  l’acide, La Prov. 10/10/2008

 

Un homme de 58 ans a pro­jetĂ© hier matin de l’acide au visage d’un boulangerde Se-raing. L’homme s’Ă©tait rendu dans une boulangerie oĂč tra­vaille sa fille. À son arrivĂ©e, cel­le-ci s’est retranchĂ©e dans l’ate­lier. Comme son pĂšre tentait de la suivre, le patron de la boulan­gerie s’est interposĂ© en lui de­mandant de quitter les lieux. Le pĂšre a alors jetĂ© de l’acide au visage du boulanger, avant d’ĂȘtre interpellĂ© et privĂ© de li­bertĂ©. Sa victime devrait s’en sortir sans sĂ©quelles physiques graves.»                              

 

 

2008

À peine libre, Rachid recommence, in : DH 02/11/2008

 

Vers 11 h 50, jeudi, la police de Bruxelles a interpellĂ© Rachid A., d’Anderlecht, pour une tentative de vol Ă  l’Ă©talage Ă  Ixelles. Vu son Ă©tat -le jeune homme affirmait avoir con­sommĂ© de la cocaĂŻne – il fut conduit Ă  la Clinique Etterbeek-lxelles rue Jean Paquot, oĂč il provoqua de l’es­clandre, appelant “les Arabes” (sic) Ă  venir l’aider. Deux patrouilles de police furent envoyĂ©es en renforts. Un policier a Ă©tĂ© mordu et a dĂ» Ă©vi­ter de recevoir des coups de tĂȘte. Rachid est un peu connu de la po­lice qui la veille encore, l’avait inter­pellĂ© Ă  Schaerbeek pour,un vol avec violence. Il avait alors Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© au juge d’instruction. Celui-ci avait souhaitĂ© le remettre en libertĂ©.

 

gil..

 

2008

Gilbert Dupont, Une Bruxelloise de 99 ans violée ; in: DH, 02/11/2008

 

‱ La vieille dame a aussi Ă©tĂ© torturĂ©e. L’arrivĂ©e providentielle d’un infirmier a trĂšs certainement Ă©vitĂ© le pire

BRUXELLES Des faits d’une rare gravitĂ©, dont la monstruositĂ© dĂ©passe l’entendement, se sont pro­duits samedi matin dans l’apparte­ment de rez-de-chaussĂ©e d’un im­meuble du quartier europĂ©en, Ă  Bruxelles. Vers 6 h, un infirmier, qui, en dĂ©but de tournĂ©e rendait visite Ă  sa patiente, ĂągĂ©e de 99 ans et demi, a constatĂ© qu’un individu s’Ă©tait in­troduit dans la chambre Ă  coucher et violait la nonagĂ©naire.

Pour la police de Bruxelles en

charge de l’enquĂȘte, l’arrivĂ©e de l’in­firmier a trĂšs certainement Ă©vitĂ© le pire. La victime subissait d’autres tortures. Selon les premiĂšres consta­tations en effet, la malheureuse, qui Ă©tait en sang, avait reçu des coups de lame de ciseaux dans la rĂ©gion du sexe, plus exactement Ă  hauteur de l’aine. En outre, la dame prĂ©sentait au bras une fracture ouverte.

Le suspect, un Latino-AmĂ©ricain, semble souffrir de troubles psychia­triques et pourrait ne jamais ĂȘtre jugĂ© mais plutĂŽt internĂ©. Aux poli­ciers, il a notamment prĂ©tendu qu’il Ă©tait “colonel”. Osman Ferez est gua­tĂ©maltĂšque et aurait environ 35 ans. Il n’a pas cherchĂ© Ă  fuir en voyant l’in­firmier. Il Ă©tait entiĂšrement nu dans la chambre de sa victime.

Le parquet de Bruxelles apporte d’autres dĂ©tails – relatifs notamment Ă  l’Ă©rection – qui ne laissent hĂ©las

aucun doute. Ce week-end, Osman Ferez – c’est du moins l’identitĂ© Ă  confirmer du suspect – Ă©tait placĂ© sous mandat d’arrĂȘt, par le juge d’instruction Jeroen Burm, du chef de viol avec tortures comme circons­tances aggravantes ainsi que l’ex­trĂȘme faiblesse de la victime. Cel­le-ci est hospitalisĂ©e.

Au parquet, le 1W substitut, Paul Dhaeyer, parle de “scĂšne d’horreur”. Le magistrat prĂ©cise que l’infirmier confirme qu’il a surpris l’individu, “en Ă©rection, en train de pĂ©nĂ©trer la vic­time”. Le violeur, poursuit M. Dhaeyer, sentait l’alcool. L’arme, la paire de ciseaux, se trouvait prĂšs du lit. À ce moment, le parquet ignorait encore comment le Latino-AmĂ©ri­cain, qui avait repĂ©rĂ© la victime, s’Ă©tait introduit dans l’appartement, ni depuis quand la pauvre dame Ă©tait Ă  sa merci.

Depuis la nuit ? Depuis la veille ? Ce qui est sĂ»r, c’est qu’il Ă©tait temps : la question est posĂ©e de savoir s’il aurait laissĂ© la nonagĂ©naire vivante si cet infirmier Ă  domicile n’avait eu la riche idĂ©e de l’inscrire en tĂȘte de ses visites. Le suspect vit Ă  Bruxelles “comme vagabond”. Il a subi samedi un premier examen psy Ă  l’hĂŽpital Saint-Pierre.

Violeur en série ?

Enfin, le parquet de Bruxelles tient Ă  vĂ©rifier qu’il s’agit d’un viol isolĂ©. Souvent, ces abuseurs sexuels prĂ©sentent des particularitĂ©s qui en font des violeurs en sĂ©rie. Or, selon le parquet toujours, il y aurait eu d’autres cas, ces derniers temps, en rĂ©gion bruxelloise.

Personne n’oublie non plus qu’Ă  la fin des annĂ©es 1990, plusieurs di­zaines de dames ĂągĂ©es avaient Ă©tĂ© victimes d’abus sexuels dans des ho­mes, sĂ©niories et services de gĂ©ria­trie bruxellois, et que si l’un des vio­leurs (surnommĂ© par la presse “violeur des hĂŽpitaux” fut arrĂȘtĂ© (en­tretemps, celui-ci, Hicham Ouadi, 21 ans, s’est suicidĂ© en prison, NDLR), un second violeur n’a quant Ă  lui ja­mais Ă©tĂ© identifiĂ©. Mais il Ă©tait trĂšs prĂ©maturĂ©, hier, de risquer le lien.

 

2008

Neufchñteau – Tribunal correctionnel,  AL 12/11/2008

 

Menaces, coups et blessures, harcĂšlement, un jeune Bastognard d’origine angolaise n’a pas fait preuve de beaucoup de reconnaissance Ă  l’égard de sa belle-famille, et surtout de sa compagne.

 

2008

Judiciaire / Emeutes d’Anderlecht, LB 14/11/2008

 

193 personnes arrĂȘtĂ©es sur 195 en mai Ă©taient issues de l’immigration aprĂšs le match Anderlecht-Charleroi.

 

2008

Grégoire Comhaire, Immigration / Ecolo appelle à la désobéissance civique, LB 17/01/2008

 

Le bourgmestre d’Amay refuse dĂ©sormais de signer les ordres de quitter le territoire.

 

C’est aujourd’hui, 17 jan­vier,       qu’arrivé       Ă  Ă©chĂ©ance l’ordre de quit­ter le territoire signifiĂ© par l’Of­fice des Ă©trangers Ă  la famille Haradinaj (“La Libre” du 16/01). Cette famille de cinq enfants, qui a fui le Kosovo en 1999 est donc dĂšs    aujourd’hui,    susceptible d’ĂȘtre arrĂȘtĂ©e et incarcĂ©rĂ©e en centre fermĂ© en vue d’ĂȘtre expul­sĂ©e. Une perspective qui met en Ă©moi tout le quartier de Schaer-beek oĂč la famille vit parfaite­ment intĂ©grĂ©e depuis plus de huit ans. Une chaĂźne tĂ©lĂ©phoni­que a mĂȘme Ă©tĂ© organisĂ©e par les voisins au cas oĂč la police venait Ă  se prĂ©senter Ă  leur domicile. “VoilĂ  un cas de plus d’une fa­mille qu’on s’apprĂȘte Ă  dĂ©raciner et qui serait parfaitement rĂ©gula-risable si l’on appliquait l’accord immigration de l’orange bleue”, dĂ©nonçait leur avocat.

Un cas de plus, ou un cas de trop… Mardi soir, Ecolo annon­çait que l’ensemble de ses con­seillers communaux allaient prochainement interpeller leurs bourgmestres respectifs pour leur demander de ne plus signer, pendant les six mois Ă  venir, a’or-dre de quitter le territoire. Cette consigne, le  bourgmestre d’Amay Jean-Michel   Javaux l’applique d’ailleurs lui-mĂȘme depuis dĂ©jĂ  un an. “J’estime que le gouvernement doit prendre ses responsabilitĂ©s et introduire en­fin des critĂšres clairs dans la loi, explique-t-il. Une forme de dĂ©so­bĂ©issance  civique  qu’on  n’ap­prouve   pas   forcĂ©ment   dans d’autres communes bien plus concernĂ©es par le phĂ©nomĂšne.

“Des ordres de quitter le terri­toire, j’en reçois des centaines, s’exclame ainsi le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt. Ces documents sont Ă©mis par l’Office des Ă©trangers aprĂšs exa­men d’un dossier dont il ne m’ap­partient pas dĂ©juger le fond.” La commune n’a en effet dans cette procĂ©dure qu’un rĂŽle de facteur. “Si je ne transmets pas l’OQT, la personne est de toute maniĂšre re­prise dans le fichier central de la police” Une rĂ©alitĂ© que n’ignore pas Ecolo qui souhaite nĂ©an­moins poser un dĂ©bat de fond sur la question des  sans-papiers. “Nous trouvons absurde d’expul­ser des gens que l’on s’apprĂȘte de­main Ă  rĂ©gulariser.” Jeudi Ă  la Chambre les dĂ©putĂ©s devraient d’ailleurs dĂ©battre de la question avec le ministre de l’IntĂ©rieur.

 

2008

TEC / Un bus attaqué par un groupe de jeunes à LiÚge, AL 02/07/2008

 

Un bus attaquĂ© par un groupe de jeunes a LiĂšge bus du TEC a Ă©tĂ© la cible mardi soir d’un groupe de jeunes, dans le quartier de Bressoux Ă  LiĂšge. Des pierres auraient Ă©tĂ© lancĂ©es contre le vĂ©hicule, qui serait fortement endommagĂ©. L’intervention de la police a mis les agresseurs en fuite. Les jeunes qui ont commis ces dĂ©gradations proviendraient du quartier de Droixhe.

 

2009

DISCRIMINATION ?, in : R.E., 79/2009, p.17

 

Le mercredi 11 mars 2009 Ă  3h45, Pas­cal Breem (39), chauffeur de taxi, s’apprĂȘtait Ă  cueillir deux couples dans le centre de la ville de Thielt (Flandre occidentale) pour les mener Ă  l’aĂ©roport de Zaventem, lorsqu’il a Ă©tĂ© bloquĂ© contre le trottoir par une BMW grise. En sont sortis trois jeu­nes, francophones de type nord-afri­cain, qui l’ont extrait de son vĂ©hicule, lui ont arrachĂ© son portefeuille, l’ont imbibĂ© d’essence et y ont mis le feu (au chauffeur, pas au taxi), avant de disparaĂźtre. Avant d’entrer dans le coma, la victime a encore pu faire prĂ©venir son patron, pour qu’il se charge des clients ! Le parquet de Bruges s’interroge sur les motifs des auteurs ! H lui est en effet interdit de se demander (ce serait du racisme) si, dĂ©couvrant au volant du taxi un chauffeur d’origine maghrĂ©bine, ces criminels y auraient Ă©galement mis le feu, obĂ©issant Ă  la loi belge qui inter­dit la discrimination sur la base de l’origine.

 

2009

ESPRIT SPORTIF, in: RE 80/2009

 

Dans la petite localitĂ© flamande de Sinaai,  soucieuse  de  fraternisation, l’Ă©quipe de football amateur locale FC Karree a invitĂ© Ă  une amicale con­frontation l’Ă©quipe allochtone FC At­las. Celle-ci dominait Ă  2-1 lorsque, coup sur coup, Karree a renversĂ© la marque Ă  2-3. Furieux, un joueur de FC Atlas a envoyĂ© le ballon dans la nature. Un spectateur a eu le tort d’aller le chercher pour le remettre en jeu. Il a alors Ă©tĂ© agressĂ© par des joueurs et des suppporters d’Atlas qui l’ont jetĂ© Ă  terre et traitĂ© Ă  coups de pied (ce qui n’est pas illogique), lui fracturant les deux arcades sour-cilliĂšres. Le Centre pour l’Ă©galitĂ© des chances et la lutte contre le racisme ne se risque pas Ă  se mĂȘler pas Ă  ce genre de mĂȘlĂ©es.

 

2010

SUS AUX BLONDES, in : RE 85/2010, p.17

 

Le quotidien flamand De Laatste Nieuws Ă©pingle le rapport ‘Case Closed’ d’Am-nesty International qui dĂ©nonce le laxisme de la politique suĂ©doise en matiĂšre de viols : les cas donnent lieu Ă  d’autant moins de plaintes que les auteurs sont rarement poursuivis. Il y en a pour­tant eu pas moins de quatre mille 4.000 en 2008, ce qui place la SuĂšde en tĂȘte du classement europĂ©en. Le journal prĂ©cise que, dans les quartiers Ă  forte proportion d’Ă©tranger, les adolescentes suĂ©doises se teignent les cheveux en noir, car les jeunes musulmans en sont considĂ©rer les cheveux blonds comme une provocation.

 

2010

CLIP OFFENSANT, in : DH, 30/01/2010

“J’Ă©pouserai le Maroc aprĂšs avoir baisĂ© la Belgique”

 

bruxelles Un clip vidĂ©o du rappeur bruxellois Redouane la dĂ©glingue suscite une rĂ©action indignĂ©e d’Alain Destexhe (MR), dĂ©putĂ© de la CommunautĂ© française. SubsidiĂ© par les pouvoirs publics, ce clip s’intitule Pour les pilotes. En Ă©coutant les paroles, on peut notamment entendre “J’Ă©pouserai le Maroc aprĂšs avoir baisĂ© la Belgique”. Ces paroles choquent le sĂ©nateur bruxellois qui Ă©voque des “relents nausĂ©abonds”. Notamment visible Ă  l’adresse http://www.youtube.com/ watch?v=Q76UBPhoHOU, le clip bĂ©nĂ©ficie du soutien de la RĂ©gie mobile pour la culture. La RĂ©gie mobile pour la culture est soutenue par la CommunautĂ© française, Actiris, les instances europĂ©ennes, le gouvernement fĂ©dĂ©ral et l’Onem. Le sĂ©nateur bruxellois parle de “faillite de la politique menĂ©e depuis plusieurs annĂ©es par les pouvoirs publics, notamment dans certains quartiers de notre capitale”.                                

 

2011

·         Guy de Ridder
Prison ferme pour avoir agressĂ© des filles en maillot de bain au nom de l’islam

Mis en ligne le 08/02/2012 Ă  18h45

Un ressortissant irakien de 32 ans a Ă©tĂ© condamnĂ© mercredi par le tribunal correctionnel de Louvain Ă  quatre mois de prison ferme et une amende de 275 euros pour avoir agressĂ© verbalement et physiquement quatre jeunes filles marocaines en maillot de bain Ă  la piscine de Louvain. Le  prĂ©venu leur avait signifiĂ© que selon l’islam, il Ă©tait scandaleux qu’elles s’affichent dans cette tenue. L’une des victimes avait dĂ» ĂȘtre soignĂ©e Ă  l’hĂŽpital aprĂšs avoir reçu des coups au visage. Les faits ont eu lieu le 12 septembre 2010 au complexe Sportoase de Louvain. Un an plus tard, la victime qui avait Ă©tĂ© agressĂ©e physiquement a Ă©tĂ© Ă  nouveau menacĂ©e lorsqu’elle a recroisĂ© par hasard le prĂ©venu dans une rue de Louvain. A la suite de cet Ă©pisode, la jeune fille a dĂ©cidĂ© de porter plainte. L’homme a reconnu les faits mais a refusĂ© la proposition d’indemnisation. Il considĂ©rait ĂȘtre pleinement dans son droit. “Le prĂ©venu a visiblement des difficultĂ©s Ă  rĂ©aliser qu’il est en Belgique et que les lois et les normes ne sont pas les mĂȘmes ici que dans son pays d’origine”, a estimĂ© le tribunal. (MUA)
© BELGA
LOUVAIN 08/02 (BELGA)prĂ©venu leur avait signifiĂ© que selon l’islam, il Ă©tait scandaleux qu’elles s’affichent dans cette tenue. L’une des victimes avait dĂ» ĂȘtre soignĂ©e Ă  l’hĂŽpital aprĂšs avoir reçu des coups au visage. Les faits ont eu lieu le 12 septembre 2010 au complexe Sportoase de Louvain. Un an plus tard, la victime qui avait Ă©tĂ© agressĂ©e physiquement a Ă©tĂ© Ă  nouveau menacĂ©e lorsqu’elle a recroisĂ© par hasard le prĂ©venu dans une rue de Louvain. A la suite de cet Ă©pisode, la jeune fille a dĂ©cidĂ© de porter plainte. L’homme a reconnu les faits mais a refusĂ© la proposition d’indemnisation. Il considĂ©rait ĂȘtre pleinement dans son droit. “Le prĂ©venu a visiblement des difficultĂ©s Ă  rĂ©aliser qu’il est en Belgique et que les lois et les normes ne sont pas les mĂȘmes ici que dans son pays d’origine”, a estimĂ© le tribunal. (MUA)
© BELGA
LOUVAIN 08/02 (BELGA)

prĂ©venu leur avait signifiĂ© que selon l’islam, il Ă©tait scandaleux qu’elles s’affichent dans cette tenue. L’une des victimes avait dĂ» ĂȘtre soignĂ©e Ă  l’hĂŽpital aprĂšs avoir reçu des coups au visage. Les faits ont eu lieu le 12 septembre 2010 au complexe Sportoase de Louvain. Un an plus tard, la victime qui avait Ă©tĂ© agressĂ©e physiquement a Ă©tĂ© Ă  nouveau menacĂ©e lorsqu’elle a recroisĂ© par hasard le prĂ©venu dans une rue de Louvain. A la suite de cet Ă©pisode, la jeune fille a dĂ©cidĂ© de porter plainte. L’homme a reconnu les faits mais a refusĂ© la proposition d’indemnisation. Il considĂ©rait ĂȘtre pleinement dans son droit. “Le prĂ©venu a visiblement des difficultĂ©s Ă  rĂ©aliser qu’il est en Belgique et que les lois et les normes ne sont pas les mĂȘmes ici que dans son pays d’origine”, a estimĂ© le tribunal. (MUA)
© BELGA
LOUVAIN 08/02 (BELGA)

2011

DEC 2011

 

Hier, carrefour bloquĂ© par un Turc qui s’est arrĂȘtĂ© devant la banque pour sa femme; il est restĂ© lĂ  en attendant qu’elle revienne du Mister Cash. C’est le collĂšgue bloquĂ© qui m’a dit ça: je partais avec lui 2 km aprĂšs.  > On est arrivĂ© en retard au travail.

 

2012

UN jeune dans le train Libramont – Bruxelles: contrĂŽlĂ© rĂ©guliĂšrement alors qu’un Ă©tranger Ă  cĂŽtĂ©, avec les pieds sur la banquette en face, pas en ordre de paiement, ne se fait pas sanctionner…

·          

2012

Bastogne (témoignage J.-L. G.)

 

Turcs et Marocains au complexe sportif de Bastogne (01/2012)

Ils exigent des heures séparées pour leurs femmes et leurs filles.

 

Turc dans un sens unique avec une femme voilée, circulant en sens inverse et bloquant rapidement le trafic.

 

Bagarre au Complexe sportif avec des immigrés.

 

2012

Russe – TchĂ©tchĂšne : cours du soir 09/02/2012

 

Une TchĂ©tchĂšne: Qu’est-ce que c’est que ça? Vous, les Belges, nous avez voulu (sic) pour travailler et vous ne nous offrez pas d’emploi!

La secrétaire , russe: Il y a du chÎmage en Belgique! > On peut vivre sans travailler; pas de chÎmage en Russie!

 

Borgerhout / Rel wegens het oppakken van een illegaal (HLN, 05/04/1992)

2001

in: VA 05/01/2001

 

La cour d’appel de LiĂšge a condamnĂ© Abdessalam Keskassi, 20 ans, et Maxime Guglu, 21 ans, Ă  7 ans de prison pour une violente agression commise sur deux hommes en marge des fĂȘtes de Wallonie Namur.

 

2010s

Bastogne / Bagarre au Centre Sportif

 

Entre des Turcs et des Arabes, qui tentent d’imposer leur loi.

 

2010s

Bea (ma belle-sƓur) gĂ©rante d’un bureau  Dexia Ă  Sint-Niklaas.
Bea hors d’elle, me raconte l’histoire suivante, Ă  propos de sa journĂ©e, mais ça doit sortir!

Cette semaine, quelques Roms-gitans se présentent à la banque.
Fille 16 ans, garçon 19 ans,

La fille vient d’accoucher (Ă  nos frais), bien que illĂ©gale dans notre pays le couple reçoit 1046 euros par mois du CPAS + la moitiĂ© du loyer de la maison payĂ© par le CPAS.

Ils ont droit aux allocations familiales mĂȘme si aucun d’eux n’a jamais tavaillĂ© en Belgique.
Et parce que la mÚre est mineure, elle reçoit une double allocation familiale c.a.d. 200 euros par mois. . . !

Ils ne peuvent cependant pas ouvrir un compte en Belgique, alors ma belle-sƓur refuse.
Dans l’heure ils reviennent en compagnie d’un oncle qui lui demande de verser les montants sur son compte Ă  lui.

Ma belle-sƓur refuse Ă  nouveau et dit que c’est impossible.

L’oncle prĂ©tend que tout est arrangĂ©.

Ma belle-sƓur appelle l’assistance publique et la caisse d’allocation familiale.

et croyez-le ou non. . .

elle doit immédiatement arranger tout pour ces montants
afin de les payer Ă  travers le compte de cet oncle rom.

Plus de 2000 euros par mois plus une moitié de leur loyer
pour un groupe d’immigrants illĂ©gaux qui n’ont JAMAIS au grand JAMAIS travaillĂ© ici ;
Ils n’ont jamais apportĂ© de contributions sous quelque forme que ce soit.

Et oĂč en sommes-nous les gars? . . ?

Toute notre vie s’est dĂ©roulĂ©e Ă  payer des impĂŽts, payer des cotisations sociales et payer la TVA sur tous nos achats!!!

Nous allons Ă  l’encontre de  tous les dĂ©ficits du trĂ©sor public!

Et … que dira votre «pĂšre-l’Etat» quand vous atteindrez l’Ăąge lĂ©gale de la pension?!…Que nous allons continuez Ă  travailler jusque 67 ou 70 ans?!
DĂ©solĂ©, je suis furieuse, mais je ne peux pas m’empĂȘcher de  rĂ©vĂ©ler cet Ă©tat de fait aux mĂ©dias…

quelque chose comme ça, tout le monde doit le savoir! ! !

Office national des pensions

Tour sud ~ 24Ăšme Ă©tage

1060 Bruxelles
Cordialement
H. B.

 

2010s

M. J. / HĂŽpital de Bastogne

 

Toute une famille tchĂ©tchĂšne venait prendre une douche rĂ©guliĂšre dans la chambre d’un membre de la famille…

 

2010s

O. L., technicien Ă  la RĂ©gion wallonne

 

Le long de la Sambre, quand on s’Ă©loigne de Namur et qu’on se rapproche de Charleroi, il y a de plus en plus de dĂ©gĂąts au matĂ©riel du dĂ©partement chargĂ© de la gestion de cette riviĂšre.

 

2013

Affrontements Ă  Houthalen: les agresseurs voulaient prendre l’arme de service de l’agent blessĂ©, in: LB 15/10/2013

 

Belga PubliĂ© le lundi 14 octobre 2013 Ă  20h11 – Mis Ă  jour le lundi 14 octobre 2013 Ă  20h27

 

Belgique Le chef de corps Lucas a donné la description des faits de vendredi.

Les jeunes qui ont griĂšvement blessĂ© un agent de police, vendredi, dans le quartier Meulenberg Ă  Houthalen-Helchteren (Limbourg), ont ensuite essayĂ© de lui prendre son arme de service, ressort-il du rĂ©cit des faits relatĂ© lundi par le chef de corps Jean-Paul Lucas. Le bourgmestre Alain Yzermans a quant Ă  lui voulu tĂ©moigner sa compassion Ă  la famille et aux collĂšgues du policier qui se trouve toujours dans le coma Ă  l’hĂŽpital. “Nous comprenons leur colĂšre”, a dit Alain Yzermans.

Le chef de corps Lucas a ensuite donnĂ© la description des faits de vendredi. “Munis de l’ordre d’exĂ©cuter un mandat d’arrĂȘt, nous nous sommes rendus sur place avec deux vĂ©hicules. Nous nous sommes heurtĂ©s Ă  une forte rĂ©sistance de la part des proches de la personne Ă  arrĂȘter”, a expliquĂ© le commissaire.

“Nous sommes revenus bredouilles et avons demandĂ© du renfort. Nous avons prĂ©parĂ© trĂšs minutieusement avec 80 agents une deuxiĂšme tentative et nous sommes tout de suite retournĂ©s sur place”, a-t-il poursuivi. “Nous avons pu en quelques minutes procĂ©der Ă  l’arrestation prĂ©vue. Mais les choses ont dĂ©rapĂ© lors du retour lorsque nos vĂ©hicules ont Ă©tĂ© la cible de jets de pierre. La foule a encore tentĂ© de prendre l’arme de notre collĂšgue blessĂ©. Ce n’est qu’aprĂšs que le calme est revenu.”

Bourgmestre Houthalen : “Nous ne nous laisserons pas faire”

AprĂšs le rĂ©cit des faits de vendredi Ă  Houthalen relatĂ© par le chef de corps, le bourgmestre Alain Yzermans a donnĂ© quelques Ă©claircissements supplĂ©mentaires. “Notre stratĂ©gie reste de donner un signal clair quant au fait que nous n’allons pas nous laisser faire. Nous devons ĂȘtre mieux armĂ©s afin de pouvoir nous dĂ©fendre en cas d’agressions de ce type”, a affirmĂ© le bourgmestre. “Nous exigeons d’abord et surtout plus de respect pour la police. Si nous ne sommes plus en Ă©tat de procĂ©der Ă  des arrestations, il y a quelque chose qui ne va plus dans notre sociĂ©tĂ©”, a-t-il poursuivi.

“Nous avons insistĂ© auprĂšs des ministres Milquet et Turtelboom pour rĂ©animer d’urgence les groupes de travail se penchant sur la question de prĂ©voir des peines plus sĂ©vĂšres pour les agresseurs des agents de police. Nous demandons plus de matĂ©riel de sĂ©curitĂ©, tels des casques et des boucliers, afin de pouvoir faire des interventions dans les quartiers. La fusion des zones de police doit libĂ©rer plus de personnel pour ces tĂąches spĂ©cifiques.”

Le bourgmestre aura encore plusieurs rĂ©unions ces prochains jours. “Nous en aurons aussi avec la population allochtone de Meulenberg. J’ai dĂ©jĂ  demandĂ© aux imams de lancer un appel Ă  la sĂ©rĂ©nitĂ©. Si les choses se sont un peu calmĂ©es d’ici mercredi, nous poursuivrons le dialogue.”

“Notre stratĂ©gie restera la mĂȘme”, a encore dit Alain Yzermans. “Nous ne nous laisserons pas faire et agirons de façon encore plus sĂ©vĂšre contre ces quelques fauteurs de trouble”. L’enquĂȘte dirigĂ©e vers ceux qui ont jetĂ© des pierres est du ressort de la police fĂ©dĂ©rale.

 

2013

/23 associations verviétoises nient le racisme anti-belge sévissant à Verviers/, in: La Meuse, 27/06/2013

 

La carte blanche de 23 associations verviétoises indignées par la politique de la majorité en matiÚre de lutte contre les illégaux

 

RĂ©daction en ligne

 

23 associations verviĂ©toises publient une carte blanche, dans laquelle elles dĂ©noncent la politique de la majoritĂ© cdH-MR de Verviers en ce qui concerne les demandeurs d’asile. C’est la rĂ©cente dĂ©cision du collĂšge d’appliquer Ă  la lettre la circulaire SEFOR, permettant Ă  la police locale de contrĂŽler si ces personnes ont reçu un ordre de quitter le territoire et si c’est le cas de les inviter Ă  quitter volontairement le pays, qui les fait rĂ©agir. Ces associations dĂ©noncent une dĂ©cision « ni humaniste, ni raisonnable, ni porteuse d’effets positifs. » « Nous ne pouvons que rĂ©itĂ©rer notre inquiĂ©tude, notre dĂ©ception, notre dĂ©sarroi, notre indignation envers les politiques menĂ©es actuellement au niveau verviĂ©tois en ce qui concerne les matiĂšres liĂ©es Ă  l’asile et l’intĂ©gration des personnes Ă©trangĂšres. »

 

Prétexte

 

Belga

 

Les associations annoncent que l’application de cette circulaire contraindra certains illĂ©gaux Ă  vivre la clandestinitĂ© de maniĂšre encore plus sordide.

Le contenu intégral de la carte blanche :

«  C’est avec indignation que nous avons pris connaissance, ce samedi 22 juin, de la dĂ©cision du CollĂšge Ă©chevinal d’appliquer Ă  la lettre la circulaire SEFOR. C’est sans aucun doute un geste fort que dĂ©sire prendre la majoritĂ© afin de rassurer une partie des citoyens. Mais avec quelles consĂ©quences ?

DĂ©gager des moyens pour lutter contre l’illĂ©galitĂ© et le faire Ă  coup de communiquĂ©s de presse, c’est renforcer encore la stigmatisation rĂ©currente des demandeurs d’asile, rĂ©fugiĂ©s et migrants en gĂ©nĂ©ral. Cela nous semble ĂȘtre un nouvel effet d’annonce divisant encore plus la population verviĂ©toise contrairement Ă  l’affirmation de volontĂ© de cohĂ©sion sociale de la dĂ©claration de politique gĂ©nĂ©rale de la majoritĂ©.

Il suffit de jeter un coup d’Ɠil sur les forums en lien avec les articles de journaux pour voir avec quel appĂ©tit, certains dĂ©versent leurs propos racistes et injurieux.

Mieux informer la personne ayant reçu un OQT (ordre de quitter le territoire) ? Le service des Ă©trangers et des associations spĂ©cialisĂ©es le font quotidiennement. L’une d’entre elles (Espace 28) a d’ailleurs une convention avec l’OIM (organisation internationale pour les migrations) pour accompagner la personne qui dĂ©sire un retour volontaire. Chaque demandeur d’asile reçoit une information complĂšte et jamais l’illĂ©galitĂ© n’est encouragĂ©e. Mais cette dĂ©cision appartient Ă  la personne et nous la respectons.

Personne ne choisit l’illĂ©galitĂ© avec lĂ©gĂšretĂ© et sans prise de conscience de ce que cela signifie. Si certains arrivent Ă  faire le deuil du projet d’exil Ă  la rĂ©ception de l’OQT et Ă  trouver les ressources pour s’investir dans un projet de retour, pour d’autres cette dĂ©marche s’avĂšre impossible Ă  l’instant. Ils feront peut-ĂȘtre ce deuil aprĂšs plusieurs mois passĂ©s dans l’illĂ©galitĂ© et en ayant Ă©puisĂ© tous les recours possibles, tous les moyens possibles qui, comme vous le savez, ne sont pas tous suspensifs Pour d’autres, le retour restera de l’ordre de l’inacceptable car l’illĂ©galitĂ© vaut parfois mieux que le retour au pays. En effet, n’oublions pas qu’il incombe au Demandeur d’asile de prouver les Ă©vĂ©nements qui l’ont amenĂ© Ă  fuir, ce qui n’est pas toujours possible. Ces personnes reçoivent donc un OQT mais demeurent dans l’impossibilitĂ© de rentrer sans se mettre en danger.

En appliquant Ă  la lettre cette circulaire, vous ne rĂ©glerez rien : certains partiront mais reviendront car ils n’auront pas Ă©tĂ© au bout de leur projet d’exil. D’autres vont ĂȘtre contraints Ă  vivre cette clandestinitĂ© de maniĂšre encore plus sordide, en se cachant et en vivant constamment dans la peur d’ĂȘtre arrĂȘtĂ©s. C’est un retour en arriĂšre de 10 ans que vous proposez. L’UDEP et le mouvement des sans papiers avaient permis Ă  ceux-ci de « sortir du bois ». Vous les y renvoyez. Si la politique d’asile est une compĂ©tence fĂ©dĂ©rale, les pouvoirs communaux gardent leur degrĂ© d’apprĂ©ciation dans l’application de la circulaire SEFOR.

De plus, soyons sĂ©rieux, un retour sous contrainte n’est jamais un retour volontaire.

Cette dĂ©cision n’est ni humaniste, ni raisonnable, ni porteuse d’effets positifs. Nous, travailleurs associatifs et de terrain, ne pouvons ĂȘtre d’accord avec la politique mise en place par la majoritĂ© sur cette question. Elle est pour nous, populiste et porteuse d’effets nĂ©fastes qui ne tarderont pas Ă  se manifester Ă  moyen terme.

DĂ©velopper des moyens pour traquer une population marginale et dĂ©jĂ  dans une situation de stress intense pour apporter des rĂ©ponses au sentiment d’insĂ©curitĂ© exprimĂ© par une partie de la population verviĂ©toise est simpliste. Si moyens il y a, ne devraient-ils pas ĂȘtre investis dans des actions plus constructives et plus porteuses de sens. Les associations signataires rĂ©itĂšrent Ă  nouveau leur proposition d’entamer une rĂ©flexion plus globale et de fond sur ces questions afin de trouver des solutions constructives pour tous.

Nous ne pouvons que rĂ©itĂ©rer notre inquiĂ©tude, notre dĂ©ception, notre dĂ©sarroi, notre indignation envers les politiques menĂ©es actuellement au niveau verviĂ©tois en ce qui concerne les matiĂšres liĂ©es Ă  l’asile et l’intĂ©gration des personnes Ă©trangĂšres.

 

Verviers, le 27 juin 2013

 

Les signataires :

Virginie Fyon, Belle diversité

Jeanine Gerlache, Centre Hommes-Femmes

Françoise Defraiture, Croc’Espace

Daniel Martin, CRVI

Francisco Alvarez, Equipes populaires

Micheline Paquay, Espace 28

Jacques Destordeur, Lire et Écrire

Julien Galland, Revert

Paul Blanjean, Solidarité Mondiale,

Anne Vandeberg, Vie FĂ©minine

Daniel Richard, FGTB Verviers & CommunautĂ© germanophone – CEPAG VerviĂ©tois,

Leila Chaudry, Service Nouvelles Migration et Diversité de la CSC

Hubert Gerkens, Carpe

Jean-René Thonard, Action Vivre Ensemble

Dominique Dauby. Femmes prĂ©voyantes socialistes de Verviers – RĂ©seau Solidaris

Comité de Gestion de la Maison médicale Mosaïque

Denis Gobert, CSC Verviers et Communauté germanophone

Philippe Taquet, Mouvement ouvrier chrétien

Yves Reuchamps, Centre de jeunes Les RĂ©collets

Vincent Damas, Maison de Jeunes de Hodimont

Jeanine Chaineux, Ligue des Droits de l’Homme, section de Verviers

Kamber Unutmaz, Association APKA (association pour les peuples du Kurdistan et d’ailleurs)

Jean-Louis Bertholomé, Grappa  »

 

2013

Ixelles: une bande de voleurs baptisĂ©e RĂ©volution Des Arabes (RDA) arrĂȘtĂ©e aprĂšs 42 perquisitions, in: La Capitale, 22/11/2013

 

RĂ©daction en ligne

Une bande de 18 voleurs spĂ©cialisĂ©s dans les vols Ă  l’aide d’effraction dans des magasins et des vĂ©hicules qui sĂ©vissaient Ă  Ixelles et dans les alentours de Bruxelles, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e Ă  Ixelles Ă  l’issue de 42 perquisitions menĂ©es lundi et mardi, a indiquĂ© mercredi le parquet de Bruxelles. Sept suspects de la bande, qui se ferait appeler RDA (RĂ©volution Des Arabes) ont Ă©tĂ© mis Ă  la disposition du parquet qui a requis des mandats d’arrĂȘt.

 

Belga

 

Le commissaire Christian De Coninck a présenté le butin de cette belle prise.

Un dossier concernant une organisation criminelle composĂ©e de plusieurs membres de la bande urbaine « RDA » (RĂ©volution des Arabes), avait Ă©tĂ© ouvert le 3 novembre dernier. La bande Ă©tait particuliĂšrement active Ă  Ixelles et spĂ©cialisĂ©e dans le recel et la vente de marchandises volĂ©es dans des magasins et vĂ©hicules, notamment dans le quartier de l’avenue Louise. Un individu ĂągĂ© de 28 ans qui en Ă©tait Ă  la tĂȘte utilisait des hommes de paille qui louait des boxes ou entreposait de la marchandise chez eux ou des membres de leur famille.

265 policiers ont menĂ© 42 perquisitions Ă  Ixelles et dans les alentours de Bruxelles, lundi et mardi. Ils ont notamment saisi 30 ordinateurs, 15 tĂ©lĂ©visions, 50 smartphones, 8.900 euros et 500 boĂźtes d’antidĂ©presseurs. Ils ont Ă©galement trouvĂ© 12 GPS, 10 paires de lunettes solaires, des vĂȘtements et chaussures de marque, des bijoux, des flacons de parfum et des lots de produits pour salons de coiffure. Enfin, ils ont encore saisi deux pistolets Ă  impulsion Ă©lectrique, une arme factice, une matraque tĂ©lescopique, une grande bonbonne de gaz paralysant et un gyrophare.

L’impressionnant butin saisi a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© hier au commissariat central e la police de Bruxelles, le commissaire Christian Deconinck. L’enquĂȘte se poursuit afin d’identifier les victimes de tous ces vols.

 

2013

Match Momignies – Charleroi-Couillet (D3 prov.)

 

Des “supporters” arabes de cette derniĂšre Ă©quipe n’ont pas voulu payer leur entrĂ©e.

Chaque fois qu’un attaquant de la communautĂ© arabe marquait, des supporters de cette Ă©quipe insultait les adversaires d'”enculĂ©s”.

 

2013

Violents affrontements Ă  Houthalen-Helchteren Auteur: Eric Steffens

Youtubevod  VRT

sam. 12/10/2013 – 18:07 Eric Steffens Un policier a Ă©tĂ© griĂšvement blessĂ© et cinq personnes ont Ă©tĂ© interpellĂ©es vendredi soir dans une mini-Ă©meute dans le quartier Meulenberg Ă  Houthalen-Helchteren, en province de Limbourg. Le syndicat de policiers SLFP-VSOA critique “l’inaction de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD) et de sa collĂšgue de l’IntĂ©rieur JoĂ«lle Milquet (CDH)”.

Le syndicat SLFP-Police est en colÚre aprÚs les incidents qui se sont déroulés vendredi à Houthalen-Helchteren au cours desquels plusieurs agents ont été blessés, dont un griÚvement.

Le syndicat s’en prend aux ministres de la Justice Annemie Turtelboom et de l’IntĂ©rieur JoĂ«lle Milquet et dit en avoir “plus que marre” que les promesses faites en matiĂšre de gestion de la violence Ă  l’encontre des services de police n’aient toujours rien donnĂ© de concret.

JoĂ«lle Milquet dit comprendre (sic) l’Ă©motion des policiers.

Les policiers Ă©taient descendus vendredi aprĂšs-midi dans le quartier du Meulenberg avec l’ordre d’exĂ©cuter un mandat d’arrĂȘt. La personne visĂ©e par ce mandat s’est rebellĂ©e, de mĂȘme que des membres de sa famille et des proches.

Le suspect a rĂ©ussi Ă  prendre la fuite et les agents ont rebroussĂ© chemin. Un plan policier d’intervention impliquant quelque 80 agents a alors Ă©tĂ© dĂ©crĂ©tĂ©. ExĂ©cutĂ©e rapidement, l’intervention a permis d’interpeller quatre proches du suspect. Ce dernier a lui-mĂȘme Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© un peu plus tard.

Toutefois, des combis de police ont Ă©tĂ© pris pour cible. Alors que les forces de l’ordre se retiraient, un vĂ©hicule de police a percutĂ© le muret d’une devanture de maison, blessant son conducteur qui a dĂ» ĂȘtre emmenĂ© en ambulance. Une dizaine d’agents auraient Ă©tĂ© blessĂ©s lors de cette intervention.

Dans un communiquĂ©, la ministre JoĂ«lle Milquet dit partager l’Ă©motion des policiers. “Les modalitĂ©s de l’intervention policiĂšre concernĂ©e relevant de la police locale et donc des autoritĂ©s locales, il lui est difficile de se prononcer sur les faits Ă©voquĂ©s et les processus mis en place”, assure la ministre.
En ce qui concerne la problĂ©matique plus gĂ©nĂ©rale de la sĂ©curitĂ© des policiers et de la lutte contre la violence Ă  leur Ă©gard, JoĂ«lle Milquet affirme que plusieurs mesures ont Ă©tĂ© prises dĂ©jĂ  en concertation avec les syndicats. “Les autres propositions qui sont sur la table concernant notamment la justice et l’intĂ©rieur sont pour le moment en discussion avec les syndicats pour ĂȘtre dĂ©cidĂ©es selon un timing connu”, poursuit le communiquĂ©. “Le mĂ©tier de policier est un mĂ©tier a risque qui mĂ©rite le respect et la plus grande protection”, assure encore Mme Milquet.

 

2013

 

IEPER / Bulgaren schelden rechter uit voor racist, in: DS,  05/02/2013

 

Vier Bulgaarse dieven staan terecht voor de correctionele rechtbank voor het stelen van 800 kilo koper en 250 kilo zink in leper. Toen de daders op 3 oktober 2012 een tweede keer wilden toeslaan, werden ze op heterdaad betrapt. De beklaagden bekennen de feiten, maar volgens hun advocaat stelen ze alleen om te

overleven. Toen het viertal hoorde dat er een vonnis valt op 4 maart, snauwde een van de beklaagden de rechter toe ‘Fuck you, racist’. Het leverde hem de bijkomende beschuldiging op van smaad aan een magistraat. Het kan hem zes maanden cel kosten. (hvi)

 

2014

J. L. – FB 06/09/2014

 

Une scĂšne assez incroyable viens de ce dĂ©rouler au Lavoir de Marcinelle; Un type veut laver son linge, jusque lĂ  rien d’anormal; toutes les machines Ă©tant occupĂ©es, il attend bien gentiment son tour de lavage. Une des machines est terminĂ©e mais personne ne se dĂ©cide Ă  vider le linge; aprĂšs 10 min, le type prend l’initiative de vider la machine (il dĂ©pose le linge sur le dessus) afin d’y placer ses linges. C’est alors que plusieurs personnes “non-EuropĂ©ennes” (pour ne pas dire Noi… ) rentrent dans le lavoir et font un scandale monumental car le type n’avait Ă  leur sens pas vider la machine…. Le gars bien gentiment se dĂ©fend en leur disant que cela faisait plus de 10 minutes que la machine Ă©tait finie et qu’il ne comptait pas attendre des heures pour pouvoir Ă  son tour  laver son linge. La dispute a durĂ© un quart d’heure et le gars s‘est ramassĂ© des insultes comme “Sale Belge”, “Sale bĂątard de Blanc”, “Va baiser ta mĂšre”, “Les lavoirs sont POUR les Ă©trangers”, des doigts d’honneur de la part de leur gamine qui avait Ă  peine 14 ans etc.,  etc. En gro,s une honte. Pour ma part, je suis restĂ© sur le cul de voir cette scĂšne dĂ©plorable, surtout dans un monde oĂč l’on pointe du doigt le racisme envers les gens de couleur. La ligue des Droits de l’Homme devrait Ă©galement pointer le racisme anti-Blancs parce que c’est une rĂ©alitĂ©. Je comprends un peu plus chaque jour pourquoi certains partis ont de plus en plus la cote auprĂšs des citoyens europĂ©ens.

 

2016

“PathĂ©tique”, “Affligeant”, “Message tronquĂ©”: le retour polĂ©mique de Jean-Claude DefossĂ© sur RTL

 

SAUL ET RÉDACTION EN LIGNE PubliĂ© le mercredi 21 janvier 2015 Ă  06h19 – Mis Ă  jour le mercredi 21 janvier 2015 Ă  12h02

DÉO

 Le magazine “Dossiers tabous” traitera ce soir de l’intĂ©gration, sur RTL-TVI

·          Les réponses de Jean-Claude Defossé

·          Jean-Claude DefossĂ© revient Ă  l’investigation tĂ©lĂ©visĂ©e

·          Des journalistes de Sudpresse provisoirement interdits d’antenne sur la RTBF

·          Charline Vanhoenacker chez Ruquier? “Je ne sais franchement pas d’oĂč ça sort”

·          “The Voice”, clap 4e saison

·          Quand la tĂ©lĂ© russe se la joue “Fox News” Ă  propos de Paris

MÉDIAS/TÉLÉ Pour son retour, Jean-Claude DefossĂ©, passĂ© sur RTL TVI, a frappĂ© fort. TrĂšs fort mĂȘme au point de dĂ©clencher une vague de rĂ©actions sur les rĂ©seaux sociaux au terme de sa nouvelle Ă©mission proposĂ©e : Dossiers tabous. Il faut dire que la thĂ©matique est des plus sensibles (mais venant de l’homme, fallait-il en douter).

Le journaliste d’investigation a en effet abordĂ© le thĂšme de l’intĂ©gration des immigrĂ©s, qualifiĂ© par RTL TVI mĂȘme d’un sujet chaud qui dĂ©range.

Ce premier numĂ©ro, intitulé L’IntĂ©gration en Belgique est un Ă©chec !, a donc suscitĂ© un dĂ©bat sur la toile, confrontant les offusquĂ©s d’une part, les convaincus de l’autre


Certains politiques n’ont pas manquĂ© de rĂ©agir comme la dĂ©putĂ©e fĂ©dĂ©rale Nawal Ben Hamou, via Facebook : “Si vous ĂȘtes Belge d’origine marocaine ou turque Ă  Bruxelles, Jean-Claude DefossĂ© a dĂ©jĂ  scellĂ© votre sort : vous allez rater votre intĂ©gration ! AprĂšs la diffusion de son Ă©mission Dossiers Tabous sur RTL, si je ne me sentais pas aussi bien en Belgique, j’en arriverais Ă  douter de ma propre intĂ©gration. Affligeant comme message tronquĂ©. Juste ce dont on n’avait pas besoin en ce moment
”

À la suite de ce post, les rĂ©ponses n’ont pas manquĂ©, souvent pour soutenir la dĂ©putĂ©e mais parfois aussi pour abonder dans le sens du journaliste : “Cela suffit maintenant, ça saoule Ă  la fin la victimisation”.

La dĂ©putĂ©e de rebondir : “L’intĂ©gration est loin d’ĂȘtre parfaite, certains Ă©lĂ©ments de l’émission sont malheureusement vrais, je le regrette. Mais dans cette Ă©mission, tout semble avoir Ă©tĂ© dirigĂ© pour pointer du doigt une communautĂ© et simplement donner des arguments Ă  ceux qui n’étaient, jusque-lĂ , pas encore certains d’ĂȘtre raciste. Et ça, au pire moment d’une crise raciale et religieuse
 Juste dommage”.

Plus tolĂ©rante, une internaute recentre Ă  son tour : “Chaque Belge a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© traitĂ© de sale Flamand, chaque Turc a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© traitĂ© de sale Turc, chaque Marocain ou Arabe a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© traitĂ© de sale macaque oubougnoul, chaque Italien a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© traitĂ©e de sale rital
 Nous sommes tous logĂ©s Ă  la mĂȘme enseigne ! Cela ne veut pas dire qu’il faut continuer Ă  reproduire cette haine
”

D’autres rĂ©actions, du monde politique et journalistique

Outre Nawal Ben Hamou, d’autres personnalitĂ©s du monde politique ont commentĂ© l’Ă©mission. C’est le cas de Jamal Ikazban, dĂ©putĂ© bruxellois et chef de Groupe de l’opposition PS au conseil communal Molenbeek. Sur Twitter, il s’est indignĂ© face Ă  cette Ă©mission qui est un “procĂšs des musulmans”, avec “tellement d’amalgames et de prĂ©jugĂ©s”.

Mahinur Ozdemir (cdH), membre du Parlement bruxellois, Ă©voque un “mĂ©lange d’amalgames, de prĂ©jugĂ©s,… pour semer la confusion”.

Leila Agic, prĂ©sidente des Jeunes socialistes de Molenbeek, critique une “arnaque totale”.

Un autre homme politique Ă©tait particuliĂšrement remontĂ©. Selon Steve Hendrick, chef de groupe MR au conseil communal de Jette, c’est l’extrĂȘme droite qui va tirer profit de ce genre d’Ă©mission.

Du cĂŽtĂ© d’Ecolo, l’ancien parti de Jean-Claude DefossĂ©, le conseiller communal ixellois Geoffrey Roucourt s’en prend avec virulence Ă  RTL.

Enfin, du cĂŽtĂ© de la RTBF, ancien employeur de Jean-Claude DefossĂ©, tout le monde n’est pas restĂ© de marbre. À l’image de Philippe Carlot, journaliste politique en radio et spĂ©cialiste de la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale, qui rĂ©sume Ă  “pathĂ©tique” cette Ă©mission “mĂȘlant causes et consĂ©quences, semant la confusion et surfant sur les clichĂ©s”.

Une chose est sĂ»re: Jean-Claude DefossĂ© n’a pas changĂ© et met toujours le doigt lĂ  oĂč ça fait mal.

 

2016

La Gazette.be 19/05/2016

Bagarre sanglante entre une vingtaine de jeunes Ă  l’athĂ©nĂ©e Orsini Dewerpe Ă  Jumet: le proviseur touchĂ© au visage

RĂ©daction en ligne

La police locale de Charleroi a dĂ» intervenir pour ramener le calme au sein de l’athĂ©nĂ©e Orisini Dewerpe oĂč une bagarre avait Ă©clatĂ© entre une vingtaine de jeunes. Des Ă©lĂšves de l’école s’étaient accrochĂ©s avec d’autres adolescents Ă  l’extĂ©rieur de l’établissement. On dĂ©plore un blessĂ© lĂ©ger.

FVH

Une bagarre a Ă©clatĂ©, ce jeudi vers 13h00, entre des Ă©lĂšves de l’athĂ©nĂ©e Orsini Dewerpe et d’autres jeunes, confirme la police locale de Charleroi. La rixe s’est poursuivie dans la cour de rĂ©crĂ©ation de l’établissement scolaire oĂč le personnel est intervenu pour sĂ©parer les protagonistes. Le proviseur de l’athĂ©nĂ©e a d’ailleurs pris un coup au visage. Une batte de base-ball aurait Ă©tĂ© exhibĂ©e mais n’a pas Ă©tĂ© utilisĂ©e.

Avertie des faits, la police locale de Charleroi a envoyĂ© plusieurs Ă©quipes, dont la brigade canine. À leur arrivĂ©e, le calme Ă©tait revenu et les jeunes extĂ©rieurs Ă  l’école avaient quittĂ© les lieux. Les policiers ont entendu le personnel et pris les noms des jeunes. Un blessĂ© est Ă  dĂ©plorer parmi les personnes extĂ©rieures Ă  l’athĂ©nĂ©e et deux jeunes ont Ă©tĂ© molestĂ©s sans effusion de sang.

 

2016

M. P. (15/11/2016)

Article 60

 

Maisons de repos: tĂ©moignage de V. A., demandeuse d’emploi

Impossible d’ĂȘtre engagĂ©e car des rĂ©fugiĂ©(e)s afghanes, roumaines, africaines, … sont engagĂ©(e)s prioritairement pour 6 mois.

 

2016

M. Van H. FB  16/11/2016 17 h ·

Bonjour. Je me trouve dans les environs de Courtrai. A mon grand Ă©tonnement, tout, je dis bien tous les magasiniers sont des Polonais. 600 000 chĂŽmeurs en Belgique et on va chercher des Polonais. Pas un Belge ou Français. Elle est belle, l’Europe.

Borgerhout - Opbrengen van een illegale MARokkaan en rel

(HLN, 05/04/1992)

Zaventem / Taxis pirates

(LB, 04/06/1992)

Terreur Ă  Louvain-la-Neuve

(LB, 09/04/1992)

Bruxelles / Jeu de bonneteau

(LB, 09/07/1992)

Schaarbeek / Viol collectif sur une mineure

(LB, 13/06/1992)

Bruxelles - Vandalisme

(LB, 16/03/1992)

Bruxelles - Heurts police - immigrés

(LB, 18/02/1992)

Vorst / Forest - Ecole cambriolée et saccagée

(LB, 25/11/1992)

Bruxelles - Viol par 6 ressortissants turcs

(LB, 26/08/1992)

Namur / Tentative d'enlĂšvement par un ressortissanT turc

(LS, 12/06/1992)

Mons - Viol sur une fillette

(LS, 12/11/1992)

LiĂšge - Tric-trac roumain

(LS, 14/07/1992)

Anderlecht - Viol collectif

(LS, 29/07/1992)

LiÚge - Opération antimafia

(LS, 30/05/1992)

Bruxelles - CocaĂŻne de Panama

(LS, 31/10/1992)

Mettet - Grand feu

(VA, 15/05/1992)

Philippeville - Bagarre

(VA, 15/05/1992)

Bastogne - Rapt familial manqué: cause: le racisme antibelge

Bastogne - racisme anti-belge

(VA, 19/11/1993)

Wuustwezel - Bejaarde door nomaden op zijn bed gemolesteerd

(HLN, 13/08/1993)

Schaarbeek - Une équipe de Télé Bruxelles passée à tabac

(LB, 06/04/1994)

Tubize vit sur un volcan

(LB, 10/11/1993)

Koekelberg - Vandalisme dans une école: 1.000.000 de dégùts

(LB, 22/06/1993)

LiĂšge - Voleurs de voitures ukrainiens

Namur - Viol et vol de voiture

(VA, 17/04/1993)

Maroc: un pays raciste

(LB, 22/12/1994)

Borgerhout / 80 immigrés attaquent des policiers

(LB, 27/06/1994)

LiĂšge / Supporters italiens racistes

(LB, 20/05/1994)

Presse turque raciste antibelge

(LS, 05/01/1994)

Les "Loups Gris", racistes turcs sur le territoire belge

(LS, 08/01/1994)

Molenbeek / Un violeur de Port-au-Prince

(LS, 13/05/1994)

Hodimont (Verviers) - Incidents antibelges

(LS, 21/06/1994)

Farciennes / Des 'barakĂźs' poussent un honnĂȘte commerçant Ă  fermer son magasin

(VA, 13/01/1994)

Truands arrĂȘtĂ©s Ă  Aqualibi

(LB, 02/05/1995)

Mariages blancs : fin d'une filiĂšre belgo-marocaine

(LB, 05/05/1995)

Sint-Josse / Saint-Josse - Une Ă©bauche d'Ă©meute (raciste anti-belge)

(LB, 27/06/1995)

La mafia ukrainienne sévissait à LiÚge

(LB, 30/06/1995)

Elsene / Ixelles - De jeunes "barakßs" boutent le feu à leur propre école, l'institut René Cartigny

(LS, 24/10/1995)

Etterbeek - Deux gendarmes blessés par un forcené

(LS, 29/04/1995)

Hold-up Ă  Spontin et Ă  NamĂȘche - Un suspect arrĂȘtĂ©

(VA, 11/08/1995)

Namur - Le tireur de la Ferme Blanche libéré (le début d'un coutume au sein de la "Justice", progressivement envahie par des juges bobos)

(VA, 25/11/1995)

Attem / Athus - Un gros trafiquant de drogue bosniaque avait pignon sur rue

(VA, 06/02/1996)

Mariage blanc: une Bastognarde leurrée par unTurc

(VA, 15/10/1996)

Région bruxelloise - Marchands de sommeil traqués

(LB, 19/06/1996)

Charleroi - Un jeune (voleur) roumain abattu par ds gendarmes

(LB, 08/01/1996)

Elsene / Ixelles - Une étudiante droguée et violée par un Pakistanais dans une friterie

(LS, 04/01/1996)

Marche-en-Famenne - Football en salle / Graves incidents lors du match Marche - Manhay, dus au racisme de supporters turcs locaux

(VA, 03/03/1997)

Un ouvrier d'Arlon, victorieux aux jeux du Circus à Weyler, est poignardé et perd tous ses gains

(VA, 04/11/1997)

Anderlecht - Tentative de viol d'un professeur de religion (de Mouscron) par 4 élÚves parce qu'elle avait mis un zéro à toute la classe

(La Meuse, 14/10/1997)

Sept arrestations parmi les Turcs d'Herstal

(LB, 10/04/1997)

Une jeune fille violée et séquestrée à Charleroi

(LB, 10/04/1997)

Louvain-la-Neuve - 24 heures vélo - 5 racistes anti-belges volaient des étudiants isolés

(LB, 11/10/1997)

Clabecq - la "bande du Texas" condamnée

(LB, 16/10/1997)

Brussel / Bruxelles - un club sportif ethnique

(LB, 13/02/1997)

Athus - dealers portugais

(VA, 09/06/1998)

Brussel - dealers uit Kameroen

(Het Volk, 21/08/1998)

Charleroi - nuit d'incidents

(LB, 09/06/1998)

Saint-Josse - Des bandes de Marocains et de Turcs rackettent des filles de bar.

(LB, 19/05/1998)

Elsene / ixelles - Une jeune femme violée par 4 Africains

(LB, 23/03/1998)

Sint-Jans-Molenbeek / Molenbeek-Saint-Jean - des policiers attirés dans un traquenard

(LB, 23/04/1998)

Belgique, terre d'accueil pour la mafia turque

(LB, 27/06/1998)

Plus de 230 groupes mafieux en Belgique

(LS, 15/12/1998)