Candidats réfugiés au Petit-Château (Bruxelles) (LS, 14/07/1992)

Twee Iraanse asielzoekers (DS, 16/09/2002)

1992

Michel Borguet, Un certain malaise à Liège autour du ghetto ghanéen, LB 16/09/1992

 

Les riverains du quartier Hocheporte s’inquiètent du nombre de réfugiés concentrés dans quelques immeubles.

Vendredi dernier, une femme a été agressée par plusieurs de ces réfugiés après une collision de voiture aux dégâts matériels minimes;  Le véhicule de la dame a été endommagé à coups de taque d’égout.  Elle a, en outre, été frappée à plusieurs reprises et a dû recevoir des soins à l’hôpital de la Citadelle.

 

1993

E.B., Racisme ou insécurité à Nassogne?, LS 17/02/1993

 

La Croix-Rouge ouvrait à Nassogne un centre d’accueil pour 300 candidats réfugiés politiques.  C’était en 1991. 

Depuis lors, les commerçants se plaignent de vols, de dégradations, de l’insécurité.

 

1993

Jacques Hermans, Demandeurs d’asile à Anvers: “explosif”?, LB 04/05/1993

 

Le bourgmestre demande l’arrêt des inscriptions …

 

1993

Réfugiés: récolte de communes sous pression, LB 09/09/1993

 

Il s’avère parfois que les documents d’identité sont faux. 

 

1994

Hastière, terre de transit pour 130 candidats réfugiés, VA 30/03/1994

 

Une minorité d’entre eux s’est singularisée par des faits de délinquance.

 

1995

Incendie du 127bis, LB 11/02/1995

 

Condamnations avec sursis pour sept des huit évadés.

 

1995

Michel Motte, Bagarre entre réfugiés à Hastière, VA 25/10/1995

 

Six candidats-réfugiés yougoslaves ont passé à tabac un des pensionnaires, d’origine zaïroise.

 

1996

Marcel Delvaux, Ce n’était pas un attentat raciste, LB 22/01/1996

 

L’incendie de Lübeck (dix morts) provoqué par un des réfugiés?

Le feu aurait été bouté à l’intérieur par un groupe de personnes menées par un Libanais de 21 ans.(…) ce drame rappelle que des règlements de compte menés de l’extérieur ont été fréquemment camouflés en attentats racistes par leurs auteurs.

 

1997

Status van vluchteling kwijt na vakantie in vaderland, Alg. Dagblad, 22/10/1997

 

Irakese asielzoekers die voor vakantie of familieleden naar hun vaderland gaan, moeten hun vluchtelingenstatus verliezen.  dat vindt een ruime meerderheid in de Tweede Kamer.

 

1998

A.V., Collecte pour le Centre des immigrés du diocèse, ce prochain week-end, AL 02/07/1998

 

(implantations: Namur, Dinant, Marche-en-Famenne)

 

1998

PETIT CHATEAU – Violences sexuelles sur un petit enfant, LB 13/10/1998

 

Centre d’accueil pour candidats réfugiés.

Le week-end dernier, les gendarmes ont arrêté un pensionnaire africain de 22 ans, accusé d’avoir fait subir des sévices sexuels à un petit Somalien de 5 ans.

 

1998

Droits de l’Homme: rien à déclarer?, Le Soir Illustré, 09/12/1998

 

Abraham Serfaty – juif marocain -, arrêté et torturé dès 1972, libéré puis de nouveau arrêté en 1974 et incarcéré jusqu’en 1991, banni depuis:

“Je comprends la méfiance européenne vis-à-vis de la venue de ressortissants de pays du sud.  Beaucoup sont des réfugiés économiques essayant de faire accepter leur installation en Europe sous couvert de refuge politique.”

 

1999

An. H., La Belgique, terre d’ asile pour les génocidaires rwandais?, LB 19/03/1999

Le commissaire général aux réfugiés avait refusé le statut de réfugié à Paul Murayi, ‘qui aurait commis des crimes contre l’ humanité.’

 

1999

P.D.G., Rik D’Hondt retrouvé pendu dans un bois, LB 08/03/1999

 

Suicide du responsable du nouveau centre ouvert pour demandeurs d’asile à De Haan.

Crainte d’une hausse de la délinquence, suite à une première condamnation pour un cambriolage d’un candidat réfugié hébergé au centre.

De plus, une tension latente entre demandeurs d’ asile venant d’ Afrique et d’ Europe de l’Est s’était développée à l’intérieur du centre, jusqu’ à éclater en bagarre, dimanche soir.

 

1999

PAYS-BAS/ Trafic d’êtres humains dans un centre d’asile, LB 14/07/1999

 

Le centre de demandeurs d’asile (AZC) à Heerlen (Limbourg néerlandais) a servi de camp de transit à une bande de trafiquants qui faisaient passer illégalement des Kurdes, des Irakiens, des Iraniens et des Afghans d’Italie en Scandinavie, en passant par la belgique.

Découverte d’ un trafic d’êtres humains et démantèlement d’un réseau de prostitution.

 

1999

REFUGIES – Expulsions en petits avions communes avec les Pays-Bas, LB 25/01/1999

 

Pour les demandeurs d’asile déboutés qui s’opposent à leur rapatriement.

 

1999

REFUGIES / Des réfugiés albanais arnaquent les CPAS, LB 27/11/1999

 

Escroquerie découverte par les enquêteurs de la police judiciaire de Bruxelles.

des réfugiés d’origine ;albanaise et émargeant au CPAS désigné par l’Office des étrangers s’y présentaient une nouvelle fois sous l’identité kosovare – rien de plus facile puisqu’ils sont ‘sans-papiers’ – et se voyaient désignés une seconde fois un centre public d’aide social.

 

2000

Eddy Surmont, Le jeune candidat réfugié serbe terrorisait une famille du Coq, LS 08/01/2000

 

Un demandeur d’asile serbe, âgé de 17 ans, qui avait disparu des couloirs du centre d’asile “Familial” du Coq en avril 1999, s’est terré pendant huit mois à quelques mètres de là, dans une maison du voisinage. 

Il se serait introduit dans la maison en entretenant une relation amoureuse avec la fille cadette de la famille, mais aurait également terrorisé tous les habitants.  c’est la fille aînée de la famille qui a révélé mercredi la présence du jeune Serbe à la police du Coq: “La situation est intenable.  Ce Serbe commande tout et tout le monde dans la maison et agit en vrai despote.  Je ne pus vivre ainsi pus longtemps.  Aidez-nous”, suppliait la jeune femme, âgée de 22 ans.

Toujours selon la femme, si les parents n’ont pas osé dénoncer le Serbe plus tôt, c’est parce qu’ils craignaient qu’il prenne en otage leur fille de 20 ans, devenue son amie de coeur.  Ils craignaient notamment qu’il l’oblige à la suivre, de sorte qu’ils ne puissent plus la revoir.

La police a découvert qu’il résidait illégalement en Belgique, arrivé au Coq début 1999 avec ses parents, deux frères et ses soeurs jumelles.

Les premiers éléments de l’enquête laissent supposer que le Serbe a séduit la fille de la maison, de trois ans son aînée, pour pouvoir se terrer clandestinement sur les lieux.

D’après des voisins, le jeune Serbe se promenait en permanence avec un téléphone mobile à l’oreille.  Il faisait souvent la navette avec les Pays-Bas, où chacun sait que l’on peut se procurer facilement des stupéfiants.  Il semblait disposer de grosses sommes d’argent liquide, alors qu’on ne lui connaît pas de travail …

Arrêté, il a reçu l’ordre de quitter le pays dans les 5 jours.  Mais jeudi, on l’a aperçu de nouveau dans les rues du Coq …

 

2000s

Problèmes de justice entre communes et candidats réfugiés:

Mont-saint-Guibert, Uccle.

 

2001

Delaunoy Geneviève, Ilya Prigogine, d’origine russe, prix Nobel de chimie en 1977 : « Traitons les réfugiés avec plus d’humanité », LB 21/06/2001

 

Première journée mondiale du réfugié

On insiste sur l’apport positif des réfugiés dans leur pays d’accueil.

 

(en contradiction avec ce que les peuples américain, belge, .. vivent et racontent laconiquement)

 

2001

Goblet Gérard, Graffitis racistes aux Dolimarts, VA 17/01/2001

 

Le domaine touristique des Dolimarts, appelé à accueillir 250 candidats réfugiés, a subi un assaut de graffitis à caractère raciste.

 

Les huit employées du site ont reçu en étrennes leur préavis au premier janvier.

 

2001

Wilputte Emmanuel, VRESSE / Politique d’asile – Une mobilisation anti-réfugiés, AL 19/01/2001

 

La commune de Vresse a saisi la justice, les commerçants la suivent dans la même démarche : ils ne veulent pas de réfugiés aux Dolimarts.

Chiffres avancés pour le manque de retombées financières. 37.000.000 pour le secteur touristique de la région en cas d’arrivée de 250 « demandeurs d’asile ».

 

2002

Asielzoekers tillen Carrefour, DS 16/09/2002

 

Twee Iraanse asielzoekers maakten met een valse overschrijving via de Bank van de post de warenhuisketen van Carrefour 350.000 euro lichter.

De twee maken deel uit van en Iraanse groep die ook verdacht wordt van mensenhandel.

 

2002

J.-L.H., « Espèce de porc » : insulte raciste ou non ?, VA 13/03/2002

 

Un jeune homme d’Hastière est poursuivi pour incitation à la haine et discrimination raciale envers un réfugié politique. Selon la défense, c’est parce que ce réfugié africain importunait son amie.

 

2002

M.M., Hastière / Nu comme un ver, il attaque le restaurant des grottes, VA 24/09/2002

 

Il s’agit d’un jeune candidat-réfugié d’origine algérienne.

 

2002

Merksplas / Reprise du travail au Centre fermé, LB 14/08/2002

 

Le personnel du centre fermé pour illégaux de Merksplas, près de Turnhout, va reprendre le travail.

Le personnel avait entamé des actions de grève pour protester contre l’augmentation du nombre d’agressions verbales et physiques dont il dit être victime de la part des personnes résidantes .

 

2002

Sombreffe / Ligny / Un coup de couteau dans la cuisse, VA 06/08/2002

 

Altercation entre deux voisins. L’agresseur est disparu dans la nature. C’est un ressortissant étranger qui était fraîchement marié à une Belge. Celle-ci ne connaît pas le lieu de résidence de son mari qui n’est pas domicilié che elle…

 

2003

Asile / Des Iraniens ont fait leur testament, LB 09/11/2003

 

250 Iraniens hébergés à l’UCL et à l’ULB, dont 30 ont entamé une grève de la faim pour demander l’asile en Belgique.

 

2003

Le monte-en-l’air d’Anderlecht arrêté, LB 30/06/2003

 

Un demandeur d’asile arménien a été arrêté pour une vingtaine de cambriolages commis à Anderlecht.

 

2003

Westende / Bestolen cafébaas beboet voor racisme, HLN 15/02/2003

 

Een cafébaas uit Westende die weigerde asielzoekers drank te serveren nadat hij door hun lotgenoten bestolen werd, moet van het gerecht een boete betalen tegen racisme.

“Dit is de wereld op zijn kop”, protesteert de herbergier.

Arthur Bossut zegt: “Wat heb ik in godsnaam misdaan? Ik heb die mannen niets racistisch naar hun hoofd geslingerd.”

 

2004

Asile / Saint Nicolas boudé au 127bis, LB 06/12/2004

Fatiha Saïdi (PS), Mohammed Boukourna (PS) et Zoé Genot (Ecolo) accompagnés de deux clowns ont finalement pu entrer à l’intérieur du centre.

 

2004

Deux ressortissants tchètchènes ont été interpellés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de l’exploitant d’un phone-shop de la Tolhuislaan, à Gand. Il s’agit de deux demandeurs d’asile (…). (LB 19/06/2004)

 

2004

Les réfugiés jouent aux faux papiers, DH 13/11/2004

 

Edin, Almmir, ressortissants de l’ex-Yougoslavie, candidats au statut de réfugiés dans notre pays, se sont fait passés avec deux complices pour des policiers. Ils détroussaient les étrangers de retour du Luxembourg.

 

2004

M.Bu., Union européenne / Freiner les « multi-demandeurs » d’asiles, LB 06/05/2004

 

Dans 17.287 cas (7 pc des demandes), une même personne a déjà introduit une demande d’asile dans un autre Etat membre.

 

2004

Miniémeute au centre de Fraipont,  DH 04/09/2004

 

Un Kurde blesse trois Tchétchènes au couteau.

 

2004

Suède / Mutilations de demandeurs d’asile, LB 03/04/2004

 

Ils ont effacé ainsi leurs empreintes digitales pour éviter que les services d’immigration puissent déterminer s’ils ont transité par un autre pays de l’UE ? où ils pourraient être renvoyés.

 

2007

XAVIER GROS JEAN, DIRECTEUR DU CENTRE., in : LB 28/11/2007

 

Une bagarre a éclaté, mardi vers 17h, au centre pour réfugiés, demandeurs d’asiles de Florennes, Fedasil. Une bagarre qui concernait quatre réfugiés. Plusieurs services de police sont inter­venus sur place afin de calmer les esprits.

 

2008

Frappée avec un marteau parce qu’elle se refusait à lui, in : DH 12/08/2008

 

Skilfer a violemment agressé l’employée du centre pour réfugiés

TROOZ  Skilfer, 39 ans, a com­paru détenu pour avoir agressé une employée du centre pour réfugiés de Fraipont, à Trooz, dans lequel il avait été accueilli.

L’employée avait rendu quelques services à Skilfer. Mais lorsque la dame a tenté de faire comprendre à ce dernier qu’elle ne comptait pas entreprendre une relation avec lui, le réfugié s’est montré très violent.

Le 24 mars dernier, il s’est rendu sur le lieu de travail de la dame, a forcé la portière de son véhicule puis s’est caché à l’intérieur du coffre de la voiture. Lorsque la victime est re­tournée à son véhicule, Skilfer l’a prise en otage en la menaçant d’un couteau. L’homme lui a ordonné de démarrer, mais la victime lui a ré­pondu qu’elle avait oublié ses clés dans son bureau. Skilfer lui a alors porté un coup au visage et lui a cassé le nez.

La victime a réussi à klaxonner et à faire des appels de phares, ce qui a alerté un de ses collègues. Ce der­nier est sorti sur le parking et a vu que Skilfer portait un coup de mar­teau dans le dos de sa victime. C’est

ce collègue qui a fait sortir l’agres­seur de la voiture et a prévenu les se­cours.

La victime a été particulièrement blessée et choquée par ce qui lui est arrivé. Elle gardera d’ailleurs des séquelles des faits dont elle a été vic­time.

Skilfer a nié. Malgré tout, il vient d’écoper de deux ans de prison avec sursis pour un tiers de la peine.

 

Sarah Rasujew

 

2010s

Asile: vols au Colruyt di Bastogne: li police î vient 4 à 5 fois par jour.

 

2010s

Vols au Match de Florennes

 

2010s

bagarres dans le bus à Bertrix, provoquées par de jeunes du centre

 

2011

Centre de réfugiés / Bastogne

 

Témoins: S.G. et son épouse

 

Bousculés dans une friterie du centre-ville par des réfugiés avérés (venus de l’Est) voulant passer devant eux. Les 2 témoins n’ont pas oser réagir…

 

Témoin: S.G. et des collègues de son usine, venus boire un verre dans un café de la rue Lamborelle.

Agressés par des réfugiés avérés (également venus de l’Est) en jogging blanc.

 

2011

Centre de Bovigny (Gouvy)

 

Témoignage d’une personne engagée pour s’occupe des réfugiés:

– des réfugiés d’Afrique centrale vivent nus dans leur chambre (il faut constamment leur demander de se rhabiller, par respect pour les autres résidents, sinon par respect tout court

– des réfugiés serbes font régulièrement leur besoin dans des lavabos.

 

2012

De : h. ch. [mailto: @live.be]
Envoyé : samedi 10 mars 2012 16:11
À : undisclosed-recipients:
Objet : FW: TR : 38 € par jour

Sujet : 38 € par jour …

Honteux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vive les politiciens Belges !
 
38 euros par jour et par réfugié à Bierset…
Combien donne-t-on, Messieurs les Ministres, à nos Belges qui meurent de froid dans nos rues ? ? ? RIEN !
Or, ….. 38 x 30 jours = 1140 euros par personne !  en net ! ! !
Beaucoup de pensionnés ont beaucoup moins et ils ont travaillé toute leur vie…

C’est HONTEUX….

A transférer si vous osez 8

2015

XAVIER GROS JEAN, DIRECTEUR DU CENTRE., in : LB 28/11/2015

 

Une bagarre a éclaté, mardi vers 17h, au centre pour réfugiés, demandeurs d’asiles de Florennes, Fedasil. Une bagarre qui concernait quatre réfugiés. Plusieurs services de police sont inter­venus surplace afin de calmer les esprits.

 

2015

Walcourt: un demandeur d’asile frappe sa femme en pleine rue à Chastrès, in: NG, 11/11/2015

 

Rédaction en ligne

Alors que l’installation des demandeurs d’asile à Walcourt touche à sa fin, un incident violent est intervenu dimanche. À Chastrès, alors qu’il marchait en rue en compagnie de sa femme et ses deux enfants, un homme s’en est violemment pris à son épouse, allant jusqu’à la frapper.

Précisons de suite que cet événement malheureux reste un cas isolé. Dans l’ensemble, l’arrivée et l’installation des demandeurs d’asile dans les anciens homes de Chastrès et Thy-le-Château se passent, malgré l’urgence, sans problème sérieux.

N’empêche que l’agression qui s’est déroulée dimanche après-midi, dans les rues de Chastrès, a marqué plusieurs personnes.

« Pas habitué à une telle violence »

«  Je ne suis pas habitué à une telle violence, devant des enfants en plus ; j’ai été profondément choqué  », relate un témoin de cette scène de violence conjugale. «  C’était dimanche, peu après 14h. J’arrivais à Chastrès, quand j’ai vu un homme frapper au ventre une femme qui, en plus, semblait enceinte.

J’ai tout de suite klaxonné pour qu’il arrête, mais il lui a encore donné deux coups de poing au visage avant de reculer. Tout ça devant ses enfants qui devaient avoir moins de 5 ans et étaient forcément hystériques.  »

La police est intervenue, mais, comme son épouse n’a pas voulu déposer plainte, l’agresseur n’a pas été privé de liberté.

 

2015

L.L., Walcourt : un réfugié expulsé du centre de Chastrès pour vol, NG 28/11/2015

 

Alors que les tensions entre riverains et réfugiés atteignent leur paroxysme à Walcourt suite aux tragiques événements de Paris, un réfugié, pris en flagrant délit de vol au Aldi de Walcourt, a été exclu du centre de Chastrès.

Ce n’est un secret pour personne : l’arrivée des réfugiés à Walcourt a fait grand bruit en Belgique. Et n’a, de toute évidence, pas fini de faire des vagues.

Ce mercredi après-midi, un réfugié du centre de Chastrès a été pris la main dans le sac, en train de voler dans les rayons du magasin Aldi, situé sur la route des Barrages, à Walcourt.

Il n’en fallait pas plus à Fedasil pour prendre une décision radicale et marquer le coup en expulsant le fautif.

Son cas sert d’exemple

Contacté par nos soins, le coordinateur des centres, Frédéric Staes, explique ce choix.

«  C’est une manière pour nous de faire un exemple  », commente-t-il. «  Nous sommes bien sûr là pour les aider, mais pas pour les protéger envers et contre tout  . »

L’impunité n’est donc pas de mise au sein des centres, et différentes mesures disciplinaires sont prévues afin de prévenir et punir les délits.

Renvoyé vers un autre centre

Le réfugié a donc été mis dans le premier train pour Bruxelles, vers les bureaux de Fedasil, dans l’attente d’une nouvelle désignation.

Il sera rapidement redirigé vers un autre centre et le délit sera repris dans son dossier et risque, à terme, d’influencer négativement sa demande en tant que réfugié permanent.

 

2015

O.T., Malmedy: bagarre au centre de réfugiés MENA à Ligneuville, in: La Meuse, 14/11/2015

 

Les policiers sont intervenus en nombre samedi sur le coup de 16h au centre MENA (mineurs étrangers non-accompagnés) à Ligneuville, sur la commune de Malmedy. En cause, une bagarre au sein même du centre qui accueille une vingtaine de jeunes mineurs demandeurs d’asile.

2015

Phil Declercq, 12/ 11 /2015

 

Ce qu’on a pu constater il y a quelques années c’est que Fedasil et la Croix-Rouge sont de gros amateurs dans la gestion de centre de refugiés. Ils n’ont aucune prise sur les refugiés qui, en somme, font ce qu’ils veulent. Autre exemple, les responsables, la nuit, s’enfermaient carrément dans leur locaux car ils n’avaient aucune confiance. Autre chose qui me fait me marrer doucement c’est qu’il est toujours question « d’informer la population sur la manière de se comporter »… je me demande si on fait de même avec les refugiés? Car dans la majorité des cas, ils apprennent vite que presque tout leur est permis et que tout leur sera pardonné, dû à leur condition théorique. Par contre, l’hiver, si on est sans-abris « national » faut même pas espérer avoir un coin au chaud pour dormir ou avoir un quignon de pain… Pas prévu!!! (véridique)

 

2016

« Bagarre massive » au centre pour demandeurs d’asile de Broechem

Par: rédaction
19/04/16 – 14h36  Source: Belga Illustration. © photo news.

Une centaine de résidents irakiens et afghans en sont venus aux mains lundi au centre pour demandeurs d’asile de Broechem (province d’Anvers), a indiqué la police locale. Douze personnes dont quatre collaborateurs du centre ont dû être soignés. Quinze bagarreurs ont été interpellés administrativement et retirés du centre.

L’incident s’est produit lundi soir vers 20h. Il aura fallu deux heures pour que la situation se calme, selon la police. Les individus se sont frappés avec des chaises, des tables et des barres, a indiqué Rob Verbiest, chef de corps de la zone ZaRa (Ranst et Zansthoven). La police est arrivée massivement sur les lieux et la réserve fédérale a été sollicitée. Les personnes interpellées sont momentanément en cellule à Lier. Elles ne devraient pas pouvoir retourner au centre de Broechem, selon la police.

Fedasil a confirmé mardi une « bagarre massive », mais n’a pas souhaité faire davantage de commentaires.

Le centre de Broechem avait déjà été sujet à une bagarre générale en janvier dernier.

 

2016

FB 26/10/2016

 

Jonaline Dubois Venez voir les TEC dans les Ardennes , en plus de conduire comme de vrais malades, nous n’avons même plus une place pour s’asseoir parce qu’on est envahi par le fédasil de Sugny! Eux, ils ont tous une place mais nous, alors qu’on paie chaque mois ou chaque année notre abonnement de bus, on a juste le droit de se taire et de rester debout! Vive les bus!!

 

Marche - Bagarre dans un centre de réfugiés

(DH, 25/03/2004)

Hastière / Bagarre entre réfugiés

(VA, 25/10/1995)

Viroinval / Faits de moeurs au centre de réfugiés

(DH, 27/05/2005)