2002

Glatigny Valérie, Bomal / La capitale belge du beaujolais reçoit la Hollande, AL 31/07/2002

 

Ses habitants ont mis à l’honneur touristes néerlandophones et hollandais.

 

2007

Chastre / Action « 900 arbres pour le duché de Brabant », Publi Gembloux-Eghezée, 21/03/2007

 

Les trois partis verts (GroenLinks aux Pays-Bas, Groen ! dans le Brabant flamand et à Anvers et Ecolo en Brabant wallon) ont marqué cet anniversaire par l’achat et la plantation de 900 arbres durant l’automne et l’hiver 2006/2007, dont 106 pour le Brabant wallon.

 

2008

Le Chestrolais est décédé, AL 19/02/2008

 

SUXY •   Le 29 décembre dernier, Maurice Thill, 74 ans, domicilié rue de la Scierie à Neufchâteau, roulait sur un chemin en bord de Vierre, en direction de Chiny quand, à la sortie de Suxy sa voiture a glissé sur une plaque de verglas. Le véhicule a dévalé un talus d’une quinzaine de mètres et a plongé dans la Vierre. Le chauffeur avait été secouru par des vacanciers d’Amsterdam qui se baladaient par là. Une Hollandaise n’avait pas hésité à plonger dans l’eau froide pour sauver M. Thill qui avait été transporté en clinique à Libramont dans un état très grave. M. Thill n’est jamais sorti du coma. L’infortuné septuagénaire est décédé le 14février dernier des suites de ses blessures.

 

2009

Limburg, in: Delta, 3, 2009, p.22

 

Met in Maastricht verschijnende dagblad De Limburger en het Belang van Limburg uit Hasselt hebben besloten over te gaan tot een verregaande vorm van samenwerking. Er komt een gemeenschappelijke redactie be-staande uit twee Nederlands-Limburgse en twee Belgisch-Limburgse journalisten, die onderwerpen zullen benaderen vanuit een « Heel-Limburgs » perspectief. Hun kopij ver-schijnt telkens in beide kranten en de twee provinciebesturen zullen bijspringen bij de financiering van het project. Een dergelijke grensoverschrijdende samenwerking tussen twee kranten is vermoedelijk uniek in Europa. Onnodig er bij vertellen dat Delta dit initiatief met enthousiasme begroet.

 

2011

www.7jours7.be  08/04/2011

 

Les Pays-Bas veulent renforcer la coopération militaire Benelux

Les Pays-Bas, qui ont annoncé vendredi une sérieuse cure d’amaigrissement de leurs forces, armées, souhaitent coopérer davantage avec leurs partenaires du Benelux, a indiqué le ministère de la Défense.

 

« Dans la foulée de la coopération (existante) avec la Belgique dans le domaine maritime, on étudie si les forces terrestres et aériennes (des deux pays) ne peuvent coopérer davantage dans le secteur de la logistique et de l’entretien », indique une édition spéciale du ‘Defensiekrant’ (Journal de la Défense) mise en ligne sur le site du ministère néerlandais de la Défense.

Celui-ci envisage également des coopérations entre les pays du Bénélux pour l’achat de matériel, la standardisation, les formations, et même « des tâches opérationnelles », comme la surveillance de l’espace aérien et le transport aérien.

Dans un message distinct, le site du ministère révèle que la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg ont signé cette semaine un accord – le premier du genre – pour la modernisation de l’équipement individuel des militaires par l’achat de gilets ultra-modernes.

Ce programme est connu en Belgique sous l’appellation « Belgian Transformation Soldier » (BEST) et aux Pays-Bas comme « Verbeterd Operationeel Soldaat Systeem » (VOSS).

Ces nouvelles vestes intelligentes (ou « Smartvest ») modulaires doivent permettre à chaque soldat de communiquer directement avec ses collègues motorisés, de faire connaître sa position auprès des troupes amies via un système GPS et d’obtenir, par le biais d’un écran tactile, toutes sortes de données comme la position d’autres militaires ou des cartes numériques.

Les militaires pourront aussi échanger des informations comme des messages courts ou des schémas de scènes tactiques. L’armée belge compte acquérir, après évaluation, 4.471 systèmes, pour un coût estimé à 143 millions d’euros. (belga)

 

2011

za 21 mei 2011, 09:40

Belgische hoogleraar bepleit Beneluxleger

 

BRUSSEL –  Nederland, België en Luxemburg moeten hun strijdkrachten samenvoegen tot een Beneluxleger. De Belgische hoogleraar Luc De Vos heeft dat zaterdag bepleit in een opiniestuk in de Vlaamse krant De Morgen.

Volgens De Vos, die doceert aan de Koninklijke Militaire School in Brussel, zou een Europees leger de beste oplossing zijn. Zolang dat er niet inzit, ligt de vorming van een Beneluxleger voor de hand. De nationale legers hebben te maken met steeds verder krimpende budgetten, terwijl nieuwe technologieën om meer investeringen en beter opgeleide militairen vragen. „België, Nederland en Luxemburg zijn landen met een gedeelde geschiedenis, eenzelfde filosofie en een vergelijkbare ‘grootte’ op de internationale scène”, schrijft De Vos.

 

Onlangs drong ook de Vlaams-nationalistische N-VA, de grootste politieke partij in België, aan op een Beneluxleger.

 

Commandant der Strijdkrachten generaal Peter van Uhm (links) en generaal Midden Middendorp (rechts): klaar voor samenwerking met zuiderburen?