1977

DETIC est l’Association Belgo-Luxembourgeoise des producteurs et des distributeurs de savons, cosmétiques, détergents, produits d’entretien, d’hygiène et de toilette, colles, produits et matériel connexes

 

1992

J.-F. Lanckmans, La place financière de Bruxelles sur la défensive, LS 13/11/1992

 

“Pour le professeur Abraham /, directeur à PARIBAS Belgique et prof. aux FNDP, à Namur/ la place financière de Bruxelles doit se spécialiser et coopérer.  En priorité avec Luxembourg et Amsterdam.”

 

1994

E. Hens, Les campagnes se rejoignent, LB, 10/08/1994

 

Le ‘Middengebied’, unissant Flandre et Pays-bas, privilégie le développement économique

 

1995

La naissance de l’Euroregio ‘Benelux Middengebied’ (Limburg/Limburg; Brabant, Brabant; Antwerpen )

 

Les grands axes de ces actions: les réseaux d’échanges d’information, les transports, le tourisme, la formation et le marché de l’emploi, l’environnement et enfin le transfert de technologies.

 

1996

Le Benelux préconise officiellement l’“Euro”, LB, 07/12/1996

 

1997

La Belgique séduit toujours l’investisseur, LB 10/09/1997

 

Parmi les pays de l’OCDE, le royaume tient le haut du pavé au même titre que les Pays-Bas et le Luxembourg.

 

1998

Tractebel simule le TGV aux Etats-Unis, LB 12/06/1998

 

Sa filiale Fabricom s’associe par ailleurs aux Pays-Bas avec Schelde Group dans la construction technique d’un simulateur qui comporte la plus grande base de données en images de synthèse jamais réalisée, d’une longueur totale de 750 km..

 

2000

V.S., ING/BBL: l’union fait la force, LB 14/01/2000

 

La nouvelle entité se hisse au huitième rang du secteur en Europe.

 

2000

Paul Vaute, L’heure des retrouvailles belgo-néerlandaises, LB 04/04/2000

 

Le roi Albert II et la reine Paola arrivent ce mardi en Hollande.  Au coeur des entretiens, des dossiers économiques sensibles à régler entre les deux pays.

Notamment l’IJzeren Rijn, la voie ferrée Anvers – Ruhr passant par le Limbourg hollandais et l’approfondissement de l’Escaut.

 

2000

Bonjour de Hollande, LB 28/10/2000

 

2683 entreprises à capitaux néerlandais et 1 habitant sur 120.

 

2001

Van stroom tot stroom aan de zee, Delta, 5, mei 2001, p.22-23

 

Noord-Brabant

 

Eindhoven-Airport wil fors uitbreiden. Er zou een totaal nieuwe aankomst- en vertrekhal gebouwd worden. In 2000 maakten 340.000 passagiers van de luchthaven gebruik, binnen enkele jaren zullen dat er volgens de vooruitzichten vier keer zoveel zijn. Ook hier dwingt de realiteit tot samenwerking tussen de Beneluxgebieden. Wederzijdse specialisatie (Zaventem, Schiphol, Eindhoven, etc.) is aangewezen. Een bewijs te meer dat onze landen op Europees vlak een draaischijf zijn van economische bedrijvigheid, wat voor de werkgelegenheid van ons volk enorme mogelijkheden schept.

Hoeveel kansen gaan wij nog laten ontglippen voor we het begrijpen ?

 

Limburg

 

Dit jaar is het honderd jaar geleden dat prof André Dumont (1847-1920) bij middel van proefboringen te As bewees dat de Limburgse ondergrond steenkolen bevatte. Het werd het begin van een arbeidsepos dat arbeid en welvaart in de Limburgse provincie bracht. Vandaag zijn, zoals men weet, de mijnen gesloten. De persoon en de verwezenlijkingen van Prof A. Dumont zullen passend herdacht worden door een aantal manifestaties die hoofdzakelijk begin augustus gepland zijn.

 

Zeeland

 

De Zeeuwse duo-haven (Vlissingen-Terneuzen) werkt koortsachtig verder aan de uitbouw van haar « Zeeland Seaports », een gloednieuwe containerhaven die niet minder dan 2,4 km kaaien zal omvatten. Alhoewel de haven op Nederlands grondgebied ligt zal de containerhaven geëxploiteerd worden door het grote Antwerpse havenoverslagbedrijf Hessenatie.

Opnieuw een voorbeeld hoe gans dit deltagebied samengroeit tot één complex: draaischijf van het Europese Westen.

Hoe zongen wij het weer in onze jeugd ?

 » De poort van de zee is de toekomst die wacht, wij banen de weg voor zovelen… »

 

2001

Fête nationale (au Grand-Duché): aussi à Arlon, LS 22/06/2001

 

« Jour férié oblige, les commerçants du chef-lieu mettent les petits drapeaux et les photos des souverains du pays voisin aux vitrines pour encore mieux les séduitre (sic). »

 

2002

Schiphol veut séduire les Belges, LB 24/10/2002

 

L’aéroport batave, 4e en Europe, va lancer une importante campagne de communication dans notre pays.

En 2001, plus de 150 000 Belges ont voyagé à partir d’Amsterdam.

 

2004

Banque centrale du Luxembourg – « Set Benelux » – des pièces en euros dans les trois pays du Bénélux, Lux. Wort 07/02/2004

 

La BCL, la Monnaie Royale de Belgique et la « Royal Dutch Mint » ont présenté à la foire numismatique de Bâle, la « World Money Fair », le set officiel « Benelux 2004 ». 

Il comprend la série complète des pièces en euros des trois pays faisant partie du Bénélux.

 

2004

Nouvelle pièce de 2 euros, AL 22/12/2004

 

Cette nouvelle pièce sera la première « binationale » depuis la création de la monnaie unique européenne.

 

2005

Première pièce belgo-luxembourgeoise, AL 21/05/2005

 

Celle de 2 €, dédiée aux nombreuses années de collaboration belgo-luxembourgeoise et à l’Union économique belgo-luxembourgeoise, dont le traité a été signé le 25 juillet 1921.

 

2005

Nuon /entreprise énergétique néerlandaise / pourrait livrer du courant à la SNCB,LB 30/08/2005

 

2006

Monique Hermes, Benelux Reisegold für www.visitluxwembourg.lu, D’Wort 21/01/2006

 

Auf der „Vakantiebeurs’ in Utrecht wart der „Benelux Qualitäts-Award 2005-2006“ in Gold für diese Internetseite .

 

2007

Nuon-Essent wordt stevige derde op Belgische energiemarkt, De Morgen 02/02/2007

 

De Nederlandse energiebedrijven Nuon en Essent hebben een principeovereenkomst gesloten over een fusie. Daarmee is de aanzet gegeven voor een energiekampioen bij onze noorderburen. Maar de combinatie wordt ook een volwaardige derde speler op de Belgische markt.

 

2007

Philippe Lawson, Luxair veut séduire plus de Belges, LB 06/03/2007

 

» La compagne aérienne luxembourgeoise veut porter de 6 à 10 pc le nombre de passagers belges transportés. Si elle trouve un partenaire, elle pourrait voler de Belgique.

» Eviter les doubles emplois et l’esprit de concurrence. » C’est l’objectif recherché par les universités de l’Académie universitaire Louvain.

 

2007

in : Delta 8 / okt. 2007, p.9

 

Vue sur un planisphère, ou même une simple carte d’Europe, la région des estuaires Rhin-Meuse-Escaut apparaît en effet comme un seul et même ensemble géographique. Débarrassés de la fausse optique des frontière politiques, nos yeux associent Rotterdam, Anvers, et (pour­quoi pas?) Amsterdam et Gand dans un complexe portuaire unique, dont la prospérité repose sur des bases communes ».

« Le Bénélux », François Gay et Paul Wagret, 1962.                            

 

2008

Eric Hamus, Grossherzogtum an gemeinsamem Benelux-System interessiert, LW 22/03/2008

Maut auch in Luxemburg?

 

Niederlande und Belgien mit unterschiedlicher Konzept-Auffassung

 

Luxemburg ist an einem gemeinsamen Maut-System für Lastwagen mit den Niederlanden und Belgien interessiert. Sollten beide Länder die ,,Eurovignette » zugunsten eines generellen Tarifsystems abschaffen, könne man sich eine Teilnahme an einer Beneluxweiten Strassenmaut gut vorstellen, bestätigt Transportminister Lucien Lux. Bis beide Länder in puncto Konzept auf einen gemeinsamen Nenner kommen, will der Transport­minister die weiteren Entwicklungen im Auge behalten.

Denn während die belgischen Regionen weiterhin kontrovers über das Tarifsystem, die Aufteilung der Gelder und die infrastrukturellen Ausmasse einer solchen Einführung diskutieren, wollen die Niederlande eine generelle Strassenmaut einführen. Diese soll laut Transportminister Lucien Lux so-wohl fîir Lastwagen als auch für Privatfahrzeuge gelten, und das auf dem gesamten holländischen Strassennetz.

Man werde die Projekte und die politischen Entwicklungen in beiden Ländern im Auge behalten und an den Diskussionen auf administrativer und politischer Ebene teilnehmen, unterstreicht Minister Lux in einer Antwort auf eine Frage des CSV-Abgeordneten Marcel Oberweis. Sollten die Benelux-Staaten die derzeit gültige ,,Eurovignette » zu Gunsten einer generellen Maut abschaffen, stehen das Groftherzogtum, Schweden und Dänemark im Vignetten-Verbund alleine da. ,,Es wird in dem Fall schwierig, alleine oder gemeinsam mit Schweden und Dänemark an dem herkömmlichen System festzuhalten, vor allem, wenn unsere Nachbarländer alle eine kilometerbasierte Maut eingeführt haben », meint Lux.

Bis auf Weiteres jedoch hat der Vignetten-Verbund Bestand, wenn auch die ,,Eurovignette » ab dem 1. Oktober dieses Jahres durch die e-Vignette ersetzt werden soll. Das neue System soll eine effiziente und vor allem kostensparende Alternative zur Erhebung der Straftennutzungsgebühren bieten.

 

2008

Pour les Hollandais, Charleroi est «le plus laid endroit au monde», VA 01/03/2008

 

SONDAGE•   les Néerlandais ont désigné la ville de Charleroi comme étant «le plus laid endroit au monde», devançant Liège et la cité russe de Nikel, indique un sondage effectué sur le site Volkskrantreizen.nl, dépendant du quotidien éponyme et dont les résultats ont été publiés vendredi.

Quelque 2900 personnes ont participé à ce sondage par internet Ces trois villes sont toutes d’anciennes cités minières qui sont considérées comme laides en raison de leur industrie vieillissante, de leur pollution, et de leur côté quelque peu glauque.

Certains votants ont qualifié Charleroi de « Dutrouxland » et d’« endroit le plus puant d’Europe».

Par contre, les villes dont le centre a été rénové – parfois après avoir été détruit durant les guerres – plaisent aux lecteurs du « Volkskrant ».

 

2008

L’Islande en passe de régler ses différends bancaires à l’étranger, LW 13/10/2008

 

Un accord avec les Pays-bas

 

Le Premier ministre belge a écrit à son homologue luxembourgeois Jean-Claude Juncker

 

L’Islande semblait samedi en passe de régler ses principaux différends bancaires à l’étranger après l’an­nonce d’un accord sur le rembour­sement des épargnants d’une banque islandaise aux Pays-Bas et d’un «progrès significatif» avec Londres sur un contentieux iden­tique.

«L’accord prévoit que le gouver­nement islandais compensera chaque épargnant néerlandais à hauteur de 20.887 euros maxi­mum. Le gouvernement néerlan­dais fournira (de son côté) un prêt à l’Islande lui permettant cette restitution et la Banque centrale des Pays-Bas se charge de régler les réclamations», indique le texte rédigé en commun par les deux parties.

«Le ministre des Finances islan­dais Arni M. Mathiesen et son homologue néerlandais sont satis­faits d’avoir trouvé une solution», ajoute le communiqué, relevant que le contentieux est désormais « réglé ». Les Pays-Bas avaient déjà annoncé cette semaine qu’ils ga­rantiraient jusqu’à 100.000 euros les épargnes des clients néerlan­dais de la banque en ligne Icesave, filiale de l’islandaise Landsbanki contrôlée par l’Etat depuis mardi.

Dans le volet britannique, «un progrès significatif a été fait sur les épargnants de Icesave avec des accords de principe pour un rem­boursement rapide», selon un communiqué commun.

«Les délégations vont conti­nuer, dans les jours qui viennent, à travailler sur les problèmes persis­tants», précise le même communi­qué, assurant que « les délégations d’Islande et du Royaume-Uni se sont rencontrées (samedi) à Reyk­javik dans une atmosphère ami­cale (…) avec l’objectif de trouver une solution satisfaisant les deux parties sur le problèmes persis­tants». Après de vives critiques du Premier ministre britannique Gor­don Brown, qui avait qualifié l’atti­tude de Reykjavik de «totalement inacceptable», Londres a dépêché vendredi en Islande une déléga­tion pour trouver une issue par la voie diplomatique à la crise ban­caire entre les deux pays. Face à ses avancées, la délégation a quitté Reykjavik samedi après-midi.

Depuis mardi, les clients britan­niques de la banque Icesave n’ont plus accès à leur compte bancaire. Selon les médias britanniques, plus de 300.000 Britanniques y détiennent un compte pour un en­cours total estimé à 5,1 milliards d’euros.

 

Ces annonces éclaircissent un peu le ciel du pays nordique même si le Premier ministre belge Yves Leterme a écrit à son homologue luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour plaider la cause des clients belges de la filiale luxem­bourgeoise de Kaupthing, la plus grande banque d’Islande, dont les avoirs viennent d’être gelés.

L’Islande est terrassée par la crise financière internationale qui a ébranlé en quelques jours l’en­semble de son système bancaire. En une semaine, elle est passée du statut de riche nation à la réussite économique insolente à celui de pays exsangue au bord de la fail­lite.

 

Face à un secteur financier hy­pertrophié (huit à dix fois le PIB) désormais coupé des capitaux étrangers, le gouvernement a choisi la méthode forte, voire diri­giste. Se dotant préalablement d’un arsenal législatif sans précédent en Europe conférant à l’Etat la possibilité de diriger l’ensemble du secteur bancaire, il a pris ou annoncé le contrôle des trois grandes banques du pays: Glitnir, Landsbanki, enfin Kaupthing, pro­voquant la stupeur dans les mi­lieux d’affaires et achevant la perte de confiance dans l’économie du pays nordique. Il a en outre appelé au secours Moscou avec qui il doit négocier mardi l’octroi d’un prêt de quatre milliards d’euros. L’Is­lande, île de 313.000 habitants et non-membre de l’Union euro­péenne, était jusqu’alors l’un des Etats les plus riches de l’Organisa­tion de coopération et de dévelop­pement économiques (OCDE). Au cours des dix dernières années, la croissance a grimpé en moyenne de 4 % par an avec un pic de 7,7 % en 2004.