Une néerlandophoNE dut faire face au racisme francophone…

 

UNE ELUE NEERLANDOPHONE AU CONSEIL CULTUREL FRANÇAIS, in: VA,

20/12/1976

 

La « Cité » signale que les caprices de l’apparentement provoque, à chaque élection, des

surprises.  Celle qui vient de se produire dans l’arrondissement de Nivelles est sans doute,

ajoute le journal, une des plus curieuses de notre histoire parlementaire.

En effet, « l’impossible » est arrivé, dimanche, avec un capital de 765 voix, Mme Aline

Bernaerts-Viroux, 129 voix de préférence, une Bruxelloise candidate libérale flamande

(P.V.V.) à Nivelles, ira siéger au Sénat et … au Conseil Culturel français.  Comme elle est

élue directe d’un arrondissement francophone, elle siège d’office du côté francophone.  Au

sein de cette assemblée, le règlement prévoit que l’on doit s’exprimer en français.