2006

Ch. D., Francorchamps / Un tonneau sans fond, Un milliard de FB engouffré par le circuit, VA 08/09/2006

 

2006

Philippe Lawson, Francorchamps / Les raisons du dérapage financier, LB 20/09/2006

 

Les jetons de présence et la rémunération des administrateurs ont augmenté d’environ 220 000 € entre 2002 et 2005.

 

2008

Un déficit de 6,1 millions d’euros, in : AL 30/09/2008

 

Les deux derniers GP de Fi de Francorchamps se sont soldés par des déficits de 2,3 mil­lions d’euros en.2007 et de 3,8 mil­lions d’euros en 2008, a confirmé lundi le ministre wallon du Bud­get, Michel Daerden, en commis­sion Budget du parlement wallon, à la suite d’une intervention du parlementaire Ecolo Bernard Wesphael sur le sujet. Pour Bernard Wesphael, le « défi­cit potentiel» du GP est de plus de no millions d’euros ces derniè­res années. Le parlementaire in­clut dans ce «gouffre» les tra­vaux de mise en conformité du circuit, les indemnités, les défi­cits, le non-retour de la TVA vers la Région, etc.

Le montant est faux, a ricané Mi­chel Daerden, regrettant que le parlementaire évoque un « déficit potentiel». Il a rappelé que les travaux, d’un montant de 27,5 mil­lions d’euros, étaient à charge de l’Intercommunale du Circuit. Il a confirmé les déficits, et a précisé que celui de 2008 était dû notam­ment à une baisse du nombre de spectateurs.

Le ministre a rappelé qu’une somme de 12 millions d’euros avait été confiée à la Sogepa en 2006 pour couvrir les pertes du GP 2007 et des suivants.

«Il n’y a aucune ligne dans la pré­paration du budget 2009 qui est consacrée à une intervention pour le Grand Prix», a précisé Michel Daerden, s’interrogeant sur la légi­timité de l’organisation d’un GP.

«Faut-il consacrer 3 millions d’euros à cet événement? C’est ça la vraie question politique qu’on peut se poser… Et dans l’état actuel des cho­ses, la réponse est oui», a-t-il conclu. •