2003

 

Wallonie + Objectif 1 : bémol de la FGTB, LB 12/09/2003

 

La FGTB de la région du centre a apporté un sérieux bémol aux déclarations du ministre-président régional wallon, Jean-Claude van Cauwenberghe (PS), sur la situation économique du Hainaut. Elle s’étonne des chiffres avancés en termes d’emplois et souligne que ceux créés sont la plupart du temps précaires.

 

2006

July Benoît, Tapis rouge pour les bilingues, LS 06/02/2006

 

Suivant l’ UWE, il y au­rait 149 emplois vacants, par seul défaut de connaissances linguistiques, parmi les entre­prises sondées… qui ne représentent qu’une petite partie du tissu économique wallon. Il y aurait donc là une voie royale pour les candidats à l’embau­che maîtrisant plusieurs lan­gues.

Quelles langues ? Dans 70 % des cas, c’est la simple connais­sance du néerlandais ou de l’an­glais qui est recherchée. « Des notions passives ne suffisent pas », souligne cependant l’au­teur de l’étude. « Les candidats doivent pouvoir converser acti­vement. »  Le  même  constat vaut pour l’allemand, mais plus spécifiquement en région lié­geoise en raison d’une évidente proximité géographique.

 

2010

in : DH, 16/12/2010

 

Les jeunes, premières victimes du chômage

Moins de 26 ans : 65.183 en B dont 34.250 en région wallonne

(BXL : 8240 ; Région flamande : 22.693)