PLAN

0 INTRODUCTION

1 EXEMPLES

2 ILLUSTRATIONS

 

 

 

0 INTRODUCTION

 

 

Vraisemblablement comme toute autre langue, le français contient des jurons et des mots jugés vulgaires. Ainsi, « dans le « Dictionnaire de l’ argot du corps« , paru chez Duculot, on compte 257 expressions pour désigner le sexe de la femme et 318 pour celui de l’ homme, alors que le cerveau n’en a que 21 et le coeur, 11. » (in : La TV de Cinq à sexe, LB 13/4/1991)

Le langage courant contient en outre une série de mots comme acculer, basculer, bousculer, culbuter, reculer, tapecul, éculé ( !), …, dont on reconnaît sans peine le terme de base, autrefois considéré, semble-t-il, comme neutre. Evidemment, excepté enc…, considéré comme très grossier.

 

Cependant, encore à l’heure actuelle, nombre de francophones volontiers racistes dénigrant « naturellement » dans les territoires francisés de force (en France : la Corse, l’Occitanie, la Catalogne, le Pays basque, la Bretagne, la Flandre, l’Alsace-Lorraine; au Grand-Duché ; en Belgique : le Pays d’Arlon, la Gaume, la Wallonie et la Picardie) les personnes parlant une autre langue que la leur considèrent que les langues de ces derniers sont bien plus grossières et vulgaires que le français.

Il n’en est rien.

 

Voyons plutôt qui utilise dans leurs communautés et avec la même fréquence une traduction des mots suivants : « merde !, bordel !, pétasse ! putain !, pute !, con(ne) !, connard !, connasse !, enculé !, enfoiré !, fils de pute !, c’est chiant !, c’est la chie-en-lit !, tu me fais chier !, nique ta mère !, tapette !, mon cul ! ».  (La liste n’est pas exhaustive !)

 

A titre d’exemple, quelles sont les seules personnes grossières entendues au cours d’une petite semaine passée dans un hôtel 4 étoiles très cosmopolite à Tenerife ? Vous l’aurez deviné : un seul petit groupe de Français sur près de 800 personnes !  Mais ne jetons pas toujours la pierre du même côté : des passages réguliers dans le métro de Londres une année auparavant ont révélé une grossièreté inattendue mais assez fréquente de la part de nombre d’usagers anglophones en col et cravate, rivés à leur téléphone portable, et ce sans la moindre gêne…

 

 

 

1 EXEMPLES

 

 

Un recensement de titres de spectacles, de films, d’articles, d’interventions qui démontrent dans le monde francophone la banalisation de la grossièreté venue en ligne droite de l’Hexagone. (à compléter)

Un exemple d’aliénation culturelle pour toutes les communautés toujours écrasées par l’impérialisme français.

 

 

 

2004

Dardenne Laurence, A ces cons d’hommes sans condom, LB 30/11/2004

Paroles de la chanson « Mets ta capote, mon pote », lancée par Plate-Forme Prévention Sida.

Au cours de l’exposition « Bruxelles en scène », présentation de l’œuvre de Delphine Boël : « Le cactus qui pète plus haut que son cul ».

2003

de Bellefroid Eric, Le Vietnam, putain de guerre, LB 23/04/2003

2002

« Putains de camions ! », LB 29/01/2002

1995

Christian  Carette, Renaud: Putain de coffret!, VA 23/12/1995

1992

LS 29/1/92: « Reprise, aux Tréteaux de Bruxelles, de « Gosses de merde! » d’Isabelle Quadens, par la Compagnie de la Fiancée lunaire. »

1991

LS, 16/10/1991, Beau et pas con à la fois.

1991

LS 16/10/1991, Trois voix pour « la belle noiseuse »

Emmanuelle Béart: « Rivette voulait mon âme, pas mon cul! »

1991

LB 17/5/1991: le film de Blier: « Merci la vie »

« Pourquoi banaliser un langage ordurier qui finit par écoeurer et fera du chemin auprès du jeune public? » (J.-M. Tordeurs, Braine-le-Château)        

1991

LS 1/4/1991: un sociologue algérien rend la parole aux immigrés: « La France, c’est comme une putain. »

1991

Catalogue mensuel, acquisitions, 1991 – 27 – Biblio. centrale comm. fr.

(p.1112)

Florentin Jean-Christophe: Le guide de la parfaite salope: Paris: Albin Michel: 1991

1991

En Belgique aussi les mômes travaillent … dans l’ ignorance, LB 20/12/91

1989

LB 25/11/1989: au Rideau de Bruxelles: « La maman et la Putain« : du théâtre-vérité 1973

1988

21.05 – Deux enfoirés à Saint-Tropez, RTL, LB 20/4/1988

(film de Max Pecas (France), 1986)

1987

Le Théâtre Corsaire à la Maison de la Culture de Mons

L’ élu-cul-bration d’ Adramalech, LB 13/11/1987

1986

Zazie dans le métro, RTL, 14/4/1986: 21.00: mon cul, merde

1984

in: Quatre Flamands dans l’ espace, in: P.P.?, 25/7/1984, p.86

« Il n’ y a peut-être pas de plus belle illustration de cette différence de comportement que la lettre que vient d’ expédier la société bruxelloise I.T.S. (Independent Television Service) à une chiée d’ autorités, plus ou moins compétentes dans l’ audiovisuel belge communautarisé. »

1983

Pierre Vanderbeck, Une « moutarderie » pour les enfants de Court-saint-Etienne, LB 23/11/1983

1983

Aux côtés de ses parents défunts, un mioche (2 ans) de Hanovre est mort de faim, VA 22/3/1983

1983

Urbanisme: le bordel!, in: P.P? 25/5/1983, p.26

1983

P.P.?; 16/2/1983, p.142

« Un zozo paranoïaque a fait d’ une partie de la rue Haute une sorte de labyrinthe diabolique où, depuis, les enfants des écoles jusqu’aux braves vieillards des homes avoisinants, se cassent la gueule allègrement … »

1983

LB 11/5/1983: cinéma: le 27 mai: « La maman et la putain« , J. Eustache

1983

12/5/1983: FR3: Les malheurs de Cathy, Jean Prat: maquereau, putain, ta gueule

1983

8/5/1983: RTB: 21.20: Rends-moi la clé (1981) (Gérard Pire) du cul, merde, ta gueule,putain

 

« Les sous-doués »: se casser le cul, putain, merde, sauter

1982

Dessin, in: P.P.?, 30/12/1982, p.22: commentaire: ‘Putain …! Quel temps!’

1982

Film: Chaud Lapin, 9/2/1982, Pascal Thomas, F, 1974: caca

1981

in: Trafic urbain, Bruxelles étranglée, P.P? 21/5/1981, sous-titre (p.22) « le bordel … »

1981

30/1/1981: 20.45-21.15: émission « A suivre »: RTB:

sur Coluche: merde, cul, merdier

21.15-22.35: « Les WC étaient fermés de l’ intérieur »: chiottes, …, bordel de merde (x3), merde (x19)

1980

Jacques Hislaire, présente: « Si t’ es beau, t’ es con! » aux Galeries au Molière, LB 13/12/1980

1980

« Les couilles au cul« , (9.12 pm – 4/9/1980): Film « Na » – Jacques Martin, A2 (film fr. de 1973)

1980

« Si t’ es beau, t’ es con! », (Théâtre des Galeries, Bruxelles, 13/14 – 12 – 80)

1980

Match Torino-RWDM (2/10/1980): 10.40: commentaire sportif:  ‘conneries’

1980

RTB 12/6/1980: 9.55: « Il faut mettre une chaise pour y mettre un certain cul. »

1999

Ardennes-Publicité, 6/99, s.n.

Selon Pierre Guiraud (“Les gros mots”, coll. Que sais-je?), il existerait en langue française, plus de 9.000 gros mots répertoriés.

2000

 

 

in: Le calédonien de poche, Assimil, 2000

(p.44-45) exclamations très courantes

l’en = atténuation de l’enculé ! = l’empété !

La vulgarité de certains mots est souvent banalisée dans le contexte calédonien.

2007

Florenville / Le CPAS a le cul entre deux chaises, AL 30/06/2007

2008

Les enfoirés de Le Roux, VA 21/05/2008

L’école primaire et le comité scolaire de Le Roux (sic) ont mis sur pied un beau spectacle intitulé « Les Enfoirés » en référence au groupement d’artistes bien connus (…)

2008

Les relayeurs français très mécontents, in: AL 12/08/2008

La Fédération française de natation a été largement critiquée pour avoir modifié au dernier moment l’ordre de relais des Français sur le 4x100 m masculin. Amaury Levaux, 1er relayeur français ne mâche pas ses mots: « Sur l’ordre des relayeurs, la fédération nous a un peu «baisé» la gueule. Alain (Bernard) et Fred (Bousquet) devaient partir dans un autre sens».

2008

Radio Nostalgie 16.09 – 16.09 ?/2008 (check)

« Foutre le bordel, ça fait du bien. »

2015

Le «putain» de cri de Marie Gillain sacrée aux molières, in: Monde – 28/04 /2015 – L’Avenir (Avec Belga)

Les Molières récompensent chaque année les artistes et les spectacles les plus remarquables de la saison théâtrale. Marie Gillain a remporté le « molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre privé » pour son rôle dans « La Vénus à la Fourrure ». Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la comédienne belge s’est lâchée dans son discours de remerciements. (…)

Lâchant un « Putain ! » qui en a réveillé plus d’un dans la salle, la Belge a ensuite enchaîné ses remerciements en parlant des « sacrées couilles » de son metteur en scène Jérémie Lippmann et des « très très grosses » du producteur Pascal Guillaume. Rien que ça !

 

en général

Le théâtre amateur en français est généralement grossier.

 

Ainsi à Freux (B) en novembre 2008:

grossièretés (merde x 3)

obscénités (gestes obscènes pour simuler le coït / une émission sexy au début)

(sans parler de

 l’aliénation française :

–          Seine, Paris, Saumur

–          imitation de l’accent corse et marseillais

longueurs : coup de téléphone (+- 15’); grimaces; mimiques; répétitions abondantes; vulgarités (femmes légères); mépris de la femme.