1500s

Anvers, sous Charles-Quint, devint la première ville du monde.  Son importance vint du fait qu’ elle fut la ville des banquiers;  Une bourse y fut créée qui devint tout de suite l’ arbitre du change international.

 

1531

in : Wie werden Aktien gehandelt ?, P.M., s.d., S.20-21

 

Die erste europäische Börse übernahm ihren Namen von einem Marktplatz im belgischen Brügge – genannt ‘Burse’. Das war in 1531 in Antwerpen.

 

1605

in: Yves Vander Cruysen, Curieuses histoires des inventeurs belges, éd. Jourdan, 2012, p.265-273

 

Si Adam Smith et John Maynard Keynes sont considérés comme les pères de l’économie mondiale, force est de constater qu’ils se sont inspi­rés des travaux d’un jésuite anversois, Lenaert Leys, mieux connu sous son appellation latine de Leonardus Lessius. Celui-ci rédigea, en 1605, un traité intitulé « De justitia et iure» dans lequel il analyse les problèmes moraux soulevés par l’économie et la finance. Il va même jusqu’à calculer à quoi correspond un prix juste et à défendre, chose rare à l’époque dans les milieux religieux, le bien-fondé du taux d’intérêt.

 

Louis de Geer (1587-1952) - le père de l'industrie métallurgique suédoise

1600s - Jean Jacobs - fondateur d'un collège des Belges à Bologne (Italie) (in: LS, 05/09/1995)

1600s - Jean de Bergeyck, le Colbert Belge

(Jo Gérard, in: LB, 09/01/1997)

1700 s – Jo Gérard, Comment naquirent les indusries belges, in: LB

 

1700s - Michel-Jean Orban, inventeur des grands magasins

(in: Yves Vander Cruysen, Curieuses histoires des inventeurs belges, éd. Jourdan, 2012, p.77-80)

1700s - Pater / Père Ferdinand Verbiest en / in China/ Chine

De Belgische jezuïetenpater Ferdinand Verbiest richt als missiereis in China het observatorium van Peking op en laat meer dan 400 kanonnen maken voor keizer Kang-Hi, wiens secretaris hij is.

 

Le père jésuite Verbiest, missionnaire en Chine au 17e siècle, fonda l’observatoire de Pékin et fit fabriquer plus de 400 canons pour l’empereur Kang-Hi dont il était le secrétaire.

1784

in: Yves Vander Cruysen, Curieuses histoires des inventeurs belges, éd. Jourdan, 2012, p.265-273

 

François-Xavier Burtin (1743-1818) aurait, lui, été le premier à suggérer, dès 1784, la culture massive de la betterave sucrière pour remplacer la canne à sucre, difficilement cultivable dans nos contrées. Napoléon reprendra, bien plus tard, son idée.