1992

L’industrie du tapis, La Poste 4/1992

 

“L’art du tapis puise sa source en Egypte et en Perse, vers le 3e millénaire avant JC.  Dès le début, il est à la fois utilitaire, décoratif et symbolique.

Dès le 11e siècle, la tapisserie se développe en Europe, notamment à Poitiers et Limoges.  C’est à Bruxelles, au 16e siècle, que cette industrie connaît son âge d’or.” (…) d’autres villes ont été célèbres pour leurs tapisseries: Tournai, Audenaerde, Bruges et Gand.  (…) Actuellement, la Belgique est le deuxième producteur mondial de tapis avec 345 millions de km².

 

1992

Albert Burnet, Restaurions nos tapisseries, LS 30/03/1992

 

Avec Bruxelles pour foyer le plus rayonnant, et sans négliger le rôle de Tournai, d’Enghien, d’Anvers, de Malines, de Bruges, la tapisserie est un art bien de chez nous que nos liciers essaimèrent par la suite à l’étranger, dans des ateliers dont Aubusson ou les Gobelins devinrent les plus célèbres.”

 

1994

Vincent Henderick, L’amour du textile et de la tapisserie, LB 18/02/1994

 

Les historiens datent l’arrivée de la tapisserie en Europe au 8e siècle.

BXL, Tournai (dès le 15e) et Audenaerde, les 3 principaux centres belges de la tapisserie (+ Bruges, Enghien, Anvers, Grammont)

 

1995

Farcy Philippe, Tapisserie malinoise à New York, LB, 26/09/1995

 

Restaurée aux frais de la Belgique, une tapisserie de Pieter Colfs (1906-1983)  va retourner à l’ ONU. Prestige.

 

tapisseries de lissiers flamands à Cracovie

(LB, 15/12/1987)