2006

Christian Laporte, Les trains de pèlerins, des convois trop négligés, LB 07/10/2006

 

Les organisateurs de pèlerinages vers Lourdes tirent la sonnette d’alarme.

C’est un véritable chapelet de dysfonctionnements que dénonce l’Hospitalité belge de Notre-Dame de Lourdes, une coupole de 17 associations diocésaines et interdiocésaines qui ont en com­mun d’aider des pèlerins malades à se rendre au sanctuaire pyré­néen où la Vierge serait apparue à Bernadette Soubirous.

Un échantillon non exhaus­tif. .. Le pèlerinage de Gand a été averti quelques semaines avant son départ que le TGV serait remplacé par un Corail, bien plus lent. Pire : 30 heures avant le dé­part de Tourcoing, les voyageurs ont été avertis que le convoi démarrerait à 6 h plutôt qu’à 9h du matin. Conséquence : les mala­des ont dû quitter les hôpitaux et maisons de repos entre 1h et 2h du matin.

Les pèlerins d’Anvers ont eux mis quatre heures de plus que prévu pour arriver à Lourdes mais sans le matériel : ce dernier avait été dirigé par erreur vers la…Suisse. Les Tournaisiens n’ont pas été mieux lotis : il a fallu plus d’une journée pour rejoindre la cité mariale. D’autres pèlerins encore ont attendu près de trois heures à l’aube, en gare de Bor­deaux, parce que le personnel de la gare de Lourdes n’était pas en­core au travail.

Les passagers d’un autre con­voi ont eux dû patienter tout autant mais en gare de Lourdes. Enfin, et c’est encore plus grave, les wagons ambulances pour ma­lades ne sont pas climatisés mais pas imperméables pour autant : lorsqu’il pleut, les malades sont arrosés. Plus grave : ils ne sont ni nettoyés, ni désinfectés réguliè­rement ce qui accroît le risque d’épidémies.

Pour Jacques Bosteels, prési­dent de l’Hospitalité belge, la coupe est plus que pleine.

C’est ce qui l’a amené à inter­peller directement les autorités politiques et religieuses et bien entendu les sociétés de transport concernées, la SNCF et le Réseau ferré de France qui sont loin de communiquer entre elles comme il siérait. « Leur absence de com­munication est inexcusable et inadmissible. Ou alors, il y a une volonté délibérée de leur part de nuire aux pèlerins malades ou handicapés, ce qui serait encore plus grave ! La situation touche la Belgique mais aussi tous les pays voisins. C’est d’autant plus in­compréhensible qu’en même temps, la SNCF organise des voyages pour les plus démunis à 1 euro l’aller-retour. Une initia­tive qu’on ne peut qu’applaudir. Mais pour nos convois, on ne fait pas d’effort financier et surtout, l’organisation du transport n’est pas digne et humaine comme nous le souhaitons ».

Au passage, Jacques Bosteels constate que la SNCB n’a pas fait baisser les prix des pèlerinages alors qu’ils ont diminué pour les convois de sports d’hiver.

Le SOS de l’Hospitalité com­mence à porter ses fruits : le vice-président de la Commission et commissaire européen aux trans­ports Jacques Barrot a annoncé qu’il allait faire réaliser une en­quête auprès des sociétés de transport.

De leur côté, par l’entremise du cardinal Danneels, les évêques de Belgique ont officiellement in­terpellé leurs homologues fran­çais en charge des pèlerinages. Enfin, chez nous, le dossier est aussi suivi en très haut lieu.

2007

Daniel P. (Bruxelles), C’est un peu trop !?, in : DH 30/01/2007

 

« Bravo pour l’œuvre de l’abbé Pierre et qu’il repose en paix, il l’a bien mérité ! Mais je trouve que la RTBF en fait un peu trop. Lundi 22, elle change son programme; le vendredi, deux heures de direct pour ses funérailles. Ce que la RTBF oublie, c’est que, chez nous, nous avions l’abbé Froidure (les Petits Riens en 1939) qui n’a pas pu aller jus­qu’au bout de son œuvre. Il a été oublié, il n’était même pas parmi les 700 premiers nominés des préférés des Belges. Ils ont fait tous les deux la même chose : se sacrifier pour les pauvres. »

 

2008

F.M. (Tournai), Réorganisation épiscopale?, VA 31/05/2008

 

Mgr Danneels vient de remettre sa démission. Le fait a été largement médiatisé. Ce que l’on sait moins c’est que l’évêché de Lille vient d’être promu au rang d’Archevêché. Dans ma «bulle» de cristal, je vois volontiers un groupement Wallonie-Picardie où l’évêché de Tournai avec le Brabant wallon seraient adjoints à nos voisins français.

j’appuie mon intuition sur le fait que les «Provinces» des ordres religieux ont été remodelées. Elles sont devenues transfrontalières et basées sur des affinités géo-linguistiques… Avant la création de la Belgique, les Tournaisiens ont été sous la houlette des évêques d’Ypres, Noyon, Reims et autres. Alors pourquoi pas Lille?

 

2009

Français, le père Damien ?

30 Septembre 2009

DEPECHES CATHOBEL – BELGIQUE – Bruxelles

 

Une dépêche AFP du 28 septembre titrait  « Deux Français canonisés le 11 octobre à Rome », répétant  dans le texte « Deux Français, Jeanne Gugan, fondatrice de la Congrégation des Petites soeurs des pauvres, et le père Damien de Veuster, missionnaire aux îles Hawaï, seront canonisés le 11 octobre par le pape Benoît XVI à Rome, a annoncé lundi la Conférence des évêques de France (CEF). ». Bon sang de Belge ne saurait mentir, celui du Père Tommy Scholtes, Directeur de l’information de l’Agence Cathobel et Chargé de l’information à la presse pour la Canonisation du Père Damien, prend le ton de l’humour pour rétablir la vérité. Relation des faits …dans un communiqué en forme de clin d’oeil signé du P. Scholtes.

Etonnant : un article sur le site de l’excellent journal La Croix du 28 septembre 2009 intitulé « Deux Français canonisés le 11 octobre ». L’article est signé de l’AFP (Agence France Presse), une des plus importantes agences de presse du monde. Mon sang « belge » ne fit qu’un tour… Commence alors une course téléphonique et de courriers électroniques. Cherchez sur le site internet de l’AFP un numéro de téléphone ! Cherchez une adresse électronique sur le site AFP ! Vous ne trouverez pas. J’ai fait l’exercice.

Un de mes vieux agendas comprenait un numéro de téléphone… Le journaliste de service contacté par mes soins ne « savait de rien » comme on dit à Bruxelles. Comme je lui lisais l’article in extenso, parce qu’il ne pouvait pas aisément voir cette dépêche française sur son PC (sic !) il devait se rendre à l’évidence…mais affirmait en même temps que cela avait été déclaré par les évêques de France ! Après mon étonnement et ma perplexité, le journaliste AFP de Bruxelles allait téléphoner à Paris parce que cela n’avait été diffusé qu’en France… Il essayait toutefois de justifier en expliquant que le Père Damien avait prononcé ses voeux religieux à Paris… et de lui dire « cela le rend Français ? » Non non répond-il, il est précisé  aussi qu’il est né à Tremelo… Il va téléphoner à Paris… Vingt minutes plus tard, il me rappelle sur le GSM… « L’erreur est chez nous à l’agence AFP  et ce ne sont pas les évêques de France qui ont déclaré cela ! Nous allons faire une correction et cela dépendra de La Croix s’ils veulent publier le correctif… »

Pas un mot d’excuse.
Et voilà une nouvelle d’agence qui fait plus sourire qu’autre chose qui fait le tour… et les évêques de France accusés de « récupération » alors qu’ils n’y sont pour rien !
La Libre Belgique et Bel RTL Matin, reprenant de bonne foi cette info de l’AFP finissent par sourire, avec un léger grincement, des évêques de France « récupérateurs de sainteté »… J’espère simplement que l’on dira dans les mêmes espaces que les agences de presse peuvent se tromper, qu’elles peuvent le reconnaître, – sans s’excuser-  et que les évêques de France sont évidemment absous de ce péché qu’ils n’ont jamais commis !

Ctb/TS