1980

J.G., René Swennen dans le collimateur, PP? 04/09/1980

 

… certains francolâtres peuvent rêver de la France: les Français, eux, ne nous associent pas à leur vie culturelle (nous ne pouvons pas entrer dans leur académie) si ce n’est comme clients de la « francité » au même titre que les Sénégalais ou les Malgaches.  De la France, nous recevrons toujours plus d’avanies que d’amitié. »

 

1993

D.G. de Bxl, Merci Stéphane, Télépro, 2070, 06/01/1993

 

« C’est chouette d’avoir parmi nos compatriotes un mec comme Stéphane Steeman, qui pour une fois, et pas deux, ne se laisse pas faire quand ces ‘trois lettres’ de Français se permettent leurs critiques à ras des pâquerettes et qu’ils prennent ça pour de l’humour. »

 

1998

Pol Halut (Huy), Les fantômes du roi Léopold II, VA 06/11/1998

 

Le méchant ouvrage Les Fantô­mes du roi Léopold II n’est qu’un re­make de plus des multiples accusa­tions qui n’ont cessé, de 1900 à 1960, de salir la mémoire de Léo­pold II et l’œuvre des laïcs et mis­sionnaires belges au Congo… dont nos enfants peuvent être fiers. La presse se devrait d’apprendre aux en­fants, puisque la société et l’école le font si mal, que les Belges ont appor­té la « civilisation » au Congo. Il faut aujourd’hui le clamer haut et fort que « civiliser », cela a été :

1. Établir dans cet immense pays la paix, je dirais la pax belgica. Avant notre arrivée, il y avait des guerres tribales incessantes avec leurs séquelles barbares.

2.  Supprimer l’esclavage interne.

3.  Battre et rejeter hors du Con­go, et cela au prix de durs combats au cours desquels nombre de nos compatriotes trouvèrent la mort, les esclavagistes arabes qui, dans l’est et le nord du pays, razziaient de nom­breux villages, emmenant avec eux de nombreux indigènes de tout âge comme esclaves.

4.  Juguler les grandes endémies qui décimaient ces populations en soignant celles-ci avec les moyens médicaux les plus modernes du mo­ment.

5. Enfin, pour les chrétiens, ap­porter les valeurs évangéliques en Afrique centrale et en même temps l’instruction à des peuples qui, au mieux, avaient atteint l’âge du fer.

 

2001

Jacques Istasse (Charleroi), Trahison, in : Le Vif 05/01/2001

 

Au sommet européen qui s’est tenu à Nice, la France a trahi la Bel­gique. Alors que la Belgique est un des premiers membres fondateurs de l’Europe, elle a maintenant une voix de moins au Conseil des ministres que les Pays-Bas. (…)

Le grand tort avec la France, c’est que les Alliés ont consenti à la mettre dans le camp des vainqueurs après la dernière guerre mondiale alors qu’elle était, non seulement archi-vaincue, mais collaboratrice avec l’Allemagne : la quasi-totalité de ses magistrats avait prêté allégeance à Vichy et la Gestapo française n’avait rien à envier à l’autre. (…)

La France ne sait pas non plus admettre que, depuis la fin de la der­nière guerre, les Américains trustent les prix Nobel et que la vie culturelle se concentre maintenant à New York et non plus à Paris.

Quant à son œuvre « civilisatrice » coloniale, on commence maintenant à révéler publiquement les horreurs en Algérie, de même que la vérité sur le régime pétainiste a mis quelque cin­quante ans pour commencer très timide­ment à sortir en France.

 

2002

BIRMANIE / Les fac de Namur boycottent le pétrole « birman » de Total, LB 01/02/2002

 

Les facultés universitaires de Namur ont annoncé qu’elles cessaient de s’approvisionner chez Total-Elf-Fina pour le carburant des véhicules de service, et qu’un autre fournisseur sera sans doute choisi cet été lors de l’échéance du contrat les liant avec TFE pour leur prochain contrat de mazout de chauffage.

 

2008

René Renou (Aubange), La Wallonie rattachée à la France?, in : AL 12/08/2008

 

Ça me fait bien rire. Comment être rattachée à un pays qui a donné la Légion d’Honneur à Poutine, responsable de la mort de milliers de personnes en Tchétché­nie, et aujourd’hui responsable de la chasse aux gens vivants en Ossétie du nord? le pense que les Wallons sont plus intelligents et plus sensibles à l’humanité que cette France prétentieuse qui ne voit que ses intérêts économiques au détriment de la dignité hu­maine. Que veulent les Wallons? Être dans un état sans morale, dans un état sans respect de l’être humain? La Wallonie est belge et la Belgique est synonyme d’unité nationale et d’unité entre tous les peuples de la terre.

 

2008

Germain Pirlot, Le revers du rattachisme, in : AL 08/08/2008

 

Les rattachistes avec la France devraient penser à toute une série de modifications que cela implique­rait; non seulement la Wallonie perdrait son autonomie régionale, mais cela entraînerait une révision profonde dans bien des domai­nes : système scolaire, système syndical; système des salaires (qui ne seraient plus automatiquement indexés); système policier, sys­tème juridique, système des pensions, système médical, système des allocations sociales (plus de chômeurs à vie),… Les rattachistes sont-ils prêts à en payer le prix? En outre, les Hexagonaux sont-ils aussi prêts à éponger la dette de la région wallonne, car, forcément, celle-ci devra partager la dette de l’État belge avec la Flandre. Si une telle éventualité devrait se concrétiser, les Wallons auraient tout intérêt à réclamer que le rattachement se fasse dans le cadre d’une «France fédérale» accordant une très large autono­mie à ses régions, et à ses différents peuples qui sont toujours oppressés (Corses, Bretons, Basques, Alsaciens, Occitans,… Wallons?).