La France impérialiste nuit à l'environnement en Belgique...

La France impérialiste nuit à l’environnement en Belgique…

 

1981

Manifestation anti-nucléaire à Charleroi, LB 05/11/1981

 

“Une trentaine de manifestants du comité antinucléaire de Charleroi ont envahi les bureaux du consulat de France, boulevard Devreux, à Charleroi.  Ils arboraient ds calicots hostiles à l’installation de la centrale nucléaire de Chooz.”

 

1982

La rage progresse en Gaume, LB 09/01/1982

 

“La France ignore les campagnes de gazage des terriers de renards telles qu’on en organise chaque année, à Virton, entre le 15 avril et le 15 mai, époque qui suit directement la naissance des renardeaux.”

 

1986

Michel Claessens, Même la pollution est régionalisée, LB 12/05/1986

 

“LEspierres, qui se jette dans l’Escaut, constitue en effet la “poubelle industrielle” du nord de la France, “l’égout de Lille”.  “Il détient le record européen de la pollution par le chrome et les trois quarts du cadmium présent dans l’Escaut proviennent en réalité de l’Espierres (donc de France).”

“Depuis 150 ans, les négociations avec la France concernant l’exportation de la pollution se sont toujours soldées par un échec !”

 

1986

Comines déclare la guerre à Lille, LB 14/05/1986

 

Les Français veulent installer un dépôt d’immondices à 4 km de la frontière.  Grogne belge.

Un projet de la communauté urbaine de Lille / 88 ha / H 80 m.

 

1989

J.-L. M., Estaimpuis, plainte contre la France, LS 25/11/1989

 

‘La mobilisation s’y poursuit contre le projet de la Communauté urbaine de Lille de construire au lieu-dit Grimonpont, près de la frontière franco-belge, une usine d’incinération de résidus urbains.’

La direction générale de l’Environnement de la CEE entame une enquête et en cas de non respect des directives communautaires applicables à un tel projet, elle “entamera contre la France la procédure d’infraction prévue à l’article 169 du traité.”

 

1990

Sabine Collin, SOBAGI II et le PLAN WALLON, LS 01/06/1990

 

“Le plan wallon de gestion des déchets industriels est sur la table …  Pièce maîtresse, Sobagi II (Cockerill et Lyonnaise des Eaux) a son permis d’exploiter.” (à Engis) /par Guy Lutgen/

 

1990

Les ‘trois frontières’ manifestent à Rodange, AL 07/05/1990

 

“Ils étaient près de 1500 à manifester samedi après-midi à la frontière de Rodange.  1500 manifestants belges, français et luxembourgeois bien décidés à faire preuve de leur mécontement vis-à-vis des projets de la Société Lorraine de récupération installée à Longlaville, à deux pas des frontières belges et grand-ducales.  Le message des habitants de ce coin des trois frontières était clair: “Nous ne voulons pas devenir la poubelle de l’Europe!”

 

“Traitement de déchets d’aluminium, de plomb, d’hydrocarbures et autres produits tels sont les projets de la S.L.R.”

 

“Aucune information n’a pour l’instant filtré en ce qui concerne le respect des normes à appliquer dans ce domaine.”

 

1992

Jean-Claude Fonck, Le Luxembourg belge interpelle Mitterrand, LB 28/01/1992

 

Daniel Ledent, député permanent de la province de Luxembourg, vient de faire part au président français des inquiétudes des habitants de cette province relatives à différents problèmes d’environnement engendrés par certaines installations situées en territoire français, à proximité de la frontière belge, et qui pourraient avoir des retombées au-delà des frontières.  Cf  la centrale nucléaire de Cattenom. 

Il demande que soit installé comme pour le Grand-Duché de Luxembourg un téléphone rouge qui permettrait un contact direct et permanent avec cette centrale.

 

1993

Jean-Claude Fonck, Longlaville dit non à l’ extension d’une société de récupération, LB 01/02/1993

 

“Des associations du triangle transfrontalier franco-belgo-luxembourgeois s’ inquiètent du projet de la Société lorraine de récupéation de résidus ferreux.” pour une protection des eaux souterraines, pour une protection contre l’ éparpillement par le vent des matières stockées contenant des métaux lourds lixiviables.

 

1994

Francis Laroche, Un nucléo-musée ouvre à Chooz, LB 01/06/1994

 

Les Verts entendent dénoncer l’inutilité des centrales nucléaires.

La production des 2 unités de Chooz B1 et B2 dès 1995 est inutile dans le contexte énergétique actuel français (production excédentaire) et belge (auto-suffisance).

 

1996

D.F., Remous franco-belges au tour du canal, LB, 08/09/1996 (Estaimpuis)

 

La métropole lilloise pollue la vallée de l’Espierre.

Les écologistes belges écrivent au président Chirac.

Ils exigent des autorités françaises qu’elles respectent les directives et les recommandations européennes en matière d’environnement.

En effet, chaque débordement de l’Espierre, qui prend sa source dans la région lilloise, provoque une pollution du canal adjacent, polluant ainsi un des sites naturels les plus prisés de la région scaldéenne.

 

Dans un communiqué, l’Association de protection de l’environnement de la vallée de l’Espierre (Apeves) dénonce l’ inertie des pouvoirs publics tant du côté français que belge.

 

1996

M.M., Centrale de Chooz: où sont les plaquettes d’ iode?, VA 12/11/1996

 

Les habitants des communes environnantes devaient recevoir des plaquettes d’ iode en guise de mesure de prévention.

“En France, elles ont été distribuées!”

 

1997

CHOOZ.  Comprimés d’iode pour les riverains français de la centrale, LB 07/10/1997

 

Les habitants de Beauraing, Doisches, Hastière et Viroinval – sur le territoire belge – ne bénéficient pas de cette mesure de prophylaxie généralisée. 

 

1998

La centrale de Chooz a-t-elle des effets sur la santé?, LB 29/01/1998

 

La centrale nucléaire de Chooz, la plus importante d’Europe.

Selon certains, dont des médecins, ce voisinage aurait un impact sur l’augmentation de cancers de la thyroïde.

 

1998

Fin d’une épopée, VA 23/10/1998

 

Fini l’afflux de déchets de France, à l’époque où les Français tapaient tout dans la Meuse.

(Georges Coleau, ancien éclusier sur le barrage manuel d’Hastière, automatisé en 2001)

 

2000

X.Du., Deleuze accuse La Hague d’échanger les déchets radioactifs belges, LB 07/06/2000

 

Les Français qui recyclent le combustible belges enverraient d’autres résidus que ceux prévus.  les électriciens réfutent.

 

2000

Radioactivité anormale à Chooz, LS 26/09/2000

 

Une radioactivité anormale a été constatée sur un chemin de halage longeant le site de l’ancienne centrale nucléaire de Choz (Ardennes) à l’arêt depuis lusieurs années et en cous de démantèlement.  Mais cette radioactivité ne semble présenter aucun danger (sic) pour la population. Un liquide radioactif s’était apparemment infiltré dans la terre. Les premiers résultats montrent la présence de radioéléments, ce qui confirme l’existence d’une contamination radioactive.

 

2003

Emmanuel Wilputte, La Meuse belge, enviée des Français, AL 04/01/2003

 

Les inondations auraient été plus catastrophiques en haute-meuse sans d’importants travaux d’infrastructure, que nous envie la France.

Suivant le maire de Givet, Claude Wallendorff, ses citoyens sont des oubliés de l’Etat /français/. Depuis 30 ans, je n’ai jamais vu des travaux de dragage sur la Meuse. Du côté des barrages, à part un nouvel ouvrage à Monthermé, nous devons nous contenter des vieilles écluses à aiguilles, pas celles à clapets comme de l’autre côté de la frontière. (…) Pour notre part, nous dépendons de ministres installés à Paris, (…). Nous dépendons d’eux, ainsi que de hauts fonctionnaires inamovibles. Entre énarques, ils se tirent rarement dans les pattes. Vous avez de la chance, en Belgique, de ne pas avoir d’Ecole nationale d’Administration. »

 

2006

Tsjernobyl / Jan Lippens, Prof. Schonken: “De politici hebben de mensen toen bewust dom gehouden”, in: Humo 3408, p.52-, 2006

 

In Frankrijk hebben ze alles stilgehouden. Dat komt omdat de Franse overheid zowat alle meetinstallaties onder controle had.

Wallonië keek vooral naar Frankrijk, en daar deden ze helemaal niks.