Des cavaliers namurois aux Eperons d’Or, LB 11/05/1983

 

“Certains historiens  estiment que le mérite de la victoire des Flamands contre les Français à la célèbre bataille des Eperons d’Or revient en partie à des Wallons: 300 cavaliers namurois combattaient, en effet, avec les Flamands.”

1302 - La Bataille des Eperons d'Or (ou Bataille de Courtrai)

(in: Aug. Smets, Notre Pays, Office de Publicité, Bruxelles, 1923)

Paul Vaute, Les Eperons d’Or décapés, LB 13/12/2002

 

« A la fin du 14e siècle », souligne Marc Boone (in : 1302, Le Désastre de Courtrai, Fonds Mercator), « les châtellenies méridionales cédées en 1305 furent de nouveau réunies à la « patrie » dans le contexte d’une nouvelle construction politique, celle des ducs de Bourgogne. La Flandre y deviendra la pierre angulaire de la logique antifrançaise des Bourguignons et de leurs héritiers habsbourgeois. »

Suivant Jo Tollebeek (in : op.citat.), « la victoire de Groeninghe, remportée sur les conquérants français, était – tout comme la révolte du 16e siècle et la révolution brabançonne, dirigées respectivement contre les envahisseurs espagnols et autrichiens – une préfiguration de la révolution de Septembre, le moment glorieux de l’établissement définitif de la liberté belge. »

1304 - la Bataille du Pevelenberg (Mons-en-Pévèle)

1480

Maurice Awoust, Li Payis d’ Lîdje èt nos-ôtes VI, in : La Nouvelle Gazette, s.d.

 

Au mwès d’ fëvri 1480, Louis de Bourbon a pèrmètu qu’ on portchèsse dins lès-èglîjes po sawè rabistoker l’ coléjiale di Walcoût.  Gn-aveut télemint d ‘miséres dins l’contréye qu’ on n’ aureut seû trouver lès liârds qu’ i faleut.

Après qu’ lès sôdârts da Henri II ont ieû brûlé Flo­rène èt Fosse au mwès d’ julèt’ 1554, lès Fosswès ont r’clamè dès drwèts au Prince-èvèke, Gérard de Groesbeek. C’ èst li qu’ a fwârdjî l’ « Sèrimint dès-Ârkîbûsîs ». Cèti-ci sont-st-au comincemint dès Mârches; di Sint-Fouyin à Fosse.

 

1500s

P. Pierret, éd., Saint-Hubert, 1973, Province de Luxembourg

 

(p.29)”Au milieu du XVIe siècle, les huguenots dévastent Orval et Saint-Hubert.”

 

1554

Montaigle: la lutte d’une forteresse contre l’usure du temps, VA 18/10/1991

 

En 1554 (sic), lors des guerres qui opposèrent le roi de France Henri II à Charles-Quint (sic), ‘elle fut incendiée et largement détruite et ne fut jamais réédifiée par l’ennemi.’

 

1595

Un Virtonais prisonnier de guerre des Français en 1595, in: Le pays gaumais, 1-4, 1941, p.20

 

1600s

Richelieu fit arracher les vignes le long de la Meuse pour ne pas concurrencer les vins de France.