3.5.3 Irréguliers

 

 

bon

mèyeû (C, E, O)

li mèyeû (id. ou èl mèyeû (O))

mwaîs (måva (E); mauvés (Bast. 1965, 49), mwés (Balér., s.d.)  (O)) (mauvais)

pîre (C, O; pés (E))

li pîre (= mauvais) (C, O; li pés (E))

                                   

Mais : mwaîs (fâché ou « mauvais » par rapport aux sens, au corps ou au temps), pus mwaîs, li pus mwaîs.

 

Ex : Èlle a co stî pus mwaîje, quand èlle a apris qu’i s’ aleûve mârier.

L’ ansène di pourcia sint pus mwaîs qu’ ça.

Mès djambes sont pus mwaîjes qui m’ keûr.

I fieûve pus mwaîs èyîr qu’ odjoûrdu.

Li r’ méde èst co pés qui l’ må. (E)

 

Mais : I gn-a pîre qui li.

 

N.B. « pîre » signifie parfois « pus fwârt » plus fort).

Ex : I cache, i cache, co pîre qui s’ il aureûve one fôrtune à trover.

 

On entend également, ironiquement ou non « li pus pîre », et comme expression normale « li pîre dès pîres ».

Ex : Èl pus pîre, c’ èst qu’ èle î àlèyî s’ santè. (Balériaux, s.d.) (O)

El pîre dès pîres, c’ èst di n’ nén rèspècter sès parints. (id.)

 

Remarque : mèyeû (meilleur), généralement invariable au singulier, fait parfois « mèyeûse » au féminin.

 

Exemples d’auteurs

 

 « One di nos mèyeûs gades …» (Gillain 1927, 50) (C)