1980

ESPAGNE: un militant basque tué à Biarritz, LB 31/12/1980

 

José-Martin Sagardia, 29 ans, a été tué mardi matin à Biarritz dans J’explosion de sa voiture piégée.  Il était membre de la commission exécutive de l’Organisation séparatiste basque E.T.A. Il avait fui en France en 1975 et avait directement participé à l’attentat à la bombe contre un véhicule de la police espagnole le 2 décembre 1975 près de Bilbao.  Trois membres de la Guardia, Civil avaient été tués 1ors de cet attentat.  C’est le cinquième militant basque espagnol à périr dans des attentats exécutés en France.  Selon le journal madrilène « El Pais », les auteurs seraient d’anciens membres de l’O.A.S. recrutés par les services secrets espagnols.

 

1996

Entraînement d’ Iparretarrak au Liban?, LB 23/10/1996

 

Plusieurs membres du groupe basque français Iparretarrak se sont entraînés le mois dernier avec des “gardiens de la révolution” iraniens dans la vallée libanaise de la Békaa, selon une source libanaise.

 

1999

Plainte pour violation des droits de l’homme, LB 14/05/1999

 

Une quarantaine de familles de prisonniers de l’ETA ont porté plainte en France pour violation de la Charte européenne des droits de l’homme.  Selon elles, les conditions de détention des prisonniers et leur incarcération loin du Pays basque constituent ‘une atteinte anormale au respect de (leur) vie familiale et un traitement inhumain et dégradant.”

 

1999

Pascale Bourgaux, L’ETA annonce la fin de la trêve, LB 29/11/1999

 

Après quatorze mois de trêve, l’organisation terroriste basque reprend la lutte armée.

INQUIETUDES DE LA FRANCE

Les jeunes indépendantistes “gazteriak”, au Pays basque français, a des liens très forts avec les jeunes basques espagnols de “jarrai”, organisation proche de l’ETA.

 

2001

Crece el voto nacionalista en el País vasco Francés, El Pais, 20/03/2001

 

Abertzaleen Batasuna (Unión de Patriotas), una formación nacida en 1988, ha logrado alderedor del 10 % de los votos en las elecciones municipales y cantonales del departemento franc és de Pirineos Atlánticos, tras haber obtenido alrededor del 4 % en las últimas elecciones regionales.

Eso formación presentó candidatos en todos los cantones vascos y logró la elección de Jean-Michel Galant en uno de ellos, el de Saint-Etienne-de-Baigorry, lo que le permite integrarse en el Consejo General del departemento.

Otro miembro de la misma formación, Alain Iriart, ha sido elegido alcalde de Saint-Pierre d’Irube, una ciudad costera con casi cuatro mil habitantes, en la que sacó el 55 % de los votos.

 

2001

José Alves, Espagne – Herri Batasuna change de nom et durcit sa ligne / Batasuna choisit le camp de l’ETA, LS 25/06/2001

 

Dans Batasuna (Unité), un parti pour l’ensemble d’Euskal Neris (Patrie basque), plus de la oitié des 36 membres de la direction natinale ont moins de 35 ans et sont issus directement de l’ETA ou du mouvement des jeunesses séparatistes Jarrai-Haika.

 

2001

Pía Díaz, Medio millón de niños en combate, El Pais, 13/06/2001

 

« Haika, una organización vasca, fue creada en abil del 2000 por los ‘cachorros’, asociados con el movimiento ETA. Sus actividades han sido descritas como ‘una Intifada juvenil’, afirmó Judit Arenas, directora de comunicaciones de la coalición + para Acabar con la Utilización de Niños Soldados », quien ayer difundió este informe en Johanesburgo.

 

2001

Arles: un militant basque libéré, La Provence, 14/07/2001

 

Après 17 ans de réclusion, Gaby Mouesca a quitté la maison centrale hier. Il est interdit de séjour dans 23 départements français.

Il a attendu pendant près de 15 ans son procès en assises, provoquant la condamnation de la France par la Cour européenne.

 

2001

FRANCE / Condamnée pour un livre interdit, LB 18/07/2001

 

Une association culturelle basque, dont une publication avait été interdite pendant neuf ans, a obtenu mardi la condamnation de la france devant la Cour européenne des droits de l’homme, pour violation de la liberté d’expression.

La France devra verser 250.000 FF à l’association basque Ekiin (En avant), en réparation du dommage matériel, et 50.000 FF pour le dommage moral causé par cetet interdiction, mais aussi pour la durée excessive devant les tribunaux français. Paris est en oture condamné aux frais et dépenses.

 

2002

Mouton Olivier, Sur les cimes de l’autonomie basque, LB 17/11/2002

 

« On évoque (…) les revendications des cousins de Bayonne en faveur d’un département basque unique du côté français. »

 

2005

Paris accusé d’espionner les Basques de Batasuna, LB 02/06/2005

 

Le parti indépendantiste basque radical Batasuna a annoncé avoir découvert deux micros munis d’émetteurs dans ses bureaux à Bayonne.

Un porte-parole a déclaré : « De telles pratiques contreviennent à toutes les formes normales de fonctionnement d’un pays dit démocratique et respectueux des différentes options politiques ».

 

2006

Leo Wieland, Der Traum vom Grossbaskenland, FAZ 2006

 

« Der kleinste Teil in dem ,,Wiedervereinigungskonzept » der Nationalisten ist mit knapp dreihunderttausend Einwohnern und rund neunhundert Quadratkilometern das französische ,,Iparralde ».

 

2007

Bernard Delattre, Le leader des indépendantistes basques libéré, LB 15/02/2007

 

Philippe Bidart remet la pression dès sa sortie de prison, où il a passé 19 ans.

Coiffé du béret basque, bran­dissant le drapeau basque, s’ex­primant en basque, Philippe Bidart a réclamé qu’un « processus de paix » soit « enclenché » au pays basque français, passant notam­ment par la libération des « pri­sonniers politiques » basques, au nombre de 150 en France.

 

2007

Alessandre Coppola, Troppe bombe contro l’albergo Ducasse lascia i Paesi Baschi, Corriere della Sera 19/02/2007

 

La risposta potrebbe es-sere nel comunicato emes-so dal ramo francese di Ba-tasuna, il partit» separati-sta basco: «Ci rallegriamo délia decisione, il ritiro di Alain Ducasse /chef cuisinier – 3 étoiles au Michelin /  serva da esempio a tutti gli altri affaristi che per il turismo saccheggiano e rendono folcloristico il Paese basco». L’ultimo volantino, che chiude cinque anni di manifestazioni e attentati.

 

2007

From: kemennadenn

To: kemennadenn@yahoogroupes.fr

Sent: Saturday, June 16, 2007 1:12 PM

Subject: [kemennadenn] Dumé Pasqualaggi – Arnaldo Otegi

EMGANN
Emsav an tu kleiz evit Breizh dizalc’h
Mouvement de la Gauche Indépendantiste

BP 70215
22202 Gwengamp cedex
www.emgann.org

Kemper, 15/06/07

Communiqué de Batasuna, Anaram Au Patac et Emgann.
Transmis par les relations internationales d’Emgann.

Dumé Pasqualaggi – Arnaldo Otegi

Le porte-parole du parti de la gauche indépendantiste basque
BATASUNA, illégalisé dans l’Etat Espagnol depuis 2002, a été arrété
vendredi 8 juin sur la base d’un jugement prononcé depuis plusieurs
mois à une condamnation de 15 mois d’incarcération pour avoir
participé à un hommage à un militant décédé, ce qui pour la justice
espagnole relève de l’apologie du terrorisme.

Dominique Pasqualaggi, incarcéré suite à l’attentat d’Aix-en-
Provence qui avait coûté la vie à Lisandru Vincenti, a fait jeudi 14
juin une chute dans des conditions troubles dans les locaux de la
SDAT à Paris, lors d’une garde à vue prolongée depuis mardi 12. De
sérieux doutes planent sur les conditions de ce drame.

Ces deux évenements, auxquels nous pourrions rajouter des dizaines
d’arrestations, d’illégalisation de partis ou d’associations, des
centaines de prisonniers politiques basques et corses emprisonnés en
France et en Espagne, sont significatifs de deux conflits poltiques
auxquels des réponses politiques doivent être apportées.

Les organisations suivantes : Batasuna (Pays Basque), Emgann
(Bretagne) et Anaram Au Patac (Occitanie), signataires de l’Appel de
Corti (août 2006), expriment leur solidarité avec Arnaldo et
Dominique, et appellent de leurs voeux la mise en place d’un
processus de paix au Pays Basque et d’une solution négociée en
Corse. Les Etats Espagnol et Français doivent se mettre au diapason
du droit international des peuples.