France / Secteur de l’alimentation : scandales, …

2000

Caroline Gourdin, Du canard pourri saisi en France à l’insu de tous, LS 24/10/2000

 

 » Le Parisien /Aujourd’hui  » révèle un nouveau scandale alimentaire.

Un opération de blanchiment d’argent viendrait s’y ajouter.

En mai 1999, un inspecteur des services vétérinaires de la Dordogne saisit 23 tonnes de canard impropre à la consommation dans une entreprise spécialisée dans la conserve gastronomique, la société Cyprien. Le rapport indique la présente sur ces cuisses d’ ‘hématomes’, de ‘nécroses’, de ‘putréfactions’. Certaines ont encore leurs palmes, voire des plumes.

A l’époque, a découverte est passée sous silence par les pouvoirs publics. Or, au moment du contrôle, 6.000 boîtes de conserves sont prêtes à partir sous le label  » confit de premier choix  » !  (…) Le doute plane sur l’éventuelle distribution de stocks du même type, avant la saisie. « 

 

2000

France / Des milliers de bovins contaminés dans la chaîne alimentaire, LB 14/12/2000

 

Suivant une chercheuse britannique, dans la rebue « Nature » de ce jeudi, près de 9800 vaches ont été atteintes de la maladie de la vache folle en France depuis 1987, date à laquelle l’épidémie a été découverte. Et la grande majorité seraient entrées dans la chaîne alimentaire.

Christel Donnelly, du département d’Epidémiologie de l’Imperial School of Medecine de Londres, estime que pour la seule année 2000, ce chiffre se situe entre 49 et 100, en fonction du taux de détection. Son estimation du nombre d’animaux infectés est très largement supérieure aux chiffres officiels fournis par les autorités françaises.

(…) Par comparaison, à la date du 13 décembre, le ministère de l’Agriculture français annonce avoir recensé 215 cas de bêtes atteintes par l’ESB depuis 1991.

 

2000

France / Des vaches contaminées en nombre, LB 12/12/2000

 

La campagne française de dépistage révèle que 2,1 bovins sur 1.000 jugés à risque étaient atteints de la maladie. Un taux de prévalence élevé et qui suscite des inquiétudes chez les scientifiques.

(…) trois fois plus de cas d’ESB ont été recensés par ce programme de tests rapides que dans le cadre du réseau d’épidémio-surveillance organisé depuis 90.

 

2000

Joëlle Meskens, De la viande suspecte a été vendue dans les supermarchés français, LS 21/10/2000

 

39 grandes surfaces du groupe « Carrefour » ont dû retirer de leurs rayons près d’une tonne de viande de bœuf potentiellement contaminée par l’ ESB. Et il y a tout lieu de croire qu’une partie de ces lots a déjà été consommée.

Quelques jours auparavant, le quotidien  » Libération  » avançait que des farines animales continuaient de circuler dans l’Hexagone, l’inspection tolérant un seuil de 0,3 % dans l’alimentation pour bovins. Information démentie par le gouvernement.

 

2000

Laurence D’Hondt, Anxieuse, la France redoute ses vaches folles, LB 8/11/2000

 

Le témoignage des parents du petit Arnaud agonisant, incendie les consciences. Et met la classe politique sur le grill.

 

« Certains pays d’Europe, notamment la Pologne, ont décidé d’interdire l’importation de bœuf français. »

 

« La France, qui s’est longtemps gargarisée d’être le pays européen le plus soucieux de la « bonne bouffe », se trouve ainsi d’un seul coup mise au banc des accusés par ses voisins européens – mais également par ses propres citoyens. » (…)

 

« Le témoignage des parents d’ Arnaud, qui affirmaient sur M6 avoir été contraints de se taire et de ne pas affoler les médias, n’aura évidemment pas contribué à apaiser les esprits. »

 

2000

More infected cows found, ITH 12/12/2000

 

Extensive tests to determine the penetration of « mad cow » disease in France have indicated a higher-than-expected degree of infection, with 2.1 cows per thousand at-risk cattle displaying sign of the disease, food safety officials announced Monday.

 

2001

Michel De Muelenaere, Vache folle: des familles attaquent l’Etat français, LS 28/11/2001

 

L’affaire de la vache folle débouchera-t-elle en France sur un procès aussi retentissant que celui du sang contaminé? La perspective existe après l’ouverture d’une action de « mise en responsabilité » de l’Etat français par les familles de deux des victimes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Arnaud Eboli et Laurence Duhamel sont décédés – lui en avril 2001 à 20 ans, elle en février 2000 à 36 ans – après avoir consommé de la viande contaminée par l’ESB, l’encéphalopathie spongiforme bovine.

(…)

Des enquêtes parlementaires ont montré que l’importation en France de farines de viande potentiellement contaminées en provenance du Royaume-Uni s’est poursuivie après leur interdiction formelle dans l’alimentation des bovins

 

2001

Moins de vins français, AL 03/08/2001

 

Les vins français se vendent de moins en moins bien à l’étranger.

En 2000, et par rapport à l’année précédente, la baisse des exportations est de 30 % pour les bourgognes, de 22 % pour les vins de la Loire et de 17 % pour les beaujolais.

Ceci est dû en partie à la concurrence des vins américains, australiens et sud-africains.

 

2002

« Alte Weine durch jüngere ergänzt », FAZ 05/04/2002

 

Nach der Tageszeitung « Le Parisien » scheint sich ein Weinskandal anzubahnen : zahlreiche Weingüter haben regelwidrig teure Jahrgänge mit jüngeren verschiedener Herkunft angereichert.

 

2002

BSE-risk French beef seized, The Times 05/09/2002

 

Spinal cord in French beef destined for consumption in Britain has been seized by hygiene inspectors. Such meat is classified as high-risk because it is among the aprts of the cow most likely to contain BSE.

It is the first time the French have been found in breach of the rules to curb the spread of BSE (“mad cow” disease) and the disclosure will embarrass the French authorities, who continue to ban British beef.

 

2002

Caroline Gourdin, Un chercheur français mis sur écoute ?, LS 11/01/2002

 

Selon « Le Point », un chercheur français, dénonçant dans un rapport la nocivité du sel ajouté dans les produits alimentaires, aurait été mis sur écoute par les Renseignements généraux, pour atteinte à la sûreté de l’Etat. (…)

Pierre Meneton a indiqué que l’excès de sel dans l’alimentation provoquait chaque année en France 75.000 accidents cardiovasculaires, 25.000 se terminant par des décès.

Mais « réduire de 30 % ces ajouts de sel entraînerait en France un manque à gagner de six milliards d’euros pour l’agroalimentaire », affirmait ce chercheur de l’Institut national de la santé et de la recherche (Inserm).

 

2002

France / Margaux 1900 et lafite 1900 : deux bouteilles mais un vin, LB 13/04/2002

 

Escroquerie aux faux margaux et lafite 1900

 

2002

Franse kaas mogelijk besmet, DS 07/08/2002

 

De kaas Coulommiers werd door het Federaal Agentschap voor de Veiligheid van de Voedselketen (FAVV) uit de handel gehaald omdat de kaas besmet kan zijn met “shigella sonnei”.

Risico’s: binnen vier dagen: buikpijn met vloiebare diarree.

 

2005

Beaujolais / Duboeuf soupçonné de tromperie, LB 26/08/2005

 

Le ‘pape’ du beaujolais, Georges Duboeuf, est soupçonné d’avoir fait des mélanges de vin fétiche dont il est le plus grand exportateur.

La fraude portait sur l’équivalent de 300 000 bouteilles de Beaujolais.

 

2005

Deux fromages français retirés de la vente, LB 20/07/2005

 

La société From-Un, établie à Saintes, a dû retirer deux fromages à cause de la présence de salmonelles dans ces produits.

 

2005

Mikolajczak, Le faux pas de Michelin Benelux chemine jusqu’en France, LB 27/01/2005

 

Scandale : en cause,

la présence, assortie de deux ‘fourchettes’ (signifiant ‘de bon confort’) et d’un ‘bib gourmand’ (soit uh repas soigné et un rapport qualité / prix favorable), du restaurant ‘Ostend Queen’ (dans le Kursaal rénové) qui n’a ouvert ses portes que le 8 janvier alors que la bible de la gastronomie se trouvait à l’imprimerie.