FRANCÈS – WALON

FRANÇAIS – WALLON

L

Rechercher

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

l

nm douzième lettre de l’alphabet ; ne se redouble, en wallon, que si elle est prononcée doublement ; ex. elle va, èle va ; elle a, èlle a.

 

C60

l

(lettre) èl

 

E0

l

nom de la lettre l,  èl ; i n’ fât qu’ on-èl à ç’ mot-là

 

S0

l’

, la, voy. le

 

E0

la

art li, (devant une voyelle) l’; l’armoire, l’ ârmwêre ; l’enfant, l’ èfant ; (devant une consonne quand le mot qui précède se termine par une voyelle sonore ou nasale) l’; je demande à la femme, dji d’mande à l’ comére; il tient la chaussure en main, i tint l’ solé è s’ mwin ; (devant une consonne dans les autres cas) li ; la femme, li comére ; la table, li tauve ; je regarde la femme, dji r’waîte li comére ; (l’article est supprimé devant les cours d’eau importants de chez nous) se jeter dans la Sambre, si foute è Sambe ; que la Meuse est jolie !, qui Moûse èst bèle ! ; (l’article se change en adj. possessif, quand il détermine une partie du corps, sauf s’il s’agit d’une image) j’ai mal à la tête, dj’ a mau m’ tièsse; il se tient la jambe, i tint s’ djambe ; il perd la tête, i pièd l’ tièsse ; (l’article est supprimé dans certaines locutions telles que 🙂 aller à la messe, aler à mèsse ; servir la messe, sièrvu messe ; être la bienvenue, ièsse binveneuwe ; (l’article singulier en français est parfois au pluriel en wallon) elle fume la cigarette, èle fume dès cigarètes ; il en est la cause, c’ èst li lès causes

 

C60

la

pron pers f (en tant que complément indirect ou quand le mot qui précède est une voyelle sonore ou nasale et que le mot suivant commence par une consonne ou en fin de phrase) le; donnez-la moi, donez-mè le, donoz-mè le; je la vois, djè l’ vè ; (en tant que complément direct après un impératif) lu; donne la, done-lu ; (dans les autres cas) li ; quand elle la demande, quand èle li d’mande ; « la » ne se traduit pas quand il est suivi d’un autre pron. pers. ; je la lui donnerai, djè lî dôrè ; je la leur porterai, djè l’zeû pwaterè ; nous la lui demanderons, nos lî d’manderans ; vous la leur apporterez, vos l’zî apwateroz ; mais : je vous la donnerai, dji vos l’ dôrè.

 

C60

la

nm (sixième note) la; c’est un la, c’ è-st-on la; donner le la, diner l’ ton

 

C60

la

(note de musique) la (, lâ)

 

E0

adv (employé seul) ; tout ce que vous m’avez mis là, tot ç’ qui v’ m’ avoz là mètu; vous êtes là, vosèstoz là ; dans ce cas-là, dins ç’ cas-là ; à ce moment-là, à ç’ momint-là; jusque là, jusqu’à là (, jusqu’â-r-là) ; (avec en) restons-en là, n’ alans nin pus lon, ‘l èst bon insi; nous n’en sommes pas là, nos n’ èstans nin co là;  (suivi d’une propos, relative) vélà, lauvau ; c’est là que nous allons, c’ èst vélà qu’ nos-alans ; « Li solia lût lauvau. » (Jh. Laubain) ; (là où) èwoù ; je suis allé là où le soleil luisait, dj’ a stî èwoù ç’ qu’ i gn- aveûve do solia ; (temps) adon ; c’est là qu’il sent que tout est fini, c’ è-st-adon qui sint qu’ c’ èst tot ; (précédé d’une préposition) de là, di-d-là, di-d-vélà ; de là, il n’y a pas loin, di-d-là, gn-a nin lon ; de là, on voit la maison, di-d-vélà, on vèt l’ maujone ; d’ici là, di-d-ci là, di-d-ci adon ; d’ici là, on verra, di-d-ci adon, nos vièrans bin ; de-ci de-là, di r’vint di r’va, pâr ci pâr là ; par là, avaur-là, avièr-là: là-bas, vélà, lauvau; « Vo-le-là, lauvau, vîye èt paujêre » (J. Guillaume) ; là-dedans, là-d’dins

 

C60

; ça et là, dè-ci dè-là, voy. ça, ci ; par là, voy. côté ; d’ici là, di chal à la ; en rester là, èl lèyî å rés’ ; prenez par là, prindez par là ; que voulez-vous dire par là ?, qui volez-ve dîre avou çoula ? ; jusque là : [lieu] disqu’à (r)là,  [temps] disqu’adon ; là-bas, là bin lon, là å lon, là å coron, là å cwêr (Ve.), là-drî (St.), volà (Ve.), vêlà (Hu.), vof’là ou voduf’là (Ja., = là-bas, très loin) ; là-bas dans le fond, låvå, là-d’zos; interj ou là là, lâ ou lâ lâ ; djans djans (pour apaiser) ; voy. ce, celui

 

E0

la 1

art déf voir le

 

S0

là 1

volà (opp. à voci) ; i fât qu’ tu vache volà ; de là (de cet endroit), di-d-volà (ou di-d-là) ; i v’not di-d-volà ; de là (de ce côté-là), di pa volà ; i dichchindot d’ pa volà ; ça volà, c’ èst po broûler ? 

 

S0

la 2

pron pers voir le

 

S0

là 2

interj (pour apaiser) ; là, c’ èst bon come ça ; c’ è-st-insi, là, èt tu n’ fros djà rin ; (pour interpeller l’interlocuteur) là ; qué novèle, là ? ; alôrs’ là ! i parèt qu’ on-è avou bon ? ; (pour solliciter la connivence de l’interlocuteur) là ; c’est celui dont nous parlions tout à l’heure, là (rappelle-toi), c’ èst l’ ci qu’ dji pârlins t’t-a l’ eûre, là ; amon Pasau, gn-avot on tchâr, là, qu’ astot lès quate fièrs à l’ êr 

 

S0

la 3

(note de musique) la

 

S0

là 3

adv là ; i fât qu’ tu vache là ; ça là, c’ èst po broûler ; dj’ ons stî voci èt là ; i n’ èst nin là po l’ momint ; il è d’moré là à n’ rin fé ; il astot tourné là dins l’ fossé ; dichchindoz di-d-là ; mousse foû di-d-là ; di-d-là à Bastogne, i gn-è deûs kilomètes ; purdoz par là ; i d’meûre par là ; i vint di-d-par là ; i vint d’ avâr là; ça cosse cent-eûros, avâr là ; d’ici là, il y a encore du temps, di-d-ci-là, gn-è co do timps ; qu’ èst-ce quu t’ ès fêt là po on michmach ? ; c’ èst là qu’ èst l’ bâbâ ;

 

là en bas, là dans le fond, lâvâ ; wêtoz lâvâ quî-ce qui vint ; li payis d’ lâvâ (ou li payis di d’ pa lâvâ), la région située au nord du pays de Bastogne, qui peut aller jusqu’au pays de Herve [litt. « là-aval »] ;

 

d’ici là (sens temporel), di-d-ci à don

 

S0

La Bruyère

npr Li Brouwêre ; j’habite La Bruyère, dji d’mère à l’ Brouwêre ; La Bruyère, c’est un beau village, Li Brouwêre, c’ è-st-on bia viladje

 

C60

La Gleize

à _, à l’ Gléhe (ou è ban du Rwène pour l’ancienne commune), village

 

E0

La Louvière

npr Èl Louviére

 

C60

La Queue du Bois

à _, à l’ Quowe-dè-Bwès, village (aussi : Quawe-)

 

E0

La Reid

à _, è l’ Ré, village

 

E0

La Roche

à _, à l’ Rotche, en Ardenne

 

E0

La Roche

(-en-Ardenne) La Rotche, ça n’ èst nin lon di-d-ci ; lès djins do l’ Rotche ; dji va à l’ Rotche ; surnom des habitants : lès Carotchîs (-tcherèsses)

 

S0

La Roche-en-Ardenne

npr Li Rotche ; j’ai été à La Roche, dj’ a stî à l’ Rotche; La Roche, c’est une belle ville, À l’ Rotche, c’ è-st-one bèle vile

 

C60

label

nm mârke (f)

 

C60

labeur

nm bèsogne (f) ; c’est un dur labeur, c’ è-st-one deure bèsogne, one fwate bèsogne

 

C60

labeur

ovrèdje, trîmèdje, voy. labour, OUVRAGE, TRAVAIL

 

E0

laborantin

, ine, n laborantin (f laborantine)

 

C60

laboratoire

nm laboratwêre

 

C60

laborieusement

adv malaujîyemint

 

C60

laborieux

, euse adj (pénible) deur (-e), malauji (, malaujîy) (-e) ; (qui travaille beaucoup) rind-pwin.ne (nm), rènant (-e), tîjenant (-e), vayant(-e) ; c’est un instituteur laborieux, c’ è-st-on vayant maîsse di scole ; il a eu une vie laborieuse, il a bouté tote si vikaîrîye

 

C60

laborieux

voy. actif, travailleur

 

E0

labour

nm (travail de labourage) le wallon précisera de quel travail il s’agit : fumage, ècra(u)chadje ; épandage de fumier, ransènadje ; hersage, dossadje, rayènadje, ripadje, stirpadje ; léger labour, croyadje ; charruage, tchèrwadje ; action de passer avec le rouleau, rôladje ; commencer le labour, arôyî; action de commencer le labour, arôyadje ; résultat, arôyemint; (terre labourée) laboré; (terre labourée à la charrue) tchèrwé (m)

 

C60

labour

labeûr (surtout ensemble des terres en labeur d’une ferme) ; labourèdje, tchèrwèdje ; (labouré, terre labourée) marcher dans les _s, roter so lès labourés, avå lès doblés (, lès tchèrwés, lès ringuion, lès-ârtûs (Ma.), voy. guéRet ; défaut ou lacune du _, doblèt (Sart), soyon (Ja.), r’nâd (La., Sto.), hamê (Fa.), batch (hesb) 

 

E0

labour

labour ; on tch’vau d’ labour

 

S0

labour

aller faire du _, aler à l’ tchèroûe

 

S0

labourable

adj (qui peut être labouré) tchèrwauve

 

C60

labourage

nm tchèrwadje ; nous avons terminé le labourage, nos-avans tot faît l tchèrwadje

 

C60

labourage

(à la charrue) tchèrouwèdje ; tu m’ payerès l’ tchèrouwèdje

 

S0

labouré

nm tchèrwé

 

C60

labourer

[v]  tchèrwer, (o) rabourer, (c) labourer, (o) daler à l’ tchèrûwe

 

G100

labourer

v (faire le labour) tchèrwer ; entamer le labour, arôyî, fé l’ arôyemint ; terrain labouré, labeur (sic), laboré ; terres labourées, tchèrwé (nm) ; les terres sont complètement labourées, lès têres sont totes rimèteuwes ; c’est du bon temps pour labourer, c’ èst do bon timps po tchèrwer; (blesser) cwachî ; il lui a labouré le visage avec son couteau, avou s’ coutia, i lî a cwachî s’ visadje; (sillonner) il a un front complètement labouré par les rides, il a s’ front tot aroyî

 

C60

labourer

, -age, -eur labourer (-bu-), ordt tchèrwer, -èdje, -eû ; aler à l’ tchèrowe ; _ superficiellement ou en renversant le gazon, ritoûrner, dobler, djouheler (-herer), ringuî (hesb ; le terrain ainsi labouré, on ringuion), mouyeter (GrH.), voy. déchaumer, jachéreR ; commencer à _, aroyî , fé l’ arôyemint, taper l’ prumî rôye, assoûkî (Gl., Wa. ; -i Ja., La.) ; _ par le milieu, (r)adosser ; _ par un côté, taper å lådje ; _ pour enfouir le fumier, trèpser, ritrèpser ; _ une vieille prairie, ritoûrner on trî ; _ maladroitement, fé dès r’nâds (ard), fé dès batchs (hesb) ; [terre] insuffisamment labourée, come on dègn ; voy. ESSARTER, EXTIRPER, FORIÈRE , FU­MER, HERSER, LABOUR, PORTION, ROULER

 

E0

labourer

vt _ (la terre) au moyen de la charrue (retourner (la terre)),  tchèrouwer ; tchèrouwer chat’ ; tchèrouwer parfond ; vt commencer à _ (un champ) (y tracer le premier sillon), aroyi ; quand on-aroyot, on mètot dès gnèsses po-z-aler drèt ; _ un champ (avec la charrue à un seul soc) en retournant la terre vers l’intérieur du champ (de la sorte, on obtient un dossê ou adossemint au milieu du champ), taper su roye ; _ un champ (avec la charrue à un seul soc) en retournant la terre vers l’extérieur du champ (de la sorte, on obtient une chavroûle au milieu du champ), taper foû roye ; _ irrégulièrement (en laissant la charrue faire un écart par rapport à la trajectoire rectiligne du sillon), fé on r’nâd ; il est expert pour labourer, i fêt do l’ bèle tchèroûe

 

S0

labourés

voir guérets

 

S0

laboureur

[nm] (c) tchèrweû, (e) laboureû, (o) raboureû, (c) laboreû

 

G100

laboureur

nm tchèrweû

 

C60

laboureur

tchèrouweû ; c’ è-st-on bon tchèrouweû

 

S0

labrador

nm labradôr

 

C60

labyrinthe 

nm labirinte, èmacraladje ; dans un labyrinthe de difficultés, dins on-èmacraladje di rûjes

 

C60

lac 

nm lak (, aîwe, latche) ; suivi d’un nom propre, lac, dans les autres cas, aîwe ; le lac Michigan, li lak Michigan ; ne restez pas au bord du lac, ni d’ mèrez nin au bwârd di l’ aîwe ; en plein milieu du lac, è plin mitan d’ l’ aîwe ; nous avons fait le tour du lac, nos-avans faît l’ toû d’ l’ aîwe; n’allez pas boire l’eau du lac !, n’ alez nin bwâre cit-aîwe-là ! ; (loc) dans le lac ; le projet est dans le lac, c’ è-st-one afaîre qu’ a toûrné à cu d’ pouyon, qu’ a tchèyu (, tcheû) è l’ aîwe

 

C60

lac

lac

 

E0

laçage  

nm laçadje

 

C60

Lacasse

(n de famille) Lacasse

 

S0

lacer

v lacî ; nous devons lacer nos souliers, nos d’vans lacî nos solés

 

C60

lacer

lècî (la- Ma.) [ses souliers] avec des lacets de fil ; nâler (Com., Xh.) avec des lacets de cuir; en gén noukî, atèler sès solés ; voy. lier, nouer ; (chienne) èquower, gnouketer (Ho.)

 

E0

lacer

vt (serrer avec un lacet) lèci ; lèci sès solés, lèci l’ côrsèdje ; lèci l’ balon d’ fotbal

 

S0

lacération

nf chètadje (m), cochètadje (m), d(is)churadje (m)

 

C60

lacérer

v chèter, cochèter, d(is)chirer ; il a pris mon livre et l’a lacéré, il a pris m’ lîve èt i cochèter ; votre chemise est lacérée, vosse tchimîje est tote dischuréye

 

C60

lacérer

voy. déchirer

 

E0

laceron

voy. laITeron

 

E0

lacet

[nm] 1 (o-c) lacète [nf], (e) lècète [nf]

2 _  de cuir: (o-c) scorion, (e) coriète [nf]

 

G100

lacet 

nm (cordon) lacète (f) ; lacet de cuir, scorion ; ses souliers étaient sans lacets, gn-aveûve pont d’ lacètes à sès solés ; tu dois nouer tes lacets, vos d’voz fé on nuk à vos lacètes; (tenderie) lacet de branche flexible, pléyerou; (zigzags) cotoû, toûrnant, c’estune route en lacets, c’ è-st-one vôye avou tofêr dès toûrnants, c’ è-st-one vôye qui toûne tofêr ; les lacets de la route, lès cotoûs dè 1’ vôye

 

C60

lacet

_ de fil pour chaussure, lècète (nf) (la- Ma.), fèrète (nf) ; _ de cuir, coriète (nf), nålî (-in Od., Ber. ; lånî Ge.; lânî Fa.) ; _ blanc qui orne un vêtement, dèpassant ; (lacs, piège) lès’ (las’ Ma.) ; _ posé à terre, moussète (nf) ; (dans la haie) bricole ; poser de ces _s, bricoler ; voy. nœud, piège

 

E0

lacet

_ de soulier (en cuir), coriète ; ruloyi sa coriète ; _ en tissu (cordon), lècète ; one lècète di côrsèt ; dénouer ses lacets (de soulier), disnoker sès lècètes ; friandise à l’anis, se présentant sous la forme d’un lacet noir et allongé, roulé sur lui-même, lècète ; _ pour capturer le gibier, 1) cravate ; dj’ ê atrapé ç’ lîve-là à l’ cravate ; 2) (lièvre, lapin, chevreuil) bricole ; mète âs bricoles ; rilèver âs bricoles ; on n’ atrape jamês deûs

lîves à l’ min.me bricole

 

S0

lâche

[adj-nm] lache

 

G100

lâche

adj (qui n’est pas tendu) lauke ; la corde est lâche, i gn-a dè  l’  lauke à l’ cwade; (qui manque d’ énergie) chitaud (-e); (vil) lache, losse

 

C60

lâche

n (qui manque d’ énergie) chitaud (-e), lache ; ce n’est qu’un lâche, ci n’ èst qu’ on lache

 

C60

lâche

(non tendu, peu serré) låke, -é ; hol (ex. tricoter trop hol), slap’ (Tr.), voy. flasque, mou; (sans courage) lache, couyon, janfoute ou janfèsse, tchiyå ; voy. peureux, pleutre, poltron

 

E0

lâche

adj et n (pleutre) lâche

 

S0

lâchement

adv lachemint ; il s’ est enfui lâchement, il a lachemint couru èvôye, il a pèté èvôye come on couyon

 

C60

lâchement

lachemint

 

E0

lâchement

lâchemint ; i nos-è abandoné lâchemint

 

S0

lâcher

[v] (o-c) lachî, (e) lacher

 

G100

lâcher

vt (rendre moins tendu, moins serré) dissèrer, distinkyî, lachî ; action de lâcher, dissèradje, distinkiadje ; lâcher sa ceinture d’un cran, dissèrer s’ cingue, lachî on crin, dissèrer l’ blouke ; (lancer brusquement) lâcher un coup de fusil, tirer on côp d’ fisik ; lâcher un gros mot, lachî on laîd mot; (cesser de tenir) lachî ; voulez-vous me lâcher?, èst-ce qui v’ m’ alez lachî ? ; (abandonner) aband(o)ner, lèyî (tchaîr) ; je ne vous lâcherai pas, dji n’ vos-abandenéyerè nin, dji n vos laîrè nin (tchaîr) ; (cesser de retenir) lachî ; on n’a pas lâché les pigeons, on n’ a nin lachî lès colons; vi (se casser) câsser; la chaîne a lâché, li tchin.ne a câssé

 

C60

lâcher

voy. détendre ; la couture s’est lâchée, li costeûre a hipé ; _ la vapeur, l’eau, …, lacher ; _ la bride à un jeune homme, lèyî aler on djon.ne ome so s’ cou so s’ tièsse ; _ prise, lèyî ‘nn’ aler ; _ pied, voy. céder ; tout le monde le lâche, tot l’ monde lî toûne li cou ; _ des pigeons, taper dès colons ; nm un _ de pigeons, on lacher d’ colons

 

E0

lâcher 1

vt (cesser de retenir) lâchi ; lâchi lès poyes ; lâchi lès bièsses po bware â bî ; lâchi l’ êwe su l’ molin ; lâchi l’ êwe (syn pichi) ; lâchi la vapeûr (d’une locomotive) ; lâche-moi ! (laisse-moi tranquille !), lâche-mu ! ; _ échapper, lâchi ; i ‘nn’ è co lâchi one (s. e. de bêtise) ; mon dos (litt. « mes reins ») me lâche (durant l’effort), dji pèri dès rins ; _, laisser ressortir de l’étable, rid’lachi ; dj’ ê fini d’ moûde, on pout rid’lachi lès vatches

 

S0

lâcher 2

lâcher ; on lâcher d’ balons ; on lâcher d’ pîjons

 

S0

lâcheté

nf (bassesse) c’est de la lâcheté, c’ èst ièsse lache; (couardise) c’est de la lâcheté, c’ èst ièsse chitaud ; (expr) di l’ âme, i ‘nn’ a nin por one fayéye mastoke, du courage, il n’en a pas pour un vulgaire sou, il n’ y a que de la lâcheté en lui ; i n’ a nin d’ pus dame qu’ on boton d’ guète, il n’ a pas plus de courage qu’ un bouton de guêtre, c’est quelqu’un rempli de lâcheté ; c’ è-st-on tchiyaud s’ i gn-a onk, c’est un lâche s’ il en existe un

 

C60

lâcheté

lacheté

 

E0

lâcheté

lâcheté

 

S0

lâcheur

, -euse n (personne qui abandonne ceux avec qui elle était engagée) lâcheûr, -eûse

 

S0

lacis 

nm trèlaçadje

 

C60

laconique

adj il est toujours très laconique, i n’ dîrè jamaîs on mot d’ pus qu’ i n’ faut ; i n’ pout mau d’ dîre on mot d’ trop ; c’est un discours laconique, on n’ a dit qui ç’ qu’ i faleûve èt rin d’ pus

 

C60

là-contre

voy. contre

 

E0

lacrymogène

adj un gaz lacrymogène, on gâz lacrimojin.ne

 

C60

lacs 

nm las’

 

C60

lacs

voy. lacet

 

E0

lacs

(piège pourvu d’un noeud coulant utilisé dans la tenderie (aux grives)) lès (lès’ Te.) 

 

S0

lacté

, ée adj il suit un régime lacté, i n’ prind qui d’ l’ amougnî au lacia ; de la farine lactée, dè l’ farène di lacia ; la voie lactée, li vôye Sint-Djauke

 

C60

lactée

voie _, li tète (ou li sin) d’ l’ Avièrje (Co.), leu vôye deu Sint-Djâke à Gali (GrH.), lu vôye du sint-Djâke (Sto., ), li vôye sint Djâke (Sp.), lès (deûs) vôyes sint Djåke (Du.), li pasê d’ sint Djâke (Com.), li pasê sint Djâke (Bo.), li tchåssîye romin.ne ou dès Romins (hesb), li blonke tchåssîye (Kemexhe), l’ âbe Abraham (Na.), li båbe d’ Abraham (Vil.)

 

E0

lactique

lactike

G0

lactomètre

peûse-lècê

 

E0

lactose

lactôse

G0

lacune

nf (partie du dessous du sabot, chez le cheval) lacune; (interruption) votre texte présente des lacunes, i manke dès-afaîres dins ç’ qui v’s-avoz scrît ; il y a d’ importantes lacunes dans son savoir, il a co bran.mint à-z-aprinde

 

C60

là-dessous

, là-dessus, voy. dessous, DESSUS

 

E0

ladre

adj (avare) rapiat, rapineûs (-e)

 

C60

ladre

(avare) lade, crasseûs, pouyeûs, pingue, pagnouf, on compteû d’ peûs è pot ; voy. avare, grigou ; (d’un porc malade) djårdeûs (-dreûs Les. ; tchårdeûs Ho., Com.) ; voy. ladrerie

 

E0

ladrerie

nf lazarèt (m), maladerîye

 

C60

ladrerie

_ du porc, djårderèye  ; [le porc a] l’ djåde (Fa), dès djårds (Ja.) ; voy. léproserie

 

E0

Laensbergh

voy. almanach

 

E0

Laetare

nm (mi-carême) Létâré (nf) ; au Laetare, à l’ Létâré ; li dîmègne do l’ Létâré ; la cavalcâde do l’ Létâré

 

S0

Laetaré

au _, à l’ Létårèye (, -ré)

 

E0

Lafalize

(n de famille) Lafalîze

 

S0

Lafarque

(n de famille) Lafarke

 

S0

Lafontaine

(n de famille) Lafontin.ne (qqf Fontin.ne)

 

S0

Laforge

(n de famille) Lafôrje

 

S0

lagopède

_ d’ Ecosse, groûse (Hautes Fagnes)

 

E0

là-haut

voy. haut

 

E0

là-haut

là en haut, la-y-ôt ; dj’ îrans vèy j’qu’à là-y-ôt ; li pa là-y-ôt (litt. « le par là-haut »), le quartier du haut de la ville de Bastogne (comp. pa lâvâ) [les habitants du pa la-y-ôt sont surnommés tantôt lès rawieûs d’ ochs, tantôt lès mougneûs d’ sope d’ amon lès seûrs]

 

S0

Lahousse

(n de famille) Lahousse

 

S0

laïc

, laïque, adj layik (-e)

 

C60

laîche

(plante) sore wêde ou sor foûr (Ma.), pîd-d’-bon-Diu (Sp.)

 

E0

laid

, laide, adj laîd (-e) ; très laid, vilin (f vilin.ne), tot laîd (f tote laîde) ; c’est un laid enfant, c’ è-st-on laîd èfant ; elle a un laid visage, èlle a on laîd visadje ; c’est laid de faire ce que vous faites, ci n’ èst nin bia d’ fé ç’ qui vos fioz; (expr) il èst laîd come li pètchi, il est laid comme le péché, très laid ; il èst laîd come on pû, il èst laid comme un pou ; il èst laîd come on sindje, il est laid comme un singe ; on bia rossia n’ èst nin laîd (iron), un beau roux n’est pas laid ; i gn-a d’ si laîd sèmedi qui 1’ solia n’ si mostère, il n’est si laid samedi que le soleil ne se montre ; laîd vinrdi, grigneûs sèmedi, bia dîmègne, laid vendredi, samedi gris, beau dimanche, quand le temps est pluvieux le vendredi et nuageux le samedi, il fera beau le dimanche ; i gn-a d’ si laîd sint qui n’ eûche si potale, il n’est de saint si laid qui n’aie sa chapelle (excuse donnée par celui à qui on reproche d’être laid); rin d’ té qu’ on laîd tchin po bin bawyî, rien de tel qu’un chien laid pour bien aboyer ; si l’ mwârt nè l’ rabèlit nin, il èst po fé on sâcré laîd mwârt (iron), si la mort ne l’embellit pas, ce sera un très laid mort

 

C60

laid

, -e lêd, -e ; vilin, -in.ne ; personne très _e, ine lêde vilin.ne (ou afreûse) djin, on sint-Måcrawe, on tchåwê (Vo.), on lêd (rossê) mile-djè (Ja.) ; il est horriblement _, c’ è-st-on spaweta, il èst lêd come in-antecri ou come tchawî (d’où on lêd tchawî (ou -îtche) (nm), même d’une femme), (grossier) il èst si lêd qu’ i n’ pout tchîr, i ravise on mårticot so on grawe-pîpe,  i ravise mîs l’ diâle qu’ on peûs d’ souke ; femme très _e, on r’méde d’ amoûr ou conte l’ amoûr, on lêd chamau ; le temps est très _, i fêt k’pègni, qué lêd k’pègni timps ! (Ta., Na.) ; voy. vilain

 

E0

laid

, laide adj (repoussant, -ante) lêd, lêde ; one lêde plêye qui coûrt ; il est très _, il èst si lêd qu’ Barabas’ à l’ Passion ! (, … quu l’ pèché, … qu’ on pû bê à l’ banse) ; (d’une femme laide) (trivial) èle ni pout mâ d’ èsse viyolé ; c’est une femme très _e, çusse fame-là, c’ è-st-ou vrê r’méde conte l’ amour ; bèle intrêye, lêde sôrtîe ; (qui a mauvaise mine) (à cause de la maladie, de la fatigue) come vos-astoz lêde ! ; il èst lêd come on mwart ; n (personne qui a mauvaise mine) lêd, lêde ; (vilain, -aine ; difficile à vivre) lêd, lêde ; passer dès lêds momints ; passer on lêd quârt d’ eûre ; i m’ è r’wêti d’ on lêd û ; on lêd coûtcheû ;

 

S0

laid, e

[adj] (c) laîd, e, (o-e) léd, e

 

G100

laidement

adv (avec laideur) laîdemint

 

C60

laidement

lêdemint, vilin.nemint

 

E0

laidement

(vilainement) lêdemint ; il è stî lêdemint arindji 

 

S0

laideron 

nm une tête comme un laideron, one tièsse à fé r’toûrner one porcèssion (, une tête à faire retourner une procession)

 

C60

laideron

voy. laid

 

E0

laideur

nf laîdeû

 

C60

laideur

lêdeûr

 

E0

laideur

lêdeûr ; il est d’une rare _, il èst si lêd quu l’ pèché

 

S0

laie

nf (femelle du sanglier) fumèle di singlé; (espace déboisé dans une forêt) trawéye; (marteau du tailleur de pierre) massète, mayote

 

C60

laie

troye (do singlé)

 

S0

laie 1

(nf) (femelle du sanglier) frumèle (, trôye) di singlé

 

E0

laie 2

limite d’une coupe de bois, lâye (Fl.), nåye (Es.), låhe (Ve., Ja.), lahe (St.), flahe (Sto.), l’ inte-deûs’ (Fa.), fauke (Am.),  hêye (La., Com.) ; tracer des _s, nåyî, nåyeler, låhi (Ja.), fauki (Am.), hêyi (Du., To.), bigner (Li., GrH., Bi.), hautcher, fé l’ hautche (Er.), fé dès lahes ou dès findèyes (Ra.), abôrner (Ju.), marker lès côpes (St., …)

 

E0

laie 3

(t de houill) låye, -ète; soyou ; pleû (ou lét) d’ von.ne

 

E0

lainage

nm (étoffe de laine, objet en laine) lin.nadje, lin.ne (f), tèchu ; j’ai remis un lainage, dj’ a r’mètu on lin.nadje ; rien de tel que du lainage, gn-a co rin d’ tél qui dè l’ lin.ne

 

C60

lainage

lin.nèdje ; i fêt frèd, on-adure bin on p’tit lin.nèdje

 

S0

laine

[nf] lin.ne

 

G100

laine 

nf (matière) lin.ne ; filer la laine, filer ; mettre la laine en écheveau, fé dès-èchès, fé dès lonchas, lonchî ; mettre la laine en boule, boler, bouloter ; dérouler la laine, disbouloter ; torche de laine, twatche ; écheveau, èchè ; boule, bole ; de la laine noire, dè l’ nwâre lin.ne ; une écharpe en laine, one èchêrpe di lin.ne ; une chaussette en laine, one tchaussète di lin.ne ; étoffe de laine et fil, chamwèse ; laine à repriser, sayète

 

C60

laine

lin.ne (lêne Ve.) ; _ très fine, à tricoter, sayète ; _ brune et blanche de brebis, bruskène (Ve.) ; voy. ÉCHEVEAU, TOISON

 

E0

laine

lin.ne ; do l’ grosse lin.ne ; do l’ fine lin.ne ; (substance évoquant la _) lin.ne ; de la _ de verre, do l’ lin.ne di vêre

 

S0

 

lainer

, -age; -eux lin.ner (lèner Ve.), -èdje, -eûs

 

E0

laineux

, euse adj lin.neûs (-e)

 

C60

laïque

ou laïc, laïque layik

G0

Lairesse

Lêrèsse, n de lieu de Cointe et n de famille

 

E0

laisse 

nf (lien) lache ; tenir en laisse, tinu à l’ lache; (expr) i s’ laît mwinrner come on tchin à l’ lache, il se laisse conduire comme un chien à la laisse, il manque de volonté ; on n’ aprind nin on vi tchin à-z-aler à l’ lache, on n’ apprend pas à un vieux chien à se laisser attacher, les habitudes se prennent quand on est jeune ; si mète à l’ lache, se mettre à la laisse, se marier; stron.ner come on tchin à l’ lache, étrangler comme un chien tenu en laisse ; i fieûve come on démon po chèter s’ lache, il s’ agitait comme un diable pour rompre sa laisse

 

C60

laisse

_ de chien, lahe ; mettre en _, èlahî, mète à l’ lahe ; détacher de la _, di(s)lahî

 

E0

laisse

lache ; tèni on tchin à l’ lache

 

S0

laisser

[v] lèyî, (o) léchî

 

G100

laisser

v (ne pas empêcher) lèyî ; je laisse, dji laî; nous laissons, nos lèyans; ils laissent, is laîyenut; je laissais, dji lèyeûve; nous laissions, nos lèyin.n ; je laisserai, dji laîrè ; je laisserais, dji laîreûve ; que je laisse, qui dj’ laîye ; que je laissasse, qui dj’ laîye ; laisse !, laî ! ; laissez !, lèyoz ! ; j’ai laissé, dj’ a lèyî ; laisser faire, lèyî fé ; laisser évaporer, lèyi aminer ; laissez-le venir, lèyîz-le vinu; (loc) laisser tranquille : laissez-le tranquille !, lèyoz-le, lèyîz-le, foutoz lî l’ paîs ! ; (expr) laî-tu crèche!, laisse-toi grandir!; lèyî s’ baube, se laisser pousser la barbe ; faut lèyî couru lès pus prèssés, il faut laisser courir les plus pressés, ne brusquons pas les choses ; lèyans-le passer, on passe bin dès pwès !, laissons-le passer, on passe bien des pois, cela ne vaut pas la peine de s’ y attarder; (se laisser + inf) se laisser mourir, si lèyî rider, se laisser glisser; se laisser faire, si  lèyî fé; (ne pas prendre) lèyî là : vous prenez ce qui est bon et vous laissez le reste, vos purdoz ç’ qu’ èst bon èt lèyî là l’ rèstant; (abandonner) aband(o)ner, lèyî là, planter là ; elle les a tous laissés là, èle lès-a tortos lèyî là ; ne me laissez pas seul, ni m’ lèyîz nin tot seû; (remettre) laisser un pourboire, diner one dringuèle; (ne rien changer) lèyî; laisse, je vais le faire, lèyîz , djè l’ va fé ; (expr) mars’ laît sès potias come i lès trouve, mars laisse les flaques d’eau comme il les trouve, la fin du mois de mars est semblable au commencement

 

C60

laisser

lèyî (ard lèy ; Ja. li) ; _ de nouveau, rilèyî ; _ l’ouvrage, voy. cesser ; _ de l’ouvrage en arrière, ènnè r’lèyî ; _ de côté, voy. côté ; _ (qn) en plan, planter là po ravèrdi ; _ qch à qn, lèyî, qwiter, voy. céder, léguer ; se _ abattre, voy. abattre

 

E0

laisser

vt (ne pas prendre) lêssi (lêchi Li., qqf à Ba.: lêchè Fa., Sa.), (Te. ; lè Lu.), lèyi (Lu.) ; lêsse li martê à plèce ; dji lêsserans ça d’ costé po on-ôte côp ; laissez ça là (calmez-vous, cessez cette querelle), lêssoz ça là ; (oublier, abandonner) lêssi ; dj’ ê lêssi m’ rustê â tchamp ;  _ de nouveau, rilêssi ; il a de nouveau laissé la lampe allumée au grenier, il è co r’lêssi la lampe â gurnî ; il laisse deux petits enfants orphelins, i lêsse deûs p’tits-afants podrî lu ; il y laissé des plumes (il y a connu quelques déboires), il î è lêssi dès plumes ; il y a perdu tout ce qu’il avait, il î a lé sès hosètes (Te.) ; i lî è jusse lêssi po viker ; il l’a laissé(e) dans un dénuement extrême, i n’ lî è rè qu’ lêssi lès-ûs po plorer ; il y a à prendre et à _, i gn-è a prinde èt à lêssi ; (maintenir dans tel état) lêssi ; i lêsse todi lès-uchs â lâdje ; dji vons lêssi ouve ; lêsse-mu trankile ; lêsse-lu dins s’ djus ; (permettre) (+ infinitif), lêssi ; no l’ lêsse nin gueûyi insi ; i n’ fât nin l’ lêssi rintrer ; lêsse-lu-z-ann’ aler ; il y a laissé tout son avoir, il î è lêssi sès guètes ; se _ (+ infinitif) (être l’objet d’une action) si lêssi ; i s’ lêsse mon.ner pa sa fème ; i s’ ârot pus vite lêssi côper la tièsse quu d’ pârler ; dji m’ ê lêssi adîre po ç’ martchî-là ; se _ dire que (entendre dire que (mais sans adhérer pleinement à ces dires)), si lêssi dîre quu ; dji m’ ê lêssi dîre quu ç’ astot vrê ; se _ aller (se décourager), si lêssi aler ; se _ aller (à), si lâchi ; dji m’ ê lâchi à rîre

 

S0

laisser-aller

nm il y a du laisser-aller dans votre travail, vosse bèsogne, ci n’ èst pus ça, savoz !; il y a du laisser-aller dans sa tenue, po s’ moussî, ci n’ èst pus ça; i n si mousse pus ossi bin qui d’vant

 

C60

laisser-aller

lêssi-aler ; i gn-è do lêssi-aler d’pûs quu l’ pére èst voye

 

S0

laisser-passer

nm lèyî-passer, passepôrt, pèrmission (f)

 

C60

laissez-passer

lêssi-passer

 

S0

lait

[nm] 1 (o-c) lacia, (e) lècê, (o) lacha

2 petit _: (c) scramé, (o) scramè, (e) cramé lècê, p(i)tit lècê, (o-c) p(i)tit lacia

 

G100

lait

nm lacia (Rochefort, lècé ) ; un litre de lait, on lite di lacia; du lait entier, do bon lacia ; du lait écrémé, do (lacia) scramé, do (lacia) turbiné ; lait tourné, lacia à matons ; lait encore tiède parce que fraîchement trait, tchôd modu ; petit lait, clér lacia, sérum de lait ; lacia oufu, lait crémeux ; le lait de la traite de midi, li lacia d’ l’ eûréye do djoû ; jet de lait, stritchon d’ lacia ; quantité de lait trait en une fois, mo(u)déye ; faire bouillir le lait, boûre li lacia ; crème sur le lait qui a bouilli, chape ; une tasse de lait, one jate di lacia; soupe au lait, so(u)pe au lacia ; du café au lait, do cafeu avou do lacia ; calculer la densité du lait, pèser l’ lacia; lait de poule, lacia d’ pouye; poêlon au lait empêchant ce dernier de monter, canlète (f); (expr) i monte come one soupe au lacia, il monte comme une soupe au lait ; lès vatches d’ au lon donenut todi bran.mint do lacia, les vaches de pays lointains donnent toujours beaucoup de lait, à beau mentir qui vient de loin ; one pitite gote, c’ èst l’ lacia dès vîyès djins, un petit verre de liqueur, c’estle lait des personnes âgées ; i n’ èst nin co r’ssuwé padrî sès-orèyes, il n’est pas encore sec derrière les oreilles, si on lui pressait le nez, il en sortirait du lait; dent de lait, prumî dint ; ce sont encore ses dents de lait, c’ èst co sès prumîs dints; suc laiteux des plantes, lacia

 

C60

lait

lècê (lacê Ma. ; lècia Hu. ; lécha Ge. ) ; voy. babeurre, petit-lait ; _ écrémé, cramé lècê ; premier _ utilisé après vêlage, bè, bèbè (Bas.), lècê d’ bè (Sto.) ; _ entier, qu’on vient de traire, dè fris’ (ou tchôd) moudou, du l’ moûhon (St.) ; _ qu’une vache donne en une fois, moudêye (mo- Ho. ), moûhon (St. , Fa.) ; donner moins de lait, en parlant de la vache, ritirer (ra- St.), rutrêre (Ve. ; èlle èst r’trêse Da.), si rassètchî (Da., Ju.), si r’ssètchî, si r’hètchî (Wa.) ; elle ne donne plus de _, èlle èst djus d’ lècê, … sètche ; commencer à donner plus de _, asbate (La.), rasbate (Ja., St., Ma. ; su rèsbate herv.) ; li modêye rimonte (Vo.) ; prairie dont l’herbe est bonne pour le _, lêtiante wêde (Th.) ; voy. cailler, jet, lai­tière, SOUPE, TRAITE

 

E0

lait

lacê (lè- villages) ; (t. du langage enfantin) lolo ; bware si lolo ; do frèd lacê ; do tchôd lacê ; do cût lacê ; du _ à fort pourcentage de graisse butyrique, do crâs lacê (opp. à do mêgue lacê) ; du _ entier (opp. au lait écrémé), do bon lacê (opp. à do p’tit lacê ou do cramé lacê) ; _ caillé, makêye ; li lacê è toûrné à makêye ; la makêye entrait dans la fabrication du crâs froumadje pour lequel on la faisait fermenter, puis fondre ; laisser fermenter le _ caillé, lêssi acrèchi la makêye [proprement « (masse) pressée », de la famille de maker] ; la production de _ est peu importante maintenant, c’ èst dès p’tites moûdêyes asteûre ; cramer l’ lacê ; turbiner l’ lacê ; coler l’ lacê ; do sur lacê ; do toûmé lacê ; li purmî lacê, c’ èst l’ bèt ; li lacê d’ gade ; la vache perd son _  (parce qu’ elle n’ a pas été traite à temps ou parce que sa production de lait est très abondante), la vatche pièrd si lacê ; faible quantité de _ obtenue à la fin de la période de lactation, rasgotèdje ; à l’ Sint-R’mé, lès vatches ni dènant pus wêre, c’ èst tos rasgotèdjes ; dès dints d’ lacê ; soupe au _, sope â lacê ; i monte come one sope â lacê ; (suc blanchâtre des plantes lactescentes) lacê ; do lacê d’ piche-o-lît ; do lacê d’ lameson ; (liquide ayant l’apparence du _) lacê ; du _ de poule (jaunes d’ oeufs battus avec du lait chaud et du sucre), do lacê d’poye ; fé on lacê d’ tchâs ; (anc.) le petit supplément de lait que l’on verse en plus de la ration demandée, la gote do tchèt ; il aime beaucoup le lait, c’ è-st-on boveû d’ lacê

 

S0

laitance

nf hareng contenant la laitance, èrin au lacia (comparé à l’ èrin aus-ous)

 

C60

laitance

, laite de hareng, lècê (nm)

 

E0

laitance

(de poisson) lacê ; dès sorèts avou do lacê

 

S0

laite

hareng _, haring å lècê

 

E0

laiterie

nf laîterîye

 

C60

laiterie

lêterèye

 

E0

laiterie

(établissement où l’on rassemble et où l’on traite le lait) lêterîe ; on bidon d’ lêterîe ; (anc.) à la vieille _ (= la copèrative sint-Antwane), à l’ vî lêterîe ; la ruelle de la Laiterie, la rouwale do l’ Lêterîe (à Bastogne, la ruelle située entre la rue des Remparts et la rue des Trinitaires, et qui longeait la laiterie Saint-Antoine installée à cet endroit dès la fin du XIXe siècle) ; (anc.) la lêterîe d’ Madjerèt ; (pièce de la ferme réservée au traitement du lait) (également appelée plèce do l’ turbine) lêterîe 

n

S0

laiteron

nm laîrdjon, laîtruson, lapson, acson

 

C60

laiteron

lapson (lam’son Hu., GrH. ; êkson Ja.)

 

E0

laiteron

lam’son, lèpson (Fa.), tisson (Ju.) ; aler âs lam’sons po lès lapins

 

S0

laiteux

d’ apparence laiteuse (en parlant de grains ou de certains fruits qui manquent de consistance parce qu’ils ne sont pas encore parvenus à maturité) à lacê (litt. « à lait ») ; lès nûjes sont co à lacê, i n’ fât nin lès coude asteûre ; lès-avon.nes sont co à lacê

 

S0

laitier

nm (métallurgie) fauji

 

C60

laitier

, ère adj une vache laitière, one vatche à lacia

 

C60

laitier

, ère n mârtchand d’ lacia (f mârtchande di lacia), pwârteû au lacia, (f feume au lacia);  nm (cendre de forge) fauji

 

C60

laitier 1

, -ière ome ou feume å lècê ; bonne vache laitière, bone donrèsse (ard bo(u)ne dinrèsse), (ard) lêtiante vatche

 

E0

laitier 1

, -ière adj et n lêtier, -ière ; li controleûr lêtier (qui contrôle la qualité du lait) ; dj’ avo fêt la lêtière tot l’ timps do l’ guère ; une (vache) laitière, one lêtière, one vatche à lacê ; c’ èst lès bounes lêtières qu’ atrapant la fîve di lacê  

 

S0

laitier 2

_ de forge, lêtin

 

E0

laitier 2

nm (qui entre dans la composition du béton ou qui est épandu sur les chemins glissants) lêtier ; il ont sèmé do lêtier s’ la route

 

S0

laitière

martchande di lacê (syn. lêtière)

 

S0

laiton

nm laîton ; fil de laiton, fi d’ ârca

 

C60

laiton

djène keûve, lêton

 

E0

laitue

[nf] (o-c) cabusète, (e) cabûsète, (e) salade à toûrner, (o) salâde toûrnéye, (c) salade toûrnéye ; v. salade

 

G100

laitue

nf salade ; une laitue à recouper, one salade à r’côper ; laitue pommée, cabusète ; une laitue tournée, one salade toûrnéye ; un cœur de laitue, on keûr di salade ; semer de la laitue, sèmer dès salades

 

C60

laitue

_ pommée, salåde à toûrner, sèrêye (ou toûrnêye) salåde ; cabûsète (Ma., tyn tièsse du salade) ; _ romaine, romin.ne ; _ printanière, salåde di rabote, djône salåde ; petite _ d’Amérique, salåde à r’côper, rasète (Ar.)

 

E0

laitue

_ printanière, djon.ne salâde ; _ pommée, toûrné ; dj’ ê r’piké do l’ toûrné ; de belles _s pommées, dès bèles toûrnés salâdes ; de la _ printanière, do l’ djon.ne (ou do l’ novèle) salâde ; de la petite _ d’ Amérique ; de la petite _ d’Amérique, do l’ salâde à r’côper

 

S0

laïus

nm spitch

 

C60

Laixheau

è (ou so) l’ Åyehê, l.-d. de Herstal et de Jupille

 

E0

Lalande

(n de famille) Lalande

 

S0

Laloy

(n de famille) Lalwa

 

S0

lama

nm lama

 

C60

lambeau

nm lambeau d’ étoffe, firloke (f), tacon ; mettre en lambeaux, chirer à bokèts ; en lambeaux, à firlokes ; un vêtement en lambeaux, on moussemint à firlokes; morceaux arrachés, bokèts

 

C60

lambeau

brébåde (, brim-), fligote (, -bote, frigote, fribote Ve., St.),  furlintche (Li.), frigolin.ne (Ber.) ; _ de viande, coriète, lamekène, lipète, lèperote, firgolin.ne (Vo.), furtoye ; voy. débris ; des vêtements en _x, dès hårs qui n’ sont qu’ sîr bocås, …à traus et à trawes, qui ç’ n’ èst qu’ on trau, qui sont tot à frågnes ou à frågnes èt à bindês, on pantalon qui pind banåve (Cha.) ; voy. déguenillé

 

E0

lambeau

fèrloke ; il astot tot à ferlokes 

 

S0

lambeau

(de tissu, d’étoffe) fèrloke, fligote ; èlle avot one cote tote à fligotes (ou à fèrlokes) ; dès fligotes di tchâr ; ses vêtements tombent en _s, il èst tot à lokes ; (de viande ; petit morceau (de pain, de pâte)) chlipète ; c’ èst totes chlipètes quu l’ botchî m’ è mètou là [probt du rhénan Schlipp, pointe]

 

S0

Lambermont

Lambièrmont, village

 

E0

Lambermont

(n de famille) Lambèrmont

 

S0

Lambert

npr Lambêrt ; à l’ Sint-Lambêrt, lès gayes à l’ têre, à la Saint-Lambert (17 septembre), les noix à terre

 

C60

Lambert

, -ine Lambêrt (anc. Lambièt), Lambèrtène, Bèrtène, -ine, Titine

 

E0

Lambert

(prénom m et n de famille) Lambêrt

 

S0

lambic

nm fwate bîre (f)

 

C60

lambin

, ine adj aloûrdinasse, marîye-tatouye (f), londjin (f londjin.ne)

 

C60

lambin

, -e, -er londjin, -in.ne, -iner ; trin.nâd, -åde ; (d’un homme) on londjineû, on londjin mèstré, on loyå mèn’zik ; (d’un enfant) on loyå pålot ; (d’une femme) yoy indolente ; balziner, lumeciner, -eû, -eûse, -erèsse ; lôyeminer, -ant, -e, -eû, -eûse, -erèsse ; cropi (so sès-oûs ou so sès cindes), -iheû, -eûse ; fotiner ; houlpê (Ma.), houlpiner, -eû, -erèsse ; toûrner Marôye, toûrnå, -åde, -eû, -eûse, toûnerèsse ; toûrniker, -eû, -erèsse ; hèbèter (Har., To.), lanspliner (låspiner Ja.), lanturner (voy. aussi lanterner), lancwèrnî (Vi.) ; limeter, -eû (Herve), flauser ;  mauyeler, -eû ; mausin, -iner, -eû (Fl., Se., Hu. ; mausener, -eû Ke.) ; panseler (Ja.) ; prautcheler {Vo.) ; touyi, -å, -åde (Hu.) ; tchipoter ; _ en route ou à l’ouvrage, holer avå lès vôyes, wéseler (Be.) ; _ à l’ouvrage, pôtî, -ieû ; trôyeler (ou trôlier) l’ timps èvôye, ratinde doze eûres, qwèri l’ nut’ (Wa.), drousener (Od.) ; voy. BARGUIGNER, CHIPOTER, FAINÉANT, -ER, FLANER, LANTERNERIE, LOURDAUD

 

E0

Lambin

(n de famille) Lambin

 

S0

lambin

, -ine adj (qui est lent(e) à agir) balzinâ (, -âde),  londjin (, -in.ne) ; on londjin ovrî ; c’est un _ (qui commence à travailler lorsque la journée est déjà bien avancée), c’ è-st-on matineûs à l’ nut’

 

S0

lambiner

v fé l’ long cu, londjiner, taurdjiner, trôyener, trôgneler

 

C60

lambiner

vi (ne pas avancer) (dans son travail), traîner à ne rien faire,  lanterner) balziner, ni diwaler di-d-rin, djôkiè (Te.), tôyè (Te.) ; i n’ fêt qu’ balziner tote la sinte djoûrnêye ; (plaist) va m’ quèri la pince à balziner ! ; i n’ diwale di-d-rin ; dji n’ ê diwalé di-d-rin âdjoûrdu [var. de dishalè] ; i djôkîye (, tôye) avâ là ; personne qui lambine, lôsinâ, -âde

 

S0

Lamborelle

(n de famille) Lamborèle

 

S0

Lambory

(n de famille) Lambori

 

S0

Lambotte

(n de famille) Lambote ; la rouwale Lambote, la ruelle Lambotte (à Bastogne., la ruelle comprise entre l’ actuelle rue des Brasseurs et la ruelle qui longe l’ancien café Patton)

 

S0

lambourde

(bouton à fruit) stroukê (Hermée)

 

E0

lambrequin

lambrèkin (-bur-)

 

E0

lambris

båtchèye, bassemint ; voy. plinthe

 

E0

lambris

lambris ; on bê lambris d’ tchin.ne

 

S0

lambrisser

båtchî

 

E0

Lambusart

npr Lambûssaut

 

C60

lame

nf (partie tranchante) lame ; lame de faux, lame di fau ; lame en mauvais état, lambosète ; aiguiser la lame d’un couteau, rissin.myî on coutia; (expr) ci n’ èst pus ça on coutia, c’ è-st-one lambosète, ce n’est plus un couteau, c’est une lame en très mauvais état

 

C60

lame

_ de métal, de métier à tisser, lame ; vieille _ de couteau, hamelète (amelène Ve., halmène Ve. ap G), lamale (Ro.),  lambale (Ma., Vi., Bo.), lambène (La., Sto. ; -ine Wan.), lambinète (St., Ma., Du.), lambosète (Mar., Cr.), on vî hoûr (Od.)

 

E0

lame

(partie métallique d’un outil) lame ; one lame di coûtê ; la lame do rèsè ; dès lames di rasète ; _ de bois ou de fer qui tourne en même temps que la meule supérieure (w. volante) et qui pousse la farine vers l’extérieur de la meule, tchèsse-farine (Vau.)

 

S0

lamelle

nf tote pitite fine trintche

 

C60

lamelle

_ de fer flexible, dè spaté

 

E0

lamentable

adj à s’ disbautchî fin mwârt

 

C60

lamentation

nf dilamintadje (m), pîladje (m), pîlerîye

 

C60

lamentation

lâmèn’tåcion, voy. JÉRÉMIADE

 

E0

lamentation

lamentâcion ; quand v’s-aloz-là, vos n’ atindoz qu’ dès lamentâcions

 

S0

lamenter

(se) v si dilaminter, si laminter, miséryî

 

C60

lamenter

(se) si lâmèn’ter, si d’lâmèn’ter, si d’soler, djèmi, si d’louhî, si taper à l’ dilouhe ; etc., voy. gémir, pleurer

 

E0

lamenter

(se) si dilâmèn’ter, si lamenter ; èle si d’lâmèn’tèye tote la sinte djoûrnêye ; i s’ dilâmèn’tot come todi ; is s’ lamentant todi  

 

S0

lamenter (se)

[v] (c) si d’laminter, (o) s’ dislaminter, (e) si låmèneter

 

G100

lamier

nm lamier blanc, blanke ôrtîye (f), molin, molinia ; lamier jaune, djane ôrtîye (f)

 

C60

lamier

(plante) blanke oûrtèye, suça (nm), sucète (nf),  molinê (nm)

 

E0

lamier

du _ blanc, dès blankes kichâdes ; du _ pourpre, dès rodjes kichâdes

 

S0

laminer

v spater

 

C60

laminer

, -age, -erie, -eûr laminer, -èdje, -erèye, -eû

 

E0

Laminne

Lamène, village

 

E0

laminoir

 nm laminwêr, spata

 

C60

laminoir

laminwér, spata

 

E0

Lamontzée

à _, à l’ Monzéye, village

 

E0

lampe

[nf] lampe

 

G100

lampe

nf lampe ; lampe à huile, crassèt (m), lampe à 1’ crausse ôle, lampe à ôle vèlieûse ; petite lampe à huile, lamponète ; lampe à carbure, lampe à cârbûre, lampe à pétrole, lampe à l’ pètrole, quinkèt (m) ; lampe à souder, lampe à sôder ; lampe de chevet, quinkèt (m), vèlieûse ; contenu d’ une lampe, lampurnéye; (expr) on n’ saureûve braîre èt co t’nu l’ lampe, on ne saurait pleurer et tenir la lampe en même temps, impossible de faire deux choses à la fois ; distinde come one lampe qui n’ a pupont d’ ôle, s’éteindre comme une lampe qui n’a plus d’huile; n’ awè pus wêre d’ ôle à s’ lampe, n’avoir plus guère d’huile dans sa lampe, être à ses derniers moments

 

C60

lampe

lampe; (anc.) lamponète, lampe (, lampion Tr.) à l’ cråse ôle, tchandèle (Ja., Sp. ; -êye To. ; -èye à l’ cråse ôle Li., Bi.),  (anc.) crassèt (crè- Hu., Ju., Du.), crassèt d’ pîre (Wan., = rabau Fa., proprt « crapaud »), tchandèle (Ja., Du.) ; lampe Carcel , ine carcèl, on kinkèt ; lampe d’écurie, lampe à cwènes ou à veûle, lampe di stå (Xh.), lontchène di stå (Wa.) ; _ véni­tienne, lampe di sint Måcrawe ; (veil­leuse) sîsèt (nm) ; crémaillère de _ (anc.), sîseû, sîseleû ; (houill) lampe di houyeû ; un coup de vent a éteint ma _, on côp d’ vint m’ a bouhî sins feû ; voy. lantErne

 

E0

lampe

(anc.) une grosse _ à pétrole, one lampe bèlje

 

S0

lampe

 

S0

lampe

lampe ; (anc.) one lampe à ôle ; one lampe à pètrole ; one lampe bèlje ; one lampe à boujîe (pour le vélo) ; une _ à acétylène, one lampe à carbure ; _ à huile, avec une mèche qui brûle à l’air libre, crassèt (nm) ; _ de table à pétrole, quinkèt ; li bètch, li vêre, la mèche, li champignon, li montwar do quinkèt ; aloumer l’ kinkèt ; chofler (ou dustinde) li kinkèt ; li kinkèt file ; one lampe di potche ; (source de lumière (électrique)) aloumer la lampe ; distinde la lampe ; toûrnoz l’ boton do l’ lampe (pour l’éteindre ou pour l’allumer, les interrupteurs étant pourvus d’un bouton)

 

S0

lampée

nf gwârdjîye, lampéye

 

C60

lampée

leûpêye, grand côp, grand gourdjon, voy. gorgée ; dans un dicton :  lofe-lofe (Hu., hesb, voir dictionnaire wallon-français à lofète) ; petite _, lofète (Hu.), voy. peu

 

E0

lampée

(d’alcool) hèna ; bware on bon hèna d’ pèkèt (on ajoute qqf : plin l’ orèye d’ on bâdèt)

 

S0

lamper

v clouper, lamper, rilôper, tûteler

 

C60

lamper

gourdjî, houmer, tûter, tûteler, golziner (Ve.) ; _ du genièvre, leûper å pèkèt ; voy. boiRe

 

E0

lamper

vt (boire à grandes gorgées) lamper ; il è lampé on bon côp à l’ botêye ; (boire d’un trait) tûteler ; il è tûtelé tot s’ biberon

 

S0

lampion

nm lumion

 

C60

lampion

lampion

 

E0

lampion

lampion ; aloumer lès lampions ; des _s (en papier), dès lantiènes vèniciènes

 

S0

lampiste

, -erie lampurnî ; lamperèye, -isterèye

 

E0

lamponette

voy. lampe

 

E0

lamproie

nf (de mer, de ruisseau) trawe-pîd (m), trâwe-pîre (m) ; petite lamproie d’eau douce, de rivière, prike, trèséye

 

C60

lamproie

_ de rivière, lamprôye (ou am-), lampreûte, trawe-pîd  sèt’-traus ; _ de ruisseau ou lamprillon, trawe-pîd (, pitit trawe-pîd Vi.), trawe-pîre, lamprôye di rihê (GdM.), awehê (Ju. : qui en désigne proprement la larve) ; wèrbia (Hu.)

 

E0

lamproie

lamprôye (Te.)

 

S0

lampyre

(ver luisant), voy. luciole

 

E0

Lanaye

Li Nåye ; à _, à l’ Nåye, village

 

E0

lance

nf lance

 

C60

lance

_ de pompier, …, lance

 

E0

lance

(arme) lance ; il è stî touwé d’ on côp d’ lance d’ on hulan 

 

S0

lancée

nf lan (m), lancîye

 

C60

lance-flammes

nm lance-flames

 

C60

lancement

nm (action de lancer) lançadje; (élancement) lancemint

 

C60

lance-pierres

nm fronde (f), tapa

 

C60

lance-pierres

 

ârbalète ; tu vas spiyi tos mès câraus, avou ti ârbalète !

 

S0

 

lancer

[v] taper, lancî, (e) hiner

 

G100

lancer

v (envoyer au loin) lancî, taper ; lancer des pierres, lancî dès cayaus, taper dès cayaus ; lancer un bruit, lancî on brût, taper on brût; (mouvoir ses membres d’un geste vif) lancer la jambe, stritchî s’ djambe ; lancer le bras en avant, taper s’ brès pa- d’vant ; lancer une gifle, foute one tchofe; (pousser vivement en avant) lancî ; lancer son chien, lancî s’ tchin; (lancer avec force) cassî; (mettre en mouvement, donner de l’élan) le voilà encore lancé, vo-le-là co èvôye; (pousser en faisant connaître) fé conèche ; c’est lui qui l’a lancé, c’ èst li què l’ a faît conèche; (élancer en parlant de douleurs), lancî ; (se) (se précipiter) si dârer, si lancî ; lance-toi dessus !, dâre-tu d’ssus !  (expr) si dârer su one saqwè come on mwaîs tchin, se lancer sur qqch comme un chien méchant; (se faire connaître) si fé conèche; (s’engager) aler ; je me lance, dj’ î va, dji m’ î va

 

C60

lancer

lancî, djèter, hiner, taper ; foute, -er ; (vers celui qui parle) adjèter, ahiner, …, voy. jeter ; _ avec un bruit sec, claper ; _ avec violence, tchèssî, vorer, bouhî èvôye, cråwer, (è)hûler (Hu.) ; _ dans l’air, ènêrî ; _ un cerf-volant, ènonder, èmonter, ènêrî ; _ une flèche, taper on côp d’ makèt ; il lui a lancé une pierre, i lî a fèrou on cawiê (Vil.), … håmé one pîre (Pet.) ; _ la barre pour « jeter à l’oie », djèter ou taper à l’ åwe, séler (Ju.) ; se _ des boulets de neige, si houyî, si hougnî, -eter (ca-, ki-), si caloner, si k’hiner avou dès boulèts, su pouyi [ : on s’ pôye] (Ja., Sart),  su tchapouyi (La.), s’ acouy à côps d’ boulèts (St.) ; _ un coup de pied, _ avec le pied, piter (a-, ki-, rè-) ; _ un coup de poing à la figure, tchèssî (, vorer) on pogn è l’ gueûye ; _ une gifle, voy. gifle, -er ; _ un petit jet de salive, fé ‘ne rètchote, rètchoter ; _ des brocards, diner dès-atotes, dès côps d’ bètch ou d’ gueûye ; _ [un chien contre qn], hèssî (hèrsi St., -er Wan. ; hèrzer Ja.; hièrsî), hèsseler, hansi (Ta.), kissî (Ar., kichî) ; voy. exciter, piller; (t de jeu) piker (avec sa bille), gnouketer (hesb) ; voy. abuter

 

E0

lancer

vt lancer (qqf lanci) ; lancer (taper) dès pîres ; lancer (syn. voyi) l’ tchin après quéke onk ; (en direction du locuteur) ataper ; atape-mu la tchin.ne ; _ brutalement (flanquer), chlâker ; (grossier) dji t’ chlâkerê ma mwin su la gueûye ; _ avec violence, tchâssi, tchèssi ; i lî è tchèssi on côp d’ pîd ; _ [des dragées] à l’occasion du baptême, taper â batème ; vi _ la patte ou le pied en décrivant un demi-cercle (mouvement qui rappelle celui du faucheur), fâtchi ; lès vatches fâtchant po piter ; se _ (s’ engager impétueusement), si lancer ; i s’ è lancé dins lès stofes ; vi (produire des élancements) lancer ; ça m’ lance dins l’ dèt ; mès-aguèces mi lançant ; vt (mettre en marche) anonder (alon- ; agnondè Te.); anonder on moteûr ;

 

S0

lanceron

voy. brocheton

 

E0

lancette

flîme, lancète ; voy. inciser

 

E0

lanceur

, euse n lanceû (-se ) ; un lanceur de poids, on lanceû d’ pwèd

 

C60

lancier

nm lancier

 

C60

lancier

lancî (, lancier)

 

E0

lancier

lancier ; li rédjimint dès lanciers ; (anc. danse) li quadrîe dès lanciers

 

S0

lancinant

, -e lançant, -e

 

E0

landau

nm (voiture d’ enfant) poûssète (f), vwèture d’ èfant (f)

 

C60

lande

bêrih, bruskène, fagne ; voy. inculte

 

E0

Landen

Landèn’

 

E0

Landenne

npr Landène

 

C60

Landenne

Landène, village

 

E0

landier

andî (, landî Xh.) ; voy. chenet

 

E0

Landres

(n de famille) Lan’dèrs’

 

S0

Laneffe

npr à l’ Nèfe

 

C60

Laneuville-au-Bois

(village de la commune de Tenneville), Li Noûve-Vèye ; à _, à l’ Noûve-Vèye ; lès djins do l’ Noûve-Vèye ; surnom des habitants : lès mochons, lès mochètes

 

S0

langage

nm lingadje ; nous parlons le langage de nos aïeux, nos causans l’ lingadje di nos tayons

 

C60

langage

lingadje (, -guèdje ; langadje, -guèdje), djåsemint ; pårler, -èdje, -èmint ; _ de bébé; gnêgnê, gningnin, tchûtcha ; votre _ ne me plaît pas, vosse manîre di djåser n’ m’ ahåye gote, vos n’ divrîz nin djåser insi, ci n’ èst nin insi qu’ ine djin d’ adreût djâse

 

E0

langage

(manière de parler) languèdje ; qué languèdje qu’ il è !

 

S0

lange

[nm] (o-c) fachète [nf], (o-c) lagne, (o) pichaud, (c) lagne, (e) lignerê

ensemble des langes: (e) fahes [nf-pl], fahèdje [nm]

 

G100

lange

nm lagne ; premier lange mis au derrière des bébés emmaillotés, picherou

 

C60

lange

drap d’ èfant, lignerê, lès lignemints d’ èfant (Rob), bråye (Be.), djèrnêye (Ve., Ja., Wa.) ; l’ensemble des _s, lès fahes, li fahèdje, li fahêye ; voy. alèze, maillot

 

E0

lange

(maillot) drap, fache, (anc.) lignerê ; les _s, lès drapês d’ afant ; notre gamine ne doit plus porter de _s, nosse gamine èst foû dès draps asteûre ; on-afant à l’ fache ; il ont à pon.ne li cou foû do l’ fache qu’ is courant voye 

 

S0

langer

v (mettre le lange) mète li lagne, mète li picherou; (emmailloter) fachî, rèfachî

 

C60

Langlire

Langlîre, village

 

E0

langoureux

, euse adj languichant (-e)

 

C60

langoureux

lanwoureûs ; femme _, tåte-à-l’-ôle, voy. indolent

 

E0

langouste

nf langousse

 

C60

langoustine

nf langoustine

 

C60

langue

[nf] 1 (organe) linwe, (o) langue

2 (langage) (e-c) lingadje, (o) langâdje

 

G100

langue

nf (organe de la parole) linwe ; tirer la langue, mostrer s’ linwe ; frein de la langue, filé dè l’ linwe ; il a la langue chargée, il a s’ linwe kèrdjîye; (loc) tirer la langue, mostrer s’ linwe ; avoir la langue bien pendue, awè bran.mint dè l’ babèye, awè l’ filé bin côpé ; retenir sa langue, hagnî su ses lèpes ; avoir la langue qui fourche, awè s’ linwe qui chipe ; donnez-vous votre langue au chat ?, avoz mougnî dè l’ djote assez?, avez-vous mangé suffisamment de chou ?, avez-vous pataugé suffisamment dans la mélasse ? ;  ne pas savoir tenir sa langue, ni nin sawè t’nu su s’ linwe; (expr) awè one bone linwe, avoir une bonne langue, être loquace ; awè one linwe à r’ssôrt, avoir une langue à ressort, idem ; fé pèter s’ linwe, faire aller sa langue, clabauder ; ièsse su l’ linwe d’ one saquî, être sur la langue de qqn, devoir qqch à qqn ; lèver s’ linwe au hôt, élever la langue, se mettre à parler; taîre si linwe, se taire; avou s’ linwe, on va à Rome, avec une langue on va à Rome ; avou one linwe, on va tos costés, avec une langue on va partout ; c’ è-st-avou l’ linwe dès coméres èt l’ gosî dès curés qu’ on faît lès mèyûs dès s’mèles (iron), c’est avec la langue des femmes et le gosier des curés qu’ on fait les meilleures semelles (la première est grande et la deuxième ne prend pas l’ eau) ; djè l’ a su l’ bètchète di m’ linwe, je l’ai sur le bout de la langue; dj’ ènn’ aureûve ostant su m’ linwe, djè l’ ratche èvôye, j’en aurais autant sur la langue, je le crache, c’est un mal insignifiant ; èlle a one linwe come on tchausse-pîd, elle a une langue comme un chausse-pied, elle ne sait pas se taire ; gn-a s’ linwe qui va come one lâvète au cu d’ on pot, sa langue court comme un torchon au derrière d’un pot, il parle beaucoup et à tort et à travers ; il a one linwe come one èpègne, il a une langue comme une empeigne, il meurt de soif ; il èst capâbe di fé passer one linwe d’ on mète à brâmint dès djon.nes, il est capable de faire passer une langue d’un mètre à de nombreux jeunes, il a beaucoup plus de forces, il est beaucoup plus résistant que beaucoup de jeunes; i n’ a qui l’ linwe di bone, il n’a de bonne que la langue, il est bon pour parler mais pas pour agir ; linwe d’ aspik, langue d’aspic, méchante langue ; li mouchon qui tchante trop matin, li tchèt l’ prind, l’oiseau qui chante trop tôt, l’oiseau le prend, il faut tourner sept fois la langue dans la bouche avant de parler ; linwe di qwate-pèces, langue de lézard, idem ; on côp d’ linwe pout ièsse pîre qu’ on côp d’ èpéye, un coup de langue peut être pis qu’un coup d’épée ; si linwe va come one clotche di molin, sa langue va comme une cloche de moulin, elle ne s’arrête pas ; vaut co mia hagnî su s’ linwe qui d’ mau causer, il vaut mieux se mordre la langue que de médire; (système de communication) langue (m); notre belle langue wallonne, nosse bèle langue walone, ; c’est ma langue maternelle, c’ èst l’ langue qui m’ man m’ causeûve todi, c’ èst l’ langue qu’ on causeûve è m’ maujone; c’est une langue morte, c’ è-st-one langue qu’ èst mwate, … qu’ on n’ cause pus; (loc) mauvaise langue, linwe di qwate-pèces ; (en forme de langue) langue de feu, blame, flame; langue de terre, binde di têre

 

C60

 

 [JV1]

langue

linwe ;_ d’un pays langue, voy. langage ; tirer la _ après (qch), linweter, djêrî, voy. désirer ; tirer la _ de soif, de chaud, ou d’essoufflement, hansî, voy. haleter ; tirer la _ par moquerie, fé ‘ne linwe, voy. grimace; donnez-vous votre _ aux chiens ?, dinez-ve vosse linwe å tchèt ?, ave magnî dè l’ djote assez ? (ou dès papapes assez Ma.), vis d’nez-ve ås mahotes ? (Co.), vis rindez-ve foû Matî ? (Tr.) ; _ bavarde ou bien pendue, clapète, voy. bavard ; mauvaise _, måle (ou flêrante, lêde, mètchante) djêve ou gueûye, on bètch qui trawe, ine gueûye à blame ou d’ atotes, ine måle gale ou gawe,  ine vipére ou qwate-pèces, linwe (, djêve, gueûye) d’ aspik ou d’ chèrpint (, sèrpint), ine linwe come on trintchèt ; èle freût bate deûs montagnes ; c’ èst vrêyemint l’ gazète d’à Dèssôr (anc. Vo.) ; voy. médisance, -ant ; langue de cerf (plante), linwe-di-ciêr (Du. ; … du cièr Ma.) ; _ de bœuf (champignon), linwe-du-boû (Ma.)

 

E0

langue 1

(organe) linwe (lanwe ; lîgue Ju.) ; avèr la linwe tchèrdji ; tirer la linwe ; mostrer la linwe ; avèr on tch’vè s’ la linwe ; avoir la _ bien pendue, baweter ; il s’est mordu la _ (il a regretté les paroles), i s’ è mwardou la linwe ; i n’ sét nin t’ni sa linwe ; il è la linwe bin pindou ; t’ ès avou la linwe trop longue ; il s’est délié la _ (il a fini par parler), i s’ è disloyi la linwe ; dèner sa linwe â tchèt ; il faudrait qu’il se noue la _ (parce qu’il parle trop)), i fâreut qu’ i fèye on nok à s’ linwe (Te.) ; (personne) être une méchante _, avèr la linwe bin afilé ; c’ è- st-one linwe di sèrpent, çusse fème là ! ; je l’ai sur le bout de la langue, dji l’ ê s’ la linwe (ou s’ la bitchète do l’ linwe) ; j’ai son nom sur le bout de la _ (je suis sur le point de retrouver son nom), dj’ ê s’ nom s’ la bitchète do l’ linwe ; c’est une méchante langue, èlle a la linwe bin afilé ; elle a une langue de serpent, èlle a one linwe à fotche (Te.)

 

S0

langue 2

(idiome) langue ; i k’nuche quate, cink langues ; la langue walone 

 

S0

langue-d’-agneau

nf (plantain) linwe-di-pourcia, plantin

 

C60

langue-de-bœuf

nf (agaric du chêne) linwe-di-boû

 

C60

langue-de-chat

nf (lame emmanchée) linwe-di-tchèt, rwine; (burin de graveur) linwe-di-tchèt

 

C60

langue-de-chien

nf (cynoglosse) linwe-di-tchin

 

C60

langueter

v languèter

 

C60

langueter

(t de men) languèter

 

E0

languette

nf (languette de chaussure) lipète, languète; (objet en forme de petite langue) linwète; (petite lame d’ instrument) linwète; (languette de terrain) lipète

 

C60

languette

_ de terre, …, quowète, languète, coriète (qqf -iote), corôyelitchète, hiroûle, birwitche, filîre, guimbîre, rondjète ; _ de viande, lipète, voy. lambeau ; _ de cuir sur le devant du soulier à lacer, _ de toile sur le devant de la chemise d’homme, godje, lamekène, lapiote, papelote, linwe (Cha. = patte de soulier), lapète ; des _s de tissu, dès filîres, dès p’titès guimbîres di pèces ou dès crs d’ costîre ; voy. brimborion, chiffon

 

E0

languette

languète ; (spécialt tenon (en bois) destiné à entrer dans la mortaise) languète ; one plantche à languète ; _ ou patte de chaussure (à lacet), papelote ; _ de tissu faisant office de boutonnière, que l’on ajoute pour donner plus d’aise (à un col p.ex.), lichète ; _ en cuir qui ferme l’ attache du collier, pate do gorê ; _ d’ étoffe dans laquelle passe la ceinture du pantalon, pate di pantalon ; _ de bois de coudrier (côre), utilisée pour les travaux de vannerie, chinon (chignère Fa.)

 

S0

langueur

nf (état d’un malade dont les forces diminuent) croufiadje (m), languichadje (m); (manque d’ énergie) fwèblèsse

 

C60

langueur

langueûr, lanwihèdje (nm), ètisèye ; avoir une maladie de _, fé ‘ne lanwe ; il se meurt de _, i pèhe ås viérs, il è-st-ètike ; voy. dépérir

 

E0

langueur

(dépérissement) langueûr ; i fêt one maladîe d’ langueûr (svt la tuberculose pulmonaire, la phtisie) ; souffrir d’une _ maladive (être de santé très délicate), hémiè (Te.) ; èlle a hémiè tote si vîye

 

S0

langueyer

, -eûr riwårder, riwård (anc.)

 

E0

languir

v (perdre lentement ses forces) croufyî, dèpèri, langui, linwi, si miner; (manquer d’ énergie) langui, ièsse sins fwace; (attendre avec impatience) pêyi après

 

C60

languir

lanwi, lanturner, voy. dépérir, langueur ; le feu languit, voy. couver ; faire _ (qn), djoster longtimps, fé linweter (qn) après (qch), lèyî måtî (Ba.)

 

E0

languir

vi (attendre avec impatience) langui, lanwi ; i languichot après lèye ; il è lanwi longtimps après lèye ; faire _ (qqn) (le laisser dans l’attente), fé lanwi ; se _ (se morfondre), si langui ; i s’ languit di n’ nin p’lèr sôrti

 

S0

languissant

, -e lanwihant, -e ; lanwis’, -isse ; voy. étiolé

 

E0

lanière

nf lanière de cuir, cûria (m); la lanière du fouet, li bate dè l’  sicorîye; découper des lanières de tissu, de papier, discôper dès bindes

 

C60

lanière

_ de cuir pour souliers, …, nålî, voy. lacet ; _ pour fouet, fås pindant èt bate di corîhe ; _ pour brouette, bricole, voy. bretelle

 

E0

lanière

_ qui relie le mors au cordeau, coriète (Te.) ; _ attachée à la rin.ne di bride et qui est généralt utilisée pour conduire deux chevaux à la fois, lignète (ou dobe lignète ou dobe cwardê) ; la _ à laquelle est attaché le cwardê (ou la lignète) et qui va d’une extrémité du mors à l’ autre en passant par deux anneaux fixés sur la partie supérieure du collier, la rin.ne di bride ; _ qui est attachée à la rin.ne di bride et qui permet de diriger le cheval, li tch’vau d’ cwardê (syn. tch’vau à l’ mwin), le cheval conducteur de l’attelage, li fâs cwardê, la lanière de cuir qui relie le trait droit ou la croupière du cheval conducteur  la rin.ne di bride du cheval qui se trouve a à sa droite (li tch’vau foû mwin), pour éviter que ce dernier ne dépasse le cheval conducteur (notamment s’ils sont de force inégale) ; _ qui part de la rin.ne di bride du cheval conducteur et qui va à la rin.ne di bride du cheval de droite, li dobe cwardê ; _ qui permet d’ actionner le volet, cingue do volèt

 

S0

lanlaire

(envoyer) loc èvoyî au diâle, èvoyî brider lès gades, èvoyî à l’  djote

 

C60

lanlaire

envoyer faire _, voy. diable

 

E0

Lanners

(n de famille) Lanèrs’

 

S0

lanterne

nf lantiène ; s’éclairer à la lanterne, si lumer à l’ lantiène; (expr) prendre des vessies pour des lanternes, prinde boû po vatche, prendre bœuf pour vache

 

C60

lanterne

lantêr (nm), lantiène, lanterne ; _ magique, lantêr-majike (an-) ; voy. lampe ; (t de meun) esp de roue, lantiène

 

E0

lanterne

lantiène (-têre Te. ; -têrne Ar., Lu., …) ; purdoz la lantiène avou vos s’ la traveûre ; des lanternes vénitiennes, des lampions, dès lantiènes vèniciènes ; (au fig.) prendre des vessies pour des _s (commettre une grosse bévue), prinde dès vèssîes po dès lantiènes ; dji va èclêrer vosse lantchène ; (du moulin), petite roue à engrenage qui communique la force par l’intermédiaire de l’ ètendârd, motrice reçue du rouet (w royin)), lantiène ; les fuseaux de la _, lès cônes do l’ lantne

 

S0

 

lanterner

v fé l’ long cu, lanturnî, londjin.ner ; faire lanterner, fé ratinde ; sans lanterner, sins taurdjî

 

C60

lanterner

lanturner (-eur- Hu.), voy. lambiner

 

E0

lanterner

vi (perdre son temps) lantèrner ; qu’ èst-ce qu’ i lantèrne co là ? ; faire _ (faire attendre), fé lantèrner, kimon.ner (Te.) ; il nous fait _, i nos fêt lantèrner ; il è k’mon.né çusse bwêcèle-là longtimps  

 

S0

lanternerie

balzinèdje, platchetèdje, toûrnikèdje, -erèye ; londjinèdje, cropihèdje, lôyeminèdje, lumecinèdje, toûnerèye ; houlpinèdje, -erèye ; voy. chiPOTAGE, LAMBINER

 

E0

lanternier

, -ère voy. chipotier, lam­bin

 

E0

Lantin

Lantin (, Lontègn), village

 

E0

Lantremange

Lankemindje, vil­lage

 

E0

Lapaille

(n de famille) Lapaye

 

S0

laper

v laper, linweter ; quantité prise en lapant, lapéye; action de laper, lapadje (m), linwetadje (m); laper à nouveau, rilaperrilinweter ; action de laper à nouveau, rilapadje (m), rilinwetadje (m)

 

C60

laper

, -ement laper, -eter, -èdje ; lofer, -eter (ri-) ; linweter 

 

E0

lapereau

 nm djon.ne di lapin

 

C60

lapider

v (poursuivre en lançant des pierres) taper dès pîres, … dès cayaus

 

C60

lapider

cahouyî (, -ougnî), mascråwer, qqf cråwer, çaneter (canoter Sp.), caloner, pîrehî, kêwyî, (Pe.) ; voy. chas­ser, lancer

 

E0

lapin

[nm] 1 (e-c) lapin, (o) lapén

2 lapin domestique: (e-c) robète [nf]

 

G100

lapin

, ine n (animal vivant) lapin, robète (f) ; excrément de lapin, crotale di lapin; (viande) lapin; tu fais du lapin pour dîner ?, vos fioz do lapin po din.ner ?; (mot d’amour) mon lapin, pitchounèt, p’tit crèton, p’tit pèlot; (expr) ne pas valoir un pet de lapin, ni nin valu one mastoke (, ne pas valoir une pièce de cinq centimes)

 

C60

lapin

_ de garenne, lapin ; _ domestique ou de clapier, robète (nf), conin (Ma.)

 

E0

lapin

(domestique (mâle ou femelle)) lapin ; on lapin sâvadje ; un _ de garenne, on lapin d’ garène ; one pê d’ lapin ; (au fig.) on tchôd lapin ; c’est un chaud _, il è l’ feû à l’ bûse

 

S0

 

lapiner

v fé sès djo.nnes

 

C60

lapon

, one adj lapon (-e)

 

C60

laps

nm hapéye (f) un laps de temps, one hapéye  ; il y a un fameux laps de temps qu’on ne les a plus vus, i gn-a d’djà one sinte hapéye qu’ on n lès-a pus vèyu

 

C60

laps

_ de temps plus ou moins long, ine hapêye, hinêye, tapêye ; long _, cåkêye, on p’tit timps, hikèt, trokèt, ine pitite tchoke ou on p’tit tchok, one houbonde (St., Ma.), one cwèrdée (La.), one rèvute (Du., Er., GdM., Fer. ; i n-a bèle lurète di çoula ; voy. époque, long­temps, moment, temps ; _ pendant lequel se produit un effort, ine tchoke

 

E0

laps

_ de temps, dècâde, hapêye ; hope (nf) ; on ‘nn’ è po one bèle dècâde ! ; v’là djà one boune hapêye qu’ i n’ è pus v’nou ; vos ‘nn’ avoz co po one bèle hope à rawârder ; _ de temps (de travail), eûrêye ; nous avons travaillé un bon _ (bout) de temps, dj’ ons fêt one boune eûrêye

 

S0

laque

nf lake

 

C60

laque

, -er lake, -er

 

E0

laque

(vernis) lake

 

S0

laqué

, -ée adj laké ; dès solés lakés ; one tchambe a coûtchi en laké

 

S0

laquelle

(voir : lequel)

 

C60

laquer

v mète dè l’ lake

 

C60

larbin

nm (domestique) vaurlèt

 

C60

larcin

vol

 

E0

lard

[nm] 1 (e) lård, (o) lârd, (c) laurd

2 petit morceau de lard frit à la poêle: (o-e) kèrton, (c) crèton

 

G100

lard

nm laurd ; lard maigre, pitit salé,strwèt laurd, trèlârdé ; une tranche de lard, one trintche di laurd ; lard du cou du porc, laridon ; (loc) dè l’ salade au laurd, de la salade au lard, de la salade liégeoise; (expr) il èst craus à laurd, il est gras en lard ; li bin qu’ on faîit à s’ couchèt, on l’ ritrouve au laurd, le bien que l’on fait à son cochon, on le retrouve dans le lard ; si fé do laurd, se faire du lard, profiter des bonnes choses

 

C60

lard

lård ; petit morceau de _ frit, crèton ; voy. couenne , fléché, FRIcassée

 

E0

lard

lârd ; do mêgue lârd , do crâs lârd ; du _ entrelardé (une ligne de gras, une ligne de maigre) provenant de la panse, do lârd di panse ; do lârd d’ Amèrike (importé d’Amérique entre les deux guerres) ; one bague di lârd ; dès curtons d’ lârd ; one coyine di lârd ; mète li lârd o salè ; foumer l’ lârd ; do l’ sâce â lârd ; quand l’ lârd gote, c’ èst signe di pleûve ; gros lârd !

 

S0

larder

v (garnir de lardons) mète dès p’tits bokèts d’ laurd; (piquer à plusieurs reprises) larder de coups de couteau, couteler

 

C60

larder

lårder

 

E0

larder

vt (qqn) lârder ; il è stî lârdé à côps d’ coûtê

 

S0

lardoire

lårdeû (nm)

 

E0

lardon

nm (petit morceau de lard cuit) crèton ; salade aux lardons, salade aus crètons, salade au laurd

 

C60

lardon

voy. brocard

 

E0

lardon

(morceau de lard frit) curton (kèrton Te.) ; fèjoz-me one boune fricassêye avou dès curtons [du moy. néerl. kerte, entaille morceau coupé] ; _ frit accompagnant la fricassêye ou les pommes de terre réchauffées chayeteûs (rapprochement entre les couvreurs chayeteû) travaillant sur le toit et les lardons placés au-dessus du plat ?)

 

S0

large

[adj] (o-c) laudje, (e) lådje, (o) lâ(r)dje

 

G100

large

adj laudje ; large des épaules, laudje dès spales; (expr) awè dès laudjès mantches, avoir de larges manches, être indulgent ; i gn-a ossi laudje qui long, il y en a aussi large que long, il y en a de tous côtés ; il è- st-à i laudje mèseure, il est à la large mesure, il dépense sans compter ; il èst conu d’ long èt d’ laudje, il est connu de long et de large,  partout ; il èst laudje, mins c’ èst dès spales (iron), il est large, mais c’est d’épaules, il n’ est pas prodigue ; il è-st-ossi laudje qu’ il èst long, il est aussi large que long, il est replet ou il est charitable

 

C60

large

 nm laurdjeû (f); (loc) de large, di laudje ; deux mètres de large, deûs mètes di laudje, … di laurdjeû; en long et en large, laudje èt long; je vous l’ ai expliqué en long et en large, dji vos l’ a di laudje èt long; aller de long en large, aler d’ on costé à l’ ôte, mèsurer l’ vôye ; prendre le large, pèter èvôye

 

C60

large

adv laudje ; habiller large, moussî laudje ; voir large, veûy laudje ; (loc) calculkerf large, ni nin r’waitî à one twatche ; ne pas en mener large, awè  l’ cu strwèt

 

C60

large

lådje, voy. ample, élargir’, généreux ; plus long que _, longou, -owe, voy. oblong ; visage _ comme une tarte, on tårtou visèdje ; en long et en _, voy. loin ; au large !, å lådje !, èvôye po lès wêdes ! ; (bat) prendre le _, qwiter bwérd

 

E0

large

mes souliers sont trop _s, dj’ ê lès solés qui bâyant

 

S0

large

1 adj (de dimension supérieure à la moyenne) lâdje ; de _ (en largeur) di lâdje ; ça è trwas mètes di lâdje ; i pâsê n’èst nin lâdje ; (se dit d’une femme trapue) èlle èst tot’ si lâdje quu hôte (litt. « elle est tout aussi large que haute ») ; (au fig.) il à les idées _s, il èst lâdje d’ idées ; (généreux, -euse) lâdje ; il èst lâdje avou lès-afêres dès-ôtes ; (iron de qqn qui est peu généreux) il èst lâdje mês di spales ! ;

 

2 adv de manière _, lâdje ; i gn-è dès bisètes, vos purdoz trop lâdje ; drovoz vos brès l’ pus lâdje possibe ; s’habiller de vêtements _s, si moussi lâdje ; mettre des chaussures _s, vers le bas, si tchâssi lâdje ; i n’ a mon.not nin lâdje ; _ ouvert, -te, â lâdje ; dimorer avou la boutche â lâdje ; lêssoz l’ uch â lâdje ; il è stî r’çû lès brès â lâdje ; de long en _ (partout à la ronde), long èt lâdje ; _ ligne blanche sur le chanfrein (du cheval), hêmeûre ; çu tch’vau-là è one bèle hêmeûre 

 

S0

largement

adv (sur une grande largeur) laudjemint (rarement usité) ; il a ouvert largement la porte, il a tapé l’ uch au laudje, il a douviè l’ uch au laudje ; avec un col largement ouvert, avou s’ col au laudje ; c’est une idée largement répandue, c’ èst ç’ qui tot l’ monde pinse; (sans compter) il donne largement, quand i done, i n’ riwaîte nin à on franc ; il a largement de quoi vivre, il a tot ç’  qui faut po viker; (en calculant large) il était largement quatre heures, il èsteûve passé quatre eûres ; vous aurez largement le temps, vos-auroz tot l’ timps; ça vaut largement ça, ça vaut bin ça

 

C60

largement

lådjemint, voy. amplement ; _ ouvert, grant-å lådje, tot-å lådje ; prendre trop _, prinde trop lådje ; [en avoir] très _, (å) grand lådje assez (ard à grand lâdje) ; vivre _, viker à l’ lådje ; [gratifier] _, lèdjîremint (Ma.)

 

E0

largement

(sans se restreindre) lâdjemint, larjeumint ; viker lâdjemint (ou viker lâdje) ; payi lâdjemint 

 

S0

largesse

nf faire des largesses, si disbotener

 

C60

largesse

lårdjèsse ; voy. générosité

 

E0

largeur

[nf] (o-c) laurdjeû, (o) lârdjeû, (e) lårdjeûr

 

G100

largeur

nf laurdjeû ; la largeur de la table, li laurdjeû dè l’ tauve ; dans le sens de la largeur, su l’ laurdjeû; (expr) dans les grandes largeurs, fameûsemint

 

 

largeur

lårdjeûr ; une aune de _, ine åne di lådje ; _ d’étoffe, (nm),  hôteûr ; _ de voie charretière, båne ; voy. espace, étendue

 

E0

largeur

lârdjeûr ; li tèrin è one boune lârdjeûr à route ; côper deûs mètes di stofe su la lârdjeûr do coupon ; _ d’un champ (sur laquelle le cultivateur fait les manoeuvres nécessaires lorsqu’il arrive au bout des sillons), triviès ; aménager cette portion du champ, fé lès triviès

 

S0

larigot

(à tire) loc à târlarigo, à tire-larigot

 

C60

larme

[nf] (o-c) lârme, (e) låme

 

G100

larme

nf lârme, laurme ; laisser couler ses larmes, lèyi couru sès lârmes ; essuyer ses larmes, rifroter sès-ouys, rissuwer …, richoûrbu sès-ouys ; (loc) avoir la larme à l’oeil, lèyî glèter l’ ouy; pleurer à chaude larmes, tchûler ; rire aux larmes, rîre aus lârmes, rire à disfaufiler s’ boutroule (, rire à défaufiler son nombril), rîre à skèter sès botenîres, rire à casser ses boutonnières; (petite quantité) gote ; rien qu’ une larme, rin qu’ one gote

 

C60

larme

låme ; verser des _s, taper ou djèter dès låmes, voy. éploré, pleurer ; avoir les _s faciles, èsse tinre à l’ låme, avu l’ plora åhèye

 

E0

larme

lârme ; lès lârmes lî courint s’ la figure ; plorer à tchôdes lârmes ; c’ èst dès lârmes di crocodile ; pleurer toutes les _s de son corps, plorer dès lârmes di sang ; dji  pleûrero bin dès lârmes di sang, télemint qu’ ça l’ vint mâ ; (petite quantité (d’une boisson)) lârme ; mètoz-le à one lârme (ou one lârmète, on dèt)

 

S0

larmoiement

nm (pleurnicherie) dilamintadje

 

C60

larmoyant

, -e låmiant, -e, voy. pleurard ; des yeux _, éraillés, dès plorants-oûys tot-aråyîs

 

E0

larmoyer

v (pleurnicher) si dilaminter, si laminter

 

C60

larmoyer

avu tofér lès låmes ås-oûys ; voy. PLEURNICHER

 

E0

larron

nm (voleur) côpeû d’ boûse, voleûr; (expr) ils s’entendent comme larrons en foire, is s’ ètindenut come dès côpeûs d’ boûsses

 

C60

larron

, -onnesse låron, lårenèsse (ordt lånerèsse), (anc.) liére ; voy. épervier)

 

E0

larron

ricôpeû, lâron ; s’entendre comme larrons en foire, s’ atinde come deûs r’côpeûs d’ boûsse (, come deûs lârons en fware) ; (prov) l’ ocâsion fêt l’ lâron

 

S0

larve

nf larve de mouche, asticot ; larve de hanneton, chalon (m), gros molon (m) ; larve de batracien, maclote ; larve de taon, varon (m)

 

C60

larve

_ de charançon, éphémère, éristale, hanneton, lamproie, œstre, ténébrion, voy. charançon, … ; _ de phrygane, voy. caset ; _ des balanins, ver de noisette, bèdot (nm) ; _ de moustique dans le tonneau à gouttière, makelote ; _ de Piophila casei, dans le fromage, sèyète (on signale encore dans le fromage de Herve l’ auhiau, à Bolland antchau (_ de mouche verte) et le viêr du neûh, _ de grosse mouche bleue) ; _ qui ronge la jeune betterave, vièmon (hesb, condr)

 

E0

larve

_ de certains insectes, vièr ; _ de ténébrion, vièr di farine ; une, _ de piophila casei, vièr di froumadje ; _ d’éristale (qu’on trouve dans le purin), vièr (nm) à quawe ; _ de phrygane qui est utilisée comme appât à la pêche, cassèt ;

 

S0

laryngite

nf mau d’ gôje (m)

 

C60

larynx

[nm] (c) busia, (e) djèrdjète [nf]

 

G100

larynx

nm bwagne trau, garlot, gaviot, trau aus pâtêrs, trau-pâtêr; (expr) ça a moussî pau trau-pâtêr, c’est entré par le larynx, j’ai avalé de travers

 

C60

larynx

djèrdjète, voy. glotte, gorge, gosier, pomme (d’Adam)

 

E0

larynx

larincs’

G0

las

npr lasse adj (épuisé) nauji (f naujîye), odé (-ye), scrans (-e); (expr) odé come on vî pôve, las comme un vieux mendiant ; (fatigué et dégoûté) je suis las d’attendre, dj’ ènn’ a m’ sô d’ ratinde

 

C60

las

, lasse, las’, lasse ; je me sens _ aujourd’hui, dji so oûy fade (,  flasse) ; voy. FATIGUER FLASQUE

 

E0

las

, lasse adj (fatigué, -ée) las’, lasse ; dji sû crèvé las’ 

 

S0

lasagne

nf lasagne

 

C60

lascar

nm galiârd, gayârd

 

C60

lascar

haldrouf ; on grand haldrouf ; avou dès haldroufs come lu, tu n’ fros djà rin

 

S0

laser

nm lasêr

 

C60

Lassance

(n de famille) Lassance

 

S0

lassant, e

[adj] soyant, e, (o) rondjant, e, (o-c) odis’, isse ; v. fatigant

 

G100

lasser

[v] soyî, (o- c) oder, (o) rondjî

 

G100

lasser

v (fatiguer en ennuyant) oder, taner, taniser, tèrbaler ; action de lasser, odadje, tanisadje ; (se _ de) il se lasse vite de quelque chose, il est rade sicrans d’ one saqwè

 

C60

lasser

, -ant, -itude, voy. fatiguer, -GANT, -GUE, IMPORTUNER

 

E0

Lassine

(n de famille) Lassîne

 

S0

 

lassitude

nf naujichemint (m), scrandichûre; (dégoût) swès’

 

C60

lassitude

(fatigue (physique)) lassitude ; i n’ èst nin co r’mètou do l’ lassitude dès foûres 

 

S0

lasso

nm lasso

 

C60

latéral

, ale adj (qui se trouve sur le côté) do costé ; la fenêtre latérale, li finièsse do costé; la nef latérale, li costé (m), l’ acosté (m); partie latérale du corps, flanc

 

C60

latérale

porte _, ouh di costé ; voy. côté

 

E0

latéralement

adv su l’ costé; regarder latéralement, riwaîti su l’ costé

 

C60

latex

nm latècs’

 

C60

latin

, ine adj latin (-e) ; la langue latine, li langue latine

 

C60

latin

nm latin; (expr) j’y perds mon latin, dji n’ î comprind pus rin

 

C60

latin

latin

 

E0

latin

latin

G0

latin

, -ine adj latin, -ine ; le Quartier Latin (à Bastogne, la partie du bas de la ville qui va de l’ancien arsenal des pompiers à la place Saint-Pierre), lu Quârtier Latin ; n (langue latine) latin ; c’est du vrai _ pour moi (c’est incompréhensible pour moi), c’ èst do vrê latin por mi ; (y) perdre son _, (î) piède su latin

 

S0

Latinne

Latène, village

 

E0

latino-américain

latin-amèrikin

G0

latis

nm latia

 

C60

latitude

nf (faculté d’ agir en toute liberté) vous avez toute latitude, fioz come vos v’loz ; on lui laisse toute latitude, i pout fé come il a l’ idéye; (opposé à longitude) latitude

 

C60

latrines

nf pl cabinèt (m sg), lieû (m sg), tchiyotes (f pl)

 

C60

latrines

voy. aisance

 

E0

lattage

nm (action de latter) latadje

 

C60

lattage

latèdje

 

S0

latte

nf late ; petite latte, latia (m)

 

C60

latte

_ de plafonnage, latrê (nm) (-tia Be.) ; _ de toit, late (di teût),  vèloûde , rèyon (nm), hâbê (nm) (Fa.) ; _ de barrière, de char, …, rèye, spêye 

 

E0

latte

 _ de bois, guinte ; clawer dès guintes

 

S0

latte

(d’un plafond, d’une cloison) late ; (règle plate graduée d’écolier) late ; (anc.) _ qui sert de support au plafonnage (palançon, pièce de bois qui retient le torchis), laterê

 

S0

latter

v later

 

C60

latter

, -age, -is later, -èdje, -is’

 

E0

latter

vt (garnir de lattes) later ; later on plafond

 

S0

laudes

laudes

 

E0

Laukes

(n de famille) Laukès’

 

S0

Laure

, -ent Laure, Lorint

 

E0

Laure

Lore

 

S0

lauréat

, ate adj et n les lauréats, lès cias qu’ ont ieû on pris ; le lauréat, li cia qu’ a ieû l’ pris

 

C60

Laurencin

(n de famille) Lorencin

 

S0

Laurent

npr Lorint; (expr) sint Lorint ralume si tchèrbon ou bin i l’ distind, saint Laurent (10 août) rallume son chauffage ou l’éteint ; à l’ Madelin.ne, lès neûjes sont plin.nes, à l’ Sint-Lorint, on waîte didins, à la Sainte-Madeleine, les noisettes sont pleines, à la Saint- Laurent, on regarde ce qu’il y a dedans

 

C60

Laurent

Laurent ; (seult comme n de saint) Lorint 

 

S0

laurier

nm lawri; laurier-rose, oliandêre

 

C60

laurier

lawri (-î Es., Fa., Vi. ; lawouri Od., Ba.), lorier

 

E0

laurier

laurier (laurî Me.) ; dès fouyes di laurier ; (au fig) il a ramassé des _s (remporté des succès) (à l’école, dans sa carrière professionnelle, etc.), il è ramassé dès lauriers

 

S0

lavable

adj qui pout ièsse lâvé

 

C60

lavabo

nm lavabô

 

C60

lavabo

(meuble) lavabô

 

E0

lavabo

lavabô

G0

lavabo

lavabô ; dès gârnitures di lavabô

 

S0

Lavacherie

La Vatcherîe, c’ è-st-on bê p’tit vièdje ; lès djins do l’ Vatcherîe ; surnom des habitants : lès vatchots

 

S0

lavage

nm (action de laver) lâvadje, rinètiadje ; lavage de la maison, rinètiadje ; lavage du linge, bouwéye (f) ; cela rétrécit au lavage, ça rastrind à l’ bouwéye

 

C60

lavage

lavèdje (lâ- St. ), ri-

 

E0

lavage

lâvèdje ; vosse pantalon è rastrèti o lâvèdje

 

S0

Laval

(n de famille) Laval

 

S0

lavallière

nf lavaliére

 

C60

lavallière

[cravate] _, lavalière ; i pwartot todi one lavalière  

 

S0

lavande

nf lavande

 

C60

lavande

lavinde (avintche Ve.) ; grande _, aspik

 

E0

lavande

lavande ; mète on sètch di lavande dins l’ ârmwêre po qu’ ça sintuche bon ; one savonète à l’ lavande ; di l’ êwe di lavande

 

S0

 

 

 

 

 

lavandière

nf bouwerèsse, ayite; (expr) i pwate li doû di s’ bouwerèsse, il porte le deuil de sa lavandière (se dit d’un homme dont le col de chemise est sale)

 

C60

lavandière

bouwerèsse (bow- Sp., La.), låverèsse (Lig.) ; (oiseau), voy. bergeronnette

 

E0

Lavaniste-voie

rue _, è Lavanis’, à Vottem et Liège

 

E0

Lavaselle

La Vâsèle, c’ è-st-on vièdje addé Sîbrèt ; lès djins do l’ Vâsèle 

 

S0

lavasse

nf (pluie subite) lavauje; (boisson à laquelle on a ajouté trop d’eau) lapète, lavauje

 

C60

lavasse

lavasse (nm) (-âye (nf) Ma.) ; voy. ondée, pleuvoir, pluie

 

E0

Lavaux-Sainte-Anne

npr Li Vau-Sinte-Ane

C60

lave

nf lâve

 

C60

lave-linge

nm machine à lâver (f), wachote (f)

 

C60

lavement

 nm lâvemint

 

C60

lavement

lavemint (lâ- St. )

 

E0

lavement

lâvemint ; faire un _, mète one siringue

 

S0

laver

[v] (o-e) laver, (c) lâver

On emploiera souvent le préfixe explétif ri-: r(i)lâver, r’laver

laver la vaisselle [loc]: (o) fé l’ bagâdje, (c) fé l’ bagadje, (e) r(i)låver lès hièles, (o) fé / laver lès bidons, (s) fé lès chèles

 

G100

laver

v (nettoyer avec un liquide) lâver ; laver à nouveau, rilâver; action de laver, lâvadje (m), rilâvadje (m) ; laver à la brosse, lâver avou one brouche ; laver à l’eau de pluie, lâver avou d’ l’ aîwe di gotêre ; machine à laver, machine à lâver, wachote ;  laver une balafre, rinètyî one kèrnache; laver la maison, rilâver l’ maujone; mettre à laver, mète po lâver; (expr) ça aurè bin gangnî on bon r’lâvadje, cela aura bien gagné d’être lavé; (laver la vaisselle) fé l’ bagadje; (laver le linge) bouwer, fé l’  b(ou)wéye, lâver; (nettoyer le corps) laver les mains d’un enfant, rilâver lès mwins d’ on-èfant; (expr) lâver l’ tièsse à, laver la tête à, sermonner; on pièd s’ savon à v’lu lâver l’ tièsse d’ on baudèt, on perd son savon à vouloir laver la tête d’un baudet (cela ne sert à rien, tant il est têtu); (enlever au moyen d’un liquide) laver les taches, rifroter lès tatches; laver le beurre à l’eau froide, lâver l’ bûre à l’ frède aîwe ; (se) si lâver, si r’lâver; (expr) gn-a qu’ les man.nèts qui s’ lâvenut ! (iron), il n’y a que les gens sales qui se lavent; (se laver + compl) lâver ; se laver les pieds, lâver sès pîds; se laver la figure, lâver s’ visadje; se laver les cheveux, lâver s’ tièsse ; aller se laver, s’ aler lâver ; allez-vous laver les mains!, alez lâver vos mwins ! ; se laver entièrement, si lâver tot

 

C60

laver

laver (lâ- St., Ma.) ; _ la vaisselle, rilaver (, fé) lès hièles ; _ le linge, bouwer, fé l’ bouwêye, voy. lessive ; _ la cuisine, voy. net­toyer ; _ ou rincer à l’eau chaude, hôder (ri-) ; mal lavé, waswådé, voy. malpropre

 

E0

laver

vt lâver ; (anc.) lâver lès bagues â bî ; lâver lès bleûs, lès blancs, lès lin.nèdjes ; si lâver la figure, lès pîds, lès mwins ; (au fig) je m’en lave les mains (je décline toute responsabilité dans cette affaire), dji m’ a lâve lès mwins ; empl absolt èle lâve po lès djins ; se _ (le corps), si lâver ; il se lave très sommairement, i s’ lâve come lès tchèts ; se _ de nouveau, si rilâver ; va t’ rilâver, tu pûes ! ; à _ la tête d’un âne, on perd sa lessive, (prov) on n’ sârot nin blanki on nêgue ; elle se lave en fin de journée (allusion au fait que les femmes de berger se lavaient pour le retour de leur mari, en soirée), èle si lâve come lès fèmes di bèrdji

 

S0

laverie

nf bouwerîye, lâverîye

 

C60

lavette

 nf (linge) lagnèt (m), lavète, manète; (homme mou) nawe

 

C60

lavette

on drap d’ hièles, on laveû, on laverê, ine lavète ; _ en ficelle, à manche en bois, pincê ås hièles, qqf boubou ; comp. TORCHON

 

E0

lavette

(morceau de linge employé pour laver la vaisselle, pour nettoyer la table) lâvète ; purdoz la lâvète po choûrbi la tâve ; (au fig) (individu sans énergie, sans courage) c’ è-st-one vrê lâvète, çust-ome-là 

 

S0

Laveu

å Laveû, l.-d. de Liège

 

E0

laveur

, euse n richureû (-se), rilâveû (-se) ; un laveur de vitre, on r’lâveû d’ câraus

 

C60

laveur

, -eûse laveû, -eûse (ou léverèsse) ; laveuse de cuisine, laveûse (ou riléverèsse) di hièles, lâverèsse (Ma.) ; voy. souillon ; ouvrier _ de laines, laveû ou matchèt (Ve.)

 

E0

laveuse

(de linge) lâverèsse ; _ pour le linge, que l’on adapte à un manche, wachoteûse

 

S0

Lavis

(les) lieu-dit à Bastogne entre Mont et la route de Clervaux, lès Lavis’ [comp. à La Gleize, lavis’, sable grossier]

 

S0

lavoir

nm lâvwêr

 

C60

Lavoir

Lavû (-u), village

 

E0

lavoir

lavwér, (anc.) laveû (lâ- Ma.), sêweû; voy. buanderie

 

E0

lavoir

(construction aménagée à côté d’une arrivée d’eau et abritant un lavoir public) fontin.ne ; lâver lès bagues à l’ fontin.ne ; _ public, laverîe

 

S0

lavure

laveûre, ordt rilaveûre (lâvore Ma.)

 

E0

lavure

_s de vaisselle, rilâveûres, crâsses-êwes ; tapoz lès r’lâveûres à lès porcês

 

S0

lawrencium

lawrenciom’

G0

laxatif

adj et  nm prendre un laxatif, prinde one saqwè po purdjî

 

C60

laxatif

, -ive dilidjent, -e ; un _, on té po-z-aler (, po fé aller) ; voy. purge

 

E0

layer

(tracer des laies), voy. laie 2

 

E0

layette

nf (pour nouveau-né) cwârbîye

 

C60

layette

(tiroir de coftre), voy. chétron ; _ d’enfant, cwèrbèye d’ èfant, voy. lange

 

E0

layon

voy. laie 2

 

E0

Lazare

Lazåre

 

E0

Lazare

(personnage biblique) Lazâre

 

S0

lazaret

 nm lazarèt

 

C60

lazzi

voy. brocard

 

E0

le

art m (devant une consonne) li ; le chien, li tchin; le petit gamin, li p’tit valèt; quand le mot qui précède est terminé par une voyelle sonore ou nasale et que le mot qui suit commence par une consonne, l’ ; c’est pour le chien, c’ èst po l’ tchin; c’est pour le petit gamin, c’ èst po l’ pitit valèt; (devant une voyelle) l’ ; l’enfant, l’ èfant; (l’article se change en adj poss quand il détermine une partie du corps) j’ai mal au bras, dj’ a mau m’ brès ; il se tenait le pied, i tineûve si pîd

 

C60

le

pron pers li ; quand elle le demande, quand èle li d’mande ; quand le mot qui précède est terminé par une voyelle sonore ou nasale et que le suivant commence par une consonne, l’ ; maman le fera, moman l’ frè ; on le donnera à Jacques, on l’ dôrè à Djauke ; vous le direz, vos l’ dîroz ; je le vois, djè l’ vè ; il le mérite bien, i l’ mèrite bin; dans certaines locutions, le pronom tombe ; ex : être le bienvenu, ièsse binv’nu ; il est parfois au pluriel alors qu’il est au singulier en français ; ex : je fume le cigare, dji fume dès cigâres ; il est parfois indéterminé en wallon ; ex : il n’a pas le sou, i n’ a nin one cens’ ; il fait le malin, i faît do malin ; (loc) dans le, o ; dans le jardin, o corti (, dins l’ corti) ; dans le grenier, o gurnî; suivi d’un autre pron pers, il tombe ; ex : je le lui donnerai, djè lî dôrè ; vous le leur apporterez, vos l’zî apwatroz ; je le lui ai dit, djè lî a di, mais : je vous le rendrai, dji vos l’ rindrè

 

C60

(largeur d’étoffe), voy. largeur

 

E0

le 1

, la (art) li (lu Ve., St., Ma. ; lè Rob ; leu Fa.) ; pl lès : li pére, li mére, l’ èfant ; avou l’ pére, avou l’ mére ; lès parints, lès-èfants, avou l(è)s-èfants ; voy. À, de ; fém la dans qques expressions empruntées : à la bone eûre, sûre la (ou li) môde, à la doûce, … ; j’ai mal au pied, dj’ a må m’ pîd, …à la tête, … m’ tièsse, … ; tenir dans la main, tini è s’ min ; il a les bras longs, il a dès longs brès’ ; le plus souvent, å pus sovint ; le long de l’eau, dè long d’ l’ êwe, à l’ dilongue di l’ êwe ; à 3 € le kilo, à treûs-eûros dè kilo ; c’est à qui se croit le plus fort, on s’ creût turtos à l’ (ou å) pus fwért ; qqf l’article est omis : mèsse èst foû, aler à mèsse, … ; voy. meuse, rivière ; l’article s’emploie à Ve. et à Ma. devant les prénoms : lu Djôsèf, lu Fifine

 

E0

le 1

(la, les) art défini 1 li (lu Ba.) [allomorphes : li, la, l’ , lès, lès- ] ; le m sing (devant consonne) li : li timps s’ gâte ; li tch’vau è mougni ; la f sing (devant consonne) la ; la poye è ponou ; introz dins la tchambe ; l’ m sing (devant voyelle ou entre une voyelle et une consonne) l’ : vènoz su l’ costé ; v’là l’ ome qu’ arive ; l’ f sing (devant voyelle) l’ : l’ avon.ne ; l’ ovrèdje èst fête ; les m et f pl (devant consonne) lès : lès djins arivant ; lès bièsses moussant foû ; les m et f pl (devant voyelle) lès- : lès-afêres vont bin ; lès-ûjês tchantant ; c’ èst bon po lès-ôtes ; ça è stî fê pa lès-afants ;

2 il a le nez comme une betterave, il è on nez come one pètrâve ; tu as fait le sale, t’ ès fêt do niche (ou t’ ès fêt l’ niche) ; il a fait le malin, il è fêt do malin 

 

S0

le 2

, la (pronom) li (ou èl ; lu Ve., St., Ma. ; leu Fa.) ; pl lès (qqf èlz-, èlzès, l’zès ; Or. èzzès, ‘zzès ; ard lès ou l’s-) ; elle le veut, èle li vout (ou èlle èl vout ; ard èle lu vout) ; je le veux, djè l’ vou (dju l’ vou St., Ma.) ; je ne le veux pas, dji nè l’ vou nin (dju nè l’ Ve. , dju nu l’ St., Ma.) ; je vous le dis, dji v’s-èl di (dju v’s-ul di ou dju vos l’ di St., djeû v’s-eul di Fa.) ; je l’ai, il l’a, …, dji l’ a, i l’ a (djè l’a, èl a Ve.) ; garde-le, wåde-lu (wåde-leu Fa.) ; gardez-le, wårdez-le ; mets-le, mèt’-lu ; prends-le, prind-le ; les voyez-vous, lès (ou èlzès ; èzzès Or.) vèyez-ve ? ; les avez-vous ?, lès- (ou èlz-)avez-ve ? ; le voilà, vo-le-là ; les voilà, vo-lès-là (ou vo-l’zès-là) ; on ne traduit pas « le, la, les » suivis de « lui » ou de « leur » : dis-le lui, di lî (ordt di li) ; je le lui dis, dji lî di ; parfois en ard. remplacé par i (= y) : dj’ i so, sés-se, nâhi ; i v’léve èsse tchåfeûr èt il i (ou i-z-i) fout

 

E0

le 2

, la, les pr personnel

 

1 (régime direct, antéposé) li (lu Ba.), la, lès [allomorphes: li, l’ ; la, l’ , lès, lès-, l’s-] ;

 

MASCULIN SINGULIER*

1) le m sing, li (+ consonne) : çu tèrin-là, èle li vout ; i pinse li vinde tot l’ monde li k’nuche ; èle li mèt râremint ;

2) (le,) l’ m sing, l’ (+ voyelle ou entre une voyelle et une consonne) : vos l’ âroz ; tot l’ monde l’ èspère ; li rustê, il è falou l’ trover ; dji n’ arivo nin à l’ rilèver ; li gamin l’ voûrot bin ; i m’ l’ è dit ; on pout co l’ aler vèy ; dji vos l’ di ; dji vos l’ disfind ;

(aussi : ol empl, seul (devant consonne) ; li gamin ol voûrot bin ; tot l’ monde ol cunuche ; èlle ol mèt râremint ; li ci qui l’s-è ol sét bin ! ; dji v’s-ol di ; dji v’s-ol disfind)

 

FEMININ SINGULIER

1) la f sing, la (devant consonne) : i la taperè voye ; li mayeûr la lîrè d’mwin ;

2) l’ f sing, l’ (devant voyelle) : i n’ l’ è nin co fâtchi, çusse pature-là ; vo-le-î-là ;

 

MASCULIN PLURIEL ET FEMININ PLURIEL

1) les m et f pl lès  (devant consonne) : i n’ lès troûve nin ; tu lès pous prinde ;

2) les m et f pl, lès- (devant voyelle et derrière consonne) : dji pinse lès-amon.ner ; nosse pére lès-è vindou ;

3) les m et f pl, l’s- (en débit rapide entre deux voyelles, en concurrence avec la forme pleine lès) : dji l’s-ê pièrdou (ou dji lès-ê pièrdou) ; dji m’ rafie di l’s-avèr ; vo-l’s-î-là ; li ci qui l’s-è l’ sét bin 

 

*MOTS GRAMMATICAUX MONOSYLLABIQUES + LE + CONSONNE

JE LE, djo l’ ; ME LE, mo l’ ; TU LE, to l’ ; TE LE, to l’ ; SE LE, so l’ ; QUI LE, quo l’ ; NE LE, no l’ ; DE LE, do l’ : djo l’ vou bin ; amon.ne ça po qu’ djo l’ vèyuche ; i mo l’ dinrè ; dènoz-mo le ; èle mo l’ dijot co ; ay, to l’ sés bin ; il è fêt ça po qu’ to l’ prègnes ; dji to l’ dîrê ; li pére to l’ dimanderè ; i so l’ dit tos lès djoûrs ; èle so l’ frè dîre ; mi quo l’ savot bin ; c’ èst l’ mayeûr quo l’ dîrè i no l’ pinse nin i frot mî do l’ dîre 

(devant consonne, ces formes enclitiques sont concurrencées par des formes analytiques : dji lu, mu lu, tu lu, tu lu, su lu etc. : dji l’ vou bin ; amon.ne ça po qu’ dji l’ vèyuche ; i m’ lu dinrè ; dène-mu lu ; èle mu l’ dijot co ayîr ; tu l’ sés bin ; il è fêt ça po qu’ tu l’ prègnes ; dji t’ lu dîrê ; li pére tu l’ dimanderè ; i s’ lu dit tos lès djoûrs ; èle su l’ frè dîre ; mi qui l’ savot bin ; c’ èst l’ mayeûr qui l’ dîrè ; i n’ lu pinse nin ; i frot mî d’ li dîre ; devant voyelle, seules les formes analytiques sont observées : dji l’ ârê ; i t’ l’ è dit ; i n’ l’ è nin dit ; à Te et dans les villages où on observe une forme unique : LE / LA, djo l’ : JE LE / JE LA; do l’ = DE LE / DE-LA, etc.)

 

2 (régime direct, postposé) lu [allomorphe : -le], la, lès (Ba., villages)

1) le m sing, lu (derrière consonne) : dène-lu ; lêsse-lu ;

2) le m sing, le (derrière consonne) (consonne + -le) : lêssoz-le, don, ç’ gamin-là ; lêsse-le î aler ;

3) la f sing, la (derrière consonne ou derrière voyelle) : dène-la ; tape-la ; tchèssoz-la, çusse niche bièsse-là ;

4) les m et f pl lès (derrière consonne ou derrière voyelle) : dène-lès ; purdoz-lès 

 

S0

Le Mesnil

npr au Mwèni

 

C60

Léa

npr Lèya

 

C60

Léa

Lèya

 

S0

leader

nm (chef) chèf; (concurrent qui est en tête) preumî (f preumêre, preumîre)

 

C60

Leboutte

(n de famille) Leuboute

 

S0

Lebrun

(n de famille) Leubrun

 

S0

léchage

nm lètchadje, ralètchadje, rilètchadje

 

C60

lèche

(de pain) fène trintche di pan, (ard) sope, -ète, -elète ; litchète du pan (Ja.)

 

E0

léché

, ée adj rilètchî (-ye), (avec nuance d’intensité) ralètchî (-ye) ; (expr) lètchî come on via, léché comme un veau; rilètchî come on via qu’ a deûs méres, léché comme un veau qui a deux mères, propre comme un sou neuf

 

C60

lèche-cul

nm lètche-botes

 

C60

lèche-cul

lètche-cou ; voy. flatteur

 

E0

lèche-cul

(flagorneur) lètche-cou, platchetâ

 

S0

lèche-doigts

à _, à r’lètche-deûts

 

E0

lèchefrite

pêle à ros’

 

E0

lécher

[v] lètchî

Ici aussi, on emploiera très souvent le préfixe ri- dans un sens explétif ou intensitif: r(i)lètchî.

 

G100

lécher

v lètchî ; lécher plusieurs fois, rilètchî; lécher intensément,  ralètchî; il m’a léché la main, il a lètchî m’ mwin ; vous pouvez lécher le plat, vos p’loz r’lètchî l’ plat, ralètchî l’ plat ; action de lécher ; lètchadje, ralètchadje, rilètchadje ; lécher à nouveau,  rilètchî; action de, rilètchadje; (expr) c’est un ours mal léché, c’ è-st-on laîd m’ vét, c’ è-st-on laîd mama

 

C60

lécher

lètchî (ra-, ri-) ; s’en _ les babines, s’ è r’lètchî lès babènes ; [manger] à s’en _ les doigts, à r’lètche-deûts ; _ les plats, ralètchî lès plats ; un ours mal léché, on må vêlé, voy. grincheux

 

E0

lécher

vt (passer la langue sur) lètchi ; lètchi si one plêye ni chape nin ; dènoz-la à lètchi o tchin ; (au fig) i fât bin lètchi sès plêyes ; i lî lètcherot l’ cou (se dit d’un flagorneur) ; lètchi lès vitrines ; se _,  si lètchi ; nosse vatche si lètche tot l’ timps, èle dèt avèr do l’ gale ; _ à fond, ralètchi ; ralètchi on plat ; se _ les babines, si ralètchi lès babines ; _ à plusieurs reprises, rilètchi ; la vatche rilètche li vê ; on n’ divint nin crâs à r’lètchi lès mours ; à s’en _ les babines, à r’lètche-dèts (litt. « à relèche-doigts ») ; _ les bottes, fé bèle panse èt bèle mantche ; se _ les babines, si ralètchi lès papelotes ; personne qui lèche (un plat p.ex.), ralètcheû, -eûse ; lès ralètcheûs di stofé

 

S0

 

 

 

Lecheret

(village de la commune de Vaux-sur-Sûre, anct commune de Juseret) Lècherèt ; surnom des habitants : lès rikèkès

 

S0

lécherle

lètcherèye

 

E0

lécheur

, -euse lètchå, -åde, -eû, -eûse

 

E0

lèche-vitrine

nm elle fait souvent du lèche-vitrine, èlle va voltî guignî lès wèrènes dès botikes, èle riwaîte voltî aus wèrènes dès botikes

 

C60

lèche-vitrine

les femmes aiment bien faire du lèche-vitrine, lès fèmes êmant bin d’ prinde dès pôrcions d’ vitrine

 

S0

Leclerc

, Leclercq, Leclère (n de famille) Leuclêr

 

S0

Lecocq

, Lecoq (n de famille) Leucok

 

S0

Lecomte

(n de famille) Leucomte ; la ruelle Lecomte (à Bastogne, l’actuelle rue saint-Pierre), la rouwale Leucomte

 

S0

leçon

nf (ce que l’élève apprend) lèçon ; apprendre ses leçons, aprinde sès lèçons ; revoir ses leçons, ripasser sès lèçons ; une leçon de français, one lèçon d’ francès; (conseil, réprimande) faire la leçon à qqn, fé l’ lèçon à one saquî ; il en a tiré la leçon , i nè l’ rovîyerè nin ; que cela lui serve de leçon, qui ça lî siève di lèçon

 

C60

leçon

lèçon ; faire la _, èscoler, voy. endoctriner ; donner une _ à qn, voy. réprimande, -er

 

E0

leçon

leuçon ; li c’mincemint do l’ leuçon ; tu k’nuches tès l’çons ; ça lî frè one boune leuçon

 

S0

lecteur

, trice n lîjeû (-se)

 

C60

lecteur

, -trice léheû, -eûse

 

E0

lecteur

, -trice n lècteûr, -trice ; çusse gazète-là è brâmint dès lècteûrs ; c’est un _ acharné, il èst todi dins lès lives

 

S0

lecteur, trice

[n] (o-c) lîjeû, se, (e) léheû, eûse

 

G100

lecture

nf lècture, lîjadje (m) ; un livre de lecture, on lîve di lècture ; il faut choisir ses lectures, i faut tchwèsi ç’ qu’ on lît ; ce qui lui manque, c’est la lecture, ci qu’ lî manke, c’ èst d’ lîre; il m’a apporté de la lecture, i m’ a apwârté d’ qwè lîre ; (expr) à première lecture, quand on i lît po l’ preumî côp

 

C60

lecture

léhèdje (nm)

 

E0

lecture

lècture ; aler quèri do l’ lècture à l’ bibliyotèke ; çu live-là, ça n’ èst nin one boune lècture por lu 

 

S0

Ledent

(n de famille) Leudant

 

S0

Lefebvre

Leuféve

 

S0

légal

, ale adj il m’a lu le texte légal, i m’ a lî li lwè; c’est,l’âge légal, c’ èst l’ âdje qu’ i faut ; ce n’est pas légal d’agir ainsi, on n’ pout nin fé come ça

 

C60

légal

, -e, -ement, -ité légål, -e, -emint, -ité

 

E0

légal

, -ale adj légâl, -âle (m pl -âls)

 

S0

légalement 

légâlemint

 

S0

légaliser

v lègâliser ; faire légaliser une signature, fé lègâliser one signature

 

C60

légaliser

vt légâliser ; fé légâliser on papî à l’ comune

 

S0

légalité

nf il a agi en toute légalité, ci qu’ il a là faît, i l’ p’leûve bin fé, i n’ a rin faît d’ contraîre ; respecter la légalité, sûre li lwè

 

C60

légalité 

légâlité

 

S0

légat

légåt

 

E0

légataire

n s’il m’a institué légataire, i m’ a mètu su s’ tèstamint; c’est un de ses légataires, c’ è-st-onk di sès-èritiers

 

C60

légataire

n lègatêre ; il è stî rik’nuchi come seûl lègatêre

 

S0

 

légendaire

être _, voy. génie, FANTASTIQUE, LOUP-GAROU, LUNE, LU­TIN

 

E0

légende

nf (fable) flori-conte (m); (explication) èsplikéye

 

C60

légende

lédjinde, raconteroûle (St.)

 

E0

légende

(histoire inventée) lèjende ; c’ èst totes lèjendes qu’ i raconte là

 

S0

léger

, ère adj (qui a peu de poids) lèdjêr (f lèdjêre), gnongnont (fam) ; « Purdoz lès totes gnongnontès-afaîres là, po n’ vos nin nauji. » (E. Thirionet) ; un vent léger, on lèdjêr vint ; prendre un aliment léger, mougnî one saqwè d’ lèdjêr; maintenant, j’ai le cœur léger, asteûre, dji so rapauji; (expr) lèdjêr come one plome, léger comme une plume; (de peu d’importance) il a un léger rhume, il a on p’tit reûme ; nous avons eu un léger retard, nos-avans stî one tote pitite miète taurdus; (qui a peu de matière) tène ; du café léger, do tène cafeu, dè l’ lapète, dè l’ pichate di canari, do piche-cousin ; une jupe légère, one tène cote ; avoir le sang trop léger, awè l’ song trop tène; (volage) amûsète (nf) ; cette femme est légère, c’ è-st-one amûsète ; (peu sensible) faire un léger mouvement, fé on p’tit mouvemint; c’est une faute légère, ci n’ èst qu’ one pitite faute; (loc) à la légère, sins sondjî pus Ion, sins rèflèchi

 

C60

Léger

saint _, sint Lidjî (Lè-)

 

E0

léger

, -ère lèdjîr, -îre (f -île St., Du.) ; [café, bière] léger / lègère, tène, voy. café ; terre _, voy. friable, meuble ; savonnée légère, ine clére sameneûre ; [pain] trop _, hol ; irréfléchi, voy. écervelé, étourdi, évaporé ; une tête légère, ine marionète ; fille, femme _, voy. grisette ; à la légère, voy. étourDIMENT

 

E0

léger

, -ère adj (qui a peu de poids) lèdjîr, -îte ; la bèyôle, c’ èst âk di lèdjîr ; lèdjîr come one ploume ; do l’ lèdjîte tère (opp. à do l’ fwate tère) ; one pètite lèdjîte coviète ; (qui n’est pas fort(e)) lèdjîr, -îte ; dès lèdjîtes cigarètes ; avoir le sommeil _, avèr li somèy lèdjîr ; (facile à accomplir) lèdjîr, -îte ; one lèdjîte ovrèdje ; (facile à digérer) lèdjîr, -îte ; mindjoz quéke tchôse di lèdjîr ; la pâsse è bin lèvé, lès tâtes s’rant lèdjîtes ; (de peu de rendement) lèdjîr, -îte ; l’ avon.ne èst lèdjîte ; (sans consistance) (en parlant d’une boisson) tène ; do tène cafè ; vosse cafè èst trop tène : comint li p’lez v’ fé si tène sins l’ trawè ? (Te.) (litt. « votre café est trop léger: comment pouvez-vous le faire si mince sans le trouer ?” (plaisanterie qui joue sur les acceptions du mot tène : 1 mince ; 2 léger) ; (qui a peu de sérieux, qui est frivole) lèdjîr, -îte ; èlle èst co bin lèdjîte ; avoir la main légère, avèr la mwin lèdjîte ; tenir des propos _s, pârler lèdjîr ; (légèrement) lèdjîr (syn. lèdjîremint) ; èlle astot moussi lèdjîr ; i martche co lèdjîr ; (sans excès) lèdjîr ; i fât mindji lèdjîr ; à la légère (avec des matériaux légers, peu solides), à l’ lèdjîte ; fé on meûbe à l’ lèdjîte ; à la légère (sans réfléchir), à l’ lèdjîte ; pârler à l’ lèdjîte

 

S0

léger, ère

[adj] (e-o) lèdjîr, e, (o-c) lèdjêr, e

 

G100

légèrement

[adv] (c) lèdjêremint, (e) lèdjîremint, (o) lèdjéremint

 

G100

légèrement

adv (sens propre) lèdjêremint (très peu employé), one miète ; cela va légèrement mieux, ça va one miète mia ; elle marche légèrement, èlle èst lèdjêre quand èle rote; (à la légère) il a décidé un peu légèrement, il a dècidé one miète rade; (à peine) à pwin.ne, one tote pitite miète, rin qu’ one idéye ; je ne l’ai touché que très légèrement, djè l’ a à pwin.ne djondu ; légèrement pus gros qu’elle, one tote pitite miète pus gros qu’ lèye ; « Èlle aspôye rin qu’ one idéye si drwète djambe one miète pus fwârt. » (A. Laloux)

 

C60

légèrement

, -eté lèdjîremint, -eté, -isté

 

E0

légèrement

lèdjîremint ; sèy moussi lèdjîremint ; martchi lèdjîremint ; mindji lèdjîremint ; pârler lèdjîremint ; il èst lèdjîremint pus grand qu’ mi  

 

S0

Légia

la _ (ruisseau), li rèw, à Ans et Liège

 

E0

légiférer

v fé dès lwès

 

C60

légion

nf (corps d’ armée) léjion ; s’engager à la légion, s’ ègadjî à l’ léjion; (grand nombre) masse ; il a une légion de parents, il a one masse di parints ; légion d’honneur, léjion d’ oneûr

 

C60

légionnaire

nm léjionaîre

 

C60

légipont

(poire) nf lèdjipont ; j’ai acheté des poires légipont, dj’ a acheté dès lèdjiponts

 

C60

Légipont

Lèdjîpont, l.-d. de Saive ; d’où une variété de poire, dite à Liège lédjipont

 

E0

législateur

, trice n lèjislateûr (-trice), li cia (f. li cène) qu’ faît lès lwès

 

C60

légiste

nm ome di lwè ; médecin légiste, médecin léjisse

 

C60

légitime

adj c’est sa femme légitime, c’ èst s’ feume ; c’est une récompense légitime (qu’il a reçue), i l’ a bin mérité ; c’est une excuse légitime, c’ è-st-one bone èscuse

 

C60

légitime

lèdjitime ; héritier _, dreût-z-eû (anc.)

 

E0

légitime

lèjitime ; c’ èst s’ pére lèjitime (opp, à vrê pére) ; la lèjitime dèfense

 

S0

légitimement

acquérir _, aveûr di bone aqwîr

 

E0

légitimer

v (rendre légitime juridiquement) légitimer un enfant, riconèche on-èfant; (justifier) èspliker ; c’est légitimé, ça s’ èsplike

 

C60

légitimer

_ un enfant, fé in-èfant dreût-z-eûr, rik’nohe in-èfant

 

E0

Legrand

(n de famille) Leugrand

 

S0

legs

nm il m’en a fait le legs, i m’ l’ a d’ né pa tèstamint

 

C60

legs

lèg’, hèyance 

 

E0

legs

lèg’ ; il è fêt on lèg’ po lès bounes-eûves

 

S0

léguer

v (donner par disposition testamentaire) diner (, doner), lèyî pa tèstamint; (donner, transmettre) diner (, doner)

 

C60

léguer

léguer, ordt lèyî ; (par testament) siner, scrîre ; son maître [d’un domesti­que] lui a légué qch, si mêsse l’ a rik’nohou

 

E0

léguer

vt lèguer ; il è lègué sa fôrtune à l’ fabrike

 

S0

légume

nm légume vert, légume, vêrdeû ; peler les légumes, pèler lès légumes ; semer ses petits légumes, fé ses pârks; (loc fam) c’est une grosse légume, c’ è-st-one saquî, c’ è-st-on mènîr, il a l’ brès long

 

C60

légume

lègume, dè l’ vèrdeûre ou dès vèrdeûres, dès jèrbêyes (pour la soupe) (Sp., Har. ) ; [manger] viande et légumes, tchår èt panåhe ; premiers _s vendus au marché, lès-avints ; les _s sur pied, lès d’vêres ; [les mange-tout, c’est] un bon _, on bon d’vêre ; mes petits _s [poussent bien], mès p’tits-ahans (anc. ;  aherans Co.), p’tits d’vêres, p’titès s’minces ou p’tits sèmés, tinres sèmés, mès s’mincerêyes, ièrbêyes (djèrbées Ja.), djoteries (Fa.), êrêyes (Du.), cotièdjes (Li.)

 

E’

légume

_, lègume ; _s, vèrdures ; li martchand d’ lègumes ; aprèter lès vèrdures po fé la sope ; nètyi lès vèrdures ; (personnage influent) grosse _, grosse lègume

 

S0

légumier

jardin _, voy. potager

 

E0

Leignon

npr Lègnon

 

C60

Lejeune

(n de famille) Leujeune

 

S0

Lemaire

(n de famille) Leumêre

 

S0

Lemarchand

(n de famille) Leumarchand

 

S0

Lemoine 

(n de famille) Leumwane

 

S0

lendemain

[nm] djoû d’ après, (o-c) lèdemwin, (e) lèd’dimin

 

G100

lendemain

nm lèdemwin (, lèddimwin) ; le lendemain, li lèdemwin, li djoû d’ après; (loc) du jou au lendemain, do djoû au lèdemwin

 

C60

lendemain

le _, li djoû d’ après, li lèd’dimin (-dimwin Hu.) ; le _ du jour où, li djoû après qui ; voy. après-demain

 

E0

lendemain

lendemwin (lon- Com., Se.) ; le _, li djoûr d’ après ; li lendemwin â matin, tot astot fini ; c’est le _ de la veille (se dit pour expliquer un état physique altéré par les réjouissances trop bien arrosées de la veille), c’ èst l’ lendemwin do l’ vèye ; du jour au _, tout peut être changé, do djoûr â lendemwin, tot pout sèy tchindji ; (prov) ni r’mètoz jamês â lendemwin çu qu’ vos p’loz fé l’ djoûr min.me

 

S0

lendore

dôrlin.ne, landrôye (Ve. ; -oye St.), voy. indolente

 

E0

lénifiant

, ante adj rapaujant (-e)

 

C60

Lens-Saint-Remy

Lin ; Lens-Saint-Servais, Sint-Sèrvå-Lin ; Lens-sur-Geer, Lin-so-l’-Djêr ; villages

 

E0

lent

, e adj (qui manque de rapidité) comme il est lent !, i lî faut l’ timps, savoz !, qué londjin (f  londjin.ne) ! ; s’avancer à pas lents, avancî tot doûcemint; il parlait d’une voix lente, i causeûve tot doûcemint ; son pouls est lent, si keûr bat fwârt doûcemint; c’est lent à cueillir, c’ èst long à coude; (expr) il a falu roter su leûs pîds po lès fé ‘ nn’ aler, on a dû leur marcher sur les pieds pour les faire partir, ils ont été lents à se décider à partir ; il è-st-ossi subtil qu’ on tchin d’ plomb, il est aussi rapide qu’ un chien de plomb, il est lent ; ci n’ èst nin po ponre, c’ èst po cover, ce n’est pas pour pondre, c’est pour couver, l’action est lente à venir; (qui met du temps à agir) c’est un médicament lent à agir, c’ è-st-one drogue qui lî faut longtimps po fé s’-t-èfèt

 

C60

lent

, -e londjin, -in.ne ; voy. fièvre, lambin

 

E0

lent

, lente adj lent, lente ; èlle èst lente po travayi ; la fîve lente

 

S0

lent, e

[adj] (e-c) londjin, in.ne, (o) londjin, ène, (o) lousenârd, e, lambin

 

G100

lente

nf linte

 

C60

lente

_ de pou, lin (nm), linte (Hu., Du., Com., ard)

 

E0

lente

n (oeuf de pou) linte ; il è dès lintes plin lès tch’vès ; li ci qu’ è dès lintes ratind dès pûs

 

S0

lentement

adv sins fwarcî, à ldoûce, su s’ pwèd, piyâne-miyâne, tot doûcemint, (tot) doûcètemint; parler lentement, causer tot doûcètemint ; avancez lentement!, avancîz tot doûcemint!; il marchait lentement, i roteûve su s’ pwèd

 

C60

lentement

londjin.nemint, doûcemint, tot doûs ; aller _, londjiner, lumeciner ; travailler trop _, limeter (He.), voy. lambin, -eR

 

E0

lentement

1 lentemint ; ça s’ fêt lentemint ; 2 doûs ; quî va doûs, va lon ; il marche trop lentement pour moi, i va trop doûs por mi

 

S0

lenteur

[nf] (c) lumecinadje, (e) lumecinèdje, (o) lumecinâdje

 

G100

lenteur

nf il a la lenteur de l’escargot, i n’ va nin pus rwèd qu’ one caracole ; quelle lenteur d’ esprit !, i comprind rade maîs i lî faut longtimps ! ; nous connaissons la lenteur de cette administration, nos savans bin qu’ avou cès djins-là, i n’ faut jamais ièsse pressé, nos savans bin qui l’zeû faut do timps; (expr) ci n’ èst nin po ponre, c’ èst po cover, ce n’est pas pour pondre, c’est pour couver, quelle lenteur d’exécution !

 

C60

lenteur

lumecinèdje, toûrnèdje, toûrnikèdje (nm), toûnerèye, voy. bar­guigner, LAMBINER, LANTERNERIE, TRAI­NER

 

E0

lentille

nf (verre) vêre di contak (m)

 

C60

lentille

(plante) lentîye (, lentile) ; _ d’eau, corôye

 

E0

Léocadie

npr Cadîye

 

C60

Léocadie

Cadîye

 

E0

Léocadie 

Lèyocadîe ; (diminutif) Cadîe

 

S0

Léon

npr Lèyon

 

C60

Léon

Lèyon

 

E0

Léon

Lèyon

 

S0

Léona

npr Lèyona

 

C60

Léonard

npr Lèyonârd, Lînaud; (expr) à l’ Sint-Lînaud, li chine au tchôd, à la Saint-Léonard (6 novembre), l’échine au chaud

 

C60

Léonard

Lînå (-ârd St., Ma.), Lèyonård, Nonård 

 

E0

Léonard

Lèyonârd

 

S0

Léonarde

Lînète

 

E0

Léonardine

npr Lèyonardine (diminutif, Nardine)

 

C60

Léonce

Lèyonce

 

S0

Léonie

npr Lèyonîye (diminutif, Yonîye)

 

C60

Léonie

, Léontine Lèyonîye (, Nonîye, Ninîye) ; Lèyontine, Titine , Tontine

 

E0

Léonie

Lèyonîe ; (diminutif) Nînîe

 

S0

Léontine

npr Lèyontine (diminutif, Yontine)

 

C60

Léontine 

Lèyontine ; (diminutif) Titine

 

S0

léopard

nm lèyopârd

 

C60

léopard

lèyopârd

G0

Léopold

npr Lèyopôl (diminutif, Yopôl)

 

C60

Léopold

Lèyopôl ; dim.Popôl

 

E0

Léopold

Lèyopol ; (diminutif) Lèyo, Popol

 

S0

Léopoldine

npr Lèyopoldine (diminutif, Poldine)

 

C60

Léopoldine

Lèyopoldine, Poldine, Didine

 

E0

Léopoldine

Lèyopoldine ; (diminutif) Poldine

 

S0

Lepage

(n de famille) Leupâje, Lu Padje ; dj’ ê rascontré lès fèyes d’ amon l’ Padje

 

S0

lépisme

(insecte) forèt (nm)

 

E0

léproserie

nf maladerîye ; rue de la léproserie, reuwe dè l’ maladerîye

 

C60

léproserie

laderèye, maladerèye dans des l.-d.

 

E0

leptospirose

lèptospirôse

G0

lequel

, laquelle pron inter liquék (f liquéne) ; lesquels, lesquelles, lèsquéks (f lèsquénes) ; lequel des deux vais-je prendre ?, liquék dès deûs va-dje prinde ? ; pourriez-vous dire laquelle est la bonne?, saurîz dîre liquéne qu’ èst l’ bone ? ; ce sont lesquelles, les meilleures ?, c’ èst lèsquénes, lès mèyeûs ? ;  (pron rel sujet) qui ; la sœur de Jean, laquelle était déjà là hier, li soû dau Djan, qu’ èsteûve dèdja là èyîr; (pron rel compl) qui ; la maison dans laquelle il habite, li maujone qu’ i d’ mère didins ; les amis avec lesquels j’étais, lès soçons qu’ dj’ èsteûve avou zèls ; le travail pour lequel vous êtes payé, li bèsogne qui v’s-èstoz payî po l’ fé ; la boîte dans laquelle vous avez fourré vos clés, li bwèsse qui v’s-avoz stitchî vos clés d’dins

 

C60

lequel

, laquelle pr relatif : [un corps] au travers duquel on peut voir, qu’ on pout vèy oute ; voy. dont, oui ; pr interr , liqué, -éle ou -éne (qqf lisqué ; luqué, -éne Ve. ; luqwê, -ine Ma.); pl lèsqués, -éles ou -mes, (qqf lès’qués ; …) ; lequel faut-il acheter ?, liqué f t-i atcheter ? (, qui fåt-i atcheter po onk? : équivaut plutôt à on qué fåt-i atcheter?, voy. quEl; (de même, à Rob : quinonk få-z-i aketer?); dites-moi laquelle vous voulez, dihez-me liquéne qui v’volez ; n’importe laquelle, n’ impôrte (ou tot l’ min.me) ine quéle

 

E0

lequel

, laquelle, lesquels, lesquelles ; auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles :  quu ; sur lequel, … quu … dissus : l’échelle sur laquelle il est monté n’est guère solide, la châle qu’ il è monté d’ssus n’ èst nin trop solide ; j’ai perdu la feuille sur laquelle se trouvaient les comptes, dj’ ê pièrdou la fouye quu lès comptes astint d’ssus ; avec lequel, …, quu … (avou) : la jeune fille avec laquelle je t’ai vu, de chez qui est-elle ?, la djon.ne fèye quu dj’ t’ ê vèyou avou, c’ èst d’ amon quî ? ; mettez la robe avec laquelle vous êtes si belle, mètoz la cote quu v’s-astoz si bèle [s. e. avou] ; prenez la hachette avec laquelle j’ai débité le bois en petits morceaux, purdoz la hatchète quu dj’ ê fêt dès chètes [s. e. avou] ; sans lequel, …, quu … sins : c’est une ceinture sans laquelle je ne pourrais pas travailler (litt. « que je ne saurais pas faire sans »), c’ è-st-one cinture quu dji n’ sâro nin fé sins ; entre lesquels, …, quu… intèr : les gens entre lesquels vous étiez assis, ce sont nos voisins : lès dins quu qu’ vos-astîz assîs intèr, c’ èst nos vèjins ; dans lequel, … : quu … didins, quu … î … : c’est une maison dans laquelle il fait bon vivre, c’ è-st-one mâjon qu’ on-î è bon [s. e. d’dins] ; auquel, … ; quu : purdoz l’ crotchèt quu l’ lârd astot pindou [s,e.  après] ; je ne connais pas l’heure à laquelle je reviendrai, dji n’ sé nin l’ eûre quu dji r’vinrê ; durant lequel, …, quu : c’était l’année durant laquelle la sécheresse a été si forte, ç’ astot l’ anée qu’ il è fêt si sètch

 

S0

lérot

nm sot-dwârmant, rat bridé

 

C60

lérot

flêrant sot-dwèrmant, lûte (nf) (Be.) ; voy. loir

 

E0

Leroy

(n de famille) Leurwa

 

S0

les

art lès (, voyelle + l’s + voyelle) ; les hommes et les femmes, lès-omes èt lès feumes ; c’est pour les enfants, c’ èst po l’s-èfants ; les herbes, lès ièbes ; les haies, lès ayes; l’article défini en français est parfois indéfini en wallon ; ex : elle a les yeux bruns, èlle a dès bruns-ouys; l’article absent en français est répété en wallon ; ex : les frères et sœurs, lès fréres èt lès soûs

 

C60

les

pron pers lès (,voyelle + l’s + voyelle) ; je les regarde, djè lès r’waîte ; je les ai regardés, djè l’s-a r’waîtî; (l’article se change en adj posses quand il détermine une partie du corps) je lève les bras, dji lève mès brès ; il pliait les genoux, i ployeûve sès gngnos ; ils relèvent les épaules, is r’lèvenut leûs spales; ne se traduit pas quand « les » est suivi d’ un pron pers ; ex : je les lui montrerai, djè lî mostèrrè ; il les lui apportera, i lî apwaterè ; il les leur remettra, i l’zeû r’mètrè

 

C60

les

voy. le

 

E0

Les Tailles

so lès Tèyes, village

 

E0

lesbien

lèsbyin

G0

lesbienne

lèsbiène

G0

léser

v (causer du tort) awè ; il a lésé son ouvrier, il a ieû s’-t-ovrî; nous avons tous été lésés dans cette affaire, là d’dins, nos-avans tortos stî ieûs

 

C60

léser

(tromper sur la mesure ou le poids) mèsployî ; voy. blesser

 

E0

lésiner

v rapiner, riwaîtî près, waîtî près ; il lésine sur tout, i rapine su tot ; pour la nourriture, je ne lésine jamais, quand c’ èst po l’ amougnî, dji n’ riwaîte jamaîs à on franc; (expr) foute l’ avarice au diâle, dépenser sans lésiner

 

C60

lésiner

, -erie, -ant, -e lèsiner, -erèye, -eû, -erèsse ; loukî trop près ; rapiner, -èdje, -erèye, -ant, -e, -eû, -eûse, -erèsse ; rapia (nm) ; ra(s)pigneter ; piyeter (pèyeter Sp.), rafiner, spécî ; il lésine sur tout, i rafène ou spécèye so tot ; tchipoter, … ; voy. barguigner, CHI­POTER, MARCHANDER

 

E0

lésiner

il ne faut pas _ sur les moyens, i n’ fât nin gâter la vôte po on-oû ou i n’ fât nin r’wêti à on-oû po fé one vôte

 

S0

lésion

petite _, acseûre ; voy. accroc, BLESSURE

 

E0

Lespagnard

(n de famille) Lèspagnârd

 

S0

lesquels

, lesquelles voir lequel

 

C60

Lesse

(n d’une rivière) Lèsse

 

S0

lessivage

nm rilâvadje

 

C60

lessive

[nf] faire la _ : (c) fé l’ bouwéye, (e) fé l’ bouwêye, (o) fé l’ buwéye

 

G100

lessive

 nf b(o)uwéye (, bwéye) ; « Li vîye mame aleûve fé l’ bwéye des feumes di porions. » (G. Bernard); faire la lessive, b(o)uwer, fé l’ b(o)uwéye, lâver ; préparer du linge pour la lessive, mète à lb(o)uwéye ; j’ai encore une lessive (à la machine) à faire, dj’ a co one machinéye à fé; (expr) fé one buwéye matante, faire une grosse lessive; (poudre) acheter un paquet de lessive, acheter on pakèt d’ poûde

 

C60

Lessive

npr Lèssive

 

C60

lessive

, -er, 1 (système anc.) lèhîve ; coler lèhîve, fé l’ lèhîve ; manne sans fond servant à cet usage, rèhon ; 2 bouwêye, bouwer, fé l’ bouwêye (bwer, fé l’ bwée La. ; bower, fé l’ bowée St.), laver lès måssîs draps (, l’ mâssèye bouwêye) ; eau de _, êwe di bouwêye, brouwèt d’ savon, bagn ; samenêye, -eûre ; faire grossièrement la _, brouweter ; je fais faire ma _ au-dehors, dji m’ fê r’bouwer

 

E0

lessive

(linge à laver ou qui vient d’être lavé) bouwêye ; la banse à l’ bouwêye ; li londi, c’ èst l’ djoûr do l’ bouwêye ; savoner, cûre, rincer, souwer, ristinde la bouwêye ; mète la bouwêye à rive (ou â pré) ; mète la bouwêye â bleû ; pinde la bouwêye su l’ fil ; mète la bouwêye à l’ hèye ; faire rapidement la _ de quelques linges à la main, fé la bouwêye matante

 

S0

lessiver

v (laver le linge) b(o)uwer, fé l b(o)uwéye, lâver ; action de lessiver, lâvadje ; lessiver à la machine, lâver à l’ machine,  wachoter; (expr) b(o)uwer à totes lès tines, lessiver à toutes les cuves, être opportuniste

 

C60

lessiver

vt bouwè (Te.) ; bouwè lès blancs ; dj’ ons bouwè lès linçoûs ;   empl, absolt, tos lès londis, on bouwéve ; vi (le linge) fé la bouwêye 

 

S0

lessiveuse

nf machine à lâver, wachote

 

C60

lessiveuse

voy. blanchisseuse, la­vandière

 

E0

lessiveuse

(de ménage) lèssîveûse ; mète cûre lès bagues dins la lèssîveûse

 

S0

lest

nm (expr) lâcher du lest, lachî dè l’ cwade

 

C60

leste

adj (souple) lèsse ; il est encore leste, il èst co fwârt lèsse; (irrespectueux) il a été leste dans sa façon d’agir, ci qu’ il a là faît, ci n’ èst nin fwârt poli ; (grivois) ses plaisanteries sont toujours lestes, dès fauves, i n’ è sét dîre qui dès vètes

 

C60

leste

lèsse ; alant, -e ; vîf, vive ; subtil, omèye (St., -éye Ja.) ; voy. ADRESSE, ADROIT, PRESTE

 

E0

leste

adj (agile) lèsse ; il èst co lèsse po si âdje

 

S0

lestement

lèstèmint (, -umint), å ou à l’ pus-abèye, tot tchôd tot reûd

 

E0

lester

v (garnir de lest) lester un navire, kèrdjî on batia; (charger, remplir) charger son estomac, kèrdjî si stomak

 

C60

Lesve

npr Lêve

 

C60

léthargie

létårdjèye

 

E0

letton

lèton

G0

lettre

nf (signe graphique) lète ; la lettre initiale, li preumêre lète ; des lettres majuscules, dès grandès lètes ; des lettres minuscules, dès p’titès lètes; (loc) écrire le mot en toutes lettres, scrîre è totes lètes, scrîre li mot tot-ètîr ; « Mi nom è-st-è totes lètes èt dj’ èritrè bran.mint. » (extrait d’une chanson populaire) ; à la lettre, à la lète; (message) lète ; affranchir une lettre, mète on timbe su l’ envèlope ; envoyer une lettre, èvoyî one lète ; du papier à lettres, do papî à lètes ; lettre mortuaire, lète di mwârt ; (expr) ça a stî come one lète à l’ posse, ça a été comme une lettre à la poste, sans difficulté

 

C60

lettre

lète ; _ mortuaire, lète di mwért, lète môrtuwêre, on môrtuwêre ; les _s mis­sives (anc., manuel classique), li lîve missîve ; à la _, å pîd dè l’ lète, à stritche

 

E0

lettre

1 (de l’alphabet) lète ; à la _ (comme il convient), à l’ lète ; il è fêt ça à l’ lète ; i k’nuche sès l’çons à l’ lète ; 2 (écrit adressé à qqn) lète ; scrîre one lète ; one lète di fêre-pârt ; one lète di r’mèrcîmint ; one bwèsse âs lètes ; c’est passé comme une _ à la poste, ça è stî come one lète à l’ posse ; (anc.) une _ de voiture (adressée par l’expéditeur au destinataire pour lui communiquer les précisions relatives aux marchandises expédiées), one lète sdi vwature

 

S0

lettré

, -ée èlètré, -éye

 

E0

lettré

, -ée n lètré

 

S0

leucanthème

nf mârguèrite

 

C60

leucémie

nf leûcémîye

 

C60

leur

pr pers invar l(è)zeû, l(è)zî; après consonne: lèzeû, lèzî ; après voyelle sonore ou nasale : l’zeû, l’zî, il faut leur dire, i l’zeû faut dîre ; je (le) leur dirai, djè l’zî dîrè ; donne-leur, done-lèzî

 

C60

leur

(le) pron poss leû, leûr ; voici le leur, voci l’ leûr; nous avons vu la leur, nos-avans vèyu l’ leûr ; ils ont tous les leurs, il ont tortos lès leûrs ; cela, c’est le leur, ça, c’ èst l’ leûr, c’ èst da zèls; des leurs : j’étais des leurs la semaine passée, dj’ èsteûve avou zèls li samwin.ne passéye

 

C60

leur

adj poss leû ; ils y étaient avec leur fille, il î èstint avou leû fèye ; leur arbre est tombé, leû-z-aube èst tchèyu ; pl leûs ; leurs arbres sont morts, leûs-aubes sont mwârts

 

C60

leur 1

pr pers lèzî (ordt èlzî, l’zî (lèzi, èlzi La.; l(è)zi St.) ; il [le] leur a dit, èlzî a dit (i l’zi a dit St.)

 

E0

leur 1

adj possessif leû [allomorphes: leû, leû-z-, leûs, leûs-] ; m et f sing (devant consonne) leû : leû gamin èst rintré po leû fèye ; m et f sing (devant voyelle) leû-z- : leû-z-avon.ne è gadelé ; leû-z-asticot d’ gamin ; m et f pl (devant consonne) leûs : dji l’zî dîrê leûs quate vèrités ; dji  n’ vou nin d’ leûs tchinis’ ; m et f pl (devant voyelle) leûs- : c’ èst leûs-afêres ; (s’observe qqf à la place de zèls dans des constructions comme leû(s) deûs (, trwas, etc.) (litt. « leur(s) deux (trois, etc.) ») (eux deux (trois, etc.))

 

S0

leur 2

adj poss leû, pl leûs ; leur enfant, leû-z-èfant ; leurs en­fants, leûs-èfants ; le leur, la leur, les leurs, li leûr, lès leûrs, leû-zèls (, leû sonk Ba., Ha., Le. ; leû seun’ Amp.), li zèls (Gl., Ol. : nosse mohone våt mîs qui l’ zèls)

 

E0

leur 2

pr personnel lè [var contextuelles: lèzî, l’zî] ; (après consonne), lèzî  nosse pére lèzî è d’né one dringuèle ; donne-leur-en, dène lèzî anna ; (après voyelle) l’ zî ; i l’zî fârot dès novês moussemints ; fèjoz l’zî mès complîmints ; LE, LA, LES combinés avec LEUR ne sont pas exprimés : je le (la, les) leur apporterai, dji l’zî mon.nerê ; ne le (la, les) leur donnez pas, ni l’zî d’noz nin ; je le (la, les) leur ai montré, dji l’zî ê mostré ; voir [composé de lès + î celui-ci pouvant être, soit l’ adv. locatif y, soit une forme réduite de ]

 

S0

leur 3

pron. possessif leûr (accompagné de l’art) [allomorphes: li leûr, la leûr, lès leûrs] ; le leur m sing : li leûr ; nosse tchamp vât brâmint mî quu l’ leûr ; il y ont mis du leur, il î ont mètou do leûr ; la leur f sing : la leûr ; c’ èst pus êji d’ rintrer l’ foûre su nosse traveûre quu s’ la leûr ; les leurs m et f pl : lès leûrs ; dj’ ons nos pon.nes èt zèls ont lès leûrs ; is sont pus fwarts po pârler dès-afants dès-ôtes quu dès leûrs

 

S0

leurre

nm (artifice) atrape (f) ; ce ne sont que des leurres, ci n’ èst qu’ dès-atrapes

 

C60

leurre

voy. appat, attrape

 

E0

leurrer

v atraper, awè, trûler; (expr) promète pus d’ bûre qui d’ pwin, promettre plus de beurre que de pain, leurrer

 

C60

leurrer

lurer (lû-), qqf aloûrd(in)er, amûser; _ de promesses, kiminer, kiporminer (qn), tini l’ bètch è l’ êwe à (qn), promète pus d’ boûre qui d’ pan ; voy. ATTRAPER, PROMETTRE

 

E0

leurrer

 

vt adjuster ; dji m’ ê fêt adjuster ; je ne suis pas un demeuré qu’on leurre facilement, dj’ ê stî pwarté m’ timps ; (au fig) il leurre cette fille depuis longtemps (avec des promesses de vie en commun), i parmon.ne çusse bwêcèle-là d’pûs longtimps ; personne qui leurre avec des promesses, parmon.neû ; c’ è-st-on parmon.neû d’ djon.nes fèyes

 

S0

 

Leuse

Leûse l.-d. anc. de Liège

 

E0

Leuse

Leûse, village

 

E0

Leuze

npr Leûze

 

C60

levage

nm lèvadje

 

C60

levain

[nm] (o) luwin, (c) louwin, (e) lèvin

 

G100

levain

nm louwin ; délayer le levain, fé fonde li louwin ; du pain au levain, do pwin au louwin ; préparer un levain, fé soperèce; (expr) c’ è-st-on gros louwin, c’est un gros levain, c’est un gros mou ; craus come on louwin d’ cinse, gras comme un levain de ferme (traité au beurre)

 

C60

levain

lèvin ; (anc.) diluer le _, fé l’ lawèt, fé soperèce, li djoû di d’vant, avou on bokèt d’ lèvin dè l’ cûhêye di d’vant ; fé l’ lèvin, fé l’ wèrehê (Ja., Sart , Fa.) ; _ pour pain blanc, chîve (nf) (Fa.)

 

E0

levain

lèwin ; préparer le levain, fé l’ lèwin [pour cette opération, on utilise un morceau de pâte prélevé lors de la cuisson précédente et qu’ on a conservé dans un pot en grès à la cave ; avant la cuisson suivante – la veille ou le matin même-, on le dilue avec de l’eau tiède et de la farine, pour l’ajouter plus tard à la masse de farine à pétrir] ; verser de l’eau trop chaude sur le _ (ce qui lui enlève ses propriétés), broûler l’ lèwin (litt. « brûler le levain »)

 

S0

levant

nm ponant ; « à l’ pikète do djoû, quand l’ ciél si r’nètîye dèdjà do costé do ponant » (A. Henin)

 

C60

levant

nm lèvant ; au _, å (solo) lèvant, à l’ ès’ ; voy. coque

 

E0

levant

(orient) lèvant

 

S0

levé

, ée adj astampé (-ye), lèvé(-ye) ; (expr) èstoz d’djà lèvé ? (demande-t-on à qqn qui se lève le matin) et l’interlocuteur répond ironiquement: oyi, dj’ a ça pus aujîy po roter, oui, ça m’est plus facile pour marcher; (loc) au pied levé, insi, sins rin aprèster

 

C60

levée

nf (chaussée) lèvéye ; la Haute Levée (lieu-dit), li Hôte Lèvéye; (jeu de cartes) tir, pli ; il a fait la dernière levée, il a faît l’ daîrin tir; (expr) lèver on tir, faire une levée

 

C60

levée

lévêye ; (au jeu de cartes) lèvêye, ordt pleû (nm), trêt (nm), tîr (Du.) ; ne faire aucune _ tout en ayant la main, èsse dobe à l’ min, èsse napê ou savetî

 

E0

levée

lèvée (qqf -êye) ; nous irons à la levée du corps, dj’ îrans à l’ lèvée do cwarp ; la lète ann’ îrè à l’ purmîre lèvée (de la poste) ; il astot do l’ purmîre lèvée (au service militaire) ; (au jeu de cartes) emporter la totalité des _s, fé dobe ; ne pas faire une seule _, sèy capot

 

S0

lever

[v] lèver, (o) luver

 

G100

lever

v drèssî, lèver ; action de lever, lèvadje (m) : lever la tête, lèver s’ tièsse, rilèver s’ tièsse ; lever le doigt, lèver s’ dwèt; lever les yeux, lèver sès-ouys au hôt ; lever la main sur qqn, lèver s’ mwin su one saquî; lever le coude (boire volontiers), lèver l’ coûtiron; (expr) il a fait s’ côp qu’ on tchèt n’ a nin levé s’ queuwe (iron), il a fait son coup avant qu’un chat ait pu lever la queue, très vite; lèver s’ linwe au hôt, lever la langue, commencer à parler; (porter vers le haut, hausser) auspler, lèver ; « Li Miyin qu’ auspléve sès deûs brès è l’ aîr pace qu’ èlle aveûve coudu one pwâre. » (E. Gilliard); (ramasser) lever le courrier, l’ lèvéye, lèver l’ bwèsse ; lever un pli (cartes), lèver on tir, … on pli ; (expr) li fwêre èst lèvéye, la foire est levée, c’est un échec ; lès danses sont lèvéyes, les danses sont levées, il est trop tard; (lever le camp, décamper) s’ éclipser, lèver l’ dache, lèver l’ guète, lèver li s’mèle, lèver l’ pantoufe, lèver l’ pîd; (chasse) lever un lièvre, lèver on lîve; (supprimer) lever une punition, suprimer one pûnicion ; (commencer à sortir de terre) les laitues lèvent, lès salades lèvenut; (percevoir) lever les impôts, lèver lès tayes; (se gonfler par fermentation) du pain bien levé, do pwin bin rivenu ; du pain mal levé, do pwin nin rivenu, do pwin rèclawé ; (expr) il èst co pus r’tchèyu qu’ on pwin mau rivenu, il est encore plus retombé qu’ un pain mal levé, il est complètement raplapla ; (se) (apparaître) si lèver ; le soleil se lève, li solia s’ lève ; le vent se lève, gn-a l’ vint qui s’ lève ; (devenir plus clair) le temps se lève, gn-a l’ timps qui s’ lève, … s’ rilève; (sortir du lit) se lever plus tôt, si lèver pus matin, … pus timpe; (expr) si lèver l’ cu d’vant; i s’ a lèvé l’ cu d’vant, il s’est levé le derrière en premier lieu, mal tourné; (se mettre debout) s’ astamper, si drèssî ; levez-vous!, astampez-vos !

 

C60

lever

lèver ; se _, si drèssî [djus di s’ tchèyîre, de sa chaise], si lèver [foû di s’ lét, de son lit] ; il est aujourd’hui mal levé, voy. grincheux ; _ la main sur qn, lèver l’ min, håssî so ; _ le pied, voy. déguerpir; _ un plan, (ri)lèver lès travaus ; vi (de graines semées) lèver, bouter, sûde, voy. pousser ; (de la pâte) lèver, rilèver, rimeni ; (du pain mal levé) dè pan r’fèré, r’clawé, r’toumé

 

E0

lever (se)

[v] (o-c) s’ astamper, (e-c) si lèver, (o) s’ lèver ; v. dresser

 

G100

lever 1

vt (porter ou diriger vers le haut) lèver ; lès cis qui sont d’ acôrd, lèvoz la mwin ; i n’ è qu’ à lèver l’ (pètit) dèt po l’ avèr ; i n’ lîverot nin min.me lu p’tit dèt po nos-êder ; il n’ose pas me regarder en face, i n’ wase nin lèver lès-ûs d’vant mi ; dj’ ê lèvé lès-ûs â cièl quand èle m’ è dit ça lèver li stôre ; lèver l’ ridau (de scène) ; lèvans nosse vêre ! ; il ne levait pas la tête (de son travail p.ex.), i n’ lèvot nin l’ nez ; lever le camp, lèver l’ camp; dont la pâte a bien levé, houfe, omèye ; la pâte est bien levée, la pâsse èst houfe ; li pwin èst omèye ;

 

vt (cesser une activité (pour s’en aller)) lèver ; lèver la sèyance ; lèver lès chames ;

 

se _ (se mettre debout), si lèver ; i fât s’ lèver quand l’ dirècteûr arive ; lèvans-nos, dj’ à rîrans ; (sortir de son lit) si  lèver, si ramasser ; v’là qu’ dji m’ lîve ; ils se lèvent de bonne heure, is s’ lèvant matin ; ç’ n’ èst nin l’ tot di s’ lèver d’ boune eûre, i fât ariver à timps ; il è do mâ di s’ ramasser â matin : il s’est levé du pied gauche, âdjoûrdu, i n’ è nin r’wêti sa botroûle â s’ lèvant (litt. « aujourd’hui, il n’a pas regardé son nombril en se levant ») ; (apparaître à l’horizon) si lèver ; la lune si lîve ; le soleil se lève dans un ciel rougeoyant, li slo s’ lîve rodje ; (se dissiper) (en parlant de la brume) monter, si lèver ; li brouyârd monte (ou si lîve), i va fé bon ; vi (sortir de terre) si lèver ; lès avon.nes ni lèvant nin bin

 

S0

lever 2

n lèvée ; dj’ ann’ îrans à l’ lèvée do djoûr (ou à l’ pikète do djoûr) ; (au théâtre) lèvée do ridau

 

S0

leveur

, -eûse lèveû, -eûse

 

E0

levier

[nm] lèvî, (o) crampe [nf], (c) cro

 

G100

levier

nm aîdia, haminde (f), crampe (f), cro, lèvî ; « A-t-on pinsé aus pikèts ? Nos nn’ avans dandjî po fé dès lèvîs. » ; (H. Matterne) ; levier employé dans les carrières pour soulever les pierres, aîdia, crampe (f) ; levier employé dans la construction, cro; (expr) awè dès brès come dès-hamindes, avoir des bras comme des leviers,  forts musclés

 

C60

levier

lèvî, haminde (en fer), djîsse (en bois) (St., Li. ), ringuèt (nf) (Ve. , Ma.), tint-quawe (Ve. , Ja.) ; petit _, êdê (F ; Sp. ; in- Je., Tr.) ; soulever à l’aide du _, djîstrer, fé ‘ne djîsse, voy. pesée ; _ pour soulever une roue, gade (nf), polin (Mar.) ; _ pour serrer la perche charretée , tire-djus, diâle, fwêrt diâle (Har., Je. ), tire-diâle, diâle-tirant ; _ de pompe, bata, rîme (nf) ; les _ du machiniste, lès fiérs dè machineû ; (houill) divers _s : racagnak, råye-dints, reûdê, tint-quowe (nf) ; appareil formé d’un _ et d’un crampon pour rapprocher les perches à lier dans une haie, (herv) crama à cloyeû

 

E0

levier

(t générique) lèvî ; lèvî prinde la hamêde come lèvî ; (en bois ; comp. hamêde) djîsse ; prinde one djîsse po solèver la roûe do tchâr ; râyi lès sokes à l’ djîsse ; _ permettant de régler le niveau des dents de la siracuse lors de l’émottage, lèvî do l’ siracuse ; _ installé à l’ arrière de la charrette ou du chariot, et qui permet de tendre la chaîne qui enserre la charretée, tire-diâle ; pîrci la tchèrêye avou l’ tire-diâle ; petit _ utilisé pour démonter le pneu d’un vélo, minute ; le _ de la pompe à eau, li balancî do l’ pompe

 

S0

levraut

nm lèvrot

 

C60

levraut

lèvrot 

 

E0

lèvre

[nf] lèpe, (o) lève

 

G100

lèvre

nf lèpe ; avoir de fines lèvres, awè dès finès lèpes, awè dès tènès lèpes; (expr) hagnî su sès lèpes, mordre sur ses lèvres, se contenir ; awè sès lèpes come dès crayas, avoir les lèvres comme des mâchefers, avoir les lèvres sèches ; fé claper sès lèpes, faire claquer ses lèvres, manifester son appétit; fé r’trossî s’ lèpe, retrousser la lèvre, faire la moue ; il a dès lèpes come dès bwârds di taîle, il a des lèvres comme des bords de terrine, épaisses ; tènès lèpes èt bètchu nez, c’ èst sine di mwaîje tièsse, lèvres fines et nez crochu, c’est signe de mauvais caractère ; fé one lèpe conte on tch’vau d’ gobieû, faire une lèvre comme un cheval de chiffonnier,  une moue de dégoût

 

C60

lèvre

lèpe ; grosse _, lèperê (St.), voy. lippe ; _ inférieure du cheval, …, babètch ; petites _s de la vulve, lèperotes

 

E0

lèvre

léve, lèpe (Mi., Te., …), lipète ; dj’ ê lès léves totes kibîjis ; il a la _ (inférieure) proéminente, il a one grosse léve ; (de la vulve) pâpîre ; (du cheval) papelote 

 

S0

levrette

lèvrète

 

E0

lévrier

nm lèvrî

 

C60

lévrier

lèvrî

 

E0

lévrier

lèvriyer

 

S0

levure

[nf] (c) lîyes [nf-pl], lîdjes [nf-pl], (o) liyes [nf-pl], (e-c) lèveûre, (o) djès [nm-pl]

 

G100

levure

 nf guèsses (pl), lîdjes (pl), lîyes (pl), lèveure ; levure d’ alcool, lîyes , lîdjes (di bolèdjî) ; levure de bière, guèsses (pl) ; j’ai pris de la levure de bière, dj’ a pris dès guèsses; « Po fé dès guèsses, i gn-a one distilerîye. » (Jh Laubain); (expr) – Qué novèle à Lîdje ? – À Lîdje, c’ èst dès bonès lîdjes, mins èles sont fwârt tchêres, – Quoi de  neuf à Liège ? – A Liège, c’est de la bonne levure mais elle est fort chère (jeu de mot entre Lîdje et lîdjes)

 

C60

levure

lèveûre (-âre Ve. , -ore St., Ma.)

 

E0

levure

lèveûre ; li martchand d’ lèveûre

 

S0

lexique

nm lècsike

 

C60

Leyder

(n de famille) Lèydèr

 

S0

lez

adlé, d(i)lé ; voy. auprès

 

E0

lez

 

(en toponymie) Mont-lez-Bastogne, Mont addé Bastogne

 

S0

 

lézard

nm qwate-pèces (, cwârpèsse) ; lézard d’eau sans la queue, qwate-pèces ; lézard des souches, gayant

 

C60

lézard

qwate-pèces (nf) (qwète- La., Hu., To. ; qwate-pè (nm) Ma.),  qwète-tropè (Fa. ; qwètroupè Wai. ; qwète-cronpè Wai.-Walk), lasåde (nf) (Sto. ; låsåde Har.) ; voy. salamandre

 

E0

lézard

lézârd

 

S0

lézarde

nf craye, findaje (m), finte, kèrnate ; il y a une lézarde dans le mur, i gn-a one craye dins l’ meur

 

C60

lézarde

voy. crevasse, Fente

 

E0

lézarder

hiyî, voy. crevasser, fendre ; mur tout lézardé, meûr tot hiyî, tot pèté ; paroi qui se lézarde, pareûse (ou måhîre) qu’ oûveûre, qui pète èvôye

 

E0

Lhermitte

(n de famille) Lèrmite

 

S0

Lhoas

(n de famille) Lwas’

 

S0

Lhote

(n de famille) Lote

 

S0

Li.

Lièrneû, village

 

E0

liaison

nf (choses) (enchaînement des parties d’un tout) il n’y a pas de liaison dans ses idées, sès-idéyes ni tènenut nin èchone; (incorporation d’ingrédients à une sauce) pour faire la liaison de la sauce, po-z-aspèchi l’ sauce; (maçonnerie) mwârtî; (relations) ils ont eu une petite liaison amoureuse, il ont rîyoté one miète èchone; il a une liaison, il a one comére; (en liaison) nous sommes restés en liaison, nos nos scrîjans co tènawète, nos nos vèyans co tènawète

 

C60

liaison

voy. encanailler, lier

 

E0

liane

nf rampioule

 

C60

liant

, ante adj (personne qui se lie facilement avec une autre) socenauve; nm (pour durcir qqch) aloyant

 

C60

liant

, -e loyant, -e

 

E0

liant

, -ante adj (qui se lie facilement avec les gens) loyant, -ante ; is sont fwarts loyants, cès djins-là ; (pour agglomérer une matière) loyant ; mète do loyant dins la sâce ; votre pâte est _e, vosse pâsse èst bin èlastike

 

S0

liard

nm liârd; (expr) je n’ ai pas un liard, dji n’ a nin one mastoke

 

C60

liard

(anc) êdant, qwårt ; _ de Hollande, deûte (nf) ; pièce de deux _ d’Aix-le-Chapelle, bouhe (nf) ; quatre _s (= sou), patår ; demi-liard, on (broûlé d’) doze sôs ; cela ne vaut pas un demi-liard, çoula n’ våt nin on doze-sôs, ou un rouge liard, ine deûtche (deûte), on fènin, on stritchou ; voy. ARGENT, MONNAIE, RIEN, SOU, VALOIR

 

E0

liarder

voy. lésiner

 

E0

liasse

nf pakèt (m) ; une liasse de lettres, on pakèt d’ lètes

 

C60

liasse

on pakèt d’ papîs

 

E0

libanais

libanès

G0

Libart

(n de famille) Lîbârt

 

S0

libellule

nf dimwèsèle, maurtia d’ âne, maurtia d’ ârme (m), maurtia d’ diâle ; grosse libellule, maurtia d’ aîwe (m)

 

C60

libellule

(Libellula depressa), propt mårtê (d’ êwe), mårte d’ håye,  mårte cisète, mårte (d’) diâle, mårtin diâle, mårte d’å diâle,  diâle-à-botèye, tièsse (, bètch) di veûle, mohe du vint’-qwètre eûres, doguèt, doga (St.), côpant, coûtê , cok d’êwe, marehå,  mouse-è-front, souke-è-front, cake-(è-)front, make-(è-)front ; petite _ (Agrion puella, Galopteryx virgo), damesèle (ma- Es., Wa. ; dimwèsèle Ju., Vi.), cisète, cisot ; aeschne, _ à corps allongé ( aïschna cyanea), scorpion (scôrpiyon Po., Ma.)

 

E0

libellule

(demoiselle) damesèle (Sa.) ; petite _, mademwasèle (Te.)

 

S0

libéral

, ale adj ce sont des professions libérales, c’ èst dès mèstîs qu’ on-z-èst s’ maîsse ; c’est un pays à régime libéral, c’ è-st-on payis qu’ on-z-î èst co libe ; le parti libéral, li pârti libèrâl, lès lîbèraus

 

C60

libéral

, -e, -ement, -ité lîbèrål, -e, -emint, -ité, voy. généreux ; les libéraux, parti politique, lès lîbèrås (-åls), lès bleûs

 

E0

libéral

, -ale adj (qui est favorable au libéralisme) libèrâl, -âle (m pl -aus) ; li pârti libèrâl ; n les membres du parti _, lès libèraus (syn.  lès bleûs) (la forme du m pl s’est imposée au singulier : on libèrau, un membre du parti libéral ; (plaist) catolike come one bourike, libèrau come on vî tch’vau

 

S0

libéralité

nf il fait des excès de libéralité, i done trop aujîyemint ; j’ai fait une libéralité à mon ami, dj’ a d’ né one saqwè à m’ soçon

 

C60

libérateur

, trice n libèrateûr (f libèratrice)

 

C60

libération

nf (action de rendre libre) la libération d’ un prisonnier, li r’lachadje d’ on prîjenî; (délivrance d’un pays) à la libération, à llibèrâcion

 

C60

libération

libèrâcion ; la libèrâcion dès prîjenîs

 

S0

libéré

, ée adj rilachî (-ye)

 

C60

libérer

[v] délîbèrer, (o-c) dislachî, (e) d(i)lahî ; v. détacher

 

G100

libérer

v (rendre libre) rilachî; action de libérer, rilachadje (m) ; libérer un prisonnier, rilachî on prîjenî ; libérer le passage, si r’ssatchî foû do passadje ; libérer d’un lien, distraper ; action de libérer d’un lien, distrapadje; (délivrer un pays de l’occupation) libèrer ; quand nous avons été libérés par les Américains, quand nos-avans stî libérés paus-Amèrikins; (dégager une substance) lachî; (moral) il a la conscience libérée, il a r’ssatchî on pwèd foû d’ si stomak ; (se) (se dégager de ce qui lie) si dislachî, si distraper; (se rendre libre de toute occupation) il n’a pas pu se libérer plus tôt, i n’ a seû ièsse là pus timpe

 

C60

libérer

lîbèrer, d(i)lîbèrer ; voy. acquit­ter, DÉLIVRER

 

E0

libérer

vt (relâcher) libèrer ; il è stî libèré su caucion ; (décharger) libèrer ; dji s’rê bin vite libèré di ç’te ovrèdje-là ; se _ (se rendre libre d’occupations), si libèrer ; tu t’ libèrerès po d’mwin matin

 

S0

 

Libert

npr Lîbêrt

 

C60

Libert

Lîbièt (, Lîbêrt)

 

E0

Libert

(n de famille) Lîbêrt

 

S0

liberté

nf (situation de la personne libre) lîbèrté; c’est cela, la liberté, c’ èst ça l’ lîbèrté, c’ èst ça ièsse libe ; rendre la liberté à un prisonnier, rilachî on prîjenî ; j’ai agi en toute liberté, dj’ a faît come dj’ a v’lu ; il avait toute liberté pour cela, i p’leûve fé come i v’leûve ; il a pris la liberté de, i s’ a pèrmètu di ; ils prennent des libertés, is n’ si jin.nenut nin; (pouvoir que la loi reconnaît aux individus) dans ces pays-là, ils n’ont pas la liberté de presse, dins cès payis-là, is n’ polenut nin scrîre ci qui volenut

 

C60

liberté

lîbèrté ; mettre en _, rilacher, mète en lîbèrté ; _ de langage, hardièsse di paroles ; les _ s publiques, lès frankîses dè peûpe ou dè payis

 

E0

liberté

à chacun sa _, i fât viker èt lêssi viker ou i fât qu’ is vikinche èt qu’ is lêssinche viker lès-ôtes

 

S0

liberté

(absence d’entrave) libèrté ; lêssi lès bièsses en libèrté (ou à l’ libe) ; _s (manières d’ agir jugées trop libres) libèrtés ; i ‘nn’ è pris dès libèrtés avou vos ! ; la _ est plus importante que le confort, i vât mî d’ sèy pètit mwêsse quu grand valèt ; il faut lui donner un peu de _, i faut lî d’ner do l’cwade ; en _, à l’ libe

 

S0

libertin

, ine n (déréglé dans ses mœurs) bisaude (f), capon (m), disgostant (-e), trosse-cotes (m); (adj) di pourcia (loc), man.nèt (-e) ; des histoires libertines, dès-histwêres di pourcia, dès man.nètès-histwêres

 

C60

libertin

lîbèrtin, losse, briyosse (nf), calihosse (nf), rôleû, marcoumacrot, macroteû, marcoteû, bordalî, pourcê, trautî, catî, voy. coureur, dévergondé, égril­lard, PAILLARD, SATYRE

 

E0

libertin

, -ine adj et n (de moeurs fort libres) libèrtin, -ine

 

S0

libertinage

voy. immoralité

 

E0

libido

libido

G0

Libion

, -ioulle n de fam Lîbion, -ioûle

 

E0

libraire

n mârtchand d’ lîves (f mârtchande di lîves)

 

C60

libraire

, -le lîbrêre, -èye

 

E0

libraire

librêre

 

S0

librairie

nf botike aus lîves, libraîrîye ; ils tiennent une librairie, is vindenut dès lîves ; j’ai été à la librairie, dj’ a stî à l’ libraîrîye

 

C60

librairie

librêrîe

 

S0

Libramont

(localité du centre de la province de luxembourg) Librâmont ; surnom des habitants, lès lârons

 

S0

libre

[adj] (o-c) libe, (e) lîbe

 

G100

libre

adj (personne qui a le pouvoir d’ agir) libe ; libre de faire ce que l’on veut, libe di fé ç’ qu’ on vout; (non soumis à un engagement) elle n’est pas libre ce jour-là, èle n’ èst nin libe ci djoû-là; (qui se laisse aller sans retenue) avec eux, il est très libre, i n’ si jin.ne nin avou zèls; (chose) le passage est libre, on pout bin passer ; il avait les mains libres, i n’ aveûve rin dins sès mwins ; il y a une place libre ici, i gn-a one place véci ; vous avez le champ libre, vos ploz fé ç’ qui vos v’loz; (dont la forme n’est pas imposée) comme devoir vous choisissez un sujet libre, po vosse divwêr, vos causez di ç’ qui vos v’loz ; (politique) l’enseignement libre, lès scoles libes ; un pays libre, on payis libe ; c’est un produit en vente libre, c’ è-st-one saqwè qu’ on pout vinde come on vout

 

C60

libre

lîbe ; être entièrement _ de ses actions, aveûr lès qwate pîds blancs ; _ de toute charge, qwite èt lidje ; union _, voy. CONCUBINAGE ; trop _, voy. LICENCIEUX

 

E0

libre

(sans souci des règles) libe ; is sont trop libes, cès-afants-là ; (qui n’est pas lié(e) par un engagement) libe ; dji sons quites èt libes ; dj’ ê l’ keûr libe, dji n’ ê rin a vèy là-d’dins ; (qui n’est pas occupé(e)) libe ; la traveûre èst libe ; (qui ne présente pas d’obstacle) libe ; il è l’ tchamp libe ; _ à (il est permis à), libe à ; libe à lu d’ î aler, s’ i vout ; i v’s-èst libe di d’morer voci 

 

S0

librement

lîbrèmint (, -umint)

 

E0

librement

à l’ libe ; les veaux se déplacent _ dans l’étable, lès vês sont à l’ libe o stâve ; (avec franchise) lîbreumint (qqf -umint ; libemint) ; dji lî ê pârlé lîbreumint

 

S0

lice

nf (chienne) liche

 

C60

lice 1

(charp , houill) traverse hori­zontale, lice

 

E0

lice 2

(drap) lice ; passer les fils dans les _s, rètrêre (Havelange)

 

E0

lice 3

lèhe, voy. chienne

 

E0

licence

licince ; (autorisation légale) patinte

 

E0

licence

licence ; one licence d’ amateûr (pour un sportif)

 

S0

licencier

v fé s’ compte à, foute à l’ uch

 

C60

licencieux

crås, crou ; des paroles _licencieuses, dès cråsses, dès crowes

 

E0

lichen

nm mossia

 

C60

lichen

mossê d’ åbe,  mossê d’ gade, mossê d’ mér, plante di rohe (Spa), ièbe di roha (Er.),; _ d’Islande, mousse d’ Islande, orèye-du-Djudas (Ma.)

 

E0

lichen

likèn

G0

lichette

voy. lèche

 

E0

lichette

(petit morceau (d’ aliment)) lipète ; one pètite lipète di djambon ; (attache fixée à l’intérieur du col d’un vêtement et permettant de le suspendre) lichète ; dj’ ê câssé la lichète di m’ paletot

 

S0

licol

, licou nm (chien) lache (f); (bétail) lôye-cô, loyin, loyin d’ via

 

C60

licol

, licou de cheval, lôye-cô, londje (nf) ; _ de chèvre, tchin.ne (nf), tch’naule (en bois : Ra.) ; _ de vache, loyin, tchin.ne (nf); ard [anc., collier en bois] tch’nale (Fa., -ole La., -aule Ja., k’gnaule St.) ; [jadis en bois ; auj chaîne] tch’naule ; _ de bœuf attelé, voy. têtière

 

E0

licou

colé, loye-cô ; li colé do tch’vau ; li tch’vau è câssé s’ lôye-cô ; _en fer, tchinôle (tchinoule Te.) ; li torèt do l’ tchinôle [à rattacher au lat. *cannabula, collier (de vache)]

 

S0

lie

 nf faus fond, fond ; de la lie de vin, dès fonds d’ vin

 

C60

lie

voy. effondRilles ; _ du peuple crapule; fleûr dè l’ flate,  voy. ca­naille

 

E0

liège

nm bouchon ; c’est fait en liège, c’ èst faît avou do bouchon

 

C60

Liège

n Lîdje; ils habitent Liège, is d’mèrenut à Lîdje; (expr) qué novèle à Lîdje ? quelle nouvelle à Liège ? (et l’interlocuteur répond ironiquement) à Lîdje, c’ èst dès bonès lîdjes mins èles sont fwârt tchêres, à Liège, ce sont de bonnes levures mais elles sont fort chères (jeu de mots)

 

C60

Liège

Lîdje

 

E0

liège

liéje ; _ pour ligne à pêcher, flote (nf), bouchon

 

E0

liège

(écorce) liêje ; on bouchon d’ liêje ; dès smèles en liêje

 

S0

Liège

(ville et chef-lieu de la province du même nom) Lîdje ; is v’nant d’ après Lîdje ; li payis d’ Lîdje

 

S0

liégeois

, oise adj lîdjwès (-se), lîdjeûs (-e)

 

C60

Liégeois

, -e Lîdjwès, -e ; (anc. ; ard et condr Lîdjeûs) ; (plaist) lès tièsses di hoye, lès hite-(ou tchêye-)è-Moûse (= _ de la vallée), lès tchêye-è-l’-êsse (= _ des hauteurs)

 

E0

Liégeois

, -oise adj et n Lîdjeûs, -eûse (adj liégois(e), lîdjeûs(e)) ; (n de famille) Liéjwas

 

S0

lien

[nm] (e-c) loyin, (o) loyén, (e) loyeûre

 

G100

lien

nm (objet servant à lier) loyin, loyûre (f) ; faire des liens avec de la paille de seigle, fé dès loyins avou do strin d’ swèle; lien de serrage pour assurer le chargement d’ un chariot, tinkion ; lien mis à un animal pour rattacher les pattes antérieures au cou, pîd-au-cô ; idem des pattes aux comes, pîd-aus-cwanes; (expr) i câssereûve si loyin po  nn’ awè, i câssereûve si loyin après, il casserait son lien pour l’obtenir ; il a tot bwèvu, min.me li loyin, il a bu tout, même le lien, le prix de la bête qu’il vient de vendre, et même le lien avec lequel il tenait celle-ci ; i t’ faut stron.ner à t’ loyin, tu dois t’étrangler à ton lien, tu dois subir ton sort (il faut absolument obéir); (abstrait) il n’y a pas de lien entre eux, is n’ ont rin à veûy èchone; (ce qui unit plusieurs personnes) il n’a plus aucun lien avec sa famille, i n’ riwaîte pus pèrso.nne di s’ famile, i n’ a pupont d’ loyin avou s’ famile ; il y a un vague lien de parenté entre eux, is sont-st-one miète parints èchone, is sont parints d’ au lon

 

C60

lien

en général loyin ; _ de fagot ; hårt (nf), voy. haRt ; _ de gerbe, loyin, rawète (, hårt, loyin) di strin ; faisceau de liens de paille, fa d’ loyins (pour accoler la vigne : wåmia Hu.) ; poignée de tiges prises dans la gerbe même, formant des liens plus petits, loyète,  rawète, twèrtchète ; _ de fléau, loyeûre (nf), acoplîre (nf), nålî ; espèces de _s de fer pour relier deux pièces de bois, …, bride, loyin, strî, drâbin.ne (ard) ; (t anc. de cloutier) bau ; voy. ASSEMBLAGE

 

E0

lien

(t générique pour désigner des liens non métalliques) loyin ; la vatche è câssé s’ loyin ; dji l’ ons loyi avou on bon loyin d’ cwade ; on loyin d’ djâbe (syn. rawète) ; _ (de paille) pour assembler des gerbes, rawète [lorsqu’il s’agit de gerbes de foin (lès marionètes), on emploie les simpes rawètes constituées par des tiges de seigle que l’on a fauchées alors qu’elles étaient encore vertes, et que l’on mouille régulièrement pour préserver leur souplesse ; lorsqu’il s’agit de grosses gerbes de paille (lès botês), on utilise les dobes rawètes qui sont composées de deux faisceaux de paille de seigle noués bout à bout du côté de l’épi dans ce cas, la paille a été fauchée à maturité et elle a été préalablement battue]

 

S0

Lienne

la _, li Liène, rivière

 

E0

lier

[v] loyî, (o-c) aloyî

 

G100

lier

v (serrer avec un lien) alachî, aloyî, loyî ; action de lier, aloyadje (m), loyadje (m) ; lier à nouveau, riloyî ; lier en tournant plusieurs fois avec le lien, raloyî ; lier une gerbe, loyî one djaube; (expr) on n’ alache nin lès tchins avou dès saucisses, on n’attache pas les chiens avec des saucisses; (épaissir) lier du potage, aloyî dè l’ sope ; action de lier, aloyadje, raloyadje, riloyadje; (joindre à l’aide d’une matière) lier des briques, macener; (lier par un rapport logique) lier des idées, mète dèsidéyes èchone ; il est incapable de lier deux idées, i n’ saureûve mète deûs-idéyes èchone ; dans cette affaire, tout est lié, dins ç’t-afaîre-là, tot tint èchone; lier conversation, si mète à d’vise, vinu à d’ vise; (expr) avoir partie liée avec qqn, si mète d’ acôrd avou one saquî, ièsse d’ acôrd avou ; (familier) ils sont très liés, is sont fwârt èchone; (attacher) aloyî, loyî ; on l’avait lié sur une chaise, on l’ aveûve aloyî su one tchèyêre ; on lui avait lié les pieds, on-z-aveûve aloyî sès pîds; (expr) il est fou à lier, il èst fin fou, … sot (f èlle èst fine sote), il èst rwèd sot (f èlle èst rwède sote), il èst bièsse à mougnî do foûr ; être liés comme les doigts de la main, ièsse loyîs come lès dwèts d’ one mwin ; (se) se lier d’ amitié, socener ; il ne se lie pas facilement, i n’ socenéye nin aujîyemint

 

C60

lier

loyî (ard loy) ; _ une sauce, aloyî ; _ au moyen d’une bande, bindeler ; voy. lacer, nœud, nouer ; se _ (avec qn), fé camaråde avou, s’ acolèber, s’ ahandeler, voy. encanailler ; se _ par promesse, s’ ègadjî

 

E0

lier

vt (attacher) loyi ; loyi la gade o pikèt (syn atètchi) ; loyi sès solés (syn. lèci) ; loyi s’ chorsè ; il èst fou à loyi ; dj’ ê loyi ça à mès botes ; il a les mains liées (il est réduit à l’impuissance), il è lès mwins loyis ; i n’ loye nin sès tchins avou do l’ sâçusse , sés-se, ci-là! ; loyi lès fagots ; loyi lès djâbes ; loyi la sâce ; (unir par des liens d’ affection, par un intérêt commun) loyi ; i sont fwart loyis assone ; dj’ ê d’né ma parôle, dji sû loyi ; loyi k’nuchance ; il avint pârtîe loyi zèls deûs ; se _, si loyi ; ils lient volontiers connaissance, is s’ loyant voltî ; je suis très lié avec lui, dji sû grand camarâde avou lu ; vt _ de nouveau (attacher une nouvelle fois), riloyi ; riloyi (, rilèci, rinoker) sès solés ; riloyi (syn ratètchil’ tchin; empl intr (anc.) _ les bottes de paille (après le battage), riloyi âs botês ; dispositif qui permet à la lieuse (w. loyeûse) de ­_ les gerbes, loyeû

 

S0

Lierneux

(localité connue pour son asile d’aliénés mentaux; d’où les énoncés qui suivent) Lièrneû ; on l’ è mon.né à Lièrneû ; tu r’vins d’ Lièrneû ! (se dit à l’ adresse de qqn qui à commis une bourde, une folie)

 

S0

Liernu

npr Lièrnu

 

C60

lierre

[nm] rampioûle [nf], (c) lêre

lierre grimpant: (o) ronfeuy

 

G100

lierre

nm lêre, rampe (f) ; lierre terrestre, aîsse (f)

 

C60

lierre

leûre (lére Hu. ; lêre Es.), rampioûle (nf), rampe (Bo.), foye di lîve (Gl.) ; _ terrestre, Glechoma hederacea, di l’ êsse

 

E0

lierre

lière ; on lière grimpant ; il ont on lière à leû façâde

 

S0

Liers

Liès’, village

 

E0

liesse

djôye, li(y)èsse, cramadjôye (crå-) ; voy. joie

 

E0

lieu

nm (endroit) place (f) ; c’était le lieu idéal, c’ èsteûve li mèyeû dès places ; il faut lui trouver un lieu, i lî faut trover one place ; choisir un lieu pour le mettre, tchwèsi one place po l’ mète ; c’est un lieu charmant, c’ è-st-on bia payis ; connaissez-vous son lieu de naissance ?, savoz bin èwoù-ce qu’ il a v’nu au monde ? ; il est tous les jours à sept heures du matin sur son lieu de travail, tos lès djoûs à sèt’ eûres au matin, il è-st-à s’ bèsogne ; je l’ai mis en lieu sûr, djè l’ a mètu èwou ç’ qu’ i n’ pout mau ; nous connaissons déjà le lieu de départ, nos savans d’djà bin d’ èwoù-ce qu’ on-z-èva ; quand il est arrivé sur le lieu du crime, quand il a arivé èwoù-ce qui l’ ome a stî tuwé ; en haut lieu, en hôt lieu; (loc) au lieu de, à l’ place di (, èstô) ; « Lès feumes qui courin.n lès vôyes come lèye èstô d’ ètèrtinu leû maujone. » (E. Gilliard) ; en quel lieu ? , èwoù ? ; en ce lieu, véci ; en premier lieu, apreume, po c’mincî ; dans un autre lieu, ôte paut ; dans un lieu quelconque, n’impôrte èwoù, one place ou l’ ôte ; en tous lieux, pa tos costés; (les lieux) sur les lieux, su place ; la police était déjà sur les lieux, li police èsteûve dèdjà su place ; quittez ces lieux ! , alez-è foû di-d-ci !; (lieux d’ aisances) cabinèt, lieû ; avoir lieu : la fête aura lieu à la maison communale, on va fé l’ fièsse à l’ maujone comune ; on ne sait pas encore si elle aura lieu, on n’ sét nin co s’ on l’ va fé; cette année, la fête n’aura pas lieu, i gn-aurè pont d’ fièsse cit-anéye-ci; avoir lieu de, awè raîson di; il avait lieu de se fâcher, il aveûve raîson d’ ièsse mwaîs ; j’ai tout lieu de croire qu’il ne le fera pas, dj’ a totes lès raîsons d’ pinser qu’ i nè l’ frè nin; tenir lieu de, sièrvu di; cela tient lieu de buanderie, ça sièt d’ lâverîye

 

C60

lieu

plèce (nf) ; en aucun _, nole påt ; en quelque lieu, quéke påt, ine sawice, voy. part ; au _ de, è l’ plèce di (ol place du Ma.) ; au _ que, è l’ plèce qui ; s’il y a _, s’ il atome insi ; _ d’aisances, voy. cabinet ; mauvais _, måle mohone, voy. lupanar ; n’avoir ni feu ni _, n’ avu ni feû ni leû

 

E0

lieu

 

S0

lieu

1 au _ de, à l’ plèce di ; i djoûe à l’ plèce di travayi ; à l’ plèce di sèy voci, il èst co voye ;

2 lieû (dans quelques loc.) ; en hôt lieû ; (au pl) vûde lès lieûs ; fé on-ètat dès lieûs ;

3 (prov) mieux vaut s’adresser directement en haut _ pour obtenir satisfaction, i vât mî priyi l’ bon Dju qu’ sès sints ;

4 les _x d’ aisances, la basse tchambe

 

S0

lieue

nf (expr) j’étais à cent lieues de supposer cela, dji n’ p’leûve mau d’ sondjî ça ; on l’entendait à cent lieues à la ronde, on l’ ètindeûve bin lon di-d-ci

 

C60

lieue

eûre (ine eûre à pîd, ine eûre di vôye) ; (anc.) lèwe, conservé dans à l’ Mâle Lèwe : La Mallieue, village)

 

E0

lieur

, lieuse n loyeû (-se)

 

C60

lieur

, -euse loyeû, -eûse

 

E0

lieur

, -euse n (personne qui lie les bottes de foin, les gerbes de céréales (soit au champ, où elle suit le rumèteû ; soit après le passage des céréales dans la bateûse)) loyeû, -eûse ; c’ è-st-on bon loyeû ; li loyeû passe la mwin à l’ pâte (litt. « le lieur passe la main à l’épi » (ce faisant, le lieur retire les brins qui dépassent d’une botte qu’il vient de lier pour les utiliser comme lien pour la botte suivante)

 

S0

lieuse

nf (machine servant à lier les gerbes) loyeûse

 

C60

lieuse

(machine qui fauche les céréales, assemble et lie les gerbes) loyeûse (syn. mwassoneûse-loyeûse)

 

S0

lieutenant

nm lieûtenant

 

C60

lieutenant

lieûtenant

 

E0

lieutenant

lieûtenant

G0

lieutenant

lieûtenant

 

S0

lieutenant-colonel

nm lieûtenant-colonèl

 

C60

lieutenant-colonel

lieûtenant-colonél

G0

lieutenant-général 

lieûtenant-jènèrâl

G0

lièvre

[nm] lîve, (o) liève

 

G100

lièvre

 nm lîve, djotî ; lever un lièvre, lèver on lîve ; courir comme un lièvre, couru come on lîve ; « Il èst come li lîve, i pièd s’  mémwêre en courant. » (A. Laloux) ; (expr) awè one mémwêre di lîve, avoir une mémoire de lièvre, ne pas avoir de mémoire ; il è-st-èvôye come on lîve qu’ a lès tchins à s’ cu, il est parti comme un lièvre qui a les chiens au derrière, très vite ; i n’ a nin stî faît d’ on lîve , il n’a pas été fait par un lièvre, il est lent ; il ne faut pas courir deux lièvres à la fois, on bon tchèsseû n’ lache jamaîs sès deûs côps èchone, un bon chasseur ne lâche jamais ses deux coups ensemble ; soulever un lièvre, mète si nez èwoù-ce qu’ on tchin rimètreûve nin s’ queuwe, mettre le nez où un chien ne mettrait pas la queue ; c’est là que gît le lièvre, là l’ neûd, di-st-i l’  soyeû, voilà le nœud, dit le scieur ; quand on lîve si va rècwèter, i faît todi dès r’bats, quand un lièvre retourne vers son gîte, il fait toujours des détours

 

C60

lièvre

lîve ; (plaist) on rossê, on djotî ; jeune _, voy. levraut ; femelle du _, håse ; le mâle, boukin ; _ en forme, voy. gite ; bec-de-lièvre, boke-di-lîve

 

E0

lièvre

lîve ; fé lèver on lîve ; one pê d’ lîve ; i coûrt come on lîve ; èlle èst come lès lîves, èle ni dwart quu d’ on-û ; (au fig.) courir deux _s à la fois, tchèssi deûs lîves à côp 

 

S0

Liffring

(n de famille) Lîfring’

 

S0

Lifrange

(n de famille) Lîfranje; la ruelle _ (à Bastogne, l’actuelle rue Saint-Pierre), la rouwale Lifranje

 

S0

lifting

lifting

G0

Lig.

Lègnoûvèye, village

 

E0

ligament

nm djonteure (f)

 

C60

ligaments

ensemble de _s réunissant les os, acopleûre, atèleûre

 

E0

ligature

nf loyûre ; on lui a fait une ligature, on l’ a r’loyî

 

C60

ligature

loyeûre (ri-) ; bindelèdje, -eûre ; _ de greffe, poupèye

 

E0

lignage

voy. lignée 

 

E0

ligne

[nf] (e-c) rôye, (o) raye ; v. rangée

 

G100

ligne

nf (trait continu) une ligne de laitues, one rote di salades ; une ligne droite, one drwète ligne ; tirez une ligne au-dessous du texte, fioz on traît pa d’zos l’ tècse ; écrire quelques lignes, scrîre saquants lignes ; une chemise à lignes, one tchimîje avou dès rôyes; (expr) djouwer cink lignes, jouer cinq lignes, jouer un tour, manquer de loyauté; (direction) une ligne de chemin de fer, one ligne di tch’min d’ fiêr ; s’écarter de la ligne droite, aler su l’ costé, chaîbyî; en ligne droite, tot drwèt; (système de câbles) ligne ; une ligne téléphonique, one ligne di tèlèfone ; la ligne est occupée, ça sone ocupé; (pêche) ligne ; jeter sa ligne, taper s’ ligne; (contour, mode) pour garder la ligne, po d’mèrer tène; (suite alignée de choses ou de personnes) lignîye ; une ligne de soldats, one lignîye di sôdârts; (loc) hors ligne, èstra; (expr) cela ne doit pas entrer en ligne de compte, vos n’ vos d’voz nin ocuper d’ ça ; vous avez raison sur toute la ligne, vos-avoz t’t-à faît raîson; (front) front (m), ligne ; la ligne Maginot, li ligne Majinot; les soldats sont montés en ligne, lès sôdârts ont monté au front ; ils étaient en première ligne, il èstin.n en preumêre ligne

 

C60

ligne

_ de pêche, ligne, lignoûle (ligneroûle Ju.), vèdje, pèhe (ard), pèhe-vèdje (, pèrvèdje Sp., Xh.), baguète (Ma.), åsse (Gl.) ; (bat) _ d’amorce, stinklin (nm) ; ligne tracée dans les taillis, voy. laie 2 ; _ entre deux champs, arôye, disseûve ; _ formée par un sillon, rin.nå, royå, royon, horâ (Sto.), havrê (Bo.), sohe d’ inte-deûs’ (Fr.) ; _ formée par un petit talus ou un pied de gazon, havelote, hourêye (hu- Ho.), havêye, hoûle (nm) (Vil.), hoûrlê, soû (nm) (Fa.), soûkê (Ja., Ma.), souhi (nm) (La., Lig., Bo.) ; _ formée de buissons, hinon ; (trait continu) rôye ; faire des _s de craie, fé dès rôyes di crôye, croyî, crôyeler (ordt crôlier), voy. raie, rayer ; _ tracée sur le sol pour abuter, såme ; _ de légumes sur pied, rote (di crompîres, …), rôye (di peûs, …) ; _ de tas de fumier, voy. fumier; _ de foin fauché, voy. andain, rou­leau ; _ à bêcher, sarcler, …,  djin (nm) ; se mettre en _, si mète à djin (, en ligne), voy. file ; (briq) _ de briques disposées pour la cuisson, rote ; (couvr) d’ardoises, tuiles, posées de bas en haut, vôye ; (jeu de cartes) jouer à cinq _s, djouwer à cink rôyes ou å coyon (, couyon) ; régiment de _, rédjimint d’ ligne

 

E0

ligne

(raie) ligne ; tracer one ligne ; one blanke sitofe avou dès lignes rodjes (de plantes en sillon) roye ; one roye di crompîres, di rècines, di pètrâves ; ; _ de touche (au football), ligne ; l’extérieur ne garde sa _ (il rentre trop dans le jeu), l’ ècstérieûr ni wâr nin bin sa ligne ;

 

(au couyon, _ représentant un jeu, que l’on supprime (w. chûler) au joueur qui à remporté ce jeu), ligne ; djouwer cink lignes (ou sèt’ lignes ou noûf lignes) (jouer une partie en cinq (ou sept ou neuf) jeux gagnants) ; au jeu de couyon _ supplémentaire (dont l’ extrémité est arrondie) infligée au joueur ou à l’équipe qui a perdu la partie, alors qu’il / elle annonçait l’atout, (syn. euphémique de couye), crole ; ramasser one crole ; dj’ ê ramassé one couye ; is sont dobe èt couye, ils ont perdu la partie sans réussir un seul pli ; dji r’prind ma couye (litt. « je reprends ma couille ») (loc. par laquelle le joueur qui annonçait l’atout et qui est arrivé en fin de partie à égalité de points avec ses adversaires, demande à pouvoir recommencer cette partie) ;  

 

jouer à la _, djouwer à l’ ligne [dans ce jeu, les joueurs lancent des pièces de monnaie (ou des billes) en direction d’une ligne tracée sur le sol; le joueur dont la pièce (ou la bille) est la plus proche de la ligne empoche celles de ses partenaires] ; la ligne do tèlèfone ; la ligne do tchmin d’ fièr ; la ligne do tram’ ; pèchi à l’ ligne ; si mète en ligne ; one ligne di rècines, di pètrâves (syn one roye) ; sèmer à lignes ; biner intèr lès lignes ; one ligne di sapins ; hors _ (hors pair), ôr ligne ; la ligne Majinot ; la ligne Sigfrid’ ; avèr rêson su tote la ligne ; fé dès lignes su l’ papî ; aler à l’ ligne ; lîre intèr lès lignes ; intrer en ligne di compte ;

 

S0

ligné

, -ée adj ligné ; on cayè ligné 

 

S0

lignée

nf brantche, lignîye

 

C60

lignée

lignêye, lignèdje (nm), jènèråcion, famile, (anc.) djèrmêye ; voy. race

 

E0

lignée

(parenté) lignée ; c’ èst do l’ min.me lignée qu’ nosse pére

 

S0

ligner

v du papier ligné, do papî à lignes

 

C60

ligner

(papier, étoffe) ligner ; _ un tronc d’arbre avec cordeau enduit, bate ou taper l’ trêt

 

E0

ligneul

nm tchètia

 

C60

ligneul

tchètê (-ia Mar.), dè l’ lignoûle di cwèpî (Wa.), dè fi pêki (Ho.) ; voy. poisser

 

E0

ligneul

(fil enduit de poix) (à l’usage du cordonnier, du bourrelier) tchètê ; passer l’ tchètê à l’ hârpîre ; â bout do tchètê, on mètot one soye di singlé (pour introduire plus facilement le tchètê dans les trous percés au moyen de l’alêne)

 

S0

ligneuse

partie _ de l’arbre, bwès d’ l’ åbe ; _ du chanvre, bwès (, strin)  dè l’ tchène (ard)

 

E0

Ligney

Lignè, village

 

E0

Lignières

(village de la commune de Marche-en-Famenne, anct commune de Roy) Lègnîre

 

S0

Ligny

npr Lignè

 

C60

ligoter

v loyî brès èt djambes ; il était ligoté, il èsteûve loyî brès èt djambes

 

C60

ligue

, -er ligue [-Ik], liguer ; voy. CLIQUE

 

E0

ligue

ligue ; la _ du Sacré-Coeur (association regroupée autour de la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus), la ligue do Sacré-Keûr

 

S0

liguer

(se) si liguer ; is s’ ont ligué conte di mi

 

S0

ligustrum

nm bwès d’ brokes

 

C60

ligustrum

voy. troène

 

E0

lilas

 nm jasmin, joli-bwès, lilas

 

C60

lilas

claweconî (la fleur, claweçon : rodje ou blanc claweçon) ; lîlås (surtout pour les variétés nouvelles, et dans robe _, couleur _), djasmin (Hu., Wa., Du., Vi.), fidakî (Ju.), matonî (Jup.), matroûle (nf) (Bell.), murguèt (Ar., Tr., Da.), djoli bwès (Je.), sacramint (Xh.), fleûr di curé (Har.), fleûr du may (Wa.), sint-Djôsèf (Mo), kènèlî (Gl., Boi.)

 

E0

lilas

n (arbuste) jolibwas ; li jolibwas n’ è nin co flori ; (fleurs produites par le _) jolibwas ; on bruskèt d’ jolibwas [litt. < joli bois >] ; adj (de couleur lilas (violet tirant sur le rose)) lilas ; one cote lilas 

 

S0

limace

[nm] lumeçon

 

G100

limace

nf lumeçon (m) ; il y a des limaces rouges, des limaces jaunes et des limaces grises, i gn-a dès rodjes lumeçons, dès djanes lumeçons èt dès gris ; mangé par les limaces, mougnî paus lumeçons; (expr) il è-st-ossi vif qu’ on lumeçon dins l’ farène, il est aussi vif qu’une limace dans la farine

 

C60

limace

lumeçon (nm) (li- Ve., St., Ma. ; lou- Hu.) ; _ de cave, doreû, mamesèle (ou da-) di cåve ; marcher comme une _, lumeciner, voy. LAMBINER

 

E0

limace

lumeçon (li-) ; i gn-è dès lumeçons plin lès salâdes ; avanci come on lumeçon

 

S0

limaçon

nm (escargot) caracole (f)

 

C60

limaçon

caracole (nf) ; voy. colimaçon

 

E0

limage

nm (action de limer) limadje

 

C60

limaille

nf limaye

 

C60

limaille

limaye (lu-), limeûre

 

E0

limaille

(de fer) limaye ; dj’ ê atrapé one limaye dins l’ û

 

S0

limande

limande

G0

limbes

 

lès _, li paradis dès-anjes

 

S0

 

Limbourg

ville, Limbôrg (Lébârg Ve.) ; province, Limboûrg

 

E0

Limbourg

(lieu-dit entre Savy et Luzery) (commune de Bastogne) Limbourg

 

S0

lime

nf lime ; lime tiers-point, lime à trwès cwasses, lime trwès quârts ; lime de cordonnier, lime à brokes ; lime de sabotier, ritrosswè (m) ; lime queue de rat, queuwe-di-rat ; tailleur de limes, tayeû d’ limes

 

C60

lime

lème (, leu- ; li- Hu., Wa., St., Ma.) ; _ ronde, quowe-di-rat ; _ triangulaire ou tiers-point, cwèsterèce, treûs-cwèsses, treûs crèsses, treûs-qwårts ; _ de joint, djonderèce ; _ à fendre, crènerèce, finderèce

 

E0

lime

lime ; one lime plate ; one lime ronde ; one lime triyangulêre ; purdoz la grosse lime ; une _ ronde et fine, one quawe-di-rat 

 

S0

limé

(t de carr) _ noir, tchåte (nf)

 

E0

limer

v limer

 

C60

limer

, -age, -eur limer (lèmî Ve.), -èdje, -eû; voy. entaille

 

E0

limer

vt limer ; limer la soye ; limer (ou raboter) lès dints do tch’vau ; _ de nouveau, rilimer ; rilimer la soye ; _les dents du cheval, raboter lès dints do tch’vau ; personne qui lime, limeû ; c’ è-st-on bon limeû

 

S0

Limerlé

(village de la commune de gouvy) Limèrlé

 

S0

limeur

, euse n (ouvrier) limeû (-se)

 

C60

limier

nm (chien) tchin d’ tchèsse

 

C60

limite

nf (ligne qui sépare deux terrains) limite ; bâtir à la limite de sa propriété, bâti à limite ; borner un terrain, mète on tèrin à limite; (ligne qui sépare deux pays) frontiére; (ligne qui marque le début et la fin d’ un espace) bwârd (m) (bord), bwârdûre, chinon (m), cwane, frontière, orêre ; il est allé jusqu’ à la limite du bois, il a stî jusqu’à l’ cwane do bwès ; limite d’ un champ, forêre ; (point que ne peut dépasser une activité) il faut connaître ses limites, i faut conèche sès fwaces ; nous agirons dans les limites de nos moyens, nos frans ç’ qui nos pôrans ; dans les limites du possible, ostant qu’ possibe ; il a dépassé la vitesse limite, il a stî trop rade ; il n’ a pas de limite, i n’ si sét rastrinde; (terme d’ un espace de temps) il a dépassé la limite d’âge, il èst trop vî po ça ; c’est la dernière limite, après, i sèrè trop taurd; (loc) à la limite, à ipe, à l’ limodje ; « Èlle èst stampéye à ipe dè l’ têre è pindis’ qui déboule viè lès fonds. » (E. Gilliard)

 

C60

limite

limite (lî-), voy. borne ; à l’extrême _, à hate, à hipe, voy. danger ; sortir des _s du jeu, fé hiwète, èsse cût ou dåné ; _ d’une coupe de bois, voy. laie 2 ; _ entre deux terrains, arôye, voy. ligne, sillon ; (t anc. de houill et de droit) clawîre

 

E0

limite

(lisière) limite ; (borne) limite ; ils sont sans _ (n’ont pas de modération) (dans leurs exigences, dans leur comportement), is sont sins limite ; il y a une _ à tout (il ne faut pas exagérer), i gn-è one limite à tot

 

S0

limiter

v (constituer la limite de) le ruisseau limite mon terrain, mi tèrin va jusqu’au richot; (renfermer dans des limites) il a limité ses activités, i n’ travaye pus ostant; actuellement, il limite ses dépenses, po l’ momint, i r’waîte à sès caurs ; (se) (s’imposer des limites) pour nos vacances, nous nous limitons à cela, po nos vacances, nos nos contintans d’ ça; (avoir pour limites) le terrain se limite là, li tèrin n’ va nin pus lon qu’ vêla

 

C60

limiter

limiter (lî-) voy. borner ; _ ses dépenses, son sujet, …, rastrinde, si rastrinde

 

E0

limiter

vt (circonscrire) limiter ; il è limité lès dègats ; se _ (se borner), si limiter ; limitans-nos à r’bouchi l’ trau

 

S0

limitrophe

adj tous les pays limitrophes, tos lès payis qui djondenut

 

C60

limon

nm (terre) bone têre (f), limon; (brancard de chariot) tamon

 

C60

limon

(brancard) limon ; lès limons do bignon ; lès limons do l’ bèrwète ; un bon cheval de limon (se dit d’un cheval qui tire bien entre les limons), on bon tch’vau d’ limon

 

S0

limon 1

_ marécageux, maras’ (nm), marasse (nf), sankis’, voy. bourbier ; _ hesbayen, voy. argile

 

E0

limon 2

voy. brancard

 

E0

limon 3

(esp de citron) limon

 

E0

limonade

nf spa (m), limonâde ; je voudrais une limonade, dji vôreûve bin on spa

 

C60

limonade

limonåde (lém-)

 

E0

limonade

limonâde ; bware one limonâde

 

S0

limonier

(cheval) limonî, tchivå di drî ; un bon _, on bon limon (Tr.)

 

E0

limonière

(brancard de chariot) cristale, voy. BRANCARD

 

E0

limonière

(ensemble des deux limons (du chariot)) limognère

 

S0

Limont

Limont, villages

 

E0

limpide

adj clér (-e), fin (-e), pur (-e) ; l’eau est trop limpide pour pouvoir pêcher, l’ aîwe èst trop fine po p’lu pèchî

 

C60

limpide

voy. clair

 

E0

limpidité

cléristé, voy. clarté

 

E0

lin

nm lin ; farine de lin, lineûse (f) ; de l’huile de lin, di l’ ôle di lin ; des graines de lin, dès grin.nes di lin; (expr) i ‘ nn’ î a d’né do lin à stwade, il lui en a donné, du lin à tordre, du fil à retordre

 

C60

lin

lin ; graine de _, simince di lin (, lé-s’mêce Ve.) ; farine, huile de _ , farène, ôle di lin

 

E0

lin

lin ; sèmer l’ lin ; râyi l’ lin, ; broyer le lin, spotchi l’ lin ; do l’ twaye di lin 

 

S0

linaigrette

(plante des fagnes) tchètou (nm) (Ma., La.), tchitoûle (nf) ( Sart ; tchitchoûle Ja.) ; pousse de _, nåli (nm) (Ja.; nâlî Ma. ; lânî Fa.)

 

E0

linaire

nf gueûye-di-liyon, manôye-do-pâpe

 

C60

linaire

(plante) lin, gueûye-di-liyon, gueûye-di-rin.ne

 

E0

Lincé

Lincé, village

 

E0

Lincent

Lîcint, village

 

E0

linceul

nm linçoû

 

C60

linceul

drap d’ èssèveli, linçoû d’ mwért

 

E0

linceul

drap d’ mwart

 

S0

Linchet

Linhèt, village

 

E0

Linda 

Lin’da

 

S0

Liners

, Linners (n de famille) Lînèrs’

 

S0

linge

[nm] (o-c) lindje, (e) drap

 

G100

linge

nm lindje ; le linge fin, li fin lindje ; laver le linge, fè l’ b(o(u))wéye ; séparer le linge blanc du linge de couleur (pour la lessive), paurti lès blancs èt lès coleûrs ; une manne à linge, one banse à l’ b(o)uwéye ; une manne à linge, sans anse, one rèspe ; linge de corps : sous-vêtements; cache-sexe, pitite culote (f), caleçon, scaneçon, singlet, pitite tchimîje (f); (expr) blanc comme un linge, blanc come on linçoû ; blanc come on navia pèlé deûs côps, blanc comme un navet pelé deux fois

 

C60

linge

drap (drèp Ve.) ; _ de lit, lès linçoûs (, lî- ; lé- Ve.), lès lignemints (Ma., Vi., GdM.), lu ligneté (Bi.) ; le _ blanc, lès blancs (draps) ; _ de couleur, lès bleûs ; l’ensemble des _s lavés ou à laver, li bouwêye ; laver le _ sale, bouwer lès måssîs draps, voy. lessive ; il faut laver son _ sale en famille, on n’ deût heûre sès draps qui d’vant sès djins ; on n’est jamais sali que par du _ sale, (grossier) on n’ èst måy dihité qu’ d’ on stron ; changer de _ [de corps], candjî di tch’mîhe ; _ sans valeur, drapê (,  -ia), voy. chiffon ; (pour essuyer la poussière) clicote ås poûssîres ; (pour récurer les cuivres) clicote ås keûves (, à hurer) ; (anc.) _ demi-brûlé qui servait d’ama­dou, li stofe ou lès stopes (wike Tr.) ; _ d’enfant au maillot, voy. lange ; _ imbibé d’huile qui maintient le nombril du nouveau-né, clicole di boteroûle; (anc.) _ raide qui soutient la tête de l’enfant emmailloté, drap d’ tièsse, tièstîre, tchèstroûle (To.) ; blanc comme un _, voy. livide ; être comme un _ mouillé, èsse come on mouyî drap

 

E0

linge

1 bagues (pl) ; lâver lès bagues ; mettre bouillir le _, mète cûre lès bagues ; mettre tremper le _ préalablement enduit de savon (lequel mousse au contact de l’eau), mète lès bagues à l’ choume (litt. « mettre le linge à l’écume ») ; dès bagues blankes come di l’ îvièr ; 2 _ que l’ on plongeait dans l’ eau bouillante et dont on enveloppait l’enfant fiévreux (pour le faire transpirer), mayot ; i fêt do l’ jîve, fèjoz-lî on mayot ; 3 (dans quelques loc.) lindje ; dès pinces à lindje ; sèy blanc come lindje 

 

S0

lingère

blanke costîre (nf) (Ve.), linjére ; _ qui fait de fins ouvrages,  fène costîre

 

E0

lingerie

linjerèye ; voy. linge

 

E0

lingot

nm lingot

 

C60

lingot

lingot

 

E0

lingot

lingot

G0

lingot

lingot ; on lingot d’ ôr

 

S0

linguiste

lingwisse

G0

linguistique

lingwistike

G0

linguistiquement

lingwistikemint

G0

linière

(champ semé de lin) linîre ; à la _ (fabrique de textiles, à Liège) à l’ Lignére

 

E0

linoléum

nm linolèyom’

 

C60

linot

, -otte ligneroû (, -ou ; lè- Fa. ; -era Hu.), gris, pitit gris, gris ligneroû ; _ à bec jaune, ligneroû d’ montagne, djèdjè ( tchètchè Hu.), gris vèrzèlin ; tête de linotte, voy. étourdi

 

E0

linotte

nf linèt (m); (loc) tête de linotte, balbusète, tièsse è l’ aîr

 

C60

linotte

lignète (linète Fa. Me., Sa., Te.) ; la djène lignète ; la vète lignète ; la franke lignète, c’ èst la ci qui tchante ; tête de _, tièsse di linote 

 

S0

linteau

nm lintia ; linteau de bois, rècrache (f)

 

C60

linteau

lintê (, ordt lîtê), (ard) racôyemint ou bwès d’ racôyemint ; (houill) tièsselîre

 

E0

linteau

(de porte, de fenêtre) lintau (-tê Te.), (anc.) couvêrte ; li lintau d’ l’ uch

 

S0

lion

, lionne n liyon (-e)

 

C60

lion

, -onne liyon, -one

 

E0

lion

, lionne n liyon, liyone ; i s’ dismon.not come on liyon ; quand mârs’ intère come on moton, i sôrt’ come on liyon ; cette femme est une lionne (elle est redoutable), c’ è-st-one liyone, çusse fème-là

 

S0

lipide

nm crache (f), crauche (f) ; il évite les lipides, i saye di n’ pont mougnî d’ crauche

 

C60

lipizzan

lipizan

G0

lippe

nf lèpe; (expr) faire la lippe, fé s’ mawe

 

C60

lippe

lèpecon, lèperê, lèpion (nm), pote (St., Du.) ; voy. bouder

 

E0

lippée

voy. bouchée

 

E0

lippu

, ue adj (expr) il a dès lèpes come dès bwârds di taîle, il a des lèvres comme des bords de terrine, lippues

 

C60

liquéfié

[riz] _, racléri, rapuré (Ja.), toûrné

 

E0

liquéfier

v fé toûrner à aîwe ; quand c’est liquéfié, quand ça coûrt ; (se)  toûrner à aîwe

 

C60

liquette

nf tchimîje

 

C60

liqueur

nf gote di doûs, likeûr ; voulez-vous un verre de liqueur ?,  vloz one gote di doûs ? ; verre à liqueur, vêre à gote, grande gote (f), catî ; verre à liqueur sans pied, pitite gote, diméy catî, vèrkin

 

C60

liqueur

likeûr; voy. hoffmann

 

E0

liqueur

likeûr ; vos v’loz one pètite likeûr ? ; dès prâlines à l’ likeûr ; _ sucrée, _ douce, doûs ; c’ èst do doûs (ou do soucré ; opp. à do sètch)

 

S0

 

liquidation

(d’un bien ; élimination physique (d’une personne)) likidâcion

 

S0

liquide

adj aîwis’ (-se) ; cela devient liquide, ça toûne à aîwe

 

C60

liquide

nm likide, br(o)uwèt ; le lait est un liquide, li lacia, c’ è-st-on likide ; il ne retient plus le liquide, i n’ tint pus brouwèt ; il ne prend plus que des liquides, i n’ avale pus qu’ do brouwèt

 

C60

liquide

adj likide [-It] ; s m , _ épais, daguèt ; _ répandu à terre, …, lapis’, potê, bigå, voy. flaque

 

E0

liquide 1

adj likide ;  di l’ êr likide ; n (substance liquide, aliment liquide) likide ; i n’ pout prinde quu do likide (en parlant d’un malade p.ex.) ; argent _, likide ; payi en likide

 

S0

 

liquide 2

n likide ; _ noir et nauséabond que l’on met sur la robe des chevaux pour faire fuir les mouches (svt à l’aide d’une plume), léchipchap’, puwant ; lès moches sont mèchantes, dji va mète do léchipchap’ [dénomination plaisante, peut-être d’orig onom.] ; daguener li tch’vau avou do puwant ; _ épais et incolore qui suinte des mamelles de la jument dans les derniers temps de la gestation (peu avant que n’apparaissent les bouchons: gurzês (pl) ; nosse cavale è lès gurzês ; _ noir et nauséabond, destiné à écarter les mouches, que l’on met sur la robe des chevaux ; _ qui sort du pis de la vache sous une forme grumeleuse, maton ; (svt au pl) nosse vatche dène dès matons, èlle è la mamite ;  épais et nauséabond qui s’écoule du tas de fumier, brigâ (brigau Te.) ; li gamin è toumé dins l’ brigâ

 

S0

liquider

v (soumettre à une liquidation) tous ses comptes sont liquidés, tos sès comptes sont likidés; (vendre au rabais) brader ; il a dû les liquider, i lès-a d’vu brader; (se débarrasser de) si fé quite di

 

C60

liquider

vt (un compte des biens) likider ; il è likidé s’ comêrce ; (éliminer (physiquement)) likider ; il s’est fait _ (il a été tué) par la Résistance, i s’ è fêt likider pa la Rèsistance

 

S0

liquoriste

likeûrisse (, -orisse)

 

E0

liquoriste

ligorisse

 

S0

lire

[v] (o-c) lîre, (e) lére

 

G100

lire

lére (lîre Hu., La., … ; léhe St. ; léje Ma. ; lîhe Vi., Bo. ; lîhi Fa. )

 

E0

lire

vt lîre ; t’ ès lî la gazète? ; la lète è stî lî (anc. lîjoûye) pa l’ notêre ; (au fig) je lui ai lu sa sentence (je l’ai réprimandé vertement), dji lî ê lî sa sentence ; empl absolt i n’ sét ni lîre ni scrîre ; mètoz-ve à l’ fignèsse po lîre ; i fât savèr lîre intèr lès lignes ; se _, si lîre ; ça s’ lît facilemint

 

S0

lîre

v lîre ; il aime lîre, i lît voltî ; ça se lit facilement, c’ è-st-aujîy à lîre; il ne sait pas lire, i n’ sét lîre ; nous l’avons lu dans le journal, nos l’ avans lî su l’ gazète ; ce livre mérite d’être lu, c’ è-st-on lîve qui vaut lès pwin.nes di ièsse lî, qui vaut lès pwin.nes di lîre ; (astrologie) lire dans les lignes de la main, dîre li bone aventure, faire lire son avenir dans les lignes de la main, si fé dîre li bone aventure

 

C60

lis

, lys nm lis’ ; une fleur de lis, one fleûr di lis’ ; lis commun à fleurs blanches, fleûr di sint Djôsèf

 

C60

lis

_ blanc, fleû-d’-li (, feû-), (blanc) lis’, fleûr di sint Djôsèf, pâwion (Bo.) ; _ jaune, djène lis’, lis’ di sint Djôsèf

 

E0

lisbonnin

, lisbonnais, lisboète lisbonès

G0

liseré

nm (passepoil) galon, ruban; (bordure) liseré rouge au plan, avou one rodje rôye su l’ plan

 

C60

liseré

nm liserèt (, -ré), on p’tit bwérd

 

E0

liseré

liseré ; keûse on p’tit liseré su one cote

 

S0

liseron

[nm] (e-c) vôvale [nf], (o) trin.nes [nf-pl], (o) ramperoule [nf], (c) corioule [nf]

 

G100

liseron

nm corioule (f), ovale (f), vôvale (f) ; fleur de liseron, blanc-want-d’-Notrè-Dame (m), tchimîje-do-bon-Diè

 

C60

liseron

vôvale, (blanke) rampioûle (nf), dès rampes, hèna, cwèrdê, cwède, corôye, lignoûle, rantchon, trêtis’, gripète ; fleur du _, hèna

 

E0

liseron

(communément appelé belle-de-jour parce que ses fleurs s’ouvrent pendant la journée) bèle-di-djoûr, rampant, rampe (Lu., Mi., Sa., Te.)

 

S0

liseur

, euse n (qui lit) lîjeû (-se)

 

C60

liseur

, -eûse léheû, -eûse

 

E0

liseur

, -euse n (personne qui lit) lîjeû, -eûse

 

S0

liseuse

(couvre-livre interchangeable) lîjeûse ; i m’ è payi one bèle lîjeûse po ma comugnon ; (vêtement féminin qui couvre le buste et les bras) (et que l’ on met pour avoir plus chaud lorsqu’on lit) lîjeûse ; tricoter one lîjeûse

 

S0

lisible

adj lîjauve, qu’ on sét lîre, aujîy à lîre ; écrivez pour que ce soit lisible, scrîjoz po qu’ on l’ seûche lîre

 

C60

lisible

, -ement lîsibe, -bemint (, -blè-, -blu-) ; léhåbe, -åve

 

E0

lisible 

lisibe

 

S0

lisiblement

adv come i faut ; écrivez lisiblement, scrîjoz come i faut

 

C60

lisiblement

lisîbleumint (qqf -umint; lisibemint) ; scrîjoz lisîbleumint !

 

S0

lisier

nm bigau

 

C60

lisière

[nf] _ de drap : (e) lisîre, (o) ori [nm], (c) cinsori [nm]

 

G100

lisière

nf (d’un vêtement) bwârd (m), cinzori (m), galon (m) ; mettre une lisière, mète on bwârd; (d’ un champ) forêre

 

C60

lisière

_ du drap, lisîre, bwérd, cîtroû (cin- Hu.) (voy. chaus­son, chef), cinzeure (Wa., Or., Du. ) ; _ d’un champ, 1 (grand côté), arôye, royå,  hoûrlê, rin.nå ; voy. ligne ; 2 (petit côté), voy. Forière ; _ d’un bois, lisîre, orîre (,orî), orêye, bwérd ou intréye d’ on bwès

 

E0

lisière 1

(orée) ôrîre ; à l’ ôrîre do bwès ; à l’ ôrîre do tchamp ; dès hèsses d’ ôrîre

 

S0

lisière 2

(étoffe) lisîre (lè- He., Te, …) ; dès pantoufes di lisîre ; la _ du drap, li bord do drap

 

S0

Lisogne

npr Lîsogne

 

C60

lisoir

(traverse entre l’essieu et la sellette à l’avant-train du char et de l’ancienne charrue) à l’arrière-train du char, le _ porte les ranches : prèsse (nf), so-prèsse (nf)

 

E0

lisp

lisp

G0

lissage

nm lissadje, listradje

 

C60

lissage

(d’une surface) lissèdje ; t’ ès fêt on bê lissèdje

 

S0

lisse

[adj] lisse

 

G100

lisse

adj lisse ; le ciment est bien lisse, li cimint est bin lisse ; vos pneus sont lisses, vos pneûs sont-st-ûsés ; il a la peau très lisse, il a one pia qu’ èst fwârt doûce

 

C60

lisse

adj lisse ; ça èst lisse come one boule di biyârd ; c’ èst lisse come do mârbe

 

S0

lisse 1

adj lisse, limé, lifé (Fl., …) ; voy. glissant

 

E0

lisse 2

_ de maçon, nf, voy. fiche

 

E0

lisser

v lissî, listrer ; le plafonneur se sert d’un lissoir pour lisser, li plafoneû lisse avou on listia ; le cordonnier lisse le cuir avec un galet, li cwabejî listréye li cû avou on cabouyau

 

C60

lisser

, -age lisser, -èdje ; lifer, liguiner ; voy. polir ; _ à la bêche un talus de chemin, fossî (Les.)

 

E0

lisser

vt lisser ; lisser l’ bèton

 

S0

lissoir

nm listia

 

C60

lissoir

_ de cordonnier, lisseû

 

E0

liste

nf lisse ; dresser une liste, fé one lisse

 

C60

liste

lisse

 

E0

liste

lisse ; il èst s’ la lisse sociâlisse  

 

S0

listériose

listèriôse

G0

lit

[nm] lét, (o) lit, bèdêre

 

G100

lit

nm lét ; lit d’ alcôve, lét-foû; (détails du lit) pied du lit, pîd do lét ; traverse, bwès ; sommier, sômî, payasse à r’ssôrts, ressort, rissôrt ; tête du lit, tièsse ; bord, bwârd, sponde (f) ; partie adossée au mur, culot; (accessoires) traversin, travêrs ; oreiller, cossin ; couverture, couverte ; taie, tîke ; édredon, coûrtèpwinte ; drap de lit, linçoû ; rideau de lit que l’on glisse devant l’alcôve, waîbe (f); (loc) aller au lit, aler coûtchî, si mète à djoke (plais); envoyer au lit, fé aler coûtchî; être cloué au lit, ièsse clawé su s’ lét; mettre au lit, mète coûtchî ; porter au lit, pwârter coûtchî; se lever, si satchî foû d’ sès linçoûs; uriner au lit, pichî è s’ lét; ne plus dormir dans le même lit, fé tchambe à paurt; (expr) come on faît s’ lét, on s’ coûtche, comme on fait son lit, on se couche; come on 1 brèsse, on l’ bwèt , comme on le brasse, on le boit, id. ; dji freûve mia è m’ lét qu’ véci, je ferais mieux dans mon lit qu’ici, il serait temps que je me mette au lit ; il a pichî è s’ lét, dandjureû !, il a sans doute pissé au lit, il arrive plus tôt que de coutume; (union conjugale) enfant d’un premier lit, èfant d’ on preumî lét, d’ on preumî mariadje; (creux dans lequel court un cours d’eau) la Meuse est sortie de son lit, Moûse a couru foû

 

C60

lit

lét (lèt Ma., GdM. ; lît Vi., Bo.) ; bois de _, foûme, voy. ALCOVE, CÔTÉ, COUCHETTE, DRAP ; aller au _, aler è s’ lét, (plaist) è s’ bèt’, è s’ bèdjerèye ou bèderèye, voy. dor­mir ; _ d’un ruisseau, colîre (nf) ; la Meuse sort de son _, voy. déborder ; (houill) banc, pleû d’ pîre; petit _ de charbon, låyète, påtchemin, voy. couche ; (carr) banc, tchåte

 

E0

lit

(meuble) lît [les parties du lit: la tièsse (ou li fronton), li pîd, la sponde (ou la sièrvante), lès bwas, li r’ssôrt, la payâsse] ; on cièl di lît ; on drap d’ lît ; one coviète di lît ; si mète o lît ; mettre au lit (langage enfantin), mète dôdô ; l’enfant est de nouveau dans son _, l’ afant èst r’mètou ; moussi foû do lît ; â saut do lît ; il èst su s’ lît d’ mwart ; (plaist) lit défait : wa ; qué wa (voir ce mot), voci ! ; de là : lit, dji va r’moussi o wa ; mettre les enfants au lit, rastrinde lès-afants ; (de qqn qui passe beaucoup de temps dans son _) i poûrîrè o lît ! ; notre voisin est encore cloué au lit, (plaist) nosse vèjin èst co s’ l’ ansine ; (prov) comme on fait son lit, on se couche, on fêt s’ lît come on vout s’ coûtchi ; un enfant du premier lit, (du premier mariage), on-afant do purmî lît ; (couche horizontale) lît ; on lît d’ djâbes 

 

S0

litanie

nf litanîye ; chanter les litanies, tchanter lès litanîyes; (expr) dj’ a ieû l’ litanîye di tos lès sints, j’ai eu la litanie de tous les saints, c’est un bavard ; i m’ ènn’ a foutu one, di litanîye, idem; (vieilles rengaines) vîyès matènes (pl)

 

C60

litanie

létanèye (li-, lî-)

 

E0

litanies

(prière liturgique) litanîe ; (au pl) dîre lès litanîes dès sints ; (radotage interminable) litanîe ; i ‘nn’ è co fêt one, di litanîe !

 

S0

litchi ou lychee

litchi

G0

literie

nf bèdêre, bèderîye, sauyes (pl)

 

C60

literie

literèye

 

E0

litharge

litâr

 

E0

lithium

litiom’

G0

lithographe

, -ie lîtografe, -îye (-èye)

 

E0

lithographie

litografîye

G0

lithographier

litografyî

G0

lithographique

litografike

G0

lithosphère

litosfére

G0

lithosphérique

litosfèrike

G0

litière

[nf] faire la _ : stièrni (lès bièsses)

 

G100

litière

nf (paille) sauyes (pl), fènasses (pl), siminçons (, sumeçons)  (m pl), trin.nis’ (pl) ; dans sa litière, dins sès sauyes ; faire la litière des animaux, sauyî lès bièsses; (expr) èle va côper sès sauyes, elle va découper sa litière, elle se prépare à l’ accouchement; (gravier pour chat) je vais nettoyer la litière du chat, dji m’ va r’nètyî l’ batch do tchèt; je vais chercher un sac de litière pour les chats, dji m’ va qwé on satch di cindréyes po lès tchèts

 

C60

litière

_ d’étable, stièrneûre (-ore Ja. ; -iheure Ju., Re. ; stièneteûre To., Am.), stiènemint (nm) (St., GrH.; stièrmint Ma.), payasse (surtout du cheval), lét (Wa., Han., Ho.) ; pourvoir le bétail de _ fraîche, stièrni lès bièsses ; tas de _ dans la cour, tès du stièrnore (Ja., anc.) ; (fond du gerbier) sotré (nm) (Bas., To.)

 

E0

litière

(d’étable) stièrnicheûre ; pourvoir (le bétail) de _ fraîche, stièrni (lès bièsses), fé one boune payâsse di strin (po lès bièsses)

 

S0

 

litige

nm il y a litige entre eux, is n’ sont nin d’ acwârd èchone, i gn-a margaye ètur zèls

 

C60

litorne

voy. grive

 

E0

litre

nm lite ; un litre, on lite ; un demi-litre, one pinte ; un litre et demi, on lite èt d’méy ; un verre à bière d’un demi-litre, one pinte, one chope ; un verre d’un quart de litre, one diméye pinte ; un verre d’un huitième de litre, on vêre à pot; deux euros le litre, deûs-eûros do lite

 

C60

litre

lite

 

E0

litre

(unité de mesure) lite ; èlle è v’nou quèri deûs lites di crin me ; (bouteille d’alcool ayant une contenance (approximative) d’un litre) lite ; tu payes on lite ?

 

S0

littéraire

, -rateur, -rature lîtèrêre, -rateûr, -rature (-eûre)

 

E0

littérature

nf litèrature

 

C60

littoral

nm au littoral, à l’ mér

 

C60

littorine

håricrûte

 

E0

liturgie

lîturdjèye 

 

E0

liure

(bride de bonnet) loyeûre, loyète

 

E0

Livarchamps

(village de la commune de Bastogne, anct commune de Villers-la-Bonne-Eau) Livârtchamp ; surnom des habitants, lès-âjês

 

S0

livèche

(plante) lavasse, såvadje célèri (St.), lûstok (Wai.), triyake (Sp.)

 

E0

Lives-sur-Meuse

npr Lîve

 

C60

livide

adj blanc-mwârt (f blanke-mwate)

 

C60

livide

blanc-mwért, blanc come on mwért (, on linçoû, ine tchimîhe, ine makêye) ; meurtrissure _, on bleû

 

E0

living

[nm] (c) place do djoû, di sèdjoû, (o) place du djoû, di sèdjoû, (e) plèce de djoû, di sèdjoû (néol.)

 

G100

living

nm bèle place (f), place di d’vant (f)

 

C60

livraison

nf vous le payerez à la livraison, vos l’ payeroz quand on v’ l’ apwaterè ; nous avons demandé la livraison à domicile, nos-avans d’mandé qu’ on nos l’ apwate è nosse maujone ; tu ignores le délai de livraison, vos n’ savoz nin combin d’ timps qu’ i faut po l’ awè

 

C60

livraison

_ de marchandises, lîvrance

 

E0

livre

[nm] lîve

 

G100

livre

nf lîve ; une livre de beurre, one lîve di bûre ; une demi-livre, one diméye lîve

 

C60

livre

nm lîve ; un livre d’école, on lîve di scole ; un livre d’images, on lîve d’ imaudjes ; écrire un livre, scrîre on lîve ; c’est un beau livre, c’ è-st-on bia lîve

 

C60

livre 1

nm lîve ; parler comme un _, djåser come on lîve (, come in-årmanak)

 

E0

livre 1

live ; _ volumineux, brévière ; t’ ès on fâmeûs brévière à lîre, là ! ; on live di mèsse ; il parle comme un _, i pâle come one âlmanak ; _ volumineux (un missel, p.ex.) ; i montot à l’ èglîje avou l’ âlmanak pa-d’zos l’ brès

 

S0

livre 2

nf (poids) lîve ; _ de beurre, lîve di boûre; petite _ de beurre de Hasselt, gougnote ; vingt _s (anc.), vint, d’où 160 l, ût vint, 180 l, noûv vint, … ; environ une _ de pâte pour tartes et gâteaux, copêye (Ve. , He.) ; (monnaie) écu de six _s, pèce à l’ andje, corone à l’ vatche (nf)

 

E0

livre 2

(demi-kilo) live ; one live di boûre

 

S0

livrée

lîvrêye

 

E0

livrée

livrée ; il astint en grande livrée

 

S0

livrer

v (mettre au pouvoir de qqn) rimète ; ils l’ont livré à la police, is l’ ont lîvré à l’ police ; ils l’ont livré aux policiers, is l’ ont r’mètu dins lès mwins dès policiers; (trahir) vinde ; il a livré son ami, il a vindu s’ soçon; (confier) livrer un secret, dîre on scrèt; (mettre à disposition) apwârter, diner, d(o)ner, pwârter ; nous leur avons livré les caisses, nos l’zî avans apwârté lès caîsses; (engager une bataille) c’est ici qu’ils ont livré bataille, c’ èst véci qui s’ ont haut ; (se) (se rendre) si rinde ; ils se sont livrés à la police, is s’ ont rindu à l’ police; (se confier) il s’est livré à moi, i m’ a dit tot ç’ qu’ il aveûve dins s’ capotine,  tot ç’ qu’ il aveûve su lkeûr, il a disclitchi s’ keûr ; il se livre à n’importe qui, i raconte tot à n’ impôrtè quî ; (faire don de soi) il se livre à l’ alcool, il èst tofêr sô

 

C60

livrer

lîvrer ; se _ à la douleur, voy. désoler, éploré ; se _ à la paresse, s’ atrouwander, cropi so sès cindes ; se _ à la débauche, si taper à l’ dibåtche ; se _ à la boisson, si taper à beûre

 

E0

livrer

vt (qqn) (le remettre au pouvoir de) livrer ; on l’ è livré à l’ police ; (apporter à domicile) (une marchandise) dji livère lès porcês dmwin â matin ; se _ (se constituer prisonnier), si livrer ; i s’ è livré li min.me ; (confier) il ne livre pas ses sentiments, ses émotions, i n’ wâr sovenance di-d-rin

 

S0

livret

nm (petit registre) cârnèt ; il l’avait écrit sur son livret, i l’ aveûve sicrît su s’ cârnèt; (texte de musique lyrique) il m’a donné le livret de son opéra, i m’ a d’né l’ copîye di s’-t-opèra

 

C60

livret

lîvrèt

 

E0

livret

livrèt ; li livrèt militêre ; le livret de mariage (le livret de famille), li livrèt d’ marièdje ; (sans caractérisation) livret de caisse d’épargne, livrèt ; dji va mète cès sous-là su m’ livrèt ; j’ai quelques économies de côté (sur un livret d’épargne), dj’ ê on p’tit livrèt d’ costé

 

S0

Lixhe

Lihe, village

 

E0

Lize

Lîse, village

 

E0

lob

lob

G0

lobe

 nm lobe de l’oreille, pègnon

 

C60

lobule

_ de l’oreille, pègnon d’ l’ orèye

 

E0

local

, ale adj ce sont des coutumes locales, c’ èst dès-ûsances di-d-véci; c’est le journal local, c’ èst l’ gazète do viladje ; il y a des giboulées, mais c’est local, i gn-a dès vias d’ mârs’, mins nin tos costés, mins seûlemint là èwoù-ce qui ça tchaît

 

C60

local

nm place (f) ; ils ont des locaux spacieux, il ont dès grandès places ; ce sont des locaux professionnels, c’ èst dès places qui sièvenut d’ bûraus; le local dans lequel nous nous retrouvions, li place qu’ on s’ î rachoneut

 

C60

local

, -e, -ité lôcål, -e, -ité

 

E0

local 1

, -ale adj locâl, -âle (m pl -âls) ; l’ èkipe locâle

 

S0

local 2

n locâl (pl -aus) ; li locâl do fotbal ; li locâl do l’ musike ; _ où se trouve la turbine, plèce do l’ turbine

 

S0

localement

adv à dès places qu i gn-a, pa places

 

C60

localiser

v (situer dans un lieu) il a été localisé, on sét bin èwoù-ce qu’ il èst ; (limiter dans l’espace) la maladie a été localisée, li minéye n’ îrè nin pus lon

 

C60

localité

nf locâlité ; il vit dans cette localité, c’ èst vêla qu’ i vike ; c’est une petite localité urbaine, c’ è-st-one pitite vile ; une belle petite localité, on bia p’tit viladje

 

C60

localité

locâlité ; c’ è-st-one pètite locâlité addé Bastogne

 

S0

locataire

[n] (c) locataîre, louweû, (e) locatêre, (o) locatére

 

G100

locataire

n locataîre, louweû (f -se) ; c’est un bon locataire, c’ è-st-on bon louweû ; c’est le locataire de ma terre, c’ èst l’ ci qui loûwe mi têre

 

C60

locataire

, -tif, -tion lôcatêre, -atif, -åcion ; louwèdje (nm) ; voy. loyer

 

E0

locataire

n locatêre ; dj’ ê stî longtimps locatêre por lu

 

S0

location

nf louwadje ; location de terres, rindadje ; sous-location, sorlouwadje ; le fermier a payé ses locations, li cinsî a payî sès rindadjes ; mettre fin à la location, rinoncî au louwadje ; payer la location, rinde

 

C60

location

(loyer) locâcion ; payi sa locâcion

 

S0

loche

nf loche d’étang, mostèye di vèvî ; loche de rivière, rotche ; loche rubannée, mostèye ; loche franche, mostèye

 

C60

loche

(poisson) mostèye ; voy. barbote

 

E0

loche

(poisson) lotchète ; aler à l’ pèche âs lotchètes

 

S0

locher

il a toujours un fer qui loche, il a todi on fiér qui clape ; voy. branLer, BRANDILLER

 

E0

Lockman

(n de famille) Lokman’

 

S0

locomobile

lôcomobile

 

E0

locomotion

nf rien de tel que le train comme moyen de locomotion, rin d’ tél qui l’ trin po voyadjî

 

C60

locomotive

nf machine

 

C60

locomotive

lôcomotive [-If] ; voy. cou­cou

 

E0

locomotive

locomotive

G0

locomotive

locomotive

 

S0

locustelle 

nf mousse-è-brouwêre

 

C60

locustelle

_ tachetée (oiseau), mouse-è-brouwîre

 

E0

lœss

voy. argile

 

E0

loft

loft

G0

logarithme

logaritme

G0

logarithmique

logaritmike

G0

loge

_ de théâtre, …, loje [loch] ; (houill) _ servant à divers usages, calonîre, candjèdje, caterèye, låsse ; voy. hutte

 

E0

loge

(box) loje ; la loje do tch’vau ; (compartiment cloisonné) loje ; one loje di pîjon ; (t. de colombophilie) mettre dans des _s, enlojer ; mettre les pigeons dans les loges (avant un concours), enlojer lès pîjons

 

S0

logement

[nm] lodjemint, (e-c) lodjis’

 

G100

logement 

nm lodjemint, lodjis’ ; avoir un logement, awè à lodjis’, awè on lodjemint ; avoir un logement chez un ami, awè d’ qwè lodjî mon on soçon ; solliciter un logement, dimander à lodjis’ ; il a quitté son logement, il a ‘nn’ alé foû di s’ maujone

 

C60

logement

lodjemint, lodjis’, djîsse (nf), voy. gite

 

E0

logement

lodjemint ; il ont trové on bê lodjemint ; une réservation de logement (pour un voyageur p. ex.), on biyèt d’ lodjemint

 

S0

loger

[v] lodjî

 

G100

loger

v lodjî; être logé à l’ étroit, ièsse pititemint lodjî ; vous viendrez loger chez moi, vos vêroz lodjî è l’ maujone; ne savoir où loger, ni sawè èwoù lodjî ; où logerez-vous tout ce monde là ?, èwoù aloz mète totes cès djins-là ?; loger à la belle étoile, dwârmu à l’ uch ; (expr) lodjî l’ diâle è s’ boûsse, loger le diable dans sa bourse, s’endetter; on-z-èst pus rade mâriés qu’ bin lodjîs, on est plus vite mariés que bien logés ; vo-te-là bin lodjî!, te voilà bien logé!, te voilà dans une drôle de situation

 

C60

loger

lodjî, djîstrer ; (anc.) en parlant des ouvriers, _ du lundi au samedi, aler so lodjis’ (Ho.) ; (houill) _ le bout d’un bois dans la paroi, …, lustrer, lâssî (Fl.), poteler ; voy. encas­trer

 

E0

loger

vt (héberger) lodji ; dji vons l’ lodji po deûs s’mwin.nes ; dji sû bin lodji ; is sont tot p’titemint lodjis ; être logé à mauvaise enseigne (être dans une situation peu enviable), sèy lodji à mâvêse ensègne ; sèy lodji à l’ min.me ansègne ; vi (résider)  lodji ; i lodje dins one barake ; (se dit pour presser qqn de terminer ce qu’il a entrepris de faire) dispétche-tu, dji n’ sons nin voci po lodji ! ; (après un v. de mouvement qui exprime le retour à un endroit que l’on a quitté) rilodji ; il revient loger chez ses parents tous les jours, i vint r’lodji amon lès parints tos lès djoûrs

 

S0

logette

voy. hutte

 

E0

logette

lodjète ; dj’ ê fêt one lodjète po mète li p’tit vê

 

S0

 

 

 

 

 

logeur

, euse n lodjeû (-se)

 

C60

logeur

lodjeû

 

E0

logeur

, -euse n (personne qui fournit une chambre à un pensionnaire ; pensionnaire) lodjeû, -eûse

 

S0

logiciel

nm lojiciél

 

C60

logique

nf lojike

 

C60

logique

adj lojike

 

C60

logique

lojike

G0

logiquement

adv dins l’ bon drwèt

 

C60

logiquement

lojikemint

G0

logis

nm lodjis’ ; demander un logis, dimander à lodjî ; chercher un logis, cachî après one maujone ; quitter le logis familial, foute li camp foû di s’ maujone

 

C60

logis

lodjis’ ; voy. gite, logement

 

E0

logis

1 lodjis’ ; il è trové on lodjis’ ; is quèrant on lodjis’ ; 2 lojis (dans quelques loc.) ; le corps de _, li côrp di lojis ; on marèchal di lojis

 

S0

logisticien

lojisticyin

G0

logistique

lojistike

G0

Logne

, -ard Logne, -ård

 

E0

logo

logo

G0

logopède

logopéde

G0

logopédie

logopèdîye

G0

loi

[nf] lwè

 

G100

loi

nf lwè ; faire la loi, fé li lwè ; il n’a ni foi ni loi, i n’ a ni fwè ni lwè ; lwè d’ bâse : constitution

 

C60

loi

lwè

 

E0

loi

lwa (lwè Te.) ; on-ome di lwa ; dj’ ê la lwa por mi ; c’ èst lèye qui fêt la lwa à l’ mâjon ; il èst sins fwa ni lwa

 

S0

loin

[adv] lon

 

G100

loin

adv (distance) lon ; vous n’ irez pas loin avec ça, vos n’ îroz nin lon avou ça ; pas si loin !, nin si lon ! ; c’est trop loin !, c’ èst trop lon ! ; loin (derrière), lon èri; ça, c’est loin derrière, ça, c’ èst lon èri ; je préfère qu’il soit loin de moi, dj’ in.me ostant qu’ i fuche lon èri d’ mi; « Èri d’ vos ramadjes, èri d’ vos, dji m’ a taî, po l’ voûy voltî. » (J. Guillaume); (espace) lon ; l’an deux mille deux cent vingt-deux est encore loin, l’ an deûs mile deûs cint vint’ deûs èst co lon; (loc) bien loin, bin lon ; fort loin de (retiré), lon èri di ; ma maison est fort loin du village, mi maujone èst lon èri do viladje ; loin de, lon di; très loin, fin lon, fwârt lon ; c’est fort loin d’ici?, c’ èst fwârt lon di-d-ci ?; je m’en souviens, mais c’est très loin, dji m’ è sovin, mins c’ èst lon, savoz ! ; ils sont parents, mais c’est fort loin, is sont parints èchone do costé dè l’ vîye grègne ; j’étais loin de penser à ça, dj’ èstûve lon d’ sondjî à ça; je ne suis pas loin de penser qu’il a raison, dji pinsereûve co bin qu’ il a raîson ; je suis loin de l’encourager dans cette voie, dji n’ pou bin mau d’ lî dîre di continuwer su ç’ vôye-là; pas loin de (presque); il n’est pas loin de minuit, i bètche après méyenût, i sèrè bin rade méyenût ; un peu loin : vous y allez un peu loin ! (vous exagérez), vos-î alez one miète fwârt ! ; un peu plus loin, one miète pus lon ; allez voir un peu plus loin si j’y suis, alez veûy one miète pus lon si dj’ î so ; je vais voir un peu plus loin, dji va veûy jusqu à pus lon; n’allons pas plus loin, n’ alans nin pus lon ; d’aussi loin que je me rappelle, il a toujours eu les cheveux gris, di-d-si lon qui dji m’ sovin, il a todi ieû dès gris tch’vias ; du plus loin, do pus lon ; il est loin dans la septantaine, il est dins lès sèptante avancîs; là-bas bien loin ; là-bas bien loin, vêla lauvau ; pas bien loin, nin fwârt lon; (expr) quand on vint d’ au lon, lès vatches ont todi dès gros pés, quand on vient de loin, les vaches ont toujours des gros pis, à beau mentir qui vient de loin ; i d’mère èwoù-ce qui l’ têre a stî ralonguîye avou dès plantches, il habite là où la terre a été allongée avec des planches, il habite très loin d’ ici ; èvoyî one saquî au diâle èt co pus lon, envoyer qqn au diable et encore plus loin, envoyer au diable avec insistance ; c’ èst co on-ètrandjér’ d’ au lon, c’est encore un étranger de loin, encore un qui ne sait se plier à nos habitudes ; lès vatches d’ au lon donenut todi bran.mint do lacia, les vaches de loin donnent toujours beaucoup de lait, à beau mentir qui vient de loin ; li cia qui nos tchèsse èst co lon, celui qui nous chasse est encore loin, rien ne nous presse

 

C60

loin

lon (lons’ Ma.) ; il est très _, il è-st-å diâle èt co pus lon ; voy. LÀ-(bas) ; à cent lieues _, cint-eûres lon ; (de) très _ à la ronde, (di) lådje èt (d’) long, å long èt å lådje ; jeter de _, taper d’ å lon ou d’ à l’ longue ; de _ en _, råremint ; [jetez cela] _, de vous, lon èrî d’ vos ; _, des yeux _ du cœur, foû dès-oûys (, foû d’ l’ oûy), foû dè coûr ; non _ d’ici, à ‘ne tapêye (ou pihèye) di chal, chal tot près

 

E0

loin

lon ; va-z-a â diâle èt co pus lon ! ; vos n’ îroz nin lon avou ça ; je vais te faire une confidence, mais cela n’ira pas plus _ (cela doit rester entre nous), dji va t’ dîre quéke tchôse, mês ça n’ îrè nin pus lon ; i n’ va nin pus lon qu’ on no l’ poûsse ; quî va doûs, va lon ; ils vont chercher bien loin ce qu’ils peuvent trouver à proximité (se dit notamment lorsqu’un des deux conjoints est originaire d’une région éloignée), is vont quèri bin lon ç’ qu’ is p’lant trover tot près ; il a été trop _ (dans un itinéraire ; il a dépassé les bornes (en paroles ou en actes)) il è stî trop lon ; il est parti bien loin, il èst èvoye â diâle èt co pus lon, [litt. « en voie »] ; il est parti bien _ (d’ici) du côté de l’Amérique, il èst voye bin lon après l’ Amèrike ; nous ne sommes pas loin d’Isle-la-Hesse, dji n’ sons nin lon arî d’ Î-la-Hèsse ; il voit loin (il anticipe) i vèt lon ; i n’ vèt nin pus lon quu l’ bout di s’ nez ; (en bout de course) lon ; de _, di-d-lon ; is v’nant di-d-lon ; il est revenu de _ (il a failli mourir), il è rivenou di-d-lon ; aussi loin que remontent mes souvenirs, â pus lon qu’ dji m’ sovin ; au _, â lon ; il è tapé la foûtche â lon ; dj’ ê couri voye â lon ; de _, d’ â lon (litt. « d’au loin ») ; ils viennent de _, is v’nant d’ â lon ; lancer (un projectile) de _, taper d’ â lon ; _ de, lon di ; c’ èst co lon di d’ ci ? ; (au jeu d’approche) vous êtes _ du but !, ça djale ! (opp. à ça broûle !) ; (prov) lon dès-ûs, lon do keûr ; ils sont encore _ du compte, is sont co bin lon d’ compte ; être _ de (négation renforcée), èsse (, sèy) lon di ; i n’ èst nin lon d’ dîj eûres ; être _ de (+ infinitif), èsse (, sèy) lon di ; il èst lon d’ avèr rêson ; dj’ asto bin lon d’ pinser qu’ ç’ astot lu ; c’ èst bin lon d’ èsse fini ; d’aussi _ que, d’ â pus lon quu ; d’ â pus lon qu’ dji m’ sovin, la mâjon astot da zèls ; expédier au loin, tchôki voye ; il ne voit pas plus loin que le bout de son nez, (vulgaire) i n’ vèt nin pus lon quu l’ trau di m’ cou

 

S0

lointain

, aine adj c’est un pays lointain, c’ è-st-on payis (qu’ èst) lon di-d-ci ; c’est un parent lointain, c’ è-st-on parint do costé dè l’ vîye grègne

 

C60

lointain

, -e [aller] en _ pays, å lon, å lon payis ; les pays _s, lès payis d’ å lon ; revenir des contrées _es, rimeni d’ å lon ; voy. éloigné

 

E0

loir

[nm] (c) sot-dwârmant, (e) sot-dwèrmant, (o) sot-dôrmârd, (o) rat bridé

 

G100

loir

nm leup-dwârmant, sot-dwârmant, rat bridé, rat bayârd; (expr) fé l’ sot-dwârmant, faire le loir, faire semblant de dormir

 

C60

loir

sot-dwèrmant ; voy. lérot, muscardin

 

E0

loir

lwar ; dwarmi come on lwar

 

S0

loisible

adj il est loisible à chacun de faire ce qu’il veut, on pout fé chake ci qu’ on vout ; il m’est loisible d’y aller, dj’ î pou aler si dj’ vou

 

C60

loisible

, loisir lwèsibe [-Ip], lwèsîr ; aux moments de loisir, inte lès côps

 

E0

loisir

nm (temps dont on dispose librement) timps ; cela ne me laisse aucun loisir, ça n’ mi laît pont d’ timps; (distractions) passemint d’ timps ; c’est un loisir très coûteux, c’ è-st-on passemint d’ timps qui costéye tchêr ; (possibilité) vous avez tout loisir de le faire, vos l’ p’loz bin fé; (loc) à loisir, come on vout

 

C60

loisir

lwasir ; i n’ è wêre di lwasir ; (au pl)( aises, confort) lwasirs ; il ont tos leûs lwasirs 

 

S0

Lollard

voy. gellite

 

E0

lombaire

la région _, li bas do dos

 

S0

lombalgie

nf il a une lombalgie, il a mau sès rins

 

C60

lombard

lombård

 

E0

lombes

nf pl rins (mpl)

 

C60

lombes

les _, la région lombaire, lès rins, li bas dès rins

 

E0

lombric

nm viêr, viêr di têre

 

C60

lombric

viér di tére, rodje viér

 

E0

Lonchay

(n de famille) Lonchê

 

S0

Loncin

Loncin, village

 

E0

Londres

npr Londe

 

C60

long

, longue adj long (-ue), longu (f longueuwe) ; une journée longue, one longue djoûrnéye ; des bras longs, dès longs brès ; une chemise à manches longues, one tchimîje à longuès mantches ; « one longueuwe grègne » (J. Guillaume); (loc) à la longue, à l’ longue, avou l’ timps ; di long èt d’ laudje, long èt laudje, long et large, partout; il est connu partout, il èst conu d’ long èt d’ laudje ; la faire longue,  (rester longtemps absent), li fé longue ; de long en  large, laudje èt long; s’étendre de tout son long, si staurer tot long; (expr) awè dè l’  longue awin.ne, avoir de la longue avoine, du fouet; awè dès longs dints, avoir les dents longues, éprouver une sensation astringente ; awè l’ timps long, avoir le temps long, s’impatienter ; awè one tièsse à la Titus‘ , avoir une tête à la Titus, avoir les cheveux longs ; ça èst long timps à coude, c’est long à cueillir ; compter à longue crôye, compter à la craie longue,  généreusement ; fé l’ long cu, faire le long derrière, traîner ; fé long feu, faire long feu ; il è-st-ossi laudje qu’ il èst long, il est aussi large qu’il est long, replet ; i gn-a si long djoû qui n’ arive à l’ nût, il n’ est si longue journée qui n’arrive au soir, tout a une fin ; lès longs djoûs, les jours longs, l’été ; li bon Diè a dès longuès vèdjes, Dieu a de longues verges, on finit toujours par être puni ; awè l’ brès long, avoir le bras long, être influent

 

C60

long

nm le long, li long ; un mètre de long, on mète di long; (loc) au long, au-d-dilong ; au long des rues, au-d-dilong dès vôyes ; tout le long, tot-au-d-dilong; (expr) c’ èst l’ Djo t’t-au long di s’ brès, c’est Joseph tout au long de son bras, elle ne cesse de parler de Joseph

 

C60

long

adv il m’en a dit long, i m’ ènn’ a dit bran.mint ; elle est souvent habillée long, èlle a sovint dès longuès cotes

 

C60

long

, longue long, longue ; plus _ que large, longou, -owe ; _ et grêle, londjis’ ; des ongles très _s,  dès-ongues come dès palètes (di bièrdjî) ; par là, le chemin est plus _, por là, on-z-a pus long ou lon (opp à : coûrt ou près) ; faire _ feu, fé l’ long feû, fé (l’) londjin feû ; (houill) un bois trop _, on bwès qu’ èst trop reûd, opposé à : trop doûs (trop peu long) ; être _ à faire qch, èsse londjin, voy. lambin ; le temps me paraît _, dj’ a l’ timps long ; je ne serai pas _, dji n’ tådjerè nin ; tomber tout de son _, si stårer, toumer tot long ståré ou stindou ; marcher le _ de l’eau, roter (tot) dè long (ou à l’ dilongue) di l’ êwe ; travailler tout le _ du jour, ovrer tot long l’ djoû ou tot l’ long (ou tot-å long) dè djoû ; tout le _ (ou tout du _) de l’année, å long d’ l’ an.nêye ; à la longue, à l’ longue dè timps ; en _ et en large, voy. loin

 

E0

long

, longue adj (qui a une étendue ou une distance supérieure à la moyenne) long, longue ; one longue [-k] alée ; one longue [-k] mâjon ; dès longues pîres (lonkès pîres Te.) ; avoir le bras _ (être influent), avèr li brès long ; (qui dure longtemps) long, longue ; très _, long come on djoûr sins pwin ; nous sommes à la période de l’ année où les jours sont les plus _s, dji sons âs longs djoûrs ; travailler pendant une période assez longue, fé one boune hapêye ; (qui dure une éternité) long come on djoûr sins pwin ; la dréve avot deûs kilomètes di long ; i sét l’ coûrt èt l’ long (Te.) ; au _ (en entier), â long ; one anée â long ; tout au _ de (durant), long di, t(o)t-â long di ; â long do djoûr, is n’ fèjant rin ; is l’ avint catchi tot-â long do l’ guère ; le _ de, tout le _ de, li long di, tot l’ long di ; i fât fâtchi l’ long do bî ; tot l’ long do djoûr, i d’meûre li cou su l’ chame ; à la longue, à l’ longue ; à l’ longue, dji  l’ ê avou ; adv il a sét pus long qu’ i no l’ vout dîre ; elle s’est étendue de tout son _, èle s’ è stâré tote longue ; il s’ est étalé de tout son _ (de toute sa longueur), i s’ è spanselé tot’ si long qu’ il astot 

 

S0

long, longue

[adj] long, longue ; v. allongé

 

G100

Longchamps

npr Longtchamp

 

C60

Longchamps

(village de la commune de ber.) Longtchamp ; surnom des habitants : lès bês-èfants

 

S0

Longdoz

å Long-dos, l.-d. de Liège

 

E0

longe

nf (courroie) cwârdia (m), londje

 

C60

longe

 

 

 

 

 

_ de cuir, chaîne ou barre de fer qui relie le mors du cheval de sous-verge au collier du cheval de cordon; elle permet d’accoupler deux chevaux pour la traction, tout en évitant qu’ils ne s’écartent trop l’un de l’autre lors des manœuvres, acopleûre, acope (Te.) 

 

S0

 

 

 

 

 

longe 1

_ de cheval, londje, lôye-cô

 

E0

longe 2

_ de veau, (t de bouch) logne, clintche di vê

 

E0

longer

v londjî ; il a longé le chemin de fer, il a londjî li tch’min d’ fiêr ;  tu dois longer le jardin, vos d’ voz passer tot l’ long do djârdin ; le ruisseau qui longe la route, li ri qui londje li vôye, li ri qui coûrt su l’ costé dè l’ vôye

 

C60

longer

londjî, roter tot dè long ou à l’ dilongue di

 

E0

longeron

nm londjon

 

C60

longis

londjin, voy. lambin

 

E0

longitude

nf lonjitude

 

C60

long-jointe

voy. paturon

 

E0

long-jointé

, ée adj long apaté ; un cheval long-jointé, on tch’vau long apaté

 

C60

Longlier

(village de la commune de neufchâteau) Longliyer (normalement, la forme locale est Longuiè)

 

S0

 

 

 

longtemps

[adv] longtimps

 

G100

longtemps

adv longtimps (, lon.mint) ; depuis longtemps, dispû longtimps, là longtimps ; pour longtemps, po longtimps ; avant longtemps, divant wêre ; voilà longtemps, là longtimps ; il n’y a plus longtemps à attendre, i gn-a pus wêre à ratinde ; aussi longtemps que, tant qui ; restez aussi longtemps que vous voudrez, dimèrez tant qu’ vos v’loz; (expr) ça n’ a nin ieû l’ timps d’ tchamosser, cela n’ a pas eu le temps de moisir, cela n’a pas durer longtemps ; lèyîz pichî l’ mouton, c’ è-st-one hièsse qui piche longtimps, laissez pisser le mouton, c’est un animal qui pisse longtemps, il faut savoir prendre son temps; feu di strin n’ dure nin longtimps, feu ne paille ne dure pas longtemps, une violente colère est vite apaisée ; quand on ratind après lès-ongues d’ aus-ôtes po s’ grèter, on-z-a co chôpe longtimps, quand on attend les ongles d’autrui pour se gratter, on souffre longtemps de démangeaisons ; quand on-z-èst mwârt c’ èst po longtimps, quand on est mort, c’est  pour longtemps, on est vite oublié

 

C60

longtemps

longtimps ; je n’ai pas attendu _, dji n’ a nin ratindou gran.mint ; il y a si _ que, i n-a tant dè timps ou tant passé ou i n-a on hiyî timps qui ; il n’y a pas _, (i) n’ a wêre ; en avoir pour _, ènn’ avu po dè timps, po ‘ne hapêye (, doguin.ne, pîpe, tchoke), voy. laps ; je ne resterai pas _, dji n’ tådjerè nin ; tu m’as fait attendre _, ti m’ l’ as fêt longue ; comme vous êtes resté _ !, qu’ ave tot d’manou ! ; comme il y a _ !, qu’ a-t-i tot ! (Ve. , quu gn-a-t-i tot ! St.), qu’ il a tot passé ! (Vil.) ; très _, voy. ÉTERNELLEMENT, LONGUEMENT

 

E0

longtemps

longtimps ; il ont coûrtizé longtimps assone ; il èst là po longtimps ; v’là longtimps qu’ il èst voye ; il y a bien _, do timps des Romins, do timps do vî bon Dju; depuis _ (suivi d’un part passé), vî ; dès vatches vî vêlés ; c’ èst djà dès tchin.nes vî abatous ; il ne restera plus _ ici, i n’ frè pus long feû voci ; il y a bien _ qu’il est parti, gn-è bê âdje qu’ il èst voye 

 

S0

longuement

adv longuemint ; cela a été longuement étudié, ça a stî longuemint studyî ; je ne vous en parlerai pas plus longuement, dji n’ vos-è dîrè nin d’ pus

 

C60

longuement

longuemint ; vivre _, viker longtin.nemint ; [converser, … ] _, assez bin, assez longtimps

 

E0

longuement

longuemint ; il è stî longuemint aplaudi ; dj’ ê stî pârler longuemint avou lu

 

S0

longueur

nf (dimension) longueû ; à longueur, à longueû ; c’est la bonne longueur, c’ èst l’ bone longueû ; il faut l’étendre dans le sens de la longueur, i l’ faut stinde su tote si longueû ; une longueur d’avance, one longueû d’ avance; (temps) il a tiré cela en longueur, il a fait durer ça, au d’là; (loc) à longueur de journée, one djoûrnéye au long ; à longueur de journées, dès djoûrnéyes au long

 

C60

longueur

longueûr ; (houill) _ de rails, ine longuèsse di guides; (t briq) _ du fer de la bêche, sté (nm) ; voy. trainer

 

E0

longueur

(qualité de ce qui est long) (dans l’ espace ou la durée) longueûr ; qué longueûr di stâve ! ; fé trin.ner en longueûr ; à _ de, à longueûr di ; i fât l’ supwate à longueûr di djoûrnêye ; _ de l’essieu, d’une roue à l’autre, bâne ; la bâne do bignon, do tchâr [la bâne des véhicules ardennais était plus longue que celle des véhicules grand-ducaux d’où, sur les chemins frontaliers, la nécessité d’ atchevaler ] [de l’all. Bahn, voie]

 

S0

longue-vue

nf lunètes d’ aproche

 

C60

Longvilly

(village de la commune de Bastogne) Longvli ; la grotte de Notre-Dame de Lourdes à Longvilly, la grote di Longvli ; surnom des habitants : lès pochelons

 

S0

 

Lonhienne

Lonhiène, n. de 1. et de fam.

 

E0

Lonzée

npr Lonzéye

 

C60

look

[nm] rivenance [nf] (néol.)

avoir un look de: (e-c) si moussî à, (o-c) s’ abiyî à ; v. air, mine

 

G100

Looz

, village

 

E0

lopin

nm djin ; un lopin de terre, on djin d’ têre, on p’tit bokèt d’ têre

 

C60

lopin

_ de terre lopin, bokèt, voy. mor­ceau, quignon

 

E0

lopin

lopin ; il è jusse on p’tit lopin d’ tère

 

S0

loquace

adj divisant (-e) ; il n’est pas très loquace, i n’ èst nin fwârt divisant; (expr) awè dè l’ linwe, awè dè l’ babèye, awè one bone linwe, être loquace

 

C60

loquace

divisant, djåsant, -e ; voy. BABILLARD, BAVARD

 

E0

loquace

adj pârlant, -ante ; i n’ èst nin fwart pârlant, çust-ome-là 

 

S0

loquacité

nf babèye, cakèt (m), lokince ; vous devriez entendre quelle loquacité !, vos duvrîz ètinde que babèye !

 

C60

loquacité

voy. faconde

 

E0

loque

nf loke, pèce ; un morceau de loque, on bokèt d’ loke ; une balle de loques, one bale di pèces; (expr) si l’ diâle li mougnereûve, i n’ tchîyereûve qu’ dès lokes (grossier), si le diable le mangeait, il ne chierait que des loques, c’est à dédaigner, ça ne vaut rien

 

C60

loque

clicote, drapê (nm) ; voy. DÉGUENILLÉ, GUENILLE, LINGE, LAMBEAU, TORCHON

 

E0

loque

(morceau de tissu, chiffon) clicote, loke ; li martchand d’ lokes ; en _s (en haillons), diloketé ; ann’ aler tot d’loketé ; (au fig) je suis comme une _ (sans énergie), dji sû come one loke ; mète la clé d’zos la loke 

 

S0

loquèle

voy. faconde

 

E0

loques

[nf-pl] (e-c) clikotes, (o) bisoûyes, (c) gobîyes, (o) goubîyes, (o-c) lokes

 

G100

loquet

nm lokèt ; fermer au loquet, loketer ; cette porte se ferme au loquet, c’ è-st-on-uch qui s’ loketéye

 

C60

loquet

voy. clenche, -ette ; comp. cadenas

 

E0

loqueteux

, euse adj (vêtu de loques) être loqueteux, aler tot à traus; (en loques, déchiré) qui tchaît à bokèts

 

C60

loqueteux

voy. déguenillé

 

E0

Lorcé

Lorcé, village

 

E0

lord

nm milôrd

 

C60

lorgner

v aguignî, guignî, lwargnî, awè on-ouy su ; (se) v si cwârgnî

 

C60

lorgner

, -ement, -eur bwèrgnî, -èdje, -åd, -eû , f -åde, -eûse ; bawî, -(i)èdje, -eû, qqf –ant ; baweter ; lûtchî, -eûr, -erèsse, -èt, -ète, -ote ; voy. épier; _ par une fente, loukî å trau ; _les filles, bwèrgnî après lès marôyes

 

E0

lorgner

vi (reluquer) lûtchi ; i lûtche co bin après çusse pètite bwêcèle-là [du rhénan lünschen, lorgner] 

 

S0

lorgnette

_ double, jumèle

 

E0

lorgnon

nm lorgnon

 

C60

lorgnon

bawion

 

E0

loriot

nm aurimièl, colaubriyaud, copére-lôriô

 

C60

loriot

aurimièle (or- Ve. , Sp. ; orignèle St. ; aurémièle Ma.,Wa.), âriyole (nm) (Vi.), måvi d’ ôr (Ar., Wa. )

 

E0

loriot

loriot

G0

lorrain

, aine adj lorin (f lorin.ne)

 

C60

lorrain

, -e lorin, -in.ne ; voy. GLAÇON, VENT

 

E0

Lorrain

, -aine n (habitant de la Lorraine) Lorin, -in.ne (adj lorrain, -aine, lorin, -in.ne)

 

S0

Lorraine

Lorin.ne

 

S0

lors

adv lors de son mariage, quand i s’ a mârié; (loc) depuis lors, dispû adon; dès lors que, do momint qui ; lors même que, quand min.me qui

 

C60

lors

depuis _, dispôy adon (ard duspô don) ; voy. alors

 

E0

lors

adv don (forme réduite d’ « adon » dans quelques loc.) (Te.) ; depuis lors, dispôy don ; depuis _, dipûs lôrs’ ; dipûs lôrs’, i n’ s’ è pus mostré

 

S0

lorsque

conj quand ; lorsque vous serez là, quand vos sèroz là

 

C60

lorsque

voy. quand

 

E0

losange

nm losanje

 

C60

losange

losindje

 

E0

Losange

(hameau de la commune de Bastogne, anct commune d’Hollange) Losindje ; li tchèstê d’ Losindje ; surnom des habitants : lès masindjes

 

S0

lot

nm (partie d’un tout à partager) paurt (f) ; il a obtenu le meilleur lot, il a ieû l’ mèyeû paurt ; faire trois lots égaux, fé trwès paurts lès min.mes, fé trwès paurts qui s’ valenut; (échu d’une loterie) lot ; il a le premier lot, il a l’ preumî lot; (destinée) planète (f) ; à chacun son lot !, chake si planète !

 

C60

lot

lot, hôt (La., …), pårçon (nf) (part de bois à Fer.), pårt

 

E0

lot

(partie d’un tout) lot ; il è acheté l’ purmî lot do l’ côpe ; c’est le lot de tous (le destin commun), c’ èst l’ lot d’ tot l’ monde ; acheter un _ de bois, acheter one pârt di bwès ; lot (d’une loterie) ; li gros lot ; on lot d’ consolâcion

 

S0

loterie

nf loterîye ; à la loterie, gangnî à l’ loterîye; (expr) li mâriadje, c’ è-st-one loterîye, le mariage est une loterie

 

C60

loterie

loterèye 

 

E0

loterie

loterîe ; on biyèt d’ loterîe ; procéder au tirage de la loterie, tirer la loterîe ; (anc.) la _ coloniale (organisée au profit de la colonie belg), la loterîe colognâle ; (au fig.) c’est une _ (c’est réglé par le hasard), c’ è-st-one loterîe

 

S0

Lothaire

(n de famille) Lotêre

 

S0

loti

, ie adj il est bien loti, il a l’ chance avou li ; il est mal loti, i n’ a pont d’ chance, il è-st-arindjî

 

C60

loti

adj loti ; être bien (ou mal) _, sèy bin (ou ) loti

 

S0

lotier

nm pate- di-tchèt (f) ; lotier corniculé, pantoufe-di- l’-Aviêrje (f)

 

C60

lotier

_ corniculé (plante),  pîd-do-bon-Diu, pate-di-tchèt

 

E0

lotion

nf une lotion capillaire, one botèye po lès tch’vias

 

C60

lotion

bagnèdje ; voy. bassiner

 

E0

lotir

v (partager par lot) loti ; ils lotissent, is lotichenut ; un terrain qui a été loti, on tèrin qu’ a stî loti ; action de lotir, lotichadje; (mettre en possession d’un lot) chaque enfant a été loti d’un terrain, chake èfant a ieû s’ tèrin

 

C60

lotir

, loti loti ; (iront) me voilà bien loti, voy. drap, pétrin

 

E0

lotir

vt loti ; loti on tèrin

 

S0

lotissement

nm lotichemint

 

C60

lotissement

lotichemint ; fé on lotichemint

 

S0

loto

[nm] kine [nf]

 

G100

loto

nm jeu de loto, djeu d’ kine ; jouer au loto, djouwer à l’ kine

 

C60

loto

lotô (loto La.) ; [jouer] au _, à l’ kine; jeton de _, di, quaterne, cadêre ; le chiffre 33, lès deûs bossous ; le _ un, li bidèt

 

E0

loto

jeu de _, kine ; djouwer à l’ kine ; lès j’tons d’ kine, les petits cylindres de bois numérotés ; quelques désignations imagées des chiffres qui figurent sur les jetons en bois, li onk (n° 1), c’ èst l’ bidèt ; li onze (n° 11), c’ èst lès deûs djambes sins l’ molèt ; li vint’-deûs (n°22), c’ èst lès deûs kènes (ou l’ rédjimint dès crapuleûs) ; li trente-trwas (n° 33), c’ èst lès deûs bossous ; sèt’ èt sèt’ (n° 77), c’ èst lès deûs piyoches ; li nonante (n° 90), c’ èst l’ pus vî do l’ bande [le jeu est remporté par celui des joueurs qui réussit le premier à aligner 5 numéros sur la même ligne horizontale, il annonce cette victoire en criant « Kine ! » ; lorsque qqn aligne quatre numéros, il crie « Quadêre! »] ; fé kine, aligner les cinq numéros [la suite des  numéros a donné son nom au jeu lui-même]

 

S0

lotte

nf bârbote

 

C60

lotte

(poisson) lote, boulote, voy. barbote

 

E0

lotte

(poisson) lote

 

S0

louable

(digne d’éloges) louwåbe, -åve

 

E0

louage

nm louwadje, rindadje ; faire un contrat de louage, fé on contrat d’ louwadje; payer le louage de terres, payî sès rindadjes

 

C60

louage

louwèdje, locåcion ; _ de service pour la moisson, stut’ d’aous’ (Vo.)

 

E0

louange

nf il m’a dit toutes les louanges qu’il avait à vous faire, i v’s-a pwârté au ciél ; il se moque des louanges, i s’ fout dès complimints ; (loc) à la louange de, à l’ oneûr di

 

C60

louange

, -er, -eur, -euse louwandje, -djî (-jer), -erèye, -eû, -eûse, -erèsse; voy. louer

 

E0

louange

(félicitation) louwanje ; i n’ è avou qu’ dès louwanjes

 

S0

louanger

v pwârter au ciél

 

C60

louanger

vt (féliciter) louwanjer ; on l’ louwanje tos costés

 

S0

louangeur

, euse n blagueû (-se), flataud (-e)

 

C60

louche

[nf] 1 (ustensile) (e-c) loce (o) louce

2 (contenu) (c) locîye, (e) locèye, (o) loucîye

 

G100

louche

adj c’est un individu louche, c’ è-st-onk qui n’ si faut nin fiyî, i n’ èst nin drwèt dins sès botes ; c’ è-st-onk qui n’ s’ î faut nin fiyî; c’est une affaire louche, c’ è-st-one afaîre qui n’ èst nin clére du tout

 

C60

louche

nf loce ; petite louche, locète ; contenu d’une louche, locîye; (expr) il a one locîye di pau, i lî manke one locîye, il lui manque une louche, il n’ est pas tout à fait normal ; i n’ a nin sès cink locîyes, il n’ a pas ses cinq louches, id ; i n’ èst nin à one locîye près, il ne regarde pas à une louche ; on l’ a abituwé à mougnî l’ suke à l’ loce, il a été habitué à manger le sucre à la louche,  à dépenser sans compter

 

C60

louche 1

adj lus’, f lusse, ordt luskèt, -e, voy. loucher ; (fig) (suspect) louche ; maison _, måle mohone, voy. lupanar

 

E0

louche 1

(longue cuillère à manche ; son contenu) lèce (loce Te.) (syn. louche) ; ripindoz la lèce à l’ ègoutwar ; (anc.) la grande lèce do caboleû ; dji r’prindrê bin one lèce di sope

 

S0

louche 2

nf loce (leu- Har., Vi., GrH. ; lè- Fa., Bo.) ; petite _, locète

 

E0

louche 2

adj (bizarre) louche ; c’ è-st-one afêre louche ; gn-è do louche dins ç’ martchî-là ; se livrer à des opérations _s, svt frauduleuses, trichemârder ; il è trichmârdé tote sa vîe ; il s’est compromis dans des affaires _s, il è l’ cou niche (litt. « il a le cul sale »)

 

S0

louchée

locêye

 

E0

loucher

v ièsse burlu, waîtî luskèt; (expr) il a on-ouy qui dit mèrde à l’ ôte, il a un œil qui dit merde à l’ autre ; il a on-ouy qui waîte après Dinant èt l’ ôte su Nameur; il a un œil qui regarde vers Dinant et l’autre vers Namur ; waîtî su Lîdje po veûy si Nameur ni brûle nin, regarder vers Liège pour voir si Namur ne brûle pas

 

C60

loucher

lusker, loukî lus’ (ou luskèt), loukî fortchou (, … d’ triviès, so l’ costé, è creûs ; d’ è creûs Ja., Sart), qqf po lès cwèrnètes ; (plaist) i louke so Hu po vèy si Lîdje ni broûle nin ; il a in-oûy qui louke so Måstrék èt l’ ôte so bèrdoye ; il a on-oûy qui pèhe ås steûles èt l’ ôte qui wête après lès lumeçons ; voy. lorgner

 

E0

loucher

vi lûsker, wêti à creûs (Com., Lu., Si.), avèr on-û qui djoûe â biyârd èt l’ ôte qui marke lès pwints ; c’ èst domadje qu’ èle lûskèye 

 

S0

louchet

nm locèt

 

C60

louchet

voy. pelle

 

E0

loucheur

, euse n burlu (f burleuwe), luskèt (-e) ; (expr) dimèfîye-tu d’ on burlu, pace qui quand i t’  waîte, i n’ ti vèt nin, mins quand i n’ ti waîte nin, i t’ vèt, méfie-toi d’un loucheur, quand il te regarde il ne te voit pas mais quand il ne te regarde pas il te voit

 

C60

loucheur

, -euse n lûskâ, -âde

 

S0

louchon

une petite _, ine pitite luskète

 

E0

louer

[v] (o-c) luwer, (c-e) louwer

 

G100

louer

v (donner à loyer) louwer ; sous-louer, sorlouwer ; une maison à louer, one maujone à louwer ; je loue un appartement, dji loûwe on-apârtèmint ; nous louons une maison, nos louwans one maujone; louer ses services, fé mârtchî; (donner de l’argent en contrepartie d’un bien reçu en jouissance) rinde ; combien louez-vous votre logement, combin rindoz po l’ maujone ?

 

C60

louer

 v (glorifier) on peut louer sa gentillesse, on pout dîre qu’ il èst brâve ; il aime être loué, ça lî va di ièsse pwarté au ciél; (loc) Dieu soit loué !, ouf, ti ! ; (se) se louer de, ièsse fiér di ; il peut se louer de son fils, i pout bin ièsse fiér di s’ fis

 

C60

louer 1

(donner ou prendre à loyer) louwer (lo- Ve. ), diner ou prinde à bay (anc. à stut’) ; _ la pêche (d’un étang, …), riprinde li pèhe

 

E0

louer 1

vt (donner en location) louwer (loûr, louwè  Be., Fa., Va., …) ; i m’ è louwé sa pature ; il loue une ferme à Mageret, il èst su one cinse à Madjerèt ; (prendre en location) louwer ; dji lî ê louwé sa mâjon ; (offrir ses services) (comme domestique, comme ouvrier agricole) si louwer ; i s’ è stî louwer domèstike à l’ grosse cinse

 

S0

louer 2

louwer, louwanjer ; voy. lou­ange, vanter

 

E0

louer 2

vt (exalter) louwer ; on pout l’ louwer po ç’ qu’ il è fêt ; louons (prions) Dieu que cela ne nous arrive pas !, louwans l’ bon Dju qu’ ça n’ nos-arive nin !

 

S0

Louette-Saint-Denis

npr à l’ Grande-Louwate

 

C60

Louette-Saint-Pierre,

npr à l’ Pitite-Louwate

 

C60

loueur

_ de maisons, …, louweû ; _ de voitures, louwajeûr

 

E0

loueur

(de voitures) louwajeûr

 

S0

loufoque

adj bwârgnasse

 

C60

loufoque

voy. (demi-)fou

 

E0

Louis

, -e Louwis (dim Loulou), Louwise [-Is] ; voy. jaunet

 

E0

Louis

Louwis

 

S0

louis

(monnaie) louwis ; on louwis d’ ôr 

 

S0

Louisa

Louwisa

 

S0

Louise

npr Louwîse

 

C60

Louise

Louwise

 

S0

Louisette

Louwisète

 

S0

loulou

(petit chien à la fourrure longue et abondante) loulou ; (t. d’affection) mi p’tit loulou !

 

S0

loup

[nm] (o-c) leup, (e) leûp

 

G100

loup

nm leup ; à la chasse au loup, à l’ tchèsse au leup ; louve, leuve, love ; louveteau, leuton, louvia ; tanière du loup, coyite; (loc) avoir une faim de loup, awè l’ leuve; à pas de loup, pite à pate, su sès bètchètes ; entre chien et loup, à l’ brune; (expr) au mwès d’ fèvri, vaut mia veûy on leup à l’ campagne qu’ on laboreû, en février, mieux vaut voir un loup dans les champs qu’un cultivateur; avoz vèyu lleup ?, avez- vous vu le loup ?, comme vous êtes hors de vous ! ; il a d djà vèyu l’ ieup, il a déjà vu le loup, on ne lui en fait pas accroire ; on fait todi l’ leup pus gros qu’ il èst, on fait toujours le loup plus gros qu’il n’est, on exagère toujours le côté pénible d’une situation ; on-ome sins caurs c’ è-st-on leup sins dints, un homme sans argent c’est un loup sans dents ; si foute o l’ gueûye do leup, se jeter dans la gueule du loup, provoquer le sort; loup-garou, leup-warou, wèlleup ; « Lès fouyes qui l’ grand wèlleup d’ iviêr va v’ nu rauyî. » (J. Guillaume)

 

C60

Loup

saint _, sint Leûp ; voy. frin­gale

 

E0

loup

leûp (, leû) ; être connu comme le _ blanc, èsse kinohou come li blanc leûp (, come Barabas’ à l’ Passion) ; à pas de _, pate à pate, so lès bètchètes ; entre chien et _, voy. crépuscule ; tête de _, on boubou ; vesse-de_, vèsse-di-leûp

 

E0

loup

leûp ; on-è touwé l’ djèrin leûp à Frèyîr ; (se dit d’un enfant très espiègle ; comp. démon) c’ è-st-on vrê leûp ; avoir une faim de _, avèr one fin d’ leûp ; (prov) lès leûps ni s’ mougnant nin intèr zèls ; quand on pâle do leûp, la quawe n’ èst nin lon ; on n’ djâse nin do leûp sins vèy si quawe (Te.) ; li ci qu’ a potchè ute do leûp deût potchè ute do l’ quawe (Te.) ; li leûp pièrd sès pwals, mês nin sès-abitudes ; i fât gueûyi avou lès leûps ; moussi dins la gueûye do leûp ; i n’ fât nin rassèrer l’ leûp à l’ bèdjerîe ; la faim fait sortir le _ du bois, la fwin tchèsse li leûp foû do bwès ; criyer â leûp ; dji n’ loûe nin mès tèrins, dj’ ême co mî d’ lêssi couri l’ leûp d’ssus ; (en toponymie) à l’ Gueûye do Leûp, lieu-dit à Bastogne ; â Trau do Leûp, lieu-dit à Lutremange

 

S0

loupe

nf loupe

 

C60

loupe

loupe ; i fârot bin la loupe po lîre çu qu’ il è scrît

 

S0

louper

v (ne pas réussir) rater; (laisser échapper) manker ; il a loupé son train, il a manké s trin

 

C60

louper

vt (manquer) louper ; dj’ ê loupé l’ tram’ ; _ le coche, louper l’ coche

 

S0

loup-garou

leûp-warou (lèp- G ; loup- Ve. , Du.; leûp-wèrou St., Ma., le- Tr., leûp-wèreû Fa.), leûp sins quawe (St.), vèrbouk (ard -bo), tchin à tchin.nes ou groumâchin (Je.) ; leûp-warou, …, se dit surtout au fig : 1 enfant espiègle ou mauvais garnement ; 2 garçon bourru et sauvage ; voy. croouemitaine, fANTASTIQUE

 

E0

loup-garou

loup-garou ; tu fês avèr poûr à lès-afants, avou tès-istwares di loup-garou !

 

S0

lourd

, lourde adj et n (maladroit) loûrd (f loûde); (expr) il èst loûrd come on pot, il est lourd comme un pot, il est bête; (pesant) pèsant (-e) ; de lourdes chaussures, dès pèsants solés ; c’était lourd à porter, c’ èsteûve pèsant à pwârter ; j’avais l’estomac lourd, dj’ aveu on pwèd su mi stomak ; (expr) lourd comme du plomb, pèsant come do plomb; (dur à supporter) c’est une lourde tâche, c’ è-st-one fameûse bèsogne; (expr) ènn’ awè gros su si stomak , ènn’ awè pèsant, en avoir lourd sur le cœur ; awè on keûr come on pwin d’ chîs lîves, avoir un estomac comme un pain de trois kilos, lourd; (impression de lourdeur) de lourds nuages, dès gros nuwadjes

 

C60

lourd

adv ce n’est pas cela qui va peser lourd dans la balance, ci n’ èst nin ça qu’ va candjî one saqwè; nous n’en savons pas lourd, nos n’ è savans quausu rin

 

C60

lourd

, -e (qui se meut pesamment) loûrd : on loûrd [-u:r] ome , fine loûre djint (loûde Ve. , St.) ; [homme] gros et _, on gros Baskîr,  bovelès’ ; [meuble] gros et _, mastok, f -oke ; voy. encombrant, lourdaud, maladroit : le temps est _, i fêt loûrd, fade, crås, malåde, pèsant, wape, hat’ (Cou.) ; le temps devient _, li timps s’ rècråhe ; (difficile à mouvoir, à digérer) pèsant, -e ; voy. pesant

 

E0

lourd

douf, dans : il fait lourd, i fêt douf ; i fêt douf, c’ èst mâvês po lès cis qui sont pris do keûr [du flam. doef, coup de poing]

 

S0

lourd

qui est _(e) et dense, makas’, -asse ; dj’ ê avou do mâ d’ boudji ç’ pètit meûbe-là, télemint qu’ il astot makas’ ; i no l’ parèt nin mês il èst makas’, çu gamin-là ; du pain qui est lourd, dont la pâte n’a pas bien levé, do pwin tot makas’ ; la chaleur était très _e, i f’jot fwart sitofant ; le temps est _, i fêt pèsant, i fêt naw ; le temps est _ et humide, i fêt crâs ; il ne vaut pas _, i n’ vât nin s’ cou d’ ôr, i n’ vât nin sès pèlates, c’ èst nin grand tchôse di lu ; avoir la tête _e, avèr la tièsse come on boulèt

 

S0

lourd, e

[adj] pèsant, e

 

G100

lourdaud

, aude adj et n aloûrdinasse, aloûrdis’ (f aloûrdisse), bourike (f), bwargnasse, cwagnaud (f cwagnoule), loûrd (f loûde), loûrd pot (m), naye, wargnasse; (expr) c è-st-on loûrd qu’ è-st-apris, c’est un lourdaud qui est appris, qui profite des leçons reçues

 

C60

lourdaud

, -e loûrdå, -åde ; èdwèrmou, -owe ; èmîssé, -êye ; palot, -e ; loûrd come on pot, plompe (Ma.), wèrgnas’ (Cou.), nô-pouhe (Ve. ; non-poufe Tr. ; lon-pouhe St.), cråne-è-cou, on loûrd [-u:r] ome (, padje, pot, potince, tcht, tchin, vê), on sins-alûre, in-ådeneûs (ou ågn(gn)eûs), on boûkê, on boûf d’ Årdène, on boû d’ fagne (Ve. , St.), on mårticot dè l’ grosse sôr, on bådèt, ine bouhale (ou bourike), on bourzouk, on grand èstèné ou èdwèrmou ou qwan’dô (qwèn’- La.), on gros bouflêr (, palot, pagnouf, payîsan), on gros baldoûr, on passe-è-brô, on loûrd tampin, on moussèt, on moufrin, on  poûfrin, voy. benêt, GAUCHE, LAMBIN, NIAIS

 

E0

lourdaud

, -aude n (benêt) bwargnasse, loûrdau (, -aude) ; c’ è-st-on gros loûrdau  

 

S0

lourdaud, e

[adj] (o-c) loûrd, loûde, (e) loûrd, loûre, (o) louloûrd, (e) èdwèrmou, owe

 

G100

lourdement

adv (maladroitement) bièssemint; il a appuyé lourdement sur son erreur, il a bièssemint fait sinte qui s’ aveûve brouyî; (grossièrement) fameûsemint ; il s’ est trompé lourdement, i s’ a fameûsemint brouyî; (de tout son poids) di tot s’ pwèd ; il est tombé lourdement, il a tchèyu d’ tot s’ pwèd; (pesamment) nous étions lourdement chargés, nos-èstins fwârt kèrdjîs

 

C60

lourdement

loûremint (loûdemint Ve.), pèsan.mint ; il marche _, i rote plouf-plouf, come on Baskîr, ènnè va si tampinemint, i ‘nnè va si tâtalôyemint, si djondjin.nemint (GdH.)

 

E0

lourderie

, lourdise loûristé (, loûrdisté), bièstrèye ; voy. balourdise

 

E0

lourdeur

nf pwèd (m) ; j’ai une lourdeur sur l’estomac, dj’ a on pwèd su mi stomak

 

C60

lourdeur

pèsanteûr

 

E0

lourdeur

sensation de _ de tête qui peut aller jusqu’à l’étourdissement, loûrdindje, loûrdê (Lu., No., Te.) ; èlle è co sovint dès loûrdindjes ; dj’ ê avou one loûrdindje â m’ lèvant [dér. de loûrd (qui peut avoir comme acception « atteint du tournis»)]

 

S0

loustic

lustik (-ih) ; voy. espiègle , fRINGANT

 

E0

loutre

[nf] (e-c) lote, (o) loute

 

G100

loutre

nf lote (m); (expr) craus come on lote, gras comme une loutre

 

C60

loutre

lote (nm ou f) ; (fourrure) loute (anc. lote)

 

E0

loutre

lote ; il èst crâs come one lote

 

S0

Louvain

npr Lovin; (expr) c’ èst do vint d’ Lovagne, c’est du vent de Louvain (dit-on à Namur), c’est du vent du nord

 

C60

Louvain

Lovin (anc. ; Louvin) ; je vais au pays de _, dji va su l’ Lovaye (Hu.) ; vent de _ (= ouest), vint d’ Lovaye

 

E0

Louvain-la-Neuve

npr Noû-Lovin

 

C60

louve

nf leuve, love, lovrèsse; « jusqu’ à l’ Taye dès Loves » (A. Marchal)

 

C60

louve

loûve, lovèsse (, lo(u)verèsse), loûveterèsse, he di leûp (Vi.)

 

E0

Louveigné

Lomegné, village

 

E0

louveteau

nm (jeune loup) leuton, louvia; (jeune scout) louvetau

 

C60

louveteau

djon.ne leûp

 

E0

louveterie

, -tier (anc.) loûvetrèye, -tî ; l.-d. à l’ loûvetrèye (Limbourg)

 

E0

louvoyer

v (tergiverser) tèrbaler, toûrner autoû do pot

 

C60

louvoyer

voy. biaiser

 

E0

lovine

 

 

 

qui est pourvue en _ (en parlant d’une vache, d’une chèvre, pendant la gestation), aloviné (adj f) ; nosse vatche èst fwart aloviné

 

S0

 

 

 

Lowaige

Lwèdje, village flamand

 

E0

loyal

, ale adj lwèyâl (-e) ; il faut être loyal, i faut roter l’ drwèt do djeu; (loc) à la loyale, come on-ome

 

C60

loyal

, -e lwèyål, -e ; (anc.) loyål ; rèyél, -e ; dreût, -e ; franc, -ke (, -che) ; li coûr so l’ min

 

E0

loyal

, -ale adj lwayâl, -âle (m pl -âls) ; il è todi stî lwayâl avou mi

 

S0

loyal, e

[adj] (o-c) lwèyâl, e, (e) lwèyål, e, (c) drwèt, e, (o) dwèt, e, (e) dreût, e

 

G100

loyalement

adv lwèyâlemint

 

C60

loyalement

lwèyålemint, di bônå-fîdé, à l’ bone, frankemint ; agir _, fé l’ dreût dè djeû ; partager _, diner dè l’ tripe sorlon l’ pourcê

 

E0

loyalement

lwayâlemint

 

S0

loyauté

lwèyauté, dreûteûr, frankîse (-chîse)

 

E0

loyauté

lwayauté

 

S0

loyer

nm louwadje, rindadje ; ce sont des loyers élevés, c’ èst dès fwârts luwadjes

 

C60

loyer

louwi (-î ; lowi Ve. , -î Gl. Fl., Ma.), qqf locåcion, louwèdje ; on a augmenté son _, qqf on lî a r’monté s’ lôcål ; payer son _ mensuel, payî s’ meûs ; _ d’une ferme ou d’une terre, trècins, termène (Wa.)

 

E0

loyer

_ mensuel, mwès ; payi s’ mwès

 

S0

 

Loyers

npr Loyî

 

C60

LSD

ou L.S.D. LSD

G0

lubie

nf burlûre, fougue, zine ; il a encore eu une lubie, il a co ieû one zine ; (expr) travayî à fougue, travailler par lubie

 

C60

lubie

brîhe, fougue (flogue Ja.), foucåde, boutåde, makèt (nm),  hinêye, vèrzin (ordt vièrzin) (nm) (one vèrzingue Lig.), zine, cwinke, tétyin.ne (Vot.), dâr (nm) (Le. ), sote îdèye, drole d’ îdèye ; il a des _s, i sondje dès brocales, il a dès fougues, i-èst à nikèts (Fa.), i lî prind dès hikèts (Bi.) ; quelle _ vous prend-il ?, qu’ ave qui v’ sititche ?, qué vièrna v’ print-i ? (La.) ; voy. boutade, caprice

 

E0

lubie

lubîe, zigne (zine Te.) ; qu’ èst-ce qu’ il è co po one lubîe asteûre ? ; c’ èst sa novèle lubîe ; qu’ èst-ce qu’ il è avou la po one zigne ? ;  i lî prind co bin dès zignes ; c’ èst co one zigne qui lî passe [du néerl. zin, lubie] ; il a encore des _s, il èst co dins sès crîses (ou dins sès folîes)

 

S0

lubrifier

v ècra(u)chî ; lubrifier un moteur, ècrachî on moteûr

 

C60

lubrique

cochon, -e ; saligot ; voy. LUXURE, SATYRE

 

E0

Luc

, Lucas Luc, Lûcas’

 

E0

lucane

nf dragon

 

C60

lucane

bièsse di tonîre, diâle, dragon, scôrpion (Mar.), êrçon (Ve.) ; voy. scorpion

 

E0

lucarne

[nf] bawète, (o-c) bardakène, (o) barbakène, (c) rayèle

 

G100

lucarne

nf (petite fenêtre dans le toit) bârbakène, bârdakène, bawète, lonkète; (jour pratiqué dans le mur de la cave) laurmî (m), rayèle; (ouverture plus haute que large dans le mur d’une écurie) rayèle ; petite ouverture dans une cloison, bawète

 

C60

lucarne

bawète, beûkète, loukerote, loukète, leûvrê (nm), potale (Vo.), fignèsse è teût (, so l’ teût), plate fignèsse (Da.), tabatiére, båbècîne (Ho., = fenêtre à tabatière) ; _ faisant saillie dans le toit, båbècîne (båbicène Es., -ème Ve.)

 

E0

lucarne

(ouverture) loukète (lu- Te.) ; rintrer l’ foûre pa la loukète do l’ traveûre ; lès-arondes passant pa la loukète do stâve [du w. loukî, regarder] ; _ dans le toit, bâbicine (bâbu- As., Mi., No., Ra.) ; li cârau do l’ bâbicine èst spiyi

 

S0

Luce

(prénom f) Luce

 

S0

lucide

adj il était encore lucide, il èsteûve co présint à li, il aveûve co s’ tièsse bin da li (f èlle aveûve co s’ tièsse bin da lèye) ; il n’est pas encore entièrement lucide, i n’ èst nin co t’t-à fait rivenu à li; je suis parfaitement lucide, dji sé bin ç’ qui dj’ di ; c’est qu’il est lucide, savez-vous !, i sét bin qwè, l’ ome !

 

C60

lucide

(ni fou ni ivre) sêve

 

E0

lucidité

nf (qui a un esprit lucide) il a parlé avec beaucoup de lucidité, il a bin stî clér dins ç’ qu’ il a dit; (fonctionnement normal des facultés) il a des moments de lucidité,  i gn-a dès momints qui r’vint à li; il a beaucoup de lucidité, i sét bin qwè, on n’ lî frè nin prinde boû po vatche, i comprind bin poupousse quand on lî dit nosse tchèt

 

C60

Lucie

, -ien Lucèye (-îye), Lucyin

 

E0

Lucien

npr Lucyin (diminutif, Cyin)

 

C60

Lucifer

Lucifêr (Lû-)

 

E0

Lucifer

(n du diable) (personnage néfaste et méchant) Lucifêr ; c’ è-st-on vrê Lucifêr !

 

S0

luciole

nf lûjant-cu (m), lumerote, moche à feu, moche di sint Djan, viêr-goyèt

 

C60

luciole

_ et ver luisant, mohe di Sint-Tch’han, mohe à (ou di) feû, mohète di feû, sababèle, sabat (nm) (anc. St.) ; surtout pour les formes aptères : loumerote, viêr lûhant, viêr à feû 

 

E0

lucratif

, ive adj un métier lucratif, on mèstî qui rapwate, on bon mèstî ; ce travail est peu lucratif, c’ è-st- one bèsogne qui n’ rapwate wêre, c’ è-st-on pôve mèstî

 

C60

lucratif

profitåve, rapwèrtant ; c’est _, çoula rapwète

 

E0

lucre

nm il a l’amour du lucre, il in.me bin lès caurs

 

C60

luette

[nf] (e) ålouwète, (c) aulouwète, (o) aluwète

 

G100

luette

nf auluwète

 

C60

luette

ålouwète (al- Ve. , Ar. ; ålo- Gl. Wa.; alôyète St., Sto.) ; il a la _ descendue, il a l’ ålouwète (, l’ tapon Ja.; l’ sape Ve. , Fr. Ma., Vi.) bodjèye ou qui d’hind

 

E0

luette

 

âlouwète 

 

S0

 

lueur

 nf (lumière faible) aîreû, cléreû ; une faible lueur, one tène aîreû ; aux premières lueurs du jour, aus-aîreûs do djoû, à l’ pikète do djoû ; on distinguait les maisons à la lueur des éclairs, on vèyeûve lès maujones tos lès côps qu’ il alumeut ; il avait une lueur dans les yeux, gn-aveûve one blame dins sès-ouys ; « L’ èfant por zèls, c’ èst come li cléreû dins leû naît d’ maleûr. » (Jean Servais, Toûrnikèt); (légère trace) il reste une lueur d’espoir, i gn-a co èspwêr

 

C60

lueur

êreûr, êronde (La.), louweûr, louwète, loumerote, loukerote ; on voit une faible _ au loin, on veût come ine loumerote qui blawetêye å lon ; aux premières _ du jour, voy. aube

 

E0

lueur

(clarté) luweûr ; on vèyot dès luweûrs dizeû Sîbrèt ; (au fig) gn-è co one pètite luweûr d’ èspwar 

 

S0

luge

[nf] (o-c) sclide, (c) sglide, (e) sployon [nm]

 

G100

luge

nf sglite (, sclisse, sglisse); une luge, one siglite ; la luge de mon frère, li sglite da (/ di) m’ frére

 

C60

luge

sployon (nm) ; voy. traineau

 

E0

lugubre

adj nin gaîy (-e) ; il fait lugubre, ici, i n’ faît nin gaîy véci

 

C60

lugubre

voy. morne, triste ; quel air _ ici !, qu’ i fêt d’lâmèneté chal !

 

E0

lui

pron (pron pers des deux genres) ; je lui dis, djè lî di ; je lui ai dit, djè lî a dit ; je lui ai demandé, djè lî a d’mandé ; je la lui ai donnée, djè lî a d’né ; lui en, ènn’ î : je lui en ai donné un panier plein, dj’ ènn’ î a d’né on plin panî; je lui en ai voulu, dj’ ènn’ î a v’lu; (pron masc) li, après toi, c’est lui, après vos, c’ èst li ; tu pensais à lui, vos sondjîz à li ; on ne peut se fier à lui, on n’ si pout fiyî à li ; c’estune connaissance à lui, c’ è-st-one conechance da li; (loc) à lui seul, (à) li tot seû ; nous le dirons à lui seul, nos lî dîrans à li tot seû ; il n’ y arrivera jamais à lui seul, i n’ î ariverè jamaîs li tot seû; (lui- même) il ne le sait pas lui-même, i nè l’ sét nin li min.me ; il a agi de lui-même, il a faît ça tot seû

 

C60

lui

(datif) (li La., Fa.) : je le lui dirai, dji lî dirè ; je lui ai dit, dji lî a dit ; dis-le lui, di lî (ordt di li) ; (sujet, compl direct ou précédé d’une prép) lu ; c’est lui-même, c’ èst lu-min.me ; lui et elle, lu èt lèy ; pour lui, por lu ; une parente à lui, ine parinte d’à lu ou ordt d’à sonk ; c’est à lui [cela lui appartient], c’ èst d’à lu (Hu., Wa. ), d’à sonk (L. , Fl., Gl. ; d’  à son.ne Ar. ; d’ à sène Ve. ; d’ à sin.ne Es., Vi. ; d’à sine St., Ma., Du. ; …) ; voy. sien

 

E0

lui

pron. pers. m 1 (tonique non conjoint) lu ; lu, i vinrè tot seû ; ça dèt sèy lu ; cela ne le touche pas, lui, ça n’ lî fêt rin, lu ; il a mangé cela à lui seul, il è mindji ça à lu tot seû, il è fêt ça lu-min.me ;

 

2 (régime indirect, m et f) lî ; si èle vint voci, dène-lî sès sous ; quand tu l’ vièrès, dimande-lî s’ i vout la rasète ; je lui en veux, dji lî a vou ; il ne lui en faut pas, i n’ lî a fât pont ; donne-lui-en, dène-lî a ; cela ne le concerne pas, ça n’ lî r’gârde nin ; au contact de la négation « n’ », peut se transformer en je ne lui en veux pas, dji n’ nî avou nin ; LE, LA, LES combinés avec LUI ne sont pas exprimés : je le (la, les) lui ai pris, dji lî ê pris ; je le (la, les) lui mettrai, dji lî mètrê

 

S0

luire

[v] (e-c) (ri)lûre, (o) (r’)lûre

 

G100

luire

v lûre ; il luit, il luisait, il luira, il a lui, i lût, i lûjeûve, i lûrè, il a lû ; luire à nouveau, rilûre ; luire à demi, (è)trèlûre; le soleil luit, li solia lût, i lût l’ solia; (expr) i gn-a si laîd sèmedi qui l’ solia n’ lûje todi, il n’ y a si laid samedi que le soleil ne luise quelque peu ; li solia lût po tortos, le soleil luit pour tout le monde

 

C60

luire

lûre (lûhe Ja., Ma. ; lûhi Fa.), rilûre; voy. briller

 

E0

luire

vi lûre ; li slo è lû tote la djoûrnêye ; _ faiblement, lûreti , gn-è one loumerote qui lûretit â lon ; _ de nouveau, rilûre ; v’là li slo qui r’lût ; tot ç’ qui r’lût n’ èst nin ôr ; (observation de la météorologie pop.) li slo è lû trop matin, i n’ lûrè nin come ça tote la djoûrnêye ; à l’ Tchandeleûse, quand li slo lût su l’ âté ; (prov) li slo lût po tot l’ monde ;

 

S0

luisant

, ante adj lûjant(-e), rilûjant (-e) ; (expr) c’ èst r’lûjant come on pièle, c’est luisant comme une perle ; il a dès-ouys di mârcote : pitits, lûjants èt à cwin, il a des yeux de belette : petits, luisants et torves ; i t‘ a dès-ouys come deûs purnales ètchèssîyes dins one flate, il a les yeux luisants comme deux prunelles enfoncées dans une bouse de vache,  des yeux luisants dans un visage terne

 

C60

luisant

, -e lûhant, -e (ri-) ; voy. élimer, LUCIOLE, RAPER

 

E0

luisant

, -ante adj lûjant, -ante ; avoir le poil _ (pour un animal en bonne santé), avèr li pwal lûjant (opp. à avèr li pwal sètch) ; un ver _, on vièr lûjant

 

S0

luisant, e

[adj] (o-c) lûjant, e, (e) lûhant, e

 

G100

Lulay-des-Fèvres

rue _, è l’ Ûlê (dés Fèves), à Liège

 

E0

lumbago

[nm] toûr di rin, (o-c) clike [nf]

 

G100

lumbago

nm clike (f), toû d’rins ; avoir un lumbago, awè one clike, on toû d’ rins ; se faire un lumbago, si fé one clike

 

C60

lumbago

toûr di rins

 

E0

lumbago

toûr di rins 

 

S0

lumière

nf lumiére ; faire de la lumière, fé dè l’ lampe, lumer; lumière faible, lumerote, lumion (m); (loc) en pleine lumière, à plin djoû

 

C60

lumière

loumîre, clarté ; petite _, loumerote, voy. lueur ; jeter une faible _, loumeter, voy. éclairer ; en pleine _, è plin djoû, å grand djoû ; (houill) _ de lampe, feû ; (arm) _ d’une arme à feu, lårmîre ; (men) _ d’un rabot, loumîre

 

E0

lumière

(clarté) loumîre ; la loumîre do djoûr ; la loumîre do l’ lampe ; une _ insuffisante, one mâvêse loumîre ; one fwate loumîre ; la loumîre m’ alurit ; source de _ de faible intensité, loumerote ; is n’ ont qu’ one pètite loumerote po loumer tote la tchambe ; venez à la _, vènoz â djoû ; produire une _ intermittente et de faible intensité, loumeter ; qu’ èst-ce qui loumetîe là ?  

 

S0

lumignon

nm lumerote (f), lumion

 

C60

lumignon

nokèt, nokion (ou mo-) d’ tchandèle, (anc.) macrale dè l’ tchandèle, mokê (Ma.), (anc.) luhin, mohe (GrH.), bolû (Bo.) ; voy. mouchure

 

E0

luminaire

nm luminaîre

 

C60

luminaire

louminêre (lu-)

 

E0

lumineux

, euse adj on voyait une source lumineuse, on vèyeûve one lumiére; c’est une idée lumineuse, c’ è-st-one fèle idéye

 

C60

luminosité

nf rilûjance

 

C60

lunaire

(plante) manôye-dè-påpe

 

E0

lunaison

les _s retardent, voy. RETARDER

 

E0

lunatique

adj qui candje d’ idéye come di tch’mîje

 

C60

lunatique

il est _, il è-st-à fougues, à makèts, voy. capricieux, lubie

 

E0

lundi

[nm] (e-c) londi, (o) lindi

 

G100

lundi

nm londi ; lundi prochain, londi qui vint ; le lundi de la fête, li londi dè l’ fièsse; (expr) fé l’ londi, faire le lundi, prolonger le dimanche (dans son amusement) ; i gn-a si p’tite fièsse qui n’ eûche si londi, il n’est si petite fête qui n’ait son lundi, qui ne se prolonge un tant soit peu

 

C60

lundi

londi (anc. deûlon Fa.)

 

E0

lundi

londi ; li londi do l’ dicâce, on n’ travaye nin ; ne pas travailler le lundi, fé l’ londi

 

S0

lune

[nf] (e-o) leune, (c) lune

 

G100

lune

nf lune (, leune) ; la lune rousse, li rossète lune, li lune di mârs’ ; premier quartier, preumî quaurtî ; dernier quartier, daîrin quaurtî; nouvelle lune, tinre lune, djon.ne lune, novèle lune ; pleine lune, deure lune, plin.ne lune ; clair de lune, clér di lune ; (expr) awè one tièsse come one lune, avoir la tête comme une lune,  chauve ; awè on visadje come plin.ne lune, avoir un visage comme pleine lune,  rayonnant de santé; couyon d’ la lune, poltron ; mostrer s’ lune, montrer sa lune, se déculotter ; quand l’ lune èst cècléye, pus grand ç’ qui l’ cèke èst, pus rade èst-ce qu’i ploûrè, quand la lune est cerclée, plus le cercle est grand, plus vite il pleuvra ; si l’ lune riprind dins l’ aîwe, c’ èst po durer, lorsque la nouvelle lune commence dans la pluie, celle-ci persiste ; à l’ novèle lune, si l’ timps vint à candjî, c’ èst po tote li lune, à la nouvelle lune, si le temps vient à changer, c’est pour toute la lune ; à deure lune, i faut planter lès canadas, à la pleine lune, il faut planter les pommes de terre ; à tinre lune, i faut côper lès tch’vias aus-èfants, à la nouvelle lune, il faut couper les cheveux aux enfants

 

C60

lune

leune (lune St., La. ) ; c’est pleine _, c’ èst plinte leune (plin.ne lune St.), i fêt clér di leune, i n-a dè l’ leune ou ‘ne clére leune, li leune èst bèle, tote ronde, i lût l’ bêté ; il fait un beau clair de _, i lût ‘ne bêté à (ou å) solo ; nouvelle _,  novèle leune ; voy. croissant, dé­cours, halo, retarder ; _ rousse, rossète ou måle leune, rodje leune, leune di mås’ ou d’ avri ; jouir de sa _ de miel, èsse å cîr po treûs djoûs ; personnage légen­daire qu’on croit voir dans la _, Basin (L., St. ; altéré souvent en Basin.ne), Tchan-navês èt s’ bouhon (Sart), Tchan ås navês (Ja.), Tchan dè l’ lune ou dès spines (GrH.),  Tchan dè Nivèle avou s’ fa di spines ou s’ pakèt d’ navês (Bo.)

 

E0

lune

lune ; la plin.ne lune ; la novèle lune ; li purmî quârtî ; li djèrin quârtî do l’ lune ; la lune èst crèchante ; la lune èst discrèchante ; i gn-è on bê clér di lune ; la _ se détache nettement dans le ciel, c’est signe de bon temps, li lune èst prôpe, i va fé bon ; quand on pout pinde on moûdè à l’ lune, c’ èst signe di bon timps (litt. « quand on peut suspendre un seau à la lune, c’est signe de bon temps» (allusion au fait que le croissant de la lune est bien marqué dans le ciel; le « crochet » qu’il forme pour retenir le seau permet, disait-on, que celui-ci recueille la pluie et l’empêche ainsi de tomber sur la terre) ; la _ rousse (au printemps), la lune èst rossète ; la _ rousse a des effets néfastes pour les malades des nerfs et pour les jeunes pousses (allusion au fait que, durant cette période, on constateune recrudescence des problèmes d’origine nerveuse, ainsi qu’un refroidissement de la température qui grille la végétation printanière) quand la lune èst rossète, c’ èst mèchant po lès cis qui pièrdant la tièsse èt po lès djon.nes poûsses ; sèy dins la lune ; la _ de miel (les premiers moments du mariage), la lune di mièl ; _ de miel pendant laquelle la mariée a ses règles, lune di sirôpe (litt. « la lune de mélasse »)

 

S0

luné

, ée adj luné (-ye) ; être bien luné, ièsse bin luné, toûrné ; être mal luné, ièsse mau luné, mau toûrné

 

C60

luné

être bien (ou mal) _, èsse di bone (ou måle) oumeûr, èsse è s’ bone ; voy. DISPOSER, GRINCHEUX

 

E0

luné

être bien (ou mal) _ (être dans de bonnes (ou de mauvaises) dispositions) èsse bin (ou ) luné

 

S0

lunetier

, ière n mârtchand d’ bèrikes (f mârtchande di bèrikes)

 

C60

lunetier

(marchand de lunettes) lunètî ; Grindorje, ç’ astot on lunètî

 

S0

lunette

lunète, dès bèrikes ; j’ai oublié mes _s, dj’ a roûvî mès bèrikes (ou mès-oûys) è l’ mohone ; voy. lorgnette

 

E0

lunette

(instrument d’optique pour regarder au loin) bèrikes, lunète (svt au pl) ; mètoz vos bèrikes, vos vièroz pus clér ; des _s d’approche (des jumelles), dès lunètes d’ aproche ; (au pl) _s (verres correcteurs), lunètes ; one pêre di lunètes ; on martchand d’ lunètes (syn. lunètî) ; (plaist) biciclètes ; doû-ce qu’ èles sont co, mès biciclètes ? ; (ouverture de forme arrondie) lunète ; personne qui porte des lunettes (dénomination plaisante) quate-z-ûs [litt. « quatre-z-yeux »]

 

S0

lunettes

[nf-pl] bèrikes

 

G100

lunettes

nf pl bèrikes, lunètes, vêres, ouys (iron) ; j’ai oublié mes lunettes, dj’ a rovyî mès lunètes ; n’avez-vous pas vu mes lunettes, n’ avoz nin vèyu mès-ouys ? (iron) ; (expr) c’ è-st-on quate-z-ouys, c’est qqn qui porte des lunettes

 

C60

lupanar

nm bordê, bousin, ratind-tot

 

C60

lupanar

måle mohone, bordê ; (t d’argot) bousin, pinake ; tenir un _, tini camatche, tuni mastê (Ja.)

 

E0

Lupicin

npr Lupecin

 

C60

lupin

_ bleu, cafè , féve-di-cafè (Ma.)

 

E0

lupin

lupin ; lès gamins ont câssé tos mès lupins

 

S0

lurette

nf il y a belle lurette, i gn-a bin longtimps d’ ça, ça faît d’djà one sinte hapéye

 

C60

lurette

il y a belle _, voy. laps

 

E0

lurette

il y a belle _, i gn-è bèle lurète ; i gn-è bèle lurète qu’ il èst voye ; i gn-è bèle lurète di ça

 

S0

luron

, onne n bèrjot (m), luron (m), lustucru (m), randachaud (-e)

 

C60

luron

luron (f lurone ; grivwèse), on cadèt, on (hêtî, fameûs) pièle (, govion) ; un petit _, on p’tit pièle ; voy. GAILLARD

 

E0

luron

, -onne n (personne énergique et vigoureuse) luron, -one ; on guêy luron ; avou deûs lurons parèys, ça îrè vite !

 

S0

Lustin

npr Lustin

 

C60

lustrage

nm lustradje

 

C60

lustre

nm (appareil d’ éclairage) lusse, suspension (f)

 

C60

lustre

(éclat ; lampadaire) lusse

 

E0

lustre

(appareil d’ éclairage) lusse ; il ont r’çû ou bê lusse po leû marièdje

 

S0

lustrer

v lustrer, fé r’lûre

 

C60

lustrer

, -age, -ine lustrer, -èdje, -ine (-ène)

 

E0

lustrer

vt (donner du brillant à) lustrer ; lustrer on plastron ; (rendre brillant par l’usure (surtout au part passé) lustrer ; on pantalon tot lustré 

 

S0

lustrine

lustrine ; dès manchètes en lustrine

 

S0

lusule

_ du printemps (plante), båbe-d’-â-bon-Dju (St.), pan-d’-lîve (Ma.)

 

E0

luter

lûter, plakî

 

E0

Luther

Lûtêr

 

E0

lutin

nm nûton

 

C60

lutin

(être légendaire) nûton (Fl.), sotê , lûton (Hu), massotê (Vi., Wan.), dûhon (Rob.) ; voy. diablotin, génie ; (enfant espiègle) lutin, leûp-warou, voy. espiègle

 

E0

lutiner

lûtiner ; voy. tourmenter

 

E0

Lutrebois

Lutrubwès (qqf Lè-) (village de la commune de Bastogne, anct commune de Villers-la-Bonne-Eau) ; Lutrubwès, c’ è-st-on bê p’tit vièdje ; surnom des habitants : lès corbâs [de l’all. Lauterbach pour la finale, comp. Dèrèbwas]

 

S0

Lutremange

(village de la commune de Bastogne, anct commune de Villers-la-Bonne-Eau) Lutrumindje (qqf Lè-) ; surnom des habitants : lès sbarous

 

S0

lutrin

nm lètrin

 

C60

lutrin

lècenî (anc), êgue (nf) (Du., GdM.), lutrin ; chanter au _, tini tchape, èsse à tchape ; voy. pupitre

 

E0

lutrin

lutrin

 

S0

lutte

[nf] 1 (combat) (e-c) lûte, (o) lute,

2 (c) (au corps à corps) toûrsiadje [nm]

 

G100

lutte

nf lûte

 

C60

lutte

lûte, toûrsihèdje (nm)

 

E0

lutte

(affrontement) v’là co la lûte qui r’kimince 

 

S0

lutter

v (combattre) lûter ; action de lutter, lûtadje; lutter au corps à corps, toûrsyî ; action de lutter au corps à corps, toûrsiadje; (mener une action énergique) si bate ; il a lutté pour obtenir sa liberté, i s’ a batu po ièsse libe

 

 

C60

lutter

lûter, (si) toûrsî, si k’toûrsî , si k’ssètchî, si mèserer,  batalier, si k’tråpouyî (Wa.) ; voy. RENONCER, RIVALISER, VAINCRE

 

E0

lutter

(se battre) (en parlant des lutteurs de foire, des enfants qui luttent par jeu) si lûter ; is s’ lûtant todi intèr zèls ; (pour se mesurer, par jeu) si toûrsi ; lès gamins a scole, is s’ toûrsant todi

 

S0

lutteur

nm lûteû

 

C60

lutteur

lûteû, toûrsiheû, bateû (ki-), batalieûr

 

E0

lutteur

(de foire) lûteûr ; dj’ ons stî vèy lès lûteûrs su la dicâce

 

S0

luxation

voy. entorse, Foulure

 

E0

luxe

nm (mode de vie) il aime le luxe, il in.me bin tot ç’ qu’ èst grand ; étaler son luxe, mostrer totes sès ritchèsses; (à caractère coûteux) c’est un produit de luxe, c’ èst tot ç’ qu’ i gn-a d’ pus tchêr; (plaisir coûteux) c’est son seul luxe, i gn-a qu’ à ça qu’ i dispinse sès caurs

 

C60

luxe

faire du _, fé dès flaflas, dès grandeûrs, dès hîhåhås, voy. embarras, façon ; _ de toilette, apanaje [-a∫] ; le _ devient général, i n’ a pus dès pôves ; qui aime le _, lucseûs, -e

 

E0

luxe

lucse ; gn-è ou bê lucse là-d’dins ; c’ èst do lucse ! ; (se dit de personnes qui affichent un _ soudain) por mi, il ont gangni l’ gros lot

 

S0

Luxembourg

nm Lucsemboûrg

 

C60

Luxembourg

Lucsemboûrg

 

E0

Luxembourg

(capitale du Grand-Duché de Luxembourg) Lucsembourg ; la province (belge) de Luxembourg, la province di Lucsembourg, [les deux « Luxembourg », soit le Grand-Duché de Luxembourg et la province belge de Luxembourg, ont été séparés en 1839]

 

S0

luxembourgeois

, oise adj lucsembourjwès (-e)

 

C60

Luxembourgeois

, -oise n (habitant de la province de Luxembourg ou du Grand-Duché) Lucsembourjwas, -ase (adj luxembourgeois, -oise, lucsembourjwas, -ase) (les habitants du Grand-Duché sont plutôt appelés Grands-Ducaus)

 

S0

luxer

v disbouter, dismète; (l’épaule) dispaler; (le poignet) forpougnî

 

C60

luxer

voy. déboîter, entorse (nf) ou­ler

 

E0

luxer

se _ (un membre), si mèspasser; li tch’vau s’ è mèspassé ; se _ le pouce, s’ astoker l’ pôce ; se _ de nouveau le pouce, si rastoker l’ pôce ; se _ le boulet (en parlant d’un cheval), bouleter ; se _ le boulet (en parlant d’un cheval), rubouleter ; nosse tchuvau r’boultèye voltî

 

S0

luxueusement

vivre _, viker come on baron

 

S0

luxueux

, euse adj fwârt bia (f fwârt bèle) ; une maison luxueuse, one fwârt bèle maujone ; des meubles luxueux, dès fwârt bias meûbes

 

C60

luxueux

meubles _, dès ritches meûbes

 

E0

luxure

nf polakerîye

 

C60

luxure

être poussé par le démon de la _, avu l’ diâle divins sès marones ou divins sès cotes

 

E0

luzerne

[nf] (c) lisêre, (e) lusêre, (o) lisèrne

 

G100

luzerne

nf lizêre

 

C60

luzerne

luzêre (, lizeûre, luzèrne)

 

E0

Luzery

(village de la commune de Bastogne) Luzeri ; li tièr di Luzeri ; gentilé: lès Luzuryins, lès Luzuriènes

 

S0

lycanthrope

voy. loup-garou

 

E0

lycée

nm licéye

 

C60

lycée

licéye

G0

lychnis

nm gueûye-di-liyon (f)

 

C60

lycoperdon

nm vèsse-di-leup (f); (expr) mwaîs come one vèsse-di-leup, mauvais comme du lycoperdon

 

C60

lycoperdon

vèsse-di-leûp

 

E0

lycopode

nm pîd-d’-leup

 

C60

lycopode

pîd-d’-leûp (nf), quawe-du-r’nârd (Ma.) ; poudre de _, dè l’ poûsselète

 

E0

Lydie

npr Lidîye

 

C60

lymphatique

linfatike

G0

lymphatique

adj (indolent, -ente) win.ne (Te.) ; il èst win ne, çu vê-là

 

S0

lymphatisme

nm fîve lin.ne (f)

 

C60

lymphe

linfe

G0

lynx

lincs’

G0

lyre

lîre

G0

lyrique

lirike

G0

lyriquement

lirikemint

G0

lys

nm lis’ ; lys blanc, fleûr di sint Djôsèf (f)

 

C60

lysimaque

nf djane moron (m)

 

C60

lysimaque

_ nummulaire, bê-solo (Coo), té d’ trinte-deûs foyes (Es., Sp.)

 

E0

lysosome

lisosôme

G0

Share This